Vous êtes sur la page 1sur 1

"Trop d'information tue l'information" s'applique-t-il à la lecture de

documents électroniques?

La plupart des personnes passent de plus en plus de temps devant leurs écrans
(d'ordinateurs) dans le cadre de leur travail ou à domicile. L'information offerte sur écran est
de plus en plus variée allant d'une information textuelle à une information composite dite
multimédia. Sans entrer dans le niveau de structuration de cette information, nous voulons
poser des questions liées au comportement du lecteur en lisant sur écran des documents
électroniques. Partant de l'hypothèse avancée par le proverbe disant que "trop d'information
tue l'information", nous pouvons déjà avoir quelques indices sur l'incitation à la lecture de
documents dans un environnement électronique.

L'offre des documents électroniques augmente d'une vitesse exponentielle accentuée


par les réseaux dont principalement l'Internet. Un internaute devant sa machine est
généralement confronté à des défis énormes quand à la recherche (bruit généralement obtenue
par les outils de recherche classiques), la sélection (évaluation de l'information trouvée) et la
concentration sur la lecture (compréhension, fatigue des yeux, …) de ce document. En effet,
devant son écran, le lecteur est submergé par des é-mails venant de ses interlocuteurs, des
listes de discussion et bulletins de news auxquels il est abonné et même des spams ainsi que
des flux RSS. Même dans le document lui-même, le lecteur est souvent tenté d'activer un lien
hypertexte à partir d'un mot, d'une icône ou d'une référence dans la bibliographie ce qui le fait
souvent dévier de son objectif de lecture initial. Même si le lecteur va "visiter" plusieurs
documents, il ne va pas nécessairement lire tous ces documents. Encore plus, ce n'est pas sûr
qu'il va lire le document initial en entier de la même manière de lire ce même document sur
support papier.

Certes que les lecteurs ne se comportent pas de la même manière devant leur écran
face à cet offre de documents et d'information. Personnellement, je ne connais pas d'études
faites par rapport à l'incitation à la lecture dans cet environnement électronique. Mais si nous
voulons appliquer l'hypothèse du proverbe cité plus haut "trop d'information tue
l'information" nous pouvons dire que la lecture sur écran n'incite pas à la lecture, au contraire
décourage et désoriente le lecteur et incite plutôt à la découverte des documents sans les lire.
Personnellement je ne défends pas cette hypothèse mais je suis dans l'attente de références
d'études ou d'enquêtes montrant le contraire.