Vous êtes sur la page 1sur 3

Titre: L'infirmerie des archives Manque d'attraction

Accroche: Parchemin, recueils en lambeaux, pages en morceaux, colle, cuir, ici


tout se rencontre, se rassemble et s'assemble sous les doigts d'Éva, la restauratrice des
Archives départementales de la Dordogne. Convient
« Les différents composants du matériel que j'utilise sont essentiellement
naturels » nous a-t-elle expliqué, le sourire au lèvre. Cependant, tous les documents
ne peuvent être restaurés. Certains, trop endommagés, sont irrécupérables. Les
principales causes de ces dégradations sont les mauvaises conditions de conservation,
les manipulations trop fréquentes, une exposition importante à l'humidité, etc...
Il est aussi important de savoir que la restauration des documents, papiers ou
parchemins, doit être réversible. Du point de vue esthétique, les avis divergent :
-l'intervention doit être invisible,
-la restauration, en restant discrète, doit être visible,
Le service restauration aux archives est ouvert depuis peu de temps. Cela reste
récent, même s'il ne manque pas de documents à restaurer. Il existe plusieurs
formations pour devenir restaurateur d'art, l'une plus longue que l'autre. Celle en
université se rapproche de la chimie comparée à l'autre formation qui reste plus
manuelle. Le métier de restaurateur est un métier plutôt demandé, l'insertion dans
cette voie est possible que ce soit aux archives ou ailleurs. Pas de conclusion,
Ni de chute.. On reste sur sa fin ..

Justine Charenton-Masset

5W Où ? Les archives départementales de la Dordogne; il manque « à périgueux »


Qui ? Éva oui mais il faut préciser que les élèves de 1ère ES A sont allés aux
archives.
Quand ? Il faut préciser la date de la visite des élèves. « Le jeudi 27 Novembre les
élèves de 1ere ES A du lycée Jay de Beaufort se sont rendus ... »
Quoi ? Restauratrice
Pourquoi ? Pour restaurer les parchemins ...

Angles: Éva et la restauration des documents. Angle bien défini.

Bilan : Article intéressant mais mal structuré, dans le dernier paragraphe trop d'idées sont exposées,
il est trop « rempli ». Justine passe des documents à la formation pour devenir restaurateur, on se
perd un peu . En contre partie l'accroche est très bien et très attractive.
Quant au titre, il paraît d'abord flou, on ne comprend pas vraiment de quoi va parler l'article. Ce
n'est qu'après l'avoir lu qu'on comprend le titre, surtout si les lecteurs ne connaissent pas le mode de
fonctionnement des archives. L'incompréhension du titre peut être un avantage car il donne envie au
lecteur de le lire.
Au final, nous lirions l'article car son titre et son accroche sont bons, ils donnent envie au lecteur de
le lire.

L'infirmerie des archives

Parchemin, recueils en lambeaux, pages en morceaux, colle, cuir, ici tout se


rencontre, se rassemble et s'assemble sous les doigts d'Éva, la restauratrice des Archives
départementales de la Dordogne.
« Les différents composants du matériel que j'utilise sont essentiellement
naturels » nous a-t-elle expliqué, le sourire au lèvre. Cependant, tous les documents ne
peuvent être restaurés. Certains, trop endommagés, sont irrécupérables. Les principales
causes de ces dégradations sont les mauvaises conditions de conservation, les
manipulations trop fréquentes, une exposition importante à l'humidité, etc...
Il est aussi important de savoir que la restauration des documents, papiers ou
parchemins, doit être réversible. Du point de vue esthétique, les avis divergent :
-l'intervention doit être invisible,
-la restauration, en restant discrète, doit être visible,
Le service restauration aux archives est ouvert depuis peu de temps. Cela reste
récent, même s'il ne manque pas de documents à restaurer. Il existe plusieurs formations
pour devenir restaurateur d'art, l'une plus longue que l'autre. Celle en université se
rapproche de la chimie comparée à l'autre formation qui reste plus manuelle. Le métier
de restaurateur est un métier plutôt demandé, l'insertion dans cette voie est possible que
ce soit aux archives ou ailleurs.

Justine Charenton Masset

Titre : L'infirmerie des archives

5W : Où ? Ici (l.1) / Archives départementales de la Dordogne (l.3)


Quand ? X
Qui ? Eva, la restauratrice (l.2)
Quoi ? La restauration des archives (l.1-2)
Pourquoi ? X

Angle : Le département restauration des archives

Accroche : « Parchemin, recueils en lambeaux, pages en morceaux, colle, cuir, ici tout se
rencontre, se rassemble et s'assemble sous les doigts d'Éva »

Chute : «Le métier de restaurateur est un métier plutôt demandé, l'insertion dans cette
voie est possible que ce soit aux archives ou ailleurs.»
L'infirmerie des archives

Parchemin, recueils en lambeaux, pages en morceaux, colle, cuir, ici tout se


rencontre, se rassemble et s'assemble sous les doigts d'Éva, la restauratrice des Archives
départementales de la Dordogne, qui a accueilli les élèves de la 1ère ESA du lycée Jay
de Beaufort, fin novembre 2009.
« Les différents composants du matériel que j'utilise sont essentiellement
naturels » nous a-t-elle expliqué, le sourire au lèvre. Cependant, tous les documents ne
peuvent être restaurés. Certains, trop endommagés, sont irrécupérables. Les principales
causes de ces dégradations sont les mauvaises conditions de conservation, les
manipulations trop fréquentes, une exposition importante à l'humidité, etc...
Il est aussi important de savoir que la restauration des documents, papiers ou
parchemins, doit être réversible. Néanmoins, les avis divergent du point de vue
esthétique :
-l'intervention doit être invisible,
-la restauration, en restant discrète, doit être visible,
Le service restauration aux archives est ouvert depuis peu de temps. Cela reste
récent, même s'il ne manque pas de documents à restaurer. Il existe plusieurs formations
pour devenir restaurateur d'art, l'une plus longue que l'autre. Celle en université se
rapproche de la chimie comparée à l'autre formation qui reste plus manuelle. Le métier
de restaurateur est un métier plutôt demandé, l'insertion dans cette voie est possible que
ce soit aux archives ou ailleurs. N'hésitez donc pas à vous renseigner davantage sur ce
métier s'il vous intéresse.

Justine Charenton Masset

__________________________