Vous êtes sur la page 1sur 1

5 5 e t a eu s 7 6 q d 8/03/09 0 0 age

I 2I Les Transitions défensives


- les intentions tactiques du coach.
- les caractéristiques de l’attaquant (est-ce un
Pour cristalliser les attitudes individuelles et les
coordonner, il est intéressant, en plus du jeu,
3-LE DUEL INTÉRIEUR I 3I
scoreur ?) d’automatiser les actions de placement/replace- Nous allons évoquer les transitions défensives
qui intéressent les duels intérieurs, sans tenir
Par Grégory Halin - Entraîneur National - les caractéristiques du défenseur (taille,
qualité motrice…)
ment afin de les inscrire dans le projet collectif.
Cette mécanique défensive, qui est une sorte compte des stratégies possibles du type “orien-
de chorégraphie à 4 ou à 5, est aussi appelée tation ligne de fond” par exemple, car l’objectif
INTRODUCTION Voici 2 situations de travail qui génèrent du repla- principal est bien de tenir son duel sans générer
cement et des comportements transitionnels : “shell drill”.
La défense ne concerne pas seulement le bloc défensif à 5c5 mais elle regroupe aussi toutes les phases du jeu, du repli défensif jusqu’au Elle consistera à répéter à vitesse moyenne tous d’aide défensive.
moment ou l’équipe entre à nouveau en possession du ballon. Étant donné que l’attaque a par définition, toujours un temps d’avance, c’est S ITUATION 3 : L E 2 C 2 CLOSE OUT les déplacements du bloc défensif en fonction Dans une situation clas-
surtout sa capacité à transiter vite d’un état à un autre, d’une phase à l’autre qui déterminera son efficacité. Même dans un simple duel, le du mouvement du ballon. Ces déplacements sique où le ballon est
défenseur doit transiter d’une motricité à une autre, d’une distance à une autre, en fonction des intentions du porteur (tir, dribble, passe…). peuvent aller du replacement simple (comme à 45°, le porteur va cher-
Nous aborderons dans cet article les transitions défensives à travers trois aspects : le repli défensif, les replacements et le duel dans le jeu sur les figures 10, 11 et 12), aux coordinations cher à jouer avec le
intérieur. plus complexes lorsque les aides entrent en jeu joueur intérieur. Le
sur les attaques en dribble par exemple. défenseur de celui-ci est
placé en défense trois-
1 - LE REPLI DÉFENSIF Évolution :
Pour complexifier la tâche, on peut obliger l’indi-
se replace derrière la ligne médiane (joueurs
1, 2 et 4) tandis que la troisième équipe S ITUATION 5 : L E SHELL DRILL quart pour contester la
La première transition concerne l’articulation vidu qui pose le ballon par terre à prendre en (joueurs 6, 7 et 8) communique, organise le passe (photo 1).
rebond offensif-repli défensif. Très souvent, lors- charge en défense sur un autre joueur que son repli et se replace pour défendre sur la pre-
qu’il y a un tir, certains joueurs sont dans un “no vis-à-vis au moment du coup de sifflet. Ses par- mière équipe, et ainsi de suite jusqu’à ce que TRANSITION 1
man’s land”, ni vraiment au rebond offensif, ni l’une d’entre elle marque un nombre de points
tenaires devront donc s’organiser pour prendre Si le ballon arrive dans le
vraiment prêts à assurer le repli, ce qui peut défini par le coach.
en charge le nouveau porteur de balle. jeu posté, la première
avoir de lourdes conséquences dans le cas où
l’adversaire capte le rebond et relance vite le jeu. On peut aussi travailler sur comportements Cette situation exige une grande concentration transition va consister à
En effet, ces petits temps d’hésitation donnent à transitionnels en aménageant le jeu sur demi et oblige les joueurs à transiter sans arrêt. FIGURE 7 se replacer entre le por-
l’attaque quelques secondes supplémentaires teur et le panier pour
terrain (figures 3, 4 et 5) :
pour organiser le jeu rapide. cadrer les appuis, et
Le challenge est donc de basculer dans la S ITUATION 2 : L E 3 X 3 2 - LES REPLACEMENTS mettre en place une dis-
tance de garde optimale
seconde du mode : “Nous avons le ballon ou
bien il est en l’air”, à : “Nous n’avons plus ce Tous les replacements sur défense demi terrain (photo 2). Tant que l’at-
ballon”, tout en adoptant les comportements sont rythmés et organisés en fonction du ballon. taquant n’a pas dribblé, cette posture défensive
adéquats : gêner la sortie de balle ou pas, s’as- L’objectif est de se déplacer en même temps doit permettre de gêner les velléités offensives.
surer que le ballon ne prenne pas trop de vitesse, que celui-ci pour minimiser les retards et les FIGURE 10
sprinter dans son camp et protéger son panier… déséquilibres défensifs. TRANSITION 2
Chez les jeunes, outre cette difficulté à être On en distingue deux grands types : Dès qu’il se met à drib-
constamment en alerte pour passer d’une phase - défendre sur un porteur de balle qui devient bler, la motricité défen-
de jeu à une autre, il existe un phénomène (assez non porteur. sive latérale entre en
agaçant pour les coachs !) qui limite cet capa- - défendre sur un non porteur qui devient porteur. jeu : il s’agit de toujours
cité à transiter : c’est le classique “Je suis foca- Le deuxième cas de figure, appelé aussi “close cadrer l’attaquant et de
lisé sur mon joueur et donc je ne suis pas out”, est un des gestes défensifs les plus diffi- FIGURE 8 maintenir une distance
concerné par le repli puisque MON attaquant ciles à maîtriser car il demande de l’intelligence de garde adéquate
n’est pas dangereux”, alors que malheureuse- - 1 passe à 2 et va défendre sur 3. (photo 3).
tactique, de l’anticipation, des qualités tech- - 2 passe à 3 et va défendre sur 4.
ment d’autres le sont (figure 1). Le joueur qui a niques dans les prises d’appuis ainsi qu’une
(trop bien) intégré qu’en défense individuelle, on FIGURE 3 L’attaquant 1 évalue la situation : s’il a le temps TRANSITION 3
motricité spécifique.
est d’abord responsable d’un adversaire, porte de tirer, il s’exécute, sinon il passe à 4 (figure 7). Lorsque le porteur de
son attention très tôt sur celui-ci sans prendre en Ce “close out” peut s’effectuer de différentes Ensuite jeu 2c2. balle stoppe son dribble
compte l’aspect tactique global du jeu qui néces- manières : Évolution pour déclencher son
site une mise en œuvre cognitive plus complexe. - il peut être très agressif ; on recherchera dans Changer les angles de replacement (figure 8). FIGURE 11 action de tir, le jeu défen-
ce cas là à dissuader en priorité le tir extérieur. sif consiste à réduire la
Dans cette situation où il - il pourra être plus contrôlé pour éviter de se S ITUATION 4 : L E 3 C 3 DEMI TERRAIN distance, résister physi-
y a eu un changement faire déborder en dribble. Reprendre la situation 2 et la faire évoluer avec quement pour ne plus
3 et 4, le défenseur 4 a - on peut jouer aussi sur l’angle de sortie par le replacement à partir de la ligne de fond reculer et lever les deux
le réflexe de chercher rapport à l’attaquant (figure 6). (figure 9) pour générer des close outs. bras verticalement afin d’empêcher l’attaquant
d’abord son propre d’organiser facilement son geste (photo 4).
- Dès que 1, 3 et 5 récupèrent le ballon, ils pas-
joueur plutôt que de res- sent en attaque.
ter avec l’attaquant 3 qui - 1, 2 et 4 sortent vers la ligne de fond. TRANSITION 4
anticipe. - 6, 7 et 8 se replacent sur le demi terrain pour Enfin, lorsque le ballon
aller défendre. est en l’air, le défenseur
doit s’assurer que son
FIGURE 4 adversaire ne prendra
pas le rebond offensif en
FIGURE 1 installant un écran retard
FIGURE 12 (photo 5). Le duel ne
Les situations jouées sur tout terrain, avec des sera gagné que lorsque
régulations sur les comportements individuels L’attaque se passe le ballon à vitesse modérée le rebond défensif sera maîtrisé. Si le panier est
sont les plus à même de créer des habitudes de et fait travailler la défense. On peut ensuite don- marqué, le comportement transitionnel adéquat
jeu et de repli défensif. Voici un exemple de consiste à effectuer une remise en jeu éclair…
ner la possibilité aux attaquants de simuler des
situation à 5c5 (figure 2). FIGURE 6 attaques en dribble et/ou augmenter le rythme Transiter efficacement, c’est donc enchaîner le
S ITUATION 1 : J EU AU Par exemple, le défenseur 3 sort très fort mais des passes. mieux possible toutes ces actions. Les difficul-
SIFFLET légèrement orienté sur la droite de l’attaquant Les ATTITUDES et la capacité des défenseurs à tés à transiter entre toutes ces phases défen-
Jeu 5c5 tout terrain ; dès pour être certain que celui-ci porte son attaque transiter ensembles en même temps que le bal- sives sont immédiatement sanctionnées et se
que le coach siffle, le en dribble vers la ligne de fond, là où la défense lon sont fondamentales et représentent le cœur traduisent par une faute personnelle, un rebond
porteur de balle pose le peut intervenir dans de bonnes conditions. FIGURE 9 de l’exercice. offensif et/ou un panier encaissé.
ballon par terre tandis
FIGURE 5 Notons aussi qu’il est difficile de parfaitement
que les attaquants
défendre le tir extérieur et le drive en même CONCLUSION
deviennent défenseurs et - 3 équipe de 3 ; 3c3 demi terrain. temps (à part peut-être quelques très forts
vis et versa. La défense - lorsque la défense récupère le ballon (sur Les transitions défensives sont des habitudes de jeu qui sont créées à l’entraînement et mises en œuvre en match. La grande différence
défenseurs). C’est pourquoi, on prendra des
doit communiquer et vite
transiter pour assurer le
rebond défensif ou panier encaissé), elle res- options en fonction de plusieurs paramètres entre les très bons joueurs et les autres (ou entre les adultes et les jeunes) réside dans cette capacité à passer vite d’un état à un autre.
sort le ballon sur un coach puis devient atta- sachant aussi que plus en avance dans l’exper- Cela nécessite de la concentration et une culture de jeu suffisantes pour identifier rapidement les indicateurs du jeu qui déclenchent
repli défensif.
quante (joueurs 1, 3 et 5 sur la figure 4) ; tise, plus le joueur est capable de s’adapter en
FIGURE 2 l’équipe qui venait d’attaquer sort de terrain et fonction de ces éléments :
ces transitions (mouvement du ballon, intentions offensives…). Transiter, c’est gagner…

B ASKET B ALL M AGAZINE - AVRIL 2009 - N °746 B ASKET B ALL M AGAZINE - AVRIL 2009 - N °746