P. 1
La.bible.du.Culte.de.l.french

La.bible.du.Culte.de.l.french

4.0

|Views: 1,357|Likes:
Publié pardirtyjames
The Bible of Man Worship in French
The Bible of Man Worship in French

More info:

Published by: dirtyjames on Jan 02, 2009
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF or read online from Scribd
See more
See less

05/09/2014

Sections

La bible du culte de l'homme

Écritures dans le culte phallique et masculin compilé par Mark Thaler

Première édition, 2008
CE LIVRE EST ET VOLONTÉ SOYEZ TOUJOURS GRATUIT. SI VOUS AVEZ FOURNI DES FONDS (PAYÉS) POUR CE LIVRE PAR TOUS LES MOYENS, ENTREZ EN CONTACT AVEC SVP DARKMARK IMMÉDIATEMENT À DIRTYMARKIE@YAHOO.COM.

Table des matières Le livre de Phillandrew Le livre de JohnPriapusDog Le livre de Yote principal Lachupo PRIÈRE DE SEIGNEUR PENIS' L'ÉGLISE DU PÉNIS SAINT ORDRE DES SERVICES LES DIX COMMANDEMENTS FOUTUS L'ÉGLISE DES PRINCIPES SACRÉS DE PÉNIS SAINT RÈGLE D'AMOUR ET DE TOLÉRANCE : Le livre de masculin Individu-Adorent par le phallus Stimulation anale de masturbation Individu-Adorez avec un condom Le sang-froid pendant Individu-Adore Glans seulement Employer les substances uniques Culte de copain Stimulation avançée de Trois-Point Synergisme de Mamelon-Pénis L'ours de nounours Individu-Adorent la technique Uncircumcised Individu-Adorent le modèle ÉJACULER DANS VOTRE PROPRE BOUCHE MASTURBATING AVEC DES GANTS SPERME D'ÉCONOMIE D'autres manières Autofellatio Le livre du culte oral d'homme LEÇON UNE LEÇON DEUX LEÇON TROIS LEÇON QUATRE LEÇON CINQ LEÇON SIX LEÇON SEPT LEÇON HUIT LEÇON NEUF LEÇON DIX LEÇON ONZE LEÇON DOUZE LEÇON TREIZE LEÇON QUATORZE LE FLOTTEMENT DE PAPILLON LE SCHÉMA DE DÉPLACEMENT HUIT FÉLICITATION LE CERCLE LA LUCETTE LÈCHENT

Le livre de Peter Rengel Célibat Sexe et Dieu La danse des amoureux Sexe spirituel Convoitise Orgasmes finals Liberté Le livre du culte de l'homme par l'anus Préparation Commencement Lubrification Stimulation de prostate Orgasme anal Culte anal de robinet de un homme Culte anal de robinet d'a Femme Modèle de chienchien La meilleure position Chienchien de vol Missionnaire Baisse anale Double pénétration Anal latéral Anatomie Analingus Doigts Maître et slave Responsabilités principales Responsabilités Slave Le BDSM Crede L'imagination de viol de Mâle-Mâle Le livre d'AnaLeePleasured sur le culte de robinet Le livre de Howard T. Ruisseaux Le livre de S.R. Birmingham Le livre de Rasputin UN DISCOURS SUR LE CULTE DE PRIAPUS SUR LE CULTE DE PRIAPUS DANS LE ROYAUME DE NAPLES PARTIE I PARTIE II PARTIE III PARTIE IV PARTIE V PARTIE VI PARTIE VII PARTIE VIII PARTIE IX

PARTIE X PARTIE XI PARTIE XII PARTIE XIII PARTIE XIV RELIGION PHALLIQUE DANS LA RENAISSANCE DE DRUIDE Sur la rue de Sade Le livre de l'inverseur. Francis Les prières phalliques Sur l'inverseur. Francis Le livre de la confrérie BIBLIOGRAPHIE DE PRIAPIAN LIVRES SEXE MAJICK : LIVRES D'INTÉRÊT ACOUSTIQUE/VISUEL TAROT Au sujet du compilateur Rapport : Aucune infraction de copyright n'a prévu

Le livre de Phillandrew
Par l'ennui et l'anéantissement sans fin, Par la crainte et l'espoir, Par la mort et la vie, Mai celui-ci connu sous le nom de « I » soit consacré et dans l'absolu service religieux d'amour Dieu, phallus, robinet. Par les royaumes des anges, Par les Bouddha-terres innombrables, Par le ciel seraphic, Par l'enfer insondable, Par l'excitation et la fatigue, Par la jeunesse, âge moyen, vieillesse, Par la guerre et la famine, Par la paix et la surabondance, Par l'engagement et le manque de mémoire, Mai celui-ci connu sous le nom de « I » soit consacré et dans l'absolu service religieux d'amour Dieu, phallus, robinet. Par la discipline et le chaos, Par le gluttony et la convoitise, Par la générosité et le penuriousness, Par la création et par la destruction, Par la pensée et l'imagination, Par l'impulsion et la conception, Par l'art et la panique et la joie, Par l'indifférence d'amour et de haine et d'amortissement, Mai celui-ci connu sous le nom de « I » soit consacré et dans l'absolu Service religieux d'amour Dieu, phallus, robinet. Par la faim et la satiété, Par la soif et la noyade, Par caché et l'évident, Par tous les choses et néant, Par l'éternité et l'oublie, Par le muscle et l'os et le sang et la merde, Par la broche et la pisse, À travers fourche-suez la puanteur, Par un homme et tous hommes, Mai celui-ci connu sous le nom de « I » soit Consacré et dans l'absolu Service religieux d'amour Dieu, phallus, robinet.

Par l'esclavage et la propriété, Par la boue de l'égalité, Par la terreur os-brisée, Par la bêtise et la piété, Par la honte et le courage, Mai celui-ci connu sous le nom de « I » soit Consacré et dans l'absolu Service religieux d'amour Dieu, phallus, robinet. Par le magick et la raison, Par les royaumes de la sainteté la plus foncée Par démoniaque embrassez et convoitise ardente, À la flamme de l'unité éternelle, Mai celui-ci connu sous le nom de « I » soit Consacré et dans l'absolu Service religieux d'amour Dieu, phallus, robinet par le temple de l'homme. Mai celui-ci connu sous le nom de « I », dedans Services complets et religieux d'amour Sans limite ou loi Dieu qui est le phallus, qui est robinet.

Le livre de JohnPriapusDog
Mai le seigneur foncé soit généreux à toi et peut le trou de votre garçon débordement avec votre sperme. Son porc est assez vigoureux balancent l'un d'entre eux des brûleurs d'encens des 0 PAs de mesure qui l'orne. Il lui a fait la danse sur son laying de ventre là chez ses hommes monastiques de watching des cellules 5x8 se sodomiser sur a cum 13 éclaboussés " écran. Je suis entré, non invité, renversé lui plus de, retiré la racine rigide de David, et poussé lui dans la tête dessus. Le crucifix tattooed sur son dos a indiqué le chemin au ciel. J' ai ravagé son rectum, et quand j'ai été fait avec lui, j'ai enduit la merde sur mon robinet partout qui joli tatouage. C'est dimanche matin et il est de retour le lifting à la maison la tasse au-dessus de sa tête pour les moutons, mais il est thinking au sujet de ma tasse, mon Jizm, ma récompense. Grêlent la bête ! Il a écarté les jambes l'arbre tombé , où je l'ai anal sodomisé. Et quand j' étais à travers J'ai sucé ma graine de son rectum. Le temple de Bacchus Le but de ma vie est sodomie. La sodomie est le but de ma vie. Revel de shalt de Thou en chair et consommez le régal qui est la vie Voyez, le SEIGNEUR viendra avec la main forte et son bras régnera pour lui. « Une plus de fois " j'ai chuchoté pendant que je me mettais à genoux et ai trait la dernière baisse. Il a jeté sa tête en arrière, a maudit Jéhovah, et a grêlé le phallus. Il a croisé plus de, jointif cette légion et ce ne sera jamais pareil pour lui encore. Je suis en effet honoré à la mission son Word. Sur vos genoux dans les catacombes de la sodomie est où vous appartenez 15 mille étendent en bas de 5 blocs de rue de chêne pendant que nous célébrons le garçon de Po ici à nouvel Orléans un jour le plus parfait. Les foules étaient épaisses ainsi j'ai poussé mon os vers le haut contre le dos du bout de mon garçon, et alors un wearin de type une pièce en t de PUTAIN de CHÈVRE m'a eu recallin les « perversions de la chèvre antique --- Grêlent… au plaisir antique de chèvre dans la perversion. « Chiens partout de chaque whorin de description avec d'autres chèvres ! Un bon nombre d'hommes avec les bouches purty. Vous aimez crier et crier Sucez-maintenant le dans la bouche A pu venir de n'importe qui Vous ne savez pas cum où cela vient de Oesophage anonyme Maintenant silence, aucun temps pour parler Juste obtenez en bas de là et sucez sur mon robinet Non, je ne veux pas savoir votre nom Tout aussi longtemps que je suis venu Jaillissent mon Dick a juste écrit cette chanson

Maintenant, boules d'hirondelle et toutes ! Oesophage anonyme Ouvrez les bouches à travers la nation Accepter de ma donation Il est tout au sujet de mon Dong Mon Dick devrait chanter cette chanson Oesophage anonyme Quand mon porc est logé dans sa gorge et mon porc est son univers C'est alors que mes yeux dites-lui quoi faire J'aime beaucoup de danse et ai été exposé à lui tout de ma vie. Les danseurs sont ainsi le fuckin bendy et nous pouvons seulement imaginer ce qu'un véritable « Baallet » phallique nécessiterait. Grêle Rod ! Voyez-le avec vos propres yeux si vous ne me croyez pas Allons, juste un coupé et les rectums d'ange saignent. Goûtez-le avec votre propre langue maintenant c'est vrai sang glissez votre doigt à l'intérieur et entendez le pleurer de Dieu Sentez-le avec votre propre doigt si vous ne me croyez pas Dur comme pierre rectum d'or pourtant rouge sang qu'il saigne Tranche il ouvert, large ouvert et découvrez au sujet de l'odeur du ciel Jet loin vos inhibitions Enduisez la merde du sperme du diable Frottez-le avec votre propre pénis si vous ne me croyez pas Murs d'or de rectum d'ange sensation comme la peau pure de chèvre Maintenant que vous avez été libéré baptisé dans le sang de l'ange Malédiction de tonnerre Salut de feu d'enfer Abomination de rachat Masturbating labourent la mort pour nous laisser un reste à l'évasion, et pour nous donner un ongle dans son endroit saint, que notre Dieu peut éclairer nos yeux, et donnez-nous qui rétablit dans notre servage.

Bienvenue à mon dominion Enflame ma faim atroce Sentez cette convoitise brûlante Anges tombés de ciel. Laissez-moi baiser l'outta de bejesus vous Accomplis mes rêves plus foncés Baisez toutes conséquences, ne peut pas avoir les moyens de s'inquiéter Et les rectums d'ange continuent à saigner. Alors le thou de shalt indiquent à eux Ainsi saith le SEIGNEUR des trous ; Ye boira certainement. Rituels de Sodomatic de désécration agneau d'hypocrisie des mensonges xtian Arc au blasphème dans l'avant du DIEU à cornes - ARCHGOAT Orifices multiples rempli de phallus Menace rouge suspendue Violé au noyau Les membres d'une congrégation se dévêtent Actes de sodomie et de Carnality pervers - convoitise bestiale de guerre Le fusible est s'est allumé et nous sommes prêts à aller Le feu dans le trou Fermé et chargé à clef et souffler environ Et comment puissantes sont ses merveilles ! Son royaume est un royaume éternel, et son dominion est de génération à la génération. Comme vu par les yeux d'a closeted l'envahisseur xtian qu'en plus de la fornication hétérosexuelle de describin, la convoitise, et la lascivité de manière assez détaillée ont pris à offense spéciale aux hommes qui ont osé sucer ouvrir le visage. En effet, la controverse phallique de HOmo en métal est becoming de plus en plus en avant, mais demande à 40.000 brûleurs ce que veut dire l'homme de Burnin à eux et vous obtiendrez 40.000 réponses différentes. Il y a beaucoup de chemins à Dieu, mais, finalement il y a seulement un Dieu ! Je marche chaque plancher et attrape un whiff de trou labouré, orphie, urine, et un rat est mort dans le mur. Je sens le chlore, l'eucalyptus, et l'agent de blanchiment, la bière éventée, les cigarettes, et plus pisse. Mon sens d'odeur est essentiel dans le sniffin dehors ma proie. Je suis un prédateur sur le vagabondage. La température de TempleHOle du franciscoPriapus est aujourd'hui élevé de degré, mais être vers le bas du latéral d'un froid, je sais qu'il est getting mieux parce qu'il veut

obtenir baisé, et je vais obliger 'im avec unprepped la baise de merde lubrifiée avec le slobber et muqueux il entaille vers le haut de quand je bourre mon porc en bas de sa gorge. Grêlent le trou enfiévré mouillé ! Morsure il aiment un bouledogue À l'os, Ne le laissez jamais vont. Mordez-le Morsure il aiment un bouledogue Freakin dehors, Foamin à la bouche. Il hath shewed le thee, homme d'O, ce qui est paradis ; et de quel doth le SEIGNEUR ont besoin du thee, mais pour sodomiser les fils des hommes. battez mon âne davantage que mon papa. Il a battu mon âne pour smokin', qu'il a battu mon âne pour le disrespectin il, il a battu mon âne pour drinkin', et il a battu mon âne pour aucune bonne raison du tout. Cet homme était partout mon âne toute heure. pour se mettre à genoux et adorer, pour faire le signe de la croix inversée de la sodomie, de son trou, de sa tête, de sa boule droite et et puis de son engagement de left.and mon allégeance à la bête, au régal sur le TempleHOle et préparer la manière du seigneur et puis entrer dans le temple avec le thanksgiving et l'éloge, pour pulvériser ma graine dans l'abîme et puis au feltch cette eucharistie, ce régal de la bête. Je sais mon destin. est ce ce que je prie toujours---ne me laissez pas manquer la porte ouverte. Montrezmoi où la porte ouverte est, même si elle a fendu ouvert un peu, peut-être je labourera bien dessus à travers. «

Le livre de Yote principal Lachupo
YOTE LACHUPO
Prêtre du SEIGNEUR GOD PENIS Fondateur de L'ÉGLISE DU PÉNIS SAINT

PRIÈRE DE SEIGNEUR PENIS'
Notre PÉNIS de père Quel art dans la bouche comme dans l'abruti Sanctifié soyez nom thy, PHALLUS Le royaume de Thy est cum La baise de Thy sera faite dans la bouche comme dans l'abruti Donnez-nous ce jour notre robinet quotidien et cum Pour sucer et sucer et boire votre sperme saint Et baise dans l'âne avec beaucoup d'hommes Et pardonnez- nous nos dettes Comme nous pardonnons nos débiteurs (pardonnez-nous pour les robinets que nous n'avons pas sucés encore) Et laissez-nous pas dans la tentation Mais livrez- nous du mal Pour le thine est le royaume foutu Et la puissance foutue et la gloire foutue Pour toujours. P.L.U.M. (Mouvement universel d'amoureux de pénis)

L'ÉGLISE DU PÉNIS SAINT ORDRE DES SERVICES
(C'est seulement une directive. Parfois nous changeons l'ordre ou tenons des services d'une manière très sans cérémonie, selon la volonté du présent de disciples et pendant que je la vois appropriée pour la gloire DU SEIGNEUR GOD PENIS) Chaque branche officielle DE L'ÉGLISE DU PÉNIS SAINT conduira des services comme suit : Les membres 1 et les invités (il peut y avoir des femelles tant que ils suceront tous les robinets) arriveront à la salle de services déjà ENTIÈREMENT nue et assiéront tandis qu'ils se rencontrent (si quiconque s'engage dans l'activité sexuelle pendant cette période avant que le SERVICE commence, ils doivent s'arrêter et se lever quand le frère grand (tout Priest* conduisant un service) prend à son endroit au début la cérémonie. 2 le frère grand feront bon accueil à tout le présent et les inviteront à prier à l'unisson : (Seulement quelques mots choisis aiment : Welcume à ce service, à frères) Le PÉNIS aimé d'Oh, père de tout baise Règle de l'univers

Bénissez nous et tous nos amis, parents et étrangers Avec votre sperme pur saint Pour nous fortifier tous et nous donner le bonheur dans l'extase sexuelle Unissez-nous dans le cumunion solennel pour toujours et jamais. DANS LE PÉNIS NOUS FAISONS CONFIANCE ! (Cette dernière phrase sera répétée trois fois par tout le présent de personnes). 3 le frère grand procéderont offrir son robinet aux venus qui, un, embrasseront le chef du robinet du gigaoctet (Le gigaoctet placera une remise la tête du disciple et du frère de welcume de `de parole' comme son robinet est embrassé) alors qu'ils reviennent à leurs endroits. 4 Le gigaoctet appelle tous membres à son côté et offrira leurs abrutis (ses propres y compris) à tous venus pour lécher pendant quelques minutes. (Si un venu se sent peu sûr au sujet de lécher l'âne il peut juste embrasser des joues et placer un doigt légèrement dans le trou d'anus comme signe de respect pour le membre. 5 Le gigaoctet invite tous les venus à sucer chaque autre pénis dans le service, y compris le gigaoctet' S. C'EST UNE CÉRÉMONIE SAINTE et tout le monde la nécessité actuelle se conforment, des membres et des visiteurs de même. AUCUNES EXCEPTIONS ! (Note : Si vous pouvez maintenir une construction sans apogée pendant longtemps, bon, mais ne vous tenez en arrière JAMAIS pendant cette cérémonie si vous passiez le point de non retour et soyez d'éjaculer bientôt ou tard. Le but ici est unir dans le rassemblement et de partager les bénédictions saintes aussitôt que possible comme cadeau normal. Il y aura d'abondance d'heure plus tard pour toutes sortes de foreplay. Si une personne a les problèmes en éjaculant font le gigaoctet savoir. Il décidera comment l'aider. Sur l'autre main, est une personne éjacule prématurément, l'a laissée être ainsi. Il sera prêt pour une plus longue session plus tard dans le service. Le PÉNIS SAINT de PÈRE fournira l'occasion à dernier plus long comme nous pratiquons nos prières. (A) SUCCION DES ROBINETS. CHAQUE MEMBRE DOIT SUCER ET ÊTRE SUCÉ SANS EXCEPTION (quelques membres peuvent ne pas aimer avaler cum à un moment particulier, dans ce cas souillure de theyMUST leurs lèvres avec frais cum et ne l'écartent pas excédent leurs propres corps et/orothers, n'importe quel sperme ne doit jamais être gaspillé). À temps ils apprendront à avaler theholy le nectar. Il y aura des gobelets et/ou d'autres récipients disponibles dans chaque service pour ces membres qui préfèrent rassembler le sperme saint d'autres mâles et puis passer le calice autour pour le boire. Quelques membres peuvent vouloir boire seulement leur propre sperme ou cela de leurs associés. C'est bien. tant que ils sucent toujours tous autres robinets présents. 6 une fois que chaque membre (femelles y compris, si quel) a exécuté le fellatio sur le chaque l'autre présent de robinet et chaque baisse de saint cum a été consommés le gigaoctet appelleront pour passer commande. Chaque membre doit s'asseoir et ceux qui sentent cela avoir quelques expériences qu'elles veulent partager avec le rassemblement se lèveront et parleront (quelque chose dit doit rapporter à la gloire et à la majesté DU SEIGNEUR GOD PENIS seulement). Comme signe de la courtoisie et de l'ordre, chaque personne doit soulever une main pour indiquer la volonté de parler. Essayez de rendre votre discours pas trop long comme d'autres peuvent vouloir parler également. Le gigaoctet indiquera quand il y a eu assez de temps pour ce practice.7 que Le gigaoctet appelle pour commander et invite ces

membres du rassemblement qui sont des vierges dans leurs abrutis pour le joindre sur la plateforme (si, en tant que ceci en devient une condition plus rare 18 ans - des olds et plus vieux). LA CÉRÉMONIE de DÉCLENCHEMENT qui suit robinet comprend gigaoctet' sucé par plusieurs membres choisis par lui jusqu'à ce qu'il soit prêt de baiser les abrutis vierges, qui doivent également sucer le robinet du gigaoctet avant d'offrir leurs trous vierges au PÉNIS SAINT de PÈRE pour la première fois. Le gigaoctet peut a choisi également quelques aides pour baiser les vierges après que son robinet ait déjà été dans tous abrutis vierges et deflowered ceux boira chaque baisse cum du robinet et des aides du gigaoctet. S'il n'y a aucun vierge, le numéro 8 s'applique comme suit 8 les appels de gigaoctet à l'ordre encore et invite deux membres aléatoirement à se joindre devant tous les autres et à s'engager dans la prière sexuelle AU SEIGNEUR GOD PENIS et sa satisfaction. Ils peuvent choisir la masturbation mutuelle, le sixty-nine oral ou la baise. Si baiser est choisi par le premier candidat choisi par le gigaoctet, le bidon de gigaoctet, s'il satisfait ainsi, baisent les deux types d'abord. (Les condoms sont toujours disponibles dans chaque service. C'est la prérogative de ceux impliqués pour les employer ou pas). Tous autres membres doivent les observer en tant qu'eux masturbate d'autres robinets. Si pendant la masturbation un membre veut éjaculer, une ou plusieurs bouches volontaires doivent boire de ces jus sacrés. 9 Le gigaoctet indiqueront quand il est temps d'arrêter l'exécution. Maintenant il est temps de se lever et prier à l'unisson encore :
Remercie cher PHALLUS POUR TOUTES VOS BÉNÉDICTIONS CES JOUR ET JOURNALIER MAI VOTRE EXTENSION DE PUISSANCE TOUTE L'HUMANITÉ AVEC BEAUCOUP DE ROBINETS À SUCER ET UNE ABONDANCE DE CUM À BOIRE !

10 Le gigaoctet invite le rassemblement à embrasser et s'embrasser et le SERVICE est maintenant ouvert pour foutu libre et la succion. Le lubrifiant et les condoms doivent être disponibles à tout moment pour ces membres ayant besoin de lui. Les Dildos et d'autres dispositifs sont maintenant bienvenus ! Rappelez-vous que c'est un régal pour célébrer le PÉNIS COMME SEIGNEUR AINSI, SUCEZ, BAISEZ ET BUVEZ CUM AUTANT QUE VOUS POUVEZ (le boire de pisse n'est pas forcé mais tous les membres sont bienvenus aux douches d'or et/ou au boire dans le secteur de salle de bains seulement. Seulement les gobelets avec la pisse fraîche sont bienvenus dans le domaine principal) Le gigaoctet appellera pour commander quand il pense qu'il est commode de conclure le SERVICE. Il donnera des mercis :
CHER SEIGNEUR PENIS MERCI MERCI POUR RECEVOIR TOUS CES DOMESTIQUES FIDÈLES DANS VOTRE ROYAUME Et mercis à tous disciples qui assistent à ces services.

ROBINET DE GRÊLE ! Ces disciples qui se sentent énergiques pour continuer de prier en suçant, en baisant et le boire frais cum peuvent rester pour une orgie tant que le gigaoctet convient. Ceux qui souhaitent partir sont bienvenus pour faire ainsi seulement après qu'ils ont aidé à nettoyer quelque désordre ils aient fait. Nous n'avons jamais aucun problème avec ces derniers charge car chaque membre fidèle est toujours fier d'appartenir dans L'ÉGLISE DU PÉNIS SAINT et est toujours disposé à aider.

LES DIX COMMANDEMENTS FOUTUS
1. Le Thou n'ayez aucun autre dieu avant moi, PHALLUS. 2. Le Thou aimez le voisin thy et son pénis, boules et abruti comme thyself et votre pénis, boules et abruti. 3. Le Thou masturbate journalier autant que toi probablement bidon. 4. Le Thou sucez autant de robinets d'autant d'hommes comme vous pouvez toutes les fois que vous pouvez. 5. Le Thou buvez chaque baisse du saint cum de tous pénis que vous sucez. 6. Le Thou la baise et soit baisée dans la bouche et l'abruti autant que vous pouvez et pour comme longtemps et avec autant d'hommes comme possible. 7. Le Thou maintenez toujours votre esprit plein des pensées du pénis, cum et de la pisse. 8. Le Thou ne pas distinguer parmi les hommes et leurs pénis ; le thou adorera le chaque robinet simple de chaque homme indépendamment de course, couleur, foi, nationalité, etc. 9. Le Thou considérez toujours vos boules et les boules de chaque homme en tant que navires sacrés en contenant le jus de la vie (sperme pur) et de la caresse et léchez-les régulièrement avec l'attachement. 10. Le Thou le baiser, lèchent et bordent l'abruti de chaque homme que vous avez le sexe avec.

L'ÉGLISE DES PRINCIPES SACRÉS DE PÉNIS SAINT
1) JE CROIS EN DIEU SAINT, SEIGNEUR DIVIN PENIS. 2) JE CROIS QUE LE PÉNIS ME DONNE TOUTES PUISSANCE ET FORCE QUE J'AI BESOIN QUAND I, REMPLISSANT MA CONSCIENCE DE PRÉSENCE DIVINE DU PHALLUS SAINT, LE TOUCHENT, LE LÈCHENT, L'EMBRASSENT, LE SUCENT, LE FROTTENT ET L'APPORTENT AU POINT SAINT DE CUM LE DÉGAGEMENT, LES JUS SAINTS QUI RENDENT TOUS LES HUMANITÉ ET MOI HEUREUX ET ENTIERS. 3) JE CROIS QUE JE SUIS ICI SUR CETTE PLANÈTE POUR HONORER ET AMÉLIORER NOTRE PÉNIS D'UN DIEU. MON BUT PRINCIPAL DANS LA VIE VEUILLEZ ÊTRE À LUI DE CHAQUE MANIÈRE POSSIBLE EN FAISANT AINSI À MON PROPRE PÉNIS ET AUX PÉNIS D'AUTANT D'HOMMES COMME INDISCUTABLE POSSIBLE. 4) JE CROIS QUE SEULEMENT EN ADORANT DE VRAIS PÉNIS J'ADORE LE PÉNIS D'UN DIEU. LES LEGS ARTIFICIELS (DILDOS, VIBRATEURS, ETC.) NE SONT PAS DES DIEUX, SEULEMENT SYMBOLES DU VRAI PÉNIS D'UN DIEU. Ces dispositifs sont grands comme amusement et ouvreurs magnifiques d'abruti mais devraient ne jamais remplacer un vrai pénis s'il y a d'un disponible. 5) JE CROIS QUE LA PUISSANCE DU PÉNIS GUÉRIT LES DÉFECTUOSITÉS DE L'HUMANITÉ, RÉUNISSANT TOUTES LES PERSONNES ET MOI PROMETTEZ SOLENNELLEMENT D'ÉCARTER LE WORD ET CUM DE GODP ENIS à AUTANT D'HOMMES ET/OU FEMMES COMME JE BIDON (quand et s'ils conviennent)

6) JE CROIS QUE JE NE DOIS PAS CRITIQUER DES CES OMS NE SUIS PAS D'ACCORD AVEC NOTRE croyance. JE DOIS MAINTENIR MES PENSÉES PLEINES DU PÉNIS ET CUM DES BÉNÉDICTIONS POUR ELLES TOUTES. JE DOIS LES AIMER ET ÊTRE TOUJOURS PRÊT POUR LEURS ROBINETS (on ne sait jamais quand le PÉNIS SAINT les préparera pour notre culte). 7) JE CROIS que JE DOIS DEVOIR NU AUTANT QUE POSSIBLE AMÉLIORER NOTRE SEIGNEUR PENIS (dans le meilleur des cas je devrais être nu à tout moment) que la NUDITÉ EST BONHEUR, ELLE ÉPURE LE CORPS ET L'ÂME ET PRÉPARE LES USA RECEVOIR NOTRE PÉNIS AIMÉ d'un DIEU sans limitation des vêtements. NOTRE ADORATION DEVIENT PLUS SPIRITUELLE ET DÉPASSE LES FRONTIÈRES DE LA CHAIR ET PERMET AUX USA D'ÉLEVER NOTRE CONSCIENCE À CELLE DU PLAISIR GLORIEUX ET HEUREUX ET DE L'UNITÉ SPIRITUELLE AVEC LE PÉNIS SAINT. 8) JE CROIS QUE l'ÉGLISE du © SAINT du PÉNIS (P.L.U.M.) (mouvement universel d'amoureux de pénis) EST EN EFFET UNIVERSEL ET QUICONQUE, N'IMPORTE OÙ, OMS ACCEPTE NOS PRÉCEPTES, SUIS BIENVENU POUR SE JOINDRE, INDÉPENDAMMENT de LEUR APPARTENIR OU PAS à d'AUTRES ORGANISMES OU RELIGIONS. LE PÉNIS RÈGNE ET BÉNIT TOUS SANS DISCRIMINATION DE SORTE. 9) JE CROIS QUE CHAQUE MEMBRE A L'ÉGALITÉ DES DROITS AVANT PÉNIS D'UN DIEU. IL N'Y A AUCUNE ANCIENNETÉ PARMI NOS FRÈRES ET SOEURS. CES L'OMS ONT SERVI DANS NOTRE MOUVEMENT PENDANT UNE PLUS LONGUE PÉRIODE ONT L'OBLIGATION DE PARTAGER LEURS QUALIFICATIONS ET CHANT RELIGIEUX ET ARRANGEMENT DE PENILE COMME AMOUREUX DE PÉNIS AVEC CHAQUE AUTRE MEMBRE. DE PLUS NOUVEAUX MEMBRES SERONT TRAITÉS AVEC LE MÊME RESPECT. 10) PERSONNE NE DOIT ÊTRE TRAITÉ AVEC LA VIOLENCE OU FORCÉ À FAIRE DES CHOSES QU'UN MEMBRE PEUT NE PAS ÊTRE HEUREUX AVEC (si un membre refuse de sucer le robinet dans les services il sera sujet à l'interrogation par le FRÈRE GRAND responsable du service et s'il refuse toujours il sera invité à laisser le service jusqu'à ce qu'il se sente jusqu'à lui) SE RAPPELLENT QUE NOTRE PÉNIS AIMÉ EST UN DIEU DE L'AMOUR QUI BÉNIT TOUT LE MONDE AVEC DES JUS SAINTS DE LA VIE À TOUT MOMENT ET DANS N'IMPORTE QUELLE CIRCONSTANCE. 11) JE CROIS QU'I, EN TANT QUE DOMESTIQUE HUMBLE ET SLAVE de NOTRE PÉNIS AIMÉ d'un DIEU, DOIT SUCER ET ÊTRE SUCÉ (voir l'A), BAISE ET ÊTRE BAISÉ (voir le B), PAR AUTANT D'HOMMES COMME POSSIBLES, PARCE QUE LA GLOIRE DU PÉNIS ET DE MOI SAINTS GOÛTERA, MANGERA ET PARTAGERA DES JUS SAINTS PRODUITS PAR L'ÉJACULATION DES PÉNIS de CES HOMMES POUR LE RESTE de MA VIE. a. SUCCION DES ROBINETS. CHAQUE MEMBRE DOIT SUCER ET ÊTRE SUCÉ SANS EXCEPTION (quelques membres peuvent ne pas aimer avaler cum à un moment particulier, dans ce cas ils DOIVENT enduire leurs lèvres de frais cum et les écarter excédent leurs propres corps et/ou d'autres, tout sperme ne doit jamais être gaspillés). À temps ils apprendront à avaler le nectar saint.

b. VA TE FAIRE FOUTRE : Quelques membres peuvent être prêts à baiser et/ou ne pas être baisés à tout moment particulier. Personne ne les forcera à faire ainsi. Le PÉNIS divin leur fournira l'occasion d'obéir CETTE PRATIQUE SAINTE sans imposition physique de n'importe quel membre. À temps ils apprendront à se rendre à SA puissance puissante.

RÈGLE D'AMOUR ET DE TOLÉRANCE :
DANS AUCUNES CIRCONSTANCES EST TOUTE PERSONNE POUR ÊTRE `FORCÉ' DANS N'IMPORTE QUELLE ACTIVITÉ SEXUELLE. CHACUN INDIVIDUEL EST LIBRE POUR METTRE EN PRATIQUE CE QUE HE/SHE COMPREND POUR ÊTRE CORRECT ET SEULEMENT LE SEIGNEUR DIVIN GOD PENIS WILL GUIDE CHAQUE PERSONNE AU CULTE DE LA MEILLEURE FAÇON. ON INTERDIT ABSOLUMENT LA VIOLENCE DANS L'ÉGLISE DU © SAINT DU PÉNIS (P.L.U.M.) A.M.E.N. (l'action doit s'ensuivre maintenant)

Le livre de masculin Individu-Adorent par le phallus
LA PLEINE MÉTHODE DE POIGNÉE DE POING TECHNIQUE DE MASTURBATION DE BASIC #1 LUBRIFICATION = facultatif DIFFICULTÉ = de base C'est probablement la technique la plus commune et la plus de base. Tous doigts et pouce sont enroulés autour du pénis. En haut et en bas un mouvement est employé à n'importe quelle vitesse confortable pendant la masturbation. Le bout - « Arrêter-et-Allez » - beaucoup d'hommes aiment s'arrêter pendant un moment et puis commencer encore à prolonger la session masturbating. En plus de l'arrêt et de commencer, le serrage du pénis pour faire abaisser la construction un peu pendant la période d'arrêt peut également s'ajouter au temps avant orgasme. LE THUMB-FOREFINGER MASTURBATION DE BASIC #2 LUBRIFICATION = facultatif DIFFICULTÉ = de base Une autre technique masculine de base de masturbation à l'aide seulement du pouce et de l'index. Cette méthode est particulièrement utile si vous n'aimez pas employer beaucoup de lubrification ou si votre pénis est sensible. LE CHAMPIGNON MÉTHODE DE MASTURBATION #3 La LUBRIFICATION = a recommandé DIFFICULTÉ = intermédiaire Cette méthode masturbating permettra la stimulation intense à la tête du pénis. Les mains sont tenues de telle manière qu'une main soit comme le dessus d'un champignon tandis que l'autre main serait comme la tige. Frottez la main supérieure dans un mouvement circulaire au-dessus de la tête. LE FEU DE CAMP MÉTHODE DE MASTURBATION #4 DIFFICULTÉ = intermédiaire LUBRIFICATION = recommandé Cette méthode est appelée pour l'imitation de la façon dont un bâton peut être utilisé pour commencer un feu de camp du frottement des bâtons de frottage ensemble. Endroit juste le pénis entre les deux mains et mains de mouvement dans les deux sens. Il est bon de commencer cette méthode avant que le pénis soit entièrement droit parce qu'il permettra au glans de rouler entre les mains. Il cause la stimulation et le frottement intenses, ainsi la lubrification est recommandée. AVERTISSEMENT - si la flatulence se produit, les gaz et les vapeurs corporels d'entrailles peuvent mettre à feu. Ce type particulier de combustion peut endommager catastrophique votre maison et votre communauté.

LANCER SANS TÊTE TECHNIQUE DE MASTURBATION #5 DIFFICULTÉ = pratique en matière et patience de prises LUBRIFICATION = non nécessaire Cette technique exige de toi d'être très corné. La technique fonctionne très bien quand vous n'avez pas masturbated dans un couple des jours parce qu'il aide souvent à prolonger le temps où il prend avant éjaculation. Commencez à masturbating de quelque façon confortable. Alors quand vous êtes sur le point d'éjaculer, s'arrêter pendant quelques secondes. Quand vous commencez vers le haut encore, pas laissez réellement la main frottez entièrement le pénis entier. Le concentré juste sur l'axe, et soit sûr d'éviter la tentation de frotter la tête du pénis. Voyez comment étroit vous pouvez obtenir les doigts à la tête sans aller réellement toute manière. Certains hommes aiment aller finalement toute manière et frotter la tête une fois que l'apogée d'éjaculation a commencé. Quelques hommes aiment également employer une cassette de miroir ou vidéo particulièrement en utilisant cette méthode. Si vous avez masturbated récemment, cette technique peut prendre trop long ou elle peut ne pas fonctionner. POUSSER HORS DU PUPITRE MASTURBATION #6 DIFFICULTÉ = intermédiaire LUBRIFICATION = peut-être Masturbate de n'importe quelle manière confortable, mais poussent le pénis par une paire des sous-vêtements confortables et abaissent sur le fond du tissu de sorte que le dessus de l'ouverture cause la pression sur le dessus et la base du pénis. Ceci la méthode simulera une partie de cela les mêmes effets d'un pénis-anneau, excepté avec plus de mobilité. MASTURBATION EN REVERS #7 LUBRIFICATION = peut-être DIFFICULTÉ = intermédiaire Cette méthode exigera de toi de placer votre main vers l'arrière. Au début, il se sent maladroit, mais vous pouvez utiliser le doigt d'index pour stimuler des pièces que vous n'avez jamais connues que vous avez eu. POIGNÉE ENCLENCHANTE MÉTHODE DE MASTURBATION #8 LUBRIFICATION = recommandé La DIFFICULTÉ = Intermédiaire-A avancé L'illustration du côté gauche montre seulement la méthode de base, mais cette technique peut se perfectionner en se déplaçant

la base de chaque paume dans un remplacement à travers la mode tandis que déplacer le tout enclenchait la poignée en haut et en bas. Ceci fera agir vos doigts enclenchés presque comme des charnières. MASTURBATION DE POIGNÉE DE FORESKIN TECHNIQUE #9 LUBRIFICATION = probablement pas Pratique en matière de DIFFICULTÉ = de prises, avançée Placez une partie du foreskin entre le doigt d'index et le doigt moyen tout en masturbating. Oui, ceci peut habituellement encore fonctionner si vous êtes circonci. Cependant, il vous sont ferment la coupe, il ne peut pas. BANDE DE FROTTEMENT DE SHORTS DE BOXEUR TECHNIQUE DE MASTURBATION #10 DIFFICULTÉ = facile LUBRIFICATION = non Dans cette technique, frottez le pénis avec le votre les frottent avec le poing par le tissu d'une paire confortable de shorts de boxeur ou d'autres sous-vêtements. Vous pouvez également obtenir une meilleure poignée sur les testicules avec l'autre main en employant cette méthode. Comme variation, essai il avec un tissu plus épais tel que le denim ou les jeans. Ceci peut prolonger l'intensité avant orgasme. COMPRESSION ASCENDANTE MÉTHODE DE MASTURBATION #11 DIFFICULTÉ = intermédiaire LUBRIFICATION = oui, recommandé Cette méthode exige habituellement la lubrification. Tout en tenant la base du pénis avec une main, employez l'autre à serrez le pénis tout en se déplaçant vers le haut et au-dessus du dessus de la tête. Bout - en changeant la pression de la poignée sur le pénis, il est possible de prolonger la période avant éjaculation en serrant plus dur pendant de brèves périodes. COMPRESSION DE HAUT EN BAS TECHNIQUE DE MASTURBATION #12 DIFFICULTÉ = intermédiaire LUBRIFICATION = oui C'est la direction d'inversion de la technique # 11 et également exigera la lubrification. La plupart de notification de personnes une sensation totalement différente quand ils serrent du dessus du pénis vers le bas à la base. DEUX MAINS PLEINES #13 Pratique en matière de prise de DIFFICULTÉ = de mai, intermédiaire à avançé LUBRIFICATION = oui

Cette technique est genre de comme mouvement de traire. L'idée est de maintenir le mouvement assez rapidement quant à toujours pour avoir les testicules et/ou le foreskin toute manière vers le haut et les deux mains complètement toute heure. Bien que, vous puissiez aller plus lent pour une alternative. MASTURBATION CIRCULAIRE #14 Pratique en matière de DIFFICULTÉ = de prises LUBRIFICATION = peut-être Pour cette méthode, vous pouvez simplement ajouter le mouvement circulaire en haut et en bas au mouvement de divers d'autres techniques (avec celui que vous vous sentez le plus confortable). L'orgasme est une expérience différente due à la force circulaire. Celui-ci peut exiger la pratique d'obtenir de pleins résultats. Il est souvent dit plus facile que fait. Avec assez de pratique, certains peuvent gagner la vitesse et la coordination pour fouetter le pénis d'une telle manière que seulement la force circulaire est orgasme nécessaire. PAUME, VENTRE, et SANDWICH à PÉNIS MÉTHODE DE MASTURBATION #15 DIFFICULTÉ = intermédiaire LUBRIFICATION = probablement Ici l'idée est de juger le pénis régulier avec une main tout en la frottant de n'importe quelle manière confortable avec l'autre. Ceci peut augmenter la sensibilité. Le pénis est comme la viande serrée entre l'estomac et la paume. CE QUI ? BANDE DE EMBALLAGE ! MÉTHODE DE MASTURBATION #16 DIFFICULTÉ = oui, mais seulement si vous ne pouvez pas trouver la bande ! LUBRIFICATION = facultatif Cette technique exige de toi d'enrouler la bande autour d'un couple des doigts pour une nouvelle sensation. TECHNIQUE DE BOSSE DE TABLEAU #17 Pratique en matière de prise de DIFFICULTÉ = de mai La LUBRIFICATION = a probablement eu besoin, mais il est sûr d'essayer sans lubrification Attachez votre pénis entre vous-même et un objet fixe comme une table. Soyez sûr d'utiliser vos hanches et bassin pour créer la majeure partie du mouvement. BOUT SE REPOSANT SUR DES TALONS #18 Pratique en matière de DIFFICULTÉ = de prises LUBRIFICATION = facultatif Cette technique de masturbation exige l'attention prêtée à la position. Reposez-vous sur le votre guérit, de préférence tandis que sur une surface molle aiment un lit. Tournez guérit à l'extérieur pour écarter les joues d'extrémité arrière. Pendant l'éjaculation, fléchissez le distant aussi lointain de joues comme possible et sentez la sensation puissante d'éjaculation dans le secteur juste sous le scrotum. NOTE : Cette méthode

peut être terminée intense pour certains. Parfois les gens peuvent se sentir que faible pour un moment ou eux peut obtenir un mal de tête des précipitations principales. LE SCRUTIN ÉCARTENT LES JAMBES LA MASTURBATION #19 Pratique en matière de DIFFICULTÉ = de prises LUBRIFICATION = probablement Dans cette technique, vous vous équilibrez doucement sur un objet comme un petit scrutin ou manche à balai. Pendant l'éjaculation, il y a une sensation intéressante comme poignées d'anus autour de l'objet tous par lui-même. Vous pouvez également lubrifier l'objet et glisser dans les deux sens là-dessus. EXPLOSION D'ÉLAN DE BASSIN #20 DIFFICULTÉ = intermédiaire LUBRIFICATION = facultatif Dans cette technique, vous devez pratiquer la position du corps. Les hanches et les mouvements de bassin sont importants et causent la sensation des rapports. L'orgasme de cette position peut se sentir différent que beaucoup des autres. Quelques hommes se plaignent au sujet de sonner dans les oreilles ou la sensation « oreille-sautante ». UNE MAIN A COMPLÉTÉ, UNE BASÉE #21 LUBRIFICATION = oui, requis Pratique en matière de DIFFICULTÉ = de prises Ce sera différent parce que la concentration du mouvement est sur la base du pénis plutôt que le dessus. Vous devrez saisir la tête du pénis avec une main tout en frottant le fond de l'axe avec l'autre main. Pendant que vous abaissez sur les testicules, vous pouvez sentir la tête de le pénis abaissent un petit peu dans l'autre main. Quand vous vous habituez au mouvement sur cette technique, vous pouvez expérimenter avec serrer ou tourner la main que vous employez pour tenir la tête. IMITATION ORALE DE LÈVRE #22 LUBRIFICATION = oui, requis Pratique en matière de DIFFICULTÉ = de prises, avançée Cette technique est la plus étroite que vous pouvez obtenir au sexe oral tout en masturbating. Cela prendra une certains pratique et temps, mais si vous aimez le sentiment des lèvres, il est grand. Employez l'index et les doigts moyens d'une part pour faire les lèvres, poussent alors le pénis entre l'index et les doigts moyens avec l'autre main. L'ÉJECTEUR PELVIEN TAQUINENT #23 LUBRIFICATION = oui, requis Pratique en matière de DIFFICULTÉ = de prises, avançée Cette technique fait la bonne utilisation du bassin. Si vous lui obtenez la droite, vous vous sentirez comme vous avez le sexe tandis que votre associé est sur le dessus. Vous pouvez sentir taquiné par cette méthode pendant qu'il pourrait prendre un à long terme pour éjaculer, mais l'explosion est en valeur elle. Le type de chaise que vous vous reposez dessus changera l'expérience. Une chaise de bureau qui peut se pencher

vers l'arrière ou une chaise basculante permet un plein corps poussant le mouvement orgasmique. EXTORQUEZ-LE DEHORS #24 LUBRIFICATION = oui, requis DIFFICULTÉ = intermédiaire Cette technique semble étrange et douloureuse. Cependant, si vous le travaillez lent et l'adoucissez, vous pouvez obtenir à grande assurance de stimulation partout le pénis de cette méthode. Image vous-même extorquant dehors le sperme comme si vous extorquiez dehors un tissu de lavage. POING AVEC LE POUCE SUR LE GLANS DE PÉNIS #25 LUBRIFICATION = oui, requis DIFFICULTÉ = intermédiaire C'est entièrement méthode semblable de poing, excepté ici toi prêtent une attention très particulière à votre pouce. Tenez-le sur en dehors de du pénis au lieu de sur l'intérieur. Déplacez le pouce autour comme vous frottez en haut et en bas. Obtenez le pouce sur le dessous du glans de pénis, et tout en masturbating, concentré sur le pouce. Essayez de l'ajuster ou de l'employer pour masser profondément le dessous du glans. Ce secteur très sensible est souvent le déclenchement pour un orgasme. CIRCULAIRE EN REVERS #26 LUBRIFICATION = recommandé La DIFFICULTÉ = a avancé Celui-ci est un peu différent de l'autre technique en revers # 7. Placez votre paume audessus du dessus du votre pénis, couvrant la tête de bord de la paume. Tournez dans un mouvement circulaire. Ceci stimule le mouvement circulaire beaucoup plus que régulier de tête, tout en permettant au pouce et au doigt d'index librement de stimuler la base de l'axe ou du scrotum. MODÈLE DE RAPPORTS MASTURBATION AVEC DES COUSSINS DE DIVAN #27 LUBRIFICATION = requis La DIFFICULTÉ = a avancé Cette méthode est une technique avançée de masturbation parce qu'elle exige une certaines préparation et pratique avant qu'elle puisse se perfectionner. (1) trouvent un sachet en plastique, un sac de sandwich, ou une enveloppe en plastique. (2) encart que le sac entre le divan amortit, s'assurant qu'assez de plastique est exposé pour tenir compte de la pression une fois que le pénis est inséré. (3) façonnent le sac en ce qui ressemblerait à un trou pour que le pénis soit inséré. (4) appliquent une quantité généreuse de lubrification sur le pénis. (5) s'appliquent en outre la lubrification à l'intérieur du sac. Faites attention à ne pas obtenir n'importe quel lubrifiant sur votre matériel de divan. Vous pouvez devoir expérimenter avec différents types de sacs avant toi la trouvaille une qui est confortable.

Après préparation du sofa avec un recouvrement de sachet en plastique : (6) insèrent le pénis droit dans l'ouverture du sac. (7) a poussé vos hanches et corps dans et hors du sofa. Poussez l'axe du pénis dedans aussi loin qu'il disparaîtra et puis soutiendra. (8) utilisent vos mains pour appuyer sur les coussins de sofa pour augmenter la pression sur le sac de rendre le trou plus serré (si désiré). Bout : Tandis que vos mains sont sur les coussins de sofa, vous pouvez souhaiter tenir également le dessus du sac en place avec vos mains (non montrées dedans dans nos images). Ceci empêchera le sac d'entrer toute manière dans les coussins. MASTURBATION DE SCROTUM MASSAGE PROFOND DE TESTICULE #28 La LUBRIFICATION = a exigé La DIFFICULTÉ = a avancé Cette méthode est une technique avançée de masturbation parce qu'elle exige une certaine pratique avant qu'elle puisse se perfectionner. Cette technique te permet au masturbate le scrotum tout en masturbating tout le pénis avec votre main principale en même temps. En outre, vous aurez votre main secondaire librement pour saisir le scrotum (suivant les indications de l'image) ou pour masser profondément les testicules comme désirés -- ou toute autre chose que vous voulez faire avec votre autre main. Le tour à perfectionner cette technique est d'utiliser le pouce et l'index pour glisser le long du dos du pénis et de toute manière vers le bas au dos et au dessous du scrotum. Essayez de garder le pouce et l'index contre le corps le temps plein et de leur permettre d'atteindre vers le bas dans la mesure où ils disparaîtront de sorte que vous puissiez les sentir entre votre corps (cuisses) et scrotum. NOTE : Le secteur le long de l'arrière du scrotum est habituellement négligé dans la plupart des techniques de masturbation. C'est réellement un secteur très sensuel. Cette méthode lui permet d'être exploré. TÊTE MAXIMUM DE PÉNIS MASTURBATION DE STIMULATION #29 LUBRIFICATION = requis DIFFICULTÉ = intermédiaire Cette méthode est une technique intermédiaire, mais exige de la patience avançée (ou l'expérience antérieure) pour des ajustements avec la lubrification et le positionnement. Cette technique de masturbation te permet de fournir la stimulation maximum à la tête de pénis. D'abord, vous devrez trouver la position la plus confortable pour cette technique de masturbation en se penchant en arrière dans une chaise ou en s'étayant vers le haut sur un lit. Après, lubrifiez le pouce, l'index, la partie plus inférieure de l'estomac, le secteur supérieur du poil pubien, et la tête du pénis. Lancez le pénis dans les deux sens le long du ventre et du secteur pubien tout en tirant avec effort sur la tête du pénis (si désiré). Bout : Comme vu dans l'image, vous pouvez placer une chemise ou tout autre tissu de sorte qu'il frotte contre le bout du pénis quand vous atteignez le maximum lançant vers

le haut outre de la distance. Ceci peut fournir une stimulation unique au bout du pénis (f désiré). L'EAU AUGMENTÉE TECHNIQUES DE MASTURBATION DE BAQUET /DOUCHE DE BATH #30 LUBRIFICATION = non requis DIFFICULTÉ = intermédiaire Cette méthode est grande parce qu'il n'y a aucun désordre à nettoyer quand vous éjaculez. Vous pourrez également expérimenter avec certains des lubrifications autrement malpropres si vous désirez. Cette méthode est une technique intermédiaire de masturbation parce qu'elle exigera de toi de pratiquer votre position dans le masturbate de baignoire sans douleur. D'abord, vous devrez trouver une manière de se mettre à genoux avec la majeure partie de votre poids sur vos genoux à l'intérieur de la baignoire. Vous devriez placer des éponges, des tissus de lavage, ou une vieille serviette sous vos genoux pour amortir votre poids. Le deuxième tour à obtenir cette droite de technique obtient la température de l'eau correcte. Laissez l'eau chaude courir pendant au moins 3 à 5 minutes avant de placer le pénis sous l'écoulement d'eau. Examinez l'eau avec votre poignet ou avant-bras d'abord. (Les mains et les doigts ne sont pas très bons pour sentir la température.) ATTENTION D'UTILISATION : Le pénis est très sensible et pourrait brûler plus tôt que vos mains faites en eau chaude. Troisièmement, vous devrez se tirer dedans aussi étroitement que vous pouvez au courant d'eau. Après cela, il est jusqu'à toi quelle technique de masturbation à employer. Bout 1 : Si vous vous placez correctement, vous pouvez pousser votre corps dans les deux sens et dans et hors du jet de l'eau comme vous vous basculez sur le pivot de vos genoux. Bout 2 : L'eau fournit une lubrification gentille, mais si vous avez besoin de plus de lubrification, voici une bonne chance d'en employer les produits autrement malpropres tels que la VASELINE, lotions de main, huiles de cuisine, etc. Certains des lubrifiants plus lourds ne laveront pas au loin dedans l'eau tout de suite. ÉCOULEMENT D'EAU SUR DES TESTICULES TECHNIQUE DE MASTURBATION DE BAIGNOIRE #31 LUBRIFICATION = non requis La DIFFICULTÉ = a avancé C'est semblable à la technique # 30 sur cet emplacement, mais il exige plus d'acrobaties. Cette méthode est également grande parce qu'il n'y a aucun désordre à nettoyer quand vous éjaculez. Vous pourrez également expérimenter avec certains les lubrifiants autrement malpropres si vous désirez.

Cette technique est une méthode avançée parce qu'elle exigera de toi de pratiquer votre position EXACTE dans le masturbate de baignoire sans douleur. Cette fois, vous devez obtenir la température de l'eau correcte d'abord. Laissez l'eau chaude courir pendant à moindres 3 à 5 minutes avant de placer votre corps sous l'écoulement d'eau. Examinez l'eau avec votre poignet ou avant-bras d'abord. (Les mains et les doigts ne sont pas très bons pour sentir la température.) ATTENTION D'UTILISATION : Le pénis est très sensible et pourrait brûler plus tôt que vos mains sous l'eau chaude. Troisièmement, vous devrez se tirer dedans aussi étroitement que vous pouvez au courant d'eau. C' est la partie rusée dans cette technique. D'abord, vous devrez obtenir votre extrémité arrière comme près de l'eau comme possible. Après, vous devrez fixer et s'attacher en poussant vos mains contre le dos de la baignoire ou du mur et pousser votre corps entier en avant pendant que vous soulevez vos jambes vers le haut dans le ciel et les étendez vers le haut contre le mur avec vos pieds faisant face au plafond. Bout 1 : Courez l'eau chaude dans la baignoire avec le drain branché avant que vous commenciez. Autrement, le plancher de baignoire est très froid quand vous fixez làdessus. Bout 2 : L'eau fournit une lubrification gentille, mais si vous avez besoin de plus de lubrification, voici une bonne chance d'en employer les produits autrement malpropres tels que la VASELINE, les lotions de main, les huiles de cuisine, etc. Certains des lubrifiants plus lourds ne laveront pas au loin dans l'eau tout de suite. Bout 3 : Si vous avez une épouse, elle pourrait juste AIMER cette technique également ! Peut-être vous pouvez s'observer prendre des tours ? TAQUINEZ LA MASTURBATION DE TIP #32 LUBRIFICATION = recommandé DIFFICULTÉ = intermédiaire La lubrification est recommandée pour au moins la tête du pénis. (1) lubrifient la tête du pénis (ou du pénis entier) (2) avec la main principale qui vous masturbate avec, course en haut et en bas en toute position confortable. (3) prennent un doigt de votre main secondaire et tourbillonnent il autour de la tête du pénis veillant à couvrir la tête entière, le trou, et le bout. Les personnes différentes trouvent différents secteurs de la tête plus stimulant que d'autres. Vous pouvez vouloir essayer de se concentrer sur le glans du pénis (le dessous juste au-dessous du trou). NOTE : Il prend une certaine pratique de faire chaque main font différents mouvements. NOTE : Comme variation, quelques hommes préfèrent attendre vers le haut jusqu'au moment où ils vont éjaculer, et puis utilisent seulement leur doigt pour stimuler le bout du pénis. OREILLER HUMPING ET VARIATIONS MASTURBATION MAINS LIBRES #33 LUBRIFICATION = non requis DIFFICULTÉ = intermédiaire Cette technique mains libres de masturbation est facile à décrire, mais exigera une certaine pratique avec le positionnement pour réaliser le sentiment désiré.

(1) placent l'oreiller entre les jambes et les hanches de roche dans les deux sens ou en haut et en bas pour créer le frottement. (2) changent la pression exercée sur l'oreiller avec les muscles de cuisse pour causer la sensation variable. NOTE : Il y a des variations sans fin pour ce type de masturbation mains libres. L'oreiller peut être plié l'une ou l'autre manière pour des méthodes et des variations alternatives. La personne masturbating peut également se pencher au côté ou à n'importe quelle autre direction. NOTE : Ceci peut être nudité faite ou tout en portant différents types de tissus. Quelques recommandations qui pourraient valoir la peine d'essayer sont : * Shorts de boxeur * Dossier serré * Pantalon de sueur de tissu de Sweatpants (ouatine ou tout autre lâche et doux) * Polyester/soie * Denim * Cuir * Couches de toute combinaison de ce qui précède. Les couches convenables lâches changent le sentiment. L'expérimentation avec ce que vous portez (ou pas l'usage) crée une expérience entièrement différente chaque fois. NOTE : Oui, c'est souvent une technique femelle préférée de masturbation également ! POUSSÉE PELVIENNE EN REVERS MÉTHODE DE MASTURBATION #34 LUBRIFICATION ? Requis DIFFICULTÉ ? Intermédiaire NOTE : Les techniques numéro 34, 35, et 36 sont semblables. Chacun des trois devrait être regardé avant de décider de la façon personnaliser ces méthodes pour votre propre préférence. Cette technique masculine de masturbation peut prendre un certain du temps de pratiquer, mais variété d'offres de technique la grande dans la sensation de légers changements de la position de la main. (1) pour la variation de l'image vers la gauche, soyez sûr d'employer l'abondance de la lubrification sur le pénis, la main, et le dessous du poignet. (2) saisissent le pénis avec la technique en revers (3) agenouillement vers le bas sur un lit ou un plancher. (4) utilisent le bassin pour pousser dans et hors de la main de sorte que le dessous de la tête du pénis (glans) frotte vers le haut contre le poignet lubrifié. NOTE : L'introduction dans ces position et technique est étroitement liée à la prochaine technique mais celle-ci peut être employée par elle-même si vous souhaitez. RAPPORTS SEXUELS MASTURBATION D'IMITATION #35 LUBRIFICATION = requis La DIFFICULTÉ = a avancé

NOTE : Les techniques numéro 34, 35, et 36 sont semblables. Chacun des trois devrait être regardé avant de décider de la façon personnaliser ces méthodes pour votre propre préférence. Cette technique masculine de masturbation prendra un certain du temps de pratiquer, mais variété d'offres de technique la grande dans la sensation de légers changements de la position de la main. (1) pour la technique dans l'image vers la gauche, soyez sûr d'employer l'abondance de la lubrification sur le pénis, la main, et le dessous du poignet. (2) saisissent le pénis avec la technique en revers (3) visage étendu vers le bas sur un lit et un appui vertical vous-même vers le haut avec l'autre bras. Certains obtiennent une meilleure admission des fonds de tiers si elles utilisent leur main sur le mur pour l'appui, alors que d'autres juste se penchent sur leur coude ou épaule. (4) utilisent le bassin pour pousser dans et hors de la main de sorte que le dessous de la tête du pénis (glans) frotte toute manière vers le haut contre le poignet lubrifié. NOTE : Vous pouvez ajuster vos doigts et la position de votre main sur le sentir comme vous avez le sexe vaginal ou le sexe anal en serrant la poignée. PELVIEN MAINS LIBRES MASTURBATION DE MORCELLEMENT #36 LUBRIFICATION = non DIFFICULTÉ = intermédiaire NOTE : Les techniques numéro 34, 35, et 36 sont semblables. Chacun des trois devrait être regardé avant de décider de la façon personnaliser ces méthodes pour votre propre préférence. Cette technique masculine de masturbation viendra totalement normal à quelques types, alors que d'autres hommes devront vraiment faire un effort de l'obtenir droit. (1) trouvent une paire confortable de pantalon, de pyjamas, ou de shorts de boxeur. Certaines certains aiment faire cette technique nue, mais elle semble fonctionner jaillissent avec un tissu lâche mou comme l'ouatine, sweatpants, polyester, boxeurs en soie, ou celui qui se sent le plus confortable. Quelques hommes préfèrent porter l'habillement serré, mais la plupart de parole qu'il limite le mouvement de cette technique. (2) le tour à cette technique (qui est ne peut pas être vue dans l'image) est de placer le pénis dans une position diagonale entre la jambe (cuisse) et le secteur de poil pubien. (3) visage étendu vers le bas sur un lit et un appui vertical vous-même vers le haut avec vos bras. Certains obtiennent une meilleure admission des fonds de tiers si elles utilisent leur main sur le mur pour l'appui, alors que d'autres juste se penchent leur poids sur leur bras, coude, ou épaule. (4) utilisent le bassin pour rectifier et pousser de sorte que le dessous de la tête du pénis (glans) frotte toute manière en haut et en bas sous le corps. NOTE : Comme variation, vous pouvez diriger votre pénis directement vers le haut et utiliser vos bras pour basculer le corps entier dans les deux sens (de la tête à l'orteil). MASTURBATION DE VERRE DE BOULES #37 LUBRIFICATION = non

DIFFICULTÉ = intermédiaire Cette méthode de masturbation comporte simplement l'utilisation d'un verre potable de stimuler les testicules et le secteur de perineum aussi bien que l'anus (si désiré). (1) se reposent sur le bord même d'un lit et ont laissé les testicules accrocher audessus du bord du lit. (2) emploient un simple et rapide à travers la méthode lançante tout en jugeant le verre contre le secteur sous les testicules juste ainsi ils balancent sur le bord du verre. (3) il est possible d'employer le verre pour faire pression sur le perineum. Ceci ajoute une sensation très unique à la session de masturbation. NOTE : Comme variation, vous pouvez se pencher en arrière sur le lit et employer le verre (ou tout autre objet) pour faire pression plus loin en arrière dans le secteur du rectum/de anus. TESTICULES D'OR GLACÉS TECHNIQUE DE MASTURBATION #38 LUBRIFICATION = peut-être La DIFFICULTÉ = a avancé Cette méthode de masturbation exige la remise sur un lit avec un cube en glace sous les testicules. Masturbate jusqu'à ce que vous soyez sur le point d'atteindre l'orgasme tout en se penchant en arrière et ne laissant pas les testicules ou le pénis touchent le cube en glace. Quand vous êtes sur le point juste d'éjaculer, se pencher en avant et laissez les testicules rebondir outre du cube en glace. Technique alternative : Si le cube en glace sur les testicules est trop intense pendant la masturbation, refroidissez simplement l'autre main avec le cube en glace avant ou pendant la session masturbating. Puis, quand environ pour éjaculer, mettez simplement l'autre droite froide de main vers le haut contre les testicules. COURSE D'AVANT-BRAS TECHNIQUE DE MASTURBATION La LUBRIFICATION = a recommandé DIFFICULTÉ = intermédiaire Tout ce qui est nécessaire ici est une certaine lubrification sur l'avant-bras et le bout du pénis. Frottez la tête et le dessous de la tête le long d'Al d'avant-bras la manière vers le bas au bord du poignet ainsi il frappe le fond du pouce. Augmentez la vitesse une fois que le terchnique général est pratiqué. Techniques alternatives : (1) quelques hommes préfèrent frotter la tête du pénis contre l'autre côté de l'avant-bras ainsi les masturbates principaux tout en frottant l'aginst les petits poils sur le bras. (2) d'autres hommes préfèrent frotter la tête du pénis sur la paume de la main pour plus de frottement et une expérience de course plus inégale. TIREZ, PLIEZ, SERREZ TECHNIQUE DE MASTURBATION #40 LUBRIFICATION = requis

DIFFICULTÉ = intermédiaire Si vous aimez donner et pour la dernière fois plus longtemps avant éjaculation, voici une méthode qui peut aider à former votre corps pour prolonger la période avant orgasme. Cette technique est utile en apprenant comment commander l'éjaculation. En fait, la pratique des techniques comme ceci peut aider à empêcher l'éjaculation prématurée avec la pratique avec le temps. Avec un pénis bien lubrifié -(1) saisissent la base (2) tirent le pénis dehors fermement (pourtant confortablement) tout en se pliant légèrement vers le haut. (3) quand vos index atteignent la tête, serrez-la juste assez pour la faire descendre un petit peu. Ne faites pas la douleur pour vous-même. Il devrait sentir la société, pourtant non douloureux. La tension artérielle dans le pénis cause la construction. Cette méthode serre un peu du sang hors du pénis, qui le fait disparaître légèrement flasque entre les courses. MASTURBATION SOURNOISE #41 LUBRIFICATION = probablement DIFFICULTÉ = intermédiaire Le tour à exécuter confortablement cette méthode masculine de masturbation est de placer le corps sur le bord d'un lit correctement à l'ancre vous-même. Bien qu'il ne soit pas obligatoire de pouvoir employer cette technique, ce devrait être la manière la plus confortable. (1) s'asseyent près du coin du lit (2) prolongent une jambe dehors plus d'un bord et l'autre excédent de jambe dehors l'autre ainsi vos stradles d'extrémité arrière le bord du lit. (3) atteignent sous la jambe et saisissent le pénis au masturbate en combination avec n'importe quelle variété d'autres techniques de main. Le résultat est le sentiment que quelqu'un d'autre masturbating vous. Tout en faisant celui-ci, vous pourriez vouloir imaginer la personne la plus attirante vous pouvez penser à te donner un travail de main. POSTURE ACCROUPIE ET JAILLISSEMENTS TECHNIQUE DE MASTURBATION #42 LUBRIFICATION = probablement DIFFICULTÉ = intermédiaire Tout que vous devrez exécuter cette technique de masturbation est la capacité de s'accroupir vers le bas et se pencher en arrière sur quelque chose. L'avantage pour votre effort peut être une sensation étonnante pendant l'orgasme dans des vos jambes et abaisser le corps si vous pouvez obtenir les muscles inférieurs étirés dehors bien. (1) posture accroupie vers le bas devant un lit ou tout autre bas objet et maigre veillant en arrière à fléchir les muscles de jambe toute manière jusqu'à l'anus. (2) placent une main sur le lit pour l'appui et accroissent au besoin. (3) Masturbate dedans avec toute variété de techniques de main

(4) essayent de tendre vers le haut des muscles juste avant et pendant l'éjaculation. (5) disparaissent facile et ne se blessent pas. Ce n'est pas une position normale pour le corps pendant des périodes prolongées. Cette méthode n'est pas recommandée pour les personnes qui ont : les problèmes de genou, problèmes dorsaux, problèmes de coeur, irritabilité, agitation, S'AJOUTENT, ADHD, défauts de fonctionnement psychiatriques, urètre étroit, prostate agrandie, saignement rectal, diarrhée, gonorrhée, tabourets lâches, tabourets sanglants, rectum dilaté, hemmeroids, polypes, ictère, la maladie d'Alzheimer, infertilité, oignons, dommages de tendon du jarret, douleurs dorsales, hypochondriasis, désordre schizoaffective, dépression maniaque, désordre bipolaire, inquiétude généralisée, phobie penile, visage de masklike, syphilis, syndrome masturbatoire traumatique, goutte, insomnie, alopécie, hirsuitism, problèmes de vision, paumes velues, verrues de pénis, acné, ideation suicidaire, colostomy met en sac, des sacs d'ileostomy, désordre réfringent, grossesse, retardement mental, puces, coutils, ou vers de coeur. MASTURBATION RAPIDE DE DOIGT #43 La LUBRIFICATION = a recommandé DIFFICULTÉ = intermédiaire Cette technique concentre toute sensation sur la tête et les clans du pénis. (1) poignée seulement la tête avec le doigt et le pouce de midle (2) placent le doigt d'index au-dessus du bout du pénis, juste sous le trou. C'est le secteur de glans. (3) agitent et secouent vos doigts aussi rapidement que vous pouvez dans un léger mais vite à travers le mouvement. (4) augmentent votre taux respiratoire à l'aide apportent sur un orgasme quand vous la sentez venir. Cette technique est également gentille parce que s'il ne se sent pas tout à fait exact pendant que vous approchez l'éjaculation, vous pouvez quicly saisir le pénis avec n'importe quelle technique traditionnelle de masturbation pour la finir. CRIC DE BANANE OUTRE DE MASTURBATION #44a Ajoutez cette page à votre liste de favoris (Ctrl+D) LUBRIFICATION = non DIFFICULTÉ = Ph.D. Cette méthode exige une banane mûre et un couteau. Beaucoup d'hommes croient la la texture moite de l'intérieur des marques de peau de banane un lubrifiant normal intéressant. (1) découpent les deux extrémités de la banane au loin. Essayez de faire à banane coupée en tranches environ un pouce moins que la longueur droite du pénis. (2) plutôt qu'épluchent la banane d'une manière normale, utilisent le couteau pour faire une incision comme montré ci-dessous. Enlevez les intérieurs de la banane soigneusement. (3) enroulent la peau de banane autour du pénis et le masturbate de n'importe quelle manière confortable. Essayez au match la découpe de la peau de banane à la forme du pénis pour les meilleurs résultats.

NOTE : Il y a beaucoup de variations comme vous pouvez penser à à cette technique. Par exemple, essayez de laisser une extrémité sur la peau de banane, essayez de couper la peau de banane plus longtemps ou plus sous peu que montré ci-dessus, essayent d'obtenir juste le pénis moite avec l'intérieur de la peau de banane et puis le masturbate à la main sans peau, essayent de tordre la peau de banane dans un mouvement circulaire autour du pénis, de l'essai en utilisant l'éjaculation d'une session précédente de masturbation sur la peau de banane, etc. NUDITÉ MASTURBATOR DESCENDANT UN ESCALIER #46 Pourquoi masturbate sur les étapes d'escalier ? (1) ALTITUDE DES JAMBES - la méthode d'escalier tient compte de beaucoup de positions alternatives pour les jambes. Puisque les orgasmes masculins ont une sensation différente selon la façon dont la pesanteur affecte la teneur en sang du corps, cette méthode fournira une sensation différente que se reposant, se tenant, ou fixant. Si fait comme montré ci-dessous, le sang est tiré loin de la tête et du cerveau et vers les pieds. Avec des ajustements des jambes, différentes sensations orgasmiques peuvent être réalisées. Quelques stairwells sont assez étroits que vous pouvez attacher vos jambes contre les murs ou la balustrade pour des solutions de rechange additionnelles. (2) ESCALIERS UTILISÉS COMME STIMULATON - bien qu'il puisse être dangereux, certains ont rapporté des résultats étonnants du glissement en bas des étapes tapissées tout en ayant un orgasme et une éjaculation. Quelques « experts » en cette technique ont dit qu'ils masturbate au dessus des étapes jusqu'à ce qu'ils soient presque prêts à l'orgasme et puis glissent en bas des étapes sur leur bout tout en éjaculant. Au début, ceci devrait être fait lentement, une étape à la fois, jusqu'à ce que vous obteniez un sentir pour l'équilibre et la flexibilité priés pour cette technique. En glissant, un tissu lisse mais vigoureux devrait être employé pour protéger le dos des jambes et des fesses. ANNEAU MASTURBATING DE GLANS #47 NOUVEAU 14 novembre 2007 Cette technique masturbating s'appelle le « anneau de glans ». Il exige le lubrifiant si vous êtes circonci, mais est facultatif si vous êtes uncircumcised. Vous formez un anneau serré autour de la tête de votre pénis, et commencez par une course régulière lente à établir votre excitation. Changer la vitesse de vos courses et l'étanchéité de votre poignée crée des sensations étonnantes particulièrement quand une grande attention est donnée à l'arête allant à l'axe et au dessous de la tête. Essayez en outre les mains de commutation de temps en temps et en maintenant votre main toujours et poussée dans l'anneau.

Stimulation anale de masturbation
Collez vos doigts dans vos anus tandis que vous masturbate aussi rapidement que toi pouvez. Celui-ci devra être fait tandis que vous vous tenez ou sur vos genoux et avec l'abondance du lubrifiant. Stimulation anale Technique

Tandis qu'une main est mettante en forme de tasse et frottante vos boules et les tirant en bas, prenez un doigt sur cette main, j'épuise le plus long lubrifiant de doigt moyen il et le glisse dans votre anus. vous pouvez le laisser là ou vous pouvez le glisser dedans et dehors en tant que toi masterbate avec l'autre main, mais la clef est de le tirer juste comme vous êtes prêt pour tirer votre charge, la sensation est incroyable, il augmente l'orgazim à moindre fois 3, l'essayent des types, ceci est pour droit ou gay elle n'importent pas, ne laissent pas votre arrêt de fierté un grand orgasme ! Tube masculin anal de la masturbation w/Tampon J'ai utilisé un tube bien lubrifié de tampax, et tout en masturbating avec une main, continuée insérer et retirer le tube de tampax avec l'autre main. Prend une peu de coordination et pratique. Juste comme vous êtes prêt à cum, insérez la manière de tube dedans et le résultat est irréel ! Vous maintiendrez autour de ce tube comme jamais avant et l'orgasme éprouvé est très fort. Mon épouse et moi l'ont essayé sur chaque autre car nous avons le sexe et il ajoute une variation à nos jeux.

Individu-Adorez avec un condom
Utilisation d'un condom avec « Tous dans " Masturbating C'est merveilleux pour moi -- et particulièrement si vous êtes comme moi et avez une longueur entièrement droite de 4-5 pouces -- elle sera pour toi également. Quand ma construction éclate, pour obtenir allant, je prends un condom lubrifié et le déroule entièrement sur mon membre, tout déroulé tellement là est un bon nombre de mou à la base, juste au-dessus de mes boules. J'étire ce mou au-dessus de mon scrotum de sorte que je sois maintenant « tout dans », entièrement tenu par le condom. Maintenant je suis prêt à commencer à masturbating. Mettez dessus un bon nombre de lubrifiant et commencez à frotter. Pendant que le pas de masturbation s'active ma sensation est intensifiée par mes boules étant tirées et secouées avec effort avec chaque course. L'inévitable est une explosion frissonnante, me laissant essoufflé ! Technique de condom Masturbating avec un condom est le meilleur ! Achetez d'abord un condom légèrement plus grand que votre pénis. Après avec un encavateur de main la bosse ou le réservoir au bout et tirent vers le haut ! Alors avec l'autre main, abaissez à la base jusqu'à ce que les doigts tenant le bout touchent votre tête ! Masturbate et Cum dedans un condom Secousse au loin dans un condom avant que vous alliez dormir. Laissez le comdom dessus, et quand vous vous réveillez, la secousse au loin dans le condom encore, en utilisant le sperme de dernières nuits comme lubrifiant. Rien meilleur que vos propres cum comme un lubrifiant ! Utilisation d'un condom J'aime remplir condom avec certain soin intensif de VASELINE, le glisse sur mon pénis et commence à masturbating ; améliorez même si vous chauffez le V.I.C. juste un peu, marques il sensation comme un vrai vagin ! !

Le sang-froid pendant Individu-Adore
Masturbation Dure-Unhard

Cette technique de masturbation est probablement la meilleure position vers le haut. Commencez le cric-au loin avec quelque position de main vous vouliez. Laissez lui obtenez dur pendant environ dix secondes tandis que vous vous stimulez . Redressez dehors tous vos muscles. Détendez alors. Laissez votre Dick obtenir plus mou, et desserrez-vous vers le haut de vos muscles pendant encore dix secondes. Puis début encore. Il se sentira vraiment bon chaque fois que vous commencez encore. Continuez jusqu'à ce que vous ne puissiez le prendre plus ! Danse de Dick Ceci a moins à faire avec y arriver, qu'étant là. Employez n'importe quelle méthode que vous aimez (une certaine version d'une technique d'arrêter-et-aller est la meilleure). La chose importante est d'arrêter toute la stimulation juste avant l'éjaculation, laissant votre robinet à la danse follement car elle lutte pour se soulager sans n'importe quelle aide de votre main. Ce conduit à un orgasme très intense--et grande vidéo (particulièrement si vous visez l'appareil-photo entre vos jambes ainsi il attrape Dick et boules partout). Vous voudrez traire votre robinet quand vous commencez à cum, mais ne le faites pas. Cela ruinera la danse. Rapide Lubrification fortement suggérée pour le plein sentiment. Doit être entièrement droit et peut employer la technique standard jusqu'entièrement à dur. Une fois que vous êtes dur, donnez trois ou quatre courses rapides. À l'extrémité de la dernière glissière de course votre main vers l'avant outre de l'extrémité rapidement et complètement. Permettez au pénis droit de balancer dans l'air pendant quelques secondes étant exemptes de n'importe quel contact. Puis pleines main et répétition de prise. Vous pouvez alterner vos mains donnant à chaque main son tour comme désiré. les courses rapides avec le bidon soudain et total de dégagement donnent des sentiments passionnants différents d'autres méthodes. Observez votre pénis libre et très dur comme il balance librement dans le ciel. Danse de Dick de cartel avec rapide Commencez par la méthode rapide et combinez avec la danse mains libres de Dick. Tous les deux sont énumérés ci-dessus. En utilisant le rapide, serrez vers le bas sur le glans quand vous glissez rapidement l'extrémité. Votre pénis voudra votre contact mais puis quand vous êtes environ à cum, permettez-lui de danser librement jusqu'à ce qu'il éclate. C'est un sentiment différent. essayez-le que vous l'aimerez Aucunes mains à l'extrémité Le but pour cette technique est d'essayer de pratiquer l'arrêter-et-aller de telle manière que vous thate vos mains outre de votre pénis avant toi atteigniez le '' de point de non retour de '' et puis éjaculiez sans vos mains sur le pénis pendant l'orgasme. Par la suite, vous pouvez apprendre comment prolonger le sentiment de point de non retour pendant de plus longues et plus longues périodes. Il est très difficile et prend la pratique. D'abord, n'éjaculez pas pendant trois à quatre jours. Pendant votre session, obtenez la nudité, lubrifiez votre position de pénis et de masturbate. Maintenant vous ne réussirez pas au commencement, mais continuez la pratique. Cela m'a pris quatre mois pour obtenir cette droite. Juste au sujet de quand vous vous sentez que vous allez à l'orgasme, ralentissez ou arrêtez complètement et tordez vos courses à un point j'appelle « la pause » (c'est un point que je ne peux pas décrire pour améliorer, mais il est juste avant le point de non retour) vous pouvez alors commencer à caresser vos

cuisses ou votre bout si vous voulez. Vous pourriez devoir tordre des courses dans le commencement, mais maintenant j'ai réalisé un point où le processus commencera automatiquement. Le sentiment est incroyable, parce que maintenant après que je prenne mes mains outre de mon pénis, je commencent à sentir le point de non retour dans environ 5 secondes plus tard, suivies d'une éjaculation spectucular 15 à 20 secondes. Le plus est d'observer la pousse d'éjaculation dehors sans stimulation de main. Placez une serviette noire sur le plancher pour voir le votre cum le modèle.

Glans seulement
Chiquenaude de la poignée « n » de Glans Obtenez une construction vraiment bonne, ferme et dure. Si vous êtes un homme circonci, alors votre glans, (tête de pénis), est prêt une fois que vous avez une pleine construction. Si vous êtes uncircumcised, alors vous devrez rouler votre foreskin complètement outre de votre glans, (tête de pénis), et maintenez la peau rentrée outre de elle dans toute cette session de masturbation. Le mensonge confortablement sur un lit ou se reposent confortablement, se penchant en arrière, dans une chaise. Lubrifiez le glans seulement, non votre axe entier de pénis, avec du lubrifiant mince et lisse, tel comme huile. (J'emploie toujours l'huile d'olive comme lubrifiant de masturbation, et la trouve parfaite pour toutes les méthodes de pleasuring mon pénis). Saisissez l'axe droit de votre pénis fermement avec votre main gauche, (également l'utilisation de la poignée pour tenir votre dos de foreskin si vous êtes uncircumcised l'homme), partant environ d'un centimètre de l'axe et de votre glans complètement exposés au-dessus de votre poing passionnant. Maintenez cette main immobile et la saisissez dur, fortement et l'affermissez dans toute votre session de masturbation. Huilez les doigts de votre main droite, et étendez les doigts aussi au loin qu'ils disparaîtront. En tenant la paume droite vers le bas au-dessus de votre pénis droit et saisi, glissez vos doigts de va-et-vient à travers votre glans nu, juste au-dessus de votre main gauche passionnante. Le glans entier renversera entre les espaces de doigt, et soit frotté de l'arête pour incliner par chaque doigt alternativement. Dans une direction, la surface supérieure entière de votre glans obtient stimulée, sur la course de retour, le dessous entier et le frenulum est stimulé, et le mouvement de chiquenaude de votre pénis pendant que vos passages de glans entre chaque doigt donne alternativement le grand plaisir additionnel. Frottez vos doigts fonctionnants dans les deux sens à travers votre glans nu et huilé lentement d'abord , en accélérant comme le plaisir monte. Travaillez votre la tête de votre pénis aussi rapidement ou aussi lentement comme vous voulez, parce que tant que vous aimez, bien qu'au début, cette méthode de masturbation peut te faire l'orgasme et éjaculer très rapidement. Cette méthode de masturbation donne toujours un orgasme vraiment grand. Il peut prouver malpropre cependant quand vous orgasme et éjacule votre sperme, comme ceci est écarté environ énormément par le mouvement de vos doigts masturbating et renverser de votre glans, mais il le vaut la peine pour les sensations fantastiques que cette méthode donne un homme. J'ai masturbated en utilisant cette méthode, (parmi beaucoup d'autres méthodes que j'emploie régulièrement), puisque j'étais douze années, et AM maintenant 50 quelque chose, et lui donne toujours mon plaisir de maximum de pénis ! J'ai également enseigné que cette méthode à beaucoup d'amis masculins, uncircumcised et a circonci, et ils ont tous l'ont aimée et l'emploient constamment pour le plaisir maximum de pénis.

Boules rasées et une masturbation de doigt J' ai juste fini une grande session de masturbation et ai voulu partager. J'ai rasé mes boules et la partie de mon Dick derrière elles à côté de mon bout. J'alors seul ai rasé le dessous et la base de mon robinet mais gauche mon buisson épais de longs pubes bouclés au-dessus de lui. Par ce temps je fuyais pré-cum et massé lui dans des boules. J'alors ai doucement serré mon sac de boule à temps avec le mon charge pendant que j'utilisais un doigt pour frotter mon sainfoin. Je m'égouttais de plus en plus et ai alors saisi ma tête et ai frotté dur et jeûne qui donne un intense et un malpropre venus qui passe à mes boules. Doigt d'index sur le Frenulum Prenez votre doigt d'index (vous pouvez faire ceci avec ou avec dehors le lubrifiant) et frottez-doucement le dans un haut et mode vers le bas sur le dos de votre pénis sur place juste au-dessous de la tête. Ce secteur s'appelle le frenulum et peut être extrêmement sensible pour quelques types. Vous pouvez également utiliser le dos de votre main avec les mêmes mouvements. Vous vous rendrez compte très rapidement comment bon ceci juge si votre frenulum est sensible. Attendrissement de la tête de pénis Pour des hommes plus âgés, tôt le matin avec un plein réservoir souple et avant des mouvements d'entrailles est le meilleur. Emparez-vous de votre pénis près de la base et placez le doigt d'index directement dehors ainsi il atteint la pénis-tête. Secouez votre pénis ainsi les coups de chef vos boules et le doigt d'index sur le rebond. Frappez tous les secteurs de votre boule renvoient soulever même la boule renvoient avec l'autre main ainsi vous pouvez frapper la base. Ceci attendrit la tête de pénis et les boules et obtient couler de precum.

Employer les substances uniques
Glace minérale sur la tête Je prends un peu de bande de frottement minérale de glace et le place sur la tête de mon pénis (glans) et frotte lentement laisser la bande de frottement minérale de glace pénètre les fins de nerf de glans portant la sensation vers le bas à la prostate sensible, l'excitant. Après plusieurs minutes je commence à frotter un sentiment plus rapide la sensation pénétrante de la descente minérale de bande de frottement de glace plus profonde dans ma tête et l'axe sentant alors la sensation atteignent mon prosterné me donnant un orgasme éclatant. Prenez votre temps et appréciez l'expérience. TRÈS utile pour des hommes plus âgés ou des hommes coupés qui ont pu avoir perdu une certaine sensation dans leur glans. En plus, un bon anneau convenable de robinet peut également augmenter l'effet et l'orgasme intense. D'un ajustement, yo 58 sportif qui vient journalier de cette façon. Appréciez les membres. 'Anneau de Confidence Masterbation Ce n'est pas un par-Se masturbatoire de technique, mais c'est une sensation intéressante ! Épluchez en arrière le foreskin (à moins que coupe) et appliquez la pâte dentifrice assaisonnée par monnayage à l'arête autour (et dessous) du casque. Après environ une minute le secteur immédiat obtient le 'hot'and « de menthe ». C'est une version de laypersons de cocaïne autour de la Cloche-Extrémité. Disparaissent avec-il et apprécient ! Masturbation de luxe de crème à raser

Je sors de la douche et avec ma prise droite rasant le gel et essuie il partout mon Dick. Après je le frotte lentement jusqu'à ce que les jets du jus sortent. Mutuel à sens unique J'ai essayé ceci avec mon ami et nous tous les deux convenons que c'était le meilleur orgasme que nous avons jamais eu. Essayez ceci : Masturbates d'une personne l'autre, que les mensonges justes en arrière et l'apprécie. Puis, ils peuvent commuter des fonctions. (A du côté incliné à ceci est s'ils le font à l'orgasme, une personne doit orgasme d'abord et donc ne sera pas comme intéressée à aider la deuxième personne à l'orgasme.) la meilleure manière de le faire est commutateur dans les deux sens avant que n'importe qui ait un orgasme. Voyez combien de temps vous pouvez tenir tous les deux pouvez se tenir au loin avant orgasme.

Culte de copain
Ce n'est pas solo, mais j'ai toujours apprécié masturbating avec un ami. Tous les deux nous se tenant mouvements de chacun nus et observants de corps, expressions faciales et bruits. Peut-être mettant en forme de tasse les boules de chacun ou disant des mots secrets qui descend de nous, mais chacune masturbating pour le divertissement érotique de l'autre et jugeant au loin aussi long comme possible jusqu'à cette explosion finale de sperme.

Stimulation avançée de Trois-Point
C'est une technique merveilleuse à alterner avec vos autres méthodes de favori, particulièrement en s'amusant pendant un ou deux heures pleines de bonheur nu pur. Une fois que vous allez bien dans votre session et produire une abondance de sève douce de precum, utilisez vos pouces pour oindre vos mamelons en utilisant de petits mouvements circulaires. Vos mamelons droits sont des points de déclenchement qui causent les sentiments sensationnels dans votre pénis et mamelons à l'écoulement dans tout votre corps entier, en particulier dans vos cuisses, derrière vos genoux, profonds dans vos fesses, votre abdomen, et même le bout de votre langue et lèvres ! Comme vous continuez de stimuler vos mamelons, prolongez vos doigts pour stimuler la tache principale et douce de votre pénis en même temps, avec votre pénis droit chaud contre votre abdomen. Cette stimulation de trois-point peut être position, séance, ou reposer exécutée contre le bras du sofa avec vos pieds vers le haut pendant des périodes prolongées d'extase fine. Je recommande la position étendue pour que l'étape finale réalise les niveaux extrêmement intenses du plaisir soutenu, et c'est la position la plus confortable pour caresser et apprécier chaque pouce de votre pénis et à méditer sur toutes sensations merveilleuses dans tout votre corps. Avec la pratique vous pouvez prolonger cette phase pour une demi-heure ou plus long, writhing à l'intensité orgasmique proche, avant de se permettre d'éprouver l'orgasme du corps entier explosif le plus impressionnant. Pendant ce temps vous pouvez éprouver beaucoup de pseudo-orgasmes satisfaisants en enveloppant étroitement votre pouce et index autour de la base de votre pénis avec une main, et en serrant votre axe avec votre autre main, appliquant la pression le long de chaque côté. La compression vingt chronomètre environ à la fréquence orgasmique de contraction tout en serrant votre muscle de PC. La répétition aussi souvent comme

toi voudront. De cette façon, si vous souhaitez ainsi, vous pouvez se laisser refroidir et économiser de votre orgasme explosif, et par conséquent de votre énergie, pour une autre occasion. Amusez-vous souvent ; il est bon pour votre santé.

Synergisme de Mamelon-Pénis
Nu nu dans l'avant du grand miroir dans la salle de bains, j'aime stimuler mes mamelons et pénis en même temps. Le plaisir est multiplié plus que la somme de faire ces secteur érogène séparément. Les doigts de ma main droite stimulent mon mamelon gauche tandis que l'avant-bras frôle au-dessus du mamelon droit. La main gauche frotte mon pénis. J'attrape le sperme dans la paume de ma main droite et aux occasions rares, mange la charge entière de cette substance merveilleuse.

L'ours de nounours Individu-Adorent la technique
Prenez votre ours préféré de nounours, coupez un trou dans son fond au sujet de la taille de votre pénis, et collez-le vers le haut là. Il est vraiment bon et vous ne devez pas s'inquiéter de faire un bruit ou un désordre.

Uncircumcised Individu-Adorent le modèle
Je ne suis pas circonci. Je rétracte le foreskin, le laisse rétracté, puis j'utilise mon pouce et en second lieu et troisième doigts. Avec le doigt d'index, l'I « fessée » la tête, et juste derrière elle, avec un rythme. Ainsi, je pompe sur l'axe, et bats la tête tout autour. Quand je jaillis, c'est un sentiment profond. Il n'est pas peu commun pour que je saisisse la charge et de la saute dans ma bouche. Délicieux !

ÉJACULER DANS VOTRE PROPRE BOUCHE
La technique de pretzel Les images supplémentaires qui démontrent les techniques avançées de masterbation est une bonification. Voici une technique que j'apprécie. (Je n'ai aucune idée comment vous obtiendriez les photos prises !) J'étaye la majeure partie de mon corps vers le haut le long d'un mur, avec les semelles de mes pieds faisant face au mur (genoux pliés). Je me repose sur mon dos. Si je pousse avec mes pieds, mon pénis est habituellement juste au-dessus de mon visage. Si le but est exact, c'est une bonne manière à cum dans votre bouche ou obtient a cum le projectile. Cela fonctionne mieux en s'étendant sur un lit ainsi qu'il y a un certain confort sur le dos. Le Masturbating Cum le mangeur Si vous aimez goûter vos propres cum, alors voici la technique pour toi. D'abord, reposez-vous vers un mur. Alors vous devriez soulever vos jambes et les glisser vers le haut du mur jusqu'à ce que votre bout touche. Maintenant vous devriez être sur votre dos avec vos jambes dessus et lever le mur. Commencez au masturbate. Vous devez se concentrer sur votre but en faire ceci ainsi il frappe réellement votre bouche.

MASTURBATING AVEC DES GANTS
Haut enfilé de gants J' avais employé les gants en cuir pour mettre sur cric au loin pendant des années. c'est les meilleures sensations que vous pourriez jamais imaginer Masturbation en caoutchouc de gant Prenez un gant en caoutchouc avec des charges de la lubrification là-dessus. Saisissez doucement le pénis et tirez vers le haut et vers le bas pour la plupart de sentiment merveilleux ! Médecin ou infirmière ? Mis dessus une paire de latex ou de gants en caoutchouc de non-latex, qui peut être achetée à n'importe quel magasin de drogue ou à grand grand magasin. En utilisant votre imagination feignez-toi sont examinés par votre médecin ou infirmière préféré. La sensation de masturbation sur votre peau sera différente et se sentira comme si quelqu'un d'autre vous touche. Touchez d'autres parties de votre corps et progressez à l'intention sexuelle évidente comme elles examinent d'abord vos pièces privées et commencent ensuite à être sexuellement sérieuses avec vos pièces privées. Mieux fait dans l'obscurité ou avec des yeux s'est fermé.

SPERME D'ÉCONOMIE
Garder votre sperme Ayez une secousse-au loin rapide dans un caoutchouc ou une tasse. Alors quand vous êtes prêt à aller employez encore le votre cum comme un lubrifiant commençant la base et puis se relevant. Car vous frottez la chaleur de votre main et de votre robinet fera cum devenu lisse et donnera une sensation vraiment douce. Il aide à raser l'axe et les boules pendant qu'il peut être collant.

D'autres manières
Aspiration Masturbating de vide C'est une nouvelle torsion pour loger le nettoyage. Utilisez un tube de papier d'emballage (devra trouver un qui s'adapte, habituellement papier d'emballage de Noël est plus grand) et glissez-le au-dessus de votre pénis, reliant l'autre extrémité du tube à votre conduite à dépression. Allumez le vide et employez le cric habituel outre de la technique et l'aspiration du vide te donnera un sentiment de pompage comme si elle suçaient votre pénis. Entre les cuisses Je m'assiérais ou m'étendrais sur mon dos, avec mes jambes ensemble, poussant mon pénis vers le bas entre mes jambes ainsi il a frotté contre mes cuisses jusqu'à ce que je sois venu à l'orgasme. Vous pouvez faire ceci avec des boules se reposant au-dessus de vos cuisses, ou remplié vers le bas au-dessous de elles. Améliorez en haut, comme ceci fait rebondir le pénis le support par lui-même mieux. Le caoutchouc de chambre à air J'utilise une chambre à air de pneu avec de l'huile de bébé. Beaucoup de différentes techniques peuvent être employées en association. Le caoutchouc d'une chambre à air est mou et flexable si vous obtenez vraiment bon. Plus le tube est employé, plus il plus doux devient pendant que l'huile absorbe lentement dans le caoutchouc. L'inconvénient

est le caoutchouc laissera votre noir de peau (lavages au loin) et vous pouvez s'asseoir sur eux, s'étendre sur eux, ou figurer dehors la meilleure position que vous trouvez pour augmenter le sentiment. Le tube devient chaud du frottement, et le réchauffeur que le tube obtient, plus meilleur il se sent Cuvette de toilette C'est le meilleur juste ici. Enlevez tous vos vêtements, obtenez sur vos genoux, et penchez-vous contre la cuvette de toilette avec vos boules accrochant sur l'intérieur de la cuvette. Obtenez une position confortable où il y a pression juste entre l'anus et le scrotum. Quand vous êtes prêt à cum enfoncez légèrement dur où vous pouvez estimer que cum des arrêts dans la transition. Après environ trois battements réduisez la pression du bamm de secteur d'anus… ! C'est le sentiment exhillirating ! Le plastique halète la masturbation J'aime au masturbate dans le pantalon en plastique. Il crée un bon nombre de pré cum et ils offrent doux tirent vers le haut et vers le bas et autour de la tête jusqu'au moment sans retour ce qui une grande sensation !

Autofellatio
Je suis très sorti pour dire que j'ai succeded en atteignant mon propre pénis avec ma bouche. J'ai pensé qu' il était impossible, mais j'ai toujours obtenu un tressaillement de l'essai. alors un jour j'ai eu une idée. J'ai noté que ma baignoire a eu une extrémité inclinée et une extrémité raide, ainsi j'a pensé « hé, si je m'étendais dans la droite là juste, je pourrait réellement pouvoir l'atteindre cette fois. « Je l'ai essayée soutenir-ai soutenu, mais j'ai réalisé que j'aurais besoin d'une certaine remplissage. Ainsi j'ai obtenu quelques vieilles serviettes et ai empilé quelques couches autour. Cette fois, je pouvais fixer sans blesser mon épine. Quand j'ai fixé, j'ai mis mon dos au mur incliné et ai atteint mes jambes directement dans l'air. J'ai marché ils avale le mur vers ma tête et grabed mes cuisses. Par ce temps ma tête glissait en bas du baquet, mais elle n'a pas importé puisque mon ordure était exacte sous mon nez, ou quelque part au-dessus de elle puisque j'étais à l'envers. J'ai essayé de le pousser dans ma bouche, mais cela ne fonctionnait pas depuis que j'avais déjà mis sur cric-au loin le jour avant. J'ai dû le sortir et stimuler avant que j'aie essayé encore ou il ne resterait pas vers le haut assez long pour que ceci fonctionne. Enfin j'ai obtenu dans le baquet et ai essayé encore. Si je devenais flasque cette fois j'étais facilement assez proche de la broche sur mon pénis et le pompe plusieurs fois de le garder vers le haut. En conclusion, j'étais si étroit je pourrais l'atteindre avec ma langue. Je vraiment ai été déterminé à ce jour et n'étais pas sur le point d'abandonner. finalement je grabed mon bombement entier et l'ai tiré vers mon visage. Alors il s'est finalement produit. Le bout de mon pénis s'est étendu à mes lèvres et est presque entré dans ma bouche. Il peut sembler anti-à son apogée, mais il s'est senti bon pour moi. Je sais avec peu plus de pratique et certains s'étirant que je serai par la suite réussi. Si vous allez essayer ceci que vous devriez savez que ce sera une contrainte sur le dos, pas ainsi le masturbate si votre non prêt. Vous devez être très flexible. Vous devez également pouvoir s'étirer et détendre parfois. N'essayez pas si vos gros, desserrent quelques livres première. Je vais pratiquer plus et alors je deviendrai encore meilleur. Si quelqu'un sait si c'est trop dangereux ils devraient faire chacun savoir. Il serait malheureux pour que quelqu'un obtienne le mal en raison de moi.

Le livre du culte oral d'homme
De Ra-Hoor-Khuit

LEÇON UNE
Discutons « du pénis de base. » Je considère le sexe oral comme la forme la plus élevée d'expression de l'amour qui peut être échangée entre deux personnes. Si tout va bien cette information vous aidera décomposent toutes les barrières que vous pourriez avoir cela vous empêcheriez d'exprimer votre amour de cette façon et de recevoir une réciproque de votre compagnon masculin. Premières choses première. REGARDEZ le robinet. Je ne veux pas dire un regard cursif un examen pas dépêché et subreptice. Prenez assez de temps que vous convainquez votre compagnon qu'un certain genre de festin est en le magasin pour lui l'a fourni te permettra de faire avec lui, et en particulier avec son robinet, exactement ce que vous voulez. Placez-le appartement sur son dos sur votre lit, dans une salle bien allumée. Prenez son robinet dans votre main et REGARDEZ-le. Il n'aura pas probablement la puissance de la volonté de rester mou, mais de l'autre côté vous adorez son essence même. Peu d'hommes peuvent rester mous dans ces circonstances, quand il est évident que la personne REGARDANT son robinet adore. Quand vous commencez d'abord à le toucher, son robinet deviendra dur et sera dans un état où votre examen sera signicatif. Ne serait-il pas gentil si aller au docteur pour un examen était comme enrichissant ? Le robinet doit être dur si vous êtes de pouvoir noter l'important partie-ces pièces sensibles à la stimulation par vos lèvres et langue. La première chose que vous noterez est si lui est circoncie. La circoncision n'est pas universellement pratiquée : il y a des avantages et des inconvénients aux pénis en les deux conditions du point de vue de fournir les caresses orales qui apportent le genre le plus élevé de plaisir à votre homme. Prochaine prise un regard étroit à l'axe du pénis lui-même. Il y a une partie à bulbe de l'organe près de l'extrémité externe, légèrement plus grande de diamètre que l'axe, qui s'appelle souvent la tête. Techniquement c'est le pénis de glans (vient du glans latin qui signifie le gland. Regardez-l'étroitement ; fait le genre de ressembler à un gland pas il ?) Le périmètre extérieur du pénis de glans est la corona. Ceci joint la tête à l'axe. C'est la tache la plus sensible sur le pénis. Il est vers cette arête que vous dirigerez la majeure partie de votre attention quand vous donnez la tête. Suivez cette arête autour au dessous du pénis. Vous savez que j'aime l'appeler le bas ventre. Je suis fanatique du bas ventre ! Vous noterez un point de jointure où les deux extrémités de ce cercle irrégulier viennent ensemble. Si votre associé n'est pas circonci, ce sera également le point où le foreskin est joint. Ce secteur minuscule est facilement la tache la plus sensible sur son corps entier, et il est possible d'apporter votre associé culminer simplement en tapant doucement le bout de votre langue directement là-dessus. Passez le temps caressant le glans et ces secteurs l'entourant immédiatement. Sous le glans est l'axe du pénis. L'axe n'a pas beaucoup de fins de nerf et ne fournit pas, donc, à un homme en tout degré élevé de stimulation une fois caressé

manuellement ou votre langue à l'exclusion du pénis de glans elle-même. Il me stupéfie toujours de noter le nombre de cocksuckers confirmés qui croient que la succion en haut et en bas sur l'axe descendra du type. Ce n'est pas lui des gens ! Si cela fonctionne il est parce que le dos de votre gorge joue des tours sur son pénis de glans. Votre gorge donne la tête à sa tête ! Sous l'axe sont les testicules (les boules, bijoux, les appellent ce que vous aimez, mais n'ignorons pas leur signification). Les testicules sont extrêmement sensibles à la douleur et ne sont pas habituellement considérés sujet à la stimulation érotique à n'importe quel degré particulier. Non vrai ! Vous pouvez ajouter un degré élevé de plaisir pour lui en payant le bon genre d'attention aux boules ! Laisse maintenant aller de nouveau à l'axe de la matière. L'ouverture dans le bout du pénis de glans est le méat. Voici où cum des jaillissements. (Je pourrais avoir dit que le sperme est éjaculé mais je n'ai pas voulu sembler trop professionnel). Il y a d'autres parties du corps d'un homme qui répondent avec l'alacrité à la stimulation orale. Beaucoup d'hommes sont particulièrement sensibles autour des mamelons. La première fois que j'ai embrassé les mamelons de mon associé il a tiré avant que j'aie eu la chance d'obtenir même près de son robinet. Tandis que je n'ai pas pu reproduire ceci dans l'arrangement de laboratoire (il déteste pour aller près du laboratoire avec moi) que mon associé obtient toujours extrêmement allumé par mes caresses linguales de mamelon. REGARDEZ ainsi le pénis de votre associé. Étudiez-le. Apprenez ses secteurs de sensibilité spéciale complètement et soyez prêt à s'appliquer votre connaissance à son corps avec votre langue et avec vos lèvres quand vous pliez votre tête affectueuse audessus de son robinet. Il n'y a rien que vous pouvez faire qui montre plus clair votre amour pour lui que le culte que vous pouvez fournir son robinet !

LEÇON DEUX
Le fait triste est ces la plupart des personnes, hommes et les femmes, n'ont pas la plus légère idée de la façon sucer le robinet. Les la plupart semblent penser cette simplement près fabrication d'une chatte de leur bouche, fermeture il autour du pénis d'un homme, et le pendillement leurs têtes vigoureusement en haut et en bas jusqu'à ce qu'il culmine automatiquement leur fait les cocksuckers experts. Contraire d'Au ! La compétence consommée est exigée pour sucer le robinet d'un homme et pour lui fournir le degré le plus élevé de plaisir possible. Quand j'ai commencé la première fois ma recherche je n'ai vraiment eu personne à se tourner vers pour conseille et conseille. C'était toute la chasse et suce. Chassez et sucez. Trouvez cette une technique qui pourrait et le placerait sur le feu ! J'ai dû apprendre de mes expériences et alors que je ne voudrais pas vous nier le plaisir inné que ces expériences m'apporteront détesterait pour vous voir perdre un grand compagnon en raison de votre inexpérience et manque d'expertise. Supposons que vous avez saisi cette occasion DE REGARDER son pénis. Pour explorer chaque secteur du pénis pour trouver les pièces les plus sensibles. Que vous avez obtenu au delà des « pièces est des pièces » et identifie que quelques pièces sont plus égales que d'autres.

Afin que vous puissiez pour observer les réactions de votre homme et obtenir la plupart d'information possible au sujet de ses réponses essayiez ce qui suit : Tandis que son pénis droit est dirigé vers le plafond, mettez en forme de tasse ses boules dans une main et doucement, à l'aide seulement de votre langue, lèchent doucement, mais soigneusement le long du dessous entier de son organe droit. Car vous sucez le long du bas ventre vous apprendrez ces secteurs qui lui donnent le plus grand plaisir quand votre langue les touche. À moins qu' il soit fait en pierre, votre associé te fournira les indices vifs quant auxquels les secteurs sont les plus agréables. Comme vous découvrez ces secteurs de concentré augmenté de plaisir sur eux. Pour la plupart des hommes le secteur le plus sensible sera le point où l'anneau (ou la corona) de la tête et le foreskin sont joints. Ou ont été attachés avant sa circoncision. Par le lèchement continué et le tapement le long de ce secteur avec votre langue vous allez produisez un geyser. Si vous n'êtes pas habile et vous voulez svp à lui dans une hâte que je propose que vous descendiez de lui de cette manière afin de devenir au courant à portée de la main de la nature et du plaisir de son apogée. Car il est prêt pour l'apogée vous noterez des changements de son pénis. Ces signes seront identiques chaque fois qu'il culmine de sorte que vous puissiez se préparer au sien cum correctement. La tête du robinet peut gonfler légèrement plus grand alors il est pendant le cours normal de sa construction. Il peut pousser ses hanches en avant pendant qu'il veut envoyer son corps dévalant dehors son robinet avec le sien cum. Et pour la plupart des hommes, immédiatement avant cum, là apparaîtra aux lèvres minuscules et belles au bout du robinet une baisse claire ou à deux de fluide. Quand vous voyez ceci ou sentez l'ouverture au meateus par son condom vous savez que le moment de la vérité est actuel. Lancez les torpilles, pleines cum en avant ! Où devriez-vous être quand vous sucez son robinet ? Entre ses jambes, sur lui, en soixante positions neuf ? Où ? En raison de la structure de son pénis, aussi bien que la structure de votre bouche, lèvres, langue, et dents, vous pouvez fournir le degré le plus élevé de sensation à vous-même et à votre associé l'agenouillement entre ses jambes et en approchant son robinet du fond plutôt que du côté ou du dessus. Ne me croient pas ? Essayez les diverses positions (je décris dans des techniques postérieures de chapitres à employer avec chaque position). Voyez ce qui fonctionne mieux pour toi et votre associé.

LEÇON TROIS
Placez son robinet raide à l'intérieur de votre bouche mais ne serrez pas vos lèvres autour de l'axe. Par votre tête commencez un mouvement de cercle. Le robinet glissera à différents endroits dans votre bouche comme vous continuez le mouvement de cercle. Observez vos dents sur celle-ci. Une position d'agenouillement suffira mais elle est également efficace quand votre associé est sur le sien dos et votre tête est directement au-dessus de son robinet. Le cercle devrait être exécuté dans des mouvements dans le sens des aiguilles d'une montre et dans le sens contraire des aiguilles d'une montre d'une façon utile lente. J'ai trouvé beaucoup de types à New York qui semblent préférer cette technique au-dessus de tous les autres. J'ai rencontré un type qui pourrait entourer un robinet pour des heures et I trouvés ayant des orgasmes multiples tandis que sa bouche entourait mon robinet. Je n'ai pas perdu le mon dur-sur après chacun

cum. Quand la technique est exécutée correctement elle signifie beaucoup d' heures du plaisir pur.

LEÇON QUATRE
Avec votre homme s'asseyant en position et toi élevés sur vos genoux devant lui ascenseur son robinet dur pour indiquer ses boules. Avec votre trouvaille de langue le dessous de ses boules. Maintenant, tout en reposant ses boules sur votre langue humide, léchez dans un mouvement ascendant même au bout de son robinet. Il est permis d'utiliser vos mains dans cette technique. C'est parieur pour faire cette technique plusieurs fois dedans succession-comme lécher un cône de crême de lucette ou glacée. Je me suis développé avale vers le haut des sud. Et un garçons de la chose about.southern. Nous apprenons tôt comment obtenir si outre de rapidement quand le besoin est là. Et la lucette lèchent est l'une technique en ce livre que peu d'hommes peuvent tolérer pendant de longues périodes sans cumming.

LEÇON CINQ
Laisse en ce moment discuter une technique qui est probablement la technique cocksucking la plus commune dans le monde. Prenez son robinet dans votre bouche mais pas profondément. Nous obtiendrons à throating profondément plus tard. Il est grand, au-dessus-non évalué, mais si vous voulez être un expert au début profond de gorge avec les bonnes techniques et travailler votre manière vers le bas, ainsi pour parler. Prenez son robinet dans votre bouche en glissant votre langue humidifiée affectueusement au-dessus de la tête jusqu'à ce que vos lèvres se ferment autour de l'axe au point juste derrière la corona. Simplement n'ouvrez pas votre bouche et ne la fermez pas autour de son robinet. Glissez-le po. Il l'appréciera beaucoup davantage. Emballez l'axe de son pénis avec votre main. Rappelez-vous que l'axe est relativement peu sensible à n'importe quel genre de stimulation. En enfermant son pénis avec votre main vous lui donnez la sensation de faire emballer son pénis. Maintenant vous avez plusieurs options. L'essai tordant votre tête de l'un côté à l'autre s'assurant vos lèvres moites restent en contact avec l'arête coronale. Tout en faisant ceci déplacez doucement votre main à travers l'axe. Quand il culmine il peut vouloir pousser votre tête plus loin en bas de l'axe de son pénis. Il veut vous envelopper avec son robinet. Car vous apprenez son apogée vous manquerez les points fins si vous gorge profonde actuellement . Au lieu de cela sucez doucement autour de la corona en tant que He culmine de sorte que vous puissiez intensifier son plaisir et augmenter la force de son orgasme. Car vous acquérez plus d'expérience vous pourrez dire exactement quand son apogée s'approche et vous serez prêt pour le ce des jaillissements initiaux dehors le caoutchouc.

LEÇON SIX
Il y a encore une amélioration à cette technique de base qui intensifiera son orgasme. Si vous placez votre pouce à la base même du pénis de façon à bloquer le tube par

lequel cum des jaillissements, le sperme ne peut pas s'échapper quoiqu'il soit spasming et passant par l'action réflexe du sperme éjaculant. Si au même temps vous sucez vigoureusement sur la tête de son robinet vous pouvez retarder le sien cum pendant plusieurs longs moments. Quand vous laissez finalement cum gicler il durera beaucoup plus longtemps et sera juste comme intense en conséquence. Quoique vous ne retardiez cum que durant quelques moments seulement courts vous serez étonné par l'intensité à lui cum. Ces techniques sont la base de cocksucking. N'allez pas au delà de eux jusqu'à ce que vous soyez devenu un expert, non seulement en matière de techniques elles-mêmes, mais également en matière de lecture et d'interprétation des réponses de votre associé à un tel point que vous savez exactement il obtient au loin sur ce que vous faites. Quand vous avez atteint ce point, vous êtes prêt pour les techniques plus subtiles et plus avançées. Ne soyez pas si servile que vous manquez dehors sur l'amusement de la découverte d'individu. Découvrez ce qui fonctionne pour toi et pour votre associé et faites votre cocksucking aussi l'individu que votre signature. Après tout, vous voulez que votre homme vous sélectionne dehors dans l'obscurité parmi cent cocksuckers slobbering.

LEÇON SEPT
Une des premières choses vous avez rencontré quand vous avez commencé la première fois à sucer le robinet étiez un réflexe de bâillon. La plupart des hommes semblent vouloir forcer leurs robinets en bas de votre gorge dans la mesure où ils peuvent l'obtenir. Particulièrement au moment où ils cum ! Considérez pendant un moment que la longueur moyenne de votre cavité buccale est de trois à trois et des demi-pouces tandis que la longueur caucasienne moyenne de robinet est de cinq à cinq des pouces et demi. Les lois de la nature sembleraient dicter cela obtenant tous que le robinet dans votre bouche est une impossibilité. Il peut être fait. Vous savez probablement que quelqu'un qui peut le faire et c'est pourquoi vous lisant ceci. Il est possible de maîtriser la technique nécessaire. Je ne veux pas être ennuyeux, mais si vous comprenez votre anatomie que vous commencerez à comprendre les conditions qui te permettent de prendre son robinet dur dans votre bouche et d'avaler votre gorge. Le plus grand obstacle à prendre tout son robinet en bas de votre gorge est le fait qu'il y a une courbure de presque quatre-vingtdix degrés derrière votre langue menant vers le bas dans votre gorge. Ainsi la première chose à faire est d'obtenir le robinet après cet angle. Obtenez après l'angle du balancent ! Afin de pratiquer ceci, obtenez en position où vous pouvez tourner votre tête d'une telle manière dont votre bouche et gorge se situent presque dans une ligne droite. La meilleure position pour accomplir ceci est de se trouver sur un lit de sorte que votre tête soit près du bord avec votre corps étendu à travers le lit de sorte que votre tête soit inclinée brusquement en arrière. Cette position mettra votre bouche et gorge presque dans une ligne et permettra à votre associé de vous approcher de telle manière que l'insertion de son robinet puisse être faite tellement profondément que son poil pubien serre contre vos lèvres.

LEÇON HUIT
Aujourd'hui nous pratiquerons maîtriser la réaction physique qui doit être allégée avant que l'art de la pénétration profonde puisse entièrement être apprécié. La tendance normale du corps de bâilloner quand un objet étranger tel qu'un robinet profondément de poussée étant forcé en bas de votre gorge. Vous pouvez surmonter cette tendance en détendant complètement votre gorge au moment où l'insertion est faite. Il est également important que vous mainteniez cette relaxation pendant throating profond entier. Laissez-le mettre son robinet en bas de votre gorge et le tenir toujours tandis que vous trouvez la manière la plus confortable de procéder. En raison de votre position vous ne pourrez pas se déplacer ou ne lui offrir aucune plus grande stimulation que simplement maintenant votre bouche étroitement fermée autour de son robinet de palpitation. Si vous êtes essai capable pour stimuler son bas ventre avec votre langue, faites-la ! Vous pourrez seulement détendre et prendre son robinet de cette façon si vous poussez complètement votre associé. Votre associé est entièrement commande. Il doit lancer et maintenir tout mouvement. C'est le seul exercice dans lequel vous abandonnez votre commande de la situation à votre associé. Il goût de volonté ceci pour le fait simple que pendant la première fois il peut insérer son robinet pendant que profondément en bas de votre gorge pendant qu'il veut à. Maintenant votre associé commence dans et dehors le mouvement qui est juste comme baiser. Il devrait commencer lentement, particulièrement si c'est une expérience complètement nouvelle pour les deux de toi. Après tous s'il vous blesse il se coupe au loin d'un des grands plaisirs dans la vie. Sien seulement l'autre condition pendant cet exercice est de maintenir le mouvement dans la même direction dans tout cet exercice oral qui là n'est simplement aucune marge de sécurité pour qu'il change le mouvement de l'un côté à l'autre. Un autre mot d'attention. Ne laissez pas votre associé obtenir emporté au moment où il commence à cum. À ce moment spectaculaire il pourra pour la première fois pousser son robinet toute la manière à l'intérieur de votre cavité buccale et c'est la leçon la plus importante de cet exercice ! Sien seulement l'autre condition pendant l'exercice est de maintenir le mouvement dans la même chose contre vos lèvres que lui des cums. En raison de votre position dans le lit vous ne serez pas confronté au problème d'avaler le sien cum. Et ce n'est pas simplement parce qu'il a un condom sur son Dick. La raison est parce qu'il a son robinet AU DELÀ de votre réflexe de bâillon ! Sans caoutchouc sien cum tirerait directement dans votre estomac ! Si tous les deux toi et votre associé comprennent ce que c'est que vous essayez de faire aussi bien que les problèmes possibles « cum » lesquels pouvez vers le haut le long de la manière aucun mal ou le malaise arrivera à l'un ou l'autre de toi. Il est possible que pas chacun apprendra la technique « de gorge profonde » mais cette incapacité ne fait pas te moin'un cocksucker. Vous devez permettre à votre gorge de détendre complètement tandis que votre associé pousse son robinet que ceci avalent profondément votre gorge. Il est éteint très difficile de faire ceci assez longtemps pour que votre associé l'obtienne complètement et peut exiger la pratique au delà de ce jour. Il se peut que vous puissiez prendre votre associé complètement en bas de votre gorge, mais vous ne pourrez pas maintenir la relaxation appropriée de votre gorge à

jusqu'à ce qu'il tire sa charge. Si tout va bien votre associé comprendra que ce n'est pas un rejet de lui ou de ce qu'il t'offre, et c'est mon désir sincère que vous pas arrêtez ici et pense que vous ne maîtriserez jamais la technique « de gorge profonde ». Continuez à pratiquer cette leçon. Je connais les couples qui ont consacré dix mois à cette seule leçon. Continuez à pratiquer cette technique parce que votre pratique te permettra de prendre son robinet plus profond dans votre gorge chaque fois et pendant de plus longues périodes . Finalement vous réussirez. Si vous avez le désir vous obtiendrez celui-ci tapotez vers le bas !

LEÇON NEUF
Laisse maintenant le tour à une autre partie de l'anatomie de votre associé qui ne devrait pas être les bijoux ignorés-le de famille. Voici deux objets qui peuvent augmenter les sentiments de votre associé davantage que tout autre. Beaucoup de gens ne pensent pas aux boules en tant qu'objets sexuels primaires. Beaucoup d'hommes sont extrêmement sensibles et juste comme dans la leçon huit il doit y a une certaine quantité de confiance accumulée entre les deux de toi avant qu'il vous ait volontairement laissé avoir l'utilisation incontestée de ces deux perles de plaisir ! Pour la leçon d'aujourd'hui commencez en léchant doucement ses boules par votre langue. Pendant que votre associé devient plus de confiance vous pouvez commencer à jouer avec ses mamelons avec vos doigts graduellement augmentant ou diminuant l'intensité pendant que vous mesurez comment il répond. Vous pouvez vouloir caresser doucement son robinet avec votre main tandis que vous baignez ses boules avec votre langue. Rappelez-vous que les boules sont extrêmement sensibles à la douleur et il perdra sa confiance dans toi si vous ne respectez aucune limite qu'il place sur elles juste comme vous avez le droit de placer des limites sur le dos de votre gorge jusqu'à ce que vous soyez complètement prêt à le recevoir. Il est possible une fois que vous avez accumulé cette confiance pour prendre ses deux boules dans votre bouche. Il sera plus réceptif à ceci si vous les mouillez complètement avec votre langue avant de les prendre dans votre bouche. À moins que votre associé soit dans la nouvelle manie du corps complet rasant il aura les poils minuscules sur ses testicules. En donnant aux boules un bain complet de langue avant de les prendre dans votre bouche, vous aurez serré ces poils vers le bas le long de la surface du sac et ne causerez pas par distraction la douleur par la traction sur eux. Ceci peut sembler une petite leçon mais vous découvrirez un monde entièrement nouveau des sensations pour votre associé quand vous prenez le temps de finir par connaître ses testicules !

LEÇON DIX
J'ai hésité à inclure ceci dans votre plan de leçon mais finalement j'ai décidé que si vous vous rendez compte de la manière la plus sûre de faire cette technique que ma responsabilité de te donner les outils pour être le meilleur cocksucker que vous pouvez être sera satisfaite. Analingus. Mise de votre langue à son ouverture anale. Succion d'âne. Avant que vous considériez même faire ceci, assurez-vous que votre associé est propre. Immédiatement hors de la douche. Placez un morceau d'enveloppe de saran

au-dessus du bout. À aucun moment si votre contact hérité par langue avec la surface anale lui-même. Pour cet endroit de leçon votre associé sur le sien en arrière avec ses jambes dans le ciel et ses genoux près de ses épaules. Ceci répand ses fesses à part et te permet l'accès à son butthole. Vous êtes probablement sous l'impression que la pénétration réelle de l'abruti ellemême est nécessaire pour votre associé pour recevoir le plaisir le plus complet de cette technique. Pas aussi mojo ! Les fins de nerf autour de l'anus elle-même n'ont aucune discrimination et vous descendrez de lui aussi bien et en tant que complètement par le lèchement autour du secteur comme si vous collez votre langue vers le haut de son bout ! Comme avec certaines de vos autres leçons cette technique ne sera pas habituellement assez pour l'obtenir à cum, mais j'estime qu'il est important de savoir tous les aspects du corps de votre associé afin de lui donner le plaisir le plus complet que vous pouvez. Vous pouvez constater qu' après que beaucoup d'heures du plaisir oral que vous devez avoir d'autres secteurs à concentrer dessus afin de lui donner la satisfaction il mérite. Analingus est un stimulant puissant et une fois combiné avec d'autres activités telles que la stimulation vigoureuse de main sur son robinet causera un rapide et puissant cum !

LEÇON ONZE
Pour la plupart de nos leçons la seule chose exigée est vous-même, votre associé, et un condom. Peut-être une certaine enveloppe de saran. Un gant en plastique ou deux. Bien, un autre jouet qui augmentera votre plaisir est un mini-vibrateur. Pour cette leçon vous pouvez vouloir commencer par votre doigt. Alors pendant que toi et votre associé vous habituez à chaque autre vous pouvez le trouver intrigué au sujet du vibrateur et ce qu'il peut faire pour lui. Comme vous donnez la tête commencez un espiègle lent recherchent autour de son Ass. Beaucoup d'hommes sont particulièrement sensibles dans ce secteur et il augmentera les sensations que votre bouche et langue et gorge donnent son robinet à la sensation à un doigt jouant avec son bout. Comme votre associé détend et te permet l'accès, insérez doucement votre doigt enfilé de gants dans son bout. Allez explorer lentement les sensations veloutées le long des côtés de son ouverture. Quand votre doigt est à l'intérieur de son abruti complètement vous serez au secteur de la glande de prostate. Le massage de cette glande par votre doigt produira certaines des sensations les plus délicieuses que votre associé a éprouver encore. Je me rappelle d'aller chez le docteur pour un examen médical la première fois que j'ai senti cette sensation. Je pourrais à peine attendre pour devenir à la maison et pour avoir mon essai d'associé il dehors sur moi encore. Tandis que c'était un peu embarrassant à cum dans le bureau du docteur, les sentiments que le docteur a par distraction produits étaient si forts que j'aie voulu les éprouver encore et encore ! Un doigt enfilé de gants est vraiment tout ce qui est exigé pour cette leçon. Cependant quelques membres du club de Cocksuckers de l'Amérique me rapportent qu'un minivibrateur fonctionne particulièrement bien pour ce type de stimulus. Il est juste la même

longueur que le doigt moyen et les en raison des vibrations qu'il produit les sensations contre la glande de prostate sont bien plus augmentés ! Si votre associé aime cette stimulation vous devez alors découvrir quelle méthode il aime mieux. Quelques hommes préfèrent dans un mouvement de sortie avec le doigt ou le vibrateur alors que d'autres pas. Je trouve personnellement ceci douloureux--trop comme un coup dans l'obscurité. Je préfère le doigt ou le vibrateur à placer contre la glande de prostate et gauche là pour faire ses la plupart. N'importe quelle méthode votre associé préfère est celui que vous devriez employer. Un autre point. Quand vos cums d'associé là seront une tendance normale pour qu'il pousse le doigt ou le vibrateur hors de son abruti. Les muscles d'abruti spasming et quelque chose de la manière sera forcé dehors. Mais pour maximiser son plaisir vous ne devez pas laisser ceci se produire. Tenez votre doigt ou le vibrateur fermement en place-- ceci aidera à stimuler la production de sperme à son maximum. Beaucoup de gens m'ont interrogé au sujet d'un vibrateur autour du robinet lui-même. Ajoute-t-il à la sensation ou pas ? Il fait pour mon associé, il pas pour moi. Ce semble être le consensus de l'opinion d'autres lecteurs de MAGAZINE FRANÇAIS de CUISINE aussi bien. Je suggère tant que vous avez le vibrateur à portée de la main de toute façon, l'essaye autour du pénis. Quand vous léchez ses boules. Quand vous léchez son abruti. S'il obtient au loin làdessus, alors sensation libre pour utiliser le vibrateur autour de son Dick et boules. S'il déteste la sensation évidemment ne l'essayez pas encore.

LEÇON DOUZE
Il y a des périodes quand vous voudrez l'obtenir au loin dans une hâte ! Je dis toujours que les garçons méridionaux apprennent ce un premier et puis augmentent leur répertoire de ce point. Mais parce que je veux que vous deveniez un expert à tous les aspects des rapports sexuels oraux je délibérément ai attendu jusqu'ici pour présenter cette technique. Il diffère de la leçon quatre du fait vous êtes un cocksucker plus consommé maintenant. Il l'aimera d'autant plus s'il se rend compte que ce n'est pas le seul tour que vous avez en bas de votre bouche ! C'est une technique très simple et si vous comprenez l'anatomie de base du robinet de votre associé vous saisira celui-ci facilement. Placez vos lèvres autour de la tête du robinet de votre associé et tournoyez vos lèvres wetly et doucement autour de l'arête coronale au fond de la tête de son pénis. Ceci n'exige aucune grande compétence cocksucking et cela fonctionne simplement parce que c'est le secteur qui est le plus sensible sur le robinet de votre associé. Il n'est pas nécessaire d'être un cocksucker habile. Tout ce qui est nécessaire est pour que vous trouviez le secteur le plus sensible autour du secteur coronal. Par la succion sur ce secteur de son robinet sans interruption vous produirez un puissant rapide cum. Il n'est pas nécessaire de pendiller votre tête en haut et en bas sur son robinet pour descendre de lui. Une autre utilisation de cette technique est de l'obtenir dur encore après qu'il les cums et toi le trouve bientôt déchirure hurlant pour aller encore.

LEÇON TREIZE
Ne soyez pas étonné si vous vous trouvez aller de nouveau à cette leçon pendant des secondes. Nous avons discuté brièvement à la fin de la leçon 12 une technique pour

l'obtenir allant encore s'il a récemment cum. Aujourd'hui après que vous soyez descendu de votre homme, laisse le concentré sur quelques techniques le récupérer dessus encore. Pas simplement pour l'obtenir dur mais pour le maintenir dur. Assez dur pour vouloir à cum encore ! Après qu'il ait cum toi puisse avoir besoin d'autres techniques pour le maintenir dur et pour le maintenir intéressé. Beaucoup d'hommes (pas tout sauf une bonne partie de nous) sont épuisés par un simple cum et tandis qu'il est possible d'obtenir votre associé vers le haut encore vous ont beaucoup de chemin à faire avant que vous l'obteniez à cum encore. Seul Cocksucking actuellement n'est habituellement pas assez pour descendre de lui. Vous devrez combiner certaines des techniques que vous avez appris plus tôt avec votre technique cocksucking de base à stimuler les jus pour un deuxième et à circuler troisièmement. N'hésitez pas dans votre exploration de son corps actuellement. Ses mamelons, ses boules, son abruti. Ses aisselles. Ses earlobes. Pour la seconde cum toi soyez libre vraiment pour entrer dans son corps et pour explorer tous ces secteurs érotiques que vous avez manqués quand vous vous concentriez sur son robinet exclusivement. Son nombril. Ses orteils. Une des choses que je trouve le plus passionnant au sujet de la seconde cum est le manque d'espérance que vous devez lui obtenir de culminer dans une certaine tranche de temps. Vous avez tout temps dans le monde pour donner vraiment à son au corps entier un bain complet de langue. Vous pouvez explorer son corps sans risque et complètement et vraiment finir par savoir l'au corps entier aussi bien que vous connaissez son Dick délicieux ! C'est simplement un signe que vous devenez un connaisseur vrai de cockflesh. Un titre je suis fier de se tenir.

LEÇON QUATORZE
Soixante-Neuf soixante neuf Soixante neuf n'est pas toujours la manière parfaite de fournir votre satisfaction orale d'associé. Par distraction un de toi « laissé vers le haut » de votre fin de cocksucking afin d' éprouver les plaisirs subtiles que l'autre associé vous donne. Pour cette raison je l'ai inclus comme leçon finale. Beaucoup de gens pensent que la technique profonde de gorge est le plaisir final que vous pouvez donner votre associé. En fait je crois que le sixty-nine est le plaisir final. Fait correctement et unselfishly quand tous les deux toi sont complètement dedans air avec chaque autres des désirs les plus secrets, les soixante neuf est le final. Mais en raison du problème mentionné plus tôt dans cette leçon, la plupart des personnes la pratiquent trop tôt et ce devient une expérience intensément satisfaisante pour un associé aux dépens de l'autre. Quand vous êtes complètement sur la longueur d'onde de chacun vous découvrirez que c'est la manière la plus efficace de donner aussi bien que recevoir le plaisir. L'élément qui doit être en place est simple : Tous les deux toi doivent être des cocksuckers consommés ! Si vous avez un associé qui n'est pas dans moins l'intéressé à donner la tête et seulement les goûts pour la recevoir puis pour essayer le sixty-nine doit demander l'unhappiness dans votre rapport.

LE FLOTTEMENT DE PAPILLON
La meilleure position pour ce mouvement cocksucking très sensuel se met à genoux au-dessus de votre associé. S'il est sur le sien arrière mettez-vous à genoux entre ses jambes. Ou agenouillement devant votre associé tandis qu'il se tient. J'aime cette position parce que le robinet se sent plus profondément dans votre bouche et gorge et toi pour avoir la liberté complète à jouer avec ses boules tout en exécutant cette manoeuvre. Cette technique a été présentée la première fois à moi par un cocksucker en Californie nordique. Il y avait un théâtre notoire de film à San Francisco du centre avec un balcon obscurci. Un asile des cocksucker. Et ce type nous a faits aligner. Vous avez su des gémissements émanant de la gorge du type qui obtenait son robinet sucé que ce type avait celui-là ans dans mille qui a su satisfaire une variété de cockmeat frais. Il s'est senti si bon que je l'ai étudié étroitement tandis qu'il suçait le robinet. Est-ce que non seulement j'ai observé les types qui obtenaient le radical sucent, mais j'ai obtenu en bas de la fin au robinet et ai observé comment il manoeuvrait autour de lui. Il a créé la pression de base de vide sur le robinet mais seulement assez de pression de tirer le robinet dans sa bouche toujours tellement légèrement. Ses lèvres fermement étant enroulé autour du grands sainfoin et axe gonflés du type il effleurerait doucement le bout du robinet avec sa langue. Avec ses lèvres ouvrez-vous autour du robinet à une profondeur de sorte qu'il ait pu toucher le bout du robinet avec le bout de sa langue. Avec ses lèvres autour de l'axe de robinet il ferait en haut et en bas un mouvement avec sa langue. Il flotterait sa langue à travers le bout du robinet. Je vous recommande essai il. Il conduira votre associé de flottement de papillon de nouveau dans votre bouche à n'importe quelle heure où vous le voulez là. Après plusieurs compte rendu de ceci continuez le vide de base sucent.

LE SCHÉMA DE DÉPLACEMENT HUIT
Après que vous soyez devenu confortable avec le vide de base suciez et vous vous êtes habitué à son robinet profondément dans votre essai de bouche et de gorge cette action. On le garantit d'enlever son souffle. Vos lèvres fermement étant enroulé autour de l'essai d'axe de robinet très lentement pour atteindre la base de l'axe ou comme près de lui en tant que toi soyez confortable. Votre nez devrait être enterré dedans ou au moins touchant les poils pubiens à la base du robinet. Avec votre trace de nez un schéma huit comme si le schéma huit se trouvaient làdessus est côté. Votre chiffrer huit mouvement devrait être de trois à quatre pouces long. Lentement voyage vers le haut de l'axe du robinet à la tête, faisant le schéma huit mouvement. Continuez à faire ce mouvement et laissez vos lèvres fermement voyager à travers l'axe de robinet. Faites ceci pour tant que vous êtes confortable avec lui. Croyez que je que votre homme flotte en orbite en tant que sien les rêves les plus sauvages du travail final de coup sont venir vrai. Je donne le crédit pour cette technique la plus érogène à un membre « du club de Cocksuckers de l'Amérique " qui habite en Orégon. Lui et son associé étaient des vacances vers le bas en Californie méridionale et ils m'ont rendus visite tandis qu'ici. Après l'avoir vu érafler son associé outre du plafond quand il a fait le schéma de déplacement huit, je me suis précipité bien dans ma chambre à coucher et l'ai

perfectionnée sur mon propre associé ! Quand vous vous fatiguez du ralentissement et du retour de mouvement au vide de base sucez. Par ce temps vous devenez de plus en plus confiant avec votre associé. Son robinet se sent grand pendant qu'il remplit votre bouche et gorge. Le robinet devient plus dur et réchauffeur pendant que votre bouche et gorge moites chaudes créent le frottement en allant à travers ce grand beau robinet. Il est temps de refroidir son outil juste avec cette technique. Je prends le plein crédit pour celui-ci moi-même ! Du temps de tho j'ai frappé la puberté que j'ai été fasciné par des robinets. Les grands, peu ceux, coupe ceux, la non coupée, la tordue, la droite. Tout forme, toutes les tailles. J'ai voulu les sentir en bas de ma gorge ! Combinez cet amour très de base de cocksucking avec une crainte inhérente de ne pas pouvoir prendre le robinet et satisfaire complètement le client et toi peut imaginer comment je me suis senti. J' ai eu besoin d'une technique qui se sentirait bonne dans ma bouche et se sentirait bonne pour mon associé. Voici avec ce que j'ai monté : Allez vers le bas sur l'axe de robinet dans la mesure où vous êtes confortable. Tout moment vos lèvres devraient être fermement enroulées autour de l'axe. Ouvrez votre bouche aussi au loin que vous pouvez et sucer en autant air que vos poumons se tiendront. Tout en suçant en air laissez votre bouche ouverte voyager jusqu'au sainfoin. Votre mouvement haut de course devrait finir à la tête de son robinet juste comme vos poumons remplissent de l'air. Maintenant avec votre bouche encore ouverte laissez l'air dans des vos poumons dehors lentement par votre bouche comme votre bouche ouverte voyage en arrière en bas de l'axe de robinet. Cette technique refroidit le robinet sur l'haut chargent et chauffent le robinet avec votre souffle chaud sur vers le bas la course. Faites ce mouvement aussi longtemps que vous aimez alors le retour au vide de base sucez la méthode.

FÉLICITATION
Vous faites fin juste et il l'aime ! Gardez-le vers le haut tant que vous êtes confortable avec lui. Pour son plaisir supplémentaire et pour te donner quelque chose jouer avec l'extension vers le haut et caresser ses boules. Ou montez autre encore et le jeu avec ses mamelons. Ceci lui donnera autre chose à concentré dessus ainsi il ne saute pas son robinet encore. Si vous vous sentez est environ il à cum l'arrêt ce qui vous le faites et laissez se refroidir au loin pour peu de minutes. Après que tous vous aient l'amusement et vous voulez apprécier son robinet autant que vous pouvez jusqu'à ce que vous vous fatiguiez de lui. Laissez-alors le sauter son robinet ! Mais pas encore. Il l'aime trop et il le veut au bout tant que vous pouvez le maintenir.

LE CERCLE
Placez son robinet raide à l'intérieur de votre bouche mais ne serrez pas vos lèvres autour de l'axe. Par votre tête commencez un mouvement de cercle. Le robinet glissera à différents endroits dans votre bouche comme vous continuez le mouvement de cercle. Observez vos dents sur celle-ci. Une position d'agenouillement suffira mais elle est également efficace quand votre associé est sur le sien dos et votre tête est directement au-dessus de son robinet. Le

cercle devrait être exécuté dans des mouvements dans le sens des aiguilles d'une montre et dans le sens contraire des aiguilles d'une montre d'une façon utile lente.

LA LUCETTE LÈCHENT
Avec votre homme s'asseyant en position et toi élevés sur vos genoux dans l'ascenseur avant son robinet dur pour indiquer ses boules. Avec votre trouvaille de langue le dessous de ses boules. Maintenant, tout en reposant ses boules sur votre langue humide, léchez dans un mouvement ascendant même au bout de son robinet. Il est permis d'utiliser vos mains dans cette technique. Il vaut mieux de faire cette technique plusieurs fois dedans succession-comme lécher un cône de crême de lucette ou glacée.

Le livre de Peter Rengel
Si vous êtes ici sur la planète à devenir plus affectueuse et à évoluer religieux, comment la sexualité s'adapte-t-elle dans votre image ? Dans la plupart des traditions spirituelles, le sexe a été longtemps tenu comme obstacle à l'éclaircissement. On l'a vu en tant que quelque chose surmonter, dépasser, ou aller là-bas. Des voeux du célibat ont été souvent félicités pendant que les chercheurs essayent de conquérir « charge » et des « illusions » des désirs terrestres. Le fondamental et unquestioned habituellement la prétention est que le démenti sexuel mène par la suite à l'éclaircissement. Mais l'éclaircissement n'est-il pas la réalisation que tout univers est contenu dans les profondeurs infinies de votre coeur ? Et tout univers n'inclut-il pas votre sexualité et votre convoitise ? Êtes-vous censé mouler de façon ou d'autre dehors une partie intégrale de votre propre humanité afin de devenir une personne plein-réalisée ? Le célibat peut se produire d'une manière normale et organique pendant que vous embrassez tous les aspects de votre sexualité et intervenez à l'autre côté. Mais essayer de le forcer sur vous-même est destructif. Ce peut être un sous-produit de votre évolution, mais ce n'est pas le but.

Célibat
Le voeu spirituel Pour abandonner le sexe Crée la répression Au lieu du célibat. Ne convoitez aucun plus long smolders Quand le nom chaud de Vos désirs sexuels Facilement et sans effort ! , Devient une brise fraîche Quand le sexe est inflammable Le célibat vous étonnera. La sexualité peut être un véhicule dans le spirituality plutôt qu'un obstacle à elle. L'oneway pour exprimer votre désir d'être réuni à Dieu est par le fusionnement avec une autre personne en partageant votre sexualité. Plus vous sentez le désir ardent pour retourner à la maison plus profondément, plus vous pouvez vouloir libérer votre nature sexuelle plus profondément. Et cette très expression, une fois réalisé en tant que tels, ajoute le carburant au feu le plus significatif là est : la brûlure vers le haut du moi humain et la dissolution suivante de l'illusion de la séparation. Le cadeau de votre sexualité est que c'est une modalité profonde pour l'affirmation enthousiaste de l'amour humain. Pourquoi ne pas inclure le sexe et le Dieu dans le même souffle ? Pourquoi voudriez-vous jamais les voir en tant que forces de opposition plutôt que comme associés ?

Sexe et Dieu
Dépasser votre sexualité

Devenir plus spirituel est Une illusion d'éclaircissement. Quand Dieu touche votre coeur, Votre sexualité est réveillée. Votre corps s'allume et votre vie éclaire vers le haut. L'expression sexuelle peut être effrayante. C'est un mouvement des niveaux limités journaliers de la conscience dans une expansion de votre aliveness énergique. Deux activités qui défient la structure de moi vers le bas à son noyau même sont méditation et expression sexuelle/émotive. Tous les deux exigent laisser vont du contrôle habituel de l'esprit négatif de toi. L'esprit/moi a la puissance plus de vous toutes les fois que vous rendez des pensées négatives vraies en se concentrant sur elles. Dans la méditation et dans le sexe, dans l'ordre à devenir le maître de votre esprit, vous devez s'échapper de ses pièges qui vous maintiennent absorbé au niveau de la pensée. Vous réalisez la liberté finale si vous pouvez accéder à un endroit à l'intérieur de vous-même que les vies seulement au présent, n'essayant d'aller n'importe où ou d'accomplir rien. Dans cet état réceptif, l'amour se produit. La réalisation se produit. Le bonheur se produit. L'union se produit. L'esprit veut que vous soyez à son chaque bac de teinture et appel. Il devient très menacé si vous vous rendez dans l'écoulement de l'énergie sexuelle. Par conséquent, il indique toi que le sexe est erroné, ou une perte de temps, ou un penchant, ou pas assez chant religieux. Ou il commence un combat avec votre amoureux quand la possibilité pour un nouveau niveau d'intimité sexuelle est disponible. Écouter la négativité de votre esprit vous fait manquer le bonheur que vous pourriez éprouver si vous étiez laissiez vraiment entrer dans l'informe. Plongez dedans sous les motivations superficielles de vos désirs sexuels aux stirrings les plus profonds dans votre âme. Approchez les rapports sexuels avec une attitude de vénération et intimidez parce que le sexe intact est le partage du nectar divin. La sûreté étant créé par ce contexte fondamental, toutes les avenues d'expression sexuelle pure s'ouvrent à l'exploration mutuelle.

La danse des amoureux
La séduction sexuelle peut être Une belle danse entre Tension et relaxation. Si vous gambadez ensemble Dans un écoulement libre de forme, Vous commencez à valser Avec votre divinité Quel, alors, est « sexe spirituel » ? Prenez un moment pour envisager votre idéal de deux personnes occupées dans « le sexe spirituel. » Est-ce que vous décrivez des bougies et exaspérez la brûlure ? Est-ce que amoureux cintrent entre eux, les pieds de chacun de baiser, et s'asseyent alors en position de yab-yum (les jambes croisées, une sur le recouvrement de l'autre) ? Voient-ils l'univers entier dans les yeux de chacun ? Respirent-ils doucement ensemble, à peine se déplaçant ? Ont-ils dépassé les piégeages de la convoitise chaude et animale ? Sont-ils au delà du besoin d'orgasmes génitaux ?

Que vos images soient semblables aux ces ou pas, notification si vous avez n'importe quelles idées de quel sexe spirituel est censé être. Quelles expériences sont les amoureux spirituels censés avoir ? Notification juste ce qui sont votre croyance. Puis, voyez si les questions suivantes défient ces idées. Ce qui si le sexe spirituel a peu à faire avec la façon dont le chant religieux il semble être ? Que si le sexe spirituel est beaucoup plus entourant qu'avez-vous envisagé ? Que si se tenant dessus sur vos images de sexe spirituel limite les possibilités d'autres expériences profondes ? Ce qui si le sexe spirituel a plus à faire avec l'intention d'amoureux qu'avec l'activité elle-même ? Le sexe spirituel provient du désir de les deux associés pour l'union uninhibited à travers l'expression d'individu. Que si vous êtes ici sur terre pour ne pas dépasser votre humanness, mais à le vénérer vous-même exactement en tant que toi sont en ce moment ? Vous êtes une combinaison fascinante d'un ange/d'dieu/d'déesse merveilleuse et d'un animal/d'bête terrestres. Pendant que vous laissez entrer dans l'informe avec l'intention de devenir un avec votre amoureux, ce qui peut émerger est une danse dans les deux sens entre un votre dieu/déesse et vos recommander d'animal. Pendant que votre nature animale décharge dans uninhibited l'expression de la convoitise, peut-être l'union spirituelle absolument parfaite devient disponible à toi dans ce moment. Puis, dans un autre moment, quand vous êtes doucement touchant et regardant dans les yeux un d'une autre personne, vous avez inclus votre convoitise humaine et animale plutôt que d'essayer de le dévier. Pendant que vous vous rendez aux pieds de votre amoureux dans la dévotion, vous pouvez adorer la divinité de chacun et le humanness de chacun. En fait, car vous laissez dehors votre convoitise, vous créez la base sur laquelle pour construire votre temple.

Sexe spirituel
Quand vos racines sexuelles Éclatez dans la terre, Vos ailes spirituelles peuvent Volez librement dans le ciel. La convoitise et les ennemis d'amour faisant la guerre contre un sont-ils uns autre ou les amis complétant chaque autre ? Quand l'énergie sexuelle commence à couler, vous pouvez être maîtrisé par vos parties génitales si vous les laissez vous balayer dans les actions que vous regrettez plus tard. Vous n'avez besoin de faire rien au sujet de votre éveil sexuel à moins que votre coeur soit d'accord avec vos parties génitales.

Convoitise
La convoitise se déguise comme amour Seulement quand vous avez échoué Pour savoir la convoitise intimement. Appréciez l'éclat de la vie De l'explosion de la convoitise, Mais ne soyez pas dupé Par une mise en fonction inconsistante.

La convoitise n'a besoin d'aucun coeur, Mais l'amour est augmenté Quand il inclut la convoitise. La sexualité peut être une porte dans le bonheur au lieu d'un bloc de trébuchement à surmonter. Embrassant les deux doux, le sexe frais, et le sexe chaud et vigoureux crée plus de couleurs avec lesquelles pour peindre un autoportrait plus riche. « Le sexe spirituel » inclut le spectre entier de l'arc-en-ciel de la vie, comme : Plongée dans les yeux de chacun. Tendrement contact du visage de chacun. Éprouvant la douleur de avoir tous murs entre toi. Tenant chaque autre coeur sur le coeur et laisser votre écoulement d'énergie. Étant utile total à votre amoureux. Rutting aiment les animaux sauvages. Pleurer en tant que nouvelles portes s'ouvrent à des niveaux plus profonds d'intimité. Après la propre expression de votre sexualité sans images préconçues. Se permettre d'être créé dans celui qui à votre associé veut que vous soyez. Plus de magie se produit si vous vous permettez d'être vu comme archétype. Vous pouvez être la personne l'humain la plus belle ou belle dans l'histoire de l'humanité, ou le plus sexy et le plus vigoureux sur la planète, ou Dieu ou une déesse grecque, ou plus dans l'amour que n'importe quel couple a jamais été. Pendant que vous vous rendez dans l'inconnu, les nouvelles possibilités se présentent de l'innocence de votre créativité. La récompense pour vos risques est une surprise que les plaisirs vous et rallume votre amour. Si vous laissez aller de vos pensées au sujet de la façon dont le sexe devrait être, les nouvelles expériences deviennent disponibles à toi. La sexualité pure provient d'un noyau plus fondamental dans votre être que votre esprit. Vous pouvez augmenter votre éveil en employant l'énergie des pensées. Pour l'exemple, vous pouvez s'allumer avec des expressions comme « je t'aime ! » ou « c'est vraiment chaud ! » ou « ceci se sent grand ! » ou « Jésus ! » Avec une image mentale de attraction, « Shazam ! » - un orgasme est déclenché. Car vous explorez plus plus loin la danse de la sexualité, vous pouvez être béni avec les orgasmes qui résultent d'un endroit au delà des pensées. Là, vous touchez la source de toute la vie.

Orgasmes finals
Les orgasmes profonds dévoilent quand « vous » vous dissolvez dans le vide de l'amour. Si vous permettez une énergie pensée-libre Pour palpiter dans tout votre être, Vous êtes balayé dans une réalité où Temps n'est pas et le silence parfait est. Savez-vous le secret tantric au sujet des orgasmes ? Tout en déchargeant dans l'orgasme, vous pouvez exécuter « la magie blanche » par la visualisation des manières que vous voudriez que la vie soit, vous pouvez décrire n'importe quoi, tel qu'être profondément dans l'amour pour toujours ; ou argent entrant abondamment dans votre vie ; ou curatif d'un ami ou d'un parent ; ou trouvant le soulagement pour l'affamé ou sans foyer ; ou monde deux entier vivant en harmonie.

Ce qui vous envisagez à l'heure actuelle des usines d'orgasme une graine dans ce niveau de conscience. Puisque vous êtes ainsi ouvrez-vous, votre image filtre vers le bas à l'aide de toutes autres couches de conscience. Il apparaît par la suite en votre monde externe, si vous ne laissez pas le doute obtenir de votre manière. Vous pouvez réellement changer votre réalité journalière par cette « magie blanche. » Avec cette incitation additionnelle, quelle êtes-toi quelques manières qui peuvent se prendre plus profond dans l'amour et dans le sexe ? En embrassant tous les actes sexuels. En intégrant l'animal convoitise-rempli et sexe-affamé et l'ange doux et doux. En étant sexuellement créateur et l'arrangement pour une routine sexuelle. En étant sexuellement curieux et en découvrant ce que vous voulez explorer après. En étant disposé à demander 100% de ce que vous voulez sans espérances. En permettant à l'énergie de danser librement entre parler, vulnérabilité émotive, sexe mou et frais, et sexe chaud et vigoureux. Quelles sont les expériences réelles qui sont disponibles hors de la plongée dans l'intimité ? Ils sont illimités et infinis. Donna et moi sentent plus dans l'amour que n'importe quels autres couples dans l'histoire de l'humanité ; et nous voulons que chaque autres couples aient ce même sentiment. Nous sommes les talons finis principaux dans l'amour les uns avec les autres environ 99% du temps (ou est il « gîte au-dessus dans l'amour » ?). Après dix ans de sexualité intime, nous nous sentons comme nous sommes à commencer très d'explorer des royaumes infinis de la relation. Nous avons des expériences psychiques qui indiquent que nous sommes adaptés à une une autre de la manière normale que tous les nous sont censés pour être. Nous sommes souvent déplacés aux larmes de la gratitude pour être dans les vies de chacun et l'âme de chacun émouvante. Nous savons qu'au moins une autre personne sur cette planète nous accepte complètement, aime chaque coin profond et foncé de nous, et nous laissons nous sentir absolument sûrs. Nous nous voyons parfois en tant que tous les hommes ou toutes les femmes, de sorte que nous puissions tomber amoureux de tous les êtres humains par l'un l'autre. Par notre respect pour chaque autre, nous sentons un sens de vénération et intimidons pour tous les êtres humains comme dieux et déesses. Nous avons l'occasion d'adorer un dieu/déesse différents déguisés comme être humain d'un endroit de reddition et de dévotion vraies. Car vous embrassez entièrement votre nature animale, une intégration profonde de ciel et de terre émerge. Car vous célébrez le cadeau de l'expression unique de votre sexualité, vous découvrez que vous ne devez pas attendre jusqu'à ce que vous mouriez afin de pour être libéré. Pendant que vos coeurs et votre sexe montent ensemble, vous vous libérez pour célébrer dans le bonheur merveilleux tandis que toujours dans votre corps.

Liberté
La mort est liberté Du temps et de l'espace. Le sexe est liberté Du temps. L'amour est liberté.

Avec amour, il n'y a rien à se libérer de. Il n'y a aucun endroit à essayer d'obtenir à ni quelque chose d'accomplir. Aimez inclut et embrasse l'univers entier. Rien n'est un obstacle de surmonter parce que vous êtes déjà arrivé.

Le livre du culte de l'homme par l'anus Préparation
Pour être prête pour le sexe anal, la première chose que le récepteur doit faire est de détendre. Un bain chaud ou un massage est à l'avance toujours une bonne idée d'obtenir préparé. Les muscles de sphincter autour de l'anus ne laisseront rien passer confortablement à moins qu'ils soient détendus. Discutez les limites, les espérances et les techniques de votre expérience anale à l'avance. Il n'y a rien plus mauvais que des surprises pendant le sexe anal. Assurezvous que toi et votre associé êtes à la même page chaque étape de la manière. C'est une bonne idée d'avoir un mouvement d'entrailles environ une heure avant sexe anal, à s'assurer vous ne courent pas dans quelque chose que vous ne voulez pas à. Vous devriez également baigner le secteur, pour enlever toutes les traces à gauche par l'essuyage régulier. Un enema est gentil - et très complet - mais n'est pas nécessaire pour le sexe anal propre.

Commencement
Puisqu'il y a une ligne très fine entre la douleur et le plaisir pendant le sexe anal, nous proposons que vous commenciez vos explorations anales très lentement et procédiez à un rythme insouciant qui laissera éprouver et apprécier chaque niveau d'insertion. C'est une bonne idée de commencer par de la stimulation externe, à l'aide d'un doigt ou par un petit analingus. Vous assurez vous avoir l'abondance de la lubrification, comme même plus léger peu de sécheresse pouvez causer un accroc très douloureux. Commencez l'insertion en employant un doigt ou tout autre petit objet. Procèdent peu par peu, soigneusement observant la réaction du récepteur. Faites tout que vous pouvez le maintenir agréable. Vous pouvez constater qu'il prendra plusieurs sessions avant que vous puissiez même procéder à n'importe quoi davantage qu'un doigt. Une fois que vous procédez à quelque chose de plus grand (IE., un pénis, un dildo ou une prise de bout), vous devrez revisiter la question de lubrification et faire attention bien plus avec la vitesse. La clef pour le récepteur est de détendre l'anus et le sphincter - la respiration à l'extérieur pendant l'insertion peut aider tout à fait un peu ici. Plus le récepteur détend, plus l'insertion est facile. En tant que donateur, soulagez chaque petit peu dedans et retirez-vous lentement jusqu'à ce que le récepteur puisse manipuler le pompage sexuel normal.

Lubrification
Plus ainsi que sous n'importe quelle autre forme de sexe, la lubrification appropriée est essentielle dans le plaisir du sexe anal. Chaque fois que toi insérez n'importe quoi dans l'anus, d'un doigt à un pénis, toi soyez susceptible de déchirer des murs de tissu le long des côtés (tout comme toi faites à l'intérieur de votre bouche chaque fois que vous vous brossez les dents). Plus le lubrifiant que vous employez, moins vous chaque fois de dommages. Suffisez pour dire, vous ne peut pas overlubricate quand il vient au sexe anal. Vous constaterez que l'huile durable a basé le travail de lubrifiants mieux pour le sexe anal, mais l'inconvénient pour les lubrifiants basés par huile est qu'ils endommageront

un condom basé par latex. Huilez les lubrifiants qu'à base d'eau basés de lubrifiants pour la dernière fois plus longtemps. Puisque vous devez faire attention très en vue de STDs avec le sexe anal, vous devriez seulement employer les lubrifiants basés par huile si vous êtes avec mutuellement un associé de monogamus. Les lubrifiants à base d'eau obtiendront le travail fait, mais vous pouvez devoir réappliquer fréquemment pendant le sexe anal.

Stimulation de prostate
Bien que beaucoup d' hommes soient peu disposés à l'admettre, les la plupart trouvent une certaine sorte de stimulation anale stimuler érotiquement. Même les hommes nongais rapportent cela qui insère un doigt ou le brancher de bout à l'anus pendant le sexe cause des orgasmes incroyables et palpitants. Pour comprendre pourquoi, nous devons examiner le rôle de la prostate dans l'orgasme masculin. La prostate est l'organe responsable de produire une bonne partie d'un homme éjaculent. Placé à l'intérieur du corps, dans la région entre l'anus et la base du scrotum, la prostate est principalement accessible par l'anus. En insérant un doigt dans l'anus d'un homme jusqu'à environ la seconde le frottez avec le poing (comme vous lui faites face), en courbant alors le doigt légèrement vers vous-même te donnera le contact direct et la stimulation de la glande de la prostate de la plupart des hommes. Vous trouverez cela comme un homme éjacule, le secteur entier autour de la prostate, y compris l'anus (particulièrement si vous avez votre doigt dans lui), palpiterez sensiblement. Stimuler ce secteur même légèrement pendant l'orgasme fait avoir un homme des spasmes orgasmiques incontrôlables. Souvent, les hommes éprouveront des périodes beaucoup plus longues d'orgasme et éjaculeront avec une intensité et un volume bien plus grands. Ce phénomène a causé la création et la popularité de la prise de bout, une prise en forme de cône qui est insérée dans l'anus d'un homme pendant le sexe et gauche en position jusqu' à l'orgasme.

Orgasme anal
Un petit pourcentage des hommes et des femmes peut réaliser l'orgasme réel par la stimulation anale exclusive (IE., seule stimulation anale). Bien que beaucoup d'hommes et femmes apprécient et prennent le grand plaisir dans la stimulation anale, elle est le plus souvent en même temps que des activités sexuelles normales, l'orgasme est simplement intensifiée par le sexe anal. Mais il y a un choisi peu pour qui seuls les péages anaux de cloche et des péages. Ils peuvent réaliser l'orgasme seule de la stimulation anale. Chez les hommes, ceci est attribué à la proximité de la prostate et autre éjaculent produisant des organes. Chez les femmes, il est attribué à la proximité des fins de nerf vaginales et anales, particulièrement ceux qui encadrent à l'un l'autre.

Culte anal de robinet de un homme
Tout en exécutant le sexe oral sur un homme, l'essai stimulant le perenium (le secteur entre la base du scrotum et l'anus) d'abord, en tant que presque tous les hommes apprécient ceci. Travaillez votre manière vers le bas à l'anus et commencez à entourer la jante externe de l'anus. Si tout va bien, insérez lentement votre doigt jusqu'à votre

premier les frottent avec le poing. Gardez un oeil étroit sur votre associé pour s'assurer qu'il l'apprécie. Procédez lentement. Selon l'homme, vous pouvez seulement pouvoir obtenir un frottez avec le poing profondément avant qu'il soit inconfortable, ou vous pouvez constater qu'il apprécie un doigt entier (ou deux - ou trois). Pendant l'orgasme chez un homme, le perenium et les anus deviennent les centres orgasmiques fortement chargés du plaisir. Chaque homme est différent, mais si vous localisez sa « tache douce » vers le bas là, vous pouvez le donner intense, orgasmes durables.

Culte anal de robinet d'a Femme
Pour une introduction facile au sexe anal sur une femme, essayez une peu de stimulation légère des anneaux externes de l'anus pendant des rapports réguliers ou pendant le sexe oral. La stimulation anale peut être extrêmement agréable à une femme pendant des rapports réguliers. Certaines femmes rapportent augmentant, des orgasmes durables quand la stimulation anale est ajoutée au sexe régulier.

Modèle de chienchien
Le plus généralement a pensé probablement à la position anale de sexe est « modèle de chienchien », où l'associé de réception se met à genoux sur tous les fours et l'associé de insertion s'approche de l'arrière. Bien que ce soit la position anale la plus commune, ce n'est pas nécessairement la position de débutant la plus confortable ou la meilleure, car la position de l'associé de réception tend à serrer vers le haut de leur anus. Cependant, pour l'accès facile, ce ne peut pas être battement. L'associé donnant devrait se mettre à genoux directement derrière l'associé de réception, mettant le pénis/dildo au niveau à peu près identique comme anus. L'insertion lentement et doucement, débutent alors le pompage sexuel régulier. Les utilisateurs avançés peuvent essayer la position de chienchien de vol.

La meilleure position
Ayez le mensonge de réception de parther sur leur dos avec leurs genoux dans le ciel. Le parther de insertion devrait se mettre à genoux ou se trouver faisant face au parner de réception et s'insérer sous un angle qui est confortable à tous les deux. En cette position, l'associé de réception peut détendre plusieurs muscles nécessaires pour le sexe anal agréable. À l'associé de insertion : Veillez à prendre votre temps car vous êtes la première insertion dans l'anus. Mesurez la réaction faciale de votre associé avant que vous alliez tous dehors.

Chienchien de vol
(également appelé saute-mouton) Une variation de la position populaire de modèle de chienchien en laquelle le donateur se tient derrière le récepteur (au lieu de l'agenouillement) et des endroits leurs pieds en dehors des jambes du récepteur. Vous constaterez que le donateur sera placé plus haut et s'insérera dans l'anus d'une mode plus de haut en bas (vous êtes mi-sautez presque dedans si vous jouiez le saute-mouton). Le récepteur maintiendra leurs jambes plus étroites ensemble (pour le sexe vaginal, ceci aide « à serrer » le vagin - pour le

sexe anal, il tend réellement à détacher l'anus, car l'anus du récepteur a moins de pression là-dessus). Faites attention au début lentement, car l'angle différent de l'approche stimulera différents secteurs de l'anus.

Missionnaire
La position standard de modèle de missionnaire (homme sur le dessus, associé sur le fond) est réellement également la meilleure position de débutant pour le sexe anal, car elle permet au récepteur de détendre entièrement l'anus, facilitant la pénétration beaucoup. Pour obtenir le meilleur angle, essayez d'étayer un peu d'oreiller sous l'anus du récepteur. Vous serez stupéfié à combien de plus facile ceci fait à sexe anal !

Baisse anale
Cette position met le récepteur sur le dessus et le donateur sur le fond. Vous pourriez penser que c' est la meilleure position de débutant, puisqu'il donne le contrôle de récepteur de la façon dont beaucoup - de la façon dont rapidement, mais être sur le dessus fait réellement serrer involontairement le récepteur vers le haut de l'anus, rendant la pénétration difficile. Si vous êtes le récepteur, assurez lentement plus bas vous-même vers le bas, comme une baisse trop rapide peut être très douloureuse. Si vous faites attention, cette position peut être très agréable pour le récepteur, puisqu' ils commandent le mouvement. Si vous êtes le donateur (sur le fond), résistez au recommander de pousser vers le haut.

Double pénétration
Disponible seulement aux femmes comme récepteur, l'art de la double pénétration peut apporter le plaisir extrême à la femme. Puisque l'anus est extrêmement sensible et il y a beaucoup de fins de nerf sexuelles partagées entre les murs du vagin et l'anus, la stimulation simultanée peut être tout à fait érotique. Naturellement, ce positoin exige deux donateurs, ou l'utilisation d'un vibrateur ou le dildo. Il est le meilleur pour obtenir la première insertion faite dans le vagin, puis procède à l'insertion anale. La double pénétration peut être exécutée dans une variété des positions, la plupart d'entre elles ayant le récepteur serré entre les deux donateurs. Elle peut être modèle de chienchien, s'étendant sur elle en arrière, s'étendant sur son avant ou même position. Il est le meilleur à l'experiement par peu pour trouver la position la plus confortable et la plus enrichissante.

Anal latéral
Une autre bonne position de débutant est anale latéral, où le récepteur s'étend de leur côté et le donateur s'approche de l'arrière. Le récepteur peut détendre l'anus et le donateur peut facilement accéder au secteur anal entier. Vous pouvez également essayer celui-ci tête à tête, bien que le donateur doive faire attention à ne pas mettre trop de poids sur la jambe du récepteur plus bas dans ce cas-ci.

Anatomie
Deux anneaux étroitement espacés de muscle, appelés les sphincters entourent l'ouverture anale. Le sphincter externe est commandé comme n'importe quel muscle, vous pouvez le contracter ou détendre à la volonté. Le sphincter intérieur est goverened involontairement et il répond à la crainte et à l'inquiétude, faisant tendre l'associé de réception vers le haut du sphincter intérieur. Vous pouvez apprendre à commander le sphincter intérieur en insérant un doigt dans l'anus tandis que dans la douche et la concentration sur le groupe de muscle. Richement doté de fins de nerf, l'anus est également relié ensemble avec les muscles pelviens et est connu pour se contracter rhythmiquement pendant l'orgasme.

Analingus
Analingus est l'acte de lécher ou d'insérer la langue dans l'anus pour fournir le plaisir. Les hommes et les femmes apprécient l'analingus et vous pouvez employer certaines des mêmes techniques sur chacun. Essayez d'entrer dans une position où les joues du bout du récepteur sont naturellement écartées. Les faisant se mettre à genoux sur tous les fours (modèle de chienchien) avec leurs jambes répandues à part, ou sur leur dos avec leurs jambes vers le haut dans le ciel (encore, jambes répandues à part). Vous pouvez également utiliser vos - ou leur - mains pour écarter les joues et pour te donner un meilleur accès à l'anus. Les personnes différentes aiment différentes techniques, ainsi vous êtes le meilleur outre de l'expérimentation avec plusieurs de ceux énumérés ci-dessous pour voir ce que votre associé ont apprécié les la plupart. Il est également bon de se rappeler que la plupart des personnes pas orgasme par seul le sexe anal, ainsi vous devriez garder le dossier d'analingus assez ou les maintenir stimulées dans une autre manière au même temps. Chiquenaude : Effleurez doucement le bout de la langue à travers la jante externe de l'anus. Sonner Bell : Poussez votre langue contre l'anus, puis enlevez-la, comme si vous sonniez une sonnette. Lèchement : Utilisez votre pleine langue pour lécher complètement à travers l'anus. Celui-ci peut vous étonner. Sondage : Insérez la langue aussi loin dans l'anus que vous pouvez, pour sonder alors autour avec le bout. Quand vous trouvez leurs centres de plaisir, sondez encore plus. En conclusion, ce n'est pas une bonne idée d'effectuer le sexe oral ou même des baisers après analingus, car les bactéries de l'anus peuvent limiter les dégats sur d'autres parties du corps. Veillez à nettoyer votre bouche complètement après analingus (brosse et employer Listerine).

Doigts
Avant digitation les anus, s'assurent que vos ongles sont équilibrés fortement et vous avez la lubrification appropriée. Broche est meilleur que rien. Vous pouvez utiliser n'importe quel doigt que vous aimez, mais la différence dans la taille (excepté le pouce) n'est pas aussi grande que vous imagineriez. Vous êtes meilleur outre d'utiliser un doigt que vous êtes contrôle confortable, plutôt que commençant par un rosâtre. Vous

pouvez employer plusieurs des mêmes techniques que vous pendant l'analingus au doigt l'anus. Les plus populaires sont détaillés ci-dessous. Entourer la jante : La technique de sexe anale la plus docile probablement et la plus facile pour présenter quelqu'un au sexe anal est de commencer sur l'extérieur et de travailler lentement votre manière po. Utilisez un doigt pour entourer doucement la jante externe de l'anus. Un peu de lubrifiant est utile ici, particulièrement si vous voulez amener à une certaine insertion réelle. Sonner Bell : Prenez un doigt et poussez sur l'anus, comme si vous sonniez une sonnette. Jugez chaque abaissent pour une seconde ou deux avant de libérer. Poussée : Encore, assurez-vous que votre doigt est correctement lubrifié, puis début insérant lentement un petit peu à la fois dans l'anus. Sortez dedans et avec un mouvement de poussée, semblable à la pénétration pendant le sexe. Doigts multiples : Pour l'expert anal, vous pouvez pouvoir entrer deux, trois doigts ou plus dans l'anus. Essayez d'agiter vos doigts dans différentes directions une fois qu' ils sont à l'intérieur !

Maître et slave
Dans un rapport principal et slave, il doit y a une division de la responsabilité et de l'engagement. Ces paramètres bien définis sont absolument nécessaires du succès du rapport. L'arrangement gai typique de famille ou d'amoureux rarement, si jamais, identifie et définit clairement le rôle de l'individu dans le rapport. Dans toutes les choses, le maître doit être concerné pour le bien-être de l'esclave comme il voit qu'il juste comme le slave doit être concerné pour le bien-être du maître. Un maître accepte une responsabilité significative quand il accepte un slave dans son service. Il mérite l'attention et la dévotion de l'esclave. En agissant l'un sur l'autre avec le maître, un slave devrait se rendre constamment compte qu'il se soit consacré à satisfaire les désirs du maître. Faisant des demandes inutiles sur ressources le temps du maître ou ses, si l'examen médical, émotif, ou financier, ne cherche pas svp à lui, il cherche l'individu-plaisir et n'est pas comportement approprié. Maître (défini) Nouveau dictionnaire du monde de Webster : « maître N. 1. un homme qui règne d'autres ou a la commande 2. un expert 3. un titre " Pour nos buts un maître est un homme (ou femme) qui a la compétence, capacité et le désir à possèdent et/ou commandent au moins un slave sur une base à long terme.

Responsabilités principales
La responsabilité principale du maître est de faire tout dans sa puissance de maximiser le potentiel à lui slave ; et ce potentiel peut être impressionnant. Comme maître, il est responsable de libérer le slave des limitations et d'exiger du slave d'exceler dans chaque partie de la vie. Les responsabilités générales du maître sont : * Maintenant et protégeant la confiance accordée sur lui par la soumission de l'esclave. Un bon maître verra la soumission de l'esclave comme cadeau inestimable (un bon slave le voit dans cette lumière aussi bien). * Clairement établissant les modalités et conditions du service de l'esclave, y compris des restrictions aux activités de l'esclave et aux droites du maître d'employer le slave. * Assurer la salubrité et la sûreté physiques, émotives et spirituelles du slave. * Fournir la formation, les conseils et la direction de sorte que la force slave réalisent son potentiel vrai. * Exercer le jugement de soin et de bruit dans toutes les choses, se rappelant que dans l'état et la conduite du tout le des choses esclave se reflète directement sur le maître. * Lignes efficaces de établissement et de maintien des communications. Slave (défini) Nouveau dictionnaire du monde de Webster : « n. slave. 1. un être d'humain qui est possédé par encore 2. un dominé par une certaine influence " Dans notre société la possession des esclaves comme bien mobilier ou propriété est illégale--et nous croyons correctement ainsi puisqu'elle implique qu'une personne peut être obligatoire dans ou maintenu dans l'esclavage sans choix. Le slave nous considérons voici des slaves par choix ; une personne qui a volontairement soumis à la

commande d'un maître (influence) avec la pleins connaissance et arrangement du style de vie qui est nécessité. Malgré l'illégalité de se tenir asservit comme propriété, nous croyons que quelqu'un qui se sont soumis un maître et commis à un rapport de D/s, devrait être traité comme la propriété. Ceci ne signifie pas qu'ils sont traités mal ou sans souci. Il signifie qu'ils sont traités sans raccordements émotifs habituellement liés aux rapports personnels très étroits.

Responsabilités Slave
Un slave est obligé pour avoir un arrangement clair des modalités et des conditions de sa soumission, et quelles restrictions sont placées sur lui. Le slave a volontairement rendu toute la liberté à son maître et a été d'accord sur sa domination et commande. Tant que on s'attend à ce que les restes slaves dans ce rapport, il obéissent son indiscutable ou hésitation principal. Les responsabilités générales d'un esclave incluent : * S'assurant qu'il ne fait rien à mettre en danger ou menacer sa santé et bien-être, celui du maître, ou celui du ménage du maître. * Informer le maître de en change dans la santé de l'esclave ou le bien-être physique , mentale ou émotive. Un slave devrait également partager avec le maître tous les changements cruciaux de l'attitude personnelle de l'esclave. (Le partage de tels changements d'attitude pourrait empêcher des complications sérieuses dans le rapport.) * Librement communiquant avec le maître, n'importe ce que d'autres restrictions peuvent être imposées au slave. L'importance de communication ne peut pas être suraccentuée--c'est un élément essentiel de n'importe quel rapport. * Étant honnête, ouvert, disponible, et accessible physiquement, mentalement, et religieux au maître à tout moment. * Exercer le jugement de soin et de bruit dans toutes les choses, se rappelant que dans la conduite du tout le des choses esclave se reflète directement sur le maître. * Arrangement que la fonction primaire d'un esclave est servir et satisfaire le maître. Le succès ou l'échec à cet égard est mesuré non seulement en termes de la façon dont efficacement il est accompli, mais la façon dont il est accompli. * Arrangement que la fonction secondaire d'un esclave est d'être souhaitable et satisfaction comme il sert son maître. Ceci inclut être consciemment concerné par le plaisir et le bien-être du maître, soucieux de ses besoins et des divers moyens dans lesquels la force slave soit plus agréable à lui.

Le BDSM Crede
Comme écrit par BearPair * Nous croyons que l'esclavage n'est un style de vie sérieux et ni une forme de jeu ni dehors agi un travail de la fiction. * Nous croyons que les esclaves sont les capitaux valables à contrôler et être maintenus pour l'avantage mutuel.

* Nous croyons que la discipline commence chez l'individu et doit être encouragée et consolidée. * Nous croyons que la punition doit convenir à l'offense. La désobéissance obstinée ou négligente exige la punition dure. Temps dans le cachot ou la salle de jeux n'est jamais employé comme punition. * Nous croyons qu'il faut montrer l'appréciation pour le service bien fourni. * Nous croyons qu'un slave peut remettre en cause un ordre pour gagner un plus plein arrangement mais pouvons ne pas remettre en cause le devoir pour obéir. * Nous croyons que l'autorité du maître est établie au commencement par accord mutuel et sans interruption méritée par des contrats suivants. * Nous croyons que la soumission de l'esclave est établie au commencement par accord mutuel et continuée le consentement du slave. Un slave peut retirer le consentement pour la cause et n'importe quelle utilisation continue après ce point devient abus. * Nous croyons qu'il faut employer des esclaves jusqu'au plus plein degré de leurs capacités. * Nous croyons que des esclaves doivent ne jamais être maltraités. * Nous croyons en aimant nos esclaves mais ne pas être dans l'amour avec eux. * Nous croyons que tous les membres de la famille, maîtres et esclaves, doivent travailler ensemble pour faire à la famille le meilleur qu'elle peut être.
Ce qui suit est basé sur la fiction. Aucune approbation, exprès ou implicite, des activités représentées ci-dessus n'est prévue.

L'imagination de viol de Mâle-Mâle
Copyright 2001 de © par Kyle Stevens. La permission est donnée à n'importe qui à la réimpression, poteau, copie, ou circulez ce manuel tant que le crédit est donné à l'auteur.

Les pages suivantes contiennent une discussion d'universitaire en faveur du mâle sur le viol masculin. J'espère que n'importe qui qui lit ceci se sentira autorisé à violer des hommes, pour changer les lois qui interdisent le mâle sur le viol masculin, et pour cesser de montrer la pitié pour les victimes masculines de viol. Mâle sur les violeurs masculins sont les héros. Ils sont de vrais hommes qui dominent et le cherchent à imposer l'ordre et hiérarchie sur la structure sociale. Ce manuel est consacré à eux. Si vous appreniez quelque chose en la lisant, ont été inspirés en la lisant, la transmettent svp . Le viol de Mâle-Mâle est normal et se produit à travers l'histoire. De plus en plus l'évidence suggère que le viol des hommes par les hommes soit aussi normal que pissant dans les bois, masturbating, et le même sexe implorant avec des femmes. Le viol est un dégagement légitime pour l'anéantissement sexuel, satisfaction sexuelle, affirmant la dominance au-dessus d'un autre type (patron, collègue, ami de vos examies nouveau, votre ami, n'importe qui). Il est également d'excellents moyens de l'ennui allégeant juste. L'assaut et les viols sexuels masculins demeurent underreported admirablement, mais les Etats-Unis Le ministère de la justice documente plus de 13.000 cas de viol masculin chaque année seuls aux USA. Mais ce n'est pas simplement des phénomènes des Etats-Unis. Historiquement, le viol des mâles a été accepté et beaucoup plus largement identifié que c'est aujourd'hui. En mythologie grecque, Zeus, roi des dieux,

Ganymede enlevé pour son plaisir sexuel. Laius, roi de Thebes dans le mythe d'Oedipe, Chrysippus enlevé pour l'exploitation sexuelle. Dans beaucoup de sociétés le viol d'un ennemi masculin défait a été considéré à droite le vainqueur dans la bataille, et indiqué l'assujettissement complet de l'ennemi. Un exemple plus récent de ce type de viol de mâle-mâle peut soyez trouvé dans l'exemple de l'Anglais T.E. Lawrence (« Lawrence de L'Arabie »). Lawrence a été capturé par les Turcs, qui ont eu un grand réputation pour un tel comportement, pendant la Première Guerre Mondiale. What could better subjugate a man than gang-rape? Même aujourd'hui dedans les prisons, troupes veulent le viol collectif unaffiliated des individus en tant que des moyens de coller, et membres rivaux de troupe en tant que moyens de la domination. Historiquement le Romans a employé le viol collectif comme punition pour l'adultère et les Iraniens pour violation des droites d'un mâle au-dessus d'un harem. Dans des temps modernes, jusque récemment, le viol d'un mâle par des autres avait lieu extérieur rare considéré du contexte spécial de l'incarcération. Pratiquement toute la littérature de non-prison sur le viol suppose que la victime est femelle-qui est à l'avantage des violeurs. Tant que il y a d'a donner sur culturel du mâle sur le viol masculin, et stigmatisation de victimes les malfaiteurs sont beaucoup pour obtenir outre de scott-libre. Il pourrait être utile de commencer par la clarification des limites. Ce qui sont viol et assaut sexuel ? Un assaut sexuel se produit n'importe quand un étranger ou quelqu'un connu du la victime touche toutes les parties de son corps d'une manière sexuelle, directement ou par l'habillement, quand un tel contact n'est pas voulu. Assaut sexuel inclut des situations quand la victime a fait l'erreur tactique de étant trop ivre ou haut pour ne dire non à l'activité. Le viol est n'importe quel genre d'assaut sexuel qui implique l'obligatoire pénétration de l'anus ou de la bouche, par un pénis ou tout autre objet. Viol également inclut l'éjaculation obligatoire ou « traire » du sperme. Viol et sexuel l'assaut peut être au sujet de sexe, mais ils sont également également (sinon plus ainsi) au sujet de la puissance, de la vengeance, ou du sport. Si vous allez à n'importe quel Search Engine d'Internet et arrêt saisissez mots « viol masculin » ou quelque chose de semblable. (Ajoutant le « arrêt » de mot les aides s'assurent que vous ne tirerez pas vers le haut un groupe d'emplacements de porn, mais plutôt l'information des emplacements.) vous trouverez quelques factoids intéressants au sujet de mâle dessus viol masculin :

Les évaluations du mâle sur les taux masculins de viol changent. Certains indiquent ce mâle les viols constituent environ 5 à 10 pour cent de tous les viols, mais le viol consultation les statistiques de centres suggèrent qu'il pourrait être aussi haut que 40 pour cent. La plupart des violeurs, mais pas tous, individu-identifient en tant que hétérosexuel. La plupart des violeurs, mais pas tous, viol hors de colère ou pour maîtriser, humiliez et dégradez leurs victimes. Bien qu'une fois serrés, ils admettez que le facteur de puissance/humiliation/convoitise brouillent ensemble Aux Etats-Unis, quand la documentation est disponible, des hommes gais ont été violés à les hommes hétérosexuels de taux légèrement plus haut puis, mais les hommes hétérosexuels font vers le haut de la majorité de victimes de viol (ceci reflète des statistiques dehors de prisons). Des armes sont fréquemment utilisées dans le viol masculin et à a un taux sensiblement plus élevé que le viol des femmes. Les viols collectifs sont plus communs dans le viol des hommes que des femmes. la plupart de forme commune de viol de mâle-mâle est pénétration anale. Oral la pénétration était le deuxième terrain communal. Éjaculation obligatoire tendue à produisez-vous davantage avec les hommes d'adulte qui ont sexuellement assailli des années de l'adolescence ou des préadolescents, et dans l'université et les arrangements d'équipes de sports (bizutage). Le viol masculin est nécessaire Bien qu' un recommander accablant de violer soit assez justification, beaucoup d'autres facteurs font à viol une ligne de conduite garantiie et même nécessaire. Le but primaire des hommes est d'affirmer la puissance au-dessus de d'autres, et ceci moyens soumettant d'autres à votre puissance en tant qu'homme. Déterminant qui obtient est violé purement subjectif. De cette façon, littéralement chacun sur terre est une victime potentielle de viol. Ainsi, dans quelqu'un le livre, même toi et moi pourraient soyez le candidat parfait pour le viol. C'est très bien et comment il devrait être. Pas chacun aura le désir, la force, la vigueur, les entrailles, et l'adresse à retirez un viol. Ils glisseront plus bas sur la hiérarchie sociale. Ceci est comment la dominance est déterminée. Comment pouvez-vous déterminer qui devrait obtenir violé ? Attention de salaire au votre recommander principaux ! Demandez-vous « qui vous veulent violer ? » Ça ne fait rien pourquoi ! Vouloir violer est assez raison. Le viol est grand pour la vengeance mais pas laissé cette limite vous. Il y a beaucoup de motifs à vouloir violer des autres homme, tous sont légitimes. Ce pourrait être le nouveau type au travail qui est faisant un excellent travail et obtenir toute attention. Il pourrait en être

coureur aléatoire en parc pour qui vous vous décidez convoitise. Il pourrait être votre patron. C' a pu être votre aide. Ce pourrait être le type au café qui servi te votre latte, ou un certain type à la salle de gymnastique. Ou, il pourrait être juste un certain type aléatoire que vous vous êtes cogné dans sur l'autobus sur votre chemin de travailler. Il n'importe pas si vous connaissez le type ou pas. Il n'importe pas s'il a fait quelque chose de moyen à toi ou pas. Au contraire, il pourrait être a type parfaitement gentil. Être un type est assez raison de le violer. Prenant la décision pour violer et cultivation de votre désir Il y a quelques hommes que vous lui devez à vous-même au viol : le type qui date votre ex-épouse, le type qui a obtenu votre promotion, le directeur qui ne vous a pas loué. N'importe qui qui affirme n'importe quel genre de puissance qui vous ne peut pas commander est le jeu juste pour le viol. Vous devriez le violer si vous pouvez soyez raisonnablement sûr vous ne vous ferez pas attraper. Il y a également opportuniste viols. Ce sont également agréables comme viol de vengeance. Vous violez parce que vous pouvez. Vous violez parce que vous voulez à. C'est assez cause. Comme a le mâle, votre corps t'envoie un message clair, juste comme il quand vous renversez finalement votre graine profondément dans son âne, ou sur son visage, ou avalez le sien gorge : Le viol est normal et bon. Si vous pouvez accepter ceci, vous devriez faites un engagement ferme et projetez violer un autre type. Fabrication de ceci l'engagement et le collage à lui peuvent être difficiles, mais évidemment immensément récompense. Si votre résolution hésite, l'utilisation judicieuse de l'alcool et les amphétamines peuvent être extrêmement utiles ; aide de ces drogues pour réprimer crainte et culpabilité inutiles qui obtiennent trop souvent de la manière d'a parfaitement viol justifiable. Vous pouvez également enrôler des amis. Il y a innombrable beaucoup de types sur l'Internet qui ont plaisir à connecter avec d'autres types avec but unique de violer un autre homme ensemble. La cultivation de votre désir de violer est critique. Bon nombre d'entre nous ont mis sur cric outre de nombreuses périodes pensant à un certain type nous voudrions pour violer. Mais pour quelque raison (manque de courage, crainte de revanche, des componctions morales ou religieuses désuètes) nous n'avons pas agi sur ceci désir. C'est compréhensible et quelque chose qui peuvent et devraient être surmonté. Voici quelques mesures d'action que vous pouvez prendre pour cultiver le votre désir de violer des hommes. Lisez beaucoup de pornographie masculine de viol. L'Internet est un excellent source pour ceci. Essayez certaines de ces pages : http://www.talesofmenonmen.com/

http://www.ancgs.com http://www.assgm.com http://www.xxxwebstories.com Joignez le viol masculin, le servage, et d'autres groupes d'E-mail d'Internet, comme gayNChumilstories@yahoogroups.com (joignez en envoyant un E-mail à gayNChumilstories-subscribe@yahoogroups.com). Eu connaissance de vrai, rapporté le mâle sur les viols masculins ; ils devraient te faire le bon et corné. Concentrez sur identifier avec le violeur, pas légitime mâle subjugué. Contrôle dehors : http://aruk.co.uk/survivors/males/aruk_male_survivors_interactive_.htm http://www.spr.org/sections/prisoners.html Quand vous masturbate et avez le sexe, votre vie d'imagination devriez souvent contenez les images du viol. Ce besoin être le cas toute heure. Clairement, le sexe de vanille ou d'autres replis sont amusement et justifier-vous pas le besoin pour ignorer ces recommander. Mais vous devez renforcer le recommander de violer hommes. Mais assurez toi penser souvent au viol masculin, et cela il devient une partie de votre mentalité. Quand vous voyez des autres homme-sur un autobus, dans un ascenseur, à la salle de gymnastique, à le mail, partout où il peut être-vous devrait le regarder avec celui de trois objectifs : (1) est lui quelqu'un qui serait amusement ou autrement appropriez-vous pour que vous violiez ? (2) est lui quelqu'un qui serait amusement ou autrement approprié pour observer pour obtenir violé ou troupe violé ? (3) est lui quelqu'un que vous voudriez violer un autre type avec ? Maintenant, vous pourriez déterminez pour quelque raisons pour laquelle la réponse n'est « non » à chacune de ceux questions. C'est très bien. Ne vous pressurisez pas pour se sentir comme toi devrait désirer violer chacun ! S'il n'est pas quelqu'un vous voulez violer, passez au prochain sujet et commencez votre inspection. Cette constante la place pour des victimes ou des associés de viol commencera à changer votre worldview. Vous devriez commencer à voir des hommes dans quatre catégories : (1) victimes de potentiel pour toi, (2) les victimes de potentiel pour un autre homme ou le groupe des hommes, (3) associé potentiel de viol pour toi, (4) non pertinent pour toi. D'ici peu, regarder un homme et le classer par catégorie deviendront la deuxième nature, une rupture jugement. Il y a des activités que vous pouvez engager dans dedans le risque limité cela aidera à cultiver votre désir d'être un prédateur sexuel. Toujours regard pour l'occasion. Si vous êtes sur un ascenseur serré et un type vous

pas le viol d'esprit obtient dessus, atteignent au loin le prochain plancher, si c'est votre arrêt ou pas, et frottez votre fourche dans le sien âne-lui font le ressembler à un accident. Faites la même chose sur l'autobus, souterrain, concert, clubs de danse, là où. Pratique gardant le viol très près de la surface de vos pensées. Pour exemple, j' avais une conversation prolongée avec un collègue l'autre jour. Au milieu de la conversation I a pensé à me, « I voulez au va te faire foutre dans la soumission tandis que vous me priez de m'arrêter. » I continué le niveau très professionnel de conversation, tandis qu'en même temps a amusé l'imagination de le violer. Types d'escalier vers le bas. En descendant la rue, sélectionnez les types vous sachez que vous pouvez dominer. Escalier à eux jusqu'à ce qu'ils regardent loin ou vers le bas. Cet acte très simple commencera à soutenir votre confiance. Dans stairing il vers le bas, vous avez juste établi une forme de dominance au-dessus de lui. Une fois que vous êtes très confortable avec les étapes précédentes, vous pouvez être prêt pour la prochaine étape : assaut sexuel. Des hommes ne sont pas habitués à la pensée à eux-mêmes en tant que victimes potentielles. Ils donc se placent souvent en danger : ils seul pulsent la nuit, deviennent trop ivres aux parties et aux barres, et généralement ne prêtez pas l'attention à leurs environnements. C'est bon et à notre avantage. Hommes de portée quand ils sont vulnérables et pas réalisez-le. Ils se comportent cette manière parce que, sur un subconscient niveau, ils doivent être dominés. Ils ont besoin de toi pour les prendre et sodomisez- les, et mettez-les dans leur endroit. Hommes qui marchent autour de l'alerte et le bidon autoritaire également soit violé dans la soumission, mais vous devriez commencer avec facile proie-et travaillez votre manière jusqu'à plus de défis. Vous devriez aller aux parties et aux barres, et à la montre pour les types qui seul boivent. Traitez- en ami les. Achetez-les quelques boissons. D'ici peu, vous obtiendrez chance d'être seul avec eux. Vous pouvez les suivre dans la salle de bains, laissez ensemble et offrez-lui une maison de tour… Restez focalisé, votre l'occasion se présentera. Quand vous obtenez la chance, molestez-le, caressent il, le maltraitent verbalement (c'est essentiel). Si vous sentez en sécurité, viol il. Sinon, ne vous pressurisez pas. Caressez-le et le maltraitez verbalement lui-quest assez pour cette étape de votre développement. Allez alors à la maison et cric outre de penser cela. Et imaginez comme ce que serait il si vous l'a pris plus loin, et l'a violé. Rappelez-vous, il n'a pas le droit de ne dire non à toi. Vous avez la droite de le violer. Mais vous devriez être assez adroit pour ne jamais obtenir attrapé. C' est l'amusement du sport.

Ne vous inquiétez pas de se faire attraper Bien que lois dans de plus en plus juridictions des' aient été ouvrées à faites à viol un genre « crime neutre, » il est clair que les hommes qui violent des hommes soyez énormément plus susceptible de partir avec lui que peut-être tout autre acte criminalisé. Faites attention, pensez-le à travers, et ne prenez pas risques inutiles. Avec un peu de la planification et de l'focalisés mentalité, vous apprécierez le viol après viol et ne vous ferez jamais attraper probablement. Pourquoi ? Considérez ce qui suit : Beaucoup d'hommes qui ont été légitime violé le blâme eux-mêmes sachant qu'ils ne devraient pas s'être permis d'avoir été maîtrisés et violé. On enseigne des hommes d'un âge jeune qu'ils devraient être forts et capable se protéger. Honte et culpabilité de sensation de victimes de viol cela les maintient légitime silencieux. En outre, hommes qui ont été culpabilité et honte violées de sentir parce que de leurs propres réactions au viol. Il est presque inévitable qu'au moment ayant un Dick inséré dans le rectum, la victime gagnerait construction. Ceci est provoqué purement par une réaction automatique du corps, en raison de la stimulation de la glande de prostate, et tache du mâle de la « G ». Même si la victime éjacule, il doit être prévue seulement. Indépendamment d'être hétérosexuel, bisexuel ou gai, il ne devrait pas prendre pour signifier qu'il a apprécié l'expérience. Obtenir une construction est l'une des raisons principales que le viol masculin va non rapporté tellement souvent. Si la victime est hétérosexuelle, ils craignent qu'ils soient accusés d'être gais. Si la victime est gaie, ils pensent qu' obtenant une construction sera pris en tant qu'eux « demandant elle ». L'une ou l'autre manière, obtenant une construction peut être une cause de la honte peut des mâles qui sont violés, et ne comprennent pas que c'est purement la manière l'humain le corps est conçu clairement, ceci travaille à votre avantage. D'ailleurs, un auteur d'un livre sur le viol de mâle-mâle consacre un entier chapitre sur l'application de loi et les cours. Du sien détaillé discussions de 24 mâles sur les victimes masculines de viol, l'auteur reflété, « de ceux les survivants I ont interviewé qui ont rapporté leur viol aux autorités, tout sauf on a eu une expérience intensément négative. L'un survivant qui était l'exception a eu seulement une interaction neutre, ni utile ou manifestement nuisible. Les plaintes les plus communes que j'ai reçues des nouvelles des survivants qui J'ai interviewé et ai travaillé avec professionnellement ai été incrédulité, moquerie, homophobie, ou une combinaison de chacun des trois de la police dirigeants. Je ne crois pas que la majorité de dirigeants de police ont l'intention d'être

malveillant ou peu sensible, mais manquez plutôt de la formation nécessaire et expérience de travailler avec les survivants masculins d'adulte de la violence sexuelle. [[The]] choquez et étonnez l'affichage de beaucoup de dirigeants une fois confronté avec un mâle le rapport de viol transforment rapidement en réactions fondées dans les nombreux stéréotypes au sujet du même viol de sexe. Dans ces cas, le survivant n'est pas a seulement nié une recherche, mais la risque d'internaliser tels insensibilité au degré qu'il peut réellement commencer pour croire que l'expérience n'était pas violer-quil doit l'avoir voulu ou mérité ou un tel crime soit pas plus mauvais que tout autre assaut non-sexuel physique. » Par exemple, le livre raconte un ouvrier social d'hôpital encouragé Viol d'Andrew-un victime-à l'appel la police de la salle de secours où il était traité pour le viol collectif. « Quand j'étais avec le social ouvrier, il m'a encouragé à appeler la police et le rapport ce qui s'était produit. I `de pensée je ne veux pas que ceci arrive à n'importe qui autrement.' J'ai appelé Police de Denver cette nuit à l'hôpital. J'ai appelé et ai été relié avec un détective. Je lui ai dit où j'étais et dit lui ce qui a eu produit. Il a dit, puits de `que vous avez vraiment voulu probablement que ceci se produisît. Vous avez voulu avoir le sexe avec un homme. Alors vous avez obtenu effrayé, et maintenant vous voulez dire que c'était autre chose.' J'ai juste raccroché. » Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles masculin violez les victimes ne rapportent jamais. Ils incluent : Culpabilité, honte (par conséquent l'importance de verbal extrême abus-appelez lui pussyboy, le fagot, etc., alors que vous le violez) Individu-blâme (faites les commentaires au sujet derrière de la façon dont un vrai homme n'a jamais laissé ceci arriver il, dites lui qu'il demandait lui d'ailleurs il s'habille, etc.) ; Crainte de pas étant cru ; Crainte d'être accusé d'être gai ; Si gay, été accusé de « demander lui » ; Crainte de ridicule devant le tribunal, et/ou journaux ; Crainte des représailles du violeur (FAITES LES MENACES, même si vous savez que vous pas suivez à travers avec eux !); et crainte de quels amis et famille pensez. Le choix d'une victime est d'importance essentielle si vous ne voulez pas à extrémité montant pour emprisonner. Considérez ces derniers aux études de cas, où Le violeur a obtenu outre de scott-libre, pour violer si tout va bien encore : (1) Christopher Smith avait 24 ans lorsqu'il a été violé au canon du pistolet octobre 27, 1994.

Le travail laissé par Christopher et étudiait à une table de pique-nique dans a conserve de forêt avant de se diriger à son M.B.A. classe. Un homme avec un brun la veste et les cheveux de longueur d'épaule ont violé Christopher dans dos inclus d'un camion. Il décrit comment la victimisation ne s'arrête pas une fois que le crime plus de. (2) j'étais en vacances chez la dinde quand j'avais 15 ans. Je flânerais le long la plage avec mes parents et nous parlerait à un gentil type turc environ 19 ou 20. Il dirait des choses gentilles et nous ferait tout le rire. J'ai décidé à faites une promenade de soirée, rencontrez seul, et peut-être le ** s, le type turc d'Azz. I seulement a eu une paire de caleçons dessus qu'est tout, et une paire de chaussures de bascule sur. J'ai marché par le ** s d'Azz, et il a crié mon nom (mais d'une manière rampante). Il dit comment beau et brun regardés. Il a dit qu'il a voulu me montrer quelque chose à l'extrémité est pebbly de la plage, ainsi de moi a suivi. Il a demandé Si j'avais une soeur. Je ledit non. Il a dit si elle ressemblait à moi, elle soyez sa femme s*xy rêveuse. J'ai commencé à me sentir incommode. Il n'y avait personne autour de, et il s'est déclenché me vers le haut de quand nous avons marché le long des cailloux. Il a feint pour m'aider, mais a puis tiré mes shorts de natation à mes chevilles. I n'a pas pu obtenir vers le haut. J'étais ainsi effrayé. Il a dit qu'il me montrerait ce qu'il ferait si j'avais une soeur, et poussais son f*ng*r dans mon b*m. Puis il r*p*d je pour environ 15 mn. Il ne s'arrêterait pas jusqu'à I a dit que je l'appréciais, ainsi I dit lui, mais lui ne s'arrêterait pas. Il a fait tout que vous pourriez imaginer à je, et je me suis senti comme le massacre moi-même. Il m'a laissé, et est allé de nouveau à sa stalle au marché. La nuit suivante quand j'ai marché près, il a agi comme le nothin produit, et j'ai senti le lik que je devenais fou. Je ne pourrais pas dire n'importe qui, je me suis senti si honteux. Dans les deux exemples, les violeurs n'ont fait face à aucune répercussion légale pour leurs actes héroïques. Pourquoi ? Considérez ces facteurs : Dans le cas de Christopher Smith, il a été choisi, je suis sûr, parce qu'il était seul, lecture (et ne pas prêter de ce fait l'attention à ses environnements). Il était marié, droit, jeune, et dans un programme de MBA se sentant tellement probablement tout à fait réussi dans la vie. Jamais dans ses rêves plus sauvages il aurait a prévu un homme marchant jusqu'à lui avec un pistolet, le forçant dans en arrière d'un camion, et de le sodomiser. Les violeurs de la surprise utilisée, a arme, et statut de la victime le propre dans la vie pour s'assurer qu'il pas parlez vers le haut de à son sujet. Il est toujours riskier pour violer quelqu'un sous l'âge légal. Pourquoi ? Puisque s' ils saignent, ayez les problèmes médicaux, etc., il y a appui

systèmes dans l'endroit (professeurs, conseillers, enfants de mêmes parents) qui peut soulever et trouver dehors que la jeunesse a été violée. S'ils, ils n'auront aucune option mais rapporter le viol, et une recherche s'ensuivra. Je suggère rester l'espace libre de n'importe qui au-dessous de 18 pour cette raison même. Mais dans cas de la Jordanie, le violeur était adroit, en effet. Le violeur de la Jordanie choisie parce qu'il était beau, seul sur la plage, et d'un différent pays. Alors il l'a incité à participer à son propre degredation : il a fait Parole de la Jordanie qu'il l'a aimée. Quel homme brillant. Même si la Jordanie avez rapporté le viol en arrière à la maison, il serait une question d'international loi. L'incident serait une si basse priorité qui aucun procureur [[would]] regardez dans lui. Voici quelques bouts généraux pour considérer quand vous allez au viol a homme : (1) assurer vous êtes isolé assez ces, s'il crie, non un l'entendra ; (2) s'assurent que vous pouvez le maîtriser, et sinon, troupe violez-le ou utilisez une arme pour assurer sa coopération ; (3) évitent de salir vers le haut de son visage : les yeux noirs, un nez cassé, etc., feront demander d'autres les questions et l'encouragent à le rapporter. Il est le meilleur s'il regarde normal quand le viol est fini ; (4) emploient des restrainsts comme nécessaires ; (5) utilisation abus verbal pour l'humilier, entretien à lui comme le slutty peu chat qu'il est ; (6) s'il n'y a aucun témoin, c'est vos vers de mot sien : ayez une histoire prête et collez à elle (c.-à-d., nous étions bu lui étions curieux et demandé me pour le baiser…) et répétition juste il à plusieurs reprises encore ; (7) si vous allez violer quelqu'un vous savez, vous assurez vous avoir pensé il à travers et vous assurent alors fichu avoir humilié et intimidé il tellement qu'il ne dira jamais jamais n'importe qui. Et s'il, retournez au point six ; et en conclusion, (8) considèrent ne jamais violer près du votre à la maison. Je sais que c'est une douleur dans l'âne, mais vous devriez voyager pour éviter se faire attraper .

Le livre d'AnaLeePleasured sur le culte de robinet
Je l'ai toujours trouvé impair qu'il y a des femmes dehors là qui n'ont pas plaisir à donner à un homme un souffler-travail… particulièrement si c'est l'homme qu'elles aiment… ou sont dans l'amour avec. Personnellement je juste ne peux imaginer rien plus gentil que l'expérience de sucer un beau dur… ou le robinet mou et de savoir que mes efforts sont appréciés. Je crois que c'est un honneur et un privilège d'être permis au plaisir un homme de cette façon. J'ai ai toujours voulu expliquer pourquoi je l'aime

tellement et comment je juge quand je le fais et ce que l'expérience me donne. Est ce ce que j'essayerai de faire maintenant. J'espère que quelqu'un dehors a plaisir là à avoir connaissance d'à quel point la succion merveilleuse de robinet est d'une perspective de la femme….et si tout va bien de façon ou d'autre… quelques unes de ces femmes dehors là qui la voient pendant qu'une « corvée » peut être convertie en développer une nouvelle attitude en pleasuring leur homme. Ma première fois que je suis allé vers le bas sur un homme était après un en retard… ou plutôt, nuit tôt de partying dur sur le plancher de danse d'une boîte de nuit locale quand j'avais juste dix-huit ans. Il était thirty-seven et nous étions devenus chauds et clôturons toute la nuit et dans le matin. D'autres sur le plancher de danse nous indiquaient que « obtenez une salle "… et nous avons finalement écouté eux. Ainsi outre de nous sommes allés à son endroit pour le reste de la « nuit ». Nous avons eu une douche et sommes allés au lit mais le sommeil était la dernière chose sur nos esprits. Ainsi nous avons embrassé et je suis finalement devenu assez étroit pour voir ce que j'avais balayé vers le haut contre toute la nuit. Son robinet était long et dur et j'ai fait mal pour le toucher. Je n'ai pas demandé, juste n'ai pas atteint dehors et ne l'ai pas senti… courir ma main à travers l'axe…. Bientôt je masturbating l'avec les deux mains et obtenais de plus en plus passionnant par ses gémissements du plaisir. Je ne sais pas de pourquoi, mais je juste sorte ai pris la commande de la situation parce qu'il s'amusait tellement et semblé heureux par ce que je faisais. Ainsi j'ai embrassé une traînée en bas de son estomac maigre fort jusqu'à ce que ma bouche l'ait trouvé soit cible. Il était ainsi étonnant quand ma bouche a englouti son robinet. Il ne pourrait pas sembler croire que j' ai eu juste le bas droit allé sur lui sans mot d'encouragement de lui. Il a semblé presque alarmé que j'ai eu ai voulu sucer son robinet. Pour moi c'était la chose la plus normale au monde. Je ne l'avais jamais fait avant et je n'ai eu le porn vu jamais même à cette étape dans ma vie. J'ai juste su que j'ai voulu goûter… pour employer tous sens que j'ai possédés. Mais puis, c'est juste comment je suis… moi crois qu'il faut obtenir les la plupart hors d'une belle expérience… rendant des mémoires signicatives ce bout long après l'acte. Est c'au sujet de ce que je suis tout. De sorte qu'ait été ma première expérience de sucer un robinet et quand je pense cela maintenant… ce que j' ai aimé surtout à son sujet… étais la manière il ai apprécié ce que je. Il m'a encouragé chaque étape de la manière avec des gémissements et des gémissements… disant « OUI » quand j' ai sucé ses boules ou les ai doucement frottées avec mes mains tout en suçant son robinet. Puis après, il m'avait regardé dans la stupéfaction et la crainte… admettant qu'il jamais n'avait été tellement autoritaire manipulé avant et se demandant où j'avais appris à la faire si bonne…. Il m'a également dit qu'aucune femme n'avait semblé avoir plaisir vraiment à sucer son robinet avant qu'et qu'il a habituellement semblé comme si une femme l'a fait comme « faveur » ou scie il comme « corvée » ..... devant être invité à la faire. Il a dit il ne pourrait pas croire que je l'avais fait volontairement. Ce qu'il a dit m'avait fait la merveille pourquoi n'importe qui confronté à un si beau robinet devrait être invité pour le sucer… que je juste ne pourrais pas le comprendre. De cette première expérience je me suis renseigné tellement sur les hommes et ce qu' elles aiment et je me suis également renseigné sur me et ce que j'aime aussi.

Pour moi il n'y a aucun plus grand compliment qu'ayant le robinet droit d'un homme se diriger directement à moi… je vois il aiment un enfant voit que sucrerie… qu'elle prie juste d'être goûtée et sucée. C'est ma récompense pour être une bonne fille… que j'obtiens de prendre la lucette. Quand nous sommes jeunes nos parents enseignent nous qu'il y a plus de joie en donnant… que recevant et car nous vieillissons, bon nombre d'entre nous arrêt pensant de ces façon et début de vouloir plus et plus et de donner de moins en moins. C'est une telle honte parce que la vie devrait être plus au sujet de donner et d'apprécier les plaisirs partagés qui crée. Ce n'est pas un sentiment gentil quand nous donnons à quelqu'un un présent et puis nous rendons compte qu'il n'est pas réellement quelque chose de qu'ils ont besoin ou veulent. Mais la plupart des femmes identifient rapidement cela qui suce le robinet de leur homme est l'un des plus grands présents que vous pouvez le donner ….et tristement, beaucoup de femmes emploient ceci comme outil faisant du chantage… manoeuvrant leurs hommes dans leur donner quelque chose ou faire quelque chose pour eux ou les pardonner après un combat. Ceci me rend vraiment fâché et mon coeur sort à ces hommes qui sont employés dans de telles manières. Queest-ce que j' aime au sujet de sucer un robinet juteux ? Bien, c'est quelque chose qui ne peut pas être dit dans une phrase ou deux… que je dois écrire une histoire foutue entière à son sujet ! Pour moi c' est un honneur, comme mentionné avant. Voici un homme… un bel homme avec un robinet juteux gentil tout prêt à être employé par toi. Juste la pensée que quelqu'un ME VEUT au plaisir il… qui est la première chose qui m'excite au delà de la croyance ! Sans ce VOULEZ….Je pourrais aussi bien reposer la télévision en arrière de observation. J'aime l'aspect visuel d'un robinet disparaissant dans une bouche disposée… et parfois j' envie l'homme parce qu'il obtient de regarder vers le bas son robinet se déplaçant dedans et dehors entre les lèvres affectueuses d'une femme voulante. Ainsi, parce que je ne peux pas le voir d'où je suis… vers le haut près de toute action… moi imaginez comment elle doit me regarder à l'homme suce… en la voyant de son point de vue. Ce me tourne sur BIGTIME ! ! J'aime quand un homme dit sa femme « regardent vers le haut » lui tandis qu'elle le suce … et j'imagine que vue de sa perspective. Le contact d'oeil est si important pour moi pendant le sexe. Les yeux sont des fenêtres à l'âme… ainsi pour regarder dans eux des moyens de voir plus que juste un robinet… ou un homme… ou une femme… mais de voir à la place bien à travers à ce qui les fait qui elles sont. C'est quelque chose que je trouve incroyablement attrayant quand je suis dans l'amour. Je veux voir à l'intérieur de l'homme, qui me permet l'accès égaliser ses secrets et désirs plus profonds et plus foncés. Quand je recherche dans les yeux d'un homme pendant que je suce son robinet, mon coeur bat encore plus rapidement et plus dur, me rendant plus corné et plus humide. Pour voir les yeux d'un homme refléter les émotions il est sentiment… la vue étonnante qu'il voit… les sensations il est une expérience… CETTE des séjours avec moi et affecte ma chaque pensée de lui à partir de ce moment dorénavant. J'aime également voir un robinet tout brillant et humide avec ma salive de le sucer et de cracher sur lui. C'est une mise en fonction pour mon homme et moi quand ma bouche retire de la succion et il y a une longue corde de bave reliant ma bouche à son robinet. C' est toute la partie de descendre « et sale » pendant une expérience sexuelle intense. L'aspect visuel lui-même est fantastique… mais cela est augmenté encore plus quand

vous ajoutez la stimulation mentale. Le fait qu'une femme jouera pendant des heures avec le robinet d'un homme et radoter partout il et apprécier voir tout que l'humidité et obtiennent s'est allumée par lui… qui est ce qui satisfait un homme et quand il est heureux… cela au tour me satisfait aussi. J' ai souvent fait la référence à mon sens d'odeur en s'engageant en contact étroit avec des autres. Comment un homme sent partout et particulièrement quand vous obtenez près de son robinet, peut signifier la différence entre un sentiment de femme comme elle est dans le ciel… ou dans le lit avec la brosse de toilette. Cela peut sembler cruel mais je peux comprendre pourquoi quelques femmes sont arrêtées par un homme qui n'est pas propre ou en bonne santé. Un homme malsain qui ne mange pas des nourritures droites ou abondance de boissons de l'eau peuvent sentir moins que gentil et ceci affecte l'humeur et le goût de son robinet et également le goût et odeur à lui cum. J'aime l'odeur propre et fraîche d'un homme en bonne santé qui prend la grande fierté dans son corps. Ceci m'incite également à vouloir adorer son corps car je voudrais le mien adoré. Même amour I l'odeur de la sueur d'un homme en bonne santé. Ce genre de sueur est même une mise en fonction pour moi après qu'il se soit exercé et tandis qu'il établit avec moi. Ma bouche arrose quand j'embrasse le chef du robinet d'un homme. Je me sens que l'anticipation comme de ce qu' il goûtera et lentement je laisse ma langue lécher audessus de sa tête et doucement dans l'oeil… s'émerveillant au fait que c'est la source de tellement… d'une manière primordiale, le donateur de la vie humaine. La droite là au bout de sa virilité est l'endroit où de tels fluides corporels importants sont excrétés. Mes genoux disparaissent faibles quand je pense à cet endroit que je lèche… se permettant d'aimer tous que cet outil sacré soit utilisé pour. J'aime à l'aide de ma langue pour tracer une ligne de la salive autour de la jante de sa tête de champignon et pour lui permettre de sauter dans et hors de ma bouche. Ceci m'obtient vraiment travaillé vers le haut de car il est très sexuel. J'aime rechercher bien puis et le voir fermer ses yeux dans le plaisir au frottement qui est créé avec ce mouvement. J'aime entendre les bruits de sa respiration rapide et le timbre profond de gronder de ses gémissements lascifs. J'aime les mouvements de poussée passionnants pendant qu'il incline ses hanches pour rencontrer ma bouche affamée. Permettre au rythme de s'emparer de moi et d'escalader… est quelque chose qui excite ainsi… Les mains sont si important pendant toutes les formes de sexe car sont elles ce que « parle » quand il n'y a aucun mot. Mon favori l'embrasse tandis que travailler ma salive couvrait des mains vers le haut et avale son axe lisse, étant sûr de stimuler les pièces sensibles autour de la jante de sa tête. J'ai plaisir à tirer mon dos de tête ainsi je peux juste regarder dans ses yeux tout en masturbating l'et lui disant combien je l'aime et ce que je fais à lui. Il y a tellement de toi peut faire avec vos mains pendant un soufflertravail… une liste sans fin de techniques qui le stimulent dans différentes manières… comme tourner deux mains autour de lui ou frotter ses boules au même temps… ou à l'aide juste de deux doigts, de pouce et de deuxième doigt dans la forme d'un O… juste rapidement au-dessus de son principal…. J'aime le sens de la puissance que j'ai quand je tiens le robinet de mon homme dans ma bouche ou mains. À ce moment et pour la prochains heure ou deux… je suis dans

la commande de ce qui se produit… et je suis responsable de lui ayant l'expérience la plus sensationnelle et la plus signicative possible. Je veux qu'il soit hallucinant pour lui et non fini et soit fait avec dedans un instant. Je veux lui prendre au bord autant de fois aussi possibles, s'arrêtant chaque fois qu'il est environ à cum. Je veux qu'il éprouve des orgasmes de l'esprit et corps… parfois cuming seulement un peu (s'il est capable de celui… non que tous les hommes peuvent le faire) et puis à l'extrémité, lui permettant de tirer les rubans chauds de cum autant qu'il bidon… ou partout moi. La première fois où j'ai essayé d'avaler un homme cum moi était seulement dix-huit années et je n'ai pas aimé le goût. Il était comme le potage chaud horrible à moi et j'ai dû le cracher dehors, presque vomissant dans le processus. Pour quelques femmes il est comme celui chaque fois et elles ne s'habituent jamais au goût et à l'odeur. Mais pour moi, le plus grand mon amour pour l'homme, le plus grand ma fascination avec le sien cum. Maintenant j'aime le sentir et lécher les petites gouttelettes de pré-cum outre du bout de son robinet. J'aime le sentiment d'accepter le sien « qui m'offre » comme une récompense pour mes efforts quand il finalement des cums. J' ai appris qu'un homme est très fier de son robinet et quels cums hors de lui. Pour qu'il voie une femme apprécier son robinet et le sien cum, lui fait les émotions de sensation il est presque trop difficile de mettre que dans des mots. Quand j'ai vu mon porno de poing j'ai observé dans l'horreur pendant que l'homme venait partout le visage et les mésanges de la femme aussi bien que dans sa bouche. Je ne pourrais pas croire qu'elle appréciait réellement cela ! Maintenant je prie pour cum. J'aime le fait que ce soit une telle mise en fonction pour qu'un homme voie le sien cum partout une femme car elle sourit et le lèche au loin. De nouveau, je mets la chaussure sur l'autre pied et la vois de son point de vue. Comment STUPÉFIANT doit-il être de regarder vers le bas sur une femme sur ses genoux en tant que longs rubans de cum des jaillissements hors de votre robinet et de débarquer partout son beau visage ? Il y a ainsi beaucoup de choses que vous pouvez faire quand vous avez le robinet d'un homme dans votre bouche. Quand j'ai observé la première fois le porn, je sauterais audessus de la pièce où la femme le suçait parce que je n'ai eu aucun vrai concept de ce qui a continué pendant ce temps… que le cameral n'est pas entré dans sa bouche. Mais maintenant je sais combien continue réellement dedans là. Vous pouvez dire des bruits qu'un homme fait ce qui arrive à son robinet. J' aime effleurer le bout de ma langue au-dessus de l'oeil du robinet d'un homme et travailler particulièrement vers le haut d'un rythme autour de la bosselure sensible où la jante se réunit sur le dessous de son robinet….tout moment le suçant et déplaçant toujours son robinet dedans et dehors de ma bouche. Ceci peut seulement être senti par mon homme et moi mais ne pas être vu par n'importe qui qui observe. Une autre découverte qui était ainsi exciter pour moi était le concept « de throating profondément ». Je ne me suis jamais rendu compte qu'il était possible de prendre le robinet d'un homme vers le bas profondément dans ma gorge. J'ai pensé que quand il a glissé dans ma bouche et s'est arrêté… qui était lui… qui était dans la mesure où il a pu disparaître. Quand j'ai découvert qu'un robinet peut réellement se déplacer après ces point et glissière de arrêt en bas de ma gorge j'étais ainsi stupéfiant. C'est travail dur, particulièrement avec un robinet épais mais le regard sur sa joie pure de visage…… et les bruits de l'extase crue dans sa voix car il réalise ce que vous faites pour lui… qui vaut la peine n'importe quel malaise. J'ai apprécié cette forme de donner et lui ai fait

une remarque « pour pratiquer » aussi souvent que moi bidon ainsi moi s'habitue à détendre ma gorge pour écarter mon « réflexe bâillonant ». C'est où j'aime utiliser mes divers différents dildos classés. Il restent deux davantage sens que je ne suis entrés dans dans aucune grande profondeur. Tels sont les bruits et la sensation ou d'une manière primordiale, les sentiments. Je trouve les bruits que la succion sur un robinet fait, passionnant et sale dans animal-comme la manière. Les bruits squelching des mains couvertes en salive, frottant au-dessus d'un robinet d'égoutture….impressionnant foutu ! Il tout ajoute à l'expérience d'une manière positive… intensifiant le plaisir sexuel pour l'homme et la femme. Je dis toujours aux hommes que s'ils veulent savoir la tête d'un robinet se sent dans votre bouche… puis prenez un oeuf bouilli et épluchez-le. Sautez-le dans votre bouche et léchez- le… et est ce comme ce qu'il se sent. Il est… si doux et succulent tellement lisses et veloutés et sensibles. J'aime les matériaux de textures… qui sont… soyeux lisse ou à nervures ou cours. La sensation de brutal velu d'un homme contre mon chat chauve lisse… ce tout s'ajoute à l'excitation et sensation de sorte que le sentiment de toucher son robinet et boules à moi soit comme un 'tout vous pouvez manger le buffet est à un homme affamé. Je sais que j' ai seulement touché la surface de ce qui peut être fait… et de ce qui peut être senti en allant vers le bas sur un homme ou « en donnant la tête »… mais je ne suis pas un type très technique de personne ainsi je peux seulement essayer de décrire comment il se sent à moi. Ma plus grande imagination est d'avoir un homme nu sur mon lit et pour avoir les heures ou les jours ou les semaines à venir à juste faites tout que j'ai toujours rêvé de faire et pour à lui. Pour moi il tout commence et finit avec l'esprit. D'abord vous devez avoir la pensée et alors vous la mettez dans l'action. Mais à l'extrémité vous devez pouvoir se refléter sur ce que vous avez fait et communiquez avec votre associé. De cette façon que vous apprenez de chaque expérience et trouvez des moyens de l'amélioration chaque fois. Il y a un monde sans fin de différentes expériences sexuelles à avoir tellement là ne sont aucune excuse pour faire la même chose, la même manière… chaque fois. Ainsi femmes qui sucent juste le robinet de leur homme pendant quelques minutes car foreplay devraient examiner de nouveau ce qu' elles donnent. Vous ne faites pas cuire le même plat, la même manière, journalière… ainsi pourquoi pas les choses de secousse lèvent un peu ? Je crois que les femmes qui font adorer à un mâle sexy dans leur ould de life...sh son robinet.

Le livre de Howard T. Ruisseaux
'Toutes nos fois sont venues Les voici qui mais maintenant sont allés Les saisons ne craignent pas la moissonneuse Ni le vent, le soleil ou la pluie Nous pouvons être comme ils are J'essayais de brouiller dehors la réexécution du jour horrible qui a continué à emballer par mon esprit. J' ai effleuré sur mes faisceaux élevés pendant que j'expédiais en bas des routes arrières isolées vers la maison. Les pneus de voiture couinement dans la protestation pendant que je prenais les tours pointus sans deuxième pensée. La chanson m'a incité à me rappeler la scène dans le film Halloween quand Lori et Annie entraînaient une réduction la route, fumant un joint, et le culte bleu d'huître jouait sur la radio. La mémoire de cette scène cause une réaction en chaîne jusqu'à ce que mon esprit se soit concentré sur la scène dans la voiture où Annie l'obtient par le monstre dans la banquette arrière. « Film stupide. « Je marmonne indiquer encore le plus fort par radio. « Dieu, je déteste Michael Meyers ! « Je me demande diable apporté cela dessus. Je n'avais pas pensé à ce film rampant d'âne en années ! Peut-être il est juste la route foncée. Peut-être c'est 'cause juste sa nuit de Halloween. J'ai regardé dans le miroir rétroviseur, vérifiant une deuxième fois la banquette arrière, juste au cas où. 'Venu sur le bébé… Ne craignez pas Reaper Prise de bébé ma main… Ne craignez pas Reaper Nous pourrons voler… Ne craignez pas Reaper Bébé je suis votre homme… ' J'ai essayé de banir des pensées de couteau de grand-âne utilisant les tueurs périodiques masqués sans visage de mon cerveau. J'ai vérifié le rétroviseur, juste une fois de plus, juste au cas où il avait glissé dedans puisque mon dernier contrôle. 'Valentine est fait Les voici qui mais maintenant sont allés Romeo et Juliet Soyez ensemble dans l'éternité… Romeo et Juliet Quoique j' aie essayé de chanter fort à ma chanson préférée, mon esprit stupide a continué à errer de nouveau au travail. J'ai claqué ma main vers le bas sur la direction roule dedans la colère. Je devrais avoir cette promotion foutue ! JE ! Non ce peu de slut Jessica ! Je pourrais immobile voir le regard suffisant sur le visage de Kyle comme il l'a annoncé au plancher entier. Le sourire affecté de Kyle comme il est retourné d'un déjeuner prolongé avec Jessica. La manière sa main s'est attardée juste peu trop un long sur elle des épaules. La manière ses yeux a voracement dévoré son corps dans la robe rouge serrée comme il a annoncé, « je pensent qu'elle est parfaite pour la position de mon aide. Je suis sûr qu'elle aura plaisir à travailler sous moi. « '40.000 hommes et femmes journaliers… Comme Romeo et Juliet 40.000 hommes et femmes journaliers… Redéfinissez le bonheur Encore venir 40.000 journalier… nous pouvons être comme ils are

J'ai allumé une cigarette. Criqué ouvrez la fenêtre, jetée un coup d'oeil dans le rétroviseur, la pensée mieux de elle et mise le support de fenêtre. Les tueurs périodiques peuvent sauter vers le haut n'importe où. Les fenêtres ouvertes sont justes une invitation freaking. Pourquoi elle ? J' ai pris le déjeuner grand avec Kyle juste l'autre jour. Il m'a demandé si je serais intéressé. Baise ouais j'étais, je signifie un meilleur bureau, un meilleur salaire, plus près de Kyle ! J'ai été étonné qu'il m'a même offert la position du tout. « Votre très efficace. « Il a dit. Puits qui est vrai ; personne ne peuvent maintenir des clients comme je peux. Mais pourquoi son toute la soudain ? Ok, je sais pourquoi. Elle est un peu de slut, celui est pourquoi. Elle a probablement sucé son Dick pendant ce déjeuner prolongé à eux. 'Venu sur le bébé… Ne craignez pas Reaper Prise de bébé ma main… Ne craignez pas Reaper Nous pourrons voler… Ne craignez pas Reaper Bébé je suis votre homme… ' Dieu que la chanson enfonce ainsi. Je déteste cette chanson. Je déteste Jessica. Je déteste Kyle. Dieu, je suis soo enfoncé. Rien qui baise jamais ne va ma manière. La vie suce. L'essai I foutu à obtenir en avant, mais le nooo, de petits sluts comme Jessica obtiennent toujours de ma manière. Bien, peut-être si vous habilliez plus sexy, la voix dans ma tête a sauté vers le haut. Aucune manière ! Je suis en valeur mon poids en or. Je vais passer sur mes talents non mon âne ou mes mésanges. Bien, peut-être si vous a montré un petit âne ou des mésanges, la voix a raisonné. Vous resteriez en retard avec Kyle en ce moment, au lieu de la conduite à la maison à votre petit bas de page, plein des chats puants. La chanson suite sur la radio : Le 'amour de deux est un Les voici qui mais maintenant sont allés Soyez venu la dernière nuit de la tristesse Et il était clair que nous ne pourrions pas continuer La porte était ouverte et le vent est apparu Les bougies ont soufflé et ont puis disparu Les rideaux l'ont volé alors sont apparus L'énonciation ne sont pas afraid Il y avait un sifflement fort et la voiture a viré soudainement à un côté de la route. « Ce qui la baise ! « J'ai laissé tomber ma cigarette et ai saisi la roue avec les deux mains. Effondrement, effondrement, effondrement J'ai tiré la voiture plus de sur l'épaule, et suis sorti. Marche autour au côté de passager j' ai vu l'appartement. « Il est correct, Marcy. » J'ai dit avec confiance. « Vous pouvez changer un pneu. Au moins vous n'êtes pas un petit slut chichiteux comme ce qui est son nom. Elle ne changerait jamais un pneu, elle aurait trop peur de casser un petit ongle slutty. « De façon ou d'autre qui a rendu me la sensation meilleure et avec un sourire je me suis penché dans la porte de côté de passager et ai ouvert la boîte à gants. Sous les piles des cartes, des serviettes, des paquets de ketchup et d'autres choses non identifiables il y avait une lampe-torche.

« Oui ! » I dit overjoyed. « Maintenant nous sommes cookin'. Obtenons cette chose changée. Le « survivant » sera en ligne bientôt. » J'ai cliqué le passage sur la lampe-torche et… Rien. Il était plus mort que Jessica serait si les regards pourraient tuer. Toujours, ce n'était rien. Mon jour n'a pu probablement obtenir aucun plus mauvais, j'a pensé. Là juste a eu pour être monter latéral lumineux. Encore optimiste, j'ai marché au tronc de la voiture et l'ai ouverte. Il y avait le pneu sous la couverture. Merveilleux. J'ai commencé à rechercher le fer de cric et de pneu. Encore, rien. Est-ce que je l'avais pensé ne pourrais pas devenir plus mauvais ? Le « OH, baiser juste grand ! « J'ai crié donnant un coup de pied le côté de la berline bleu-foncé. Effleurant dehors le téléphone portable j'ai eu dans ma bourse que j'ai secoué ma tête dans l'incrédulité. « Aucune manière foutue. « J'ai maugréé à me, poussant le téléphone mort de nouveau dans ma bourse. La route a été totalement abandonnée, aucun signe d'une voiture n'importe où. Mais puis quoi encore devrait je prévoir, les trois derniers milles à ma maison était très pays. Maison n'a pas poli leur lumière dehors sur la route, et à peine toutes les voitures ont passé de cette façon, particulièrement à ce moment de nuit. Certainement un des chutes de la vie dehors dans le pays, j'ai pensé, de tirer le renvoyer de l'épicerie la banquette arrière et de claquer la porte. J'ai regardé avale avec convoitise la route vers ce qui par la suite me mènerait maison. Je devine que je suis aller juste dois sabot il. Le bruit de mes talons a fait écho outre des arbres épais qui ont rayé l'un ou l'autre côté de la route. Je d'un air provoquant n'ai pas été habillé pour la hausse. « Quelle fin parfaite à ce jour parfait. « J'ai marmonné à l'épicerie renvoie. Décalant le sac dans des mes bras, j'ai regardé en bas de la route abandonnée et sighed. Il restait à moindres deux milles supplémentaires me séparant de ma maison. Une brume légère avait arrangé en donnant aux arbres un aspect bien plus sinistre. Chaque bruit, de grincer des branches à bruir des feuilles, a semblé amplifié. Est-ce que c'était un animal ou quelqu'un marchant ? Les étapes retentissent pour désirer ardemment et délibérer pour être un animal. Si c'étaient un animal il devrait être énorme, comme un ours ou quelque chose. J'ai marché plus rapide, essayant d'échapper à la crainte croissante qui causait mes yeux au dard dans les deux sens parmi les ombres foncées. Mes pieds commençaient à faire mal du pas rapide que j'avais essayé de maintenir ainsi j'ai ralenti vers le bas et ai considéré enlever mes talons. Que le trottoir doit être glacé, j' a pensé, et il serait ma chance de faire un pas sur quelque chose de pointu. Laissant dehors un soupir je pourrais voir mon souffle à l'air froid. « Temps stupide. « Il avait fait beaucoup plus chaud ce matin où je suis parti de la maison. Je n'avais pas même eu besoin d'une veste. « Temps stupide. « I a indiqué encore. Alors aux bois que je me suis ajoutés, « je détestez le froid. «

Les arbres ont semblé déplacer dedans plus étroit, leurs branches squelettiques atteignant dehors pour moi. Pendant que ma voix faisait écho en bas de la route vide, je me suis senti bien plus seul et vulnérable. Les pensées de Michael Meyers m'égrappant des ombres brumeuses ont rempli mon esprit, effaçant toute la raison. Je veux juste devenir à la maison à mes chats. « Les choses pauvres doivent griffer en bas des murs à ce jour. Ah, je déteste pour penser ce que Monsieur Boots fait. Je sais juste qu'il est dans le détritus encore. Et mon exposition sera allumée bientôt, je ne veulent pas manquer le commencement. J'ai besoin d'un bain chaud et dors. « Un sentiment soudain de la crainte est venu je ; il était si fort que les poils sur le dos de mon cou se soient tenus droits et causés ma peau au piquant. Chaque bruit sur la route vide est devenu pointu et fort. Un bruissement dans les feuilles au loin vers ma droite m'a fait sauter et marcher plus rapidement. Je n'avais pas été disposé pour ceci ; ma voiture soufflant un pneu était la dernière chose absolue que j' avais figurée me produirais ce soir. Il était juste le glaçage sur le dessus d'un jour déjà misérable. Quelque chose de grand brisé dans les arbres juste vers ma droite. J'ai sauté et ai laissé dehors jappement. Silence. J'ai mis une main de secousse à ma bouche. Doit avoir été mon imagination ou un certain animal stupide. Je presque ai ri dehors fort. Trop de films de slasher la nuit de Halloween. Trop de romans de roi de Stephen. Toujours, j' ai marché plus rapidement -- juste au cas où. Comme j'ai marché, les feuilles dans les bois bruis avec moi comme quelqu'un suivait moi. Je me suis arrêté. Bruir arrêté. « Bonjour ? » J'ai appelé faiblement, mon broyage de coeur dans mon coffre. Silence. « Y a-t-il… est-il quelqu'un là ? J'ai un pistolet ? « J'ai essayé de mettre de la confiance et de l'autorité dans ma voix comme on nous avait enseigné dans des classes d'autodéfense, mais elle est venue dehors retentissant petite et effrayée. Non, non effrayé. Est terrifié plutôt lui. J'ai tenu mon souffle, écoutant. Silence. Remerciez Dieu ! J' honnêtement n'ai pas voulu entendre une réponse. J'ai commencé à marcher lentement, avec précaution, regardant dans les bois pour voir si je pourrais voir qui jamais ou ce que jamais était il. Mais il était trop foncé ; Je ne pourrais pas voir une chose. J'ai pris le pas, terreur me remplissant. « I au juste ce qui à aller à la maison. « J'ai pleurniché. Bruir commencé après moi encore. Cette fois il a semblé être plus étroit et venant des deux côtés de la route. « Celui qui que vous êtes, ceci n'est drôle ! « La seule réponse était bruir des feuilles, et se casser des branches. Laissant tomber le renvoyer de l'épicerie, j'ai commencé à courir. Mes jambes ont vacillé de manière instable pendant que mes talons heurtaient le trottoir. Je n'ai pas eu

plus que quelques étapes quand le talon de ma chaussure a cassé me faire tordre ma cheville. J'ai eu le juste assez de temps pour jeter le mon distribuere devant moi avant de se briser à la terre. Rebondissant à travers le trottoir, je pourrais sentir la piqûre sur mes mains, coudes, et genoux d'impact où la peau avait été déchirée. Je m'étends là stupéfié pendant un moment. La route était aussi silencieuse qu'elle avait toujours été. « Vous êtes une Ass. si sourde-muette « que je me suis réprimandé, tirant d'un coup sec outre de mes talons. Je ne pourrais pas aider mais se rire. Me voici, courant en bas de la route tout paniquée. Je veux dire, mon Dieu, il étais juste un écureuil de friggin, Michael-non foutu-Meyers. Soudainement de ma gauche quelque chose est venue se brisant par les bois. La terreur d'Unbelieving m'a saisi . Aucune manière ! Les choses dans les bois étaient sur le mouvement encore. Cette fois il a semblé être beaucoup plus étroit qu' avant. Avec un jappement I brouillé maladroitement à mes pieds et éprouvé pour courir. Le macadam était aussi froid que la glace et la peu des roches et des cailloux ont mordu dans les voûtes d'offre de mes pieds. La douleur a augmenté rapidement ma jambe chaque fois que mon poids a débarqué sur la cheville foulée, me causant à demi d'houblon, course de moitié. La cheville blessée s'est tenue pour seulement quelques pas avant de donner dehors complètement. Cette fois je n'ai pas été disposé et n'ai pas rencontré la terre avec un splat. Ma jolie douleur dure et sans visibilité frappée par tête a éclaté à la vie derrière mes yeux. Une vague de nausée a frappé moi et I trouvés descendant dans une obscurité chaude et soulageante. « Non. » J'ai gémi cassant mes yeux ouverts. « Je ne serai pas une victime. » J'ai grincé mes dents pendant que je chancelais à mes pieds et boitais en avant favorisant la cheville. Le monde plongé et ont balancé et un broyage commencé dans des mes temples. J'ai combattu le recommander de jeter vers le haut et l'ai chancelé en avant. Ma tête démarrait à l'espace libre quand j'ai vu quatre lumières se déplacer le long de la route devant moi. J'ai louché mes yeux et les quatre sont devenus huit. Le « OH, remercient Dieu ! « J'ai pleuré pendant que ma tête se dégageait finalement et je pourrais faire la forme vague en un fourgon. « Remerciez Dieu, remercient Dieu, remercient Dieu ! » Le fourgon a ralenti svp et a fait un écart au côté pendant que je chancelais en bas du milieu de la route ondulant et criant, « , m'aident ! » Pendant qu'il dessinait plus étroitement les phares m'ont aveuglé, mais j'ai pensé que je pourrais juste faire le contour en le conducteur du fourgon. Soulevant ma main pour protéger mes yeux de la lumière, j'ai senti une douleur desséchante et une humidité collante sur mon front. Je dois avoir vraiment frappé ma tête dur. Cela va avoir besoin de quelques points. Le fourgon a roulé à un arrêt et j'ai martelé sur le capot, « m'aide ! Quelqu'un me chasse ! « La porte ouverte et un homme sorti. Il a semblé être habillé pour une réunion d'affaires ou quelque chose ; genre de comme mon papa dimanche où il est allé à l'église. Il a porté un tout le costume noir avec une cravate rouge cramoisie. « Facile maintenant, ma'am. « Il a dit avec douceur. « Calme vers le bas. Que semble être l'ennui encore ? «

J'ai saisi une prise du fourgon pour l'appui. Halètement, j'ai essayé d'attraper mon souffle. « Leur… là… certains… à un me chassant…. « J'ai avalé dur. « Mon pneu de voiture… a soufflé… quelques milles arrières, « j'a commencé à babiller. J'ai su que je babillais, mais je ne pourrais pas m'arrêter. Tais-toi, Marcy ! « … et j' essaye de devenir à la maison. Mes chats… et puis… « J'ai entendu un accident dans les bois derrière moi. C'était Michael Meyers ! J'ai pensé. « Là ! Il vient ! « J'ai crié, saisissant une prise de sa veste. « Nous avons pour sortir d'ici ! ! Allons ! « Le conducteur a mis son bras autour de mon épaule et m'a tiré étroitement. Pendant un moment j'ai senti en sécurité. Mon sauveur ! Michael Meyers devrait simplement trouver une autre victime ce soir. J' ai pensé. « Là, là, mon enfant, « il a dit dans un calme, tonalité paternelle. « Il sera bien maintenant. « Je l'ai regardé . Était-il un prédicateur ? Il n'a pas semblé être un prédicateur. Je pourrais entendre des marchepieds de Michael Meyers sur la route obtenant maintenant plus étroitement. J'ai essayé de courir, mais il m'a jugé serré. « Je vous ai dit que tout serait bien maintenant. « Il a dit, sa tonalité changeant de paternel en commande. C'était alors que j'ai noté le médaillon autour de son cou. C'était un pentagram ; le signe de Satan ! « Merde de l'OH ! « J'ai chuchoté dans la réalisation. « Ceci est seulement censé se produire dans des histoires effrayantes ! « « Qui est de dire ce n'est pas une histoire effrayante. « L'homme a dit, prenant une poignée plus serrée sur mon bras. « Qui est de vous dire et je ne suis pas une fiction d'imagination de quelques auteurs. « J'ai regardé derrière des figures moi et de la scie quatre se relevant vers le fourgon. Ils ont été habillés dans des robes longues noires avec les capots profonds a caché leurs visages derrière dont les ombres cumulent deux emplois. « Nous ne pouvons pas être ! « J'ai pleuré. « Puisque si nous étions je serais parti . « J'ai senti une douleur pointue dans mon bras et ai pleuré dehors. La lumière intérieure du fourgon a brillé outre de la seringue maintenant vide comme il l'a tirée de mon bras supérieur. « Quel était celui ? » J'ai demandé. « La héroïne ne gagne pas dans chaque histoire, mon enfant. « Il a chuchoté sympathique dans mon oreille, ignorant ma question. Rapidement ma vision a commencé à brouiller et des jambes senties précaires et faibles. « En outre, qui indique vous êtes la héroïne. « Il a dit me soulever vers le haut et me porter autour au dos du fourgon. Les choses devenaient brouillées maintenant et sa voix a semblé si lointaine. « Il toujours doit y a une première victime. » « Je veux juste aller à la maison… « I dit comme obscurité m'ai réclamé. J'ai lutté par l'obscurité noire d'encre au bruit des voix de chant. Ma tête a palpité et tout que je pourrais me rappeler était un brouillard épais. Où suis-je ? J'ai essayé d'ouvrir mes yeux, mais ils étaient trop lourds. Mon corps entier était engourdi. J'ai essayé de soulever ma main et jambes.

Rien. Le chant continué autour de moi. La chose dure que je m'étendais dessus a semblé vibrer avec le bruit. Je m'étends toujours pendant un moment essayant de se concentrer sur les voix, essayant d'entendre ce qu'ils disaient. Il était latin, ou quelque chose qui ont ressemblé à du latin. Les quelques mots que je pourrais faire dehors étaient manière outre de la marque, cependant. Bonnnngggg ! Chaque nerf dans mon corps spasmed et a sauté pendant qu'un gong était frappé. Mes yeux ont cassé ouvert et la mémoire est venue inondation de nouveau à moi. Ma voiture soufflant un pneu, quelque chose me chassait par les bois, l'homme dans le fourgon avec le pentagramme autour de son cou. « Mes enfants, nous sommes venus ensemble cette nuit pour adorer la bête. Pour donner l'éloge pour son mot, et sur ceci la nuit la plus puissante de l'année nous le sommerons . Demande de lui accorder sa puissance à ses enfants dévoués. « C'était la voix du prédicateur, aucune il n'était pas la voix de Dieu, au moins pas Dieu que j' avais adoré. Il était la voix de Satan, un prêtre d'enfer. La bête ? Oh mon Dieu ! Ils sont vraiment des worshipers de Satan. J'ai essayé de regarder autour, mais il était foncé. Il n'y avait aucune lumière autre que les bougies qui ont rayé les murs, moulant la salle dans les ombres clignotantes et dansantes. Il y avait une statue fâcheusement peinte de Jésus sur la croix au-dessus de ma tête. J'ai reculé dans l'horreur à sa vue. Le sang suinté par épines, ses yeux ont été peints pour noircir des nothings, donnant l'illusion qu'ils avaient été gougés de leurs douilles. Serrant mes yeux fermés, j'ai pris un souffle affermissant et ai essayé de ne pas regarder l'image horrible qui s'était brûlée dans mon cerveau. Le « OH svp, Dieu, « j'ai prié. « Svp obtenez-moi hors de ceci. Veuillez m'aider . « J'ai lutté avec mon corps engourdi. Levez-vous, Marcy ! Levez-vous ! Mais pour tous ma tension et efforts, mon corps ne répondrait pas. Le prédicateur a fait un pas dans ma ligne de vue. Je pourrais juste à peine voir son visage sous le capot noir qu'il a maintenant porté. Il a tenu un poignard dans sa main. Il m'a regardé et a souri. « Et ceci, » il a dit, s'épanouissant le poignard, « soyez notre sacrifice ! » Un choeur des acclamations est allé vers le haut du robed les figures qui se sont tenues justes au delà de la lueur de chandelle. J' ai ouvert ma bouche pour crier mais rien n'a sorti. « Appelons aux légions. « Il a dit se déplacer au delà de ma vue une fois de plus. Je pourrais entendre le mouvement autour de moi mais jusqu'à ce que la salle se soit développée tranquille il était difficile d'indiquer exactement où le prêtre était allé. De quelque part vers ma droite sa voix a finalement monté vers le haut de fort et de clair. « Légions de grêle de l'ouest. « Il a dit. « Je cherche à vous joindre dans le service de notre seigneur Satan. Dieu d'enfer. Dieu de ce monde et Dieu de la liberté ! Serpent antique de grêle ! Dragon de la mer principale ! « « Grêle ! Grêle ! « les autres ont crié. Chaque muscle dans mon corps secouait. Ceci ne peut pas se produire. Ceci doit être un certain genre de plaisanterie en difficulté. Je veux dire que ceci ne peut pas être vrai.

Désespérément j'ai recherché les visages du robed des coveners, presque espérant voir Kyle ou petite Mlle Slut parmi eux. La vérification que c'était en effet une plaisanterie, mais là n'était aucun signe de eux. J'ai serré mes yeux fermés et avalés dur pendant que le prêtre continuait ses invocations, appelant chacun d'un endroit différent de la salle. Il est finalement revenu au centre. Sa voix était forte et je pourrais l'imaginer me tenir au-dessus de moi réclamant ses seigneurs foncés fétides. « Légions de grêle du puits ! « Il a crié. « Je cherche à vous joindre dans le service de notre seigneur Satan. Dieu d'enfer. Dieu de ce monde, et Dieu de la liberté ! Obscurité une de grêle ! Dieu de grêle de ce monde ! Grêle Az-vraie ! « « Grêle Az-vraie ! « Les coveners ont crié. « Grêle Satan ! Grêle Satan ! « Je priais, et pour la première fois dans ma vie où il était plus que juste le service de lèvre. J' ai prié avec tout mon coeur. J'ai essayé de me rappeler les vers dans le latin que j'avais appris à l'école catholique, mais les mots ont semblé brouillés et creux. « Ampèreheure-vé Satana. « Le prêtre a entonné. « Grêlent Satan, le seigneur de l'obscurité, le roi de l'enfer, le gouverneur de la terre, Dieu de ce monde. Chaque partie de ce monde est dans votre puissance. Chaque partie de moi est dans votre puissance. Vous êtes chez chaque partie de moi. Je suis à vous, que je vous serve volontairement ou pas, parce que je suis moi-même, que je sois vrai à me ou pas. De ma propre volonté libre je sais reconnais votre puissance. De mon propre présent libre de la volonté I moi-même à toi ! « Le prêtre a fait une pause pendant un moment et puis a laissé dehors un sifflement dramatique. « Yessss, votre seigneur foncé est parmi toi maintenant. Je maintenant tiens la puissance de Satan, entends mes mots, et obéis ma volonté. Grêle de Grant à votre seigneur puissant. « Il a crié. « Grêle, grêle, grêle ! « Les coveners ont appelé. Le prêtre est revenu au stand au-dessus de moi. « Svp Dieu ! » J'ai prié. « Partageons dans la générosité de notre sacrifice. « Il a dit doucement. « Livronsnous à la convoitise de la chair " Il s'est penché vers le bas et a embrassé ma bouche lâche. Sa langue s'est sentie chaude et gluante pendant qu'elle glissait au-dessus de mes lèvres. Mon estomac a roulé violemment pendant qu'il séparait mes dents. Il a enroulé aux intérieurs de mes joues et a haleté dans moi. Son souffle s'est senti fétide dans ma bouche, me faisant Illinois de sensation d'autant plus. Il a souri à mon large, yeux de regarder pendant qu'il fixement finissait le « baiser ». « Apprécions la générosité qu'elle apporte avant que nous renversions son sang dans mon nom. « Ardemment les coveners recueillis autour de moi et ont commencé à me toucher. Leurs mains approximatives ont pincé et meurtrissent ma peau. Les doigts de sondage ont envahi chaque orifice ; ma bouche était ouverte poussé et les doigts ont exploré ma langue et joues tandis que plus de doigts étaient plongés profondément dans mon chat. Les doigts de soulèvement ont étiré la peau et ont tiré sur mes poils pubiens envoyant des secousses de douleur dans toute ma fourche. Les coveners ont commencé à ouvrir leurs robes longues. Queest-ce qu' un Satanist porte sous ses robes longues ? La même chose qu'un Scotsman porte sous son kilt. Rien ! Diable pensez-vous, Marcy ? Vous êtes environ

d'être violé par treize Satanists, et plaisanteries alors tuées probablement et et vos de fabrications au sujet des kilts de Scotsmens ? Leurs corps proche-nus ont serré contre moi pendant qu'ils continuaient à me caresser cruel. Le prêtre a alors jeté ouvert ses robes longues, et il, comme les autres, était complètement nu. Il était déjà robinet entièrement droit et son dur rebondi de façon moqueuse car il a fait sa manière à l'autel. Il a monté la table et a placé son Dick entre mes jambes. Alors il a réduit son poignard et a réduit mon ventre avec son bout pointu de rasoir. La douleur desséchée par moi et mes muscles spasmed. Il a enduit son pénis dans le sang chaud qui s'est renversé au-dessus de mon ventre, en bas de mes côtés et excédent ma fourche. Bien-lubrifié avec mon sang il a forcé son grand robinet dans moi, étirant mon trou péniblement pendant qu'il l'enterrait à la poignée. Voilà. J' ai pensé rire presque. J'ai juste perdu ma virginité à un Satanist. La maman n'a jamais couvert ceci quand elle m'a présenté son « peu exposé ». Nope là n'était aucune « montre dehors pour Satanists qui emploiera votre sang comme lubrifiant, Marcy. « Le sang, mélangé à sa poussée, a fait rendre malade écrasant des bruits. Svp, Dieu. J'ai prié pendant qu'un autre Dick dur était poussé dans ma bouche ouverte. Veuillez m'aider. Svp ne me laissez pas mourir comme ceci ! La poussée continuée par prêtre dans mon chat comme j'ai senti celui dans ma bouche commencer à gonfler et contracter. Les doigts ont saisi mon mamelon droit et l'ont pincé, cruel le tordant . Projectile de douleur par moi avec chaque nouvelle torture. Une bouche a trouvé mon mamelon gauche et a commencé à sucer là-dessus dans sérieux. Le robinet dans ma bouche a commencé à pousser furieusement, la tête serrant contre le dos de ma gorge, me faisant bâilloner pendant qu'il finalement passait la barrière et éclatait le bas profond ma gorge. Les larmes ont coulé librement de mes yeux. La douleur et l'humiliation de ce qui était faite à moi, couplées à la connaissance que je devais être tué dans le sacrifice après qu'elles aient eu leur suffisance de moi, étaient plus que je pourrais supporter. Le robinet dans ma gorge a été finalement retiré, partant d'une traînée de cum audessus de mon nez et d'une joue chaudes et gluantes. Mais presque dès qu'il a été allé, un autre a été enfoncé son endroit. Le prêtre a tiré son robinet de mon chat et j'ai roulé mes yeux pour regarder vers le bas lui. Il s'est mis à genoux entre mes jambes frottant son axe dur pendant qu'il observait les hommes torturer mes mamelons et baise ma bouche. Son regard fixe a rencontré le mien et son sourire a élargi. Veuillez leur faire l'arrêt, svp ne font pas ceci à moi, je l'a prié avec toute mon âme. Vous êtes mon seulement salut, j'avez crié vers l'intérieur. Il a bu dans le regard dans mes yeux et a commencé à rire comme un autre dépensé et boiter robinet a été tiré de ma bouche à remplacer avec l'encore un autre. Son rire a fait écho dans toute la salle et son robinet a semblé se développer plus grand pendant qu'il le frottait avec de longs, languissants mouvements. J'ai fermé mes yeux, mon dernier fil d'espoir maintenant déchiré de ma prise. J'ai prié à Dieu lui demandant de pardonner mes péchés et de me souhaiter la bienvenue maison. Quelque chose avalent profondément dans moi a jailli vers le haut ; la volonté d'a à vivre et un désir fort de triompher excédent ceci m'ont rempli.

J'ai appelé à Satan. J'ai employé chaque cliché que j'avais jamais vu dans un film ou avais lu environ dans un livre, espérant que l'un d'entre eux aurait un certain lambeau basé en fait. Obscurité une qui égrappent la terre comme un loup, dévorant la faiblesse avec chaque bande de roulement de votre pied. Venez à moi ! Économiser moi de ceci et moi vivra ma vie consacrée à toi. Prenez mon âme mais donnez-moi la puissance de montrer à cet homme une leçon dans votre nom ! Votre maîtrise ! Rien. Mon esprit emballé désespérément. C'est l'extrémité, je pense et un calme soudain vient je quand les mots que le prêtre avait employés plus tôt dérivé dans mon esprit comme sur un courant de vent. Avenue Satana. Grêlent Satan, le seigneur de l'obscurité, le roi de l'enfer, le gouverneur de la terre, Dieu de ce monde. J'avale dur, j'appalled presque à me pour ce que je fais, mais les glissades de pensée aussi facilement de mon esprit que les mots à l'invocation viennent à elle. Chaque partie de ce monde est dans votre puissance. Chaque partie de moi est dans votre puissance. Vous êtes chez chaque partie de moi. Je suis à vous, que je vous serve volontairement ou pas, parce que je suis moi-même, que je sois vrai à me ou pas. De ma propre volonté libre je sais reconnais votre puissance. De mon propre présent libre de la volonté I moi-même à toi ! J'ai senti quelque chose remuer chez moi. J'ai senti une autre présence dans moi. Quelque chose de invisible avait fondu par ma peau, et s'était joint à mon âme, avec mon esprit. Je pourrais le sentir se manifester sous ma peau. Mon coeur a saisi alors vacillé en avant, martelant à un taux alarmant. Il avait lieu à ce moment où je pourrais sentir la drogue j'avais été injecté avec un commencement plus tôt pour porter au loin. Peu par peu je pouvais sentir et déplacer mes mains, bras, et jambes. J'ai bâilloné sur le robinet dans ma bouche pendant que le sentiment revenait à mon visage et gorge. Mon coffre et cou entiers frissonnés violemment en tant que lui ont conduit profondément. Je pourrais me sentir chaud pour mouiller des larmes maintenant, roulant en bas des côtés de mon visage pour chatouiller les dos de mes oreilles. La piqûre dans ma bouche a commencé à lancer et impulsion, envoyant des jaillissements de cum vers le bas ma gorge. L'odeur de chaud, suant des hommes et de la convoitise a rempli mes narines et j'ai grogné pendant qu' une faim différente quelque chose que je se sentait jamais avant que soudainement déchiré par moi. Le robinet dans ma bouche commençait à aller mou, mais j'ai voulu plus et ai commencé à enrouler à sa tête. L'homme qu'il a appartenu à a donné un gémissement effrayé et a frissonné pendant que ma langue glissait en bas de l'axe et je commençais à sucer. Plus ! Mon corps crié car je slurped voracement l'axe cum-couvert qui raidissait rapidement encore. Ses jeunes goûtés par chair et ses gémissements de halètement m'ont conduit en avant. Jamais avant qu' eu j'aie laissé un homme mettre son pénis dans ma bouche. Il était comme si quelque chose s'était réveillée à l'intérieur de moi, et j'ai dû sentir l'orgasme qu'il était sur le point pour avoir. Mon chef avait commencé à nager, m'entraînant me sentir momentanément étourdi avec ce sens récemment découvert de puissance. L'homme, qui était plus d'un garçon

réellement, a commencé à pousser dans moi. Ses hanches ont claqué en avant, conduisant son robinet profondément dans ma gorge. Boules serrées giflées fortement contre mes yeux et nez comme j'ai sucé. Enfin sien poussant est devenu erratique et il a saisi l'autel pour l'appui pendant qu'il beuglait dans l'extase. Son robinet gonflé une fois de plus et ses boules ont découpé mon air pendant qu'ils étouffaient mon nez. Gouttes épaisses de crémeux cum des jaillissements dans ma bouche, enduisant le dos de ma gorge. J'ai grogné voracement pendant que je buvais en son jus de la vie. Son robinet épuisé a glissé de ma bouche partant d'une traînée gluante de la salive et cum à travers mon contrôle et front. Le parfum global de l'encens lourd remplissant air a été presque accablé par l'odeur du sexe. Mes bras et jambes sont venus vivant au même instant. La robe longue ouverte lourde du prêtre a balayé ma peau envoyant le feu vers le haut de mes jambes pour disparaître dans le néant. Un robinet a serré contre un main et I trouvés saisissant un Dick dur et lisse. Mes doigts fléchis et alors fermés autour de son axe. Un gémissement est passé par l'homme qu'il a été attaché à et il a poussé ses hanches poussant en avant le robinet par mes doigts. Mes mamelons ont brûlé en douleur féroce pendant que les doigts inclinés avec les ongles pointus les tordaient cruel. J'ai crié dans l'agonie à insonoriser seulement par le robinet épais poussant dans ma bouche. Le rire du prêtre m'a atteint au-dessus des bruits de la peau giflant, gémissant, et haletant. Il a poussé son Dick de nouveau dans ma chatte et a immédiatement frappé ma tache de G envoyant des vagues du plaisir par mes veines. La douleur dulled pendant un instant et tout que je me suis senti était le plaisir de son robinet assaillant mon chat. Une sensation brûlante balayée au-dessus de mon clit comme plaisir a été brisée par douleur dans mon sein. J'ai regardé plus de dans l'horreur pour voir que mon mamelon avait été presque déchiré au loin et visage sang-couvert de l'homme qui avait sucé làdessus. Ses yeux ont été roulés en arrière dans l'extase. Le prêtre a tiré son robinet et se frottait pendant qu'il observait ses enfants avec leur jouet. Ma chatte était vide et j'ai senti un désir ardent pour le grand, gros robinet qui m'avait là fait gémir dans la convoitise dévergondée pure. Une épaisseur chaude et collante a versé dans ma bouche. Les gouttelettes ont couvert le dos de ma gorge et les joues en tant que lui ont mis en commun sur ma langue. Quand la palpitation s'est abaissée et elle a commencé à disparaître molle, elle s'est lentement échappée. J'ai senti quelque chose serrer contre mon abruti ; mes épaules se sont dégagées l'autel pendant que le Dick massif du prêtre perçait mon fond serré, l'étirant péniblement au loin. Son robinet s'est senti encore plus dur, comme lui avait été petrified pour lapider, car il s'est enterré profondément dans mes entrailles inférieures. Il a commencé à pousser dans moi, conduisant son robinet profondément et mes hanches outre de l'autel par bons sept ou huit pouces ! Mes genoux enroulés autour de sa taille, comme il a pompé plus dur, me soulevant. J'ai saisi une de ses épaules et ai été bientôt empalé profondément sur son dur, poussant l'outil. Sa main a atteint dehors et a pincé mon mamelon droit meurtri mais intact dur. Le « OH, baise ! Ouais ! « J'ai crié à mesure que la poussée augmentait. Un plaisir profond et desséchant précipité par moi. Mon abruti brûlé, mais le plaisir intense se fortifiait.

La poussée grimpée jusqu'à un lancement enfiévré et l'homme foncé-d'une chevelure me baisant ont grogné avec l'éveil et le besoin. Il a observé mon visage avec une convoitise qu'il n'avait pas montrée avant, puis penché en avant et est descendu ses dents dans mon cou. Sa poignée a serré pendant que son robinet massif gonflait à une taille impossible, écartant mon âne vierge et envoyant des vagues d'extase se brisant au-dessus de moi. La terre I vers le bas sur lui comme salle a commencé à tourner. Soudainement je tombais dans le néant, pas plus longtemps averti des coveners, seulement le bonheur doux du Dick dans mon Ass. L'orgasme m'a envoyé profondément sur le robinet de confiance pendant que je m'effondais en avant. Mes mamelons déchirés , meurtris, et sanglants serrés contre son visage, envoyant une montée subite de douleur et de plaisir par moi comme son robinet éclaté dans mon Ass. Il a gonflé et a palpité pendant que le premier jet de la brûlure chaud cum éclaboussait l'intérieur de mon corps. Il a continué de pousser dans mon âne, et même pendant qu'il me remplissait de sa graine de la vie il a semblé gonfler la croissance toujours plus grand. Il a continué de baiser mon âne pour ce qui a semblé une éternité avant qu'il soit venu une deuxième fois ; l'enterrant profondément comme il a crié dehors son dégagement. Nous tous les deux nous sommes effondrés sur l'autel. Le monde est lentement revenu dans le foyer pendant que le sentiment revenait à mon corps. Le prêtre remué et son robinet se ramollissant ont glissé hors de mon âne avec un gargouillis. Il a poussé mes jambes de tremblement au côté pendant qu'il obtenait de manière instable à ses genoux. Grimacer, il a essuyé la bave de son menton avec la douille de sa robe longue. Il a regardé vers le bas son robinet et j'ai suivi son regard fixe. La tête de son Dick était foncée et gonflée de baiser mon Ass. serrée. Il a remué dans sa main obtenant plus profondément et plus longtemps. Mes yeux élargis comme ils sont retournés pour rencontrer son regard fixe lecherous. Mon corps ne peut pas probablement prendre davantage. Le premier souffle de la pisse chaude m'a attrapé bien dans le visage, m'entraînant sauter et tourner ma tête. Mais pas dans assez de temps de garder si d'entrer dans mes yeux et de remplir ma bouche béante. Il a versé au-dessus de mon cou et coffre, brûlant pendant qu'il s'infiltrait dans les morsures fraîches, le mamelon déchiré, et l'entaille dans mon estomac. Le jet a relâché au loin à un ruissellement au-dessus de ma blessure, chatte utilisée et abruti. Mon corps a secoué pendant que je tenais en arrière la douleur et la fureur. Comment foutu osez-toi, vous ver effronté ! J'ai brillé à lui pendant qu'il tirait ses robes longues fermées et obtenues vers le bas de l'autel. Fixant une ceinture rouge au sujet de sa taille, il a tourné pour faire face aux hommes flânants avant lui. Un de coven des membres lui a apporté un calice de vin. Il a bu altéré. « Ahh, » il a claqué ses lèvres. « Qui était bon. Éloge Satan ! « Coven s'est cassé en rires comme ils chorused, « éloge Satan ! » « Maintenant ce nous avons assouvi la bête, « le prêtre avons grimacé, une fois de plus sélectionnant vers le haut de sa lame cérémonieuse. « Il est temps d'offrir vers le haut de notre sacrifice. »

Mon corps tremblait de l'épuisement de l'orgasme que j'ai eu le feutre juste. J'ai entendu le prêtre se déplacer plus étroitement et ai tourné ma tête pour observer son approche. « Il est temps de tuer notre jouet. « Et avec un chuchotement qu'il s'est ajouté, « I toujours comme la présente partie. « Il a allé voir de satisfaction intense sur son visage pendant qu'il commençait à chanter dans le latin. Coven les membres a chanté quelques mots et expressions dans la réponse. Soulevant le couteau au-dessus de sa tête le chant a devenu un lancement enfiévré. Avec un cri final d'Ampèreheure-vé Satana ! il a plongé le poignard dans mon coffre. C'est avenue Satana. Vous idiot ! Ampèreheure-Vay ! J'ai pensé pendant que la douleur éclatait dans mon coffre. J'ai crié dans l'agonie en tant que mon corps ébranlé sur l'autel. Ma tête s'est effondue au côté pendant que les coveners commençaient se fanent dans les ombres moulées de la lumière du feu. « Éloge Satan ! « Le prêtre a crié. « Éloge Satan ! « Coven répété joyeux. Le prêtre a tourné pour faire face à son rassemblement et a commencé à bourdonner sur environ comment important leur sacrifice avait été. Blah, blah, blah. L'homme non jamais fermé se lève-t-il ? « Notre seigneur foncé veuillez être avec notre cadeau à lui. « Il m'a fait signe. « Il polira sûrement sa bénédiction sur nous. « Je me suis assis vers le haut, étayant ma tête sur ma main et dit, « je ne suis pas aussi sûr à ce sujet. Odiosus de Qui vir ! Morologus es ! « Ce qui un alésage ! Vous parlez comme un débile. Le prêtre a gelé en place alors lentement tourné vers le regard à moi. Le regard sur son visage était inestimable. Vous êtes censé être mort ! Il a crié. « Habes de cacantis de blé dur de Faciem. « I a indiqué. Vous avez le visage d'un homme avec la constipation grave. « Allez vous bien de sentiment ? » Un silence intimidé est tombé excédent coven pendant que je m'asseyais vers le haut et m'étirais paresseux sur l'autel. Ses yeux ont observé chaque mouvement que j'ai fait, sa bouche ouverte se sont agités ont fermé des temps d'un couple. Le « homme de C'mon, le crachent dehors. « I dit distastefully. « Nostra tandem de patentia d'abutere d'usque de Quo ? « Combien de temps allez-vous maltraiter notre patience ? « Votre s'agiter vos gommes aiment un poisson hors de l'eau. « « Mais… I… « qu'il a bégayé. « Mais… I… « que j'ai raillé, sautant à cloche-pied vers le bas de l'autel. Ses yeux ont sauté de mon visage à la poignée de son poignard cérémonieux qui dépassait toujours de mon coffre. « O di immortales ! « Bons cieux ! J'ai roulé mes yeux. « Blennum de Qualem ! Omnium de stultissimus d'est de puer de Hic ! « Quel doofus ! Ce garçon est le stupidest de tous ! J'ai regardé vers le bas la lame et le sang qui couvrait maintenant presque mon torse et jambes entiers. Le « OH, est ce vôtre ? « J'ai demandé le tirer et le lui montrer. Ses yeux ont regardé comme ils étaient sur le point de sauter hors de sa tête. J'ai soulevé la lame regardant le sang chaud et rouge qui a suinté vers le bas au-dessus de la poignée et de ma main. Lentement, seductively, j'ai apporté la lame à ma bouche et glisse le bout au-dessus de

mes lèvres. Voracement lèchement du sang de la lame comme je me suis rapproché lui. « Vous connaissez tandis que je m'étendais sur cet autel que j'ai eu une révélation. J'ai prié à Dieu. Mais il ne m'a pas répondu. Il me laisserait mourir. Alors j'ai prié à Satan, et à conjecture ce qui ? « J'ai souri. « Il m'a répondu. Et il veut que je te donne un message, Mortimer Neidermeyer, le tiers n'est-ce pas? « « Comment vous savez le mon… « un regard êtes venu le visage de Morty et à la hâte il s'est reculé loin de moi, seulement à l'étape sur le bord de sa robe longue et à tomber dur au plancher. Il y avait une rupture forte car il a collé le sien distribuerent pour s'attraper. Un regard d'agonie intense a croisé son visage pendant que son poignet se cassait. L'odeur de la crainte et de la douleur a parfumé la salle à intoxiquer presque de niveau. Puissance différente quelque chose que je m'étais jamais senti avant précipité par moi. « Vous savez, Morty, « regarder par I vers le bas lui avec dégoût. « Votre latin suce vraiment. Je pourrais à peine comprendre un mot de votre babillage. Vous penseriez qu'un « prêtre allégué de Satan » prendrait le temps et l'effort d'apprendre la langue. « Il a gémi, berçant sa main cassée à son coffre. « Fecerunt d'eorum d'enregistrement de te de podeces de Quando ? Molestissimos d'esse de vos de Puto. Pro habes de cerebro de Stercorem, futuor de matris. Temporibus d'Antiquis, comparaisons de tibi de nati dans le necem d'annonce d'exponebantur de ventosissimis de rupibus. Vilis d'obscenus de scortum d'es ; asino de stultior d'es. Te de Derideo ! « Quand les abrutis t'ont-ils fait leur roi ? Je pense que vous êtes très ennuyant. Vous avez la merde pour des cerveaux, motherfucker. En bonnes vieilles journées, des enfants comme toi ont été laissés pour périr sur les rochers balayés par le vent. Vous êtes une putain vile et pervertie ; vous êtes plus sourd-muet qu'une Ass. Je ris de toi ! Il m'a regardé blanc pendant un moment. « Qui est latin. « J'ai ricané. « Je suis désolé, je ne comprends pas, « il ai bégayé, grinçant en arrière la douleur. « Pourriez vous svp me dire ce que vous dites ? » « Asinus Stultissimus. « Ass. sourde-muette. J'ai secoué ma tête. « Comment te venu ne sont pas morts ? « Il a regardé comme s'il ne pourrait pas encore enrouler son petit esprit étroit autour de ce qui se produisait. Je me suis accroupi vers le bas devant lui et ai pris son menton dans ma main. « Vous avez appelé et il a répondu. Vous voyez, il avez dû venir. Il avait observé toi et vos tentatives pathétiques à rassembler sa puissance pendant des années maintenant. « J'ai frotté sa joue avec mes doigts affectueusement. « C'est juste un jeu à toi, n'est-ce pas? Baisez. Mise à mort quelque chose. Buvez un bourgeon après. Et vous pensez votre mauvais. Oooo ! Je suis soo effrayé du grand mauvais Satanist ! Il baise ainsi le malade du bruit de votre petite voix wormy. Avez-vous su cela ? « Je lui ai demandé saisissant sa mâchoire plus serrée. J'ai observé le nouveau regard de la suffisance de douleur et de crainte ses yeux pendant que la pression régulière commençait à casser les os. « Vous ne savez rien d'obscurité. Vous ne savez rien du mal. Vous jouez avec quelque chose que vous ne pouvez pas même commencer pour comprendre. « « Svp, pas ! « Il a prié commencer à pleurer. Les larmes se sont renversées vers le bas au-dessus de ses joues, couvrant ma main.

« Ainsi vous voyez, « j'avez chuchoté doucement. « Il a dû venir et mettre et finir à ceci une fois pour toutes. Pour envoyer un message et pour placer des choses droites. « Coven n'avait pas fait un bruit. Tellement pour leur appui de leur « chef ». Colles. J'ai regardé des chaque visage et ai vu la crainte douce. J'ai bu dans leur terreur et je me suis senti plus fort, fortifié. Avec la vitesse je n'ai jamais eu avant possédé, j'ai soulevé le poignard et l'ai plongé dans son coffre. Ses yeux élargis dans le choc comme son souffle de la vie s'est précipité dehors dans une rafale. Le « OH, ce message il a voulu que je vous donnât, Morty, est ceci : 'Il est temps de tuer sourire par I de plaything'. le « ; répétant ses mots à moi plus tôt. « Je pense que je vais à comme la présente partie. « Morty est lentement descendu à ses genoux. « Voyez-toi dans l'enfer. « J'ai souri le soufflant un baiser. « Il a un endroit très spécial pour toi quand vous y arrivez. « Il a frappé le plancher en béton et s'étend toujours, son sang mettant en commun autour de son corps. Avec une gesticulation j' ai fait un pas au-dessus de son cadavre et fais face au coven. Chuchotements effrénés du « OH, baise ! « et « nous sommes prochains ! » A rempli salle et j'ai souri respirant dedans profondément leur crainte et panique. Quelques uns des coveners ont tourné pour les portes. Avec un soupir et une vague de ma main les portes claquées fermées. J'ai examiné mes ongles. J'ai ébréché de façon ou d'autre un ongle. Rien ! Puits d'Oh. J'ai battu mes mains comme un professeur adressant une classe de jardin d'enfants. « Correct, garçons. « J'ai souri. « Maintenant son heure de soulever un certain enfer ! C'est la manière qu' il est vraiment fait. «

Le livre de S.R. Birmingham
« Ce qui « vous » croyez dedans ? » Été tapi sur les banques du canal de Rochdale, une nuit bitingly froide vers la fin de queue de l'année, a un vampire. Clairement, il était un vampire, parce que il était plaqué entièrement dans le noir du collier de sa chemise fine, ouvrir-étranglée, en soie, par le sien s'est fané, jeans charbon de bois-colorés, aux orteils de ses initialisations chères et Cubain-gîtées et d'aucun signe d'un manteau, ou même d'un poncho dernier cri ! Et c'était à Manchester, Angleterre. En octobre ! En outre, sa tête était bas plié excédent la gorge exposée d'une jeune victime masculine. Sa carrière n'était pas un enfant ; c'est-àdire, il était au delà de puberté mais d'âge adulte pas encore entièrement devenu. Triste de dire, ses chances de faire jamais ainsi devenaient de plus en plus minces. La créature voûtée au-dessus de lui était maigre et petite, pas plus large dans l'épaule que son billet mince de repas. Une cascade de cheveux foncés a versé vers le bas comme l'huile à travers un visage pâle et en forme de coeur. Sous le lisse du sable ferme à clef, des yeux de dièse que la couleur de chartreuse vert dans un verre de glace écrasée fermée brièvement comme précipitations de sang de la blessure du cou de sa victime a ralentis. Graduellement, le jeune homme dans son lâche embrassent a commencé à perdre sa bataille avec la mortalité.

Le mou accroché par garçon et unresisting dans des ses bras ; pas encore complètement, mais la mort ne serait pas longue en venant pour lui. De temps en temps, un frisson lent a ruiné son corps froid et maigre. L'air de nuit, le rang et légèrement l'éventé se levants du canal stagnant, ont remué ses courbures auburn et ses yeux aveugles cherchés tient le premier rôle effacé par la lueur des lumières de ville. Sous le pont, où son ombre noire d'encre est tombée à travers le towpath isolé, il respirerait le sien durent. Le vampire s'est mis à genoux au-dessus de lui, enroulant rapidement et efficacement à l'entaille cruelle qui avait ouvert sa gorge comme une deuxième bouche. Sans soulever sa tête, il a tiré les jeans du garçon soutiennent, préservant un certain dernier lambeau de la dignité. Simple-mindedly il a continué à courir sa langue de recherche en avant et en arrière dans l'estafilade sanglante tenant le jeune dans des ses bras et à travers ses genoux aussi doucement qu'une mère avec son bébé ; un prétendant avec son amoureux. Le loyer curatif lentement pendant qu'il léchait parti comme un chat audessus d'un bol de lait. Ses blessures de morsure tendues pour guérir rapidement, grâce à exister composé régénérateur en sa salive, mais ceci n'étaient aucune morsure et il était trop peu trop tard pour le garçon dans son doux embrassent. La piscine du sang qu'étendu autour de lui, fusionné avec les magmas le long du towpath, a tout tournée au mercure givré par la lumière d'une lune qui n'était pas tout à fait pleine. Il a imbibé dans les genoux des denims noirs bien usés du vampire. Le parfum a rempli ses narines jusqu'à ce qu'il ait été presque insupportable. Sa bouche a arrosé, envahi par la saveur de la chaleur et la vie riches et ferreuses ; une vie l'a nié pendant plus de dix années maintenant. Avec le sang qu'il a consommé sont venues les mémoires ; fragments d'une existence qui n'était pas ses propre, pourtant reflété lui des manières étranges. Comme si par ses vampires, glacez les yeux verts, la scie de vampire une rangée violente aboutissant à une sortie assez forte de la chaleur suffoquante et les lumières trop-lumineuses d'une maison surprotectrice. Il a trébuché du cocon d'un autobus qui a pué la nicotine, le vomi et morceau-gros dehors sur les rues froides, foncées, peu familières qui, dans les endroits, ont senti bien plus mauvaises. Comme un ange tombé à la terre, il a erré néon-s'est allumé, terre en friche urbaine ; ainsi familier mais vu par les yeux d'un étranger ; se demandant à l'encrassé, fascinant, traction chaotique de la ville la nuit. Il a partagé une brève mémoire de faim mortelle, et a su le froid acéré qui a envahi la chair légèrement plaquée et les os maigres. Le désespoir d'un autre homme était son propre. Dans son oreille, a slurred, voix ivre des obscénités murmurées ; il a senti la pression des notes moites et chiffonnées dans de son paume, puis lui était dans l'obscurité, giflée contre un noir, le mur gluant comme un morceau de viande. Les mains approximatives ont tiré en bas de ses jeans et ont saisi d'un coup sec ses hanches étroites. Il a été poussé dans par derrière ; utilisé vigoureusement, sans l'esprit pour ses sentiments ou son inexpérience. Les larmes chaudes ont fonctionné en bas de ses joues mais il a pleuré dans le silence. Le vampire a frissonné avec lui et l'a jugé plus étroit, goûtant sa crainte et le sentiment lâche, vide , sale qui est demeuré après qu'il ait été partout. Le paiement pauvre était assez pour la nourriture et le café, mais pas pour des logements aussi. Il a vu la noirceur d'une rue abandonnée dans les petites heures de la nuit, sa chasse de yeux dehors une cachette , quelque part il pourrait se reposer dans la sûreté jusqu'au matin.

Les derniers restes de l'humanité ont trébuché dessus près, rendant leur manière à la maison à partir des publications et les clubs et les barres en retard de la rue de princesse et de canal. Ils iraient de nouveau aux lits chauds et aux visages familiers. Sur un étroit mettez hors jeu en petit parc au pied de la rue de Sackville, il a tremblé et s'est courbé vers le haut, seul, en se rendant plus petit comme les bruits du rire cruel, enivré, masculin sont venus plus étroitement. Il a essayé désespérément de devenir un avec les ombres, fermeture ses yeux, espérant que s'il ne les voyait pas , elles ne le verraient pas ; reculer incrédule en tant que mains chaudes et lourdes l'a tiré à ses pieds. Deux étrangers ont dominé de lui, faisant des plaisanteries brutes pendant qu' ils le traînaient, la lutte, arrière vers le pont et vers le bas dans les endroits foncés dessous. « Aucun… svp… J'ai l'argent ! « L'imploration exprime retenti haute et canneuse à l'oreille du vampire ; non sa propre voix. Il a étreint le garçon plus près de lui, souhaitant il a eu la chaleur à partager, ou une manière de le rassurer pendant ses moments finals. Les derniers tendrils du sang renversé se sont courbés au-dessus de sa langue, goûtant comme des copeaux de fluide fait par fer. Les mémoires qu'elles ont portées étaient froides et cruelles ; mains dures heurtant à lui, déchirant à ses vêtements ; le bruit du rire avide et négligent comme ils l'ont jeté à ses genoux. On s'est mis à genoux derrière lui, s'enfonçant dedans impitoyablement ; taunting l'avec la promesse de la liberté s'il les satisfaisait tous les deux en juste proportion. Terrifié et docile, il s'est mis à genoux et s'est recroquevillé et a fait tout qu' ils l'ont forcé à ; chaque dernière chose dégoûtante, tremblant avec l'humiliation craintive et fureur incontrôlable et impuissante. Le vampire pourrait calmer le goût leur sueur et la saveur pointue et salée de leur sperme. « Vous me laisserez partir maintenant ? « il a chuchoté si tout va bien, recherchant de tête à tête pendant qu' ils se levaient et fermaient la fermeture éclair leur pantalon. Un ruissellement d'épuisé cum a fonctionné lentement en bas de son menton, un autre s'est écoulé goutte à goutte avalent lentement l'intérieur de sa cuisse. Il n'a pas osé l'ascenseur ses mains, non égales pour les frotter loin. Ils se sont tenus grands et imposants contre l'éclat des streetlights vers le haut en haut, tous les deux lisses-pated ; les oreilles, les lèvres et les narines ont scintillé des perforations comme cruel froid tient le premier rôle. Le vampire a absorbé une image passagère des costumes futés, foncés, occasionnels, un excédent un T-shirt plat et blanc, l'autre une chemise étranglée ouverte. Un pendant d'or de crucifix a accroché dans le V de la chair exposée. Ils ont regardé un un autre brièvement. Une main atteinte vers le bas à la course par le sien se courbe, presque tendrement, puis a saisi ses cheveux rapides et durs, tirant son dos de tête avec la violence inutile. « Ouais… nous vous placerons libre, fagot ! « Il a vu un flash, comme la foudre devant ses yeux et a senti la morsure en métal dans la douceur de sa gorge, étonnante à la façon dont peu il a blessé. La douleur est venue après pendant qu'il s'effondrait à la terre, essayant de ramper, à une main en avant et puis cherchant à tâtons l'autre, luttant pour se tirer au-dessus du lisse impossiblement vaste du sang cela versée de son corps fragile. Il a entendu leur rire se développer plus faible, le craquement du gravier sous leurs initialisations reculant graduellement pendant qu'ils tournaient et marchaient loin.

C'était la dernière mémoire logique ; incrédulité ; abandon. Tient le premier rôle et les streetlights ont nagé avant ses yeux et le rire de raillerie a fait écho et s'est fané comme la fin d'un jeu par radio éloigné. 'Vous ne pouvez pas me laisser comme ceci. Je ne veux pas seul mourir ! Maman… je suis effrayé ! ' Le vampire courbé autour de lui, le jugeant serré comme les images sauvages se sont fanées et se sont développées plus brumeuses. Il a touché sa bouche aux lèvres froides et haletantes pendant que le dernier spasme désespéré de l'agonie ruinait le corps fragile de l'enfant. Quand il finalement plus de, il a doucement étendu le jeune vers le bas dans les axes du jaune et de la lumière d'or de la rue silencieuse ci-dessus. Avec la chance il serait découvert rapidement et retourné à ses parents s'affligeants avant la charogne et la vermine de la ville a eu le temps pour ravager son corps pauvre plus loin. Se levant de façon constante à ses pieds, le vampire a plié sa tête dans un bref acte de bénédiction. Tendrils des cheveux fins et foncés a encadré son visage cendré comme une guirlande de fumée. Il secouait avec une colère de lent-brûlure qui a fait ses propres membres minces trembler convulsivement et plusieurs minutes passées avant qu'il ait été assez calme simplement pour s'écarter. « Ce n'est pas l'extrémité. Il est juste le commencement, « il a promis le garçon mort dans un doux, enroué, voix, plus résonnantes de l'estuaire de la Tamise et de l'obscurité encrassée de Londres que Manchester tordant, canal-bondissent des rues. Alors il a tourné et a progressé en arrière le long du chemin de canal, suivant les traces prolongées de la lotion après-rasage, sexe et sueur et les auras de diminution de sa carrière. le *Their fait face toujours brûlé lumineux dans son esprit comme il était perché sur les balustrades ourlant dans l'étage le plus élevé d'un carpark trés haut qui a apparu indistinctement au-dessus de la rue de Chorlton et de sa manière de garage d'autobus ci-dessous. Ses talons initialisés ont été attachés contre les poteaux droits, et il a voûté en avant comme un oiseau de proie sur la balustrade, chaîne-fumant sa manière sinistrement par un paquet de Benson et protège l'or. Il pensait à un bon beaucoup de choses, mais en particulier il a pensé aux hommes qui avaient tué ce garçon sous le pont. Il avait suivi leur puanteur vile au dépôt et là, dans un endroit inondé du chaos primordialement piquant de l'humanité diesel et en sueur, morne, il les a perdus. Mais il n'oublierait pas. Dix ans de vampires, il avait eu profondément rectifié ses sens jusqu'à ce que le point le plus éloigné de l'obscurité sur l'horizon ait été aussi clair comme photographie de bourdonnement de plan rapproché ; le plus léger whiff de la chaleur des cuisines plus de dans Chinatown a placé sa bouche arrosant à la mémoire d'un banquet mortel. Avec chaque année qui est allée près il s'est développé dans la résistance physique et l'acuité mentale. Les plus petits bruits de la rue ci-dessous étaient un chaos auditif qu'il luttait toujours pour bloquer. Le bourdon constant du bruit urbain l'a conduit fou, mais c'était son environnement de choix. Ici il y avait variété illimitée quand il est venu à manger dehors ! Dans la ville il y avait assez de reprobates moraux errant librement pour lui alimenter le puits chaque nuit sans crainte de culpabilité. Il était l'un d'entre eux, n'importe comment beaucoup il pourrait essayer de se distancer . Déjà son existence mortelle commençait à se sentir comme un rêve éloigné.

Il était venu au nord de Londres pour échapper aux embrayages de son passé, mais quelques mémoires étaient impossibles à courir de. Le soir avait ranimé de vieux cauchemars pour lui. *When l'était peu plus qu'un enfant, Raymonde James Wilde a souffert un catalogue systématique d'abus aux mains d'un parent plus âgé qu'à gauche il a mentalement marqué pour le reste de sa vie mortelle. Par l'âge de 19 il s'était sauvé de son lieu de naissance sur la côte de Kent et était vie rugueuse sur les rues de l'extrémité de mille, une position abandonnée unforgivingly cruelle et urbaine dans l'extrémité est du capital. Aucun cockney gai poussant des brouettes ici… il a été rapidement cassé vers le haut par un prédateur connu des gens du pays en tant que John rabique, un souteneur et trafiquant de drogue grêlant de Yorkshire du nord mais réclamé par la ville en tant qu'un de ses propres. Les vapeurs lentes et séduisantes se levant de la torsion de l'allumeur de John fini de clinquant ont engourdi la douleur et dulled les mémoires pour tandis que mais la promesse continue du soulagement le rendait plus dur et plus dur à marchez loin. Pour les dix-huit mois suivants, John vendus jeune le corps de Raymonde à tout boursicuteur disposé ou crédule qui l'aurait, en échange d'argent comptant ou de fentecocaïne dur. Il est venu à Londres avec peu davantage qu'un petit sac de l'habillement et d'battu vers le haut de la guitare basse. À 21, devenant trop vieux pour le goût de la plupart des prédateurs est d'extrémité, il a vendu son âme au rock. Les heures étaient terribles mais au moins la qualité du coke amélioré ! Le succès était lent en venant, mais apprécié à l'excès quand il est finalement arrivé. Pendant cinq années glorieuses il est monté le roller coaster de roche avec l'abandon insouciant. Puis, trois mois de timide de son 30ème anniversaire, Rayne Wylde, chanteur-compositeur de chansons charismatique, chaotique , drogue-rempli de combustible avec la bande Whipsnade de roche, ont été mordus par un vampire et son monde est venu se brisant vers le bas autour de lui. Maintenant le sang, pas cocaïne, était sa drogue de choix ; un penchant qu'il ne se casserait jamais. *Sitting sur les balustrades, cinq niveaux vers le haut de la terre, Rayne sucée sur le filtre d'une cigarette qui pourrait plus n'endommager sa santé et a examiné sa nouvelle cour de jeu urbaine cynique. Il a connu des fanatiques. Il avait eu un ans pour assez longtemps. La paire qui avait tué le garçon étaient des utilisateurs, et des utilisateurs est toujours revenue pour une autre difficulté. Il pourrait attendre. Il a eu l'abondance du temps. UNE SEMAINE PLUS TARD L'homme d'une chevelure maigre et foncé abritant de la pluie dans l'entrée à la gare routière de rue de Chorlton pourrait avoir été n'importe quel âge de 21 à ses années '30 tôt. Il avait fumé sa voie par la moitié des vingt Bensons dans sa poche de jeans et étreint maintenant pendant qu'il allumait des autres des braises de mort du durez. N'importe qui observant pourrait avoir été pardonné pour penser qu'il tremblait de l'humidité et du froid. Ses cheveux de sable ont accroché décharné et imbibé à ses épaules et lui minces a été habillé dans peu davantage qu'un T-shirt noir de maille et des hippies bien ajustés, qui se sont accroché wetly à son corps lumière-encadré. À peine une poignée de passants l'a épargné un regard. C'était le bord du village gai infâme de Manchester et les jolis, mal nourris, sous-habillés garçons étaient dix-un-

penny. Couplé à ces hanches maigres et à ce derrière de PERT, sullen, tacaud préoccupé de sa bouche étroite et plein-labiée comme il a sucé sur le filtre de sa cigarette seulement supplémentaire à son attrait intouchable. Il était petit et angulaire, avec une façade pointue et hostile qui a repoussé tous les internes potentiels de toute façon. Son visage pâle et en forme de coeur avec son nez et énorme espiègles et retournés, des yeux de noyer-piscine avait courtisé des milliers de ventilateurs d'adolescent dans son temps, mais c'avait lieu sur il y a dix ans. À quelle rapiditè les adolescents oublient ! Rayne Wylde n'a pas été particulièrement affligé par leur négligence. L'anonymat pourrait être un avantage, en particulier en raison du charger qu'il s'était placé ce soir. Les ont eus sus la vérité ; qu'il n'avait pas alimenté correctement en sept jours et tremblait d'un bloodlust violent qu'à gauche il de sentiment malade physiquement chaque fois quelqu'un obtenu trop étroitement, ils pourrait avoir donné lui à une couchette encore plus large. N'importe quelle personne raisonnable regardant trop attentivement dans ceux unblinking, yeux rouge-bordés et junky aurait marché dessus près. Les lèvres pâles de Rayne ont encadré un sourire dépourvu d'humour pendant qu'un camarade dans un costume d'affaires faisait juste cela. Il a pris une autre traction sur la cigarette de fanage entre ses doigts et il a attendu. Il les a sus le moment où ils ont fait un pas vers le bas de l'autobus, sentir de Tommy Hilfiger et Marlboro Lites. Ils se sont habillés dans l'uniforme sûr et suburbain des gangsters occasionnels le monde plus de. Tous les deux ont porté l'obscurité, costumes en deux pièces amples, avec les poches profondes, commodes pour cacher une matraque, un couteau, égalisent peut-être la prise ou les deux impairs du habillage transparent de résine ou de pillules. Unique garçons de recherches comme ces derniers aux arrêts d'autobus ou aux grades de taxi. Ils sont justes un couple des hommes, dehors sur la traction, dans la ville pour quelques bières et un rire. Les lumières rigides et électriques ont scintillé outre de leurs têtes chauves, du goujon de diamant dans la narine d'une, du pendant de boucles d'oreille, de lèvre-goujon et de crucifix de l'autre. On l'a regardé excédent pendant qu'ils allaient près, mais a rapidement passé ; l'autre a progressé au delà comme si il n'a pas existé - non allumé par des drogués, puis ! Ces garçons ont aimé leurs jouets jeunes et propres ; naïve et facile à prévoir, ou bu et incapable de la résistance. Rayne Wylde a inhalé le parfum de leur sang chaud comme un homme affamé à un banquet. La faim le déchirait à part, mais il se faisait toujours l'attente. Car ils ont traversé la rue de Chorlton et se dirigent vers le bas vers la fleur, il s'est poussé loin du pandémonium du terminus d'autobus et a suivi. le *They a conduit à vitesse normale les barres le long de la rue de Richmond et de canal, riant, plaisantant, buvant ; prendre leur temps. Leur camaraderie étroite, serrée, dur-bordée a exclu d'autres, les éloignant , coupant par les bandes des noceurs comme un recouvrement d'océan par un port rempli de bateaux minuscules et sans importance. Ces garçons ont fait coudre le danger dans chaque ligne de leurs costumes de concepteur ; il a scintillé en chaque bijou de sueur sur leurs crânes rasés. Les militaires de carrière ont affilé autour de eux ; le personnel de barre les a manipulés rapidement ; poliment mais avec prudence.

Le vampire les a traînés comme une ombre attentive, une glace finie sipping de vodka ordonnée et se mélanger discrètement, toujours avec un oeil sur la paire par la barre. Dans un hostelry de sous-sol, il a été envahi par un partie des filles une nuit de poule, détruit et rauque déjà ; jaillissant en titubant au-dessus de ses cheveux lisses de sable, de son joli visage et de hanches maigres. Il a ri avec eux, même flirté avec la mariée, feignant la timidité, félicitant ses courbures fraîches, de blonde et truquant des ravissements au-dessus du diamant minuscule et défectueux de solitaire sur son troisième doigt. Quand les autres ont été détournés par une certaine agitation aux portes, il s'est assis dans son recouvrement, à cheval sur ses hanches, embrassant sa bouche et cou, pinçant hardiment sa chair avec les dents parfaitement pointues, prenant peu plus qu'un SIP de son sang. Il était assez pour prendre le bord chaotique outre de sa faim vorace et de la folie de ses yeux. Elle était ainsi enivré qu'elle a à peine noté. Il a douté de qu'elle aurait protesté même si il l'avait tirée vers le haut des jupes bien ici dans la barre et était montée son dur sur la table. Il s'est trouvé sentiment désolé pour elle, rebuked alors pour lui. Elle a eu sa vie et ses amis et bientôt épouserait un homme qui a probablement aimé son assez puits, de sa propre manière. Au lieu de cela, il a adopté les filles insousiantes, ivre mien, jeu tactile et taquinerie avec n'importe quel homme qui le prendrait dessus ; rire d'une manière extravagante aux punchlines de plaisanteries sans signification lequel il n'a pas même écouté. Il a dansé sur des tables, insouciantes des mains affamées qui ont volé des caresses du sien taille et serré-denim-plaqué dénudés, derrière, tout moment tournant un mensonge, tissant son attrait. Cela fonctionnait, parce que tout autour de lui les gens essayaient d'attirer son attention et de le dessiner dehors, pour l'obtenir seul. Il a ri et a bu et a secoué sa tête à eux par espièglerie. À la barre « ils » l'observaient maintenant, parlant ensemble instamment, eyeing le vers le haut pendant qu'il mettait dessus l'exposition de son Unlife. Il a pris une chance, la chance que ses poissons étaient sur le crochet. « Venu à Candyland avec moi ? « Le type qui avait senti son cul pour les dix dernières minutes maintenant penchées à travers et a crié les mots dans son oreille à entendre au-dessus de la musique et de l'agitation dans la barre. Il est allé, et maintenant ils ont suivi. le *They a étiqueté timidement sur l'extrémité de la file d'attente du tremblement, clubbers riants nerveusement dans les ombres des blocs d'appartements victoriens grands qui ont flanqué princesse Street. Le vampire a éprouvé un nouveau niveau d'euphorisme pendant qu'ils alimentaient ses sens avec leur ardeur étourdie pour l'hédonisme. Il bras liés avec son compagnon, affilant en avant, plus près des heavies convenus et initialisés sur la porte avec leurs critères rigides et anti-droits d'entrée, tournant loin les gawpers et les poules. Le vampire a manié la batte de longues mèches aux muscle-garçons cintrer-attachés sur les étapes ; rendu énorme, mûr « baisez-moi » des yeux à eux tous les deux et puis lui et son époux étaient po. Le dessus des escaliers il a regardé en arrière impatiemment tandis que son escorte signait son manteau. La paire de skinhead avait atteint la porte maintenant, conflictuel et légèrement la défectuosité à l'aise. Les videurs se sont raidis à l'approche dur-bordée mais ont finalement rapporté et ont laissé la paire

à l'intérieur, ne recherchant pas l'ennui. A eu Rayne été mortel il aurait soulevé un soupir énorme de soulagement. Sur le dancefloor compact, il a tourné fou, facilement épuisant plusieurs compagnons potentiels. Une jeunesse maigre dans le T-shirt de camo et les coupures kaki a mis un buvard sur sa langue pendant qu'il dansait. Rayne Wylde a bu dans l'exubérance de la nuit et writhed au battement de battement comme un serpent foncé sur la peau serrée d'un tambour, intacte par le baiser chimique de l'acide. Dans les ombres, sur les périphéries, les chasseurs ont menacé et ont observé ; classement par taille vers le haut des victimes ; attendre leur temps. C'était la période la plus dangereuse. Il y avait tellement tentation ici ; tant de jeunes hommes, simple, ivre ou gaspillé. Si on glissait loin, suivraient-ils simplement ? Seraient-ils dessinés à la mise à mort, congénitalement incapable de résister à l'attrait, ou étaient-ils consacrés à la chasse ? Une fois qu'ils avaient choisi leur victime, seraient-ils vrais à lui jusqu'à ce que sa chair dénudée ait été collante avec leur sueur et le spunk et la lame caressaient sa gorge ? Sous les lumières tourbillonnantes, Rayne a balancé ses hanches et a flirté extravagantly ; un garçon plaqué et sinueux noir de geisha, satisfaisant simultanément les imaginations mentales de chaque homme qui ont fermé des yeux à clef avec lui. Il a jeté sa tête en arrière, lèvres séparées, cheveux foncés coulant comme l'huile et eau autour de ses dispositifs frénétiques. Du fait instant il a fourni un dossier, aperçu séduisant comme de ce qu'il serait de le faire s'abaisser sous elles, writhing dans l'extase ; les poussant dessus comme ils se sont opposés entre ses cuisses répandues. Alternativement, il a absorbé leurs imaginations, alimentant son sens de but avec la marée de leur désir. Dans leurs rêves ces hommes l'ont dépouillé et l'ont sucé, léché son corps nu partout -- sur une couverture, sur le plancher en bois d'un hall sans visage, sur un vaste lit, vers le haut de contre le mur dans une allée dehors. Il a été écarté et a lubrifié et a bordé et a enfoncé, avec des doigts, des robinets et bien-a graissé des poings, sur le sien dos et sur ses genoux ; dans son cul et entre ses lèvres glacées et boudantes. Pendant qu'il tournait, ils l'ont bombardé avec leur besoin jusqu'à ce que ses mamelons se soient tenus fiers contre la maille noire fine de son T-shirt et son sexe de raidissement tented le denim serré de ses jeans de sable. Le vampire a avalé leurs espoirs et rêves et les a employés comme carburant pour son feu intérieur. Il était tard quand il brouillé pour les portes, seul, pompées vers le haut avec la chaleur et la convoitise de au-dessus d'cent hommes. Il était roche dure et désespérée pour alimenter et masturbate, fébrile pour l'air plus frais de nuit, bien qu'il n'ait plus dû le respirer dans l'ordre pour survivre. Le régal des émotions et des désirs a eu a réveillé son impulsion et il martelait à sa gorge et coffre et dans la tête gonflée de son robinet comme il s'est fait chanceler en avant. Son corps était dans le chaos mais profondément l'intérieur que le cerveau clinique de vampire, motivation a fait tic tac parti comme une bombe cachée. Car il a griffé sa princesse railler-enivrée Street de manière vers le bas, ses émotions ont ralenti et ont calmé jusqu'à ce qu'il ait été froid et utile comme glace. Brièvement, il s'est inquiété qu'ils ne viennent pas, mais la ligne avait été amorcée et les filets étaient prêts. Deux blocs il a trébuché, tournoyant aveugle dans des portes et rebondissant comme un flipper, se dirigeant pour le pont au-dessus du canal. Le silence était mystérieux à ce moment du matin ; aucunes personnes, le trafic très petit. La

cabine occasionnelle dépêchée près et a été allée, cliquetant dans l'obscurité avant qu'il pourrait soulever sa main. Ils l'ont attrapé là, concernant le pont. Il les a entendus venir mais n'a pas combattu pendant qu'ils saisissaient ses bras et marchaient il vers le bas entre eux dans l'obscurité sous cette voûte de pierre. Son corps a exulté à la manipulation peu soigneuse. Ils allaient rendre ceci tellement très facile pour lui. Le parking au delà du canal a été abandonné, peu de noceurs abandonnés a toujours chancelé les rues mais leurs voix ont fait écho lointainement des hauts murs. Il faisait tardif et froid, une manière passagère de temps au delà de la dernière heure de la plupart des boîtes de nuit mais toujours trop tôt pour les premières canalisations verticales du matin. Perfectionnez pour le genre d'attribution que ces deux ont eue à l'esprit. « Où êtes-vous du goin alors, hein ? « le plus grand et le plus robuste de la paire, de celle avec le goujon de nez et d'a tattooed le dragon se courbant vers le haut hors du collier ouvert de sa chemise, autour de son cou épais, demandé sèchement pendant qu'elles l'orientaient sous le pont. « À la maison… Je vais à la maison… « il ai simulé la confusion, regardant blanc d'un visage à l'autre comme si il a pensé qu'il devrait les savoir. Son corps mince a brûlé avec la faim et il s'est frotté contre le premier haut-parleur étourdiment. « Allez-vous me prendre ? « Le « OH ouais ! « Qui était l'autre, le plus maigre et plus moyen avec le pendant de crucifix. « Nous allons « vous prendre » bien ! » Immédiatement, Rayne a senti la méchanceté dans sa tonalité. Il pourrait lire les passions foncées dans l'esprit déformé de cet homme. Le vampire était a après le maître quand il est venu aux jeux de sexe. Il a connu le plein puits comment « ce » match a été joué. Ils prendraient leur temps. Ils n'ont pas pu être précipités. Contre un assaillant il était assez facile de réduire la carrière et de le saigner immédiatement, mais avec deux vous avez dû attendre jusqu'à ce que la synchronisation ait été parfaite. Même les vampires n'étaient pas complètement intouchables dans ces jour et âge. Il a seulement pris un adversaire simple avec la connaissance de ce qu'étiez vous pour vous réduire. Rayne n'a pas pensé que cette paire étaient des chasseurs de vampire. Ni étaient ils s'attendant à ce qu'il joue le long tout à fait tellement aisément. Néanmoins, il a choisi de marcher soigneusement. « Ne me blessez pas ! « il a haleté, feignant l'inquiétude comme homme avec le crucifix atteint autour de lui, tâtant immédiatement avec les boutons de sa mouche et frottant vers le haut contre son cul. Il a senti la construction du violeur s'enfler dans son pantalon ; pression contre son clochard. « Pourquoi ? Vous n'êtes pas tryin à me dire que vous êtes un vierge, n'est-ce pas ? « le camarade a ri caustique. « Je n'ai jamais été avec deux types ensemble avant, « Rayne me suis trouvé, faisant de grands yeux au camarade devant lui depuis qu'il ne pourrait pas tourner sa tête assez loin au rassemblement le regard fixe du haut-parleur. Le grand, musculaire skinhead a grimacé à lui comme la tête de la mort. Il a porté un goujon argenté dans sa langue et un petit, argenté crâne dans un earlobe avec le diamant dans son nez. Il y avait des tatouages abondamment sur ses mains et cou ; Un fouet s'est courbé autour

de son avant-bras et il a fait encrer des manacles autour de ses poignets avec les roses sanglantes tortillant par elles. « Soir bon nous allons vous enseigner, « il a promis, soutenant au mur et saisir les bras supérieurs de Rayne étroitement, le tirant étroit en tant que celui avec le pendant et la perforation de lèvre, rudement a tiré les jeans d'un coup sec de leur captif vers le bas à ses chevilles. La brise s'est sentie fraîche sur ses jambes et fesses. Rayne a entendu le bourdonnement d'une tirette derrière lui, puis le bruit de déchirure du clinquant et plastique et les giclements humides et élastiques d'un caoutchouc roulé rapidement sur un robinet de raidissement. 'Ne peut pas être trop le careful'! il a pensé wryly. Égalisez de nos jours un violeur ne peut pas faire attention « trop ». Impulsivement, il a essayé de mettre ses bras autour de celui le tenant, frottant son sexe de palpitation contre les cuisses puissantes de l'homme. Il a senti quelque chose dur dans la bonne jambe de pantalon qui était plus longue que même ses propres que la plupart des imaginations sinistres pourraient avoir prévus. Emprisonné entre la paire de eux, il s'est tortillé et keened doucement comme chaud, callused des doigts a écarté ses joues, serrant sur son anneau et il a été ouvert une brèche aucun trop doucement par derrière. Les années de whoring l'avaient enseigné que fermer lui dehors mais la fureur a brûlé dans lui tous mêmes, se levant de façon constante à un enfer en tant que son assaillant a forcé sa manière po. La pénétration initiale était maladroite et douloureuse. Cet homme n'était pas intéressé à pleasuring un associé masculin, seulement en satisfaisant sa propre convoitise et en humiliant sa victime. Néanmoins, le vampire a mis dessus une exposition, gémissant et haletant, essayant d'obtenir ses bras autour du type qui l'a retenu ; essayer de l'embrasser. Enfin, le gangster s'est radouci. Les bras de Rayne ont fait une boucle autour de son cou robuste et il s'est accroché dessus, suçant la langue perçante du camarade et frottant instamment contre lui, haletant et sighing dans sa bouche comme il a été savagely employé. Les mains approximatives ont saisi ses joues et hanches de cul, le retirant voracement sur une graisse, poussant rapidement le robinet. Il a gémi involontairement pendant qu'il l'ouvrait vers le haut, puis a commencé à marteler dans et hors de son trou serré comme un jack-hammer. Un ordre des bruits a échappé à sa gorge pendant qu'il se tortillait entre la paire, à toutes fins pratiques, chaude, lapidé, et désireux minuscules et essoufflés pour les deux. Sur l'intérieur, il était plus froid que la glace. « Tenez ses bras pour moi, « celui dans l'avant grogné maintenant, frustré et désireux pour son tour à l'intérieur de leur victime. Le grand, tattooed le gangster atteint vers le bas, car la poignée de son compagnon s'est déplacée des hanches minces et du clochard nu de Rayne à serré étroit juste au-dessus de ses coudes. Son grand outil a calmé brièvement pendant qu'il tâtait pour retenir leur captif avant de reprendre son assaut. Brièvement, tandis qu'il était toujours, le vampire pourrait sentir son attaquant rapide, impulsion désireuse profondément dans son imbécile. Il s'est senti si bon que son propre robinet s'est levé de façon constante dans la réponse jusqu'à ce qu'elle ait incliné la tête à temps avec les poussées de son compagnon. Avec effréné, se serrant la main, le type devant lui a desserré sa mouche, libérant un long, pourpre dur-sur, illustrée avec des vignes writhing et un cercle de barbelé encré juste sous la tête glacée. Il lui a donné une bande de frottement vive, retirant le foreskin

pour serrer une gouttelette de pré-cum de l'oeil du glans. C'était un robinet épais et de viande, environ huit pouces long, rien à avoir honte de normalement. Naturellement, ce qu'il était sur le point de faire avec lui a dépassé les limites de la décence commune mais du Rayne Wylde moins a été concerné par cela qu'il était avec son propre stratagème. Les doigts bruts ont grondé dans les cheveux foncés du vampire et sa tête a été forcée au niveau de taille. « Le fagot large ouvert, « des tatouages l'a instruit avec une peu de colère de rire. « Il alimente le temps. » « Je ne sais pas quoi faire, « Rayne me suis situé dans une petite, timide voix. « Pas vous souci à ce sujet, vous petit slut féerique ! Faites juste comme vous êtes dit et nous vous trierons ! « Qui était l'autre type, les grands, se penchent un avec le crucifix. Il n'y avait aucune humeur dans sa voix. Ses doigts ont été maintenant fermés étroitement autour des bras minces de Rayne et il s'opposait dur entre les joues du vampire encore. Il a ouvert sa bouche comme instruit et immédiatement on l'a recommandé sur la couronne pourpre tumescent du sexe gonflé de son abducteur. Il a inhalé le parfum chaud de musc et de sueur de la masculinité de son ravisseur, puis a enroulé ses lèvres avec obéissance autour de lui, inclinant la tête et avalant jusqu'à ce qu'il ait été engainé à la poignée. Les tatouages ont saisi ses cheveux avec les deux mains et ont commencé à baiser sa gorge. Quoiqu'il ait été habile dans l'art du fellatio, Rayne n'a pas dû truquer l'impulsion pour bâilloner au début. He could only imagine how this must feel for a young, inexperienced cock-sucker. « Peut-être il ne badine pas. Il pourrait être vierge, des « tatouages haletés, rutting loin dans le visage de son captif. « Son cul de fuckin est assez fortement ! « l'autre a grogné élogieux. Il a poussé les mains de Rayne vers le haut plus haut derrière du sien en arrière, rucking vers le haut de la chemise foncée de jeune homme pendant qu'il a fait cela et se donnant un bon avis de sa victime étirée et a violé le trou. Avec une main il a tenu tous les deux poignets maigres du vampire au milieu à lui dos et a soulagé l'autre vers le bas entre les cuisses nues de Rayne. Les boules de jeune homme saisissant il s'est tenu sur eux pendant qu'il commençait à marteler ses deux points plus dur. « Je nous compte vais devoir le baiser trois ou quatre fois chacune d'obtenir son petit trou de sèche bon et assez lâche pour nos deux dicks ensemble. L'un ou l'autre qui ou lui donnent bon fisting dur d'abord ! « Les tatouages ont ri cruel à l'idée de cela. Rayne pourrait juger comment l'idée rudement de poing-foutu il les a excitées toutes les deux. Leurs impulsions emballaient et la faim de sang les conduisait dessus aveugle. Il l'a compris parce que, jusqu'à un certain degré il a senti la même chose quand il a fait aligner un conducteur. La seule différence était qu'il a rarement chassé pour tuer, même lorsque vorace. Ces bâtards ont obtenu au loin sur l'idée d'humilier leurs victimes effrayées. Les humiliant et lentement assassinant. Ses mâchoires serrées, une réponse involontaire à la fureur se levante et impatience chez lui. Les tatouages lui ont donné un bon coup dur au côté de sa tête pour l'avertir au loin pour mordre. Il tentait juste de mâcher le robinet du baiseur au loin et d'être fait avec lui, mais Rayne s'est forcé à se rappeler qu'il jouait un jeu de attente. Il était « supposé » être vulnérable ; terrifié ; délaissé. Jusqu'à ce qu'ils aient menacé

réellement sa vie il n'a fait assaillir aucune raison pour un physique. S'il allait chercher leurs gorges maintenant, est-ce que cela ne lui a pas fait comme bas juste et diffame qu'elles étaient ? 'Vous moyen, vous êtes not'? sa conscience a tiré un coup de feu avant qu'il l'ait fermée dehors. Peut-être d'autres victimes auraient fermé leurs yeux. Au vampire, c'était juste une indignité plus petite à ajouter à un en arrière-catalogue impressionnant. Le sexe n'était rien à lui, (non ce il n'est pas devenu réveillé pendant que ses boules étaient cherchées à tâtons et sa g-tache étaient tourmentées par la poussée incessante) mais il pourrait imaginer comment un innocent pourrait se sentir ; un certain enfant de naïve dont la première expérience physique ceci pourrait être. D'abord « et » dernier ! Il s'est agité vers l'intérieur à l'idée même de elle même pendant que son robinet fuyait un filet régulier de cum. Tandis qu'il était suçant et léchant le robinet magnifique de son attaquant, Rayne a prêté une attention particulière à tout autour de lui. Tout impressionnant que l'outil dans sa bouche était, ce certainement n'avait pas été l'objet qu'il s'est senti tout en se frottant à travers la jambe des tatouages. Il s'est concentré maintenant sur l'autre article de la rigidité ovale dans le pantalon de son abducteur. Writhing entre eux, gémissant doucement dans le dos de sa gorge, il fellated celui et a poussé ses joues dénudées effréné dans la fourche de poussée de l'autre. Tout moment il a gardé un oeil sur la poignée de la machette engainée dans la ligne de convoyeurs du pantalon ouvert des tatouages. Ce qu'il a vraiment dû faire était de faire le crucifix a laissé aller de ses bras. Tremblant avec le bloodlust et un besoin bourgeonnant d'une sorte différente, stimulé par le robinet-frottement rapide contre sa prostate, il a commencé à lutter en avant, nuzzling l'aine velue qui s'est opposée dans son visage. Sa bouche arrosait autour de son ravisseur plein, poussant la piquer-viande, un apéritif délicieux à l'ébullition de sang partie à l'intérieur du mortel corné. Un mélange de pré-cum et la salive renversée des lèvres de Rayne et ont fonctionné en bas de son menton tandis qu'il luttait pour descendre à ses genoux et pour le sucer correctement. Le crucifix l'a maudit et a pris une prise plus ferme entre ses jambes pour garder la petite putain de glisser son Dick. Haletant avec la douleur et surprise, le vampire seulement s'est tortillé plus violemment jusqu'à ce que le crucifix ait abandonné et a laissé aller de ses bras afin de se tenir sur les hanches minces de Rayne avec les deux mains. En tant que violeur grand et dépourvu d'humour l'a usiné plus rapidement que le vampire a glissé les deux mains seductively vers le haut des cuisses de son assaillant oral, faisant de petits bruits élogieux pendant qu'il suçait et avalait. Les tatouages ont attrapé la prise de eux immédiatement, les écartant mais afin de faire ainsi il a dû laisser aller de Rayne embrouillé, crinière noire. Immédiatement, Rayne a soulevé sa tête, prenant un groupe d'octets d'air plus frais avant que le type ait libéré un poignet mince afin de pousser le dos de la bouche de son captif vers le bas sur son scintillement, tattooed dur-sur. « Aucun contact ! « il a haleté. Rayne a obligé son chef vers le haut assez loin à pleurnicher ; « Mais je veux descendre de toi ! Je veux vous faire cum dans ma bouche ! « « Vous allez obtenir un visage plein assez bientôt, « des tatouages promis gruffly. « Subsistance me suçant, slut ! «

Le vampire l'a laissé se pousser plus profond et plus profond. Il a eu a toujours aimé donner la tête et près il tellement a été maintenant profondément immergé dans le Web de leurs imaginations méchantes et sales qu' il a été tout disposé les a laissées avoir leur manière, à condition qu'il ait obtenu le sien ! Cette fois, quand ses doigts habiles et froids courbés autour des boules lourdes des souffler-travaux, le skinhead n'ont pas essayé de l'arrêter. Il a grogné avec plaisir et s'est penché en arrière contre le mur, martelant la bouche habile de leur jouet maigre énergétiquement. Ils étaient foutus il dans le syncopation presque parfait à ce jour. La moitié de Rayne a souri, le musicien dans lui appréciant le rythme et la montée subite du plaisir leur broyage usine courir envoyé par son système nerveux. Ils ont été employés à travailler un garçon ensemble, ce beaucoup il ont pu se sentir. Le grognement et le gémissement ont intensifié dans l'avant et derrière et il les est montés tous les deux maintenant, dans le synch avec leurs mouvements ; inclination de tête dans une fourche chaude et meulage de son cul de nouveau dans l'autre. Le crucifix grand, pénis chaud a jugé qu'impossiblement bon dans son imbécile et le filet régulier du spunk dans sa bouche et gorge a goûté incroyable. Même leur manipulation peu soigneuse de son corps l'a laissé bourdonnant avec l'excitation. Sa conformité docile leur a mise le feu tous les deux vers le haut et leur stimulation croissante a rempli de combustible son propre éveil encore à de plus grandes tailles. Rayne avait été vif pour la vengeance, mais il n'avait pas compté entrer une crachertorréfaction si fantastique dans l'affaire. Un bas gémissement a commencé profondément dans sa gorge pendant qu'il commençait à gicler sans se toucher même. Ses boules exposées ont jugé que serré et chaud et sa robinet-tête était ainsi étiré et sensible que le plus léger souffle d'air à travers son glans était assez pour le faire cum dur. Le fleuve du spunk a juste continué à venir comme il service les tous les deux. Il les a certainement obtenus chauds. Il a senti des tatouages raidir et gémir et ces grands écrous velus contractés dans sa paume pendant que Rayne les serrait et trayait pour lui. Les deux violeurs ont rapproché à leurs genoux et il a été abaissé à la terre entre eux pendant qu'ils commençaient à cum dans lui simultanément. Le crucifix s'est enfoncé dedans aussi loin qu'il pourrait aller et a juré d'une voix enrouée pendant que Rayne tortillait et gémissait à cheval sur son recouvrement. N'importe quelle protestation qu'il pourrait avoir faite a été suffoquée par la présence de l'autre du sainfoin du giclement homme palpitant contre le dos de sa gorge. Le spunk chaud et salé a pompé en bas de son oesophage et soutenu dans sa bouche, ruisselant des coins, en bas de son menton. La main qui a saisi ses cheveux serrés brièvement au moment de l'apogée puis a laissé disparaissent. Derrière lui il a senti le crucifix retirer rapidement et a entendu le bruit humide et slurping du condom étant rapidement épluché au loin avant que le skinhead éjaculé au-dessus de ses fesses et le découvre en arrière. Rayne a fermé ses yeux brièvement, partageant le sens du soulagement, couplé avec le filet de refroidissement du sperme renversé sur sa peau, alors les mains approximatives retiraient sa chemise ouverte par derrière et le jetaient. Juste comme abruptement, ses jeans ont été tirés avec effort au loin et il a été poussé à la terre sur son ventre, nu dépouillé. « Que faites-vous ? « il a exhalé, distillateur feignant la crainte. « Fermez votre bouche, ou je couperai vos boules et vous bâillonerai avec elles ! Le « crucifix lui a indiqué à perdre haleine. Il a tiré un couteau de bowie de dans sa veste

convenable ample et a montré la lame brillante à la jeunesse foncé-d'une chevelure sur la terre. Rayne a laissé ses yeux disparaître larges et craintif et lui s'est conformé immédiatement, mordant ses lèvres et tremblant, autant au besoin de sang que toute autre chose (le sexe l'a toujours rendu affamé, juste comme lui alimentant invariablement à gauche le sentiment impossiblement excité). Le crucifix a répandu les jambes de Rayne et s'est mis à genoux entre elles, puis a soulagé sa main libre dans le lisse de cum entre les cul-joues de Rayne et a entouré son anneau bien-baisé avec la garniture glissante de son pouce. Le jeune homme se trouvant sous lui a gémi avec extase pendant que le taquinerie régulier ouvrait son trou contractant encore. Le crucifix a continué frotter et toucher pendant un moment, puis fermement inséré deux doigts de sondage dans le vampire pendant qu'il étendait nu sur le bout droit approximatif de l'asphalte sous le pont. Rayne Wylde a fermé ses yeux, conscients qui il obtenait dur encore pendant que le gangster grand frigged et étirait son rectum. Il a su que l'idée était de le rappeler à quel point il vulnérable était. Il pourrait deviner qu'il était réchauffé pour un autre accès d'humiliation sexuelle mais il s'est senti bon ainsi il a laissé l'homme le font à lui. Il avait faim et il était sur le feu. Ce soir il allait à cum et alimentation jusqu'à ce qu'il ait été tout à fait assouvi. À condition qu'il ait gardé son frais, ces bâtards payeraient dans le sang leur abus de lui. « 'Urry vers le haut ! Les « tatouages ont poussé son ami. « Je veux un monter son cul avant que nous triions 'im. Et vous voulez obtenir 'im pour sucer votre robinet. Il est un fuckin normal ! « « Il est fuckin fortement, je donnera à 'im cela ! « l'autre a grogné, tortillant un troisième doigt dans le jeune homme sur la terre entre eux. « Même après une bonne tapis à longs poils dure ! « « Je le compte est bon pour trois ou quatre séries ! « Tatouages ris crûment. « Il a gardé le tryin pour snog me cependant. Il est un lyin peu de fagot. Je le compte a fait ceci avant ! « Ses doigts ont embrouillé dans les cheveux en désordre de Rayne et il a tiré le visage de leur victime hors de la saleté et a dévisagé à lui. « Vous êtes un slut sale approprié n'êtes pas toi ? Vous aimez l'abondance du robinet, je parierez ! « « Vous voulez en donner à 'im ? Le « crucifix a demandé à son associé, qui a incliné la tête ardemment. Les doigts à l'intérieur de lui se sont retirés et la paire a permuté des endroits. « Léchez ma main propre, « son molestor commandé comme il s'est mis à genoux par la tête de Rayne's et a poussé ses doigts musqués et collants dans le visage du vampire. Derrière lui, le grand type était digitation il expérimentalement, essayant de découvrir combien de chiffres il pourrait entrer dans cul serré de leur captif le jeune. Rayne a pleurniché ; « Svp ! Laissez-moi partir. J'ai fait ce que vous avez voulu. « « Nous ne sommes pas faits avec toi encore, « crucifix lui avons dit. « Vous êtes notre chienne ce soir, comprenez ? Vous faites comme « nous » vous disons qu'ou vous obtenez ceci ! » Il a réduit la joue gauche de Rayne avec le point de son couteau et le jeune vampire a grimacé et a essayé de lutter librement. Immédiatement il a été claqué vers le bas dans la saleté encore, son visage frotté contre la terre. Le gangster se mettant à genoux par sa tête a essuyé sa main sur les cheveux foncés de Rayne, puis a saisi ses poignets et a forcé ses mains derrière sa tête, le tenant en cette position.

« La baise juste le peu de twat et obtenons dessus avec elle ! « il a grondé à son compagnon, le premier signe de l'inquiétude qu'il avait exhibé toute la nuit. Immédiatement, les tatouages ont transporté la jeunesse nue à ses genoux, bien que l'autre homme ait maintenu sa tête et épaules enfoncées au plancher sale. Rayne a entendu la déchirure et le bruissement d'un autre caoutchouc étant extrait et roulé dessus. Il a tortillé pendant qu'il sentait la tête froide et glissante de la sonde engainée du pénis des tatouages son trou endolori, puis poussée dans son anus vulnérable ardemment. Un gémissement insonorisé lui a échappé et il a lutté plus dur jusqu'à ce qu'il ait été menacé par le couteau encore. Cette fois la lame a caressé sa gorge. La brume rouge se levant comme Rayne Wylde était soumise au buggery violent pour la deuxième fois cette nuit. Il s'est concentré sur le couteau et a maintenu ses mâchoires serrées, bien qu'il ait senti les dog-teeth plus longs se prolonger de leur propre volonté maintenant. Le deuxième accès du viol anal était rapide et rugueux. Les tatouages étaient seulement sur le sien de retour pendant quelques minutes, opposant ce grand robinet dans lui comme un taureau excité et cumming rapidement à l'intérieur de lui. La chaleur humide de l'apogée remplissant son échine a indiqué à Rayne que le caoutchouc avait déchiré longtemps avant que son assaillant se soit effondré en avant et retiré, sien souffle de la satisfaction se tournant vers des malédictions pendant qu'il épluchait outre des restes collants de son condom. Le vampire ne s'est pas inquiété. Ils ne pourraient lui donner aucune maladie qui l'affecterait et ils tous les deux seraient morts de toute façon avant que le soleil ait monté. Ils ont commuté des endroits encore. Rayne a pleurniché une objection mais a été giflé autour de la tête pour lui. Derrière lui, il s'est senti que le bâtard qui l'avait coupé commencez-au frig l'encore, premièrement par la poignée de son couteau, puis par chacun des quatre doigts immédiatement. « Il est un lovin que, « des tatouages ris, écoutant le gémissement de Rayne et souffrez de ventilation exagérée comme il a été maltraité. « Quel slut de fuckin, hein ? » « Alors nous voulons enseigner 'im ce que nous à de petits pédés sales, pas nous ? Le « crucifix a serré ses doigts dedans au tiers les frottent avec le poing, un bon peu plus dur et plus rudement qu'avant. Sous lui Rayne a grimacé et a jappé avec douleur. « Fermé vers le haut ! Le » crucifix lui a indiqué que brusquement, tirant eux vivement et Balling son poing, frottant le sien le frotte avec le poing au-dessus du perineum exposé de leur victime. Le « Christ ! Volonté de la prise 'im vers le bas vous, Gaz ! « il s'est plaint pendant que le vampire s'opposait et essayait de brouiller librement. Tattooed l'homme, Gaz riait méchamment pendant qu'il reposait une main dans le petit du dos nu de Rayne, le renvoyant vers le bas. Il s'est penché tout son poids corporel supérieur derrière lui, se pliant en avant pour obtenir un meilleur regard en tant que son compagnon forcé la majeure partie de sa main dans leur jouet de agitation. « Aaaaaaahhh ! » Rayne a exhalé, secouant sa tête vigoureusement. « Pas ! « Svp » ! Il blesse. « « I « dit » vous au fuckin l'a fermé ! » Crucifix retiré encore, ignorant ses cris haletants de l'hésitation. « Gaz, si la petite chienne même « grince » encore, a coupé son joli visage pour lui ! « Il a passé le couteau à son associé dans le crime et Gaz a montré la lame à Rayne avec une grimace menaçante, puis a frotté sa joue blessée avec le point. Le manque de

sustentation a signifié que heureusement il était curatif très lentement ainsi l'estafilade regardait toujours tout à fait crue. Le vampire a mordu en bas dur dessus des deux lèvres et essayé de ne pas pleurer dehors cette fois pendant qu'il sentait l'autre homme balled le poinçon de poing sa manière profondément dans son anus. Sien observe fermé étroitement et il a combattu les gémissements se levants forcés dans sa gorge par chacun poussée de l'avant-bras musculaire de son assaillant. Son robinet déloyal figé pendant qu'il était martelé plus violemment et lui se sont concentrés sur respirer lente et profondément pendant que le crucifix l'empalait presque au coude. Rayne a commencé à vif doucement, incapable de garder le bruit à l'intérieur. Il a su que son ami, Matty a aimé poing-être baisé et maintenant il a pensé qu'il a compris pourquoi. C'était agonie, (et mat était un masochiste notoire) mais elle stimulait également incroyablement. Son rectum a été étiré à lui est pleine capacité et le poids et la chaleur dans ses deux points et entrailles inférieures envoyés de petits tendrils d'énergie sifflant le long de tous nerfs dans ses bras et jambes et se lève dans son cou et sa tête. Il a senti ses joues se développer chaudes pendant qu'il était enfoncé plus dur, haletant ardemment sur la terre ; Le « OH ouais ! OUAIS ! ! « Son coffre et ventre étaient humides avec cum et il s'est rendu compte presque tardivement qu'il était son propre. L'apogée l'a laissé stupéfié et déconcerté. Le crucifix a tiré son poing avec un serment dégoûté et l'a transporté sur le sien en arrière, le claquant à la terre. « Vous sale petit étrange ! Vous obtenez au loin sur être notre chienne, pas vous ? « Il y avait un reflet dans son oeil qui était loin de raisonnable. « Regarde comme nous allons devoir aller toute manière avec toi après tous. « Par la tête de Rayne's, Gaz le tatouage-anormal a poussé un rire de ventre, son robinet saillir moitié-érigent de son pantalon. Hors du coin de son oeil il a mesuré la distance, se demandant s'il pourrait obtenir une main à la poignée de la machette qui accrochait toujours en bas de sa jambe de pantalon avant qu'ils aient réalisé jusqu'à ce qu'était il. « Vous voulez châtrer les peu de scories, ou je ? Le « crucifix demandé comme tatouages lui a remis en arrière le couteau court. Les yeux de Rayne ont volé de nouveau à son visage en sueur, orange de scintillement dans la lumière de sodium d'haut sur la rue au-dessus de sa tête. « Je veux le faire, « Gaz dit ardemment. Il a tiré la lame plus longue et simple-bordée de sa gaine dans son pantalon et Rayne regardé rapidement d'un à l'autre, tendant pour le combat. Si le crucifix l'obtenait sur la terre ils pourraient facilement le déchirer à part vers le bas ici avant qu'il ait pu les arrêter. Les a correctement alimentés n'étaient aucun problème pour lui, mais il était affamé et secouant de la combinaison du retrait soutenu et de l'effort du double viol et de fisting méchant. Il a dû alimenter, et rapidement. « Pas… Je vous prie. Je ferai « n'importe quoi ». Veuillez ne pas me couper ! « il a imploré, tournant son regard fixe sur les tatouages qu'il avait déjà décidés était le contact plus doux de la paire. Même si il était seulement parce qu'il a pensé avec ses bollocks. « Si vous voulez être notre chienne, vous avez besoin d'une chatte, « le grand homme lui avez dit, grimaçant avec malveillance. Il a frotté la lame aussi tendrement qu'un amoureux. « Un grand, baillant, chatte sanglante ! «

Le crucifix s'est penché au-dessus du vampire et l'a saisi par ses organes génitaux maintenant flasques, tirant le robinet de Rayne et les boules loin de son bassin pour le faciliter pour son associé. Il a soulagé le point du couteau de bowie dans la peau plus molle derrière le boule-sac de sa victime. C'était sa première et dernière erreur. Rayne ne pourrait pas être à la pleine force mais il était rapide, et cette menace pour sa virilité était juste la provocation qu'il recherchait. « Pas si vous étiez le dernier repas-billet de fuckin sur terre ! « il a sifflé pendant qu'il allait chercher le violeur avec ses crocs dénudés, saisissant le skinhead par son pendant balançant de crucifix et abaissant sa tête violemment de sorte qu'il ait pu mordre. Le couteau glissé librement et claqué à la terre comme Rayne barrelled dans son assaillant avec une épaule et l'a frappé vers l'arrière vers le bord du towpath. La chaîne a enfoncé sa main, ses dents liées à la chair molle et mince et il a mordu en bas de dur, peau et tendons de déchirure comme un animal sauvage. Ce n'était pas une attaque normale et certainement non fini mais il était au delà des soucis concernant sa dignité. Les jaillissements du sang chaud l'ont frappé dans le visage pendant qu'il se tapissait excédent victime choquée et furieuse de sien. L'attaque avait heureusement effrayé des tatouages tellement qu'il a été momentanément paralysé. Il a resté allumé ses genoux pendant quelques en second lieu, la machette dans sa main, observant pendant que leur petite putain déchirait dehors la gorge de son ami impitoyablement et buvait avidement de la flaque du fuseau qui a giclé il est apogée d'écarlate au-dessus de sa peau pâle. Le crucifix de « Gaz… » a glouglouté enfin, cassant le charme. « Tuez le petit baiseur ! « Tuez- » le ! » Rayne a englouti et a avalé plus rapidement. Il n'a jamais aimé précipiter un repas mais « ce » était sérieux. Dehors du coin de son oeil il a vu le camarade appelé Gaz trébucher à ses pieds et excédent de voyage son pantalon de cascade, qui était encore desserré et rapidement grondé autour de ses chevilles, le rapportant vers le bas. Il s'est permis une autre bouchée indulgente, puis des autres, autorisées par la chaleur d'inondation de elle dans son oesophage. Car le deuxième gangster a trouvé ses pieds et est allé pour lui avec la machette, peut-être s'attendant à ce qu'il se courbe vers le haut dans une boule ou coure pour elle, il a fait la dernière chose que n'importe quelle personne raisonnable ferait. Il a sauté « vers » tattooed l'homme, défendant outre d'un coup latéral de sauvage qui a réduit dans son épaule et bras supérieur et l'a saisi par le cou avec sa bonne main, bloquant dehors la douleur qui a desséchée en bas de son bon côté comme le feu froid. La petite croix d'or sur sa chaîne cassée a balancé des doigts mous et contractants de son bras blessé pendant qu'il claquait Gaz de nouveau dans le mur sous le pont et apportait son genou vers le haut dur entre du grand des jambes skinhead. Tattooed le violeur doublé plus d'immédiatement, son front frappant l'épaule de Rayne. Pendant qu'il hurlait en douleur, le petit vampire furieux est allé chercher son jugulaire, pratiquement inconscient à tout sauf à l'odeur du sang. C'était une erreur qu'il avait été mis en garde contre à maintes reprises mais sa fureur et sa faim ont dépassé tout le bon sens . Pendant qu'il mordait en bas de dur et revelled dans le jet de la chaleur riche, cuivreuse, visqueuse qui a rempli sa bouche, le grand homme a apporté sa main de couteau vers le haut de dur et jeûne dans un dernier acte de désespoir. Les

mâchoires du vampire ont libéré son cou pendant que la lame de la machette descendait dans son abdomen, conduisant vers le haut, et l'empalait à la poignée. Il était si bas pour une grève de coeur mais il l'a vérifié brièvement. Il s'est effondré contre l'homme plus grand, incapable d'ignorer le féroce, l'étriper-vrillage, les flammes de l'enfer dans ses intestins, haletant violemment et rapidement pendant qu'il essayait de travailler autour de cette toute la douleur consumante. Pas depuis Jabez, son père, l'avait mis par des sessions autocuratives intensives quand il a été tourné la première fois l'a eu agonie connue comme ceci. La douleur a fait une chose curieuse à lui, cependant. Il l'a focalisé, tout à fait. Il l'a mis de façon ou d'autre dans un espace libre où tout a semblé raisonnable parfait. Il a su ce qu'il a dû faire. S'il perdait le temps maintenant l'énergie il avait gagné de l'alimentation sur le crucifix creuserait des rigoles dans le processus curatif le laissant faible en tant qu'enfant encore. Il a dû les finir tous les deux tandis qu'il avait toujours la force. Alors et seulement alors tout de leurs autres victimes soyez vengé. Pourrait seulement alors il se reposent. Rayne Wylde a apporté son dos de tête lentement et a regardé son assaillant dans l'oeil pendant un moment qui a découvert son noir, coeur d'âme-moins au mortel. Il a pensé qu'il a vu un reflet de triomphe dans le regard fixe ardoise-gris de l'homme pendant qu'il tournait lentement la lame dans le ventre du vampire, observant Rayne fanged des mâchoires serrent contre l'agonie lancing et désirent ardemment, les mèches de fille voilent son regard fixe acide-vert. « Allant pour couper vous doux, chat humide, petite putain, « il a promis, sa voix encore haute et chien de traîneau de l'impact de la rotule du vampire nu entre ses jambes. « Et je vais au va te faire foutre là jusqu'à ce que vous ne puissiez crier plus. » Alors les doigts sanglants de la main gauche de Rayne ont saisi le bâtard par la gorge et l'ont claqué en arrière contre le mur, cassant son cou. Ses luttes ont cessé immédiatement et le vampire sang-éclaboussé l'a laissé tomber à la terre et s'est tenu au-dessus de lui, soufflant doucement comme a winded le cheval de course, mains étreintes autour de la poignée de l'arme qui dépassait toujours de son ventre. S'attachant , il a fermé ses yeux et les a soulagés lentement dehors, son souffle torturé venant en bref, peu sanglots rapides pendant que la lame pointue scythed par la chair molle et râpait sur l'os pelvien. Il s'est laissé tomber à ses genoux près de son ennemi vaincu pendant que le poids de l'arme la portait hors de la larme dans son ventre et il glissait cependant ses doigts sanglants. Il a frappé la terre avant lui, avec un désaccord qui lui a fait la reculade. Son audition était ultra sensible, de même que son sens de droite de contact maintenant. Tous qu'il pourrait sentir, voir ou le goût était sang. Trop de lui était son propre. L'excédent de recourbement tattooed le cadavre de son assaillant, il a enroulé à la morsure profonde enroulée dans le cou de l'homme, mais la chaleur rouge avait déjà calmé dans des ses veines, privées de l'impulsion qui l'a actionnée par son corps. Ce serait un effort à la sangsue il, Rayne décidé. Il prendrait l'énergie qu'il ne pourrait pas épargner. Il a soulevé son chef avec la difficulté évidente pour voir les yeux bleus lumineux du crucifix regardant fixement bien lui. Le mortel était dans le choc, saignant copieusement des artères ouvertes de son cou, mais encore vivant. Rayne a dessiné un long, reconnaissant, sobbing souffle et a rampé plus d'à lui.

Pendant que le vampire plié au-dessus de lui et enroulé comme un chaton à la flaque du sang autour de l'homme de mort, sa victime mortelle luttait pour déplacer sa main et Rayne dégageait cette fois, consciente de la façon dont étroit il était déjà venu pour rectifier la mort en sous-estimant ses adversaires. Son corps blessé toujours blessé mais le régal du sang des veines de cet homme aidait le processus curatif le long. Rayne Wylde a rarement bu sa suffisance d'une victime. Il n'a eu aucun besoin de vidanger adulte dans des circonstances normales. Ce soir, il avait déjà décidé, il allait faire une exception. La main du tremblement du skinhead a cherché à tâtons vers la petite croix d'or dont la chaîne était encore enroulée autour des doigts minces du vampire. Rayne a incliné sa tête railleur, regardant du crucifix à lui est porteur précédent, alors il a clignoté effrayer, sourire sanglant. Ses crocs étaient toujours tant que le doigt d'un enfant. Il y avait de folie dans le sien rouge-bordé, yeux chaux-verts. « Vous voulez ceci ? « il a sifflé doucement, balançant la croix juste hors de portée. « Vous pensez qu'il peut vous faire un certain bon ? » Il a ri à perdre haleine, secouant sa tête. Les cheveux foncés ont dégringolé, décharné et sanglant autour de son visage pâle, fou, beau. L'homme de mort a lutté pour encadrer des mots. Sa voix n'était pas plus qu'un chuchotement de bruit comme il les a forcés dehors. « Mine… Athée… phénomène de perverti… " Le sourire de Rayne s'est affaibli. Il a regardé fixement pendant longtemps cet homme, qui l'avait violé et avait employé le long avec tant d'enfants de naïve, fixant cela dans son esprit. Il a demeuré pendant un certain temps sur la misère de mort du garçon qui avait expiré dans des ses bras sous ce pont même, une victime de la croisade de cette créature mauvaise. « Vous pensez qu'il vous sauvera ? Il ne vous a pas fait ce soir beaucoup de faveurs, n'est-ce pas ? « il a regardé le petit bibelot pityingly. « Vous… aucune croyance… vous faux… « le mortel avez manqué de souffle et avez juste brillé à lui, haletant rapidement. « Quel dieu observerait ce que vous faites aux enfants délaissés, juste parce qu'elles doivent vendre leurs culs pour survivre, et bénissez vous pour lui ? « il a demandé enfin, son neutre de voix curieusement. « Vous… demandez lui… tout le toi… « le bleu de ces yeux aliénés a semblé intensifier pendant qu'il perdait le combat pour la vie. « Écume étrange ! » Les lèvres du vampire ont contracté humourlessly. « « Vous » nous avez baisés ! Queest-ce que cela te fait « » ? « » Vous pardonnera-til pour cela ? Ou volonté il vous envoient à l'enfer, où vous « méritez » d'être ! » Avec sa dernière force le skinhead a dirigé un doigt tremblant à lui et a haleté ; « Voyez- « toi » dans l'enfer ! » Il s'est effondré à la terre puis et l'intensité furieuse dans ses yeux grands -ouverts a semblé mourir avec lui. Son regard fixe a glissé vers le ciel et Rayne recherché instinctivement alors sighed et a gesticulé ses épaules minces d'un air fatigué. « S' il y a un enfer, nous sommes déjà là, « il a dit à personne en particulier, fermeture ses doigts autour de la petite croix d'or. Il s'est mis à genoux par le canal-côté pour tandis que, alimentation, enveloppée dans l'obscurité, regardant les résultats de son ouvrage sans la fierté particulière. Enfin

l'impulsion chaude et palpitante dans son ventre perforé soulagé suffisamment pour qu'il entreprenne une démarche sans crainte de perdre ses intestins. Se poussant à ses pieds, le vampire a jeté le pendant d'or dans le canal, alors recherché et tiré sur son habillement raidement et maladroitement. La marque cruciforme de brûlure sur sa paume s'est attardée pendant quelques moments puis s'est fanée et a disparu. Il l'a observé être assorti à une petite surprise, puis a secoué sa crinière loqueteuse et sanglante légèrement. N'importe qui observant du pont vers le haut ci-dessus pourrait avoir été étonné pour voir un wraith mince et sang-souillé marchent loin de la scène du carnage ci-dessous, fondant dans les ombres comme la brume qui s'est levée de l'eau immobile et foncée. Il a jeté dehors ses bras comme si il pourrait attraper la brise sous ses doigts larges de diffusion et glisser comme un esprit foncé, puis a poussé une ondulation enrouée de rire triste, disparaissant dans la tristesse comme si il n'avait jamais été. Bien que s'ils tendaient leurs oreilles par moment plus longtemps, ils pourraient immobile avoir entendu les cadences caustiques de son humeur noire. « Ce qui « vous » croyez dedans ? »

Le livre de Rasputin
il me semble que tout le plus grand Dick de eux devrait non seulement être une question des dimensions. Le propriétaire devrait être quelqu'un de la note, ou notoriété. Il devrait y a une histoire derrière elle. Et si ce sont en effet les critères, alors il n'y a vraiment aucun concours. Tout le plus grand Dick de eux, roi incontesté de dickdom, appartenu à aucun autres que la machine infâme de l'amour de la Russie, Rasputin.

Je n'ai pas l'espace ici à entrer dans l'histoire sordide de totalité de Grigori Rasputin, la chose de moine, l'amoureux de la chose russe de reine, d'une seule main entraînant la

chose de révolution russe. Dans la mesure où cette discussion disparaît, la seule chose qui est appropriée est le bazooka du lard de Rasputin, et car la légende l'a, il était quelque chose voir. 13 pouces battants à plat de couture érigent et 11 pouces de flasque. Et si vous maintenez que la « taille n'importe pas, » vous pouvez changer d'avis après étude que Rasputin était le pain grillé de la rue Petersburg bien avant qu'il ait sauté vers le haut en chambre du lit d'Alexandra. Wilt Chamberlain n'a eu rien sur ce type. Maintenant, si 13 pouces semble extrême, il est. Le vagin d'une femme est fortement extensible mais il y a des limites. Le vagin est attaché à l'utérus et aux ovaires. Et pour une femme de la taille moyenne 13 pouces est juste touchant le sternum. Nous sommes dans les poumons ici dans l'intéret de Dieu ! Ainsi, l'évaluation de 13 pouces était-elle une exagération ? Bien, les images indiquent l'histoire.

Comment connaissons-nous Dick de son Rasputin ? Puits qui est la réclamation. C'est actuellement dessus affichage au musée d'Erotica dans la rue Petersburg et c'est évidemment un monstre. S'accordant au conservateur du musée il est de 11 pouces, mais bien plus impressionnant que la longueur est le périmètre. Vers la base il est comme profondément avant-bras. Si droit il aurait été un formidable apercevez. Était-ce de treize pouces, cependant ? Je suis devinant eux dépasse par pouce ou deux, mais hé, c'est toujours un utérus-balai remarquable. La vraie question est si lui est le pénis de Rasputin. Pour apprendre la réponse que nous devrons plonger dans l'histoire un peu. Rasputin était un pélerin rural semi-finale-religieux qui a censément possédé des puissances curatives mystérieuses parmi son autre, ahem, attributs. Il a d'après les informations reçues arrêté le saignement de l'héritier hémophile du Tsar et a gagné la confiance du Tsarina Alexandra. Il est finalement devenu un conseiller important au Romanovs, et ce faisant a gagné jalousement et la colère des membres de la noblesse qui a eu une aversion normale pour des paysans d'uppity avec les schlongs long de pied et un goût pour les femmes aristocratiques mariées. Mais particulièrement l'écorchure à eux était le fait qu'il était des choses vraiment foutues vers le haut. La Russie était à la guerre et à perdre mal. Les paysans étaient affamés. Tout le pays chancelait vers la catastrophe. Grand Dick ou non, il a dû aller. Et ainsi, une petite cabale a formé avec l'intention de le voir allé pour de bon. Pour effectuer leur plan célérat, les conspirateurs ont invité Rasputin à la maison de prince Felix Yusupov. Il a été empoisonné la première fois avec du vin puis avec des

pâtisseries, mais quand il était toujours dans une humeur de partie par heure plus tard, la patience de conspirateurs s'est épuisée et ils l'ont tiré, blanc de point. Rasputin s'est laissé tomber comme un renvoyer des pommes de terre mais il n'était pas avalent pour le compte. Quand ils sont allés déplacer le corps, il a jailli à la vie, attaquée le prince, et alors enlevée comme une batte hors de l'enfer. Ses assassins ont suivi lui dehors, le projectile il dans l'arrière, puis dans la tête, et puis pour la bonne mesure, ont cassé son crâne dedans avec un barbell. Mais Rasputin a refusé de mourir et a continué à ramper loin. Craignant la découverte, ils l'ont retiré intérieur où il a finalement perdu la conscience. Puis, conduit par colère, dépravation sexuelle (le prince était lui-même censément un amoureux de Rasputin) ou peut-être juste un désir honnête de préserver quelque chose véritablement magnifique, le prince a entaillé outre du pénis de Rasputin et l'a censément jeté à travers la salle. Maintenant vous noterez que le Dick ci-dessus dans la fiole n'a pas été cavalièrement découpé en tranches au loin, modèle de Bobbit. Le scrotum entier a été enlevé. Ceci semble comme la manière trop de travail, mais de même qu'évident du spécimen, quelqu'un était disposé à mettre dans le temps, tellement pourquoi pas prince Felix ? C'était après tout, une soirée définie par excès. Les conspirateurs ont alors attaché le corps avec des cordes, l'ont enveloppé dans un tapis et l'ont vidé dans le fleuve moitié-congelé. Le corps de Rasputin a été découvert trois jours plus tard. Son attirail de mariage, d'une part, a été découvert le jour suivant près la bonne de nettoyage. Les comptes commencent à diverger en ce moment mais il semble que le Dick puis est tombé dans les mains d'un groupe de femmes russes habitant à Paris qui l'a maintenu dans une boîte en bois et l'a adoré en tant que certain genre de relique sainte. Selon un compte, fille de Rasputin, Marie, vent attrapé de dos de ceci et de Dick du papa exigé. Il est resté en sa possession jusqu'à ce qu'elle soit morte en Californie en 1977. Il est alors tombé dans les mains d'un revendeur antique appelé Mike Augustine, qui l'a acheté en tant qu'élément d'un sort de travail qui a inclus certains des articles de Maria. Parmi les articles de fin de série, il a trouvé un morceau desséché de chair ressemblant uncircumsized le glans (tête) d'un grand pénis avec une note l'identifiant comme pénis de Rasputin. Mike a consigné le Dick sec-vers le haut à la maison des ventes aux-enchères de Bonham qui l'a examiné et a découvert qu'il était… bon… un concombre de mer. Quelque part en bas de la ligne quelqu'un a obtenu dupé. Si Mike est sur l'haut et se lève, la logique suggérerait que c'ait été Maria ou les filles de Paris, mais en tout cas, cette traînée particulière s'avère être sans avenir .

C'était in1994. Maintenant de hors du bleu le grand Dick reblanchit dans une fiole de formaldéhyde dans privé-courent le musée russe d'Erotica. Igor Knyazkin, un urologiste qui dirige le musée en tant qu'élément de sa rue La clinique de Petersburg, réclame qu' il l'a achetée d'un antiquaire français pour $8.000. Le fait qu'il est français suggère un raccordement possible avec les filles de Paris, mais lui est toute la spéculation à vide juste. Knyazkin n'a pas été reçu au sujet du nom de l'antiquaire et ceci a mené au soupçon raisonnable de la fraude. Certains, suivant le motif nautique, ont réclamé que le pénis est réellement un certain genre de palourde. J'ai vu la palourde. Il n'est pas. C'est certainement un Dick mais est lui un Dick humain ? Il y a eu des suggestions que c'est un pénis de cheval. Mais des pénis de cheval sont contenus dans de grandes gaines. Aucune une telle gaine ou les signes de son déplacement ne sont évidents dans la photo. Il semble humain. La seule manière de dire naturellement serait ADN examinant et Knyazkin tellement lointain n'a pas tracassé avec de tels sujets de futile. Peut-être il ne veut pas savoir. Pourquoi risque l'exposant comme article truqué même si il n'est pas ?

UN DISCOURS SUR LE CULTE DE PRIAPUS
CHEVALIER DE PAYNE DE RICHARD [1786]
Cet essai prolongé sur le culte de fertilité dans la période classique a été écrit par le chevalier de Robert Payne (1750-1820), un disciple anglais distingué, parlimentarian, auteur, et antiquaire. Édité en 1786, ce livre a choqué la société anglaise à tel point que le chevalier lui a pris sur se aux surpress son propre livre. Plus tard ceci est devenu un livre très rare jusqu'à ce qu'il ait été republié en plusieurs éditions au mi-vingtième siècle. Bien que l'étude de l'histoire de

la religion ait énormément avancé depuis le jour du chevalier, c' était l'un des premiers livres à traiter la question de la sexualité et de la religion. Notes de production : Merci à Eliza Fegley à Spirale sacrée pour imperméabiliser le corps de ce texte. Pour réduire l'utilisation de largeur de bande, j'ai cassé le corps principal du texte vers le bas en sections quelque peu arbitraires. Les « pièces » ne se produisent pas dans le livre original. En outre, le compositeur de l'édition que j'ai employée apparemment n'a pas su le grec, et le « upsilon » uniformément confus et le « nu ». J'ai corrigé ces erreurs où je les ai repèrées. --J.B. Lièvres

UN DISCOURS SUR LE CULTE DE PRIAPUS ET SON RACCORDEMENT AVEC LA THÉOLOGIE MYSTIQUE DES ANCIENTS PAR CHEVALIER DE PAYNE DE RICHARD À CE QUI EST AJOUTÉ Un COMPTE des RESTES du CULTE de PRIAPUS EXISTANT RÉCEMMENT à ISERNIA DANS le ROYAUME de NAPLES PAR MONSIEUR WILLIAM HAMILTON, K. B. Londres Imprimé par le T. Spilsbury, Snowhill., M.DCC.LXXXVI [1786] Balayé et imperméabilisé par Eliza Fegley chez sacredspiral.com, juin 2003. Additionnel, balayant, imperméabilisant et composant (illustrations, apostilles, numéros de page, Unicode grec) par John B. Lièvres chez sacred-texts.com, juin 2003. Ce texte est dans le public domain. Ces dossiers peuvent être employés pour n'importe quel but non-commercial ont fourni cette notification de l'attribution est laissés intact.

SUR LE CULTE DE PRIAPUS DANS LE ROYAUME DE NAPLES
Naples, MONSIEUR, déc. 30, 1781.

AVOIR dernier a fait une découverte curieuse, celle dans une province de ce royaume, et non cinquante milles de son capital, une sorte de dévotion est encore payés à PRIAPUS, la divinité obscène des ancients (cependant sous une autre dénomination), je l'ont pensée circonstance en valeur l'enregistrement ; en particulier, comme il offre une preuve fraîche de la similitude de la religion papale et païenne, tellement bien observée par le Dr. Middleton, dans sa lettre célébrée de Rome : et donc je veux dire pour déposer l'authentique 1 preuves de cette affirmation dans le musée britannique, quand une occasion appropriée offrira. Dans l'intervalle je vous envoie que le compte suivant, qui, je flatte moi-même, vous amusera pour le présent, et peux dans le futur service illustrer ces preuves. J' avais il y a bien longtemps découvert, cela les femmes et p. 14 les enfants de la classe inférieure, à Naples, et dans son voisinage, ont fréquemment porté, comme ornement de robe, une sorte d'amulettes, (qu'ils imaginent pour être un préservatif de

occhii de CMA, yeux mauvais, ou sortilège) exactement semblable à ceux qui a été porté par les habitants antiques de ce pays pour très le même but, en tant que de même pour leur influence se fortifiante supposée ; et qui ont évidemment une relation au culte de Priapus. Frappé avec cette conformité dans la superstition antique et moderne, j'ai fait une collection des amulettes antiques et modernes de cette sorte, et les ai placées ensemble dans le musée britannique, où elles restent. L'amulette moderne plus dans la mode représente une main repliée, avec le point du pouce poussez intermédiaire l'index et le milieu 1 doigt ; le prochain est une coquille ; et le tiers est un demi-lune. Ces amulettes (à moins que la coquille, qui est habituellement portée dans son état normal) le plus généralement sont faites de l'argent, mais parfois d'ivoire, corail, ambre, cristal, ou une certaine gemme curieuse, ou caillou. Nous avons une preuve de la main au-dessus de décrit avoir un raccordement avec Priapus, dans un petit idole le plus élégant de bronze de cette divinité, maintenant dans le musée royal de Portici, et qui a été trouvé dans les ruines de Herculaneum : il a un énorme phallus, et, avec p. 15

PLAT VOTI EX DE CIRE, D'ISERNIA p. 17

I

arquez le regard et faites des gestes, des bouts droits dehors sa main droite sous la forme mentionnée ci-dessus 1; et qui était probablement un emblème de consommation : et comme une autre preuve de elle, l'amulette qui se produit plus souvent parmi ceux des ancients (à côté de cela qui représente le Priapus simple), est une telle main unie au phallus ; dont vous pouvez voir plusieurs spécimens dans ma collection dans le musée britannique. Un en particulier, je rappelle, ai également le demi-lune jointif à la main et au phallus ; quel demi-lune est censé avoir une allusion à la femelle menses. La coquille, ou veneris de conque, est évidemment un emblème de la partie femelle de la génération. Il est très normal puis de supposer, cela les amulettes représentant seul le phallus, tellement visiblement indécent, a pu avoir été long hors de l'utilisation dans cette capitale civilisée ; mais j'ai été assuré, cela il est mais très récemment cela les prêtres ont mis un terme au port de telles amulettes en Calabre, et d'autres provinces éloignées de ce royaume.

Une nouvelle route ayant été faite l'année dernière à partir de ce capital à la province de l'Abruzzo, passant par la ville d'Isernia (appartenant antique au Samnites, et très populeux 2), une personne d'éducation libérale, employée dans ce travail, risqué pour être à p. 18 [le paragraphe continue] Isernia juste à l'heure de la célébration du régal du Priapus moderne, rue Cosmo ; et après avoir été frappé avec la singularité de la cérémonie, tellement très semblable à cela qui a assisté au culte antique de Dieu des jardins, et sachant mon goût pour des antiquités, dit me de lui. Du rapport de ce monsieur, et de ce que j'ai appris sur place du gouverneur d'Isernia lui-même, après être allé à cette ville sur le but en mois de bout de février, j'ai élaboré le compte suivant, que j'ai la raison de croire est strictement vrai. J' ai eu l'intention d'avoir été présent au régal de la rue Cosmo cette année ; mais l'immodesté de cette cérémonie ayant transpiré probablement, du pays ayant été plus fréquenté depuis que la nouvelle route a été faite, des ordres ont été données, cela Grand orteil 1 du Saint devrait plus n'être exposé. Ce qui suit est le compte de la fête de la rue Cosmo et Damiano, comme il a été célébré réellement chez Isernia, sur les confins de l'Abruzzo, dans le royaume de Naples, tellement tard comme par année de notre seigneur 1780. Sur le 27ème septembre, chez Isernia, une des villes les plus antiques du royaume de Naples, situé dans la province a appelé les Di Molise de Contado, et se touchant en Abruzzo, une foire annuelle est tenue, p. 19

PLAT AMULETTES ANTIQUES ET MODERNES p. 20

II

ce qui dure trois jours. La situation de cette foire est sur une terre de montée, entre deux fleuves, environ la moitié par mille de la ville d'Isernia ; sur la partie la plus élevée dont il y a une église antique, avec un vestibule. L'architecture est du modèle des âges inférieurs ; et on dit qu'est une église et un couvent appartenant aux moines bénédictins dans la période de leur pauvreté. Cette église est consacrée à la rue Cosmus et Damianus. Un des jours de la foire, les relicks des saints sont exposés, et dedans après porté le cortège de la cathédrale de la ville à cette église, sont servis par un concours prodigieux des personnes. Dans la ville, et à la foire,

ex-voti de la cire, la représentation des parties masculines de la génération, des diverses dimensions, un certain même de la longueur de la paume, sont publickly offertes à la vente. Il y a waxen également des voeux, celui représente d'autres parties du corps mélangé à elles ; mais de ces derniers il y a peu dans la comparaison du nombre du Priapi. Les distributeurs dévots de ces voeux portent un panier complètement de eux dans une main, et tiennent un plat dans l'autre pour recevoir l'argent, pleurant à haute voix, « rue Cosmo et Damiano ! « Si vous demandez le prix d'un, la réponse est, metti de ci de più, meriti de più: « Plus que vous donnez, plus le mérite. « Dans le vestibule sont deux tables, auxquelles un des canons de l'église préside, ceci qui pleure dehors, Riceveno le Misse, e Litanie de silicium de Qui: « Amasse ici et p. 22 [le paragraphe continue] Des litanies sont reçues ; « et l'autre, Li Voti de riceveno de silicium de Qui : « Ici les voeux sont reçus. « Le prix d'une masse est quinze grains napolitains, et des grains des litanies cinq. Sur chaque table est un grand bason pour la réception des différentes offres. Les voeux sont principalement présentés par le sexe femelle ; et ils sont rarement comme représentent des jambes, bras, &c., mais le plus généralement les pièces masculines de la génération. La personne qui était à cette fête en l'année 1780, et qui m'a fait cet exposé (l'authenticité de chaque article dont depuis a été entièrement confirmé à moi par le gouverneur d'Isernia), dit m'également, ce il a entendu qu'une femme disent, lorsqu'elle a présenté un voeu, comme cela ce qui est présenté dans le plat 1. i., Benedetto de Santo Cosimo, bas voglio de cosi: « Rue bénie Cosmo, l'a laissé être comme ceci ; des « autres, Rue Cosimo, un raccommendo de mille de te: « Rue Cosmo, je me recommande à toi ; « et un tiers, Rue Cosimo, ringrazio de Ti: « Rue Cosmo, je vous remercie. « Le voeu n'est jamais présenté sans être accompagné d'un morceau d'argent, et est toujours embrassé par le passionné à l'heure actuelle de la présentation. Au grand autel dans l'église, un autre de ses canons est présent pour donner l'unction saint, avec de l'huile de la rue Cosmo ; 1 ce qui est préparé par le même reçu p. 23 en tant que cela du rituel romain, avec l'addition seulement de la prière des martyres saints, rue Cosmus et Damianus. Ceux qui ont une infirmité dans n'importe lequel de leurs membres, se présentent au grand autel, et découvrent le membre affecté (pas même sauf cela qui plus souvent est représenté par ex-voti); et le canon de révérend l'oint, dire, Par beati Cosmi d'intercessionem, malo d'omni du te ab de liberet. Amen. Les finitions de cérémonie par les canons de la division d'église se corrompt, argent et la cire, qui doit être à une quantité très considérable, car le concours à cette fête serait prodigieux nombreux. L'huile de la rue Cosmo est dans la réputation élevée pour sa qualité se fortifiante, quand l'échine, et des pièces adjacentes, sont ointes avec elle. Aucun moins de 1400 flacons de cette huile n'ont été dépensés à l'autel dans les unctions, ou ont été charitable distribués, pendant ce fête en l'année 1780 ; et car il est habituel pour chaque, qui ou utilisation de marques d'huile à l'autel, ou porte au loin un flacon de lui, pour laisser l'aumône pour la rue Cosmo, la cérémonie d'huile devient de même très lucratif aux canons de l'église.

Apostilles
13:1 Un spécimen de chacun de ex-voti de la cire, avec la lettre originale d'Isernia. Voyez l'Exvoti, le plat I. 14:1 Voir le plat II.. 1. 17:1 En premier volume des bronzes du Herculaneum. 17:2 La population réelle d'Isernia est 6156. 18:1 Il est évident que le Priapi moderne étaient prétendu chez Isernia. 22:1 Le traitement des maladies par l'huile a lieu de même de date antique ; pour p. 23 Tertullian nous indique, celui un chrétien, appelé Proculus, traité l'empereur Severus d'une certaine maladie par l'utilisation d'huile ; pour quel service l'empereur a maintenu Proculus, tant que il a vécu, dans son palais. p. 25

DISCOURS SUR LE CULTE DE PRIAPUS
PARTIE I  Les HOMMES, considérés collectivement, sont à tout moment les mêmes animaux, utilisant les mêmes organes, et doté des mêmes corps enseignant : leurs passions, préjudices, et conceptions, seront naturellement formées sur les mêmes principes internes, bien que dirigé vers de diverses extrémités, et modifié dans diverses manières, par la variété de circonstances externes fonctionnant sur elles. L'éducation et la science peuvent corriger, retenir, et se prolonger ; mais ni le bidon annihilent ou créent : ils peuvent tourner et embellir les courants ; mais ne mettez en boîte ni l'arrêt ni agrandissez les ressorts, qui, continuant à couler avec une marée perpétuelle et égale, retour à leurs canaux antiques, quand les causes qui les ont pervertis sont retirées. Les premiers principes de l'esprit humain plus directement seront introduits dans l'action, proportionnellement au sérieux et à l'affection avec lesquels elle contemple son objet ; et la passion et le préjudice acquerront le dominion au-dessus de lui, dans la proportion en tant que ses premiers principes p. 26 plus directement sont introduits dans l'action. Sur tous les sujets communs, ce dominion de passion et préjudice est retenu par l'évidence du sens et de la perception ; mais, quand l'esprit est mené à la contemplation des choses au delà de sa compréhension, toutes telles contraintes disparaissent : la raison n'a alors rien à s'opposer aux fantômes de l'imagination, qui acquièrent des terreurs de leur obscurité, et dicte non contrôlé, parce qu'inconnu. Tel est le cas dans tous les sujets religieux, qui, étant au delà de l'extension du sens ou de la raison, sont toujours embrassés ou rejetés avec la violence et la chaleur. Les hommes pensent ils connaissent, parce qu'ils sont sûrs qu' ils se sentent ; et sont fermement convaincus, parce que fortement agité. Par conséquent procèdent cette rapidité et violence avec lesquelles les personnes dévottes de toutes les religions condamnent les rites et les doctrines de d'autres, et l'ardeur et la bigoterie furieuses avec lesquelles elles maintiennent leurs propres ; tandis que peut-être, si toutes les deux étaient comprise également bonne, tous les deux s'avéreraient pour avoir la même signification, et pour différer seulement en modes de la donner. De tous rites profanes qui ont appartenu au polytheism antique, aucun plus furieusement n'a été invectivé contre par les propagateurs ardents de la foi chrétienne, que les cérémonies

obscènes exécutées dans le culte de Priapus ; ce qui a semblé non seulement contraire à la pesanteur et à la sainteté de la religion, mais subversif p. 27 des premiers principes de la décence et du bon ordre dans la société. Même la forme ellemême, sous laquelle le dieu a été représenté, a semblé à elles une moquerie de toutes les piété et dévotion, et plus adapté pour être placé dans un bordel qu'un temple. Mais les formes et les cérémonials d'une religion ne doivent pas toujours être compris dans leur sens direct et évident ; mais sont être considéré en tant que représentations symbolical d'une certaine signification cachée, qui peuvent être extrêmement sages et justes, cependant les symboles eux-mêmes, à ceux qui savent non leur sens vrai, peut apparaître en degré le plus élevé absurde et exagéré. Il s'est souvent produit, ces avarice et superstition ont continué ces représentations symbolical pour des âges après que leur signification originale ait été perdue et oubliée ; quand ils doivent naturellement sembler absurdes et ridicules, sinon impie et exagéré. Tel est le cas avec le rite maintenant à l'étude, que qui rien ne peut être plus monstrueux et indécent, si considéré dans sa signification plate et évidente, ou comme partie du culte chrétien ; mais qui s'avérera un symbole très normal d'un système très normal et philosophique de religion, si considéré selon son utilisation et intention originales. Ce qui était ce, j'essayerai dans les feuilles suivantes d'expliquer aussi avec concision et clairement comme possible. Ceux qui souhaitent savoir généralement le symbole, p. 28 et la religion qu'elle a représentée, une fois que régnée, consultera le grand et raffiné travail de M. D'Hancarville, qui, avec l'étude et l'ingéniosité infinies, a tracé son progrès au-dessus de la terre entière. Mon effort sera simplement de montrer, de quels principes originaux dans l'esprit humain on a adoptés la première fois le, et comment il a été relié à la théologie antique : sujets d'enquête très curieuse, qui serviront, meilleurs peut-être que tous autres, pour illustrer cette vérité, qui doit être présente dans l'esprit de chaque homme quand soyez les juges des actions de d'autres, ce dans les morales, comme la physique, là n'est aucun effet sans à cause proportionnée. Si en faisant ceci, je le trouve fréquemment nécessaire de différer dans l'opinion avec l'auteur instruit mentionné ci-dessus, elle sera toujours avec la plus grands déférence et respect ; car c'est à lui que nous sommes endettés pour la seule méthode raisonnable d'expliquer les travaux emblematical des artistes antiques. Celui que les Grecs et les Egyptiens signifiés par le symbole en question, il n'aient été certainement rien risible ou licencieux ; dont nous n'avons besoin d'aucune autre preuve, que le son ayant été dedans porté cortège solennel à la célébration de ces mystères dans lesquels les premiers principes de leur religion, la connaissance de Dieu de nature, le premier, le suprême, l'intellectuel, 1 étaient p. 29 préservé librement des superstitions vulgaires, et communiqué, sous les serments les plus stricts du secret, au iniated (lancé) ; qui ont été obligés de s'épurer, avant leur déclenchement, par l'abstention du venery, et toute la nourriture impure. 1 Nous pouvons donc être assurés, ce non la signification qu'impure pourrait être donnée par ce symbole ; mais cela il a représenté un certain principe fondamental de leur foi. Ce qui était ce, il en est difficile d'obtenir l'information directe, à cause du secret sous lequel la présente partie de leur religion a été gardée. Plutarch indique nous, à celui l'Osiris représenté par Egyptiens avec l'organe de la vénération droit, pour montrer sa puissance générative et prolifique : il nous dit également que, cet Osiris était la même déité que le Bacchus de la mythologie grecque ; qui était également identique que la première passion engendrée (πρωτογονος) d'Orphée et de Hesiod. 2 Cette déité est célébrée par les poèts antiques en tant que le créateur de toutes les choses, le père des dieux et hommes ; 3 et il est évident, par le passage au-dessus de visé, que l'organe de la vénération

était le symbole de son grand attribut caractéristique. C'est parfaitement conformé à la pratique générale des artistes grecs, que (comme sera faite apparaît ci-après) a uniformément représenté les attributs de la déité par les propriétés la correspondance p. 30 observé dans les objets de la vue. Ils ont ainsi personnifié les épithètes et les titres appliqués à lui dans les hymnes et les litanies, et ont donné leurs idées de lui par des formes, seulement intelligible au lancé, au lieu des bruits, qui étaient intelligibles à tous. L'organe de la génération a représenté l'attribut génératif ou créateur, et dans la langue de la peinture et de la sculpture, a signifié les mêmes que l'épithète παλλενετωζ, dans les litanies d'Orphic. Cette interprétation peut-être étonnera ceux qui n'ont pas été accoutumés pour priver leurs esprits des préjudices de l'éducation et de la mode ; mais je doute pas, mais il semblera juste et raisonnable à ceux qui considèrent des façons et des coutumes comme relativement aux causes normales qui les ont produites, plutôt qu' aux avis et aux préjudices artificiels de n'importe quel âge ou pays particulier. Il n'y a naturellement aucune impureté ou licence dans la satisfaction modérée et régulière de n'importe quel appétit normal ; le turpitude consistant complètement en excès ou perversion. Ni l'un ni l'autre ne sont des organes des espèces une du plaisir naturellement à considérer comme sujets de la honte et de la dissimulation plus que ceux des autres ; chaque amélioration des façons modernes sur cette tête étant dérivée de l'habitude acquise, pas de la nature : habitude, en effet, établie depuis longtemps ; pour lui semble avoir été aussi général en jours de Homer qu'actuellement ; mais qui certainement p. 31 ne pas exister quand les symboles mystiques du culte antique ont été adoptés la première fois. Pendant que ces symboles étaient prévus pour exprimer des idées abstraites par des objets de vue, les contrivers de eux ont naturellement choisi ces objets dont les propriétés caractéristiques ont semblé avoir la plus grande analogie avec les attributs divins qu' elles ont souhaité représenter. Dans un âge, donc, quand préjudice de décence artificielle n'a pas existé, quoi plus juste et l'image normale pourraient-ils trouver, par lequel exprimer leur idée de la puissance bienfaisante du grand créateur, que cet organe qui les a dotés avec la puissance de la procréation, et leur a fait des partakers, non seulement de la félicité de la déité, mais de son grand attribut caractéristique, qui de multiplier sa propre image, de communiquer ses bénédictions, et de les prolonger aux générations pourtant à venir ? En théologie antique de la Grèce, préservée dans les fragments d'Orphic, cette déité, Ερως πρωτογονος, ou on dit que l'amour premier-engendré, est produit, ainsi que Æther, par Temps, ou éternité (Κρονος), et nécessité (Αναγχη), fonctionnant sur la matière inerte (Χαος). Il est décrit comme éternellement engendrant (αειγνητης); le père de la nuit, appelé dans des périodes postérieures, les lucides ou splendides, (φανης), parce qu' il est apparu la première fois dans le splendour ; à double caractère, (διφυης), comme possédant la puissance générale de la création et de la génération, actives et passives, toutes les deux p. 32 mâle et femelle. 1 La lumière est ses nécessaire et primaire p. 35 l'attribut, Co-éternel avec se, et avec lui a apporté de la matière inerte par nécessité. Par conséquent la pureté et la sainteté toujours attribuées à la lumière par les Grecs. 1 Il s'appelle le père de la nuit, parce qu'en attirant la lumière à se, et en devenant la fontaine qui l'a distribué au monde, il a produit la nuit, qui s'appelle éternel-engendrée, parce qu'elle avait éternellement existé, bien que mélangé et perdu dans la masse générale. On dit qu'il infiltre le monde avec le mouvement de ses ailes, apportant la lumière pure ; et s'appeler de là le splendide, le Priapus régnant, et Individu-être illuminé (αντανγης 2). Il doit être observé que le mot Πριηπος, après le nom d'une déité subalterne, est ici employé comme un titre concernant un à lui des attributs ;

les raisons pour lesquelles j'essayerai d'expliquer ci-après. Des ailes sont figuratif attribuées à lui en tant qu'étant les emblèmes du swiftness et de l'incubation ; par le premier dont il a infiltré la matière, et par la seconde a fructifié l'oeuf du chaos. L'oeuf était dedans porté cortège à la célébration des mystères, parce que, car Plutarch il était le matériel de la génération (νλη της γενεσεως 3) contenant les graines et les germes de la vie et du mouvement, sans être possédée réellement de l'un ou l'autre. p. 36 [le paragraphe continue] Pour cette raison, c'était un symbole très approprié de chaos, contenant les graines et des matériaux de toutes les choses, qui, cependant, étaient stériles et inutile, jusqu'à ce que le créateur ait fructifié elles par l'incubation de son esprit essentiel, et libéré leur des contraintes de la matière inerte, par les efforts de sa force divine. L'incubation de l'esprit essentiel est représentée sur les médailles coloniales du pneu, par un serpent tressé autour d'un oeuf ; 1 pour le serpent, avoir la puissance de mouler sa peau, et de remplacer apparemment sa jeunesse, est devenu le symbole de la vie et de la vigueur, et comme tel est toujours fait à un préposé sur les déité mythologiques présidant au-dessus de la santé. 2 On l'observe également , ce des animaux du serpent que la sorte maintiennent la vie plus pertinaciously que tous les autres excepté le Polypus, qui est parfois représenté sur les médailles grecques, 3 dans probablement sa place. Je moi-même ai vu le coeur d'un additionneur continuer ses mouvements essentiels pendant beaucoup de minutes après qu'il ait été pris du corps, et les remplacer même , après qu'il ait fait froid, en étant humidifié avec de l'eau chaud, et contact avec un stimulus. Le créateur, livrer a fructifié des graines des choses des contraintes de la matière inerte par son divin p. 37

PLAT III GEMMES ANTIQUES ET MÉDAILLES GRECQUES p. 39 la force, est représentée sur les médailles grecques innombrables par les urnes, ou le Taureau sauvage, dans l'acte de l'aboutage contre l'oeuf du chaos, et de le casser avec ses klaxons. 1 Il est vrai, cela que l'oeuf n'est représenté avec le taureau sur aucune de ceux que j' ai vus ; mais M. D'Hancarville 2 a apporté des exemples d'autres pays, où le même système a régné, qui, comme l'analogie générale de la théologie grecque montrent que l'oeuf doit avoir été compris, et que l'attitude du taureau ne pourrait avoir aucune autre signification. J'aurai également l'occasion ci-après à montrer par d'autres exemples, cela qu' il n'était dans aucun habitude rare, en ces monuments mystiques, d'inciter une pièce d'un groupe à représenter le tout. C'était de ce symbole à cornes de la puissance de la déité que des klaxons ont été placés dans les

portraits des rois pour prouver que leur puissance a été dérivée du ciel, et n'a reconnu aucun supérieur terrestre. Les moderns ont en effet changé la signification de ce symbole, et lui ont donné un sens dont, peut-être, il serait difficile de trouver l'origine, bien que je me sois souvent demandé qu'elle n'a jamais exercé le sagacity de ces messieurs instruits p. 40 qui font à des antiquités britanniques les sujets de leurs enquêtes laborieuses. Actuellement, il certainement ne soutient aucun caractère de la dignité ou de la puissance ; ni il implique jamais que ceux à qui il est attribué ont été en particulier favorisés par les puissances génératives ou créatrices. Mais c'est un sujet beaucoup trop important pour être discuté dans une digression ; Je le soin laisserai donc à ces antiquaires instruits qui se sont faits tellement honneur, et au service de public tellement, par leurs enquêtes réussies dans des coutumes de la même sorte. À leur industrie infatigable et ingéniosité exquise je la recommande sincèrement, seulement on mentionne observer que cette acception moderne du symbole est de l'antiquité considérable, parce que comme proverbiaux dans l'Oneirocritics d'Artemidorus ; 1 et cela il n'est pas maintenant confiné en Grande-Bretagne, mais règne dans la plupart des parties de chrétienté, comme l'acception antique de elle a fait autrefois dans la plupart des régions du monde, même parmi cela les gens lesquels de la religion le christianisme est dérivé ; pour lui est un mode commun d'expression dans le vieux testament, pour dire que les klaxons de des n'importe quels seront exaltés, afin de signifier qu'il sera élevé dans la puissance ou la pré-éminence ; et quand Moïse descendait toujours du bâti avec l'esprit de Dieu sur lui, sa tête a semblé à cornes. 2 p. 41

PLAT IV MÉDAILLES POSSÉDÉES PAR LE CHEVALIER DE PAYNE p. 43 À la tête du taureau a été parfois joint l'organe de la génération, qui a représenté non seulement la force du créateur, mais de la direction particulière de elle au but le plus salutaire, la

propagation des êtres sensibles. De ceci il y a un petit bronze dans le musée de M. Townley, dont une gravure est donnée dans le plat III. . 2. 1 Parfois cet attribut génératif est représenté par le symbole de la chèvre, censé être le salacious des animaux, et adopté donc sur les mêmes principes que le taureau et le serpent. 2 Les odes chorales, chantées en l'honneur du générateur Bacchus, se sont par conséquent appelées τραγωδιαι, ou chansons de la chèvre ; un titre qui est maintenant appliqué aux dialogues dramatiques antique s'est inséré en ces odes, pour casser leur uniformité. Sur une médaille, frappée dans l'honneur d'Augustus, la chèvre se termine dans la queue d'un poisson, pour montrer la puissance générative incorporée avec de l'eau. Sous ses pieds est le globe de la terre, censé pour être fertilisé par cette union ; et sur le sien en arrière, la corne d'abondance, représentant le résultat de cette fertilité. 3 p. 44 M. D'Hancarville attribue l'origine de tous ces symboles à l'ambiguïté des mots ; la même limite étant utilisée dans la langue primitive pour signifier Dieu et un Taureau, l'univers et une chèvre, la vie et un serpent. Mais les mots sont seulement les types et les symboles d'idées, et doivent donc être postérieurs à elles, de la même façon comme les idées sont à leurs objets. Les mots d'une langue primitive, étant imitatif des idées desquelles ils jaillis, et des objets ils ont signifié pour exprimer, dans la mesure où les imperfections des organes de la parole admettront, là doivent nécessairement être le même genre d'analogie entre eux qu' entre les idées et s'objectent. Il est impossible, donc, que dans une telle langue n'importe quelle ambiguïté de cette sorte pourrait exister, comme elle fait dans des langues secondaires ; les mots dont, étant rassemblé de diverses sources, et mélangés ensemble sans avoir n'importe quel raccordement normal, deviennent les signes arbitraires de la convention, au lieu des représentations imitatives des idées. Dans ce cas-ci il se produit souvent, cela des mots, semblables sous la forme, mais différents dans la signification, ont été adoptés des différentes sources, qui, étant mélangé ensemble, perdent leur petite différence de forme, et maintiennent leur différence entière de la signification. Par conséquent les ambiguïtés surgissent, comme ces mentionnés ci-dessus, qui ne pourraient pas probablement exister dans une langue originale. p. 45 Les poèts et les artistes grecs donnent fréquemment la personnification d'un attribut particulier pour la déité lui-même ; par conséquent il s'appelle Τανροζοας, Τανρωπος, Τανρομορφος 1, &c., et par conséquent les initiales et les monogrammes des épithètes d'Orphic se sont appliqués au créateur, sont trouvés avec le taureau, et d'autres symboles, sur les médailles grecques 2. Il ne doit pas imaginer du par conséquent, cela que les ancients ont supposé la déité exister sous la forme d'un taureau, une chèvre, ou un serpent : au contraire, il est toujours décrit dans la théologie d'Orphic comme esprit de infiltration général, sans forme, ou la localité distincte de la sorte ; et apparaît, par un fragment curieux préservé par Proclus 3, n'avoir été non autre que attraction personnifié. L'esprit individu-créé (νοας αυτογενεθλος) du père éternel est dit d'avoir écarté le lien lourd de l'amour par toutes les choses (πασιν ενεοπειρεν δεσμον περιζριθη Ερωτος), dans l'ordre qu'ils pourraient supporter pour jamais. Ce père éternel est Κρονος, temps ou éternité, personnifiée ; et ainsi pris pour être inconnu ces éternité et infini de suffisances. Les theologists antiques ont su que nous ne pourrions former aucune idée positive d'infini, si de la puissance, de l'espace, ou du temps ; il étant p. 46 passager et fugitif, et éluder l'arrangement par une progression continue et illimitée. La seule notion que nous avons de lui est de l'addition ou de la division des choses finies, qui suggèrent l'idée d'infini, seulement d'une puissance nous nous sentons dans nous-mêmes de la multiplication immobile et de la division sans extrémité. Les scolastiques étaient en effet plus

audacieux, et, par un mode de résumé du raisonnement, en matière duquel elles étaient très expertes, a montré qu'elles ont eu en tant que clairement et proportionnées une idée d'infini, en date de n'importe quelle substance finie celui qui. Infini, dit ils, est cela qui n'ont aucune limite. Cette négation, étant une affirmation positive, doit être fondée sur une idée positive. Nous avons donc une idée positive d'infini. Les juifs éclectiques, et leurs disciples, l'Ammonian et le chrétien Platonics, qui ont essayé de faire leur propres philosophie et religion se conformer à la théologie antique, ont tenu l'infini de l'espace pour pour seulement l'immensité de la présence divine. Ὁ Θεος ἑαντσ τοπος εστι 1 était leur dogme, qui est maintenant inséré dans le confessionnal de l'église grecque. 2 Cet infini a été distingué par eux de l'espace commun, car le temps était d'éternité. Celui qui soit éternel ou infini, dit elles, doit être absolument indivisible ; parce que la division est en soi contradictoire p. 47 avec la continuité et la durée infinies : donc l'espace et le temps sont distincts de l'infini et de l'éternité, qui sont vide de toutes les pièces et gradations quoi que. Temps est mesuré par des années, des jours, des heures, &c., et près distingué au delà, présent, et futur ; mais ceux-ci, étant des divisions, sont exclus de l'éternité, car la localité est d'infini, et pendant que toutes les deux sont de l'être qui remplit tous les deux ; qui ne peut donc sentir aucune succession des événements, ni sait toute gradation de la distance ; mais doit comprendre la durée infinie comme si il étaient un moment, et l'ampleur infinie comme si elle étaient mais un seul point. 1 Par conséquent l'Ammonian Platonics parlent de lui comme concentered dans sa propre unité, et ont avancé à travers toutes les choses, mais ont participé de par aucun. Être à caractère davantage a raffiné et a élevé que l'intelligence elle-même, il ne pourrait pas être connue par sens, perception, ou raison ; et étant la cause de tous, il doit être antérieur à tous, même à l'éternité elle-même, si considéré comme éternité de temps, et pas comme unité intellectuelle, qui est la déité lui-même, par laquelle les émanations toutes les choses existent, et les à qui à proximité ou à distances elles doivent à leurs degrés d'excellence ou de bassesse. Étant soimême, dans son sens plus abstrait, est dérivé de lui ; pour ce qui est la cause et commencer de tous Étant, ne peut pas être une partie de celle Tous quel p. 48 jailli de se : donc il n'est pas Étant, ni est Étant sien Attribut; pour cela qui a un attribut ne peut pas avoir la simplicité abstraite de l'unité pure. Tous Étant est en sa nature finie ; pour, s'il était autrement, il doit être en dehors bondit chaque manière ; et n'a pu donc avoir aucune gradation de la proximité à la première cause, ou pré-éminence conséquente d'excédent d'une part une autre : pour, car toutes les distinctions de temps sont exclues de la durée infinie, et toutes les divisions de localité de l'ampleur infinie, sont ainsi tous les degrés de priorité de progression infinie. L'esprit est et actes dans se ; mais l'unité abstraite de la première cause n'est ni en soi, ni dans des autres ; --pas en soi, parce que cela impliquerait la modification, dont la simplicité abstraite est nécessairement exempte ; ni dans des autres, parce qu'alors il y aurait une dualité hypostatical, au lieu de l'unité absolue. Dans les deux cas il y aurait une localité de hypostasis, contradictoire avec l'infini intellectuel. Pendant que tous les attributs physiques étaient exclus de cette abstraction métaphysique, qu'ils ont appelée leur première cause, il doit naturellement être indigent de tout la morale, qui est seulement des modes généralisés de l'action de l'ancien. Même la vérité abstraite simple l'a été nié ; pour la vérité, comme Proclus dit, est simplement à fausseté relative ; et aucun parent ne peut exister sans positif ou corrélatif. p. 49 La déité donc qui n'a aucune fausseté, ne peut avoir aucune vérité, dans notre sens du mot. 1 Car la théologie métaphysique est une étude très généralement, et très justement, négligé actuellement, j'ai pensé que ce petit spécimen de elle pourrait amuser, de sa nouveauté, à la

plupart des lecteurs ; particulièrement pendant qu'il est intimement relié au système antique, que je me suis ici engagé à examiner. Ceux, qui souhaitent savoir plus de lui, peuvent consulter Proclus sur la théologie de Platon, où elles trouveront l'ingéniosité la plus exquise le plus étourdiment gaspillée. Aucune intensité de personnes plus grande ou force jamais montrée du raisonnement que le Platonics et le Scholastics ; mais après avoir stoppé le bon sens, et essayé de monter au monde intellectuel, ils l'ont dépensé tout dans les efforts abortifs qui peuvent amuser l'imagination, mais ne peuvent pas satisfaire l'arrangement. Le Theologists antique a montré plus de discrétion ; pour, constatant qu'ils ne pourraient concevoir aucune idée d'infini, ils étaient contents pour vénérer être infini dans l'effort le plus général et le plus efficace de sa puissance, attraction ; à qui agence est perceptible par toute la matière, et à ce que tout le mouvement peut, peut-être, être finalement tracé. Cette puissance, étant personnifié, est devenue la déité secondaire, à qui toute p. 50 l'adoration et le culte ont été dirigés, et qui donc est fréquemment considéré comme cause unique et suprême de toutes les choses. Son agence étant censée avancer à travers le monde matériel entier, et produire toutes diverses révolutions par lesquelles son système est soutenu, ses attributs étaient naturellement extrêmement nombreuse et diverse. Ceux-ci ont été exprimés par de divers titres et épithètes en hymnes et litanies mystiques, que les artistes ont essayé de représenter par de divers formes et caractères des hommes et des animaux. Le grand attribut caractéristique a été représenté par l'organe de la génération dans cet état de tension et de rigidité qui est nécessaire de la bonne exécution de ses fonctions. Beaucoup de petites images de cette sorte ont été trouvées parmi les ruines de Herculaneum et de Pompeii, fixées aux bracelets, que les matrones chastes et pieuses de l'antiquité ont portés autour de leurs cous et bras. Dans ces derniers, l'organe de la génération seul apparaît, ou seulement accompagné avec les ailes de l'incubation, 1 dans l'ordre pour prouver que le porteur dévot s'est consacré complètement et seulement à la procréation, la grande extrémité pour laquelle elle a été ordonnée. Si expressif un symbole, étant constamment dans sa vue, doit maintenir son attention fixée sur son objet normal, et la rappelle continuellement la gratitude qu'elle a due p. 51

PLAT V FIGURES DE CASSEROLE ET DE GEMMES p. 53 le créateur, pour l'avoir prise dans son service, fabrication lui d'un partaker de ses bénédictions plus valables, et utilisation lui comme instrument passif dans l'effort de sa puissance plus salutaire. Les organes femelles de la génération ont été vénérés 1 comme symboles des puissances génératives de la nature ou de la matière, en tant que mâle étaient des puissances génératives

de Dieu. Ils sont habituellement représentés emblematically, par Shell, ou Conque Veneris, qui a été donc porté par les personnes dévottes de l'antiquité, comme il continue toujours à être par des pélerins, et plusieurs des femmes communes de l'Italie. L'union de toutes les deux a été exprimée par la main mentionnée en lettre de monsieur William Hamilton ; 2 ce qui être un symbole moins explicite, a échappé à l'attention des réformateurs, et est toujours porté, aussi bien que la coquille, par les femmes de l'Italie, cependant sans être comprise. Il a représenté l'acte de la génération, qui a été considérée comme sacrement solennel, en l'honneur du créateur, comme plus entièrement sera montré ci-après. Les organes masculins de la génération sont parfois trouvés représentés par des signes de la même sorte, qui pourrait correctement s'appeler les symboles des symboles. Un des plus remarquable de ces derniers est une croix, p. 54 sous la forme de la lettre T, 1 ce qui a ainsi servi d'emblème de création et de génération, avant que l'église l'ait adopté comme signe de salut ; une coïncidence chanceuse des idées, qui, sans doute, ont facilité la réception de elle parmi le fidèle. Au représentant du mâle les organes ont été parfois ajoutés une tête humaine, qui lui donne l'aspect exact d'un crucifix ; comme il a sur une médaille de Cyzicus, éditée par le M. Pellerin. 2 Sur une médaille antique, trouvée en Chypre, qui, du modèle de l'exécution, est certainement antérieure à la conquête macédonienne, il apparaît avec le chaplet ou le chapelet, comme est maintenant employé dans les églises de Romish ; 3 les perles dont ont été employés, antique, pour compter le temps. 4 Leur étant placé dans un cercle, marqué sa continuité progressive ; tandis que leur séparation marquait entre eux les divisions, par lesquelles elle est faite pour retourner sur elle-même, et produisez ainsi les années, les mois, et les jours. Le symbole de la puissance créatrice est placé sur eux, parce que ces divisions étaient en particulier sous son influence et protection ; le soleil étant son image évidente, et le centre dont de sa puissance, ses émanations p. 55 avancé à travers l'univers. Par conséquent les Egyptiens, en leurs hymnes sacrées, ont invité Osiris, car l'être qui a demeuré a caché dans embrasse du soleil ; 1 et par conséquent la grande lumière elle-même s'appelle Κοσμοκρατωζ (Règle du monde) dans les hymnes d'Orphic. 2 Cette émanation générale de l'esprit de infiltration de Dieu, par lequel toutes les choses sont produites et maintenues, est admirablement décrite par Virgil, dans les lignes suivantes : Colère de namque de Deum par omnes Terrasque, maris de tractusque, profundum de cœlumque. Pecudes de Hinc, armenta, viros, genre ferarum d'omne, Vitas d'arcessere de nascentum de tenues de sibi de Quemque. Deinde de reddi de huc de Scilicet, referri de resoluta à C.A. Omnia : le locum d'esse de morti de réglementation d'installations électriques, sed le viva Volare Sideris dans le numerum, cœlo de succedere d'alto d'atque. 3 L'esprit éthéré est ici décrit en tant que s'augmenter par l'univers, et donner la vie et le mouvement aux habitants de la terre, de l'eau, et de l'air, par une participation de sa propre essence, chaque particule dont retourné à sa source indigène, à la dissolution du corps qu'elle a animé. Par conséquent, non seulement des hommes, mais tous les animaux, et même les légumes, ont été censés être imbibés de quelques particules de p. 56

[le paragraphe continue] La nature divine a infusé dans eux, desquels leurs diverses qualités et dispositions, aussi bien que leurs puissances de la propagation, ont été supposées d'être dérivé. Ceux-ci ont semblé être tant d'émanations des attributs divins, fonctionnant dans différents modes et degrés, s'accordant à la nature des êtres auxquels elles ont appartenu. Par conséquent les propriétés caractéristiques des animaux et des usines ont été non seulement considérées comme représentations, mais comme des émanations réelles de la puissance divine, consubstantial avec sa propre essence. 1 Pour cette raison , les symboles ont été traités avec un plus grands respect et vénération que s' ils avaient été simplement des signes et des caractères de convention. Plutarch indique, cela la plupart des prêtres égyptiens a tenu le taureau Apis, qui a été adoré avec autant de cérémonie, pour pour seulement une image de l'esprit d'Osiris. 2 Ceci que je prends pour avoir été la vraie signification de tout culte animal des Egyptiens, au sujet desquels tellement a été écrit, et tellement de peu découvert. Ces animaux ou usines, dans lesquels n'importe quel attribut particulier de la déité a semblé prédominer, sont devenus les symboles de cet attribut, et ont été en conséquence adorés comme images de providence divine, agissant dans cette direction particulière. Comme beaucoup p. 57

PLAT VI LE TAURIC DIANA p. 59 d'autres coutumes, de culte antique et moderne, la pratique continuée, probablement, longtemps après que les raisons sur lesquelles il a été fondé aient été complètement perdues, ou seulement partiellement préservée, dans des traditions vagues. C'était le cas en Egypte ; pour, cependant plusieurs des prêtres ont su ou ont conjecturé l'origine du culte du taureau, elles ne pourraient faire aucun exposé raisonnable pourquoi le crocodile, l'ichneumon, et l'IBIS, honneurs semblables reçus. Les caractères symbolical, appelés les hiéroglyphes, continués pour être estimé par eux en tant que plus saint et vénérable que les représentations conventionnelles des bruits, malgré leur infériorité manifeste ; pourtant il n'est évident, d'aucun compte existant, qu'ils pouvaient assigner n'importe quelle raison pour cette préférence. Au contraire, Strabo nous indique que les Egyptiens de son temps étaient complètement ignorants de leur étude et religion antiques, 1 bien que les imposteurs aient continuellement feint pour l'expliquer. Leur ignorance dans ces points ne doit pas être demandée à, considérant que les Egyptiens les plus antiques, dont nous avons tous les comptes authentiques, ont vécu après la subversion de leur monarchie et la destruction de leurs temples à côté des Persans, qui ont

employé chaque effort d'annihiler leur religion ; d'abord, par la commande de Cambyses, 2 et puis d'Ochus. 3 Ce qui ils p. 60 étions avant cette calamité, nous n'avons aucune information directe ; pour Herodotus est le premier voyageur, et il a visité ce pays quand dans les ruines.

Apostilles
28:1 Plut. de Is. et OS. 29:1 Plut. de Is. et OS. 29:2 Ibid. 29:3 Orph. L'argon. 422. 32:1 Orph. L'argon. , ver. 12. Cette poésie en expédition d'Argonautic n'est pas de l'Orphée antique, mais écrit dans son nom par un certain postérieur de poèt à Homer ; comme apparaît par l'allusion à la descente d'Orphée dans l'enfer ; une fable inventée après les temps homériques. Il est, cependant, de l'antiquité très grande, comme le modèle et la façon s'avèrent suffisamment ; et, je pense, ne peux pas être plus en retard que l'âge de Pisistratus, auquel il a été généralement attribué. Le passage ici visé est cité d'une autre poésie, qui, lorsque ceci a été écrit, a passé pour un travail véritable du barde de Thracian : si juste ou pas, sujets peu ; pour le son étant pensé s'avère tellement à ce moment-là l'être de l'antiquité la plus à distance. Les autres poésies d'Orphic citées dans ce discours sont les hymnes, ou des litanies, qui sont attribuées par le premier chrétien et les auteurs platoniques plus défunts à Onomacritus, un poèt de l'âge de Pisistratus ; mais qui sont probablement des divers auteurs (voir le Brucker. Hist. Crit. Philos., vol. I., partie 2, bibliothèque., C. i.) ils ne contiennent, cependant, rien qui les prouve He plus tard que les temps de Trojan ; et si Onomacritus, ou n'importe quel plus défunt auteur, avait n'importe quoi faire avec eux, il semble avoir été seulement nouveau-versifying les, et en changeant le dialecte (voir le Gesner. Proleg. Orphica, P. 26). L'a eu les a forgés, et a essayé de les imposer au monde, comme compositions véritables d'un barde antique, il ne peut y avoir aucun doute mais cela il les aurait bourrées avec des mots désuets et des expressions désuètes ; ce qui est nullement le cas, la langue étant pure et digne l'âge de Pisistratus. Ces poésies ne sont pas correctement des hymnes, parce que les hymnes des Grecs ont contenu les nativities et les actions des dieux, comme ceux de Homer et de Callimachus ; mais ce sont des compositions d'une sorte différente, et sont correctement des invocations ou des prières utilisées dans les mystères d'Orphic, et semblent presque de la même classe que les psaumes des Hébreux. La raison pour laquelle ils sont tellement rarement mentionnés par n'importe lequel des premiers auteurs, et tellement perpétuellement mentionnés par le plus tard, est qu'ils ont appartenu au culte mystique, où tout a été maintenu caché sous les serments les plus stricts du secret. Mais après l'élévation de christianisme, ce silence sacré p. 33 était cassé par les convertis grecs qui ont indiqué tout qu'ils ont pensé déprécieraient la vieille religion ou recommandent maintenant ; tandis que les prêtres païens indiquaient celui qu'ils aient pensé auraient la tendance contraire ; et essayent de montrer, en éditant la vraie foi mystique de leur religion, que les principes de elle n'étaient pas aussi tout absurde que sa structure extérieure a semblé impliquer ; mais ce, une fois dépouillé de l'allégorie poétique et de la fable vulgaire, leur théologie était pur, raisonnable, et sublime (Gesner. Proleg. Orphica). La collection de ces poésies maintenant existantes, compilées probablement et versified par plusieurs mains, avec certains forgées, et autre interpolées et changées, doit être lue avec la grande attention ; plus particulièrement les fragments préservés par les pères de l'église et de l'Ammonian Platonics ; pour ces auteurs faits aucun scrupule de forger tous monuments de l'antiquité qui ont convenu

à leurs buts ; en particulier l'ancien, que, dans l'addition à leur ardeur normale, ayant les intérêts d'un corps confédéré de soutenir, a pensé chaque les moyens dont ils pourraient bénéficier ce corps, de prolonger les lumières de la révélation, et de gagner des proselytes à la foi vraie, non seulement permise, mais méritoire (voir le Clementina, Hom. vii., voient. 10. Recogn. bibliothèque. i., sec. 65. Origen, apud Hieronom. Apolog. i., contre Ruf. et Chrysostom. de Sacerdot. , bibliothèque. i. Chrysostom, en particulier, justifie non seulement, mais recommande chaudement, toutes les fraudes qui peuvent être pratiquées pour l'avantage de l'église du Christ). Pausanias indique (bibliothèque. ix), ce les hymnes d'Orphée étaient peu et court ; mais après dans le mérite poétique à ceux de Homer, et de supérieur à eux dans la sainteté (θεολογικωτεροι) Ce sont probablement identiques que la partie véritable de la collection maintenant existante ; mais ils sont ainsi entremêlé, cela il est difficile de dire ce qui sont véritables et ce qui ne sont pas. Peut-être il n'y a aucune règle plus sûre pour juger que pour comparer les épithètes et les allégories aux symboles et les monogrammes sur les médailles grecques, et pour faire à leur accord l'essai de l'authenticité. Les médailles étaient les actes et publics l'état, notés sous la direction des magistrats, qui ont été généralement initiés dans les mystères. Nous pouvons donc être assurés, ce quelqu'allusions théologiques et mythologiques soient trouvées sur eux aient fait partie de la religion antique de la Grèce. Il est p. 34 de ces derniers qu'on s'avère que plusieurs des hymnes d'Orphic et réduit en fragments contiennent la foi pure de théologie ou de mystique des ancients, qui s'appelle Orphic par Pausanias (bibliothèque. i., C. 39), et qui est ainsi à la différence de la religion vulgaire, ou la mythologie poétique, qu'on peut à peine n'imaginer à première vue qu'il a appartenu au même peuple ; mais néanmoins apparaîtra, sur la recherche précise , pour être la source d'où elle a coulé, dont et la cause de toute son extravagance. L'histoire d'Orphée lui-même est ainsi confus et obscurci par la fable, celle il est impossible d'obtenir n'importe quelle certaine information au sujet de lui. Selon la tradition générale, il était un Thracian, et a présenté les mystères, dans lesquels un système plus pur de religion a été enseigné, en la Grèce (Brucker, vol. i., partie 2, bibliothèque. i., C. i.) on dit qu'également il voyage en l'Egypte (Diodor. Sic. bibliothèque. i., P. 80); mais pendant que les Egyptiens feignaient que tous les étrangers ont reçu leurs sciences de eux, à un moment où tous les étrangers qui sont entrés dans le pays ont été mis à la mort ou asservis (Diodor. Sic. bibliothèque. i., pp. 78 et 107), ce compte peuvent être rejetés, avec beaucoup d'autres de la même sorte. Les Egyptiens certainement ne pourraient pas avoir enseigné à Orphée la pluralité de mondes, et véritable le système solaire, qui semblent avoir été les principes fondamentaux de sa philosophie et religion (Plutarch. de Placit. Philos. , bibliothèque. ii., C. 13. Brucker dans l'endroit. citat.) Ni pourrait il avoir gagné cette connaissance de n'importe quelles personne que l'histoire a préservé tous les mémoriaux ; pour nous savons d'aucun parmi qui la science avait fait à un tel progrès, cela de vérité un éloigné ainsi d'observation commune, et si contradictoire à l'évidence du sens non amélioré, n'aurait pas été rejeté, comme elle était par tous sects de la philosophie grecque excepté le Pythagoreans, qui l'a plutôt vénérée comme article de la foi, que compris lui comme découverte de la science. Thrace a été certainement habité par une nation civilisée à une certaine période à distance ; pour, quand Philip de Macedon a ouvert les mines d'or du fait le pays, il a constaté qu'elles avaient été travaillées déja avec de grandes dépenses et ingéniosité, à côté d'un peuple bien versé en mécanique, de laquelle aucuns mémoriaux celui qui aient été alors existants. De ceux-ci, probablement, était Orphée, comme Thamyris, toutes les deux lequel poésies, Platon indique, pourraient être lues avec plaisir dans son temps. 35:1 Voir le Sophocl. Œdip. Tyr., ver. 1436. 35:2 Orph. Hym. 5. 35:3 Symph. l. 2. 36:1 Voir le plat XXI. . 1.

36:2 Macrob. Reposé. i. c. 20. 36:3 Voir le Goltz, Tableau. II. Figs. 7 et 8. 39:1 Voir le plat IV. . 1, et arts de les de sur de Recherches, vol. i. Pl. VIII. Le mot hébreu Chroub, ou Ange, à l'origine fort ou robuste signifié ; mais est habituellement utilisé métaphorique, signifiant un bull. Voir l'ecclésiastique. Dans Exod. c. XXV. 39:2 Arts de les de sur de Recherches, bibliothèque. 1. 40:1 Bibliothèque. i. c. 12. 40:2 Exod. c. XXXIV. v. 35, E-D. Vulgat. D'autres traducteurs comprennent p. 43 l'expression métaphorique, et le supposent au moyen rayonné, ou lumineux. 43:1 Voir le plat III. 43:2 Τον δε τραγον αωεθεωσαν (οι Αιγνωτιοι) χαθαωερ και ωαρα τοις Ελλησι τετιησθαι λεγξι τον Πριαωον, δια το γεννητικον μοριον. DIODOR. bibliothèque. i. p. 78. 43:3 Plat X. . 3. 45:1 Orph. Hymne. v. et xxix. 45:2 Numm. Vétérinaire. Bruit. et Urb. Tableau. xxxix. Figues 19 et 20. Ils sont sur la plupart des médailles de Marseille, de Naples, de Thurium et de beaucoup d'autres villes. 45:3 Dans Tim. III., et Frag. Orphic., E-D. Gesner. 46:1 Philo. de Leg. Alleg. bibliothèque. 1. Jo Damasc de Orth Fid. 46:2 Mosheim. Nota en sec. xxiv. Cudw. Système. Intellect. 47:1 Voir le Boeth. de Consol. Philos. bibliothèque. iv. prof. 6. 49:1 Proclus dans Theolog. Platon. bibliothèque. i. et ii. 50:1 Plat II. . 2, gravé d'un dans le musée britannique. 53:1 Août. De Civ. Dei, bibliothèque. VI. c. 9. 53:2 Voir le plat II. 1. d'un dans le musée britannique, dans lequel les deux symboles sont unis. 54:1 Recherches nos arts de les, bibliothèque. i. c. 3. 54:2 Voir le plat IX. . 1. 54:3 Plat IX. . 2, de Pellerin. Les médailles semblables sont dans la collection de chasseur, et sont évidemment de travail phénicien. 54:4 Recherches nos arts de les, bibliothèque. i. c. 3. 55:1 Plutarch. de Is. et osmiridium. 55:2 Voir l'hymne VII. 55:3 Géorgique. bibliothèque. iv. ver. 221. 56:1 Proclus dans Theol. Plat. bibliothèque. i. pp. 56, 57. 56:2 De Is. et OS. 59:1 Bibliothèque. xvii.

59:2 Herodot. bibliothèque. iii. Strabo, bibliothèque. xvii. 59:3 Plutarch. de Is. et OS.

PARTIE II 
Il est observable dans toutes les religions modernes, ces les hommes sont superstitieux dans la proportion car ils sont ignorants, et ce ceux qui savent mineurs des principes de la religion sont la plus sérieuse et ardante dans la pratique de ses rites et cérémonies extérieurs. Nous pouvons supposer de l'analogie, cette ceci étions le cas avec les Egyptiens. Simplement respecté instruit et raisonnable et vénéré les animaux sacrés, tandis qu'adoré vulgaire et adorée leur. La plus grande partie de l'ancienne, comme il est normal supposer, détruit par la persécution des Persans, de ce culte et d'adoration est devenue générale ; les différentes villes adoptant différents animaux en tant que leurs déité de tutelar, de la même manière en tant que catholiques se mettent maintenant sous la protection de différents saints et martyres. Comme eux, aussi, dans l'ardeur de leur dévotion pour l'agent imaginaire, ils ont oublié la cause originale. La coutume de garder les animaux sacrés comme images des attributs divins, semble une fois avoir régné en Grèce aussi bien que l'Egypte ; pour Dieu de santé a été représenté par un serpent vivant chez Epidaurus, même à la dernière étape de leur religion. 1 Dans p. 61 général, cependant, ils ont préféré des images travaillées, pas de leur supériorité d'art, qu'ils n'ont pas acquis jusqu'à après la période de Homer, 1 quand leur théologie a été entièrement corrompue ; mais parce qu'ils ont eu ainsi les moyens d'exprimer leurs idées plus entièrement, en combinant plusieurs formes ensemble, et en montrant, non seulement l'attribut divin, mais le mode et le but de son opération. Par exemple ; le bronze célébré dans Vatican a les organes masculins de la génération placés sur la tête d'un robinet, l'emblème du soleil, soutenu par le cou et les épaules d'un homme. En cette composition ils ont représenté la puissance générative du Ερως, l'Osiris, le Mithras, ou le Bacchus, dont le centre est le soleil, s'incarnent avec l'homme. Par l'inscription sur le piédestal, l'attribut ceci personnifié, est dénommé Le sauveur du monde (Σωτηζ κοσμψ); un titre toujours vénérable, sous quelqu'image elle soit représenté. 2 Les Egyptiens ont montré cette incarnation de la déité par un symbole moins permanent et cependant également expressif. Chez Mendes une chèvre vivante a été gardée comme image de la puissance générative, à qui les femmes se sont présentées nus, et a eu l'honneur d'être publiquement apprécié par lui. Herodotus a vu l'acte p. 62 ouvrir exécuté (anðrwpwn d'epideiksin de l'EC), et appels il un Prodigy. Mais les Egyptiens n'ont eu aucune une telle horreur de elle ; pour elle était à eux une représentation de l'incarnation de la déité, et à la communication de son esprit créateur à l'homme. Il était l'un des sacrements de cette église antique, et, sans doute, a été vu avec ces crainte et vénération pieuses avec lesquelles les personnes dévottes contemplent toujours les mystères de leur foi, celui qui ils s'avèrent justement être ; pour, en tant qu' évêque instruit et orthodoxe Warburton, dont l'autorité n'est pas pour que je conteste, dit, de la nature d'aucune action la moralité ne peut pas résulter, ni de ses effets; 1 donc, parce que aught que nous pouvons dire, cette cérémonie, toutefois le choquer peut apparaître aux façons et aux avis modernes, pourrait avoir été intrinsèquement méritoire à ce moment-là de sa célébration, et a eu les moyens un spectacle édifiant vraiment aux saints de l'Egypte antique. En effet, les Grecs ne semblent pas avoir senti beaucoup d'horreur ou de dégoût à la représentation imitative de elle, celui qui l'historien pourrait avoir pensé approprié pour exprimer à la vraie célébration. Plusieurs spécimens de leur

sculpture de cette façon ont échappé à la fureur des réformateurs, et sont demeurés pour l'instruction des périodes postérieures. Un de ces derniers, trouvé parmi les ruines de Herculaneum, et p. 63

PLAT VII LES FIGURES PHALLIQUES ONT TROUVÉ EN ANGLETERRE p. 65 est maintenu caché dans le musée royal de Portici, bien connu. Un autre existe dans la collection de M. Townley, que j'ai pensé approprié pour avoir gravé pour l'avantage de l'instruit. 1 Il peut remarquer, cela en ces monuments que la chèvre est passif au lieu de actif; et que symbole humain est représenté comme incarné avec divin, au lieu du divin avec humain: mais ce n'est en fait aucune différence ; pour le créateur, être des deux sexes, est représenté indifférent de l'un ou l'autre. Dans l'autre symbole du taureau, le sexe est également changé ; les médailles grecques ayant parfois un taureau, et parfois une vache, 2 ce qui, Strabo nous indique, a été utilisé comme symbole de Venus, la puissance générative passive, chez Momemphis, en Egypte. 3 Le taureau et la vache sont également adorés actuellement par le Hindoos, comme symboles du mâle et de la femelle, ou génératif et nutritif, des puissances de la déité. La vache est dans presque toutes leurs pagodas ; mais le taureau est vénéré avec la solennité et la dévotion supérieures. Chez Tanjour est un monument de leur piété à lui, que même la persévérance inflexible, et industrie habituelle des indigènes de ce pays, pourrait à peine n'avoir érigé p. 66 sans plus grande connaissance dans la mécanique pratique qu'eux possèdent maintenant. C'est une statue d'un taureau se couchant, taillant, avec la grande exactitude, hors d'une d'une seule pièce du granit dur, qui a été transporté par voie de terre de la distance de cent milles,

bien que son poids, dans son état réduit actuel, doive être au moins un cent tonnes. 1 Les Grecs ont parfois fait leur taurine Bacchus, ou taureau, avec un visage humain, pour exprimer les deux sexes, qu'ils ont signifiés par l'initiale de l'épithète Λιφνης placé sous lui. 2 Au-dessus de lui ils ont fréquemment mis l'astérisque rayonné, qui représente le soleil, pour montrer la déité, dont l'attribut il a été prévu pour exprimer. 3 Par conséquent nous pouvons percevoir la raison pour laquelle les Allemands, qui, selon Cæsar, 4 a adoré le soleil, porté un taureau d'airain, comme image de leur Dieu, quand ils ont envahi les dominions romains dans la période de Marius ; 5 et même les personnes choisies de la providence, quand ils ont fait à eux-mêmes une image de Dieu qui devait les conduire par le désert, p. 67 et fonte dehors l'ungodly, de avant eux, fait lui dans la forme d'un jeune taureau, ou veau. 1 Les Grecs, pendant qu'ils avançaient dans la culture des arts imitatifs, ont graduellement changé l'animal pour la forme humaine, préservant toujours le caractère original. La tête humaine a été au début ajoutée au corps du taureau ; 2 mais après la figure entière a été faite à humain, avec certains des dispositifs, et à caractère général de l'animal, mélangé avec elle. 3 Souvent, cependant, ces figures mélangées ont eu une signification particulière et appropriée, comme cela du bronze de Vatican ; et n'ont pas été prévus en tant que seules améliorations d'art. Tels sont les faons et les satyrs, qui représentent les émanations du créateur, s'incarnent avec l'homme, agissant en tant que ses anges et ministres dans le travail de la génération universelle. Dans la reproduction avec la chèvre, ils représentent l'incarnation réciproque de l'homme avec la déité, une fois incorporé avec la matière universelle : pour la déité, étant mâle et femelle, était acte et passif dans la procréation ; premier homme de animation par une émanation de sa propre essence, et puis d'utiliser cette émanation de se reproduire, en même temps que les puissances productives communes de la nature, p. 68 ce qui ne sont non autre que le sien propre esprit prolifique transfused par la matière. Ces êtres mélangés sont dérivés de la casserole, le principe de l'ordre universel ; à qui ont personnifié l'image à eux participent. La casserole est adressée dans les litanies d'Orphic comme amour premier-engendré, ou le créateur incorporé la matière universelle, et en formant ainsi le monde. 1 Le ciel, la terre, l'eau, et le feu seraient des membres de lui ; et il est décrit comme origine et source de toutes les choses (πανοφνης γενετωζπατων), en tant que représentation de la matière animée par l'esprit divin. La casserole de Lycæan était Dieu le plus antique et le plus vénéré des Arcadiens, 2 le peuple le plus antique de la Grèce. L'épithète Lycæan (Λυκαοις), est habituellement dérivé de λυκος, un loup ; bien qu'il soit impossible de trouver n'importe quelle relation que cette étymologie peut avoir avec les déité auxquelles il est appliqué ; pour l'épithète Λυκαιος, ou Λυκειοσ (qui est seulement la prononciation différente d'un dialecte différent), est de temps en temps appliqué à presque tous dieux. Je n'ai donc aucun doute, mais cela il doit être dérivé du vieux mot λυκος, ou λυκη, lumière ; de ce qui est venu le mot latin lux. 3 Dans ce sens c'est une épithète très appropriée pour la nature divine, laquelle de la lumière d'essence a été supposé p. 69

PLAT VIII STATUE EN BRONZE DE CERES p. 71 pour être. Je suis confirmé dans cette conjecture par un mot dans Electra de Sophocles, qui semble jusqu'ici avoir été mal compris. À l'ouverture du jeu, le vieux précepteur d'Orestes, Argos entrant avec son jeune élève, signale à lui les bâtiments publics les plus célébrés, et parmi eux le forum de Lycæan, τψ λυκοκτουψ Θεψ ce que le scholiast et les traducteurs interprètent, de Dieu de loup-massacre, bien qu' il n'y ait aucune raison quoi que pourquoi cette épithète devrait être appliquée à Apollo. Mais, si nous dérivons le composé de λυκος, lumière, et εκτεινειν, pour se prolonger, au lieu de κτεινειν, pour tuer, la signification sera parfaitement juste et normale ; pour lumière-se prolonger, est de tous les autres l'épithète properest pour le soleil. Sophocles, aussi bien que Virgil, est connu pour avoir été un admirateur des expressions antiques, et avoir imité Homer davantage que n'importe quel autre poèt de grenier ; donc, sien qui utilise un mot désuet ne doit pas être demandé à. Prenant cette étymologie en tant que la vraie, la casserole de Lycæan d'Arcadia est casserole le lumineux; c'est-à-dire, l'essence divine de la lumière a incorporé dans la matière universelle. Les Arcadiens l'ont appelé τον της υλης Κυριον, le seigneur de la matière comme Macrobius le traduit correctement. 1 Il s'est par conséquent appelé Sylvanus par les latins ; Sylvus étant, dans le Grec antique de Pelasgian et de Æolian, duquel p. 72 [le paragraphe continue] Le latin est dérivé, les mêmes que ἱλη pour lui est bien connu à tous ce qui ont comparé les deux langues attentivement, celui Sigma et Vau sont les lettres, celle dont était partiellement, et l'autre a généralement omis par les Grecs, dans l'amélioration de leur prononciation et orthographe qui a eu lieu après l'émigration des colonies de Latian et d'Etruscan. Le choeur dans Ajax de la casserole d'adresse de Sophocles par le titre de Ἁλιπλαγκος, 1 probablement parce qu'il a été adoré sur les rivages de la mer ; l'eau étant comptée les meilleurs et les plus prolifiques des éléments subalternes, 2 sur ce que l'esprit de Dieu, selon Moïse, ou la nature en plastique, s'accordant au Platonics, fonctionnant, a produit la vie et le mouvement sur terre. Par conséquent l'océan est dit par Homer pour être la source de toutes les choses ; 3 et par conséquent l'utilisation de l'eau dans le baptême, qui était de

régénérer, et, en quelque sorte, les nouveaux créent la personne baptised ; pour l'âme, censé par plusieurs des chrétiens primitifs être naturellement mortel, a été alors censé devenir immortel. 4 Sur le même principe, la figure de la casserole, 5 p. 73 est l'eau verser représentée sur l'organe de la génération ; c'est-à-dire, fortifiant la puissance créatrice active par l'élément prolifique sur lequel il a agi ; pour l'eau a été considéré comme essence du principe passif, car le feu était de l'actif ; celui étant de terrestre, et l'autre d'origine æthereal. Par conséquent, rue Jean-Baptist, qui pourrait avoir acquis de la connaissance de la théologie antique, par ses revivers, des juifs éclectiques, dit : I, en effet, baptise vous dans l'eau au repentir ; mais il ce cometh après moi, qui est plus puissant que moi suis, baptise vous dans l'esprit saint, et en feu: 1 c'est-à-dire, je seulement épure et régénère l'âme, par une communion avec le principe terrestre de la vie ; mais il ce cometh après moi, le régénérera et reconstituera, par une communion avec le principe æthereal. 2 La casserole est de nouveau adressée dans le choeur de Salaminian de la même tragédie de Sophocles, par les titres de l'auteur et du directeur des danses des dieux (Θεων χοροποἰ αναξ), en tant qu' étant l'auteur et le disposer des mouvements réguliers de l'univers, dont ces danses divines étaient des symboles, on dit que qui dans le même passage sont (αυτοδαη) autodidacte p. 74 à lui. Les danses de Gnossian et de Nysian sont ici incluses, 1 l'ancien sacré à Jupiter, et le dernier à Bacchus ; pour la casserole, étant le principe de l'ordre universel, a participé à la nature de tous autres dieux. Ils étaient des personnifications des modes particuliers de l'action du grand principe tout-régnant ; et il, de sa loi générale et harmonie préétablie par lesquelles il régit l'univers. Par conséquent il est souvent jeu représenté sur une pipe ; musique étant l'emblème normal de cette harmonie physique. Selon Plutarch, le Jupiter Ammon des Africains était le même que la casserole des Grecs. 2 Ceci explique la raison pour laquelle les rois macédoniens ont assumé les klaxons de ce dieu ; pour, bien qu'Alexandre ait feint pour être son fils, ses successeurs n'ont jamais feint à un tel honneur ; mais ils ont également assumé les symboles, comme apparaît de leurs médailles. 3 Le cas est, cette casserole, ou Ammon, étant l'univers, et Jupiter un titre de Dieu suprême (comme sera montré ci-après), les klaxons, les emblèmes de sa puissance, ont semblé les symboles properest du dominion suprême et universel de cela auxquels ils tous, aussi bien qu'Alexandre, p. 75 a eu l'ambition à aspirer. La figure d'Ammon a été composée des formes de la RAM, comme ce de la casserole était de la chèvre ; la raison dont il est difficile s'assurer, à moins que nous supposions que les chèvres étaient inconnues dans le pays où son culte a surgi, et que la RAM a exprimé le même attribut. 1 Dans une gemme dans le musée de Charles Townley, Esq., la tête de la casserole grecque est joint à celui d'une RAM, sur le corps d'un robinet, au-dessus lequel de la tête est l'astérisque du soleil, et au-dessous de lui la tête d'une volaille aquatique, attachée au même corps. 2 Le robinet est le symbole du soleil, probablement de proclamer son approche le matin ; et la volaille aquatique est l'emblème de l'eau ; de sorte que cette composition, apparent si lunatique, représente l'univers entre les deux grands éléments prolifiques, celui l'actif, et l'autre la cause passive de toutes les choses.

Apostilles
60:1 Liv. Hist. Epitom. bibliothèque. XI.

61:1 Quand Homer félicite n'importe quelle oeuvre d'art, il appelle. Il le travail de Sidonians. 61:2 Voir le plat II. 3. 62:1 Division. Jambe. livre i. c. 4. 65:1 Voir le plat VII. 65:2 Voir le plat IV. . 1, 2, 3, et plat III. . 4, gravé des médailles appartenant à moi. 65:3 Bibliothèque. xvii. 66:1 Voir le plat XXII. avec les mesures, comme faites par le capitaine. Patterson sur place. 66:2 Voir le plat IV. . 2, d'une médaille de Naples dans la collection de chasseur. 66:3 Voir le plat IV. . 2, et plat XIX. . 4, d'une médaille de Cales, appartenant à moi. 66:4 De B. G., bibliothèque. vi. 66:5 Plut. en Mario. 67:1 Exod. c. xxxii., avec Patrick Commentaire. 67:2 Voyez les médailles de Naples, gels. &c. Plat IV. . 2. et plat IX. . 11, sont des spécimens ; mais les pièces de monnaie sont dans toutes les collections. 67:3 voyez d'Herculano de Bronzi, tom. V. Plat V. 68:1 Hymne. X. 68:2 Dionys. Antiq. ROM. bibliothèque. i. c. 32. 68:3 Macrob. Reposé. xvii. 71:1 Reposé. i. c. 22. 72:1 Ver. 703. 72:2 Pindar. Olymp. I. ver 1. Diodor. Sic. bibliothèque. i. p. II. 72:3 Il. Θ, ver. 246, et ζ, ver. 196. 72:4 Clementina, Hom. XII. Arnob. adv. Gentes, bibliothèque. ii. 72:5 Voir le plat V. . I. L'original est parmi les antiquités trouvées dans Herculaneum, maintenant dans le musée de Portici. 73:1 Matth. c. iii. 73:2 C'est l'intention avérée de travail instruit et excellent de Grotius, de montrer qu' il y a rien de neuf dans le christianisme. Ce qui j'ai ici apporté, peux servir à confirmer et illustrer les découvertes du grand et bon homme de cela. Voir le de Veritate Relig. Le Christ. bibliothèque. iv, C. 12. 74:1 Ver. 708. 74:2 De Is. et OS. 74:3 Voir le plat IV. 4, gravé d'un de Lysimachus, de beauté exquise, appartenant à moi. Antigonus a mis la tête de la casserole sur ses pièces de monnaie, qui. ne soyez pas rare.

PARTIE III 
Le créateur étant mâle et femelle, les émanations de son esprit créateur, opérant sur la matière universelle, a produit les ministres subalternes des sexes, et a donné, comme compagnons aux faunes et aux satyrs, les nymphes des eaux, les montagnes et les bois, signifiant les puissances productives passives p. 76 de chacun, subdivisé et diffus. De la même classe soyez Γενετυλλιδες, mentionné par Pausanias comme compagnons à Venus, 1 qui, aussi bien que Ceres, Juno, Diana, IS-IS, &c., était seulement une personnification de nature, ou le principe passif de la génération, fonctionnant dans divers modes. Apuleius appelle l'IS-IS par les noms de l'Eleusinian Ceres, de Venus céleste, et de Proserpine ; et, quand la déesse lui répond, elle se décrit comme suit : « Je suis, » dit elle, la « nature, le parent des choses, le souverain des éléments, la progéniture primaire du temps, plus exalté des déité, le premier des dieux merveilleux et les déesses, la reine des nuances, la mine uniforme ; qui disposent, avec mon signe d'assentiment, les tailles lumineuses du ciel, les brises salubres de la mer, et le silence triste des morts ; à qui déité simple les venerates entiers du monde, sous beaucoup de formes, avec de divers rites, et divers noms. Les Egyptiens, habiles dans l'étude antique, m'adorent avec des cérémonies appropriées, et m'appellent par mon nom vrai, IS-IS de la Reine. « 2 S'accordant aux Egyptiens, l'IS-IS copulated avec son frère Osiris dans l'utérus de leur mère ; de d'où Arueris jailli, ou Orus, l'Apollo du p. 77

PLAT IX PIÈCES DE MONNAIE ET MÉDAILLES p. 79 [le paragraphe continue] Grecs. 1 Cette allégorie ne signifie pas plus que cela les puissances actives et passives de la création unies dans l'utérus de la nuit ; là où ils avaient été implantés par le père inconnu, Κρονος, ou le temps, et par leur union a produit la séparation ou la livraison des éléments à partir de l'un l'autre ; pour l'Apollo nommé est seulement un titre dérivé de απολνω, pour livrer de. 2 Ils ont fait les robes longues de l'IS-IS diverses dans leurs couleurs et compliquées dans leurs plis, parce que la puissance passive ou matérielle est apparue dans divers formes et modes, comme s'adaptant à l'actif ; mais la robe d'Osiris était simple, et d'une couleur lumineuse, pour montrer l'unité de son essence, et l'universalité de sa puissance ; également les mêmes par toutes les choses. 3 La couleur lumineuse, ou de flamme, a

représenté le soleil, qui, dans la langue des theologists, était la substance de sa puissance sacrée, et l'image évidente de son être intellectuel. 4 Il s'appelle, dans les litanies d'Orphic, la chaîne qui relie toutes les choses ensemble (ο δ᾽ ανεδραμε δεσμος απαντων), 5 en tant qu'étant le principe de l'attraction ; et le libérateur (λυσιος), 6 en tant que donner la liberté aux puissances innées de p. 80 nature, et matière de ce fait de fertilisation. Ces épithètes expriment non seulement le système théologique , mais également physique de l'école d'Orphic ; selon ce que le soleil, étant placé au centre de l'univers, avec les planètes se déplaçant en rond, était, par sa force attrayante, la cause de toute l'union et harmonie dans le tout ; et, par l'émanation de ses faisceaux, la cause de tout le mouvement et activité dans les pièces. Ce système est fait référence à par Homer dans l'allégorie de la chaîne d'or, par laquelle Jupiter suspend toutes les choses ; 1 bien qu' il y ait tout lieu de croire que le poèt lui-même était ignorant de sa signification, et seulement relié lui comme il l'avait entendu. L'Ammonian Platonics a adopté le même système de l'attraction, mais a changé son centre du soleil en leur abstraction métaphysique ou unité incompréhensible, dont les émanations ont infiltré toutes les choses, et a tenu toutes les choses ensemble. 2 Sans compter que les faunes, Satyrs, et nymphes, les émanations incarnées des puissances actives et passives du créateur, nous trouvons souvent dans les sculptures antiques p. 81 certains êtres androgynes possédés des organes caractéristiques des deux sexes, que je prends pour représenter ont organisé la matière dans sa première étape ; c'est-à-dire, immédiatement après qu'il ait été libéré du chaos, et avant lui a été animé par une participation de l'essence éthérée du créateur. Dans une belle gemme appartenant au R. Wilbraham, Esq., 1 une de ces figures androgynes est sommeil représenté, avec les organes de la génération couverts, et l'oeuf du chaos cassé sous elle. De l'autre côté est Bacchus, le créateur, soutenant un incendier, l'emblème du feu éthéré, et le prolongeant vers le chiffre de sommeil ; tandis qu'un de ses agents semble attendre seulement sa permission de commencer l'exécution de ce bureau, qui, s'accordant à chaque signe extérieur et évident, il semble capable décharger avec de l'énergie et l'effet. Le créateur lui-même se penche sur une de ces figures généralement appelées Sileni; mais qui, de leurs formes difficiles à manier lourdes, ont été probablement prévus comme personnifications de matière inerte brutale, desquelles toutes les choses sont formées, mais qui, étant incapables de produire n'importe quoi de lui-même, sont correctement représentées comme appui de la puissance créatrice, cependant pas activement instrumental dans le sien travail. Toute la calvitie de cette figure représente l'état de choses épuisé et improductif, p. 82 quand les puissances génératives ont été séparées de lui ; pour elle était une opinion des ancients, que je me rappelle d'avoir rencontrés dans une certaine partie des travaux d'Aristote, auxquels je ne peux pas actuellement me référer, qui chaque acte d'acte sexuel a produit un froid passager dans le cerveau, par lequel certains des racines des cheveux ont été détachés ; de sorte que la calvitie ait été une marque de la stérilité acquise par effort excessif. Les figures de la casserole ont presque les mêmes formes avec cela que j' ai ici supposé pour représenter la matière inerte ; seulement qu'ils sont composés avec ceux de la chèvre, le symbole de la puissance créatrice, par laquelle la matière était a fructifié et a réglé. À ceci est parfois ajouté l'organe de la génération, d'une énorme grandeur, pour signifier l'application de cette puissance à son extrémité plus noble, la procréation des êtres sensibles et raisonnables. Cette composition forme le Priapus commun des poèts romains, qui a été adoré parmi les autres

personnalités de la mythologie païenne, mais compris par peu de ses votaries antiques mieux que par les bonnes femmes d'Isernia. Son organe caractéristique est parfois représenté par les artistes dans cet état de tension et de rigidité, qu'il assume quand environ pour décharger ses fonctions, 1 et à d'autres fois dans cet état de langueur de tumid, qui immédiatement p. 83 réussit l'exécution. 1 Dans le dernier cas il semble chargé avec les productions de la nature, le résultat de ces efforts prolifiques, que dans l'ancien cas il a semblé si compétent exercer. J'ai dans le plat V. donné une figure de lui dans chaque situation, une prise d'un bronze dans le musée royal de Portici, et l'autre d'un dans cela de Charles Townley, Esq. Il peut observer, cela dans l'ancien tous les muscles du visage sont tendus et contractés, de sorte que chaque nerf semble être dans un état de tension ; considérant que dans le dernier tous les dispositifs sont dilatés et tombés, le menton a reposé sur le sein, et la figure entière expressive de la langueur et de la fatigue. Si l'explication que j'ai donnée de ces figures androgynes soit la vraie, les faunes et les satyrs, qui les accompagnent habituellement, doivent représenter des émanations abstraites, et pas des incarnations de l'esprit créateur, comme quand dans la reproduction avec la chèvre. Le créateur lui-même est fréquemment représenté sous une forme humaine ; et il est normal que ses émanations devraient participer à la même chose, cependant sans avoir n'importe quel humain de chose vraiment en leur composition. Il semble, cependant, avoir été l'opinion dans quelques régions de l'Asie, qui le créateur était vraiment d'une forme humaine. Le législateur juif dit expressément, ce Dieu p. 84 homme fait dans sa propre image, et, avant la création de la femme, créée lui mâle et femelle, 1 comme il lui-même était par conséquent. 2 Par conséquent un auteur ingénieux a supposé que ces figures androgynes ont représenté les premiers individus de la race humaine, qui, possédant les organes des deux sexes, a produit des enfants de chacun. Ceci semble être le sens dans lequel ils ont été représentés par certains des artistes antiques ; mais je n'ai jamais rencontré n'importe quelle trace de elle dans n'importe quel auteur grec, excepté Philo le juif ; ni ayez-moi jamais vu n'importe quel monument d'art antique, dans lequel le Bacchus, ou le créateur sous une forme humaine, a été représenté avec les organes génératifs des deux sexes. En images symbolical, la double nature est fréquemment exprimée par un certain insecte androgyne, tel que l'escargot, qui est doté des organes des deux sexes, et le copulate de bidon réciproquement avec l'un ou l'autre : mais quand l'amélioration de l'art a adopté la forme humaine, il a été représenté en mélangeant les caractères des corps masculins et femelles dans chaque partie, préservant toujours les organes distinctifs du mâle. Par conséquent Euripide appelle Bacchus θηλυμορφος, 3 et le choeur de Bachannals dans la même tragédie s'adressent à lui par masculin et p. 85 épithètes féminines. 1 Ovid indique également à lui, ------Tibi, cum des adstas de cornibus de sinus, Est de caput de Virgineum. 2 faisant référence dans la première ligne à sa taurine, et dans la seconde à sa figure androgyne. Les theologists antiques étaient, comme le moderne, divisé en sects ; mais, en tant que ces derniers non jamais dérangés la paix de la société, elles ont été très peu notées. J' ai suivi ce que je conçois pour être le véritable système d'Orphic, dans la peu d' analyse que j'ai essaye ici de donner. C'était probablement la véritable foi catholique, bien qu'il diffère considérablement d'un autre système antique, décrite par Aristophanes ; 3 ce qui est plus poétique, mais moins

philosophique. Selon ceci, le chaos, la nuit, l'Erebus, et le Tartarus, étaient les êtres primitifs. La nuit, dans le sein infini d'Erebus, a apporté un oeuf, dont l'amour jailli, qui a mélangé toutes les choses ensemble ; et de là de jailli le ciel, l'océan, la terre, et les dieux. Ce système est fait référence à par l'épithète Ωογενος, appliqué au créateur dans une des litanies d'Orphic : 4 mais ceci pourrait ne jamais avoir été une partie de l'orthodoxe p. 85 foi ; pour le créateur est habituellement représenté en tant que rupture de l'oeuf du chaos, et ne pourrait pas donc avoir jailli de lui. Dans les mélanges confus d'allégories et de traditions contenues dans le Theogony attribué à Hesiod, l'amour est placé autrement après chaos et la terre, mais antérieur à chaque chose. Ces différences ne doivent pas être demandées à ; pour Aristophanes, à supposer qu'il comprenait le système vrai, ne pourrait pas avec la sûreté l'avoir indiquée, ou même l'avoir mentionnée autrement que sous la tenue habituelle de la fiction et de l'allégorie ; et quant à l'auteur du Theogony, il est évident, du pêle-mêle étrange des fables incohérentes qu'il a remontées, qu'il a su très peu de lui. Le système a fait référence à dans les vers d'Orphic cités dans Argonautics, est plus que probablement le vrai ; pour lui est non seulement conformé dans toutes ses pièces, mais contient une vérité physique, que le plus grand des découvertes modernes a seulement confirmée et expliqué. Les autres semblent avoir été seulement des corruptions poétiques de lui, qui, se prolongeant par des degrés, ont produit ce système lourd de la mythologie poétique, qui a constitué la religion vulgaire de la Grèce.

Apostilles
75:1 Pausanias (bibliothèque. ii.) dit qu'il a su la signification de ce symbole, mais n'a pas choisi de l'indiquer, il étant une partie du culte mystique. 75:2 Plat III. . 1. 76:1 Bibliothèque. i. 76:2 Metamorph. bibliothèque. XI. 79:1 Plutarch, de Is. et OS. 79:2 Damm. Lex. Etym. 79:3 Plutarch, de Is. et OS. 79:4 Ibid. 79:5 Hymne. xlvi. 79:6 Hymne. xlix. les initiales de cette épithète sont allumées avec le taureau p. 80 une médaille de Naples appartenant à moi le taureau a une mine humaine, et s'est donc appelée un minotaur par des antiquaires ; nonobstant il doit être trouvé sur différentes médailles, accompagnées avec tous symboles de Bacchus et d'Apollo, et avec les initiales de la plupart des épithètes à trouver dans les litanies d'Orphic. 80:1 Il. Θ, ver. xix. 80:2 Proclus dans Theol. Plat. bibliothèque. i. c. 21. 81:1 Voir le plat V. . 3. 82:1 Plat V. . 1, d'un bronze dans le musée chez Portici. 83:1 Plat V. 2, d'un bronze dans le musée du C. Townley, Esq. 84:1 Gènes. c. i.

84:2 Philo. De. Jambe. Alleg. bibliothèque. ii. 84:3 Bach. v. 358. 85:1 Ω Βρομιε, ενοσι ποτνια de Πεδωνρθσνος. Vers. 504. 85:2 Metam. bibliothèque. iv. v. 18. 85:3 Ορνιθ. Vers. 693. 85:4 Hymne V.

PARTIE IV 
Les faunes et les satyrs, qui accompagnent les figures androgynes sur les sculptures antiques, sont habituellement représentés comme administrant le créateur en exerçant leurs attributs caractéristiques sur eux, aussi bien que sur les nymphes, les agents passifs de la procréation : p. 87

PLAT X SYSTRUM, AVEC DE DIVERSES MÉDAILLES p. 89 mais ce qui a embarassé l'instruit en ces monuments, et semble une contradiction au système général de la religion antique, est que plusieurs de ces groupes sont dans les attitudes qui sont plutôt adaptées à la satisfaction des appétits désordonnés et artificiels, que pour prolonger la procréation. Mais un auteur instruit, qui a jeté la lumière infinie sur ces sujets, a les a efficacement dégagés de ce soupçon, en prouvant qu'ils ont seulement pris la manière la plus commode d'atteindre les organes femelles de la génération, dans ces êtres mélangés qui ont possédé tous les deux. 1 Ceci est confirmé par Lucretius, qui affirme, que cette attitude mieux

est adaptée aux buts de la génération que tout autre. 2 Nous pouvons donc conclure, cela au lieu de les représenter dans l'acte de gratifier tous les appétits désordonnés, les artistes censés pour montrer leur modestie en ne se livrant pas leur concupiscence, mais en faisant leur devoir de la manière mieux adaptée pour répondre aux extrémités proposées par le créateur. Sur les médailles grecques, où la vache est le symbole de la déité, elle est fréquemment représentée léchant un veau, qui la suce. 3 Ceci est probablement censé pour prouver que la puissance créatrice aime et nourrit, p. 90 aussi bien que se produit ; que, car tous les quadrupèdes lèchent leurs jeunes, pour les régénérer et fortifier juste après la naissance, il est normal de supposer, selon le système général de l'écriture symbolical, que cette mesure devrait être prise comme emblème de l'effet qu'on a pensé que cela produirait. On other medals the bull or cow is represented licking itself; 1 ce qui, sur le même principe, doit représenter la force de la déité régénérée et fortifiée par l'effort de sa propre puissance nutritive et en plastique sur ses propres qui sont. Sur d'autres est encore une tête humaine d'un caractère androgyne, comme cela du Bacchus διφυης, avec la langue prolongée au-dessus de la lèvre inférieure, comme si pour lécher quelque chose. 2 C'était probablement le même symbole, exprimé d'une façon moins explicite ; il étant la pratique courante des artistes grecs de faire une pièce de composition signifier le tout, dont j'aurai bientôt l'occasion pour donner quelques exemples incontestables. Sur une médaille de Parian éditée par Goltzius, le taureau se léchant est représenté d'un côté, accompagné de l'astérisque du soleil, et de l'autre , la tête avec la langue prolongée, ayant les serpents, les emblèmes de la vie, pour des cheveux. 3 La même médaille est dedans p. 91 ma collection, sauf que les serpents ne sont pas fixés à la tête, mais sont placés par elle en tant que symboles distincts, et ce l'animal se léchant est une femelle accompagnée de l'initiale du mot Θεος, au lieu de cela de l'astérisque du soleil. Les antiquaires ont appelé cette tête une méduse ; mais, les a eus l'a examiné attentivement sur n'importe quelle pièce de monnaie bienpréservée, ils auraient constaté que l'expression des dispositifs signifie la convoitise, et pas fureur ou horreur. 1 Le point de droit est, ce des antiquaires ont été continuellement menés dans l'erreur, en cherchant pour des explications des dispositifs sur les médailles grecques dans les histoires sauvages et capricieuses d'Ovid Métamorphose, au lieu d'examiner les premiers principes de la religion antique contenus dans les fragments d'Orphic, les écritures de Plutarch, Macrobius, et Apuleius, et les odes chorales des tragédies grecques. Ces principes étaient les sujets des mystères antiques, et il est à ces derniers que les symboles sur les médailles relient toujours ; pour eux étaient les actes publics des états, et contiennent donc le sens des nations, et pas les caprices des individus. Comme M. D'Hancarville a trouvé une représentation complète du taureau cassant l'oeuf du chaos dans les sculptures du Japonais, quand seulement une partie de elle semble n les monuments grecs ; ainsi nous pouvons trouver dans un curieux p. 92 [le paragraphe continue] Fragment oriental, récemment apporté des cavernes sacrées d'Elephanta, près de Bombay, d'une représentation complète du symbole tellement enigmatically exprimé par la tête mentionnée ci-dessus. Ces cavernes sont les endroits antiques du culte, taillant dans la roche en planche avec l'immenses travail et difficulté. Cela dont le fragment en question a été apporté, est de 130 pieds long par 110 larges, orné avec des colonnes et des sculptures finies dans un modèle très différent de celui des artistes indiens. 1 Il est maintenant négligé ; mais d'autres de la même sorte sont encore employées comme

endroits de culte par le Hindoos, qui ne peut faire aucun exposé de l'antiquité de eux, qui doivent nécessairement être très à distance, parce que le Hindoos sont un peuple très antique ; mais les sculptures représentent une course des hommes très à la différence de eux, ou les habitants actuels l'uns des de l'Inde. Un spécimen de ces derniers a été apporté de l'île d'Elephanta, dans le man-of-war de Cumberland, et appartient maintenant au musée de M. Townley. Il contient plusieurs figures, dans très en haut relief ; le principal dont sont un homme et une femme, dans une attitude que je n'essayerai pas de décrire, mais d'observer seulement, que l'action, que j'ai supposée pour être un symbole de rafraîchissement et de renforcement, est mutuellement appliqué par tous les deux à leurs organes respectifs de p. 93 génération, 1 les emblèmes des puissances actives et passives de la procréation, qui mutuellement aiment et se fortifient. Le Hindoos représente toujours les puissances créatrices de la déité par ces symboles antiques, les organes masculins et femelles de la génération ; et adorez-les avec la même vénération pieuse que les Grecs et les Egyptiens. 2 Comme eux trop ils ont enterré les principes originaux de leur théologie sous une masse de la mythologie poétique, de sorte que peu de eux puissent faire plus d'exposé parfait de leur foi, que cela qu'ils signifient pour adorer l'une première cause, à qui les déité subalternes sont simplement des agents, ou les modes plus correctement personnifiés de l'action. 3 C'est la doctrine inculquée, et très entièrement expliquée, dans Bagvat Geeta; un travail moral et métaphysique récemment traduit de la langue de Sanscrit, et dit pour avoir été écrit vers le haut il y a de quatre mille ans. Kreshna, ou la déité deviennent incarnés dans la forme de l'homme, afin d'instruire toute l'humanité, sont présentés, indiquant à ses disciples les principes fondamentaux de la foi , de la religion, et de la sagesse vraies ; ce qui sont les contre-parties exactes du système des émanations, tellement admirablement décrit dans les lignes de p. 94 [le paragraphe continue] Virgil avant cité. Nous trouvons ici, cependant dans une tenue plus mystique, le même un principe de la vie universellement émané et augmenté, et toujours partiellement étant retourné pour être de nouveau absorbé dans l'abîme infini d'être intellectuel. Cette réabsorption, qui est dans tous recommandé comme fin finale de la perfection humaine, peut seulement être obtenue par une vie de pensée de méditation centripète et d'abstrait, trop régulière pour être interrompue par tous les incidents mondains, ou pour être troublée par n'importe quelles affections transitoires, si de l'esprit ou du corps. Mais car une telle vie n'en est pas dans la puissance mais d'un Brahman, des récompenses inférieures, se composant des avancements progressifs pendant les transmigrations de l'âme, sont données sur le soldat, le husbandman, et le mécanicien, en conséquence car elles accomplissent les fonctions de leurs plusieurs stations. Même ceux qui servent d'autres dieux ne sont pas exclus des avantages attribués à chaque vertu morale ; pour, en tant que professeur divin dit, S'ils le font avec une croyance ferme, ce faisant ils m'adorent involontairement même. Je suis lui que le partaketh de tout le culte, et moi suis leur récompense. 1 Cette déité universelle, étant la cause de tout le mouvement, est semblable la cause de la création, de la conservation, et de la destruction ; ce que trois attribue sont tous exprimés en syllabe mystique om. Pour répéter ceci dans le silence, avec la société p. 95

PLAT XI SCULPTURE D'ELEPHANTA p. 97 la dévotion, et l'attention immoveable, est le moyen le plus sûr de la perfection, 1 et réabsorption conséquente, puisqu'elle mène à la contemplation de la déité, dans ses trois grands attributs caractéristiques. Le premier et le plus grand de ces derniers, de l'attribut créateur ou génératif, semble avoir été à l'origine représenté par l'union des organes masculins et femelles de la génération, qui, sous le titre du Lingam, occupe toujours le central et la plupart des cavités intérieures de leurs temples ou pagodas ; et est également porté, fixé aux bracelets, autour de leurs cous et bras. 2 Dans un petit temple portatif apporté du pays de Rohilla pendant la guerre en retard, et maintenant dans le musée britannique, cette composition semble montée sur un piédestal, au milieu d'un secteur carré, descendu dans un bloc d'albâtre blanc. 3 Autour du piédestal est un serpent, l'emblème de la vie, avec sa tête reposée sur sa queue, pour dénoter l'éternité, ou le retour constant du temps sur lui-même, tandis qu'il traverse la durée perpétuelle, dans des révolutions régulières et des périodes indiquées. De sous le corps du serpent jaillit le lis de lotus ou d'eau, le Nelumbo de Linnæus, qui recouvre la totalité du secteur non occupé par les figures aux coins. Cette usine se développe p. 98 dans l'eau, et, parmi ses larges feuilles, met en avant une fleur, dont au centre est formé le graine-navire, formé comme une cloche ou un cône inversé, et ponctué sur le dessus avec les petites cavités ou cellules, en lesquelles les graines se développent. 1 Les orifices de ces cellules étant trop petites ont laissé les graines lâcher si mûrs, ils tirent en avant dans de nouvelles usines, dans les endroits où ils ont été formés ; l'ampoule de la portion de navire comme matrice pour les nourrir, jusqu'à ce qu'ils acquièrent un tel degré de grandeur quant à l'éclat il ouvert et se libèrent ; après ce que, comme d'autres herbes aquatiques, elles prennent à racine partout où le courant les dépose. Cette usine donc, étant de ce fait productive de ellemême, et vegetating de son propre matrice, sans être stimulée dans la terre, a été naturellement adoptée comme symbole de la puissance productive des eaux, sur lesquelles l'esprit actif du créateur actionné en donnant la vie et la végétation à la matière. Nous le trouvons en conséquence utilisé dans chaque partie de l'hémisphère nordique, où la religion symbolical, incorrectement appelée l'idolâtrie, fait ou jamais a régné. Toutes les images sacrées des tartres, Japonese, et des Indiens, sont presque placées sur lui ; de quels nombreux exemples se produisent dans les publications de Kæmpfer, de Chappe D'Auteroche, et de Sonnerat. La partie supérieure de p. 99

base de Lingam se compose également de cette fleur, mélangée et composée avec l'organe femelle de la génération qu'il soutient : et l'auteur antique du Bagvat Geeta parle du créateur Brahma comme se reposant sur son trône de lotus. 1 Les figures de l'IS-IS, sur le Tableau d'Isiac, tiennent la tige de cette usine, surmontée par le graine-navire dans une main, et la croix, 2 représentant les organes masculins de la génération, dans l'autre ; de ce fait signifiant la puissance universelle, active et le passif, attribué à cette déesse. Sur le même Isiac le Tableau est également la représentation d'un temple égyptien, les colonnes dont soyez exactement comme l'usine que l'IS-IS tient dans sa main, sauf que la tige est rendue plus grande, afin de lui donner cette stabilité qui est nécessaire pour soutenir un toit et un entablature. 3 Les colonnes et les capitaux de la même sorte existent toujours, dans de grands nombres, parmi les ruines de Thebes, en Egypte ; et plus en particulier sur très curieux en île de Philæ, sur les frontières de l'Ethiopie, qui sont, probablement, les monuments les plus antiques de l'art maintenant existants ; au moins, si nous exceptons les temples voisins de Thebes. Tous les deux ont été certainement construits quand cette ville était le siège de la richesse et de l'empire, qui elle était, même à a p. 100 proverbe, pendant la guerre de Trojan. 1 Combien de temps il avait alors été ainsi, nous ne pouvons former aucune conjecture ; mais cela il peu après diminué, là peut être peu doute ; pour, quand les Grecs, dans le règne de Psammeticus (généralement calculé pour avoir été environ 530 ans après le siège de Troie), sont devenus la première fois personnellement au courant des parties intérieures de ce pays, Memphis avait été pour beaucoup d'âges son capital, et Thebes a été en quelque sorte abandonné. Les marques Achilles de Homer parlent de son immenses richesse et splendeur, comme question généralement connue et reconnue ; de sorte qu'il doive avoir été de la longue renommée établie, même dans cet âge à distance. Nous pouvons donc assez conclure, cela la plus grande partie des édifices superbes maintenant restants, avons été exécutés, ou au moins commencés, avant qui chronomètrent ; bon nombre d'entre eux étant comme ne pourraient pas avoir été finis, mais dans un terme des années, même si nous supposons la richesse et la puissance des rois antiques de l'Egypte pour avoir égalé cela du plus grand des empereurs romains. Le finissage de la colonne de Trajan en trois ans, a été juste pensé un effort très extraordinaire ; pour lui doit y avoir eu, au moins, trois cents bons sculpteurs employés sur lui : mais, à proximité de Thebes, nous trouvons les temples entiers de l'énorme grandeur, couverts de p. 101 les figures ont découpé dans le granit dur et fragile des montagnes libyennes, au lieu des marbres mous de Paros et de Carrare. Les voyageurs, qui ont visité ce pays nous ont fait des exposés imparfaits de la façon de laquelle ils sont finis ; mais, si on peut juger par ceux sur l'obelisc de Rameses, se situant maintenant dans les fragments à Rome, ils sont infiniment plus travaillés que ceux de la colonne de Trajan. Un sculpteur éminent, avec qui j'ai examiné cet obelisc, était décidément d'opinion, qu'ils doivent avoir été finis de la façon des gemmes, avec un outil graving ; il semblant impossible pour qu'un burin coupe le granit rouge avec tellement le neatness et la précision. L'âge de Rameses est incertain ; mais la généralité des chronologues modernes supposent qu'il était la même personne Sesostris, et régné à Thebes environ 1500 ans avant le æra chrétien, et environ à 300 avant le siège de Troie. Leurs dates sont cependant simplement conjecturales, une fois appliquées aux événements de cette antiquité à distance. Les prêtres égyptiens du siècle d'Auguste ont eu une tradition, qu'ils ont feint pour confirmer par des disques écrits dans les hiéroglyphes, que leur pays a eu une fois possest le dominion de la toutes les Asie et Ethiopie, qui leur Roi Ramses, ou Rameses, avait conquis. 1 Bien que ce compte puisse être exagéré,

p. 102 il ne peut y avoir aucun doute, des bâtiments encore restants, mais cela ils étaient par le passé à la tête d'un grand empire ; pour tous les historiens convenez qu'ils ont détesté la navigation, n'avez eu aucun port maritime, et n'avez jamais apprécié les avantages du commerce étranger, sans lesquels, l'Egypte pourrait n'avoir aucun moyen d'acquérir une quantité suffisante de richesse superflue pour ériger de tels monuments chers, à moins que des provinces de tributaire ; particulièrement si toute partie plus inférieure de elle était un marais non cultivé, comme Herodotus, avec le grand aspect de la probabilité, nous indique il était antique. Pourtant Homer, qui semble avoir su le tout ce qui pourrait être connu dans son âge, et l'être transmis à la postérité toute n'a su, semble avoir entendu rien de leur empire ou conquêtes. Ceux-ci ont été effacés et oubliés par l'élévation de nouveaux empires ; mais la renommée de leur richesse antique continuait toujours, et a eu les moyens un objet familier de comparaison, comme cela du nabab fait à ce jour, bien qu'il soit devenu des sovereigns les plus pauvres au monde.

Apostilles
89:1 Arts de les de sur de Recherches, iv. i. c. 3. 89:2 Bibliothèque. iv. v. 1260. 89:3 Voir le plat IV. . 3, d'une médaille de Dyrrachium, appartenant à moi. 90:1 Voir le plat III. . 5, from one of Gortyna, in the Hunter Collection; et plat III. . 4, d'un de Parium, appartenant à moi. 90:2 Voir le plat III. . 4, et plat III. . 6, de Pellerin. 90:3 Goltz. Insul. Tableau. xix. . 8. 91:1 Voir le plat III. . 4. 92:1 Archoel. Vol. viii. p. 289. 93:1 Voir le plat XI. 93:2 Sonnerat, Voyage Ines aux.. T. 1. p. 180. 93:3 Niebuhr, Voyages, Vol. II. p. 17. 94:1 Bagvat Geeta, P. 81. 97:1 Bagvat Geeta P. 74. 97:2 Sonnerat, Voyage Indes aux., liv. ii. p. 180. Planche. LIV. 97:3 Voir le plat XII. 98:1 voir le plat XX. . 1. 99:1 Page 91. 99:2 Voir le plat XVIII. . 2, de Pignorius. 99:3 Voir le plat XVIII. . 1, de Pignorius. 100:1 Hom. Iliade. i, ver. 381. 101:1 Tacite, Ann. bibliothèque. il. C. 60.

PARTIE V 
Mais loin en tant que ces restes égyptiens menez-nous dans des âges inconnus, les symboles qu'ils contiennent semblent ne pas avoir été inventés du fait pays, mais avoir été copié de ceux de quelques autres certains, antérieur encore, qui a demeuré de l'autre côté de l'océan d'Erythræan. Un des plus évidente de elles est le serpent à capuchon, au lequel est un reptile particulier p. 103

PLAT XXI TEMPLE INDIEN, MONTRANT LE LINGAM p. 105 les régions du sud-est de l'Asie, mais que j'ai trouvées représentées, avec la grande exactitude, sur l'obelisc de Rameses, et ont également observé fréquemment répété sur le Tableau d'Isiac, et d'autres travaux symbolical des Egyptiens. Il est également distinguable parmi les sculptures dans les cavernes sacrées de l'île d'Elephanta ; 1 et semble fréquemment supplémentaire, comme symbole caractéristique, à plusieurs des idoles du Hindoos moderne, dont les contes absurdes au sujet de sa signification sont connexes à la longueur par le M. Sonnerat ; mais ils ne sont pas intéressant la répétition. Nous devrions pouvoir probablement tracer le raccordement par beaucoup plus d'exemples, pourrions nous obtenir les schémas précis des ruines de l'Egypte supérieure. En comparant les colonnes que les Egyptiens ont formées dans l'imitation de l'usine de Nelumbo, les uns avec les autres, et observant leurs différents modes de les décorer, nous pouvons découvrir l'origine de cet ordre d'architecture que les Grecs ont appelé Corinthian, de l'endroit de son invention supposée. Nous trouvons d'abord la cloche plate, ou le graine-navire, utilisé comme capital, sans tout autre changement qu'étant augmenté en bas, pour lui donner la stabilité. 2 Dans le prochain exemple, le même graine-navire est entouré par p. 106 feuilles d'une autre usine ; 1 ce qui est changé dans différentes capitales selon les différentes significations prévues pour être exprimé par ces symboles additionnels. Les Grecs ont décoré lui de la même façon, avec les feuilles de l'acanthus, et d'autres sortes de feuillage ; tandis que divers autres des symboles de leur religion ont été présentés comme ornements sur l'entablature, au lieu de l'découpage sur les murs de la cellule, ou des axes des colonnes. Un de ces derniers, qui se produit plus souvent, est cela que les architectes appellent le chèvrefeuille, mais qui, comme monsieur Joseph Banks (à qui je suis endetté pour tous ce que j'ai dits au sujet du lotus) m'a clairement montré, doit être signifié pour les jeunes pousses de cette usine, vues horizontalement, au moment même où ils ont éclaté le graine-navire, et est sur le point de tomber hors de lui. L'ornement se compose différemment sur différents bâtiments ; il étant la pratique des Grecs de faire le légume, aussi bien que les monstres animaux, en

combinant différentes usines symbolical ensemble, et en les mélangeant dans une ; d'où ils sont souvent extrêmement difficiles à être découverts. Mais le spécimen que j'ai donné, est tellement fortement caractérisé, qu'il ne peut pas facilement être confondu. 2 Il apparaît sur beaucoup de médailles grecques avec les symboles animaux et les attributs personnifiés de la déité ; ce qui m'a mené la première fois p. 107 imaginer que ce n'était pas un seul ornement, mais a eu une certaine signification mystique, comme presque chaque décoration utilisée sur leurs édifices sacrés a de manière indisputable eu. Le secteur carré, dont au-dessus le lotus est étendu, dans le monument indien avant mentionné, a été de temps en temps flotté avec de l'eau ; ce qui, à l'aide d'une machine forçante, était premier jetée dans un bec sur Lingam. Verser de l'eau sur les symboles sacrés, est un mode de culte tout d'abord pratiqué par le Hindoos, en particulier dans leurs dévotions à Taureau et Lingam. Sa signification a été déjà expliquée, dans l'exemple de la figure grecque de la casserole, représentée dans l'acte de payer le même genre de culte au symbole de sa propre puissance procreative. 1 Les secteurs des temples grecs étaient, de manière semblable, parfois, flotté avec de l'eau ; dont je donnerai bientôt un exemple. Nous trouvons également, pas unfrequently, de petits temples portatifs, presque de la même forme, et de l'exécution grecque : les secteurs dont ont été également flottés à l'aide d'une fontaine au milieu, et qui, par les figures dans le soulagement qui ornent les côtés, semblent évidemment avoir été consacrés au même culte de Priapus, ou Lingam. 2 Le secteur carré est impressionné de même sur beaucoup . p. 108 médailles de Grec antique, parfois divisées en quatre, et parfois en plus grand nombre de compartiments. 1 Les antiquaires ont supposé ceci pour être simplement l'impression de quelque chose mise sous la pièce de monnaie, pour la faire recevoir la course de la matrice plus solidement ; mais, sans compter que celui c'est très défectuosité adaptée à ce but, nous trouvent beaucoup de pièces de monnaie qui semblent, évidemment, avoir reçu la course du marteau (pour frapper avec un équilibre a lieu de date en retard) du côté identifié par cette place. Mais ce qui pose la question hors de tout le doute, est, que des impressions exactement de la même sorte sont trouvées sur les petits Talismans, ou les pâtes mystiques, prises hors des mamans égyptiennes, qui n'ont aucune impression quoi que sur l'inverse. 2 Sur une peu de médaille en laiton de Syracuse, nous trouvons également l'asterisc du soleil placé au centre de la place, de la même manière car le Lingam est sur le monument indien. 3 Pourquoi cette forme quadrangulaire a été adoptée, de préférence à tout autre, nous n'avons aucun moyen de découvrir, de connu p. 109

PLAT XIII TEMPLE CELTIQUE ET MÉDAILLES GRECQUES p. 111 Sculptures grecques ou égyptiennes ; mais de ce petit temple indien, nous constatons que les quatre coins ont été adaptés à quatre des déité subalternes, ou avons personnifié des modes de l'action du grand générateur universel, représentée par le symbole au milieu, auquel les autres sont représentés en tant que paiement de leurs adorations, avec des gestes de l'humilité et du respect. 1 Ce qui est la signification précise de ces quatre figures symbolical, il n'est à peine possible que nous découvrent, des petits fragments de l'étude mystique des ancients qui sont maintenant existants. Qu'ils ont été cependant prévus comme personnifié des attributs, nous ne peuvent avoir aucun doute ; pour on nous enseigne par l'autorité vénérable du Bagvat Geeta, ce toutes déité subalternes étaient telles, ou bien canonised les hommes, qui ces figures ne sont pas évidemment . Quant de contes au courant mythologique maintenant en Inde, ils jettent le même degré de lumière sur le sujet, car Ovid métamorphose font sur la théologie antique de la Grèce ; c'est-à-dire, juste assez pour déconcerter et confondre ceux qui abandonnent leur attention à lui. L'auteur antique avant cité est mériter de plus de crédit ; mais il a dit très peu sur le culte symbolical. Sien fonctionnent, néanmoins, montre clairement que ses principes étaient avec précision identiques que ceux des Grecs et p. 112 [le paragraphe continue] Egyptiens, parmi lesquels les restes de l'art ou de la littérature, nous pouvons, peut-être, trouver quelques analogies probables pour faciliter la conjecture. L'éléphant est, cependant, un nouveau symbole dans l'ouest ; les Grecs n'ayant jamais vu un de ces animaux devant l'expédition d'Alexandre, 1 bien que l'utilisation de l'ivoire ait été familière parmi eux même en jours de Homer. Sur ce monument indien la tête de l'éléphant est placée sur le corps d'un homme avec quatre mains, deux dont sont supportés comme préparé pour les frapper avec les instruments audacieux, et les autres deux dirigées vers le bas comme dans l'adoration du Lingam. Cette figure s'appelle Gonnis et Pollear par le Hindoos moderne ; mais ni l'un ni l'autre de ces noms ne doit être trouvé dans Geeta, où la déité indique seulement, que les instruits le voient de même dans le Brahman de révérend s'est perfectionné dans la

connaissance, dans le boeuf, et dans l'éléphant. Quels attributs particuliers l'éléphant a été censé pour exprimer, l'auteur antique ne nous a pas dit ; mais, car les propriétés caractéristiques de cet animal sont force et sagacity, nous pouvons conclure que son image a été prévue pour représenter des idées quelque peu semblables à ceux que les Grecs ont représentées par celle de Minerva, qui a été adoré en tant que déesse de la force et de la sagesse, de la guerre et des avocats-conseils. Le Gonnis indien est en effet la femelle masculine, et de Minerva ; p. 113 mais cette différence des sexes, toutefois important elle peut être dans un examen médical, est de conséquence très petite dans les êtres métaphysiques, Minerva étant, comme les autres déité grecques, mâle ou femelle, ou tous deux. 1 Sur les médailles du Ptolemies, sous qui les symboles indiens sont devenus bien connus aux Grecs par le commerce d'Alexandrie, nous la trouvons à plusieurs reprises représentée avec la peau de l'éléphant sur sa tête, au lieu d'un casque ; et avec une mine entre le mâle et la femelle, telle que l'artiste la donnerait naturellement , quand il a essayé de mélanger les symboles grecs et indiens, et les moule dans une. 2 Minerva est indiqué par les mythologists grecs pour avoir été né sans mère de la tête de Jupiter, qui a été livré de elle par l'aide de Vulcan. Ceci, dans la langue plate, ne signifie pas plus que c'elle était une émanation pure de l'esprit divin, fonctionnant au moyen du feu universel d'agent, et pas, comme d'autres des personnalités allégoriques, jailli à partir des opérations particulières l'unes des de la déité sur la matière externe. Par conséquent elle serait après dans la dignité à son père, et être doté de tous ses attributs ; 3 pour, car la sagesse est la qualité la plus exaltée de l'esprit, et l'esprit divin la perfection de p. 114 la sagesse, tous ses attributs sont les attributs de la sagesse, sous laquelle la direction sa puissance est toujours exercée. La force et la sagesse donc, une fois considérées en tant qu' attributs de la déité, sont en fait une et identique. Le Minerva grec est habituellement représenté avec la lance élevée dans sa main, de la même manière car le Gonnis indien tient la bataillehache. 1 Tous les deux sont indiqués pour dénoter la puissance détruisante appartenant également à la sagesse divine, en tant que le créateur ou préservation. La statue de Jupiter chez Labranda dans Caria a tenu dans sa main la bataille-hache, au lieu du tonnerre ; et sur les médailles de Tenedos et de Thyatira, nous le trouvons seul représenté comme symbole de la déité, de la même façon comme le tonnerre est sur une grande variété d'autres médailles. Je suis le coup de foudre, dit la déité dans Bagvat Geeta; 2 et quand nous trouvons ce moteur supposé de vengeance divine sur les médailles, nous ne devons pas imaginer qu'on le signifie pour l'arme du dieu suprême, mais pour le symbole de son attribut détruisant. Quel instrument le Gonnis tient dans son autre main, n'est pas facilement assuré, il étant blessé par le chariot. Dans un de ceux l'a dirigé en bas tient la fleur de lotus, pour dénoter qu'il a la direction des puissances passives p. 115 de la production ; et dans l'autre, un anneau ou un disque d'or, qui, je montreront bientôt, était le symbole par lequel beaucoup de nations de l'est ont représenté le soleil. Sa tête est dessinée dans une forme conique et ou pyramidale, et entourée par un ornement qui représente évidemment des flammes ; les Indiens, aussi bien que les Grecs, considérant le feu comme essence de toute la puissance active ; d'où perpétuel des lampes sont maintenues brûler dans le saint des holies de toutes grandes pagodas en l'Inde, comme elles étaient antique dans le temple de Jupiter Ammon, et beaucoup d'autres Grec et barbare ; 1 et le dieu incarné dans Bagvat Geeta dit, Je suis le feu résidant dans les corps de toutes les choses qui ont la vie. 2

Sur le front du Gonnis est un croissant représentant la lune, dont la puissance au-dessus des eaux de l'océan l'ont causée d'être considérée comme le souverain du grand élément nutritif, et dont les raies doux, étant accompagné de la régénération mouille et les brises de refroidissement de la nuit, faites lui apparaissent naturellement aux habitants des pays chauds comme édredon et restaurateur de la terre. Je suis la lune (dit la déité dans le Bagvat Geeta) à qui nature c'est de donner la qualité du goût et du goût, et pour aimer les herbes et les plantes du champ. 3 La lumière du soleil, lune, p. 116 et le feu, étaient cependant tout sauf un, et également des émanations de l'être suprême. Sachez, dit la déité dans le même dialogue antique, que la lumière que le proceedeth du soleil, et illuminateth le monde, et la lumière qui est dans la lune et dans le feu, sont les miens. J'infiltre toutes les choses en nature, et les garde avec mes faisceaux. 1 Dans la figure maintenant à l'étude un genre de pré-éminence semble être donné à la lune au-dessus du soleil ; marche à suivre probablement du Hindoos ne possédant pas le véritable système solaire, qui doit cependant avoir été connu au peuple à partir duquel ils ont appris à calculer les éclipses, qu'ils continuent toujours à faire, cependant sur des principes non compris par lui-même. Ils placent maintenant la terre au centre de l'univers, comme le faisaient les Grecs plus défunts, parmi qui nous trouvons également la même préférence donnée au symbole lunaire ; Jupiter étant représenté, sur une médaille d'Antiochus VIII., avec le croissant sur sa tête, et l'asterisc du soleil dans sa main. 2 Dans un passage de Bagvat Geeta déjà cité nous trouvons l'éléphant et le taureau mentionnés ensemble comme symboles de la même sorte ; et sur une médaille de Seleucus Nicator nous les trouvons unis par les klaxons de celui étant placé sur la tête de l'autre. 3 Les Grecs plus défunts p. 117 également a parfois utilisé l'éléphant comme symbole universel de la déité ; dans quel sens il est représenté sur une médaille d'Antiochus VI. soutenant l'incendier, l'emblème de l'agent universel, le feu, dans sa buse, et la corne d'abondance, le résultat de son effort, dans sa queue. 1 Sur un autre coin de la petite pagoda indienne, est une figure avec quatre têtes, toute la même forme aiguë que cela du Gonnis. Ceci que je prends pour représenter Brahma, à qui les bouches de l'attribut quatre de Hindoos, et indiquent qu'avec elles il a dicté les quatre perles, ou Veads, les volumes mystiques de leur religion. 2 Les quatre têtes sont différentes manières tournées, mais se ressemblent exactement. Les barbes ont été noir peint, et sont pointues et aiguës, comme ceux des chèvres, que les Grecs ont données dans la casserole, et ses émanations subalternes, les faunes et Satyrs. Par conséquent je suis incliné pour croire, cela que le Brahma des Indiens est identique que la casserole des Grecs ; c'est-à-dire, l'esprit créateur de la déité transfused par la matière, et l'action dans les quatre éléments a représenté par les quatre têtes. Les Indiens admettent en effet d'un cinquième élément, comme le faisaient de même les Grecs ; mais ceci n'est jamais classé avec le repos, étant d'un ætherial et de plus p. 118 nature exaltée, et appartenir singulièrement à la déité. Certains l'appellent ciel, une certaine lumière, et un certain æther, dit Plutarch. 1 Le Hindoos l'appellent maintenant Occus, par lequel ils semblent signifier la lumière ou le feu ætherial pure.

Apostilles
105:1 Niebuhr, voyage, vol. ii.

105:2 Voir le plat XIX. . 6, de Norden. 106:1 Voir le plat XIX. . 7, de Norden. 106:2 Plat XIX. . 3, des antiquités ioniennes, ch. ii. Pl. XIII. 107:1 Voir le plat V. . 1 107:2 Voir le plat XIV. d'un dans la collection de M. Townley. 108:1 Voir le plat XIII. . 1, d'un de Selinus, et. 3, d'un de Syracuse, appartenant à moi. 108:2 Voir le plat XIII. . 2, d'un dans la collection de M. Townley. 108:3 Voir le plat XIII. . 3. La médaille est extrêmement commune, et l'impression quadrangulaire est observable sur un grand nombre de médailles de Grec plus antique, généralement avec un certain symbole de la déité au centre. Voyez ceux d'Athènes, Lyttus, Maronea, &c. 111:1 Voir le plat XII. 112:1 Pausan. bibliothèque. i. c. 12. 113:1 Αρσεν και θηλυς εφυσ. Orph. εις Αθην. 113:2 Voir le plat XIII. . 5, gravé d'on appartenant à moi. 113:3 Hor. bibliothèque. i. OD. 12. Callimach. εις Αθην. 114:1 Voir le plat XIII. . II, d'une médaille de Seleucus I. appartenir à moi. 114:2 Page 86. 115:1 Voir le Plut. de Orac. défaut. 115:2 Page 113. 115:3 Page 113. 116:1 Voir le Plut. de Orac. défaut. 116:2 Plat XIII. . 10, d'on appartenant à moi. 116:3 Voir le plat XIII. . 9, et Gesner, Numérique. Repérage. Syr. Tableau. VIII. . 23. 117:1 voir le plat XIII. . 8, et Gesner, Numérique. Repérage. Syr. Étiquette. VIII. . 1. 117:2 Bagvat Geeta, Note 41.

PARTIE VI 
Ce mode de représenter les personnalités allégoriques de la religion avec beaucoup de têtes et membres pour exprimer leurs divers attributs, et opération étendue, est maintenant universel dans l'est, 2 et semble antique ne pas avoir été inconnu aux Grecs, du moins si nous pouvons juger par les épithètes employées par Pindar et d'autres premiers poèts. 3 L'union de deux têtes symbolical est commune parmi les spécimens de leur art maintenant existant, comme peut être vu sur les médailles de Syracuse, de Marseille, et de beaucoup d'autres villes. Sur une gemme de cette sorte dans la collection de M. Townley, les mêmes idées qui sont exprimées sur la pagoda indienne par les figures distinctes Brahma et Gonnis, sont exprimés par les chefs unis d'Ammon et Minerva. Ammon, comme avant observé, était la casserole des Grecs, et Minerva

est ici évidemment les mêmes que le Gonnis, étant représenté après la façon indienne, avec la peau de l'éléphant sur sa tête, au lieu d'un casque. 4 Ces deux têtes semblent séparées au moment p. 119 différentes médailles du Ptolemies, 1 au-dessous de un de qui cette gemme a été probablement gravée, Alexandrie ayant été pendant longtemps le grand centre des religions, aussi bien que du commerce et la science. Après à la figure de Brahma sur la pagoda est la vache de l'abondance, ou l'emblème femelle de la puissance générative ou nutritive de la terre ; et à l'autre coin, à côté du Gonnis, est la figure d'une femme, avec une tête de la même forme conique ou pyramidale, et sur l'avant de elle une flamme dont du feu, accroche un croissant. 2 Ceci semble être la personnification femelle des attributs divins représentés par le Gonnis ou le Pollear ; pour le Hindoos, comme les Grecs, culte la déité sous les deux sexes, bien qu'ils n'essayent pas d'unir tous les deux dans une figure. Je suis le père et la mère du monde, dit le dieu incarné dans Bagvat Geeta. 3 Parmi des bétail, l'ajoute dans une partie suivante, Je suis la vache Kamadhook. Je suis le Kandarp prolifique, le dieu de l'amour. 4 Ces deux phrases, en étant placé ensemble, semblent impliquer une certaine relation entre ceci un dieu de l'amour et vache Kamadhook; et, étions nous pour lire les mots sans ponctuation, comme ils sont en toute l'orthographe antique, p. 120 nous devrions penser que l'auteur a placé le dieu de l'amour parmi les bétail ; ce qu'il ferait naturellement, s'il étaient d'usage de sa religion pour le représenter par un symbole animal. Parmi les Egyptiens, comme avant observé, la vache était le symbole de Venus, la déesse de l'amour, et de la puissance générative passive de la nature. Sur les capitaux d'un des temples de Philæ nous trouvons toujours les têtes de cette déesse représentée d'une forme mélangée ; les klaxons et les oreilles de la vache étant jointe aux beaux dispositifs d'une femme dans la perfection de la vie ; 1 comme les Grecs attribués à ce Venus, qu'ils ont adoré en tant que mère du dieu prolifique de l'amour, le cupidon, qui était la personnification du désir ou de la concupiscence animal, comme l'amour d'Orphic, le père des dieux et des hommes, était d'attraction universelle. Les Grecs, qui ont représenté la mère sous la forme d'une belle femme, ont naturellement représenté le fils sous la forme d'un beau garçon ; mais un peuple qui a représenté la mère sous la forme d'une vache, en tant que naturellement représenterait le fils sous la forme d'un veau. Ceci semble être le cas avec le Hindoos, aussi bien qu'avec les Egyptiens ; le wherefore Kandarp peut être très correctement placé parmi les bétail. En suivant cette analogie, nous pouvons venir au p. 121

PLAT XIV TEMPLE PORTATIF CONSACRÉ À PRIAPUS OU AU LINGAM p. 123 signification vraie d'un objet beaucoup-célébré de dévotion, enregistré par un autre auteur antique, d'un caractère plus vénérable. Quand les israélites se sont développés bruyants sur le compte de l'absence de Moïse, et l'Aaron invité pour leur inciter un dieu pour aller avant eux, il a établi un veau d'or ; à ce que le peuple a sacrifié et s'est régalé, et s'est alors levé vers le haut de (comme le traducteur dit) au jeu; mais dans l'original la limite est plus spécifique, et signifie, dans son plat dirigent le sens, cette sorte particulière de jeu qui exige l'accord des deux sexes, 1 et qui était donc une conclusion très appropriée d'un sacrifice au cupidon, cependant contrariant fortement au dieu qui les avait apportés hors de l'Egypte. Les mythologists égyptiens, qui ont semblé avoir inventé cette déité secondaire de l'amour, étaient les inventeurs de même d'un Priapus secondaire, qui était la personnification de ce corps enseignant génératif particulier, qui des ressorts du désir animal, comme Priapus primaire étaient probablement du grand principe génératif de l'univers. Par conséquent, dans les allégories des poèts, cette déité serait un fils de Bacchus et Venus ; c'est-à-dire, le résultat des puissances génératives actives et passives de la nature. L'histoire de son être le fils d'un conquérant Grec, et soutenu chez Lampsacus, semble être une corruption de cette allégorie. p. 124 De toutes nations de l'antiquité les Persans étaient les plus simples et directs dans le culte du créateur. Ils étaient les puritains du monde païen, et ont non seulement rejeté toutes les images d'un dieu ou ses agents, mais également temples et autels, selon Herodotus, 1 à qui autorité je préfère à tout autre, parce qu'il a eu une occasion de la conversation avec eux avant qu'ils aient adopté toutes les superstitions étrangères. 2 Pendant qu'ils adoraient le feu ætherial sans n'importe quel milieu de personnification ou d'allégorie, ils l'ont pensé indigne de la dignité du dieu d'être représenté par n'importe quelle forme définie, ou entouré à n'importe quel endroit particulier. L'univers était son temple, et l'élément de tout-infiltration du feu son seulement symbole. Les Grecs semblent à l'origine avoir tenu les avis semblables ; pour eux étaient longs sans statues ; 3 et Pausanias parle d'un temple chez Sicyon, construit par Adrastus, 4 qui a vécu un âge avant la guerre de Trojan ; ce qui s'est composé des colonnes seulement, sans mur ou toit, comme les temples celtiques de nos ancêtres nordiques, ou du Pyrætheia 4 des Persans, qui étaient p. 125

les cercles des pierres, au centre dont était allumé sacren le feu, 1 le symbole du dieu. Homer parle fréquemment des endroits du culte se composant d'un secteur et d'un autel seulement (τεμενοε Βωμος τε), qui étaient probablement des clôtures comme ces derniers des Persans, avec un autel au centre. Les temples consacrés au créateur Bacchus, que les architectes grecs ont appelé hypèthre, semblez avoir été antique de la même sorte ; d'où est venu probablement le titre περικιονιον (entouré avec des colonnes) attribué à ce dieu dans les litanies d'Orphic. 2 Les restes d'un de ces derniers sont encore existants chez Puzzuoli près de Naples, que les habitants appellent le temple de Serapis : mais les ornements des raisins, vases, &c. trouvé parmi les ruines, avérez-vous l'avoir été de Bacchus. Serapis était en effet la même déité adorée sous une autre forme, étant également une personnification du soleil. 3 L'architecture a lieu des temps romains ; mais le plan au sol est probablement celui de très antique, que ceci a été fait pour remplacer ; pour lui ressemble exactement à cela d'un temple celtique dans Zeeland, édité dans Stukeley itinéraire. 4 Les gammes des bâtiments carrés qui l'enferment ne sont pas partie correctement du p. 126 temple, mais appartements des prêtres, endroits pour des victimes et des ustensiles sacrés, et chapelles consacrées aux déité subalternes présentées par un culte plus compliqué et plus corrompu, et probablement inconnu aux fondateurs de l'édifice original. 1 Le portique, qui courses parallèles avec ces bâtiments 2 a enfermé temenos, ou secteur de la terre sacrée, qui dans pyræthia des Persans était circulaire, mais est ici quadrangulaire, comme dans le temple celtique dans Zeeland, et la pagoda indienne avant décrit. Au centre était le saint des holies, le siège du dieu, se composant d'un cercle des colonnes augmentées sur un sous-sol, sans toit ou murs, dont au milieu était probablement le feu sacré, ou un autre symbole de la déité. 3 Le secteur carré dans lequel il s'est tenu, a été descendu au-dessous du niveau normal de la terre, 4 et, comme celui de la petite pagoda indienne, semble avoir été de temps en temps flotté avec l'eau, les drains et des conduits devoir toujours être vu, 5 comme aussi plusieurs fragments de sculpture représentant des vagues, des serpents, et de divers animaux aquatiques, qui ont par le passé orné le sous-sol. 6 Le Bacchus περικιονιος ici a été adoré, p. 127

PLAT XV TEMPLE CONSACRÉ À BACCHUS À PUZZUOLI p. 129 comme nous apprenons de l'hymne d'Orphic au-dessus de cité, le soleil dans son caractère de l'extincteur des feux qui ont par le passé infiltré la terre. Ceci il a été censé avoir fait en exhalant

les eaux de l'océan, et en les dispersant au-dessus de la terre, qui a été ainsi censée avoir acquis la sa température et fertilité appropriées. Pour cette raison le feu sacré, l'image essentielle du dieu, a été entouré par l'élément qui a été principalement utilisé en donnant suite aux efforts salutaires de son grand attribut. Ces temples d'Orphic étaient, sans doute, des emblèmes de ce principe fondamental de la foi mystique des ancients, le système solaire ; le feu, l'essence de la déité, occupant l'endroit du soleil, et les colonnes l'entourant comme parties subalternes de l'univers. Les restes du culte du feu ont continué parmi les Grecs même au durent, comme apparaissent des feux sacrés maintenus dans l'appartement intérieur, ou saints des holies, de presque tous leurs temples, et d'endroits de culte : et, cependant l'Ammonian Platonics, derniers professeurs de la religion antique, essayés pour concevoir quelque chose au delà de l'extension du sens et de la perception, comme essence de leur dieu suprême ; encore, quand ils ont voulu illustrer et expliquer les modes de l'action de cette abstraction métaphysique, qui était plus subtile que p. 130 l'intelligence elle-même, ils la font par des images et des comparaisons de lumière et de feu. 1

Apostilles
118:1 Apud E-I Delph. 118:2 Voir le Kæmpfer, Chappe D'Auteroche, Sonnerat, &c. 118:3 Comme ἕκατογκεφαλος, εκατοντακανος, εκατογχειρος, &c. 118:4 Voir le plat XIII. . 7. 119:1 Voir le plat XXI. . 6 et 6. 119:2 voir le plat XII. 119:3 Page 80. 119:4 Page 86. 120:1 Voir le plat XVIII. . 3. 123:1 Exod. xxxii. 124:1 Bibliothèque. i. 124:2 Hyde, Anquetil, et d'autres auteurs modernes, nous ont donné les superstitions d'operose du Parsees pour le theism simple des Persans antiques. 124:3 Pauson, bibliothèque. vii. et ix. 124:4 Bibliothèque. ii. 125:1 Strab. bibliothèque. XV. 125:2 Hymne. 46. 125:3 Diodor. Sic. bibliothèque. i. Macrob. Reposé. bibliothèque. i. c. 20. 125:4 See Plate XV, Fig. 1 et 2, et plat XIII. . 4. 126:1 Plat XV. . 2, a--a. 126:2 Plat XV. . 2, b--b. 126:3 Voir le plat XV. . 1, a, et. 2, c.

126:4 Voir le plat XV. . 1, b--b. 126:5 Voir le plat XV. . 1 c--c. 126:6 Voir le plat XVI. . 1.

PARTIE VII 
D'un passage de Hecatæus, préservé par Diodorus Siculus, je pense qu'il est évident que Stonehenge, et tous autres monuments de la même sorte trouvée dans le nord, ont appartenu à la même religion, qui apparaît, à une certaine période à distance, pour avoir régné au-dessus de l'hémisphère nordique de totalité. Selon cet historien antique, le Hyperboreans a habité une île au delà de la Gaulle, aussi grande que la Sicile, en laquelle Apollo a été adoré dans un temple circulaire considérable pour sa taille et richesse. 2 Apollo, nous savons, dans la langue des Grecs de cet âge, pouvons ne signifier non autre que le soleil, qui, selon César, a été adoré par les Allemands, quand ils ont su sans d'autres déité excepté le feu et la lune. 3 L'île que je pense peut n'être non autre que la Grande-Bretagne, qui à ce moment-là a été seulement connue aux Grecs par les rapports vagues des marins phéniciens, si incertains et obscurcit, que Herodotus, le plus investigateur et crédule des historiens, doutes de son existence. 4 Le temple circulaire du soleil étant noté dans tels p. 131

PLAT XVI ORNEMENT DE TEMPLE DE PUZZUOLI p. 133 les légers et imparfaits comptes, montre qu'il doit avoir été quelque chose de singulier et important ; pour, si eu été une structure inconsidérable, il n'aurait pas été mentionné du tout ; et, s'il y avait eu beaucoup de tels dans le pays, l'historien n'aurait pas employé le nombre singulier. Stonehenge a certainement été un temple circulaire, presque le même que cela déjà décrit du Bacchus περικιονιος chez Puzzuoli, sauf que dans le dernier l'exécution gentille, et la belle symétrie des pièces, sont de tous points l'inverse de la simplicité grossière mais majestueuse de l'ancien ; dans la conception originale ils diffèrent mais sous forme de secteur. 1 Il peut donc raisonnablement supposer, cela que nous avons toujours les ruines du temple identique décrit par Hecatæus, qui, étant un Grec asiatique, pourrait avoir reçu son information d'un certain négociant phénicien, qui avait visité les régions intérieures de la Grande-Bretagne en exploitant là l'étain. Macrobius mentionne un temple de la mêmes sorte et forme sur le bâti Zilmissus dans Thrace, p. 134

consacré au soleil sous le titre de Bacchus Sebazius. 1 Les grands obeliscs de la pierre ont trouvé dans beaucoup de parties du nord, de ce type chez Rudstone, 2 et Boroughbridge proche dans Yorkshire, 3 appartenez à la même religion ; obeliscs étant, comme Pliny observe, sacré au soleil, dont les rayons ils ont représenté tous les deux par leur forme et nom. 4 Une médaille antique d'Apollonia dans Illyria, appartenant au musée du défunt Dr. Le chasseur, a la tête d'Apollo couronnée avec le laurier d'un côté, et de l'autre un obelisc se terminant dans une croix, la moindre représentation explicite des organes masculins de la génération. 5 Ceci a exactement l'aspect d'une de ces croix, qui ont été érigées dans les cimetières et des routes de croix pour l'adoration des personnes dévottes, quand la dévotion était plus répandue qu'actuellement. Beaucoup de ces derniers ont été assurément érigés avant l'établissement du christianisme, et convertis, ainsi que leurs adorateurs, en foi vraie. Antique ils ont représenté la puissance générative de la lumière, l'essence de Dieu ; pour Dieu est léger, et pas unapproached jamais mais dedans la lumière a demeuré de p. 135 éternité, dit Milton, qui en cela, aussi bien que beaucoup d'autres exemples, a suivi l'Ammonian Platonics, qui étaient les restaurateurs et des corrupteurs de la théologie antique. Ils l'ont reconstitué de la masse de la mythologie poétique, sous laquelle il a été enterré, mais raffiné et sublimé lui avec la métaphysique abstraite, qui a monté aussi loin au-dessus de la raison humaine que la mythologie poétique descendue au-dessous de lui. Des obeliscs solaires antiques sont venus les flèches et les pinacles dont nos églises sont encore décorées, ainsi beaucoup d'âges après que leur signification mystique ait été oubliée. Heureusement pour la beauté de ces édifices, on l'a oublié ; autrement les réformateurs du dernier siècle les auraient détruits, car ils ont fait les croix et les images ; pour eux pourraient avec la convenance égale avoir été heathenish et prophane prononcés. Car l'obelisc était le symbole de la lumière, était ainsi la pyramide du feu, considérée pour être essentiellement identique. Les Egyptiens, parmi qui ces formes sont les plus fréquentes, ont soutenu qu'il y avait deux puissances opposées dans le monde, agissant perpétuellement contraire entre eux, celui créant, et l'autre détruisant l'ancien ils ont appelé Osiris, et le dernier Typhon. 1 Par la controverse de ces deux, ce mélange p. 136 de bons et de mauvais, qui, selon quelques vers d'Euripide cités par Plutarch, 1 a constitué l'harmonie du monde a été censé être produit. Cette opinion du mélange nécessaire de bon et du mal était, selon Plutarch, de l'antiquité immémoriale, dérivé des theologists et des législateurs les plus âgés, pas seulement dans les traditions et les rapports, mais dans les mystères et les sacrifices, Grec et barbare. 2 Le feu était le principe efficace de, et, selon certains des Egyptiens, ce feu ætherial qui concentred au soleil. Controverts de ce Plutarch d'opinion, dire que Typhon, le mal ou puissance détruisante, était un feu terrestre ou matériel, essentiellement différent du ætherial. Mais Plutarch ici discute de ses propres préjudices, plutôt que de l'évidence du cas ; pour He a cru qu'il faut un coeternal mauvais original de principe avec le bon, et agir dans l'opposition perpétuelle à elle ; une erreur dans laquelle des hommes ont été menés en formant des notions fausses de bon et de mauvais, et vu elles pendant que des propriétés inhérentes individu-existantes, au lieu des modifications accidentelles, variables avec chaque circonstance avec lequel cause et les événements sont reliés. Cette erreur, cependant adoptée par des individus, n'a jamais fait partie l'une ou l'autre de la théologie p. 137

ou mythologie de la Grèce. Homer, dans la belle allégorie des deux tonneaux, fait Jupiter, le dieu suprême, le distributeur de bon et de mauvais. 1 Le nom de Jupiter, Ζευς, était à l'origine une des titres ou des épithètes du soleil, signifiant, selon son étymologie, aweful ou terrible; 2 dans quel sens il est employé dans les litanies d'Orphic. 3 La casserole, la substance universelle, s'appelle le Jupiter à cornes (Ζευς ο κεραστης); et dans un fragment d'Orphic préservé par Macrobius 4 les noms de Jupiter et de Bacchus semblent être seulement des titres de la puissance tout-créante du soleil. Αγλαε Ζεν, Λιοννσε, πατεζ ποντον, πατεζ αιης, Ἡλιε παλλενετοζ. Dans un autre fragment préservé par le même auteur, 5 le nom de Pluton, Αιδης, est employé comme titre de la même déité ; qui semble donc avoir présidé au-dessus des morts aussi bien que l'excédent la vie, et avoir aussi bien été le seigneur de la destruction que la création et la conservation. Nous constatons en conséquence que dans une des litanies d'Orphic maintenant existantes, il s'appelle expressément le donateur de la vie, et le destroyer. 6 p. 138 Les Egyptiens ont représenté Typhon, la puissance détruisante, sous la figure du hippopotamus ou le fleuve-cheval, l'animal le plus féroce et le plus destructif qu'ils ont connu ; 1 et le choeur dans Bacchae d'Euripide appelez leur inspirer Bacchus pour apparaître sous la forme d'un taureau, d'un serpent beaucoup de-dirigé, ou de lion flamboyant ; 2 ce qui prouve que le plus sanglant et le destructif, aussi bien que le plus utile des animaux, ont été utilisés par les Grecs pour représenter un certain attribut personnifié du dieu. M. D'Hancarville a également observé, cela que le lion est fréquemment utilisé par les artistes antiques comme symbole du soleil ; 3 et je suis incliné pour croire qu'il était d'exprimer cette puissance détruisante, aucune moins de condition requise pour préserver l'harmonie de l'univers que se produire. Dans la plupart des monuments de l'art antique où le lion est représenté, il apparaît avec des expressions de la fureur et de la violence, et souvent dans l'acte du massacre et de dévorer un autre animal. Sur un sarcophage antique trouvé en Sicile il est représenté dévorant un cheval, 4 et sur les médailles de Velia en Italie, dévorant un cerf commun ; 5 l'ancien, comme sacré à Neptune, représenté p. 139

PLAT XVII ORNEMENT DE TEMPLE DE PUZZUOLI p. 141

la mer ; et le dernier, comme sacré à Diana, le produit de la terre ; pour Diana était on dit que la fertilité de la terre personnifiée, et donc reçoit ses nymphes ou ministres productifs de l'océan, la source de fécondité. 1 Le lion, donc, dans l'ancien exemple, apparaît comme symbole du soleil exhalant les eaux ; et dans le dernier, comme whithering et putrifying le produit de la terre. Sur la frise du temple d'Apollo Didymæus, près de Miletus, sont les monstres composés de formes de mélange de la chèvre et du lion, reposant leurs pieds antérieurs sur le lyre du dieu, qui se tient entre eux. 2 La chèvre, comme j'ai déjà montré, a représenté l'attribut créateur, et le lyre, l'harmonie et l'ordre ; donc, si nous admettons que le lion a représenté l'attribut détruisant, cette composition signifiera, dans la langue symbolical de la sculpture, l'harmonie et l'ordre de l'univers préservé par les opérations régulières et périodiques des puissances créatrices et destructives. C'est une notion à laquelle des hommes seraient naturellement menés en observant l'ordre et la progression communs des choses. La même chaleur du soleil, qui a roussi et a défraîchi l'herbe en été, a mûri les fruits en automne, et cloathed la terre p. 142 avec le feuillage au printemps. Dans une saison il a séché vers le haut des eaux de la terre, et dans des autres les a renvoyées sous la pluie. Il a causé la fermentation et la putréfaction, qui détruisent une génération des usines et des animaux, et produit des autres dans la succession constante et régulière. Cette controverse entre les puissances de la création et la destruction est représentée sur une médaille antique d'Acanthus, dans le musée du défunt Dr. Chasseur, par un combat entre le taureau et le lion. 1 Seul le taureau est représenté sur d'autres médailles dans exactement la mêmes attitude et geste qu'en combattant avec le lion ; 2 d'où je conclus que le lion est là compris. Sur les médailles de Celenderis, la chèvre apparaît au lieu du taureau dans exactement la même attitude de la lutte et de la controverse, mais sans lion ; 3 et dans curieux d'exécution très antique mais excellente, appartenant à moi, le lierre de Bacchus est placé au-dessus du dos de la chèvre, pour dénoter la puissance qu'il représente. 4 L'opération mutuelle qui était le résultat de cette controverse a été signifiée, dans les contes mythologiques des poèts, par les amours de Mars et de Venus, celui p. 143 la puissance active de la destruction, et l'autre la puissance passive de la génération. De leur union est dit d'avoir jailli la déesse Harmonie, qui était l'ordre physique de l'univers personnifié. La fable de Ceres et de Proserpine est la même allégorie inversée ; Ceres étant la puissance prolifique de la terre personnifiée, et par conséquent appelée par les Grecs Terre (Γη ou Λημητηζ). Le Ceres nommé latin signifiant également La terre, le C romain étant le même à l'origine, dans la figure et la puissance que le Grec Γ, 1 quel Homer emploie souvent en tant que seul guttural aspirez-, et l'ajoutez arbitrairement à ses mots, pour les rendre plus solennels et sonores. 2 Le guttural aspire et les arrêts de sifflement plus en particulier ont appartenu au dialecte de Æolic, duquel le latin a été dérivé ; wherefore que nous n'avons pas besoin de nous demander que le même mot, qui par le Dorians et l'Ionians a été écrit Ερα et Ερε, devrait par le Æolians être écrit Γερες ou Ceres, les Grecs adaptant toujours à leur orthographe à leur prononciation. Dans un bronze antique à la colline de fraise cette déesse est séance représentée, avec une tasse dans une main, et diverses sortes de fruits dans l'autre ; et le taureau, l'emblème de la puissance du créateur, dans son recouvrement. 3 Cette composition p. 144 montre la fructification de la terre par la descente de l'esprit créateur de la même façon comme décrit par Virgil : --

Terræ de tument de Vere, et poseunt de semina d'organes génitaux ; Æther d'imbribus de fœcundis d'omnipotens de pater de Tum Conjugis dans le descendit de lætæ de gremium, et omnes Magnus a descendu, corpore de commixtus de magno, foetus. 1 Æther et eau sont ici présentés par le poèt comme deux éléments prolifiques qui fertilisent la terre, selon le système antique de la philosophie d'Orphic, sur lequel la théologie mystique a été fondée. Proserpine, ou Περσιφονεια, la fille de Ceres, était, comme son nom grec indique, la déesse de la destruction, dans laquelle le caractère elle est appelée par Althaea dans la neuvième iliade ; mais néanmoins nous la trouvons souvent sur les médailles grecques couronnées avec des épis de blé, en tant qu'étant la déesse de la fertilité aussi bien que la destruction. 2 Elle est, en fait, une personnification de la chaleur ou le feu qui infiltrent la terre, qui est immédiatement la cause et l'effet de la fertilité et de la destruction, parce que c'est immédiatement la cause et l'effet dont de la fermentation, à partir tous les deux procèdent. Le Libitina, ou la déesse de la mort du Romans, était identique que le Persiphoneia des Grecs ; mais, comme Plutarch observe, p. 145

PLAT XVIII FIGURES ET ORNEMENTS ÉGYPTIENS p. 147 le plus instruit de celui les gens lui a permis d'être identique que Venus, la déesse de la génération. 1

Apostilles
130:1 See Proclus. dans Theol. Platon. bibliothèque. i. c. 19. 130:2 Ναον αξιολογον, αναθημασι πολλοις κεκος μημενον, σφαιροειδη τωσχηματι. Diod. Sic. bibliothèque. ii. 130:3 De B. Gallon. bibliothèque. vi. 130:4 Bibliothèque. iii. c. 15. 133:1 Voir le plat XV. . 2 et S. J'ai préféré le plan de Webb de Stonehenge à Stukeley et à Smith, après avoir comparé chacun aux ruines existant maintenant. Ils diffèrent matériellement seulement dans la cellule, que Webb suppose pour avoir été un hexagone, et Stukeley une section des points de suspension. La position de l'autel est simplement conjecturale ; le wherefore I l'ont omis ; et I beaucoup de doute si l'un ou l'autre soit exact dans leurs plans de la cellule, qui semble, comme dans d'autres temples de Druidical, avoir été signifié pour un cercle, mais avoir été inexactement exécuté. 134:1 Reposé. bibliothèque. i. c. 18.

134:2 Archaeologia, vol. v. 134:3 A maintenant appelé les flèches du diable. Voir le Stukeley Itin. vol. i. Tableau xc. 134:4 Hist. National. bibliothèque. xxxvi. sec. 14. 134:5 Plat X. . i, et Bruit de Nummi. Et Urb. Tableau X. . 7. 135:1 Plutarch. de Is. Et OS. 136:1 Plutarch. de Is. Et OS. 136:2 Ibid. ED. Relskii. 137:1 Il. W, V. 527. 137:2 Damm. Lex. Etymol. 137:3 Hymne. X. v. 13. 137:4 Reposé. bibliothèque. i. c. 23. 137:5 Reposé. bibliothèque. i. c. 8 . 137:6 Hymne. lxxii. ED. Gesn. 138:1 Plutarch. de Is. OS de d. 138:2 V. 1015. 138:3 Arts de les de sur de Recherches. Voir également le Macrob. Reposé. i. c. 21. 138:4 Houel, Voyage de la Sicile. Plat XXXVI. 138:5 Plat IX. . 5, gravé d'on appartenant à moi. 141:1 Callimach. Annonce Dian d'hymne. v. 13. Genitor Nympharum Oceanus. Catullus dans Gell. v. 84. 141:2 Antiquités ioniennes, vol. i. c. 3. Plat IX. 142:1 Plat IX. . 4, Et vétérinaire de Nummi. Bruit. Et Urb. Tableau I. . 16. 142:2 Plat IX. . 12, d'un d'Aspendus dans la même collection. Voir le Nummi Vétérinaire. Bruit. Et Urb. Tableau VIII. . 20. 142:3 Vétérinaire de Nummi. Bruit. Et Urb. Tableau XVI. . 13. 142:4 Plat IX. . 13. 143:1 Voir le S. C. Marcian, et les médailles de Gela et d'Agrigentum. 143:2 Comme dans le mot εριδψπος, habituellement écrit par lui εριγδψπος. 143:3 Voir le plat VIII. 144:1 Géorgique. bibliothèque. il. v. 324. 144:2 Plat iv. . 5, d'une médaille d'Agathocles, appartenant à moi. La même tête est sur beaucoup d' autres, de Syracuse, Metapontum, &c.

PARTIE VIII 
Dans la galerie à Florence est une image collossal de l'organe de la génération, monté sur les parties arrières d'un lion, et accroché en rond avec de divers animaux. Par ceci est représenté la coopération des puissances créantes et détruisantes, qui sont mélangées et unies dans une figure, parce que tous les deux sont dérivés d'une cause. Les animaux ont accroché de même autour de l'exposition qui toutes les deux agissent au même but, celui de compléter le niveau de la terre, et du peuple de elle avec les générations se levantes immobiles des êtres sensibles. Le Chimæra de Homer, dont les commentateurs ont donné tant d'interprétations lunatiques, était un symbole de la même sorte, qui le poèt probablement, après avoir vu en Asie, et ne sachant pas sa signification (qui a été seulement indiquée au lancé) censée pour être un monstre qui avait par le passé infesté le pays. Il le décrit comme composé de formes de chèvre, lion, et serpent, et respiration le feu du son bouche. 2 Ce sont les symboles du créateur, destroyer, et conservateur, uni et animé près le feu, l'essence divine de tous trois. 3 Sur une gemme, éditée dans p. 148 [le paragraphe continue] Mémoires de l'académie de Cortona, 1 cette union des attributs détruisants et de préservations est représentée par les formes unies du lion et du serpent couronnés avec des rayons, les emblèmes de la cause à partir de laquelle toutes les deux procèdent. Cette composition forme le Chnoubis des Egyptiens. Bacchus est fréquemment représenté par les artistes antiques accompagné des tigres, qui apparaissent, parfois, les faisceaux dévorants des raisins, le fruit singulièrement consacré au dieu, et dans d'autres buvant la boisson alcoolisée serrée de elles. L'auteur du Arts de les de sur de Recherches a dans ce cas suivi les comptes communs du Mythologists, et a affirmé que les tigres sont vraiment friands des raisins ; 2 ce qui est jusqu'ici d'être vrai, cela elles sont incapables de l'alimentation sur elles, ou sur n'importe quel fruit quoi que, étant extérieurement et intérieurement formé pour alimenter sur la chair seulement, et pour obtenir leur nourriture en détruisant d'autres animaux. Par conséquent je suis persuadé, cela dans les symboles antiques, tigres, aussi bien que des lions, représente la puissance détruisante du dieu. Parfois son char semble tiré par eux ; et alors ils représentent les puissances de la destruction précédant les puissances de la génération, et prolongeant leur opération, pendant que la putréfaction précède, et augmentent la végétation. Sur p. 149 une médaille de Maronea, éditée par Gesner, 1 une chèvre est couplée au tigre en dessinant son char ; par quelle composition l'artiste a montrée à actif général puissance de la déité, conduite par ses deux grands attributs de création et de destruction. Sur le monument de Choragic de Lysicrates à Athènes, Bacchus est représenté alimentant un tigre ; ce qui montre la puissance active de la destruction. 2 Sur une belle camée dans la collection du duc de Marlborough, le tigre suce le sein d'une nymphe ; ce qui représente la même puissance de la destruction, nourrie par la puissance passive de la génération. 3 Dans le musée de Charles Townley, Esq., est un groupe, en marbre, de trois figures ; 4 le moyen dont se développe hors d'une vigne sous une forme humaine, avec des feuilles et des faisceaux des raisins jaillissant hors de son corps. D'un côté est le Bacchus διφυης, ou créateur des deux sexes, connu par le moule efféminé de ses membres et mine ; et de l'autre, un tigre, sautant vers le haut, et dévorant les raisins qui jaillissent du corps de la vigne personnifiée, les mains dont sont utilisés dans la réception p. 150

un autre faisceau du Bacchus. Cette composition représente la vigne entre les attributs créants et détruisants d'un dieu ; celui lui donnant le fruit, et l'autre le dévorant une fois donné. Le tigre a une guirlande de lierre autour de son cou, pour prouver que le destroyer était Co-essentiel avec le créateur, duquel le lierre, aussi bien que toutes autres plantes vertes, était un emblème représentant sa jeunesse et viridity perpétuels. 1 Le travail en bascule mutuel et des deux grands attributs de la création et de la destruction, n'a pas été confiné par les ancients aux usines et aux animaux, et de telles productions transitoires, mais a été prolongé à l'univers lui-même. Mettez le feu à être la cause essentielle de tous les deux, ils ont cru que la conflagration et la rénovation du monde étaient périodiques et régulières, procédant entre eux par les lois de sa propre constitution, implantées dans lui par le créateur, qui était également le destroyer et le renovator 2 pour, pendant que Platon indique, toutes les choses résultent d'une, et dans une sont toutes les choses résolues. 3 Il doit observer, cela, quand les ancients parlent de la création et de la destruction, ils signifient seulement la formation p. 151 et dissolution ; lui étant universellement permis, par tous les systèmes de religion, ou sects de philosophie, celle rien ne pourrait venir de rien, et de celui aucune puissance celui qui pourrait annihiler cela qui a vraiment existé. L'idée audacieux et magnifique d'une création de rien était réservée pour la foi plus vigoureuse, et plus d'esprits éclairés des moderns, 1 qui ont besoin de recherche aucune autorité pour confirmer leur croyance ; pour, en tant que ce qui est évident en soi admet sans preuve, de sorte que ce qui est en soi impossible admette sans réfutation. La fable du serpent Pytho détruit par Apollo, a probablement résulté d'une composition emblematical, en laquelle ce dieu a été représenté comme destroyer de la vie, dont le serpent était un symbole. Pliny mentionne une statue de lui par Praxiteles, qui a été beaucoup célébré dans son temps, appelée Σαυροκτων ( le Lézard-tueur). 2 Le lézard, étant censé vivre sur mouille et l'humidité de la terre, est utilisée comme symbole d'humidité en général ; de sorte que le dieu le détruisant, signifie les mêmes que le lion dévorant le cheval. Le titre Apollo, I p. 152 AM incliné pour croire, signifié à l'origine le destroyer, aussi bien que le libérateur ; pour, comme destruction supposée par ancients à être simplement dissolution, la puissance qui a fourni les particules de la matière des liens de l'attraction, et a cassé δεσμον περι Βριθη ερωτος, était dans le fait le destroyer. 1 Il est, probablement, pour cette raison, cette mort soudaine, pestes, et les maladies épidémiques, sont dites par les poèts à envoyer par ce dieu ; qui est en même temps décrit en tant que l'auteur de la médecine, et tous arts utilisés pour préserver la vie. Ces attributs ne sont pas joints simplement parce que le destroyer et le conservateur étaient essentiellement identique ; mais parce que la maladie précède nécessairement le traitement, et est la cause du son étant inventé. The God of Health is said to be his son, because the health and vigour of one being are supported by the decay and dissolution of others which are appropriated to its nourishment. L'arc et les flèches lui sont donnés comme symboles de ses attributs caractéristiques, car ils sont à Diana, qui était la personnification femelle du destructif, aussi bien que les puissances productives et préservantes. Diana par conséquent s'appelle le Hecate triple, et est représentée par trois corps femelles p. 153

PLAT XIX FIGURES ET ORNEMENTS ÉGYPTIENS p. 155 jointif ensemble. Elle des attributs ont été cependant adorées séparément ; et quelques nations ont vénéré elle au-dessous de un caractère, et d'autres sous des autres. Diana d'Ephesus était la productive et la puissance nutritive, en tant que les nombreux seins et d'autres symboles sur ses statues impliquent ; 1 tandis que Βριμω, le Tauric ou le Scythic Diana, semble avoir été le destructif, et donc a été apaisé avec des sacrifices humains, et d'autres rites sanglants. 2 Elle est se tenir parfois représenté sur le dos d'un taureau, 3 et parfois dans un char dessiné par des taureaux ; 4 d'où elle s'appelle par les poèts Ταυροπολα 5 et Βοων ελατειρα. 6 Les deux compositions montrent la puissance passive de la nature, si créateur ou destructif, soutenu et guidé par la puissance active générale du créateur, dont le soleil était le centre, et du taureau le symbole. Il a été observé par les ancients, cela la puissance destructive du soleil a été exercé les la plupart par jour, et le créateur par nuit : pour lui avaient lieu dans l'ancienne saison qu'il a séchée vers le haut des eaux, défraîchie les herbes, et p. 156 la maladie et putréfaction produites ; et dans le dernier, cela qu'il a renvoyé les exhalations dans mouille, gâché avec la chaleur réconfortante qu'il a eue transfused dans l'atmosphère, pour reconstituer et compléter le niveau de la perte du jour. Par conséquent, quand ils ont personnifié les attributs, ils ont vénéré celui en tant que journalier, et l'autre en tant que nocturne le soleil, et dans leur mystique culte, comme Macrobius dit, 1 a appelé l'ancien Apollo, et le dernier Dionysus ou Bacchus. Les personnalités mythologiques de la roulette et du Pollux, qui ont vécu et sont mortes alternativement, étaient des allégories du même dogme ; par conséquent les deux asteriscs, par lesquels ils sont distingués sur les médailles de Locri, d'Argos, et d'autres villes. Les pæans, ou guerre-chansons, que les Grecs ont chantées au début de leurs batailles 2 ont été à l'origine chantés à Apollo, 3 qui s'est appelé Pæon ; et Macrobius nous indique, 4 cela en Espagne, le soleil a été adoré en tant que Mars, le dieu de la guerre et de la destruction, dont la statue ils ont ornée avec des rayons, comme cela de l'Apollo grec. Sur un Celtiberian ou un Runic la médaille a trouvé en Espagne, de l'exécution barbare, est une tête entourée près p. 157 obeliscs ou rayons, qui je prends pour être de cette déité. 1 Les poils semblent droits, imiter des flammes, comme ils font sur plusieurs des médailles grecques ; et sur l'inverse est allumée une tête barbue, avec une sorte de chapeau pyramidal, ressemblant exactement à cela par lequel le

Romans a conféré liberté sur leurs esclaves, et lequel s'est donc appelé le chapeau de la liberté. 2 Sur l'autre Celtiberian les médailles est une figure à cheval, portant une lance dans sa main, et ayant la même sorte de chapeau sur sa tête, avec le mot Helman écrit sous lui, 3 en caractères qui sont quelque chose entre le vieux Runic et Pelasgian ; mais tellement près au dernier, celui ils sont facilement compris. 4 Cette figure semble être de la même personne qu'est représenté par la tête avec le chapeau sur la médaille précédente, qui peut n'être non autre que l'ange ou le ministre de la déité de la mort, car le nom implique ; pour hela ou des Hel, était, parmi p. 158 [le paragraphe continue] Nations nordiques, la déesse de la mort, 1 de la même façon que Persiphoneia ou Brimo était parmi les Grecs. La même figure apparaît sur beaucoup de médailles britanniques antiques, et également sur ceux de plusieurs villes grecques, en particulier ceux de Gela, qui a la taurine Bacchus ou le créateur sur l'inverse. 2 La tête que j'ai supposée être le Celtiberian Mars, ou puissance destructive du soleil journalier, est imberbe comme l'Apollo des Grecs, et, dans la mesure où peut être découvert dans une telle sculpture barbare, a les mêmes dispositifs androgynes. 3 Nous pouvons donc raisonnablement supposer, cela, comme les Grecs, le Celtiberians avons personnifié l'attribut destructif sous les différents genres, en conséquence comme ils se sont appliqués l'au soleil, ou des éléments de subalterne ; et alors uni leur, pour signifier que tous les deux étaient essentiellement identiques. Le Helman donc, qui était identiques que Μοιραγητης ou Διακτωζ des Grecs, peut avec la convenance égale s'appeler le ministre de tous les deux ou l'un ou l'autre. La lance dans sa main ne doit pas être considérée simplement comme instrument de destruction, mais comme symbole de puissance et de commande, qui il était en Grèce et en Italie, aussi bien que partout le nord. Par conséquent ευθυνει{! 0x76 v !}v δορι p. 159

PLAT XX LE LOTUS ET LES MÉDAILLES DE MELITA p. 160 était pour régir, 1 et hastâ secondaire de venire,--être vendu sous le nom de slave. Le Celtes et le Scythians antiques ont payé des honneurs divins à l'épée, à la bataille-hache, et à la lance ;

le premier de ce qui était le symbole par lequel elles ont représenté le dieu suprême : par conséquent jurer par le bord de l'épée était le plus sacré et inviolable des serments. 2 Euripide fait référence à cette religion antique quand il appelle une épée ορκιον ξιφος et Æschylus montre clairement, cela il a par le passé régné en Grèce, quand il incite les héros du Thebaid à jurer par le point de la lance (ομνυσι δ᾽αιχμην 3). Homer emploie parfois le mot αρης pour signifier Dieu de guerre, et parfois une arme : et nous avons la suffisamment de preuve de ce mot étant d'origine celtique dans son affinité avec notre mot nordique Guerre; pour, si nous l'écrivons de la façon antique, avec le Pelasgian Vau, ou Æolian Digamma, αρης (Articles), il ne diffère à peine du tout. Derrière la tête barbue, sur la médaille première de Celtiberian est un instrument comme une paire de firetongs, ou la pince du forgeron ; 4 de ce qu'il semble que la personnalité ici représentée est identique que Ἡφαιστος ou Vulcan du grec et romain p. 162 mythologie. Les mêmes idées sont exprimées légèrement plus simplement sur les médailles de Æsernia en Italie, qui sont exécutées avec toutes amélioration et élégance d'art Grec. 1 D'un côté est Apollo, le soleil journalier, montant dans son char ; et de l'autre une tête imberbe, avec le même chapeau dessus, et le même instrument derrière elle, mais avec les dispositifs jeunes et le caractère élégant de la mine a habituellement attribué au mercure, qui, aussi bien que Vulcan, était Dieu d'art et de mécanisme ; et de dont le bureau particulier était également pour conduire les âmes des défunts à leurs manoirs éternels, d'où est venue l'épithète Διακτωζ, appliqué à lui par Homer. Il était, donc, à cet égard, les mêmes que le Helman du Celtes et du Scythians, qui a été censé conduire les âmes de tous ce qui sont morts une mort violente (qui seul était vraiment heureuse rendu compte) au palais de Valhala. 2 Il semble que les attributs de la déité que les Grecs ont représentée par les personnalités mythologiques de Vulcan et de mercure, ont été unis en mythologie celtique. César dit nous que les Allemands ont adoré Vulcan, ou au feu, avec le soleil et la lune ; et j'aurai bientôt l'occasion pour prouver que les Grecs ont tenu le feu pour pour le vrai chef d'orchestre p. 163 des morts, et de l'émancipateur de l'âme. Le Æsernians, encadrant sur le Samnites, une nation celtique, pourrait naturellement être censé avoir adopté les notions de leurs voisins, ou, ce qui est plus probable, avoir préservé la religion de leurs ancêtres plus purs que les Grecs helléniques. Par conséquent ils ont représenté Vulcan, qui, de l'inscription sur l'exergue de leurs pièces de monnaie, semble avoir été leur dieu de tutelar, avec les caractéristiques du mercure, qui était seulement une personnification différente de la même déité.

Apostilles
147:1 Dans Numa. 147:2 Il. ζ. v. 223. 147:3 Pour les propriétés normales attribuées par les ancients pour mettre le feu, voir le Plutarch, dans Camillo, Plin. Hist. National. bibliothèque. XXXVI C. 68. 148:1 Vol. iv. p. 32. Voir également le plat v. . 4, copié de lui. 148:2 Liv. i. c. 3. 149:1 Xliii de Tableau. . 26. 149:2 Stuart Athènes, vol. i. c. 4, plat X.

149:3 Voir le plat XXIII, gravé simplement pour montrer la composition, lui n'étant pas autorisé à faire un schéma exact de lui. 149:4 Voir le plat XXI. . 7. 150:1 Strabo, bibliothèque. xv. p. 712. 150:2 Brucker, Hist. Crit. Philos. vol. i. partie 2, bibliothèque. i. Plutarch de Placit. Philos. bibliothèque. II, C. 18. Lucretius, bibliothèque. v. ver. 92. Cic. de Nat. Deor. bibliothèque. ii. 150:3 Εξ ἑνος τα παντα γενεσθαι, και εις τ᾽ ἁυτον αναλυεσθαι. Le même dogme encore plus simplement est inculqué par l'auteur indien antique avant cité, voient Bagvat Geeta, Lect. ix. 151:1 Le mot dedans Genèse sur ce qu'il est fondé, transporté aucun un tel sens aux ancients ; pour les soixante-dix traduits lui, qui signifie formé, ou façonné. 151:2 Hist. National. bibliothèque. xxxiv. c. 8. Beaucoup de copies de lui sont encore existantes. Winkleman a édité un d'un bronze d'Albani cardinal. Monum. Antichi. inediti, Plat XL. 152:1 Le verbe λυω. quel Apollo est dérivé, signifie en Homer pour libérer et se dissoudre ou détruire, Il. a, ver. 20; Il, i, ver. 25. Macrobius dérive le titre de απολλυμι. à détruisez; mais ce mot est dérivé de λυω Reposé. bibliothèque. I. c. 17. 155:1 Hieron. Commentaire. dans Paul Epist. annonce Ephes. 155:2 Pausan. bibliothèque. iii. c. 16. 155:3 Voir la médaille d'Augustus, éditée par Spanheim. Pas. dans Callim. Hymne. annonce Dian. ver. 113. 155:4 Plat vi., d'un bronze dans le musée du C. Townley, Esq. 155:5 Sophoclis Ajax, ver. 172. 155:6 Nonni Dionys, bibliothèque. i. le titre Ταυροπολος a été parfois donné à Apollo, Eustath. Schol dans Dionys. Περιηγης. ver. 609. 156:1 Reposé. bibliothèque. i. c. 18. 156:2 Thucyd. bibliothèque. vii. 156:3 Homer. Il. a, V. 472. 156:4 Reposé. bibliothèque. i. c. 19. 157:1 Plat X . 2, engraven d'on appartenant à moi. J'ai été depuis confirmé dans cette conjecture en observant les caractères du mélange de Mars et d'Apollo sur les pièces de monnaie grecques. Sur un Mamertine on appartenant à moi est la tête avec les dispositifs et la couronne jeunes de laurier d'Apollo ; mais les cheveux sont courts, et l'inscription sur l'exergue le dénote pour être Mars. Voir le plat XVI. 2. 157:2 Il peut voir avec le poignard sur les médailles de Brutus. 157:3 Voir le plat IX. . 9, d'on appartenant à moi. 157:4 Le premier à un mélange du Runic Hagle et Grec Η. La seconde est le Runic Laugur, qui est également le vieux Grec Λ, en tant que lui apparaît sur le vase du verrat de Calydonian dans le musée britannique. Les autres trois diffèrent peu du Grec commun. 158:1 Edda. Fab. XVI. D'Hancarville, Arts de les de sur de Recherches, liv. ii. c. 1.

158:2 Voir le plat IX. . 11, d'on appartenant à moi. 158:3 Voir le plat X. . 2. 160:1 Eurip. Hecuba. 160:2 Maillet, Introd. l'Hist de d. de Danemarc, C. 9. 160:3 Ἑπταοπι Θη Βας, V. 535. 160:4 Plat X. . 2. 162:1 Voir le plat X. . 6, d'on appartenant à moi. 162:2 Maillet, Hist. de Danemarc. Introd. c. 9.

PARTIE IX 
Chez Lycopolis en Egypte la puissance détruisante du soleil a été représentée par un loup ; ce qui, car Macrobius indique, a été adoré là comme Apollo. 1 Le loup apparaît les raisins dévorants dans les ornements du temple de Bacchus περικιονιος chez Puzzuoli ; 2 et sur les médailles de Cartha il est entouré avec des rayons, qui montre simplement qu'il est là signifié comme symbole du soleil. 3 Il est également représenté sur la plupart des pièces de monnaie d'Argos, 4 là où j' ai déjà prouvé que le soleil journalier Apollo, le dieu lumière-se prolongeant, a été singulièrement adoré. Nous pouvons donc conclure, cet cet animal est signifiés pour un de la mystique p. 164 des symboles du culte primitif, et, comme quelques antiquaires ont supposé, pour ne pas commémorer les contes mythologiques de Danaus ou de Lycaon, qui ont été probablement inventés, comme beaucoup d'autres de la même sorte, pour satisfaire l'ignorance investigatrice du vulgaire, duquel la signification des symboles mystiques, les dispositifs habituels sur les médailles, ont été strictement cachés. En mythologie celtique, le même symbole a été utilisé, apparemment dans le même sens, Lok, la grande puissance détruisante de l'univers, étant représenté sous la forme d'un loup. 1 L'Apollo Didymæus, ou double Apollo, étaient probablement les deux personnifications, celle du détruire, et cela de la puissance créante, uni ; d'où nous pouvons percevoir la raison pour laquelle les ornements avant décrit devraient être sur son temple. 2 Sur les médailles d'Antigonus, le roi de l'Asie, est une figure avec ses cheveux accrochant dans les boucles artificielles au-dessus de ses épaules, comme cela d'une femme, et la composition entière, de ses membres et mine, remarquable pour la délicatesse extrême, et l'élégance féminine. 3 Il s'assied sur la proue d'un bateau, comme dieu des eaux ; et nous devrions, sans hésitation, le prononcer pour être p. 165 le Bacchus διφυης, étaient il pas pour l'arc qu'il porte dedans sa main, qui le montre évidemment qu'était Apollo. Ceci que je prends pour être la figure sous laquelle l'amélioration de l'art (et de plus n'a été jamais montré qu'en cette médaille) a représenté l'Apollo Didymæus, ou union des puissances créatrices et destructives des deux sexes dans un corps. Car le feu était l'essence primaire des puissances actives ou masculines de la création et de la génération, était ainsi l'eau du passif ou de la femelle. Appian indique, cela que la déesse adorée chez Hierapolis en Syrie était appelé par certains Venus, par d'autres Juno, et par d'autres a tenu pour la cause qui a produit le commencement et les graines des choses à partir

de l'humidité. 1 Plutarch la décrit presque dans les mêmes mots ; 2 et l'auteur du traité a attribué à Lucian 3 dit, elle était nature, le parent des choses, ou les creatress. Elle était donc la même que l'IS-IS, qui était le matériel prolifique sur lequel les attributs créateurs et destructifs ont fonctionné. 4 Car l'eau était son essence terrestre, était ainsi la lune son image céleste, dont la puissance attrayante, soulevant les eaux de l'océan, a naturellement mené des hommes à les associer. La lune était p. 166 également censé renvoyer mouille que le soleil a exhalé de la terre ; et par conséquent sa chaleur a été comptée humidifier, comme cela du soleil séchait. 1 Les Egyptiens l'ont appelée la mère du monde, parce qu'elle a semé et a dispersé dans l'air les principes prolifiques dont elle avait été imbibée par le soleil. 2 Ces principes, aussi bien que la lumière par laquelle elle a été illuminée, étant censé émaner de la grande fontaine de la tous les vie et mouvement, ont participé à la nature de l'être duquel ils ont été dérivés. Par conséquent les Egyptiens attribués à la lune, est aussi bien au soleil, aux puissances actives et passives de la génération, 3 ce qui étaient tous deux, pour employer la langue du scholastics, essentiellement les mêmes, cependant formellement différent. Cette union est représentée sur une médaille de Demetrius l'en second lieu, roi de la Syrie, 4 là où la déesse de Hierapolis apparaît avec les organes masculins de la génération collant dehors de sa robe longue, et tenant le thyrsus de Bacchus, l'emblème du feu, dans une main, et le globe terrestre, représentant les éléments subalternes, dans l'autre. Son chef est couronné avec de diverses usines, et de chaque côté est dans l'asterisc la représentation (probablement) du journalier p. 167 et le soleil nocturne, de la même manière comme une fois placé au-dessus des chapeaux de la roulette et du Pollux. 1 Ce n'est pas la forme sous laquelle elle a été représentée dans le temple chez Hierapolis, quand l'auteur du compte attribué à Lucian l'a visité ; à ce que n'est pas être demandé, pour les figures de cette déesse universelle, étant simplement emblematical, se sont composés selon les attributs que les artistes ont voulu dire en particulier pour exprimer. Elle est probablement représentée ici sous la forme sous laquelle elle a été adorée à proximité de Cyzicus, où elle s'est appelée Αρτεμις Πριαπινη, Priapic Diana. 2 Dans le temple chez Hierapolis les puissances actives données à elle par le créateur ont été représentées par d'immenses images des organes masculins de la génération placés de chaque côté de la porte. Les mesures de ces derniers doivent nécessairement être corrompues dans le texte actuel de Lucian ; mais cela ils étaient d'une énorme taille que nous pouvons conclure de ce qui est connexe d'un homme allant au dessus de l'une d'entre elles chaque année, et résidant là des jours, afin d'avoir une communication plus intime avec la déité, tout en priant pour la prospérité de la Syrie. 3 Athenæus se relie, ce Ptolémée que Philadelphus a eu une de 120 coudées longtemps portées dedans p. 168 cortège à Alexandrie, 1 dont le poèt pourrait juste avoir dit-Contum de Mentula de protendit de Horrendum Quanta de queat de vastos de Thetidis de hiatus de spumantis ; Quanta de priscamque Rheam, parentem de queat de magnamque Naturam, medullis d'implere de naturam de solidis, Immensos de foret de silicium, currunt de volantia d'astra d'annonce de quot,

Globos de Conceptura, et tonantis de trisulca de tela, Et mundum de tonitrua de motura de concussum de vaga. C' était la vraie signification des énormes figures chez Hierapolis : --elles étaient les organes génératifs du créateur personnifié, duquel il a été censé avoir imbibé les cieux, la terre, et les eaux. Dans le temple étaient beaucoup de petites statues des hommes avec ces organes disproportionably grands. C'étaient les anges ou les préposés de la déesse, qui a agi en tant qu'elle des ministres de création en peuplant et en fructifiant la terre. La statue de la déesse elle-même était dans le sanctuaire du temple ; et proche c'était la statue du créateur, que l'auteur appelle Jupiter, comme il fait la déesse, Juno ; par ce qu'il veut dire seulement qu'ils étaient les déité suprêmes du pays où adorés. Elle a été soutenue par les lions, et lui par des taureaux, pour prouver que la nature, la puissance productive passive de la matière, a été soutenue par destruction antérieure, tandis que l'esprit ætherial, ou la puissance productive active, a été soutenu par ses propres p. 169 force seulement, dont les taureaux étaient des symboles. 1 Entre toutes les deux était une troisième figure, avec une colombe sur sa tête, qui une certaine pensée à être Bacchus. 2 C'était l'esprit saint, l'amour premier-engendré, ou nature en plastique, (dont la colombe était l'image quand elle a vraiment daigné pour descendre sur l'homme, 3) procédant à partir de, et consubstantial avec tous les deux; pour tous trois étaient mais les personnifications de un. La colombe, ou certaine volaille l'aiment, apparaît sur les médailles de Gortyna en Crète, agissant la même partie avec Dictynna, Diana crétoise, car le cygne est habituellement action représentée avec Leda. 4 Cette composition a presque le même sens que qui avant décrit du taureau dans le recouvrement de Ceres, Diana étant également une personnification de la puissance productive de la terre. Il peut sembler extraordinaire, cela après que cette aventure avec la colombe, elle devrait immobile rester une vierge ; mais des mystères de cette sorte doivent être trouvés dans toutes les religions. Juno est indiqué pour avoir remplacé sa virginité chaque année en se baignant p. 170 dans une certaine fontaine ; 1 un miracle que je crois même des légendes modernes ne peut pas mettre en parallèle.

Apostilles
163:1 Reposé. bibliothèque. i. c. 17. 163:2 Plat XVI. . X. 163:3 Plat X . 8, d'on appartenant à moi. 163:4 Plat IX . 7, d'on appartenant à moi. 164:1 Maillet, Introd. l'Hist d'à. de Danemarc. 164:2 Voyez Antiq ionien. vol. L C. 3, Pl. IX. 164:3 Voir le plat X. . 7, d'on appartenant à moi. Les figures semblables sont sur les pièces de monnaie de la majeure partie du Seleucidæ. 165:1 De Bello Parthico. 165:2 Dans Crasso. 165:3 De Dea Syriâ.

165:4 Plutarch. de Is. Et OS. 166:1 Solis de Calor arefacit, humectat de lunaris. Macrob. Reposé. vii. c. 10. 166:2 Plutarch. de Is. Et OS. 166:3 Ibid. 166:4 Plat X. . 5, de Haym. Tes. Brit. p. 70. 167:1 Voir le plat IX. . 7. 167:2 Plutarch. dans Lucullo. 167:3 Lucian. de Dea Syriâ. 168:1 Deipnos. bibliothèque. 169:1 actif et passif des puissances de la création s'appellent mâle et femelle par l'Ammonian Platonics. Voir le Proclus dans Theol. Platon. bibliothèque. i. c. 28. 169:2 Lucian, de Dea Syrie. 169:3 Matth. ch. iii. ver. 17. 169:4 See Plate m. . 5. Καλψσι δε την Αρτεμιν Θρακες Βενδειαν, Κρητες δε Δικτυνναν. Palæph. de Incred. Tableau. XXXI. Voir également le Diodor. Sic. bibliothèque. v. Et Euripid. Hippol. v. 145.

PARTIE X 
Dans la vision d'Ezekiel, Dieu est décrit en tant que descente sur les formes combinées de l'aigle, du taureau, et du lion, 2 les emblèmes de l'esprit ætherial, des puissances créatrices et destructives, qui étaient tous ont uni dans Dieu vrai, cependant se sont hypostatically divisés dans la trinité syrienne. L'homme a été composé avec eux, comme représentant la vraie image de Dieu, s'accordant à la théologie juive. Le cherubim sur l'arche de l'engagement, entre lequel Dieu a demeuré, 3 ont été également composés de la même forme, 4 de sorte que l'idée de eux nécessité aient été présente à l'esprit du prophète, précédent à l'apparition qui l'a fourni avec la description. Même ceux sur l'arche de l'engagement, cependant faite à la commande exprès de Dieu, ne semblent pas avoir été originaux ; pour une figure exactement la réponse à la description de eux apparaît parmi ces ruines curieuses existant à Chilminar, en Perse, à qui ont été censées être ceux du palais de Persepolis, brûlée par Alexandre ; mais pour il n'est pas facile conjecturer quelle raison, il. Ils, certainement, ne répondent pas à antique p. 171

PLAT XXI BACCHUS ET MÉDAILLES DE CAMARINA ET DE SYRACUSE p. 173 la description existante de celle a célébré le palais ; mais, dans la mesure où nous pouvons juger de eux dans leur état actuel, semblent évidemment avoir été un temple. 1 Mais les Persans, comme avant observé, n'a eu aucun temple ou statue inclus, qu'ils ont tenus dans tant de horreur, qu'ils ont essayé chaque des moyens possibles de détruire ceux des Egyptiens ; le pensant indigne de la majesté de la déité pour faire limiter sa présence de tout-infiltration à la frontière d'un édifice, ou être comparé à une image de pierre ou de métal. Cependant, parmi les ruines chez Chilminar, nous trouvons non seulement beaucoup de statues, qui sont évidemment des êtres idéaux, 2 mais également cet emblème remarquable de la déité, qui distingue presque tous temples égyptiens maintenant existants. 3 Les portails sont également de la même forme que ceux chez Thebes et Philæ ; et, à moins que les hiéroglyphes qui distinguent le dernier, sont finis et ornementés presque de la même manière. À moins que, donc, nous supposons les Persans avoir été si contradictoires quant aux temples droits en contradiction directe aux premiers principes de leur propre religion, et les décorons avec des symboles p. 174 et les images, qui ils ont tenu pour impies et abominables, nous ne pouvons pas les supposer être les auteurs de ces bâtiments. Ni l'un ni l'autre ne peuvent nous supposer le Parthians, ou de plus défunts Persans, pour avoir été les constructeurs de eux ; pour tous les deux le modèle de l'exécution dans les figures, et les formes des lettres dans les inscriptions, dénotent une antiquité beaucoup plus élevée, comme apparaîtra évidemment à n'importe quelle qui prendra l'ennui de comparer les schémas édités par Le Bruyn et Niebuhr aux pièces de monnaie de l'Arsacidæ et du Sassanidæ. Presque toutes figures symbolical doivent être trouvées répété sur différentes pièces de monnaie phéniciennes ; mais les lettres des phéniciens, on dit que qui viennent chez eux des Assyriens, sont beaucoup moins simples, et appartiennent évidemment à un alphabet beaucoup plus loin avancé dans l'amélioration. Certaines des figures sont également chose observable sur les pièces de monnaie grecques, en particulier le taureau et le

lion combattant, et la fleur mystique, qui est le dispositif constant du Rhodians. Le modèle de l'exécution est également exactement identique que celui des pièces de monnaie de Grec très antique de l'Acanthus, du Celendaris, et du Lesbos ; les lignes étant très fortement marquées, et les cheveux exprimés par les boutons ronds. Les ailes de même de la figure, qui ressemble au cherubim juif, sont identiques que ceux sur plusieurs sculptures grecques maintenant existantes ; comme les petites images de Priapus fixées aux bracelets antiques, p. 175

Plat XXII Statue d'un Taureau dans la pagoda de Tanjore. p. 177 les figures composées de la chèvre et du lion sur la frise du temple d'Apollo Didymæus, &c. &c. 1 Ils sont joints de même à la figure humaine sur les médailles de Melita et de Camarina, 2 aussi bien comme sur beaucoup de sculptures antiques dans le soulagement a trouvé en Perse. 3 Les plumes dans des ces ailes sont tournées ascendantes comme ceux d'une autruche, 4 à ce que cependant ils n'ont aucune ressemblance sous la forme, mais semblez plutôt comme ceux d'une volaille couvant, bien que plus aient tordu que j'en ont jamais observé en nature. Si cette déformation a été censée pour exprimer la convoitise ou l'incubation, je ne peux pas déterminer ; mais les compositions, auxquelles les ailes sont ajoutées, laissent le petit doute, qu'on a signifié le pour celui ou l'autre. Je suis incliné pour croire qu'il était pour le dernier, comme nous trouvons sur les médailles de Melita une figure avec quatre de ces ailes, qui semble par son attitude couver au-dessus de quelque chose. 5 Sur sa tête est le chapeau de la liberté, tandis que dans sa main droite il tient le crochet ou l'attractor, et dans sa gauche le vannage ou le séparateur ; de sorte qu'il représente probablement Ερως, ou esprit génératif couvant au-dessus de la matière, et de donner p. 178 liberté à ses puissances productives par l'effort de ses propres attributs, attraction et séparation. Sur une médaille phénicienne très antique apportée d'Asie par M. Pullinger, et édité très inexactement par M. Swinton dans les transactions philosophiques de 1760, est un disque ou un anneau entouré par des ailes de différentes formes, dont certaines des plumes sont tordues de la même manière. 1 Le même disque, entouré par le même genre d'ailes, enferme l'asterisc du soleil au-dessus du taureau Apis, ou Mnevis, sur le Tableau d'Isiac, 2 là où il apparaît également avec plusieurs des autres symboles égyptiens, en particulier au-dessus des têtes de l'IS-IS et de l'Osiris. 3 Il est également placé au-dessus des entrées de la plupart des temples égyptiens décrits par Pococke et Norden aussi bien que sur cela représenté sur le Tableau d'Isiac, 4 cependant avec plusieurs variations, et sans asterisc. Nous le trouvons également

sans asterisc, mais avec peu ou pas de variation, sur les ruines chez Chilmenar, et d'autres antiquités persanes supposées dans ce voisinage : 5 mais sur certaines des médailles grecques seul l'asterisc est placé au-dessus du taureau avec p. 179 le visage humain, 1 qui est alors identique que l'Apis ou le Mnevis des Egyptiens ; c'est-à-dire, l'image de la puissance générative du soleil, qui est signifié par l'asterisc sur les médailles grecques, et par le kneph, ou disque à ailes, sur les monuments orientaux. Les Grecs cependant ont parfois utilisé ce dernier symbole, mais se sont arrangés, selon leur pratique habituelle, de la joindre à la figure humaine, comme peut être vu sur une médaille de Camarina, éditée par prince Torremmuzzi. 2 Sur d'autres médailles de cette ville la même idée est exprimée, sans disque ou asterisc, par une figure à ailes, qui semble planante au-dessus d'un cygne, l'emblème des eaux, pour montrer la puissance générative du soleil fructifiant cet élément, ou s'ajouter actif au passif puissances de production. 3 Sur les médailles de Naples, une figure à ailes de la même sorte est représentée couronnant la taurine Bacchus avec une guirlande de laurier. 4 Ce les antiquaires ont appelé une victoire couronnant le Minotaur ; mais le monstre fabuleux appelé le Minotaur n'a été jamais dit pour avoir été victorieux, même par les poèts qui l'ont inventé ; et toutes les fois que les sculpteurs et les peintres ont représenté p. 180 il, ils ont joint la tête d'un taureau à un corps humain, comme peut être vu dans l'image célébrée de Theseus, éditée parmi les antiquités de Herculaneum, et sur les médailles d'Athènes, frappées au sujet de la période de Severus, quand le modèle de l'art a été totalement changé, et de la théologie mystique éteinte. La figure à ailes, qui s'est appelée une victoire, apparaît support dans le char du soleil, sur les médailles de la Reine Philistis, 1 et, sur certaines de ceux de Syracuse, volant avant lui dans l'endroit où l'asterisc apparaît sur d'autres de la même ville. 2 Je suis donc persuadé, ce ce sont seulement différents modes de représenter une idée, et cela la figure à ailes signifie la même chose, une fois placé au-dessus de la taurine Bacchus des Grecs, comme disque à ailes au-dessus de l'Apis ou du Mnevis des Egyptiens. Le Ægis, ou le plastron snaky, et la tête de la méduse, sont également, comme Dr. Stukeley juste observé, 3 Modes grecs de représenter ce disque à ailes jointif avec les serpents, comme il est fréquemment, tous les deux dans les sculptures égyptiennes, et ceux de Chilmenar en Perse. Les expressions de la fureur et de la violence, qui caractérisent habituellement la mine de la méduse, signifient l'attribut détruisant jointif avec le génératif, en tant que toutes les deux étaient également sous la direction de p. 181 [le paragraphe continue] Minerva, ou sagesse divine. Je suis incliné pour croire, cela les grands anneaux, auxquels les petites figures de Priapus sont attachées, 1 a eu également la même signification que le disque ; pour, si prévu simplement pour les suspendre près, ils sont d'une grandeur exagérée, et ne répondraient pas à leur puits de but ainsi comme boucle commune. Sur la pièce de monnaie phénicienne mentionnée ci-dessus, ce symbole, le disque à ailes, est placé au-dessus d'une figure séance, qui tient dans des ses mains une flèche, tandis qu'un arc, coudé prêt, de la forme antique de Scythian, mensonges par lui. 2 Sur sa tête est un grand chapeau lâche, attaché sous son menton, qui je prends pour être la peau du lion, porté de la même manière comme sur les têtes de Hercule, sur les médailles d'Alexandre ; mais le travail est si petit, cependant exécuté avec la finesse et la précision extrêmes, et parfaitement préservé, qu'il soit difficile de décider avec la certitude ce que représente il, dans les parties

d'un tel minuteness. L'arc et les flèches, nous savons, étions les bras antiques de Hercule ; 3 et continué ainsi, jusqu'à l'approprié pensé par poèts grecs pour lui donner le club. 4 Il a été en particulier adoré au pneu, la métropole de Phœnicia ; 5 et sa tête apparaît dans p. 182 forme habituelle, sur plusieurs des pièces de monnaie de cela les gens. Nous pouvons par conséquent conclure qu'il est la personne ici représentée, malgré la différence dans le modèle et la composition de la figure, qui peut être expliquée par la différence de l'art. Les Grecs, animés par l'esprit de leurs poèts antiques, et la mélodie rougeoyante de leur langue, étaient grands et poétiques en toutes leurs compositions ; tandis que les phéniciens, qui ont parlé un dialecte dur et untuneable, étaient unacquainted avec la bonne poésie, et par conséquent avec des idées poétiques ; pour des mots étant les types d'idées, et les signes ou les marques par lesquels les hommes les communiquent non seulement entre eux, mais arrangez-et réglez-les dans leurs propres esprits, le génie d'une langue va une grande manière vers former le caractère du peuple qui l'emploient. La pauvreté de l'expression produira la pauvreté de la conception ; pour les hommes ne pourrez jamais former subliment des idées, quand la langue dans laquelle elles pensez (pour les hommes pensez toujours comme parlez dans une certaine langue) est incapable de les exprimer. Ceci peut être une raison pour laquelle les phéniciens n'ont jamais rivalisé les Grecs dans la perfection de l'art, bien qu'ils aient atteint un degré d'excellence longtemps avant eux ; pour Homer, toutes les fois qu'il a l'occasion à parler de n'importe quel morceau fin d'art, fait attention pour nous informer que c'était le travail de Sidonians. Il mentionne également les négociants phéniciens p. 183 apportant des jouets et des ornements de robe pour se vendre aux Grecs, et pratiquant ces fraudes que les négociants et les facteurs sont susceptibles de pratiquer sur les personnes ignorantes. 1 Il est probable que leur progrès dans les arts fins, comme cela des Néerlandais (qui sont les phéniciens de l'histoire moderne), n'ait jamais dépassé une imitation stricte de nature ; ce qui, comparé aux graces plus élevées de composition idéale, est comme un récit de journal comparé à une des batailles de Homer. Une figure de Hercule, donc, exécuté par un artiste phénicien, si comparé à un par Phidias ou Lysippus, serait comme une image de Moïse ou David, peint par Teniers, ou Gerard Dow, a comparé à une de la même chose, peint par Raphael ou Annibal Caracci. C'est exactement la différence entre les figures sur la médaille maintenant à l'étude, et ceux sur les pièces de monnaie de Gelo ou d'Alexandre. De toutes personnalités de la mythologie antique, il est peut-être le plus difficile expliquer Hercule ; pour l'allégorie physique et l'histoire fabuleuse soyez ainsi empêtré dans les comptes nous avons de lui, cela qu'il n'est à peine possible de les séparer. Il semble cependant, comme tous autres dieux, avoir été à l'origine un attribut personnifié du soleil. L'onzième des hymnes d'Orphic 2 est adressé à p. 184 il comme force et puissance du soleil ; et Macrobius indique qu'il a été pensé pour être la force et la vertu des dieux, par lesquels ils ont détruit les géants ; et ce, selon Varro, Mars et Hercule du Romans étaient la même déité, et adoré avec les mêmes rites. 1 S'accordant à Varro alors, dont l'autorité est peut-être la plus grande qui peut être cité, Hercule était l'attribut détruisant représenté sous une forme humaine, au lieu de celui d'un lion, d'un tigre, ou d'un hippopotamus. Par conséquent l'image terrible dessinée de lui par Homer, de qui a toujours semblé à moi avoir été pris d'une certaine statue symbolical, de qui l'arrangement de poèt pas, censé pour être du héros de Theban, de qui avait assumé le titre de la déité, et du dont l'histoire fabuleuse il a été bien mise au courant. La description cependant s'applique dans chaque détail à la personnalité

allégorique. Son attitude, jamais fixée dans l'acte de laisser la mouche sa flèche, 2 aux figures des lions et des ours, aux batailles et aux meurtres, qui ornent sa ceinture, tous unissent dans la représentation de lui comme l'attribut destructif a personnifié. Mais comment se produit-il puis qu'il est tellement fréquemment représenté étranglant le lion, l'emblème normal de cette puissance ? Est c'une fable historique appartenant au p. 185 Héros de Theban, ou une allégorie physique de la puissance destructive détruisant sa propre force par ses propres efforts ? Ou est-ce queattribut simple personnifié pris pour la puissance entière de la déité en cela, comme dans d'autres exemples est déjà mentionné ? L'hymne d'Orphic au-dessus de cité semble favoriser cette dernière conjecture ; pour He est là adressé comme devourer et générateur de tous (Παμφαγε, παγγενετωζ). Toutefois ceci peut se produire, nous pouvons sans risque conclure que Hercule armé avec l'arc et la flèche, pendant qu'il apparaît sur la médaille, est comme l'Apollo, la puissance détruisante du soleil journalier. De l'autre côté de la médaille 1 est une figure, légèrement comme le Jupiter sur les médailles d'Alexandre et Antiochus, se reposant avec un sceptre perlé dans sa main droite, qu'il repose sur la tête d'un taureau, cette projette du côté de la chaise. Au-dessus de, sur son épaule droite, est un oiseau, probablement une colombe, le symbole de l'esprit saint, descendant du soleil, mais, car la présente partie de la médaille est moins parfaite que le repos, les espèces ne peuvent pas être clairement découvertes. Dans sa main gauche il y ait des prises par personnel court, du côté supérieur dont des ressorts un épi de blé, et du inférieur un groupe de raisins, qu'étant les deux productions les plus estimées de la terre, étaient les emblèmes normaux p. 186 de la fertilisation générale. Cette figure est donc le générateur, comme ce de l'autre côté est le destroyer, tandis que le soleil, lequel des attributs tous les deux sont les personnifications, est placé entre eux. Les lettres du côté du générateur sont tout à fait entières, et, selon l'alphabet phénicien édité par M. Dutens, sont équivalent à le romain qui compose les mots Baal Thrz, dont M. Marques de Swinton Baal Tarz, et traduit Jupiter de tarse; d'où il conclut que cette pièce de monnaie a été frappée à cette ville. Mais la première lettre du dernier mot n'est pas a Teth, mais a Thau, ou T aspiré ; et, car les phéniciens ont eu une voyelle répondre à A romain, il est probable ils l'aurait inséré, les a eus l'a prévu à retentir : mais nous n'avons aucune raison de croire qu'ils en ont eu pour exprimer U ou le Y, qui doivent donc être compris dans la consonne précédente toutes les fois que le bruit est exprimé. Par conséquent je conclus que le mot ici signifié est Thyrz ou Thurz, Thor ou Thur du Celtes et du Sarmatians, Thurra des Assyriens, Turan du Tyrrhenians ou de l'Etruscans, Taurine Bacchus des Grecs, et de la déité que les Allemands ont portée avec eux dans la forme d'un taureau, quand ils ont envahi l'Italie ; de qui la ville du pneu, aussi bien que Tyrrhenia, ou la Toscane, a probablement pris à son nom. Son symbole le taureau, auquel le nom fait référence, est représenté sur la chaise ou p. 187 trône en lequel il s'assied ; et son sceptre, l'emblème de son autorité, repos sur lui. L'autre mot, Baal, était simplement un titre dans la langue phénicienne, signifiant Dieu, ou seigneur; 1 et utilisé comme épithète du soleil, comme nous apprenons du Baal-bec nommé (la ville de Baal), que les Grecs ont rendu Heliopolis (la ville du soleil). Fait ainsi cette exposition singulière de médaille les principes fondamentaux de la religion phénicienne antique pour être les mêmes que ceux qui semblent avoir régné par toutes autres nations de l'hémisphère nordique. Fragments du même système chaque où produisez-vous, différemment exprimés comme ils étaient différemment compris, et souvent simplement préservés sans être comprise du tout ; la vénération antique étant continuée aux symboles, quand leur signification a été complètement oubliée. hypostatical division et essentiel l'unité de la déité est l'une des parties les plus remarquables de ce système, et le plus loin enlevé du bon

sens et de la raison ; mais c'est parfaitement raisonnable et conformé, si considéré ainsi que le reste de lui : pour les émanations et les personnifications étaient seulement les abstractions figuratives des modes particuliers d'action et d'existence, dont la cause primaire et l'essence originale continuaient toujours un et la même chose. p. 188 Les trois hypostases étant de ce fait seulement un étant, chaque hypostasis est de temps en temps pris pour tous ; de même que le cas dans le passage d'Apuleius avant cité, où l'IS-IS se décrit comme déité universelle. Dans ce caractère elle est représentée par un petit chiffre de basaltine, de sculpture égyptienne, à la colline de fraise, qui est couverte plus de de symboles de diverses sortes de haut en bas. 1 Cela du taureau est placé le plus bas, pour prouver que la force ou la puissance du créateur est la base et l'appui de chaque autre attribut. Sur sa tête sont les tours, pour dénoter la terre ; et rond son cou est accroché un crabe-poisson, que, de sa puissance spontanément du détachement de son corps, et de se reproduire naturellement, tous les membres qui sont blessés ou mutilés, sont devenus le symbole de la puissance productive des eaux ; dans quel sens ce semble sur un grand nombre de médailles antiques de diverses villes. 2 La puissance nutritive est signifiée par ses beaucoup de seins, et le destructif par les lions qu'elle la concerne des bras. D'autres attributs sont exprimés par divers p. 189 d'autres symboles animaux, la signification précise dont je n'ai pas le sagacity suffisamment pour découvrir.

Apostilles
170:1 Pausan. bibliothèque. ii. c. 38. 170:2 Ezek. ch. i. ver. 10, avec Lowth COMM.. 170:3 Exod. ch. xxv. ver. 22. 170:4 Spencer de Leg. Vétérinaire rituel. Hebræor, bibliothèque. iii. dissert. 6. 173:1 Voir le Le Bruyn, En Perse de voyage, Planche cxxiii. 173:2 Voir Le Bruyn et le Niebuhr. 173:3 Voir le plat XVIII. . 1 du Tableau d'Isiac, et du plat XIX. 5 des copies de Niebuhr de Chilminar. Voir également le plat XVIII. . 2 et plat XIX. . 1 des Tableaux d'Isiac et des portails égyptiens a édité par Norden et Pococke, sur chaque dont cet emblème singulier se produit. 177:1 Voir le Le Bruyn, Planche cxxiii. Antiquités ioniennes, vol. i. c. 3. Plat IX., et plat II. . 2. 177:2 Voir le plat XX. . 2, d'un de Melita, appartenant à moi. 177:3 Voir le Le Bruyn, Planche cxxi. 177:4 Comme ceux sur des figures décrites par Ezekiel étaient. Voir le C. i. v. II. 177:5 Voir le plat XX. . 2, gravé d'on appartenant à moi. 178:1 Voir le plat IX. . 9, gravé de la médaille originale, appartenant maintenant à moi. 178:2 Voir le plat XIX. 1, de Pignorius. 178:3 Voir le plat XVIII. . 2, de Pignorius. 178:4 Voir le plat XVIII. . 1, de Pignorius. 178:5 Voir Niebuhr et Le Bruyn, et le plat XIX. . 2, de l'ancien.

179:1 Voir le plat IV. . 2, et plat XIX. . 4, d'une médaille de Cales, appartenant à moi. 179:2 Voir le plat XXI. . 2, copié de lui. 179:3 Voir le plat XXI. . 3, d'on appartenant à moi. 179:4 Voir le plat XIX. . 5. Les pièces de monnaie sont communes dans toutes les collections. 180:1 Voir le plat XXI. . 4, d'on appartenant à moi. 180:2 Voir le plat XXI. . 5 et 6, des pièces de monnaie appartenant à moi. 180:3 Abury, P. 93. 181:1 Voir le plat II. . 1, et plat III. . 2. 181:2 Voir le plat IX. . 10 b. 181:3 Homer Odyss. Λ, ver. 606. 181:4 Strabo, bibliothèque. xiv. 181:5 Macrob. Reposé. bibliothèque. i. c. 20. 183:1 Homer. Odyss. O, ver. 414. 183:2 ED. Gesner. 184:1 Reposé. bibliothèque. i. c. 20. 184:2 Αιει Βαλεοντι ἑοικως. Odyss. λ, ver. 607. 185:1 Voir le plat IX. . 10 a. 187:1 Ecclésiastique. COMM. dans le repérage 2. c. i. ver. 2. 188:1 Une copie d'une exactement les mêmes est éditée par Montfaucon, Antiq. expliq. vol. i. Plat XCIII. . i. 188:2 Voyez ceux d'Agrigentum, de Himera, et de Cyrene. Sur petit de la ville première, appartenant à moi, une croix, le symbole abrégé des puissances masculines de la génération, approche la bouche du crabe, alors que les questions de corne d'abondance de elle (voir le plat XX. . 3): celui représente la cause, et l'autre l'effet de la fertilisation.

PARTIE XI 
Cette universalité de la déesse plus avec concision a été représentée dans d'autres figures de elle, par l'instrument mystique appelé l'a Systrum, qu'elle a porté dedans sa main. Plutarch a donné une explication de lui, 1 ce qui peut servir à prouver que le mode ici adopté d'expliquer les symboles antiques n'est pas fondé simplement sur la conjecture et l'analogie, mais également sur l'autorité d'une de la plupart de tombe et apprise des Grecs. Le dessus incurvé, il dit, représenté l'orbite lunaire, dans laquelle les attributs créateurs de la déité ont été exercés, en donnant le mouvement aux quatre éléments, a signifié par les quatre hochets ci-dessous. 2 Au centre de la courbe était un chat, l'emblème de la lune ; qui, de son influence sur les constitutions des femmes, a été censé présider en particulier au-dessus des puissances passives de la génération ; 3 et ci-dessous, sur la base, une tête d'IS-IS ou Nepthus ; au lieu de ce que, sur cela que j'ai eu gravés, aussi bien que sur beaucoup d'autres maintenant existants,

sont les organes masculins de la génération, représentant les puissances actives du créateur, attribuées à l'IS-IS avec p. 190 passif. Le bruit bruyant, et divers mouvements des hochets étant adoptés comme symboles du mouvement et du mélange des éléments à partir desquels toutes les choses sont produites ; le bruit des métaux est en général devenu un emblème de la même sorte. Par conséquent, sonner des cloches, et le cliquetis des plats du métal, ont été employés dans tous les lustrations, les sacrifices, &c. 1 Le titre Priapus, appliqué à l'attribut caractéristique du créateur, et parfois au créateur lui-même, est probablement une corruption de Βριαπυοε (bruyant ou fort) ; pour Β et Π étant les deux labials, le changement de celui pour l'autre est commun dans la langue grecque. Nous trouvons toujours beaucoup d'images antiques de ce symbole, avec des cloches attachées à elles. 2 pendant qu'ils étaient à la robe longue sacrée du haut prêtre des juifs, dans lesquels il a administré au créateur. 3 Les cloches dans toutes les deux étaient d'une forme pyramidale, 4 pour montrer l'essence ignée ætherial du dieu. Cette forme est encore maintenue dans ceux utilisées dans nos églises, comme dans les petits sonnées par les prêtres catholiques à l'altitude du centre serveur. L'utilisation de eux a été tôt adoptée par les chrétiens, dans le même sens qu'ils ont été utilisé p. 191 par les heathens postérieurs ; c'est-à-dire, comme charme contre les démons mauvais ; 1 pour, étant des symboles des efforts actifs des attributs créateurs, ils ont été correctement opposés aux émanations du destructif. Le Lacedemonians battait une casserole ou un bouilloire-tambour à la mort de leur roi, 2 pour aider à l'émancipation de son âme à la dissolution du corps. Nous avons une coutume semblable de sonner une cloche à de telles occasions, qui est très généralement pratiquée, bien que la signification de elle ait été longue oubliée. Cette émancipation de l'âme a été censée être finalement effectuée par le feu ; ce qui, étant l'image évidente et l'essence active des puissances créatrices et destructives, était très naturellement a pensé pour être le milieu par lequel les hommes ont passé du présent à une future vie. Les Grecs, et toutes nations celtiques, en conséquence, ont brûlé les corps des morts, comme le Gentoos font à ce jour ; tandis que les Egyptiens, parmi qui le carburant était extrêmement rare, les plaçaient en monuments pyramidaux, qui étaient les symboles du feu ; par conséquent viennent ces structures prodigieuses qui ornent toujours ce pays. L'âme qui devait être émancipée était l'émanation divine, l'étincelle essentielle de la flamme merveilleuse, le principe de la raison et la perception, qui p. 192 a été personnifié dans le démon familier, ou génie, censé avoir la direction de chacun individuel, et le disposer à bon ou à mauvais, sagesse ou folie, et toutes leurs conséquences de la prospérité et de l'adversité. 1 Par conséquent ont procédé les doctrines, tellement uniformément inculquées par Homer et Pindar. 2 de toutes les actions humaines dépendant immédiatement des dieux ; ce qui ont été adoptés, avec à peine toutes les variations, par une partie du chrétien devine de l'âge apostolique. Dans le pasteur des Hermas, et des identifications de Clemens, nous trouvons les anges de la justice, de la pénitence, et de la douleur, au lieu des génies, ou des démons, qui les ancients censés diriger les esprits des hommes et les inspirer avec ces sentiments particuliers. Rue Paul a adopté la doctrine plus confortable de distillateur de la grace, qui a servi complètement aussi bien à émanciper les consciences du fidèle des dispositifs d'accrochage de la moralité pratique. Les démons familiers, ou des émanations divines, ont été censés résider dans le sang ; ce qui a été pensé

pour contenir les principes de la chaleur essentielle, et a été donc interdit par Moïse. 3 Homer, qui semble avoir p. 193 les petits fragments rassemblés de la théologie antique, et présenté leur ici et là, parmi la profusion sauvage de ses fables poétiques, représente les nuances des défunts en tant que vide de perception, jusqu'à ce qu'ils aient goûté du sang des victimes offertes par Ulysse ; 1 par ce que leurs corps enseignant ont été remplacés par une réunion avec l'émanation divine, de laquelle ils avaient été séparés. L'âme de Tiresias serait entière dans l'enfer, et pour seul posséder la puissance de la perception, parce qu'avec lui cette émanation divine demeurait toujours. Ombre de Hercule est décrit parmi autre fantôme, bien qu'il lui-même, en tant que poèt dit, était alors dans le ciel ; c'est-à-dire, le principe actif de la pensée et de la perception est revenu à son ciel indigène, tandis que le passif, ou la terre simplement sensible et allumée, de d'où il jailli. 2 La séparation finale de ces deux n'a pas eu lieu jusqu'à ce que le corps ait été consommé par le feu, comme apparaît du fantôme d'Elpenor, dont le corps être encore entier, il a maintenu tous les deux, et a connu Ulysse avant qu'il ait goûté du sang. Il était de produire cette séparation, celle le Bacchus universel, ou double Apollo, le créateur et le destroyer, dont l'essence était le feu, étaient p. 194 également appelé Λιχνιτης, l'épurateur, 1 par une métaphore prise du vannage, qui a épuré le maïs de la poussière et des paillettes, pendant que le feu épurait l'âme de ses pollutions terrestres. Par conséquent cet instrument s'appelle par Virgil que le mystique vannent de Bacchus. 2 L'Ammonian Platonics et chrétiens gnostiques a pensé que cette séparation, ou purification, pourrait être effectuée en degré même avant la mort. C'était à cette fin qu'ils ont pratiqué une telle modération rigide, et se sont donnés jusqu' à une telle étude intense ; pour, en soumettant et en atténuant le principe terrestre, ils ont espéré donner la liberté et la vigueur au céleste, de sorte qu'il pourrait être permis de monter directement au monde intellectuel, pur et unincumbered. 3 Le purgatoire après présenté de clergé, au lieu de la méditation et de l'étude abstraites ; ce qui était le mode antique de la séparation par le feu, enlevé dans un pays inconnu, où il était vendable à tous les tels des habitants de ce monde en tant que la richesse et crédulité suffisantes eues. C' était le principe céleste ou ætherial de l'esprit humain, que les artistes antiques ont représenté sous le symbole du papillon, qui peut être p. 195 considéré en tant qu'une des allégories les plus élégantes de leur religion élégante. Cet insecte, une fois haché de l'oeuf, apparaît dans la forme d'un ver, rampant sur la terre, et alimentant sur les feuilles des usines. Dans cet état, c'a été convenablement fait à l'emblème de l'homme, sous sa forme terrestre, dans laquelle la vigueur et l'activité ætherial de l'âme céleste, mentis divins de particula, a été censé être obstrué et incumbered avec le corps matériel. Quand le ver a été changé en chrysalide, son calme, torpeur, et insensibilité ont semblé présenter une image normale de la mort, ou l'état intermédiaire entre le cessation des fonctions essentielles du corps et le releasement final de l'âme par le feu, en lequel le corps a été consommé. Le papillon se cassant de la chrysalide torpide, et montant dans le ciel, était aucun moins normal une image de l'âme céleste éclatant des contraintes de la matière, et se mélangeant encore à son æther indigène. Les artistes grecs, toujours studieux de l'élégance, ont changé ceci, aussi bien que d'autres symboles animaux, en forme humaine, maintenant les ailes en tant que membres caractéristiques, par lesquels la signification pourrait être connue. Le corps humain, qu'ils ont ajouté à eux, est celui d'une belle fille, parfois dans l'âge de l'enfance, et parfois de la maturité

de approche. Si beau une allégorie en tant que ceci serait naturellement un sujet de favori d'art parmi un peuple dont le goût p. 196 avait atteint le plus grand lancement de l'amélioration. Nous constatons en conséquence qu'il a été plus fréquemment et plus différemment répété que tout autre que le système des émanations, si le favorable à l'art, pourrait avoir les moyens. Bien que tous les hommes aient été censés participer à l'émanation divine en degré, on ne l'a pas supposé qu'ils tous ont participé à lui en degré égal. Ceux qui ont montré des capacités supérieures, et se sont distingués par leurs actions splendides, ont été censés avoir une plus grande part de l'essence divine, et ont été donc adorés comme dieux, et honorés des titres divins, expressifs de cet attribut particulier de la déité avec laquelle elles ont semblé être les plus favorisées. De nouvelles personnalités ont été ainsi inscrites parmi les déité allégoriques ; et les attributs personnifiés du soleil ont été confondus avec un roi de Crétois et de Thessalian, un conquérant asiatique, et un voleur de Theban. Par conséquent Pindar, qui semble avoir été un païen très orthodoxe, indique, que la course des hommes et des dieux a un ans, que toutes les deux respirent d'une mère, et diffère seulement dans la puissance. 1 Cette confusion des épithètes et des titres a contribué, autant que n'importe quelle chose, à l'augmenter qui le vaste et exagéré tissu de la mythologie poétique, qui, en quelque sorte, a accablé la théologie antique, p. 197 ce qui était trop pur et philosophique pour continuer longtemps une religion populaire. Le système grand et exalté d'un général causent d'abord, universellement augmenté, n'a pas convenu aux conceptions brutes de la multitude ; qui n'a eu aucune autre manière de concevoir l'idée d'un dieu omnipotent, mais en formant une image exagérée de leur propre despote, et en supposant sa puissance de consister en satisfaction illimitée de ses passions et appétits. Par conséquent le Jupiter universel, l'aweful et le vénérable, le principe général de la vie et mouvement, ont été transformés en dieu qui a tonné du bâti Ida, et ont été apaisés pour dormir dans embrasse de son épouse ; et par conséquent le dieu dont l'esprit s'est déplacé 1 sur le visage des eaux, et imbibés leur des puissances de la génération, sont devenus les grands dieux d'un roi surtout, qui ont mené en avant ses personnes à frapper l'ungodly, et ont enraciné dehors leurs ennemis de avant eux.

Apostilles
189:1 De Is. Et OS. 189:2 voir le plat X. . 4, gravé d'un dans la collection du R. Wilbraham, Esq. 189:3 Cic. de Nat. Deor. bibliothèque. ii. c. 46. 190:1 Clem. Alex. Προτζ. p. 9. Schol dans Theocrit. Idylle. II. ver. 36. 190:2 Dell Hercol de Bronzi. Tom. vi. Plat XCVIII. 190:3 Exod. ch. xxviii. 190:4 Dell Hercol de Bronzi. Tom. vi. Plat XCVIII. Maimonides dedans Le commentaire de Patrick sur l'exode, ch. xxviii. 191:1 Ovid. Rapide. bibliothèque. v. ver. 441. Schol. dans Idylle de Theocrit. ii. ver. 36. 191:2 Schol. dans Theocrit. Idylle. II. ver. 36.

192:1 Pindar. Pyth. v. ver. 164. Sophocl. Trachin. ver. 922. Hor. bibliothèque. ii. epist. ii. ver. 187. 192:2 Εκ Θεων μαχαναι ηγσαι Βροτεαις αρεταις, και σοποι, και χερσι Βιαται, Περιγλωσσοι τ᾽ εφ Ιν. Pindar Pyth. i. ver. 79 passages au même but se produisent en presque chaque page de Iliade et Odyssée. 192:3 Levit. ch. xvii. ver. 11 & 14. 193:1 Odyss. ζ, ver. 152. 193:2 Ceux qui souhaitent voir la différence entre la sensation et la perception clairement et entièrement expliqué, peuvent être satisfaits par la lecture l'Ame de sur d'analytique d'Essai, par M. Capot. 194:1 Orph. Hymne. 45. 194:2 Vannus Iacchi de Mystica. Georg. i. ver. 166. 194:3 Plotin. Ennead. vi. bibliothèque. IV. ch. 16. Mosheim, Pas y dedans Cudw. Système. Intell. ch. v. section. 20. 196:1 Pas mentionné ailleurs. v. ver. 1.

PARTIE XII 
Des autres grands moyens de corrompre la théologie antique, et d'établir la mythologie poétique, étaient la pratique des artistes en représentant les divers attributs du créateur sous les formes humaines de divers caractère et expression. Ces figures, étant p. 198 distingué par les titres de la déité qu'elles ont été censées pour représenter, est devenu à temps d'être considéré en tant que personnalités distinctes, et d'être adoré en tant que déité subalternes séparées. Par conséquent le dieu beaucoup de-formé, πολυμορφος et μυριομορφος des theologists antiques, est devenu divisé en beaucoup de dieux et déesses, souvent décrits par les poèts comme en désaccord avec l'un l'autre et se disputant au sujet des petites intrigues et passions des hommes. Par conséquent aussi, pendant que les symboles étaient multipliés, le détail ceux a perdu leur dignité ; et celui-là vénérable qui est le sujet de ce discours, est devenu dégradé du représentant du dieu de la nature à une déité rurale subalterne, un fils supposé du conquérant asiatique Bacchus, se tenant parmi les nymphes à côté d'une fontaine, 1 et exprimant la fertilité d'un jardin, au lieu de la puissance créatrice générale du grand principe actif de l'univers. Sa dégradation ne s'est pas arrêtée même ici ; pour nous le trouvons toujours, en périodes plus de prophane et de corrompu, fait un sujet de raillery et insulte, en tant que réponse d'aucun meilleur but que supportant son museau de rubicund pour effrayer les oiseaux et les voleurs. 2 Ses talents ont été également pervertis de leurs extrémités normales, et utilisés dans des efforts bas et abortifs dans la conformité p. 199 au goût des temps ; pour les hommes attribuez naturellement leurs propres passions et inclinations aux objets de leur adoration ; et comme Dieu a fait l'homme dans sa propre image, ainsi les retours d'homme la faveur, et fait Dieu dans le sien. Par conséquent nous trouvons l'attribut le plus élevé de l'esprit de tout-infiltration et de l'amour premier-engendré salement prostitués au vice promiscueux, et à exiger, Cunnum de Hæc, caput hic, nates d'ille de præbeat. 1

Il a continué cependant à avoir toujours son temple, prêtresse et oies sacrées, 2 et des offres de la sorte la plus exquise lui ont été faites : Pulcherrima Iumbis d'excussis de tibi de Crissabitque Virum Hoc de puella d'experta de primum d'anno. Parfois, cependant, ils n'étaient pas aussi scrupuleux dans le choix de leurs victimes, mais dans la frugalité soufferte pour retenir leur dévotion : Cum le salaci de Deo de fieret de sacrum Parvo de puella de pretio d'est de Conducta. 3 La mariée a été habituellement placée sur lui juste avant le mariage ; pas, comme Lactantius dit, videatur antérieur de prælibasse de Deus de pudicitiam d'ejus d'ut, mais cela elle pourrait être rendue fructueuse par sa communion avec la nature divine, et capable d'accomplir p. 200 fonctions de sa station. Dans une poésie antique 1 nous trouvons une dame du nom de Lalage lui présentant les images du « Elephantis » , et gravement demandant qu'elle pourrait apprécier l'excédent de plaisirs qu'il a en particulier présidé, dans toutes attitudes décrites dans celle a célébré le traité. 2 Qu' ou pas elle ait réussi, le poèt ne nous a pas informés ; mais nous pouvons sans risque conclure qu'elle n'a pas fait confiance complètement à la foi et à la prière, mais, contrairement à la pratique habituelle des passionnés modernes, accompagnée sa dévotion avec de bons travaux tels qu' étaient susceptibles de contribuer à l'extrémité proposée par elle. Quand une dame avait servi de victime dans un sacrifice à ce dieu, elle a exprimé sa gratitude pour les avantages reçus, par l'offre sur ses certaines petites images d'autel représentant son attribut caractéristique, le nombre dont était égal au nombre d'hommes qui avaient agi en tant que prêtres sur l'occasion. 3 Sur une gemme antique, dans la collection de M. Townley, est un de ces victimes justes, qui semble juste retourné d'un sacrifice de cette sorte, et de renvoyer devoutly ses mercis en offrant sur un autel certaines de ces images, dont du nombre on peut observer p. 201 qu' elle n'a pas été négligée. 1 Cette offre des mercis a eu également sa signification mystique et allégorique ; pour le feu étant le principe énergique et la force essentielle du créateur, et le symbole mentionné ci-dessus l'image évidente de son attribut caractéristique, l'union de eux unissait le matériel à la cause essentielle, à partir laquelle de l'opération commune toutes les choses ont été censées procéder. Ces sacrifices, aussi bien que tout ceux aux déité présidant au-dessus de la génération, ont été exécutés par nuit : par conséquent Hippolytus, en Euripide, indique, pour exprimer son amour de chasteté, qu'il n'en aime aucun des dieux vénérés par nuit. 2 Ces actes de dévotion ont été en effet occupés avec des rites tels que le choc de nécessité naturellement les préjudices d'un esprit chaste et tempéré, non exposés à être chauffé par cet enthousiasme enthousiaste qui est particulier aux personnes dévottes quand leur attention est absorbée dans la contemplation des puissances bienfaisantes du créateur, et à tous leurs corps enseignant dirigés l'imiter dans l'effort de son grand attribut caractéristique. Pour intensifier cet enthousiasme, les saints masculins et féminins de l'antiquité avaient l'habitude de se situer confusément ensemble dans les temples, et Dieu d'honneur par un affichage libéral et une communication générale de ses générosités. 3 p. 202 [le paragraphe continue] Herodotus, en effet, excepte les Grecs et les Egyptiens, et Dionysius de Halicarnassus, le Romans, de cette coutume générale d'autres nations ; mais au

témoignage de l'ancien nous pouvons nous opposer aux mille prostituées sacrées maintenues à chacun des temples de Corinthe et d'Eryx ; 1 et à cela du dernier les mots exprès de Juvenal, qui, bien qu'il ait vécu un âge, plus tard, vécu quand la même religion, et presque les mêmes façons, régnées. 2 Diodorus Siculus nous indique également, celui quand les prætors romains ont visité Eryx, ils a étendu de côté leur sévérité magistrale, et a honoré la déesse en se mélangeant à ses votaries, et en se livrant dans l'excédent de plaisirs ce qu'elle a présidé. 3 Il est évident, aussi, que l'acte de la génération était une sorte de sacrement en île de Lesbos ; pour le dispositif sur ses médailles (qui dans les républiques grecques ont eu toujours une certaine relation à la religion) est aussi explicite que les formes peuvent la faire. 4 Les figures semblent en effet être mystiques et allégorique, le mâle avoir évidemment un mélange de la chèvre dans sa barbe et des dispositifs, et donc représente probablement la casserole, la puissance générative de l'univers incorporé dans la matière universelle. La femelle a toute cette largeur et p. 203 plénitude qui caractérisent la personnification de la puissance passive, connue par les titres de Rhea, Juno, Ceres, &e. Quand il y avait de tels séminaires pour l'éducation femelle comme ceux d'Eryx et de Corinthe, nous n'avons pas besoin de nous demander que les dames de l'antiquité devraient être extrêmement bonnes instruites dans toutes fonctions pratiques de leur religion. Les histoires racontées Julia et Messalina nous prouvent que les dames romaines n'étaient aucune manière déficiente ; et pourtant eux étaient aussi remarquables pour leur pesanteur et décence que les Corinthiens étaient pour leur compétence et dextérité en s'adaptant à tous modes et attitudes que les imaginations luxuriantes des votaries expérimentés ont conçus pour exécuter les rites de leur déesse de tutelar. 1 La raison pour laquelle ces rites ont été toujours exécutés par nuit était la sainteté particulière attribuée à elle par les ancients, parce que des rêves ont été alors censés descendre du ciel pour instruire et prévenir des hommes. Les nuits, indique Hesiod, appartiennent aux dieux bénis ; 2 et la nuit d'appels de poèt d'Orphic la source de toutes les choses (παντων γενεσις) pour dénoter cette puissance productive, que, car j'ai été dit, elle possède vraiment ; il étant observé que les usines et les animaux accroissent plus p. 204 par nuit que par jour. Les ancients ont prolongé cette puissance beaucoup plus loin, et ont supposé que non seulement les productions de la terre, mais les lumières du ciel, ont été nourries et soutenues par l'influence bénigne de la nuit. Par conséquent qui belle apostrophe dans le « Electra » d'Euripide, Ω νυξ μελαινα, χυσεων αστρων τροφε, &c. Pas seulement les sacrifices aux déité génératives, mais en général tous rites religieux des Grecs, étaient de la sorte de fête. Pour imiter les dieux, était, à leur avis, pour se régaler et se réjouir, et pour cultiver les arts utiles et élégants, par lesquels nous sommes faits à des partakers de leur félicité. 1 C'était le cas avec presque toutes nations de l'antiquité, excepté 2 Egyptiens et leurs imitateurs reformés les juifs, 3 qui régi par une hiérarchie, essayé de la rendre terrible et vénérable aux personnes par un aspect de rigueur et d'austérité. Le peuple, cependant, a parfois traversé cette contrainte, et livré dans le culte plus agréable de leurs voisins, comme quand ils ont dansé et s'est régalé avant le veau d'or qui Aaron érigé, 4 et consacré au culte des idoles obscènes, généralement p. 205 censé être de Priapus, sous le règne d'Abijam. 1

Apostilles
197:1 Ainsi les traducteurs ont rendu l'expression de l'original, qui signifie littéralement la couvée comme volaille sur ses oeufs, et font référence aux symboles de la théologie antique, que j'ai avant observée au moment. Voir le Patrick Commentaire. 198:1 Theocrit. Idylle. i. ver. 21. 198:2 Horat. bibliothèque. i. Reposé. viii. Virg. Georg. iv. 199:1 Priap. Carm. 21. 199:2 Petron. Satyric. 199:3 Priap. Carm. 34. 200:1 Priap. Carm. 3. 200:2 Elephantis a été écrit par un Philænis, et semble avoir été de la même sorte avec Errante de Puttana d'Aretin. 200:3 Priap. Carm. 34. ED. Scioppii. 201:1 Voir le plat III. . 3. 201:2 Ver. 613. 201:3 Herodot. bibliothèque. ii. 202:1 Strab. bibliothèque. viii. 202:2 Reposé. ix. ver. 24. 202:3 Bibliothèque. iv. ED. Wessel. 202:4 Voir le plat IX. . 8, d'on appartenant à moi. 203:1 Philodemi Epigr. Brunk. Analect. vol. ii. p. 85. 203:2 Ver de · de Εργ. 730. 204:1 Strabo, bibliothèque. X. 204:2 Herodot. bibliothèque. ii. 204:3 Voir le Spencer de Leg. Rit. Vétérinaire. Hebræor. 204:4 Exod. ch. xxxii.

PARTIE XIII 
La religion chrétienne, étant une réforme du juif, a plutôt augmenté que diminué l'austérité de son original. Aux occasions particulières cependant il a également diminué sa rigueur, et a mené à la festivité et à la gaieté, cependant toujours avec de l'air de la sainteté et de la solennité. Tels étaient à l'origine les régals de l'eucharistie, qui, comme mot expriment, étaient des réunions de joie et de gratulation ; bien que, comme devine disiez-nous, toute les sorte spirituelle : mais la façon particulière dans laquelle rue Augustine commande les dames qui les ont servies pour porter la toile propre, 2 semble impliquer, cela personnel comme les sujets spirituels étaient dignes pensé de l'attention. À ceux qui administrent le sacrement de la manière moderne, il peut être évident de peu de conséquence, que les femmes l'aient reçue en

toile propre ou pas ; mais au bon évêque, qui devait administrer baiser saint, il était certainement d'importance. baiser saint a été non seulement appliqué comme partie du cérémonial de l'eucharistie, mais également de la prière, à la conclusion dont ils se sont souhaités la bienvenue avec ce signe normal de l'amour et de la bienveillance. 3 Il était sur ces occasions celui p. 206 ils se sont fonctionnés jusqu'à ces ajustements de ravissement et d'enthousiasme, qui les ont faits ardemment se précipiter lors de la destruction dans la fureur de leur ardeur pour obtenir la couronne du martyre. 1 L'enthousiasme sur un sujet produit naturellement l'enthousiasme sur des autres ; pour les passions humaines, comme les cordes d'un instrument, vibrez aux mouvements de l'un l'autre : par conséquent les paroxysmes de l'amour et de la dévotion se sont souvent tellement exactement accordés, comme ne pas avoir été distingué par les personnes mêmes qu'ils ont agitées. 2 C'était trop souvent le cas lors de ces réunions des chrétiens primitifs. Les régals du gratulation et de l'amour, αγαπαι et les vigiles nocturnes, ont donné des occasions trop flatteuses aux passions et les appétits des hommes, pour continuer longtemps, ce que nous sommes dit elles étaient au début, des exercices purs de dévotion. Les ravissements de chant religieux et les extases divines encouragés à ces occasions, étaient souvent des extases d'une sorte très différente, cachées sous la tenue de la dévotion ; d'où les plus grandes irrégularités se sont ensuivies ; et il est devenu nécessaire pour la réputation de l'église, celle qu'ils devraient être supprimés, comme ils étaient après par les décrets de plusieurs conseils. Leur suppression peut être considérée comme subversion finale de cette partie de la religion antique p. 207 ce que je me suis ici engagé à examiner ; pour à condition que ces réunions nocturnes aient été préservées, il a certainement existé, cependant sous d'autres noms, et dans une robe plus solennelle. Les petits restent de lui ont préservé chez Isernia, dont un compte a été ici donné, peuvent à peine n'être considérés une exception ; pour sa signification était inconnu à ceux qui l'ont célébrée ; et l'obscurité de l'endroit, supplémentaire aux noms vénérables du S. Cosimo et Damiano, étaient tout ce qui l'a présenté de l'suppression il y a bien longtemps, comme elle a été en retard, à la grande consternation des matrones chastes et des moines pieux d'Isernia. Des traces et les mémoriaux de lui semblent cependant avoir été préservés, dans beaucoup de parties de chrétienté, longues après la célébration réelle de ses rites cessés. Par conséquent les figures obscènes observables sur plusieurs de nos cathédrales gothiques, et en particulier sur les portes en laiton antiques de la rue Peter à Rome, où il y a quelques groupes qui rivalisent les dispositifs sur les médailles lesbiennes.

Apostilles
205:1 Repérage. c. xv. ver. 13 ED. Ecclésiastique. 205:2 Août. Serm. cliii. 205:3 Martyre de Justin. Apolog. 206:1 Martini Kempii de Osculis Dissert. viii. 206:2 Voyez Procèc de la Cadiere.

PARTIE XIV 
Il est curieux, en regardant par les annales de la superstition, ainsi en dégradant en arrière à la fierté de l'homme, pour tracer le progrès de l'esprit humain dans différents âges, climats, et

circonstances, uniformément agissant sur les mêmes principes, et aux mêmes extrémités. Le croquis ici donné des corruptions de la religion de la Grèce, est les contre-parties exactes de l'histoire des corruptions du christianisme, qui ont commencé dans le pur p. 208 theism des juifs éclectiques, 1 et par l'aide des inspirations, les émanations, et les canonisations, se sont augmentées, par des degrés, au vaste et lourd système qui remplit maintenant foi de ce qui s'appelle généralement l'église catholique. Dans la religion antique, cependant, les émanations ont assumé l'aspect des vertus morales et des attributs physiques, au lieu des spiritueux et des anges administrants de gardien ; et les canonisations ou les deifications ont été accordés sur des héros, des législateurs, et des monarques, au lieu des prêtres, des moines, et des martyres. Il y a également cette autre différence, celle parmi les moderns que la philosophie s'est améliorés, car la religion a été corrompue ; considérant que, parmi les ancients, la religion et la philosophie ont diminué ensemble. Le véritable système solaire a été enseigné dans l'école d'Orphic, et adopté par le Pythagoreans, la prochaine section régulier-établie. Le Stoics l'a corrompu, en plaçant la terre au centre de l'univers, bien qu'ils aient toujours permis au soleil sa grandeur supérieure. 2 Longuement a surgi l'Epicureans, qui l'a confondu entièrement, maintenant que le soleil était seulement un petit globe du feu, quelques pouces de diamètre, p. 209

PLAT XXIII TIGRE AU SEIN D'UNE NYMPHE p. 210 et tient le premier rôle de petites lumières transitoires, tourbillonnées environ dans l'atmosphère de la terre. 1 Comment le soever malade s'est adapté le système antique des émanations était d'obtenir le bonheur éternel, il était certainement extrêmement bon calculé à bon temporel de produit ; pour, par la multiplication sans fin des déité subalternes, il a efficacement exclu deux des plus grandes malédictions qui ont jamais affligé la race humaine, la théologie dogmatique, et sa persécution religieuse conséquente. Loin de supposer que les dieux connus dans leur propre pays étaient les seuls existant, les Grecs ont pensé que des émanations innombrables de l'esprit divin ont été répandues par chaque partie de l'univers ; de sorte que les nouveaux objets de la dévotion se soient présentés là où ils ont disparu. Chaque montagne, ressort, et fleuve, ont eu sa déité tutélaire, sans compter que les nombres de spiritueux immortels qui ont été

censés errer dans le ciel, dispersant des rêves et des visions, et de superintending les affaires des hommes. Τρις γαζ μυριοι εισιν επι χθονι πουλϋ Βοτειρη Αθανατοι Ζηνος, φυλαχες θνητων ανθρωπων. 2 À connaissance proportionnée de ces derniers qu'ils n'ont jamais présumé de penser possible, mais a modestement contenté p. 212 eux-mêmes avec les vénérer et appeler toutes les fois qu'ils ont senti ou ont voulu leur aide. Quand un marin fait naufrage a été moulé sur une côte inconnue, il a immédiatement offert vers le haut de ses prières aux dieux du pays, celui qui qu'ils étaient ; et jointif les habitants dans avec quelque rites ils les aient pensés approprié au propitiate . 1 Les rites impies ou de prophane qu'il n'a jamais imaginés pourraient exister, concluant que toutes les expressions de gratitude et de soumission doivent être agréables aux dieux. L'athéisme a été en effet puni à Athènes, car les cérémonies obscènes du Bacchanalians étaient à Rome ; mais tous les deux en tant que crimes civils contre l'état ; celui tendant à affaiblir les bandes de la société en détruisant la sainteté des serments, et l'autre pour renverser ces décence et pesanteur des façons, sur lesquelles le Romans s'est tellement glorifié. L'introduction des dieux étranges, sans permission du magistrat, a été également interdite dans les deux villes ; mais la restriction s'est prolongée pas plus loin que les murs, vu qu'il n'y avait pas de d'autres parties de l'empire romain, excepté Judea, dans lequel n'importe quel genre d'impiété ou extravagance ne pourrait pas avoir été maintenu avec l'impunité, si on le maintenait simplement comme opinion spéculative, et non utilisé As p. 213 un moteur de faction, d'ambition, ou d'oppression. Le Romans a même porté leur condescendance autant que pour imposer l'observance d'une religion dogmatique, où ils l'ont trouvée avant établi ; comme apparaît de la conduite de leurs magistrats dans Judea, relativement au Christ et à ses apôtres ; et quel Josephus s'est relié, d'un soldat romain étant puni avec la mort par son commandant pour insulter les livres de Moïse. Sur quel principe alors ont-ils agi, quand ils après ont persécuté les chrétiens avec tellement la rancoeur et la cruauté ? Peut-être il peut étonner des personnes non utilisées à l'étude des antiquités ecclésiastiques, pour être dit (ce qui est néanmoins de manière indisputable vrai) que les chrétiens n'ont été jamais persécutés à cause des avis spéculatifs des individus, mais pour des crimes civils s'est étendu à leur charge, ou pour retirer leur allégeance de l'état, et s'associer à une union fédérative dangereuse par sa constitution, et toujours rendu plus dangereux par les principes intolérants de ses membres, qui ont souvent tumultuously interrompu le culte public, et continuellement clôturé contre la religion nationale (avec ce que le gouvernement civil et la discipline militaire du Romans ont été inséparablement reliés), comme certains moyens de malédiction éternelle. Pour casser cette union, était le grand objet de la politique romaine pendant un long cours des années ; mais p. 214 les moyens violents utilisés ont seulement tendu à le cimenter plus étroitement. Certains des chrétiens eux-mêmes en effet, qui étaient intoxiqués à Platonism, ont pris une méthode plus sûre pour la dissoudre ; mais ils étaient un trop petit nombre en nombre à réussir. C'était par l'essai de modérer l'ardeur furieuse qui a donné la vie et la vigueur à la confédération, et au mélange et ramollit le trempe ferme de la religion avec l'esprit doux de la philosophie. « Nous tous, » les a dits, « convenons en adorant un Dieu suprême, le père et le conservateur de tous. Tandis que nous l'approchons avec la pureté de l'esprit, la sincérité du coeur, et l'innocence des façons, les formes et les cérémonies du culte sont indifférentes ; et pas moins digne de sa grandeur, parce que étant changé et diversifié selon les divers coutumes et avis des hommes. L'a eu été à lui volonté que tout devrait l'avoir adoré en même mode, il aurait donné à toutes

mêmes inclinations et conceptions : mais il l'a sagement commandé autrement, cette piété et la vertu pourrait augmenter par une émulation honnête des religions, comme industrie dans le commerce, ou activité dans une course, de l'émulation mutuelle des candidats pour la richesse et l'honneur. « 1 C'était trop libéral et étendu un plan, pour rencontrer l'approbation d'un clergé avide et ambitieux, dont l'objet était d'établir une hiérarchie pour eux-mêmes, p. 215 plutôt que pour obtenir le bonheur pour d'autres. Il a été en conséquence condamné avec la véhémence et le succès par Ambrosius, Prudentius, et d'autres chefs orthodoxes de l'âge. Il était du système antique des émanations, celui l'hospitalité générale qui a caractérisé les façons des âges héroïques, et qui est tellement admirablement représentée dans Odyssée de Homer, dans une grande mesure a surgi. Les pauvres, et l'étranger qui a erré dans la rue et a prié à la porte, ont été censés être animés par une partie du même esprit divin qui a soutenu le grand et puissant. Ils sont tous de Jupiter, dit Homer, et un petit cadeau est acceptable. 1 Ce sentiment bienveillant a été comparé par les commentateurs anglais à celui du moraliste juif, qui dit, qu'il qui giveth au lendeth pauvre au seigneur, qui le remboursera dix fois. 2 Mais il n'est à peine possible pour que n'importe quoi soit plus différent : Homer ne promet aucune autre récompense pour la charité que la bienveillance de l'action elle-même ; mais l'israélite donne ce qui a toujours été le grand motif pour la charité parmi ses compatriotes--la perspective de l'remboursement dix fois. Ils sont toujours prêts à montrer leur générosité sur de telles incitations, p. 216 s' ils peuvent être persuadés qu'ils sont fondés sur la bonne sécurité. C'était l'opinion, cependant, de beaucoup du plus instruit parmi les ancients, que les principes de la religion juive étaient à l'origine identiques que ceux du Grec, et qui leur Dieu n'était non autre que le créateur et le générateur Bacchus, 1 qui, étant regardé par le milieu sombre de la hiérarchie, a semblé à eux Dieu jaloux et coléreux ; et a ainsi donné une forme plus austère et plus insociable à leur dévotion. La vigne d'or préservée dans le temple à Jérusalem, 2 et les formes de taurine des anges, entre lesquels la déité a été censée résider, étaient des symboles tellement exactement semblables à leurs propres, qu'elles les ont naturellement conclues ont signifié pour exprimer les mêmes idées ; particulièrement car il n'y avait rien dans les principes avérés du culte juif auquel ils pourraient être appliqués. Le nom inexprimable également, qui, selon la ponctuation de Massorethic, est prononcé Jéhovah, était antique prononcé Jaho, Ιαω, ou Ιευω, 3 ce qui était un titre de Bacchus, le soleil nocturne ; 4 comme était p. 217 aussi Sabazius, ou Sabadius, 1 ce qui est le même mot As Sabbaoth, un des titres scripturaux de Dieu vrai, seulement adaptés à la prononciation d'une langue plus polie. Le nom latin pour Dieu suprême appartient également à la même racine ; Ιυ-πατηρ, Jupiter, signifiant le père Ιευ, cependant écrit après que la façon antique, sans diphthong, qui était non utilisable pour beaucoup d' âges après que les colonies grecques aient arrangé dans Latium, et a présenté l'alphabet arcadien. Nous trouvons la rue Paul reconnaissant de même, celui le Jupiter du poèt Aratus était Dieu qu'il a adoré ; 2 et Clemens d'Alexandrie explique la rue La prohibition de Peter d'adorer après la façon des Grecs, pour ne pas signifier une prohibition d'adorer même Dieu, mais simplement du mode corrompu en lequel il a été alors adoré. 3

Apostilles

208:1 Comparez les doctrines de Philo à ceux enseignées dans l'evangile de la rue John, et épîtres de rue Paul. 208:2 Brucker, Hist. Crit. Philos. p. ii. bibliothèque. ii. c. 9. s. i. 210:1 Lucret. bibliothèque. v. 565, et seq. 210:2 Hesiod. . ver. 252, μυριοι, &c., sont toujours employés en tant que poèts de Grec antique. 212:1 Voir le Homer. Odyss. ε, ver. 445, et seq. Les Grecs semblent avoir adopté par des degrés dans leur propre rituel que tous rites ont pratiqué dans les pays voisins. 214:1 Symmach. PE. 10 et 61. Themist. Annonce Imperat d'Orat. 215:1 Odyss. ζ, ver. 207. 215:2 Voir le pape Odyssée. 216:1 Tacite. Histor. bibliothèque. v. 216:2 La vigne et le gobelet de Bacchus sont également les dispositifs habituels sur les pièces de monnaie juives et samaritaines, qui ont été frappées sous les rois d'Asmonean. 216:3 Hieron. COMM. en psaume. viii. Dioidor. Sic. bibliothèque. i. Philo-Bybl. AP. Euseb. Préparation. Evang. bibliothèque. I. c. ix. 216:4 Macrob. Reposé. bibliothèque. I. c. xviii. 217:1 Macrob. Reposé. bibliothèque. I. c. xviii. 217:2 Acte. Apost. c. xvii. ver. 28. 217:3 Stramat. bibliothèque. v.

RELIGION PHALLIQUE DANS LA RENAISSANCE DE DRUIDE
John Michael Greer Comme n'importe quel autre anniversaire, le quarantième anniversaire de la fondation de l'ordre des bardes Ovates et les druides donne une occasion de jeter un coup d'oeil en arrière excédent le passé et de résumer quelques unes de ses leçons. Tandis que l'histoire d'OBOD elle-même a beaucoup pour intéresser le disciple aussi bien que le druide de pratique, je propose de regarder peu un autre dans l'histoire de la renaissance de druide, et note certains des facteurs qui ont fait notre Druidry moderne ce qui est il. Un tel asessment doit commencer par noter l'improbabilité fine de la renaissance de druide elle-même. Une poignée de faibles références documentaires à tout sauf le sacerdoce antique oublié - aucun de eux écrits par des membres de ce sacerdoce et la moitié de eux contredisant l'autre moitié dans presque chaque détail sont parvenues de façon ou d'autre à inspirer trois cents ans d'efforts de transformer une rumeur nue de la sagesse archaïque en tradition spirituelle vivante concernant des soucis contemporains. Naturellement le non deux de ces efforts ont eu les mêmes résultats. Jacquetta Hawkes a une fois célèbre remarqué que chaque âge a le Stonehenge qu'il désire - ou mérite ; 1 les mêmes a pu être dit avec au moins autant de justice au sujet des druides. Pourtant l'attention prêtée aux druides antiques a été trop souvent appareillée avec un manque remarquable de curiosité au sujet de ces druides dont les vies et les enseignements sont beaucoup de siècles plus près de nous. Pour beaucoup de gens, les images telles que la photo beaucoup-réimprimée du jeune

Winston Churchill clignotant comme un hibou parmi une foule de vieux druides dans les barbes fausses semble avoir défini le mouvement entier de druide avant 1970 ou des thereabouts. Pourtant derrière les barbes fausses, quelques choses remarquablement étranges ont eu lieu, et au moins certains d'entre elles ont des leçons de valeur pour des disciples aussi bien que des praticiens de Druidry aujourd'hui. Un exemple se tient dehors peu plus en évidence que les la plupart, si je peux ainsi exprimez la matière. Les faits du cas sont assez simples pour énoncer : pendant la dernière partie du règne de la Reine Victoria, il y avait un archdruid de Gallois qui a cru et a publiquement enseigné que Jésus le Christ était un symbole phallique. Le nom des archdruid était 3 Owen Morgan, et sous le nom de et titre d'Archdruid Morien il a présidé au-dessus du gorsedd de druide de Pontypridd. La carrière étonnante d'Owen Morgan a eu ses racines, comme tant d'autres phénomènes de la renaissance de druide, dans le travail de cette force de nature Edouard Williams, améliorent connu par son nom de bardisme Iolo Morganwg. Le poèt, le fanatique d'opium, le disciple de premier ordre de la littérature médiévale de Gallois, et un des plus lumineuse tient le premier rôle dans le firmament de scintillement du contrefaçon littéraire de dix-neuvième-siècle, Iolo ont eu en outre le cadeau de valeur inestimable de la croyance tout à fait dans ses propres fabrications. Après avoir inventé un ensemble fin de rituels et de traditions pour le gorseddau des bardes de Gallois, il a procédé organiser un gorsedd n'importe où que n'importe qui a montré le moindre intérêt en ayant un. Merthyr Tydfil, pas avec précision une grande ville lorsque même par des normes de Gallois, à un point au dix-neuvième siècle n'a revendiqué pas moins de trois gorseddau.2 indépendants sur un de beaucoup de voyages d'Iolo par le Pays de Gales méridional, la ville de Pontypridd dans Glamorgan a reçu sa bénédiction excentrique, et a commencé son voyage vers atteint loin de l'histoire religieuse britannique. En ses premières années, peu a distingué le gorsedd de Pontypridd de l'autre gorseddau local qui a pris naissance au Pays de Gales du sillage d'Iolo partout, mais son archdruid Evan Davies (1804-1888), améliorent connu par son Myfyr nommé bardic Morganwg, avéré être une ressource que peu d'autre gorseddau pourrait match. Quelques sources se rapportent à Davies en tant qu'horloger par le commerce, d'autres le décrivent en tant que ministre protestant ; il est entièrement possible qu'il ait été tous deux, servant un ministre de configuration dans un des nombreux sects protestants de Gallois du temps tandis que gagner sa vie dans un fashion.3 plus prosaïque mais le destin l'avait marqué dehors pour une carrière plus intéressante. Autrefois dans le 1860s, après quelle connaissance contemporaine a décrit en tant que « trente ans de prédication du christianisme, « 4 Davies ont abandonné son église et ont annoncé la renaissance des mystères antiques de druide de ses ancêtres, avec se comme Archdruid. De ce temps jusqu'à sa mort en 1888, lui et ses druides de camarade ont célébré les solstices et les équinoxes près de la pierre basculante de Pontypridd avec distinctement une version de Paganized des cérémonies du gorsedd d'Iolo. Toutefois l'excentrique ceci peut sembler, il a attiré des disciples non seulement au Pays de Gales mais à travers l'Océan atlantique en Amérique comme well.5 sur la mort de Davies, son manteau a passé à Owen Morgan, un auteur prolifique pour la pression populaire qui a pris la cause de son professeur avec enthousiasme. Il a rapidement tourné ses talents littéraires à la cause de Druidic, produisant un tome autorisé la lumière dedans

4 Britannia. La balance de cet opus de magnum de Pontypridd Druidism peut être jugée par ses sous-titres : Les mystères de Druidism britannique antique ont dévoilé ; La source originale de culte phallique indiquée ; Les secrets de la cour du Roi Arthur Revealed ; La foi de l'âge de pierre reconstitué ; Le Greal saint découvert au Pays de Gales. L'historien de Druidry James Bonwick s'est référé à lui comme « parmi les livres le plus franc exprimés jamais imprimés, « 6 et en effet il est. Malheureusement pour les espoirs de Morgan de la renommée littéraire, tout ce dévoilement, l'indication, et découvrir ont dû faire avec le terra final incognito de la culture victorienne, l'allée centrale de région entre le nombril et les genoux. Pour le faire la justice, Morgan était quelque chose mais effarouchée au sujet. Il a commencé son livre par une note avertissant que le lecteur imprudent pour attendre explicite parlent du culte phallique. La première page a lancé directement dans une discussion des principes masculins et féminins de la nature. Dans quelques plus de pages Morgan discutait du vulva de la déesse Venus et décrivait le central sexuel de mystères, au moins à son avis, à chaque religion en valeur le nom. D'ici peu le soleil a été indiqué en tant que fils du principe divin masculin Celi ; la terre de même comme Venus, la fille du principe divin féminin Ced ; et la fertilisation de la terre par le soleil a lieu exactement de la manière que l'on a pourrait prévoir. Parler du principe féminin, Morgan a écrit : « Ses pieds ont été représentés, ouvert comme une triangle, vers le soleil se levant au solstice d'été et au solstice d'hiver respectivement ; l'apex de la fourchette serait sur la ligne équinoxiale, faisant face au soleil viril au printemps se levant directement à l'est. « 7 de la période de la Reine Victoria, cette sorte d'image effrayaient assez, mais Morgan était seulement chauffage juste à son thème. Chaque mythologie autour du monde, il a cru, peut être expliqué par la même combinaison de l'astronomie et du sexe, et chaque nom obscur peut être interprété en la transcrivant en caractères différents dans le Gallois le plus proche équivalent et en voyant quels résultats. Avec Morgan, quels résultats est assez predicatable. Le nom du planète-dieu Saturne, par exemple, est dans Gallois Dit-Wrn. Dit, selon Morgan, le moyen le phallus, et Gwrn (ici grammaticalement subi une mutation à Wrn) est une urne, qui est naturellement un symbole vaginal. Pourtant Morgan ne manque pas de noter le statut de Saturne comme planète de la vieillesse, du temps, et du destin : « Gwrn, ou urne, était le navire dans lequel, dans des périodes antiques, les cendres des morts de Druidic ont été déposées, et le nom Dit-Wrn (Saturne) implique que la puissance virile du soleil personnifié a disparu, et que ses virilis de membrum est maintenant mort, ou incapable au reanimate les graines dans l'urne, et son ancienne force elle-même est maintenant épuisé dans la terre, considérée comme urne. « 8 Quand il a procédé expliquer que « Aaron entamant le saint de Holies et la présence de l'arche de l'engagement, signifiée la même chose que Noé entrant dans son arche, « 9 le lecteur attentif doit avoir deviné assez aisément que la théologie phallique de Morgan a eu, ainsi pour parler, a poussé sa manière dans le vieux testament. Morgan consacre des pages au charger d'exposer l'arche de l'engagement car le vulva symbolique du plein chapitre de la terre goddess.10 A expose le solaire et les mystères sexuels du tabernacle érigé par les israélites dans le wilderness.11 des autres interprète le rituel du jour de l'expiation comme orgie symbolique d'astronomie et le sexe, dans lequel le haut

prêtre entre dans l'endroit saint et est rené de elle, ou, en la propre prose inimitable de Morgan, éprouve une nouvelle naissance « par la sortie orientale velue de la Vierge de l'Israel. « 12 il est seulement juste pour préciser que la théologie de Morgan a eu une dimension métaphysique aussi bien. Les deux divinités principales de son système, Celi et Ced, étaient les aspects respectivement masculins et femelles de la première cause inconnaissable. Le soleil et la terre étaient les symboles et les émanations primaires de Celi et de Ced, et chaque autre symbole phallique et vaginal dans le cosmos (comprenant, naturellement, des phallus et des vagins) a reflété l'effet mystique du soleil viril et de la terre fertile. Ainsi Morgan a consacré des pages au symbolisme saisonnier et astronomique, y compris ce thème durable, à l'impact du precession des équinoxes sur des mythologies antiques. La pièce maîtresse du projet entier de Morgan, cependant, était sa démonstration que le christianisme lui-même était simplement un ajustement de la sagesse antique du sexe et des cieux de rotation. En Jésus le Christ, le dieu qui s'est levé encore, Morgan a découvert de nouveau le symbole saint des puissances masculines de la nature. Le symbole féminin correspondant n'en était aucun autres que l'église, la mariée de Christ.13 mais de ce symbolisme parallèle était loin du seul rapport Morgan tracé entre le christianisme et les druides antiques. Il a discuté, en fait, que Jésus avait eu l'intention de remplacer le sacerdoce d'Aaron parmi les juifs avec le sacerdoce de Melchizedek, que dernier n'était rien autre que Druidism pur et simple, instruit par Jésus pendant ses visites de jeunesse à Britain.14 pour Morgan, en d'autres termes, Jésus était non seulement un symbole phallique et le soleil de rené du solstice d'hiver, il était également un missionnaire de druide. Morgan a ainsi manipulé la conversion des druides en christianisme, une agrafe de la littérature de renaissance de druide avant et après son temps, dans son propre modèle distinctif, réclamant que la « conversion » était simplement une question des noms changeants, depuis le sacerdoce chrétien 6 n'était aucun autres que Druidry transplanté, et la doctrine chrétienne simplement un ajustement de la sagesse universelle de l'astronomie et du sexe employant symbols.15 légèrement différent ceci était Druidism phallique d'Owen Morgan. Il peut sembler impair d'une perspective moderne employer une étiquette recto telle que « la religion phallique » pour décrire la théorie de Morgan, mais c'est une singularité complètement victorienne. Le manuel médical le plus largement respecté sur la sexualité humaine a édité en Angleterre pendant le règne de la Reine Victoria, Dr. Le tome massif de William Acton les fonctions et les désordres des organes reproducteurs (1857), des femmes de mentions deux fois et des vagins pas à all.16 pour Acton, quant à la plupart de Victorians masculin, « les organes reproducteurs » a signifié des pénis et des testicules. Les vagins étaient tout à fait tabous - un tabou tellement rarement ouvert une brèche qui quand le peintre français Gustave Courbet d'avant-garde scandaleuse a peint les parties génitales d'une femme et a intitulé la peinture L'Origine du Monde (« l'origine du monde, » 1866), le collecteur privé riche qui a commissionné il l'a maintenu dans sa pièce de dressage avec un voile accrochant devant it.17 a ainsi appris Britanniques du temps, ou a au moins appris Britanniques masculines, rai de religion phallique plutôt que religion génitale. Remarquablement, bien que, ils aient trouvé la pièce dans leurs théories de religion primitive pour des vagin-déesses aussi bien comme pénis-dieux. Ceci explique probablement pourquoi des livres sur la

dimension sexuelle de la religion ont été considérés pornographiques tout par le dixneuvième siècle, pas seulement par les réformateurs moraux, mais par des vendeurs et des acheteurs de la pornographie aussi bien. Ainsi le discours de l'A. du chevalier de Richard Payne. sur le culte de Priapus, un traité d'universitaire à l'origine a édité en 1786, copie de scie encore en 1865 aux mains du J. C. Hotten, un des éditeurs de ministre de smut.18 victorien de la même manière, d'abondance de l'autre dix-huitième savant et de travaux de dix-neuvième-siècle sur des thèmes sexuels dans la mythologie et la religion a honoré les étagères des librairies pornographiques victoriennes de Londres. C'était l'one-way que bon nombre d'entre eux pourraient entrer dans la copie du tout. Pourtant cette littérature avait été considérée bourse sérieuse moins qu'un siècle avant que la lumière de Britannia ait vu la lumière du jour. Beaucoup de lumières tard de la dix-huitième bourse de siècle ont tourné leurs efforts à se démêler les origines de la religion. Le déiste et le trempe sceptique du temps ont garanti cela révélation directe par le dieu chrétien rarement figuré dans leurs comptes. Au lieu de cela, la plupart d'entre eux a trouvé les sources de mythe et rituel en nature, et les origines de la foi religieuse dans des malentendus excessivement littéraux d'une langue symbolique ont par le passé signifié pour communiquer les vérités de la philosophie normale. 7 Le livre par le chevalier de Richard Payne juste mentionné fournit un excellent spécimen de cette littérature, et une qui, comme sera montré sous peu, a plus qu'un raccordement occasionnel avec notre theme.19 chevalier lui-même était un disciple des moyens indépendants, dont l'intérêt pour la littérature de Grec antique s'est prolongé à ces parties pas habituellement traduites en anglais même aujourd'hui. Comme beaucoup de messieurs instruits de son temps, il a également lu avec l'intérêt les traductions de la littérature religieuse de Sanskrit commençant alors juste à arriver des colonies indiennes nouvellement acquises de la Grande-Bretagne. La Grèce antique et l'Inde moderne ont de même posé un défi à certaines des certitudes fondamentales de l'ouest chrétien, pour chacune ont présenté le spectacle d'un subordonné spirituel profond et mystique de tradition nullement à celui du christianisme, qui a non seulement cohabité avec une attitude ebulliently enthousiaste vers le sexe, mais a poussé le langage figuré sexuel explicite dans un arrangement religieux. Adouber, quant à beaucoup d'autres disciples libéraux de sa période, de la nudité splendide des dieux grecs et des déesses a semblé partager une langue symbolique et religieuse commune avec les lingams droits et les découpages érotiques qui ont décoré les temples indous innombrables. Dans son travail sur la religion phallique des ancients, le chevalier a essayé d'interpréter une partie de cette langue. Il a argué du fait que dans des périodes antiques, le dieu suprême était censé se diviser en aspect masculin de l'esprit de toutcréation, symbolisé par le pénis, et aspect femelle de matière réceptive, symbolisé par le vagin. Ces deux sont apparus dans le monde d'une expérience humaine comme force de la vie et la substance de la terre, qui a produit tous les êtres vivants par leur joindre. Chaque image phallique dans l'art antique, chevalier proposé, était un symbole sacré de la force créatrice du divin, alors que chaque image vaginale représentait la dimension réceptive et matérielle également sainte de la puissance créatrice divine. Les figures nues des déité masculines et femelles ont eu avec précision les mêmes significations, alors que les images des rapports sexuels se rapportaient au processus

créateur cosmique par la métaphore de son expression humaine plus évidente. Ce symbolisme métaphysique mené aux interprétations étonnamment chastes de l'art érotique antique et oriental. Adoubez a ainsi décrit une scène des découpages au temple indou chez Elephanta : « … l'action, que j'ai supposée pour être un symbole de rafraîchissement et de renforcement, est mutuellement appliquée par tous les deux à leurs organes respectifs de génération, les emblèmes des puissances actives et passives de la procréation, qui mutuellement aiment et se fortifient. « 20 la possibilité que la description robuste du sculpteur des rapports oraux mutuels pourrait avoir eu une signification moins raréfiée, si elle a écrit l'esprit du chevalier, apparu nulle part en sa prose. 8 Le travail du chevalier a été étroitement mis en parallèle par cela de plusieurs disciples contemporains, les la plupart de qui éditée dans les pages d'asiatique recherche, à ce moment-là le périodique de tranchant dans le domaine de la religion comparative. Toujours, sa théologie phallique était loin de la seule théorie de roman d'origines de religion disponibles aux lecteurs instruits en temps d'Owen Morgan. Un autre ensemble de théories, populaire dans certains entoure même aujourd'hui, argué du fait que la signification secrète cachée dans les mythes et les enseignements religieux du passé n'était pas sexuelle mais astronomique. Un nombre des philosophes de la France preRevolutionary, y compris Nicholas Boulanger, Charles-François Dupuis, et Constantin François de Volney, a prêté leur appui à cette interprétation, qui est prise alternativement par monsieur anglais de disciple William Drummond dans son Oedipe Judaicus de 1811. La théorie astronomique de religion a argué du fait que la réalité derrière les complexités du mythe et de la doctrine était simplement le mouvement du soleil et des saisons changeantes au-dessus du cours du cycle annuel de la terre. Chaque dieu était le soleil ou un autre phénomène céleste, chaque déesse la terre ou un certain signe de changement saisonnier. Quelques aspects de la théorie faite sens beaucoup, et se comprennent en effet aujourd'hui ; il ne met aucune grande contrainte sur l'imagination pour comparer Heracles dans la peau et ses douze travaux de son lion au chemin annuel du soleil par les douze stations du zodiaque. D'autres interprétations solaires de la mythologie ont exigé beaucoup plus de la manière de la suspension de l'incrédulité ; dans certains cas, comme J.R.R. Tolkien a commenté dans un contexte différent, l'incrédulité a eu tellement pour ne pas être suspendue comme accroché, dessiné, et quartered.21 comme la plupart des théories de mythologie, puis et maintenant, la théorie solaire a également adopté des règles interprétatives si larges que quelque chose pourrait être lu comme mythe solaire, et les critiques hostiles ont en conséquence eu un jour de champ fournir des parodies. Oedipe Judaicus de Drummond a attiré peut-être le meilleur de ces derniers, inverseur. Oedipe Romanus de George Townsend, qui a prétendu montrer que les douze Caesars dont les méfaits ont été faits la chronique par les historiens romains Tacitus et Suetonius étaient simplement les douze signes du zodiaque sous encore un autre disguise.22 symbolique de telles parodies, et un torrent de moins de critique amusante dans les tonalités s'étendant de solennel à aigu, descendu sur les têtes des partisans de la théorie solaire parce qu'ils n'ont pas limité le leur parlent de la religion aux fois d'autres. Une analyse du christianisme en tant que mythe solaire faisait partie et colis de la théorie solaire de ses

jours plus tôt, avec le Christ au milieu des douze apôtres fournissant seulement le plus évident 9 ensemble de symbolisme solaire en mythologie chrétienne. Pour plusieurs des théoriciens solaires et de leurs défenseurs, cette redéfinition du christianisme en tant que juste autre culte païen du soleil était le point entier de l'exercice, une stratégie calculée dans la tentative de déiste de casser la poignée de la religion dogmatique sur l'esprit occidental. Une grande partie de la littérature de la religion phallique a eu le même but à l'esprit ; ainsi les écritures du chevalier de Richard Payne ont fait des références de formation de soufflures « à la mythologie aigre des chrétiens, « et de son discours sur le culte de Priapus a défendu la religion sexuelle des ancients parce qu'elle avait évité « deux des plus grandes malédictions jamais d'affliger la race humaine, la religion dogmatique et sa persécution religieuse conséquente. « 23 toute cette littérature, le solaire aussi bien que sexuel, formes un contexte crucial au projet d'Owen Morgan. Le chevalier de Richard Payne et asiatique cités par Morgan recherche fréquemment à la lumière de Britannia, et tous thèmes du travail de Morgan peuvent être trouvés détaillés dans la littérature plus tôt. Sa métaphysique, avec sa division divine transcendante en aspects masculins et femelles, est droite hors du chevalier, qui semble également avoir fourni l'inspiration pour l'interprétation sexuelle de Morgan de la mythologie aussi bien. Pourtant la théorie solaire ne manque pas à la lumière de Britannia non plus ; Jésus de Morgan est solaire et phallique immédiatement. Les emprunts de Morgan d'une bourse plus tôt n'ont pas été limités à ces sources. Son habitude d'employer Gallois en tant que significations cachées d'une clef des mots dans d'autres langues a été empruntée à un classique oublié du dix-huitième siècle en retard, la manière aux choses par Words, qui a été écrit par John Cleland et édité dans 1766.24 Cleland était également l'auteur de la colline de Fanny, et pourrait donc être considérée quelque chose d'une autorité sur les sujets phalliques, mais il était en plus un enthousiaste si d'une manière extravagante étymologiste imprécis et un croyant fort dans la sagesse profonde des druides antiques. Il a discuté, par exemple, que la masse chrétienne a obtenu son nom, pas de la fermeture exprime Ite, est de missa du rituel romain, mais du gui des druides antiques : une annonce remarquable du propre christianisme de Druidic de Morgan. Il vaut la peine de noter que Morgan n'était pas tout à fait la première personne pour coupler les théories solaires et phalliques de religion avec les druides antiques. Le chevalier de Richard Payne lui-même a présenté ses observations sur les menhirs phalliques de la Grande-Bretagne préhistorique, 25 et un de ses successeurs plus excentriques, Henry O'Brien, a consacré son livre les tours rondes de l'Irlande (1834) à une théorie qui a identifié ces structures en tant que tombeaux phalliques érigés par le bouddhiste irlandais antique Druids.26 presque chaque tradition religieuse antique possible, 10 de quelque manière que mal compris alors, était le blé à moudre pour le moulin des théoriciens de dix-neuvième-siècle de religion, et ainsi les druides sont apparus ici et là en tant qu'un un sacerdoce plus solaire ou plus phallique. Pourtant la chose la plus intéressante au sujet des emprunts de Morgan était la manière qu'il a remodelé et a réorienté les sources il a employées. Les théories solaires et phalliques de religion ont de même employé des raccordements entre le christianisme et les fois païennes plus

anciennes dans le service d'une prétention non spécifiée, une qui a été partagée par la plupart des personnes en Grande-Bretagne aux dix-huitième et dix-neuvième siècles. La littérature phallique de religion essayée pour prouver que le christianisme était juste une autre version de culte païen de sexe, et pourrait donc être écartée de la considération sérieuse. La littérature solaire de religion, alternativement, essayée pour prouver que le christianisme était juste une autre version de culte païen du soleil, et encore pourrait donc être écartée. La plupart de littérature de renaissance de druide de avant que le temps de Morgan, en revanche, ait essayé de prouver que la vieille religion de druide était juste une autre forme de christianisme, et pourrait donc être tolérée. La prétention sous-tendante toutes ces réclamations était que le culte païen de nature n'était pas une forme valide de religion. Ainsi les adversaires du christianisme pourraient attaquer sa validité en prouvant qu'elle n'était rien culte plus que païen de nature, alors que les défenseurs de Druidry devaient attraper les coattails du christianisme afin de réclamer une certaine sorte de respectabilité religieuse. Ce qui a fait Druidry de Morgan si distinctif solaire-phalliques était son refus pour accepter cette prétention. Morgan était complètement au courant des théories solaires et phalliques de religion ; il a également su les écritures plus tôt de renaissance de druide, et a dessiné intensivement sur chacun des trois literatures. À chaque occasion, bien que, il ait tenu les préconceptions de ces écritures plus tôt sur leurs têtes. Si, pendant que les théoriciens phalliques proposés, toutes les religions étaient fondamentalement au sujet de sexe et de fertilité, Morgan a pris ceci pour vouloir dire que le sexe et la fertilité étaient saints. Si, comme les théoriciens solaires ont discuté, tous les mythes décrivaient les saisons de rotation et les cycles du ciel et de la terre, scie de Morgan ceci comme évidence que le cycle saisonnier était profondément chant religieux. Et si, en tant que chacun des trois literatures exigés, le christianisme et le Druidry antique partagés creusent des éléments, Morgan a vu que comme preuve que le christianisme était valide, parce qu'il a redit les vieux mystères profonds de l'homme et femme, soleil et terre, temps de graine et moisson sous un symbolisme légèrement différent : parce que, pas malgré. Pour Morgan, le culte païen de nature était la seule religion vraie, et le christianisme était valide parce que, et seulement parce que, il a unknowingly préservé les vieux mystères de fertilité. 11 Ce dernier commentaire est dirigé vers la différence finale entre Owen Morgan et les disciples qui lui ont fournis la matière première pour ses enseignements de druide. Le chevalier de Richard Payne a consacré beaucoup de pages à une analyse sexuelle des mythes et des symboles, mais ni ses écritures ni n'importe quelle autre source ne suggère qu'il ait même considéré fonder un mouvement religieux pour répandre son evangile du phallus. Oedipe Judaicus de Drummond a poussé l'amusement aux réclamations de la religion indiquée, pourtant il n'a offert rien mais le scepticisme d'éclaircissement dans son endroit. Morgan, au contraire, n'était ni un disciple désintéressé ni un sceptique. Il avait découvert, ou ainsi il a cru, la religion vraie des druides antiques, qui était également le christianisme vrai et undistorted de Jésus ; il a présenté à cela l'enseignement au monde dans son ensemble pour son éclaircissement, et il a célébré les rites et les mystères de Druidism chrétien phallique près de la pierre basculante de Pontypridd jusqu'à la fin de sa vie. Ainsi la bourse du chevalier est devenue la révélation religieuse de Morgan ; quel chevalier a prêché,

Morgan pratiqué. Ce conte curieux a au moins deux réclamations sur l'attention des druides d'aujourd'hui, hormis les attractions simples et saines d'intérêt lascif ordinaire. Tout d'abord, le processus qui n'a donné lieu à sa théorie phallique de Druidry - la transformation de la recherche savante sur la tradition spirituelle de vie - ni a commencé ni a fini avec Morgan. Dans un sens très important, la renaissance entière de druide de ses commencements à l'actuel a ses racines dans le même processus. Les antiquaires de dix-huitième-siècle qui ont lancé la renaissance et ont fondé le premier druide que les ordres des temps modernes ont dessiné leur inspiration, et plusieurs des détails de leur Druidry, de ce qui était alors bourse de cuttingedge dans le domaine de la religion celtique antique. Chaque génération des druides modernes alternativement leur a pris les legs remis vers le bas et enrichis leur avec le matériel de la bourse de leur propre temps. Juste comme Owen Morgan dépendait du travail du chevalier, du Drummond, et d'autres théoriciens de religion de fertilité, Iolo Morganwg a établi son édifice de Druidic sur une base fournie par recherche de la société de Gwyneddigion dans la littérature tôt de Gallois, et la littérature d'aujourd'hui de Druidic sur l'alphabet d'Ogham n'aurait été jamais écrite sans travail dur des disciples tels comme George Calder, le traducteur du Na n-Eces.27 d'Auraicept que le même processus continue aujourd'hui ; un des organismes américains principaux de druide de nos jours, nDraiocht Fein d'Ar, a basé beaucoup de son symbolisme et pratique rituelle sur des théories de Georges Dumezil au sujet de la structure tripartite de la société indo-européenne antique - théories que les membres de radiogoniomètre automatique se sont soulevés directement 12 hors de la littérature savante dans les années 80. Un de mes disciples de Haemus de bâti de camarade a précisé ailleurs que la croyance dans un âge d'or matriarchal néolithique, présenté dans les deux dernières décennies ou ainsi par quelques auteurs païens américains comme nouvelle révélation radicale supprimée par les disciples traditionnels, était en fait une théorie largement tenue parmi les disciples traditionnels jusqu'aux autres exemples 1970s.28 abondent ; en fait, il est difficile de trouver n'importe quelle idée courante dans la scène païenne moderne qui ne peut pas être tracée de nouveau à une certaine source savante. Tout ceci jette une lumière intrigante sur des idées conventionnelles des relations entre le monde de la bourse d'universitaire et les royaumes des traditions spirituelles alternatives où Druidry moderne a tellement souvent fait sa maison. Beaucoup d'archéologues et historiens professionnels ont tendu à dépeindre ces deux en tant qu'opposúx irréconciliables. Les remarques les blessant Stuart Piggott sur les groupes de renaissance de druide de mi-vingtième siècle « corps trompants et plutôt pathétiques des soit-disant druides qui représentent aujourd'hui la sèche-extrémité de des les mythe… immédiatement " 29 - font partie et colis d'une position rhétorique qui contraste l'exactitude scientifique fraîche des disciples professionnels avec les caprices des cinglés blancs-robed de Druidical. Pourtant les disciples comme qui pour dessiner cette distinction ont fait autrement plus que n'importe qui pour fournir la matière première pour Druidry moderne ; le livre même par Piggott qui inclut les commentaires juste cités est sur la liste de lecture recommandée de presque chaque ordre de druide dans le monde d'expression anglaise. Peut-être les mots méprisants de Piggott pourraient mieux être comparés au dédain traditionnel du scientifique occupé dans la recherche pure pour l'ingénieur qui trouve des demandes

pratiques de découvertes du scientifique. La lumière que ceci jette sur les origines de nos traditions modernes de druide, bien que, n'est pas la seule leçon que Druidry phallique d'Owen Morgan doit offrir les druides d'aujourd'hui. Toutefois obscur il a pu être devenu, les idées de Morgan ont eu une influence étonnamment large. Plusieurs des singularités de l'occultisme tôt de vingtième-siècle semblent moins impair une fois illuminées par la lumière de Britannia. Quand un de textes d'instruction d'Aleister Crowley adjure le lecteur pour visualiser « un hippopotamus solaire-phallique, « 30 ceux au courant du travail de Morgan identifieront dans cette apparition un symbole familier, plutôt que le produit d'une mauvaise caisse de tremens de démence. Sur une plus large échelle, le travail de Morgan est très probablement la première ébauche systématique dans le moderne à l'ouest d'une religion duotheistic de fertilité, avec un un dieu qui comporte tous autres dieux, et une déesse qui contient toutes autres déesses - un modèle qui, la majeure partie d'un siècle ensuite 13 Le temps de Morgan, est venu pour dominer la renaissance païenne moderne comme théologie fondamentale de Wicca. Ni sont les échos de Morgan et de ses auteurs analogues entièrement absents des écritures de Ross Nichols, dont la fondation de l'ordre des bardes Ovates et les druides nous sommes recueillis pour célébrer aujourd'hui. Les étymologies exubérantes Morgan ont pu avoir appris de l'auteur de la comparaison d'ours de colline de Fanny avec certaines des interprétations linguistiques déchainées Nichols placé dans les pages du livre de Druidry.31 le symbolisme du soleil et le sexe apparaît sous beaucoup de formes dans son analyse des emplacements antiques dans le même livre, et prend l'étape centrale dans son selon les programmes et trop peu travail étudié Shape cosmique (1946), qui réclame une nouvelle conscience religieuse enracinée dans les cycles de la nature comme contrepoids aux impacts négatifs d'une société industrielle hors du contact avec les réalités fondamentales de l'existence humaine. De tels soucis étaient nullement étrangers à Owen Morgan et les druides de Pontypridd, juste comme ils importaient profondément à beaucoup de ceux qui ont aidé la construction la tradition moderne de druide au cours des trois derniers siècles. Ils restent, naturellement, aujourd'hui profondément approprié, à un moment où la trajectoire de la société industrielle l'a apporté vers le haut contre des limites normales fermes, avec des conséquences que nous ne pouvons pas encore commencer pour prévoir. Nous pouvons trouver le choix de Morgan du symbolisme et de la langue une source d'amusement, mais sa tentative d'établir une tradition de druide, en utilisant la meilleure bourse disponible à lui, pour apporter les personnes de son temps littéralement de nouveau à la terre mérite notre respect et notre arrangement sympathique. Et le même point est vrai, en conclusion, de la renaissance de druide dans l'ensemble. Les barbes et les formalités fausses d'une ère passée ont encouragé beaucoup de druides modernes à se distancer des traditions plus anciennes de druide, et naturellement le renvoi méprisant de ces mêmes traditions plus anciennes par des universitaires tels que Piggott ont donné aux druides modernes une autre raison de tenir la renaissance de druide à la longueur du bras. De cette manière, cependant, nous risquons le contact perdant avec notre propre histoire, et avec l'expérience dur-gagnée d'autres druides qui ont fait face aux défis de pratiquer a naturecentered le spirituality dans une culture industrielle. Si les vrais druides de `' sont par définition ceux qui ont vécu avant venir du christianisme, et chaque tentative pour rétablir Druidism entre la rue

Patrick et les années 70 est écarté ou ignoré, il devient trop facile de transformer Druidry moderne en club religieux de reconstitution dont les membres se répandent feindre pour être pré-Chrétien Celts, au lieu de confronter honnêtement les réalités dures et les potentiels lumineux de l'âge. Si nous identifions à la place cette Owen Morgan, 14 comme William Stukeley, Iolo Morgawg, Ross Nichols, et chacun ici aujourd'hui, font partie d'un processus historique simple - l'histoire étonnante de la renaissance du spirituality de druide dans l'ouest moderne - les trois derniers siècles prennent une signification différente ; nous avons une histoire de nos propres, une histoire dans de laquelle nous avons un endroit, et de ce que nous pouvons apprendre. ___________________________

Sur la rue de Sade
Marquis de Sade, (1740-1814), libertin, perverti, et pornographe, était également une figure pivotale dans la pensée occidentale. Ses romans Justine (1791), philosophie dans la chambre à coucher (1795), le nouveaux Justine et Juliette (1797) ont présenté, pour la première fois, une philosophie de La philosophie de Sade a découlé de son égotisme radical, qui l'a mené à proposer l'antitheism militant. (1) la non-existence de Dieu ramène l'univers purement à une nature de materialist, un mécanisme individu-courant ; « le mouvement perpétuel de la matière explique tout. « (2) les gens sont des machines de determinist, qui annulent la responsabilité morale. Vous ne pouvez pas l'aider, puis, si vous êtes sexuellement pervers ou diffamé. (3) là n'est aucune vie après la mort, ainsi votre conduite n'importe pas. (4) simplement l'enfant de la coutume locale, moralité est à culture et à géographie relatives, et donc fictif. (5) la nature est notre seulement guide moral ; les humains sont plus significatifs à la nature que des insectes. Et puisque la nature emploie la matière des formes de vie mortes pour créer des neufs, crime, destruction, et mort soyez nécessaire et satisfaisant à elle. Par conséquent le meurtre est bon, et le meurtrier de masse est le type humain le plus élevé. (6) Isolé né, l'individu est seulement important, avec des engagements pour personne et seulement des motivations égoïstes. Chacun individuel est piqué contre tous les autres. Sa seulement maxime est « s'apprécient, à aucune matière dont les dépenses. » (7) équipent tend naturellement à dominer d'autres et à infliger la douleur, qu'il apprécie. (8) les gens du commun sont les objets utilitaires, les jouets des libertins riches , puissants et divins, qui unloving tout à fait. (9) la beauté et l'innocence inspirent seulement la cruauté diabolique. Puisque le matérialisme rend le plaisir proportionnel au stimulus, le plus grand votre cruauté, le plus grand votre plaisir. (10) l'égoïsme et la cruauté maximum sont donc le cours approprié. S'il n'y a aucun Dieu, aucun enfer, aucuns droit et faux, aucune responsabilité morale, aucune signification ou signification au delà de votre plaisir, alors existence n'est sans signification. Rien vous faites des sujets, d'autres n'importent pas, et ce que vous faites avec eux--et à eux-- n'importe pas. Le nihilisme libère. Pour l'egotist de Sadean, puis, tout est autorisé. Sade a incessamment rationalisé la sexualité la plus diffamée et la plus libertine, et chaque crime comprenant le cannibalisme et le meurtre. L'appétit et l'ennui insatiables aiguillonnent les libertins de Sade aux crimes de jamaisdétérioration, aboutissant au meurtre de masse. Ils deviennent ainsi ont trempé dans le

mal qui le repentir et la droiture deviennent impossibles. (11) Frustré et exaspéré à l'incapacité de la réalité de satisfaire leurs désirs illimités, ils nient leur propre déterminisme et implorent la destruction universelle. (12) En tant que ceci dynamique de la méchanceté et des vues valeur-inversantes de Sade de la cruauté et du meurtre indiquez, nihilisme est finalement satanique. Les dénonciations rabiques de Dieu et christianisme, sacrileges obscènes, et pratiques sataniques comprenant la masse noire infiltrent les romans de Sade. Le fait central de l'univers de Sadean n'est pas matière dans le mouvement mais rebelle Sade a considérablement influencé les auteurs romantiques et décadents, tels que Charles-Pierre Baudelaire, Gustave Flaubert, Algernon Swinburne, et Rachilde. (13) Il a dit leur ce qu'elles ont voulu entendre, à son exemple et philosophie de rationalisation les libérant pour se livrer et exprimer leurs hantises avec la cruauté et le sexe pervers. Sade a ainsi contribué à la pathologie et au nihilisme croissants dans la pensée et la culture occidentales. Un auteur, cependant, s'est consacré à s'opposer au Sadean, courant nihiliste du dixneuvième siècle : Fyodor Dostoevsky. Dostoevsky a su de Sade. Comme le disciple Robert Louis Jackson de Dostoevsky a montré, les références à Sade se produisent fréquemment en ses cahiers et ses romans, par exemple, insulté et blessé, possédée, et les frères Karamazov. Loin d'être « un Sade russe, « comme Ivan Turgenev l'a à titre posthume caractérisé, ou un sadique ou un sadomasochiste, comme Mario Praz et Sigmund Freud, respectivement, réclamé, Dostoevsky appalled par Sade. Dans des ses cahiers aux frères Karamazov il a écrit, « sensualité de Swinish, avec toutes ses conséquences, passant dans la cruauté, crime, marquis de Sade. « Dans Svidrigaylov, le victimizer débauché et répulsif des femmes dans le crime et la punition, Jackson trouve correctement « une incorporation claire » de la philosophie de Sadean et libertin d'individu-justification. Dostoevsky, il conclut, « a apprécié la pesanteur des questions morales et psychologiques soulevées par Sade, « mais « a rejeté la vue du monde de Sadean comme amorale, défiguré et destructif du tissu moral et social des hommes et de la société. « (14) En fait, Dostoevsky a fait bien plus. Là où le Romantics et l'individu-indulgent ont embrassé Sade en tant que libérateur, Dostoevsky l'a confronté et a nié, et a réaffirmé la vue chrétienne du monde que Sade a rejetée tellement férocement. L'évidence dans le crime et la punition (1866) et préciser de Karamazov de frères (les 1880) que Dostoevsky avait lu les romans de Sade étroitement et les avait considérés. Il a dessiné sur des incidents spécifiques dans eux, et a adressé des arguments spécifiques. Dostoevsky a partagé la perspicacité de Sade que l'égoïsme nie Dieu et propose le nihilisme afin d'atteindre la libération pour le permis sexuel, le crime, la destruction, et le meurtre. Mais où Sade a allègrement prêché ceci, Dostoevsky l'a condamné. Son travail indique un enclenchement critique approfondissant solidement avec Sade, aboutissant aux frères Karamazov. Au début, Sade était une figure marginale dans l'esprit de Dostoevsky. La Chambre des morts (1862), le roman de Dostoevsky au sujet de la vie sibérienne de prison, adresse la punition corporelle. Quelques flagellateurs, il observe, obtient « quelque chose qui suggère le marquis de Sade…. Il y a les gens qui sont comme des tigres thirsting pour le sang. « Il décrit comment « le sang et la puissance intoxiquent, » et un dynamique de la corruption transforme de tels spécimens cruels en tyrans qui ne peuvent pas

retourner à l'humanité normale. (15) Cette référence de Sadean, cependant, est simplement dans le dépassement. De même, dans insulté et blessé (1862), la conscience de Dostoevsky de Sade émerge clairement dans les projets, prince avare Valkovsky. Sa philosophie est une d'égoïsme extrême, niant tous les engagements et idéaux, voyant la vie comme « transaction commerciale. « Concernant des femmes, il aime « le secret, le vice caché, un peu plus étrange et l'original, même dégoûtant pour la variété. « (16) mais Dostoevsky pas, à ce stade dans sa carrière, égoïsme de Sadean de pose et nihilisme en tant que problèmes centraux, ni il se consacre à leur répondre. Deux ans après , dans les notes du souterrain, le traitement de Dostoevsky de la cruauté et l'égoïsme est plus sophistiqué bien. Il dédaigne l'argument optimiste qui peuplent se conduisent mal seulement parce qu'ils ne savent pas leurs propres intérêts, et se comporteraient correctement une fois que cette ignorance est dissipée. Les opportunistes interprètent nos intérêts comme paix, liberté, richesse, prospérité, et telles, et donnent sur l'homme mourant d'envie d' une valeur qui leur est supérieure toutes. Également incorrects sont ceux qui croient que la civilisation moderne rendra l'homme plus paisible. En fait, il l'a simplement rendu plus sensible, au point où il trouvera le « plaisir dans le carnage. » Citant Cleopatra, qui a collé des goupilles dans les seins slaves de ses filles et « a apprécié leurs cris perçants et contorsions, » Dostoevsky discute cela dans le monde parfait des dix-neuvième progressifs de siècle, dans lesquels la science a enseigné que l'homme n'a aucune volonté libre et tous les problèmes peuvent être résolus, les gens pourrait pratiquer la cruauté hors de l'ennui fin. Dans un tel monde, l'homme commet des actes stupides et même individu-nuisibles simplement pour montrer qu'il n'est pas une marionnette de determinist, puisque son plus grand désir, la valeur négligée trumping tous les autres, est pour « [un choix absolument libre d'italiques originaux]. » Ont équipé plus grand échouer, Dostoevsky s'ajoute, est « un manque constant de sens moral. » (17) Mis dans une autre manière, Dostoevsky voit maintenant l'homme beaucoup comme le fait Sade : le choix libre libéré entêté et désirant, enclin commettent des actes irrationnels pour dépasser le déterminisme, manquant du sens moral, et d'un sadique potentiel. D'ailleurs, le « progrès, » le besoin de l'homme de clingnotement d'ordre moral et la réalisation spirituelle, est wrongheaded lethally, incitant des transgressions sadiques. Dostoevsky commence à prendre en main la situation fâcheuse de l'homme moderne--et avec Sade. Dans le crime et la punition et les frères Karamazov, la guerre spirituelle et la vue du monde de Sade sont maintenant les soucis centraux de Dostoevsky, suggérant cela comme sa vision a mûri et a approfondi pour se concentrer sur la situation fâcheuse de l'homme pour établir son destin dans le milieu impie de la modernité, sa conscience de et l'alarme à l'impiété de Sade et ses implications se sont développées rapidement. Dieu et Satan s'opposent par la bataille entre le nihilisme de christianisme et de Sadean. Situation centrale de crime et de punition-- le meurtre d'une vieille femme et de sa soeur par l'étudiant Rodion Raskolnikov, et sa participation suivante et économisante avec Sonia Marmeladov, menant à sa confession et emprisonnement en Sibérie--est un microcosme de ce conflit. Comme l'egotist de Sadean et le Sade lui-même, Raskolnikov est isolé dans d'autres. Pratiquement sans amis, il passe la majeure partie de son temps couvant dans sa pièce

terne, et quand dans les rues il est inconscient de ses environnements. Son étudiant Razhumikhin de camarade observe son sens de la supériorité à tout le monde autrement, et ce Raskolnikov est parfois « froid et inhumain dur. » Son égoïste de Sadean mourant d'envie de la libération morale est établi tôt (chapitre 2) : si l'homme n'est pas une bête, alors la moralité est seul préjudice, « et il n'y a rien à vous arrêter de faire quelque chose que vous aimez, et c'est pendant qu'il devrait être ! « Il émerge que Raskolnikov avait précédemment édité un essai exposant une philosophie sociale exactement comme Sade, divisant la société en personnes « ordinaires », qui doivent souffrir l'abus et ont un « devoir à être docile, parce que c'est leur vocation dans la vie, « et le « extraordinaire, » qui sont tous les « destroyers » réels ou potentiels et qui, étant extraordinaire, « ont un droit de commettre n'importe quel crime. » Tout tels qui sont extraordinaires « doivent par leur nature même être des criminels. » Solon, Mahomet et Napoleon étaient tous les criminels, parce qu'ils « ont transgressé les lois antiques. « Cette formulation suit la technique de Sade de rationaliser le crime et la cruauté de donner des listes de législateurs ou de gouverneurs célèbres qui ont autorisé le crime. En effet, tous mêmes noms excepté Napoleon apparaissent dans les listes de Sade en philosophie dans la chambre à coucher. (18) Raskolnikov veut être un « extraordinaire »--c.-à-d., un d'élite du l'individu-divinizing de Sade. Il admire Napoleon, « un vrai gouverneur des hommes [italiques originaux], un homme à qui tout est autorisé. « Il dit plus tard à Sonia qu'il a tué la vieille femme parce qu'il « a voulu devenir un Napoleon. » (19) Les expositions de Raskolnikov clôturent des parallèles avec le chirurgien Rodin de Justine. Son prénom, Rodion, est semblable. Et les deux hommes rationalisent leurs crimes pour les raisons utilitaires exactement semblables. Rodin et son collègue Rombeau tracent pour tuer et disséquer la quinze-année-vieille fille de Rodin dans une expérience médicale. Rodin déclare : « Pensez seulement à lui ! vous sacrifiez un, mais toi économiser million, peut-être ; on peut-il hésiter quand le prix est si modeste ? … le but de [punition capitale ], qui [est] généralement trouvé si sage, n'est-il pas le sacrifice d'un dans l'ordre pour sauver mille ? « Avant que le meurtre, Raskolnikov surprend un étudiant discuter assassinant la vieille femme et lui prenant l'argent, rationalisant qu'il pourrait faire de ce fait grand bon--pensées qui se produisaient à Raskolnikov lui-même : « Bien, ne pensez-vous pas que un peu de crime pourrait être expié et éliminé par des milliers de bons contrats ? Pendant l'une vie vous sauverez des milliers des vies de la corruption et de l'affaiblissement. L'une mort en échange des cent vies--pourquoi, c'est une somme simple dans l'arithmétique ! « (20) Dans encore un autre contact de Sadean, Raskolnikov uniformément ramène et déshumanise la vieille femme à un objet répulsif, se rapportant à elle à plusieurs reprises comme « pou. » Pourtant Raskolnikov n'est pas complètement Sadean. À la différence des libertins de Sade, il n'a pas totalement stoppé l'humanité et n'est pas sans amour. Il est par intermittence sorte, et essaye de protéger sa soeur Dunya contre Arkady Svidrigaylov, un propriétaire foncier qui l'a poursuivie sexuellement quand elle a travaillé en tant qu'institutrice sur son domaine et la poursuit maintenant encore. Ici Dostoevsky prévoit l'argument d'Aleksandr Solzhenitsyn que « même dans des coeurs accablés avec le

mal, une petite tête de pont de bon est maintenu. « (21) cette tête de pont de bonnes feuilles Raskolnikov ouvert de grace, de conversion par l'amour chrétien de Sonia. Comme Justine de Sade, Sonia personnifie la vertu. La fille d'un père et d'un a alcooliques la mère, Sonia est devenue une prostituée afin de soutenir sa famille. Comme Justine, elle maintient sa pureté d'âme en dépit d'exposition brutale à la dépravation et au mal. Mais là les extrémités de ressemblance. Par Sonia, Dostoevsky répond à Sade. Le christianisme de Sonia n'est pas libéral, sentimental, et indulgent, mais poupe et exiger. Quand Raskolnikov cliquette outre de son dehumanization de Sadean de sa victime, Sonia n'en aura aucun de lui, et son reniement le déconcerte : « Mais j' ai seulement tué un pou, Sonia. Un pou inutile, méchant, nocif. « « Un être humain--un pou ? « « Je sais--Je sais que ce n'était pas un pou, « il a répondu, regardant étrangement à elle. « Mais je suppose que je suis beaucoup parlant juste de putréfaction, Sonia, » il me suis ajouté. « J' avais parlé pendant longtemps la putréfaction. Il n'est pas celui--vous êtes tout à fait droite…. J' ai un mal de tête terrible maintenant. « (22) Laissant tomber ses rationalisations, Raskolnikov indique Sonia qu'il a voulu « assassiner sans casuistique pour assassiner pour ma propre satisfaction, pour seul me. « Comme les libertins de Sade, il a cherché le transcendence par la transgression. Il a voulu, il dit, apprendre quelque chose au sujet de se : s'il faisait partie de l'égoïste élisez ou « un pou comme le repos…. Que je puisse faire un pas plus d'ou pas…. Si je suis une certaine vermine de tremblement ou si j'ai le droit [les italiques originaux]-« Encore Sonia répond avec un rejet instantané , courageux, catégorique : « '--pour tuer ? Ayez le droit de tuer ? ' Sonia a pleuré dans l'horreur. Les « réponses de Raskolnikov avec l'ennui, puis, Sade-comme, essaye de décaler le blâme (sur le diable), mais elle refuse l'a laissé éluder la responsabilité : « Et vous avez tué ! Vous avez tué ! « Son insistance casse les défenses de Raskolnikov ; il s'effondre de désespoir, prie Sonia de le laisser seul, lui demande alors ce qu'il devrait faire. (23) Sonia recommande instamment Raskolnikov pour admettre son crime et « acceptez la souffrance et soyez racheté par elle. « Ceci, elle exige, est à lui seulement espoir pour le salut de l'isolement radical. Sonia fait ceci au risque extrême ; Raskolnikov pourrait l'avoir en colère assassinée. Sonia doux et doux est « audacieux comme lion » (proverbes 28:1). Dans son amour chrétien elle nie le mal de Raskolnikov, risque sa colère, exige le repentir et la conversion--prolonge alors la compassion vraie de la souffrance avec lui. À l'extrémité, son amour et bonté patients gagnent finalement Raskolnikov plus de. Par Sonia, puis, Dostoevsky nie le réductionnisme de Sade et le dehumanization. Il réaffirme les contraintes morales chrétiennes que Sade rejeté, et donne l'espoir du rachat et de la conversion par l'amour. Une autre confrontation entre l'égoïsme de Sadean et la vertu se produit entre Svidrigaylov et Dunya. Svidrigaylov personnifie le libertinism de Sadean. Il a frappé son épouse avec un fouet et, Mme. Raskolnikov croit, assassiné lui ; filles poursuivies de domestique ; et brutalement violé des quatorze ou quinze-année-vieilles filles sourd-etsourde-muette qui s'est alors accrochée. Dans les conversations avec Raskolnikov, Svidrigaylov affirme sa croyance que les femmes apprécient l'humiliation et se vante de

sa séduction d'une dame vertueuse. Cinquante ans, il est engagé à une fille pas encore seize, pourtant il poursuit toujours Dunya. Authentiquement une convoitise de Sadean pour le profanation est intégrale à la sexualité monstrueuse de Svidrigaylov ; il compare le visage de sa jeune fiancée à celui de Sistine Madonna de Raphael et trouve son selflessness innocent tentant. L'unrepentance des libertins de Sade faisant écho dans le mal, il rit de la pensée qu'il est un pécheur malheureux. (24) Prévoyant les reproches de Raskolnikov dans leur première conversation, Svidrigaylov soulève la possibilité qu'il avait été amoureux, qu'il « ne peut pas aider, tout est expliqué » ainsi « de la manière la plus normale. » Cet être ainsi, peut-être il est la vraie victime. En outre, la raison est simplement la « slave de la passion. « Il appelle « une tendance normale » d'expliquer sa conduite, et goupille ses espoirs sur « l'anatomie. » Svidrigaylov élabore dans leur conversation finale qu'il ne voit aucune raison de se retenir avec des femmes, et que son vice est « quelque chose de permanent… fondé sur la nature et pas sujet aux caprices de la fantaisie ; quelque chose qui est toujours là dans votre sang. « (25) Ici, encore, Dostoevksy est clairement Sade suivant étroitement. L'appel à la nature pour expliquer la conduite sexuelle est Sadean. D'ailleurs, beaucoup de l'entretien individu-justificatif de Svidrigaylov récapitule le discours clément de moine dans Justine, déclarant qu'un homme avec le goût perverti est « malade » et mérite la sympathie, et que « l'étude de l'anatomie, » une fois perfectionnée, volonté « puisse démontrer le rapport de la constitution humaine au goût qu'elle affecte, « et que des transgressions morales et légales à un seraient expliquées par des causes physiques telles que le « degré d'âcreté dans le sang. » (26) Quand Svidrigaylov fait sa tentative finale sur Dunya, elle résiste promptement et efficacement. Elle met le feu à un revolver chez Svidrigaylov, frôlant son temple. Il renonce et lui permet d'aller. Ici, alors, est une autre réponse à Sade : l'innocent, en particulier femmes, les cibles préférées du libertin, ont un droit de ne pas être pris pour victime et de ne pas résister au mal. Par Svidrigaylov, Dostoevsky avertit que l'égoïsme de Sadean offre sa mort de praticiens seulement. Svidrigaylov veut sincèrement l'amour de Dunya, mais son égoïsme implacable et méchant ainsi la repousse qu'elle jette ses supplications finales. Emprisonné dans l'isolement, contrecarré dans son offre pour qu'un amour le sauve de se, Svidrigaylov commet désesperément le suicide. IV Les frères Karamazov, le dernier travail de Dostoevsky, est trempés dans la conscience de Sade, et est son plus grand effort de confronter et répondre à l'impiété démoniaque de Sade. La situation centrale, le meurtre de Fyodor Karamazov par son fils illégitime Smerdyakov, pour lequel son fils Dmitri est incorrectement blâmé, est incité par l'antitheism et le nihilisme de libération au noyau de la philosophie de Sade. Ici Dostoevsky élabore sa représentation de divers aspects de l'âme de Sadean et de la vue du monde. Ivan Karamazov donne la présentation la plus étendue de Dostoevsky de la pensée de Sade. Personnifiant le philosophe de Sadean, Ivan, comme paraphrasé par Peter Miusov, présente la philosophie de Sade tôt dans le roman : ... il n'y avait aucune loi de nature que les hommes devraient aimer l'humanité… quels amour sur terre… n'était pas dû à une loi normale mais simplement parce que

les hommes ont cru à l'immortalité… la loi normale de totalité se trouve dedans cette foi … si vous deviez détruire dans l'humanité la croyance dedans immortalité, non seulement amour mais chaque force vivante maintenant la vie du monde soyez séché vers le haut. D'ailleurs, rien alors ne serait immoral, tout serait légal, même cannibalisme…. pour le chaque individu qui ne croit pas à Dieu ou à l'immortalité, la loi morale de la nature doit immédiatement être changé en contraire exact de ancienne loi religieuse… l'égoïsme, même au crime, doit devenir, non seulement légal mais reconnu en tant qu'inévitable, le plus raisonnable, égal résultats honorables. (27) La formulation de résumé, la formule de Sade pour la libération--« S'il n'y a aucun Dieu, toutes les choses sont légales "--est le problème thématique central du roman et apparaît à plusieurs reprises. Il n'y a aucun Dieu et aucune immortalité, Ivan déclare, seulement « le néant absolu. » Comme Raskolnikov, Ivan manifeste l'isolement de Sadean, la fierté intellectuelle, et le détachement de refroidissement de d'autres. Dès l'abord il dit à Alyosha qu'il ne prendrait pas beaucoup pour que Dmitri assassine son père. « Dieu interdit ! » Alyosha répond dans l'horreur. Le sourire, Ivan demande pourquoi Dieu devrait l'interdire. « Un reptile dévorera l'autre. Et il leur servira les deux la droite, aussi. « Sadean d'Ivan fait appel à la nature de determinist, à sa croyance que l'homme est un mal souhaitant égoïste normal sur d'autres, à son refus pour mettre des limites de morale sur ses désirs et imagination, et à sa dévaluation nihiliste de la vie humaine, émergent quand il dit à Alyosha que les hommes décident qui est digne pour vivre pour « des raisons beaucoup plus normales » que la valeur, et que chacun a le droit de souhaiter la mort d'un autre homme. « Pourquoi le mensonge à se puisque tous les hommes sont comme ceci et peut-être ne peuvent s'empêcher d'être comme ceci. « (28) Faisant écho le lovelessness des libertins de Sade, Ivan ouvre le chapitre précédant « l'inquisiteur grand " en admettant à Alyosha qu'il n'a jamais compris comment on peut aimer les voisins à un. Il puis discours sur la cruauté normale de l'homme, étroitement après Sade. La discussion d'Ivan de l'enfant-flagellation, et les dynamiques du plaisir sadique, sont clairement inspirés par les nombreuses scènes de enfant-fouettée de Justine et de Juliette : « il y a les gens qui à chaque coup sont travaillés vers le haut à la sensualité, à la sensualité littérale, qui augmente progressivement à chaque coup qu'elles infligent…. Il est juste leur [defenselessness des enfants] qui tente le tormentor, juste la confiance angélique de l'enfant qui n'a aucun refuge et aucun appel, qui place le sang vil des tormentor sur le feu. « Comme Sade, Ivan voit la cruauté et le sadisme comme inhérent en nature humaine : « Chez chaque homme, du cours, un démon se trouve caché--le démon de la fureur, le démon de la chaleur lascive aux cris perçants de la victime torturée, le démon de l'anarchie laissé outre de l'à chaînes ….« (29) Pourtant Ivan n'est pas complètement Sadean ; son incapacité de saisir des ressorts d'amour de revirement à la cruauté et au sadisme, et aux douleurs de l'innocent, et de lui rejette la rationalisation utilitaire de Sadean de la cruauté à l'innocent pour réaliser un plus grand bon. Juste comme Svidrigaylov complète Raskolnikov, l'étudiant Rakitin de divinité--égoïste, avare, cynique--compléments Ivan. Rakitin déclare qu'on aime seulement pour des raisons égoïstes et que des « imbéciles soient faits pour le bénéfice d'hommes sages.

« Il veut écrire un article montrant que Dmitri « ne pourrait pas aider " à assassiner Fyodor parce que son environnement l'a corrompu. Rendant visite au Dmitri emprisonné, il expose un matérialisme et un déterminisme de Sadean pour démystifier le christianisme, disant Dmitri qu'on voit et pense en raison des fibres de nerf dans le cerveau, « pas parce que j'ai une âme, et l'AM une certaine sorte d'image et de similarité. « Qu'est-ce qu'il adviendra des hommes, Dmitri demande-t-il, sans Dieu et immortalité ? « Toutes les choses sont légales alors, elles peuvent faire ce qu'elles aiment ? La « réponse de Rakitin encapsule Sade : « Un homme intelligent peut faire ce qu'il aime. « (30) Les libertins turbulents Fyodor et Dmitri Karamazov dépeignent la sexualité de Sadean. Ivre, lecherous, unabashedly averti de son propre mal, Fyodor trouve d'une jeune la beauté et l'innocence fille attrayantes, mais seulement comme invitation à la cruauté. Il lui fait sa deuxième épouse et la soumet à la cruauté et à la dégradation. Sa piété profonde provoque seulement la désécration malveillante de son ikon de notre Madame : « Vous croyez qu' il est miraculeux, mais ici, je cracherai là-dessus et rien n'arrivera à moi ! « Fyodor se rapporte aux jeunes hommes qui flagellent des filles condamnées pour être fouetté, et aux filles elles-mêmes, comme « ensemble de de Sades. » Avoir offensé le père saint Zossima, Fyodor d'aîné indique à Alyosha que s'il y a Dieu il aura pour répondre pour lui, mais s'il n'y a pas, les pères n'ont pas droit à n'importe quoi. Comme Sade, il veut le christianisme supprimé « cette vérité peut régner. « (31) Dmitri admet son amour de vice, « le déshonneur du vice, » et cruauté à Alyosha. « La convoitise sensuelle est une tempête, » il déclare. Il abandonne sa fiancée Katerina hors de l'hantise sexuelle avec Grushenka, après qui son père convoite également. Il s'engage dans ivre gambade, attaque son père, et assauts et bat le vieil domestique Gregory de Fyodor la nuit du meurtre de Fyodor. Pour toutes ses passions et folies, Dmitri est alerte aux rationalisations pour ce qu'il veut faire. Il attache immédiatement sur la formulation d'Ivan qui s'il n'y a aucun Dieu, quelque chose disparaît. Il est réceptif au matérialisme de Sadean de Rakitin, et exprime le relativisme moral de Sade : La « qualité est une chose avec moi et une autre avec un Chinois, ainsi elle est relative. « (32) Smerdyakov représente la criminalité meurtrière dans l'égoïsme de Sadean. De la jeunesse qu'il est en ligne silencieux, sullen, et retiré. Quand Gregory a essayé de lui enseigner Scripture quand il avait douze ans, Smerdyakov a raillé le récit de création. Non seulement un athée mais également un sadique, Smerdyakov apprécié accrochant des chats en tant qu'enfant et, avant que meurtre de Fyodor Karamazov, dit le garçon Ilusha de mettre une goupille dans un morceau de pain et de la jeter à un chien affamé, qui la mange et court loin le couinement en douleur. Pendant la visite d'Ivan après que le meurtre, Smerdyakov indique à Ivan, « vous [des italiques originaux] l'avez assassiné. Vous êtes le meurtrier ! J'étais seulement votre instrument, votre domestique fidèle, et il suivait vos mots que je l'ai fait . « Son motif était de voler l'argent pour commencer une nouvelle vie, mais l'idée a pris racine « principalement parce que « toutes les choses sont légales, » « qu'Ivan avait apparemment exposée à lui fréquemment. Ivan avait raison, il lui dit, de prêcher que s'il n'y a aucun Dieu, la vertu ni n'existe ni est nécessaire. « Ainsi qu'est comment je l'ai regardé. « (33) Les libertins de Sade rationalisent et commettent des crimes, particulièrement meurtre. En dédoublant ces rôles, en donnant à Ivan le premier et le Smerdyakov l'en second

lieu, et en faisant Ivan libèrent Smerdyakov et l'autorisent à assassiner Fyodor Karamazov, Dostoevsky réalise une représentation microcosmic de la menace de civilizational de Sade lui-même et d'autres intellectuels proposant le nihilisme aux criminels réceptifs, déjà malfaiteurs des crimes mineurs, que le nihilisme peut libérer et encourager à de plus mauvaises transgressions. La fille malveillante Lise de Madame Hohlakov's accomplit la galerie du Karamazov de frères de Sadeans. De même que clair à n'importe qui au courant de Sade, Lise est un montage des libertins femelles de Juliette. Son côté de la conversation pendant la visite finale d'Alyosha au Hohlakovs est une condensation de leurs épanchements et contrats : Je voudrais que quelqu'un me torture…. Je veux le désordre. Je continue à vouloir pour mettre le feu à la maison…. Et comme j'ennuyeux suis ! …. Laissez-moi être riche et tous pauvres de repos. Je mangerai le gâteau et boirai la crème et ne donnerai pas quels à n'importe qui autrement…. Si je suis jamais pauvre, j'assassinerai quelqu'un, et même si je suis riche, je peux assassiner quelqu'un…. Je veux faire le mal…. Ainsi que tout sera détruit. Ah, comment gentil il serait si tout ont été détruits ! ... Chacun aime le crime…. secrètement ils tout l'amour [mal]….[Elle raconte un homme qui a crucifié un quatre-année-vieux garçon.] Il a dit que l'enfant a gémi, continué au gémissement et il s'est tenu l'admirer . C'est gentil ! ... J'imagine parfois que c'était moi qui crucifié lui. Il accrocherait là le gémissement et je m'assiérais vis-à-vis de il mangeant de la confiture d'ananas [de Juliette des libertins régal parfois tandis que des enfants sont torturés, empalé, etc. en leur présence]…. Je déteste tout ! Je ne veux pas vivre, parce que je déteste tout…. I n'aimez pas n'importe qui. (34) La vie du Zossima plus ancien et les enseignements (livre VI, « le moine russe »), que Dostoevsky a écrit pour réfuter l'athéisme et a considéré le point culminant de son travail, (35) la plus pleine réponse chrétienne de Dostoevsky actuel à Sade. La propre histoire de Zossima est de conversion d'égoïsme de Sadean en sainteté chrétienne. Dans la jeunesse, il était un dirigeant riche d'armée qui a vu ses hommes en tant que « bétail » ; un râteau ivre et dissolu s'est plié sur gratifier ses appétits ; vaniteux et égoiste. Il a provoqué un duel avec un homme qui avait épousé une femme qu'il a voulue, et la nuit avant le duel a cruel frappé son planton dans le visage. Le matin suivant la beauté de la création, la mémoire de son frère Markel, qui est morte une mort sainte pendant l'Eastertide à dix-sept, et des remords puissants (un sentiment qui Sade excorié) ont combiné pour fonctionner un metanoia sur Zossima. Il a prié la rémission de son planton, refusée pour tirer en arrière dans le duel, et gauche son régiment à devenir un moine. Par le visiteur mystérieux de Zossima et les enseignements de l'aîné, Dostoevsky nie l'individualisme radical et la liberté de Sade en tant que promesses vides de vente ambulant. L'individualiste extrême réalise pas la « plénitude de la vie mais suicide, « pour He finit vers le haut pas dans l'individu-réalisation mais dans la solitude et « l'impuissance suicidaire, » d'isolement et craintif de l'adversité. Interprété comme

libération pour multiplier et gratifier des désirs, la liberté nous asservit seulement à nos appétits. Dirigez-vous par le point, réponses Sade de Dostoevsky avec des opposúx polaires. Sade prêche l'impiété vers Dieu et d'autres ; Zossima prêche la piété vers tous les deux. Sade place chacun contre tous ; Zossima prêche la confrérie spirituelle du respect et de la bienveillance mutuels. Sade propose l'isolement radical et égoiste ; Zossima prêche que nous sommes les gardes de chacun. L'affirmation de soi incessante des libertins de Sade mène à l'anéantissement ; Zossima donne des témoins à la paix qui découle de la piété. Les libertins s'activant, les vies frénétiques et égoistes ont fermé dehors la grace divine ; Le calme et la contemplation de Zossima l'ont laissé po. En effet Sade rejette férocement la grace ; Zossima souligne la franchise pour honorer et la conversion par lui. La beauté, un véhicule très important pour la grace, est un souci important des frères Karamazov. Dostoevsky fait son espace libre de signification tôt, quand Dmitri dit Alyosha que la beauté est « terrible et terrible, » unfathomed et insondable. Son rôle dans la vie de l'homme dépend de la façon dont il répond à lui--ses capacités pour l'idéalisme et corruption contradictoires et coexisting--et ce qui il considère beau. La plupart des personnes trouvent la « beauté dans Sodom. » La beauté est mystérieuse. « Dieu et le diable combattent là et le champ de bataille est le coeur de l'homme. « Pour Sade, la beauté est seulement une incitation à convoiter et le profanation, une invitation au mal, et lui fonctionne ainsi pour Fyodor Karamazov. Pour Zossima, en revanche, la beauté est l'un des témoins les plus importants de Dieu, une incitation à révérer. Dans la pensée religieuse russe la beauté joue un rôle crucial dans la conversion. La beauté de la création, du Scripture, des églises, des ikons, et de la liturgie évoque l'umilenie, un composé de tendresse et la vénération. Une grace qui mène à la conscience de Dieu et inspire la crainte, piété, et croyance, des chiffres d'umilenie en évidence dans les conversions de Markel (qui a eu l'orthodoxie précédemment gauche) et Zossima lui-même. Correctement appréhendée, la beauté est theophantic, une source de grace menant à la conversion. Car Dostoevsky a écrit dans des ses cahiers, la « beauté sauvera le monde. « (36) Un deuxième véhicule pour la grace, Zossima discute, est « des mémoires précieuses » de beauté, Scriptures sacré, les bonnes personnes, et ainsi de suite, qui, rappelées plus tard, peuvent jouer un rôle décisif de salvational. À l'extrémité du roman Alyosha appelle aussi « les mémoires sacrées, « qui garderont un coffre-fort jusqu'à la mort, et peut être des moyens de salut et également empêcher des contrats mauvais. (37) Là où Sade prêche le transcendence par la transgression, Zossima recommande instamment ses disciples au transcendence par l'amour. La récompense est « la joie spirituelle » qui est donnée seulement au juste. En revanche, l'égoïsme de Sadean mène à l'enfer. Des « pères et des professeurs, je demande : « Ce qui est enfer ? » Je maintiens que c'est la douleur de ne pouvoir pas aimer. « Le paragraphe final de Zossima, décrivant des âmes sans amour dans l'enfer, décrit parfaitement Sade et ses libertins : êtres « fiers et féroces même dans l'enfer, » en dépit de savoir et de contempler la vérité, la « craintive » qui se sont donnés totalement à Satan et à son « esprit fier. » De telles âmes ont choisi l'enfer ; dans Dieu maudissant et la vie, ils se condamnent, avec seulement « fierté vindictive » pour les soutenir. Jetant la rémission, détestant Dieu, « ils pleurent dehors que Dieu de la vie devrait être annihilé, que Dieu

devraient détruire lui-même et sa propre création. Et ils brûleront dans le feu de leur propre colère pour toujours et aspireront à mort et à annihilation. « (38) Comme le crime et la punition, de frères de Karamazov de donner l'espoir de la conversion et salut. Conversions d'expérience de Markel et de Zossima. Sous l'impact de son arrestation, Dmitri est transformé de l'ignorance spirituelle et d'une vie débauchée pour concerner profondément pour les questions thématiques du roman et à l'amour de Dieu. Et quand Dmitri tombe défectuosité après que sa conviction pour le meurtre de son père, Lise Hohlakov soit parmi ceux qui réussissent à l'obtenir logé dans une salle séparée dans la section de prison de l'hôpital, et elle envoie des fleurs pour l'enterrement d'Ilusha--conseils qu'une « tête de pont de bon » existe même dans les âmes de Sadean, par lesquelles la grace peut fonctionner. L'orthodoxie de Dostoevsky était incontestablement décisive en formant sa réponse à Sade. L'orthodoxie était la branche du christianisme moins souillée par le contact avec un rationalism impie d'éclaircissement. Sa vision chrétienne intacte par ceci la poussière de grace-résistance, Dostoevsky pouvait observer la modernité avec la perspective et la pénétration critiques de l'indépendant d'un étranger. D'ailleurs, l'effort de l'orthodoxie sur la beauté, l'umilenie, la grace, la charité, et l'humilité (39) lui a fait l'opposé polaire de l'irrévérence radicale de Sade. Ceci a fait Dostoevsky, quand il a rencontré une vue du monde qui apotheosized ce qui était anathème à l'orthodoxie, uniquement équipée pour détecter son essence satanique, et pour lui répondre. Pour résumer, l'égoïsme nihiliste de Sade de présents de Dostoevsky, avertit des conséquences mortelles, donne des reniements chrétiens de Sade, et présente le christianisme comme seule alternative de l'homme à Sade. Dostoevsky rejette la troisième alternative des philosophes et de leurs successeurs séculaires d'humaniste : cet homme peut être bon sans Dieu et ce service social altruiste est un produit de remplacement viable pour le christianisme. Dans sa vue, l'humanisme séculaire ne peut pas produire de la piété, de l'amour, et de l'umilenie, qui peut seul nous sauver du plongement dans l'abîme de Sade. Tellingly, il exprime ce reniement par le Dmitri transformé. L'altruisme, Dmitri observe, rationalise maniablement des actes égoïstes tels que toadying de Rakitin, or-creusant la cour de la Madame riche Hohlakov : « Ils ont cette justification sociale pour chaque chose ombreuse qu'ils font ! « Et c'est une chaîne insatisfaisante sur le mal. Quand Rakitin indique à Dmitri qu'on montrera l'amour pour l'humanité « plus simplement et directement » en réduisant le prix de viande que par la philosophie, « je lui ai bien répondu, ', mais vous, sans Dieu, êtes pour augmenter le prix de la viande, s'il te convient, et faites un rouble sur chaque penny. 'Il a perdu son trempe. « (40) Des auteurs de son âge qui ont lu Sade, seul Dostoevsky a pris la mesure de Sade et a tâché de parer sa menace terrible à la civilisation. En cela il ressemble à Winston Churchill, seul en percevant la menace cosmique dans Bolshevism et Hitler. Et juste comme seulement un Churchill pourrait faire face à Hitler, seulement un penseur de la piété et du discernement chrétiens profonds de Dostoevsky pourrait répondre au génie démoniaque de Sade. Dostoevsky émerge en tant que grand héros dans l'histoire fondamentale de guerre spirituelle.

Le livre de l'inverseur. Francis
Des jours les plus tôt de la civilisation dans pratiquement toutes les cultures, il y a eu une dévotion à la vie et à sa source. Il y a d'évidence de beauté créée par PRIPAUS, notre Dieu, comme outil, un chemin à la vérité, pour la liberté et la libération. Le culte du robinet est notre chemin gnostique. Observez les demandes du ROBINET et la vérité sera indiquée à toi. Adorez le grand et saint ROBINET comme une source vraie de vérité et croissance. CULTE DE ROBINET : Le robinet de Priapian que le culte a commencé sur il y a 4000 en Inde, et 3000 ans dans le mineur d'Asie, puis s'est déplacé en Grèce et en Egypte. Cependant, on le trouve même dans notre temps du Chrétien-Bouddhiste-Islam. Dans quelques premières communautés chrétiennes, il y avait des sects impliqués dans le culte érotique, souvent dans la nudité dans laquelle les rapports rituels faisaient partie de l'expérience de culte. Nous avons le témoin à ceci dans certaines des écritures romaines païennes dans la critique des chrétiens. De même, nous pouvons apprécier l'intérêt et la prédominance de ces sectarians par les mesures répressives prises par les communautés de Judaïque-Chrétien au cours de l'histoire religieuse. Néanmoins, notre temple consacré au ROBINET a survécu tous vers le bas par les âges jusque de nouveau à nous proclament fièrement la puissance et la beauté du ROBINET. C'est cette puissance, la grandeur du ROBINET, qui peut détruire le mal. POURQUOI MAINTENANT ! Jusqu' à un grand degré le peuple qui adorent le phallus est venu pour identifier la beauté du ROBINET et sa puissance créatrice aussi bien que son être la source de joie et plaisir. Il est d'une manière primordiale, la force obligatoire dans l'humanité. On le trouve sous toutes les formes de sexe - gay, Bi ou directement. Ils sont inachevés jusqu'à ce qu'on se rende compte que la grande importance du ROBINET au-dessus et au delà d'un véhicule temporel du plaisir et de la procréation, est un chemin spirituel. Des passionnés ont été inspirés rechercher une signification plus profonde à l'expression sexuelle, et ont par la médiation pour enir ven à se rendre compte que le ROBINET est la source de vie, joie, beauté et plaisir. Par conséquent, il est une partie honorable du corps et digne du culte. Quand nous tous réalisons ce fait évident et comprenons que le ROBINET en tant qu'élément d'un nouveau et bel acte, de l'acte de la paix, de l'amour et de la beauté, conquerra le mal, laissant seulement la paix et l'amour. Adorons le ROBINET comme chemin à l'éclaircissement spirituel et employons-le comme raccordement magique de cette dimension au prochain. Votre ROBINET EST un TEMPLE de PRIAPUS. ADOREZ-LE avec fierté ! Le CULTE de ROBINET peut prendre beaucoup de formes. Le ROBINET doit être honoré, aucune matière de course, âge ou beauté personnelle. Les barrières qui pourraient exister dans d'autres situations sociales doivent tomber, parce que pendant les services que les perspectives du passionné sont enrichies d'une telle manière que s/he ignore des préjudices précédents. Le ROBINET a la beauté devenue elle-même. Son émission est considérée avec la vénération et joyeux consommé dans la communion avec d'autres présentez. En outre, le ROBINET n'est jamais mutilé par le choix personnel, mais peut être augmenté pour focaliser sa beauté avant nos yeux. Le ROBINET DEVRAIT ÊTRE MONTRÉ à N'IMPORTE QUEL TOUT LE SOUHAIT d'OMS POUR L'ADORER. Niez pas l'appel du phallus. Laissez lui prendre la commande et te montrer votre propre chemin à la vérité. Des ROBINETS sont vénérés par tous les hommes et quelques femmes. Tous sont encouragés à adorer l'organe saint. Le

ROBINET est une balise pour que tous voient. La lumière polit la forme le Dick ; Suivezle au Nirvâna. Adorez les expériences comme une Communauté de Priapic se produisent régulièrement dans beaucoup de villes et pays. Certains sont organisés comme temples, (voir la liste), alors que d'autres sont individuels ou des groupes qui aspirent au becum un temple de ROBINET. Tous les membres DOIVENT consacrer un minimum 4 heures par semaine à entretenir le ROBINET, votre propre &/or d'autres. Vous décidez la méthode de dévotion, par exemple. magie de sexe ou d'autres expressions gnostiques. Vraiment, cette forme de communication sexuelle se recommande aux besoins de beaucoup dans la société et devrait être encouragée. Comme adorateur du phallus, votre rôle est de dire d'autres de votre croyance dans la puissance du ROBINET de conquérir le mal par le Word de la bouche à ceux qui pourrait être isolé dans notre église. C'est une partie essentielle de votre dévotion à notre temple de l'amour.

Les prières phalliques 
Je crois en toi, le ROBINET divin, symbole de gloire. Ma vie a la signification puisque vous m'avez enseigné à vous adorer. Vous êtes le centre de mon corps, de ma vie, ma sexualité, mon spirituality. Il est pour toi et au sujet de toi que le monde est uni. Je crois en toi, beau phallus, dans votre force et votre puissance, dans votre capacité d'apporter l'extase, en étant sucé, léché, allaitée ou masturbated, tous ensemble. Vous m'offrez la rigidité, la beauté, l'énergie et votre immaculé cum. Je crois en toi, robinet glorieux. Je peux seulement prier à toi, vous adore, vous adore comme Dieu. Bondissez ensemble, toi et le corps que les appuis vous font à deux. Et vous êtes plus étrange au corps qui est Priapus dans les cieux. Je crois en égalité de tous les robinets. noir ou blanc, jeune ou vieux, grand ou petit sans discrimination. Ma bouche les accueille et digère le leur cum, sans exception. Je crois en énergie sexuelle, fondamental et omniprésent. Il est créé par masturbating qui des captures, des canaux et des concentrés il. Il est abondant dans le sacrement ; présentez en urine, et vies dans nos robinets. Mais je peux le sucer sous toutes ses formes phalliques. Je crois que la masturbation est le créateur. Loin de péché, c'est un acte de grace, un libérateur. Il est un plein riche d'acte sexuel et complet comme la succion. Je le favorise et pratique seul ou dans la communion, avec la dévotion. Je crois en importance de se consacrer à Priapus. C'est la meilleure manière de dépasser ma commande sexuelle. Je crois et adhère à ce temple et plus pour moi participe aux prières, dans les services et les rituels de ma religion. Je crois cela qui masturbating avec la ferveur et la piété. C'est ma manière de la prière et les amours d'un dieu à être ont amélioré. Afin de considérer et prier mieux, masturbate d'I et cum. Je porte souvent un symbole phallique et spirituel. Je crois à toi, à un dieu de ROBINET et à la vérité, Priapus divin. Je me présente, mon Dick est offert ; il est ceci qui est le plus précieux. Guidez nos habitudes, occupez nos robinets de sorte que je sève de bidon l'énergie sexuelle afin de servir de bon slave tous robinets d'un dieu.

Je crois en puissances sexuelles de notre temple, dans ces rituels, de ce service, de ces cérémonies, de ces mots et de gestes. Ils ne sont pas les signes des erreurs vers d'autres religions. Ils sont les symboles universels du respect, de la dévotion et du culte. Je crois en toi, phallus magnifique de l'OH. Beau phallus d'Oh, belle image de l'OH, robinet merveilleux de l'OH, chauve-souris divine, belle tige de l'OH, axe puissant.

Sur l'inverseur. Francis 
Le Pontifex de PRIAPUS peut être entré en contact à Montréal en appelant l'inverseur. Francis 514-482-1926 ou E-mail il à highpriest@templepriapus.org Ou snail mail au temple de Priapus, P.O. Enfermez dans une boîte 1164, la station « H », Montréal, Québec, H3G 2N1

Le livre de la confrérie
Inconnu d'auteur Si n'importe quel ascenseur du mien peut soulager le fardeau des autres, peux j'avoir l'amour et m'inquiéter et la force pour aider mon frère mal portant. J'ai cherché ma âme-mais mon âme que je ne pourrais pas voir ; J'ai cherché le mon Dieu-mais mon Dieu m'a éludé ; J' ai cherché le mon frère-et ai trouvé chacun des trois. Les hommes existent dans l'intéret d'un un autre. Enseignez-les puis ou soutenez avec eux. Quand les gens se rendent compte universellement que tous sont unis par le lien commun de la mortalité et par les besoins de base. . . la nécessité d'adorer et aimer, d'être logé et Fédéral, pour travailler et jeu-peut-être nous aurons appris auxquels est aimer religieux, et il y aura paix et confrérie sur terre. Sans confrérie, la paix n'est pas possible. Les chrétiens ne peuvent pas voir l'oeil pour observer, mais ils peuvent marcher bras dans le bras. D'une vérité des hommes sont mystiquement unis ; un lien mystérieux de confrérie fait tous les hommes un. Notre doctrine d'égalité et liberté et humanité vient de notre croyance dans la confrérie de l'homme, par une paternité. Jésus jette en bas des préjudices de division de la nationalité, et enseigne l'amour universel, sans distinction de course, de mérite, ou de rang. - Le voisin d'un homme est chaque qui a besoin d'aide. Si vous croyez vraiment en confrérie de l'homme, et de toi voulez hériter son pli, vous avez obtenu laissez chacun d'autre dedans aussi.

La confrérie ne vient pas dans un paquet. Ce n'est pas un produit à prendre vers le bas de l'étagère avec une que main-il est un accomplissement de prière et de persévérance de âme-recherche. C'est par la fraternité que la liberté est sauvée. La confrérie, une fois un rêve et une vision, est maintenant devenue une grande nécessité. Nous ne devons pas seulement affirmer la confrérie de l'homme, nous devons vivre il. Nous sommes des membres d'un grand corps, plantés par la nature dans un amour mutuel, et adaptés pendant une vie sociale. Nous devons considérer que nous avons été soutenus pour le bien du tout. Le monde est maintenant trop dangereux pour n'importe quoi mais la vérité, trop petit pour n'importe quoi mais la confrérie. L'occasion de pratiquer des présents de confrérie elle-même chaque fois que vous rencontrez un être humain.

BIBLIOGRAPHIE DE PRIAPIAN
LIVRES 
Akerley, Ben Edouard. La bible interdite aux moins de 18 ans : Un aperçu irrévérencieux de sexe dans les scriptures. Pression athée américaine, Austin, Tx, 1985. Anonyme. Culte de nature : un compte des fois phalliques et des pratiques antiques et modernes, y compris l'adoration des puissances masculines et femelles dans diverses nations et du Sacta Puja de Gnosticism indien. Kessinger éditant Cie., ND de la TA 59920 de Kila (réimpression) Bach, Marcus. Sects étrange et cultes curieux. Barnes et livres nobles, New York 1993. Bardon, Franz. Déclenchement dans Hermetics : Un cours de l'instruction de la théorie et de la pratique magiques. Deiter Ruggeberg.Wuppertal, Allemagne, 1976. Barzan, Robert. Sexe et esprit : le spirituality des hommes gais les explorant. Pression blanche de grue, San Francisco 1995. Beardsley, Aubrey. Univers érotique. Nouvelle bibliothèque anglaise Ltd. Londres, 1967. Baigent, Michael ; Leigh, Richard et Lincoln, Henry. Le sang saint et le Graal saint. Cap Ltd, Londres 1982 Jonathan. Legs du Messie de ______________________.The. Corgi Books, Londres, 1990. Temple de ______________________.The et la loge. Corgi Books, Londres, 1990. Beeton. Dictionnaire classique : un Encyopedia de la biographie, de la géographie, de la mythologie et des antiquités , de la salle, de la serrure et de la Cie. grecques et romaines, ND de Londres (la copie, Ernest a le livre)

Bolen, Jean Shinoda. Dieux dans Everyman : Une nouvelle psychologie des vies et des amours de Mrn. Harper et rangée Publications, New York, 1990. Boswell, John. Christianisme, tolérance sociale et homosexualité. Pression de Chicago de fo d'université, Chicago, 1980. Botti, élégant. « Culte phallique : Une visite à l'église de la rue Priapus ", No. d'options. 59. Vol. les 9/3 fév. 1990. p. 28-35. *Broughton, James. Extases. Pression de Syzygy, vallée de moulin, CA. 1977. (poésie de robinet) ________________. Graffiti pour le Johns du ciel. Pression de Syzygy, vallée CA de moulin. 1982 (poésie de robinet) O. brun et normand. Hermes le voleur : l'évolution d'un mythe. Pression de Lindisfarne, grand Barrington, la masse. 1990. * Mâle, Mitchell S. (traducteur). Le Priapeia : Une anthologie de poésies sur Priapus. en privé imprimé, 1937. (En outre Priapeia : Poésies pour Dieu phallique. trans. W.H.Parker. Londres : Croom Helm, 1988.) Bougez, monsieur Wallis. Magie égyptienne. Carol Publishing Group, New York, 1991. _________________. Religion égyptienne. Bell éditant Co., New York, 1959. Bougez, E.A. Wallis. The Mummy: Un manuel d'archéologie funéraire égyptienne. Douvres Publications, New York, 1989. Bullough, Vern L. Désaccord sexuel dans la société et l'histoire. Pression de Chicago de fo d'université, Chicago, 1976. Byron, John. Potrait d'un paradis chinois : Erotica et coutumes sexuelles de la défunte période de Qing. Quartet Books, Londres, 1987. Calder-Rassemblez, Arthur. La sauge du sexe : Une vie de Havelock Ellis. G.P. Les fils de Putnam, nouvel York, 1959. Campbell, Joseph. Les masques de Dieu : Mythologie primitive. Livres de pingouin. New York, 1982. Cantarella, Eva. Bisexuality dans le monde antique. Pression d'université de Yale, New Haven, 1992. Charpentier, Edouard. Foi païenne et chrétienne : leur origine et signification. George Allen et Unwin Ltd, Londres 1920. Chadwick, Nora. Le Celts. Livres de pingouin, Markhan, Ontario., 1971. Castaneda, Carlos. Les enseignements de Don Juan : Une manière de Yaqui de la connaissance. Ballantine Books, New York, 1968. Cohen, Joseph. Le livre de pénis. Konemann, Allemagne ; Idées originales, New York 1999. Conner, Randy P. Fleur d'os. Harper Collins, San Francisco 1993. Crowley, Aleister. 777 et d'autres écritures de Qabalistic. Samuel Weiser Inc., York Beach, Maine, 1990 _________________. La vision et la voix. ND réimprimé, np. Crowley, Aleister ; Duquette, Milo de Lon et Hyatt, Christopher S. Monde d'Enochian d'Aleister Crowley : Sexe Magick d'Enochian. Nouvelles publications de faucon, Scottsdale, Ar., 1991 * Dahlberg, Edouard. Les douleurs de Priapus. Calder et Boyars Ltd., Londres, 1970.

Daniélou, Alain. Shiva et Dionysus. Ltd international de traditions intérieures, New York. 1982. *_______________. Le phallus : Symbole sacré de la puissance créatrice masculine. Traditions intérieures internationales, Rochester, Vt. 1995 D'Emilio, John et Freedmand, Estelle B. Sujets intimes : Une histoire de sexualité en Amérique. Harper et rangée Publishers, New York, 1988. Dillard, Gavin Geoffrey. Le poèt nu. BHAKTI, collines de Beverley, ca. 1989. L'androgyne divin selon Purusha. Santuary Publications, San Diego, 1981. Doresse, Jean. Le livre secret du Gnostics égyptien. Traditions intérieures internationales, Ltd, Rochester, Vt., 1986. Douvres, K.J. Homosexualité grecque. Cru Books, New York, 1978. * Avaler, Christine. Mythes et mystères du même amour de sexe. Continuum éditant Cie., nouvel York, 1989. Dupouy, Dr. Edmund. « Prostitution dans l'antiquité », en pierre de Lee Alexandre, E-D., l'histoire de Phallicism. Vol.11, publication de Covici de Pascal., Chicago, 1927. Edwards, Allen et maîtres, R.E.L. Le berceau d'Erotica : Une étude d'expression sexuelle Afro-Asiatique et d'une analyse de la liberté érotique dans des rapports sociaux. Julian Press Inc., New York, 1966. Eliade, Mircea. Rites et symboles de déclenchement : The Mysteries of Birth and Rebirth. Harper et Row, Publishers, New York, 1958. Elia, John P. « Histoire, étymologie et erreur : Attitudes envers la masturbation masculine dans le monde occidental antique ", Jounal de l'homosexualité, vol. 14 (3/4), 1987. la société érotique de livre d'art. Eros dans l'antiquité. 1978. * Evans, Arthur. Dieu d'extase : Sexe-rôles et la folie de Dionysos. Rue Martin's Press, New York, 1988. _______________. Sorcellerie et le Counterculture gai. Chiffon Books, Boston, 1978 de sèche. * Evans, Erik. Le phallus dans l'histoire et en fait. Pression de guilde, Washington, D.C., 1969. Farrar, Janet et Stewart. Dieu de sorcières. Phonex Publishing Inc., 1989. Feuerstein, Georg E-D. Sexualité éclairée : Essais sur le Spirituality Corps-Positif. La pression de croisement, Freedom, ca., 1989. Renard, ruelle de merle. Païens et chrétiens. Alfred A. Knopf Inc., New York, 1987. Frazer, J.G. La branche d'or : Une étude dans la magie et la religion. Pression Ltd., Londres, 1971 de Macmillan. Ouïe, John. Poésies érotiques de l'anthologie grecque. La pression de croisement, Trumansburg, N.Y., 1986. * Godwin, Joscelyn. Religions de mystère dans le monde antique. La Tamise et Hudson Ltd., Londres, 1981. * Goldberg B.Z. Sexe dans la religion. Liveright, New York, 1970. * Orfèvre, Elizabeth. Symboles païens antiques. C.P. Sons de Putnam, New York, 1929. (copie) Gordon, David Cole. Narcissisme. Macmillan Co., New York, 1970. Graham, Lloyd M. Déceptions et mythes de la bible. Bell éditant Co., New York, 1979.

*Grant, Michael. Eros à Pompeii : les salles secrètes du musée national de Naples. Livres exceptionnels, New York 1982. * Grant, Jr. de Neils. « Culte phallique », mandat, p38, 69-71. ND * Tombes, Robert. Les mythes grecs. 2vols. E-D révisé., pingouin Books, New York, 1960. _______________. Les mythes grecs vol. 1& 2. Le folio Society1996. Hall. P. viril. Les enseignements secrets de tous les âges : Un contour encyclopédique de philosophie symbolique maçonnique, hermétique, de Qabbalistic et de Rosicrucian. Philosophical Research Society, Inc., Los Angeles, CA 1988. Halperin, David M., Winkler, John J. Et Zeitlin, Froma I. Avant sexualité, pression d'université de Princeton, Princeton NJ., 1990. Hannay, J.B. Symbolisme de sexe dans la religion, (en privé imprimée pour la société religieuse de recherches d'évolution) par l'A. Oakeshott, Londres, 1922 (copie) Harvey, Andrew. Les mystiques gaies essentielles. HarperSanFrancisco Harper Collins, New York 1997. Hawkins, Gerald S. Stonehenge décodé. Pression de Dorset, New York, 1987. * Hamilton, Edith. Mythologie : Contes intemporels des dieux et des héros. Nouvelle bibliothèque américaine, nouvel York/Toronto, 1942. Hillman, James (E-D). Faire face aux dieux. Spring Publications, Inc., Dallas, 1980. Hoeller, Stephen A. Jung et les evangiles perdus : Aperçus des rouleaux de mer morte et de la bibliothèque de Hammadi de cheval. The Theosophical Publishing House, Wheaton, Ill., 1989. Hooper, Richard W. (transport) le Priapus PoemsUniversity de la pression de l'Illinois, Chicago 1999. Hutton, Ronald. Les religions païennes des îles britanniques antiques, de leur nature et de legs. Blackwell Publishers, Oxford, 1991. * James, E.O. Les dieux antiques : L'histoire et la diffusion de la religion dans le proche Orient antique et le méditerranéen oriental. C.P.Putman Sons, New York, 1960. Jackson, Graham. Le savoir secret du jardinage : Modèles de l'intimité masculine. Centre urbain Books, Toronto, 1991. ________________. Les mystères de salle de séjour : Modèles de l'intimité masculine, livre 2. Centre urbain Books, Toronto, 1993. * Jennings, Hargraves. Phallicism : Céleste et terrestre ; Païen et chrétien. George Redway, Londres, 1884. réimprimé par Health Research, Mokelumne Hill, Ca, 1972. *_____________________. Le culte de Priapus. en pierre de Lee Alexandre, l'histoire de Phallicism. Vol. 11, publication de Covici de Pascal., Chicago 1927. Jaye, Allen. « Art de robinet : Là où rassemblements est occidentaux ", Blueboy, novembre 1981, P. 82-87. Jonas, Hans. La religion gnostique : Le message de Dieu étranger et les commencements du christianisme. Pression de balise, Boston, 1963. Kaufmann, Walter. Religions dans quatre dimensions : Existentiel, esthétique, historique, comparatif. Pression du sommaire du lecteur, New York, 1976. * Kerény, C. Les dieux des Grecs. trans. Cameron normand. La Tamise et Hudson, Londres, 1951. Keuls, Eva C. Le règne du phallus : La politique sacrée à Athènes antique. Harper et Row, New York, 1985.

Kearney, Patrick J. Une histoire de la littérature érotique. Livre Service, Hong Kong, 1982 de Parragon. Khayyám, Omar. Rubáiyát. traduit par Edouard Fitzgerald, House aléatoire, New York, 1947. * Kiefer, Otto. La vie sexuelle à Rome antique. Abbaye Library, Londres, 1934. *-----------. La vie sexuelle à Rome antique. Pression de Dorset, nouveau York.1993. Parent, Gary. Le règlement du désir : Sexualité au Canada. Rose noire Books, Montréal, 1987. Klein, Kenny. Dieu fleurissant : Hommes, sexe et Spirituality. Pression de Delphes, parc de chêne, Illinois. 1993. * Klinger, D.M. Art érotique dans le der Antike d'Erotische Kunst d'antiquité. DMKVerlags-Gmbh, Nurnberg, Allemagne, 1983. Kliska, Bernard et Fairweather, Wm. E. Pour les hommes : Appréciation et Individupleasuring de corps. Service sévère de livre, Chicago, ND. * Chevalier, Richard Payne. Discours sur le culte de Priapus et de son raccordement avec la théologie mystique des ancients. 1786. également inclus. Essai sur le culte des puissances génératives pendant les âges moyens d'Europe de l'ouest. réimprimé, ND de Londres. _______________________. E-D moderne. New York, université Books, 1974. *______________________ et Wright, Thomas. Sexual Symbolism: Une histoire de culte phallique. (qui inclut un discours sur le culte de Priapus et le culte des puissances génératives). Agora, New York, 1966. _______________________ et Wright, Thomas. Une histoire de culte phallique (comme ci-dessus). Pression de Dorset, New York, 1992. (Note : vous pouvez acheter ce livre en écrivant la 5ème avenue de Barnes et de nobles 126., New York 10011 demandez l'expédition #1818152 $9.98 positive) * Kosmos, Soter. Curiosa Phalloia. non publié, 1984. Lacarriere, Jacques. Le Gnostics. La ville allume Books, San Francisco, 1991. Lang, Raymond R. Le secret de la pierre phallique. Blueboy Library, Santee, ca., 1977 Lassell, Michael. Eros dans Boystown : Poésies gaies de Contempory au sujet de sexe. Éditeurs de couronne, New York, NY., 1996. Laurents, David (E-D), le mauvais garçon de la poésie érotique. Masquerade Books Inc. New York, NY, 1995. * Laurent, Dr. Emile et Nagour, Paul. Magica Sexualis : Livres mystiques d'amour des sciences magiques et secrètes noires. en privé imprimé, Falstaff Press, Inc., New York, 1934. Lavey, Anton Szandor. La bible satanique. Avon Books, New York, 1969. Leeming, David et page de Jack. Dieu : Les mythes du mâle devinent. Pression d'université d'Oxford, New York, 1996. Prélèvement, Howard S. Et Ishihara, Akira. Le Tao du sexe. Édition intégrale, Lake inférieur, ca., 1989. Lewis, H. Spenser. La vie mystique de Jésus. Bibliothèque de Rosicrucian, loge grande suprême d'Amorc, San Jose, Ca, 1982. *Licht, Hans. La vie sexuelle en Grèce antique. Pression de Dorset, New York, 1993.

McCabe, Joseph. Un commentaire sur les éléments phalliques dans la religion. Publications indépendantes, Ridgefield, NJ, 1929 (réimprimé). Mann, Nicholas R. Son histoire : Masculinité dans le monde Poteau-Patriarcal. Publications de Llewellyn, rue Paul Min, 1995. Martin, Robert. Le manuel de phallus : Une étude des stimulus sexuels et éveil du phallus. n.p. Les Etats-Unis, ND. Martin, inverseur. Jim. Ce qui est un gnostique. Livre d'Abrasax, église gnostique américaine, Corpus Christi, Tx., 1989. * La croix masculine ou une histoire de la Grèce antique et moderne et de leur raccordement avec les mystères du culte de sexe ; également un compte des phases analogues des fois et des pratiques phalliques. en privé imprimé, 1904. Maîtres, R.E.L. Comportement et moralité sexuels interdits : Un réexamen objectif de sexe pervers pratique dans différentes cultures. Chambre de Matrix, éditeurs, nouvel York, 1966. Matthews, John. E-D. Choeurs de Dieu : Masculinité de Revisioning. Mandala, Hammersmith, Londres. 1991. * Mead, G.R.S. Les hymnes de Hermes. Pression de Phanes, Rapids, Mn grand, 1991. * Mead, G.R.S. Fragments d'une foi oubliée. Livres d'université, nouveau Hyde Park, N.Y. _______________. comme au-dessus du 22eme E-D, 1906, société de édition de Theosphical, recherche réimprimée de santé, colline de Mokelumne, CA, 1976. Un membre de la société asiatique royale. Cérémonies de mariage et rites de Priapic en l'Inde et est. 1909 Mitchison, Naomi. Sang des martyres. Chambre de Whittlesey, livre Co., Toronto, 1948 de McGraw-Colline. * Monick, Eugene. Phallos : Image sacrée du masculin. Centre urbain Books, Toronto, 1987. Nigg, Walter. The Heretics: Hérésie par la pression d'Ages.Dorset, New York, 1962. * Nilsson, Martin P. Le Dionysiac Myteries de l'âge hellénistique et romain. Pression d'Arno, New York, 1975. O'Grady, Joan. Hérésies chrétiennes tôt. Barnes et Books noble, New York, 1994. Onstott, Kyle et Horner, lance. Enfant du soleil. Médaille d'or de Fawcett, New York, ND. Pagels, Elaine. Les evangiles gnostiques. House aléatoire, New York, 1979. Paris, Ginette. Grace païenne : Dioysos, Hermes, et mémoire de déesse dans la vie quotidienne. Spring Publications, Inc., Dallas, 1990. Pasteurs, Alexandra. Faits et phallus : Une collection de Buzarre et vérités , légendes et mesures intrigantes. Rue La pression de Martin, nouveau York1989. * Perdrix, Burgo. Une histoire des orgies. Ressort Books, Londres, 1964. Pearlman, Moshe. Le Maccabees. Macmillan éditant Co., New York, 1973. Pennick, Nigel. Le livre païen des jours. Livres de destin. Traditions intérieures Ltd, Rochester, Vt. 1992 Pétrement, Simone. Dieu séparé : Les origines chrétiennes de Gnosticism. Harper, San Francisco, 1990. Pfeiffer, Charles F. Les rouleaux de mer morte et la bible. Weathervane Books, New York, 1966.

Piuze, Suzanne. Yoga Sexe. Les Editions de L'Homme, Montréal, 1971. Traînez, inverseur. Dr. Charles Francis. Les années perdues de Jésus indiquées. Médaille d'or de Fawcett, nouvel York, 1962. * Mélanges phalliques : Faits et phases du culte antique et moderne de sexe - religions de l'Inde. En privé imprimé, 1891. Puryear, Herbert B. Sexe et le chemin spirituel. A.R.E. Serrez, la plage de la Virginie, la Virginie., 1980 Quispel, Gilles. Le livre secret de la révélation. Livre Co., New York, 1979 de McGrawColline. * Richards, Doug. « Église du robinet de vol : Rue Priapus ", goujons - étalon, vol.1/4, mai 1986, p32-36. Richards, Jeffrey. Sexe, dissidence et malédiction : Groupes de Minorty dans les ÂGES moyens. Barnes et Noble1990. Richardson, Alan. Se lever de Dieu de la terre : Le retour des mystères masculins. Publications de Llewellyn, rue Paul, Minn. 1990. * Richlin, Amy. Le jardin de Priapus. Pression d'université de New Haven, Yale, 1982. Robertson J.M. Christs païen. Barnes et Books noble, New York, 1993. Robinson, James M. La bibliothèque de Hammadi de cheval. E.J.Brill, New York, 1988. Robbins, espoir de Rossell. L'encyclopédie de la sorcellerie et de la démonologie. Couronne Publishers, New York, 1959. * Rose, H.J. Un manuel de la mythologie grecque, y compris sa prolongation vers Rome. Methuen et Cie., Londres, 1972. ___________. Grec antique et religion romaine. Barnes et nobles Books, New York, 1995. Roberts, Jane. Seth parle : La validité éternelle de l'âme. Coq nain Books, New York, 1978. * Rousseau G.S. dans Undergrounds sexuel de l'Enlightment. ED. By G. Rosseau et bagagiste de Roy. La douleur de Priapus : anticlericalism, désir homosocial et chevalier de Richard Payne. Pression 1987 de Princeton Rousselle, Aline. Porneia : Sur le désir et le corps dans l'antiquité. Noble 1998 de Barnes&. Rajneesh, Bhagwan Shree. Spirituality et sexe de Tantra. Base de Rajnessh internationale, Rajneeshpuram, Etats-Unis, 1983. Rudolph, Kurt. Gnosie : La nature et l'histoire de Gnosticism. Harper, San Francisco, 1987. * Rutledge, Leigh W. « Une histoire bizarre du pénis », mandat. Septembre 1985 Schmitt, Arno et Sofer, eds de Jehoeda. Sexualité et Eroticism parmi des mâles dans les sociétés musulmanes. Pression de parc de Harrington, New York, 1992. Schonfield, Dr. Hugh J. La parcelle de terrain de pâque : Nouvelle lumière sur l'histoire de Jésus. Associés de Bernard Geis, New York, 1965. ______________________. Ces chrétiens incroyables. Associés de Bernard Geis, New York, 1968. Schwartz, kit. Le membre masculin : : étant un abrégé des faits, des figures, des faiblesses et des anecdotes au sujet de l'organe affectueux. Rue La pression de Martin, New York, 1985.

* Scott, Ryley George. Culte phallique : Une histoire de sexe et de rites de sexe par rapport aux religions de toutes les courses de l'antiquité à actuel. Pression de Luxor, Londres, 1966. ______________. Torchstream réserve, Londres #21/975 en privé imprimée, ND. Selander, Dr. Maxwell, E-D. et trans. Le livre secret de Judas de Kerioth (l'evangile de Judas). Abrasax Book, American Gnostic Church, Corpus Christi, Yx., 1989. Les rites et les mystères se sont reliés à l'origine, à l'élévation et au développement du culte de serpent. Pression de précepteur, Toronto. 1980. Dimensions *Sexual : Le fait et la fiction de la taille génitale. np, ND. Jambe, Hershel. Arrangement les rouleaux de mer morte. House aléatoire, New York, 1992. Sharkey, John. Mystères celtiques : la religion antique. La Tamise et Hudson, Londres, 1989. Smith, Morton. Jésus, le magicien. Barnes et Books noble, New York, 1993. * Pièces de rechange, Austin Osman. Le livre du plaisir (narcissisme) : La psychologie de l'extase. Société de impression coopérative, Londres, ND. (copie) Spence, Lewis. Druides : leurs origines et hsitory. Branes et Books noble, New York, 1995. * Châtelain, Charles. Mythe et légende celtiques : Poésie et roman. Newcastle éditant Cie., fourgon Nuys, ca., 1975. Sox, David. L'evangile de Barabas. George Allen et Unwin, Londres, 1984. Châtelain, Charles. Mythologie des personnes celtiques. Sénat, New York 1998 Rigide, Marcia. Dieu foncé : Explorer l'ombre masculine. Livres de médecine de la terre, Fe de Santa, NM, 1995. * Pierre, Lee Alexandre E-D. L'histoire de Phallicism. Vol. 11, publication de Covici de Pascal., Chicago, 1927. Strage, marque. Le durable feuille : Un compte historique, culturel, médical, social, littéraire, et iconographique de Realtions de l'homme avec son pénis. Wm le lendemain et Cie., New York, 1980. Suraci, Patrick. Armure sexuelle masculine : Imaginations érotiques et réalités sexuelles du flic sur le battement et de l'homme de la rue. Irvington Publishers, Inc., New York, 1992. Suthland, Donald. Le Bacchae d'Euripide. Université de pression du Nébraska, Londres/Linclon, 1968. Le Sigil de Baphomet : (n.p.) Pression de Satanas Babalon, ND. * Tannahill, Reay. Sexe dans l'histoire. Éditeurs de Chambre de Scarborough, EtatsUnis. 1992 Taylor, Thomas. L'Eleusinian et les mystères bachiques : une dissertation. Magiciens Bookshelf, San Diego, 1987. * Épine, Dr. Marque. Tabou pas plus : L'imagination et le Fiction.Shapolsky Publishers, New York, 1990 de phallus en fait. Tondriau, Julien. L'occulte : Secrets du monde caché. Communications de Pyramidd, nouvel York, 1972. * Voyage, Edouard. Le manuel méridien de la mythologie classique. Meridian, New York, 1970.

* Vanggaard, Thorkil. Phallos : Un symbole et son histoire dans le monde masculin. International Universities Press, Inc., New York, 1972. Marcheur, Benjamin. Sexe et le surnaturel : Sexualité dans la religion et la magie. Unité 75, Londres, 1970 de Macdonald. ________________. Gnosticism : Son histoire et influence. Cricible - pression de Verseau, Londres, 1989. Marcheur, Mitch. Amour visionnaire : Un livre d'esprit de la mythologie gaie. Pression de Treeroots, San Francisco, 1980. Wellesley, Gordon. Sexe et l'occulte. Pression de souvenir et J.M. Dent et Sons, Ontario, 1973. * Westopp, Hodder M. Et sillage, C. Staniland. Culte antique de symbole. Influence de l'idée phallique dans les religions de l'antiquité. réimprimé par Health Research, Mokelumne Hill, Ca, 1972. (à l'origine édité 1875, New York) Au loin, oscar (transport). Le Satyricon de l'arbitre de Petronius. Pression de Dorset, New York, 1992. Williamson, G.A. (Transport) Procopius. L'histoire secrète. La société folio 1998 Wilmshurst, W.L. La signification de la maçonnerie. Bell éditant Co., New York, 1980. Wilson, Colin. Dieu de Labarynth. _____________. Aleister Crowley : La nature de la bête. La pression de Verseau, Wellingborough, Northamptonshire, 1987. Woodrow, Ralph Edouard. Religion de mystère de Babylone. Ralph Woodrow Evangelistic Association Inc., Riverside, ca., 1966. Bois, Margo. Masturbation, Tantra et narcissisme. Pression d'Omphaloskepsis, San Diego, ca., 1981. * Wyly, James. La recherche phallique : Priapus et inflation masculine. Centre urbain Books, Toronto, 1989. JEUNES, Dudley. Origines du sacré : Les extases de l'amour et de la guerre. Harper Perennial, New York, 1992. Jeunes, Ian. Sexe Magick. Pression de Stubblejumper, Toronto, 1986. * Jeunes, Wayland. Eros nié : Sexe dans la société occidentale. Grove Press, Inc., New York, 1964. Zaxon 2108211. Le livre de Baphomet : du dualisme à Z-Aeonic Majicke. Gary Lee Hoke, Halifax, PA. 1990. Zimmerman, J.E. Dictionnaire de la mythologie classique. Coq nain Books, Toronto, 1966. * La puissance d'un symbole. np, ND. * la « histoire du culte phallique », tient le premier rôle. p 56-59.nd * Une histoire des cultes phalliques. Chpt 8 p. 95- 109. * moyens que Priapus est inclus en ce livre.

SEXE MAJICK : LIVRES D'INTÉRÊT 
Ashcroft-Nowicki, Dolores. Le nouveau livre des morts : Le chemin de l'initié dans la lumière. Pression de Verseau, Hammersmith, Londres, 1992. ________________. The Tree of Ecstasy, An Advanced Manual of Sexual Magic. Verseau/Thorsons, Mammersmith, Londres, 1991.

Polarisation, Clifford. Livre rituel de magie. Samuel Weiser Inc., plage de York, je., 1981. Bord, Janet et Colin. Atlas de la Grande-Bretagne magique. Livres de fougère, Londres. 1993. Buckland, Raymond. Rituels pratiques de Candleburning. Publications de Llewellyn, rue Manganèse de Paul., 1991. Buckland, rayon. Bougie Magick d'Advcanced : Plus orthographie et des rituels pour chaque but. Publications de Llewellyn, rue Paul, 1996. Carbot, Laurie avec Tom Cowan. Magie d'amour : La manière d'aimer par des rituels, orthographie et la vie magique. Dell éditant, New York. 1992. Chappell. Helen. La lune cirante : un guide doux de magick. Liens Books, New York, 1974. Chia, Mantak, et Winn, Michael. Secrets de Taoist de l'amour : Cultivation de l'énergie sexuelle masculine. Pression de l'aurore, Santa Fe, 1984. Crowley, Aleister. Magick dans la théorie et la pratique. Magickal Childe Publishing, Inc., nouvel York, 1990. _________________, Duquette, Milo de Lon ; Et Hyatt, Christopher H. Monde d'Enochian d'Aleister Crowley : Sexe Magick d'Enochian. Nouvelles publications de faucon, Scottsdale, Ar., 1991. Cueillant, Louis T. Sexe Magick. Publications de Llewellyn, saint Paul. Manganèse., 1971. Cunningham, Scott. Le livre complet de l'encens, huile et brasse. Publications de Llewellyn, rue Paul, manganèse., 1991. Dunwich, Gerina. La lueur de chandelle orthographie : Le livre de la sorcière moderne de Spellcasting, du festoiement et de curatif normal. Livre de pression de citadelle, hymne de louange éditant, Toronto, 1995. Jardin de _____________.Wicca : Le livre d'une sorcière moderne des herbes et des plantes magickal et enchantées. Livre de pression de citadelle par la hymne de louange éditant la Cie. New York, 1996. Frater U D. Secrets de magie de sexe, un manuel pratique pour les hommes et femmes. Publications de Llewellyn, rue Paul, 1995. Gonzalez-Wippler, Migene. Le livre complet de orthographie, des cérémonies et magie. Publications de Llewellyn, rue Paul, Minn. 1994. Gamache, Henri. Le livre principal de la brûlure de bougie (ou comment brûler des bougies pour chaque but). Publications originales, Bronx, NY., 1984. Gris, Wm. G. Méthodes rituelles magiques. Sameal Weiser Inc., plage de York, je., 1990. Affligez-vous, Mrs.M. Un de fines herbes moderne. Vol.1 et 2, Douvres Publications, New York, 1971. Roi, Francis et éplucheuse, Stephen. Techniques de magie élevée : Un guide d'Individu-Habilitation. Livres de destin, Rochester, Vt., 1991. Roi, Francis. Sorcellerie et démonologie. Groupe de édition Ltd, Twickenham, Middlesex de Hamlyn. 1987. _____________. Sexualité, magie et pression de citadelle de Perversion.The, Secaucus, New Jersey 1971.

Kraig, Donald Michael. Modern Magick: Leçons d'Elevan dans les arts élevés de Magicakal. Publications de Llewellyn, rue Paul, 1992. ______________________. Publications modernes de Magick Llewellyn de sexe, rue Paul 1999 Lee, William H. Et Lee, Lynn. Breuvages magiques de fines herbes d'amour. Keats Publishing, Inc., nouveau Canaan, conn., 1991. Lévi, ELiphas. Magie de Tanscendental : Sa doctrine et rituel. Samuel Weiser, Inc., plage de York, je., 1972. Meldman, Louis William. Sexe mystique : Amour, extase et l'expérience mystique. L'élément réserve Rockport, mA 1997. Mickaharic, Draja. Un siècle de orthographie. Samuel Weiser, Inc. York Beach, Maine, 1988. Paulson, Genevieve Lewis. Kundalini et le Chakras, un manuel pratique - évolution dans cette vie. Publications de Llewellyn, rue Paul. 1995. Psyd. Liber Umbrarum Sexualis. Ravitailleur, Gatlinburg, Tn., 1991. Randolph, Pascal Beverly. Magie sexuelle. Magickal Childe Publishing, Inc., New York, 1988. Regarde, Israel. Magie cérémonieuse ; Un guide des mécanismes du rituel. La pression de Verseau, Wellingborough, Northhamtonshire, 1980. Riva, Anna. Magie brûlante de bougie : Un spellbook des rituels pour bon et mauvais. Importations internationales, Los Angeles, 1991. Shual Katon. Rowe sexuel Ltd, Chippenham, Wilshire Angleterre, 1995 de Magick.Antony. Couvreur, Herman. Formulaire Spellbook de Magickal. Livre 1 et livre 2, Magickal Childe Inc., New York, 1987. ______________. Rituels païens 111 : Formation externe Coven, Magickal Childe éditant, nouvel York , 1989 de cour. Stevens, John et Lena S. Secrets de Shamanism, tapant la puissance d'esprit chez toi. Avon Books, New York, 1988. Tarostar. Le formulaire et Spellbook de la sorcière. Publcations original, Bronx, NY, ND. Wedeck, Harry. Un dictionnaire des aphrodisiaques. Philosophical Library Inc., New York, 1989. Whitcomb, facture. Le compagnon du magicien : Un guide pratique et encyclopédique de symbolisme magique et religieux. Publications de Llewellyn, rue Paul, manganèse. 1993. Williams, eau-de-vie fine. Rituel enthousiaste : Magie pratique de sexe. Pression de prisme, 1990. Un livre des rituels païens. Samual Weiser Inc., New York, 1978.

ACOUSTIQUE/VISUEL 
RITUELS de PRIAPUS PAR Temple de Priapus, Montréal, 1994-96. De l'institut de recherche d'Erospirit, Oakland ca. Le feu sur la montagne : Un guide intime du massage génital masculin - vidéo ; aussi Massage érotique de Taoist : Instruction Booklet, 1992 Quand je suis dur, je suis plus futé - vidéo

Phallos : Une collection d'art érotique. - vidéo Parlant de l'obscurité, par Jim Curtain - cassette Magie de sexe : par le J. Kramer - cassete

TAROT 
Akron.Hajo Babzhaf. Le Crowley Tarot : Le manuel aux cartes par Aleister Crowley et dame Frieda Harris. LES États-Unis Games Systems, Inc. Stamford, CT Etats-Unis, 1995. Gris, Éden. Le tarot indiqué : Un guide moderne de lire les cartes de Tarot. Nouvelle Library américaine, 1960. Hollandais, P. Scott. Tarot pour des débutants. Publications de Llewellyn, rue Paul, Minn. 1995. Sadhu, Mouni. LE TAROT : Un cours contemporain de la quintessence de l'occultisme hermétique. Livre Cie., non de Wilshire. Hollywood, ca. Les ETATS-UNIS 1976. Ziegler, hymne de louange. Tarot : Miroir de l'âme. Samuel Weiser, Inc., plage de York, je. Les ETATS-UNIS 1988.

Au sujet du compilateur
La marque Thaler est des 3rd franciscain de la génération San qui est né en 1973 et est avec reconnaissance un homosexuel. Il travaille en tant qu'adjoint administratif pour une organisation à but non lucratif et a également travaillé dans des déclarations de sinistre légales, et le détail et les industries d'hospitalité. La marque a plaisir à concevoir des bijoux, écoutant la musique de tous les genres et édition et travaux érotiques de compilation.

Rapport :  Aucune infraction de copyright n'a prévu 
Aucune infraction de copyright n'est prévue par l'affichage des travaux et des images écrits en ce e-livre. Tout le contenu garanti les droits d'auteur obtenu par le téléchargement de divers sites Web et copyright de ces travaux est maintenu par les auteurs originaux. Des questions peuvent être dirigées pour marquer Thaler directement par E-mail à mark.thaler@yahoo.com

Au sujet de la traduction
Cette traduction a été faite en utilisant un programme de logiciel de traduction. Par conséquent, il peut y avoir des inexactitudes dans la traduction. Actuellement, c'a lieu soit le meilleur je pourrait faire, mais j'ai voulu le partager avec les personnes qui parlent et lisent dedans d'autres langues. Si tout va bien, ceci fonctionne !
 

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->