Vous êtes sur la page 1sur 3

Oscillateur mécanique libre Abdelkrim

Salem

EXERCICE N°1 :

Un ressort (R) de masse négligeable, à spires non jointives, a une constante de raideur de valeur K =
10 N/m. L’axe du ressort est horizontal. Il est fixé à son extrémité gauche à un support fixe. A son
extrémité droite on accroche un solide (S), de centre d’inertie G, de masse m = 100 g, pouvant
coulisser le long d’une tige horizontale .

Sens positif du mouvement

On travaille dans le repère (O, i ) , l’origine O du repère coïncide avec le centre d’inertie G de (S)
quand le ressort n’est ni étiré, ni comprimé. On repère la position de G par son abscisse x = x(t).

Partie A : frottements négligés

Dans cette partie, on suppose que (S) peut coulisser sans frottements sur la tige. On écarte G vers la
droite, de 5 cm de sa position d’équilibre et on l’abandonne sans vitesse à t = 0. (S) effectue alors des
oscillations sinusoïdales de part et d’autre de cette position. L’énergie potentielle de pesanteur est
supposée nulle au niveau où G évolue. On désigne par EC , EPe et Em respectivement l’énergie
cinétique, l’énergie potentielle élastique et l’énergie mécanique de l’oscillateur ainsi formé.

a) En utilisant la conservation de l’énergie mécanique, établir l’équation différentielle régissant le


mouvement de G au cours du temps.
b) Vérifier que x = Xm.cos (ω0.t + ϕ) est solution de l’équation différentielle précédente à
condition de choisir convenablement ω0. En déduire les valeurs numériques de Xm , ω0 et ϕ.
c) Déterminer l’expression de la vitesse v de G en fonction du temps.
d) Dessiner, pour t ∈ [0, T], les graphiques donnant l’évolution de x et v en fonction du temps.
e) Dessiner sur un même graphique, pour t ∈ [0, T], les courbes donnant l’évolution de E C , EPe et
Em en fonction du temps. Comparer les périodes de EC et de EPe à la période propre de
l’oscillateur.
f) Déterminer la vitesse de G lorsqu’il passe pour la première fois par la position x = - 4 cm.
g) A quels instants la vitesse de G s’annule ?
h) A quels instants la vitesse de G est maximale en valeur absolue ?

Partie B : étude avec frottements

2
Oscillateur mécanique libre Abdelkrim
Salem
Dans cette partie, on suppose que (S) est soumis à des frottements fluides. On modélise ces
frottements par une force f de même direction que le vecteur vitesse, de sens opposé et de module
proportionnelle à celui de la vitesse. On l’écrit sous la forme : f = −h.v = − h.x ′.i .

a) Faire le bilan des forces agissant sur (S) et les représenter sur un schéma.
b) En utilisant le théorème de la quantité de mouvement, montrer que l’équation différentielle de
l’oscillateur amorti s’écrit : x ′′ + A.x ′ + ω 02 .x = 0 . Préciser les valeurs de A et de ω0.
c) Dans le cas d’un faible amortissement, dessiner l’allure de la courbe donnant l’évolution de x en
fonction du temps. Comment qualifie-t-on alors le régime des oscillations ?
d) Montrer que l’énergie mécanique totale de l’oscillateur diminue.

EXERCICE N°2 :

Soit un pendule horizontal constitué d’un ressort (R) , enfilé à travers une tige , à l’extrémité duquel
est soudé un solide (S) de masse m ponctuel pouvant coulisser sans frottement à travers la tige .Le
ressort ayant une constante de raideur k.
O
x’ x

On comprime le ressort de 5 cm et on l’abandonne à lui-même sans vitesse à t = 0.


1°) Qu’observe-t-on ? Interpréter ces observations énergétiquement.
2°) Exprimer l’énergie mécanique du pendule élastique à chaque instant, en déduire l’équation
différentielle caractérisant cet oscillateur , préciser la nature du mouvement du solide (S)
et exprimer sa pulsation en fonction de k et m .
3°) On donne les variations de l’énergie potentielle du pendule élastique au cours du temps.
Epot (J)
10-2 J
0,2 s

t (s)

a) Déterminer l’énergie mécanique de l’oscillateur mécanique. Varie-t-elle au cours du temps ?


Justifier.
b) En déduire la valeur de la constante k du ressort.
c) Déterminer la période de l'énergie potentielle et en déduire la période des oscillations.
d) Calculer alors la masse m du solide (S).
4°) Ecrire l'équation horaire du mouvement du solide (S) . En déduire l'équation donnant
l'énergie potentielle en fonction du temps Epot(t) .
5°) Pour quelles positions , la vitesse du solide (S) est réduite de moitié de sa valeur acquise au
passage par sa position d'équilibre ?

2
Oscillateur mécanique libre Abdelkrim
Salem

EXERCICE N°3 :

L'extrémité d'un ressort est reliée à une bille (B) de masse m. L'autre extrémité est fixe. Cette bille
peut glisser sans frottement sur un plan horizontal. Le ressort est à spires non jointives, de masse
négligeable et de constante de raideur k = 20 N.m-1.
(S)
x
O
I/- Montrer que le centre d'inertie G de la bille est animé d'un mouvement rectiligne sinusoïdal
en utilisant :
• La relation fondamentale de la dynamique.
• L'énergie mécanique ;
• Le théorème de l’énergie cinétique.
II/-On considère les cas suivants:
1°) On écarte la bille de sa position d’équilibre en allongeant le ressort d’une longueur xm = 2 cm,
puis on la libère sans vitesse initiale à t = 0 . La période des oscillations est T0 = 0,12 s.
a) Déterminer l’équation horaire de la bille et calculer sa masse m.
b) Calculer la valeur de la vitesse de la bille lorsqu'elle passe par la position d’équilibre.
2°) On écarte la bille de sa position d'équilibre dans le sens négatif et l'abandonne sans vitesse

initiale à t = 0 .Sachant que la bille passe par la position d'équilibre avec une vitesse de valeur || v || =
2m.s-1, Déterminer l'équation horaire du mouvement de la bille.
3°) On écarte la bille de sa position d'équilibre de x0 et on la lance avec une vitesse V0 à l'origine
des dates. Un dispositif approprié permet d'enregistrer les variations de l'élongation x de la bille.
x (10-2 m)
1
3
2
t(s)

−1

a) Déterminer, à partir du graphe, l'équation horaire du mouvement de la bille.


b) Montrer que la valeur v de la vitesse , l'élongation x , la pulsation ω0 et l'amplitude xm
v2
vérifient la relation : x2 + = xm2 . En déduire la valeur algébrique de la vitesse V0.
ω02
III/- 1°) Déterminer les expressions , en fonction du temps , de l'énergie cinétique EC de la bille
et de l'énergie potentielle Ep système { (B) , ressort }en utilisant II/ 1°) .
2°) Déduire l'énergie mécanique du système {(B), ressort}.
3°) Tracer sur le même graphique EC = f(t) et Ep = g(t) .
4°) A quelles dates l'énergie cinétique est-elle égale à l'énergie potentielle ?