Vous êtes sur la page 1sur 3

http://www.philagora.net/dissert2/etat-securite.

htm

Vers Philagora Decouvertes Philagora gastronomie "Chat" en musique P h i l a g o r a Forum

- Philagora ressources http://www.philagora.net | RECHERCHER dans Philagora | Nouveautés |

° Philagora Centre culturel ° Rubrique Aide aux dissertations de philosophie par J. Llapasset -
° PHILOSOPHIE
Philo premiere
L' État a-t-il le monopole de la sécurité des citoyens?
Philo reperes Bac
Philo-Bac-notions
Philo Cours
Philo express
Citations
Philo Prepas
Philo Fac
Prepagreg
Philo dans le grenier S i t e P h i l a g o r a , tous droits réservés
Aide aux dissertations
Etudes de texte par auteur
Methodo _______________________________________________________
Philo Capes | Dissertations prepas
Psychanalyse
Medecine Voici quelques pistes de réflexion: ce n'est pas un corrigé, c'est à vous de faire le
Personnalisme devoir.
Epistemologie
Droit et Justice
Tout d'abord, essayons de comprendre ce sujet à partir d'un tableau de
définition.
° LES FORUMS de Philagora
Aides dissertations de philosophie => Tableau de définition :
terminales
Forum niveau classes Prepas
Forum de discussion
Forum pour vos Annonces Par essence, l'État est un système qui se tient debout
Forum Médecine (stare) face aux changements, et qui domine une
communauté déjà en partie unifiée par le travail et le
° philo corrige | Philo corrige 2 | Philo sentiment national.
corrige 3

C'est un système d'institutions organisées en vue de


l'action propre à assurer le bien commun, ce qui
° Travaux Personnels Encadrés et Forum implique que la loi juste sera celle qui vise le bien
TPE commun: comprenons que les éléments du système
vont alors s'articuler en fonction de leur rapport à la
° FRANCAIS poésie, théâtre, prose Bac loi: comme être de raison, la loi ne peut être que pour
français, parcours initiatiques État
tous (égalité) et par tous (liberté comme autonomie):
° MARE NOSTRUM
elle présente une alternative à la violence des lois de la
nature: elle est le fruit de la concertation, la
° J'aime lire des aperçus conversation substituée à la violence.

° Contes pour enfants L'État est un système d'institutions solidaires déduit


(sorti de) de la double universalité de la loi qui institue
° J'aime L'art Expositions Musées Artistes l'égalité et la liberté, donnant ainsi la souveraineté au
peuple, ensemble des citoyens, ou corps électoral qui
° Revue Pôle International choisit, par élection, le parlement. cf? le cours sur
l'Etat
° Francophonie
Monopole Le privilège exclusif de s'occuper de la sécurité...
° A la découverte des langues régionales:
Occitan Gascon Catalan
État d'esprit de celui qui se sent à l'abri de la violence,
Sécurité qui ne craint ni le présent, ni l'avenir (cf. les
° Pourquoi ce site? assurances)

° Philagora tous droits réservés Qui jouit des droits propres aux membres d'un État tout
en étant soumis à des obligations, par exemple,
° info@philagora.net d'assurer comme soldat, la sécurité des frontières.
"Citoyens" nous indique qu'il y a un État de droit où
° Publicité sur Philagora
Citoyens tout le monde est soumis à la loi, où chaque individu
renonce à sa liberté naturelle de faire tout ce qu'il veut
s'il le peut, et reçoit en échange une liberté civile
garantie par la loi: l'obéissance à la loi qu'on s'est
prescrite ( par le vote) est liberté.

Pour l'introduction.
Le tableau de définition vous a permis de comprendre le sujet. Tout le
long du devoir, vous devez utiliser les définitions, en les précisant,
pour assurer votre argumentation, en déduisant des définitions ce que
vous voulez démontrer.
En conséquence, dans l'introduction, vous donnerez des définitions
concises, pour ne pas trop l'alourdir et pour garder des "munitions" qui
vous seront utiles au cours du développement.

Quelques pistes de réflexion.

"Citoyens" implique qu'il y ait un État de droit. La liberté civile a pour


condition que soit assurée la sécurité des biens et des personnes.
L'État se doit donc de l'assurer puisqu'il est garant de l'échange de la -
violence contre la liberté civile. C'est pour ainsi dire inclus dans le
contrat social implicite ou explicite (si on a voté pour la constitution)
qui fonde l'État de droit.
S'il s'agit de la sécurité des biens et des personnes, des citoyens et de
ce qu'ils possèdent en toute légalité, la réponse à la question posée
sera oui: en effet, on voit mal des milices privées s'occuper d'autre
chose que des intérêts privés de ceux qui les financent.

Comment pourraient-elles être au service de tous? Seul l'État peut, au


nom de la loi, assurer la sécurité de tous par des forces de police qu'il
contrôle par des organismes comme, par exemple, l'Inspection Générale
des services ou par une magistrature indépendante.

=> Mais, de nos jours, la sécurité a pris une grande extension, avec le
développement des compagnies privées d'assurance.
La tentation est grande de se tourner vers l'État comme vers une
puissance paternelle et tutélaire, pour réclamer de la solidarité nationale
diverses formes de sécurité.
On parlera donc de sécurité de l'emploi pour les services du public, du
droit au travail pour ceux qui n'ont pas d'emplois, de sécurité sociale
avec une branche vieillesse, maladie, famille.
Certaines de ces extensions sont, de manière naturelle, assurées par
sociétés privées (d'assurances) ou par les efforts de chacun des
citoyens.
On peut se demander si certaines de ces formes de sécurité sont
vraiment à la charge de l'État, c'est à dire à la charge de tous, si elles
sont incluses par le contrat social.
Y a-t-il un droit au travail? Etc...

=> Demandez-vous ce que le citoyen peut faire pour la sécurité.

L'idée de contrat social permet-elle de penser fondamentalement la


politique?

Tout dépend de l'idée , comme forme intellectuelle d'un objet, que l'on a
de la politique qui est l'art de gouverner la cité, de diriger l'état:

==> ou bien on prend art au sens de technique, application d'une


théorie et
l'idée de contrat social permet effectivement de penser la politique, à
sa base, à son fondement. Par exemple, pour Rousseau le contrat social
est une théorie qui déduit la légitimité du pouvoir et de la loi d'une
convention première, d'un échange: chacun renonce à sa liberté
naturelle théoriquement illimité (avant l'état et la loi il peut faire tout
ce qu'il veut s'il le peut) mais pratiquement nulle (il suffit qu'il rencontre
un adversaire plus fort ou deux adversaires unis pour ne plus pouvoir
rien faire et recevoir un coup sur le nez) : en échange il reçoit une
liberté civile limitée par la loi mais
réelle, garantie par la loi et l'état. L'individu a donc tout à gagner dans
le contrat social: il échappe à la bestialité des réactions instinctives et
il reçoit une sécurité assurée par la loi sans laquelle il n'y a pas de
liberté possible.

=>Pensez à la délégation par l'État de certains aspects de la sécurité à


des acteurs privés et le maintien du contrôle malgré la
déresponsabilisation.
=>Pourquoi peut-on dire que la loi assure la sécurité? Pourquoi peut-on
dire qu'elle ne fait pas que cela?
=> Ne doit-on pas repenser le concept de sécurité dans son rapport à
l'humain et non à l'État ?
=>Si la loi est un être de raison, et si elle a la double universalité (par
tous=liberté et pour tous=égalité), ne peut-on affirmer qu'elle assure
l'égalité et la liberté des citoyens.

"La réalisation, de la liberté et de l'égalité exige que les hommes


renoncent à leurs volontés particulières. Le but du gouvernement est
l'accomplissement de la volonté générale" Rousseau. Le problème c'est
que chaque individu préfère toujours d'abord son intérêt particulier. Ce
qui explique que l'état doit veiller constamment à faire respecter la loi et
sa double universalité: pour tous (égalité), par tous (liberté).
Voir l'aide En quoi la démocratie est-elle toujours à conquérir?

Conclusion: Bilan=> Conséquences Théorique? Pratique?=> Enjeu


=> Élargissement vers un problème.

Visitez les forums de Philagora


soutien gratuit

---

° Rubrique Aide aux dissertations de philosophie