Vous êtes sur la page 1sur 23

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

MÉTÉO 20°: ALGER 28°: TAMANRASSET p. 2
MÉTÉO
20°: ALGER
28°: TAMANRASSET
p. 2

Lundi 24 Mars 2014 - 22 Joumada el oula 1435 - N° 550 - Deuxième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

www.dknews-dz.com

news

Les

LE PRÉSIDENT BOUTEFLIKA DANS UN MESSAGE À L’OCCASION DE LA COMMÉMORATION DU 58 E ANNIVERSAIRE DE LA MORT DU CHAHID

PRÉSIDENT BOUTEFLIKA DANS UN MESSAGE À L’OCCASION DE LA COMMÉMORATION DU 58 E ANNIVERSAIRE DE LA

«Mostefa Benboulaïd a offert à sa patrie ce qu'il avait de plus cher, sa vie

»

Page 24

 
avait de plus cher, sa vie » Page 24   PREMIERS MEETINGS HIER La démocratie en

PREMIERS

MEETINGS

HIER

La démocratie en campagne

Les questions politiques et sociales dominent les thèmes des candidats

Boualem Branki

Les six candidats à l'élection présidentielle, prévue le 17 avril prochain, ont entamé hier un long marathon, avec en bandoulière leurs programmes électoraux qu'ils vont, durant 21 jours, expliquer aux électeurs algériens. Les premières sorties des candidats et de leurs directeurs de campagne montrent un certain attachement aux valeurs nationales, la défense des acquis démocratiques et des avancées économiques et technologiques. C'est bien que les six candidats à ce scrutin placent le débat électoral au niveau des acquis démocratiques, des avancées du peuple algérien en matière de développement économique et social, de progrès scientifique. Et c'est encore mieux lorsque ces mêmes candidats s'accordent à dire durant leur campagne électorale qu'elle ne doit pas donner lieu ni à «l'invective», ni à la critique des autres candidats. Une campagne électorale qui doit, selon un des représentants du candidat Abdelaziz Bouteflika, refléter la cohésion tant sociale que politique des différents candidats en lice pour cette élection présidentielle.

P.p 3 à 5

Hier, à Adrar
Hier, à Adrar
M. ABDELMALEK EMBAREK SERAÏ, P-DG DE AIC ET EXPERT CONSULTANT, INVITÉ HIER DU FORUM DE
M. ABDELMALEK EMBAREK SERAÏ, P-DG DE AIC ET EXPERT
CONSULTANT, INVITÉ HIER DU FORUM DE DK NEWS
TÉLÉCHARGEMENT DE FILMS SUR INTERNET
«Dans les programmes,
il n’y a pas que la
politique. Il y a aussi
l’économie»
Un long chemin pour l’industrie
cinématographique !
Page 7
SCIENCE et VIE
«El Moudjahidate
nos héroïnes»
APRÈS SA LOURDE
DÉFAITE EN CHAMPIONNAT
CONTRE LA JSK
BAB EZZOUAR
JUSTICE
FOOTBALL
Allergie
Il tue son
frère
Une maladie
trop
souvent
négligée
Une exposition
contre l'oubli
inaugurée
à Alger
Le MCA pense
au match de
Coupe contre
la JSM Chéraga
Page 21
20 ans de réclusion
criminelle
Page 9
Pages 12-13
Page 14
HISTOIRE
HIGH TECH
Page 11

CLINCLIN

2 DK NEWS

EIL

Lundi 24 Mars 2014

CLIN CLIN 2 DK NEWS EIL Lundi 24 Mars 2014 D’ Régions Nord : 20° à

D’

Régions Nord : 20° à Alger Prédominance d'un temps généralement ensoleillé notamment vers les régions
Régions Nord : 20° à Alger
Prédominance d'un temps généralement ensoleillé notamment
vers les régions de l'Ouest et du Centre.
Les vents seront en général modérés à localement assez forts
(40/50 km/h) vers les régions du littoral de Est.
La mer sera agitée.
Régions Sud : 28° à Tamanrasset
Temps généralement ensoleillé.
Les
vents
seront
d'Est
à
Nord-Est
(
20/40
km/h
)
avec localement des soulèvements de sable.
Météo
 

Max

M i n

Alger

20°

10°

Oran

21°

13°

Annaba

18°

07°

Béjaïa

21°

09°

Tamanrasset

28°

15°

Horaires des prières

Lundi 22 Joumada el oula 1435

Fajr 05:19 Dohr 13:20 Asr 16:23 Maghreb 19:05 Isha 20:24
Fajr
05:19
Dohr
13:20
Asr
16:23
Maghreb
19:05
Isha
20:24

CAMPAGNE ÉLECTORALE

Sellal à Blida, Benyounès et Ghoul à Souk-Ahras,

Belkhadem à Constantine et Aïn M’lila

à Souk-Ahras, Belkhadem à Constantine et Aïn M’lila M. Abdelmalek Sellal, di- recteur de campagne du

M. Abdelmalek Sellal, di- recteur de campagne du candidat indépendant Abde- laziz Bouteflika, animera une rencontre populaire aujourd’hui dans la wilaya de Blida. Le SG du MPA M.

Amara Benyounès et le SG du TAJ M. Amar Ghoul, ani- meront durant la même journée une rencontre à Souk-Ahras. Abdelaziz Bel- khadem sera quant à lui à Constantine et Mlila.

Louisa Hanoune à Skikda et Constantine

La secrétaire générale du Parti des tra- vailleurs M me Louisa Hanoune, animera un meeting populaire ce matin à 10h, à la salle omnisports (cité Frères-Saker) dans la wilaya de Skikda, et animera une autre ren- contre à 15h à la Nouvelle ville Ali-Mend- jeli dans la wilaya de Constantine.

SPORTS

2 e camp des jeunes talents à Biskra

Le ministère de la Jeunesse et des Sports organise en relation avec les fédérations et le COA la deuxième édition du camp des jeunes talents sportifs à l’Ecole régionale des sports olympiques de Biskra jusqu’au 1 er avril.

CE MATIN À L’AURASSI Séminaire sur «Le diabète et ses complications»

Les laboratoires Lad Pharma et le laboratoire cubain Heber Biotec avec la participation de la Fédération natio- nale des associations des diabétiques organisent au- jourd’hui le 8 e séminaire national sur le thème : «Le dia- bète et ses complications, prévention et traitement de l’ul- cère du pied diabétique».

DU 24 AU 27 MARS À ORAN

10 e Salon Pollutec

La 10e édition du Salon international des équipe- ments, des technologies et des services de l’eau SIEE Pol- lutec, organisé sous le haut patronage du ministre des Res- sources en eau, M. Hocine Necib, se tient du 24 au 27 mars au Centre des conventions d’Oran.

tient du 24 au 27 mars au Centre des conventions d’Oran. La Protection civile veille au
La Protection civile veille au grain Dans le cadre du dis- positif de prévention et
La Protection civile
veille au grain
Dans le cadre du dis-
positif de prévention et
de sécurisation de la
campagne électorale, en
prévision de l’élection
présidentielle, les ser-
vices techniques de pré-
vention de la Direction
générale de la Protec-
tion civile ont effectué
des visites de sécurité
au niveau des salles et
lieux publics désignés
pour abriter les mee-
tings et rassemblements
qui devront t être tenus.
Le but de ces visites
est de veiller à leur
conformité aux normes
de sécurité et de garan-
tir, de la sorte, la protec-
tion des utilisateurs.
En ce qui concerne
les centres de vote, en
plus des visites de pré-
vention visant la sécuri-
sation de ces lieux, un
dispositif spécial, com-
posé de 40 000 agents
d’intervention sera mis
en place et dont le dé-
ploiement sera appelé à
prendre en charge l’en-
semble des préoccupa-
tions liées à la sécurité.
No comment
AUJOURD’UI ET DEMAIN À ALGER
Conférence
internationale sur
les TIC dans la gestion
des catastrophes
La première édition
de la Conférence inter-
nationale sur les techno-
logies de l'information et
de la communication
(TIC) dans la gestion des
catastrophes (ICT-
DM'2014) se tiendra au-
jourd’hui et demain à
Alger, ont annoncé hier
les organisateurs. La conférence se tiendra au
Centre de recherche sur l'information scienti-
fique et technique (Cerist) et permettra aux parti-
cipants de prendre connaissance des nouveautés
enregistrées dans le domaine des TIC et la gestion
des catastrophes, précise le Cerist dans un commu-
niqué.
Durant les deux journées de la conférence qui
est organisée par la division Systèmes d'informa-
tion et Systèmes théorie et ingénierie des sys-
tèmes informatiques (DTISI) du Cerist, les expé-
riences de chercheurs seront communiquées et dé-
battues afin de permettre un échange d'expé-
riences et de savoir, a-t-on ajouté de même source.
riences et de savoir, a-t-on ajouté de même source. CAMPAGNE ÉLECTORALE Benflis à Blida et à

CAMPAGNE ÉLECTORALE

Benflis à Blida et à Adrar

Le candidat à la prochaine présidentielle, M. Ali Benflis, animera un meeting populaire ce matin à 10h, dans la wi- laya de Blida. A 17h, M. Benflis animera une autre rencon- tre cette fois-ci dans la wilaya d’Adrar.

Belkacem Sahli à Oum El-Bouaghi

Dans le cadre de la campagne électorale pour la prési- dentielle, le secrétaire général de l’ANR, M. Belkacem Sahli, animera un meeting populaire pour le compte du can- didat libre M. Abdelaziz Bouteflika, ce matin à 10h au Cen- tre culturel de l’Emir-Khaled à Aïn El Beïda, wilaya de Oum El-Bouaghi.

Compteur à gaz intelligent pour SONELGAZ

Le Centre de développe- ment des tech- nologies avan- cées signe au- jourd’hui, un important contrat portant sur la réalisa- tion d’un compteur à gaz intelligent au profit de Sonelgaz.

d’un compteur à gaz intelligent au profit de Sonelgaz. CE MATIN À BAB EZZOUAR, Point de

CE MATIN À BAB EZZOUAR,

Point de presse de l’AGEA

Une réunion du bureau national et des bureaux de wilaya de l’AGEA, a lieu aujourd’hui à 10h30, suivie d’un point de presse qui sera donné par le président de l’AGEA (coopéra- tive Echarifa Bab Ezzouar).

CE MATIN AU JARDIN D’ESSAI

Stage d’animateurs scientifiques

Une cérémonie d’ouverture du stage d’animateurs scientifiques aura lieu aujourd’hui à 9 h à l’Ecole d’horti- culture du jardin d’Essai d’El Hamma.

CE MATIN AU SIÈGE DE L’UGCAA

AG de la commission des marins pêcheurs

La commission nationale des marins pêcheurs, présidée par M. Hocine Bellout, tiendra ce matin à 10h30 au siège de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (Ug- caa), une assemblée générale qui réunira les professionnels de la pêche du port d’Alger.

Lundi 24 Mars 2014

ACTUALITÉ

DK NEWS

3

 

PRÉSIDENTIELLE

2014

COUP D'ENVOI HIER DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE

Les questions politiques et sociales dominent les thèmes des candidats

La campagne pour l'élection présidentielle du 17 avril prochain débute dimanche pour les six candidats retenus par le Conseil constitutionnel et qui disposent de 22 jours pour expliquer aux électeurs leurs programmes respectifs. Les six candidats en lice pour ce rendez-vous

électoral, Abdelaziz Belaid, Ali Benflis, Abdelaziz Bouteflika, Moussa Touati, Louisa Hanoune et Ali Rebaïne Fawzi ont installé leurs staffs de campagne et communiqué leurs programmes, notamment sur leurs sites Internet et à travers les réseaux sociaux.

La démocratie occupe le terrain

Boualem Branki

Les six candidats à l'élection prési- dentielle, prévue le 17 avril prochain, ont entamé hier un long marathon, avec en bandoulièreleursprogrammesélectoraux qu'ils vont, durant 21 jours, expliquer aux électeurs algériens. Les premières sorties des candidats et de leurs directeurs de cam- pagne montrent un certain attachement au valeurs nationales, la défense des acquis démocratiques et des avancées écono- miques et technologiques. C'est bien que les six candidats à ce scru- tin placent le débat électoral au niveau des acquis démocratiques, des avancées du peuple algérien en matière de développe- ment économique et social, de progrès scientifique. Et c'est encore mieux lorsque

cesmêmescandidatss'accordentàdiredu-

rant leur campagne électorale qu'elle ne doit pas donner lieu ni à «l'invective», ni à

la critique des autres candidats. Une cam-

pagne électorale qui doit, selon un des re- présentants du candidat Abdelaziz Boute- flika, refléter la cohésion tant sociale que politique des différents candidats en lice pour cette élection présidentielle. «Nous

espérons que la campagne électorale se dé- roule dans la sérénité et dans un esprit de responsabilité qui font primer l’intérêt de

la nation et du peuple, une campagne pro-

pre et loin de toute attaque personnelle ou atteinteàl’intégritémoraledescandidats»,

a affirmé un des représentants du candi-

datindépendantBouteflika.Cetteperspec-

tive donnera au peuple algérien la possi- bilité, selon un autre représentant de Bouteflikaàcettecampagneélectorale«de parvenir à un résultat concret et aller de

parvenir à un résultat concret et aller de l'avant sur la voie de l'édification d'un Etat

l'avant sur la voie de l'édification d'un

Etat démocratique et moderne répon- dantauxaspirationsdestouslesAlgériens». Même son de cloche chez les autres can- didats, dont Ali Benflis qui, lui, compte mettre en place «une Constitution consen- suelle» dès son investiture dans le cas où il est élu. Louisa Hanoune depuis An- naba, ou Faouzi Rebaine, ainsi que Moussa Touati et Belaïd Abdelaziz auront insisté

sur l'importance de cette élection pour l'avenir de la Nation. Mais, pour ce premier jour de campagne électorale, les candidats

ont surtout procédé à un tour d'échauffe- ment,pourbienpréparerlesjoursàvenir, puisque la plupart ont entamé cette cam- pagne loin des grandes cités où la demande socialeestpressante,lesbesoinsénormes, les défis urgents. Autant de thèmes aux-

quels les six candidats doivent trouver des réponses, convaincre l'électorat et aller vite, bien et avec précision au devant des préoc- cupations des Algériens. Cette première journée électorale s'est par ailleurs déroulée dans une ambiance bon enfant, avec des bains de foule pour certains candidats, trop heureux d'être à l'écoute des électeurs, et de partager avec eux ce moment politique particulier. D'autant que cette présidentielle devrait être le prolongement de tous les efforts dé- ployés jusqu'ici pour enraciner l'Algérie dans le giron des nations développées, des nations où le développement économique est un besoin de tous les jours, et où les bienfaits de la prospérité sociale sont, en principe partagés.

MM. Ghoul et Benyounès appellent à un vote massif en faveur du candidat Bouteflika «pour la continuité du développement»

Les leaders des partis Tajamou’ Amal El-Jazaïr (TAJ) et du Mou- vement populaire algérien (MPA), MM. Amar Ghoul et Amara Be- nyounès, ont appelé, conjointement, dimanche à Bouira, à un vote massif, le 17 avril prochain, en faveur du candidat Abdela- ziz Bouteflika pour «assurer la continuité du développement et préserver les acquis de la stabilité du pays». «Nous sommes tous appelés à assurer la continuité, à préser- ver et à protéger les acquis et réalisations enregistrés depuis une quinzaine d’années», a souligné M. Ghoul lors d'un meeting à la maison de la culture Ali Zaâmoum, au premier jour de la cam- pagne électorale pour la prochaine présidentielle. «La paix et la sécurité sont les fruits de la réconciliation na- tionale, retrouvées grâce à la sagesse et au courage du président Bouteflika», a ajouté M. Ghoul, appelant l'assistance à voter mas- sivement pour Bouteflika afin de lui permettre de «continuer son

travail et d’achever ses différents programmes de développement dans l’intérêt du pays et du peuple». Le secrétaire général du MPA a rappelé de son côté «les pro- grès et réalisations» qu’a enregistrés le pays ces dernières années, et ce, a-t-il dit, «grâce à la grande volonté et au courage du pré- sident Bouteflika». «Vous devez tous voter massivement le 17 avril pour concrétiser la démocratie», a-t-il insisté, dénonçant les ap- pels au boycott. M. Benyounès a mis en exergue les acquis réalisés grâce à la réconciliation nationale, tout en rendant hommage aux sacri- fices consentis par les services de sécurité, l'Armée nationale po- pulaire, et le peuple algérien pour la stabilité du pays. Auparavant les deux personnalités politiques avaient fait une halte à Sour El Ghozlane (30 km environ au sud de Bouira) pour une rencontre de proximité avec les citoyens de la localité.

L’histoire

retiendra

Kamel Cherif

La candidature du Président Bouteflika pour un quatrième mandat consécutif est un véritable sacrifice en faveur de l’Algérie.

Les opposants à cette candidature tentent de

la connoter et de l’exploiter d’une manière

tendancieuse en raison de l’état de santé du chef de l’Etat. Or, il aurait été souhaitable que ces oppo-

autre œil

au lieu de passer un coup d’éponge brusque sur tout ce qui a été réalisé par cet homme de la paix et de la concorde. A l’évidence, il est aisé de critiquer les manques constatés actuellement en Algérie, mais l’honnêteté intellectuelle aurait voulu qu’ils reconnais- sent tout ce qui a été réalisé et entrepris. Au- jourd’hui, le Président Bouteflika a décidé

de se porter candidat à l’élection du 17 avril. Dans son message aux Algériennes et aux Al- gériens, il a expliqué que c’est par devoir qu’il

le fait.

Un devoir qu’il a assumé depuis son jeune âge quand il était dans les rangs de l’Ar-

mée de libération nationale. Par la suite, il

a poursuivi son combat en contribuant à

l’édification de l’Algérie indépendante. L’histoire retiendra qu’il a été le plus jeune ministre de l’Algérie indépendante. Le cha-

rismatique ministre des Affaires étrangères

qui avait banni l’apartheid en Afrique du Sud.

Il est également l’artisan de la paix en Algé-

rie quand on sait que dès son premier man- dat, en 1999, il s’était assigné la mission de rétablir la paix et la sécurité. Une mission réussie quand on sait que la Charte pour la paix et la réconciliation na- tionaleaétéapprouvéeàl’unanimitéparvoie référendaire en 2005. Il a permis aux Algé- riens de goûter à une sérénité dont ils avaient désespéré dans les années 1990 lorsqu’ils avaient peur de sortir de leurs do- miciles et étaient contraints à un couvre-feu en pleine journée. Grâce aux efforts incommensurables du Président Bouteflika, le terrorisme a été vaincu politiquement et militairement. Mieux encore, il a réussi à clouer le bec aux auteurs du «qui tue qui» des années 1990, les-

quels faisaient alors honte aux Algériens. Le deuxième colossal chantier auquel s’était attaqué le chef de l’Etat, est la réhabi- litation de la place de l’Algérie dans le concert des nations. De Crans-Montana à New York en passant par les capitales euro- péennes qui avaient imposé un black-out sur l’Algérie, le chef de l’Etat avait mené une cam- pagne pour qu’aujourd’hui, l’Algérie de- vienne un pays écouté et respecté. Un pays exportateur de paix et de sécurité pour re- prendre l’expression du ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. Ces efforts ont coûté très cher au Prési- dent de la République qui a payé de sa santé la réhabilitation de l’Algérie. Du fait de l’amour qu’il porte au pays, des appels des citoyens, de la classe politique et de la société civile pour qu’il se porte candidat, le Prési- dent Bouteflika a accepté ce sacrifice mal- gré son état de santé. L’histoire retiendra que Bouteflika, le moudjahid, le combattant et

le simple citoyen s’est sacrifié pour l’Algé-

rie.

sants voient cette candidature d’un

La Protection civile inspecte les salles dédiées aux meetings pour garantir la protection des utilisateurs

Les services de la Protection civile ont effectué des visites dans les salles et lieux publics devant abriter les meetings et rassemblements lors de la campagne pour la présidentielle du 17 avril, pour veiller à leur conformité aux normes de sé- curité, a indiqué dimanche cette institution. «Dans le cadre du dispositif et de sécurisation de la cam-

pagne électorale en prévision de l'élection présidentielle, les services techniques de la direction générale de la Protection civile ont effectué des visites dans les salles et lieux publics devant abriter les meeting et les rassemblements qui devront y être tenus, pour garantir la protection des utilisateurs», a précisé la même source dans un communiqué. En ce qui

concerne les centres de vote, en plus des visites de préven- tion visant la sécurisation de ces lieux, un dispositif spécial, composé de 40 000 agents d'intervention sera mis en place et dont le déploiement sera appelé à prendre en charge l'en- semble des préoccupations liées à la sécurité, a-t-on ajouté.

4 DK NEWS

ACTUALITÉ

Lundi 24 Mars 2014

 

PRÉSIDENTIELLE

2014

Ali Benflis

proposera aux Algériens ''une Constitution consensuelle'' en cas d'élection

Ali Benflis, candidat indépendant

à l'élection présidentielle d'avril 2014

a affirmé hier à Mascara (ouest) qu'il

proposera aux Algériens ''une Consti- tution consensuelle'' dès son inves- titure s'il est élu. Affirmant lors d'un meeting électoral que cette ''Consti- tution consensuelle'' sera élaborée avec toutes les forces politiques et la société civile, il a précisé que ''si le peuple choisi de m’élire, je m’engage

à lui proposer un projet de constitu-

tion après un large et profond dia- logue''. Dans une salle omnisports du chef-lieu de wilaya où plus de 850 personnes en majorité des jeunes s'étaient rassemblées pour suivre ce meeting, il a promis qu'au cours de ce dialogue, ''les parties prenantes pourraient discuter, proposer et même s’opposer''. Le candidat indépendant Benflis

a précisé que ''le projet consensuel

agréé par le président et les parte- naires politiques fera l’objet d’une large campagne auprès du peuple qui aura le dernier mot à travers un référendum''. Ce projet de constitution consa- crera de larges prérogatives à ''un

réel Parlement représentatif, qui sera l’émanation du peuple et ses convic- tions'', a encore expliqué M. Benflis. ''Nous voulons un Parlement qui sera habilité à limoger le gouvernement,

à l’interpeller lorsqu’il le faudra et à assumer la faillite du gouvernement'',

a précisé M. Benflis. Globalement, ce sera, a-t-il détaillé, ''un Parlement qui sanctionne et de-

mande des comptes (au gouverne- ment), un pouvoir exécutif qui n’in- tervient pas dans le domaine législatif, un pouvoir judiciaire indépendant

et un gouvernement d’unité nationale

pour trois années''. Ce ''gouvernement sera ouvert à

tous'', a-t-il dit, ''même à ceux qui se positionnent aujourd’hui contre nous, pour se mettre d’accord sur les fondamentaux notamment éco-

nomiques (

le candidat indépendant Ali Benflis estime que le gouvernement s’est transformé en ''un comité de soutien'' en faveur d’un candidat, réfutant le mythe selon lequel ''le peuple est mi- neur'' lorsqu’il s’agit de la démocratie. M. Benflis a d'autre part affirmé faire cette campagne électorale avec le soutien de 25 partis, et a qualifié la situation de la justice de ''pas en- viable'', entre les mains d’un pouvoir qui ''honore et déshonore'', qui elle veut, avant d'avancer que son projet de ''renouveau national'' vise à libérer les magistrats. Sur le plan économique, il préco- nise une économie alternative bâtie sur l’agriculture, vocation initiale de l'Algérie, l’industrie et le tourisme. Ali Benflis a appelé les Algériens

a-t-il dit. Par ailleurs,

)'',

à l’occasion de cette présidentielle

qu’il a qualifié de décisive, à ''sur- veiller les urnes, car vous êtes dans votre droit'', a-t-il dit, ajoutant qu’''il n’acceptera pas, ne tolérera pas la fraude et qu’il la combattra''. Enfin, il a invité aussi bien les candidats que ses partisans à éviter tout au long de cette campagne électorale ''l’atteinte à l’honneur des per- sonnes''.

APS

M. SELLAL À PARTIR D’ADRAR

“Le candidat Bouteflika s'engage pour une large révision de la Constitution”

Le candidat indépendant à l'élection présidentielle du 17 avril 2014, M.Abdelaziz Bouteflika,

s'engage pour une révision de la Constitution au cours de cette année pour asseoir les fondements d'une ''véritable démocratie participative'', a affirmé

hier à Adrar son directeur de campagne, M. Abdelmalek Sellal.

à Adrar son directeur de campagne, M. Abdelmalek Sellal. M. Sellal a indiqué lors d'un meeting

M. Sellal a indiqué lors d'un meeting populaire à la maison de la Culture de la ville d'Adrar lors de la première journée de la campagne électorale, que «le can- didat Bouteflika apportera, au cas où il

sera réélu le 17 avril prochain, des amen-

dements importants sur la loi fondamen- tale du pays permettant l'élargissement des prérogatives des représentants du peuple au sein des Assemblées élues». Il a en outre précisé que cette révision se fera «avec la participation de l'ensemble de la classe politique, y compris les partis de l'opposition» lors d'un dialogue na- tional qui précédera cette révision. «Cela nous permettra de parvenir à un résultat concret et aller de l'avant sur la voie de

l'édification d'un Etat démocratique et moderne répondant aux aspirations des tous les Algériens», a-t-il souligné. Sous les applaudissements de l'assis- tance qui scandait «4 e mandat pour Bou- teflika», Sellal a mis en avant les réalisa- tions acquises sous la direction du prési- dent Bouteflika, citant notamment «le re- tour de la paix et de la stabilité grâce à la politique de concorde et de réconciliation nationales initiée par le chef de l'Etat». Il a également ajouté que «sous son ère (Bouteflika) l'Algérie a retrouvé sa place dans le concert des nations et elle devenue aujourd'hui une force régionale sollicitée même par les grandes puissances internationales». Sellal a poursuivi: «le

président Bouteflika s'est sacrifié pour l'Algérie et s'engage à poursuivre les efforts pour le développement du pays». S'adressant aux participants à ce mee- ting, M.Sellal a considéré que «le choix de la wilaya d'Adrar comme première étape de la campagne électorale du can- didat Bouteflika n'était pas fortuit, et trouve son explication dans les potentia- lités que recèle cette wilaya dans tous les domaines». Auparavant, il s'était offert un bain de foule en parcourant des artères de la ville, notamment au niveau de l'avenue prin- cipale ainsi qu'à la grande place d'Adrar. Il s'est également rendu au mausolée de Sidi Cheikh Mohamed Belekbir.

M. Rebaïne en faveur d'une décentralisation

des pouvoirs

Le candidat à la présiden- tielle du 17 avril 2014, Ali Fewzi Rebaïne, s'est prononcé, hier à Biskra, en faveur d'une dé-

une réhabilitation des pouvoirs exécutifs des assemblées élues». Grâce à une telle poli- tique, favorisant notamment

M. Rebaïne a promis éga- lement, s'il est élu futur pré- sident de la République, l'as- sainissement et la libération

ministration locale et celles du service public. M. Rebaine a évoqué dans son intervention plusieurs autres dossiers im-

centralisation des pouvoirs économiques et sociaux, et de l'élargissement des attributions des assemblées élues. Lors d'un meeting qu'il a animé au premier jour de la campagne électorale, M. Rebaïne a expli- qué que la décentralisation des pouvoirs économiques et sociaux passe par «la mise en place d'un nouveau découpage administratif favorisant l'ini- tiative économique à travers

la maitrise de l'orientation des investissements en fonction des spécificités des régions, l'Algérie peut atteindre l'auto- suffisance alimentaire, a-t-il indiqué devant un auditoire composé essentiellement de jeunes. «L'Algérie a tous les moyens pour arriver à l'auto- suffisance alimentaire, et cette question est l'une des priorités dans mon programme électo- ral», a-t-il ajouté.

du foncier agricole et indus- triel, la réhabilitation des or- ganismes de contrôle des in- vestissements, la réorganisa- tion des marchés de gros, et la redynamisation du secteur de la pêche. Evoquant en outre, le logement et le chômage, M. Rebaïne a estimé que ces deux questions sont directement liées à la décentralisation, qui nécessite, a-t-il dit, la réhabi- litation des missions de l'ad-

portants comme la justice, l'éducation, la formation et la refonte du système médical. Il a assuré qu'il œuvrera en faveur de la consolidation des institutions du pays afin de «construire un Etat de droit et de justice», estimant qu'«il est temps d'ouvrir une nouvelle page» dans la marche du pays «en impliquant la jeunesse al- gérienne».

M. Touati sur le boulevard des fidayine à El-Bayadh

Le président du Front national algérien (FNA), candidat à la présidentielle du 17 avril 2014, Moussa Touati, a entamé sa campagne électorale hier à El-Bayadh par une activité de proximité. M. Touati s’est rendu au boulevard des «Fidayine», un quartier populaire, connu sous le nom de Lgraba où il a rencontré les citoyens

de cette wilaya du sud-ouest du pays avec lesquels il a discuté du pouvoir d’achat notamment. Après avoir relevé qu’il a choisi d’en- tamer sa campagne électorale par El- Bayadh, région où Cheikh Bouamama a mené une résistance contre l’occupant français, le candidat du FNA s’est attardé sur le pouvoir d’achat des citoyens d’El Bayadh, lesquels se sont plaints de la «cherté de la vie». M. Touati a pu rencon- trer, dans la rue, des pères de famille qui se sont plaints de leur «incapacité» à sub-

venir aux besoins de leurs familles res- pectives. C’est, entre autres, le cas d’un père d’une famille, chômeur de son état et ne vivant que d’une pension de la Direction de l’action sociale (DAS). Les citoyens de ce quartier ont égale- ment exhorté le candidat du FNA d’in- tervenir auprès des autorités locales, les- quelles «n’ont pas pris en charge les si- nistrés des inondations de 2011, après la crue de Oued Deffa» dont les stigmates

et les dégâts sont encore visibles. S’adressant aux jeunes gens qu’il a in-

cités d’»investir dans des entreprises éco- nomiques familiales», le candidat du FNA

a estimé que l’agriculture et l’élevage,

vocation de la région, «pourraient consti- tuer un moyen de lutter contre le chômage

et par conséquent la pauvreté». M. Touati a en outre recommandé aux

jeunes universitaires de la région de «met- tre leur savoir-faire au service de l’Algérie», soulignant que son parti a toujours appelé à investir dans «l’homme et la ressource humaine qui restent une richesse impé- rissable et inestimable». Abordant le volet politique, le président du FNA a lancé à l’endroit des citoyens, avec lesquels il a longuement discuté, que «le changement auquel ils aspirent doit s’opérer par les urnes afin d’édifier un Etat de droit et une justice sociale au

service du citoyen». «Vous représentez l’avenir de l’Algérie et vous avez cette obligation de provoquer un changement pacifique», a lancé M.

Touati à l’endroit des jeunes, afin, a-t-il dit de «préserver l’Algérie des convoitises dont elle fait l’objet de part de certaines

parties».

Lundi 24 Mars 2014

ACTUALITÉ

DK NEWS

5

 

PRÉSIDENTIELLE

2014

M. BELKHADEM INVITÉ DE LA RADIO NATIONALE

Le mandat présidentiel 2014-2019

«sera celui de la transition»

«De mon point de vue, le prochain man- dat sera celui de la transition pour passer d'une étape à une autre, d'une génération

à une autre», a déclaré Belkhadem. L'ex

secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), membre de la direction de campagne du candidat Abdelaziz Bou- teflika, a évoqué les raisons ayant mené le président sortant à briguer un 4 e mandat. «Le contexte politique et sécuritaire de la région confère à ce scrutin une importance particulière. Le président continuera à préserver l'Algérie des soubresauts que

certains appellent le printemps arabe», a- t-il expliqué. «Notre ceinture de sécurité est un peu tourmentée de Tabarka en Tu-

nisie vers l'est à Saidia vers l'ouest, en pas- sant par la Libye, le Niger et le Mali. Bou- teflika doit préserver le pays de tout dé- bordement venant de notre voisinage», a- t-il ajouté. M. Belkhadem a également in- sisté sur les dangers sécuritaires auxquels est confrontée l'Algérie. Et, surtout, ''il ne faut pas aussi oublier la circulation des armes dans le ventre mou de l'Afrique: de l'Atlantique en Mauritanie jusqu'à la mer Rouge à Djibouti. Le premier responsable du pays, pivot de toute action politique, économique et diplomatique, doit tout faire pour préserver la sécurité de l'Algérie

et des Algériens», a-t-il ajouté.

Il a souligné par ailleurs la nécessité de préserver la stabilité politique et institu- tionnelle (de l'Algérie) pour préserver l'es-

Le mandat présidentiel 2014-2019 «sera celui de la transition», a

estimé dimanche à Alger Abdelaziz

Belkhadem, ministre d'Etat, conseiller particulier du président Abdelaziz Bouteflika, candidat indépendant à la présidentielle de 2014. M. Belkhadem a indiqué à la radio nationale que la prochaine présidentielle constituera également une occasion pour «enraciner» le processus démocratique en Algérie.

pour «enraciner» le processus démocratique en Algérie. poir des jeunes pour un ''avenir meilleur. «La

poir des jeunes pour un ''avenir meilleur.

«La démocratie est un apprentissage et une accumulation d'expériences, en respectant évidement la volonté du peuple», a-t-il encore estimé. Sur la révision de la

Constitution, M. Belkhadem a indiqué qu'il n'était pas au courant du contenu de cette révision, mais a dit qu'il peut donner son avis sur cette question qu'il a qualifiée de «passage obligé». «Quel que soit le président qui sera élu le 17 avril prochain, une révision profonde de la Constitution est nécessaire. Elle doit (révision, ndlr) conforter la sé- paration et l'équilibrage des pouvoirs, en donnant plus de prérogatives à l'assemblée populaire nationale, qui doit être le reflet d'un gouvernement issue de la majorité parlementaire», selon M. Belkhadem. Sur la transparence de la présidentielle du 17 avril 2014, il a dit que «la plus grande garantie est la présence des représentants des six candidats dans les bureaux de vote du début jusqu'à la fin de l'opération». «Certains parlent d'un avantage pour le président en poste. Le candidat Bouteflika diffère un peu des autres car il est le prési- dent de l'Algérie jusqu'à l'élection du 17 avril», a-t-il noté. Concernant la santé du président de la République, il a avoué qu'il n'avait pas constaté de différence sur le plan de la gouvernance avant et après sa maladie. «D'après les entretiens que j'ai eus avec le président, je n'ai remarqué aucun chan- gement sur le plan de la gouvernance. Parlant de motricité, il a besoin peut être d'une petite rééducation fonctionnelle, qui lui permettra une meilleure mobilité», a conclu Belkhadem.

M. BELKHADEM À BISKRA

Vibrant hommage à la femme algérienne

Les acquis de la femme algérienne mis en exergue

Les acquis de la femme algérienne mis en exergue

Les "acquis de la femme algérienne qui a de tout temps bé- néficié de l’accompagnement de l’Etat" ont été mis en exergue, samedi à Biskra, par le ministre d’Etat, conseiller spécial du président de la République, Abdelaziz Belkhadem, lors d'une cérémonie organisée à l’occasion de la Fête de la mère (21 mars). Invité à cette cérémonie, organisée au siège d’une association de lutte contre l’analphabétisme et d’enseignement pour adultes, M. Belkhadem, a insisté sur les efforts ininterrompus de l’Etat pour promouvoir les droits politiques des femmes.

La Constitution algérienne, a-t-il dit dans ce contexte, consacre

la présence de la femme dans la vie politique, soulignant l’ins-

titution, sur décision du président Bouteflika, d’un fonds destiné aux femmes divorcées ayant des enfants mineurs à

charge qui "contribuera à assurer une protection à la mère et

à l’enfance". Le ministre d’Etat, rappelant que le pays avait

été confronté, à l’avènement de l’indépendance en 1962, à de

nombreux défis, a souligné que la femme algérienne a "su re- lever les challenges, notamment en s’instruisant, ce qui lui permet aujourd’hui de garantir ses droits et de se fondre, en toute cohésion, dans la société". La femme algérienne qui a donné, au cours de l’histoire, "les meilleurs exemples de don de soi et de sacrifice", a joué "un rôle prépondérant dans la lutte pour le recouvrement de la souveraineté nationale". Sa contribution au développement du pays "est aujourd’hui in- contestable", a ajouté M. Belkhadem au cours de cette cérémonie tenue en présence de nombreuses mères de familles. Cette rencontre a été marquée par un hommage à la veuve du moudjahid disparu Abdelhafid Zekiri, M me Torkia Saouli, qui a reçu, à cette occasion, un diplôme d’honneur, en recon- naissance de sa qualité de moudjahida, et d’animatrice active des classes d’alphabétisation dans la wilaya de Biskra, comme l’a précisé à l’APS un responsable de l’association organisatrice, Slimane Tigane.

FRONT AL MOUSTAQBAL:

Une caravane juvénile pour inciter les jeunes à faire entendre leur voix le 17 avril

inciter les jeunes à faire entendre leur voix le 17 avril Le Front Al Moustaqbal organisera

Le Front Al Moustaqbal organisera une caravane juvénile qui va sillonner le pays pour inciter les jeunes à aller voter ''pour faire entendre leur voix'' le jour du scrutin, a-t-on appris hier auprès de la permanence du candidat de ce parti, Abdelaziz Belaïd à l'élection présidentielle du 17 avril. "Nous avons prévu trois groupes (Est, Centre et Ouest) composés chacun d'une vingtaine de jeunes, qui iront à la rencontre des jeunes comme eux pour les inciter à aller voter d'abord, choisir ensuite évide- ment notre candidat, Abdelaziz Belaïd", a déclaré à l'APS Imad Boukhalfa, membre du conseil national du Front Al Moustak- bal. "Nos militants ont initié à partir d’hier un travail de proximité en direction des jeunes dans les quatre coins du pays afin de les sensibiliser sur l'importance de ce ren- dez-vous électoral pour l'Algérie ainsi que pour le parti", a-t-il précisé. Aziz Belaïd (51 ans), le plus jeune candi- dat à ce scrutin entame sa campagne élec- torale à Djelfa, rappelle-t-on. "L'avenir, c'est maintenant" est le slogan de la campagne électorale du président du Front Al Moustaqbal, qui va s'adresser di- rectement aux électeurs à travers des mee- tings dans 21 wilayas. La campagne électorale a démarré hier dimanche 23 mars et prendra fin le 13 avril, trois jours avant la tenue du scrutin.

APS

FORUM

M. ABDELMALEK EMBAREK SERAÏ, P-DG

DE AIC

ET EXPERT

CONSULTANT,

INVITÉ

HIER

DU FORUM DE

DK NEWS

Dans les programmes, il n’y a pas que la politique

Il y a aussi de l’économie

Saïd Abjaoui

C’est parti pour la campagne électorale.

Il n’y a plus de désert politique. Tout dés-

ormais sera politique. Une overdose. Plus on se rapproche du candidat, et plus on

fera de la politique. Mais, n’y a-t-il que de

la politique ? Ces temps-ci, la pré-campagne

a débordé vers les hommes à cibler. Vers

les populations même s’il s’était agi d’hu- mour. Et rien que de l’humour entre vieilles connaissances. Sur le terrain, il n’y a de place que pour la politique. Pas d’économie alors qu’il s’agit d’attirer vers soi la confiance des populations. Au forum du quotidien DKNews, Abdel- malek Seraï a été hier l’invité du jour. Rap-

pelons que M. Seraï expert consultant en économie, PDG actuellement de AIC, (et il

a occupé plusieurs plusieurs postes dans

les institutions internationales) est allé avec l’esprit du technicien, comme il le

est allé avec l’esprit du technicien, comme il le disait lui-même. Pour lui, les politiques sont

disait lui-même. Pour lui, les politiques sont entrain d’installer un climat de divi- sions, pour mener les populations à la fitna. Pour lui, il est temps de recadrer le débat vers l’économie, c’est-à-dire vers ce qui se

discute sans trop se disputer, c’est-à-dire en restant dans un climat d’apaisement. Aujourd’hui, il y a une perte de confiance

en l’Etat. Il s’agit d’observer la neutralité par rapport aux personnes et par rapport aux programmes. Nous remarquons qu’il y a un oubli sur le coté humain. Quel que soit le futur président, la mission première est celle du rétablissement de la confiance en les institutions. Concernant Ghardaïa, il y a un danger, dans un contexte d’absence

de l’Etat, la confiance devrait être évidente

à travers les collectivités locales à partir

desquelles on devrait récupérer l’Etat. On devrait également s’occuper à réaliser l’éco- nomie dans le sens d’augmenter la part de l’industrie dans le PNB alors qu’elle n’est actuellement que de 5%. La première priorité est l’agriculture. La production nationale n’est que de 60%, le reste étant importé. Les hautes

plaines sont à travailler. 90%des populations vivent dans la bande du Nord. Il faudrait parvenir à installer dans le Sud 5 millions de personnes, et faire vite pour atteindre l’équilibre. Abordant le côté politique, Ab- delmalek Seraï s’élève contre toute violence verbale commise à l’encontre des candidats et appelle à un vote massif pour l’un des candidats. Ce vote massif vise à confier une forte légitimité au futur président et même

à un quelconque citoyen quand celui-ci se

déplace à l’étranger. (Nous y reviendrons )

6 DK NEWS

ACTUALITÉ

Lundi 24 Mars 2014

M E CHAIB SADEK, L’A AFFIRMÉ

Le barreau

des avocats d'Alger élit son nouveau conseil

Le barreau des avocats d'Alger élit son nouveau conseil 5 000 avocats du barreau d'Alger ont

5 000 avocats du barreau d'Alger ont élu samedi, tard dans la soirée, les 31 membres du nouveau Conseil. M e Chaïb Sadek, a affirmé di- manche à l'APS que le conseil qui a conservé son ancienne compo- sante comptait 4 nouveaux mem- bres qui ont intégré le barreau, indiquant que la nouvelle instance élira son bâtonnier dans les jours à venir. «L'Algérie est le seul pays où le bâtonnier est élu par le conseil du barreau (31 membres) alors que dans les pays avancés cette préro-

gative est du ressort de l'assemblée générale des avocats (tous les avo- cats)», a-t-il fait remarquer. Les résultats des présentes élec- tions, il a fait savoir que le bâton- nier Abdelmadjid Selini venait en première position avec 900 voix. Il a rappelé que le cinquième mandat était brigué par 149 candi- dats indépendants outre six autres listes, soulignant qu'une commis- sion de surveillance des élections présidée par M e Abbache, ancien bâtonnier, et M e Miloud Brahimi a été mise en place pour garantir l'intégrité de l'élection.

TRANSPORT-FERROVIAIRE

La SNTF est prête

à augmenter

à 10 par jour le nombre

des trains de transport des conteneurs du port d'Alger

Le Directeur général de la Société nationale de transport ferroviaire (Sntf), Yacine Bendjaballah

a affirmé dimanche à Alger que sa société était

prête à augmenter le nombre des trains de trans- port des conteneurs du port d'Alger vers le port sec de Rouïba à 10 par jour. «La décision d'aug- menter le nombre de conteneurs transportés du

port d'Alger ver le port sec de Rouïba par voie fer- roviaire, en vue de réduire le nombre des conte- neurs transportés sur les principaux axes routiers nécessite la réalisation d'une infrastruc- ture technique pour relier le port à la voie ferrée

et réduire le trafic routier au niveau du Boulevard

de l'ALN. Les autorités locales de la wilaya d'Alger avaient appelé dernièrement à l'augmentation de

la capacité de transport des conteneurs par voie

ferroviaire en vue de réduire leur transport par route, afin de fluidifier le trafic routier à Alger. La

SNTF s'est engagée à relever ce nombre de 72 conteneurs à 300 conteneurs/jour. Par ailleurs, M. Bendjaballah a proposé aux autorités de la wi- laya d'Alger «de réaliser un pont spécial pour les trains, pour relever la capacité de transport des marchandises du port d'Alger vers le port sec de Rouïba et d'assurer un train, toutes les demi- heures en particulier après l'augmentation du nombre des trains à dix». La SNTF avait lancé cette démarche en 2012, en assurant «un seul train pour le transport des conteneurs vers le port sec de Rouïba, puis trois trains circulant la nuit», a-t-il précisé, soulignant qu'«une autre surface sera aménagée à Rouïba, en vue d'aug- menter le nombre des trains transportant les conteneurs du port d'Alger». Par ailleurs, «l'en-

treprise consacrera 127 milliards de DA à la réha- bilitation et au développement du parc ferroviaire en vue d'améliorer les prestations au profit des voyageurs et le transport des marchan- dises dans le cadre d'un important programme qui sera concrétisé dans les prochaines années. Ce dernier sera sanctionné par l'élargissement du réseau ferroviaire, ce qui permettra d'aug- menter la distance de 3800 km à 12500 km dans

le futur, a ajouté M. Bendjaballah. Le réseau fer-

roviaire de banlieue à l'instar du réseau du centre

du pays a connu une hausse importante du nom- bre de voyageurs entre Alger, Boumerdès et Blida, dépassant les 3 millions de voyageurs de- puis janvier 2014, a indiqué le responsable qui prévoit près de 35 millions de voyageurs à la fin de l'année en cours». M. Bendjaballah a relevé

par ailleurs un autre problème qui cause beau- coup d'inconvénients aux voyageurs, celui des retards des trains. Selon lui, cela est dû au vol des câbles qui régulent les panneaux de signalisation nécessaires au trafic ferroviaire. En vue d'assurer

la sécurité dans les trains et les stations, il sera

procédé à la signature d'une convention avec l'un des opérateurs de la téléphonie mobile en Algérie en vue d'acquérir des lignes téléphoniques de quatre chiffres. Ceci permettra de contacter les unités de la Gendarmerie nationale au niveau des

stations en cas d'incident. Il a ajouté en outre que des unités de la Gen- darmerie nationale sont présentes au niveau des stations depuis 2004, notamment le soir, ce qui a contribué au recul du nombre de vols durant cette période.

APS

SANTÉ

Plusieurs équipements «lourds» prévus

dans la wilaya d’Oum El Bouaghi

Le secteur de la Santé, dans la wi- laya d’Oum El Bouaghi, a bénéficié de l’inscription de plusieurs projets d’équipements «lourds», a indiqué samedi le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospita- lière, Abdelmalek Boudiaf. Au cours

d’une rencontre avec des citoyens,

des notables et des responsables de cette wilaya, le ministre a notamment annoncé l’inscription de trois hôpi- taux, dont un de 120 lits à Ain Beida et d’un autre de 80 lits spécialisé dans les maladies respiratoires, à Ain Chedjra, dans la commune de Rehia. A une préoccupation liée au «besoin pressant, pour toute la région, d’un

hôpital psychiatrique», M. Boudiaf a

indiqué qu’une structure sanitaire de

ce type sera ouverte à Oum El Boua- ghi «vers la fin 2015». Un établisse- ment qui recevra, a-t-il souligné, les patients souffrant d’affections psy- chiatriques, issus de la wilaya d’Oum El Bouaghi, mais également des wi- layas voisines de Tébessa, de Khen- chela et de Souk Ahras. Ces opérations «s’inscrivent dans le cadre de l’amélioration des prestations du secteur de la santé et du rapproche- ment des établissements sanitaires des citoyens», a indiqué le ministre. M. Boudiaf a également annoncé que les traitements de chimiothéra- pie seront assurés dans des établisse- ments situés à Ain M’lila et Oum El Bouaghi «au plus tard dans deux se- maines» en direction des malades at-

teints de cancer, en plus de l’octroi de 15 nouveaux appareils d’hémodialyse pour les services spécialisés d’Ain M’lila, d’Oum El Bouaghi et d’Ain Beida, afin d’alléger les souffrances des insuffisants rénaux et de réduire la pression sur ces structures. Le ministre avait auparavant ins- pecté l’hôpital Slimane-Amirat de 240 lits à Ain M’lila, la nouvelle clinique d’Ain Kercha et le service des ur- gences de l’hôpital d’Ain Fakroun (60 lits). Au cours de son inspection des établissements de santé de la ville d’Ain Beida, M. Boudiaf a assuré à leurs personnels que des médecins spécialistes seront affectés «très pro- chainement» à la wilaya pour résor- ber le déficit actuellement relevé.

INTERNET

Algérie Telecom propose «One Click», une solution pour créer et publier un site web professionnel

Algérie Télécom vient de lancer «One Click», une so- lution qui permet de créer et de publier un site web professionnel en ligne en toute simplicité et sans avoir de connaissances ap- profondies en informa- tique, a annoncé dimanche l'entreprise dans un com- muniqué. A travers le «One Click», une centaine de modèles professionnels sont mis à la disposition des clients d'Al-

leurs, les textes et les images d'une manière in- tuitive et de créer en quelques clics un site web à l'image de l'entreprise et du secteur d'activité. Elle permet aux utilisa- teurs (entreprises) d'opti- miser les coûts de revient et avoir la flexibilité afin de porter des modifications en temps réel, sans aide et sans coût supplémentaire. «One Click» contient les fonctionnalités suivantes:

entreprises auront la possi- bilité d'assurer leur pré- sence sur le Web et les réseaux sociaux ainsi que de promouvoir leurs ser- vices et produits à des tarifs accessibles. Par ailleurs, Al- gérie Télécom propose les services de la visioconfé- rence, destinés aux profes- sionnels grand compte et les PME-PMI afin d'optimi- ser leur ratio temps par coût de réunion ou regrou- pement et d'assurer la mo-

contrainte de temps ni de distance en optimisant les charges et en faisant béné- ficier le maximum d'inter- venants. Trois types de visioconférence sont pro- posés: location de salles de conférence équipées (13 salles équipées pour assu- rer des réunion à distance), location de valises de visio- conférence contenant les équipements nécessaires et la visio-formation qui permet à toute entreprise

gérie Télécom en leur of- frant un large choix de template. La solution donne la possibilité de modifier en toute simplicité les cou-

un nom de domaine selon la disponibilité, un espace disque de 1GO, une adresse électronique et la concep- tion du site web. Par cette solution, les

bilité et le flexibilité des responsables de l'entre- prise. Cette solution per- mettra aux chefs d'entreprise d'organiser leurs réunions sans

ou organisme de formation d'assurer à un groupe de personnes des stages, séances de recyclage ou des formations d'un site vers d'autres sites.

DOUANES/BANQUES

Lancement d'un nouveau système d'échange d'informations

Un nouveau système d'échange d'informations entre les banques et les douanes permettant plus de flexibilité et de transparence dans la gestion des opérations de commerce international a été lancé officiellement di- manche. La direction générale des Douanes et l'Association professionnelle des banques et établissements finan- ciers (Abef) ont signé un protocole d'accord qui permet aux banques d'accéder au système d'information du Centre national de l'informatique et des statistiques des douanes (Cnis). Ont paraphé ce protocole d'accord, le directeur géné- ral des Douanes, Mohamed Abdou Bouderbala et le dé- légué général de l'Abef, Abderrezak Trabelsi en présence du ministre des Finances, Karim Djoudi et le gouver- neur de la Banque d'Algérie, Mohamed Laksaci. Les banques commerciales algériennes peuvent ainsi suivre et contrôler automatiquement les opérations de commerce international notamment relatif à l'importa- tion à travers la consultation de la base de données des douanes (Sigad). Cette démarche facilitera davantage la gestion des transactions bancaires et les opérations commerciales pour les différents intervenants et de mieux les contrô-

ler. L'objectif principal de ce dispositif et de corriger les

insuffisances en matière de suivi et contrôle des opéra- tions de commerce international, a affirmé M. Djoudi.

«Cet accord consacre un mouvement de modernisation permettant plus de rapidité, de sécurité et de transpa- rence grâce à ce nouveau système d'échange automa- tique et instantané d'informations», a-t-il souligné. Pour

M. Bouderbala, ce nouveau système est «un grand pas

dans le renforcement de la coopération entre les banques et les douanes qui permet une relation directe et sécurisée, et une traçabilité des opérations commer- ciales». Il intervient suite aux recommandations de l'Or- ganisation mondiale des douanes (OMD) qui a souligné la nécessité de renforcer la collaboration entre les diffé- rentes institutions en charge du secteur du commerce international, a-t-il expliqué. Selon le directeur général des douanes, une mauvaise coordination entre les douanes et les agences bancaires durant les années pré- cédentes avait favorisé les fraudes à l'importation. Ce système a été présenté aux banques dès septembre 2013 et des simulations sont opérées depuis afin de tester son efficacité et sa performance dans la gestion de la re- lation tripartite banques-douanes-opérateurs écono- miques.

Lundi 24 Mars 2014

COOPÉRATION

DK NEWS

7

SOMMET

ARABE

Rencontre entre Ramtane Lamamra et son homologue koweitien

Rencontre entre Ramtane Lamamra et son homologue koweitien Plus de 32.000 détenus ont bénéficié de programmes

Plus de 32.000 détenus ont bénéficié de programmes d'enseignement lors de l'année 2013-2014

Le ministre des Affaires étrangères, M. Ramtane Lamamra, a eu samedi soir à Koweït City, un entretien avec Cheikh Sabah El-Khaled El-Hamed El-Sabah, premier vice-président du Conseil des ministres, et ministre des Affaires étrangères du Koweït, dans la cadre de sa participation à la réunion des ministres des Affaires étrangères arabes préparatoire au sommet de la 25 e session de l'organisation panarabe qui s'ouvre mardi.

de l'organisation panarabe qui s'ouvre mardi. Au cours de cette rencontre, les deux ministres ont passé

Au cours de cette rencontre, les deux ministres ont passé en revue l'état et les perspectives de la coopération bilaté- rale en évoquant notamment la tenue prochaine à Alger de la deuxième ses- sion de la Commission de Consultations politiques algéro-koweï- tiennes sous la présidence des deux

ministres. Ils ont également procédé à une évaluation de la situation dans le monde arabe notamment la crise en Syrie et la question palestinienne, ainsi qu'à l'examen des possibilités d'action susceptibles d'être mobilisées par le Sommet des chefs d'Etat arabes en vue d'une solution politique à la crise

syrienne et de la réalisation des droits légitimes du peuple palestinien. M. Lamamra qui a assuré son homologue koweïtien de la pleine coopération de l'Algérie pour la réussite de ce Sommet arabe, a, par ailleurs, évoqué avec son interlocuteur différentes questions d'intérêt commun.

Lamamra et El Arabi discutent à Koweït City du mécanisme arabe de lutte contre le terrorisme

Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a eu samedi soir à Koweït City un entretien avec le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Nabil El Arabi, durant lequel les deux parties ont discuté notamment du méca- nisme arabe de lutte contre le terrorisme. L'entretien qui a eu lieu dans le cadre de la participation de M. Lamamra à la réunion des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe préparatoire à la 25 e session du Sommet arabe, a per- mis d'évoquer les points inscrits au projet de l'ordre du jour du Sommet, notamment la question palestinienne, la crise syrienne et la lutte contre le terrorisme. M. Lamamra a, à

cette occasion, présenté les contributions de l'Algérie sur différentes questions pour garantir le succès de cette impor- tante échéance. Il a, notamment, évoqué l'opérationnalisa- tion de la convention arabe de lutte contre le terrorisme avec la mise en place d'un mécanisme efficace de suivi. A propos du dossier syrien, M. Lamamra a exprimé la déter- mination de l'Algérie à poursuivre les efforts en vue de pro- mouvoir une solution politique négociée et d'engager réso- lument la Ligue arabe dans cette perspective. Les deux responsables ont également évoqué le projet de création d'une Cour arabe des droits de l'Homme.

Les ministres arabes des AE approuvent la tenue du prochain Sommet arabe en Egypte

Les ministres des Affaires étrangères arabes ont approuvé dimanche à Koweït à l'issue de leur réunion un projet de déci- sion portant approbation des dirigeants arabes de la tenue en Egypte de la 26 e session du Som- met arabe prévue en mars 2015 qui sera soumis mardi au Som- met arabe pour adoption. Le représentant permanent du Koweït auprès de la Ligue arabe, l'ambassadeur Aziz Di- hani, a indiqué dans une décla-

ration à la presse que les pays arabes avaient approuvé le pro- jet de décision suite à la de- mande du ministre égyptien des Affaires étrangères, Nabil Fahmi, lors de la réunion, d'or- ganiser le prochain Sommet arabe au Caire suivant l'ordre al- phabétique des pays à la Ligue arabe. Le Caire avait abrité le Som- met arabe en 2000, lequel avait adopté le mécanisme de pério- dicité du Sommet arabe.

MERCREDI ET JEUDI À ALGER

Rencontre algéro-française sur le bâtiment

Une rencontre algéro- française ayant pour thème «le bâtiment et le second œuvre» réunira mercredi et jeudi à Alger une quaran- taine d'entreprises des deux pays, indique dimanche la Chambre de commerce et d'industrie algéro-française (Cciaf ). L'objectif de cette ren- contre est de «multiplier

les échanges entre les entre- prises des deux pays pour promouvoir les opportuni- tés de partenariat» entre des opérateurs publics et privés qui se réuniront au- tour d'ateliers thématiques et de rencontres d'affaires bilatérales (B to B). Cette première édition est organisée par la Cciaf en collaboration avec le mi-

nistère de l'Habitat, de l'ur- banisme et de la ville. Les principaux pro- grammes de construction engagés par le gouverne- ment, les besoins en ma- tière de solutions d'amé- nagement, la gestion urba- nistique, ainsi que la réno- vation du vieux bâti seront au centre de ces rencon- tres qui visent aussi à rap-

procher les entreprises françaises et algériennes, selon les organisateurs. Les ateliers porteront notamment sur l'améliora- tion de la qualité de la construction, la formation dans les métiers du bâti- ment, ainsi que sur l'amé- lioration de la qualité archi- tecturale du bâtiment, pré- cise-t-on.

SELON RESPONSABLE YÉMÉNITE

L'Algérie pionnière dans le monde arabe de la protection des droits de l'Homme dans les prisons

de la protection des droits de l'Homme dans les prisons Le vice-ministre de l'intérieur yémé- nite,

Le vice-ministre de l'intérieur yémé- nite, le général major Ali Salah Lakh- chaa a salué dimanche à Alger les ré- formes mises en œuvre par l'Algérie en matière de protection des droits de l'Homme dans les établissements péniten- ciers estimant qu'elle était première en la matière. «L'Algérie vient en tête des pays arabes en matière de protection des droits de l'Homme dans les établissements péniten- tiaires grâce aux réformes initiées dans le cadre de l'évaluation de la justice pénale et la mise en œuvre des principes des droits de l'Homme», a déclaré le respon- sable yéménite à l'APS en marge d'un ex- posé sur le bilan des réformes engagées par l'Algérie depuis une dizaine d'an- nées dans le domaine de l'organisation pé- nitentiaire. M. Ali Salah Lakhchaa a précisé que la visite de la délégation yéménite en Algé- rie doit nous permettre de tirer profit de l'expérience algérienne en matière de «justice pénale» et de mise en œuvre des principes des droits de l'Homme dans les établissements pénitentiaires. Elle obéit, a-t-il ajouté, aux «orienta- tions» du président yéménite Abd Rabou Mansour El Hadi pour «consolider les relations avec l'Algérie. Il a rappelé la visite, à Alger, du Premier ministre yéménite durant laquelle il a évo- qué avec la partie algérienne des questions sécuritaires et judiciaires notamment. De son côté, le directeur des projets de l'organisation internationale de réforme pénale pour la région Mena, Haithem Chabli, a estimé que l'Algérie a mené une expérience pionnière en matière de réinsertion des détenus dont les pays arabes doivent s'inspirer. «Dans le cadre de l'action de notre or- ganisation dans la région arabe, nous avons perçu en Algérie une véritable vo- lonté politique de réforme du système pé- nitentiaire du pays», a-t-il soutenu ajou- tant que «notre présence en Algérie dénote l'importance de son expérience». Une délégation yéménite composée du vice-ministre de l'intérieur et du chef de département des droits de l'Homme du ministère de l'intérieur yéménite accom- pagnés du représentant de l'Organisa- tion internationale de réforme pénale pour la région Mena effectue une visite en Algérie jusqu'au 26 mars durant laquelle elle visitera la prison d'El Harrach, l'Of- fice national des travaux pédagogiques et d'apprentissage, et l'Ecole nationale des personnels de l'administration péniten- tiaire de Bouira. La délégation hôte visitera un nouvel établissement pénitentiaire dans la même wilaya.

APS

8 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Lundi 24 Mars 2014

TISSEMSILT

Arrestation

de trois cambrioleurs d’une maison au centre ville

ABED MEGHIT

Dans le cadre de la lutte contre la crimina- lité dans les zones urbaines et suite à une plainte déposée par la victime dénonçant le cambriolage de son appartement et l’assassi- nat de son chien, les éléments de la 3 e Sûreté urbaine de Tissemsilt ont diligenté une en- quête qui a abouti à l’arrestation de 3 individus dont un mineur soupçonnés d’avoir commis ce cambriolage et d’avoir donné la mort à un animal domestique. Ces trois mis en cause ont été présentés devant le procureur de la Répu- blique près le tribunal de Tissemsilt qui a pla- cés deux d’entre eux sous mandat de dépôt et le mineur en citation directe. Les éléments de la sûreté de wilaya sont toujours prêt à assurer la sécurité des citoyens et de protéger les biens publics et privés.

Un jeune de 20 ans mis sous mandat de dépôt

Les éléments de la 4 e sûreté urbaine de Tis-

semsilt, lors d’une opération de vérifications des pièces d’identité des personnes à un bar-

de police,ont mis la main sur un jeune

homme âgé de 20 ans qui avait sur lui un mor-

ceau de kif traité,destiné à la consommation. Après son audition par les enquêteurs et les procédures judiciaires, ce présumé dealer a été écroué par le procureur de la République près le tribunal de Tissemsilt.

rage

SELON LA PROTECTION CIVILE

11 morts et 46

blessés sur les routes du pays en deux jours

11 morts et 46 blessés sur les routes du pays en deux jours Onze (11) personnes

Onze (11) personnes ont été tuées et 46 autres blessées dans plusieurs accidents de la route survenus à travers le pays, les 20 et 21 mars cou- rant, a annoncé samedi, la direction de la Pro- tection civile dans un communiqué. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Ghardaïa avec deux morts et un blessé suite au renversement d'un véhicule sur la RN1 dans la commune d'El Menea, a-t-on précisé. Par ailleurs, les services de la Protection ci- vile ont déploré le décès d'une personne as- phyxiée par le monoxyde de carbone durant la même période, à Djelfa, au lieudit El Fesshi. En outre, les secours de la Protection civile ont éteint six incendies urbains et industriels au niveau des wilayas de Souk-Ahras, Mila, Annaba, Biskra, Mostaganem et Ghardaïa, qui ont causé des brûlures à quatre personnes, a-t-on ajouté.

BAB EZZOUAR

Il tue son frère : 20 ans

de réclusion criminelle

A. Ferrag

Youcef est découvert trois jours après sa disparition dans un sachet en plastique par un inconnu de passage sur les lieux qui avertit la police. c’est bien le cadavre de jeune homme, ils l’identifient rapidement en présence de ses parents. Reste à trouver maintenant l’assassin.

L’enquête ouverte par les services de police judiciaire mène directe- ment à son frère Hakim. Arrêté, ce dernier ne nie pas les faits retenus contre lui et raconte le crime dans les moindre détails. Hakim, âgé de 32 ans vit depuis plusieurs année comme chien et chat avec son frère Youcef âgé de 41 ans. Les choses ne peuvent continuer ainsi, se dit Hakim, il faut mettre un

ne peuvent continuer ainsi, se dit Hakim, il faut mettre un terme à cette situation invivable.

terme à cette situation invivable. You- cef lui menait la vie dure, il n’en pou- vait plus, il décida d’en finir avec lui, et décida de le tuer. Il lui porta plu- sieurs coups, la victime meurt sur le coup et son corps enveloppé dans un grand sac poubelle est jeté dans un endroit isolé. Au cours du procès, l’avocat géné- ral met en exergue la gravité de l’as- sassinat et insiste sur l’atrocité du

crime : «Il faut être un monstre pour faire cela». Il demande la peine capi- tale. L’avocat de la défense sollicite la clémence de la cour, il demande des circonstances atténuantes en faveur de son client. Lors des délibérations, tout en tenant compte des circons- tances atténuantes, la cour condamne Hakim à 20 ans de réclu- sion criminelle.

GHARDAIA

2 morts et un blessé dans un accident de la circulation près d’El-Menea

Deux personnes ont trouvé la mort et une autre a été blessée dans un accident de circulation survenu samedi au sud d’El-Menea, a-t-on appris auprès de la Protection civile de la wilaya de Ghardaïa. L’accident s’est produit à 50 km au sud d’El-Menea, sur

la RN51 reliant la wilaya de Ghardaïa, suite au dérapage du

véhicule transportant les victimes qui a fait plusieurs ton-

neaux avant de finir sa course en dehors de la chaussé, a- t-on précisé. Les corps des deux victimes et le blessé de cet accident ont été évacués sur l’hôpital Mohamed-Chaâbani à El- Menea, a-t-on ajouté. Les services de la Gendarmerie na- tionale ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de l'accident.

pour déterminer les circonstances de l'accident. SELON LA GENDARMERIE NATIONALE Contrebande de carburant:

SELON LA GENDARMERIE NATIONALE

Contrebande de carburant: recul de plus de 14% en 2013

Les mesures prises par

le

dernier ont permis un recul de 14,06% de la

contrebande de carburant en 2013 par rapport à 2012,

a indiqué samedi à Alger le

directeur de la sécurité pu-

blique et de l'emploi au

Commandement de la Gendarmerie nationale, le colonel Mohamed Tahar Benaâmane. "Les mesures prises par

le gouvernement lors d'un

Conseil interministériel tenu en juillet dernier ont contribué à la baisse du phénomène de contre- bande de carburant à hau- teur de 14,06% en 2013 par rapport à 2012", a précisé le colonel Benaâmane lors

gouvernement en juillet

d'une conférence de presse consacrée à la présentation des activités de la Gendar- merie nationale pour l'an- née 2013. Les unités de

merie nationale pour l'an- née 2013. Les unités de Gendarmerie ont traité 2 696 affaires liées

Gendarmerie ont traité 2 696 affaires liées à la contrebande de carburant, soit 63,38% du nombre glo- bal des affaires liées à la contrebande (4 254 affaires enregistrées en 2013). Parmi les 1 998 contre-

bandiers arrêtés en 2013, 471 sont impliqués dans le trafic de carburant, a indi- qué le colonel Benaâmane rappelant la saisie durant la même période de 1 488 511 litres de carburant. La wilaya de Tlemcen est

la plus touchée par phéno- mène de trafic de carbu- rant avec 465 339 litres saisis, suivie de Tébessa (458 901 litres) et de Souk- Ahras (169 615 litres), selon le colonel Benaâmane. Le nombre d'affaires liées à la contrebande qui représen- tent 31,19 % des affaires de crime organisé a baissé de 05,59% en 2013 comparé à 2012, a-t-il ajouté. Dans le cadre de la lutte contre la contrebande, le colonel Benaâmane a pré- cisé que les unités de la Gendarmerie nationale ont saisi, en 2013, des biens d'une valeur de 2 milliards de dinars dont plus de 1 170 tonnes de produits alimen- taires, 690 787 cartouches de cigarettes, 8 944 têtes de bétail et 17 137 bouteilles de boissons alcoolisées.

APS

Lundi 24 Mars 2014

SOCIÉTÉ

DK NEWS

9

ALGERIA-MEPI

Rencontre sur le « Renforcement des compétences des associations»

Salim Ben

Le Bureau de l’Initiative de Partenariat au Moyen-Orient et nord d’Afrique (MEPI) à l’ambassade des Etats- Unis à Alger a organisé au cours de cette semaine une rencontre sur le thème «Renforcement des compétences des associations», en présence de plusieurs associations culturelles, scientifiques et environnementales, et ce, en appliquant les nouvelles directives de la loi n° 12-06 du Safar 1433 correspondant au 12 janvier 2012 relative aux associations, initiée par le président de la république.

Cette rencontre est des- tinée aux membres des nouvelles associations, groupes ou clubs ayant un rôle dans la récolte des fonds et l’écriture de pro- positions de projets dési- rant discuter et débattre plusieurs questions tel que le système de collecte de

plusieurs questions tel que le système de collecte de fonds, l’image de marque, conception d’une idée

fonds, l’image de marque, conception d’une idée de projet, présentation de proposition, interaction comportemental et com- munication. Nous avons rencontré miss Katherine Leahy, la coordinatrice du programme MEPI qui nous a dit : «Ces rencontres ont pour but d’améliorer les compétences et connaissances des associa- tions pour une meilleure gestion et autonomie fi- nancière, cela sera aussi une occasion pour un

échange d’idées et d’expé- riences dans différents do- maines». Une présentation a été faite par Samir Ikhlef l’un des administrateurs de l’initiative de partena- riat au MEPI. Un workshop a été initié pour l’ensemble des mem- bres des associations qui sont venus des quatre coins de pays afin d’ap- prendre et améliorer leur compétence en matière de collecte des fonds et tisser ainsi des relations avec d’autres associations. Des

détails importants ont été soulevés lors de cette ren- contre suite à un débat très riche par les membres des associations participantes avec les éclaircissements de Katherine Leahy et Samir Ikhlef. Pour rappel, l’Initiative de partenariat avec le Moyen-Orient et le Nord de l’Afrique (MEPI) est une initiative présidentielle afin de soutenir les efforts de réformes économiques, politiques et éducatives entrepris dans ces régions et d’offrir des perspectives d’avenir pour toutes les populations de la région, notamment les femmes et les jeunes. « L’Initiative vise à lier le secteur des affaires pri- vées, les organisations non gouvernementales, les so- ciétés civiles, et les gouver- nements arabes, américains, et internatio- naux afin de développer des politiques et des pro- grammes innovateurs qui soutiennent les réformes dans la région». «Le MEPI se concentre sur le déve- loppement de l’économie, l’enseignement, et l’éman- cipation de la femme sur- tout» affirme miss Katherine Leahy.

BÉJAÏIA

Des centaines de personnes à la 5 e Fête de l’eau à Toudja

Des centaines de personnes ont participé sa- medi à la célébration de la 5 e édition de la Fête de l'eau de Toudja (Béjaïa). Universitaires, artistes, spéléologues, astronomes ou simples curieux, venus des quatre coins du pays, ont tenu à mar- quer de leur présence l'évènement qui s'est dé- roulé dans une ambiance festive, conviviale et éducative. Au programme, figuraient la visite du musée de l'eau, unique en Afrique, une exposition re- produisant un compte-rendu d'une résidence d'artistes, initiée en octobre dernier, avec la par- ticipation d'une soixantaine d'artistes algériens et français, autour du thème de l'eau, et une sor- tie bucolique à travers champs, pour (re)-décou- vrir l'itinéraire du chemin des moulins à eau, et partant l'ingénieux mécanisme, mis au point par les Romains, pour alimenter la ville de Béjaïa en eau potable depuis Toudja. Autant de haltes qui ont permis aux visiteurs de connaître un pan de l'histoire hydrique de la région, ainsi que des projets en gestation dans les domaines de l'écotourisme et du développe- ment durable. Coincée entre les montagnes de Gouraya et de l'Aghbalou, et offrant un fabuleux balcon sur la mer, Toudja, a en effet un potentiel rare, pour se distinguer dans ce créneau, affirme le président de l'association universitaire Géhimab, M. Dja- mil Aïssani. Aussi, l'occasion de cette fête est en- trevue comme une opportunité pour mieux faire connaître la région et sensibiliser autour des ac- tions à entreprendre. Une série de conférences, des randonnées et des concerts de musique sont également au programme de cette fête.

APS

IL A PARTICIPÉ À LA CONCEPTION DE LA NOUVELLE RAPID SPACEBACK DE SKODA

Marwan Khiat, un jeune designer automobile algérien dans la cour des grands

Amel B.

Marwan Khiat : retenez bien ce nom, un jeune designer automobile algérien qui a participé à la conception la nouvelle Rapid Spaceback de Skoda. Une pre- mière. Nous l’avons rencontré, au 17 E Salon international de l’automobile d’Al- ger, au stand de Sovac importateur offi- ciel des marques Volkswagen VP/VU, Audi, Seat, Škoda et Porsche. Dynamique, passionné de l’automobile, ce jeune dé- signer de 30 ans, originaire d'Oran, ap- partient à ces prodiges du dessin et de la technique, issus de l’université algé- rienne. Comme les plus grands des- igners, il est à la base architecte. Doté d'un talent artistique, d’un sens de l’esthé- tique marqué et d'un esprit créatif, Mar- wan est vite propulsé dans la cour des grands. Aujourd’hui, il fait partie de l’équipe de designers automobile de Skoda, la filiale tchèque de Volkswagen.

DKNews : comment devient-on des- igner automobile ? En fait, j’ai toujours été passionné de voitures. Depuis le lycée et bien avant. Après des études en architecture à l’uni- versité d’Oran, j’ai fait plusieurs forma- tions dans le design industriel à Paris et des stages , notamment aux Etats-Unis et en Allemagne. Cela m’a beaucoup aidé pour parfaire ma technique graphique et acquérir des connaissances de la construction et du design automobile.

Comment avez-vous intégré Skoda ? Après mes études et mes stages de for- mation, j’ai postulé un peu partout au- près des constructeurs automobiles. J’ai

peu partout au- près des constructeurs automobiles. J’ai envoyé mes CV à plusieurs marques. Fi- nalement,

envoyé mes CV à plusieurs marques. Fi- nalement, j’ai été retenu chez Skoda au début de l’année 2011. Aujourd’hui, cela fait trois ans que j’habite en République tchèque, précisément à Prague, à environ 60 kilomètres, de Mladá Boleslav, la ville de Skoda, la filiale tchèque de Volkswa- gen.

Vous avez participé à la conception de la nouvelle Rapid Spaceback de Skoda, parlez-nous de cette expérience ? Je dirais que c’est une belle aventure, une expérience exceptionnelle. Je fais partie d’une équipe de 25 designers re- présentant une vingtaine de nationalités. La conception de la nouvelle Rapid Spa- ceback nous a pris entre trois et quatre ans. J’ai également participé à la concep-

tion de la Skoda Vision C, un concept-car inédit, dévoilé au Salon de l’automobile de Genève, comme la vitrine du futur style de la marque. J’ai côtoyé les plus célèbres designers, comme le chef designer Skoda, Jozef Kaban, Laurens Van den Acker ou encore , Walter De Silva, responsable du design du groupe Volkswagen. Je dois dire que rencontrer et travailler avec des célébrités du design est une chance inouïe pour moi.

Quelles sont les qualités essentielles à un designer automobile ? Il faut posséder des aptitudes pour en- trer dans cette voie mais surtout avoir une motivation absolue. Il faut croire en soi pour arriver à réaliser son rêve et y puiser du courage pour surmonter les

obstacles. L’ambition, la volonté et la confiance sont les clefs de la réussite. Il faut savoir prendre des risques, c’est ce que je n’hésite pas à faire dans la vie de tous les jours. Car qui ne risque rien, n’a rien. En tant que designer automobile, je dirais que c’est un métier qui requiert as- siduité, détermination et passion. Et puis, il faut savoir provoquer le destin. C’est la provocation qui fait avancer les choses.

Intégrer ce milieu relève parfois du parcours du combattant et semble inac- cessible pour beaucoup de jeunes Algé- riens qui rêvent de se lancer dans le domaine ? Il faut savoir que seulement 3 500 designers automobiles sont re- censés dans le monde… Certes, en matière de design automo- bile, la concurrence est rude au niveau in- ternational. Il y a peut-être moins de possibilités en Algérie qu’en Europe mais tout est possible, il suffit d’être motivé, très motivé. Je pense qu’il faut avoir confiance en soi. Je ne vous cache pas qu’au début, cer- taines personnes se moquaient de moi, de mon rêve de devenir designer automo- bile, mais à force de persévérance, de ri- gueur, et d’ardeur au travail, j’ai pu faire mes preuves.

Le soutien de l’entourage a également un rôle primordial… Absolument. Mes parents et surtout ma mère m’ont apporté un soutien indé- fectible et m’on aidé à concrétiser mon rêve de devenir designer automobile. Même si mon père voulait que je reste à ses côtés, à Oran ( Rires). Mais ma mère m’a toujours encouragé. Sans son aide, je ne serais jamais arrivé là. Aujourd’hui, mes parents sont fiers de moi.

10

DK NEWS

SOCIÉTÉ

Lundi 24 Mars 2014

AFRIQUE DU SUD

Un touriste autrichien tué par un requin

Un touriste autrichien âgé de 72 ans a été mortellement blessé par un requin samedi alors qu'il se baignait à Port St Johns, sur la côte sud-est de l'Afrique du Sud, a indiqué l'Institut de secours en mer sud-africain (NSRI). L'homme, qui voyageait en groupe dans la région natale de Nelson Mandela, était déjà mort quand les secours sont arri- vés, a précisé l'institut. "L'espèce de requin impliquée dans l'accident n'est pas connue à ce stade", a noté le NSRI dans un communi- qué.

FRANCE

Lancement réussi d'une fusée Ariane 5 avec à son bord deux satellites de télécommunications

Une fusée Ariane 5 emportant deux satel- lites de télécommunications a décollé du Centre spatial guyanais (CSG) de Kourou sa- medi soir, selon une retransmission diffusée par la société Arianespace. Ce deuxième lancement de l'année de- puis la Guyane française a débuté à 19h04 lo- cales (23h04 heure de Paris) samedi, au tout début de la fenêtre de tir. C'est le 73 e tir d'une fusée Ariane 5. Le 217 e lancement d'Ariane doit permettre de placer sur une orbite de transfert géostationnaire deux satellites de télécommunications: Astra 5B pour l'opéra- teur luxembourgeois SES et Amazonas 4A pour le compte de l'opérateur espagnol His- pasat. Construit par Airbus Defence and Space (ex-Astrium), Astra 5B offrira des ser- vices de télédiffusion directe, de distribution par câble et d'alimentation des réseaux de Télévision Numérique Terrestre en Europe. Il a une durée de vie opérationnelle d'envi- ron 15 ans. Amazonas 4A est le 8 e satellite es- pagnol lancé par Arianespace. Construit par Orbital Sciences Corporation, ce puissant sa- tellite fournira un éventail de services de té- lécommunications sur toute l'Amérique du Sud. Sa durée de vie est de 15 ans. D'abord prévu dans la nuit de vendredi à samedi, le tir du lanceur européen avait été reporté de 24 heures en raison de mauvaises conditions météorologiques.

COLOMBIE

4 morts

dans l'attaque d'un centre de désintoxication

Quatre personnes sont mortes et 16 autres

ont été blessées dans une attaque à l'explosif perpétrée dans un centre de désintoxication

à Medellin, dans le nord-ouest de la Colom-

bie, a annoncé hier la police locale. «L'attentat a visiblement été perpétré par un habitant qui a déposé sur les lieux envi- ron un kilo d'explosifs», a annoncé le général

José Angel Mendoza, commandant de la po- lice métropolitaine de Medellin, deuxième ville de Colombie. L'auteur présumé de l'at- taque a trouvé la mort lors de l'explosion, ainsi que trois personnes qui ont succombé

à leurs blessures lors de leur transfert vers

l'hôpital. Selon le responsable policier, huit habi- tants et huit membres des forces de l'ordre ont été également blessés. Les enquêteurs estiment qu'il pourrait s'agir d'une attaque orchestrée par des vendeurs de drogue contre un programme de désintoxication lancé il y a quelques jours par la mairie de Medellin. «Cette attaque est liée sans doute à des organisations criminelles qui leur ven- dent des drogues et sont affectées par le pro- gramme», selon le général Mendoza.

AUSTRALIE

"Espoir croissant" de retrouver l'avion de Malaysia Airlines

Le Premier ministre australien Tony Abbott a exprimé dimanche son "espoir croissant" de savoir ce qu'il est advenu du vol MH370 de Malaysia Airlines, après la découverte d'objets repérés dans le sud de l'océan Indien.

d'objets repérés dans le sud de l'océan Indien. "Il est encore trop tôt pour être cer-

"Il est encore trop tôt pour être cer- tains, mais de toute évidence nous avons maintenant des signes très cré- dibles et il y a un espoir croissant, pas plus qu'un espoir, que nous sommes proche de savoir ce qu'il est advenu de l'avion," a déclaré M. Abbott. Le Premier ministre a fait ses décla- rations après que quelques éléments aient été vus dans la zone de re-

cherches du Boeing 777, environ à 2.500 kilomètres de Perth. Il s'agit d'"un certain nombre d'objets proches les uns des autres dans la zone de re- cherche australienne, y compris, comme je l'ai compris, une palette en bois", a précisé M. Abbott. Ces déclara- tions arrivent après que l'Autorité aus- tralienne de sécurité maritime (AMSA) a annoncé que "des recherches plus

poussées allait être effectuées pour dé- terminer si les objets observés ont un rapport avec le vol MH370". Le Premier ministre n'a pas spécifiquement men- tionné des images d'un satellite chi- noise prises le 18 mars qui montraient notamment un grand débris flottant repéré à proximité de l'endroit ou deux premières pièces avaient précédem- ment été photographiées dans l'océan.

GUINÉE

L'épidémie virale dans le sud de la Guinée est une fièvre Ebola

L'épidémie de fièvre virale hémorragique qui sévit dans le sud de la Guinée est une fièvre Ebola et a fait 34 morts, selon un nouveau bilan, a annoncé samedi à l'AFP à Cona- kry le chef de la division prévention au ministère de la santé et de l'hygiène publique, le D r Sakoba Kéita. Le ministère guinéen de la Santé avait indiqué vendredi soir qu'une épidémie de fièvre virale hémorragique avait provoqué la mort de 29 personnes depuis le 9 février en Guinée. Il n'avait pas précisé la nature de cette fièvre. L'épidémie est une fièvre Ebola, selon le diagnostic fait à Lyon, en France, a expliqué le D r Kéita. "Dans la journée d'hier (vendredi) nous avons eu les premiers résultats venus de Lyon qui nous ont annoncé la présence du virus de la fièvre Ebola comme étant à l'origine de cette flambée de fièvre fébrile en Guinée forestière principalement", a-t- il déclaré. "Au jour d'aujourd'hui, nous avons recensé 49

cas dont 34 décès", a-t-il ajouté. La maladie se manifeste par une poussée de fièvre, des diarrhées, des vomisse- ments, une fatigue prononcée et parfois un saignement. L'organisation médicale internationale Médecins Sans Frontières (MSF) a annoncé samedi le lancement d'une in- tervention d'urgence dans le pays. "Vingt-quatre médecins, infirmiers, logisticiens et spé- cialistes de l'hygiène et de l'assainissement sont déjà sur place alors que d'autres personnes vont renforcer l'équipe au cours des prochains jours", a précisé MSF dans un com- muniqué. Les autorités guinéennes avaient annoncé vendredi avoir décidé le "traitement gratuit de tous les malades dans les centres d'isolement", le "recensement de toutes les per- sonnes qui ont eu des contacts directs avec les malades dé- cédés et ceux présentant les signes" de la maladie.

FRANCE

Une ONG déplore l’adoption de la récente circulaire relative aux reconduites à la frontière

Le responsable de l’ONG française Réseau éducation sans frontières (RESF) Mar- tin Galmiche a vivement réagi samedi contre la ré- cente circulaire que le mi- nistre français de l’Intérieur Manuel Valls a envoyée aux

préfets de départements, les

exhortant à davantage de re- conduites à la frontière. Cette circulaire cible en par- ticulier les déboutés du droit d'asile auxquels il entend in- terdire l'accès à l'héberge- ment d'urgence. Martin Galmiche, qui a déploré son adoption, l’a qualifiée

d’«inhumaine» car elle met,

a-t-il dit, «des milliers de femmes, d'hommes et d'en- fants dans une situation in- supportable, déchire des familles et fait dormir des enfants, des malades et des personnes âgées sur le trot- toir». «Les citoyens qui les côtoient tous les jours dans les écoles, dans les rues, dans les squats, ne peuvent

dans les écoles, dans les rues, dans les squats, ne peuvent qu'en être scandalisés. A la

qu'en être scandalisés. A la sortie du plan froid et grâce à votre circulaire, nous nous attendons au pire dans les semaines qui viennent», a-t- il ajouté, appelant les asso- ciations à se «mobiliser contre cette politique». Le responsable du RESF l’a en outre jugé «inutile», relevant qu’»aucune étude économique sérieuse, au- cune statistique, aucune dé- monstration, quelle qu'elle soit, n'est capable de prou- ver qu'accueillir l'immigra-

tion met en péril notre pays. Au contraire, elle le construit depuis des siè- cles». Dans cette circulaire inti- tulée «Lutte contre l'immi- gration irrégulière», le ministre français de l’Inté- rieur, affirme qu’en matière de lutte contre l'immigra- tion irrégulière, l'année 2013 a montré «l'efficacité des ou- tils et du travail des ser- vices», que «203 filières ont été démantelées (+ 14 % par rapport à 2012) et que près

de 1 500 personnes ont été mises en cause à ce titre (+ 15 % par rapport à 2012)». La circulaire indique aussi que le nombre de «retours contraints» hors Union eu- ropéenne s'est établi à 4 676, soit une hausse de 13 % par rapport à 2012 et que les réadmissions et renvois au sein de l'UE sont quant à eux «restés stables (10 793)». Dans cette circulaire, le ministre français a indiqué aussi que cette politique devra se poursuivre tout au long de l'année 2014. Le RESF est composé de collec- tifs, de mouvements associa- tifs, de mouvements syndicaux, de soutiens poli- tiques et de personnes is- sues de la société civile militant contre l'éloigne- ment d'enfants étrangers scolarisés en France, causé par l'éloignement de leurs parents étrangers en situa- tion irrégulière.

APS

Lundi 24 Mars 2014

HI-TECH

DK NEWS

11

Téléchargement

de films sur internet

Un long chemin pour l’industrie

cinématographique !

Le dernier logiciel de téléchargement gratuit de films, «Popcorn time» qui a vite connu un grand succès sur internet, en réseau P2P, cède aux pressions, notamment des lois et de l’industrie du cinéma et se rend invisible. D’autres le relancent autrement, activant du coup le débat sur la véritable portée des politiques restrictives mises en place par l’industrie du cinéma.

Samy YACINE

La presse spécialisée n’a pas arrêté de s’étaler cette semaine sur ce nouveau «cauchemar» de l’industrie cinématogra- phique contrainte de nouveau de faire face à un nouveau logiciel de télécharge- ment et de visionnage de films en réseau Peer to Peer (P2P) sur internet. Baptisé, à juste titre, «Popcorn Time», le logiciel se présente comme un quelconque service de streaming légal, tel l’américain Netflix, of- fre à l’internaute la possibilité de regarder une large palette de films allant des plus ré- cents aux anciens, présentés sous diffé- rentes catégories (action, aventure, anima- tion….). On peut alors y faire son choix, par genre, par titres ou en faisant dérouler la liste des affiches. Le logiciel offre également un court résumé du film et, en annotation, des étoiles pour signifier les apprécia- tions des autres internautes qui l’ont déjà vu. Le journaliste du site web de la radio française FranceInfo.fr, lui trouve des ca- ractéristiques spéciales qui le distinguent des précédents services de télécharge- ment puisque, écrit-il, une fois que « l'on a sélectionné un film, même pas besoin d'attendre qu'il se télécharge. Celui-ci dé- marre au bout d'une ou deux minutes comme sur n'importe quel service de VOD. Bref, une interface élégante qui n'a rien à voir avec les systèmes de piratage tradition- nel généralement assez indigestes. » La conception de ce nouveau logiciel a apparemment mobilisé des génies bi- douilleurs répartis sur plusieurs pays, dont la principale motivation serait de re- lever un défi technique et de repousser les limites techniques et juridiques impo- sées par l’industrie du cinéma, pour, croit savoir le site de la radio française, «permet- tre de regarder un film à n'importe quel moment dès sa sortie.» Dans sa version ini- tiale, cette aventure a vite fait de prendre

version ini- tiale, cette aventure a vite fait de prendre fin, dans la mesure où le

fin, dans la mesure où le logiciel a été désactivé, et n’est plus accessible à sa pre- mière adresse. Le site français terrafemina.com ex- plique ainsi que ses «développeurs ont ex- pliqué vouloir se tourner vers d’autres projets et être très fiers de ce qu’ils ont réussi à faire avec ce logiciel.» «Quelques jours après son lancement, rapporte le site numerama.com, les liens officiels qui permettaient de télécharger Popcorn Time sur les serveurs de Mega avaient été désactivés. Le fondateur de Mega, Kim Dotcom, avait applaudi la sor- tie du logiciel sur Twitter. Mais il a ensuite expliqué que sa société se conformait aux demandes de retraits qui lui étaient noti- fiées. » Sur le plan de la loi, notamment en France, les concepteurs de ce projet pen- sent n’avoir enfreint aucune règle, puisque, disent-ils sur le site du quotidien français lefigaro.fr : «Nous ne stockons rien et au- cun des développeurs ne gagne de l'argent. Il n'y a ni publicité ni comptes premium ni abonnement ou quoi que ce soit dans le genre. C'est une expérimentation pour apprendre et partager». Comme il fallait s’y attendre, le ser- vice a « été immédiatement ressuscité par YTS-Torrent, le fournisseur des films disponible sur PopCorn Time », nous ap- prend le site www.linformatique.org qui explique qu’une « nouvelle version est déjà en ligne, une nouvelle mouture intégrant quelques fonctions supplémentaires, comme la traduction en français des fiches de présentation des films. » Le fondateur du site, domicilié dans la capitale argentine Buenos Aires, s’est en tout cas défendu contre toute accusation d’activité rémunérée, indiquant qu’il s’agit plus d’un combat contre les restrictions im- posées par les majors et ayants droits de l’industrie cinématographique. «Vous sa- vez quelle est la meilleure chose à propos de Popcorn Time ? Que des tas de gens se

sont accordés pour reconnaître que l’indus- trie du cinéma avait établi bien trop de bar- rières et de restrictions sur le marché», écrit-il sur son blog, repris par le site nu- merama.fr, ajoutant : «Le piratage n’est pas un problème de personnes. C’est un pro- blème de services. Un problème créé par une industrie qui voit l’innovation comme une menace à leur recette dépassée pour ramasser la monnaie. Un problème dont ils n’ont que faire.» Il s’agit effectivement d’une sérieuse problématique quand on sait que l’accès aux nouvelles productions cinématogra- phiques et télévisuelles n’est pas garanti par des canaux légaux. Dans une analyse publiée sur le site http://www.macplus.net/, qui considère que «L’industrie du cinéma est au moins d’aussi mauvaise foi que son homologue de la musique», soulève en effet la question pour savoir «quelle est l’alternative quand les films et les séries TV ne sont pas dispo- nibles légalement ?» Il rapporte à cet effet le résulta d’une étude effectuée par un autre site Piracy- Data qui a analysé les films les plus pira- tés pendant une semaine pour s’apercevoir que «sur les 10 films, 4 ne sont disponibles nulle part ailleurs qu’en torrent ou en streaming illégal aucune présence sur Net- flix, ni en location en ligne, ni à l’achat.» Le Pire a aussi relevé l’étude, c’est que pour les six autres films « trois ne sont proposés qu’à l’achat, mais pas à la location » et qu’en bout de course «ces métrages ne sont plus à l’affiche au cinéma !» Face à ces incohérences, les habitudes de consommation de films et autres pro- ductions audiovisuelles semblent s’être adaptées, si l’on en croit une étude com- manditée par l’Union européenne, ré- cemment évoquée par le site www.pcworld.fr qui parle ainsi «d'une petite étude destinée à mieux identifier les habitudes de consommation des citoyens

du Vieux Continent en matière de contenu audiovisuel.» Le site donne des détails sur cette étude menée auprès de «4 608 per- sonnes âgées de 4 à 50 à travers 10 pays d'Europe, dont l'Allemagne, le Royaume- Uni, et la France.» Parmi les premiers éléments considé- rés par le site comme instructifs de l’étude, le fait que «97% des personnes interrogées affirment regarder des films alors que 70% d'entre elles disent télécharger ou regarder des longs métrages en strea- ming, tout à fait gratuitement.» Mais comme les chercheurs ayant conduit le sondage n’ont pas opéré de distinction entre téléchargements légal et illégal, le site TorrentFreak, a vite conclu, «il est alors rai- sonnable de penser que les télécharge- ments et streaming dont il fait mention ici concernent plutôt des contenu illicites.» Il y a en tout cas matière pour l’indus- trie cinématographique à se faire du souci, ou, à tout le moins, à trouver des formules adaptées pour se mettre au diapason de ces nouvelles habitudes de consommation que l’internet aide beaucoup à se dévelop- per. Durant l’été dernier, deux grands noms de la production cinématographique hol- lywoodienne, Steven Spielberg et George Lucas se sont confiés, dans une joute uni- versitaire pour « dire leur conviction que le système actuel va finir par exploser», ci- tés par Hollywood Reporter que nume- rama.fr a repris. Les deux producteurs américains s’en sont pris au formatage marketing et industriel des productions cinématographiques qui font, selon le site numeram.fr, que «les réalisateurs n'osent plus prendre de risques. Et lorsqu'ils veu- lent sortir de la mécanique des longs-mé- trages consensuels, ils sont freinés dans leur élan par les studios de cinéma, surtout lorsque ces derniers ont un plan marketing de plusieurs dizaines de millions de dol- lars.»

12 DK NEWS

Allergie :

SAN

Lundi 24

Les personnes allergiques attendent en moyenne 7 ans avant d'aller consulter un médecin. Une négligence
Les personnes
allergiques
attendent en
moyenne 7 ans avant
d'aller consulter un
médecin. Une
négligence qui a
souvent pour
conséquence
d'aggraver la
maladie.

Une maladie trop souvent

négligée

Allergie : j'agis pour éviter les complica- tions : tel est le mot d'ordre de l'association Asthme et allergie dans le cadre de la 8 e Journée nationale de l'Allergie, qui se dé- roule aujourd'hui. L'association s'est en effet aperçue que la grande majorité des personnes allergiques abordent leur mala- die avec fatalisme, voire négligence. C'est ainsi qu'elles attendent en moyenne 7 ans avant de se décider à aller consulter un mé- decin. Or, une allergie non correctement traitée peut rapidement s'aggraver.

Concrètement, une simple rhinite aller- gique (éternuements ou nez qui coule) peut basculer vers des problèmes respiratoires potentiellement graves : 30 % des rhinites non traitées évoluent en asthme. Allergie : différents symptômes qui peu- vent coexister L'allergie se définit comme une réaction d'hypersensibilité de l'organisme à un élé- ment étranger appelé «allergène». Tout commence par une rencontre avec cet aller- gène. Le corps apprend à l'identifier et pré-

pare contre lui des anticorps. Lors des contacts ultérieurs entre l'antigène et ces anticorps, il se produit une réaction chi- mique dans les cellules qui libèrent des mé- diateurs chimiques (par exemple, l'histamine) responsables de l'allergie. La réaction allergique se manifeste alors par différents symptômes : rhinite, asthme, eczéma, urticaire, allergie alimentaire, conjonctivite, qui peuvent être présents de façon isolée ou se succéder au fil du temps, voire coexister. A chaque contact, cet état se

répète et au bout d'un moment cela devient permanent : ce qui n'était qu'une crise pas- sagère devient une maladie. Alors que les premiers pollens ont commencé à se dissé- miner dans l'atmosphère, il est important de prendre contact avec un allergologue si vous constatez que vous avez le nez bouché, que vous éternuez fréquemment ou que vos yeux piquent. Car, comme le rappellent les allergologues, en cette Journée de l'allergie, «on peut bien vivre avec des allergies si elles sont bien soignées».

Rhinite allergique:

3

gestes

à ne surtout pas faire

Si vous êtes sujette aux aller- gies, voici une petite liste de fac- teurs aggravants relevés par un allergologue américain. «La plupart des personnes qui souffrent d’allergies saison- nières ignorent le plus souvent qu’il y a des choses à ne pas faire, de petits gestes qui peu- vent sembler anodins mais qui aggravent leurs allergies». C’est après avoir dressé ce constat qu’un allergologue, membre de l’American college of allergy, asthme et immunology, vient de publier un «message d’alerte» en soulignant «qu’il n’y a pas de raison de souffrir. Quelques modifications dans les habi- tudes peuvent suffire à rendre le printemps plus agréable».

Pour éviter le rhume des foins évitez de Manger des tomates ! Cela peut paraître étrange, mais les allergies saisonnières peuvent être la manifestation d'allergies

saisonnières peuvent être la manifestation d'allergies croisées entre pollens et ali- ments. Cela relève

croisées entre pollens et ali- ments. Cela relève d'une réac- tion croisée entre les protéines de certains fruits et légumes (et certaines noix) et celles du pol- len allergène. Par exemple, si vous êtes allergique au pollen de bouleau ou d'aulne, mieux vaut ne pas consommer de cé- leri, de pommes ou de cerises.

En cas de rhume des foins, évi- tez les tomates, les pommes de terre et les pêches. Consultez un allergologue pour en savoir plus. Ouvrir les fenêtres ! C’est ce qui peut sembler le plus sur- prenant car ouvrir les fenêtres est un geste spontané dès que les beaux jours reviennent. C’est même un geste recom-

mandé pour s’empresser de chasser les acariens de la mai- son. Mais si vous souffrez d’une allergie aux pollens, il vaut mieux ne pas ouvrir les fenêtres en grand pendant la journée afin d’empêcher les pollens d'entrer chez vous et de s'in- cruster dans la moquette et les meubles. Aérez votre maison plutôt le soir, lorsque les pol- lens sont tombés. Faire sécher votre linge à

l’extérieur ! Là encore, la tenta- tion est grande de profiter des premiers rayons de soleil prin- taniers pour faire sécher son linge au grand air plutôt qu’à l’intérieur de la maison. Mal- heureusement, en cette saison votre linge va sécher en s’im- prégnant des grains de pollens

et

en suspension dans

c’est ainsi que vous faites entrer l’ennemi dans votre maison et

que vous vous retrouvez avec les yeux gonflés ou le nez qui coule au petit matin !

In topsanté.fr

TÉ

Mars 2014

DK NEWS 13

4 réactions

allergiques

inattendues

Près de 30% des personnes nées après 1980 sont allergiques. Eter- nuements à répétition, nez qui coule ou difficultés à respirer sont des signes de réactions allergiques connues de tous. Mais lorsqu’il est en présence de certains allergènes, notre corps réagit parfois de façon

étrange. La tête qui tourne Dans un monde rempli de télé- phones portables, tablettes, écrans plats, l’exposition aux ondes élec- tromagnétique est devenue notre lot quotidien. Mais certaines per- sonnes, plus sensibles que d’autres à ces ondes, peuvent carrément dé- velopper une forme d’allergie ap- pelée « hypersensibilité électroma- gnétique ». Migraines, difficultés d’endormissement et tête qui tourne sont les signes les plus courants de cette « allergie aux ondes ».

La peau qui pèle Selon une étude allemande pu- bliée en 2011, en Europe et aux Etats-Unis, entre 10 et 20% des per- sonnes souffre d’une forme d’aller- gie au soleil. Chez la plupart d’entre eux, la «lucite estivale» comme l’appellent les dermato- logues, se manifeste par des petits boutons et des plaques rouges qui apparaissent sur le décolleté et les avant-bras en provoquant des dé- mangeaisons. Mais chez un petit nombre de personnes, ces mani- festations cutanées sont plus vio- lentes et leur peau pèle carrément, comme après un méchant coup de soleil.

La langue qui gonfle Certaines personnes qui souf- frent du rhume des foins peuvent également souffrir d’une réaction croisée à un aliment végétal de la même «famille» : la ressemblance botanique (c’est-à-dire une com- position identique en protéines) entre certains pollens et des ali- ments végétaux provoque des réac- tions allergiques dès que vous introduisez cet aliment dans votre bouche : un urticaire sur le visage, la langue qui pique ou qui gonfle sont les principaux signes de cette allergie croisée. Cette forme d’al- lergie croisée touche une personne allergique sur trois et peut se décla- rer à n’importe quel moment de la vie.

Les oreilles qui démangent Quand on évoque l’allergie au pollen, on pense souvent aux éter- nuements, au nez qui ne cesse de couler et aux yeux qui larmoient. Or, l’allergie au pollen peut égale- ment provoquer des démangeai- sons du palais et de l’intérieur des oreilles. Des démangeaisons rapi- dement insupportables qui peu- vent se déclencher également lorsque la personne allergique au pollen mange des pommes ! N'at- tendez pas pour consulter car l’al- lergie aux pollens nécessite un diagnostic rapide et un traitement spécifique adapté à chaque patient.

Allergie au pollen :

Pourquoi

il faut éviter

la salade

de fruits

au pollen : Pourquoi il faut éviter la salade de fruits Avec les beaux jours vos

Avec les beaux jours vos envies de salades de fruits frais reviennent. Mais si vous êtes al- lergique au pollen, ces fruits de saison peuvent parfois déclencher des allergies croisées. Le point sur les fruits interdits.

Allergie croisée avec les fruits L’urticaire, l'eczéma, l'apparition de boutons qui démangent, certains signes digestifs (les vomissements, les diarrhées ou des douleurs abdominales), la rhinite et la rhino-conjonc- tivite : si vous êtes sujet à une allergie alimen- taire vous connaissez par cœur ces symptômes ! Mais, comme le rappelle le docteur Etienne Bidat "lorsqu'en mangeant un fruit ou un lé- gume, le palais se met à gratter, quand la dé- glutition devient difficile ou que vous avez l'impression d'avoir mal aux oreilles, ce sont

des symptômes qui indiquent qu'une allergie aux pollens est associée à l'allergie aux fruits." En fonction du type de pollen qui réveille votre allergie, vous allez être plus ou moins intolérant à certains fruits. Renseignez-vous auprès d'un allergologue avant de déguster les fruits de l'été ! A chaque allergie ses fruits sensibles. Par exemple, les allergiques au pollen de bouleau, auront du mal à manger des pommes, des cerises et du kiwi

Gare aux fruits interdits

- Vous êtes allergique au pollen de bouleau - Vous risquez une allergie croisée avec :

abricot, cerise, pêche, poire, pomme, fraise, framboise, coing, kiwi, noisette, tomate, pomme de terre, céleri, carotte, fenouil

- Vous êtes allergique au pollen d'armoise

Céleri, carotte, persil, moutarde, coriandre, fenouil, poivre, anis, cumin, curry, piment, graine de tournesol

- Vous êtes allergique au pollen d'ambroisie Melon, pastèque, concombre, banane

- Vous êtes allergique au pollen de pin

Pignon de pin

- Vous êtes allergique au pollen de graminées

Tomate, cacahuète D'autres allergies croisées peuvent aussi se produire :

Si vous êtes allergique aux plumes d'oiseaux,

vous pouvez développer une allergie à l'œuf. Si vous êtes allergique au latex, attention au kiwi, banane, avocat, châtaigne, fruit de la pas- sion, sarrasin. Et si vous êtes allergique aux acariens, soyez vigilants avec les crevettes,

crabe, homard, langouste, escargot.

5 endroits auxquels on ne pense pas pour traquer les allergènes

Eternuements à répétition, yeux qui pleurent ou qui piquent, toux chronique : on met souvent nos petits symptômes allergiques sur le compte des pollens… même quand ce n’est plus la saison ! Or, parfois, les allergènes sont cachés dans des endroits inattendus. On vous aide à ouvrir l’œil et à les chasser de votre environnement.

Les aérateurs d’air Les aérateurs muraux sont sup- posés nous permettre de respirer un air plus sain, en nous proté- geant des allergènes. Or, comme les aérateurs sont souvent placés dans des endroits peu faciles d’ac- cès, on pense rarement à les net- toyer et ils se transforment peu à peu en nid à moisissures et aller- gènes ! Pour être parfaitement efficaces, les grilles des aérateurs doivent être lavées régulièrement et leur filtre (si l’aérateur est équipé d’un filtre anti-pollen) doit être changé régulièrement également. Et n'oubliez jamais d'aérer les pièces entre 30 et 60 mn chaque jour.

Les plantes en pot Depuis que l’on a appris que certaines plantes « dépolluantes » ont le pouvoir de capter les subs- tances polluantes contenues dans

de capter les subs- tances polluantes contenues dans l’air et d’améliorer le taux d’oxy- gène, les

l’air et d’améliorer le taux d’oxy- gène, les plantes d’intérieur sont devenues un élément presque obligé de notre décoration inté- rieure. On en oublierait presque que les plantes dépolluantes sont avant tout des plantes vertes, et qu’elles peuvent rapidement se transformer en nid à acariens et à moisissures, si on n’y prend pas garde. Pour éviter de développer une allergie provoquée par les moisis- sures, changez la terre des plantes régulièrement et limitez les arro- sages. Installez vos plantes dans les pièces les plus aérées de la mai- son. Et débarrassez-vous rapide- ment des fleurs fanées lorsqu’on vous a offert un bouquet car elles peuvent également provoquer des allergies.

Le lave-vaisselle Une étude récente a montré que 6 lave-vaisselle sur 10 sont co- lonisés par des champignons mi-

croscopiques qui se complaisent dans l’ambiance chaude et humide de ce lieu clôt. Or ces champignons microscopiques relâchent dans l’air des spores susceptibles d’être inhalés et de provoquer des réac- tions allergiques. Pour empêcher ces champi- gnons microscopiques de proli- férer dans votre lave-vaisselle, net- toyez-le régulièrement avec du vi- naigre et de bicarbonate de soude. Ce grand nettoyage devrait être effectué au moins une fois par mois.

Les livres de la bibliothèque Vous ne vous êtes jamais mis à éternuer en entrant dans une bi- bliothèque ? Peut-être avez-vous mis ces éternuements sur le compte de la climatisation… En fait, ils peuvent avoir été provoqués tout bêtement par les moisissures et les bactéries présentes dans tous les vieux livres. Des centaines de variétés de moisissures se déve-

loppent dans les vieux papiers et certaines sont des allergènes très puissants. Lorsque vous ouvrez un livre qui n’a pas été feuilleté depuis longtemps, cela provoque un mini courant d’air qui envoie les moisissures directement vers votre nez… ce qui peut provoquer des réactions allergiques ! Si vous avez besoin de travailler à la bibliothèque, évitez de tourner les pages des vieux livres trop vite pour limiter les courants d’air et surtout lavez-vous soigneusement les mains avant de quitter les lieux.

Les peluches de bébé Les peluches sont un abri idéal pour les acariens ! En automne et en hiver, les chambres sont à la fois plus chauffées et moins aérées. Les acariens s’y développent en mangeant 5 fois plus et en pro- duisant donc 5 fois plus de déjec- tions allergisantes. Pour éviter le développement des acariens, on conseille parfois de mettre les peluches au congé- lateur, emballées dans un sac plas- tique. Une recette inutile car ce sont les déjections et les poussières d’acariens qui provoquent les réac- tions allergiques. Le plus simple est d’aérer la chambre pendant au moins 30 mn chaque jour et de passer régulièrement les pe- luches dans la machine à laver.

14 DK NEWS

HISTOIRE

Lundi 24 Mars 2014

Le village de Nara,

dans les Aurès, commémore la mort de Mostefa Benboulaïd

La petite localité de Nara, dans la commune de Menaâ (Batna), a abrité dimanche les cérémonies commé- moratives du 58ème anniversaire de la mort du héros de la Révolution, Mostefa Benboulaïd. Cette commémoration à laquelle ont assisté le ministre des Moudja- hidine, Mohamed-Cherif Abbès, le ministre de l’Agriculture et du déve- loppement rural, Abdelouahab Nouri et le ministre des Relations avec le parlement, Mahmoud Khedri, a été marquée par un message du prési- dent de la République, Abdelaziz Bouteflika, lu en son nom, à cette oc- casion, par Mohamed Ali Boughazi, conseiller à la présidence au cours d’une cérémonie de remise de prix aux jeunes lauréats du Grand prix dédié à ce héros, tenue dans établis- sement scolaire de Nara. Un message dans lequel le chef de l’Etat a notamment mis en avant l'importance de l'Islam dans la consécration des principes de tolé- rance et de justice au sein de la so- ciété algérienne, et rappelé les sacri- fices consentis par des générations successives et leur résistance face aux complots de division et de dés- union. «Benboulaid, ce fils des Aurès et de l'Algérie, martyr symbole, nous a légué des valeurs propres à guider des générations entières sur la voie de la gloire et de la dignité pour peu qu'elles s'en imprègnent» a sou- ligné M.Bouteflika dans son message. La délégation, entourée des auto- rités locales, de moudjahidine, d’en- fants de chouhadas et de nombreux citoyens, s’était auparavant recueil- lie devant la tombe de Mostefa Ben- boulaïd, enterré à Nara après être tombé au champ d’honneur, le 26 mars 1956, dans une xplosion durant une réunion à laquelle prenaient part plusieurs chefs de maquis. Il a également été procédé, avant la cérémonie de remise de prix, à la pose symbolique de la première pierre, à Nara, d’une salle de confé- rences de 250 places qui abritera la commémoration, en 2015, du 59ème anniversaire du martyre de Mostefa Benboulaiïd.

«El Moudjahidate nos héroïnes»

Une exposition contre l'oubli inaugurée à Alger

«El Moudjahidate nos héroïnes», exposition inaugurée samedi au MAMA (Musée public national d'art moderne et contemporain d'Alger) sort de l'ombre «un patrimoine historique en jachère» par le jeu d'une confrontation de clichés actuels et de photos historiques de combattantes de la guerre de libération nationale.

«De l'invisible au visible : Moudja- hida, Femme combattante» et «La Vie d'un jour», les 2 volets de cette exposition, respectivement signés par les jeunes photographes Nadja Makhlouf et Be- nyoucef Chérif, sont accompagnés de textes de leur cru et d’analyses de l'his- torienne Malika El-Korso. En parallèle, des courts métrages donnent la parole à celles qui ont été «om- niprésentes» et «de tous les combats» pour finir «oubliées et mises au pla- card» comme le déplorent les concernées citant la regrettée Zhor Zerari. «Qu'elle soit tisseuse de drapeau, infirmière, sol- date, manifestante, agent de liaison, gy- nécologue, psychiatre, poseuse de bombe,

ne

institutrice, cuisinière, dactylo

voulais faire aucune différence entre ces différentes fonctions» indique Nadja

je

entre ces différentes fonctions» indique Nadja je Makhlouf auteur d'une galerie de por- traits où des

Makhlouf auteur d'une galerie de por- traits où des femmes-enfants en treillis, gandouras paysannes ou jupettes plis- sées, mobilisées sur toutes les lignes de front, rejoignent celles qu'elles devien- dront quelque 50 années plus tard, im- posantes grand-mères au passé évanes- cent.

«Nadrab Stampa oua n'jib El-hourriya» (L'Indépendance grâce à la Machine à écrire) La contribution multiforme des femmes à la révolution, révélée par les les deux artistes est magistralement illustrée par les photos de la regrettée Boud- jemma Kheira, «courrier» à l'âge de 12 ans et dactylographe du FLN historique à 14 ans qui semble surgir de la célèbre chan- son patriotique «Ana louliya»(Moi, la

jeune fille), «Nadrab Stampa oua N'jib el- hourriya», qui souligne l'inestimable travail de propagande réalisé par de jeunes militantes venues de tous hori- zons. Benyoucef Chérif, révèle pour sa part, à partir d'immenses portraits ac- tuels en noir et blanc juxtaposés aux montages tout en mouvement et couleurs de photos prises durant les années de braise, la persistance, à des décennies d'intervalles, chez tous ses modèles, d'un regard, direct, hardi et tranquille qui exprime tout le courage du monde. Point d'orgue à cette exposition hom- mage, l'émouvante dernière lettre que Hassiba Ben Bouali, martyre de la bataille d'Alger, adresse à ses parents le 15 septem- bre 1957, extraite des archives de l'armée française par Malika El Korso, est distri- buée au public.

Avant-première à Alger du documentaire «Azib, une histoire de terres» de Fatma-Zohra Zamoum

Le documentaire de fic- tion «Azib, une histoire de terres», abordant la probléma- tique de l'expropriation des terres durant la colonisation française à partir de l'histoire familiale de la réalisatrice al- gérienne Fatma-Zohra Za- moum, a été projeté samedi en avant-première à la ciné- mathèque d'Alger. D'une du- rée de 72mn, cette produc- tion algérienne, réalisée en 2013, s'intéresse au combat d'Omar Zamoum, bisaïeul de la cinéaste, un chef de tribu dans la région de l'actuelle Boumerdes, victime en 1871 de l'expropriation de ses terres à des fins de peuplement par l'administration et l'armée coloniales. A partir d'archives, de scènes de reconstitutions,

d'interventions de spécialistes et d'habitants de sa région natale, la réalisatrice met en lumière les conséquences sur plusieurs générations- au plan humain et identitaire-, de la dépossession dont ont été victimes les Algériens après l'application du «Séna- tus-Consulte» sur la pro- priété. Décrété sous Napoléon III, le «Sénatus-consulte» de 1863 avait pour but d'inventorier et de délimiter les propriétés foncières, privées et collec- tives, des Algériens, avant de les en déposséder. En se ba- sant, dans les scènes de re- constitutions, sur les lettres de son ancêtre, écrites entre 1871 et 1875 aux membres de l'ad- ministration coloniale dans lesquelles il demande la res-

titution de ses biens tout en re- fusant les indemnisations qu'on lui propose, la réalisa- trice rend hommage à la pu- gnacité de ce dernier. Elle tente également d'apporter plus d'éclairages sur cette pé- riode en s'appuyant sur la mémoire collective, portée par les habitants de sa région (actuelle Naciria), dont les récits vont servir à mieux brosser le portrait du résistant Omar Zamoum. Les inter- ventions d'historiens, d'ar- chivistes et d'avocats vont, quant à elles, permettre d'élar- gir la problématique posée à partir d'une histoire fami- liale, concernant notamment la question de la restitution des archives algériennes post- 1830, toujours conservées en France. Elles mettent égale-

ment en lumière les consé- quences de la politique fon- cière coloniale après l'indé- pendance de l'Algérie sur les descendants des propriétaires dépossédés qui sont dans l'im- possibilité de récupérer les biens spoliés à leurs ancê- tres. Devant cette impossibi- lité de «retour en arrière», les protagonistes du docu- mentaire suggèrent une forme de compensation sym- bolique, en rebaptisant par exemple certains lieux du nom de leurs propriétaires initiaux. Coproduit par l'Eptv (Etablissement public de télé- vision) et la société privée «Z et Compagnie», «Azib, une histoire de terres» sera diffusé fin mars à la télévision algé- rienne, a indiqué la réalisa- trice.

«Kalaat El Karama» une expérience théâtrale enrichissante pour les étudiants en arts dramatiques d’Oran

Le metteur en scène Lakhdar Man- souri a estimé que la pièce de théâtre, «Kalaat El karama», produite par la coo- pérative «Théâtre du point» et présentée vendredi soir, à Tlemcen, est une expé- rience des plus enrichissantes pour les étu- diants d’arts dramatiques de l’université d’Oran. Traitant la célèbre bataille du Djebel El Djorf, à Tebessa, menée durant la guerre de libération nationale et au cours de la- quelle les forces coloniales avaient subi de lourdes pertes, le metteur en scène a marqué de son empreinte le texte, écrit par Azeddine Djlaouji, en présentant un spec-

tacle qui repose sur la dualité entre deux moments et deux lieux, d’un côté les moudjahidine et d’un autre, l’armée colo- niale française. Le pôle de convergence et de rencontre de ces deux camps antagonistes est la ra- dio, ce moyen de communication, une arme à double tranchant, qu’utilisent les deux parties. Les moudjahidine recou- rent à ce moyen pour défendre la cause na- tionale et propager la voix de la Révolution aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’étran- ger. L’armée française et les colons utilisent ce média comme moyen de propagande, de

manipulation et de démobilisation pour as- seoir leur domination et justifier leurs crimes. Les jeunes comédiens, dans leur majorité, des étudiants du département d’arts dramatiques de l’université d’Oran, ont admirablement campé leurs rôles au point où le public a longuement ovationné ces jeunes étudiants, dont beaucoup sont montés sur scène, pour la première fois. Pour le metteur en scène, Lakhdar Man- souri, cet atelier de formation constitue une riche expérience pour ces étudiants qui se- ront appelés à monter des spectacles. La coopérative «Théâtre du point» de l’univer- sité d’Oran vise, à travers cette formation,

à donner aux futurs professionnels du 4 e art, les outils techniques et des connais- sances pratiques devant leur permettre de bien amorcer leur carrière dans les arts dra- matiques. Cette troupe vient de boucler une tour- née de vingt spectacles dont une dizaine présentés dans les résidences universitaires d’Oran. Ce «rodage» augure d’une bonne relève dans le théâtre. Ces jeunes peu- vent constituer un noyau pouvant pro- mouvoir le 4 e art national, ont estimé des connaisseurs qui ont suivi avec intérêt ce spectacle.

APS

Lundi 24 Mars 2014

MONDE

DK NEWS

15

UKRAINE

Fabius

appelle Moscou et Kiev au dialogue

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a appelé l'Ukraine et la Russie à engager un dialogue politique et la communauté internationale à apporter son soutien aux nouvelles autorités ukrainiennes, indique un communiqué publié samedi par le ministère français des Affaires étrangères.

«Le dialogue politique doit s'engager entre l'Ukraine et la Russie et la communauté inter- nationale doit apporter son plein soutien au gouvernement ukrai- nien dans la préparation des élec- tions présidentielles du 25 mai,

qui constituent une étape clef vers la stabilisation et le redres- sement de l'Ukraine», précise le communiqué. Le chef de la di- plomatie française a également souligné la nécessité de déployer immédiatement une mission

la nécessité de déployer immédiatement une mission d'observation de l'OSCE. La dé- cision

d'observation de l'OSCE. La dé- cision d'envoyer une telle mission en Ukraine a été adoptée vendredi par le Conseil permanent de l'OSCE. La mission comprendra 400 personnes et son mandat sera de six mois renouvelables.

Les observateurs se rendront dans 10 vills ukrainiennes, dont Kiev. Cependant, leur présence en Crimée est exclue, car cette région a été rattachée à la Russie au terme du référendum tenu le 16 mars dernier.

FORUM DE BRUXELLES

L'Ukraine «a besoin des solides relations avec la Russie et l'UE»

La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a rappelé samedi à Bruxelles que «l'Ukraine a besoin des so- lides relations et de forts liens écono- miques avec la Russie et l'Union européenne (UE)», ont rapporté hier les médias. «Si l'Ukraine deviendrait le pays auquel les gens aspirent : économie forte, bonne institutions démocratiques et la liberté pour le peuple, elle est obligée d'avoir de forts liens économiques avec la Russie, ainsi que de forts liens économiques avec l'Union européenne», a déclaré M me Ash- ton, lors d'un discours au Forum de Bruxelles. «Il s'agit pas une compétition entre la Russie et l'Union européenne,» a-t-elle souligné. Elle a également rappelé les avantages favorables à l'Ukraine suite à l'Accord d'as-

sociation négocié pendant plusieurs an- nées entre l'UE et Kiev. «L'Accord d'association va donner accès à nos marchés, aider à soutenir le dévelop- pement de l'économie ukrainienne, déve- lopper un ensemble de liens politiques renforcés, ce qui essaie en particulier de s'attaquer à certains des problèmes sous- jacents, structurellement et autrement, qui dominent la vie de l'Ukraine : la cor- ruption, le système de justice, ce genre de réformes vont faire mieux pour les gens dans ce pays», a estimé M me Ashton. Le Forum de Bruxelles, organisé par le German Marshall Fund des Etats-Unis, est une plateforme visant à relever les défis majeurs auxquels sont confrontés les deux côtés de l'Atlantique, qui réunit chaque année des personnalités influentes de tous bords issues d'Amérique du Nord et d'Eu- rope.

tous bords issues d'Amérique du Nord et d'Eu- rope. Des hommes armés s'emparent d'un navire ukrainien

Des hommes armés s'emparent d'un navire ukrainien en Crimée

Un groupe d'hommes armés s'est em- paré samedi du navire de commande- ment ukrainien Slavoutitch, à l'ancre à Sébastopol, a indiqué le porte-parole du ministère ukrainien de la Défense en Cri- mée Vladislav Seleznev. "Des sources à Sébastopol indiquent que les membres de l'autodéfense de la Crimée et d'unités spéciales de l'armée russe se sont emparés du Slavoutitch", a indiqué M. Seleznev. Jeudi dernier, les mêmes forces pro- russes avaient pris le contrôle de la cor- vette Ternopil, ancrée à côté du Slavoutitch. Les deux corvettes étaient bloquées ces derniers jours dans le port de Sébas- topol par la marine russe et s'étaient éloi- gnées l'une et l'autre du quai dans le but d'éviter une attaque.

SOMALIE:

Les troupes somaliennes et de l'Amisom reprennent une nouvelle ville aux shebab

et de l'Amisom reprennent une nouvelle ville aux shebab Les forces du gouvernement soma- lien appuyées

Les forces du gouvernement soma- lien appuyées par celles de l'Union afri- caine (Amisom) ont repris samedi une nouvelle localité aux shebab, poursui- vant leur offensive entamée début mars, ont indiqué les agences de presse citant des responsables et des témoins. Les troupes somaliennes et celles de l'Amisom ont mené une dure bataille

devant Qoryooley, dans la région cô- tière de Basse-Shabelle, puis ont pris le contrôle de la ville, se rapprochant de Barawe, la base des shebab sur la côte, ont raconté des témoins. Barawe est situé entre la capitale so- malienne Mogadiscio, siège du gouver- nement soutenu par la communauté internationale, et le port de Kismayo, dans le sud, contrôlé par les troupes kényanes de l'Amisom. "L'armée nationale avec le soutien des soldats de l'Amisom a battu les mi- litants liés à Al-Qaïda dans la région de Basse-Shabelle, aujourd'hui nous avons pris le contrôle de Qoryooley et nous nous dirigeons vers d'autres villes importantes où les militants (isla- mistes) continuent de harceler la po- pulation", a déclaré à l'AFP le colonel Mohamed Amey, de l'armée soma- lienne. Un habitant, Mohamed Adan, a confirmé que les shebab avaient été chassés de la ville après de durs com- bats contre les forces somaliennes et celles de l'Amisom.

MALDIVES

Le parti du président remporte la majorité des sièges parlementaires

président remporte la majorité des sièges parlementaires Le parti du président des Maldives, Abdulla Yameen, et

Le parti du président des Maldives, Abdulla Yameen, et les partenaires de sa coali- tion ont remporté samedi la majorité des sièges parle- mentaires, ont annoncé hier des sources officielles. Trente-quatre des 85 sièges disponibles ont été remportés par le Parti pro- gressif des Maldives (PPM) du président Yameen, et les partenaires de la coalition, le Parti Jumhoory ( JP) et l'Al- liance de développement des Maldives (MDA) en ont ob- tenu respectivement 15 et 5, selon la même source. Le parti d'opposition Parti démocratique des Maldives (MDP) a perdu sa majorité au Parlement en remportant 24 sièges. Plus de 300 candidats se disputaient les 85 sièges du Parlement lors de ces légis- latives, tenues quelques mois après la présidentielle de novembre 2013 rempor- tée par le chef de l'opposi- tion, Abdulla Yameen. Avec la destitution controversée du président et du vice-président de la Com- mission électorale en toile de fond, les élections parle- mentaires se sont déroulées dans le calme, selon ces sources citées par l'agence Chine Nouvelle. Jeudi, un allié du prési- dent Abdulla Yameen avait saisi la Cour suprême pour obtenir un report des élec- tions, estimant que la Com- mission électorale n'était pas en mesure de remplir sa mission de contrôle après le limogeage de deux de ses cinq membres. Mais la commission avait souligné que le scrutin se tiendrait «comme prévu» faute d'information de la Cour suprême sur ce re- cours.

APS

16

DK NEWS

MONDE

Lundi 24 Mars 2014

ESPAGNE

Au moins

24

personnes arrêtées en marge de la «Marche pour la dignité» à Madrid

Au moins vingt-quatre per- sonnes ont été arrêtées et une centaine d'autres blessées, dont 50 policiers, dans des in- cidents survenus à la fin de la «Marche pour la dignité», or- ganisée samedi dans la capi- tale espagnole, Madrid, ont rapporté hier des médias. Les incidents ont éclaté dans la Plaza de Colon dans le centre de Madrid quand un groupe de personnes a tenté d'accé- der à la rue Genova, où se trouve le siège du Parti popu- laire (PP, au pouvoir), selon des sources policières, citées par la presse. Les affronte- ments ont éclaté à la fin de la manifestation, quand plu- sieurs dizaines de jeunes ont commencé à jeter des projec- tiles, monté des barricades, enflammé des poubelles, et brisé les vitres de banques à coup de chaises et de pots de fleurs, selon la même source. Parmi les personnes arrêtées figurent trois mineurs accu- sés de «d'atteinte à l'autorité et actes de vandalisme», selon des sources policières, préci- sant que «quatre agents de la police, dont un dans un état grave, ont dû être hospitali- sés». Une manifestation a réuni samedi après-midi à Madrid des dizaines de mil- liers de personnes, venues de toutes les régions d'Espagne pour dénoncer «l'urgence so- ciale», le chômage et la poli- tique d'austérité et les coupes budgétaires décidées par le gouvernement espagnol au cours des deux dernières an- nées. Le ministère de l'Intérieur avait mobilisé plus de 1 700 policiers pour assurer la sécu- rité et empêcher des inci- dents.

PALESTINE

Abbas prendra des mesures si Israël ne relâche pas les détenus palestiniens

Le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé samedi qu'il va prendre des mesures dans les limites des "traités internationaux" si Israël ne relâchait pas un contingent de prisonniers qui doit être libéré le 29 mars.

Lors de la reprise des négo- ciations de paix en juillet sous l'égide des Etats-Unis, Israël s'est engagé à relâcher 104 pri- sonniers palestiniens en quatre phases, dont les trois premiers contingents, de 26 chacun, ont déjà été libérés. "Nous atten- dons la libération du quatrième contingent de prisonniers, comme convenu avec Israël et les Etats-Unis", a-t-il dit aux membres du comité central du

Fatah. "S'ils ne sont pas relâ- chés, il s'agira d'une violation de l'accord, et cela nous autorise à agir de la façon que nous ju- gerons la plus appropriée, dans le cadre des traités internatio- naux", a averti M. Abbas. Des ministres israéliens ont émis des doutes sur la libération du quatrième contingent de prisonniers palestiniens, si les négociations de paix n'abou- tissent pas.

si les négociations de paix n'abou- tissent pas. SOMMET ARABE : Début à Koweït des travaux

SOMMET ARABE :

Début à Koweït des travaux de la réunion des ministres arabes des AE

Les ministres des Af- faires étrangères de la Ligue arabe ont ouvert, hier à Koweït, une réu- nion préparatoire de la 25 e session du Sommet de l'organisation qui s'ou- vre demain. Au cours de cette réu- nion présidée par le vice- président du Conseil des ministres, le chef de la diplomatie koweitienne,

cheikh Sabah Al-Khaled Al-Hamed Al-Sabah, les participants examineront l'ordre du jour du Som- met arabe qui durera deux jours. A l'ordre du jour du sommet figurent la ques- tion palestinienne, le conflit arabo-israélien, les moyens de relancer l'initiative de paix arabe, ainsi que la crise sy-

rienne. La situation en Libye, au Yémen et en Somalie ainsi que les développe- ments au Soudan seront aussi passés en revue lors du Sommet arabe. D'autres questions économiques et sociales figurent aussi au menu de ce sommet placé sous le thème «Solidarité pour un avenir meilleur».

KENYA

Deux morts dans l’attaque contre une église près de Mombasa

Deux personnes ont été tuées par des hommes armés hier pendant un office re- ligieux dans une église près de Mombasa, dans l'est du Kenya, a annoncé la police. Le chef de la police locale du district de Likoni - situé juste au sud de Mombasa - Robert Mureithi a déclaré que des hommes armés avaient tué les deux fi- dèles avant de prendre la fuite. La police kényane reste sur ses gardes face à la menace terroriste qui continuer de peser sur le Kenya. Elle a annoncé ré- cemment avoir arrêté deux hommes qui circulaient à bord d'un véhicule chargé d'explosifs dans la très touristique ville cô- tière de Mombasa. Ces deux suspects pré- paraient selon la police un attentat contre une cible non identifiée. Depuis l'attentat sanglant du centre commercial Westgate de Nairobi, en sep- tembre dernier, revendiqué par les insur- gés somaliens shebab, et qui a fait

par les insur- gés somaliens shebab, et qui a fait plusieurs dizaines de morts, les autorités

plusieurs dizaines de morts, les autorités kényanes ont renforcé leurs dispositifs contre le terrorisme.

CORÉE

DU NORD

Nouveaux tirs de missiles en mer

La Corée du Nord a pro- cédé dimanche à de nou- veaux tirs de missiles à courte portée vers la mer, les derniers d'une série coïnci- dant avec des exercices conjoints des armées améri- caines et sud-coréennes, a annoncé le ministère sud- coréen de la Défense. La Corée du Nord a tiré 16 missiles entre 1h00 (16h00 GMT samedi) et 2h30 depuis sa côte orientale, a précisé un porte-parole du ministère. "Ce sont des missiles d'une portée de 60 kilomè- tres", a-t-il dit, précisant qu'il s'agissait de versions an- ciennes des missiles de fabri- cation russe Frog. Depuis fin février, Pyon- gyang a procédé au tir de 70 missiles, dont 30 pour la seule journée de samedi. Pyongyang critique réguliè- rement les exercices navals conjoints américano-sud- coréens à sa frontière Sud comme des répétitions en vue d'une invasion de son territoire. Seoul et Washing- ton affirment que ces exer- cices sont purement défensifs et le Département d'Etat américain a demandé à Pyongyang de s'abstenir d'"actions provocatrices qui aggravent les tensions".

LIBAN

Accrochages entre deux groupes armés rivaux à Beyrouth

Des accrochages ont opposé hier à Beyrouth deux groupes armés rivaux, «l'un salafiste et l'autre soutenant le Hezbollah», a rapporté l'agence natio- nale libanaise ANI. Les affrontements qui ont duré plus de cinq heures, ont fait des blessés, a in- diqué l'agence, qui n'a fourni aucun bilan à l'heure actuelle. «Une dispute entre un partisan d'un groupe salafiste et un membre d'un

groupe proche du Hezbollah, avait dé- généré en heurts à l'ouest de Beyrouth», selon des sources locales citées par l'agence AFP. Le Liban est profondément divisé sur le conflit en Syrie notamment après que le mouvement Hezbollah eut publique- ment reconnu au printemps dernier en- voyer des combattants aider l'armée syrienne dans sa lutte contre les re- belles.

A Tripoli, la grande ville du nord du Liban, vingt quatre personnes ont été tuées depuis le 13 mars dans des com- bats confessionnels, selon une source au sein des services de sécurité. «Ce qui se passe à Tripoli est une guerre d'usure et personne n'essaie de mettre fin au bain de sang», ont affirmé dans un communiqué les députés de Tripoli.

APS

Lundi 24 Mars 2014

TÉLÉ

DK NEWS

17

Programme du vendredi 24 mars 2014

Programme du vendredi 24 mars 2014

Programme du vendredi 24 mars 2014
06h45 Magazine jeunesseTFou 08h25 Météo 08h30 Magazine de télé-achatTéléshopping 09h20 Météo 09h25 Série

06h45 Magazine jeunesseTFou 08h25 Météo 08h30 Magazine de télé-achatTéléshopping 09h20 Météo 09h25 Série réalistePetits secrets entre voisins 09h55 Série réalistePetits secrets entre voisins 10h25 Série dramatiqueAu nom de la vérité 10h55 Série dramatiqueAu nom de la vérité 11h20 Série dramatiqueAu nom de la vérité 12h00 JeuLes douze coups de midi 12h50 Magazine de la gastronomiePetits plats en équilibre 13h00 Journal 13h40 Magazine de la gastronomiePetits plats en équilibre 13h50 Météo 13h55 Feuilleton sentimentalLes feux de l'amour 15h10 Téléfilm dramatiqueEnceinte avant la fac 17h00 TéléréalitéQuatre mariages pour une lune de miel 18h00 JeuBienvenue chez nous 19h00 JeuMoney Drop 19h55 Météo 20h00 Journal 20h35 Magazine de la décorationDu côté de chez vous 20h38 LoterieTirage du Loto 20h40 Météo 20h42 Série humoristiqueNos chers voisins 20h45 Divertissement-humourC'est Cante- loup 20h55 Téléfilm humoristiqueCamping Para-

dis7Inédit

22h45 Série policièreNew York Unité Spé-

ciale77

23h30 Série policièreNew York Unité Spéciale

ciale77 23h30 Série policièreNew York Unité Spéciale 08h00 Journal 08h10 Magazine de servicesTélématin (suite)

08h00 Journal 08h10 Magazine de servicesTélématin (suite) 09h05 Magazine littéraireDans quelle éta-gère 09h10 Feuilleton sentimentalDes jours et des vies 09h35 Feuilleton sentimentalAmour, gloire et beauté 10h00 Magazine de sociétéC'est au pro- gramme 10h55 Météo outremer 11h00 JeuMotus 11h30 JeuLes Z'amours 12h00 JeuTout le monde veut prendre sa place 12h55 Météo 2 13h00 Journal 13h48 Météo 2 13h50 Magazine du consommateurConso- mag 14h00 Magazine de sociétéToute une his- toire 15h45 Magazine de servicesComment ça va bien ! 16h55 Magazine culinaireDans la peau d'un chef 17h45 Divertissement-humourOn n'demande qu'à en rire 18h35 JeuN'oubliez pas les paroles 19h15 JeuN'oubliez pas les paroles 19h55 Météo 2 20h00 Journal 20h40 Série humoristiqueParents mode d'emploi 20h42 Magazine musicalAlcaline l'instant 20h43 Météo 2 20h45 Série policièreRizzoli & Isles : autop- sie d'un meurtre77Inédit 21h30 Série policièreRizzoli & Isles : autop- sie d'un meurtre7 22h15 Série policièreRizzoli & Isles : autopsie d'un meurtre77 22h55 DébatMots croisés

d'un meurtre7 22h15 Série policièreRizzoli & Isles : autopsie d'un meurtre77 22h55 DébatMots croisés

07h34 Série d'animationNos voisins les Mar- supilamis 08h01 Dessin animéLes lapins crétins : inva- sion 08h08 Dessin animéLes lapins crétins : inva- sion 08h18 Dessin animéLes lapins crétins : inva- sion 08h24 Dessin animéLes lapins crétins : inva- sion 08h31 Dessin animéLes lapins crétins : inva-

sion 08h37 Dessin animéLes lapins crétins : inva- sion 08h44 Série d'animationLa chouette & Cie 08h50 SociétéDes histoires et des vies (1ère partie) 09h50 SociétéDes histoires et des vies (2e par- tie) 10h45 Magazine du consommateurConso- mag 10h50 Magazine régionalMidi en France 11h55 Météo 12h00 12/13 : Journal régional 12h25 12/13 : Journal national 12h55 Emission politiqueLendemain d'élec- tions 13h50 Série policièreUn cas pour deux 14h55 Série policièreUn cas pour deux 16h10 JeuDes chiffres et des lettres 16h50 JeuHarry 17h20 Magazine littéraireUn livre, un jour 17h30 JeuSlam 18h10 JeuQuestions pour un champion 19h00 19/20 : Journal régional 19h18 19/20 : Edition locale 19h30 19/20 : Journal national 19h58 Météo 20h00 Magazine sportifTout le sport 20h15 Feuilleton réalistePlus belle la vie 20h45 fictionLe cerveau d'Hugo777 22h20 Météo 22h22 Magazine culturelParlons passion 22h25 Grand Soir 3 23h30 HistoireLa cicatrice

passion 22h25 Grand Soir 3 23h30 HistoireLa cicatrice 08h00 DivertissementLa semaine du zapping 08h15 Série

08h00 DivertissementLa semaine du zapping 08h15 Série d'animationLes Simpson 08h40 Téléfilm dramatiqueGame Change777 10h30 Série humoristiqueVice versa 10h35 DrameMauvaise fille 10h35 DrameMauvaise fille77 12h20 Magazine d'actualitéLa nouvelle édition 12h45 Magazine d'actualitéLa nouvelle édition, 2e partie 14h00 Film d'actionAvengers777 16h18 Série d'animationUne minute avant 16h20 Drame11.677 17h58 DivertissementDans la bouche 18h00 DivertissementZapping 18h10 DivertissementLe Before du grand journal 18h45 Le JT 19h00 InterviewLa nuit de 19h05 Talk showLe grand journal 20h00 Talk showLe grand journal, la suite 20h25 DivertissementLe petit journal 20h55 Série dramatiqueHostages77Inédit 21h40 Série dramatiqueHostages77 22h15 Magazine d'informationSpécial inves- tigation 23h15 Magazine du multimédiaL'oeil de Links 23h40 DrameL'homme qui rit

de Links 23h40 DrameL'homme qui rit 07h45 Dessin animéPrincesse Sofia 08h10 Dessin animéLes

07h45 Dessin animéPrincesse Sofia 08h10 Dessin animéLes blagues de Toto 08h25 Dessin animéLe petit Nicolas 08h40 Série d'animationMartine 08h50 Météo 08h55 Magazine de télé-achatM6 boutique 10h00 Météo 10h05 Série sentimentaleLa petite maison dans la prairie 11h00 Série sentimentaleLa petite maison dans la prairie 11h50 Série humoristiqueScènes de ménages 11h50 Série humoristiqueScènes de ménages 12h40 Météo 12h45 Le 12.45 13h05 Série humoristiqueScènes de ménages 13h40 Météo 13h43 Magazine culinaireAstuces de chef 13h45 Téléfilm dramatiquePiégée par amour 15h40 Série hospitalièreDr Emily OwensIné- dit 16h30 JeuLes reines du shopping 17h30 JeuUn dîner presque parfait 18h40 Magazine d'information100 % mag 19h40 Météo 19h45 Le 19.45 20h05 Série humoristiqueScènes de mé- nages 20h50 TéléréalitéTop chefInédit 23h50 Magazine culinaireNorbert et Jean : le défi

La sélection

20h50

20h50

Camping Paradis

Résumé La quiétude des vacanciers est perturbée par l'irrup- tion de camions de chantier. Les engins traversent le cam- ping sous la gouverne d'Agnès, qui prétend être la nou- velle propriétaire du terrain voisin, sur lequel elle compte entreprendre la construction d'une villa. Ce ter- rain est occupé depuis toujours par un vieil ami de l'équipe. Tom comprend vite qu'Agnès est en réalité la fille de leur ami, et que celui-ci lui a légué son terrain de son vivant en guise de réconciliation. Paral- lèlement, Sabine, une mère de famille dévouée et débordée, échange pour une journée sa place avec sa jumelle, Delphine, célibataire et accroc à son travail. L'occasion pour Delphine de découvrir les grandes joies, mais aussi les petits tracas d'être une mère sur laquelle tout le monde se repose !

d'être une mère sur laquelle tout le monde se repose ! 20h47   Rizzoli & Isles
20h47

20h47

 

Rizzoli & Isles

Résumé Un SDF est retrouvé sans vie au beau milieu de la rue, assassiné à

Résumé Un SDF est retrouvé sans vie au beau milieu de la rue, assassiné à coups de tomahawk. La vic- time est un certain Bernard Avery, ancien ma- rine devenu artiste de rue. Rondo, l'indic' de Jane, pense avoir déniché une piste solide. Il lui présente Justin Brown, lui aussi ancien marine : Brown affirme qu'il a aperçu l'assassin du sans-abri. Mais le témoin, tout comme Avery et de nombreux soldats, souffre de graves troubles post-traumatiques de- puis son retour d'Afghanistan. Confus, peu sûr de lui, il tient des propos inco- hérents. Brown remet à Jane un objet qui, pense-t-il, l'aidera à résoudre cette épineuse affaire : un clavier de piano

20h45

20h45

Le cerveau d'Hugo

Résumé Hugo est né avec cet handicap qu'on ap- pelle l'autisme. Il aime se décrire

Résumé Hugo est né avec cet handicap qu'on ap- pelle l'autisme. Il aime se décrire comme un martien au pays des «neurotypiques», les être humains dits normaux. Ce petit garçon est une véritable énigme. Doué d'une intelligence remarquable, il est même un génie dans son domaine : le piano. Ce documentaire-fiction, avec la voix de Sophie Marceau, raconte son his- toire depuis sa naissance jusqu'à ses 22 ans. C'est l'acteur Thomas Coumans qui endosse son rôle, et Arly Jover qui prend celui de sa mère. La fiction est complétée par des images d'archives, des témoi- gnages d'enfants touchés par la maladie et ceux de leurs parents, pour retracer l'histoire de l'autisme.

20h55

20h55

 

Hostages *Isr

Résumé Eyal doit de l'argent à Lerner, qui en- voie un de ses sbires pour

Résumé Eyal doit de l'argent à Lerner, qui en- voie un de ses sbires pour exiger au plus vite le remboursement de cette dette. Cette menace ne fait pas l'affaire des pre- neurs d'otages. A l'hôpital, le professeur Bentzur découvre des cachets d'éphé- drine dans la blouse de Yael. Celle-ci doit faire en sorte que l'opération du Premier ministre ait lieu avant son prochain déplacement. Au domicile des Danon, la tension monte entre Adam et Alex

20h50

20h50

Top chef Résumé Cette semaine, une tarte au citron, grand classique de la pâtisserie, départage

Top chef

Résumé Cette semaine, une tarte au citron, grand classique de la pâtisserie, départage les sept cuisiniers professionnels lors de l'épreuve coup de feu. François Berléand et son épouse, deux amateurs de ce dessert po- pulaire, goûtent les plus belles réalisa- tions. En association avec le Secours popu- laire, les candidats, répartis en trois groupes, organisent ensuite, lors d'une épreuve des chefs inédite, un gala de charité pour récolter des fonds et permettre à des enfants de partir en vacances à la mer. Leur défi : régaler les donateurs avec une entrée, un plat et un dessert. Seules les deux meilleures équipes pourront réaliser le rêve des familles. Sur une plage de Nor- mandie, deux autres groupes doivent inventer un buffet de pâtisserie féerique pour le goûter dont le thème est le «cake surprise».

18

DK NEWS

DÉTENTE

Lundi 24 Mars 2014

Mots fléchés n°549 Proverbes Il n’est pas sérieux de prétendre faire le métier d’écrivain quand
Mots fléchés n°549
Proverbes
Il n’est pas sérieux de prétendre faire le
métier d’écrivain quand on est membre de la
commission de censure. Mouloud Mammeri
Proverbe algérien
La parole est comme un agencement de
pierres, dès que tu en enlèves une, l'autre
suit.
Proverbe berbère
La dureté du cœur vient de la satiété.
proverbe arabe
Mieux vaut arriver en retard qu’en corbillard
Proverbe français
C’est arrivé le 23 mars
2004
: un percussionniste porte le record de durée à
48 h pour l'exercice de son instrument, à Zurich,
Suisse.
2004
: un séisme sous-marin de magnitude 6 frappe
la côte est de l'île de Taïwan sans faire ni blessé ni de
dégâts matériels.
2004
: Roger Federer devient numéro un mondial de
tennis après sa victoire sur Marat Safin lors des
internationaux d'Australie.
2004 : naissance du célèbre site Facebook
2005 : une journaliste italienne, Giuliana Sgrena, est
enlevée par des hommes armés près de l'université
de Bagdad.
2005
: la ville de Perpignan, France, fait venir 4
tonnes de neige depuis la station de ski de
Formiguères pour constituer le «plus grand bon-
homme de neige». Il manque 25 cm et Perpignan se
console avec le titre de «plus grand bonhomme de
neige… au niveau de la mer» avec ses 7,55 m jusqu'à
la pointe du bonnet.
2006
: création du parti politique provincial québé-
cois Québec solidaire.
2011
: Thein Sein devient président de la Birmanie.
Célébrations :
- Journée mondiale contre le cancer, patronnée par
l'Union Internationale Contre le Cancer
(International Union Against Cancer ou UICC).
- Angola : Anniversaire de «l'insurrection de
Luanda», début de la lutte armée contre le colonia-
lisme portugais en 1961.
-
Sri Lanka : Fête de l'indépendance, célèbre l'éman-
cipation du pays vis-à-vis de la suzeraineté britan-
nique en 1948.
- Lettonie : Biezputras Diena, Jour du gruau.
Samouraï-sudoku n°549
Mots croisés n°549

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standards du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. Horizontalement: 1. Qui constitue une répétition

Horizontalement:

1. Qui constitue une répétition

de mots

2. Gifles

3. Étude scientifique des rela-

tions entre les personnes et les

machines - Interjection

4. Note - Radon - Attachement

sexuel au parent de sexe opposé

5. Qui répand une odeur en gé-

néral agréable

6.

sur les forces germano-ita- liennes (Égypte- 1942)

Ut - Victoire de Montgomery

Verticalement :

1. Reptile volant

balnéaire

d'Espagne - Grand-père

3. Unité de mesure de travail-

Alternateur

4. Écoulement

Travail d'intérêt général -

5.

par l'oreille -

2. Station

Non

Manganèse

-

Homme politique français

6. Volcan du Japon - Petits de

la biche

7. Anéanti - Fonds monétaire in-

ternational

8. Chef-lieu de la Guyane fran-

çaise - Conjonction

9.

Chaussette - Peu élevé

10. Écrivain irlandais - Jour de

repos

11. Trou pratiqué dans un outil

- Chef-lieu de c. des Pyrénées-

Orientales

12. Flatterie - Conjonction - Et

cetera

Pièce de bois d'un navire -

7. Douces et agréables au tou-

cher

8. Choisirai

Fromage

9. de

-

Hollande

Prêtre séculier

10.

Indicible

11. Donnant

optimal

12. Aiche

américaine - Tonne

Quantité

le

suffisante

-

rendement

de lettres

- Femme

11. Donnant optimal 12. Aiche américaine - Tonne Quantité le suffisante - rendement de lettres -
7 erreurs
7 erreurs

Lundi 24 Mars 2014

SPORTS

DK NEWS

19

JAJ-2018 en Algérie

Signature du protocole d’accord

entre l’ACNOAet le COA

en mai prochain

Le Comité olympique algérien (COA) et l'Association des comités nationaux olympiques d'Afrique (ACNOA) signeront au mois de mai 2014 à Gaborone au Botswana, le protocole d’accord portant organisation par l'Algérie de la 3è édition des Jeux africains de la jeunesse ( JAJ-2018), a-t- on appris dimanche auprès du président de l'instance olympique algérienne, Mustapha Berraf.

«Le protocole d'accord portant sur la tenue des 3 es JAJ sera signé entre l'ACONA et le COA, en mai prochain à Gaborone, en marge du déroulement de la 2 e édition de ces jeux destinés à la jeunesse afri- caine», a déclaré à l'APS, M. Berraf, ajoutant, qu'à l'occasion, l'Algérie se verra remettre le drapeau des jeux par le maire de Gaborone. Le Comité exécutif de l'ACNOA a, lors de sa 44 e session tenue à Alger jeudi dernier, décidé, à une large majorité, d'octroyer à l'Algérie l'organisation en mai 2018, des 3 es JAJ, réservés aux jeunes ta- lents. L'Algérie était seule candidate à abriter les 3 es JAJ, après le désistement de la Tunisie et du Zim- babwe, alors que la Gui- née-Bissau a postulé pour organiser les Jeux de 2022. En décembre 2013, l’ACNOA avait lancé, au-

Jeux de 2022. En décembre 2013, l’ACNOA avait lancé, au- près des 54 comités natio- naux

près des 54 comités natio- naux olympiques du conti- nent africain, un appel à candidatures pour l’orga- nisation de la 3 e édition des JAJ. Le dépôt des dos- siers de candidature et des lettres de garantie avait été fixé au 1 er février der- nier, et une première éva- luation des candidatures devait s'effectuer durant le même mois. Après avoir visité les villes candidates, le Comité d'évaluation de l'instance olympique africaine a éta- bli un rapport sur ses dif-

férentes visites dans la pre- mière semaine du mois de mars et l'a soumis au Comité exécutif de l’AC- NOA qui a désigné, lors de sa 44 e session, le pays à qui échoit l'honneur d'abriter les JAJ de 2018. Les Jeux africains de la jeunesse qui regroupent les garçons et les filles âgés de 14 à 18 ans sont une manifestation multidi- mensionnelle fondée par l’ACNOA au cours de l’Olympiade 2009-2012. La première édition a été organisée du 13 au 18

juillet 2010 à Rabat, au Ma- roc. Quant à la seconde, elle sera abritée par la ville de Gaborone au Botswana, du 22 au 31 mai 2014. Cet événement sportif qui est la propriété de l’ACNOA comprend un programme sportif constitué de 20 dis- ciplines sportives obliga- toires et des sports facul- tatifs. Le programme édu- catif et culturel qui est le deuxième grand démem- brement des jeux présente un contenu qui fait la pro- motion de la culture et de l’art du pays hôte et de l’Afrique en général. Outre la professionnalisation du niveau d’organisation des compétitions en Afrique, les JAJ visent à offrir aux athlètes africains un pla- teau sportif pour préparer les Jeux olympiques, contribuer au développe- ment du sport africain et également promouvoir les valeurs olympiques dans le continent.

GTAC-2014

Le Marocain Lahsaini remporte le Critérium international de Sétif

Le coureur marocain Mouhssine Lahsaini a remporté samedi le Crité- rium international de Sétif devant l'Erythréen Mekseb Debesay et son compatriote Mraouni Salah Eddine, dans le cadre du Grand tour d'Algérie cycliste 2014 (GTAC-2014). Mouhssine Lahsaini a franchi la ligne d'arrivée au sprint final en réalisant un temps de 2h09:39 devant l'Erythréen Mekseb De- besay (2h09:39) et Mraouni Salah Ed- dine (2h09:39). Le Critérium international de Sétif, 6 e épreuve du GTAC-2014, a été tracé sur un parcours total de 96 kilomètres, finalisé en 30 tours (3,2 km x 30 tours), avec la parti- cipation de 68 coureurs.

VOLLEY-BALL

Stage de formation pour jeunes arbitres à Alger

Plus de 30 candidats (gar- çons et filles) prendront part à un stage de formation en arbi- trage qui sera organisé par la Ligue algéroise de volley-ball (LAVB) du 26 mars au 2 avril, au stade Ouaguenouni (Alger cen- tre), a indiqué la LAVB. Ces stagiaires seront enca- drés par Mamar El Kebboub, arbitre international, tandis que le directeur du stage, Mus- tapha Nacer se chargera de chapeauter les travaux. Dans cette tâche, il sera épaulé par le secrétaire Messaoud Kadri. Les

participants à ce stage de for- mation, organisé par la LAVB, en collaboration avec la Direc- tion de la jeunesse, des sports et loisirs (DJSL) ainsi que la Fé- dération algérienne de volley- ball (FAVB), sont pour la plupart des lycéens et des uni- versitaires. Selon la LAVB, ces candidats seront soumis, à la fin de leur formation, à un exa- men d'évaluation à l'issue du- quel ils seront versés dans le corps arbitral avec les referees qui sont confirmés aux niveaux de wilaya, régional et fédéral.

Championnat d'Afrique des clubs (3 e journée)

Deuxième victoire pour Bordj Bou-Arréridj et l'ES Sétif

Le Ahly Bordj Bou-Arréridj et l'ES Sétif, les deux représen- tants algériens au 33 e championnat d'Afrique des clubs de volley-ball, ont enregistré chacun leur deuxième victoire dans cette épreuve samedi lors de la troisième journée. Les Bordjis, qui ont battu les Camerounais de Bafia (3-1), oc- cupent ainsi la première place au classement de leur groupe A avec six points en compagnie des Tunisiens de l'Etoile du Sahel et des Marocains de l'Ittihad de Tanger, mais avec un match en moins. Idem pour les Sétifiens, vainqueurs des Congolais de l'Espoir (3-0), qui grâce à leur second succès, se hissent à la première place de leur poule B avec 7 points, mais disposent d'un match de plus par rap- port au dauphin, le CS Sfax de Tunisie qui compte 5 uni- tés.

Groupe A:

Ittihad Tanger (MAR) - Nahdha (SUD)

3-0

3-1

Bordj Bou-Arréridj (ALG) - Bafia (CAM) ES Sahel exempte

Classement

Pts

J

1) Etoile

6

2

2) Ittihad Tanger

6

3

3) BB Arréridj

6

2

4) Bafia

0

3

5) Nahdha

0

2

Groupe B:

 

Ittihad Musratah (LYB)-Autoridade (MOZ)

3-1

3-0

ES Sétif (ALG) - Espoir (RDC)

Classement

Pts

J

1) ES Sétif

7

3

2) CS Sfaxien

5

2

3) Espoir

3

2

-) Musratah

3

2

5) Autoridade

0

3

Groupe C:

 

Nemo Stars (UGA) - Ahly Benghazi (LYB)

1-3

3-0

0-3

Espérance ST (TUN) - Port (CMR)

Cement (ETH) - GSU (KEN)

Classement

Pts

J

1) Espérance

9

3

-) Ahly Benghazi

9

3

3) GSU

6

3

4) Port

3

3

5) Nemo Stars

0

3

-) Mugher Cement

0

3

Groupe D:

 

FAP (CAM) - Beau Vallon (SEY)

3-0

Ahly Tripoli (LYB) - Prisons (KEN)

3-0

Classement

Pts

J

1) Ahly le Caire

6

2

-) FAP

6

2

3) Prisons

3

3

-) Ahly Tripoli

3

2

4) Beau Vallon

0

3

NB : les deux premiers de chaque poule qualifiés pour les quarts de finale. Le vainqueur du tournoi se qualifiera pour le Mondial qui aura lieu en mai 2014 au Brésil.

APS

Solution

Soduku N°548

lieu en mai 2014 au Brésil. APS Solution Soduku N°548 Mots Croisés N°548 BOUSTIFAILLE OMNIUM GROOM

Mots Croisés N°548

BOUSTIFAILLE OMNIUM GROOM UPAS PARESIE RHUMERIE A U SA OTE AGNUS OLIM CUBAGE UELE ALLIER

F

ETETEE L B

L

ARNIM TEKE

AGUI OASIS N

NIXE

N UT ON

   

TC SESTRIERE

FACTIONNAIRE OBEISSANT A NE MLI EOLIE DRAGEES U PC A BA RUPTEUR MORDU CA CRI
FACTIONNAIRE
OBEISSANT A
NE MLI EOLIE
DRAGEES U PC
A
BA RUPTEUR
MORDU CA
CRI
ELU FECIAL
N
NETTOYERAIS
TAIE RDS PUR
ATRESIE ASTI
LEE ONSAGER
E
ZOUG CIRAS
MotsSolution
Mots Fléchés N°548
N°150Fléchés

Lundi 24 Mars 2014

SPORTS

DK NEWS

21

APRÈS SA LOURDE DÉFAITE EN CHAMPIONNAT CONTRE LA JSK

21 APRÈS SA LOURDE DÉFAITE EN CHAMPIONNAT CONTRE LA JSK Le MC Alger pense au match

Le MC Alger pense au match

de Coupe contre la JSM Chéraga

verts et Rouge avant de conclure que «Ce- pendant, je promets de grands change- ments en fin de saison.» Les responsables du MCA semblent bien percevoir les prémices d’une «crise» psychologique et craignant bien une réac- tion négative des fans des Vert et Rouge qui n’arrivent pas à supporter les deux défaites à savoir le derby contre l’USMA et ce « classico » contre la JSK. Ce qui explique l’appel à la sérénité et à la remobilisation des forces de toute la famille mouloudéenne afin de bien en- trevoir le match de Coupe d’Algérie. Encore faut-il bien remarquer qu’en cas de victoire des deux formations en demi finale, le MCA contre Chéraga et la JSK Contre le CRB Ain Fekroun, une autre rencontre entre les deux antagonistes serait une finale des plus explosive. D’autre part, même le manager général de l’équipe, l’’ex-internaitonal Kaci-Said estime que « Nous étions à côté de la plaque face à la JSK. Le football est ainsi fait, remarque t-il, avant de déclarer qu’«il faut songer au match de samedi prochain contre Chéraga et ce n’est pas le moment de charger tout le monde car l’équipe a besoin de quié- tude», conclut Kaci-Said. Ce qui dénote que quelque chose bouge au sein même de l’équipe et c’est ce qui explique ces réactions dans le même sens de tout responsable des vert et Rouge. Après les bons résultats de leur équipe, les supporters du MCA croient dur comme fer au retour au premier plan de leur for-

croient dur comme fer au retour au premier plan de leur for- mation chérie. Avant ce

mation chérie. Avant ce match important contre la JSK, les fans des Vert et Rouge espéraient voire croyaient vraiment que leur équipe pourrait non seulement arra- cher cette deuxième place au classement synonyme de qualification à la ligue des champions, ais se trouvent même convain- cus de joueur une finale de coupe d’Algérie, la seconde consécutive après celle perdue

contre l’USMA, la saison passée. Mieux encore, ils espèrent aujourd’hui, rencontrer la JSK pour prendre leur re- vanche. Or, pour ce faire, il va falloir d’abord gagner son match contre Chéraga et surtout que la JSK fasse de même face au CRB Aïn Fekroun. Rendez-vous le week-end pro- chain…

Saïd Ben

D’aucuns ne pensaient à une si

lourde défaite du MC Alger face à la JS Ka- bylie (3-0) dans le dernier «Clasico » entre ses deux formations cherchant la seconde place du podium. Et sitôt le match fini et la défaite bien consommée, les vert et Rouge semblent déjà orienter vers leur prochain match à savoir la demi finale de la Coupe d’Algérie qu’ils doivent disputer samedi prochain contre la JSM Chéraga. D’ailleurs le coach Bouali a été le pre- mier à le déclarer en ces termes : « …Nous devons vite oublier cette déception et se remobiliser car un match important se profile à l’horizon contre Chéraga pour les demi-finales de la Coupe d’Algérie. C’est une rencontre qui s’inscrit dans notre objectif, d’où la nécessité de se re- mettre de cette déception », insiste Bouali. Le président du Mouloudia d’Alger, Boumella verse dans ce même ordre d’idée en évoquant cette défaite contre la JSK :

«Je n’ai pas reconnu mon équipe. Mais, il faut se remobiliser pour gagner le match contre Chéraga. Ce n’est pas le moment de perturber l’équipe poursuit le boss des

PUBLICITÉ

22

DK NEWS

SPORTS

Lundi 24 Mars 2014

FC WOHLEN (D2 SUISSE) SAMY MOSTEFA :

RETENEZ CE NOM

«Les U23

pourquoi pas ?»

Entretien réalise par : Ferrah Menad

DK News : Présentez-vous ? Samy Mostefa : Je m'appelle Samy Mostefa je suis né le 03/11/1992 au Mans. J'ai commencé à jouer au football au Mans à l’âge de 7 ans et ça continue.

Peut-on connaître votre parcours ? J'ai commencé à jouer au football dans un petit du club du Mans, US Galonnière, après j'ai fait plusieurs clubs du Mans jusqu’à 18ans et puis je suis parti à Lausanne sport en Suisse ou j’ai joué une saison avant que je ne sois prêté au FC Bienne en D2. Maintenant, je suis au FC Wohlen qui joue en Division 2.

Les amoureux du ballon rond se posent la question de savoir pourquoi Samy a choisi le championnat suisse parmi les autres pro- positions … Je n’avais pas mille propositions, j'avais un club portugais mais j'ai préféré la Suisse et précisément Lausanne sport pour mes débuts car la barrière de la langue n'est pas un problème puisque qu'on y parle français. Une année plus tard j'ai reçu une offre d’un club qatari j'ai passé deux semaines au Qatar tout était conclu mais il y a eu un problème administratif à cause du quota d'étrangers dû à l'Algérien Boualhem Khouki. Cela prit beaucoup de temps et sur les conseils d'un agent et de ma famille j'ai décidé de rentrer en Europe.

Pensez-vous porter un jour le maillot na- tional comme votre cousin Mahdi Mostefa ? Oui avec joie et je réponds favorablement pour mon pays d’origine. Je suis un joueur polyvalent. Je joue comme latéral droit pou- vant évoluer en tant que milieu relayeur. Mon objectif principal Incha Allah c’est jouer d’abord pour les U23, ce serait parfait pour moi, après nous verrons. En tout cas je travaille dur pour ça.

Avez-vous joué l’ensemble des matchs avec votre équipe ? Oui je suis vraiment satisfait de moi par rapport aux matches que j'enchaîne depuis que je suis ici.

D’autres championnats ? Oui j'aime beaucoup le championnat italien et je rêve de jouer dans le calcio inch Allah.

Votre dernier mot ! Je remercie toutes les personnes qui m'en- couragent en particulier ma mère et je re- mercie DK News de s’être intéressé à moi.

CHAMPIONNAT DU PORTUGAL (24 E J)

Slimani et le Sporting Lisbonne confirment leur bonne santé

L'international algérien, Islam Slimani, ti- tulaire pour la troisième fois de rang, est allé s'imposer avec son équipe le Sporting Lisbonne sur le terrain du CS Maritimo (1-3), samedi soir pour le compte de la 24 e journée du champion- nat de première division portugaise de football, confirmant ainsi leur bonne santé actuelle. L'attaquant des Verts, auteur de quatre buts lors des quatre derniers matches du club de la capitale portugaise, est resté toutefois muet dans cette rencontre. Il n'est pas allé au terme de la partie en cédant sa place à son coéquipier Vitor Emanuel à deux minutes de la fin du temps réglementaire de l'empoignade. Grâce à cette victoire, le Spor- ting consolide sa place de dauphin avec 54 points, distancé de quatre unités par Benfica, qui compte un match en moins.

APS

MOBILIS LIGUE 1 (24 E JOURNÉE)

L'USM Alger se rapproche d'un sixième titre de champion

L'USM Alger a fait un grand pas vers un sixième titre de champion d'Algérie de son histoire après sa victoire contre l'ASO Chlef (2-0) samedi au stade Omar-Hamadi, alors que la lutte pour la deuxième place s'annonce rude entre la JS Kabylie vainqueur du MC Alger (3-0) dans le Clasico, et l'ES Sétif battue par le CS Constantine (2-1), lors de la 24 e journée de Ligue 1 professionnelle disputée mardi et samedi.

Deux buts inscrits par Bouaza (56’) et Ferhat (75’) ont permis aux Usmistes de signer leur 16 e victoire de la saison et se dirigent tout droit vers la consé- cration. Avec 54 points, l'équipe de Hubert Velud reste un leader solide, avec 11 points d'avance sur ses deux poursui- vants directs l'ESS et la JSK, à six jour- nées de la fin de la compétition. La meilleur opération de cette jour- née est réalisée par la JS Kabylie qui rejoint l'ES Setif à la deuxième place au classement grâce à son large succès contre le MC Alger (3-0) dans le Clasico, disputé au stade 1 er -Novembre de Tizi Ouzou. Les Canaris qui restaient sur une grande performance contre l'ES Sétif (2-0) lors de la précédente journée, ont surclassé une équipe du MC Alger transparente. Les hommes d’Azzedine Aït Djoudi supérieurs à leur adversaire ont fait la différence en première période grâce aux défenseurs Rial dont c'est le cin- quième but de la saison et Benchrifa juste avant la pause. Le goleador camerounais Ebossé se chargeait du but du KO à sept minutes de la fin sur penalty, son 11 e but de la saison. Grâce à cette victoire, la troisième de rang, la JS Kabylie se hisse à la se- conde place en compagnie de l'ES Setif qui a essuyée une nouvelledéfaite face au CS Constantine (2-1) mardi en ou- verture de la 24 e journée. Une victoire qui fait les affaires des Sanafir, désormais quatrièmes avec le MCA et le MCEL Eulma, l'autre bénéfi- ciaire de la journée après sa victoire contre la lanterne rouge le CRB Aïn Fe- kroun (3-1). Les protégés d'Accorsi confirment ainsi leur excellente saison et restent en course pour une place sur le podium, synonyme d'une participation à une compétition africaine l'année prochaine. De son côté, l'USM El Harrach a confirmé sa suprématie contre le CR Belouizad en s'imposant petitement sur un but d’Abid juste avant la pause citron. un succès qui permet aux hommes de

avant la pause citron. un succès qui permet aux hommes de Boualem Charef de remonter à

Boualem Charef de remonter à la pre- mière partie du tableau et enfoncer un peu plus les Belouizdadis. Le RC Arba qui restait sur un semi- échec face au MC Alger (0-0) est revenu

Résultats et classement Résultats complets des rencontres de la 24 e journée du championnat pro- fessionnel de football de Mobilis-Ligue 1, disputées mardi et samedi:

avec le point du match nul de son dé- placement à Béchar face à la JS Saoura.

Mardi:

 

Les visiteurs ont mené au score

CS Constantine - ES Sétif

2-1

jusqu'à la 85 e minute grâce à un penalty de Amiri (15’) avant d'encaisser l'égali-

Samedi:

 

sation à 5 minutes de fin sur une réali-

USM Harrach - CR Belouizdad 1-0

sation de Ben Mohamed.

CAB Bou-Arréridj - MC Oran

3-1

3-1

2-0

Dans le bas du classement, le CA

MCE Eulma - CRB Aïn Fekroun

Bordj Bou-Arreridj a renoué avec le succès en remportant sa quatrième vic- toire de la saison contre le MC Oran (3-

JS Saoura - RC Arbaâ 1-1 JS Kabylie - MC Alger 3-0

1) dans le match de mal classés. Une précieuse victoire des hommes de Bis-

USM Alger - ASO Chlef MO Béjaïa - JSM Béjaïa

0-1

kri, lesquels rejoignent le CRB Aïn Fe-

Classement

Pts

J

kroun à la 14 e place à quatre longueurs

1 . USM Alger

54

24

du premier non relegable (CRB et le

2 . ES Sétif

43

24

MCO).

-- . JS Kabylie

43

24

Le derby de la Soummam entre le

4

. MC Alger

38

24

MO Béjaïa et la JSM Béjaïa est revenu à

--CS Constantine

38

24

la JSMB grâce à un but de Niyati à la 77 e

--. MC El-Eulma

38

24