Vous êtes sur la page 1sur 2

Annexes de la troisime partie

Fote 1<<<<<<<<<<3 page 1<<<<<<<<<3 Jsus Den %nanias S Mais il # eut un prsage encore plus e44ra#ant -ue ceu,- l= ; un certain Jsus, 6ls dV%nanias, ho++e du peuple et ca+pagnard, -uatre ans a"ant la guerre, alors -ue la cit 8ouissait dVune pai, pro4onde et de la plus grande prosprit, "int = la 4Jte au cours de la-uelle tous les 8ui4s ont coutu+e dVle"er des ta)ernacles = !ieu7 Drus-ue+ent, dans le Ge+ple, il se +it = crier; S `ne "oi, de lVHrient, une "oi, du couchant, une "oi, des -uatre "ents, une "oi, contre Jrusale+ et le sanctuaire, une "oi, contre le 6anc et la 6ance, une "oi, contre le peuple tout entier c [ Fuit et 8our, il par- courait toutes les rues en criant ces +ots7 Certains cito#ens de +ar- -ue, e,asprs par ces paroles de +au"aise augure le 6rent arrJter et rouer de coups7 Mais lui, sans un +ot pour se d4endre ou sVadresser personnelle+ent = tous ceu, -ui le 4rappaient, ne cessait de crier ce -uVil a"ait dit antrieure+ent7 Les +agistrats, a#ant esti+ T ce -ui tait "rai T -ue cet ho++e tait +A par une i+pul- sion pro)a)le+ent surnaturelle, le conduisirent de"ant le gou"erneur ro+ain7 L=, dchir de coups de 4ouet 8us-uV= lVos, il nVadressa pas une supplication, ne "ersa pas une lar+e, +ais, donnant = sa "oi, lVinEe,ion la plus lugu)re possi)le, il rpondait = cha-ue coup de 4ouet ; eMalheur = Jrusale+ ce %l)inus, le gou"erneur, lui de+andant -ui il tait, dVo: il tait originaire et pour-uoi il pronon- Cait ces paroles, il ne rpondit a)solu+ent rien = ces -uestions, +ais rptait sans interruption son chant 4un*)re sur la cit ; 6nale+ent, %l)inus, le 8ugeant 4ou, le 6t rel0cher7 >t lui, pendant tout le te+ps -ui sVcoula 8us-uV= la guerre, nVa)orda aucun de ses concito#ens, ne 4ut 8a+ais "u en train de )a"arder, +ais cha-ue 8our, co++e une pri*re apprise par c\ur, il lanCait son chant plainti4; S Malheur = Jrusale+ c [7 /l ne +audissait pas ceu, -ui le 4rappaient 8our apr*s 8our, pas plus -uVil ne )nissait ceu, -ui lui donnaient = +an- ger? = tous sa seule rponse tait ce sinistre prsage7 CVtait pendant les 4Jtes -uVil criait le plus 4ort et, en rptant ces paroles pen- dant sept ans et cin- +ois il nVeut ni e,tinction de "oi, ni 4atigue, 8us-uVau +o+ent o:, pendant le si*ge, a#ant "u son prsage "ri6, il put se reposer? en e44et, tandis -uVil allait et "enait en criant, du re+part,

"$9

Annexes de la troisime partie a"ec une "oi, perCante; d>ncore +alheur = la "ille et au peuple et au Ge+ple ce? au +o+ent o: il a8outait, pour 6nir, S>t +alheur aussi sur +oi [,une pierre tire par une )aliste le 4rappa et le tua net; il rendit lV0+e a"ec encore ces oracles sur les l*"res [7 @la"ius-Jos*phe, La guerre des 8ui4s, V/, $, R

http://www.facebook.fr/jeanpaulyves.legoff

, "&0