Vous êtes sur la page 1sur 18

El Watan

G R I P P E A ( H 1 N 1)

Arrivage
de 450 000 doses
LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Jeudi 10 décembre 2009 de vaccin P. 5
N° 5811 - Vingtième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1 €. USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com

ENQUÊTE LES SCANDALES DU CHANTIER DE L’AUTOROUTE EST-OUEST

De hauts responsables,
un colonel et… Falcon ●Le juge d'instruction en charge du lourd
dossier de corruption lié aux marchés de
l'autoroute Est-Ouest, du tramway et des
barrages, vient d'inculper le chef de cabinet
du ministre des Travaux publics, Ferachi
Belkacem ●Ainsi, il est le troisième cadre,
après le secrétaire général du même
ministère et le directeur de la planification
du ministère des Transports, à être
poursuivi dans le cadre du plus important
scandale traité par la cour d'Alger.
lus d'un mois après la mise sous mandat de dépôt du

P secrétaire général du ministère des Travaux publics,


Mohamed Bouchama, du directeur de la planification du
ministère des Transports, M. Hamdane, de trois intermédiaires
de sociétés étrangères et de deux jeunes qui font dans le change
parallèle à Hydra (Alger), le juge d'instruction près le tribunal
de Sidi M'hamed vient d'inculper le chef de cabinet de Amar
Ghoul et son homme de confiance.
Placé sous contrôle judiciaire, Ferachi Belkacem est poursuivi
DESSIN MAZ

pour les mêmes chefs d'inculpation retenus contre le secrétaire


général et qui lui ont valu la mise sous mandat de dépôt.
(Suite pages 2 et 3) Salima Tlemçani

SAHEL LA PRÉSIDENTE
CONTRAT FAF-PUMA
L’OFFRE DE SERVICE DE LA FIDH
DE LA TROÏKA DE L’UE «Le maintien de
Un soutien plein et entier vient
UN NOUVEAU l'état d'urgence
d’être donné par l’UE, après est préoccupant»
l’accord de Washington en
novembre dernier, en vue d’or-
ganiser un sommet sur la sécuri-
MAILLOTPOUR La présidente de la FIDH se dit
«extrêmement préoccupée»
par le fait que «le maintien de
té et la lutte antiterroriste dans
tous les pays du Sahel. P. 5 L’ÉQUIPE NATIONALE l'état d'urgence, souvent justifié
et renforcé par le contexte glo-
bal de lutte contre le terrorisme,
SPÉLÉOLOGIE ●La firme Puma remplace l’ancien soit la porte ouverte à des viola-
équipementier, Le Coq sportif tions flagrantes des droits de
UNE FÉDÉRATION ●Le montant du contrat d’une année l'homme et des libertés fonda-
mentales, à commencer par les
ALGÉRIENNE EST NÉE (2009-2010) avoisinerait un million de dollars
●Puma devrait prendre en charge au moins un
libertés d'association, de ras-
Bonne nouvelle pour les explo- semblement, d'expression».
rateurs de grottes : la Fédération des deux stages de préparation de l’EN. Selon elle, les défenseurs des
droits de l'homme sont donc
algérienne de spéléologie est e nouveau maillot de Puma, le nouveau équipemen-
née. Et sa création coïncide avec L l’équipe nationale sera pro- tier qui remplace Le Coq
touchés de plein fouet par «ces
mesures de répression» mises
PHOTO DR

la Journée mondiale de la mon- chainement présenté lors sportif. Pour rappel, le contrat en œuvre par les régimes
tagne, célébrée le 11 décembre d’une cérémonie qu’organisera FAF-Puma a été signé cette concernés, parmi lesquels
de chaque année. P. 24 la FAF, à Alger, en présence année. l'Algérie et l'Egypte.
des responsables de la firme (Suite page 22) A. B. (Lire en page 4) Hacen Ouali
Publicité
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 2

ENQUÊTE

LES GRANDS SCANDALES DU CHANTIER

Les Chinois soudoyaient....


●Les révélations faites par deux principaux mis en cause (deux hommes d'affaires), lors de leur audition par les officiers du DRS, laissent perplexe tant
par l'importance du statut des personnalités qu'ils ont citées que par les montants des commissions versées pour l'obtention des marchés.
contrepartie de commissions. Il accepte et, tron de la Citic lui délivre un document at- sur le compte de son entreprise fictive Spe- soin de la délégation algérienne. Ce qui va

L
'enquête s'ouvre en 2009, à la suite
d'informations selon lesquelles les de retour au pays, il commence à contacter testant de son statut de représentant de la rit of Eagle, dirigée par une société SRHM renforcer Chani auprès des Chinois, mais
commissions versées pour l'obtention ses connaissances sur le terrain. Il demande société chinoise en Algérie. Pour le verse- (spécialisée dans la gestion des fonds et la aussi des Algériens. Mais il faut reconnaître
des marchés de l'autoroute «alimentent la au PDG de la résidence d'Etat de Club des ment des commissions, évaluées dans un création de sociétés fictives et de comptabi- que c'est le colonel Khaled qui l'aide le plus
caisse noire du DRS». Le plus haut respon- Pins, Abdelhamid Melzi, de l'aider à entrer premier temps à 30 millions de dollars, le lité) domiciliée à Hong Kong. Le deuxième à avoir accès au secrétaire général, du fait
sable de ce service met une équipe spéciale en contact avec des responsables du minis- PDG de la Citic a recommandé la création versement est effectué durant l'été 2008, à de son statut et de l'institution qu'il repré-
sur l'enquête, qualifiée d’enquête du siècle, tère des Travaux publics. Il lui organise une de deux sociétés fictives avec des comptes Alger, par le comptable de la Citic. Il s'agit sente. Chani et le colonel se sont connus
qui, après plusieurs mois, débouche sur l'in- rencontre avec Mohamed Bouchama, le se- domiciliés en Autriche et à Singapour vers d'un montant de 70 millions de dinars, re- lorsque l'affaire du FAKI était en jugement
crétaire général. Mais c'est le conseiller du lesquels deux sommes de 15 millions de mis à Chani au siège de sa société Oriflam, au tribunal de Bir Mourad Raïs. Après la
terpellation, le 17 septembre 2009, du pre-
ministre de la Justice, officier du DRS, dit dollars ont été transférées. Un autre contrat située à Dély Ibrahim, dont 65 millions de condamnation de Chani, l'officier demande
mier suspect concerné par «l'information»
le colonel Khaled, qui va lui faciliter la est signé entre les deux parties et concerne dinars ont servi pour financer l'achat d'une à ce dernier d'introduire un pourvoi en cas-
à l'origine des investigations et ce, à son re-
tâche en l'accompagnant au bureau du se- la collecte par tous les moyens de toute in- villa à El Biar, d'un montant de 115 mil- sation auprès de la Cour suprême, où il s'en-
tour de Paris. Il s'agit de Mejdoub Chani, un
crétaire général pour la première fois, pour formation qui concerne de près ou de loin le lions de dinars (le reste a été payé par un gage à intervenir en sa faveur. Depuis, les
Algérien installé au Luxembourg, très in-
le présenter à ce dernier comme étant son marché de l'autoroute Est-Ouest, pour le- crédit obtenu auprès de Natixis). Une ma- liens entre les deux hommes se sont renfor-
troduit dans le milieu des affaires. En 2006, cés. Chani se propose même d'acheter la
cousin. Chani en profite pour soulever les quel un premier versement de 350 000 eu- nière pour lui d'éviter les soupçons sur l'ori-
il avait été condamné à une peine de prison ros a été effectué sur les comptes de Chani. villa du colonel sise à Aïn Turk, à Oran,
problèmes auxquels sont confrontés les gine des fonds, dit-il aux enquêteurs.
avec sursis pour son implication dans le De retour au pays, il contacte son ami d'en- pour plus de 20 millions de dinars (pour en
Chinois. Les entrevues se multiplient et cer-
scandale du Fonds algéro-koweitien pour
tains obstacles sont franchis. Ce qui aiguise fance, le colonel Khaled, un colonel du À SINGAPOUR ET EN AUTRICHE acheter une autre à Es Senia) qu'il offre par
l'investissement (FAKI), un établissement DRS conseiller du ministre de la Justice, Ses allées et venues au bureau de Boucha- la suite à Cheb Khaled. En plus de cette
l'appétit de Chani.
financier dans lequel il était co-actionnaire qui lui organise un rendez-vous avec le se- ma, à chaque fois en compagnie du colonel transaction, Chani affirme avoir remis à
avec le fils de l'ancien ministre Mohamed L'APPÉTIT VIENT EN ENCAISSANT... crétaire général du ministère des Travaux Khaled, se multiplient. En tout, sept fois se- l'officier la somme de 17 millions de dinars
El Mili et d'où des dizaines de millions de Il décide alors de court-circuiter Boussaïd publics, Mohamed Bouchama, chez lequel lon lui, au cours desquelles il ne fait que à l'officier, et à sa demande, pour terminer
dollars ont été détournés pour être transfé- en entrant en contact direct avec les patrons il l'accompagne et le présente comme étant dresser la liste des obstacles auxquels est le paiement d'une autre villa sise à Birkha-
rés vers des comptes privés à l'étranger, no- de la Citic à Pékin. Il demande à une amie, son cousin. Chani exhibe le document signé confrontée la Citic, comme par exemple dem ; en échange, il lui cède un apparte-
tamment au Luxembourg. Fort de ses rela- la fille de l'ancien patron de la société chi- par le PDG de la Citic et la liste des pro- l'augmentation du nombre de visas pour les ment en construction à Staouéli. Toutefois
tions, il met son carnet d'adresses à la noise, installée au Luxembourg, de lui orga- blèmes rencontrés sur le terrain. Bouchama ressortissants chinois qui est passé de 10 à cet échange n'a pu être concrétisé du fait du
disposition de nombreuses sociétés étran- niser un rendez-vous avec le patron de l'en- lui fait état d'une instruction du Premier mi- 100 par jour, la résolution du problème retard enregistré dans l'établissement des
gères intéressées par le marché algérien, en treprise. Ce dernier le reçoit dans son nistre qui consacre la priorité à la réalisation d'expropriation, de disponibilité de bitume, actes de propriété. Entre 2008 et 2009, Cha-
contrepartie d'importantes commissions. bureau, à Pékin, et accepte de le prendre de l'autoroute Est-Ouest et qu'il ferait tout de tuf et d'explosifs et le déplacement des ni affirme avoir remis au colonel plus de
En 2007, l'entreprise publique chinoise Ci- comme intermédiaire, à condition qu'il pour lever les entraves. En contrepartie de canalisations de gaz qui traversent les tron- 26 millions de dinars en espèces, sans
tic-CRCC, qui a décroché un marché de prenne attache avec celui qui a introduit la ce «service», Chani déclare une première çons de l'autoroute. Ce que le secrétaire gé- compter la prise en charge de plusieurs
réalisation de l'autoroute Est-Ouest, une an- Citic en Algérie. En l'occurrence Pierre Fal- fois avoir remis une somme de 10 millions néral dément catégoriquement. Il affirme voyages en Espagne. Une générosité que
née auparavant, peine à recouvrer ses fac- con. Un magnat du trafic d'armes français, de dinars, mais se rétracte par la suite et dé- avoir connu Chani en 2007, par l'intermé- l'homme d'affaires explique comme étant la
tures, d'un montant de 400 millions de dol- détenteur de trois autres nationalités, fran- ment. Quelques jours plus tard, il se déplace diaire de Abdelhamid Melzi, en tant que di- contrepartie des services que le colonel lui a
lars auprès du ministère des Travaux çaise, brésilienne et angolaise (voir enca- à Pékin et rend compte de sa relation avec le rigeant financier de la Citic et il était ac- rendus. Ces derniers sont nombreux. Il cite
publics, alors dirigé par Amar Ghoul. dré). L'homme en question est à la tête du secrétaire général et la prise en charge par compagné du colonel Khaled. En février entre autres les mises en contact avec les
L'homme qui lui réglait tous ses problèmes, lobby français ayant la mainmise sur les af- ce dernier des problèmes auxquels est 2008, Chani et Bouchama se rencontrent à responsables et la restitution de plus d'une
un certain Boussaïd, vivant en France, ne faires en Algérie. Tout entreprise qui veut confrontée la société. Un deuxième contrat Pékin. Le premier est en mission de forma- dizaine de passeports de ressortissants chi-
peut plus entrer en Algérie du fait de ses dé- pénétrer le marché algérien doit passer par est alors signé entre les deux, qui permet à tion pour une semaine avec des cadres du nois bloqués par les autorités pour des rai-
mêlés avec la justice algérienne. Il sollicite ce groupe de pression bien introduit dans Chani d'obtenir une première commission ministère des Travaux publics, alors que le sons qu'il dit ne pas connaître.
Chani et lui propose d'assister la Citic en les rouages de l'Etat. Chani accepte et le pa- de 1,24% du montant du marché, transférée second est chargé par la Citic de prendre Salima Tlemçani

DES COMMISSIONS DE 4% DANS LES TRANSPORTS ET L’HYDRAULIQUE


ntendu par les enquêteurs, Kheladi Mohamed, directeur du nou- pour le compte du DRS et pour celui de la Citic. Addou va jusqu'à du tronçon Est de l'autoroute, c'est Addou Sid Ahmed qui est inter-
E veau programme de l'autoroute Est-Ouest au niveau de l'Agence
nationale des autoroutes (ANA), n’y va pas avec le dos de la cuillère.
saisir le ministre Amar Ghoul sur son cas, en vain. Kheladi, qui cha-
peaute tous les projets de son département, fait état de nombreuses
venu au profit de la société italienne Inco, grâce au chef de cabinet
du ministre des Travaux publics, le nommé Ferrache Belkacem, au-
Il affirme avoir été informé par Addou Tadj Eddine (homme d'af- affaires de corruption dans les domaines des transports, de l'hydrau- quel il remet une somme de 500 000 DA, coût de ses vacances en
faires en détention) de malversations dans lesquelles seraient impli- lique et des travaux publics. Il se montre très prolixe en révélations. Turquie, en attendant le versement du reste de sa commission devant
qués des cadres du ministère des Travaux publics, des dirigeants de Il déclare avoir rencontré, lors de son voyage en Chine, Philippe être défalqué du montant de 300 000 dollars que Addou avait perçu.
la société chinoise Citic et Chani Mejdoub, qui se dit représentant du Shan, un homme d'affaires chinois qui lui fait savoir que des com- Addou est également sollicité pour arbitrer un conflit qui oppose le
DRS à l'étranger. Kheladi connaît Chani depuis plus d'une année en missions de 4% du montant du contrat de l'autoroute Est-Ouest obte- Groupement mixte des travaux publics (GMTP) composé de la so-
tant que financier de la Citic (entreprise présentée comme étant la nu par la Citic sont versées à Chani Majdoub, 4 autres à des cadres ciété italienne Pizarotti et de deux autres entreprises, à l'Agence na-
caisse noire du DRS). Selon lui, il l’a sollicité pour régler le conten- de la Citic et 1,25% à un certain Kouadri de Chlef, qui représente les tionale des autoroutes relatif à la demande du groupe d'augmenter
tieux né du fait que la Citic voulait utiliser dans ses chantiers du tuf services du ministère des Travaux publics. Il cite également Addou les honoraires, estimés entre 10 et 12 millions d'euros.
traité en ciment au lieu du non traité convenu dans le contrat. Le tuf Sid Ahmed, un autre homme d'affaires (cousin de Addou Tadj) qui Une mission qu'il va accomplir avec l'aide d'un certain Aït Kaci
traité ne répond pas aux normes techniques retenues dans le cadre du sert d'intermédiaire à de nombreuses sociétés étrangères pour leur Boudjemâa, conseiller proche d'un certain Khata, membre du
marché et est acquis à un prix dérisoire par rapport au tuf traité en ci- obtenir des marchés en contrepartie de commissions. La réussite est conseil d'administration de la Société de gestion des ports. En
ment. Ce qui pousse le ministère des Travaux publics à s'y opposer. rendue possible grâce aux bons services, bien rémunérés, de Ham- contrepartie de ce service, une commission de 5% du montant du
Kheladi qualifie Chani de «suspect», surtout depuis que Addou Tadj dane Salim Rachid, directeur de la planification et de la coordination marché est remise aux concernés, soit 500 000 euros, dont 30% sont
Eddine, a attiré son attention sur le fait qu'il travaille en même temps au ministère des Transports. Dans le contrat de suivi et de contrôle versés à Addou et le reste partagé entre Khata et Aït Kaci. S. T.
Publicité
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 3

ENQUÊTE

DE L’AUTOROUTE EST-OUEST

De hauts responsables,
un colonel et… Falcon Dans le cas du scandale lié au marché
Suite de la page 1 Des sociétés étrangères versent de réalisation de l'autoroute Est-Ouest,
des pots-de-vin et des commissions la responsabilité incombe d'abord à
'instruction autour de ce qui est

L qualifié de la plus grande affaire


de corruption impliquant aussi
bien des personnalités politiques que
afin d’obtenir des marchés
de grande envergure
Amar Ghoul en tant que ministre et pré-
sident de la commission nationale des
marchés, mais également, en tant que
haut cadre du MSP, un parti de l'Allian-
militaires avance à pas de fourmi. Les
résultats auxquels est arrivée l'enquête ce présidentielle, éclaboussé par des
préliminaire menée par les officiers de scandales en cascade.
la police judiciaire du Département du Telle qu'elle se présente aujourd'hui et
renseignement et de la sécurité (DRS) sans préjuger du cours de l'instruction,
n'ont pas tellement évolué en dépit des il y a comme une volonté délibérée (ou
noms de hautes personnalités citées non) de limiter les responsabilités de
dans le dossier. Même filtrés, ces résul- cette grave affaire aux seuls cadres in-
tats montrent à quel point la corruption criminés. Tout comme on veut faire
ronge les institutions de l'Etat et com- croire à l'opinion publique que dans le
ment des lobbys étrangers, notamment dossier des marchés des tramways, la
français, aidés par de hauts respon- corruption s'arrête au niveau directeur
sables de l'Etat, sont devenus les déposi- de la planification et que dans celui de
taires du marché algérien. De hauts la réalisation des barrages, personne
cadres de l'Etat sont soudoyés à coups n'est responsable. Le juge d'instruction
est aujourd'hui devant une deuxième af-

PHOTO : M. SALIM
de commissions par des sociétés chi-
noises, espagnoles, italiennes et fran- faire Khalifa. Saura-t-il démêler l’éche-
çaises afin de les aider à obtenir les mar- veau en convoquant toutes les person-
chés de réalisation du tramway, nalités citées lors de l'enquête
d'autoroutes et de barrages. Un vrai pa- préliminaires et aller très loin à la re-
nier de crabes où se mêlent l'espionnage cherche de la vérité ou se limitera-t-il à
économique, le trafic d'influence, la par des commissions nationales prési- des grands projets que le président de la mandats. De ce fait, s'il y a corruption – consolider l'idée de l'acte isolé qui se
corruption et les passe-droits. Plusieurs dées par les ministres des secteurs République suit avec attention de par et il y en a – elle ne peut se limiter uni- profile ? Une lourde question qui inter-
personnalités importantes ont été citées concernés. Mieux encore, ils font partie leur importance dans la réussite de ses quement aux cadres mis en cause. pelle la justice algérienne… S. T.
dans ce dossier, parmi elles Mohamed
Bedjaoui (ancien ministre des Affaires
étrangères), Chakib Khelil (ministre de
l'Energie), Abdellatif Benachenhou (ex-
PIERRE FALCON, LE TRAFIQUANT D'ARMES Les devises
ministre des Finances), des officiers su-
périeurs des services de sécurité comme QUI S'INVITE À UN CONSEIL INTERMINISTÉRIEL échangées
le colonel Khaled (conseiller du mi-
nistre de la Justice), deux autres colo-
Majdoub Chani fait des révélations fracassantes sur la mainmi-
se du lobby français sur le marché algérien et ses importantes
lorsque la Citic a arraché le contrat. Fait surprenant, ses
connaissances haut placées l'ont invité à assister à un conseil à Hydra
nels et un général à la retraite, en pas- entrées dans les rouages de l'Etat. C'est à Pékin qu'il apprend interministériel entre Abdellatif Benachenhou (ministre des Fi- Les sommes échangées par Addou Sid
sant par le chef de cabinet et homme de que Pierre Falcon, un trafiquant d'armes détenteur de trois na- nances,) Mohamed Bedjaoui (ministre des Affaires étran- Ahmed chez les deux frères Bouzenacha
confiance de Amar Ghoul, son secrétai- tionalités, française, angolaise et brésilienne, est à la tête d'un gères), Chakib Khelil (ministre de l'Energie) et Amar Ghoul (mi- de Hydra (en détention) sont colossales.
re général, le directeur général de puissant groupe de pression français qui détient la clé des af- nistre des Travaux publics) consacré à l'autoroute Est-Ouest et En mars 2009, Addou a converti 100 000
l'Agence nationale des autoroutes et le faires en Algérie, grâce à ses contacts avec les plus hauts res- aux problèmes y afférents. Selon Chani, qui cite les confi-
euros en dinars, transférés de son compte
directeur de la planification au ministè- ponsables civils et militaires algériens. Natif d'Algérie au dé- dences du PDG de la Citic, l'idée aurait été proposée par Bed-
en Suisse vers un autre compte apparte-
re des Transports. De tout ce beau mon- but des années 1950, Falcon a été condamné récemment, en jaoui. Ce dernier connaissait bien Falcon ; leurs relations se
France, pour avoir vendu, avec le consentement des services sont renforcées au temps où ils étaient tous deux membres de nant à un ami des deux prévenus. Ceux-ci
de, seuls le secrétaire général des Tra- affirment avoir procédé à six opérations
français, des armes à l'Angola, au moment le plus fort de la ré- l'Unesco à Paris. Mieux, Chani affirme que Benachenhou avait
vaux publics et le directeur de la de change durant lesquelles ils ont remis
bellion. Chani affirme que c'est Falcon qui a assumé le rôle même suggéré l'idée de payer les Chinois en pétrole. Mais fi-
planification des Transports sont sous d'intermédiaire pour faire obtenir à la chinoise Citic le marché nalement, Falcon n'a pas assisté à ce conseil du fait qu'à la der- à Addou des sommes de 360 000 DA,
mandat de dépôt alors que le chef de ca- de l'autoroute et l'introduire dans les affaires en Algérie, et ce, nière minute, Chakib Khelil s'y est opposé de peur de la réac- 160 000 DA, 500 000 DA, 900 000 DA,
binet est inculpé. grâce à ses connaissances au sein du gouvernement algérien. tion du Président si jamais il apprenait qu'un étranger avait 1,23 million de dinars et enfin la somme
Pourtant, ces grands marchés passent Il avait même assisté en 2006 à l'ouverture des plis à Alger, pris part aux travaux d'un conseil interministériel. S. T. de 12,4 millions de dinars. S. T.

L'espionnage économique pour obtenir des marchés


ers la fin 2006, dans le cadre de la réalisation montant de 34 milliards de dinars, et transmise par me que les sommes perçues par Addou auprès de sion de 8% du montant du marché leur a été propo-
V des tramways des villes de Constantine et
d'Oran, Addou Sid Ahmed s'est rapproché du PDG
leur ambassade à Alger au ministère des Trans-
ports, à la demande de ce dernier. Quelque temps
Alstom Isolux Corsan et le groupe Alstom Pizarotti
représentent la moitié de ce qui a été conclu. Al-
sée. En 2009, Addou sert d'intermédiaire à la socié-
té française Razel pour l'obtention du projet de réa-
de la société française Alstom, par l'intermédiaire lus tard, Alstom et Pizarotti se présentent comme stom a exigé un moyen plus légal pour transférer lisation du barrage de Tablout, en utilisant sa
d'un homme d'affaires, Allab Khaier, en lui promet- un groupe, à côté d’Impreglio et obtiennent le mar- les commissions du fait qu'elle était en examen en relation avec Dahmane Abderrahmane, inspecteur
tant une commission de 15% de celle qui lui sera ché avec 35 milliards de dinars pour les deux pre- Suisse. Concernant le marché du téléphérique de général au ministère français de l'Education. Le
versée. Néanmoins, en dépit du fait qu’Alstom ait mières et 34,5 milliards de dinars pour la troisième. Oued Koriche, Hamdane livre des informations sur marché, d'un montant de 160 millions d'euros, est
décroché le marché, Addou ne reçoit pas son dû à En mars 2009, Addou reçoit la somme de 115 000 le projet à Addou, qui les refile à une société suisse finalement donné à Razel, laquelle verse une com-
cause du contentieux qui oppose Khaier à Alstom. euros versée par Pizarotti, déposée sur le compte de en contrepartie de 240 000 euros. La part revenant mission de 1% (du montant) à Addou, lequel à son
Les raisons sont liées au fait que la société française son épouse à BNP Paribas. Hamdane, pour sa part, à Hamdane est de 11 millions de dinars. Dans ce tour s'est engagé à acheter un appartement à la cité
refuse d'associer l'entreprise de l'homme d'affaires n'a pu obtenir sa commission qui devait être trans- même domaine, Addou intervient auprès de Aït Malki (Ben Aknoun) pour Dahmane Abderrahma-
au projet. Pour sa part, Addou Sid Ahmed affirme férée au mois de novembre 2009. Addou intervient Kaci (l'homme d'affaires) et du PDG de la SNCF, ne. Durant la même période, Addou intercède cette
avoir rencontré le patron de l'entreprise italienne également pour des sociétés espagnoles. En 2007, Benamor, pour faire bénéficier la société française fois-ci pour le compte de la société italienne CMC,
Astaldi, en 2007, à la même période où il a fait le ministère des Transports demande à l'ambassade SNCF du projet de gestion du train de la banlieue afin d'arracher un contrat de 31 millions d'euros
connaissance de Hamdane, qui lui a fait état de pro- d'Espagne de lui transmettre la liste des sociétés in- d'Alger. Pour cette prestation, il obtient un salaire auprès de l'Algérienne des eaux, et ce, grâce au
jets non encore rendus publics dans le domaine du téressées par la réalisation de la ligne de tramway mensuel de 3000 euros sur une période de 6 ans et PDG de cette dernière, Mechia Abdelkrim, et à
transport, notamment ceux du tramway et des che- d'Oran, d'un montant de 38 milliards de dinars. En 6 mois, la durée de gestion du projet. Il agit de la Khaier, l'homme d'affaires. En contrepartie, CMC
mins de fer ainsi que ceux de l'Entreprise nationale 2008, la liste transmise à l'Entreprise du métro même manière auprès de Randaoui, directeur gé- verse une commission de 4% du montant ; 1% pour
de navigation aérienne (ENNA) et de la ligne ferro- d'Alger (EMA) comporte trois entreprises : le néral du métro d'Alger, et de Khaier Allab, pour ob- Addou et 3% pour Mechia et Khaier.
viaire rapide (LGV 123). Des informations qu'il va groupement Caf Ohl, le groupe Alstom Isolux Cor- tenir la gestion du tramway d'Alger au profit de la Toujours dans le même secteur, Addou joue un rôle
monnayer auprès de nombreuses entreprises, no- san et le groupe Bombardier. Hamdane remet cette société française Keolis. Un service pour lequel il important pour aider Pizarotti à obtenir un marché
tamment italiennes. En 2007, il reçoit, dans son do- liste à Addou afin qu'il négocie la commission perçoit une rente mensuelle de 1500 euros durant de 31 millions d'euros relatifs aux travaux supplé-
micile, le directeur de la planification au ministère d'obtention du marché (arrêtée à 1%) avec Alstom 11 ans et 6 mois, à partager avec ceux qui l'ont aidé. mentaires du barrage Kaf Eddir, à Tipaza, en
des Transports, Hamdane. Dans le but de mieux né- Isolux Corsan, en faisant jouer ses connaissances Pour ce qui est de l'étude de la ligne des tramways contrepartie d'une somme de 350 000 euros, de la-
gocier la commission avec Alstom, il lui remet la au sein de Alstom. En février 2009, le groupe ob- de Sétif et Annaba, Addou intervient pour le comp- quelle il défalque 40 000 euros remis à Mohamed
liste des sociétés italiennes intéressées par la réali- tient le marché. Addou remet à Hamdane une som- te de IPF Planege, une société portugaise, en solli- Fellouci, l'ex-directeur par intérim de l'Agence na-
sation de la ligne de tramway de Constantine, d'un me de 12 millions de dinars, mais ce dernier affir- citant l'aide de Aït Kaci et Benamor. Une commis- tionale des barrages. S. Tlemçani
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 4

L’ACTUALITÉ

61e ANNIVERSAIRE DE LA DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’HOMME

L’Algérie à la traîne
e monde et les militants des là-dessus. Il est catégorique : «La tor-
LA LIGUE DE
L droits de l’homme, notamment,
célèbrent aujourd’hui, le 61e an-
niversaire de la déclaration universelle
ture, comme moyen pour arracher des
aveux est encore pratiquée en Algérie.
Les gens sont torturés par les services GHECHIR DRESSE
des droits de l’homme et du citoyen.
Le 10 décembre 1948 a été une date
de sécurité pour arracher des aveux. Il
ne s’agit pas forcément pour ce qui est UN TABLEAU
fondatrice dans l’histoire de l’émanci-
pation des hommes et des femmes. Si
des affaires politiques, mais dans des
affaires ordinaires, les gens subissent
SOMBRE
des pays célébreront cette date dans la des tortures. Plusieurs prévenus ont
joie, au regard des acquis et des avan- La Ligue algérienne des droits de l’homme
déclaré devant des juges, que leurs (LADH) que préside Boudjemaâ Ghechir,
cées en matière de la protection des aveux sont arrachés sous la torture».
droits de l’homme, d’autres pays ac- elle aussi, ne se réjouit pas de la situation
Le plus inquiétant, aux yeux de Bou- des droits de la personne humaine en
cueilleront cette journée dans une am- chachi, réside dans le fait que les juges
biance peu enthousiaste. «C’est le cas Algérie. Dans un rapport rendu public à la
ne font rien pour agir contre cette pra- veille de la célébration du 61e anniversaire
de l’Algérie», estiment les défenseurs tique qui est «un délit criminel». «La
des droits de l’homme. de la Déclaration universelle des droits de
justice ne protège pas ceux qui sont l’homme, elle constate que «la justice,
De l’avis du président de la Ligue al- torturés. Normalement, l’autorité ju-
gérienne pour la défense des droits de censée être rendue au nom du peuple
diciaire est obligée d’enquêter, dès algérien et en dépit d’un vaste chantier de

PHOTO : M. SALIM / ARCHIVES


l’homme (LADDH), Me Mustapha qu’un prévenu parle de torture. Même
Bouchachi, «la situation des droits de réforme, n’a pu couper le cordon ombilical
lorsque l’information sur la torture qui la relie à certaines sphères du pouvoir
l’homme est en nette régression». Il en n’est pas sûre, la justice doit ouvrir
veut pour preuve la difficulté qui l’instrumentalisent pour bâillonner
des enquêtes afin d’en vérifier la véra- une voix ou neutraliser un opposant.
qu’éprouvent les organisations auto-
cité», ajoute le président de la Ligue. Les magistrats se considèrent toujours
nomes de la société civile et les partis
politiques d’opposition, à exercer Mais rien n’est fait et «les juges ne se des agents de l’Etat et des exécutants de
leurs droits en matière d’organisation donnent pas la peine d’enquêter», a sa politique. Le système judiciaire a
et manifestation. «Aujourd’hui, il est conclu Bouchachi. Que faire face à ce continué de créer de nouvelles
Selon M. Bouchachi, l’Algérie a le devoir de veiller à ce que les droits deviennent réalité constat amer ? En l’absence d’un sys- générations de prisonniers d’opinion».
extrêmement difficile pour nous de te-
nir des réunion publique, le droit à propres journaux», s’est confié Me reste. «Dans un pays rangé par la cor- tème politique démocratique où les Le rapport de la LADH brosse un tableau
l’association, à l’organisation, même Bouchachi à El Watan. L’état d’urgen- ruption, classé au 111e rang, par lois sont faites par et pour les citoyens, général très sombre. La ligue de Ghechir
s’il est garanti par les textes de loi, ce ce, qui dure depuis 1992, est un des ces l’ONG Transparancy international, on il est difficile de mettre définitivement estime que «l’arbitraire a fini par
n’est pas le cas dans la réalité» et «On instruments employés par le pouvoir ne peut s’en orgueillir. Ce fléau qui un terme aux violations des droits de désabuser la population à l’égard des lois
observe depuis des années comment pour restreindre les espaces de l’exer- gangrène l’Etat dans toutes ses ramifi- l’homme. «Il faut se rendre à l’éviden- et les citoyens se sentent complètement
les syndicats, pourtant représentatifs, cice des droits politiques et civils. La cations est une grave atteinte aux ce, tant que le système politique algé- délaissés et expriment de plus en plus
sont marginalisés par l’exécutif». LADDH se dit convaincue que «le droits de l’homme. Sans parler de la rien est dominé par l’Exécutif, la justi- violemment leur désespoir».
«Même chose pour la création des maintien de l’état d’urgence est injus- misère sociale qui frappe des pans en- ce n’est pas réellement indépendante, Au registre des libertés politiques,
partis politiques. Depuis un certain tifié, et est utilisé non pas à des fins sé- tiers de notre société, le chômage en- il est difficile de garantir la protection B. Ghechir considère que «sous prétexte
nombre d’années, la création de partis curitaires, mais plutôt, à des fins poli- démique, la paupérisation, sont autant et la promotion des droits de l’hom- de l’état d’urgence, les réunions
est interdite», a jugé Bouchachi. Il fait tiques. Il permet au pouvoir de limiter d’indices qui montrent à quel point, les me», préconise Bouchachi. Après tant publiques, les marches et manifestations
le même constat, s’agissant de la ques- le champs d’action des organisations Algériens sont privés de leurs droits d’années de lutte et autant de sacri- politiques restent interdites, alors que les
tion de la liberté d’expression. autonomes et celui des partis poli- les plus élémentaires», estime le prési- fices consentis par des milliers de mi- agréments des partis politiques,
«Quand des journalistes sont encore tiques d’opposition». Les droits éco- dent de la LADDH. La torture est-elle litants, l’Algérie a le devoir de veiller à associations et syndicats restent encore
traînés devant les tribunaux et que nomiques et sociaux – parents pauvres encore pratiquée dans notre pays ? ce que ces droits deviennent une réali- tributaires des positions politiques à
d’autres ne peuvent pas créer leurs des droits de l’homme – ne sont pas en Pour Me Bouchachi, n’y a pas de doute té vivante. Hacen Ouali l’égard du pouvoir». H. O.

MME SOUHAYR BELHASSEN. Présidente de la Fédération internationale des droits de l’homme


«La FIDH est extrêmement préoccupée par le maintien
de l'état d'urgence»
Propos recueillis par tion des droits de l’homme en logue soit initié avec les partenaires so- groupes armés palestiniens et insiste sur
Hacen Ouali Algérie ? ciaux. la nécessité de rendre compte de ces vio-
La FIDH s'est à plusieurs reprises mobi- Peut-on parler du respect des droits de lations. La FIDH rappelle que l'obliga-
Comment évaluez-vous la situation lisée auprès de ses organisations l’homme quand on sait que le pays vit tion d'enquêter sur les violations graves
des droits de l’homme dans les pays du membres et partenaires pour faire état de encore sous état d’urgence ? des droits de l'homme et de poursuivre en
Maghreb? ses préoccupations concernant la persis- Plusieurs Etats de la région sont en effet justice les responsables de ces violations
Les libertés d'expression, de la presse, tance de violations des droits de l'homme concernés par le maintien prolongé de incombe aux autorités israéliennes et pa-
d'association et de rassemblement paci- en Algérie. La persistance des pratiques l'état d'urgence et le cortège des mesures lestiniennes, mais s'il s'avère que ces au-
fique en particulier sont régulièrement de torture dans les centres de détention et pouvoirs exceptionnels qui en décou- torités n'ont pas les moyens ou pas la vo-
mises à mal. Les scandaleuses retombées tel qu'attesté par le comité contre la tortu- lent. La FIDH demeure extrêmement lonté pour ce faire. Alors, les
des élections en Tunisie, les nombreuses re des Nations unies et l'absence de ré- préoccupée par le fait que le maintien de mécanismes de la justice internationale
procédures judiciaires intentées à l'en- ponses satisfaisantes apportées par le l'état d'urgence, souvent justifié et ren- devront être activés afin d'empêcher que
contre d'organes de la presse marocaine gouvernement algérien au besoin de vé- forcé par le contexte global de la lutte ces crimes restent impunis. La FIDH va
et les interdictions récurrentes des ras- rité et de réparation pour toutes les vic- contre le terrorisme, soit la porte ouverte rendre public, dans quelques jours, un an
times des violations graves des droits de à des violations flagrantes des droits de après le début de l'opération «Plomb dur-
semblements pacifiques, voire de ré-
l’homme commises pendant la décennie l'homme et des libertés fondamentales, à ci» à Ghaza, un rapport dans lequel elle
unions publiques en Algérie, illustrent La FIDH a exprimé et réitéré son soutien
1990 demeurent au centre des préoccu- commencer par les libertés d'association, rappelle que la justice demeure l'une des
les obstacles auxquels sont confrontées pations de la FIDH. de rassemblement et d'expression. Les aux conclusions et recommandations du conditions à la paix et à la sécurité.
les sociétés civiles de la région. Par ailleurs, la situation des droits des défenseurs des droits de l'homme sont rapport de la commission d'enquête de La fin de cette année est caractérisée
Bien qu'il soit impossible de dresser un migrants et des réfugiés en Algérie, no- donc touchés de plein fouet par ces me- l'ONU conduite par le juge Goldstone. aussi par le calvaire de la militante des
bilan commun à ces trois pays, la situa- tamment suite à l’adoption de la loi rela- sures de répression mises en œuvre par Pour rappel, en dépit d'un mandat initial droits de l’homme sahraouie, Amina-
tion étant sensiblement différente dans tive aux conditions d’entrée, de séjour et les régimes concernés, parmi lesquels plus restreint, la commission s'est enga- tou Haïdar, empêchée par le gouver-
chacun d'entre eux, nous assistons toute- de circulation des étrangers dont cer- l'Algérie et l'Egypte. Nous dénonçons gée à enquêter sur les violations suppo- nement marocain de rentrer chez elle.
fois aujourd'hui au mieux à une stagna- taines dispositions violent le droit inter- également le fait que sous couvert de sées des droits de l'homme par les deux On n’a pas entendu la réaction de
tion, voire à un réel recul en matière de national en matière de protection des l'état d'urgence, des civils soient déférés parties, Israël et les groupes armés pales- votre organisation, pourquoi ?
respect et de protection des droits de droits de l’homme ainsi que du droit hu- devant des tribunaux militaires et des tiniens. Par conséquent, compte-tenu de L'état de santé d'Aminatou Haïdar, en
l'homme. La politique répressive menée manitaire, nous inquiètent particulière- cours de sûreté de l'Etat, qui sont des juri- la méthodologie employée et des conclu- grève de la faim depuis plusieurs se-
par le pouvoir tunisien à l'encontre des ment. Enfin, une partie considérable de dictions dont nous savons bien qu'elles sions du rapport, il n'y a aucune raison de maines, inquiète vivement la FIDH. La
journalistes, des défenseurs des droits de la population algérienne continue à faire ne sont pas les meilleures garantes du mettre en doute l'impartialité et la légiti- confiscation de son passeport et l'inter-
l'homme et des militants de l'opposition face à d'importantes difficultés d'ordre respect des droits de la défense et du mité du rapport. diction qui lui est faite par les autorités
n'est pas nouvelle, toutefois elle a atteint économique et social. Dans ce contexte, droit à un procès équitable. Le rapport Goldstone a conclu que de marocaines de rentrer chez elle sont des
ces dernières semaines un niveau inégalé la FIDH s'inquiète de la systématisation L’année 2009 est marquée également graves violations, constitutives de crimes violations de ses droits. Nous appelons
et nous sommes très inquiets de ce dur- de la répression des protestations d'ordre par le rapport du juge Goldstone sur de guerre et de crimes contre l'humanité, les autorités marocaines à prendre les
cissement. social. Aucune solution durable ne pour- la guerre à Ghaza. Quel commentaire avaient été perpétrées par l'armée israé- mesures qui s'imposent dans les plus
Quel regard jette la FIDH sur la situa- ra en effet être trouvée sans qu'un dia- faites-vous ? lienne dans la bande de Ghaza et par des brefs délais. H. O.
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 5

L’ACTUALITÉ

LUTTE ANTITERRORISTE AU SAHEL GRIPPE A(H1N1)


Arrivage de 450 000
L’offre de service de doses de vaccin
la troïka de l'UE
e projet d'organiser une enlevés des citoyens espagnols et
L
e ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme
hospitalière assure que le vaccin contre la grippe A(H1N1)
est bel est bien arrivé en Algérie. 450 000 doses prévues
pour la première semaine de décembre sont actuellement en
stock. Des échantillons de lots sont en cours de contrôle au ni-

L conférence au sommet sur


la sécurité et la lutte antiter-
roriste au Sahel, qui impliquerait
français. Une dégradation qui a
d'ailleurs suscité les vives inquié-
tudes de l'Africom. Son comman-
veau de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA). C'est ce qu’a déclaré
M. Chakou, secrétaire général du ministère, lors d'une conféren-
ce de presse organisée hier, au siège du ministère. La campagne
tous les pays de la sous-région, dant, le général William E. Ward, de vaccination débutera dès que les premiers lots sont libérés par
vient de recevoir le soutien plein n'a d'ailleurs pas hésité à les expri- l'IPA. «L'Algérie n'est pas en retard pour la vaccination, nous
et entier de l'Union européenne mer publiquement lors de sa visite sommes au début du pic ascendant de la pandémie. Nous pou-
après avoir été applaudi par Wa- à Alger, le 25 novembre dernier. vons toujours vacciner dans les mois prochains, où le nombre de
shington en novembre dernier. Les trois humanitaires espagnols cas est appelé à augmenter selon les constatations des spécia-
«L'Union européenne est prête à enlevés fin novembre en Maurita- listes», a-t-il signalé, avant de préciser que le vaccin que l'Algé-
appuyer l'idée d'une conférence nie sont, rappelle-t-on, détenus rie a importé ne présente aucun danger pour les femmes en-
PHOTOS : DR

au sommet à Bamako et soutenir par l'aile dure d'Al Qaîda au ceintes. «Tous les experts sont unanimes à dire que les vaccins
les efforts de reconstruction dans Maghreb islamique (AQMI), qui homologués par l'OMS y compris celui que nous avons importé
la région», a indiqué mardi, à Al- retient aussi en otage un Français sont d'une égale innocuité. Qu'il soit adjuvé ou pas, tous les vac-
ger, le ministre délégué chargé kidnappé durant la même pério- cins provoquent des effets secondaires. Je tiens à préciser que le
Abdelkader Messahel Mme Carin Wall
des Affaires maghrébines et afri- de. «Les trois Espagnols sont vaccin de GSK est le seul vaccin préqualifié par l'OMS», a tenu
caines, Abdelkader Messahel, au pays de la région, dont le Mali et nistre délégué chargé des Affaires entre les mains de l'aile dure à préciser M. Chakou pour mettre un terme à la polémique enga-
terme d'un entretien avec Mme Ca- la Mauritanie. maghrébines et africaines a fait d'AQMI, dirigée par Abou Zeïd», gée actuellement sur les dangers que peut présenter le vaccin en
rin Wall, ambassadeur auprès du Dans son évaluation de la coopé- savoir que ses entretiens avec a déclaré à l'AFP une source sécu- question. Interrogé sur l'utilisation du test rapide pour détecter
ministère des Affaires étrangères ration régionale, la présidente de Mme Wall entrent dans le cadre du ritaire à Ménaka, dans le nord du rapidement la positivité au virus H1N1, le secrétaire général du
de Suède. Mme Wall s'est déplacée la délégation de la troïka de l'UE dialogue entre l'Algérie et l'UE Mali. «Il est très dangereux. Il ministère signale qu'il n'est pas utilisé pour le moment, mais cela
à Alger en qualité de présidente a indiqué que l'Algérie joue un sur la situation au Sahel. Tout en faut faire vite. C'est Abou Zeïd qui dépendra de l'évolution de la pandémie. D'autant que, signale le
de la délégation de la troïka de «rôle-clé» dans le domaine de la qualifiant ce dialogue de a tué le touriste britannique» Ed- Dr Chakou, le pire est à craindre dans les prochains mois. «Nous
l'UE. Dans une déclaration à la sécurité et du développement «constructif», M. Messahel a win Dyer, exécuté en juin par la sommes à la phase ascendante du pic de l'épidémie», a-t-il indi-
presse, Mme Wall a tenu à saluer dans la région du Sahara et du Sa- souligné, selon l'APS qui a rap- branche maghrébine d'Al Qaîda, qué. A propos du profil médical des personnes décédées,
en personne les efforts déployés hel. Elle a ajouté que la visite de la porté l'information, que celui-ci a ajouté la même source. La se- M. Chakou précise qu'il s'agit en majorité de femmes enceintes
en vue de l'organisation d'une délégation de l'UE traduit son s'inscrit dans le cadre de ce qui a maine dernière, le journal espa- et de personnes jeunes et saines. «Les femmes enceintes consti-
conférence au sommet. «C'est souhait de «définir une stratégie été convenu entre les pays voisins, gnol El Pais, s'appuyant sur des tuent une catégorie de la population très vulnérable. Le virus est
une très bonne initiative et nous et une approche communes par à savoir que «les questions de la «sources proches» des services foudroyant chez elles en raison de la baisse du potentiel immuni-
espérons que la conférence pour- rapport à la sécurité et au déve- sécurité et de la paix sont primor- secrets espagnols, avait affirmé taire. C'est pourquoi nous avons renforcé le dispositif de lutte
rait avoir lieu bientôt et permettre loppement dans la région saharo- diales». Il est à signaler que la vi- que les trois Espagnols se trou- contre la grippe A(H1N1) par la réservation de lits de réanima-
de déclencher cette coopération sahélienne». Dans ce cadre, site à Alger de la troïka de l'UE in- vaient au contraire aux mains de tion pour la prise en charge des cas graves, dont les femmes en-
dont nous avons besoin», a-t-elle Mme Wall a relevé la nécessité de tervient dans un contexte marqué la branche «la moins radicale» ceintes, par l'extension des services référents d'hospitalisation
ajouté. La diplomate suédoise a connaître les «points de conver- par une dégradation de la situa- d'AQMI dirigée par l'Algérien et l’identification de services d'obstétrique capables de prendre
précisé que la délégation de la gence» pour «définir un agenda tion sécuritaire au Mali et en Mokhtar Belmokhtar. en charge les parturientes infectées», a-t-il ajouté. M. Chakou a
troïka de l'UE a déjà visité des commun». De son côté, le mi- Mauritanie, deux pays où ont été Zine Cherfaoui signalé que la grippe a touché à ce jour 389 personnes, dont 16
sont décédées. Sur l'ensemble des cas positifs, l'on enregistre
102 enfants. 33 wilayas sont touchées, et Alger reste la wilaya
qui a enregistré le plus de cas. L’intervenant a tenu à souligner
EXTRACTION DU SABLE que sur avis des experts, le dispositif de prise en charge a été ain-
si réadapté en matière de prélèvement, de critères d'hospitalisa-
Un inventaire des oueds interdits tion, de modalités de confinement à domicile et de mesures rela-
tives à la prophylaxie des sujets contact. Il a été décidé que tous
les cas prélevés seront mis sous traitement avant les résultats des
à l'exploitation examens virologiques. Pour le Dr Chakou, la grippe A(H1N1) a
balayé la grippe saisonnière qui se manifeste à cette période de
l'année. Djamila Kourta
n inventaire des oueds ou des tronçons certains lits d’oueds, notamment celui du Se- report en question est motivé par le souci de
U d'oueds interdits à l'exploitation sera éta-
bli, a révélé Abdelmalek Sellal, ministre des
baou, dans les wilayas de Tizi Ouzou et de
Boumerdès. L'interdiction de l'utilisation du
ne pas entraver les chantiers de construction
en cours. «Aucune sablière n'a arrêté ses acti-
Ressources en eau. A cet effet, le ministre, qui sable des plages et des oueds dans la vités. Nous sommes confrontés à la nécessité LIMOGEAGE DU
intervenait hier en marge de sa visite de tra-
vail dans la wilaya de Tissemsilt, a affirmé
construction, prévue initialement pour le
31 août 2007, a été suspendue pour permettre
du maximum de quantités de sable afin d'as-
surer la continuité des projets en cours», a-t-
DIRECTEUR DE L'INSTITUT
que le gouvernement a mis en place une com-
mission interministérielle composée de son
la réalisation des projets lancés dans les sec-
teurs des travaux publics et du bâtiment.
il souligné, en indiquant, toutefois, que les
propriétaires de carrières ont jusqu'à la fin du
PASTEUR D'ALGER
département, de celui de l'Energie et des
Mines, ainsi que d'autres ministères tels que
l'Habitat et les Travaux publics. Cette com-
M. Sellal a rappelé que cette interdiction
d'extraction du sable ne concerne que certains
lits d’oueds. Dans ce sens, il a estimé que les
mois de décembre courant pour régulariser
leur situation. Notons que l'extraction de ma-
tériaux alluvionnaires peut être autorisée
Les travailleurs
mission se chargera de faire l'inventaire en
question, dont les décrets exécutifs néces-
propriétaires de sablières peuvent exercer
leurs activités dans la légalité car les carrières
sous forme de concession à durée limitée, ac-
compagnée d'un cahier des charges et sous ré-
dénoncent un
saires à cette mission semblent être prêts si
l'on tient compte des explications de M. Sel-
lal. Ce dernier a expliqué que cette mesure est
ne présentent aucun danger sur l'environne-
ment. Interrogé sur les raisons de l'ajourne-
ment de la décision d'interdire l'extraction du
serve d'une étude d'impact sur l'environne-
ment établie conformément à la législation et
à la réglementation en vigueur, selon le texte.
règlement de comptes
motivée par la situation de dégradation de sable des oueds, le ministre a expliqué que le Hocine Lamriben 'est un règlement de comptes !» Les travailleurs de l'Institut
C Pasteur de Dély Ibrahim (Alger) dénoncent le limogeage de
leur directeur, le docteur Abadi par le ministre de la Santé, Saïd
FORUM DES PAYS EXPORTATEURS DE GAZ Barkat. Plusieurs dizaines de travailleurs se sont rassemblés, hier, à
l'intérieur de l'institut en signe de solidarité avec le Dr Abadi et
pour «rejeter la nomination d'un nouveau directeur». Pour les pro-
Le secrétariat général revient à la Russie testataires, l'argument avancé par le ministre pour justifier le re-
merciement du directeur de l'institut «ne tient pas la route». «On
'est finalement le candidat dad et Tobago. L'élection a eu cubes ; elles sont dix fois su- mètres cubes par an. Au cours dit qu'il a été relevé de ses fonctions à cause du retard accumulé
C russe qui a été élu, hier à
Doha (capitale du Qatar), se-
lieu à bulletins secrets à l'oc-
casion de la tenue de la 9e ses-
périeures à celles de l'Algérie.
C'est lors de la réunion de
de cette réunion, l'Algérie a été
désignée comme pays devant
dans l'opération d'importation du vaccin contre la grippe A. L'Ins-
titut n'a rien à voir avec l'importation du vaccin. C'est le ministère
crétaire général du Forum des sion du Forum. Le candidat Moscou, au mois de décembre assurer la présidence du Fo- qui en est responsable», lance un travailleur rencontré sur place.
pays exportateurs de gaz russe aurait été élu à l'unani- 2008, que les pays produc- rum durant l'année 2010. Cette Selon les travailleurs, les responsables du ministère, et à leur tête le
(FPEG). Leonid Bokhaniovki, mité, y compris avec le sou- teurs et exportateurs de gaz, présidence, qui est actuelle- ministre, Saïd Barkat, veulent cacher leur défaillance en faisant
qui assurait la fonction de tien de l'Algérie. Une sorte de réunis depuis 2001 au sein du ment assurée par le Qatar pour porter le chapeau au Dr Abadi. «Habou yemeshou fih el mous» (on
vice-président de la société consensus aurait prévalu par- FPEG, ont décidé de créer des l'année 2009, débutera à partir veut lui imputer toute la responsabilité)», ajoutent les contesta-
russe Stroytransgaz (spéciali- mi les pays les plus actifs sur structures permanentes et no- du 1er janvier 2010. taires qui affirment que les 800 travailleurs de l'Institut Pasteur
sée dans la construction d'ins- la scène de l'industrie gazière tamment le poste de secrétaire La prochaine réunion du s'opposent à l'installation d'un nouveau directeur. «Il est un vrai
tallations gazières, notam- dans le monde. Il faut rappeler général. En 2006, la Russie FPEG aura lieu à Oran, le 19 bosseur et un directeur exemplaire. Son expérience sert beaucoup
ment les gazoducs) a été élu que la Russie dispose des plus était classée premier produc- avril prochain, en marge de la l'Institut», témoigne un autre employé. Pour rappel, le limogeage
parmi les cinq candidats pré- importantes réserves de gaz au teur de gaz dans le monde avec tenue de la 16 e conférence du Dr Abadi est intervenu mardi dernier. Le ministre de la Santé l'a
sentés par la Russie, l'Iran, m o n d e av e c e nv i r o n 4 7 21,3% de cette production mondiale du GNL que l'Algé- remplacé par le directeur financier de l'hôpital Maillot de Bab El
l'Egypte, le Nigeria et Trini- 190 milliards de mètres avec plus de 610 milliards de rie doit organiser. Lies Sahar Oued, Belamri Hocine. Madjid M.
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 7

ALGER INFO
AUCUNE SENSIBILISATION SUR LE DANGER DE LA GRIPPE A H1N1

Les Algérois se débrouillent seuls


●Des citoyens mal informés sont sujets aux plus folles «spéculations» sur la question.
lors que la grippe A H1N1 a essentielles autour de ce virus, ne se

A fait plusieurs décès dans la


capitale et que sa vitesse de
propagation est devenue spectaculai-
sont pas manifestées.
Les quelques spots diffusés à la télé-
vision sont loin de répondre à la
re, aucune mesure de prévention, ne curiosité légitime des citoyens et c'est
serait-ce que par le rappel des gestes la panique exprimée à travers le rush
d'hygiène ou des moyens d'éviter la enregistré auprès des services de
contagion, ne sont visibles dans les soins qui l'expliquent.
lieux publics, plusieurs mois après la Des citoyens mal informés sont sujets
confirmation des premiers cas tou- aux plus folles «spéculations» sur la
chés par ce virus et la dizaine de question. Une dame d’un certain âge,
décès déplorés. Un simple tour fait dans un bus reliant la place Audin
dans les lieux publics de la capitale d’Alger-Centre à El Biar, a piqué hier
indique l'indifférence affichée face à une colère puisqu’un jeune homme a
ce premier danger public qui menace refusé d’ouvrir la fenêtre. «Il est dif-
la vie des citoyens. «J’ai une peur ficile de savoir qui des deux per-
bleue rien qu’à l’idée que je risque sonnes a tort, du moment que l’on
d’être contaminée par le virus via le ignore comment ce virus peut être
clavier du microordinateur utilisé au transmis», lâche ironiquement
cybercafé. Je me demande si les utili- Brahim, étudiant en langue française.
sateurs de ces micros ont pris le soin A souligner que, selon certains
de se laver les mains après les diffé- témoignages recueillis, des entre-
rents contacts qu’ils ont eus avant prises ont procédé à la distribution de
d’entrer ici», nous confie Sonia ren- prospectus sur la grippe porcine. Ces

PHOTO : H.LYES
contrée à la sortie d’un cybercafé à la documents indiquant les modes de
rue Hassiba Ben Bouali, à Alger- transmission donnent également des
Centre. conseils pratiques sur les moyens
Cette jeune fille nous explique qu’el- d’éviter la contagion, explique Smaïl,
le veille au respect des règles d’hy- cadre dans une entreprise agroali-
giène : elle a déjà acheté plusieurs Mieux vaut prévenir que guérir mentaire située à Rouiba, citant le
bouteilles de savon liquide conseillé que les internautes sont nombreux à quotidiennement, ne disposent d'hygiène. Hormis les pharmacies et document reçu avec sa dernière fiche
pour venir à bout des microbes sus- avoir consulté des moteurs de cependant d'aucun affichage ou illus- les centres de soins, aucune allusion de paie. Ces entreprises disposant
ceptibles de s’accrocher sur la peau recherche pour se documenter sur tration indiquant la menace de conta- n'est faite à la grippe A H1N1 d’un service HSE (hygiène sécurité
des mains. cette grippe. Il suffit de taper sur un gion et le rappel des gestes prélimi- ailleurs. Les bureaux de poste et environnement), ne sont-elles pas
Dans ce cybercafé, de grandes moteur de recherche pour découvrir naires pour éviter la propagation de grouillant de monde, les agences censées faire un plus pour éviter de
affiches conseillent aux utilisateurs et que le dernier mot recherché est lié à cette maladie. Cela au moment où bancaires, les entreprises, les cafés, nouvelles victimes de cette infection
aux éventuels clients de se protéger cette fièvre mortelle», nous a-t-il des chaînes de TV étrangères font un les mosquées, les campus universi- parmi les travailleurs ? Les services
contre les virus… électroniques, éta- indiqué. tapage médiatique sur cette question taires, les magasins, les tribunaux, les communaux et de wilaya n’ont-ils
lent les nombreuses vertus de plu- Pour le gérant de cyber, «ne pas affi- allant de simples publicités sur les abribus sont autant d'espaces publics pas pour tâche de s’occuper aussi de
sieurs antivirus, disponibles dans ce cher des documents sur cette maladie savons et les gels désinfectants à la qui peuvent être des lieux de conta- ce volet prévention ? Les populations
commerce, mais pas un seul mot sur ne témoigne pas d’un désintérêt sur sensibilisation autour de la santé mination mais aussi de sensibilisa- de ces communes ignorent s’il faut se
la grippe porcine. la question. Je pense que les gens publique qui commence par des tion. faire vacciner dans le cas où le vaccin
«Pourtant, c’est simple, il suffit de sont suffisamment informés à travers gestes simples avec des slogans Une sensibilisation qui peut réduire est disponible. Quels sont les pre-
copier des documents disponibles les médias sur cette question». ` attractifs et accrocheurs. également le degré de panique chez miers gestes à faire dans le cas d’une
partout, de les mettre sur papier, puis Bien qu'abritant d'interminables dis- Sachant aussi que des professionnels la population mal informée. Les contamination suspectée, à qui
de les coller sur le mur ou sur la cussions autour de cette maladie res- de la santé ne cessent de rappeler que autorités sanitaires, qui devraient s’adresser ? Ce sont autant de préoc-
porte d’entrée», explique pour sa part piratoire, les cafés, les pizzerias et la propagation de cette grippe qui mener des campagnes de sensibilisa- cupations auxquelles les Algérois
Fatah rencontré également dans ce lieux fréquentés par des dizaines, peut être mortelle peut être limitée ou tion, initier et imposer aux particu- tentent de trouver des réponses.
même cybercafé. «Heureusement voire des centaines de personnes diminuée grâce à des mesures strictes liers de diffuser des informations Fatima Arab

SUR LE VIF 24 HEURES


LA GRIPPE ÉCOLE DES SOURDS charge notre carrière cause, cette classe qui
KRIM BELKACEM professionnelle qui se trouve prépare les élèves au
LE MINISTRE DE LA bafouée», peut-on lire dans la baccalauréat est sans
SOLIDARITÉ INTERPELLÉ lettre signée par une professeur de génie
Avant-hier, un collectif délégation qui s’est rendue mécanique depuis plusieurs
d’éducateurs et éducateurs au ministère de la Solidarité semaines. Les élèves
spécialisés, maîtres et nationale. Mais, un espoir affirment que le professeur en
professeurs d’enseignement demeure de mise chez ces question s’est volatilisé, au
spécialisé de l’Ecole des enseignants : «Sachant votre début de l’année scolaire,
jeunes sourds du boulevard fibre sensible à l’égard des après dix jours de cours alors
Krim Belkacem (Alger-Centre) ces institutions, de leurs que son remplaçant n’a pas
sont montés au créneau. pensionnaires ainsi que du encore montré le bout de son
Dans une lettre adressée au personnel spécialisé dont nez, ce qui augmente
ministre de la Solidarité vous n’avez pas arrêté de l’inquiétude chez les
nationale, ces travailleurs faire des éloges, nous vous candidats bacheliers. Matière
protestent contre le nouveau demandons d’y remédier afin à cœfficient 7 dans les
statut particulier des d’éviter tous les débrayages épreuves du baccalauréat, le
fonctionnaires appartenant ou déstabilisations qui génie mécanique est
au corps spécifique de auraient des conséquences indispensable pour cette
l’administration chargé de la néfastes quant au classe, affirment les élèves
solidarité nationale qui les fonctionnement des écoles», qui ont déjà pris attache avec
PHOTO : H.LYES

«lèsent gravement».. Le espèrent-ils. la direction de l’éducation et


décret exécutif, n° 09-353 qui le directeur du lycée. En vain.
LYCÉE IBN KHALDOUN :
est remis en cause, a été LES ÉLÈVES SANS PROF HORAIRES DES PRIÈRES
publié en novembre dernier. DEPUIS DES SEMAINES
«A la veille de la Journée El Fedjr 06 h 17
internationale des personnes Les élèves de la section Dohr 12 h 42
à besoins spécifiques (le 3 technique et sportive
El Asr 15 h 14
décembre), nous sollicitons du lycée Ibn Khaldoun, classe
Depuis la propagation de la grippe, le porc est dans toutes les discussions, de terminale, sont dans le El Maghreb 17 h 35
votre attention et votre El Icha 19 h 59
même entre gens qui l’ont toujours honni. écoute pour prendre en désarroi le plus total. Et pour
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 7

ORAN INFO
CONSOMMATION DÉLINQUANCE
UN POLICIER DÉLESTÉ
Les colporteurs d’eau DE SON ARME
U n agent de police a été grièvement blessé avant d’être

et les puits contrôlés


délesté de son arme, mardi en milieu d’après-midi, au
niveau du lieudit «Les Falaises», apprend-on d’une source
bien informée. Il a été surpris par des malfrats armés de
coutelas qui lui ont porté plusieurs coups sur différentes
parties du corps. La victime a été transportée dans un état
comateux vers le service des urgences médicochirurgicales
●20 colporteurs d’eau ne disposent pas de la carte délivrée par les services concernés ou ne res- de l’hôpital d’Oran. L’arme abandonée par les agresseurs a
pectent pas les normes d’hygiène en matière de transport de l’eau. été finalement retrouvée mais des investigations ont été dé-
clenchées pour identifier et appréhender les auteurs, in-
dique notre source. Rachid Boutlélis
ne dizaine de colporteurs d’eau der au changement de leurs citernes d’hygiène ni de l’endroit où s’alimen-
U ont été mis en demeure de cesser
leur activité, dans le cadre de
l’opération de contrôle initiée par le bu-
avant de se présenter au niveau des ser-
vices concernés pour être contrôlés et
recevoir leurs cartes. Tout colporteur
tent les colporteurs d’eau. En parallèle
aux opérations de contrôle des colpor-
teurs, des équipes volantes s’attellent à
SONELGAZ
reau d’hygiène communal d’Oran.
L’opération, qui se poursuit toujours, a
mis en demeure et qui enfreint ces me-
sures verra son véhicule mis en fourriè-
contrôler les puits dont le nombre dé-
passe la quarantaine, réparties entre les
MALAISE AU SEIN DE
révélé que les colporteurs contrevenants
proposaient une eau qui peut constituer
re. Dans le même contexte, tout colpor-
teur est appelé à indiquer les puits qui
sites d’El Hassi, Coca, Sidi El Bachir,
etc. Les propriétaires de puits dont l’eau
LA DIRECTION DE
un danger pour le consommateur. Nos
sources indiquent que sur la soixantaine
l’alimentent, pour permettre aux agents
des bureaux d’hygiène des secteurs ur-
présente un danger pour le consomma-
teur seront tenus de procéder à la javelli-
DISTRIBUTION DE MEDIONI
de colporteurs contrôlés, il s’est avéré bains de vérifier si ces puits respectent sation de leurs puits ou au recours à la
qu’une vingtaine d’entre eux, soit ne les règles d’hygiène. brique poreuse chaulée. Lors des opéra-
disposait pas de la carte délivrée par les tions de contrôle des puits, les agents
services concernés, soit ne respectait JAVELLISATION des secteurs urbains ont sommé une di-
pas les normes d’hygiène en matière de Nos interlocuteurs soulignent que le re- zaine de propriétaires de puits forés illi-
transport de l’eau. Ainsi, il s’est avéré censement effectué par les différents citement à procéder à leurs destructions.
que certaines citernes non entretenues secteurs urbains fait ressortir un nombre Un délai d’une dizaine de jours leur a
contenaient de la rouille, ce qui a incité de 140 colporteurs desservant les diffé- été accordé avant l’intervention des ser-
les responsables du bureau d’hygiène à rents quartiers de la ville. Les mêmes vices concernés qui procéderont eux-
retirer les cartes à ceux qui en possèdent statistiques ont révélé qu’une bonne mêmes à la destruction de ces puits. La
et à mettre en demeure l’ensemble des partie des citoyens de la ville d’Oran a plupart des forages illicites ont été dé-
contrevenants à suspendre leur activité. recours aux citernes d’eau, et n’a prati- couverts sur des terrains agricoles.

PHOTO : DR
Un délai leur a été accordé pour procé- quement aucune idée sur les conditions Bouchra M.

ARTISANAT n certain malaise est perceptible au sein de la Direction


U
Des crédits selon le principe
de la distribution de l’électricité de Médioni, une filiale
de la Sonelgaz. Ce malaise est marqué, depuis plus d’un
mois, par une guerre de correspondances de dénonciation
ou de soutien à l’actuelle direction ainsi qu’à son staff tech-

de «la moucharaka» accordés nique. Dans une première correspondance qui a été adres-
sée à la rédaction locale, un groupe d’agents signataires
d’une pétition fait état de «l’injustice qui est instaurée au
es crédits selon le princi- ment et du développement niveau de cette structure depuis l’arrivée, en 2007, de l’ac-
D pe de la «moucharaka»
seront accordés aux artisans
économique et social), de
rendre les petites et
tuel directeur». Dans cette correspondance, ce groupe
d’agents qui s’estime lésé dénonce les sanctions infligées à
de la wilaya. Une opération moyennes entreprises algé- tort à certains travailleurs ainsi que la pression et l’abus de
qui consiste, selon M. Belaï- riennes plus compétitives pouvoir. Ce groupe d’agents demande à la direction généra-
douni Sid Ahmed, Directeur pour que les entrepreneurs, le de l’entreprise mère d’instituer une commission d’en-
de la Chambre d’Artisanat et leurs familles ainsi que les quête pour statuer sur ces dépassements.
des métiers d’Oran, à asso- employés aient une amélio- Contactée ce mardi, la chargée de la communication a été
cier le bailleur de fonds et ration de leur niveau de vie. autorisée par la tutelle pour exposer le point de vue de la di-
l’artisan. Préalablement, le Ce groupe s’est rendu hier à rection à la presse quant à ce problème. Elle a indiqué :
demandeur aura à présenter la chambre d’artisanat où il a «Certes, des sanctions de blâmes et de mises à pied ont été
PHOTO : DR

et à défendre l’opportunité pu rencontrer les représen- infligées». Selon elle, la Direction de distribution qui est au
de son projet (extension, ac- tants des artisans. Une ren- courant de cette situation ne fait qu’appliquer le règlement
quisition d’équipements, contre qui a permis de lever intérieur de l’entreprise pour instaurer une discipline dans
matières premières et le voile sur une différence de le travail. D’ailleurs, une lettre de soutien au staff de cette
autres). Ce crédit, octroyé laya qui étaient ballottés du programme de coopéra- taille en matière de garantie direction a été adressée au P-DG de la Société de Distribu-
par la banque El Baraka, est entre les banques qui leur im- tion algéro-allemande, DE- morale en vue de pouvoir tion de l’Ouest (SDO). Dans cette correspondance, dont
débloqué dans les 30 jours. posaient des garanties im- VED (Développement éco- prétendre à ce produit qui des copies ont été affichées au niveau de la DDO, il est pré-
Le responsable de cette possibles à réaliser, les nomique durable) en Algérie. existait entre la wilaya de cisé que «l’ensemble de l’encadrement de cette direction de
structure considère que la so- contraignant à mettre la clef Un cadre qui a pour objectif, Ghardaïa , wilaya pilote où distribution apporte son inconditionnel soutien moral et
lution a enfin été trouvée aux sous le paillasson. Selon tel que fixé par le groupe al- cette opération a connu un professionnel à leur responsable».
problèmes d’octroi des cré- notre interlocuteur, cette lemand GTZ et suisse réel succès, et celle d’Oran. Ils indiquent «qu’ils adhèrent pleinement à la stratégie de
dits pour les artisans de la wi- opération entre dans le cadre FIDES (Fonds d’investisse- Hadj Sahraoui gestion mise en œuvre par le Directeur de cette unité depuis
sa nomination à la tête de la DDO tout en dénonçant le
comportement de certains agents qui visent à déstabiliser le
EN BREF bon climat qui y règne. T. K.

DES AVANTAGES ET DE NOUVELLES


MARQUES À «AUTOWEST 2009»
PORT D’ARZEW : DE NOUVEAUX
ÉQUIPEMENTS DE CONTRÔLE PRÉVUS
CRÉDIT - INVESTISSEMENT :
UNE DIRECTION RÉGIONALE
«ORAN-PROPRETÉ»
Une dizaine de nouvelles marques de
véhicules de tourisme et utilitaires est
De nouveaux équipements de contrôle
de type scanner seront installés au
OPÉRATIONNELLE
La direction régionale de la Caisse de
ACQUISITION DE 10
exposée, depuis mardi, au niveau du
Salon de l’automobile «AutoWest 2009»
niveau du port d’Arzew, spécialisé en
hydrocarbures. Ces équipements vont
Garantie des Crédits à l’investissement à
la PME sera opérationnelle dans le
CAMIONS MÉCANISÉS
dont le coup d’envoi a été donné, ce permettre d’assurer un contrôle et une courant de la première semaine du mois ix camions mécanisés ont été acquis par l’entreprise
même jour, au palais des expositions de surveillance des équipages des navires de janvier prochain. Elle est localisée au
niveau de la cité AADL, à l’est d’Oran.
D Oran-Propreté dans le cadre du renforcement de son
parc roulant, indique-t-on à la direction de cette entreprise.
l’EMEC. En plus de ces nouvelles et autres agents exerçant dans
marques automobiles, la quarantaine de l’enceinte portuaire. Le port d’Arzew est Cette direction régionale vient ainsi Avec 13 autres engins qui ont fait l’objet de réparations, le
concessionnaires offre, à cette occasion, l’un des plus importants du pays pour les faciliter l’accès au financement par des nombre est porté à 23. Les créances qui pèsent sur la tréso-
des remises et avantages au profit de la opérations d’exportations des crédits aux PMI-PME. rerie de l’entreprise sont de l’ordre de 11 milliards de cen-
clientèle. Cette neuvième édition est hydrocarbures. Il accueille, chaque L’on saura que la caisse a déjà times dont 8,5 milliards pour la seule APC d’Oran.
placée, cette année, sous le signe de la année, plus d’un millier de pétroliers, examiné, à l’échelle locale, 462 Par ailleurs, 2 centres d’enfouissement technique situés à
promotion des différentes marques par tankers, méthaniers et autres pour le dossiers de demandes de crédits Hassi Bounif et El Ançor seront réceptionnés au cours du
la vente à des prix promotionnels. T. K. transport de marchandises. T. K. d’investissements. T. K. premier semestre 2010. H. S.
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 7

SÉTIF INFO
APRÈS DES ANNÉES DE SILENCE ET D'OUBLI CASSE D'UNE BIJOUTERIE EN
PLEIN JOUR
La ville d'El Eulma rend L a cité Bellaâla, un quartier commercial des plus fréquentés de
la ville d'El Eulma, situé au cœur même de la ville, à quelques
mètres à peine du siège de l'APC et de celui de la sûreté de daïra,
a été ébranlé avant-hier, aux environs de 14h30, par la casse

hommage à Messaoud Zoghar


d'une bijouterie par deux individus, venus en moto. Ces derniers
se sont arrêtés en pleine rue au niveau de la bijouterie; l'un deux
est resté sur l'engin, le moteur toujours en marche, au moment où
le second s'est violemment attaqué à la vitrine bien garnie de la
bijouterie à l'aide d'un marteau. D'un geste rapide, il s'est emparé
d'un lot divers de bijoux. Ayant fait leur coup, les deux acolytes
●Grand militant de la cause nationale, Rachid Casa de son nom de guerre, a créé en 1958 démarrent en trombe. Surpris, le propriétaire, qui était à l'inté-
des usines de fabrication d'armes, notamment dans la province de Oujda. rieur de la bijouterie, est resté pantois. Il ne fera que constater les
dégâts. Alertés, les éléments de la police judiciaire se rendront
ne importante cérémo- sein d'une famille de mili- sur les lieux afin d'effectuer une enquête. L. B.

U nie sera organisée, ce


jeudi, à la mémoire du
grand militant de la cause na-
tants. Très jeune, il prend
conscience et tente l'aventure
en prenant rapidement ses UN HOMMAGE À LA CARTE
tionale, le moudjahid Mes- responsabilités. Connu pour
saoud Zoghar, Rachid Casa de sa vivacité et sa spontanéité, a commune de Sétif compte, nous dit-on, honorer samedi les
son nom de guerre, au centre il touche à tout. Emprisonné L sportifs qui se sont illustrés, la saison dernière. Les initiateurs
de cette louable action profitent de l'opportunité pour rendre
culturel Djilani Embarek (son pour activité nationaliste,
compagnon d'armes) en étroite puis libéré en 1945, il se lan- hommage à d'anciens joueurs de l'Entente, face au silence radio
collaboration avec l'APC. A cera directement dans la lutte de ces organisateurs qui, pour on ne sait quelle raison, n'ont pas
cette occasion, un vaste et riche pour la recouvrement de la jugé utile de faire une large diffusion de l'opération. On ne sait
programme a été concocté par dignité de son peuple dont il pas si les anciens de l'USMS et du SAS seront ou non remerciés
les organisateurs, comportant, a la connaissance profonde. pour les services rendus à la ville en particulier, et à la jeunesse
entre autres, l'inauguration Imprégné par le contact de algérienne en général ! N'ayant pas oublié les défunts Ali Layass
d'une plaque commémorative grands militants, il sillonnera et Boualem Senassaoui, les concepteurs du programme ont-ils
au stade portant déjà son nom le monde pour procurer des pensé à Abderahmane El Harra (le père spirituel de nombreuses
au niveau du complexe sportif, armes et munitions à son générations du SAS), Dada (Mohamed Chorfi qui a passé plus
laquelle sera suivie de la pose pays. Au Maroc, il créera en de 40 ans à la ligue de football), El Hadi Benhamadou, Miloud
d'une gerbe de fleurs devant la 1958 des usines de fabrica- Tribèche et d'autres grands éducateurs ayant marqué la scène
stèle érigée à sa mémoire sur la tion d'armes dont des abats sportive sétifienne, laquelle oublie facilement ? N'ayant, comme
à l'accoutumée, rien demandé, ces éducateurs de l'ombre, qui
principale avenue de la ville de mortiers, notamment dans
n'ont jamais cherché les feux des projecteurs, méritent tous les
près de la cité des 82 loge- la province de Oujda. A l'In-
honneurs. K. B.
ments. Au centre culturel, un dépendance, il occupera plu-
reportage vidéo sera projeté en sieurs fonctions au sein des
MECHTA LECHNECHE
PHOTO:D.R.

présence des autorités locales, structures de l'Etat. Ce valeu-


de moudjahidine, de son com- reux militant, connu surtout
pagnon d'armes, Mansouri
Khaled, à côté des membres de
pour son altruisme, sa droi-
ture et son courage, avait le
À BIR EL ARCH
Très jeune, il prend conscience et tente l'aventure en prenant
sa famille et de beaucoup de
jeunes. Ces derniers auront rapidement ses responsabilités
grade de commandant. Il est
décédé le 21 novembre 1987
CHAUSSÉE IMPRATICABLE
l'occasion de connaître l'itinéraire révolu- de son pays, sera aussi au programme. à Madrid. Après toutes ces années de si- ans une de nos précédentes éditions, nous avions déjà évoqué
tionnaire de ce grand militant, et surtout Pour rappel, le moudjahid Zoghar est né le lence et d'oubli, la ville d'EL Eulma, fière
l'homme et son oeuvre. Une conférence 8 décembre 1926 à El Eulma ; il est l'aîné et reconnaissante, rend un hommage par-
D l'état de délabrement de la route de la localité rurale de mech-
ta Lehnèche, située au nord de la commune de Tachouda, daïra de
suivie d'un débat sur la vie de ce moudja- d'une fratrie composée de 9 frères et ticulier à un de ses illustre fils, le moudja- Bir El Arch. Cet état s'est accentué avec le retour du mauvais
hid, qui a consacré toute sa vie au service sœurs, dont le chahid Brahim Zoghar, au hid Rachid Casa. L. Bourdim temps et les importantes chutes de pluie de ces derniers jours.
Une situation qui s'est négativement répercutée sur la population,
notamment les écoliers qui, faute de moyens de transport, sont
GRIPPE PORCINE obligés d'effectuer le trajet le plus souvent à pied pour se rendre à
leurs écoles, situées à plus de 5 km, à Beni Fouda. Cette route est

Quand les consommateurs s'impliquent de plus en plus boudée par les transporteurs. Les eaux ont empor-
té une grande partie de la chaussée sur des dizaines de mètres en
différents endroits. Des travaux de rafistolage ont été effectués,
sans pour autant atténuer la dégradation qui, au fil du temps, est
'association de la promotion de la qualité et protection du l'autre axe de travail de l'association, qui compte investir les éta-
L consommateur de Sétif (APQPCS) n'est pas restée indifféren-
te devant la pandémie de la grippe A (H1N1), laquelle prend de
blissements scolaires pour sensibiliser les élèves sur les bienfaits
de l'hygiène. «En plus des affiches, les médecins et professionnels
devenue dangereuse pour les usagers de la route. Les citoyens
sont inquiets, d'autant plus que tout se fait à partir de cette route, et
graves proportions. Pour atténuer les effets de ce virus, ayant fait de la santé et membres de l'association se rendront, dans les pro- de ce fait craignent l'isolement en hiver. L. B.
deux victimes à Sétif, les membres de l'association ont, en dépit chaines heures, dans différentes écoles du chef-lieu de la wilaya ;
du manque de moyens, lancé une campagne de sensibilisation.
Ainsi, plus de 400 affiches portant sur les mesures d'hygiène ont
ces rencontres seront axées sur les règles d'hygiène à prendre»,
dira, en préambule, Azzedine Chenafa, le président de l'associa- LA DÉCRÉPITUDE DES
été placardées à Sétif et Aïn El Kebira. Afin de toucher une im-
portante frange de la population, l'association, qui compte élargir
tion. Il ne manquera pas de faire, à l'occasion, des reproches au
ministère de la Santé, en ces termes : «Le ministère a mis du 750 LOGEMENTS
la campagne vers Beni Aziz et Aïn Oulmène, sollicite l'aide et temps à lancer l'opération ; le manque de communication a laissé
l'assistance des pouvoirs publics. L'information de proximité est le champ libre aux rumeurs les plus alarmantes.» K. B.
Lpoureannées
cadre de vie de la cité des 750 logements, réalisée dans les
1970, se dégrade de plus en plus. Conçue au départ
être une cité résidentielle, elle s'est détériorée pour devenir,
à l'instar des autres, une cité-dortoir. Le laxisme des responsables
ÉLECTIONS SÉNATORIALES aidant, certains habitants ont effectué des « transformations » à
leur guise. Ainsi, les rez-de-chaussée se sont transformés en

Qui succèdera à Omar Ahmine ? commerces de tous genres, de l'épicerie au salon de coiffure, en
passant par les taxiphones multiservices, qui sont parfois loués à
une tierce personne. Les sous-sols sont quand à eux aménagés et
mieux placé pour décrocher une place au dentes élections entachées, qu'on le servent pour les cours de soutien, ou même d'habitation, sans aé-
Prévues pour le 29 décembre palais Zighoud Youcef, sachant que le veuille ou non, par l'injonction de l'admi- ration, dans une anarchie totale et en dehors de toute règle urba-
courant, les élections vieux parti détient le plus grand nombre nistration, les présentes seront plus ou nistique. L'environnement en prend un sacré coup, sans compter
sénatoriales avancent à de votants. Le Flniste devra compter avec moins démocratiques. Le futur sénateur les nuisances sonores qui se mettent de la partie, augmentant ain-
grandes enjambées. Omar Boulifen du RND, en mesure de le ne sera élu qu'après une féroce bataille, si le malaise général. Les espaces verts, desquels des arbres ont
supplanter. d'autant plus que les électeurs vont, pour été arrachés, deviennent des dépotoirs où les enfants s'amusent
Les voix des candidats du FNA (Sahli Ra- certains d'entre eux, faire fi des recom- dans la poussière, la boue, en temps de pluie, et les ordures, sur-
tout du côté de la forêt Znadia, près du château d'eau où l'endroit
L(APCespolitiques
candidats des différentes formations
courtisent les élus locaux
et APW) qui auront le dernier mot
bah élu à la commune de Hammam Guer-
gour, Berarama (MSP) seront détermi-
mandations de leurs directions politiques
n'étant pas sur la même longueur d'onde est devenu une décharge à ciel ouvert. Même l'un des terrains
mateco, réalisé au niveau de cette cité, qui est pourtant située à
nantes lors du décompte final. avec la base.» Et d'ajouter: «Même si le
pour désigner le successeur de Omar Ah- A ce propos, un militant d'un grand parti, P/APW possède de grandes chances pour quelques mètres seulement de l'hôtel de ville, n'a pas échappé à
mine, le sénateur sortant. La bataille s'an- perturbé par la fronde de nombreux mili- gagner, tout demeure possible. Une grosse cette anarchie, il s'est transformé en parking gardé. Il est vrai-
nonce rude entre les différents préten- tants qui ne veulent plus des parachutages surprise n'est pas à écarter. Boulifen est ment urgent, à ce stade, d'entreprendre une opération de lifting
dants. D'après certains élus, le candidat du de la capitale, souligne, sous le sceau de en mesure de brouiller pas mal de cartes.» au niveau de ladite cité, et d'aménager ses espaces verts pour lui
FLN, Lamri Lakhal, l'actuel P/APW, est le l'anonymat: «Contrairement aux précé- Kamel Beniaiche rendre son image d'antan. Leïla Benani
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 9

RÉGION CENTRE

LOGEMENTS LSP À CHEBLI (BLIDA) INVESTISSEMENT


Booster le
Un chantier qui piétine partenariat étranger
depuis six ans P
arce que l'Algérie est en pleine relance économique et que la
concurrence étrangère s'annonce féroce, s'engager dans une
politique de partenariat est devenu une nécessité, surtout
dans le domaine de l'industrie», dira M. Mansouri, directeur général
de l'Agence nationale de développement de l'investissement
●Après deux années de silence, les bénéficiaires de logement ont constaté que les sociétés (ANDI), lors d'une journée d'étude régionale sur le partenariat, orga-
qui s’occupaient du projet ont vu leur contrat résilié pour cause de retard. nisée récemment au siège de la wilaya de Blida. Cette rencontre
entre dans une série de plusieurs autres journées similaires organi-
es bénéficiaires du pro- sées sur tout le territoire national. Elle a vu la participation d'une

L jet de construction de
170 logements LSP (lo-
gements sociaux participa-
centaine d'opérateurs industriels venus des wilayas de Aïn Defla,
Médéa, Chlef et Blida. «Afin de développer l'investissement en Algé-
rie, les efforts de l'ANDI ont été multipliés. Les guichets uniques dé-
tifs), dans la commune de centralisés ont augmenté en nombre pour atteindre 17 sur le terri-
Chebli, wilaya de Blida, attri- toire national. Nous avons également organisé des ateliers avec les
bués à l'OPGI, attendent de- services des douanes et des impôts afin de pouvoir mieux travailler
puis plus de six années de voir ensemble. D'autres ateliers de mise en contact entre les opérateurs
leur rêve se réaliser. économiques et les banques ont été aussi organisés. Nous comptons
En effet, ce projet a pris effet multiplier ces ateliers et organiser des road-shows avec les
administrativement en mars Chambres internationales de commerce, afin d'inciter les hommes
2003. Après les formalités d'affaires étrangers à investir en Algérie», ajoutera le directeur de
d'usage (autorisation de l'ANDI. De son côté, M. Bouklia, conseiller du ministre de l'Indus-
construire, liste des bénéfi- trie et de la Promotion des investissements déclarera que «seulement
ciaires…), les travaux ont été 5% des investissements privés sont enregistrés dans le secteur de
entamés à la fin de l'année l'industrie» et il soulignera aussi : «Dans le cadre de la politique
2003, avec un délai de réalisa- dans laquelle nous sommes engagés, nous voulons relancer plu-
tion de 18 mois. Les loge- sieurs secteurs dont, entre autres, la pétrochimie, les fertilisants, les
ments auraient donc dû être li- matériaux de construction et la pharmacie. Nous mettrons tout cela
vrés en juin 2005. Les en place par la création de zones industrielles intégrées, où toutes
bénéficiaires se sont acquittés les commodités seront disponibles. Nous comptons envoyer, dans les
en temps voulu de la première prochains jours, un représentant du ministère qui veillera à la mise
tranche de leur participation. ont été confiés à un seul entre- est ainsi flagrante, estiment- les autorités concernées et à en place de cette politique.» Durant le débat qui a suivi les interven-
Seulement, pour des raisons preneur qui n'a ni le matériel ils. Une des bénéficiaires l'OPGI en particulier, car c'est tions des conférenciers, les opérateurs économiques présents ont fait
que ces mêmes bénéficiaires nécessaire pour la réalisation nous confie sur un ton amer : ce dernier qui est le maître état de la difficulté qu'ils ont à convaincre les opérateurs étrangers
disent ignorer et dont ils ne d'un tel projet ni le personnel «Quand j'ai déposé le dossier d'ouvrage et qui s'occupe offi- pour engager un partenariat, surtout que ces derniers n'auront qu'une
sont pas responsables, les tra- qualifié. Ils sont, du reste, sur- pour l'acquisition de ce loge- ciellement du suivi des tra- part de 49%, selon la réglementation en vigueur. Aucune réponse
vaux se sont arrêtés pour une pris par l'augmentation de ment, j'étais célibataire ; vaux, de faire en sorte que ce convaincante n'a été donnée à ce sujet, sauf l'exemple de la France
période de plus de deux ans. 10% du coût des logements, maintenant, j'ai trois enfants projet aboutisse dans les plus qui a mis 15 secteurs sous obligation d'autorisation pour les investis-
Ce que ces citoyens déplorent, avec, pour prétexte, l'inflation et je n'ai pas encore les clés. brefs délais pour qu'ils puis- seurs étrangers. Cette journée d'études s'est achevée par une explica-
c'est surtout l'opacité qui en- des prix des matériaux de J'espère qu'un jour mes en- sent enfin avoir leurs apparte- tion exhaustive du dispositif de l'ANDI. Asma Bersali
toure les problèmes qui entra- construction. fants pourront y habiter !» En ments qu'ils ont, pour la plu-
vent ce chantier. Lors d'une visite du wali de attendant, la cité des 170 Lo- part, payés.
Deux années de silence, puis Blida du site de ce chantier en gements est encore en chan- Ils espèrent aussi une baisse BENI HAOUA (CHLEF)
ils constatent subitement que 2007, nous affirment ces ci- tier. de la nouvelle tarification qui
les sociétés qui s'occupaient
du projet ont vu leur contrat
toyens, des fenêtres ont été
posées et des façades ont été
La fin des travaux est encore
loin. Les bénéficiaires de ces
leur est imposée pour des rai-
sons non stipulées dans le
Des locaux commerciaux
résilié pour cause de retard.
Aussi, selon eux, les travaux
peintes sur des carcasses vides
de l'intérieur. La mauvaise foi
logements, qui tardent à être
réalisés, demandent à toutes
contrat d'achat.
Rahmani Mohammed mal aménagés
EL EULMA RACCORDEMENT AU GAZ DE VILLE Lmentescentre
jeunes bénéficiaires des nouveaux locaux commerciaux au
de la commune côtière de Beni Haoua se plaignent, notam-
de la dégradation continue de l'environnement de ces espaces.
Casse d'une À AÏN DEFLA D'après leurs dires, ces locaux ont été livrés sans aménagement ni revê-
tement à l'extérieur par les entreprises chargées de leur réalisation.
bijouterie en Plusieurs foyers «Nous travaillons dans des conditions particulièrement difficiles du
fait de cette situation. A chaque précipitation, les lieux se transforment
en un véritable marécage où il n'est guère possible d'exercer et d'ac-
plein jour
La cité Bellaâla, un quartier
commercial des plus fréquentés
dans l'expectative cueillir la clientèle», relèvent-ils. Et de dénoncer le mutisme des auto-
rités locales qui n'ont pas daigné, selon eux, réagir pour remédier à ce
problème qui persiste depuis plus de huit mois. En conséquence, ils
e froid s'est installé ces derniers jours dans ractérisés par des terrains accidentés. Toute- sollicitent l'intervention du wali de Chlef pour se pencher sur leur cas.
de la ville d'El Eulma (Sétif), situé
au cœur même de la ville, à L la wilaya de Aïn Defla, où la neige a déjà
commencé à faire son apparition sur les cimes
fois, il y a lieu de signaler que des solutions Il faut souligner que ce problème n'est pas spécifique à Beni Haoua, car
il est, malheureusement, signalé un peu partout à cause de la précipita-
quelques mètres à peine du siège sont envisagées pour y remédier, et ce, dans le
du Zaccar. On grelotte donc dans les foyers si- cadre de projets spécifiques, selon les dires des tion et du mauvais choix des assiettes de terrains pour la réalisation de
de l'APC et de celui de la sûreté de ces locaux. A titre d'exemple, des locaux ont été carrément réalisés le
daïra, a été ébranlé, dimanche tués dans les hameaux où le raccordement au responsables locaux. Par ailleurs, l'on note ces
réseau du gaz naturel n'est pas encore à l'ordre long de routes isolées, alors que d'autres ont vu le jour dans des locali-
vers 14h30, par le casse d'une derniers temps une certaine tendance à l'amé- tés où il y a plus de commerces que de consommateurs ! A.Yechkour
du jour. En effet, plus d'une vingtaine de com- lioration dans ce domaine précis avec la récen-
bijouterie par deux individus
munes, sur les 36 que compte la wilaya de Aïn te mise en service du réseau de gaz dans trois
venus à moto. Ces derniers se sont
arrêtés en pleine rue au niveau de
Defla, demeurent en attente du gaz de ville, se-
lon des responsables au sein du secteur de l'in-
communes. Il s'agit, en l'occurrence, de celles
d'Arib, de Djendel et de Bir Ould Khelifa. Ain-
LAGHOUAT
la bijouterie ; l'un deux est resté
sur l'engin, le moteur en marche,
au moment où le second est allé
dustrie et des mines. Il s'agit, notamment, des
régions situées loin de la RN4, lieu de passage
du gazoduc. Ce sont donc les populations des
si, dans cette dernière, située au sud-ouest du
chef-lieu de la wilaya de Aïn Defla, quelque Emploi de jeunes
s'attaquer violemment à la vitrine 1350 foyers ont été raccordés au réseau du gaz Quelque 9800 jeunes sans emploi ont été placés à Laghouat dans le
zones rurales enclavées situées sur les hau-
bien garnie de la bijouterie à naturel, alors que 2733 autres l'ont également cadre du lancement du dispositif d'insertion professionnelle en 2008, a
teurs, où sévissent le froid et la neige qui souf-
l'aide d'un marteau. D'un geste été au début du mois écoulé, au niveau de la indiqué mardi le directeur de l'emploi de jeunes (DEJ) de la wilaya.
frent le plus de ce déficit de raccordement au
rapide, il s'est emparé d'un lot de réseau du gaz de ville, particulièrement au ni- commune de Djendel, située au sud-est du L'opération, qui concerne tous les niveaux d'âge et de scolarité éligibles
bijoux composé de bagues, veau des montagnes de l'Ouarsenis et du Dah- chef-lieu de la wilaya. Le coût de cette opéra- au dispositif d'insertion, a permis le placement de 8000 jeunes au niveau
bracelets, chaînes, boucles, etc. ra-Zaccar, qui culminent à près de 1000 mètres tion est estimé à 40 milliards de centimes. De des établissements publics et le reste dans les secteurs public et privé,
Ayant sans nul doute bien préparé d'altitude. Dans cet ordre d'idées, il convient de nombreuses familles de la wilaya de Aïn Defla avec 327 et 1460 postes respectivement, a-t-on précisé. Selon le DEJ de
leur coup, les deux acolytes souligner que le taux de raccordement au gaz devront alors avoir recours, cet hiver encore, Laghouat, la mise en œuvre du programme «avance à une bonne caden-
démarrent en trombe et prennent naturel dans la wilaya de Aïn Defla avoisine, aux feux de bois et à la bonbonne de gaz butane ce, grâce au concours des collectivités locales dans la sensibilisation et
ainsi la clé des champs. Surpris, le selon la même source, les 40%, alors que le pour échapper au froid. La bouteille de gaz bu- le suivi des postulants et des campagnes de vulgarisation menées à tra-
propriétaire, qui était à l'intérieur taux relatif à l'électrification est estimé à 98%. tane sera ainsi au plus fort sur le marché infor- vers la wilaya». La Direction de l'action sociale (DAS) a fait part, de son
de la bijouterie, est resté pantois Aussi, le déficit enregistré en matière de rac- mel, surtout quand la météo se déchaîne. En ef- côté, du placement, au titre du même programme, de 420 personnes,
à constater les dégâts. Alertés, les cordement au gaz de ville est essentiellement fet, les chemins et les routes sont souvent dont 126 universitaires et 296 techniciens supérieurs, au niveau du sec-
éléments de la police judiciaire se imputé à l'éloignement des foyers, souvent si- impraticables et donc l'acheminement de la teur éducatif, notamment pour les classes d'alphabétisation en vue de
sont rendus sur les lieux pour les tués en zones éparses, de la conduite de gaz, précieuse bouteille de gaz vers les foyers de- contribuer à la mise en œuvre de la stratégie nationale portant lutte
besoins de l’enquête. L. B. mais également à la topographie des lieux, ca- vient alors une tâche des plus ardues. Aziza L. contre l'illettrisme.
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 9

CONSTANTINE INFO
ALERTE À LA GRIPPE A EN MILIEU SCOLAIRE LA VICTIME A ÉTÉ
AGRESSÉE À LA CITÉ
Panique chez les parents d'élèves DES PEUPLIERS
L'ACCUSÉ ÉCOPE
●Face à la défaillance des systèmes de prévention contre cette maladie, les gens se débrouillent comme ils
DE 5 ANS DE PRISON
peuvent, avec les moyens disponibles, pour protéger leur progéniture. FERME POUR COUPS
epuis l'annonce de deux cas sus- même des antibiotiques sans ordonnance, ET BLESSURES
D pects de grippe A (H1N1) au CEM
4 de la nouvelle ville Ali Mendjeli,
une panique indescriptible règne dans les
par crainte de se retrouver sans médica-
ments», poursuit-il, tout en précisant que
ces réactions, quoique justifiées demeu- P our avoir porté un coup de couteau à son
voisin, au niveau du thorax, et l'avoir am-
établissements scolaires où nombreux sont rent tout de même exagérées, surtout que puté du pouce de la main gauche, Amar Ferak-
les parents d'élèves ayant décrété l'état la prévention commence d'abord par le res- na, 22 ans, a été condamné, hier, à 5 ans de pri-
d'alerte. Malgré les assurances données pect des conditions d'hygiène en milieu fa- son ferme par le tribunal criminel. Le juge a en
par la direction de l'éducation, qui a tenu à milial et au niveau des lieux publics, à haut effet accédé à la peine requise par le représen-
démentir les informations publiées dans risque de contamination. Dans ce volet, la tant du ministère public à l'encontre de l'accusé
certains journaux quant à la fermeture du plupart des parents d'élèves dénoncent le pour coups et blessures volontaires ayant en-
CEM de Ali Mendjeli, les craintes des pa- laisser-aller manifeste, constaté surtout au traîné un handicap. Selon l'arrêt de renvoi,
rents n'ont pas été pour autant apaisées. En niveau des écoles où les normes d'hygiène dans la nuit du 27 mars 2009 à 23h, Tarek Sebti
l'absence de canaux d'informations offi- les plus élémentaires ne sont pas respec- avait été intercepté au passage par Amar Ferak-
ciels, et devant le black out imposé aux ser- tées. Dans certains établissements, où la na au moment où il regagnait son domicile, si-
vices de la direction de la santé et ceux du vacation continue est en vigueur, des tué à la cité des Peupliers, en amont du stade
CHU, c'est la rumeur qui gagne du terrain, élèves mangent ensemble, utilisant des Chahid Hamlaoui.
finissant par avoir raison des nerfs des ci- couverts communs, sachant que le nettoya- Muni d'un couteau à cran d'arrêt, l'inculpé en-
toyens. Hier, des informations persistantes ge des ustensiles de cuisine laisse à désirer. traînera son voisin vers un endroit obscur, à
faisaient état d'autres cas suspects signalés «On a été contraints de donner à nos en- quelques mètres de la résidence de ce dernier,
dans trois autres établissements scolaires. fants des lingettes et du savon pour se la- le poussera contre un mur, lui coupera le pouce
Il s'agit du CEM Ibn Rashiq, à la cité Ame- ver les mains à l'école avant de manger à et lui portera un coup au thorax avec le cou-
ziane, de l'école Dridi Amar et enfin du la cantine, qui n'est pas même alimentée en teau, avant de prendre la clé des champs. Heu-
CEM Aïcha, à Sidi Mabrouk. «Nous ne sa- eau potable», déclare une mère qui pense reusement, le frère accourra aux cris de la vic-
vons plus quoi faire pour protéger nos en- que ces produits ne sont pas accessibles à time, Tarek Sebti, qui gisait dans une mare de
fants, surtout que la maladie se propage à toutes les bourses. Selon les chiffres com- sang, pour le transporter en urgence à l'hôpital.
une vitesse incroyable, touchant toutes les muniqués par des spécialistes en épidé- Il lui sera prescrit, par le médecin légiste, une
catégories d'âge, ce qui expose les élèves miologie lors d'une rencontre sur la grippe incapacité de 70 jours. Au terme de sa plaidoi-
aux risques de contamination», déplore un A, organisée récemment, 60,4% des cas de rie, l'avocat de la défense demandera la requa-
parent, qui affirme avoir fait le tour des phar- stock depuis trois jours», notera un pharmacien contamination ont eu lieu en milieu intrafami- lification des faits en coups et blessures volon-
macies de la ville sans pouvoir acheter le fa- de la rue Abane Ramdane. «C'est le rush sur les lial, 50% autres ont été enregistrés par contami- taires avec arme blanche. Selma B.
meux gel hydroalcoolique ou le savon liquide. pharmacies depuis l'annonce des 12 décès en- nation familiale, alors que l'on a recensé 22,9%
«Nous avons écoulé des quantités importantes registrés en Algérie, alors que l'on ne cesse de de cas en milieu scolaire. De quoi donner ma-
de gel hydroalcoolique de marque Detol en
quelques heures et nous sommes en rupture de
parler de nouveaux cas suspects chaque jour à
Constantine, ce qui a poussé les gens à acheter
tière à réfléchir aux décideurs, et ce à tous les
niveaux. S.Arslan
UNE RÉCEPTION
EN L'HONNEUR
ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE 75 SPORTIFS
PAS D'AMÉNAGEMENTS POUR P our célébrer les évènements du 11 Dé-
cembre 1960, mais aussi la double qualifi-
cation de l'équipe nationale de football pour la

LES HANDICAPÉS
CAN et la Coupe du monde en Afrique du Sud,
la direction de la jeunesse et sports organise,
aujourd'hui, à la salle omnisports du Mansou-
rah une réception en l'honneur de 75 sportifs,
'Algérie vient de célébrer, à grand renfort de discours officiels et général de l'association des handicapés moteurs de la wilaya de ayant brillamment représenté la wilaya dans
Linternationale
d'interventions dans les médias de tous bords, la journée
du handicapé. Eclairés abondamment, cernés de tous
Constantine, aucune priorité ne leur est accordée pour leur éviter le
calvaire des files d'attente. En ligne de mire, précise ce dernier, les
des compétitions nationales et internationales
durant la saison 2008-2009. La cérémonie, qui
côtés et même «encensés» pour faire bonne mesure, les programmes en préposés aux guichets qui réfutent, dans leur grande majorité, la sera rehaussée par la présence du wali, sera
cours et les actions réalisées pour une bonne intégration de cette priorité pour cette catégorie de citoyens. Pour se dédouaner face également marquée par la participation de 180
frange dans la vie sociale et économique du pays ont été soulignés aux remarques des intéressés ou de citoyens compatissants associations et 25 ligues sportives. S.A.
à gros traits «pour bien faire monter la mayonnaise» en vertu (sinon révoltés), les employés incriminés rétorquent en usant
de la loi 02-09 portant protection des handicapés. d'un argument passe-partout et irréfutable à leurs yeux:
Malheureusement, rien n'est dit (ou si peu) concernant le chemin «Nous n'avons aucune consigne dans ce sens.»
escarpé menant à la conclusion des démarches administratives Ce problème est, paraît-il, bien connu des différentes autorités en AMAR BECHKRI
entreprises. Rien à voir, circulez ! Les problèmes rencontrés au quotidien
font désordre et il est d'usage de faire l'impasse là-dessus. Pourtant, on
charge de ce dossier, mais pour autant, rares sont les intervenants
qui l'ont évoqué à l'occasion de cette célébration propice, semble-t-il, LANCE SON 87e DÉFI
ne dévoilera aucun secret en révélant qu'au niveau des services publics plus aux tribuns et à la rhétorique qu'à la mise en oeuvre de débats
rien n'est fait pour leur faciliter l'accès aux guichets. Selon le secrétaire francs où la langue de bois n'aurait pas droit de cité. A. B. mar Bechkri, dit El Omra, ce quinquagé-
A naire aguerri aux marathons, lance, aujour-
d'hui, son 87ème défi en décidant de courir un
super marathon, le premier à l'échelle nationa-
LOGEMENT SOCIAL PARTICIPATIF le, selon lui. Cette initiative, devenue une tradi-
tion, -ayant pris forme en 1990- se veut un

Retards et tracasseries administratives exemple à donner aux jeunes, et un message


fort de sensibilisation à l'adresse de cette fran-
ge, démunie face aux fléaux sociaux tels la
drogue, la déperdition scolaire, la délinquance,
n plus des retards enregistrés dans la réalisa- sant de demandes déposées par les citoyens au- se, selon la réglementation, au début de chaque
E tion des projets, des prétendants au loge-
ment social participatif de la wilaya de Constan-
près de leurs services, ce qui aurait induit une
surcharge de travail qui pourrait nuire au bon
année, au plus tard à la fin janvier, pour per-
mettre à nos services d'en établir la conformité.
etc. Pour lui, le sport est un remède à toutes les
dérives.
tine, exerçant dans le secteur privé, dénoncent fonctionnement de cet organisme. Malheureusement ce n'est pas le cas pour L'itinéraire qu'il s'est donc tracé est spectacu-
les lenteurs et autres tracasseries administratives Un responsable de la CNAS, que nous avons nombre de ces employeurs, d'où la décision pri- laire : il prendra son point de départ à partir de
rencontrées lors de la constitution de leurs dos- joint au téléphone, s'inscrira en faux contre ces se par la direction de la CNAS de ne pas délivrer la mosquée Emir Abdelkader, de là, il traverse-
siers. Pour illustrer leurs propos, ces derniers ci- affirmations et nous dira à ce propos: «Les rai- ce document aux salariés exerçant au sein de ra la cité Kaddour Boumedous, longera le bou-
tent, entre autres, la difficulté à obtenir auprès sons des prétendus blocages rencontrés par cer- ces entreprises.» levard Kennedy, en passant par la rue Abane
de la CNAS un document exigé par la banque tains souscripteurs à la formule LSP pour l'ob- Une décision lourde de conséquences pour des Ramdane, les allées Benboulaïd, la place du 1er
pour la prise en charge des dossiers, à savoir la tention de ce document ne sont absolument pas centaines de prétendants au LSP qui ne savent Novembre (La Brèche) et l'avenue Aouati
déclaration annuelle des salaires. du fait de nos services, il faut les chercher plus à quel saint se vouer, sachant que la plupart Mostefa, pour retourner encore à la mosquée
Il semblerait, en effet, selon certains souscrip- ailleurs, à savoir du côté des employeurs du sec- d'entre eux, ayant souscrit à un prêt bancaire, Emir Abdelkader, et recommencer, pas moins
teurs à la formule LSP, que les services de la teur privé qui tardent souvent à transmettre au risquent de voir le traitement de leurs dossiers de 30 fois, le même parcours, en boucle, durant
CNAS rechignent à délivrer le document en service cotisations de la CNAS leur déclaration par les organismes financiers prendre un retard 8 heures non-stop. Souhaitons donc bonne
question, prétextant le nombre sans cesse crois- annuelle des salaires ; celle-ci doit être transmi- considérable. F. Raoui chance à cet homme courageux ! F. H.
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 9

TIARET INFO
LOGEMENT DOUAR OULED HSIN
(SEBAINE)
Tirage au sort pour LA POPULATION CRIE SON
DÉSARROI

512 bénéficiaires D es dizaines de citoyens du douar Ouled Hsin relevant de


la commune de Sebaïne se sont regroupées à l’extérieur
de la ferme pilote après avoir eu vent de la visite du ministre
de l’Agriculture dans leur région. Alors que le ministre Ra-
chid Benaïssa procédait à une remise symbolique d’aides à
●Cinq sites (ensembles immobiliers) ont été retenus, soit 150 logements situés sur quelques fellahs pour les encourager à retourner au «bled»,
le prolongement du contournement sud de la ville, 140 autres au quartier Erahma, 151 sur les beaucoup de gens qui voulaient interpeller le ministre sur
hauteurs de la ville, 40 sur la route vers Mechraa-Sfa et 8 sur Trig El Beidha. l’absence d’électricité, notamment, en furent dissuadés par
les gendarmes. Les services de sécurité, qui arguaient d’un
problème local qu’ils auraient dû discuter avec le wali qui
’est dans la bonne hu- fait savoir Zahana Moha- avait précédemment visité la région, s’en sont remis finale-
C meur qu’a eu lieu,
dans l’enceinte de la
salle de conférences Mus-
med, directeur de l’OPGI,
soit 150 logements situés
au prolongement du
ment aux officiers, qui leur promettaient de transmettre le
message, et aux représentants de la presse. A. F.
tapha Mekki, l’opération contournement sud de la
tirage au sort des 512 heu- ville, 140 autres au quartier INSTRUCTION
reux bénéficiaires de loge- Erahma, 151 sur les hau-
ments sociaux à Tiaret. teurs de la ville, 40 sur la 30% DE LA POPULATION
Opération qui a permis, route vers Mechraa-Sfa et
dira le directeur de l’OPGI, 8 sur Trig El Beidha. 312 ANALPHABÈTE
de déterminer en toute des 512 logements sont de
transparence le lieu, l’étage type F.3. Il subsiste un ma-
et le type de logement à laise exprimé par des per-
PHOTO : ARCHIVES

ceux et celles que la com- sonnes qui résident soit au


mission de daïra de Tiaret, centre de transit de Karman
après recours auprès de la soit au bidonville de Zaa-
commission de wilaya a roura. Ces personnes sont
définitivement établis. Une concernées par un pro-
commission qui a, au préa- gramme spécial dit RHP.
lable, exclu 38 indus postu- La commission d’attribution des logements a, au préalable, exclu 38 1000 des 3000 logements
lants. Des personnes, ex- indus postulants de ce type (RHP) sont en
plique-t-on, dont les noms voie de réalisation. Les tra-

PHOTO : DR
figuraient dans le fichier national pour sonnes étaient concernées par des en- vaux, entamés timidement du fait de la
avoir bénéficié de l’aide de l’Etat sous quêtes approfondies. Cinq sites (en- présence d’habitations précaires, ont
diverses formes. Huit d’entre ces per- sembles immobiliers) ont été retenus, a été boostés. A. F.
Ikraa et Souboul El Kheir multiplient les efforts pour lutter contre

DES ACQUÉREURS LSP INSATISFAITS l’analphabétisme

C ertains acquéreurs de lo-


gements ou blocs d’af-
dangers que présentent cer-
taines parties communes.
ponsables sont consignés
dans un rapport ou aucune
gements et des bureaux dits
haut standing, mais dont le L30%.aleswilaya de Tiaret continue d’enregistrer l’un des taux
plus élevés en matière d’analphabètes en Algérie :
Ces derniers, de par les nombreux projets inscrits à
faires réalisés pour le comp- l’installation de l’électricité norme de sécurité, commo- profil reste très bas ? A ces
te de l’AFCOT sont la boiserie, les baies vitrées, dités pour les usagers n’a été préoccupations, monsieur l’actif du secteur de l’Education et le travail entrepris par
insatisfaits. Nos interlocu- etc. prise en compte dans cette Boumediene Noureddine, l’office et le mouvement associatif à l’exemple des associa-
teurs, qui critiquent les tra- Au niveau de la cage d’esca- vitrine immobilière présen- directeur, dit «avoir pris la tions Ikraa et Souboul El Kheir, n’ont pu infléchir totale-
vaux, selon eux, bâclés et lier, l’esthétique reste discu- tée comme exemple. question en charge et s’em- ment la donne. M. Zerhouni, en charge de l’office local qui
qui n’ont pas trouvé ré- table et les eaux de pluie pé- Est-ce beaucoup dire à l’en- ploie à déduire de la retenue siège dans des locaux inappropriés dans l’enceinte de l’éco-
ponses auprès du maître de nètrent à la moindre averse. droit de personnes qui ont de garantie la facture des ré- le primaire Boudali Khaled, lie cet état de fait, devant les
l’ouvrage (l’agence foncière D’autres détails techniques versé des sommes farami- parations qui seront entre- élus de l’APW et de l’exécutif, à cette culture ambiante
de wilaya), alertent sur les détaillés à l’endroit des res- neuses pour s’adjuger des lo- prises par l’agence». A. F. qu’ont certains parents qui rechignent toujours à inscrire à
l’école leurs enfants, les filles surtout. Le taux de scolarité
bien qu’avoisinant les 97 % n’en constitue pas moins, dira
EN BREF le responsable concerné, un chiffre qui traduit la déperdi-
tion scolaire en hausse constante. La situation, au-delà du
constat, fut axée sur la nécessité d’entreprendre encore plus
ENTREPRISE DE TRANSPORT PUBLIC : violemment percutée avec son véhicule, semblant de marché de gros pour d’efforts envers cet organisme et l’aider dans sa quête
APRÈS HADJIRA, VOILÀ MIMOUNA une Peugeot Partner, alors que évacuer leurs produits, les pouvoirs noble. Plus de 22 000 personnes étaient inscrites pour
La direction de l’Entreprise publique de l’infortuné ami s’était éclipsé. La publics sont passés à l’action pour suivre des cours dans les différentes contrées de la région,
transport urbain, E.T.T, semble bien première version qui privilégia l’accident démolir leurs baraques. principalement dans les grandes daïras. A. F.
partie pour encourager la gent féminine involontaire fut après reconstitution de Des commerces de fortune en tôle, zinc
à prendre sa part dans le marché de la scène battue en brèche pour conclure et sac de jute défiguraient hideusement
l’emploi local. Après Hadjira embauchée
comme receveur depuis des mois, c’est
à un crime volontaire. Présentés devant
le magistrat instructeur, les deux jeunes
et complètement les lieux, objet d’une
opération d’amélioration urbaine.
ATTEINTE À LA PUDEUR
au tour de Mimouna qu’échoit l’honneur
d’être la première femme qui conduit à
ont été écroués en attendant l’enquête
judiciaire. A. F.
Certains de ces commerçants installés
sur les lieux sans documents officiels
LES DEUX ACCUSÉS
Tiaret un bus. Les appréhensions jusque-
là nourries s’estompent et, avec elles, DROGUES ET STUPÉFIANTS :
semblaient outrés et allaient même
entreprendre une action de protestation.
INNOCENTÉS
des tabous, dira monsieur Rezag Hebib 50 PERSONNES IMPLIQUÉES EN L’intervention des responsables de El Aardja, un douar relevant de la wilaya de Tissemsilt,
qui ajoute que «son entreprise
s’emploie, dans le cadre des orientations
L’ESPACE DE TROIS MOIS
Les trois derniers mois, selon une source
l’UGCAA les en a dissuadés. Quelques-
uns parmi eux n’ont pas omis de saisir
À M. K. avait pris l’habitude de passer ses journées à faire
paître ses bêtes. Au fil du temps mais aussi d’une promis-
du président de la République, à donner policière, n’ont pas été de tout repos par lettre les responsables sur la cuité qui ne connaît ni frontière ni morale, elle sera engros-
sa chance à la femme algérienne». A. F. puisque pas moins de 50 personnes situation. A. F. sée du fait de rapports qu’elle dit avoir entretenus avec deux
furent interpellées et présentées devant accusés : un jeune de son âge parti faire son service et
CITÉ LA CADAT : HASSIBA, VICTIME DE le procureur de la République près le ADJUDICATION DU MARCHÉ DE GROS DE l’autre, un septuagénaire qui aurait eu lui aussi des rapports
SA TRAHISON ? tribunal de Tiaret qui les a mis sous TIARET : LES OFFRES INFRUCTUEUSES avec elle. Sa nonchalance voire même sa gaucherie comme
La nouvelle du crime commis mercredi 2 mandat de dépôt. Les nombreuses L’examen des dossiers ayant fait suite à le qualifia le représentant du ministère public n’ont pas per-
décembre à l’endroit de Hassiba, une descentes, dont l’opération combinée l’avis d’appel d’offres portant sur mis d’éclairer le tribunal lors du procès, ajoutant des
jeune fille de 22 ans à la cité Cadat, a vite avec les gendarmes dans les dédales de l’adjudication du marché hebdomadaire couches de confusion à une affaire qui a valu aux juges et
fait le tour de la ville non sans susciter la ville, ont permis de récupérer 110 et celui de gros s’est effectué ce lundi jurés de s’en tenir à leurs seules convictions en l’absence de
des réactions mitigées sur une mort grammes de kif traité et plus d’une dans la salle de réunion au siège de preuves irréfutables. Verdict : la relaxe pour les accusés et
atroce. Il était midi ce jour-là quand les centaine de psychotropes. A. F. l’APC. un désarroi encore plus prononcé chez cette famille rurale.
deux jeunes amants de Hassiba en sont Offres jugées infructueuses car en M. K. est repartie le soir vers son douar en compagnie de
venus aux mains, l’un ignorant qui est COMMERCE : 70 MARCHANDS DANS dessous des mises à prix préalablement son père âgé, l’unique à venir la soutenir avec en tête, proba-
l’autre. Selon les premières conclusions L’EXPECTATIVE fixées par la commission, soit 17,5 et 7,5 blement, des idées noires mais se retrouve avec un bébé sur
de l’enquête policière, la jeune victime Passés les délais accordés aux millions de dinars. Un seuil fixé par les bras. La science aurait pu être sollicitée dans ce cas de fi-
en est arrivée à se chamailler avec l’un marchands installés depuis des lustres rapport à l’adjudication de l’année gure pour déterminer la paternité mais le tribunal et même
d’eux. Fou de rage, celui-ci l’aurait dans l’anarchie la plus totale dans le dernière, dira un élu. A. F. la défense ne s’y sont pas risqués. A. F.
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 10

PORTRAIT

MOHAMED MECHATI. MEMBRE DU GROUPE DES 22, ANCIEN AMBASSADEUR

Le révolté qui préfère la justice à sa mère


«La politique est plus dangereuse
que la guerre. A la guerre vous ne
Les révolutions n’ont jamais allégé le fardeau de la
pouvez être tué qu’une seule fois. En tyrannie, elles l’ont seulement transféré sur une
politique plusieurs fois» autre épaule.
W. Churchill
La première faute en politique, c’est d’y entrer
Par Hamid Tahri
Il n’y a de liberté pour personne s’il n’y en a pas

L
’homme est entier, mais aussi mul-
tiple. Et s’il y a bien une chose qu’il pour celui qui pense autrement
ne conçoit pas, c’est qu’on veuille
le ranger dans une case par peur
d’être réduit et embrigadé. «Même
le FLN je n’y ai pas adhéré. La fin sement qu’ «il n'existe pas d’opposition réelle,
tragicomique du congrès de Tripoli de contrepouvoir, permettant une activité poli-
m’en a dissuadé.» Révolté plus que tique sérieuse à l’échelle nationale critiquant le
révolutionnaire, Mohamed Mechati, à bientôt pouvoir, pour le contraindre par des proposi-
90 ans, garde toujours la même verve, le même tions et des suggestions sérieuses à une autre
verbe, la même lucidité et surtout une mémoire politique».
phénoménale. Membre du groupe des 21 qui al-
lait insuffler la dynamique de l’action qui a ame- LA JEUNESSE EST UNE BOMBE
né à la déflagration libératrice, Mohamed garde À RETARDEMENT
un œil critique sur la vie politique et ses aléas. Pour lui qui paraît sévère dans ses appréciations,
Issu d’une famille modeste de Constantine, il y «nous sommes toujours sous le diktat du système
est né le 4 mars 1921. engendré par le parti unique. Le FLN de No-
C’est à Sidi Bou Anaba, rue du 3e Zouave, qu’il a vembre 1954 a été constitué à l’époque en parti
grandi et obtenu son certificat d’études à l’école unique, par mesure de stratégie pour permettre
Arago. Il fait ensuite l’apprentissage en dinan- de rassembler toutes les forces du peuple et de

PHOTO :M. SALIM


derie, chaudronnerie, l’ajustage et le dessin in- combiner leur action dans la lutte contre l’enne-
dustriel pour terminer à l’école pratique d’indus- mi commun. D’autres FLN lui ont succédé de
trie de Bab El Kantara. Ce parcours, souligne 1962 à nos jours. Tous ont essayé depuis de
Mechati, n’a pas été accompli sans sacrifices vu s’organiser, de se réorganiser, de se sourcer, de
la situation précaire de la famille originaire du se ressourcer, de se structurer, se restructurer
douar Mechat, entre El Milia et Collo. «Mon sans fin pour se donner l’image du FLN de
grand-père Boudjemaâ, faisait le va-et-vient sation à Constantine. Aït Ahmed premier res- ce algérienne, premier journal de l’Algérie com- 1954, dont ils se réclament sans pudeur et dont
entre le douar et Constantine pour vendre la ré- ponsable de l’organisation, recherché et impli- battante. On a activé ainsi jusqu’en août 1956, les résultats de leur action ont conduit le pays à
colte d’huile d’olive de ses parents. Il avait loué qué dans la crise dite berbériste de 1949, est éloi- date de mon arrestation et mon incarcération à la ruine dans tous les domaines. Tous ont vécu
une petite échoppe au foundouk ezzit au centre- gné au profit de Benbella et Boudiaf. Ce dernier la Santé où on s’est retrouvés avec les 5 histo- dans les intrigues, les luttes de clans et les règle-
ville, s’y était marié et installé définitivement. Il désigne Mechati à Alger où il active jusqu’en riques arrêtés après l'arraisonnement de leur ments de comptes».
a eu deux enfants, mon père Tahar, né en 1865 et mai 1950. «Après l’affaire de Tébessa et les ar- avion.» Mohamed y restera jusqu’à fin sep- Observateur avisé, Mechati dit vivre les tour-
son frère aîné, Abderahmane, qui étaient tous restations qui s’ensuivirent, l’OS fut dissoute. tembre 1961 où il bénéficie d’une liberté médi- ments du pays douloureusement. «Ceux qui ont
deux savetiers.» Après avoir acquis un métier, On nous a alors versés dans le politique.» Les cale, avec résidence surveillée à Rennes. sacrifié leur vie pour ce pays accepteront-ils un
Mohamed se retrouva chômeur, faute d’emploi. Constantinois se retrouvent en Oranie pour ren- jour que leur combat fût vain, en constatant tant
Il finira par s’engager dans l’armée, «précisé- forcer le MTLD. Mais le parti divisé est malade. IL DÉCLINE PLUSIEURS POSTES d’inégalités, tant d’injustices, tant de hogra»,
ment au 7e régiment de tirailleurs algériens à «Messali rue dans les brancards en taxant les En 1962, Khemisti, ministre des Affaires étran- clame-t-il en dénonçant par ailleurs l’islam poli-
Constantine. En tant qu’indigène, l’engagement Centralistes de déviationnistes alors que ces gères, le propose à la tête de l’Amicale des Algé- tique, à l’origine de la fitna. «Il faut absolument
minimum était de 7 ans. Difficile après de re- derniers le traitent de mégalomane. Un déchire- riens en France, mais Mechati refuse, préférant dissocier le temporel du spirituel si nous vou-
tourner normalement à la vie civile. On est dé- ment terrible. On s’est entretués. Lahouel , SG se soigner en subissant deux opérations à la gor- lons vivre en convivialité, en bonne harmonie,
stabilisés, lessivés. Je me suis retrouvé dans une du parti était partisan du passage à l’action. Il ge et aux intestins. De nouveau, il est sollicité en paix avec nous-mêmes et avec autrui.»
section de transmission radio de 1938 à 1939. fait appel à Boudiaf qui se trouvait en France pour devenir consul général à Lille, mais il décli- Militant des droits de l’homme, Mechati avait
J’ai fait la campagne de Tunisie au front face à pour créer le CRUA.» ne l’offre. Il est chargé d’affaires pour ouvrir adhéré à la ligue éponyme aux côtés de Miloud
l’armée italienne, mais on n’a pas tiré un seul «Boudiaf a préféré jouer en solo en reniant La- une ambassade en Allemagne. Il y restera 14 Brahimi. Pourquoi ? «J’y ai vu un contrepouvoir
coup de feu. La France avait capitulé». houel et le CC. Au lieu de faire appel aux chefs mois avant d’être rappelé à Alger, où une sombre non pas au sens d’un parti politique qui cher-
de région, il a préféré 16 gars de Constantine, la affaire de gestion le mènera à la prison d’El Har- cherait à prendre le pouvoir, mais pour servir de
IMPLIQUÉ DANS LA SECONDE GUERRE contrepoids au pouvoir, pour servir de soupape
région où il a activé, 4 d’Alger et un seul de rach où il restera 5 jours, «qui compteront plus
En 1942, Mohamed renoue avec la Tunisie pour l’Oranie. Comment peut-on expliquer cette dé- que les cinq ans passés en prison en France. Car de sécurité et prévenir tous les abus qui pour-
contrecarrer les visées des troupes de Römmel. marche ? Boudiaf a fait fi de l’autorité qui le l’affaire était montée de toutes pièces pour une raient toucher le citoyen dans sa dignité et son
Une année après, son régiment débarque près de chapeautait. Il a fait un coup de force. C’est un somme minable. On voulait me nuire, c’est tout. intégrité physique. Entre ma mère et la justice,
Naples. Quelques mois plus tard, il fait la cam- dictateur et moi je n’aime pas la dictature. Cela Heureusement que les tribunaux ont conclu à sans hésiter je choisirais la justice. Hélas je
pagne de Monte Cassino. «Les Allemands dit, je n’ai aucun problème personnel avec lui, mon innocence». crois que dans ce domaine on n’a pas beaucoup
avaient lâché pied et on a libéré Rome et Sien- malgré nos différends stratégiques.» Fonctionnaire aux ministère des Affaires étran- avancé, au vu des nombreuses atteintes faites
ne.» S’ensuivirent le débarquement en Proven- En octobre 1954, malade, Mechati est évacué à gères, Mechati est nommé consul général à Ge- aux droits des citoyens…»
ce, la campagne des Vosges, la libération de Lyon où il est admis dans un sanatorium. «A nève en 1982, puis ambassadeur en Hongrie en Témoin de son époque, Mechati a consigné son
l’Alsace-Lorraine suivie d’une entrée victorieu- l’époque, c’est Gheras Abderrahmane qui était 1985/1986, avant d’être admis à la retraite en parcours dans un ouvrage paru récemment aux
se en Allemagne. Le 5 mai 1945, son régiment responsable du FLN dans la région. Quand j’ai 1987. Mechati consacre son temps à l’écriture et éditons Chihab. «C’est le moins que je puisse
se replie à Marseille pour rentrer en Algérie. quitté l’hôpital, je me suis engagé à ses côtés en aux témoignages. Epris de justice, il est de ceux faire, car l’histoire de notre pays reste à écrire.
«C’est là que j’ai appris ce qui s’était passé chez fondant la première Fédération de France du qui pensent que les pouvoirs en place n’ont rien Seulement, il faut donner leur dû et pas plus à
nous. Alors que le monde entier festoyait, mes FLN au début de 1955. On a fonctionné comme fait pour regagner la confiance du peuple. «On nos symboles, ni les glorifier ni les réduire. Ceux
frères étaient massacrés en Algérie. J’en étais on a pu contre la police et les Messalistes. On a est passés du parti unique au multipartisme qui ne veulent pas que l’histoire soit écrite sont
fou de rage.» De retour à Constantine, Moha- unique», ironise-t-il avant d’ajouter plus sérieu- ceux-là mêmes dont elle ne fait mention nulle
même été à l’origine de la parution de Résistan-
med qui était sergent-chef est sollicité par la hié- part. Il faut lutter contre la culture de l’amnésie
rarchie militaire pour devenir officier. «Mais et combattre avec force ceux qui portent atteinte
j’ai refusé malgré tous les chantages. Mon enga- PARCOURS à notre honneur et à notre dignité», assène-t-il
gement politique réel date de septembre 1945. bruyamment.
En vérité, mon rapport avec le parti s’était pro- Mechati, issu d’une famille modeste, est né le dans différentes prisons de France. Il est Mechati conclut avec cette note d’espoir: «A
duit en 1936 à l’Etoile nord-africaine aux côtés 21 mars 1921 à Constantine. Jeune, il libéré en 1961. A l’indépendance il occupera l’occasion du match Algérie-Egypte, on n’a ja-
de mes anciens copains de l’école coranique de s’engage dans l’armée et participe à plusieurs postes diplomatiques à l’étranger. mais vu le drapeau algérien autant déployé par
Sidi Abdelmoumen, Omar Benmalek et Lakhdar plusieurs campagnes lors de la Seconde Il est admis à la retraite en 1987. Esprit libre, le peuple uni dans la joie. C’est une note d’es-
Hiouani. On apprenait Fidaou El Djazaïr qu’on Guerre mondiale. Démobilisé en 1945, il est il est toujours en guerre contre les injustices, poir. Un appel auquel le pouvoir doit répondre,
chantait à tue-tête sans connaître sa significa- au PPA, à l’OS, au MTLD et au CRUA. Il fait les inégalités et… le despotisme ! non pas de manière politicienne, mais dans la
tion. C’est mon cousin Rachid Kerouaz qui a partie du groupe des «22» qui ont déclenché Acteur du Mouvement national, il a consigné prise en charge des problèmes réels des ci-
éveillé ma conscience politique en m’intégrant la Révolution. Malade, il se rend début son témoignage dans un livre qui vient de toyens, notamment des jeunes, cette énergie for-
dans une cellule du PPA.» En 1947, l’OS le octobre 1954 en France, où il se fait soigner à paraître aux édition Chihab, Parcours d’un midable prête à exploser… Les dirigeants sont
choisit en sa qualité de militaire pour faire partie l’hôpital Pierre Benite de Lyon. A sa sortie, il militant. avertis. Ils doivent bien méditer la leçon…
du noyau dur. En 1948 il est déjà l’un des lieute- est membre de la Fédération de France du Mechati est père de deux garçons qui vivent H. T.
nants de Boudiaf, alors responsable de l’organi- FLN. Il est arrêté en août 1956 et incarcéré et exercent en Suisse. htahri@elwatan.com
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 13

I N T E R N AT I O N A L E

LE DÉCÈS DE AMINATOU HAÏDER SERAIT FATAL POUR LES NÉGOCIATIONS

Le président de la RASD
écrit à Sarkozy
●La France «a toujours été convaincue de la nécessité de trouver une solution à la question du Sahara occidental dans le cadre des Nations unies», souligne
le Quai d’Orsay.
e président sahraoui, Mohamed Abdela- dernier», a indiqué hier l'Agence de presse tal dans le cadre des Nations unies et dans l'es- mandé son aide» au secrétaire général des Na-

L ziz, a appelé hier le président français,


Nicolas Sarkozy, à intervenir auprès du
Maroc pour sauver la vie de la militante sah-
sahraouie (SPS). Le président de la RASD a
souligné dans sa lettre à Sarkozy que «la
France ne peut rester les bras croisés devant ce
prit des résolutions 1813 et 1871 du Conseil de
sécurité».
tions unies Ban Ki-moon, qui «a appelé les par-
ties à étudier toute mesure susceptible de per-
mettre de sortir de cette impasse». Mais le
raouie, Mme Aminatou Haïdar, qui a entamé son grave reniement des droits de l'homme, qui L’ONU AU PIED DU MUR Polisario n’est pas près de reprendre les négo-
23e jour de grève de la faim à l'aéroport de Lan- heurte de front les conventions internatio- «Nous encourageons les parties à la reprise des ciations tant que Aminatou n’ait pas regagnée sa
zarote (îles Canaries). «La Gandhi sahraouie nales, s’agissant d’une militante des droits hu- négociations. La persistance d'un blocage n'est patrie. Son représentant aux Nations unies, M.
ne peut être laissée mourir à petit feu sur un mains lauréate de prestigieux prix internatio- dans l'intérêt d'aucune d'elles», a-t-il remarqué. Ahmed Boukhari, a averti, hier, dans un messa-
territoire européen», écrit le président sah- naux». Cet appel n’est pas tombé dans l’oreille S’agissant du droit au retour chez elle d’Amina- ge à l'Organisation onusienne que le Front Poli-
raoui dans une lettre adressée au président d’un sourd puisque le même jour, le Quai tou Haïder, Paris «espère une solution rapide» sario «ne peut poursuivre les négociations avec
français qu'il a appelé à «intervenir auprès du d’Orsay a réagi. La France, a déclaré le porte-parole du Quai le Maroc si Aminatou Haïdar décède». Le di-
Maroc pour lui permettre de retourner dans En effet le porte-parole du Quai d'Orsay, Ber- d’Orsay, est «informé de la situation de M me plomate sahraoui a indiqué dans une déclara-
son pays et retrouver ses deux enfants à nard Valero, a estimé hier que la France «a tou- Aminatou Haïdar dont l'état de santé est préoc- tion à l'agence de presse espagnole et rapportée
Laâyoune, capitale occupée du Sahara occi- jours été convaincue de la nécessité de trouver cupant». par l'Agence de presse sahraouie (SPS) hier
dental d'où elle a été expulsée le 14 novembre une solution à la question du Sahara occiden- Bernard Valero a rappelé que l'Espagne «a de- qu'il avait eu des entretiens avec les pays
membres du Conseil de sécurité et exprimé la
préoccupation du Front Polisario car aucune so-
DES BARRIÈRES MÉTALLIQUES SOUTERRAINES lution n'a été trouvée concernant l'affaire Ami-
natou Haïdar. Selon la même source, le respon-
À LA FRONTIÈRE DE GHAZA sable sahraoui a rencontré l'envoyé personnel
du secrétaire général des Nations unies, Chris-
Quand l’Egypte sous-traite pour Israël… topher Ross, et lui a fait part de ses «craintes»
quant au danger qu'encourt Aminatou Haïdar.
Des engins de construction égyptiens étaient à l'œuvre hier à la frontière indiqué à l'AFP que des ouvriers creusaient le long de la frontière et pla- Pour M. Boukhari, «il n'est pas question de
entre l'Egypte et Ghaza, ont indiqué des témoins, tandis qu'un quotidien çaient des tuyaux de 20 mètres de long tous les cinq mètres environ. Sou- poursuivre les négociations avec le cadavre
israélien faisait état de la construction d'une barrière métallique souter- leimane al-Bair, un responsable local de Rafah, a affirmé que les habi- d'Aminatou Haïdar sur la table». Il a averti aus-
raine pour prévenir la contrebande. D'après Haaretz, qui cite des sources tants affectés par les travaux avaient reçu des compensations où allaient si que si Aminatou Haïdar décède, cela portera
égyptiennes, cette barrière en acier de 10 km de long, qui ira jusqu'à 30 en recevoir, sans pouvoir dire quel était le but de ces travaux. Des respon- un «coup fatal» aux négociations entre le Front
mètres sous terre, a commencé à être construite dans la zone traversée sables de la sécurité ont seulement confirmé que des travaux étaient en
Polisario et le Maroc parrainées par les Nations
par des tunnels de contrebande reliant le territoire palestinien à l'Egypte. cours à la frontière. De nombreux tunnels traversent la frontière entre
Selon le journal, elle «sera impossible à découper ou à faire fondre». Cet- l'Egypte et la bande de Ghaza pour faire passer diverses marchandises, unies. Voilà qui met l’ONU et la communauté
te information n'a pas pu être confirmée de source officielle égyptienne. armes et carburant. Israël affirme en avoir détruit des dizaines lors de son «internationale» devant leurs responsabilités.
Toutefois, des témoins dans la ville frontalière égyptienne de Rafah ont offensive à Ghaza en décembre/janvier contre le Hamas. R. I. Hassan Moali et agences

REPÈRE

NOBEL DE LA PAIX
Obama rase les murs à Oslo
Par Omar Berbiche prit du Nobel sont autant d'arguments de taille pour le disqualifier aux aura réussi en un laps de
yeux des pacifistes et des hommes épris véritablement de paix et de temps très court à
ne présence furtive et embarrassée : rarement prix Nobel de la justice à travers le monde. Obama, qui était très attendu par la presse brûler tous ses
U paix aura rasé les murs du prestigieux Nobel comme a choisi de le
faire le président américain Barack Obama qui s'est aménagé un pro-
pour s'expliquer sur sa distinction qui est loin de faire le consensus, a
refusé de rencontrer les médias, poussant les organisateurs à annuler
vaisseaux.
O. B.
gramme «light» à Oslo, en porte-à-faux avec les usages établis pour ce purement et simplement la traditionnelle conférence de presse organi-
genre de cérémonie. Traditionnellement étalée sur trois jours, la remi- sée à l'occasion de cet événement. Entre Obama d'hier qui est entré par
se du Nobel de la paix verra cette année son récipiendaire, le Président la grande porte au panthéon de l'histoire, enchaînant volontiers les
américain, débarquer et quitter aussitôt le Norvège à la vitesse d'une déclarations publiques et les rencontres avec les médias, et
météorite en ne consacrant à cet événement qu'une seule journée de Obama d'aujourd'hui réduit à emprunter des portes déro-
son temps. Obama, qui sera présent aujourd'hui à Oslo, a entrepris en bées pour ne pas avoir à affronter et à assumer publi-
effet de réduire à son strict minimum sa présence à la cérémonie offi- quement ses responsabilités et sa gestion sur des
cielle, n'hésitant pas à provoquer un incident diplomatique de lèse-ma- questions de politique internationale totale-
jesté en déclinant l'invitation à déjeuner du roi de Norvège, en annu- ment éloignée de son discours de candi-
lant la conférence de presse et en zappant le concert du Nobel qui dat à la présidence des Etats-Unis,
Publicité

clôture la cérémonie de remise du prix ; un rituel auquel tous les précé- un troisième personnage, mi-
dents Nobel se sont prêtés volontiers. ange mi-démon, est né.
Cette façon pour le moins inconvenante de snober le Nobel a irrité les De la posture de hé-
Norvégiens, comme le confirme un sondage publié hier, lequel a, ros à celle de
d'une certaine manière, donné raison à tous ceux qui avaient contesté l'anti-héros,
le choix d'Obama pour le Nobel de cette année, forts de l'argument se- Obama
lon lequel le président américain n'a pas encore un bilan à faire valoir
pour être récompensé. Tout comme elle place dans une position em-
barrassante la Fondation qui a essuyé de vives critiques pour le choix
d'Obama lequel le lui rend mal, de surcroît, avec ce pied de nez
fait aux usages protocolaires du Nobel. En décidant de se
rendre à la sauvette à Oslo, le président américain a
conscience qu'il n'est pas le bienvenu. Le choix de
sa personne d'abord, les positions franche-
ment militaristes qu'il a prises ensuite,
quelques semaines plus tard, en dé-
cidant de l'envoi d'un nouveau
renfort de troupes mili-
taires fort de 30 000
hommes qui
contrastent
a v e c
l'es-
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 15

CULTURE

CYCLE DU FILM TUNISIEN AU CCF DE ANNABA VU À LA TÉLÉ

Le septième art tunisien n’a L’hallali… Par A. Merad

produit que 130 films en 43 ans ! O n aurait aimer passer à autre chose, mais comment
zapper une actualité qui vous interpelle
quotidiennement quand ceux qui prétendent être les
●Malgré les apparences, la production cinématographique tunisienne est encore faible descendants des pharaons redoublent de férocité par des
agressions verbales et médiatiques qui touchent à votre
●Le nombre des salles de projection a dramatiquement chuté ●Les écoles de formation honneur et à votre dignité et qui, en retour, exigent de vous
négligent les aspects artistiques et créatifs. de se prosterner devant eux. Rien que ça. Résultat : entre
Annaba c’était en terres tunisiennes qu’a été tour- Alger et Le Caire, la tension est loin de baisser en raison du
De notre envoyé spécial né le premier film en Afrique, celui du comportement infantile des officiels égyptiens qui n’arrivent
Suisse Luitz-Morat, Les Cinq gentlemen toujours pas à contenir leur haine viscérale contre l’Algérie.
e cinéma tunisien n’a produit maudits. Des cinéastes français ont éga- Les chaînes de télévision publiques et privées et même la

L que 130 films en 43 ans. «De


1966, date de sortie de El
Fedjr de Omar Khelifi, à
2009, 130 films ont été pro-
duits ce qui fait une moyenne
de 3 à 4 films par an. Ce qui n’est pas
lement tourné en Tunisie sur des théma-
tiques locales. «Faut-il pour autant les
intégrer à l’histoire du cinéma tunisien ?
Ou faut-il séparer entre ce qui a été pro-
duit avant ou après l’indépendance du
pays en 1956 ? Il y a donc un certain
grande presse dite sérieuse continuent, en effet, à ce jour, à
servir de relais aux discours belliqueux et aux mensonges
les plus grotesques diligentés d’en haut dans le seul but de
salir encore davantage l’image de notre pays.
Des politiques, des artistes, des intellectuels et des gens du
peuple y viennent pour participer, chacun à sa manière, à la
énorme en terme de production», a pré- nombre de problèmes lorsqu’on veut curée générale, le tout dans une ambiance de conflit latent
cisé Fayçal Charrad, professeur de ciné- parler du cinéma tunisien», a relevé le qui risque d’exploser à tout moment sous la pression
ma à l’Institut supérieur des langues de conférencier. D’après lui, l’âge d’or du infernale des va-t-en-guerre. Ce qui paraissait, au début des
Tunis, lors d’une conférence à l’ouvertu- cinéma tunisien fut entre 1986 et 1996. événements, comme une simple réaction épidermique est
re, mardi soir, du Cycle du film tunisien Période marquée par la production de aujourd’hui devenu une évidence : malgré les appels
organisé par le Centre culturel français films, tels que L’Homme de cendres Les indirects à la raison lancés ça et là par des responsables
(CCF) de Annaba en collaboration avec Sabots d’or de Nouri Bouzid, Arab de algériens soucieux de ne pas envenimer les hostilités, le
l’Institut français de coopération (IFC) Fadhel Jaïbi et Fadhel Jaziri ainsi que clan Moubarak à l’origine de cette effervescence malsaine
PHOTO: D. R.

de Tunisie et ce jusqu’au 13 décembre Halfaouine, l’enfant des terrasses de ne s’embarrasse, lui, d’aucun scrupule pour pousser à
courant. Selon lui, le septième art tuni- Férid Boughedir. Le cinéma actuel est, l’irréparable. Le tableau s’éclaircit donc, l’Egypte, au
sien est d’abord un cinéma d’auteurs. selon lui, marqué par un côté sombre. paroxysme de son arrogance, ne semble nullement
«Chaque réalisateur qui tourne un film «C’est un cinéma torturé, massif, qui dérangée par une éventuelle rupture des relations avec
Portrait du réalisateur tunisien Nouri Bouzid tente d’explorer des problèmes tels qu’ils
refait peut être l’histoire du cinéma tuni- l’Algérie, qu’elle provoque d’ailleurs ouvertement.
sien. Il ne s’inscrit pas dans une tradition Fayçal Charrad a rappelé que la création de se posent», a-t-il noté. Des exemples de Même si parfois on veut donner, du côté du Nil, l’impression
ou des genres. Il recrée son monde à lui», a- la Fédération tunisienne des ciné-clubs ce genre de cinéma seront présentés au de souffler le froid lorsque les boutefeux font monter à son
t-il appuyé. Dressant un état des lieux, remonte à 1950 et l’Association des CCF de Annaba à l’image de Satin Rouge plus haut niveau le thermomètre, histoire de montrer au
Fayçal Charrad a relevé que le nombre de cinéastes amateurs à 1960. «Dans les de Raja Amari ou Tendresse du loup de monde qu’il existe, malgré tout, des voix qui prennent leur
salles de cinéma est passé de 112 au début années 1970, les cinéclubs ont été actifs et Jilani Saâdi. Mardi soir, le plus grand suc- distance avec le régime en place pour dénoncer l’hallali,
du siècle à 16 actuellement. «Tout ce qui a ont permis la formation des cinéastes qui cès du 7e art tunisien, Halfaouine, l’enfant comme celles de l’éditorialiste du quotidien Al Doustour qui
été construit a, petit à petit, été abandonné. allaient produire des films plus tard. Ils des terrasses de Férid Boughedir (500 000
traite l’élite égyptienne de «risible» ou du ministre des
Cette situation est mal vécue par tous les avaient organisé des débats où les discours entrées à la sortie du film en 1990), a été
Affaires juridiques et des Instances élues qui se serait élevé
cinéastes et les cinéphiles. Les salles ser- étaient parfois politisés. L’expression y était projeté. Le film, qui a eu le Tanit d’or des
contre «le rôle dangereux» joué par les médias de son pays,
vent actuellement de lieux de rencontres des libre. Aujourd’hui, ces cinéclubs ne fonc- Journées cinématographiques de Carthage
et le Grand prix du Festival Vue d'Afrique le mot d’ordre général reste intimement lié aux convictions
couples amoureux ! C’est dur, mais c’est tionnent presque plus», a-t-il noté. Le
au Canada, suit «les premières» décou- personnelles du raïs, autrement dit à sa propre conception
une réalité», a-t-il indiqué. Festival du cinéma amateur de Klibia fait,
vertes sexuelles d’un adolescent, Noura du traitement politique de cette crise qu’il pense, malgré ses
Cela dit, des exploitants de salles font, selon lui, exception. «La transmission de la
(interprété par Sélim Boughedir), qui vit énormes déboires, pouvoir exploiter à son avantage pour
selon lui, de la résistance et proposent un passion cinéphile a cessé en Tunisie, mal-
partagé entre l’univers des hommes et celui maintenir sa phobie dominatrice dans le monde arabe.
cinéma de qualité, à l’image de l’Africa de gré l’existence de quatre écoles de forma-
des femmes dans un vieux quartier tunisois. Moubarak, vieillissant et incapable aujourd’hui, dans une
Tunis. Malgré l’existence de 57 sociétés tion cinématographique avec des cursus
anonymes de production et de promotion élaborés. Les jeunes, qui y sont formés, sont En 1996, Férid Boughedir a eu un autre Egypte de moins en moins soumise à ses caprices, d’influer
du cinéma, les choses ne semblent pas évo- plus des techniciens que des créateurs», a- succès avec Un Eté à la Goulette qui racon- sur le problème de sa succession après l’échec cuisant de sa
luer positivement. Le démantèlement à la t-il noté. La création des jeunes est, d’après te une histoire d’amitié entre un musulman, tentative de mettre sur orbite l’un de ses rejetons, largement
fin des années 1980 de la Société tunisien- lui, confinée dans des approches froides et un chrétien et un juif à la veille de la guer- celui-là (l’échec) influencé par la victoire de notre équipe de
ne de production et d’expansion cinémato- techniques sans grande portée. Il a annoncé re des Six jours en juin 1967. football, a fait doublement un faux calcul. Le premier est de
graphique (Satpec) n’a fait qu’aggraver la que le ministère tunisien de la Culture a ini- En 2008, Férid Boughedir a réalisé Villa croire que Oum Eddounia est une vraie dynastie. Le second
situation. L’abandon des laboratoires de tié «une consultation nationale» sur le 7e jasmin, un téléfilm inspiré du roman auto- est que l’Algérie est un simple faire-valoir. Les événements
Gamarth fut également un coup dur pour le art. «Il y a eu création d’une commission. biographique du journaliste Serge Moati. qui se retournent contre lui confirment que l’ère
7e art tunisien (ces laboratoires ont été Je ne sais pas si c’est pour noyer le poisson, Ce soir, à 19 h, sera projeté Vhs Kahloucha, moubarakienne est déjà en voie de dislocation. Alors
repris en 2006 par le producteur Tarak Ben mais la structure est là ; il faut attendre le documentaire de Néjib Belkadhi, sorti en accorder encore de l’importance au retour de l’ambassadeur
Ammar). «Une cinématographie nationale pour savoir si ça va marcher ou pas. On 2007. Samedi, Nouri Bouzid sera à Annaba, d’Egypte, conditionné par un dédommagement financier, ce
ne peut exister qu’à travers les conditions peut se nourrir d’espoir», a-t-il dit. Selon à la faveur de la projection de ses deux serait croire tout bonnement en la résurrection des pharaons
qui la font émerger, avec l’ensemble des Fayçal Charrad, le cinéma en Tunisie a films, L’Homme des cendres et Making Of en ce siècle où la mondialisation fait sauter toutes les
moyens législatifs, structurels, financiers et démarré à partir des projections des frères (ce long métrage vient de sortir en Europe). barrières idéologiques et pousse les pays à mobiliser leurs
administratifs», a noté le conférencier. Lumière en 1896 dans un café à Tunis. Et Fayçal Métaoui efforts pour défendre leurs intérêts là où ils se trouvent.
Ceci nous amène à revenir sur l’attitude des responsables
algériens devant ce conflit qui n’a pas du tout été appréciée
par l’opinion publique. Au demeurant, une grande part de
ANNABA. COLLOQUE SUR LE PATRIMOINE responsabilité revient à la télévision nationale qui s’est
détachée complètement de cette actualité brûlante, faisant

Sauvegarder et transmettre comme si de rien n’était alors que les Algériens attendaient
devant leurs écrans que les vrais instigateurs et
manipulateurs de cette crise créée de toutes pièces soient

l’héritage méditerranéen
de la mémoire de l'humanité : sauvegarde des patrimoines La numérisation est une solution
dénoncés en termes adéquats. L’Unique, face à l’attente de
son public, a tourné le dos à une pression populaire qui
revendiquait une position politique plus ferme et un
'association Bled el Anneb en
L partenariat avec le Centre de
conservation du livre d'Arles et le
manuscrits, archives, épigra-
phies, numismatiques. Les co-
écrits d'Algérie et de la
Méditerranée, vise à regrouper
de haute technicité pour la
conservation des documents des
traitement médiatique plus objectif.
Ce sont finalement les internautes qui expriment, à travers
Programme Manumed II, finan- organisateurs relèvent, à juste des scientifiques et des experts et bibliothèques et des archives des différents sites, ce mécontentement qui vient de la base,
cé par Euromedhéritage, auquel titre, que le parchemin et plus mettre en place un réseau de sau- institutions publiques et privées. voire des tripes, pour exiger que soit mis fin à ce réflexe
s'associe l'université Badji particulièrement le papier sont vegarde et de transmission de Une présentation de la spontané qu’ont nos dirigeants de vouloir en toutes
Mokhtar de Annaba, organise- d'autant plus menacés qu'ils doi- matériaux précieux pour les his- Bibliothèque virtuelle E-Corpus circonstances surdimensionner l’Egypte alors que ce pays a
ront un colloque international sur vent faire face à l'usure irréver- toriens et les chercheurs, afin de et une démonstration pour la sai- toujours fait faux bond à la cause arabe si tant est que c’est
le thème «Patrimoine écrit de la sible du temps et aux multiples contribuer à stimuler la sie des notices initieront les parti- le sujet qui met encore dans l’embarras. Les Algériens, à
Méditerranée», les 14, 15 et 16 risques que leur utilisation ou recherche historique, et milite cipants à l'alimentation de la base travers internet, puisque l’expression télévisuelle leur est
décembre à Annaba. La dispari- leur non-utilisation par l'homme aussi pour le partage des savoirs de données. A cette occasion, interdite, fustigent le manque de courage de nos hommes
tion menace, faut-il le souligner, leur fait encourir : pillage, manie- en faveur de l'écriture de l'histoi- une exposition itinérante sur le politiques, la fuite en avant d’une télévision nationale qui
un pan entier du legs culturel, ment répété, mauvais traitement, re. L'Atelier de numérisation thème «Patrimoine écrit méditer- risque, au train où vont les choses, de céder dans un proche
particulièrement le patrimoine indifférence, négligence, rejet au veut contribuer à mettre en ranéen» sera inaugurée le 14 avenir ce qui lui reste de territoire à une petite télé privée
écrit avec des supports et des profit d'autres supports, etc. mémoire des documents d'ar- décembre au Centre culturel uni- tunisienne, Nessma TV, qui a de grandes ambitions mais qui
formes d'écriture très riches, Cette manifestation scientifique chives et de manuscrits et à pré- versitaire (ex-lycée Pierre et ne refuserait pas ce sacré coup de pouce. Ce serait alors la
représentant une part importante qui s'inscrit dans un projet de server le support papier fragile. Marie Curie) d'Annaba. A. S. suprême humiliation pour l’Unique. A. M.
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 20

JEUX - DETENTE
HORIZONTALEMENT : 1.Dispositions en couches super- Quinze sur 15 N° 2453
posées 2.Qui ne garde pas le souvenir de. Plante irritante
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15
Mots Croisés N°3383
3.Riche nécropole. Fin de verbe. Négation. Cours suisse 4.Fit Par M. IRATNI
des vers. Cavité intérieure d’une roche. Opère 5.Cité de la 1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Crète antique. Abruti 6.Atome. Différents. Vieux plis
2 I
7.Mesure de Mao. Inventée. Vont avec les autres. Champion
3 II
8.Drogue. Item. Ville d’Italie. Temps d’une révolution
9.Planchette de relieur. Terme de position 10.Point de saignée. III
4
Temps supplémentaire accordé. Père de Jason 11.Bienfait. IV
Chlore. Sociétés mondaines 12.Symbole. Muse de la Poésie 5
V
épique et de l’Histoire. Administrât 13.Un peu folle. Voie san- 6 VI
guine. Planches algériennes 14.Gardienne de la paix. De cou- VII
7
leur chair. Tif rétif 15.Vêtement. Enlevât l’eau.
8 VIII
VERTICALEMENT : 1.Se renfrogne. Arme médiévale
IX
2.Italien. Préfixe multiplicateur 3.Symbole chimique. 9
Possessif. Aiguillon. Cours d’eau 4.Risques. Mis en quarantai- X
ne 5.Shoot. Costumes indiens. Blason 6.C’est-à-dire Arum. 10
HORIZONTALEMENT
Avant midi 7.Nuisible. Exprime 8.Lac d’Italie. Révolte 11
I- Hypocrisie. II- Sensation de gène respiratoire.
9.Reste de feu. Indice de sensibilité. Lisière 10.A recenser. III- Obsolète - Fleuve d’Afrique. IV- Tache en anneau -
12
Report d’incorporation 11.Pronom. Ile grecque. Vieilles Note qui fait l’article. V- Dénué d’esprit - Fleuve côtier -
13 Rivière d’Asie. VI- Pas royal quand il est triste - Ruinée
12.Fin de verbe. Excès. Affluent de l’Oubangui. Fleuve peu à peu. VII- Absence de tout germe infectieux.
d’Italie 13.Ils sont ravis mais pas contents. Approvisionner en 14 VIII- Arrivé à terme - Planchette de relieur - Au bout du
rouleau. IX- Contexte - Disposé. X- Flouée - Naïve.
marchandises 14.Contestait. Période. Fils de Juda
15.Enchâssées. Moment. 15 VERTICALEMENT
1- Plaisir sexuel. 2- Sigle de sport - Volatile. 3- Fantôme -
SOL. QUINZE SUR 15 PRECEDENTS : HORIZONTALEMENT : VERTICALEMENT : 1.PASSEMENTERIE 2.ICTERE. OSCAR. OR A moult faces. 4- Déchet organique - Barre de fermeture.
1.PISCICULTEURS 2.ACCOUCHEMENT. MS 3.STE. LU. TIARES 3.SCENE. AT. LV. USA 4.CO. ISOLOIRS 5.IULES. SIERRA 6.CC. 5- C’est-à-dire - Dieux lumineux - Possessif. 6- Raz de ma-
4.SENSE. AR. IV. CRU 5.ERE. SEN. POOL. IM 6.ME. CONQUETE EMERGE. VEUT 7.UHLAN. NES. LAVEE 8.LEUR. CAS. PIGENT rée. 7- Orateur grec - Fin de partie - Tranche de pain.
7.ASSENAT. URNES 8.NOTOIRES. SEOIR 9.TS. LEGS. DU. NE 9.TM. POT. DETENTE 10.EETION. SUT. AT 11.UNIVOQUE. SOIREE 8- Argile - Branché - Conton suisse. 9- Agréables à entend-
re. 10- Dans - Entendu après coup - Saison.
10.ECLORE. PETS. MUE 11.RAVIR. LIT. OSENT 12.IR. RAVAGEAIT. IE 12.RTA. LURON. STE 13.RC. ENIEME. RUT 14.MERITER. UNI
13.US. EVENTRER 14.OS. RUENT. UNI 15.BRAS. TETERENT. 15.ASSUMES. RETENIR.
SOLUTION N° 3382
HORIZONTALEMENT
Biffe Tout N° 2453 ACCORTE - ALTIER - BANDEROLE - I- FLIBUSTIER. II- RAFISTOLEE. III- UT - RUE.
IV- GIBELET - ME. V- ICI - ISERAN. VI- VIFS - AIS.
BOURDON - BOUILLANT - CONDAMNER - VII- OFFICES - SI. VIII- REER - SET. IX- ERRES -
E O O T N A L L I U O B P N R RÈGLE DU JEU COIN. X- SE - SAISIES.
COUVEUSE - DEDICACER - DESERTEUR -
S L R D E S E R T E U R O O E Biffer tous les mots de la
EMIGRE - EVEIL - FENETRE - FRISSON - VERTICALEMENT
E E O E L A T I P O H I R M C liste que vous retrouverez 1- FRUGIVORES. 2- LATICIFERE. 3- IF - BIFFER.
GENDARME - GRAVIER - HANGAR - 4- BILE- SIRES. 5- US - LI - SA. 6- STRESSES.
dans la grille, en utilisant
B M C R R L E G A L S R A I A HOPITAL - IDEM - IRISE - LAIC - LEGAL - 7- TOUTE - SECS. 8- ILE - RA - TOI. 9- EE - MAIS -
tous les sens possibles. IE. 10- RECENSIONS.
L O R O E O E R A R P I G S C Les lettres qui n'auront OMISSION - OUAILLE - PERSONNEL - POOL -
R O U A U D T R E C O S N S I pas été cochées serviront RAVIN - RENTIER - SECOUSSE - TAILLE -
E P O R D S N V T I C E A I D à former le mot défini ci TORERO - VERSION - VIVIFIER Fléchés Express N° 2453
N E R P D N S A S E F O H O E dessous.
épais et en non
M R E E C O E E B N N I R N D disque laser poilus
DEFINITION : désordre reconnues
préposition
A S I V I I N G O T R E V T T le fait de
rapport de tension nouveau conspue
D O V E A I R S A E N O F I E tromper métro
N N A I L A S I I T I D E M V (10 lettres)
O N R L V I L T I E R G I M E Solution Biffe Tout
C E G I R L L E O U A I L L E précédent :
sinueuses
N L N F E A R E S U E V U O C FADASSE
passage
Tout Codé N° 2453 En vous aidant de la définition du mot encadré,
complétez la grille, puis reportez les lettres cor-
à sec
affluent de
définition respondant aux bons numéros dans les cases ci-des- la Seine
natte
du mot encadré sous et vous découvrirez le nom d’un personnage
cède
Ile annulaire des mers tropicales vagabond
stère
cri des
1 2 3 4 5 6 4 1 7 8 1 9 refuge bacchantes
fabrique
d’aliénés
10 11 5 9 4 7 8 5 7 2 6 6
sièges
fin de verbe d’édile
11 5 6 8 11 9 5 12 8 11 5
réapparition
5 6 8 1 8 11 5 8 13 4 1 de caractères
ancestraux
6 8 1 7 8 14 15 8 7 10 paresseux
machines
4 1 4 16 17 8 11 1 7 10 8
hydrau-
P liques
16 8 16 8 10 7 4 8 11 8 11
femelle ville
de chien de Serbie
8 11 9 8 1 4 7 10 8 8 1 de chasse un peu
personnel ivres
9 8 15 8 10 8 10 6 8 11 9
administre
cheville de
7 5 4 1 8 11 11 8 4 9 2 golf
infusion
8 7 8 5 9 1 8 2 9 18 8 régions
D priva du déprimées
appris
chef d’un
12 11 8 7 5 viscère

12 5 11 13 2 vin
espagnol
SOL. TOUT CODÉ PRECEDENT : SAILLANT - NICOLE SCHERZINGER
SOLUTION FLÉCHÉS EXPRESS PRECEDENTS :
sans effets connu
HORIZONTALEMENT : INCERTAIN / FROISSEE / TRONC / TC / AT / IDEES / SCANNER /
TL / ROSE / GUE / REINS / OST / CD / OS / ACHEVE / ISSUE / OTES / FORT / ENEE / REA
VERTICALEMENT : ANFRACTUOSITE / CROTALES / SEN / NEON / TASSE / RICIN / CU /
ITS / DERECHEF / ASTEROIDE / OR / PIECE / SN / VIRE / NE / SIESTE / TA Jeux proposés par gym C Magazine
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 21

L’ÉPOQUE
ON VOUS LE DIT DÉPISTAGE DU CANCER DU SEIN La faute aux
météorologues
Radio El Bahdja :
où est passé Babaci ?
Drôle de manière de communiquer avec les auditeurs à El
Bahdja. Hier matin, l’animatrice nous avait suggéré
Le premier centre Le maire de Moscou Iouri Loujkov
est «extrêmement mécontent» du
travail des météorologues
moscovites, en raison de leur
d’écouter l’émission «Balade dans l’histoire» de Belkacem
Babaci (Tahouissa Fi Etarikh) où ce dernier essaie de nous
donner des indications sur des villes, leur histoire etc.
Donc hier, El Bahdja se proposait de nous inviter à cette
balade, mais notre attente a été longue, très longue. Point
national à Fouka incapacité à prévoir les fortes
chutes de neige qui ont paralysé la
capitale russe. «Le maire de
Moscou est extrêmement
mécontent du travail du bureau de
météorologie qui n'a pas su,
de Babaci ! Contraintes techniques, possible, cassette ●Dorénavant, il serait souhaitable, selon les médecins, que le même à courte échéance, donner
indisponible, peut-être. Mais loin de se perdre en dépistage se fasse au niveau local, afin d’alléger la structure centrale. un pronostic exact», a déclaré le
conjectures, on s’attendait à ce que l’animatrice vienne porte-parole du maire. Selon lui,
s’excuser auprès des auditeurs, donner si possible les u cours d'une

A
les experts avaient prédit, lundi
raisons de ce ratage. Rien de tout cela, l’auditeur doit se rencontre qui matin, des précipitations de 1,2
contenter du mépris et ce n’est pas la musique improvisée s'est déroulée cm de neige à Moscou. Or, il est
qui comblera le vide laissé qui soulagera notre frustration. dans la matinée de di- tombé la nuit dernière entre 12 et
Pôvre communication ! manche dernier au 15 cm de neige dans les différents
centre de la Munatec quartiers. «Se tromper d'un
de Tipasa, le profes- facteur 10, c'est inadmissible», a-
Le député Benhamou seur Abderrahmane t-il lancé. Les chutes de neige de
lundi, les plus importantes depuis
offre 20 places pour l’Angola Bendib, chef de servi-
ce au CPMC (Centre le début de l'automne cette année,
Dans une opération de solidarité en faveur des jeunes de la Pierre et Marie Curie) se sont soldées par des bouchons
wilaya de Tlemcen, le député Mohamed Benhamou fera tirer du CHU Mustapha de près de 900 km dans la capitale
au sort vingt personnes qui auront le bonheur de partir en d'Alger, avait annoncé qui s'est retrouvée pratiquement
Angola pour supporter les Vert en Coupe d’Afrique des la création du centre de paralysée en fin de soirée, malgré
nations. Samedi prochain, les Tlemcéniens seront invités au dépistage du cancer du l'intervention des services
municipaux pour dégager les
restaurant l’Ambiance autour d’une collation et n’auront sein à Fouka dans la
routes.
qu’à remplir un bulletin. Début janvier, le tirage au sort wilaya de Tipaza.

PHOTO : D. R.
choisira les heureux lauréats qui seront entièrement pris en «C'est une première à
charge durant tout le séjour de l’EN en Angola. l'échelle nationale PPDA ne veut pas
réalisée grâce au sou-
tien de l’autorité de de la politique
Elsecom Ford présente wilaya», avait-il déclaré. Cette laya sont inexistantes. Les au- fera au CPMC du CHU Musta- L'ancien présentateur du Journal
à Auto West 2009 rencontre avait été initiée par
l'Association d'aide aux ma-
torités de cette dernière projet-
tent la création du deuxième
pha d'Alger, selon lui.
A présent, la wilaya de Tipasa
de 20 heures de TF1, Patrick Poivre
d'Arvor, a refusé d'être candidat
Elsecom Motors, représentée par son agent agréé d’Oran, lades démunis (AAMD). centre de dépistage du cancer s'est engagée dans une course pour l'UMP aux prochaines
en l’occurrence les Etablissements Saïdi, participe à la 9e Le directeur de la santé de la du sein au niveau de Sidi Ghi- contre la montre pour d'abord élections régionales. L'actuelle
édition du Salon automobile de l’Ouest au Palais des expo- wilaya de Tipasa, Dr Amokra- lès. Selon le professeur Ben- mettre à la disposition du pro- ministre de la Recherche et tête de
sitions EMEC d’Oran. Sur une surface totale de 540 m2 répar- ne, nous a indiqué que 12 hé- dib, quand les moyens le per- fesseur et de son équipe les liste en Ile-de-France pour les
tie en espaces intérieur et extérieur, Elsecom Motors expose matopraticiens de la wilaya mettent, il est prévu 2 à 3 moyens matériels pour enta- régionales 2010, Valérie Pécresse,
toute sa gamme touristique, utilitaire et industrielle, à sa- sont en formation chez le pro- visites de son équipe pluridis- mer cette première expérience a proposé à l'animateur
voir la nouvelle Ford Fiesta, la Ford Focus, la Ford Mondeo, le fesseur Bendib. Au niveau de ciplinaire au niveau de la wi- en Algérie, en matière de dé- d’Autrement dit et de La traversée
Ford C-Max, le Ford S-Max, le Ford Transit, le Ford Transit la wilaya de Tipasa, deux hôpi- laya de Tipasa par mois, pour pistage du cancer du sein à du miroir, Patrick Poivre d'Arvor,
Connect, le Ford Cargo porteur à benne 6X2. L’objectif de taux (Koléa et Sidi Ghilès) consulter environ 60 000 pa- l'échelle locale. «D'autres wi- de figurer en deuxième position
cette 5e participation reste toujours le renforcement de la sont déjà pourvus de mammo- tientes âgées entre 40 et 70 ans. layas suivront l'exemple de sur sa liste UMP. L'ex-vedette du
présence de la marque Ford au niveau de l’Oranie, en atten- graphes. Les statistiques rela- Le dépistage s'effectue à celle de Tipaza», affirme notre 20 heures de TF1 aurait pu être le
dant le lancement du nouveau siège d’Oran au niveau de la tives aux patientes atteintes du l'échelle locale, mais la prise interlocuteur de la DSP de Ti- n°2 de la liste UMP en Ile-de-
France derrière Chantal Jouanno,
zone réservée par cette wilaya aux concessionnaires auto- cancer du sein dans cette wi- en charge des cas confirmés se pasa. M'hamed H. la secrétaire d'Etat chargée de
mobiles. l'écologie ! Le Figaro annonce que
DÉCOUVERTE ÉTONNANTE SUR UN SITE ALLEMAND Patrick Poivre d'Arvor, personnage
La France reconnaît les contrôles libre et indépendant, a décliné la
proposition du parti présidentielle
au faciès
Le ministre français de l'Immigration, Eric Besson, a recon-
nu, sur la radio RTL que les «contrôles au faciès» des jeunes
Le cannibalisme et privilégie ses activités
télévisuelles et culturelles. PPDA
en politique, ce n'est pas pour tout

en Europe
de suite !
étaient une «réalité» dans le pays, ajoutant aussitôt qu'elle
était «largement combattue». Il a, cependant, souligné le
«républicanisme» de la majorité des policiers, gendarmes Un robot
et forces de sécurité. L'IGS (Inspection générale des ser-
vices, police des polices) est une instance qui fonctionne ●Un millier de personnes auraient été victimes de rituels de sous-marin
bien et qui sanctionne à ce titre 2500 policiers par an. L'im- cannibalisme, au néolithique, vers 5000 ans avant notre ère, sur le site L'Espagne a remis aux Etats-Unis
mense majorité des policiers, gendarmes et forces de sécu- de Herxheim, dans le sud-ouest de l'Allemagne. le premier robot sous-marin à
rité en France est républicaine. Pour le ministre, les Français avoir traversé l'océan Atlantique
«ne sont pas racistes», mais «il y a encore du chemin à par- es fouilles réalisées de 1996 à 1999, avant raient été rongés. Il ne s'agit pas du tout de can- entre les deux pays, récoltant des
courir» car, a-t-il admis, «une minorité de Français a des re- D la construction d'installations industrielles
et commerciales, puis de 2005 à 2008, ont per-
nibalisme alimentaire, mais de quelque chose
d'extrêmement ritualisé.
données sur les eaux afin d'étu-
dier leur rôle dans le changement
lents racistes et xénophobes».
mis de découvrir jusqu'ici les restes de quelque Les ossements humains sont «déposés de façon climatique. Le ministre de l'Equi-
500 personnes, alors qu'à peine la moitié du site extrêmement ritualisée, avec des céramiques pement espagnol, José Blanco, a
Une frégate italienne quitte le port a été explorée. qui viennent de très loin, des morceaux d'autres remis le robot – qui ressemble à
d’Alger Au total, «plus de 1000 individus» seraient
concernés, selon le Laboratoire d'anthropologie
objets, des éléments d'animaux très sélection-
nés» (cornes, pattes de chiens, mandibules de
une torpille avec des ailerons – au
responsable du bureau scienti-
La frégate italienne Aliseo-F-574 a quitté hier le port d'Alger des populations du passé, de l’université de Bor- carnivores), «tout ça est manifestement extrê- fique et technologique de la Mai-
après une escale non officielle depuis le 6 décembre. Une vi- deaux-1 France et son équipe de chercheurs mement codifié», ajoute-t-on. Des anthropo- son-Blanche. L'engin a parcouru
site inscrite dans le cadre du renforcement de la coopération français et allemands. Ils ont examiné précisé- logues allemands avaient auparavant conclu à 7400 kilomètres en 225 jours, ré-
bilatérale entre les forces navales algériennes et italiennes ment les restes de six adultes (dont au moins un des pratiques funéraires. Pour M. Boulestin, il coltant au fur et à mesure de sa
sachant que cette escale est la quatrième du genre depuis homme), deux enfants (5 à 7 ans et 15 ans) et de est «impossible que ce soit une mortalité natu- progression des données sur la sa-
2005. Des activités sportives et culturelles au profit de deux fœtus. relle», compte tenu de l'âge des individus. Sur linité de l'eau, sa température ou
l'équipage de la frégate italienne étaient au programme de Les traces sur les os témoignent de tentatives ce site abritant plusieurs dizaines de «dépôts», encore les courants marins. Le ro-
cette visite. Entrée en service le 20 septembre 1983, Aliseo- d'enlever les chairs ou de couper des ligaments ces phénomènes de cannibalisme se seraient dé- bot voyageait propulsé par l'éner-
F-574 est une frégate de 2700 t, d'une longueur de 122,7 m et tendons «similaires avec des pratiques de roulés pendant «moins de 50 ans». Sans exclure gie de ses batteries et aidé par les
et d'une largeur de 12,88 m et peut atteindre une vitesse de boucherie sur les animaux», relèvent les cher- la possibilité de sacrifices humains, il relève que courants marins, émergeant régu-
32 noeuds marins. Son équipage se compose de 24 officiers cheurs, concluant que les dix occupants de ce «c'est quelque chose d'extrêmement compliqué lièrement pour transmettre ses
et 201 officiers et marins. dépôt «ont été cannibalisés». Certains os au- à démontrer en archéologie». analyses par satellite.

Fax : 021 68 21 87 - 021 68 21 88 ACOM : Agence de communication : 102 Logts, tour de Sidi
ElWatan - Le Quotidien Indépendant Site web : http://www.elwatan.com E-mail : Yahia, Hydra. Tél : 021 56 32 77 - Tél/Fax : 021 56 10 75
Édité par la SPA “El Watan Presse” admin@elwatan.com PAO/Photogravure : El Watan Impression : ALDP - Imprimerie Centre ; SIMPREC- Imprimerie Les manuscrits, photographies ou tout autre
au capital social de 61 008 000 DA. Directeur de la Publicité - Abonnement : El Watan 1, rue Bachir Attar - Est ; ENIMPOR - Imprimerie Ouest. document et illustration adressés ou remis
publication : Omar Belhouchet Place du 1er Mai - Alger. Diffusion : Centre : Aldp Tél/Fax : 021 30 89 09 - Est : Société à la rédaction ne seront pas rendus et ne feront l’objet
Direction - Rédaction - Administration Maison de la Presse : Téél : 021 67 23 54 - 021 67 17 62 - Fax : 021 67 19 88. de distribution El Khabar. d’aucune réclamation.
Tahar Djaout - 1, rue Bachir Attar 16 016 Alger - Place du 1er R.C : N° 02B18857 Alger. Tél : 031 66 43 67 - Fax : 031 66 49 35 - Ouest : SPA El Watan Reproduction interdite de tous articles
Mai Tél : 021 68 21 83 - 021 68 21 84 - 021 68 21 85 - Compte CPA N° 00.400 103 400 099001178 - Diffusion, 38, Bd Benzerdjeb (Oran) sauf accord de la rédaction.
Compte devises : CPA N° 00.400 103 457 050349084 Tél : 041 41 23 62 - Fax : 041 40 91 66
El Watan - Jeudi 10 décembre 2009 - 22

SPORTS

FOOTDER CONFLIT FAF - CLUBS Un nouveau


◗ LE CR BELOUIZDAD a éco-
maillot pour
pé de deux matches à huis
clos pour jets de projectiles
lors de la rencontre face au
CA Batna. Ses deux prochains
«Le groupe des six» décide l’EN
matches, face au WAT et au
MCO, se dérouleront sans pu-
blic. En plus de cette sanc- d’évoluer avec Djezzy Suite de la page une
a firme, qui équipe de nombreuses
tion, le Chabab sera privé,
face au MCA, de l'apport de
Bey et Lahmar, suspendus
L sélections et clubs dans le monde, a
déjà préparé tout le matériel en prévi-
sion de la CAN 2010 en Angola et la Cou-
pour contestation de déci- pe du monde 2010 en Afrique du Sud. Le
sions de l'arbitre. K. T. montant du contrat d’une année (2009-
2010) avoisinerait un million de dollars.
◗ LA CÔTE D'IVOIRE a choisi Les deux parties ont convenu de renégo-
la Tanzanie pour préparer la cier le contrat après la Coupe du monde
prochaine CAN/Orange. Ils y 2010. Les sélections nationales, toutes ca-
séjourneront du 2 au 8 janvier tégories confondues, seront équipées par
et livreront deux rencontres PUMA qui fournira à la FAF tout l’équipe-
face aux Taïfa Stars, les 4 et 7 ment dont auront besoin les joueurs (sacs,
janvier, annonce la CAF sur survêtements, tenues de parade, jogging,
son site. bas, shorts, maillots, protège-tibias, bal-
Une délégation ivoirienne lons...). Les responsables de PUMA
conduite par le président de étaient disposés à équiper l’équipe natio-
la Fédération, Idriss Yacine nale lors des matches retour des élimina-
Diallo, se trouve en Tanzanie toires combinées CAN et Coupe du mon-
depuis le 6 décembre pour de. La FAF a préféré attendre la double
inspecter les installations et qualification (CAN et Coupe du monde)

PHOTO : SAMI K.
discuter avec leurs hôtes des pour porter l’équipement PUMA.
conditions d'hébergement et Par ailleurs, PUMA devrait prendre en
d'entraînement. K. G. charge au moins un des deux stages de pré-
paration de l’équipe nationale avant la
◗ NACER OUADDAH, le mi- CAN et la Coupe du monde 2010. A. B.
lieu de terrain algérien, sans Les présidents de club lors d’une réunion hier à l’hôtel Hilton
club depuis son départ de e conflit opposant la Fédération al- prochaine édition de la coupe d’Algérie té une réunion pour le règlement de ce
Montpellier, est à l'essai à
Châteauroux (Ligue 2), an-
nonce le site Football365.fr.
L gérienne de football à six clubs de
l’élite, à savoir la JSK, le MCA,
en arborant les sigles de leurs sponsors,
notamment Djezzy, malgré les sanctions
grave problème depuis un mois, sans ob-
tenir de réponse, si ce n’est un communi-
MC ALGER
Ouaddah, 34 ans, a toujours
évolué en France, notamment
l’USMA, l’ASO, l’ESS et le MCO
concernant la nouvelle réglementation de
encourues. Une décision annoncée par
Medouar et Allik en tant que représen-
qué menaçant. Les présidents des clubs
concernés pensent que le problème peut Mokdad
la coupe d’Algérie impose à ces derniers tants des six clubs concernés dans un trouver son épilogue dans une réunion
à Nancy, Ajaccio, Metz, Sedan
et enfin à Montpellier. A. C.
de faire l’impasse sur leurs sponsors ha-
bituels, notamment Djezzy, pour les rem-
communiqué lu à la fin de ladite réunion
lors d’un point de presse improvisé et qui
sage et sereine qui prendra en compte les
droits et obligations de toutes les parties
et Michel
◗ LA SÉLECTION ALGÉRIEN-
NE de football des U20 parti-
placer par Nedjma. Le désormais sponsor
officiel, rappelé par la FAF dans un com-
faisait savoir que «la récente décision de
la FAF de mettre en application une dis-
concernées».
Un communiqué approuvé par les signa- montent
muniqué publié lundi dernier, n’a pas été position, au demeurant réglementaire, taires à l’unanimité et qui annonceront
cipera au tournoi maghrébin
(UNAF) de la catégorie qui
sans faire réagir les présidents de club
concernés. Une réunion s’est, à cet effet,
risque de plonger 6 clubs de Ligue 1 dans
une position préjudiciable et domma-
leur décision de prendre part au 32e de fi-
nale de la coupe d’Algérie avec leurs
au créneau
aura lieu en Libye du 11 au 21 tenue hier en début d’après-midi au ni- geable, voire même programmer leur sponsors habituels, faisant fi des avertis- e joueur Mokdad et l’entraîneur Alain
décembre. En plus de la sé-
lection nationale, l'Algérie
veau de l’hôtel Hilton, avec la participa-
tion des présidents des clubs, Mohand
mort». Il rappelle que «la FAF a signé un
contrat de sponsoring avec Nedjma… en
sements de la FAF, tout en précisant qu’ils
en assument l’entière responsabilité, mal-
L Michel réclament leur dû au MC d’Al-
ger. Le premier, accompagné par son agent
sera représentée, dans ce Chérif Hannachi, Sadek Amrous, Saïd incluant la coupe d’Algérie. Cette dispo- gré les lourdes sanctions encourues et qui
tournoi, par les deux arbitres et son conseil, est sur place pour négocier
Allik, Abdelkrim Medouar, le vice-prési- sition conclue tardivement remet en ques- sont, pour rappel, une suspension de deux sa lettre de libération en contrepartie du
internationaux, Bichari et Ta- dent de l’ESS, en l’occurrence Benkhe- tion les contrats signés par les 6 clubs ans de coupe d’Algérie, une amende de
hir, pour officier des ren- chèque que lui a remis le club mais qu’il
niche Azeddine, alors que Kacem Eli- avec Djezzy, un autre opérateur de télé- 100 millions de centimes et une défalca- n’a pas encaissé faute d’argent dans le
contres. K. T. mam, le boss du MCO, s’est contenté phonie mobile, concurrent direct du pre- tion de trois points au classement du compte du club.
d’envoyer un fax de soutien, tout en s’ex- mier ciblé», argumentent les représen- championnat en cours. C’est dire que le Les deux parties négocient un arrange-
◗ APRÈS LE DÉPART de Zelouf cusant de ne pouvoir se déplacer. Ainsi tants des clubs qui insistent sur le fait que conflit prend d’autres proportions avec
du secrétariat de la commis- ment pour mettre fin à la situation qui pé-
donc, et à l’issue de cette réunion, le grou- «le problème est donc celui de la survie un bras de fer qui n’est pas près de nalise le joueur et le MCA. Le premier ne
sion d'arbitrage (CCA), le pos- pe des «Six» a décidé de prendre part à la des 6 clubs dont les présidents ont sollici- connaître son épilogue. T.A. S.
te est toujours vacant. Le pré- joue pas et n’a pas encaissé son argent, le
sident de la CCA, Belaïd second ne bénéficie pas des services du
Lacarne, a sollicité l'ex-arbitre premier. Par ailleurs, l’ex-coach, Alain
fédéral, Rachid Belhoua, pour ÉQUIPE NATIONALE Michel, et son avocat auraient entamé la
procédure pour obtenir gain de cause au-
ce poste, mais ce dernier a dé-

Polémique autour de la convocation


cliné l'offre pour des obliga- près des instances habilitées à régler ce
tions professionnelles. N. S. type de conflit.
Des proches du club, joueurs et ex-entraî-
neur, explorent les meilleurs voies et
◗ WOLFSBURG, le club alle-
mand où évolue l'internatio-
nal algérien Karim Ziani, sera
du joueur de Santander Mehdi Lacen moyens pour mettre un terme à cette situa-
tion qui pénalise tous les acteurs de ce
reversé dans l'Europa League mauvais feuilleton. N.A.
près l’euphorie qui a suivi la quali- sélection de ce joueur. Sous tous les
après son élimination de la
Ligue des champions à la sui-
A fication de l’équipe d’Algérie à la
Coupe du monde, les choses commen-
cieux, une telle décision appartient
aux seuls concernés, à savoir la Fédé- COUPE D’AFRIQUE
te de sa défaite face à Man-
cent à rentrer dans l’ordre. Alors que ration, le sélectionneur et le joueur.
chester United (1-3), lors de
la dernière journée du pre-
mier tour.
tout semble fonctionner dans la bonne
direction, voilà que surgit un sujet qui
Ceux qui ont contribué à la qualifica-
tion de l’équipe d’Algérie à la CAN et
La JSK menace
Ainsi, Ziani aura une autre
chance de jouer la compéti-
risque de rompre l’accalmie qui a suivi
l’exploit de Khartoum.
à la Coupe du monde ne disposent
d’aucun droit en matière de sélection de boycotter
Il s’agit du cas Mehdi Lacen. A priori, ou de convocation d’un joueur. Si Ra-
tion européenne au début du
printemps 2010. A. B. il ne laisse pas indifférent. Les parti- bah Saâdane estime que Mehdi Lacen la compétition
PHOTO : D. R.

sans et les adversaires de sa venue en est utile à la sélection, il n’a pas à s’en-
◗ HASSEN YEBDA, l'interna- équipe nationale aiguisent plumes, combrer des états d’âme de joueurs. e boss de la JSK, en marge de la ré-
tional algérien de Portsmou- micros et propos pour défendre ou en-
foncer le joueur. Ce dernier est, pour le
Le patron des Verts est l’unique res-
ponsable des choix techniques et nul
L union des présidents de club à l’hôtel
th, n'a pas l'intention de quit- Hilton, a annoncé la forte possibilité de
ter le club durant le mercato. moment, au-dessus de la mêlée. Il n’a me. Certes, il n’a pas répondu aux sol- autre individu ou joueur ne peut inter- voir son club boycotter la prochaine édi-
Dans une déclaration à la rien demandé, ni revendiqué quoi que licitations du staff technique pendant férer dans son domaine. Un dirigeant tion de la Ligue des champions d’Afrique.
presse anglaise, Yebda affir- ce soit. Les uns veulent faire barrage à les éliminatoires, arguant, à l’époque, serait en Espagne pour prendre langue Une hypothèse qu’il compte soumettre in-
me qu’il compte terminer la son intégration dans le groupe des qu’il avait besoin d’un temps de ré- avec Mehdi Lacen dans la perspective cessamment à son homologue de l’ESS, en
saison avec son club, contrai- Verts au motif qu’il n’a pas participé à flexion avant de rendre sa réponse. de la CAN et la Coupe du monde. signe de protestation dans le retard mis par
rement au défenseur Nadir la campagne de qualification à la Cela est-il suffisant pour mettre une L’initiative, si elle se confirme, in- le MJS dans le règlement des frais de parti-
Belhadj qui avait déclaré ré- CAN et Coupe du monde et les autres croix dessus, même si son apport peut dique que la porte reste ouverte pour le cipation des deux formations aux précé-
cemment vouloir changer plaident pour que le sélectionneur lui être bénéfique à la sélection ? Des in- milieu de terrain du Racing Santander. dentes compétitions africaines, toujours
d'air pour avoir plus de temps adresse une convocation. ternationaux auraient, semble-t-il, ma- Il ne faut pas la parasiter d’ici et non remboursés, selon Hannachi, par le
de jeu. D. A. L’interessé observe de loin ce vacar- nifesté leur désaccord sur l’éventuelle d’ailleurs. Yazid Ouahib ministère de tutelle. T.A. S.
El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Jeudi 10 décembre 2009

COMMENTAIRE

Aminatou,
Dame Courage
Par Réda Bekkat
n connaît mieux désormais la silhouette frêle

O et le regard triste de cette femme qui a enta-


mé son vingt-troisième jour de grève de la
faim dans le hall d’une aérogare des îles
Canaries. Depuis sa natte étendue à même le sol, Ami-
natou Haïdar proteste, au péril de sa vie, contre l’arbi-
traire des autorités marocaines d’occupation qui l’em-
pêchent de rejoindre ses enfants à Laâyoune, après lui
avoir confisqué son passeport et l’avoir refoulée vers
l’aéroport d’où elle avait embarqué pour rejoindre son
domicile familial, dans la capitale sahraouie.
Il y a quatre ans, ce même visage mélancolique, tumé-
fié, ensanglanté de femme torturée, violentée par la
soldatesque marocaine, avait fait la une des journaux
en Espagne, au Maghreb et dans certains pays d’Euro-
pe. Accusée d’avoir organisé des manifestations anti-
marocaines dans la capitale sahraouie, elle avait subi
les pires sévices et châtiments corporels, ordonnés et
COÏNCIDANT AVEC LA JOURNÉE MONDIALE DE LA MONTAGNE supervisés par des officiers et des hauts responsables
de l’administration d’occupation.

Les spéléologues algériens


Depuis plus de trois semaines, cette femme en appa-
rence fragile tient tête au palais royal marocain, déter-
minée à faire plier les autorités d’occupation et ne
ménage pas pour autant le gouvernement espagnol de
José Luis Zapatero qu’elle accuse d’avoir été conci-

ont enfin leur fédération


onne nouvelle pour les explora- similaire. Pour Belaoud, la spéléologie est
liant avec le Maroc et d’exercer des pressions sur elle
plutôt que sur les autorités de Rabat et demander la
restitution de son passeport et le droit de pouvoir
embarquer à destination de Laâyoune.
La détermination de cette mère de famille de 42 ans,

B teurs de grottes : la Fédération


algérienne de spéléologie est née.
Et sa création coïncide avec la Journée
une activité à la fois sportive et scienti-
fique qui convient parfaitement à notre
relief, fort de milliers de cavités, grottes
au-delà du fait qu’elle aura été à l’origine d’une
crispation diplomatique entre Madrid et Rabat, a le
mérite de rappeler à l’opinion internationale et aux
mondiale de la montagne, célébrée le 11 et autres richesses souterraines. Elle est opinions des pays directement concernés que la ques-
décembre de chaque année. C'est ce que au croisement de la géologie, de l'archéo- tion sahraouie est toujours d’actualité et que l’attitude
nous a déclaré Mohamed Belaoud, l'un logie, de l'écologie, du tourisme et de attentiste du gouvernement espagnol de M. Zapatero
des membres fondateurs de cette fédéra- quantité d'autres disciplines. «La deman- n’arrange en rien l’avancée vers une issue conforme
tion. «Nous avons déjà fait une première de est importante», assure-t-il. Ainsi, aux résolutions de l’ONU et laisse croire au Maroc
tentative qui remonte à 1990 mais elle après les années de disette où il était éta- qu’il peut encore gagner du temps.
avait échoué. Aujourd'hui, la situation se bli que nos montagnes étaient l'apanage Donc tout porte à croire que Mme Haïder ne cédera pas
présente sous un meilleur jour et la Fédé- des groupes armés, voici venu le temps en dépit des pressions qu’elle subit et de l’entêtement
ration de spéléologie est enfin créée», dit- de se réapproprier nos massifs vertigi- marocain, qui n’est pas sans rappeler celui de Marga-
il, avant d'ajouter : «Qui dit fédération, dit neux pour en faire véritablement des hav- ret Thatcher face à l’acte désespéré de Bobby Sands,
fédérer des énergies. Celles-ci sont sous res de paix conformément à leur vocation ce militant républicain irlandais mort après 66 jours
forme de clubs ou bien d'individualités. originelle. C'est aussi le sens de cette de grève de la faim à la prison de Maze, en Irlande du
La fédération regroupera des spéléolo- journée du 11 décembre dédiée à la fête Nord. Après l’annonce de son décès, la Dame de fer,
PHOTO : DR

gues de Béjaïa, de Boufarik, de Bouira, de la montagne. «Tout est prêt au niveau sans la moindre compassion, le moindre regret, a eu
de Beni Yenni, d'Alger, de Constantine, et du village pour accueillir nos invités qui cette réflexion : «M. Sands a choisi de s’ôter la vie,
de tous les coins du pays». Il faut souli- seront pris en charge par les habitants, l’organisation à laquelle il appartient ne lui a pas
gner que Mohamed Belaoud est lui-même faitement ce bel hameau surplombé par la une manière d'impliquer tout le monde et laissé d’autre choix.» Une façon de dire tant pis pour
spéléologue et un grand passionné des fameuse «Main du juif» et donnant sur le de faire les choses avec un brin de convi- lui.
montagnes. Si bien qu'il a fondé l'un des site d'Assouel, près de Tikjda. C'est là que vialité», indique Belaoud en soulignant Cette pire éventualité à laquelle personne ne préfère
premiers clubs de spéléologie, en l'occur- se trouve, du reste, l'une des grottes les que l'organisation de ces festivités se fera penser met d’ores et déjà l’Espagne dans une position
rence, celui de Boufarik, au milieu des plus visitées du pays, appelée Anou Bous- de concert avec le comité de village et inconfortable, sans pour autant pousser les autorités
années 1980. Pour célébrer ce double évé- souel. «Le choix du village de Thimegh- l'APC d'Aït Boumahdi. Au programme : de Madrid à faire pression sur Rabat en vue du règle-
nement, à savoir la naissance de la FAS et rass, c'est pour dire qu'il n'y a pas qu'Al- des randonnées, des balades pour les ment du cas de Mme Haïdar qui les obligerait à aller
la Journée mondiale de la montagne, les ger. Et puis, Thimerghrass, c'est La enfants à dos de mulet, des bergers qui encore plus loin et prendre un peu plus de distance
organisateurs ont choisi le village de Thi- Mecque de la spéléologie alpine. C'est un vont parader avec leurs troupeaux. «Et il y vis-à-vis de la politique marocaine à l’égard du Sahara
meghrass qui relève de la commune de site important pour les spéléologues dans aura même du parapente», ajoute occidental et des populations qui y vivent.
Ath Boumahdi, dans les Ouacifs, en la mesure où la région compte deux gouf- Belaoud. Le Front Polisario a le mérite de la clarté et prévient
Haute-Kabylie, et situé au pied du majes- fres parmi les plus importants d'Afrique : L'une des missions que se propose la que le décès d’Aminatou pousserait vers une radicali-
tueux Djurdjura. Le fait est que plusieurs Anou Boussouel, qui a 800 m de profon- fédération est l'éducation des jeunes à l'é- sation de la lutte du peuple sahraoui. Ce qui ne dimi-
sites d'un intérêt crucial pour les spéléolo- deur, et le gouffre du Léopard, qui fait cologie et le respect de l'environnement nue en rien de l’inquiétude générale suscitée par l’af-
gues sont campés dans le giron de ce plus de 1150 m de profondeur», explique ainsi que la découverte de leur propre cul- faire Amitou Haïdar et ses futures répercussions.
charmant village. D'ailleurs, les amateurs Mohamed Belaoud en précisant que seule ture. En un mot : apprendre à vivre en
des sports de montagne connaissent par- l'Afrique du Sud possède une fédération harmonie avec notre belle Algérie…M. B.
MÉTÉO AU J O U R D ’ H U I
SANTÉ ALGER : 21° SÉTIF : 13°

CRI DE DÉTRESSE DES MALADES CANCÉREUX ORAN : 20° SKIKDA: 17°


■ Les associations d'aide aux malades can- le centre qui accueille un grand nombre de l'instar des cinq centres d'Alger, Oran, Cons-
céreux ont tiré la sonnette d'alarme sur le malades des différentes wilayas du pays. tantine et Blida.
manque de traitement en chimiothérapie, les Elle a souligné à ce propos la dégradation de Les représentants des associations d'aide CHLEF : 18° TÉBESSA : 13°
médicaments anticancéreux et la radiothéra- la prise en charge des malades en raison des aux cancéreux des wilayas de Batna, El Oued
pie. Lors du forum d'El Moudjahid, les repré- pannes à répétition du matériel de radiothé- et Sidi Bel Abbès ont, de leur côté, souligné
sentants des associations El Amel du CPMC, rapie, précisant que cette situation conduit le problème de rupture des stocks de médi- MOSTAGANEM : 20° CONSTANTINE : 11°
El Fedjr de Tizi Ouzou, El Amel d'El Oued et El généralement au report des rendez-vous et caments anticancéreux vitaux au niveau des
Amel Fi El Hayet de Sidi Bel Abbès, ont déplo- de ce fait au retard des soins à apporter aux hôpitaux et des prix exorbitants de ces médi-
ré l'absence de prise en charge adéquate des malades qui succombent entre temps à leur caments. Ils ont indiqué à ce propos que 30% ANNABA : 18°
maladie. Elle signale que «sur 250 000 pa- des personnes atteintes de cancer meurent
GHARDAÏA : 18°
cancéreux. La présidente de l'association El
Amel qui active au centre Pierre et Marie Cu- tients cancéreux, 50 décèdent des suites de quotidiennement en raison du manque de
rie (CPMC), Mme Hamida Kettab, a évoqué la maladie». Mme Kettab a appelé à l'ouvertu- soins et de suivi et des prix exorbitants des BÉJAÏA : 20°
re de nouveaux centres de radiothérapie à médicaments vitaux. Djamila Kourta
OUARGLA : 20°
dans ce cadre, les problèmes que rencontre