Vous êtes sur la page 1sur 24

1 er Muharram

1437

1 er jour de l'an de l'hégire : la journée de jeudi chômée et payée

La journée de jeudi 15 octobre, coïncidant avec le 1 er jour de l'an de l'hégire 1437, est chômée et payée pour l'ensemble des personnels des institutions et administrations publiques, a indiqué hier un communiqué du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale. Sont également concernés les services concédés, collectivités locales, entreprises commerciales, industrielles, artisanales et agricoles, y compris pour les personnels payés à l'heure ou à la journée, précise la même source.

P. 2

MÉTÉO DK NEWS 26° : ALGER 32° : TAMANRASSET QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION p. 2
MÉTÉO
DK NEWS
26°
: ALGER
32° : TAMANRASSET
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
p. 2

Mardi 13 octobre 2015 - 29 Dhu El-Hidja 1436 - N° 1105 - 3 e année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

www.dknews-dz.com

L’OTAN CONFIRME :

ALGÉRIE-SAHEL

LUTTE CONTRE LE TERRORISME

ALGÉRIE-TCHAD-CAMEROUN

L'Algérie,

L'Algérie, un acteur

La coopération algéro-nigériane saluée par un responsable nigérian

P. 5

L'Algérie condamne

un "partenaire important" pour la sécurité en Méditerranée

P. 24

"indispensable"

pour la stabilité en Afrique du Nord et au Sahel

P. 24

«avec force»

les dernières attaques terroristes au Tchad et au Cameroun

P. 14

ALGÉRIE-SOUDAN Alger-Khartoum Le Président Omar Hassan El Bechir en visite d’Etat en Algérie à l'invitation
ALGÉRIE-SOUDAN
Alger-Khartoum
Le Président Omar Hassan El Bechir
en visite d’Etat en Algérie à l'invitation
du Président de la République,
M. Abdelaziz Bouteflika
pour l'établissement d'un
partenariat économique
«exemplaire»

Le président Bouteflika s'entretient avec son homologue soudanais Omar Hassan El Bechir

DGSN

CONFÉRENCE HIER AU FORUM DE LA SÛRETÉ NATIONALE

CHUTE DES PRIX DU PÉTROLE :

Une crise passagère,

selon l’expert en économie Mourad Preure

P. 6

TRIPARTITE
TRIPARTITE

La Centrale syndicale soumettra des propositions pour la promotion de la production nationale

P. 6

SANTÉ
SANTÉ

HISTOIRE

GUERRE DE LIBÉRATION

nationale P. 6 SANTÉ HISTOIRE GUERRE DE LIBÉRATION Ameublement Quels matériaux sont les moins toxiques ?
Ameublement Quels matériaux sont les moins toxiques ? Pages 12-13
Ameublement
Quels
matériaux
sont les moins
toxiques ?
Pages 12-13

Le moudjahid Mohammed Boudaoud livre son témoignage dans Les armes de la Liberté

P. 16

MDN F TBALL ALGÉRIE-SÉNÉGAL EN AMICAL CE SOIR, AU STADE DU 5-JUILLET DIFFICILE TEST POUR
MDN
F
TBALL
ALGÉRIE-SÉNÉGAL
EN AMICAL CE SOIR, AU
STADE DU 5-JUILLET
DIFFICILE
TEST POUR
LES VERTS
Découverte
de casemates
à Aïn Defla
contenant
700 kg
de denrées
alimentaires
P. 7
P. 21
2 DK NEWS D’ EIL Mardi 13 octobre 2015 Horaires des prières CLINCLIN Max Min
2 DK NEWS
D’
EIL
Mardi 13 octobre 2015
Horaires des prières
CLINCLIN
Max
Min
Fajr
05:27
Alger
26°
17°
Dohr
12:35
Oran
24°
16°
Asr
15:47
Annaba
31°
18°
Maghreb
18:18
Béjaïa
29°
18°
Isha
19:36
Tamanrasset
32°
21°
Météo

DEMAIN AU PORT D’ALGER Lancement de la nouvelle ligne maritime Alger-Béjaïa

Lancement de la nouvelle ligne maritime Alger-Béjaïa CE MATIN À 10H30 L'Association des retraités de la
CE MATIN À 10H30 L'Association des retraités de la Sûreté nationale invitée du Forum de
CE MATIN À 10H30
L'Association des
retraités de la Sûreté
nationale invitée
du Forum de DK News
En collaboration
avec la Direction géné-
rale de la Sûreté natio-
nale, le Forum de DK
News reçoit ce matin à
10h30, l'Association des
retraités de la Sûreté
nationale (ARSN), pré-
sidée par M. Hmimi
Naït Abdelaziz. La ren-
contre qui sera animée
par le président adjoint
M. Kasmi Aïssa, portera
entre autres sur les ac-
tivités et le rôle de l’as-
sociation. La conférence
aura lieu au Centre de
presse de notre publica-
tion, sise au 3, rue du
Djurdjura, Ben Aknoun,
Alger.
SAMEDI 17 OCTOBRE
À L’INR DE BLIDA
4
Journée
de sensibilisation
au don d’organes
et de la greffe
A l’occasion
de la journée
mondiale du
don d’organes et
de la greffe, l’Ins-
titut national du
rein de Blida, la
Fédération na-
tionale des insuf-
fisants rénaux
(FNIR), avec le
soutien d'IMC (Industrie médico chirurgicales),
organisent samedi 17 octobre 2015, une journée de
sensibilisation, sous le thème pour la promotion
d'une véritable culture du don et de solidarité. Elle
sera animée par d’éminents spécialistes nationaux.
Cette occasion sera mise à profit par les organisa-
teurs pour sensibiliser la société civile sur les
contraintes induites et vécues par des milliers de
malades chroniques en attente d’une éventuelle
greffe (rénale, cardiaque, pulmonaire, pancréa-
tique).
greffe (rénale, cardiaque, pulmonaire, pancréa- tique). 1 E R MOHARRAM 1437 La journée de jeudi chômée
greffe (rénale, cardiaque, pulmonaire, pancréa- tique). 1 E R MOHARRAM 1437 La journée de jeudi chômée

1 ER MOHARRAM 1437

La journée de jeudi chômée et payée

La journée du jeudi 15 octo- bre, coïncidant avec le premier jour de l'an de l'Hégire 1437, est chômée et payée pour l'ensem- ble des personnels des institu- tions et administrations pu- bliques, a indiqué hier un com- muniqué du ministère du Tra- vail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale. Sont également concer- nés les services concédés, collectivités locales, entreprises commerciales, industrielles, artisanales et agricoles, y compris pour les personnels payés à l'heure ou à la journée, précise la même source. Toutefois en ce qui concerne les travailleurs exer- çants sous le régime du travail posté, ces derniers sont tenus d'as- surer la continuité du service selon l'organisation du travail mis en place par l'employeur, souligne le communiqué. Cela inter- vient conformément aux dispositions de la loi n°63-278 du 26 juil- let 1963 modifiée et complétée, fixant les fêtes légales, rappelle la même source.

fixant les fêtes légales, rappelle la même source. DU 18 AU 25 OCTOBRE Salon international de

DU 18 AU 25 OCTOBRE Salon international

de l’industrie

minière

Sous le patro- nage du ministre de l’Industrie et des Mines, le pre- mier Salon inter- national de l’in- dustrie minière se déroulera du 18 au 25 octobre à la Safex.

minière se déroulera du 18 au 25 octobre à la Safex. IL A EFFECTUÉ 3586 OPÉRATIONS

IL A EFFECTUÉ 3586 OPÉRATIONS (UN RECORD !)

Le directeur de l'unité d'Algérie Poste de la wilaya de Sétif honore l’agent El Ayeb Mohamed

de la wilaya de Sétif honore l’agent El Ayeb Mohamed A l’occasion de la journée mondiale

A l’occasion de la journée mondiale de Poste, célébrée le 9 octobre de chaque année, le nouveau directeur de l'unité d'Al- gérie Poste de la wilaya de Sétif, M. Boudjatit Abdelouahab, a effectué dernièrement une visite de travail et d’inspection au bureau de poste de la ville de Bougaâ. Au cours de cette visite, M. Boudjatit a honoré l’agent El Ayeb Mohamed, âgé de 60 ans, pour avoir effectué 3586 opérations au cours de l’année 2015. Avec ce score, M. El Aïeb décroche la première place au niveau de la wilaya de Sétif. Cette distinction entre dans le cadre du nou- veau programme d’évaluation d’Algérie Poste visant à promou- voir l’esprit d’innovation et de compétitivité au sein de cette entreprise citoyenne. La cérémonie conviviale s’est déroulée en présence du président de l’APC de Bougaâ, du Chef de daïra, des responsables de la Sûreté et de la gendarmerie nationale, de l’avocat d’Algérie Poste Me Seif El Islam Cherbal sans ou- blier bien sûr le receveur de la poste M. Kheloua Samir.

Le ministre des Transports, M. Boud- jema Talai, présidera demain mercredi 14 octobre au port d’Alger, la cérémonie de réception de deux nouveaux navires de l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV). A cette occasion, le ministre procédera au lancement de la nouvelle ligne maritime Alger-Béjaïa.

VENDREDI À ZÉRALDA

Conférence nationale des jeunes du RND

Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), M. Ahmed Ouyahia, présidera vendredi 16 octobre à partir de 9h, à la Mutuelle des travailleurs de la construction de Zéralda, l’ouverture des tra- vaux de la conférence nationale des jeunes.

JEUDI À BLIDA Journée de formation en premiers secours au profit des journalistes

A l’occasion de la Journée nationale de la presse, la cellule de communication et presse relevant de la direction de la Protection civile de la wilaya de Blida, organise jeudi 15 octobre 2015, une journée de formation en premiers secours au profit des journalistes de la presse écrite et de l’audiovisuel.

4

Mobilis honore les majors de promotion de l’Ecole nationale de journalisme

majors de promotion de l’Ecole nationale de journalisme Après avoir gratifié les étudiants majors de promotion

Après avoir gratifié les étudiants majors de promotion des différents établissements universitaires à travers le pays, Mobilis est fier d’accompagner la cérémonie de sortie de pro- motion de l’Ecole nationale de journalisme et des Sciences de l’information (Alger), pour l’année universitaire 2014/2015, par la remise des prix aux lauréats. Organisée dimanche dernier, au sein de l’Ecole, Mobilis a honoré sept (7) lauréats majors de promotion en licence et Master, ayant excellé dans les spé- cialités dispensées au niveau de cette école: Journalisme scientifique, économique, socio-culturel, média et société, jour- nalisme institutions et gestion des médias, journalisme ins- titutionnel et d’entreprise. Mobilis fière d’accompagner, comme chaque année nos jeunes élites de l’université Algé- rienne, confirme son engagement dans la promotion du sa- voir et l’encouragement de nos jeunes compétences. Félicita- tions aux lauréats!

dans la promotion du sa- voir et l’encouragement de nos jeunes compétences. Félicita- tions aux lauréats!

Mardi 13 octobre 2015

ACTUALITÉ

DK NEWS 3

ORAN

Belaib met en garde contre la libération de marchandises au port en infraction à la réglementation

Le ministre du Commerce, Bakhti Belaib, a mis en garde, dimanche au port d’Oran, contre la libération de marchandises bloquées au port, en infraction à la réglementation.

«Il y a une semaine, dans une région du pays, une marchandise bloquée a été libérée en infraction à la réglemen-

tation. De telles pratiques encourent des sanctions très sévères», a averti M. Belaib lors d'une visite au port d'Oran. Dans la zone industrielle de Hassi Ameur, le ministre a visité l'usine «Afia International Algeria», qui produit

45 % des besoins du pays en huile de

table. D’une capacité de 200.000 tonnes par an, cette usine est dotée d’unités de raffinage et de condition- nement de dernière génération. Réalisée en 17 mois pour un inves- tissement saoudien de 60 millions de dollars, elle est entrée en production en 2008 contribuant à la création de 350 emplois directs et 650 emplois in- directs, ont indiqué ses responsables, soulignant que tous les travailleurs ont bénéficié de plusieurs sessions de for-

travailleurs ont bénéficié de plusieurs sessions de for- mation. Dans la même zone indus- trielle, le

mation. Dans la même zone indus- trielle, le ministre s’est rendu, ensuite, à la société privée «Sinal», spécialisée dans la fabrication du verre de pres- cription de très haute technologie, des- tiné aux opticiens. Cette entreprise a des filiales à Alger et Annaba. Au labo- ratoire régional de contrôle de la qua- lité et de répression de la fraude relevant de la direction régionale du commerce d’Oran, Bakhti Belaib s’est enquis de la méthodologie de travail

des inspecteurs et des biologistes, no- tamment en ce qui concerne le prélè- vement et l’analyse des produits destinés à la vente dans les différents commerces. Après avoir visité le chantier d’un centre commercial en cours de réalisa- tion dans le cadre d’un investissement privé, le ministre a rencontré, à la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie (CCIO) les opérateurs éco- nomiques de la région.

60 à 70 % des problèmes du secteur peuvent être réglés avec seulement une gestion rationnelle

La ministre de la Poste et des Technologies de l’Infor- mation et de la Communica- tion (TIC), Houda Imane Feraoun, a indiqué, di-

manche à Béjaïa, que l’essen- tiel des problèmes du secteur relève de carences de gestion et d’administration qu’il va falloir nécessairement régler au moyen d’une nouvelle stratégie. «Le secteur souffre d’énormes problèmes et 60 à

70 % de ces problèmes peu-

vent être résolus avec seule- ment une gestion rationnelle», a-t-elle relevé en marge de sa visite de tra- vail dans la wilaya. Elle a dans ce contexte, in- sisté sur les instruments né- cessaires pour en venir à bout, notamment, «l’adop-

né- cessaires pour en venir à bout, notamment, «l’adop- tion d’une nouvelle stratégie, sa mise en

tion d’une nouvelle stratégie, sa mise en oeuvre rigou- reuse, et surtout faire montre d’un vigilance permanente quant à la responsabilisation des personnes en place, à qui, désormais, seront demandés des comptes». A cette nou- velle gestion interne, la mi-

nistre a indiqué compter éga- lement avec la concurrence. «On travaille au plan régle- mentaire sur l’ouverture à la concurrence. Il y a de nou- velles dispositions qui vont être prises», a-t-elle annoncé, fixant l’année 2016 pour des changements profonds dont

le bénéficiaire sera l’usage autant de la poste, des télé- communications que des nouvelles technologies de l’information. «Tout est fait de sorte à améliorer sensiblement la qualité des prestations of- fertes», a-t-elle promis, met- tant l’accent sur le renforcement de la mainte- nance dans les centres ur- bains et l’utilisation de la 4G dans les zones rurales. Profitant de cette visite dans la wilaya, la ministre a passé en revue des structures postales, en construction, en aménagement, ou en réhabi- litation, se montrant peut sa- tisfaite de l’état du secteur, notamment de l’internet qui «n’est pas du tout accepta- ble».

Le bureau de l'APN salue l'élection démocratique et transparente des représentants des groupes parlementaires

Le bureau de l'Assemblée populaire nationale (APN) a salué hier lors d'une réunion l'élection démocratique et transparente des représentants des groupes parlementaires dans le cadre du renouvelle- ment annuel des structures de l'APN. La réunion présidée par M. Mohamed Larbi Ould Khe- lifa, président de l'APN, a porté sur la préparation de la séance plénière consacrée à la valida- tion de la liste des vice-prési- dents, conformément aux dispositions de l'article 13 du règlement de l'APN.

MASCARA

Attribution de 194 logements sociaux à Froha avant la fin du premier trimestre 2016

Pas moins de 194 logements sociaux seront attribués dans la commune de Froha (Mascara) avant la fin du premier trimestre de l’année prochaine, a an- noncé le wali, Salah El Affani. Lors d'une visite d'inspection di- manche des projets d’habitat dans la commune précitée, il a annoncé l’attribu- tion de 39 logements sociaux avant la fin de l’année en cours et 155 autres loge- ments au courant du premier trimestre de l’année prochaine. Les travaux de ces logements ont atteint un rythme jugé avancé. Le wali de Mascara a inspecté plu- sieurs projets de développement dans les communes d’El Keurt, Tizi, Froha, rele- vant de la daïra de Tizi où il s’est enquis de visu du taux d’avancement des travaux et des problèmes rencontrés par certains projets des secteurs de la santé, de l'habi- tat, de la formation professionnelle et de la jeunesse et des sports. M. Salah El Affani a inauguré, dans la commune d’El Keurt, une salle omni-

sports où il a instruit les directeurs de la culture et de la jeunesse et des sports à l’exploiter rationnellement au profit des jeunes et à veiller au choix d'un bon enca- drement et à la programmation d’activi- tés culturelles et sportives. Dans la commune de Froha, le chef de l’exécutif de la wilaya a inspecté les travaux de réa- lisation d’une salle de soins au douar Souaouga, d'une annexe administrative au village de Zouaneb, avant de s'enquérir des travaux de réalisation de 30 loge- ments sociaux au titre du programme de résorption de l’habitat précaire (RHP). La commune de Tizi a bénéficié de plusieurs projets de développement qui seront prochainement réceptionnés et qui ont fait l'objet d'inspection par le wali, dont l’opération de réalisation de 80 loge- ments promotionnels aidés (LPA) et un centre de formation professionnelle qui s’ajoutera à l’annexe qui accueille actuel- lement des stagiaires des communes des daïras de Tizi et d'Ain Fekkane.

VILLE NOUVELLE DE HASSI-MESSAOUD

Tous les travaux d’aménagement lancés

L’ensemble des travaux d’aménagement de la ville nouvelle de Hassi-Messaoud, devant dans une première phase accueillir 45.000 habitants, ont été lancés, a-t-on appris hier du directeur de l’Entreprise publique de cette ville nouvelle (EVNH). Il s’agit de la réalisation des travaux de terrassement, de la voirie et des réseaux divers, outre la viabilisation des sites de la ville et de la zone d’activités logistiques (ZAL), a indiqué Mou- rad Zeriati. Cette première phase du projet, dont les tra- vaux sont en cours d’exécution, a été confiée au groupement de réalisation public spécialisé, constitué du groupe Cosider, de la société natio- nale de Génie Civil et Bâtiment (GCB-filiale de So- natrach) et de la Société des travaux de l’électrification (Kahrif-filiale de Sonelgaz), a-t- il précisé. La future ville, localisée dans la zone de Oued El-Maraâ, à équidistance (environ 80 km) des villes d’Ouargla, Touggourt et l’actuelle Hassi- Messaoud, sera structurée en quatre (4) quartiers résidentiels d’une capacité théorique de 20.000 habitants chacun, en plus d’équipements admi- nistratifs, de commerce, de sport, de culture et de culte, implantés autour du centre-ville, selon les études. Projetée sur une superficie totale de 4.483 ha, cette ville sera composée, à l’horizon 2020, d’un périmètre d’urbanisation de 2.044 hectares, d'un périmètre d’extension future de l’urbanisa- tion de 1.161 ha, d'une ZAL de 965 ha et d'une zone verte de 313 ha. La zone résidentielle occupera 35% de la su- perficie globale de la ville, la zone d’équipements 10%, le réseau routier 30%, la zone commerciale 5% et les espaces verts et parcs 20%. Au total, 18.400 logements, dont 3.500 loge- ments individuels, ainsi que 3.500 semi-collectifs et 11.400 collectifs et immeubles à usage mixte sont prévus pour accueillir «graduellement» une population de 80.000 habitants (4,34 personnes/foyer). Cette future oasis urbaine sera dotée d’une voie végétale, plusieurs parcs de proximité, d’es- paces verts et bleus, en plus d’une ceinture verte pour la protection contre le vent chaud et les tem- pêtes de sable et une pépinière d’une capacité de production estimée à 40.000 arbustes/an. Toutes les commodités requises, pouvant s’adapter à l’extension de la ville et à l’accroissement de la population, ont été prises en considération dans les études d’exécution, notamment la réalisation des réseaux divers (AEP, assainissement, électri- cité, gaz et télécommunications) et l’installation d’équipements de traitement des déchets. La réalisation de la ville nouvelle entre dans le cadre d’un programme d’aménagement et de dé- veloppement durable du territoire (SNAT-2030), sachant que l’actuelle ville de Hassi-Messaoud, située à l’intérieur d’un périmètre d’exploitation des hydrocarbures, a été classée par les pouvoirs publics comme une zone à risques majeurs pour les personnes, les biens et l’environnement.

Décès d'une personne dans le centre-ville d'Oran à la suite d'une chute sur le trottoir

La Direction générale de la Sûreté nationale

(DGSN) a affirmé hier dans un communiqué que

le décès samedi dernier d'une personne au cen-

tre-ville d'Oran était dû à une chute sur le trottoir, précisant que cette personne n'était pas décédée dans l'enceinte du siège du 16ème arrondisse- ment de la Sûreté urbaine d'Oran comme rap- porté par certains médias. La personne décédée au niveau de la rue Sa- douk-El-Hadj, au centre-ville d'Oran, était âgée de 54 ans, précise le communiqué. Selon la même source, «les forces de police territorialement compétentes activant sur le ter- rain, se sont déplacées immédiatement sur les lieux de l'incident en compagnie de la brigade d'identification pour constater les faits». Le procureur général près le tribunal d'Oran

a été saisi de l'incident et toutes les mesures lé- gales ont été prises à cet effet. APS

4 DK NEWS

COOPÉRATION

Mardi 13 octobre 2015

ALGÉRIE - SOUDAN

Le Président soudanais reçoit le Premier ministre

Le Président soudanais, Omar Hassan El- Bechir a reçu, hier à Alger, le Premier minis- tre, Abdelmalek Sellal. L'audience s'est déroulée en présence du ministre d'Etat, ministre des Affaires étran- gères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra et des ministres des Af- faires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messa- hel, de l'Energie, Salah Khebri, de l'Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, des Transports, Boudjema Talai et de l'Agriculture et du Développement rural et de la Pêche, Fer- roukhi Sid Ahmed. Le Président soudanais est arrivé dimanche pour une visite d'Etat de trois jours en Algé- rie, à l'invitation du Président de la Répu- blique, Abdelaziz Bouteflika.

Lamamra s'entretient avec son homologue soudanais

Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra s'est entretenu, hier à Al- ger, avec son homologue soudanais, Ibra- him Ahmed Ghandour. Dans une déclaration à la presse au terme de cette rencontre, M. Ghandour a indiqué avoir évoqué lors de l'entretien les relations bilatérales et les questions régionales qui intéressent le continent africain et la région arabe. Soulignant «la convergence» de vues entre les deux pays, le ministre a indiqué que les deux parties ont convenu d'«aller de l'avant» dans les questions liées à la région arabe et à l'Afrique, soulignant que l'Algérie et le Soudan «sont liés par des relations fortes que nous veil- lerons à appuyer». Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de la visite d'Etat qu'effectue le Président soudanais, Omar Hassan El Bé- chir à l'invitation du Président de la Répu- blique, Abdelaziz Bouteflika.

Le Président soudanais se recueille à la mémoire des martyrs de la Guerre de libération
Le Président soudanais
se recueille à la mémoire
des martyrs de la Guerre
de libération nationale
Le Président soudanais, Omar Hassan El Bachir,
s'est recueilli, dimanche au Sanctuaire des mar-
tyrs à Alger, à la mémoire des martyrs de la Guerre
de libération nationale. Le Président soudanais, qui
était accompagné du président de l'Assemblée po-
pulaire nationale (APN), Mohamed-Larbi Ould
Khelifa, et du ministre des Affaires maghrébines,
de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes,
Abdelkader Messahel, a déposé une gerbe de
fleurs devant la stèle commémorative, récité la fa-
tiha et observé une minute de silence à la mémoire
des martyrs de la Révolution. Par la suite, le Pré-
sident Omar El Bachir a visité le Musée national du
Moudjahid où des explications lui ont été fournies
sur les différentes étapes de l'histoire de l'Algérie,
notamment la Guerre de libération nationale. Le
Président Soudanais est arrivé peu auparavant à
Alger pour une visite d'Etat de trois jours en Algé-
rie, à l'invitation du Président de la République, Ab-
delaziz Bouteflika.
APS

Le Président Bouteflika s'entretient avec son homologue soudanais

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, s'est entretenu hier avec son homologue soudanais, Omar Hassan El-

Bechir, qui effectue une visite d'Etat de trois jours en Algérie. L'entretien s'est déroulé en présence du président de l'Assemblée popu- laire nationale (APN) Mohamed-Larbi Ould Khelifa, du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, du ministre d'Etat, directeur de Cabi- net de la présidence de la République, Ah- med Ouyahia, du ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, du mi- nistre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Ab- delkader Messahel, et du ministre de l'Indus- trie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb. Le Président Soudanais est arrivé dimanche

à Alger pour une visite d'Etat de trois jours,

à l'invitation du Président Bouteflika.

trois jours, à l'invitation du Président Bouteflika. RELATIONS ALGÉRO-SOUDANAISES Une progression remarquable

RELATIONS ALGÉRO-SOUDANAISES

Une progression remarquable

Walid B.

La visite en Algérie du Président soudanais Omar Hassen El-Bechir, à l'in- vitation du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a été l'occasion pour les deux pays de consolider leurs relations bilatérales, conformément aux orientations des deux chefs d'Etat. Les deux par- ties ont saisi cette occa- sion pour examiner les op- portunités de coopération dans différents secteurs de partenariat économique entre Alger et Khartoum. Les questions de la conso- lidation de la paix et de la sécurité en Afrique et les défis de la nation arabe ont été également au cen- tre de cette visite qui a per- mis aux deux chefs d'Etat d'échanger les vues sur les questions régionales et in- ternationales d'intérêt commun, notamment les défis auxquels est confron- tée la Nation arabe, en vue de renforcer son unité, de

consacrer ses droits et de préserver la paix et la sécu- rité en Afrique. Le Pre- mier ministre, Abdelmalek Sellal a salué, hier à Al- ger, «le niveau des rela- tions établies entre l'Algé- rie et le Soudan qui ont connu un saut qualitatif» ces dernières années. In- tervenant à l'ouverture d'une rencontre avec les hommes d'affaires des deux pays en présence du Président soudanais, le Premier ministre Abdel- malek Sellal a souligné que «le Soudan est un par- tenaire important pour l'Algérie», saluant le ni- veau des «relations frater- nelles bilatérales qui ont enregistré un saut qualita- tif ces dernières années». Ce partenariat peut se développer davantage «dans le cadre des intérêts communs, notamment dans certains domaines tels l'agriculture, l'éner- gie et l'industrie», a-t-il dit, souhaitant que le fo- rum des hommes d'affaires constitue une occasion propice pour hisser l'ac-

tion commune au niveau des relations de fraternité, d'amitié et de solidarité. Le Premier ministre souhaite que cette rencon- tre aboutisse à des résul- tats concrets sur le plan du partenariat, notam- ment dans les domaines concernés par les conven- tions et programmes exé- cutifs. Il a, dans ce sens, af- firmé «le souci du gouver- nement et du peuple al- gériens de déployer tous les efforts pour renforcer la coopération bilatérale en vue de réaliser les aspira- tions» des deux parties. La rencontre d'aujourd'hui s'inscrit dans le cadre de «la volonté politique» des dirigeants des deux pays de développer les relations bilatérales dans divers do- maines, indiquant que la visite du président El Bé- chir en Algérie est «une preuve irréfutable des re- lations profondes et du destin commun». Pour sa part, le Prési- dent soudanais a souligné que les relations politiques algéro-soudanaises sont

restées «fortes», particuliè- rement après l'accession au pouvoir du Président de la République, Abdela- ziz Bouteflika où elles ont pris «un nouveau départ». Il a appelé à exploiter ces relations dans d'autres domaines d'intérêt com- mun. De son côté, le mi- nistre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internatio- nale, Ramtane Lamamra s'est entretenu avec son homologue soudanais, Ibrahim Ahmed Ghan- dour. Celui-ci a indiqué avoir évoqué lors de l'en- tretien les relations bilaté- rales et les questions régio- nales qui intéressent le continent africain et la ré- gion arabe. Soulignant «la convergence» de vues en- tre les deux pays, le minis- tre a indiqué que les deux parties ont convenu d'«al- ler de l'avant» dans les questions liées à la région arabe et à l'Afrique, souli- gnant que l'Algérie et le Soudan «sont liés par des relations fortes que nous veillerons à appuyer».

L'Algérie et le Soudan pour l'établissement d'un partenariat économique «exemplaire»

L'Algérie et le Soudan ont affirmé hier leur volonté de promouvoir leurs relations économiques en un «parte- nariat exemplaire à travers l'intensifi- cation des projets de partenariat entre investisseurs et hommes d'affaires des deux pays». Le «Soudan est un partenaire im- portant pour l'Algérie dans le monde arabe et ce partenariat est appelé à se développer davantage, notamment dans les domaines de l'énergie, de l'agriculture et de l'industrie», a indi- qué le Premier ministre Abdelmalek Sellal lors de son intervention au forum des hommes d'affaires algéro-souda- nais en présence du Président souda- nais, Omar Hassan El Bechir. M. Sellal a souhaité que ce «forum nous permette de hisser l'action com- mune au niveau des relations d'amitié et de solidarité existant entre les deux pays et qu'il soit couronné de résultats palpables en terme de projets de par- tenariat, notamment dans les do- maines où des accords et programmes exécutifs ont été signés». Le Président soudanais a, pour sa part, assuré que les investisseurs algé-

riens souhaitant investir dans son pays jouiraient d'un «traitement par- ticulier» et bénéficieraient notam- ment de facilitations administratives et fiscales, mettant en avant les nom- breuses opportunités qu'offre le Sou- dan dans les domaines agricole et des richesses minières, ainsi que dans d'autres secteurs. Le Président El Bechir a indiqué qu'un accord conclu entre les deux pays prévoyait l'ouverture d'une ligne ma- ritime et aérienne entre l'Algérie et le Soudan pour «faciliter les déplace- ments des hommes d'affaires et des in- vestisseurs et les échanges commer- ciaux». Intervenant à ce forum, le mi- nistre de l'Industrie et des Mines, Ab- dessalem Bouchouareb, a mis l'ac- cent sur la nécessité de mettre à pro- fit les relations politiques bilatérales pour assurer un saut qualitatif dans les relations algéro-soudanaises et at- teindre un «partenariat exemplaire fondé sur les intérêts mutuels». Le ministre a appelé à «intensifier la coordination et les consultations entre les deux pays en vue de mettre en place un programme ambitieux pour

l'établissement d'un partenariat ef- fectif dans différents domaines et sec- teurs d'autant que notre pays possède tous les atouts qui lui permettent de concrétiser ce partenariat». M. Bouchouareb a souligné que l'Algérie avait lancé il y a quelques temps une nouvelle politique indus- trielle qui place l'Afrique et la région arabe à la tête des priorités en tant que marché prometteur, affirmant la dis- ponibilité des hommes d'affaires et des investisseurs algériens à accéder au marché soudanais non seulement dans le domaine commercial mais également pour un véritable inves- tissement créateur de richesse. Le mi- nistre a en outre appelé les investis- seurs et les hommes d'affaires souda- nais à contribuer davantage dans l'éco- nomie algérienne et à rechercher avec leurs homologues algériens des projets communs, conformément à la règle 49/51% régissant les investissements étrangers en Algérie. Le Président Soudanais est arrivé dimanche à Alger pour une visite d'Etat de trois jours en Algérie, à l'invitation du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Mardi 13 octobre 2015

COOPÉRATION

DK NEWS

5

ALGÉRIE - ESPAGNE

Le Président Bouteflika félicite le roi Felipe VI à l'occasion de la fête nationale d'Espagne

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de félicitations au roi d'Espagne, Felipe VI, à l'occasion de la célébration de la fête nationale de son pays, dans lequel il a exprimé sa satisfaction quant aux avancées «importantes» réalisées dans les relations entre les deux pays.

réalisées dans les relations entre les deux pays. «Au moment où le Royaume d'Espagne pour le
réalisées dans les relations entre les deux pays. «Au moment où le Royaume d'Espagne pour le

«Au moment où le Royaume d'Espagne

pour le peuple espa- gnol ami», a écrit le

ajouté le président de la République. «La

mon appréciation quant à la sollicitude et

célèbre sa fête natio- nale, j'ai grand plaisir

chef de l'Etat dans son message. «En cette

sixième réunion de Haut niveau, tenue ré-

l'intérêt que Votre Ma- jesté marque pour la

à

vous adresser, au

heureuse circonstance,

cemment à Madrid, a

promotion et le raffer-

nom du peuple et du gouvernement algé- riens et en mon nom personnel, nos chaleu- reuses félicitations auxquelles je joins mes souhaits de bonheur personnel et de santé pour Votre Majesté et pour les membres de la famille royale, de pro- grès et de prospérité

je tiens à vous dire toute ma satisfaction pour les progrès conti- nus et les avancées im- portantes que les re- lations entre l'Algérie et l'Espagne connais- sent dans la voie de l'établissement du par- tenariat stratégique à la réalisation duquel œu- vrent nos deux pays», a

assurément marqué une étape qualitative nouvelle dans l'appro- fondissement de notre dialogue politique et le renforcement d'une partenariat écono- mique aussi vaste qu'ambitieux», a pour- suivi le chef de l'Etat dans son message. «Je tiens, ici, à exprimer

missement des rela- tions entre l'Algérie et l'Espagne et à vous as- surer que je ne ména- gerai, pour ma part, aucun effort pour ap- porter à nos relations bilatérales l'appui né- cessaire à leur déve- loppement harmo- nieux», a conclu le pré- sident Bouteflika.

Dialogue politique et des échanges économiques entre l'Algérie et l'Espagne

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, s'est félicité de la «qualité» du dialogue poli- tique et du niveau «remarquable» atteint par les échanges écono- miques et commerciaux entre l'Algérie et l'Espagne, dans un message de félicitations adressé au président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, à l'oc- casion de la célébration de la fête nationale de son pays. «La célébration de la fête na- tionale du Royaume d'Espagne m'offre l'agréable occasion de vous présenter, au nom du peu- ple et du gouvernement algé- riens et en mon nom personnel,

nos plus vives félicitations et mes meilleurs vœux de santé et de bonheur personnel pour vous-même, de progrès et de prospérité pour le peuple espa- gnol ami», a écrit le chef de l'Etat dans son message. «Il me plaît de souligner, en cette heureuse occasion, la qua- lité du dialogue politique et le ni- veau remarquable atteint par nos échanges économiques et commerciaux, ce qui contribue efficacement à l'établissement progressif d'un partenariat pri- vilégié au service de nos deux peuples amis», a indiqué le pré- sident de la République.

«La tenue récente à Madrid de la sixième réunion de Haut ni- veau a permis de donner une impulsion nouvelle à nos rela- tions bilatérales et ouvert des perspectives prometteuses pour l'approfondissement du dialogue politique et le renforcement de la coopération entre l'Algérie et l'Espagne», a-t-il ajouté. «Je voudrais vous assurer, pour ma part, de mon entière dis- ponibilité à apporter ma contri- bution pleine et entière à la pour- suite de la promotion des rela- tions d'ensemble qui unissent nos deux pays», a conclu le pré- sident Bouteflika.

Le Deuxième groupe maritime permanent OTAN de lutte contre les mines accoste au port d'Alger

Quatre unités na- vales appartenant au deuxième groupe ma- ritime permanent OTAN de lutte contre
Quatre unités na-
vales appartenant au
deuxième groupe ma-
ritime permanent
OTAN de lutte contre
les mines (SNMCMG-2)
ont accosté lundi au
port d'Alger dans le ca-
dre de la coopération
militaire entre l'Algérie
et l'OTAN.
Composé de quatre
navires (deux turcs, un
espagnol et un alle-
mand) dont trois de
lutte contre les mines,
le groupe effectuera
une visite de deux jours
Une manœuvre mi-
litaire sera effectuée
demain par les navires
de ce groupe et les uni-
times algériennes dont
un navire de comman-
dement et de déploie-
ment des forces et un
cherche et de sauve-
tage en mer. Dans le
cadre d'activités pro-
tocolaires, le comman-
dant du groupe ainsi
que les commandants
des navires rendront
une visite de courtoisie
au Commandant de la
façade maritime Cen-
tre, le général Zined-
dine Samah. Concer-
nant les activités spor-
tives, une rencontre de
football sera organisée
entre l'équipe des
forces maritimes algé-
riennes et celle du
à
Alger.
tés des forces mari-
hélicoptère de re-
SNMCMG-2.

DÉCÈS DE L'ANCIEN PRÉSIDENT HONGROIS:

Ould Khelifa présente les condoléances de l'Algérie

Ould Khelifa présente les condoléances de l'Algérie Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN),

Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Mo- hamed Larbi Ould Khelifa a pré- senté, hier à l'ambassade de Hon- grie à Alger, les condoléances de l'Algérie suite au décès de l'an- cien président hongrois, Arpad Goncz. «Nous avons appris avec une profonde affliction le décès de l'ancien président hongrois, Arpad Goncz, une personnalité politique hors pair et un scientifique de re- nommée internationale qui a voué sa vie au service du peuple hon- grois et à l'amitié entre les peu- ples», a écrit M.Ould Khelifa dans le registre des condoléances. «Au nom du président de la République, Abdelaziz Bouteflika et au nom du peuple et du gouver- nement algériens, je présente mes

sincères condoléances au peuple hongrois ainsi qu'à toute la fa- mille du défunt». «L'Algérie qui partage la dou- leur du peuple hongrois ami, gar- dera en mémoire la lutte du défunt Arpad Goncz contre le fascisme et sa défense farouche des principes de tolérance, de liberté, de fra- ternité et d'amitié entre les peu- ples», ajoute le président de l'APN. «Grâce à sa longue expérience politique et son engagement pour la démocratie, le défunt Arpad Goncz a su,dès son accession au pouvoir, redonner à son pays la place qui lui revenait sur la scène internationale», a-t-il écrit. «Je me recueille à la mémoire du dé- funt et réitère nos sincères condo- léances et notre profonde compas- sion», a conclu M. Ould Khelifa.

ALGÉRIE-NIGERIA

M. Lamamra reçoit le secrétaire général du ministère nigérian des AE

le secrétaire général du ministère nigérian des AE Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères

Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopéra- tion internationale, Ramtane Lamamra, a reçu hier à Alger le secrétaire général du ministère nigérian des Affaires étrangères, Belus Zom Paul Lolo. Les deux parties ont évoqué à cette occasion les relations bilatérales et plusieurs questions régionales et internationales d'intérêt commun, notamment la lutte contre le fléau du terrorisme.

LUTTE CONTRE LE TERRORISME:

La coopération algéro- nigériane saluée par un responsable nigérian

La coopération algéro-nigé- riane en matière de lutte contre le terrorisme a été saluée hier à Al- ger par le secrétaire général du mi- nistère nigérian des Affaires étran- gères, Belus Zom Paul Lolo. «Nous avons d'excellentes rela- tions entre les deux pays et une très bonne coopération, notamment dans notre lutte contre le groupe terroriste +Boko Haram+. L'Al- gérie a toujours aidé le Nigeria», a déclaré M. Bulus Lolo au terme de ses entretiens avec le secrétaire gé- néral du ministère des Affaires étrangères, Abdelhamid Senoussi Bereksi.

Il a souligné que l'Algérie était un partenaire «stratégique» du Nigeria au sein de l'Union afri- caine, ajoutant qu'il avait évalué avec M. Bereksi les relations bila- térales entre les deux pays. Le responsable nigérian a indi- qué également avoir évoqué le SG du MAE les questions régionales et internationales d'intérêt com- mun, notamment la Syrie, la Libye, le Mali et la conférence des Parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements cli- matiques (COP-21), prévue à Paris le mois de décembre prochain. APS

6 DK NEWS

ÉCONOMIE

Mardi 13 octobre 2015

CONFÉRENCE HIER AU FORUM DE LA SÛRETÉ NATIONALE

Chute des prix du pétrole : une crise passagère, selon l’expert en économie Mourad Preure

PH : Madjid Ait Kaci
PH : Madjid Ait Kaci

Rachid Rachedi

Dans le cadre de l’opération de sensibilisation initiée par le gouvernement et visant à éclairer les citoyens sur la réalité économique du pays, le Forum de la Sûreté nationale, a abrité hier à l’Ecole supérieure de police Ali-Tounsi, une conférence qui a porté sur les répercussions économiques de la chute des prix du pétrole. Intervenant lors de cette rencontre, l’expert en économie, le Dr Mourad Preure, a affiché son optimisme quant à la reprise des prix du pétrole en affirmant que la crise actuelle n’est que temporaire. Dans ce cadre, l’orateur a assuré que les cours du pétrole connaîtront une hausse entre 2016 et 2018. «L’essor pé- trolier américain n’est pas soutenable à long terme. Les USA n’ont pas les moyens pour remplacer la production issue de l’OPEP et du Moyen-Orient. L’épisode que nous vivons n’est que passager. La production américaine va se stabiliser en 2016 avant de commencer à décliner en 2017», a indiqué M. Preure qui a souligné au passage qu’à long terme, les prix du pétrole seront portés par une tendance haussière. Selon l’expert, ce choc baissier peut durer plus longtemps que celui vécu dans les années 90 à cause de l’entrée en pro- duction du schiste américain. Les Etats-Unis sont passés d’une doctrine de dépendance à une doctrine d’indépendance énergétique, ce qui a pour effet de précariser la position des pays arabes, en particulier l’Arabie Saoudite. D’après M. Preure, mener une guerre des prix contre les pro- ducteurs de schiste n’amènerait à rien car ces derniers ont la capacité de moduler leur production en fonction du marché. En plus de l’excédent de 2 millions de barils/jour, l’OPEP est également exposée à la mise sur le marché du pétrole iranien qui peut atteindre rapidement 1 million de barils par jour. Un accord entre les factions libyennes rajoutera 500 000 barils sup- plémentaires sur le marché sans oublier la production irakienne qui va elle aussi augmenter très rapidement. Intervenant à leur tour, les représentants des ministères du Tourisme et de l’Agriculture, respectivement MM. Khalef Abderraouf et Fouad Chehat, ont affirmé que le tourisme et l’agriculture peu- vent constituer une alternative à l’économie nationale. «A lui seul, le secteur du tourisme représente 10% du PIB mondial. Il est à la fois un secteur générateur d’emplois et créateur de richesses», a indiqué M. Abderraouf. De son côté, le secteur de l’agriculture peut contribuer à la baisse de la facture des im- portations par l’augmentation de la production et la diversi- fication de l’économie nationale, a souligné M. Chehat.

TRIPARTITE

La Centrale syndicale soumettra des propositions pour la promotion de la production nationale

Le secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs du textile, Amar Takdjout a annoncé que l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA) comptait soumettre à la tripartite qui se réunira mercredi à Biskra, une série de propositions axées sur la mise en place de «mécanismes efficaces pour la promotion de la production et la réhabilitation des entreprises nationales».

Dans une déclaration à l'APS,

M. Takdjout a souligné que la

Centrale syndicale devrait sou- mettre à la tripartite (gouverne- ment-syndicat-patronat) une sé- rie de propositions visant no- tamment «à asseoir une base économique nationale solide, ef- ficace, créatrice de richesses et permettant de rompre avec la

dépendance à la rente pétro- lière». Il a ajouté que «ces propo- sitions sont notamment axées sur la mise en place de méca- nismes efficaces pour encourager la relance des petites et moyennes entreprises productives et créa- trices de richesses et de postes

d'emploi».

«La Centrale syndicale insiste sur l'impératif de réhabiliter les entreprises nationales publiques afin de préserver les postes d'em- ploi, promouvoir le produit na-

tional et réduire la facture des im- portations», a-t-il souligné. M. Takdjout a affirmé que la conjoncture actuelle exigeait la diversification de la base écono- mique nationale à travers la pro- motion des investissements dans l'industrie manufacturière, l'agri- culture et le tourisme. S'agissant des dossiers à débat- tre lors de cette réunion,

M. Takdjout a précisé que cette

rencontre permettrait d'évaluer la mise en oeuvre des décisions et recommandations adoptées lors des réunions précédentes de la tripartite. Il s'agit également de débattre des mesures d'encouragement à l'investissement productif dans les domaines agricole et indus-

productif dans les domaines agricole et indus- triel ainsi que les facilités ac- cordées aux

triel ainsi que les facilités ac- cordées aux investisseurs. Selon M. Takdjout, cette réu-

nion sera l'occasion d'identifier «les lacunes et les dysfonctionne- ments qui entravent l'opération de promotion et de réhabilitation des entreprises productives» et de débattre du nouveau projet de loi sur l'investissement et autres questions liées au foncier et aux crédits bancaires. Il a par ailleurs précisé que le choix de Biskra pour la tenue de

cette rencontre se justifie par le fait que cette ville est devenue «un pôle agricole important en passe de réaliser un véritable essor dans le domaine des industries manufacturières». M. Takdjout a annoncé par ailleurs que cette rencontre per- mettra aussi au président du bu- reau de l'Organisation internatio- nale du travail (OIT) qui prendra part à la réunion, de s'enquerir de l'expérience algérienne en ma- tière de dialogue social.

TRIPARTITE DE BISKRA

Le déclic?

C'est ce qu'espère, au vu des avancées, ce manager du secteur pu- blic marchand de l'Etat. «Les bases sont meilleures du fait des pro- grès dans l'amélioration du climat des affaires, des facilitations ban- caires, de l'approche de la question du foncier», mais «surtout de la stabilité sociale.» Il «faut aller vite- le temps , c'est de l'argent!-Il y a donc un pro- blème de gestion du temps.» Connaisseur de l'histoire du dévelop- pement depuis l'indépendance (il a reconnu que le patriotisme si- non le volontarisme des années 70 avait fait bouger la société), il met les points sur les «I»: «Nous avons des atouts, une base industrielle, des managers, des capacités de production, des compétences pour relancer la croissance.» Il suffirait que «l'entreprise soit la préoccupation principale de relance de l'économie. Cette tripartite doit se focaliser sur l'émer- gence de l'entreprise. Soyons constructif: cessons de pleurer! Posons-nous la question: Qu'est-ce que j'apporte à la nation? Pen-

ser plus à enrichir le pays qu'à s'enrichir!»

Ce membre de l'UNEP clame haut et fort: «La clé de voûte, c'est le travail. Revenir aux fondamentaux: l'Algérien fait tout ce qu'il faut pour construire sa maison, nous devons tous faire que la maison Al- gérie soit notre oeuvre puisque nous n'avons qu'elle pour y prospé- rer!» Enfin, «laisser l'initiative, sécuriser le gestionnaire, redonner à l'économique son pouvoir», tel serait l'élément qui provoquerait le déclic.

O.L.

Le choix stratégique de sortie de la dépendance pétrolière

Hamid A.

Les prix du baril de pétrole, en chute li- bre depuis 2014, observaient, hier, une cer- taine tendance à la hausse. Selon les experts du secteur, cette reprise pourrait grimper au- dessus des 60 dollars et se consolider davan- tage en 2016. La hausse attendue de la de- mande pétrolière par les économies qui ont renoué avec la croissance, après des pé- riodes de récession plus ou moins longues durant les sept ans de crise économique, ex- plique l´optimisme des pays producteurs quant à un retour à la stabilité des prix du ba- ril.

L´Opep a fait, hier, une déclaration en ce sens qui a eu, sans doute, un effet dopant à la Bourse de Londres et de New York. Il est certain qu´il s´agit d´une bonne nouvelle pour des pays producteurs qui, comme l´Algérie, ont œuvré au sein de l´Opep à une

meilleure maîtrise du marché pour éviter l´effondrement des prix des hydrocarbures. Or, pour aussi réconfortantes qu´elles soient, les prévisions du marché pétrolier ne modifieront pas la décision du gouverne- ment algérien de donner une orientation glo- bale à l´économie nationale. L´objectif ar- rêté à l´initiative du Président Bouteflika vise à libérer le pays, définitivement et de ma- nière irréversible, de la dépendance des hydrocarbures. Lors du dernier Conseil des ministres, le Président de la République avait instruit le Gouvernement de rester très prudent et plus rationnel que par le passé dans la ges- tion des dépenses publiques. Tout le monde l´aura observé, le Chef de l´Etat avait déjà décidé, au moment où les prix du pétrole continuaient leur chute libre pour tomber sous la barre des 40 dollars, de ne pas tou- cher aux projets stratégiques, tous secteurs confondus, qui créent de l´emploi, de la ri-

chesse nationale et contribuent à la stabilité sociale. La réalisation du programme de dé- veloppement à l´horizon 2017 a été donc to- talement maintenue. Il fallait, cependant, que l´Etat corrige les transactions com- merciales non indispensables pour l´écono- mie nationale. Ce que l´Etat algérien a fait, à très juste titre, d´autres pays développés le font à travers la réduction de manière si- gnificative des importations de produits « Made In » dans le but de favoriser la pro- duction nationale. C´est à cet objectif que le gouvernement algérien œuvre afin d´inver- ser, durablement, la structure de l´écono- mie et du commerce du pays. L´Algérie s´est déjà préparée dans ce but puisque sa grande priorité a été depuis des années de sortir de la dépendance pétrolière, comme elle est sortie, en 2009, d´une poli- tique d´endettement de plusieurs décennies qui lui a coûté, en terme de remboursement du seul service de sa dette, plus de la moitié

de ses revenus d´hydrocarbures. Elle est, au- jourd´hui, l´un des rares pays à ne devoir pratiquement rien aux places financières, ni aux fonds publics étrangers. Dès lors, on comprend mieux le sens des instructions du président Bouteflika invitant le gouverne- ment à rester dans la voie du désendettement et de la gestion prudente et rationnelle des dépenses publis. Par gestion rationnelle, il faut surtout entendre investissement créa- teur de richesse renouvelable, création si- gnificative de l´emploi et lutte acharnée contre la corruption. Par conséquent, que le baril grimpe ou descende, l´Algérie a fait le choix irréversible de se mettre définitive- ment à l´abri des fluctuations du marché pé- trolier et de diversifier ses sources de richesse nationale. L´agriculture, le tourisme, la PME-PMI et la formation, le meilleur des in- vestissements, sont autant d´atouts entre ses mains pour garantir le succès de sa nouvelle stratégie économique.

Mardi 13 octobre 2015

NATION

DK NEWS

7

LUTTE CONTRE LE TERRORISME

Découverte de casemates à Aïn Defla contenant 700 kg de denrées alimentaires (MDN)

LUTTE CONTRE LA CRIMINALITÉ

SÛRETÉ DE WILAYA D'ALGER

Arrestation d'un groupe de malfaiteurs pour vol et agression à l'encontre d'hommes d'affaires

La brigade de recherche et d'investigation (BRI) de la sûreté de wilaya d'Alger a arrêté, en coordina- tion avec les services de sûreté urbaine de Ouled Fayet, un groupe de malfaiteurs impliqué dans le vol prémédité à l'encontre d'hommes d'affaires, a indi- qué hier la cellule de communication de la BRI. Une enquête a été lancée après le dépôt d'une plainte par une victime originaire de la commune d’Ouled Fayet, contre un groupe d'individus ayant cassé la vitre de son véhicule touristique stationné devant une banque, pour lui voler une valise conte- nant plus de 160 millions de centimes. Après investigation et indentification de l'un des voleurs, il s'est révélé que ce dernier était impli- qué avec son acolyte dans des affaires similaires no- tamment le vol prémédité de 960 millions de cen- times d'une voiture d'un homme d'affaires qui ve- nait de sortir d'une banque pour se rendre vers son bureau à Dely Ibrahim. Les deux individus, des repris de justice, étaient également impliqués dans une affaire de vol d'une somme d'argent estimée à 28 millions de centimes, appartenant à un promoteur de la commune de Che- raga, après l'avoir suivi et cassé la vitre de son véhi- cule. Les deux suspects ont été transférés au tribunal de Cheraga et reconnus coupables de plusieurs chefs d'accusation dont «la formation d'une associa- tion de malfaiteurs et vol qualifié». Le procureur de la République a ordonné de mettre les deux mis en cause en détention préventive.

Saisie de 37 fusils de chasse dans la wilaya d’Illizi

Au moins 37 fusils de chasse ont été saisis par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) relevant du secteur opérationnel nord-est d’In- Amenas (wilaya d’Illizi), a indiqué hier un commu- niqué de la 4e Région militaire (Ouargla). L’opération, qui a été menée dimanche en début de soirée dans la zone d’In-Kiout, a permis la récu- pération d’un véhicule tout-terrain avec à son bord 37 fusils de chasse de calibre 12 mm, dont 30 avec ca- non simple et 7 avec double canons, a précisé la di- rection régionale de la communication, de l’infor- mation et de l’orientation (DRCIO) de la 4e RM dans ce communiqué. Elle a été menée en application des orienta- tions de l’état-major de l’ANP visant à intensifier les activités opérationnelles de surveillance des fron- tières, ainsi que de lutte contre le terrorisme, la contrebande, le crime organisé et l’immigration clan- destine, a-t-on souligné en signalant que les inves- tigations se poursuivent dans le cadre de cette affaire.

Des casemates contenant 700 kilogrammes de denrées alimentaires, une paire de jumelles et d'autres objets ont été découvertes dimanche à Aïn Defla par des détachements de l'Armée nationale populaire (ANP), a indiqué hie un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

«Dans le cadre de la lutte antiterro- riste, un détachement relevant du sec- teur opérationnel d'Aïn Defla (1 re Région militaire) a découvert, le 11 octobre 2015, lors d'une opération de ratissage près de la zone de Souk El Attaf, des ca- semates aménagées contenant 700 ki- logrammes de denrées alimentaires, une paire de jumelles, des effets de cou- chage et d'autres objets qui ont été détruits sur place», précise la même source. «Par ailleurs, et dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement relevant du secteur opé- rationnel d'In Amenas (4e Région mi- litaire) a saisi 37 fusils de chasse à

(4e Région mi- litaire) a saisi 37 fusils de chasse à l'état neuf, à bord d'un

l'état neuf, à bord d'un véhicule tout-ter- rain», ajoute-t-on. «De même, 380 litres de carburant ont été saisis au niveau de la localité frontalière de Taleb Larbi relevant du secteur opérationnel d'El Oued», pour- suit le communiqué du MDN. «Au niveau de la 6e Région militaire, un autre détachement, en coordination avec des éléments des gardes-fron- tières, a appréhendé dix (10) contreban-

diers et saisi deux (2) véhicules tout-ter- rain, trois (3) motos, une quantité de denrées alimentaires et d'autres objets», relève-t-on. «D'autre part, les éléments de la Gendarmerie nationale relevant du secteur opérationnel de Tlemcen (2e Région militaire) ont saisi une quantité de kif traité s'élevant à 118 kilogrammes, et 860 litres de carburant», selon la même source.

ANNABA

Ils ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal d’Annaba juste après la visite médicale d’usage, a également indiqué la même source, rappelant que 13 autres «harragas» avaient été interceptés dans les mêmes conditions il y a exactement une semaine. Depuis le début de l’année en cours, 185 candidats à l’émi-

gration clandestine vers l’Europe ont été arrêtés au large des côtes annabies.

A titre de rappel, le décret exécutif n°14-152, du 30 avril 2014, fixe les mo- dalités d’accréditation des journalistes professionnels exerçant pour le compte d’un organe de droit étranger, sur la base duquel le département de la com- munication délivre un agrément pro- visoire de représentation d’un média de droit étranger et des accréditations à ses journalistes.

APS

Onze candidats à l’émigration clandestine arrêtés au large de Ras El Hamra

Onze (11) candidats à l’émigration clandestine ont été in- terceptés à 15 miles au large de Ras El Hamra (Annaba) lundi par une patrouille des garde-côtes, a appris l’APS auprès de ce corps constitué.

Les émigrants clandestins, âgés de 18 à 32 ans, tous ori- ginaires de la wilaya d’Annaba, avaient pris la mer tôt lundi

à bord d’une embarcation de fortune dans une tentative de rejoindre les côtes européennes.

MÉDIAS-TÉLÉVISION

Fermeture d’El Watan TV

Le ministère de la Communication

a demandé au wali d’Alger de procéder

à la fermeture des locaux de la chaîne

de droit étranger «El Watan El Djazai- rya», connue sous l’appellation «El Watan TV», et à la mise sous scellés ses équipements, a appris hier l’APS du mi- nistère. La chaîne, représentée en Algérie par la SARL «El Watan Média», «exerce d’une manière illégale et diffuse, de sur-

BOUIRA

croît, des contenus subversifs et portant

atteinte aux symboles de l’Etat», ex-

plique-t-on de même source. Pour le ministère de la Communi- cation, ce média, au titre de la loi rela- tive à l’activité audiovisuelle, est «en in- fraction» avec les dispositions de l’ar- ticle 20 de cette loi qui prévoit la sou- mission de l’exercice de l’activité à une autorisation préalable délivrée par décret.

Ainsi, la contamination des 17 vété- rinaires suscités a eu lieu par défaut d'observance des mesures de préven- tion les plus élémentaires (port de gants, de lunettes et de masques) sur- tout en période épidémique, a-t-on, par ailleurs, souligné.

49 cas de brucellose humaine enregistrés depuis fin juillet

Quarante-neuf (49) personnes, dont 17 vétérinaires, ont été atteints de bru- cellose humaine à Bouira depuis l’ap-

parition de la maladie dans cette wilaya fin juillet dernier, a-t-on appris hier de

la direction locale de la Santé et de la po-

pulation (DSP). Depuis l'apparition de cette épidé- mie jusqu'à fin septembre dernier, "49 cas de brucellose humaine, dont 17 vétérinaires, ont été décelés", a indiqué la DSP dans un communiqué.

Les deux premiers cas de cette ma- ladie sont apparus dans la commune de

Taghzout (est) à la fin du mois de juil- let dernier, précise le même docu- ment, ajoutant que le pic épidémique

a été atteint durant le mois d'août avec

l'enregistrement de 21 cas dont un (01) vétérinaire. La même direction a affirmé que de tous les patients ont été pris en charge selon un protocole standardisé par le ministère de la Santé sur recomman- dation de l'organisation mondiale de la Santé (OMS). En plus de l'hospitalisa-

tion des patients présentant des signes cliniques de la pathologie, le ministère de la Santé a préconisé trois schémas de traitement de la brucellose hu- maine pour éviter l'arrêt du traite-

ment par manque de tel ou tel médica- ment, a-t-on expliqué de même source.

L'importance de l'imagerie médicale dans le dépistage précoce du cancer mise en exergue par un spécialiste

Le docteur Nissal Benrached, spécialiste en matériel médical, a souligné dimanche à Al- ger le rôle important de l'imagerie médicale dans le dépistage précoce du cancer.

«La plupart des femmes atteintes du can-

cer du sein en Algérie sont prises en charge à un stade très avancé de la maladie», a souli- gné le spécialiste lors d'une conférence de presse animée à Alger, à l'occasion de la célé- bration du mois des Nations unies pour la lutte contre le cancer du sein. Le Docteur Benrached a appelé, dans ce contexte, les femmes âgées de 40 ans et plus à faire une mammographie pour un dépistage

précoce du cancer. Il a, à ce propos, mis en avant l'importance du dépistage précoce des différents types de cancer en général et du cancer du sein en par- ticulier soulignant que 11.000 nouveaux cas de cancer sont recensés chaque année en Al- gérie. Il a relevé à cette occasion le manque de for- mation en matière d'utilisation du mammo- graphe en Algérie, technique qui permet un diagnostic précoce de la maladie et une prise en charge immédiate. Concernant les appareils d'imagerie mé- dicale utilisés dans le traitement du cancer, le

docteur Benrached a souligné l'importance de l'IRM et du simulateur Scan dans la localisa- tion de la tumeur afin d'éviter une métastase. Il a rappelé dans ce contexte l'existence de centres anti-cancer dotés de ces appareils à l'instar de l'hôpital Mohamed Seghir Nekkache de Ain Naadja et le centre de Blida. Concernant le dépistage des tumeurs en utilisant le PET Scan, l'interlocuteur a mis en exergue l'importance de l'intégration de ce type d'imagerie médicale de haute technologie notamment dans l'orientation du spécialiste sur un traitement adapté à chaque cas.

APS

8 DK NEWS

RÉGIONS

Mardi 13 octobre 2015

CIRCONSCRIPTION

D’IN-SALAH

300 logements sociaux en chantier à Foggaret Ezzoua et In-Ghar

Un total de 300 logements de type public loca- tif (LPL) sont en cours de construction dans les communes de Foggaret Ezzoua et In-Ghar, circons- cription administrative d’In-Salah, a-t-on appris hier des responsables locaux du secteur de l’ha- bitat. Doté d’un financement de plus de 780 millions DA au titre du programme quinquennal 2010-2014, ce projet, appelé à contribuer à la satisfaction de la demande locale en logements, est reparti entre ces deux collectivités, à raison de 150 unités cha- cune, a-t-on précisé. Il est prévu, par ailleurs, la réception de 250 lo- gements de même type au niveau du quartier de Deghamcha, dans la commune d’In-Salah, a-t-on fait savoir également en signalant que les travaux de raccordement aux réseaux divers (eau potable, assainissement et électricité) concernant ce pro- jet ont enregistré un avancement physique oscil- lant entre 40 et 83 % . Quarante (40) unités de LPL, sur un quota de 50 logements, ont été attribuées, dernièrement, à leurs bénéficiaires dans la commune d’In-Ghar, selon la même source.

BÉJAÏA

Mobilis compte doter des écoles des régions rurales en chauffage

L’opérateur national de téléphonie mobile, Mobilis, entend doter des écoles des régions ru- rales éloignées et défavorisées de Béjaia en chauf- fage, poursuivant ainsi son «élan de solidarité et son programme de soutien et de citoyenneté», a- t-on appris dimanche lors d’une cérémonie orga- nisée à la résidence de la wilaya. Un chèque de 4 millions de DA été remis par le Président directeur général (PDG) de Mobilis, Damma Saâd, au wali de Béjaia, Ould Salah Zitouni, à l’issue d’une cérémonie organisée à la rési- dence de la wilaya, en marge de la visite de la mi- nistre de la Poste et des Technologies de l’Infor- mation et de la Communication, Houda Imane Fe- raoun, dans la wilaya. «Cette action de mécénat vise à offrir des équi- pements de chauffage au profit d'au moins 180 classes», a indiqué M. Damma, qui n’exclut pas de l’étendre ultérieurement à d’autres wilayas. Pour sa part, le wali a pris l’engagement de faire un effort pour mobiliser d’autres fonds, notam- ment sur budget primitif de la wilaya, de sorte à of- frir le chauffage à toutes les classes scolaires qui en manquent. Une priorité sera accordée, natu- rellement, a-t-il dit, aux établissements situés en zone montagneuse.

TIPASA

Lancement prochain de la réalisation de plus de 19.000 logements

Plus de 19.000 logements de différents types, inscrits au titre des deux programmes quin- quennaux écoulés, seront lancés en réalisation «durant les prochains mois» à Tipasa suite à la prise de dispositions pour rattraper les retards accusés, a-t-on appris du directeur de l'urbanisme et de la construction.

Le wali, Abdelkader Kadi, a pris une

série de mesures accordant une «prio- rité extrême» au dossier des 19.408 lo-

gements non encore lancés en chantier,

pour rattraper le retard et les concréti- ser dans les meilleurs délais, a indiqué

à l’APS Mohamed Merdjani, signalant

que ces unités font partie d’un pro- gramme global de 76.000 logements de

différents types, inscrit à l’actif de la wi- laya au titre des deux quinquennats écoulés et dont le retard dans la concré- tisation est estimé à 25%.

Il a fait part de l’élaboration en cours

de dossiers relatif à la régularisation de la situation des assiettes foncières des- tinées à l’implantation de ces loge- ments, aux fins de leur introduction au- près de la commission interministé- rielle, présidée par le premier Ministre, en vue du reclassement des terres agri- coles pour les rendre constructibles, a- t-il expliqué. M. Merdjani a cité le déficit en fon- cier constructible dans cette wilaya à vo- cation agricole comme étant à l’ori-

gine du retard accusé dans la réalisation de ces projets, estimant que «veiller à la préservation du foncier agricole, tout en essayant de lancer des projets de déve- loppement, est une équation fort diffi- cile à réaliser».

Il a, néanmoins, affirmé la «détermi-

nation» du wali à trouver des solutions

à ce problème «dans les plus brefs dé-

lais», notamment concernant le projet des 6000 logements AADL du pro- gramme 2013, et celui des 4000 Loge- ments promotionnels aidés (LPA). Sur un programme de 76.000 loge-

ments, la wilaya de Tipasa a concrétisé,

à ce jour, 37.239 unités, soit un taux de

réalisation estimé à 49%. Quelque 19.695

autres unités sont en cours de concré- tisation, est-il ajouté.

Logements achevés, mais aménagement à la traîne

Il existe, actuellement, à Tipasa plus

de 13.000 logements achevés, dont la dis- tribution est compromise pour «manque d’aménagements» en leur sein. Certains lots, à l’exemple de celui des 660 logements publics locatifs (LPP) du

centre ville de Tipasa, sont en attente de distribution depuis prés de deux ans.

A ce propos, M.Merdjani a déclaré

que les autorités de la wilaya ont la «ferme volonté» de venir à bout de contraintes entravant les travaux d’amé- nagement au sein de ces ensembles urbains «sur lesquels les citoyens fon- dent de grands espoirs».

«sur lesquels les citoyens fon- dent de grands espoirs». Le wali a instruit les services concer-

Le wali a instruit les services concer- nés afin de le tenir informé de la situa- tion «en temps réel» et de trouver les so- lutions adéquates, à travers la tenue de rencontres régulières avec tous les par- tenaires concernés par ce dossier d’amé- nagement, fixant l’année 2016, comme date butoir pour la distribution de ces

logements. Le chef de l’exécutif a particulière-

ment souligné l’impératif de doter ces ensembles urbains d'espaces verts et de détente, en plus de structures éducatives et sécuritaires, instruisant les commis- sions communales afin de lancer les en- quêtes en vue de l’élaboration des listes de bénéficiaires.

Les constructions anarchiques :

l’autre obstacle

Le phénomène des constructions anarchiques a pris une proportion ef- frayante, ces dernières années, dans la wilaya où des villas luxueuses ont été éri-

gées de façon illégale, en rognant sur les surfaces forestières, ou par l’acquisition d’un foncier agricole, qui est immédia- tement le théâtre de «travaux», sans au- torisation légale aucune, ouvrant ainsi grandes les portes à la «mafia du fon- cier». Les chiffres officiels de la wilaya font état de plus de 16.000 constructions

anarchiques sur le territoire de Ti- pasa. Un point «noir» a été particuliè- rement pointé du doigt par le wali de Ti- pasa. Il s’agit de la région d'El Beldj, dans la commune de Tipasa, destination par excellence des vacanciers durant l’été pour ses plages féériques, que le

chef de l’exécutif a qualifié de «la plus grande des catastrophes» à cause de l’anarchie y régnant en matière d’urba- nisme et d’aménagement. Absence de trottoirs notamment et de toutes formes d’aménagement qui ne font guère honneur à la réputation de cette wilaya touristique, a déploré le wali. Procédant dernièrement à l’instal- lation du guichet unique des outils d’urbanisme, chargé de la délivrance des permis de construction et de des- truction, et de la révision des construc- tions, au siège de wilaya et au niveau des communes, M. Kadi a affirmé que le problème des constructions anar- chiques implique deux solutions bien définies, «ou un règlement de situation ou la destruction». Le guichet des outils d’urbanisme fait partie des solutions trouvées pour mettre un terme à l’anarchie urbanis- tique régnant dans la ville de Tipasa, d’une part, tout en réduisant les lour- deurs bureaucratiques pesant sur le ci- toyen et l’investisseur, d’autre part. Le wali a invité les membres de ce guichet unique, présidé par le directeur l'urbanisme et de la construction, à coordonner leurs efforts et à se réunir, une fois par semaine, pour l’examen des demandes exprimées, tout en £uvrant à la facilitation des procédures et à l’examen rigoureux des réserves concernant les refus qu’elle exprime sur certains dossiers, estimant que les ou- tils d’urbanisme sont la «carte ga- gnante» dans tout développement so- cioéconomique global.

Le plus grand bidonville d'Alger, ''Erramli'', totalement évacué

Comme prévu, le plus grand bidonville d'Alger, ''Erramli'', dans la commune de Gué de Constantine, a été totalement évacué et ses occupants (4.487 familles) relogées, a-t-on constaté hier. Au carrefour de Gué de Constantine, la circulation auto- mobile est lente, et des policiers régulent le flux de voitures, alors que des grappes de familles, qui n'ont pas été relogées, se sont rassemblées face à ce qui reste du bidonville. Entamée mercredi dernier, l’opération d’évacuation des 4.487 familles du bidonville Erramli a pris fin di- manche vers 13h30, indique à l'APS le coordinateur de la cel- lule de wilaya de contrôle et de suivi des opérations de re- casement des familles issues des sites précaires, Mohamed Smaïl. Sur les 4.487 familles évacuées du plus grand bidonville de la capitale, qui bloquait les travaux de réalisation du via- duc de Oued Ouchayah et de l’aménagement de Oued El Har- rach, 2.390 ont été relogées notamment à la cité des 3.555- Logements de Meftah (wilaya de Blida), a précisé M. Smaïl. Dans le cadre de la 19e opération de relogement, lancée mercredi 7 octobre, 2.501 familles d’Erramli devaient être relogées à Meftah. ''Il y a vingt familles déclarées éligibles au recasement que nous n’avons pas trouvé sur le site lors de l’opération d’évacuation. Elles ne se sont pas présentées pour le démé-

Elles ne se sont pas présentées pour le démé- nagement'', a-t-il indiqué, assurant que les

nagement'', a-t-il indiqué, assurant que les investigations sont en cours pour essayer de les identifier. Interrogé sur les mesures prises afin d’empêcher la réoc- cupation des lieux, M. Smaïl a répondu que les différents corps de sécurité sont sur place en attendant l’installation des entreprises en charges des travaux d’aménagement d'Oued El Harrach et du viaduc de Oued Ouchayah.

Jusqu’à dimanche après-midi, 1.667 recours ont été en- registrés par la commission installée à cet effet au niveau de

la salle omnisports de Gué de Constantine, mitoyenne au site

évacué, et l’opération continue, a souligné M. Smaïl.

Depuis le début des opérations de recasement en juin 2014, environ 800 plaintes ont été déposées contre des postulants au relogement pour ''fausses déclarations, faux et usage de faux et rétention d’informations'', dont plus de la moitié (467 cas) dans le seul site d’Erramli, révèle un bilan provisoire de la cellule de wilaya de suivi de ces opérations. Sur les 800 personnes poursuivies, cinq ont été acquit- tées et 72 condamnées entre deux et six mois de prison avec sursis et à une amende de 20.000 à 50.000 DA, selon la même source qui note que la wilaya a mobilisé trois avocats pour s’occuper de ces plaintes dont le nombre augmente à chaque nouvelle opération de relogement. Par ailleurs, 2.400 agents, 2.000 camions, 20 engins de démolition et cinq bus de transport de voyageurs ont été mo- bilisés pendant ces derniers cinq jours uniquement pour le relogement des familles de ce bidonville, et, ensuite, son éra- dication. Cette opération, la quatrième du genre depuis janvier 2015, porte sur le relogement de 3.650 familles issues d’Erramli, mais aussi du bidonville «Bateau Cassé» dans la commune de Bordj El Kiffan (461 familles) et du site la ½ Prise d’eau» de Bourouba (490 familles), qui vont être relogées à la cité des 1.588-Logements de Si Mustapha, dans la wilaya de Bou-

merdès.

APS

Mardi 13 octobre 2015

RÉGIONS

DK NEWS

9

BEJAIA Installation de trois nouveaux chefs de daïras Arslan-B « …Sur 600 milliards (de centimes)

BEJAIA

Installation de trois nouveaux chefs de daïras

Arslan-B

« …Sur 600 milliards (de centimes) alloués aux PCD (Programmes communaux de dé-

veloppement), seulement 100 ont été dépen- sés »

« …Il n’ya pas de problème financier. La

preuve c’est que sur les 600 milliards (de centimes) alloués à la wilaya de Béjaia dans le cadre des programmes communaux de développement (PCD), seulement 100 mil- liards ont été dépensés », a confié M. Ouled Salah Zitouni, wali de Béjaia, à l’occasion de l’une des cérémonies d’installation des trois nouveaux chefs de daïras. A ce propos, il s’agit de Djamila Touati, et de Ahmed Bou- lil et Ammar Merdjaoui, respectivement nommés chefs des daïras de Darguina, d’El Kseur et de Barbacha. Le wali a ainsi tenu à rassurer quant à la disponibilité des moyens financiers que l’Etat a débloqués pour les programmes communaux de développement, notam- ment. Et le wali de rétorquer à ceux qui in- voquent le prétexte des oppositions de cer- tains citoyens : « Il faut instaurer l’autorité de l’Etat et ne jamais léser les citoyens de leurs droits. Il faut simplement appliquer les lois de la République ». Le wali a, par ailleurs, exhorté les nou- veaux chefs de daïras à « mettre les bouchées doubles pour promouvoir leurs daïras res- pectives, rester à l’écoute des doléances des citoyens en privilégiant les voies du dialogue, de la communication et de la concertation et en matière de développement local, accorder une attention particulière aux grands projets qui accusent du retard dans leur réalisation ». A noter que depuis son arrivée à la tête de la wilaya de Béjaia, Ouled Salah Zitouni s’est attelé à relancer des projets à l’arrêt, tel celui prévoyant la modernisation de l’axe routier reliant Béjaia à Sétif. L’entre- prise chargée de réaliser ces travaux sur le territoire de la commune de Barbacha jusqu’à la limite de la wilaya de Sétif a vite re- pris lesdits travaux après avoir « essuyé » une sèche mise en demeure. Barbacha , ceci dit, « sera pas absolument pas privée de projets de développement », a également tenu à assurer (et rappeler) le wali. La zone d’activité d’El Kseur, apprend-on, commence enfin à faire l’objet de travaux de viabilisation (une réunion avec des repré- sentants de l’Aniref est imminente). L’appel du wali à la population de la wilaya, enfin, ne manquera certainement pas d’avoir un écho favorable auprès de celle-ci : « Je tends la main aux citoyennes et aux citoyens de la wilaya, pour que ces derniers m’accompa- gnent dans l’effort de relance et de redyna- misation des projets de développement pour lesquels d’importants efforts financiers ont été consentis (par l’Etat ndlr). Ma mis- sion que je veux transparente n’a d’autre but que de servir inlassablement cette wilaya et sa population ». Que l’on sache que toute autorité (admi- nistrative ou élue) qui aura servi avec abné- gation et sérieux Béjaia n’aura jamais à le regretter, Dieu le lui rendra et pour cause :

C’est la ville aux…99 walis !

M’SILA

La «carotte à la mode locale» est devenue la spécialité préférée des vaches

L’abondance de la production de carottes dans la wilaya de M’sila et les énormes surplus dont les agriculteurs ne savent plus que faire semblent donner un nouveau «statut» à cette plante potagère, celui d’aliment de bétail en l’occurrence.

L’utilisation de la carotte comme aliment de bétail est considérée, par les

éleveurs exerçant dans certaines zones du Hodna, comme une solution tout in- diquée pour faire face à la cherté du foin, de l’orge et de la paille. Des éleveurs des régions d’El Maâ- dher, à proximité de Boussaâda, de Djebel Messaâd, d’Aïn El Melh, de Mo-

hamed-Boudiaf et de Sidi-Ameur,

connues pour être les principaux «fiefs» de la culture de carotte, ne sont pas à court d’arguments pour justifier la

transformation de cette apiacée en

«must» de la cuisine animale, très appré- cié, surtout, des bovins. La baisse drastique du prix du kilo- gramme de carottes, qui ne dépasse guerre les 5 dinars, et la surproduction de ce légume (la production de cette an- née devrait dépasser les 1,2 million de quintaux), ont «obligé les producteurs

à se débarrasser de leurs récoltes»,

confirme-t-on à la direction des services agricoles, en précisant que la production de cette année sera «supérieure de 20 % par rapport à celle de l’année dernière».

de 20 % par rapport à celle de l’année dernière». Une superficie de plus de 6.000

Une superficie de plus de 6.000 hectares, répartie dans les régions d'El- Maâ- dher, de Djebel Messaâd, d’Aïn El Melh, de Mohamed-Boudiaf et de Sidi-Ameur est vouée à la culture de carottes avec des rendements exceptionnels qui ont at- teint, cette année, les 250 quintaux à l'hectare. C’est ce qui explique aussi que la wilaya de M’sila occupe la première place nationale en matière de produc- tion de carottes, sans risque d’en être dé- logée sur le court ou le moyen terme.

Si les b£ufs et les vaches ne peuvent

qu’être contents de se délecter des belles carottes produites en abondance à M’sila, les responsables du secteur de l’emploi ont aussi toutes les raisons de se frotter les mains. En effet, les cam-

pagnes de plantation et de récolte de ce tubercule riche en carotène donnent lieu, annuellement, à la création d’une dizaine de milliers de postes d'emploi temporaires dans la wilaya. De plus, l'abondance de ce légume à M'sila a contribué à la chute de son prix de vente dans les marchés de gros où il ne dépasse pas les 7 dinars/kg. Malheureusement, pour les mé- nages, cela ne se répercute pas sur le prix de vente au détail, la carotte étant

cédée aux consommateurs au prix moyen de 80 dinars/kg, ce qui démon- tre, hélas, comme le dira Achour R, un père de famille de Barhoum, que les spé- culateurs ne sont pas près de lâcher prise.

BOUIRA

Tous les projets de développement en cours de réalisation seront menés à terme

Tous les projets de développement en cours de réalisation à travers les diffé- rentes communes de la wilaya de Bouira seront menés à terme, a assuré di- manche le wali, Nacer Maskri. «Tous les projets de développement en cours d’exécution seront achevés et il n’y a aucun arrêt, ni suspension des tra- vaux», a assuré, à cet effet, le premier res- ponsable de la wilaya en marge des cé- rémonies d’installation des nouveaux chefs de daïra de Bouira, de Sour El- Ghouzlane (Sud) et de Kadiria (nord- ouest). Il a tenu à préciser par ailleurs que les nouveaux projets attribués à la wilaya se- ront inscrits selon les priorités et en fonction des besoins des citoyens en matière de logement, de santé et de sco- larisation. M. Maskri a appelé les nou-

veaux chefs de daïra installés dans leurs fonctions --à savoir Kheireddine Mesmi (Kadiria), Kamel Touchent (Bouira) et Ammi Mohamed pour Sour El-Ghouz- lane--, à conjuguer leurs efforts en coor- dination avec les différentes parties afin de mener à bien la mission du dévelop- pement local dans la wilaya de Bouira de façon à répondre aux différentes préoc- cupations des citoyens. Plusieurs projets sont en cours de réa-

lisation dans la wilaya de Bouira dont, no- tamment, un programme de plus d’un millier de logements attribués aux com- munes de l’ouest de la wilaya, à savoir Bir Ghbalou, Raouraoua, Ain Bessam, Ain Laâloui et Ain Lahdjar.

A cela s’ajoute le nouveau pôle urbain

qui porte sur la construction de 1422 lo- gements publics locatifs, dont les travaux

ont été lancés depuis 2012. Ce nouveau pôle urbain sera doté de tous les équipe- ments et services publics à même de ré- pondre aux besoins des résidents, dont des terrains et salles de sport, une agence postale, des espaces verts et des aires de jeu. Outre les logements, d’autres pro- jets important parmi lesquels notam- ment la réalisation de deux nouveaux hô- pitaux d’une capacité de 120 lits à Aïn Bes- sam et à M’chedallah, et un troisième d'une capacité de 80 lits dans la com- mune de Bordj Khris. Pour les deux premiers établisse- ments publics hospitaliers d’Aïn Bessam et de M’chedallah, les travaux, lancés il y a quelques mois, sont en cours et de-

vront être parachevés d’ici à la fin de l’an- née 2016, selon les prévisions affichées par les entreprises réalisatrices.

GUELMA

Les vétérinaires saluent la création du conseil de déontologie de la profession

Des vétérinaires ont salué dimanche

à Guelma la décision du ministère de

l’Agriculture, du développement rural et de la pêche d'installer une cellule natio- nale chargée de préparer les textes rela- tifs à la création du conseil de déontolo- gie de la profession. Les participants à une rencontre na- tionale qui a réuni à Héliopolis une centaine de personnes entre vétéri- naires publics et privés, représentants d’associations professionnelles et univer- sitaires, ont estimé que cette cellule, mise sur pied au début du mois courant et composée de 18 professionnels de différentes régions, «doit permettre la naissance d’un conseil de déontologie dans les six prochains mois au plus tard». Ils ont également estimé que cette ins- tallation «traduit la volonté du ministère de tutelle de satisfaire l’une des plus im-

portantes revendications des vétéri-

naires depuis plus de 25 ans» et consti- tue «un pas de géant». Les vétérinaires présents, qui ont également considéré que la profession traverse actuellement «une phase déli- cate requérant sa réorganisation», ont ap- pelé à la «révision des différents textes se rapportant à la protection du vétéri- naire des risques encourus durant l’exer- cice de son métier, notamment les zoo- noses», ainsi que «la révision des listes des maladies prises en charge par les as- surances sociales». Selon les représen- tants de certaines associations profes- sionnelles, plusieurs vétérinaires ont été contaminés durant 2015 par des zoo- noses dans les wilayas de Bouira, de Té- bessa, de Souk Ahras et de Guelma. Deux vétérinaires de cette dernière wi- laya se trouvent toujours, selon eux, sous surveillance médicale à l’hôpital Ibn

Zahr après avoir contracté la brucellose. Les recommandations qui ont ponc- tué ces assises nationales ont appelé à «mettre en place des dispositifs per- mettant d’insérer dans la vie active les vé- térinaires nouvellement formés». Ils ont, à ce propos, estimé à «plus à 10.000» le nombre des vétérinaires dans emploi à l’échelle nationale. Selon le président de l’association de wilaya des vétérinaires privés de Guelma, Tahar Yahia, la tenue de cette journée pour la deuxième année consé- cutive le 11 octobre s’inscrit dans le sil- lage des efforts aspirant à ériger cette date en journée nationale des vétérinaires. La rencontre était organisée par l’as- sociation des vétérinaires privés de Guelma avec le concours d’associations professionnelles des wilayas de Souk Ahras, Khenchela, Annaba et El Tarf. APS

10 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Mardi 13 octobre 2015

TISSEMSILT

BILAN MENSUEL DE LA SÛRETÉ DE WILAYA

270 retraits de

permis de conduire et

676 amendes

forfaitaires

en septembre

Abed Meghit

Les services de la Sûreté de wilaya de Tissemsilt ont retiré 270 permis de conduire et dressé 676 amendes for- faitaires, en plus de la mise en fourrière de 04 véhicules. Par ailleurs, 48 infractions au code de la route ont été constatées. Concernant les accidents de la route, il a été enregistré, durant cette période de septembre, 28 acci- dents corporels qui ont fait 35 blessés. Selon une analyse des éléments de la Sûreté de wilaya, le facteur humain reste responsable à 90% de ces accidents, et ce, en rai- son des violations du code de la route, de l'excès de vitesse, du non-respect de la priorité, de la conduite en état d'ivresse, de la défaillance mécanique et de l'inattention des piétons. La police de l'urbanisme et de la protection de l'environnement de leur côté ont enregistré, durant le mois de septembre toujours, 08 cas de réalisation de logements sans permis de construction, un (01) seul cas de réalisation d'un logement non conforme au permis de construction et 02 infractions d'entrave à la circula- tion sur les lieux publics dont 15 dossiers ont été trans- mis à la justice.

Deux nouveaux chefs de daïra installés

Suite au mouvement opéré par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans le corps des chefs de daïra, M. Abdelhamid Ghazi, wali de Tissem- silt, en présence des autorités locales civiles et mi- litaires, a procédé à l'installation officielle du chef de daïra de Lazharia, El-Almi Mohammed, dans ses nou- velles fonctions. Le nouveau chef de daïra a exercé en qualité de secrétaire général de la daïra de Labiodh Sidi-Cheikh dans la wilaya d'El Bayadh. Le second chef de daïra installé est celui d'Ammari, en l'occurrence Abdelhadi Hadj Kaddour, qui était auparavant chef de cabinet du wali d'Aïn Temouchent.

A. M.

Les jeunes sensibilisés aux métiers de l'artisanat

La Chambre de l'artisanat et des métiers de la wi- laya de Tissemsilt participe à plusieurs salons natio- naux et régionaux, avec des expositions d'habits tra- ditionnels, des burnous, des tapis, des objets en doum, des poteries, des bijoux, des produits faits en gypse, des sculptures sur bois et autres travaux ma- nuels. Ceci pour sensibiliser les jeunes à la création de petites entreprises rentables. Il faut savoir que le nombre d'artisans inscrits à la Chambre de l'artisanat est de 1.692, avec 3.641postes de travail créés en 2015. Pour la 2ème édition du Salon National de l'artisanat, Tissemsilt a accueilli les participants venus de 25 wi- layas du pays. A la Chambre de l'artisanat, située à Haï El-Feth, au centre-ville de Tissemsilt, plusieurs jour- nées de formation destinées aux jeunes porteurs de pro- jets sont organisées. Notamment la femme rurale, in- formée sur les principales activités artisanales dont a besoin le marché de l'emploi à travers la wilaya. A. M.

3 personnes écrouées et saisie de 22,5 grammes de kif traité

Des informations parvenues à la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Tissemsilt, ont abouti à la sai- sie de 22,5 grammes de kif traité. Une véritable exploi- tation des informations est menée par les éléments de la PJ et qui s'est soldée par l'arrestation de trois ( 03) personnes dont une jeune fille et suite à une per- quisition ordonné par le procureur de la Répu- blique près le tribunal de Tissemsilt, dans une habi- tation au centre ville du chef-lieu de wilaya a permis aux éléments de police judiciaire de la Sûreté de wi- laya de découvrir les 22,5 grammes de kif traités et un cutteur ( armes blanche) ainsi que des papiers cello- phane, qui sont utilisés dans l'emballage de la drogue. Les trois mis en cause ont été présenté devant le pro- cureur de la République près le tribunal de Tissem- silt, et placés sous mandat de dépôt.

SETIF :

Campagne d’information et de sensibilisation contre les risques liés au gaz et au monoxyde de carbone

Comme chaque année à pareille époque hivernale, les services de la direction de la distribution de l’électricité et du gaz de Sétif organisent des campagnes de sensibilisation contre les risques du monoxyde de carbone. C’est sous le slogan de ‘’ Ensemble pour un hiver chaud et en sécurité’’ que la direction de la distribution d’El Hidhab de Sétif a donné le coup d’envoi de cette campagne d’information et de sensibilisation.

Azzedine Tiouri

C’est ainsi que pour lutter contre les comportements irresponsables et les négligences affichées par cer- tains citoyens, la direction de la dis- tribution organise diverses activités afin de les sensibiliser et pour leur faire prendre conscience des dangers de la mauvaise utilisation du gaz afin de les orienter pour changer cer- taines de leurs habitudes négatives en améliorant le traitement et le bon fonctionnement de tous les ap- pareils de chauffage ou autres utili- sant le gaz. A cet effet, les services de la direc- tion de distribution d’El Hidhab de Sétif concernés par le problème, ont concocté un programme riche et varié comportant l’organisation d’émissions radiophoniques, des journées d’information avec la par- ticipation de la direction de la Pro- tection civile, la société civile et le mouvement associatif. Des visites et des cours dans les différents éta- blissements sont prévues au pro- gramme dans le but d’inculquer aux jeunes élèves une certaine cul- ture de la prévention et leur ensei- gner la bonne utilisation du gaz. Il est prévu également la distribution de prospectus, des expositions de pho- tos et de brochures suivies d’expli- cations par le chargé de l’information et de la communication ainsi que des spécialistes du gaz auprès des élèves qui peuvent être un lien, nous dit-on, de sensibilisation entre la direction

un lien, nous dit-on, de sensibilisation entre la direction et leurs parents. Cette campagne sera menée

et leurs parents. Cette campagne sera menée jusqu’à la fin du mois de mars avec l’organisation de visites de sensibilisation dans les régions et les zones récemment raccordées au gaz naturel afin de fournir aux citoyens les explications nécessaires sur les bienfaits de cette nouvelle énergie des temps modernes et en même temps le danger et le côté préventif et les précautions à prendre afin d’éviter les risques engendrés en cas de négligence et d’une mal utilisa- tion. Cette campagne sera menée en collaboration avec divers partenaires telles que la direction de la Protec- tion civile et la Sureté de wilaya qui auront à assurer l’encadrement de quelques journées sur les risques en- courant par le gaz, la manière d’y faire face, comment prodiguer les premiers soins, les mouvements qui

peuvent sauver des vies humaines et les mesures à prendre en cas de danger. Il est à noter que selon les infor- mations fournies par la cellule de communication de la direction El Hi- dhab, la mise en œuvre de ce pro- gramme spécial a débuté par une campagne déjà lancée pour la sensi- bilisation pour le nettoyage de l’en- semble des dispositifs des radia- teurs et appareils de chauffage où les citoyens ont été invités à le faire bien avant l’avènement de la saison hivernale comme première étape afin d’éviter tout accident lié à ce pro- blème qui peut causer de graves conséquences sur la vie des indivi- dus, notamment dans les maisons et les bâtiments. Ces opérations sont plus que nécessaires avant l’instal- lation de tout appareil fonctionnant au gaz.

Saisie de 143 quintaux de tabac à chiquer (chemma) contrefait

Les éléments de la Gendarmerie natio- nale de Sétif sont par- venus à saisir plus de 143 quintaux de ta- bac à chiquer contre- fait dans le domicile familial de A.R, âgé de 35 ans. Ce dernier broyait les feuilles sèches de tabac chez lui dans des ma- chines spéciales avec l’aide de ses frères sans aucun document officiel lui permet- tant une telle activité.

Après l’obtention du mandat de perqui- sition du domicile du mis en cause, les en- quêteurs ont décou- vert et saisi 51,30 quintaux de feuilles de tabac (chemma) et 90,80 autres quintaux moulus, quatre ma- chines pour le broyage de ce pro- duit, deux balances électroniques petit modèle et une grand modèle, cinq cuves de fabrication artisa-

nale pour le séchage des feuilles de tabac, des machines à cou- dre utilisées pour fer- mer les sachets de ta- bac. Le tout, souligne le communiqué de la cellule de presse de la Gendarmerie natio- nale de Sétif, a été estimé à environ 13 millions de dinars. Toute cette saisie a été remise au service des domaines de l’Etat.

A. T.

BORDJ BOU-ARRÉRIDJ :

Un mystérieux cadavre calciné découvert à Ouled Braham

Un cadavre calciné non iden- tifié a été découvert dimanche en fin de journée dans la forêt El An- negue dans la commune d’Ouled Braham, une cinquantaine de kilomètres du chef lieu de la wi- laya de Bordj Bou-Arréridj. Le cadavre, sans aucun papier est difficilement identifiable. Le mystère reste entier. On ne sait pas s'il s'agit d'un accident, d'un suicide ou d'un meurtre. Mais

l’hypothèse criminelle est forte- ment soupçonnée au regard du premier constat. La dépouille a été transportée à la morgue de l’hôpital de Ras El Oued. Une autopsie, en vue de l'iden- tification de l'individu et des causes de sa mort, va être prati- quée et une enquête a été ou- verte.

M.B.

OUARGLA :

Ouverture de 15 classes intégrées pour enfants aux besoins spécifiques

Quinze (15) classes intégrées pour en- fants aux besoins spécifiques ont été ou- vertes dans la wilaya d’Ouargla au titre de l’année scolaire en cours, a-t-on appris hier de la direction de l’action sociale et de la so- lidarité (DAS). La majorité de ces classes sont ouvertes dans des écoles primaires, dont huit réservées aux enfants souffrant d’une légère déficience mentale, les autres étant réservéesauxenfantsayantsubiauparavant une pose d’implant cochléaire, a indiqué le directeur du secteur, Saâd Selimi. L’opé- ration, qui vient en application d'une déci- sion interministérielle du 13 mars 2014, en- tre les ministères de l’Action sociale et de la Solidarité et de l’Education nationale, a permis de réserver des places pédago- giquesàdesdizainesd’enfantsauxbesoins spécifiques, dont 64 présentant une lé- gère déficience mentale et 34 ayant subi une pose d’implant cochléaire, selon le même responsable. Le travail dans ces classes intégréesestaxésurl’accompagnementdes enfants concernés et leur qualification, en attendant leur intégration avec leurs ca- marades dans les classes scolaires ordi- naires, a-t-il expliqué. La wilaya d’Ouargla compte 9.962 enfants aux besoins spéci- fiques, dont plus de 2.700 déficients men- taux et plus de 680 malentendants. APS

Mardi 13 octobre 2015

SOCIÉTÉ

DK NEWS

11

IMMIGRATION

L'idée de la mise en place d'une taxe européenne exceptionnelle destinée à financer la gestion de la crise des migrants, évoquée dimanche par la presse allemande, a été mal accueillie par la France qui estime que ce serait une «mauvaise idée», selon son ministre des Finances Michel Sapin qui préconise plutôt le recours à des économies.

L'idée d'une surtaxe européenne pour financer la gestion de la crise des réfugiés mal vue par la France

«Ca me parait une mauvaise idée», a dit M. Sapin hier à la radio France Info. «Il faut financer évidemment l'ac- cueil des réfugiés. Mais compte tenu des sommes en jeu, je crois qu'on est capable de le faire en faisant des économies», a-t-il ajouté. La presse allemande a écrit di- manche que le gouvernement alle- mand et la Commission européenne avaient mené des discussions concer- nant la création d'une taxe exception- nelle en marge de l'assemblée générale FMI-Banque mondiale. Le gouvernement allemand a dé- menti toute discussions de ce type. «J'ai cru comprendre que tout cela avait été démenti, heureusement, parce que si on veut à chaque fois qu'il y a une difficulté la résoudre en mettant en place une taxe, on est sûr de rendre le problème incompréhensible pour les gens», a assuré M. Sapin. Selon le journal Süddeutsche Zei- tung, l'augmentation des ressources du budget européen grâce à un impôt

des ressources du budget européen grâce à un impôt spécial, qui pourrait prendre la forme d'une

spécial, qui pourrait prendre la forme d'une surtaxe sur les carburants ou sur la TVA, a été évoquée lors d'échanges informels entre Berlin et Bruxelles. Ce système serait inspiré du mo- dèle de soutien «Soli-Zuschlag» des

Allemands de l'Ouest envers ceux de l'Est depuis la Réunification en 1990. L'Allemagne pourrait devoir ac- cueillir jusqu'à 1,5 million de per- sonnes en 2015, un chiffre bien supé- rieur à ceux avancés par les autorités, d'après le quotidien allemand Bild.

300 juristes britanniques demandent à accueillir davantage de réfugiés syriens

Un groupe de 300 ju- ristes en Grande-Bretagne ont appelé dans une lettre ouverte hier à accueillir davantage de réfugiés sy- riens et plus vite, en criti- quant la position du gou- vernement de David Ca- meron. «Nous estimons qu'ac- cueillir 20.000 Syriens parmi les plus vulnérables sur cinq ans depuis des

camps du Moyen-Orient comme l'a proposé le gou- vernement est trop peu, trop lent et trop faible», af- firme le collectif. Parmi les signataires de la lettre figu- rent plusieurs juges et avo- cats renommés, un ancien président de la Cour su- prême britannique et l'an- cien président de la Cour européenne des Droits de l'homme, Nicolas Bratza.

«Cette lettre reflète la grande inquiétude de notre profession face au manque de réponse cohérente, équitable et seulement hu- maine de la part du gouver- nement. En tant que na- tion réputée pour être un havre de paix pour les réfu- giés, nous avons perdu no- tre chemin», a déclaré M. Bratza. Le Royaume-Uni, qui refuse de participer aux

quotas européens de ré- partition des réfugiés arri- vés en Europe, a décidé d'accueillir 20.000 per- sonnes provenant de camps se trouvant près de la fron- tière syrienne, en Turquie et Jordanie notamment. Ce chiffre a également été jugé insuffisant par les associations des droits de l'Homme et l'opposition travailliste.

CAMEROUN :

11 morts dans le naufrage d'une embarcation dans le nord

Onze personnes ont péri dans le naufrage d'une embarcation sur-

venu jeudi soir dans les eaux came- rounaises du fleuve Logone servant

de

limite naturelle entre le Cameroun

et

le Tchad, ont indiqué dimanche

des sources officielles. Une pirogue de fabrication artisa- nale, avec à son bord 13 personnes au total y compris le piroguier, a été renversé par un vent violent lié à une tempête. Parmi les victimes, toutes des Ca- merounais, figurent sept femmes dont trois enceintes, trois hommes un nouveau-né dont la mère a quant à

elle survécu au naufrage, ainsi que le piroguier, de nationalité tchadienne,

a précisé Fissou Kouma, le maire

de la commune de Yagoua, grand bas-

sin de production de riz à laquelle la localité de Miogoye II est rattachée.

JOURNÉE INTERNATIONALE DES FILLES :

Ban Ki-moon exhorte la communauté internationale à donner des opportunités aux filles

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exhorté dimanche le monde

à donner aux filles toutes les opportu-

nités qu'elles méritent sur la voie de l'âge adulte. Dans son message à l'occasion de la

Journée internationale des filles, M.Ban

a estimé que la communauté interna-

tionale devrait permettre aux filles d'éviter les mariages d'enfants et les

grossesses non désirées, de se proté-

ger de la transmission du virus du

SIDA, et d'acquérir l'éducation et les ta- lents pour réaliser leur potentiel. «Les filles partout dans le monde de- vraient pouvoir mener des vies en étant libérées de la peur et de la vio- lence», a lancé le chef de l'ONU, et de souligner : «Si nous réalisons cette avancée pour les filles, nous verrons des avancées dans l'ensemble de la so- ciété». Notant que les Objectifs de dévelop- pement durable récemment adoptés

incluent l'objectif clé d'une égalité

des genres ainsi que de l'émancipation des femmes et des filles, M. Ban a appelé à la réalisation des ob- jectifs d'ici à 2030, pour parvenir à «la

des ob- jectifs d'ici à 2030, pour parvenir à «la vision d'une vie dans la dignité

vision d'une vie dans la dignité pour tous». En 2011, l'Assemblée générale des Nations unies a déclaré le 11 octobre Journée internationale des filles, afin de reconnaître les droits des filles ainsi que les défis spécifiques aux- quels elles font face dans le monde. La journée est axée sur la nécessité de traiter les défis auxquels les filles sont confrontées et de promouvoir l'émancipation des filles ainsi que le respect de leurs droits. Le thème de cette année est «Le pouvoir de la fille adolescente, perspec- tives pour 2030».

La bousculade de Mina a fait plus de

1.587 morts

La bousculade de Mina a fait plus de 1.587 morts Au moins 1.587 hadjis ont péri

Au moins 1.587 hadjis ont péri dans la bousculade survenue à Mena (près de la Mecque) il y a plus de deux semaines, se- lon les chiffres donnés par de nombreux pays. Le nombre de morts atteignait 1.587 hier, selon un décompte de l'AFP à partir de chiffres officiels donnés par 30 pays. Ryadh n'a toujours pas fourni de dé- compte par nationalité des victimes de la catastrophe du 24 septembre. Un précédent bilan faisait état de plus de 1.448 morts. Les pays les plus touchés par la catas- trophe, sont principalement l'Iran avec 464 morts, l'Egypte (177 morts), l'Indonésie (120 morts), l'Inde (101 morts), le Nigeria (145 morts), le Pakistan (87 morts), le Bangla- desh (79 morts) le Mali (60 morts) et le Sé- négal (54 morts). Depuis un bilan officiel de 769 morts fourni le 26 septembre, deux jours après le drame, les autorités saoudiennes n'ont plus donné de nouveaux chiffres, alors que le nombre des morts de différents natio- nalités a quasiment doublé selon des gou- vernements ou des commissions natio- nales du pèlerinage. Des centaines de hadjis sont toujours portés disparus depuis la bousculade sur- venue lors du rituel de la lapidation sym- bolique de Satan à Mina. La précédente catastrophe la plus grave au pèlerinage remonte au 2 juillet 1990 quand une bousculade dans un tunnel de Mina avait fait 1.426 morts parmi des pè- lerins, asiatiques pour la plupart.

EL OMRA:

L'Arabie Saoudite va tripler le nombre de visas à partir de 2016

L'Arabie Saoudite va tripler le nom- bre de visas accordés aux fidèles sou- haitant accomplir la Omra à La Mecque à partir de l'an prochain, après l'agrandissement des Lieux saints, a rapporté hier la presse saoudienne. Les quotidiens «Saudi Gazette» et «Okaz», citant le ministre du Hadj Bandar Ben Mohamed Ben Hamza al Hajjar, indiquent qu'environ 1,25 million de visas seront accordés chaque mois au lieu de 400.000 ac- tuellement. L'augmentation du nombre de visas

a été rendue possible par l'agrandis- sement des Lieux saints de La Mecque, selon le ministre. L'agrandissement de 400.000 m 2 de

la mosquée, soit 50 stades de foot-

ball, permettra au complexe d'ac- cueillir deux millions de personnes en même temps, selon la même source.

APS

12 DK NEWS

SAN

Mardi 13 oc

VENTILATION

LES SYSTÈMES DE CLIMATISATION SONT DE VÉRITABLES NIDS À BACTÉRIES

Bien agréable lorsque le thermomètre voit rouge, la climatisation peut pourtant présenter certains risques pour la santé respiratoire, notamment quand elle n'est pas entretenue.

Quand le thermomètre s'affole, la climatisation apporte un confort appréciable et limite la fatigue. Elle est bénéfique sur le plan de la santé, quand on supporte mal les grosses chaleurs : à cause de trou- bles cardio-vasculaires par exem- ple, pour les personnes âgées plus fragiles (on a vu les dégâts de la canicule en 2003). Mais veillez à ne pas trop la pousser, avec un air trop froid «Un gros écart de température avec l'air extérieur n'est pas sou- haitable : il est conseillé de ne pas aller au-delà de 4 ou 5 °C de dif- férence. Sinon, on risque un choc thermique», souligne le Dr Squi- nazi. Signe typique : on frissonne quand on entre dans la pièce cli- matisée. L'organisme réagit pour se dé- fendre contre le froid. Et des bac- téries, qu'on a naturellement dans la gorge ou le nez, peuvent en pro- fiter pour se développer, d'autant que l'air sec de la clim fragilise les muqueuses. C'est ainsi que l'on peut se re- trouver avec un rhume ou un mal de gorge en plein été ! D'autre part, il est capital de bien entrete- nir sa clim pour qu'elle ne de- vienne pas un nid à microbes et ne dégrade pas l'air. « Il faut nettoyer les filtres qui s'encrassent de pous- sière. Poussière qui sera soufflée dans l'air, avec des allergènes, des bactéries ou des champignons. La clim produit aussi de la condensa- tion d'eau qui s'écoule dans un petit réservoir : il faut le vider et le nettoyer régulièrement pour éviter que des bactéries ou des moisissures ne soient rejetées dans l'atmosphère. Faute de ces

ne soient rejetées dans l'atmosphère. Faute de ces précautions, la clim peut devenir néfaste «, poursuit

précautions, la clim peut devenir

néfaste «, poursuit le spécialiste. Cette aération dite naturelle n'existe plus que dans les loge- ments anciens qui ne possèdent pas de système de ventilation par conduits d'air. La circulation de l'air dans la pièce se fait par l'inter- médiaire de grilles d'aération

basses. Elles sont géné-

ralement situées dans les pièces humides comme la salle de bains et la cuisine. « Ce type d'aération fait circuler l'air avec une efficacité très variable, et le plus souvent pas très élevée. L'aération par ouver- ture des ouvrants (portes et fenê- tres) assure également un renouvellement d'air limité. Si

hautes et

bien que, dans l'idéal, il faudrait, si l'on est à la maison, ouvrir les fenê- tres 10 minutes toutes les 3 heures pour renouveler l'air. Ou si l'on est absent la jour- née, ouvrir assez longtemps matin et soir «, conseille le Dr Squinazi. La ventilation naturelle par conduits d'extraction d'air, qui existe dans des immeubles anciens, fonctionne par tirage thermique dont l'efficacité est dé- pendante des conditions météo (vent, température extérieure). Les conseils précédents d'aération plus fréquente valent aussi dans ce cas ! Pour que cette aération ait un minimum d'efficacité, encore faut- il ne jamais calfeutrer les grilles,

comme certaines personnes le font en hiver ; ne pas les cacher der- rière un meuble ou un revêtement, et les nettoyer au moins une fois par an pour éliminer les pous- sières qui peuvent les obstruer en partie.

La ventilation mécanique est-elle plus performante ?

Système électrique, la venti- lation mécanique contrôlée ou VMC est équipée d'un ou deux moteurs. Elle permet un renou- vellement continu de l'air du logement, et élimine les odeurs, l'humidité et la pol-

lution générées à l'intérieur. Mais il reste néanmoins conseillé, même avec cet équi- pement, de compléter le renou- vellement de l'air par une ouverture des fenêtres, dans chaque pièce, 10 minutes matin et soir. Avec ce système mécanique, l'air de l'extérieur pénètre dans le logement par les entrées d'air des pièces dites sèches (séjour, chambres), avant d'être expulsé à l'extérieur par les bouches

d'extraction des pièces hu- mides. Les VMC dites à double flux (deux moteurs) sont plus performantes : elles font en- trer l'air extérieur grâce à un moteur, comportent des filtres pour piéger les polluants exté- rieurs et un échangeur ther- mique pour récupérer la chaleur du logement (absence de déperdition de chaleur). Au- jourd'hui, on peut même vous proposer un système d'épura- tion de l'air à l'intérieur de sys- tèmes de ventilation double flux pour traiter la pollution. Aucun doute, la VMC est un plus pour un air plus sain. Mais pour qu'elle soit efficace, elle doit fonctionner en perma- nence, 24 heures sur 24. Veil- lez aussi à son bon fonctionnement en suivant les consignes d'entretien délivrées avec chaque appareil (nettoyer les composants, les bouches d'extraction pour éliminer les poussières environ une fois par

trimestre

Et faites vérifier

l'installation par un spécialiste tous les 3 ans, ou en cas de sus- picion de problème (bruit anor- mal par exemple).

).

L'AIR INTÉRIEUR EST PLUS NOCIF QUE L'AIR EXTÉRIEUR

On entend tous les jours des plaintes au

sujet de la qualité de l'air extérieur. Mais saviez-vous que l'air que nous respirons dans nos rues est bien moins pollué que l'air circulant dans vos maisons ? C'est une certitude. Confirmée par un rapport parlementaire de janvier 2008, puis par le Haut Comité de santé pu-

blique

mait

(HCSP) en janvier 2009, qui affir-

: «

Les concentrations de très

nombreux polluants y sont plus impor- tantes qu'à l'extérieur.» En ville, comme à la campagne, ceux qui s'imaginent encore à l'abri des agres-

sions une fois refermée la porte de chez

eux se trompent lourdement

cense notamment 300 produits chi-

! Même faire

miques dans les

le ménage peut rendre

utilise de plus en plus de produits ména- gers très sophistiqués, trop agressifs et

: on re-

! Car on

domiciles

malade

concentrés. Matériaux de construction,

mobilier, peintures, produits d'entretien et de bricolage, cosmétiques, etc., tous

les

contiennent des substances chimiques qui se répandent allègrement dans l'at- mosphère des habitations. «0Nos loge-

ments étant de mieux en

pour cause d'économies d'énergie, nous y sommes davantage exposés car l'air y est plus confiné», souligne Ludivine

Ferrer, directrice de l'Asef, qui rassemble

près de 2

ces problèmes. Et ce, même si on aère bien. Les insecticides, par exemple, restent plus longtemps en suspension dans l'air de la maison qu'à l'extérieur. Et quand on se met de la laque le matin, on asperge sa maison de redoutables Composés or- ganiques volatils (COV).

produits de consommation courante

mieux isolés,

500 médecins préoccupés par

Composés or- ganiques volatils (COV). produits de consommation courante mieux isolés, 500 médecins préoccupés par

In topsanté.fr

tobre 2015

DK NEWS 13

Tabac :

2 millions de morts par an en Chine d'ici 2030 ?

Une étude internationale révèle que d'ici 2030, deux millions de Chi- nois par an succomberaient au tabac. Ce chiffre monterait même jusqu'à trois millions en 2050 si aucun changement n'intervient d'ici là. En Chine, deux tiers des jeunes hommes fument, et la moitié d'entre eux risque de mourir pré- maturément à cause du tabac. Telle est la conclusion de l'étude, menée par des chercheurs d'Oxford (GB) et de l'Académie chinoise des sciences médicales et du Centre chinois de contrôle des maladies (CDC) et pu- bliée dans la revue médicale The Lancet. Les scientifiques ont suivi 250 000 hommes Chinois dans les an- nées 1990, puis 500 000 personnes des deux sexes en 2010. Cette même année, un million de décès était at- tribué au tabac (dont 840 000 hommes). En 2030, si cette ten- dance n'est pas inversée, ce nombre devrait doubler et atteindre les trois millions en 2050, selon les prévi- sions des chercheurs. Les personnes les plus tou- chées ? La population urbaine et la tranche des 40-79 ans. Ce sont non seulement les populations qui fu- ment le plus, mais aussi celles où le tabagisme augmente le plus. Les femmes chinoises échappent à la cigarette pour le moment. La proportion de fumeuses a été divi- sée par dix entre celles nées en 1930 et celles nées après les années 60. La mortalité féminine est en baisse mais les auteurs prévoient une légère augmentation des décès liés au tabagisme avec la jeune gé- nération qui pourrait se tourner de nouveau vers la cigarette. En Chine, augmenter le prix du tabac s'est avéré une mesure effi- cace. D'autant qu'il faut aussi lutter contre les légendes urbaines qui circulent sur le tabac et limitent l'action des mises en garde impri- mées sur les paquets de cigarettes. Ainsi, certains fumeurs croient que des mécanismes biologiques protecteurs spécifiques à la popula- tion asiatique rendrait le tabagisme moins dangereux. Selon d'autres croyances, les Chinois pourraient arrêter de fumer plus facilement. Aussi, d'autres personnes pensent que la consommation de tabac fait partie de la culture chinoise.

Encourager le sevrage tabagique

«Sans une action rapide, conti- nue et générale contre le tabac, la Chine fera face à un nombre énorme de morts prématurées», prévient le professeur Liming Li de l'Académie des sciences médicales de Pékin, l'un des auteurs de l'étude. De plus en plus d'hommes par- viennent à arrêter de fumer. «La proportion des hommes qui ont cessé de fumer par choix a pro- gressé de manière appréciable, en 15 ans, passant de 3 % en 1991 à 9 % en 2006», selon les auteurs de l'étude.

AMEUBLEMENT

QUELS MATÉRIAUX SONT LES MOINS TOXIQUES ?

Le choix de son mobilier est souvent un casse- tête. Il faut que le design nous plaise, qu'il soit pratique, et qu'il soit résistant. Certains matériaux sont à privilégier si vous souhaitez que vos meubles aient une belle et longue vie, mais aussi si vous souhaitez qu'ils n'influent pas sur votre état de santé.

qu'ils n'influent pas sur votre état de santé. Si possible, choisissez des meubles en bois massif,

Si possible, choisissez des meubles en bois massif, «tout en interrogeant le vendeur sur les traitements subis», précise le Dr Laurent Chevallier, auteur de l'ouvrage « Le Livre an- titoxique». L'objectif : éviter certaines pein- tures, vernis et lasures potentiellement émetteurs de COV, mais aussi certains traite- ments insecticides subis par le bois. « En l'achetant le plus brut possible, vous pouvez ensuite le peindre et le vernir avec des pro- duits peu émissifs, comme les produits Eco- label», conseille le médecin. Misez sur les huiles dures naturelles (à base d'huile de lin, de dérivés oléagineux et de cire végétale), la peinture à la chaux ou à la caséine.

Si vous optez pour des meubles en aggloméré

Choisissez un meuble fabriqué à partir de panneaux de classe E1, garantie d'une teneur en formaldéhyde moindre. Les labels NF En- vironnement Ameublement, NF Ameuble- ment et NF Exigence (pour les meubles de salle d'eau et de cuisine) certifient l'utilisation de cette classe E1. Pour limiter les émissions de COV de vos meubles neufs, déballez-les, jetez les cartons d'emballage et laissez vos meubles quelques jours dehors (sur votre balcon ou dans votre garage) avant de les installer dans la pièce ; Aérez pendant plusieurs jours la pièce dont le mobilier vient d'être changé.

Le bois massif est-il meilleur pour la santé que l'aggloméré ?

« Les meubles en contreplaqué et agglo-

méré vont émettre pendant des années du formaldéhyde, une substance irritante pour les muqueuses des voies respiratoires et des yeux, et classée comme cancérigène certain par le Circ», explique Laurent Héritier, conseiller habitat et santé. Les panneaux dé- rivés de bois, et plus particulièrement l'agglo- méré et le contreplaqué, nécessitent en effet des résines afin d'agglomérer entre eux les particules et copeaux de bois. Or ces résines sont fabriquées à partir de formol (formaldé- hyde en solution dans l'eau). On retrouve du formaldéhyde également dans les panneaux de médium, d'OSB, ainsi que dans les meu- bles en mélamine.

Faut-il se méfier des meubles d'occasion ?

Pour des raisons économiques et esthé- tiques, de plus en plus de personnes se meublent avec des objets de seconde main. Au niveau santé également, ce peut être une option intéressante, à condition que les meu- bles aient quelques années déjà. Ainsi, ils au- ront relâché une grande partie de leurs particules toxiques – même s'il en restera toujours. Mais c'est surtout le moyen de se

meubler avec du bois massif à moindre prix. Il est cependant une population pour la- quelle il faut particulièrement être vigilant :

les bébés et les enfants.

Les normes de sécurité actuelles sont en effet beaucoup plus drastiques que celles de nos parents. Ainsi, les lits pour bébé doivent notamment respecter un écart maximum entre les barreaux de lit pour que le bébé ne se coince pas la tête dedans.

Lits de bébé, prudence accrue

En 2009, l'Asef (Association Santé Environ- nement France) a réalisé une étude sur les taux de formaldéhyde émis par des lits pour bébé en bois massif et en aggloméré. Avec des

résultats sans appel : tous les lits testés ont émis à eux seuls le quart de la valeur fixée par l'Asef pour le formaldéhyde, soit 10 μg/m 3 pour les nourrissons de moins de 1 an. En at- tendant des mesures du gouvernement et un éventuel étiquetage des lits pour bébé (à l'image du nouvel étiquetage pour les pro- duits de décoration), privilégiez les meubles en bois massif. L'Asef conseille également de

« dégazer « le lit neuf du bébé, en l'entre-

posant au garage ou sur le balcon plusieurs mois avant son arrivée. L'étude est consulta- ble en ligne sur le site de l'Asef : www.asef- asso.fr

Les aérosols ne sont pas sans danger

Tout produit d'entretien représente un risque. Premièrement, de par les composés contenus dans ce dernier. Mais aussi s elon leur forme. Et les aérosols ne sont pas les plus sûrs. Faites attention aux composants du pro- duit nettoyant mais aussi à sa forme. Les sprays et aérosols favorisent l'inhalation de composés qui ne sont pas faits pour être res-

pirés», met en garde le conseiller en environ- nement et écoinfirmier Philippe Perrin. Lorsque l'on fait un pschitt, on met du pro- duit sur la zone à nettoyer mais pas seule- ment : de fines gouttelettes du produit restent en suspension et peuvent facilement être inhalées ou entrer en contact avec les yeux ou la peau. Conclusion : on évite défi- nitivement les produits présentés en spray.

ou entrer en contact avec les yeux ou la peau. Conclusion : on évite défi- nitivement

14 DK NEWS

AFRIQUE

Mardi 13 octobre 2015

Le comité tripartite se réunira à nouveau pour étudier une stratégie de retrait de l'ONU du Darfour

Une réunion du comité tripartite du gouverne- ment soudanais, des Nations unies et de l'Union africaine, chargé de trouver une stratégie de re- trait pour la mission de maintien de la paix au Darfour, doit se tenir à nouveau au début du mois prochain, selon le porte-parole du ministère sou- danais des Affaires étrangères Ali Al-Sadiq. En juin dernier, le gouvernement avait an- noncé la suspension du travail du comité après avoir accusé les Nations unies d'être revenues sur l'accord initial au sujet du retrait de la Mission des Nations unies et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD) de la région disputée. «Les trois parties ont convenu de reprendre le travail du comité conjoint au début de novembre», a indiqué dimanche aux journalistes le porte-pa- role Al-Sadiq. La MINUAD est la deuxième plus importante mission de maintien de la paix dans le monde, après la Mission de l'ONU en République démo- cratique du Congo. Elle consiste en 20 000 personnels militaires, de police ou civils, et disposait d'un budget de 1,4 million de dollars en 2013.

ÉGYPTE

La justice ordonne la remise en liberté des fils de l'ancien président Moubarak

Un tribunal égyptien a ordonné hier la remise en liberté des deux fils de l'ancien président Hosni

en liberté des deux fils de l'ancien président Hosni Moubarak, condamnés en mai dernier à trois

Moubarak, condamnés en mai dernier à trois ans de prison dans une affaire de corruption, ont in- diqué un responsable du tribunal et leur avocat. Alaa et Jamal Moubarak avaient présenté à la justice une demande de remise en liberté, arguant que le temps qu'ils ont passé en détention provi- soire depuis 2011 couvrait leur peine de trois ans, selon le responsable judiciaire et leur avocat, Farid el-Deeb. Les deux frères, ainsi que leur père, ont été condamnés en mai à trois ans de prison pour dé- tournement de plus de 10 millions d'euros, al- loués à l'entretien des palais présidentiels. Arrêtés en 2011, ils avaient été brièvement remis en liberté en janvier 2015, en vertu d'une dé- cision de justice jugeant qu'ils avaient atteint la période maximale légale de détention provisoire. Ils avaient été de nouveau arrêtés en mai après leur condamnation. Un responsable de la sécurité égyptienne a précisé que les deux hommes seront remis en li- berté "aujourd'hui ou demain, après la finalisa- tion de toutes les procédures".

L'Algérie condamne «avec force» les dernières attaques terroristes au Tchad et au Cameroun

L'Algérie a condamné dimanche «avec force» les derniers attentats terroristes per- pétrés par le groupe terroriste Boko Haram à Baga Sola sur les bords du Lac Tchad et à Kangaleri au Cameroun.

«Nous condamnons avec force les derniers attentats terroristes san- glants perpétrés à Baga Sola sur les bords du Lac Tchad et à Kangaleri au Cameroun, par le groupe terroriste Boko Haram», a indiqué dans une dé- claration à l'APS le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ab- delaziz Benali Cherif. «Tout en exprimant notre solida- rité avec les familles des victimes, les gouvernements et les peuples tcha- diens et camerounais frères, nous réitérons notre condamnation du ter- rorisme et saluons la mobilisation des forces conjointes du Tchad, du Cameroun et des autres pays de la sous-région pour mettre hors d'état de nuire la secte terroriste Boko Haram», a ajouté le porte-parole.

la secte terroriste Boko Haram», a ajouté le porte-parole. La Tunisie ne sera pas une base

La Tunisie ne sera pas une base militaire pour lancer des attaques contre Daech en Libye

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Taïeb Baccouche, a affirmé di- manche que l'adhésion de son pays à la coalition in- ternationale contre «Daech» s'inscrivait dans le cadre de la coopération dans le domaine des ren- seignements et que son pays ne sera pas une base militaire pour lancer des attaques contre Daech en Libye. «La lutte contre le terro- risme exige une coopéra- tion internationale et une coordination sécuritaire avec tous les pays et insti- tutions concernés notam- ment les pays voisins de la Libye tels l'Algérie et l'Egypte, «partenaires im- portants dans la lutte contre le terrorisme et l'ex- trémisme», a précisé le mi- nistre tunisien des AE dans

trémisme», a précisé le mi- nistre tunisien des AE dans des déclarations à la presse. S'agissant

des déclarations à la presse. S'agissant des Tuni- siens membres de groupes extrémistes à l'étranger désireux retourner au pays, M. Baccouche a es- timé que cette question «relève de la sécurité du pays et intéresse tous les partis politiques et les forces vives du pays», assu- rant que les personnes im-

pliquées dans des actes terroristes à l'étranger fe- ront l'objet de poursuite. Par ailleurs, M. Bac- couche s'est dit optimiste quant à la formation pro- chaine d'un gouvernement d'union nationale en Libye, un gouvernement qui soit capable, a-t-il ajouté, d'instaurer la sécu- rité sur l'ensemble du ter- ritoire tunisien .

Le ministre tunisien des AE a en outre rappelé les mesures prises afin de sé- curiser les frontières. Le chef du gouverne- ment tunisien, Habib Essid, avait annoncé le 3 octobre dernier l'adhésion de son pays à la coalition internationale contre l'or- ganisation autoproclamée «Etat islamique-Daech», affirmant que la participa- tion de son pays s'inscrivait dans le cadre de la coopé- ration en matière de ren- seignements et la lutte contre le terrorisme en Tu- nisie. Daech avait revendiqué deux attentats en Tunisie :

l'attentat du musée du Bardo ayant fait 21 morts (touristes étrangers) et celui de Sousse qui a causé la mort de 38 touristes dont 30 britanniques.

PRÉSIDENTIELLE EN GUINÉE

Fermeture des bureaux de vote

Les Guinéens ont voté massivement dimanche pour élire leur nouveau président parmi huit can- didats retenus par la Com- mission électorale indépendantes (CENI). Les bureaux de vote étaient fermés à partir de 20h00, après l'autorisation accordée par la Commis- sion électorale nationale indépendante (Céni) à tous ceux ayant ouvert en retard - une proportion impor- tante selon journalistes de l'AFP, témoins et observa- teurs électoraux - à prolon- ger d'autant leur période

d'ouverture. Le dépouillement a aus- sitôt débuté, mais les pre- miers résultats n'étaient pas attendus avant au- jourd’hui. «Je demande à tous les Guinéens, quel que soit leur bord, de remplir leur devoir civique dans la paix et la tranquillité et d'atten- dre les résultats», a dit le président sortant Condé, en allusion aux violences électorales qui ont fait une dizaine de morts cette se- maine, après avoir voté dans la matinée à Conakry. «Après l'épidémie d'Ebola,

matinée à Conakry. «Après l'épidémie d'Ebola, la Guinée a vraiment be- soin de s'unir pour repren-

la Guinée a vraiment be- soin de s'unir pour repren- dre sa marche en avant», a ajouté M. Condé, qui im-

pute à l'épidémie déclarée en décembre 2013 dans le pays le fléchissement de sa croissance.

L’Afrique en bref

CONAKRY - Les Guinéens ont voté massivement di- manche pour élire leur nouveau président parmi huit candidats retenus par la Commission électorale indépen- dantes (CENI).

KHARTOUM - Une réunion du comité tripartite du gouvernement soudanais, des Nations unies et de l'Union africaine, chargé de trouver une stratégie de re-

trait pour la mission de maintien de la paix au Darfour, doit se tenir à nouveau au début du mois prochain, selon le porte-parole du ministère soudanais des Affaires étran- gères Ali Al-Sadiq.

LAGOS - Les revenus tirés des ventes de pétrole ont enregistré une diminution de plus des deux tiers entre septembre 2014 et juillet 2015 au Nigeria, avec des "consé- quences désastreuses" pour la première économie du continent africain, a annoncé dimanche la Compagnie pé- trolière nationale nigériane (NNPC).

APS

Mardi 13 octobre 2015

MONDE

DK NEWS 15

ATTRIBUTION DU PRIX NOBEL DE LA PAIX À LA TUNISIE

Le Président Bouteflika félicite son homologue tunisien Caïd Béji Essebsi

Le Président de la République, Ab- delaziz Bouteflika,a adressé un message de félicitations à son ho- mologue tunisien, Caïd Béji Essebsi à l'occasion de l'attribution du Nobel de la paix 2015 au quartet, parrain du dialogue national tunisien.

«A l'occasion de l'attribution du prix Nobel de la Paix 2015 au quartet, parrain du dialogue national tunisien, je vous présente, au nom du peuple et du gou- vernement algériens et en mon nom personnel, mes sincères félicitations pour cette grande consécration», a écrit le chef de l'Etat dans son message. «Cette distinction se veut une recon- naissance des efforts consenti par les forces vives de la société tunisienne qui ont défendu avec détermination les va- leurs d'entente et de concorde, notam- ment en cette conjoncture cruciale de l'histoire de la Tunisie», a souligné le Président Bouteflika. «Cette consécration contribuera sans aucun doute au renforcement du pro- cessus démocratique, à la consolidation de l'entente et à l'ancrage du dialogue,

de l'entente et à l'ancrage du dialogue, de la réconciliation et de l'unité natio- nale en

de la réconciliation et de l'unité natio- nale en Tunisie et ce grâce à votre souci permanent d'impliquer le peuple tuni- sien dans ce processus», a ajouté le pré- sident de la République dans son message. «Je saisis cette heureuse op- portunité pour saluer les relations pri- vilégiées et exemplaires unissant nos deux pays frères et vous réitérer le sou-

unissant nos deux pays frères et vous réitérer le sou- tien permanent de l'Algérie au peuple

tien permanent de l'Algérie au peuple et au gouvernement tunisiens et au pro- cessus de renouveau et de dialogue», a- t-il souligné. «L'Algérie ne ménagera aucun effort en faveur de l'édification du grand Maghreb arabe qui apportera à nos peuples progrès et prospérité ainsi que paix, sécurité et stabilité», a conclu le chef de l'Etat.

TURQUIE Davutoglu affirme que Daech est le principal suspect dans l'enquête sur l'attentat d'Ankara

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a déclaré lundi que l'organisation terroriste autoproclamée «Etat islamique» (EI/Daech) est le principal suspect dans l'enquête sur le double attentat qui a fait au moins 97 morts samedi dans la capitale turque Ankara. Il a fait savoir que «l'un des deux kamikazes était sur le point d'être identifié». Le chef du gouvernement, qui s'exprimait sur la chaîne de télévision turque NTV, a dé- claré que l'attentat de samedi était à ses yeux «une tentative d'influer sur le cours des élections législatives anticipées» pré- vues le 1er novembre. «Les mesures nécessaires seront prises s'il avérait que des failles dans la sécurité aient pu contribuer à la réalisation de l'attentat», a-t-il ajouté. «Absolument, c'était un attentat sui- cide. Des tests ADN sont en cours. On a pu déterminer com- ment les kamikazes sont arrivés là. Nous sommes sur le point d'avoir un nom, qui indique un groupe», a déclaré Ahmet Da- vutoglu. Dimanche, deux hauts responsables des services de sécurité, cités par l'agence Reuters, ont déclaré que les pre- miers signes allaient dans le sens d'un attentat de l'EI et que l'attentat de samedi présentait des ressemblances frappantes

avec l'attentat suicide qui avait fait 34 morts le 20 juillet dernier

à Suruç près de la frontière syrienne, attribué lui aussi à Daech.

Par ailleurs, le Parti démocratique des peuples (HDP, pro- kurde), qui s'est dit avoir été la cible du double attentat à An- kara, a estimé qu'il y a eu 128 morts, soit une trentaine de plus que le dernier bilan officiel arrêté à 97 morts. Le HDP faisait partie des nombreuses organisations pré- sentes à la manifestation pour la paix visée par le double atten- tat de samedi.

Maintien des législatives au 1er novembre Les élections législatives anticipées convoquées pour le 1er

novembre en Turquie auront lieu malgré le double attentat qui

a fait au moins 97 morts samedi en plein coeur d'Ankara, a as-

suré lundi le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu. «Quelles que soient les circonstances, les élections auront lieu», a dé- claré M. Davutoglu lors d'un entretien à la chaîne d'informa- tion NTV. «Nous allons tenir ces élections», a insisté M. Davutoglu, qui dirige un gouvernement intérimaire jusqu'au scrutin du mois prochain. Le Parti de la justice et du dévelop-

pement (AKP) de M. Davutolgu et du président Recep Tayyip Erdogan a perdu le 7 juin dernier la majorité absolue qu'il dé- tenait au Parlement depuis treize ans. Après l'échec des négo- ciations pour la formation d'un gouvernement de coalition, il

a convoqué des élections anticipées pour le 1er novembre. Au

moins 86 personnes ont été tuées samedi à Ankara dans le plus grave attentat jamais commis sur le sol de la Turquie, qui a visé une manifestation pour la paix organisée par l'opposition pro-

kurde à trois semaines des élections législatives anticipées. APS

PRÉSIDENTIELLE AU BÉLARUS

Loukachenko réélu avec 83,49% des voix

Le chef de la com- mission électorale centrale du Bélarus, Lidia Iermochina a annoncé lundi que le président sortant, Alexandre Louka- chenko, a été réélu lors de l'élection pré- sidentielle de dimanche avec 83,49% des voix. Mme Ier- mochina a annoncé le résultat du scrutin au cours d'une conférence de presse télévisée. Le candidat arrivé en deuxième position est Tatiana Korotkevitch, qui a ob- tenu 4,42% des voix, a-t-elle indiqué. Agé de 61 ans, M. Loukachenko, au pouvoir depuis 1994, obtient un cin- quième mandat avec le score le plus élevé qu'il ait ja- mais eu. Les autorités bélarusses avaient fait un important effort pour garantir un taux de participation élevé, en organisant un vote anticipé qui avait com- mencé mardi. Plus d'un tiers du corps électoral du Bé-

larus, qui compte un peu plus de 7 millions d'électeurs,

a voté avant dimanche. La commission électorale a in- diqué que le taux de participation était de 86,75%. M. Loukachenko avait remporté la présidentielle de

2010 avec 79,6% des voix, un résultat contesté qui avait déclenché des manifestations massives de protestation. En 2006, il avait obtenu 83% des suffrages. Cette année

il était en concurrence avec trois candidats peu connus.

Le candidat arrivé en deuxième position est Tatiana Ko- rotkevitch, qui a obtenu 4,42% des voix, a indiqué la commission électorale. Les principaux dirigeants de l'opposition ont été empêchés de participer à l'élection et ont appelé les électeurs à boycotter le scrutin.

et ont appelé les électeurs à boycotter le scrutin. La chef diplomatie européenne de la met
La chef diplomatie européenne de la met en garde contre toute «réaction disproportionnée» au Proche-Orient
La chef
diplomatie
européenne
de la met
en garde
contre
toute
«réaction
disproportionnée»
au Proche-Orient
chef
de
la
diplomatie
européenne
Federica
Mogherini
garde
dimanche
contre
toute
«réaction
à disproportionnée»
Proche-Orient.
«Je
viens
de
parler
avec
le
Premier
au ministre par
(Benjamin)
Netanyahu
le
a président en
(Mahmoud)
Abbas
au
sujet
de
l'escalade
de
la
violence»,
et a-t-elle l'armée
déclaré
dans
La un
tweet
à
la
veille
d'une
réunion
des
28
de
l'Union
européenne
au
Luxembourg.
Un
adolescent
palestinien
a a et mis été
tué
dimanche
d'occu-
pation
israélienne
en
Cisjordanie
un
raid
aérien
israélien
Ghaza
tué
une
Palestinienne
enceinte.

POLITIQUE

EN FRANCE

LA DROITE FACE AUX THÈSES RACISTES

Cherbal E-M

Les propos racistes de Nadine Morano, l’eurodéputée du parti Les Républi- cains, ministre sous l’ère Sarkozy, prononcés il y a quelques jours sur un plateau de télévision suscitent encore vagues et remous au sein de la classe politique française. En réaction à la décision de Sarkozy patron de l’oppo- sition de droite de l’exclure des listes Les Républicains pour les prochaines régionales elle fait cavalière seule sur sa terre de prédilection La Lorraine où elle a animé un meeting dimanche au cours duquel elle a notamment accen- tué sa diatribe contre l’immigration et l’Islam dit radical. Se disant désolée de l’extinction de «l’esprit du gaullisme» dans sa famille politique, elle accusé le président Sarkozy d’avoir cédé «à la bien-pensance centriste» et «commis une faute politique majeure», a-t-elle déclaré devant quelques centaines de personnes venues l’écouter. Morano se compare à Marine Le Pen, patronne de l’extrême droite avec laquelle elle dit partager le constat mais pas les solu- tions ; mais, au final elle chasse sur ses terres en avançant que «nous sommes en train de vivre un choc de civilisa- tions», arguant du fait, ajoute-telle selon l’AFP, que «ce ne sont pas 24 000 migrants qui arrivent, ils arrivent par centaines de milliers, par centaines de milliers !» Partagé entre le rêve de faire reculer l’extrême droite en lui empruntant son discours et ses méthodes et l’obli- gation de maintenir ses troupes en ordre serré à l’approche des pro- chaines régionales de décembre, Nico- las Sarkozy est contraint de se montrer «intransigeant». En prononçant le re- trait de la candidature de Morano des listes Les Républicains, puis ne re- montant au créneau ce week-end. Dans une interview accordée à l’Est Républicain, il a exclu l’idée d’un débat sur une prétendue France de «race blanche». Il s’explique ainsi dans un passage de cette interview, re- pris par Reuters : «Je n’ai rien contre Nadine Morano, elle fait partie de notre famille politique mais le prési- dent de la République que j’ai été et le président des Républicains que je suis aujourd’hui ne peut pas laisser s’ins- taller l’idée qu’il peut y avoir débat sur cette question». Sarkzy justifie ce rejet par l’idée, explique-t-il que «derrière la race, il y a immédiatement la pureté. C’est une ligne infranchissable». L’an- cien Premier ministre sous Chirac, Alain Juppé, est allé de son côté par un petit papier mis sur son blog dans le- quel il dit sa colère devant «l’abaisse- ment du débat public, la course à la vulgarité, la recherche du bon mot», note Reuters. Dans une allusion à peine masquée aux propos de Nadine Morano, il s’élève contre «la sottise qui inspire la caricature d’une France de race blanche et insulte du même coup les Français», souligne l’agence de presse britannique.

CEM

16 DK NEWS

HISTOIRE

Mardi 13 octobre 2015

Culture

AIN TEMOUCHENT

Un musée pour récupérer le patrimoine historique de la wilaya

pour récupérer le patrimoine historique de la wilaya Le projet de réalisation dumusée régional à Aïn

Le projet de réalisation dumusée régional à Aïn Témouchent permettra de récupérer le pa- trimoine historique archéologique de la wi- laya, a indiqué le directeur de la culture par intérim. Présentant un dossier sur la situation des infrastructures culturelles de la wilaya lors de la dernière session de l’Assemblée populaire de la wilaya (APW), M. Karim Bouarfa a souli- gné que ce projet, qui enregistre un taux d’avancement de 10 pour cent, permettra la ré- cupération du patrimoine archéologique et historique de la wilaya, actuellement, dissémi- nés à travers les musées d’Oran, de Sidi Bel- Abbès et de Tlemcen, notamment. Inscrit en mars 2010 pour une autorisation de programme de 468,730 millions DA et un cours d’édification et pour un délai de réalisa- tion de 20 mois aux lieux et place de l’ancienne gare d’Ain Témouchent, ce musée qui sera édi- fié selon les normes en vigueur abritera, aussi, les pièces archéologiques qui seront décou- vertes lors de fouilles, notamment dans la zone de Siga, capitale de la Numidie ouest, a-t-il ajouté. Il a rappelé, à ce propos, que cette zone fait l’objet d’un classement d’urgence et d’un plan de protection en raison de son importance sur le plan archéologique. Au titre du même programme, la wilaya a lancé, par ailleurs, des projets portant sur l'aménagement et l'équipement de deux salles de cinémas, celles dénommées «Fellaoucène» (30% d’avancement) et Soummam (45%), a-t-il encore signalé. Pour sa part, le projet de réali- sation de l'annexe de l'institut national de mu- sique a été octroyé provisoirement à une entreprise, en attendant l’étude du dossier par la commission des marchés publics. Un autre projet porte sur l’aménagement du théâtre de verdure. Ces structures, qui s’ajouteront au complexe culturel, la bibliothèque «Malek Ben- nabi» et la nouvelle salle de l’ancienne maison de la culture, permettront à Aïn Témouchent de redynamiser le secteur culturel et de dispo- ser d’espaces pour les nombreuses activités programmées sur place, a affirmé le responsa- ble du secteur. Onze salles de cinéma dissémi- nées à travers la wilaya doivent être transférées vers le secteur de la culture en vue de leur amé- nagement, de même que pour les biblio- thèques réalisée dans le cadre du Fonds commun des collectivités locales (Fccl). Tout en encourageant ce transfert, la com- mission des affaires sociales, culturelles et re- ligieuses et wakfs de l’APW a recommandé la connexion au réseau Internet de l’ensemble des structures culturelles de la wilaya, la récu- pération de la salle de cinéma «Splendide» pour son exploitation par le secteur et la numérisa- tion du patrimoine culturel matériel et imma- tériel de la wilaya.

GUERRE DE LIBÉRATION

Le moudjahid Mohammed Boudaoud livre son témoignage dans «Les armes de la Liberté»

Dans «Les armes de la Liberté» qui vient de paraître aux éditions Rafar, le moudjahid Mohammed Boudaoud, dit Si Mansour, livre sa précieuse contribution à l’écriture de l’histoire de la guerre de libération nationale, en apportant des éclairages inédits sur la lancinante question de l’approvisionnement des maquis en armes.

«Les armes de la Li- berté» offre à lire les mé- moires et témoignages du moudjahid Mohammed Boudaoud dit Si Mansour, recueillis et rédigés par les journalistes Mustapha Ait Mouhoub et Zoubir Khe- laifia et résumant son en- gagement d’officier dans les rangs de l’Armée de li- bération nationale (ALN). Celui qui fût chargé de la coordination des cel- lules clandestines du FLN au Maroc pour l’achat et l’achemine- ment des armes apporte ainsi sa contri- bution à l’écriture de l’histoire de la guerre de libération nationale à travers ses activités à la tête de la direction de la logistique ouest (DLO). Une structure comptait un effectif total de 300 membres (la liste exhaus- tive est présentée en annexe). Trois d’entre eux M. Bounzou, Hamdane Ahmed et Said Ramdani évoquent leurs missions respectives au sein de cette section, enrichissant ainsi les données fournies par Si Mansour. En consignant ses mémoires, Si Mansour apprend, de prime abord, à ses lecteurs que son destin révolution- naire a été favorisé par une famille de révolutionnaires, dont le café algérois était réputé pour être une «plaque tour- nante» du militantisme indépendan- tiste, comme souligné par l’historien Daho Djerbal, dans sa présentation de l’ouvrage.

De Taouarga à Rabat Son éveil «précoce» au nationalisme prend ainsi racine dans son village natal de Taouarga (Tizi-Ouzou), plus précisément depuis sa première ren- contre avec le Parti du Peuple algérien (PPA) en 1943. Dès 1946 et à l’âge de 19 ans, il décide de donner un nouvel élan à son militan- tisme en ralliant la capitale. Enrôlé dans l’Organisation secrète (OS), il fut chargé en 1950 par Hocine Aït Ahmed d’y effec- tuer sa première action, celle de prépa- rer un commando pour libérer l’un de ses membres Bennai Ouali, lors de son transfert de la prison de Bordj Ménaïel vers Alger. A partir de juin 1955, il fût mis en contact avec Amar Ouramdane, alors chef de la zone IV, qui le chargea de se rendre au Maroc afin d’y procurer des armes, sous couvert d’activités com-

d’y procurer des armes, sous couvert d’activités com- merciales. Au fil des chapitres il raconte les

merciales. Au fil des chapitres il raconte les longues et laborieuses péripéties d’acquisition et d’acheminement des armes depuis le voisin de l’ouest jusqu’aux maquis de l’ALN, mettant en exergue le caractère périlleux d’un tel processus pour ceux qui s’y sont enga- gés. Dans une illustration photo fournie par Si Mansour, on découvre un Yaici Abdelkader (dit Nouasri) amputé des mains : en 1959, il reçut un colis piégé par les Services de documentation exté- rieure et de contre-espionnage (Sdece) à Francfort (Allemagne) alors qu’il était désigné par le colonel Ouamrane comme chef de la Mission de prospec- tion et d’achat d’armes (Mission Eu- rope).

Les grenades «anglaise et améri- caine» Dans le chapitre consacré aux «ate- liers des Armes de la Liberté», le témoi- gnage retrace l'histoire de la création en 1956 de la première fonderie ayant fa- briqué un modèle de ce qui était appelé «grenade anglaise», puis sur demande de Abdelhafidh Boussouf et de Houari Boumediene, la «grenade américaine». Outre les récits dont il regorge à ce sujet, l’ouvrage est, par ailleurs, enrichi des copies de documents authentiques dont des rapports et ordres de missions, un message de «félicitations» adressé au concerné par le ministre des liaisons générales et des communications, Ab- delhafid Boussouf, à la suite d’une de ses missions couronnées de succès, etc. Dans la foulée de ses confessions, le moudjahid «déterre», par ailleurs, quelques épisodes et faits aux relents controversés, à l’instar de l’absence «in- trigante» de Abane Ramdane à la réu- nion historique du Conseil national de la révolution algérienne (Cnra) au Caire début 1958.

L’ouvrage, ventilé sur près de 200 pages et cédé au prix symbolique de 700 DA, aborde également «la crise de l’été 1962», ou sont évoqués, entre autres, la rencontre de M. Boudaoud suivie d’une «prise de bec» avec celui qui allait être le premier président de l’Algérie indépendante, Ahmed Ben Bella. On y prend également connaissance de sa première entrevue avec le président Ab- delaziz Bouteflika après l’in- dépendance à Rabat (et non pas à Tripoli comme écrit dans le livre, recti- fient les auteurs).

Une annexe foisonnante L’annexe de l’ouvrage met à la dispo- sition du lecteur, outre des rappels et des explications de repères, de faits et autres sigles y figurant, le fonds photo- graphique inédit et personnel du moudjahid, montré aux côtés de nom- breuses personnalités historiques et proches compagnons d’armes. On y découvre notamment Si Man- sour inspectant des usines d’armement au Maroc, des clichés soutenus par des explications détaillées sont apposées également en annexe, sur les différents ateliers de fabrication et de montage d’équipements militaires ainsi que les personnes qui en étaient en charge. La rédaction d’un tel ouvrage ne de- vait pas être un exercice aisé comme le souligne encore Daho Djerbal: «L’effort de production d’un récit de vie n’est pas toujours évident pour celles et ceux qui considèrent, encore à ce jour, qu’ils n’ont fait ni plus ni moins que leur de- voir vis-à-vis de la patrie. Au moment où les témoins vivants de l’épopée révolutionnaire se raréfient au fil des ans, le témoignage de Moham- med Boudaoud vient «rectifier» le défi- cit en matière d’écriture sur un aspect de l’épopée révolutionnaire qui n’a pas bénéficié de tout l’intérêt qu’il aurait dû susciter chez les historiens, chercheurs, universitaires, journalistes, etc. Comme tout ouvrage qui n’a pas la prétention de «tout dire», «Les armes de la Liberté» n’est qu’une modeste mais indispensable pierre à l’entreprise d’édification et de réhabilitation de la «vérité» de l'histoire, à travers une écri- ture «responsable et objective» de tous les épisodes, aussi conflictuels et déran- geants soient-ils.

CONSTANTINE 2015

Mise en exergue de l’influence de Cirta sur le destin des villes environnantes

L'influence de l’antique Cirta sur le destin des villes envi- ronnantes a été mise en avant, lundi à Constantine, en ou- verture d’un colloque international intitulé «Cirta, cité et territoires» initié par le Centre national de recherches pré- historiques, anthropologiques et historiques (Cnrpah). Le D r Slimane Hachi, directeur du Cnrpah et chef du dé- partement Congrès et Colloques du commissariat de la ma- nifestation «Constantine, capitale 2015 de la culture arabe», coorganisateur de cette rencontre, a indiqué que le colloque vise à «mesurer l’influences extérieure de Cirta sur les terri- toires environnants». Une approche comparative à travers un «questionnement» des capitales régionales de l’Islam mé- diéval, notamment Fès, Kairouan, El Kef, Taif, Damas, Bejaia et Tlemcen, constitue l’axe principal de ce forum d’échanges de connaissances et d’expériences qui réunit 34 conférenciers algériens et étrangers venus de Tunisie, du Maroc, d’Egypte et d’Italie. De son côté, le P r Youcef Aibèche, président du

comité scientifique de cette rencontre, a indiqué que Cirta, ville célèbre durant l’antiquité, «était et reste encore une des cités les plus importantes d’Afrique du Nord». «Sa particularité historique est bien établie et l’historiographie antique le souligne», a-t-il précisé, estimant que c’était une capitale doublée d’une ville garnison ainsi qu’un noyau routier com- mercial et culturel depuis les époques les plus éloignées. Son fond libyque auquel se sont greffés des traits culturels puniques et grecs, avant même la présence romaine, confirme son statut d’ancienne capitale royale numide, de colonie chef-lieu de la «Confédération cirtéenne» puis de «Capitale provinciale», a précisé le P r Aibèche, rappelant que la cité pouvait déjà accueillir, sous le règne de Micipsa, au II e siècle av J-C, jusqu’à dix mille cavaliers et le double de fantassins. Les conférences et les communications orales prévues au programme de cette rencontre ont été scindées en neuf séances réparties sur trois jours. APS

Mardi 13 octobre 2015

PUBLICITÉ

DK NEWS 17

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Anep : 348 571 du 13/10/2015 DK NEWS
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Anep : 348 571 du 13/10/2015
DK NEWS
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Anep : 348 532 du 13/10/2015 DK NEWS
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Anep : 348 532 du 13/10/2015
DK NEWS
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Anep : 348 557 du 13/10/2015 DK NEWS
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Anep : 348 557 du 13/10/2015
DK NEWS

18 DK NEWS

TÉLÉ

Mardi 13 octobre 2015

PROGRAMME DU JOUR

PROGRAMME

DU

JOUR

PROGRAMME DU JOUR
T É L É Mardi 13 octobre 2015 PROGRAMME DU JOUR 06:30 : TFou 08:25 :

06:30 : TFou 08:25 : Météo 08:30 : Téléshopping 09:20 : Météo 09:25 : Mon histoire vraie 09:45 : Petits secrets entre voisins 10:15 : Petits secrets entre voisins 10:45 : Une histoire, une urgence 11:20 : Une histoire, une urgence 11:55 : Petits plats en équilibre 12:00 : Les douze coups de midi 12:50 : L'affiche du jour 13:00 : Journal 13:35 : Petits plats en équilibre 13:45 : Histoire d'un rêve 13:50 : Météo 13:55 : Les feux de l'amour 15:10 : La femme la plus recherchée d'Amé- rique 17:00 : Quatre mariages pour une lune de miel 18:00 : Bienvenue au camping 19:00 : Money Drop 19:55 : Météo 20:00 : Journal 20:30 : My Million 20:35 : Météo 20:40 : Nos chers voisins 20:45 : C'est Canteloup 20:55 : Mentalist 21:45 : Mentalist 22:40 : Mentalist 23:25 : Mentalist

21:45 : Mentalist 22:40 : Mentalist 23:25 : Mentalist 06:25 : Point route 06:30 : Journal

06:25 : Point route 06:30 : Journal 06:31 : Télématin 06:57 : Météo 2 07:00 : Journal 07:10 : Télématin (suite) 08:00 : Journal 08:10 : Télématin (suite) 09:05 : Dans quelle éta-gère 09:10 : Des jours et des vies 09:30 : Amour, gloire et beauté 09:55 : C'est au programme 10:45 : Météo outremer 10:55 : Motus 11:25 : Les Z'amours 11:55 : Tout le monde veut prendre sa place 12:55 : Météo 2 13:00 : Journal 13:50 : Météo 2 13:51 : Consomag 13:55 : Expression directe 14:00 : Toute une histoire 15:05 : L'histoire continue 15:35 : Comment ça va bien ! 16:20 : Comment ça va bien ! 17:20 : Dans la peau d'un chef 18:15 : Joker 18:50 : N'oubliez pas les paroles 19:25 : N'oubliez pas les paroles 19:55 : Météo 2 20:00 : Journal 20:40 : Parents mode d'emploi 20:45 : Parents mode d'emploi 20:46 : Plus belle la vie ensemble 20:50 : Alcaline l'instant 20:51 : Météo 2 20:55 : Aventures de médecine 22:45 : François, le pape qui veut changer le monde 23:50 : 21 jours

le pape qui veut changer le monde 23:50 : 21 jours 06:00 : EuroNews 06:30 :

06:00 : EuroNews 06:30 : C'est bon ! 06:34 : Les défis d'Alfridge 06:35 : Ninjago 06:57 : Ninjago 07:24 : Les lapins crétins : invasion 07:31 : Les lapins crétins : invasion 07:37 : Les lapins crétins : invasion 07:49 : Les lapins crétins : invasion 07:56 : Les lapins crétins : invasion

08:07 : Les lapins crétins : invasion 08:15 : Titeuf 08:26 : La chouette & Cie 08:33 : La chouette & Cie 08:40 Jeunesse : A table les enfants 08:44 Jeunesse : A table les enfants 08:50 : Dans votre région (1ère partie) 09:50 : Dans votre région (2e partie) 10:40 : Consomag 10:50 : Midi en France 11:55 : Météo 12:00 : 12/13 : Journal régional 12:25 : 12/13 : Journal national 12:55 : Météo à la carte 13:50 : Un cas pour deux 14:50 : Talents des cités 14:55 : Questions au gouvernement 16:05 : Un livre, un jour 16:10 : Des chiffres et des lettres 16:50 : Harry 17:30 : Slam 18:10 : Questions pour un champion 18:50 : Objectif indépendance 19:00 : 19/20 : Journal régional 19:18 : 19/20 : Edition locale 19:30 : 19/20 : Journal national 19:58 : Météo 20:00 : Tout le sport 20:15 : Météo régionale 20:20 : Plus belle la vie 20:48 : Plus belle la vie ensemble 20:50 : Lui au printemps, elle en hiver 22:25 : Météo 22:28 : Parlons passion, en quelques mots 22:30 : Grand Soir 3 23:05 : Le pitch 23:10 Cinéma : Une bouteille à la mer

3 23:05 : Le pitch 23:10 Cinéma : Une bouteille à la mer 06:35 Cinéma :

06:35 Cinéma : Albertine 06:55 : Le grand journal 08:05 : Les Simpson 08:28 : Plateau cinéma indépendant 08:30 Cinéma : Winter Sleep 11:35 : L'intégrale du zapping 12:15 : Mon oncle Charlie 12:39 : Ma pire angoisse 12:40 : La nouvelle édition 14:05 : Happy Valley 15:00 : Happy Valley 16:00 : Le tube 16:45 Cinéma : Lucy 18:10 : Mon oncle Charlie 18:35 : Album de la semaine 18:42 : Ma pire angoisse 18:45 : Le grand journal 20:10 : Le petit journal 20:50 : Zapping 20:55 Cinéma : Le loup de Wall Street 23:53 : Plateau cinéma indépendant 23:54 Cinéma : Under the Skin

Plateau cinéma indépendant 23:54 Cinéma : Under the Skin 06:00 : M6 Music 07:00 : Météo

06:00 : M6 Music 07:00 : Météo 07:05 : Les blagues de Toto 07:20 : La maison de Mickey 07:40 : Docteur La Peluche 08:05 : Alvinnn !!! et les Chipmunks 08:15 : Alvinnn !!! et les Chipmunks 08:30 : Les p'tits cuistots 08:35 : Les p'tits cuistots 08:45 : Météo 08:50 : M6 boutique 10:00 : Desperate Housewives 10:50 : Desperate Housewives 11:45 : Desperate Housewives 12:40 : Météo 12:45 : Le 12.45 13:15 : Scènes de ménages 13:40 : Météo 13:45 : La vengeance de Gina 15:35 : Les règles secrètes du mariage 17:20 : Les reines du shopping 18:35 : La meilleure boulangerie de France 19:40 : Météo 19:45 : Le 19.45 20:10 : Scènes de ménages 20:55 : Cauchemar chez le coiffeur 22:45 : Cauchemar en cuisine

La sélection

20h55

20h55

Mentalist Résumé Un tueur à gages a supprimé un té- moin et les agents du

Mentalist

Résumé Un tueur à gages a supprimé un té- moin et les agents du FBI qui l'escortaient, alors qu'il se rendait à la barre pour témoi- gner contre Kelvin Bittaker, un homme ac- cusé d'avoir tabassé un étudiant à la sortie d'un bar. Abbott et son équipe sont appe- lés en renfort pour protéger Lily Stop- pard, second témoin de l'affaire, qui doit aussi comparaître devant la justice. Le FBI soupçonne la famille du suspect d'avoir engagé un homme de main pour liquider les gêneurs. Abbott et Cho essaient de faire pression sur la mère de l'ac- cusé, qui ne cède pas et feint de ne rien savoir. Patrick Jane va devoir démêler le vrai du faux dans cette sombre histoire

20h56

20h56

20h56

Aventures de médecine

Aventures de médecine

Résumé La médecine d'urgence est née sur les champs de bataille contemporains de la Révolution française. Michel Cymes a choisi de partager le quotidien de médecins militaires des forces ar- mées en Guyane, héritiers de cette pratique. Au coeur de la forêt amazo- nienne, dans des lieux accessibles seulement en pirogue ou en hélicop- tère, il apprend le sauvetage au com- bat. Il se rend également au service des urgences de l'hôpital de Saint-Laurent du Maroni. Ce magazine évoque aussi les pionniers de la médecine d'urgence. Pour développer les ambulances, la transfusion sanguine ou bien la réanima- tion, il a fallu des praticiens audacieux, dont Dominique-Jean Larrey, qui sui- vit fidèlement l'empereur Napoléon Ier dans toutes ses campagnes, ou encore René-Théophile-Hyacinthe Laennec, inventeur du stéthoscope.

Napoléon Ier dans toutes ses campagnes, ou encore René-Théophile-Hyacinthe Laennec, inventeur du stéthoscope.
20h50 Lui au printemps, elle en hiver Résumé Une femme divorcée tombe amou- reuse d'un
20h50
Lui au printemps,
elle en hiver
Résumé
Une femme divorcée tombe amou-
reuse d'un homme de vingt ans son
cadet. Leur histoire pourra-t-elle
avoir un lendemain ?
20h55 Le loup de Wall Street Résumé Dans les années 90, l’ascension fulgurante de Jordan
20h55
Le loup de Wall Street
Résumé
Dans les années 90, l’ascension
fulgurante de Jordan Belfort, requin
de la finance dont la réussite flam-
boyante le place dans le collimateur
du FBI et sur un piédestal pour tous
les jeunes traders new-yorkais. Dol-
,
l’on surnomme le Loup de Wall
Street mène une vie de débauche
entourée d’une équipe qui le vé-
nère. Plus dure sera sa chute
lars, drogue, prostituées
celui que
20h55

20h55

Cauchemar chez le coiffeur

Résumé En Bretagne, à Paimpol, Florien et Magalie font appel à Sarah Guetta pour sauver

Résumé En Bretagne, à Paimpol, Florien et Magalie font appel à Sarah Guetta pour sauver le salon de coiffure qu'ils ont acquis il y a 5 ans, «L'Artisan Coif- feur». Toutes les fins de mois, une fois versés les salaires de Cathy et Gwen, leurs deux employées, le couple est dans le rouge. Ces parents de deux petites filles sont à bout. Sur place, Sa- rah Guetta s'aperçoit vite que plusieurs choses posent problème. Les employées manquent de modernité et de confiance en elles, le patron est si perfectionniste qu'il perd un temps fou avec ses clientes, la patronne n'est pas assez organisée, ni présente auprès de ses équipes. Une fois le bilan posé, Sarah prend les me- sures qui s'imposent et exige la collaboration de tous.

Mardi 13 octobre 2015

DÉTENTE

DK NEWS

19

Mots fléchés n°1095 Citations “Soit A un succès dans la vie. Alors A = x
Mots fléchés n°1095
Citations
“Soit A un succès
dans la vie. Alors
A = x + y + z, où x
= travailler, y =
s'amuser, z = se
taire.”
*Albert Einstein
C’est arrivé un 13 octobre
54 : Néron accède au trône de
l'Empire romain.
787
: Clôture du IIe concile de
Nicée.
1307
: Arrestation de tous les
Templiers en France.
1534
: Début du pontificat de Paul
III.
1837
: Prise de Constantine.
1880
: Indépendance du Transvaal.
1946
: Adoption de la Constitution
de la Quatrième République en
France.
1961 : Assassinat de Louis
Rwagasore au Burundi.
2010
: Résolution n° 1943 du
Conseil de sécurité des Nations
unies ayant pour sujet : la situation
en Afghanistan.
Mots croisés n°1095
Mots croisés n°776
Samouraï-Sudoku n°1095

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. 4 Horizontalement: Pruderie 1. nie -

4 Horizontalement:

Pruderie

1. nie - Tour - Sinon

2. Planète - Aigres

3.Mesure d'avoine pour un cheval - En compagnie de 4.Ville du Pérou - Spectacle 5.Punaise d'eau - Ensem- ble des instrumentistes ac- compagnateurs, dans un concerto grosso 6.Ville d'Italie - Einsteinium 7.Silicium - Riv. de Rouma-

8.

Baie des côtes de Honshu

9.Décliner

10.Infinitif - Addition - Ga- min de Paris 11.Tend des filets p0ur pren- dre des oiseaux - Tête 12.Personnes ayant leurs ré- sidences habituelles à l'étranger

Épiphyte -

4

Verticalement :

les

de

bobines d'auto-induction

la trans-

pour améliorer

mission de la parole 2.Taux d'acide mique dans

lignes téléphoniques,

1.Introduction

dans

le sang - Dans le nom de la capitale du Brésil

certain

morceau de

endroit

musique il faut reprendre

au début -

4.Fille de Cadmos - Retarder

Médicament

5.Objectifs

Radium -Étain

3.Indique qu'à un

d'un

-

dont l'alcool est l'excipient

re-

6.Saule -

tire en tondant (pl) 7.Candide - Racaille 8.Déca- - Neptunium - Adj, possessif - Cadnrium 9.Amaigrir - Individu 10.Souhaitées - Nom donné la Nouvelle- Guinée par l'Indonésie 11.Colère - Problème - Tri- nitrotoluène

12.Tromperies

à

Laine qu'on

Guinée par l'Indonésie 11.Colère - Problème - Tri- nitrotoluène 12.Tromperies à Laine qu'on 7 erreurs
7 erreurs
7 erreurs

20 DK NEWS

SPORTS

Mardi 13 octobre 2015

GRAND PRIX CHANTAL BIYA

6 cyclistes

algériens présents à la 15 e édition au Cameroun

algériens présents à la 15 e édition au Cameroun Six cyclistes de la sélection algérienne pren-

Six cyclistes de la sélection algérienne pren- dront part du 14 au 18 octobre à la 15ème édition du Grand prix cycliste international Chantal Biya (Cameroun) dont le coup d'envoi est prévu mercredi à partir de la ville de Douala. Selon les organisateurs, le critérium de Douala qui fait office de première étape, par- tira du stade annexe de Bépanda (qui sera en même temps le point d’arrivée) passant par Camtel, Carrefour Ange Raphael, Cité Sic, Bp Cité, Carrefour Agip. Pour la suite, la deuxième étape aura lieu entre Yaoundé et Ebolawa, la troi- sième partira de Zoétélé pour Sangmélima via Meyomessala, la dernière étape se déroulera entre Sangmélima et Yaoundé, avec l’arrivée au Boulevard du 20 mai. Pour ce qui est du nombre des équipes par- ticipantes, le comité d’organisation a annoncé l'arrivée d’une dizaine d’équipes de coureurs dont l’Algérie.

Liste des cyclistes retenus:

Azzedine Lagab, Abderrahmane Mansouri, Abderrahmane Bechlaghem, Abdelkader Bel- mokhtar, Adil Barbari, Nassim Saidi. Entraî- neur: Malek Hamza.

TAEKWONDO Festival national de Kyorugi du 15 au 17 octobre à Alger

Cent-quatre-vingt-dix (190) athlètes de 19 wi- layas participeront au Festival national de taekwondo, organisé du 15 au 17 octobre à la salle omnisports des Eucalyptus (Alger) a-t-on ap- pris dimanche auprès des organisateurs. La compétition est ouverte uniquement aux cadets, nés entre 2001 et 2002, dans cinq ca- tégories de poids : -37 kg, -45 kg, -57 kg, -65 kg et +65 kg pour les garçons et -33 kg, -41 kg, -51 kg, -59 kg et +59 kg pour les filles. «Chacune des 19 wilayas à le droit d'engager 10 athlètes : cinq garçons et autant de filles» a indiqué la Fédération algérienne de taek- wondo dans un communiqué. Les Wilayas engagées sont : Alger, Bouira, Tizi-Ouzou, Biskra, Djelfa, Ghardaia, Annaba, Skikda, Mila, Batna, El Taref, Bordj Bou Arre- ridj, Oum El Bouaghi, Constantine, Sidi Bel Ab- bès, Béjaïa, Chlef, Oran et Béchar.

COMPÉTITION NATIONALE DE BILLARD

40 joueurs attendus au rendez-vous de Batna

Quarante joueurs (26 seniors et 14 jeunes) devraient prendre part à une compétition natio- nale de billard, prévue jeudi et vendredi à la salle omnisports «Kchida CLS» de Batna, annonce lundi un communiqué de la Fédération algérienne de Rafle et Billard (FARB).

Inscrite au calendrier de l'instance fédérale, cette manifestation devrait per- mettre aux entraîneurs et techniciens présents de jau- ger la préparation des athlètes pour l'entame de la saison. Le coup d'envoi de la compétition, prévu jeudi à partir de 18h00, sera pré- cédé par la réunion tech-

nique et le tirage au sort des parties, selon le pro- gramme initié par les orga- nisateurs. La première journée ( jeudi) prendra fin tard dans la soirée, alors que la reprise des matchs est pré- vue le lendemain vendredi à 9h30. Cette compétition nationale de Billard sera

à 9h30. Cette compétition nationale de Billard sera ponctuée par la remise des récompenses vain- aux

ponctuée par la remise des

récompenses

vain-

aux

queurs, conclut le commu- niqué de la fédération.

6 ES JEUX MONDIAUX MILITAIRES

9 médailles dont 4 en or pour l'Algérie à Mungyeong

L'Algérie a porté à 9 (4 or, 3 argent, 2 bronze), le nom- bre de médailles rempor- tées par ses athlètes aux 6es jeux Mondiaux militaires du Conseil international du sport militaire, à Mungyeong (Corée du Sud), a indiqué dimanche le ministère de la Défense nationale. En boxe, les pugilistes algériens ont remporté une médaille d’or, une en argent et deux autres en bronze. Abdeli Yahia est devenu champion du monde militaire dans la catégorie des -60 kg, tandis que dans les -56 kg, le boxeur Hemachi Fahem a décroché

que dans les -56 kg, le boxeur Hemachi Fahem a décroché l’argent. Deux médailles de bronze

l’argent. Deux médailles de bronze ont été également remportées par Achar Ahmed (-75 kg) et Houna Bou- ziane (-91 kg). De son côté, la sélection algérienne militaire d'athlétisme a

remporté l'argent au relais 4x400 mètres, avec un chrono de 3min 03sec 78/100, ratant de 77 centièmes de seconde la pre- mière marche du podium reve- nue à la Russie. Grâce à ces ré- sultats qualifiés d'«honorables» et «inédits» dans l’histoire des participations algériennes aux jeux Mondiaux militaires par le ministère de la Défense natio- nale dans un communiqué, l'Al- gérie comptabilise neuf médailles:

quatre en or (football, judo, boxe et athlétisme), trois en argent ( judo, boxe et athlétisme) et deux en bronze (boxe).

CHAMPIONNATS D'AFRIQUE D'AVIRON

L'Algérie termine 2 e avec 13 médailles

L'Algérie termine 2 e avec 13 médailles L'Algérie a terminé à la deuxième place des cham-

L'Algérie a terminé à la deuxième place des cham- pionnats d'Afrique d'aviron

qui

manche au Lac de Tunis avec un total de 13 médailles (5 or,

di-

se

sont

achevés

4 argent et 4 bronze). La pre- mière place est revenue à l'Egypte avec 14 médailles (5 or, 5 argent et 4 bronze) et la 3e place à la Tunisie avec 11 médailles (4 or, 5 argent et 2 bronze). Quatorze pays ont

tion de la 12e édition des championnats d'Afrique des nations, prévue lors du troi- sième trimestre de 2016, à la Tunisie. Elle sera précédée ou suivie par les champion- nats arabes.

pris part à ces champion- nats : Tunisie, Algérie,

Tableau final des médailles:

Egypte, Maroc, Soudan, Li-

Or

Argent

Bronze

 

bye, Angola, Togo, Maurice,

1) Egypte

5

5

4

Bénin, Côte d'Ivoire, Came-

2) Algérie

5

4

4

roun, Madagascar et Zim-

3) Tunisie

4

5

2

babwe. Sur un autre plan, la

4) Angola

0

0

2

Confédération africaine

5) Maroc

0

0

1

d'aviron a confié l'organisa-

-) Zimbabwe

 

0

0

1

confié l'organisa- -) Zimbabwe   0 0 1 Solution Sudoku N°1094 PUDIBONDERIE URANUSnAMERS

Solution

Sudoku N°1094

-) Zimbabwe   0 0 1 Solution Sudoku N°1094 PUDIBONDERIE URANUSnAMERS PICOTINnAVEC ICAnSEANCEnR
PUDIBONDERIE URANUSnAMERS PICOTINnAVEC ICAnSEANCEnR NEPEnRIPIENO IMOLAnFnESnQ SI*OLTnTRnOU AERICOLEnISE
PUDIBONDERIE
URANUSnAMERS
PICOTINnAVEC
ICAnSEANCEnR
NEPEnRIPIENO
IMOLAnFnESnQ
SI*OLTnTRnOU
AERICOLEnISE
TnAGONISERnR
IRnNOTEnTITI
OISELEnCRANE
NONRESIDENTS
Mots Croisés N°1094
OISELEnCRANE NONRESIDENTS Mots Croisés N°1094 Solution Mots F l é c h é s N °

Solution Mots Fléchés N°1094

PALISSADIQUE

INUSUELnDURS

NAGERnUNIEnS

ATERIENnOBEI

CEnAMRnSTERE

OXONIUMnECRU

TINnSPICSnA

HECTnTELnOTE

EnLAVITnAMIE

QUEUSOTnCOQS

UNnDnNEONnUT

EIDERSnHEBEI

Mardi 13 octobre 2015

SPORTS

DK NEWS 21

ALGÉRIE-SÉNÉGAL EN AMICAL CE SOIR AU 5 JUILLET

Difficile test pour les Verts

Saïd Ben

La sélection algérienne de foot- ball aura fort à faire ce soir à par- tir de 20h30 au stade du 5 juillet dans son match amical contre son homologue sénégalaise dans le cadre de la préparation des deux formations au 2e tour du mondial 2018 prévu en novem- bre prochain.

Dans ce second match amical des verts après leur défaite amère face à la Guinée (1-2) sur cette même pe-

louse du stade du 5 juillet, Gourcuff devrait revoir sa stratégie et son onze de départ dans la perspective de pré- senter une équipe capable d'allier bon résultat et prestation honorable due

à son statut de meilleure sélection

africaine dans le classement FIFA du mois en cours. Déjà lors du premier match, le sé- lectionneur des Verts a eu à affronter ses premières difficultés avant l'en- tame de la rencontre face aux Gui- néens par les défections à la pelle en- registrées dans le camp de sa sélec- tion. Ainsi, Ahmed Kashi, le milieu de terrain de Charlton (Div. 2, Angle- terre) le latéral droit de Rennes (Ligue 1, France), Mehdi Zeffane et Nacereddine Khoualed (USM Alger), Aïssa Mandi (Reims/France) et Nabil Bentaleb (Tottenham/Angleterre) ont déclaré forfait pour blessures. Gourcuff a donc aligné un « onze » inédit avec le nouveau joueur Tah- rat dans l'axe de la défense avec Med- jani. Mais, au final, tous les joueurs ont été à côté de leur sujet. La défaite est d'autant plus difficile

de leur sujet. La défaite est d'autant plus difficile à accepter du côté des fans des

à accepter du côté des fans des Verts surtout lorsque c'est l'Algérie qui menait au score avant de sombrer complètement. Des joueurs ont montré leurs li- mites et leurs défaillances notam- ment physiques et tactiques. C'est pourquoi tous attendent un autre nouveau onze avec d'autres éléments pour une bonne revue de l'effectif surtout que l'Algérie croisera le fer avec la Tanzanie lors du dernier tour préliminaire pré- cédant la phase de groupes des qua- lifications pour le Mondial prévu au mois de novembre prochain. Des joueurs annoncés on notera Mesloub, Boudebouda, Ziti, Belkaroui avec quelques changements du côté des «habitués» de Gourcuff comme Feghouli, Bentaleb, Brahimi, Mahrez alors qu'en attaque le choix serait bien difficile entre les «anciens» Sli-

mani et Soudani et le joueur du Club Africain de Tunis, Bounedjah. Le désir de voir à l'œuvre de nou- veaux éléments en prévision des pro- chaines échéances n'empêche pas cependant le technicien français de viser la victoire lors des deux matchs amicaux en question, selon ses dires. Pour ce match contre les verts, le sélectionneur de l'équipe nationale du Sénégal Aliou Cissé, a choisi 26 joueurs. La liste est marquée par le retour de l'ancien capitaine Moha- med Diamé et le baptême du feu d'Issa Sarr (Orlando Pirates, Afrique du Sud) et Younousse Sankharé (Guingamp, France). Devant tant de joueurs profes- sionnels plus aguerris et surtout très «expérimentés» Gourcuff et ses joueurs doivent vraiment se surpas- ser pour livrer une belle prestation S.B.

SÉNÉGAL

Moussa Konaté : «Un simple match de préparation, pas une revanche»

La rencontre amicale de mardi à Alger entre l'Al- gérie et le Sénégal consti- tuera une préparation pour les prochaines échéances et non une revanche de la dernière confrontation en- tre les deux équipes rem-

ger. Lors de la dernière coupe d'Afrique des Na- tions (CAN-2015) en Guinée Equatoriale, l'Algérie avait battu le Sénégal (2-0) pour le compte du 3e match de poule, éliminant du coup les Lions de la Teranga de

Nous sommes venus avec nos armes. On a confiance en nous. On va donner tout ce qu'on peut», a assuré Konaté, devenu l'une des armes offensives du Séné- gal ces derniers temps. Le joueur de Sion re-

portée par les Verts (2-0) à la CAN-2015, a indiqué l'at- taquant sénégalais, Moussa Konaté. «On ne considère pas le match contre l'Algérie comme une revanche mais plutôt une rencontre pour préparer les futures échéances», a déclaré l'at- taquant du FC Sion (Suisse)

la compétition. Pour le joueur sénégalais, le match de mardi au stade 5-Juillet (20h30) ne sera pas facile pour les deux équipes et ses coéquipiers ont l'in- tention de bien le négo- cier. «On sait que l'Algérie est une bonne équipe. Une équipe qui joue bien au

connaît que la sélection algérienne, battue par la Guinée vendredi à Alger (2-1) lors d'un premier match amical, compte dans ses rangs des joueurs de qualité qui peuvent faire la différence à n'importe quel moment d'une rencontre. «Des joueurs comme Bra- himi, c'est des doués. Nous

la presse algérienne et sé- négalaise présente à Al-

à

ballon et essaie de dés- équilibrer l'adversaire.

aussi nous avons de bons joueurs, et il faudra jouer

aussi nous avons de bons joueurs, et il faudra jouer seulement en équipe, être compact et

seulement en équipe, être compact et solidaire. On ne craint pas les joueurs al- gériens. On sait qu'on a une bonne équipe», a-t-il conclu.

COUPE DU

MONDE 2018

(ELIMINATOIRES AFRIQUE)

La Tanzanie adversaire

de l'Algérie au 2

e tour

La Tanzanie, en dépit de sa défaite 0-1 dimanche en match retour à Blantyre devant le Malawi, s'est qualifiée au 2e tour des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018, zone Afrique, elle rencontrera l'Algérie en aller et re- tour en novembre prochain. L'unique but de la rencontre a été inscrit par Banda (43'). La sélection tanzanienne

a validé son billet pour le second tour grâce à sa victoire

deux buts avaient été inscrits par Mbwana Samata (18') et Ulimwengu (22'). Pour

la Tanzanie, l'Algérie jouera d'abord à l'extérieur avant

à l'aller (2-0), à Dar Es Salam, le 7 octobre dernier. Les

sa double confrontation face à

de recevoir ensuite son adversaire à

domicile.

L’EN en quête de rachat contre les Lions

La sélection algérienne de football disputera mardi (20h30) au stade 5-juillet contre le Sénégal, son second match amical de préparation en vue des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 avec l'objectif d'effacer la piètre prestation de la pre- mière sortie contre la Guinée ponctuée par un re- vers inattendu (1-2). Battus à la surprise générale par le Syli national de Guinée à l'occasion de leur retour dans l'antre du 5-juillet, les hommes de Christian Gourcuff sont désormais dos au mur et condamnés à réagir à moins d'un mois de leur confrontation contre la Tanzanie pour le compte du deuxième tour des éliminatoires du Mondial-2018. Les Verts sont conscients qu'un résultat positif contre les Sénégalais est plus qu'indispensable pour regagner la confiance perdue face à la Gui- née et surtout retrouver leur jeu et leur efficacité. Le coach national Christian Gourcuff qui a essuyé devant la Guinée sa première défaite à domicile depuis sa nomination en juillet 2014, est sous pression et devrait revoir sa copie à l'occasion de cette seconde sortie amicale qui s'annonce ardue. L'ancien coach de Lorient a admis à l'issue de la partie que son équipe n'avait pas fonctionné cor- rectement contre la Guinée, notamment en pre- mière période avec des erreurs de débutants. «Ce qui est sûr, c'est que ce soir (vendredi), on ne s'est pas rassuré défensivement», avait-il reconnu.

Des changements en vue contre le Sénégal

Après avoir bénéficié d'une demi-journée de repos après la rencontre de vendredi, les parte- naires de Yacine Brahimi ont repris dimanche leur préparation au Centre technique national de Sidi Moussa en l'absence de certains joueurs convoqué au départ par le technicien français. En effet, le gardien Mohamed-Lamine Zema- mouche et Hocine El-Orfi ont été laissés à la dis- position de l'USM Alger qui affronte le MO Béjaïa lundi dans le cadre de la mise à jour du calendrier de Ligue 1, tandis que le défenseur de Naples, Faouzi Ghoulam, exclu par l'arbitre lors de la pre- mière rencontre, a été autorisé à quitter le stage. Les coéquipiers de Sofiane Feghouli effectuent lundi leur ultime séance d'entraînement à huis clos, consacrée à la mise en place tactique. Pour la rencontre de mardi soir, le coach national devrait apporter quelques changements à son onze de dé- part par rapport à la première rencontre. Il don- nerait la chance à d'autres éléments pour les voir à l'oeuvre. «Pour le prochain match contre le Séné- gal, évidemment, il y aura des changements, je ne ferai pas jouer la même équipe. Je serai obligé de changer Ghoulam à cause de son carton rouge», a dit Gourcuff. En défense, le latéral de l'USM Alger, Brahim Boudebouda, devrait prendre la place de Ghoulam, alors qu'Hichem Belkaroui est pres- senti dans l'axe avec Carl Medjani. Yacine Brahimi qui