Vous êtes sur la page 1sur 11

1 re B et C

5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal

40

Chapitre 5: Oscillations d’un pendule élastique horizontal

1. Définitions

a)

Oscillateur mécanique

*

Un système mécanique qui effectue un mouvement d'aller-retour de part et d'autre de sa position d'équilibre est dit oscillateur mécanique. Une oscillation est un aller-retour autour de la position d'équilibre.

*

Exemples : mouvement des marées, battements du cœur,

b)

Oscillateur libre

*

C'est un oscillateur abandonné à lui-même après excitation extérieure.

*

Exemples : pendule simple, pendule élastique,

c)

Oscillateur harmonique

*

C'est un oscillateur dont l'évolution dans le temps suit une loi sinusoïdale du temps.

*

Exemples : pendule élastique sans frottement (cas idéalisé)

d)

Oscillateur forcé

*

C'est un oscillateur excité par un dispositif extérieur imposant le rythme d'oscillation.

*

Exemples : mouvement des marées, haut-parleurs,

e)

Oscillateur amorti

*

C'est un oscillateur dont les oscillations s'affaiblissent au cours du temps.

*

Exemples : pendule élastique réel, mouvement d'une corde de piano,

1 re B et C

5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal

41

2. Expérience fondamentale: pendule élastique horizontal

a) Description du pendule élastique

Disposons sur un rail à coussin d’air un chariot pouvant glisser pratiquement sans frottement. Il est attaché à l’une des extrémités d’un ressort. L’autre extrémité du ressort est fixe. Les spires du ressort sont non-jointives, de sorte que le ressort peut également être comprimé.

de sorte que le ressort peut également être comprimé. b) Observations Ecartons légèrement le chariot de
de sorte que le ressort peut également être comprimé. b) Observations Ecartons légèrement le chariot de

b) Observations

Ecartons légèrement le chariot de sa position d’équilibre et lâchons-le sans vitesse initiale.

Le solide effectue des oscillations libres autour de sa position d’équilibre. Ces oscillations sont légèrement amorties à cause de la résistance de l’air freinant le chariot.

3. Etude dynamique et cinématique du pendule élastique horizontal

a) Données

Un pendule élastique horizontal est constitué d’un ressort de raideur k et d’un solide de masse m. On néglige tout frottement (idéalisation !). Tirons le chariot, à partir de sa position d’équilibre, d’une distance d vers la droite. Lâchons le corps sans vitesse initiale.

b) Système. Référentiel. Repère

* Le système étudié est le corps de masse m.

* Le référentiel est celui de la Terre (= celui où le pendule est au repos).

* L’origine O du repère est le centre d’inertie G du solide lorsque le ressort n’est pas déformé.

* L’axe Ox est parallèle au ressort et orienté dans le sens de l’étirement du ressort. L'axe Oy est vertical. (On n’a pas besoin du 3 e axe Oz car il n'y a pas de force ni de mouvement selon cet axe.)

1 re B et C

5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal

42

b) Conditions initiales

Le corps est lâché à l’instant initial.

t = 0

x 0 = d > 0 v 0x =0

42 b) Conditions initiales Le corps est lâché à l’instant initial. t = 0  x

1 re B et C

5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal

43

c) Forces extérieures

* Poids P mg

* Force pressante du coussin d'air R

* Tension du ressort T

P x = 0

P y = -P

R x = 0

R y = R

T x = -kx

T y = 0

En effet :

si le ressort est étiré T x = -kx < 0 si le ressort est comprimé T x = -kx >0

d) Accélération

Appliquons le principe fondamental de Newton (Newton II) :

F ma

P R T ma

Projection de l’équation vectorielle (1) sur l’axe Ox :

k a  x x m
k
a

x
x
m

(1)

(2)

G effectue un mouvement rectiligne. L'accélération est donc parallèle à l'axe Ox.

Conclusion :

a  0 y
a
 0
y

L'accélération n'est donc pas constante. Elle dépend de la déformation x du ressort

(= écartement du solide par rapport à sa position d'équilibre = élongation du solide).

Elle est constamment dirigée vers la position d'équilibre du solide.

e) Equation différentielle du mouvement

Comme

a

2

d x

x dt

2

, l'équation (2) donne:

2 d x  k x 2 dt m
2
d x
 k x
2
dt
m

C'est l'équation différentielle du mouvement !

f) Relation entre P et R

Projection de l’équation vectorielle (1) sur l’axe Oy :

 R  ma P y y y P  R  0 R 
 R
 ma
P y
y
y
P  R  0
R  P

1 re B et C

5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal

44

g) Solution de l'équation différentielle du mouvement

Résoudre une telle équation revient à chercher la fonction du temps x(t) qui possède une dérivée seconde telle que :

d 2 x 2 dt  k x m L'étude mathématique de cette équation fournit
d
2 x
2
dt
 k x
m
L'étude mathématique de cette équation fournit comme solution
x(t)  X
cos( t  ) ,
m
0
où X m ,  0 et  sont des constantes.
dx
Vérifions sa validité ! Dérivons :
X
sin(
 
t
)
m
0
0
dt 
2
d x
2
2
 
X
cos(
    
t
)
x
2
m
0
0
0
dt
k
2
Remplaçons dans l'équation différentielle :

x
 
x
0
m
k
2
La fonction
x(t)  X
cos( t  ) convient comme solution, si on pose
, ce qui est
m
0
0
m
possible car m et k sont positifs !
Conclusion :
2
2
d
x
k
d x
k
2
L'équation
 
x
peut s'écrire
 
x
,
avec
 
0
.
2
2
0
0
dt
m
dt
m
La solution générale de ce type d'équation est alors une fonction sinusoïdale de la
forme :
x(t)  X
cos( t  )
m
0
 t   est appelé phase et  phase initiale de l’oscillateur.
0
L'équation horaire du mouvement x(t) est une fonction sinusoïdale du temps : le
pendule élastique horizontal est un oscillateur harmonique.
Remarque :
De la même façon on montre que
l'équation différentielle.
x(t)  X
sin( t  ) est solution de
m
0

h) Amplitude du mouvement

Comme

1 cos(t  ) 1 , l'élongation x varie entre X m et +X m .

0

La valeur maximale X m que l'élongation peut prendre est l'amplitude de l’élongation.

1 re B et C

5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal

45

i)

*

Période, fréquence et pulsation d’un mouvement harmonique

Une fonction sinusoïdale du type

même valeur chaque fois que la phase t change de 2k( k ).

x X

m cos(t ) est périodique. Elle reprend la

On appelle période T la durée d’une oscillation. (En mouvement circulaire uniforme, la période est la durée d’un tour.)

*

*

*

Déterminons T ! De quelle durée T faut-il augmenter t pour que la phase augmente de 2?

  (t T)    t 2  T   2 2
 
(t
T)
  
t
2
T
 
2
2 
La période du mouvement est donc donnée par :
T
 
1
La fréquence du mouvement s’écrit :
f 
T
2 

est appelée pulsation. (En mouvement circulaire uniforme, est la vitesse angulaire.)

j)

Comme l’oscillateur est libre, il oscille avec sa période propre T 0 , sa fréquence propre f 0 et sa

pulsation propre 0 .

Période propre, fréquence propre et pulsation propre du pendule élastique horizontal

La période propre est donnée par :

La fréquence propre est donnée par :

La pulsation propre est donnée par :

m T   2 0 k 1 k f  0 2  m
m
T
 
2
0
k
1
k
f
0
2
 m
k
 
0
m

k) Détermination de l'amplitude X m et de la phase initiale

Nous déterminons ces constantes à l'aide des conditions initiales :

t = 0 abscisse initial x 0 = d > 0 vitesse initiale v 0x = 0

Abscisse :

x(t) X

v

x (t)

m

cos(t  )

0

v

x

(t)



X

 

(3)

)

(4)

dx(t)

dt

Vitesse :

m

0

sin(

t

 

0

1 re B et C

5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal

46

Remplaçons les conditions initiales dans les équations (3) et (4) :

d

0  X

X

m

(6)

(5)

cos   0

sin

m

0

sin 0

X

m

cos   0

Finalement : = 0, et (5)

= 0

ou bien

=

(5)

(6)

cos   0 car X m > 0 : la solution = est donc à rejeter !

X m = d.

l) Equations finales de l'élongation, de la vitesse et de l'accélération

Elongation :

x(t)

d cos

0

t

X

m

cos

 k   t    ;  m 
k
t    ;
m

amplitude de l’élongation : X m = d

Vitesse :

v

x

(t)

d

 

0

sin

0

t

V

xm

cos

 k    t   m 2    
k
t
m
2
  

;

amplitude de la vitesse :

V xm

d

k m
k
m
 k    d 2 cos   t   A cos
k
 
d
2 cos
t
A
cos
t
    ;
amplitude de l'accélération :
a x
0
0
xm
m

Accélération :

   ; amplitude de l'accélération : a x  0 0 xm  m
   ; amplitude de l'accélération : a x  0 0 xm  m

A

xm

k

d m

1 re B et C

5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal

47

m) Applications

Déterminer l'amplitude et la phase initiale pour les conditions initiales suivantes :

* t = 0

x 0 = -d < 0 v 0x =0

* t = 0

x 0 = 0

v 0x = v > 0

* x 0 =

t = 0

0

v 0x = -v < 0

4. Etude énergétique du pendule élastique horizontal

a) Energie mécanique de l'oscillateur

* Energie cinétique du solide :

E

c

1

2

mv

2

x

k   0 m Finalement :
k
 
0
m
Finalement :

E

E

c

c

2

mX k

m

2m

sin

X

2

m

k

2

sin

2

(

2

(

t

 

0

t

 

0

)

* Energie potentielle élastique du ressort :

E p élastique

1

2

kx

2

kX

2

m

2

mX

2

m

2

0

)

cos

2

sin

2

(

t

 

0

)

2

(

t

 

0

)

* Energie mécanique de l’oscillateur :

Conclusion :

E  E E c  p élastique 2 2 kX kX m 2 m
E
E
E
c 
p élastique
2
2
kX
kX
m
2
m
sin
(
  
t
)
0
2
2
2
kX
m
2
2
(sin (
  
t
)
cos
0
2
1
2
E
 kX
m
2

cos

2

(

t

 

0

(

t

 

0

))

)

L'énergie mécanique d'un oscillateur harmonique est conservée.

1 re B et C

5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal

48

b) Etablissement de l'équation différentielle à partir de la conservation de l'énergie mécanique

* En classe de 2 e , nous avons montré que l'énergie mécanique d'un oscillateur harmonique est conservée :

1

1

E

 

kx

2

2

constant

 

mv

 

x

2 2

* Dérivons par rapport au temps cette expression de l'énergie mécanique :

dE

dt

d

dt

(

1

2

kx

2

)

d

dt

(

1

2

mv

2

x

)

0

(la dérivée d'une constante est nulle)

On obtient en appliquant les règles de dérivation établies en mathématiques :

1

2

1 d

k

2

dt

2

(x )

k

dx

1

dt

k

x

2

v

x

2x

1

2

m

d

dt

(v

2

x

)

m 2v

m

x

v

dv

x

x

dt

a

x

Comme

a

x

2

d x

dt

2

, on obtient :

0

0

0

kx

m

2

d x

dt

2

0

Finalement, on retrouve l'équation différentielle du mouvement :

2 d x 2 dt  k x m
2
d x
2
dt
 k x
m

5. Etude qualitative du pendule élastique amorti

L'amplitude X m diminue au cours du temps à cause des frottements.

L'énergie mécanique diminue au

cours du temps et se transforme en énergie calorifique.

L'oscillateur n'est donc pas

périodique. On parle quand-même de sa pseudo-période T.

en énergie calorifique. L'oscillateur n'est donc pas périodique. On parle quand-même de sa pseudo-période T.

1 re B et C

5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal

49

6. Oscillations forcées. Résonance

Expérience :

49 6. Oscillations forcées. Résonance Expérience : Observations : * Le résonateur effectue des oscillations de
49 6. Oscillations forcées. Résonance Expérience : Observations : * Le résonateur effectue des oscillations de
49 6. Oscillations forcées. Résonance Expérience : Observations : * Le résonateur effectue des oscillations de

Observations :

* Le résonateur effectue des oscillations de même fréquence que celle de l'excitateur: il effectue des oscillations forcées.

* L'amplitude A du résonateur dépend de la fréquence de l'excitateur et de l'intensité de l'amortissement.

* A passe par un maximum : c'est la résonance. La fréquence de résonance f R est pratiquement égale à la fréquence propre f 0 du résonateur.

1 re B et C

5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal

50

* Si l'amortissement est faible, on peut avoir A >> a (catastrophe de résonance)

* Si l’amortissement est important f R est légèrement inférieur à f 0 .

important f R est légèrement inférieur à f 0 . La courbe A(f) est appelée courbe

La courbe A(f) est appelée courbe de réponse du résonateur.