Vous êtes sur la page 1sur 4

Sciences Industrielles

TD - Corrigés Calcul vectoriel

TD Corrigé : outils utiles en mécanique


EXERCICE 1:
→ → →
V et W étant deux vecteurs connus non nuls , existe-t-il un vecteur X tel que :
→ → →
V ∧ X =W
on en conclut :

X doit être non nul,
→ → → →
V et W doivent être orthogonaux et X et W aussi par propriété du produit vectoriel..
→ → →
Si il existe une solution X , alors tout vecteur de la forme X +λV sera aussi solution.
→ → → →
En multipliant vectoriellement par V la relation V ∧ X =W , on obtient :
→ → → → → → → → →→ → → →
V ∧(V ∧ X )=V ∧W ou bien (V .X ) V -(V .V ) X =V ∧W
→ →
où (V .X ) est réel β
→ →
β = 0) orthogonale à V , on obtient :
Si on cherche la solution particulière X0 (β
→ → → →
→ → →
X0= -V ∧2W et X = -V ∧2W +λV
V V

EXERCICE 2 :
r r r
le résultats est 0 réel. Puisque V3.(V1∧V3)=0

EXERCICE 3 :

→
3-1 : L’automoment du torseur T : M
(A). S =0 donc le torseur T un torseur de type glisseur et sur
tous les points de l’axe d’un torseur Glisseur le moment est nul.
3-2 :
1 −3 → → →
−3 −1 1 −3
  → →
T =2 3  et M M
(B)= (A)+ BA∧S d’ou le calcul : M
(B)= 3 + 0 ∧ 2 = 6
  rrr
3 −1 A, x, y, z R −1 R 0 R 3 R −3
d’où le torseur en B :
1 −3
 
T =2 6 
  rrr
3 −3 A, x, y, z
Remarque : l’automoment du torseur est toujours égal à 0. Normal, puisque l’automoment est un
invariant scalaire du champs antisymétrique représenté par le torseur T.
3-3 :
→ →
−3 0 x 1
→ →
M(A)=M(I)+ AI ∧S d’ou le calcul : 3= 0 + y ∧ 2 x,y,z sont les coordonnées de I dans le
R −1 R 0 Rz R3
rrr
repère R(A, x, y, z ) .

Page 1 Jacques AÏACHE – Jean-Marc CHÉREAU  EduKlub S.A.


Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que
la consultation individuelle et privée sont interdites.
Sciences Industrielles

TD - Corrigés Calcul vectoriel

d’où le système d’équations

3y −2z =−3  x= 3 3


 2 2
  →
 z −3x =3 ⇒ y =4 ⇒ AI = 4
  15
 2x − y =−1  z = 2 R 15
2
3y −2z =−3  x=0 0
  →
ou  ⇒ y =1⇒ AI1 = 1
 
 2x − y =−1  z =3 R3

3-4 : soit l’équation vectorielle de l’axe du torseur T montrée dans le cours


r
→ S ∧M(A) →
AJ = v2 + λS avec λ∈Réel
S

où J est un point de l’axe central de T.


r 1 −3 −11
r →
M
S 2 =14 et S ∧ (A)= 2 ∧ 3 = −8
R3 R −1 R 9

xJ = −11+λ
→
14

AJ = yJ = 4 + 2λ
7
9
R z J = + 3λ
14
Pour λ =2,285714 I = J

EXERCICE 4 :
4-1 :
 0 0 → → →
0 −r 0 0
  → →
T = 0 0 et M(B)=M(A)+ BA∧S d’ou le calcul : M(B) = 0+ 0 ∧ 0 = r.ω
  r r r
ω 0 A, x1, y1, z1 R1 0 R1 0 R1 ω R1 0
d’où le torseur en B :
0 0 
 
T = 0 r.ω 
  r r r
ω 0 B, x1, y1, z1


→
4-2 : L’automoment du torseur T : M(A). S =0 donc le torseur T un torseur de type glisseur et sur

r
tous les points de l’axe d’un torseur Glisseur le moment est nul. M(A)=0 donc le point A appartient à

Page 2 Jacques AÏACHE – Jean-Marc CHÉREAU  EduKlub S.A.


Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que
la consultation individuelle et privée sont interdites.
Sciences Industrielles

TD - Corrigés Calcul vectoriel

→
l’axe central de T. Donc comme l’axe central passe par A et est colinéaire à S , l’axe central de T est
→
la droit affine (A, S )

rr
4-3 : En considérant que θ est un angle en radian défini comme θ =(x, x1) et posant ω = dθ (constant
dt
dans le temps) en radian par seconde, le torseur T modélise un mouvement de rotation d’un solide S1
r r
autour de l’axe (A, z = z1) fixe par rapport à un solide S0.
La représentation graphique normalisée de cette cinématique (ou mouvement sans se préoccuper des
causes qui le provoque) est représenté ci-dessous.
z
z1=

A
S1

S0

La liaison entre les deux solides S0 et S1 définie par une telle cinématique est appelée LIAISON
r r
PIVOT d’axe (A, z = z1) .
rr
Il est possible de paramétrer cette liaison par un angle θ =(x, x1) .
Pour ce faire on associe comme représenté ci-dessous :
rrr
Un repère affine R(x, y, z ) au solide S0
r r r
Un repère affine R1(x1, y1, z 1) au solide S1
→ r
La géométrie est définie par le vecteur AM =r.x1

y1 y

x1
M

θ
A x

z1 z
Pour modéliser vectoriellement la cinématique (rotation autour d’un axe) de cette liaison pivot d’axe
 0 0
r r  
(A, z = z1) , le torseur T notée T = V =  0 0
S1/ S0   r r r
ω 0 A, x1, y1, z1

Page 3 Jacques AÏACHE – Jean-Marc CHÉREAU  EduKlub S.A.


Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que
la consultation individuelle et privée sont interdites.
Sciences Industrielles

TD - Corrigés Calcul vectoriel

0 0   
   r r 
En transportant ce torseur en M, on obtient V =  0 r .ω 
S1/ S0 
=Ω S1/ S0 VM ∈S1/ S0 
 r r r  
ω 0 M, x1, y1, z1  M

Page 4 Jacques AÏACHE – Jean-Marc CHÉREAU  EduKlub S.A.


Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que
la consultation individuelle et privée sont interdites.