Vous êtes sur la page 1sur 26

Canadian Geotechnical Journal

Influence des non linéarités du Béton et le renforcement en


utilisant des micropieux sur l’interaction sismique sol-
pieux-pont

Journal: Canadian Geotechnical Journal

Manuscript ID: Draft

Manuscript Type: Article

Date Submitted by the Author: n/a

Complete List of Authors: ALfach, Mohanad

Keyword: Interaction, pieux, non-linéaire, micropieux, sismique


Dr
af
t

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Page 1 of 25 Canadian Geotechnical Journal

Influence des non linéarités du Béton et le renforcement en utilisant


des micropieux sur l’interaction sismique sol-pieux-pont

Dr. Mohanad Alfach, University of Lille 1,Email:mohanadalfach@yahoo.fr


Corresponding Author: Dr.Mohanad Alfach

Dr
af
t

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Canadian Geotechnical Journal Page 2 of 25

Résumé
Les observations post-sismiques montrent que le comportement du système sol-pieux-structure montre des forts
non linéarités du sol et du béton sous un chargement sismique à forte intensité. Beaucoup des ruptures
récemment observées dans les pieux suite à un fort tremblement de terre, sont d'origine structurelle
(développement de rotules plastiques dans les pieux). La raison la plus probable de cette rupture est le
dépassement du moment fléchissant maximal que peut supporter le pieu (Moment plastique Mp) en plusieurs
points. Une analyse de ces problèmes est nécessaire pour prendre en compte le non linéarité du béton, la stratégie
de renforcement des pieux endommagés et l'interaction de ces pieux avec le renforcement proposé en utilisant
des micropieux. Cette étude vise à étudier ces aspects pour l’interaction sol-pieux-micropieux-structure en
utilisant un approche globale en trois dimensions par un code des différences finies Flac 3D (Fast lagrangian
Dr

analysais of continua in 3 dimensions).


af

MOTS-CLÉS: Interaction; pieux; micropieux; sismique; béton ; non-linéaire; finite différences.


t

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Page 3 of 25 Canadian Geotechnical Journal

Influence of nonlinearity of concrete and reinforcement using


micropiles on the seismic interaction of soil-piles-bridge

Dr. Mohanad Alfach, University of Lille 1,Email:mohanadalfach@yahoo.fr


Corresponding Author: Dr.Mohanad Alfach

Dr
af
t

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Canadian Geotechnical Journal Page 4 of 25

ABSTRACT
Post-seismic observations of recent devastating earthquakes have shown that the behavior of the soil-pile-
structure shows strong nonlinearity of soil and concrete under intensive seismic loading. Many of pile ruptures
recently observed after strong earthquake due to structural reasons (development of plastic hinges in the piles).
The most likely reason for this rupture is the exceeding of maximum bending moment supported by the pile at
several points. An analysis of these problems is necessary to take into account the nonlinearity of concrete, the
strategy of strengthening the damaged piles and the interaction of these piles with the proposed strengthening by
using micropiles. This study aims to investigate the interaction aspects for soil-piles- micropis-structure using a
global approach with a three dimensional finite difference code Flac 3D (Fast lagrangian analysais of continua in
3 dimensions).
Dr

KEYWORDS: Interaction, piles, micropiles, concrete, seismic, nonlinear, three-dimensional


af
t

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Page 5 of 25 Canadian Geotechnical Journal

1. INTRODUCTION
Les pieux assurant la stabilité des structures des déformations irréversibles. Dans la
situées en zones sismiques peuvent être conception parasismique, le
sollicités par des efforts sismiques qui développement de rotules plastiques est
dépassent leur résistance limite. Ces efforts
autorisé dans des endroits précis (en tête
sont particulièrement dangereux lorsque les
par ex). En effet, ces rotules plastiques
pieux sont ancrès sur des sols non linéaires.
permettront d'amortir l'oscillation induite
Les observations et les analyses post-
par le chargement sismique et limiter ainsi
sismiques montrent que l’interaction sol-
les sollicitations qui en résultent. Dans
fondation-superstructure joue un rôle
cette étude, nous analysons l'influence de
primordial dans les dommages sismiques
la prise de ces rotules plastiques sur la
subis par les pieux et les structures
réponse sismique du système. La plasticité
(Kagawa 1980, Mizuno 1987, Boulanger et
du béton des pieux est régie par un
al. 1998-1999, Miura 2002,..). En cas de
moment plastique Mp qui est le moment de
fortes sollicitations sismiques, les non
flexion maximal admissible dans les pieux.
linéarités du sol et de la structure peuvent
Les travaux de recherche menés dans le cadre
jouer un rôle décisif. Lors d’un chargement
Dr

de cette étude fournissent une analyse


sismique de forte intensité, des rotules
approfondie de l’interaction sol-pieux-pont
plastiques sont susceptibles de se
af

sous chargements sismiques. Une attention


développer dans les pieux. Dans la particulière est accordée à l’influence des non
t

littérature, on trouve plusieurs modèles de linéarités du béton des pieux, et le


comportement du béton en particulier le comportement du système sol-pieux-pont
modèle élastique parfaitement plastique. renforcée par ajoutant un groupe de

D'autres modèles d'endommagement micropieux. L’étude est réalisée en utilisant


une modélisation tridimensionnelle à l’aide du
peuvent prendre en compte la diminution
code de calcul (Flac 3D).
de la rigidité élastique et le développement
2. Modèle numérique de l’interaction sol-pieux-structure
La modélisation du comportement d’un tel modèle doivent être mises suffisamment
système sous un chargement sismique loin de la structure pour minimiser l’effet
nécessite des méthodes spécifiques qui de la réflexion des ondes, cela conduit à
doivent prendre en compte les interactions des grands maillages. Pour surmonter cette
entre ces différentes composantes, à savoir difficulté, on utilise des frontières
les interactions sol-pieux, pieu-pieu, pieux- spécifiques qui sont capables d’absorber
chevêtre et l’ensemble pieux-chevêtre-sol les ondes sortantes et les empêchent donc
avec la superstructure. Les frontières du de se réfléchir dans le modèle. Le code
2

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Canadian Geotechnical Journal Page 6 of 25

Flac 3D est utilise dans le cadre de ce pour résoudre les équations d’équilibre
travail. Ce code utilise la représentation dynamique.
lagrangienne de movement. Il est basé sur
la méthode explicite de différences finies

2.1. Exemple de référence


L’exemple de référence consiste en un faible cohésion de 2 KPa et une dilatance
group de (2x3) pieux flottants, de
Fflex=1 Hz
longeur Lp=10.5 m, le groupe est Superstructure
0,5 m
Mst=350
implanté dans une couche de sol
4m
meuble homogène de (15m) de
profondeur et encastrés dans un Chevêtre
1m
0,5 m
chevêtre de (1m) d’épaisseur Figure
10 m
(2.1). Les carctéristiques du sol, des
Pieux
pieux et de la superstructure sont
données dans les tableaux (2.1), (2.2) S=3,75D=3

y
Dr

et (2.3). L’élément « Pieu » est Dp=80 cm

utilisé pour introduire une interface


S=3,75 D=3 m
af

entre les pieux et le sol. Les x


caractéristiques mécaniques et
t

géométriques de l’exemple de xi
référence sont reportées sur la figure
Charge sismique
(2.1). Les têtes des pieux (Dp=80
appliquée a la
cm) sont encastrées dans un chevêtre
base du massif de
d’épaisseur (ec=1m). L’espacement
Figure 2.1. Exemple de référence.
entre les pieux est de 3 m (S=3.75
Dp). Afin d’éviter la complexité de ψ= 20° (C=2KPa; φ=30°; ψ= 20°), avec un

l’interaction sol-chevêtre, ce dernier a été amortissement de type (Rayleigh) pour le

placé à (0.5 m) au dessus du sol. Dans sol. Le facteur de l’amortissement est de

l’exemple de référence, Le comportement (5%) pour le sol et de (2%) pour la

de sol est décrit par une loi élasto-plastique structure. La fréquence fondamentale du

sans écrouissage selon le modèle standard sol vaut 0.67 HZ. La superstructure est

de l’élasto-plasticité de Mohr-Coulomb modélisée par une colonne supportant en

avec un angle de frottement de 30°, une tête une masse de (350) tonnes. La rigidité

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Page 7 of 25 Canadian Geotechnical Journal

de la superstructure et sa fréquence K st
(supposée encastrée à sa base) sont égales
Fst = 1/ 2π
mst
a Kst= 86840 (KN/m) et Fst=2.5 HZ. Elles
ont été déterminées par les expressions
La fréquence de la superstructure en tenant
suivantes :
compte de l’interaction sol-structure est
Fiss=1.1 HZ.
3( Est .I st )
k st =
H 3 st

Dp ρ E ξ LP EP . AP E P .I P
Matériau ν
(cm) (kg/m3) (Mpa) (%) (m) (MN) (MN.m2)

pieu 80 2500 20000 0,3 2 10 12800 628,67

Tableau 2.1. Propriétés des pieux.

ρs E0s (MPa) νs ξ s (%) c (KPa) ϕ (°) ψ (°)


Dr

K0
(kg/m3)
1700 8 0,3 0,5 5 2 30 20
af

Tableau 2.2. Propriétés du sol avec le critère de Mohr-Coulomb.


t

ρ st Est ξ st Masse
ν st
(kg/m3) (Mpa) (%) (Tonne)
2500 80000 0,3 2 350

Tableau 2.3. Propriétés de la superstructure.

ρ, E et ν sont la masse volumique, le Le maillage retenu est illustré dans


module de Young et le coefficient de la figure (2.2) Il comporte 3856 zones à 8
Poisson. ξ est le facteur de noeuds et 138 poutres tridimensionnelles à
l’amortissement. DP est le diamètre du 2 nœuds. Le maillage a été raffiné autour
pieu. E.A et E.I sont la rigidité axiale et à des pieux et dans la zone proche de la
la flexion. superstructure où les forces inertielles
induisent des fortes contraintes.
4

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Canadian Geotechnical Journal Page 8 of 25

60 m
40 m

15 m

Figure 2.2. Maillage utilisé dans la modélisation numérique de l’exemple de référence


(3856 zones à 8 noeuds ; 6978 noeuds ; 138 poutres à deux noeuds).
Dr

2.2. Chargement sismique (Réel)

Le chargement sismique qui été fréquences mises en jeu sont inférieures à


af

choisi est celui enregistré à Kocaeli en 3 Hz avec un pic maximal pour f=0,9 Hz
t

Turquie le 17/08/1999 (Station qui est compris entre la fréquence


AMBARLI ; source KOERI). Ce fondamentale du sol (f1=0,67 Hz) et de la
chargement qui est appliqué sous forme structure (fISS = 1,1 Hz), d'où le choix de ce
d’une vitesse à la base est montré sur la chargement dans notre analyse. A noter
figure (2.3). On note une amplitude qu'un premier pic est observé pour f=0,6
maximale de 40 cm/s (accélération Hz qui est très proche de la fréquence
maximale = 0,247 g). Le spectre de fondamentale du sol.
Fourrier correspondant est illustré sur la
figure (2.4). On constate que les

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Page 9 of 25 Canadian Geotechnical Journal

0.5

0.4

0.3

0.2
/sec)

0.1
se(m

0
ites

0 5 10 15 20 25 30 35
V

-0.1

-0.2

-0.3

-0.4
Temps (sec)

b) Vitesse
Figure 2.3. Chargement sismique – Turquie, Kocaeli
0.00035

0.0003
Vitesse spectrale (m/sec)

Dr

0.00025

0.0002
af

0.00015
t

0.0001

0.00005

0
0 0.5 1 1.5 2 2.5 3
Fréquence (HZ)

Figure 2.4. Spectre de Fourrier de la vitesse (Turquie, Kocaeli).

Le tableau 2.3 donne les efforts


induits dans les pieux pour le chargement N * = N /( M st .xi / ∑ x 2i ) ,
sismique de Kocaeli. Afin de comparer les
résultats obtenus, les efforts induits sont T * = T / Tst , M * = M / M st
normalisés par rapport aux forces M st = mγ l , Tst = mγ
inertielles de la superstructure comme suit Mst et Tst sont le moment fléchissant et
l’effort tranchant à la base de la
superstructure.

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Canadian Geotechnical Journal Page 10 of 25

m : est la masse de la superstructure. de la fondation. xi : est la distance dans la


γ : est l’accélération de la superstructure. direction du chargement entre l’axe de pieu
l : est le bras de levier par rapport le base et l’axe du groupe (voir figure 2.1).

Efforts dynamiques Efforts normalisés


Acc Acc
Pieu central Pieu extérieur Pieu extérieur
Chargement masse chevêtre
Tmax Mmax Tmax Mmax
(m/s2) (m/s2) Tmax Mmax
(KN) (KN.m) (KN) (KN.m)
Turquie 9,567 6,592 511,7 897,9 917,3 1140 0,211 0,062

Tableau 2.4. Exemple de référence : Réponse d’un groupe de 2x3 pieux pour (Enregistrement
de la Turquie 1999, vg=40 cm/s) et sol frottant(C=2KPa; φ=30°; ψ= 20°).

3. Influence de la non linéarité du béton des pieux


3.1. Résultats

Pour étudier l’effet du comportement non fléchissant montre que la plasticité est
Dr

linéaire des pieux sur la réponse sismique atteinte sur une grande partie du pieu et
du système sol-pieux-pont, les résultats n'est pas localisé uniquement en tête
af

obtenus dans le cas d'un comportement (rotule plastique). Ce résultat montre qu'un
linéaire du béton sont comparés avec ceux effondrement de la structure est très
t

obtenus avec une valeur du moment probable avec le système de fondations


plastique Mp=500 KN.m qui est le utilisé.
moment maximal que peuvent supporter D'un autre côté, on constate qu'avec un
le s p ie ux ut ili sé s. Le s sim ula t ions comportement non linéaire des pieux, on
numériques sont effectuées dans le cas d'un obtient une réduction de l'effort normal
sol frottant (φ=30°, C=2 KPa, ψ=20°) avec (24.6 %) et de l'effort tranchant (34 %)
un chargement correspondant à maximaux dans le pieu extérieur et
l’enregistrement de la Turquie et une également une atténuation dans l'amplitude
amplitude maximale (V=0,4 m/sec). spectrale de la vitesse de la structure
La figure 3.1 et le tableau 3.1 présentent comme le montre la figure 3.2. Ceci est dû
les résultats obtenus. On constate que la à l'amortissement introduit par la plasticité
non-linéarité du béton des pieux affecte dans les pieux. Il est important de signaler
d’une manière significative la réponse que la présence de la plasticité dans les
sismique des pieux. Le profil du moment pieux influence la répartition des efforts
7

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Page 11 of 25 Canadian Geotechnical Journal

tranchants maximaux entre le pieu central et extérieur (tableau 3.1).


Efforts dynamiques Efforts normalisés
Modèle
Acc Acc Pieu central Pieu extérieur Pieu extérieur
masse chevêtre
(béton) Nmax Tmax Mmax Nmax Tmax Mmax
(m/s2) (m/s2) Tmax Mmax
(KN) (KN) (kN.m) (KN) (KN) (kN.m)

élastique 9,567 6,592 38,2 511,7 897,9 1840,2 917,3 1140 0,211 0,062
Plastique
7,744 8,327 38,8 450,8 500 1386,2 604,1 500 0,154 0,033
Mp=500 kN.m

Tableau 3.1. Influence du comportement non linéaire du béton des pieux sur les efforts
dynamiques dans les pieux (séisme de la Turquie (V=0,4 m/sec), sol (φ=30°, C=2 KPa, ψ=20°).

12 12

10 10

8 8
Dr
H (m)

H(m)

6 6
af

4 4
t

2 2
béton élastique b éton é lasti que

béton p , Mp=500 KN.m b éton p , Mp =5 00 K N.m


0 0
0 200 400 600 800 1000 0 2 00 4 00 600 800 1 000 1 20 0
T (KN) M (KN.m)

b) Effort tranchant a) Moment fléchissant


Figure 3.1. Influence du comportement non linéaire du béton des pieux sur les efforts
dynamiques dans le pieu extérieur (séisme de la Turquie (V=0,4 m/sec), sol frottant).

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Canadian Geotechnical Journal Page 12 of 25

0.06

0.05

0.04

Am plitude

0.03

0.02
béton élastique

béton p, Mp=500 KN.m


0.01

0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 1.8 2

Fréquence (HZ)

Figure 3.2. Influence du comportement non linéaire du béton des pieux sur la vitesse
Dr

spectrale en tête de superstructure (Spectre de Fourrier)


4. Interaction pieux – renforcement
af

Les observations sur site (Lizzi & modélisation numérique, les principaux
Carnevale 1981, Pearlman et al. 1993, travaux de recherche sur le comportement
t

Mason 1993, Herbst 1994) ainsi que des sismique des micropieux ont été axés sur
recherches récemment menées ont leur utilisation comme fondation de
démontré que le système de micropieux nouveaux ouvrages (Sadek 2003, Al Saleh
fournit un moyen fiable parmi les 2006). Dans cette partie, nous examinons
techniques de renforcement des ouvrages la réponse du système sol-pieux-structure
existants. La facilité de leur installation, en suite à un renforcement par un groupe de
particulier dans des sites à accès difficile, micropieux.
constitue leur principal atout. Leur Il s'agit d'un système identique à celui
utilisation en site sismique présente de étudié auparavant avec une fondation de 6
grands avantages, car ce système de pieux qui sera renforcée par un groupe de 4
fondation est caractérisé par une bonne micropieux (2x2). Le diamètre des
flexibilité et ductilité, propriétés très micropieux est Dm=0,25 m (Figure 4.1).
appréciées pour les ouvrages exposés à des La solution de renforcement utilisée en
risques sismiques. Dans le domaine de la pratique consiste à agrandir le chevêtre

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Page 13 of 25 Canadian Geotechnical Journal

existant dans lequel les micropieux seront Le sol est identique à celui utilisé dans les
encastrés afin de rigidifier le système de sections précédentes (sol frottant φ=30°,
fondation. L’interface entre les pieux, C=2 KPa, ψ=20°). Afin de limiter le
micropieux avec le sol est supposée nombre des éléments de renforcement (4
élastique. Les calculs sont effectués en éléments), et s'agissant d'une analyse
supposant une valeur du moment plastique qualitative, le comportement des
Mp=500 KN.m pour les pieux. Le micropieux sera supposé élastique linéaire
chargement appliqué correspond à même si les efforts induits dépassent leur
l’enregistrement de la Turquie, mais avec capacité portante. Pour une étude réelle, le
une amplitude maximale (V=0,6 m/sec). nombre de micropieux doit être optimisé
Cette amplitude a été choisie afin de en fonction du chargement sismique.
provoquer le développement de la
plasticité sur une grande partie des pieux,
ce qui justifie le renforcement.
Dr

Superstructure
0,5 m
Mst=350

4m
af

Chevêtre
1m
0,5 m
t

Micropieux 10 m

Pieux

1,5 m S=3,75D=3 m

Dp=80 cm
y
Dm=0,25 m

S=3,75 D=3 m
x

3m Sm

Charge sismique
appliquée à la base
du massif de sol

Figure 4.1. Schéma de renforcement par micropieux

10

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Canadian Geotechnical Journal Page 14 of 25

4.1. Effet de l’espacement pieux-micropieux

Afin d'analyser l’influence de l’espacement L'influence de l'espacement pieu-


pieu-micropieu sur la réponse sismique du micropieu n'est pas très significative tout
système, les simulations numériques ont en obtenant une petite baisse avec
été réalisées avec plusieurs valeurs de l'augmentation de l'espacement.
l'espacement pieu-micropieu (Sm =1,5, 2 et Le renforcement est également très
3 m). bénéfique vis-à-vis de l'effort normal repris
par les pieux. En effet, on obtient une
Les tableaux 4.1, 4.2 et la figure 4.2 atténuation de 75 % de l'effort normal
donnent les résultats de la comparaison de maximal dans les pieux après le
la réponse du système avant et après le renforcement. Toutefois l'influence de
renforcement et pour plusieurs l'espacement pieu-micropieu n'est pas
espacements pieu-micropieu. importante sur l'effort normal dans les
En premier lieu, on note que le pieux, mais elle aboutit à une atténuation
renforcement par micropieux peut significative de l'effort normal dans les
Dr

constituer une solution efficace de micropieux.


renforcement. En effet, on note une forte En examinant la réponse spectrale de la
af

réduction des efforts internes dans les vitesse en tête de la superstructure (figure
pieux suite au renforcement. La figure 4.2 4.3), on constate une diminution de
t

compare l'enveloppe du moment l'amplitude maximale avec l'espacement.


fléchissant dans les pieux avec et sans Ce qui traduit une augmentation de la
renforcement. Suite au renforcement, la rigidité de la structure et explique la
zone plastifiée du pieu est réduite à un réduction des efforts dynamiques dans les
point localisée en tête de pieux, ce qui peut pieux. Ce résultat est concordant avec ceux
être admis par les normes sismiques et ne obtenus par Sadek (2003) concernant
met pas en péril la structure. En plus, on l'augmentation de la rigidité du système et
constate que le moment fléchissant la réduction de l'amplification latérale avec
maximal diminue avec l'augmentation de l'espacement.
l'espacement pieu-micropieu. Une même La figure 4.4 montre l'enveloppe du
tendance est observée pour l'enveloppe de moment fléchissant et de l'effort tranchant
l'effort tranchant dans le pieu. Le induits dans les micropieux sous
renforcement aboutit à une réduction de chargement sismique. On constate que
l'effort tranchant en tête de l'ordre de 45%. l'espacement n'a pas un impact important

11

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Page 15 of 25 Canadian Geotechnical Journal

sur la répartition de ces efforts. Ces en centrifugeuses par Fukui et al. (2001).
résultats confirment les mesures réalisées
Efforts dynamiques
Modèle Acc Acc Pieu central Pieu extérieur
(béton) Mp=500 masse chevêtre
(m/s2) (m/s2)
Nmax Tmax Mmax Nmax Tmax Mmax
(KN.m)
(KN) (KN) (KN.m) (KN) (KN) (KN.m)
Avant le
8,712 14,25 36,3 489,1 500 1553,2 691,5 500
renforcement
Après
8,432 8,4 8,6 289,1 500 376 359,6 500
S=1,5 m
Après
8,358 8,759 0,5 281,9 500 422,6 339,7 500
S=2 m
Après
7,608 8,131 0,4 247,2 500 331 291 500
S=3 m

Tableau 4.1. Influence du l'espacement pieu-micropieu sur les efforts dynamiques dans les
pieux
Dr

Efforts dynamiques (micropieu)


af

Modèle Nmax Tmax Mmax


(KN) (KN) (KN.m)
t

S=1,5 m 984 602,7 1090


S=2 m 841,3 596,6 1080
S=3 m 594 491,4 926,8

Tableau 4.2. Influence du l'espacement pieu-micropieu sur les efforts dynamiques dans les
micropieux de renforcement.

12

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Canadian Geotechnical Journal Page 16 of 25

12 12

10 10

8 8
H (m )

H (m )
6 6

4 4

2 2
avant le renforcement avant le renforcement
après,S=1.5 m après , S=1.5 m
après, S=2 m après , S=2 m
après, S=3 m après , S=3 m
0 0
0 100 200 300 400 500 600 0 100 200 300 400 500 600 700 800
M (KN.m) T (KN)

a) Moment fléchissant b) Effort tranchant


Dr

Figure 4.2. Influence du l’espacement pieu-micropieu sur les efforts dynamiques dans le pieu
extérieur.
af

0.08
t

0.07

0.06
Amplitude

0.05

0.04

0.03
avant le renforcement
après , S=1.5 m
0.02
après , S=2 m
après , S=3 m
0.01

0
0 0.5 1 1.5 2 2.5 3

Fréquence (Hz)

Figure 4.3. Influence de l’espacement pieu-micropieu sur la vitesse spectrale en tête de


superstructure
13

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Page 17 of 25 Canadian Geotechnical Journal

12 12

10 10

8 8

H (m )
H (m )

6 6

4 4

2 2
S=1.5 m S=1.5 m
S=2 m S=2 m
S=3 m S=3 m
0 0
0 100 200 300 400 500 600 700 0 200 400 600 800 1000 1200
T (KN) M (KN.m)

a) Moment fléchissant b) Effort tranchant


Dr

Figure 4.4. Influence du l'espacement pieu-micropieu sur les efforts dynamiques dans les
micropieux de renforcement
af

4.2. Effet de la liaison micropieux/chevêtre


t

On propose dans cette section d’analyser le moment plastique est atteint sur le quart
l’effet de la liaison micropieu/chevêtre sur supérieur du pieu. En plus, le profil de
la réponse sismique du système. Deux l'effort tranchant obtenu avec les
types de liaison sont étudiés : encastrement micropieux articulés montre une valeur
et articulation. L’analyse est effectuée pour maximale supérieure de 45 % à celle
un espacement pieu-micropieu (S=2 m). obtenue dans le cas d'un renforcement par
Les figures 4.5 ,4.6 et les tableaux 4.3 ,4.4 micropieux encastrés. Ceci est accompagné
donnent les résultats obtenus pour les deux par une différence de l'amplification de
configurations étudiées. En examinant les l'accélération au niveau du chevêtre. Ce
efforts induits dans les pieux, on constate qui traduit une rigidité inférieure du
que la solution avec des micropieux système dans le cas d'un renforcement avec
articulés n'est pas très efficace en micropieux articulés. L'effort normal
comparaison avec les micropieux montre des valeurs maximales
encastrés. Pour la première configuration, comparables dans les deux cas.

14

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Canadian Geotechnical Journal Page 18 of 25

Concernant les efforts développés dans les concordant avec les résultats trouvés par
micropieux, la présence de l'articulation Sadek (2003). Le profil de l'effort
permet de les soulager en tête. Dans ce cas, tranchant montre également une
le moment maximal obtenu à une diminution dans le cas d'une articulation en
profondeur de 2m est nettement inférieur à tête, ce qui n'est pas en faveur des efforts
celui développé en tête des micropieux dans les pieux existants.
encastrés M=1080 KN.m. Ce résultat est

Efforts dynamiques
Modèle Acc Acc Pieu central Pieu extérieur
(béton) masse chevêtre
Nmax Tmax Mmax Nmax Tmax Mmax
Mp=500kn.m (m/s2) (m/s2)
(KN) (KN) (kN.m) (KN) (KN) (kN.m)

Micropieux
8,358 8,759 0,5 281,9 500 422,6 339,7 500
encastrés
Micropieux
8,179 14,28 18,7 381,2 500 406,1 499,4 500
articulés
Dr

Tableau 4.3. Influence de la liaison micropieux/chevêtre sur les efforts dynamiques dans les
af

pieux (séisme de la Turquie (V=0,6 m/sec), sol frottant (φ=30°, C=2 KPa, ψ=20°)).
t

Efforts dynamiques
Modèle Nmax Tmax Mmax
(KN) (KN) (KN.m)

encastré 841,3 596,6 1080


articulé 655,8 359 529,7

Tableau 4.4. Influence de la liaison micropieux/chevêtre sur les efforts dynamiques dans le
micropieu

15

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Page 19 of 25 Canadian Geotechnical Journal

12 12

10 10

8 8
H (m )

H (m )
6 6

4 4

2 2
avant le renforcement avant le renforcement
micropieux encastrés micropieux encastrés

micropieux articulés micropieux articulés


0 0
0 100 200 300 400 500 600 0 100 200 300 400 500 600 700 800
M (KN.m) T (KN)

Figure 4.5. Influence de la liaison micropieux/chevêtre sur les efforts dynamiques dans le
Dr

pieu extérieur
12 12
af

10 10
t

8 8
H (m )

H (m )

6 6

4 4

2 2
micropieux encastrés micropieux encastrés

micropieux articulés micropieux articulés


0 0
0 200 400 600 800 1000 1200 0 100 200 300 400 500 600 700
M (KN.m) T (KN)

Figure 4.6. Influence de la liaison micropieux/chevêtre sur les efforts dynamiques dans les
micropieux.

16

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Canadian Geotechnical Journal Page 20 of 25

4.3. Influence de l’inclinaison des micropieux


Dans cette section on s’intéresse à moment fléchissant dans les pieux, le
l'analyse de l’effet de l’inclinaison des moment plastique est atteint en tête dans
micropieux, qui peut être bénéfique les deux cas, par contre on observe une
comme l'ont déjà signalé Sadek (2003) et atténuation en allant vers pointe dans le cas
Saleh (2006) pour les micropieux utilisés d'un renforcement incliné. L'inclinaison est
comme nouvelles fondations. L'influence également très bénéfique pour l'effort
de l'inclinaison sera examinée sur la normal dans les pieux où on obtient une
réponse de la structure existante réduction significative de l'effort normal.
(superstructure + pieux) ainsi qu'à la Cet effet bénéfique de l'inclinaison
réponse des micropieux eux-mêmes. Les confirme les résultats des essais réalisés en
liaisons sol-pieux et sol-micropieu sont centrifugeuses par Fukui et al. (2001).
supposées parfaitement rigides. En examinant les efforts induits dans les
Les figures 4.7, 4.8 et les tableaux 4.5, 4.6 micropieux de renforcement, on constate
donnent les résultats des simulations que l'inclinaison des micropieux aboutit à
numériques pour deux inclinaisons des une réduction significative de l'effort
Dr

micropieux (α = 0°, α = 15°) en cas d'un tranchant et du moment fléchissant


sol frottant (C=2 KPa, φ=30°, ψ=20°). maximaux. Cette diminution atteint 53%
af

Dans le cas de micropieux inclinés, on pour l'effort tranchant et 42 % pour le


constate une diminution de l'effort moment fléchissant ce qui améliore
t

tranchant parallèlement à l'atténuation de significativement la résistance des


l'accélération latérale au niveau de la éléments de renforcement sans mettre en
superstructure et du chevêtre. Cette péril les pieux existants. A signaler que
diminution dans l'effort tranchant est de l'inclinaison conduit à une augmentation
l'ordre de 30% par rapport à un modérée de l'effort normal dans les
renforcement vertical. Concernant le micropieux de l'ordre de 15 %.
Efforts dynamiques
α Acc Acc Pieu central Pieu extérieur
masse chevêtre
(°) Nmax Tmax Mmax Nmax Tmax Mmax
(m/s2) (m/s2)
(KN) (KN) (KN.m) (KN) (KN) (KN.m)

0 8.358 8.759 0.5 281.9 500 422.6 329.7 500


15 6.473 6.897 0.3 206.5 500 126 231.9 500
Tableau 4.5. Influence de l’inclinaison des pieux sur les efforts dynamiques dans les pieux.
(Sol frottant (φ=30°, C=2 KPa, ψ=20°), Enregistrement de la Turquie, vg = 60 cm/s).
17

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Page 21 of 25 Canadian Geotechnical Journal

Efforts dynamiques
α (°) Nmax Tmax Mmax
(KN) (KN) (KN.m)

0 841,3 596,6 1080


15 978,5 276 624

Tableau 4.6. Influence de l’inclinaison des pieux sur les efforts dynamiques dans les
micropieux.

12 12

10 10

8
Dr

8
H (m )

H (m )

6 6
af
t

4 4

2 2
α = 0° α = 0°

α = 15° α = 15°
0 0
0 100 200 300 400 500 600 0 50 100 150 200 250 300 350
M (KN.m) T (KN)

Figure 4.7. Influence de l’inclinaison des pieux sur les efforts dynamiques dans le pieu
extérieur

18

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Canadian Geotechnical Journal Page 22 of 25

12 12

10 10

8 8

H (m )
H (m )

6 6

4 4

2
2
α = 0°
α = 0°

α = 15°
α = 15°
0
0
0 200 400 600 800 1000 1200 0 100 200 300 400 500 600 700
M (KN.m) T (KN)

Figure 4.8. Influence de l’inclinaison des pieux sur les efforts dynamiques dans le micropieu
Dr

(séisme de la Turquie (V=0,6 m/sec), sol frottant (φ=30°, C=2 KPa, ψ=20°)).
5. Conclusion
af

Cette étude a été consacrée à la chargement quelconque. Le


modélisation numérique globale du développement des rotules plastiques
t

problème d’interaction sol-pieux-pont sous entraine une atténuation de la réponse


chargement sismique .Une attention globale. On constate que la plastification
particulière a été accordée à l’influence des des pieux change le rapport sur la
non linéarités du sol, du développement répartition des efforts tranchant et normal
des rotules plastiques dans les pieux. Les entre le pieu central et extérieur. Ce type
travaux de recherche dans le cadre de cette de comportement permet de prévoir la
étude ont été menés en utilisant une rupture du système dans le cas de
modélisation tridimensionnelle en l'extension de la plasticité du béton dans le
différences finies Flac 3D. La prise en pieu, ce qui n'est pas le cas avec un
compte du comportement non linéaire du comportement linéaire. D'un autre côté il
béton est important surtout si la capacité permet d'analyser le comportement des
portante de ces derniers risque d'être structures existantes nécessitant un
dépassée. Elle permet une meilleure renforcement. Le système de renforcement
prédiction de la rupture du système à un par micropieux constitue une solution

19

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Page 23 of 25 Canadian Geotechnical Journal

efficace pour les pieux existants. inclinés comme éléments de renforcement


L'implantation des éléments de est très bénéfique pour les pieux existants
renforcements joue un rôle décisif. et les micropieux eux-mêmes. Ces
L'espacement n'a pas un impact très conclusions confirment les résultats des
significatif. L'encastrement des micropieux essais récents réalisés en centrifugeuse sur
dans le chevêtre permet une meilleure des groupes des pieux renforcés par
atténuation des efforts dans les pieux et la micropieux.
structure. L'utilisation des micropieux

Dr
af
t

20

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Canadian Geotechnical Journal Page 24 of 25

REFERENCES
- Alsaleh, H. (2007), Thèse de doctorat « Modélisation non-linéaire en Trois Dimensions de L’interaction Sol-
Micropieux-Pont Sous Chargement Sismique », Université des Sciences et Technologies de Lille 1, Laboratoire de
Mécanique de Lille.
- Boulanger, R. W., Curras, C. J., Kutter, B. L, Wilson, D. W. & Abghari, A. A., (1999) « Seismic Soil-Pile-
Structure Interaction Experiments and Analyses », Journal of Geotechnical and Geoenvironmental Engineering,
Vol. 125, No. 9, pp. 750-759.
- FLAC: Fast Lagrangian Analysis of Continua, vol. I. User’s Manual, vol. II (2005). Verification Problems and
Example Applications, Second Edition (FLAC3D Version 3.0), Minneapolis, Minnesota 55401 USA
- Herbst, T.F., (1994) "The GEWI-PILE, a micropile for retrofitting, seismic upgrading and difficult installation",
Int. Conference on Design and Construction of Deep Foundations, Sponsored by the US Federal Highway
Administration (FHWA), Vol. (2),pp. 913-930.
- Kagawa, T. and Kraft, L. M., Jr., (1980) « Seismic p-y Response of Flexible Piles », Journal of the Geotechnical
Engineering Division, ASCE, Vol. 106, No. GT8, pp. 899-918.
- Kishishita T., Oshita T., Fukui J., Saito And., Sagara M. (2002) « Liquidizing Model Shaking Tabel Test of an
Existing Foundation Reinforced with Micropiles » International Workshop on Micropiles - IWM 2002, Session VI,
Venice May 29- June 2,2002 Italy.
- Kishishita Takahiro, Oshita Takeshi, Fukui Jiro, Saito Eturo, Sagara Masao (2002) « Liquidizing Model Shaking
Dr

Tabel Test of an Existing Foundation Reinforced with Micropiles », International Workshop on Micropiles - IWM
2002, Session VI, Venice May 29- June 2, 2002 Italy.
- Lizzi, Fernando and Carnevale, G. (1981) « The static restoration of the leaning AL Hadba Minaret in Mosul
af

(Iraq) », Proceeding 3rd International Symposium of Babylon, Ashur and Haditha, Baghdad.
- Mason, J.A., (1993) "CALTRANS full scale lateral load test of a driven pile foundation in soft bay mud;
t

Preliminary results", California Department of Transportation (CALTRANS), Division of Structure, Sacramento,


California, 31pp.
- Miura, F. (2002). « Some typical Examples of Damage to Pile Foundation by the 1995 Hyogoken Nambu
earthquake», International Workshop on Micropiles - IWM 2002, Session VI, Detailed Seismic Design and
Performance Issues ,Venice May 29- June 2, 2002 Italy.
- Mizuno, H., Iiba, M. and Kitagawa, Y., (1984) « Shaking Table Testing of Seismic Building-Pile-Two-
Layered-Soil Interaction », Proc. 8th World Conference on Earthquake Engineering, San Francisco, Vol. III, pp.
649-656.
- Pearlman, S. L., Wolosick, J. R. and Gronek, P. B. (1993). « Pin Piles for Seismic Rehabilitation of Bridges »
Proceedings, 10th International Bridge Conference, Pittsburgh.
- Sadek, M. (2003), Thèse de doctorat «Etude Numérique du Comportement des Micropieux Sous Chargement
Sismique: Analyse de L’effet de Groupe et de L’inclinaison », Université des Sciences et Technologies de Lille
1, Laboratoire de Mécanique de Lille.

21

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs
Page 25 of 25 Canadian Geotechnical Journal

Les légendes des figures

2.1. Exemple de reference.

2.2. Maillage utilise dans la modelisation numerique de l’exemple de reference.

2.3. Chargement sismique-Turquie, Kocaeli.

2.4. Spectre de Fourrier de la vitesse (Turquie, Kocaeli).

3.1. Influence du comportement non linéaire du béton des pieux sur les efforts dynamique

dans le pieu extérieur (séisme de la Turquie (V=0,4 m/sec), sol frottant).

3.2. Influence du comportement non linéaire du béton des pieux sur la vitesse spectrale en

tête de superstructure (Spectre de Fourrier).

4.1. Schéma de renforcement par micropieux.

4.2. Influence du l’espacement pieu-micropieu sur les efforts dynamiques dans le pieu
extérieur.
4.3. Influence de l’espacement pieu-micropieu sur la vitesse spectrale en tête de
Dr

Superstructure.
af

4.4. Influence du l'espacement pieu-micropieu sur les efforts dynamiques dans les micropieux

de renforcement
t

4.5. Influence de la liaison micropieux/chevêtre sur les efforts dynamiques dans le pieu

extérieur

4.6. Influence de la liaison micropieux/chevêtre sur les efforts dynamiques dans les

micropieux.

4.7. Influence de l’inclinaison des pieux sur les efforts dynamiques dans le pieu extérieur.

4.8. Influence de l’inclinaison des pieux sur les efforts dynamiques dans le micropieu (séisme

de la Turquie (V=0,6 m/sec), sol frottant (φ=30°, C=2 KPa, ψ=20°)).

22

http://mc.manuscriptcentral.com/cgj-pubs