Vous êtes sur la page 1sur 15

Réalisé par : Chayma EL MTILI Encadré par : Hajar CHAARA

Soumaya EL JANOUS
Remerciement :
Qu’il nous soit permis d’adresser nos vifs remerciements à ceux qui nous ont permis de
nous former, M. Mohamed GZENAI ainsi que notre encadrante Hajar CHAARA, nous leur
présentons tout le respect qui leur est dû.

Nous voudrons, par la même occasion, exprimer notre profonde gratitude aux gens qui
nous ont facilité le passage de notre stage, notamment tous le personnels de l’entreprise
qui ont été très accueillant et nous ont permis d’enrichir nos connaissance sur le
domaine pratique

Enfin, nous espérons que nous étions à la hauteur de la conférence.

A tous ceux qui ont contribué à notre instruction, nous leur réitérons nos remerciements
les plus distingués.
Introduction Général :
D ans le cadre de notre formation en première année cycle ingénieure en Génie Civil
–BTP à l’ENSA de Tétouan, nous avons effectué un stage d’ouvrier dans le but d’étendre
nos connaissances dans le domaine du Bâtiment.
Notre stage s’est déroulé du 16/08/2016 au 31/08/2016 et qui a porté sur la réalisation
du complexe résidentiel : « Kasbah Azahrae ».
Lors de la visite du chantier, nous avons pu savoir les différentes étapes de la
construction et les problèmes rencontrés lors de la réalisation des travaux ainsi que les
différentes méthodes de travail.

 Présentation du chantier :

C es logements font partie du projet de grande envergure «Tamudimmo lil iskane »


qui a décidé de construire un logement social digne de la valeur des citoyens, et a lancé
le projet 'Kasbah Azahrae' à Ain Melloul près du quartier Al Wilaya, doté d'une situation
géographique spéciale, et qui répond aux besoins et exigences des clients.
La société Tamudimmo lil iskane va adopter la technique d'isolation thermique et
acoustique, chose qui sera une valeur ajoutée unique pour le confort des clients qui
achètent leurs appartements de notre société.
Les appartements seront composés de deux chambres, d'un salon, d'une cuisine, d'une
douche et d'un balcon, en plus d'un ascenseur électrique.
Ce projet contiendra :
 Le logement social
 Le logement moyen
 Lots de terrain réceptionnées et titrées.
Cette visite de chantier a pu nous faire découvrir la réalisation d’un ouvrage de
bâtiment, ainsi que différents procédés de réalisation. Elle nous a également permis
d’acquérir un certain vocabulaire technique indispensable pour notre futur
professionnel.
Présentation des étapes de construction :

 Les Fondations :
La fondation de ces bâtiments s’est divisée en plusieurs étapes :

1/ Excavations des semelles :


Avant tous coulage il faut d’abord excavés le sol pour que les semelles puissantes reposer
sur le bon sol et éviter tout tassement.

Le piquetage :

On délimite précisément les limites


du terrain, avec l'aide d'un
géomètre si besoin. On en profite
pour positionner les contours de la
maison.

Le terrassement :

Cette étape nécessite un sol sec,


voire gelé : le sol ainsi détrempé, le
terrassier va pouvoir creuser le sol,
niveler le terrain, creuser les
canalisations d'eau... Bref, préparer
le terrain pour la construction.

Le drainage :

Il s'agit d'évacuer l'eau du sol,


afin de prévenir tous les risques
d'infiltration, d'humidité et de
condensation. Si vous prévoyez
d'aménager votre sous-sol, cette
étape revêt d'autant plus
d'importance.
L’enduit bitumineux :

2/ Coffrage et collage du béton :


Après les opérations d’implantation des semelles, l’Entreprise procédera au terrassement
pour attendre le bon sol comme mentionné dans le plan BA. Après l’achèvement de
terrassement, une mission de laboratoire est nécessaire pour autoriser à l’entreprise de
génie civil le coulage de béton de propreté ou le Gros béton pour le rattrapage du niveau.
DOSAGES DU BETON :
Il est demandé à l’Entreprise de génie civil de présenter avant tous coulage la formulation
du béton par un laboratoire agrée. Les prélèvements des échantillons pour identification
est nécessaire pour avoir le dosage de béton demandé.
- 1 brouette de G2
- 1 brouette de G1
- 1 brouette de sable
- 1 sac de ciment + Eau
En résumant :

 La Formulation de béton doit être approuvée par un laboratoire spécialisé


suivant matériaux utilisés et par la suite une convenance de béton est nécessaire
par laboratoire afin de montrer à l’entreprise le dosage exact de chaque matériau

 les piliers :

Les piles sont coulées sur place petit à petit à l’aide de coffrages. Les ouvriers coffrent,
ferraillent, coulent, ensuite ils remontent le coffrage et répètent ces étapes jusqu’à ce
que la pile soit à la hauteur voulue.

1/ Traçage des poteaux sur les surfaces debétonde propreté


-Rechercher les axes des poteaux sur les chaises d’implantation
-Tendre les files entre chaque axe des poteaux
-Projeter ces derniers sur le béton de propreté et tracer ensuite la forme du poteau à
l’aide du cordex
2/Coffrage des semelles :
Après la mise en place des armatures des semelles et les attentes des poteaux en
fondation, le passage du bureau de contrôle est toujours nécessaire pour autoriser le
coulage du béton armé pour semelles, avec des prélèvements du béton frais.

3/Mise en place des armatures

Mise en place des grillages d’acier (semelles)




Mise en place des armatures des poteaux
Les armatures des poteaux son réalisés par le ferrailleur et doivent être tenus
parfaitement verticales lors de la mise en place à l’aide du niveau à bulle d’air et les fixés
avec le coffrage.

4/ béton pour semelles


Après le malaxage des graviers, sable et ciment à la bétonnière, le béton est transporté
et coulé sur les différentes semelles.

N.B:
Le coulage doit être redressé sur les semelles en trois couches vibrées à
l’aide d’un vibreur pour éliminer les bulles d’air entre les composantes du béton
et avoir une bonne homogénéité du béton.
5/ Coffrage de poteaux et coulage du béton

Traçages des poteaux sur la surface des semelles :


-On cherche les axes des poteaux sur les chaises d’implantation puis on
place les cordes tendues sur ces derniers.
-On Trace ses derniers sur les surfaces des semelles
-Après l’implantation des axes, on trace la section du poteau au-dessus
de la semelle suivant plan d’exécution.

Coffrage des poteaux :


- Pour le coffrage des poteaux on a utilisé des
planche en bois mise les une a cote des autres
jusqu’à obtenir la forme et dimension souhaiter
- La liaison entre les planches en bois est assurée
par des clous.

 Le daillage :
La dalle est comme une large plaque de béton, sur laquelle peut être ajoutée une
couche supplémentaire, la chape : ils constituent votre futur plancher (une fois installé
le revêtement).
 Les murs

Puis, vient l’étape de construction des murs, qui adoptent un système d'isolation
thermique grâce à l’utilisation des briques spéciale ainsi que l’utilisation du joint en
polystyrène

Briques isolant

Briques d’isolation ≠ Non isolantes

Après les murs vient le toit, les fermetures (portes et fenêtres) et puis finalement les
finitions (plomberie, électricité, chauffage…)

Fenêtres cage d'ascenseur


Électricité
Les regards
d'assainissement

Description des travaux :


 Lors de la fabrication d’un plancher en béton, celui-ci est coulé sur des plaques.
Ces plaques soutiennent le plancher haut et sont enlevées une fois le béton sec et sont
remplacées par des étais de séchage plancher pendant une durée de 28 jours environ,
soit le temps que le béton atteigne sa résistance maximale.

 Il est à noter que lorsque la pièce est placée verticalement sous une pièce qui
doit être soutenue horizontalement, on l’appelle  Chandelle
 Parmi les produits utilisés, il y a un qui m’a attiré l’attention, c’est celui de
L’Hydrofuge Sika Liquide pour bétons, il se combine à la chaux du ciment pour
former des cristallisations complémentaires qui obstruent les capillaires du
mortier, le rendant étanche à l'eau.
Conclusion :
Le stage que nous venons d’effectuer nous a été profitable puisqu’il nous
a permis d’évaluer nos connaissances théoriques acquises durant notres études
de formation à l’ENSAté et d’avoir une vision concrète du travail.

Il a suscité ainsi en nous un intérêt particulier pour l’activité pratique qui


constitue le complément de la formation quasi théorique des étudiants en génie
civil.

Le stage nous a été bénéfique et rentable car il a été en mesure d’enrichir


nos connaissances, et de nous donner une idée sur l’avenir et nous faciliter
l’intégration dans le domaine de travail.