Vous êtes sur la page 1sur 2

Scio :: Accueil | Ondes | Liste de diffusion | Contact |

Les ondes Comment les atomes émettent de la


Fréquence et
longueur d'onde
lumière...
Interférences Un atome, c'est des électrons en orbite autour d'un noyau. Comment
Diffraction imaginer ça ? Bah, quelque part, ça ressemble à un système solaire
L'effet Doppler en miniature : des électrons qui tournent autour du noyau, comme
des planètes autour du soleil. La différence avec les planètes, c'est
Le son que les électrons ne peuvent pas avoir n'importe quelle "trajectoire"
Les autour du noyau. Chacune des trajectoires permises est appellée
harmoniques orbitale. On peut imaginer des trajectoires circulaires autour du
noyau, de rayons différents.
La lumière
La Voici à quoi ressemble l'atome
décomposition le plus simple : l'atome
de la lumière d'hydrogène. Il n'a qu'un seul
La électron. On a "dessiné" les
polarisation...
orbites possibles de l'électron.
...et son
utilisation.
Là, il est représenté sur
Le rayonnement l'orbitale la plus proche du
thermique noyau. L'atome est alors dans
L'émission de son état fondamental, son état
lumière de repos, si vous préférez.
La fluorescence
La En temps normal, les électrons sont au plus près du noyau, sur les
phosphorescence
orbitales les plus basses. Un électron sur une orbite un peu plus
Le laser
haute que la normale est un électron qui possède une certaine
énergie en réserve (une énergie potentielle). On dit que l'atome est
excité. Pour qu'un électron puisse descendre vers une orbitale plus
Le spectre
proche du noyau, il faut qu'il se débarrasse de son énergie.
électromagnétique
Ondes radio
Inversement, pour qu'un électron s'éloigne du noyau en changeant
et d'orbitale, il faut qu'il reçoive de l'énergie. Il existe deux façons de
radars faire.
Micro-ondes : Cela peut se faire simplement lorsqu'un atome se heurte à un autre
du four au atome : ils peuvent échanger de l'énergie, dans le choc. Les électrons
portable peuvent alors changer d'orbitale à cette occasion.
La lumière noire
Les rayons X Mais la façon qui nous intéresse ici, et qui est tout de même la plus
importante, c'est de gagner ou de perdre de l'énergie sous forme de
lumière. Car c'est possible : pour perdre de l'énergie, et descendre
sur une orbitale plus basse, l'électron est capable d'émettre un
photon, un grain de lumière. L'énergie transportée par le photon qui
part est exactement celle que l'électron avait en trop. La couleur du
photon est liée à son énergie : plus le photon est bleu, plus il
transporte d'énergie. Plus il est rouge, moins il en transporte. Donc
la couleur du photon émis par l'électron dépend de la différence
d'énergie entre les deux orbitales.
L'électron peut aussi faire l'inverse : s'il reçoit un photon, il peut être
mis sur une orbitale plus haute. La condition pour que cela puisse
arriver, c'est que le photon ait la bonne couleur : en effet l'électron
doit recevoir exactement la bonne dose d'énergie pour changer
d'orbitale. L'énergie du photon doit être précise. Donc sa couleur
également. Pour descendre d'une orbitale à une autre, l'électron
émet un photon d'une certaine couleur. Pour faire le trajet inverse, il
doit recevoir un photon exactement de cette couleur là.

Cette façon d'émettre de la lumière est une des deux façons


possibles. L'autre, c'est celle qui est utilisée dans les lampes à
incandescence (nos ampoules habituelles). Mais il existe des
lampes qui utilisent la façon des atomes d'émettre de la lumière en
se désexcitant. Ces lampes sont particulières : elles n'émettent que
des couleurs particulières, qui correspondent à toutes les transitions
possibles entre les orbitales. On les appelle des lampes
spectrales....brrrrr ! Pour voir ces couleurs, il faut avoir un prisme,
pour décomposer la lumière émise. Et c'est très net !