Vous êtes sur la page 1sur 41

TristanetIseut

par Christine Durand


Adaptation
Activitéspar Anne Rousset
o'Alida Massari
lllustrations
Rédaction: Sarah Negrel, Cristina Spano
Conception graphique: Nadia Maestri
Mise en page: Gloriana Conte
Recherches iconographiques: Laura Lagomarsino

Crédits photograPhiques :
Archivei Cideb; The Granger Collection, New York : page 5; @
Ellen Rooney / Robert Harding World Imagery / CORBIS :
Morhout
page 20; ORION / WARNER BROS / Album : Page 68 ; O
Archivio Iconografico S. A. / CONTRASTO : Page 76 (avec CHAPITRE3 [e dragon 30
l'autorisation du Hampshire County Council)'

Premiére éütion,2009
CHAPITRE
4 [e sénéchaldu roi 40

@ 2008 CIDEB EDITRICE, Genova CHAPITRE


5 [a bouteilleverte 50
@ Publié par EDICIONES VICENS VTTES, S'A'

CHAPITRE
6 LareineIseutdeCornouailles
Dép6t Légal: B. tO-425-2OOg CHAPITRE7 Tristandeloonois
ISBN: 978-84-31 6'977 4-5
N" d'Ordre V.V.: BC21

Refundido
Dossiers L'histoire de Tlistan et Iseut
. ouvrage protégé par le RDL 1/1996, du 12 avril, pour lequel est approuvé le Texto
J"-i"-Lv ¿" fioii.aua Intelectual et par la LEy 2312006, du 7 juillet. Les infracteurs des
droits re-connu,
"r,
fuu"rr. du titulaire ou bénéficiaire du @ pourront étre demandés d'accord
arre" l.s a.ti.les 138 á 141 de cette Loi et pourront étre sanctionnés
avec les peines signalées La Cornouailles et les pays celtes 18
la reproduction intégrale ou
a."r f.r articles 270,271 et 272, du Code Pénal. Interdite
J,."u".. n'importe quel moyen, les sistemes électroniques d'emmagasinage, de re-
;;;;i.ll;
ir.á-""ii"" commé le t.aite-.ttt informatique y compris' Le droit d'emprunt publique,
"f"si d'une autre forme de cession d'usage de cet exemplaire est reservé en faveur
Le roi Arthur : histoire ou léeende ? o z
áe lover ou tien
de l'éditeur.

P R OJE T INTERNET
(
4 , 8 , 1 5 ,2 0 , 2 6 , 3 6 , 4 7 , 4 9 , 5 6 , 6 5 , 6 9 , 7 5
130. E'08017 Barcelona.
Edité par Ediciones vICENS vTl\rES, S.A. Avda. de sarriá,
Produit en Espagne par Gráficas INSTAR' S'A'

78

La maison d'edition est certifiée par

l¡clsQc€Rf Le texte est intégralement enregistré.


conforme aux normes UNI EN ISO 9001:2000
oour les activités de'Design, production, Ce symbole indique les exercices d'écoute et Ie numéro de Ia piste.
distr¡bution et vente de produits d'edition" G
(certificat n" 04.953)
Les exercices qui présentent cette mention préparent aux
compétences requises pour I'examen.
L'histoire de D OyV
Tristun et /s eut I,,.uirta
B- c".rro.'tt
4
L'histoire de Tristan et Iseut se déroule au XII" siécle, á l'époque du
roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde. L'histoire se passe en
Cornouailles et en Irlande, mais á la fin de l'histoire, Tristan se rend
en France, plus exactement en Bretagne. Tous ces lieux
appartiennent au monde celtique.
L'histoire de Tristan et Iseut est l'une des plus célébres du Moyen Age.
C'est une ancienne légende et comme toutes les anciennes légendes,
t'tl,t,i?
_rl'rL,,n ¿
elle a été traitée par de nombreux écrivains au cours des siécles. 'Brn{J'rt
L es v er s ions le s p l u s c é l é b re s s o n t c e l l e s de l ' écri vai n al l emand
Cottfried de Strasbourg et celle de l'écrivain anglais Sir Thomas
9 €'R-llÁ..N:
Malory (1405 environ-1477), qui a écrit toute une série d'histoires sur
llrcrg
le roi Arthur et ses chevaliers, sous le titre Le Morte d'Arthur.
L'histoire de Tristan et Iseut est aussi reprise en musique, dans la
c'v:t4,
peinture et au cinéma. Entre 7857 et 1859, le compositeur allemand 'alfutgttn
-tthlht
Richard Wagner compose l'opéra Tristan und Isolde, I'urae des plus irÍ';o"rn o,
i m por t ant es eu v re s mu s i c a l e s d u X IX" s i écl e. Il exi ste aussi d,e
,ttrt i\
nombreux films qui racontent cette histoire. Le plus récent est un
film américain, Tristan €¡ Yseult (2006), réalisé par Kevin Reynolds et
interprété par James Franco et Sophia Myles.

Cauo o.
Product¡on écrite et orale \uit.r nic us l:
-
:\¿
'I,i6wr
,l';r¡r¡r¡'
¡rGc¡rtr¡s
on a employé cette phrase :
@ eo.tr Ia promotion du film de 2C,C,6, ¡r¿Al -{¿'l'/t f,ir,ro! Y''tt c,
<.Avant Roméo et Juliette, il y a eu Tristan et Iseut '>. Connaissez-
Les nations celtiques (1623).
vous d'autres couples d'amoureux célébres ?
^'rl,

Pers orlrluges

&S*:s-j

l*.¿j
-
**'¡9¡'--*_-"-ur'

-'.1Fi*_*,;;.¡;a*;-*rf

Degauche á droite
: Morhout,
lseut
auxBranches
Mains,
leroiMa¡c,
Tr¡rtrlf,rut,
reine
d'lrlande,
leroiGormond,
Brangaine.
Avant tltl lire:

Ie chapitre 1.Associezchaquemot
Q r.u, ¡nots suivants sont utilisés dans
a I'image corresPondante' C H A P ITR EI

d une lance g une bataille


a
b
r r nl u t h
un ménestrel e
f
un chevalier
une épée
h
t
un cheval
un roi
Leménestrel
c un cháteau

n soir d'hiver, Ie roi Arthur et ses chevaliert @


sont assis á la Table r onde dans I e chát eau
d e C a m e l o t . S o u d a i n ,u n j e u n e h o m m e e n t r e
dans I'immense salle. Il est grand, il a les rl
¡{#*;'
cheveux bruns et les yeux noirs et tristes.
Ses vétements sont usés, mais propres. II
porte un luth sous Ie bras.
- B i e n v e n u eá C a m e l o t ,j e u n e h o m m e , d i t I e r o i A r t h u r . T u e s

ménestrel ?
- Oui, Sire,dit le jeune homme.
- D ' oü viens- t u ? dem ande I e r oi Ar t hur -
- J e v i e n s d e C o r n o u a i l l e s ,r é p o n d I e m é n e s t r e l .
Bien, dit Ie roi Arthur. Nous aimons beaucoup Ies
ménestrels et leurs histoires. Raconte-nousune belle histoire de
p r e u x c h e v a l i e r se t d e b e l l e s d a m e s .
- Connais-tu I'histoire de Tristan de Loonois ? demande I'un

des chevaliers.
- oui, je Ia connais, répond Ie ménestrel. Tristan de Loonois

e s t u n p r e u x c h e v a l i e r ,m a i s s o n h i s t o i r e e s t t r é s t r i s t e .

9
a
TristanetIseut

- A s s ieds - t o i e t ra c o n te , d i t Ie ro i Arthur.
Le m énes t r e l s ' a s s o i t s u r u n ta b o u re t et commence á raconter
I'histoire de Tristan au roi et aux chevaliers. Il parle, il joue du
Iut h et il c hante . V o i c i I' h i s to i re q u ' i l ra c o n te.

P endant des a n n é e s , i l y a e u d e s g u e rres entre Ia C ornouai l l es


et I'lrlande. Souvent, Ies Irlandais naviguaient sur Ia mer de
Cornouailles et l'attaquaient. Les batailles étaient terribles et
b eauc oup de g e n s m o u ra i e n t.
Le r oi M ar c d e C o rn o u a i l l e s v o u l a i t Ia pai x, mai s l es Irl andai s
ne la voulaient pas. Le roi ne savait pas quoi faire. Un jour, il
d em ande á s on c o u s i n , Ie ro i R i v a l i n d e L oonoi s, de I' ai der.
- Aide-moi á battre les Irlandais et tu pourras épouser ma
tr és belle s €ur, d i t l e ro i M a rc á s o n c o u s i n.
- Les Irlandais sont aussi mes ennemis, dit Ie roi Rivalin.

J'accepte de t'aider. Ensemble, nous pouvons gagner, et


j ' épous er ai t a t ré s b e l l e s € u r.
Le r oi Riv al i n e t Ie ro i M a rc c o mb a tte nt ensembl e et gagnent
Ia guer r e c ont r e l e s l rl a n d a i s . L e ro i R i v a li n épouse l a seur du roi
Marc et ils reviennent au cháteau de Loonois. IIs s'aiment
t endr em ent et i l s s o n t tré s h e u re u x , m a i s l eur bonheur ne dure
p as . Un an plu s ta rd , Ie ro i R i v a l i n e s t tué pendant une batai l l e.
A u m ém e m ome n t, Ia re i n e m e t a u mo nde un enfant, mai s el l e
meurt peu de temps aprés. Avant de mourir, elle appelle son
s er v it eur , Rou a u t
* Rouaut, je vais mourir, dit la jeune et belle reine. Prends
mon enf ant e t a p p e l l e -l e T ri s ta n . So n p rénom si gni fi e tri stesse.
V eille s ur lui e t a i me -l e c o m m e to n fi l s . L orsqu' i l sera devenu un
hom m e, il doit a l l e r v o i r m o n fré re , l e ro i Marc de C ornouai l l es. II
I'aidera.

lo
TristanetIseut

Rouaut et sa femme aiment Ie petit Tristan comme leur


pr opr e f ils et il s v e i l l e n t s u r l u i . T ri s ta n d evi ent un gargon fort et
cour ageux . I I a p p re n d á s e s e rv i r d ' u n e é pée et d' une l ance et á
monter á cheval. II apprend aussi á jouer du Iuth et á parler
d'autres Iangues.
T r is t an es t d e v e n u u n h o mme . II q u i tte donc Loonoi s et va en
Cornouailleschez son oncle. Le roi Marc vit dans un cháteau á
Tint agel. T r is t a n e n tre d a n s Ia g ra n d e s a l l e du' cháteau.
- S ir e, je s u i s v o tre n e v e u , T ri s ta n d e L oonoi s.
- T r is t an, m o n n e v e u ! d i t Ie ro i Ma rc . B i envenue á Ti ntagel !

Voici ta nouvellemaison.Je suis vraiment content de te voir. Mes


ch ev alier s et m o i , n o u s a l l o n s t' a p p re n d re beaucoup de choses et
tu dev iendr as u n g ra n d c h e v a l i e r.
A u c hát eau, to u t Ie mo n d e s o u h a i te Ia b i envenue á Tri stan. Le
j e une hom m e e s t h e u re u x a v e c s o n o n c l e qui I' ai me comme son
p r opr e f ils . I I d e v i e n t u n g ra n d e t c é l é b re cheval i er et parti ci pe á
beaucoup de batailles. Le peuple de Cornouailles admire son
courage, sauf quelques chevaliers et quelques nobles qui sont
j aloux de lui c a r i l e s t Ie c h e v a l i e r p ré fé ré du roi Marc.
. Un jour, Morhout d'lrlande arrive au cháteau de Tintagel.
C'est un homme gigantesque au visage sombre et aux mains
puissantes.
- C'est Ie roi Gormond d'lrlande qui m'envoie, dit-il d'une

v o i x s o l e n n e l l e .C o m m e t o u s l e s c i n q a n s , j e v i e n s c h e r c h e r s o n
tribut 1. Tu dois Iui envoyer trente nobles garQons qui
deviendront ses serviteurs. Si tu refuses, Ie roi Gormond
attaquera Ia Cornouailles.

1. Un tribut: ce qu'un État vainqueur imposait de payer á un État


vaincu en signe de soumission.

12
'l'ristanet Iseut
Gompréhension écrite et orale

- Q uoi ? c r i e l e ro i Ma rc . T re n te n o b l e s gargons ! +@ Écoutez attentivement I'enregistrement du chapitre, puis cochez Ia


v
- T u dois o b é i r a u ro i Go rmo n d , d i t t'torhout, ou al ors un de bonneréponse.

tes c hev alier s d o i t s e b a ttre c o n tre mo i . S i ton cheval i er gagne' Le ménestrelvient


tu ne dev r as pa s p a y e r Ie tri b u t a u ro i . Mai s personne ne veut se a I de Cornouailles.
bat t r e c ont r e m o i ! J e s u i s Ie p l u s fo rt e t tout l e monde a peur de b I d'trlande.
c f A" Camelot.
moi !
Personne ne parle, mais le visage de Tristan est rouge de Le ménestrel raconte I'histoire

c olér e. a I du roi Arthur.


- J e m e battra i a v e c to i , Mo rh o u t ! d i t tri stan. Tu ne me fai s b J du roi Marc.
c I ¿u chevalierTristan de Loonois.
pas peur !
T out le m on d e e s t s u rp ri s e t re g a rd e T ri stan' Le roi Marc et Ie roi Rivalin
- Non, T r is ta n , n e te b a ts p a s a v e c l ui ! II est trop grand et a ! gagnent la bataille contre les lrlandais.
b I perdent Ia bataille contre les Irlandais.
tr op f or t , dit I e ro i M a rc . T u n e p e u x p a s g agner ! II va te tuer.
c I refusent de se battre contre les lrlandais.
- Non, oncle Marc, dit fristan. Je suis un chevalier de
Lorsqu'il est devenu un homme, Tristan va chez
C or nouailles et j e Pe u x l e b a ttre .
a f] son oncle, le roi Marc de Cornouailles.
M or hout r e g a rd e l e j e u n e h o mme e t s e met á ri re. Tri stan est
b n Ie serviteur Rouaut.
beauc oup plus p e ti t e t m a i g re q u e l u i .
c I l" roi Gormond d'lrlande.
- Rencontrons-nous dans une semaine sur Ia petite ile en
Tristan devient
fac e du c hát ea u , d i t Mo rh o u t. Vi e n s s e u l , tót Ie mati n.
a I Ie roi de Cornouailles.
T r is t an r ega rd e M o rh o u t d ro i t d a n s l e s yeux et l ui di t :
b I un grand et célébrechevalier.
- J ' y s er ai. c f l" ménestrel du roi Marc.

Le roi Marc doit


a f] donner trente nobles au roi Gormond d'trlande.
b E se battre contre Ie roi Gormond d'lrlande.
c I tu"r Ie roi Gormond d'trlande.

Tout le monde est surpris car Tristan


a f] refuse de se battre contre Morhout.
b f accepte de se battre contre Morhout.
c I a peur de Morhout.
@ L i r , , , ¿ r t t t . r r t i v c r n e n tI e c h a p i t r e , p u i s a s s o c i e z c h a q u e p e r s o n n a g e á I a @ co-plétezles phrases avec les mots proposés.
phrasc col'r(:spondante.
neveu tante petite-fille pére grand-mére
l l r ' : ; tl l r l r t ' v a l i e ro r é f é r é d u r o i M a r c .
s@ur mére mari
2 I l v t ' i l l t ' : ; r r rl' ' r i s t a n e t I ' a i m e c o m m e s o n p r o p r e f i l s .
3 l l ¿ r c c r r c i l l lce m é n e s t r e l d a n s l e c h á t e a u d e C a m e l o t . 1 Léa est I a f ille de Laur ent .Laur entest le . . . . . .de Léa.
4 Il vient chercher le tribut du roi Gormond d'lrlande. 2 Benjaminest Ie frére de Marie. Marie est Ia .....de Benjamin.
5 Tristan est son chevalier préféré.
3 Jul i enest I 'onclede Rom ain.Rom ainest I e . . . . . de
. Julien.
6 Ll II se bat contre Ies Irlandais avec le roi Marc.
4 André est Ie grand-pérede Marine.Marineest la .....d'André.
5 N i c o l a se s t I e n e v e u d e V i r g i n i e .V i r g i n i ee s t I a . . . . . . . . . . . . . . . . .d. .e. . .
Nicolas.
6 A l i ce e st I a pet it e- f illed'Anne.Anne est la . . . . . d'Alice.
.
7 chl oé est la f ille d'elexandr a.Alexandr aest I a . . . . . . . . . . . . . de chloé.
8 Jul i ee st I a f em m e de David.David est I e . . . . . de
. Julie.

@ f.o.tnez I'adjectif ou le nom qui compose chaque prénom.

1 Justine
2 Constance
3 Séverine
4 Victor
5 CIémence
6 Richard

Enrichissezvolre v o c a b u l a i r e Production écrite et orale

@ n"tro uvez dans le chapitre Ie contraire des mots suivants. # @ e"er"ntez votre famille.

1 sale @ rmaginez que vous étes Tristan. vous écrivez á Rouaut pour lui
2 la paix raconter votre vie au cháteau de Tintagel.
3 gros
4 am i
5 minuscule

t6 17
I.-C ., l es Rom ains envahissent le
La Corrlouuilles comté. Aprés le départ des Romains,

et les pays celtes les Celtes redeviennent importants en


Comouailles. C'est á cette époque que

L e peuple c elt e... h i e r l'histoire de Tristan et Iseut se répand.

Ce magnifique comté se trouve dans le sud-ouest de l'Angleterre. Le Au IX " si é cle, les Anglo- saxons

promontoire appelé Land's End (en ftanqais, fin des terres) est le point prennent le pouvoir en Cornouailles,

le plus á l'ouest d'Angleterre. mais la culture celte se perpétue.

Découvrons tout d'abord les anciens peuples de Cornouailles, les ...et auj ourd 'hui. . .
Celtes. Ils arrivent en Europe centrale en 1200 av. j.-C. Ils parcourent Aujourd'hui, la Cornouailles, avec
toute l'Europe et s'établissent en Grande-Bretagne et en Irlande á l'Irlande, l'Écosse, le pays de Galles,
partir du V" siécle av. J.-C. Ils vivent en Cornouailles, mais, en 43 av. la Bretagne et l'ile de Man (située
entre l'Ir1ande du Nord et le nord de
l'Angleterre), fait partie de la ligue
celtique. L'objectif de cette ligue est Une croix celtique.

de développer la coopération politique et culturelle entre ces six


territoires. Les différentes langues des nations celtiques dérivent
toutes de la langue celte. Les derniéres personnes qui parlaient
exclusivement le cornique, le dialecte celtique, sont mortes ent777.
Cependant, aujourd'hui encore, beaucoup de personnes connaissent
le nom cornique de la Cornouailles, Kernow. Des centaines de noms
de lieu et de famille commencent par Tre-, PoI- ou Pen-, des mots qui
signifient aille (ou ferme), lac et téte.

L'économie
Autrefois,l'étain était la principale ressource économique du comté
qui fournissait également la Grande-Bretagne. Au XXe siécle, il
devient plus facile et moins cher d'extraire ce métal en Malaisie. La
derniére mine d'étain de Cornouailles ferme en 1998. Actuellement,
Un paysagetypique de la Cornouailles :
la cóte rocheuse et les mines d'étain aujourd'hui fermées. l'économie cornique est principalement basée sur l'agriculture,

la
@ elacez les noms sur Ia carte.

Ia Cornouailles I'lrlande I'Écosse


Ie pays de Galles I'ile de Man

Les ruines du cháteaude Tintagel oü, selon la légende,a vécu le roi Arthur.
,a*

l'extraction de minerai (c'est le premier producteur de kaolin en : tsland


ol )Kye

Europe) et le tourisme. Chaque année, cinq millions de touristes


e nv ir on v is it en t l a C o rn o u a i l l e s . Il s v i e n nent pour admi rer ses
magnifiques paysages, sa cóte et ses plages. r Edinburgh

Compréhens¡on écrite

@ lir"r attentivement Ie dossier,puis répondez aux questions.

1 Oü se trouve le comté de Cornouailles ?


2 A partir de quand les Celtes se sont-ils établis en Grande-
Bretagne et en Irlande ?
3 Q u i a e n v a h i I a C o r n o u a i l l e s e n 4 3 a v . J . - C .?
4 Aprés I'arrivée des Anglo-Saxons, la culture celte a-t-elle disparu ?
5 Qui fait partie de Ia ligue celtique ?
6 Quel est le but de cette ligue ?
7 Aujourd'hui, parle-t-on encore le dialecte celtique ?
8 Quelles sont les principales ressources économiques de Ia
C o r n o u a i l l e s?
Morhout

ne trouves pas quelqu'un pour te soigner,tu vas mourir. Et trés


p e u d e p e r s o n n e ss a v e n t s o i g n e r c e t t e b l e s s u r e
CHA P I T RE
Tristan, en colére, souléve sa lourde épée, frappe Ie heaume

Morhout de Morhout et le blesse gr avem ent á I a t 6t e. Un pet it m or ceau de


I'épée de Tristan se brise et reste planté dans Ia téte du
cheval i er. L e géant ir landais t om be par t er r e, pr esque m or t .
Le soi r, I es hom m es de M or hout ar r ivent sur I 'ile. I I s sont t r és
s u r p r i s d e v o i r I e c h e v a l i e r p a r t e r r e , b l e s s é .I I s m e t t e n t M o r h o u t
sur leur bateau et Ie raménent en lrlande, oü il meurt. Sa seur, Ia
reine d'lrlande, est trés triste car elle aime beaucoup son frére.
EIIe retire le petit morceau d'épée de Ia téte de Morhout et Ie
ne semaine plus tard, Morhout arrive sur @
pl ace dans un cof f r et bleu, dans sa cham br e.
I'ile et pousse son bateau sur Ia plage.
< . U n j ou r , je venger ai m on f r ér e, je r et r ouver ai I 'hom m e qui
L o rs q u e T ri s ta n a rri ve, i l él oi gne son bateau
I ' a t u é ! > >p e n s e - t - e l l e .
de Ia plage.
- Pourquoi éloignes-tu ton bateau ? Tri stan r evient au chát eau de Tint agel, m ais il est t r és m alade
á c a u s e d e s a b l e s s u r e .L e r o i M a r c a p p e l l e l e s m e i l l e u r s m é d e c i n s
demande Morhout. Tu en auras besoin
d e C o r n o u a i l l e s ,m a i s i l s n e p e u v e n t p a s I ' a i d e r .
q uand t u déc id e ra s d e t' e n fu i r.
- T r i s t a n d o i t a l l e r e n I r l a n d e p o u r s o i g n e r s a b l e s s u r e ,d i t u n
T r is t an le r e g a rd e c o u ra g e u s e me n t e t d i t :
- J e ne m ' e n fu i ra i p a s c a r j e n ' a i p a s p e ur de toi . S ouvi ens-toi : vieux médecin, puisque Ie poison vient de Iá-bas. La reine
d'lrlande connait tout sur les poisons et Ies herbes. EIIepeut Ie
un seul homme quittera I'ile vivant !
guérir.
M or hout r it e t s o u l é v e s a g ra n d e é p é e. Tri stan soul éve aussi
- Tristan doit immédiatement partir pour I'lrlande, dit Ie roi
s on épée et I e c o mb a t c o mme n c e . T ri s ta n est j eune et agi l e et i l
Marc. P répa r ez un navir e !
s e déplac e r ap i d e m e n t. Mo rh o u t e s t l e n t et l ourd, mai s i l est trés
Tristan s'habille comme un ménestrel et prend Ie nom de
for t . T r is t an s a u te á d ro i te , p u i s á g a u c h e et bi entÓt Morhout est
Tantri s car il ne veut pas que quelqu'un découvr e son i d e n t i t é . I I
fatigué. Mais il continue á se battre. Le combat dure plusieurs
joue du Iuth et chante merveilleusement bien. Les Irlandais
heures.
a i m e n t b e a u c o u ps e s c h a n s o n s .
S oudain, M o rh o u t fra p p e Ia j a m b e d e Tri stan avec sa grande
Un jour, Ie roi Gormond entend Ie ménestrel et Ie fait venir au
épée.
- I I y a du p o i s o n d a n s m o n é p é e , d i t t' torhout en ri ant. S i tu cháteau.

22 23
Tristanet Iseut

Le roi Gormond et Ia reine ont un seul enfant, Ia princesse


Is eut . glle a de l o n g s c h e v e u x b l o n d s , d ' i m menses yeux bl eus et
un trés beau sourire. C'est Ia plus belle jeune fille du royaume !
Tout le monde parle de sa beauté. Le roi veut qu'lseut joue du
Iu t h, m ais il n' y a p a s d e b o n s ma i tre s e n l rl ande.
T ant r is ent re d a n s Ia g ra n d e s a l l e d u c háteau avec son l uth. II
m ar c he lent em e n t á c a u s e d e s a b l e s s u re .
- Tu es Ie céldbre ménestrel Tantris ? demande Ie roi

Gormond.
- oui, r épon d T ri s ta n .

: - Q u' es t - c e q u e tu a s á Ia j a mb e ? d e m ande Ie roi .


- J ' ai ét é ble s s é p e n d a n t u n e te rri b l e b atai l l e, di t Tri stan.
- O n d i t q u e t u j o u e s d u l u t h m e r v e i l l e u s e m e n tb i e n , d i t I e r o i
Gormond. Joue quelquechosepour moi.
Tristan joue du luth et chante une belle chanson. Le roi est
tr és c ont ent .
- Peux-tu apprendre á ma fille Iseut á jouer du Iuth ?

d em ande I e r oi .
* B ien s ür ! ré p o n d T ri s ta n .
- T r és bien , d i t Ie ro i . T u p e u x re s te r au cháteau. La rei ne va
soigner ta blessure avec des herbes spéciales, et toi, tu vas
a ppr endr e á jou e r d u l u th á Is e u t.
- Merci, Sire,dit Tristan.
< <H e u r e u s e m e n t q u e t o u t I e m o n d e c r o i t q u e j e s u i s u n
m énes t r el ! pe n s e T ri s ta n . M a j a mb e v a g uéri r et j e vai s pouvoi r
rent r er en Cor n o u a i l l e s . r>

24
Gompréhens¡on écrite et orale @ u"tt"z les phrases au futur proche.

du chapitre, puis dites si les Cet été, je pars en Irlande.


ffi|er @ Écoutez attentivement I'enregistrement
" affirmations suivantes sont vraies (V) ou fausses (F).
V F Cet aprés-midi,on regarde la finale de Roland Garros.
1 T r is t an a peu r d e Mo rh o u t. T T
2 Le combat dure longtemps. nT il,;;;";;;;;;;;,.;;";
3 L' épéede M o rh o u t e s t e mp o i s o n n é e . T T
4 Tristan perd le combat. n tr
5 La r eine d' lr l a n d ee s t Ia s e u r d e M o rh o u t . T T Tu manges chez tes grands-parentsce soir ?
6 La reine d'lrlande veut venger Morhout. tr T
7 Le roi Gormond et Ia reine d'lrlande ont trois enfants. T T
8 Tristan apprend á Iseut á jouer du luth. T T @ Écrivez une phrase pour chaque image en employant un verbe au futur
proche.
@ fit"tattentivement Ie chapitre, puis répondez aux questions.

1 A qui appartient Ie morceau d'épéeplanté dans Ia téte de Morhout ?


2 PourquoiTristan va-t-il en lrlande ?
3 PourquoiTristanne veut-il pas que quelqu'undécouvreson identité ?
4 Que demande Ie roi Gormond á Tristan ?

Grammaire
L e f ut ur pr oc he

En franEais,Ie futur proche est souvent utilisé á [a place du futur pour


indiquer:
. un€ action qui se situe dans un futur trés proche.
La reine va soígner ta blessure.
. une action située dans un futur lointain (dans ce cas-lá,on I'emploie
surtout á I'oral).
Ma jambe va guérir et je vaís pouvoír rentrer en Cornouoilles.
II peut également indiquer une action prévisible.
Attention, tu vo;stomber !
Il se forme avec Ie verbe aller au présent de I'indicatif suivi de I'infinitif
du verbe.
Tu apprends d Iseut d jouer du luth.
-+ Tuvd.sapprendre d lseut d.jouer duluth.
1r
tl
l
Ii l
|l
EnriclIissez votre vocabulaire PROJET INTERNET
Les preux chevaliers
@ Rtro.iez chaque mot á I'image correspondante.
Rendez-vous sur le site www.blackcat.vicensvives.net.
Cliquez ensuite sur l'onglet Enlaces,puis sur la catégorie Lire et
a un heaume c un coffret e une pl age
s'entrainer. Choisissez enfin votre niveau et le titre du livre pour
b un navire d du poison f desj ambes
accéder aux liens du projet Internet.

i lousonna
r¿'#tw
II ---Estc---lJ
I

i r1ffi"
im
tñsm
lvous désipz devmi
;pemircdsPrcu
i Cheval¿r

Cliqu@-ici
i

A Gliquez sur la rubrique < Les Chevaliers >npuis dites si les


affirmations suivantes sont vraies M ou fausses (F).
V F
1 Les chevaliers doivent protéger les riches et les infidéles. I T
2 lls doivent connaitre parfaitement I'art militaire. tr T
3 Le futur chevalier est trés souvent un noble. tr T
4 Le futur chevalier est confié á un protecteur á l'áge

@ etro.iez chaque verbe á son ou ses synonyme(s).


de quatorze ans.
B Cliquez sur la rubrique < Les Armes r)¡puis associez chaque
rT
arme á ses vertus.
1I s'enfuir a guerrr
1 n t'épée a la prudence, la piété
2I s e br is e r b enlever,óter 2 7 la lance b la justice, I'honneur
3I s oigner c l a i s s e r,a b a ndonner 3 :| | l'écu c I'espérance, I'intelligence
4I retirer d s'échapper 4 L__Jles gantelets d la bravoure, la puissance
5 L__lla cuirasse e la foi, le conseil
sI quitter e s e ro mp re , se casser
6 L_l le casque f la charité, la sagesse
6I s e s ouv e n i r f s e ra p p e l e r
C Gliquez sur la rubrique < Devenir Chevalier >, puis dites quels
sont les principaux apprentissages d'un futur chevalier.
Lcdragoni

- Sire,comment ferez-vous pour épouser la princesse


Iseut ?
Vous savez bien que Ie roi et Ia reine d'lrlande vous détestent
CHA P I T RE3
parce que Morhout aété tué ici, en Cornouailles.

Ledragon Le roi Mar c r éf léchit un inst ant , puis il dit :


- Je veux épouserIseut. Nous devons trouver
un moyen...
Tri stan s ait ce que veut son oncle.
- oncle Marc, dit-il, je sais que c'est une aventure pleine
de
dangers. Lorsque Ia reine d'rrlande découvrira qui je suis, elle
sera trés en colére. Elle déteste le chevalier qui a tué son frére
Morhout. Mais je n'ai pas peur ! Je raménerai Iseut, oncle Marc,
et tu pourras l'épouser.
ristan reste en Irlande, au cháteau du roi G
- Merci, Tristan. Tu es courageux et loyal,
Gormond. Sa jambe guérit et il apprend á dit re roi Marc,
mai s tu doi s f air e t r és at t ent ion.
Iseut á chanter et á jouer du luth. Pendant les
Tristan part pour I'rrlande dans un petit navire avec trente
I e E o n s ,i l p e n s e :
hommes.
< <Is e u t e s t v ra i m e n t trés bel l e !
"
< .J e d o i s t r o u v e r u n p l a n p o u r r a m e n e r I s e u t a u r o i M a r c , >
Tristan et Iseut deviennent amis : ils rient
pense Tri sta n.
et parlent souvent ensemble. Un an plus tard, Tristan rentre en
Cornouailles.Le roi Marc est trés content de revoir son neveu. A cette époque, un terrible dragon vit en Irlande. II tue
C h a q u ej o u r , T r i s t a n l u i p a r l e d ' l s e u t e t d e s a g r a n d e b e a u t é . beaucoupde gens et incendieIes maisons et les arbres. personne
- Iseut est la plus belle jeune fille du monde ! EIIe a les
ne parvi ent á I e t uer . Le r oi G or m ond est t r és inquiet et il ne sait
cheveux couleur de I'or et les yeux couleur de Ia mer. EIle est pas quoi faire.
g e n t i l l e e t g é n é r e u s e ,e l l e j o u e d u l u t h m e r v e i l l e u s e m e n t b i e n e t Un jour, il dit á ses nobles:
e lle c hant e av e c u n e v o i x tré s d o u c e . - L ' h o m m e q u i t u e r a I e d r a g o n é p o u s e r am a f i l l e
Iseut !
Le r oi M ar c é c o u te T ri s ta n e t d i t : En Irlande, tout Ie monde parle de cette histoire. Lorsque
- Iseut est Ia seulefille du roi Gormond. Elleest belle,gentille
Tristan en entend parler, il décide de tuer Ie dragon pour
e t g é n é r e u s e . . .S i j e I ' é p o u s e , i l y a u r a l a p a i x e n t r e n o s d e u x ramener Iseut á son oncle. II prend une lourde épée, une longue
pay s . Iance, un gra nd bouclier et par t á cheval dans I a vallée du dr agon.
L e s c h e v a l i e r se t I e s n o b l e s s o n t d ' a c c o r d a v e c I e r o i , m a i s i l y sur Ie chemin, il voit les corps des chevaliers qui ont essayé de
a un probléme. tuer le monstre.

3(' 3l
f'ristanct Iseut

Soudain, Tristan aperEoit Ie dragon. Ce dernier a de longues


dents blanches,des yeux rouges trés méchants et une immense
queue.Des flammes et de Ia fumée sortent de sa bouche.
< .Q uelle hor ri b l e c ré a tu re ! ' >p e n s e T ri s t an.
Il attaque Ie dragon et il combat pendant plus d'une heure.
Finalement, Tristan tue Ie monstre avec sa Iongue Iance. II
s'approche du dragon mort et ouvre sa grande bouche, puis il
coupe sa langue et Ia met dans son sac.
< <Cet t e langu e p ro u v e ra q u e j ' a i tu é Ie d ragon ,>pense-t-i l .
Le dernier souffle du dragon est chaud et empoisonné.
S o u d a i n ,T r i s t a n s e s e n t m a l e t i l t o m b e p a r t e r r e .
U n p e u p l u s t a r d , A n g u i n I e R o u g e , I e s é n é c h a l1 d u r o i , a r r i v e
d a n s I a v a l l é e d u d r a g o n . I l a i m e I s e u t e t i l v e u t I ' é p o u s e r ,m a i s
c'est un Iácheet il a peur du dragon.
L o r s q u e I e s é n é c h a lv o i t I e d r a g o n m o r t , i l p e n s e :
< .Q u e l l e c h a n c e , q u e l q u ' u n a d é j á t u é I e d r a g o n ! J e v a i s d i r e a u
roi que je I'ai tué et épouser Iseut ! Mais je dois d'abord couper sa
t6te pour Ia montrer au roi. ,>
II coupe la téte du dragon et I'améne au roi.
- Sire, dit-il, j'ai tué Ie dragon ! Regardez,voici sa téte.

M a i n t e n a n t , j e p e u x é p o u s e r v o t r e f i l l e , I a p r i n c e s s eI s e u t .
Le roi sait que Ie sénéchalest un láche et il a du mal á Ie
croire. Pourtant, Ia téte du monstre est bien Iá,devant lui.
Quand Ia princesse Iseut entend ces mots, elle se met á
pleurer désespérément.
- Q u ' e s t - c eq u i n e v a p a s , I s e u t ? d e m a n d e l a r e i n e .

1. Le sénéchal: sorte de ministre de I'lntérieur et de Ia lustice.

32
*\ .*,",,
;'.'TSPs."{:
,,t . ,.Ll::' _*s-f:t,Fff.
' ; ii,..r,.
:T.',
!,1;,',
'l
ll.,i,nr ('l lrt'ilf

- O h , m é r e , d i t l s e u t e n l a r m e s ,j e n ' a i m e p a s l e s é n é c h a le t j e
ne veux pas l'épouser.
- Ne pleure pas, ma fille, dit Ia reine. A mon avis, ce n'est pas
le sénéchal qui a tué le dragon.Je sais peut-étre comment
découvrir Ia vérité...
Le soir, Iseut et Ia reine vont dans Ia vallée du dragon. EIles
tr ouv ent I e dr a g o n mo rt e t T ri s ta n a l l o n gé par terre.
\ f
f

- Regarde ! crie Iseut. C'est Tantris Ie ménestrel. Mais il est


habilléen chevalier!Je ne comprends pas !
i*j i.:
Tristan entend Ia douce voix d'lseut et bouge lentement Ia
t€te. ¡.!1.
.";:-
- Tu es Tantris ? demande Ia reine.
II ouvre les yeux et dit :
- O u i ,j e s u i s T a n t r i s .
- Pourquoies-tu en Irlande ? demande Ia reine.
- Je suis venu en Irlande avec des marchands,dit-il.
- Tu as tué Ie dragon ? demande Ia reine.
- Oui. J'ai su qu'il y avait un terrible dragon dans votre pays
et j'ai décidéde Ie tuer, dit Tristan.
La reine entend ces mots et sourit.
- T ant r is , tu a s fa i t u n e n o b l e c h o s e et tu as ai dé notre pays.
Le r oi s er a t r é s c o n te n t. M a i s tu n e v a s pas bi en car Ie dragon t' a
e m p o i s o n n é .V i e n s a v e c n o u s a u c h á t e a u e t j e t e s o i g n e r a i .

T
*-*
¡1

,.#
.,. ,tj

34
Compréhension écrite et orale Enrichissez votre vocabulaire

@ Écoutez attentivement I'enregistrement du chapitre, puis répondez @ R"ro"iez chaque métier au trait de caractére correspondant.

a Ie courage c I a génér osit é e la cur iosit é


1 P our quoile ro i M a rc v e u t-i l é p o u s e rIs e ut? b I'honnéteté d la pat ience f Ia créativité
2 P our quoiI e ro i e t l a re i n e d ' l rl a n d ed é te stent-i l sl e roi Marc ?
3 P our quoiTri s ta nv a -t-i l e n Irl a n d e?
4 PourquoiTristan coupe-t-il Ia langue du dragon ?
5 P our quoile s é n é c h a l v e u t-i tu
l e r Ie d ra g o n?

@t= @ rit", attentivement Ie chapitre, puis cochez I'affirmation qui est


fausse pour chaque personnage.

1 Tristan
a tr II est ami avec Iseut.
b tr II tue Ie dragon.
c l__l II veut épouserIseut.
La r eine d' l rl a n d e
a I elle déteste Ie chevalierqui a tué son frére.
b
c
I
I
E I lep e n s eq u e l e s é n é c h a al tu é l e dragon.
EIleveut soignerTristan.
f;
I s eut @ oit"t á quels personnages du chapitre correspondent les traits de
caractére suivants, puis dites si ce sont des qualités (CDou des
défauts (D).
a tr Elle apprend á chanter et á jouer du luth.
b I E I Ied o i t é p o u s e rIe s é n é c h a l .
AD
c ! E I Iea i me Ie s é n é c h a l . 1
2
La générosité
La loyauté
rT
Le dragon TT
a n Des flammes et de la fumée sortent de ses yeux. 3 La lácheté
rr
b ! S on s o u ffl e e s t e mp o i s o n n é . 4
5
La dou ceur
La malhonnéteté
rtr
c I I I a d e l o n g u e sd e n ts b l a n c h e s . TT
6 La gen t illesse
rr
7 Le courage
trT
8 La méchanceté
rr
Grammaire @ con¡u guez les verbes au futur simple á Ia personne demandée pour
compléter Ia grille de mots croisés.
Le futur de I'indicatif
Horizontalement
II sert á indiquer une action qui se situe dans un futur proche ou lointain.
6 Verbe ouvrir á Ia deuxiéme personne du singulier.
Je rcrménero,íIseut et tu pourras l'épouser. 8 Verbe avoir á la premiére personne du singulier.
Viens avec nous au chdteau et je te soígneraí- 9 Verbe sortír á Ia troisiéme personne du pluriel.
-ir en ajoutant les 10 Verbefaire á Ia deuxiémepersonnedu pluriel.
On forme le futur des verbes réguliers en -er et
désinences-ci, -cs, -o, -ons, -ez, -ont á I'infinitif du verbe.
Verticalement
parler : je parleraí, tu parleras, il parlera, nous parlerons' vous parlerez,
1 Verbe découvrirá la troisiéme personnedu singulier.
íls parleront.
2 Verbe vivre á Ia deuxiémepersonnedu singulier.
finir : jefr níraí, tu finiras, il fintra, nous finirons, vousfinírez, ils fíníront'
3 Verbe étre á Ia troisiéme personne du pluriel.
4 Verbe épouserá la premiére personnedu pluriel.
Pour les verbes en -re, le -e final disparait.
5 Verbe couperá Ia premiére personne du singulier.
prendre : je prendrai mettre '-ie mettraí
7 Verbe soígnerá Ia deuxiéme personnedu pluriel.
Pour les autres verbes,les terminaisons ne changent pas, mais ce sont 1
les radicaux qui présentent des formes particuliéres.
L]
étre :je seroi pouvoir : je pourrai L]
avoir : j'aurai venir :je viendrai L::l
ri
s
r, r
L_i
u
T
a l l er : j' ir ai devoir :je dewai 6[ri
i-l f-t
faire : je ferai v o u l o i r: j e v o u d ra i Ll [-i' li T
i-r Ll il []
Ll

n Ii T n
@ Co*plétezles phrases librement
en employant le futur.
nr]nIn u T
T
Is
2 La s em ainep ro c h a i h € ,..........

3 Dans trois jours, Production écrite et orale

+ @ r"it", votre portrait moral. Dites quels sont vos principales qualités et
4 Dans dix ans,
vos principaux défauts.

+ @ n."o' tez cequevous ferezleweek-endprochain.


CHA P I T RE4

du roi
Lesénéchal

ncore une fois, Ia reine d'lrlande soigne G


Tristan avec ses herbes magiques. Une
s e ma i n e p l u s ta rd , Tri stan va mi eux et i l se
re n d d a n s Ia s a l l e d u cháteau pour voi r Ie roi
Go rmo n d . II y a u n grand di ner organi sé en
I ' h o n n e u r d u s é n é c h a l .t e r o i G o r m o n d , I a
reine, Iseut, Ies chevaliers,Ies nobles et leurs dames sont assis
aut our d' une Io n g u e ta b l e .
Le s énéc h a l p a rl e á s e s a mi s e t l e u r raconte sa l utte avec Ie
dr agon.
- Le c om b a t a é té l o n g e t te rri b l e , d i t -i l , mai s j e n' ai j amai s eu
peur . J ' ét ais t ré s p ré s d u mo n s tre v e rt et j e Ie regardai s dans ses
yeux rouges.J'ai vu ses Iongues dents blanches et senti son
s ouf f le c haud s u r mo n v i s a g e . J e d e v a i s le tuer et j e I' ai fai t ! P ui s,
j' ai c oupé s a té te .
Le r oi ' es t s i l e n c i e u x , ma i s Ia re i n e v e ut parl er. E l l e regarde Ie
s énéc hal et d i t :
- T u n' as p a s tu é l e d ra g o n . T u a s tro uvé Ie dragon mort et tu
as coupé sa téte !

40
Tristanc'tIseut Lcs(intit'haI

- Q u o i z d i t I e s é n é c h a l ,e n c o l é r e . - E t Ie vainqueur aur a un t r és beau pr ix


T r is t an s e lé v e d e s o n s i é g e e t d i t h a u t e t fort : dit une noble dame.
- J ' ai t ué I e d ra g o n a v e c m a l a n c e a p r és un l ong combat. Tu Le matin du tournoi, Tristan prépare son cheval. La reine
e s un m ent eur e t u n l á c h e ! apporte des her bes dans I a cham br e de Tr ist an, m ais il n'est pas
Le s énéc hal s e l é v e á s o n to u r e t d i t : Iá. S a grande épée est sur I a t able et elle I a r egar de.
- Tout Ie monde sait que je suis un homme courageux. J'ai < .C ' est bizar r e, se dit - elle. I l m anque un pet it m or ceau. >>

ra ppor t é I a t ét e d u d ra g o n a u ro i . EIIe pense immédiatement au petit morceau d'épée qu'elle a


- Regar de d a n s Ia b o u c h e d u d ra g o n ! di t Ia rei ne. reti ré de l a t ét e de son f r ér e.
Le s énéc hal o u v re Ia b o u c h e d u d ra g o n et s' écri e : <.oh, non ! pense-t-elle.c'est peut-étre I'épéequi a tué mon frére ! ,>
- La langue n ' e s t p a s Iá ! Elle prend l'épée de Tristan et court dans sa chambre. Elle
- E n ef f et , d i t tri s ta n . ouvre Ie cof f r et bleu et r egar de l'épée de Tr ist an :
T out I e m on d e e s t s u rp ri s e t re g a rd e Tri stan. II ouvre son sac < <Le morceau appar t ient á I a m ém e épée. Je dois pr évenir I e

e t s or t I a langu e d u d ra g o n . roi et ma fi l le ! '>


- O h ! s ' éc ri e n t l e s i n v i té s l o rs q u ' i l s v o ient Ia l angue. Menteur ! E l l ev a I e s v o i r e t I e u r d i t :
Lác he ! hur lent-i l s a u s é n é c h a l . - V enez avec m oi dans I a cham br e de Tant r is.
- Tu es un menteur et un voleur ! dit Ie sénéchal en colére. Quand i l s ar r ivent dans I a cham br e, la r eine dit au r oi :
- Tantris n'est pas un ménestrel ! c'est rristan
J' ai t ué I e dr ag o n e t tu a s v o l é s a l a n g u e ! B attons-nous et nous de Loonois,
ver r ons qui épo u s e ra Ia p ri n c e s s e Is e u t ! I' homme qui a t ué vot r e beau- f r ér e ! Regar dez son épée !
- T r és bien , d i t tri s ta n . J e v a i s m e b a ttre avec toi , A ngui n Ie E IIe mont r e au r oi I 'épée de Tr ist an et I e pet it m or ceau dans le
Rouge, et je v a i s g a g n e r ! coffret.
- Dans trois jours, nous organiserons un tournoi, dit Ie roi - V ous a vez r aison, dit I e s u r p r i s .C ' e s t b i e n I ' é p é eq u i a
G or m ond. V ous é te s to u s i n v i té s . L e v a i n q ueur épousera ma fi l l e, tué Morhout.
Is eut . Le vi sage de I a r eine est r ouge de colér e.
Tout Ie monde commence á parler du tournoi et il y a une - Je vai s t uer Tr ist an avec cet t e épée !

gr ande agit at io n d a n s Ia s a l l e . - Non ! crie Ie roi. Tristan a tué votre frére et pour cela, il
- Q ui v a ga g n e r, s e l o n to i ? d e m a n d e u n des nobl es. méri te Ia mor t . M ais, il s'est bat t u loyalem ent . c'est un chevalier
- Je ne sais pas, répond son ami, ils sont tous les deux jeunes courageuxet un homme bon. AIIonsparler avec lui.
et forts. Lorsque Tr ist an r evient dans sa cham br e, le r oi et I a r eine lui
- Ce s er a u n g ra n d c o m b a t, d i t u n c h e val i er. d e m a n d e n t d e s e x p l i c a t i o n se t i l l e u r r a c o n t e I a v é r i t é .

43
¡-oo
aco
^
tÉrl

- r o Aéaor
9.c ñ É
J =
tu\ ñ1

ti F üY o
c tu ua
r+lD.-C
"'Xf,,ú

7;' (/) u --1.


::rDto
nr'-I-.l-
q:'s) -l
¡^ t '

ool
áCrDO-
ñ-O
u- (l)
=' CD .+ t-
r+ al
0)ro
)-f
U
\JN
v
oxa,'
:1 á
iTj
-l) E
.-+ v
ñr')
-o =g
DJr)
x --=
i . { ^

(\r (u

grolx
^
))r+
a
-1OlD
Á
ó o.ci
E e: ¿
KoJ
a
' 0( rJ. +t
;o-
oo

(-T
-'t ^
¿U
loc
lov'

-o.i
t¡roJc
q-;-O
:ootr¡,
. - i

Ld-,á
- l ' n r J
o-Pc
0J CD. zf
r ñ Y O^ 1
\ u
¡'ñ
::.
P -
¿
X
^
).-.i
Y g
ñ1

-lJr
''r aD O-
ñoJo
-
ñr (J
-1 ñ1
(-
n1 J
.o
-rñ(-
L -i
oraD6
:lr+d
u;o
= t u f ,
- T ) J J

;.oo
X|ú-¡
o o_P.
'70Q
.:, o H

Y XP
+
¿+
o
- pr'z { v
.+J-
=
^\ u 6 ñr
a7
¡
O
fl -;-'
8
á
Tristanet Iseut
Gompréhension écr-lte €)t orale
- M o r h o u t é t a i t m o n b e a u - f r é r e e t j e I ' a i m a i s b e a u c o u p ,d i t I e
@ Écoutez attentivement I'enregistrement du chapitre, puis cochez la
roi. Mais nous devons oublier Ie passé et construire un avenir bonne case.
pour nos pay s .
- V ous ét es u n b o n ro i , d i t T ri s ta n . Avec quoi Ia reine d'rrlandesoigne-t-elleIa blessure
de Tristan ?
La r eine ne d i t ri e n , p u i s e l l e re g a rd e Ie roi et souri t.
- Le r oi M a rc e s t u n g ra n d ro i e t Is e u t sera sa rei ne, l a r e i n e

de Cor nouaille s . E l l e s e ra h e u re u s e a v e c l ui .
- M a i s i l e s t b e a u c o u pp l u s á g é q u e m o i , d i t I s e u t .
- Le r oi M a rc n ' e s t p a s v i e u x , d i t T ri s tan. II est grand et beau
et il n'est pas Iáche comme Ie sénéchal. C'est un homme
2 Qui est assisá la table lors du diner organiséen I'honneur
c our ageux . du
I s eut r egar d e s a m é re e t d e m a n d e :
- Je vais I'aimer,mére ?
-Oui, Iseut, tu apprendras á I'aimer, répond doucement la
reine. M ais m a i n te n a n t, T ri s ta n d o i t g a g ner l e combat. s' i l perd,
tu dev r as épou s e r Ie s é n é c h a l .
- J e m e bat tra i e t j e g a g n e ra i , d i t T ri s tan.
- Je t'en prie, gagne ce combat ! dit Iseut. tué Ie dragon '>?
Je ne veux pas
é p o u s e r I e s é n é c h a l .C ' e s t u n m e n t e u r e t u n l á c h e !

Comment Tristan tué Ie dragon ?

46
tnrichissez vntre vocabulaire Avant de lire

@ Rrro.iez chaque couleur á I'image correspondante,puis complétez les @ rct mots suivants sont utilisés dans Ie chapitre 5. Associez
expressions avec la couleur qui convient. chaque mot
á I'image correspondante.

a rouge c noir e bl eu a une a r m ur e d une bout eille g une étagére


b vert d jaune f bl anc b applaudir e un cadeau h une coupe

.W c un j a r din f Ia tempéte i une lar m e

ffi-*t#
I
i
úr*5'-- f-l

1 Etre de peur. (vert / jaune / bleu)


2 Étre ........ ...d e c o l é re .(b l a n c/ ro u gel bl eu)
3 Rire ........ ... . (rouge/ jaune/ bleu)
4 Étre ........ ...d e j a l o u s i e .(v e rt / n o i r / bl eu)
5 Broyer du ........... . (blanc/ noir / bleu)
6 Avoir une peur . (rouge / bleue / verte)
7 É t r e. . . . . . . .
8 Avoir Ia main . (aune / verte / blanche)

48
f.,
7
"J
1 '.1.
{ii'.
h ,t t
7'
q {¿
t
{
.l
,
l

CHAPITRE

Labouteilleverte

e to u rn o i c o m m e n c e en début d' aprds-mi di et G


des centaines de personnes sont Iá pour y
a s s i s te r. L e ro i G o rmond, Ia rei ne et Iseut sont
a s s i s a u p re mi e r ra n g . Iseut est trés i nqui éte.
ffi Tristan et Ie sénéchal portent des armures
trés lourdes. Le sénéchal a un cheval noir et Tristan un cheval
blanc. Le sénéchal se bat courageusement parce qu'il veut
abs olum ent ép o u s e r Is e u t, m a i s á l a fi n , T r i stan Ie tue.
- V iv e T r ista n ! a p p l a u d i t Ie p e u p l e . Vi v e Tri stan !

T r is t an peu t a l o rs e m m e n e r Is e u t a u ro i Marc.

La r eine aim e s a fi l l e e t e l l e v e u t s o n b onheur.


< .P our ét r e h e u re u s e , Is e u t d o i t to mb e r amoureuse du roi Marc,
pense-t-elle.Je vais préparer un philtre d'amour trés puissant.
Apr és av oir bu c e p h i l tre , i l s s ' a i me ro n t p o ur touj ours. ' >
Elle va dans son jardin et ramasse des herbes magiques,puis
elle se rend dans sa chambre secréte pour préparer Ie philtre.
Lor s qu' il es t p ré t, e l l e a p p e l l e B ra n g a i n e , I a dame de compagni e et
amie d'lseut.

5()
TristanetIseut

- Écoute-moi attentivement, Brangaine, dit Ia reine. Tu iras


av ec I s eut en C o rn o u a i l l e s .L e n a v i re p a rt demai n.
- o u i , m a r e i n e , d i t B r a n g a i n e .J e s u i s h e u r e u s e de parti r avec
Iseut.
- Le jour du mariage, tu dois donner cette bouteille verte á

Iseut et au roi Marc. Dis-leur de boire cet excellent vin, c'est un


cadeau porte-bonheur de ma part. Souviens-toi, Brangaine, ils
doivent boire tous Ies deux. C'est Ie philtre d'amour le plus
puis s ant du m o n d e . Ap ré s I' a v o i r b u , Ie u r amour sera i mmense et
é t er nel. A s - t u c o mp ri s ?
- O ui, m a r e i n e , d i t B ra n g a i n e .
E lle quit t e Ia c h a mb re d e Ia re i n e a v e c Ia boutei l l e verte dans l es
mains.
Le lendemain, Ie navire de Tristan quitte I'lrlande pour Ia
Cornouailles. Le voyage en mer dure plusieurs jours. II y a une
tem pét e et I s e u t re s te d a n s s a c a b i n e to u te Ia j ournée. E IIe est un
peu t r is t e par c e q u ' e l l e p e n s e á s a mé re e t á son pére. Tri stan va
Ia v oir et il I ui ra c o n te I' h i s to i re d u ro i A rt hur et des cheval i ers de
Ia T able r onde. Is e u t a i m e é c o u te r c e s h i s toi res.
A c aus e de l a te m p é te , B ra n g a i n e e s t m al ade et el l e reste dans
s on lit .
Un soir, Tristan et Iseut jouent du luth et chantent. Tristan a soif.
- A s - t u que l q u e c h o s e á b o i re ? d e m a n de-t-i l á Iseut.
- B r angain e a a p p o rté c e tte b o u te i l l e de vi n, répond Ia j eune
f ille, et elle lui m o n tre u n e b o u te i l l e v e rte sur une étagére. Tu en
veux ?
- Hum . . . ou i , d i t T ri s ta n .
I s eut pr end d e u x c o u p e s e n o r e t i l s b o i vent Ie vi n ensembl e. IIs
n e s av ent pas q u e c ' e s t Ie p h i l tre d ' a mo u r de l a rei ne !

52
Tristanet Iseut

Maintenant, Ia bouteille verte est presque vide. Tristan et Iseut


parlent et rient ensemble, mais bientót quelque chose d'étrange
Ieur arrive. IIs se regardent dans les yeux et ils tombent amoureux !
Le soir, la mer se calme et Brangaine se sent mieux. EIle va dans
I a c abine d' ls e u t e t v o i t i mmé d i a te m e n t Ia boutei l l e vi de et l es
deux coupes d'or. Mais Brangaine ne dit rien á Tristan et Iseut.
<.C'est terrible, pense-t-elle, ils ont bu Ie philtre tous les deux.
IIs seront malheureux jusqu'á leur mort ! Mais ils ne doivent jamais
connaitre Ia vérité. Oh, pourquoi est-ce arrivé ? ,>
Pendant Ia nuit, Brangaine prend Ia bouteille vide et la jette á Ia
mer.
.Le lendemain matin, Tristan va voir Iseut.
- I s eut , di t tri s ta n , i l m ' e s t a rri v é quel que chose d' étrange
cette nuit... Je crois que je suis amoureux de toi !
I s eut lui s ou ri t e t d i t:
- Oh, Tristan, il m'est arrivé Ia méme chose. Moi aussi, je suis
amoureuse de toi !
Ils se regardent et s'embrassent
- Not r e am o u r e s t i m p o s s i b l e , T ri s tan. Je doi s épouser Ie roi
Marc.
- Oui, je sais, dit tristan, Ies larmes aux yeux. Le roi Marc est
mon oncle et je I'aime comme mon propre pére. Mais je t'aime plus
que tout au monde, ma douce Iseut.
- Nous devons profiter de ces quelques jours ensemble, dit Iseut.
- Oui, dit tristan. Aprés notre arrivée en Cornouailles, notre

bonheur finira, mais pas notre amour.


- Non, notre amour ne finira jamais, dit Iseut.
- Jamais, dit Tristan.
Compréhens¡on écrite et orale Enrichissez votre vocabulaire
@ Écoutez attentivement I'enregistrement du chapitre, puis associez @ R""o"iez chaque phrase á l,image correspondante.
chaque image á Ia phrase correspondante.
a II fait beau. c Ily a du vent. e Ilyadesnuages.
b Il pl eut . d I l neige. f I l géle.

1J Tristan et Iseut tombent amoureux. f



2[ La reine prépare un philtre d'amour pour Iseut et Ie roi Marc. {
3[ Tristan et Iseut boivent le philtre d'amour. { i

4tr Tristan remporte Ie tournoi.


a

Í$$
@ n"-"ttez les images dans I'ordre chronologique du chapitre. t
t
lE 2T 3tr 4I I

#o Lisez attentivement Ie chapitre, puis dites si les affirmations


suivantes sont vraies (V) ou fausses (F).

VF
1 Tristan a gagnéIe combat, il peut donc épouserIseut. Ttr @ qr.r"l temps fait-il ?
2 La reine prépareun philtre d'amour pour Iseut et Ie
1 Attention ! Les routes sont glissantes
roi Marc. TT 2 S i vous sor t ez,n'oubliezpas vot r e par apluie
La reine demande á Brangained'accompagnerIseut en ! ..............
3 Le temps est couvert sur Ia moitié nord
TT 4
du pays.
4 Tristan et Iseut savent ce qu'il y a dans la bouteille. rl N'oubliezpas de mettre de ra créme soraire
si vous ailez á Ia prage.
5 Tristan et Iseut tombent amoureux I'un de I'autre. NT On prévoit des rafales á plus de 1OOKm/h.
6 Brangainedit Ia vérité á Tristan et Iseut. trT
P réparezvos skis,I esst at ions sont ouver t es
I ..............
O ti vous n'avez pas de philtre d'amour, voici un gáteau au chocolat qui Grammaire
fera fondre votre amoureux ou votre amoureuse ! Complétez Ia
Les adjectifs possessifs
recette avec les mots proPosés.
Pour exprimer I'appartenance, on utirise un adjectif ou un pronom
fondre préchauffez cuire ajoutez possessif.L'adjectif possessifse place devant Ie nom.
blancs montez mélangez moule Iseut pense d sa ¡nére et d son pére.
L'adjectif possessifs'accorde en genre et en nombre avec Ie nom
et
change selon Ie possesseur.
\-e 3*eqrl dqn,oLlr qu ¿\o¿olqt La reine d'Irlande va dans son ¡grdin
Ingrédients pour 4 personnes
SINGULIER PLURIEL
. B eur r e: 2O Qg
Masculin Féminin Masculin et féminin
Chocolatnoir: 25Og
Je m on ma mes
S uc r een po u d re :2 5 O g Tu ton ta tes
A m andesen p o u d re : 1 O Og ll/Elle/On son SA SCS
Malzena: 3 cuilléresá soupe Nous notre nos
Levure chimique : 3 cuilléres á café Vous votre VOS

Préparation IIs/EIIes leur Ieurs


I .........,.. le four á thermostat 6 (tgo" c). Attention !
2 Cassezles eufs en séparant les desjaunes. Devant un nom commengant par une voyelle ou un h muet, ffi', ta,
sa
3 Mettez les jaunes dans un saladier et réservez trois blancs dans deviennentmon, ton, son.
un autre saladier. Brangaine est sa dame de compagnie et son amíe.
4 Ajoutez le sucre aux jaunes et..... ......j usqu' áce que cel a
blanchisse. @ necrivez les phrases en employant un adjectif possessif.
Faites ... á petit feu, dans une casserole,Ie chocolat cassé L'amour de Tristan et Iseut est impossible.
en morceaux avec le beurre, eq remuant avec une cuilléreen bois.
Ajoutez le chocolat fondu au mélange de jaunes d'euf et de sucre. Iseut aime les histoires de Tristan.
Mélangezbien.
7 .......Ia poudre d'amandes,Ia maTzenaet Ia levure. C'est Ie cheval noir du sénéchal.
Mélangez.
8 .......Ies trois blancs en neige.Incorporez-les C'est un cadeaude Ia part de la reine.
délicatement au reste de Ia préparation á I'aide d'un petit fouet.
9 Versezdans un ........... en forme de ceur. C'est le philtre d'amour d'lseut et du roi Marc.
1 0 Faites .......au four pendant 20 minutes. Démoulez.
C'est I'épéede Tristan.
[a reineIseutdc Conrouailles
t-.,1r;.
- Iseut et Brangainechassent dans
la forét, aujourd'hui. Elles
n e d o i v e n t p a s r e s t e r s e u l e s , c a r c ' e s t d a n g e r e u x . R e j o i n s - l e se t
C HA P I T RE6
p r o t é g e - l e s .J ' a i c o n f i a n c e e n t o i , T r i s t a n .

LareineIseut Le ceur de Tr ist an se m et á bat t r e t r és vit e quand il ent end I e


nom d'lseut.
deCornouailles - Trés bien, oncle Marc, dit-il.
Pendant Ia chasse,Brangaine et Ies nobles prennent des
J'irai chasseravec elles.

chemi ns di ff ér ent s dans la f or ét .


Tri stan e t I seut se r et r ouvent seuls et ils s'ar r ét ent pr ds d, une
peti te ri vi ére. I I s sont t oujour s aussi am our eux.
- Je suis content car nous sommes
seuls, dit rristan
doucement.
e n a v i re d e T ri s ta n a r ri ve á Ti ntagel . A vant de Q - M o i a u s s i ,T r i s t a n , d i t I s e u t . M a i s
notre amour n,est pas une
d e s c e n d r e ,T r i s t a n e t I s e u t s e d i s e n t a d i e u .
bonne chose...
- Tu resteras mon unique amour, douce
- Je sais, dit rristan, c'est
un amour malheureux er
Iseut,dit tristan. Mon c€ur t'appartient pour
impossible. Mais tu es dans mon ceur et tu y seras pour
to u j o u rs .
toujours. Mon amour pour toi est plus fort que ma Ioyauté
- Tu seras Ia seule personne dans mon ceur, Tristan, dit
envers Ie roi...
Iseut.
Iseut est trés émue. Les deux amants s'embrassent et restent
P u i s ,i l s s ' e m b r a s s e n t p o u r I a d e r n i é r e f o i s . . .
prés de Ia riviére jusqu'au coucher du soleil.
Lorsque le roi Marc aperEoit Iseut, il est émerveillé par sa
A partir de ce jour, Tristan et Iseut se rencontrent souvenr
beauté et sa voix douce. II tombe immédiatement amoureux
prés de Ia rividre. Un jour, des nobles de Ia cour les voient. Les
d'elle. Iseut devient la femme du roi Marc et Ia reine de
nobles sont jaloux de Tristan car c'est Ie meilleur chevalier de
C o r n o u a i l l e s .O n o r g a n i s e u n e g r a n d e f é t e e t o n d a n s e p e n d a n t
C o r n o u a i l l e s .I I s d é c i d e n t d e p a r l e r a u r o i M a r c .
p l u s i e u r sj o u r s . L e p e u p l e d e C o r n o u a i l l e sa i m e s a n o u v e l l e r e i n e . - Il ne faut pas f air e conf iance á Tr ist an
et á la r eine I seut , dit
Le roi Marc est trés heureux avec Iseut, mais Iseut n'est pas
un noble.Je les ai vus assis ensemble dans Ia forét, prés de Ia
h e u r e u s ep a r c e q u ' e l l e a i m e T r i s t a n .
ri vi ére.
Un an plus tard, un jour de printemps, Iseut chasse dans la - Mon neveu et ma femme sont amis
et rien de plus, dit le roi
f or ét av ec B r a n g a i n e e t d ' a u tre s n o b l e s .
Marc.J'ai confianceen eux.
L e r o i M a r c a p p e l l eT r i s t a n e t l u i d i t :

6('
Tristanet Iseut

- I l s n e s o n t p a s s e u l e m e n t a m i s , S i r e ,d i t u n a u t r e n o b l e .
- Je vous interdis de dire des mensonges sur ma femme et
m on nev eu ! c ri e Ie ro i M a rc , e n c o l é re .
T r is t an e t Is e u t c o n ti n u e n t á s e re n contrer dans Ia forét et un
jour, Ie chevalier Andret les voit. C'est un homme méchant qui
dét es t e T r is ta n . II v a i mmé d i a te m e n t parl er au roi Marc.
- Tristan et Ia reine Iseut sont ensembledans Ia forét, dit-il.
- J e ne te c ro i s p a s , d i t Ie ro i M a rc . Tu es un menteur.
- A lor s , v e n e z to u t d e s u i te a v e c m oi et vous Ies verrez vous

a u s s i ,d i t - i l .
Le r oi Ma rc m o n te s u r s o n c h e v a l et sui t l e cheval i er dans Ia
f or ét . I ls s e c a c h e n t d e rri é re l e s a rb re s et voi ent Tri stan et Iseut
as s is pr és d e Ia ri v i é re . T ri s ta n c a re s s e l es l ongs cheveux bl onds
d'lseut.
M aint ena n t, Ie ro i M a rc c ro i t An d re t et i l est furi eux 1. Le soi r,
i l r a s s e m b l et o u s l e s n o b l e s :
- T r is t a n e s t u n tra i tre ! c ri e Ie roi Marc. Je I' ai mai s comme /p
m on f ils et j ' a d m i ra i s s o n c o u ra g e . J ' a vai s confi ance en l ui et en
Ia reine Iseut, mais maintenant Tristan doit mourir !
Lesyeux du roi Marc sont remplis de larmes.
- Non, il ne doit pas mourir, dit Ie plus ágé des nobles. Nous
n'aimons pas Tristan, mais c'est un chevalier courageux. Nous
avons besoin de Iui pour combattre. C'est notre meilleur
?
.:

c h e v a l i e r e t I e p e u p l e d e C o r n o u a i l l e sI ' a i m e b e a u c o u p . C ' e s t l e u r
h é r o s . S i v o u s I e t u e z , l e p e u p l e v o u s d é t e s t e r a . É l o i g ne z - l e d e I a
cour et si nous avons besoin de lui, nous Ie rappellerons...

.a

1. Furieux : trés en co[ére.

r altl*
62 :'
TristanetIseut
Gompréhension écrite et orale
- Tu as raison, dit le roi Marc. tl doit immédiatement quitter Écoutez attentivement I'enregistrement du chapitre, puis
&@ cochez Ia
I a C o r n o u a i l l e se t n e p l u s j a m a i s r e v o i r I s e u t . L a r e i n e e s t j e u n e bonne réponse.
et elleva trds vite I'oublier.
LorsqueTristan et Iseut arrivent en cornouailles,
L e r o i M a r c e n v o i e T r i s t a n l o i n d e I a C o r n o u a i l l e se t I s e u t e s t
a ! its se rendent ensembleau cháteau.
t r és t r is t e. E IIe re s te e n fe rm é e d a n s s a c hambre et pl eure car el l e
b I it s s'em br assentet se disent adieu.
ne peut pas oublier Tristan.
c ! it s saluentBr angaine.
Tristan aussi est trés malheureux car maintenant, il est
E n C o r nouailles,
I seut n'est pas heur euse
seul au monde. II ne veut plus étre chevalier parce qu'il n'a plus
a I parce qu'elleaime encore Tristan.
de roi. II décide alors de devenir ménestrel. II va de village en
b ! parce que sa famille lui manque.
village pour jouer du Iuth et chanter I'histoire de son amour pour
c I par ce que le peupleI a dét est e.
Iseut.
Tristan et Iseut se rencontrent

Voici la fin de l'histoire du ménestrel. Lorsqu'il arréte de a f ru cháteau.


chanter et de jouer du luth, le silence envahit Ia grande salle du b ! dans Ia forét.
c hát eau du r o i A rth u r. c ! chezun noble.
Lorsquele roi Marc découvreIa vérité, ilveut
a ! tu". Ie chevalierAndret.
b I chasserIseut.
c I tuer Tristan.
LorsqueTristan quitte le cháteau,Iseut est
a l-l contente.
b ! malheureuse.
c ! inaifférente.
Tristan décidede devenir
a ! m énest r el.
b I chevalier.
c I noble.

65
@ C"i pense quoi et de qui ? Lisez attentivement Ie chapitre, puis
complétez les phrases.
Le roi Arthu,r.'
1 .......... p e n s eq u ' ........... est son uni queamour.
2 pense que ......... . sont des menteurs.
histoire ou lógende ?
3 p e n s eq u e ......... . est un héros.
L'histoire de Tristan et Iseut appartient au cycle des légendes
4 penseque ......... . ne doit plus revoir Iseut.
arthuriennes ou cycle d'Arthur. on y trouve aussi l'histoire du
5 pensequ'........... oublieratrés vite Tristan.
chevalier Lancelot, qui aimait secrétement la femme du roi Arthur (la
reine Gueniévre), celle de Gauvain, de Merlin l'enchanteur, et bien

Enrichissez votre vocabulaire d'autres encore. Le roi Arthur tient une place importante dans ce
cycle qui raconte, entre autres, comment, enfant , il a sorti l'épée
@ er"o"iez chaque mot á I'image correspondante. Excalibur de la roche oü elle était plantée.
a une riviére c un torrent e un ruisseau
b un fleuve d un lac f un marais

Production écrite et orale

* @ n r"t-vous déjá été trahi(e) ou trahi vous-méme un(e) ami(e) ? Racontez.

67
La vie d'Arthur
Si Arthur a vraiment existé, qui était-il exactement ? Malheureusement,
nous ne le savons pas.
Les histoires du cycle arthurien racontent des choses différentes.
L'une d'entre elles dit qu'Arthur est né á Tintagel, dans le nord de la
Cornouailles. Puis, les histoires attribuent différents emplacements á
sa capitale, Camelot : les uns affirment qu'elle se trouve au pays de
Galles, d'autres soutiennent qu'elle se situe dans le Somerset, un
comté dans le sud-ouest de l'Angleterre, d'autres encore disent qu,il
s'agit de winchester, la ville principale du comté de Hampshire, au
Glastonburv. dans le comté de Somerset,oü le roi Anhur serait enterré. sud-ouest de Londres. Les histoires racontent que lorsqu,Arthur
meurt, des femmes l'emportent sur l'ile d'Avalon. Dans la culture
celtique, Avalon est un lieu oü les personnes généreuses et

Toutes ces histoires dérivent du livre Historia regunnBritanniae, écrlt courageuses vont lorsqu'elles meurent. Certaines personnes pensent

par Geoffroy de Monmouth entre 1135 et 1138. A partir de ce texte, encore que c'est un lieu magique !

de nombreux écrivains anglais et franEais ont traduit et modifié ces


histoires. Aujourd'hui encore, des écrivains et des réalisateurs
racontent les histoires du cvcle arthurien. Compréhension écrite

+t @ 1i""" attentivement Ie dossier, puis dites si les affirmations


Mais Arthur a-t-il vraiment existé ? suivantes sont vraies (V) ou fausses (F).
C'est possible. En effet, Nennius, un écrivain du Pays de Galles du
VF
IX" siécle, a raconté l'histoire d'un chef guerrier appelé Arthur, Qui a
1 Le pr em ier livr e qui par le du r oiAr t hur
combattu contre les Saxons. Les soldats romains quittent la Grande- date du XI I I esiécle. rT
Bretagne pendant la premiére moitié du V" siécle, au moment oü les 2 Arthur était peut-étre un chef guerrier. rr
Saxons, un peuple provenant de l'actuel Danemark et du nord de 3 Tout Ie monde sait qui était Arthur. trT
l ' A llem agh€, a tta q u e n t l ' An g l e te rre . Un chef l ocal , peut-étre 4 Les histoires du cycle arthurien racontent
quelqu'un qui appartenait á la culture celtique préromaine, s'est des histoires différentes. rr
battu contre ce peuple. Était-ce Arthur ?

6a
TristandeLoonois

courageux , bon et loyal. Seuls les chevalier s les plus cour ageux
peuvent s'asseoir á I a Table r onde.
C HA P I T RE7 Tristan combat pour Ie roi Arthur dans de nombreuses
batai l l es. II n'est plus seul, m ais il est t oujour s t r ist e par ce qu'il

TristandeLoonois n' arri ve pas á oublier I seut . I I pense á elle nuit et jour .
Les ann ées passent et un jour il va en Fr ance, en Br et agne. Lá-
b a s , i l r e n c o n t r e l a f i l l e d u d u c H o e l . E I I es ' a p p e l l eI s e u t , I s e u t a u x
Blanches Mains. C'est une belle jeune fille et Tristan I'aime
beaucoup.
< <P ourq uoi est - ce que j'aim e I seut aux Blanches M ains ? pense-
t-i l . .¡' ai me son sour ir e ou sa voix ? J'aim e ses ador ables m ains ou
e ro i A rth u r re g a rd e l e ménestrel et di t: G
son nom ? Est - ce que je suis vr aim ent am our eux d'elle ?
- Ménestrel, pourquoi connais-tu I'histoire "
Tristan ne sait pas répondre á ces questions, mais il décide
d e T ri s ta n e t Is e u t ?
d'épouser Iseut aux Blanches Mains. C'est une femme douce et
i L e mé n e s tre l s e l é v e de son tabouret et di t :
gentille et Tristan est un mari bon et loyal. Mais il n'est pas
- Pa rc e q u e j e s u i s Tri stan de Loonoi s !
heureux car il ne peut pas oublier Ia reine Iseut. EIIe est son
Dans la grande salle, tout le monde est surpris'
premi er et unique am our .
Le r oi s e lé v e á s o n to u r e t d i t : Iseut aux Blanches M ains I e sait et elle est jalouse.
- Bienvenue á camelot, Tristan, et bienvenue á la Table
<<Pourquoi Tristan ne m'aime pas comme il aime Ia reine Iseut ? >>
<'Un
ronde ! II y a longtemps, mon fidéle conseillerMerlin a dit : se demande-t-elle.
jour , T r is t an s e ra c h e v a l i e r d e Ia T a b l e ronde ' > . Il avai t rai son !
Un jour, Tristan se bat pour aider Ie frére de sa femme,
Regar de, il y a u n s i é g e a v e c to n n o m , p r és de Lancel ot. A ssi eds- Caherdin. C'est une longue et terrible bataille et Tristan est
t oi, T r is t an I A u j o u rd ' h u i , c ' e s t u n j o u r i m portant pour nous parce blessé avec une lance empoisonnée. Sa blessure Ie rend trés
que nous ac c u e i l l o n s u n n o u v e a u c h e v a l i er á l a Tabl e ronde' mal ade. II ne peut plus m ar cher et il r est e longt em ps au lit . t 't ais
- C'est un grand honneur pour moi, dit fristan. Merci, roi
son état ne s'am élior e pas.
Arthur. - Je suis t r és m alade, dit t r ist an á Caher din, je vais bient ót
L o r s q u ' ' i ls ' a s s o i t á I a T a b l e r o n d e , I e s a u t r e s c h e v a l i e r s mouri r.
applaudis s en t e t l u i s o u h a i te n t Ia b i e n v e nue' - Non, Tristan, dit Caherdin. Ne dis pas cela ! Tu m'as aidé
Tristan devient un important chevalier de Ia Table ronde et pendant Ia bataille et maintenant je veux t'aider. Dis-moi ce que
les autres chevaliers I'aiment beaucoup parce qu'il est j e peux fai r e.

71
70
Tristanet Iseut

- S e u l e I a r e i n e I s e u t d e C o r n o u a i l l e sp e u t m e s o i g n e r c a r I a
I a n c e é t a i t e m p o i s o n n é e ,d i t t r i s t a n , f a i b l e m e n t . S a m é r e l u i a
e n s e i g n él e s s e c r e t s d e s h e r b e s m a g i q u e s .
- Alors, je pars immédiatement pour Tintagel.Je vais

demander á Ia reine Iseut de venir ici pour te soigner, dit


Caherdin.
- Merci, Caherdin,dit Tristan. Si Iseut accepte de m'aider et
rentre avec toi, hisse Ia voile blanche de ton navire. Mais si elle
ne vient pas, hissela voile noire.
- T r é s b i e n , d i t C a h e r d i n .J e p a r s c e s o i r .
I s e u t a u x B l a n c h e sM a i n s e n t e n d c e t t e c o n v e r s a t i o n e t e l l e e s t
trés jalouse.
C a h e r d i n s e r e n d e n C o r n o u a i l l e se t p a r l e a u r o i M a r c e t á I a
r e i n e I s e u t d e l a b l e s s u r ed e T r i s t a n .
- Je dois y aller et soigner sa blessure avec mes herbes
m a g i q u e s ,d i t I a r e i n e I s e u t . J e s u i s I a s e u l e á p o u v o i r l e s a u v e r !
Le roi Marc regarde sa femme et dit :
- Le t em ps m' a i d e á o u b l i e r.J e p e n s e q ue j e peux avoi r confi ance

en t oi, m aint en a n t, Is e u t.Va e t s o i g n e l a b l essurede Tri stan.


- O ui, m on S e i g n e u r,d i t Is e u t. T u p e u x avoi r confi ance en moi .

I s e u t e t C a h e r d i n q u i t t e n t l a C o r n o u a i l l e sI e j o u r m é m e . I s e u t
emporte avec elle des herbes et des potions. Quand le navire
arrive á proximité du cháteau de Tristan, Caherdin hisse Ie
drapeau blanc. Tristan est trés faible et ne peut pas se lever du
lit pour regarder par Ia fenétre.
I I a p p e l l es a f e m m e e t d i t :
- Regarde par Ia fenétre. Le navire de Caherdin va bientót

arriver. Peux-tu Ie voir ?


I s e u t a u x B l a n c h e sM a i n s v a á I a f e n é t r e e t a p e r E o i t I e n a v i r e
avec une grande voile blanche.

72
Tristanet Iseut
Compréhension écrite et orale
<.Oh non, pense-t-elle. La voile est blanche. La reine Iseut est lá ! '>
"&* @ Écoutez attentivement I'enregistrement du chapitre, dites si les
E I I ee s t t r é s j a l o u s e . affirmations sont vraies (V) ou fausses (r), puis corrigez celles qui sont
- Oui, Tristan, dit Iseut aux Blanches Mains. Le navire de fausses.
VF
Caherdinest arrivé.
- De quellecouleurest Ia voile ? demande Tristan,faiblement.
1 Tri st an et I e m énest r elsont une seuleet m ém e per sonne. trT
- L a v o i l e e s t . . .n o i r e ! r é p o n d I s e u t a u x B l a n c h e s M a i n s .
- O h n o n ! c r i e T r i s t a n d é s e s p é r é m e n t .I s e u t , m o n a m o u r . . . t u
Z Le roi Arthur n'a jamais entendu parler de Tristan. Ttr
I
I

n'es pas venue auprés de moi. Je ne reverrai jamais ton beau 3';;;;;; ;" ;;;;;,;;;";;; ; ;;;";i";;;;" TT
visage.Ma trés chére Iseut...
P u i s ,i l f e r m e l e s y e u x e t m e u r t . 4 Les chevaliers de la Table ronde sont jaloux de Tristan. TT
La reine Iseut arrive dans Ia chambre de Tristan et comprend
qu'il est mort. Alors, elle s'assoit sur le lit et Ie regarde pour Ia
s';.;;;; ;;;; r; ; ;;ilil; ;;;;;;;;
derniére fois. Sa tristesse est immense er son cceurse brise. Elle
toujour s I a r eine I seut . TN
meurt prés de lui.
- Qu'est-ceque j'ai fait ! dit Iseut aux BlanchesMains. Ma
6 Tri st an est blesséau cour s d'une bat aille. TT
j a l o u s i el e s a t u é s t o u s I e s d e u x !
E I le r egr et t e , m a i s i l e s t tro p ta rd . @ fit.rattentivement Ie chapitre, dites qui a fait quoi ou qui pense quoi,
puis expliquez pourquoi.
Tristan et Iseut sont enterrés dans Ia méme tombe. Iseut aux
Blanches Mains plante deux rosiers, un rouge et un blanc, qui Tristan : T I seut : I Iseut aux Blanches Mains : IBM
p o u s s e n t e n t r e l a c é ss u r l e u r t o m b e . C a h e r d i nC
: Le roi Marc : M
Ainsi se termine Ia grande histoire d'amour de Tristan de 1 L__]II combat pour le roiArthur.
Loonoiset de Ia reine Iseut de Cornouailles. 2 I I l est t r és m alade. . . . . . . . . .
3 tr I I se r end en Cor nouailles.
4 I I I laissepar t ir I seut .
5 I Elle se rend en Bretagne
6 I I l hissela voile blanche.
7 I EI I em ent á Tr ist an.
8 I I l m eur t .
9 tr EI I eplant e deux r osier ssur la t om be de Tr ist an et I seut .

74 75

^-,l
Enrichissez votre vocabulaire @ n"t.o uvez Ie sens des mots ou des expressions soulignés.

Il y a un sidgeavect on nom , pr és de Lancelot .


@ observezlaTable ronde, puis complétezles phrases avec les noms des
chevaliers. a I I I y a un siégeavect on nom , loin de Lancelot .
b tr Il y a un siégeavec ton nom, á cóté de Lancelot.

Il pe nseá elle nuit et jour .


a tr I I penseá ellet out I e t em ps.
b I I l penseá elle de t em ps en t em ps.

S on ét at ne s'am élior epas.


a I I l v a d e m i e u xe n m i e u x .
b ! Son état est toujours Ie méme.

Iseut et Caher dinquit t ent I a Cor nouaillesI e jour m ém e.


a I Iseut et Caherdinsont arrivés en Cornouaillesle25 avril, ils
repartent le25 avril.
b I I seut et Caher dinsont ar r ivésen Cor nouaillesle25 avr il,ils
repartent le 26 avril.

Production écrite et orale

@ tseut aux Blanches Mains décide de dire Ia vérité á Tristan : la reine


Iseut est venue avec Caherdin. Imaginezlafin de I'histoire.

2 II se trouve á la gauchedu roi, c'est

77
76
@ n.*.ttez les dessins dans I'ordre chronologique de I'histoire. @ Cfroirisseztrois dessins, puis décrivez-les.
1l
l l

tt

@ eo,rr chaque personnage, écrivez un trait de caractére, une action


importante qu'il a accomplie et Ia conséquence de cette action sur Ie
déroulement de I'histoire.

Personnage Trait de caractére Action Conséquence

Tristan

Iseut

Le roi Marc

Le roi Gormond

La reine d'lrlande

Le sénéchal

Brangaine

Le chevalier Andret

C aher din

Iseut aux Blanches Mains


@ n"*plissez Ia grille á I'aide des définitions.

Horizontalement
3 Celuide Tristan et Iseut est impossible.
5 Ily a du ........... dans l'épéede Morhout.
g IIs sont assis autour de Ia Table ronde.
11 La reine d'lrlande prépare un ........... d'amour pour Iseut et Ie
roi Marc.
tr,,, ttnonyme de courageux.

Verticalement
I Comté qui se trouve dans Ie sud-ouest de I'Angleterre.
2 Contraire de guerre.
4 lseut aux BlanchesMains plante deux sur Ia tombe de
Tristan et Iseut.
6 Le roi Marc doit donner trente . au roi Gormond.
7 Anguin Ie Rougeest le ................ du roi.
8 Synonyme de soigner.
10 Tristan apprend á Iseut á jouer de cet instrument.

ao