Vous êtes sur la page 1sur 1

Aspects Thérapeutiques en Ophtalmologie

Maladies de la Conjonctive :

Les inflammations ou infections de cette muqueuse ont des signes cliniques communs : l’œil est

La conjonctive

est rouge, plus ou moins oedématiée, avec une sécrétion plus ou moins abondante qui agglutine les cils et ferme les paupières surtout le matin.

douloureux,type Yang superficielle, type de brûlure , de cuisson quelque soit l’étiologie

1. Affections inflammatoires : conjonctivites

a. Conjonctivite allergique :

i. chaleur/humidité Rate-Estomac

ii. + Attaque de vent pervers

Elles relèvent du même mécanisme que le coryza spasmodique : plénitude ou stagnation de Yang à la face, : 23 TR point barrière face-crâne est très efficace.

b. Conjonctivite virales ou microbiennes :

i. Attaque de vent chaleur pervers

ii. Attaque chaleur humidité

Énergies perverses qui profitent de la faiblesse constitutionnelle ou passagère de VB ou Foie le plus

souvent. Il faut disperser le vent et la chaleur : 20 VB, Tai Yang (PE 2), 4GI ; Points auxquels ont peut ajouter :

1V, 2V (disperse le vent) , 8VB, 23VG, 24 VG (congestion sinusienne) 3F (point Vent), 8F (pt HO et Tonification) 18V. 11P dans un contexte « grippal »syndrome brutal aigu avec fièvre.

2. Kératites :

sont dues,souvent, à une maladie Froid-Sécheresse qui agresse le Bois par insuffisance de vent puis vengeance du Feu(Chaleur) ce qui entraine une atteinte de Foie ZuJueYin et MC Shou JueYIn.

6MC, 7 MC qui dispersent le feu en excès et sont des points « antiallaergiques »

14V

23VG

16GI s’il est douloureux car intéresse tout ce qui est visuel.

On peut rajouter les points vu dans les conjonctivites.

3. Glaucomes : au début et non à angle fermé :

Attention à la piqûre superficielle de 1V ou 1 E qui peuvent aggraver. Ce serait une détérioration du Yin des Reins et du Foie avec montée du vent et du froid. Disperser le vent : 20VB Éclaircir la vue 2V vers le 1VB Nourrir le Yin : 3F , 18V, 3RN, 23V, 6Rte , Abaisser le feu : 4GI En cas de glaucome aigu, pour favoriser le déblocage des liquides de l’œil, 2F, 63V, 62V et si insuffisance générale : 3IG.

4. douleurs référées d’origine musculaires :

a. splénius cervicis : Huatu C3

b. l’occipital : douleur à la partie supérieure de l’orbite : 9V

c. orbiculaires des paupières : Yuyao

d. trapèze supérieur avec douluer paupière supérieure et région temporale : 15TR

Réf. biblio : EMC, « Ophtalmologie » Drs Poletti, « La tête et le cou » Dr Cygler.