Vous êtes sur la page 1sur 21

Cas Clinique 01

Cas Clinique 01
Un homme de 45 ans conducteur de taxi inter-wilaya fait un accident de la
circulation. Il est ramené au pavillon des urgences deux heures après,
conscient et en bon état général. Il présente une douleur au niveau de la
hanche droite et vous constatez une déformation de son membre inférieur
droit en raccourcissement, flexion-rotation interne.

01- Si le SAMU l’a correctement transporté, vous devez constater que


A. Il a le cou en hyper-extension
B. Il est en position latérale de sécurité
C. Il est sur le dos avec un coussin sous la tête
D. Il est à plat ventre avec un coussin sous le menton
E. Il est en alignement tête-cou-tronc
Un homme de 45 ans conducteur de taxi inter-wilaya fait un accident de la
circulation. Il est ramené au pavillon des urgences deux heures après,
conscient et en bon état général. Il présente une douleur au niveau de la
hanche droite et vous constatez une déformation de son membre inférieur
droit en raccourcissement, flexion-rotation interne.

01- Si le SAMU l’a correctement transporté, vous devez constater que


A. Il a le cou en hyper-extension
B. Il est en position latérale de sécurité
C. Il est sur le dos avec un coussin sous la tête
D. Il est à plat ventre avec un coussin sous le menton
E. Il est en alignement tête-cou-tronc
02- Le patient ne présente aucune autre lésion. Quel diagnostic pouvez-
vous d’emblée évoquer cliniquement ?
A. Luxation postérieure de la hanche
B. Fracture de l’os coxal
C. Fracture du cadre obturateur
D. Fracture de l’extrémité proximale du fémur
E. Toutes ces réponses sont justes

03- Le bilan radiologique doit comporter :


A. Bassin de face
B. ¾ alaire
C. ¾ obturateur
D. Hanche droite face
E. Radiographie de rachis
02- Le patient ne présente aucune autre lésion. Quel diagnostic pouvez-
vous d’emblée évoquer cliniquement ?
A. Luxation postérieure de la hanche
B. Fracture de l’os coxal
C. Fracture du cadre obturateur
D. Fracture de l’extrémité proximale du fémur
E. Toutes ces réponses sont justes

03- Le bilan radiologique doit comporter :


A. Bassin de face
B. ¾ alaire
C. ¾ obturateur
D. Hanche droite face
E. Radiographie de rachis
04. La lésion que présente le blessé est de mauvais pronostic en rapport avec :
A. Son risque d’instabilité
B. Sa prédisposition à la nécrose de la tête fémorale
C. Son caractère athérogène
D. Toutes ces réponses sont justes
E. Toutes ces réponses sont fausses

05. Le premier geste thérapeutique sur la lésion sera :


A. Réduire la lésion en extrême urgence
B. La mise en extension continue en première intention
C. L’immobilisation plâtrée
D. La ponction évacuatrice de la hanche traumatisée
E. La mise en place d’un fixateur externe
04. La lésion que présente le blessé est de mauvais pronostic en rapport avec :
A. Son risque d’instabilité
B. Sa prédisposition à la nécrose de la tête fémorale
C. Son caractère athérogène
D. Toutes ces réponses sont justes
E. Toutes ces réponses sont fausses

05. Le premier geste thérapeutique sur la lésion sera :


A. Réduire la lésion en extrême urgence
B. La mise en extension continue en première intention
C. L’immobilisation plâtrée
D. La ponction évacuatrice de la hanche traumatisée
E. La mise en place d’un fixateur externe
06. Le risque le plus important encouru chez un sujet âgé présentant ce
même type de lésion est
A. La raideur de la hanche et le handicap qui en résulte
B. Le cal vicieux
C. Un risque vital en rapport avec les complications de décubitus
D. La nécrose aseptique post traumatique de la tête fémorale
E. La coxarthrose post-traumatique

07. Le traitement chirurgical le plus adapté à ce type de lésion, quand elle est
associée à une fracture de la paroi postérieure du cotyle est:
A. La mise en place d’emblée d’une prothèse totale de la hanche
B. La réduction puis ostéosynthèse de la fracture
C. La mise en place d’une prothèse de cervico-céphalique type Moore
D. La mise en place d’une cupule sur la tête du fémur
E. L’enclouage élastique d’Ender à travers la diaphyse fémorale
06. Le risque le plus important encouru chez un sujet âgé présentant ce
même type de lésion est
A. La raideur de la hanche et le handicap qui en résulte
B. Le cal vicieux
C. Un risque vital en rapport avec les complications de décubitus
D. La nécrose aseptique post traumatique de la tête fémorale
E. La coxarthrose post-traumatique

07. Le traitement chirurgical le plus adapté à ce type de lésion, quand elle est
associée à une fracture de la paroi postérieure du cotyle est:
A. La mise en place d’emblée d’une prothèse totale de la hanche
B. La réduction puis ostéosynthèse de la fracture
C. La mise en place d’une prothèse de cervico-céphalique type Moore
D. La mise en place d’une cupule sur la tête du fémur
E. L’enclouage élastique d’Ender à travers la diaphyse fémorale
08. Au 21ème jour post-thérapeutique, quelle attitude faut-il recommander au patient ?
A. Faire de la rééducation de charge
B. Faire de l’électrothérapie
C. Marcher avec des béquilles sans appuyer le membre inferieur droit
D. Marcher à sa convenance
E. L’obliger à marcher

09. Dans l’hypothèse de la survenue d’une nécrose aseptique, la principale artère nourricière de la tête
fémorale concernée par cette complication
A. L’artère circonflexe antérieure
B. L’artère du ligament rond
C. L’artère circonflexe postérieure
D. L’artère ischiatique
E. L’artère fessière

10. Quand cette complication est fonctionnellement très gênante il faut:


A. Réaliser une arthroplastie par prothèse totale
B. Réaliser une ostéotomie de varisation du col
C. Réaliser une résection tête et col
D. Réaliser une simple ablation du matériel et attendre l’évolution
E. Prescrire une canne de marche
08. Au 21ème jour post-thérapeutique, quelle attitude faut-il recommander au patient ?
A. Faire de la rééducation de charge
B. Faire de l’électrothérapie
C. Marcher avec des béquilles sans appuyer le membre inferieur droit
D. Marcher à sa convenance
E. L’obliger à marcher

09. Dans l’hypothèse de la survenue d’une nécrose aseptique, la principale artère nourricière de la tête
fémorale concernée par cette complication
A. L’artère circonflexe antérieure
B. L’artère du ligament rond
C. L’artère circonflexe postérieure
D. L’artère ischiatique
E. L’artère fessière

10. Quand cette complication est fonctionnellement très gênante il faut:


A. Réaliser une arthroplastie par prothèse totale
B. Réaliser une ostéotomie de varisation du col
C. Réaliser une résection tête et col
D. Réaliser une simple ablation du matériel et attendre l’évolution
E. Prescrire une canne de marche
Cas Clinique 02
Cas Clinique 02
ABCE
CD

BCE
CDE

ACE
B

ABCD

E
AB

CD
Cas Clinique 03
Cas Clinique 03
Une vieille dame de 85 ans, qui conservait une activité de ménagère dans sa maison
et faisait seule quelques sorties dans son village, fait une chute de sa hauteur et ne
peut plus se relever. Elle présente une douleur aiguë dans l'aine droite Elle est
transportée par des voisins jusqu'à sa maison toute proche où on l'allonge sur un
lit. Vous êtes appelé en urgence et constatez une tumeur molle douloureuse dans
l'aine et une attitude en rotation externe du membre inférieur droit. L'essai de
mobilisation entraîne de vives douleurs.

01- A quel diagnostic pensez-vous le plus volontiers, compte-tenu de l'âge et des


signes cliniques ?
A - Luxation traumatique de la hanche
B - Fracture du cotyle
C - Fracture du cadre obturateur D
D - Fracture du col du fémur
E - Rupture musculaire du droit antérieur
02- L'attitude du membre inférieur atteint de fracture transcervicale du fémur type 3
de Garden comporte :
A - Rotation interne
B - Allongement
C - Raccourcissement CDE
D - Rotation externe
E - Adduction
 
03- Le risque le plus important encouru par un vieillard atteint de fracture du fémur
est-il ?
A - La raideur de la hanche
B - La pseudarthrose
C - Un risque vital C
D - La nécrose post traumatique de la tête fémorale
E - Le cal vicieux
04- Le traitement le plus adapté à une fracture transcervicale du fémur du vieillard?
A - La suspension traction par broche transosseuse
B - La synthèse de la fracture
C - La mise en place d'une prothèse cervico-céphalique
D - La mise en place d'une cupule sur la tête du fémur
E - L'enclouage élastique de Ender à travers la diaphyse fémorale
C
 
05- Si cette femme avant sa fracture avait déjà perdu la fonction de la marche
depuis longtemps et devait avoir recours à une tierce personne pour aller du lit au
fauteuil, quel traitement aurait été logique ?
A - Synthèse chirurgicale
B - Prothèse de hanche
C - Suspension traction au lit
D - Mise au fauteuil car le traitement chirurgical perd son bénéfice
D
E - Résection simple de la tête fémorale