Vous êtes sur la page 1sur 12

Gradation de la jupe de base

Définition de la gradation

La gradation est la progression de degrés successifs, par valeurs croissantes ou décroissantes.

La gradation dans l’industrie de l’habillement est l’agrandissement et la réduction des patrons


de manière rationnelle de façon à obtenir différentes tailles, à partir d’une taille de base.
Le but de la gradation est de faire évoluer un modèle d’une taille de base à des différentes tailles
afin d’habiller au mieux les clients, en respectant deux critères :
- la morphologie du corps
- le style du vêtement

Respecter la morphologie du corps consiste à respecter le tableau de mesures standards (donc les
mesures du corps humain)
Respecter le style de vêtement consiste à garder le même style en passant d’une taille à une autre.

Les progressions

Si on reprend le tableau de mesures standards, on remarque l’existence d’une colonne, notée


P, qui contient les progressions des mesures ;
La progression d’une mesure est l’augmentation à réaliser au niveau d’une mesure pour passer
d’une taille à la taille suivante.
Exemple : le tour de taille de la taille 38 est 75,9 cm
le tour de taille de la taille 40 est 79,9 cm
donc la progression du tour de taille est de 4 cm
La progression est appelée aussi « évolution »
La réalisation de la gradation passe par l’étude et l’application des différentes progressions du
tableau de mesure standard

Méthodologie de réalisation de la gradation


La gradation du patron passe par plusieurs étapes

1ère étape : Copier chaque élément du patron dans une nouvelle feuille
Dans le cas de la jupe de base, nous avons un demi devant et un demi dos à grader.
2ème étape : Repérer les points remarquables
Un point remarquable est un point qui correspond à un changement de courbure.
Les points remarquables du demi devant et du demi dos sont présentés dans la figure
suivante :
3ème étape : Choisir des axes fixes pour la gradation en longueur et en largeur

Cela consiste à choisir un axe fixe horizontal (noté axe des X) et un axe fixe vertical (noté axe
des Y)
Exemple : pour le devant, on choisit la ligne de bas comme axe fixe horizontal (cela revient à
dire que la ligne de bas choisie sera la ligne de bas de toutes les tailles à tracer, les
augmentations en longueur seront réalisées en haut du devant), et la ligne de milieu devant
comme axe fixe vertical (donc la ligne de milieu devant de la taille de base sera la ligne de
milieu devant de toutes les tailles à tracer, les augmentations en largeurs seront réalisées en su
le coté du devant.

4ème étape : Calculer les évolutions (ou progressions) des points remarquables.

La gradation que nous allons réaliser est une gradation en longueur et en largeur.
A chaque point remarquable correspond une progression horizontale et une progression
verticale.

L’application de la progression horizontale et de la progression verticale d’un point permet de


passer au point correspondant de la taille suivante.
Exemple : point "B"

Notation :
La progression horizontale du point B est notée PX(B)
La progression verticale du point B est notée Py(B)

Calcul des évolutions des points remarquables du devant

Point "B"
PX(B) = Progression de la distance entre B et l’axe des Y (voir flèche verte
dans la figure suivante )
= Progression (¼ tour de taille)
= ¼ Progression (tour de taille)
= ¼ × 4 cm
(car la progression du tour de taille est 4 cm d’après le tableau de mesures
standard)
= 1 cm
Py(B) = Progression de la distance entre B et l’axe des X (voir flèche verte dans
la figure suivante )
= Progression (longueur totale de la jupe)
= Progression (Hauteur latérale à terre – Hauteur genoux)
= Progression (Hauteur latérale à terre) – Progression (Hauteur genoux)
= 0,5 – 0
= 0,5 cm
Point A

PX(A) = Progression de la distance entre A et l’axe des Y


= 0 (car A appartient à l’axe des Y !)

Py(A) = Progression de la distance entre A et l’axe des X


= Progression (longueur totale de la jupe)
= 0,5 cm

Pour les points C, D et E, on applique la même formule précédente

Pour la gradation des pinces, il faut respecter le style de vêtement.


En effet, la distance entre les pinces doit rester constante pour toutes les tailles (cette distance
est une caractéristique du style de vêtement, elle doit être respectée !)
On obtient donc les évolutions suivantes :

Remarques
- les évolutions sont présentées en mm
- La force de pince est constante pour toutes les tailles, donc les points G et H sont
gradés de la même manière que le point F
- La longueur de pince est constante pour toutes les tailles, donc le point I est gradé de
la même manière que le point F

5ème étape : Grader les points remarquables


Cette étape est une étape pratique. Il s’agit de reprendre les patrons calqués et de commencer
par la gradation des points remarquables (c-à-d le construire dans les différentes tailles).
Pour cela, il faut tout d’abord choisir l’étendue de la gradation, c'est-à-dire la liste des tailles à
construire.
Pour notre exemple, la taille de base est la taille 38, et il s’agit de construire une seule taille
inférieure (taille 36) et 4 tailles supérieures (40, 42, 44 et 46).
Donc le nombre de tailles supérieures est 4.
Pour grader un point, il faut tout d’abord construire sont correspondant dans la taille la plus
grande.
Pour cela, il faut multiplier l’évolution horizontale et l’évolution verticale par le nombre de
tailles supérieures et construire.

Exemple : point "B"


Construction de la taille la plus grande :

Tracer un segment entre le point dans la taille de base et le point dans la taille la plus grande,
mesurer sa longueur et la diviser par le nombre de tailles supérieures.
Dans l’exemple, c’est le segment vert entre B38 et B46
Sa longueur est divisée par 4 pour obtenir les trois tailles intermédiaires 40, 42 et 44.

Ensuite, prolonger le segment vert dans l’autre sens par rapport au point d’origine et
construire les tailles inférieures avec des intervalles identiques à celles obtenues dans les
tailles supérieures.
Le travail réalisé sur le point B doit ensuite être repris pour les autres tailles
Etape 6 : Relier les points remarquables gradés pour obtenir une planche complète de toutes
les tailles.

Le même travail doit être repris pour le dos.