Vous êtes sur la page 1sur 23

VŒUX DU MAIRE-PRESIDENT LUC BOUARD

Lundi 14 janvier 2019

Monsieur le Préfet,
Mesdames et Messieurs les parlementaires,
Monsieur le président du conseil départemental,
Madame la représentante de la présidente du conseil régional,
Mesdames et messieurs les maires,
Mesdames et messieurs les représentants des corps constitués,
Mesdames et messieurs les représentants des corps intermédiaires,
Mesdames, Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

Je voudrais ce soir vous parler de mon optimisme.

De l’optimisme lucide, l’optimisme réaliste.


Celui de la persévérance, celui qui planifie, celui qui organise.
Le seul qui soit efficace en vérité.

Etre optimiste, c’est chercher le positif en toute chose pour organiser le futur.

Je suis en réalité de celles et ceux qui voient plutôt le verre à moitié plein.

Je suis optimiste parce que les atouts de notre ville et de notre agglomération
sont nombreux et variés, je suis naturellement optimiste.

~~~

Je suis optimiste parce que la géographie nous favorise.

Situés en plein cœur de notre département, nous sommes le point de passage


qui relie les bassins de vie et d’emploi des Herbiers, d’Essarts en Bocage, des
Achards, de Fontenay-le-Comte, de Saint-Jean, de Challans et de tous les autres
et je salue la naissance de villes nouvelles des SABLES D’OLONNE et de
MONTAIGU-VENDEE.

1
C’est ce que nous avons voulu symboliser en donnant à chacune des 20
collectivités vendéennes une présence place de la Vendée et c’est avec fierté
que le 21 mars prochain nous inaugurerons ensemble mesdames et messieurs
les présidents de communautés de communes et d’Agglomération ce nouveau
lieu de vie yonnais.

Par notre emplacement, nous sommes une chance pour la Vendée et la Vendée
est une chance pour La Roche-sur-Yon.

Et ma responsabilité de maire de notre capitale départementale est de garantir


cette chance et, sous la responsabilité d'Yves Auvinet, les Vendéens peuvent
compter sur moi comme sur tous les maires du département, réunis autour
d’Anne-Marie COULON, notre présidente, pour inventer le nouveau modèle de
coopération des territoires vendéens et penser ensemble la Vendée 2040
comme l’a souhaité le président .

Je suis optimiste parce que nous Agglo-Yonnaises et Agglo-Yonnais, sommes


curieux, entreprenants, créatifs et courageux.

Nous avons une qualité reconnue : celle de savoir se débrouiller seul, tout en
cultivant le goût de la solidarité et de l’entraide.

Cette "autonomie solidaire", si l’on peut la nommer ainsi, est notre force et fait
que notre cité napoléonienne s’affirme de plus en plus comme une grande
agglomération urbaine, telle que l’avait imaginée son créateur en 1804.

~~~

Je suis optimiste parce que notre atout principal, c’est notre jeunesse.

Notre avenir se prépare à la Courtaisière, à l’IUT, à l’ICAM ou l’ICES ; dans les


lycées et les collèges ; dans les groupes scolaires que nous rénovons ; dans la
cité universitaire Alpha City, ou encore au Campus Robotique de la Malboire.

Les jeunes Aggloyonnaises et Aggloyonnais seront demain : des ingénieurs ; des


artisans, des commerçants, des artistes ; des décideurs chevronnés, des salariés
clés dans leurs entreprises ; des responsables associatifs utiles et efficaces ; des
citoyens cultivés, soucieux d’eux-mêmes, des autres et de leur environnement.

2
Pour cela, nous devons donner à nos écoliers des lieux d’apprentissage dignes
de ce nom. Le nouveau groupe scolaire Pont-Boileau, ouvrira ses portes à la
rentrée de septembre.
Les travaux des écoles Jean-Roy et André-Malraux viennent de débuter.
Montessori et Victor-Hugo intègreront les nouveaux locaux de l’IUFM en 2024.

Prendre soin de notre jeunesse c’est aussi avoir l’audace de mettre en place
des rythmes scolaires à la carte pour nos tout-petits.
Les P’tits mercredis sont un véritable succès. Plus de 60 % des enfants
scolarisés y sont inscrits. Cela prouve que nous avons bien fait de dialoguer
avec tous les acteurs concernés et de décider uniquement dans l’intérêt des
enfants.

Et c’est à nous de prendre soin de notre jeunesse.

Alors soyons devant eux exemplaires, ouverts, stables et lucides.

Je l’ai déjà dit en célébrant le centenaire de l’Armistice de 1918, et je le répète


ce soir devant vous.
Ne cédons jamais à cette facilité qui consiste à toujours accuser plus étranger,
plus coloré, plus fragile, plus ... différent que soi.

Comme maire je m’y refuse.


Comme Gaulliste je m’y refuse.
Comme citoyen tout simplement, je m’y refuse.

Attiser la haine ou le ressentiment, au bureau, dans son commerce, au sein de


son association, au micro d’une tribune ou d’une manifestation et sur les
réseaux sociaux, cela nuit à la paix, cela nous affaiblit, cela nous amoindrit.

Nous ne devons jamais, jamais, devenir un territoire étriqué, replié ou


cadenassé.
Restons le territoire vivant, entreprenant, foisonnant qu’ont défendu les poilus
yonnais, il y a 100 ans.
Soyons dignes de leur sacrifice, soyons les défenseurs acharnés de ce qu’ils
nous ont légué.

3
Dans ce combat là vous me trouverez toujours en première ligne.
L’antisémitisme, le racisme, l’homophobie, ne sont pas des opinions !
Ce sont des délits !
Je les combattrai de toutes mes forces !

~~~

Et c’est au nom de ce vivre ensemble apaisé et respectueux que j’ai pris cet
été des mesures pour sécuriser notre ville.

Lutter contre l’insécurité et les incivilités, c’est savoir se montrer protecteur


avec les affaiblis. C’est aussi se montrer ferme avec les incivils.

Voilà pourquoi nous poursuivrons le déploiement de la vidéo protection avec


73 caméras installées en 2018 et 37 à venir sur deux ans. Pourquoi nous
maintenons notre objectif de 20 policiers municipaux en 2020, pourquoi nous
ne laisserons pas de quartiers sous l’emprise de la délinquance.

~~~

Vivre ensemble c’est aussi savoir se parler, se dire les choses, savoir exprimer
clairement accords, désaccords.

Hier, aujourd’hui, plus encore demain, rien de bien ne se fera sans


concertation, sans recueil des avis, des idées, des ressentis de chacun.

Le mouvement des Gilets Jaunes, au-delà des revendications et du pouvoir


d’achat, nous l’a montré.
Je parle bien ici des Gilets Jaunes sincères, pas des casseurs, car pour être très
clair, si chacun d’entre nous a pu se retrouver plus ou moins dans les premières
revendications du 17 novembre, le comportement de ceux qui attaquent,
provoquent, insultent les forces de l’ordre est inacceptable. La Roche-sur-Yon a
été épargnée par les violences urbaines, c’est heureux.
Je tiens ici à remercier les forces de l’ordre, qui, sous la responsabilité du préfet
Brocard et avec le concours de nos policiers municipaux, ont été et restent
mobilisées pendant ces moments difficiles.
Le mouvement des Gilets Jaunes donc, au-delà des revendications a mis, d’une
certaine manière, la France devant ses responsabilités en réclamant des
espaces de dialogue et de réflexion.

4
Je vous l’annonce, nous mettons en place dès ce soir sur le site internet de la
Ville les « cahiers citoyens » où chaque habitant pourra s’exprimer, exprimer
ses souhaits et ses remarques pour notre avenir commun.

Je fais cela parce que les maires sont le relais évidents de leur population.
L'État devrait d’ailleurs sans doute consulter davantage les élus locaux avant de
voter des lois sans quelques fois mesurer les conséquences de leur application.

C'est une des raisons de la crise actuelle. Nous avons rompu le lien entre le
peuple et l’Etat. Le député-maire, le sénateur-maire, étaient les courroies de
transmission entre le pouvoir et les citoyens. La mise en place du mandat
unique fut, à mon avis, une fausse bonne idée. Il faut maintenant, retisser le
lien.

Pourtant le dialogue est indispensable, écouter l’autre est toujours une force.

Savoir discuter, quitte à se disputer un peu, est indissociable de la


responsabilité et c’est la bonne gouvernance qui permet des discussions âpres,
celles qui expriment des convictions sincères.
Il faut ensuite décider !

Pour le dire plus directement je crois plus que tout à la démocratie et pas du
tout à l’autogestion.

Jacques Chirac disait : « Un chef est fait pour cheffer… alors que l’on soit, élu,
coach sportif, chef d’entreprise ou président d’association, on ne cheffe jamais
porte close. »
Voilà pourquoi chaque jour, j’écoute, je reçois. Chaque jour, les élus
municipaux, ceux de l’agglomération, en font autant.

C'est pour cela que je vais dans les ministères pour défendre nos dossiers, la
prison, l’augmentation des effectifs policiers, la pépinière médicale, celui du
cœur de ville entre autre.
C’est pour cela aussi que je ne manque jamais une occasion d’écouter, de
comprendre, de tenter de convaincre fusse le Premier Ministre ou le Président
de la République.

5
C'est pour cela que chacun d’entre vous, qu’il se considère vert, rouge, bleu
ou… jaune, sait qu’il peut venir s’entretenir avec moi, exposer ses griefs, ses
propositions.
"C'est quelquefois long, mais insistez, je vous recevrai toujours avec plaisir !"
C’est cela le débat démocratique.

Et le débat démocratique à La Roche-sur-Yon est vivant et j’en suis optimiste.

Je le vis chaque année dans le cadre d’un « jour un quartier » ; dans les
nombreuses consultations et concertations que nous organisons ; dans les
interpellations quotidiennes en traversant notre ville.

Le débat est à l’œuvre et il le sera tout au long de cette année et des années à
venir, notamment pour élaborer le Plan Climat Air Energie Territorial, le PCAET.

Cette concertation est fondamentale.

La qualité de nos vies en dépend, aujourd’hui bien entendu, plus encore


demain et après-demain.
« Et le grand-père que je suis devenu cette année le sait plus que tout autre ».

L'enjeu n'est pas seulement essentiel, c'est une question de survie !


Soyons conscients qu’en 4 mois seulement, l’humanité pêche plus de poissons,
abat plus d’arbres, consomme plus d’eau que ce que la nature peut nous
procurer au cours d'une seule année.

Alors depuis 40 ans, que s'est-il passé ? Les lanceurs d'alerte ont pourtant
prévenu.
Alors pourquoi la maison brûlait-elle et regardions-nous ailleurs ??? Pourquoi?

Oui, les lobbys,… oui les multinationales, ... pas seulement ... combien de temps
avons nous mis à trier nos déchets, à ne plus considérer les herbes folles
comme les ennemies intimes de nos jardins ???

Il y a dans le combat écologique passé quelque chose de tragique : faire porter


aux autres nos propres turpitudes!

6
Et puis je peux bien vous le dire, j'en suis convaincu, l'écologie politique, à
vouloir fustiger, juger, condamner, outrepasser, a oublié de convaincre, oublié
de persuader, oublié d'enthousiasmer.

Je peux bien vous dire aussi, qu’une planète magnifique sans humains dessus
ne m’intéresse pas.
Je souhaite une planète belle, habitée par des hommes qui y vivent, en
prennent soin, s’y épanouissent.
Construisons ensemble une écologie optimiste, réaliste, participative, je dirais
même joyeuse.
Et cela dépend de nous !

La concertation sur le plan climat est donc engagée depuis le 1er septembre.

Vous avez été plus de 1100 à répondre à cette enquête.


C’est bien, mais nous pouvons faire tellement mieux.
Alors venez participer au débat, proposer des initiatives à mettre en œuvre par
la collectivité, par les habitants, par les acteurs associatifs et économiques.
Des réunions thématiques seront conduites en 2019 pour écrire le programme
d’actions.
Soyez nombreux, impliquez-vous et travaillons ensemble à ce que notre
territoire soit le plus durablement agréable possible.

Et parce que l’avenir se prépare aujourd’hui, je vais vous parler d’une ville à 4
fleurs, 3 libellules.

Vous vous souvenez, en 2017, nous avons obtenu notre 4ème Fleur. En 2018,
nous avons reçu "Trois libellules". Savez-vous ce que sont ces 3 libellules ?
Elles récompensent nos actions sur la biodiversité et sur la gestion écologique
des espaces naturels. Alors cette récompense est une satisfaction bien
entendu, mais elle nous oblige.

Pour l’obtenir, nous n’avons rien fait de véritablement spectaculaire ou


coûteux : planter 500 mètres de haies ; restaurer et créer une trentaine de
mares ; végétaliser des cimetières ; installer des nichoirs à chauve-souris ;
placer des ruches sur les toits ; aménager le cours de l'Yon ; accompagner la
création de jardins partagés.
Rien qui soit tape-à-l’œil, et pourtant chacune de ces actions est essentielle.
7
Cette récompense est aussi un formidable encouragement à poursuivre la
refondation du site de Beautour.

Ce site magnifique réalisé avec les indemnités liées au sinistre de l'Erika n'a
jamais véritablement trouvé son chemin.
Coûteux, réservé à un petit nombre, il était temps, pour répondre à la
commande de sa réalisation, de lui chercher un nouveau souffle.

Notre direction, notre ambition, c’est faire de Beautour un outil de


vulgarisation des pratiques écologiques, ouvert à tous.

 cesser l'écologie entre soi,


 créer et mettre en œuvre une écologie pour tous, à la disposition de
tous,
 rendre accessible les techniques nouvelles et anciennes, de culture
biologiques,
 mettre en avant la sauvegarde de la biodiversité en étudier les
méthodes,
 préserver les espèces végétales oubliées,
 respecter les associations et les collections en place.

Faire que Beautour soit le site de la biodiversité active et touristique et


pédagogique !

Cela car je crois à l’écologie de la conviction, à l’écologie des actes.


Celle qui s’appuie sur la liberté individuelle, qui propose, qui offre à chacun les
moyens de mieux faire.
Et cette conviction, elle doit s’appuyer sur des expériences, des exemples, des
réussites visibles, réelles, transposables.
Et notre territoire doit devenir un territoire d’expérimentations, de réussites.

Un territoire de références.

~~~

8
L’écologie, c’est prendre soin des ressources naturelles fragiles

Et s’il y a une ressource naturelle fragile c’est bien celle de l’eau : de l’eau
potable.

Au 1er janvier, nous avons rejoint le Syndicat de Gestion de l’eau en Vendée :


Vendée Eau.

Tout d’abord, cette décision fait suite aux conséquences de la Loi Nôtre nous
demandant de faire de l’eau une compétence d’Agglomération. C’est chose
faite.

Ensuite, cette adhésion est une formidable opportunité pour rénover notre
outil d’eau potable rendu obsolète par des années d’abandon de
l’investissement structurant.

Notre barrage n’a subi ni études sérieuses ni travaux de rénovation depuis sa


création en 1971. Notre usine d’eau, arrivée à bout de souffle, nécessite une
réfection complète. Le tout représente 24 millions d’euros d’investissement.
Nos prédécesseurs n’ont pas jugé bon, lors du renouvellement de la Délégation
de Service Public en 2009, de provisionner cet investissement à travers le prix
de l’eau, préférant un calcul politique à une gestion d’avenir.

Cette adhésion va nous permettre d’entamer immédiatement ces


investissements devenus aujourd’hui obligatoires.

L’alignement sur le prix de l’eau distribuée en Vendée sera lissé sur 12 années.
Il se traduira par une augmentation maximum de 5 euros par an pour les plus
faibles consommateurs.
Prétendre vouloir construire une nouvelle usine d’eau potable sur l’espace
naturel sensible des Coux engendrerait une facture supplémentaire de 15
millions d’euros pour les Yonnais. C’est une aberration … !

9
En 2021, lors du renouvellement de la délégation du service public, sera venu le
temps d’étudier ensemble le mode d’exploitation de la distribution de l’eau.
Que ce soit avec le groupe Véolia, choix de nos prédécesseurs, soit avec une
régie, ce qui reprend aujourd’hui toute sa pertinence dans nombre de
collectivités en France. Pour cela, avec Vendée Eau nous ouvrirons pour les
Agglo-Yonnais un débat sur le mode de gestion de l’eau.

Le débat qui s’ouvrira pour 2021 devra être participatif, ouvert, sous la
responsabilité conjointe de la Roche-sur-Yon Agglomération et de Vendée Eau.

~~~

Il nous faut aussi continuer à favoriser la production d’énergie locale durable.

Si je vous dis 170 millions d’euros !


Et bien c’est la somme que l’Agglomération, ses entreprises, ses habitants,
dépensent chaque année en énergie.
Et sur cette somme globale de 170 millions d’euros, la production des énergies
renouvelables ne représente aujourd’hui qu’un total de 7 millions d’euros.

Cette année, avec la mise en service de la ferme photovoltaïque de Basse-


Barbonte et la centrale de méthanisation du Gaec Bon Vent à Chaillé-sous-les-
Ormeaux, et avec l’école Point-Boileau, la salle des arts martiaux, l’espace
aquatique, ce sont 3 200 m² de panneaux photovoltaïques installés, outre les
200 m² de panneaux solaires thermiques, qui assureront 44 % des besoins en
eau chaude de l’espace aquatique.

La production augmente, elle se diversifie.

Vous le savez également, la Ville et l'Agglomération ont confié à Vendée


Energie, et je salue son énergique Président Alain LEBOEUF, le projet d'une
centrale photovoltaïque sur l'ancien centre d'enfouissement de Sainte-Anne.

Mais parce que l'énergie la moins coûteuse est celle qui n'est pas consommée,
en parallèle économisons l’énergie, à chaque rénovation ou construction de
bâtiments. Qu’ils soient scolaires, sportifs ou administratifs nous optimisons la
production et la consommation d'énergie.

10
Le garage du Centre Technique Municipal est un bâtiment dit « passif ».
Le futur multi-accueil « les Girafons » qui verra son ouverture en septembre,
sera un bâtiment à énergie positive.
L'éclairage public se transforme grâce au LED.

Économie encore, avec une politique de consommation responsable :


éviter le gaspillage, diminuer les déchets et les biens de consommation, en
réduisant, réutilisant et recyclant.

Vous, nous, sommes ainsi les « champions du tri » et ce sont 12% de déchets en
moins par rapport à 2017 qui ont été collectés en 2018.

Ce geste est bon pour la planète, il l’est aussi pour votre pouvoir d’achat : pour
la collecte 2019 c’est une baisse de 15% sur la part fixe de votre facturation
annuelle dont vous allez profiter.

~~~

L'économie d'énergie, c'est aussi modifier nos façons de circuler.

Désormais un bus au GNV (gaz naturel pour véhicules) circule dans nos rues, et
le renouvellement de bus se fera majoritairement avec cette énergie.

Les véhicules électriques se multiplient sur l’agglomération, sur la ville, et les


infrastructures de rechargement sont de plus en plus présentes.

Nous développons les cheminements doux, piétonniers comme cyclables,


l’agglomération continuera à y consacrer 750 000 euros par an.

Nous continuons à favoriser une plus grande utilisation des transports publics
en créant des parkings d’entrée de ville, notamment avec l’aménagement de
l’espace Sully en 2019 et celui du boulevard Leclerc entre autres.

Certaines villes ont d'ailleurs choisi de favoriser l'utilisation des transports


publics en instaurant la gratuité pour tous les habitants.
Les résultats sont variables, mais en tout état de cause, cela mérite une
réflexion approfondie.

11
Aussi, j'ai demandé aux services de l’Agglomération d’étudier précisément et
concrètement la faisabilité de la gratuité de l’ensemble des transports en
commun sur notre territoire.
Nous pourrons, ensuite, de façon éclairée choisir l'avenir de notre réseau de
transport en commun, gratuit ou non.

~~~

L’urbanisme est un art particulièrement délicat.

Ainsi, nous faisons attention à ne pas étaler notre ville de manière


déraisonnable et incontrôlée.

"Le Bourg" se transforme avec la création d'une véritable place de vie et de


rencontres.
L’indispensable et ambitieux chantier de rénovation de La Vigne-aux-Roses,
dont les premières études et réunions de concertation ont débuté en 2017,
verra ses premiers coups de pioche en 2019.

Ainsi, la construction du nouvel Hôtel de Ville et d’Agglomération a débuté par


l’aménagement des étages de la Poste en 2018, nous en prendrons possession
dans quelques jours.
La réalisation totale de l’ensemble de l’îlot se poursuivra jusqu’en 2022.

Le site Piobetta accueillera le nouveau Concorde et ses premiers films en 2022.


L’espace aquatique sera totalement terminé en 2021.
La scène de musiques actuelles qui sortira de terre cette année recevra ses
premiers artistes en 2021, avec une salle de concert plus grande, plus
sécurisée, plus confortable.

Et pour aménager le centre du quartier de la Garenne, nous allons démarrer


une consultation ou nous vous interrogerons et nous construirons, ensemble,
le projet pour un quartier apaisé et vivant.

Oui, la ville va continuer sa mue car notre calendrier n’est pas le calendrier
électoral.
Je sais que dans bien des villes, les chantiers cessent tout à fait
opportunément, quelques mois avant les échéances électorales.
Ce ne sera pas le cas à La Roche-sur-Yon.
Non, nous ne replierons pas les grues.
12
Notre ambition est d'être aux rendez-vous de l’énergie que vous déployez,
dans vos commerces, vos entreprises, vos associations, vos actions au service
de ce territoire.

Et aménager le territoire, développer l'économie, créer des lieux de cultures et


de sport, tout cela n'a qu'un but au fond, permettre aux Yonnais, et aux Agglo-
Yonnais de vivre mieux, de vivre bien.
Bien dans son agglomération, bien dans sa ville, bien dans son quartier.

Les maisons de quartier ont souhaité se restructurer au sein de l’AMAQY. Le


soutien financier de 2,4 millions d’euros accordé par la Ville doit permettre de
continuer à accompagner chaque maison de quartier dans son propre projet
d'animation au sein d'une organisation mutualisée plus économe, plus efficace.

Parallèlement, vos correspondants de quartier sont désormais au complet.


Sous la responsabilité de Maud ; Laurence, Eric, Sophie, Alain et Sylvia, ont
pour objectif de relever vos attentes, les transmettre, résoudre vos soucis
quotidiens, donner vie à vos projets collectifs.

Cette mission s’exerce à travers l'opération annuelle "un jour un quartier", bien
sûr, mais aussi dans les mairies annexes ou encore chez vous.
Aux côtés de vos élus, les correspondants de quartier sont la courroie de
transmission indispensable de votre vie citoyenne.

~~~

Si notre jeunesse est un atout, le « bien vieillir » constitue un enjeu


considérable pour notre territoire.

C’est pourquoi avec les maires de l’Agglomération, nous avons choisi d’en faire
une compétence communautaire.
Cela va permettre la mutualisation de la gestion de nos EHPAD, un meilleur
accompagnement sur l’ensemble de l’agglomération, notamment à domicile,
par l’organisation de « prestations santé ».

13
Cela facilitera également l’aide que nous devons apporter aux aidants. Cela
facilitera aussi la construction de maisons d’accueil pour personnes âgées non
dépendantes ainsi que de maisons intergénérationnelles. Cette compétence
permettra le développement de la Silver Economie en accueillant comme il se
doit les jeunes du 3ème âge.

Cette prise de compétence, s’écrira avec l’ensemble des maires dans le respect
des spécificités communales.

Elle viendra renforcer l’action sociale de nos collectivités. Petite enfance,


handicap, mutuelle pour tous, micro crédit, aide au permis de conduire,
accompagnement des plus faibles. Nos CCAS sont actifs, discrets et efficaces.

~~~

Je suis optimiste parce que nos finances vont bien.

Les deux rapports de la Chambre Régionale des Comptes mettent en effet en


valeur la qualité de gestion de la Ville comme de l’Agglomération et
notamment la maîtrise des dépenses de fonctionnement, la qualité de la
mutualisation et l’importance de l’investissement.

Les comptes administratifs 2017 font apparaître des épargnes nettes autour
des 5 millions d’euros, et ce, malgré la baisse des dotations d’Etat.
Notre maîtrise budgétaire se poursuivra en 2019 et la contractualisation avec
l’Etat nous permettra d’économiser 800 000 € par an.

Tout cela, bien évidemment, sans aucun impact sur la qualité des services
publics, bien au contraire, nous les faisons évoluer :

 le triplement des policiers municipaux,


 la création de postes au développement économique et plus
particulièrement au service emploi (25 contrats d’insertion),
 la création de nouveaux postes pour le Cyel,
 ou encore le renforcement de tous les postes d’animation sociale dans
les quartiers, médiateurs, éducateurs, correspondants de quartier, etc.

Notre gestion rigoureuse, efficace, professionnelle a tout pour nous rendre


optimistes et ambitieux et nous permet d’appréhender l’avenir sans
augmentation de la pression fiscale.
14
~~~

Et ambitieux nous le sommes particulièrement pour le tourisme, il nous faut


valoriser nos atouts naturels.

Ainsi, depuis 25 ans, l’on s’interroge sur le devenir du site de la carrière et de la


ferme des Coux.
Il est temps de passer à l’action.
C’est pourquoi la concertation et les études sont lancées.

Cette réflexion s’intègre dans une idée touristique, environnementale et


sociale que l’on pourrait nommer « La Ballade des Vallées ». Elle visera à relier
et valoriser nos vallées naturelles le long de nos cours d’eaux, de la naissance
de l’Yon à la Ferrière, en passant par Dompierre, La Roche-sur-Yon jusqu’au
chaos de Piquet au Tablier y intégrant les Vallées de l’Ornay, de la Riallée, du
Marillet et d’autres encore.
Il pourrait s’y dessiner par exemple des cheminements piétons et cyclables, la
réalisation de jardins familiaux innovants. Tout reste à inventer ensemble.

~~~

Je suis optimiste parce que dans quelques années, notre agglomération sera
encore plus ouverte sur le monde et le monde sera plus présent à La Roche-
sur-Yon.

Les qualités du monde viendront renforcer les nôtres.


Nos écoles et nos universités formeront, accueilleront encore davantage
d’étudiants étrangers qui seront nos ambassadeurs.

Rêvons que l’aéroport des Ajoncs nous relie directement à de nombreuses


villes d’Europe. Nos racines sont puissantes, elles nous permettront de
continuer à rayonner fortement bien au-delà de nos frontières.

Avec Oryon et le service économie de l’Agglomération, nous menons des


actions de promotion de notre territoire, intégrant La Roche-sur-Yon dans un
environnement régional, national et international.

Et notre stratégie de communication territoriale agit comme un accélérateur


de visibilité et l’ensemble des acteurs de notre territoire en profite.
15
~~~

Il nous faut promouvoir les partenariats internationaux.

Le jumelage de notre ville avec celles d’Allemagne, du Canada, d’Algérie, du


Sénégal, de Roumanie, d’Espagne, d’Irlande du Nord et de Chine, pour les
principales, participe à l’amitié entre les peuples et à l’ouverture d’esprit de
notre jeunesse.

Demain, des villes de Corée du Sud, ou d’Europe de l’Est pourraient bien venir
enrichir nos échanges et partenariats internationaux.

Tout ce qui nous fait connaître et reconnaître, tout ce qui permet de nous
placer sur la carte du monde : notre histoire, nos résultats sportifs, notre
réputation universitaire, nos artistes, nos événements… Tout cela est bon à
prendre.

Demain, la Maison des Nations et l’Office de tourisme situés sur la place


Napoléon au cœur de l’ancien Hôtel de ville donneront un nouvel élan à
l’ambition internationale de La Roche-sur-Yon.

~~~

Et en parlant d’international, s’il est bien un personnage historique français


connu dans le monde entier c’est bien Napoléon Bonaparte.

Profitons-en !
Nous sommes une ville d’histoire napoléonienne.
Alors, bien évidemment, nous ne sommes ni Fontainebleau, ni Ajaccio.
… N’empêche, valorisons notre héritage historique.

Bien sûr, je n’ignore rien des polémiques et des controverses à son sujet mais
l’histoire sait désormais juger l’homme et son héritage.
Oui, il porta la guerre trop loin, trop longtemps en Europe.
Non, ce n’est pas le guerrier que nous honorons mais plutôt celui qui posa les
fondements d’un code civil qui influence encore aujourd’hui nos institutions.
Celui qui fit faire à la science des bonds importants.

16
L’année 2019 marque à la fois : le démarrage du projet « Espace Napoléon »
qui verra le jour en 2022 dans l’ancien palais de justice et les 250 ans de la
naissance de Bonaparte.

Pour ces deux raisons, notre ville prendra cette année des couleurs
napoléoniennes lors de plusieurs temps forts :

Au Musée, nous découvrirons à partir de mars une grande exposition : "Dans


l’intimité d’un empereur". Elle mettra en valeur, l’époux, le père, l’amant et
proposera d’explorer une image méconnue de Napoléon Bonaparte, loin des
champs de batailles.

Au cours de l’été, de nombreux enfants, petits et grands, participeront à la


construction en LEGO de la statue équestre de la place Napoléon.

Et dans un mois, le samedi 16 février, c’est Napoléon joueur d’échecs qui sera à
l’honneur avec la première édition du Trophée Napoléon.

Tout au long de l’année se tiendront des conférences en lien avec la Chaire


Napoléon, des concerts et animations.
C’est ce Napoléon là que je souhaite faire vivre à La Roche-sur-Yon.

~~~

2019 marquera à nouveau une année riche en culture

Avec les subventions de 2 300 000 € en 2019, c’est un soutien toujours affirmé
de nos collectivités aux artistes et aux associations locales.
Avec des propositions artistiques toujours plus prolifiques à l’image de la
création que nous a présentée ce soir le « Collectif Mur ».

Avec notre nouvelle salle de musiques actuelles qui se dessine pour accueillir
toujours plus d’artistes à La Roche-sur-Yon.

Avec les 10 ans du Festival International du Film. Et je suis particulièrement


optimiste à imaginer la merveilleuse programmation d’anniversaire que nous
préparent Paolo et son équipe.
Avec le « Festival des mots » qui, du 11 au 16 mars prochain, fera rimer toute
l’agglomération et entendre les voix poétiques de grands auteurs francophones
lues par les meilleurs comédiens.
17
D’ailleurs à ce sujet. Je souhaitais lors de mes vœux 2018, que notre ville se
donne pour objectif d’obtenir le label « Ville en poésie », du Printemps des
poètes.
C’est chose faite, sur un projet complet et ambitieux, depuis novembre dernier.
Nous avons vu les vitrines du quartier des Halles se maquiller de mots en 2018,
tout comme le Cyel et le Manège et nos tout petits ont pu écouter les mots des
poètes dans leurs écoles.

Et puisque nous parlons lecture, en 2019 les Agglo-yonnais bénéficient de la


gratuité des abonnements et la mise en réseau des bibliothèques des 13
communes de l’agglomération. Et j en profite pour souhaiter la bienvenue à la
nouvelle directrice des médiathèques pour son premier jour dans notre
collectivité.

~~~

Le patrimoine public doit constituer l’un des atouts de notre collectivité.

Vous nous avez confié en 2014 un patrimoine que nous vous rendrons enrichi
et renforcé le jour venu.

Pour la bonne gestion de ce patrimoine, nous rassemblons sur 4 sites les


établissements de service public actuellement éparpillés sur 17 lieux différents.

Ainsi, pour la Ville et l’agglomération, c’est 576 000€ de loyer annuel qui
seront économisés. Ajoutez-y près de 400 000€ d’économies de frais de
fonctionnement avec l’ouverture du nouvel Hôtel de Ville et d’Agglomération.
Ces marges de manœuvre nous permettent d’investir sereinement sans
déséquilibrer la fiscalité locale.

Prendre soin de notre patrimoine, c’est aussi savoir le confier, à Oryon par
exemple, et éviter d’attendre plusieurs décennies pour permettre au Château
du Plessis, comme celui des Oudairies d’être rénovés. Les Journées du
patrimoine nous permettrons de profiter de ces belles rénovations.

18
Prendre soin de notre patrimoine, c’est savoir l’enrichir en créant de
nouveaux équipements.

Ainsi cette Halle des Oudairies préfigure l’équipement d’un nouveau lieu dédié
aux sports, propice à accueillir un public plus nombreux et dans de meilleures
conditions.

Imaginons comment cette salle et celle d‘à côté vibreront régulièrement de


plusieurs exploits sportifs retentissants, en rink-hockey ou en basket-ball.
Je pense au premier titre européen de la Vendéenne et au premier titre de
Championnes de France du RVBC.… Je vois les présidents de club qui s’agitent
sur leurs chaises, rassurez vous, ce n’est pas une obligation, c’est une vision…
optimiste.

Le sport de haut niveau doit susciter l’envie chez nos jeunes, il est
complémentaire du sport pour tous.
Le succès de la fête du sport 2018 organisée pour la première fois par l’Office
des Sports Yonnais (OSY) et qui a transformé toute la ville en stade, le montre
bien.
La réhabilitation de la salle de la Courtaisière, la création d’un nouveau stade
synthétique, la reconstruction totale du stade de Ladoumègue y participent.
Nous voulons offrir les meilleurs moyens de pratiquer le sport, tous les sports à
La Roche-sur-Yon.

Pour que ce lieu des Oudairies soit dédié au sport, la zone de la Malboire toute
proche, pourrait voir entre 2023 et 2025 s’ériger un nouveau parc des
expositions, en lien avec le Campus robotique, la future pépinière d’entreprises
et les structures d’accueil ou hôtelières qui naîtront sur ces lieux.
Le parc d’exposition de la Malboire sera un moyen supplémentaire pour
booster notre économie et notre emploi, donc je suis optimiste.

~~~

En 2014, le taux de chômage de notre bassin d’emploi s’élevait à 11.2%, il est


aujourd’hui à moins de 7%.

19
Pour cela, nous avons créé le « Bus de l’emploi » qui connaît un franc succès
sur l’agglomération.
Pour cela, nous facilitons l'arrivée d’entreprises nouvelles sur l'agglomération,
nous accompagnons le développement des entreprises locales, nous favorisons
l’essor du commerce.

L’implantation des sites de production comme ceux de Lattonedil ou la


Boulangère ne sont en rien dus au hasard.
Ils sont la conséquence d’un foncier attractif, d’infrastructures de circulation
adaptées, bien dimensionnées, de zones d’implantation bien équipées, mais
aussi d’une notoriété et d’une réputation désormais grandissante du territoire
yonnais.

C’est aussi le résultat d’un dialogue permanent et efficace avec les


entrepreneurs, les investisseurs, les banquiers, les institutions, tous les acteurs
du développement économique. Pour faciliter l’arrivée des cadres, dirigeants et
employés, nous allons proposer aux chefs d’entreprises de bâtir la charte du
conjoint, préparant son arrivée en lui donnant tous les moyens d’une
intégration réussie.

Oui, il faut chez nous des entreprises et des commerçants en nombre et en


bonne santé, car c'est le seul moyen de créer de l’emploi.
C'est aussi le moyen de renforcer la masse fiscale sans augmenter les impôts
des ménages.
C'est aussi un moyen de poursuivre une politique solidaire et sociale
ambitieuse, seule raison au fond qui mène l’action d’une municipalité.

~~~

Ma responsabilité de Président de l’Agglomération, est de faire vivre notre


territoire en avance sur les temps qui viennent.

En faire un territoire d’emploi attractif : parce que bien équipé, parce que
totalement connecté, totalement accueillant pour les entreprises et les
salariés.

Tout simplement un territoire moderne.

20
Voilà les enjeux qui seront ceux des années à venir et tout territoire qui ne sera
pas préparé sera en difficulté.
Heureusement, nous sommes lucides devant les enjeux.
Heureusement, nous sommes un territoire d’innovation.
Heureusement, nous équipons le plus et le mieux possible les écoles, les zones
industrielles et artisanales.
Nous développons la Loco Numérique.
Nous préparons l’utilisation massive des outils numériques et l’essor de
l’intelligence artificielle dans des domaines où elle n’est pas encore présente.

Nous développons, en collaboration avec la Région, dans le sillage du groupe


Sepro et du campus robotique, la place du robot dans l’industrie et les services,
créant une dynamique qui fit dire au magazine Le Point que la capitale de la
robotique en France c’est La Roche-sur-Yon.

Nous sommes en action.

~~~

Y compris sur les domaines qui soulèvent parfois de légitimes inquiétudes. Je


pense ici à la santé et au nombre de médecins présents dans notre ville.

Rassurez-vous.
Tout d’abord parce qu’aucun quartier n’est oublié.
Les maisons de santé pluridisciplinaires couvrent les quartiers, La Garenne,
Jean Yole, Forges, le Bourg-sous-La Roche, le centre-ville avec le projet Biron,
Saint-André d’Ornay avec le centre médical privé.

Le Centre Municipal de Santé à la Généraudière va pouvoir accueillir 5


médecins dès 2019.

Enfin, l’idée de pépinière médicale que j’ai lancée et présentée à la ministre de


la santé reçoit une écoute favorable.
J’ai bon espoir que les aspects administratifs soient rapidement aplanis et que
cette idée devienne, avec l’appui du département et du CHD, un projet
profitable pour notre territoire et notre pays.

Je dois vous confier que je regrette l’attitude de la faculté de médecine


nantaise qui refuse de nous écouter. Je dois aussi vous dire ma satisfaction de
voir l’union sacrée autour de ce projet au-delà des partis et des professions.
21
~~~

Je vous l’ai dit, toute l’action municipale et d’agglomération est de prendre soin
de ses habitants, d’être au plus près de votre confort et de votre
développement personnel.
Ceci n’est pas le travail d’un seul homme mais de toute une équipe. Aussi je
demande à tous les élus de la ville et les maires de l’agglomération de me
rejoindre sur scène.

~~~~~~

Vous souvenez vous des vœux 2018, nous représentions l’année autour d’un
chronomètre, avec une question : saurions nous tenir le rythme ? Et ce rythme
nous l’avons tenu. La Bicentenaire, la Fête de la Musique, Colors, le Tour de
France, le Bal du 13 juillet, le feu d’artifice, la victoire des Bleus, R.Pop, La
Joséphine, le Tour de Vendée, le FIF, les commémorations du 11 novembre,
Noël en fête …
Quelle année !!

Tout cela n’a été possible qu’avec une mobilisation exemplaire de tous les
agents, sans qui rien ne pourrait se faire. Et je n’oublie pas les centaines de
bénévoles qui ont permis le bon déroulement de tous ces évènements.

Je veux ce soir donner publiquement un grand coup de chapeau à tous les


agents et aux bénévoles.
Ensemble applaudissons les !

~~~

Je suis enfin très optimiste car j’ai autour de moi, une équipe municipale
formidable et 12 maires des villes de l’agglomération avec lesquels nous
savons construire, très au-delà de nos différences politiques, un avenir
prospère solidaire et fraternel pour vous.

~~~

Cette fraternité, je l’espère, éclairera les élections européennes.


(…)

22
~~~

Chers amis
Soyons optimistes
Soyons audacieux
Soyons tenaces
Soyons plein d’espoir en nos atouts, plein de confiance en nos qualités.
Croyons fermement en nous-mêmes et en nos semblables.
Ne doutons jamais de nos capacités, individuelles comme collectives.
Soyons amicaux les uns avec les autres.
Protégeons toujours ceux qui le réclament.
Défendons fortement ce qui doit l’être.
Soyons lucides et plein d’espoir.
Soyons plein d’espoir parce que lucides.
Croyons en notre volonté de toujours faire face.
Croyons en notre volonté de faire de demain, un monde meilleur.
Soyons fiers de notre ville.
Soyons fiers de notre agglomération.

Simone Veil disait :


Je crois que se battre sert toujours à quelque chose.
Prenez soin de vous, soin de vos proches, soin des autres, belle et bonne
année.

Vive La Roche-sur-Yon.
Vive la France.
Vive l’Europe de la paix

~ ~ ~ Marseillaise ~ ~ ~

23