Vous êtes sur la page 1sur 40

DE LAMBERTERIE Olivia

Avec toutes mes sympathies


Olivia de Lamberterie est une journaliste française, actuellement rédactrice en chef adjointe du maga-
zine féminin «Elle», où elle est responsable de la rubrique littéraire. ... La même année, elle commence
également à présenter une chronique tous les vendredis dans l’émission de France 2 «Télématin».

Résumé :

Les mots des autres m’ont nourrie, portée, infusé leur énergie et leurs émotions. Jusqu’à la mort
de mon frère, le 14 octobre 2015 à Montréal, je ne voyais pas la nécessité d’écrire. Le suicide d’Alex
m’a transpercée de chagrin, m’a mise aussi dans une colère folle. Parce qu’un suicide, c’est la double
peine, la violence de la disparition génère un silence gêné qui prend toute la place, empêchant même
de se souvenir des jours heureux.
Moi, je ne voulais pas me taire.
Alex était un être flamboyant, il a eu une existence belle, pleine, passionnante, aimante et aimée. Il
s’est battu contre la mélancolie, elle a gagné. Raconter son courage, dire le bonheur que j’ai eu de
l’avoir comme frère, m’a semblé vital. Je ne voulais ni faire mon deuil ni céder à la désolation. Je dési-
rais inventer une manière joyeuse d’être triste.
Les morts peuvent nous rendre plus libres, plus vivants. »

10
DIEUDONNE Adeline
La vraie vie
Adeline Dieudonné est une femme de lettres belge.
Sa première nouvelle, «Amarula», parue dans le recueil «Pousse-café» en 2017, remporte le Grand Prix
du concours de la Fédération Wallonie-Bruxelles
La même année, elle écrit et interprète le seul en scène «Bonobo Moussaka». Elle a publié aux éditions
Lamiroy un opuscule, «Seule dans le noir» (2017).
En 2018, elle publie un premier roman remarqué, «La vraie vie», qui remporte le Prix Première Plume
2018 et le Prix du roman Fnac 2018.
Elle habite à Bruxelles.

Résumé :

C’est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre
chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est
chasseur de gros gibier. La mère est transparente, amibe craintive, soumise aux humeurs de son mari.
Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu’au jour où un violent
accident vient faire bégayer le présent.
Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait tout annuler, revenir en arrière. Effacer cette
vie qui lui apparaît comme le brouillon de l’autre. La vraie. Alors, en guerrière des temps modernes,
elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l’existence. Elle fait diversion,
passe entre les coups et conserve l’espoir fou que tout s’arrange un jour.

11
LAMBERT Karine
Un arbre un jour
Karine Lambert est une photographe et romancière belge.
«L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes» a remporté en 2014 le Prix Saga Café qui cou-
ronne le meilleur premier roman belge.
Après le succès de son premier roman, traduit dans de nombreux pays, Karine Lambert signe avec
«Eh bien dansons maintenant !» (2016) un roman lumineux sur la fragilité et l’ivresse d’une histoire
d’amour à l’heure où l’on ne s’y attend plus.
Elle publie en 2018 Un arbre, un jour, dont les personnages se battent pour empêcher l’abattage d’un
arbre sur la place du village.
Karine habite Bruxelles.

Résumé :

«Du haut de mes trente-deux mètres, je les regarde vivre sur la place du village. Depuis cent trois ans,
je partage leurs nuits et leurs jours, j’effeuille leurs amours et parfois j’envie leurs cris de joie.» 

En ce matin de printemps, un avis d’abattage est cloué sur le platane centenaire qui ombrage ce vil-
lage de Provence. Entraînés par un petit garçon effronté, sept habitants s’unissent pour découvrir
qui souhaite la mort du géant. Ensemble, ils combattent cette sentence absurde, tandis que l’arbre
les observe et vibre avec humour et philosophie au rythme de leurs émotions et de leurs conflits. Qui
l’emportera ? le pouvoir ou la solidarité ? Aux premiers jours de l’été, Clément, Suzanne, Fanny et les
autres ne seront plus les mêmes.

12
LEDIG Agnès
Dans les murmures des feuilles qui dansent
Agnès Ledig est une romancière française.
Elle est diplômée de la faculté de médecine de Strasbourg et spécialisée en suivi gynécologique de
prévention et contraception, ainsi qu’en accompagnement émotionnel.
Elle est sage-femme libérale en Alsace, l’épouse d’un agriculteur normand et la mère de trois enfants.
Elle commence à écrire en 2005, pendant la maladie de son fils Nathanaël, souffrant d’une leucémie.
Pour répondre aux questions que posaient tous ceux qui se préoccupaient de Nathanaël, elle tenait un
bulletin hebdomadaire. Un professeur de médecine qui suivait l’enfant lui a révélé son don de trans-
mission et l’a encouragée à écrire.
Quand Nathanaël est parti, elle ne s’est plus jamais arrêté.
«Marie d’en haut» (2011), son premier ouvrage, a remporte le prix «coup de cœur des lectrices» du
roman Femme Actuelle 2011.
En moins de cinq ans, Agnès Ledig s’est imposée comme l’une des romancières françaises les plus ai-
mées du grand public. Ses trois best-sellers, «Juste avant le bonheur» (2013), prix Maison de la Presse
2013, «Pars avec lui» (2014) et «On regrettera plus tard» (2016) sont aujourd’hui traduits en 12 langues.

Résumé :

Anaëlle, jeune femme en recherche d’informations pour l’écriture de son roman, engage un échange
épistolaire avec Hervé, procureur de province. Celui-ci, vivotant dans une routine qui l’ennuie, s’y
plonge avec délectation, au grand dam de sa greffière, rapidement agacée par cette insupportable
correspondance.
Parallèlement, Thomas, menuisier passionné de nature, s’appuie sur la force des arbres et sa connais-
sance des sous-bois pour soutenir son petit frère, en proie à une longue hospitalisation.
C’est une petite maison qui sera à la croisée de leurs destins.

13
FRANCK Jeanne
Une enfance sacrifiée
Résumé :
Metz, 1945. J’ai trois ans.
J’assiste impuissante à la mort de mes frère et sœur dans les pires souffrances, suite aux coups reçus
d’un père alcoolique et sans pitié, dont je dois endurer au quotidien la violence. Seule l’école me per-
met de m’évader de cet univers brutal.
À dix ans, enfin placée dans un orphelinat, je crois être protégée. Hélas ! ce n’est qu’illusion. J’y subis
brimades et agressions pendant deux années.
Enfin, après bien des mésaventures et une fugue, une maison de correction m’apporte finalement un
peu de répit et de bonheur pour me lancer dans la vie.

ROETH Viviane
Alcazar Hôtel
Viviane Roeth est née en 1961 en Lorraine, dans une ville frontalière avec l’Allemagne.
Elle exerce toujours, en parallèle de l’écriture, son métier de préparatrice en pharmacie depuis 38 ans
à Boulay,
Sa passion pour l’écriture l’a poussée il y a quelques années à franchir un cap important, celui de par-
tager ses histoires et de donner du plaisir aux lecteurs.

Résumé :
Tout va pour le mieux pour Willys Smitt : les affaires et sa vie sentimentale avec Kate sont au beau fixe.
Ben, lui, s’interroge. Ni heureux ni malheureux, solitaire, il vit avec un passé qui le hante. Kate est épa-
nouie. Chef de cuisine au prestigieux Alcazar Hôtel, elle nage dans le bonheur en exerçant le métier
de ses rêves.

Pourtant, à Cleveland, dans cette Amérique torturée du début des années 70, il suffit d’un rien pour
mettre à l’épreuve les corps et les cœurs.

Avec pour toile de fond, l’Alcazar Hôtel.

VOGLER Danièle
Et je tuerai le père
Danièle Vogler est issue d’une famille lorraine. Elle a travaillé dans l’éducation nationale. Auteure d’une
dizaine de livres, elle partage sa vie entre l’écriture, la sculpture et les voyages.

Résumé :
« Camaro, j’ai tes yeux, ton cran bleu, ton sang, c’est ma malédiction, l’injure, mon destin dans la fange. À
nous deux Camaro, géniteur redoutable.
Un seul but, te détruire.
Il m’avait attendue, dissimulé, comme on reluque, comme on voit mûrir, en secret, un fruit convoité sur
son arbre. Il avait épié ma croissance à l’insu de ma pauvre Mimi. Je fus sa plus belle proie. Il n’y eut pas
assez de drogues en mon pouvoir quand j’appris. Je tuai, dans mon ventre, son enfant. »

15
DETAILS AUTEURES ET
LIVRES

BAAZIZ Séverine - Mamie Paulette - 2018


Edition : Chloé des Lys

Née à Amnéville en 1976, aînée de trois enfants, Séverine BAAZIZ doit à ses parents une enfance bien
douce.
Son adolescence se veut, elle, sucrée, au milieu des pâtisseries et confiseries du commerce familial
acheté l’année de ses dix ans.
Et puis, l’approche du nouveau millénaire.
Devenir avocate, elle renonce rapidement. Educatrice pour jeunes enfants, on lui dit bien trop jeune.
Alors, en plein boom informatique (mystérieux bug de l’an 2000 et passage à l’euro), elle s’aventure à
devenir développeur informatique. Profession qu’elle exerce toujours, au Luxembourg.
Et l’écriture ?
Eh bien, le premier choix est son premier roman. Elle écrit des bouts d’histoire depuis toujours (ou
presque) mais cette fois-ci son esprit ne se dérobe pas...
Surprise ! Le manuscrit séduit un petit éditeur belge. La maison Chloé des Lys. Petite et grande à la fois.

Résumé :
Jules, quinze ans, a toutes les raisons  de déprimer. Sa mère n’a d’yeux que pour les roses, les chats et
la chasse à la poussière ; son père est tremblotant de tics ; ses camarades de classe adeptes du langage
des poings. Et pour couronner le tout, sa grand-mère, aussi aimable qu’une lame de guillotine, emmé-
nage sous son toit... Sauf que la petite dame aux pas ankylosés d’arthrose va donner du sens à sa vie.

BARBE Géraldine – SOS Parents en panne - 2018


Edition : Rouergue

Née à Montréal, Géraldine Barbe vit à Paris. Après avoir été commédienne, elle est désormais écrivain
pour la jeunesse et les adultes, ainsi que traductrice. Elle a publié plusieurs romans pour adultes aux
éditions Léo Scheer (dont Ne pleurs pas, on se reverra), ainsi que les documents aux éditions Plein
Jour. Elle publie désormais au Rouergue, à la fois en jeunesse et dans la brune.

Résumé :
La bande des gazes, c’est une fille et deux garçons, Matilda, Germain, et Mehdi. Ils sont les meilleurs
potes du monde, depuis toujours, même avant leur naissance !
Chaque soir, après les cours, ils montent faire le point sur le toit de leur immeuble, dans le quartier de
Ménilmontant. Et ces jours-ci, ils ont beaucoup de choses à se raconter. Car du côté des parents, rien
ne va plus...
Mais est-ce vraiment aux enfants de s’occuper de leurs parents ?
Quoiqu’il en soit, la bande va devoir se mobiliser pour sortir ses adultes de leurs drôles de galères...
BARTHEL Jocelyne - Un si gentil garçon - 2018
Edition : Les Paraiges

Historienne de formation, Jocelyne Barthel a été pendant 26 ans archiviste de la ville de Metz. Elle a
publié des ouvrages et de nombreux articles d’histoire locale. Prix Moselly en 1994 pour un conte de
Noël, elle n’a jamais été éditée pour un roman.

Résumé :
Raoul Pierrard, conservateur du château de Frauenhof, en Lorraine, meurt assassiné. L’arme du crime
est un vieux Luger de la seconde guerre mondiale. L’enquête s’avère difficile car sous des apparences
aimables de gendre idéal, la victime cache un caractère retors qui lui a valu de nombreuses inimitiés,
notamment dans son entourage professionnel. Les suspects sont légion et la jeune commissaire Chris-
tine Kremer, fraichement sortie de l’école de police, a fort à faire, d’autant qu’elle a dans les pattes
Lucette Vallerand, une petite grand-mère fan de Maigret, Columbo et Hercule Poirot, qui a découvert
le corps avec son groupe d’excursionnistes, et a décidé de poursuivre une enquête parallèle à celle de
la police dans les milieux historiques.

BEAUDROIT Caroll - Madame - 2018


Edition : Fauves

Après avoir longtemps foulé les planches du café-théâtre en tant que comédienne, Caroll Beaudroit
travaille aujourd’hui dans l’audiovisuel et participe à de nombreux projets de scénarios en tant
qu’auteur.

Résumé :
Elodie est couturière dans un pressing. Timide et mal dans sa peau, elle partage sa vie avec Mario qui
lui préfère ses potes et les jeux vidéo. En dépit des humiliations quotidiennes, elle ne parvient pas à le
quitter. Alors, lorsqu’elle surprend une cliente, Barbara - belle quadra, sûre d’elle et ne laissant pas les
hommes indifférents - tenant un homme en laisse à l’entrée d’un club fétichiste, Elodie est convaincue
que devenir dominatrice lui redonnera confiance en elle et lui permettra de mettre un terme à cette
relation sans intérêt. Mais on ne s’improvise pas Maîtresse en un claquement de fouet, et son appren-
tissage va s’avérer... plutôt cocasse !

BENDALI Dahbia - Contes et Légendes Berbères - 2018


Edition : Fensch Vallée

Après une enfance heureuse en Kabylie, Dahbia et sa famille ont fuit l’Algérie en guerre pour s’installer
dans l’est de la France en 1959. C’est alors qu’elle arrive en Moselle, son père travaille dans la sidérur-
gie et espère une vie meilleure. Dahbia restera tributaire de l’autorité conjugale et des coutumes an-
cestrales jusqu’à son arrivée à Uckange en 1974. Poussée par sa conscience elle prend sa vie en main,
et là tout se bouscule, tout bascule. Grace à l’aide et aux encouragements de ses enfants, elle décide
d’écrire ses mémoires pour témoigner de sa force et de sa pugnacité pour être enfin libre.

BOBIOR-WONNER Geneviève - Opération Huxley - 2018


Edition : Rroyzz

Auteur lorrain qui, à travers des romans policiers, des albums-jeunesse et des témoignages, invite les
lecteurs à découvrir les divers aspects du monde actuel et du passé.
Son mari étant décédé et ses enfants au loin, Geneviève BOBIOR passe beaucoup de temps devant
son clavier.
Après avoir enseigné pendant de nombreuses années dans des collèges de Moselle puis à Mayotte,
elle écrit pour continuer à faire découvrir à ses lecteurs diverses régions du monde et leurs spécifici-
tés..

Résumé :
La réalité dépasse parfois la fiction. Julien Peron, le commissaire, et Aurélie Meyer, lieutenant de gen-
darmerie, vont s’en rendre compte au cours des enquêtes qu’ils sont amenés à mener à propos de
disparitions et de meurtres étranges. Les hommes jouent aux apprentis sorciers. Quel sera l’avenir de
notre planète ?

BOUGEOT Sylvie – Le syndrome du poulpe - 2018


Edition : Amazon

Mariée et mère de trois enfants, Sylvie Bougeot écrit depuis de nombreuses années.
Elle a écrit plusieurs nouvelles policières dont l’une, publiée dans un recueil de nouvelles, «De bien
étranges affaires» (2006), a remporté un prix au 2e concours de nouvelles policières de Bessancourt.
Elle est également auteure de trois romans policiers notamment «Chambre 312» (2017).

Résumé :
Le syndrome du poulpe...Vue de l’esprit ou réalité abjecte ? Un psychodrame intrigant relatant plu-
sieurs tranches de vie. Manon, une fillette de 10 ans hospitalisée en réanimation. Selena, une mère
sombre et énigmatique, atteinte de mutisme pour d’obscures raisons. Charlotte, une trentenaire bou-
limique débordante d’énergie ignorant qu’elle est victime du syndrome du poulpe. Enfin June, une
jeune étudiante en médecine, un peu paumée, scabreuse, accro au cannabis et à l’alcool qui découvri-
ra à ses dépens qu’elle vit dans l’ignorance. Le poulpe est bien là. Dissimulé aux confins de la noirceur
de l’âme, le céphalopode attend le bon moment pour surgir, s’imposer et torturer les esprits de celles
qui ignorent encore la vérité...

BOUR Sophie - Natalya - 2019


Edition : Les Paraiges

Sophie Bour, professeur de lettres, est un écrivain lorrain originaire de Metz. Imprégné par la veine
dramatique sociale et psychologique propre à l’univers de son auteur, son roman Natalya est son cin-
quième ouvrage à paraître aux éditions des Paraiges, après Ciel de cendre, Partir, Tony et Ça vous gène
si je meurs chez vous ce soir ?.

BOURGATTE Carole - Survivre à l’adolescence - 2018


Edition : Les points liés

Carole BOURGATTE, psychologue pendant 12 ans, est aujourd’hui professeur de Français.


Il y à deux ans, elle commence à écrire ses premiers romans : «For intérieur» et «Survivre à l’adoles-
cence». Courant du mois de Novembre, elle dévoilera son 1er album pour les petits «La maîtresse a
perdu la tête» en collaboration avec Mister D, illustrateur vosgien. En Janvier 2019, elle sortira son
roman première lecture «J’ai la trouille», qui sera adapté aux enfants dyslexiques.

Résumé :
«Nino ?
Clémence entre délicatement dans ma chambre.
Quoi ? Qu’est ce-tu veux ?
Ca va ? Tu parlais tout seul, tu hurlais même.
J’hésite entre l’envie de lui dire de dégager et le besoin de parler à ma grande sœur. Je me lance.
Non, ça ne va pas. Pas du tout. Je sens que je craque complétement. Je ne sais plus quoi faire Clém,
j’ai l’impression de devenir fou.
Mais non, tu n’as rien d’un fou, c’est une sale période, c’est tout. C’est normal quand on a quinze ans.
Mais avoir quinze ans et ne plus avoir Papa, c’est trop pour moi apparemment. »
Voici un extrait de mon autobiographie. Je devrais vous faire un vrai résumé, vous expliquer que je
parle du deuil mais aussi de mes potes, de ma famille, de collège, des filles, masi je ne sais pas trop
comment faire ça en deux lignes. Mme Troipes, la prof de français, dit que je devrais faire un dernier ef-
fort... je n’ose pas lui dire mais si elle continue comme ça, elle va finir par ressembler à la prof de math !
BRIEUC Michelle - Un horizon à part - 2018
Edition : Lucien Souny

Attachée à sa région, Michelle Brieuc plante toujours le décor de ses romans le long de ce lieu magique
et poétique qu’est le littoral breton. Elle a signé précédemment, aux éditions Lucien Souny, La Petite
Reine de la dentelle, Le Domaine des Grands Prés, La Rancœur en héritage, Marie des embruns.

Résumé :
Élie récolte le goémon, comme le fait sa famille depuis des générations. Les revenus sont maigres, les
conditions éprouvantes, et, depuis la mort accidentelle de ses parents, il doit assumer la charge de sa
petite sœur. Obsédé par un passé qui l’a cruellement frappé, il n’arrive pourtant ni à renoncer à cette
vie, menacée par la modernisation, ni à imaginer un avenir ailleurs. Un long parcours, aux accents dou-
loureux, l’éloignera peu à peu de ses doutes et l’éveillera à ses rêves contenus. Les âmes enfouies dans
le Sillon veillent sur lui et Rosalie saura le conduire là où son destin l’attend. Une histoire bouleversante
qui témoigne d’un patrimoine naturel remarquable – le Sillon de Talbert – et du métier de goémonier.

CAMPANOZZI-GROSSE Anna - Le naufrage du Concordia - 2018


Edition : L’harmattan

COLLET Margaux (co-écrit avec Raphaëlle REMY-LELEU) -


Beyonce est-elle féministe ? - 2018
Edition: First

Margaux Collet est militante à Osez le Féminisme ! depuis 5 ans. Anciennement responsable des
études et de la communication au Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes, elle est
aujourd’hui formatrice et consultante spécialisée sur l’égalité femmes-hommes.

Résumé :
« Une femme sans homme, c’est comme un poisson sans bicyclette ! »
Slogan du Mouvement de libération des femmes
Pourquoi y a-t-il des femmes nues partout ? Que faire si j’ai été harcelé.e en ligne ? Où sont les
femmes dans les livres d’histoire ? C’est quoi des trucs de meufs, c’est quoi des trucs de mecs ?
Amour, désir, sexe, tout pareil ? Pourquoi n’y a-t-il jamais eu de femme présidente
de la République en France ? L’association Osez le Féminisme ! répond dans ce livre engagé et
sans tabou, à 10 questions autour de l’égalité entre les femmes et les hommes pour lutter contre
le sexisme, permettre à chacun.e de se réaliser sans injonction, et encourager la réussite des filles et
des femmes. Et montre qu’il est possible de construire un monde juste et libre pour toutes et tous.
COURTS Emilie - Le jour où la pluie commença - 2018
Edition : Evidence

Emilie Courts est écrivain depuis son plus jeune âge. Débutant par l’écriture d’histoires fantastiques
sur de magestueux bloc-notes A4, elle poursuit, vers l’adolescence, les recherches orientées spirituali-
té et religion. Après de nombreuses lectures et analyses, l’auteur combine ses investigations et publie
son premier livre à tout juste 21 ans.
Deux ans plus tard, le deuxième volet est publié à la même édition, et dans la même lignée, le troi-
sième «grimoire» est édité.
Fin 2010, un premier essai est paru, dans un registre radicalement différent : un témoignage traitant de
criminologie et de société.
En février 2012, Emilie Courts édite en format numérique le premier tome de sa saga fantastique, son
premier amour, en attendant de le publier au format papier.
De nombreux projets sont en cours, notamment un premier roman.
Animée par la création, Emilie Courts fabrique aussi des sculptures, oeuvres plastiques et tableaux
(assemblage ou peinture sur toile). Que les créations visuelles soient multimédia ou artistiques, vos
yeux ouvriront une porte vers un pays imaginaire complètement fou.

Résumé :
Délire interprétatif construit sur une perception faussée du réel. Croyances de persécution liées à une
menace perçue comme provenant des individus.
Sarah, du haut de sa trentaine d’années, a une vie banale, triste, monotone, rassurante mais déses-
pérément normale. Pourtant, de plus en plus de détails semblent perturber cette petite existence
tranquille.
Pourquoi l’appelle-t-on Sophie ?
D’où viennent ses angoisses et ses cauchemars ?
Curieuse d’explorer sa propre personnalité dissolue et ses souvenirs oubliés, elle découvre que son
passé lui réserve de nombreuses surprises aux frontières de la réalité et que les maigres repères aux-
quels elle s’accroche lui glissent entre les doigts. Son insouciance et sa tranquillité ne sont qu’illusion
et voleront en éclats pour ne laisser que tragédie, haine et dégoût.

D. Priscilla - Violette - 2018


Editeur : Auto-Edition

Résumé :
Pour fuir son passé douloureux, Capucine n’a qu’un seul choix à faire. Celui de se réfugier chez sa
tante Martha, qu’elle n’a pas revu depuis une dizaine d’années. Cette dernière vit chez Alexy, son
employeur, qui se trouve être l’ami d’enfance de Capucine. Lui, est amoureux d’elle depuis toujours,
Capucine est plutôt sur ses gardes dû aux traumatismes liés à son passé. Le jeune homme reussira-t-il
à la libérer de ses démons ?

DRESS Evelyne - Pas d’amour sans amour - 2018


Editeur : Glyphe

Evelyne Dress est née le 1er août 1951. Elle est écrivain, artiste peintre, comédienne, réalisatrice au ci-
néma et productrice. Vous avez pu la voir dans plusieurs pièces de théâtre, et une dizaine de films dont
« Et la tendresse, bordel ! ». Elle a écrit trois livres : Fort comme l’amour ; Les tournesols de Jérusalem
et Pas d’amour sans amour. Ce dernier a été mis en scène au cinéma et réalisé par elle-même...

Résumé :
Eva, célibataire de quarante ans, n’a pas fait l’amour depuis trois ans. Elle est pourtant belle, dyna-
mique, sportive, branchée.
Il y a trois ans, Bruno la quittait, probablement parce qu’elle voulait un enfant, et lui, pas !
Elle a mis tout ce temps-là à s’en remettre... et comme pour elle, il n’y a pas d’amour sans amour , elle
commence, un peu, à dysfonctionner .
Elle va consulter son gynéco qui lui dit : Vous vous débrouillez comme vous voulez, mais il faut ‘réac-
tiver’.
Alors, Eva prend sa respiration, sort dans la rue, regarde tous les hommes qui passent, et se dit : Ça va
pas être de la tarte !

Pas d’amour sans amour , raconte, avec sincérité et par touches successives la génération qui a voulu
échapper au schéma parental en vivant sa révolution sexuelle, sociale, intellectuelle, et qui, finale-
ment, se retrouve en 2002 avec le goût amer de la solitude.

ERNAULT Corinne - La maison d’Autres - 2017


Edition : Amazon

Corinne Ernault est née à Rouen et vit dans les Hauts de Seine. Elle a exercé plusieurs métiers, dont ce-
lui de créatrice de cartes postales artisanales et d’objets de décoration poétique, qu’elle continue de
mener, en parallèle avec sa passion pour l’écriture. Multipotentialiste assumée et curieuse insatiable,
elle aime à penser que la créativité est le sel de la vie. « La maison d’autres » est son premier roman.

Résumé :
Quand Hugo, mystérieux intermittent du spectacle, pose ses valises dans le colombier de La Sau-
vageonne, maison d’hôtes provençale de Jeanne, le bel équilibre de celle-ci commence à s’effriter.
Qui est cet homme qui fait resurgir l’histoire familiale ? Bientôt, les secrets de Misia, la grand-mère
fantasque et de Tania, la mère trop tôt disparue, sortent des tiroirs, dans un tourbillon de billets de
banque oubliés. Les souvenirs et les regrets aussi. Pourquoi Hugo est-il venu ? Jeanne va-t-elle sortir
indemne de ce voyage dans ses souvenirs ? En quelques jours, la vérité dévoilée va recolorer les clichés
en noir et blanc du passé.

FLYE SAINTE MARIE Bénédicte - PMA : le grand débat - 2018


Edition : Michalon

« Journaliste en presse magazine print et web depuis plus de dix ans, je me suis, au fil des mes collabora-
tions, spécialisée dans divers domaines:
- L’actu télé, avec notamment des articles Polémiques, Séries, et des interviews People.
- La Beauté, avec la rédaction d’articles- conseils et de shopping.
- La sphère Santé, Forme et Psy, avec notamment beaucoup d’articles touchant aux problématiques pa-
rentales/ éducatives.
- L’univers ado, avec la réalisation d’interviews d’artistes, d’articles-conseils et de shoppings
- La presse mariage, avec la rédaction d’articles Beauté, Mode et Psy.
Un éclectisme, une diversité de supports qui font que je sais m’adapter aussi bien aux impératifs édito-
riaux d’un trimestriel que d’un hebdo. »

Résumé :
Qu’elle enthousiasme, fédère, mobilise, irrite, inquiète ou révolte, l’ouverture de la PMA aux couples
lesbiens et aux femmes célibataires réveille nos consciences... sans que nous sachions toujours ce que
recouvrent précisément les techniques d’assistance médicale à la procréation, ni la teneur des chan-
gements que pourrait instaurer le fameux texte.
Quelle position adopter face à cette réforme sociétale majeure ?
Rassemblant les avis de nombreux experts de tout bord – médecins, biologistes, psychanalystes, ju-
ristes, sociologues –, Bénédicte Flye Sainte Marie offre un ouvrage pédagogique destiné à dépassion-
ner le débat et remettre en perspective les arguments des deux camps.
Est-il justifié que cette discipline, créée à l’origine pour pallier l’infertilité médicale, soit désormais éga-
lement vouée à répondre à une demande sociétale ? Comment l’État va-t-il financer cette réforme
en termes de santé publique ? Quel regard posent nos voisins européens, souvent plus progressistes
qu’en France, sur la question ? Où trouvera-t-on les gamètes nécessaires ? Comment gérer la rupture
d’égalité qu’elle institue entre les couples de femmes et les couples d’hommes, qui n’y gagnent rien ?
Jusqu’où doit-on aller pour exaucer le désir d’être parent ? Faut-il lui poser des limites strictes, au-delà
desquelles il parasiterait les droits de l’enfant ?
Loin des excès de langage des discussions publiques et des rings médiatiques, un livre essentiel afin
d’aider chaque citoyen à se forger sa propre opinion.

GALLONI Armelle - Mine de Riens - 2018


Edition : Paroles de Lorrains

Armelle Galloni a passé une partie de son enfance à Auboué. Fille de mineur, elle a vu son père partir
tous les jours au fond, où il était chargé de l’entretien des machines. « Il est ensuite devenu délégué
syndical puis délégué mineur, il devait faire le lien entre les mineurs et l’Etat. »
Cette enfance passée à proximité de la mine du Paradis, Armelle la raconte d’une voix douce et tou-
jours égale. Et c’est avec la même douceur qu’elle a couché ses souvenirs sur le papier dans Mine de
riens. « C’est un livre qui est destiné à mes enfants et petits-enfants. J’ai mis quelques années à le
publier, c’est une amie qui m’a poussée à le faire. C’est la vie de deux petites filles, ma sœur et moi. Je
parle de la mine et de ce qu’elle représente aujourd’hui. »

Résumé :
« Je suis née en 1945, dans ces quartiers de la mine du “Paradis “. Veuve depuis près de trente ans, et
retraitée de L’Éducation Nationale, j’ai voulu être témoin d’une existence rude mais riche en amour. pas-
sionnée, passionnante, faire revivre des lieux effacés des paysages, des us et coutumes oubliés des gens
issus de l’immigration. »

GRABEL Alix - La prophétie d’Emilien - 2018


Edition : NLA Créations

Résumé :
Premier roman d’Alix Grabel, illustré par Pat Thiébaut. Alix emmènera ses lecteurs dans une aventure
fantastique à travers l’histoire, les légendes et les monuments oubliés d’Alsace.

GRANGEARD Catherine - La femme qui voit de l’autre côté du miroir - CO-ECRIT avec
LEPORTOIS Daphné - 2018
Edition : Eyrolles

Après une expérience dans l’insertion professionnelle des personnes handicapées, elle s’est spéciali-
sée dans l’accompagnement des personnes en surpoids. 
Convaincue de la nécessité d’une prise en charge pluridisciplinaire pour aider les personnes qui
souffrent de cette maladie chronique, la psychanalyste s’est rapprochée d’équipes médicales spéciali-
sées dans la chirurgie bariatrique.

Résumé :
Lucie fête ses 25 ans en famille. Comme d’habitude, sa mère n’a pas prévu de gâteau : le poids de Lu-
cie la range, selon les médecins, dans la catégorie des obésités modérées. Lucie a trente kilos en trop.
Trente kilos dont ni le sport ni les régimes ne sont jamais venus à bout… Quand elle fait le bilan de ses
efforts, Lucie se dit qu’elle a le choix entre : 1. Avoir faim non-stop tout en faisant du sport à outrance.
2. Continuer de grossir et mourir d’un infarctus trop jeune.
À la table familiale, elle fait une déclaration tranchante : pour son anniversaire, elle va s’offrir une
chirurgie bariatrique. Avant l’opération, le protocole prévoit un rendez-vous avec une psy. Pour Lucie,
il s’agit surtout d’obtenir que la psychanalyste signe en bas du formulaire et autorise l’intervention.
Mais cette première rencontre s’ouvre sur d’autres entretiens au cours desquels Lucie interrogera son
rapport à son corps, à l’autre et au monde. Lucie optera-t-elle finalement pour la chirurgie ou trouve-
ra-t-elle une autre voie pour se sentir bien dans sa peau ?

HALLEZ Renée – La parole confisquée - 2018


Edition : Du Bastberg

Née en 1947 à Mazingarbe dans le Pas-De-Calais,Renée Hallez a vécu dans le Nord, en région pari-
sienne et en Lorraine, avant de s’installer à Strasbourg voici plus de 25 ans. Chargée de mission dans
une grande collectivité territoriale, avocate, actuellement cadre au Ministère des finances, elle cultive
chiffres et mots. “U-ne sou-ris ver-te”, qui est son troisième roman, est un polar se déroulant en Lor-
raine et en Alsace. Renée Hallez vient d’obtenir pour ce roman le prix du roman policier du Centre
européen de promotion des arts et lettres.

Résumé :
Trois hommes, en rapport avec une loge maçonnique de Strasbourg, disparaissent. On découvre leur
corps près des anciens locaux de la brasserie de Cronenbourg.
Puis, un chef d’entreprise hongrois, lui aussi franc-maçon, est retrouvé mort dans une cave d’une
ex-brasserie de Schiltigheim.
Qui a tué ces hommes ? Pourquoi s’en est-on pris à des francs-maçons ? Pourquoi a-t-on affublé les
cadavres d’un étrange bijou ?
Françoise Poisson, détective privée, devra faire le lien entre des éléments épars pour découvrir la vé-
rité.

HERTER Anne-Véronique - Le cri du corps - 2018


Edition : Michalon

« Je suis une « jeune » auteure de 40 ans (+2) qui a vu naître son tout premier roman, Zou !, en août 2014.
Évidemment, j’aime écrire, mais aussi nager, plonger, danser, sortir et discuter.
Et plus les jours passent, plus mon envie de partager avec vous des instants autour de Zou !, de mes lec-
tures, de mes écrits ou de mes rencontres, mais aussi vous parler de ce que l’on trouve sur d’autres blogs
extrêmement dynamiques, devient irrésistible. »

Résumé :
« Le harcèlement est une descente en enfer qui ne cesse pas, qui mène à la dépression et parfois au
suicide. C’est un virus qui contamine la famille entière et qui ne meurt pas lorsque l’on quitte l’entre-
prise source. «
Récit intime et violent d’un combat aux limites de la mort, Le cri du corps est la chute et la lente re-
construction d’une jeune femme à qui tout réussissait, victime de harcèlement moral au sein de son
entreprise. Son témoignage décompose l’inexorable mécanique d’une société qui a fait de l’humain
un instrument de profit et un outil de promotion social.
Pourquoi subit-on un harcèlement dans le cadre professionnel ? Appartient-on inévitablement à l’une
des catégories victime/ bourreau/ sauveur ? Et, surtout, comment s’en sortir et s’en protéger ?
Accompagnée de Cyril Bériac, aidant, d’Isabelle Courdier, psychologue du travail, d’Olivier Hoeffel,
consultant en qualité de vie au travail et gestion des risques psycho-sociaux, de Clément Raingeard et
Marine Freçon-Karout, avocats, et d’Anne-Catherine Sabas, psychanalyste et formatrice, Anne-Véro-
nique Herter signe un document essentiel sur un mal tentaculaire devenu une réalité économique et
sociale.

HOFFMANN Mélina - Faim de vie - 2018


Edition : Michalon

Maître praticienne en hypnose ericksonienne, journaliste culture pour le Web et globe-trotteuse, Mé-
lina Hoffmann est avant tout une passionnée de la vie et une amoureuse des mots. Elle signe ici son
premier livre.

Résumé :
Il manquait quelque chose en moi. Je ne savais pas où chercher, alors j’ai commencé par le frigo.
10. C’est le nombre de messages que lui et moi avons échangés en quelques jours.
7. C’est le nombre de kilos que j’ai perdus, quelque part dans cet espace-temps.
J’ai perdu le sommeil tout juste après l’appétit. Le premier me fatigue, le second m’arrange. Plus be-
soin de lutter contre quoi que ce soit, rien à vomir, ça rend la vie tellement plus simple. Mes proches
s’inquiètent un peu, pas moi. Moi, je m’inquiète à l’idée que ça puisse « aller mieux « d’un jour à l’autre.
Parce que leur « mieux « n’est pas le mien.
Mais ça, c’est parce qu’ils pensent tous que je suis guérie.
Avec sensibilité et justesse, Mélina Hoffmann nous livre le parcours d’une jeune femme qui tente de
garder l’équilibre, ballottée au cœur des troubles alimentaires.
Le récit d’un mal trop ordinaire, lorsque le corps nous parle d’amour, du vide, du manque et des men-
songes que l’on se raconte à soi-même, peut-être plus dangereux que ceux que l’on raconte aux autres.

JEAN-LOUIS Raphaëlle - Diplôme délivré(e) - 2018


Edition : Michalon

Raphaëlle a connu le parcours dit classique d’une étudiante infirmière. Dynamique et motivée, elle
multiplie les stages et prend grand plaisir à soigner tout en apprenant. Un seul stage va bouleverser
son parcours. Devenue le souffre-douleur d’une équipe d’infirmières et d’aides-soignantes, elle subit
pendant plusieurs mois humiliations et brimades de toutes sortes, sans oser en parler. Trois jours
avant la fin du stage, elle craque.
Le cas de Raphaëlle est loin d’être unique. Les récentes études dénonçant les violences faites à l’hô-
pital ont mis en lumière les cas de maltraitance chez les étudiants en santé. Raphaëlle a souhaité
témoigner à visage découvert ; mieux encore, cette jeune femme, aujourd’hui infirmière, mais aussi
réalisatrice et comédienne, a décidé d’en faire le sujet de son premier long-métrage

Résumé :
« Ma première journée se poursuit. Je sens que les soignants sont très distants, qu’ils n’ont pas for-
cément envie de s’investir auprès des étudiants. Nous sommes alors six stagiaires. Je commence à
comprendre que, visiblement, ce service est connu pour être particulièrement difficile. On peut s’en
sortir, mais il faut vivre au quotidien la violence, se taire, obtenir sa note et s’en aller.
Je ne le sais pas encore, mais le cauchemar commence. »
Raphaëlle a connu le parcours dit classique d’une étudiante infirmière. Dynamique et motivée, elle
multiplie les stages et prend grand plaisir à soigner tout en apprenant.
Un seul stage va bouleverser son parcours. Devenue le souffre-douleur d’une équipe d’infirmières et
d’aides-soignantes, elle subit pendant plusieurs mois humiliations et brimades de toutes sortes, sans
oser en parler. Trois jours avant la fin du stage, elle craque.
Le cas de Raphaëlle est loin d’être unique. Les récentes études dénonçant les violences faites à l’hô-
pital ont mis en lumière les cas de maltraitance chez les étudiants en santé. Raphaëlle a souhaité
témoigner à visage découvert ; mieux encore, cette jeune femme, aujourd’hui infirmière, mais aussi
réalisatrice et comédienne, a décidé d’en faire le sujet de son premier long-métrage.

JONAS Évelyne – Le mystère du savant farfelu - 2018


Edition: L’officine

Évelyne Jonas est romancière, poétesse, conteuse, auteur et illustratrice de livres pour la jeunesse.
Après son mariage, elle part s’installer à Gavisse. Elle travaille comme assistante commerciale mais a
toujours rêvé d’écrire. C’est en 1993, qu’Évelyne se décide à tenter sa chance dans divers concours de
poésie. Et suite à un prix d’édition, son premier recueil de poésie sera édité.
En 2002, Évelyne, touché par le destin difficile d’une des ses amies, décide d’écrire son premier roman
: Les larmes du destin. Face au succès de ce premier roman, elle décide de raconter l’histoire de Ma-
rie-Rose Erb, qui elle aussi à eu une vie très difficile. De leur rencontre naîtra Rose en quête d’amour
qui sera publié en 2003.
En 2004, Évelyne sort un nouveau roman Madinina, le miroir du silence dont le deuxième volet sera
également publié. Évelyne adorant les enfants se rend aussi régulièrement dans différentes écoles qui
font appel à elle, pour des ateliers de créations avec les jeunes enfants.

Résumé :
A une sortie de classe, le regard des élèves est attiré par une maison curieuse, aussi bizarre qu’étrange,
dont les fenêtres et les accès sont barricadés. Ils s’approchent lorsqu’à la surprise de tous se produit
une grosse explosion. Quel mystère peut se cacher derrière ?

LAGNY-DELATOUR Véronique - Comment le maïs est apparu sur terre ? - 2018


Edition: Verger des Hespérides

Véronique Lagny Delatour est un reporter « électron libre » qui a choisi de conserver sa liberté de mou-
vement. Au gré de ses voyages, ici et ailleurs, elle s’est tout particulièrement intéressée aux contes,
porteurs des valeurs fondamentales de toute culture et plus spécifiquement aux contes vivants, ceux
qui sont toujours racontés. Elle s’attache donc à recueillir des histoires auprès des habitants des pays
traversés avec l’aide d’un interprète local afin de réaliser comme un état des lieux du patrimoine oral
à un moment donné.

Résumé :
Quel est le rapport entre un nez et un épi de maïs ? Quelle est l’origine du maïs sur terre ? Conte tradi-
tionnel argentin indien, bilingue français et espagnol.

LAJEUNIE Claire - Sur la route des invisibles - 2015


Edition: Michalon

Claire Lajeunie est réalisatrice et vit à Paris. La question des marginaux, des laissés-pour-compte est
l’un de ses thèmes de prédilection. Elle a notamment réalisé «Les bébés secoués» pour France 2, «Que
faire de nos fous ?» et «Enfants martyrs» pour France 3

Résumé :
« Aujourd’hui, je vois des femmes SDF partout, à chaque coin de rue... Ces invisibles, je les ai pourtant
cherchées pour évaluer et valider cette incroyable donnée : en France, 40 % des SDF sont des femmes,
deux sur cinq ! Au premier regard, elles n’ont pas l’air de sans-abri, sont correctement habillées, semblent
prendre soin d’elles tout en essayant de gommer leur féminité afin de se protéger. Pour rendre visible
cette réalité sociale méconnue, je suis partie à leur recherche. J’ai passé cinq mois avec ces oubliées, sur
les trottoirs parisiens, dans les gares, les bus, les parkings souterrains, les associations. En plein hiver,
pour tenter de comprendre comment elles ont basculé et comment elles survivent. Elles s’appellent Ca-
therine, Julie, Anna, Sophie... Certaines ont vingt ans, d’autres approchent la soixantaine... Autant de
parcours singuliers, qui m’ont particulièrement touchée. »

LEFRERE-CHANTRE Claudie - Emilienne 1917 - 2017


Edition: Fauves

Claudie Lefrère-Chantre est née à Amiens et vit à Paris depuis son enfance.
Elle a fait ses études à l’Institut de géographie de Paris et à la Sorbonne. Elle est professeur agrégé.
C’est avec passion qu’elle a enseigné l’histoire et la géographie au lycée Fénelon à Paris VIème.
Elle a beaucoup voyagé à titre personnel ou avec ses grands élèves avec qui elle a aimé partager son
goût de la découverte géographique.Le Japon et la Nouvelle Zélande ont été ses dernières destina-
tions. Elle aime aller à la rencontre de paysages urbains nouveaux, ce qui lui permet d’assouvir son
intérêt pour la géographie urbaine et l’architecture.
Elle encadre des voyages dans une association culturelle. Elle est active au sein des Cafés géogra-
phiques qui se réunissent tous les mois au café de Flore et dont le site est de plus en plus fréquenté.
Passionnée de cinéma et de jazz, elle participe chaque année au festival de jazz de Marciac et au festi-
val international de film d’histoire de Pessac.

Résumé :
La Première guerre mondiale sépare Emilienne de toute sa famille. À 14 ans, elle se retrouve seule dans
son village lorrain situé à l’est de Verdun, occupé par les Allemands. En février 1917, les Allemands,
craignant un recul du front, expulsent les civils français de la zone. Commence alors pour la jeune
fille un long voyage de rapatriement vers la France non occupée, avec l’espoir de retrouver sa mère
dont elle n’a plus de nouvelles depuis deux ans. En s’appuyant sur le journal d’Emilienne, Claudie Le-
frère-Chantre éclaire le sort de ces réfugiés - pour la plupart français ou belges - qui, en quittant pour la
première fois leurs villages, découvrirent la géographie de la France et expérimentèrent de nouveaux
genres de vie. Un document pour mieux comprendre comment, dans le cadre de ces amples dépla-
cements de population, la France a pris conscience d’elle-même, et qui soulève la question suivante :
l’épreuve de l’exil peut-elle devenir source d’émancipation ?

LEROY Marie-Thérèse - Brisures - 2018


Edition : L’Harmattan

Educatrice spécialisée et directrice d’un service d’investigation et d’orientation éducative, Marie-Thé-


rèse Leroy a fait toute sa carrière auprès d’enfants en difficulté. A la retraite, elle s’autorise à écrire
en dehors de toute contrainte professionnelle.
Résumé :
Dans une approche originale, Marie-Thérèse Leroy nous dévoile vingt-six portraits, sous forme d’abé-
cédaire. Elle a librement pris la plume pour revenir sur ces histoires singulières qui se déroulent entre
1966 et 2006. Les héros sont les enfants, les familles et aussi les professionnels d’un secteur trop sou-
vent mal connu, celui de la protection de l’enfance en danger. Leur parole est évoquée avec respect,
pudeur, parfois avec humour et sans jamais tomber dans le voyeurisme.

LHOTE-BIROT Marie-Chantal - L’année 1918 : réflexion d’un civil à la fin de guerre -


2018
Edition: L’Harmattan

Après avoir édité Mon évasion du camp de Mayence pendant la guerre de 1870 (2012), les Cahiers de
guerre (1914-1918) (2016) et De Verdun à la Somme : la bataille de Verdun racontée au jour le jour par
Auguste Vonderheyden (2017) publiés chez L’Harmattan, Marie-Chantal Lhote-Birot, docteur en his-
toire, présente et annote ce témoignage.

Résumé :
L’année 1918 met-elle vraiment fin au conflit de la Grande Guerre ? Véritable plongée au coeur de cette
guerre, le témoignage inédit d’Auguste Vonderheyden, ancien combattant de 1870, officier-interprète
d’origine alsacienne, nous transporte à la fin de la période qui vient d’ensanglanter le monde depuis
quatre années. Fin des combats, pourparlers de paix, épidémie de grippe espagnole, signature de l’Ar-
mistice et libération de l’Alsace-Lorraine en novembre 1918 : cette année charnière voit les maréchaux
Foch et Pétain, participer à la libération de la France et de l’Alsace-Lorraine.

LOETSCHER Laetitia – Résurgences – 2018


Edition: Edilivre

Laetita LOETSCHER, nouvelle auteure, a sorti son premier roman « Résurgence » publié en Février
2018. Elle travaille également sur son deuxième roman qui paraîtra début 2019.«Pour un monde meil-
leur » est un roman policier avec des notes de Science-Fiction.
Résumé :
Deux jeunes femmes sont retrouvées assassinées à Los Angeles. Quelle n’est pas la confusion des
policiers lorsqu’un indice leur permet de reconnaître la signature d’un tueur en série décédé en prison
plusieurs années auparavant !
Hanté par son passé, Sean Maclean a quitté la police pour noyer ses angoisses dans l’alcool, jusqu’au
jour où il est appelé à rejoindre l’équipe de la Criminelle en tant que consultant sur cette sombre
affaire. D’abord sceptique devant ces méthodes peu orthodoxes, sa jeune partenaire le Lieutenant
Brooks et le Capitaine Silver vont profiter de sa précieuse expérience sur le terrain. Une jeune fille
accusée de graves délits de piratage leur apporte également son aide pour faire avancer l’enquête.
Vengeance et rédemption constituent les principaux ressorts de l’intrigue de ce roman policier au
suspens haletant.

Maas Clarisse - La mallette d’un autre


Edition : Auto-Edition

La première passion de Clarisse MAAS est la musique. Professeur dès l’âge de 16 ans après avoir rem-
porté un Premier Prix avec Coupe d’Europe, elle obtient, grâce au palmarès de ses élèves, la Croix du
mérite musical, les Palmes et le titre de maître.
Puis, elle rêve de se lancer dans l’écriture et commence par le livre qui amuse autant les jeunes que
les adultes : «Le Secret de Paul Capsule». Le contact avec ses lecteurs la comble et elle leur offre de
nouveaux livres : Un robot vraiment pas comme les autres» connaît le même succès que Paul Capsule
et un troisième livre vient concurrencer les deux premiers : Jonas et les 7 pouvoirs magiques, suivi d’un
roman intitulé «Romances et turbulences.

Résumé :
Lorsque Louana, une jeune femme de vingt-et-un ans, décide de garder la mallette qu’elle vient de
trouver, elle n’imagine pas à quel point sa vie va être bouleversée à tout jamais.

MAIRE Michelle – Tableaux mortifères – 2017


Edition : Persée

Michelle Maire a été professeure de français, pendant vingt-cinq ans, au collège Les Gaudinettes, à
Marange-Silvange. Elle a transmis sa passion des lettres et du théâtre à de nombreuses générations
de collégiens.Michelle Maire prend sa retraite en décembre 2010. L’ancienne professeure de lettres
publie cette année : Tableaux mortifères , son cinquième roman policier.
Quelques indices : l’assassin est professeur d’histoire de l’art à Toulouse ; les personnes dont il veut
se venger ont été ses élèves ; les tableaux dont il s’inspire pour les scènes de crimes sont d’Edward
Hopper, Gustave Caillebotte, Eugène Boudin et Edgar Degas. Dernier indice : l’Opéra-Théâtre de Metz
occupe une place de choix dans ce roman policier.
Un sixième roman est déjà en préparation, l’intrigue devrait se dérouler dans sa ville natale et il sera
également question de peinture.

Résumé :
Une maladie s’apprêtait à s’abattre sur elle de manière ciblée et elle était incapable de voir venir un
quelconque danger. Elle continua la lecture de l’article. Des questions étaient posées : pourquoi cet
endroit, pourquoi ce déguisement, cette mort fulgurante ?
À la gare anonyme d’une ville moyenne de France, une femme séduisante, encore jeune, attend. Le
demi-sourire qu’on découvre sur ses lèvres la trahit. Enfin elle va découvrir le bonheur, après tant
d’années !
Vêtue à l’ancienne, elle porte un chapeau rétro qui met en valeur un profil parfait, celui qu’elle offrira
à la personne qu’elle attend et qui ne va pas tarder à entrer dans le café.
La mise en scène l’amuse, elle y voit la fantaisie d’un esthète. Elle se croit dans un décor de théâtre
dont elle est l’héroïne : elle en est flattée. Reste l’autre personne, qu’elle n’a pas vue depuis des an-
nées.
Le scénario est en marche. Vite, qu’il s’accomplisse !
Ce roman tisse en parallèle les vies de l’assassin et de Viviane, professeur d’histoire de l’art à la faculté
de Metz. Ces deux points de vue s’entremêlent dans une intrigue policière qui n’en est peut-être pas
une. La surprise sera au rendez-vous.

MARTINETTI Anne - À la poursuite d’Agatha Christie - 2018


Edition : Hugo Publishing

Anne Beddingfeld est le pseudonyme de Anne Martinetti, née en 1969 à Nice. Elle est diplômée de Lit-
térature comparée et de Droit des affaires, et occupe le poste d’éditrice de romans de genre pendant
plus de dix ans pour le Groupe Hachette. Responsable éditoriale des Éditions du Masque, Anne Mar-
tinetti est également traductrice de romans graphiques américains (dont ceux du dessinateur-culte
Kent Williams) et auteur d’une monographie sur la collection «Le Masque».
Résumé :
Une description des voyages de l’écrivaine britannique, depuis son enfance. De Dinard à New York, en
passant par Londres ou encore l’Ecosse, elle apparaît comme une voyageuse inlassable et intrépide.

MILOT Domino - Ma cinquième décennie - 2019


Edition : Amalthée

Domino Milot est née en septembre 1959 et a exercé plusieurs professions avant de devenir auteur
suite à la fibromyalgie (maladie orpheline, évolutive et incurable).

Résumé :
Ma cinquième Décennie (Naissance). Tout est dans ce mot, naissance.
Fin de ma saga familiale, toujours pleine d’optimisme et même sans doute plus que jamais !
Le vent sans nom est mort, vive Domino ! La simple et ordinaire humaine, mais une humaine vivant qui
à toute la vie devant elle puisqu’elle vient juste d’avoir 12 ans le 2 septembre.

MOUQUET Juliette - La poésie vagabonde - 2018


Edition : Tourneciel

Née à Lille en 1977, Juliette Mouquet, hypersensible à la nature, écrit ses premiers poèmes à l’âge de 9
ans puis réalise des études supérieures en sciences de la vie et de l’environnement.
Elle effectue des missions dans différents pays en voie de développement et devient ingénieur en
santé environnementale. En janvier 2006, son premier recueil de nouvelles et poésies « Amour, lire
attentivement la notice» est édité. Son second recueil intitulé «En marchant» paraît en mars 2010.
En mars 2013, juliette Mouquet signe son troisième recueil «fragments d’une poésie urgente» chez
flammes vives.

Résumé :
En juin 2014, Juliette Mouquet décide de tout quitter : sa sécurité affective, son appartement, son
métier d’ingénieur sanitaire pour se lancer dans un périple littéraire, itinérant et humaniste : « la poé-
sie vagabonde ».
À travers les rencontres, les épreuves et la découverte de paysages époustouflants, c’est d’un véri-
table chemin initiatique dont elle témoigne :
« Le voyage est subjectif et intense comme le poème. Dans une fulgurance, une vision du monde
apparaît. Il y a dans le voyage un appel et un ailleurs troublants qui font résonner en nous des choses
enfouies. Une partie de ces terres vibre dans nos gènes et nous invite à faire du monde une nouvelle
naissance. Je m’oublie dans une langue inconnue pour transmettre la mienne par les mélodies de la
poésie. »

NAGEL Elsa - Le vent de Tanger rend fou - 2018


Edition : Andersen

À Casablanca où elle a passé sa jeunesse et à Strasbourg où elle vit désormais, Elsa Nagel s’est tou-
jours sentie une double appartenance culturelle dont elle est heureuse. Elle garde encore des liens
profonds avec le Maroc où elle retourne régulièrement. Ainsi a-t-elle exploré le patrimoine de l’Alsace
dans Petite France et Grand’Rue. Mémoires d’un quartier de Strasbourg (Alan Sutton) et celui de Mar-
rakech dans C’était hier à Marrakech (La Croisée des Chemins/Non-Lieu). Elle est aussi l’auteur d’un ou-
vrage sur Orson Welles, L’Art du mensonge et de la vérité (L’Harmattan), le cinéma étant sa première
passion, avec une prédilection pour le genre fantastique. Docteur ès lettres et cinéma, elle est critique
de films et de livres. Biographe pour particuliers, elle s’intéresse aux histoires personnelles et fami-
liales, considérant que nous sommes habités par la mémoire de ceux qui nous précèdent et que mieux
connaître son passé permet de se projeter dans l’avenir. Le vent de Tanger rend fou est sa première
fiction littéraire, une rêverie autour de cette ville qui a fasciné tant d’artistes et qui est la dernière fron-
tière entre l’Afrique et l’Europe, une ville de l’entre-deux où naturellement l’irrationnel surgit.

Résumé :
A travers les escapades d’une voyageuse française ouverte à toutes les expériences, Elsa Nagel nous
transporte au coeur d’un Maroc méconnu et secret. Au pays des noctambules et des fêtes interdites,
des hammams peuplés de djouns et autres croyances surnaturelles, du combat entre tradition et mo-
dernité. Voici l’envers du décor de Tanger, cette ville-frontière entre l’Afrique et l’Europe, qui a fasciné
tant d’artistes. Elsa Nagel, qui vit à Strasbourg depuis longtemps, a passé toute sa jeunesse à Casa-
blanca. Sa double culture franco-marocaine nourrit ses livres sur le patrimoine. Elle signe ici une fable
réaliste et sans concession.

POULAIN-GIORGI Mireille - L’ange noir et le colophon - 2018


Edition : Les Paraiges

Mireille Poulain-Giorgi est née en 1948 à Villerupt, dans cette ville lorraine où la sidérurgie a attiré des
milliers de travailleurs immigrés, Italiens surtout.

Auteure de huit ouvrages dont «Prof à Villerupt», salué par Régis Debray, elle a publié aux Editions
Paraiges un roman, «Fils de la Minette», pour lequel elle a passé un été à arpenter ces friches abandon-
nées aux lapins, aux promeneurs, aux nostalgiques d’un âge d’or.

Résumé :
Aïe, ça pique !
A lire L’ange noir et le colophon de Mireille Poulain-Giorgi, on se dit qu’il vaut mieux ne pas la croiser
au détour d’un salon du livre, tant elle dégomme sec de sa plume les travers de ses contemporains.
Que les méchants se rassurent, elle garde le meilleur pour sa pomme. Ou plutôt pour l’homme, le
meilleur ami de la femme.
D’une plume (d’oie) aiguisée et virevoltante, Mireille Poulain-Giorgi dresse sans états d’âme ni nostal-
gie un constat de l’édition du XXIe siècle. Toute la chaîne du livre y passe  : éditeurs, librairies, attachés
de presse, organisateurs de salons... D’anecdotes en aphorismes, navrants, savoureux, hilarants, cette
fausse oie blanche en terre d’édition varie les tons et brosse un portrait acide de ce petit monde qui
gravite autour d’une figure bien mystérieuse  : l’écrivain(ne).
Ce dernier, égocentrique et onirique par définition, comprend rapidement qu’il n’est q’un rouage des
arcanes de l’édition, milieu frivole et énigmatique s’il en est.

RAMOND Fabienne - Vivante - 2018


Edition : Les Paraiges

Fabienne Ramond, professeure des écoles spécialisée, elle a enseigné auprès d’enfants déficients in-
tellectuels et atteints de troubles du comportement et de la conduite. Maître-formateur, universitaire,
elle est conseillère pédagogique rattachée au service de l’adaptation et de la scolarisation des élèves
handicapés de l’Inspection académique de la Moselle.

Résumé :
Fabienne Ramond compose avec les mots un univers de fiction nourri de bulles de vie, amplifiées,
élargies, rêvées, révélées… De bonheurs quotidiens en épreuves ordinaires, elle propose un voyage
adossé à la conscience du temps qui passe, dans des oasis éphémères issues de rencontres, de ha-
sards, de méditations…
Les «métiers de l’humain» ont toujours passionné Fabienne Ramond, surtout ceux qui concernent la
scolarisation des enfants et adolescents les plus fragiles, les différents, les incompris, tout au long de
sa carrière d’enseignante spécialisée puis de conseillère pédagogique.
Conférencière, auteur d’ouvrages pédagogiques, elle continue à vivre ses valeurs en les mettant dé-
sormais au plus proche de l’accompagnement des personnes et des équipes.
Féru d’ésotérisme, amateur de philosophies orientales et de voyages, l’auteur a eu la chance de ren-
contrer des personnages hors du commun qui ont illuminé son imaginaire et lui ont montré la voie.

ROUYER Nathalie - Quand hululent les hiboux - 2018


Edition : Rebelyne

Nathalie ROUYER est née à Nancy, en 1963. Après un court passage en fac de médecine, elle intègre
l’IUFM d’Epinal et devient institutrice en 1986. Mère de 3 enfants, elle enseigne à Mirecourt dans les
Vosges.

Résumé :
Lorsque la nuit vient, la perception du monde varie. Ne dit-on pas «La nuit, tous les chats sont gris »
? En parcourant ces vingt-six nouvelles, vous découvrirez que le point de vue du narrateur peut aussi
changer la vision du monde.
Alors laissez-vous tenter, laissez vagabonder votre imagination à travers des histoires poignantes,
palpitantes ou hilarantes, où se dévoilent des personnages hors du commun : une araignée, des
amants, un jeune loup, des chiens, un Comte, un psychopathe, de mystérieux assassins, une vielle
femme, un vieux phoque, un loup-garou, une bonne, le diable.

STOECKLIN Alexandra - D’une vie à l’autre - 2017


Edition : Auto-Edition

Née à Metz en 1983, Alexandra Stoecklin est diplômée en sciences de l’environnement, domaine dans
lequel elle exerce sa profession actuelle. Amoureuse de la littérature et rédigeant régulièrement des
textes professionnels et personnels durant son temps libre, elle s’est inspirée de ses expériences de
vie, de ses nombreux voyages et de sa passion pour les belles phrases afin de rédiger la Trilogie des
Eclaireurs, composée de tome 1 : D’une vie à l’autre, du tome 2 : Seule la mort nous séparera, du tome
3 : Tout ça pour Elle, parue en 2018.

Résumé :
Sommes-nous entièrement libres de nos choix ? Nos rencontres sont-elles fortuites ? Des évènements
pourtant éloignés dans le temps et l’espace peuvent-ils avoir un rapport les uns avec les autres ? Her-
mine n’a que seize ans quand elle prend l’une des plus grandes décisions de sa vie : partir étudier dans
le Sud de la France. Commence alors une vie faite de rencontres, de choix, d’échecs et de victoires. Les
expériences aidant, Hermine apprend à être moins impulsive, à pardonner et à faire de ses erreurs des
atouts pour poursuivre son chemin et être heureuse.Trouvera-t-elle enfin l’endroit où elle se sentira
bien afin d’y vivre et de fonder une famille ? Rencontrera-t-elle seulement l’homme qu’elle attend de-
puis si longtemps ? Et si tous les chemins empruntés convergeaient vers une seule et même destinée ?
SYLVESTRE Alixe - La presqu’Ile aux oisanges - 2017
Edition : Territoires Témoins

Elle est née au coeur de la forêt de Darney de parents paysans. Passionnée de littérature dès la lecture
de l’oeuvre de François Mauriac, elle a mené une carrière de journaliste à l’Est Républicain. Après de
nombreuses oeuvres pour enfants et adolescents, elle nous présente aujourd’hui son nouveau roman
: «La presqu’île aux Oisanges», paru aux éditions Territoires Témoins.

Résumé :
Julien revient en Lorraine sur les traces de son passé. Du temps où il était baby-sitter de la petite ALice
W. à qui il expliquait et dessinait le monde. Du temps aussi où il connut Mathilde, la grande soeur
d’Alice, rebelle écorchée vive. Et l’histoire de la famille W. resurgit. A commencer par celle de Karl,
chirurgien et mari exemplaire, submergé par un tsunami érotique.

TEPER Sylvie - La légende de Jean L’Effrayé - 2018


Edition : Anfortas

Après une carrière scientifique, Sylvie Teper, née à Paris en 1952, a commencé en 2004, à écrire des
contes et des nouvelles dont la plupart ont été primés dans divers concours. En parallèle, elle a écrit
neuf pièces de théatre créées entre 2004 et 2013. Un autre monde est son premier récit.

Résumé :
1328, Raoul, sept ans, s’enfuit avec son oncle vers Senlis. Là, brutalement séparés, un prêtre contro-
versé le recueille sans se rendre compte que l’évèque le surveille.
Le petit garçon se retrouve alors malgré lui prêt à provoquer la perte de son sauveur, dont les idées
nouvelles déplaisent à l’Eglise.
Autour d’eux les mailles d’un filet invisible se resserrent. Complot, trahison, poursuite, meurtre, tous
les moyens sont bons à l’évêque pour parvenir à réaliser ses sombres desseins.

THOMAS Céline - Crappy Heroes - 2018


Edition : Nutty-Sheep

Céline Thomas vit dans le nord-est de la France avec ses deux enfants. Passionnée de littérature de
l’imaginaire depuis son plus jeune âge, elle a toujours écrit. Des poèmes, puis des textes musicaux.
Elle s’est ensuite lancée dans l’écriture de fiction, ce qui s’est avéré être une véritable révélation pour
elle. Depuis, elle ne s’arrête plus d’écrire.
Éditrice de profession, elle propose ses services de Freelance sous le label Nutty Grammar. Elle est
experte dans tous les domaines de l’écrit.
Résumé :
Quelques mois auparavant, dans un manoir lugubre perdu au fond d’une forêt de Transylvanie…

— Merci à tous d’être là, dit le mouton, l’heure est grave !

Il sirotait un cocktail rouge fumant, les pattes croisées sur une table en chêne. Face à lui, dix représen-
tants du mal : Thierry, Loïc, Alice, Mickaël, Anne-Laure, Catherine, Céline, Clémence, Bruno et Thomas.

— Il y a encore vingt ans, poursuivit l’ovin de l’Apocalypse, être méchant était plus cool qu’être gentil,
mais l’arrivée de tous ces superhéros « Larvem » ou « C’est des comix » a inversé la tendance. Nous
devons réagir, salir leur image, les ringardiser. Mes enfants, j’attends vos propositions !
Un brouhaha agita le funeste aéropage. Le mouton y distingua quelques bribes de phrases : « vampire
végétarien », « pelouse », « mille femmes », « théâtre », « antiquaire »…

Il leva la main, un sourire satisfait aux lèvres.

— Très bien, vous me regrouperez tout ça dans une anthologie. On l’appellera « Crappy Heroes » et je
me chargerai de la diffuser dans le monde entier !

TOMCZAK-HOGARD Maryse - À la recherche des chats - 2018


Edition : Rroyzz

Née en Lorraine, Maryse TOMCZAK-HOGARD habite Homécourt en Meurthe-et-Moselle.


Pour aiguiser sa plume, elle s’est d’abord confrontée à l’art difficile de la nouvelle, à travers des
concours sous anonymat.
Lauréate du concours France Loisirs, Grand Prix de la Ville de Talange, Médaille d’Or de l’Académie
Tonnelier, Prix Guy de Maupassant et Prix Louis Pergaud décernés par le Centre d’Art Lorrain… entre
autres. Désormais, sa plume court dans différents registres de la littérature.

Résumé :
Caramel, le chat de petit Paul et Griffon, celui de la gentille Madame Hortense, ont disparu ! Zoé et les
Gibus profitent des vacances de Pâques pour se mettre à leur recherche. Ils se lancent dans l’aventure
avec beaucoup d’energie. Ils sont bien décidés à rendre le sourire à petit Paul, le frère d’Alice qui fait
partie de la bande. Les Gibus explorent de nombreuses pistes. Hélas, les résultats sont décourageants
et ils perdent l’espoir de retrouver les chats. Pour se distraire, ils se rendent sur la place où un cirque
s’est installé. Alors qu’ils admirent les animaux dans les cages, ils se lient d’amitié avec Rémi. L’enfant
du cirque se déplace en fauteuil roulant avec Kiro, le chien savant sur les genoux. Un jour, Zoé re-
marque que le caniche s’enerve lorsque le clown Papouf s’approche.

VALLAD Dolorès - Dés étoiles pour maman - 2018


Edition : Auto-Edition

Résumé :
Léa a quatre ans, elle est vive et joyeuse mais un cadeau de Fête des mères la fait pleurer. Heureuse-
ment que sa maîtresse et ses copains de classe sont là.

VALLECKER Liane - Au théâtre de ma vie


Edition : Auto-Edition

En témoignant d’une période de sa vie avec un pervers narcissique, dépassant la honte et la culpabili-
té, comprenant sa part de responsabilité, elle a pu retrouver sin identité de Femme réconciliée. Elle re-
late et analyse les composantes verbales, non verbales et interactionnelles qui forment « banalement»
le théatre de la vie, dans notre relation à soi et aux autres.
Par son histoire, elle a le désir d’informer et d’aider d’autres femmes qui subissent encore des vio-
lences physiques et psychologiques nuisant à leur intégrité et à leur dignité.
D’autres part, oeuvrant depuis quelques années auprès de femmes et d’enfants en Inde, les deux
autres ouvrages en préparation sont des recueils de photographies de portraits et de pensées. Vi-
sages et regards de femmes indiennes et d’enfants nous reliant au-delà des mots.
Résumé :
Au terme d’une longue et rude traversée avec des personnes toxiques, il est temps de me retrouver
et de reprendre contact avec mon essence véritable et mon enfant intérieur, en cessant de chercher
à l’extérieur ce qui est en Soi. Sur la scène de la vie, il y à des mots qu’on cueille comme des fruits un
peu acides ou comme des fleurs qu’on aimerait offrir.
Ainsi, s’écrit et se joue l’histoire de chacun, chacune, au théâtre de sa vie, comme autant de scènes qui
défilent un instant avec les joies, les peines, les inttrications et les compromissions. Telle une vague
qui nous submerge, nous somes invités à regarder notre part d’ombre et de lumière, à panser nos
blessures, à nous réinventer pour réenchanter le monde.
« De la Belle et la Bête, je suis les deux,
J’ai donné mon corps au diable,
Enfin, j’ai sauvé ma peau et peut-être mon âme.
Je me suis enfuie de la fable,
Je ne resses pas de blâme,
Le vilain meurt, reste le beau,
C’est ma vie de château.
Ne me jugez pas, apprenez-moi,
Ne me regardez pas, vivez-moi.
Je suis la petite princesse sans couronne et sans parure,
Je ne crois plus au prince charmant,
J’ai vu le serpent, la faiblesse,
C’est toute nue que je me donne.
Je me fous de ce que l’on raconte,
Je suis sortie grandie de ce «conte»,
Je ris, je bondis, je danse,
Ma vie est là, si cela vous chante ! »

VAN OOST Valérie - Hurler sans bruit - 2018


Edition : Librinova

Fondatrice de l’agence éditoriale V.V.O&Co, Valérie Van Oost met son savoir-faire éditorial, son exper-
tise digitale au service des marques et accompagne les entreprises pour devenir un média
Journaliste, elle a lancé en 1995 le premier site féminin sur la toile (ELLE.fr). Elle a rejoint, comme
directrice conseil, l’agence Duke Interactive. Conseil en stratégie et création de sites internets, elle a
travaillé sur des marques de luxe et de mode, lancé des sites pour des grands comptes.
Rédactrice en chef, elle a créé le site Glamour, avant de revenir chez ELLE.fr pour assurer la rédaction
en chef et le développement éditorial de la marque sur le digital.
Forte d’une expérience dans la stratégie digitale et le marketing de contenu, Valérie Van Oost tiendra
une conférence sur le #contentmarketing le mercredi 14 Juin à 19H au Campus Numérique.

Résumé :
Alex, Isabelle, Marine.
Trois femmes, trois amies. Ensemble, elles ont connu des drames, affronté des obstacles.
Mais tout ne se partage pas, même avec ses meilleures amies. Certains secrets sont gardés, enfouis.
Jusqu’au jour où l’on vient les déterrer.
Ainsi, quand Jeanne, la fille d’Alex, se trouve confrontée à un choix difficile, les trois amies tombent le
masque. Leur amitié sera-t-elle assez forte pour surmonter les révélations ?
Au travers de ses trois héroïnes, l’auteur nous dresse le portrait des femmes d’aujourd’hui, des enjeux
que sont pour elles la carrière, la maternité et la vie de couple.
Une histoire poignante sur la résilience au féminin.
VANCE Laura - Dernière nuit 2018
Edition : L’Harmattan

Née en 1977, Laura Vance a commencé tôt à écrire, passant par les poèmes, les essais satyriques, ou les
textes scéniques, avant de se lancer dans l’univers de la nouvelle. Influencée par Hitchcock comme par
des ouvrages plus ésotériques, c’est la vie qui lui porte ces histoires surprenantes ou déstabilisantes.

Résumé :
La dernière nuit avant la mort, ce sont les dernières heures, les derniers moments avant le grand
saut. Vient ensuite le premier jour : celui de la renaissance, de l’émergence. Cet ouvrage est composé
de huit nouvelles entre polar, érotisme et fantastique, entre humour et horreur pour vous perdre le
temps d’une pause, autour de ces deux notions aux frontières de la mort et de la vie.

VANEGANN Ella - Le fils du Talis - 2018


Edition : Nutty-Sheep

Ella Vannégan, de son vrai nom Emmanuelle Kugler, est auteure de romans fantastiques.
Elle a choisi son pseudonyme du nom de ses trois enfants : Elana, Sullivan et Morgann.
En 2015, son mari a développé un emphysème très sévère et elle a eu son premier et important acci-
dent de voiture. Cela a été un choc, une peur immense. Et un déclic.
En 2015 est sorti en auto-édition son premier roman, «Yalissan et les peuples de Crigandar».
L’auteure vit à Thicourt en Moselle.

Résumé :
« Une petite pointe d’hystérie me chatouilla la cervelle. J’étais du genre assez terre à terre,
jusqu’alors. Et voilà qu’en l’espace de... quoi ? Une heure ? Deux heures ? Je basculais dans un monde
digne des séries B que j’aimais regarder pour critiquer les scénarios alambiqués, les effets spéciaux
pourris et le mauvais jeu des acteurs. En parlant de mauvais jeu d’acteur... Qui était le scénariste dé-
janté qui s’était permis de faire apparaître mon géniteur ? Non, mais sérieux, la dégaine ! Donc, j’étais
quoi ? Le fils d’un démon ? Pardon... d’un Talis ! » Je m’appelle Vicken. Je pourrais vous inviter poli-
ment à lire ce livre, parce qu’il s’agit de mon histoire et qu’elle déchire grave... Mais, en fait, ce n’est
pas mon genre, les politesses inutiles. Si ce que vous avez lu plus haut n’a pas titillé votre curiosité,
laissez-moi vous dire que vous ne savez pas ce que vous perdez !

WIMMER Anne-Marie - Bouzou tout fou - 2018


Edition : Ponte Vecchio

Normalienne de formation, mais peintre et photographe de vocation, Anne-Marie Wimmer a réalisé


plus de cent soixante expositions à travers le monde avant de se tourner vers l’audiovisuel en 1980.
Cette nouvelle passion l’amènera à Paris, où elle déclinera toutes les facettes de la communication
(édition, presse écrite, radio et télévision). Depuis 1997, à la suite d’un revers de santé, elle se consacre
exclusivement à l’écriture qu’elle pratique sous toutes ses formes et à ses protégés d’élection : les
chats ! Chevalier des Arts et des Lettres, elle se partage entre l’Alsace, Nice et l’Ile Maurice.

Résumé :
Bouzou a vraiment existé : je ne l’ai pas inventé...
C’est mon amie Denise Rack-Salomon qui nous l’a raconté.
Et l’histoire de ce petit singe a déjà séduit plusieurs générations d’enfants.
Voici enfin Bouzou immortalisé : car si je lui ai prêté ma plume, c’est le peintre Martine Missemer qui,
grâce à ses pinceaux, nous a révélé son vrai visage : et franchement, Bouzou tout fou est vraiment un
petit singe craquant !

ZIMMERMANN-MUNSCH Madeleine – Ruptures... - 2018


Edition : Ex Aequo

Après une carrière dans l’enseignement, Madeleine ZIMMERMANN-MUNSCH s’adonne à l’écriture.


Ses nombreuses passions – Histoire, littérature, art – ressurgissent au détour de ses romans.
L’histoire en particulier, et plus précisément celle du 20ème siècle, joue un grand rôle dans ses écrits.
Celle mouvementée de l’Alsace-Moselle, où elle a ses doubles racines, lui a inspiré deux romans, parus
chez Jérôme Do Bentzinger :
Quand la guerre s’en mêle ; les années noires (Colmar, 2011), qui parcourt la période 1939-1944.
Puis vinrent les années grises… (Colmar, 2013), qui revient sur la Libération et les années de l’après-
guerre.
Ainsi que deux essais publiés par la revue LHA :
La question de l’Alsace-Lorraine dans la politique hitlérienne.
Sous l’annexion de fait, la germanisation des noms.

Résumé :
Ruptures historiques et ruptures personnelles se télescopent dans ce roman qui parcourt les années
1960 à 1990 et leurs bouleversements. Ruptures... s’attarde, plus précisément, sur deux faits mar-
quants de cette période : Mai 68 sur rappel de contexte national et international, le roman évoque, de
Nancy à Metz et Strasbourg, la situation régionale et raconte, en particulier, le Mai strasbourgeois et la
chute du Mur de Berlin. Parallèlement à cet argument historique, Ruptures... développe un argument
romanesque, celui du désespoir amoureux dont il explore les différentes facettes. L’amour fusionnel
qui lie Mathilde à Matt, sur fond de Mai 68, alors qu’ils sont tous deux étudiants, marquera celle-ci à
tout jamais et elle n’aura de cesse de retrouver le paradis perdu. D’emblée, cette quête d’absolu, de
secrètes blessures, également, voueront à l’échec sa rencontre avec le peu sympathique François.
Elles l’enfermeront dans un schéma répétitif dont elle ne parviendra que difficilement à se libérer,
grâce en particulier à sa passion pour l’art. Mais, prendra-t-elle le risque, dorénavant, de s’abandonner
à l’instant et à l’éternité, selon cette formule de Nietzsche qu’elle avait faite sienne autrefois ?

ZORN Sandrine - Mitragyna - 2018


Edition : Lajouanie

Résumé :
C’est l’histoire de Camille, une jeune prof de sciences qui s’apprête à passer trois jours à Paris, à visiter
musées, monuments et boîtes de jazz. Trois jours qui s’annoncent paisibles... sauf qu’à peine arrivée
au musée d’Orsay on l’agresse violemment et on lui vole son sac.

Le lendemain le précieux bagage est retrouvé aux pieds du cadavre d’un clochard assassiné.

Pourquoi Camille ne dit-elle pas à la police qu’elle connaissait très bien le SDF, du temps où il était son
brillantissime directeur de thèse ? Pourquoi se retrouve-t-elle avec un trousseau de clés dont elle ignore
tout ? Pourquoi file-t-elle au nez et à la barbe du policier qui mène l’enquête vers Chartres et le labo
de recherche qu’elle avait du quitter précipitamment quelques années plus tôt ? Pourquoi sa sœur,
journaliste au Monde est-elle menacée ? Les réponses à ces nombreuses interrogations semblent se
trouver à Dakar où chercheurs, agents secrets, trafiquants et industriels vont se rejoindre.

Et si toute cette histoire n’était qu’un immense scandale sanitaire et humanitaire ! Les deux auteurs
nous livrent un roman policier mélangeant habilement sciences, espionnage, aventures, scandales,
amours et rivalités. Littérairement on ne peut s’empêcher de penser à La constance du jardinier de
John Le Carré. Une sacrée référence non ?