Vous êtes sur la page 1sur 69

TRACÉS DE ROUTES

221-108-AH

Étape 5
Tracé et profil

Professeur: Franç
François Routhier, ing.
Hiver 2010

1
Étape 5 – Introduction

 Tracé en plan
• Courbe circulaire
• La spirale de raccordement
 Dévers et gradation du dévers (sections transversales)
 Les distances de visibilité dans l’établissement des
alignements horizontaux et verticaux
 Profil en long
• Pentes
• Courbes verticales
 Voie auxiliaire pour véhicule lent ou pour dépassement

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 2 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

Localisation de la ligne de centre ( )

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 3 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

Localisation de la ligne de centre ( )

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 4 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

Courbe circulaire simple

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 5 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

Courbe circulaire simple


 Connaissant R, ∆, chaînage du PIH
 Caractéristiques ∆
T = R tan
2
∆ degπ R
L = R∆ rad =
180
∆
C = 2 R sin  
2
 ∆
F = R 1 − cos 
 2
 ∆ 
CF = R  sec − 1
 2 
 Implantation 90l p
δ=
πR
c = 2 R sin δ
Tracés de routes / H-2010
Professeur: François Routhier, ing. 6 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

Courbe circulaire simple – Exemple:


 Soit 2 alignements horizontaux à relier par une courbe
circulaire. Si R = 300,000 m, ∆ = 40°00’ et que
PIH = 1+840,000.
• Calculer les caractéristiques de la courbe.
• Rédiger le carnet de notes permettant de piqueter cette courbe
circulaire si les chaînages doivent être des multiples de 30 m.

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 7 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

Courbe circulaire simple – Exemple:


R= 300,000

∆= 40

Angle déviation
Chaînage Arc Arcs cumulés Corde Angle déviation Caractéristiques
(Degré)

1730,809 0 0 0 0 0°0' 0" TC Ch. du PIH 1840,000

1740,000 9,191 9,191 9,191 0,8777 0°52' 40" R= 300,000

1770,000 30,000 39,191 29,988 3,7425 3°44' 33" L= 209,440

1800,000 30,000 69,191 29,988 6,6073 6°36' 26" T= 109,191

1830,000 30,000 99,191 29,988 9,4720 9°28' 19" c.f. = 19,253

1860,000 30,000 129,191 29,988 12,3368 12°20' 13" f. = 18,092

1890,000 30,000 159,191 29,988 15,2016 15°12' 6" C= 205,212

1920,000 30,000 189,191 29,988 18,0664 18°3' 59"

1940,249 20,249 209,440 20,245 20,0000 20°0' 0" CT

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 8 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

Courbe circulaire simple – Autre exemple:

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 9 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

Courbe circulaire – Choix du rayon (chap. 6, art. 6.3.1.2):


 Tiens compte de:
• La stabilité (dérapage et renversement);
• du confort;
• de la visibilité.
 Fonction de:
• La vitesse de base;
• du dévers;
• du coefficient de frottement.

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 10 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

Courbe circulaire – Choix du rayon:

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 11 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

 Si une pente descendante (P) est supérieure à 3 %, il faut


corriger le rayon minimal:
Tracés de routes / H-2010
Professeur: François Routhier, ing. 12 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 13 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

Courbe circulaire – Autres types de courbes


 Courbe circulaire composée

 Courbe circulaire renversée


• entre des tangentes parallèles
• entre deux alignements non parallèles

 Courbe circulaire pseudo-renversée

 Courbes circulaires en parallèles

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 14 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

La spirale de raccordement

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 15 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

La spirale de raccordement (chap. 6, art. 6.3.2):


 Permet la transition entre un alignement droit et une courbe
circulaire
 Épouse plus fidèlement la trajectoire du véhicule à l’approche
de la courbe circulaire
 Permet d’introduire un dévers graduel ou une surlargeur
 Agréable sur le plan visuel et offre plus de sécurité et de
confort
 Peut être déterminée à partir de:
• Critère de confort
• Gradation du dévers
• Esthétique

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 16 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

La spirale de raccordement:

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 17 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 18 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

La spirale de raccordement

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 19 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

La spirale de raccordement

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 20 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

La spirale de raccordement
Rc Ls
Rp = ∆
lp Ts = ( R + d ) tan +s
2
Ls 90 Ls
Φ1 = (en rad) ou Φ1 = (en deg) L2s L4s
2R πR d= − 3
+ ...
24 R 2688 R
L3s L5s
XSC = Ls − + − ... Ls L3s L5s
40 R 2 3456 R 4 s= − 2
+ 4
− ...
2 240 R 34560 R
L2s L4s L6s
YSC = − 3
+ 5
− ...
6 R 336 R 42240 R


CF = ( R + d ) sec −R
2
YSC 2 11L3s 139 L5s
tl = X SC − = Ls + + + ...
tan Φ1 3 1260 R 2 665280 R 4
YSC Ls L3s L5s
tc = = + + + ...
sin Φ1 3 126 R 4882 R
2 4

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 21 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

La spirale de raccordement – Implantation

l5 l9 l13
X=l− 2 2
+ 4 4
− 6 6
+ ...
40 R Ls 3456 R Ls 599040 R Ls
l3 l7 l11 l15
Y= − 3 3
+ 5 5
− 7 7
+ ...
6 RLs 336 R Ls 42240 R Ls 9676800 R Ls
Y
tan δ =
X

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 22 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

La spirale de raccordement – Exemple


 2 alignements d’une route à 2 voies (vbase = 100 km/h) doivent
être reliés par un raccordement spirales-cercle. Si le
chaînage du PIH est de 2+050, R = 500,000 m et
∆ = 40°00’, calculer les chaînages des points caracté ristiques
et les angles de déviation permettant de piqueter cette
courbe.

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 23 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé en plan

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 24 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Dévers et gradation du dévers
Bombement normal (chap. 6, art. 6.3.3):
 Alignement droit
 Courbe très douce
 2 %, 4 % accot.
 Pente peut être plus
forte au besoin
Dévers
 Courbe prononcée
 Combat l’effet de la
force centrifuge
 Fonction de: Pour l’accotement extérieur,
seulement si plus large que 1,5 m.
• Vitesse de base
• Rayon
• Urbain ou rural
 6 % max. au
Québec
Tracés de routes / H-2010
Professeur: François Routhier, ing. 25 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Dévers et gradation du dévers

MTQ 6 % max.

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 26 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Dévers et gradation du dévers
Gradation du dévers (chap. 6, art. 6.3.4):
 Sert à relever la pente transversale de la route du bombement
normal jusqu’au dévers maximal de la courbe circulaire

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 27 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Dévers et gradation du dévers

Gradation du dévers (chap. 6, art. 6.3.4):

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 28 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Dévers et gradation du dévers

Gradation du dévers (chap. 6, art. 6.3.4):

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 29 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Dévers et gradation du dévers

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 30 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Dévers et gradation du dévers

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 31 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Dévers et gradation du dévers

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 32 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Dévers et gradation du dévers

Pour l’accotement extérieur,


seulement si plus large que 1,5 m.

∆max = 0,08 m/m

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 33 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Dévers et gradation du dévers
Gradation du dévers – Exemple
 Préparer une liste d’élévations aux 20 m et aux points critiques pour
construire le revêtement bitumineux d’une section de route nationale
(DJMA de 8 600) ayant la géométrie suivante:
Vb = 100 km/h
R = 500 m
Lc = 277,07 m
A = 190
Ls = 72,2 m

SC: Ch. 1+904,000


CS: Ch. 2+181,070

TS: Ch. 1+831,800


Élev. 32,580 ST: Ch. 2+253,270
Pente ascendante de 2,4 %

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 34 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Dévers et gradation du dévers
Gradation du dévers – Exemple
 Route nationale (DJMA de 8 600)  Voir DN I-5-002

4% 4%

CHAÎNAGE Couche Accotement Chaussée LO Chaussée Accotement Couche CHAÎNAGE

Élév. Dist. Pente Élév. Dist. Pente Élév. Pente Dist. Élév. Pente Dist. Élév.

1+800,00 1+800,00
Final 31,631 -6,7 4,00% 31,735 -4,1 2,00% 31,817 -2,00% 4,1 31,735 -4,00% 6,7 31,631 Final

1+802,20 1+802,20
Final 31,684 -6,7 4,00% 31,788 -4,1 2,00% 31,870 -2,00% 4,1 31,788 -4,00% 6,7 31,684 Final

1+820,00 1+820,00
Final 32,160 -6,7 4,00% 32,264 -4,1 0,80% 32,297 -2,00% 4,1 32,215 -4,00% 6,7 32,111 Final

1+831,80 1+831,80
Final 32,476 -6,7 4,00% 32,580 -4,1 0,00% 32,580 -2,00% 4,1 32,498 -4,00% 6,7 32,394 Final

1+840,00 1+840,00
Final 32,700 -6,7 4,00% 32,804 -4,1 -0,67% 32,777 -2,00% 4,1 32,695 -4,00% 6,7 32,591 Final

1+856,28 1+856,28
Final 33,146 -6,7 4,00% 33,250 -4,1 -2,00% 33,168 -2,00% 4,1 33,086 -4,00% 6,7 32,982 Final

1+860,00 1+860,00
Final 33,247 -6,7 4,00% 33,351 -4,1 -2,30% 33,257 -2,30% 4,1 33,162 -4,00% 6,7 33,058 Final

1+880,00 1+880,00
Final 33,794 -6,7 4,00% 33,898 -4,1 -3,94% 33,737 -3,94% 4,1 33,575 -4,00% 6,7 33,471 Final

1+880,75 1+880,75
Final 33,815 -6,7 4,00% 33,919 -4,1 -4,00% 33,755 -4,00% 4,1 33,591 -4,00% 6,7 33,487 Final

1+900,00 1+900,00
Final 34,382 -6,7 2,43% 34,445 -4,1 -5,57% 34,217 -5,57% 4,1 33,988 -5,57% 6,7 33,843 Final

1+904,00 1+904,00
Final 34,500 -6,7 2,10% 34,555 -4,1 -5,90% 34,313 -5,90% 4,1 34,071 -5,90% 6,7 33,918 Final

1+920,00 1+920,00
Final 34,884 -6,7 2,10% 34,939 -4,1 -5,90% 34,697 -5,90% 4,1 34,455 -5,90% 6,7 34,302 Final

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 35 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Distance de visibilité
 Distance de visibilité (chap. 7, art. 7.1 à 7.10):
 Distance maximale, mesurée le long de la route en plan et en profil, à
partir de laquelle le conducteur d’un véhicule peut apercevoir un point
situé à une hauteur donnée au-dessus de la route, lorsque sa vue n’est
pas gênée par la circulation, par d’autres obstacles latéraux ou par la
route elle-même.
 Il faut avoir une distance de visibilité adéquate lors des situations critiques
suivantes pour éviter un accident:
• Arrêt brusque
• Dépassement
• Manœuvre d’évitement
• Traverse d’un carrefour
 Il faudra donc considérer fournir les distances de visibilité suivantes lors
de la conception en plan et en profil:
• La distance de visibilité à l’arrêt
• La distance de visibilité de dépassement
• La distance de visibilité d’anticipation
• La distance de visibilité aux carrefours (étape 7)
Tracés de routes / H-2010
Professeur: François Routhier, ing. 36 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Distance de visibilité

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 37 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Distance de visibilité

 Plusieurs facteurs influencent la distance de visibilité


minimale requise:
• Le temps de perception-réaction (PIEV / Perception-Intellection-
Émotion-Volition) du conducteur, en général 2,5 s;
 La distance parcourue pendant ce moment s’ajoute à la distance totale
de freinage.
• La vitesse du véhicule;
• Le coefficient de frottement de la chaussée ou le taux de décélération;
• La hauteur des objets pouvant se trouver sur la route;
 Attention, la route peut être l’obstacle!!!
• La hauteur des yeux du conducteur.
 Distance de visibilité = S (m)

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 38 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Distance de visibilité

2400 mm pour véhicules de type SU ou WB

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 39 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Distance de visibilité

La distance de visibilité à l’arrêt (DVA)


 Distance nécessaire au conducteur d’un véhicule roulant à
une vitesse donnée pour arrêter son véhicule après avoir
aperçu un objet sur la chaussée.
 Fonction des:
• Dimensions de l’objet;
• conditions climatiques;
• de l’état de la chaussée et du véhicule;
• des caractéristiques géométriques de la route (tracé et profil);
• du comportement du conducteur.

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 40 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Distance de visibilité

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 41 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Distance de visibilité

La distance de visibilité de dépassement


 Sur une route à deux voies contigües, distance nécessaire à
un véhicule roulant à la vitesse de base pour dépasser un
autre véhicule roulant à vitesse réduite, en toute sécurité et
sans entraver la circulation venant en sens inverse.

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 42 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Distance de visibilité

La distance de visibilité de dépassement

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 43 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Distance de visibilité
La distance de visibilité d’anticipation
 Nécessaire chaque fois qu’il y a une possibilité d’erreur, que ce soit pour
la perception de l’information, la prise de décision ou l’exécution de la
manœuvre par le conducteur.
 Donne au conducteur une marge de manœuvre supplémentaire et une
longueur suffisante pour maintenir la même vitesse ou ralentir plutôt que
de simplement arrêter.
• Aux carrefours isolés;
• Aux endroits qui requièrent des manœuvres inhabituelles ou inattendues;
• Aux changements de section en travers tels que les postes de péage et les
interruptions de voies;
• Aux endroits où plusieurs sources d’information (par exemple les éléments de la
route, la circulation, la signalisation et les panneaux publicitaires) se font
concurrence;
• À l’approche d’un croisement à niveau d’un chemin de fer;
• Aux approches d’un passage étroit;
• Aux approches des sorties d’une autoroute, surtout si c’est une sortie à gauche
• Sur une autoroute et sur toute route à quatre voies et plus;
• Aux approches des couloirs de migration de la grande faune. Tracés de routes / H-2010
Professeur: François Routhier, ing. 44 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Distance de visibilité

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 45 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Distance de visibilité

Distance de visibilité dans le tracé en plan


 Obstacles en bordure de la route
• Talus dans les déblais;
• les piles de pont;
• les murs;
• les dispositifs de retenue,
• les amoncellements de neige;
• la végétation.
 Distance de visibilité (S) dans une courbe dépend de:
• Rayon de la courbe (R)
• Dégagement latéral (C)

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 46 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Distance de visibilité

Distance de visibilité dans le


tracé en plan
 Si S < L

 Si S > L

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 47 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Distance de visibilité

Distance de visibilité dans le tracé en plan – Exemple

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 48 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Profil en long

Profil en long
 Pentes (tangentes) reliées entre-elles par des courbes.
 Fonction de la topographie du milieu traversé par la route.
 D’ordinaire, on aménage les carrefours et les accès majeurs
aux endroits où le terrain est le plus plat possible.
 On favorise les pentes douces…
• Impact sur les terrassements;
• Pente min. de 0,5 % pour assurer le
drainage en section urbaine.
 Courbe verticale
• L=KA
• L ≥ Vbase
• Courbe parabolique

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 49 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Profil en long

Pente (%)
Ratio

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 50 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Profil en long

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 51 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Profil en long

S<L

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 52 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Profil en long

S<L

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 53 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Profil en long

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 54 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Profil en long
Courbe verticale parabolique
 Permet de réduire les effets brusques et ont un effet positif sur la sécurité,
le confort et l’apparence.

 On peut développer la relation de la parabole et trouver:

 Et au PIV, y = e et x = L / 2 donc,

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 55 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Profil en long
Courbe verticale parabolique
 Élévation du point haut ou du point bas:

 Chaînage du point haut ou du point bas:

 Taux de changement de la pente (r) :

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 56 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Profil en long

Courbe verticale parabolique - Exemple

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 57 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Profil en long

Courbe verticale parabolique - Exemple


L= 216

g1 = 4,00% K = 36 (Voir Norme)

g2 = -2,00%

A= -6,00%

Élev. sur
Chaînage x x2 g1 y Élev. sur courbe
tangente

2057 0 0 4,00% 211,280 0,000 211,280

2060 3 9 4,00% 211,400 -0,001 211,399

2090 33 1089 4,00% 212,600 -0,151 212,449

2120 63 3969 4,00% 213,800 -0,551 213,249

2150 93 8649 4,00% 215,000 -1,201 213,799

2180 123 15129 4,00% 216,200 -2,101 214,099

2210 153 23409 4,00% 217,400 -3,251 214,149

2240 183 33489 4,00% 218,600 -4,651 213,949

2270 213 45369 4,00% 219,800 -6,301 213,499

2273 216 46656 4,00% 219,920 -6,480 213,440

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 58 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Voie auxiliaire pour véhicule lent ou pour dépassement

Voie auxiliaire pour véhicule lent


 Que faire si les camions réduisent le niveau de service de la route dû à un
profil en long trop incliné ou trop long?
• Diminuer la pente (pente plus douce)
 Engendre des déblais, voire du dynamitage, bref des coûts additionnels.
• Réduire la longueur de la pente lors de la conception
 En mettant des paliers
 En modifiant le corridor
 Donc avoir un meilleur tracé en plan et améliorer le profil en long
 Quand construire une voie auxiliaire pour les véhicules lents?
• Lorsqu'un des cas suivants se présente:
 Débit > 200 véhicules/heure incluant 20 camions ou plus;
 Le niveau de service est très bas, soit E ou F;
 Le niveau de service est de deux niveaux inférieur à celui offert
en amont de la pente;
 Le camion subit une réduction de vitesse supérieure ou égale à 15 km/heure.
 Plus les camions réduisent leur vitesse, plus la fréquence des accidents
augmente.
Tracés de routes / H-2010
Professeur: François Routhier, ing. 59 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Voie auxiliaire pour véhicule lent ou pour dépassement

 Si la différence algébrique entre 2 pentes est ≥ à 4%.


• Introduire une pente moyenne sur la moitié de la longueur de la courbe
Demi-longueur 60m

A≥4% A=8%
Gmoy Gmoy = +0.5% G2 =-
G2 5% 3.5%
G1 +4.
G 1=

Longueur de la courbe 120m

 Géométrie de la voie auxiliaire pour véhicule lent


• La voie auxiliaire peut-être autant en pente ascendante qu'en pente
descendante
• Longueur: Distance parcourue à une vitesse inférieure de 15 km/heure
(et plus) par rapport à la vitesse de départ.
• Sur une crête, la voie auxiliaire doit dépasser la fin de la courbe
verticale d'au moins 100 mètres, afin de conserver une bonne visibilité
pour les voiture en train de doubler.
• La longueur des biseaux:
 Biseau d'entré = 0.4xLxV Où V est la vitesse de base et L est la largeur de la voie
auxiliaire, habituellement 3.5 mètres
 Biseau de sortie = 0.6xLxV
Tracés de routes / H-2010
Professeur: François Routhier, ing. 60 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Voie auxiliaire pour véhicule lent ou pour dépassement

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 61 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Voie auxiliaire pour véhicule lent ou pour dépassement

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 62 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Voie auxiliaire pour véhicule lent ou pour dépassement

Tome I, Chapitre 6, page 26

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 63 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Voie auxiliaire pour véhicule lent ou pour dépassement
200

Même exemple que dans le livre sauf qu'on utilise des camions
ayant une puissance de 120 g/W. Vb = 90 km/h 75km/h

75km/h 75km/h

150

Voie Auxiliaire Biseau de sortie 189m


Biseau d'entrée 126m
400m

68km/h 250

100
90km/h 81km/h 67km/h
700m

700m 250m 100 200m

Camion 120 g/W


Tracés de routes / H-2010
Professeur: François Routhier, ing. 64 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Voie auxiliaire pour véhicule lent ou pour dépassement

Voie auxiliaire pour le dépassement


 Utilisée lorsque les occasions de dépasser sont insuffisantes:
• Sur un tronçon donné, les distances permettant le dépassement
sont insuffisantes;
• les débits de circulation sont élevés, ne laissant pas suffisamment
de créneaux pour le dépassement;
• la formation de pelotons est fréquente.
 Quand construire une voie auxiliaire pour de dépassement?
• Lorsqu'un des cas suivants se présente:
 % de de longueur de route sur lequel le dépassement est permis
est inférieur aux normes;
 véhicules régulièrement retardés par la présence de pelotons;
 débits trop petits pour justifier une voie supplémentaire sur la route;
 les débits saisonniers sont fortement supérieurs au DJMA;
 conditions particulières de sécurité.

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 65 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Voie auxiliaire pour véhicule lent ou pour dépassement

 Critères de localisation et configuration des voies de dépassement


• Localisées de 10 à 15 km l’une de l’autre ou être aussi
rapprochées qu’à 5 km;
• Éviter les intersections;
• éviter les secteurs où les courbes horizontales et verticales sont sous
les normes établies
• situer le biseau de fermeture là où la visibilité correspond à celle
d’anticipation (mesurée avec un objet de hauteur nulle);
• Favoriser la configuration dos à dos;
• La longueur des biseaux:
 Biseau d'entré = 0.4xLxV
 Biseau de sortie = 0.6xLxV

Où V est la vitesse de base et L est la largeur de la voie


auxiliaire, habituellement 3.5 mètres

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 66 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Voie auxiliaire pour véhicule lent ou pour dépassement

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 67 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Voie auxiliaire pour véhicule lent ou pour dépassement

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 68 Étape 5 – Tracé et profil
Étape 5 – Tracé et profil

 Voilà !!!

Tracés de routes / H-2010


Professeur: François Routhier, ing. 69 Étape 5 – Tracé et profil