Vous êtes sur la page 1sur 21

Choix d'un

transformateur
HTA/BT

MELEC

H.B

Avril 2016
Version 2016
Table des
matières

Objectifs 3

Introduction 4

I - Éléments de choix des transformateurs 5

II - Détermination de la puissance apparente totale 6

III - Choix du transformateur 7

IV - Optimisation de la puissance consommée 9

V - Equipement de compensation d'énergie réactive 10

VI - Étude de cas 12

1. Exercice : Puissance de la nouvelle presse. .................................................................................. 13

2. Exercice : Caractéristiques de la presse à pulpe ......................................................................... 13

3. Exercice : Puissance apparente absorbée. ................................................................................... 13

4. Exercice : Optimisation .............................................................................................................. 14

5. Exercice : Type de compensation ................................................................................................ 14

6. Exercice : Générateur d'harmoniques .......................................................................................... 14

7. Exercice : Puissance du générateur d'harmoniques .................................................................... 14

8. Exercice : Type de batterie .......................................................................................................... 15

9. Exercice : Référence de la batterie ............................................................................................. 15

10. Exercice : Puissance apparente après compensation ................................................................. 15

11. Exercice : Vérification du transformateur .................................................................................. 16

VII - Fin 17

Ressources annexes 18

Contenus annexes 20
Objectifs

Définir la puissance installée afin de choisir ou de vérifier la puissance d'un transformateur HTA/BT

3
Introduction

Pour déterminer la puissance apparente S (en kVA) d'un transformateur, il faut tenir compte de la
puissance réelle consommée et des prévisions éventuelles d'extension.
Sur-dimensionner un transformateur entraîne un investissement excessif et des pertes à vide
inutiles.
Sous-dimensionner le transformateur entraîne un fonctionnement quasi permanent à pleine charge
et souvent en surcharge avec de graves conséquences (échauffement excessif, usure prématurée ... ).

4
Éléments de choix des transformateurs

Éléments de choix des


transformateurs I

Pour déterminer la puissance réellement utilisée (en kW) on doit tenir compte:
du coefficient d'utilisation maximale (Ku) des récepteurs (car ils ne sont pas en général
utilisés à leur puissance maximale),
du coefficient de simultanéité (Ks) par groupe de récepteurs (car ils ne fonctionnent pas
en général tous simultanément).
du coefficient d’extension ou de réserve (Ke) pour tenir compte de l’éventuelle
augmentation de la puissance de l'installation

Coefficients Ku, Ks et Ke
Si l'installation ne comprend qu'un seul transformateur, il serait prudent de prendre Ke de 1,25.

5
Détermination de la puissance apparente totale

Détermination de la
puissance apparente II
totale

Étape 1 : Calculer la puissance absorbée totale (Pt)


Faire la somme de la puissance absorbé électrique (en W) de chaque d'équipement ou
départ  à partir des puissances utiles (Pu) et du rendement (η).
P = Pu / η
Étape 2 : Calculer la puissance réactive totale (Qt)
Faire la somme de la puissance réactive (en Var) de chaque départ en utilisant le facteur
de puissance Cos φ ou la Tan φ
Q= P x Tan φ
Étape 3 : Déterminer la puissance apparente totale (St)
Calculer la puissance apparente totale (VA) à l'aide de Pt et de Qt
St =√(Pt2 + Qt2)
Étape 4 : Appliquer les coefficients de corrections.

Méthode

Déterminer la puissance apparente corrigée (Stc) en


tenant compte :
du coefficient d'utilisation maximale(Ku).
du coefficient de simultanéité des
récepteurs(Ks).
du coefficient de réserve du
transformateur(Ke).
Stc = St x Ku x Ks xKe
Coefficients Ku, Ks et Ke

Complément : Pour aller plus loin


La compensation d'énergie réactive et ses avantages (cf. Doc_Tangente.pdf)

6
Choix du transformateur

Choix du
transformateur III

Méthode
Déterminer le type de refroidissement du transformateur

Choix technologique du type de transformateur


Déterminer le type de comptage

7
Choix du transformateur

Extrait Schneider Electric - Catalogue distribution électrique 2002


Pour en savoir plus sur la protection des transformateurs par le DGPT2 - p.20
*

Si l'installation ne comprend qu'un seul transformateur, il serait prudent de surcalibrer la


puissance nécessaire de l'installation de l'ordre de 25 %
Les puissances habituelles de transformateurs sont : 160 - 250 - 400 - 630 - 800 - 1000 - 1250
kVA.
Choisir la puissance normalisée en utilisant les documentions fabricants. (exemple (cf.
Extrait_MINERA.pdf))
Évaluer le courant de court-circuit :
Le tableau ci-dessous donne la valeur du courant de court-circuit triphasé aux bornes d'un
transformateur HTA/BT en fonction de sa puissance, d'un réseau triphasé 400V et d'une puissance
de court-circuit du réseau haute tension de 500 MVA.

Transformateur immergé dans l'huile (NF C 52 112-1)

Complément : Pour aller plus loin


La démarche précédente est un méthode simplifiée de choix d'un transformateur HTA/BT, pour plus
d'informations se reporter au document joint.
Extrait du Guide de la distribution électrique basse tension et HTA - 2009 (cf.
Transfo_HTABT_PAPL.pdf)

8
Optimisation de la puissance consommée

Optimisation de la
puissance consommée IV

La problématique

Si votre installation comporte de nombreux moteurs asynchrones qui consomment de l'énergie


réactive (bobinages), vous devez relever le facteur de puissance au minimum à 0,93 ( Tang φ<
0,4 ) car plus le facteur de puissance est faible, plus la part d'énergie réactive consommé est
importante.
Le fournisseur d’énergie vous facturera cette énergie réactive car elle lui coûte cher,
puisqu'il  fournit plus de courant pour une même puissance active P.
C'est la raison pour laquelle, lorsque l'électricité est livrée en HTA, les distributeurs ont
choisi de facturer la fourniture d'énergie réactive au même titre que la fourniture
d'énergie active
Le transformateur devra être sur dimensionner pour la même puissance active consommée
Le réseau d'alimentation, les canalisations, les éléments de commutation et de protection
seront également surdimensionnés.
L'optimisation de la consommation peut être obtenue en diminuant la part d'énergie réactive
(Q) consommée par l'installation pour la même puissance active (P),  le facteur de puissance
(Cos φ) va remonter et par la même atteindre la valeur maximum de la Tang φ (< 0,4 )
imposée par le fournisseur d'énergie

Méthode : Optimisation

L'ajout d'équipement de compensation (batterie de condensateur)


va permette de limiter la quantité d'énergie réactive dans
l'installation et de baisser le courant consommé.
L’implantation des équipements de compensation peut se réaliser :
Soit au TGBT pour une compensation globale d'une
installation (exemple - p.18)
*

Soit sur les départs les plus producteurs d'énergie réactive


pour une compensation local afin de diminuer le courant en
ligne

Détermination du nombre de
kvar à prévoir en cas de
compensation

9
Equipement de compensation d'énergie réactive

Equipement de
compensation V
d'énergie réactive

Les nombreux moteurs qui constituent une installation sont de part leurs constitutions
consommateurs d'énergie réactive de type inductif (bobinage).
L'ajout de condensateur dans une installation (énergie réactive capacitive) va permettre de
baisser la valeur global de l'énergie réactive totale (Qt) d'une installation.

Triangle des puissances avant et après compensation


Les condensateurs placés judicieusement "allègent" la partie amont de l'installation.

Exemples de raccordement de condensateur de compensation

10
Equipement de compensation d'énergie réactive

Visuels Batteries de compensation

11
Étude de cas

Étude de cas
VI
Exercice : Puissance de la nouvelle presse. 13
Exercice : Caractéristiques de la presse à pulpe 13
Exercice : Puissance apparente absorbée. 13
Exercice : Optimisation 14
Exercice : Type de compensation 14
Exercice : Générateur d'harmoniques 14
Exercice : Puissance du générateur d'harmoniques 14
Exercice : Type de batterie 15
Exercice : Référence de la batterie 15
Exercice : Puissance apparente après compensation 15
Exercice : Vérification du transformateur 16

Objectifs
S'assurer que le transformateur d'alimentation est toujours adapté après
modification de l'installation
Choisir une nouvelle batterie de condensateurs.
L'étude de cas est extrait de l'épreuve E2 Bacpro Eleec 2013

La sucrerie de Pithiviers le Vieil est une entreprise qui n'est en production que pendant la période
de maturité des betteraves, c'est-à-dire pendant une campagne de 80 jours par an (de fin septembre
à début décembre). Durant ces campagnes, elle fonctionne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Il ne
doit alors y avoir aucune interruption sous peine d'immobiliser irrémédiablement la production.
Hors de la période de campagne, les personnels réalisent toutes les opérations de maintenance
préventive nécessaires à l'obtention de l'objectif de zéro défaut durant la campagne.
Lorsque l'usine est à l'arrêt, le personnel modifie et améliore certains secteurs de la ligne de
production.
Dans le cadre d'une augmentation de la production journalière, il est nécessaire de rajouter une
presse à pulpes, repérée P7. De plus, la batterie de condensateurs existante au PCB doit être
recyclée.
Il faudra s'assurer que le transformateur d'alimentation des presses à pulpes est toujours adapté, et
choisir une nouvelle batterie de condensateurs.
Pour compenser les variations de teneur en sucre des betteraves, la presse P2 est commandée par
l'intermédiaire d'un variateur de vitesse.

12
Étude de cas

Schéma synoptique simplifié de l'installation

1. Exercice : Puissance de la nouvelle presse.


Quelle est la puissance absorbée par la nouvelle presse.
60 kW

70 kW

80 kW

2. Exercice : Caractéristiques de la presse à pulpe

Calculer les valeurs suivantes pour la nouvelle presse


P7

Schéma synoptique simplifié de l'installation

Pa= 80 kW « ne pas tenir compte des chiffres après la virgule »


Cos φ = 0.81
Tan φ = 0.724 « arrondir au supérieur à 3 chiffres après la virgule »
Q = 58 kVAR « arrondir à l'unité supérieure »

3. Exercice : Puissance apparente absorbée.

Calculer la puissance apparente absorbée par


l'ensemble de l'installation.

Tableau des puissances existantes

Puissance absorbé totale -> Ptotale = 927 kW


Puissance réactive totale -> Qtotale = 616 kVAR « arrondir à l'unité supérieure »
Puissance active totale -> Stotale = 1113 kVA « arrondir à l'unité »
Facteur de puissance global -> Cos φ Global= 0.8329 « arrondir à 4 chiffres après la virgule »

13
Étude de cas

4. Exercice : Optimisation
Dans le souci d'une politique d'économie d'énergie, l'entreprise s'impose un facteur de puissance
minimum de 0,97.
Calculer la puissance réactive que la batterie de condensateurs devra fournir.
La puissance réactive que devra fournir la batterie de condensateur est de 384 kVAR « arrondir à
l'unité inférieure »

5. Exercice : Type de compensation

Préciser le type de compensation à choisir


Compensation fixe ou automatique :
Dans le cas de la compensation globale ou par
ateliers, le critère de Qc/Sn permet de choisir entre
un équipement de compensation fixe ou automatique.
Le seuil de 15 % est une valeur indicative conseillée
pour éviter les effets de la surcompensation à vide :
Qc/Sn 15 % : compensation fixe
Qc/Sn > 15 % : compensation automatique.
Documentation : Choix du type de batterie
de compensation

Fixe

Automatique

6. Exercice : Générateur d'harmoniques


Cliquez sur la presse qui de part son alimentation génère des harmoniques

7. Exercice : Puissance du générateur d'harmoniques


Calculer sa puissance apparente absorbée du générateur d'harmoniques
La puissance apparente absorbée par le générateur d'harmoniques est de 217 kVA

14
Étude de cas

8. Exercice : Type de batterie

Déterminer le type de batterie à utiliser


Types d'équipement de compensation:
Les équipements de compensation existent en trois
types adaptés au niveau de pollution harmonique du
réseau.
Le rapport Gh/Sn permet de déterminer la version
appropriée
-----------------------------
Synoptique de l'installation - p.12
Documentation : Choix du type de batterie
de compensation

Standard

SAH

9. Exercice : Référence de la batterie

Préciser sa référence ainsi que sa puissance.


Compensation calculé de 384kVA . Batterie de type
H

Extrait de catalogue

Référence : 52648 - Puissance : 420 kVAR

10. Exercice : Puissance apparente après compensation


Calculer la puissance apparente de l'installation avec la batterie de condensateurs à installer.
Rappel : La valeur de la puissance réactive avant compensation est de 616 kVAR
La puissance apparente de l'installation avec la batterie de condensateurs à installer est de 948
kVAR

15
Étude de cas

11. Exercice : Vérification du transformateur

Vérifier si le transformateur peut être conservé

Schéma synoptique simplifié de l'installation

Oui

Non

16
Fin

Fin
VII
Ce cours est terminé, merci de l'avoir suivi.
Vous pouvez télécharger une version Pdf (cf. Modules_papier_Dim_transfo_HTA_BT.pdf)

17
Ressources annexes

Ressources annexes

18
Ressources annexes

> Synoptique d'un réseau de distribution

19
Contenus annexes

Contenus annexes

> Le DGPT2

Rôle

Les transformateurs sont des maillons très importants du réseau de distribution


électrique.
Ils assurent l'interface entre le fournisseur d'électricité et le consommateur qui est
généralement un industriel.
Il convient donc :
de protéger le transformateur côté « primaire » et, ce faisant, de protéger
l'installation en amont. Cela évite également de continuer à alimenter un défaut
important.
de pouvoir délester le transformateur sur le « secondaire » lorsque celui-ci est
utilisé au-delà de ses performances ou qu'un défaut entraîne une élévation
importante de température.
Le DGPT2 standard a été conçu pour remplir ces fonctions.
Au niveau du transformateur, surveillance :
du Dégagement Gazeux.................................... D G
de la Pression de cuve...................................... P
de la Température............................................. T2 (2 seuils)
d'où le nom de l'appareil : D G P T 2

20
Contenus annexes

Fonctions

Le dégagement gazeux ou baisse importante de niveau.


Le dégagement gazeux a pour origine la pyrolyse du diélectrique.
Celle-ci est généralement due à de petits amorçages causés par des
ruptures d'isolant.
La baisse importante de niveau est généralement due à une fuite sur
le transformateur (robinet de purge mal fermé, par exemple).
La pression de cuve
En cas de court-circuit franc dans le transformateur, l'arc électrique
formé provoque une onde de choc instantanée.
La surpression dans la cuve devient alors très forte et déforme
celle-ci (quelquefois jusqu'à l'explosion).
La température du diélectrique
Son élévation peut être due à :
· un défaut interne provoquant un échauffement
· un dépassement de la puissance nominale du transformateur
(chaleur importante dissipée par effet Photo DGPT2
Joule)

Exemple de notice DGPT2 (cf. notice dgpt2.pdf)

21