Vous êtes sur la page 1sur 27

Approche pratique et applications

Préparé par : Dr. DOGHMI


Plan – Ch 2
 Rappel :
- Bilan des puissances
- Facteur de puissance
- Paramètre de facturation d’énergie électrique
(Définitions et tarifs)

 Démarche d’optimisation de la puissance souscrite

 Compensation d’énergie réactive et l’amélioration du


facteur de puissance.
Rappel
Puissance : Active, réactive et apparente
Toute machine électrique à courant alternatif (moteur, transformateur,…) consomme deux
types d'énergies:

 La puissance active correspondant à la “puissance concrétisable” mesurée en kW et qui est


entièrement transformée en énergie mécanique et en pertes thermiques.

 La puissance réactive correspondant à la “puissance fictive Q” mesurée en kVAr et qui est


utilisée pour la magnétisation des circuits magnétiques. Cette dernière énergie est
"improductive

 La puissance apparente est une caractéristique de conception des machines électriques,


c’est la puissance totale fournie à la charge. Symbolisée par la lettre « S »
Rappel
Puissance : Active, réactive et apparente

Bilan des puissances actives


La puissance active totale est égale à la somme des puissance actives des récepteurs
élémentaires : P = P1 + P2 + …+Pn
Avec :P : puissance active totale. P1, P2 et Pn : puissances actives des récepteurs
élémentaires (en W).

Bilan des puissances réactives


La puissance réactive totale est égale à la somme des puissances réactives des n
récepteurs élémentaires. : Q = Q1 + Q2 + …..+Qn
Avec: Q : puissance réactive du récepteur triphasé (en VARS) Q1, Q2 et Qn : puissances
réactives des récepteurs élémentaires (en VARS)

Bilan des puissances apparentes


La puissance ne s'obtient jamais par addition des puissances apparentes, mais par
l'utilisation de la formule :

avec S : puissance apparente du récepteur en (VA).


Rappel
Facteur de puissance (Cosphi)
o Le cosinus phi représente la valeur du déphasage angulaire entre la tension et
l'intensité du courant dans un circuit alternatif.

o Il s’agit d’un rapport, un pourcentage de la part utile et exploitable de la charge totale


qu’est la puissance Active par rapport à la puissance apparente S

Cosphi = P (Puissance active) / S (Puissance apparente

Constatations

o Plus le facteur de puissance est faible, plus l’installation consomme de l’énergie


réactive et il faut appeler sur le réseau une puissance importante pour aboutir au
même travail utile.

o D’où l’intérêt à avoir des valeurs de cosphi élevée proche au maximum à la valeur 1

o Pour les abonnés MT, une valeur de facteur de puissance inférieure à 0,8 engendre des
coûts supplémentaires sur la facture d’électricité.
Exemple

Dans une installation un réseau possédant un bon facteur de puissance :


P = 1000 watts
U = 200 volts

Calculez les pertes par effet joule pour les cas suivants :

Cos phi1 = 0,75

Cos phi2 = 0,9


Facturation d’énergie électrique
La grille tarifaire de l’énergie électrique :

Heures de pointes : C’est la période où la consommation d'électricité est la plus forte.

Heures creuses: Se sont les heures pendant lesquelles la population utilise peu
l’électricité (par exemple, la nuit)

Heures pleines: Heures Pleines correspondent à la période de la journée pendant


laquelle l’électricité est plus largement consommée.
Facturation d’énergie électrique
La grille tarifaire de l’énergie électrique :
Facturation d’énergie électrique
Les éléments essentiels de la facture (sur le recto) des abonnés MT Général (ONEE) sont :

Le montant TTC à payer pour la période de consommation.

L’historique de consommation des mois précédents.

Puissance installée : c’est la puissance nominale (en kVA) du transformateur MT/BT


du client.

Type de comptage : les compteurs d’électricité MT permettent de mesurer les


consommations mensuelles des abonnés. Il existe deux types de comptage :
• Comptage amont : Le compteur est installé avant le transformateur, les pertes à
vide du transformateur sont calculées et non pas estimées ;
• Comptage aval : Le compteur est installé après transformateur, dans ce cas les
pertes à vide sont estimées ;

Puissance souscrite : c’est la puissance contractuelle fixée dans le contrat de


raccordement au réseau MT (en kVA) et que le client final peut exploiter du réseau de
distribution. Dans le cas où la puissance souscrite est franchie, une redevance de
dépassement sera facturée.
Facturation d’énergie électrique
Puissance appelée : c’est la puissance apparente maximale (en kVA) appelée au
cours d’un mois.

Consommation par postes horaires : la tarification actuelle


présente trois postes horaires

Facteur de puissance .

L’ensemble des redevances : Le montant mensuel facturé est la somme des


redevances calculées en fonction des éléments cités précédemment.
Facturation d’énergie électrique
Calcul des redevances et pénalités :

La redevance de puissance est facturée en fonction de la puissance souscrite et la


prime fixe. Elle est calculée pour l’année et est facturée mensuellement comme suit :

Pf : Prime fixe annuelle


PS : Puissance souscrite

Redevance de consommation : Est égale à la somme des consommations dans


chaque poste horaire après application du tarif relatif à l’option concernée

pHP : Prix du kWh du poste heures de pointe


pHPL : Prix du kWh du poste heures pleines
pHC : Prix du kWh du poste heures creuses
Cons : ENERGIE active consommée durant un poste horaire
Facturation d’énergie électrique
Calcul des redevances et pénalités :

Redevance de dépassement de la puissance souscrite (RDPS) : Si au cours d’un mois


donné de l’année, la puissance appelée dépasse la valeur de la puissance souscrite, la
différence entre les deux puissances sera passible d’une redevance dite de
dépassement de puissance souscrite (RDPS) calculée comme suite :

Pf : Prime fixe annuelle


PS : Puissance souscrite
PA : Puissance maximale enregistrée pendant le mois
Facturation d’énergie électrique
Calcul des redevances et pénalités :

Pénalité due à l’insuffisance du facteur de puissance Maj.(cos(phi)) : Si au cours d’un


mois donné, la quantité d’énergie réactive consommée donne lieu à une valeur
inférieure à 0,8 du facteur de puissance moyen mensuel, le montant total des
redevances dues par le client au titre de sa consommation mensuelle sera majoré de
2% pour chaque centième d’insuffisance du facteur de puissance constatée.

Le seuil 0,8 du facteur de puissance est relatif au type de contrat, il peut prendre la valeur
de 0,9 aussi.
Exemple : Traitement des factures d’électricité
Sur la base des consommations électriques, d’une entreprise de fabrication matelas et
de la mousse PUR enregistrées au cours de l’année de référence (Du Novembre 2016
jusqu’à Novembre 2017) :
Exemple : Traitement des factures d’électricité

• 22% de la consommation totale au cours


de l’année d’étude est située dans les
heures de pointe.
• 29% dans les heures creuses.
• 49% dans les heures normales.

nous voyons un changement au niveau


de la puissance souscrite choisie par
l’industrie (une augmentation de 120
kVA à 200 kVA) et nous avons un
dépassement de la puissance souscrite
jusqu’à le mois d’Aout.
Exemple : Traitement des factures d’électricité

La figure montre que le facteur de puissance est tjrs en dessous de seuil de 0,8
imposé par le distributeur (RADEM)
Exemple : Traitement des factures d’électricité

la puissance souscrite à prescrire est celle qui donne le maximum de gain :


175 KVA Comme puissance souscrite
Compensation de l’énergie réactive et
amélioration de facteur de puissance
Compensation de l’énergie réactive et amélioration de facteur de
puissance
Compensation de l’énergie réactive et amélioration de facteur de
puissance
Compensation de l’énergie réactive et amélioration de facteur de
puissance

Type de batteries de compensation :

Il existe différent type de batteries de compensation:

Compensation fixe, l'ensemble de la batterie et mis en service (Tout Ou Rien : TOR).

Compensation automatique aussi appelé à gradins, la batterie étant divisée en plusieurs


gradins qui sont mis en service de façon automatique en fonction de la puissance réactive à
compenser.

Le fournisseur d'énergie électrique a fixé un seuil au delà duquel il facture la


puissance réactive trop consommée. Ce seuil est calculé à partir de la tan φ :
• Si tan φ ≤ 0,4 : Non facturation de l'énergie réactive consommée.
• Si tan φ > 0,4 : Facturation de l'énergie réactive supplémentaire.
Compensation de l’énergie réactive et amélioration de facteur de
puissance

Capacité d’une batterie de compensations :

Le condensateur va produire la puissance réactive Qc permettant de diminuer la puissance


réactive initiale Q1 en une puissance réactive Q2 :

• Qc est la Puissance réactive de compensation.


• Q1 Puissance réactive avant compensation.
• Q2 Puissance réactive après compensation
• P Puissance active de l'installation.

Détermination de la valeur du condensateur à installer =>


Compensation de l’énergie réactive et amélioration de facteur de
puissance

Il existe des abaques facilitant le calcul de la somme de kVAr de compensation


nécessaire :
Compensation de l’énergie réactive et amélioration de facteur de
puissance
Exemple

Calcul de capacité de compensation :

Dans le cadre du même projet, les départements où le facteur de puissance


est faible sont principalement :

𝐐𝐜/𝑺𝒏≤ 15% ∶ Compensation fixe (Standard)


𝐐𝐜/𝑺𝒏> 15% ∶ Compensation automatique.
Compensation de l’énergie réactive et amélioration de facteur de
puissance
Exemple

𝐐𝐜/𝑺𝒏≤ 15% ∶ Compensation fixe (Standard)


Conclusion