Vous êtes sur la page 1sur 17

Paris 7 Physique Statistique

PH 402
EXERCICES
–
Feuille 1 : Probabilités

1 Distribution binomiale
On dispose de pièces de monnaie, pas franches mais identiques, pour lesquelles la probabilité de tomber
du côté pile vaut p (et du côté face, q = 1 − p). On jette N pièces.
1. Donner la loi de probabilité PN (n) pour trouver n pièces du côté pile (vérifier que la somme des
probabilités est égale à 1).
2. Calculer la valeur moyenne du nombre de pièces tombées côté pile et l’écart quadratique moyen de ce
nombre. (Un truc : n xn ≡ x (d/dx)xn .)

2 Marche de l’ivrogne
Dans son couloir, chaque fois qu’il se relève l’ivrogne effectue un pas de longueur a avant de s’affaler
à nouveau. Deux pas successifs sont indépendants, et il n’y a pas de sens priviligié. Quelle est la
probabilité pour qu’après N tentatives l’ivrogne se soit déplacé de la distance x = na ?

3 Tu quoque filii
1. Selon Jeans (aucun rapport avec l’inventeur du pantalon pour garçons vachers), chacune de vos
inspirations contient une molécule du dernier souffle de Jules César. Quelles réflexions cette assertion
vous inspire-t-elle ?
2. On considère un récipient de volume V contenant N particules statistiquement indépendantes et
uniformément réparties en moyenne, et on demande le nombre moyen de particules contenues dans
un volume v et ses fluctuations.

4 Distribution normale
Une variable aléatoire continue X est caractérisée par la densité de probabilité
2
1 (x−a)
w(x) = √ e− 2b2 , x ∈] − ∞, +∞[.
2π b
df
2 = h(X − hXi)2 i.
Vérifier que cette loi est bien normalisée. Calculer hXi et σX

5 Somme de variables aléatoires


Un marcheur progresse toujours dans la même direction. Ses pas ont une longueur variant de l − a
à l + a. On appelle Xj la variable aléatoire indiquant la longueur du j-ème pas ; elle obéit à une loi
de probabilité uniforme, quel que soit j.
1. Calculer la densité de probabilité de Xj en fonction de a. Calculer la valeur moyenne et l’écart
quadratique moyen de Xj .
df P
2. L’homme fait n pas. Son déplacement est désigné par S = Xj et on suppose que les longueurs
de chaque pas sont des variables aléatoires indépendantes. Calculer la valeur moyenne et l’écart
quadratique moyen de S.

6 Limite normale
On reprend la probabilité PN (n) de n piles lors du jet de N pièces. Montrer que lorsque N est grand, on
peut approximer la distribution binomiale au voisinage de hni par une loi normale de même moyenne
et variance. Montrer que l’on peut traiter n comme une variable quasi-continue si N p et N q sont À 1.

7 Fonction d’une variable aléatoire


En un point d’un plan existe un champ magnétique B aléatoire, appartenant au plan, de module
constant b0 , et dont les directions sont également probables.
1. Quelle est la probabilité pour que la projection du champ sur l’axe x̂ soit comprise entre bx et bx +dbx ?
2. Quelle est la probabilité pour que cette projection soit comprise entre 0 et b0 /2 ?
2 Paris 7, Phy. Stat. 1 : probabilités.

8 Distribution de Maxwell
Maxwell a modélisé le comportement d’un gaz parfait, autrement dit constitué d’un très grand( ?)
nombre de molécules sans ( ?) interaction. La vitesse V d’une molécule est ainsi une variable aléatoire,
et la probabilité pour que cette vitesse soit dans le pavé (v, d3 v) est de la forme
³ ´
d3 P V ∈ (v, d3 v) = F (v) d3 v,
ou encore :
³ ´
d3P Vx ∈ [vx , vx + dvx [, Vy ∈ [vy , vy + dvy [, Vz ∈ [vz , vz + dvz [ = F (vx , vy , vz ) dvx dvy dvz .

1. Maxwell suppose que la distribution d’une composante de la vitesse est indépendante des valeurs des
autres composantes. Montrez que cela implique que F soit de la forme F (vx , vy , vz ) = f(vx )g(vy )h(vz ).
2. Maxwell suppose encore que la distribution est isotrope. Quelle forme cela implique immédiatement
pour F (vx , vy , vz ) ?
3. Mais l’isotropie a d’autres conséquences, pas seulement sur l’équivalence des directions x̂, ŷ, ẑ, mais
de toute direction. Autrement dit :
vx2 + vy2 + vz2 = cte ⇒ F (vx , vy , vz ) = cte.

i ) En déduire la forme différentielle de cette implication.


ii ) Combien y a-t-il, dans ces conditions, de variations dvx , dvy , dvz indépendantes ?
iii ) Calculez, juste pour voir, (1/F )(∂F/∂vx ).
iv ) Montrez que l’on doit avoir :
³ 1 df ´ ³ 1 df ´ ³ 1 df ´
+ λvx dvx + + λvy dvy + + λvz dvz = 0,
f (vx ) dvx f (vy ) dvy f(vz ) dvz
quels que soient dvy , dvz (par exemple) et λ(vx , vy , vz ).
v ) Montrez qu’un choix convenable de λ implique la condition précédente quelles que soient les
variations dvx , dvy et dvz .
vi ) En déduire une équation différentielle que doit satisfaire f . Montrez que λ doit être une constante.
vii ) Intégrez cette équation différentielle pour trouver la forme de f . Quel doit être le signe de λ ?
Calculez le facteur de normalisation permettant d’achever la détermination de f en terme de λ.
4. L’enceinte de volume V contient N molécules.
i ) Calculez le nombre moyen d4 N de molécules
— dont la composante Vx de la vitesse est dans [vx , vx + dvx [,
— qui viennent frapper l’élément d’aire d2A d’une paroi perpendiculaire à l’axe x̂,
— pendant la durée dt.
ii ) Chaque molécule à une masse m et les chocs avec la paroi sont élastiques. Calculez la composante
selon x̂ de la quantité de mouvement de l’ensemble de ces molécules avant le choc sur la paroi, soit d4 Pi .
Calculez de même la composante sur x̂ de la quantitéde mouvement de ces molécules après le choc,
soit d4 Pf .
iii ) En déduire la force moyenne d3 Fm/p exercée par cet ensemble de molécules sur l’élément d’aire
d2 A de la paroi.
iv ) En déduire la force moyenne d2Fm/p exercée par toutes les molécules qui frappent l’élément
d’aire d2 A.
v ) En déduire l’expression de la pression p du gaz.
vi ) En déduire l’expression (théorique, il est temps de le rappeler) du produit pV en termes de N , m
et λ.
5. Empiriquement, et historiquement, on a été conduit à appeler “température” la quantité T = pV/N k
(où k est une constante conventionnelle : k = R/NA ) associée à des gaz dans des conditions ordinaires
(pas trop denses, pas trop froids).
i ) Exprimez la constante théorique λ en terme de T .
ii ) En déduire l’expression de la distribution de Maxwell des vitesses en terme de T .
iii ) Calculez l’énergie cinétique moyenne d’une molécule du gaz en fonction de T .