Vous êtes sur la page 1sur 1

HYDROGEOLOGIE - 3A - POLYTECH’Orléans

TD-6 : Interface eau douce -eau salée

Objectifs : Interpréter les données d'un pompage


Réaliser un bilan hydrologique
Intégrer le comportement d'un biseau salé lors d'un pompage

Site d’étude : Le massif des dunes de Nefza est un dépôt mi-éolien, mi-alluvionaire, qui a recouvert, au
quaternaire ancien, une série de flysch (alternance de grès argile et sable) peu perméable formant le
substratum. Ce substratum affleure à l'amont du massif dunaire, mais se trouve environ à la côte -80 m par
rapport au niveau de la mer (Fig. 1)
Ce massif dunaire est bien arrosé par les précipitations dans cette partie nord de la Tunisie (environ 1500 mm
/an) Il contient une nappe libre d'eau douce, d'excellente qualité qui s'écoule naturellement vers la mer.

A
P1

<20 m>
< 500 m
>
-70

Fig.1: Coupe hydrogéologique des dunes de Nefza (Tunisie)

La longueur du massif dunaire entre la mer et la dorsale amont est d'environ 5 km, il occupe une dizaine de
kilomètres (perpendiculaire au plan de la figure).
C'est cette ressource que nous voulons capter.
Pour caractériser cette ressource, un essai de pompage à été réalisé dans le puits dont le fond est à la côte
de -70 m de rayon 19 cm. Avant le pompage le niveau de l'eau est mesuré à 5 m au dessus du niveau de la
mer.

Questions :
A/
- Calculer le débit qui se perd en mer (sortie du système)?
Pour cela, vous disposez d'un essai de pompage dans le puits A sur le piézomètre 1, situé à 20 mètres de A,
dont la courbe est représentée figure 2. Avec ces courbes on calcule T = 8,5 10-3 m²/s et S= 2 10-3
- Calculer le coefficient d'infiltration moyen annuel (volume sorti / volume de pluie) ?
-Calculer la distance théorique de la limite observée en pompage.

B/
- En pompant h diminue et l'interface eau douce eau / salée remonte (voir cours)
 Tracer l'interface eau douce / eau de mer avant le pompage d'après Ghyben-Herzberg, en admettant un
gradient constant de 1%.
 Quel sont les risques si le pompage est trop important ?