Vous êtes sur la page 1sur 34

JEUDI 30 AVRIL VENDREDI 1ER ET SAMEDI 2 MAI 2020

Epargne Comptes et livrets bancaires Jean-Marc Vittori Coronavirus et grippe


n’ont jamais été aussi remplis espagnole, ces troublantes ressemblances
Getty Images

// PP. 28-29 // P. 12

Les Echos
Le retour WEEK-END
LA GRANDE PEUR

en force du
DES RESTAURANTS
BIG DATA
l
PALENTIR,
LA LICORNE

patriotisme
AUX DEUX VISAGES
l PATRIMOINE
COMMENT
SE PROTÉGER

économique
DE LA CRISE
l ART
// PAGE 2 ET
L’ÉDITORIAL DE JEAN- LES FENÊTRES
MARC VITTORI PAGE 16 SOUS TOUTES
LEURS FORMES

l La France durcit le contrôle des investissements étrangers


dans les entreprises stratégiques.
l Des dispositifs similaires partout en Europe.
l Le risque de rachat de fleurons nationaux
PME : les recettes
Jean-Claude Moschetti/RÉA

est très élevé avec la chute des cours de Bourse.


pour reprendre
Benoît Decout/RÉA

// PAGE 2 ET L’ÉDITORIAL DE JEAN-MARC VITTORI PAGE 16

// PAGE 26

Le plaidoyer L’économie Renault obtient Comment


de Bruno américaine le feu vert de la pandémie
Le Maire pour sous le choc, Bruxelles pour change la façon
SUR une reprise à six mois de la un prêt garanti de travailler
rapide du travail présidentielle de 5 milliards dans le BTP
ACTIVITÉ Bruno Le Maire fait POLITIQUE Après plus d’une AUTOMOBILE La Commission BTP La reprise des grands chan- « Nous pouvons
NICOLAS BARRÉ
entendre une petite musique diffé-
rente. Alors qu’Edouard Philippe
décennie de croissance, les Etats-
Unis entrent en crise. Le PIB s’est
Europénne a annoncé mercredi
avoir approuvé le prêt garanti par
tiers s’accélère bien que le respect
des règles sanitaires y soit com-
éviter d’autres
ÉDITO ÉCO DU JOURNAL DE 7H
DANS LE 6H-9H DE MATTHIEU BELLIARD
avait insisté, mardi, sur la nécessité
d’un déconfinement « progressif et
contracté de 4,8 % au premier tri-
mestre, et devrait reculer encore
l’Etat dont Renault finalise la négo-
ciation avec ses banques. Un prêt
plexe. Le chantier de la ligne 15 Sud
du Grand Paris Express compte
catastrophes »
prudent », le ministre de l’Econo- plus fortement au deuxième. Un de 5 milliards d’euros, qui doit per- presque 300 personnes mais
mie s’est montré beaucoup plus choc suffisamment sévère pour mettre à la firme au Losange de l’organisation du travail y est drasti- Le grand entretien
volontariste mercredi, plaidant bouleverser la campagne présiden- passer la crise sanitaire avec quement revue. Le président du Boris Cyrulnik
pour qu’un « maximum de Fran- tielle, à six mois de l’échéance élec- davantage de sérénité. Même si le directoire de la Société du Grand
çais reprennent le travail » après le torale. Les deux candidats en lice, groupe dispose encore de plus de Paris, Thierry Dallard, estime dans Pour le neuropsychiatre Boris
11 mai. L’hôte de Bercy craint Donald Trump et Joe Biden, s’adap- 10 milliards d’euros de liquidités un entretien aux « Echos » qu’il ne Cyrulnik, l’épisode que nous
qu’une reprise trop lente ne provo- tent en temps réel à la situation. Le fin mars, l’absence de revenus pourra avoir une idée précise du traversons est une catastrophe
que un décrochement économi- démocrate a fini par rassembler entraîne une forte consommation retard accumulé qu’à l’été. Dans le d’où nos habitudes et nos mo-
ISSN0153.4831 113eANNÉE
NUMÉRO 23191 34 PAGES que, vis-à-vis de l’Allemagne son camp, après un début de cam- de cash -et nul ne sait quand l’acti- bâtiment, cela redémarre plus vite des de vie ressortiront profon-
Antilles-Réunion 4,10 €. Belgique 6,40 €. notamment. Il a annoncé qu’un pagne raté. Enquête sur un homme vité repartira. Reste à savoir si dans certaines régions que dans dément modifiés. « Ce qui nous
Espagne 4,40 €. Grande-Bretagne 6,60 £. plan de relance serait présenté à la aux multiples failles, qui peine à l’Etat exigera des contreparties, d’autres. La moitié est de la France guette si nous en revenons à nos
Grèce 4,20 €. Italie 4,40 € Luxembourg 6,70 €. rentrée, mais a exclu une baisse de faire entendre sa voix face au répu- alors que Renault a annoncé un est en tête, de l’Alsace à la Côte modes de vie antérieurs, c’est
Maroc 31 DH. Suisse 11,00 FS. Tunisie
5,00 TND. Zone CFA 3100 CFA. la TVA pour aider le secteur de la blicain milliardaire. // PAGE 9 vaste plan de restructurations en d’Azur, surtout pour les chantiers l’émergence d’autres virus »,
restauration. // PAGE 3 ET L’ENQUÊTE PAGE 15 février dernier. // PAGE 17 privés. // PAGE 18 dit-il. // PAGE 13
EVENEMENT Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

CORONAVIRUS

La France va renforcer le contrôle


des investissements étrangers
l Le seuil de déclenchement du contrôle par l’Etat des investisseurs non européens prenant des parts dans une entreprise
française sera abaissé de 25 % à 10 % du capital jusqu’à la fin de l’année, a annoncé mercredi Bruno Le Maire.
l Pour défendre les entreprises qui travaillent à un vaccin contre le Covid-19, le contrôle sera élargi aux biotechnologies.
Bourse depuis début mars pourrait
RÉGULATION en effet aiguiser des appétits extra-
européens, considère-t-on à Bercy.
Guillaume de Calignon Sans compter que, « dans une
@gcalignon entreprise dont le capital est frag-
menté, un actionnaire peut tout à fait
Certains y verront un regain de pro- exercer une influence majeure sur la
tectionnisme, d’autres, un sursaut stratégie avec une participation de
de souveraineté. Dans beaucoup de 10 % ou même inférieure », estime
pays, depuis l’irruption de la pan- Elie Cohen, économiste au CNRS. Et
démie de coronavirus, les Etats ont avec l’explosion de la dette des entre-
érigé des barrières pour empêcher prises qui s’annonce, celles qui con-
des investisseurs étrangers de naîtront des difficultés pourraient
prendre le contrôle d’entreprises bien demander à leurs créanciers
stratégiques. La France ne fait plus d’échanger leur dette contre du capi-
exception. Le ministre de l’Econo- tal. Ce qui pourrait entraîner la prise
mie, Bruno Le Maire, a annoncé ce de contrôle d’entreprises par des
mercredi qu’il avait décidé d’abais- fonds d’investissement, à terme.
ser le seuil à 10 %, contre 25 %
actuellement, du capital d’une
entreprise stratégique cotée à par- En pratique,
tir duquel la prise de participation les étrangers devront
d’un investisseur non-européen se déclarer plus tôt
sera contrôlée et soumise à une
approbation de Bercy.
qu’avant à l’Etat.

Effondrement des cours Un décret devrait


de Bourse paraître ce jeudi
En pratique, les étrangers devront
se déclarer plus tôt qu’avant à l’Etat.
au « Journal officiel ».
Cette mesure entrera en vigueur au
second semestre de cette année et Au niveau européen, la doctrine
prendra fin le 31 décembre pro- vis-à-vis des investisseurs étran-
chain, selon Bruno Le Maire. Pour gers évolue rapidement. Fin mars,
défendre les entreprises qui tra- la présidente de la Commission
vaillent à un vaccin contre le européenne, Ursula von der Leyen, Bruno Le Maire, entouré de Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, et Jean-Baptiste Lemoyne, sécrétaire d’Etat
Covid-19, la biotechnologie sera a incité les Européens à « protéger aux Affaires étrangères. Photo Ludovic Marin/AFP
incluse dans les secteurs stratégi- leur sécurité et souveraineté écono-
ques, dans un décret qui devrait mique ». En Allemagne aussi, une du français Photonis, spécialisé agenda politique », considère-t-il. « Il indiquant que « cette crise ne mettra
paraître ce jeudi au « Journal offi- économie ouverte sur l’internatio- dans la photodétection. « Nous voulons ne s’agit pas de décourager les inves- pas fin à la mondialisation ». Pour
ciel ». La liste des secteurs com- nal, les esprits ont beaucoup envoyer le tissements étrangers dans les entre- le ministre, l’enjeu sera de « régle-
prend aujourd’hui la défense, changé. On se souvient de la prise Ne pas décourager l’inves- prises françaises, même sensibles, menter » la mondialisation. Il veut
l’énergie, l’eau, l’espace, les télé- de contrôle par une entreprise chi- tissement des étrangers message qu’on ne alors que celles-ci vont avoir besoin toutefois le faire sans affecter
coms, les transports, la santé publi- noise du fabricant de robots Kuka, Si elle n’est pas la seule à être visée, peut pas faire son de capitaux. La France est une écono- l’attractivité du pays. Les entrepri-
que, l’alimentation et les médias. en 2016. Plus récemment, Berlin a la Chine est clairement un des pays marché comme on mie ouverte aux investissements ses contrôlées par des étrangers
« Dans cette période de crise, cer- dû faire face à une tentative de les plus surveillés par les autorités. étrangers », soutient-on à Bercy. en France emploient tout de
taines entreprises sont vulnérables, Washington de s’arroger à prix d’or « L’Union européenne considère de
veut aujourd’hui Mais « nous voulons envoyer le mes- même 2 millions de salariés dans
certaines technologies sont fragili- l’exclusivité pour les Etats-Unis des plus en plus que sa relation avec la en France. » sage qu’on ne peut pas faire son mar- l’Hexagone.
sées et pourraient être rachetées à bas travaux du laboratoire allemand Chine est asymétrique », souligne BERCY ché comme on veut aujourd’hui en
prix par des compétiteurs étran-
gers », a expliqué le ministre.
L’effondrement des cours de
CureVac. En France, le 31 mars,
Bercy a rendu un avis négatif à
l’américain Teledyne pour l’achat
Elie Cohen. « La Chine peut faire son
marché en Europe, elle a les poches
profondes et elle s’est donné aussi un
France ». Mercredi, à l’Assemblée
nationale, Bruno Le Maire a dou-
ché les espoirs des nationalistes en
( L’éditorial de
Jean-Marc Vittori
Page 16

L’Europe durcit son arsenal pour défendre ses champions


Ninon Renaud, Alexandre cin contre le Covid-19, a échaudé ment en cas d’OPA, mais aussi lors- aux Etats-Unis. Il a depuis démé- l’énergie, de 21% dans l’automobile, acquisitions de plus d’un million
Counis, Olivier Tosseri Berlin. « L’Allemagne n’est pas à ven- qu’une entreprise souhaite prendre nagé aux Iles Caïmans. de 17% dans l’agro-alimentaire et d’euros faites par des investisseurs
et Cécile Thibaud dre », avait fustigé le ministre de une simple participation, acheter un de 12% dans la mode. qui, bien que résidents dans l’UE,
l’Economie, Peter Altmaier. Alors
que l’intervention publique se fon-
actif, ou acquérir de la propriété
intellectuelle.
• EN ITALIE, FINANCE
ET ASSURANCES
Des secteurs où les « bijoux de
famille » du capitalisme italien ris-
sont contrôlés à plus de 25 % depuis
un Etat situé hors de la région.
•SONBERLIN ÉLARGIT
DROIT DE REGARD
dait jusqu’alors sur la présence d’une
« menace réelle » pour la sécurité et
La Commission des Affaires
étrangères de la Chambre des Com-
SOUS SURVEILLANCE
« L'Italie ne deviendra pas le super-
quent d’être bradés, s’inquiète le
gouvernement qui annonce son
Ces restrictions concernent un
très large éventail de secteurs défi-
À LA SANTÉ l’ordre public, une « déficience proba- munes a par ailleurs ouvert une marché des autres pays comme en intention d’entrer au capital des nis comme stratégiques, tels l’éner-
La crise provoquée par le coronavi- ble » suffira désormais. Il y a cepen- enquête le 8 avril pour examiner 2008, répète Luigi di Maio, le minis- entreprises en danger pour les sau- gie, les transports, l’eau, la santé, les
rus a renforcé la vigilance de Berlin dant une marge d’interprétation. comment le ministère des Affaires tre des Affaires étrangères. Les actifs ver de la faillite ou d’une cession à un télécommunications, les médias,
vis-à-vis des appétits étrangers pour Alors que le sujet inquiétait l’été der- étrangères évalue les risques et dans stratégiques nationaux seront proté- propriétaire étranger. C’est le cas l’aérospatiale, la défense, le secteur
ses champions nationaux. Dès fin nier, l’office des cartels allemand a quelles circonstances il doit interve- gés » Ils le seront grâce à la norme d’Alitalia et de l’aciérie Ilva de financier, les biotechnologies ou
2018, dans le sillage du rachat, deux donné son feu vert lundi au rachat nir pour bloquer des prises de con- « Golden Power », renforcée au Tarente. « La crise du Coronavirus l’intelligence artificielle. Elles visent
ans plus tôt, de la société de roboti- par le géant ferroviaire chinois trôle ou des tentatives d’« asset strip- début du mois par le gouvernement. signifiera le retour de l’Etat patron », à protéger de raids opportunistes
que Kuka par le chinois Midea, l’Alle- CRRC du fabricant de locomotives p i n g » , o ù d e s i nve s t i s s e u r s Elle avait été introduite par celui de prédisent les observateurs italiens. les compagnies qui, dans les derniè-
magne avait abaissé de 25 % à 10 % le Vossloh. Bien que petit, sa maîtrise étrangers chercheraient à désha- Mario Monti, en 2012, pour protéger Plus que l’intervention de l’Etat, res semaines avant le confinement,
seuil au-delà duquel une prise de des procédures d’homologation des biller des entreprises britanniques les entreprises opérant dans des sec- c’est la consolidation des secteurs ont vu s’effondrer leur valeur en
participation étrangère dans une véhicules ferroviaires dans l’UE de leurs actifs les plus sensibles. teurs stratégiques de la défense, de stratégiques italiens qui les proté- Bourse. Elles se sont trouvées à por-
société sensible pour la sécurité du pourrait en faire un cheval de Troie Dernier exemple en date, le coup l'énergie, des transports et des télé- gera le mieux des appétits étrangers, tée d’OPA hostile, comme Telefó-
pays devait être soumise au feu vert pour CRRC, et l’aider à percer sur le de force raté, début avril, de China communications. en particulier américains, français nica qui a perdu plus de 50 % ou
de l’exécutif. L’automne dernier, ce Vieux continent. Reform pour prendre le contrôle Son champ n’a depuis cessé et chinois (les trois principaux inves- encore Iberdrola (-30 %), Santander
seuil était étendu au domaine des du conseil d’administration d’Ima- d’être élargi et ses mesures renfor- tisseurs dans la péninsule), pense (-40 %) ou Repsol (-40 %).
« technologies sensibles ». Le gouver-
nement vient de franchir une nou-
•LEAUPARLEMENT
ROYAUME-UNI,
MONTE
gination Technologies. Une entre-
prise basée en Angleterre mais
cées. En avril 2020, il a été étendu à
la finance et aux assurances pour
KPMG. Mais si la mesure sert en premier
lieu à blinder les gros poissons de
velle étape en exigeant un droit de
regard sur le rachat d’acteurs du sec-
AU CRÉNEAU
Le Royaume-Uni n’a pas encore voté
détenue depuis 2017 par une firme
américaine, Canyon Bridge, elle-
protéger notamment la banque
Unicredit ou le groupe Generali.
• EN ESPAGNE, PAS TOUCHE
À TELEFÓNICA
l’Ibex 35, l’index de la Bourse de
Madrid, « elle va servir aussi à proté-
teur de la santé. Les fabricants de de mesures pour renforcer les même propriété de ce fonds Certains, comme le président de la Pas touche à Telefónica ou à Iber- ger toute une catégorie d’entreprises
vaccins et d’antibiotiques, d’équipe- moyens de bloquer la prise de con- d’investissement de l’Etat chinois, commission des Affaires étrangè- drola ! Le gouvernement espagnol a de technologies innovantes de taille
ments de protection médicale et de trôle par des investisseurs étrangers China Reform. S elon la BB C, res du Parleétranger est doréna- a établi le 17 mars dernier une plus modeste, non cotées en Bourse,
dispositifs médicaux pour le traite- d’une entreprise britannique jugée l’entreprise produit des logiciels vant soumis à une autorisation clause pour durcir la réglementa- qui se trouvent fragilisées par des dif-
ment de maladies hautement infec- stratégique. Le Parlement doit adop- capables de détecter si les failles de préalable pour toute acquisition de tion des investissements étrangers ficultés de financement conjonctu-
tieuses sont notamment mention- ter une loi à propos de laquelle avait sécurité (« backdoors ») d’un plus de 5 % du capital d'une société et impose une autorisation préala- relles », indique l’analyste Juan
nés dans l’amendement sur la loi du été publié un livre blanc dès réseau numérique sensible sont, italienne avec un droit de veto du ble à tout non-européen qui tente- Ignacio Crespo, assesseur chez
commerce extérieur et des paie- juillet 2018, qui étend les cas où le ou non, intentionnelles.. Au gouvernement. Elles sont de plus rait d’acquérir plus de 10 % du capi- Renta4. Cela évitera, selon lui,
ments, qui doit être adopté en con- gouvernement a son mot à dire. Il moment du rachat d’Imagination en plus vulnérables depuis le début tal d’une entreprise espagnole, ou qu’elles ne soient détectées comme
seil des ministres début mai. pourrait intervenir quels que soient Technologies par Canyon Bridge, le de la pandémie. Entre le 25 février bien les droits pour participer à sa cibles et passent aux mains d’ache-
La tentative américaine de mettre les secteurs d’activité, le chiffre gouvernement de Theresa May et le 15 avril, la capitalisation des gestion ou à son contrôle. Cette teurs américains ou chinois, de
la main sur CureVac, un laboratoire d’affaires ou la part de marché des n’avait rien trouvé à redire, l’ache- entreprises a chuté de 37% dans le réglementation a été affinée en façon discrète et sans le filtre de
travaillant à l’élaboration d’un vac- entreprises concernées, non seule- teur étant basé, et donc supervisé, secteur du tourisme, de 27% dans étendant la vigilance à toutes les l’autorité boursière. n
Les Echos Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 EVENEMENT // 03

« Renvoyez
vos enfants
Le Maire presse pour une reprise rapide du travail
à l’école » Le ministre de l’Economie Renaud Honoré Français reprennent le travail » après l’Assemblée nationale, le Premier sage d’optimisme et de volontarisme »
et des Finances a annoncé @r_honore le 11 mai. « Le retour à l’activité est ministre avait semblé le pied sur la à tous les travailleurs : « Mon mes-
que le plan de relance ne indispensable pour la nation fran- pédale de frein, insistant sur le carac- sage est simple : il faut que nous nous
CHRONIQUE serait pas présenté avant Après l’extrême prudence, mardi, çaise », a-t-il insisté. Le ton employé tère « progressif, prudent », de son retroussions les manches tous ensem-
septembre ou octobre. l’extrême volontarisme, mercredi. par le locataire de Bercy contrastait approche, et conditionnant le ble. » Alors qu’Edouard Philippe, la
DU VIRUS
Pour l’heure, il estime la Interrogé sur LCI, le ministre de avec celui employé la veille par déconfinement à plusieurs critères. veille, avait pu, dans son expression,
Docteur
reprise du travail « indis- l’Economie, Bruno Le Maire, a Edouard Philippe pour l’annonce de Au contraire, Bruno Le Maire a sembler renvoyer aux calendes
Véronique
pensable pour la nation ». plaidé pour qu’un « maximum de son plan de déconfinement. Devant expliqué vouloir délivrer un « mes- grecques l’ouverture des centres
Hentgen
commerciaux de plus de 40.000 m2,
Bruno Le Maire a préféré insister sur
le fait que « le principe, c’est l’ouver-
Chaque jour, un soignant ture », les préfets ne décidant de fer-
témoigne dans « Les meture qu’au cas par cas.
Echos ». Le docteur Le ministre de l’Economie a plu-
Véronique Hentgen est sieurs fois répété ces dernières
pédiatre et infectiologue semaines qu’il craignait un décro-
à l’hôpital de Versailles. chage plus brutal de certaines éco-
nomies lors de la sortie de crise, avec
Propos recueillis par des reprises différenciées, selon les
Elsa Freyssenet pays. Alors que la France prépare un
@ElsaFreyssenet déconfinement très prudent mi-
mai, plusieurs Etats européens
« Le déconfinement, c’est une (Danemark, Suisse, Autriche, Alle-
balance bénéfice/risque. Et dans magne, notamment) ont déjà
l’état actuel de l’épidémie, il est entamé une levée progressive des
souhaitable, y compris pour des restrictions, avec la réouverture de
raisons de santé publique. Il y a nombreux commerces.
la santé psychique de gens confi- Auditionné à l’Assemblée natio-
nés pas toujours dans de bonnes nale mercredi après-midi, l’ex-élu
conditions. Il y a aussi la néces- LR a dit aussi craindre « de perdre des
sité de pouvoir à nouveau s’occu- parts de marché à l’exportation, qu’il
per des pathologies dont le trai- sera ensuite difficile de reconquérir »,
tement a été retardé pour faire si l’activité française tardait à repren-
de la place aux patients Covid+. dre. « Si nous ne redémarrons pas
On peut différer de quelques vite, notamment pour les investisse-
semaines certaines chirurgies ments dans les technologies d’avenir,
pour des cancers, mais pas de nous serons irrémédiablement dépas-
plusieurs mois. Nous devons sés par les Etats-Unis et la Chine »,
aussi pouvoir mieux suivre nos a-t-il ajouté.
patients atteints de maladies
chroniques. En ce moment, Plan de relance à la rentrée
nous voyons arriver des person- Dans ce contexte, Bruno Le Maire
nes qui ont beaucoup attendu, prépare un plan de relance, mais
parfois trop, ce qui rend leur cas celui-ci n’interviendra pas avant sep-
plus difficile à traiter. tembre ou octobre, a-t-il indiqué. A
Il est urgent de pouvoir reve- l’Assemblée, il en a exposé les grands
nir à une forme de « normalité » principes : soutien à l’investisse-
dans l’accueil à l’hôpital. Mais ment mais aussi à la demande, et des
pour cela, il faut absolument plans d’aide à des secteurs spécifi-
que l’épidémie continue d’être ques (aéronautique, tourisme, auto-
maîtrisée. mobile). De quoi compléter les aides
La stratégie gouvernemen- engagées pour les entreprises les
tale est prudente et logique. plus en difficulté. A ce titre, l’hôte de
Mais son succès dépendra du Bercy a annoncé une « aide directe »
nombre de tests PCR disponi- de 31 millions d’euros au groupe ver-
bles et de la capacité à constituer, rier Arc International, déjà soutenu
en deux semaines seulement, l’an dernier, et qui connaît de nou-
des équipes mobiles de dépis- veaux problèmes de trésorerie.
tage. Or nous n’avons pas de La baisse de la TVA sur la restau-
grande réserve de soignants, ration ne devrait en revanche pas
même dans le secteur libéral, à faire partie des leviers utilisés par le
cause du numerus clausus et gouvernement dans le cadre de son
des plans d’économies des der- plan de relance. « Je ne suis pas sûr
nières décennies. Qui et com- que ce soit l’outil le plus approprié », a
ment ? Il manque des réponses à estimé Bruno Le Maire sur LCI. Oli-
ces questions clés. vier Bertrand, patron du groupe Ber-
S’agissant du retour à l’école, trand, avait plaidé en début de
les pédiatres ne partageaient pas semaine pour une nouvelle baisse
l’avis du conseil scientifique qui de la TVA à 5,5 % pour les restau-
souhaitait le retarder. Plusieurs rants. Le locataire de Bercy a évoqué
études montrent que les devant les députés « un fonds d’inves-
enfants, notamment les moins tissement pour se relancer en termes
de 10 ans, contractent peu la de trésorerie » à l’attention de ce sec-
maladie et la transmettent teur. Concernant l’aéronautique, un
moins que les adultes. Il n’y a fonds d’assistance, où l’on retrouve-
donc pas de raison de les main- rait grands donneurs d’ordres
tenir enfermés. D’autant qu’on (Safran, Thalès, Airbus…) et des
constate une hausse de la mal- grandes banques, pourrait être mis
traitance et que le confinement sur pied pour soutenir les quelque
creuse les inégalités d’accès au 3.000 ETI du secteur.
savoir. Et tous les enfants ont Enfin, ce plan de relance « mas-
besoin de se socialiser pour bien sif » se ferait dans le cadre « d’une
se développer. coordination européenne ». « Rien ne
serait pis que d’avoir la France qui
Complications prend certaines dispositions pour son
en septembre plan de relance et l’Allemagne qui ne
Mon conseil aux parents est de prendrait pas des dispositions similai-
renvoyer leurs enfants à l’école. res », a estimé Bruno Le Maire. n
Attendre septembre ne se justi-
fie pas : l’épidémie ne sera pro-
bablement pas éteinte à la ren-
trée et les possibilités de
dépistage seront compliquées
Les indépendants pourront débloquer leur épargne retraite
par le retour de la grippe, dont Bruno Le Maire a annoncé Maire a commencé, mercredi, lors risation à tous les indépendants qui le rus, qui a mis en difficulté de 1.500 euros) aux entreprises fermées
certains symptômes sont simi- que les indépendants de son audition devant la commis- souhaitent de débloquer leurs réser- nombreux indépendants. C’était administrativement employant jus-
laires à ceux du Covid. Les pourraient débloquer sion des Affaires économiques de ves d’épargne retraite sur les Fonds d’ailleurs une demande de leurs qu’à 20 salariés, et non plus 10, ou
recommandations sanitaires leurs contrats Madelin de l’Assemblée nationale, à en dessiner Madelin pour pouvoir compléter représentants. réalisant jusqu’à 2 millions de chiffre
peuvent garantir un risque manière anticipée. Objec- les principes. Pour le ministre de leurs revenus », a-t-il déclaré. d’affaires, et non plus 1 million.
minimal de contamination. tif : inciter les Français l’Economie et des Finances, la Les contrats Madelin, remplacés Nouvel aménagement Cela concerne les cafés, restau-
La collectivité comporte un à mobiliser leur épargne. relance passera par une mobilisa- depuis la loi Pacte par les PER, per- du Fonds de solidarité rants ou encore le tourisme, le sport
risque mais, s’agissant du Covid, tion de l’épargne, alors que les Fran- mettent aux indépendants de se Bruno Le Maire a également laissé ou l’événementiel. Le second étage
il vient davantage des adultes. Ce Ingrid Feuerstein çais ont massivement mis de l’argent constituer une épargne en vue de entrevoir un nouvel aménagement du fonds, toujours pour ces secteurs,
sera donc d’abord aux parents @In_Feuerstein de côté par précaution pendant le leur retraite. Les sommes peuvent des conditions de recours au Fonds pourra être doublé, à 10.000 euros. A
d’éviter les attroupements Alain Ruello confinement. être débloquées de manière antici- de solidarité pour les TPE, une des la demande de l’organisation patro-
devant les établissements, et de @AlainRuello Le ministre a annoncé que les pée dans des cas définis par la loi mesures phares du plan d’urgence nale U2P, Bercy étudie cette fois-ci la
respecter les gestes barrières indépendants pourraient accéder (invalidité, décès, surendette- économique. Le dernier en date, possibilité de faire sauter l’autre cri-
afin d’éviter de ramener le virus S’il est encore trop tôt pour annon- de manière anticipée à leur épargne ment, etc.) S’y ajoutera donc le confi- annoncé vendredi, a ouvert l’accès tère pour ce second étage, à savoir
à la maison. » n cer un plan de relance, Bruno Le retraite. « Nous allons donner l’auto- nement lié à l’épidémie de coronavi- au premier niveau d’aide (jusqu’à employer au moins un salarié. n
04 // EVENEMENT Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

CORONAVIRUS

Les syndicats plaident


pour une qualification
du Covid-19 en maladie
professionnelle
réalité, le nombre de salariés con-
SOCIAL cernés est limité », le virus tou-
chant surtout des gens âgés,
La reconnaissance souligne Catherine Pinchot, son
en maladie homologue de la CFDT.
professionnelle Les syndicats rappellent que
du Covid-19 pour l’Académie de médecine a
tous les salariés demandé que la prise en charge
fait l’unanimité au titre des maladies profession-
chez les syndicats nelles des « personnels tra-
vaillant pour le fonctionnement
alors que l’exécutif indispensable du pays (alimenta-
veut la limiter tion, transports en commun,
aux soignants. sécurité…), qui ont été exposés et
ont subi des conséquences graves
du fait de Covid-19».
Leïla de Comarmond Signe de leur volonté d’abou-
Les entreprises sont 890.000 à avoir recouru au dispositif de chômage partiel. Photo Philippe Lopez/AFP @leiladeco tir, les organisations de salariés
ne sont pas braqués sur les
Ils sont en première ligne aussi. modalités de prise en charge du

La prise en charge du chômage


Les éboueurs, les caissières, les Covid-19 et leur financement.
routiers, les salariés de l’agroali- D’aucuns soulignent que « cela
mentaire, du nettoyage ont con- aurait aussi l’intérêt de dégager les
tinué à travailler hors de chez employeurs prenant les précau-

partiel baissera à partir du 1er juin eux pendant le confinement.


Sans les protections indispen-
sables et, même avec, le risque
d’attraper le Covid-19 est là.
tions nécessaires du risque finan-
cier lié au risque de contamination
par le Covid-19 ». Cela ne con-
vainct pas du tout le président de
Le nombre de ces salariés la CPME. «Nous sommes face à
exposés devrait croître avec le une épidémie, c’est un problème
l Le nombre de salariés couverts par le dispositif anti-licenciement atteint déconfinement. Pour les syndi- sanitaire, pas lié à un métier, char-
cats, il faut que les malades ger ainsi les employeurs, c’est la
11,3 millions, a indiqué mercredi la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. bénéficient d’une qualification porte ouverte à la faute inexcusa-
l La prise en charge des salaires par l’Etat devrait baisser progressivement. automatique en maladie pro-
fessionnelle. Le sujet est au
ble», estime François Asselin.
« Nous sommes demandeurs
programme d’une réunion d’un élargissement, nous ne vou-
fermées administrativement pour plus en cas d’accord collectif. Le de manière automatique. A comp- entre les cinq confédérations lons surtout pas brider une ouver-
SOCIAL raison sanitaire (hôtels, cafés, res- ministère du Travail a déjà annoncé ter du 1er juin, il faudra fournir à syndicales jeudi. ture de discussions », explique
taurants…) tant qu’elles seront sou- une mesure d’atterrissage vers un l’employeur une attestation de Serge Legagnoa. Pour lui, la cons-
Alain Ruello mises à cette interdiction. « Il ne régime un peu moins large. Sous la l’école assurant qu’elle n’est pas en Refus d’une approche truction d’un tableau de maladie
@AlainRuello s’agit pas de revenir au système précé- condition d’un accord de branche, mesure d’accueillir les enfants. en silo professionnelle peut être une
dent mais simplement d’augmenter le d’entreprise ou après avis conforme A ce stade, la moyenne des Cette automaticité, qui exonère solution rapide mais que ce n’est
Le nombre de salariés placés en reste à charge pour les entreprises. du CSE, un employeur pourra dépo- demandes de placement de sala- de l’obligation de prouver le lien pas la seule.
chômage partiel atteint désormais Cela concernera toutes les demandes ser une demande de manière indi- riés en activité partielle déposées entre travail et maladie, toujours La CFDT plaide, elle, pour un
11,3 millions, a annoncé la ministre et pas uniquement celles faites à partir vidualisée. Une ordonnance a été depuis le confinement porte sur difficile et incertain, est acquise « dispositif spécifique de recon-
du Travail, Muriel Pénicaud, mer- du 1er juin », a fait savoir le ministère prise en ce sens mercredi dernier. trois mois. Le gouvernement a « s’agissant des soignants » « avec naissance » avec un fond « ad
credi, soit plus d’un sur deux dans le du Travail. Le gouvernement a aussi prévu prévu une facture totale de 24 mil- indemnisation en cas d’incapacité hoc ». C’est aussi la piste propo-
privé. Les entreprises sont, quant à de faire prendre en charge par le liards d’euros. Il faudra attendre de temporaire ou permanente », a sée par Jean-Paul Teissonnière,
elle, 890.000 dorénavant à avoir Le patronat inquiet dispositif d’activité partielle les connaître le nombre d’heures réel- affirmé le ministre de la Santé, avocat historique des victimes
recouru à ce dispositif, qui fait por- Cette perspective inquiète le patro- parents qui doivent garder leurs lement non travaillées pour savoir Olivier Véran. Par soignants, il de l’amiante, qui pointe la diffi-
ter les salaires par l’Etat pour les nat. « C’est une énorme source enfants ou qui souffrent d’une à quelle hauteur elle sera consom- faut comprendre y compris les culté à dater et situer la contami-
deux tiers et l’Unédic pour le solde. d’inquiétude pour les chefs d’entre- maladie chronique. La bascule, qui mée, mais Muriel Pénicaud a professions non médicales, nation et la nécessité de traiter
S’il n’est pas question, a-t-elle prise terriblement éprouvés par la concerne un peu plus de 2 millions estimé que le montant était « vrai- comme les agents d’entretien et aussi la contamination éven-
ajouté, de mettre fin à ce dispositif crise et donc la situation va rester pré- de personnes, est prévue le 1er mai semblable ». n les libéraux, précise-t-on dans tuelle de l’entourage. Il préconise
anti-licenciement à compter du caire après, voire longtemps après le son entourage, en soulignant la création d’« un fonds d’indem-
1er juin, l’heure est pourtant venue 1er juin. Ne gâchons pas les efforts que « le dispositif est en cours de nisation sur le modèle du Fonds
d’envisager une sortie en douceur faits jusqu’à maintenant », a réagi Dispositif reconduit en mai construction ». d’indemnisation des victimes de
en cohérence avec le plan de décon- sur Twitter le président du Medef, Les syndicats veulent aller au- l’amiante cofinancé par l’Etat et la
finement annoncé par le Premier Geoffroy Roux de Bézieux. pour les salariés à domicile delà. La CFDT « refuse une appro- branche des accidents du travail et
ministre. Dans cette optique, le taux Pour rappel, le dispositif d’acti- che en silo» qui distingue selon le des maladies professionnelles »
de prise en charge par l’Etat devrait vité partielle a été étendu à quasi- Le dispositif de chômage partiel à destination des salariés métier ou le secteur d’activité de la Sécurité sociale, financière-
être « un peu moins important » à ment tous les travailleurs. Précé- à domicile sera reconduit jusqu’au 1er juin. Les employeurs Son leader, Laurent Berger, est ment excédentaire avant la crise.
compter de cette date, mais cela sera demment forfaitaire et limitée au concernés devront remplir le formulaire d’indemnisation revenu à la charge plusieurs fois «Si fonds il y avait, ce ne pourrait
« progressif », à l’image de la reprise SMIC, la prise en charge des salaires accessible sur les sites Cesu et Pajemploi. La mesure a permis pour demander que le Covid-19 être qu’un fonds de solidarité,
économique. a été portée à 100 % jusqu’à 4,5 fois le à 361.770 salariés de bénéficier d’une prise en charge de 80 % soit reconnu comme maladie donc financé par tous les Fran-
Point important, cette évolution SMIC. Le salarié, lui, touche 70 % de des heures non réalisées en mars pour un montant total professionnelle « pour tout le çais», estime François Asselin. n
ne concernera pas les entreprises son brut ou environ 84 % de son net, de 76 millions d’euros, selon le gouvernement. monde ». Dans une lettre ouverte
à Emmanuel Macron, son
homologue de la CGT, Philippe
« Cela
Edouard Philippe va tenter de rassurer Martinez, demandait aussi le
« classement automatique en
maladie professionnelle […] pour
renforcerait
la prise
les partenaires sociaux tous les travailleurs ». Force
ouvrière, la CFTC, l’Unsa ont eux
aussi mis le sujet sur la table.
en charge
des salariés
« Cela renforcerait la prise en atteints dont
Le Premier ministre moins très inquiets des conditions Mais la noirceur des perspectives plus être que 20 », explique-t-il. Si charge des salariés atteints dont la convalescence
s’entretient ce jeudi avec dans lesquelles celle-ci va se faire, économiques et sociales devraient tous deux comprennent les enjeux la convalescence peut être longue
les leaders syndicaux et même si le chef du gouvernement a occuper une large part des discus- budgétaires, ils s’inquiètent du fait et dont on ne sait pas s’ils ne con- peut être
patronaux. Les inquiétudes insisté sur la progressivité du décon- sions. L’annonce, mardi, par que la révision des règles du chô- serveront pas des séquelles », longue. »
sur l’emploi seront finement. « Nous avons beaucoup de Edouard Philippe, d’une réduction mage partiel va probablement con- note Serge Legagnoa, secrétaire SERGE LEGAGNOA
au centre des discussions. questions, encore, sur ses modalités », de la voilure du chômage partiel à duire à une vague de licenciements. confédéral de FO, pointant aussi Secrétaire confédéral de FO
indique Yves Veyrier, le secrétaire partir du 1er juin a animé le dernier Une perspective qui inquiète aussi l’enjeu de la réparation finan-
La dernière fois qu’Edouard Phi- général de Force ouvrière. entretien avec la ministre du Travail, les syndicats. cière. « L’argument de la boîte de
lippe et les leaders syndicaux et Muriel Pénicaud, après le discours Alors que Muriel Pénicaud a Pandore n’est pas valable, car en
patronaux se sont parlé, le 19 mars, Chute inéluctable du Premier ministre. Un entretien annoncé une réflexion sur les règles
les arrêts d’activité suite au confine- de la productivité où elle leur a annoncé la perspective de l’assurance-chômage, du côté des
ment avaient occupé l’essentiel des Les risques et les incertitudes sur la d’une baisse de la prise en charge de organisations de salariés, on plaide
discussions. C’est de déconfine- réouverture des écoles comme la l’Etat, portée à 100 % mi-mars. pour la réouverture de négociations.
ment qu’il sera question, ce jeudi, maîtrise de l’exposition au virus « Tout le monde sait que l’activité « La ministre vient d’affirmer que les
lors du nouvel entretien que va dans les transports préoccupent les ne va pas reprendre tout de suite à Français ne veulent pas d’une nouvelle
avoir le Premier ministre avec les
partenaires sociaux, après ceux
organisations de salariés. « Ils n’ont
pas pris le métro depuis combien de
100 %, ça prendra des mois », souli-
gne le président de l’U2P, Alain Gri-
réforme ! La réalité, c’est qu’il faut reve-
nir sur la sienne et se remettre à la table
SUR
avec les élus locaux et les préfets, temps ? Condamner un siège sur set. Et que les mesures de précau- de discussion », affirme François
mercredi, avec en toile de fond la deux ne réglera rien pour les gens tion sanitaire des entreprises vont Hommeril, de la CGC. La CFDT, elle,
flambée du chômage. agglutinés debout ! » s’emporte ainsi augmenter les prix et plomber le plaide pour une négociation plus RETROUVEZ DOMINIQUE SEUX
Son appel au dialogue social pour un syndicaliste. L’accès aux équipe- pouvoir d’achat. « On est parti peut- large sur l’ensemble des questions DANS « L’ÉDITO ECO »
préparer la reprise de l’activité ments et matériels de protection être pour 12, voire 24 mois », renché- d’emploi. « L’ampleur de la crise nous
devant les députés a été bien reçu, sanitaire, et notamment les mas- rit le président de la CPME, Fran- impose à tous de sortir de notre zone de À 7H45
par les syndicats en particulier. ques les inquiète aussi. Comme les çois Asselin. « Dans un atelier, là où confort », estime Laurent Berger, son DU LUNDI AU VENDREDI
Comme le patronat, ils n’en sont pas organisations patronales d’ailleurs. on était 30, on ne pourra peut-être numéro un. — L. de C.
Les Echos Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 EVENEMENT // 05

La révolution culturelle en 21 jours


Responsabilité individuelle et réponse différenciée selon les zones : les deux clés du déconfinement bousculent
notre rapport à l’Etat et à l’égalité.

M ardi se conclut
par une « douche
froide », disent les
commentateurs (le discours
d’Edouard Philippe) ; mercredi
LE FAIT
DU JOUR
POLITIQUE
Cécile
entrent en période de sevrage.
Peu à peu, les entreprises aussi.
Edouard Philippe leur
demande de fournir des
masques à leurs salariés, laisse
locaux et préfets,
administrations centrales
et locales, directeurs d’école
et syndicats d’enseignants,
partenaires sociaux dans les
s’ouvre sur une plus chaude. Cornudet les commerçants libres ou pas entreprises. « Il faut laisser le
« Il faut qu’un maximum de de l’imposer à leurs clients, maire dire aux responsables de
Français reprennent le travail », prépare les esprits à une l’Education nationale » quelle
dit Bruno Le Maire (LCI). un déconfinement total, diminution progressive de la école pourra rouvrir, précise
Boussole sanitaire pour le il risque vite d’apparaître couverture du chômage partiel Edouard Philippe, conscient du
premier, économique pour le très court pour mener à bien après le 2 juin. La meilleure bouleversement qu’induisent
second. Mais, peut-être pour la révolution culturelle façon de doser l’équilibre entre ces simples mots.
une fois, ne faut-il pas demandée. L’Etat ne peut pas reprise du travail et prudence Le pays qui souffrait de ses
considérer cela comme un tout, signifie l’exécutif depuis sanitaire est de le renvoyer à corps intermédiaires s’appuie
désaccord. Deux boussoles deux jours. Les sanctions, l’appréciation de chacun. Le sur eux pour trouver le chemin
en main, ne faisons-nous pas, pour la plupart, sont levées. plan repose sur le « civisme » entre les deux boussoles. Le
Dessins Kim Roselier pour « Les Echos »

nous aussi, cohabiter peur Il va falloir gérer nos distances dans un pays où 69 % des pays qui ne trouve sa cohésion
pour notre santé et peur pour physiques, convaincre nos Français n’ont même pas que dans le droit et la justice
notre emploi ? Deux rivaux aînés d’être prudents, respecter confiance en leurs semblables. devra accepter une sortie à
politiques peuvent être l’isolement strict en cas de Il bouscule aussi notre sacro- multiple vitesse. Les mentalités
dans un partage des rôles. contamination, nous procurer sainte égalité républicaine, co- changent vite dans les crises,
Petite leçon du moment. un masque et ne pas attendre construit la décision avec le dit-on. Mais vingt et un jours
A vrai dire, elle est bien de l’Etat qu’il le paie. L’école local et s’appuie sur « un esprit (entre le 11 mai et le 2 juin) pour
anecdotique au regard de n’est pas obligatoire mais les de partenariat », selon Edouard réinventer l’esprit français,
l’ampleur de la remise en arrêts de travail pour garde Philippe, entre des acteurs qui, c’est peu.
question qui s’impose à nous. d’enfants s’arrêteront le 2 juin. dans le meilleur des cas, ne se
Si le temps paraît long avant Citoyens biberonnés à l’Etat regardent même pas. Elus ccornudet@lesechos.fr

Les Français
approuvent le plan COMMUNIQUÉ

Philippe mais
restent méfiants
POLITIQUE
La quasi-totalité des
Le point positif pour le gouver-
nement est qu’aucune mesure ne
fait l’objet d’un rejet fort. Pour
Le monde d’après ?
autant, la confiance globale dans
mesures annoncées sa capacité à gérer l’épidémie ne
mardi par Edouard remonte pas. Elle demeure à un Aujourd’hui tout le monde parle du Dans le monde d’après,
Philippe sont large- plus bas, à 40 %. « L’émetteur, le « monde d’après ». C’est un bon début, la performance d’une entreprise ne sera
ment soutenues par gouvernement, est rejeté et il y a mais après ? On fait quoi ? pas de maximiser une valeur boursière
les Français, selon un encore beaucoup d’inquiétudes et mais de pérenniser des emplois.
sondage OpinionWay d’incertitudes. Tant que les Fran-
Nous les Sociétés coopératives Scop
pour « Les Echos ». çais ne verront pas les résultats du Dans le monde d’après,
déconfinement, la défiance restera
et Scic, nous avons déjà une petite
une entreprise n’appartiendra
majoritaire », prévient Frédéric idée de ce à quoi pourrait ressembler
plus à quelques actionnaires mais
Grégoire Poussielgue Micheau. En associant les élus ce monde d’après.
majoritairement à ses salariés.
@Poussielgue locaux au déconfinement, l’exé-
cutif espère se rapprocher des Dans le monde d’après,
A part la question sensible de Français et obtenir leur adhésion. les salariés ne seront pas seulement
l’école, les Français plébiscitent les
informés mais participeront
annonces sur le déconfinement
effectuées mardi par le Premier Seule la réouverture à la stratégie de l’entreprise.
ministre, Edouard Philippe. Dans des écoles divise Dans le monde d’après,
le baromètre quotidien CoviDi-
rect réalisé par OpinionWay pour
les Français. Et si le monde la réussite ne sera pas individuelle
mais elle sera collective.
« Les Echos » après le discours du
chef du gouvernement, le taux « C’est un combat de la nation
d’après existait
Dans le monde d’après,
d’approbation est supérieur ou
égal à 80 % (!) pour cinq mesures :
toute entière que cette levée pro-
gressive du confinement », a rap-
déjà dans le monde les bénéfices ne seront pas au
le maintien du télétravail (93 %), pelé mercredi matin Olivier d’aujourd’hui ? profit d’une minorité mais partagés
équitablement avec tous les salariés.
l’obligation du masque dans les Véran, le ministre de la Santé, à
transports (91 %), l’annulation des l’occasion des questions au gou-
Dans le monde d’après,
événements sportifs et culturels vernement à l’Assemblée natio-
(82 %), la possibilité de circuler nale. Le combat est loin d’être l’innovation ne sera pas pensée
sans attestation (80 %) et l’inter- gagné d’avance alors que les au détriment des emplois, mais
diction des cérémonies religieu- oppositions ont pilonné très comme réponse aux défis sociétaux
ses jusqu’au 2 juin (80 %). durement le plan annoncé mardi et environnementaux.
par Edouard Philippe. Jean-Luc Cela vous paraît peut-être
La confiance reste stable Mélenchon, le leader de La Dans le monde d’après,
utopique ? Irréaliste ? Lointain ?
mais basse France insoumise, a dénoncé une les entrepreneurs individuels ne seront
En réalité, pour nous, le monde
L’approbation est aussi supé- « sortie hasardeuse » après une pas seuls mais seront protégés
d’après est déjà là.
rieure à 60 % pour sept autres « gestion calamiteuse » de la crise, et intégrés au sein d’un collectif.
mesures : le maintien de la ferme- tandis que Damien Abad, le
ture des lycées (77 %), la limitation patron des députés LR, a vu un Depuis toujours, les Scop Dans le monde d’après,
à 10 personnes des rassemble- « déconfinement low cost ». et les Scic innovent et agissent l’argent ne sera pas une finalité en soi,
ments (77 %), la réouverture des Après le fiasco initial des mas- selon ces principes. mais un moyen au service de l’humain.
- RCS : 784 853 632

marchés (75 %), un déconfine- ques, les Français n’accordent


ment plus strict dans les départe- aucun crédit au gouvernement sur
ments les plus touchés par l’épidé- sa capacité à mener des tests à
mie (74 %), la limitation à 15 élèves grande échelle. Ils sont 72 % à pen-
par classe (67 %), la fermeture des ser que les pouvoirs publics ne
cafés et restaurants au moins jus- seront pas en mesure de tester tou-
qu’à début juin (62 %) et la réou- tes les personnes symptomatiques
verture des crèches (61 %). (dont 32 % à dire « certainement
Il n’y a que la réouverture des pas »). « Sur cette question, la parole
écoles qui divise, puisque les gouvernementale est démonétisée, Si ce monde d’après vous parle, il peut aussi
Français ne sont que 49 % à avec même une suspicion de men- être le vôtre. Rejoignez-nous. les-scop.coop
l’approuver. « La question de la songe d’Etat après la question des
réouverture des écoles est le vrai masques », souligne Frédéric
sujet d’inquiétude des Français. Micheau. Sur la question des tests,
Elle détermine aussi le reste la défiance est la plus forte chez les
comme la reprise du travail ou les électeurs de Marine Le Pen et de
transports », analyse Frédéric Jean-Luc Mélenchon tandis que la
Micheau, directeur des études confiance n’est pas majoritaire
d’opinion d’OpinionWay. (48 %) chez ceux du chef de l’Etat. n
06 // EVENEMENT Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

CORONAVIRUS

Déconfinement : les élus en première


ligne pour un « cousu main » très encadré
l Le Premier ministre a tenu mercredi une visioconférence avec les associations d’élus locaux sur le déconfinement.
l Le couple maire-préfet sera au cœur du dispositif. La réouverture des écoles se fera avec un protocole sanitaire national.
piloter finement et efficacement la
COLLECTIVITÉS maîtrise de la circulation du virus »,
LOCALES a ajouté le Premier ministre. « Donc
il y aura des départements verts, des
Isabelle Ficek départements rouges, mais il y aura
@IsabelleFicek partout une discussion intense, pré-
cise, confiante, pour prendre les bon-
La doctrine nationale exprimée, nes mesures », a-t-il promis.
place aux travaux pratiques du
déconfinement pour lesquels les « Il n’y aura pas
maires, en particulier, sont en pre- un modèle unique »
mière ligne. Le Premier ministre, « La doctrine, c’est qu’il y a un règle-
qui a tout à la fois donné un cadre ment national et des adaptations
national strict et dit vouloir « lais- locales, faites par le maire en lien
ser le maximum de souplesse au ter- avec le préfet, le rectorat… Il n’y aura
rain » sur les écoles, a réuni mer- pas un modèle unique », explique
credi les associations d’élus locaux Gérard Collomb, président délé-
pour avancer sur « le cousu main », gué de France urbaine, au sujet de
dixit son entourage, qui doit être l’ouverture des écoles et des dos-
décliné localement. Comme pour siers connexes : la cantine, le péris-
le confinement, le couple maire- colaire, les transports scolaires.
préfet sera clé. Mais il doit « tra- Et l’organisation, dans une
vailler main dans la main, sans hié- même commune, pourra différer
rarchie », a insisté Agnès Le Brun, d’une école à l’autre, selon les
porte-parole de l’Association des locaux, etc., et sera toujours déci-
maires de France (AMF). dée par le maire, avec le représen-
tant de l’Etat et en respectant le
Souplesse et discussion protocole sanitaire national pro-
intense mis par le ministre Jean-Michel
Ce partenariat avec les élus a aussi Blanquer pour la fin de cette
été au cœur des questions d’actua- semaine.
lité au gouvernement, mercredi, à
l’Assemblée. Des maires, en Seine-
Saint-Denis et dans le Nord, Les questions
notamment, refusent de rouvrir d’organisation Dans les départements classés en vert, les élus pourront décider de laisser fermés leurs parcs et jardins et les marchés. Pour les écoles,
les écoles le 11 mai. Ces décisions les décisions reviendront au représentant local de l’Education nationale. Photo iStock
sont illégales, précise une source
restent gigantesques
gouvernementale, car elles revien- et épineuses, comme
nent au représentant local de
l’Education nationale. Mais le Pre-
celle des transports
de proximité.
Les questions des tests, des
masques, de l’isolement des mala-
au 13 avril sur facture pour des
masques aux normes. Les Ehpad visent une
large réouverture entre
mier ministre a ouvert une porte des, ont aussi été abordées. Le pré- Bref, un travail de dentelle au
sous certaines conditions pour sident de l’Association des dépar- niveau local mais très encadré et
rassurer et tenter de ramener la Pour le reste, les marges de tements de France, Dominique pour lequel les questions d’organi-
confiance.
Edouard Philippe a ainsi expli-
qué que, dans les départements
manœuvre par rapport à la doc-
trine nationale sont faibles : dans
les départements en vert, qui pour-
Bussereau, a proposé des agents
départementaux pour les briga-
des chargées de remonter les cas
sation restent gigantesques et épi-
neuses comme pour les transports
de proximité. Un travail pour lequel
fin juillet et septembre
classés rouge, si des maires ne sont ront rouvrir leurs parcs et jardins, contacts. Quant aux masques l’Etat ne peut que s’appuyer sur les
pas prêts pour le 11 mai, l’Etat regar- les élus pourront décider de les grand public achetés par les col- élus. « Il ne peut pas faire sans nous, La priorité pour projeter en juillet pour voir dans
dera avec eux quels sont le bon laisser fermés. Pour les marchés, lectivités, qu’Edouard Philippe a martèle Agnès Le Brun, car l’adhé- le moment est de tester quelle mesure et à quel moment
rythme et la bonne organisation les maires pourront décider, selon proposé de prendre en charge à sion de la population passera par une les résidents, d’organiser nous pourrons rouvrir les por-
pour rouvrir chacune des écoles. les circonstances, de les fermer. 50 % à partir de maintenant, « ce acceptation des règles. Il y a un pacte des visites encadrées tes », probablement « entre fin
« Cet esprit, il est plus important à Mais hors de question, avant le serait punir les bons élèves qui ont de confiance qui n’est pas abîmé et de faire revenir juillet et septembre ».
comprendre que la règle, parce que 2 juin, d’autoriser, par exemple, anticipé », a argué Dominique entre les maires et la population. Sa soignants ou animateurs Pour l’instant, les Ehpad se
c’est celui qui va nous permettre de l’accès aux plages. Bussereau. Il y aura rétroactivité confiance passera par là. » n sportifs. donnent comme priorité d’orga-
niser les visites très encadrées
Solveig Godeluck des familles. Le Premier ministre

« L’exécutif n’a pas le choix » @Solwii

Pas un mot sur la date de déconfi-


a autorisé cette réouverture con-
trôlée il y a quinze jours – à condi-
tion de rester à distance, de ne
nement des Ehpad, mardi, dans le pas venir nombreux, et d’arborer
Propos recueillis par Faut-il y voir aussi quelques dynamique. Il faudra s’en rappeler discours d’Edouard Philippe à les protections indispensables. Il
Pierre-Alain Furbury OLIVIER ROUQUAN arrière-pensées politiques ? demain, lorsqu’on réfléchira à la l’Assemblée nationale. Et c’est faudra entre trois et quatre
@paFurbury Politologue, Il peut y avoir aussi l’idée de diluer la réorganisation de l’Etat. tant mieux, selon Florence semaines pour recevoir toutes
chercheur associé responsabilité, notamment juridi- Arnaiz-Maumé, la déléguée géné- les familles, selon Florence
Sur le plan politique, comment au Cersa que. Cet exécutif, qui manque crû- Les municipales peuvent-elles rale du Synerpa, la fédération qui Arnaiz-Maumé.
analysez-vous le plan de ment de relais locaux et d’ancrage se tenir avant l’été ? représente les acteurs privés du L’autre grande préoccupation
déconfinement ? territorial, ne cesse de mettre en Même si cela contrarie des intérêts grand âge en établissement et à des Ehpad, ce sont les interve-
Sur la forme, sa présentation était vu leurs effectifs fondre pendant scène la relation avec les maires politiques, le mieux serait de refaire domicile : « Nous sommes plutôt nants extérieurs qui manquent
réussie, claire, sérieuse et hiérar- une décennie, sont en mesure de depuis les « gilets jaunes » et le les deux tours en 2021, en même satisfaits », car « nous avions terriblement à la vie sociale des
chisée. Sur le fond, il a y en revan- bien gérer cette situation. grand débat. Mais les maires ne temps que les départementales et les demandé au ministère un temps résidents. Ce sont, bien sûr, des
che des points de faiblesse : peut- sont pas dupes. Garants de l’ordre régionales. Cela serait l’occasion de d’échange et de concertation », a-t- soignants (kinésithérapeutes,
être un manque de directivité de Pourquoi l’exécutif s’appuie-t-il public, ils sont habitués à devoir se regrouper tous les scrutins décentra- elle expliqué mercredi. De fait, les psychologues, psychomotriciens,
l’Etat, là où les Français mais aussi autant sur les élus locaux ? débrouiller avec les moyens du lisés pour qu’ils aient plus de force, professionnels du secteur n’envi- pédicures-podologues) mais
les acteurs de terrain pouvaient Parce qu’il n’a pas le choix. Il a bord, et à compenser les carences un vieux projet qui me paraît perti- sagent pas d’ouvrir en grand les aussi des animateurs sportifs. Le
attendre un cadrage plus précis. mesuré la faiblesse de ses moyens de l’Etat. On a vu des maires remet- nent. Par rapport à l’idée d’un second portes des Ehpad dès le 11 mai. Les retour des dentistes prendra
Sur la question des élèves, pour- et la désorganisation relative de tre des ateliers communaux en tour là où c’est nécessaire en juin ou résidents sont très vulnérables peut-être un peu plus de temps.
quoi ne pas imposer que l’on com- l’Etat après dix ans de réformes. fonctionnement pour produire des septembre, il y a un problème d’éga- face au virus, et la situation reste En tout cas, les résidents confinés
mence par les élèves en difficulté ? Plus largement, nous sommes masques, ce qui n’est pas franche- lité face au suffrage : les électeurs qui tendue, avec près de 9.000 décès dans leur chambre vont pouvoir
Sur les transports en commun : dans une République à organisa- ment leur compétence première. voteront à ce moment-là n’auront dans les établissements médico- progressivement reprendre les
l’obligation de la distanciation tion décentralisée, comme le dit la On a vu d’autres élus locaux se met- pas les mêmes informations et les sociaux à ce jour. activités communes, et se retrou-
sociale est-elle intangible ? Com- Constitution. Cela veut dire que tre en relation avec des laboratoires mêmes préoccupations à l’esprit que ver en salle à manger. n
munes d’une part, organisateurs pour concrétiser les décisions, les privés pour activer les tests, etc. Le ceux qui l’ont fait en mars. Il ne s’agit « Nouvelle cartographie
des transports d’autre part, ont collectivités locales sont indispen- rôle des régions a, lui aussi, été plus dès lors de la même élection, et des établissements »
b e s o i n d e q u e l q u e s rep ères, sables. Les maires, mais aussi les donc du même mandat. Il y a rupture Le Synerpa plaide donc pour un
notamment pour sécuriser juridi- départements pour les personnes d’égalité ! déconfinement « en mode gradué
« Nous avions
quement leurs décisions. âgées ou les régions pour les trans- jusqu’à l’été ». Cela passe par la demandé
« Il a mesuré
ports, sont incontournables. La cohésion nationale est très réalisation, en mai et juin, d’« une au ministère
Une carte de départements C’est le cas aussi hors période de la faiblesse écornée. Est-ce un problème nouvelle cartographie des établis-
un temps
verts ou rouges est-elle crise mais là, on le réalise vrai- de ses moyens et pour surmonter cette crise ? sements Covid et non-Covid »,
une bonne idée ? ment… Ainsi, de la décision de réou- L’unité nationale se fait au moins grâce à la massification des tests d’échange et
la désorganisation
Prendre le périmètre départemen- verture des écoles : la prise en sur l’idée que nous sommes une virologiques en cours dans les de concertation. »
tal me semble rationnel sur le plan compte des acteurs de proximité relative de l’Etat démocratie ! Donc, l’expression des Ehpad. « Notre enjeu aujourd’hui, FLORENCE ARNAIZ-MAUMÉ
administratif. Mais il faudra voir si – professeurs, directeurs d’établis- après dix ans désaccords est possible et même c’est le déconfinement en cham- Déléguée générale
l’on est capable de bien agréger par sement, communes qui ont la pro- de réformes. » souhaitable. Ce n’est pas parce que b re » , a e x p l i q u é F l o r e n c e du Synerpa
départements, les indicateurs utili- priété des bâtiments… – est déter- nous affrontons une crise très grave Arnaiz-Maumé.
sés pour passer d’une couleur à minante pour assurer la pertinence que nous devons devenir un régime Quant au déconfinement vers
l’autre et si les préfectures, qui ont de la mise en œuvre. autoritaire. n l’extérieur, « nous pourrons nous
IL Y A LES GESTES ET LES GESTES
BARRIÈRES CONTRE BARRIÈRES CONTRE
LA CRISE SANITAIRE LA CRISE ÉCONOMIQUE

Il faut se laver régulièrement les mains Il ne faut pas se laver les mains
des difficultés que vous rencontrez
À La Banque Postale, nous avons mis
en place la suppression des franchises
d’Assurance Auto et Habitation*
pour 1 million de clients, et des reports
des remboursements de crédits**
immobiliers et à la consommation
pour tous ceux qui en ont besoin.

Il faut maintenir une distance sociale


de 1 m au minimum Il faut rester au plus près des petites
entreprises et des professionnels
pour les aider à repartir, avec déjà
1m
plus de 400 millions d’euros accordés
de Prêt Garanti par l’État, et des reports
automatiques des remboursements
de crédits.

Il ne faut ni poignée de main Il faut prendre à bras-le-corps


ni embrassade les difficultés des hôpitaux
et des collectivités locales
À La Banque Postale,
nous avons mis à leur disposition
une enveloppe de 300 millions
d’euros à 0 %.

C’EST ÇA ÊTRE BANQUE ET CITOYENNE

UN CRÉDIT VOUS ENGAGE ET DOIT ÊTRE REMBOURSÉ, VÉRIFIEZ


VOS CAPACITÉS DE REMBOURSEMENT AVANT DE VOUS ENGAGER.
* La suppression des franchises s’applique uniquement aux sinistres Auto et MRH survenus entre le 16 mars et le 16 juin 2020.
** Sous réserve d’acceptation de votre dossier par La Banque Postale.
Dispositifs en vigueur jusqu’au 16 juin 2020.
La Banque Postale Assurances IARD – S.A. au capital social de 161 142 000 € – 30 boulevard Gallieni 92130
Issy-Les-Moulineaux. RCS Nanterre n° 493 253 652. Entreprise régie par le Code des assurances.
Prêteur : La Banque Postale Financement – S.A. à Directoire et Conseil de Surveillance. Capital social 2 200 000 €.
1 avenue François Mitterrand 93212 La Plaine Saint-Denis CEDEX. RCS Bobigny n°487 779 035. Distributeur/
Intermédiaire de crédit : La Banque Postale – S.A. à Directoire et Conseil de Surveillance – Capital social 6 585 350 218 €
– 115 rue de Sèvres 75275 Paris CEDEX 06 – RCS Paris n° 421 100 645 – Intermédiaire d’assurance ORIAS n° 07 023 424.
08 // EVENEMENT Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

CORONAVIRUS

PAOLO GENTILONI
Commissaire
L’Allemagne
européen en charge
de l’Economie anticipe une
récession historique
20 avril ne pourra être visible
EUROPE avant. Le ministre de l’Economie
espère en revanche que le secteur
Le ministre de de l’hôtellerie et de la restauration
l’Economie allemand pourra entrevoir le bout du tunnel
prévoit une chute de le mois prochain.
6,3 % du PIB en 2020. Le gouvernement a, au con-
traire, déjà prolongé jusqu’au
15 juin les restrictions de voyages à
Ninon Renaud l’étranger qui clouent les compa-
@NinonRenaud gnies aériennes au sol. Des négo-
— Correspondante à Berlin ciations intenses se poursuivaient
mercredi sur un plan de recapita-
« C’est une révision réaliste », a lisation publique de près de
estimé mercredi le ministre de 1 0 m i l l i a r d s d ’e u r o s p o u r
l’Economie, Peter Altmaier, en Lufthansa. Plus globalement, l’Ifo
annonçant une probable chute de met en garde contre une vague de
6,3 % du produit intérieur brut faillites en cas de normalisation

« Il ne faut pas mettre en


(PIB) cette année, contre –5 % trop lente : 29,2 % des entreprises
début mars. « Nous allons vivre la interrogées par l’institut ce
pire récession de l’histoire de la mois-ci déclarent pouvoir survi-
République fédérale allemande », vre trois mois maximum, et plus

danger le projet européen »


a-t-il ajouté. Lors de la crise finan- de la moitié (52,7 %) estime ne pas
cière en 2009, le PIB avait chuté de pouvoir tenir au-delà de six mois.
5,7 %. En cause : la prolongation
des mesures de restrictions de
contacts physiques qui mettent Le gouvernement
sous cloche l’activité économique a prolongé
l Paolo Gentiloni livre aux « Echos » sa vision de l’épreuve que traverse l’UE. depuis la fin mars. Le deuxième
trimestre devrait ainsi voir plon-
jusqu’au 15 juin
l Pour l’ancien chef du gouvernement italien, il est capital d’enclencher ger l’économie de 11 % (en rythme
les restrictions
de voyages.
rapidement un plan de relance massif. annualisé) avant, espère Peter Alt-
maier, une « reprise progressive »
au deuxième semestre. En 2021, la
croissance devrait atteindre 5,2 % A l o r s q u e l ’A g e n c e p o u r
Gabriel Grésillon rences de marge de manœuvre nos sociétés via des dépenses socia- Leyen lorsqu’elle évoque un mix des mais ce n’est qu’en 2022 que l’Alle- l’emploi a publié ses données pour
@GGresillon budgétaire entre Etats membres. les. Ensuite, nous devons rester deux. Je veux simplement ajouter, magne retrouverait des perfor- avril jeudi, Peter Altmaier s’attend
— Bureau de Bruxelles focalisés sur nos objectifs stratégi- quant aux subventions, qu’elles mances équivalentes à celles de à voir remonter le taux de chô-
Quelle est l’urgence ques que sont la soutenabilité envi- devront se focaliser sur les zones ou l’an passé. mage à 5,8 % en fin d’année, contre
Quel est le diagnostic d’un plan de relance ? ronnementale et l’investissement les secteurs les plus durement tou- 5,1 % en mars. Un niveau plus
de la Commission A mon sens, il faut que cette stratégie dans l’innovation et le numérique. chés. Concernant les prêts, il est Entrevoir le bout du tunnel limité que dans les pays voisins,
sur cette crise ? de relance commence au deuxième Enfin, ce plan doit répondre à un capital de les concevoir avec une Aussi réalistes soient-elles, ces grâce au recours massif au chô-
Elle est sans précédent. La récession semestre 2020, et pas au mois de objectif macroéconomique : sans longue maturité, sans quoi l’objectif prévisions partent du principe mage partiel : il concerne actuelle-
sera la plus forte depuis la décembre… Il y a urgence, et c’est mutualiser les dettes du passé, il de ne pas alourdir le fardeau de la que le pays réussit à contenir la ment au moins 3 millions de per-
grande dépression de 1929. Dans l’une des raisons pour lesquelles la faut combler les différences entre dette des Etats ne sera pas atteint. Le propagation du coronavirus. sonnes.
les prévisions que nous allons pré- comparaison avec le plan Marshall secteurs ou régions, afin d’éviter gouvernement espagnol a proposé « C’est une course de fond dont nous Dans ce contexte, le ministre
senter la semaine prochaine, je doit être précisée : celui-ci a été d’aggraver l’endettement des Etats de la dette perpétuelle. Cette idée ne voulons pas perdre les premiers de l’Economie a réaffirmé sa
m’attends à ce que nous soyons dans enclenché deux ans après la fin de la aux finances publiques les moins mérite d’être entendue même si je gains », a souligné Peter Altmaier. mobilisation au chevet des entre-
les mêmes ordres de grandeur que le Seconde Guerre mondiale. Dans le robustes. ne pense pas qu’elle fasse l’unani- Depuis le mois de mars, le nombre prises tant que durerait la crise. Il
FMI, qui prévoit une contraction du cas présent, à moins qu’on puisse mité dans le club. Il est crucial de de personnes infectées par jour est a annoncé un plan en quatre
PIB de la zone euro de 7,5 % cette vacciner tout le monde, il n’y aura Quelle taille devrait avoir penser à long terme. passé de 5.000 à 1.300 environ volets pour leur assurer un
année. Mais à l’évidence, ce chiffre pas de moment où, contrairement à le fonds de relance ? mais le taux de reproduction du « nouveau départ ». Outre l’opti-
agrégé va masquer des réalités con- une guerre, on pourra déclarer que Il nous faut un fonds qui pèserait Doit-on mutualiser virus s’est stabilisé autour d’une misation du bouclier financier de
trastées. Les pays européens ne vont tout est fini. Nous allons entrer, dès au moins 10 % de notre PIB, soit des dettes en Europe ? personne pour un malade. 1.100 milliards d’euros et de nou-
pas tous souffrir dans les mêmes les prochaines semaines, dans cette 1.500 milliards d’euros environ. Je ne pense pas qu’il faille utiliser Malgré la pression des milieux velles mesures d’urgence pour
proportions, ni rebondir de la même phase de rétablissement, tout en N’oublions pas, toutefois, que nous cette expression. Ce que nous devons économiques et de certains Län- les secteurs les plus touchés, il a
manière. Prenez les dépenses publi- coexistant avec le virus. Et c’est avons déjà pris des mesures, dont le partager, c’est l’engagement à faire der, Angela Merkel a prévenu qu’il confirmé la préparation d’un
ques pour soutenir l’activité. Dans durant cette phase que nous devons montant potentiel pourrait attein- face à la crise ensemble. Nous ne fallait pas espérer de nouveaux plan de relance qui viendra
l’UE, elles s’établissent en moyenne à mettre en place notre stratégie de dre près d’un tiers de cette somme. devons avoir une réponse commune assouplissements avant le 6 mai. s’ajouter à cet arsenal. Un « pro-
2,5 % ou 2,6 % du PIB, mais la réalité relance. Il n’est pas question d’atten- à un défi commun. Si nous ni parve- Du fait du temps d’incubation du gramme de fitness » composé de
va de 1 % à 3 %. Notre rebond dépen- dre un an. Cet ordre de grandeur nons pas nous mettons en danger le virus, l’effet des premières réou- mesures structurelles doit com-
dra du succès des mesures sanitai- fait-il consensus projet européen. Cela implique de vertures de commerces lancées le pléter le dispositif. n
res, mais aussi de la qualité et de la Quelle physionomie doit à la Commission ? mettre des outils en commun, de se
taille de notre réaction collective. avoir ce plan de relance ? Un point est largement partagé prémunir contre les risques de diver-
Il devrait répondre à trois missions. parmi les commissaires : il faut que gence économique, d’aider les sec- Le coronavirus rythmera
Faut-il craindre une fracture D’abord, muscler la résilience de ce fonds de relance soit conçu en teurs et les régions qui en ont le plus
Nord-Sud en Europe ? lien avec le prochain budget plu- besoin. Au passage, je rappelle la présidence allemande de l’UE
C’est un résumé trop simple. Les riannuel de l’UE. En partant de cette qu’utiliser les ressources européen-
pays situés à l’Est de l’UE vont subir
« Il faut que excellente base, le diable va être nes de manière différentiée pour Faute de vaccin, l’épidémie de Covid-19 sera au cœur
la crise également. Et nous devons ce fonds de relance dans les détails, et on peut dire qu’il augmenter la convergence écono- de la présidence allemande de l’UE qui démarre
nous garder de tomber dans les soit conçu y aura beaucoup de diables, qu’il mique a toujours été la mission du le 1er juillet. Celle-ci devra donc « suivr[e] une voie
divisions inutiles qui ont marqué la s’agisse du montant, du timing ou budget européen. C’est d’ailleurs différente de celle que nous avions prévue », a prévenu
crise précédente, car celle-ci est
en lien avec de la composition de ce fonds. Ce ne pour cela qu’il est pertinent de lier le samedi Angela Merkel qui tenait, mercredi, une
profondément différente. Elle tou- le prochain sont pas des questions simples à fonds de relance à ce budget. réunion spéciale sur le sujet au sein de son cabinet.
che tous les pays, même si c’est avec budget pluriannuel trancher… L’accent sera mis sur le développement économique
des différences de timing et d’inten-
sité. Le risque serait de créer des
de l’UE. »
Faut-il viser des subventions a
Lire l’intégralité sur
et la cohésion sociale dans le cadre des négociations
sur le budget de l’UE. Le Brexit, la protection du
divergences : la commission doit se ou des prêts ? climat, la numérisation, la fiscalité internationale
pencher sérieusement sur les diffé- Je suis d’accord avec Ursula von der lesechos.fr et les relations avec la Chine seront aussi à l’agenda.

Dimanche de 10h à 11h sur Europe 1


Le Grand rendez-vous
Michaël Darmon et Nicolas Barré reçoivent

Bruno Retailleau
© Olivier Coret/SIPA

Sénateur de la Vendée
Président du groupe Les Républicains au Sénat
Les Echos Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 EVENEMENT // 09

L’économie américaine encaisse


le premier choc de la pandémie
l Le PIB a chuté de 4,8 % en rythme annualisé au premier trimestre, selon les chiffres publiés mercredi.
l Il devrait reculer beaucoup plus fortement au deuxième trimestre.

C’est la consommation, qui


ÉTATS-UNIS représente près de 70 % du PIB
américain, qui tire déjà l’activité
Véronique Le Billon globale vers le bas, avec un recul de
@VLeBillon 7,6 % entre janvier et mars, en
— Bureau de New York rythme annualisé. Elle a chuté
beaucoup plus rapidement que le
Dans le vocabulaire américain, la pouvoir d’achat : à New York, la fré-
crise financière de 2008 est souvent quentation des restaurants avait
appelée « la Grande Récession ». déjà baissé de 60 % mi-mars, avant
Quel nom associera-t-on au choc de tomber à zéro à la fin du premier
qui a commencé à secouer les Etats- trimestre. Et malgré les soldes
Unis ? Après plus d’une décennie de agressifs des enseignes de vête-
croissance, il devrait être « trois fois ments – c’est « Black Friday » en
plus important que la perte de pro- avril, titre la presse –, les ménages
duction pendant la grande crise américains ont préféré différer
financière et constituer la plus leurs achats, et, quand ils le pou-
grande contraction économique vaient, ont épargné.
depuis 1946 », estime Gregory Daco, Le commerce international a
chef économiste d’Oxford Econo- marqué un coup d’arrêt : les expor-
mics pour les Etats-Unis. tations ont reculé de 8,7 % au pre-
mier trimestre en rythme annua-
« Black Friday en avril » lisé, et les importations de 15,3 %.
Mercredi, ce n’est donc qu’une mise L’investissement privé a lui aussi
en bouche qu’a publiée le BEA, chuté de 5,6 % en rythme annua-
l’office statistique de l’administra- lisé, tandis que les dépenses publi-
tion américaine : au premier tri- ques ont progressé de 0,7 % – mais
mestre, le PIB a reculé de 4,8 % en c’était avant la mise en œuvre du
rythme annualisé, soit un recul de plan de sauvetage.
1,2 % par rapport au dernier trimes- Dans le meilleur des cas, la
tre l’an dernier. Une baisse déjà plus reprise se fera en « racine carrée »,
prononcée que ce qu’anticipaient estiment les économistes : une rup-
les économistes. Mais le PIB devrait ture brutale, une reprise graduelle et
chuter beaucoup plus lourdement une remise sur les rails pour repren-
au deuxième trimestre. Oxford dre la croissance tendancielle
Economics table ainsi sur un recul observée fin 2019. Selon les scéna-
de… 36,5 % en rythme annualisé au rios, ce retour à la « normale » pour-
deuxième trimestre. Selon le WEI, rait toutefois prendre plusieurs
un indicateur avancé de la Réserve années, voire rester durablement
fédérale de New York, qui mêle les sous les niveaux atteints l’an dernier.
dernières données sur la produc- Surtout, un scénario en « W » n’est
tion, la confiance des ménages et le pas exclu si une deuxième vague de Si la confiance se réinstalle au gré légèrement supérieur au revenu tains évoquent déjà une prolonga- et de dépenses fédérales, dont la qua-
marché du travail, le PIB américain contamination devait imposer un d’un déconfinement qui reste à moyen des salariés “à risque” tion de ces aides financières, alors si-totalité est concentrée en 2020 »,
évolue en ce moment sur une ten- nouveau confinement. organiser, les ménages pourraient [comme la restauration ou la vente que l’administration Trump plan- rappelle Goldman Sachs.
dance à – 11,59 %. La reprise serait alors d’autant progressivement se remettre à con- de détail, NDLR] », note Gregory che sur un quatrième paquet de Certains économistes anticipent
plus complexe que les défaillances sommer : malgré les inscriptions Daco. mesures de soutien budgétaire. une désinflation. « Le choc de la

26,5
d’entreprises se multiplieraient. record au chômage – 26,5 millions « Avec la promulgation, le 24 avril, demande sera plus dommageable
Selon l’agence de notation S & P Glo- de personnes en cinq semaines –, Prolongation des aides de 484 milliards de dollars supplé- que l’offre, même avec des mesures
bal Ratings, 39 entreprises améri- leur pouvoir d’achat a, ces dernières C’est lié, d’une part, au chèque de mentaires de mesures fiscales pour de relance, estime ainsi Bank of
caines ont fait défaut depuis le début semaines, été davantage décalé 1.200 dollars envoyé à chaque contrer les conséquences économi- America, qui table sur une hausse
de l’année (contre 31 sur la même dans le temps qu’amputé. « Quand adulte (plus 500 dollars par enfant), ques de Covid-19, le Congrès a main- des prix à la consommation de 0,9 %
MILLIONS DE PERSONNES période l’an dernier), dont les on additionne les allocations tradi- mais aussi aux 600 dollars tenant approuvé 2.500 milliards de en glissement annuel d’ici à la fin de
Le nombre d’inscriptions grands magasins JC Penney et Nei- tionnelles avec celles prévues par le d’indemnité chômage par semaine dollars (12,1 % du PIB) de soutien fis- l’année. Les loyers et les prix de
records au chômage man Marcus, ainsi que Mister Car Cares Act, on arrive dans deux tiers alloués jusqu’à fin juillet, et qui cal direct par le biais de programmes l’énergie tireront notamment l’infla-
en cinq semaines. Wash ces derniers jours. des Etats à un taux de remplacement s’ajoutent aux droits habituels. Cer- de prestations, d’allégements fiscaux tion vers le bas. » n

A six mois de la présidentielle, ce que la crise change à l’élection


La pandémie de coronavi-
rus a déjà perturbé la
« on ne peut pas différer ou reporter
une élection de novembre exigée par
de coronavirus va considérablement
perturber la capacité des gens à voter
• DONALD TRUMP EST-IL
AFFAIBLI PAR LA CRISE ?
quant récemment les gouver-
neurs du Michigan, du Minne-
Selon l’Economic Policy Institute,
9 millions d’Américains supplé-
campagne électorale, mais la Constitution », avait prévenu lors de l’élection présidentielle », A six mois des élections, difficile s o t a e t d e Vi rg i n i e , p o u r l e s mentaires auraient perdu leur
elle risque aussi de désorga- l’ancien vice-président de Barack selon un sondage réalisé par Pew de prédire comment la situation mesures restrictives qu’ils ont couverture dans les quatre pre-
niser le scrutin prévu Obama, qui vient d’obtenir le sou- Research, début avril. Le fossé entre évoluera. Mais la crise efface le adoptées, Donald Trump ne s’y mières semaines de la crise.
le 3 novembre. Les équipes tien d’Hillary Clinton et de la prési- démocrates et républicains principal atout du président sor- est pas trompé : ces Etats auront Côté démocrate, les négocia-
de Donald Trump et de dente de la Chambre des représen- s’exprime même sur le processus tant, son bilan économique. Jus- un rôle important. tions internes continuent, mais
Joe Biden doivent s’adapter tants, Nancy Pelosi, dans sa course électoral : 87 % des républicains qu’ici, la cote de popularité de Dans l’Ohio, l’un des Etats déci- l’aile gauche a déjà obtenu une
en temps réel. à la Maison-Blanche. estiment que tous les citoyens sou- Donald Trump parvenait à résis- sifs, les derniers sondages don- légère inflexion chez le candidat
Si une nouvelle date devait être haitant voter pourront le faire, mais ter, les électeurs républicains nent, pour la première fois, Joe Biden. Celui-ci a évolué et plaide
V. L. B. et trouvée, c’est le Congrès qui aurait les démocrates sont beaucoup continuant de lui maintenir leur Biden vainqueur. Mais l’écart désormais pour une extension de
Nicolas Rauline la main pour fixer le jour du scrutin, moins confiants (43 %). confiance. Mais les dernières (1 point) est trop faible pour en l’Obamacare, qu’il a mise en place
@nrauline indiquent les experts. Le mardi qui L’organisation des élections est enquêtes d’opinion montrent un tirer des conclusions définitives. en tant que vice-président. Sans
— Bureau de New York suit le premier lundi de novembre régulièrement critiquée aux Etats- fléchissement. Un sondage de Le candidat démocrate raflerait aller jusqu’à la couverture univer-
est aujourd’hui le « jour de l’élec- Unis, avec des procédures d’inscrip- l’université de Suffolk pour « USA le Michigan, la Pennsylvanie et le selle obligatoire prônée par Ber-
tion » aux Etats-Unis, lors duquel se tion sur les listes électorales com- Today » donne même à Joe Biden Wisconsin, ce qui pourrait lui nie Sanders ou Elizabeth Warren,
•AURA-T-ELLE
L’ÉLECTION
BIEN LIEU
déroulent simultanément scrutins
locaux et nationaux. Pour l’heure,
plexes et peu de bureaux de vote
dans certaines circonscriptions,
une avance de 6 points au niveau
national (et dix au cas où il n’y
assurer une victoire nationale,
mais aussi la Floride et l’Arizona.
Joe Biden veut offrir la possibilité
à chaque Américain d’avoir une
LE 3 NOVEMBRE ? c’est davantage le camp démocrate entraînant des files d’attente de plu- aurait que deux candidats). L’opi- Et l’écart se resserre dans des assurance santé publique, en
Mardi, Donald Trump a démenti qui annule les scrutins : après un sieurs heures le jour du vote. Pour nion américaine se montre criti- Etats plutôt républicains comme option, qui cohabiterait avec le
vouloir reporter l’élection prési- report de sa primaire à fin juin, assurer la sécurité sanitaire des que sur la manière dont le prési- la Caroline du Nord. système privé. Côté républicain, le
dentielle prévue le 3 novembre l’Etat de New York a décidé lundi de électeurs, sept sondés sur dix sou- dent a géré la crise, même si ses sujet est délicat : depuis quatre
prochain. « Je n’ai jamais envisagé
d e ch a n ge r l a d a t e . Po u rq u o i
ne pas tenir d’élection. A la fureur
du progressiste Bernie Sanders,
haiteraient qu’un vote par courrier
soit possible, selon Pew Research.
réponses économiques sont glo-
balement appréciées. L’incerti-
• LA CRISE FAIT-ELLE
BOUGER LES LIGNES
ans, le « GOP » tente de détricoter
l’Obamacare et taille dans les bud-
ferais-je cela ? » a-t-il questionné, qui, s’il s’est engagé à soutenir Joe Une mesure critiquée ces dernières tude demeure aussi quant à la DU DÉBAT ? gets de la santé.
qualifiant la rumeur de « propa- Biden, espérait malgré tout comp- semaines par Donald Trump, esti- capacité de Joe Biden à convain- Avant même la pandémie, le Autre point de tension dans la
gande ». Donald Trump « va ter ses partisans dans cet Etat où il mant qu’elle favorise les fraudes. Le cre. Une majorité d’Américains débat sur l’assurance santé occu- majorité présidentielle : le rôle de
essayer de repousser l’élection d’une dispose de nombreux soutiens. débat est attisé par les difficultés ne le voient pas comme le leader pait le devant de la scène, dans un l’Etat et l’explosion des déficits
manière ou d’une autre, de trouver financières de l’US Postal Service, la capable de répondre à la crise. pays où 28 millions de personnes publics. Traditionnellement favo-
une raison pour laquelle elle ne peut
pas avoir lieu », aurait dit quelques
•CONCRÈTEMENT
COMMENT ORGANISER Poste américaine. Donald Trump a
menacé de ne pas accorder de prêt •A-T-ELLE
LA SITUATION
sont dépourvues de couverture –
un chiffre en hausse depuis l’élec-
rables à un contrôle des dépenses
publiques, les républicains sont
jours plus tôt son rival démocrate LE VOTE ? fédéral à l’agence gouvernemen- ÉVOLUÉ DANS tion de Donald Trump. Avec la davantage divisés aujourd’hui :
Joe Biden lors d’une levée de fonds, Les deux tiers des électeurs – 80 % tale si elle n’augmentait pas ses prix. LES « SWING STATES » ? crise, la remise en cause du sys- s’ils ont globalement suivi Donald
a rapporté le « Washington Post ». des démocrates et un républicain Les démocrates y voient un moyen Une poignée d’Etats pourraient tème privé, lié souvent à Trump, certains mettent en garde
Malgré la crise du coronavirus, sur deux – estiment que « l’épidémie de bloquer le vote par courrier. faire basculer le scrutin. En atta- l’employeur, prend de l’ampleur. contre les dérives budgétaires. n
10 // EVENEMENT Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

CORONAVIRUS

Le Japon a-t-il trouvé la recette miracle ?


l Le pays n’a enregistré, au total, que 400 décès liés à l’épidémie de Covid-19.
l Les spécialistes et le gouvernement refusent de crier victoire.
Belgique et aux Etats-Unis. Malgré fuse, des restaurants et de la plupart médical semble tenir bon. « Le faible
ASIE une population extrêmement âgée des commerces. « Il est toujours très nombre de décès est lié à la bonne
sensible aux maladies pulmonaires, difficile de savoir ce qui se passe exac- réponse dans les hôpitaux et à la qua-
Yann Rousseau la maladie n’a fait, depuis la décou- tement au Japon », met en garde le lité de nos soins », assure Yoshitake
@yannsan verte du premier cas sur son terri- professeur Kenji Shibuya, directeur Yokokura, le président de la Japan
— Correspondant à Tokyo toire fin janvier, que… 400 morts. de l’Institut sur la santé des popula- Medical Association, qui pointe
tions au King’s College de Londres. notamment l’utilisation efficace sur
Alors qu’elles identifiaient chaque Identifier les cas graves « A Tokyo, nous pourrions toujours les cas les plus critiques des systè-
jour, début avril, près de 200 nouvel- Les autorités nippones et les méde- être en phase d’infection explosive », mes d’oxygénation par membrane
les contaminations au Covid-19 à cins refusent toutefois de crier vic- assure le médecin, qui pointe le extracorporelle, connus sous le
Tokyo et souvent plus de 600 à toire et continuent d’appeler la dépistage extrêmement limité. nom d’“ECMO”. Des machines très
l’échelle nationale, les autorités population à respecter les règles de Depuis le début de la crise, les sophistiquées et coûteuses qui sem-
médicales japonaises n’ont décou- distanciation sociale et le confine- autorités ne se concentrent que sur blent offrir des meilleurs taux de
vert mardi que 112 infections dans la ment volontaire, notamment au l’identification des cas graves et survie que les simples respirateurs.
capitale pour un total national d’à moment où la « Golden Week », les l’étouffement des différents foyers L’Archipel en compte 1.412. « Du fait
peine 275 nouveaux cas sur une grands congés de printemps, com- d’infections. Elles refusent délibé- de la stratégie d’identification des
population de 126 millions d’habi- mence dans le pays. Le gouverne- rément d’identifier les asympto- foyers, nous avons aussi réussi à évi-
tants. Si le pays ne pratique que très ment, qui va maintenir, au moins matiques ou de contrôler les per- ter une explosion des cas qui aurait
peu de tests – moins de 10.000 par jusqu’au 6 mai, un « état d’urgence », sonnes ne souffrant que de déstabilisé le système médical »,
jour – et n’a donc aucune idée du a demandé aux entreprises de symptômes modérés pour ne pas insiste le médecin.
nombre réel d’infections, il n’a, jus- recourir au maximum au télétravail être contraintes, comme le prévoit
qu’ici, pas connu d’envolée des décès mais n’a pas le pouvoir d’imposer de la loi pour les cas positifs, de pren- Une population très
Le port du masque généralisé dans les espaces publics pourrait liés au coronavirus, comparable à fermetures et soutient même dre en charge tous les infectés dans soucieuse de son hygiène
avoir protégé la population japonaise. Photo Charly Triballeau/AFP celles vécues en France, en Italie, en l’ouverture, dans une politique con- des hôpitaux déjà surchargés par Des médecins estiment aussi que le
les 13.700 cas recensés. « Les hôpi- virus se serait propagé moins rapi-
taux sont notamment surchargés dement dans une population très
car les régulations interdisent de soucieuse de son hygiène et où les
laisser sortir des patients guéris tant contacts physiques sont rares. Les
qu’ils n’ont pas eu deux tests néga- habitants ne se serrent pas la main,
COMMUNIQUÉ
tifs », regrette Kentaro Iwata, un ne se font pas la bise et ne pratiquent

Transformation digitale :
spécialiste des maladies infectieu- pas l’embrassade. Dans les métros
ses à l’université de Kobe. bondés, ils restent aussi silencieux et
Si ces spécialistes critiquent la projetteraient donc peu de particu-

une opportunité pour vos collaborateurs


stratégie gouvernementale, ils ne les éventuellement contaminées.
croient pas à une sous-estimation Pour certains commentateurs, le
massive ou délibérée des décès. port du masque généralisé dans les

et une nécessité pour votre entreprise !


« Nous ne voyons pas les gens mourir espaces publics pourrait aussi avoir
soudain de causes indéterminées été favorable même si les spécialis-
dans les hôpitaux », assure Kentaro tes nippons s’interrogent sur son
Iwata, même si Kenji Shibuya relève efficacité réelle. « Je pense toutefois
dans les statistiques de Tokyo une qu’il va falloir encore attendre quel-
Envie de construire le monde d’après ? très légère hausse du nombre décès ques jours avant de se prononcer sur
par rapport à la courbe théorique la réalité de la baisse de la courbe des
Netexplo Digimapper, programme en ligne de mesure de la connaissance digitale, est né de la collaboration des morts anticipée par les démo- contaminations. Le nombre de tests
du Groupe PSA et de l’Observatoire Netexplo, avec un objectif : proposer un outil d’évaluation des connaissances graphes. « On le voit surtout depuis reste trop faible pour t i re r
la mi-mars et la fin de l’épidémie de aujourd’hui des conclusions »,
du digital et faire monter en compétences les équipes. grippe sur le territoire », détaille-t-il. avance Yoshitake Yokokura, qui
Habitué à gérer des millions de cas anticipe un allongement de l’état
de pneumonies par an, le système d’urgence au-delà du 6 mai. n

Pékin convoque
son Parlement
pour mieux crier victoire
Xavier Chéreau Christophe Rauturier Anne Fenninger
EVP, Human Resources & Chief Digital Officer VP, Head of PSA University
Transformation Division Groupe PSA Groupe PSA
Groupe PSA

Pourquoi avez-vous lancé cette initiative ? Comment fonctionne Netexplo Digimapper ? Reportée en pleine tre, ce qui n’était jamais arrivé
Le Groupe PSA conçoit des expériences automobiles Digimapper est un dispositif d’évaluation qui peut être associé à un catalogue épidémie, la session depuis quarante ans. En annonçant
annuelle du Parlement la tenue de cette grand-messe, le
uniques et apporte des solutions de mobilité innovantes de contenus de formations adaptatives.
chinois s’ouvrira le 22 mai. régime chinois s’adresse aussi au
pour répondre aux attentes de tous. Cela passe notamment L’évaluationprendlaformed’unquestionnairequisefondesurunRéférentiel
reste du monde. « La Chine veut affi-
par une transformation des métiers de l’entreprise et de sa de connaissance mis au point par Julien Lévy (Professeur associé à HEC Frédéric Schaeffer cher la supériorité de son système
culture. Une transformation en marche rendue possible Paris et Directeur du Centre IDEA HEC). Ce référentiel cartographie les 67 @fr_schaeffer politique par rapport à celui des
grâce à des équipes maitrisant le digital dans toutes les concepts clés de la transformation digitale dans une entreprise industrielle et — Correspondant à Pékin Etats-Unis et d’autres pays pour faire
fonctions de l’entreprise : dans la façon de concevoir, de permet d’évaluer le niveau de connaissance, les points faibles et points forts face à l’épidémie », poursuit Willy
produire, et de vendre des produits et des services, mais par domaine de l’utilisateur. En fonction du score atteint, celui-ci pourra être Reportée en pleine épidémie, la ses- Lam.
également dans la manière de manager. Pour cela, la orienté vers des ressources pédagogiques adaptées. sion annuelle du Parlement chinois
montée en compétence de l’ensemble des équipes sur le L’Observatoire Netexplo a été choisi par le Groupe PSA pour développer s’ouvrira finalement le 22 mai pro- Perspectives réduites
numérique est clé. ce baromètre. Il a été, depuis, adopté par EDF, Safran, Saint-Gobain, chain, a annoncé mercredi l’agence La session annuelle parlementaire
de presse officielle Xinhua, nouveau est traditionnellement l’occasion
Total, Transitions Optical, sociétés qui sont toutes membres du Think
signe que l’Etat-Parti considère l’épi- pour le gouvernement de fixer ses
En quoi Digimapper est innovant ? Tank NewDIL, animé par Netexplo depuis 2014. Ce think tank des
démie de coronavirus sous contrôle. priorités économiques et d’annon-
Pour que les collaborateurs du Groupe PSA puissent être Chief Digital Officer de l’Industrie - NewDIL pour « Digital Industry Ce grand rendez-vous de la vie politi- cer l’objectif de croissance pour
acteurs de la transformation portée par le numérique, Lab » - permet d’observer, de partager et de co-construire des projets que chinoise, réunissant chaque l’année en cours. Mais compte tenu
nous avons souhaité disposer d’un baromètre de la comme Digimapper. Le développement de Digimapper a été assuré par année à Pékin quelque 5.000 délé- du contexte économique incertain,
connaissance digitale. Notre objectif : cartographier nos WeUp Learning, partenaire régulier de l’Observatoire Netexplo. gués de tout le pays, devait initiale- cet objectif pourrait exceptionnelle-
forces et nos points d’amélioration équipe par équipe. ment commencer le 5 mars. Mais ment porter sur deux ans, croit
Nous pouvons ainsi ajuster de façon appropriée nos axes Quel est l’objectif de l’indice inter-entreprise Netexplo Digimapper ? réunir autant de dirigeants dans la savoir le cabinet Trivium. Cela per-
capitale était impensable alors que mettrait aussi à Pékin de ne pas
de formation. C’est pour répondre à ce besoin que la L’indice inter-entreprise anonymisé sera publié deux fois par an, enrichi des
le pays était soumis à des mesures reconnaître publiquement que
Direction du Digital et l’Université du Groupe PSA, en résultats d’autres entreprises. L’objectif est d’en faire une mesure partagée
drastiques de confinement. Cela l’objectif d’un doublement du PIB
collaboration avec l’Observatoire Netexplo, ont co-créé entre entreprises leur permettant de faire progresser leurs collaborateurs et aurait fait courir le risque de rame- cette année par rapport à 2010 est
Digimapper. leur capacité d’innovation portée par le digital, dans un environnement en ner le virus au cœur du pouvoir chi- hors d’atteinte. Ce dernier nécessite-
pleine mutation. nois. A présent, « l’épidémie s’est rait une croissance d’au moins 5,5 %
Pourquoi proposez-vous à d’autres grandes entreprises La récente reconnaissance du baromètre digital du Groupe PSA, qui s’est vu apaisée » et « la vie économique et du PIB cette année, bien supérieure
industrielles de rejoindre cette plateforme ? décerner le prix des Trophées du Digital Learning catégorie « Evaluation & sociale revient progressivement à la à la prévision du FMI (+1,2 %). Alors
Parce que nous sommes convaincus qu’ensemble nous mise en pratique », confirme l’intérêt porté à Digimapper et sa pertinence normale », ce qui « permet au Parle- que la reprise économique chinoise
pourrons aller plus loin ! dans une démarche de développement des connaissances numériques. ment de se réunir », a déclaré est menacée par le ralentissement
Cette période tumultueuse, durant laquelle de nombreux salariés font du l’agence Xinhua. de la demande mondiale, Pékin
Associer d’autres grands groupes industriels à ce projet est
« Xi Jinping veut dire à son peuple devrait également annoncer des
essentiel pour construire une plateforme plus intelligente, télétravail, peut être une opportunité pour que chacun puisse évaluer et
que la Chine a vaincu l’épidémie, mesures de soutien lors de la session
échanger sur nos meilleures pratiques et créer un indice développer ses connaissances digitales et être ainsi pleinement acteur dans
explique Willy Lam, professeur à parlementaire.
inter-entreprise de Digimapper. C’est grâce à cette son activité des transformations portées par le numérique. l’Université chinoise de Hong Hormis la date d’ouverture, rien
approche que nous contribuerons à renforcer davantage Kong. Il s’adresse aussi aux gouver- n’a été dit sur la durée du sommet ni
la puissance de l’industrie française et européenne. renseignements : hello@netexplo.org nements locaux pour leur dire que le si tous les délégués seraient pré-
moment est venu de se concentrer sents. Supprimant un obstacle logis-
sur l’économie. » Le Covid-19, qui a tique de taille à leur venue, la muni-
officiellement tué plus de 4.600 en cipalité a annoncé la suppression de
Chine continentale, a porté un coup la quarantaine obligatoire de 14
brutal à l’économie chinoise. Le PIB jours pour les personnes arrivant de
a chuté de 6,8 % au premier trimes- régions chinoises à faible risque. n
Les Echos Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 EVENEMENT // 11

Le premier sommet mondial


sur le climat envoie un signal positif
l La chancelière allemande Angela Merkel et la majorité des ministres réunis virtuellement lors du Dialogue
de Petersberg ont exprimé la nécessité que la lutte contre le dérèglement climatique fasse partie de la sortie de crise.
l Des paroles qui restent à concrétiser, modèrent les défenseurs du climat.

émissions et la croissance des écono-


ENVIRONNEMENT mies. C’est un mythe que le Royaume-
Uni a contribué à briser au cours de la
Muryel Jacque dernière décennie », a ainsi affirmé le
@MuryelJacque Premier ministre britannique, Boris
Johnson, dont le discours a été pro-
En pleine crise sanitaire, certains ne noncé par le ministre des Affaires
pariaient plus guère sur la vivacité étrangères, Dominic Raab.
de la diplomatie climatique mon- « Les dirigeants, européens, en par-
diale. Le Dialogue de Petersberg, ticulier, commencent à faire le lien
premier sommet international entre les plans de relance et les objec-
organisé – par visioconférence – tifs climatiques », estime Neil Maka-
depuis le début de la pandémie de roff, avant de tempérer : « Ce sont des
Covid-19, leur a donné tort. paroles encourageantes dans le débat
« Je veux être claire, la biodiversité actuel. Maintenant, il va falloir les
et la protection du climat, particuliè- concrétiser par des investissements
rement en ces temps de coronavirus, massifs. Ces plans devront être com-
sont d’une extrême importance », a patibles avec les ambitions du Green
assuré Angela Merkel, hôte de cette Deal. » Angela Merkel n’a pas caché
discussion informelle lancée il y a qu’il y aura « un débat difficile sur
onze ans et préparant le terrain de la l’allocation des fonds ».
COP, la conférence annuelle de

Frankhoelmann/Sven Simon/Zuma Pres/RÉA


l’ONU sur le climat. Pour la première
fois, la dirigeante allemande a aussi Le secrétaire général
salué l’objectif du Green Deal euro- de l’ONU, Antonio
péen, visant à réduire les émissions
de gaz à effet de serre de 50 % à 55 %
Guterres, a rappelé
d’ici à 2030. Une position (déjà prise que 2019 avait été
par la France) vue comme un signal la deuxième année
encourageant de la part de l’Allema- Les centrales au charbon (ici, celle
gne, qui prendra bientôt la prési-
la plus chaude de Lippendorf, en Allemagne) sont
dence du Conseil de l’UE. jamais enregistrée. responsables de l’émission de grandes
quantités de gaz à effet de serre.
Mythe brisé Contrairement à la crise de 2008,
Pour les spécialistes du sujet, le mes- le débat sur l’action pour le climat n’a
sage est donc « positif, le climat reste pas faibli, et ces dernières semaines, plus de 85 % de l’économie. Ils doivent ambitieux que ceux prévus par
la priorité », quand bien même la
prochaine COP, qui devait avoir lieu
en octobre au Royaume-Uni, a été
de nombreuses voix se sont élevées
pour que la relance de l’économie se
fasse de façon durable, dans la
aussi s’engager en faveur de la neutra-
lité carbone en 2050. L’Accord de
Paris a été largement rendu possible
l’Accord de Paris de 2015. Ils ne sont
qu’une poignée à avoir fourni de
tels plans. En ce qui concerne la
Berlin face au défi
reportée, comme d’autres grands
rendez-vous sur le climat. Neil
Makaroff, responsable des politi-
société civile comme chez les politi-
ques. « Les gaz à effet de serre, tout
comme les virus, ne respectent pas les
par l’engagement des Etats-Unis et de
la Chine. Sans la contribution des
grands émetteurs, tous nos efforts
France, l’objectif de rehausser
la CDN (contribution déterminée au
niveau national) européenne d’ici la
de tenir ses promesses
ques européennes pour le Réseau frontières nationales », a martelé le seront voués à l’échec », a-t-il prévenu. fin de l’année est inchangé, indique
Action Climat, note que parmi la chef de l’ONU, Antonio Guterres, qui le ministère de la Transition écologi- La chancelière soutient le gouvernement à ne pas perdre
trentaine de ministres – dont Brune a rappelé que 2019 avait été la Hôpitaux de campagne que et solidaire. la Commission euro- de vue ses objectifs climatiques.
Poirson, la secrétaire d’Etat auprès deuxième année la plus chaude Alors que la COP25 n’a pas donné Pour l’heure, le palais des exposi- péenne qui veut relever Leur concrétisation relève
de la ministre de la Transition écolo- jamais enregistrée. La clé pour faire grand-chose, la COP26, qui se tien- tions de Madrid, où se pressaient les objectifs de réduction cependant encore de la gageure.
gique et solidaire, pour la France –, face à la crise climatique réside dans dra à Glasgow à une date encore 23.000 personnes en novembre de CO2 de l’UE pour 2030. Le sujet divise en effet les acteurs
une grande majorité a exprimé son la responsabilité des grands émet- inconnue, sera cruciale. Tous les pour la COP25, comme celui de A l’échelle de l’Allemagne, économiques, mais aussi le gou-
attachement à ce que la sortie de teurs. « N’oublions pas que les pays du signataires sont censés présenter Glasgow, qui devait accueillir la la crise du coronavirus vernement, et l’opinion : selon un
crise n’oublie pas l’écologie. « Il n’y a G20 représentent collectivement plus des plans de réduction des émis- COP26 cette année, servent d’hôpi- menace cependant sondage Forsa pour RTL, le coro-
pas de choix entre la réduction des de 80 % des émissions mondiales et sions de gaz à effet de serre plus taux de campagne. n ses ambitions. navirus a pris le pas sur les préoc-
cupations environnementales
Ninon Renaud pour deux tiers des Allemands

« Il faut un pacte européen @NinonRenaud


— Correspondante à Berlin
interrogés. Alors que les anticipa-
tions de récession rivalisent de
noirceur, 44 % s’inquiètent des

dans le bâtiment et dans les transports » Les milliards mobilisés en Alle-


magne dans la lutte contre le coro-
navirus n’empêcheront pas le pays
conséquences économiques de
cette crise.

S
de tenir ses engagements climati- Multiples dissonances
i l’on veut relancer l’écono- liser des rénovations profondes, de publics : ici, l’action publique peut ques, a promis, mardi, Angela La Fédération de l’industrie (BDI)
mie tout en la rendant plus THOMAS qualité, visant à transformer tous se limiter à fournir des prêts à Merkel lors du dialogue sur le cli- a renchéri mardi, fustigeant des
verte, il faut faire passer des PELLERIN- nos bâtiments en bâtiments à éner- taux zéro qui seraient remboursés mat de Petersberg. La chancelière objectifs de nature à entraîner des
outils déjà existants à une tout autre CARLIN gie positive. Pour cela, il faut une avec les économies d’énergie réali- s’est même engagée à rendre l’éco- distorsions de concurrence à
échelle, dit le directeur du Centre Directeur du Centre action politique européenne qui sées. Cela permettrait de rénover nomie allemande plus respec- l’international. Au sein des chré-
Energie de l’Institut Jacques-Delors, Energie de l’Institut puisse impulser une véritable aujourd’hui des milliers d’écoles, tueuse encore de la biodiversité et tiens-démocrates, les voix s’élè-
Thomas Pellerin-Carlin. Jacques-Delors « vague de rénovation », une res- mairies, bases militaires, tout en du climat en intégrant ces préoc- vent contre des décisions qui ren-
tructuration de la chaîne de valeur réduisant notre consommation cupations dans les investisse- draient plus difficile la reprise.
Comment assurer du bâtiment. Si l’UE fournit la d’énergies fossiles et en améliorant ments futurs nécessaires au Elles appellent à privilégier
un redémarrage durable rités et un écart de compétitivité « masse », qu’on industrialise la notre balance commerciale. redressement économique. les mesures économiquement les
de l’économie en Europe ? aggravé entre pays de l’UE. rénovation en fabriquant les pièces Dans le sillage de sa ministre de plus efficaces. Le secteur automo-
Avant tout, il faut s’assurer que tou- en usine, cela crée des emplois chez Vous suggérez un pacte l’Environnement sociale-démo- bile, qui représente 19,5 % de la
tes les entreprises de l’économie Quelles sont les autres pistes ? les grands industriels du secteur et européen aussi crate, Svenja Schulz, Angela Mer- production manufacturière alle-
verte survivent à cette crise. Pour Si l’on veut stimuler l’économie à les sous-traitants. Les bâtiments pour les transports ? kel a apporté son soutien à un relè- mande, verrait bien une prime à
certaines, il faut de véritables plans court terme tout en la rendant plus résidentiels pour les précaires, les Oui, entre les autorités publiques vement significatif des ambitions l’achat de voitures incluant des
de sauvetage, en particulier pour les verte, il faut identifier les outils déjà « passoires thermiques », devraient et les industriels de l’automobile, de protection du climat dès 2030. modèles à combustion…
start-up de l’économie verte qui ont existants qui permettent à la fois de être priorisés, parce que la transition pour que tous s’engagent dans l’élec- La Commission européenne vise Ces dissonances et la distancia-
un vrai risque de disparaître. Ce relancer la machine et de réaliser la doit aussi bénéficier aux plus trique. Il faut prioriser l’électrique une réduction des gaz à effet de tion physique obligatoire qui
serait tragique pour l’économie transition énergétique… et les faire pauvres. Ainsi que les bâtiments dans la relance et l’annoncer dès serre de 50 à 55 %, et non plus de limite les échanges nécessaires à
dans son ensemble, on perdrait passer à une tout autre échelle. Avec maintenant. L’UE peut orchestrer 40 % par rapport à 1990. « Nous ne l’élaboration de consensus ajou-
cinq ans. Je parle surtout des les énergies renouvelables dont les une baisse des prix pour le consom- ferons pas d’économies sur le dos du tent au défi du politique. L’adop-
start-up qui ont mûri un projet, Etats ont l’opportunité d’accélérer
« Les start-up mateur final (par une prime à la climat », a-t-elle promis. tion avant l’été de la loi encadrant
engagé des coûts, embauché : il faut le mouvement en augmentant les de l’économie verte casse, par exemple) et déployer mas- Svenja Schulz avait souligné la la sortie du charbon n’est plus
les sauver dans l’immédiat et les appels d’offres déjà prévus, les deux ont un vrai risque sivement des bornes de recharge veille que, « contrairement à la lutte assurée, ce qui remettrait en
inclure dans un plan de relance. secteurs les plus importants sont le qui assureraient un maillage par- contre le coronavirus, nous question les premières fermetu-
Pour veiller à ce qu’elles aient accès bâtiment et les transports, qui sont
de disparaître. tout en Europe. Cela participerait à connaissons le vaccin contre la crise res de centrales à charbon à la fin
au capital, l’Union européenne peut très fortement touchés par la crise Ce serait tragique la structuration d’une industrie climatique ». Et d’évoquer le de l’année.
renforcer le Fonds européen actuelle. Dans le bâtiment, les réno- pour l’économie européenne de la batterie. Il y a développement des énergies Quant à la stratégie nationale
d’investissement, le Conseil euro- vations doivent se faire en millions et dans son ensemble, aussi, dans le déconfinement, une renouvelables, de l’électro-mobi- en matière d’hydrogène, qui doit
péen de l’innovation, ou l’Institut plus en milliers : avant la crise, cha- opportunité d’investir dans des pis- lité, de l’hydrogène vert ou encore aider l’Allemagne à atteindre son
européen d’innovation et de tech- que année on rénovait de manière on perdrait tes cyclables et des voies piétonnes de bâtiments écoresponsables. objectif de 65 % d’énergies renou-
nologie. Toutes les jeunes entrepri- médiocre 1 % du stock de bâtiments. cinq ans. » pour protéger nos santés et faire Elle avait reçu le soutien de plus de velables dans son mix énergéti-
ses européennes pourraient être Dans le monde d’après, on doit tri- baisser la pollution de l’air. 60 entreprises du DAX et du que en 2030, elle reste dans les
sauvées, sinon on risque des dispa- pler le nombre de rénovations et réa- — Propos recueillis par M. Jq. Mittelstand, qui ont appelé lundi cartons. n
12 // Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

idées&débats
Grippe espagnole et Covid-19,
deux épidémies étrangement proches
Jean-Marc Vittori avait signalé l’apparition d’une lectives qui préexistent à sa nais- cause. Les pouvoirs publics ont
@jmvittori maladie foudroyante aux autorités sance », écrit l’écrivain Marc Bloch interdit les rassemblements
qui ne l’ont pas écouté, tout comme trois ans plus tard. publics, fermé les écoles et les res-
La quinine est-elle efficace contre le médecin chinois Li Wenliang fin Aujourd’hui comme hier, on veut taurants. Ceux qui ont agi le plus vite
l’épidémie ? Le débat a déjà eu 2019. L’un et l’autre ont été empor- croire en des traitements miracles ont limité les dégâts. Aux Etats-
lieu… en 1918, lors de la terrible tés par le mal qu’ils ont voulu com- pour soigner une maladie qui n’a Unis, Philadelphie a maintenu une
épidémie de grippe espa- battre. encore ni médicament ni vaccin. En grande parade fin septembre 1918,
gnole qui tua des dizaines de En 1918, les relations entre politi- L’ANALYSE 1918, le service de santé de la marine tandis que Saint Louis l’a annulée.
millions de femmes et ques et scientifiques ne sont pas américaine explique que « l’air frais Le taux de mortalité a ensuite été
d’hommes sur la planète. plus simples qu’en 2020. Le 24 sep- DE LA RÉDACTION et les rayons de soleil tuent le germe en deux fois plus élevé dans la pre-
C’était bien sûr une autre épo- tembre 1918, Georges Clemen- Alerte d’un médecin quelques minutes ». En 2020, le pré- mière ville que dans la seconde.
que. L’Europe était ceau tonne en Conseil des sident des Etats-Unis évoque une Toujours aux Etats-Unis, des écono-
alors au bout d’une ministres : « Nous avons
non prise au sérieux, « très jolie rumeur » selon laquelle mistes ont récemment montré
guerre épuisante et les une épidémie grave en complotisme, pénurie « si vous allez dehors au soleil, […], qu’« une réaction plus précoce de dix
médecins ignoraient France et nous ne sommes de masques, ferme- cela a un effet sur les virus ». Et jours à l’arrivée de l’épidémie dans
ce qui pouvait provo- pas renseignés. » Un con- demande à ses services de vérifier une ville donnée avait accru l’emploi
quer pareille catastro- seil scientifique rend un ture d’écoles, foi en s’ils peuvent « employer la lumière et industriel d’environ 5 % » dans les
phe. Mille fois plus rapport trois semaines des traitements la chaleur pour soigner ». années suivantes.
petits que les bactéries, après, se gardant bien de tran- Même espoir côté médicaments. Mais les Etats ont réagi différem-
les virus n’avaient pas encore c h e r s u r l ’o r i g i n e d u f l é a u
miracles… A un siècle En octobre 1918, « Le Journal » ment sur un point essentiel. En 1918,
pu être observés au micros- – microbe classique ou « facteur d’écart, les réactions explique qu’« on nous donne les il n’y a pas eu de grand confinement
cope électronique, inventé spécial encore inconnu ». Le à l’épidémie de grippe conseils suivants : “Evitez les rassem- et l’économie a été peu affectée par
dans les années 1930. 15 novembre, la revue « Le Con- blements ; prenez des grogs au les mesures sanitaires. C’est
Mais cette autre époque cours médical » dénonce « la espagnole et à celle rhum ; précautionnez-vous de qui- l’inverse en 2020. Reste à espérer
résonne étrangement avec la faillite de la prophylaxie administra- du coronavirus ont nine”. » La Mairie de Paris récupère que ce confinement permettra
nôtre en pleine épidémie de tive ». Le langage est différent mais 500 hectolitres de rhum auprès du d’éviter une nouvelle vague d’épidé-
Covid-19. Au printemps 1918, le message, identique en couver-
beaucoup de points ministère du Ravitaillement pour mie. En 1918, la deuxième vague fut
Loring Miner, un doc- ture de l’hebdomadaire « Le Point » communs. Malgré approvisionner les pharmacies. la plus meurtrière. n
teur du Kansas, du 23 avril 2020 : « Les bureaucrates d’immenses progrès « Le Concours médical » affirme de
a u ro n t- i l s n o t re peau ? » son côté que « la quinine est pres-
scientifiques. crite couramment. M. Dubois préfère
le quinquina ». En 2020, le profes-
seur Didier Raoult de Marseille
prescrit la chloroquine tandis qu’un
médecin de Melun, Mohammed
Que les réseaux sociaux soient
numériques ou non, les « fake
Squalli, propose à ses patients du
Schweppes – à base de quinquina. D
news » circulent à toute allure. Les masques s’imposent aussi Les points à retenir
Sus à l’ennemi ! Aujourd’hui, on comme une précaution nécessaire.
suspecte en Amérique et en
Europe le laboratoire chinois
En novembre 1918 comme en
avril 2020, l’Académie de médecine
•lesEnrelations
1918 comme en 2020,
entre politiques
P4 de Wuhan tandis qu’on prône le port du masque mais les et scientifiques ne sont pas
pointe en Chine la fermeture autorités ne l’imposent pas. Il en va plus simples.
mystérieuse d’un centre amé-
ricain de recherche médicale
autrement aux Etats-Unis, où San
Francisco le rend obligatoire il y a un
• Fausses nouvelles et « fake
news » circulent à toute allure ;
militaire à Fort Detrick. Sont siècle sous peine d’« amendes de 5 à l’espoir dans les traitements et
aussi accusés Bill Gates et la 100 dollars, ou de dix jours de pri- les médicaments miracles, les
5G, la nouvelle génération de son ». De nos jours, le masque est polémiques face à la pénurie
téléphonie mobile. En 1918, c’est exigé par les autorités dans certai- de masques sont les mêmes ;
l’Allemagne qui était soupçonnée. nes régions de Chine, au Vietnam, les taux de mortalité sont plus
S es sous-marins, les fameux en Autriche… et à San Francisco. ou moins élevés en fonction de
U-boot, seraient venus infecter des Face à la pénurie, les mêmes solu- la rapidité des mesures prises.
ports américains. Elle aurait
demandé au laboratoire Bayer de
tions sont employées à cent ans
d’écart : production maison et
• Mais à l’époque, il n’y a pas
eu de grand confinement avec
truffer ses comprimés d’aspi- reconversion d’usine (en 1918, une les conséquences sur
Boll pour « Les Echos »

rine de microbes, aurait fabrique américaine de masques à l’économie qui se profilent


glissé des germes dans des gaz pour la guerre bascule sur les aujourd’hui.
boîtes de conserve ven-
dues en Espagne. « Une
masques sanitaires).
Lors des deux épidémies, l’accélé-
• Cela évitera-t-il une
deuxième vague d’épidémie
fausse nouvelle naît tou- ration des transports au cours des plus meurtrière comme ce fût
jours de représentations col- décennies précédentes a été mise en le cas en 1918 ?

LE
COMMENTAIRE Gardons le cap d’une économie décarbonée
L
d’Hélène Rey
a bataille contre la pandémie déjà amorcée ces dernières années territoires et catégories sociales civique en leur donnant pour mis- logies polluantes et ce, d’autant plus
est globale et ne pourra être s’est trouvée considérablement accé- aient des infrastructures numéri- sion d’améliorer le fonctionnement que le prix du pétrole est au plus bas.
vraiment gagnée nulle part si lérée. Cette transformation offre de ques et un équipement de bonne et la qualité de vie d’associations Il faut résister et garder le cap de la
elle n’est pas gagnée partout. Les nombreux points positifs. D’abord, qualité. Il y a là un investissement à (action humanitaire, clubs du troi- décarbonisation. La meilleure
pays émergents commencent seule- d’un point de vue sanitaire, elle per- faire dès que possible, tout en réflé- sième âge), ou d’établissements façon de faire en sorte que les res-
ment à être touchés par la pandé- met une meilleure gestion de la dis- chissant à l’indépendance technolo- publics locaux en se servant de leurs sources de sortie de crise ne soient
mie. Étant donnés leurs manques de tanciation sociale. Elle peut aussi gique européenne et à la gestion des compétences numériques en parti- pas allouées de façon très inefficace
moyens en matière sanitaire et la dif- contribuer à une économie plus culier. Un certificat professionnel serait d’instaurer un prix du car-
ficulté qu’ils vont avoir à emprunter décarbonée dans la mesure où elle pourrait être délivré selon le succès bone plancher au niveau européen
sur les marchés internationaux, la permet plus de télétravail et de télé- La digitalisation s’est de la mission. qui croîtrait au cours du temps jus-
situation peut y devenir dramatique. médecine par exemple, diminuant considérablement Il faut en effet tout faire pour que qu’en 2050 pour respecter notre
Il sera impératif de les aider finan- ainsi les déplacements. Elle peut per- accélérée. l’économie digitale soit inclusive et objectif de neutralité carbone. Les
cièrement et en leur fournissant une mettre la mise en relation plus aisée aide à renouer les liens sociaux en agents économiques auraient ainsi
assistance médicale pour des rai- de nombreux talents en abaissant créant des écosystèmes locaux une visibilité qui leur permettrait
sons humanitaires évidentes et dans les barrières géographiques ou
Un point positif pour riches qui pourraient innover en d’investir dans des technologies
notre propre intérêt. En outre, nous sociales. Elle peut stimuler l’innova- l’environnement. particulier, mais pas seulement, au propres et dont les rendements croî-
ne savons pas quand un vaccin sera tion en ouvrant plus d’horizons à sein des associations et dans l’éco- traient au cours du temps (avec le
disponible ni combien de temps les chacun où qu’il se trouve, grâce à données. Il faut également que cha- nomie sociale et solidaire. Notre prix du carbone) alors que les tech-
malades guéris ou les hypothétiques l’éducation et la formation continue cun puisse se former à ces nouvelles futur est donc vraisemblablement nologies polluantes auraient des
futures vaccinés conserveront leur en ligne, et aussi par un accès plus technologies, que ce soit de façon plus dépendant du numérique et du rendements de plus en plus bas.
immunité. Par conséquent, il faut immédiat à des groupes de consom- basique, avec des formations cour- télétravail. Il doit aussi être plus res- Une taxe d’ajustement aux frontiè-
probablement apprendre à vivre mateurs plus grands ou mieux iden- tes, ou pointue, avec la création pectueux de l’environnement. Dans res de l’Europe pour pénaliser le
avec une présence endémique de la tifiés. Elle peut stimuler la producti- d’écoles de la digitalisation dans les le contexte de crise économique vio- « dumping carbone » serait alors un
Covid-19 et essayer de penser notre vité en favorisant une adoption plus régions. On pourrait également lente qui est malheureusement le complément indispensable.
futur dans ce nouveau contexte. grande de l’intelligence artificielle. miser sur la formation dans les nôtre, il sera tentant de chercher à
Avec le confinement, la tendance Mais pour que ces aspects positifs technologies du numérique d’un relancer la machine en usant de Hélène Rey est professeure
de l’économie vers la digitalisation se concrétisent, il faut que tous les certain nombre de jeunes en service vieilles recettes et de vieilles techno- à la London School of Economics.
Les Echos Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 // 13

le grand entretien Son parcours


Neuropsychiatre au parcours atypi-
que, devenu célèbre pour avoir
popularisé le concept de résilience
(capacité à renaître de sa souf-
france), Boris Cyrulnik est lui-même
un grand résilient : né en 1937
à Bordeaux dans une famille d’immi-
grés juifs d’Europe orientale, il perd
très jeune son père et sa mère, tous
deux morts en déportation, et ne doit
son propre salut qu’à son évasion de
la synagogue bordelaise où, à la

« Revenir au
suite d’une rafle, il a été parqué par
les Allemands et la Gestapo fran-
çaise. Conteur talentueux, il est
l’auteur d’une trentaine d’ouvrages
dont beaucoup, publiés aux éditions

“business as
Odile Jacob, ont pulvérisé les
records de ventes : « Les Vilains
Petits Canards » (2001), « Parler
d’amour au bord du gouffre » (2004),
« Autobiographie d’un épouvantail »

usual”, ce sera
(2008) ou, plus récemment, « Psy-
chothérapie de Dieu » (2017).

provoquer Son actualité


Après avoir présidé, en 2018, les
Assises de l’école maternelle, Boris

d’autres
Cyrulnik s’est vu confier par Emma-
nuel Macron, en septembre 2019, la
présidence de la commission des
1.000 premiers jours de la vie de

catastrophes »
l’enfant, qui doit bientôt rendre ses
travaux au président de la Républi-
que. Son dernier essai, « La nuit
j’écrirai des soleils » (Odile Jacob,
2019), est consacré aux pouvoirs de
guérison que recèle l’écriture : « Le
manque invite à la créativité. La
BORIS CYRULNIK perte invite à l’art, l’orphelinage
Neuropsychiatre invite au roman. » A méditer en cette
période de confinement…
Laurent Cerino/RÉA

retenaient moins bien les cours via les


MOOC. La raison en est parfaitement docu-
mentée sur le plan neurologique. Ce qui,
dans le cerveau, active la mémoire, c’est
l’émotion. Seul chez soi, en pyjama devant
Propos recueillis par Extrêmement mal, et ce n’est pas nouveau. triels, gros émetteurs de gaz à effet de serre ? où c’est la composante relationnelle qui son écran, on n’a pas d’émotions. Tout le
Yann Verdo Songez aux pauvres mères ou épouses de Les mêmes causes produisent les mêmes prime. Dans l’épidémie de coronavirus, les monde en a fait l’expérience : les meilleurs
@verdoyann soldats qui, durant la Première Guerre mon- effets. Ce qui nous guette si nous en revenons soignants ont certes des actes techniques à professeurs, ceux qui vous marquent à vie,

P
diale, recevaient une courte lettre de l’armée au « business as usual », c’est que nous susci- accomplir (lorsque les patients sont endor- sont ceux qui, en sus d’un certain contenu,
our le neuropsychiatre Boris Cyrul- leur signifiant brutalement que leur fils ou terons l’émergence d’autres virus, contre les- mis et intubés avec un respirateur), mais la vous ont transmis de l’émotion.
nik, l’épisode que nous traversons leur époux était mort au combat. La pensée quels nous serons tout aussi démunis composante relationnelle, que ce soit avec
n’est pas une crise, mais bien une que, au moment où nous continuions à vivre qu’aujourd’hui face au SARS-CoV-2… Au les patients eux-mêmes ou avec leur Vous avez popularisé le concept
catastrophe. Car nos habitudes et nos modes notre vie de tous les jours, à nous distraire ou début des années 1970, j’ai été témoin d’une famille, est primordiale. A cela s’ajoute le de résilience, qui a d’ailleurs été
de vie en ressortiront profondément modi- à nous amuser peut-être, l’être cher mourait catastrophe dite « naturelle », un gigantes- fait que les soignants, pas toujours suffi- employé par Emmanuel Macron
fiés. « Ce qui nous guette si nous en revenons seul dans son coin nous est intolérable. C’est que incendie qui a ravagé le massif du Cap- samment protégés à cause du manque de dans son allocution. Diriez-vous que,
au “business as usual”, c’est que nous suscite- à l’origine de ce que les psychanalystes nom- Sicié, en Provence. Avant, les montagnes matériel, partent travailler tous les matins face à cette épidémie, notre nation
rons l’émergence d’autres virus », affirme-t-il. ment une culpabilité imaginaire (on n’est étaient recouvertes de pins, qui poussent avec la peur au ventre et sont hantés par la se montre jusqu’ici plutôt résiliente ?
pas coupable, mais on se sent coupable), plus vite mais acidifient le sol. Quand les pins perspective de contaminer leurs proches. C’est encore un peu tôt pour le dire… La rési-
Du 17 mars au 11 mai voire au-delà, sans doute plus forte encore que la culpabi- ont disparu dans les flammes, d’autres Mais les pénuries de matériel ou d’effectifs lience dépendra de deux facteurs. L’un est le
l’épidémie de Covid-19 aura obligé lité réelle et engendrant à son tour des com- arbres et d’autres plantes (des chênes, des sont, faut-il le rappeler, la résultante d’une soutien mutuel des uns envers les autres, la
nos compatriotes à vivre confinés portements expiatoires d’autopunition : on cistes…) les ont remplacés, les sols en ont été politique qui, depuis au moins une tren- solidarité de tous. L’autre sera notre capa-
dans leur foyer pendant deux mois. se met à rater ses examens, à ne pas se pré- modifiés, les lapins et autres rongeurs ont pu taine d’années, a fait de l’hôpital une entre- cité, ou non, à inventer. Inventer une nou-
Avec quelles conséquences senter à un entretien d’embauche, etc. Pour à nouveau y trouver de quoi se nourrir et s’y prise économique, astreinte aux mêmes velle culture, une nouvelle hiérarchie des
sur leur santé psychique ? éviter ces formes pathologiques de deuil, je sont remis à prospérer, ce qui par ricochet a impératifs de rentabilité que n’importe valeurs, un nouvel ethos [l’ethos est un mot
Le confinement, qui est une protection phy- crois qu’il est nécessaire que nous inven- quelle autre entreprise économique. C’était grec qui signifie le caractère habituel, la
sique, est en même temps une agression tions de nouveaux rituels funéraires, tenant déjà pour cette raison que, il y a vingt ans, manière d’être, les habitudes d’une per-
psychique. C’est un emprisonnement et, compte des mesures de distanciation
« Si on applaudit j’avais démissionné de l’hôpital. Je me rap- sonne ou d’une collectivité, NDLR]. Il y aura
même si cette prison nous protège du virus, sociale mais nous permettant néanmoins les soignants, c’est pelle que nous devions, nous médecins, forcément, à l’issue de cette période, un con-
il constitue en tant que tel une épreuve. Neu- d’être là pour dire adieu à celui ou celle que bien parce qu’on quand nous avions besoin de faire un scan- flit entre ceux qui voudront en revenir à
rologiquement, on ne peut pas vivre coupé nous aimons. Ce ne seraient que des substi- ner, demander préalablement une autori- l’ancienne culture et l’ancien mode de vie,
des autres : un cerveau isolé s’éteint. En tuts, des ersatz de funérailles normales,
a conscience que sation administrative. Les directeurs car ils en étaient les gagnants, et ceux qui
témoignent de nombreuses observations mais ce serait mieux que rien. Cela permet- le manque de moyens d’hôpital, qui étaient issus des écoles voudront en changer. Pour en revenir à
cliniques, comme celles faites sur les trait de limiter la casse sur le plan psychique. leur fait courir d’administration, y voyaient un moyen de l’éducation, par exemple, va-t-on reprendre
enfants des orphelinats roumains de l’ère Et quand je vois sur Internet la créativité un risque qu’ils ne contenir le nombre de scanners et, donc, de cet absurde sprint scolaire auquel nous con-
Ceausescu, qui étaient de véritables mou- dont beaucoup font preuve en cette période faire des économies. traignions jusqu’à aujourd’hui nos enfants,
roirs : l’isolement sensoriel et affectif dont exceptionnelle, je me dis que cette invention devraient pas courir. » à commencer par les plus jeunes ? J’espère
ces enfants ont été victimes leur a laissé des de nouveaux rituels n’a rien d’impossible. Que pensez-vous de ce nom de tout cœur que non. Examinons les clas-
altérations cérébrales et psychologiques de « héros » donné par le chef de l’Etat sements Pisa. D’année en année, deux grou-
durables. Les adultes de tout âge qui se Pour parler de la situation, aux soignants ? ou des applaudisse- pes de pays les dominent. D’un côté, les pays
retrouvent seuls chez eux peuvent aussi vous récusez le terme de crise ments quotidiens à 20 heures ? du Sud-Est asiatique. De l’autre, ceux de
subir de telles altérations si le confinement et lui préférez celui de catastrophe. C’est très sympathique que les gens applau- l’Europe du Nord. Mais ces bons résultats ne
se prolonge trop longtemps et si, une fois Pourquoi ? fait réapparaître les aigles, etc. Toute la flore dissent les soignants depuis leur fenêtre, sont pas du tout obtenus de la même
cette période passée, ils ne sont pas entourés Les mots ont un sens et il faut en tenir et toute la faune ont changé. Ce que je veux mais ces manifestations spontanées sont manière. En Asie, la pression insensée exer-
et soutenus. Cependant, nous ne sommes compte. Le mot « crise » nous vient du dire à travers cet exemple, c’est que, après aussi la preuve d’une désorganisation du cée sur les enfants dès leur plus jeune âge se
pas tous égaux face au confinement. Ceux monde médical où il était employé pour une catastrophe, la vie reprend, mais pas système. Si on les applaudit, c’est bien parce traduit, chez les filles, par une hausse du
qui, avant cette épreuve, avaient acquis des désigner les attaques d’épilepsie : le propre comme avant – ce qui constitue la définition qu’on a conscience que le manque de taux de suicide et, chez les garçons, par une
facteurs de protection, par exemple en prati- de la crise c’est que, quand elle est passée, même de la résilience. moyens leur fait courir un risque qu’ils ne augmentation de la prévalence de la psy-
quant des activités favorisant le développe- tout redevient comme avant. A l’inverse, devraient pas courir. Cela me rappelle ces chopathie. C’est l’inverse que l’on observe
ment intérieur, s’en tireront bien et pourront « catastrophe » (du verbe grec strepho, qui Avant que la vie ne reprenne, jeunes conscrits qui, en 1914, n’avaient dans les pays scandinaves, où le modèle
même goûter aux plaisirs de la solitude. A signifie « tourner » et a donné katastrophê, il faut déjà que les soignants viennent même pas le droit de vote et qu’on faisait éducatif favorise l’épanouissement de la
l’inverse, ceux qui, précédemment, avaient « renversement ») désigne un bouleverse- à bout de l’épidémie actuelle. monter dans les trains sous les vivats : on les personnalité de l’enfant. A nous de choisir
acquis des facteurs de vulnérabilité, du fait ment tel qu’« après » ne sera plus jamais En 2018, une étude montrait que 50 % applaudissait en héros, eux aussi, ce qui ne vers lequel de ces deux modèles nous vou-
d’une enfance difficile, de conflits familiaux comme « avant ». C’est le cas de cette pandé- des médecins et près de 60 % les empêchait pas de n’être que de la chair à lons nous tourner. Des réformes allant dans
ou d’une précarité sociale, risquent de beau- mie ou, du moins, cela devrait l’être. Que des des urgentistes (soit des taux canon. Quand on héroïse un individu ou un le bon sens ont déjà été engagées par l’actuel
coup moins bien s’en sortir. Les crises mesures soient prises pour faire redémarrer largement supérieurs à la moyenne groupe d’individus, c’est bien souvent pour gouvernement en ce qui concerne la mater-
d’angoisse, les bouffées délirantes et les hal- l’économie, oui, bien sûr ! L’économie doit des autres secteurs) déclaraient lui faire oublier qu’on l’envoie au casse-pipe. nelle. Pour la période de vie qui précède
lucinations que finit toujours par produire redémarrer. Mais redémarrer comment et souffrir d’un syndrome d’épuisement l’entrée en maternelle, de 0 à 3 ans, la com-
un isolement sensoriel prolongé survien- pourquoi ? Pour renouer avec l’hypercon- professionnel. Et c’était avant L’éducation est un thème qui vous mission des 1.000 premiers jours, que j’ai
dront chez eux plus vite que chez les autres. sommation ? Pour nous remettre à manger l’épidémie de Covid-19… est cher. Quel regard portez-vous présidée, devait remettre ses conclusions à
trop de viande ? Alors qu’on sait, d’une part, J’ai moi-même participé à des travaux sur le sur le téléenseignement ? l’Elysée le 17 avril. L’épidémie de Covid-19
A ce poids du confinement s’ajoute que le nouveau coronavirus frappe préfé- burn-out des soignants à l’hôpital de Tou- Le téléenseignement ne peut donner que de nous a contraints à reporter. Nous verrons
celui, pour les familles endeuillées, de rentiellement les personnes obèses et, lon. Ils montraient que le risque de burn- mauvais résultats. A l’Ecole nationale de la ce que le gouvernement fera de nos conclu-
n’avoir pu prendre part aux obsèques d’autre part, que pour produire toute cette out variait selon les métiers : plus faible magistrature de Bordeaux, où j’ai enseigné, sions. Cela fera partie des indicateurs qui
de leur proche disparu. Comment viande il faut faire tourner, en Chine ou pour les métiers dont la composante tech- on a voulu mettre en place des MOOC. Et on nous renseigneront sur notre volonté
vit-on cette privation ? ailleurs, de gigantesques élevages indus- nique est importante, plus élevé pour ceux s’est vite rendu compte que les étudiants d’inventer ou pas une nouvelle culture. n
14 // IDEES & DEBATS Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

art&culture
Téléchargez votre journal
dès 21 h 30 avec notre
abonnement Digital First

LE POINT
DE VUE Eviter le piège du pétrole L’épopée flamboyante de Ryan Murphy
d’Aurélien Saussay
bon marché Cécilia Delporte
@ceciliadelporte
SÉRIE AMÉRICAINE
Hollywood
de Ryan Murphy
Le producteur et réalisa-
teur américain jongle de
succès en succès, des séries

L
A Hollywood, il y a des gloi- et Ian Brennan. « Nip/Tuck », « Glee » à
e marché mondial du pétrole est rera, ce qui dissuaderait la tentation la menace que les efforts mondiaux de res soudaines. Et des Avec Darren Criss, « American Horror Story ».
en pleine déroute, frappé, coup d’une relance brune – mais rien n’est décarbonisation font peser sur leur ave- détours que l’on ne pensait Jim Parsons, David Nouveau triomphe pour
sur coup, par deux chocs histori- moins sûr. Une large part de l’effondre- nir. Pour atteindre nos objectifs climati- pas faire. Pour bon nombre Corenswet, Jeremy Pope… cet amoureux des comé-
ques. Début mars, l’échec d’un accord de ment actuel des cours résulte de l’impos- ques, il est impératif de laisser sous terre d’acteurs, c’est un passage 7 épisodes de 60 minutes dies mordantes, qui met ici
réduction de la production entre l’Opep, sibilité de stopper la production de la majorité des réserves mondiales con- éclair à la Golden Tip Gaso- sur Netflix. A partir en scène un Hollywood fan-
menée par l’Arabie saoudite, et la Russie pétrole face à la chute de la demande. Ce nues de pétrole. L’enjeu devient donc de line, station-service où les du 1er mai tasmé, où se mêlent aux
déclenche une première chute des déséquilibre sans précédent de près de déterminer quels seront les pays qui pleins se paient en nature. personnages fictifs des
cours. La vague de confinements plané- 15 millions de barils par jour sature les pourront vendre la plus large part de Gigolos d’un jour, les jeunes éphèbes se his- grands noms du cinéma d’après-guerre.
taire, destinée à juguler la pandémie de capacités de stockage. Dans les cas les leurs réserves. sent à l’avant des banquettes, ôtant les robes
Covid-19, a ensuite détruit le quart de la plus extrêmes, les producteurs préfèrent Or l’Arabie saoudite dispose de l’un à plumes et les bas des riches épouses de la Un casting étincelant
demande mondiale ces deux derniers payer les acheteurs pour se délester de des pétroles les moins chers à produire ville. Parmi eux, l’étoile montante Jack Aussi y retrouve-t-on le comédien Rock
mois. Le baril s’échange à moins de leur brut, conduisant à un prix négatif. au monde. Il lui est donc possible de sup- Castello, jeune bellâtre un peu gauche. Son Hudson, son impitoyable agent Henry Wil-
20 dollars pour la première fois depuis porter, et même de provoquer, des cours allure de gendre idéal et sa soif d’apprendre son, ainsi qu’Hattie McDaniel, star
1999 – et même en territoire négatif pour mondiaux bien plus faibles que ses con- lui feront rencontrer le gratin du cinéma, d’« Autant en emporte le vent ». Le tout
le WTI américain, livrable en mai 2020. L’effondrement du prix currents. Le conflit ouvert par l’Opep de George Cukor à Vivien Leigh. Sur fond porté par un casting glamour en diable, du
Certains se félicitent d’une bonne du pétrole et la faiblesse était ainsi tout autant dirigé à l’encontre de dîners mondains et de sexualité très truculent Jim Parsons, parfait en faiseur de
nouvelle pour le pouvoir d’achat des des cours qui s’annonce du pétrole de schiste américain que de la débridée. stars, à l’étincelante Laura Harrier, ici fasci-
ménages et les coûts de production de Russie. Cette stratégie n’est pas sans ris- Mais les étoiles de Hollywood n’éblouis- nante jeune première. Les acteurs Darren
l’industrie. Une aubaine qui faciliterait
rendent beaucoup que pour le royaume, dont l’équilibre sent qu’un temps. Derrière les paillettes, le Criss et Jeremy Pope, à la présence solaire,
la reprise future. Mais si l’on n’y prend moins attractives les budgétaire requiert un baril à 80 $. Sur- temple du cinéma incarne surtout la face sont eux aussi remarquables dans la peau
pas garde, les conséquences de ce choc énergies alternatives. tout, outre l’asphyxie de ses concur- obscure de l’Amérique : celle de la ségréga- d’artistes intrépides, prêts à se battre pour
pourraient être très négatives pour la rents, elle conduit à maintenir un prix tion raciale, obligeant les acteurs d’origine leurs idéaux.
lutte contre le changement climatique. du brut artificiellement bas – ralentis- afro-américaine aux rôles de simples Tous se retrouvent autour d’un projet
Un faible prix du pétrole présente en L’Opep projette que les capacités glo- sant d’autant les efforts mondiaux pour domestiques. Quant aux comédiens, scéna- commun, un scénario inspiré de la vraie vie
effet un très mauvais signal pour orien- bales de stockage – environ 6 milliards sortir du pétrole. ristes ou agents homosexuels, tous vivent de Peg Entwistle, actrice déchue ayant
ter les investissements et la R & D vers de barils – seront totalement saturées le Lorsque viendra la reprise, il faudra leurs relations dans la peur et le secret, sous trouvé la mort en se jetant du haut de la col-
des solutions décarbonées, notamment mois prochain. L’économie mondiale va savoir éviter le piège d’un pétrole rede- peine de voir leur carrière anéantie. Mais line de Hollywood. Rien de dramatique
dans le secteur du transport. En donc émerger de la pandémie assise sur venu bon marché. A l’heure où les pres- si ces fantômes du passé, ces artistes autre- pourtant dans cette série colorée, joyeuse,
moyenne, pour un baril conventionnel, plus de 60 jours de consommation sions se multiplient à Bruxelles pour fois bafoués, pouvaient enfin réécrire leur pleine de drôlerie et d’espoir. Une ode flam-
chaque dollar supplémentaire corres- pétrolière stockée à moins de 20 $ le ajourner le Green Deal européen, au histoire ? boyante à la tolérance et à la différence, où
pond à une taxe carbone implicite de baril – autant d’offres potentielles qui nom de l’urgence de la relance économi- C’est le scénario original imaginé par le l’on n’espère qu’une chose : le traditionnel
2 $/tCO2. Ce signal prix résulte directe- risquent de contribuer à la faiblesse per- que, il est au contraire plus que jamais « golden boy » du cinéma : Ryan Murphy. happy-end. n
ment d’un équilibre de marché – sans sistante des prix. Si la production mon- nécessaire de le renforcer pour poursui-
qu’une volonté politique soit nécessaire diale reste à un niveau élevé, une reprise, vre la lutte contre le changement clima-
à sa mise en œuvre. C’est donc l’équiva- même vigoureuse, ne videra ces stocks tique au-delà de la pandémie.
lent d’une taxe implicite de près de 80 $/ que très progressivement.
tCO2 sur le pétrole qui s’est volatilisée Plus grave, à moyen terme, les déci- Aurélien Saussay est économiste
depuis décembre 2019. sions de l’Arabie saoudite, début mars, de l’environnement à la London
On peut espérer un rebond du baril dans son conflit avec la Russie, révèlent School of Economics et chercheur
lorsque l’économie mondiale redémar- que ses dirigeants ont pris la mesure de associé à l’OFCE.

LE POINT
DE VUE Notre société a besoin de
de Jean-Jacques Eledjam
davantage de solidarité

© Saeed Adyani/Netflix
de proximité
D ans un monde fondé sur la
croissance, nous ne savons pas
ralentir sans perdre l’équilibre
et les prochains mois seront très durs
pour ceux qui n’ont pas les moyens de
devoir moral qui nous oblige, cette crise
nous le rappelle : nous sommes interdé-
pendants, responsables les uns des
autres. L’avenir est à la subsidiarité et
aux dynamiques de proximité, qui pla-
Mais rien de tout cela ne sera durable,
si nous ne transformons pas notre rap-
port au monde à partir de ses fragilités :
celles de la personne humaine et de son
environnement. Les virus circulaient
Une série colorée, joyeuse et pleine d’espoir, ode à la différence.

s’adapter aux changements brutaux. Ce


constat est la réalité quotidienne des
cent les biens communs au-dessus des
intérêts particuliers.
avant les changements climatiques et ils
continueront. Mais il existe un lien fort
S’élever avec Bach
100.000 volontaires – bénévoles, sala- Pour former la société à la résilience entre les meurtrissures de la planète et
riés, étudiants – de la Croix-Rouge fran- et à la solidarité de proximité, je propose les vulnérabilités humaines. Les unes Début mars, à Bruges. Le MUSIQUE teurs, solistes et choristes.
çaise, engagés depuis des semaines de faire du 17 mars, date du début du comme les autres sont aggravées par chef Philippe Herreweghe Musique en ligne « Cela permet de se libérer de
pour éviter que cette crise sanitaire ne confinement, une « Journée nationale et le Collegium Vocale de Passion selon Saint Jean, la partition et de révéler ce
devienne une crise humanitaire. de prévention et de préparation soli- Gand répétaient la « Pas- Philippe Herreweghe et qui se cache derrière les
Dans toutes nos actions, auprès des daire aux risques », en trois temps. Le 17 mars, pourrait être sion selon saint Jean » de Passion selon Saint notes », explique Gardiner.
personnes vulnérables isolées, des sans- D’abord, un temps de sensibilisation et une « Journée nationale Bach en préparation d’une Mathieu, John Eliot « Cela rend l’expression plus
abri, des plus démunis ou des victimes de formation, en organisant un exercice de prévention et de tournée anniversaire. Gardiner (YouTube) intense et plus intime. »
de l’épidémie, nous n’apportons pas un départemental sur un scénario de crise L’ensemble fête en effet ses Variations Goldberg
simple service qui pourrait être fourni ou de catastrophe (épidémie, inonda-
préparation solidaire 50 ans cette année. « Nous par Zhu Xiao-Mei Bach, le Bouddha
par n’importe quel acteur marchand. tion, attentat, canicule, accident indus- aux risques » qui devions donner une ving- et Le retour est le et Lao Tseu
Nous apportons l’inconditionnalité de triel, etc.) qui associerait écoles, collecti- associerait écoles, taine de concerts des deux mouvement du Tao Intensité et intimité à nou-
l’aide, la confiance, le regard atten- vités, entreprises, services publics, Passions de Bach. Mais nous (Vimeo). veau, en compagnie de la
tionné, le mot qui rassure, le geste désin- associations, établissements de soins,
collectivités, entreprises, avons appris que, l’un après pianiste chinoise Zhu Xiao-
téressé. En un mot : l’humanité. réseaux de secours, etc. Ensuite, un établissements de soins, l’autre, les concerts s’annulaient. » Profitant Mei qui interprète, en juin 2014, les « Varia-
Parce que l’histoire est jalonnée de cri- temps démocratique au Parlement, où associations, etc. de la présence d’une équipe de télévision, les tions Goldberg » en l’église Saint-Thomas de
ses, nous devons mettre la résilience au le gouvernement présenterait l’état de la musiciens ont décidé de faire filmer la répé- Leipzig, là où le compositeur officia durant
cœur de nos systèmes économiques, de préparation du pays face aux risques. notre indifférence, par notre besoin de tition générale, le 13 mars 2020, et de la met- 27 ans et où il repose. Délicatesse du toucher,
santé et de protection sociale. Cette Enfin, un temps dédié au local, l’occa- consommer sans limite, de rendre le tre en ligne. Signalons par ailleurs que Phi- humeur contemplative malgré la diversité
notion, au cœur de la mission de la sion pour les communes de faire le point monde disponible à chaque instant. Ce lippe Herreweghe et le Collegium viennent des rythmes, quête d’absolu. Un superbe
Croix-Rouge, se définit comme la capa- sur l’organisation de la réponse et de la lien se retrouve dans la double inégalité de réenregistrer cette « Passion selon Jean » documentaire de 52 minutes, « Le retour est
cité des personnes et des populations solidarité de proximité, avec les associa- sociale et environnementale qui expose (2 CD PHI). Une même lumière de vitrail le mouvement du Tao » enrichit ce concert
exposées à des vulnérabilités, des catas- tions, les comités de quartier et toutes davantage les personnes les plus vulné- auréole ces deux versions où règnent la lisi- par des réflexions de l’artiste sur un cycle de
trophes ou des crises, à faire face, à les parties prenantes. Loin d’ajouter à rables aux conséquences des change- bilité polyphonique, la souplesse des phra- trente variations qui l’accompagne depuis
s’adapter, à se relever et à retrouver une l’anxiété collective, cette journée serait ments climatiques, alors même qu’elles sés et une incontestable hauteur de vue. toujours. Jouant sur la signification du mot
vie digne et autonome. Cela passe par de nature à rassurer, en se rappelant ont moins de moyens pour s’en protéger. John Eliot Gardiner avait fait entendre le Bach, ruisseau en allemand, elle confie
Illustration : Maïlys Glaize pour « Les Echos »

une meilleure connaissance des risques, régulièrement que nous sommes prêts. La réponse à cette double inégalité 23 mars 2016 la « Passion selon saint Mat- d’une voix murmurée ne pas connaître « de
par l’éducation aux gestes qui sauvent Pour faire vivre ces solidarités protec- est au cœur du projet associatif de la thieu » dans des conditions également par- musique qui évoque à ce point l’eau qui coule.
(près des deux tiers des Français sont trices, l’Etat doit davantage reconnaître Croix-Rouge. Et quand la vague épidé- ticulières. Il faisait étape à Bruxelles. La Elle avance sans heurts, sereine. » Qu’elle
incapables de les appliquer), par une le rôle des associations, comme le font mique se retirera, nous serons toujours veille, la ville avait été victime de trois atten- s’évade dans d’admirables paysages de mon-
meilleure coordination entre les acteurs les collectivités locales. Dans les pro- là, pour rassembler tous ceux qui veu- tats suicide. Une captation en direct fut tagne enneigée ou s’enferme dans un village
de la santé, du secours et du social, et par chains mois nous aurons besoin de con- lent agir. Pour protéger et relever sans organisée aussitôt et le concert fut diffusé pour travailler, la pianiste conserve la même
un investissement massif dans la pré- fiance, et pas seulement pour limiter les condition les personnes en situation de en divers endroits de la ville. On remar- humilité, la même admiration pour cette
vention, qui permettrait d’éviter tant de effets de la récession. Pour sortir de vulnérabilité, et construire, avec elles, quera, outre la densité dramatique de cha- œuvre qui « évoque les chapitres d’une vie »
dégâts humains et de coûts de relève- notre apnée sociale, nous devrons nous leur résilience. que instant, l’homogénéité et l’assurance dans la parfaite « expression d’une musique
ment. Cela passe enfin par une véritable rapprivoiser, réapprendre à se regarder, légendaires du Monteverdi Choir, les bouddhiste ». Bach, le Bouddha et Lao Tseu
solidarité internationale, nationale, à s’approcher. Et pour cela, le rôle des Jean-Jacques Eledjam est président accents douloureux de l’Évangéliste de réunis dans une même quête spirituelle.
locale et interpersonnelle. Outre le associations sera décisif. de la Croix-Rouge. Mark Padmore, les mains vides des chan- — Philippe Venturini
Les Echos Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 // 15

enquête

Véronique Le Billon
@VLeBillon
et Nicolas Rauline
@nrauline
— Bureau de New York

U ne bibliothèque remplie de livres,


de photos encadrées et de bibelots,
une lampe sans âge. A deux heures
de route de Washington, retranché dans le
sous-sol de sa maison de Wilmington
(Delaware) qu’il a convertie en studio de
télévision, Joe Biden est parti à l’assaut de la
Maison-Blanche. Confiné pour cause de
pandémie mondiale, mais candidat officiel
du camp démocrate, ou presque. « Sleepy
Joe » – « Joe l’endormi » comme le sur-
nomme Donald Trump – s’est réveillé et s’est
finalement imposé dans la primaire démo-
crate : un à un, ses rivaux ont jeté l’éponge et
se sont ralliés à « Joe », des plus ambitieux
Elizabeth Warren ou Pete Buttigieg au plus
fortuné, Michael Bloomberg. Même Bernie
Sanders, le plus radical, s’est finalement
incliné. A soixante-dix-sept ans, l’ancien
vice-président de Barack Obama sera
chargé, en août lors de la convention natio-
nale d’investiture, d’aller défaire Donald
Trump le 3 novembre pour devenir le
46e président des Etats-Unis.

Saul Loeb/AFP
Trouver le point d’inflexion de la campa-
gne n’est pas difficile : c’est en Caroline du
Sud que Joe Biden a renversé la tendance,
après avoir dominé les sondages nationaux
pendant plusieurs mois mais fait douter ses Joe Biden connaît sur le bout des doigts le fonctionnement du Congrès et la machine washingtonienne.
partisans, à coups de gaffes et d’approxima-
tions dans les débats. Après trois primaires

Joe Biden, vétéran


ratées dans l’Iowa, le New Hampshire et le
Nevada, Joe Biden a raflé la mise dans cet galités énormes créées par la nouvelle écono-
Etat du Sud grâce au vote noir. Depuis long- mie sont aujourd’hui plus évidentes. » Mais
temps, la communauté afro-américaine lui certains doutent de la sincérité de ces chan-
est acquise. « Il a été le vice-président du pre- gements. « Joe Biden c’est Jacques Chirac, il

démocrate en mission
mier président noir des Etats-Unis. Pour beau- n’a pas d’idéologie. Il est au centre, et où que
coup d’électeurs, c’est déjà suffisant pour voter soit le centre, il y va. Il n’a pas vraiment de
pour lui », explique Ray Rashawn, profes- colonne vertébrale », juge Gérard Araud. Le
seur à l’université du Maryland et chercheur centre de gravité du Parti démocrate s’est
à la Brookings Institution. « Et les électeurs déplacé à gauche, et Joe Biden a lui aussi
noirs américains le perçoivent comme quel- suivi ce mouvement. « S’il est élu, nous veille-
qu’un de sincère. » Quand un suprémaciste rons à ce qu’il défende bien ces idées car de
blanc avait tué neuf paroissiens afro-améri-
ÉLECTIONS AMÉRICAINES // L’ancien vice-président de Barack Obama sera tous les candidats, il était celui dont les inté-
cains dans une église de Charleston, en 2015, officiellement investi par le Parti démocrate, en août, pour affronter Donald rêts étaient les plus liés à ceux des grandes
« non seulement Joe Biden était venu aux entreprises », tranche Neil Sroka, directeur
funérailles, mais il était retourné à l’église par-
Trump, en lice pour un second mandat, lors de la présidentielle du 3 novembre. de la communication de Democracy for
tager le deuil des fidèles », rappelle-t-il pour A 77 ans, il a fini par rassembler son camp malgré un début de campagne raté. America, une organisation progressiste qui
souligner l’empathie jamais prise en défaut a soutenu Bernie Sanders.
de ce catholique avec le peuple américain.
homme soucieux de la loi, de la vérité et de blé. Ses adversaires ont même ressorti, ces Joe Biden, qui n’a finalement pas retenu son Le candidat le plus redouté
Une vie consacrée à la politique la science. Autrement dit, l’anti-Trump. En derniers mois, une longue liste de prises de témoignage. Il s’est récemment excusé de par Trump
En décrochant l’investiture démocrate, Joe 2008, c’est déjà ce tempérament qu’avait position qui semblent aujourd’hui inconfor- ne pas l’avoir prise au sérieux. Pour Jared Bernstein, « il ne s’opposera pas
Biden récolte le fruit d’une vie consacrée à la salué Barack Obama en présentant son tables, voire indéfendables pour certains. Pour la gauche, Biden est donc suspect. Et, au commerce international, mais il n’est pas
politique. Il a déjà tenté deux fois de s’impo- colistier. « Joe Biden est un rare cocktail : pen- Lors des débats entre candidats démocrates, durant la campagne, Bernie Sanders ou Eli- intéressé par les traités commerciaux signés
ser pour une élection présidentielle, celle de dant des décennies, il a apporté le change- il a ainsi été b eaucoup question de zabeth Warren n’ont pas manqué d’attaquer par les démocrates [comme l’Alena ou le
1988 – il abandonnera sur fond de soupçon ment à Washington, mais Washington ne l’a « busing ». Dans l’Amérique post-ségréga- sa frilosité. Sur le système de santé, surtout, traité commercial avec la Chine, NDLR], qui
de plagiat du politicien britannique Neil pas changé. Il est resté ce gamin ferrailleur de tionniste, des bus transportaient les enfants plus que jamais la principale préoccupation privilégiaient les intérêts des investisseurs à
Kinnock, avant d’être terrassé par une dou- Scranton qui défie le destin. » afro-américains vers les écoles publiques, des Américains. « La définition d’un modéré ceux des travailleurs. » De quoi contrer le
ble rupture d’anévrisme –, puis en 2008. Il a « Ferrailler » était probablement gage de pour leur permettre de fréquenter les ou d’un progressiste a évolué depuis quatre principal argument de Donald Trump et ne
décroché son premier mandat de sénateur survie dans la petite ville de Scranton, en mêmes établissements que les Blancs. La ans, souligne Jared Bernstein, ancien écono- pas lui laisser le monopole de la contesta-
à vingt-neuf ans, en 1972 (sous la présidence Pennsylvanie : « Quand j’ai été renversé par sénatrice californienne Kamala Harris, qui a miste en chef de Joe Biden lorsqu’il était tion de la mondialisation. Joe Biden est
de Richard Nixon), ne quittant la chambre des types plus grands que moi… ma mère m’a elle-même utilisé ces bus, avait reproché à vice-président, aujourd’hui au Center on d’ailleurs celui que redoutait le plus l’actuel
haute du Congrès qu’en 2009, après que renvoyé dehors et a exigé que je leur saigne le Joe Biden de s’y être opposé. Il avait répondu locataire de la Maison-Blanche. Donald
Barack Obama l’a appelé à ses côtés pour nez pour que je puisse marcher dans la rue le qu’il s’était en fait opposé à ce que cela Trump sait que « Joe » est populaire parmi
combler son inexpérience des arcanes de lendemain », a-t-il raconté à son biographe devienne une règle fédérale. Mais il avait « Joe » est populaire la classe ouvrière, et dans les Etats du Sud et
Washington. « Le choisir comme vice-prési- Jules Witcover. Tomber, et se relever : la aussi eu ces mots : « Je ne me sens pas coupa- parmi la classe ouvrière, ceux du Midwest, qui pourraient faire pen-
dent a été l’une de mes meilleures décisions », résilience, cette valeur américaine presque ble des péchés de mon père et de mon grand- et dans les Etats du Sud cher la balance. Mais, pour beaucoup,
a assuré mi-avril l’ancien président dans aussi valorisée que la rédemption, Joe père. » Biden reste pour l’instant un produit de
une vidéo de soutien à son ancien « VP ». Biden l’a démontrée tout au long de sa vie.
et ceux du Midwest. l’establishment démocrate. « Biden n’a pas
Joe Biden connaît sur le bout des doigts le Quand, à peine élu sénateur, sa femme et sa Un rapport aux femmes de programme enthousiasmant et son pari
fonctionnement du Congrès et la machine fille de un an meurent dans un accident de qui dérange Mais, pour beaucoup, est celui du rejet de Donald Trump, c’est un
washingtonienne. Il est régalien dans l’âme, voiture, le laissant seul pour élever ses deux Ses positions sur l’avortement ne rassurent il reste pour l’instant un pari dangereux, opine Gérard Araud. On est
passé par les prestigieuses présidences des jeunes fils. Ou quand, il y a cinq ans, son fils pas davantage l’aile gauche du Parti démo- dans une période de révolte et, pour la
commissions des Affaires judiciaires et des aîné meurt d’une tumeur au cerveau. Tan- crate. S’il a promis de protéger le droit à
produit de l’establishment deuxième fois, le Parti démocrate présente un
Affaires étrangères du Sénat. « Joe Biden, dis que Donald Trump joue au golf dans ses l’avortement, il soutenait aussi jusqu’à démocrate. candidat de l’establishment. »
c’est la politique étrangère américaine la plus hôtels de luxe et passe ses week-ends (avant récemment l’amendement Hyde, qui inter- Ses partisans préfèrent y voir un rassem-
classique : un très vif attachement à l’Otan le confinement) en Floride, Joe Biden cul- dit le financement fédéral de l’avortement Budget and Policy Priorities. Joe Biden est bleur, capable d’assurer une transition en
comme canal de leadership américain en tive sa normalité, diffusant avec sa femme dans certains programmes publics, comme pragmatique mais quand il s’agit de com- douceur vers un nouveau modèle. « Il arrive
Europe, et l’intervention militaire quand c’est Jill, une ancienne enseignante, des vidéos Medicaid. Pour Trump et les républicains, il merce ou de droit du travail, par exemple, il est du passé et tout le monde s’attend à ce que rien
nécessaire », rappelle Gérard Araud, de « mom » et « pop » avec leur petite-fille est l’incarnation de la corruption. Le prési- beaucoup plus progressiste que certains ne ne se passe. S’il est élu, il sera un président de
ambassadeur de France aux Etats-Unis Finnegan. dent américain a incité en vain l’Ukraine à voudraient le penser. » Et ce ne serait pas là, transition », poursuit Gérard Araud. « Lui-
entre 2014 et 2019. A ce titre, Joe Biden Descendant d’Irlandais, Joe Biden cède ouvrir une enquête sur les activités de son uniquement, le fruit d’un glissement provo- même reconnaît qu’il n’incarne pas l’avenir du
s’implique dans le conflit des Balkans mais tout de même au glamour un peu daté sur fils Hunter, qui était entré au conseil d’admi- qué par la poussée de l’aile gauche et par la parti, abonde Neil Sroka. Le choix de son colis-
il vote aussi la guerre en Irak lancée par ses affiches de campagne – sourire éclatant, nistration du gazier Burisma, accusant le crise. « Il a toujours promu des idées progres- tier sera, dans cette optique, le plus important
George W. Bush en 2003 – une décision lar- teint hâlé et Ray-Ban modèle Aviateur (les clan Biden d’avoir détourné des millions de sistes, soutient Jared Bernstein, lui-même depuis des années. » Biden s’est déjà engagé à
gement critiquée et qu’il a assuré regretter mêmes que Tom Cruise dans «Top Gun») – dollars. Des accusations jamais étayées. classé à gauche. Lors de sa vice-présidence, il choisir une femme comme potentielle vice-
pendant la campagne. mais il séduit les classes moyennes des Etats Mais c’est surtout son rapport aux fem- s’est battu pour que l’on mette en place des présidente. Et elle devrait être plus jeune que
En annonçant son soutien à Joe Biden, clés du Midwest, du Wisconsin ou de la mes qui dérange. Huit ont dénoncé des ges- politiques de soutien au secteur industriel. » lui, capable de le « remplacer au pied levé » –
Barack Obama a surtout loué l’aide de son Pennsylvanie, où il a passé ses dix premiè- tes inappropriés de la part de l’ancien vice- Le bon score de Bernie Sanders aux pri- c’est lui-même qui le dit. La candidate idéale
vice-président sur des dossiers qui réson- res années et qui a basculé en faveur de président et sénateur. Et l’une d’elles affirme maires et surtout la crise, sanitaire et écono- aux yeux de beaucoup, Michelle Obama,
nent aujourd’hui : la gestion de la Grande Donald Trump en 2016. « Biden a représenté qu’il l’a agressée sexuellement en 1993, alors mique, semblent pourtant bien avoir devrait décliner l’invitation. Restent la gou-
Récession de 2008 avec le sauvetage de l’Etat voisin [le Delaware, NDLR] pendant qu’elle travaillait dans son équipe, au Sénat. changé la donne. Barack Obama lui-même verneure du Michigan Gretchen Whitmer,
l’industrie automobile et la mise en œuvre trente-six ans au Sénat et a passé beaucoup de Autre épisode qui a marqué les esprits : son l’affirme : « Joe a déjà le programme le plus la sénatrice de Californie Kamala Harris,
du Plan de relance (le Recovery Act). Barack temps en Pennsylvanie à faire campagne traitement de l’affaire Clarence Thomas. Ce progressiste qu’ait eu un candidat dans l’his- celle du Minnesota Amy Klobuchar, la pro-
Obama a aussi insisté sur son caractère et sa pour les démocrates et à organiser toutes sor- juge conservateur de la Cour suprême était toire du parti », disait-il dans son discours de gressiste Elizabeth Warren ou encore Stacey
proximité avec le quotidien des Améri- tes d’événements », note Terry Madonna, accusé par une femme, Anita Hill, de l’avoir soutien à son ex-vice-président. Et d’appeler Abrams. Afro-américaine, classée à gauche,
cains : il a été un fils ayant vu son père (qu’il directeur du Centre de politique et d’affaires harcelée sexuellement. En 1991, elle avait de ses vœux cette rupture. « Avant même la celle-ci a failli créer la surprise et remporter
vénère) perdre son emploi, un père qui a publiques du Franklin & Marshall College. été entendue par la commission des Affai- pandémie, il était clair que nous avions la Géorgie il y a deux ans, mais elle manque
vécu des drames personnels, et surtout un Il n’a toutefois pas toujours autant rassem- res judiciaires du Sénat, alors présidée par… besoin d’un changement structurel. Les iné- d’expérience… n
« Tous unis au balcon » par Alice Des pour « Les Echos »

DERNIÈRE HEURE

Le taux d’occupation Rubgy : Vahaamahina L’OMS évalue la Ankara soutient


des prisons tombe en ne souhaite pas situation du Covid-19 le GNA libyen
L’ÉDITORIAL dessous de 100 % revenir chez les Bleus
' '
SANTÉ – Le patron de GUERRE – La Turquie a
DES « ÉCHOS »
' '
JUSTICE – Le nombre de SPORT – Le deuxième ligne l’Organisation mondiale de affirmé mercredi qu’elle
détenus dans les prisons Sébastien Vahaamahina, la santé (OMS) a annoncé allait « défendre » le gouver-
La tentation françaises a diminué de
11.500 depuis le 16 mars en raison
exclu (pour un violent coup
de coude) en quarts de finale du
qu’il allait réunir jeudi les experts
du comité d’urgence afin d’évaluer
nement GNA de Tripoli, dont elle
est le principal soutien, face aux
de la fermeture des libérations anticipées et de la
chute de la délinquance avec le
Mondial 2019 face au pays de
Galles, ne regrette pas sa décision
l’évolution de la pandémie, trois
mois après la déclaration d’urgence
forces dissidentes du maréchal
Khalifa Haftar qui s’est proclamé
coronavirus. Ainsi le taux de de prendre sa retraite internatio- sanitaire internationale. lundi gouverneur de toute la Libye,
Une entreprise étrangère aura plus de mal à acheter population carcérale est tombé en nale: « J’ai fait le bon choix », a-t-il Face aux critiques qui se multi- dont il contrôle la moitié orientale.
une firme française. Le ministre de l’Economie et des dessous de 100%, a déclaré mer- dit mercredi à « L’Equipe » : « J’ai plient à l’encontre des autorités Le GNA est le seul détenteur de la
Finances, Bruno Le Maire, a annoncé que l’Etat allait credi la ministre de la Justice, décidé d’arrêter l’équipe de France sanitaires mondiales accusées légitimité selon la communauté
réduire de 25 à 10 % le seuil à partir duquel il contrôle les Nicole Belloubet. « Nous comptons car je trouve que j’étais beaucoup d’avoir minimisé l’épidémie au internationale qui ne le soutient
prises de participation d’investisseurs non européens 61.100 détenus, à la date du trop absent de chez moi. Cette début, Tedros Adhanom Ghebreye- toutefois pas militairement. Il a
dans des firmes stratégiques. Pandémie oblige, 23 avril, pour 61.109 places », année, je n’ai jamais autant passé sus a détaillé toutes les actions protesté auprès de Paris, qu’il
la France n’est pas la seule ni même la première à se a annoncé au « Monde » la garde de temps en famille. [...] C’est exac- prises depuis janvier, et annoncé accuse de soutenir en sous-main
lancer dans ce que Dominique de Villepin avait appelé des Sceaux, évoquant tement ce que je voulais et je le vis à qu’il « convoquera à nouveau Haftar, après le survol « sans auto-
le « patriotisme économique » quand il était Premier «une situation sans précédent». fond », a expliqué le Clermontois. demain le comité d’urgence ». risation » d’un Rafale français.
ministre. L’Allemagne a élargi au secteur de la santé un
dispositif identique, appliqué au départ au secteur des
technologies sensibles. L’Italie a étendu sa surveillance LA PHOTO DU JOUR
aux acteurs de la finance. L’Espagne a instauré, en
mars, un système très sévère. L’Australie et l’Inde, plus
proches de la Chine, ont aussi drastiquement resserré
la surveillance. Les Etats-Unis, le Japon et la Chine
avaient déjà des protections efficaces. Ces décisions
sont logiques. La pandémie du Covid-19 et le
confinement décidé un peu
partout pour la maîtriser ont fait
dévisser d’un tiers ou de moitié
les cours de Bourse de joyaux,
devenus ainsi des proies
vulnérables. Ils ont aussi
fragilisé des jeunes pousses
prometteuses. Le revirement le
Par Jean-Marc plus spectaculaire est sans
Vittori doute celui de l’Allemagne,
longtemps très ouverte à
Il faudra l’investissement direct étranger.
L’achat du leader robotique par
savoir un groupe chinois en 2016 avait
réussir le été vécu comme un
déconfine- traumatisme national. En 2020,
ment des Berlin a enrayé une tentative
américaine de mettre la main
économies sur CureVac, un laboratoire qui
nationales. affine un vaccin contre le Covid-
19. En temps de pandémie,
d’autres décisions sont aussi
compréhensibles. Quand la production nationale de
tests, de masques ou de céréales ne suffit pas, il est
logique d’empêcher leur vente à des pays aux poches
plus profondes. Quatre-vingts pays ont créé des
restrictions sur leurs exportations, en particulier sur les
produits liés à la santé. Quand la croissance est trop
lente, il est tentant de tordre les règles commerciales.
Depuis la crise financière de 2009, la proportion du
commerce mondial soumis à des distorsions d’une
forme ou d’une autre a doublé pour atteindre 75 % du
total, selon Global Trade Alert, un réseau universitaire
de surveillance du commerce mondial. En temps
d’épidémie, il semble naturel de limiter les voyages vers
d’autres pays. Mais il faudra savoir rouvrir les portes. Le
déconfinement de l’économie nationale sera aussi
complexe que celui de la population. Il sera aussi EN AUSTRALIE, LES PLAGES DE SYDNEY DE NOUVEAU OUVERTES Planches sous le bras, des dizaines de surfeurs n’ont pas attendu la levée officielle des
nécessaire, quitte à ne pas tout rouvrir ou ne pas rouvrir barrières pour se jeter dans les vagues de Bondi Beach à Sydney, fermée cinq semaines par les autorités. Plus disciplinés, les nageurs et les planchistes ont attendu
de la même manière. Sauf à se résoudre à vivre avec patiemment que les employés municipaux donnent le feu vert pour aller dans l’eau. Photo Peter Parks/AFP
l’horizon abaissé qui constitue le point commun des
populistes de tous bords.

( Lire nos informations


Page 2
15 VENDREDI SAMEDI DIMANCHE LUNDI
9/14 8/12 8/12 7/15 11/14
14 15/23 13/24 15/24 15/23 13/19
13
13 14 9/14 10/17 10/16 9/16 8/14 7/15
14
9/15 9/14 7/12 6/16 13/20
13 15 10/13 10/14
13 VENDREDI 29/40 29/36 27/38 26/32 24/34
14 15 10/14
14 12/15 9/16 9/15 7/17 10/20
14 21/28 23/27 24/28 24/28 25/28
14 12 13/21 13/22 14/20 14/18 12/13
14 13 13/18 14/20
14 7/14 7/14 7/14 6/14 11/16
15 10/18 10/22 11/24 12/27 15/28
8/14 13/19 14/23 12/23 13/24 13/23
13 16
14 2/9 3/12 5/12 11/22 11/21
9/14 9/14
12/15 13/18 12/19 11/21 14/18
14 14 SAMEDI
16 11/16 20/31 20/29 20/31 21/24 18/26
12/16 12/15 12/15 12/14 11/16
18 19/31 21/25 20/24 21/31 23/28
14/18 16/22
18 25/27 25/30 25/32 25/32 26/33
18 19 19 17/24 14/23 10/15 13/17 10/17
7/15 12/24 16/25 15/28 17/26 19/23
18 19 12/15 10/15 7/17 10/20 7/11
19 12/18 7/17
DIMANCHE 10/12 8/15 8/13 5/16 9/22
19 12/18

14/22 16/24
J J n J J
CAC 40 DOW JONES EURO/DOLLAR ONCE D’OR PÉTROLE (BRENT) Jeudi 30 avril vendredi 1er
4.671,11 points 24.660,56 points 1,0855 $ 1.703,35 $ 22,73 $ et samedi 2 mai 2020
2,2172 % 2,3194 % -3,8359 % 0,6976 % 8,3413 % www.lesechos.fr

DEVISES EUR/GBP 0,8731 EUR/JPY 1,1577 EUR/CHF 1,0592 GBP/USD 1,2428 USD/JPY 1,0669 USD/CHF 0,9761 TAUX EONIA -0,454 LIFFE EURIBOR 3 MOIS -0,232 OAT 10 ANS 0,001 T-BONDS 10 ANS 0,6352

Renault : l’Europe donne son accord Des mesures de


soutien à l’étude
pour le prêt garanti de 5 milliards pour les filières
du recyclage
ENVIRONNEMENT
AUTOMOBILE
Muryel Jacque
Anne Feitz @MuryelJacque
@afeitz
« Une chose est sûre, nous ne reviendrons
Une étape majeure vient d’être franchie par pas sur l’ambition qui a été fixée avec la loi
Renault. La Commission européenne a économie circulaire. » Auditionnée en
annoncé, mercredi soir, qu’elle approuvait ligne, mercredi, par la commission de
le prêt garanti par l’Etat (PGE) de 5 milliards l’Aménagement du territoire et du Déve-
d’euros que le constructeur tricolore négo- loppement durable du Sénat sur les
cie actuellement avec ses banques. Ce prêt répercussions de la crise du Covid-19 sur
« va aider Renault à obtenir les liquidités dont la gestion des déchets, Brune Poirson, la
il a besoin urgemment pour faire face aux secrétaire d’Etat auprès de la ministre de
conséquences économiques de la pandémie la Transition écologique et solidaire, a
de coronavirus », a déclaré dans un commu- d’abord fait passer un message politique.
niqué la vice-présidente de la Commission « La crise que nous traversons ne remet
européenne chargée de la Concurrence, pas en cause les grands principes de la loi,
Margrethe Vestager. et la relance ne se fera pas au détriment des
« Nous avons coopéré étroitement avec la objectifs environnementaux. » Le gouver-
France pour que ce soutien soit mis en place nement pourrait retravailler le calen-
aussi rapidement et efficacement que possible drier des consultations, mais les dates
dans le cadre des règles européennes de la con- d’application de la loi ne bougeront pas,
currence », a-t-elle ajouté. malgré les pressions patronales.
Le ministre français de l’Economie,
Bruno Le Maire, avait annoncé le 24 avril
que l’Etat français était prêt à donner son Le secteur du réemploi
accord à ce PGE, l’un des plus emblémati- est en grande difficulté.
ques depuis le début de la crise sanitaire
– avec l’aide de 7 milliards d’euros accordée La quasi-totalité des
à Air France.
ressourceries a fermé ;
Filet de sécurité la collecte des déchets
Les dirigeants de Renault n’ont jamais fait textile s’est arrêtée.
mystère de leur intention d’obtenir un tel
prêt garanti, qui pourrait maintenant être Renault disposait de 10,3 milliards d’euros de liquidités fin mars 2020. Photo Eric Piermont
signé dans les tout prochains jours. « Il Le déconfinement du secteur des
s’agit simplement d’un filet de sécurité. Clotilde Delbos a indiqué que, si toutes ses totale de cash de 8 milliards au premier actuel », relève un analyste parisien. Clotilde déchets est en cours, a aussi indiqué
Notre position de liquidité est confortable », activités étaient arrêtées, Renault brûlait semestre. Delbos a assuré la semaine dernière que les Brune Poirson. Si la collecte et le traite-
insistait la semaine dernière Clotilde Del- 600 millions d’euros de cash par mois (hors Reste à savoir si le gouvernement exigera deux sujets étaient déconnectés. ment des déchets ménagers ou médi-
bos, directrice financière et DG par inté- besoin en fonds de roulement). des contreparties à ce prêt garanti. Traver- Arrêtées depuis le 16 mars, les usines de caux se sont poursuivis, d’autres se
rim du Losange, lors de la présentation du sant des difficultés financières avant même Renault viennent à peine de redémarrer en sont en partie arrêtés. « De plus en plus
chiffre d’affaires trimestriel. Fin mars, les Plan de restructuration la crise sanitaire, Renault avait annoncé en France et en Europe, à un rythme très de déchetteries publiques sont en train de
liquidités de Renault s’élevaient encore à Au premier trimestre, sa position nette de février un vaste plan de restructurations (de ralenti. La reprise réelle de l’activité dépen- rouvrir », a-t-elle assuré. Désormais
10,3 milliards d’euros, y compris 3,5 mil- liquidité a toutefois fondu de 5,5 milliards. 2 milliards d’euros d’ici à 2022) – sans exclure dra de l’ouverture des concessions, ainsi 40 % sont ouvertes, contre moins de
liards de lignes de crédit non tirées. Gaëtan Toulemonde, analyste chez Deuts- la fermeture d’usines en France. « On conçoit que de l’appétit des consommateurs pour 5 % au début de la crise, et 70 % des
Ce qui lui laisse le temps de voir venir : che Bank, table sur une consommation mal des annonces en ce sens dans le contexte l’achat de voitures. n déchetteries professionnelles égale-
ment, a-t-elle précisé, reconnaissant
qu’il y avait « un vrai risque de recrudes-
cence des dépôts sauvages ». Le directeur

l’essentiel Le premier « Barracuda » général de l’association Amorce, Nico-


las Garnier, prévient toutefois que cette

Boeing va supprimer 10 % de ses Les crèches organisent


français plonge avec succès remise en route doit être réalisée avec
pragmatisme. « Les déchetteries sont un
service public local, nous appelons le
effectifs et réduire sa production leur réouverture gouvernement à accompagner le choix
Selon le patron de l’avionneur américain, Les crèches pourraient rouvrir le 11 mai, protection du groupe aéronaval, recueil de des collectivités locales, non à donner des
le trafic aérien ne reviendra pas à la nor- mais sans pouvoir accueillir la totalité DÉFENSE renseignement, lutte sous-marine et lutte consignes. »
male avant deux ou trois ans et le des enfants inscrits. Les profes- anti-navire, le nouveau sous-marin sera
marché des avions civils va rétré- sionnels du secteur sondent les Anne Bauer un pilier majeur de la défense française. Il Assurer la survie
cir durablement. D’où la néces- parents sur leurs besoins. @annebauerbrux sera en outre doté de la capacité de tirer des Le gouvernement travaille sur des pistes
sité de réduire la production // P. 22 missiles de croisière d’une portée de pour certaines filières du recyclage dont
et les effectifs. // P. 19 La ministre des Armées, Florence Parly, a 1.000 km contre des cibles à terre. les activités sont impactées par la crise, a
L’Europe très divisée annoncé haut et fort que le sous-marin Actuellement, seuls les cinq membres fait savoir la ministre. « Des éco-organis-
L’automobile plus sur les applications nucléaire d’attaque « Suffren », inauguré du Conseil de sécurité des Nations unies mes sont déstabilisés et subissent des déca-
résiliente en Allemagne de traçage en juillet dernier à Cherbourg par le prési- maîtrisent la propulsion nucléaire sous- lages dans leur trésorerie. Et, de leur côté,
qu’en France La France et le Royaume-Uni dent de la République, a effectué mardi marine. Aussi les premiers essais en mer les collectivités comptent sur les finance-
Volkswagen, Daimler et Bosch ont fait le choix de centraliser avec succès sa première plongée en mer. du « Suffren » sont étroitement surveillés ments des éco-organismes. »
ont annoncé mercredi des résultats les données collectées, tandis que « Merci à tous les personnels passionnés et par toutes les marines mondiales, à com- Autre secteur en grande difficulté évo-
impactés par la crise sanitaire. Mais ces d’autres, comme l’Allemagne, préconi- engagés qui se mobilisent pour permettre mencer par celles des grandes puissances. qué par les sénateurs, celui du réemploi.
grands groupes allemands peuvent sent une approche décentralisée soute- cette étape essentielle. La remontée en puis- Et en particulier par la marine austra- La plupart des ressourceries a fermé ; la
s’appuyer sur la plus grande résistance nue par Apple et Google. Les pays euro- sance de notre outil de défense se poursuit lienne, qui a commandé à la France douze collecte des déchets textile dans les
iStock

de leur marché domestique. // P. 20 péens avancent en ordre dispersé. // P. 25 grâce à vous », a tweeté la ministre. « Les sous-marins de la classe Barracuda, mais à points d’apport volontaires s’est arrêtée.
essais de ce formidable chasseur sont lancés, propulsion conventionnelle. L’association Emmaüs a lancé un appel
ils dureront plusieurs mois intenses et nous En pleine crise du Covid, la France affi- inédit aux dons très relayé, mais de nom-

= LES ENTREPRISES CITÉES livrerons in fine un combattant redouta-


ble », a déclaré de son côté le chef d’état-
major de la marine, Christophe Prazuck.
che donc sa volonté de maintenir sa capa-
cité stratégique. Une manière de contrer
les doutes soulevés par le rapatriement en
breuses associations sont en danger.
« Nous travaillons collectivement à un
plan de reprise et à d’éventuelles mesures
Airbus 19, 33 Carrefour 33 Google 24, 25 Universal Studio 25
Air France 29 CGG 33 ING 28 Vinci 18 urgence du porte-avions « Charles-de- supplémentaires pour assurer la survie »,
Apple 25 Chevron 21 JPMorgan Chase 29 Volkswagen 20 Une pièce maîtresse Gaulle » en raison de l’infection au Covid a promis la ministre. Pour Martin Bobel,
Aramco 21 Daimler 20 M6 33 Wells Fargo 29 Pourquoi tant de communication ? Parce de l’équipage. 8 marins sur les 1.769 mem- le coordinateur du Réseau francilien des
ArcelorMittal 33 Deliveroo 23 Orange Bank 28 WPP 24 que le « Suffren » est le premier de la série bres de l’équipage sont encore hospitali- acteurs du réemploi (Refer), le secteur a
Arc International 3 EDF 20 Publicis 24 de six sous-marins de la classe Barracuda, sés. Avant de monter à bord du « Suffren », besoin de mesures urgentes. « Nous
Bank of America 29 Elior 22 Shell 21 AVIS FINANCIERS
un programme de plus de 9 milliards tous les marins ont été mis préventive- sommes les oubliés, or notre trou se
Boeing 19 Embraer 19 Smoby 22 Apogée Retraite 25
Bosch 20 Eurazeo 29 Spie Batignolles 18 Lectra 25 d’euros, qui doit complètement renouve- ment en quatorzaine. Les essais devraient compte en centaine de millions d’euros. Il
Boursorama 28 Europcar 29 TechnipFMC 33 Robeco 28, 29 ler la flotte des « Rubis » actuellement en durer trois mois avant que le sous-marin faut injecter de l’argent tout de suite.
BP 21 ExxonMobil 21 Total 21, 33 Synergie 19 service. Soutien à la dissuasion nucléaire, ne rejoigne son port d’attaches à Toulon. n Juillet, août, ce sera trop tard. » n
ENTREPRISES Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

CORONAVIRUS

Comment la pandémie change la façon


de travailler du BTP
l Une semaine après son réveil, le chantier de la ligne 15 sud du Grand Paris Express compte Dans le
presque 300 personnes mais l’organisation du travail y est drastiquement revue. bâtiment,
l Les grands chantiers reprennent, mais dans le bâtiment la situation est contrastée. le réveil
sonne à l’Est
Le secteur du bâtiment
redémarre plus vite
dans certaines régions
que dans d’autres. La
moitié est de la France
fait la course en tête, de
l’Alsace à l’arc méditer-
ranéen, surtout pour
les chantiers privés.

Dans le secteur du bâtiment, où


les chantiers ont, en moyenne,
moins redémarré que dans les
travaux publics, certaines
régions ont le sommeil plus
lourd que d’autres. Selon le
baromètre hebdomadaire de
BTP Consultants-Citae-MBA-
city, basé sur un échantillon de
5.000 opérations, au 25 avril,
17,5 % des chantiers avaient rou-
vert en moyenne en France, soit
38 % de plus en une semaine.
Mais les chantiers reprennent
plus volontiers quand le client
est privé et la moyenne natio-
nale cache de fortes disparités,
allant de 31 % de chantiers actifs
dans le Grand Est, à 13 % seule-
ment en Ile-de-France, où les
le président de Vinci Construction « Le tunnel ayant un diamètre de chantier d’Eole sous le CNIT de la La réorganisation est appelée à ouvriers, il est vrai, se déplacent
BTP Grands Projets, Patrick Kadri. 9,50 m, on peut s’y croiser – toujours Défense : 170 personnes y étaient évoluer avec les retours d’expé- plus souvent en transports en
« Nous avons participé à la rédaction dos à dos – en respectant un mètre de cette semaine, contre 580 avant rience et le guide sanitaire du BTP a commun, ce qui pose davantage
Myriam Chauvot du guide sanitaire du secteur, mainte- distance. C’est gérable », poursuit le le confinement sans compter les vocation à s’adapter. « Par exemple, de difficultés sanitaires.
mchauvot@lesechos.fr nant il faut le décliner de façon prati- dirigeant. L’endroit le plus exigu est sous-traitants. pour les déplacements collectifs, plu-
que, en repensant nos chantiers », la cabine de pilotage du tunnelier, Il est trop tôt pour mesurer les tôt qu’une personne par rangée de
Redémarrer les grands chantiers commente-t-il. Des postes sont qui ne comprend que deux opéra- conséquences de la réorganisation. trois sièges, on négocie de pouvoir en Le dégel est moins
de bâtiments ou de travaux publics ainsi repensés, pour réunir des teurs avec des masques FFP2. Le deuxième tronçon de la ligne 14 mettre deux séparées par une place prononcé
mobilisant plusieurs centaines de tâches et limiter les effectifs, notam- L’organisation est à peine moins sud se réveille, entre lundi et mardi vide, la prochaine version du guide quand les clients
personnes constitue une gageure ment dans le tunnel où œuvrent lourde pour ceux travaillant en sur- les effectifs y sont passés de 40 à sanitaire pourrait l’autoriser », indi-
au vu des règles sanitaires. Premier une quinzaine de personnes. face. Pour chaque arrivant sur site, 110 personnes et, cette semaine, que ainsi José Faucheux, représen-
sont publics.
à reprendre un chantier du Grand elle commence avant même le tour- Vinci reprend les travaux sur plu- tant départemental de la confédéra-
Paris, le groupement Vinci-Spie Sens de circulation niquet d’entrée : sa température est sieurs autres sites du T3C. « Nous tion des artisans du bâtiment. Toute la moitié est de l’Hexa-
Batignolles teste depuis une Afin de minimiser les contacts, prise, il remplit la fiche du guide Pour les grands chantiers dits gone apparaît plus réveillée,
semaine une nouvelle façon de tra- l’accès au tunnel du T3C, à cin- sanitaire recensant les symptômes « en déplacement », où il faut loger puisque derrière le Grand Est, la
vailler. Leur laboratoire : la future quante mètres sous terre, se fait possibles de la Covid, met un mas- Le guide sanitaire un personnel venu d’ailleurs, « on palme des redémarrages
ligne 15 section sud du métro franci- de préférence par l’escalier. Dans que, se passe les mains au gel. Au du BTP a vocation fait appel pour l’hébergement au revient à la région Auvergne-
lien, où leur lot (le « T3C ») com- l’ascenseur, un marquage délimite vestiaire, on se change face au casier à s’adapter. préfet ou aux autorités locales, qui Rhône-Alpes (28,7 % de chan-
prend huit kilomètres de tunnel et quatre places contre une capacité indiqué par le marquage au sol, recensent les hôtels possibles, expli- tiers ouverts) suivie de tout l’arc
cinq gares, depuis la future station « pré-Covid » d’une quinzaine. En beaucoup ayant été condamnés que le président de Vinci Construc- méditerranéen (26,3 %). A
« Fort d’Issy-Vanves-Clamart » jus- bas, « un point d’eau permet de se pour respecter les distances, avant allons redémarrer le deuxième tun- tion Grands Projets. C’est gérable, la l’autre bout du spectre, l’Ile-de-
qu’à Villejuif. Avant le confinement, laver les mains et des marquages au de se laver les mains au seul des trois nelier, sur le tronçon Bagneux vers preuve : nous allons redémarrer en France ne compte que 13,3 % de
les chantiers du T3C mobilisaient sol instaurent des sens de circulation robinets n’ayant pas été condamné. Fort d’Issy Vanves Clamart, annonce fin de semaine le contournement chantiers ouverts et le Sud-
694 personnes. Un peu plus d’une pour éviter de se croiser », décrit Idem au réfectoire, où les tables soi- Patrick Kadri. Cela amène, pour des ouest de Strasbourg. » Le dégel a Ouest seulement 14,5 %.
semaine après son redémarrage, ils Patrick Kadri. Un train d’une quin- gneusement espacées n’accueillent questions d’organisation, à arrêter le bien sonné. Si, en avril, seuls 30 % Le réveil est moins prononcé
en comptent 290, essentiellement zaine de places, partiellement con- pas plus d’une personne chacune. creusement du premier tunnelier. Il des chantiers de travaux publics quand les clients sont publics.
au puits d’accès d’Arcueil Cachan damnées pour n’en garder que six, Quand Vinci et Spie Batignolles va être en sécurité et reprendra son avaient redémarré, cela s’accélère. Seuls 10 % de leurs chantiers ont
où l’un des deux tunneliers du par- emmène les ouvriers à la machine avaient remporté en 2017 le contrat creusement mi-mai. » Il avait foré Chez Vinci Construction Grands redémarré et 29 % seulement
cours a repris du service. forant à 1,3 km de là. Poser les à 926 millions d’euros du lot T3C, 1,3 kilomètre vers Villejuif avant le Projets, « nous tablons sur 50 % à comptent reprendre dans
La réorganisation du travail ne se anneaux de béton formant le tunnel les travaux, à leur pic, devaient confinement, depuis une semaine 70 % des effectifs en activité fin mai, l’immédiat, alors que 19 % des
limite pas au port du masque. Elle a au fur et à mesure que le tunnelier mobiliser 900 personnes. Dur à il a avancé d’une vingtaine de estime ainsi Patrick Kadri, puis de chantiers privés sont actifs et
été drastique, surveillée de près par avance nécessite 2 à 4 personnes. imaginer désormais. Idem pour le mètres. C’est toujours ça. 70 % à 80 % en juin ». n 32 % comptent l’être très vite.

Rattrapage en vue

Le métro du Grand Paris prend à nouveau du retard D’une manière générale, pour
les 82,5 % de chantiers toujours
gelés en moyenne nationale au
25 avril, 39 % expriment une
Arrêté en urgence vaux de construction des 200 kilo- mois avant de retrouver un rythme nous pourrions avoir une idée plus La SGP ne s’est pas arrêtée pour volonté de reprise immédiate,
le 17 mars, le plus grand mètres de lignes du futur métro de de croisière, et le pilote de la SGP ne précise cet été », indique Thierry autant. Dès le 15 mars au soir, soit 15 % de plus en une semaine.
chantier d’Europe se rocade qui doit parcourir la région peut pas encore se prononcer sur Dallard. Dans un calendrier déjà elle était prête à poursuivre ses Cette volonté s’exprime surtout
réorganise. L’objectif fixé parisienne à l’horizon 2030 repren- l’ampleur du retard que vont pren- particulièrement tendu, l’objectif activités en mixant télétravail et dans le Sud-Ouest (40 %), reflé-
d’une ouverture des nent au rythme qu’ils connais- dre les lignes en construction. « Les de voir certains de ces chantiers présence de ses salariés pour pour- tant un souhait de rattrapage
premiers tronçons du futur saient avant l’interruption. données changent tous les jours, achevés pour les JO d’été de Paris suivre les études, les appels d’offres, tandis qu’elle est plus faible dans
métro de rocade de la région « Pour nous, la reprise économi- 2024 paraît toutefois de plus en notifier des marchés. « Nous avons la moitié Est de la France, lais-
parisienne pour les JO que est la priorité, on ne peut pas per- plus difficile à tenir. 33 procédures en cours », rappelle sant présager un rééquilibrage
de Paris 2024 paraît de plus dre des entreprises parce que l’acti- son président. des situations qui reste à confir-
en plus difficile à atteindre. vité s’est arrêtée trop longtemps,
« Pour nous, Appels d’offres en cours Les entreprises et les salariés mer lors du prochain point de
explique le président du directoire la reprise Quant aux surcoûts que l’arrêt des doivent se conformer aux disposi- comptage, le 2 mai.
Dominique Malécot de la Société du Grand Paris, économique est la chantiers et leur redémarrage vont tions du guide sanitaire élaboré La réorganisation des chan-
@DMalecot Thierry Dallard. Certaines d’entre induire, la SGP n’est pas encore avec les entreprises et les services tiers pour respecter les règles
elles sont fragiles, les sous-traitants,
priorité, on ne peut réellement en mesure de les éva- de l’Etat par l’organisme profes- sanitaires entraîne une perte de
L’activité des chantiers du métro du les spécialistes de l’ingénierie for- pas perdre des luer. « Le dimanche 15 mars nous sionnel de prévention du bâtiment productivité et un surcoût
Grand Paris a repris très progressi- ment une chaîne complexe que nous entreprises parce pensions que les travaux allaient et des travaux publics. « C’est un nécessitant de s’entendre avec le
vement depuis le 20 avril, d’abord devons protéger. Quand on sait qu’il que l’activité pouvoir continuer mais, dès le lende- bon support et, sur cette base, nous client. « Pour une entreprise arti-
sur ceux de la ligne 15 Sud (Pont de faut assembler 14.000 tâches élé- main, des entreprises ont commencé avons pu passer les premiers ordres sanale, nous l’avons estimé en
Sèvres-Vitry) et des tronçons de la mentaires pour construire un bout s’est arrêtée à nous dire qu’il leur manquait des de service il y a quinze jours. Ils l’ont première approche à plus de
16, en Seine-Saint-Denis. Lundi, de ligne, on prend la mesure de cette trop longtemps. » sous-traitants, des matériaux ou du été sous condition d’accord avec les 4.000 euros en moyenne par sala-
dix-sept autres avaient rouvert question ». THIERRY DALLARD personnel. La sécurité était en jeu et collectivités pour réduire les nuisan- rié et par mois (soit 22 jours tra-
leurs portes. La Société du Grand Président du directoire nous avons décidé de tout arrêter le ces en période de confinement », vaillés) », indique José Fau-
Paris (SGP) table sur une cinquan- Relancer la machine de la Société du Grand Paris 17 tant que nous avions encore des souligne Thierry Dallard. Les pla- cheux, représentant de la
taine dans les tout prochains jours, La nécessité de relancer la machine compagnons qui savaient le faire ges horaires de certaines tâches Confédération des artisans du
sur les 150 qu’elle opère. Mais ce passe donc avant les questions de dans de bonnes conditions », expli- bruyantes sont ainsi provisoire- bâtiment (Capeb) pour l’Aisne.
n’est pas pour autant que les tra- calendrier. Mais il faudra plusieurs que Thierry Dallard. ment réduites. n — M. C.
Les Echos Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 ENTREPRISES // 19

Boeing va supprimer 10 % de ses effectifs


l Selon le patron du groupe américain, David Calhoun, le trafic aérien ne reviendra pas à la normale avant deux ou trois ans.
l Le marché des avions civils va rétrécir durablement. D’où la nécessité de réduire la production et les effectifs.
C’est 10 % au total pour l’entreprise
AÉRONAUTIQUE [mais] nous devrons faire des réduc-
tions encore plus importantes dans
Bruno Trévidic les zones les plus exposées […] Ce sera
@BrunoTrevidic plus de 15 % dans nos avions com-
merciaux et nos services, ainsi que
Des pertes sans précédent et des dans nos fonctions d’entreprise »,
suppressions d’emplois par mil- précise-t-il.
liers : telles sont les perspectives de Jusqu’à présent, Boeing avait seu-
Boeing pour cette année 2020, dont lement évoqué un plan de départs
les résultats trimestriels, mercredi, volontaires, qui présenterait l’avan-
ne sont qu’un avant-goût. Dans un tage de rester potentiellement éligi-
courrier adressé aux quelque ble à une aide financière de l’Etat. Le
160.000 salariés du groupe, en plan de soutien de 2.000 milliards de
marge des résultats du premier tri- dollars voté au début du mois à
mestre, le patron de Boeing, David Washington oblige en principe les
Calhoun, a en effet confirmé le lan- entreprises qui veulent en bénéficier
cement d’un plan de suppressions à ne pas licencier durant un certain
d’emplois, comme annoncé au délai. Mais l’avionneur américain,
début du mois, mais en précisant déjà mis à mal par la crise du
cette fois l’objectif à atteindre, plus 737 MAX, semble désormais plus
élevé qu’attendu. désireux d’adapter ses effectifs à une
L’avionneur prévoit de supprimer baisse durable de la demande que de
environ 10 % des effectifs du groupe, bénéficier des aides publiques.
soit environ 16.000 postes, d’ici à la L’annonce, la semaine dernière,
fin de l’année, dont plus de 15 % de de l’annulation de l’accord avec
ceux de sa branche aviation civile, Embraer, qui devrait permettre à
qui emploie plus de 80.000 person- Boeing de continuer à faire jeu égal
nes, essentiellement dans la région avec Airbus sur le segment des avi-
de Seattle. Et si Boeing entend privi- ons monocouloirs, avait déjà donné
légier les départs volontaires, des une idée des renoncements jugés L’effondrement du trafic aérien, ajouté à la crise du Boeing 737 MAX, a cloué au sol des milliers de Boeing. Photo Jason Redmond/Reuters
licenciements secs sont également à nécessaires. Les 641 millions de dol-
prévoir. lars de pertes du premier trimestre, par la crise du transport aérien et l’épidémie et de la chute du trafic. Et reprendre la fabrication et la livrai- 747 étant uniquement produits
ajoutées à un chiffre d’affaires en l’interdiction de vol du 737 MAX. De tout porte à croire que cette crise va son des 737 MAX au troisième tri- pour le fret et l’armée), contre envi-
Tant pis pour les aides d’Etat chute de 26 % (et même de 48 % janvier à fin mars, Boeing n’a livré durer. « Un retour du trafic aérien mestre de cette année, l’avionneur se ron 70 par mois avant la crise du
« Nous avons commencé à prendre pour la branche « commercial air- que 50 appareils. Et sur les trois pre- aux niveaux de 2019 prendra deux à limitera à 31 monocouloirs par mois MAX.
des mesures pour réduire notre nom- crafts »), n’ont fait que confirmer miers, l’avionneur n’a enregistré que trois ans et il faudra encore plusieurs durant toute l’année 2021, contre 57 De quoi donner durablement
bre d’employés d’environ 10 % grâce à l’urgence de tailler dans les coûts. 49 commandes, contre 196 annula- années pour que le secteur renoue avant la crise. La production du 787 l’avantage à Airbus sur le marché
une combinaison de licenciements Malgré le redémarrage de la pro- tions. Outre plusieurs centaines de avec la croissance à long terme », va aussi ralentir, pour passer de 10 des avions civils, dont les objectifs de
volontaires, de roulement naturel et duction d’avions civils sur le site 737 MAX, plus de 2.000 Boeing estime le patron de Boeing. par mois en 2020 à 7 en 2022. Même production, aussi revus à la baisse,
de licenciements involontaires si d’Everett, Boeing continue de tour- seraient actuellement cloués au sol chose pour son gros-porteur long- tablent sur 52 appareils par mois (en
nécessaire, écrit David Calhoun. ner au ralenti, doublement pénalisé rien qu’aux Etats-Unis, du fait de Moins de 777 et de 787 courrier, le 777, dont les livraisons incluant les A220). D’autant que,
Quant au marché des avions civils, passeront de 5 à 3 exemplaires par comme le souligne David Calhoun
quand il se stabilisera, « il sera de mois en 2021, en incluant le nouveau lui-même, le marché des monocou-

Airbus repousse à juin le moment taille plus réduite et les besoins de nos
clients seront différents ». L’un des
modèle 777-9, dont la première
livraison est prévue en 2021. Soit au
loirs, sur lequel Airbus a creusé
l’écart avec Boeing, se redressera

de vérité de son plan d’économies


facteurs clefs de la reprise sera le total, 41 livraisons d’avions de trans- avant celui des gros-porteurs, les
rythme de remplacement des avi- port de passagers par mois à l’hori- compagnies commençant générale-
ons anciens. « Plus de 2.500 appareils zon 2022 (les autres modèles 767 et ment par relancer leurs lignes
de plus de vingt ans étaient en service moyen-courriers avant les long-
Dès le premier trimestre,

160.000
les demandes de report de livrai- qui relèvent des mécanismes de avant la crise », indique David Cal- courriers. Mais contrairement à son
le groupe plonge dans sons des compagnies aériennes chômage partiel et qui concernent houn, qui espère que nombre de ces rival européen, Boeing sait pouvoir
le rouge, alors que la crise s’envolent. Alors que le groupe avait déjà quelque 6.000 salariés du vieux avions, aujourd’hui cloués au compter sur sa branche défense et
va frapper au maximum encore livré 122 avions au premier groupe. La France est prête à aider sol, ne reprendront pas du service. spatiale, qui a généré 45 % du chiffre
aux deuxième et troisième trimestre, les livraisons du « totalement et s’il le faut massive- D’où des objectifs de production SALARIÉS d’affaires en 2019, ainsi que sur le
trimestres. Le groupe perd deuxième trimestre seront « très ment » Airbus, a déclaré mercredi revus à la baisse jusqu’en 2022 au Les effectifs de l’avionneur budget militaire américain, pour
481 millions d’euros. faibles », prévient Airbus, qui ima- Bruno Le Maire, en soulignant que moins. Si Boeing prévoit toujours de américain. jouer un rôle d’amortisseur. n
gine le pire au troisième trimestre. l’aide financière apportée à Air
Anne Bauer Le groupe a entamé des négocia- France était déjà une forme de sou-
@annebauerbrux tions détaillées avec chaque compa- tien à l’avionneur européen. COMMUNIQUÉ FINANCIER | 29 avril 2020 WWW.SYNERGIE.COM
gnie aérienne cliente, mais nombre
Dès le premier trimestre et avant la d’entre elles est encore en train de Envolée du chômage partiel
Daniel AUGEREAU
catastrophe annoncée du négocier avec leur gouvernement En France, 3.000 salariés sont au Président du Directoire
deuxième, les comptes d’Airbus leur plan de sauvetage, ce qui com- chômage partiel mais ce nombre
montrent la gravité de la crise du plique la donne. « Nous pensons devrait doubler très vite et même
coronavirus pour l’aéronautique. pouvoir redimensionner l’ajuste- atteindre quelque 7.000 personnes.
CHIFFRE D’AFFAIRES DU
Tandis que le chiffre d’affaires ment à la baisse de notre production Au Royaume-Uni, 2.300 employés PREMIER TRIMESTRE : 576,5M€
recule de 15,2 % sur les trois pre- en juin et espérons que l’ajustement sont indemnisés, et en Allemagne,
En M€ T1 2020 T1 2019 Variation
miers mois de l’année à 10,6 mil- par rapport à la baisse d’un tiers des les mécanismes de « Kurzarbeit »,
liards d’euros par rapport au pre- cadences de production annoncé encore assez peu utilisés, vont 1 er France 271,9 297,3 -8,5%
mier trimestre de 2019, le groupe sera léger », a déclaré mercredi s’envoler dans les semaines à venir. Groupe français International 304,6 323,9 -6,0%
indépendant de
affiche une chute de 49 % de son Guillaume Faury. Avant de passer à des plans de services RH Total 576,5 621,2 -7,2%
résultat d’exploitation ajusté à réduction d’effectifs, Airbus sou-
281 millions d’euros et une perte haite davantage de visibilité sur le 5 e
L’activité au cours du premier trimestre s’est particulièrement bien tenue, malgré le début de la pandémie du
nette de 481 millions, contre un Avant de passer à des moyen, long terme. « Le groupe a le
Réseau
européen
Covid-19 qui, dès la mi-mars, a affecté fortement le marché du Travail Temporaire en France et à l’étranger.

bénéfice net de 40 millions un an plans de réduction bon portefeuille de produits et je suis Dans ce contexte, SYNERGIE a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 576,5M€, inférieur de 7,2% par

plus tôt. Sur les trois mois, Airbus a d’effectifs, Airbus certain que les gens souhaiteront à 17 rapport à 2019 (-7,8% à périmètre et devise constants).
Pays dans Notre positionnement de "multispécialiste" nous a permis de bien résister dans plusieurs secteurs :
livré 40 avions de moins que l’an nouveau voyager après cette période
dernier, en raison de la pandémie.
souhaite davantage de privation de liberté », a déclaré
le monde agroalimentaire, logistique, médical, etc... et de compenser partiellement le ralentissement des industries
liées à la construction automobile, à l’aéronautique et au BTP.
Mais au cœur de la plus grave de visibilité. Guillaume Faury, qui mise sur un 750 En France, notre chiffre d’affaires s’établit à 271,9M€ (-8,5%), l’évolution du travail temporaire en mars
Agences
crise jamais rencontrée par l’indus- rebond des avions monocouloirs. (-28%) ayant succédé à la légère croissance constatée à fin février (+1,5% alors que le marché affichait
-2,6%). PRISM’EMPLOI estimait alors une dégradation du marché de l’ordre de 75% en moyenne pour la
trie aéronautique, l’incertitude En attendant, le groupe surveille Reste à rassurer, et la compagnie 4 400 deuxième quinzaine de mars (par rapport à la même période 2019), évolution dans laquelle s’est inscrit
ronge et le groupe ne veut pas, à ce comme le lait sur le feu ses lignes de passe au peigne fin tous les systè- Collaborateurs SYNERGIE dans une moindre mesure (-60%).
permanents
stade, donner de prévision, ni sur cash : 8 milliards d’euros ont été mes de climatisation avant de com-
Les Services Numériques présentent un chiffre d’affaires en hausse de 2,3% sur le trimestre.
ses comptes ni sur sa boussole habi- consommés sur les trois premiers muniquer sur la qualité de l’air con-
L’activité à l’International atteint 304,6M€ (52,8% du consolidé) contre 323,9M€ en 2019 (-6%), avec des
tuelle, à savoir l’objectif annuel de mois, en incluant le paiement de la ditionné dans les avions. « L’air est situations contrastées. Ainsi, notre filiale italienne, malgré un contexte particulièrement difficile, a maintenu
livraisons d’avions. Il y a trois pénalité de 3,6 milliards conclue renouvelé toutes les deux à trois un chiffre d’affaires élevé sur le trimestre : 105,9M€ avec une croissance de 1,9%.
PROCHAINS
semaines, le constructeur aéronau- avec les autorités judiciaires pour minutes à bord et les filtres utilisés RENDEZ-VOUS Les effets de la pandémie ont également généré une baisse d’activité des marchés européens où le Groupe
tique a décidé de réduire d’un tiers solder les anciennes histoires de sont conçus pour faire face à des virus • Assemblée est implanté, dans des proportions moindres qu’en France.
sa production, ce qui devrait faire corruption. La trésorerie du groupe plus petits que le Covid, mais il y a un Générale le Compte tenu des incertitudes actuelles causées par le Covid-19, SYNERGIE a adapté son organisation avec
18 juin 2020 beaucoup de réactivité, afin de préserver ses équipes et assurer la continuité de service auprès des clients
tomber les livraisons à quelque est ainsi tombée de 12,5 milliards besoin d’explication », reconnaît le
• Publication poursuivant leur activité.
600 appareils contre 863 en 2019. d’euros fin décembre à 3,6 milliards président. du chiffre
fin mars. Grâce aux nouvelles Néanmoins, le groupe affiche au d’affaires du Des plans d’actions spécifiques par pays ont ainsi été mis en place en intégrant une mise en application des
2e trimestre dispositifs gouvernementaux destinés à préserver l’emploi et à soutenir les entreprises (activité partielle,
Cassure nette lignes de crédit de 15 milliards négo- premier trimestre deux bonnes 2020 le différés de paiement, etc…). Des réductions de coûts ont également été réalisées afin d’anticiper la reprise
L’année 2020 a pourtant démarré ciées en urgence au déclenchement nouvelles : l’activité et la rentabilité mercredi progressive de l’activité économique.
sur des chapeaux de roues. Au pre- du confinement, le groupe évoque d’Airbus Helicopters sont en 29 juillet 2020
Grâce à une structure financière solide et une trésorerie élevée, SYNERGIE dispose des atouts lui
après Bourse
mier trimestre, le groupe a enregis- une visibilité de 18,6 milliards. hausse au premier trimestre (+19 %, permettant de rester confiant dans sa capacité à traverser cette crise sanitaire.
tré 209 commandes nettes d’avions « Avril va être très dur », recon- à 1,2 milliard) et celle d’Airbus
CAPITAL SOCIAL : 121 810000 € - EURONEXT PARIS COMPARTIMENT B - ISIN FR0000032658 - MNÉMO : SDG - REUTERS : SDGI.PA - BLOOMBERG : SDG:FP
et n’a enregistré jusqu’au 31 mars naît le directeur financier, qui main- Defence and Space stable à
CONTACT : SYNERGIE Direction Financière - Yvon Drouet - Tél. +33(0)1 44 14 90 20 - yvon.drouet@synergie.fr
aucune annulation de commandes, tient toutefois que le groupe devrait 1,202 milliard. Pour tous les salariés
précise le directeur financier, passer la crise sans faire appel à des d’Airbus, le rendez-vous est fixé en
Dominik Asam. Mais depuis avril, aides étatiques, autres que celles juin. n
20 // ENTREPRISES Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

CORONAVIRUS

L’automobile
plus résiliente La chute du nucléaire
en Allemagne
qu’en France
inquiète les industriels
que la crise sanitaire lui vaudra
l Inquiets, les « électro intensifs » ont écrit à Bruno Le Maire et Elisabeth Borne.
AUTOMOBILE une perte d’exploitation au l Ils demandent plus de visibilité sur la disponibilité du parc nucléaire français
deuxième trimestre.
Volkswagen, Mais la division Mercedes- mis à mal par la crise du Covid-19.
Daimler et Bosch Benz Cars & Vans devrait res-
ont annoncé mer- ter profitable sur l’ensemble
credi des résultats de l’exercice, avec même une ÉNERGIE
impactés par progression par rapport à 2019,
la crise sanitaire. année qui avait été plombée Sharon Wajsbrot
par les milliards d’euros de @Sharonwaj
charges liées au scandale du
Lionel Steinmann « dieselgate ». Paradoxalement alors que les prix
@lionelSteinmann De son côté, le groupe Bosch de l’électricité chutent partout en
(qui a réalisé 47 milliards Europe sur fond de baisse drastique
L’industrie automobile alle- d’euros de chiffre d’affaires dans de la consommation, en France, les
mande souffre sévèrement du l’automobile en 2019) a fait état industriels s’inquiètent. « La baisse
coronavirus, mais le choc qu’elle mercredi d’un chiffre d’affaires de la production nucléaire annoncée
doit encaisser est moins catas- en recul toutes activités confon- par EDF pour 2020, 2021 et 2022 est
trophique que celui subi dans dues de 7,3 % au premier trimes- préoccupante. Si le nucléaire tousse,
l’Hexagone. L’Allemagne s’est tre, dont 17 % sur le mois de l’industrie va avoir beaucoup de mal à
imposé des mesures un peu mars. La conjoncture dans les se redéployer d’autant qu’on nous
moins drastiques que la France mois à venir étant très incer- impose de réduire nos émissions de
pour lutter contre la pandémie, taine, le groupe n’établit pas CO 2 et qu’on compte sur le parc
et cela s’est ressenti sur les ven- de prévision sur l’année, mais nucléaire pour le faire », avertit Nico-
tes de voitures en mars : outre- indique qu’il « doit redoubler las de Warren, le président de
Rhin, celles-ci n’ont baissé d’efforts pour atteindre au mini- l’Union des industries utilisatrices
« que » de 38 % selon les chiffres mum un résultat équilibré ». d’énergie (Uniden), l’association qui
du cabinet Jato, soit deux fois Dans l’Hexagone, Renault a regroupe les intérêts de 52 grands
moins que dans l’Hexagone. enregistré sur les trois premiers consommateurs d’énergie comme
L’écart devrait également être mois de l’année une baisse de PSA, Renault, ArcelorMittal ou
notable ce mois-ci, une grande 19 % de son chiffre d’affaires, encore Arkema.
partie des commerces alle- quand PSA affiche une diminu- Ralenti par la crise du Covid-19,
mands, dont les concessions tion de 16 %. Outre un marché EDF a dû en effet bousculer l’ensem-
automobiles, ayant été autorisés domestique plus résilient, ble du calendrier de ses opérations
à rouvrir depuis le 20 avril. Et l’industrie allemande a un de maintenance de ses réacteurs
les résultats annoncés mercredi atout maître : sa capacité à nucléaires et limite désormais son
par trois poids lourds du secteur exporter ses voitures dans le objectif de production à
confirment ce sentiment. monde entier, ce qui lui permet 300 térawatts-heure (TWh) en 2020,
d’être moins vulnérable à la contre 375 à 390 TWh annoncés jus-
conjoncture européenne. Mer- qu’ici. C’est un plus bas depuis trente
Les constructeurs cedes indique, par exemple, ans ! Mais le report des travaux doit
allemands que sa production en Chine aussi avoir des impacts en 2021
peuvent s’appuyer avait retrouvé depuis une et 2022 puisqu’EDF annonce d’ores Les grands consommateurs d’énergie ont besoin d’être rassurés sur la couverture des besoins
dizaine de jours son niveau et déjà une production limitée à une de l’industrie cet hiver et sur les perspectives à moyen terme. Photo Denis Charlet/AFP
sur la plus grande d’avant-crise. fourchette de 330 à 360 TWh pour
résistance ces deux années. Pour faire entendre Transition écologique et solidaire, sur l’évolution des prix de l’électri- en 2021 et 2022 compte tenu des prévi-
de leur marché Demandes de plans leur voix, les industriels membres de Elisabeth Borne, et au ministre de cité : « A la suite des annonces d’EDF, sions de production nucléaire d’EDF,
domestique. de relance l’Uniden ont écrit à la ministre de la l’Economie, Bruno Le Maire. « Le les prix sur les contrats à terme 2021 soit près de deux fois les émissions de
Les constructeurs germani- taux d’exploitation des capacités de ou 2022 se sont remis à diverger entre l’ensemble de l’industrie française ! »
ques n’en sont pas moins préoc- production nucléaires ne cesse de la France et l’Allemagne, ce qui n’était Qu’on se rassure toutefois : ces
Et une dépendance cupés par le trou d’air du mar-
« La baisse de baisser, on a besoin que les pouvoirs pas arrivé depuis longtemps. Or, pour prévisions se fondent sur des hypo-
moins forte au ché européen, qui a décroché la production publics et EDF nous rassurent sur la certains industriels, l’électricité repré- thèses de production comparables à
marché européen. en mars de 52 % selon le cabinet nucléaire annoncée couverture des besoins de l’industrie sente 30, 40 et parfois 60 % des coûts l’année 2018 et 2019… Or, le rythme et
Jato, ramenant le niveau des cet hiver et sur les perspectives à de production. On a un sujet de com- la forme de la reprise économique
ventes à celui du début des
par EDF pour 2020, moyen terme : est-ce qu’on peut pétitivité », pointe Gildas Barreyre, restent encore très incertains. Dans
Numéro un mondial des années 1980. Comme le font 2021 et 2022 est s’appuyer sur le parc nucléaire pour président de la commission électri- ce contexte, EDF se veut rassurant et
ventes, Volkswagen a vu son Renault ou Fiat, ils redémar- préoccupante. investir et nous décarboner ? » inter- cité de l’Uniden. se dit « confiant » quant à sa capacité
résultat d’exploitation plonger rent peu à peu leurs usines Si le nucléaire pelle Nicolas de Warren. Dans ce contexte, la trajectoire à fournir de l’électricité « à tous ses
de 81 % au premier trimestre, et (Volkswagen a ainsi rouvert des émissions de CO2 des industriels clients et y compris aux électro-inten-
s’attend à passer dans le rouge son site de Zwickau le 23 avril et tousse, l’industrie Incertitude sur les prix deviendrait aussi plus incertaine, sifs, conformément aux contraintes
au deuxième trimestre. Mais le a fait de même avec celui de va avoir du mal et sur les émissions de CO2 plaide encore Nicolas de Warren : qui sont les siennes ». Et celles-ci sont
groupe, qui avait retiré il y a Wolfsburg cette semaine), tout à se redéployer. » Au cœur des préoccupations des « l’électricité qui ne sera pas fournie nombreuses. Compte tenu du retard
quelques jours ses prévisions en pressant leur gouvernement industriels figure une incertitude par le nucléaire français pourrait être dans ses travaux, le groupe public a
NICOLAS DE WARREN
pour 2020, dit désormais envi- de lancer un plan de relance sur les volumes d’électricité mis sur produite par une offre carbonée en confirmé en début de semaine le
Président
sager « pour le moment » un pour stimuler la demande. de l’Uniden le marché au tarif réglementé de Allemagne, au Royaume-Uni ou en report du redémarrage de ses deux
résultat opérationnel positif Les constructeurs tricolores 42 euros le mégawattheure (méca- France. On parle de 100 à 120 millions réacteurs de Flamanville de cinq
sur l’ensemble de l’année. sont dans la même posture, et nisme Arenh). S’y ajoute une autre de tonnes de CO2 supplémentaires mois supplémentaires… n
Daimler est dans la même c’est d’ailleurs ce défaut de
situation. La maison mère de demande (en premier lieu
Mercedes a vu son bénéfice net
dégringoler de 92 % au premier
parce que les concessions sont
toujours fermées en France) qui Déconfinement : le gendarme de l’atome
redouble de vigilance
trimestre, à 168 millions pousse PSA à ne pas redémar-
d’euros, et prévoit également rer sa production à ce stade. n

L’Autorité de surveillance tionnel et humain. Il y a une très forte tion d’électricité nucléaire : celle-ci habitants des zones concernées ont
nucléaire pointe un risque culture de la sûreté dans le secteur doit tomber à son plus bas histori- retiré leurs comprimés. La situation

IMPÔTS humain renforcé avec la


mise en place de nouvelles
nucléaire. Mais le risque, c’est que les
règles de sûreté soient soumises à un
que depuis trente ans, en 2020,
comme l’a indiqué EDF ces derniers
n’est pas satisfaisante et on le voit
avec cette pandémie : il faut prévoir
normes sanitaires dans arbitrage face aux règles sanitaires », jours. des stocks disponibles à acheminer de
NOTRE GUIDE COMPLET les centrales nucléaires.
Il alerte par ailleurs sur
a pointé le président de l’ASN, Ber-
nard Doroszczuk, lors d’une audi- Nouveau planning de main-
façon très rapide aux populations »,
indique le président de l’ASN.

POUR OPTIMISER les leçons à tirer de la crise


sanitaire : stock d’iode
tion devant la commission du Déve-
loppement durable du Sénat, mardi.
tenance en discussion
Dans ce contexte, « le point essentiel,
Ce dernier pointe par ailleurs un
autre chantier. « Il est urgent que
et capacités de stockage Depuis le début du confinement, c’est qu’EDF maintienne des marges l’exploitant nucléaire français
VOS DÉCLARATIONS de combustibles usés
doivent être renforcés.
seuls les salariés indispensables à la
sûreté, à la sécurité et à la conduite
pour assurer l’alimentation électri-
que, car si on a un problème sur un
prenne des décisions pour créer des
capacités d’entreposage de combusti-
des installations sont présents cha- réacteur, la sécurité de l’approvision- ble usé afin de faire face aux besoins
Vigilance renforcée. Voilà le mot que jour sur les sites nucléaires nement électrique pourrait entrer en et aux aléas comme l’arrêt qu’a
d’ordre de l’Autorité de sûreté d’EDF, et bon nombre d’opérations conflit avec la sûreté », prévient Ber- connu l’usine de La Hague ces derniè-
nucléaire (ASN) pour aborder ce de maintenance ont été reportées. nard Doroszczuk. Un nouveau res semaines », juge-t-il.
Samedi chez qui pourrait être une rentrée sous Progressivement, ces dernières planning de maintenance des réac- — S. W.
d
votre marchan
tension dans les centrales nucléai- devraient reprendre mais dans des teurs nucléaires d’EDF est actuelle-

de journaux
res d’EDF à partir du 11 mai.
« La reprise d’activités sera une
période qui méritera une grande vigi-
conditions inédites. « Les règles du
jeu seront différentes, les chantiers
plus séquencés et plus longs », expli-
ment en discussion avec l’ASN.
A plus long terme, la gestion de la
crise sanitaire met aussi en lumière
4
À NOTER
lance de la part de l’exploitant, de que Bernard Doroszczuk. des failles à combler pour être prêt à En dépit du Covid-19, l’ASN
l’ensemble des prestataires et des Le report des travaux pourrait faire face à des aléas ou incidents rendra son avis sur une
autorités de contrôle car les person- avoir un impact jusqu’en 2021, voire dans le nucléaire. « On a eu un pro- éventuelle prolongation de la
nels sont stressés et fatigués. Le point 2022, prévient-il. Cela ne sera pas cessus de distribution d’iode qui n’est durée de vie des réacteurs de
de vigilance sera le facteur organisa- sans conséquence sur la produc- pas un franc succès, 20, à 25 % des 900 mégawatts d’EDF fin 2020.
Les Echos Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 ENTREPRISES // 21

Mille milliards
de dollars en moins
pour les pétroliers
cette année, prévoit le cabinet Rys- cette prévision se base-t-elle sur une
ÉNERGIE tad Energy. Le chiffre d’affaires estimation pour le prix moyen du
agrégé des majors, comme Total baril de brent de 34 dollars en 2020,
Les revenus d’explora-
ou Shell, des compagnies nationa- qui peut sembler optimiste
tion-production des les comme le saoudien Aramco, et aujourd’hui. Le baril s’échangeait
compagnies pétrolières de dizaines d’acteurs plus petits, va à 22 dollars mercredi en milieu
vont chuter de 40 % reculer de 40 % par rapport à 2019. Il d’après-midi. Pour le seul premier
cette année, tomberait ainsi à 1.470 milliards de trimestre, les analystes d’UBS
selon Rystad Energy. dollars (1.350 milliards d’euros). tablent sur une baisse des bénéfices
Cette prévision n’est pas une sur- des compagnies cotées de 58 %.
Ce manque à gagner prise, car les cours du brut ont chuté « Cette chute fragilise les compa-
se traduira par une de 70 % depuis le début de l’année. gnies et réduit les fonds disponibles
Les prix du gaz, autre source impor- pour les investissements et les divi-
contraction de 25 % de tante de revenus pour ces groupes, dendes », souligne Olga Savenkova,
leurs investissements ont également dégringolé, mais analyste chez Rystad.
en 2020. dans une proportion moindre
(–25 % aux Etats-Unis depuis un Projets reportés ou annulés sables bitumineux au Canada : cette année, soit moins d’un quart férence importante » par rapport
an). Tous les pétroliers ont annoncé –42 % dans les deux cas. Ces restric- du montant constaté en 2019. C’est aux précédents krachs pétroliers
Vincent Collen Plus représentatifs des ressour- qu’ils se serraient la ceinture. Les tions budgétaires auront un fort le niveau le plus bas jamais enregis- de 2008 et 2014 : les groupes sont
@VincentCollen ces des compagnies pétrolières, les dépenses d’investissement du sec- impact sur les découvertes de gise- tré depuis les années 1950, selon mieux préparés car ils ont déjà for-
cash-flows, autrement dit les flux de teur dans l’exploration-production ments d’hydrocarbures et sur la Rystad. tement réduit leurs dépenses ces
Le chiffre est spectaculaire et sans trésorerie générés par l’activité devraient chuter de 25 %, passant mise en exploitation de nouveaux Cette discipline permettra aux dernières années. Cette « rési-
précédent, comme tout ce qui con- d’exploration-production, vont de 530 milliards de dollars en 2019 à champs. Les compagnies vont plus grandes compagnies interna- lience » permettra aux cinq majors
cerne l’or noir en ce moment. Les plonger dans des proportions 410 milliards cette année. La réduc- reporter ou annuler le lancement tionales de continuer à générer un (ExxonMobil, Shell, Chevron, Total
revenus d’exploration-production encore plus élevées. Rystad anticipe tion sera drastique en particulier de nombreux projets. Ces derniers flux de trésorerie positif, « même en et BP) de maintenir leur dividende,
des compagnies pétrolières vont une contraction supérieure à 60 %, pour le pétrole et le gaz de schiste ne devraient représenter que bas de cycle », prévoient les analystes selon les experts de la banque
chuter de 1.000 milliards de dollars à 141 milliards de dollars. Encore aux Etats-Unis, ainsi que pour les 110 milliards de dollars de dépenses de Goldman Sachs. C’est là « une dif- américaine. n

Monsieur Antoine MANENT


Sainte Victoire, Angle ouest-70 rue de la Tramontane

fusions // acquisitions // cessions // partenariats 13090 Aix en Provence


Tél.: +33 (0) 442 66 56 60 – Fax: +33 (0) 442 65 20 96
RECHERCHE DE REPRENEURS DANS LE CADRE D’UN REDRESSEMENT JUDICIAIRE
Société spécialisée dans la fabrication industrielle de pains et autres produits dérivés
travaillant notamment pour des grandes enseignes de la distribution.
Localisation : 2 sites de production dans les bouches du Rhône
C.A. HT 2018 (sur 12 mois) : 4.243 K € – C.A. HT 2019 (sur 12 mois) : 3.130 K €
ENTREPRISES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES VOUS SOUHAITEZ PARAÎTRE DANS CETTE RUBRIQUE - SARAH MEDARD 01.87.39.74.94 Nombre de salariés : 37 personnes
VNC des immobilisations au 31.12.2018 : 3.395 K €
Date limite de remise des offres auprès de la SELARL de SAINT-RAPT & BERTHOLET:
20 mai 2020.
Si vous souhaitez des informations complémentaires, merci de contacter :
SELARL de SAINT-RAPT & BERTHOLET
Courriel : antoine@desaintrapt.fr

RECHERCHE D’INVESTISSEURS ET/OU DE APPEL D’OFFRES RECHERCHE DE REPRENEURS Madame Isabelle DELFOLIE
ENTREPRISE EN REDRESSEMENT JUDICIAIRE 121 rue Jean Dausset
CANDIDATS REPRENEURS EN PLAN DE CESSION SCHERBERICH Boite Postale 41250
Entreprise spécialisée dans l’organisation de salons professionnels  Région : Grand Est (68) 84911 Avignon cedex 9
 C.A. (au 31/12/2018) : 9 559 123 € (sur 12mois)
internationaux et haut-de-gamme et la vente d’espaces  Activité : Gros Œuvre et restauration de monuments RECHERCHE DE REPRENEURS
de présentation à des créateurs multimarquesernance. historiques (Qualibat 2194) Activité : maçonnerie, plâtrerie, peinture
 Carnet de commandes estimatif sous toutes réserves: 10 mois
En procédure collective  Effectif : 67 salariés Localisation : Ardèche
16 salariés Modalités : C.A. HT : 6.845 K € (exercice clos au 30 juin 2019 sur 21 mois)
C.A. de l’exercice clos au 31 mars 2019 (12 mois) : 11,6 M € SELAS C.M. WEIL
En application de l’article L. 642-1 du Code de Commerce, les candidats
intéressés par la mise en œuvre d’un plan de redressement par voie de
Nombre de salariés : 51 personnes
Résultat d’exploitation de l’exercice clos au 31 mars 2019 (12 mois) : 2,9 M € & N. GUYOMARD continuation ou de cession sont priés de noter que les manifestations d’intérêt VNC des éléments corporels au 30 juin 2019 : 85 K €
Administrateurs Judiciaires Associés doivent être déposées auprès de la SELAS C.M. WEIL & N. GUYOMARD. Date limite de remise des offres auprès de la SELARL de SAINT-RAPT & BERTHOLET:
(Veuillez préciser la référence 3252).
Pour plus d’information, les candidats intéressés sont invités à contacter par écrit : 28 rue de Lattre de Tassigny Un dossier de présentation sera remis sur la base d’une lettre de confort vendredi 12 juin 2020 à 17h00.
67300 SCHILTIGHEIM émanant du candidat, justifiant de sa qualité et de sa capacité à présenter une
Maître Joanna Rousselet – Administrateur judiciaire
éventuelle offre et après signature d’un engagement de confidentialité.
Si vous souhaitez des informations complémentaires, merci de contacter :
38, avenue Hoche – 75008 Paris – joanna.rousselet@fajr.eu Tél. : 03.88.83.03.16
Fax : 03.88.81.67.47 SELARL de SAINT-RAPT & BERTHOLET – Madame Isabelle DELFOLIE
La date limite de remise des offres est fixée au lundi 15 juin 2020, à 12H00. Mail : weil-guyomard@ajilink.fr Date limite de dépôt des offres: 22 mai 2020 à 16h, en 8 exemplaires Courriel : isabelle@desaintrapt.fr

Hélène Bourbouloux RECHERCHE DE PARTENAIRES OU REPRENEURS


Jean-François Blanc
SAS MONTOISE DU BOIS
RECHERCHE Gaël Couturier
Cécile Dür
REDRESSEMENT JUDICIAIRE Société en procédure de sauvegarde située à Mont de Marsan (40),
DE REPRENEURS
Nathalie Leboucher
Sylvain Hustaix
RECHERCHE D’INVESTISSEURS et spécialisée depuis 65 ans dans la transformation du pin maritime.
Benjamin Tamboise OU DE REPRENEURS Activités principales : - Sciage/fabrication de carrelets, avivés, frises,
Charlotte Fort
lambris, parquets.
- Négoce de bois importés.
ORCHESTRA-PREMAMAN SA NOVARES GROUP CA 2019 : 11,5 M€ HT. – Salariés : 43.
Vente de détail de vêtements d’enfants Moyens de production: 2 lignes de transformation (type GILLET et
et de produits de puériculture Equipementier automobile CANTER), séchoirs, etc...
LA DATE LIMITE DE DÉPÔT DES OFFRES DE REPRISE EST FIXÉE AU 15 JUIN 2020 À 12H00
• Société mère du groupe ORCHESTRA, acteur international de la vente Les candidats sont invités à contacter par écrit : SELARL Julien ALLART
• Holding du groupe NOVARES, détenant 66 allées marines – 64100 BAYONNE – courriel : etude@allart-aj.fr
de détail de vêtements d’enfants et de produits de puériculture, Dossierdisponibleàl’Etudesurdemandeécritemotivée,sousréférences 1086aprèssignatured’unengagement
• Groupe présent sur trois segments de marché : vente de prêt-à-porter 47 filiales opérationnelles (dont 1 en France), de confidentialité et justification de la capacité technique, commerciale et financière du candidat à intervenir
dans cette affaire. Les offres devront être conformes aux articles L.642-2 et suivants du Code du Commerce.

pour enfants, puériculture et mode maternité, • Groupe spécialisé dans les solutions plastiques
• Distribution au travers de trois types de magasins : (i) magasins textiles,
RECHERCHE INVESTISSEUR OU REPRENEUR EN PLAN
(ii) magasins mixtes et (iii) mégastores (2 à 4 000 m² qui regroupent innovantes à destination des constructeurs automobiles, DE CESSION (Art. L.642-1 et S. du Code de Commerce)
les univers du textile, de la mode maternité et de la puériculture pour une • Présent dans 23 pays à travers 45 usines EURAF
Activité : activité de négoce et de maintenance de matériels
expérience « one-stop shopping »), de sélection et de conditionnement des médicaments.
• Cinq canaux de distribution en France : succursales (186 magasins,
de production, 9 centres techniques, Principaux résultats (K €) : 2018 : C.A. : 560,8 – REX : (491,8)
2019 : C.A. : 795 – REX : (348,2)
environ 1 100 salariés), commissionnaires-affiliés (118 magasins, environ 800 24 centres de services à la clientèle, Clients : hôpitaux publics, pharmacies d’officine fournissant
les EHPAD et cliniques privées. – Effectif : 3 salariés
salariés), franchise simple, négoce, vente en ligne (« shop-orchestra.com »),
• CA (social) au 31/12/2019 : 68 M €, Date limite de dépôt des offres : 15 mai 2020 à 12h00
Merci d’écrire à : Me Hélène CHARPENTIER
• Présent dans 23 pays à travers 11 filiales, 3 bureaux d’achats, et 48 franchisés Accès à une data room après description succincte du candidat et signature d’un engagement
• CA (social) au 28/02/2019 : 486 M€, CA consolidé au 28/02/2019 : CA consolidé au 31/12/2019 : 1,3 mds € de confidentialité. Merci d’indiquer la référence du dossier : « EURAF »
Contact : helene.charpentier@solve-aj.fr, francois.polverelli@solve-aj.fr
et charlotte.fraysse@solve-aj.fr
571 M€ (60% en France et 40% à l’étranger), • Effectifs : 9 429 salariés (équivalent temps plein) au SELARL EL BAZE CHARPENTIER – 18, RUE DU CHÂTEAU – 92200 NEUILLY-SUR-SEINE
• Effectifs : environ 2 900 salariés au sein du groupe dont 1 472 salariés
pour ORCHESTRA-PREMAMAN SA. sein du groupe dont 1 353 salariés en France.
RECHERCHE REPRENEURS
La date limite de dépôt des offres de reprise est fixée au :
• La date limite de dépôt des offres de reprise est fixée au : Conception et fabrication de meubles meublants,
14 mai 2020 à 12h00 tous travaux d’ébénisterie menuiserie serrurerie,
Les tiers sont invités à remettre leur offre (conforme à l’article L. 642-2 du code de commerce)
13 mai 2020 à 12h00 SELARL V&V
Maître Daniel VALDMAN
tous agencements.
Couverture géographique : FRANCE / ETRANGER
en 6 exemplaires (dont 1 non relié) aux administrateurs judiciaires. L’accès à une data room Administrateurs Judiciaires Associés Chiffre d’affaires HT au 31/12/2018 : 514 K€
Les tiers sont invités à remettre leur offre (conforme à l’article L. 642-2 du code de Implantation : Val d’Oise
électronique sera autorisé après régularisation d’un engagement de confidentialité, commerce) en 6 exemplaires (dont 1 non relié) ! #(administrateur judiciaire. L’accès à
la signature du règlement, et une présentation succincte du candidat à la reprise. Personnel : 3
Référence du dossier à rappeler : 7186 une data room électronique sera autorisé après régularisation d’un engagement Clients : Particuliers, sociétés, grands magasins, hôtellerie.
de confidentialité, la signature du règlement, et une présentation succincte Produits : La fabrication et la pose de menuiserie d’intérieur
Les candidats intéressés sont invités à se manifester par e-mail auprès de : du candidat à la reprise. Référence du dossier à rappeler : '"%$& 7547! CONTACT: COMMENTAIRES : Menuiserie haut de gamme et de luxe
SCP THEVENOT PARTNERS, Maître Aurélia PERDEREAU F. THENAISIE Date du plan de continuation : 24 juillet 2017
Les candidats intéressés sont invités à se manifester par e-mail auprès de : La date limite de dépôt des offres de reprise est fixée au :
SELARL FHB, Me Hélène BOURBOULOUX et Me Jean-François BLANC, SELARL FHB – Maître Hélène BOURBOULOUX 8 Impasse J.C. Chabanne
95300 PONTOISE 31/05/2020
5 rue des salins - 34070 MONTPELLIER – www.fhbx.eu Tour CB21 - 16 place de l’Iris L’accès à la Data Room sera donné sur transmission d’un engagement de
: 01 30 75 39 16
E-mails : theophile.fornacciari@fhbx.eu , charlotte.arbona@fhbx.eu 92040 PARIS LA DEFENSE – www.fhbx.eu : 01 30 75 26 04 confidentialité signé, un extrait K-bis pour les sociétés demanderesses ou d’une
et francois.raybaud@fhbx.eu E-mails : theophile.fornacciari@fhbx.eu et marceau.piras@fhbx.eu : f.thenaisie@reajir.fr pièce d’identité pour personnes physiques.
22 // ENTREPRISES Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

CORONAVIRUS

Les crèches organisent leur réouverture


l Les crèches rouvriront le 11 mai,
mais sans pouvoir accueillir la totalité
des enfants inscrits.
l Les professionnels du secteur
sondent les parents sur leurs besoins.

« couples d’actifs ne pouvant pas télé-


ÉDUCATION travailler » et de « familles monopa-
rentales » seront prioritaires.
Elsa Dicharry
@dicharry_e Des points à préciser
S’agissant de l’aspect sanitaire,
Edouard Philippe l’a confirmé les crèches ont l’habitude de gérer
mardi : les crèches vont pouvoir les épidémies de grippe, gastro-en-
rouvrir leurs portes à partir du térite ou varicelle et « les mesures
11 mai, dans le cadre du plan de d’hygiène font partie de leur ADN »,
déconfinement progressif imaginé note Jean-Emmanuel Rodocana-
par le gouvernement. Le Premier chi. « Pendant le confinement, une
ministre a précisé les modalités de vingtaine de nos établissements sur
retour des jeunes enfants dans ces 450 sont restés ouverts. Nos équipes y
établissements – dont certains ont ont mis en place des mesures sanitai-
néanmoins continué à fonction- res renforcées et nous bénéficions de
ner depuis le 15 mars afin de ce retour d’expérience pour organi-
dépanner les personnels soi- ser le déconfinement », explique de
gnants. Les professionnels du sec- son côté Rodolphe Carle, cofonda-
teur peuvent donc s’organiser. teur de Babilou. Parents relégués à
Les crèches, municipales l’accueil, port du masque pour les
comme privées, ne pourront, dans salariés, mise à disposition de gel
un premier temps, recevoir la hydroalcoolique ou de gants jeta-
totalité des enfants inscrits. La bles pour chaque change, espaces
règle retenue par le gouverne- de jeux plus distancés… De nom-
ment est celle d’un accueil « par breuses dispositions ont été prises.
groupes de dix enfants maximum, Les crèches attendent encore
avec la possibilité d’accueillir plu- quelques précisions. « Est-ce à nous
sieurs groupes de dix enfants si ou aux parents de prendre chaque
l’espace le permet et si les conditions jour la température des enfants ? Si De nombreuses dispositions ont été prises pour établir des mesures d’hygiène dans les crèches qui rouvriront,
sont réunies pour que les groupes un enfant à 38 de fièvre, doit-on le celles-ci ayant déjà l’habitude de gérer les épidémies de grippe, gastro-entérite ou varicelle. Photo Thomas Samson/AFP
ne se croisent pas », a indiqué le renvoyer chez lui et ne le faire revenir
chef du gouvernement. « Nous que s’il est testé négatif au Covid-19 ?
allons donc fonctionner à environ
50 % de nos capacités », calcule
Elsa Hervy, déléguée générale de
Si le test s’avère positif, [chacun] des
enfants de la section ou de la crèche
[doit-il] rester confin[é] chez [lui]
Comment Elior compte faciliter la reprise
la Fédération française des entre-
prises de crèches (FFEC).
L’offre sera-t-elle suffisante ? La
pendant quatorze jours ? Dans ce
cas, qui doit-on prévenir ? L’autorité
régionale de la santé ? la mairie ? le
des cantines scolaires
première inconnue concerne la commissariat ? », énumère ainsi
disponibilité des salariés des crè- Elsa Hervy. Autant de points qui Le géant de la restauration Plusieurs solutions sont envi- des petits pots stérilisés dans un d’activité des secteurs clés pen-
ches à compter du 11 mai. « 97 % de devraient être précisés par les auto- collective entend faciliter sageables. Pour les écoles, Elior premier temps, puis de revenir à dant la crise. Son secteur Ensei-
nos personnels sont des femmes et rités la semaine prochaine. la prise des repas des planche sur une restauration tra- une offre là encore simplifiée, pro- gnement n’a jamais été totale-
très souvent mamans d’enfants sco- Les entreprises de crèches, quasi à scolaires comme des ditionnelle en self, préparée sur duite dans ses cuisines centrales ment à l’arrêt, puisqu’une activité
larisés », note Elsa Hervy. Elle l’arrêt pendant deux mois, s’inquiè- tout-petits dans de bonnes place ou via ses cuisines centra- spécialisées. réduite a été maintenue dans
plaide pour que leurs enfants puis- tent enfin d’une activité qui risque de conditions sanitaires. les, avec mise en place de consi- quelques établissements
sent être accueillis prioritaire- rester partielle sans doute jusqu’à gnes de sécurité strictes et offre Sécurité à tous les étages accueillant des enfants de person-
ment à l’école… afin qu’elles-mê- septembre. Les pouvoirs publics Martine Robert simplifiée. Le flux d’élèves est Les salariés d’Elior doivent se plier nels soignants. Et, comme dans
mes puissent garder les enfants continueront-ils à soutenir le sec- @martiRD organisé par un marquage au sol aux consignes de prévention à tou- certains pays, le confinement n’a
des autres. teur ? « Si ce n’est pas le cas, nous ne et par le personnel. L’amplitude tes les étapes de la fabrication des jamais été total, notamment aux
sommes pas certains de pouvoir rou- Elior, l’un des géants français de la horaire élargie doit permettre de repas, avec port du masque et des Etats Unis, où Elior a continué de
Sonder les parents vrir tous nos établissements à la ren- restauration collective, travaille mieux réguler le trafic et de gants, et respect des gestes barriè- ser vir les étudiants issus de
Il s’agit par ailleurs de sonder les trée », alerte la déléguée générale de d’arrache-pied à la sortie du confi- n’occuper qu’une place sur deux. res. Un processus qui s’étale depuis milieux défavorisés.
parents sur leurs besoins. « Nous la FFEC. « Il y a beaucoup de structu- nement, en particulier pour les Outre la mise à disposition de la prise de poste (nettoyage des Pour les cantines d’entreprise,
avons envoyé un questionnaire, res de petite taille qui n’ont pas les écoles et les crèches. « Comme produits de nettoyage des mains mains à l’arrivée et à la sortie du de nouvelles règles sont appli-
mardi, à l’ensemble des familles. Au reins solides », note aussi Rodolphe nous sommes présents notamment et la désinfection des tables et sal- vestiaire, absence de contact entre quées, avec quelques adaptations
11 mai, je pense qu’il n’y aura pas de Carle. Le président des Petits Chape- en Italie et en Espagne, nous avons les, tous les récipients collectifs la tenue de travail et les vêtements comme la quantité de convives
sélection à faire parmi les enfants rons Rouges, lui, craint surtout que vécu le début de la pandémie en sont supprimés (carafes, salières, personnels) à la réception des accueillis simultanément, le nom-
accueillis, car la reprise du travail la baisse des recettes ne pèse sur Europe, puis son extension de corbeilles à pain, couverts) au marchandises (distance d’un bre de plateaux disponibles selon
des parents va se faire progressive- l’investissement. Avec au bout du l’autre côté de l’Atlantique. Dans profit d’éléments individuels mètre avec le livreur, propre stylo) les places vacantes (2 places pour
ment », anticipe Jean-Emmanuel compte le report de nombreux pro- chaque pays, le processus et les dates jetables. en passant par l’ouverture des une table de quatre), des temps de
Rodocanachi, président des Petits jets d’ouvertures de crèches. n diffèrent, nous voulons être force de emballages et l’acheminement des déjeuner limités à 30 minutes. Un
Chaperons Rouges (450 établisse- propositions auprès des gouverne- Paniers repas aliments (une seule personne dans balisage pour les circulations est

97 %
ments). En revanche, « à partir de ments et des collectivités locales L’entreprise réfléchit aussi à une l’ascenseur). Sans oublier la désin- enfin prévu, de même que des
juin, il faudrait pouvoir passer à des pour nourrir nos publics dans de offre de paniers repas, avec la créa- fection systématique des plans de Plexiglas ou films étirables dans
groupes de 15 enfants pour satisfaire bonnes conditions sanitaires. En tion d’espaces de restauration tem- travail, et a minima 2 fois par demi- les zones de distribution de plats
tout le monde », plaide-t-il. l’absence de vaccin ou d’immunité poraires pour limiter les contacts journée des points de contact (poi- chauds. Couverts, pain et dosettes
Si une sélection à l’accueil s’avère collective, il faut inventer d’autres dans les salles de classe, ou à l’exté- gnées de porte, interrupteurs). de condiments pourront être
nécessaire, Edouard Philippe a fixé DU PERSONNEL modes de fonctionnement », rieur sous forme de pique-nique… Des solutions d’autant plus remis par le collaborateur Elior à
un principe : les enfants de person- travaillant dans les crèches affirme Philippe Guillemot, le Concernant les crèches, Elior faciles à instaurer qu’Elior a con- la caisse avec un paiement exclu-
nels soignants et de professeurs, de sont des femmes. directeur général d’Elior Group. étudie la possibilité de proposer tribué à assurer la continuité sivement par carte ou badge. n

Confinés, les Français équipent leurs jardins de jeux de plein air


maison en famille ? Si certains se Et pour ceux qui ont la chance nécessaire à l’équilibre de la famille, croissance de 10 %, à 578 millions ils sont 54 % à acheter via les sites
JEUX mettent aux fourneaux, d’autres d’avoir un jardin, l’achat de jeux explique Frédérique Tutt, expert du d’euros. Ce segment est le premier des pure players (Amazon, Cdis-
ont fait le choix de consacrer plus de d’extérieur a progressé ces derniers marché du jouet. Avec l’arrivée des d u m a r c h é ( 1 6 % e n va l e u r) , count), suivi des sites des enseignes
Encouragés par temps à jouer. C’est ce qui ressort de jours. Une hausse favorisée par la beaux jours, les parents souhaitent devant les poupées et les jeux de culturelles (Cultura, FNAC…), à
la météo clémente, la dernière étude du cabinet NPD météo clémente du début du prin- voir leurs enfants jouer en extérieur construction. Ils sont un moyen 37 %. Ceux des fabricants et des
les Français se sont Group. temps. Ces jeux de plein air ont ainsi et s’aérer s’ils en ont la possibilité. » de réunir petits et grands. « Ces enseignes de jouets recueillent res-
mis à acheter des jeux « 37 % des Français ont déclaré représenté 20 % des ventes la En mars, au début du confine- jeux sont le meilleur moyen de faire pectivement 25 % et 20 % des inten-
d’extérieur, comme jouer plus avec des jeux et jouets semaine de Pâques, soit une hausse ment, ce sont les jeux de société qui sortir les enfants de devant les tions d’achat.
des toboggans ou des depuis cette période », note le cabi- de 4 points par rapport à la même avaient vu leurs ventes exploser. Les é c ra n s » , e s t i m a i t Fr a n c k « A la fin de l’année 2019, la part
maisonnettes, pour net. C’est plus que nos voisins alle- période l’an dernier, selon The NPD volumes avaient bondi de 83 % Mathais, le porte-parole de Joué- des ventes de jeux et jouets sur Inter-
leurs jardins. mands (27 %) et anglais (31 %). Cette Group. Profitant du beau temps, les entre le 16 et le 22 mars, selon NPD, Club début avril. net se portait à 27,5 % et affichait une
fièvre du jeu touche à plus de 50 % Français ont acheté des aires de jeu, avec une prime pour les classiques croissance de +7 % par rapport à
les 18-34 ans. Mais pas seulement. des maisonnettes et toboggans de – le Monopoly, La Bonne Paye et le Les pure players en tête 2018. Il y a fort à parier que ce pour-
Dominique Chapuis « Même les personnes sans enfants Smoby, des pistolets NERF et des Scrabble. Pour ces achats, alors que les maga- centage sera encore plus élevé pour
dchapuis@lesechos.fr indiquent plus de temps passé à jouer quilles Mölkky. La France est le pays d’Europe sins de jouets sont fermés, les Fran- l’année 2020, souligne Frédérique
pendant cette période particulière « Pendant le confinement, les loi- où les ventes de jeux de société et çais se sont tournés vers Internet. Tutt. C’est une opportunité pour les
Que faire pendant les longues jour- (22 %) », relève l’étude. Il faut bien sirs et activités ludiques occupent de puzzles sont les plus élevées. Selon une étude en ligne menée par distributeurs ayant développé une
nées de confinement, coincé à la s’occuper. plus que jamais une place centrale et En 2019, elles ont enregistré une le cabinet pendant le confinement, offre multicanale. » n
Les Echos Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 ENTREPRISES // 23

start-up

Investissements record
pour la foodtech
européenne
LEVÉE DE FONDS « Les start-up
Les investissements qui réinventent
ont atteint le supermarché,
2,4 milliards d’euros ou celles qui
en 2019, soit +70 % désintermédient
par rapport à 2018. les services,
ont un bel avenir
Guillaume Bregeras dans le contexte
La saison, courte, du muguet est perdue. Un coup dur pour les Pays de la Loire, dont c’est la spécialité de longue date. Photo Gaizka Iroz/AFP @gbregeras
actuel »
C’est un vaste mouvement qui MATTHIEU VINCENT

La fête gâchée du muguet


pourrait s’avérer stratégique Cofondateur
de DigitalFoodLab
dans le contexte de la crise sani-
taire et économique liée au
coronavirus : alors que les inves-
tissements dans les start-up de
la foodtech reculent partout croissance d’entreprises qui
brins de muguet sur Internet. partie des commerces, que le assurer des livraisons ou un service dans le monde, ils ont atteint un ont su dépasser le seuil sou-
HORTICULTURE Mais cela n’a pas été suffisant pour 11 mai tandis que la vente par les de retrait de commandes. nouveau record en Europe l’an vent fatidique des trois ans
sauver la saison. particuliers dans la rue est, excep- Pour faciliter la tâche des consom- passé avec 2,4 milliards d’euros, d’existence. D’ailleurs, sur les
Le muguet, tionnellement, interdite. Seules les mateurs qui ne peuvent se passer de selon une étude de DigitalFoo- pépites les mieux financées du
qui accompagne De 12 à 15 millions d’euros jardineries, qui peuvent commer- petites clochettes blanches, certai- dLab publiée en exclusivité par secteur en Europe depuis 2014,
traditionnellement envolés cialiser des produits jugés essen- nes mairies listent sur Internet les « Les Echos ». « L’Europe ne pèse seule Take It Easy a fermé bou-
la Fête du travail Pas suffisant pour sauver la saison tiels comme les plants potagers, coordonnées de ceux qui pratiquent toujours qu’une petite partie des tique. Les autres continuent
le 1er mai, n’échappe pas du muguet. Entre 12 et 15 millions ont pu la mettre largement à leur ce mode de diffusion. Tandis que le levées de fonds du secteur dans le leur marche, et certaines se
au marasme ambiant. d’euros se sont envolés. Un coup menu. Particularité propre à cette site Fleurs d’Ici, qui ne vend que la monde, mais la tendance s’est trouvent même en première
dur pour les Pays de la Loire, dont production française à travers des inversée, confirme Matthieu ligne pour profiter des muta-
cette fleur aux grappes de clochet- fleuristes situés près du lieu de livrai- Vincent, cofondateur de Digital- tions des consommateurs.
Plus de la moitié Traditionnellement,
tes très odorantes est une spécialité son, a créé, indépendamment de son FoodLab. Partout ailleurs, les
des brins sont restés de longue date. Des hivers avec juste le muguet se vend, activité, une carte interactive réfé- investissements ont réduit, et les Une dynamique renforcée
dans les champs, faute
de circuits de vente.
ce qu’il faut de froid pour assurer pour un petit tiers rençant les professionnels prati- données dont nous disposons par le coronavirus
« la dormance » des clochettes et un quant le drive sans pour autant avoir pour le début de l’année confir- « Les start-up qui réinventent le
printemps doux. La majorité des
chez les fleuristes, 11 % d’e-boutique ou de fichier clients. ment cette tendance. » supermarché, comme La Belle
Marie-Josée Cougard producteurs fait du maraîchage. sur les marchés, 9 % Ce résultat s’explique notam- Vie en France, ou celles qui désin-
@CougardMarie Certains sont uniquement horticul- en jardinerie. En attendant les pivoines ment par l’arrivée à maturité de termédient les services, comme
avec Clotilde Briard teurs et quelques-uns se sont spé- La grande distribution a aussi, certains acteurs. Cinq des plus l’allemand Choco, ont un bel ave-
@ClotildeBriard cialisés dans le muguet. comme pour les fruits et légumes, de 2.000 jeunes pousses qui ont nir dans le contexte actuel »,
Traditionnellement, cette pro- période inédite, les tabacs, les bou- pris position en affichant son inten- reçu un soutien financier estime celui qui a piloté l’étude.
Censé porter bonheur, le muguet duction typiquement française se langeries ou les primeurs, qui n’ont tion de mettre en avant le muguet cumulent 58 % du montant De manière générale, si 66 %
joue de malchance. « Cette année vend, selon Kantar, pour un petit rien à voir avec ce type de produit français. Intermarché a acheté la total. Deliveroo (500 millions), des investissements ont été
est exceptionnelle en qualité et en tiers chez les fleuristes, 11 % sur les d’ordinaire, auront, en revanche, la production de six horticulteurs. Glovo (deux fois 150 millions), drainés par les start-up de livrai-
quantité. C’est une année à fleurs, et marchés, 9 % en jardinerie. Autant possibilité d’en proposer aux Système U, lui, prévoit de vendre Picnic (250 millions), Wolt son de plats de restaurants et de
c’est d’autant plus frustrant », de canaux commerciaux fermés. Le clients. 1 million de brins. (115 millions) et la française courses, l’agTech (18 %) et les
regrette Nicolas Bigot, producteur reste est commercialisé en grande La Fédération française des arti- Quant aux producteurs, ils Ynsect (110 millions) confir- services (10 %) continuent d’atti-
à Allonnes, dans la Sarthe. De fait, distribution (25 %). Une petite par- sans fleuristes était montée au cré- tablent maintenant sur la réouver- ment ainsi, chacune dans son rer les investisseurs. En revan-
plus de la moitié des brins sont res- tie (4 %) par des vendeurs de rue neau pour que la profession puisse ture prochaine des fleuristes pour secteur, les résultats des années che, l’Europe accuse un retard
tés dans les champs pour cause de dont certains sont des vendeurs à la vendre du muguet devant ses bouti- « se refaire » avec les pivoines, qui précédentes. Ce niveau de assez net dans le domaine
coronavirus et faute de clients. sauvette organisés en réseaux, les ques et avait même mis à contribu- arrivent. Elles auront un rôle clé, financement traduit aussi le fait Foodscience qui comprend les
Les opérations de sensibilisa- autres proposant la production de tion les meilleurs ouvriers de car elles devront aussi faire oublier que seul le premier acteur d’un entreprises qui mettent au
tion du public à la catastrophe qui leur jardin. France réunis dans une vidéo. Mais les millions de bulbes de tulipe marché est en capacité de le point des produits à base de
se dessinait ont certes incité les Les fleuristes ne pourront, en elle n’a pas obtenu gain de cause. jetés. Une autre perte sèche, 99 % remporter, notamment dans la molécules végétales. Seul le sué-
Français à commander leurs effet, rouvrir, comme la majeure Les fleuristes peuvent néanmoins des coûts ayant été engagés. n livraison. « On observe le même dois Oatly semble avoir pour le
intérêt des investisseurs pour les moment une position de taille
acteurs de la livraison ailleurs mondiale, notamment grâce à
dans le monde, ajoute Matthieu son activité aux Etats-Unis où

Quand l’Amérique confinée Vincent. C’est le cas aussi en Inde


par exemple, où Alibaba injecte
massivement dans le secteur. »
sévissent les ténors du secteur
comme Impossible Foods.
L’ébullition autour du sec-

se met à cuisiner
teur est également portée par
Hausse des tickets l’engagement des grands grou-
médians pes qui investissent davantage
Au-delà des mégalevées de que dans d’autres domaines
fonds, l’étude montre aussi une d’activité. Ils se montrent volon-
avec des pois chiches, comment tie de la durée de la crise », note-t-il. livraison des courses se sont adap- hausse des tours de table com- taires pour investir, mais aussi
TENDANCE fabriquer son pain… Pour les plus Plusieurs facteurs pourraient y tés à cette nouvelle demande : Insta- pris entre 20 et 100 millions pour racheter les pépites. De ce
audacieux, les chefs des restaurants contribuer : la part des Américains cart a annoncé, il y a peu, vouloir d’euros (+19 %) et ceux com- point de vue, la majorité des
Le confinement fermés au public proposent des cloués à la maison est beaucoup embaucher 250.000 personnes en pris entre 5 et 20 millions acteurs cherchent encore le
et la crise économique recettes en ligne pour maintenir le plus importante, s’inscrit dans la Amérique du Nord pour faire (+14 %). Ce qui tend à prouver bon mode d’intervention et
poussent les Améri- lien avec leurs clients ou les inciter durée – deux mois au minimum –, les courses à la place des clients que les tickets misés en amor- multiplient les initiatives pour
cains à se mettre à commander leurs plats. avec des restaurants pour la plupart et les livrer à domicile. çage entre 2014 et 2017 ont été s’assurer de ne pas être disrup-
à leurs fourneaux. fermés et une montée exponen- bien placés, nourrissant la tés par le dernier entrant. n
« Changements tielle des sans-emploi : le taux de 42,4 % des adultes obèses
à plus long terme » chômage est attendu autour de Cette tendance pourrait en théorie
Véronique Le Billon Lors de la crise financière de 2008, 20 %, contre 10 % lors de la Grande avoir une incidence sur la nutrition,
@VLeBillon la cuisine à la maison avait déjà Récession de 2008, réduisant les dans un pays où l’obésité concernait
— Bureau de New York connu un essor aux Etats-Unis, revenus. 42,4 % des adultes en 2017-2018,
selon une étude des Centres pour le
Crise économique et confinement La livraison des courses contrôle et la prévention des mala-
sont les deux ingrédients d’une La part du budget s’adapte dies (CDC) publiée en février. Car la
nouvelle tendance aux Etats-Unis : consacrée à Depuis dix ans, la part du budget nourriture prise en dehors de la
cuisiner à la maison. Selon un son- la nourriture prise consacrée à la nourriture prise en maison est plus calorique et plus
dage réalisé mi-avril par la société dehors de la maison était devenue grasse que celle prise dans le foyer,
d’études Hunter auprès d’un millier
hors de la maison supérieure à celle prise à la maison, rappelait l’étude du ministère de
d’Américains, 54 % des sondés est majoritaire selon une étude du ministère de l’Agriculture.
assurent cuisiner davantage depuis dix ans. l’Agriculture. La génération des Certains pensent toutefois que
qu’avant la crise du coronavirus, et millennials a, en outre, soutenu l’effet ne durera pas. « Le remplis-
les trois quarts d’entre eux estiment cette tendance, avec une habitude sage des placards de cuisine ralentit.
prendre confiance en eux devant avant de céder le pas. Cette fois, « je des repas livrés ou pris au restau- Les gens se rendent compte qu’ils
leurs fourneaux. pense qu’il y aura des changements rant, et souvent peu de savoir-faire ont acheté beaucoup de choses qu’ils
Les réseaux sociaux foisonnent de comportement à plus long terme, culinaire transmis par les parents. finissent par devoir jeter, et je pense
de conseils pour faire ses premiers note Patrick Westhoff, directeur Les ventes des grandes surfaces qu’il y a une certaine lassitude à cui-
pas en cuisine : comment faire un de l’institut de recherche sur la poli- alimentaires ont été dopées les pre- siner », a assuré la semaine dernière
gâteau quand on a oublié la farine, tique alimentaire et agricole de mières semaines du confinement, à des investisseurs le PDG de la
le beurre ou les œufs (mais pas les l’université du Missouri, mais cela d’abord pour constituer des stocks chaîne de fast-foods mexicaine
trois), comment faire une salade dépend probablement en grande par- de précaution. Mais les services de Chipotle, Brian Niccol. n
HIGH-TECH&MEDIAS Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

CORONAVIRUS

WPP
prépare
ses clients
au monde
d’« après »
l Le leader mondial du secteur
estime qu’en huit semaines,
les marchés ont gagné entre trois
à cinq ans de maturité digitale
et qu’il lui faudra guider ses annon-
ceurs dans ce monde nouveau.
l En dépit d’une baisse de 3,3 %
de son chiffre d’affaires au premier
trimestre, WPP met en avant
la solidité de sa trésorerie. WPP et son patron, Mark Read, avaient anticipé le recul. Dès fin mars, le groupe a exposé ses plans pour économiser près de 2 milliards
de livres en 2020. Photo Toby Melville/Reuters

ciers pour le premier trimes- économique et sanitaire dans les « En revanche, le marché français
PUBLICITÉ tre 2020 marqués par une baisse de
3,3 % de son chiffre d’affaires, à
mois à venir ». « Le second semestre
risque d’être dur et c’est impossible
s’est révélé relativement résilient
avec une baisse limitée à 4 %,
Malgré le recul des revenus
Véronique Richebois
@VeroniqueRichebois
2,4 milliards de livres, avec un recul
de 7,9 % sur le seul mois de mars en
d’établir des prévisions, » dit-il. Seule
certitude, le groupe britannique
grâce à la position de leader sur le
m a rch é m é d i a d e G ro u p M » , publicitaires, Google
limite la casse
raison de la pandémie, s’attend à ce que l’impact de l’épidé- assure-t-il.
« Lorsque l’on sera de “l’autre côté de mie de coronavirus s’aggrave à
la crise”, il sera intéressant de voir si Absence de visibilité court terme, même s’il lui Une trésorerie solide
les comportements actuels s’installe- Mark Read n’a pas dissimulé « le peu est impossible de prévoir l’ampleur WPP avait anticipé le recul. Dès fin La croissance du chiffre Mais elle a aussi donné des
ront dans la durée. Mais il est proba- de visibilité du groupe sur la situation de cette aggravation. mars, le groupe a exposé ses plans d’affaires du numéro un signes d'espoir qui ont rassuré les
ble que plus le confinement se prolon- A l’image de Publicis, WPP a un pour économiser près de 2 mil- mondial de la publicité marchés, l'action prenant 9 %
gera, plus les individus adopteront les trimestre découpé en deux séquen- liards de livres en 2020 face à la numérique ralentit au dans les échanges après la clôture
modes de vie et de consommation ces correspondant à « l’avant-après chute des budgets des annonceurs, premier trimestre, mais de la Bourse. Au cours du mois
qu’ils découvrent et pratiquent via la « Le marché Covid-19 » avec un « bon début notamment via l’annulation du reste supérieure aux d'avril, «nous n'avons pas observé
technologie : en l’espace de huit français d’année » en janvier et février en dividende et de ses rachats d’actions prévisions des analystes. de détérioration plus profonde», a
semaines seulement, nous avons fait s’est révélé dehors de la Chine. Sans surprise, le ainsi que via la baisse de la rémuné- Si son cœur de métier est indiqué Ruth Porat, en précisant
un bond de trois à cinq années de leader mondial du secteur a connu ration de 20 % de ses dirigeants. touché par la baisse du que les utilisateurs retournaient à
maturité digitale sur de très nom- relativement la baisse de son chiffre d’affaires la En outre, « nous avons le taux de budget des annonceurs, des recherches «plus commercia-
breux marchés. C’est d’ores et déjà ce résilient avec plus marquée en Grande Chine, où dette le plus bas depuis treize ans les revenus de sa division les». Tout en se voulant prudente:
à quoi nous préparons nos clients », une baisse limitée est apparu le coronavirus, avec un grâce à notre cession de 60 % de notre cloud augmentent de 52 %. «Ce n'est pas clair à quel point ce
explique aux « Echos » Mark Read, chiffre d’affaires en baisse de 21,3 % société d’études et de conseil Kantar à changement de comportement est
patron de WPP, leader mondial de
à 4 %, grâce à la au premier trimestre, dont une Bain Capital et ce faisant, le bilan le Anaïs Moutot durable et monétisable».
la communication (GroupM, position de leader baisse significative de 29,9 % en plus solide de l’industrie de la com- @AnaisMoutot Autre signe encourageant: la
Ogilvy, VMLY & R, Wunderman sur le marché mars. munication », relève Mark Read. — Correspondante résilience de certaines de ses acti-
Thompson…). Il fait référence au média de A taux de changes constants, U n e p o s i t i o n p l u s d é f e n s i ve à San Francisco vités Les revenus publicitaires de
e-commerce, au « homeschoo- la zone Amérique du Nord a qu’offensive, relèvent ses concur- YouTube ont crû de 33 % sur un
ling », aux consultations médicales, GroupM. » enregistré un recul de 1,6 % de rents mais utile dans la période Après une « performance solide » an, un taux légèrement supérieur
au sport en regardant des vidéos, au MARK READ s o n c h i f f r e d ’a f f a i r e s , u n e actuelle. En tout cas, l’action s’est en janvier et février, les revenus au trimestre passé. Si la crois-
télé-travail…. Patron de WPP décroissance plus faible qu’au bien tenue après la publication des publicitaires de Google ont connu sance des publicités classiques a
Pour autant, lors de l’annonce, Royaume-Uni (-4,7 %) et qu’en résultats, avec une hausse de 8 % à la un « déclin abrupt en mars » à diminué à la fin du trimestre, cel-
jeudi matin, de ses résultats finan- Europe Continentale (-5,3 %). Bourse de Londres. n cause de la baisse du budget des les sous forme d’actions « direc-
annonceurs provoquée par le con- tes » (poussant au télécharge-
finement, a indiqué Ruth Porat, la ment d’applications mobiles par

La délicate prise de parole des marques à l’heure du Covid-19 directrice financière du groupe
californien, mardi. « C’est comme si
exemple) ne connaissent pas la
crise.
on avait eu deux trimestres en un »,
Ne pas céder à l’opportu- Une étude de FreeWheel, publiée de nous tourner plus particulière- d’Orange ou non, de passer un mes- a résumé Sundar Pichai, le PDG de Sauvé par le cloud
nisme ou à l’excès d’émo- début avril, révélait que « 61 % des ment vers les seniors avec l’agence La sage à leurs parents, grands-pa- l’entreprise, lors de la présentation L’entreprise de Mountain View
tion. Mais ne pas se taire Français attendent un parler-vrai Chose », témoigne Béatrice Man- rents ou amis. Ces messages sont des résultats du premier trimestre. récolte aussi les fruits de sa diver-
pour autant. Jamais les des marques pendant cette crise ». Et dine, directrice executive Commu- repris dans des films publicitaires Sur les trois premiers mois de sification hors de la publicité,
prises de parole des qui dit « parler vrai » dit une com- nication et Marque Orange. « Nous Orange entourant leurs program- l’année, le chiffre d’affaires du même si celle-ci reste limitée à
marques n’ont été autant munication connectée à ce que avions l’étude BVA révélant que 17 % mes favoris sur TF1 et France Télévi- numéro un mondial de la publi- 18 % de son chiffre d’affaires.
scrutées et analysées. vivent et ressentent les individus. d’entre eux n’ont pas de mobile, 25 % sions. cité numérique a ainsi progressé « Même durant le mois de mars,
Chaque mot, chaque image un peu de 13 %. Un chiffre meilleur que les nos revenus non publicitaires ont
« La technologie ne pourra jamais émotionnelle doit être soigneuse- « Décence émotionnelle » prévisions des analystes, mais qui maintenu une performance solide,
remplacer ceux que vous aimez. ment pesée… au risque sinon, pour Chaque mot, Du côté de Free et de son agence représente tout de même un particulièrement Google Cloud », a
#Restezchezvous. » (Orange/Com- la marque, de se voir accusée de chaque image Herezie, c’est la dédramatisation ralentissement par rapport à indiqué Ruth Porat. La croissance
munica), « Merci à nos chauffeurs « healthwashing » sur les réseaux qui a été privilégiée avec la campa- l’année dernière (+17 %), un taux des revenus de cette division a été
qui facilitent les déplacements de sociaux, à l’image de Jack Daniel’s,
un peu émotionnelle gne « Les Voisins ». « Nous voulions déjà en recul comparé à 2018 de 52 % sur un an, un rythme
ceux qui vous soignent et de tous ceux qui invite à trinquer sur « True doit être éviter le pathos de beaucoup de cam- (+26 %). Le bénéfice a, lui, aug- similaire au dernier trimestre
qui se mobilisent pour que la vie con- Colors » de Cindy Lauper (« With soigneusement pagnes anglo-saxonnes, commen- menté légèrement de 2 %, à avant la crise, mais elle ne repré-
tinue […] » (G7). « Aujourd’hui, plus love, Jack »/ BBDO USA). Pour çant inévitablement par quelques 6,8 milliards de dollars. Mais sans sente encore que 6 % du total du
que jamais, nous avons un rôle à autant, ne plus communiquer pré-
pesée… notes de piano, des rues et des stades l’amende de la Commission euro- chiffre d’affaires de Google.
jouer » (Leclerc/BETC). « Ode to sente de sérieux risques. Une étude déserts et des mots clichés péenne, qui avait amputé le béné- Sundar Pichai estime cepen-
empty roads » (Nissan/TBWA/ de Kantar, publiée fin mars, estime Pour autant, ne plus – « Fa m i l y » , « S t a y h o m e » , fice du premier trimestre 2019 de dant que la crise pourrait accélé-
RAAD (Dubai). « Stay home, save qu’« une absence de six mois en télé- communiquer « Together », « We are here for 1,6 milliard de dollars, le résultat rer la transition vers la location
lives » (Oregon Government, Ore- vision entraînerait une réduction de présente de sérieux you »… – qui reviennent sans cesse », aurait reculé. d’infrastructures informatiques.
gon Health Authority/Wieden 39 % du souvenir global de la mar- explique Andrea Stillacci, président « Si vous avez vos propres centres
+ Kennedy)… que, ce qui pourrait retarder la risques. d’Herezie. « En mettant en scène des Bonne santé de YouTube de données, c’est un coût fixe. Dans
Un peu partout dans le monde, reprise dans un monde post-endémi- voisins qui se parlent, plaisantent ou Les prévisions ne sont pas bonnes un moment comme celui-là, les
les annonceurs communiquent sur que ». cherchent à se séduire depuis leur pour le deuxième trimestre, cer- dirigeants y réfléchissent », a-t-il
l’épidémie et le nécessaire confine- ne possèdent pas d’ordinateur et fenêtre, via leur smartphone et Free, tains analystes tablant même sur le indiqué. Les abonnements aux
ment. Ils commencent – enfin – à Risque d’isolement 52 % ne disposent pas de smart- nous voulions offrir au contraire des premier recul du chiffre d'affaires applications du Google Play Store
sauter le pas. On part de loin. Le En France et à l’international, la phone. Dans une situation de confi- spots en ligne avec l’ADN de la mar- de l'histoire de la société. « Il sera dif- mais aussi à YouTube ont égale-
Baromètre de l’Union des marques plupart des marques – en tête des- nement, ils sont évidemment les lais- que, optimiste, humoristique et ficile pour notre activité publicitaire ment augmenté. Enfin, du côté du
(UDM) indique que mi-avril, encore quelles les opérateurs télécoms – sés-pour-compte des usages digitaux “game – changer”. » En conservant », a reconnu la directrice finan- hardware, Sundar Pichai a évo-
48 % des marques avaient cessé de ont alors contextualisé leur mes- devenus indispensables et c’est à ce une « décence émotionnelle », cière. Celle-ci a mis en avant les qué une hausse de 400 % des ven-
prendre la parole depuis le début de sage. « L’agence espagnole Commu- risque d’isolement que nous voulions l’expression qui s’est imposée dans efforts de son groupe, qui prévoit tes de Chromebooks la dernière
la pandémie car elles estimaient nica avait réagi rapidement et nous remédier. » D’où la mise en place, le le secteur, au fil de campagnes fran- de couper dans ses coûts en ralen- semaine de mars… même si les
que leur discours n’était « pas avons adapté sa campagne pour la 11 avril, d’un minisite On-reste-en- chissant zigzaguant sur la ligne tissant les embauches et en ache- ventes de son smartphone Pixel
adapté au contexte ». France et dans d’autres pays, avant semble.fr permettant à tous, client jaune. — V. R. tant et louant moins de bureaux. sont, elles, au plus bas. n
Les Echos Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 HIGH-TECH & MEDIAS // 25
AVIS FINANCIERS

APOGEE RETRAITE
Association régie par la loi du 1er juillet 1901 et par le décret du 16 août 1901

L’Europe très divisée sur


Tour Société Générale - 17 Cours Valmy - 92972 PARIS LA DEFENSE CEDEX
479 126 153 / GP 13

AVIS DE CONVOCATION A L’ASSEMBLEE GENERALE

les applications de traçage


L’Assemblée Générale Mixte de l’Association APOGEE RETRAITE se réunira
exceptionnellement à huis clos, sans la présence physique de ses adhérents,
conformément aux dispositions de l’ordonnance n°2020-321 du 25 mars
2020, le 5 juin 2020 à 14 heures, Tour D2 - 17 bis place des Reflets - 92919
Paris La Défense Cedex, pour délibérer sur l’ordre du jour suivant :

NUMÉRIQUE
son efficacité est plus incertaine, en concepteur du protocole DP-3T StopCovid testé 1. Approbation des comptes annuels du Plan pour l’exercice 2019 sur le
raison de son incompatibilité avec soutenu par Google et Apple. Là, le
les briques de développement pro- smartphone, et non le serveur, après le 11 mai rapport du Commissaire aux comptes de l’entreprise d’assurance, après
avis motivé du Conseil d’administration agissant en qualité de Comité de
La France et le Royau- posées mi-avril par Apple et Goo- reçoit la liste anonymisée des utili- surveillance ;
me-Uni ont fait le gle. Or les deux géants sont difficile- sateurs malades et réalise le « mat- La date à laquelle députés 2. Approbation des comptes sociaux pour l'exercice clos le 31 décembre
choix de centraliser ment contournables, car, pour ching ». L’Etat ne sait même pas si et sénateurs pourront 2019, du rapport d’activité du Conseil d’administration et quitus aux
administrateurs ;
les données collectées, fonctionner, ces applications doi- l’utilisateur a reçu une notification découvrir les détails de 3. Approbation du budget de l’Association, incluant le budget du PERP
tandis que d’autres, vent marcher aussi bien sur les l’invitant à se confiner. Mais dans StopCovid se précise. « La EPICEA établi par le Conseil d’administration agissant en qualité de Comité
comme l’Allemagne, smartphones Android que sur iOS. un modèle décentralisé, un citoyen semaine du 11 mai, nous de surveillance, et détermination des conditions et limites dans lesquelles
préconisent une Les ingénieurs français se heur- doué en informatique peut, malgré serons prêts à déployer les le Conseil peut engager des dépenses au-delà des montants prévus ;
tent d’ailleurs en ce moment à des tout, deviner qui l’a contaminé en premiers tests en condi- 4. Détermination du montant du droit d'entrée pour les exercices 2020 et
approche décentrali- 2021 ;
barrières techniques, notamment cherchant dans l’application. tions réelles, indique aux
sée soutenue par en raison des limitation s du L’Autriche et la Suisse figurent aussi “Echos”, le secrétaire
5. Modification du contrat PERP EPICEA ;
Apple et Google. bluetooth imposées pour des rai- dans ce camp. d’Etat au numérique,
6. Modification du contrat PER ACACIA ;
7. Renouvellement de la délégation de pouvoir faite au Conseil
sons de sécurité par Apple. Autre L’Europe a pourtant cherché à Cédric O. Dans la foulée, d’administration pour signer d’éventuels avenants visant à modifier les
inconvénient : les informations éviter la cacophonie. Début avril, un nous pourrons présenter dispositions non essentielles de l’ensemble des contrats souscrits par
Raphaël Balenieri étant toutes au même endroit, elles consortium européen de 130 cher- le projet au Parlement. » APOGEE RETRAITE ;
@RBalenieri attireraient la convoitise de cyber- cheurs, le PEPP-PT, avait même été Toujours en développe- 8. Modification des statuts de l’Association ;
9. Modification des règles de déontologie de l’Association ;
et Florian Dèbes criminels. L’Italie et le Royaume- créé. Mais cette coalition a volé en ment, l’application mobile 10. Désignation des premiers membres du Comité de surveillance du Plan
@FL_Debes Uni optent aussi néanmoins pour éclat après un schisme entre les du gouvernement desti- d’Epargne Retraite individuel PER ACACIA ;
ce schéma. chercheurs. « Un consensus aurait née à compléter le travail 11. Désignation des membres du Comité de surveillance du PERP EPICEA ;
Sur le papier, le débat est technique. dû émerger quand Google et Apple des médecins en termes 12. Désignation des membres du Conseil d’administration d’APOGEE
Mais il pose en réalité la question du Un consensus raté ont proposé une solution sûre », de détection des person- RETRAITE.
poids des Etats européens face à Jusqu’à la semaine dernière, l’Alle- regrette Edouard Bugnion. nes ayant côtoyé un Les adhérents auront la possibilité de s’exprimer, préalablement à cette
Google et Apple. Quel protocole magne comptait aussi parmi les fer- Mais l’idée de s’associer sur un porteur du virus doit faire Assemblée, en votant par correspondance. Les documents relatifs à ce vote
informatique doit être utilisé pour vents supporteurs de ce système. sujet de santé publique avec les deux l’objet d’un vote à l’Assem- leur seront adressés sur simple demande effectuée à l’adresse suivante :
les applications de traçage ? Où Mais, à la surprise générale, Berlin a géants américains, si critiqués en blée nationale et au Sénat. association.apogee-retraite@socgen.com.
stocker les données personnelles ? finalement choisi de travailler sur d’autres occasions, n’a pas plu à tout Mais des élus de tous Ils auront également la possibilité de se faire représenter en retournant le
coupon qui leur a été adressé à cet effet, par courrier, en même temps que
Ces discussions informatiques un modèle dit « décentralisé ». le monde, et notamment en France. bords politiques leur relevé annuel de situation.
sont devenues politiques quand les Cette architecture éloigne le spectre Au Secrétariat d’Etat au numérique, s’interrogent sur la Le Président
deux géants américains ont pris d’une collecte massive des données le ton reste le même après le revire- faisabilité technique
parti pour une méthode plutôt par l’Etat. « Les informations sur le ment allemand. Les discussions d’un projet dont les délais
qu’une autre. Les débats divisent fait qu’untel ait rencontré un autre ne avec Apple se poursuivent, mais la s’allongent – à l’origine,
maintenant l’Europe. Comme la sortent jamais du téléphone », souli- France n’envisage, pour des raisons il aurait dû être finalisé
France avec StopCovid, le projet sur gne Edouard Bugnion, un profes- de sécurité des données des Fran- pour le 11 mai – et sur
lequel le Parlement va voter, un seur d’informatique de l’Ecole poly- çais, qu’une solution, qu’elle maî- son impact sur les libertés
nombre croissant de pays sont en technique de Lausanne et co- trise complètement. n individuelles. PREMIER TRIMESTRE 2020 :
train de concevoir leurs applis utili- CHIFFRE D’AFFAIRES ET RÉSULTATS
sant le Bluetooth des smartphones
pour identifier les personnes ayant IMPACTÉS PAR LA CRISE DU COVID-19
été en contact avec des porteurs du
(Sauf indication contraire, les variations sont à données comparables).
coronavirus. L’objectif est de prépa- CHIFFRE
L’épidémie de COVID-19 et ses conséquences ont marqué
rer le déconfinement et d’éviter une le premier trimestre. Ayant débuté en Chine au mois de D’AFFAIRES
nouvelle vague de contamination. décembre 2019, la crise sanitaire s’est rapidement étendue
« Idéalement, il aurait fallu une en mars au monde entier, provoquant une crise économique 63,5 M€
approche unique. Dans l’urgence, mondiale d’une ampleur sans précédent.
Recul du chiffre d’affaires et
- 6 %*
c’est très compliqué. Aucune solution
n’est parfaite », explique Sonia Ben du résultat opérationnel RÉSULTAT
Mokhtar, directrice de recherche Dans ce contexte particulier et inédit, le chiffre d’affaires OPÉRATIONNEL
CNRS au Laboratoire Iris. (63,5 M€) diminue de 6% par rapport au T1 2019. Il recule de
Deux camps s’opposent. La
5% à données réelles. 5,1 M€
Le résultat opérationnel (5,1 M€) recule de 39% et la marge
France défend l’idée d’une applica- opérationnelle de 4,2 points. Ils diminuent respectivement de - 39 %*
tion dite « centralisée ». Dans ce cas, 35% et 3,8 points à données réelles.
lorsqu’une personne déclare être Le résultat net (3,4 M€) est en retrait de 41% à données réelles. MARGE
positive et renseigne l’application, OPÉRATIONNELLE
Cash-flow libre positif – un bilan
un serveur central réalise le « mat-
ching » avec les personnes croisées
particulièrement solide 8,0 %
au cours des derniers jours. Seul ce
Le cash-flow libre s’établit à 3,7 M€ (9,8 M€ au T1 2019). - 4,2 points*
Les capitaux propres s’élèvent à 186,9 M€. La trésorerie
serveur a accès à l’ultra-sensible disponible et la trésorerie nette atteignent 124,0 M€. RÉSULTAT NET
liste anonymisée des utilisateurs
malades de l’appli. Cette approche, Évolution prévisible de l’activité – Perspectives 3,4 M€
résumée dans un protocole baptisé 2020
« RoBert », est intéressante pour les L’année 2020 sera marquée par la crise du COVID-19 et ses - 41 %
conséquences.
autorités de santé, car elle permet-
Pour faire face aux impacts de cette épidémie, Lectra dispose CASH-FLOW LIBRE
trait d’agréger facilement les don- L’idée de s’associer sur un sujet de santé publique avec les deux géants américains, Google et Apple, d’un bilan particulièrement solide, d’une trésorerie nette positive
nées pour de l’épidémiologie. Mais n’a pas plu à tout le monde, et notamment en France. Photo Massimo Pinca/Reuters de 124 M€ au 31 mars 2020, et d’un modèle économique 3,7 M€
qui a fait ses preuves, avec notamment une part récurrente
de son chiffre d’affaires très importante. Le Groupe considère TRÉSORERIE
donc qu’il est financièrement armé pour faire face à une NETTE

Les salles de cinéma et les studios


diminution temporaire ou plus durable de son activité.
À ce stade, les conséquences de cette crise, si elles sont déjà 124,0 M€
visibles sur l’activité et les comptes du premier trimestre, sont
difficiles à mesurer pour le reste de l’année. Néanmoins le *données comparables

s’empoignent aux Etats-Unis


deuxième trimestre devrait être le plus impacté et enregistrer
un fort recul du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel.
À l’issue de cette crise, l’activité du Groupe devrait enregistrer un rebond dont la date et
l’ampleur restent difficiles à estimer en raison des incertitudes liées à l’évolution de la
pandémie.
Les tensions bouillonnant depuis distribués par aucun de leurs stu- casse le modèle économique et les Les marchés de Lectra correspondent à des besoins pérennes des consommateurs,
AUDIOVISUEL longtemps en raison des nouvelles dios. Il a prévenu qu’il réserverait le accords entre les deux entreprises ». mondialement. Le Groupe, qui bénéficie d’une très grande solidité financière demeure
habitudes des (télé) spectateurs même sort à tous les studios qui « Cela signifierait que nous allons donc confiant sur ses perspectives de croissance à moyen terme.
Alors qu’Universal se viennent d’ailleurs d’éclater au n’accorderaient pas en primeur une gentiment accepter une nouvelle Le rapport financier 2019 de Lectra, ainsi que le rapport du Conseil d’administration et les états financiers du
félicite de la sortie en grand jour. exclusivité aux sorties en salle. façon de travailler avec les studios premier trimestre 2020, sont disponibles sur lectra.com.
e-cinéma de son film Alors qu’Universal Studio ren- sans aucune considération de la part
L’Assemblée générale mixte se tiendra à huis clos le 30 avril 2020.
Les résultats financiers du deuxième trimestre et du premier semestre 2020 seront publiés le 27 juillet 2020,
« Trolls 2 », le patron contre un grand succès avec son « AMC en faillite avant la d’Universal de la façon dont cela nous après la clôture d’Euronext-Paris.

du réseau de salles film d’animation « Les Trolls 2 : réouverture des salles ? » affecte », dit-il. Pour lui, Universal Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra
AMC accuse les studios tournée mondiale » proposé au « Les résultats de “Trolls” ont veut le beurre et l’argent du beurre. façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne
aux marques, aux fabricants et aux distributeurs, les moyens de leurs ambitions, du design à la production,
de profiter du confine- public en vidéo à la demande (VoD) dépassé nos attentes et démontré la La National Association of Theatre mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Fondée en 1973, Lectra dispose de 34 filiales à
l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de plus de 1 800 collaborateurs, Lectra a réalisé
ment pour précipiter à l’unité (différent de la VoD sur viabilité de la VOD Premium [lors- Owners a également critiqué la un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros en 2019 et est cotée sur Euronext-Paris (LSS).
les sorties simultanées abonnement de type Netflix) en que les films nouveaux sont mis en filiale de Comcast.
raison de la crise sanitaire, la filiale location à durée limitée pour une Un représentant d’Universal a Pour plus d’informations sur Lectra : www.lectra.com – e-mail : relations.investisseurs@lectra.com
en VOD et en salle de Comcast a annoncé qu’elle espé- vingtaine de dollars, NDLR], a ainsi tenté de calmer le jeu en disant que
en sortie de crise. rait à l’avenir pouvoir sortir les expliqué le patron de NBC Univer- le studio croyait encore à la salle.
films simultanément par ce biais et sal, Jeff Shell, au « WSJ ». Quand les Mais la crise affaiblit cette branche
en salle. salles rouvriront, nous nous atten- de l’industrie. Les films qui ne sont
Nicolas Madelaine Consciente que tous les grands dons à pouvoir sortir les films dans pas sortis en salle pourront
@NLMadelaine studios américains caressent les deux formats ». « Trolls 2 », avec d’ailleurs cette année concourir aux
depuis des années l’espoir de faire un budget de 90 millions de dollars, Oscars, a décidé l’Académie.
Aux Etats-Unis, il n’y a pas de Centre de même, la chaîne de salles de a déjà engrangé une centaine de En France, le CNC a également
national du cinéma (CNC) ou de cinéma AMC, en difficulté en ce millions de recettes au box-office réagi très vite au confinement pour
Découvrez notre marketplace
réglementation pour superviser la moment, s’est donc emportée. Dans américain, contre 154 millions pour permettre aux films à peine sortis BtoB, Les Echos Solutions
chronologie des médias régissant une lettre à la présidente d’Univer- le premier volet de la série. Sachant ou devant sortir en salle de se ven-
les fenêtres de diffusion des films. sal, Donna Langley, que s’est procu- qu’en outre, en location à la maison, dre à l’acte sur des services de vidéo
Elle résulte d’un bras de fer pure- rée le « Wall Street Journal », Adam Universal conserve 80 % des reve- à la demande. Entre trente et qua-
ment commercial. Mais cela ne Aron, le patron d’AMC, a menacé nus, contre 50 % lorsque les films rante ont saisi l’opportunité, annonces.lesechosleparisien.fr
veut pas dire que les relations entre Comcast et sa filiale NBC Universal sortent en salle. Pour le patron d’autres préférant attendre la réou- 01 87 39 70 08
les salles et les studios sont simples. de ne plus prendre aucun des films d’AMC, en faisant ainsi, « Universal verture des salles. n
PME&REGIONS Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

Les cinq recettes pour réussir


le déconfinement de son entreprise
l De nombreuses entreprises espèrent reprendre leur activité ou la faire monter en puissance sitôt le déconfinement autorisé.
l Une situation délicate, dont la réussite repose très largement sur l’anticipation et la consultation.

Chez Valentin, fabricant d’équi-


SANTÉ AU TRAVAIL pements sanitaires, basé à Feuquiè-
res-en-Vimeu (Somme), on a mis à
Laurence Albert profit la période de chômage partiel
@L_Albert_ pour « apprendre à vivre avec le
avec G. R, F. S, L. D et C. G. virus », selon le PDG Arnaud Valen-
tin. Le dirigeant a dû s’attaquer à des
détails insignifiants. « Nous avons
1 SE PROCURER supprimé les torchons dans les espa-
DES MASQUES ces repas, retiré les sèche-mains souf-
Les équipements de protection flants , augmenté le nombre de poin-
individuelle (EPI) ne constituent teuses ou condamné les vestiaires
qu’une des modalités de protection pour donner à chacun un carton avec
avec la distanciation sociale et le ses affaires », détaille-t-il. Plus ques-
télétravail, mais ils occupent le tion non plus de changer de poste et
devant de la scène. Une chasse aux gare à celui qui aura égaré ses affai-
masques a été lancée . Mardi, le pre- res ! « Nous avons aussi séparé les
mier ministre Edouard Philippe a bureaux avec des plaques de Plexi-
« invité toutes les entreprises » à en glas. Ces adaptations auraient été
équiper leurs salariés. « S’équiper, beaucoup plus difficiles si la centaine
c’est le prérequis de la reprise. Sur les de salariés avaient été présents sur le
masques et gels, les dirigeants sem- site », affirme-t-il.
blent à peu près organisés. Sur les
blouses et gants, c’est plus compli- 3 CONSULTER SALARIÉS
qué », observait jeudi 23 avril Pierre ET EXPERTS
Goguet, le président de CCI France, « Nous avons de plus en plus de solli-
l’établissement fédérateur des citations. Nous accompagnons des
Chambres de commerce et d’indus- entreprises dans leur plan de conti-
trie. L’Etat soutient les plateformes nuation d’activité », raconte
de vente – C-Discount, et bientôt Raphaël Gimano, directeur du ser-
La Poste –. L’idée étant de favoriser vice santé au travail Drôme Ver-
les économies d’échelle, de limiter cors. Médecins, cabinets de conseil,
les abus (prix, produits non confor- Inspection du travail, sont autant
mes) et de pérenniser l’approvision- d’experts à solliciter. Mardi,
nement. Ce qui n’empêche pas les Edouard Philippe a également sou-
dérives, comme ces chefs d’entre- haité le doublement du nombre de
prise pris sur le vif en train d’acheter fiches métiers et de guides prati-
illégalement des masques à Saint- ques édités pour l’occasion par le
Denis le 25 avril. ministère du travail et les branches Depuis un mois, le fabricant de balances électroniques Precia Molen a rouvert progressivement ses ateliers. Photo DR
professionnelles. L’avis du comité
2 REPENSER LES CONDI-
TIONS DE TRAVAIL
Locaux, logistique, ressources
social et économique (CSE) et des
salariés paraissent aussi incon-
tournables. « L’entrepreneur qui
de l’Union des métaux Normandie
CFDT. « La logique est de redémarrer
à faible effectif (...) sans mettre en
ble » de son employeur. Le sujet
divise les syndicats. « Il faudrait ima-
giner un régime spécifique qui prenne
Le chausseur Clergerie
humaines… Le redémarrage peut
vite tourner au casse-tête. Selon les
voudrait rouvrir en mettant ses sala-
riés au garde-à-vous prend le risque
avant les objectifs de production dans
un premier temps. Ceux-ci seront
en compte les particularités de cette
situation complexe et inédite, mais repart sur un pied
experts, un plan de reprise (modifi- de se retrouver seul. On n’a jamais ensuite adaptés en bonne intelligence aussi notre incapacité d’anticipa-
cation du document d’évaluation autant discuté dans les PME », avec les syndicats. » Les discussions tion. Sinon, il y a un risque de faire L’entreprise drômoise difficultés particulières », salue le
des risques, consultation du CSE, observe François Asselin, le prési- portent sur l’aménagement des peser, a posteriori, de trop fortes res- a rouvert une partie de vice-président. Le service de
simulations…) requiert deux à trois dent de la CPME. En dehors de postes, les masques, la redéfinition ponsabilités sur l’employeur », ses ateliers de production santé au travail a été appelé à la
semaines de préparatifs… « Ce n’est « quelques situations difficiles », des pauses, ou encore la distance estime Yasmine Tarasewicz, avo- la semaine dernière, mais rescousse pour parfaire la nou-
pas forcément sorcier, mais il n’y a délégués syndicaux et employeurs physique dans les espaces collectifs cate au cabinet Proskauer ses 12 boutiques restent velle organisation et la valider.
rien d’existant, “sur étagère”. Les diri- « se mettent autour de la table », qui reste « un point noir ». Rose. « Les dispositions actuelles du fermées. Toute l’organisa- L’achat de masques a été un peu
geants regardent ce que font les confirme Cécile Maire, secrétaire Code du travail sont insuffisantes car tion a été repensée. plus compliqué. Faute de trou-
autres. La plupart n’imaginent 4 JAUGER LES RISQUES le chef d’entreprise ne peut pas maîtri- ver des fournisseurs locaux,
qu’une reprise graduelle », constate C’est le cauchemar des diri- ser ce risque beaucoup plus élevé. Il Françoise Sigot Clergerie a fait appel à un de ses
Jacques de Tournemire, du cabinet
« L’entrepreneur geants : la contamination sur le lieu faudrait un cadre juridique clair qui — Correspondante à Lyon partenaires italiens. « Il nous
de conseil en stratégie Lysios. qui voudrait de travail, dont beaucoup redou- prévoit qu’en l’absence de faute inten- livre des masques finis, mais aussi
Depuis un mois, le fabricant de rouvrir en mettant tent d’être rendus responsables. A tionnelle, aucune condamnation n’est Le 22 avril, le chausseur drô- du tissu au cas où nous devrions
balances électroniques Precia l’heure actuelle, les employeurs possible », argue François Asselin. mois Clergerie a rouvert son réaliser ces masques en interne.
Molen a rouvert ses ateliers de pro-
ses salariés ont, à l’égard de leurs salariés, une atelier de semelage, fermé le Nous pouvons tenir jusqu’en sep-
duction en intégrant 10 à 12 volon- au garde-à-vous obligation de moyens renforcée, REPENSER SON 17 mars comme l’ensemble de tembre », précise Cédric Hamel.
5
taires supplémentaires par prend le risque qui les astreint à respecter les règles MODÈLE ÉCONOMIQUE l’entreprise. Un galop d’essai
semaine. Briefés, les ouvriers se de se retrouver sanitaires. C’est au salarié malade Rouvrir ne suffit pas. « Il faut, et c’est plutôt réussi, qui a permis à
L’entreprise
voient attribuer des outils person- de faire la preuve que son travail l’a là toute la difficulté, anticiper la fragi- 80 % de ses 200 salariés, essen-
nels et désinfectent les machines seul. On n’a jamais exposé au risque de Covid. lisation de son modèle économique », tiellement des agents de pro- a d’ores et déjà
avant et après chaque usage. Les autant discuté Mais il est envisageable, dans les note François Asselin. Produire duction, de reprendre leur réfléchi à une
sorties et entrées de salariés sont dans les PME. » semaines à venir, qu’une action en coûtera plus cher, sans qu’il ne soit poste le 27 avril. Les services
organisation
échelonnées et le nombre de per- justice soit menée pour faire forcément possible de le répercuter administratifs restant en majo-
sonnes limité dans chaque salle,
FRANÇOIS ASSELIN reconnaître la Covid-19 comme une sur les prix, et sans assurance de rité en télétravail. Un après- pour ses boutiques.
Président de la CPME
mais « cela ne pose pas de problème maladie professionnelle – à l’instar retour des clients. Tenir les délais crise bien différent de l’avant.
car les ateliers sont vastes », indique des soignants –, ouvrant la voie à relèvera de la course d’obstacles. Et « Nous distribuons des gants, des Mais l’incertitude
René Colombel, président du direc- une indemnisation lourde du sala- investir, sans doute de la gageure, masques, du gel à nos collabora-
toire de Precia Molen. rié du fait d’une « faute inexcusa- avec une trésorerie sous tension. n teurs chaque matin. Leur tempé-
demeure sur
rature est prise à la porte de la date possible
l’entreprise et les ateliers font une de réouverture.
Nettoyage d’entreprise : Arfitec teste la nébulisation journée continue entrecoupée
d’une seule pause de 20 minu-
tes », décrit Cédric Hamel vice- Si la production semble sur
président de Clergerie. de bons rails, la vente reste dans
La PME de Grasse a mis nement. Le recours à la nébulisa- au point le dosage approprié pour 100 m2, et sous forme liquide par le flou. « Nous avons assez de
au point une machine tion pourrait y contribuer. Cette proposer un produit efficace contre le brumisation pour les grands volu- Des masques masques pour les conseillers de
mobile pour désinfecter technologie à base d’ultrasons, qui Covid-19, virus encore mal connu mes, via des machines mobiles. jusqu’en septembre vente de nos 12 boutiques dans le
les espaces de travail se présente sous la forme d’un aujourd’hui », reconnaît Michel « L’opération de désinfection exige Les prises de service ont par monde et pour nos clients. Nous
avec un produit à base brouillard de gouttelettes très fines, Gschwind, PDG d’Arfitec. une heure environ pour un cycle ailleurs été échelonnées toutes avons réfléchi à une organisation
d’eau oxygénée diffusé habituellement utilisée pour la complet et peut être réalisée une fois les 15 minutes, pour ne pas créer pour maintenir les distances de
sous forme de brouillard conservation des produits alimen- 200 machines disponibles par jour », précise Michel d’afflux aux portes d’entrée, et sécurité en limitant le nombre de
de microgouttelettes. taires frais, peut être adaptée pour Les équipes R&D de l’entreprise ont Gschwind. « Près de 200 machines les cheminements de marchan- clients, mais nous manquons de
désinfecter des espaces de travail. travaillé à partir de différentes étu- fabriquées en France sont d’ores et dises et de personnels ont été visibilité sur les dates de réouver-
Christiane Navas C’est déjà le cas dans certains des scientifiques récemment déjà disponibles pour répondre à la repensés pour éviter que les col- ture », explique Cédric Hamel.
— Correspondante à Nice laboratoires pharmaceutiques, un publiées quant à l’efficacité du demande d’entreprises, mais aussi laborateurs se croisent. Pour En attendant d’y voir plus
savoir-faire du groupe grassois peroxyde d’hydrogène (eau oxygé- d’établissements scolaires qui mettre en place cette organisa- clair, le chausseur, dont les ven-
La désinfection des espaces de tra- Arfitec, via ses filiales Areco, leader née sous forme vapeur) et de l’eau devraient à nouveau accueillir des tion, Clergerie a fait largement tes en ligne ont triplé en avril,
vail fera partie des mesures à européen de la nébulisation, et oxygénée diluée à 0,5 % sous forme élèves après le 11 mai », assure le PDG appel à ses salariés. « Depuis la reste aux aguets pour adapter,
déployer pour assurer une sécurité BRO, expert en brumisation. Il suf- liquide. Le produit, sous forme d’Arfitec, qui se dit prêt à poursui- fermeture, le CSE s’est réuni une si besoin, son organisation aux
sanitaire lors de la reprise des acti- fit de remplacer l’eau par un produit vapeur, est diffusé par nébulisation vre cette fabrication si les carnets de fois par semaine. Cette nouvelle consignes gouvernementales et
vités à l’issue de la période de confi- biocide. « La difficulté a été de mettre pour les surfaces inférieures à commandes sont au rendez-vous. n organisation s’est construite sans aux attentes des clients. n
FINANCE&MARCHES
Les Echos Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020

Pourquoi Wall Street fait mieux


que les Bourses européennes
l La capitalisation des Gafam a encore augmenté à la faveur du rebond des marchés.
l Elle dépasse maintenant 5.000 milliards de dollars. Les Big Five représentent désormais 22 % du S & P 500.
poids des géants de la tech améri-
BOURSE caine à Wall Street. La capitalisation
des Big Five (ou Gafam : Google,
Sophie Rolland Apple, Facebook, Amazon, Micro-
@Sorolland soft) a encore augmenté à la faveur
du rebond des marchés de ces der-
De plus en plus déconnectée de nières semaines. Résultat : elle
l’économie réelle, Wall Street sem- dépasse maintenant 5.000 milliards
ble marcher sur l’eau. Ni les avertis- de dollars. A eux cinq, les Gafam
sements des gourous du marché, ni représentent désormais 22 % du S &
les prévisions toujours plus noires P 500. Un niveau de concentration
des entreprises, ni le recul de l’acti- inédit pour la côte américaine.
vité en Europe comme aux Etats- Microsoft, à lui seul, pèsera bientôt
Unis… Rien ne semble faire douter aussi lourd que le CAC 40. La pre-
les investisseurs en actions. mière capitalisation américaine,
Depuis le point bas du 23 mars vaut près de 1.300 milliards de dol-
dernier, le S & P 500 a repris plus de lars, à comparer aux 1.430 milliards
28 % et le STOXX 600 européen plus d’euros (environ 1.550 milliards de
de 25 %. Le début, déjà, d’un nou- dollars) des 40 principales valeurs
veau marché haussier ? Beaucoup de la Bourse de Paris.
en doutent même si technique-
ment, l’entrée dans un « bull mar- Nouvelle économie
ket » est caractérisée par une hausse et roi dollar
de plus de 20 %. « Le risque d’une « En Europe, les indices sont exposés
nouvelle correction a augmenté après à 50 % à la vieille économie (finance,
le dernier rally, estime Christian industrie, matériaux, énergie), alors
Mueller-Glissmann, responsable de qu’aux Etats-Unis son poids a été
l’allocation d’actifs de Goldman ramené à 25 % », poursuit Romain
Sachs. Le choc de croissance n’est pas Boscher, chez Fidelity. Résultat :
terminé et il faut encore s’attendre à une fois de plus, Wall Street creuse
des effets de second tour. » l’écart avec l’Europe. Ce n’est pas la
Les résultats du premier trimes- première fois. Les performances
tre sont déjà mauvais mais ils ne comparées du S & P 500 et du
reflètent qu’en partie l’arrêt brutal STOXX 600 européen montrent que
des économies intervenu dans le depuis la grande crise financière, les
courant du mois de février. Les pro-
fits des entreprises américaines ont
marchés européens n’ont battu
Wall Street que deux années : en L’exceptionnelle résistance de la place
de Copenhague
chuté de 24 % par rapport à la même 2009 et en 2015.
période de 2019. En Europe, pour Outre cet avantage sectoriel, les
l’instant, la baisse est de 11 %. Mais marchés américains ont également
les chiffres du deuxième trimestre pour eux la force du roi dollar,
donneront une vision plus réaliste devise refuge quand les marchés Exception européenne, le rière, à –9 %. Le Danemark est sou- nées par la baisse de la demande et Novo Nordisk avancent de 28 % et
de l’ampleur des dégâts. sont tourmentés, et leur plus grande marché danois est quasi- vent cité en exemple pour sa ges- liée au confinement. Et certaines 13 %. L’indice plus resserré OMX 20
« Les marchés sont entrés dans une liquidité. En face, l’Europe, avec des ment revenu dans le vert tion de la pandémie. Entré ont même profité de l’augmenta- dans lequel le numéro 1 mondial de
phase de complaisance. Avec le marchés plus réduits, montre une depuis le début de l’année. précocement en confinement, le tion de la demande d’équipements l’insuline pèse 40 %, est d’ailleurs,
déconfinement, ils se réjouissent de image désunie et peine en particu- Une performance qui pays a déjà rouvert les écoles pri- et de produits médicaux. lui, déjà en hausse de plus de 3 %
retrouver bientôt 80 à 85 % de l’acti- lier à renforcer ses maillons faibles. s’explique par le poids des maires et l’activité économique cette année. Les actions « vertes »
vité pré-crise mais ils sous-estiment le « Il existe une prime de risque sur valeurs santé, comme Novo reprend progressivement. Il a par soutiennent également la ten-
temps qu’il faudra pour récupérer les l’Europe où la gestion de la dette à Nordisk, et des titres verts, ailleurs annoncé une augmenta- Entré précocement dance. Ørsted (l’ancien DONG
15 à 20 % perdus, car des pans entiers terme n’est pas résolue et où la crise comme Ørsted, à la Bourse tion importante du nombre de tests en confinement, le Energy, majoritairement détenu
de l’économie ont été abîmés », souli- sanitaire a aussi frappé l’Italie plus de Copenhague. pratiqués quotidiennement, une
pays a déjà rouvert par l’Etat danois) a abandonné les
gne Romain Boscher, responsable sévèrement que les autres pays », partie de cette campagne étant énergies fossiles en 2018 pour se
de l’investissement en actions, chez explique le gérant de Fidelity. A l’heure où les principaux indices financée par la Fondation Novo les écoles primaires concentrer sur les énergies renou-
Fidelity. La pandémie de coronavi- du Vieux Continent accusent Nordisk. et l’activité velables. Le titre gagne près de 4 %
rus et son corollaire, le confine-
ment, ont renforcé comme jamais le ( Lire « Crible »
Page 34
encore des pertes de plus de 20 %
depuis le début de l’année, une
petite place financière européenne
Cette surperformance
sera-t-elle durable ?
économique reprend
progressivement.
depuis le début de l’année. Cette
surperformance sera-t-elle dura-
ble ? Les investisseurs se sont réfu-
résiste. Après un rebond impres- Mais la forme insolente du marché giés vers les secteurs défensifs, mais
Les Granolas européens sionnant, la Bourse de Copenhague danois s’explique surtout par la sur- C’est par exemple le cas d’Ambu, désormais la valorisation d’un cer-
a déjà quasiment tourné la page des représentation du secteur de la spécialisé dans les équipements tain nombre de valeurs est considé-
turbulences de marché liées à la santé dans son principal indice. Les utilisés en cas de détresse respira- rée comme excessive. « La région
Là, où les Etats-Unis ont leurs Faang, l’Europe a ses Granolas, pandémie de Covid-19. Le principal valeurs pharmaceutiques repré- toire ou pour la réanimation. La est devenue trop chère, selon nous.
estiment les stratégistes de marché de Goldman Sachs. GlaxoS- indice de la Bourse danoise, l’OMX sentent environ la moitié de la capi- société affiche la meilleure perfor- Les indices danois devraient dégager
mithKline, Roche, ASML, Nestlé, Novartis, Novo Nordisk, 25, ne perd plus que 2 % depuis le talisation de l’OMX 25. Avec le déve- mance de la Bourse de Copenhague de faibles rendements dans les douze
L’Oreal, LVMH, AstraZeneca, SAP et Sanofi présenteraient début de l’année et pourrait bientôt loppement de la pandémie, ces depuis le début de l’année, avec une prochains mois », a indiqué Mattias
selon eux, toutes les caractéristiques – en termes de solidité du revenir dans le vert. La Bourse dernières ont beaucoup mieux progression de 90 %. En deuxième Sundling, un stratège de marché de
bilan, de stabilité de la croissance et de soutenabilité des divi- suisse, deuxième moins mauvaise résisté que d’autres. Elles n’ont et troisième positions, deux poids Danske Bank, à Bloomberg.
dendes – pour se distinguer dans le prochain cycle de marché. performance de 2020, est loin der- généralement été que peu concer- lourds de la cote danoise, Coloplast — S. Ro.

Fitch dégrade la note de l’Italie à un cran de la catégorie à risque


nier. Mais pas à celle de l’agence lourde – l’agence table sur un ratio à mais. La raison ? Le bouclier mis en tes de Commerzbank AG. Depuis le
DETTE Fitch. Mardi soir, cette dernière a 156 % du PIB à fin 2020 – dans le cas
« Le déclassement place par la Banque centrale euro- début de la crise sanitaire, les inves-
décidé de dégrader la note de l’Italie où la crise continuerait de peser sur reflète l’impact péenne, qui a prévu un vaste plan de tisseurs ont de nouveau les yeux
L’agence de notation
Fitch a dégradé
de « BBB » à « BBB- ». La note de cré- l’économie du pays l’année pro- significatif rachat de dette et élargi le champ de rivés sur l’Italie, considérée comme
dit n’est plus qu’à un cran de la caté- chaine. Le verdict de Fitch est en son action afin de soutenir la zone le maillon faible de l’Europe.
la dette souveraine gorie dite « spéculative », réservée outre anticipé : l’agence ne devait
de la pandémie euro. La BCE a par ailleurs pris une Si la dette italienne tombait en
italienne à BBB-, aux émetteurs à risque et donc bou- pas rendre son rapport avant le mondiale autre mesure d’urgence la semaine catégorie « spéculative », les
soit un cran au-dessus dée par une part importante des 10 juillet prochain, mais elle a de Covid-19 passée, afin de protéger la dette ita- conséquences seraient très lour-
de la catégorie « junk investisseurs. estimé que les derniers développe- sur l’économie lienne en cas de dégradation en des : cela obérerait ses capacités à se
bonds ». En réaction, le taux italien à ments appelaient à sortir du calen-
italienne
catégorie « spéculative » : les financer sur les marchés, ce qui
10 ans s’est tendu de 8 points de drier prévu. « Le déclassement titres du pays continueront d’être aggraverait encore un peu plus ses
Résultat, le taux italien base, à 1,8 % dans la matinée de reflète l’impact significatif de la pan- et la situation acceptés au guichet de prêts de la difficultés économiques. La dette
à dix ans se tendait
mercredi sur les marchés. Une démie mondiale de Covid-19 sur l’éco- de sa dette BCE. italienne est une composante
hausse qui reste modérée, d’autant nomie italienne et la situation de sa Fitch envisagerait une nouvelle importante des indices obligatai-
légèrement mercredi. que le Trésor effectuait une levée de dette souveraine », note l’analyste.
souveraine. » dégradation de la note de crédit ita- res, ce qui signifie que tout change-
dette le même jour. Il y a peu, le taux FITCH lienne si le gouvernement ne met- ment de statut entraînerait des sor-
Gabriel Nedelec italien était repassé au-dessus du Perspective stable tait pas en œuvre un plan économi- ties de capitaux. Barclays estime
@GabrielNedelec seuil de 2 %. Comme le montre la En revanche, Fitch a fait passer la que crédible pour assurer une que les sorties de capitaux pour-
décision de Fitch, les marchés ont perspective de négative à stable, ce baisse de sa dette par rapport à son raient atteindre jusqu’à 200 mil-
L’Italie a échappé à la sanction de des doutes quant à la capacité de qui indique qu’aucun changement PIB. « La pression sur le budget 2021 liards d’euros en cas de dégradation
S&P Global Ratings vendredi der- l’Italie à rembourser sa dette très imminent n’est à prévoir désor- est forte », confirment les stratégis- en catégorie « spéculative ». n
28 // FINANCE & MARCHES Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

CORONAVIRUS

Les Français ont déposé 20 milliards sur


leurs livrets et comptes courants en mars
l Les épargnants ont placé trois fois plus d’argent sur leurs comptes de dépôts et livrets en mars.
l Le taux d’épargne des ménages pourrait atteindre un pic historique en 2020.

BANQUE
mence à susciter des débats sur la
façon de canaliser ce surplus d’épar- « Il est erroné
de considérer que
gne pour relancer la consommation
Eric Benhamou ou les investissements productifs.
ebenhamou@lesechos.fr « Ce n’est pas de l’épargne dont nous

Avec le confinement, les Français


débordent de cash. En mars, les
avons besoin aujourd’hui », avait
ainsi commenté, le 15 avril dernier, le
ministre de l’Economie, Bruno Le
cette épargne dort »
ménages ont augmenté leurs dépôts Maire. « Les ménages ne perçoivent
bancaires de 20 milliards d’euros, pas cette épargne comme une suré- Propos recueillis par LAURENT
selon une première photographie pargne qu’il faudrait absolument Edouard Lederer QUIGNON
réalisée par la Banque de France et dépenser à la fin du confinement, sou- @EdouardLederer Responsable
publiée mercredi. Un chiffre specta- ligne cependant Alain Tourdj- économie
culaire : ces trois dernières années, man. L’aspiration à consommer n’est L’épargne a atteint bancaire chez
la hausse mensuelle moyenne des pas très forte et l’incertitude économi- des montants record BNP Paribas
dépôts s’élevait à 6 milliards. que laisse plutôt penser qu’une large au premier trimestre.
Fruit d’un effondrement de la con- part de cette épargne ne sera pas con- Comment expliquer un
sommation, ce chiffrage pourrait sommée avant plusieurs mois. » phénomène aussi puissant ? sommation. Mais une approche
rendre déjà caduque l’estimation de « La première des utilités de cette L’épargne est la différence entre plus optimiste est possible, con-
l’OFCE qui tablait il y a quelques épargne serait d’être dépensée mais les revenus et la consomma- sistant à voir dans cette « épar-
jours sur une épargne forcée de cela risque d’être un vœu pieux tion. D’un côté, les revenus ont gne contrainte » liquide une
quelque 55 milliards d’euros d’épar- compte tenu du climat anxiogène. diminué dans leur ensemble réserve de consommation ulté-
gne due au confinement. Le taux Alors autant mobiliser cette épargne depuis le confinement [certains rieure et donc une manière de
d’épargne des Français, déjà l’un des pour les investissements », avance Français enregistrant actuelle- soutenir les dépenses au
plus élevés d’Europe, pourrait cette Eric Woerth, député LR, qui a sug- ment une perte substantielle de moment de la reprise. En revan-
année atteindre des niveaux sans géré de créer un « livret C », sur le revenus, comme les indépen- che, il est totalement erroné de
précédent, « entre 17 % et 20 % », modèle du Livret A mais dont les dants, d’autres percevant des considérer que cette épargne
selon Alain Tourdjman, directeur ressources seraient mobilisées pour revenus de substitution infé- « dort » et n’est pas productive
des études du groupe BPCE. Ce sont financer le tissu industriel. D’autres rieurs à leur rémunération pour l’économie. En effet, les
les comptes courants qui ont le plus parlementaires prônent une taxa- habituelle, NDLR]. De l’autre, dépôts de la clientèle consti-
profité de cette épargne subie tion de l’assurance-vie au-delà de les dépenses de consommation tuent la principale ressource
(13,8 milliards), ce qui porte les 30.000 euros d’encours. « Ce surplus ont elles aussi diminué, mais de bancaire (environ un quart du
encours sur les comptes bancaires à d’épargne va peut-être accélérer les façon encore plus prononcée bilan en moyenne) et permet-
des niveaux historiquement élevés réflexions sur la nécessité de mieux que les revenus. Quelques tent le financement des prêts
(515 milliards) alors que les livrets hiérarchiser la fiscalité selon les pro- ménages aisés ont certes ouvert bancaires, à l’actif du bilan des
concentrent 5,8 milliards de flux duits de court et de long terme », et alimenté des comptes titres, banques. A l’heure où les entre-
d’épargne. La collecte sur le Livret A espère Jean-Noël Barrot, député voyant dans la baisse brutale prises expriment une très forte
a notamment doublé en mars, à Modem et corapporteur de la mis- des marchés d’actions des demande de prêts garantis par
2,7 milliards malgré la fermeture de sion parlementaire sur l’épargne, en opportunités d’achat à des l’Etat, c’est même plutôt une évo-
nombreuses agences et la baisse du sommeil depuis la crise sani- cours attractifs. Mais, pour la lution très opportune. A
taux de rendement à 0,5 %. taire. Mais, prévient-il, « un grand plupart, les épargnants renfor- l’inverse, les crédits font les
nombre de ménages vont devoir pio- cent leurs encaisses au titre du dépôts : les sommes emprun-
Prime à la liquidité cher dans leur épargne alors il ne motif de précaution keynésien tées par les entreprises, qu’elles
« Avant même la crise, nous étions s’agit pas de leur infliger une double et privilégient les placements soient thésaurisées ou dépen-
déjà depuis deux ans sur une ten- peine avec une fiscalité alourdie ». n courts, et très liquides. Adap- sées en France (salaires, fournis-
dance à la hausse du taux d’épargne, tées aux différentes situations seurs…), viendront à leur tour
avec une forte préférence pour la liqui- individuelles, les deux appro- accroître les dépôts bancaires de
dité et la sécurité, observe Philippe ches apparaissent rationnelles. la clientèle.
Crevel, directeur du Cercle de l’épar-
« L’incertitude
gne. Et cette tendance va se renforcer économique laisse Ce recours massif à l’épar- Ces dépôts si abondants
car les Français sont inquiets, notam- penser qu’une gne est-il inquiétant pour vont-ils être un boulet
ment face à la montée prévisible du l’activité économique ? pour les banques ?
chômage. » Toutefois, alors que
large part de cette Il est surtout le reflet de la dégra- Les dépôts connaissaient déjà
l’assurance-vie, placement de long épargne ne sera dation de la situation économi- une progression très dynami-
terme par excellence, subit une pas consommée que et résulte d’une baisse des que, du fait du faible coût
décollecte en mars, l’Autorité des avant plusieurs revenus et d’une moindre con- d’opportunité lié au contexte de
marchés financiers a souligné un taux bas, avant la crise. La crise
flux positif de 3,5 milliards d’euros mois. » du coronavirus accentue donc
sur les actions, un montant très ALAIN TOURDJMAN « Les dépôts une tendance existante. Si cette
important compte tenu de l’aversion Directeur des études de la clientèle évolution traduit une dégrada-
au risque des Français. Mais l’abon- du groupe BPCE permettent le tion de la situation économi-
dance de cette épargne liquide que, elle n’est, bien entendu,
inquiète les pouvoirs publics et com-
financement des pas favorable au secteur ban-
prêts bancaires, caire. Cela étant, ces dépôts
à l’actif du bilan renforcent le bilan des banques

AVIS FINANCIERS des banques. » en ressources stables : les


ratios de liquidité prudentiels
(LCR, NSFR) s’en trouvent
encore améliorés. n

Les banques en ligne veulent profiter


Robeco Sustainable Global Stars Equities Fund N.V.
Rolinco N.V.
(les « Sociétés » ; sociétés d’investissement à capital variable de droit néerlandais)
de la situation
Rapport annuel 2019 ING, Orange Bank et ainsi bondi de 15 % au cours du pre- de 15 % à 50 % en deux ans. Le depuis le début de la crise. Même
Les directoires signalent par la présente que les rapports annuels de 2019 des Sociétés Boursorama ont constaté mier mois de confinement », indique même phénomène est observé constat chez Boursorama, la filiale
ont été publiés et peuvent être obtenus gratuitement par les actionnaires auprès du une hausse de dépôts son patron, Paul de Leusse, avec de chez ING, avec « des versements en de Société Générale, où davantage
siège des Sociétés, (Weena 850, 3014 DA Rotterdam, Pays-Bas) ainsi que via www.
robeco.com/riam. sur les livrets d’épargne. nombreuses ouvertures de livrets. hausse sur les produits d’épargne en de comptes titres ont été ouverts au
Le prospectus, le Document d’informations clés pour l’investisseur et les derniers rap- De quoi valider, au moins C’est l’un des aspects positifs de la mars, couplée à une baisse impor- premier trimestre que durant toute
ports périodiques peuvent être consultés par les actionnaires et autres personnes y pendant la crise, crise pour la filiale de l’opérateur tante des retraits en avril, de l’ordre l’année 2019. Malgré une conjonc-
étant autorisées, et sont disponibles, entre autres, auprès du siège des sociétés (Wee- leur stratégie d’équipement télécoms, qui voit ainsi ses clients de 40 % », détaille Julien Schahl, ture inquiétante, les banques en
na 850, 3014 DA Rotterdam, Pays-Bas), via www.robeco.com/riam, ainsi qu’auprès de leurs clients. s’équiper avec plus de produits responsable placements et épargne ligne espèrent tirer profit de la
de BNP Paribas Securities Services.
financiers et ses fonds se renforcer de la filiale française du groupe situation pour se distinguer des
Les directoires Rotterdam, le 30 avril 2020 Romain Gueugneau par la même occasion. néerlandais. Résultat : la collecte néo banq u es , co mme N2 6 o u
@romaingueugneau « Renforcer l’engagement de nos nette sur les produits d’épargne est Revolut, dont la majorité ne pro-
clients, cela fait partie de notre straté- en forte hausse. pose pas de produits d’épargne ou
Les Français n’ont jamais autant gie », explique Paul de Leusse. Un d’investissement.
épargné que pendant la crise du impératif pour redresser les comp- Explosion des investisse- « Le fait d’avoir une offre complète
coronavirus. Et les banques en ligne tes, alors que la filiale d’Orange a ments en Bourse de produits et de services, c’est
Pour tout renseignement, contactez : profitent de ce phénomène con- encore perdu 185 millions d’euros Outre l’épargne, ING voit aussi une un véritable élément de différencia-
BNP Paribas Securities Services, 9 rue du Débarcadère - 93500 Pantin traint pour renforcer leur position- en 2019. Pour son patron, la trajec- explosion des investissements en tion, qui se vérifie encore plus en
Tél.: (+33) (0) 1 44 51 85 00 - Internet: www.banque-robeco.fr nement dans une période commer- toire est toutefois positive : la pro- Bourse, avec « une collecte multi- temps de crise », considère Benoit
ciale compliquée. Chez Orange portion de nouveaux clients équi- pliée par vingt et des ouvertures de Grisoni, directeur général de
Bank, « les encours en épargne ont pés en produits payants est passée comptes titres multipliées par six » Boursorama. n
Les Echos Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 FINANCE & MARCHES // 29

L’assurance-vie subit une très forte En plein sauvetage


d’Europcar, Eurazeo tire
décollecte en mars sur une ligne de crédit
En mars, les sommes
placées par les Français sur 26 % depuis le début de l’année,
ce produit d’épargne ont CAPITAL- précise qu’environ 60 % d’entre
baissé de 2,2 milliards INVESTISSEMENT elles sont résilientes ou peu
d’euros en net. Ce mouve- impactées par la crise.
ment pourrait s’expliquer La société de gestion Ce n’est pas le cas d’Europcar,
par la difficulté à commer- a tiré sur sa ligne qui ne représente que 1 % de son
cialiser de l’assurance-vie de crédit à hauteur ANR, mais se trouve confronté à
en ces temps de confine- de 400 millions de lourdes difficultés. La société
ment. Les épargnants ont d’euros. de location de véhicules, dont le
aussi pu être échaudés par résultat net a déjà chuté de près
la tempête subie par les Avec son portefeuille de 80 % entre 2018 et 2019,
marchés en début d’année. voit son activité stoppée net par
diversifié, elle la crise sanitaire. Avec le confi-
Solenn Poullennec s’estime bien armée nement, la clientèle a déserté ses
@SolennMorgan face à la crise et se stations, dont près de la moitié
retrouve en première sont situées dans les aéroports.
Le choc est rude pour l’assurance- ligne pour le sauve- Après avoir tenté de céder sa
vie. En mars, les sommes placées tage d’Europcar. participation de 29,9 %, Eurazeo
par les Français sur ce produit se retrouve en première ligne
d’épargne ont baissé de 2,2 mil- Thibaut Madelin pour sauver le loueur automo-
liards d’euros en net, selon les esti- @ThibautMadelin bile, dont la trésorerie fond
mations publiées mercredi par la comme neige au soleil. Europ-
Fédération française de l’assurance Après avoir suspendu le verse- car, qui a obtenu début avril en
(FFA). Il faut remonter à la fin de ment de son dividende, Eurazeo Espagne 36 millions d’euros de
l’année 2011 pour retrouver un tel tire sur sa ligne de crédit. « Nous prêts garantis par l'Etat (PGE),
niveau de décollecte sur ce marché avons tiré à titre conservatoire négocie depuis un mois un prêt
pesant quelque 1.740 milliards sur notre ligne de crédit à hauteur similaire de plus de 200 millions
d’euros. de 400 millions d’euros, sur un d’euros en France.
« Il n’y a pas eu un mouvement de total de 1,5 milliard, déclare aux
panique sur l’assurance-vie », note « Echos » Virginie Morgon, pré- Un prêt très attendu
cependant Philippe Crevel, le direc- sidente du directoire de la Après les PGE de FNAC Darty
teur du think tank Le Cercle de société de gestion, qui tient son (500 millions d’euros) et d’Air
l’Epargne. Autrement dit, les Fran- assemblée générale ce France (4 milliards), ce prêt est
çais ne se sont pas empressés de jeudi. C’est une décision de pru- très attendu dans le secteur
récupérer leurs économies en ces dence. » Présente dans le capital- financier. Alors que les banques
temps de crise. La preuve : les som- investissement, l’immobilier ou attendent d’Eurazeo qu’elle par-
mes versées par les assureurs-vie à Le confinement n’est pas vraiment propice à une réflexion sur son patrimoine. Photo Getty Images encore la dette privée, la société ticipe au plan de sauvetage en
leurs clients en mars (11,2 milliards s’estime robuste pour faire face à tant qu’actionnaire, la société de
d’euros) n’ont pas été beaucoup plus de patrimoine, sont contraints de le confinement n’a commencé gne réglementée bancaire. » En effet, la crise liée au coronavirus. gestion est prête à apporter à
élevées qu’en temps normal. travailler à distance. De quoi com- qu’au milieu du mois dernier. La face à la baisse des taux, qui compli- « Nous manquons encore les uns Europcar un « soutien supplé-
pliquer la vente d’assurance-vie. baisse des cotisations enregistrée que leur équation financière, les les autres de visibilité sur ce qui va mentaire temporaire » mais
« Pas la tête à acheter « Les Français n’ont pas la tête à en mars pourrait donc avoir une assureurs n’ont eu de cesse ces der- se passer à court ou moyen terme, n’envisage pas de le recapitaliser
des contrats d’assurance » acheter des contrats d’assurance », autre explication. niers mois d’orienter les épargnants mais à date je vois un effet stabili- à court terme. « Nous sommes
Si la collecte nette a plongé dans le avançait par ailleurs récemment un vers des contrats en unités de sateur de notre politique de diver- actionnaires de l’entreprise
rouge, c’est d’abord parce que les assureur. Il faut dire que leur quoti- Tempête sur les marchés compte (UC). Notamment investis sification qui joue pleinement son depuis 2006, minoritaires depuis
épargnants ont déposé relative- dien est chamboulé par le confine- « La collecte a chuté parce qu’un en actions, ceux-ci sont potentielle- rôle », insiste Virginie Morgon. 2015 avec l’introduction en
ment peu d’argent sur ce placement ment, et n’est pas vraiment propice grand nombre d’épargnants ont été ment plus rémunérateurs mais Eurazeo accompagne Bourse. Nous n’avons plus ni la
le mois dernier (9 milliards à une réflexion sur leur patrimoine. refroidis par les secousses du début cependant plus risqués. 430 entreprises dont une cin- même influence, ni la même place
d’euros). « La décollecte est liée direc- Certes, la crise peut inciter à l’épar- d’année sur les marchés, avance En mars, les UC ont continué quantaine en direct. Aucune dans la gouvernance qu’au
tement à la baisse de l’activité com- gne de précaution, comme semble Cyrille Chartier-Kastler, président d’attirer des clients, pour représen- d’entre elles ne représente plus départ, précise Virginie Mor-
merciale », assure un porte-parole le montrer la bonne collecte du fondateur du cabinet de conseil ter un peu plus de 35 % des cotisa- de 10 % de son actif net réévalué gon. A ma connaissance, Eurazeo
de la FFA. Confinement oblige, des Livret A. Elle n’est cependant pas Facts & Figures. Les épargnants se tions. Il n’empêche, elles ont ren- (ANR), qui s’élevait fin 2019 à est le seul actionnaire qui parti-
agences de bancassureurs sont fer- forcément favorable à un produit voyant contraints par leurs assu- contré moins de succès qu’avant le 6,3 milliards d’euros, indique la cipe à ces discussions et à ce
mées alors que les agents généraux, d’épargne, beaucoup moins liquide, reurs de prendre des unités de krach, où elles avaient représenté société de gestion. Eurazeo, dont plan. » Les discussions pour-
courtiers et conseillers en gestion tel que l’assurance-vie. Cependant, compte ont préféré aller sur de l’épar- 39 % des versements. n le cours en Bourse a chuté de raient aboutir cette semaine. ■

Les dépôts affluent aussi AVIS FINANCIERS


dans les banques américaines
Au premier trimestre, America, Citigroup et Wells Fargo.
tous les records ont été Les dépôts ont ainsi triplé, en début La plupart de ces
battus : les ménages d’année, par rapport au trimestre
opérations se sont
et les entreprises ont mis précédent (313 milliards de dollars),
concentrées sur Robeco Global Total Return Bond Fund, SICAV (RCS Luxembourg B 177 719)
à la banque plus selon les chiffres de la Federal Robeco (LU) Funds III, SICAV (RCS Luxembourg B 40 490)
de 1.000 milliards de dollars Deposit Insurance Corporation les deux dernières Robeco QI Global Dynamic Duration, SICAV (RCS Luxembourg B 47 779)
aux Etats-Unis. (FDIC). La plus grande banque semaines de mars. Robeco Capital Growth Funds, SICAV (RCS Luxembourg B 58 959)
Ils cherchaient avant américaine en termes d’actifs, Robeco All Strategies Funds, SICAV (RCS Luxembourg B 124 048)
de droit luxembourgeois; Siège social: 6 route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Luxembourg
tout à faire des réserves JPMorgan Chase, a attiré à elle
face aux incertitudes. Un seule 273 milliards de dollars. Les chiffres mêlent (Ensemble, les « Sociétés » et séparément, la « Société »)

comportement aux anti- à la fois les dépôts Assemblées générales annuelles des actionnaires
qui se tiendront au Luxembourg le 28 mai 2020 à 13h00 pour Robeco Global Total Return Bond Fund, à 13h30 pour Robeco (LU) Funds III,
podes de la crise de 2008. Opérations concentrées des particuliers et des à 14h00 pour Robeco QI Global Dynamic Duration, à 15h00 pour Robeco Capital Growth Funds et à 16h00 pour Robeco All Strategies Funds.
La plupart de ces opérations se sont
Nicolas Rauline concentrées sur les deux dernières
entreprises, mais ce Ordre du jour de chaque Société
@nrauline semaines de mars, quand le pays sont ces dernières qui 1. Étude du rapport du conseil d’administration de la Société et rapport des commissaires aux comptes pour l’exercice financier 2019
— Bureau de New York organisait son confinement. Les ont le plus épargné 2.
3.
Étude et approbation des comptes annuels pour l’exercice financier 2019
Étude et approbation de l’affectation des bénéfices (de chaque compartiment) pour l’exercice financier 2019
chiffres mêlent à la fois les dépôts
Si les banques américaines s’atten- des particuliers et ceux des entre-
durant cette période. 4. Octroi du quitus au conseil d’administration concernant la gestion réalisée pour l’exercice financier 2019
5. Désignations légales :
dent à souffrir dans les prochaines prises, mais ce sont ces dernières a. Des membres du Conseil d’administration
semaines, elles ont encore la qui ont le plus épargné durant cette b. De l’auditeur indépendant
6. Autres questions et fin de l’Assemblée
confiance de leurs clients. Au pre- période. Elles ont alors renégocié financier de Bank of America, au
mier trimestre, les dépôts ont battu leurs crédits et fait des réserves en cours d’une conférence avec les Les comptes annuels 2019 de chaque Société peuvent être obtenus au siège social de la Société ou via www.robeco.com/luxembourg.
un record absolu. prévision de l’arrêt ou du ralentis- analystes. Au contraire de la crise Le quorum et les conditions relatives à la majorité seront fixés sur la base des actions en circulation au 22 mai 2020 à 24h00 HEC (la « Date
Les ménages et les entreprises sement de leur activité. de 2008, où particuliers et entrepri- d’enregistrement ») et les droits de vote des actionnaires seront déterminés par le nombre d’actions détenues à la Date d’enregistrement
ont déposé plus de 1.000 milliards Les banques ont aussi augmenté ses avaient soudainement retiré En application et conformément à la réglementation du Grand-Duché du 20 mars 2020 instituant des mesures relatives à la tenue des assem-
de dollars sur leurs comptes, dont leurs capacités de prêt durant cette des sommes considérables, la blées des sociétés et autres personnes morales, les Sociétés ont décidé, en vue de la sécurité de tous, que les actionnaires ne peuvent exprimer
590 milliards sont allés chez les période, pour venir en aide aux confiance dans le système bancaire leur vote qu’en donnant une procuration au Président de l’Assemblée, qui exercera leurs droits de vote conformément à leurs instructions au
quatre plus grandes banques amé- entreprises en difficulté. Les prêts résiste. moyen d’un formulaire de procuration.
ricaines, JPMorgan Chase, Bank of aux commerces ont augmenté de Aucun quorum n’est requis pour l’Assemblée et les résolutions seront adoptées si elles sont approuvées par la majorité simple des votants.
235 milliards de dollars sur la Des banques prudentes Les actionnaires qui souhaitent voter aux assemblées respectives doivent en informer la Société concernée, en renvoyant le formulaire de

1.000
période chez les quatre plus gran- Mais, si les capacités des banques procuration dûment rempli, signé et daté au plus tard le 26 mai 2020 à 9h00 (heure du Luxembourg), tout d’abord par courrier électronique
des banques. Les trois premières, ressortent renforcées, l’incertitude (luxembourg.company.admin@jpmorgan.com) ou fax (+352 4626 85825), puis par courrier postal à l’attention de Mme C. Biondi, J.P. Morgan
Bank Luxembourg S.A., 6H route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Luxembourg.
JPMorgan Chase, Bank of America demeure. La situation est nouvelle Les conseils d’administration Luxembourg, le 30 avril 2020
e t We l l s Fa rg o , o n t c h a c u n e et il n’est pas du tout certain que ces
dépassé les 1.000 milliards de dol- sommes resteront dans le système
MILLIARDS DE DOLLARS lars de prêts, pour la première fois. bancaire dans les prochaines Pour tout renseignement, contactez notre correspondant centralisateur, en France :
BNP Paribas Securities Services, 9 rue du Débarcadère, 93 500 Pantin
de prêts ont été accordés « Nous pensons que les entrepri- semaines. Les banques restent (Tél. : +33 (0)1 42 98 10 00)
par chacune des trois premières ses nous ont perçues comme des donc prudentes. Le ratio entre les ou le représentant en France :
banques américaines : refuges sûrs dans cette période de sommes prêtées par les banques et Robeco France, 21 Boulevard de la Madeleine 75001 Paris
JPMorgan Chase, Bank of stress », indiquait la semaine der- celles déposées par leurs clients est (Tél. : +33 (0)1 55 35 47 75)
America et Wells Fargo. nière Paul Donofrio, directeur d’ailleurs à un plus bas historique. n
30 // FINANCE & MARCHES Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

CORONAVIRUS

Moscou suspend
ses exportations de blé
MATIÈRES de suspendre ses ventes à l’interna- gnant des pénuries alimentaires
PREMIÈRES tional jusqu’au 1er juillet. Pour le pre- dans les pays pauvres, l’Organisa-
mier exportateur au monde de blé tion des Nations unies pour l’ali-
En suspendant et aussi l’un des principaux produc- mentation et l’agriculture (FAO) et
ses exportations de blé teurs et exportateurs de céréales, l’Organisation mondiale du com-
c’est de facto la fin de la saison. Avec merce (OMC) ont critiqué cette
jusqu’au 1er juillet, deux mois d’avance. mesure qui a fait monter les prix du
la Russie, l’un des plus Début avril, Moscou avait déjà blé, déjà élevés.
gros producteurs de annoncé limiter ses exportations de
la planète, a bousculé céréales (blé, seigle, orge et maïs) à Pression à la hausse
les marchés mondiaux. 7 millions de tonnes jusqu’au sur les prix
30 juin. Les quotas ont été vite La décision de la Russie a surpris,
Alors que la crise atteints. Les grands monopoles rus- car le pays est loin d’être en manque La production de blé russe a atteint 73,5 millions de tonnes en 2019-2020,
sociale menace, ses se sont dépêchés de lancer des de blé. Même avec la flambée dont plus de 33 millions pour l’exportation. Photo Danil Semyonov/AFP
ventes à l’export le week-end der- d’achats de céréales, traditionnelle
le gouvernement
nier, laissant les plus petits produc- réaction de précaution des Russes ment (+9,3 % en mars). C’est un rare aussi baissé, de 7 millions en trois cependant moins bonne à cause de
entend privilégier teurs à la peine. Les pays d’Afrique en période de crise, le pays a large- moteur de croissance dans une éco- ans, mais celles d’orge et de maïs températures changeantes et d’une
le marché intérieur. du Nord et du Moyen-Orient ont ment de quoi couvrir la demande nomie gagnée par la récession où la sont en hausse. Le total devrait, pluviométrie inférieure de 15 % à
acheté massivement et, en moins nationale. Il produit près du double production industrielle a com- en 2019-2020, dépasser les 40 % aux moyennes selon les
Benjamin Quénelle d’un mois, la limite a été atteinte. de ce qu’il consomme. Mais le gou- mencé à chuter. 120 millions de tonnes (contre régions, notamment dans le Sud. Le
— Correspondant à Moscou Les exportations devraient vernement doit montrer à sa popu- La Russie devrait rester le pre- 113 millions l’année précédente) gouvernement et certains analystes
reprendre en juillet pour la nou- lation qu’il privilégie le marché inté- mier exportateur de blé en 2019- grâce à l’expansion de la superfi- tablent sur une production de 75 à
Temporairement, le grenier à blé se velle saison. D’ici là, le ministère de rieur et agit pour limiter l’inflation. 2020. Passant de 35,7 millions de cie récoltée (record de 18 millions 77 millions de tonnes de blé. Mais,
referme. La Russie, dont la produc- l’Agriculture a justifié la suspension En cessant d’exporter, il accroît les tonnes à 33,5 millions, les ventes d’hectares pour les céréales), en fait, elle risque d’être inférieure à
tion de blé en 2019-2020 a atteint par la nécessité de stabiliser et de stocks et s’assure de contrôler la ont certes diminué, loin du total l’amélioration des semences et la celle de cette année. Une pression
73,5 millions de tonnes avec plus de sécuriser son marché national en hausse des prix alors que la produc- 2017-2018 (41,4 millions de ton- modernisation des technologies. de plus pour pousser les prix mon-
33 millions exportées, a décidé pleine crise du coronavirus. Crai- tion alimentaire augmente forte- nes). La production de blé a elle La récolte 2020-2021 s’annonce diaux à la hausse. n

carnet
fr

PORTRAIT ENTREPRISES C. PLAN Consultants. Au cours formation professionnelle des


de sa carrière, il fut vice-prési- experts-comptables au minis-
par Julie Le Bolzer JP MORGAN dent du groupe Maersk et CEO tère de l’Enseignement supé-
@JulieLeBolzer Maja Torun de Maersk Supply Service ainsi rieur et de la Recherche.
prendra la tête de l’investment que président d’Esvagt.

Didier Suberbielle,
banking en France.
Elle intégrera également le Paris Jean Cahuzac, 66 ans, est +
Management Committee. diplômé de l’Ecole des Mines de Ils sont nés
naturellement bio Maja Torun, 39 ans, titulaire
Saint-Etienne et de l’Ecole natio-
nale supérieure du pétrole et des un 30 avril
d’un MBA de l’Insead, a débuté moteurs. Après avoir œuvré
au sein du Boston Consulting chez S chlumberger S edco
Group à Bruxelles. Au cours de
sa carrière, elle a œuvré chez
Forex, il est devenu chief opera-
tions officer et président de
•réalisateur,
Jacques Audiard,
68 ans.
Les marchés de plein air comme les halles couvertes Merrill Lynch, avant d’occuper Transocean, à Houston. De 2008 •directeur
Alexandre Bader,
DR

pourront rouvrir dès le 11 mai. Idem pour les commer- des postes de direction chez à décembre 2919, il était CEO et général des champagnes
çants en mesure de faire respecter les distances de sécu- Deutsche Bank. Dernièrement, directeur exécutif de Subsea 7. Billecart-Salmon, 52 ans.
rité entre les consommateurs… Et après ?
Didier Suberbielle, président-cofondateur de Natim-
mencé du côté obscure de la force ». « Je suis un homme de
marques, un spécialiste des biens de consommation »,
elle codirigeait la franchise
Investment Banking de Citi en Yves-Louis Darricarrere, 68 ans,
•CEO
Cécile Bernheim,
de S2E Partners, ex-présiden-
pact, n’a pas attendu la crise du coronavirus pour se résume cet entrepreneur qui a passé dix ans chez Proc- France. est diplômé de l’Ecole nationale te de PWN Paris, 63 ans.
poser la question. Son entreprise, qui fédère des PME
d’agroalimentaire dont elle devient actionnaire, veut
ter & Gamble, « la meilleure école de marketing » et vécu
25 ans à Paris en voyageant beaucoup (l’application Air BRISTOL-MYERS SQUIBB
supérieure des Mines de Paris et
de l’IEP de Paris. Devenu mem-
•ex-président
Jean-René Buisson,
de Sopexa, 72 ans.
défendre un système de production d’aliments bien-
veillant envers les agriculteurs et à moindre impact
France indique qu’il a passé l’équivalent de 100 jours
dans un avion ces dix dernières années).
Jehan-Michel Béhier
est nommé directeur médical,
bre du comité de direction de
Total en 2003, il a pris, en 2006,
•actrice,
Kirsten Caroline Dunst,
38 ans.
environnemental.
En « labourant » le domaine de l’agroalimentaire bio- PDG de Condé Nast
membre du comité exécutif
de Bristol-Myers Squibb France.
la direction générale explora-
tion et production. En 2015, il
•réalisatrice,
Jane Campion,
66 ans.
logique pendant une quinzaine d’années, il a constaté
« la solitude » des entrepreneurs du secteur. « Ceux qui
S’ensuivent sept années au sein de LVMH (propriétaire
des « Echos »), d’abord chez Moët & Chandon puis chez Jehan-Michel Béhier, 55 ans,
était devenu senior advisor de la
banque Lazard.
•général
António Guterres, secrétaire
des Nations unies, 71 ans.
réalisent entre 5 et 10 millions d’euros de chiffre d’affaires
n’ont souvent pas les moyens de se doter des équipes com-
Pommery, alors dans le groupe, avant d’être choisi, en
2002, pour remettre sur pied la filiale française du géant
docteur en médecine, a d’abord
travaillé chez Pfizer. Il a été Florence Weingarten, 49 ans,
•PDG
Paul Hermelin,
de Capgemini, 68 ans.
merciale, marketing, numérique ou export, nécessaires à
leur développement », pointe, à 57 ans, ce père de trois
de la presse Condé Nast. « Sans rien connaître des
médias, j’ai lancé “Glamour”, l’un des plus gros succès à
directeur de la recherche clini-
que chez MSD France, puis
est titulaire d’un doctorat en
droit de la concurrence. Depuis
•ancien
Nicolas Hulot,
ministre de la Transition
enfants (dont deux filles diplômées, comme lui, d’HEC). l’époque de la presse magazine, simplement en appliquant directeur médical et membre du 2015, elle est directrice juridique écologique et solidaire, 65 ans.
Aussi a-t-il entrepris de mutualiser ces fonctions
pour offrir aux producteurs, via Natimpact, croissance
les recettes d’un produit très bien marketé », se souvient
l’ancien PDG du groupe de presse, qui a finalement
c o m i t é e x é c u t i f d e Ta k e d a
France. Depuis 2018, il assurait
de Transdev. Précédemment,
elle avait dirigé les affaires de
•président
Jean-Yves Le Gall,
du Centre national
et indépendance. D’autant que, pour l’heure, 40 % des choisi de revenir à ses premières amours, un monde la direction médicale de Celgene concurrence et de régulation d’études spatiales, 61 ans.
produits bio vendus dans l’Hexagone sont importés.
« Un non-sens » à ses yeux. Né à Toulouse, ce fils d’une
rural qu’il arpentait petit, de ferme en ferme, auprès
d’un père qui « soignait les vaches ». Ainsi, en 2006,
France. chez GDF Suez (actuel Engie). •deLaurent Plantier, fondateur
FrenchFoodCapital, 53 ans.
pharmacienne et d’un vétérinaire de campagne, qui a
grandi dans un village de 3.000 âmes du Lauragais s’est
Didier Suberbielle retourne dans sa Ville rose en tant
que président du directoire de Nutrition & Santé, après
SPP
Carsten Plougmann
ÉCOLE •directeur
Olivier Sichel,
-général adjoint
associé à Frédéric Grunblatt, fondateur du grossiste de avoir acquis 15 % du capital, l’occasion de devenir entre- Andersen IAE CAEN de la Caisse des Dépôts,
produits bio Vitafrais, et au fonds « durable » Triodos preneur et d’adopter « la bio ». Jean Cahuzac Olivier Grassi ex-PDG de Leguide.com, 53 ans.
Organic Growth Fund, pour lancer Natimpact en 2019.
L’aventure a commencé avec l’acquisition de Natur-
Adepte d’une alimentation plus végétale et promo-
teur du régime Okinawa qui consiste à sortir de table en
Yves-Louis Darricarrere
Florence Weingarten
est nommé directeur
pour un mandat de cinq ans.
•cinéaste,
Lars von Trier,
64 ans.
gie, leader français des confitures bio disposant d’un
solide réseau de distribution. En janvier dernier, le cho-
n’étant rassasié qu’à 80 %, le collectionneur de bandes
dessinées originales voit dans ces nouvelles habitudes
deviennent membres du conseil
de surveillance de la Société Olivier Grassi, 49 ans, docteur en
•directeur
Michel Yahiel,
des retraites
colatier Bovetti a rejoint cette fédération, qui vise un alimentaires un atout pour le grand coureur qu’il est (il a phocéenne de participations. sciences de gestion, avait rejoint et de la solidarité à la Caisse des
chiffre d’affaires de 50 à 100 millions à l’horizon 2025. bouclé une quinzaine de marathons dont ceux de Paris, l’IAE Caen comme enseignant- Dépôts et Consignations, 63 ans.
Avant de s’atteler à redonner un peu de cohérence à la New York, Tokyo, Madrid et Barcelone). « Didier est éga- Carsten Plougmann Andersen, chercheur en 1999. Il a ensuite
filière bio, Didier Superbielle, revenu bilingue en espa- lement un marathonien dans le travail, il est inépuisable, 63 ans, a étudié au sein de la pris la responsabilité de la filière
gnol de sa coopération de dix-huit mois en République
dominicaine, avait pourtant, dit-il en souriant, « com-
note son associé Frédéric Grunblatt. Il faut un entraîne-
ment intense pour pouvoir le suivre ! » n
Maersk International Shipping
Academy. Depuis 2015, il dirige
expertise comptable. Il siège, par
ailleurs, à la commission pour la , Envoyez vos nominations à
carnetlesechos@nomination.fr

Les Echos est une publication du ÉDITRICE Marie Van de Voorde-Leclerq Elsa Conesa (Finance et Marchés) DIRECTEUR DE CRÉATION Fabien Laborde LES ECHOS WEEK-END DIRECTEUR DE LA DIFFUSION ET DU MARKETING CLIENTS
PRINCIPAL ASSOCIÉ UFIPAR (LVMH) ÉDITRICE ADJOINTE Clémence Callies Daniel Fortin (Magazine, Opinions et Innovation) DIRECTRICE ARTISTIQUE Marion Moulin DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Etienne Porteaux
PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Pierre Louette DIRECTEUR DES DÉVELOPPEMENTS Arnaud Le Gal (Les Echos Entrepreneurs EDITORIALISTES Henri Gibier DIRECTEUR STRATÉGIE ET COMMUNICATION Fabrice Février
DIRECTRICE GÉNÉRALE PÔLE LES ECHOS Bérénice Lajouanie ÉDITORIAUX DU PÔLE LES ECHOS Henri Gibier et opérations spéciales) Cécile Cornudet, Jacques Hubert-Rodier, RÉDACTEURS EN CHEF Laura Berny
DIRECTEUR DÉLÉGUÉ Bernard Villeneuve DIRECTEUR DES RÉDACTIONS Nicolas Barré Etienne Lefebvre (France et international) Eric Le Boucher, Jean-Francis Pécresse, et Karl de Meyer PUBLICITÉ Les Echos Le Parisien Médias
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION DIRECTEURS DÉLÉGUÉS DE LA RÉDACTION Clémence Lemaistre (Information digitale) Jean-Marc Vittori, Sabine Delanglade, DIRECTRICE ARTISTIQUE Cécile Texeraud Tél. : 01 87 39 78 00.
& PRÉSIDENT DE LA SAS LES ECHOS Pierre Louette Dominique Seux et François Vidal Lucie Robequain (France, International et Enquête) Laurent Flallo, Sylvie Ramadier SÉRIE LIMITÉE PRÉSIDENTE Corinne Mrejen
Edité par Les Echos, SAS au capital de 794.240 euros RCS 582 071 437 RÉDACTEURS EN CHEF Marie-Christine Sonkin (Patrimoine) (Le Crible) RÉDACTRICE EN CHEF Frédérique Dedet DIRECTEUR GÉNÉRAL Philippe Pignol
10, boulevard de Grenelle, CS10817, 75738 Paris Cedex 15 David Barroux (Entreprises) RÉDACTEUR EN CHEF TECHNIQUE LES ECHOS EXECUTIVES DIRECTRICE ARTISTIQUE DIRECTRICE PUBLICITÉ FINANCIÈRE Céline Vandromme
Tél. : 01 87 39 70 00. www.lessechos.fr Julie Chauveau (Entreprises) Didier Boileau RÉDACTRICE EN CHEF Muriel Jasor Clarice Fensterseifer DIRECTRICE PUBLICITÉ COMMERCIALE Emmanuelle Denis

SERVICE ABONNEMENTS LES ECHOS 4, rue de Mouchy 60438 Noailles Cedex. Tél. : 01 70 37 61 36 du lundi au vendredi de 9h à 18h. IMPRESSION L’Imprimerie (Tremblay-en-France), Midi Libre (Montpellier). TIRAGE DU 29 AVRIL 2020 : 55.480 exemplaires. Origine du papier : Belgique. Taux de fibres recyclées : 100%.
Ce journal est imprimé sur du papier porteur de l’Ecolabel européen sous le numéro FI/37/002. Eutrophisation : Ptot 0.013kg/tonne de papier Membre de membre ACPM OJD CPPAP : 0421 c 83015. Toute reproduction, même partielle, est interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur (loi du 11 mars 1957)
Les Echos Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 FINANCE & MARCHES // 31

euronext
SÉANCE DU 29 - 04 - 2020 A : Indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : Bénfice par action. PER : Price Earning Ratio. Les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année
CAC 40 : 4671,11 (2,22 %) NEXT 20 : 9955,87 (3,23 %) civile. Les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres A pour les capitalisations
CAC LARGE 60 : 5166,82 (2,31 %) supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et C pour les capitalisations inférieures
CAC ALL-TRADABLE : 3608,11 (2,28 %) à 150 millions d’euros. L : Valeurs de l’indice CACNext20. R : Valeurs de l’indice CACLarge60. G : Valeurs de l’indice CACMid60. g : Valeurs de l’indice
DATE DE PROROGATION : 26 MAI CACSmall. Les bénéfices par action : source FacSet JCF Estimates. Mise en ligne intégrale des informations réglementées sur www.lesechos-comfi.fr

CAC 40 SRD Suite VALEURS FRANÇAISES SRD Suite VALEURS FRANÇAISES


VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA
OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT
ACCOR (AC) R A 25,81 26,87 + 3,87 - 35,64 MICHELIN (ML) R A 87,52 90,12 + 2,97 - 17,4 GENSIGHT (SIGHT) g C 3,07 3,285 + 8,6 + 32,19 ROTHSCHILD & CO (ROTH) G A 17,84 18,84 + 6,92 - 26,41
799820 26,95 + 2,32 42,24 407656 90,72 +18,64 112,8 1091981 3,56 +78,53 4,88 33963 18,94 + 4,9 26
FR0000120404 10/05/19 1,05 270.673.406 25,57 - 29,95 21,06 9,01 FR0000121261 21/05/19 3,7 178.627.555 87,4 - 22,58 68 4,11 FR0013183985 32.827.362 3,02 + 74,73 1,36 FR0000031684 20/05/19 0,79 77.617.512 17,84 - 38,73 14,62
AIR LIQUIDE (AI) R A 118,15 120,15 + 0,46 - 4,79 ORANGE (ORA) R A 11,16 11,2 - 0,44 - 14,63 GETLINK (GET) LR A 11,69 11,74 - 0,09 - 24,31
750465 120,75 +12,39 140,7 7573268 11,26 + 2,42 13,545 730886 11,78 + 3,99 17,04 RUBIS (RUI) G A 39,32 39,84 + 1,43 - 27,23
FR0000120073 20/05/19 2,65 473.281.466 117,5 + 12 94,86 2,21 FR0000133308 02/12/19 0,3 2.660.056.599 11,035 - 22,14 8,84 2,68 FR0010533075 23/05/19 0,36 550.000.000 11,58 - 19,53 8,615 DIV 2 28/07/17 165233 40,24 - 5,99 57,45
AIRBUS GROUP (AIR) R A 53,2 58,39 + 10,42 - 55,25 3,4 PERNOD-RICARD (RI) R A 134,85 137,95 + 1,7 - 13,46 GL EVENTS (GLO) g B 10,3 11,06 + 9,29 - 54,01 FR0013269123 17/06/19 1,59 100.385.652 39,32 - 18,26 31,6 3,99
4838851 58,46 -14,35 139,4 17,20 348406 139,05 + 6,16 171,1 37278 11,16 -18,56 24,45 SARTORIUS STED. BIO. (DIM) G A 224,4 219,4 - 2,23 + 48,54
NL0000235190 20/04/20 1,53 783.173.115 51,6 - 52,54 48,12 2,83 FR0000120693 25/11/19 1,94 265.421.592 134,4 - 11,82 112,25 1,41 FR0000066672 01/07/19 0,65 29.982.787 10,2 - 49,61 10,02 5,88 DIV 6 10/05/16 43243 225,8 +28,3 229,6
ARCELORMITTAL (MT) R A 9,64 10,746 + 12,65 - 31,3 PEUGEOT (UG) R A 13,14 13,68 + 5,23 - 35,77 GROUPE CRIT (CEN) g B 51,2 51,3 + 0,2 - 30,3
8310916 10,754 +28,9 16,85 3041181 13,76 +13,39 22,01 FR0013154002 27/03/20 0,68 92.180.190 218,4 + 81,47 133,9 0,26
LU1598757687 16/05/19 0,15 1.021.903.623 9,553 - 45,11 5,98 FR0000121501 02/05/19 0,78 904.828.213 12,745 - 41,46 8,878 5,7 879 51,5 +10,09 74,4
FR0000036675 26/06/19 1 11.250.000 50,3 - 25 36,15 1,95 SAVENCIA (BH) B 52,8 53,6 + 1,13 - 12,7
ATOS SE (ATO) R A 64,48 67,96 + 6,22 - 8,56 PUBLICIS GROUPE (PUB) R A 26,5 28,68 + 4,86 - 28,94 1056 54,2 + 8,28 64,8
587702 69,1 +10,15 82,46 1341686 28,87 +25,46 43,7 GROUPE GORGÉ (GOE) g B 13,62 13,16 - 2,08 - 22,77
7065 13,62 +17,08 19 FR0000120107 13/05/19 1 14.032.930 52,8 - 20,94 45,1 1,87
FR0000051732 03/05/19 1,7 107.157.904 64,48 - 1,57 43,26 2,5 FR0000130577 25/06/19 2,12 240.438.556 25,8 - 46,43 20,94 7,39
FR0000062671 04/07/19 0,32 13.502.843 13,1 - 11,68 8,59 2,43 SCOR (SCR) LR A 26,6 26,5 + 1,46 - 29,18
AXA (CS) R A 15,972 16,59 + 3,82 - 33,93 RENAULT (RNO) R A 18,15 19,6 + 7,89 - 53,53
10777483 16,97 + 7,1 25,615 2383490 19,6 + 9,34 43,365 GTT (GTT) G A 70,75 68 - 4,29 - 20,37 675270 27,74 +29,77 39,12
FR0000120628 02/05/19 1,34 2.417.695.373 15,914 - 29,94 11,844 8,08 FR0000131906 18/06/19 3,55 295.722.284 18 - 67,88 12,77 18,11 114443 71 + 9,06 102,7 FR0010411983 21/04/20 1,8 187.185.911 25,32 - 31,52 15,88 6,6
BNP PARIBAS (BNP) R A 29,465 30,7 + 3,72 - 41,89 SAFRAN (SAF) R A 81,02 87,3 + 6,08 - 36,58 FR0011726835 25/09/19 1,5 37.028.800 67,4 - 17,82 48,76 2,21
SEB (SK) G A 117 114 - 3,14 - 13,9
7277456 31,095 + 2,76 54,22 1131310 87,42 + 0,34 152,3 GUERBET (GBT) g B 30,8 30 - 1,8 - 27,36 76703 117,2 + 4,88 139,8
FR0000131104 29/05/19 3,02 1.249.798.561 29,275 - 35,59 24,505 FR0000073272 27/05/19 1,82 427.235.939 80,68 - 32,38 51,1 4420 30,8 + 4,17 44,1
FR0000032526 03/06/19 0,85 12.581.261 29,85 - 43,4 26 2,83 FR0000121709 27/05/19 2,14 50.307.064 112 - 31,12 86,35 1,88
BOUYGUES (EN) R A 28,45 29,74 + 4,61 - 21,49 SAINT-GOBAIN (SGO) R A 23,85 25,45 + 6,98 - 30,27
1189790 29,74 + 5,05 41,32 2353108 25,45 +17,17 37,255 HAULOTTE GROUP (PIG) g B 4,04 3,96 - 0,5 - 25,28 SES-IMAGOTAG (SESL) g B 22,35 22,5 + 0,9 - 29,02
FR0000120503 30/04/19 1,7 379.909.803 27,66 - 15,32 22,27 FR0000125007 10/06/19 1,33 544.683.717 23,66 - 30,16 16,408 5,23 20244 4,085 - 6,93 5,6 9363 22,5 + 0,22 37,5
CAP-GEMINI (CAP) R A 85,78 88,12 + 3,67 - 19,08 SANOFI (SAN) R A 91,27 90,7 - 1,62 + 1,21 FR0000066755 10/07/19 0,22 31.371.274 3,96 - 54,54 3,27 5,56 FR0010282822 25/06/12 0,5 15.758.108 22 - 21,05 19,5
616216 89,68 +12,97 120,9 2110943 91,91 +17,79 95,06 HEXAOM (HEXA) g B 25,2 25 - 0,79 - 32,07
FR0000125338 05/06/19 1,7 169.449.699 85,44 - 19,78 51,78 1,93 FR0000120578 09/05/19 3,07 1.254.420.040 89,7 + 17,05 67,65 3,39 SHOWROOMPRIVÉ (SRP) g C 1,086 1,172 + 12,69 - 9,71
6141 25,2 + 9,17 39,8 560830 1,18 +97,31 1,532
CARREFOUR (CA) R A 13,9 13,895 + 3,73 - 7,06 SCHNEIDER ELECTRIC (SU) R A 84 86,34 + 1,31 - 5,64 FR0004159473 11/06/19 1,5 6.937.593 25 - 32,16 21,7
4107652 14,095 - 2,46 16,915 1222761 86,98 + 8,63 105,5 FR0013006558 50.865.537 1,076 - 57,99 0,477
FR0000120172 20/06/19 0,46 807.265.504 13,66 - 19,14 12,195 FR0000121972 30/04/19 2,35 581.982.902 83,66 + 12,48 61,72 2,72 HIGH CO (HCO) g C 3,44 3,5 + 1,74 - 42,43
10244 3,61 - 3,05 6,32 SOITEC (SOI) G A 83,9 84,7 + 1,13 - 9,61
CREDIT AGRICOLE (ACA) R A 7,314 7,746 + 6,72 - 40,07 SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (GLE) R A 14,8 15,606 + 5,47 - 49,68 FR0000054231 24/05/19 0,16 22.421.332 3,42 - 35,42 2,95 EX-DS 13/05/16 REGR.1P20 47530 85 +30,61 101,4
10937605 7,858 +10,56 13,8 7021227 15,606 - 4,01 32,23 FR0013227113 32.853.813 83,6 - 6,87 48,86
FR0000045072 24/05/19 0,69 2.884.688.712 7,278 - 37,48 5,7 FR0000130809 27/05/19 2,2 853.371.494 14,7 - 45,11 12,8 ICADE (ICAD) G A 69,9 71,65 + 2,65 - 26,17
40908 71,65 - 0,49 106 SOLOCAL GPE (LOCAL) g B 0,154 0,155 + 0,72 - 71,97
DANONE (BN) R A 62,5 62,54 + 0,29 - 15,37 SODEXO (SW) R A 70,1 74,66 + 6,11 - 29,33 FR0000035081 04/03/20 2,41 74.535.741 69,55 - 6,83 59
1836945 63,08 +12,24 75,16 260392 74,66 +23,61 107,25 REGR. 14026447 0,164 -35,33 0,583
FR0000120644 07/05/19 1,94 686.120.806 61,26 - 12,68 50,26 3,1 FR0000121220 30/01/20 2,9 147.454.887 69,82 - 27,27 48,45 3,88 ID LOGISTIC (IDL) g A 176,4 171,2 - 2,51 - 5,1 FR0012938884 619.541.466 0,149 - 82,77 0,087
DASSAULT SYSTEMES (DSY) R A 136,35 136,2 - 0,8 - 7,06 STMICROELETRONICS (STM) R A 24,3 24,97 + 2,76 + 4,17 0,23 3749 176,4 +13,38 186
FR0010929125 5.646.927 171,2 + 9,18 115 SOMFY (SO) A 73,9 79 + 7,78 - 9,71
319268 137 + 4,69 164,15 2846731 24,97 +35,08 29,44 109,88
FR0000130650 29/05/19 0,65 262.927.968 132,25 - 1,73 105 NL0000226223 16/03/20 0,05 911.204.420 24,15 + 54,57 13,73 0,24 IMERYS (NK) G A 25,28 27,36 + 8,23 - 27,39 1922 79 +3 95
ENGIE (ENGI) R A 9,4 9,99 + 6,62 - 30,63 1,21 THALES (HO) R A 71 72,54 + 2,84 - 21,6 158225 27,36 +16,52 43,54 FR0013199916 03/06/19 1,4 37.000.000 73,9 - 4,24 63,6 1,77
8906924 10,01 + 1,44 16,795 8,28 250069 72,78 + 0,06 99,96 FR0000120859 20/05/19 2,15 79.343.115 25,06 - 42,69 20,68 7,86 SOPRA STERIA GP (SOP) G A 102 108,9 + 7,61 - 24,11
FR0010208488 21/05/19 0,75 2.435.285.011 9,362 - 23,3 8,626 FR0000121329 03/12/19 0,6 213.181.224 69,96 - 35,41 52,5 0,83 INGENICO GROUP (ING) LR A 114,55 115 + 0,39 + 18,8 43840 111,9 +17,6 162
ESSILORLUXOTTICA (EI) R A 108,15 111,35 + 2,63 - 18 TOTAL (FP) R A 33,92 33,82 + 3,13 - 31,26 196769 115 +18,39 142,7 FR0000050809 02/07/19 1,85 20.547.701 101 - 6,2 78,15
791250 112,45 + 8,58 145 7905325 34,145 + 4,87 50,93 FR0000125346 17/06/19 1,1 63.713.047 112,25 + 51,2 64,46
FR0000121667 26/04/18 1,53 437.533.516 108 + 2,49 86,76 1,83 FR0000120271 30/03/20 0,68 2.601.881.075 33,04 - 30,4 21,12 2,01 INNATE PHARMA (IPH) g B 6,575 6,5 + 1,56 + 9,06 SMCP (SMCP) g B 4,048 4,2 + 7,58 - 55,56
HERMES INTL (RMS) R A 678,4 681,2 + 0,65 + 2,25 UNIBAIL-R/WFD (URW) R A 53,74 56,96 + 6,55 - 59,5 454525 6,71 +36,04 7,48 331158 4,23 + 8,25 10,08
37712 686,2 + 5,61 725,6 1394331 56,96 + 5,91 142,05 FR0010331421 78.898.264 6,4 + 13,34 2,9 FR0013214145 74.117.760 3,9 - 74,3 2,945
FR0000052292 28/04/20 3,05 105.569.412 672,8 + 9,66 516 0,51 FR0013326246 24/03/20 5,4 138.378.605 53,56 - 63,12 45,22 INTERPARFUMS (ITP) g A 31,9 32,3 + 1,25 - 12,7 SPIE (SPIE) G A 11,9 13,5 + 15,68 - 25,66
KERING (KER) R A 468,8 476,45 + 2,03 - 18,58 VEOLIA ENV. (VIE) R A 19,25 20,15 + 4,22 - 15,01 10569 32,5 + 1,41 38,9 790352 14,01 +38,46 19,58
149631 479,95 - 0,64 614,9 1576086 20,15 + 6,47 29,09 FR0004024222 02/05/19 0,71 47.262.190 31,8 - 26,84 26,05 2,2
FR0000121485 14/01/20 3,5 126.279.322 455,45 - 9,25 348,55 0,74 FR0000124141 14/05/19 0,92 567.266.539 19,115 - 4,77 16,015 4,57 FR0012757854 24/09/19 0,17 157.698.124 11,9 - 17,88 7,805
IPSEN (IPN) G A 68,4 64,85 - 3,93 - 17,91
L.V.M.H. (MC) R A 356,5 359,8 + 0,78 - 13,13 VINCI (DG) R A 75,08 75,82 + 0,99 - 23,41 113476 68,4 +33,44 83,9 SQLI (SQI) g 17,5 17,45 - 0,57 - 28,78
542481 359,8 + 5,31 439,05 1215272 76,14 + 5,83 107,35 FR0010259150 31/05/19 1 83.814.526 63,75 - 37,34 34,2 1,54 2189 17,6 +14,2 24,5
FR0000121014 06/12/19 2,2 505.027.339 350,05 + 4,18 278,7 0,61 FR0000125486 05/11/19 0,79 606.212.714 73,7 - 15 54,76 2,98 FR0011289040 21/07/17 0,88 4.613.975 17,4 - 24,13 13,42
IPSOS (IPS) G A 17,86 18,32 + 2,58 - 36,72
LEGRAND (LR) R A 62 63,94 + 3,53 - 11,98 VIVENDI (VIV) R A 19,51 20,06 + 2,27 - 22,31 61051 18,32 + 1,89 32,1 STEF (STF) g B 69,9 69,2 - 1,57 - 13,93
335626 63,94 +11,94 77,94 2849226 20,06 +10,34 26,42 FR0000073298 01/07/19 0,88 44.436.235 17,6 - 29,94 15,82 4,8
FR0010307819 03/06/19 1,34 266.945.149 61,32 - 2,11 45,91 2,1 FR0000127771 21/04/20 0,6 1.185.425.457 19,455 - 22,82 16,6 2,99 3964 69,9 + 4,85 85,1
L'ORÉAL (OR) R A 255 256,2 + 0,71 - 2,95 WORLDLINE (WLN) G A 62,8 63 + 0,35 - 0,24 JACQUET METAL SERVICE (JCQ) g B 9,6 9,93 + 1,95 - 35,6 FR0000064271 03/05/19 2,5 13.000.000 68,7 - 17,52 57,2 3,61
586855 257,8 + 6,75 278,5 701964 63,42 +17,21 77,7 17894 9,99 +13,62 15,86
FR0000033904 02/07/19 0,7 24.028.438 9,6 - 43,83 7,6 7,05 SUEZ (SEV) LR A 10,23 10,585 + 3,62 - 21,51
FR0000120321 28/04/20 4,25 559.278.611 251,8 + 5,48 196 1,66 FR0011981968 182.805.852 60,82 + 11,31 36,36 1359131 10,585 + 8,56 16,035
JCDECAUX (DEC) G A 17,9 19,35 + 8,77 - 29,59
185169 19,35 +15,25 27,74 FR0010613471 20/05/19 0,65 628.362.579 10,08 - 16,03 8,046 6,14
FR0000077919 21/05/19 0,58 212.902.810 17,78 - 34,18 15,06 SWORD GROUP (SWP) g B 25,9 25,85 - 0,39 - 24,19
KAUFMAN & BROAD (KOF) g B 32,7 32,85 + 0,46 - 11,22 2818 26,2 +10,71 37,15
23687 33 +21,58 41,86 FR0004180578 07/05/19 1,02 9.544.965 25,7 - 20,22 20,45 9,28
SRD VALEURS FRANÇAISES FR0004007813
KLEPIERRE (LI) LR
15/05/19 2,5 22.088.023
A 17,9
32,1
18,335
- 9,3 19,4
+ 2,95 - 45,83
7,61
SYNERGIE (SDG) g B 20
9823
20,4
20,85
+ 4,51 - 30,14
+27,82 31,4
1075821 18,335 - 2,24 34,66
FR0000121964 09/03/20 1,1 302.664.095 17,14 - 43,08 12,625 FR0000032658 19/06/19 0,8 24.362.000 19,58 - 41,46 13 3,92
VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA KORIAN (KORI) G A 29,5 31,18 + 6,64 - 25,62 TARKETT (TKTT) G B 8,71 8,965 + 4,61 - 37,74
OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER 203332 31,32 + 8,41 45,66 129668 9,355 + 5,84 16,56
ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT
FR0010386334 11/06/19 0,6 82.730.907 29,3 - 13,05 25,16 1,92 FR0004188670 12/06/19 0,6 65.550.281 8,69 - 57,91 7,53
A.S.T. GROUPE (ASP) g C 2,3 2,34 + 0,43 - 34,82 CATANA GROUP (CATG) g C 1,822 1,914 + 5,86 - 55,8 LAGARDÈRE (MMB) G A 15,84 15,1 - 4,25 - 22,29
5539 2,34 + 9,86 4,05 308613 1,96 - 2,35 4,49 TELEPERFORMANCE (RCF) LR A 208,2 207,5 + 8,7 - 4,55
346813 16,15 +34,22 19,76 228746 210,4 +16,25 246,8
FR0000076887 19/06/19 0,25 12.903.011 2,3 - 43,07 1,82 10,68 FR0010193052 30.514.178 1,822 - 29,11 1,7 FR0000130213 14/05/19 1,3 131.133.286 15 - 38,27 8,14
AB SCIENCE (AB) g B 8,73 8,81 - 0,11 + 63,75 CGG (CGG) G A 1,018 1,119 + 11,95 - 61,35 FR0000051807 20/04/20 2,4 58.719.000 197,1 + 20,29 150,3 0,92
LDC (LOUP) A 99 98 - 1,01 - 6,22
186327 9,01 +29,94 11 15737639 1,149 +31,65 3,121 1181 100 + 8,89 109 TF1 (TFI) G A 4,6 4,676 + 2,68 - 36,81
FR0010557264 41.597.243 8,55 + 87,85 4,81 FR0013181864 709.961.702 1,018 - 32,91 0,76 FR0013204336 27/08/19 1,6 16.713.242 97,6 - 8,84 74,2 1,63 520599 4,676 - 4,96 7,805
ABC ARBITRAGE (ABCA) g B 6,25 6,25 + 0,97 - 6,72 CHARGEURS (CRI) g C 17,82 17,9 + 3,59 LE BÉLIER (BELI) g C 29 30,9 + 6,19 - 15,11 FR0000054900 29/04/19 0,4 210.242.074 4,442 - 49,61 4,242 8,55
32193 6,34 + 1,3 6,84 181907 18,4 +93,72 24,1 9306 31,3 - 4,33 37,7
FR0004040608 23/04/20 0,1 58.512.053 6,24 - 4,73 5,05 1,6 FR0000130692 18/09/19 0,2 23.848.641 17,42 - 4,48 7,9 TFF GROUP (TFF) B 26,4 27,4 + 3,79 - 25,34
FR0000072399 21/05/19 1,18 6.582.120 29 - 5,21 26,15
ABIVAX (ABVX) g B 18,5 18,8 + 1,62 - 16,63 CHRISTIAN DIOR (CDI) A 367,4 365 + 1,22 - 20,1 2511 27,8 +14,64 38,2
LNA SANTÉ (LNA) g B 40,05 40,4 + 0,87 - 18,47 FR0013295789 06/11/19 0,35 21.680.000 26 - 32,01 22 1,28
39228 19,5 +25,33 24,2 EX D OP 08/06/17 9553 368,8 +14,35 479,8 6836 40,5 + 7,59 52
FR0012333284 12.151.939 18,34 + 91,45 10,4 FR0000130403 06/12/19 31,4 180.507.516 358,2 - 16,82 252,4 1,26 FR0004170017 08/07/19 0,38 9.705.937 40,05 - 12,93 31,75 THERMADOR GROUPE (THEP) B 45 45,1 + 0,22 - 14,91
ACTIA GROUP (ATI) g C 2,305 2,305 - 46,52 CNP ASSURANCES (CNP) G A 9,29 9,705 + 6,07 - 45,26 LECTRA (LSS) g B 14,4 14,6 + 2,38 - 34,68 967 45,3 +11,63 55
28642 2,42 + 8,22 4,625 839564 9,725 + 2,48 18,17 5955 14,6 + 4,58 24,85 FR0013333432 09/04/20 1,8 9.109.752 44,6 - 12,6 35,7 3,99
FR0000076655 12/06/19 0,1 20.099.941 2,3 - 45,51 1,8 4,34 FR0000120222 26/04/19 0,89 686.618.477 9,19 - 53,48 5,3 FR0000065484 03/05/19 0,4 32.099.100 14,08 - 33,49 12,2 2,74 TIKEHAU CAPITAL (TKO) g A 20,6 20,9 + 1,46 - 5
ADOCIA (ADOC) g B 8,98 8,92 + 3,12 - 9,9 COFACE (COFA) G A 5,4 5,26 - 1,87 - 52,05 LINEDATA SVICES (LIN) g B 24,3 24 - 2,83 - 10,11
43391 9,1 +30,03 16,18 970150 5,49 -11,74 12,51 EX D S 03/07/17 14149 21,1 - 1,42 25,8
3117 24,9 +21,83 30,9 FR0013230612 24/05/19 0,25 136.794.130 20,6 - 5,86 15,45 1,2
FR0011184241 6.960.069 8,67 - 52,3 5,6 FR0010667147 22/05/19 0,79 152.031.949 5,26 - 41,65 4,448 FR0004156297 05/07/19 1,35 6.625.726 24 - 12,09 18 5,63
AÉROPORTS DE PARIS (ADP) G A 90 89,6 - 0,72 - 49,12 COLAS (RE) A 108,5 108 - 23,3 LISI (FII) g A 15 15 + 2,74 - 50,08 TRANSGÈNE (TNG) g B 1,67 1,636 - 0,24 + 5,55
74183 90,9 - 8,1 179,2 346 110 + 3,05 143 53824 15,06 -18,92 32,7 41957 1,67 +35,88 2
FR0010340141 06/12/19 0,7 98.960.602 87,5 - 50,85 70,7 0,78 FR0000121634 29/04/19 5,55 32.654.499 108 - 23,4 90 FR0000050353 30/04/19 0,44 54.114.317 14,7 - 50,41 14,34 2,93 FR0005175080 83.841.334 1,584 - 45,47 0,81
AIR FRANCE-KLM (AF) LR A 4,44 4,59 + 3,38 - 53,75 COVIVIO (COV) G A 57,8 60,7 + 6,12 - 40,02 LUMIBIRD (LBIRD) g C 10 10,3 + 1,98 - 32,24 TRIGANO (TRI) G A 72,15 69,7 - 2,65 - 25,93
3808619 4,601 - 6,92 10,27 128456 60,7 +10,26 112,2 23451 10,36 +28,75 15,6
FR0000031122 14/07/08 0,58 428.634.035 4,358 - 55,57 3,81 FR0000064578 27/04/20 4,8 87.257.829 56,85 - 37,33 38,84 19747 72,15 +31,39 101
FR0000038242 18.429.867 9,76 - 42,46 5,4 FR0005691656 14/01/20 2 19.336.269 69,4 - 17,81 41,76 2,87
AKKA TECHNOLOGIES (AKA) Gg B 29,4 30,8 + 6,02 - 52,98 COVIVIO HOTELS (COVH) A 19 19,45 + 2,91 - 31,75 M6-MÉTROPOLE TV (MMT) G A 9,96 9,95 - 0,7 - 40,7
42622 30,9 +18,46 68,5 7826 20,3 + 2,37 30 109722 10,02 17,07 UBISOFT ENTERTAINMENT (UBI) LRA 69,3 68,7 - 0,84 + 11,56
FR0004180537 28/06/19 0,49 20.291.990 29,05 - 53,05 18,64 2,27 FR0000060303 08/04/20 1,55 121.036.633 19 - 26,6 16 FR0000053225 15/05/19 1 126.414.248 9,7 - 43,79 9,16 10,05 367501 69,98 + 4,34 75,7
AKWEL (AKW) g B 10,7 11,4 + 6,15 - 43,56 DASSAULT AV. (AM) G A 791 765 - 2,3 - 34,62 MAISONS DU MONDE (MDM) G B 7,1 7,54 + 7,64 - 41,87 FR0000054470 121.240.798 67,5 - 17,72 51,16
60490 11,52 + 3,64 20,8 6076 796 + 4,51 1192 217533 7,6 + 2,65 13,38 VALEO (FR) LR A 19,06 20,74 + 9,13 - 33,97
FR0000053027 05/06/19 0,3 26.741.040 10,42 - 35,01 8,8 2,63 FR0000121725 22/05/19 21,2 8.348.703 765 - 43,25 624 FR0013153541 02/07/19 0,47 45.241.894 7,09 - 60,65 5,35 6,23 1192633 20,74 +33,85 33
ALBIOMA (ABIO) g B 30,35 30,9 + 0,33 + 18,85 DBV TECHNOLOGIES (DBV) G B 11,93 12,83 + 12,25 - 34,64 MANITOU (MTU) g B 13,3 13,66 - 1,3 - 36,32 FR0013176526 30/05/19 1,25 241.036.743 18,955 - 37,36 10,51 6,03
17457 31,15 +13,6 35,75 654147 12,95 +75,63 25,44 57360 13,66 + 5,08 22,3
FR0000060402 11/06/19 0,33 31.320.533 30,2 + 47,85 22,85 1,05 FR0010417345 54.927.187 11,65 - 29,7 3,5 FR0000038606 17/06/19 0,78 39.668.399 13,14 - 53,62 11,36 5,71 VALNEVA (VLA) g B 3,085 3,18 + 0,63 + 23,74
ALD (ALD) G A 8,62 8,9 + 2,3 - 35,69 DERICHEBOURG (DBG) g B 2,63 2,574 - 1,53 - 29,48 MARIE BRIZARD W & S (MBWS) g C 1,16 1,176 + 1,73 - 26,59 249009 3,23 +40,09 3,475
80085 8,9 + 0,23 14,2 184218 2,648 + 4,13 3,784 24563 1,186 - 5,16 1,7 FR0004056851 92.132.927 3,025 - 4,07 1,784
FR0013258662 29/05/19 0,58 404.103.640 8,54 - 32,78 6,29 6,52 FR0000053381 07/02/20 0,11 159.397.489 2,564 - 34,47 2,07 4,27 FR0000060873 27/09/07 0,5 44.698.454 1,16 - 61,44 0,651 VERALLIA (VRLA) A 23,65 23,25 + 1,09 - 23,17
ALPES (CIE DES ) (CDA) g B 16,74 16,82 + 1,2 - 43,65 DEVOTEAM (DVT) g C 64,6 67,6 + 4,81 - 28,47 MAUNA KEA (MKEA) g C 1,282 1,264 - 2,47 - 7,47 54501 24,25 + 1,09 36,01
8673 16,84 + 2,19 30,95 6512 68,3 +15,16 96 456320 1,296 +56,82 2 FR0013447729 118.393.942 23,25 - 13,89 19,26
FR0000053324 10/03/20 0,7 24.510.101 16,4 - 37 13,2 4,16 FR0000073793 03/07/19 1 8.332.407 64,6 - 35,5 47,25 FR0010609263 30.558.480 1,186 - 28,67 0,566
ALSTOM (ALO) LR A 38,15 38,67 + 1,36 - 8,43 EDENRED (EDEN) LR A 37,14 37,49 + 0,56 - 18,68 VERIMATRIX (VMX) g B 1,57 1,58 + 1,02 - 20,2
MEDIAWAN (MDW) g B 8,15 8,16 + 0,74 - 21,84
513652 38,76 + 2,96 50,64 376336 38,17 - 1,34 51,56 4738 8,2 +18,26 11,2 178784 1,59 +14,49 2,09
FR0010220475 15/07/19 5,5 225.973.782 37,75 - 3,06 29,73 14,22 FR0010908533 20/05/19 0,86 243.204.857 36,86 - 11,27 29,74 2,29 FR0013247137 31.922.723 8,08 - 32,56 5,02 FR0010291245 84.911.882 1,522 - 6,4 1,138
ALTAREA (ALTA) A 113,4 111,8 + 0,9 - 44,79 EDF (EDF) LR A 6,84 7,31 + 7,94 - 26,37 MERCIALYS (MERY) G A 7,015 7,055 + 0,28 - 42,78 VICAT (VCT) g A 25,8 26,5 + 3,92 - 34,32
8662 113,4 - 2,95 210 EX-DS 7/03/17 4075197 7,432 + 1,67 13,61 169373 7,1 + 5,14 12,64 34161 26,5 + 6,43 41,65
FR0000033219 29/05/19 12,75 16.700.762 109,2 - 41,4 103,2 FR0010242511 26/11/19 0,15 3.103.621.086 6,772 - 41,96 5,978 FR0010241638 27/04/20 0,48 92.049.169 6,945 - 41,55 5,7 FR0000031775 20/04/20 1,5 44.900.000 25,4 - 44,27 22,5 5,66
ALTEN (ATE) G A 65,65 67,6 + 3,13 - 39,91 EIFFAGE (FGR) LR A 74 75,9 + 2,85 - 25,59 MERSEN (MRN) g B 18,54 19,9 + 6,53 - 41,73
53363 68,2 + 9,74 119 175307 75,9 + 9,02 111,75 VILMORIN & CIE (RIN) g A 37,4 37,5 + 1,35 - 22,28
34539 19,9 +25,95 35,3
FR0000071946 20/06/19 1 34.153.067 65 - 29,84 54,5 1,48 FR0000130452 21/05/19 2,4 98.000.000 72,36 - 17,09 44,65 FR0000039620 03/07/19 0,95 20.855.883 18,54 - 36,01 12,38 6368 38,2 49
AMPLITUDE SURG. (AMPLI) g 1,13 1,095 - 3,52 - 35,21 EKINOPS (EKI) g 5,84 5,86 - 11,35 FR0000052516 11/12/19 1,35 22.917.292 36,8 - 23,23 34,25 3,6
METABOLIC EXPLORER (METEX) g C 1,475 1,525 + 3,04 - 0,97
143853 1,15 - 5,19 1,85 28536 5,9 +24,68 6,8 281584 1,58 +29,24 1,79 VIRBAC (VIRP) G A 175,4 177 + 0,8 - 25,16
FR0012789667 47.804.841 1,09 - 58,21 0,92 FR0011466069 24.163.017 5,79 + 28,79 3,67 FR0004177046 27.813.800 1,44 - 14,99 0,921 5212 178,6 +21,07 244,5
AMUNDI (AMUN) G A 61,1 64,5 + 5,82 - 7,73 ELIOR (ELIOR) G A 6,065 6,31 + 4,56 - 51,83 NANOBIOTIX (NANO) g B 6,65 6,97 + 5,13 - 15,82 FR0000031577 26/06/15 1,9 8.458.000 175,4 + 11,74 132,2
EX-DS 15/03/17 151555 64,5 +16,53 78,55 331822 6,31 + 5,52 13,83 148537 7 +15,88 9,56
FR0004125920 24/05/19 2,9 202.163.305 60,45 + 0,31 43,82 FR0011950732 07/04/20 0,29 174.125.268 6 - 48,62 4,072 4,6 WAVESTONE (WAVE) g B 17,8 18,8 + 6,46 - 27,69
FR0011341205 13/05/19 22.731.122 6,51 - 40,02 3,54
10543 18,8 + 4,44 29
ARCHOS (JXR) g C 0,05 0,051 + 3,04 - 52,52 ELIS (ELIS) G A 10,26 10,68 + 13,08 - 42,27 NATIXIS (KN) LR A 2,15 2,25 + 7,35 - 43,15
3695431 0,052 +37,3 0,115 1296802 11,26 +16,02 19 FR0013357621 19/09/19 0,23 20.196.492 17,8 - 32,74 15,5 1,22
14312452 2,265 -35,55 4,411
FR0000182479 86.009.898 0,048 - 79,43 0,031 FR0012435121 27/05/19 0,37 221.793.981 10,15 - 32,15 5,375 3,46 FR0000120685 31/05/19 0,78 3.155.846.495 2,12 - 57,72 1,471 WENDEL (MF) G A 79,05 80,8 + 2,28 - 31,81
ARKEMA (AKE) LR A 77,74 76,8 - 1,56 - 18,9 EOS IMAGING (EOSI) g C 1,46 1,376 - 3,78 - 37,88 NEOEN (NEOEN) g A 34,2 33,15 - 2,36 + 7,28 46754 80,8 + 9,63 127,5
176886 78,2 +28,73 95,66 1330734 1,488 -37,17 2,9 29991 34,4 +18,6 37,25 FR0000121204 21/05/19 2,8 44.682.308 78,9 - 33,99 54,8 3,47
FR0010313833 27/05/19 2,5 76.736.476 76,12 - 16,78 42,5 3,26 FR0011191766 26.589.946 1,334 - 20,46 1,18 FR0011675362 85.191.040 32,8 + 74,47 25,3 WORLDLINE (WLN) G A 62,8 63 + 0,35 - 0,24
ARTMARKET.COM (PRC) g C /160320 - 47,32 ERAMET (ERA) G A 29,6 29,63 + 2,35 - 35,36 NEXANS (NEX) G A 31,98 32,64 + 3,29 - 24,95 701964 63,42 +17,21 77,7
10,1 70038 29,73 + 4,26 47,18 62177 32,9 +25,11 50,8
FR0000074783 6.651.515 - 61,93 5,01 FR0000131757 29/05/19 0,6 26.635.884 28,91 - 52,79 18,665 FR0011981968 182.805.852 60,82 + 11,31 36,36
FR0000044448 17/05/19 0,3 43.606.320 31,5 + 5,05 21,55
ASSYSTEM (ASY) B 19,28 20 + 4,6 - 38,08 ERYTECH PHARMA (ERYP) g B 9,96 9,61 + 13,19 + 43,43 NEXITY (NXI) G A 27,3 28,5 + 4,7 - 36,36 XPO LOGISTICS (XPO) A 256 250 - 3,85
OPA 24/11/17 4827 20 + 4,71 34,65 1090268 11,46 +105,34 11,46 104680 28,5 - 1,72 46,2 120 258 + 0,81 280
FR0000074148 17/06/19 1 15.668.216 19,1 - 42,94 16,58 5 FR0011471135 17.940.035 9,25 + 35,16 2,8 FR0010112524 27/05/19 2,5 56.129.724 27,04 - 31,59 23,3 8,77 FR0000052870 20/06/19 0,6 9.836.241 236 - 8,76 216
ATARI (ATA) g C 0,309 0,314 + 2,45 - 4,88 ESI GROUP (ESI) g C 30,5 31,1 + 2,3 - 4,31 NICOX (COX) g B 3,85 4,04 + 5,76 - 7,23
1040714 0,319 +33,4 0,36 14752 31,1 + 9,12 41 199906 4,09 +17,27 5,23
FR0010478248 267.782.050 0,305 - 25,95 0,17 FR0004110310 6.019.592 29,2 - 5,18 24,6 FR0013018124 33.469.770 3,835 - 26,81 2,53 AUTRES VALEURS DE LA ZONE EURO
AUBAY (AUB) g C 23,85 23,75 - 0,63 - 29 EURAZEO (RF) G A 44 45,9 + 4,65 - 24,75 NRJ GROUP (NRG) B 4,99 5 + 0,2 - 25,37
16972 24,1 +18,45 34,2 77390 45,9 +14,29 67,05 3243 5 - 2,34 6,88 EURONEXT (ENX) G A 77 79,5 + 3,79 + 9,43
FR0000063737 08/11/19 0,33 13.193.296 23,05 - 25,9 15,32 1,39 FR0000121121 08/05/19 1,25 78.764.149 43,64 - 30,1 35,6 FR0000121691 03/06/19 0,17 78.107.621 4,94 - 27,11 4,5 3,4 87882 80,1 +18,48 83,2
AVENIR TELECOM (AVT) g C 0,014 0,013 - 0,74 + 9,84 EUROFINS SCIENTIFIC (ERF) G A 481,8 495,5 + 3,51 + 0,26 ONXEO (ONXEO) g B 0,527 0,512 + 0,39 - 7,75 NL0006294274 22/05/19 1,31 70.000.000 76,4 + 29,58 52,9 1,94
21769020 0,014 +38,14 0,017 50230 510,2 +15,29 523,5 218399 0,539 +28,16 0,663
FR0000066052 21/10/11 0,05 459.297.338 0,012 - 87,68 0,005 FR0000038259 03/07/19 2,45 17.915.265 481,8 + 24,37 393 0,58 FR0010095596 65.862.234 0,508 - 37,94 0,3 NOKIA (NOKIA) R A 3,161 3,234 + 2,49 - 2,21 0,3
AXWAY SOFTWARE (AXW) g B 14,95 15,3 + 2 + 23,39 EUROPCAR GROUPE (EUCAR) G B 1,73 1,729 + 2,98 - 60,11 ORPÉA (ORP) G A 102 99,46 - 2,44 - 12,98 711111 3,27 +20,99 4,12 10,92
25501 15,3 +2 18,4 2190793 1,76 +13,3 4,688 95060 102,95 + 9,36 129 FI0009000681 29/07/19 0,02 5.653.886.159 3,152 - 31,84 2,083 1,55
FR0011040500 02/07/19 0,4 21.210.546 14,3 + 18,6 10,55 FR0012789949 21/05/19 0,26 163.884.278 1,69 - 76,96 1,22 FR0000184798 12/07/19 1,2 64.615.837 99,46 - 7,39 69,1 1,21 SES (SESG) LR 6,228 6,34 + 0,7 - 49,28
BAINS MER MONACO (BAIN) B 52,4 52,4 - 8,71 EUTELSAT COM. (ETL) G A 10,225 10,59 + 3,82 - 26,92 PHARMAGEST INT. (PHA) g 64,7 63,4 - 2,01 + 4,62 1204223 6,41 +17,1 14,165
767 53 - 5,76 67,6 474276 10,65 +20,29 14,825 4382 64,7 +29,65 65,9 LU0088087324 21/04/20 0,34 370.693.490 6,164 - 58,56 4,87 6,31
MC0000031187 26/09/14 0,01 24.516.661 52,2 + 8,26 44 FR0010221234 21/11/19 1,27 232.774.635 10,2 - 35,19 7,996 11,99 FR0012882389 01/07/19 0,85 15.174.125 63 + 11,23 41,25 1,34
BÉNÉTEAU (BEN) g B 6,225 6,23 + 0,32 - 42,47 EXEL INDUSTRIES (EXE) B 41,6 42,3 + 0,96 - 9,23 X-FAB SILICON (XFAB) g A 3,25 3,14 - 1,88 - 24,7
PIERRE & VACANCES (VAC) g B 14,7 14,65 + 2,45 - 27,48
95746 6,295 - 0,95 10,9 735 42,5 +20,86 47,8 19744 14,8 +22,7 33,9 315221 3,34 +63,03 6,08
FR0000035164 12/02/20 0,23 82.789.840 6,06 - 48,38 4,9 3,69 FR0004527638 13/02/19 1,14 6.787.900 41,6 - 34,92 31 FR0000073041 19/03/12 0,7 9.805.232 14,3 - 17,7 9,9 BE0974310428 130.781.669 3 - 41,85 1,868
BIC (BB) G A 48,98 48,4 - 0,49 - 21,94 FAURECIA (EO) LR A 32,54 34,12 + 5,02 - 28,96 PLASTIC OMNIUM (POM) G A 15,67 17,23 + 10,52 - 30,8
73878 48,98 - 0,33 66,05 237581 34,31 +28,51 49,49 249130 17,49 +28,58 26,41
FR0000120966 03/06/19 3,45 45.532.240 48,26 - 37,1 41,86 7,13 FR0000121147 31/05/19 1,25 138.035.801 32,22 - 26,88 20,58 3,66 FR0000124570 29/04/20 0,49 148.566.107 15,67 - 37,48 12,01 2,84 VALEURS ZONE INTERNATIONALE
BIGBEN INT. (BIG) g C 11,64 12 + 3,63 - 25,19 FDJ (FDJ) G A 26,5 26,54 + 0,26 + 11,4 PLASTIVALOIRE (PVL) g B 3,89 4,075 + 2,9 - 41,11
208212 12,42 +11,32 17,1 307397 26,54 +17,38 30,655 DIV 8 02/05/17 67315 4,235 +13,19 7,48 GENERAL ELECTRIC (GNE) 6,47 6,129 + 0,18 - 37,76 1,29
FR0000074072 24/07/19 0,2 19.718.503 11,5 + 12,57 8,1 1,67 FR0013451333 191.000.000 25,81 + 36,1 18,3 FR0013252186 18/04/19 0,2 22.125.600 3,87 - 59,05 2,79 33207 6,47 -10,2 12,1
BIOMÉRIEUX (BIM) G A 121,5 117,7 - 3,13 + 48,33 FFP (FFP) g A 60,8 61 + 0,99 - 41,35 PROLOGUE (PROL) g C 0,264 0,267 + 2,3 - 21,93 US3696041033 USD 06/03/20 0,01 8.700.000.000 5,862 - 29,14 5,65
66441 121,9 +19,8 125,1 19246 61,3 + 7,02 105,6 86062 0,268 +31,53 0,387
FR0013280286 04/06/19 0,35 118.361.220 117,1 + 67,19 75 0,3 FR0000064784 20/05/19 2,15 24.922.589 59,8 - 40,66 42,15 3,53 FR0010380626 46.585.630 0,254 - 54,75 0,15 HSBC (HSB) 4,784 4,895 + 2,37 - 30,23 52,19
24449 4,898 - 6,93 7,121
BOIRON (BOI) g A 33 33,7 + 2,12 - 7,42 FIGEAC AERO (FGA) g B 3,7 3,64 - 1,62 - 60,86 QUADIENT (QDT) G B 11,99 12,04 + 1,6 - 44,21
3411 34 +20,36 37,15 70907 3,79 -18,2 9,69 103923 12,15 -13,75 24,3 GB0005405286 USD 27/02/20 0,21 20.639.646.097 4,75 - 36,82 4,421
FR0000061129 30/05/19 1,45 17.545.408 33 - 30,01 26,75 4,3 FR0011665280 31.839.473 3,57 - 71,38 3,57 FR0000120560 02/08/19 0,53 34.562.912 11,8 - 44,52 11,06 4,4 LAFARGEHOLCIM LTD (LHN) A 36,93 37,63 + 3,07 - 23,13 4
BOLLORÉ (BOL) G A 2,442 2,51 + 5,02 - 35,48 FIN. ODET (ODET) A 564 588 + 0,34 - 24,81 RALLYE (RAL) A 7,35 7,8 + 4,98 - 22,92 55278 38,8 +16,11 49,79
1666506 2,51 + 0,4 3,996 360 588 +12,21 810 62479 7,8 +16,07 10,3 CH0012214059 CHF 20/05/19 2 615.929.059 36,88 - 18,41 26,89
FR0000039299 19/09/19 0,02 2.941.500.778 2,39 - 40,72 2,01 1,59 FR0000062234 04/06/19 1 6.585.990 560 - 35,1 497 0,17 FR0000060618 20/05/19 1 52.181.769 7 - 23,38 3,87 12,82
SCHLUMBERGER (SLB) A 15 16,45 + 8,94 - 54,18 3,45
BONDUELLE (BON) g B 20,75 20,5 - 1,44 - 12,02 FNAC DARTY (FNAC) G A 27,88 29,38 + 7,78 - 44,36 RAMSAY GDS (GDS) A 17,85 18,35 + 1,38 + 9,23 131877 16,55 +30,56 36,9
15787 21,35 + 2,5 23,9 91095 29,38 +20,51 53,85 2538 18,5 + 7,94 21,8
FR0000063935 06/01/20 0,5 32.538.340 20,3 - 27,56 16,58 2,44 FR0011476928 26.566.152 27,44 - 62,14 16,29 FR0000044471 02/12/14 1,4 110.389.690 17,65 + 10,54 15,2 AN8068571086 USD 11/02/20 0,5 1.385.122.304 14,8 - 58,14 11,05
BUREAU VERITAS (BVI) LR A 18,845 19,25 + 2,34 - 17,24 FONCIÈRE LYONNAISE (FLY) A 69 70,6 + 2,32 - 4,34 RECYLEX SA (RX) g C 1,99 2,005 + 2,4 - 40,94
585721 19,25 +13,7 26,01 649 70,6 + 0,86 83,4 9869 2,025 - 8,86 3,66
FR0006174348 20/05/19 0,56 452.092.988 18,7 - 14,14 15,165 2,91 FR0000033409 21/04/20 2,65 46.528.974 69 + 8,62 58 FR0000120388 04/07/90 0,61 25.886.482 1,962 - 60,22 1,3
BURELLE SA (BUR) A 534 586 + 14,45 - 28,36 GECI INTERNATIONAL (GECP) g C 0,04 0,041 + 4,07 + 24,7 RÉMY COINTREAU (RCO) G A 100,5 100,7 - 0,98 - 8,04
432 586 +26,29 842 3806832 0,043 +24,32 0,07 36912 101,9 - 2,23 118,1
FR0000061137 05/06/19 20 1.757.623 520 - 37,92 407 3,41 FR0000079634 01/10/01 0,1 210.245.083 0,038 - 72,51 0,018 FR0000130395 12/09/19 2,65 50.149.787 99,9 - 15,87 79,2 3,63
CARMILA (CARM) g C 11,64 11,72 + 1,38 - 41,4 GECINA (GFC) LR A 114,3 119,5 + 4 - 25,13 REXEL (RXL) G A 8,7 9,02 + 4,57 - 23,85
35680 11,88 - 7,72 20 82380 119,5 - 1,48 183,6 588271 9,02 +16,78 13,415
FR0010828137 21/05/19 1,5 136.561.695 11,56 - 38,05 8,69 FR0010040865 04/03/20 2,8 76.411.605 114,3 - 11,02 88,5 FR0010451203 03/07/19 0,44 304.102.013 8,61 - 20,91 4,921 4,88
CASINO (CO) G A 34,66 35 + 0,98 - 16,07 GENFIT (GNFT) G B 18,99 19,85 + 4,69 + 12,46 ROBERTET (RBT) g B 813 803 - 3,49 - 13
150387 35,1 - 0,28 42,85 477483 19,88 +50,95 20,96 381 832 - 0,74 1068
FR0000125585 09/05/19 1,56 108.426.230 34,27 - 2,62 27,92 4,46 FR0004163111 38.858.617 18,87 - 12,17 8,905 FR0000039091 27/06/19 5,6 2.170.247 803 + 42,12 662 0,7
32 // FINANCE & MARCHES Jeudi 30 avril vendredi 1er et samedi 2 mai 2020 Les Echos

euronext//taux&changes
ACTIONS ACTIONS ACTIONS ACTIONS
EURONEXT HORS SRD FRANÇAISES EURONEXT HORS SRD Suite FRANÇAISES EURONEXT HORS SRD Suite FRANÇAISES EURONEXT HORS SRD Suite FRANÇAISES

ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL
FR0013341781 2CRSIg C 2,78 2,81 2,51 2,8 - 0,36 125525 FR0011799907 GENOMIC VISIONg C 0,475 0,839 0,47 0,695+ 55,48 39630148 FR0012613610 PRODWAYS GROUPg C 2,07 2,14 2,03 2,09 - 6,7 148444 CH0008175645 TELEVERBIER C 44,4
FR0013185857 ABEOg C 8,4 8,5 8,3 8,5 + 1,19 8953 FR0000061459 GÉRARD PERRIER B 51,8 52 51,6 52 + 0,39 190 FR0000060329 PSB INDUST.g B 15,6 15,6 15,4 15,5 1734 GA0000121459 TOTAL GABON A 101,5 103 101 102,5 + 1,49 556
FR0012616852 ABIONYX PHARMAg B 0,998 1,022 0,96 0,991 - 0,4 453566 FR0000065971 GRAINES VOLTZ C 67 67 67 67 1145 FR0000075954 RIBERg C 1,395 1,43 1,395 1,415 + 1,43 11153 BMG9887P1068 ZCI LIMITED C 0,02
FR0000064602 ACANTHE DEV. C 0,391 0,406 0,391 0,403- 0,74 1434 FR0004076891 GROUPE FLOg B 0,118 0,118 0,116 0,116 - 0,43 14623 FR0000045601 ROBERTET B650 650 650 650 + 0,78 8
FR0000076861 ACTEOSg C 1,28 1,32 1,265 1,3 + 3,18 6237 FR0000124232 GROUPE IRD C 19,91 19,93 19,91 19,93 + 0,15 166 FR0000045619 ROBERTET B 150
BE0974269012 AD CAPITAL
FR0000062978 ADL PARTNERg C 10,2 10,35 10,2 10,3 + 0,98
0,112
1308
FR0004010338 GROUPE JAJ
FR0004050300 GROUPE OPENg
C
C 7,59 7,72 7,46
1,07
7,71 + 4,33 3765
FR0013344173 ROCHE BOBOIS
FR0000060071 S.A.M.S.E.
B 14,8
B 117
15
117
14,75
116
14,85
116
+ 0,34
- 0,86
382
56 EURONEXT GROWTH (Sélection)
FR0012821890 ADUX (EX:HI MEDIA)g C 1,235 1,245 1,215 1,215 - 1,62 5543 FR0012612646 GROUPE PARTOUCHE 18 18 17,55 18 + 1,12 3486 FR0000060121 SABETON C 20,2 20,6 20,2 20,6 - 6,36 83 ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL
FR0004152874 ADVENISg C 1,16 1,19 1,15 1,15 237 FR0010214064 GROUPE PIZZORNO C 13,7 14,3 13,7 14,3 + 1,42 630 FR0006239109 SCBSMg C 7,05 7,15 7 7 + 1,45 203
FR0010641449 AGROGENERATION 0,113 0,118 0,099 0,106 - 3,64 1060012
FR0013296746 ADVICENNEg C 9,12 9,12 8,5 9,1 - 0,22 13200 FR0004155000 GROUPE SFPIg C 1,23 1,265 1,12 1,14 + 3,17 27703 FR0000039109 SÉCHÉ ENV.g B 33,4 36,95 33,4 35,6 + 7,88 12128
FR0013410370 AUPLATA 0,23 0,26 0,23 0,254 + 11,4 4996909
FR0000053043 ADVINI C 19,5 19,6 19 19,1 - 2,55 281 FR0000066722 GUILLEMOT CORP.g C 2,25 2,42 2,25 2,26 + 0,44 34822 FR0004175842 SELECTIRENTE B 79,5 79,5 79,5 79,5 - 0,63 1
FR0012788065 BIOCORP 14,55 14,55 14,2 14,45 - 0,35 2196
FR0013421286 ALPHA MOS C 1,34 1,43 1,3 1,43 + 8,33 8581 FR0000038531 HF COMPANY C 3,11 3,11 2,96 2,99 - 4,17 7665 FR0011950682 SERGEFERRARI GROUPg C 4,63 4,63 4,45 4,6 - 0,65 2882
FR0012816825 BIOPHYTIS 1,36 1,48 1,33 1,35 - 2,17 2006788
FR0000053837 ALTAMIR B 15,252 15,5 15,21 15,21 - 0,56 3020 FR0012821916 HIPAY GROUPg C 4,52 4,69 3,7 4,15 - 5,25 19890 FR0000060790 SIGNAUX GIROD g C 10,15 10,15 10,15 10,15 30
FR0011053636 BLOCKCHAIN GROUP 0,238 0,288 0,236 0,28 + 18,9 1517442
FR0000039216 ALTAREIT B470 470 470 470 1 FR0000065278 HOPSCOTCH GROUPEg C 4,01 4,06 4 4,02 + 0,25 2038 FR0000074122 SIIg C 17,2 17,9 17 17,7 + 3,21 5433
FR0011648716 CARBIO 12,36 12,46 11,66 12,32 + 2,67 31514
FR0011051598 AMOEBAg C 4,2 4,87 3,855 4,14 + 46,81 8078482 FR0000051393 IDI B 37,4 37,4 36,3 36,3 - 2,94 1052 FR0004016699 SMTPCg B 17,4 17,9 17,4 17,45 - 0,29 2816
FR0010907956 CARMAT 17,4 17,82 17,4 17,76 + 2,07 7091
FR0013258589 ANTALISg B 0,712 0,716 0,712 0,716 + 0,56 6118 FR0000030827 IGE + XAOg C 135 135 132 135 - 2,17 20 FR0010209809 SOC. FR. CASINOS C 1,4 1,4 1,4 1,4 + 3,7 1367
FR0010879056 DEINOVE 0,928 1,125 0,882 1,025+ 12,14 1566846
FR0004037125 APRIL GROUP B 21,9 21,9 21,9 21,9 133 FR0004035913 ILIADG A 138 140,5 136,4 139,15 + 0,51 49207 FR0000072563 SODIFRANCE C 15,9
FR0010436584 DNXCORPg 5 5,26 5 5,02 - 1,57 495
FR0010481960 ARGAN A 68,4 72 68,4 69,6 + 1,16 2657 FR0000033243 IMMO. DASSAULT B 62,2 62,8 62 62 321 FR0000078321 SODITECH ING. C 0,44 0,44 0,44 0,44 + 15,79 3450
FR0004030708 ENCRES DUBUITg 3,6 3,6 3,6 3,6 9
FR0012185536 ARTEA C 9,25 9,25 9,25 9,25 1 FR0000066219 IND. FIN. ENT. C 45,2 45,2 45,2 45,2 2 FR0000038804 SOFIBUS B 183 184 183 184 + 0,55 34
FR0000035818 ESKER 106,8 106,8 103,2 105 - 1,69 7982
FR0000076952 ARTOIS A 3560 FR0000071797 INFOTELg C 34,2 34,2 33 33,5 - 2,33 5313 FR0000065864 SOGECLAIRg C 19,1 19,1 18,9 19,1 302
FR0004166197 EVOLIS 25,4 28,8 25,4 28,8 + 5,11 792
FR0011992700 ATEMEg C 12,72 12,9 12,42 12,58 - 0,48 4971 FR0000064297 INNELEC MULT.g C 3,42 3,42 3,21 3,4 - 0,59 7979 FR0000131732 SPIR COM.g C 4,92 4,92 4,84 4,9 - 0,41 1248
FR0013256518 EUROFINS CEREP 6100
FR0000061780 AUGROS CP C 4,6 FR0000060451 INSTALLUX SA C 278 278 278 278 16 FR0000054199 ST DUPONT C 0,073 0,073 0,07 0,072 + 0,28 66043
FR0000044810 EUROPLASMA 0,001 0,001 0,001 0,001 - 9,09 260850113
FR0000039232 AUREA g C 4,18 4,32 4,17 4,32 + 3,6 1213 FR0000064958 INTEXA C 2,5 FR0010949404 STENTYS C 0,46
FR0010342329 GAUSSIN 1,18 1,21 1,146 1,151 - 0,79 57162
FR0013183589 AURES TECH.g C 17,8 17,95 17,7 17,95 + 0,84 502 FR0013233012 INVENTIVAg B 4,45 4,45 4,315 4,33 + 0,23 29300 FR0010526814 SUPERSONIC IM.g C 1,45 1,49 1,45 1,49 + 2,76 3415
FR0012819381 GROUPE GUILLIN 16,8 16,8 16,3 16,42 - 2,26 8771
FR0011800218 AWOXg C 0,96 0,96 0,802 0,898 - 6,46 323951 FR0000072597 IT LINKg C 11,15 11,15 10,65 11 - 1,35 2682 FR0000063307 TAYNINH C 1,14
FR0000075442 GROUPE LDLCg 12,1 12,5 12 12,3 4207
FR0000064123 BACCARAT B 198 FR0004026151 ITESOFTg C 2,4 2,4 2,4 2,4 1 FR0010918292 TECHNICOLORg A 0,214 0,22 0,207 0,214 + 2 2891172
FR0013204070 GROUPE PAROT 2,41 2,65 2,4 2,65 + 9,5 3489
FR0013258399 BALYOg C 0,743 0,877 0,734 0,8 + 9,29 618750 FR0012872141 JACQUES BOGART g C 7,18 7,3 7 7,1 + 1,43 5340 FR0004529147 TESSI B 74,4 76,8 74,4 74,4 - 3,38 285
FR0000077562 HIOLLE INDUSTRIES 2,98 3,08 2,98 3,08 + 3,36 1348
FR0000062788 BARBARA BUI C 6 FR0004029411 KEYRUSg C 2,21 2,25 2,18 2,19 + 2,82 24041 FR0000066482 TIPIAK C 66,5 66,5 66,5 66,5 144
FR0004153930 HYBRIGENICS 0,204 0,21 0,19 0,204+ 4,08 4874485
FR0004023208 BASSAC B 37,5 37,5 37,2 37,2 - 0,8 777 FR0000039638 LA FONCIÈREVERTE C 84 FR0000060949 TIVOLY C 15,2 15,2 15,2 15,2 1
FR0010458729 IMPLANET 1,58 1,58 1,514 1,532 - 3,04 40700
FR0000035370 BASTIDEg C 32,9 33 32,15 32,15 - 1,38 13210 FR0000066607 LACROIX SAg C 19,05 19,2 19 19,15 - 0,78 865 FR0000033003 TOUAXg C 3,4 3,45 3,37 3,45 + 1,17 7448
FR0004027068 LANSON-BCC 21,6 23 21 23 + 7,48 634
FR0000121857 BEL A 278 FR0000035263 LAFUMA C 15,9 15,9 15,9 15,9 + 9,66 12 FR0000036816 TOUR EIFFEL g B 27,9 29 27,8 28,5 + 2,15 5793
FR0000075673 LE TANNEUR 2,18 + 0,65
FR0000062150 BLEECKER B 152 FR0000032278 LATECOEREg C 1,88 1,906 1,8 1,82 - 3,19 91544 FR0000054215 UNIBEL A 565
FR0004155687 MASTRAD 0,34 0,34 0,34 0,34 - 2,86 760
FR0011592104 BLUE SOLUTIONS B 17 17 16,9 16,9 - 0,59 459 FR0006864484 LAURENT-PERRIER B 76,6 77 76 77 91 FR0000034548 UNION FIN.FRANCE g B 15,3 16,2 14,85 16 + 4,58 4641
FR0000061244 MECELEC 1,83 1,83 1,8 1,8 - 1,64 446
FR0011814938 BOOSTHEAT C 9 9 8,88 9 1745 FR0000121295 LEBON C 93,2 93,2 93,2 93,2 1 FR0000074197 UTIg C 0,37 0,396 0,364 0,396 + 7,03 35901
FR0011584549 MNDg 0,097 0,097 0,08 0,089 - 8,15 382942
FR0004548873 BOURBONg A 3,675 FR0004165801 LES HÔTELS DE PARIS C 3,16 FR0000120354 VALLOURECG A 1,027 1,115 1,027 1,105 + 7,75 4583714
FR0004034320 MR BRICOLAGE SA 2,9 3,02 2,88 3,02 1190
FR0000074254 BOURSE DIRECT C 1,49 1,52 1,45 1,52 + 4,83 22290 FR0013233475 LYSOGENE g C 3,86 4,4 3,78 4,14 + 7,81 495165 FR0000062465 VERNEUIL PART. C 1,68 1,68 1,68 1,68 + 2,44 100
FR0004032746 NEOVACS 0,058
FR0000078958 BUSINESS ET DEC. C 7,9 FR0000030074 MALTERIES FR-B C 605 FR0004186856 VETOQUINOL B 56,6 58,6 56,2 57,8 + 4,33 3213
FR0000032302 MANUTAN INTER. B 48,7 48,8 47,5 48,8 125 FR0004171346 NEXTEDIA 0,401 0,41 0,39 0,405 - 2,88 25441
FR0010151589 CAFOM C 2,98 2,98 2,8 2,8 - 3,45 5639 FR0000066680 VIDELIO (EX:IEC) C 1,5 1,51 1,46 1,5 - 0,66 744
FR0000051070 MAUREL & PROMg A 1,622 1,694 1,61 1,688 + 6,16 223581 FR0000064529 NSC GROUPE 57
FR0012969095 CAPELLIg 21,3 21,3 20,4 21 430 FR0000050049 VIEL ET CIE C 4,83 4,9 4,72 4,8 - 0,62 18133
FR0011742329 MCPHY ENERGYg 4,55 4,78 4,5 4,53 + 1,34 152086 FR0000061608 PISCINES DESJOYAUX 10,7 10,8 10,7 10,8 + 0,94 751
FR0000064156 CARP.DE PARTIC. C 38 FR0000035719 VIKTORIA INVEST C 3,28
FR0000052623 DEDALUSg C 0,47 0,476 0,451 0,476 + 3,03 118240 FR0000066441 POUJOULAT 21,4 21,4 21,4 21,4 2
FR0000072894 CASTg C 1,86 1,975 1,86 1,93 + 0,52 3210 FR0000065765 VISIODENT C 2,34
FR0000064404 MÉDIA 6g C 6,5 6,6 6,45 6,45 + 0,78 1062 FR0004044600 PRISMAFLEXg 5,18 5,18 5,18 5,18 1
FR0000064446 CATERING INTER.g B 8,58 8,58 8,4 8,48 - 1,17 2022 FR0004183960 VOLUNTISg C 1,31 1,35 1,272 1,336 + 0,45 54273
FR0004065605 MEDINCELL C 11 11,4 10,75 11 + 0,92 68599 FR0012452746 SAFE ORTHOPAEDICSg 0,72 0,742 0,68 0,705 - 0,64 306509
FR0010193979 CBO TERRITORIA C 3,45 3,45 3,41 3,43 - 0,29 7837 FR0011995588 VOLTALIA A 14,54 14,6 14,26 14,36 - 0,83 29906
FR0010298620 MEMSCAPg C 1,14 1,2 1,12 1,15 + 1,77 78540 FR0004197747 THERADIAG 4,13 4,63 3,85 4,06 - 6,88 2041336
FR0000053506 CEGEDIM B 28 29,5 27,1 29,5 + 6,12 1737 FR0000062796 VRANKEN-POMMERY M. B 14,45 14,5 14,05 14,2 + 0,71 5650
FR0000077570 MICROPOLEg C 1,005 1,01 0,976 1,01 + 0,5 36860 FR0013263878 UMANIS 4,66 4,85 4,65 4,65 8610
FR0010309096 CEGEREAL B 35,4 35,4 35,4 35,4 1 FR0004034072 XILAM ANIMATIONg C 36,95 37,6 36,55 36,9 + 1,1 2770
FR0000060196 MRM C 1,03 1,03 1,02 1,02 - 0,97 2948 FR0004155240 VERGNET 0,265 0,273 0,261 0,27 + 3,05 191529
FR0012633360 CELLNOVO C 0,128 FR0011471291 YMAGISg 0,798
FR0000037970 MUSÉE GRÉVIN C 51 51 51 51 +2 2 FR0004045847 VOY. DU MONDE 60,2 60,6 59,2 59,8 + 1,36 645
FR0000037475 CFI C 1,09 1,09 1,09 1,09 + 9 5
FR0000060907 CHAUSSERIA SA C FR0013482791 NACON B 5,15 5,3 5,15 5,26 - 1,68 28618
AUTRES VALEURS DE LA ZONE EURO
4,1
FR0000054322 CIBOX INTER.g C 0,183 0,19 0,177 0,182 - 0,55 288018 FR0013018041 NAVYAg B 0,655 0,71 0,652 0,7 - 1,96 98389
FR0000079659 CIE DU CAMBODGE
FR0013426004 CLARANOVAg
A
B 5,165 5,32 5,15
4900
5,265+ 1,74 191811
FR0004154060 NETGEMg
FR0004050250 NEURONES
C 0,804 0,826
B 19,6 19,6
0,796
19,1
0,826+ 2,74
19,5 + 0,26
42441
2051
LU0569974404 APERAMG A 23,8 24,24 23,48 24,18 + 2,94 CERTIFICAT/FONDS INVESTIR 10
BE0974260896 CELYAD C 7,94 8,05 7,89 8,04 + 1,52 21263 INVESTIR 10 GRANDES VALEURS I10GS - FR0011630474 104,12 2,06
FR0000060824 CLAYEUX C 0,226 FR0012789386 NEXTSTAGE C 88,5 88,5 88,5 88,5 11
NL0010949392 CNOVA B 3,16 3,16 3 3,1 - 1,9 2621 INVESTIR PEA PALATINE FR0013284114 87,39 1,69
FR0000053399 CNIM GROUP C 12,6 12,6 12,4 12,6 336 FR0000052680 OENEOg B 10,88 10,88 10,72 10,86 + 0,93 5867
IE00BJYS1G50 MAINSTAY MEDICAL 2,26 2,26 2,26 2,26 + 4,63 200
FR0013335742 COGELECg C 5,28 5,32 5,14 5,14 - 2,65 3373 FR0010428771 OL GROUPEg C 2,18 2,21 2,16 2,21 + 3,27 21702
BE0003853703 MONTEA CVA 80 82 79,6 81,9 + 2,38
FR0004031763 COHERISg C 1,9 2 1,9 2 + 2,56 417 FR0000075392 ORAPIg C 7,44 7,6 7,28 7,42 + 1,64 40866
FR0000065393 COURTOIS C 111 111 108 108 - 2,7 21 FR0013190410 ORCHESTRA-PRE.g C 0,179

FR0000044323 CR ALPES PROV. C 113,04 113,04 113,04 113,04 + 3,44 23 FR0010609206 OREGE 0,81 0,81 0,73 0,734 - 9,38 39271 VALEURS ZONE INTERNATIONALE
FR0000185506 CR ATL. VENDÉE C 137,8 137,8 136,5 136,5 - 0,94 31 FR0012127173 OSE IMMUNOg C 5,28 5,3 5,14 5,3 + 2,32 49748
FR0010483768 CR BRIE PICARD. B 24,405 24,895 24,3 24,41 - 1,17 1101 FR0013318813 PARAGON IDg C 31,9 31,9 30,4 30,4 - 4,7 647 US00774B2088 AERKOMM INC. B 38

FR0000045213 CR ILLE VILAINE C 99,39 99,39 99,39 99,39 1 FR0010263202 PAREF C 64 64 63,5 63,5 - 0,78 182 CH0008853209 AGTA RECORD B 67,5 67,5 67,5 67,5 + 0,75 75
FR0010461053 CR LANGUEDOC B 69,39 69,4 68,01 68,99 - 0,58 189 FR0004038263 PARROT B 2,4 2,5 2,31 2,31 + 0,44 13594 US1491231015 CATERPILLAR INC. 99

FR0000045239 CR LOIRE HTE-LOIRE C 88,99 89 88,99 89 + 0,01 13 FR0000038465 PASSATg C 3,96 4 3,9 4 + 1,52 4353 SN0000033192 CFOA C 8

FR0000045551 CR MORBIHAN B 93,75 93,81 92,6 93,81 + 0,06 543 FR0011027135 PATRIMOINE & COM B 15,25 15,3 14,8 14,8 - 2,63 1578 GB0002374006 DIAGEO 31,6 32,835 31,6 31,7 - 2,46 323
FR0000185514 CR NORD FRANCE B 22,45 22,65 22,3 22,5 + 0,22 2699 FR0000053514 PCAS B 9,75 9,75 8,8 8,85 + 7,93 3691 CI0000053161 FORESTIÈRE EQ. C 680

FR0000044364 CR NORM. SEINE B 124,02 130 124,02 128 + 4,05 226 FR0012432516 POXELg C 7,6 7,83 7,39 7,79 + 5,13 139334 CH0308403085 GENEURO B 3 3,01 3 3 273
FR0000045528 CR PARIS IDF B 83,25 83,5 82 83,4 + 1,34 455 FR0000060832 PRECIA C 171 171 168 168 + 0,6 26 MA0000011488 MAROC TELECOM 11,7 12,2 11,7 11,9 + 0,85 3055
FR0000045346 CR RHÔNE-ALPES B 183,06 188 183,06 185 + 1,09 243 FR0004052561 PROACTIS C 0,091 0,092 0,091 0,092 - 0,54 14120 US58933Y1055 MERCK AND CO INC 76,2 76,2 73,2 73,2 - 2,92 660
FR0000045544 CR TOULOUSE C 111,16 111,16 111,16 111,16 - 0,02 1
FR0000045304 CR TOUR. POITOU C 117 117 117 117 1
FR0000050395 CROSSWOOD C 4,92
FR0007317813 CS GROUPg
FR0011026749 DALETg
C 3,97
C 10,1
4
10,2
3,7
10,1
3,8
10,2
- 4,28
+ 0,99
6205
101 TAUX ET CHANGES
FR0013283108 DELTA PLUS GROUPg B 41,5 41,5 40,2 41 2366
FR0000035784 DIGIGRAM C 1,01 1,01 1,01 1,01 - 2,89 2675
CHANGES : COURS AU COMPTANT COURS DE CHANGES CROISÉS TAUX MARCHÉS MONÉTAIRES ET EURODEVISES MARCHÉ OBLIGATAIRE
FR0012202497 DMSg C 1,74 1,74 1,67 1,71 89604
29-04-2020 VAR. VAR. 29-04-2020 EUR USD GBP CHF SEK DKK JPY (100) CAD MARCHÉS MONÉTAIRES
FR0000065260 DOCKS PÉTROLES A C 370 382 370 382 + 3,24 115 COURS VEILLE ANNÉE 29-04-2020 JOUR 1 MOIS 3 MOIS 6 MOIS 1 AN EUROMTS INDICE VAR % 31/12 VAR %
FR0010099515 ECAg B 24,1 24,4 23,6 24,4 + 1,25 3064 1 EURO EN DEVISE BCE EN % EN % EUR 1 0,9212 1,1453 0,9448 0,0932 0,1341 0,8637 0,661
ZONE EURO-0,43/-0,73 -0,31/-0,61 -0,13/-0,43 -0,14/-0,44 -0,11/-0,41
FR0000072373 EGIDEg C 0,674 0,684 0,654 0,68 + 5,26 12592 DOLLAR US 1,0856 0,31 -3,25 USD 1,0856 1 1,2434 1,0257 0,1011 0,1456 0,9375 0,7175 FRANCE 246,34 0.40 256,93 -4.50
LIVRE STERLING 0,8731 0,22 3,14 GBP 0,8731 0,8042 1 0,8248 0,0813 0,1171 0,754 0,577 ECARTS DE TAUX AVEC L’ALLEMAGNE 1-3 ANS 170,28 0.52 171,44 1.40
FR0000031023 ELECT. STRASBOURG B 105 106 105 106 + 0,47 872
FRANC SUISSE 1,0584 0,35 -2,50 CHF 1,0584 0,9749 1,2124 1 0,0986 0,1419 0,9141 0,6996 29-04-2020 6 MOIS 2 ANS 5 ANS 7 ANS 10 ANS
FR0012650166 ENGIE EPSg C 5,62 5,96 5,5 5,72 - 1,04 17869 COURONNE DANOISE 7,4578 0,01 -0,20 5-7 ANS 244,94 0.18 246,41 -0.77
SEK 10,7342 9,888 12,294 10,1399 1 1,4394 0,0927 7,0941 ALLEMAGNE 100,24 -0,57 -0,68 -0,63 -0,53
FR0000120669 ESSOg B 17,2 17,25 16,95 17,1 + 0,29 1648 COURONNE NORV. 11,2516 -0,14 13,91 10-15 ANS 318,49 0.37 319,09 -0.45
KUNA CROATE 7,5732 0,18 1,72 DKK 7,4578 6,8701 8,542 7,0453 0,6948 1 6,4407 4,9291 PORTUGAL -0,24 1,08 0,87 1,15 1,34
FR0000061475 EURASIA FONC INV C 0,258
FRANCE -0,06 0,03 0,33 0,37 0,53 PLUS 15 ANS 407,23 0.36 395,77 2.53
COURONNE SUEDOISE 10,7342 0,25 2,27 JPY 1,1578 1,0667 132,626 109,4 10,7879 0,1553 1 0,7651
FR0000075343 EUROMEDIS GROUPE C 10,6 11,1 10,1 10,3 - 2,83 31302 DOLLAR CANADIEN 1,5128 -0,17 3,83 ESPAGNE -0,11 0,49 1,01 1,21 1,37 PLUS 25 ANS 443,26 0.43 422,19 4.55
CAD 1,5128 1,3937 1,733 1,4293 0,141 20,2878 1,3071 1
FR0010490920 EUROPACORPg C 0,65 0,678 0,65 0,676 + 3,68 55917 YEN JAPONAIS 115,775 0,12 -5,07 ITALIE -0,31 1,10 1,14 2,03 2,30 EMTXI-BE 250,09 0.15 250,19 -0.19
FR0000054678 EURO RESSOURCES C 3,04 3,04 2,96 3,02 - 0,66 9766 DOLLAR AUSTRALIEN 1,6602 -0,47 3,81
ROUBLE RUSSE 79,5453 -0,74 14,52
FR0000064164 EXACOMPTA CLAIREF. C 104 104 104 104 1 ROUPIE INDIENNE 81,9038 -0,93 2,37 COURS A TERME DE L’EURO CONTRE LES PRINCIPALES DEVISES
FR0000037343 EXPL. PROD. CHIM. C 720 DOLLAR NEO-ZELANDAIS 1,7782 -0,49 6,57
FR0000039026 EXPL. & PROD. CHIM. C 680
COURONNE TCHEQUE 27,1275 -0,20 6,76 29-04-2020 USD GBP CHF SEK DKK JPY (100) CAD INDICES DE RÉFÉRENCE DES EMPRUNTS À TAUX VARIABLES SOURCE CDC IXIS

FORINT HONGROIS 355,145 -0,67 7,26 MOY. TMM EURIBOR TME TMOR. MOY. EONIA EURIBOR TEC THE THOR.
FR0000062341 F.I.E.B.M. C 4,5 ZLOTY POLONAIS 4,5507 0,06 6,62 COMPTANT
MENS. 1 MOIS 3 MOIS PUB. PRIV. HEBDO 1 MOIS 3 MOIS 10 PUB. PRIV.
FR0000062507 F.I.E.B.M. C 105 LEV BULGARE 1,9564 0,02 0,00 ACHAT 1,0854 0,8731 1,0582 10,7306 7,4565 115,7500 1,5121
FR0000038184 F.I.P.P. C 0,174 - 4,87 DOLLAR HONG-KONG 8,4137 0,31 -3,69 VENTE 1,0857 0,8731 1,0584 10,7364 7,4590 115,8000 1,5123 DÉC. 17 -0,3411 -0,369 -0,328 0,62 0,82 0,82 23-03 -0,441 -0,45 -0,371 0,10 0,19 0,39 0,39
WON SUD COREEN 1317,1631 -0,37 1,65 JANV. 18 -0,3614 -0,369 -0,328 0,82 1,02 1,02 24-03 -0,439 -0,445 -0,369 0,14 0,19 0,39 0,39
FR0000063034 FAUVET-GIREL C 31,4 PESO MEXICAIN 26,007 -1,15 22,43 A 1 MOIS
REAL 5,8932 -0,94 30,75 FÉV. 18 -0,3649 -0,37 -0,329 0,97 0 1,17 25-03 -0,44 -0,457 -0,373 0,21 0,19 0,39 0,39
FR0011271600 FERMENTALGg C 1,09 1,12 1,068 1,076 - 1,28 159277 ACHAT 0,0020 0,0019 0,0032 0,0098 0,0015 0,0410 -0,0040
DOLLAR SINGAPOUR 1,5335 0,01 1,60 MARS 18 -0,3628 -0,371 -0,328 0,85 0 1,05 26-03 -0,442 -0,458 -0,369 0,21 0,19 0,39 0,39
FR0000062101 FERMIÈRE CANNES B1130 1130 1130 1130 + 0,89 1 VENTE 0,0020 0,0014 0,0027 0,0134 0,0025 0,0375 -0,0045
RAND SUD-AFRICAIN 19,8227 -1,60 26,17 AVR. 18 -0,3648 -0,372 -0,329 0,80 0 1,00 27-03 -0,442 -0,443 -0,349 -0,05 0,23 0,43 0,43
FR0000061418 FIDUCIAL OFFICE C 27,6 27,6 27,6 27,6 1 LIVRE TURQUE 7,5641 0,06 13,32 A 3 MOIS MAI 18 -0,3628 -0,371 -0,326 0,83 0 1,03 30-03 -0,444 -0,438 -0,353 -0,09 0,23 0,43 0,43
FR0000060535 FIDUCIAL RE B 167 167 167 167 1 RENMIBI YUAN 7,6828 0,28 -1,61 ACHAT 0,0005 0,0020 0,0039 0,0011 0,0033 0,0220 -0,0058 JUIN 18 -0,3614 -0,37 -0,322 0,83 0 1,03 31-03 -0,445 -0,436 -0,353 -0,04 0,23 0,43 0,43
FR0000076986 FIN. MONCEY B 4460
RUPIAH 16606,5473 -0,50 6,61 VENTE 0,0003 0,0004 0,0032 0,0039 0,0026 0,0206 -0,0062 JUIL. 18 -0,3636 -0,37 -0,321 0,68 0 0,88 01-04 -0,443 -0,423 -0,363 -0,02 0,23 0,43 0,43
PESO PHILIPPIN 54,6803 -0,21 -3,75 AOÛT 18 -0,359 -0,369 -0,319 0,73 0 0,93 02-04 -0,437 -0,468 -0,343 0,08 0,23 0,43 0,43
FR0000035123 FINATIS B 24,2 26 24,2 26 - 2,26 178 RINGGIT MALAIS 4,7162 -0,08 2,69 A 6 MOIS
BATH THALANDAIS 35,1714 0,12 5,52 SEPT. 18 -0,3609 -0,371 -0,319 0,79 0 0,99 03-04 -0,442 -0,454 -0,336 0,04 0,13 0,33 0,33
FR0000074759 FLEURY MICHON C 22 22 21,6 21,8 - 0,91 1252 ACHAT -0,0019 -0,0006 0,0048 -0,0130 0,0060 0,0371 -0,0086
OCT. 18 -0,3662 -0,37 -0,318 0,86 0 1,06 06-04 -0,449 -0,438 -0,341 0,07 0,13 0,33 0,33
FR0000065930 FONCIÈRE 7 INV. C 0,625 VENTE -0,0020 -0,0013 0,0038 -0,0098 0,0036 -0,0254 -0,0093
NOV. 18 -0,3614 -0,369 -0,316 0,81 0 1,01 07-04 -0,454 -0,431 -0,318 0,11 0,13 0,33 0,33
FR0000064362 FONCIÈRE ATLAND C 154 155 154 155 - 1,27 8 A 12 MOIS
PRINCIPAUX TAUX DIRECTEURS DÉC. 18 -0,3608 -0,367 -0,312 0,74 0 0,94 08-04 -0,448 -0,406 -0,293 0,15 0,13 0,33 0,33
FR0000038499 FONCIÈRE EURIS B 10 10 10 10 120 ACHAT -0,0072 -0,0043 0,0070 -0,0378 0,0137 0,0245 -0,0156 FÉV. 19 -0,3668 -0,366 -0,308 0,58 0 0,78 09-04 -0,448 -0,379 -0,254 0,16 0,13 0,33 0,33
PAYS TAUX DE RÉFÉRENCE TAUX EN %
FR0010341032 FONCIÈRE INEA B 39 39 38,3 39 + 2,09 562 VENTE -0,0075 -0,0053 0,0054 -0,0459 0,0104 -0,0897 -0,0164 MARS 19 -0,3671 -0,367 -0,309 0,44 0 0,64 13-04 -0,45 -0,387 -0,22 0,16 0,13 0,33 0,33
FR0011277391 FONCIÈRE PARIS NORDg C 0,026 0,03 0,023 0,027 + 5,88 1124959 BCE TAUX PRET MARGINAL 0.25 % MARS 19 -0,3671 -0,367 -0,309 0,35 0 0,55 14-04 -0,45 -0,387 -0,22 0,12 0,13 0,33 0,33
Taux repo (refi) 0.00 % MAI 19 -0,3657 -0,369 -0,311 0,34 0 0,54 15-04 -0,451 -0,404 -0,248 0,09 0,13 0,33 0,33
FR0000053944 FONCIÈRE VOLTA C 6,7
TAUX BONS DU TRÉSOR
Taux depoT -0.50 % JUIN 19 -0,3548 -0,369 -0,311 0,14 0 0,34 16-04 -0,449 -0,422 -0,25 0,07 0,13 0,33 0,33
FR0013030152 FRANÇAISE ENERGIEg C 15,3 15,55 15,3 15,55 + 1,63 2475 JUIL. 19 -0,3669 -0,395 -0,365 -0,01 0 0,19 17-04 -0,45 -0,438 -0,224 0,04 0,12 0,32 0,32
ROYAUME UNI TAUX JOUR LE JOUR -0.10 % BTF TAUX
FR0010588079 FREY B 30 30 30 30 95 Taux de base 0.75 % AOÛT 19 -0,3608 -0,41 -0,408 -0,27 0 -0,07 20-04 -0,449 -0,434 -0,243 0,04 0,12 0,32 0,32
1 MOIS -0,61
FR0000031973 FSDV C 30 USA TAUX JOUR LE JOUR 0.04 % 3 MOIS -0,48 SEPT. 19 -0,4036 -0,448 -0,416 -0,21 0 -0,01 21-04 -0,453 -0,433 -0,246 0,06 0,12 0,32 0,32
FR0000030611 GALIMMO C 18,4 18,4 18,4 18,4 1 fonds federaux 0.25 % 6 MOIS -0,44 OCT. 19 -0,4643 -0,448 -0,416 -0,10 0 0,10 22-04 -0,456 -0,425 -0,233 0,10 0,12 0,32 0,32
2 ans 0.28 % NOV. 19 -0,4525 -0,457 -0,413 0,02 0 0,22 23-04 -0,456 -0,418 -0,19 0,10 0,12 0,32 0,32
FR0000034894 GAUMONT B 98 106 98 102 + 4,29 131 10 ans 0.64 % 9 MOIS -0,45
1 AN -0,44 DÉC. 19 -0,4565 -0,453 -0,395 0,08 0 0,28 24-04 -0,454 -0,402 -0,161 0,08 0,15 0,35 0,35
FR0000053035 GEAg C 94,5 95 94,5 95 11 JAPON BOJ TOKYO -0.10 % 2 ANS -0,52 JANV. 20 -0,4524 -0,456 -0,39 0,05 0 0,25 27-04 -0,454 -0,418 -0,192 0,03 0,15 0,35 0,35
FR0010501692 GENERIXg C 6,06 6,1 5,98 5,98 - 1,32 6663 Taux jour le jour -0.10 %
Taux repo (refi) -0.10 % 5 ANS -0,32 FÉV. 20 -0,4546 -0,456 -0,39 -0,13 0 0,07 28-04 -0,454 -0,448 -0,223 0,04 0,15 0,35 0,35
FR0013399474 GENKYOTEXg C 2,4 2,4 2,26 2,3 - 1,29 19706 10 ANS 0,02 MARS 20 -0,4491 -0,472 -0,408 -0,03 0 0,17 29-04 -0,454 -0,432 -0,232 0,00 0,15 0,35 0,35
10 ans -0.05 %

sicav//fcp
VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER
CLASSIFICATION

CLASSIFICATION

CLASSIFICATION

CLASSIFICATION

DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET
CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS**
MONT. DATE MONT. DATE MONT. DATE MONT. DATE

Banque Cantonale
de Genève (France) SA
Mirabaud Asset Management Tél. 04 72 07 31 50
Tél. +41 058 200 60 01
www.mirabaud.com bcgef.fr/fonds
marketing@mirabaud-am.com
SYNCHRONY (LU)

A la recherche d’une LU0704154292 RAM (L) SF EM MKT EQ 150,56 28/04 LU0705071701 RAM (L) SF L/S EUROPEAN EQ 138,51 28/04 LU1626130063 SWISS SMALL & MID CAPS (CHF) 102 28/04
gestion active de conviction ? LU0375629556 RAM (L) SF EUROPEAN EQ 382,45 28/04 LU0375630729 RAM (L) SF NORTH AM EQ