Vous êtes sur la page 1sur 118

SEMESTRE 1 EPREUVES

EC : EXPRESSION ECRITE ET ORALE


Enseignants : DR ESSAM ZE DANIEL durée : 2H
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE
1. A quoi sert le ‘’savoir vivre’’ ?
2. Donnez 5 domaines concernés par le ‘’savoir vivre ‘’.
3. Pourquoi communique-t-on ? exemple ?
4. Avec quoi communique-t-on ? exemple ?
**********************************************************************************
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE
Enseignants : DR ESSAM ZE DANIEL durée : 2H
Cochez la lettre correspondante a la bonne réponse
Le rapport
1) Différence avec le compte-rendu
a. remplir une mission
b. montrer qu’on est sérieux
c. faire son travail
d. c’est un compte-rendu avec analyses et suggestions
2) Son but
a. orienter la décision
b. gagner du temps
c. se rassurer
d. la vérité finit toujours par triompher
Le procès-verbal
3) Sa forme
a. le meilleur gagne
b. lettre rédigée sans fautes
c. réponses aux questions bien précises, parfois imprime à remplir
d. poser des questions
4) Qui signe ?
a. le directeur général
b. le chef comptable
c. personne
d. peut avoir plusieurs signatures des personnes impliquées
B. Expression orale en milieu professionnel
S’exprimer ?
5) La pensée est cachée
a. faire savoir les idées qui sont dans notre tète
b. je pense donc je suis
c. le vrai, le faut
d. la justice
6) Au lieu de service
a. liberté, liberté
b. comme partout
c. se comporter conformément aux prescriptions de l’organisation
d. je suis forme
Différence expression écrite-expression orale
7) Pour écrire
a. bien savoir que les paroles s’envolent les écrits restent
b. ce qui est écrit est vrai
c. ce qui est écrit est faux
d. l’oralité
8) Au lieu de service
a. tout ce fait par écrit
b. les écrits et le pouvoir
c. n’écrire que si c’est l’affaire concerne le service et si c’est indiqué de le faire
d. ceux qui ne savent pas écrire ne travaillent pas
Expression verbale
9) Il s’agit de
a. les mots dans une langue
b. les verbes réguliers
c. les verbes irréguliers
d. le mécanisme grammatical
10) Au lieu de service
a. parler, parler
b. qui ne parle pas ne peut pas travailler
c. échanger d’information de service par la parole ou les écrits
d. crier n’est pas s’exprimer
Expose professionnel
11) Il s’agit de
a. Raconter ce qui se passe aux dirigeants
b. ponctualité et respect
c. affectation disciplinaire
d. informer clairement un auditoire sur un sujet déterminé
12) Plan suggéré
a. se présenter-introduction-développement-conclusion-appeler à agir
b. expliquer-utiliser les supports-lancer le débat
c. introduction-développement-conclusion
d. prier-appeler à agir-développer
Gestuelle et savoir vivre
13) Il s’agit de
a. règles de politesse, bonne manière dans le comportement
b. se courber avant de serrer la main
c. se cacher quand le chef arrive
d. ne jamais parler aux femmes
14) Au lieu de service
a. aller à Jérusalem
b. faire ce que papa et maman veulent
c. appliquer les prescriptions du règlement intérieur et du savoir vivre
d. je connais mes traditions

EC : COMMUNICATION ET RELATION HUMAINES


Enseignants : Mme TJANI NICOLE durée : 2H
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE 2018/2019

Question 1 :

Quelles sont les actions recommandées par l’Ecole des Relations Humaines pour les acteurs de
l’organisation?
Question 2 :
Donner la classification des messages suivant le canal utilisé.
Question 3 :
Définir les termes suivants :
- Lobbying ;
- Parrainage ;
- Mécénat.

Question 4 :
<< L’homme n’est pas seulement une main, c’est aussi un cœur>>.
En cinq lignes, expliquer cette phrase.
Question 5 :
Quels sont les fondements des relations humaines en entreprise ?
Question 6 :
Donner le but du code de travail.
Question 7 :
Citer les organismes extérieurs avec lesquels le service administration du personnel est en relation.
**********************************************************************************
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE
Enseignants : Mme TJANI NICOLE durée : 2H
Question 1 : Donner les différentes rubriques du curriculum vitae.
Question 2 : Quels sont les parties d’une lettre de motivation ?
Question 3 : Pourquoi les relations commerciales en entreprise ?
Question 4 : Dans l’entreprise, le service administration du personnel est en relation avec les organismes
extérieurs. Enumérez les.
Question 5 : Expliquer les différents styles de commandement qui peuvent exister en entreprise.
Question 6 : Quel est l’apport de la pyramide de MASLOW dans la gestion des relations humaines ?

EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE


Enseignants : durée : 2H
Question 1
Définir Relations Humaines et donner son rôle en milieu professionnel
Question 2
Après avoir défini ce qu’est le commandement en entreprise, donner les différents styles selon Blake et
Mouton
Question 3
Qu’ est-ce que le conflit. Donner les sources de conflit dans une entreprise
Question 4
Dans la plupart des entreprises et autres organisation du travail, toute une série d’outils et de techniques
sont utilisés pour permettre l’accès de l’ensemble des salariés à un ensemble d’informations.
Donner ces outils d’information et d communication
**********************************************************************************
EC : Fondamentaux du droit
Enseignants : durée : 1H
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE
NB : l’etudiant choisira, a chaque fois, parmi les propositions qui lui sont données, la bonne réponse
1. Qu’est-ce qui distingue l règle de droit de la règle morale ou religieuse ?
a. Le caractère générale et impersonnel
b. Le caractère obligatoire
c. Le caractère sanctionne par l’autorité publique
2. Qu’est-ce la loi ?
a. Ensemble des règles juridiques faites par le parlement et le gouvernement
b. Ensemble des règles juridiques votées par le parlement et le gouvernement
c. Ensemble des règles juridiques mise en œuvre par le parlement et le gouvernement
3. Dans la hiérarchie des sources de droit, la loi vient :
a. Juste après la constitution
b. Juste après le droit communautaire
c. Juste après les accords et conventions internationales
4. Le testament est-il le seul instrument qui peut attribuer la personnalité ?
a. Oui
b. Non
c. Peut être
5. La procédure administrative est :
a. Essentiellement écrite
b. Fondamentalement écrite
c. Accessoirement écrite
6. Le texte qui est comparable à la loi est :
a. Le décret du Présidente la République
b. L’ordonnance du Président de la République
c. Le décret de promulgation du Président de la République
7. Le contrat une variété des conventions qui se spécifie par :
a. Le fait qu’elle fait naître des obligations
b. Elle met en scène deux parties
c. Permet un accord en partie
8. Combien de condition de formation du contrat récence-t-on ?
a. Trois
b. Quatre
c. Cinq
9. Parmi les conditions de formations du contrat, laquelle comporte quatre autres exigences ?
a. L’objet
b. Le consentement
c. La capacité
10. La différence entre l’absence et la non présence est :
a. L’existence ou non de circonstance dangereuses
b. L’existence ou non de nouvelle
c. L’absence ou non au domicile
11. L’objet comme condition de formation du contrat, pour être valide, doit :
a. Exister, être déterminé, licite et personnel au débiteur
b. Exister, être déterminé, possible, licite et personnel au débiteur
c. Exister, être déterminé, possible, et personnel au débiteur
12. L’effet relatif des contrats est :
a. Le principe de matière d’effet des contrats
b. L’exception en matière d’effet des contrats
c. L’accessoire en matière d’effet des contrats
13. Quel est le type de contrat dans lequel les engagements sont réciproque ?
a. Le contrat synallagmatique
b. Le contrat consensuel
c. Le contrat commutatif
14. Combien de conditions sont nécessaires pour mettre en œuvre la responsabilité civile ?
a. Trois
b. Quatre
c. Cinq
15. La responsabilité civile est admise
a. Principalement pour faute
b. Principalement sans faute
c. Exclusivement pour faute
16. La responsabilité ne peut être admise lorsque :
a. Le dommage est direct
b. Le dommage est certain
c. Le dommage est indirect
17. La responsabilité du fait personnel est aménagée par :
a. L’article 1384 du code civil
b. L’article 1383 du code civil
c. L’article 1382 du code civil
18. L’exemple de responsabilité civile du fait d’autrui est celle de :
a. Gardien envers le propriétaire
b. L’employé envers l’employeur
c. Le commis envers le commandant
19. En matière de responsabilité du fait des choses, le gardien est responsable parce que :

a. Il dispose de l’abusus
b. Il dispose de l’usus et le fructus
c. Il dispose de l’usus, le fructus et l’abusus
20. En matière de responsabilité du fait des choses, le gardien de la chose ne peut être responsable :
a. S’il laissé le propriétaire de la chose est rentrée
b. S’il a lui aussi donné la garde de la chose à quelqu’un d’autre
c. S’il a laissé la chose sans surveillance

EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE


Enseignants : durée : 1H
1. Qu’est-ce que le droit ?
a. Un ensemble de règles juridiques gouvernant une société
b. Un ensemble de règles gouvernant une société
2. Quelles sont les caractéristiques de la règle de droit ?
a. Générale, obligatoire et sanctionnée
b. Générale, obligatoire et sanctionnée par l’Etat
3. Quelles sont les deux grandes approches de définition du droit ?
a. droit objectif et droit subjectif
b. droit positif et droit naturel
4. Quelles sont les deux grandes branches du droit ?
a. droit prive et droit public
b. droit international et droit interne
5. Qu’est-ce que la coutume ?
a. une pratique répétée dans le temps et acceptée comme du droit
b. une pratique acceptée comme du droit
6. Qu’est-ce que la loi ?
a. ensemble de règles juridiques d’un pays votées par le parlement et gouvernement
b. ensemble de règles juridiques votées par le parlement et gouvernement
7. De quelles personnes se composent les auxiliaires de justice ?
a. les huissiers de justice
b. les notaires
8. La demande introductive d’instance est faite devant :
a. la cours d’appel
b. le TGI ou le TPI
9. De ces instances judiciaires, laquelle ne fait pas partie de l’organisation judiciaire ?
a. la cour suprême
b. la haute cour de justice
c. les tribunaux traditionnels
10. Le caractère oral du procès s’observe en principe devant les juridictions
a. administratives
b. pénales
11. Qu’est ce qu’une personne en droit ?
a. un être titulaire de droits et obligations
b. un être pouvant exercer des droits et des obligations
12. Un enfant non encore né ou non encore conçu est-il considéré comme une personne ?
a. oui
b. non
13. Par quoi désigne-t-on une personne ?
a. le nom et le domicile
b. le nom, le domicile et le patrimoine
14. La personnalité d’une personne disparait elle toujours avec la mort de la personne ?
a. oui
b. non
15. Quels sont les caractères du domicile ?
a. obligatoire, fixe et unique en principe
b. obligatoire, fixe en principe et unique en principe
16. Le mineur est une personne :
a. ayant une capacité de jouissance et d’exercice
b. ayant une capacité d’exercice de façon indirecte
17. Le principe de double degré de juridiction est effectif entre :
a. les juridictions d’instances et les cours d’appel
b. les cours d’appel et la cours suprême
18. La demande reconventionnelle permet au demandeur :
a. de poursuive lui aussi le demandeur
b. de contester le droit du demandeur
19. Combien de types de personnes morales de droit prive existe-il
a. trois
b. quatre
20. Le procès administratif se fait
a. uniquement par écrit
b. souvent oralement
**********************************************************************************
EC : ANGLAIS
Enseignants : DR KOUSKE durée : 1H
FIRST SEMESTER EXAMINATION PFTI 2015/2016
EXERCISE 1
Recognize the tense and the voice in the following sentences and turn them in the passive/active voice
accordingly. (10 marks)
1. Recently, John has been doing the work.
2. They are going to have completed the project before the deadline
3. I knew John would finish the work by 5:00 PM
4. George had repaired many cars before he received his mechanic’s license
5. The project is going to have been completed before the deadline
EXERCISE 2
Write out the sentences, placing the adverbs (in capital) in one of the position (A) to (D). (5 marks)
1. (A) she is (B) pestering (C) me with her tiresome requests for more money (D) ALWAYS
2. I (A) have to (B) take (C) one of these pills (D). EVERY OTHER DAY
3. (A) it (B) rains (C), in this part of the country at this time of the year (D). SELDOM
4. Some (A) students (B) talk (C) during the lesson (D). OFTEN
5. (A) an electrical appliance is (B) dismantled while it (C) is (D) connected to the mains. NEVER
EXERCISE 3 (5 marks)
1. Give a brief definition of a volt
2. Give a brief definition of an ohm
3. Give a brief definition of an amp
4. Give a brief definition of a watt
5. Electricity can perform three very different tasks. What are they?
**********************************************************************************
Enseignants : ARNAUD PATRICE KOUSKE, PhD Duration : 1 hour
FIRST SEMESTER EXAMANITATION PFTI 2016/2017
Exercise 1 Vocabulary/10 marks
1. Define the following expressions: 5marks
The system of units, Joule, Power, Potential difference, Resistance
2. What is the difference between the velocity and the acceleration? 2 marks
3. What is the electromotive force? 1 mark
4. Give the three main effects of electric current and two practical applications for each.
Exercise 2 Grammar/ 10 marks
A. The uses of English tenses. 5 marks
Please fill the following table
Type of tense Types of action expressed
Perfect ?
Continuous ?
Perfect continuous ?
simple ?

B. conjugation 5marks
The following statement contain false or improbable conditions. Paying attention to the underlined
adverbs indicating time, complet the following sentences using the indicated verbs in the appropriate
conjugation with would. Use the simple conjugation for actions pertaining to the past.
For example: if you came with us now, you……………………. everything (to see)
If you came with us now, you would see everything.
1. If they were old enough, they ……………………. the contest next weak (to enter)
2. I ………………. if you came with me now (to appreciate)
3. ………………… she not ………………. a vacation now if she had more time? (to take)
4. …………………you………………………to him last night if you had seen him? (to speak)
5. …………………. you…………………. cucumbers yesterday if they had been on sale (to buy)
**********************************************************************************
Enseignant: Dr KOUSKE time: 1H
FIRST SEMESTER EXAMINATION 2017/2018
Exercise 1 5 marks
Fill in the black with the appropriate pronoun e.g. Q1 (a)
You are not obliged to rewrite the sentence entirely
Q1. This is the teacher………told me my son has been misbehaving in class.
(a) which (b) whose (c) whom (d) who
Q2. My husband,……...I love, sent me flowers at work last night.
(a) who (b) whom (c) which (d) whose
Q3. This is the girl………. car hit that tree down last week.
(a) who (b) which (c) whose (d) whom
Q4 Those were the boxes……… were sent to you last month, but never made et here.
(a) Which (b) who (c) whose (d) whom
Q5 ………. is going to take the dog for a walk?
(a) Which (b) whose (c) who (d) whom
Exercise 2 5 marks Same instructions as above
Q1 Wow! Look at that! How………. books do you have on your shelf? I have to tell you, it’s quite a
great collection!
(a) Much (b) many (c) any (d) some
Q2 Would you like………. juice?
(a) a (b) an (c) some (d) much
Q3 How………. money do you have?
(a) much (b) more (c) many (d) often
Q4 I only have……… dollars
(a) some (b) any (c) a little (d) a few
Q5 I want to make orange juice. Have you got………. Oranges?
(a) much (b) many (c) any (d) few
Exercise 3 5 marks. State the uses of the following English tenses
Simple
Continuous
Perfect
Perfect continuous
Exercise 4 5marks
Find the tenses used in the each of the following sentences
1. They were playing tennis yesterday
2. They hadn’t worked as usual
3. My mates had been working in the laboratory shortly before the light went off
4. I would have been fixing the engine as from now
**********************************************************************************
Enseignants : Dr KOUSKE durée : 1H
FIRST SEMESTER EXAMINATION 2018/2019
Instruction : Attend all the question !
Exercise 1: /5mrks Based on your English knowledge, fill in the blank with the correct proposition.
1. Where did you…….for your holiday in the end? (a) went (b) gone (c) go (d) going
2. I must admit you…….tried but I’m afraid the answer is still no. (a) did (b) will (c) do (d) have
3. Sometimes I wonder if I…..ever succeed. (a)do (b) shall (c) am (d) were
4. How many times……you been there? (a) has (b) will (c) have (d) did
5. She’s………working there since she left school. (a) had (b) done (c) have (d) been

Exercise 2: /5mrks Using the present continuous tense, fill the blanks with the correct forms of the
verbs shown in brackets.
1. He…………….his coffee. (to sip)
2. She……………her head. (to nod)
3. We……………the floor. (to scrub)
4. They………….the hedge. (to trim)
5. I………………..a sweater. (to knit)

Exercise 3: /5mrks Paying attention to grammatically correct usage for each of the following
sentences, fill in the blank with who, whom, which, or whose.
1. My best friend,…………..I see every day, always has something new to tell me.
2. Most students……….live in residence find it easy to make friends.
3. The engineers………….designed the building received an award.
4. The Pacific Ocean, ……………may have been crossed by raft during the Stone Age, is the
world’s largest ocean.
5. The pictures, ………………..were taken in Northern Cameroon were very striking.

Exercise 4: /5mrks Choosing the right phrasal verb from the list below, fill in the blanks to form
meaningful sentences. Laugh at, confide in, cut across, get at, call for, call on, deal in, break in.
1. The store was so crowed, it was hard to…………….the food.
2. He…………..the risks involved.
3. They……..some interesting information
4. I need someone to…………………
5. Do not………………disabled because you may be like them, one never knows

********************************************************************************
Enseignants : Dr KOUSKE durée : 1H
EXAMEN DE RATTRAPAGE 2018-2019
Exercise 1: /5MRKS Draw a circle around the correct past tense verb in each sentence below.
1. Ali (shew/ showed) me the cut on his knee.
2. The glass (fell/ falled) off the table and (breaked/ broke).
3. We (selles/ sold) or old carr and (brough/ buyed) a new one.
4. The bell (rang/ ringed) and we all (goed/ went) into school.
5. The dog (caught/ catched) the ball in its mouth.
Exercise 2: /5mrks fill in the blanks with the proposition.
Q1 The historical church has an ….. quality to it because of the beautiful artwork and the serenity that
the stained-glass windows and natural lighting provide.
(a) eminent (b) imminent (c) immanent (d) imagine
Q2 Before the ball, the imposter…. Himself so the guests wouldn’t recognize him.
(a) disassembled (b) dissembled (c) disengaged (d) disliked
Q3 The widow spent more than two days writing a loving and appropriate…. To put on hier beloved
husband’s headstone.
(a) epigram (b) epithet (c) epitaph (d) epic
Q4 The dark, eerie and ….sky seemed to speak to general McKinney about the upcoming violence
they were about to face.
(a) forbidding (b) foreboding (c) formidable (d) forfeit
Q5 Ndoumbè’s friends dared him to jump off of the cliff into the awaiting lake below. But the
intuitive boy …..the danger because the lake looked shallower than usual.
(b) forewent (b) foresaw (c) forsake (d) forced
Exercise 3: /5mrks fill in the blanks with the correct proposition.
Q1 The hunting dogs sensed the …. Danger way the hunters were able to see the approaching
predators.
(a) Eminent (b) imminent (c) immanent (d) elicit
Q2 Tom was arrested on Friday. Six months later, her received a sentence of ten years in prison for
dealing ….drugs.
(a) elicit (b) elite (c) eliminate (d) illicit
Q3 The district attorney desperately tried to …. a confession from the accused in the cross-
examination. He really wanted to win the case because he believed the accused was guilty.
(a) illicit (b) eliminate (c) elicit (d) elite
Q4 Many people want to …..from their native countries to other nations. However, nowadays, it’s
much more difficult than it was in the past.
(a) immigrate (b) eminent (c) emigrate (d) imminent
Q5 ‘’Dear Abby’’ is a column that ….people who write in with problems. Some think the column is
useful but others strongly disagree.
(a) Devises (b) advises (c) advice (d) devices

Exercise 4: /5mrks fill in the blanks with the correct proposition.


Q1 After years of working for a shoddy employer I was finally abte to ….from that company ans set
up my own business
(a) break (b) break away (c) break out (d)break up
Q2 Nasa is currently in the process of trying to work out how to avoid any more of its spaceships from
…..on reentry to Earth.
(a) Breaking off (b) breaking away (c) breaking out (d) breaking up
Q3 Residents living in the immediate vicinity of the prison were told to be on the lookout for a group
of criminals who recently …..of gaol.
(a) broke (b) broke away (c) broke out (d) broke up
Q4 It can be very difficult for young couples to …. a mariage when they are young children involved.
(a) break off (b) break away (c) break out (d) break up
Q5 I decided to ….my relationship with my girlfriend when I found out that she was seeing someone
else.
(a) break off (b) break away (c) break out (d) break open
**********************************************************************************
EC : ANALYSE
Une réponse vraie = 1 point ; Mauvaise réponse = - 0,5 point ; Aucune réponse = 0 point
1−cosα + 𝑖𝑠𝑖𝑛𝛼
1. Le nombre complexe M = α ϵ [0 ;Π] a pour module ǁMǁ et argument, arg(M) tel
1+cosα − 𝑖𝑠𝑖𝑛𝛼
que :
𝛼 𝛼 𝛱
a. ǁMǁ = = 𝑡𝑎𝑛 2 et arg(M) = α c. ǁMǁ = = 𝑡𝑎𝑛 2 et arg(M) = 2
𝛼 𝛼 𝛱
b. ǁMǁ = = 𝑡𝑎𝑛 2 et arg(M) = Π d. ǁMǁ = = 𝑡𝑎𝑛 2 et arg(M) = − 2
iθ iβ
2. Le nombre complexe M = e + e θ, β ϵ [0 ; Π [a pour module ǁMǁ et argument, arg(M) tel
que :
𝜃+𝛽 𝜃−𝛽 𝜃−𝛽 𝜃+𝛽
a. ǁMǁ = = 2𝑐𝑜𝑠 2 et arg(M) = 2 c. ǁMǁ = = 2𝑐𝑜𝑠 2 et arg(M) = 2
𝜃−𝛽 𝜃−𝛽 𝜃+𝛽 𝜃+𝛽
b. ǁMǁ = = 2𝑐𝑜𝑠 2 et arg(M) = 2 d. ǁMǁ = = 2𝑐𝑜𝑠 2
et arg(M) = 2
3. La somme S = ∑2003 𝑘
𝑘=0 (−𝑖) est égale à :
a. 0 b. -1 c. 1 d.
4. La somme S = ∑𝑛𝑘=1 cos(𝑘𝑥) est égale à :
𝛱 𝛱 𝛱 𝛱
𝑠𝑖𝑛 x 𝛱−1 𝑠𝑖𝑛 x 𝛱+2 𝑠𝑖𝑛 x 𝛱+1 𝑠𝑖𝑛 x 𝛱−2
a. 2
𝑥 cos 2
𝑥 b. 2
𝑥 cos 2
𝑥 c. 2
𝑥 cos 2
𝑥 d. 2
𝑥 cos 2
𝑥
𝑠𝑖𝑛 𝑠𝑖𝑛 𝑠𝑖𝑛 𝑠𝑖𝑛
2 2 2 2
1
5. La suite 2𝑛+1 est extraite de la suite :
1 1 1 1
a. 𝑛
b. 𝑛+1 c. 2𝑛−1 d. 2𝑛+2
6. Une suite est dite de Cauchy, si :
a. Ǝ ԑ ˃ 0, Ǝ n ϵ N/ Ɐ p et q (p, q˃n) on ait ǀup - uqǀ ˂ ϵ
b. Ɐ ԑ ˃ 0, Ǝ n ϵ N/ Ɐ p et q (p, q˃n) on ait ǀup - uqǀ ˂ ϵ
c. Ǝ ԑ ˃ 0, Ǝ n ϵ N/ Ɐ p et q (p, q˃n) on ait ǀup - uqǀ ˂ ϵ
d. Ɐ ԑ ˃ 0, Ǝ n ϵ N/ Ɐ p et q (p, q˃n) on ait ǀup - uqǀ ≤ ϵ
1
7. La suite 1 + 𝑛+1 est :
a. Décroissante et convergente c. décroissante et divergente
b. Croissante et convergente d. croissante et divergente
𝑛 1

8. La série numérique 𝑘=1 4𝑘 2 +1 converge vers :
1
a. 0 b. 1 c. 2 d. 2
1
9. La série numérique ∑ln (1 -𝑛2) avec n ≥2 :
a. Converge vers 2ln2 c. Converge vers -ln2
b. Converge vers ln2 d. converge vers 1
1
10. La série numérique de terme général 𝑛(𝑛+1)(𝑛+2), n ≥ 2
1 1
a. Converge vers 0 b. converge vers 2
c. converge vers 4
d. diverge
1
11. La série numérique de terme général , n ≥0 : 𝑛
a. Diverge c. N’est ni convergente ni divergente
b. Converge vers 0 d. converge vers 1
12. La dérivée de la fonction f(x) = arcsin(x2+2) est égale à :
2𝑥 2𝑥 2𝑥 2𝑥
a. f’(x) = 4 2 b. f’(x) = 4 2 c. f’(x) = 4 2 d. f’(x)= 4 2
√−𝑥 −4𝑥 +3 √−𝑥 −4𝑥 −3 √−𝑥 +4𝑥 −3 √𝑥 −4𝑥 −3
13. Le développement limité de la fonction f(x) = ln(1+x) à l’ordre 4 au voisinage de 0 est :
𝑥2 𝑥3 𝑥4 𝑥2 𝑥3 𝑥4
a. x + + − + ԑ(x4) c. -x - + − + ԑ(x4)
2 3 4 2 3 4
𝑥2 𝑥3 𝑥4 𝑥2 𝑥3 𝑥4
b. x - 2
+ 3
− 4
+ ԑ(x4) d. x - 2
- 3
− 4
+ ԑ(x4)
𝑐𝑜𝑠𝑥−1
14. la limite en 0 de la fonction est égale à :
𝑥2
1
a. 0 b. 1 c. − 2 d. 2
3
𝑠𝑖𝑛 √𝑥
15. la primitive ∫ 3 dx donne :
√𝑥 2
3 3
a. -3cos √𝑥 2 + k, k ϵ IR c. 3cos√𝑥 2 + k, k ϵ IR
3 3
b. 3cos √𝑥 + k, k ϵ IR d. -3cos √𝑥 + k, k ϵ IR
3𝑥+4
16. La primitive ∫ 2 dx donne :
√2𝑥 +9𝑥+1
a. -3√−𝑥 2 + 6𝑥 + 8 +13arcsin(x-3) + k, k ϵ IR
b. -3√−𝑥 2 + 6𝑥 − 8 +13arcsin(x-3) + k, k ϵ IR
c. 3√−𝑥 2 + 6𝑥 − 8 +13arcsin(x-3) + k, k ϵ IR
d. -3√−𝑥 2 + 6𝑥 − 8 -13arcsin(x-3) + k, k ϵ IR
17. La transformée de Laplace dont l’original vérifie y’+y = 1 avec y (0) = 0 est :
1 1 1 1 1 1 1 1
a. y(p) = 𝑝 + 𝑝+1 b. y(p) = 𝑝 - 𝑝+1 c. y(p) = 𝑝 - 𝑝−1 d. y(p) = 𝑝 + 𝑝−1
18. L’’équation différentielle x2y’ = x2 + y2 - xy a pour solution :
𝑥 𝑥
a. y= x - 𝑙𝑛𝑥+𝑐 avec c ϵ IR c. x - 𝑙𝑛𝑥−𝑐 avec c ϵ IR
𝑥 𝑥
b. y= x + 𝑙𝑛𝑥+𝑐 avec c ϵ IR d. -x - 𝑙𝑛𝑥+𝑐 avec c ϵ IR
19. La transformée de Laplace dont l’original vérifie y’’+5y’+6y = 12 avec y (0) = 2 ; y’ (0) = 0
est :
12 2
a. 12 b. 2 c. 𝑝 d. 𝑝
𝑥3
20. La fonction f(x)= x + - tanx est :
3
𝛱 𝛱 𝛱
a. Positive dans ]0 ; 2 [ b. négative dans ]0 ; 2 [ c. constante dans ]0 ; 2 [
𝛱
c. s’annule dans ]0 ; 2 [

**********************************************************************************
Enseignants : Dr TAMBA/ Mrs SAPKEN durée : 2H
CONTROLE CONTINU 2018/2019
EXERCICE 1 : 7 points
1. Soit (a, b, c) ϵ ₵3 tel que aā = bb̅ = cc̅ = 1 et a + b + c = 0, montrer que a3 = b3 = c3 1 pt

2. Résoudre les équations suivantes d'inconnue z ϵ ₵


a. z2- 2zcosθ + 1 = 0, θ ϵ 1 pt
b. z = z + z̅
4
1 pt
3. Dire si chacune des suite (Un)nϵǁR définie ci-dessous est convergente, si oui déterminer leur limite
:
Un 𝜖 𝐼𝑅
a. { 1 2 pts
∀ 𝑛𝜖 𝐼𝑅, Un+1 = 5 (3Un + 2U̅ n )
Un = 1
b. { 2 2 pts
∀ 𝑛𝜖 𝐼𝑅, Un+1 = 1-
Un

EXERCICE 2 : 6 points
1
1. Calculer le développement limité au voisinage de 0 d’ordre 4 de (1 + 𝑥) x 2 pts
2. a) Montrer que le développement limité à l’ordre n au voisinage de 0 de shx est :
𝑥 2𝑘+1
shx=∑𝑛𝑘=0 (2𝑘+1)! +0(x2n+3),nϵIN 2 pts
𝑠ℎ𝑥
b) en déduire le développement limité au voisinage de 0 d’ordre 4 de ln( x
) 2 pts

EXERCICE 3 : 7 points
1. Calculer les primitives des fonctions suivantes à variable x, en indiquant l’ensemble de validité :
𝐴𝑟𝑐𝑡𝑎𝑛 𝑥
a) 1+𝑥 2 1 pt
2x 2
b) (e -1) 1 pt
c) (x3-1) chx 2 pts
2. Résoudre les équations différentielles suivantes d’inconnue y : I → de variable x
a) xy’ - 2y - x4 = 0 1 pt
b) x2y’’ + y – 2x = 0 1 pt
c) x2y’ – (x2 – xy + y2) = 0 1 pt

EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE 2018/2019


Problème (20 points)
1. On appelle transformée de Laplace de la fonction f(t), l’intégrale suivante
+∞
∫−∞ ԑ(t)f(t)e−pt dt ; p ϵ ₵ et ԑ(t) est la fonction échelon
Si la f(t) est causale, on a ԑ(t) = 0 pour t < 0, et ԑ(t) = 1 pour t ≥ 0.
Que devient alors TL(f) ?
Dans toute la suite, nous n’emploierons que les fonctions causales.
𝑑𝑣(𝑡)
2. Quelle est la transformée de Laplace de la fonction f(t) = v’(t) = 𝑑𝑡 ?

3. Le schéma ci-dessous est celui d’un circuit comprenant en série un condensateur de capacité C
et de résistance R.
En appliquant la loi des mailles, écrire que e(t) est la somme des différences de potentielle aux
bornes de la résistance et du condensateur e(t) est la tension d’excitation aux bornes du circuit.
𝑑𝑣(𝑡)
4. On rappelle que f(t) = 𝑑𝑡 , q(t) étant la charge stockée dans le condensateur l’instant t.
montrer que e(t) peut se mettre sous la forme :
E(t) = RCv’(t) + v(t) ……….. (ED)
5. Supposons que v(0) = 0. Notons V(p) = TL(v) et E(p) = TL€. Résoudre l’équation
différentielle (ED) satisfaite par v(t) et mettre la solution sous la forme V(p) = T(p)E(p). On
donnera l’expression de la fonction T(p). La fonction T(p) est appelée fonction de transfert.
1
6. Dans la suite, on supposera que R= 1000Ω et C= 0,0002F. on pose F(p) = 𝑝(2𝑝+1)
𝑎 𝑑
Déterminer a et b de sorte que : F(p) = 𝑝 + 1
𝑝+
2
7. En déduire une fonction causale f(t) dont F(p) soit la transformée de Laplace.
8. On suppose que l’excitation aux bornes du circuit est un échelon de tension, e(t) = U(t).
Déterminer la réponse v(t) du circuit. Etudier et représenter cette fonction. Interpréter la
courbe.
9. Déterminer une fonction causale dont la transformée de Laplace soit

e−p(t−t0)
𝑝−ɑ
10. On suppose que l’excitation aux bornes du circuit est créneau, e(t) = H(t) – H(t-t0).
Déterminer la réponse v(t) du circuit. Représenter cette fonction. Comment interprétez-vous
cela ?
Tracer les graphes correspondants.
**********************************************************************************
EC : ALGEBRE LINAEIRE

EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE 2015/2016


Exercice 1 : 8 points
1 2 0 1 1
Soient les matrices A=(−1 0) 𝑒𝑡 𝐵 = (−1 0 0 )
0 1 0 1 −1
Pour chacune des opérations ci-dessous, indiquer si oui ou non, elle est possible et pourquoi, et si oui
effectuer la :
1) A + B, At + B
2) AB, AAt, AtA, AtB
3) Calculer det(A), det (AB), det (AAt), det (BBt), det (Bt B)
4) Calculer la matrice inverse de B
Exercice 2 : 6 points
0 1 3
Soit la matrice 𝐴 = ( 2 −1 𝑝 )
−1 −2 −1
Pour quelles valeurs de p :
1) A est régulière, c’est-à-dire inversible
2) A est singulière, c’est-à-dire non inversible
3) A est idempotent, c’est-à-dire A2=A
Exercice 3 : 6 points
𝑥 3 2 −1 𝑦 −2
Soit A=(𝑥 3 1) et B=(−3 𝑦 −1)
𝑥 1 3 2 𝑦 −3
1) Trouver x et y pour que det(A) = det(B) = 1
2) Trouver une matrice C telle que det(C)= 1 et A = BC
**********************************************************************************
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE 2019
EXERCICE 1 3points
Démontrer de deux manières différentes, que l’ensemble
𝑎 𝑏
F= {( ) Є M2(R) tel que a+b+c+d=0} est un sous ensemble vectoriel de M2(R).
𝑐 𝑑

EXERCICE 2 9points

Soit E un sous espace vectoriel de dimension 3 et B= (e1,e2,e3) une base de E. On considère f


l’application linéaire de E vers E telle que :

f(e1) = e1 + e2 + e3 , f(e2) = 2e1 – e2 + 2e3 , f(e3) = 4e1 + e2 + 4e3

1. Quelle est la matrice de f dans la base B ?


2. Si u Є E a pour coordonnées (x1,x2,x3) dans la base B, quelles sont les coordonnées de ce f(u)
dans la base B ?
3. Calculer f(e1 + 2e2).
4. Déterminer le noyau et l’image de f.
5. Ces sous espaces vectoriels de E sont-ils supplémentaires ?
6. Quelle est la matrice de f2 dans la base B ? En déduire f 2(e1) , f 2(e2) , f 2(e3).
EXERCICE 3 8 points

Soit g un endomorphisme de R3 ayant pour matrice dans la base canonique, la matrice A suivante :
0 1 5
A= (3 −6 9)
2 6 1
1. Calculer le déterminant de A.

2. Calculer la matrice inverse A-1 de A en utilisant la méthode de Gauss.


3. Déterminer le rang de la matrice A.

2 −1
4 3 0
On considère la matrice B = ( 5 3 ) et C = (2 − 5 1
)
0 −2

4. Calculer si possible, les produits A x B et A x C

5. Calculer A * A-1 et A-1 * A et conclure.


**********************************************************************************
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE
1. Soit A une matrice carré 3*3 inversible et vérifiant l’équation (A+1) 3=0. Exprimer l’inverse
de A noter A-1 en fonction de A et I.
Reponses: ………………………………………………………………………………2pts
2 −1 2
2. Déduire alors partir de la question 1 la valeur de A-1 lorsque A=( 5 −3 3 )
−1 0 −2
Reponses: ………………………………………………………………………………2pts
1+𝑥 𝑥 𝑥
3. Calculer le déterminant de la matrice A=( 𝑦 1+𝑦 𝑦 )
𝑧 𝑧 1+𝑧
Reponses: ………………………………………………………………………………2pts
4. On donne les matrices suivantes : A= (1 2 -1 3) ; B= (-1 0 2 1)T calculer le produit BA s’il
existe
Reponses: ………………………………………………………………………………2pts
1 2 1 0 0 0
1 −1 0 0 0 0
5. On donne les matrices suivantes : A= 0 0 0 1 − 1 5 ;
0 0 0 2 −2 −1
( 0 0 0 1 −3 4 )
−1 − 1 0 0
2 1 0 0
B= 3 5 0 0 calculer le produit AB s’il existe
0 0 2−4
0 0 2−4
(0 0 1 1)
Reponses: ………………………………………………………………………………2pts
6. Calculer le produit BA s’il existe dans le cas de la question 5
Reponses: ………………………………………………………………………………2pts
𝑋1 + 𝑋2 − 2 𝑋3 + 4 𝑋4 = 6
7. Soit le système { pour quelle valeur de b le système est-il
−3 𝑋1 − 3 𝑋2 + 6 𝑋3 − 12 𝑋4 = 𝑏
impossible ?
Reponses: ………………………………………………………………………………2pts
3 0 −1
8. Soit A la matrice suivante : A=( 2 4 2 ) déterminer le polynôme caractéristique de A.
−1 0 3
Reponses: ………………………………………………………………………………2pts
9. Déduire de la question 8, les valeurs propres de A
Reponses: ………………………………………………………………………………2pts
10. Démontrer par la méthode d’espace engendré que l’ensemble F= (a+bx+cx2 ϵ R[x) tel que
a+b+2c=0 est un sous espace vectoriel
Reponses: ………………………………………………………………………………2pts
*******************************************************************************
Enseignants : durée : 1H30
CONTRÔLE CONTINU 2014/2015
4 0 2 1 0 2 1 0 0
Exercice 1 : on donne les matrices A= (0 4 2) ; J= (0 1 2 ) ; I= (0 1 0)
0 0 2 0 0 −1 0 0 1
1. Déterminer les réels tels que A = a I + b J.
2. Calculer J2. En déduire l’expression de A2, A3 et A4 comme combinaison linéaire des matrices
I et J.
1 −2 3 − 1
Exercice 2 : soit A= (2 −1 2 2 ).
3 1 2 3
1. Réduire A à sa forme échelonnée.
2. Réduire A à sa forme échelonnée réduite.
𝑥 − 2𝑦 + 3𝑧 = −1
3. Déduire les solutions du système { 2𝑥 − 𝑦 + 2𝑧 = 2
3𝑥 + 𝑦 + 2𝑧 = 3
Exercice 3 : résoudre le système suivant par la règle de CRAMER :
𝑥 + 𝑦 + 7𝑧 = −1
{ 2𝑥 − 𝑦 + 5𝑧 = −5
−𝑥 − 3𝑦 − 9𝑦 = −5
Exercice 4 : deux matrices A et B sont telles que :
5 11 𝑥 14
AB = ( ) et BA = ( ) .
11 25 14 𝑦
En utilisant les propriétés de la trace et des déterminants, trouvez x et y.
Exercice 5 :
Trouver l’inverse de la matrice suivante par 2 méthodes différentes :
−1 2 −3
A=( 2 1 0)
4 −2 5
Exercice 6 :
⃗ = (1,2,3), 𝑣
1. Montrer que les vecteurs 𝑢 ⃗⃗⃗ = (0,1,2) 𝑒𝑡 𝑤
⃗⃗ = (0,0,1) engendrent l’espace
vectoriel IR3.
2. S’agit d’une base de IR3 ?
**********************************************************************************
EC : GEOMETRIE ANALYTIQUE
Enseignants : Dr MOUNGNUTOU MF. Inoussah durée : 1H
RATTRAPAGE DU PREMIER SEMESTRE 2019
We place ourselves in the space provided with an orthonormal mark.

1. Determine the cynlindrical and spherical coordinates of the point M ( 2, 2√3, 4)


2. Determine a parametric representation of the line given by the equation
𝑥 + 𝑦 − 3𝑧 = −1
system :{
2𝑥 + 𝑦 − 5𝑧 = 0
3. Determine the parametric and cartesian equations of the line (D) passing through the point A=
(2,3,1) parallel to the plane (P) and secant to the line (Δ) defined by : (P) 2x – y + 1 = Z et
(Δ) 2x - 5y + 4z – 1 = 0
4. Determine the coordinates of point B, intersection of (Δ) ans (D).
5. Determine the gradient of surface f(x,y) = x2- 5xy + 2x3 - 4yz – 1 =0 at point C = (1,0,1)
**********************************************************************************
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE

1) La divergence du vecteur 𝐴= 3x 𝑒𝑥
⃗⃗⃗⃗ + xy2⃗⃗⃗⃗⃗
𝑒𝑦 + 3xyexp(-z)⃗⃗⃗⃗⃗
𝑒𝑧 ai point (1, -1, 2) est
a) 1 - 3exp (-2) c) 1 - exp (-2)
b) 1 + 3exp (-2) d) 1 + exp (-2)

2) Given the vector field 𝐴= xy 𝑒𝑥 ⃗⃗⃗⃗ + 2x⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗ ∗ 𝐴) =


𝑒𝑦 then, the curl𝐴 (that is 𝑉
a) (2 - x) c) - (2 + x) ⃗⃗⃗⃗⃗
𝑒𝑧
b) (2 - x) ⃗⃗⃗⃗⃗
𝑒𝑧 d) - (2 + x)
𝛱
3) Given the scalar fiels f = r2 sinθ cosΦ, then ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑔𝑟𝑎𝑑 𝑓 at the point (10, 2 , 0) in spherical
coordinates equals :
a) (0 ; 0 ; 10) c) (20 ; 0 ; 0)
b) (0 ; 0 ; 0) d) (10 ; 0 ; 0)
4) Dans ₵, l’ensemble des solutions de l’équation Z + Z + 1 = 0 est :
2

1 √3 1 √3
a) Φ c) { + i ; -i }
2 2 2 2

−1 √3 −1 √3 −1+√3 −1−√3
b){ 2 + i 2 ; 2
-i2} d) { 2
; 2
}

5) En utilisant les formules d’Euler :


eiθ+e−iθ eiθ − e−iθ
Cosθ = 2
Sinθ = 2
transformer l’expression sin 2θ cos 3θ =
1 1
a) 2
( sin5θ - sin θ) c) 2( sin5θ - cos 5θ)
1 1
b) 2
( sin5θ + sin 5θ) d) 2( sin5θ - sin 3θ)
𝑥 = 3−𝜆
6) Dans IR3, soient (D) {𝑦 = 2 + 𝜆 et (P) : x + 3y - 5z + 2 = 0. La valeur de 𝜆 au point
𝑧 =7
d’intersection et le point d’intersection entre (P) et (D) est :
a) 𝜆 = -11 (P) Ո (D) = (-9 ; 14 ; 7)
b) 𝜆 = 12 (P) Ո (D) = (-9 ; 14 ; 7)
c) 𝜆 = -11 (P) Ո (D) = (9 ; 14 ; 7)
d) 𝜆 = -12 (P) Ո (D) = (9 ; 14 ; 7)
𝑥+𝑦+𝑧+1=0
7) Dans IR3 affine, la droite (D) { est repère par
2𝑥 + 𝑦 + 5𝑧 = 2
a) Un point A(3 ;-4 ; 0) dirigé par le vecteur 𝑢 ⃗ (-8 ;6 ;2).
b) Un point A(-3 ;-4 ; 0) dirigé par le vecteur 𝑢 ⃗ (-4 ;1 ;2).
c) Un point A(3 ;-4 ; 0) dirigé par le vecteur 𝑢⃗ (-4 ;3 ;2).
d) Un point A(3 ;4 ; 0) dirigé par le vecteur 𝑢⃗ (-4; 3 ;1).
⃗⃗⃗⃗ + 7r⃗⃗⃗⃗⃗
8) 𝐴= 5 sinθ 𝑒𝑟 𝑒θ - 3 cos θ ⃗⃗⃗⃗⃗
𝑒𝑧 . 𝐴 exprimer en coordonnées cartésiennes est :
𝑋𝑌 𝑋𝑌 𝑋𝑌
a) ( 5 𝑋^2+𝑌^2 - 7y ; 5 𝑋^2+𝑌^2 + 7y ; 2 2 )
√𝑋 +𝑌
𝑋𝑌 𝑋𝑌 𝑋𝑌
b) ( 5 𝑋^2+𝑌^2 - 7y ; + 7y ; )
𝑋^2+𝑌^2 √𝑋 2 +𝑌 2
𝑋𝑌 𝑋𝑌 𝑋𝑌
c) ( 5 𝑋^2+𝑌^2 - 7y ; 5 𝑋^2+𝑌^2 ; 2 2 )
√𝑋 +𝑌
𝑋𝑌 𝑌^2 𝑋
d) ( 5 𝑋^2+𝑌^2 - 7y ; 5 𝑋^2+𝑌^2 + 7x ; -3 2 2 )
√𝑋 +𝑌
9) Dans IR3 affine, l’équation du plan P parallèle à la droite (oy) et passant par A(0,-1,2) et B (-
1, 2, 3) est :
a) x + z = 2 c) x + z = 3
b) x + z = 5 d) x + z = 6
10) soit la droite (D) passant par le point A(3, -1) et de vecteur directeur 𝑢
⃗ = (3, -4). La distance
du point M0(1,1) à la droite D est :
2 1
a) c)
5 4
5 3
b) 1
d) 5
11) L’angle formé entre les plans x + 2y + 2z = 3 et x + y = 0 est :
𝛱 𝛱
a) 2 c) 4
𝛱 𝛱
b) 3
d) 5
12) A particle in space has position vector 𝑋= -4 sin(2t) 𝑒𝑥⃗⃗⃗⃗ + 4 cos(2t)⃗⃗⃗⃗⃗
𝑒𝑦 + 3⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗=
𝑒𝑧 and velocity 𝑉
-8 cos(2t) 𝑒𝑥
⃗⃗⃗⃗ - 8 sin(2t)⃗⃗⃗⃗⃗
𝑒𝑦. What is the value of 𝑋 * 𝑉 ⃗ at t = 0
a) (0 ; 0 ; 0) c) (0 ; 24 ; 32)
b) (0 ; -24 ; 32) d) (-24 ; 0 ; 32)
𝑥−𝑦−𝑧 =0
Soient (H) {
𝑥 + +2𝑦 − 𝑍 = 10
13) Dans IR3 affine, la droite (H) est repérée par :
Réponse :………………………………………………………..
14) La distance de l’origine 0 à la droite (H) est :
Réponse :………………………………………………………..
15) La distance du point A (3 ;2 ;1) au plan (P) -x + 5y - 4z = 5.
Réponse :………………………………………………………..
**********************************************************************************
Enseignants : Dr MOUGNUTOU durée : 1H30
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE 2018/2019
I. A tout réel t, on associe le point M(t) de coordonnées :

𝒙(𝑡) = cos(𝑡) + √3 sin(𝑡) + 1


{ 𝑦(𝑡) = cos(𝑡) − √3 sin(t) + 1
𝑧(𝑡) = −2 cos(𝑡) + 1
1. Calculer x(t) + y(t) + z(t).
2. Calculer x2(t) + y2(t) + z2(t).
3. En déduire que M(t) est toujours élément d’un cercle dont on précisera le centre et le rayon.
II. Droites de l’espace faisant un angle de 60° avec l’axe (Ox) et 45° avec l’axe (Oy).
1. Déterminer tous les vecteurs de l’espace faisant un angle de 60° avec l’axe (Ox) et 45° avec
l’axe (Oy).
2. Combien de droites de l’espace peut-on former dans ces conditions ?
III. ⃗ ,⃗⃗⃗𝒗, 𝒘
Soient 𝒖 ⃗⃗⃗ trois vecteurs de l’espace et soit a ∈ ℝ. On considère l’équation
vectorielle d’inconnue 𝒙 ⃗ :𝒖⃗ ⋀𝒙 ⃗ =𝒗 ⃗
1. Montrer que si l’équation admet une solution, alors et sont orthogonaux.
On supposera dans la suite que 𝒖 ⃗ et 𝒗
⃗ sont orthogonaux.
2. Déterminer toutes les solutions colinéaires à 𝒖 ⃗ ∧𝒗⃗.
3. En déduire toutes les solutions de l’équation.
4. Déterminer les vecteurs solutions qui vérifient en outre ⃗𝒙 . 𝒘 ⃗⃗⃗ = 𝜶
IV. La terre étant assimilée à une sphère de rayon R = 6378 km
1. Calculer la distance « à vol d’oiseau » entre le point A de longitude 𝜽1 et de latitude ∅1 et le
point B de longitude 𝜽2 et de latitude ∅2.
2. Application numérique : calculer la distance entre Paris (48°49’N, 2°19’E) et Buenos Aires (-
34°40’, -58°30’).
V. Le champ des forces de pression dans un système hydraulique est donné par :
𝐅P = -4x𝒆⃗ x + (2y – z)𝒆 ⃗ y + (2z – y)𝒆⃗z
1. Montrer que dans ce système, les forces de pression dérivent d’un potentiel scalaire P(x, y, z).
2. Déterminer l’expression du champ des pressions P(x, y, z) en tout point du système.
3. Donner l’équation des surfaces isobares.

**********************************************************************************
Enseignants : durée : 1H
EXAMEN DE RATTRAPAGE PREMIER SEMESTRE
Exercice 1 (6 pts)
Dans E3 rapporté à une repère (O,i,j,k), on donne : la droite (D) dont un système d’équations
𝑥 = 2 + 3𝑡
paramétriques est { 𝑦 = −𝑡 . le plan P dont un système d’équations paramétriques est
z=1+t
𝑥 = 𝑡 + 2𝜆 + 𝜇
{𝑦 = −𝑡 − 3𝜆 + 2𝜇.
z=1+λ
𝑥 = −5 − υ
le plan P’ dont un système d’équations paramétriques est { = 3 + 𝜐 + 3𝜂.
𝑦
z=υ+η
Etudier D∩P et P∩P’.
Exercice 2 (5pts)
Soit M (x, y, z) un point de IR3 rapporté à un repère orthonormé. Déterminer la distance du point M au
𝑥+𝑦+𝑧+1=0
plan P { 2𝑥 + 𝑦 + 5𝑧 = 2 . En déduire une équation du cylindre de révolution d’axe (D) et de rayon

2.
Exercice 3 (9pts)
Soit P un plan muni d’un repère R(O, 𝑖 , 𝑗), les points et les vecteurs sont exprimés par leur
coordonnées :
1. Donner un vecteur directeur, la pente une équation paramétrique et une équation cartésienne
des droites (AB) suivantes :
a. A (2,3) et B (-1,4)
b. A (-7,-2) et B (-2,-5)
c. A (3,3) et B (3,6)
2. Donner des équations paramétriques et cartésiennes des droites passant par A et dirigées par 𝑣
avec :
a. A(2,1) et 𝑣 (-3,-1)
b. A(0,1) et 𝑣 (1,2)
c. A(-1,1) et 𝑣 (1,0)
3. Donner des équations paramétriques et cartésiennes des droites définies comme suit :
a. Passant par le point (0,4) et de pente 3
b. Passant par le point (2,-3) et parallèle à l’axe des x
c. Passant par le point (-2,5) et parallèle à la droite D : 8x+4y=3
**********************************************************************************
EC : ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION
Enseignants : durée : 1H30
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE
Exercice 1 QCM (14 pts)
NB : vous répondrez aux questions dans l’ordre, vous répondrez dans votre feuille de composition,
uniquement le numéro de la question suivi de la(les) lettre(s) (a, b, c, d) correspondant à la bonne réponse
ALGO (1 x 8=8pts)
1. A quoi sert un langage de programmation
a. A écrire un document texte
b. A produire des organigrammes corrects
c. A traduire un algorithme
d. A envoyer des signaux aux périphériques d’entrée-sortie de l’ordinateur
2. Dans le code suivant, combien de fois le traitement sera t il effectue au maximum ?
Répéter
Traitement ;
Cpt cpt+ 1 ;
Jusqu’à (cpt > 5) ;
a. 0 fois c. 5 fois
b. 11 fois d. impossible à déterminer
3. Quel est l’intérêt de créer une variable ?
a. Réduire les risques d’erreurs
b. garder les informations en mémoire
c. Permettre de rendre les actions aléatoires
d. Une fois créée, elle peut être modifiée à tout moment
4. Quelle sera la valeur affichée à la fin de l’exécution de l’algorithme suivant ?
cpt 15 ;
Tanque (cpt>= 12) faire
cpt cpt – 2 ;
Fintanque ;
Afficher (cpt) ;
a. 10 c. 12
b. 11 d. 13
5. Un algorithme peut être de différentes structures :
a. Automatique c. Electronique
b. Conditionnelle d. Itérative
6. Qu’Est ce qu’une bibliothèque ?
a. Un fichier permettant la recherche des livres
b. Un fichier contenant mon programme
c. Un fichier contenant des fonctions toute prêtes
d. Un compilateur
7. Le créateur de l’algorithme a omis une ligne qui permet de saisir la réponse de l’utilisateur.
Cette dernière permet de sortir de la boucle. Veillez choisir la réponse correcte
Réponse ‘’oui’’ ;
Tanque (réponse = ‘’oui’’) faire
Traitement ;
Fintanque ;
a. lire(réponse), avant le traitement
b. lire(réponse), avant la boucle
c. lire(réponse), juste après fintanque
d. lire(réponse), juste avant fintanque
8. Sachant qu’un traitement peut être exécuté 1 a n fois, quelle est la structure appropriée ?
a. répéter……jusqu’à c. si………alors
b. tanque d. aucune
LANGAGE C (1 x 6=6pts)
9. Une directive du préprocesseur est une ligne qui commence par :
a.{ c. //
b. # d. /*
10. Quel est le nom de la fonction principale d’un programme ?
a. principale c. n’importe quel nom
b. main d. start
11. La variable A contient 10.5, qu’est ce que la ligne suivante affiche ?
Printf (‘’a=%d’’, A);
a. A=%d c. A=10
b. A=10.5 d. A=d, A
12. Vous utilisez une boucle ‘’while’’ au lieu d’une boucle ‘’for’’ quand :
a. l’incrémentation de la variable de boucle n’est pas 1
b. vous avez déjà fait un for dans le même programme
c. vous ne connaissez pas le nombre d’itérations de la boucle à l’avance
d. aucune réponse
13. Combien vaudra ‘’Res’’ après les opérations suivantes ?
Int A=4 ; int Res ;
Res =5 + A++ ;
Res += 2 + A ;
Res -= 4 + (- - A) ;
Res = Res + A++ ;
a. 9 c. 12
b. 10 d. 14
14. Le code suivant affichera :
Int somme = 0 ;
Int i ;
For (i=1 ; i<4 ; i=i+1)
{
Somme = somme + i ;
}
Printf (‘’%d’’, somme) ;
a. 0 c. 10
b. 6 d. 42
EXERCICE 2 Problème (6 pts)
Ecrire un algorithme permettant de calculer la résistance équivalence d’un montage comportant deux
résistances montée en parallèle ou en série. L’utilisateur choisi le type du montage, puis entre les valeurs
des deux résistances, l’algorithme donne la résistance équivalente. Votre algorithme doit être clair et
lisible
**********************************************************************************
EXAMEN DE SEMESTRE 2018/2019

EXERCICE 1 : Soit le QCM suivant (sélectionnez la bonne réponse) (5points)


1) Quelle est la différence entre une variable et une constante ?
a. Il n’y a aucune différence entre une variable et une constant
b. La variable ne change jamais de valeur par contre la constante change toujours
c. La variable contient une valeur qui peut varier durant le déroulement de l’algorithme et la
constante contient une valeur qui ne varie pas
2) Quelle affirmation concernant les variables est juste ?
a. Elle doit toujours commencer par un chiffre.
b. Elle ne doit pas contenir les signes suivants : @, $, &, #...
c. Elle doit toujours avoir TOTO comme nom.
3) Laquelle des instructions suivantes est juste ?
a. Lire (a, b, c) ; b. lire (‘votre nom : ‘, nom) ; c. lire (‘Ecole Préparatoire de DRARIA’) ;
4) Quelle est la valeur de Y après l’instruction suivante :
Y : =17/5+17div5+17mod 5 ;
a. Y=8 b. Y=9.4 c. Y=8.4
5) Un algorithme permet :
a. De mieux comprendre le fonctionnement des logiciels.
b. Par une suite finie d’instructions de résoudre un problème.
c. De définir l’architecture d’un ordinateur.
6) Quelle est l’instruction erronée ?
a. X=X+2/Y; b. X=X; c. 5=X;
7) Un algorithme peut être de différentes structures : (2 réponses attendues)
a. Automatique.
b. Conditionnelle.
c. Itérative.
d. Electrique.
8) A quoi sert un langage de programmation ?
a. A écrire un document texte.
b. A produire des organigrammes corrects.
c. A traduire un algorithme de manière compréhensible par un ordinateur.
d. A envoyer les signaux d’entrée-sortie aux périphériques de l’ordinateur.
9) Que permet de faire une boucle ?
a. Attribuer une valeur à une variable.
b. Améliorer la vitesse d’exécution d’un programme mais augmente le risque d’erreurs.
c. Initialiser les constantes.
d. Répéter certaines actions plusieurs fois.
10) Quel intérêt de créer une variable ? (2 réponses attendues)
a. Réduire le risque d’erreurs.
b. Garder des informations en mémoire.
c. Permettre de rendre les actions aléatoires.
d. Une fois créée elle peut être modifiée à tout moment.
EXERCICE 2 : Base de la programmation (6 points)
1) Définir algorithme
2) Donner trios qualités d’un bon algorithme
3) Donner la syntaxe générale algorithmique, des instructions suivantes :
 Structure << si…alors…sinon>>.
 Structure <<cas >>.
 Structure <<tant que>>.
 Structure << répéter>>.
 Structure << pour>>.
4) Quelles sont les valeurs possibles, que peut prendre, le type booléen ?
5) Donner la différence entre << algorithme>> et << programmation>>.
6) Qu’est ce qu’une compilation ?
EXERCICE 3 : Algorithme (9 points)
1) Ecrire un algorithme permettant de résoudre une équation du second degré. Afficher les
solutions !
−𝑏±√𝑏2 −4𝑎𝑐
ax2+bx+c=0; Solution 𝑥 = 2𝑎
2) Soit le pseudo code sur LARP suivant :
N° Pseudo code non corrigé sur Pseudo code corrigé
Instruction
1 \Module principal
2 DEBUT
3 LIRE Valeur1,Valeur2, Opérateur ;
4 SI Opérateur = ’+’ ALORS
5 Résultat = Valeur1+Valeur2
6 SINON SI Opérateur = ’-‘ ALORS
7 Résultat = Valeur1-Valeur2
8 SINON SI Opérateur = ‘*’, OU Opérateur = ‘x’
ALORS
9 Résultat = Valeur * Valeur2
10 SINON SI Opérateur =/ ALORS
11 Résultat = Valeur1/ Valeur2
12 SINON
13 ERIRE ¨ Opérateur erroné¨ ;
14 FINSI
15 ECRIRE Résultat
16 FIN

Question : Ce pseudo code présente 06 erreurs ; Corrigez-les dans la colonne « Pseudo code
corrigé »
**********************************************************************************
EPREUVE DU PREMIER SEMESTRE 2014/2015
EXERCICES 1 QCM (1×10=10pts)
NB : pour chaque question,une seule réponse est correcte. Vous répondrez aux questions dans l’ordre .
Vous dans votre feuille de composition, uniquement le numéro de la question suivi de la lettre (a,b,c
ou d) correspondant a la bonne réponse.
1. Lorsqu’un programme utilisé printf ou scanf il faut qu’il contienne :
a) #include <studlib.h>. C) #include <studlib.h>
b) #appart <stdlib.h>. d) aucun
2. Vous utilisez une boucle while quand :
a) Lincrement de la variable de boucle n'est pas 1
b) Vous avez déjà fait un for dans le même programme
c) Vous ne connaissez pas le nombre d’itérationsde la boucle a l'avance
d) Vous n’avezpzs déclaré de fonction
3. Après l’exécutiondu code suivant, quelle sera la valeur de C si A vaut 7 et si B vaut -1 ?
C=0;
If (A>5). {
If ( B !=0) {
C=A–B;
Else
C= C+ A ;
}
Else {
C=C -B ;
}
a) 8. c) -1
b) 7. d) 6
4. Après l’exécution du code suivant, quelle sera la valeur de A si A vaut -4 ?
Si A<0 alors
A_ -A
Sinon
A_A*A
Finis
a) -4. c) 16
b) 4. d) -16
5. Que vaut la variable a à la fin de la portion de code suivante ?
a_2 ;
a_a+a ;
a_a+a ;
a) 4. c) 16
b) 8. d) 12
6. L'utilisation a entré successivement les valeurs 10, 20, -5, 40 et -1. Quelle sera la valeur affichée
par cet algorithme ?
t_0 ;
lire (nbr) ;
Tant que (nbr <>-1) faire
t_t+nbr ;
Lire(nbr) ;
Fintantque ;
Afficher (t) ;
a) 64. c) 65
b) 75. d) 74
7. Dans le code suivant, combien de fois le traitement sera-t-il effectuer au minimum ?
Répéter
traitement ;
cpt_cpt+1@
Jusqu’à (cpt>5) ;
a) 0 fois. c) 5 fois
b) 1 fois. d) aucune fois
8. Quelle sera la valeur affichée après l’exécutiondu programme ?
int i
for ( i=8 ; i>0 ; i=i-2)
{
Printf ( '’%d’’,i) ;
}
Printf ( '’\n’’) ;
a) 0 1 2 3 c) 4 3 2 1
b) 0 1 2 3 4. d) 4 3 2 1 0
9. Quelle sera la valeur affichée a la fin de l’exécution de l’algorithme suivant ?
cpt_15 ;
Tant que ( cpt>=10) faire
cpt_cpt-2 ;
Fintantque ;
Afficher (cpt)
a) 4. c) 1
b) 9. d) 0
10. Qu'affiche le code suivant ?
Int cpt=10 ;
While ( cpt<11) {
Printf (''bonjour\n’’) ;
}
a) 0. c) 10
b) 1. d) c'est une boucle infinie
EXERCICES 2 Ndjambo (5pts)
Écrire un algorithme qui simule des lancers de dès jusqu’à obtenir un 6 et compte combien il a fallu de
lancers de dès pour obtenir ce 6.
NB : on considérera que l’expression « x_hasard(1,6) ; » permet de simuler un lancer en choisissant au
hasard un nombre entre 1 et 6 (inclus) et de l'affecte a la variable x.

EXERCICES 3 calcul d'une facture d’electricite (5pts)


Ecrire un programme en langage C permettant de calculer le montant d’une facture d’électricité sachant
que l’abonné paye :
 Des frais fixes d'abonnement de 250 F
 Sa consommation selon un tarif a tranches
20 F par kWh pour les 100 premier kWh
35 F par kWh pour les 150 suivant
20 F par kWh pour ceux qui excèdent 250 kWh
L'utilisation saisit l'ancien index, puis le nouvel index du compteur.
**********************************************************************************
EC : INFORMATIQUE
Enseignants : durée : 2H
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE
Utilisateur d’outil de communication, comparez le disque dur, le CDROM et la clé USB en ce qui
concerne :
- L’usage
- La capacité
- Les avantages
- Les inconvénients
Présentation sous forme de tableau
**********************************************************************************
Enseignants : ENGOLA durée : 1H
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE 2016/2017
Question 1 : COMMANDES MS-DOS (5pts)
a) Le répertoire par défaut étant le répertoire CC disque E, donner la commande permettant de
lister tous les fichiers Excel de quatre caractères, dont le deuxième est x et le dernier y
contenus dans le sous-répertoire TRAVAIL du répertoire INFO de C. (préciser l’invité et la
commande elle-même) (2pts)
b) Soient les commandes ci-dessous :
C :\PFTI>MD \PFTI FI1 FI2 PFTI\FI1 PFTI\FI2 FI1\FI1 FI2\FI2 (1)
C :\TOTO\REMI>MD\PFTI\INFO\CC INFO\EXAMENS INFO\TP (2)
C :\INFO>MD CC EXAMENS TP (3)
Dessiner l’arborescence générée par ces commandes (1 seul arbre) (3pts)
Question 2 : MS-WORD (5pts)
a) Que signifie << modifier la casse >> ? citer les différents cas de modification de la casse ;
(2pts)
b) Après avoir cité les différents types de ; donner un cas d’utilisation de chacun d’eux ;
(2pts)
c) Donner la procédure de création d’un répertoire dans WORD (1pt)
Question 3 : TABLEUR (10pts)
a) Définir les termes : champ, recopie incrémentale, étiquette (1,5pts)
b) Définir les notions d’adressage relatif et adressage absolu. Donner un exemple d’adresse
relative et un exemple d’adresse absolue. (3pts)
c) Dans le vocabulaire EXCEL, donner le terme équivalent en anglais des termes ci-dessous :
(1,5pts)
Tableur, Classeur, Feuille, Champ, Ligne, Donnée
Soit la feuille de calcul ci-après :

A B C D E F G
1 IUT DE DOUALA
2
3 N° Noms et prénoms Moyenne décision Filière
4
5 1 AGBOR John 11,22
6 2 Augustine 9,33
NDEH AJAH
7 3 MATEKE Pierre 12,44
8 4 MEKE SAMBA 8,56
Paul
9 5 MOUSSA Paul 14,33
10 6 TCHAPDA 10,33
Maurice
11
12 Moyenne Classe
13

d) Donnez la formule permettant de calculer la moyenne de la classe dans la cellule C12


; (1pt)
e) Donner la formule permettant d’afficher le message ADMIS lorsque la moyenne de l’étudiant
est supérieure à 10/20 et RECALE dans le cas contraire, dans la cellule D5 ;
(2pts)
f) Dire comment vous allez procéder pour afficher la décision dans le cas des cellules D6 à D10 ;
(1pt)
**********************************************************************************
Enseignants : durée : 2H
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE 2009/2010
QUESTION 1 : COURS / TP (5pts)
1) Donner le rôle d’un écran de veille ; (0,5pt)
2) Donner la procédure d’ouverture de l’explorateur Windows et quatre actions qu’il permet
d’exécuteur ; (2pts)
3) Quel est le rôle d’une alimentation ? Quelles tensions délivre-t-elle à la sortie ? (1pt)
4) Qu’est-ce qu’une imprimante par défaut et comment fait-on pour configurer une imprimante
comme étant une imprimante par défaut ? (0,5pt)
QUESTION 2 : INTERNET
1) Définir les termes : Réseau d’ordinateur ; Internet ; Intranet ; Protocole (2pts)
2) Quels sont les avantages à connecter des ordinateurs en réseau ? (0,5pt)
3) Que signifient les abréviations suivantes : http ; FTP ; URL ; DHCP (2,5pts)
QUESTION 3 : COMMANDES MS-DOS
Donner l’arborescence créée par la commande suivante : (7pts)
C:\PFTI>MD\PFTI\FI1\FI2 GMP GTE GEII GIM \INFO\GMI\GTE\GIM\GEII INFO EXAMENS\
QUESTION 4 : COMMANDE MS-DOS (3pts)
Donner en une commande maximum la commande permettant de créer l’arborescence contre dans le
disque F ; le répertoire actif étant le répertoire PFTI du disque C. Bien pré (PAS COMPLET)
l’invite et la commande elle-même.

EXAMEN DE PREMIER SEMESTRE 2017/2018


Cet exercice a pour objectif de vérifier l’assimilation de vos connaissances dans le cadre de la
préparation a la certification C2I. veuillez entourer la bonne réponse
1. Pour abonner un mineur a une lettre d’information par mail, certaines informations peuvent être
collectées auprès de celui-ci :
a. Uniquement son adresse mail et son âge
b. Tout type d’information
c. Toute information qui n’est pas sensible (religion, race…)
2. Je veux embellir mon site en proposant la musique de Kotto Bass en accompagnement de la
navigation de certaine page. Je peux faire le faire en toute liberté
a. vrai, il est décédé depuis plus de 10 ans
b. Faux, je dois effectuer une démarche auprès de la SAGEM
3. Dans un traitement de texte, quelle fonction permet de restaurer une partie de texte qui vient
d’être efface par maladresse ?
a. Annuler
b. Copier
c. Remplacer
d. Supprimer
e. Rechercher
4. Dans un traitement de texte, que dois-t-on faire pour dupliquer un paragraphe ?
a. On le coupe et on le copie à l’endroit désiré
b. On le coupe et on le colle a l’endroit désiré
c. On le colle et le copie à l’endroit désiré
d. On le fait glisse jusqu’à l’endroit désiré
e. On le copie et on le colle à l’endroit désiré
5. Dans un logiciel, a quoi équivaut la fonction ‘’couper’’ ?
a. Supprimer et coller
b. Copier puis coller
c. Copier puis supprimer
d. Coller puis copier
6. Dans un traitement de texte, quels sont les caractères dits ‘’non imprimable’’ ?
a. Le caractère de la tabulation
b. Le point d’exclamation
c. La marque du paragraphe
d. Le symbole dollar
e. Le tiret
7. Qu’est ce que la case d’un mot ?
a. C’est la coupure de mot en fin de ligne
b. C’est le fait d’être en majuscules ou en minuscules
c. C’est la police des caractères utilisées
d. C’est la méthode utilisées pour déprotéger un document
e. C’est le fait de trouver le mot de passe
8. Dans un traitement de texte, que peut-on dire de la police ?
a. C’est une propriété de paragraphe
b. C’est une propriété de page
c. C’est une propriété de sections
d. C’est une propriété de lignes
e. C’est une propriété de caractères
9. Dans un traitement de texte, comment force-t-on le passage à la ligne ?
a. On diminue le retrait droit de la ligne
b. On insère un saut de ligne
c. On insère des espaces en fin de ligne
d. On appuie sur la touche entrée
e. On insère un caractère de tabulation
10. Dans un tableur, que se passe-t-il si le résultat d’une formule affiche ###### ?
a. Le format de nombre n’est pas comptable avec la donnée
b. La colonne est trop étroite pour afficher le résultat tout entier
c. La formule contient une erreur
d. La formule n’a pas de sens du point de vue mathématique
e. Il n’y a pas assez de mémoire pour que le logiciel fasse le calcul
11. Dans un tableau, où le contenu de la cellule active apparait il également ?
a. Dans l’onglet de la feuille
b. Dans la barre de titre
c. Dans la barre d’état
d. Dans la barre de formule
e. Nulle part ailleurs
12. Comment peut-on se déplacer dans une feuille de calcul ?
a. En utilisant les flèches de direction
b. En utilisant la touche espace
c. En utilisant la touche de tabulation
d. Il faut obligatoirement cliquer dans la cellule destination
e. En saisissant la référence de la cellule à atteindre dans la barre de formule et valider
13. Comment appelle-t-on l’élément constitutif d’une feuille de calcul ?
a. Une case
b. Un octet
c. Une cellule
d. Un tableau
e. Un nombre
14. Comment appelle-t-on le fichier de base d’un tableur ?
a. Une grille
b. Une feuille de calcul
c. Un classeur
d. Un tableau
e. Une plage de cellule
15. Dans un tableau, comment nomme-t-on l’ensemble des feuilles de calcul d’un document ?
a. Un classeur
b. Un livret
c. Une série
d. Un dossier
e. Un répertoire
16. Comment appelle-t-on l’ensemble des programmes assurant la liaison entre les ressources
matérielles, l’utilisateur et les applications d’un ordinateur ?
a. Le cahier de charge
b. Le système d’exploitation
c. Le langage machine
d. Le code source
e. Le logiciel propriétaire
17. Quelles affirmations concernant les systèmes d’exploitation sont vraies ?
a. Chaque fabriquant d’ordinateur a son propre système d’exploitation
b. Le système d’exploitation est le programme informatique de base indispensable au bon
fonctionnement d’un ordinateur
c. On peut installer plusieurs système d’exploitation dans des partitions différencier du disque
dur
18. Qu’est ce qu’une interface machine ?
a. C’est une palette de couleur RV6
b. C’est un utilitaire permettant de faire des dessins sur son écran
c. C’est un moyen pour communiquer avec son ordinateur à l’aide d’une souris et dune cran
d. C’est un écran WYSIWYG
e. C’est un moyen d’afficher des graphiques sur son écran
19. Que désigne le mot anglais ‘’hardware’’ utilise en informatique ?
a. Le clavier de l’ordinateur
b. L’utilisation de l’ordinateur comme outil de formation
c. L’ensemble des parties matérielles de l’ordinateur
d. La difficulté de programmer un ordinateur
e. L’unité centrale de l’ordinateur
20. Si la vitesse du processeur augmente, quelle affirmation est vraie ?
a. Le nombre de vidéos pouvant être stockées sera plus important
b. Le téléchargement d’un film sur internet sera plus rapide
c. La compression d’un fichier prendra moins de temps
d. La qualité visuelle d’un jeu vidéo sera améliorée
e. Le nombre d’application ouvertes simultanément pourra être plus important sans perte de
performance
**********************************************************************************
EC : MECANIQUE GENERALE
Enseignants : Mme KAMEWE durée : 1H
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE 2013/2014
I. QUESTION DE COURS (7pts)
Soit un point M (x, y, z) se déplaçant dans un repère orthonormé R (o, i, j, k) :
Définir la vitesse et l’accélération de ce point :
- En coordonnées cartésiennes
- En coordonnées cylindriques
- En coordonnées sphériques
APPLICATION
Equations de mouvement dans le plan
Les équations paramétriques du mouvement d’un mobile sont en coordonnées cartésiennes planes de
base (𝑖 , 𝑗)
X= t-3
Y= 2t2+4t+1
1) Trouver l’équation et la nature de la trajectoire.
2) Exprimer sur le base (𝑖 , 𝑗), le vecteur vitesse instantanée et le vecteur accélération.
II. COMPOSITION DES VITESSES (6pts)
a. Enoncé le principe de la composition des vitesses et des accélérations d’un point M de
l’espace.
b. APPLICATION
Soient deux repères Ri (Oi, Xi, Yi, Zi) et Rk (Ok, Xk, Yk, Zk) tels que :
⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗ – 2t 𝑌𝑖
𝑂𝑖𝑂𝑘 = t2 𝑋i 𝑍𝑖 et ⃗⃗⃗⃗⃗
⃗⃗⃗ + 5 ⃗⃗⃗ 𝛺𝑘 = cost ⃗⃗⃗⃗⃗
𝑋k + sint ⃗⃗⃗⃗⃗
𝑌𝑘 + ⃗⃗⃗⃗
𝑍𝑘
Les couloirs d’un métro étant parfois assez long, les usagers économisent quelques pas en empruntant
un tapis mécanique qui circule à une vitesse V1= 1,4 m/s.
Considérons une personne qui se déplace à la vitesse V2= 1m/s par rapport à ce tapis ; calculer :
-la vitesse de cette personne par rapport au couloir.
-Le temps mis pour parcourir une distance l = 120m.
-Quel temps aurait-il mit si le tapis ne fonctionnait pas ?

PROBLEME : Mouvement hélicoïdal


Soit un mobile en mouvement dans un référentiel R=Oxyz
Les équations paramétriques du mouvement du mobile sont en coordonnées cartésiennes
X= rsinωt, Y= r(1-cosωt), Z= hωt où h et ω sont constants.
1) Déterminer la trajectoire du mobile dans le plan (oxy)
2) Soit (ρ, θ, z) les coordonnés cartésiennes et cylindriques du mobile. Exprimer ces coordonnées
en fonction de (r, ω, h).
3) Déterminer la vitesse et l’accélération en coordonnées cartésiennes et cylindriques.
4) Déterminer l’accélération en coordonnées intrinsèques, en déduire le rayon de courbure
************************************************************************
Enseignants : Mme KAMEWE durée : 1H
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE 2015/2016
Exercice 1
Une grue fixe de masse 1000 kg est utilisée pour soulever une caisse d’emballage de 2400kg.
Elle s’appuie sur une rotule A et sur un appui à bascule B son centre de gravité se trouve au point G.
Calculer les composantes horizontales et verticales des réactions A et B. choisir la bonne réponse
(réponses en Ax : a) 107,1KN, b) 213KN, c)113,3KN ; Ay : a)33,3KN, b)43,6KN, c)33,3KN, donc A :
a)112,2KN, b)49,90KN, c)33,3KN. En B on a : a)122,34KN, b)107,1KN, c)115,8KN

PARTIE II CINEMATIQUE
Equations de mouvement dans le plan.
Les équations paramétriques du mouvement d’un mobile sont en coordonnées cartésiennes planes de
base (𝑖 , 𝑗).
x=t-3
y = 2t2 + 4t + 1
1) Trouver l’équation et la nature de la trajectoire
2) Exprimer sur la base (𝑖 , 𝑗), le vecteur vitesse instantanée et le vecteur accélération.
Une particule M se déplace dans le repère Rk (Ok, xk, yk, zk) et y a pour coordonnées à l’instant t :
X = sinωt Y = - cosωt Z=1
Déterminer à tout instant la vitesse relative, la vitesse d’entrainement et la vitesse absolue de la
particule.

PROBLEME : Mouvement hélicoïdal(7pts)


Soit un mobile en mouvement dans un référentiel R = Oxyz
Les équations paramétriques du mouvement du mobile sont en coordonnées cartésiennes :
X = rsinwt, Y = r(1-cowt), Z = hwt où h et w sont constants
1) Déterminer la trajectoire du mobile dans le plan (oxy)
2) Soit (ρ, θ, z) les coordonnées cylindriques du mobile. Exprimer ces coordonnées en fonction
de (r, w, h).
3) Déterminer la vitesse et l’accélération en coordonnées cartésiennes et cylindriques.
4) Déterminer l’accélération en coordonnées intrinsèques, en déduire le rayon de courbure.
**********************************************************************************
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE
EXERCICE 1
Dans un repère orthonormé R(O,x,y,z) la projection d’un point M est déterminé par les équations
paramétriques suivantes : x=sinwt𝑒 𝑤𝑡 ; y=coswt𝑒 𝑤𝑡 ; z=2𝑒 𝑤𝑡
Déterminer :
1) Les modules de la vitesse et de l’accélération du point M ;
2) Le rayon de courbure en fonction de Z ;
3) Soit H la projection orthogonale du point M sur le plan xoy, quelle est l’équation polaire du
point H.
EXERCICE 2
Un projectile est lancé depuis une hauteur de 20 m avec une vitesse initiale de 15 m/s faisant un angle
de 45° avec l’horizontale (voir figure)

a) Dans le système de coordonnées schématisé ci-dessus, exprimer les coordonnées initiales du


projectile.
b) Quelle sont les coordonnées du vecteur vitesse initiale ?
c) On peut monter que la vitesse instantanée de ce projectile à tout instant t ultérieure est donnée
par : Vx = Vox ; Vy = Voy – gt ; ou g est une constante qui vaut approximativement 10 m/s. que
vaut la vitesse de ce projectile après 0.45 s ? quel angle fait-elle avec l’horizontale à ce moment ?
d) Que valent les coordonnées X et Y du projectile en fonction du temps ?
e) A quel instant le projectile va-t-il entamer sa chute ?
f) Quelle est la hauteur maximale atteinte par le projectile ?
EXERCICE 3
Une poutre P horizontale repose sur deux appuis A et B. on lui applique deux charges verticales P et Q.
calculer les réactions RA/P et RB/P des appuis sachant que P=3000N et Q=2000N et la distance AB=4m.
**********************************************************************************
EXAMEN DE PREMIER SEMESTRE 2018/2019
Exercice 1 :
Un mobile se déplace à vitesse scalaire constante sur une trajectoire décrite par des équations
paramétriques en coordonnées cylindriques :
z=kr
r = r0 e , où k, r0, c : sont des constants positives.
1. Trouver l’équation horaire r(t) sachant qu’à : t = 0 ⇒ 𝜑 = 0 ;
2. Déterminer le vecteur accélération et le rayon de courbure de la trajectoire.

Exercice 2 :
Un système mécanique composé d’une barre coudée ADE de masse négligeable et d’un disque de
rayon R, de masse négligeable, soudé à celle-ci au point C comme indiqué sur la figure ci-dessous. La
barre est supportée par deux liaisons cylindriques en A et B. On relie le disque à une polie fixe par un
cable inextensible, de masse négligeable, auquel est suspendue un poids P. Au point E, dans un plan
parallèle au plan (xAz), est appliquée une force 𝐹 inclinée par rapport à la verticale d’un angle 𝛽=30°.
Un moment 𝑀 ⃗⃗ est appliqué à la barre afin de maintenir le système en position d’équilibre statique dans
le plan horizontal (xAy). On donne F = 2P, et 𝛼 = 60°.
1. Ecrire les équations scalaires d’équilibre statique ;
2. En déduire les réactions aux points A et B ainsi que la valeur du moment M pour maintenir le
système en position d’équilibre statique dans le plan horizontal (xAy),


T α
−→ →
M P
A H
C B

D
x
a → β y
F a
a
E
a
**********************************************************************************
EC : ELECTRICITE GENERALE
Enseignants : Pr MOUKENGUE durée : 2H
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE 2013/2014
Exercice 1 :
La tension d’induction qui apparaît aux bornes d’un circuit est appelée :
a. t.i.m
b. f.m.m
c. f.é.m.
1. Dans le phénomène d’induction, la source du champ magnétique se nomme :
a. L’induit
b. L’inducteur
c. L’inductance
2. Dans le phénomène d’induction, le circuit où apparaît la tension se nomme :
a. L’induit
b. L’inducteur
c. L’inductance
3. Le phénomène d’induction apparaît lorsqu’un circuit est soumis à un champ magnétique :
a. D’intensité élevée
b. Uniforme
c. Variable dans le temps
4. Une tension induite apparaîtra aux bornes d’un circuit plongé dans un champ magnétique :
a. De faible intensité
b. De forte intensité
c. Il manque des données pour de se prononcer (champ variable ou pas ?)
5. Une bobine est soumise à un champ magnétique uniforme et constant. Pour qu’il y ait
induction, il faut que :
a. La bobine possède un nombre élevé de spires
b. L’axe de la bobine soit de même direction que le champ magnétique
c. La bobine se déplace perpendiculairement ou champ magnétique
6. La loi de Lenz nous dit, entre autre, que le courant induit produit à son tour un champ
magnétique qui s’oppose :
a. Au champ magnétique inducteur
b. A la variation du champ magnétique inducteur
c. A la cause qui lui a donné naissance
7. Les courants d’induction volumiques sont appelés :
a. Courants de Lenz
b. Courants de Farad
c. Courant de Foucault
8. Le théorème de GAUS permet de :
a. Calculer la charge totale d’une distribution volumique
b. Calculer le flux du champ électrique à travers une surface fermée
c. Calculer le flux du champ magnétique à travers une surface fermée
9. L’électrostatique étudie :
a. Les charges électriques en mouvement
b. Les charges magnétiques au repos
c. Aucune bonne réponse
Exercice 2 : MET et MEN
Calculer le générateur de Thévenin et le générateur de Norton équivalents au montage ci-dessous. Il
s’agit de déterminer Vth, Rth et IN, RN donnant les mêmes grandeurs IS et VS que toute la partie
gauche du circuit quelle que soit la charge Ri. (Figure 1)

Exercice 3 : PRINCIPE DU MOTEUR A COURANT CONTINU (figure 2)


A l’instant t=0, on ferme l’interrupteur.
a. Calculer i0, le courant circulant dans le circuit à l’instant t=0.
b. Déterminer les caractéristiques de la force magnétique s’appliquant sur la barre AB.
Sous l’effet de la force magnétique, la barre est mise en mouvement. A l’instant t, elle se déplace à la
vitesse V.
c. Déterminer les caractéristiques de la f.é.m. induite.
d. En déduire le courant I dans le circuit ainsi que le courant induit i.
En fin d’accélération, la barre atteint une vitesse limite V max.
e. Que vaut alors F ? (On suppose qu’il n’y a pas de frottement). En déduire I, i et Vmax.
A.N. E= 6V, r= 1Ω, Bext= 1,5T et L=20 cm.

Enseignants : Pr MOUKENGUE durée : 1H


EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE 2012/2013
Exercice 1
Le diagramme ci-dessous montre deux plaques chargées infiniment larges A et B.
La plaque A est un conducteur d’épaisseur finie et porte une charge totale σA > 0 par unité de surface
tandis que la plaque B est infiniment mince avec une densité surfacique σB = 2σA.
1. Déterminer les charges σA’et σA’’ qui apparaissent sur les deux faces de la plaque A.
2. Enoncer le théorème de COULOMB.
3. Déterminer le champ électrique en un point P situé entre les deux plaques, leur voisinage.
En déduire le potentiel en tout de l’espace compris entre les deux plaques.
Exercice2
Rappeler l’expression du champ magnétique dans un solénoïde.
Déterminer l’expression de l’inductance I d’un solénoïde. (N=1000 spires, l= 80 cm, S= 36cm2)
Le solénoïde est traversé par un courant de 0,5 A. quelle est l’énergie emmagasinée par le solénoïde ?
On considère le schéma ci-dessous :
a. On approche l’aimant, quel est le signe de la FEM induite dans la bobine ?
b. On éloigne l’aimant, quel est le signe de la FEM induite dans la bobine ?

**********************************************************************************
Enseignants : Pr MOUKENGUE durée : 1H 15min
CONTRÔLE CONTINU
Exercice 1 : Electrostatique
On considère un segment électrisé AB de densité linéique homogène λ de longueur 2a et de milieu O.
1. Déterminer le champ électrique en un point M de l’axe de symétrie Ox. On pose OM = x.
2. En déduire en ce point M le champ créé par un fil « infini ».
Exercice 2 : Electromagnétisme
Un fil rectiligne transportant un courant alternatif I(t) de fréquence f et d’intensité d’amplitude I0 est
placé sur l’axe d’un tore qui canalise le champ magnétique. A l’intérieur du tore, le champ magnétique
μ
créé par un fil est B(t) = 𝝅0 I(t)
𝑫
⃗⃗⃗
eθ on le considère homogène. On a enroulé n spires de fil de cuivre sur
le tore et connecté les deux extrémités à un voltmètre.
1. Calculer le flux du champ magnétique engendré par I(t) à travers les spires.
2. Calculer la tension U(t) indiquée par le voltmètre et son amplitude U0.
3. Quelle application ce montage peut-il avoir ?
Application numérique : n = 100, f = 50 Hz, D = 50 mm, d = 10 mm, I0 = 20A
Exercice 3 : Electrocinétique
Déterminer le générateur de Thévenin équivalent (Eth et Rth) au réseau dipolaire entre les bornes A et B
ci-contre.
Données : η = 1 A, R = 6 Ω et e = 24

**********************************************************************************
Enseignants : Pr MOUKENGUE durée : 1H30min
EXAMEN DE PREMIER SEMESTRE 2018-2019
Exercice 1 : 6 pts
Soit le morceau d’un fil conducteur AB uniformément chargé avec une densité linéique λ > 0 donné
à travers la figure ci-contre. On désigne par O le milieu du segment AB.

1. Calculer le champ 𝐸⃗ crée par cette distribution en tout point M sur une distance a de la
médiatrice de AB.
2. Exprimer l’intensité du champ ǁ𝐸⃗ ǁ en fonction de λ, Ԑ0 et a, pour αo = 30°

Exercice 2 : 4 pts
Déterminer, pour le circuit ci-contre, l’intensité I et la tension U, utilisant la méthode ou les méthodes
de calcul des circuits que vous maîtrisez le mieux.
Application numérique : E = 10 V, R = 5 Ω

Exercice 3 : 6 pts
On considère un conducteur cylindrique (câble) de rayon R, de longueur infinie, parcouru par un
courant d’intensité I uniformément réparti dans la section du conducteur. A l’aide du théorème
d’Ampère, déterminer l’intensité du champ magnétique en un point situé à la distance r de l’axe du
câble.
Application numérique : r = 2 m, R = 2 mm, I = 10 A, et on sait que μo = 4π*10-7 H/m.
Exercice 4 : 4 pts
Déterminer les paramètres Eth et Rth du générateur de Thévenin équivalent au réseau dipolaire entre les
bornes A et B ci-contre
Données : I0 = 1 A, R = 4Ω et E = 8 V

**********************************************************************************
Enseignants : Pr MOUKENGUE durée : 1H
CONTRÔLE CONTINU FI2
Exercice 1 : Champ au voisinage du sol terrestre
Au voisinage immédiat de la surface de la Terre supposée sphérique, on relève un champ
électrique vertical et dirigé vers le bas, de module 100 Vm-1.
1. A quelle densité uniforme de charge superficielle ce champ correspond-il ?
2. Quelle est la charge totale Q portée par la terre, sachant que son rayon est R= 6,37*107m ?
Lorsqu’on s’élève dans l’atmosphère, le champ électrique conserve les mêmes directions et
sens qu’au sol, mais son module ǁ𝐸⃗ ǁ varie en fonction de l’altitude Z (en mètres), comme :
−768∗τ
ǁ𝐸⃗ ǁ = E0 exp( 𝑅
) avec E0=113,1 Vm-1.
3. Calculer la différence de potentiel entre un point d’altitude Z=5km et le sol.
Exercice 2 : champ magnétique terrestre
Un solénoïde comportant N=1000 spires jointives a pour longueur L=80 cm. Il est parcouru
par un courant d’intensité i.
1. Faire un schéma sur lequel vous représenterez :
-le spectre magnétique du solénoïde
-les faces Nord et Sud
-le vecteur champ magnétique au centre du solénoïde
On suppose le solénoïde suffisamment long pour être assimilable à un solénoïde de longueur
infinie.
2. Quelle est l’expression de l’intensité du champ magnétique au centre du solénoïde ? A.N.
calculer B si i= 20 mA.
3. L’axe du solénoïde est placé perpendiculairement au plan du méridien magnétique. Au centre
du solénoïde on place une petite boussole mobile autour d’un axe vertical. Quelle est
l’orientation de la boussole pour i= 0 ?
4. Quand le courant d’intensité i= 20 mA parcourt le solénoïde, la boussole tourne d’un angle α=
57,5 °. En déduire l’intensité Bh de la composante horizontale du champ magnétique terrestre.

Exercice 3 : inductance d’un solénoïde


𝑁
Sachant que le champ magnétique dans un solénoïde est : B=μ0 *( 𝑙 ) *i
1. Déterminer l’expression de l’inductance L, d’un solénoïde et sa valeur numérique si N=1000
spires ; l=80cm ; S= 36cm2
2. Le solénoïde est traversé par un courant de 0,5 A. Quelle est l’énergie emmagasinée par le
solénoïde ?

3. Que se passe-t-il si l’on déplace un aimant au voisinage de ce solénoïde parcouru par le


courant i ?
**********************************************************************************

SEMESTRE 1 CORRIGES
EC : EXPRESSION ECRITE ET ORALE
Enseignants : DR ESSAM ZE DANIEL durée : 2H
CORRECTION EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE
5. Le savoir-vivre nous permet de mieux vivre en société et ainsi mieux communiquer avec ceux
qui sont autour de nous.
6. 5 domaines concernés par le ‘’savoir vivre ‘’ : en entreprise ; en famille; en communauté ; en
société.
7. Nous communiquons pour pouvoir mieux vivre en société. Par exemple lorsque nous sommes
contrariés nous devons communiquer pour être mieux compris pour pouvoir maintenir de
bonnes relations avec les autres.
8. Nous pouvons communiquer de façon verbal ; avec la gestuelle et même de façon écrite.
Par exemple avec un téléphone; avec une lettre et bien d’autres.
CORRECTION EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE
Cochez la lettre correspondante a la bonne réponse
A. les écrits professionnels
15 b 16 a 17 c 18 c 19 d 20 c 21 d 22 a 23 c 24 d
B. Expression orale en milieu professionnel
15 c 16 c 17 a 18 c 19 a 20 c 21 d 22 a 23 a 24 c

**********************************************************************************
EC : COMMUNICATION ET RELATION HUMAINES
Enseignants : durée : 2H
EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE
Question 1
Définir Relations Humaines : sont des rapports qui existent entre les individus au sein des groupes
Rôle en milieu professionnel : diminuer le degré de désatisfaction et « élevé le niveau à ce que les
sociologues et les psychologues appellent le moral ouvrier ; il recherche également à redonner à
l’homme au travail une place centrale
Question 2
Commandement en entreprise : actes qui consiste à redonner des autres afin d’obtenir de la part de
ses subordonnés les actions souhaités dans les conditions de délai et de qualités requises
Styles selon Blake et Mouton : le style laisser faire ; le style paternaliste ; le style démocratique et
autocratique
Question 3
Conflit : opposition d’intérêt entre deux ou plusieurs personnes
Donner les sources de conflit dans une entreprise : les conditions de la vie au travail ; la gestion
autoritaire de l’entreprise ; l’incompétence de la direction et de l’encadrement
Question 4
Outils d’information et de communication : les cartes de visites ; un site internet ; les blogs ; les
réseaux sociaux; la newsletter
**********************************************************************************
CORRECTION EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE
Question 1 : rubriques du curriculum vitae : en tête ; titre ou accroche ; expérience professionnelle ;
compétences ; formations et diplômes; langues et informations
Question 2 : les parties d’une lettre de motivation : les informations de base ; une accroche ; un contenu
structuré en trois parties (vous, moi et nous) ; une invitation à être contacté (avec formule de politesse)
Question 3 : les relations commerciales en entreprise parce que la viabilité d’une entreprise dépend du
montant des capitaux propres engagés dans le projet justifiant sa création ; elle préserve son autonomie
en entretenant des rapports de confiance avec ses partenaires financiers privilégiés.
Question 4 : Dans l’entreprise, le service administration du personnel est en relation avec les organismes
extérieurs.
Question 5 : Les styles de commandements : le style laissé faire ; le style paternaliste ; le style
démocratique .
Question 6 : la pyramide de MASLOW dans la gestion des relations humaines permet de classer les
besoins des humains par ordre d’importance en 5 niveaux. Ce classement correspond à l’ordre dans
lequel ils apparaissent à l’individu ; la satisfaction des besoins d’un niveau engendrant les besoins du
niveau suivant.
**********************************************************************************
EC :FONDAMENTAUX AU DROIT
Enseignants : Mme Issa durée : 1H
CORRECTION EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE 2018
1a 2b 3a 4a 5a 6b 7a 8a 9c 10 b
11 b 12 b 13 a 14 b 15 a 16 b 17 a 18 a 19 a 20 a

CORRECTION EXAMEN DU PREMIER SEMESTRE 2016


1b 2b 3b 4b 5c 6b 7a 8b 9a 10 b
11 b 12 b 13 a 14 a 15 a 16 b 17 a 18 a 19 a 20 b

EC: ANGLAIS
CORRECTION OF FIRST SEMESTER EXAMINATION 2017/2018
Exercise 1 Exercise 2
1d 2b 3c 4a 5c 1b 2c 3a 4d 5b

Exercise 3
Simple: to express fact and situation that existed in the past, exist in the present or will exist in
the future.
Continuous: to show an action that is, was, or will be in progress at a certain time.
Perfect: to express the idea that one event happens before another event.
Perfect continuous: to show that something started in the past and is continuing at the present
time.
Exercise 4
They were playing tennis yesterday => CONTINUOUS
5. They hadn’t worked as usual => PERFECT
6. My mates had been working in the laboratory shortly before the light went off => PERFECT
CONTINUOUS
7. I would have been fixing the engine as from now => PERFECT CONTINUOUS
**********************************************************************************
CORRECTION FIRST SEMESTER EXAMINATION PFTI 2015/2016
EXERCISE 1
Recognize the tense and the voice in the following sentences and turn them in the passive/active voice
accordingly. (10 marks)
6. Tense: present perfect continous
Voice: active
Recently the work has been done by john
7. Tense: futur perfect Voice:
active
The projet is going to have been completed before the deadline
8. Tense: future in the past
Voice: active
I know the work would be finished by 5:00 PM
9. Tense: past perfect
Voice: active
Many cars had been repaired before the deadling
10. Tense: futur perfect
Voice: active
The projet is going to have been completed before to deadling
EXERCISE 2
6B 7D 8A 9B 10 B

EXERCISE 3
Volt: unit for electric potential voltage and electromotive force.
6. Ohm: unit for electrical resistance.
7. Amp: unit for electrical current.
8. Watt: unit for power.
9. Lightening
Cooling
heating
**********************************************************************************
CORRECTION FIRST SEMESTER EXAMANITATION PFTI 2016/2017
Exercise 1 : Vocabulary/10 marks
5. Define the following expressions: 5marks
The system of units: is the main part of a desk top computer .
Joule: the standard unit of work or energy in the international unit.
Power: the ability to act or produce an effect.
Potential difference: it is the difference in potential between two points that represent the work
involed or the energy released in the transfer of a unit quantity of electricity from one point to another.
Resistance: is the opposition that a substance offers to the flow of electric current.
6. Difference between velocity and acceleration is velocity refers to the speed in a specific
direction while acceleration is the rate of change of velocity in respect to time.
7. Electromotive force: is the source of energy that can cause a current to flow in a electric
circuit or device.
8. Heating effect (application): the element of appliance must have high melting point to retain
more heat.
Magnetic effect (application): it is the basic principle in appliances uned in various field of
activities.
Chemical effect (application): it is the liquid that passes through various conductors.
Exercise 2 Grammar/ 10 marks
A. The uses of English tenses. 5 marks
Please fill the following table
Type of tense Types of action expressed
Perfect Unfinished action
Continuous An action happening at the time of speaking
Perfect continuous The action that began in the past and are
still continuing
Simple Repeated action

B. conjugation 5marks
The following statement contain false or improbable conditions. Paying attention to the
underlinedadverbsindicating time, complet the following sentences using the indicated verbs in the
appropriate conjugation with would. Use the simple conjugation for actions pertaining to the past.
For example: if you came with us now, you……………………. everything (to see)
If you came with us now, you would see everything.
6. If they were old enough, they would the contest next weak (to enter)
7. I would if you came with me now (to appreciate)
8. Would she not take a vacation now if she had more time? (to take)
9. Would you speak to him last night if you had seen him? (tospeak)
10. Would you buy cucumbers yesterday if they had been on sale (to buy)
**********************************************************************************
EC : ANALYSE
CORRECTION DU CONTRÔLE CONTINU D'ANALYSE PFTI/FI1
Exercice 1
1. Montrons que a3=b3=c3
On sait que a + b + c= aā = bb̅ = cc̅ =0

aā = 1 ā = 1/a
̅
On a: { b b = 1 =˃ { b̅ = 1/b
c c̅ = 1. c̅ = 1/c
D’où ā+ b̅+ c̅=0 =˃ 1/a +1/b + 1/c =0
=˃ a + b/ab +1/c = 0
=˃ a (b + c) = -bc
=˃ a2(b + c)= -abc
Or a + b + c=0 =˃ a= -(b+c)
=˃ a3=abc
De même on a b(a+c)=-ac
b2 (a + c) = -abc
a + b + c = 0 =˃ b = -(a+c)
=˃ b3=abc
Et c(a+b) = -ab =˃ c2 (a + b)= -abc
=˃ a + b + c = 0 =˃ c=-(a+b)
=˃ c3 = abc
d'où a3=b3=c3
2. a) Résolvons les équations suivantes d'inconnue z € C
a.z2-2zcos 𝛼 +1=0 𝛼 € [0,π/2]
 cos 𝛼 ≠0
∆=-4sin2 𝛼
∆=(2isin 𝛼)2
z1=(2cos 𝛼 -2isin 𝛼 )/2 =cos 𝛼 -isin 𝛼 =e-iα
z2=(2cosα-2isinα)/2 =cos 𝛼 -isin 𝛼 =e-iα
z2=(2cosα+2isinα)/2 =cosα+isinα=eiα
𝑎 𝑎
or cosα = =
𝑟 │z1│

𝑏
sinα =
│z1│

z1=1+i
z2=1-i
 cos 𝛼 = 0.
l'équation devient
z2+1=0
D'où S = {1+i,1-i,i,-i}
b) z4 = z+ z̅
posons z=x+iy, z=x-iy
z4 = (x+iy)4 d'après le binôme de Newton,
on a:
(x+ iy)4 = x4+4x3(iy)+6x2(iy)2+4x(iy)3+(iy)4
𝑥 4 + 𝑦 4 − 6𝑥 2 𝑦 2 − 2𝑥 = 0
=˃ { (S1)
4ixy = 0
𝑥 4 + 𝑦 4 − 6𝑥 2 𝑦 2 − 2𝑥 = 0
=˃ { (S2)
𝑥2 − 𝑦2 = 0
Du système (S1) on a:
x=y=0, z=0
Du système (S2) on a:
pour x=y : 2y4-6y4-2y=0
=˃ y3=-1/2
3
=˃ y= √(−1/2)
3
x = y = √(−1/2)
pour x= -y: 2y4-6y4+2y=0
2y3=1 =˃ y3=1/2.

=˃ y= 3√(1/2)

Donc x= - 3√(1/2)

D'où S ={0; 3√(−1/2) + i√(−1/2)


3
; - 3√(1/2) + i√(1/2)
3
}
3. Disons si chacune des suites (Un)n€N est convergente, si oui déterminons leur limite :
a)
posons Un=xn+iyn
Un+1=xn+1+iyn+1
1
=˃ Un+1= 5 (3(xn+1+iyn+1)+2(xn+1+iyn+1))
1
=˃ Un+1=xn- 5iyn

Par identification à Un+1= xn+1+ iyn+1


1
on a xn+1= xn et yn+1= 5 yn
1
{x1 = x0. y1 = 5y0}
1
U1=x0+5iy0
1 1 1
U1=x1+5iy1 = x0 + 5 (5 ) iy0
1 1
U2=x0 + 5 (52 ) i y0 .....
1 1
Un= x0 + 5 (5𝑛 ) iy0
1 1
d'où lim Un= lim 𝑥0 + 5 (5𝑛 )𝑖𝑦0 = x0
𝑛→∞

d'où (Un) converge vers x0


b)
U0=1
2
U1= 1- 𝑈 = -1
0

U2=3 .....
2
Un+1-Un= 1- 𝑈 -Un
𝑛

𝑈𝑛 −2−𝑈𝑛2
Un+1 - Un = 𝑈𝑛
≤ 0

or U1 < U0
2
Un+1-1= - 𝑈 ≤ 0
𝑛

Un+1-1 ≤ 0 =˃ Un+1 ≤ 1
or Un+1 ≤ Un.
Un ≤ 1
La suite (Un) est décroissante et minorée par 1
donc converge vers 1
lim Un=1
𝑛→∞

Exercice 2
2) Montrons que le développement limité à l'ordre n au voisinage de 0 de shx est
𝑥 2𝑘+1
shx = ∑𝑛𝑘=0 (2𝑘+1) + 0(𝑥 2𝑛+3 ), 𝑛 ∈ 𝑁

posons f(x)=shx
f'(x)=chx =˃ f'(0)=1
f''(x)=shx =˃ f''(0)=0
f'"(x)=chx =˃ f"'(0)=1
f'"'(x)=shx =˃ f'"'(0)=0
f""'(x)=chx =˃ f'""(0)=1
DLn(0) de shx est:
f′(0) f′′(0) f′′′(0) 𝑓𝑛 (0)
DLn(0)(shx) = f(0) + 1!
(x − 0) + 2!
(x − 0)2 + 3!
(x-0)3+....+ n!
(x-0)n
1 1 𝑓𝑛 (0)
DLn(0)(shx) = x + 3!x3 + 5! x5 +....+ n!
(x-0)n
1 1 𝑥 2𝑛+1 n
= x + 3!x3 + 5! x5 +....+ (2n+1)!
f (0) + 0 (x2n+2)

𝑥 2𝑛+1
n=0, DLn(0)(shx)=..... (2n+1)! + 0 (x2n+2)

- Déduisons en le développement limité au voisinage de 0 d'ordre 4 de ln(shx/x)


1 1
DL4(0)(shx)=x+3!x3+5!x5+0(x4)
1 1 1
DL4(0)(shx/x)= x (x+3!x3+5!x5+0(x4))
1 1
=1+ x2+ x4+0(x3)
3! 5!
1 1
DL4(0)(ln(shx/x))=ln(1+3!x2+5!x4+0(x3))
1 1
DL4(0)(ln(shx/x))= x2+ x4+0(x3)
3! 5!

Exercise 3
1. Calculons les primitives suivantes en indiquant l'ensemble de definition
a. (x3-1)chx = f(x)
F(x) =∫(𝑥 3 − 1)chx dx
= (P(x)chx + Q(x)shx)'
=P(x)shx + P'(x)chx + Q(x)chx + Q'(x)shx
=(P'(x)+Q(x))chx + (P(x)+Q'(x))shx
On a P(x)=ax3+bx2+cx+d, P'(x) =3ax2+2bx+c
Q(x)=αx3+βx2+γx+ λ, Q'(x)=3αx2+2βx+¥γ
F(x)=(α x3+(3a+β)x2+(2b+γ)x+c+λ)chx+(ax3+(3α+b)x2+(2β+c)x+d+γ)shx
Par identification, à: F(x)= ∫(𝑥 3 − 1)chx dx
α=1 a=0
3a + β = 0 b + 3α = 0
{ et {
c + 2β = 0
2b + γ = 0
c + λ = −1 d+γ

P(x)=-3x2-6
Q(x)=x3+6x-1
F(x)=-(3x2+6)chx+(x3+6x-1)shx+c c € IR
𝑎𝑟𝑐𝑡𝑎𝑛𝑥
b. 1+𝑥 2
= f(x)
𝑎𝑟𝑐𝑡𝑎𝑛𝑥
∫ 1+𝑥 2
dx= F(x)
1
F(x)= ∫ U′(x) • U(x) dx = U2(x)+c. c€R
2
𝟏
F(x) = 𝟐 (arctan2x) + c, c € R

2. Résolvons les équations différentielles suivantes d'inconnues y:


a. xy'-2y-x4=0
xy'-2y=x4
Solution homogène xy'-2y=0
xy'=2y
=˃ y'/y=2/x
=˃ lny=2lnx + c
=˃ elny = e2lnx+c
=˃ y = ec.x2
=˃ yh=cx2 avec c = ec € IR
Solution particulière: yp = ax4 + bx3 + cx2 + dx + e
On a xy’p - 2 yp = x4
1
Après remplacement et identification des termes on a: yp = 2 x4
1
D’où yG = yh + yp = cx2 + x4
2
𝟏
yG = cx2 + 𝟐 x4 c € IR*

b. ………..
𝑪
c. yc = x𝑪𝒙−𝟏 c = ec € IR
𝒙+𝟏

**********************************************************************************
CORRECTION DU SUJET D’ANALYSE
1c 2c 3a 4c 5a 6c 7c 8 …… 9c 10 a
11 a 12 b 13 d 14 c 15 d 16 …... 17 b 18 a 19 b 20 a

**********************************************************************************
CORRECTION EXAMEN D’ANALYSE 2018/2019
0 +∞
1) 𝑇𝐿(𝑓) = ∫−∞ 𝜀(𝑡)𝑓(𝑡)𝑒 −𝑝𝑡 𝑑𝑡 + ∫0 𝜀(𝑡)𝑓(𝑡)𝑒 −𝑝𝑡 𝑑𝑡
+∞
D’où 𝑻𝑳(𝒇) = ∫𝟎 𝒇(𝒕)𝒆−𝒑𝒕 𝜺(𝒕)𝒅𝒕
+∞
2) 𝑇𝐿(𝑓) = ∫0 𝑣 ′ (𝑡)𝑒 −𝑝𝑡 𝜀(𝑡)𝑑𝑡
𝑢 = 𝑒 −𝑝𝑡 𝜀(𝑡) 𝑤 ′ = 𝑣 ′ (𝑡)
′ −𝑝𝑡
𝑢 = −𝑝𝑒 𝜀(𝑡) 𝑤 = 𝑣(𝑡)
−𝑝𝑡 +∞ −𝑝𝑡
𝑇𝐿(𝑓) = 𝑒 𝑣(𝑡) + 𝑝 ∫0 𝑒 𝑣(𝑡)𝑑𝑡
𝑻𝑳(𝒇) = −𝒗(𝟎) + 𝒑𝑻𝑳[𝒗(𝒕)]
3) 𝒆(𝒕) = 𝒗(𝒕) + 𝒊𝑹
𝑞(𝑡) 𝑑𝑞 𝑑(𝐶𝑣(𝑡))
4) 𝑣(𝑡) = 𝐶 ; 𝑖 = 𝑑𝑡 𝑑𝑡
𝑑𝑣(𝑡)
𝑒(𝑡) = 𝑣(𝑡) + 𝑅𝐶 = 𝒗(𝒕) + 𝑹𝑪𝒗′ (𝒕)
𝑑𝑡
5) 𝑇𝐿[𝑒(𝑡)] = 𝑇𝐿[𝑣(𝑡)] + 𝑇𝐿[𝑅𝐶𝑣 ′ (𝑡)]
𝐸(𝑝) = 𝑉(𝑝) + 𝑅𝐶[−𝑉(0) + 𝑝𝑉(𝑝)]
𝑬(𝒑) = 𝑽(𝒑) + 𝑹𝑪𝒑𝑽(𝒑) = 𝑽(𝒑)[𝑹𝑪𝒑 + 𝟏]

𝑻(𝒑) = 𝑹𝑪𝒑 + 𝟏
1 𝑎 𝑏 1 2𝑎𝑝+𝑎+𝑏𝑝
6) 𝑝(2𝑝+1) = 𝑝 + 2𝑝+1 ⟹ 𝑝(2𝑝+1) = 𝑝(2𝑝+1)
2𝑎 + 𝑏 = 0 …. (1) et 𝑎 = 1 …. (2)
2 + 𝑏 = 0 ⟹ 𝑏 = −2
1 1 2 1 1
= 𝑝 − 2𝑝+1 = 𝑝 −
𝑝(2𝑝+1) 𝑝+12
𝒂 = 𝟏 , 𝒃 = −𝟐
1 1
7) 𝐹(𝑝) = 𝑝 − 1
𝑝+2
1 1
𝑇𝐿-1[𝐹(𝑝)] = 𝑇𝐿-1[ ] − 𝑇𝐿-1[ ]
𝑃 𝑝+12
𝒇(𝒕) = 𝟏 − 𝒆−𝒕/𝟐
8) 𝐸(𝑝) = 𝑉(𝑝)[𝑅𝐶𝑝 + 1]
𝐸(𝑝) 1
𝑉(𝑝) = 𝑅𝐶𝑃+1 = 𝐸(𝑝). 𝑅𝐶𝑃+1
𝑒(𝑡) est constante
Donc 𝐸(𝑝) est sous la forme
𝑢(𝑡)
𝐸(𝑝) = 𝑝
, 𝑢(𝑡)𝜖ℝ
1 1
𝑉(𝑝) = 𝑢(𝑡). 𝑝 . 𝑅𝐶𝑃+1

1 1
𝑇𝐿-1[𝑉(𝑝)] = 𝑢(𝑡)𝑇𝐿-1[𝑃 . 𝑅𝐶𝑃+1]
−1
𝑉(𝑡) = 𝑢(𝑡) [1 − 𝑒 𝑅𝐶𝑡 ] 𝑅 = 103Ω ; 𝐶 = 2.103 F

𝑅𝐶 = 2
−𝑡
𝑉(𝑡) = 𝑢(𝑡) [1 − 𝑒 2 ] Quand 𝑡 = 0 ; 𝑉(0) = 0

Quand 𝑡 ⟶ +∞ ; 𝑉(𝑡) ⟶ 𝑢(𝑡)

𝑒 𝑝(𝑡−𝑡0)
9) Soit une fonction 𝐻(𝑝) = 𝑝−𝑎
𝑒 (𝑞+𝑎)(𝑡−𝑡0) 𝑒 𝑞(𝑡−𝑡0)+𝑎𝑡0−𝑎𝑡0
𝐻(𝑞) = =
𝑞 𝑞
𝒆𝒒(𝒕−𝒕𝟎)+𝒂𝒕
𝑯(𝒒) = 𝒒
. 𝒆−𝒂𝒕𝟎

**********************************************************************************
EC :GEOMETRIE ET TRIGONOMETRIE
Examen de rattrapage de 1ersemestre 2018
Exercice 1
𝑥 = 2 + 3𝑡 𝑥 = 𝑡 + 2ℷ + 𝔘
𝑥 = −5 − 𝔘
(𝑑): { 𝑦 = −𝑡 (𝑝): {𝑦 = −𝑡 − 3ℷ + 2𝔘 (p) : {
𝑦−3
𝑧 =1+𝑡 𝑧 = 1+ℷ
Etude de DՈP
2ℷ + 𝔘 − 2𝑡 − 2 = 0 (1)
{ −3ℷ + 2𝔘 = 0 (2)
ℷ − 𝑡 = 0 (3)

(3) ℷ=t
(2) -2*(1) = −7ℷ + 4𝑡 − 4 (avec t=ℷ )
−4
=˃ 3𝑡 = 4 𝑡= 3
−4
(2) : −3 ( 3 ) + 2𝔘 = 0 𝔘 = −2

𝑥 = −2
4
(2) { 𝑦 = 3
−1
𝑧= 3

Conclusion : DՈP est le point de coordonnées (x ;y ;z)


Etude de PՈP’
⃗⃗⃗⃗⃗⃗
PՈP’ est une droite de vecteur directeur 𝑉 𝐶𝐷 = (2 ; −3 ; 1) ∩ (−1 ; 1 ; 1)

⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉 𝐶𝐷 = (−4; −3; −1)

Exercice 2
𝑥+𝑦+𝑧+1=0
(𝑝); { M(x ; y ;z)
2𝑥 + 𝑦 + 5𝑧 = 2
Soit 𝐴 (−1; −1; 1) ∈ (𝑝) 𝑒𝑡 𝜂 = (4; −3; −1) = (1; 1; 1) ∧ (2; 1; 5) 𝜂 ⊥ (𝑝)
Trouvons la distance du point m(x ;y ;z) au plan (p)
(𝑃): 4x − 3y − z + 2 = 0
|4𝑥−3𝑦−𝑧+2| |4𝑥−3𝑦−𝑧+2|
𝑑𝑖𝑠𝑡(𝑚; (𝑃)) = =
√4 2 +32 +12 4

Equation cylindrique de révolution d’axe (D) et de rayon 2

Soit (D) passant par ⃗⃗⃗⃗⃗⃗


𝐴𝑀(𝑥 + 1; 𝑦 + 1; 𝑧 − 1)
(𝐸𝐶 ); (𝑥 + 1)2 + (𝑦 + 1)2 + (𝑧 + 1)2 = 4
Exercice 3
1- A (2 ; 3) et B (1 ;-4)
⃗⃗⃗⃗⃗ = (−1 − 2; 4 − 3) = (−3; 1)
a) Vecteur directeur de (AB) 𝐴𝐵
−1 𝑏
b) Pente 𝑝= 3 =𝑎
c) Equation paramétrique soit 𝑚 ∈ (𝐷)𝐴𝑀 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ = ℷ ⃗⃗⃗⃗⃗
𝐴𝐵 avec m(x ; y)
𝑥 = −3ℷ + 2
{
𝑦 =ℷ+3
d) Equation cartésienne 𝑥 = −3(𝑦 − 3) + 2 ; (𝐴𝐵): 𝑥 + 3𝑦 − 11 = 0

3-A) (D) passant par (0 ; 4) de pente 3


Equation paramétrique:
⃗ (𝑎; 𝑏) 𝑚 ∈ (𝐷) 𝑚(𝑥; 𝑦) 3 = 𝑏
Soit le vecteur directeur 𝑉 𝑎
𝑥=ℷ
b=3 a=1 {
𝑦 = 3ℷ + 4
Équation cartésienne x=ℷ y=3x+4 (D) :3x-y+4=0

3-B) (D) passant par A (2 ;-3) et parallèle à l’axe des x


𝑏
𝑚 ∈ (𝐷) 𝑚(𝑥; 𝑦) = 0 → 𝑏 = 0 ; 𝑎 = 1 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗
𝐴𝑀 = ℷ 𝑉
𝑎
𝑥−2=ℷ 𝑥 =ℷ+2
{ {
𝑦+3=0 𝑦 = −3
Equation cartésienne (𝐷): 𝑦 = −3
**********************************************************************************
Correction examen du premier semestre
1- 1 + 3𝑒 −2
2- (2 − 𝑥)𝑒⃗⃗⃗𝑧
3- (20; 0 ; 0)
1 𝑖 √3 −1 √3
4- (− 2 + 2
);( 2 − 𝑖 2
)
1
5- 2
(sin5t –sint)
6- ℷ=12 (𝑝) ∩ (𝐷) = (−9; 14; 7)
7- A (3; 4; 0) X (-4; 3; 1)
𝑥𝑦 𝑦2 𝑥
8- (5 𝑥 2 +𝑦2 − 7𝑦 ; 5 𝑥 2 +𝑦2 + 7𝑥 ; −3 )
√𝑥 2 +𝑦2
9- x + z=2
10- 2/5
Π
11-
4
12- (0;-24;32)
11 1 10
13- Par ⃗⃗⃗
𝑉 (3; 0; 3) et A ;
3 3 3
)
√6
14- dist (o;(H))= 6
2
15- dist (A;(P))=
√42

**********************************************************************************
EC :ALGORITHME ET PROGRAMMATION
CORRIGE EXAMEN ALGORITHME ET PROGRAMMATION 2015-2016
EXERCICE 1
1-d, 2-c, 3-a, 4-b, 5-b, 6- ,7-a, 8-aucune réponse, 9-b, 10-d
EXERCICE 2
Algorithme Ndjambo ;
Var n,i : entier ;
Début
n_0
i_0
Pour i allant de 1 à 6 faire
Début pour ;
Afficher n ;
Fin pour ;
Fin.
EXERCICE 3
Algorithme_facture ;
Var VR,Mont, PLC, trd,trt :réel ;
A,V : entier
Début
Mont_0
Ecrire ( ''entrer l’ancien index'’) ;
Lire (A) ;
Écrire (''entrer nouveau index'') ;
Lire (V) ;
VR_V-A ;
Mont_(PLC+(VR*trt+(VR*trd)) ;
Afficher ('’montant de facture est 'Mont' '’) ;
Fin
Avec
PLC frais fixes d'abonnement
Trt tarif du réseau de transport
Trd tarif du réseau de distribution
VR valeur réelle relevé
**********************************************************************************
EC : INFORMATIQUE
CORRECTION SESSION NORMALE 2018-2019 PFTI FI1 FI2
EXERCICE 1
1) A : IDE : qui signifie Integrated Development Environment
2) C : la performance
3) A : la classe A comprend 2ˆ24-2ˆ1=16777214 adresses
4) B : vérifier le temps de réponse d’une machine distante
5) D : UML : est un langage de modélisation
6) C : FTP qui signifie « File Transfer Protocol »
7) B : vous protège des virus
EXERCICE 2
1) (451)6 = …… (8)
Changeons 451(6) en base 10
451(6) = (4*6²) + (5*6) + (1*6^0)
= 144+30+1=175(10)
175 en base 8 = 4578
(451)6 = 457 (8)

- 3FE16= ……4
Changeons 3FE en base 10
3FE10= (3*10²) + (15*16) +14 =768+240+14 =102210
Changeons 102210 en base 4
102210 = 4 1022
4 255 R 2
4 63 R 3
4 15 R 3
4 3R3
0R3
3FE16 =333324
-321.34 = …..8
Changeons 321.34 en base 10
321.34= (5*4²) + (1*4) + 2 + (3*4^-1) = 48 + 4 + 2 + (3*0.25) = 54.7510= 5410+0.7510
Changeons 5410 en base 8
5410 = 8 54
8 6R6 5410 = 668
8 0R6
Changeons 0.7510 en base 8
0.7510*8= 68
54.7510=66.68
321.34 = 66.68
- 5178 = ……16
Changeons 5178 en base 10
5178 = (5*8²) + (1*8) + (7*8^0) = 320 + 8 + 7 = 33510
Changeons 33510 en base 10

33510= 16 335
16 20 R 15 5178 = 14F16 avec 1516 = F16
16 1R4
16 0R1
5178 = 14F16
-11001.012 = …….16
Changeons 11001.012 en base 10
11001.012= (1*2ˆ4) + (1*2ˆ3) + 0 + 0 + (1*2ˆ0) + 0 + (1*2ˆ-2)
= 16 + 8 + 1 + 0.25 = 25.2510
25.2510 en base 16
25.2510 = 2510 + 0.2510
2510 = 16 25
16 1R9 2510 = 1916
0R1

0.2510 * 16 = 416

11001.012 = 19.416

1) 2A16*1E16 = …..16

Changeons 2A16 et 1E16 en base 10

2A16 = (2*16) + 10 =4210 et 1E16= (1*16) + 15 = 3110

4210* 3110 = 130210

Changeons 130210 en base 16

130210= 16 1302

16 81R6

16 5R1 130210 = 51616

0R5

2A16*1E16 = 51616

- EDF16 – DF316 = …..16

Avec D16 = 1316 ; E16 = 1416 et F16 = 1516

Changeons EDF16 et DF316 en base 10

EDF16 = (14*16²) + (13*16) + 15 = 3584 + 208 + 15 = 380710

DF316= (13*16²) + (15*16) + 3 = 3328 + 240 + 3 = 357110

EDF16 – DF316 = 380710 – 357110 = 23610

Changeons 23610 en base 16

23610 = 16 236

16 14 R 12 avec: 1216 = C16

0 R 14 1416 = E16

EDF16 – DF316 = EC16

EXERCICE 3

1) En effet la réponse c’est MKDIR 2019 mais la réponse est le C


2) A
3) C

**********************************************************************************
SESSION NORMALE INFORMATIQUE 2009/2010
Questions 1: COURS/TP
1)-L’ écran de veille était à l’origine un moyen de protéger les écrans cathodiques des combustions
internes
-Il diminue l’énergie utilisé par l’ordinateur
2)-Connecter la source d’alimentation à l’ordinateur (Brancher l’ordinateur)
-Appuyez le bouton ‘’On’’ sur l’unité centrale
Appuyez ‘’On’’ sur l’écran
Il permet :
-De renommer des dossiers
-De créer des dossiers
-De manipuler des dossiers (copier, coller, effacer)
-Affiche les documents et procure une interface par l’utilisateur
3)-Une alimentation est là pour assurer de l’énergie électrique à notre ordinateur. Elle a souvent à sa
sortie 120V et 230V
4)-Pour sélectionner une imprimante par défaut
-Sélectionnez le bouton ‘’Démarrer’’ puis ‘’Paramètres’’ Accédez à ‘’Périphériques Imprimante et
scanneurs ‘’ , ‘’Sélectionnez une imprimante ‘’ Puis sélectionnez ‘’Par défaut’’
Question 2 : INTERNET
1)
a)Réseau d’ordinateur est l’ensemble d’un groupe d’ordinateur relié entre eux, ayant pour but
d’échanger des informations ou partager des appareils comme les imprimantes
b) Internet est le plus grand réseau WAN
c)Un protocole est un guide contenant les règles d’un processus informatique
2)-Les ordinateurs peuvent se partager des imprimantes
-Ils peuvent s’échanger des informations
**********************************************************************************
CORRECTION SESSION NORMALE INFORMATIQUE 2017/2018
1A 2B 3A 4E 5C 6 A,C 7B 8E 9D 10 B
11 D 12 A 13 C 14 C 15 A 16 B 17 B 18 C 19 C 20 C

**********************************************************************************
SESSION NORMALE INFORMATIQUE 2016/2017
Question 2 : MS-WORD
a) Changer de casse c’est changer un caractère en majuscule ou en minuscule

-casse majuscule, minuscule


b) On utilise les majuscules en début des phrases
On utilise les minuscules dans une phrase
Question 3 : TABLEUR
1)
a)-Un champ est une colonne de table de base de données
-Une recopie c’est glissée la poignée vers d’autres cellules pour qu’une formule qui s’applique sur
une cellule, s’applique sur d’autres
-L’ étiquette est l’ensemble de bonne choses à faire sur une machine
b) L’adressage absolu c’est mettre un ’’$’’ dans le nom cellule pour qu’elle ne soit pas recopié
ex :$A$1
L’adressage relatif c’est juste nommer une cellule normalement ex :A1
c)Tableau-Spread sheet
Classeur-Class
Feuille-Sheet
Champ-Field
Ligne-Row
Donnée-Data
d)=moyenne(c5:c10)
e)=SI(c12>10 ; ‘’ADMIS’’ ; ‘’RECALER’’)
f)On va faire une recopie incrementable

EC : MECANIQUE GENERALE
CORRIGE SESSION NORMALE 1
Exercice 1
1) Modules de la vitesse et de l’accélération du point M.
⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
⃗ = 𝑑𝑂𝑀 =˃ V = 𝝎√𝟔𝒆𝝎𝒕
𝑉
𝑑𝑡

𝑑𝑉
𝑎= 𝑑𝑡
=˃ a = 𝟐√𝟐𝝎𝟐 𝒆𝝎𝒕

2) Calculons le rayon courbure


𝑉2 𝒁 3√𝟐
ρ = 𝑎 =˃ ρ = 3√𝟐𝒆𝝎𝒕 or Z = 2 𝒆𝝎𝒕 =˃ 𝒆𝝎𝒕 = 𝟐 =˃ ρ = 2
Z avec 𝑎𝑛2 = 𝑎2 −𝑎𝑡2
𝑛
3) l’équation polaire du point H

⃗⃗⃗⃗⃗⃗ = {𝑥 = 𝑟𝑐𝑜𝑠𝜃 avec r = √𝑥 2 + 𝑦 2 = 𝒆𝝎𝒕


𝑂𝐻
𝑦 = 𝑟𝑠𝑖𝑛𝜃
𝑐𝑜𝑠𝜃 = 𝑠𝑖𝑛𝜔𝑡 𝜋 𝜋
{ =˃ 𝜃 = − 𝜔𝑡 =˃ 𝜔𝑡 = 2 − 𝜃
𝑠𝑖𝑛𝜃 = 𝑐𝑜𝑠𝜔𝑡 2
𝝅
D’où r = 𝒆𝟐− 𝜽
Exercice 2
1) exprimons les coordonnées initiales du projectile
⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ = { 𝒙 = 𝟎
𝑶𝑴
𝒚 = 𝟐𝟎
2) donnons les coordonnées du vecteur vitesse initiale
Vox = Vo cos45°
Voy = Vo sin45°

⃗⃗⃗⃗⃗ 𝐕𝐨𝐱 = 𝟏𝟎, 𝟔


𝑽𝒐 = {
𝐕𝐨𝐲 = 𝟏𝟎, 𝟔
3) déterminons la vitesse et l’angle à t = 0,45s
⃗ = { Vx = Vox
𝑉 =˃ V = 12,2m/s
Vy = Voy − gt
𝑉𝑦 𝑽𝒚
Tan𝜃 = 𝑉 =˃ 𝜽 = tan-1 (𝑽 ) AN : 𝜽 = 𝟑𝟎°
𝑥 𝒙

4) déterminons les coordonnées de x et y du projectile en fonction du temps


⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
⃗ = 𝑑𝑂𝑀 =˃ 𝑑𝑂𝑀
𝑉 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ = 𝑉
⃗ dt
𝑑𝑡

⃗⃗⃗⃗⃗⃗ = ∫ 𝑉
=˃ 𝑂𝑀 ⃗ dt
𝐗 = 𝑽𝒐𝒙
=˃ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑶𝑴 = { 𝟏
𝐘= − 𝟐 𝐠𝒕𝟐 + 𝑽𝒐𝒚 𝐭 + 𝒚𝟎

5) temps de début de chute du projectile


1
Y = − 2 g𝑡 2 + 𝑉𝑜𝑦 t + 𝑦0 pour Y = 0 on a t = 1,06s
6) hauteur maximale atteinte par le projectile
Remplaçons t dans Y, on aura donc
Ymax = 25,6 m
Exercice 3

Calculons ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑅𝐴/𝑝 et 𝑅⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝐵/𝑝
⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
PFS : ∑ 𝐹 ⃗
𝑒𝑥𝑡 = 0

Suivant l’axe ox on a : 0 + 0 + 0 + 0 = 0
Suivant l’axe oy on a : RAY + RBY – P – Q = 0
=˃ RAY + RBY = 5000 (1)

∑ ⃗⃗⃗⃗⃗
𝑀𝐴 = 0⃗ =˃ 𝐴𝐵
⃗⃗⃗⃗⃗ ˄ ⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗1 ˄ 𝑃⃗ + ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑅𝐵 + 𝐴𝐴 𝐴𝐵1 ˄ 𝑄 ⃗

=˃ 𝑅𝐵𝑦 = 3500 (2)

(2) dans (1) =˃ 𝑅𝐴𝑦 = 1500

Ainsi 𝑹𝑨/𝒑 = 1500N

𝑹𝑩/𝒑 = 3500N

**********************************************************************************
CORRECTION SESSION NORMAL 2018/2019
EXERCICE 1
1- Trouvons l’équation horaire r(t) sachant qu’a t=0 𝜑 = 0
V = Vr + Vz + Vθ , OM = r er + z ez
𝑑𝑂𝑀
V= 𝑑𝑡
= rer + r 𝜑e𝝋 + zk de plus r=r0𝑒 𝐶𝜑 ↔ r=r0C𝝋𝑒 𝐶𝜑

Z = k*r = k*r0*𝑒 𝐶𝜑 ↔ z =k* C*r0*𝝋*𝑒 𝐶𝜑


V = r0*𝝋∗ 𝑒 𝐶𝜑 er+ r0∗ 𝜑 e + k* C*r0*𝝋𝑒 𝐶𝜑 k
Or s = v = v0

↔ s = √(r0 ∗ φ ∗ 𝑒 𝐶𝜑 )2 + (r0 ∗ φ ∗ 𝑒 𝐶𝜑 )2 + (k ∗ C ∗ r0 ∗ φ ∗ 𝑒 𝐶𝜑 )2
Apres développement on obtient

S = r0*𝝋*𝑒 𝐶𝜑 √(𝑘𝑐)2 + 𝑐 2 + 1

Posons K = √(𝑘𝑐)2 + 𝑐 2 + 1 ainsi on a s = K*r0*𝝋*𝑒 𝐶𝜑


𝑑𝜑 𝐶𝜑 𝑉0
Or s = v0 et 𝑑𝑡
𝑒 = 𝐾∗𝑟0
𝑉0∗𝐶
Apres intégration on aboutit au résultat final r(t) = 𝐾
*t + r0
2- Déterminons le vecteur accélération et le rayon de courbure
de la trajectoire.
𝑑𝑣
a = 𝑑𝑡 = [r-r𝝋²] er + [r𝝋 +2r𝝋] e𝝋 + zk

Après avoir remplacé r par son expression et développé on obtient

a=[(𝜑𝑐 + 𝑐 2 𝜑2 − 𝜑)𝑒𝑟 + (𝜑 + 2𝑐𝜑)𝑒φ + (𝑐𝑘𝜑 + 𝑘𝑐 2 𝜑2 )𝑘] r0𝑒 𝐶𝜑

Sachant que a = at
+ an or at = s et an = s²/Rc or a² = a²n
D’où on 𝐾² a
Rc = 𝑟0²φ^4𝑒 2𝐶𝜑
𝐾′

avec K’ = √(𝜑𝑐 + 𝑐 2 𝜑2 − 𝜑)2 + (𝜑 + 2𝑐𝜑)²" + (𝑐𝑘𝜑 + 𝑘𝑐 2 𝜑2 )²


EXERCICE 2:
Nous avons AC = CB =CD =DE = a ; F = 2P ; α=60° ; β= 60°
La poulie de rayon r est aussi en équilibre statique alors : T r = P r d’où : T = P
0 0 𝑅cosα 𝑎
A{0 ; ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝐴𝐵 {2𝑎 ; ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝐴𝐻 { 𝑎 ; ; 𝐴𝐸⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ {3𝑎
0 0 𝑅sinα 0
𝑅𝐴𝑥 𝑅𝐵𝑥 −𝑃sinα −2𝑃sinβ 0
⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑅𝐴 ( 0 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
) ; 𝑅𝐵 ( 0 ⃗⃗⃗⃗
);𝑇 ( 0 );𝐹 ( ⃗⃗⃗⃗ 0 ) ; ⃗⃗⃗⃗⃗
𝑀 (−𝑀)
𝑅𝐴𝑧 𝑅𝐵𝑧 𝑃cosα −2𝑃cosβ 0
Le système est en équilibre statique, nous avons alors :
⃗⃗⃗⃗⃗ = 0
∑𝐹𝑖 ⇔ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑅𝐴 + ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑅𝐵 +𝑇 ⃗⃗⃗⃗ + 𝐹
⃗⃗⃗⃗ = 0 (1)
i

∑ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑀𝑖/𝐴 = 0 𝑀 + ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
⇔ ⃗⃗⃗⃗⃗ 𝑅𝐵 + ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝐴𝐵 ∧ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ 𝑇 + ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝐴𝐻 ∧ ⃗⃗⃗⃗ 𝐴𝐸 ∧ ⃗⃗⃗⃗
𝐹 =0 (2)
i

Projetons l’équation (1) sur les axes :


RAx + RBx − 2Psinβ− Psinα= 0 (3)
0=0 (4)
RAz + RBz − 2Pcosβ+ Pcosα= 0 (5)
En développant l’équation vectorielle (2), nous obtenons trois autres équations scalaires :
0 0 𝑅𝐵𝑥 Rcosα −𝑃sinα 𝑎 −2𝑃sinβ 0
(−𝑀) + (2𝑎) ˄ ( 0 ) + ( 𝑎 ) ˄ ( 0 ) + (3𝑎 ) ˄ ( 0 ) = (0)
0 0 𝑅𝐵𝑧 𝑅𝑠𝑖𝑛α 𝑃cosα 0 −2𝑃cosβ 0

2aRBz + aPcosα− 6aPcosβ= 0 (6)

− M − RPcos2α− RPsin2α+ 2aPc osβ= 0 (7)

− 2aRBx + aPsinα+ 6aPsinβ= 0 (8)


Le système d’équation permet de trouver toutes les inconnues.

(7) ⇒ M = 2aPcosβ − RP = P( a√3 -R) = P(1,732a − R)


𝑃 𝑃
(8) ⇒ RBx = 3Psinβ + 2 sinα = 4 (6 + √3) = 1,933P

𝑃 𝑃
(6) ⇒ RBz = 3Pcosβ − cosα = (6√3 −1) = 2,348P
2 4
𝑃
(5) ⇒ RAz = 2Pcosβ− Pcosα− RBz = − (2√3 +1) = −1,116P
4
(4) ⇒ RAy = RBy = 0
𝑃
(3) ⇒ RAx = 2Psinβ+ Psinα− RBx = 4 (√3 − 2) = 0,067P
*********************************************************************************
EC : ELECTRICITE GENERALE
CORRECTION EXAMEN SEMESTRE 2013/2014
Exercice 1
On donne : 𝜎A>0 ; 𝜎B=2𝜎A
1) Déterminons les charges 𝜎A’ et 𝜎A’’ qui apparaissent sur les 2 faces de la plaque A

La charge 𝜎B influence la plaque B


-face inférieure : 𝜎A’= -𝜎B = -2σA
-face supérieure : 𝜎A’’=𝜎B+𝜎A=3σA d’où 𝜎A’=-2σA et 𝜎A’’= 3σA
2) Enonçons le théorème de Coulomb
« Le champ électrique externe au voisinage immédiate d’un conducteur chargé en équilibre est
proportionnel à la surface et vaut σ/ε0=E(r) » ε0=8,85×10-12F/m
3) Déterminons le champ électrique au point P situé entre les 2plaques
On sait que :𝜎A>0 𝜎B>0 →EP=EP(A) +EP(B)
→EP(A)=-(𝜎A/ε0)k
→EP(B)=(𝜎B/ε0)k d’où EP=(𝜎A/𝜀 0)k
4)Déduisons son potentiel en tout point P de l’espace compris entre les 2 plaques
EP= -grad VP=-(𝜕VP/𝜕z)k
𝜎A/ε0=-(𝜕VP/𝜕z) →VP=ʃ (𝜎A/𝜀 0)𝜕z
Vp=(σA /ε0)z+c1 c1=cte
Exercice2
𝑁𝐼
Rappelons l’expression du champ magnétique dans un solénoïde B= 𝐿 𝜇0

-N : nombre de spire
-L : Longueur de la spire
-I : Courant dans la spire
2)Déterminons l’expression de l’inductance l d’un solénoïde N=100spires ; l=80Cm ; S=30Cm2
𝑁²𝑆𝐼
∅ = 𝑁𝐵𝑆 → ∅ = 𝜇0 𝐿
(1) or ∅ = 𝐿𝐼 (2)
𝑁²𝑆𝐼
(1)= (2)→ 𝐿𝐼 = 𝜇0 𝐿

→ 𝐿 = 𝜇 𝑁²𝑆
0
𝐿
1.5×1000²×30×10^−5
AN: L= 80
=5,65

L=5,65mH
I=0,5A l’énergie emmagasiné par le solénoïde
1
1
W=2 LI2 AN : W= × 0,5² × 5,65 = 0,706𝑚𝐽
2

W =0,706mJ
a) on approche l’aimant le signe de la FEM dans la bobine B et ∅ croit d’où FEM<0V
b) On éloigne l’aimant le signe de la FEM dans la bobine B et ∅ décroit d’où FEM>0V
**********************************************************************************
CORRECTION SESSION NORMAL 2013 2014
EXERCICE 1
Cocher la bonne reponse
Questions 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
reponses c B a c c b c c b b

EXERCICE 2 : MET et MEN


Calculons le generateur de Thevenin et de Norton equivalent en montage

 Modele de Norton

RN= Rth IN = Eth/Rth

Determinons V1 : d’apres le theoreme de Millman on a


1𝐴+3𝑉/5Ω
V1= 1 1 1 = 3𝑉/2
+ +
10 5 5
R1= 5 // 5 // 10
=25/10+5/2 = 2 R1 = 2 Ω
Modele de Thevenin
(10+𝑉1)
Eth= 5+𝑅1 5 = 9,42 V
Rth = 5 // R1} = 5 R1/(R1+5) = 1,428 Ω
VS = R1*Eth/5 AN : VS= 3,768 V
IN = Eth/Rth AN : IN = 6,587 A
RN = Rth = 1,43 Ω
EXERCICE 3 : principe du moteur a courant continu
A t=0 on ferme k
a) Calculons I0
A t=0, I0 = I
b) Determinons les caracteritiques de la force magnetique s’apliquant sur la barre AB
 Direction : horizontale
 Sens : sortant
 Point d’application : centre de la barre AB
 Intensite : B*I
c) Determinons les caracteristique de la f.e.m induite
 Point d’application : centre de la barre
 Direction : horizontale
 Sens : suivant le flux magnetique
 Intensite : e = d∅/dt
Avec ∅ = 2π*10-7* i(t)/d
𝑑𝑖(𝑡)
D’où e = - 2π*10-7 𝑑𝑡

d) Deduisons le courant I dans le circuit


I = B*d/2π*10-7
Le courant induit i est : i = e/R
e) Determinons la valeur de F si t <<< 1
F = I*B*L AN : F=41370,64 N
Deduisons la valeur de I, i et Vmax
I = 330965,12 A et i = 6 A
e = BlVmax d’où Vmax = e/Bl AN : Vmax = 0,8 m/s

CORRECTION CONTRÔLE CONTINU

Exercice 1 : Electrostatique
1.1. Champ en un point de l’axe de symétrie.
Tous les plans passant par OM sont des plans de symétrie de la distribution de charge, le champ
électrostatique est donc porté par l’axe Ox.
Soit le champ créé en M par un élément de fil dy centré autour du point P :

On exprime les variables PM, y en fonction de θ.

En remplaçant on obtient :

On exprime l’angle :

Finalement :

1.2. Cas du fil infini.


Dans le cas d’un fil infini on a :

d’où
On obtient :

Exercice 2 : Electromagnétisme

2.1. Le flux du champ magnétique à travers les n spires est


𝑛𝐵𝜋𝑑²
∅= 4
2.2. La tension indiquée par le voltmètre est
U = dφ/dt
(L’énoncé ne donne pas d’orientation pour U, on peut donc se passer du signe -).
Or le courant est alternatif de pulsation ω = 2πf, donc I(t) = I0sin(2πft). On obtient la tension

𝜇0𝑛𝑑²𝑑𝐼(𝑡) 2𝜋𝑓𝜇0𝑛𝑑 2 𝐼0
∅= = cos(2𝜋𝑓𝑡)
𝐷 𝑑(𝑡) 𝐷
AN : U0 = 1,578 mV

2.3. L’amplitude de la tension aux bornes de la bobine est proportionnelle à celle de l’intensité du
courant qui circule dans le fil électrique. Cela permet de mesurer des intensités de courant
alternatif très élevées.
Exercice 3 : Electrocinétique

Le générateur équivalent de Thévenin est une source de tension Eth en série avec la réistance Rth. La
résistance Rth s’obtient à partir du schéma donné en court-circuitant les sources de tension et en
ouvrant les sources de courant.

Rth. = R/2 = 3Ω
La tension Eth s’obtient en calculant directement le courant du générateur de Norton, et multipliant
ce courant par la résistance Rth.


⇒ ⇒

Eth = e + Rɳ = 𝟑𝟎 𝑽

**********************************************************************************

SEMESTRE 2 EPREUVES
EC : BASES DE L’ELECTRONIQUE NUMERIQUE
Enseignants : M. AKOUE durée : 1H
EXAMEN DE SECOND SEMESTRE
Exercice 1:
1. Quelle est la particularité du code Gray.
2. Pourquoi le code Gray est-il appelé code reflechi ou code reflex.
3. Etablir la table de verite d’un transcodeur binaire-Gray capable de convertir un nombre
binaire de trois bits en son équivalent Gray sur 3bits.
4. Trouver les équation logiques simplifiée issues de la table en se servant des tableaux de
Karnaugh.
5. Cabler le logigramme de ce trancodeur.

Exercice 2 :
1. Citer les ,odes de fonctionement d’un transistor bipolaire a jonction et les decrire
brievement.
2. Quelle est l’intervalle de confiance de la tension d’alimentation d’un transistor
fonctionnement en technologie TTL.
3. Etudier chachune des structures ci-dessous ( structure 1,structure 2 ) et dresser leurs tables
de vérité electriques.
4. En deduire les tables de vérité logiques et les fontions de base realisées.
5. Deduire des deux fonctions logique obtenues,la fonction realiser par la portion de circuit
entouré (portion1).
**********************************************************************************
Enseignants : durée : 1H
EXAMEN DE SECOND SEMESTRE 2013/2014
Exercise 1:Dans un systeme automatise l’arrivee des bouteilles est detectee par un capteur P
photoelectrique (emeteur + recepeteur). Le schema structrel est le suivant:

1. Exprimer la tension V2 en fonction de V1 et V2 si R=R’


2. Déduire alors la fonction remplie par l’AOP
3. Quelle condition doit t’on avoir entre V1 et V2 pour que le transistor T2 soit bloquée en
absence de bouteille.
4. Déduire le rôle de l’ajustable P branché en série avec le collecteur de T1 .
Exercice 2 :

A- Structure sans inversion (trigger non inverseur)


Soit le montage de la figure si dessous ou Ve <<attaque>> la borne + qui marque la non inversion.
1. Donner l’expression de E en fonction de R1,R1, Vs et Ve
2. écrire la condition de basculement marquée par E=0
3. quelles sont les deux valeur de tension seuils
4. tracer la caractéristique de transfert Vs = f(Ve).
**********************************************************************************
Enseignants : durée : 1H
EXAMEN DE SECOND SEMESTRE 2015/2016
Partie 1 : Electronique analogique 10pts
Exercice 1

duc(t)
1. donner la relation entre Io et dt

2. montrer que la courbe uc(t) est une droite. donner son équation lorsque uc(0) = 0
3. calculer le coefficient directeur de la droite uc(t) lorsque Io = 1mA et C=470 pF
Exercice 2
Calculer Vs dans le montage suivant D1 et D2 sont des diodes au silicium de tension de seuil Uo = 0,6V
et de resistance r= 30 ohm dans le sens direct.

Exercice 3
On considère le montage ci-dessous pour lequel : E=20V, B=200,VBE =0,7V, RC=1kohm et RB=100.
Calculer IB, IC et VCE.

Partie 2 : électronique numérique 10pts


Exercice 1
Définir : Circuit integré, Monostable, Astable
Proposer un schéma de câblage d’un monostable
Exercice 2
1. convertir les nombre suivants (ABCD, EF)16 =(…)10 ;(0,0976525)10=(…)2 ; (…)16 =(…)10
2. dans la base 16, on triple un nombre et le résultat donne 1B ; donner ce nombre.
3. un nombre s’écrit 237 dans la base B, sont double dans cette base est 476 ; quelle base s’agit t’il.
4. Dans le complément a << 2 >> on ajoute 011 a un nombre et le résultat donne 11001de quel nombre
décimal s’agit t’il.
**********************************************************************************
EXAMEN DE SECOND SEMESTRE 2018/2019
QUESTIONS DE COURS
Répondre par vrai au faux.
1- En électronique les composants actifs sont les composants pouvant fournir l’énergie électrique
2- Une résistance est caractérisée par sa valeur ohmique, sa tension seuil et son coefficient de
température
3- On distingue deux types de marquage permettant d’avoir la valeur d’une résistance
4- Un condensateur peut être utilise pour le filtrage, les liaisons et les découplages
5- Un condensateur électrolytique est un condensateur polarisé
6- Une diode peut conduire dans les deux sens
7- La diode zener peut jouer le même rôle que la diode a jonction
8- Le transistor bipolaire a la même constitution que le transistor à effet de champ
9- Un AOP est un circuit intégré permettant de réaliser plusieurs fonctions mathématiques
10- Un transformateur ne sert qu’à élever la tension
11- Le multimètre est un appareil de mesure
12- L’oscilloscope permet de mesurer les tensions continues
13- Il est impossible de réaliser des redressements mono alternance sur une plaque a essaie
14- Après redressement, la tension devient continue et stable
EXERCICE 1 : 3pts
La caractéristique courant-tension d’une diode fournit les deux valeurs suivantes : U0=0,6V et
Rd=0,8Ω. La puissance maximale que la diode peut disposer est de 2,7W. calculer l’intensité
maximale du courant continu qui peut traverser la diode.
EXERCICE 2 4- Calculer les grandeurs caractéristiques
(valeur moyenne de Vc (α) et Ic (α), valeur
efficace de Vc (α) et Ic (α)).
i C (θ) 5- On se propose de réaliser le même type de
T1 T3 redressement mais en utilisant un pont mixte
(c’est-à-dire en utilisant deux diodes et deus
A thyristors).
i(θ)
v(θ) a. Proposer un schéma
B v C (θ)
b. Presser le rôle de la diode à roue libre dans
T4 T2 le montage

c. Faire l’analyse du fonctionnement et tracer


les chronogrammes
1- De quel type de redressement s’agit-il ?
2- Faire l’analyse de fonctionnement
3- Faire les chronogrammes
**********************************************************************************
EC : BASES DE L’ELECTROTECHNIQUE

Enseignants : DR PERABI/ MR NDI durée : 1H


EXAMEN D’ELECTOTECHNIQUE ET SCHEMA PFTI 1 ET 2
EXERCICE 1 :
On considère le circuit représenté sur la figure ci-dessous ou on ne connait que la valeur du courant
total absorbée I = 2,5A
1. Calculer la valeur de la tension efficace V appliquée à cette charge.
2. En déduire les valeurs de I1 et I2 .
3. Retrouver ces valeurs par l’application de la formule du diviseur de courant (les admittances
seront directement calculées à la calculatrice en calcul complexe).
4. Représenter l’intégralité des grandeurs sur un diagramme de Fresnel.
5. Ecrire l’expression littérale de la puissance active P et de la puissance réactive Q
consommées par cette charge. Faire l’application numérique.
6. Calculer l’élément du circuit le plus simple équivalent a cette charge.

1. La valeur de V en voit est.


2. La valeur de I1 en ampère est.
3. La valeur de I2 en ampère est.
4. Le déphasage de I1 par rapport à V en degré est.
5. Le déphasage de I2 par rapport à V en degré est.
6. La puissance active consommée en watt est.
7. La puissance réactive consommée en VAR est.
8. Cette charge est équivalente à un circuit R-L dont la résistance sont respectivement en ohm.
Répondre par vrai ou faux
9 C’est un schéma architectural
10 Les prises utilisées sont de type 2P+T
11 Les montages va-et-vient sont utilisés dans trois pièces
12 Le montage double allumage est utilisé dans une pièce
13 4 montages simples télérupteur est commandés par deux boutons
poussoir
14 Toutes les prises ne sont pas commandées
15 Le montage télérupteur est commandé par deux poussoirs
16 Cette maison utilise une prise spécialisée

17. Faire le schéma développé du montage qui doit être réalisé dans le hall.
18. Faites le schéma unifilaire de la salle de bain
**********************************************************************************
Enseignants : DR PERABI/ MR NDI durée : 1H
EXAMEN TECHNOLOGIE ET SCHEMA D’ELECTROTECHNIQUE PFTI 1 ET 2
EXERCISE 1 :
Soit le schéma suivant :

Donner le nom et la codification des différents appareillages de ce schéma.


EXERCISE 2 :
Sur un réseau (230V/400V,50Hz) sans neutre , on branche en étoile un récepteur composé de trois
dipôles capacitifs identiques de résistance R = 20 ohm en série avec une capacité C = 20uF.
1. Déterminer l’impédance complexe de chaque dipôle. Calculer son module et son argument.
2. Déterminer la valeur efficace des courants en ligne, ainsi que leur déphasage par rapport aux
tensions simples.
3. Calculer les puissances active et réactive consommées par le récepteur triphasé, ainsi que la
puissance apparente.
**********************************************************************************
Enseignants : durée : 1H30
EXAMEN DE SEMESTRE 2014/2015
REPONDRE AUX QUESTIONS SUIVANTES EN ORDRE PAR VRAI OU FAUX
1. Un appareillage de classe 0 est spécifié visuellement par un rond.
2. La classe d’un matériel indique le niveau de sécurité de celui-ci
3. Le codage de l’indice de protection d’un appareil est spécifié au minimum par deux lettres et
trois chiffres
4. Dans un départ moteur, il est possible de remplacer un disjoncteur magnéto thermique par un
relais magnéto thermique
5. Les effets du courant et de la tension après un choc électrique sont identiques
6. Pour améliorer la sélectivité ampère métrique ou chronométrique, il faut prendre en compte
simultanément le temps de déclenchement et le pouvoir de coupure des disjoncteurs
7. L’agence de normalisation au Cameroun a pour sigle l’ANORQ
8. L’indice de protection IK08 traduit un manque de protection contre la pénétration les corps
solides mais une protection contre l’immersion dans un liquide
9. La limite de la TBT en alternatif est identique à celle en continu
10. La boite de dérivation est un appareillage de raccordement
11. Les douilles à bâillonnâtes ont une codification commençant par E alors que celles à vis par B
12. L’équation du risque en électricité est identique à la loi d’ohm
13. Un plan architectural, présente l’architecture du bâtiment
14. Un double allumage permet de commander au moins deux points lumineux en deux endroits
différents
15. Un double va et vient permet de commander au moins quatre points lumineux
16. Les démarrages directs sont aptes pour les gros moteurs alors que les démarrages étoilent
triangle pour les petits moteurs
17. Il existe deux types de montage d’une minuterie : sans effet et avec effet
18. Le montage d’un simple allumage nécessite au moins deux conducteurs dans le conduit
19. Pour qu’un disjoncteur assume sa fonction, il faudrait que le courant de court-circuit présumé
en aval soit inférieur au pouvoir de coupure de celui-ci
20. La sélectivité des DDR dépend de leur sensibilité
21. Une prise 2P+T est triphasée
22. Une prise 2P+T est constituée de deux prises et une borne de terre
23. Pour commander une prise je n’ai besoin que de l’intensité et la tension de fonctionnement
24. Un sélectionneur est un appareillage de protection
25. Les interrupteurs sectionneurs n’existent pas alors que les interrupteurs sectionneurs
26. Les fusibles AM sont à usage générale alors que les Gg sont destinés pour les moteurs
27. On peut améliorer une sélectivité en augmentant la longueur du câble
28. La tension que peut supporter un câble dans la norme UTE est explicite ce qui ne l’est pas
dans la norme CENELEC
29. Le logiciel schémaplic permet uniquement de dessiner les montages électriques
30. Les conduits IRL et IRO sont identiques
31. Les portes fusibles existent
32. Le pole auxiliaire d’un sectionneur porte fusible peut être additif
33. La fermeture du contact auxiliaire d’un sectionneur entraine la fermeture des contacts
principaux
34. L’état des contacts d’un contacteur conditionne celle de la bobine et vice versa
35. L’utilisation d’un transformateur dans un circuit de commande d’une MAS est imposée par la
partie mobile du contacteur
36. Les contacteurs AC1 et AC3 ne peuvent être utilisés réciproquement pour la commande d’un
banc de résistances mais plutôt pour les MAS
37. Un conduit doit être rempli au plus à 66,6% de sa section
38. Un bouton poussoir revient toujours à la position fermée après impulsion sur lui
39. Un contact NO est un contact à fermeture alors qu’un NC est un contact à ouverture
40. Suivant la fonction, on distingue 5 classes d’appareillage

NB: Les épreuves seront remises à l’intérieur des cahiers de composition


**********************************************************************************
Enseignants : DR PERABI/ MR NDI durée : 1H
EXAMEN DE SECOND SEMESTRE 2018/2019
QUESTIONS DE COURS 12pts
1- donner les couleurs normalisées des fils conducteurs en monophasé ;
2- citer les types de schéma électrotechnique que vous connaissez ;
3- au travers d’une démonstration, établir la relation entre la tension maximale d’un signal sinusoïdale
et sa valeur efficace ;
4- donner les schémas développes des montages va et vient d’un télérupteur ;
5- pourquoi compenser l’énergie réactive consommée par une installation ?
6- citer les techniques de compensions d’énergie réactive que vous connaissez ;
EXERCICE 1 : Régime monophasé 5pts
Une installation monophasee, 230 V AC, 50Hz, comporte 30 lampes à incandescence de 75W
chacune et un moteur monophasé de puissance utile de 2,25Kw, de rendement 0,75 et de facteur de
puissance cosθ =0,6.
1- calculer l’intensité I1 du courant dans les lampes
2- calculer la puissance active absorbée par le moteur
3- calculer l’intensité I2 du courant dans le moteur
4- calculer la puissance active totale PT de l’installation, la puissance réactive totale QT de
l’installation et la puissance apparente totale ST de l’installation
5- calculer l’intensité totale IT en ligne de l’installation et le facteur de puissance de l’installation
6- on veut passer d’un cosθ précédemment calculer à un cosθ’ de 0,95. Calculer la valeur de la
puissance réactive du condensateur à installer. Calculer la valeur du condensateur.
EXERCICE 3 : Régime triphasé 3pts
On monte en triangle sur un réseau 230/400V un récepteur composé de trois dipôles identiques
dont l’impédance est 35Ω et le cosθ =0,7. Calculer :
1- le courant dans un dipôle et son déphasage sur la tension correspondante
2- le courant dans un fil de ligne
4- la puissance apparente du récepteur

EC : AUTOMATISME
Enseignants : Dr ONGUENE durée : 1H30
EXAMEN DU SECOND SEMESTRE
CONNAISSANCE DU COURS (20pts)
I. GRAFCET ET APPLICATION
1) Définir chaque terme ci-dessous, puis donner un exemple :
a. Actionneur.
b. pré actionneur.
2) Donner la constitution d’un distributeur.
3) Faire le schéma de chacun des vérins ci-dessous :
a. Vérin a simple effet.
b. Vérin a double effet.
4) Faire le schéma de chacun des distributeurs ci-dessous :
a. distributeur4⁄2.
b. distributeur5⁄2.
5) Faire un schéma commanda un vérin à double effet à partir d’un distributeur5⁄2.
6) Donner les différents types d’un GRAFCET en donnant le rôle de chacun d’eux.
7) Faire un schéma synoptique présentant un système automatisé.
8) Donner les deux règles de syntaxe d’un GRAFCET.
9) Donner la différence entre saut d’étapes et reprise de séquence.
10) Donner la différence entre un aiguillage en OU et un aiguillage en ET.
11) Quelle est le rôle du GEMMA ?
II. LES SEQUENCEURS (mise en œuvre du GRAFCET en logique câblée)
1) Qu’est-ce qu’un automatisme câblé ?
2) Qu’est-ce qu’un séquenceur ?
3) Citer les 3 types de séquenceurs.
III. LES API (mise en œuvre du GRAFCET en logique programmée)
1) Qu’est-ce qu’un API ?
2) Quels sont les domaines d’emploi des API.
3) Donner les éléments à prendre en compte lors du choix d’un automate.
4) Donner les avantages et les inconvénients d’un API.
5) Donner 2 logiciels de programmation des API en précisant le type de langage.
6) Donnez deux applications d’une carte arduino
Enseignants : Dr ONGUENE durée : 1H
EXERCICE 1 : 5points
Un tapis avance pas à pas et transporte de bouteilles vide qui seront remplis des comprimes et ensuite
bouches à des postes de travail différents (voir figure suivant) SCHEMA PAS FAIT
L’approvisionnement des bouteilles n’est pas régulier et certaines peuvent manquer de temps à autre.
La distance entre les bouteilles présentes est fixée par des taquets situes sur le tapis et distant d’un pas.
Un dispositif permet à chacun des deux postes décrits, de détecter la présence ou l’absence d’une
bouteille. La réceptivité toujours vraie (=1) qui suit certaines étapes d’attente permet de synchroniser
les opérations effectuées aux deux postes.
Etablir un GRAFCET niveau 1 de remplissage des bouteilles.
EXERCICE 2 : 5points
Un chariot H se déplace entre les positions A et B (voir figure ci-dessous). La présence en A est
représentée par la variable booléenne a=1. De même b=1 quand le chariot est en B.

Un ordre est donné au chariot H par le bouton poussoir (m=1 quand le bouton est appuyé). La position
du repos (état initial) est en A. les sorties du système de commande sont D (D=1, mouvement vers la
droite), G (G=1, mouvement vers la gauche). Quand m=1, le chariot H part vers le point B puis revient
au point A. si m=1 quand le chariot arrive au point A, il repart pour un nouveau cycle ABA, sinon il
s’arrête. Et ainsi de suite.
Etablir le GRAFCET niveau 2 de cet automatisme
**********************************************************************************
Enseignants : DR ONGUENE RAPHAEL durée : 1H30
EXAMEN DE SECOND SEMESTRE 2017/2018
I- CONNAISSANCE DES SYSTEMES AUTOMATISMES : 11 pts
1- Définir avec exemple à l’appui les mots/expressions suivantes : Matière d’œuvre, produits, système
mécanisés, système automatisé, système automatique. 2,5pts
2- Donner l’architecture topo-fonctionnelle d’un système automatisé du point de vue constituants et du
point de vue fonction d’automatisme.
3- En quoi consistent les différentes méthodes d’analyse des SAP suivantes : La représentation
structurelle par schéma bloc, la méthode ADS, la méthode SADT, la méthode APTE ou diagramme
pieuvre, la méthode FAST (Function Analysis System Technic), le GRAFCET. 3pts
4- Après avoir définir : API, Microprocesseur et Microcontrôleur, dans un tableau donner les
avantages et les inconvénients de ces éléments. 3 pts
PROBLEME : MACHINE A REMPLIR ET A BOUCHER VUE AUSSI EN TP. 9pts
La machine à remplir et à boucher a été déjà étudiée en TD sous une autre forme. La machine montrée
à la figure 1 est composée de trois postes : le poste 1 sert à transfert et au chargement. Le poste 2 sert
au remplissage des bouteilles. Enfin le poste 3est le poste de bouchage.

Fonctionnement normal
Le GRAFCET du fonctionnement normal de la machine d’encaissage est présenté à la figure 2. Pour
optimiser la cadence de production, les trois postes travaillent en parallèle. Depuis l’étape initiale 1, un
signal dcy (bouton <<marche>>) autorise le fonctionnement. Dans un premier temps, on sort le vérin
de transfert B pour décaler le convoyeur d’une position vers la droite.
Ensuite, dans la branche correspondante au poste 1, le vérin A charge une nouvelle bouteille vide et le
vérin B se retire. Ensuite, le vérin A se retire.
Dans la branche correspondante au poste 2, le vérin C sort, tout en ouvrant la vanne D, pour vider le
contenu du cylindre doseur dans la bouteille. Ensuite, on ferme la vanne D et on retire le vérin C pour
remplir à nouveau le cylindre doseur.
Dans la branche correspondante au poste 3, l’extension du vérin G présente un nouveau bouchon sous
le dispositif de vissage compose du vérin E et du moteur F. le vérin E est alors sorti pour saisi le
bouchon. Ensuite, le vérin E doit être rentré de même que le vérin G pour retirer le dispositif
présentant le bouchon. Enfin, le vérin E est mis en extension en même temps que le moteur
pneumatique F tourne, pour permettre le visage du bouchon sur la bouteille
Modes de marche et d’arrêts
Le fonctionnement normal ayant été analyse, passons maintenant aux divers modes de marches et
d’arrêts. En fonctionnement normal, il était assumé qu’il ne manquait aucune bouteille et que les trois
postes fonctionnaient ensemble.
Comme le produit mis dans les bouteilles se dégrade avec le temps lorsqu’exposé à l’air ambiant, il est
donc nécessaire de procéder en fin de journée au vidage complet du convoyeur en interdisant le
chargement de nouvelles bouteilles. L’arrêt de la production sera progressif, chaque poste s’arrêtant
ares avoir traité la dernière bouteille.
Le matin, la mise en route du procédé sera, elle aussi progressive, chaque poste se mettant en route
lorsque la première bouteille s’y présente. La production devient donc normale lorsque la bouteille
atteint le poste 3. Étant donné les temps requis pour vider puis charger le convoyeur, si l’opérateur
désire faire un arrêt de courte durée (par exemple une pause-café) en appuyant sur le bouton<<arrêt>>,
le système s’arrête en fin de cycle et redémarre lors de l’appuient sur le bouton <<marche>>. C’est ce
même bouton que l’on utilise pour lance le procédé le matin.
En cas de défaillance du poste de bouchage, il est prévu de continuer de produire. Il faut alors que
l’opérateur actionne le sélecteur <<poste 3 hors de service>> (HS3) pour bloquer le fonctionnement
du poste 3, ce qui évite d’endommager la machine ou les bouteilles. Le bouchage sera assuré par des
ouvriers tant que cette situation dure.
En cas de problèmes majeurs, l’opérateur pourra stopper la machine instantanément par appuis sur le
bouton<<arrêt d’urgence>> (AU). L’arrêt d’urgence est de type figeage. Lors de l’arrêt d’urgence, il
faut ferme la vanne D de remplissage pour éviter que le réservoir se vide par gravite. Suite à l’arrêt
d’urgence, l’opérateur doit nettoyer les dégâts et vérifier la source du bris. Ensuite, il doit mettre la
machine en position initiale de façon manuelle.
Enfin, un mode de marche semi-automatique est prévu pour tester séparément les séquences des trois
postes. Du mode semi-automatique, l’opérateur peut retourner en production normale ou aller en mode
manuel. Justement, le mode de marche manuelle est disponible pour tester chacun des actionneurs de
façon indépendante. Le mode manuel se fait par l’intermédiaire d’un panneau de commande extérieur
qui n’est pas branche à l’automate. Suite au mode manuel, l’opérateur doit remettre la machine en
position initiale.
Travail à faire
A l’aide du GRAFCET déjà établi (figure2), construire le GEMMA de cet automatisme et enrichir le
GRAFCET.

**********************************************************************************
Session Normal 2018-2019
Enoncé similaire à la normale 2017-2018 exercice 2
Travail à faire
1- élaborer les schémas de puissance pour le poste 1,2 et 3 : 3pts
2- élaborer le GRAFCET niveau 1 de l’ensemble du système : 3pts
5- élaborer le GRAFCET niveau 2 de l’ensemble du système : 3pts
**********************************************************************************
EC : BASE DE LA MAINTENANCE
Enseignants : durée : 1H
EXAMEN DE SECOND SEMESTRE 2016/2017
Exercise 1 (6points)
a) Citer le numéro de la nouvelle norme européenne qui définit la notion de maintenance.
Donner cette définition. Quels sont les travaux qui concernent la maintenance en général ?
(3points)
b) Quels sont les deux concepts de la maintenance ? Quel évènement marque la limite entre
ces deux concepts ? Citer un exemple de travail de maintenance sur une moto et préciser le
concept. (3points)

Exercise 2 (6points)
a) Depuis 2 mois des pannes répétées sur la chaudière de votre entreprise provoquent des
arrêts de production. Votre chef vous demande d’étudier le problème et de lui proposer des
solutions. Quelles sont les deux phases de votre étude ? Quelles sont les parties du
document que vous remettez à votre chef ? Quel titre porte ce document ? (4points)
b) Qu’appelle-t-on objectif ? Peut-on dire que le Directeur, les Enseignants et les Etudiants de
l’IUT ont les mêmes objectifs ? Pourquoi ? (2points)

Exercise 3 (6points)
a) Pour les opérations de maintenance suivantes indiquer le concept et le type de maintenance
pour chaque opération :
a.1) vidanger le camion tous les 3000 km
a.2) remplacer un pneu crevé par la roue de secours. (2points)
b) Lorsqu’on pénètre dans une entreprise, on constate l’existence de 4 éléments fondamentaux.
Quels sont ces 4 éléments? Que produit-on dans une entreprise en général? (3points)
c) Expliquer les notions de fonction principale et de fonction requise d’un camion. (1point)
Presentation: (2points) Bonne chance
**********************************************************************************
Enseignants : durée : 1H
EXAMEN DE SECOND SEMESTRE 2018/2019
*Partie 1 : Questions de cours
1/- Citer les documentations utilisées par les différents intervenants du service maintenance.
2/- Donner la différence entre la documentation générale et la documentation stratégique.
NB : Citer des exemples pour chaque type de documentation.
3/- Définir les différentes tendances de la maintenance dans l’industrie.
4/- Donner les termes qui correspondent aux acronymes suivants: DTE, TBF, GMAO, TTR.
*Partie 2:
Une entreprise désire augmenter SA productivité en diminuant les pannes sérieuses.
Pour cela, elle demande au service de maintenance de définir des priorités sur les améliorations à
apporter à la chaine de production. Pour ce faire, le responsable d’entretien fait appel à l’historique
des pannes enregistrées sur une période de 2 ans dans l’atelier pour chaque type de matériel.
Les données sont regroupées dans le tableau suivant:

Types de materiel Temps de réparation (h) Nombre de pannes


Chaudière 100 2
Compresseur d’air 85 10
Vanne manuelle 175 6
Pompe centrifuge 145 2
Vanne automatique 60 7
Moteur électrique 52 6
Réducteur de vitesse 36 15
Echangeurs 200 2
Système de transmission 12 20
Pompes à lobes 250 5

1/- A partir de l’historique donnée ci-dessus, et en respectant les étapes de la méthode ABC, tracer le
diagramme de Pareto et déterminer sur le diagramme les zones A, b et C.
2/-
a-A partir du diagramme tracé, déterminer les éléments à étudier en priorité.
b-Proposer des actions à envisager sur ces éléments afin d’augmenter la production de l’entreprise.
NB: Vous devez détailler les actions proposées.
3/- Après avoir mené l’étude, le responsable du service de maintenance a décidé de modifier la
politique de maintenance appliquée sur trois machines de la chaine de production.
En utilisant le tableau à coefficients, proposer le mode de maintenance à appliquer sur chaque
machine sachant que:
Machine 1 : machine ayant 3 ans d’age, à marche continue, très complexe et accessible, peu
couteuse, algérienne de grande diffusion, robuste, pour des produits commercialisables sans reprise,
avec une marche sur 3 postes, et avec des délais d’exécution serrées.
Machine 2 : machine ayant 7 ans d’age, à tampon amont ou aval, peu complexe et accessible,
couteuse, étrangère sans service technique, travaillant en surcharge, pièce à reprendre, avec une
marche sur 2 postes, et av
**********************************************************************************
EC : DESSIN TECHNIQUE
Travail graphique ;
-
Vue de face
-
Vue de dessus
-
Vue de gauche en coupe
A-A
**********************************************************************************
EC : FABRICATION MECANIQUE
Enseignants : FAKAM KAMANKE ERNEST durée : 1H30
EXAMEN DE SEMESTRE
1- Définir le tournage.
2- Quels sont les montages qu’on réalise sur un tour ; schématiser-les
3- L’installation de l’outil sur la machine (tourelle Good Shape) doit remplir 4 règles,
lesquelles ?
4- Le choix de la forme de l’outil est fonction de quoi ?
5- Définir le fraisage
6- Citer les types de fraiseuses que vous connaissez
7- Citer 2 opérations réalisées sur une fraiseuse
8- Expliquer le principe de lecture d’un pied à coulisse
9- Expliquer le principe de lecture d’un micromètre
10- Quels sont les types de soudure que vous connaissez
11- Sur un tour, on veut réaliser un chariotage sur la surface C de la pièce ci-après. A quelle
vitesse de rotation doit-on tourner si la vitesse de coupe est de 25m/mn ; 𝜙𝐴 = 20 𝑚𝑚 ; 𝜙𝐵 =
40 𝑚𝑚 ; 𝜙𝐶 = 30 𝑚𝑚

Enseignants : durée : 1H50


EXAMEN DE SEMESTRE
1- Schématiser les montages que vous pouvez réaliser au tour et quels sont les critères de choix
de chacun d’eux.
2- L’installation de l’outil sur la machine (tourelle Good Shape) doit remplir 4 règles,
lesquelles ?
3- Comment fait-on pour retrouver l’arête tranchante d’un outil avant son installation :
4- Définir le fraisage
5- Citer 2 opérations réalisées sur une fraiseuse
6- Expliquer le principe de lecture d’un instrument de mesure au choix sauf la règle.
7- Calculer et choisir la vitesse de rotation du mandrin pour le chariotage d’une pièce en acier
doux de 𝜙𝐴 = 50 𝑚𝑚, si la vitesse de coupe est de 25m/mm et le tableau de vitesse de la
machine présente les vitesses ci-après. Motiver votre choix.

I II III IV
A 50 100 150 220
B 25 75 160 450
NB : séparer les questions par une ligne horizontale.
**********************************************************************************
EXAMEN DE RATTRAPAGE
1- Au tournage, citer 2 éléments en mouvement et déterminer de quel mouvement s’agit-il
2- Quels sont les montages qu’on réalise sur un tour ; schématiser les.
3- L’installation de l’outil sur la machine (tourelle Good Shape) doit remplir 4 règles,
lesquelles ?
4- Le choix de la forme de l’outil est fonction de quoi ?
5- Au fraisage, citer 2 éléments en mouvement et déterminer de quel mouvement s’agit-il
6- Citer les types de fraiseuses que vous connaissez et donner la différence entre-elles
7- Définir la taille d’un outil ? Pour le rainurage à la fraiseuse l’outil utilisé a combien de tailles ?
8- Indiquer pour chaque cas de lecture la valeur mesurée en mm. NB : la règle est en cm

**********************************************************************************
EC : MECANIQUE DES FLUIDES
Enseignants : durée : 2H
EXAMEN DE SECOND SEMESTRE 2012/2013
EXERCICE 1
Une pompe Fig1, de puissance utile 60KW, remonte de l’eau entre un bassin et un réservoir à travers
une conduite de diamètre 140mm constant entre 1 et 4. La vitesse d’écoulement de l’eau dans la conduite
est de 6,0m/s.
On donne : Z1=0 ; Z2=Z3 ; Z4=35m (l’axe Oz est vertical ascendant) ; P1=P4=1013mbar ; viscosité
dynamique de l’eau : 1,00×10-3Pa.s. Le rendement de la pompe : 85%
1. Calculer le débit massique de l’eau dans la conduite.
2. Calculer la différence de pression entre la sortie et l’entrée de la pompe.
3. Calculer les pertes de charge totales dans la conduite entre les points 1 et 4 ; si on a 2 coudes
sur le parcours avec pour coefficient égal a 1.5 pour chaque coude et une vanne avec pour
coefficient 0.75.
4. Calculer le coefficient de perte de charge systématiques dans la conduite de longueur égale a
75m.
5. Calculer la puissance absorbée par la pompe.

EXERCICE 2
Une pipe-line de 50cm de diamètre intérieur est destiné à transporter du pétrole brut de viscosité
dynamique 0, 27Pa.s et de masse volumique 920 kg/m3 avec un débit massique de 352T/heure. Des
stations de pompage sont régulièrement reparties le long de la conduite ; chaque pompe augmente la
pression de 4,5bar et est actionnée par un moteur de rendement 75%.
1. En déduire le type d’écoulement.
2. Calculer la distance maximale entre deux stations de pompage permettant l’écoulement du
pétrole en supposant que Z1=Z2.
3. Calculer la puissance de chaque moteur.
EXERCICE 3 : vidange d’un réservoir
Un récipient a une symétrie de révolution autour de l’axe vertical Oz. Le fond du récipient est perce
d’un orifice de faible section s=1cm². A l’instant t=0 ou commence la vidange, la hauteur d’eau dans
le récipient est égale à H et a un instant t elle devient z.
On suppose que l’eau est un fluide incompressible, non visqueux.
1. En supposant l’écoulement quasi-permanent (permanence établie pour des intervalles de
temps successifs très courts). Calculer la vitesse V(z=0) d’éjection de l’eau a un instant t.
2. a) comparer a l’instant t, pour une surface de l’eau de cote z toujours très supérieure a la
section s de l’orifice, vitesse v(z) du niveau d’eau a la cote et vitesse V(z=0) d’éjection.
b) En déduire que V(z=0) ≅ √2𝑔𝑧 et que lequation differentielle donnant la hauteur deau est
𝑑𝑧 𝑠√2gz
𝑑𝑡
= − πr²
3. Le récipient a la forme d’un cylindrique de révolution de rayon r=R. calculer le temps de
vidange si la hauteur d’eau initiale dans le récipient est H.
4. Clepsydre : le rayon r du récipient a la cote z est donne par r = αZn
a) déterminer les coefficients et α pour que le niveau d’eau du récipient baisse régulièrement
de 6 cm par minute.
𝑣(𝑧)
b)quelle est la hauteur minimale z=h d’eau dans le récipient pour que ≤ 1%
𝑣(𝑧=0)
c) quel volume d’eau doit-on mettre dans le récipient pour que le temps d’écoulement de l’eau
entre la hauteur H et la h soit de 15 minutes ? quelle a pu être l’utilité de cet appareil ?
5. Le récipient a la forme d’une sphère de rayon r = R. calculer le temps de vidange si la hauteur
d’eau initiale dans le récipient est H.

**********************************************************************************
CONTRÔLE CONTINU
EXERCICE 1
L’eau de masse volumique 𝜌0= 10³ Kg/m³ arrive à des robinets R1 et R2 à des pressions différentes p1
et p2. Pour mesurer cette différence, on utilise le dispositif ci-dessous
On branche un tube en U contenant du mercure de densité d=13,6 par rapport à l’eau et on observe en
ouvrant les deux robinets une dénivellation ∆h=10cm.
1) calculer la différence de pression de l’eau dans les deux canalisations C1 et C2 quand elles sont
dans le même plan horizontal. On prendra g=8,8 m/s².
2) la canalisation C2 est placée au-dessus de C1 a une dernière. Les deux canalisations restent dans des
plans horizontaux. Exprimer ∆y en fonction de la différence des pressions dans les deux canalisations,
de la dénivellation observée de mercure, de 𝜌0 et 𝜌 (masse volumique de l’eau et du mercure), de g
(accélération locale de la pesanteur).
EXERCICE 2
Un écoulement est défini dans un repère (O, X, Y, Z) par le champ des vitesses :
𝑢=𝑎
{𝑉 = 2𝑎 a étant une constante exprimée en m/s.
𝑤=0
1) Préciser la nature de l’écoulement et sa direction
2) Déterminer la fonction de courant et donner l’équation de ligne de courant passant par :
- L’origine O (X=0, Y=0, Z=0)
- Le point A (X=1m, Y=0, Z=0)
- Le point B (X=0, Y=1m, Z=0)
3) Déterminer le potentiel des vitesses et donner l’équation des lignes équipotentielles passant
par l’origine et les point A et B.
4) Montrer que le gradient de la fonction de courant est perpendiculaire à la vitesse.
5) Représenter les lignes de courant et les lignes équipotentielles passant par l’origine et les
points A et B ; donner les coordonnées des points de concours des lignes équipotentielle et des
lignes de courant évoquée.
EXERCICE 3
L’eau contenue dans un réservoir s’écoule à travers une canalisation branchée sur l’un des faces du
réservoir. Cette canalisation cylindrique de section S, se termine par une courte tuyère de section
circulaire, débouchant a l’air libre s= 30√2cm². La partie terminale de la canalisation et la tuyère sont
coaxiales et dans le même plan horizontal situer à 10m au-dessous de la surface libre de l’eau dans le
réservoir. On supposera que l’eau dans le réservoir est maintenue à un niveau constant. On prendra g =
10m/s².
1. Donner le débit volumétrique d’écoulement.
2. Exprimer la hauteur piézométrique effective de l’eau dans la partie horizontale CD de la
canalisation, en amont de la tuyère de sortie. Donner le résultat en fonction de la hauteur H et
s
du rapport des deux sections.
S
4
Application S = 3 𝑠
*********************************************************************************
CONTRÔLE CONTINU 2018/2019
EXERCICE1 : Questions de cours (7points)
1. Fonction de courant ; ligne d’émission
2. Retrouver l’expression du vecteur accélération de l’écoulement d’une particule de fluide à partir
de l’approch e d’Euler. Que devient-elle lorsque l’écoulement a un caractère permanent ?
3. Questions à choix multiples (QCM). Cochez la ou les bonne(s) réponse(s).
Réponse juste +1pt, réponse fausse -0.5pt, pas de réponse -0.25pt
3.a) L’équation de continuité d’un écoulement conservatif de fluide incompressible est :
𝜕𝜌 𝜕𝜌
i) ±∑ 𝜌𝑞v = 0 ⃗)=0
ii) 𝑑𝑖𝑣(𝜌𝑉 ⃗ =0
iii) 𝑑𝑖𝑣𝑉 iv) + 𝑑𝑖𝑣𝑉 ⃗ =0
𝜕𝑡 𝜕𝑡
3.b) L’équation de continuité d’un écoulement permanent de fluide compressible avec puits ou
source est :
𝜕𝜌
⃗ =0
i) 𝑑𝑖𝑣𝑉 ⃗ )±∑ 𝜌𝑞v = 0
ii) 𝑑𝑖𝑣(𝜌𝑉 ⃗ ) ± ∑ 𝑞v = 0
iii) 𝑑𝑖𝑣(𝑉 iv) ⃗ =0
+ 𝑑𝑖𝑣𝑉
𝜕𝑡

3.c) Soit 𝐸⃗ un champ vectoriel et 𝑉 un potentiel scalaire. On dit que 𝐸⃗ dérive de 𝑉 ssi :
⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ 𝑉
i) 𝑑𝑖𝑣(𝐸⃗ ) = 0 ⟺ 𝐸⃗ = 𝑔𝑟𝑎𝑑 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ 𝐸⃗ = 0
ii) 𝑟𝑜𝑡 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ 𝑉
⃗ ⟺ 𝐸⃗ = 𝑔𝑟𝑎𝑑 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ 𝑉 = 0
iii) 𝑔𝑟𝑎𝑑 ⃗ ⟺ 𝑉 = 𝑑𝑖𝑣𝐸⃗

EXERCICE2: Hydrostatique (6points)


La face d’un barrage voute, au contact de l’eau retenue, est un trapèze vertical de largeur au fond 𝑏,
de largeur au sommet 𝑎 = 𝜆𝑏 et de hauteur ℎ.
1. Déterminer la grandeur de la résultante des forces de pression que subit cette face en fonction de
𝜆, 𝑏, ℎ et 𝜔
̅ le poids volumique de l’eau.
2. Préciser le point d’application de cette résultante en fonction de ℎ et 𝜆.
Application numérique : 𝑎 = 60𝑚; 𝑏 = 30𝑚; ℎ = 25𝑚 et 𝜔 ̅ = 2.102 N/m3
EXERCICE3 : Cinématique des fluides (7points)
Un écoulement est défini par rapport au repère (𝑂, 𝑟, 𝜃, 𝑧) par le champ des vitesses
𝑢 = 𝑟𝑠𝑖𝑛𝜃
⃗𝑉 {𝑣 = −2𝑟𝑐𝑜𝑠𝜃
𝑤=0
1. Préciser la nature de l’écoulement
2. Evaluer les composantes d’axes (𝑒x,𝑒y,𝑒z) du champ des vitesses. Donner une expression simple du
module de la vitesse et en déduire dans ce meme système de coordonnées l’expression du champ
des vecteurs accélérations.
3. Déterminer la fonction de courant de cet écoulement dans le repère rectangulaire et le repère
cylindrique. Déterminer l’équation des lignes de courant qui passent par les points 𝐴(1,0,0) et
𝐵(−1,1,0) et représenter chacune d’elles.
4. Montrer que le champ des vitesses dérive d’un potentiel vecteur qui lui est perpendiculaire et
dont le module est égal à la fonction de courant.
**********************************************************************************
CONTROL CONTINU FI2 DE SECOND SEMESTRE 2018/2019
EXERCICE 1 :
1. Lignes de courant ; lignes d’émission
2. Retrouver l’expression du vecteur accélération de l’écoulement d’une particule de fluide à
partir l’approche d’Euler. Que devient elle lorsque l’écoulement à un caractère permanent ?
3. Questions à choix multiples (QCM). Cocher la ou les bonne (s) réponse (s).
Réponse juste +1pt, réponse fausse -0.5pt, pas de réponse -0.25pt
3.a) l’equation de continuité d’un écoulement conservatif de fluide compressible est :
𝜕𝜌
i) 𝜕𝑡 ± ∑ 𝜌𝑞𝑉 = 0 ii) div(𝜌𝑉 ⃗ ) = 0 iii) div(𝑉⃗ ) = 0 iv) 𝜕𝜌 + div(𝑉 ⃗)=0
𝜕𝑡
3.b) l’équation de continuité généralisée d’un écoulement fluide est :
⃗ ) = 0 ii) div(𝜌𝑉
i) div(𝑉 ⃗ )± ∑ 𝜌𝑞𝑉 = 0 iii) 𝜕𝜌 + div(𝑉 ⃗ ) = 0 iv) 𝜕𝜌 + div(𝜌𝑉 ⃗ )± ∑ 𝜌𝑞𝑉 = 0
𝜕𝑡 𝜕𝑡
⃗ un champ vectoriel et 𝐴 un potentiel vectoriel. On dit que 𝑉
3.c) soit 𝑉 ⃗ dérive de 𝐴 ssi :
⃗ =0↔𝑉
i) div𝑉 ⃗ = 𝑟𝑜𝑡
⃗⃗⃗⃗⃗⃗ 𝐴 ii) 𝑟𝑜𝑡
⃗⃗⃗⃗⃗⃗ 𝑉 ⃗
⃗ =0 ⃗ =0↔𝑉
iii) div𝑉 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
⃗ = 𝑔𝑟𝑎𝑑 𝐴
EXERCICE 2 :
Un liquide s’écoule à vitesse constante dans une canalisation de section constante S et de
périmètre B.
1. Faire le bilan des forces extérieures qui s’exercent sur le bloc liquide mouillant totalement la
canalisation sur une longueur ΔL. La pression moyenne amont étant P1, la pression moyenne
aval étant P2.
2. Pour quelle inclinaison latérale de la canalisation a-t’on P2 deux fois plus grand que P1.
Application numérique : P1 = 2bars ; section circulaire de rayon R = 100cm. ΔL = 2m, Liquide
de poids volumique 𝜔 ̅ = 3𝜋*102 N/m3. (prendre 𝜋 2 = 10).

EXERCICE 3 :

Un écoulement conservatif plan est defini par rapport au repère cartésien (O, x,y,z) par
𝑥2
l’équation dees lignes de courant : y2 = 2 + a ; où a est une constante réelle.
1. Déterminer et représenter les lignes de courant qui passent par l’origine et le point A(0,1,0)
respectivement.
2. Déterminer la fonction de courant de cet écoulement dans les repères rectangulaire et
cylindrique.
3. Evaluer les composantes d’axes (𝑒⃗⃗⃗⃗𝑥 , ⃗⃗⃗⃗
𝑒𝑦 , ⃗⃗⃗
𝑒𝑧 ) du champ des vitesses. Donner une expression
simple du module de la vitesse et en déduire le champ des vecteurs accélérations.
4. Montrer que le champ des vitesses dérive d’un potentiel vecteur qui lui est perpendiculaire et
dont le module est égal ) la fonction de courant.
**********************************************************************************
2018/2019
EXERCICE 1
EXERCICE 2 : 15 pts
Question à choix multiples (QCM). Cocher la ou les bonnes réponses. Aucune justification n’est
demandée.
Une vanne de sécurité de retenue d’eau est constituer par un secteur cylindrique AB de largeur l,
mobile autour de l’axe horizontal (O, y). Ce secteur a un rayon R et OA est horizontal. A l’instant
considéré, la hauteur d’eau est h et on suppose que la pression atmosphérique est la même, à la
surface du barrage et au niveau de la vanne. Le plan (O, x, y) de la figue est un plan de symétrie
vertical. Voir fig1
Reponse juste +3pts, reponse fausse -2pts, pas de reponse -1pt
Le but de l’exercice est d’étudier la poussée de l’eau sur la vanne. On choisira un point M de ka paroi
appartenant au plan de symétrie défini par géométrie (OA, OM) =𝝋.
Application numérique : masse volumique de l’eau ρ=103 kg/m3 ; g=10m/s² ; l=2m, R=2m ; h=10m
α=30°.
1. La résultante F des forces de poussée sur la vanne passe par O par ce que
a) F est dans le plan de symétrie vertical (O, x, y)
b) OM est perpendiculaire en M à la paroi de la vanne
c) L’axe (O, y) est dans le plan perpendiculaire au plan
2. L’expression littérale de la pression relative (pm) en M d’altitude ZM est
a) PM = ρgl [(sinα – sin𝝋)]
b) PM = ρgh [(sinα – sin𝝋)]
c) PM = pg [h-R (sinα – sin𝝋)]
3. L’expression littérale de l’élément de force de poussée en M sur un élément de surface
ds= lRd𝝋 est :
a) dF= ρglR [(sinα – sin𝝋)] (cos𝝋i + sin𝝋k) d𝝋
b) dF= ρglR [h-R (sinα – sin𝝋)] (cos𝝋i + sin𝝋k) d𝝋
c) dF= ρglRh [(sinα – sin𝝋)] (cos𝝋i + sin𝝋k) d𝝋
4. Les composantes dans la base (i, j, k) de la résultante F des forces de poussée sont :
a) F= (Fx= ρglR sinα ; Fx= ρglR (h (1- cosα)))
b) F= (Fx= ρglR sinα(h-Rsinα/2) ; Fx= ρglR (h (1- cosα) + R(α-2sinα+sin2α/2))
c) F= (Fx= ρglR² sin²α ; Fx= ρglR
5. L’application numérique donne :
a) F= (Fx=190.103N, Fx=52.103 N)
b) F= (Fx=200.103N, Fz=60.103 N)
c) F= (Fx=220.103N, Fx=58.103 N)

**********************************************************************************
EC : THERMODYNAMIQUE
Enseignants : durée : 2H
EXAMEN DU SECOND SEMESTRE 2013/2014

Exercice I

(i) Identifier et définir les différentes transformations subies par le fluide frigorigène pendant
un cycle frigorifique.
(ii) A chaque cas, définir le type de la chaleur concernée. Expliquer le phénomène de
transfert thermique au niveau du condenseur.
(iii) L’augmentation de la pression d’un gaz par un compresseur est liée à quoi ?

Exercice II

On considère un calorimètre et l’eau contenue, de capacité thermique totale Γ = 400𝑐𝑎𝑙. 𝑙°𝐶 (on
rappelle 1cal = 4,185J) et de température initiale 𝜃o = 15°C dans lequel on immerge un serpentin, de
capacité thermique négligeable, parcouru par un liquide de capacité thermique massique constante cT
= 0,4𝑐𝑎𝑙. 𝑔-1𝑙°𝐶, avec un débit régulier 𝑚S= 1𝑔𝑠-1. Ce liquide entre à la 𝜃1= 80°𝐶 température
constante et sort à la température 𝜃 du calorimètre. On négligera les fuites thermiques.
1. Etablir la relation donnant 𝜃 en fonction du temps t.
2. Quelle serait la température du calorimètre initialement à 𝜃o, si l’on versait directement 100g du
liquide dont la température initiale était 𝜃1, le serpentin étant alors vide ?
3. Le serpentin est maintenant parcouru par de l’hydrogène qui entre à la température 𝜃1= 80°𝐶 et sort
à la température 𝜃 du calorimètre, dans les memes conditions initiales que précédemment ; au bout du
temps t = 100 s, on note 𝜃1= 52°𝐶. Déterminer la capacité thermique spécifique de l’hydrogène, le
débit est 𝑚s= 1gs-1
Exercice III
Une tige en acier de section A est caractérisée par les trois variables d’état F, L et T qui sont liées par
𝐹
l’équation d’état 𝐿 = 𝐿O(1 + 𝛼(𝑇 − 𝑇O) + ) où E représente le module de Young 𝐿O la valeur 𝐿
𝐴.𝐸
quand 𝐹 = 0 et 𝑇 = 0. 𝐸 et 𝛼 sont supposés constante.
La variation élémentaire de la quantité de chaleur peut s’écrire 𝛿𝑄 = 𝐶 L𝑑𝑇 + ℎ𝑑𝐿
1. Ecrire la variation d’énergie interne 𝑑𝑈
2. Ecrire la variation d’entropie 𝑑𝑆
3. Trouver l’expression de h.
4. Montrer que CL ne dépend que de 𝑇.
Exercice IV
Le système étudié est constitué d’un cylindre muni d’un piston, d’une soupape d’admission des gaz SA
et d’une soupape d’échappement SE liée à un ressort qui maintient une pression P2 constante sur SE
(fig.1). On effectue alors les opérations suivantes a) Transformation 0⟶1 : le piston est au fond du
cylindre et redescend en aspirant du gaz sous la pression atmosphérique P1=1000 kPa et la température
ambiante T1=300 K. Sous l’effet de la viscosité du gaz, SA s’ouvre automatiquement (SE fermée grâce
au ressort). Le volume occupé par le gaz vaut alors V1=0,25 L (volume du cylindre). b)
Transformation 1⟶2 : le piston remonte suffisamment rapidement pour que la compression soit
considérée comme sans échange de chaleur avec le milieu extérieur. SA se ferme automatiquement, SE
est toujours fermée car P1<P2. L e gaz atteint finalement la pression P2=10xP1 à la température T2 et
occupe le volume V2. Pour une transformation sans échange de chaleur avec l’extérieur, on nous
apprend que P.Vγ= Cst. Avec 𝛾 =1,40. c) Transformation 2⟶3 : SA étant toujours fermée, le piston
poursuit sa course : la pression tend à être supérieure à P3 et donc la soupape SE s’ouvre, ce qui refoule
le gaz à pression constante P3=P2. d) Transformation 3⟶0 : le piston entame sa descente : SE se
ferme automatiquement et SA s’ouvre, on est alors ramené à la transformation vue en a).
1. Donnez le diagramme P(V) des 4 transformations réalisées.
2. Sachant que la transformation b) est une transformation adiabatique, calculer T 2 et V2.
3. Calculez le travail développé par le système gaz+piston lors d’un aller-retour du piston est-il
nécessaire de fournir de l’énergie motrice pour réaliser ce cycle ?

*********************************************************************************
Enseignants : Pr MONKAM durée : 1H30
EXAMEN DU SECOND SEMESTRE 2014/2015
EXERCICE 1
1. Donner l’équation detat des gaz parfaits faisant intervenir la masse.
2. Préciser l’unité de la constante r du gaz considéré.
𝑅
3. On admet la relation r=𝑀 où R est la constante molaire des gaz parfaits et M la masse
massiques (apparente) du gaz considéré. Calculer la valeur de r pour l’air (M=29g/mol).
4. On admet la relation de Mayer Cp – Cv = r où Cp et Cv sont respectivement les chaleurs
massique a volume constant et a pression constante; etablir les expressions de Cp et Cv en
𝐶𝑝
fonction de r et y( on note y le rapport 𝐶𝑣 ).
5. Donner l’expression littérale de la masse volumique 𝜌 dun gaz en fonction de sa temperature
absolue T et de sa pression P ; calculer la masse volumique de l’air a une pression de P=2bar
et une température 𝜃 = −15°𝐶.
EXERCICE 2
Un récipient de volume variable contient une mole de gaz parfait a la température de 20°C et sous la
pression de 2×105Pa (état 1).
1. Calculer le volume de ce gaz.
2. On laisse le gaz se détendre à la température constante sous une pression extérieure constante
de 105Pa (état 2).
2.1. Calculer le volume du gaz à la fin de la détente.
2.2. Donner l’expression de la variation de l’énergie interne (en appliquant le premier principe
de la thermodynamique) lors de la détente (de l’état 1 a l’état 2, après la détente) ; on
indiquera ce que représentent les termes utilisés dans cette expression. Que peut-on dire de
cette variation ?
2.3. Calculer le travail et la chaleur échangés entre le gaz et le milieu extérieur pendant la
détente, en précisant le sens de ces échanges.
On donne la constante des gaz parfaits R=8,32 J/K/mol.
**********************************************************************************
Enseignants : Pr MONKAM durée : 2H
EXAMEN DE RATTRAPAGE 2014/2015
EXERCICE 1
Une pompe prélève de l’air dans l’atmosphère a une température de 27°C à la pression de 1,0×10 5Pa.
Elle remplit en une minute une bouteille de 20L de telle façon que la pression finale soit de 10×10 5Pa,
l’air étant alors à une température de 57°C.
On admet :
- Que la transformation subie par l’air eqivaut a deux transformations quasi-statiques théoriques
successives ;
 Une transformation 1-2 a température constante ;
 Une transformation 2-3 a volume constant ;
- Que l’air peut être assimile à un gaz parfait ;
- Que la bouteille était préalablement vide d’air.
Travail demande :
1. Calculer le nombre de moles d’air subissant ces transformations.
2. Calculer le volume initiale V1 occupe par cet air.
3. Déterminer l’état théorique du gaz (P2, V2, T2) à la fin de la transformation 1-2.
4. Evaluer les énergies chaleur et travail misent en jeu lors des différentes transformations.
5. Quelle peut être la puissance minimale de la pompe ?
On donne : constante des gaz parfaits R = 8,32J/mol/K
EXERCICE 2
Répondre par vrai ou faux ou indiquer la bonne réponse selon les cas.
a. Un fluide qui passe dans un échangeur de 350 K à 293 K subit un abaissement de température
de : 1) 330 k ; 2) 57 k ; 3) 293 k.
b. Un réservoir hermétique peut se comporter comme un système ouvert.
c. La condensation d’un corps pure est son passage de l’état solide a l’état liquide.
d. Lorsqu’un corps reçoit ou perd de la chaleur, sa température change toujours.
e. Lorsque la température d’un corps change, son énergie change également.
f. La chaleur sensible et la chaleur latente ont le même effet sur un système.
g. Lorsqu’on mélange deux courant d’air de même température, le mélange a une température : 1)
double ; 2) plus faible ; 3) à peu près la même.
h. Un système qui a une pression absolue de 0,5 bar se trouve dans le domaine du vide.
i. Un générateur thermique transforme l’énergie mécanique en énergie thermique.
j. L’entropie d’un système fait état des pertes d’énergie chaleur, enregistrée par ce système.

EXAMEN DU SECOND SEMESTRE 2013/2014


Exercice I
(iv) Identifier et définir les différentes transformations subies par le fluide frigorigène pendant
un cycle frigorifique.
(v) A chaque cas, définir le type de la chaleur concernée. Expliquer le phénomène de
transfert thermique au niveau du condenseur.
(vi) L’augmentation de la pression d’un gaz par un compresseur est liée à quoi ?

Exercice II
On considère un calorimètre et l’eau contenue, de capacité thermique totale Γ = 400𝑐𝑎𝑙. 𝑙°𝐶 (on
rappelle 1cal = 4,185J) et de température initiale 𝜃o = 15°C dans lequel on immerge un serpentin, de
capacité thermique négligeable, parcouru par un liquide de capacité thermique massique constante cT
= 0,4𝑐𝑎𝑙. 𝑔-1𝑙°𝐶, avec un débit régulier 𝑚S= 1𝑔𝑠-1. Ce liquide entre à la 𝜃1= 80°𝐶 température
constante et sort à la température 𝜃 du calorimètre. On négligera les fuites thermiques.
1. Etablir la relation donnant 𝜃 en fonction du temps t.
2. Quelle serait la température du calorimètre initialement à 𝜃o, si l’on versait directement 100g du
liquide dont la température initiale était 𝜃1, le serpentin étant alors vide ?
3. Le serpentin est maintenant parcouru par de l’hydrogène qui entre à la température 𝜃1= 80°𝐶 et sort
à la température 𝜃 du calorimètre, dans les memes conditions initiales que précédemment ; au bout du
temps t = 100 s, on note 𝜃1= 52°𝐶. Déterminer la capacité thermique spécifique de l’hydrogène, le
débit est 𝑚s= 1gs-1
Exercice III
Une tige en acier de section A est caractérisée par les trois variables d’état F, L et T qui sont liées par
𝐹
l’équation d’état 𝐿 = 𝐿O(1 + 𝛼(𝑇 − 𝑇O) + 𝐴.𝐸 ) où E représente le module de Young 𝐿O la valeur 𝐿
quand 𝐹 = 0 et 𝑇 = 0. 𝐸 et 𝛼 sont supposés constante.
La variation élémentaire de la quantité de chaleur peut s’écrire 𝛿𝑄 = 𝐶 L𝑑𝑇 + ℎ𝑑𝐿
5. Ecrire la variation d’énergie interne 𝑑𝑈
6. Ecrire la variation d’entropie 𝑑𝑆
7. Trouver l’expression de h.
8. Montrer que CL ne dépend que de 𝑇.
Exercice IV
Le système étudié est constitué d’un cylindre muni d’un piston, d’une soupape d’admission des gaz SA
et d’une soupape d’échappement SE liée à un ressort qui maintient une pression P2 constante sur SE
(fig.1). On effectue alors les opérations suivantes a) Transformation 0⟶1 : le piston est au fond du
cylindre et redescend en aspirant du gaz sous la pression atmosphérique P1=1000 kPa et la température
ambiante T1=300 K. Sous l’effet de la viscosité du gaz, SA s’ouvre automatiquement (SE fermée grâce
au ressort). Le volume occupé par le gaz vaut alors V1=0,25 L (volume du cylindre). b)
Transformation 1⟶2 : le piston remonte suffisamment rapidement pour que la compression soit
considérée comme sans échange de chaleur avec le milieu extérieur. SA se ferme automatiquement, SE
est toujours fermée car P1<P2. L e gaz atteint finalement la pression P2=10xP1 à la température T2 et
occupe le volume V2. Pour une transformation sans échange de chaleur avec l’extérieur, on nous
apprend que P.Vγ= Cst. Avec 𝛾 =1,40. c) Transformation 2⟶3 : SA étant toujours fermée, le piston
poursuit sa course : la pression tend à être supérieure à P3 et donc la soupape SE s’ouvre, ce qui refoule
le gaz à pression constante P3=P2. d) Transformation 3⟶0 : le piston entame sa descente : SE se
ferme automatiquement et SA s’ouvre, on est alors ramené à la transformation vue en a).
4. Donnez le diagramme P(V) des 4 transformations réalisées.
5. Sachant que la transformation b) est une transformation adiabatique, calculer T 2 et V2.
6. Calculez le travail développé par le système gaz+piston lors d’un aller-retour du piston est-il
nécessaire de fournir de l’énergie motrice pour réaliser ce cycle ?

EXAMEN DU SECOND SEMESTRE 2017/2018


EXERCICE 1 : TECHNOLOGIE 4pts
1) Enoncer le principe zéro de la thermodynamique ou principe de l’équilibre thermique
2) Dans le cas d’un écoulement de fluide, quelle est la différence entre la pression statique et la
pression dynamique ?
3) Quelle différence faites-vous entre une machine thermodynamique et une machine
dynamothermique ? Donner deux exemples dans chaque cas.

EXERCICE 2 : 11pts
Une masse 𝑚 de dioxyde de carbone (CO2), considéré comme un gaz parfait, occupe un
volume 𝑉1 = 50 𝐿 à la température 𝜃1= 25°𝐶 (𝑇1= 298 𝐾 ) et sous une pression p1 = 1 bar.
Elle subit les transformations successives suivantes :
a) Passage de l’état 1 à l’état 2 : Compression isotherme jusqu’à 𝑉2= 10 𝐿.
b) Passage de l’état 2 à l’état 3 : Détente isobare jusqu’à 𝑉3= 20 𝐿.
c) Passage de l’état 3 à l’état 4 : Détente isotherme jusqu’à 𝑉4= 50 𝐿.
d) Passage de l’état 4 à l’état 5 : Transformation isochore jusqu’à 𝜃5= 25°𝐶.

1.Donner l’allure de ces transformations dans un diagramme (p,V), montrer que les états 1 et 5 sont
identiques et qu’il s’agit d’un cycle.
2.Calculer la masse 𝑚 de dioxyde de carbone.
3.La première transformation étant isotherme, démontrer que le travail 𝑊 12= −𝑝1. 𝑉1 ln(𝑉 2/𝑉1).
Calculer ce travail et la quantité de chaleur échangée, soit 𝑄 12.
4.Calculer la pression p3 et la température 𝑇3 de l’état 3.
5.Au cours de la transformation isobare b), calculer le travail 𝑊 23 et la quantité de chaleur 𝑄 23
échangés.
6.Calculer le rendement 𝜂 du cycle sachant que
- Pour la transformation isotherme c) on a 𝑊 34= −𝑄34= −9160 𝐽
- Pour la transformation isochore d) on a 𝑄 45= −15100 𝐽.
On donne
- Les masses molaires atomiques : 𝑀(C) = 12 g.mol-1, 𝑀(O) = 16 g.mol-1.
- La constante des gaz parfaits : 𝑅 = 8,3 J.mol-1. K-1 et 𝑟 = 𝑅/𝑀(𝑀: Masse molaire
moléculaire).
- La chaleur massique à pression constante : 𝑐p = 0,76 J.g.K-1.
- La chaleur massique à volume constant : 𝑐v = 0,57 J.g.K-1.

EXERCICE 3 : 5pts
Nous possédons 260 g d’essence que l’on brule pour échauffer M = 4 kg de glace initialement à -20°C
sous la pression atmosphérique :
1) Quelle est la température finale de la vapeur obtenue ?
2) Tracer l’allure de la courbe d’évolution de la température fonction de la chaleur dans un
graphe 𝑇 = 𝑓(𝑄)

Données : chaleur latente de fusion de la glace : L

CONTRÔLE CONTINU
EXERCICE 1 : THECHNOLOGIE 4pts
1. Quelle différence faites-vous entre la pression absolue et la pression relative ? donner la
relation mathématique qui les lie.
2. Après avoir défini le terme température, citer 4 échelles de températures.
3. Quelle est la température d’un corps a l’état fondamental (sans agitation des particules) ?
donner les correspondances dans les échelles conventionnelles.
EXERCICE 2 4pts
Un réservoir à paroi adiabatique, contient un gaz ; il est muni d’une résistance reliée à une batterie et
d’un ventilateur à pales solidaire d’un axe de rotation. Le moment du couple appliqué à l’axe est de
5Nm et sa vitesse est 300 tours/min ; au même instant, le courant électrique d’intensité 5A traverse la
résistance dont la tension a ses bornes vaut 6V.
Déterminer la puissance totale en watt et le travail net en kilojoules fourni au système si le le
processus dure 1min.
EXERCICE 3
On considère un système fermé qui reçoit une énergie électrique à travers une résistance électrique et
un ventilateur (voir exercice 1) respectivement dans les rapports 188.5W et 30W. la chaleur rejetée par
unité de temps est 𝑄̇ =218,5[1-exp(-0,03t)] où t est le temps en seconde.
a. Déterminer en fonction du temps t l’expression de la variation de l’énergie du système.
b. Dresser le tableau donnant ses valeurs pour les trois premières minutes avec un pas de 60s.
EXERCICE 4
Un gaz parfait subit les transformations réversibles représentées sur le diagramme ci-contre :
AB : détente adiabatique telle que VB=2VA
CA : compression isotherme

On donne
- PA=1bar=105Pa, Va=10-2m3
- Température du gaz au point A TA=300K
- Capacité thermique molaire a pression constante Cp=29J/mol/K
𝐶𝑝
- Rapport des capacités calorifique de ce gaz :𝛾 = = 1,40
𝐶𝑣
1. Comment appelle-t-on la transformation BC ?
2. Calculer le nombre de moles n de ce gaz.
3. Calculer :
3.1. La pression PB et la température TB du gaz au point B.
3.2. La pression PC du gaz au point C.
4. Calculer la quantité de chaleur QBC et le travail WBC reçus par le système pour la
transformation qui fait passer le système de l’état B a l’état C.
5.
5.1. pourquoi la variation d’énergie interne ∆UCA du gaz est-elle nulle lors de la
transformation CA ?
5.2. Appliquer le premier principe au cycle ABCA et en déduire le travail WAB reçu par le gaz
adiabatique AB.
5.3. Interpréter le signe de WAB.
**********************************************************************************
Enseignants : Pr MONKAM durée : 2H
EXAMEN THERMODYNAMIQUE
QCM : bonne réponse 1pts ; mauvaise réponse -0,25pts ; pas de réponse 0pts
Exercice 1 : on considère une enceinte calorifugée dans laquelle l’une des parois est un piston.
L’ensemble permet d’isoler n moles d’un gaz assimilé à un gaz parfait. Un thermomètre et un capteur
de pression (de capacités thermiques négligeables) sont montés sur l’enceinte. Le piston est mobile.
Un asservissement de pression (non représenté) assure une pression P constante dans l’enceinte. Une
résistance chauffante R0 = 100 de capacité thermique également négligeable est disposée à l’intérieur
de l’enceinte. Elle est alimentée par un générateur maintenant une tension fixe U = 20V entre ses
bornes. Dans tout le problème, R0 est supposée constante.

T p Plaque calorifugée

On donne :
Piston réglant la pression T1 = 298K (température initiale
d du gaz de l’enceinte)
R0 P = 6,2 * 105 Pa (pression
n initiale du gaz de l’enceinte)
R = 8,31 J.mol-1.K-1 (constante du gaz parfait)
U K n = 1,0 mole

1) Le volume V1 occupé initialement par le gaz


a) V1 = 2,476 * 10-2 m3
b) V1 = 5 * 10-3 m3
c) V1 = 4* 10-3m3
d) Aucune réponse n’est correcte
2) On ferme l’interrupteur K pendant une durée Δt=9,0 min. l’énergie calorifique Q obtenue par
effet Joule est de :
a) Q = 1350J
b) Q = 620J
c) Q = 2160J
d) Aucune réponse n’est correcte
3) On admet que cette énergie Q est intégralement reçue par le gaz dont la température devient
alors T2 = 373K.
3-1) déterminer CP, capacité thermique molaire du gaz, à pression constante
a) CP = 28,8 J/mol.K
b) CP = 18,0 J/mol.K
c) CP = 8,26 J/mol.K
d) Aucune réponse n’est correcte
3-2) calculer le volume V2 du gaz
a) V2 = 5*10-3 m3
b) V2 = 3,1*10-2 m3
c) V2 = 4*10-3 m3
d) Aucune réponse n’est correcte
4) Calculer la valeur numérique du travail W reçu par le gaz quand il passe de l’état 1 caractérisé
par (P, V1, T1) à l’état 2 caractérisé par (P, V2, T2)
a) W = -185,40 J
b) W = -620 J
c) W = -2160 J
d) Aucune réponse n’est correcte
5) Calculer la variation d’énergie interne ΔU12 du gaz quand il passe de l’état 1 à l’état 2.
a) ΔU12 = 620 J
b) ΔU12 = 2160 J
c) ΔU12 = 1540 J
d) Aucune réponse n’est correcte
6) En déduire la capacité thermique molaire du gaz à volume constant CV
a) CV = 8,26 J/mol.K
b) CV = 28,8 J/mol.K
c) CV = 20,53 J/mol.K
d) Aucune réponse n’est correcte
Exercice 2 : on effectue brusquement une compression monotherme de P1 à P2 (avec P1 ˂ P2) de n
moles de gaz parfait situé dans un cylindre dont la température initiale est égale à la température de
l’air ambiant Text constante. Le système considéré est le gaz.
1) Exprimez la chaleur échangée par le gaz avec l’extérieur en fonction de Text, P1, P2, n et R
(constante des gaz parfaits)
𝑃
a) Q = nRText ln (𝑃2 )
1
b) Q = nRText (P2 – P1)
𝑃
c) Q = nRText ln (𝑃1 )
2
d) Aucune réponse n’est correcte
2) Calculez la variation d’entropie ΔS12 du gaz lors de la compression en fonction de, P1, P2, n et
R.
𝑃
a) ΔS12 = nR ln (𝑃1 )
2
b) ΔS12 = nR (P2 – P1)
𝑃
c) ΔS12 = nR ln (𝑃2 )
1
d) Aucune réponse n’est correcte
3) Cette compression est-elle :
a) Irréversible
b) Réversible
c) Impossible
d) Aucune réponse n’est correcte
**********************************************************************************

SEMESTRE 2 CORRIGES
CORRIGE DE BASES DE L’ELECTRONIQUE
PARTIE : ELECTRONIQUE NUMERIQUE
EXERCICE 1 :
1°) La particularité du code gray est qu’en allant d’une valeur pour la suivante, un seul bit ou
symbole binaire change (0 ou 1).
2°) Il est appelé code réfléchi parce qu’il dérive du code binaire naturel.
3°) Etablissons la table de vérité d’un transcodeur Binaire-Gray capable de convertir un nombre
binaire de 3 bits en son équivalent Gray sur 3 bits.
Binaire Gray
0 0 0 0 0 0
0 0 1 0 0 1
0 1 0 0 1 1
0 1 1 0 1 0
1 0 0 1 1 0
1 0 1 1 1 1
1 1 0 1 0 0
1 1 1 1 0 1
a B c A B C

4°) Equations logiques simplifié par le tableau de Karnaugh


A = abc + abc + abc + abc
B = abc + abc + abc + abc
C = abc + abc + abc + abc
 A=?

ab
c 00 01 11 10
0 0 0 1 1
1 1 0 1 1

→ A=a
 B=?
ab
c 00 01 11 10
0 0 1 0 1
1 1 1 0 1

→ B = ab + ab = a Ꚛ b

 C=?
ab
c 00 01 11 10
0 0 1 1 0
1 1 0 0 1

C = bc + bc = b Ꚛ c
5°) câblage du logigramme de ce transcodeur
a b c
S

EXERCICE 2 :
1°) Citons les modes de fonctionnement d’un transistor bipolaire.
- Fonctionnement en mode bloqué
Ib = Ic = 0 ; Vce ≠ 0
- Fonctionnement en mode linéaire ou mode amplification
Ic = β Ib ; Vce ≠ 0
- Fonctionnement en mode saturé
Ic = Icsat ; Vce = 0
2°) L’intervalle de confiance de la tension d’alimentation d’un transistor fonctionnant en
technologie TTL est 5V ± 0,6
3°) Etudions chacune des structures ci _dessous (structure 1 ; structure 2) et dressons leurs tables
de vérité électrique
 Etudes
- Structure 1 (table de vérité électrique)
Entrées Etat logique sortie d’état
logique
V1 = 0 V2 = 0 0 0 Vs=Vcc 1
V1 = 0 V2 = 5 0 1 Vs=Vcc 1
V1 = 5 V2 = 0 1 0 Vs=Vcc 1
V1 = 5 V2 = 0 1 1 Vs=0 0

 Etat de T1 et T2
- T1 passant ; T1 bloqué
- T1 bloqué ; T2 passant
- T1 et T2 passant Ic > 0
- Vs = 0
 Structure 2 (table de vérité électrique)
Entrées Etat logique sortie d’état
logique
V1 = 0 V2 = 0 0 0 Vs=0 0
V1 = 0 V2 = 5 0 1 Vs=0 0
V1 = 5 V2 = 0 1 0 Vs=0 0
V1 = 5 V2 = 5 1 1 Vs=Vcc 1

4°) Les tables de vérités logiques


- structure 1 - structure 2

V1 V2 V3 V1 V2 V3
0 0 1 0 0 0
0 1 1 0 1 0
1 0 1 1 0 0
1 1 0 1 1 1

 Fonctions de bases réalisées : fonction « NON » et fonction « AND »


5°) Les fonctions logiques obtenues sont :
→ NAND (structure 1) et AND (structure 2).
La fonction réalisée par la portion 1 est la fonction « NON ».
**********************************************************************************
EXAMEN DU SECOND SEMESTRE 2013-2014
Exercice 1
Dans un système automatisé l'arrivée des bouteilles est détecté par un capteur photoélectrique
(émetteur+récepteur),le schéma structurelle est le suivant.
1. Exprimons la tension V2 en fonction de Vz et V1 si R=R'.
En utilisant le théorème de Millmann
on a ; { e- = (V1/R + V2/R )/(1/R+1/R')
e+ =Vz }
L'AOP étant parfait e- = e+ ==(V1/R + V2/R )/(1/R+1/R')=Vz
V2=((R+R')Vz -R'V1)/R or R=R'.
V2=(2RVz -RV1)/R
V2=2Vz -V1
2. Sert de soustracteur
3. Il faut que Vz=V1=0
4. L'ajustable P branché en série avec le collecteur de T1 permet le basculement des variables
d'entrée entre 0 et 2Vz -V1
Exercice 2
Schéma.....
A. Structure sans inversion ( trigger non-inverseur)
1. Exprimons £ en fonction de R1,R2,Vs et Ve
£= e+-e- =={ e- = 0
e+=(Ve/R1 + Vs/R2 )/(1/R1+1/R2)
£= e+ == £= (VeR2 + VsR1 )/(R1+R2)
2. Condition de basculement marqué par £=0
£=0 == VeR2 + VsR1 = 0
Vs/ Ve=-(R2 /R1)
3. Les deux valeurs de tension seuil sont :
-12V et 12V
4. Tracé de la caractéristique de transfert Vs=f(Ve)
**********************************************************************************
EXAMEN DE FIN DE SEMESTRE PFTI 2015-2016
Partie 1: Électronique Analogique
Exercice 1
On considère le générateur de lampe représenté ci-dessous
******
1. La tension entre i0 et duc(t)/dt
i0= cduc(t)/dt
2. Montrons que la courbe uc(t) est une droite
3.
Exercice 2
Partie 2 Électronique Numérique
Exercice 1
Définition :
-Le circuit intégré est une circuit électronique sur le quel on peut insérer plusieurs composante
électronique pour réaliser certaines données.
- Monostable est un montage qui fournit une impulsion dont la durée est défini par un ensemble de
résistance-condensateur qui lui sont associés.
-Astable est un montage qui change d'état de sortie sans qu'il soit nécessaire de lui appliquer une
impulsion de commande.
Schéma de câblage d'un monostable
*****
**********************************************************************************
EXAMEN D'ÉLECTROTECHNIQUE ET SCHEMAS
Exercise 1

Exercise 2
9-VRAI 10-??? 11-FAUX 12-VRAI 13-FAUX 14-VRAI 15-FAUX 16-FAUX

1-|11 ,8 2-0,22 3-0,22 4- -89,5 5-75,9 6-340 7-73 8-11,7 et -


+j43,2|*2,5√2 42,7

EXAMEN TECHNOLOGIE ET SCHÉMA D'ÉLECTROTECHNIQUE PFTI 1 et 2


Exercice 1:
A=moteur ,B=relais thermique ,C=contacteur ,D=sectionneur ,E=alimentation
electrique ,F=transformateur ,G=fusible ,H=bouton poussoir arret d’urgence ,I=bouton poussoir
arret ,J=bouton poussoir marche ,K=contact de la bobine ,L=voyant signalent le defaut
thermique,M=voyant de mise en marche .
Exercice 2
On donne : V= 230V/400V R=20Ω C=20μf
1. Déterminons l'impédance complexe de chaque dipôle
Z=ZR + ZC
Avec ZR=R et ZC=1/jcw
Calcul du module de Z
Z=R+1/jcw
mod Z=racine(R2+(1/cw)2) avec w=2πf
Ans: mod Z=racine((20)2+(1/20*10-6*2*π*50)2)
mod Z=160,48Ω
Calcul de l'argument de Z
Arg Z=(1/cw)/R
a=tan-1(1/Rcw)
a=tan-1(1/20*10-6*2*π*50)
a=0,13°
2. Déterminons la valeur efficace des courants en ligne , ainsi que le déphasage par rapport aux
tensions simples.
Valeur efficace
U=racine(3)V
Ieff=U/Z
Ieff=2,48A
**********************************************************************************
EXAMEN DE BASE D'ÉLECTROTECHNIQUE ET SCHÉMA

1 VRAI 9 FAUX 17 VRAI 25 FAUX 33 VRAI


2 VRAI 10 FAUX 18 VRAI 26 FAUX 34 VRAI
3 FAUX 11 VRAI 19 VRAI 27 FAUX 35 VRAI
4 VRAI 12 VRAI 20 VRAI 28 VRAI 36 FAUX
5 FAUX 13 VRAI 21 FAUX 29 VRAI 37 VRAI
6 VRAI 14 FAUX 22 FAUX 30 FAUX 38 FAUX
7 FAUX 15 FAUX 23 FAUX 31 VRAI 39 VRAI
8 VRAI 16 FAUX 24 VRAI 32 FAUX 40 VRAI
**********************************************************************************
CORRECTION AUTOMATISME 2018/1019
1. DEFINITION AVEC EXEMPLES A L’APPUI
MATIERE D’ŒUVRE : matériau de base utilise pour la confection d’un objet
PRODUIT : résultat de la transformation d’une matière doeuvre par des processus adapte selon le
type de l’élément que l’on veut obtenir.
SYSTEME MECANISES : système ou toute l’énergie vient de l’être humain qui est inclus au système
mais qui est aidé par un mécanisme
SYSTEME AUTOMATISE : ou l’énergie de puissance vient de l’extérieur du système ou est embarque
l’operateur fait partir ou non du système suivant le degré d’automatisation
SYSTEME AUTOMATIQUE : ou le système est autonome grâce, a une partie commande qui est un
véritable cerveau logique et ou toute l’énergie vient de l’extérieur où est embarque Lhomme ne fait
pas partie du système et lui est extérieur il a un rôle de superviseur.
2. +++++
3. METHODE SAP FONCTION
 La représentation structurelle par schéma bloc c’est une méthode permettant de modéliser
la structure générale d’un automate
 La méthode ADS (analyse descendante structurelle) c’est une méthode qui s’intéresse a la
constitution de équipement et qui se présente de façon hiérarchise
 La méthode SADT (structure analysis and design technics) c’est une méthode analyse
descendante modulaire et hiérarchise construite soit sur des fonctions ou activité
(actigrammes) soit sur des données (datagramme)
 La méthode APTE Ou diagramme de pieuvre elle s’appuie sur une démarche en 3 étapes
a. La recherche et la caractérisation du besoin et l’identification de la fonction
globale
b. La recherche de l’environnement et du produit
c. La recherche des fonctions et des contraintes
 La méthode FAST (function analysis system technic) elle permet de décrire sans sa forme de
diagramme les fonctions de service et les fonctions techniques dans un enchainement
logique
 GRAFCET (graphe fonctionnel de commande étapes de transmission) c’est un outil de
description du cahier des charges des automatismes séquentiels. il permet de décomposer
plusieurs étapes et de manière structuré et hiérarchisée le fonctionnement d’un système
automatisé
4. AVANTAGES ET INCONVENIENT DES ELEMENTS
Définition
API : automate programmable industrielle c’est une machine électronique (de type
microordinateur) spécialisé dans la conduite et la surveillance en temps réel de processus
industrielle et tertiaire
MICROPROCESSEUR : composant électronique de petite taille forme de transistor et charge
d’exécuter des instructions
Microcontrôleur : circuit intègre comprenant essentiellement un microprocesseur plusieurs
types de mémoire au moins un système d’entrée sortie et bien souvent des éléments
personnalisés selon l’application auquel il est destiné.
PROBLEME : machines à remplir et à boucher VU ASSI ENTP
1. Schema de puissance pour les postes 1 ; 2 ; 3 :
 Poste 1 (poste de transfert et de changement) : fonctionne a un sens de rotation on a :
 Poste 2 et 3 (poste de remplissage des bouteilles et poste de bouchage respectivement) :
démarrage deux sens de marche d’où on a :

2. GRAFCET niveau 1 de l’ensemble du système

3. GRAFCET niveau 2 de l’ensemble du système

**********************************************************************************
CORRECTION AUTOMATISME 2017-2018
EXAMEN DU SECOND SEMESTRE
I. CONNAISSANCE DES SYSTEMES AUTOMATISME
CONFERT PAGE 1 a 4 automatismes 2016-2017
II. PROBLEME MACHINE A REMPLIR ET A BOUCHER
Travail à faire à l’aide du grafcet déjà établi () construisons le guide d’étude des marches et des arrêts
de cet automatisme et enrichissant le grafcet

CONNAUSSANCE DU COURS
i) GRAFCET ET APPLICATION
1. DEFINITION ET EXEMPLES :
ACTIONNEUR : partie d’une machine aui relevant un ordre de la parie commande via un pré
actionneur convertie l’énergie qui lui est fournie en une action
Pré-actionneur : interface entre la parie commande et puissance charge de parvenir les ordres de la
commande vers les actionneurs.
2) Constitution d’un distributeur
 Partie commande (électrique)
 Partie puissance
3) Schéma des vérins
 Vérin a simple effet :

 Vérin a double effet


4) Schéma
 Dun distributeur 4/2
 Dun distributeur 5/2

5) Schéma commandant un vérin a double effet a partir d’un distributeur 5/2

6) Différents types d grafcet et rôles


 Grafcet niveau 1 ou grafcet du point de vu partie opérative point de vue procédé de
fabrication : il décrit le fonctionnement de la machine les informations d’entrée y sont
énoncés ainsi que les différentes actions qui en résultent
 Grafcet de niveau 2 ou gracfcet du point de vue commande c’est un grafcet adapte à la
résolution et à la maintenance des équipements. Les actionneurs ainsi que les capteurs sont
représentés par leur repère
 Grafcet niveau 3 ou grafcet du point de vue réalisation ou du point de vu automate :
Les repères utilises ici sont les automates c’est un SFC qui va faciliter l’écriture du
programme de pilotage du SAP .il est aussi adapté à la surveillance du processus et a la
résolution des dysfonctionnements
7) SCHEMA SYNOPTIQUE DUN SYSTEME AUTOMATISE

8) REGLES DE SYNTAXE DUN GRAFCET


L’alternance étape-transition et celle transition –étapes doit toujours être respecte quel que soit la
séquence parcourue ;
Deux transitions ne doivent jamais être sur la même liaison oriente : elles doivent être sépares par
une étape
**********************************************************************************
BASE DE MAINTENANCE
1/- Les intervenants du service maintenance ont besoin d’une documentation stratégiques et
de documentation générale pour assurer une meilleure intervention.
2/- La documentation générale comprend toute les documents technique qui ne sont pas
affectés à des matériels particulier, et qui sont nécessaire pour répondre à des questions
techniques plus générale (les revus, les articles, les bouquins…). Contrairement, la
documentation stratégique nous permet de faire un bon suivi du fonctionnement du matériel
pour choisir la bonne stratégie de maintenance, tels que : les fichiers historiques, les dossiers
techniques et les plans de maintenance.
3/- On a trois types de maintenance : maintenance corrective, maintenance préventive
systématique et maintenance préventive conditionnelle.
4/- DT : c’est le temps d’arrêt de production (Down Time)
TBF : c’est le temps entre deux défaillances (Time Between Failures)
GMAO : Gestion de Maintenance Assisté par Ordinateur
TTR : Temps de réparation (Time To Repair)
* Partie 2
1/-
A partir du tableau ci-dessus, on trace la courbe de Pareto (figure ci-dessous) pour étudier les machines
en priorité

2/-
a) Il est donc évident qu’une amélioration de la fiabilité sur les sous-ensembles : pompes à
lobes, Echangeurs, vanne manuelle, pompe centrifuge et chaudière peut procurer jusqu'à 78%
de gain sur les pannes.
b) Pour améliorer la productivité des machines de la zone A, on doit :
- Appliquer la maintenance préventive systématique pour les machines citées précédemment.

- Prévoir un stock des pièces de rechange des organes des machines citées précédemment.
- Programmer des cycles de formation pour les techniciens du service maintenance portants
sur les thèmes de maintenance des pompes centrifuges, maintenance des échangeurs et
maintenance des chaudières.
3) l’utilisation du tableau à coefficient permet de déterminer le choix adéquat de maintenance
à appliquer pour chacune des machines suivantes
Machine 1 : Total des points :
30*2+35*2+25*1+15*1+10*2+5*1+10*1+50*5+20*5= 555 pts
Le nombre de points est supérieur à 540 -> obligatoirement on applique la
maintenance préventive.
Machine 2 : Total des points :
20*2+25*2+5*1+25*1+45*2+30*1+35*1+35*5+45*5= 675pts
Le nombre de points est supérieur à 540 -> obligatoirement on applique la
maintenance préventive.
Machine 3 : Total des points :
5*2+5*2+45*1+5*1+20*2+25*1+10*1+15*5+20*5= 320pts
Le nombre de points est inférieur à 500 -> obligatoirement on applique la maintenance
corrective.
**********************************************************************************
CORRECTION SCIENCES DES MATERIAUX EXAMEN 2015-2016
EXERCICE 1
1. Critères qui permettent de choisir un matériau

 Les propriétés du matériau


 Le cout de mise à la disposition
 L’aptitude de la mise en forme
 La capacité de valorisation (réutilisable, recyclage,….)
2. Les grandes familles de regroupement des matériaux

 Les céramiques : la dureté, la fragilité, la ténacité, point de fusion


 Le matériau métallique : conductibilité électrique, conductibilité thermique, ductilité,
malléabilité
Les composites
 Les polymères : coulabilité, élasticité, malléabilité, fatigue
 Les matériaux naturels : durabilité
3. Donnons la signification des désignations suivantes
 35 Cr Mo 4 S : acier faiblement allie, ayant 0,35% C, 1% Cr
EXERCICE 2
D’description d’élaboration de l’aluminium

 Principe : la banni broyé, est attaquée a chaud par la soude ; on obtient une liqueur
qui après séparation des oxyde de fer et de silicium est envoyé dans un
décomposeur pour précipitation de l’alumine. L’aluminium est obtenu à partir de
celui-ci par électrolyse dans une cuve contenant un garnissage en carbone d’où ce
dernier se dépose au fond de la cuve
EXERCICES 3
1- Principe de la micrographie
Dans le but d'obtenir une image agrandie de l’échantillon a observé, il permet d'obtenir une image
de l’échantillon en grossissant et sépare les détails de l'image (pouvoir de résolution) afin qu’il soit
observable.
2- Sa technique
L’objet a observé est placé devant le premier groupe optique appelé '’ objectif '’.
3- Un grossissement est le fait d'agrandir l'image.
4- 3 renseignements fournis par un examen micrographique

 La nature de l’alliage
 La structure de l’alliage
EXERCICES 4
1- Tracé et interprétation des courbes de contraintes-déformation : lors de l’essai traction
 Pour un matériau ductile
 Pour un matériau fragile
2- 2 méthodes de protection des matériaux
- le revêtement
- la chromisation
**********************************************************************************
CORRECTION SCIENCE DES MATERIAUX CC
EXERCICE 1
1) Les proprietes mecaniques recherchees
- La limite d’elasticite
- La resistance a la rupture
- Le coefficient de poisson
- Le coefficient de striction
- L’allongement a la rupture
- Le module de Young
2) Interpretation de la courbe
 ZONE OA : represente la zone elastique ;ici le materiau reprend sa forme initiale apres
relachement de la charge

 ZONE AB : represente la zone de deformation. Ici le materiau ne peut reprendre sa forme


initiale apres relachement de la charge
 La phase BC est la phase de striction où le point C est la rupture de l’eprouvette
3) Calculons la resistance a la traction de ce materiau
𝐹𝑚
Rm= 𝑆0 or S0=πd2/4

Rm=4Fm/πd2

4) Determinons la longueur initiale

L0=k√𝑠0 avec S0= πd2/4

EXERCICE 2

1) Indinquons les differentes et leurs structure cristalines.

- Phase α structure cristaline cubique centree ( ferrite+cementite)

- Phase 𝛾 structure cristalline cubique a faces centrees (austenite)

- Phase δ : structure cristalline cubique centree

2) La ligne de transformation a 7230C represente la ligne d’austenite

3) Le type dalliage contenant 0,8 % C est la fertile

4) La temperature de refroidissement de lalliage est T=723OC

5) La premiere phase de refroidissement qui aparait est la phase 𝛾

6) La temperature de chauffage a laquelle cette alliage change de phase est T=723oC

7) La temperature maximale de solidification de la phase gamma est T=1147oC

8) Representons les points eutectiques et eutectoides pouis definisson les


un point eutectique est un point de transformation direct de l’austenite en cementite
un point eutectoide est un point de transformation direct de la ferlite en austenite
T(oC)
1147 point eutectique

723 pt eutectoide
%C
EXERCICE 3
1) Principe de lessai
Elle consiste a rompre dun seul coup de mouton pendule une eprouvette entraillee en U ou
en v en son molieu et ce dernier reposant sur deux appuis. Un couteau est fixe sur un
marteau osxille autour d’un axe O en direction de l’eprouvette.
2) Calculons :
a) L’energie initiale W0

W0 = P*H0 AN : W0 = 250*1,5 = 375 J

b) L’energie finale W

W = P*H AN : W = 250*1 = 250 J

c) Deduisons l’energie absorbee

Wabs = W0 - W AN : Wabs = 375 – 250 = 125 J


3) Calculons
a) la section S

S = a*b
AN : S = 10*10-3 x 8*10-3 = 8*10-5 m²

b) la resilience K

K = Wabs/S AN : K = 125/8*10-5 = 1562,5*103 J/m²

**********************************************************************************
CORRECTION SCIENCE DES MATERIAUX EXAMEN 2018/2019
EXERCICE 1
1) Les proprietes mecaniques recherchees
- La limite d’elasticite
- La resistance a la rupture
- Le coefficient de poisson
- Le coefficient de striction
- L’allongement a la rupture
- Le module de Young
2) Interpretation de la courbe
 ZONE OA : represente la zone elastique ;ici le materiau reprend sa forme initiale apres
relachement de la charge

 ZONE AB : represente la zone de deformation. Ici le materiau ne peut reprendre sa forme


initiale apres relachement de la charge
 La phase BC est la phase de striction où le point C est la rupture de l’eprouvette
3) Calculons la resistance a la traction de ce materiau
𝐹𝑚
Rm= 𝑆0 or S0=πd2/4

Rm=4Fm/πd2

4) Determinons la longueur initiale

L0=k√𝑠0 avec S0= πd2/4

EXERCICE 2

1) Indinquons les differentes et leurs structure cristalines.

- Phase α structure cristaline cubique centree ( ferrite+cementite)

- Phase 𝛾 structure cristalline cubique a faces centrees (austenite)

- Phase δ : structure cristalline cubique centree

2) La ligne de transformation a 7230C represente la ligne d’austenite

3) Le type dalliage contenant 0,8 % C est la fertile

4) La temperature de refroidissement de lalliage est T=723OC

5) La premiere phase de refroidissement qui aparait est la phase 𝛾

6) La temperature de chauffage a laquelle cette alliage change de phase est T=723oC

7) La temperature maximale de solidification de la phase gamma est T=1147oC

8) Representons les points eutectiques et eutectoides pouis definisson les


un point eutectique est un point de transformation direct de l’austenite en cementite
un point eutectoide est un point de transformation direct de la ferlite en austenite

T(oC)
1147 point eutectique

723 pt eutectoide%C
DESSIN TECHNIQUE
FABRICATION MÉCANIQUE
1. Définir
Le tournage: c'est un procédé de fabrication par de la matière permettant obtenir les formes
géométriques simple par combinaison du mouvement de rotation de la pièce et translation de l'outil.
2. Les différents montages qu'on réalise au tour sont :

Montage en l'air

 Montage mixte entre point

 Montage mixte

4. Le choix de la forme de l'outil est fonction du type opération à réaliser


5. Définir
Fraisage: c'est un procédé d'usinage par enlèvement de la matière de réalisation des formes
géométriques qui peuvent être des surfaces géométriques simples par une combinaison de
mouvement de rotation de l'outil et translation de la pièce
6. Citons les types de fraiseuse :
- fraiseuse horizontale
-fraiseuse verticale
- fraiseuse universelle
7. Citons 02 opérations réaliser sur la fraiseuse:
- le surfaçage
- le raimirage
8. Principe de lecture du pied à coulisse:
On lit la graduation qui est la gauche du zero sur la règle A et la partie décimal sur le dernier la
graduation qui coïncide avec la règle soit B et le multiplier par la précision du PC
9. Type de soudure:
- soudure au chalumeau
- soudure à l'arc électrique
10. Vitesse rotation : on sait que Vc= pi×fc×N
N=Vc/pi×fi AN: N= 25/pi×30
**********************************************************************************
FABRICATION MÉCANIQUE III rattrapage
1. Au tournage , citons 02 éléments en mouvement et determons leur mouvement:
- la pièce : mouvement de rotation
- l'outil : mouvement d'avance
2. Les montages réalisés sur le tour:
- montage en l'air
- montage entre point
- montage mixte
3. Les 04 règles pour installer l'outil sur la machine tourelle good shape:
-Assurer le bon contact des surfaces ( nettoyage au préalable)
-Règler le porte faux c'est à dire C<= 2H
-Régler le bec de l'outil par rapport à la point de la poupée mobile
-Vérifier la position de l'arête tranchant par rapport au mouvement avance en le matérialisant par
une surface
4. Le choix de la forme de l'outil dépend de la surface à réaliser
5. Au fraisage , citons 2 éléments en mouvement et déterminons leur mouvement :
- l'outil : mouvement de rotation
- la pièce : mouvement d'avance
6. Citons les types de fraiseuse
- fraiseuse horizontale : c'est-à-dire l'axe de l'outil est horizontale
- fraiseuse verticale : c'est-à-dire l'axe de l'outil est verticale
- fraiseuse universelle : c'est-à-dire l'axe de l'outil peut être horizontale et verticale
7. La taille de l'outil la possibilité qu'a à travailler sur plusieurs surfaces simultané pour une rainure ,
on peut utiliser une fraise 02 tailles où 03 tailles
**********************************************************************************
CORRECTION CC MECANIQUE DES FLUIDES PFTI FI2
EXERCICE 1 :
⃗ lorsque 𝑑𝑖𝑣𝑉
1. *Fonction de courant : scalaire pour lequel dérive le champ de vitesse 𝑉 ⃗ = 0.
*Lignes d’émission : courbe dont toutes particules étant passées par un meme point sont
situées à l’instant t sur celle-ci.
2. Expression vecteur accélération à partir d’Euler

𝜕𝑉 ⃗
𝑎 = + (𝑉 ⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑔𝑟𝑎𝑑)𝑉 ⃗ = 𝜕𝑉 + 1 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗ Λ𝑉
⃗⃗⃗⃗⃗⃗ 𝑉
𝑔𝑟𝑎𝑑(𝑉2) + 𝑟𝑜𝑡 ⃗
𝜕𝑡 𝜕𝑡 2
3.a) iii) ; 3.b) ii) ; 3.c) ii)
EXERCICE 2:
1. Détermination de la grandeur résultante
ℎ (𝜆𝑏+𝑏)
𝐹 = −𝜌𝑔ℎG𝑆𝑛⃗ ⟹ 𝐹 = 𝜌𝑔 ℎ d’où 𝐹=𝜔 ̅(ℎ2/4)𝑏(𝜆 + 1) en (N)
2 2
AN : 𝐹 =2.102x 252/4x 30(2+1) (N)
2. Précisons le point d’application
𝑀 →= 𝑂𝐴⃗⃗⃗⃗⃗ ∧ 𝐹 = ∫ 𝑂𝑀 ⃗⃗⃗⃗⃗ = 𝑂𝐴. 𝐹. (𝑒1∧ 𝑒2) = ∫ℎ 𝐻. 𝑝(𝐻)𝑑𝐻. (𝜆𝑏+𝑏)
⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ∧ 𝑑𝐹
𝐹 0 2
ℎ𝜔
̅ ̅
𝜔 1
= ∫0 2
𝑏(𝜆 + 1)𝐻2𝑑𝐻 = 2
𝑏(𝜆 + 1). 3 ℎ3
2 2
⟹ ̅̅̅̅
𝑂𝐴 = ℎ AN : ̅̅̅̅
𝑂𝐴 = ∗ 25 (m)
3 3

EXERCICE 3 :

⃗ = 1 𝜕(𝑟𝑢) + 1 𝜕𝒱
1. L’écoulement est conservatif car 𝑑𝑖𝑣𝑉 𝑟 𝜕𝑟 𝑟 𝜕𝜃
⃗ = 1 𝜕 (𝑟2sin 𝜃) + 1 𝜕 (−2𝑟 cos 𝜃) = 2 sin 𝜃 − 2 sin 𝜃 = 0 ⟹ 𝑑𝑖𝑣𝑉
𝑑𝑖𝑣 𝑉 ⃗ =0
𝑟 𝜕𝑟 𝑟 𝜕𝜃
2. * Composantes d’axes (𝑒x, 𝑒y, 𝑒z) du champ de vitesses
𝑢=𝑦
⃗𝑉 {𝑣 = −2𝑥
𝑤=0
*Expression simple du module de vitesse
𝑉 = (𝑦2+(2𝑥)2)1/2⟹ 𝑉 = (𝑦2+4𝑥2)1/2
*Expression du champ de vecteur accélération
𝜕𝑢 𝜕𝑢 𝜕𝑢
𝑎𝑥 = 𝑢 𝜕𝑥 + 𝑣 𝜕𝑦 + 𝑤 𝜕𝑧 = −2𝑥

𝜕𝑉
𝑎= ⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
+ (𝑉 𝑔𝑟𝑎𝑑)𝑉 ⃗ = 𝜕𝑣 𝜕𝑣 𝜕𝑣
𝜕𝑡 𝑎𝑦 = 𝑢 + 𝑣 + 𝑤 = −2𝑦
𝜕𝑥 𝜕𝑦 𝜕𝑧
{ 𝑎𝑧 = 0
𝑎𝑥 = −2𝑥
D’où : 𝑎 {𝑎𝑦 = −2𝑦
𝑎𝑧 = 0
3. *Fonction de courant
i) Repère rectangulaire
𝜕Ψ
𝑢= (∗)
𝜕𝑦
1
⃗ {
𝑉 𝜕Ψ ⟹ (∗) Ψ = 2 𝑦2+𝐶(𝑥)
𝑣= 𝜕𝑥
(∗∗)
𝑤= 0
𝜕Ψ 𝜕 1 2
(**) − =𝑣⟹− ( 𝑦 +𝐶(𝑥)) = −2𝑥
𝜕𝑥 𝜕𝑥 2
𝜕𝐶(𝑥)
⟹ 𝜕𝑥
= 2𝑥 ⟹ 𝐶(𝑥) = 𝑥 2+𝑘 ,𝑘 𝑐𝑡𝑒
1 2
D’où Ψ = 2
𝑦 +𝑥2+𝑘 , 𝑘 constante réelle
ii) Repère cylindrique
1 1
Ψ = 2 𝑟2𝑠𝑖𝑛2𝜃 + 𝑟2𝑐𝑜𝑠2𝜃 + 𝑘 ⟹ Ψ = 𝑟2(1 − 2 𝑠𝑖𝑛2𝜃) + 𝑘
1
= 2 𝑟2(1 + 𝑐𝑜𝑠2𝜃)
*Equation ligne de courant qui passent par A(1 ,0,0)
1 1
Ψ = 𝑐𝑡𝑒 ⟺ 𝑦2+𝑥2= 𝑘 ⟹ 𝑘 = 1 ⟹ 𝑦2+𝑥2= 1
2 2
*Equation ligne de courant qui passent par B(-1,1,0)
1 1 3 1 3
Ψ = 𝑐𝑡𝑒 ⟺ 2 𝑦2+𝑥2= 𝑘 ⟹ 2 + 1 = 𝑘 ⟹ 𝑘 = 2 ⟹ 𝑥2+ 2 𝑦2= 2
4. 𝑑𝑖𝑣𝑉⃗ =0⟹𝑉 ⃗ = 𝑟𝑜𝑡 ⃗ dérive d’u n potentiel vecteur.
⃗⃗⃗⃗⃗⃗ 𝐴 d’où 𝑉

De plus, 𝑉 = 𝑢𝑒x+𝑣𝑒y et 𝐴 = 𝐴Z𝑒Z ⟹ 𝑉 ⃗ .𝐴 = 0 d’où 𝑉 ⃗ et 𝐴 perpendiculaires
Encore 𝐴Z= Ψ
**********************************************************************************
Correction session normale 2018-2019
Exercice 1 :
1) a
2) d
3) a
4) c
5) a
Exercice 2 :
1) c
2) c
3) a
4) b
5) a
EC : THERMODYNAMIQUE
Correction thermodynamique rattrapage 2014-2015
Exercice 1
1) Calcul du nombre n de moles d’air subissant les transformations
On a : P3 V3 = n R T3
𝒑𝟑 𝑽
=˃ n= 𝑹𝑻 𝟑 AN : n = 7,28 mol
𝟑
2) Calcul du volume initial V1
On a : P1 V1 = n R T1
𝒏𝑹𝑻
=˃ V1 = 𝒑 𝟏 AN : V1 = 181,82L
𝟏
3) Etat théorique du gaz ( P2 , V2, T2) à la fin de la transformation 2
𝑃2 𝑃 𝑇
𝑇
= 𝑇3 =˃ P2 = 𝑇1 P3 On a donc P2 = 9,09*105 Pa
2 3 3
T2 = T1 AN : T2 = 300K = 27°C
V2 = V3 AN : V2 = 20L
4) Evaluation des différentes énergies mises en jeu
 Transformation 1-2
 Energie interne
2
ΔU12 = ∫1 𝑚𝑐𝑣 𝑑𝑇
= m Cv (T2- T1)
ΔU12 = 0J
 Travail
2
W12 = ∫1 −𝑝𝑑𝑉
𝑉
= - nRT1 ln (𝑉2) or V2 = V3
1
𝑽
W12 = - nRT1 ln (𝑽𝟑) AN : W12 = 40108,3 J
𝟏
 Energie enthalpie
2
ΔH12 = ∫1 𝑛𝑐𝑃 𝑑𝑇
=˃ ΔH12 = 0 J
 Energie chaleur
ΔU12 = Q12 + W12 or ΔU12 = 0J
=˃ Q12 = - W12 AN : Q12 = -40108,3 J
 Transformation 2-3
 Energie interne
ΔU23 = m Cv (T3- T2)
 Travail
3
W23 = ∫2 −𝑝𝑑𝑉
=˃ W23 = 0J
 Energie enthalpie
3
ΔH23 = ∫2 𝑛𝑐𝑃 𝑑𝑇
 Energie chaleur
ΔU23 = Q23+ W23 or W = 0J
 =˃ Q23 = - ΔU23 = - m Cv (T3- T2)
5) Puissance de la pompe
𝑾
On a W12 = P*t =˃ P = 𝒕𝟏𝟐 AN : P = 668,47 W

Exercice 2
a) 2
b) faux
c) faux
d) faux
e) vrai
f) faux
g) 3
h) vrai
i) faux
j) vrai
CORRECTION DE THERMODYNAMIQUE CC 2019
Exercice 1 :
1-c 2,1-a 2,2-c 3,1-a 3,2-a
4-b 5-c 6-c

Exercice 2 :
1) P

2 4

V
2) Calculons n
D’après la loi des gaz parfaits on a :
P1 V1 = n R T1
𝒑𝟏 𝑽
=˃ n= 𝟏 AN : n = 0,080 mol
𝑹𝑻𝟏

3.1) calculons T2
T2V2γ-1 = T1 V1γ-1
=˃ T2 = T1 τγ-1 AN : T2 = 689,22K
3.2) calculons T3
T3 = 2,0*103 + T2 AN : T3 = 2689,22K
3.3) calculons T4
On a V4 = V1 car transformation isochore
On a T3V3γ-1 = T4 V4γ-1 or V3 = V2 car transformation isochore
=˃ T4 = T3 τγ-1 AN : T4 = 1170,5K
3.4) Q34 = Q12 = 0 J car transformations adiabatiques
Q23 = nCv (T3 – T2) AN : Q23 = 3312J
Q41 = nCv (T1 – T4) AN : Q41 = -1441,548J
3.5) calculons Qcycle
Qcycle = Q12 + Q23 + Q34 + Q41 AN : Qcycle = 1870,452 J
3.6) déduire Wcycle
Wcycle = - Qcycle = - 1870,452 J
3.7) calculons η
𝑾𝒄𝒚𝒄𝒍𝒆 𝑾𝒄𝒚𝒄𝒍𝒆
η =│ 𝑸 │= │ 𝑸𝟐𝟑
│ AN : η = 0,56
𝒄𝒚𝒄𝒍𝒆

Exercice
4) Ecrivons et équilibrons l’équation
C7H16 + 11 O2 → 7 CO2 + 8 H2O
5) Ecrivons et équilibrons l’équation
C2H6O + 3 O2 → 2 CO2 + 3 H2O
CORRECTION DE THERMODYNAMIQUE SN 2019
Exercice 1 :
1) c
2.1) a
2.2) c
3.1) a
3.2) a
4) b
5) c
6) c
Exercice 2 :
1) a
2) c
3) a