Vous êtes sur la page 1sur 4

Corrigé des exercices du Chapitre I de MEE 2019-2020

Page 3 et 4

Exercice n°1: Dans un système d'unités où les grandeurs fondamentales seraient la longueur L, la masse M, le temps T et
l'intensité I. Donner les équations aux dimensions de la résistance R et de la capacité C.
Ici on veut déterminer les équations aux dimensions de la résistance et de la capacitance dans le système MKSA.
Soit une grandeur dérivée X, dans le système MKSA, on a: [ X ] = [ M ]α [ L] β [T ]γ [ I ]δ
On utilise les formules utiles:
Résistance R en Ohm Ω: V = RI et Tension V : P = VI
Dans un premier temps on détermine l'équation dimensionnelle de la puissance puis celle de la tension:
Energie mv 2 ML2 T −2
= [M ][L ] [T ] => [V ] = [ M ][ L] [T ] [ I ]
−3 −3 −1
P= = =
2 2
temps t T
Finalement: [ R ] = [ M ][ L] 2 [T ] −3 [ I ] −2
Pour la capacitance on utilise la relation: Capacité C : It = CU =>[C]=[I][T][V]-1 Donc [C] = [M]-1 [L]-2 [T] 4 [I]2

Exercice N°2: Dans un système d'unités où les grandeurs fondamentales seraient une longueur L, un temps T, une force F, une
charge Q, donner les équations aux dimensions du champ magnétique H, de l'induction magnétique B, de la capacité C et de la
résistance R.
Soit une grandeur dérivée X, dans le système LTFQ, on a: [ X ] = [ L]α [T ]β [ F ]γ [Q]δ
1- Equation aux dimensions du champ magnétique H:
r r
=> [H ][L ] = [I ] et [Q ] = [I ][T ] donc: [H ] = [L ] [T ] [Q ]
−1 −1
∫ H ⋅ dl = I
2- Equation aux dimensions du champ d'induction magnétique B:
r r
Champ d’induction magnétique B (T) : dφ = B ⋅ ds => [φ ] = [B ][S ] S est une unité de surface

=> [U ] = [φ ][T ]
−1
Flux d’induction magnétique φ (Wb) : e = − e est une f.e.m donc c'est une tension
dt
Donc on a: [B ] = [φ ][S ] => [B ] = [U ][T ][L ] (a)
−1 −2

Maintenant trouvons l'équation aux dimensions de la tension:


La force produite par un champ électrique E: [F ] = [Q ][E ] Q est une unité de charge
Le champ électrique est lié à la tension par: [U ] = [L ][E ]
Donc on a: [U ] = [L ][F ][Q ]
−1
(b)
Substituons (b) dans (a): Finalement [B] = [F ][T ][L]−1 [Q]−1
3- Equation aux dimensions de la capacitance C:
Capacitance (F): Q = CU => [C ] = [Q ][U ]
−1

On reprend la relation (b) de la réponse 2, donc : [C ] = [F ] [L ] [Q ]


−1 −1 2

4- Equation aux dimensions de la résistance R:


Résistance (Ohm): U = RI => [R ] = [U ][I ] sachant que [I ] = [Q ][T ] et utilisant la relation (b) de la réponse 2 on aboutit à :
−1 −1

[R] = [F ][T ][L][Q]−2

1
Exercices d’application Page 10
Exercice n°1: On effectue la mesure d'une tension à l'aide d'un voltmètre de classe 0.5, de calibres: 30V et 75V. L'échelle
comporte 150 divisions et l'erreur de lecture est de 0.25 divisions.
On effectue 2 mesures de d.d.p. Sur le calibre 30V on lit L1=148 divisions. Et sur le calibre 75V on a L2=59.5 divisions.
Calculer l'erreur absolue et l'erreur relative des 2 tensions mesurées correspondant respectivement
1) au calibre 30V au calibre 75V
Remarque: on suppose que l'erreur due à la méthode est négligeable
1- Calibre 30V, classe 0.5, 150 divisions,
V1 = L1 × calibre / Echelle = 148 × 30 / 150 = 29.6V
classe × Calibre 0.25× Calibre
Incertitude absolue totale: ∆V = +
100 Echelle
0.5 × 30 0.25× 30 ∆V1 0.2
∆V1 = + = 0.2V et ε 1 = = = 0.7%
100 150 V1 29.6
Finalement: V1 = (29.6 ± 0.2)V ou bien V1 = 29.6V à 0.7% près

2- Calibre 75V, classe 0.5, 150 divisions,


V2 = L2 × calibre / Echelle = 59.5 × 75 / 150 = 29.75V
classe × Calibre 0.25× Calibre
Incertitude absolue totale: ∆V = +
100 Echelle
0.5 × 75 0.25× 75 ∆V2 0.5
∆V2 = + = 0.5V et ε 1 = = = 1.7%
100 150 V2 29.8
Finalement: V1 = (29.8 ± 0.5)V ou bien V1 = 29.8V à 1.7% près

Exercice n°2:
1- On place en série 2 résistances R1 et R2 connues avec une précision respectivement égale à 0.1% et 0.2%. Quelle est
l'incertitude relative sur la résistance équivalente?
2- On place les deux résistances R1 et R2 en parallèle. Calculer la nouvelle incertitude relative de la résistance équivalente.
A.N: R1=1.25Ω ; R2=4.52Ω
∆R1 ∆R2 ∆RS
1- Résistances en série: RS = R1 + R2 ⇒ ∆RS = ∆R1 + ∆R2 Sachant que ε 1 = , ε2 = et ε S =
R1 R2 RS
ε 1 R1 + ε 2 R2
Donc ε S RS = ε 1 R1 + ε 2 R2 ⇒ ε S = A.N: ε S = 0.18%
R1 + R2

2- Résistances en parallèle:
Utilisation des admittances car les admittances en parallèle s'additionnent :
1 1 1
Y1 = ; Y2 = = YP = Y1 + Y2 implique que: ∆YP = ∆Y1 + ∆Y2
R1 R2 RP
∆R1 ∆Y1 ∆R2 ∆Y2 ∆RP ∆YP
Sachant que: ε 1 = = , ε2 = = , , εP = =
R1 Y1 R2 Y2 RP YP
ε 1Y1 + ε 2Y2 ε 1 R2 + ε 2 R1
Donc ε PYP = ε 1Y1 + ε 2Y2 ⇒ ε P = = A.N: ε P = 0.12%
Y1 + Y2 R1 + R2

Remarque: Si on met en série ou en parallèle des résistances de précision identique alors la résistance équivalente a la même
précision.

Exercice n°4: Un voltmètre numérique à 4 chiffres décimaux possède une erreur instrumentale de 3%+2U.R. Une tension est
mesurée, l’affichage donne 05.30 Volt.
Calculer les incertitudes absolue et relative de cette mesure, puis déterminer le nombre de chiffres significatifs.
Représenter la valeur de cette mesure avec uniquement les chiffres significatifs et l'incertitude.
U.R.= 10-2 et U=5.3V
3 3 ∆U 0.179
∆U = U + 2.10 −2 = 5.3 + 2 × 0.01 = 0.179V ≈ 0.2V ε= = = 3.37% ≈ 3.4%
100 100 U 5.3
La valeur mesurée a 2 chiffres significatifs: U = (5.3 ± 0.2)V

2
Exercices d’application Page 11 et 12
Exercice 1: Pour mesurer la résistance interne X d'un voltmètre (100 divisions, calibre 10V), on utilise 2 montages:

Montage 1 Montage 2
Montage 1 : R1=60KΩ (0.1%) et V1=9V Montage 2 : R2=20KΩ (0.1%) et V2=3V
1) Exprimer X en fonction de R1, R2, V1, V2,
2) Calculer X et donner sa précision si le voltmètre est de classe 0.5 et si l'on apprécie la demi-division
1- Expression de X:
X R2 // X
Montage 1: V1 = E Montage 2: V2 = E
R1 + X R1 + R2 // X
V1 XR2 + R1 ( X + R2 ) R1 (1 − V1 V2 )
Le rapport des 2 équations donne: = => X = X = 120kΩ
V2 R2 ( X + R1 ) V1 V2 − R1 R2 − 1
2- Calcul de la précision sur X:
∆G ∂ f ∆ a ∂ f ∆b ∂ f ∆ c
Appliquons la méthode de la dérivée logarithmique: = ⋅ + ⋅ + ⋅ + ...
G ∂a f ∂b f ∂c f
∆X ∂ X ∆ R1 ∂ X ∆ R2 ∂ X ∆V1 ∂ X ∆V2
Ce qui donne: = ⋅ + ⋅ + ⋅ + ⋅
X ∂ R1 X ∂ R2 X ∂V1 X ∂V2 X
∂X ∂X ∂X ∂X
Ou: ∆ X = ⋅ ∆ R1 + ⋅ ∆ R2 + ⋅ ∆V1 + ⋅ ∆V2
∂ R1 ∂ R2 ∂V1 ∂V2
Posons : Y = V1 V2 − R1 R2 − 1
x' y − xy '
Rappel: Dérivée d'un produit: ( xy )' = x' y + xy' Dérivée d'un rapport: ( x / y )' =
y2
Il faut calculer les différentes dérivées partielles de X par rapport à R1, R2, V1 et V2.
∂X − (1 − V1 V2 ) 2 ∂X − ( R1 R2 ) 2 (1 − V1 V2 )
= =
∂ R1 Y 2
∂ R2 Y2
∂X R2 1 ∂X R 2V 1
= 1 ⋅ 2 = − 1 12 ⋅ 2
∂V1 R2V2 Y ∂V2 R2V2 Y
Application numérique: R1=60KΩ (0.1%) , V1=9V, R2=20KΩ (0.1%) et V2=3V
∂X ∂X ∂X ∂X
Y=-1 = −4 = 18 = 60 = −180
∂ R1 ∂ R2 ∂V1 ∂V2
Incertitudes de mesures de V1 et V2: On apprécie la demi-division , cela signifie que la lecture se fait à la demi-division la plus
proche, donc l'incertitude de lecture est de 0.25 division. Le voltmètre est de classe 0.5 sur le calibre 10V et possède une
échelle de 100 divisions. La valeur de l'incertitude absolue totale sur V1 et V2:
0.5 × 10 0.25 × 10
∆V1 = ∆V2 = + = 0.075V
100 100
La valeur de l'incertitude absolue sur R1 et R2: ∆R1 = R1 ε 1 = 60 × 0.001 = 0.06kΩ et ∆R2 = R2 ε 2 = 20 × 0.001 = 0.02kΩ
Finalement l'incertitude absolue sur la mesure de X est: ∆X = 18.6kΩ
∆X
L'incertitude relative sur la mesure de X est: = 15.5%
X

Le résultat final (avec arrondi) s'écrit: X = (120 ± 20)kΩ


Conclusion: Cette méthode de mesure de la résistance interne d'un voltmètre est peu précise bien que la tension a été mesurée
avec une bonne précision et que les résistances utilisées soient de précision.

3
Exercice n°2: Pour mesurer la résistance interne x d'une pile de f.e.m E, on utilise le montage suivant:
- K ouvert, on mesure V1=5Volts - K fermé, on mesure V2=4Volts
Exprimer x en fonction de R, V1 et V2 ( on suppose que ∆Vsys=0 et que la résistance interne du
∆x ∆R
voltmètre Rv est infinie). Calculer sachant que : =1%; le voltmètre de classe de
x R
précision 0.2, possède 100 divisions et est utilisé sur le calibre 5V.
Réponse:
R V R+x
a) K ouvert: V1 = E et K fermé V2 = E donc 1 = => x = R(V1 V2 − 1)
R+x V2 R
∆x ∂x ∆ R ∂x ∆V1 ∂x ∆V2
b) Précision sur x: = ⋅ + ⋅ + ⋅
x ∂R x ∂V1 x ∂V2 x
∂x ∂x ∂x
= (V1 V2 − 1) = R V2 = − R V1 V22
∂R ∂V1 ∂V2
∆x ∆R ∆V1 ∆V2
Donc: = (V1 V2 − 1) ⋅ + R V2 ⋅ + R V1 V22 ⋅
x R (V1 V2 − 1) R (V1 V2 − 1) R(V1 V2 − 1)
Finalement l'expression de l'incertitude relative sur x est :
∆x ∆R ∆V1 ∆V2
= + 1 V2 ⋅ + V1 V22 ⋅
x R (V1 V2 − 1) (V1 V2 − 1)
Dans cet exercice la valeur de R n'est pas fournie, mais il est possible de calculer la précision de x sans la connaître.

Application numérique: V1=5V, V2=4V et ∆R/R=1%, la lecture se fait à la division la plus proche
0 .2 × 5 0 .5 × 5
∆V1 = ∆V2 = + = 0.035V
100 100
∆x
= 0.01 + 0.035 + 0.04375 = 0.08875 ≈ 8.9%
x
La précision sur la mesure de x est de 8.9%

Exercice n°3: Pour mesurer la résistance interne X d'un voltmètre, on utilise une résistance R et une source de f.e.m E de
résistance interne négligeable.
Lorsque le voltmètre est directement branché aux bornes de E, il indique V0. Lorsqu'on place en série dans ce circuit une
résistance R, l'indication du voltmètre devient V.
1- Exprimer X en fonction de R, V0 et V
2- Calculer l'erreur commise sur X, si R est déterminée à 1% près et si la classe du voltmètre, utilisé sur le calibre 3V, est 0.2.
On suppose l'erreur de lecture négligeable.
A.N: R=1.5KΩ V0=2V V=0.75V
Réponse:
EX V X RV1
1- V0 = E et V1 = = 0 => X = X = 900Ω
R+ X R+ X V0 − V1
∂X ∂X ∂X
2- Précision sur la mesure de X: ∆ X = ⋅ ∆R + ⋅ ∆V0 + ⋅ ∆V1
∂R ∂V1 ∂V2
∂X V1 ∂X RV1 ∂X RV0
= =− =
∂ R V0 − V1 ∂V0 (V0 − V1 ) 2 ∂V1 (V0 − V1 ) 2
Application numérique: V0=2V, V1=0.75V , R=1.5KΩ et ∆R/R=1%, l'erreur de lecture est négligeable
0.2 × 3
∆V0 = ∆V1 = = 0.006V et ∆R = 0.01 × 1.5 = 0.015kΩ
100
∆ X = 0.6 ⋅ 0.015 + 0.72 ⋅ 0.006 + 1.92 ⋅ 0.006 = 0.02484kΩ
∆X 24.84
ε= = = 2.76% X = (900 ± 25)Ω
X 900