Vous êtes sur la page 1sur 3

Thème 1 : L'énergie Energie interne

Exercice 1 : Chauffe-eau solaire


Les panneaux solaires thermiques comportent des tubes noircis dans lesquels circule un
fluide chauffé par le Soleil. Ce fluide transmet sa chaleur à l'eau d'un réservoir qui
constitue le chauffe-eau.
1°) Représenter la chaîne énergétique de conversion de l'énergie des panneaux.
2°) Un panneau solaire reçoit une énergie E S = 3,0 kWh tandis que le fluide reçoit E th = 2,5
kWh. Calculer le rendement r du panneau.
3°) Le fluide transmet l'énergie Eth à l'eau du chauffe-eau avec un rendement r' = 80%.
Calculer l'énergie Eeau reçue par l'eau.
4°) Le chauffe-eau contient 300 L d'eau initialement à la température θi = 20°C. Exprimer
puis calculer la température finale de l'eau θf après qu'elle ai reçue l'énergie Eeau .
5°) Quelle énergie E'eau (en kWh) devrait recevoir l'eau du chauffe-eau pour que sa
température atteigne 60°C (en partant toujours de 20°C) ?

Données et formulaire :
ΔE =m.c.( θf – θi) ; capacité calorifique massique de l'eau : c = 4,18 kJ.kg-1.°C-1 ; masse
volumique de l'eau : 1000 kg/m3 ; 1 Wh = 3600 J.

Exercice 2 : Pour refroidir un verre d'eau


On dispose d'un verre contenant 150 mL d'eau à la température de 20,0 °C.
1er cas : 2ème cas :
On plonge dans le verre d'eau un glaçon de On plonge dans le verre d'eau une masse
masse 3,0 g à la température de 0,0 °C et d'eau liquide de 3,0 g et on attend que la
on attend que la température se stabilise. température se stabilise. La température
La température finale est 18,0°C. finale est de 19,6°C.

1°) Pourquoi un cube de glace à 0°C est-il plus efficace pour refroidir une boisson que la
même masse d'eau liquide prise à 0°C ? Aucun calcul n'est demandé.
2°) Dans le 1er cas, en supposant que toute l'énergie de fusion ΔEg du glaçon est reçue
de l'eau du verre sans pertes, quelle serait la température finale θf du mélange avec un
glaçon de masse mg = 6,0 g ? Un calcul détaillé est demandé ! L'expression littérale de θf
donne 1 point.
Données :
Capacité thermique massique de l'eau (liquide) : ce = 4,18 J.g-1.°C-1 ; Energie de fusion de
la glace d'eau : ΔEf = 333 J.g-1 ; ΔEg = mg. ΔEf ; ΔEe = me.ce (θf -θi) .

Exercice 3 : Une plaque chauffante


Une plaque chauffante fournissant une énergie de 1000 J par seconde est utilisée pour
chauffer de l'eau. La plaque est chauffée par la combustion d'hexane de formule brute
C6H14 .
1°) Ecrire l'équation bilan de la combustion de l'hexane dans le dioxygène de l'air.
2°) Quelle énergie ΔE(eau) faut-il transférer à une masse m(eau) = 2,0 kg pour faire
passer sa température de 20°C à 80°C ? En déduire la durée du chauffage Δt
correspondante.
3°) Déduire de la question précédente l'énergie ΔE fournie par la plaque chauffante (en
supposant qu'il n'y a pas de pertes thermiques lors du chauffage) puis la quantité de
matière n d'hexane nécessaire .
4°) Quelle masse de dioxyde de carbone dégage la combustion de la quantité de matière
n d'hexane précédente ?
5°) Si on utilisait du butane d'énergie de combustion égale à 8,51.10 8 J/mol en
consommerait-on plus ou moins que d'hexane pour la même durée de chauffage ?
Justifier.
6°) Sur le plan environnemental, quel serait l'avantage d'utiliser une plaque chauffante
électrique à la place de celle de l'exercice ?

Données :
capacité thermique massique de l'eau : c(eau) = 4,18.103 J.kg-1.°C-1
M(C6H14) = 86 g/mol ; M(H2O) = 18 g/mol ; M(O2) = 32 g/mol ; M(CO2) = 44 g/mol
ρ(eau) = 1000 kg/m3 ; Energie de combustion de l'hexane : ΔEcomb = 4,16.107 J/mol.
ΔE = m.c.(θf – θi) ; n = m/M.

Corrigé :
Exercice 1
1°)

Energie
Energie thermique
solaire Panneau
solaire

Energie thermique « perdue »


(cédée au milieu extérieur)

2°) On a r = Eth /ES = 2,5/3 = 0,83 = 83%.


3°) On a r' = Eeau / E th soit Eeau = r'.Eth = 0,80x2,5 = 2,0 kWh.
4°) Eeau =m.c.( θf – θi) soit θf – θi = Eeau /m.c d'où θf = θi + Eeau /m.c.
A.N : θf = 20 + 2000x3600/300x4180 = 5,7 °C.
5°) E'eau =m.c.( θf – θi) = 300x4180x(60-20)/3600 = 13,9 kWh.

Exercice 2 :
1°) L'énergie reçue par un gramme de glace pour le faire fondre à 0°C est de 333 J tandis
que pour diminuer la température d'un gramme d'eau de 1°C, il ne faut que 4,18 J. La
fusion de la glace à 0°C demande donc plus d'énergie à masse égale que n'en demande
l'eau liquide pour faire varier sa température.
2°) Non comptabilisée
Soit ΔEg = mg ΔEf l'énergie de fusion du glaçon à 0°C (mg : masse du glaçon),
Soit ΔEeg = mg ΔEe = mg ce (θf – 0), l'énergie absorbée par l'eau du glaçon pour passer de
0°C à la température finale du mélange θf .
Soit ΔEel = me.ce (θf – θi), l'énergie cédée par l'eau du verre (me : masse d'eau liquide, θi =
20°C).
Comme l'énergie reçue par le glaçon est égale à l'énergie cédée par l'eau du verre, on
peut écrire :
ΔEg + ΔEeg = - ΔEel (signe moins car cette énergie est négative tandis que celles à
gauche sont positives).
On alors : mg ΔEf + mg ce θf = - me.ce (θf – θi).
En développant à droite et faisant passer à gauche le terme m e.ce θf et à droite le terme mg
ΔEf :
θf ( mg ce + me.ce) = me.ce θi - mg ΔEf
Soit θf = (me.ce θi - mg ΔEf )/ ce ( mg + me)
A.N : θf = (150x4,18x20 – 6x333)/4,18x(6+150) = 16,2 °C.
Une valeur compatible avec celle donnée pour un glaçon plus petit...

Exercice 3 :
1°) C6H14 + 19/2O2 → 6CO2 + 7H2O
2°) On a ΔE(eau) = m(eau).c(eau)(θf – θi) = 2,0x4,18.103x(80 – 20) = 5,02.105 J.
La durée du chauffage est Δt = 5,02.105 / 1000 = 502 s = 8,3 min.
3°) S'il n'y a pas de pertes thermiques, on peut écrire ΔE = ΔE(eau) = n. ΔEcomb .
On a donc n = ΔE/ ΔEcomb = 5,02.105/4,16.107 = 1,21.10-2 mol.
4°) L'équation bilan de la réaction montre que la combustion de 1,21.10 -2 mol d'hexane
permet de former n(CO2) = 6n mol de dioxyde de carbone soit 7,24.10 -2 mol. Cela
représente une masse m = n.M = 7,24.10 -2 x 44 = 3,19 g.
5°) La quantité de matière de butane à utiliser pour le chauffage serait n =
5,02.105/8,51.108 = 5,9.10-4 mol. On en utiliserait donc moins que d'hexane.
6°) La plaque électrique ne produit pas de gaz à effet de serre lors de son fonctionnement.