Vous êtes sur la page 1sur 8

République algérienne démocratique et populaire

Université Mohamed Khidhar, Biskra

Faculté des sciences et technologies


Télécommunications
Groupe 08

TP N°1 : Mesure De
Resistances

Sous la supervision Preparé par :


du professeur : Saoud Wissal
Atamena Noura Laib Radhia
Houhou Belhadj
Ghedjemis Houssem
Introduction :

La mesure d'une résistance s'effectue à l'aide d'un multimètre.


Utilisé en mode ohmmètre, il permet une mesure directe de
résistance hors circuit.
Dans la première partie du TP nous allons comparer deux
ohmmètres (précision de chacun, choix de l'instrument suivant la
précision de la résistance donnée par la fabriquant).
Lorsque la résistance est alimentée au sein d'un circuit,
L'utilisation d'un ohmmètre n'est plus envisageable. La mesure de la
résistance fait de façon indirecte: mesure de tension à ses bornes
(multimètre en position voltmètre) et du courant la traversant
(multimètre en position ampèremètre). A l'aide de la loi d'ohm (U=Ri
en convention récepteur), on en déduit la résistance.
Dans la seconde partie du TP nous allons comparer les deux
méthodes de mesure (montages courte et longue dérivation) afin de
déterminer à quelle catégorie de résistance elles sont adaptées
(détermination et comparaison des erreurs accidentelles et
systématique).
But de TP :

 Mesurer par différentes méthodes la résistance de dipôles


passifs.
 Evaluer la précision relative pour chacune des méthodes.
1. Méthodes voltampéremétriques :
A. Montage Amont :
Il consiste à mesurer la différence du potentiel un aux bornes de la
résistance de l'ampèremètre et à mesurer l'intensité Im.
Um U Rx +U A R X . I Rx + R A . I Rx
Rm= ℑ
=
I Rx
=
I Rx Im=Ix
A
Rm =Rx+Ra soit Rm >Rx Um
UA URX
∆Rx= Rm – Rx=Ra E V
Rx
∆ Rx Ra Ra
δRx= Rx
= =
Rx Rm−Ra

B. Montage aval :
Il consiste à mesurer Um uniquement aux bornes de la résistance
et l'ampèremètre mesure la somme des courants de la résistance IRx et
le voltmètre IV.
Um U Rx R X . R X
Rm = ℑ = I m = Rv+ Rx soit Rm <Rx
I m IRX
Rm.(Rv+Rx)=Rv.Rx A
IV
Rm.Rv= Rx.(Rv+ Rm) Rx URX
E V
Rm . Rv
Rx= Rv−Rm
Um

−Rm . Rv −R m 2
∆Rx= Rm – Rx=Rm Rv−Rm = Rv−Rm

∆ Rx R m2 ( Rv – Rm) −Rm
δRx= Rx
=
Rv−Rm(Rv – Rm)
=
Rv
2. Méthode de comparaison :
La méthode étudiée consiste à comparer la résistance RX à une
résistance étalon Re faible parfaitement connue, en mesurant au
voltmètre les tensions entre leurs bornes. Les deux résistances sont
placées en série dans un même circuit, alimenté par une source de
tension continu, et donc parcourut par un même courant I.
Ue= Re .I
RX Re
Ux= Rx .I
Ux
d’où : Rx= Re. Ue Ux Ue
V V

ne pour la mesure de la chute de tension Ue.


nx pour la mesure de la chute de tension Ux. E

nx
Rx = Re. n
e

∆ Re ∆ n x ∆ n e
δRx= Re
+
nx
+
ne
∆ Re 1 1
D’où δRx= Re
+ ∆ n .( + )
nx n e
Partie pratique :
1) Mesures directes :

Résistance Code de couleurs Ohmmètre Ohmmètre à


(RX) numérique déviation
1 2
RX Ω 10×10 22×10 100.07 2137 100 2.2KΩ
∆RX Ω 5 110 0.2501 3.00213 0.265 0.265
δRX % 5 5 0.0014 0.0014 0.0025 0.000128
RX-∆RX Ω 95 2090 99.82 2134 99.73 2199
≤RX≤ ≤RX≤ ≤ RX≤ ≤ RX≤ ≤ RX≤ ≤ RX≤ ≤ RX≤
RX+∆RX 105 2310 100.32 21140 100.86 2200.26
 Tableau de mesure :

Les calculs:

Code de couleurs :

∆ RX δR X . R X 5× 100
δRX = RX
∆RX = 100
exemple: ∆RX1 = 100
=5 Ω

Ohmmètre numérique :

∆ RX
∆RX = y % + z unites, δRX = RX
×100,

Exemple: cal = 20, RX1 = 2.137 KΩ

0.1
∆RX1 = 100
×2.137+ 3× 1 = 3.00213 Ω

3.00213
δRX1 = 2137
×100 = 0.14 %

Ohmmètre à déviation :
classe 1 calibre
∆RX = ∆Xinst+∆Xopérat , ∆Xinst= 100
×cal , ∆Xopérat = ×
4 echelle

Exemple : RX1 = 100 Ω

1.5
∆Xinst = 100 ×1 = 0.015

1 calibre
∆Xopérat = ×
4 echelle = 0.25

∆RX = 0.015 + 0.25 = 0.265 Ω

2) Mesures par la Méthode voltampéremétrique : 


 Tableau de mesure :
Résistance : RX=4.7×10-3Ω Montage adopté : Amont
Pmax=0.085 wats , Imax=4.25×10-3 A , U=20 V

Um = (CV/NV) .LV 20 V V
Im = (CA/NA) .LA 4.25×10-3 A
Rm = (Um/Im) 4705 Ω (∆Um/Um)instr+opérat 0.053 %
(∆Im/Im)instr+opérat 0.044 % (∆Rm/Rm)instr+opérat 0.109 %
(∆Rm/Rm)méthode 0.10976 % (∆Rm/Rm)totale 0.116 %
δRX 1.62×10-3 % ∆RX 7.6 Ω
RX-∆RX≤RX≤ RX+∆RX 4962.45≤4.7×10-3≤4707.6 Ω

Les calculs:

Lec . cal Lec . cal Um


Um= Ech = 20V, Im = Ech =4.25×10-3 A, Rm = Im
=¿ 4705 Ω

clas s . cal 1 cal class . cal 1 cal


∆ U inst = 100 ,
∆ U op é rat = ×
4 Ech , ∆ I inst = 100 , ∆ I op é rat = ×
4 Ech

∆ U inst ∆ U op é rat
δUm(inst+opérat) = ∆U
+ ∆U
= 0.053%
∆ I inst ∆ I op é rat
δIm(inst+opérat)¿ ∆I
+ ∆I
= 0.044%

∆ Rm ∆ Rmeth
δRtot = Rm
= 0.116% , δRméthode= Rx
=0.10976%

3) Mesures par la Méthode de comparaison :


 Tableau de mesure :

ne 13 div Calibre :CV 16 V
nx 6 div Echelle :NV 16 div
δRX 10.91 % ∆RX 0.617 Ω
RX-∆RX≤RX≤RX+∆RX 4.18 ≤ 4.7 ≤ 5.21 Ω

Ux Ue
I= Rx
, I= Re

Ux Ue U x .U e
Rx
= Re
→ Rx = Re

∆ Re ∆Ux ∆ Ue
δRX = Re
+ Ux
+ Ue
∆Ux ∆ Ue
δRX = δRe + Ux
+ Ue
1 1
δRX = δRe + ∆n ( n x + ne )

Conclusion

- Les erreurs accidentelles résultant de la précision des appareils


de mesure et des résistances. Grace à leurs estimations on a pu
déterminer l’ohmmètre le plus adapté à la mesure d’une résistance.
- La détermination des erreurs systématiques (perturbation dues
aux résistances internes du voltmètre et de l’ampèremètre) et leur
comparaison aux erreurs accidentelles nous a permis de déterminer le
type de montage adapté à la mesure des grandes et des petites
résistances.

La mesure directe d’une résistance nécessite de la mettre hors


circuit. Si cela est possible, il s’agit de la méthode la plus rapide et
pratique. Si l’on ne peut couper l’alimentation du circuit, la mesure
indirecte d’une résistance à l’aide de la loi d’ohm reste la seule
possible. Il faut alors choisir le montage qui minimisera les erreurs
systématiques introduites par les instruments de mesure.