Vous êtes sur la page 1sur 4

 Interprétation des résultats :

1/ En utilisant les deux lois de kirchhoff :


En appliquant la loi des nœuds : La somme des intensités des courants
qui se dirigent vers un nœud est égale à la somme des intensités des
courants qui s’en éloignent
n

∑ I i=0
i=1

Neoud A :
I5+ I2 = I1
Nœud B :
I1 + I4= I3 + I2
En appliquant la loi des mailles : La somme algébrique des chutes de
tension dans une maille d’un circuit complexe est égale à la somme
algébrique des f.e.m. agissante dans cette maille.

n m

∑ I i . Ri =∑ Ei…
i=1 1

Au maille AE1R1BR2A :
E – UR1 – UR2 =0 => UR1 + UR2 =12
Au maille AR2BR4CR5A :
UR2+UR4 – UR5 =0
Au maille BR3E2CR4B :
20 – UR3 – UR4 =0 => UR4 + UR3= 20
Et après on résoudre ce systéme composé de 5 equations on obtient :
I1= 13,56 mA
I2=6,4 mA
I3=9,6 mA
I4= 4,2 mA
I5=4,9 mA

2 /Methode directe : à l’aide d’un ampèrmètre on trouve que :


I1=13,6 mA
I2= 6,5 mA
I3= 9,4 mA
I4= 4 mA
I5= 4,7 mA

• La tension du premier generateur est : E=12 V


• La tension du deuxième generateur est : E=20 V
•La classe d’ohmmètre =1
•La classe de voltmètre =2
•La classe d’ampèrmètre =2

3 / En utilisant la loi d’ohm :


Soit U la chute de tension aux bornes d’une
résistance R, elle est proportionnelle à l’intensité du courant qui la
traverse: U = R.I => I= U/R
I1=U1 /R1=1,3 /95,3= (13,6 ± 0.6) mA
I2=U2/R2=10,9/1660=(6,5 ± 0,2) mA
I3=U3/R3=16/1702=(9,4 ±0,2) mA
I4=U4/R4=15/844=(4±0,2) mA
I5=U5/R5=14,5/3080=(4,7 ±0,2) mA
 Résumé des grandeurs obtenues :
I1=(13,6 ± 0.6) mA
I2=(6,5 ± 0,2) mA
I3=(9,4 ±0,2) mA
I4=(4±0,2) mA
I5=(4,7 ±0,2) mA
Req=R1+R3+R5+R3+1/R2+1/R4=4877,3 Ω

Conclusion :

UR (V) 1,3 10,9 16 3,62 14,5


R (Ω) 95,3 1660 1702 844 3080
ΔR
(Ω) 0,01 0,30 0,30 0 ,01 0 ,1

I (mA) 11,2 6,3 9,2 4,5 4,75


Calibre
de U 1,5 15 5 15 15
(v)
Calibre
de 30 10 10 10 10
I (A)

ΔI
(A) 0,6 0 ,2 0,2 0,2 0,2

ΔU 0 ,03 0 ,3 0,1 0,3 0,3


(v)
Les lois de Kirchhoff représentent la base de calcul des circuits
électriques. Les lois sont à l’origine de différentes méthodes de calcul
des circuits électriques. Telles que la méthode des courants de maille,
la méthode des tensions nodales.
En conclusion, il faut remarquer que la vérification expérimentale des
lois de Kirchhoff peut donner lieu à certaines erreurs sont dues à la
précision des appareils de mesure, à la variation des f.é.m. des sources
(si elles sont alimentée du réseau) etc.

Liste de matériel utilisé :


 Deux generateurs aux tensions suivantes : 12 V , 20 V .

Fils de branchement .

 Multimètre ( ohmmètre ) Voltmètre et Ampèrmètre .

 5 résistnaces .