Vous êtes sur la page 1sur 22

LA CULTURE ÉCONOMIQUE ET L'ACTUALITÉ

(QUESTIONS 21 À 40)

Question n° 21 : Quelles affirmations sont exactes concernant la production d'une nation?


QRM2

a) La production sert à la consommation des agents économiques du pays.


b) Les stocks de matiéres premiéres qui augmentent continuellement montrent que les entreprises
produisent à plein régime.
c) La production d'un pays concourt à fournir les machines nécessaires aux investissements des
entreprises.
d) Quand les stocks de toutes'les usines sont trés élevés, la production est manifestement insuffisante
pour faire face aux besoins de la population locale.
e) Si les investissements sont stoppés, la production du pays va connaître une forte croissance dans les
mois et les années qui suivent.

Question n° 22 : Parmi (es instruments financiers suivants, lequel n'est pas générateur
d'endettement?
QRU

a) L'obligation.
b) L'action.
c) L'emprunt bancaire.
d) Le certificat de dépôt.
e) ARNC.

Question n° 23 : Quelles affirmations sont exactes concernant l'épargne des ménages?

QRM3

a) Epargner est une précaution pour les ménages, leur permettant de faire face à des risques futurs.
b) L'épargne est une base pour le financement de l'investissement.
c) Epargner revient à se priver d'une consommation immédiate en vue d'une consommation future.
d) L'épargne est une notion qui concerne uniquement les entreprises.
e) Epargner revient à se priver d'une consommaI ion future pour privilégier une consommation immédiate.

Question n° 24 : Quelle réglementation nationale freine la globalisa tian mondiale?

QRU

a) L'exigibilité de fonds propres ..


b) Les embargos commerciaux.
c) La fixation des taux directeurs.
d) La fixité du taux de change.
e) ARNC

ROM-70.TEV2011-QCM Enonce.doc 7 Il:>CFPB 2011

09206112B0358d77 [141) 092061128039781f V1.3


Question n° 25 : Concernant la Banque des Règlements Internationaux, quelles affirmations
sont justes?
QRM3

a) Elle fixe les taux de change de toutes les monnaies mondiales.


b) Elle est devenue le lieu de dialogue des grandes banques centrales.
c) C'est la Banque Centrale des Etats-Unis d'Amérique.
d) C'est une Société Anonyme dont les actionnaires sont des banques centrales.
e) C'est la Banque des Règlements Internationaux qui prépare les accords de Bâle sur les régies
prudentielles applicables à l'ensemble des banques commerciales.

Question n° 26 : A propos des marchés financiers, quelle proposition validez-vous?

QRU

1
a) Les marchés financiers proposent aujourd'hui des instruments de couverture.
b) Une baisse des taux directeurs entraîne automatiquement une baisse des taux obligataires.
c) Les gouvernements ont le pouvoir de déterminer les taux d'intérêt.
d) Une baisse des taux directeurs entraîne automatiquement une hausse des marchés boursiers.
e) ARNC.

Question n° 27 : Quelle affirmation est exacte concernant les agences de not~tion ?

QRU

a) Elles dépendent du Comité de Bâle.


b) Elles jouent un rôle important dans l'évaluation des risques souverains.
c) Les agences de notation interdisent les investissements sur les titres les plus risqués.
d) Elles permettent de mesurer les risques de marché.
e) ARNC.

Question n° 28 : Que pouvez-vous affirmer sur le risque de crédit?

QRM2

a) C'est le seul risque encouru par les banques.


b) Il a disparu avec la titrisation.
c) Il correspond au risque de contrepartie.
d) Le risque crédit est indépendant de la notation.
e) Il peut se mesurer par rapport à une signature sans risque.

Question n° 29 : Quels éléments caractérisent l'inflation?

QRM2

a) La perte de valeur de la monnaie fiduciaire, de jour en jour.


b) Une hausse des prix continue.
c) Une baisse des prix et de l'activité.
d) La baisse du taux d'accroissement du niveau moyen des prix.
e) Une hausse du taux de change entre deux monnaies.

RDM-70-TEV201'-QCM Enonce.doc 8 @CFPB 2011

092061 1280358d77 (141] 092061128039781fVl.3


Question n° 30 : Concernant la balance des paiements, quelles affirmations sont exactes?

QRM2

a) C'est un document comptable établi par chaque entreprise.


b) C'est un document statistique utilisant un cadre comptable.
c) La balance des paiements récapitule les charges et les recettes de chaque pays,
d) Elle recense les transactions réalisées entre résidents et non-résidents,
e) Etablir chaque mois la balance des paiements permet de calculer le taux de change du pays,

Question n° 31 Parmi ces monnaies, lesquelles sont en pratique des monnaies de réserve
internationales?
QRM2

a) La livre sterling,
b) Le dollar américain,i
c) La couronne suédoise,
d) L'euro,
e) Le réal brésilien,

Question n° 32 : Quelle affirmation permet de définir la Valeur Ajoutée?

QRU

a) La valeur ajoutée est le résultat d'une entreprise, aprés paiement de ses salariés et de ses impôts.
b) C'est la valeur de transformation d'un bien et du travail nécessaire pour produire ce bien,
c) La valeur ajoutée d'une entreprise est la somme de ses ventes sur une année.
d) La valeur ajoutée est la somme des productions des administrations publiques d'un pays.
e) ARNC -

Question n° 33 : Quelles sont les trois fonctions de la monnaie?

QRM3

a) La destruction de l'inflation.
b) Le suppcrt des échanges.
c) La réserve des impôts.
d) La monnaie a une fonction de réserve de valeur,
e) L'étalon de valeur.

Question n° 34 : Concernant les fondamentaux de l'économie, quelles propositions sont


exactes?
QRM2

a) Les importations et les investissements sont les opérations d'un pays avec l'extérieur.
b) La somme de la production et des importations représente le maximum que les agents économiques
d'une nation peuvent utiliser. .
c) Les importations concernent les échanges de biens étrangers entre deux habitants d'un pays.
d) Quand la consommation, l'investissement et les exportations n'utilisent pas toutes les denrées
produites et importées par un pays, les excédents constituent forcément la variation des stocks,
e) L'investissement total d'un Etat est la somme de ses importations et de sa production.

ROM-7o- TEV2011-QC M Enoncé.doc 9 @CFPB2011

0920611280358d77 [141J 092061128039781f V1.3


Question n° 35 :
Que pouvez-vous affirmer au sujet de la concurrence?
QRM2

a) La concurrence est parfaite, puisqu'il existe des oligopoles dans plusieurs secteurs d'activités.
b) vente.
La concurrence est parfaite dés que les coûts variables des entreprises sont couverts par les prix de
c) La concurrence régule les prix.
d) L'intervention de l'Etat pour fixer les prix renforce la concurrence.
e) Les monopoles entravent la concurrence entre les acteurs d'un marché.

Question n° 36 :
Comment pouvez-vous définir le PIS?
QRU

'j

a) Le PIB est une donnée fondamentale en économie, qui représente le produit international brut.
b) Le PIB, ou Produit Intérieur Brut, est la somme des valeurs ajoutées des entreprises d'un pays.
c) Le PIB est la somme des chiffres d'affaires de loutes les entreprises d'une nation, sur une année,
d)
e) Le PIB, ou produit intérieur brut, est le total de la production pétroliére annuelle d'un pays.
ARNC,

Question n° 37 :
Quelles Propositions validez-vous au sujet de la croissance?
QRM3

a) L'investissement en matiére de recherche, et en formalion du personnel salarié permet de renforcer la


croissance. ~ " .
b) La croissance peut provenir d'une meilleure performance des facteurs de production d une nation. .
c) La croissance d'un pays se mesure par l'évolution des ventes de toutes les entrepnses sur une annee,
par rapport à l'année précédente. . ,
d) La croissance d'une nation se mesure au nombre d'innovations technologiques qu elle exporte aux
états qui l'entourent. . .. . .
e) La croissance se mesure par la progression du ProdUit Inteneur Brut sur une pen ode.

Question n° 38 : Que représente le DOW JONES?


QRU

a) Un système de compensation interbancaire.


b) Un mécanisme de change. .
c) Un accord entre les bourses europeennes.
d) Un indice boursier américain.
e) ARNC,

-ROM.
------:-:::-:-:=-==:::::----------1(I-------------~@~cFFPPBB
70- TEV20 11.QCM Enonœ.doc 10 22:001111

0920611280358d77 [141) 092061 128039781fVl ,3


Question n° 39 : Que signifie la redistribution des revenus?

QRU

a) Quand un état intervient pour orienter l'économie du pays par sa politique, la redistribution des revenus
disparaît. .
b) C'est la ventilation des résultats de l'entreprise entre ses différents postes de charges: frais financiers,
frais de personnel, achat de marchandises ou de matiéres premiéres.
c) La redistribution des revenus est pilotée par le gouvernement d'un état et consiste à prendre une part
des revenus de certains agents pour la ventiler entre d'autres agents.
d) La redistribution des revenus est la transformation par une société du chiffre d'affaires provenant de
ses ventes, en salaires pour son personnel.
e) ARNC

Question n° 40 : Après New York, quelle est la principale place financière internationale?

QRU

a) Tokyo.
b) Francfort.
c) Paris.
d) Londres.
e) ARNC.

RDM-7D- TEV2011.QCM Enoncé.doc 11 <l:lCFPB 2011

09206112B0358d77 [141J 092061128039781f V1.3


LE MARCHÉ DES PROFESSIONNELS
ET DES ENTREPRISES
(QUESTIONS 41 À 50)

Question n° 41 : Que pouvez.vous affirmer concernant les capitaux propres?


QRM2

a) Les capitaux propres rendent compte de la situation nette patrimoniale globale de l'entrepreneur.
b) Une partie des résultats devrait rester dans l'affaire.
c) Les capitaux propres sont le résultat que l'entreprise tire de son activité, après le paiement de ses
différentes charges.
d) Le banquier apprécie l'impor;tance des capitaux propres par rapport il "endettement.
e) Les capitaux propres dépendent des crédits que les banques ont consentis il l'entreprise.
i

Question n° 42 : Quelles conséquences entraîne la vente de marchandises à l'export, dans une


devise étrangère?
QRU

a) La vente de marchandises il l'exportation s'accompagne obligatoirement du financement par une


banque.
b) Les exportations sont toujours libellées dans la monnaie nationale du vendeur.
c) L'entreprise qui vend ses marchandises il l'ex port dans une devise étrangére s'e~pose il un risque
de change.
d) Les exportations rapportent moins d'argent au vendeur qu'une vente il l'intérieur du pays.
e) ARNe.

Question n° 43 : Qué/les propositions sont exactes pour qualifier fa trésorerie d'une


entreprise?
QRM2

a) Les soldes créditeurs et débiteurs des banques sont des éléments qui entrent dans le calcul de la
trésorerie d'une société.
b) Le bilan permet de cerner la trésorerie active et la trésorerie passive d'une société.
c) La trésorerie d'une entreprise est la somme des ses ventes sur l'année écoulée.
d) La trésorerie passive d'une société est l'ensemble de ses dettes envers les banquiers et les
fournisseurs.
e) La trésorerie est le montant total des subventions reversées par un état il chaque entreprise, pour
financer ses investissements.

Question n° 44 : D'où proviennent les besoins d'exploitation d'une entreprise?

QRM3

a) Les besoins d'exploitation d'une entreprise augmentent quand son activité est en croissance.
b) Les besoins d'exploitation sont générés par une insuffisance de capitaux de l'entreprise.
c) Ils proviennent notamment de1a présence de stocks, qu'il faut financer. .
d) Les besoins d'exploitation d'une entreprise sont liés aux délais de paiement qu'elle accorde a ses
clients.
e) Les besoins d'exploitation proviennent d'une mauvaise négociation des taux avec le banquier.

------------------:1-=-2--------------;;e;;-c;O'FPO'B;?,20l1111
RDM.7o- TEV2011.QCM Enonce.doc

0920611280358d77 (141] 092061128039781f V1.3


Question n° 45 : Comment appréciez-vous l'activité d'un client professionnel?

QRM3

a) Le chiffre d'affaires inscrit dans le compte de résultats renseigne sur le niveau d'activité du client
professionnel,
b) Le bilan comptable est le seul document fiable sur lequel le banquier peut s'appuyer pour prendre
des décisions.
c) Le client professionnel qui remet de moins en moins d'espéces au guichet de son agence connaît
forcément une baisse d'activité.
d) Il est indispensable de regarder l'évolution de son compte de résultats sur plusieurs années.
e) La nature de l'activité d'un client professionnel doit être appréciée par le banquier, en complément
d'une analyse chiffrée.

Question n° 46 : Parmi ces éléments, lesquels caractérisent le déroulement 'd'une opération


d'escompte?
QRM2

a) L'escompte permet à l'entreprise de financer facilement ses investissements dans de nouvelles


machines,
b) L'escompte est une avance de trésorerie précieuse pour les entreprises, en anticipant sur le
réglement de leurs clients.
c) Le banquier pratique l'escompte auprés des clients particuliers de son agence, en finançant leurs
acquisitions immobiliéres.
d) Le banquier doit examiner la qualité des créances sur la clientéle.
e) L'escompte est peu risqué, quelle que soit la qualité des créances remises.

Question n° 47 : Quelles actions permettent au chef d'entreprise d'améliorer sa trésorerie?

QRM2

a)
.•
'
Un réglement plus rapide de ses fournisseurs d'énergie (électricité et gaz),
b) Le retard dans le réglement de ses fournisseurs.
c) Une augmentation des délais de réglement des clients.
d) La réduction des délais de paiement qu'il accorde à ses clients.
e) La croissance de ses stocks pour faire face à des imprévus.

Question n° 48 : Que pouvez-vous confirmer au sujet du bilan?


QRU

al Le bilan indique le montant des charges financiéres supportées par l'entreprise quand elle est
endettée.
b) Le bilan est un document comptable qui donne une photographie du patrimoine d'une entreprise à
un instant donné,
c) Le bilan recense toutes les opérations effectuées par un entrepreneur dans le mois qui vient de
s'écouler.
d) Le bilan donne une vision précise des différentes charges engendrées par l'activité de l'entreprise.
e) ARNe.

ROM-7D- TEV2011-QCM Enonce.doc: 13 @CFPB2011

092061 1280358d77 (141] 092061128039781f Vl.3


Question n° 49 : A propos de la Capacité d'Autofinancement, quelle affirmation validez-vous?

QRU

a) La capacité d'autofinancement est un calcul nécessaire pour évaluer i'évolution des stocks de
produits finis.
b) La capacité d'autofinancement est un poste de charge du compte dé résultats.
c) Un entrepreneur individuel peut conserver une partie de la capacité d'autofinancement dans
l'affaire.
d) La capacité d'autofinancement est un terme équivalent au résultat net de l'entreprise.
e) ARNe.

Question n° 50 : Quels sont les objectifs recherchés lorsqu'on établit un bilan en grandes
masses?
QRM3

a) Une appréciation plus aisée des évolutions dans le temps.


b) Une présentation plus foritlionnelle de la situation financière de l'entreprise.
c) Une meilleure vision de la situation patrimoniale du ménage.
d) Une bonne synthèse des perspectives d'évolution du marché.
e) Le bilan en grandes masses permet d'élaborer des ratios significatifs.

RDM-7Q- TEV2011.QCM Enoncê.doc 14 @CFPB2011

09206112B0358d77 (141) 092061128039781f Vl.3


LE MARCHÉ DES PARTICULIERS
(QUESTIONS 51 À 60)

Question n° 51 Parmi ces paramètres, lesquels pouvez-vous considérer comme des forces ou
faiblesses pour un point de vente?
QRM2

a) La fermeture d'un commerce de proximité.


b) La localisation de l'agence en regard de ses concurrents.
c) Une offre de produits réduite.
d) Le nombre de produits détenus en moyenne par un dient de la banque.
e) La part de marché commerciale de l'agence.

1
Question n° 52 : Concernant le marché des particuliers, lesquels de ces facteurs peuvent être
considérés comme clés de succès?
QRM3

a) Un recouvrement des contentieux plus rigoureux.


b) L'augmentation du prix des services offerts à la clientéle.
c) L'adoption d'une logique marketing.
d) La répartition des clients particuliers entre les conseillers en fonction de leurs compétences.
e) La mise en place de procédures efficaces pour améliorer les délais de traitement.~

Question n° 53 : Quelle affirmation est exacte concernant la notion de canal de distribution?

QRU

a) Lorsque leurs résultats sont bons, tes banques peuvent distribuer des dividendes à leurs
actionnaires par un canal de distribution.
b) Le canal de distribution indique la région à laquelle est rattachée une agence dédiée à la c1ientéle
patrimoniale.
c) Les réseaux d'agences constituent un canal de distribution des produits et services bancaires,
complémentaire des centres d'appels téléphoniques et des sites internet.
d) Le canal de distribution correspond aux modalités de transmission d'une instruction reçue d'un
client à l'intérieur de l'agence.
e) ARNC.

Question n° 54 : Quelle information peut fournir le banquier interrogé sur un client?

QRU

a) Le banquier interrogé peut confirmer le solde du compte du client.


b) Il peut donner un avis sur la moralité du client.
c) Il peut indiquer des précisions sur le fonctionnement de son compte.
d) Le banquier interrogé peut confirmer qu'il s'agit d'un bon client.
e) ARNC

RDM-7D-TEV2011-QCM Enonce.doc 15 @ CFPB 2011

0920611280358d77 (141) 09Z061128039781fV1.3


r
1

Question n° 55 : Quels avantages apporte la mise en place d'un score d'octroi de crédit à la
clientèle des particuliers?
QRM2

a) Utiliser des scores sur les demandes de crédit est contraire aux évolutions réglementaires
actuelles.
b) Le systéme de score pour l'octroi de crédit permet de répondre aux demandes des clients dans les
meilleurs délais, en simplifiant le circuit de prise de décision.
c) Ce systéme de score dègage de facto les banques de leur responsabilité en matiére de
surendettement.
d) Les scores fournis automatiquement à partir des données enregistrées sur les clients évitent toute
décision humaine sur les demandes de crédit.
e) L'utilisation d'un score d'octroi de crédit renforce l'approche prudentielle des banques.

Question n° 56 : A quels objectifs répond la mise en place d'une segmentation de la clientéle ?


1
QRM3

a) Elle vise à faciliter la comparaison entre les banques.


b) La segmentation contribue à réduire les coûts de distribution des produits et services bancaires.
c) Elle permet d'améliorer l'efficacité commerciale de la banque.
d) Le circuit de décision pour l'octroi des crédits aux clients particuliers est mieux maîtrisé grâce à la
segmentation.
e) La segmentation permet de mieux cibler les actions commerciales sur les clients concernés par des
offres spécifiques. -'

Question n° 57 : Quelles sont les caractéristiques de la convention de compte?

QRM2

a) Ce document est signé par le client en cas de découvert.


b) C'est un document rédigé lors de l'ouverture du compte.
c) C'est un contrat entre le client particulier et la banque signé au moment de l'octroi d'un crédit.
d) Ce document stipule les régies de fonctionnement d'un compte.
e) C'est une brochure d'information à destination des emprunteurs.

Question n° 58 : Parmi les éléments listés ci-dessous, lesquels sont des moyens de paiement?

QRM2

a) La monnaie fiduciaire.
b) Une obligation à taux fixe.
c) Un chéque.
d) Une obligation à taux variable.
e) Un bon du Trésor américain.

ROM-7(). TEV2011.QCM Enoncê.doc: 16 <i:> CFPB 2011

0920611280358d77 f141) 092061128039781f Vl.3


• •

Question n° 59 : Parmi les affirmations suivantes, lesquelles sont exactes?

QRM2

a) Le financement de l'acquisition d'armement est indépendant de la lutte contre le blanchiment et le


financement du terrorisme.
b) Chaque pays a sa propre législation pour lutter contre le blanchiment, et garde ses informations à
l'intérieur de'ses frontières.
c) La lutte contre le blanchiment s'applique uniquement pour les clients professionnels et entreprises.
d) Le financement du terrorisme est désormais lié à la lutte contre le blanchiment.
e) Le GAFI est une instance intergouvernementale de lutte contre le blanchiment et le financement du
terrorisme.

Question n° 60 : Quels sont les avantages de la souscription d'une obligation, pour le client?

QRM3 i

a) Il devient actionnaire de l'entreprise.


b) Il est pratiquement sûr de récupérer le capital investi.
c) Il est alors porteur d'un titre dans son portefeuille.
d) Il peut, en cas de nécessité, revendre l'obligation sur le marché.
e) Il devient ainsi associé de l'entreprise.

RDM-7Q-TEV201 t.QCM Enonce.doc 17 @CFPB2011

0920611280358d77 (141} 092061128039781f V1.3