Vous êtes sur la page 1sur 23

REPUBLIQUE DU NIGER Arrêté n°_01240__/MI/SP/D/AC/R/DGPN/DRH

FRATERNITE-TRAVAIL-PROGRES

MINISTERE DE L'INTERIEUR
Du 23 DEC 2019
DE LA SECURITE PUBLIQUE
DE LA DECENTRALISATION
ET DES AFFAIRES COUTUMIERES
ET RELIGIEUSES
Fixant les modalités et programmes des
DIRECTION GENERALE DE LA
POLICE NATIONALE

LE MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE L'INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE LA


DECENTRALISATION ET DES AFFAIRES COUTUMIERES ET RELIGIEUSES

VU la Constitution du 25 novembre 2010 ;

VU la loi n° 2004-003 du 12 janvier 2004, portant Statut Autonome du Cadre de la Police


Nationale, modifiée et complétée par l’ordonnance n°2010-60 du 07 octobre 2010 ;

VU le décret n° 2006-035/PRN/MI/D du 03 février 2006, fixant les dispositions particulières


applicables aux différents corps du cadre de la Police Nationale, modifié et complété
par le décret n° 2011-163/PRN du 31mars 2011 ;

VU le décret n° 2014-708/PRN/MI/SP/D/AC/R du 14 novembre 2014, portant organisation de


La Direction Générale de la Police Nationale et fixant les attributions de ses responsables,
modifié et complété par le décret n° 2015-247/PRN/MI/SP/D/AC/R du 08 mai 2015 ; 

VU le décret n° 2016-161/PRN du 02 avril 2016, portant nomination du Premier Ministre,


Chef du Gouvernement ;

VU le décret n° 2016-344/PRN/MI/SP/D/AC/R du 08 juillet 2016, portant organisation du


Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires
Coutumières et Religieuses, modifié et complété par le décret n° 2018-428/PRN/MI/
SP/D/ACR du 22 juin 2018 ;

VU le décret n° 2016-572/PRN du 19 octobre 2016, portant remaniement des Membres du


Gouvernement et les textes modificatifs subséquents ;

VU le décret n° 2016-623/PRN du 14 novembre 2016, portant organisation du Gouvernement


et fixant les attributions des Ministres d’Etat, des Ministres et des Ministres Délégués,
modifié et complété par le décret n° 2018-475/PRN du 09 juillet 2018 ; 

VU le décret n° 2016-624/PRN du 14 novembre 2016, précisant les attributions des


Membres du Gouvernement, modifié et complété par le décret n° 2018-476/PM du
09 juillet 2018 ;

VU l’arrêté n°403/MI/D/DGPN/DPAF du 1er octobre 2004, portant sur les positions statutaires
du Personnel du Cadre Autonome de la Police Nationale ;

Sur proposition du Directeur Général de la Police Nationale ;


ARRETE :

Article Premier : En application de l’article 84 nouveau du décret 2011-163/PCSRD/MI/S/D/AR


du 31 mars 2011 modifiant et complétant le décret n° 2006-035/PRN/MI/D du 03 février 2006
fixant les dispositions particulières applicables aux différents Corps du Cadre Autonome de la
Police Nationale, les modalités et programmes des épreuves des concours sont fixés par les
dispositions du présent arrêté.

TITRE I : CONCOURS DIRECTS POUR LE RECRUTEMENT DE GARDIENS DE LA PAIX,


INSPECTEURS, OFFICIERS ET COMMISSAIRES DE POLICE GENERALISTES ET
SPECIALISTES

Chapitre I : CONCOURS DIRECT POUR LE RECRUTEMENT DES GARDIENS DE LA PAIX:

Article 2 : les modalités et programmes des épreuves des concours pour le recrutement des
gardiens de la paix généralistes et gardiens de la paix spécialistes sont fixés comme suit :

I. EPREUVES

A. Epreuve préliminaire d'endurance

B. Epreuves écrites:

Epreuves Durée Coefficient Note


éliminatoire
Culture générale 1 h 30 mn 2
Instruction civique et morale 1 h 30 mn 2
Généralistes 2heures 3
Rédaction < 05/20
Spécialistes 2heures 2
Mathématiques Généralistes 2heures 2
Epreuve de
spécialité Spécialistes 2heures 3
Total des coefficients
9

II. MODALITES :
Ne sont autorisés à subir les épreuves écrites que les candidats ayant satisfait à l'épreuve
d'endurance.

Chaque épreuve, à l'exception de celle de l'endurance, est notée de 0 à 20.


Sont déclarés définitivement admis, dans la limite des places offertes au
concours, les candidats ayant obtenu au minimum quatre-vingt-dix (90) points sans note
éliminatoire, reconnus aptes à l'issue de la visite médicale et de l'enquête de moralité.

III. PROGRAMME DES EPREUVES:

2
A. Epreuve d'endurance
Elle consiste en une course destinée à tester l'endurance des candidats sur les
distances suivantes :
- six mille (6000) mètres pour les candidats masculins;
- quatre mille cinq cents (4500) mètres pour les candidats féminins.
Le parcours doit être effectué en 30 minutes.

B. Épreuves écrites:

1°) Epreuve commune de culture générale:


L'épreuve consiste en un Questionnaire à Choix Multiples (QCM) de vingt(20) questions.
2°) Epreuve commune de rédaction:
L'épreuve portera sur un sujet de narration, de description ou de portrait,
d'imagination.

3°) Epreuve commune d’Instruction civique et morale :


L'épreuve consiste en un Questionnaire à Choix Multiples (QCM) de vingt(20) questions.

4°) Epreuve de Mathématiques ou de spécialité :

Pour les candidats généralistes:


L'épreuve portera sur un sujet de mathématiques tiré du programme de
mathématiques de la 3ème (algèbre et géométrie)
Pour les candidats spécialistes:
L'épreuve portera sur la spécialité précisée par l'arrêté d'ouverture du concours.

CHAPITRE II : CONCOURS DIRECT POUR LE RECRUTEMENT DES INSPECTEURS DE


POLICE:

Article 3 : Les modalités et programmes des épreuves des concours directs pour le
recrutement d’inspecteurs de police généralistes et inspecteurs de police spécialistes,
sont fixés comme suit :

I. Epreuves

A) Epreuve préliminaire d'endurance

B) Epreuves écrites:

Epreuves Durée Coefficient Note


éliminatoire
Culture générale 1 h 30mn 2
Résumé de texte 2heures 2
Dissertation généralistes 3heures 3
1er Epreuve de spécialité Spécialistes 3heures 3 < 05/20
Institutions Politiques et généralistes
Administratives du Niger 1 h 30mn 2
2ème Epreuve de spécialité Spécialistes 1 h 30mn 2

Total des coefficients 9

3
II. Modalités

Seuls les candidats ayant satisfait à l'épreuve d'endurance, sont autorisés à


subir les épreuves écrites.
Chaque épreuve, à l'exception de celle de l'endurance, est notée de 0 à 20.
Sont déclarés définitivement admis, les candidats ayant obtenu au minimum quatre-vingt-dix(90) points
sans note éliminatoire, dans la limite des places offertes au concours, reconnus aptes à l’issue de la
visite médicale et de l’enquête de moralité.

III. Programme des épreuves :

A. Epreuve préliminaire d’endurance :

Elle consiste en une course destinée à tester l'endurance des candidats sur les
distances suivantes:
- Cinq mille cinq cents (5500) mètres pour les candidats masculins ;
- Quatre mille (4000) mètres pour les candidats féminins.

Le parcours doit être effectué en 30 minutes.

B. Epreuves écrites:
1) Epreuve de Culture générale:

L'épreuve portera sur des questions d'actualité.

2) Epreuve de Dissertation:

L'épreuve portera 'sur le programme du baccalauréat de l'enseignement secondaire.


. .
3) Epreuve d’Institutions Politiques et Administratives du Niger:

L'épreuve portera sur :


 les Institutions Politiques de la République du Niger:
- la Constitution de. la République du Niger;
- le Président de la République, son élection, ses pouvoirs;
- les membres du Gouvernement, leur désignation, leurs pouvoirs;
- l'Assemblée Nationale, sa composition, ses compétences.

 les Institutions Administratives :


- La Région;
- Le département;
- La commune.

4) 1ère et 2èmeépreuves de spécialité


Les épreuves de spécialité porteront sur les spécialités précisées par l’arrêté d’ouverture du
concours, dont les programmes sont déterminés par le département de la formation de l’Ecole
Nationale de Police en collaboration avec la Direction des Ressources Humaines et les
établissements de formation professionnelle et d’enseignement supérieur agréés.

CHAPITRE III : CONCOURS DIRECT POUR LE RECRUTEMENT DES OFFICIERS DE


POLICE :

4
Article 4 : Les modalités et programmes des épreuves des concours directs pour le
recrutement des officiers de police généralistes et spécialistes sont fixés comme suit :

I. EPREUVES

A) Epreuves d’endurance 
B) Epreuves écrites :
Epreuve Durée Coefficient Note
éliminatoire
Composition sur un sujet de culture générale 2 heures 2
Institutions Administratives et Politiques du 1 h 30mn 2
Niger
Droit pénal Généralistes 3 heures 3
1ere Epreuve de Spécialistes 3 heures 3 <05/20
spécialité
Droit administratif Généralistes 1 h 30mn 2
eme
2 Epreuve de Spécialistes 1 h 30mn 2
spécialité
Total des coefficients 9

II. MODALITES :

Chaque épreuve, est notée de 0 à 20.


Sont déclarés définitivement admis, dans la limite des places offertes au
concours, les candidats ayant obtenu au minimum quatre-vingt-dix (90) points sans note
éliminatoire, reconnus aptes à l'issue de la visite médicale et de l'enquête de moralité.

III. PROGRAMME DES EPREUVES :

A. Epreuve préliminaire d’endurance :

Elle consiste en une course destinée à tester l’endurance des candidats sur les distances
suivantes :
- Cinq mille (5.000) mètres pour les candidats masculins ;
- Trois mille cinq cents (3.500) mètres pour les candidats féminins.

Le parcours doit être effectué en 30 minutes.

B. Epreuves écrites :
1°) Epreuve commune de composition sur un sujet de culture générale
2°) Epreuve commune sur les Institutions Administratives et Politiques du Niger
L’épreuve portera sur :
 l’Etat et les grands types de régimes politiques ;

- la notion d'Etat les éléments constitutifs de l'Etat, la souveraineté ;


- les régimes présidentiel, parlementaire et semi-présidentiel ;

 les institutions politiques de la République du Niger ;

5
- la Constitution de la République du Niger ;
- le Président de la République, son élection, ses pouvoirs;
- les membres du. Gouvernement, leur désignation, leurs pouvoirs;
- l’Assemblée Nationale, sa composition, ses compétences (le vote de lois, le domaine de la
loi, le rôle des commissions, les débats, le vote des lois de finances, le contrôle de la
constitutionnalité des lois, les autres compétences, la délégation de pouvoir, la révision de la
Constitution) ;
- les rapports du Président de la République et de l’Assemblée Nationale : les moyens
d’action du Président de la République sur l’Assemblée Nationale (initiative de loi, seconde
lecture, accès aux commissions, exception d’irrecevabilité), référendum, les moyens d’action
sur l’exécutif (vote du budget, question écrite, les enquêtes, la promulgation des lois) ;
- les autres institutions.
- les institutions administratives:
- le Conseil des Ministres;
- le Secrétariat Général du Gouvernement;
- les services centraux;
- les circonscriptions administratives (Région, département, commune).
3°) Droit Pénal
L’épreuve portera sur le Droit Pénal Général, le Droit Pénal Spécial ou la Procédure
Pénale :
3.1) Droit Pénal Général :
- le Droit pénal, sources du Droit pénal, fonctions des lois pénales,
- applications des lois pénales dans le temps et dans l'espace;
- théorie générale de l'infraction;
- éléments constitutifs de l'infraction;
- classification des infractions;
- intérêt de la distinction;
- la tentative punissable;
- la responsabilité pénale;
- faits justificatifs, causes de non-imputabilité;
- responsabilité pénale des mineurs;
- notions générales sur les peines et le régime pénitentiaire;
- causes d'atténuation et d'aggravation de la peine;
- causes de suspension de l'exécution des peines: sursis, libération conditionnelle;
- des causes d'extinction des peines et d'effacement des condamnations: grâce, amnistie,
réhabilitation et prescription;
- récidive (casier judiciaire), relégation;
- de l'infraction commise par plusieurs délinquants ~ complices, co-auteurs;
- cumul d'infractions;
- des peines.
3.2) Droit Pénal Spécial
- vol simple et qualifié ;
- abus de confiance et escroquerie;
- faux et usage de faux;
- coups et blessures volontaires;
- homicide involontaire;
- meurtre, assassinat, viol, séquestration;
- recel;
- atteintes aux mœurs ;
- corruption.

6
3.3) Procédure Pénale
- des actions qui naissent de l'infraction: action publique, action civile;
- la police judiciaire ;
- de la constatation et la poursuite des infractions, le ministère public;
- la preuve;
- l'instruction préparatoire: principes généraux, actes d'instruction, détention préventive;
- procédure devant les juridictions d'instruction;
- juge d'instruction, chambre d'accusation;
- règles spéciales en matière de flagrant délit;
- protection de l'enfance: procédure relative aux délinquants mineurs, enfants maltraités et
enfants abandonnés ;
- les juridictions de jugement: tribunal de simple police, tribunal correctionnel, juridictions
pour mineurs, chambre des appels correctionnels, cours d'assises, cour de cassation ;
- les voies de recours ordinaires et extraordinaires ;
- la récidive

4°) Droit administratif :


L’épreuve portera sur :
- but de l'Administration;
- principes généraux du Droit administratif (la loi, le règlement) ;
- le pouvoir réglementaire ;
- centralisation, décentralisation et déconcentration;
- hiérarchie et tutelle administrative;
- théorie de la personne morale;
- administration des différentes collectivités publiques;
- la responsabilité des personnes morales de droit public (faute de service et faute
personnelle) ;
- réparation des dommages provenant des troubles, d'émeutes;
- la juridiction administrative : principe de la séparation des autorités administratives et
autorités judiciaires ;
- le Contentieux administratif ;
- théorie générale des polices ;
- autorités investies des pouvoirs de police ;
- limites des pouvoirs de police ;
- liberté d'aller et venir, liberté de domicile, liberté
de presse, de réunion, de culte ;
- état de siège et état d'urgence.

5) 1ère et 2ème épreuves de spécialités

Les épreuves de spécialité porteront sur les spécialités précisées par l’arrêté d’ouverture
du concours, dont les programmes sont déterminés par le département de la formation de
l’Ecole Nationale de Police en collaboration avec la Direction des Ressources Humaines et les
établissements de formation professionnelle et d’enseignement supérieur agréés.

7
CHAPITRE IV : CONCOURS DIRECT POUR LE RECRUTEMENT DES COMMISSAIRES DE
POLICE

Article 5 : Les modalités et programmes des épreuves des concours directs pour le
recrutement des commissaires de police généralistes et spécialistes, sont fixés comme
suit :

I. Epreuves
A) Epreuve préliminaire d’endurance
B) Epreuves écrites :

Epreuve Durée Coefficient Note


éliminatoire
Composition sur un sujet se rapportant aux 2 heures 2
problèmes politiques, économiques et
sociaux
Institutions Administratives, Politiques et 1 h 30mn 2
Judiciaires du Niger <05/20
Droit pénal Généralistes 3 heures 3
ere
1 Epreuve de Spécialistes 3 heures 3
spécialité
Droit administratif ou Généralistes 1 h 30mn 2
Droit de l’Homme
2eme Epreuve de Spécialistes 1 h 30mn 2
spécialité
Total des coefficients 9

II. MODALITES :

Chaque épreuve, est notée de 0 à 20.


Sont déclarés définitivement admis, dans la limite des places offertes au
concours, les candidats ayant obtenu au minimum quatre-vingt-dix (90) points sans note
éliminatoire, reconnus aptes à l'issue de la visite médicale et de l'enquête de moralité.

III. PROGRAMME DES EPREUVES :

A. Epreuve préliminaire d’endurance :


Elle consiste en une course destinée à tester l’endurance des candidats sur les
distances suivantes :
- Quatre mille cinq cents (4.500) mètres pour les candidats masculins ;
- Trois mille (3.000) mètres pour les candidats féminins.

Le parcours doit être effectué en 30 minutes.

B. Epreuves écrites :

8
1) Epreuve commune de composition sur un sujet se rapportant aux problèmes
politiques, économiques et sociaux
2) Epreuve commune sur les Institutions Administratives, Politiques et Judiciaires du
Niger
. l’Etat et les grands types de régimes politiques ;

- la notion d'Etat les éléments constitutifs de l'Etat, la souveraineté ;


- les régimes présidentiel, parlementaire et semi-présidentiel ;

2.1) les institutions politiques de la République du Niger ;


- la Constitution de la République du Niger ;
- le Président de la République, son élection, ses pouvoirs;
- les membres du. Gouvernement, leur désignation, leurs pouvoirs;
- l’Assemblée Nationale, sa composition, ses compétences (le vote de lois, le domaine de la
loi, le rôle des commissions, les débats, le vote des lois de finances, le contrôle de la
constitutionnalité des lois, les autres compétences, la délégation de pouvoir, la révision de la
Constitution) ;
- les rapports du Président de la République et de l’Assemblée Nationale : les moyens
d’action du Président de la République sur l’Assemblée Nationale (initiative de loi, seconde
lecture, accès aux commissions, exception d’irrecevabilité), référendum, les moyens d’action
sur l’exécutif (vote du budget, question écrite, les enquêtes, la promulgation des lois) ;
- les autres institutions.

2.2) les institutions administratives :


- le Conseil des Ministres;
- le Secrétariat Général du Gouvernement;
- les services centraux;
- les 'circonscriptions administratives (Région, département, commune).

2.3) les institutions judiciaires :


- le Ministère de la Justice;
- les services judiciaires ;
- les différentes juridictions.

3) Droit Pénal
L’épreuve portera sur le Droit Pénal Général ou le Droit Pénal Spécial ou la Procédure
Pénale :

3.1) Droit Pénal Général :


- le Droit pénal, sources du Droit pénal, fonctions des lois pénales,
- applications des lois pénales dans le temps et dans l'espace;
- théorie générale de l'infraction;
- éléments constitutifs de l'infraction;
- classification des infractions;
- intérêt de la distinction;
- la tentative punissable;
- la responsabilité pénale;
- faits justificatifs, causes de non-imputabilité;
- responsabilité pénale des mineurs;
- notions générales sur les peines et le régime pénitentiaire;
- causes d'atténuation et d'aggravation de la peine;
- causes de suspension de l'exécution des peines: sursis, libération conditionnelle;

9
- des causes d'extinction des peines et d'effacement des condamnations: grâce, amnistie,
réhabilitation et prescription;
- récidive (casier judiciaire), relégation;
- de l'infraction commise par plusieurs délinquants : complices, co-auteurs;
- cumul d'infractions;
- des peines.

3.2) Droit Pénal Spécial :


- l’attroupement ;
- les abus d’autorité contre les particuliers ;
- coalition des fonctionnaires ;
- arrestations et séquestrations arbitraires ;
- attentat à la pudeur ;
- viol ;
- avortement ;
- vol ;
- abus de confiance ;
- escroquerie ;
- recel ;
- diffamation ;
- incendie et destruction volontaire ;
- corruption et trafic d’influence ;
- exercice illégal de l’autorité publique ;
- faux ;
- rébellion, outrage, injures publiques.

3.4) Procédure Pénale


- des actions qui naissent de l'infraction : action publique, action civile;
- la police judiciaire ;
- de la constatation et la poursuite des infractions, le ministère public;
- la preuve ;
- l'instruction préparatoire : principes généraux, actes d'instruction, détention préventive;
- procédure devant les juridictions d'instruction;
- juge d'instruction, chambre d'accusation;
- règles spéciales en matière de flagrant délit;
- protection de l'enfance: procédure relative aux délinquants mineurs, enfants maltraités et
enfants abandonnés ;
- les juridictions de jugement : tribunal de simple police, tribunal correctionnel, juridictions
pour mineurs, chambre des appels correctionnels, cours d'assises, cour de cassation ;
- les voies de recours ordinaires et extraordinaires ;
- la récidive

4) Droit administratif ou Droit de l’Homme


4.1) Droit administratif :
- but de l'Administration;
- principes généraux du Droit administratif (la loi, le règlement) ;
- le pouvoir réglementaire ;
- centralisation, décentralisation et déconcentration;
- hiérarchie et tutelle administrative;
- théorie de la personne morale;
- administration des différentes collectivités publiques;
- la responsabilité des personnes morales de droit public (faute de service et faute
personnelle) ;
- réparation des dommages provenant des troubles, d'émeutes;

10
- la juridiction administrative : principe de la séparation des autorités administratives et
autorités judiciaires ;
- le Contentieux administratif ;
- théorie générale des polices ;
- autorités investies des pouvoirs de police ;
- limites des pouvoirs de police ;
- liberté d'aller et venir, liberté de domicile, liberté
de presse, de réunion, de culte ;
- état de siège et état d'urgence ;
- les biens : le domaine public et le domaine privé ;
- expropriation pour cause d’utilité publique.

4.2) Droit de l’Homme


- notions de droits de l'homme, droits humains, droits de la personne humaine;
- définition droits de l'homme;
- classification des droits de l’homme ;
- sources des droits de l'homme;
- droits de l'homme et maintien de l'ordre;
- droits de l'homme et police judiciaire;
- droits de l'homme et personnes vulnérables.

5°) 1ère et 2ème épreuves de spécialités


Les épreuves de spécialité porteront sur les spécialités précisées par l’arrêté d’ouverture
du concours, dont les programmes sont déterminés par le département de la formation de
l’Ecole Nationale de Police en collaboration avec la Direction des Ressources Humaines et les
établissements de formation professionnelle et d’enseignement supérieur agréés.

TITRE II : CONCOURS PROFESSIONNELS DES GENERALISTES ET DES SPECIALISTES

CHAPITRE I : CONCOURS PROFESSIONNELS DES GENERALISTES

Article 6 : Les modalités et programmes des épreuves des concours professionnels pour la
formation des inspecteurs de police, sont fixés comme suit :

I. CONCOURS PROFESSIONNEL DES INSPECTEURS DE POLICE


A. EPREUVES ECRITES

Epreuves Durée Coefficient Note


éliminatoire
Rapport d’intervention 3heures 3
Droit pénal général ou droit 2heures 2
pénal spécial
Institutions Politiques, 1 h 30mn 2
Administratives et Judiciaires du
Niger < 05/20
Commandement 1 h 30mn 2

Total des coefficients 9

B. MODALITES

11
Chaque épreuve est notée de 0 à 20.
Sont déclarés définitivement admis, les candidats ayant obtenu au minimum quatre-vingt-dix
(90) points, sans note éliminatoire, dans la limite des places offertes au concours.

C. PROGRAMME DES EPREUVES

1°) Rapport d'intervention 


Il s'applique aux activités professionnelles des Inspecteurs de Police. L'épreuve devra permettre
d'apprécier les connaissances professionnelles des candidats ainsi que la précision de leur
style et la clarté de leur esprit.

2°) Droit Pénal Général ou Droit Pénal Spécial (DPG ou DPS au choix)

2.1). Droit Pénal Général


- théorie générale de l'infraction;
- éléments constitutifs de l'infraction;
- classification des infractions ;
- intérêt de la distinction;
- la tentative punissable;
- la responsabilité pénale;
- la responsabilité pénale des mineurs.

2.2). Droit Pénal Spécial


- vol simple et qualifié ;
- abus de confiance et escroquerie;
- faux et usage de faux;
- coups et blessures volontaires;
- homicide involontaire;
- meurtre, assassinat, viol, séquestration;
- recel;
- atteintes aux mœurs ;
- corruption.

3°) Epreuve d’Institutions Politiques, Administratives et Judiciaires du Niger


L'épreuve portera sur :

3.1) les Institutions Politiques de la République du Niger:


- la Constitution de. la République du Niger;
- le Président de la République, son élection, ses pouvoirs;
- les membres du Gouvernement, leur désignation, leurs pouvoirs;
- l'Assemblée Nationale, sa composition, ses compétences.

3.2) les Institutions Administratives


- La Région;
- Le département;
- La commune.

3.3) les institutions judiciaires


- le Ministère de la Justice;
- les services judiciaires ;
- les différentes juridictions.

12
4°) Epreuve de commandement

a. Commandement

a.1 L’ordre serré


- Importance de l’ordre serré
- les mouvements de pieds fermes
- les mouvements de déplacements
- les mouvements de déplacement avec arme
- les différents types de salut avec ou sans arme
- les différents types de salut en véhicule
- les rassemblements
- les formations
- les remises d’objets ou de symboles
- Passation le commandement des cérémonies de couleurs, des cérémonies funèbres
- rendre les honneurs aux autorités civiles et militaires.

a.2 Le commandement

- Notion de commandement
- La fonction d’autorité au sein de la police nationale
- Identifier et expliquer les qualités du chef
- Identifier les différents corps et grades de la police nationale
- Notion de hiérarchie au sein de la police nationale
- Identifier les prérogatives et les missions de chaque corps de la police nationale
- Intégrer les principes du commandement opérationnel
- Conduire une mission opérationnelle
- Expliquer le rôle et les responsabilités du chef de poste de police
- Expliquer le rôle et les responsabilités de l’Adjudant de compagnie
- Expliquer le rôle et les responsabilités du Commandant du corps urbain.

II. Concours Professionnel des Officiers de Police

Article 7 : Les modalités et programmes des épreuves des concours professionnels pour la
formation des officiers de police généralistes, sont fixés comme suit :

A. EPREUVES ECRITES

Epreuve Durée Coefficien Note


t éliminatoire
Rapport d’enquête 3 heures 3
Droit pénal 2heures 2
Droit administratif ou droit de l’homme 2 heures 2 < 05/20
Commandement et management 1 heure 2
Total des coefficients 9

B. MODALITES

13
Chaque épreuve est notée de 0 à 20.
Sont déclarés définitivement admis, les candidats ayant obtenu au minimum quatre-vingt-dix
(90) points, sans note éliminatoire, dans la limite des places offertes au concours.

C. PROGRAMME DES EPREUVES

1°) Rapport d’enquête

L’épreuve devra permettre d’apprécier les connaissances juridiques et pratiques des


candidats ainsi que la précision de leur style et la clarté de leur esprit.

2°) Droit Pénal


L’épreuve portera sur le Droit Pénal Général, le Droit Pénal Spécial ou la Procédure
Pénale :
2.1) Droit Pénal Général :
- le Droit pénal, sources du Droit pénal, fonctions des lois pénales,
- applications des lois pénales dans le temps et dans l'espace;
- théorie générale de l'infraction;
- éléments constitutifs de l'infraction;
- classification des infractions;
- intérêt de la distinction;
- la tentative punissable;
- la responsabilité pénale;
- faits justificatifs, causes de non-imputabilité;
- responsabilité pénale des mineurs;
- notions générales sur les peines et le régime pénitentiaire;
- causes d'atténuation et d'aggravation de la peine;
- causes de suspension de l'exécution des peines: sursis, libération conditionnelle;
- des couses d'extinction des peines et d'effacement des condamnations: grâce, amnistie,
réhabilitation et prescription;
- récidive (casier judiciaire), relégation;
- de l'infraction commise par plusieurs délinquants ~ complices, co-auteurs;
- cumul d'infractions;
- des peines.
2.2) Droit Pénal Spécial
- vol simple et qualifié ;
- abus de confiance et escroquerie;
- faux et usage de faux;
- coups et blessures volontaires;
- homicide involontaire;
- meurtre, assassinat, viol, séquestration;
- recel;
- atteintes aux mœurs ;
- corruption.

2.3) Procédure Pénale


- des actions qui naissent de l'infraction : action publique, action civile;
- la police judiciaire ;
- de la constatation et la poursuite des infractions, le ministère public;
- la preuve ;
- l'instruction préparatoire : principes généraux, actes d'instruction, détention préventive;

14
- procédure devant les juridictions d'instruction;
- juge d'instruction, chambre d'accusation;
- règles spéciales en matière de flagrant délit;
- protection de l'enfance: procédure relative aux délinquants mineurs, enfants maltraités et
enfants abandonnés ;
- les juridictions de jugement : tribunal de simple police, tribunal correctionnel, juridictions
pour mineurs, chambre des appels correctionnels, cours d'assises, cour de cassation ;
- les voies de recours ordinaires et extraordinaires ;
- la récidive.

3°) Droit administratif


L’épreuve portera sur :
- but de l'Administration;
- principes généraux du Droit administratif (la loi, le règlement) ;
- le pouvoir réglementaire ;
- centralisation, décentralisation et déconcentration;
- hiérarchie et tutelle administrative;
- théorie de la personne morale;
- administration des différentes collectivités publiques;
- la responsabilité des personnes morales de droit public (faute de service et faute
personnelle) ;
- réparation des dommages provenant des troubles, d'émeutes;
- la juridiction administrative : principe de la séparation des autorités administratives et
autorités judiciaires ;
- le Contentieux administratif ;
- théorie générale des polices ;
- autorités investies des pouvoirs de police ;
- limites des pouvoirs de police ;
- liberté d'aller et venir, liberté de domicile, liberté
de presse, de réunion, de culte ;
- état de siège et état d'urgence.

III.1 Droit de l’Homme


- notions de droits de l'homme, droits humains, droits de la personne humaine;
- définition droits de l'homme;
- classification des droits de l’homme ;
- sources des droits de l'homme;
- droits de l'homme et maintien de l'ordre;
- droits de l'homme et police judiciaire;
- droits de l'homme et personnes vulnérables.

4°) Commandement et management


a. Commandement
a.1 L’ordre serré
- Importance de l’ordre serré
- les mouvements de pieds fermes
- les mouvements de déplacements
- les mouvements de déplacement avec arme
- les différents types de salut avec ou sans arme
- les différents types de salut en véhicule
- les rassemblements

15
- les formations
- les remises d’objets ou de symboles
- Passation le commandement des cérémonies de couleurs, des cérémonies funèbres
- rendre les honneurs aux autorités civiles et militaires.

a.2 Le commandement

- Notion de commandement
- La fonction d’autorité au sein de la police nationale
- Identifier et expliquer les qualités du chef
- Identifier les différents corps et grades de la police nationale
- Notion de hiérarchie au sein de la police nationale
- Identifier les prérogatives et les missions de chaque corps de la police nationale
- Intégrer les principes du commandement opérationnel
- Conduire une mission opérationnelle
- Expliquer le rôle et les responsabilités du chef de poste de police
- Expliquer le rôle et les responsabilités de l’Adjudant de compagnie
- Expliquer le rôle et les responsabilités du Commandant du corps urbain.

b. Management
- Définir la notion de management ;
- Comparer la notion d'autorité et le management ;
- Définir le concept de « leadership »;
- Distinguer le leadership et le management;
- Identifier les compétences managériales;
- Comparer Gestion, Commandement et Leadership dans l’exercice du pouvoir,
- Citer et différentier les styles de commandement;
- Cerner l’importance de la prise de fonction dans la gestion d’un service ;
- S’approprier la notion de décision et le processus de prise de décision;
- Différencier les types essentiels de leadership;
- Décrire les facteurs influençant le leadership;
- Citer les principes essentiels du leadership dans l’organisation d’une unité;
- Le briefing et le débriefing dans le management ;
- La communication et le management.

Article 8 : Les modalités et programmes des épreuves des concours professionnels pour la
formation des commissaires de police, sont fixés comme suit :

I. CONCOURS PROFESSIONNEL COMMISSAIRE DE POLICE  


A. EPREUVES ECRITES 
Epreuve Durée Coefficient Note
éliminatoire
Rapport d’enquête 3 heures 3
Droit pénal 2 heures 2
Droit administratif ou droit de l’homme 2 heures 2 < 05/20
Commandement et management 1 heure 2

16
Total des coefficients 9

B. MODALITES

Chaque épreuve est notée de 0 à 20.


Sont déclarés définitivement admis, les candidats ayant obtenu au minimum quatre-vingt-dix
(90) points, sans note éliminatoire, dans la limite des places offertes au concours.

C. PROGRAMME DES EPREUVES


Les programmes de Droit pénal, Droit Administratif ou de Droit de l’Homme, sont les mêmes
que ceux des épreuves similaire du concours directe indiqué ci-dessus.

1°) Rapport d’enquête

L’épreuve devra permettre d’apprécier les connaissances juridiques et pratiques des


candidats ainsi que la précision de leur style et la clarté de leur esprit.

2°) Droit Pénal


L’épreuve portera sur le Droit Pénal Général, le Droit Pénal Spécial ou la Procédure
Pénale :
2.1) Droit Pénal Général :
- le Droit pénal, sources du Droit pénal, fonctions des lois pénales,
- applications des lois pénales dans le temps et dans l'espace;
- théorie générale de l'infraction;
- éléments constitutifs de l'infraction;
- classification des infractions;
- intérêt de la distinction;
- la tentative punissable;
- la responsabilité pénale;
- faits justificatifs, causes de non-imputabilité;
- responsabilité pénale des mineurs;
- notions générales sur les peines et le régime pénitentiaire;
- causes d'atténuation et d'aggravation de la peine;
- causes de suspension de l'exécution des peines: sursis, libération conditionnelle;
- des couses d'extinction des peines et d'effacement des condamnations: grâce,
amnistie, réhabilitation et prescription;
- récidive (casier judiciaire), relégation;
- de l'infraction commise par plusieurs délinquants ~ complices, co-auteurs;
- cumul d'infractions;
- des peines.

2.2) Droit Pénal Spécial


- vol simple et qualifié ;
- abus de confiance et escroquerie;
- faux et usage de faux;
- coups et blessures volontaires;
- homicide involontaire;
- meurtre, assassinat, viol, séquestration;
- recel;
- atteintes aux mœurs ;
- corruption.

17
2.3) Procédure Pénale
- des actions qui naissent de l'infraction : action publique, action civile;
- la police judiciaire ;
- de la constatation et la poursuite des infractions, le ministère public;
- la preuve ;
- l'instruction préparatoire : principes généraux, actes d'instruction, détention
préventive;
- procédure devant les juridictions d'instruction;
- juge d'instruction, chambre d'accusation;
- règles spéciales en matière de flagrant délit;
- protection de l'enfance: procédure relative aux délinquants mineurs, enfants
maltraités et enfants abandonnés ;
- les juridictions de jugement : tribunal de simple police, tribunal correctionnel,
juridictions pour mineurs, chambre des appels correctionnels, cours d'assises, cour
de cassation ;
- les voies de recours ordinaires et extraordinaires ;
- la récidive

3°) Droit administratif 


L’épreuve portera sur :
- but de l'Administration;
- principes généraux du Droit administratif (la loi, le règlement) ;
- le pouvoir réglementaire ;
- centralisation, décentralisation et déconcentration;
- hiérarchie et tutelle administrative;
- théorie de la personne morale;
- administration des différentes collectivités publiques;
- la responsabilité des personnes morales de droit public (faute de service et faute
personnelle) ;
- réparation des dommages provenant des troubles, d'émeutes;
- la juridiction administrative : principe de la séparation des autorités administratives
et autorités judiciaires ;
- le Contentieux administratif ;
- théorie générale des polices ;
- autorités investies des pouvoirs de police ;
- limites des pouvoirs de police ;
- liberté d'aller et venir, liberté de domicile, liberté
de presse, de réunion, de culte ;
- état de siège et état d'urgence.

III.1 Droit de l’Homme


- notions de droits de l'homme, droits humains, droits de la personne humaine;
- définition droits de l'homme;
- classification des droits de l’homme ;
- sources des droits de l'homme;
- droits de l'homme et maintien de l'ordre;
- droits de l'homme et police judiciaire;
- droits de l'homme et personnes vulnérables.

4°) Commandement et management

18
a. Commandement

a.1 L’ordre serré


- Importance de l’ordre serré
- les mouvements de pieds fermes
- les mouvements de déplacements
- les mouvements de déplacement avec arme
- les différents types de salut avec ou sans arme
- les différents types de salut en véhicule
- les rassemblements
- les formations
- les remises d’objets ou de symboles
- Passation le commandement des cérémonies de couleurs, des cérémonies funèbres
- rendre les honneurs aux autorités civiles et militaires.

a.2 Le commandement

- Notion de commandement
- La fonction d’autorité au sein de la police nationale
- Identifier et expliquer les qualités du chef
- Identifier les différents corps et grades de la police nationale
- Notion de hiérarchie au sein de la police nationale
- Identifier les prérogatives et les missions de chaque corps de la police nationale
- Intégrer les principes du commandement opérationnel
- Conduire une mission opérationnelle
- Expliquer le rôle et les responsabilités du chef de poste de police
- Expliquer le rôle et les responsabilités de l’Adjudant de compagnie
- Expliquer le rôle et les responsabilités du Commandant du corps urbain.

b. Management
- Définir la notion de management ;
- Comparer la notion d'autorité et le management ;
- Définir le concept de « leadership »;
- Distinguer le leadership et le management;
- Identifier les compétences managériales;
- Comparer Gestion, Commandement et Leadership dans l’exercice du pouvoir,
- Citer et différentier les styles de commandement;
- Cerner l’importance de la prise de fonction dans la gestion d’un service ;
- S’approprier la notion de décision et le processus de prise de décision;
- Différencier les types essentiels de leadership;
- Décrire les facteurs influençant le leadership;
- Citer les principes essentiels du leadership dans l’organisation d’une unité;
- Le briefing et le débriefing dans le management ;
- La communication et le management.

CHAPITRE II : CONCOURS PROFESSIONNELS DE SPECIALISTES

19
I. CONCOURS PROFESSIONNEL DES INSPECTEURS DE POLICE SPECIALISTES

Article 9 : Les modalités et programmes des épreuves des concours professionnels pour la
formation des inspecteurs de police spécialistes, sont fixés comme suit :

A. EPREUVES ECRITES 

Epreuve Durée Coefficient Note


éliminatoire

Rédaction administrative 2 heures 2

Première Epreuve de spécialité 3 heures 3

<05/20
Deuxième Epreuve de spécialité 1h 30mn 2

Institutions administratives et politiques du 1h 30mn 2


Niger
Total des coefficients 9

B. MODALITES

Chaque épreuve est notée de 0 à 20.


Sont déclarés définitivement admis, les candidats ayant obtenu au minimum quatre-vingt-dix
(90) points, sans note éliminatoire, dans la limite des places offertes au concours.

C. PROGRAMMES DES EPREUVES :

1°) 1ère et 2èmeEpreuves de spécialité

Les épreuves porteront sur les spécialités précisées par l’arrêté d’ouverture du concours
et déterminées par le département de la formation de l’Ecole Nationale de Police en
collaboration avec la Direction des Ressources Humaines et les établissements de formation
professionnelle agréés.

2°) Institutions politiques, administratives du Niger 

L'épreuve portera sur :


4. les Institutions Politiques de la République du Niger:
- la Constitution de la République du Niger;
- le Président de la République, son élection, ses pouvoirs;
- les membres du Gouvernement, leur désignation, leurs pouvoirs;
- l'Assemblée Nationale, sa composition, ses compétences.

20
5. les Institutions Administratives :
- la région;
- le département;
- la commune.

3°) Epreuve de rédaction administrative


L'épreuve portera sur :

- rédaction d’un rapport d’activités ;


- rédaction d’un compte rendu ;
- correspondance administrative.

Article 10 : Les modalités et programmes des épreuves des concours professionnels pour
la formation des officiers et Commissaires de police spécialistes, sont fixés comme suit :

II. CONCOURS PROFESSIONNEL DES OFFICIERS ET COMMISSAIRES DE POLICE


SPECIALISTES

A. EPREUVES ECRITES 

Epreuve Durée Coefficient Note


éliminatoire
Rédaction Administrative 2 heures 2
Première Épreuve de spécialité 3 heures 3 <05/20
Deuxième Épreuve de spécialité 2 heures 2
Commandement et management 1 heure 2
Total des coefficients 9

B. MODALITES

Chaque épreuve est notée de 0 à 20.


Sont déclarés définitivement admis, les candidats ayant obtenu au minimum quatre-vingt-dix
(90) points, sans note éliminatoire, dans la limite des places offertes au concours.

C. PROGRAMMES DES EPREUVES

1°) 1ère et 2ème Epreuves de spécialité 

Les épreuves porteront sur les spécialités précisées par l’arrêté d’ouverture du concours
et déterminées par le département de la formation de l’Ecole Nationale de Police en
collaboration avec la Direction des Ressources Humaines et les établissements de formation
professionnelle agréés.

21
2°) Rédaction administrative
Rédaction de correspondance administrative dont le sujet est déterminé par le département
de la formation de l’Ecole Nationale de Police en collaboration avec la Direction des
Ressources Humaines.

3°) Commandement et management

a. Commandement

a.1) L’ordre serré


- Importance de l’ordre serré
- les mouvements de pieds fermes
- les mouvements de déplacements
- les mouvements de déplacement avec arme
- les différents types de salut avec ou sans arme
- les différents types de salut en véhicule
- les rassemblements
- les formations
- les remises d’objets ou de symboles
- Passation le commandement des cérémonies de couleurs, des cérémonies funèbres
- rendre les honneurs aux autorités civiles et militaires.

a.2) Le commandement

- Notion de commandement
- La fonction d’autorité au sein de la police nationale
- Identifier et expliquer les qualités du chef
- Identifier les différents corps et grades de la police nationale
- Notion de hiérarchie au sein de la police nationale
- Identifier les prérogatives et les missions de chaque corps de la police nationale
- Intégrer les principes du commandement opérationnel
- Conduire une mission opérationnelle
- Expliquer le rôle et les responsabilités du chef de poste de police
- Expliquer le rôle et les responsabilités de l’Adjudant de compagnie
- Expliquer le rôle et les responsabilités du Commandant du corps urbain.

b. Management
- Définir la notion de management ;
- Comparer la notion d'autorité et le management ;
- Définir le concept de « leadership »;
- Distinguer le leadership et le management;
- Identifier les compétences managériales;
- Comparer Gestion, Commandement et Leadership dans l’exercice du pouvoir,
- Citer et différentier les styles de commandement;
- Cerner l’importance de la prise de fonction dans la gestion d’un service ;
- S’approprier la notion de décision et le processus de prise de décision;
- Différencier les types essentiels de leadership;

22
- Décrire les facteurs influençant le leadership;
- Citer les principes essentiels du leadership dans l’organisation d’une unité;
- Le briefing et le débriefing dans le management ;
- La communication et le management.

Article 11 : Sont abrogés toutes dispositions antérieures contraires au présent arrêté,
notamment l’arrêté n° 125/MI/SP/D/AR du 08 mars 2012.

Article 12 : Le Secrétaire Général du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la


Décentralisation et des Affaires Religieuses et le Directeur Général de la Police Nationale sont
chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’application du présent arrêté qui sera publié au
journal officiel de la République du Niger.

Ampliations:
PRN/Cab 1
PM/Cab 1
MI/SP/D/AC/R/DL1
MF/Solde 1
IGSS 1
DGPN/Cab 1 MOHAMED BAZOUM
DN&SR 18
Arch . Nat 1
J.O 1

23