Vous êtes sur la page 1sur 22

Examen d’Endocrinologie

Le 16 03 2017
Egreuve Pratigue

Cas clînlgue 1;
MrXY, âgé de 45 ans, aux antécédents familiaux de diabète sucré de type 2, aux
antécédents personnels d‘obésité et CV…” A, est accompagné par ses parents suite à un
malaise brutal, avant survenu après le déjeuner, fait de palpîtations, pâleur, sueurs
froides et confusion. La glycémie est revenue à 40 mg/dl.
1/ Le malaise est en rapport avec :
a) Une triade de ménard
b) Une cétose diabétique
:) Un coma hyperosmolaîre
D
d) Une hvpoglvcémie
e) Une crise algue thyréotoxlque

2/ Quels sont les bilans Intéressant en regard de ce malaise :


a) Une chimie des urines
\
-

b) Osmolañté plamtaüque
:) TSHus, FT4 et F8
d} (Nuage des méænéphflnes plasmatiques
e) Peptide € et insufinémîe
(,
3/ Que faut—il faire dans l'immédiat :
:

a) Une insulînothémpie
b) Une téhydmtatîon au sérum salé î
c) Une perfusion de sérum glucosé
d) Un traitement au loxen lnjectable
e) Un traitement aux ATS

4/ Après amélioration clinique du patient, quels sont les bilans nécessaires pour le
diagnostic étîologîque :
/\ '/3
'

a) Une glycémie à jeun


b) Une HGPO sur 2h % @ :"

C)" …un:
d) Une scintigraphiethyroîdienne
e) Un scanner abdominal

' _‘ -….
LÎÎ' î;’»lz.. -; îΑe=*…-l
‘,î5_ . …..—.,. ..”’:
—.

ÎcV9ul Cr
’—. . "—L;;… “L)rlèî,
‘» Gîr.‘.Jt‘;r. . .—î
\..j“ _'_._
…. ‘! :(.b'.— :..,._.:1—.’
Î ‘, .'..
.i.- QE":a ..Û‘vÎ, … ( nr 1“....
...,x<:-.
=

a} 55€.—

la) 6% {,,/W


cl 6.596 ,:

a) 794

e) 75%

Cas clinigue 2 :

Une femme âgée de 30 ans, originaire de liiel, mariée mère de 03 EVBP, se présente à
la consultation pour masse cerviC3le, la palpation du cou retrouve un nodule thyro‘idîen.

6/ Quels examens complémentaires faut-il demander en premier lieu :

a) TSHus
b) FT4
E) Te
d) Echographie cervicale
(>
_

e) Scintlgraphie thyroïdlenne

?] Quels sont les éléments échographiques en faveur dela malignité :

a) Module hyperéchogène
b) Module hypoéchogene
c) Contours nets
Avasculaire
È
d)
e) Présence de microcalcificatïons

8/ L‘examen clinique retrouve des signes patents d'hyperthyroîdie, quels sont—:les

examens complémentaires” nécessaires :


21) Scanner thoracique
b) F'B—FT4
c) Scintîgraphie thyroîdienne
@ C/
d) Tg-TCT
e) Cytoponcfion du nodule

?] Les explorationssont en faveur d'un nodule toxique, quel sera votre conduite à tenir :
a) Surveillance
b) Traitement par levothyroxîne
c) Traitement par ATS pendant 18 mois
d) Chirurgie thyroïdienne après préparation médicale
e) lrathérapîe de première intention
©
10/ Quels sont les moyens de surveillance en post opératoire :

a) Poids
b) Palpation cervicale
cl Echographie cervicale
d) Scintîgraphie thyroïdienne
7\…l / %
ei TSHus /
Corrigé Type
33ème Par quesfian : î,ËÛGËËÉË

È
3wœ<mmaww»—%Ï
&
ZE DÛÇ %: %Û‘zïäâïî
i)” ' “

//ÿ/{/ ,/
Î>
—»
V’\\
// \…ff

»
L,] La recherche o’une ro.xor iuîcinerze /,/ /;
/… \
v

,
\
, ;

(ÿ7\/,»

@ Se fait touiours distance d’ unoéséqurilibre g lycérfiQu


En absence d’
(:
eajgÆfl///
fB"———
une inrection urinaiire
C t“ne témoigne d’ une insuffisance rénale préterminaie
——

D-— Ce stade est giucodépendant et irréversible

t Elle est détectabie par les bandelettes urinaires


_.

2/ Chez la femme enceinte le rythme des consultations est:


A Tous ies mois
—-

8 Tous les deux mois


——

C -— Tous les trois mois


@ Tous les quinze jours
€ Tous les six semaines

3/ Auto surveillençeelycémmue :

@—Est l'évaluation par le malade de son profil glycémique


B Elle ne peut se faire qu’ en milieu ho$pitalier
——

C Sa réalisation chez la femme enceinte n'est


pas indi5pensabie
——

@— Ces résultats des glycémies sont reportés sur un carnetde surveillance


E —- Il exi$te"ttoîs types de ey'Cles
glycémiques

4/ i’hypogiycémie sévère est caractérisée par :


A— un flush syndrome
B- une diarrhée
C— une respiration de Kussmaul

une paieur
des sueurs froides et profuses

5/ Lors d’ un insulinome, !' hypoglycémie est caractérisée par:


L’absence de signes d’alerte
A—
neurovégétative ).
_Ӕ,.

Æ La survenue en post prandiale précoce


L’association d’une obésité
C'—‘

D- L'élévatîon d'insulinémie et du peptide C


E- La résistance à l’épreuve de jeûne
.
‘» ..

)
«ùä‘i
‘ A“ D
r 0 © :; m {"‘} ,.) D

fi1 J

r‘f—
OJ f\ O 3 (D (/3
»+

fifi… ,,

/ \.

Le leiod nie. chaud extine tir”est visualiser par:


parenchyme éteintd ans

ALe test de 1‘N€Îfl€î”2\;‘iæ, “


@i_L
échographie thyrordrenne
La SÇ…*‘3£’Ï8Q…P thyroïdienne à baiayage

re”)

/ )‘— La gamma caméra


E Le scanner thyro‘idien
——

/ Parmi les examens nécessaires et suffisants pour le diagnostic étioiogique


’un nodule thyro‘idien on cite:

A — Echographie + scintigraphie
Echographie seule
B —

C Scin‘tägraphie seule
——

D — Echographie + thyrocalcitonine
@—Echographie + TSH + thyrocaicitonine

9/ Devant un nodu!e thyroidien infra rassurant à l’échegraphîe,


la CAT$St13 suivante
Ë</\
centimètrique/\
ÛYV\ /
WMŒMW&ŸL- ,

Acytoponction puis chirurgie


-— La
®'—Surveiilanceannuelle
-C Prescription d’un traitement freinateur
——

D Cytoponctäon + traitement freinateur


——

E ——
Chirurgie d’emblée

10/ Le kyste thyro‘fdien est considéré bénin si :

:;
Evacüatîgn incompiète a. îa cytoponction évacuatrice et exploratrice
,
iL—
iiqLi_ fie ciaî

D)» & cherche de ceiiuies malignes est négative


\| réponses sont fausses
@ Î+ @ f() ÎnÎ 5
À— PTH
@ pho$phorémîe
Ç— magaés—émie
I} caîcîurîe
%?
phesphaturie

13} La sunîxgraphse à ia M386 est indiquée en cemgaâément d'expicraîîofl d‘un


éœnmmocytome s_.i:
û'_
&

f@?—’$uspicîdn de mêtzÿ'sfiä _es

8— '
maæe Sûrrénglieñn bjecfivée à î’écäæogragähîe
@ body scan nega‘mc
D‘—
apres [a‘ chYurg:e
gueræson
E; toutes les réponses $Qflt fausses
Aârénaîîæe

h- Acéty!cboîäae
u’c— Cerîissî
à// Hermenes âhym‘iäîenaes
L//@ ?reiacîins

l’î…s
f
?) Le îmâtcmen‘ê â‘une hyçegäy€émie {par en sous catané, IM“ ou ??
s’ämgmse daæs cerîaines sitaation5, êasqueïles ;
Un diabéüqae de ty;3e ! qui fait une hypoglycémie sévère à dumicääæ J},
/
v @ Un diabéfiqae da type 2 seas suäa‘miäes hypogfiycémiants, sans tmubles de 39.
ï

censcience
/@ Ün êâabétiqae comaîeux. aa staâe dû diaiyse et d’amurâe, en absence de sémm
gîucosé h}'ÿcrîfl!figîä€
,æî£ Un ââabéîique cemaâeux avec mae dîñîcuîîê d°aveir ääî8 v9üaî’ab5ï & vais e«3‘as
,Æ— Îüäî£S les régasxses sont jusâes _

16)L’iä5fiîâfiûæt est zmæ tamwr bénigne du gaaacréas, responsable fi’hyçogîycémies. £


(33%

caracâéräsé ÿar :

/âf Une oäésäîé


/‘â— Ees îaygaeg}ycémies past pmnäizâes prime-ces

Ï./ @ 3535 Ëîÿfÿogäycèmiæ ÿÜSÈ ?ïanäâales âardâves


/aî— Un .aa ïJ.æ ÿæÿ‘fäâæ 5 has ave—c $;}. &: insuîäaémâ&
éäevê>e


î Ë°:—>äîàza âë ;;eçââfire € «34: £*âfisaäæéæaäe éË-ævés
Examen d'endocrinologie
2Æ@6/2017

E reuve rati ue

1) Le nodule thyroi‘dièn est une pathologie :

a- Fréquente chez les hommes


b- Patente chez 30% à 50% de la population générale
c- Souvent d‘origine maligne
@ Nécessitant toujours une prise en charge chirurgicale
e- Patente chez 4% de la population générale

2) Parmi les signes orientant vers la bénignité du nodule thyroi‘dien, on retrouve :

@ Le caractère mou à la palpation


b- La rapidité de
l’évolution
c- Les âges extrêmes (enfant, sujet âgé)
@ Les contours réguliers
e- Le sexe masculin

3) Le premier examen à demander devant une masse thyro‘r‘dienne palpée est :

a- TSH
b Thyroglobuline
c-Echographie cervicale
d-Scintigraphie cervicale
e TDM cervicale

4) Le traitement du nodule thyroïdien est:

a- Toujours chirurgical
Toujours médical
c Le traitement médical est à but substitutif
d- Le traitement médical est freinateur
e- Toujours efficace à dose frénatrice

F) L’aspect hypoéchogène de la glande thyroïde avec vascularisation diminuée à


l’échodoppler est en faveur:
a. d’un goitre simple
b. d’une maladie de basedow
0. d‘une hypothyro‘r‘died’Hashimoto
d. d’un nodule toxique
@ d‘une hyperthyro‘idie par surcharge iodée
6) La scintigraphie thyro‘idienne ne doit pas se faire chez un patient :

en hyperthyroïdie
P?!”
sous ATS
qui a fait un scanner récemment
d. qui présente un nodule thyroïdien
@ en cas de grossesse
7) laprésence de zones d’hyperfixation avec des zones d’hypofixation à la
scintigraphie thyro‘u‘dienne est en faveur :

a. d’une maladie de basedow


b. de nodule toxique
@ de goitre multinodulaire toxique
et.de goitre simple
e. d’une scintigraphie blanche

8) L’hypoglycémle peut être secondaire à :

a. Un ulcère gastro—duodénal
Une gastroparésie
c. Une infection
d. Une septicémie
@ Un gastrinome

9) L’hypoglycémie secondaire à l’intoxication aux sulfamides hypoglycémiants est


comparable à celle d’insulinome pour les points suivants :
Le début brutal
La présence d’obésité
L'association a un peptide C élevé et insulinémie élevée
PP-PP‘P

L’association a un peptide C bas et insulinémie élevée


La présence d’auto—anticorps
10) La protection civile a accompagné un patient comateux, âgé de 30 ans,
diabétique de type 1 depuis l’âge de 10 ans, sous insulinothérapie optimalisée. La
glycémie est à 36 mgldl. Quelle est votre conduite à tenir:

C?
Perfusion déssérum glucosé
«.

Perfusion de sérum salé


E°P—9P‘P
Injection d’iräsùline
Injection de glucagon
ingestion de l’eau sucré
6) La scintigraphie thyroi“dienne ne doit pas se faire chez un patient :

en hyperthyroïdie
PP!”
sous ATS
qui a fait un scanner récemment
d. qui présente un nodule thyroi‘dien
@ en cas de grossesse
7) laprésence de zones d’hyperfixation avec des zones d’hypofixation à la
scintigraphie thyro‘u‘dienne est en faveur :

a. d’une maladie de basedow


b. de nodule toxique
@ de goitre multinodulaire toxique
d. de goitre simple
e. d’une scintigraphie blanche
8) L’hypoglycémie peut être secondaire à :

a. Un ulcère gastro—duodénal
Une gastroparésie
c. Une infection
d. Une septicémie
@ Un gastrinome

9) L’hypoglycémie secondaire à l’intoxication aux sulfamides hypoglycémiants est


comparable à celle d’insulinome pour les points suivants :
Le début brutal
La présence d’obésité
L'association a un peptide C élevé et insulinémie élevée
PP-PP‘P

L’association a un peptide C bas et insulinémie élevée


La présence d’auto—anticorps
10) La protection civile a accompagné un patient comateux, âgé de 30 ans,
diabétique de type 1 depuis l’âge de 10 ans, sous insulinothérapie optimalisée. La
glycémie est à 36 mgldl. Quelle est votre conduite à tenir:

C7
Perfusion de‘jsérum glucosé
«.

Perfusion de sérum salé


PP—.°P‘P
Injection d’iräsùline
Injection de glucagon
ingestion de l’eau sucré
présence d’une croix de protéines àla bandelette urinaire est synonyme d'un stade
3
b- La

ç- Le dépistage est primordial au minimum fois/ an


1 «

*—
d- Une fois le stade 4 atteint, l'évolution vers l'insuffisance rénale est inéluctable

8- Quelle est l’indication dela cytoponction thyroi‘dienne ?

a- kyste compressif afin d'évacuer son contenu


Le
b- Le nodule classé TIRADS 2 ‘a l'échographie thyroidienne
c— Un nodule thyroi‘dien quelque soit sa taille
d- N’est jamais pratiquée si nodule inferieur a 1 cm de diamètre

9- Que peut—on évoquer devant une scintigraphie blanche ?

a- Une prise prolongée de médicament tel que l’Amiodarone


b- Une thyroïdectomie partielle
c- injection de produit de contraste à la TDM
d- Un goitre multinodulaire

10- Quelleis) est (sont) la(les) proposition(s) juste(s) concernant le nodule thyroi‘dien ?

a- Le nodule froid à la scintigraphie est très souvent un adénome bénin


b- Le dosage dela TSH n'est pas indiqué e pratique

c- Un nodule compressif en présence d’adénopathies doit faire penser un cancer


à

d-" La présence de microcalcifications à l'échographie le fait classer Eu TlRADS 4


EPREUVE PRATIQUE

d’une hypoglycémie sous sulfamides


1—
Laquelle de ces prpositions n’est pas une caractéristique
hypoglycémiants (SH):

a- Elle nécessite une correction prolongée sur


24-48h
b- Survient le plus souvent 2h du matin '

c-” une tendance à récidiver après resucrage


Elle a
d- Peut être provoquée par un surdosage en SH

2—
Qu’est—cequi n'est pas utilisé pour traiter une hypoglycémie?

ingestion de sucre rapide à raison de 5g/20kg de poids corporel


a-
ïb- ingestion de 15g de sucre lent
llVl si patient inconscient
c- injection de 1mg de glucagon en
d- injection de 40 à 80 ml de sérum glucosé 30%

n'est pas neuroglucopénique ?


3— Parmi ces signes, lequel

a— troubles de la parole
b- déficits moteurs
c— troubles de la conscience
d- tachycardie

4— Quels sont les objectifs glycémiques chez la femme enceinte ?

a- Une glycémie à jeun à 0.95 g/l et une glycémie post prandiale à 1.20 g/l

b-Une glycémie à jeun à 0.92 g/l et une glycémie post opératoire à 140 g/lL
grandiale à 1.10 g/l
c—Une glycémie à jeun à 0.90 g/l et une glycémie post

d -Une glycémie à
jeun. à 1.26 g/l et une glycémie post prandiale à 1.40 g/l

?
5-Que doit comporter un carnet de surveillance du diabétique
a— doses d'insuline de chaque injection
Les
b- Les résultats des glycémies prises
c- Les complications du diabète
d- Une éventuelle hypoglycémie

6- Au cours du stade 3 de la néphropathie diabétique,comment est la microalbuminurie ?

a- Permanente
b- Transitoire
c- Comprise entre 3 et 30 mg/24h
d- N’est pas détectée par les bandelettes urinaires
?
7—
quelle(s) est (sont) la (les) affirmation(s) juste(s) concernant la néphropathie diabétique

a— C’est la première cause de mise en dialyse dans le monde


présence d’une croix de protéines àla bandelette urinaire est synonyme d‘un stade
3
b- La

c Le dépistage est primordial au minimum 1 fois/ an


\3\_
d- Une fois le stade 4 atteint, l’évolution vers l’insuffisance rénale est inéluctable

8- Quelle est l'indication de la cytoponction thyroïdienne ?

a- Le kyste compressif afin d'évacuer son contenu


b- nodule classé TIRADS 2 à l'échographie thyroïdienne
Le

c- Un nodule thyroïdien quelque soit sa taille


d- N’est jamais pratiquée si nodule inferieur ‘a 1 cm de diamètre

9- Que peut-on évoquer devant une scintigraphie blanche ?

a- Une prise prolongée de médicament tel que l’Amiodarone


b- Une thyroi‘dectomie partielle
c- injection de produit de contraste à la TDM
d- Un goitre multinodulaire

10- Quellels) est (sont) la(les) proposition(s) juste(s) concernant le nodule thyroi‘dien ?

a- Le nodule froid àla scintigraphie est très souvent un adénome bénin


b— Le dosage dela TSH n'est pas indiqué e pratique

c- Un nodule compressif en présence d'adénopathies doit faire penser à un cancer


d—/ La présence de microcalcitications à l'échographie le fait classer Eu TlRADS 4