Vous êtes sur la page 1sur 2

CHAHBOUNE-NAJOUA

17ECG0199

Travail de recherche N 1

Droit des Affaires

Le monde d’aujourd’hui est plus complexe, dynamique et connecté que jamais. De


nombreux phénomènes imprévisibles déséquilibrent les sociétés provoquant des crises, des points
d’arrêts qui peuvent menacer de tout submerger. Entreprises et dirigeants sont confrontés à cette
complexité croissante et doivent envisager la survenance de crises. La littérature académique sur les
crises, les catastrophes et les turbulences s’intéresse essentiellement aux étapes de
prévention/préparation, de gestion et enfin d’apprentissage post-crise. Dans le contexte de crise
sanitaire à très fort impact économiques et juridiques, notamment sur les entreprises et les salaries.
Quels sont les conséquences du Covid-19 sur l’économie ? (salarie et entreprises) ?

Face à cette situation inédite, les entreprises marocaines se trouvent aujourd’hui


confrontées à une multitude des questions concernant notamment Les obligations de l’employeur
en matière de santé-sécurité face à la Covid-19. Au titre de son obligation de sécurité, l’employeur
est tenu de : prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique
et mentale des travailleurs, mettre en place les principes généraux de prévention , évaluer les
risques professionnels, avec déploiement des actions de prévention associées Cette définition a été
reprise par l’article 1218 du Code civil applicable dans les relations contractuelles selon lequel il y a
force majeure lorsqu’un événement échappant au contrôle du débiteur ne pouvait être
raisonnablement prévu lors de la conclusion du contrat et dont les effets ne peuvent être évités par
des mesures appropriées rendant l’exécution de l’obligation impossible. En droit du travail, la force
majeure justifie la rupture immédiate du contrat, sans indemnités sauf celle de congés payés. Si des
entreprises ont subi une interruption forcée de leurs activités et des pertes de chiffre d’affaires, la
couverture du risque de pandémie est à admettre. La pandémie pourra être considérée comme une
catastrophe économique indemnisable. Elles doivent en effet pouvoir compter sur l’assurance perte
d’exploitation, suite à l’arrêt de leurs activités et être remboursées par leurs compagnies
d’assurance, par le biais des garanties des pertes d’exploitation. Le gouvernement pourrait élaborer
un projet de loi qui reconnaît la situation de catastrophe naturelle de la Covid 19. Le cadre législatif
permettra ainsi aux entreprises assurées, ayant souscrit l’option de garantie perte d’exploitation,
d’obtenir une compensation de leur perte d’exploitation.
Le confinement a par ailleurs eu un effet négatif sur l’état psychologique des employés. Les
conditions de travail ont été particulièrement difficiles. Rester enfermé, devoir travailler à la maison
avec parfois les enfants dans la même pièce, la charge mentale accumulée ou encore l’absence de
lien avec des personnes extérieures ont fortement impacté le moral des employés. Délaissés,
démotivés… Vos employés ont besoin de retrouver une “vie normale” et d’être rassurés.

Ces perspectives d’impact, restent étroitement liées à la nature en évolution


rapide de la pandémie, aux réponses des décideurs et à l’économie mondiale. Le MAROC devrait
trouver le bon équilibre entre son action pour éviter les effets sociaux et économiques de la
pandémie tout en veillant à ce que l’économie soit prête à se remettre rapidement après la fin de la
pandémie.