Vous êtes sur la page 1sur 109

Cours de Gestion

fiscale
Taxe sur la Valeur Ajoutée

Professeur: Mme MIRI


Bénéficiaires: S5 Sciences Economiques et Gestion
Année universitaire: 2020/2021
Introduction

• Chapitre I: Taxe sur la valeur Ajoutée

• Chapitre II: Impôt sur les sociétés

• Chapitre III: Impôt sur les revenus


La fiscalité est une discipline qui régit les relations financières
entre l’Etat et les contribuables à travers un certain nombre de
prélèvements fiscaux, On peut assigner à la fiscalité trois
fonctions différentes:
Fonction financière: la fiscalité permet à l’Etat d’avoir des
ressources afin de financer les dépenses publiques
Fonction économique: La fiscalité permet à l’Etat d’intervenir
dans la vie économique et sociale afin de modifier les conditions
de la vie économique
Fonction sociale: la fiscalité est un instrument de redistribution
des revenus ce qui permet de réduire les inégalités sociales.

Introduction
1. Définition
• Le droit fiscal est défini comme étant l’ensemble des
règles de droit destinées à permettre à l’Etat de percevoir
auprès des citoyens leur contribution aux charges
financières exigées par l’intérêt public,
• Il réglemente les relations financières entre les pouvoirs
publics et les contribuables (personnes physiques ou
morales) travers un certain nombre de prélèvements
fiscaux sous formes d’impôts et taxes,

Notion de Droit fiscal


2. Source du Droit Fiscal marocain
a. Les sources législatives
• La constitution
• La loi fiscale votée par le parlement
• Les traités et les accords internationaux
B. Les sources réglementaires
• Les décrets et les arrêtés conformes à la loi émanant du pouvoir exécutif
C. La doctrine
L’ensemble des écrits et interprétations des personnes du domaine fiscal ainsi
que les commentaires des textes de loi et les modalités de leur application
D. La jurisprudence:
L’ensemble des jugements rendus par les tribunaux à l’occasion de
contentieux entre le contribuable et l’administration

Notion de Droit fiscal


L’impôt est un prélèvement pécuniaire subi par les contribuables c’est-à-dire les sociétés et
les individus afin de couvrir les charges publiques
Ses caractéristiques sont:
• L’impôt est un prélèvement obligatoire et définitif
• L’impôt est prélevé sans contrepartie immédiate
• L’impôt est destiné à couvrir les dépenses publiques
• L’impôt est un procédé de répartition des charges budgétaires entre les individus
• L’impôt est un instrument d’intervention économique et sociale
On peut distinguer entre l’impôt, la taxe, la redevance et la parafiscalité
- La taxe est un prélèvement obligatoire payé en contrepartie d’un service direct rendu par
la collectivité
- La redevance est un prélèvement obligatoire qui est due par les usagers en contrepartie
de l’utilisation d’un service public. Elle ne s’impose qu’aux utilisateurs effectifs.
- La parafiscalité est un prélèvement effectué dans un intérêt économique et social au
profit des organismes sociaux. Elle s’apparente à l’impôt car c’est un prélèvement
obligatoire et sans contrepartie directe, Mais elle est affectée à des organismes
déterminés.

Notion d’impôt
Plusieurs classifications sont possibles, On retient ci après la classification économique et la
classification administrative.
1. Classification économique
C’est une classification d’après l’assiette de l’impôt
a. Impôt sur le revenu: Origine de la richesse
L’imposition est au moment où le revenu est perçu ou produit
b. Impôt sur la dépense: Emploi de la richesse
L’imposition est au moment où le revenu est dépensé ou consommé
2. Classification administrative
C’est une classification d’après le recouvrement de l’impôt, c’est-à-dire comment payer
l’impôt
b. Impôt direct: sans un intermédiaire
Il existe une relation directe entre le contribuable et le trésor public
b. Impôt indirect: avec intermédiaire
Il existe un tiers collecteur qui intervient pour encaisser l’impôt et le reversera au trésor
public

Classification des impôts


• Le processus de l’étude de l’impôt repose sur une démarche qui porte sur le champ
d’application, l’assiette, la liquidation et enfin le recouvrement de l’impôt,
1. Le champ d’application
• Trois éléments permettent de déterminer l’impôt: l’opération imposable, la personne
imposable et la territorialité de l’opération
2. L’assiette:
• C’est la base ou la matière sur laquelle repose l’impôt,
3. La liquidation:
• C’est le calcul de la somme due par le contribuable sur la base de l’assiette.
4. Le recouvrement:
Le recouvrement de l’impôt est l’ensemble des techniques et démarches qui ont pour
objectif le paiement de l’impôt, Il se fait de trois manières différentes:
• Paiement spontané
• Paiement par voie de rôle
• Retenue à la source

Technique Fiscale
1. Définition
La TVA est une taxe indirecte sur la consommation qui impose la
vente de biens et les prestations de services réalisées au Maroc Elle
touche les opérations industrielles, Commerciales, artisanales, les
professions libérales, les prestations de services et les importations.
2. Territorialité
Une opération est réputée faite au Maroc :
 S'il s'agit d'une vente, lorsque celle-ci est réalisée aux conditions
de livraison de la marchandise au Maroc.
 S'il s'agit de toute autre opération, lorsque la prestation fournie,
le service rendu, le droit cédé ou l'objet loué sont exploités ou
utilisés au Maroc.

Taxe sur la valeur ajoutée


3.1. Opérations obligatoirement imposables

• Les opérations portant sur des biens meubles.


• Les opérations portant sur des biens immeubles.
• Les livraison a soi-même.
• Les prestations de services.

3. Champ d’application
manufacture
 Les opérations portant sur des biens meubles
• Les ventes réalisées par les fabricants dont le chiffre d’affaires
taxable réalisé au cours de l’année précédente est supérieur
ou égal à 500 000 dhs
• Les Operations de ventes réalisées par :
Les commerçants grossistes.
Les commerçants dont le chiffre d'affaires taxable réalisé au cours
de l'année précédente est égal ou supérieur à deux millions (2
000 000) de dirhams.
• Les ventes en l'état de produits importés réalisées par les
commerçants importateurs
• Les opérations d’échange ainsi que les cessions de
marchandises et des biens mobiliers d’occasion corrélatives à
une vente de fonds de commerce effectuées par les assujettis .
• Les cessions de stocks de marchandises ou de produits finis
imposables et des biens mobiliers d’occasion corrélatives à
une vente de fonds de commerce réalisée par les assujetties,
 Les opérations portant sur des biens immeubles

o Travaux immobiliers.
o Les opérations de lotissement.
o Les opérations de promotion immobilière.
 Les livraisons à soi-même

• Les livraison a soi-même de produits effectuées par les


entrepreneurs, les commerçants assujettis et les
importateurs et ce pour les besoins de leurs entreprises.
• Les livraison a soi-même de biens immeubles effectuées par
les entreprises pour les besoins de leurs exploitation.
 Les prestations de services

• Les opérations d'installation ou de pose, de réparation


ou de façon.
• Les opérations d'hébergement.
• Les opérations de restauration.
• Les opérations de transport.
• Les opérations financières.
• Les professions libérales.
• Les autres prestation de services: tout autre prestation
de services réalisée par un prestataire dont le chiffre
d’affaires taxable au cours de l’année précédente est
supérieur ou égal à 500 000 dhs
• Les locations:
- Les locaux meublés ou garnis pour usage d’habitation
- Les locaux équipés pour un usage professionnel
- Les locaux nus à usage professionnel se trouvant dans les
supermarchés et complexes commerciaux (Malls)
- Les locaux nus à usage professionnel situés dans des
établissements hôteliers, ports, aéroports.
- Les fonds de commerce
Sont exclus du champ d’application de la TVA:
-Les locations portant sur des locaux non meublés à usage
d’habitation
-Les locaux portant sur des locaux à usage professionnel non
équipés (sauf ceux situés dans les malls, supermarchés, hôtels,
ports et aéroports)
-Les locations portant dur des locaux à usage professionnel dont le
chiffre d’affaires annuel taxable est inférieur à 500 000 dhs
 La vente de biens d’occasion

Il s’agit de biens mobiliers d’investissement (matériel et


outillage, matériel de transport, matériel et mobilier de
bureau,,,) achetés ou livrés à elle-même par l’entreprise et
ayant fait l’objet d’utilisation,
Le CGI distingue deux types d’assujettis
-Les assujettis utilisateurs
-Les assujettis revendeurs
3.2. Les opérations exonérées

Exonérations
(Selon sans
l’article 91 du CGI): droit à déduction
Les produits autrement qu’à consommation sur place comme le
pain, farine, céréale, lait, sucre, sel, dattes, produit de la pêche, la
viande fraiche, l’huile d’olive…
Les opérations d’exploitation des douches publiques, hammams….
Les produits dont les prix sont règlementés et le CA est égal ou
supérieur à 2.000.000 DH, comme le sucre et les produits
pharmaceutiques.
Les bougies, le bois, le crin végétal, les tapis d’origine artisanale…
Les ventes des ouvrages en métaux précieux fabriqués au Maroc, les
ventes des timbres fiscaux émis par l’Etat, et les prestations réalisés
par les sociétés ou compagnies d’assurances.
Les journaux, les publications, les livres, les travaux de composition
et d’impression, le papier pour impression des journaux.
Les recettes brutes provenant de spectacle cinématographique, les
films cinématographiques documentaires ou éducatifs.
Les ventes et les prestations réalisées par les petits fabricants et les
petits prestataires dont le CA est égal ou inférieur à 180.000 DH.
Les opérations d’exploitations des douches publiques et fours
traditionnels.
Les opérations de crédit foncier et de crédit de construction.
Les opérations réalisées par les coopératives et les associations à
but non lucratif reconnues d’utilités publiques.
Les opérations d’escompte et réescompte et les intérêts des valeurs
d’Etats.
Les opérations et les intérêts des avances et des prêts consentis à
l’Etat.
Les intérêts des prêts accordés par les banques aux étudiants de
l’enseignement privé ou de formation professionnelle destinés à
financer leurs études.
Les prestations de services afférentes à la restauration, au profil
des élèves et des étudiants.
Les professions médicales : médecins, médecins dentistes,
exploitants de cliniques, exploitants de laboratoires d’analyses
es médicales.
Les appareils destinés aux handicapés et opérations de contrôle
de la vue.
Les médicaments antimitotiques.
Les opérations de crédit des associations de micro crédit.
Les opérations des associations d’usagers des eaux agricoles.
Les réalisées par les centres de gestion de comptabilité agrées 4
ans.
Les intérêts sur les prêts accordés aux étudiants de
l’enseignement privé et de la formation professionnelle et
destinés à financer leurs études
Exonérations avec droit à déduction
(Selon l’article 92 du CGI):
Les opérations d’exportation de biens ou de services.

Certains produits et équipements à usage exclusivement agricole.

Les engrais d’origine minérale, chimique, végétale ou animale


utilisés pour fertiliser le sol.

Les biens d’équipement acquis par les entreprises assujetties à la


taxe sur la valeur ajoutée, dans le cadre d’opérations
d’investissement, pendant une durée de 36 mois.
NB: Les véhicules acquis par les agences de location de voitures ne sont pas
concernés.
Les biens d’investissement acquis par les entreprises existantes
dont le montant des projets est supérieur ou égal à 100 millions
dhs et qui font l’objet de la convention avec l’état.
Les opérations de cession de logements sociaux à usage
d’habitation principale dont la superficie couverte est comprise
entre 50 et 80 m2 , dont le prix de vente n’excède pas 250.000
dhs hors TVA.
Les opérations de transport international.
Les autocars, les camions et les biens d’équipement à inscrire
dans un compte d’immobilisation, acquis par les entreprises de
transport international routier.
Les biens d'équipement destinés à l'enseignement privé ou à la
formation professionnelle, à inscrire dans un compte
d'immobilisation, acquis par les établissements privés
d'enseignement ou de formation professionnelle.
NB: Sont exclus les véhicules automobiles autres que ceux réservés au
transport scolaire collectif et aménagés spécialement à cet effet.
Les biens d’équipement, outillages et matériels acquis par les
diplômés de la formation professionnelle.
Les biens d’équipement, matériels et outillages acquis par les
associations à but non lucratif s’occupant des personnes
handicapées, destinés à être utilisés par lesdites associations dans
le cadre de leur objet statutaire.
Les biens et marchandises acquis à l’intérieur par les personnes
physiques non résidentes au moment de quitter le territoire
marocain et ce pour tout achat égal ou supérieur à 2000 dhs TVA
comprise.
Les produits livrés et les prestations de services rendues aux
zones franches d’exportation ainsi que les opérations effectuées à
l’intérieur ou entre les dites zones franches.
Les opérations de vente, de réparation et de transformation
portant sur les bâtiments de mer.
Les intrants de l’activité aquacole (Elevage de poissons et autres
animaux aquatiques).
Les véhicules neufs acquis par les personnes physiques et
destinés exclusivement à être exploités en tant que voiture de
location (taxi).
La restauration des monuments historiques.
Les opérations de construction des mosquées.
Les biens, matériels, marchandises et services acquis ainsi que
les prestations effectuées par les organismes suivants:
La fondation Mohamed VI pour la solidarité.
La fondation Mohamed VI pour la protection de l’environnement.
La ligue marocaine pour la protection de l’enfance.
La fondation Lalla Salma de prévention et traitement des cancers…etc.
3.2. Les opérations imposables par option
 Les commerçants et les prestataires de services qui
exportent directement les produits, objets, marchandises ou
services pour leur chiffre d'affaires à l'exportation.
 Les fabricants et prestataires de services qui réalisent un
chiffre d’affaires annuel inférieur à cinq cent mille (500.000)
dirhams.
 Des revendeurs détaillants de produits autres que ceux de
consommation courante lorsque leur chiffre d’affaires est
inférieur à 2.000.000 DH.
 Les propriétaires des locaux non équipés donnés en location
pour usage professionnel.
4. Règle d’assiette
Les règles d’assiette de la tva
Le calcul de la TVA nécessite la prise en considération des
paramètres suivants :

• Le fait générateur de la tva


1

• La base imposable de la tva


2

• Les taux de la tva


3
 Le fait générateur de la TVA

 Le fait générateur est l’événement qui donne naissance à


la dette fiscale ou redevable envers le trésor public. C’est
le moment d’exigibilité de la taxe.

 L’exigibilité : est l’événement qui donne au trésor le


droit de réclamer le paiement de la TVA.
Le fait générateur

Le régime de Le régime des


l’encaissement débits
I° Le régime de l’encaissement

 C’est le régime de droit commun en vigueur au Maroc et qui est


adopté par défaut par toute entreprise n’ayant pas formulé de demande
d’option pour le régime des débits.

 Dans le régime de l’encaissement le fait générateur de la TVA est


constitue par « l’encaissement total ou partiel du prix des
marchandises, des travaux ou des services ». Sans considération de la
date d’établissement de la facture ou la date de livraison de biens et
prestation de service.
- Détermination du fait générateur :

Règlement par Fait générateur


Chèque Encaissement effectif du chèque

Virement bancaire Inscription au compte du


fournisseur
Effet de commerce Echéance de l’effet et non la date
de remise à l’escompte
Société d’affacturage Paiement effectif du client entre
les mains et la société
d’affacturage.
- Pourquoi opter pour ce régime ?

Ce régime est avantageux pour les entreprises


qui accordent des délais de paiement non
négligeable à leur client. Ce sont généralement
les entreprises du secteur industrielle.
Déclaration mensuelle suivant le régime encaissement

TVA
TVAfacturées(encaissées
facturées(encaissées) )pendant
pendantlelemois
moisMM

TVA
TVAR/Immob
R/Immob(décaissées)
(décaissées)pendant
pendantlelemois
moisMM

TVA
TVAR/Charge
R/Charge(décaissées
(décaissées) )pendant
pendantlelemois
moisMM

TVA
TVAdue
dueaapayé
payélelemois
moissuivant
suivantM+1
M+1
II° Le régime des débits

Selon l’article 95 du CGI :


 Les entreprises soumises à la TVA sur les débits doivent
faire leur demande avant le premier janvier, ou dans les
trente jours qui suivent le début de leur activité. Et sont
autorisés à déclarer la taxe au moment de la facturation ou
l’inscription en comptabilité de la créance.
N.B : Cependant, les encaissements partiels et les livraisons
effectuées avant l’établissement du débit soit taxable
Déclaration mensuelle suivant le régime des débits

TVA
TVAfacturée(encaissée
facturée(encaisséeou
ounon)
non)pendant
pendantlelemois
moisMM

TVA
TVAR/Immob
R/Immobpayée
payéeou
ouréglée
régléepar
partraites
traitespendant
pendantlelemois
moisMM

TVA/Charge
TVA/Chargepayée
payéeou
ouréglée
régléepar
partraites
traitespendant
pendantlele mois
mois
MM

TVA
TVAdue
dueaapayé
payélelemois
moissuivant
suivantM+1
M+1
Les cas particuliers :

I) La livraison à soi même :

Les biens
Les biens meubles
immeubles

le fait générateur est


le fait générateur se
prend effet à partir de
situe à la date de la
la date de
livraison effective
l’achèvement des
du bien.
travaux.
II) Cas des importations :
le fait générateur de l’exigibilité de la TVA est
la date de l’opération de dédouanement des
produits importés.
- Pourquoi opter pour ce régime ?

Ce régime est avantageux pour les secteurs


d’activité où le client règle au comptant et ou le
fournisseur accorde un délai de règlement
considérable. On peut citer comme exemple les
Carrefour (les secteurs de grande distribution).
 Détermination de la base imposable

Selon l’article 96 Du CGI :

Le chiffre d’affaire imposable comprend le prix des


marchandises, des travaux ou des services et les recettes
accessoires qui s’y rapportent, ainsi que les frais, droits
et taxes y afférents à l’exception de la taxe sur la valeur
ajoutée.
La base imposable comprend en particuliers :
Les frais relatifs aux ventes qui incombent normalement au
vendeur, lorsqu’ils sont facturés à l’acheteur. Il s’agit :
 Les frais de transports
 Les frais d’emballage
 Les intérêts pour règlement à terme
 Les révisions des prix qui s’analysent comme un complément de
prix
 Les droits et taxes autres que la TVA

N.B : Ne font pas partie de la base imposable des débours. De


même toute réduction à caractère commercial (les rabais,
remises, ristournes) et financier (escomptes) et autres
réductions viennent en diminution du chiffre d’affaire
Le chiffre d’affaire est constitué :

1. Pour les ventes, par le montant des ventes


2. Pour importateurs, par le montant des ventes de marchandises, produits ou
articles importés.
3. Pour les travaux immobiliers, par le montant des marchés, mémoires ou
factures des travaux exécutés ;
4. Pour les opérations de promotion immobilière, par le prix de cession de
l’ouvrage diminué du prix du terrain actualisé par référence au coefficient.
5. Pour les opérations de lotissement, par le coût des travaux d’aménagement
et de viabilisation.
6. Pour les opérations d’échange ou de livraison à soi-même par le prix
normal des marchandises, des travaux ou des services au moment de la
réalisation des opérations
7. Pour les opérations réalisées par les commissionnaires, courtiers,
mandataires, représentants et autres intermédiaires, par le montant brut
des honoraires, commissions et toutes autres rémunérations.
8. Pour les opérations réalisées par les banques et les changeurs, par le
montant des intérêts, escomptes, agios et autres produits ;
9. Pour les opérations réalisées par les personnes louant en meublé ou en
garni, ou louant des établissements industriels ou commerciaux, par le
montant brut de la location y compris la valeur locative des locaux nus et
les charges mises par le bailleur au locataire ;
10. Pour les opérations réalisées par les entrepreneurs de pose, les
installateurs, les façonniers et les réparateurs en tous genres, par le
montant des sommes reçues ou facturées ;
11. Pour les opérations de vente et de livraison de biens d’occasion, par le
montant des ventes et/ou par la différence entre le prix de vente et le prix
d’achat.
12. Pour les opérations réalisées par les agences de voyage, par le montant
des commissions et / ou par la marge.
Montant de TVA = Montant HT * taux de TVA
Montant TTC= Montant HT + Montant de TVA
Montant TTC = Montant HT + ( Montant HT * Taux de
TVA)
Montant TTC = Montant HT * (1+taux de TVA)
Montant HT = Montant TTC / (1+Taux de TVA)
Application I:
Le 12 Septembre 2019, la facture établie par une entreprise
à son client comprend les éléments suivants:
Eléments Montant
Montant Brut 300.000
Remise 1% 3.000
Frais de transport 4.600
Frais d’emballage 12.000
Frais de montage 28.000
Acompte versé le 20 aout 72.000

Travail à faire:
1. Déterminer la base d’imposition de la TVA sachant que le taux est de 20%
2. Préciser la dette d’éxigibilité de la TVA sachant que le montant net à payer sera versé
le 25/10/2019 et que:
1er cas: L’entreprise était soumise au régime des encaissements
2ème cas: L’entreprise était soumise au régime des débits
Solution:
1. Base d’imposition de la TVA:
Eléments Montant
Montant Brut 300.000
- Remise 1% 3.000
= Net commercial 297.000
+Frais de transport 4.600
+Frais d’emballage 12.000
+ Frais de montage 28.000
= Prix de vente (HT) 341.600
+TVA (20%) 68.320
=Prix de vente (TTC) 409.920
-acompte 72.000
= Net à payer 337.920
2. Date d’exigibilité de la TVA:
1er cas: Selon le régime des encaissements
- TVA sur acompte = 72.000/6 = 12.000 Dhs, exigible au titre de
mois d’août et à verser avant le 20 septembre 2019,
- TVA due = 337.920 /6 = 56.320 Dhs, exigible au titre de mois
d’octobre et à verser avant le 20 novembre 2019.
- Total de TVA exigible = 12.000 + 56.320 = 68.320 Dhs
2ème cas: Selon le régime des débits
- TVA sur acompte = 12.000 dhs, exigible au titre de mois
d’encaissement (aout) et à verser avant le 20 septembre 2019
- TVA due = 56.320, exigible au titre de mois de facturation
(septembre) et à verser avant le 20 octobre 2019,
- Total de TVA exigible = 12.000 + 56.320 = 68.320 dhs.
 Les taux de la tva

 Taux normal : 20%


 Taux réduits : 7%, 10%, 14%
 Taux spécifiques

5. Les taux et les déductions


Taux 20%

Les opérations imposables à la TVA au taux


normal de 20% sont définies par élimination,
c'est-à-dire que le taux normal concerne toutes les
opérations qui ne sont pas expressément soumises
à un taux réduit.
7%
Ce taux est applicable, avec droit à déduction, aux ventes et
livraisons portant sur :
• L’eau livrée aux réseaux de distribution publique ainsi que les
prestations d’assainissement fournies aux abonnés par les
organismes chargés de l’assainissement ;
• La location de compteurs d’eau et d’électricité ;
• Les produits pharmaceutiques, les matières premières et les
produits entrant intégralement ou pour une partie de leurs
éléments dans la composition des produits pharmaceutiques ;
• Les emballages non récupérables des produits
pharmaceutiques ainsi que les produits et matières entrant
dans leur fabrication.
• Les fournitures scolaires, les produits et matières entrant dans
leur composition.
• Le sucre raffiné ou aggloméré
• Les conserves de sardines
• Le lait en poudre
• Le savon de ménage (en morceaux de pain)
• La voiture automobile de tourisme dite « voiture
économique » et tous les produits et matières entrant dans sa
fabrication ainsi que les prestations de montage de ladite
voiture économique.
Taux réduit : 10%

Le taux de 10% est appliqué, avec droit à déduction sur :


• Les opérations de vente de denrées ou de boissons à consommer
sur place et les opérations de fourniture de logements réalisées
par les hôtels à voyageurs, les restaurants exploités dans les
hôtels à voyageurs et les ensembles immobiliers à destination
touristique ;
• Les opérations de vente de denrées ou de boissons à consommer
sur place, réalisées dans les restaurants ;
• Les opérations de restauration fournies par les prestataires de
services au personnel salarié des entreprises ;
Taux réduit : 10%
• Le sel de cuisine (gemme ou marin)
• Le riz usiné
• Les pates alimentaires ;
• Les chauffe-eaux solaires
• Les tourteaux servant à la fabrication des aliments destinés à
l’alimentation du bétail et des animaux de basse-cour
• Le gaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeux ;
• Les huiles de pétrole ou de schistes, brutes ou raffinées ;
• Les opérations de banque, de crédit et de change ;
Taux réduit : 10%

• Les opérations de financement réalisées dans le cadre des


contrats :
• « mourabaha »
• « Ijara mountahia bitamlik » pour les acquisitions d’habitation
personnelle effectuées par des personnes physiques.
• Les transactions portant sur les actions et parts sociales émises
par les organismes de placement collectif en valeurs mobilières.
• Les opérations effectuées dans le cadre de leur profession
• Les opérations de crédit agricole effectuées par le Crédit
Agricole du Maroc ;
Taux réduit : 14%
On distingue le taux de 14% avec droit à déduction et celui sans
droit à déduction.
Taux réduit de 14% avec droit à déduction
Ce taux s’applique aux biens et services suivants :
 Le beurre à l’exclusion du beurre de fabrication artisanale ;
 Les opérations de transport de voyageurs et de marchandises à
l’exclusion des opérations de transport ferroviaire ;
 L’énergie électronique.
Taux réduit de 14% sans droit à déduction
 Il est appliqué aux opérations portant sur les prestations de
services rendues par agent démarcheur ou courtier d’assurances à
raison de contrats apportés par lui à une entreprise d’assurances.
Taux spécifiques :

Selon l’article 100 du CGI:


Sont soumis à la taxe au taux spécifique les livraisons
et les ventes autrement qu’à consommer sur place
portant sur :
• Les vins et les boissons alcoolisées, sont soumis à la
TVA au tarif de 100 DH par hectolitre.
• Les articles composés en tout ou en partie d’or, de
platine ou d’argent, sont soumises à la TVA au tarif de
5 DH par gramme d’or et de platine et à 0,10 DH par
gramme d’argent.
Le Remboursement de la TVA
Les opérations bénéficiant du droit au remboursement

• Les opérations Exonérées avec droit à déduction


1
• Les opérations réaliser sous le régime suspensif prévus aux articles 92 et
2 94 du CGI

• Dans le cas de cessation d'activité taxable


3
• Les entreprises de crédit-bail (leasing)
4
• Les entreprises de dessalement d’eau de mer
5
CONDITIONS D’EXERCICE DU DROIT AU
REMBOURSEMENT
l’exercice du droit au remboursement est lié
uniquement au paiement effectif et justifié de la taxe

l’importation
l’intérieur
PROCÉDURE DE REMBOURSEMENT

Déposer une demande


auprès du service local
des impôts

Présenter les pièces


justificatives
 Justification du chiffre d’affaires

Pour les Pour les ventes


exportations locales exonérées
• Factures de vente • Factures et
• Avis relevés des ventes
d’exportation • Attestations
• Relevés des d’exonération
factures
 Justification des achats
Ne peuvent bénéficier du remboursement, les taxes qui sont
exclues du droità déduction énumérées à l’article 106 du C.G.I.
n’ouvre pas droit à déduction, la taxe ayant grevé :
1°- les biens, produits, matières et services non utilisés pour les
besoins de
l’exploitation ;
2°- les immeubles et locaux non liés à l’exploitation ;
3°- les véhicules de transport de personnes, à l’exclusion de ceux
utilisés pour les besoins du transport public ou du transport collectif
du personnel desentreprises ;
4°- les produits pétroliers non utilisés comme combustibles,
matières premières ou agents de fabrication, à l’exclusion du :
• gasoil utilisé pour les besoins d’exploitation des véhicules de
transport collectif routier des personnes et des marchandises ainsi
que le transport routier des marchandises effectué par les
assujettis pour leur compte et par leurs propres moyens ;
• gasoil utilisé pour les besoins d’exploitation des véhicules de
transport ferroviaire des personnes et des marchandises ;
• gasoil et kérosène utilisés pour les besoins du transport aérien.
5°- les achats et prestations revêtant un caractère de libéralité ;
6°- les frais de mission, de réception ou de représentation…;
7°- Les prestations de services rendues par tout agent démarcheur
ou courtier d’assurances à raison de contrats apportés par lui à une
entreprise d’assurances ;
8°- les livraisons et les ventes autrement qu’à consommer sur
place, portant sur les vins et les boissons alcoolisées, ainsi que les
livraisons et les ventes de tous ouvrages ou articles, autres que les
outils, composés en tout ou en partie d’or, de platine ou d’argent
9°- Les paiements dépassant 5 000 dh par jour et par fournisseurs
et 50 000 dh par mois et par fournisseurs et non justifié par chèque,
virement bancaire, effet de commerce ou un procédé électronique
 Justification des achats

Importation Achats à
directe l’intérieur
le prorata
Qu’est ce qu’un prorata ?
Le prorata correspond à un coefficient de taxation permettant de
calculer les droits à déduction sur la TVA. Il ne concerne que les
personnes physiques ou morales exerçant conjointement une activité
avec droit à déduction et une activité sans droit à déduction (aussi
appelés les assujettis partiels)
Ce prorata est calculé sur la base des données de l’année
précédente pour être appliqué aux opérations de l’année de
l’année en cours.
Pour les entreprises nouvelles, un prorata de déduction provisoire
est déterminé d’après les prévisions d’exploitation de l’entreprise.
Prorata de déduction de la TVA
Tout d’abord, on distingue trois cas de déductions :
1. La déduction est totale si l’achat est réalisé pour une activité
soumise à la TVA. (Prorata = 100 %)
2. La déduction est nulle si l’achat est réalisé pour une activité
non soumise à la TVA. (Prorata = 0 %)
3. La déduction est partielle si l’achat est réalisé pour des
activités soumises et non soumises à la TVA. (0 % < Prorata
< 100 %)
 
La dernière situation nous oblige à appliquer un pourcentage de
déduction appelé « prorata de déduction ». Pour calculer ce
pourcentage de déduction, on doit tout d’abord faire un dispatching
des opérations de l’assujetti en 5 blocs:
1) Opérations soumises à la taxe sur la valeur ajoutée
2) Opérations exonérées avec droit à déduction en vertu des
dispositions de l’article 92 du C.G.I
3) Opérations exonérées avec droit à déduction et relevant du
régime suspensif, prévu à l’article 94 du C.G.I
4) Opérations exonérées sans droit à déduction visées à l’article
91 du C.G.I
5) Opérations situées hors du champ d’application de la TVA
 L’exonération avec droit à déduction :
Redevable, malgré qu’il vende sans TVA, à le droit de récupérer la
TVA payée lors de ses achats. Par ailleurs les exportateurs
bénéficient du régime suspensif, sont autorisés à recevoir en
franchises les matières utilisées dans la fabrication des produits
destinés à l’export.
 
 Le régime suspensif de la TVA:
Il existe un régime d’achat en suspension de la TVA au profil
des exportateurs, des fabricants de biens d’investissement,
d’engrais et d’engins et filets de pêche.
L’exonération sans droit à déduction:
Signifie que la TVA quia frappé les éléments du prix de revient
d’une opération n’est pas déductible de la TVA applicable à
cette même opération.
Les opérations hors champ d’application:
Ce sont des opérations qui ne sont pas, en raison de leur nature,
couvertes par la TVA. Il s’agit des opérations à caractère civil ou des
opérations appartenant au secteur de l’agriculture ou de
l’enseignement.
CALCUL DU PRORATA

CA Taxable TTC + CA EADD ( Art 92, Art 94 du CGI)

Numérateur + CA ESDD + CA Hors champ de la TVA


 
 
CA : le chiffre d’affaire
EADD : Exonéré avec droit à déduction
ESDD : Exonéré sans droit à déduction

NB : ces éléments ne doivent pas pris en compte lors de calcul du


prorata
Les cessions d’éléments d’actif
Les indemnités d’assurance
Les subventions et dons
Les dividendes reçus
Les régularisations en matière de TVA:
Les régularisations de la TVA peuvent être remises en cause
pour plusieurs raisons:
1) Suite au changement du prorata de déduction:
Lorsqu’au cours de la période de cinq années suivant la date
d’acquisition de l’immobilisation, le prorata de déduction
calculé peut subir une variation de plus de 5 points.
Deux cas à distinguer:
• Une augmentation de plus de 5 points donne lieu à une
déduction supplémentaire de TVA.
• Une diminution de plus de 5 points donne lieu à un
reversement de TVA.
La régularisation à effectuer est égale au1/5 de la différence
entre la déduction initiale et la déduction nouvelle calculée sur
la base du prorata actuel.
3) Suite à la cession d’une immobilisation:
Lorsqu’une immobilisation cesse de concourir à l’exploitation
dans une durée inférieure ou égale à 5 ans, la déduction de
la TVA ayant grevé l’immobilisation opérée initialement doit
être révisée. Cette révision donne lieu au reversement d’une
partie de la TVA déjà déduite calculée proportionnellement à
la durée restant à courir.
4) La disparition non justifiée:
Lorsque, suite à une disparition de marchandise ou de matières
premières, aucune justification valable n’est fournie par
l’entreprise, il y a lieu de reverser la TVA ayant grevé l’achat de
ces marchandises si elle a été déjà déduite par l’entreprise.
Déclaration du prorata
Les contribuables effectuant concurremment des opérations
taxables et des opérations situées en dehors du champ
d’application de la taxe ou exonérées, sont tenus de déposer
avant le 1er mars au service local des impôts dont ils dépendent
une déclaration du prorata établie sur ou d’après un imprimé-
modèle de l’administration.
Cette déclaration doit contenir les mentions suivantes :
 le prorata de déduction qu'ils appliquent pendant l'année en
cours et les éléments globaux utilisés pour la détermination de ce
prorata ;
le prix d'achat ou de revient, taxe sur la valeur ajoutée comprise,
de l'ensemble des biens inscrits dans un compte d'immobilisations
acquis au cours de l'année précédente, ainsi que le montant de la
taxe afférente à ce prix d'achat ou de revient, pour les achats à des
contribuables de la taxe sur la valeur ajoutée.
Application II:
Au titre de l’exercice 2018, le chiffre d’affaires d’une entreprise (soumise à la
TVA au taux de 20%) se présente comme suit:

Eléments (HT) Montant


Ventes soumises à la TVA 2.000.000
Ventes exonérées avec droit de 900.000
déduction
Ventes exonérées sans droit de 600.000
déduction
Ventes situées hors champ de la TVA 1.400.000

Travail à faire:
Calculer le prorata de déduction applicable pour 2019
Solution:
Pour 2019, le prorata est déterminé en fonction des données
de 2018:
Prorata = (CA imposable TTC+ CA exonéré avec DD+ TVA
fictive) / (Numérateur + CA exonéré sans DD + CA hors
champ de TVA) * 100
Prorata = ((2.000.000*1,20) + (900.000+(900.000 *0,20)) /
(Numérateur + 600.000 + 1.400.000) *100
Prorata = ((3.480.000/5.480.000)*100)
Prorata = 63,50%
Après avoir déterminé la TVA collectée et la TVA déductible
l’entreprise doit procéder au calcul de la TVA due. Cette
opération est effectuée au moment de la déclaration de la
TVA.
La déclaration de la TVA due se réalise suivant le régime
d’imposition auquel est soumise l’entreprise. En effet, deux
régimes d’imposition sont prévus pour la déclaration et le
paiement de la TVA suivant l’importance du chiffre d’affaires
réalisé par l’entreprise: le régime de la déclaration mensuelle
et le régime de la déclaration trimestrielle.

6. Liquidation et recouvrement
MODALITES DE DECLARATION
Déclaration mensuelle
•Les contribuables dont le chiffre d'affaires taxable réalisé au
cours de l'année écoulée atteint ou dépasse un million (1.000.000)
de dirhams ;
•Toute personne n'ayant pas d'établissement au Maroc et y
effectuant des opérations imposables.
Déclaration trimestrielle
•les contribuables dont le chiffre d'affaires taxable réalisé au cours de
l'année écoulée est inférieur à un million (1.000.000) de dirhams
•les contribuables exploitant des établissements saisonniers, ainsi que
ceux exerçant une activité périodique ou effectuant des opérations
occasionnelles
•les nouveaux contribuables pour la période de l'année civile en cours.
Déclaration mensuelle
Les contribuables imposés sous le régime de la déclaration
mensuelle doivent déposer avant le vingt (20) de chaque mois
auprès du receveur de l’administration fiscale, une déclaration du
chiffre d'affaires réalisé au cours du mois précédent et verser, en
même temps, la taxe correspondante.
Déclaration mensuelle(imprimé rose )

• Les entreprises dont le CA taxable réalisé au


cours de l’année écoulé atteint ou dépasse 1
000 000 Dh
• Toute personne n’ayant pas d’établissement au
Maroc et y effectuant des opérations imposable
Déclaration mensuelle suivant le régime encaissement

TVA
TVAfacturées(encaissées
facturées(encaissées) )pendant
pendantlelemois
moisMM

TVA
TVAR/Immob
R/Immob(décaissées)
(décaissées)pendant
pendantlelemois
moisMM

TVA
TVAR/Charge
R/Charge(décaissées
(décaissées) )pendant
pendantlelemois
moisMM

TVA
TVAdue
dueaapayé
payélelemois
moissuivant
suivantM+1
M+1
La suppression de la règle de décalage d’un mois

• La mesure proposée dans le cadre du projet de la loi de finances renforces


la neutralités de la TVA
• Elle contribue a l’amélioration de la trésorerie des entreprises
• La moins value fiscale pour le trésor public est estimée à 3 milliards de
dirhams
• La déductibilité du montant de la TVA relative au mois décembre 2103 sera
étalée sur cinq ans à raison de 600 millions DH/an
• Une entreprise qui doit récupérer un montant de TVA de l’ordre de
40.000DH devra en étaler la déductibilité sur cinq ans à raison de
8.000 DH/an
• La déclaration de janvier 2014 comportera les déductions des mois de
janvier et 20% des déductions du mois de décembre
Déclaration mensuelle suivant le régime des débits

TVA
TVAfacturée(encaissée
facturée(encaisséeou
ounon)
non)pendant
pendantlelemois
moisMM

TVA
TVAR/Immob
R/Immobpayée
payéeou
ouréglée
régléepar
partraites
traitespendant
pendantlelemois
moisMM

TVA/Charge
TVA/Chargepayée
payéeou
ouréglée
régléepar
partraites
traitespendant
pendantlele mois
mois
MM

TVA
TVAdue
dueaapayé
payélelemois
moissuivant
suivantM+1
M+1
OBLIGATIONS DES CONTRIBUABLES
Obligations déclaratives
 Déclaration d'existence
Toute personne assujettie à la taxe sur la valeur ajoutée doit
souscrire au service local des impôts dont elle dépend (Art 109).
Déclaration trimestrielle
Les contribuables imposés sous le régime de la déclaration
trimestrielle doivent déposer, avant le vingt (20) du premier mois
de chaque trimestre, auprès du receveur de l’administration
fiscale, une déclaration du chiffre d'affaires réalisé au cours du
trimestre écoulé et verser, en même temps, la taxe
correspondante.
Contenu de la déclaration et des pièces annexes
La déclaration doit être faite sur un imprimé-modèle établi par
l'administration, lequel comporte notamment :
• l'identité du contribuable ;
• le montant total des affaires réalisées;
•le montant des affaires non taxables ;
•le montant des affaires exonérées ;
•le montant du chiffre d'affaires taxable par nature d'activité et
par taux ;
•le montant de la taxe exigible ;
• Le montant du crédit de taxe de la période précédente, le cas
échéant;
• Le montant de la taxe dont la déduction est opérée, faisant
ressortir la valeur hors-taxe,
• Le montant de la taxe à verser ou, le cas échéant, le crédit
reportable ;
Cette déclaration doit être accompagnée d’un relevé détaillé de
déductions comportant (la référence de la facture, le nom et
prénom, ou raison sociale du fournisseur, l’identifiant fiscal,
l’identifiant commun de l’entreprise, la désignation des biens,
travaux ou services, le montant hors taxe, le montant de la taxe
figurant sur la facture, le mode et les références de paiement.)
Déclaration trimestrielle suivant le régime encaissement

TVA facturées(encaissées ) pendant le trimestre T


TVA facturées(encaissées ) pendant le trimestre T

TVA
TVAR/Immob
R/Immob(décaissées)
(décaissées)pendant
pendantleletrimestre
trimestreTT

TVA R/Charge (décaissées ) pendant le trimestre T


TVA R/Charge (décaissées ) pendant le trimestre T

TVA
TVAdue
dueaapayé
payélelemois
moisM1
M1du
duT+1
T+1
N.B : (T) est composé de trois mois (M1 , M2 , M3 ) du trimestre
Déclaration trimestrielle suivant le régime des débits

TVA
TVAfacturées(encaissées
facturées(encaisséesou
ounon)
non)pendant
pendantlele trimestre
trimestreTT

TVA
TVAR/Immob
R/Immobpayées
payéesououréglées
régléespar
partraites
traitespendant
pendantlele
trimestre
trimestreTT

TVA/Charge
TVA/Chargepayées
payéesou
ouréglées
régléespar
partraites
traitespendant
pendantlele
trimestre
trimestreTT

TVA
TVAdue
dueaapayé
payélelemois
moisM1
M1du
duT+1
T+1
Remarque
• Les formules du calcul de déclaration de la TVA ont tous
présenté un solde sous forme de TVA a payé mais une
déclaration de TVA peut se solder par un crédit de TVA .
L’assujetti doit déposer sa déclaration qui ne sera pas
accompagnée d’un paiement
• Ecriture comptable :

4455 Etat TVA facturée


3456 Etat crédit TVA
34551 Etat TVA R/Immob
34552 Etat TVA R/charge
Déclaration
Application III:
Les opérations relatives à la déclaration de la TVA entreprise sont les suivantes: (le
taux de TVA est de 20%)

Opérations (HT) Avril Mai Juin


Ventes de 520.000 580.000 540.000
marchandises
Achats de 440.000 310.000 280.000
marchandises
Autres charges 50.000 40.000 45.000
Acquisition 120.000 84.000 96.000
d’immobilisations

Remarque: le crédit de TVA pour le mois de Mars est de 2.000 dhs.


Travail à faire:
1ère hypothèse: déclaration mensuelle
Calculer la TVA due pour les mois d’Avril, Mai et Juin
2ème hypothèse: déclaration trimestrielle
Calculer la TVA due au titre de 2ème trimestre
Solution:
1ère hypothèse: déclaration mensuelle
Calcul de la TVA due pour les mois d’Avril, Mai et Juin

Eléments Avril Mai Juin


TVA facturée 104.000 116.000 108.000
TVA récupérable 24.000 16.800 19.200
sur imm
TVA récupérable 88.000 62.000 56.000
sur marchandises
TVA récupérable 10.000 8.000 9.000
sur charges
Report de crédit de 2.000 20.000 -
TVA
TVA due - 9.200 23.800
Crédit de TVA 20.000 - -
2ème hypothèse: déclaration trimestrielle
Calcul de la TVA due au titre de 2ème trimestre

Eléments TOTAL
TVA facturée 328.000
TVA récupérable sur imm 60.000
TVA récupérable sur marchandises 206.000
TVA récupérable sur charges 27.000
Report de crédit de TVA 2.000
TVA due 33.000
Crédit de TVA -
La régularisation de la TVA est une remise en cause
de la déduction déjà opérée de la TVA au titre d’un
achat de bien ou service. Elle peut se traduire soit
par des reversements ou des déductions
complémentaires.
Le déduction de la TVA peut être révisée dans les
quatre cas suivants:

7. Régularisation de la TVA
1. La cession d’une immobilisation
Lorsqu’une immobilisation cesse de concourir à
l’exploitation dans une durée inférieure ou égale à 5ans, la
déduction de la TVA ayant grevé l’immobilisation opérée
initialement doit être révisée.
Cette révision donne lieu au reversement d’une partie de la
TVA déjà déduite calculé proportionnellement à la durée
restant à courir sur une période de 5 ans.
Reversement = (N/5) * déduction initiale
Avec N le nombre d’années restant à courir sur la période
de 5ans.
Application IV :
Une entreprise cède en juin 2019 un matériel pour 80.000 Dhs. Ce
matériel avait été acquis en mars 2017 pour 300.000 dhs (HT),
Travail à faire:
Régulariser la TVA relative à la cession du matériel,
Solution:
La régularisation sera faite de la manière suivante:
-Déduction initiale au titre de mois de mars 2017 = 300.000 * 20% =
60.000
-Nombre d’années ou fractions d’années écoulées: 3 ans (2017, 2018,
2019)
Nombre d’années restant à courir sur la période de 5ans: 2 ans (2020
et 2021)
TVA à reverser = 60.000 * 2/5 = 24.000 dhs
Ou bien TVA à reverser = 60.000 – 60.000 * 3/5 = 60.000 -36.000 =
24.000 dhs,
2. Le changement de prorata dans le temps:
Cette régularisation concerne exclusivement les biens immobilisés.
Elle a lieu lorsque le prorata de déduction varie de plus de 5 points au
cours des 5 années suivant la date d’acquisition. Ainsi:
-Une augmentation de plus de 5 points donne lieu à une récupération
de la TVA
-Une diminution de plus de 5 points donne lieu à un reversement de
la TVA
Le montant de la régularisation est égal au cinquième (1/5) de la
différence entre la déduction initiale et la déduction correspondant au
nouveau prorata.
1er cas: Augmentation du prorata de plus de 5 points:
Récupération = (1/5) * (Déduction nouvelle – déduction initiale)
2ème cas: Diminution du prorata de plus de 5 points:
Reversement = (1/5) * (déduction initiale – déduction nouvelle)

NB: la déduction nouvelle est calculée sur la base du nouveau prorata


Application V :
Une entreprise acquiert en 2019 un matériel pour un montant
(HT) de 260.000 dhs
Le prorata applicable en 2019, calculé d’après les données en
2018 est de 75%
Les prorata de déduction varient par la suite comme suit:
Années 2020 2021 2022 2023 2024 2025

Prorata 64% 82% 72% 84% 80% 67%

Travail à faire
Régulariser la TVA relative au changement du prorata,
Solution:
TVA récupérable lors de l’acquisition du matériel en 2019:

Années Prorata TVA Variation Reversement Déduction


de P supplémentai complémentaire
re
2020 64% 33.280 -11 points 1.144 -
2021 82% 42.640 +7 points - 728
2022 72% 37.440 -3 points - -
2023 84% 43.680 +9 points - 936
2024 80% 41.600 + 5 points - -
2025 67% 34.840 -8 points - -
En 2020: diminution de prorata de 11 points implique un
reversement supplémentaire de : (39.000 – 33.280) * 1/5 =
1.144dhs
En 2021: augmentation de prorata de 7 points implique une
déduction complémentaire de : (42.640-39.000) * 1/5 = 728dhs
En 2022: diminution de prorata de 3 points seulement. Cette
variation ne dépasse pas le seuil de 5 points, donc pas de
régularisation.
En 2023: augmentation de prorata de 9 points implique une
récupération complémentaire de : (43.680 – 39.000) * 1/5 = 938
dhs
En 2024: la variation de prorata n’aurait pas dépassé 5 points,
donc pas de régularisation
En 2025: diminution de prorata de 8 points, Pas de régularisation
car le délai de 5 ans étant dépassé,
3. La facture d’avoir:
La facture d’avoir est établie par le fournisseur en cas de
retour des marchandises ou de réductions accordées hors
facture Doit. Elle se traduit par une annulation de l’opération
de vente ou une diminution du montant de celle-ci.
A la réception d’une facture d’avoir, le montant de la TVA dont
la déduction a été opérée doit être reversé à l’Etat.
4. La disparition non justifiée:
En cas de disparition de marchandises non justifiée par un
procès-verbal, notamment à la suite d’un vol ou d’un incendie.
Dans ce cas, la TVA ayant grevé les achats de marchandises
disparues doit être reversée par l’entreprise à l’Etat si elle a
fait l’objet d’une déduction.