Vous êtes sur la page 1sur 165

TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION

Vendredi 10 safar 1430 – 6 février 2009 152ème année N° 11

Sommaire

Conseil Constitutionnel
Avis n° 61-2008 du conseil constitutionnel sur un projet de loi portant approbation du
statut du centre arabe pour la prévention des dangers des séismes et autres
catastrophes naturelles....................................................................................................... 413

Décrets et Arrêtés
Chambre des Députés
Nomination d’un directeur général ................................................................................ 415
Nomination d’un chef d’unité................................................................................................... 415
Nomination d'un conseiller de presse en chef ............................................................... 415

Premier Ministère
Nomination d'un administrateur en chef de greffe de la cour des comptes ................... 415
Arrêté du Premier ministre du 3 février 2009, portant ouverture d’un examen
professionnel sur épreuves pour la titularisation des agents temporaires de la
catégorie « B » dans le grade de secrétaire d’administration du corps administratif
commun des administrations publiques ........................................................................ 415
Arrêté du Premier ministre du 3 février 2009, portant ouverture d’un examen
professionnel sur épreuves pour la titularisation des agents temporaires de la
catégorie « C » dans le grade de commis d’administration du corps administratif
commun des administrations publiques ........................................................................ 415
Arrêté du Premier ministre du 3 février 2009, portant ouverture d’un examen
professionnel sur épreuves pour la titularisation des agents temporaires de la
catégorie « D » dans le grade d’agent d’accueil du corps administratif commun des
administrations publiques.............................................................................................. 416
Liste de promotion au grade d’administrateur conseiller de greffe à la cour des
comptes au titre de l’année 2006 .................................................................................. 416

Ministère des Affaires Etrangères


Décret n° 2009-224 du 2 février 2009, portant ratification d’un accord cadre de
coopération entre la République Tunisienne et la Principauté de Monaco pour la mise
en place du mécanisme pour un développement propre et le transfert de crédits
d’émissions générés ..................................................................................................... 416
Décret n° 2009-225 du 2 février 2009, ratification d’un protocole administratif entre
le gouvernement de la République Tunisienne et le gouvernement du Royaume
d’Espagne pour la consolidation du projet « appui à la création d’un centre de
réhabilitation, d’intégration sociale et de santé mentale à Moknine »............................ 416
Décret n° 2009-226 du 2 février 2009, portant ratification d’un mémorandum
d’entente entre le gouvernement de la République Tunisienne et le gouvernement du
Royaume du Bahreïn dans le domaine du développement et des affaires sociales...... 416
Décret n° 2009-227 du 2 février 2009, portant ratification d’une convention de
coopération entre le gouvernement de la République Tunisienne et le gouvernement
de la République Arabe d’Egypte dans le domaine des affaires islamiques.................. 417
Décret n° 2009-228 du 2 février 2009, portant ratification d’un mémorandum
d’entente de coopération dans le domaine de l’artisanat entre le gouvernement de la
République Tunisienne et le gouvernement de la République Arabe d’Egypte. ............ 417
Décret n° 2009-229 du 2 février 2009, portant ratification d’un programme exécutif
de coopération dans le domaine de l’emploi entre le gouvernement de la République
Tunisienne et le gouvernement de la République Arabe d’Egypte pour les années
2009-2010. .................................................................................................................... 417
Décret n° 2009-230 du 2 février 2009, portant ratification d’un programme exécutif de
coopération entre le gouvernement de la République Tunisienne et le gouvernement de
la République Arabe d’Egypte dans le domaine de l’enfance pour les années 2009-2010. ... 417
Décret n° 2009-231 du 2 février 2009, portant ratification d’un accord de
coopération dans le domaine de la promotion de la femme et de la famille et de son
avenant relatif aux personnes âgées entre le gouvernement de la République
Tunisienne et le gouvernement de la République Arabe d’Egypte. ............................... 417
Décret n° 2009-232 du 2 février 2009, portant ratification d’un accord de coopération
dans les domaines énergétique, géologique et minier entre le gouvernement de la
République Tunisienne et le gouvernement de la République du Cameroun. ..................... 418
Décret n° 2009-233 du 2 février 2009, portant ratification d’une convention sur le
transport routier de personnes et de marchandises et sur le transit entre le gouvernement
de la République Tunisienne et le gouvernement de la République du Yémen................... 418
Décret n° 2009-234 du 2 février 2009, portant ratification d’un programme exécutif
de coopération touristique entre le gouvernement de la République Tunisienne et le
gouvernement du Royaume d’Arabie Saoudite. ............................................................ 418

Ministère de l'Intérieur et du Développement Local


Nomination de secrétaires généraux de communes ..................................................... 418
Nomination de chefs de service .................................................................................... 418
Arrêté du ministre de l’intérieur et du développement local du 3 février 2009, portant
ouverture d’un concours sur dossiers pour l’accès au cycle de formation continue
pour la promotion au grade de technicien principal ....................................................... 418
Arrêté du ministre de l’intérieur et du développement local du 3 février 2009, portant
ouverture d’un concours sur dossiers pour l’accès au cycle de formation continue
pour la promotion au grade d’analyste .......................................................................... 419

Ministère des Affaires Sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l’Etranger


Nomination d'un directeur ............................................................................................. 419
Nomination de sous-directeurs...................................................................................... 419
Nomination d’un coordinateur régional.......................................................................... 420

Ministère de la Santé Publique


Nomination d’un chef de service hospitalier .................................................................. 420

Page 410 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 N° 11


Nomination d’un membre au conseil scientifique de l’agence nationale de contrôle
sanitaire et environnemental des produits..................................................................... 420

Ministère de la Défense Nationale


Détachement de magistrats .......................................................................................... 420
Nomination du président du tribunal militaire permanent de Tunis................................ 420
Nomination d’un président de chambre au tribunal militaire permanent de Tunis ......... 420

Ministère des Finances


Octroi d’une dérogation pour exercer dans le secteur public ....................................... 420

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable


Nomination d'un ingénieur en chef ................................................................................ 420

Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la


Technologie
Nomination de directeurs d’études et des stages, vice-doyens..................................... 420
Nomination d’un directeur des études et des stages, directeur adjoint ......................... 420
Nomination d’un directeur des stages ........................................................................... 420
Nomination d’un sous-directeur..................................................................................... 420
Nomination de secrétaires généraux d’établissements d’enseignement supérieur et
de recherche ................................................................................................................. 421
Nomination de directeurs d’établissements des œuvres universitaires de la catégorie
(A) ................................................................................................................................. 421
Nomination d’un secrétaire principal d’université .......................................................... 421
Nomination de secrétaires principaux d’établissements d’enseignement supérieur et
de recherche ................................................................................................................. 421
Nomination de directeurs d’établissements des œuvres universitaire de la catégorie
(B) ................................................................................................................................. 421
Nomination de chefs de service .................................................................................... 422
Nomination de secrétaires d’établissements d’enseignement supérieur et de
recherche ...................................................................................................................... 422
Nomination d’un professeur de l’enseignement supérieur............................................. 422

Ministère de l'Industrie, de l'Energie et des Petites et Moyennes Entreprises


Nomination d'un sous-directeur..................................................................................... 422
Octroi d’une dérogation pour exercer dans le secteur public ....................................... 422

Ministère des Technologies de la Communication


Décret n° 2009-283 du 2 février 2009, fixant les conditions et les procédures
d’attribution d’une licence pour l’installation et l’exploitation d’un réseau public de
télécommunications pour la fourniture des services de télécommunications fixes et
des services de télécommunications mobiles de deuxième et troisième génération..... 422

Ministère de l'Education et de la Formation


Nomination de directeurs généraux .............................................................................. 423
Nomination de directeurs régionaux.............................................................................. 423
Nomination d'un chef de service ................................................................................... 424
Maintien en activité dans le secteur public .................................................................... 424

Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine


Maintien en activité dans le secteur public .................................................................... 424

Ministère de l'Emploi et de l’Insertion Professionnelle des Jeunes


Décret n° 2009-292 du 2 février 2009, fixant le domaine d’application de l’avance
sur la taxe de formation professionnelle, son taux, les conditions et les modalités de
son bénéfice, ainsi que le domaine d’application, les modalités et les conditions de
bénéfice des droits de tirage ......................................................................................... 424
Nomination de directeurs régionaux.............................................................................. 427
Nomination de chefs d’unité .......................................................................................... 427
Nomination de chefs de service .................................................................................... 428

N° 11 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 Page 411


Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Education Physique
Nomination d'un directeur ............................................................................................. 428
Nomination d’un commissaire régional.......................................................................... 428
Nomination d’un chef de bureau ................................................................................... 428
Nomination de chefs de service .................................................................................... 428

Ministère de l'Agriculture et des Ressources Hydrauliques


Nomination de chefs d’arrondissement ......................................................................... 429
Nomination de chefs de service .................................................................................... 429

Page 412 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 N° 11


CONSEIL CONSTITUTIONNEL

Avis n° 61-2008 du conseil constitutionnel sur un projet de loi portant approbation du statut du centre
arabe pour la prévention des dangers des séismes et autres catastrophes naturelles

Le conseil constitutionnel, Considérant qu’il ressort de l’article 72 de la


Vu la lettre du Président de la République en date du 13 constitution que le conseil constitutionnel examine les
octobre 2008, parvenue au conseil constitutionnel le 14 projets de loi qui lui sont soumis par le Président de la
octobre 2008 et lui soumettant un projet de loi portant République quant à leur conformité ou leur compatibilité
approbation du statut du centre arabe pour la prévention des avec la constitution,
dangers des séismes et autres catastrophes naturelles, Considérant que le projet de loi d’approbation, et
Vu la constitution et notamment son article premier et notamment le statut qui lui est annexé, s’insère, eu égard à
ses articles 32, 72 et 75, son contenu, dans le cadre des dispositions précitées de
l’article 72 de la constitution ,
Vu la loi organique n° 2004-52 du 12 juillet 2004,
relative au conseil constitutionnel, Sur le fond :
Vu le projet de loi portant approbation du statut du Considérant que le projet de loi soumis a pour objet
centre arabe pour la prévention des dangers des séismes et l’approbation du statut du centre arabe pour la prévention
autres catastrophes naturelles, des dangers des séismes et autres catastrophes naturelles,
Vu le statut objet de l’approbation, Considérant que ce statut comprend des règles relatives
Ouï le rapport relatif au projet soumis et au statut objet notamment à la création dudit centre en tant que centre
de l’approbation, gouvernemental arabe dans le cadre de la ligue des Etats
arabes, à la détermination de ses missions, des obligations
Après délibération,
qui incombent à ses membres, son organigramme et ses
Sur la saisine du conseil : ressources ; que ledit statut comprend également des
dispositions relatives à son amendement,
Considérant que le projet de loi soumis vise
l’approbation par la chambre des députés du statut du centre En ce qui concerne l’amendement du statut du centre :
arabe pour la prévention des dangers des séismes et autres
Considérant que l’article premier de la constitution
catastrophes naturelles, adopté par le conseil de la ligue des consacre le principe de la souveraineté de l’Etat,
Etats arabes réuni au Caire le 4 mars 2004, et signé par la
République Tunisienne le 7 juillet 2005, Considérant que ce principe implique que l’Etat ne
s’engage que par sa propre volonté qu’elle exprime
Considérant que le statut du centre arabe pour la
conformément aux dispositions constitutionnelles,
prévention des dangers des séismes et autres catastrophes
naturelles constitue selon le droit international un traité, Considérant que le paragraphe 3 de l’article 32 de la
constitution prévoit notamment que les traités n’entrent en
Considérant qu’aux termes du deuxième paragraphe de
vigueur qu’après leur ratification,
l’article 32 de la constitution, les traités relatifs à
l’organisation internationale et les traités portant Considérant que l’article 11 du statut soumis prévoit que
engagement financier de l’Etat, ne peuvent être ratifiés son amendement s’effectue sur proposition de l’assemblée
qu’après leur approbation par la chambre des députés, générale du centre et suite à un accord émanant des deux
tiers des Etats membres, que cet amendement entre en
Considérant que le statut soumis à l’examen du conseil
vigueur après accord du conseil économique et social et son
constitutionnel comprend des dispositions relatives à
approbation par le conseil de la ligue des Etats arabes au
l’organisation internationale autant qu’il crée une
niveau ministériel,
organisation internationale, et d’autres dispositions relatives
aux engagements financiers de l’Etat, qu’il nécessite, par Considérant que les dispositions relatives à
conséquent, qu’il soit approuvé par la chambre des députés, l’amendement du statut soumis n’ont pas prévu la
par une loi, possibilité de soumettre ledit amendement à l’acceptation

N° 11 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 Page 413


qui consiste à sa ratification conformément aux procédures Emet l’avis suivant :
constitutionnelles requises à cet effet, même si c’est dans un
délai déterminé, qu’elles n’ont pas prévu la possibilité de Le projet de loi portant approbation du statut du centre
s’y opposer, faisant ainsi de la simple approbation par la arabe pour la prévention des dangers des séismes et autres
ligue, une condition suffisante pour qu’il entre en vigueur et catastrophes naturelles, ainsi que le statut objet de
engage de ce fait l’Etat Tunisien, l’approbation, ne soulèvent aucune inconstitutionnalité, à
Considérant qu’en écartant ainsi toute autre forme l’exception de l’article 11 dudit statut qui n’est pas
préalable à l’acceptation de l’amendement, lesdites compatible avec l’article 1er de la constitution et n’est pas
dispositions sont susceptibles de lier automatiquement conforme à son article 32,
l’Etat Tunisien par des obligations qu’il n’aura pas
Délibéré par le conseil constitutionnel dans la
approuvées conformément aux prévisions de l’article 32
séance tenue à son siège au Bardo le jeudi 6 novembre
paragraphe 3,
2008, sous la présidence de Monsieur Fathi
Considérant que l’engagement de l’Etat, le cas échéant,
Abdennadher et en présence des membres Madame
par des amendements qu’il n’aura pas approuvés
Faïza Kefi, Messieurs Mohamed Lejmi, Ghazi Jribi,
conformément à ses procédures constitutionnelles, est
Mohamed Ridha Ben Hammed, Mohamed Kamel
incompatible avec l’article premier de la constitution et non
conforme à son article 32, Charfeddine, Néjib Belaid, Madame Radhia Ben Salah
et Monsieur Brahim Bertegi.
Considérant qu’il apparaît de l’examen du projet soumis
que le reste des articles du statut, objet de l’approbation ne Pour le conseil constitutionnel
sont pas contraires aux dispositions de la constitution et Le président
sont compatibles avec celle-ci, Fathi Abdennadher

Page 414 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 N° 11


décrets et arrêtés

CHAMBRE DES DEPUTES Vu l’arrêté du Premier ministre du 25 avril 2001, fixant les
modalités d’organisation de l’examen professionnel sur
épreuves pour la titularisation des agents temporaires de la
NOMINATIONS catégorie « B » dans le grade de secrétaire d’administration du
Par décret n° 2009-220 du 2 février 2009. corps administratif commun des administrations publiques.
Monsieur Mondher Rezgui, conseiller de premier ordre Arrête :
de la chambre des députés, est chargé des fonctions de Article premier - Est ouvert au Premier ministère, le 17
directeur général du centre des recherches et des études mars 2009 et jours suivants, un examen professionnel sur
parlementaires à la chambre des députés. épreuves pour la titularisation des agents temporaires de la
catégorie « B » dans le grade de secrétaire d’administration du
corps administratif commun des administrations publiques.
Par décret n° 2009-221 du 2 février 2009.
Art. 2 - Le nombre de postes à pourvoir est fixé à quatre
Monsieur Lotfi Hadded, conseiller de premier ordre de (4) postes.
la chambre des députés, est chargé des fonctions de chef de
l’unité des affaires politiques et de la législation générale à Art. 3 - La date de clôture du registre d’inscription est
la chambre des députés. fixée au 17 février 2009.
Dans cette situation, l’intéressé bénéficie du rang et des Tunis, le 3 février 2009.
avantages de directeur général d’administration centrale. Le Premier ministre
Mohamed Ghannouchi
Par décret n° 2009-222 du 30 janvier 2009.
Monsieur Khaled M’jahed, conseiller de presse, est Arrêté du Premier ministre du 3 février 2009,
portant ouverture d’un examen professionnel sur
nommé au grade de conseiller de presse en chef. épreuves pour la titularisation des agents
temporaires de la catégorie « C » dans le grade de
commis d’administration du corps administratif
commun des administrations publiques.
PREMIER MINISTERE Le Premier ministre,
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
NOMINATION général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
des établissements publics à caractère administratif,
Par décret n° 2009-223 du 29 janvier 2009. ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée,
Madame Samira Messaoudi née Berbere, administrateur Vu le décret n° 98-834 du 13 avril 1998, fixant le statut
conseiller de greffe, est nommée au grade d’administrateur particulier au corps administratif commun des administrations
en chef de greffe de la cour des comptes. publiques, ensemble les textes qui l’ont modifié ou complété,
Vu le décret n° 98-1936 du 2 octobre 1998, fixant le statut
Arrêté du Premier ministre du 3 février 2009, particulier des agents temporaires de l’Etat, des collectivités
locales et des établissements publics à caractère administratif,
portant ouverture d’un examen professionnel sur
épreuves pour la titularisation des agents Vu l’arrêté du Premier ministre du 25 avril 2001, fixant les
modalités d’organisation de l’examen professionnel sur
temporaires de la catégorie « B » dans le grade de épreuves pour la titularisation des agents temporaires de la
secrétaire d’administration du corps administratif catégorie « C » dans le grade de commis d’administration du
commun des administrations publiques. corps administratif commun des administrations publiques.
Le Premier ministre, Arrête :
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut Article premier - Est ouvert au Premier ministère, le 17
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et mars 2009 et jours suivants, un examen professionnel sur
des établissements publics à caractère administratif, épreuves pour la titularisation des agents temporaires de la
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée, catégorie « C » dans le grade de commis d’administration du
Vu le décret n° 98-834 du 13 avril 1998, fixant le statut corps administratif commun des administrations publiques.
particulier au corps administratif commun des Art. 2 - Le nombre de postes à pourvoir est fixé à deux
administrations publiques, ensemble les textes qui l’ont (2) postes.
modifié ou complété, Art. 3 - La date de clôture du registre d’inscription est
Vu le décret n° 98-1936 du 2 octobre 1998, fixant le fixée au 17 février 2009.
statut particulier des agents temporaires de l’Etat, des Tunis, le 3 février 2009.
collectivités locales et des établissements publics à Le Premier ministre
caractère administratif, Mohamed Ghannouchi

N° 11 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 Page 415


Arrêté du Premier ministre du 3 février 2009, Décrète :
portant ouverture d’un examen professionnel sur Article premier - Est ratifié, l’accord cadre de
épreuves pour la titularisation des agents coopération entre la République Tunisienne et la
temporaires de la catégorie « D » dans le grade Principauté de Monaco pour la mise en place du mécanisme
d’agent d’accueil du corps administratif commun pour un développement propre et le transfert de crédits
des administrations publiques. d’émissions générés, conclu à Tunis le 14 mai 2008.
Le Premier ministre, Art. 2 - Le ministre des affaires étrangers est chargé de
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et Officiel de la République Tunisienne.
des établissements publics à caractère administratif, Tunis, le 2 février 2009.
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée, Zine El Abidine Ben Ali
Vu le décret n° 98-834 du 13 avril 1998, fixant le statut
particulier au corps administratif commun des administrations Décret n° 2009-225 du 2 février 2009, ratification
publiques, ensemble les textes qui l’ont modifié ou complété, d’un protocole administratif entre le
Vu le décret n° 98-1936 du 2 octobre 1998, fixant le gouvernement de la République Tunisienne et le
statut particulier des agents temporaires de l’Etat, des gouvernement du Royaume d’Espagne pour la
collectivités locales et des établissements publics à consolidation du projet « appui à la création d’un
caractère administratif, centre de réhabilitation, d’intégration sociale et de
santé mentale à Moknine ».
Vu l’arrêté du Premier ministre du 25 avril 2001, fixant
les modalités d’organisation de l’examen professionnel sur Le Président de la République,
épreuves pour la titularisation des agents temporaires de la Vu la constitution et notamment son article 32,
catégorie « D » dans le grade d’agent d’accueil du corps Vu le protocole administratif entre le gouvernement de la
administratif commun des administrations publiques. République Tunisienne et le gouvernement du Royaume
Arrête : d’Espagne pour la consolidation du projet « appui à la création
d’un centre de réhabilitation, d’intégration sociale et de santé
Article premier - Est ouvert au Premier ministère, le 17 mentale à Moknine », conclu à Tunis le 22 septembre 2008.
mars 2009 et jours suivants, un examen professionnel sur Décrète :
épreuves pour la titularisation des agents temporaires de la
catégorie « D » dans le grade d’agent d’accueil du corps Article premier - Est ratifié, le protocole administratif
administratif commun des administrations publiques. entre le gouvernement de la République Tunisienne et le
gouvernement du Royaume d’Espagne pour la
Art. 2 - Le nombre de postes à pourvoir est fixé à un (1)
seul poste. consolidation du projet « appui à la création d’un centre de
réhabilitation, d’intégration sociale et de santé mentale à
Art. 3 - La date de clôture du registre d’inscription est
Moknine », conclu à Tunis le 22 septembre 2008.
fixée au 17 février 2009.
Art. 2 - Le ministre des affaires étrangères est chargé de
Tunis, le 3 février 2009.
l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal
Le Premier ministre Officiel de la République Tunisienne.
Mohamed Ghannouchi
Tunis, le 2 février 2009.
Zine El Abidine Ben Ali
Liste des agents à promouvoir au grade
d’administrateur conseiller de greffe à la cour des
comptes au titre de l’année 2006 Décret n° 2009-226 du 2 février 2009, portant
ratification d’un mémorandum d’entente entre le
- Chaker Lahmer. gouvernement de la République Tunisienne et le
gouvernement du Royaume du Bahreïn dans le
domaine du développement et des affaires sociales.
MINISTERE DES AFFAIRES Le Président de la République,
Vu la constitution et notamment son article 32,
ETRANGERES
Vu le mémorandum d’entente entre le gouvernement de
la République Tunisienne et le gouvernement du Royaume
Décret n° 2009-224 du 2 février 2009, portant du Bahreïn dans le domaine du développement et des
ratification d’un accord cadre de coopération affaires sociales, conclu à Manama le 20 octobre 2008.
entre la République Tunisienne et la Principauté Décrète :
de Monaco pour la mise en place du mécanisme Article premier - Est ratifié, le mémorandum d’entente
pour un développement propre et le transfert de entre le gouvernement de la République Tunisienne et le
crédits d’émissions générés. gouvernement du royaume du Bahreïn dans le domaine du
développement et des affaires sociales, conclu à Manama le
Le Président de la République, 20 octobre 2008.
Vu la constitution et notamment son article 32, Art. 2 - Le ministre des affaires étrangères est chargé de
Vu l’accord cadre de coopération entre la République l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal
Tunisienne et la Principauté de Monaco pour la mise en place Officiel de la République Tunisienne.
du mécanisme pour un développement propre et le transfert de Tunis, le 2 février 2009.
crédits d’émissions générés, conclu à Tunis le 14 mai 2008. Zine El Abidine Ben Ali

Page 416 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 N° 11


Décret n° 2009-227 du 2 février 2009, portant Vu le programme exécutif de coopération dans le
ratification d’une convention de coopération entre domaine de l’emploi entre le gouvernement de la
le gouvernement de la République Tunisienne et le République Tunisienne et le gouvernement de la
gouvernement de la République Arabe d’Egypte République Arabe d’Egypte pour les années 2009-2010,
dans le domaine des affaires islamiques. conclu à Tunis le 23 octobre 2008.
Décrète :
Le Président de la République,
Article premier - Est ratifié, le programme exécutif de
Vu la constitution et notamment son article 32, coopération dans le domaine de l’emploi entre le
Vu la convention de coopération entre le gouvernement gouvernement de la République Tunisienne et le
de la République Tunisienne et le gouvernement de la gouvernement de la République Arabe d’Egypte pour les
République Arabe d’Egypte dans le domaine des affaires années 2009-2010, conclu à Tunis le 23 octobre 2008.
islamiques, conclue à Tunis le 23 octobre 2008. Art. 2 - Le ministre des affaires étrangères est chargé de
Décrète : l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal
Article premier - Est ratifiée, la convention de Officiel de la République Tunisienne.
coopération entre le gouvernement de la République Tunis, le 2 février 2009.
Tunisienne et le gouvernement de la République Arabe Zine El Abidine Ben Ali
d’Egypte dans le domaine des affaires islamiques, conclue à
Tunis le 23 octobre 2008. Décret n° 2009-230 du 2 février 2009, portant
Art. 2 - Le ministre des affaires étrangères est chargé de ratification d’un programme exécutif de
l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal coopération entre le gouvernement de la
Officiel de la République Tunisienne. République Tunisienne et le gouvernement de la
Tunis, le 2 février 2009. République Arabe d’Egypte dans le domaine de
Zine El Abidine Ben Ali l’enfance pour les années 2009-2010.
Le Président de la République,
Décret n° 2009-228 du 2 février 2009, portant Vu la constitution et notamment son article 32,
ratification d’un mémorandum d’entente de Vu l’accord culturel entre la République Tunisienne et la
coopération dans le domaine de l’artisanat entre République Arabe d’Egypte, conclu au Caire le 21 février
le gouvernement de la République Tunisienne et le 1965,
gouvernement de la République Arabe d’Egypte. Vu le programme exécutif de coopération entre le
Le Président de la République, gouvernement de la République Tunisienne et le
gouvernement de la République Arabe d’Egypte dans le
Vu la constitution et notamment son article 32,
domaine de l’enfance pour les années 2009-2010, conclu à
Vu le mémorandum d’entente de coopération dans le Tunis le 23 octobre 2008.
domaine de l’artisanat entre le gouvernement de la République
Tunisienne et le gouvernement de la République Arabe Décrète :
d’Egypte, conclu à Tunis le 23 octobre 2008. Article premier - Est ratifié, le programme exécutif de
coopération entre le gouvernement de la République
Décrète : Tunisienne et le gouvernement de la République Arabe
Article premier - Est ratifié, le mémorandum d’entente d’Egypte dans le domaine de l’enfance pour les années
de coopération dans le domaine de l’artisanat entre le 2009-2010, conclu à Tunis le 23 octobre 2008.
gouvernement de la République Tunisienne et le Art. 2 - Le ministre des affaires étrangères est chargé de
gouvernement de la République Arabe d’Egypte, conclu à l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal
Tunis le 23 octobre 2008.
Officiel de la République Tunisienne.
Art. 2 - Le ministre des affaires étrangères est chargé de
Tunis, le 2 février 2009.
l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal
Officiel de la République Tunisienne. Zine El Abidine Ben Ali
Tunis, le 2 février 2009.
Zine El Abidine Ben Ali Décret n° 2009-231 du 2 février 2009, portant
ratification d’un accord de coopération dans le
domaine de la promotion de la femme et de la
Décret n° 2009-229 du 2 février 2009, portant famille et de son avenant relatif aux personnes
ratification d’un programme exécutif de âgées entre le gouvernement de la République
coopération dans le domaine de l’emploi entre le Tunisienne et le gouvernement de la République
gouvernement de la République Tunisienne et le Arabe d’Egypte.
gouvernement de la République Arabe d’Egypte Le Président de la République,
pour les années 2009-2010. Vu la constitution et notamment son article 32,
Le Président de la République, Vu l’accord de coopération dans le domaine de la
Vu la constitution et notamment son article 32, promotion de la femme et de la famille, conclu à Tunis le 6
Vu l’accord de coopération dans les domaines de la mars 1999, et son avenant relatif aux personnes âgées
formation et de l’apprentissage professionnel et de l’emploi conclu à Tunis le 23 octobre 2008, entre le gouvernement
entre la République Tunisienne et la République Arabe de la République Tunisienne et le gouvernement de la
d’Egypte, conclu au Caire le 22 décembre 1991, République Arabe d’Egypte.

N° 11 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 Page 417


Décrète : Décret n° 2009-234 du 2 février 2009, portant
Article premier - Sont ratifiés, l’accord de coopération ratification d’un programme exécutif de
dans le domaine de la promotion de la femme et de la coopération touristique entre le gouvernement de
famille, conclu à Tunis le 6 mars 1999, et son avenant la République Tunisienne et le gouvernement du
relatif aux personnes âgées conclu à Tunis le 23 octobre Royaume d’Arabie Saoudite.
2008, entre le gouvernement de la République Tunisienne et
le gouvernement de la République Arabe d’Egypte. Le Président de la République,
Art. 2 - Le ministre des affaires étrangères est chargé de Vu la constitution et notamment son article 32,
l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal Vu le programme exécutif de coopération touristique
Officiel de la République Tunisienne. entre le gouvernement de la République Tunisienne et le
gouvernement du Royaume d’Arabie Saoudite, conclu à
Tunis, le 2 février 2009. Riad le 24 novembre 2008.
Zine El Abidine Ben Ali
Décrète :
Article premier - Est ratifié, le programme exécutif de
Décret n° 2009-232 du 2 février 2009, portant coopération touristique entre le gouvernement de la
ratification d’un accord de coopération dans les République Tunisienne et le gouvernement du Royaume
domaines énergétique, géologique et minier entre
le gouvernement de la République Tunisienne et le d’Arabie Saoudite, conclu à Riad le 24 novembre 2008.
gouvernement de la République du Cameroun. Art. 2 - Le ministre des affaires étrangères est chargé de
l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal
Le Président de la République, Officiel de la République Tunisienne.
Vu la constitution et notamment son article 32,
Tunis, le 2 février 2009.
Vu l’accord de coopération dans les domaines énergétique,
géologique et minier entre le gouvernement de la République Zine El Abidine Ben Ali
Tunisienne et le gouvernement de la République du Cameroun,
conclu à Tunis le 29 octobre 2008.
Décrète :
MINISTERE DE L'INTERIEUR
Article premier - Est ratifié, l’accord de coopération
dans les domaines énergétique, géologique et minier entre ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL
le gouvernement de la République Tunisienne et le
gouvernement de la République du Cameroun, conclu à
Tunis le 29 octobre 2008. NOMINATIONS
Art. 2 - Le ministre des affaires étrangères est chargé de Par décret n° 2009-235 du 30 janvier 2009.
l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal Monsieur Salem Gharb, administrateur, est chargé des
Officiel de la République Tunisienne. fonctions de secrétaire général de deuxième classe à la
Tunis, le 2 février 2009. commune de Remada.
Zine El Abidine Ben Ali
Par décret n° 2009-236 du 30 janvier 2009.
Décret n° 2009-233 du 2 février 2009, portant Monsieur Iyadh Dallali, administrateur, est chargé des
ratification d’une convention sur le transport routier fonctions de secrétaire général de deuxième classe à la
de personnes et de marchandises et sur le transit commune de Makthar.
entre le gouvernement de la République Tunisienne
et le gouvernement de la République du Yémen. Par décret n° 2009-237 du 30 janvier 2009.
Le Président de la République, Le commissaire de police de la classe supérieure,
Vu la constitution et notamment son article 32, Ezzedine Rouissi, est chargé des fonctions de chef de
Vu la loi n° 2008-74 du 11 décembre 2008, portant service des visites, missions et stages à la direction générale
approbation d’une convention sur le transport routier de des relations extérieures et de la coopération internationale
personnes et de marchandises et sur le transit entre le au ministère de l’intérieur et du développement local.
gouvernement de la République Tunisienne et le
gouvernement de la République du Yémen, Par décret n° 2009-238 du 30 janvier 2009.
Vu la convention sur le transport routier de personnes et Monsieur Mondher Ben Dali, administrateur, est chargé
de marchandises et sur le transit entre le gouvernement de des fonctions de chef de service des affaires sociales et
la République Tunisienne et le gouvernement de la culturelles à la commune de Mahdia.
République du Yémen, conclue à Tunis le 2 avril 2008.
Décrète : Arrêté du ministre de l’intérieur et du
Article premier - Est ratifiée, la convention sur le développement local du 3 février 2009, portant
transport routier de personnes et de marchandises et sur le ouverture d’un concours sur dossiers pour
transit entre le gouvernement de la République Tunisienne l’accès au cycle de formation continue pour la
et le gouvernement de la République du Yémen, conclue à promotion au grade de technicien principal.
Tunis le 2 avril 2008. Le ministre de l’intérieur et du développement local,
Art. 2 - Le ministre des affaires étrangères est chargé de Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal général des personnels de l’Etat, des collectivités locales, et
Officiel de la République Tunisienne. des établissements publics à caractère administratif,
Tunis, le 2 février 2009. ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et
Zine El Abidine Ben Ali notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007,

Page 418 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 N° 11


Vu le décret n° 90-2142 du 18 décembre 1990, portant Vu le décret n° 98-1064 du 11 mai 1998, portant création et
organisation des cycles de formation continue au profit des organisation administrative, financière et pédagogique de
fonctionnaires et des ouvriers de l’Etat, des collectivités locales l’école supérieure des communications de Tunis,
et des établissements publics à caractère administratif, Vu le décret n° 99-365 du 15 février 1999, fixant le
Vu le décret n° 93-1220 du 7 juin 1993, portant statut particulier au corps des analystes et des techniciens
organisation des cycles de formation continue au profit des de l’informatique des administrations publiques,
fonctionnaires et des ouvriers de l’Etat, des collectivités Vu l’avis du directeur de l’école supérieure des
locales et des établissements publics à caractère
administratif, tel qu’il a été modifié par le décret n° 95-299 communications de Tunis.
du 20 février 1995 et notamment son article 26, Arrête :
Vu le décret n° 98-1064 du 11 mai 1998, portant création et Article premier - Est ouvert au ministère de l’intérieur et
organisation administrative, financière et pédagogique de du développement local, le 31 mars 2009 et jours suivants,
l’école supérieure des communications de Tunis, au profit des agents titulaires dans le grade de
programmeur, un concours sur dossiers pour l’accès au
Vu le décret n° 99-821 du 12 avril 1999, fixant le statut cycle de formation continue pour la promotion au grade
particulier au corps technique commun des administrations d’analyste, et ce, en application des dispositions de l’article
publiques, tel qu’il a été complété par le décret n° 2003- 26 du décret n° 93-1220 du 7 juin 1993 susvisé.
2633 du 23 décembre 2003,
Art. 2 - Cette formation dure deux ans à l’école
Vu l’avis du directeur de l’école supérieure des
communications de Tunis. supérieure des communications de Tunis.
Arrête : Art. 3 - Le nombre de postes à pourvoir est fixé à sept (7).
Article premier - Est ouvert au ministère de l’intérieur et Art. 4 - La date de clôture de la liste des candidatures
du développement local, le 31 mars 2009 et jours suivants, est fixée au 28 février 2009.
au profit des agents titulaires dans le grade de technicien, Tunis, le 3 février 2009.
dans la spécialité des télécommunications, un concours sur Le ministre de l'intérieur et du
dossiers pour l’accès au cycle de formation continue pour la développement local
promotion au grade de technicien principal, et ce, en
Rafik Belhaj Kacem
application des dispositions de l’article 26 du décret n° 93-
1220 du 7 juin 1993 susvisé. Vu
Art. 2 - Cette formation dure deux ans à l’école Le Premier ministre
supérieure des communications de Tunis. Mohamed Ghannouchi
Art. 3 - Le nombre de postes à pourvoir est fixé à dix (10).
Art. 4 - La date de clôture de la liste des candidatures
est fixée au 28 février 2009.
MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES,
Tunis, le 3 février 2009.
Le ministre de l'intérieur et du DE LA SOLIDARITE
développement local ET DES TUNISIENS A L'ETRANGER
Rafik Belhaj Kacem
Vu
Le Premier ministre NOMINATIONS
Mohamed Ghannouchi Par décret n° 2009-239 du 28 janvier 2009.
Monsieur Cherif Ezzeddine, inspecteur de l’éducation
Arrêté du ministre de l’intérieur et du sociale, est chargé des fonctions de directeur de la lutte contre
développement local du 3 février 2009, portant l’analphabétisme et de l’enseignement des adultes à la
ouverture d’un concours sur dossiers pour direction générale de la promotion sociale au ministère des
l’accès au cycle de formation continue pour la affaires sociales, de la solidarité et des Tunisiens à l’étranger.
promotion au grade d’analyste.
Le ministre de l’intérieur et du développement local, Par décret n° 2009-240 du 28 janvier 2009.
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut Monsieur Lahmar Kamel, médecin inspecteur du travail,
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales, et est chargé des fonctions de sous-directeur de l’inspection
des établissements publics à caractère administratif, médicale du travail à la direction de l’inspection médicale
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et et de la sécurité au travail au ministère des affaires sociales,
notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007, de la solidarité et des Tunisiens à l’étranger.
Vu le décret n° 90-2142 du 18 décembre 1990, portant
organisation des cycles de formation continue au profit des
fonctionnaires et des ouvriers de l’Etat, des collectivités locales Par décret n° 2009-241 du 28 janvier 2009.
et des établissements publics à caractère administratif, Madame Trigui Donia épouse Ennaifar, gestionnaire
Vu le décret n° 93-1220 du 7 juin 1993, portant conseiller de documents et d’archives, est chargée des
organisation des cycles de formation continue au profit des fonctions de sous-directeur de l’organisation et des
fonctionnaires et des ouvriers de l’Etat, des collectivités méthodes à la direction de l’organisation, des méthodes et
locales et des établissements publics à caractère de l’informatique à la direction générale des services
administratif, tel qu’il a été modifié par le décret n° 95-299 communs au ministère des affaires sociales, de la solidarité
du 20 février 1995 et notamment son article 26, et des Tunisiens à l’étranger.

N° 11 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 Page 419


Par décret n° 2009-242 du 28 janvier 2009. MINISTERE DES FINANCES
Monsieur Bousselmi Béchir, administrateur du service
social, est chargé des fonctions de coordinateur régional de
l’enseignement des adultes à la direction régionale des DEROGATION
affaires sociales, de la solidarité et des Tunisiens à Par décret n° 2009-248 du 2 février 2009.
l’étranger de Bizerte. Il est accordé à Monsieur Ahmed Ben Said, directeur
première classe à la société tunisienne de banque, détaché
auprès de la société Tanit International en qualité de
directeur général, une dérogation pour exercer dans le
secteur public, et ce, pour une troisième année, à compter
MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE du 1er février 2009.

NOMINATIONS
MINISTERE DE L'ENVIRONNEMENT
Par décret n° 2009-243 du 30 janvier 2009.
ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE
Le docteur Habib Haguiga, médecin major de la santé
publique, est reconduit dans les fonctions de chef de service
des consultations externes et médecine d’urgence à l’hôpital NOMINATION
régional de Tozeur. Par décret n° 2009-249 du 30 janvier 2009.
Monsieur Hédi Chebili, ingénieur principal, est nommé
Par arrêté du ministre de la santé publique du 28 dans le grade d’ingénieur en chef du corps commun des
janvier 2009. ingénieurs des administrations publiques, au ministère de
l’environnement et du développement durable.
Monsieur Kamel Bedoui est nommé membre représentant
le ministère de l’intérieur et du développement local au conseil
scientifique de l’agence nationale de contrôle sanitaire et
environnemental des produits en remplacement de Monsieur MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT
Ahmed Ghattass, et ce, à partir du 3 janvier 2009. SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE
SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE

NOMINATIONS
MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE Par décret n° 2009-250 du 29 janvier 2009.
Monsieur Abderrazek Ellouz, professeur de
l’enseignement supérieur, est chargé des fonctions de
DETACHEMENT directeur des études et stages, vice-doyen à la faculté de
Par décret n° 2009-244 du 2 février 2009. droit et des sciences économiques et politiques de Sousse.
Monsieur Kamel Ben Jaâfar, magistrat de troisième
grade, est détaché auprès du ministère de la défense Par décret n° 2009-251 du 30 janvier 2009.
nationale (tribunal militaire permanent de Tunis) pour une Monsieur Mohamed Bouhlel, professeur de
période d’un an, à compter du 1er février 2009. l’enseignement supérieur, est chargé des fonctions de
directeur des études et stages, vice-doyen à la faculté des
lettres et des sciences humaines de Sousse.
Par décret n° 2009-245 du 2 février 2009.
Monsieur Moncef Dhouib, magistrat de troisième grade, Par décret n° 2009-252 du 29 janvier 2009.
est détaché auprès du ministère de la défense nationale
Monsieur Rchid Amri, technologue, est chargé des
(tribunal militaire permanent de Tunis) pour une période fonctions de directeur des études et stages, directeur adjoint
d’un an, à compter du 1er mars 2009. à l’institut supérieur des études technologiques de Radès.

NOMINATIONS Par décret n° 2009-253 du 30 janvier 2009.


Par décret n° 2009-246 du 2 février 2009. Monsieur Mongi Naïmi, maître de conférences, est
Monsieur Kamel Ben Jaâfar, magistrat de troisième chargé des fonctions de directeur des stages à la faculté des
grade, est désigné président du tribunal militaire permanent sciences des mathématiques, physiques et naturelles.
de Tunis pour une période d’un an, à compter du 1er février
2009. Par décret n° 2009-254 du 29 janvier 2009.
Monsieur Mongi Bouaïcha, maître de conférences de
Par décret n° 2009-247 du 2 février 2009. l’enseignement supérieur, est chargé des fonctions de sous-
directeur des incubateurs d’entreprises à la direction des
Monsieur Moncef Dhouib, magistrat de troisième grade, technopoles et des incubateurs d’entreprises à la direction
est nommé de nouveau président de chambre au tribunal générale de l’innovation technologique au ministère de
militaire permanent de Tunis pour une période d’un an, à l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la
compter du 1er mars 2009. technologie.

Page 420 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 N° 11


Par décret n° 2009-255 du 29 janvier 2009. Par décret n° 2009-263 du 29 janvier 2009.
Monsieur Habib Chamkhi, conseiller des services publics, Monsieur Kamel Mosbahi, analyste, est chargé des
est chargé des fonctions de secrétaire général d’établissement fonctions de directeur d’établissement des œuvres
d’enseignement supérieur et de recherche à la faculté des universitaires de la catégorie (A) au foyer universitaire
sciences économiques et de gestion de Mahdia. « Sahloul » à Sousse.
Par décret n° 2009-256 du 29 janvier 2009. En application des dispositions de l’article 4 du décret
n° 95-2281 du 13 novembre 1995, l’intéressé bénéficie des
Monsieur Jaballah Rahmouni, administrateur conseiller,
est chargé des fonctions de secrétaire général indemnités et avantages accordés à un sous-directeur
d’établissement d’enseignement supérieur et de recherche à d’administration centrale.
l’institut supérieur des arts multimédias de Manouba.
Par décret n° 2009-264 du 29 janvier 2009.
Par décret n° 2009-257 du 29 janvier 2009.
Madame Amal Glenza épouse Tlatli, ingénieur des
Monsieur Jalel Memmi, administrateur conseiller, est travaux, est chargée des fonctions de secrétaire principal
chargé des fonctions de secrétaire général d’établissement
d’enseignement supérieur et de recherche à l’institut d’université pour exercer les fonctions de sous-directeur des
supérieur des métiers de la mode de Monastir. bâtiments et d’équipement à la direction des services
communs à l’université du 7 Novembre à Carthage.
Par décret n° 2009-258 du 29 janvier 2009. Par décret n° 2009-265 du 29 janvier 2009.
Monsieur Fethi Ben Cheikh, professeur principal de Monsieur Brahim Cherni, administrateur conseiller, est
l’enseignement secondaire, est chargé des fonctions de
secrétaire général d’établissement d’enseignement supérieur chargé des fonctions de secrétaire principal d’établissement
et de recherche à l’institut supérieur de l’éducation et de la d’enseignement supérieur et de recherche à l’institut
formation continue. supérieur des études appliquées en humanité du Kef.

Par décret n° 2009-259 du 3 février 2009. Par décret n° 2009-266 du 29 janvier 2009.
Monsieur Ouadi Zmerli, conservateur de bibliothèques Monsieur Hamouda Limam, administrateur conseiller,
ou de documentation, est chargé des fonctions de secrétaire est chargé des fonctions de secrétaire principal
général d’établissement d’enseignement supérieur et de d’établissement d’enseignement supérieur et de recherche à
recherche à la faculté des sciences économiques et de l’école supérieure de technologie et d’informatique.
gestion de Nabeul.
Par décret n° 2009-267 du 29 janvier 2009.
Par décret n° 2009-260 du 29 janvier 2009. Monsieur Moslem Fathalli, professeur de l’enseignement
Madame Hanouna Khayech épouse Hassani, professeur secondaire, est chargé des fonctions de directeur
principal hors classe de l’enseignement, est chargée des d’établissement des œuvres universitaires de la catégorie (B)
fonctions de directeur d’établissement des œuvres au restaurant universitaire Ibn Rochd à Rakkada à Kairouan.
universitaires de la catégorie (A) à la cité universitaire
Fattouma Bourguiba à Monastir. En application des dispositions de l’article 5 du décret
n° 95-2281 du 13 novembre 1995, l’intéressé bénéficie des
En application des dispositions de l’article 4 du décret indemnités et avantages accordés à un chef de service
n° 95-2281 du 13 novembre 1995, l’intéressée bénéficie des
indemnités et avantages accordés à un directeur d’administration centrale.
d’administration centrale.
Par décret n° 2009-268 du 29 janvier 2009.
Par décret n° 2009-261 du 29 janvier 2009. Monsieur Abdelkader Ben Hamda, professeur principal
de l’enseignement secondaire, est chargé des fonctions de
Madame Raoudha Kammoun épouse Kaâniche, directeur d’établissement des œuvres universitaires de la
conseiller culturel, est chargée des fonctions de directeur
d’établissement des œuvres universitaires de la catégorie catégorie (B) au restaurant universitaire Erriadh à Sousse.
(A) à la cité universitaire Ali Nouri à Sfax. En application des dispositions de l’article 5 du décret
En application des dispositions de l’article 4 du décret n° 95-2281 du 13 novembre 1995, l’intéressé bénéficie des
n° 95-2281 du 13 novembre 1995, l’intéressée bénéficie des indemnités et avantages accordés à un chef de service
indemnités et avantages accordés à un sous-directeur d’administration centrale.
d’administration centrale.
Par décret n° 2009-269 du 29 janvier 2009.
Par décret n° 2009-262 du 29 janvier 2009. Monsieur Ridha Khorchfi, professeur de l’enseignement
Madame Nahla Jomni épouse Hamouda, administrateur secondaire, est chargé des fonctions de directeur
conseiller, est chargée des fonctions de directeur d’établissement des œuvres universitaires de la catégorie
d’établissement des œuvres universitaires de la catégorie (B) à la cité universitaire de Sbeitla.
(A) au foyer universitaire El Bassatine à Monastir. En application des dispositions de l’article 5 du décret
En application des dispositions de l’article 4 du décret n° 95-2281 du 13 novembre 1995, l’intéressé bénéficie des
n° 95-2281 du 13 novembre 1995, l’intéressée bénéficie des indemnités et avantages accordés à un chef de service
indemnités et avantages accordés à un sous-directeur d’administration centrale.
d’administration centrale.

N° 11 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 Page 421


Par décret n° 2009-270 du 29 janvier 2009. Par décret n° 2009-277 du 29 janvier 2009.
Mademoiselle Rafika Messaoudi, inspecteur des Monsieur Mondher Khamessi, professeur de
services financiers, est chargée des fonctions de directeur l’enseignement secondaire, est chargé des fonctions de
d’établissement des œuvres universitaires de la catégorie secrétaire d’établissement d’enseignement supérieur et de
(B) au restaurant universitaire route de Menzel recherche à l’institut supérieur d’informatique du Kef.
Abderrahmen à Bizerte. Par décret n° 2009-278 du 29 janvier 2009.
En application des dispositions de l’article 5 du décret Monsieur Othmen Abbès, administrateur conseiller, est
n° 95-2281 du 13 novembre 1995, l’intéressée bénéficie des chargé des fonctions de secrétaire d’établissement
indemnités et avantages accordés à un chef de service d’enseignement supérieur et de recherche à l’institut
d’administration centrale. supérieur d’informatique de Mahdia.
Par décret n° 2009-271 du 29 janvier 2009. Par décret n° 2009-279 du 29 janvier 2009.
Monsieur Ezzeddine Ghrairi, professeur principal de Mademoiselle Imen Zrour, administrateur conseiller, est
l’enseignement secondaire, est chargé des fonctions de chargée des fonctions de secrétaire d’établissement
directeur d’établissement des œuvres universitaires de la d’enseignement supérieur et de recherche à la faculté des
catégorie (B) au restaurant universitaire Mustapha Khraief à sciences de Monastir.
Zaghouan.
En application des dispositions de l’article 5 du décret Par décret n° 2009-280 du 2 février 2009.
n° 95-2281 du 13 novembre 1995, l’intéressé bénéficie des Madame Leila Chikhaoui, maître de conférences, est
indemnités et avantages accordés à un chef de service nommée professeur de l’enseignement supérieur en droit
d’administration centrale. public à la faculté des sciences juridiques, économiques et
de gestion de Jendouba, à compter du 23 octobre 2007.
Par décret n° 2009-272 du 29 janvier 2009.
Madame Basma Djelassi épouse Oueslati, professeur
principal de l’enseignement secondaire, est chargée des
fonctions de directeur d’établissement des œuvres MINISTERE DE L'INDUSTRIE,
universitaires de la catégorie (B) au restaurant universitaire DE L'ENERGIE ET DES PETITES
de Sidi Bou Saïd. ET MOYENNES ENTREPRISES
En application des dispositions de l’article 5 du décret
n° 95-2281 du 13 novembre 1995, l’intéressée bénéficie des
indemnités et avantages accordés à un chef de service NOMINATION
d’administration centrale. Par décret n° 2009-281 du 30 janvier 2009.
Par décret n° 2009-273 du 29 janvier 2009. Madame Hamida Belgaied épouse Boulares, ingénieur
en chef, est chargée des fonctions de sous-directeur de la
Madame Hella Hammami épouse Ben Romdhane, transformation des produits végétaux à la direction générale
gestionnaire conseiller de documents et d’archives, est
chargée des fonctions de chef de service de la des industries alimentaires au ministère de l’industrie, de
l’énergie et des petites et moyennes entreprises.
rationalisation, de la documentation et du contentieux, à la
sous-direction de la rationalisation, de la documentation, du
contentieux, des relations publiques, de l’accueil et de DEROGATION
l’information à l’office des œuvres universitaires pour le Par décret n° 2009-282 du 2 février 2009.
Nord au ministère de l’enseignement supérieur, de la Il est accordé à Monsieur Mohamed Hedi Dridi une
recherche scientifique et de la technologie. dérogation d’exercer dans le secteur public pour une
deuxième année, à compter du 1er mars 2009.
Par décret n° 2009-274 du 29 janvier 2009.
Monsieur El Aïd Ben Ali, ingénieur principal, est chargé
des fonctions de chef de service du suivi des études de
structure, de voirie et des réseaux divers à la sous-direction MINISTERE DES TECHNOLOGIES
des études techniques à la direction des bâtiments à la DE LA COMMUNICATION
direction générale des bâtiments et de l’équipement au
ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche
scientifique et de la technologie. Décret n° 2009-283 du 2 février 2009, fixant les
conditions et les procédures d’attribution d’une
Par décret n° 2009-275 du 29 janvier 2009. licence pour l’installation et l’exploitation d’un
Monsieur Nabil Galmami, professeur de l’enseignement réseau public de télécommunications pour la
secondaire, est chargé des fonctions de secrétaire fourniture des services de télécommunications
d’établissement d’enseignement supérieur et de recherche à fixes et des services de télécommunications
l’institut supérieur des études technologiques de Jendouba. mobiles de deuxième et troisième génération.
Le Président de la République,
Par décret n° 2009-276 du 29 janvier 2009. Sur proposition du ministre des technologies de la
Madame Samia Mezgar épouse Boukhris, gestionnaire communication,
conseiller des documents et d’archives, est chargée des Vu le code des télécommunications promulgué par la loi
fonctions de secrétaire d’établissement d’enseignement n° 2001-1 du 15 janvier 2001, tel que modifié et complété
supérieur et de recherche à l’institut supérieur des études par la loi n° 2002-46 du 7 mai 2002 et la loi n° 2008-1 du 8
appliquées en humanités de Mahdia. janvier 2008,

Page 422 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 N° 11


Vu le décret n° 99-2843 du 27 décembre 1999, portant - un représentant de l’agence nationale des fréquences :
organisation du ministère des communications, membre.
Vu le décret n° 2008-611 du 4 mars 2008, fixant les Cette commission se réunit sur convocation de son
conditions et les procédures d’attribution des licences pour président.
l’installation et l’exploitation des réseaux publics de Le président de la commission peut inviter toute
télécommunications fixes,
personne dont l’avis est jugé utile pour les travaux de la
Vu l’avis du ministre du développement et de la commission.
coopération internationale et du ministre des finances,
La commission ne peut se réunir valablement qu’en
Vu l’avis du tribunal administratif. présence de la majorité de ses membres. Ses décisions
Décrète : sont prises à la majorité des voix des membres présents,
Article premier - Le présent décret fixe les conditions et en cas d’égalité des voix, celle du président est
les procédures spécifiques d’attribution, d’une licence pour prépondérante.
l’installation et l’exploitation d’un réseau public de Art. 5 - L’ouverture, le dépouillement, l’analyse et le
télécommunications pour la fourniture des services de
télécommunications fixes et des services de classement des offres sont effectués suivant les procédures
télécommunications mobiles de deuxième et troisième prévues au règlement applicable à l’attribution de la licence
génération conformément aux dispositions de l’article 19 du et prévu à l’article 2 du présent décret.
code des télécommunications. Le ministère des technologies de la communication est
Art. 2 - L'entreprise qui sera chargée de l’installation et chargé de l’accomplissement des procédures d’attribution
l’exploitation du réseau public de télécommunications pour de la licence et du suivi de sa mise en œuvre.
la fourniture des services de télécommunications fixes et Art. 6 - Sont abrogées, toutes les dispositions
des services de télécommunications mobiles de deuxième et antérieures contraires au présent décret et notamment les
troisième génération est choisie après appel à la dispositions du décret susvisé n° 2008-611 du 4 mars
concurrence par voie d’appel d’offres international, et ce, 2008.
conformément au règlement applicable à l’attribution de la Art. 7 - Le ministre des technologies de la
licence prévu à l'article 3 du présent décret. communication, le ministre du développement et de la
Art. 3 - Il est créé une commission spéciale pour coopération internationale et le ministre des finances sont
l’élaboration des étapes préparatoires pour l’attribution chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du
d’une licence pour l’installation et l’exploitation d’un présent décret qui sera publié au Journal Officiel de la
réseau public de télécommunications pour la fourniture des République Tunisienne.
services de télécommunications fixes et les services de Tunis, le 2 février 2009.
télécommunications mobiles de deuxième et troisième Zine El Abidine Ben Ali
génération chargée de :
- l’adoption du règlement applicable à l’attribution de la
licence pour l’installation et l’exploitation du réseau,
- l’approbation du dossier d’appel d’offres, MINISTERE DE L'EDUCATION ET DE
- l’ouverture et le dépouillement des offres, LA FORMATION
- le classement des offres.
Art. 4 - La commission spéciale pour l’élaboration des NOMINATIONS
étapes préparatoires pour l’attribution d’une licence pour
l’installation et l’exploitation d’un réseau public de Par décret n° 2009-284 du 2 février 2009.
télécommunications pour la fourniture des services de Monsieur Mohsen Karoui, professeur principal hors
télécommunications fixes et des services des classe de l’enseignement, est chargé des fonctions de
télécommunications mobiles de deuxième et troisième directeur général du deuxième cycle de l’enseignement de
génération est composée comme suit : base et de l’enseignement secondaire au ministère de
- le ministre des technologies de la communication ou l’éducation et de la formation.
son représentant : président, Par décret n° 2009-285 du 2 février 2009.
- un représentant du Premier ministère : membre, Monsieur Sadok Dhideh, professeur principal hors
- deux représentants du ministère des technologies de la classe de l’enseignement, est chargé des fonctions de
communication : membres, directeur général du premier cycle de l’enseignement de
- un représentant du ministère du développement et de base au ministère de l’éducation et de la formation.
la coopération internationale : membre,
- un représentant du ministère des finances : membre, Par décret n° 2009-286 du 2 février 2009.
- un représentant de la banque centrale de Tunisie : Monsieur Mohamed Lamine, professeur principal hors
classe de l’enseignement, est chargé des fonctions de
membre, directeur régional de l’éducation et de la formation à Tunis 1.
- un représentant de l’instance nationale des En application des dispositions de l’article 4 du décret
télécommunications : membre, n° 2007-463 du 6 mars 2007, l’intéressé bénéficie des
- un représentant du centre d’études et de recherches des indemnités et avantages alloués à un directeur général
télécommunications : membre, d’administration centrale.

N° 11 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 Page 423


Par décret n° 2009-287 du 2 février 2009. complété et notamment la loi n° 2007-19 du 2 avril 2007, et
Monsieur Béchir Kraiem, professeur principal hors classe notamment son article 364,
de l’enseignement, est chargé des fonctions de directeur Vu la loi n° 88-145 du 31 décembre 1988, portant loi de
régional de l’éducation et de la formation à Ben Arous. finances pour la gestion 1989, et notamment ses articles 31
En application des dispositions de l’article 4 du décret (nouveau) et 33 (nouveau), ensemble les textes qui les ont
n° 2007-463 du 6 mars 2007, l’intéressé bénéficie des modifiés ou complétés et notamment la loi n° 2007-69 du
indemnités et avantages alloués à un directeur général 27 décembre 2007, relative à l’initiative économique,
d’administration centrale.
Vu la loi n° 99-101 du 31 décembre 1999, portant loi de
Par décret n° 2009-288 du 2 février 2009. finances pour l’année 2000 et notamment ses articles 17 et
18, ensemble les textes qui les ont modifiés ou complétés et
Monsieur Chokri Wanes, professeur principal de
notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007, relative
l’enseignement secondaire, est chargé des fonctions de à l’initiative économique,
directeur régional de l’éducation et de la formation à Sousse.
En application des dispositions de l’article 4 du décret Vu la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007, relative à
n° 2007-463 du 6 mars 2007, l’intéressé bénéficie des l’initiative économique, et notamment son chapitre VI,
indemnités et avantages alloués à un directeur général Vu la loi n° 2008-10 du 11 février 2008, relative à la
d’administration centrale. formation professionnelle,
Vu le décret n° 93-696 du 5 avril 1993, fixant les
Par décret n° 2009-289 du 28 janvier 2009. critères et les modalités d’octroi des ristournes au titre de la
Madame Lamia Ayadi, professeur de l’enseignement taxe de la formation professionnelle,
secondaire, est chargée des fonctions de chef de service du Vu le décret n° 94-2372 du 21 novembre 1994, fixant le
contentieux du personnel à la sous-direction des affaires barème d’octroi des ristournes sur la taxe de la formation
contentieuses à la direction des affaires juridiques et
contentieux au ministère de l’éducation et de la formation. professionnelle, ensemble les textes qui l’ont modifié ou
complété et notamment le décret 2001-212 du l5 janvier
MAINTIEN EN ACTIVITE 2001,
Par décret n° 2009-290 du 2 février 2009. Vu le décret n° 98-386 du 10 février 1998, fixant
Monsieur Mustapha Ben Souayeh, professeur principal, l’organisation administrative et financière, ainsi que les
modalités du fonctionnement du centre national de
est maintenu en activité pour une période d’une troisième
année, à compter du 1er février 2009. formation continue et de promotion professionnelle, tel
qu’il a été modifié par le décret n° 2004-402 du 24 février
2004,
Vu le décret n° 2001-1993 du 27 août 2001, portant
MINISTERE DE LA CULTURE création d’un programme national de formation continue,
ET DE LA SAUVEGARDE DU PATRIMOINE Vu le décret n° 2005-910 du 24 mars 2005, portant
désignation de l’autorité de tutelle sur les entreprises et les
MAINTIEN EN ACTIVITE établissements publics à caractère non administratif,
ensemble les textes qui l’ont modifié ou complété et
Par décret n° 2009-291 du 2 février 2009.
notamment le décret n° 2008-3737 du 11 décembre 2008,
Monsieur Khaled Ben Romdhane, directeur de
recherches archéologiques et historiques, est maintenu en Vu l’avis du ministre de l’éducation et de la formation,
activité pour une période d’une année, à compter du 1er Vu l’avis du tribunal administratif.
mars 2009.
Décrète :
Chapitre premier
MINISTERE DE L'EMPLOI Dispositions générales
ET DE L'INSERTION PROFESSIONNELLE Article premier - Le présent décret fixe le domaine
d’application, le taux, ainsi que les conditions et les
DES JEUNES
modalités de bénéfice de l’avance sur la taxe de formation
professionnelle.
Décret n° 2009-292 du 2 février 2009, fixant le Il fixe, en outre, le domaine d’application, les modalités
domaine d’application de l’avance sur la taxe de et les conditions de bénéfice des droits de tirage.
formation professionnelle, son taux, les
conditions et les modalités de son bénéfice, ainsi Chapitre 2
que le domaine d’application, les modalités et les Le domaine d’application, le taux, les conditions et les
conditions de bénéfice des droits de tirage. modalités du bénéfice de l’avance sur la taxe de
Le Président de la République, formation professionnelle
Sur proposition du ministre des finances et du ministre Art. 2 - Les entreprises soumises à la taxe de formation
de l’emploi et de l’insertion professionnelle des jeunes, professionnelle, dont le montant annuel de la taxe de
Vu, le code du travail promulgué par la loi n° 66-27 du formation professionnelle due au titre de l’année précédant
30 avril 1966, ensemble les textes qui l’ont modifié ou l’année de réalisation des actions de formation est supérieur

Page 424 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 N° 11


ou égal à mille dinars, bénéficient de l’avance sur la taxe de l’entreprise, ladite décision arrête les montants définitifs qui
formation professionnelle mentionnée à l’article 31 lui sont dus au titre de la déduction de l’avance sur la taxe
(nouveau) de la loi n° 88-145 du 31 décembre 1988 relative de formation professionnelle, au vu du bilan pédagogique et
à la loi de finances pour l’année 1989 telle que modifiée par financier et compte tenu des critères et conditions de
la loi n° 2007-69 de 27 décembre 2007, relative à financement.
l’initiative économique. La décision est notifiée à l’entreprise concernée par
Art. 3 - Le taux maximum de l’avance sur la taxe de lettre recommandée avec accusé de réception dans un délai
formation professionnelle est fixé à 60 % de la taxe due au maximum de 15 jours à compter du dépôt d’un bilan
titre de l’année précédente. pédagogique et financier remplissant toutes les conditions
Art. 4 - Les entreprises qui désirent bénéficier de requises.
l’avance sur la taxe de formation professionnelle sont Ladite décision comprend un relevé détaillé des
tenues de déposer une déclaration auprès du service fiscal montants définitifs dus sur la taxe de formation
compétent dont relève l’entreprise concernée conformément professionnelle et ce dans la limite de l’avance utilisée.
à un modèle établi à cet effet, et ce, dans un délai ne Art. 10 - L’entreprise ayant reçu la décision
dépassant pas la fin du mois de janvier de l’année d’approbation mentionnée à l’article 9 du présent décret, est
concernée par la formation. tenue de régulariser sa situation au regard de la taxe de
Art. 5 - Les domaines d’utilisation de l’avance sur la formation professionnelle due au titre de l’année de
taxe de formation professionnelle, les critères, et les réalisation des activités de formation, et ce, dans un délai
montants de financement des activités de formation sont maximum de 30 jours à compter de la date de réception de
fixés par arrêté conjoint du ministre des finances et du ladite décision.
ministre de l’emploi et de l’insertion professionnelle des
Toutefois, et dans le cas où l’avance excède les
jeunes. montants définitifs dus à l’entreprise tel que mentionné sur
Art. 6 - L’entreprise ayant bénéficié de la déduction de la décision d’approbation, celle-ci peut continuer à réaliser
l’avance est tenue de présenter aux services du centre des activités de formation jusqu’à épuisement de ladite
national de formation continue et de promotion avance.
professionnelle, soit directement en contrepartie d’un L’entreprise est tenue, dans ce cas, d’actualiser le bilan
récépissé, ou par lettre recommandée avec accusé de
pédagogique et financier qu’elle avait précédemment
réception, un bilan pédagogique et financier des activités de présenté, et ce dans un délai ne dépassant pas le 31 janvier
formation réalisées, et ce dans un délai ne dépassant pas la de l’année qui suit l’année de déduction de l’avance.
fin du mois qui suit le mois au titre duquel le montant de
l’avance a été totalement déduit, et au plus tard le 31 janvier Art. 11 - L’entreprise peut adresser au ministre de
de l’année qui suit l’année de déduction de l’avance. l’emploi et de l’insertion professionnelle des jeunes des
réclamations sur les éléments ayant été pris en
Art. 7 - Le bilan pédagogique et financier doit
considération pour arrêter les montants définitifs qui lui
comprendre toutes les catégories d’activités de formation sont dus au titre de la déduction de l’avance sur la taxe de
réalisées, le nombre et les catégories des bénéficiaires, les formation professionnelle, et ce dans un délai maximum de
structures de formation qui ont réalisé la formation et les
60 jours à compter de la date de notification de la décision
dépenses réelles y afférentes, et ce conformément à un d’approbation.
modèle établi par les services du centre national de
formation continue et de promotion professionnelle. Le ministre de l’emploi et de l’insertion professionnelle
des jeunes statue sur ces réclamations après avis de la
Le bilan susmentionné doit être appuyé des justificatifs commission mentionnée à l’article 17 du présent décret,
de paiement, de la déclaration mentionnée à l’article 4 du ladite commission devant inviter l’entreprise à se faire
présent décret et du procès-verbal portant avis de la
représenter à ses travaux pour exposer ses observations y
structure paritaire de représentation au sein de l’entreprise, afférentes.
sauf dans les cas où la création de cette structure n’est pas
exigée par la législation en vigueur. Art. 12 - Toute réalisation non conforme aux indications
du bilan pédagogique et financier mentionné à l’article 7 du
Art. 8 - Le centre national de formation continue et de
promotion professionnelle assure le contrôle pédagogique et présent décret entraîne la révision de la décision
financier des activités de formation mentionnées à l’article d’approbation précédemment notifiée à l’entreprise,
7 du présent décret. Les entreprises bénéficiaires et, le cas laquelle est tenue au remboursement des montants de
échéant, les structures de formation sont tenues de l’avance dont elle avait indûment bénéficié, majorés des
permettre aux agents dudit centre l’accès à tous documents pénalités de retard conformément à la législation en
et pièces justificatives relatifs aux activités de formation vigueur.
concernées. Chapitre 3
Les services du centre national de formation continue et Le domaine d’application, les conditions et les modalités
de promotion professionnelle sont chargés de la vérification
du bénéfice des droits de tirage
de la réalisation effective de l’activité de formation
concernée. Art. 13 - Le système des droits de tirage a pour objet de
Art. 9 - Le centre national de formation continue et de permettre aux entreprises économiques privées mentionnées
promotion professionnelle établit une décision ci-après de bénéficier d’un financement direct de la part de
d’approbation des activités de formation réalisées par l’Etat au titre d’activités de formation réalisées au profit de

N° 11 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 Page 425


ses agents, en contrepartie de sa contribution à la formation La commission comprend, sous la présidence du
initiale : ministre de l’emploi et de l’insertion professionnelle des
- les entreprises dont le montant annuel de la taxe de jeunes ou de son représentant, les membres suivants :
formation professionnelle due est inférieur à mille dinars, - un représentant du ministère de l’emploi et de
- les entreprises dont le montant annuel de la taxe de l’insertion professionnelle des jeunes,
formation professionnelle due est supérieur ou égal à mille - un représentant du ministère l’éducation et de la
dinars et qui n’ont pas utilisé le droit à l’avance, formation,
- les entreprises qui ont épuisé l’utilisation de l’avance - deux représentants du ministère des finances,
sur la taxe de formation professionnelle, - un représentant du centre national de formation
- les entreprises exonérées de la taxe de formation continue et de promotion professionnelle,
professionnelle, - un représentant de l’union tunisienne de l’industrie, du
- les entreprises non soumises à la taxe de formation commerce et de l’artisanat,
professionnelle conformément à la législation en vigueur,
- un représentant de l’union générale tunisienne du
- les artisans et les entreprises de métiers. travail,
Art. 14 - Le financement dans le cadre du système des - un représentant de l’union tunisienne de l’agriculture
droits de tirage se limite aux activités de formation ci-après : et de la pêche.
- les études et consultations en formation, Le président de la commission peut faire appel à toute
- la formation continue en Tunisie dans un cadre personne jugée compétente pour participer à titre consultatif
individuel ou collectif, aux réunions de la commission.
- les actions collectives réalisées dans le cadre du La commission se réunit, sur convocation de son
partenariat avec les organisations professionnelles, président, pour délibérer sur les questions relevant de sa
- les actions de validation des acquis de l’expérience. compétence et inscrites à un ordre de jour transmis à tous
ses membres sept jours au moins avant la date de la
Art. 15 - Le montant maximum des droits de tirage est réunion.
égal au montant total des dépenses en formation initiale
réalisées l’année précédant l’année durant laquelle a été La commission ne peut valablement se réunir qu’en
déposée la demande de bénéfice des droits de tirage. présence de la majorité de ses membres.
Les montants maximum des utilisations des droits de Les avis et les propositions de la commission sont émis
tirage au titre du financement des activités de formation à la majorité des voix des membres présents. En cas de
mentionnées à l’article 14 ci-dessus sont fixés par l’arrêté partage des voix, celle du président est prépondérante.
mentionné à l’article 5 du présent décret. Le secrétariat de la commission est assuré par le centre
Art. 16 - Les demandes de bénéfice des droits de tirage national de formation continue et de promotion
sont présentées conformément à un modèle établi par les professionnelle.
services compétents du ministère de l’emploi et de Art. 18 - Il est créé, au sein de chaque direction
l’insertion professionnelle des jeunes. Ces demandes régionale de l’emploi et de l’insertion professionnelle des
doivent notamment préciser la nature des activités de jeunes, une commission chargée d’examiner les demandes
formation, leurs conditions de déroulement ainsi que leurs présentées, à titre individuel par les entreprises pour
coûts prévisionnels. bénéficier du système des droits de tirage, et ce, pour les
Art. 17 - Il est créé, au ministère de l’emploi et de activités de formation dont le coût prévisionnel est inférieur
l’insertion professionnelle des jeunes, une commission à 50 mille dinars.
chargée d’examiner les demandes présentées à titre Ladite commission examine, en outre, les projets de
individuel par les entreprises pour bénéficier du système conventions mentionnées à l’article 23 du présent décret,
des droits de tirage, et ce pour les activités de formation dont le coût prévisionnel est inférieur à 100 mille dinars.
dont le coût prévisionnel est égal ou supérieur à 50 mille La composition et les modalités de fonctionnement de
dinars. cette commission sont fixées par décision du ministre de
Ladite commission examine également les projets de l’emploi et de l’insertion professionnelle des jeunes.
conventions mentionnées à l’article 23 du présent décret, Art. 19 - Le centre national de formation continue et de
dont le coût prévisionnel est égal ou supérieur à 100 mille promotion professionnelle établit une décision
dinars. d’approbation de financement des demandes présentées par
La commission examine, en outre, les projets de les entreprises concernées à la lumière des avis de la
conventions mentionnées à l’article 23 du présent décret, et commission concernée et dans la limite des montants dus
ce dans les cas où les conventions concernent des calculés conformément aux dispositions de l’article 15 ci-
entreprises installées dans plus d’un gouvernorat. dessus.
Elle examine, en outre, les réclamations des entreprises Art. 20 - Les dépenses afférentes à la réalisation des
sur les éléments ayant été pris en considération pour arrêter activités de formation au profit des entreprises mentionnées
les montants définitifs dus à l’entreprise au titre de la à l’article 13 du présent décret sont acquittées après
déduction de l’avance sur la taxe de formation achèvement de l’activité concernée et présentation à cet
professionnelle mentionnés à l’article 9 ci-dessus. effet d’un dossier comportant toutes les indications et les

Page 426 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 N° 11


pièces justificatives concernant l’activité de formation NOMINATIONS
financée par les droits de tirage et à la lumière des résultats Par décret n° 2009-293 du 29 janvier 2009.
du contrôle réalisé par le centre national de formation
continue et de promotion professionnelle. Monsieur Lassâad Labbassi, ingénieur en chef, est
chargé des fonctions de directeur régional de l’emploi et de
Art. 21 - Les entreprises bénéficiaires des interventions
l’insertion professionnelle des jeunes de Tataouine.
du système des droits de tirage sont tenues de présenter aux
agents du centre national de formation continue et de En application des dispositions de l’article 11 du décret
promotion professionnelle tous documents et pièces n° 94-1218 du 30 mai 1994, l’intéressé bénéficie des
justificatives relatifs à la réalisation des activités de avantages et indemnités alloués à un directeur
formation mentionnées à l’article 14 ci-dessus. d’administration centrale.
Art. 22 - L’entreprise ne peut, au titre de la même
activité de formation, bénéficier des avantages prévus au Par décret n° 2009-294 du 29 janvier 2009.
présent chapitre et de l’avance sur la taxe de formation
professionnelle ou de tous autres avantages accordés dans Monsieur Hafedh Saâdaoui, administrateur en chef du
les domaines de l’insertion et de l’adaptation service social, est chargé des fonctions de directeur régional de
professionnelle et de la formation continue. l’emploi et de l’insertion professionnelle des jeunes de Seliana.
Art. 23 - Nonobstant les dispositions de l’article 13 du En application des dispositions de l’article 11 du
présent décret, peuvent être financées dans le cadre du décret n° 94-1218 du 30 mai 1994, l’intéressé bénéficie
système des droits de tirage, les actions de formation des avantages et indemnités alloués à un directeur
continue réalisées collectivement dans le cadre de d’administration centrale.
conventions de partenariat concernant plusieurs entreprises,
établies entre le centre national de formation continue et de
promotion professionnelle et les fédérations et unions Par décret n° 2009-295 du 29 janvier 2009.
professionnelles, sectorielles ou régionales, les chambres Monsieur Fathi Haouala, conservateur des bibliothèques
d’industrie et de commerce, ainsi que les centres ou de documentation, est chargé des fonctions de directeur
techniques, les ordres et associations professionnels. régional de l’emploi et de l’insertion professionnelle des
Chapitre 4 jeunes de Sidi Bouzid.
Dispositions finales En application des dispositions de l’article 11 du décret n°
Art. 24 - Les dispositions du présent décret entrent en 94-1218 du 30 mai 1994, l’intéressé bénéficie des avantages et
vigueur à compter du premier janvier 2009. indemnités alloués à un directeur d’administration centrale.
Art. 25 - Nonobstant les dispositions mentionnées à
l’article 4 du présent décret, les entreprises qui désirent Par décret n° 2009-296 du 29 janvier 2009.
bénéficier de l’avance sur la taxe de formation Monsieur Hatem Rihani, administrateur, est chargé des
professionnelle au titre de l’année 2009, peuvent déposer fonctions de chef de l’unité des programmes de l’emploi à
une déclaration auprès du service fiscal compétent dont
la direction régionale de l’emploi et de l’insertion
relève l'entreprise concernée conformément à un modèle
établi à cet effet, et ce, dans un délai ne dépassant pas la fin professionnelle des jeunes de Kasserine.
du mois de mars 2009. En application des dispositions de l’article 13 du décret
Art. 26 - Toutes dispositions antérieures contraires au n° 94-1218 du 30 mai 1994, l’intéressé bénéficie des
avantages et indemnités alloués à un chef de service
présent décret sont abrogées et notamment :
d’administration centrale.
- le décret n° 93-696 du 5 avril 1993, fixant les critères
et les modalités d’octroi des ristournes au titre de la taxe de
Par décret n° 2009-297 du 29 janvier 2009.
la formation professionnelle,
Madame Sonia Abdellatif, administrateur, est chargée
- le décret n° 94-2372 du 21 novembre 1994, fixant le des fonctions de chef de l’unité des programmes de
barème d’octroi des ristournes sur la taxe de la formation l’emploi à la direction régionale de l’emploi et de
professionnelle, l’insertion professionnelle des jeunes de Bizerte.
- le décret n° 2001-1993 du 27 août 2001, portant En application des dispositions de l’article 13 du décret
création d’un programme national de formation continue. n° 94-1218 du 30 mai 1994, l’intéressée bénéficie des
Art. 27 - Le ministre des finances, le ministre de avantages et indemnités alloués à un chef de service
l’emploi et de l’insertion professionnelle des jeunes et le d’administration centrale.
ministre de l’éducation et de la formation sont chargés,
chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent Par décret n° 2009-298 du 29 janvier 2009.
décret qui sera publié au Journal Officiel de la République
Tunisienne. Monsieur Samir Kefi, administrateur, est chargé des
fonctions de chef de l’unité des études et du développement
Tunis, le 2 février 2009. à la direction régionale de l’emploi et de l’insertion
Zine El Abidine Ben Ali professionnelle des jeunes de Kasserine.

N° 11 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 Page 427


En application des dispositions de l’article 13 du décret Par décret n° 2009-304 du 30 janvier 2009.
n° 94-1218 du 30 mai 1994, l’intéressé bénéficie des Monsieur Mellouli Mongi, professeur principal hors
avantages et indemnités alloués à un chef de service classe de l’éducation physique, est chargé des fonctions de
d’administration centrale. commissaire régional de la jeunesse, des sports et de
l’éducation physique de Médenine, au ministère de la
jeunesse, des sports et de l’éducation physique.
Par décret n° 2009-299 du 29 janvier 2009.
En applications des dispositions de l’article 3 du décret
Madame Naouel Soltani, administrateur, est chargée des n° 2008-2062 du 2 juin 2008, l’intéressée bénéficie des
fonctions de chef de l’unité des études et du développement indemnités et avantages accordés à un directeur
à la direction régionale de l’emploi et de l’insertion d’administration centrale.
professionnelle des jeunes de Manouba.
En application des dispositions de l’article 13 du décret Par décret n° 2009-305 du 30 janvier 2009.
n° 94-1218 du 30 mai 1994, l’intéressée bénéficie des Monsieur Dahmen Souhail, professeur principal de la
avantages et indemnités alloués à un chef de service jeunesse et de l’enfance, est chargé des fonctions de chef de
d’administration centrale. bureau des activités de la jeunesse au commissariat régional de
la jeunesse, des sports et de l’éducation physique de Sfax, au
Par décret n° 2009-300 du 29 janvier 2009. ministère de la jeunesse, des sports et de l’éducation physique.
Monsieur Khelifa El Abiadh, administrateur, est chargé En applications des dispositions de l’article 19 du décret
n° 2008-2062 du 2 juin 2008, l’intéressé bénéficie des
des fonctions de chef de l’unité des études et du
indemnités et avantages accordés à un sous-directeur
développement à la direction régionale de l’emploi et de d’administration centrale.
l’insertion professionnelle des jeunes de Tataouine.
En application des dispositions de l’article 13 du décret
Par décret n° 2009-306 du 30 janvier 2009.
n° 94-1218 du 30 mai 1994, l’intéressé bénéficie des
avantages et indemnités alloués à un chef de service Monsieur Moghrane Lotfi, professeur de la jeunesse et
de l’enfance, est chargé des fonctions de chef de service des
d’administration centrale.
institutions et des programmes de la jeunesse, au
commissariat régional de la jeunesse, des sports et de
Par décret n° 2009-301 du 29 janvier 2009. l’éducation physique de Kasserine, au ministère de la
Monsieur Wadi Turki, ingénieur principal, est chargé jeunesse, des sports et de l’éducation physique.
des fonctions de chef de service d’évaluation d’impact de la
formation continue et des programmes d’emploi à la Par décret n° 2009-307 du 30 janvier 2009.
direction générale de l’observatoire national de l’emploi et Monsieur Khaled Mourad, administrateur, est chargé
des qualifications au ministère de l’emploi et de l’insertion des fonctions de chef de service de l’action sociale à la
professionnelle des jeunes. direction des ressources humaines et du matériel à la
direction générale des services communs, au ministère de la
jeunesse, des sports et de l’éducation physique.
Par décret n° 2009-302 du 29 janvier 2009.
Madame Jihène Srioui, ingénieur principal, est chargée Par décret n° 2009-308 du 30 janvier 2009.
des fonctions de chef de service des analyses des données
Madame Dhib Aïda épouse Sahraoui, administrateur, est
de l’emploi à la direction générale de l’observatoire chargée des fonctions de chef de service du suivi de la
national de l’emploi et des qualifications au ministère de gestion des budgets des établissements publics et des
l’emploi et de l’insertion professionnelle des jeunes. crédits délégués, à la direction des affaires financières, à la
direction générale des services communs, au ministère de la
jeunesse, des sports et de l’éducation physique.

MINISTERE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS Par décret n° 2009-309 du 30 janvier 2009.


ET DE L'EDUCATION PHYSIQUE Monsieur Naimi Abbès, professeur de l’éducation
physique, est chargé des fonctions de chef de service de
développement des sports, au commissariat régional de la
NOMINATIONS jeunesse, des sports et de l’éducation physique du Kef, au
Par décret n° 2009-303 du 30 janvier 2009. ministère de la jeunesse, des sports et de l’éducation physique.
Monsieur Ezzahi Abdel Khalek, inspecteur principal de
la jeunesse et de l’enfance, est chargé des fonctions de Par décret n° 2009-310 du 30 janvier 2009.
directeur des établissements de la jeunesse à la direction Madame Dachraoui Olfa, professeur de la jeunesse et de
générale de la jeunesse au ministère de la jeunesse, des l’enfance, est chargée des fonctions de chef de service des
sports et de l’éducation physique. institutions et des programmes de la jeunesse, au

Page 428 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 N° 11


commissariat régional de la jeunesse, des sports et de En application des dispositions de l’article 20 du décret
l’éducation physique du Kef, au ministère de la jeunesse, n° 89-832 du 29 juin 1989, l’intéressé bénéficie des
des sports et de l’éducation physique. indemnités et des avantages accordés à un sous-directeur
d’administration centrale.
Par décret n° 2009-311 du 30 janvier 2009.
Monsieur Zouita Romdhane, professeur de l’éducation Par décret n° 2009-316 du 28 janvier 2009.
physique, est chargé des fonctions de chef de service de
l’éducation physique, au commissariat régional de la jeunesse, Monsieur Mohsen Guesmi, ingénieur en chef, est chargé
des sports et de l’éducation physique du Kef, au ministère de la des fonctions de chef d’arrondissement des sols au
jeunesse, des sports et de l’éducation physique. commissariat régional au développement agricole de
Jendouba.
En application des dispositions de l’article 20 du décret
n° 89-832 du 29 juin 1989, l’intéressé bénéficie des
MINISTERE DE L'AGRICULTURE indemnités et des avantages accordés à un sous-directeur
ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES d’administration centrale.

NOMINATIONS Par décret n° 2009-317 du 28 janvier 2009.


Par décret n° 2009-312 du 28 janvier 2009. Monsieur Hamadi Trimech, ingénieur des travaux, est
Monsieur Mohamed Gazah, ingénieur principal, est chargé des fonctions de chef de service à l’arrondissement
chargé des fonctions de chef d’arrondissement des de la protection des eaux et des sols au commissariat
périmètres irrigués au commissariat régional au régional au développement agricole de Monastir.
développement agricole de Sousse.
En application des dispositions de l’article 20 du décret Par décret n° 2009-318 du 28 janvier 2009.
n° 89-832 du 29 juin 1989, l’intéressé bénéficie des
indemnités et des avantages accordés à un sous-directeur Monsieur Karim Smaoui, ingénieur principal, est chargé
d’administration centrale. des fonctions de chef de service à l’arrondissement de la
protection des eaux et des sols au commissariat régional au
développement agricole de Kasserine.
Par décret n° 2009-313 du 28 janvier 2009.
Monsieur Mahmoud Charfeddine, ingénieur principal, Par décret n° 2009-319 du 28 janvier 2009.
est chargé des fonctions de chef d’arrondissement des
périmètres irrigués au commissariat régional au Madame Latifa Béchini épouse Mezni, ingénieur des
développement agricole de Monastir. travaux, est chargée des fonctions de chef de service à
l’arrondissement de la protection des eaux et des sols au
En application des dispositions de l’article 20 du décret commissariat régional au développement agricole de Béja.
n° 89-832 du 29 juin 1989, l’intéressé bénéficie des
indemnités et des avantages accordés à un sous-directeur
d’administration centrale. Par décret n° 2009-320 du 28 janvier 2009.
Monsieur Belgacem Dabboubi, ingénieur principal, est
chargé des fonctions de chef de service à l’arrondissement
Par décret n° 2009-314 du 28 janvier 2009.
de la protection des eaux et des sols au commissariat
Monsieur Mohamed Mouldi Ben Hmida, ingénieur des régional au développement agricole de Gafsa.
travaux, est chargé des fonctions de chef d’arrondissement
des sols au commissariat régional au développement
agricole de Tataouine. Par décret n° 2009-321 du 28 janvier 2009.
En application des dispositions de l’article 20 du décret Monsieur Ali Cheikh Sboui, médecin vétérinaire
n° 89-832 du 29 juin 1989, l’intéressé bénéficie des sanitaire, est chargé des fonctions de chef de service à
indemnités et des avantages accordés à un sous-directeur l’arrondissement de la production animale au commissariat
d’administration centrale. régional au développement agricole de Kébili.

Par décret n° 2009-315 du 28 janvier 2009. Par décret n° 2009-322 du 28 janvier 2009.
Monsieur Mohamed Naceur Ghazouani, ingénieur des Monsieur Talel Hamza, médecin vétérinaire inspecteur
travaux, est chargé des fonctions de chef d’arrondissement régional, est chargé des fonctions de chef de service à
des sols au commissariat régional au développement l’arrondissement de la production animale au commissariat
agricole du Kef. régional au développement agricole de Gafsa.

N° 11 Journal Officiel de la République Tunisienne — 6 février 2009 Page 429


Par décret n° 2009-323 du 28 janvier 2009.
Monsieur Sami Fersi, médecin vétérinaire sanitaire principal, est chargé des fonctions de chef de service à l’arrondissement
de la production animale au commissariat régional au développement agricole de Sfax.

Par décret n° 2009-324 du 28 janvier 2009.


Monsieur Chaâbane Kouka, ingénieur des travaux, est chargé des fonctions de chef de service de la protection des forêts et
de la maintenance du matériel et des équipements forestiers à la direction de la conservation des forêts relevant de la direction
générale des forêts au ministère de l’agriculture et des ressources hydrauliques.

Pour la légalisation de la signature : le président de la municipalité ISSN.0330.7921 Certifié conforme : le président directeur général de l'I.O.R.T

"Ce numéro du Journal Officiel de la République Tunisienne a été déposé au siège du gouvernorat de Tunis le 7 février 2009"
le site web de l’Imprimerie
Officielle de la République
Tunisienne est entré en
ligne le 22 Janvier 2009
sous l’adresse suivante :

Le site web fonctionne en trois langues arabe, anglaise et française et permet à l’utilisateur de
consulter en temps réel :
- le Journal Officiel des lois, décrets et arrêtés depuis l’année 1956,
- le Journal Officiel des annonces légales ,réglementaires et judiciaires,
- le Journal Officiel du Tribunal Immobilier,
- les Codes juridiques

Le site web permet à son utilisateur


sur sa demande de bénéficier de la
prestation « insertion des annonces
légales et réglementaires » sur CD à
travers des modèles préétablis figurant
dans le site.
Année 2009

A BONNEMENT au Journal Officiel


TARIFS
de la République Tunisienne
en dinars tunisiens Lois, Décrets et Arrêtés

TUNISIE Pour l'acquisition de votre abonnement


au Journal Officiel :
Edition originale (arabe) : 24,000
Traduction française : 33,000
Edition originale A + F : 45,000 Contacter le siège de l'Imprimerie Officielle, avenue Farhat
Traduction anglaise : 33,000 Hached, 2098 Radès - Tél. : 71.434.211 ou l'un des bureaux
de vente ci-après :
PAYS DU MAGHREB * 1000 - Tunis : 1 rue Hannon - Tél. : 71.329.637
* 4000 - Sousse : Cité C.N.R.P.S rue Rabat –
Edition originale (arabe) : 56,000
Traduction française : 65,000 Tél. : (73) 225.495
Edition originale A + F : 77,000 * 3051 - Sfax : Centre El Alia, route El Aïn, Km 2.2
Traduction anglaise : 65,000 Sfax - Tél. : (74) 460.422

AFRIQUE ET EUROPE
Le paiement se fera en espèces ou par chèques ou par
Edition originale (arabe) : 66,000 virement postal ou bancaire au nom de l'Imprimerie Officielle
Traduction française : 81,000 de la République Tunisienne à l'un des comptes ci-après :
Edition originale A + F : 95,000
Traduction anglaise : 81,000 Tunis :
C.C.P. N° 17. 001 00000000 61015 - 85
AMERIQUE ET ASIE S.T.B. : Thameur 10.000.0000576088.788.79
B.N.A. : Tunis 03. 000 0100115006046 - 07
Edition originale (arabe) : 86,000 U.I.B. : Agence Afrique 12 001 000 35 00 701 004/30
Traduction française : 106,000 A.T.B. : Agence Mégrine 01.100.028 1104 2433 87 90
Edition originale A + F : 174,000 Attijari bank (Liberté) : 04 1020 024047001997 - 74
Traduction anglaise : 106,000
B.I.A..T. (Mégrine) : 08 2030 005230 000028 - 29
Attijari bank (Radès) : 04. 1000 094047001039 - 69
F.O.D.E.C. 1% Sousse :
et frais d'envoi par avion en sus S.T.B. : 10 609 089 1004125 788 66
Sfax :
B.I.A.T. : 08 70300044 30 000018 - 67

Prix du numéro du J.O.R.T de l'année en cours


Edition originale : 0,500 dinars + 1% F.O.D.E.C. Traduction : 0,700 dinars + 1% F.O.D.E.C.
TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION

Mardi 7 rejeb 1430 – 30 juin 2009 152ème année N° 52

Sommaire

Lois
Loi n° 2009-33 du 23 juin 2009, modifiant et complétant la loi n° 94-36 du 24 février 1994,
relative à la propriété littéraire et artistique ......................................................................... 1724
Loi n° 2009-34 du 23 juin 2009, modifiant et complétant la loi n° 91-37 du 8 juin 1991
relative à la création de l’agence foncière industrielle......................................................... 1733
Loi n° 2009-35 du 30 juin 2009, modifiant et complétant la loi n° 2008-79 du 30 décembre
2008, portant mesures conjoncturelles de soutien aux entreprises économiques pour
poursuivre leurs activités .................................................................................................... 1735
Loi n° 2009-36 du 30 juin 2009, portant approbation d’un accord de coopération technique
entre le gouvernement de la République Tunisienne et le gouvernement de la
République Fédérale d’Allemagne ...................................................................................... 1736

Conseil Constitutionnel
Avis n° 24-2008 du conseil constitutionnel sur un projet de loi modifiant et complétant la
loi n° 94-36 du 24 février 1994, relative à la propriété littéraire et artistique ....................... 1737
Avis n° 52-2008 du conseil constitutionnel sur un projet de loi modifiant et complétant la
loi n° 94-36 du 24 février 1994, relative à la propriété littéraire et artistique ....................... 1740
Avis n° 12-2009 du conseil constitutionnel sur un projet de loi modifiant et complétant la
loi n° 91-37 du 8 juin 1991 relative à la création de l’agence foncière industrielle .............. 1741
Avis n° 20-2009 du conseil constitutionnel sur un projet de loi portant approbation d’un
accord de coopération technique entre le gouvernement de République Tunisienne et le
gouvernement de la République fédérale d’Allemagne....................................................... 1743
Avis n° 26-2009 du conseil constitutionnel sur un projet de loi modifiant et complétant la
loi n° 2008-79 du 30 décembre 2008, portant mesures conjoncturelles de soutien aux
entreprises économiques pour poursuivre leurs activités ................................................... 1744
Avis n° 28-2009 du Conseil constitutionnel sur un projet de loi modifiant et complétant la
loi n° 94-36 du 24 février 1994 relative à la propriété littéraire et artistique ........................ 1746
Avis n° 29-2009 du conseil constitutionnel sur un projet de loi modifiant et complétant la
loi n° 91-37 du 8 juin 1991 relative à la création de l’agence foncière industrielle .............. 1748

Décrets et Arrêtés
Ministère du Transport
Nomination d'un chef de service ................................................................................... 1750

Ministère de la Santé Publique


Nomination d’inspecteurs généraux .............................................................................. 1750
Arrêté du ministre de la santé publique du 24 juin 2009, portant ouverture d’un
concours pour le recrutement de médecins principaux des hôpitaux dans les
hôpitaux principaux et régionaux, instituts et centres spécialisés au titre de l’année
2009 .............................................................................................................................. 1750
Arrêté de ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la
technologie et du ministre de la santé publique du 24 juin 2009, portant ouverture
d’un concours de résidanat en médecine pour l’année universitaire 2009/2010 .......... 1750

Ministère des Affaires Religieuses


Arrêté du ministre des affaires religieuses du 24 juin 2009, fixant les modalités
d’organisation du concours externe sur épreuves pour le recrutement d’architectes
principaux...................................................................................................................... 1752
Arrêté du ministre des affaires religieuses du 24 juin 2009, portant ouverture d’un
concours externe sur épreuves pour le recrutement d’architectes principaux............... 1754

Ministère de la Justice et des Droits de l'Homme


Nomination d'un sous-directeur..................................................................................... 1754

Ministère des Domaines de l'Etat et des Affaires Foncières


Nomination de sous-directeurs...................................................................................... 1754
Nomination de chefs de service .................................................................................... 1754

Ministère des Finances


Décret n° 2009-2003 du 30 juin 2009, portant suspension des droits de douane et
réduction de la taxe sur la valeur ajoutée dus à l’importation des billettes de fer et
billettes d’acier .............................................................................................................. 1755
Décret n° 2009-2004 du 30 juin 2009, portant réduction du montant du prélèvement
sur les billettes en fer ou en acier.................................................................................. 1755

Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la


Technologie
Nomination de directeurs des études et des stages, directeurs adjoints....................... 1756
Nomination d’un directeur ............................................................................................. 1756
Nomination de secrétaires généraux d’établissement d’enseignement supérieur et de
recherche ...................................................................................................................... 1756
Nomination de secrétaires principaux d’établissement d’enseignement supérieur et
de recherche ................................................................................................................. 1756
Nomination d’un directeur de bibliothèque d’établissement d’enseignement supérieur
et de recherche ............................................................................................................. 1757
Nomination d’un secrétaire d’université......................................................................... 1757

Ministère de l'Industrie, de l'Energie et des Petites et Moyennes Entreprises


Arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et moyennes entreprises
du 24 juin 2009, portant ouverture d’un concours externe sur épreuves pour le
recrutement d’ingénieurs principaux du corps commun des ingénieurs des
administrations publiques.............................................................................................. 1757

Page 1722 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


Ministère des Technologies de la Communication
Décret n° 2009-2019 du 23 juin 2009, modifiant le décret n° 2007-1290 du 28 mai
2007, fixant les règles et procédures de conclusion des conventions de partenariat
dans le domaine de l’économie numérique ................................................................... 1757

Ministère de l'Education et de la Formation


Arrêté du ministre de l’éducation et de la formation du 24 juin 2009, portant ouverture
d’un concours sur dossiers pour le recrutement de conseillers éducatifs adjoints ........ 1758
Arrêté du ministre de l’éducation et de la formation du 24 juin 2009, portant ouverture
d’un concours externe sur épreuves pour le recrutement de techniciens à l’institut
national de bureautique et de micro-informatique ......................................................... 1759

Ministère de l'Equipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du Territoire


Décret n° 2009-2020 du 23 juin 2009, portant approbation du plan d’aménagement
urbain de la ville de Ghraiba, gouvernorat de Sfax ....................................................... 1759
Décret n° 2009-2021 du 23 juin 2009, portant approbation de la révision du plan
d’aménagement urbain de la commune de Ouardanine, gouvernorat de Monastir ....... 1760
Décret n° 2009-2022 du 23 juin 2009, modifiant et complétant le décret n° 2006-900
du 27 mars 2006, portant institution d’une indemnité de sujétions spéciales au profit
de certains ouvriers du ministère de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement
du territoire.................................................................................................................... 1761
Nomination de sous-directeurs...................................................................................... 1762
Nomination de chefs de service .................................................................................... 1762

Circulaires
Banque Centrale de Tunisie
Circulaire aux banques et aux intermédiaires agrées n° 2009-12 ................................. 1763

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1723


lois

Loi n° 2009-33 du 23 juin 2009, modifiant et Sauf exceptions légales, nul n’a le droit de
complétant la loi n° 94-36 du 24 février 1994, communiquer au public ou reproduire une œuvre
relative à la propriété littéraire et artistique (1). appartenant à un tiers sous une forme ou dans des
Au nom du peuple, circonstances qui ne tiennent pas compte des droits moraux
et patrimoniaux de l’auteur.
La chambre des députés et la chambre des conseillers
ayant adopté, Article 9 (nouveau) :
Le Président de la République promulgue la loi dont la Les droits moraux de l’auteur comprennent le droit
teneur suit : exclusif d’accomplir les actes suivants :
Article premier - Sont abrogées, les dispositions des a) de mettre son œuvre à la disposition du public et
tirets onze et quatorze de l’article premier , du paragraphe revendiquer sa paternité en utilisant son nom ou un
deux de l’article 6, et des articles 8, 9, 10, 12, 13, 14, 18, pseudonyme, ou de conserver l’anonymat.
19, 36, 37, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 54, 55, 56 et 57 de la
loi n° 94-36 du 24 février 1994, relative à la propriété Le nom de l’auteur doit être indiqué, de manière
littéraire et artistique. Elles sont remplacées par les conforme aux bons usages, chaque fois que l’œuvre est
dispositions suivantes : communiquée au public et sur tout exemplaire reproduisant
Article premier – paragraphe deux : le contenu de l’œuvre, chaque fois qu’elle est présentée au
Tiret onze (nouveau) : Les œuvres exprimées oralement, public, sous un mode ou une forme d’expression
telles que les conférences, allocutions et autres œuvres quelconque.
similaires. b) de s’opposer à toute mutilation, déformation, ajout ou
Tiret quatorze (nouveau) : Les créations de autre modification de son œuvre sans son consentement
l’habillement, de la mode et de la parure. écrit, ainsi qu’à toute autre atteinte à la même œuvre,
Article 6 - paragraphe 2 (nouveau) : préjudiciable à l’ honneur de l’auteur ou à sa réputation.
Il en est de même des auteurs de recueils d’œuvres, tels c) de retirer son œuvre de la circulation auprès du
que les encyclopédies ou les anthologies, des recueils public, en contre partie d’une juste indemnité, au profit de
d’expression du folklore ou les bases de données l’exploitant autorisé, ayant subi un préjudice.
comprenant de simples faits ou des données, qui par le
choix, ou la disposition des matières, constituent des Article 10 (nouveau) :
créations intellectuelles, sans préjudice des droits des Sont licites, sans autorisation de l’auteur, ni contre
auteurs des œuvres originelles. partie, les utilisations indiquées ci-après des œuvres
Article 8 (nouveau) : protégées qui ont été rendues accessibles au public, sous
L’auteur jouit de droits moraux et patrimoniaux sur son réserve des dispositions de l’article 37 de la présente loi :
œuvre. a) la reproduction de l’œuvre destinée à l’usage privé, à
Les droits moraux sont imprescriptibles, ne peuvent condition que cette reproduction ne porte pas atteinte à
faire l’objet de renonciation et sont inaliénables. Ils sont l’exploitation normale de l’œuvre, ni cause un préjudice
toutefois transmissibles par voie de succession ou par injustifié aux intérêts matériels légitimes de l’auteur.
testament.
Les droits patrimoniaux peuvent être transmis b) l’utilisation de l’œuvre à titre d’illustration à des fins
partiellement ou totalement par voie de succession ou par d’enseignement, dans des imprimés, exécutions,
cession. Ils sont exercés par l’auteur lui même, son représentations dramatiques ou enregistrements audios ou
audio-visuels.
représentant ou tout autre titulaire de ces droits au sens de
la présente loi. c) la reproduction, pour l’enseignement ou pour les
En cas de litige dans l’exercice de leurs droits entre les examens dans les établissements d’enseignement, dans un
héritiers, les bénéficiaires d’un testament, ou autres but non commercial, et non lucratif et dans la mesure
titulaires de droit d’auteur, les tribunaux compétents sont justifiée par le but à atteindre, des articles isolés licitement
saisis par la partie concernée pour statuer sur ce litige. publiés dans un journal ou périodique, de courts extraits
____________ d’une œuvre ou d’une courte œuvre licitement publiés, aux
conditions suivantes :
(1) Travaux préparatoires :
Discussion et adoption par la chambre des députés dans sa 1 - indication de la source de manière complète et du
séance du 26 mai 2009. nom de l’auteur, chaque fois où l’œuvre est utilisée.
Discussion et adoption par la chambre des conseillers dans sa 2 - l’utilisation de l’œuvre à des fins non commerciales
séance du 6 juin 2009. ou lucratives.

Page 1724 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


d) la communication ou la reproduction des articles de Les licences délivrées en vertu des dispositions du
presse parus dans des journaux ou périodiques sur des présent article ne sont d’aucune manière cessibles aux tiers,
sujets d’actualité économique, politique ou sociale ; ou des leur validité est limitée au territoire Tunisien.
œuvres radiodiffusées ayant le même caractère, par voie de Il est obligatoirement fait mention sur tout exemplaire
presse, de radio ou télévision, ou communication au public, d’œuvre reproduite et/ou traduite sous licence du ministère
dans le cas où les droits de communication au public, de chargé de la culture que sa mise en circulation est limitée
reproduction, ou de radiodiffusion et télédiffusion ne sont uniquement au territoire Tunisien.
pas expressément réservés, avec l’obligation d’indiquer
Toutefois, il est permis à l’administration publique
clairement la source et le nom de l’auteur, si ce nom figure
dans la source. d’expédier des exemplaires de l’œuvre reproduite et/ou
traduite sous la licence prévue par cet article, aux Tunisiens
e) la reproduction ou l’enregistrement d’un exemplaire résidents à l’étranger à des fins d’enseignement, de
d’une œuvre protégée en vue de son utilisation dans une recherche et sans but lucratif.
procédure judiciaire ou un contentieux administratif, dans Le nom de l’auteur et le titre original de l’œuvre doivent
les limites exigées par ces procédures ou contentieux, tout
être indiqués sur tous les exemplaires de la reproduction ou
en indiquant de la source et le nom de l’auteur. de la traduction publiée en vertu des licences délivrées en
f) les pastiches, parodies, caricatures d’une œuvre application des dispositions des paragraphes « a » et « b »
originale, compte tenu des lois du genre. du présent article.
g) la reproduction ou la communication d’une œuvre L’auteur bénéficie en contre-partie de la délivrance de
d’architecture ou des beaux arts, ou d’une œuvre des arts ces licences, d’une rémunération équitable payée par le
appliqués ou d’une œuvre photographique, lorsqu’elle est bénéficiaire de la licence, elle est fixée par l’organisme
située en permanence dans un lieu public, à l’exception des chargé de la gestion collective des droits d’auteur et des
galeries d’art, musées ou tout patrimoine artistique légué
droits voisins qui procède dans ce cas à sa perception et à
par les générations antérieures.
son paiement aux titulaires des droits, à défaut d’un accord
Article 12 (nouveau) : amiable entre les parties.
Les bibliothèques publiques, les centres et services non Article 14 (nouveau) :
commerciaux d’archives et les bibliothèques des
Les licences prévues à l’article 13 de la présente loi sont
établissements d’éducation et de formation peuvent, sans
délivrées aux fins d’enseignement et de recherche, et sur
l’autorisation de l’auteur, ni contre partie, reproduire une demande présentée au ministère chargé de la culture
œuvre en un ou deux exemplaires, pour la préserver ou la accompagnée des documents justifiant que le demandeur de
remplacer au cas où elle serait détruite, perdue ou rendue la licence n’a pu reconnaître l’ayant droit ou son
inutilisable, pour les besoins de l’enseignement et sans que représentant ou que ceux-ci lui ont refusé leur autorisation
cela n’ait un but commercial ou lucratif. de reproduction ou de traduction aux fins de publication,
Ils peuvent également sans autorisation de l’auteur, ni malgré toute sa diligence.
contre partie, reproduire un article ou un court extrait d’un Le demandeur de la licence est tenu d’adresser sous pli
écrit, autre qu’un programme d’ordinateur, publié dans une recommandé, une copie de sa demande mentionnée au
collection d’œuvres ou dans un numéro d’un journal ou premier paragraphe du présent article à tout centre
d’un périodique et lorsque le but de la reproduction est de international concerné par l’administration des traités
internationaux relatifs aux droits d’auteur et aux droits
répondre à la demande d’une personne physique et aux fins
voisins et dont la Tunisie est membre, et à l’éditeur dont le
de recherche et d’enseignement. nom figure sur l’œuvre.
Article 13 ( nouveau) : Les licences prévues par cet article concernant la
Le ministère chargé de la culture peut délivrer des reproduction d’une œuvre protégée, ne sont délivrées que
licences non exclusives pour : six mois après la date de présentation de la demande s’il
a) la reproduction d’une œuvre protégée aux fins de s’agit d’une œuvre scientifique, et trois mois pour les
publication, si elle n’a pas été précédemment publiée en autres œuvres.
Tunisie, à un prix équivalent à celui pratiqué par les Quant aux licences de traduction, cette durée est de neuf
maisons d’éditions nationales, trois ans après sa première mois après la présentation de la demande.
publication s’il s’agit d’une œuvre scientifique, sept ans Les licences octroyées sont retirées, lorsque le titulaire
après sa première publication s’il s’agit d’une œuvre de du droit ou son représentant procède, selon les mêmes
fiction, et cinq ans après la première publication pour toute conditions et prix, à la reproduction ou à la traduction de
autre œuvre. l’œuvre concernée, dans la même langue et son contenu
b) La traduction d’une œuvre protégée aux fins de essentiellement le même que celle et celui de la traduction
publication en Tunisie, sous forme d’édition graphique ou autorisée et à sa mise à la disposition de public à un prix
par radiodiffusion sonore ou télévisuelle, si elle n’a pas été équivalent à celui qui est en usage en Tunisie.
précédemment traduite en langue arabe ou mise en La mise en circulation des exemplaires d’œuvres déjà
circulation ou communiquée au public en Tunisie, un an reproduites et/ou traduites avant le retrait de la licence,
après sa première publication. pourra se poursuivre jusqu’à leur épuisement.

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1725


Les licences ne peuvent être délivrées pour les œuvres La liste des produits soumis à cette taxe est fixée par
retirées de la circulation par l’ayant droit ou son décret.
représentant. La taxe est fixée localement à 1% du chiffre d’affaire
Article 18 (nouveau) : des fabricants de produits soumis à cette taxe, compte non
La protection est accordée à l’œuvre du seul fait de sa tenu de la taxe sur la valeur ajoutée ou de la valeur en
création quel que soit la forme et le mode d’expression et douane à l’importation.
même si elle n’est pas fixée sur un support matériel. Cette taxe est perçue localement sur la base d’une
La protection des droits patrimoniaux de l’auteur dure déclaration mensuelle, selon un modèle établi par
pendant toute sa vie, le restant de l’année de son décès et l’administration et déposé auprès de la recette des finances
les cinquante années, à compter du premier janvier de compétente, dans les délais imparties en matière de taxe sur
l’année suivant celle de son décès ou de la date retenue par la valeur ajoutée et des taxes douanières à l’importation.
le jugement déclaratif de son décès, en cas d’absence ou de Sont appliqués à cette taxe, pour la perception, le
disparition. contrôle, le constat des infractions, les sanctions, les litiges,
Pour les œuvres de collaboration, la protection dure la prescription et le remboursement, les mêmes règles
pendant les cinquante années à compter du premier janvier prévues en matière de taxes douanières à l’importation ou
de l’année suivant celle du décès du dernier auteur celles prévues dans le code des droits et procédures fiscaux
collaborateur ou de la date retenue par le jugement dans le régime interne.
déclaratif de décès, en cas d’absence ou de disparition. Article 46 (nouveau) :
Quant aux œuvres anonymes ou portant un Est interdite, toute utilisation d’un programme
pseudonyme, la protection dure cinquante années à compter d’ordinateur non expressément autorisée par écrit, par son
du premier janvier de l’année suivant celle de la première auteur ou son représentant, sauf stipulation contractuelle
publication de l’œuvre , le droit d’auteur est exercé dans ce contraire.
cas par l’éditeur ou le distributeur de l’œuvre. Toutefois, est permise sans autorisation de l’auteur ou
Si le pseudonyme ne cache pas l’identité de l’auteur au son représentant, la réalisation d’une seule copie de
public ou lorsque l’auteur d’une œuvre anonyme ou portant sauvegarde du programme d’ordinateur par le propriétaire
un pseudonyme révèle sa vraie identité, la durée de de l’exemplaire licite de ce programme d’ordinateur.
protection est celle prévue à l’alinéa deux du présent Article 47 (nouveau) :
article.
Sont applicables aux programmes d’ordinateur, les
Quant aux œuvres publiées après la mort de leur auteur, dispositions de l’article 18 de la présente loi.
la protection dure cinquante années à compter du premier
janvier de l’année suivant celle de la première publication Article 48 (nouveau) :
de l’œuvre, le droit d'auteur est exercé dans ce cas par les Les auteurs et les titulaires des droits voisins peuvent
héritiers et les légataires, dans les limites indiquées dans la exercer leurs droits à titre individuel ou par voie de gestion
loi en vigueur . collective, confiée à un organisme chargé de la gestion
Article 19 (nouveau) : collective des droits d’auteur et des droits voisins, qui sera
habilité à cet effet par décret .
La protection des droits patrimoniaux de l’auteur pour
les œuvres photographiques dure cinquante années à Article 49 ( nouveau) :
compter de la date de réalisation de l’œuvre . L’organisme chargé de la gestion collective des droits
Article 36 (nouveau) : d’auteur et des droits voisins a notamment pour mission :
Chaque exemplaire enregistré des supports - de sauvegarder les droits d’auteur et les droits voisins,
d’enregistrement ou autres exemplaires enregistrés doivent et de défendre les intérêts matériels et moraux des titulaires
obligatoirement porter : de ces droits.
a- le nom du producteur responsable juridiquement,
- de représenter ses membres et d’être le mandataire ou
ainsi que son sigle et son adresse complète,
le représentant des organismes étrangers pour la protection
b- le sigle de l’organisme chargé de la gestion collective des droits d’auteur et des droits voisins et les membres de
des droits d’auteur et des droits voisins, et le numéro de
ceux–ci, que ce soit en vertu d’un mandat ou d’un accord
l’autorisation,
de représentation réciproque.
c- le titre de l’œuvre et le numéro d’ordre qui lui est
attribué, - de recevoir les œuvres à titre de déclaration ou de
dépôt.
d- les noms des auteurs et des artistes interprètes.
Article 37 (nouveau) : - de fixer les taux et les montants des redevances dues
aux auteurs et aux titulaires des droits voisins.
Est instituée une taxe d’encouragement à la création, qui
est due à l’importation et localement, sur les supports L’organisme chargé de la gestion collective des droits
audios et audiovisuels non enregistrés, ainsi que sur les d’auteur et des droits voisins est chargé d’établir des liens
appareils et équipements d’enregistrement et de avec les organismes étrangers chargés des droits d’auteur et
reproduction. des droits voisins, notamment dans le but :

Page 1726 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


- de sauvegarder en faveur des auteurs et des titulaires - l’éditeur qui refuse de répondre à la requête de l’auteur
de droits voisins, les droits et avantages acquis auprès ou son représentant, de lui fournir les justificatifs propres à
desdits organismes. établir l’exactitude de ses comptes, contrairement à ce qui
- de signer des conventions de représentation réciproque est prévu à l’article 29 de la présent loi,
avec lesdits organismes étrangers . - le fabriquant d’exemplaires enregistrés sous forme de
Le règlement intérieur de l’organisme chargé de la support audio ou audiovisuel qui refuse de fournir à
gestion collective des droits d’auteur et des droits voisins l’auteur, à ses héritiers ou son représentant, les justificatifs
fixe notamment : propres à établir l’exactitude de ses comptes, contrairement
à ce qui est prévu à l’article 34 de la présente loi,
- les conditions d’adhésion à cet organisme, ainsi que
les obligations et les droits des adhérents, - quiconque fabrique des exemplaires enregistrés sous
- les modalités et les procédures de déclaration ou de forme de phonogrammes et vidéogrammes ou sous toute
dépôt des œuvres, autre forme, des oeuvres protégées, s’il n’est justifié d’un
- les règles de perception des droits et de leur contrat conclu avec l’auteur ou l’organisme chargé de la
répartition, gestion collective des droits d’auteur et des droits voisins,
- les conditions et les modalités de délivrance des ou procède à des manœuvres dolosives dans la comptabilité
autorisations d’exploitation des œuvres . relative aux recettes d’exploitation des enregistrements,
contrairement aux dispositions de l’article 35 de la présente
Le règlement intérieur visé au paragraphe précédent du
présent article est approuvé par arrêté du ministre chargé de loi,
la culture. - quiconque fabrique des exemplaires enregistrés sans
Article 50 (nouveau) : mettre les mentions obligatoires prévues par les dispositions
de l’article 36 de la présente loi, sur les supports
Sont interdites, l’importation sur le territoire Tunisien d’enregistrement et les exemplaires enregistrés,
des exemplaires d’une œuvre par tout moyen que ce soit,
- tout producteur d’une œuvre cinématographique ou
ainsi que la production ou la reproduction ou la distribution audiovisuelle qui n’a pas procédé à la conclusion de
ou l’exportation, ou la commercialisation de ceux-ci , contrats avec tous ceux dont les œuvres sont conçues pour
contraire à l'ordre public, aux bonnes mœurs et à la la réalisation de l’œuvre cinématographique ou
législation en vigueur, et qui constituent une violation des audiovisuelle, contrairement aux dispositions de l’article 39
droits d’auteur ou des droits voisins au sens de la présente de la présente loi,
loi, et des conventions internationales conclues par la - tous les exploitants des œuvres cinématographiques et
Tunisie dans le domaine des droits d’auteur et des droits audiovisuelles, ainsi que les propriétaires des salles de
voisins . cinéma et de projection audiovisuelle, cités à l’article 42 de
Article 51 (nouveau) : la présente loi, qui n’ont pas établi de contrats avec les
Quiconque aura porté atteinte aux droits d’auteur et aux titulaires des droits eux mêmes ou leurs représentants en
droits voisins prévus par la présente loi, sera tenu de verser vue du paiement des redevances relatives aux droits
au titulaire de ce droit des dommages – intérêts matériels d’auteurs,
et moraux dont le montant sera déterminé par la juridiction - quiconque utilise des programmes d’ordinateurs
compétente. protégés sans autorisation de l’auteur ou son représentant,
Article 52 (nouveau) : contrairement aux dispositions de l’article 46 de la présente
Nonobstant les sanctions prévues par des textes loi,
spéciaux, sera passible d’une amende de mille à cinquante - quiconque procède à l’importation, la reproduction, la
mille dinars tout exploitant d’une œuvre protégée qui n’a vente, l’exportation, la commercialisation, la publicité, des
pas obtenu une autorisation, conformément aux dispositions exemplaires d’œuvres protégées, contrairement aux
des articles 7, 9 -ter-,13, 47-quater-, 47-sexies-, et 47-
dispositions de l’article 50 de la présente loi,
nonies- de la présente loi et compte tenu des exceptions et
des limites prévues dans les articles 10, 11, 12, 15, 16, 17 - quiconque se soustrait ou tente de soustraire aux
et 47 -decies-. opérations de contrôle destinées à vérifier les produits
En cas de récidive, l’amende est portée au double, à contrefaits ou suspectés de contrefaçon,
laquelle on peut adjoindre une peine d’emprisonnement - quiconque empêche, de quelque manière que ce soit,
allant de un à douze mois ou de l’une des deux peines les agents habilités par la présente loi d’accéder aux locaux
seulement. de production, de fabrication, de dépôt, de vente, de
Est passible des mêmes sanctions prévues aux deux distribution ou aux moyens de transport,
paragraphes précédents du présent article : - quiconque refuse de présenter des documents
- quiconque procède à la vente de manuscrits et oeuvres comptables, ou des pièces justificatives administratives,
plastiques sans régler les droits des titulaires des manuscrits techniques ou commerciales nécessaires au contrôle,
et oeuvres plastiques, leurs héritiers ou leurs représentants, - quiconque fournit de faux renseignements ou des
tels que prévus à l’article 25 de la présente loi, documents falsifiés en ce qui concerne le produit.

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1727


Article 54 (nouveau) : Les procès-verbaux du constat et de saisie sont adressés
Le constat des infractions à la présente loi, ainsi que la dans un délai de sept jours au procureur de la République
rédaction des procès-verbaux y afférents sont assurés par : compétent, qui les transmet au tribunal compétent pour
statuer sur la confirmation ou la levée de la saisie dans un
1- les officiers de police judiciaire, indiqués aux points délai qui ne doit pas dépasser un mois à compter de la date
3 et 4 de l’article 10 du code de procédures pénales.
de la réalisation de la saisie. Au cas où le tribunal ne statue
2- les agents des douanes. pas sur la saisie dans les délais prescrits, la saisie est levée
3- les agents du contrôle économique, désignés de plein droit .
conformément au statut particulier du corps des agents du La responsabilité des services, dont relèvent les agents
contrôle économique . visés au paragraphe premier du présent article ne peut être
4- les agents habilités par le ministre chargé de la engagée en aucun cas s’ils ne parviennent pas à reconnaître
culture, parmi les agents du ministère chargé de la culture et les produits suspectés portant atteinte aux droits d’auteur et
des établissements placés sous sa tutelle, de la catégorie droits voisins.
« A » et qui sont assermentés à cet effet. Article 55 (nouveau) :
Les agents sus - désignés peuvent, après avoir décliné Les tribunaux compétents peuvent, en statuant sur le
leur qualité, saisir les documents nécessaires et prendre des fond, ordonner d’office ou à la requête du titulaire du droit
échantillons des produits objet de l’atteinte aux droits lésé ou son représentant, la confiscation ou la destruction
d’auteur et droits voisins, pour les besoins de l’enquête et des copies, du matériel ou des moyens ayant principalement
pour établir la preuve de l’infraction, contre récépissé. servi à l’accomplissement de l’infraction.
Ils peuvent également à titre préventif saisir les produits Ils peuvent également ordonner la cessation de
suspectés de contrefaçon et non conformes aux règles en l’activité objet de l’infraction dans le local où elle a été
vigueur, dans le domaine des droits d’auteur et des droits enregistrée, à titre temporaire pour une période ne
voisins. dépassant pas les six mois ou à titre définitif en cas de
Les produits saisis restent sous la garde de leurs récidive.
propriétaires ou dans un lieu désigné par les agents Ils peuvent ordonner la publication du jugement dans
indiqués au premier paragraphe du présent article. son intégralité ou partiellement dans les journaux qu’ils
Les agents de la force publique sont tenus, en cas de désignent en fixant la durée de publication, et l’affichage
nécessité, de prêter main forte aux agents habilités afin de d’une copie de ce jugement dans les lieux qu’ils désignent
garantir le bon accomplissement de leurs missions. aux frais du condamné.
Les transporteurs sont tenus de ne pas faire obstacle à la
Article 56 (nouveau) :
demande des agents visés au paragraphe premier du présent
article en vue de procéder au prélèvement d’échantillons ou Les dispositions de la présente loi relatives aux droits
à la saisie, et de présenter les titres de transport ou d’auteur s’appliquent :
d’embarquement, les récépissés, les billets et les a- aux œuvres dont l’auteur ou tout autre titulaire
déclarations dont ils sont détenteurs. originaire du droit d’auteur est Tunisien, ou a sa résidence
Les procès-verbaux de constat et de saisie sont rédigés habituelle ou son siège social en Tunisie,
par l’un des officiers de police judiciaire désignés au point
1 du paragraphe premier du présent article ou deux agents b- aux œuvres audiovisuelles dont le producteur est
parmi ceux désignés aux points 2, 3 ou 4 du paragraphe Tunisien, ou a sa résidence habituelle ou son siège social en
premier du présent article, ayant procédé personnellement Tunisie,
et directement à la constatation de l’infraction ou à la saisie. c- aux œuvres publiées pour la première fois en Tunisie
Le procès-verbal doit comporter le prénom de l’officier ou celles publiées en Tunisie dans les trente jours suivants
de police judiciaire ou de chacun des deux agents qui l’ont leur première publication dans un autre pays,
rédigé ainsi que son nom, sa qualité, son grade, sa signature d- aux œuvres d’architecture érigées en Tunisie ou aux
et doit être revêtu du cachet de l’administration dont il œuvres des beaux-arts faisant corps avec un immeuble situé
relève, en Tunisie.
Il doit également comporter les déclarations du Les dispositions de la présente loi relatives aux droits
contrevenant ou son représentant, ainsi que sa signature. d’auteur s’appliquent aux œuvres qui ont droit à la
Il y est fait mention de l’absence du contrevenant ou son protection en vertu d’une convention internationale ratifiée
représentant au cas où il ne se manifeste pas, ou du refus de par l'Etat Tunisien .
signature alors qu’il est présent. Article 57 (nouveau) :
Le procès-verbal doit également mentionner la date et le Les dispositions de la présente loi relatives aux droits
lieu du constat ou de la saisie et de l’information du voisins s’appliquent :
contrevenant ou son représentant de l’objet de l’infraction a) aux interprétations et exécutions lorsque :
constatée ou de la saisie, s’il est présent, ou lui adresser
copie du procès-verbal sous pli recommandé, en cas - l’artiste interprète ou exécutant est Tunisien,
d’absence, et prouvant la transmission de ladite copie à - l’interprétation ou l’exécution a lieu sur le territoire
l’intéressé. Tunisien,

Page 1728 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


- l’interprétation ou l’exécution est fixée sur un b) communiquer l’œuvre au public par tous procédés et
enregistrement audio ou audiovisuel protégé aux termes de notamment par :
la présente loi ou lorsqu’elle n’a pas été fixée, elle a été - la représentation dans les lieux publics tels que les
incorporée dans une émission de radio ou télévision hôtels, les restaurants, les moyens de transport terrestre,
protégée aux termes de la présente loi. maritime et aérien, ainsi que les festivals et les salles de
b) aux enregistrements audios ou audiovisuels lorsque : spectacles,
- le producteur est Tunisien, - la représentation dramatique ou exécution publique,
- la première fixation du son ou de l’image et du son, a - diffusion avec ou sans fil des œuvres en utilisant :
été réalisée en Tunisie, y les moyens de transmission et réception de radio et
- l’enregistrement audio ou audiovisuel a été publié pour télévision et électronique et autres,
la première fois en Tunisie. y hauts parleurs ou tout autre instrument transmetteur de
c) aux émissions de radio ou télévision lorsque : signes, de sons ou d’images,
- le siège social de l’organisme de radio et télévision est y satellites, câbles, réseaux informatiques ou par
situé en Tunisie ; d’autres moyens similaires.
- l’ émission de radio ou télévision est diffusée à partir c) toute forme d’exploitation de l’œuvre en général, y
d’une station située en Tunisie. compris la location commerciale de l’original et de ses
Les dispositions de la présente loi s’appliquent exemplaires.
également aux interprétations ou exécutions, aux d) la traduction, l’adaptation, l’arrangement et autres
enregistrements audios ou audiovisuels et aux émissions de transformations de l’œuvre considérées en vertu de la
radio ou télévision, protégés en vertu d’une convention présente loi comme des œuvres dérivées .
internationale ratifiée par l'Etat Tunisien . Article 9 - ter- :
Article 2 : Aucun exploitant autre que le propriétaire de l’œuvre ou
Il est ajouté à la loi n° 94-36 du 24 février 1994, relative son représentant ne peut procéder à l’exécution des actes
à la propriété littéraire et artistique, un dernier tiret et un cités à l’article 9-bis- susvisé s’il ne justifie d’une
dernier paragraphe à l’article premier, un dernier autorisation préalable de l’ayant droit ou de son
paragraphe à l’article 4, les articles 9-bis-, 9-ter-, un dernier représentant sous forme de contrat écrit indiquant
paragraphe à l’article 39, l’article 42 –bis-, les articles de notamment :
50-bis- à 50-sexies- et l'article 54 -bis- : a) le responsable de l’exploitation.
Article premier : b) le mode d’exploitation (la forme, la langue, le lieu).
dernier tiret : c) la durée d’exploitation.
- les œuvres numériques. d) le montant de la contre partie revenant au titulaire du
dernier paragraphe : droit .
La protection au titre du droit d’auteur s’étend aux Article 39 (paragraphe dernier) :
expressions et ne couvre pas : Est notamment considéré collaborateur de la production
- les idées, procédures, méthodes de fonctionnement ou de l’œuvre cinématographique ou audiovisuelle :
concepts mathématiques, en tant que tels. - l’auteur de l’adaptation.
- les textes officiels d’ordre législatif, administratif ou - l’auteur du scénario.
judiciaire et leurs traductions officielles. - l’auteur du texte parlé.
- les nouvelles du jour ou les faits divers qui ont le - l’auteur des compositions musicales avec ou sans
paroles spécialement réalisées pour l’œuvre.
caractère de simples informations de presse .
- le réalisateur.
Article 4 (dernier paragraphe) :
Article 42 -bis- :
L’auteur de l’œuvre, son représentant ou ses ayants droit
La durée de protection des droits patrimoniaux des
peuvent déclarer ou déposer leurs œuvres auprès de œuvres cinématographiques ou audiovisuelles est de
l’organisme chargé de la gestion collective des droits cinquante années à compter de la première représentation
d’auteur et des droits voisins. publique licite de l’œuvre .
La déclaration ou le dépôt fait foi à l’égard des tiers A défaut de représentation , la durée de cette protection
jusqu’à preuve du contraire. est de cinquante années à compter de la date de réalisation
Article 9 - bis - : de la première copie de référence .
Les droits patrimoniaux de l’auteur représentant des Article 50 - bis - :
droits exclusifs dont jouit l’auteur de l’œuvre, d’exploiter Les services des douanes peuvent suspendre les
son œuvre ou d’autoriser son exploitation par autrui, en procédures de dédouanement concernant les produits pour
accomplissant l’un quelconque des actes suivants : lesquels il y a des preuves apparentes d’atteinte aux droits
a) reproduire l’œuvre par tous procédés et notamment d’auteur ou droits voisins. Ils peuvent demander de l’auteur
par imprimerie, dessin, enregistrement audio ou audio- ou des titulaires des droits voisins ou leur représentant tout
visuel sur bandes magnétiques, disques, disques compacts renseignement qui pourrait les aider à exercer leurs
ou par tout système informatique et autres moyens. prérogatives.

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1729


Les services des douanes informent dans un bref délai Article 50 - sexies - :
l'auteur ou les titulaires des droits voisins ou leur
représentant de cette suspension, ces derniers doivent dans Le propriétaire, l’importateur, l’exportateur ou le
un délai de sept jours de la date de la notification déposer destinataire ont la faculté d’obtenir auprès du tribunal
la demande prévue a l'article 50-ter- de la présente loi . compétent, la levée de la rétention des produits objet du
Article 50 - ter - : litige moyennant la consignation d’un cautionnement
suffisant pour protéger les intérêts de l’auteur ou des
L’auteur, les titulaires de droits voisins ou leur
titulaires des droits voisins, à condition que :
représentant peuvent présenter aux services des douanes
une demande écrite de suspension des procédures de - les services des douanes aient été informés dans le
dédouanement à l’importation ou à l’exportation des délai visé à l’article 50-quinquies- de la présente loi de la
produits pour lesquels ils ont des motifs légitimes de saisine du tribunal compétent pour statuer au fond ;
soupçonner qu’ils portent atteinte aux droits d’auteur ou - le tribunal compétent n’ait pas ordonné des mesures
aux droits voisins.
conservatoires à l’échéance de ce délai;
La formule de la demande citée au paragraphe premier
du présent article ainsi que les données qui devront être - toutes les formalités douanières aient été accomplies.
présentées sont fixées par arrêté conjoint des ministres Article 54 - bis - :
chargés des finances et de la culture. Le titulaire du droit ou son représentant peut à titre
Article 50 - quater - : conservatoire et en vertu d'une ordonnance sur requête du
Les services des douanes procèdent dans les deux cas président du tribunal compétent, faire procéder par huissier
prévus aux articles 50-bis- et 50-ter- de la présente loi à la notaire assisté d'un expert désigné, le cas échéant, par le
rétention des produits lorsqu’ils constatent l’existence président du tribunal compétent, à la description détaillée,
d’une atteinte aux droits d’auteur ou droits voisins. avec ou sans saisie réelle des produits qui présentent une
Les services des douanes informent immédiatement violation aux droits d'auteur ou droits voisins .
l’auteur ou les titulaires des droits voisins ou leur
représentant ainsi que le propriétaire, l’importateur, La saisie réelle se limite, le cas échéant, à mettre entre
l’exportateur ou le destinataire, de la rétention en leur les mains de la justice les échantillons nécessaires pour
accordant la possibilité d’examiner les produits retenus prouver la violation .
conformément aux dispositions du code des douanes, et Peuvent être arrêtées ou interdites les représentations ou
sans atteinte au principe du secret des affaires. exécutions publiques en cours ou déjà annoncées, en vertu
Afin de permettre à l’auteur ou aux titulaires des droits d’une ordonnance sur requête obtenue du président du
voisins ou à leur représentant d’engager des actions en tribunal compétent .
justice, les services des douanes sont tenus de les informer
du nom et de l’adresse du propriétaire, importateur, Le président du tribunal compétent peut également dans
exportateur, ou destinataire s’il est connu, en vertu d’une la même forme ordonner :
ordonnance sur requête. 1- la suspension de toute opération de fabrication en
Article 50 - quinquies - : cours tendant à la reproduction illicite d'une œuvre .
La mesure de rétention des produits est levée de plein 2- la saisie des exemplaires déjà fabriqués ou en cours
droit, à défaut pour l’auteur, les titulaires des droits voisins de fabrication constituant ne reproduction illicite de
ou leur représentant de justifier, dans le délai de dix jours, à l'œuvre, des recettes réalisées, ainsi que des exemplaires
compter de la notification de la rétention, auprès des
illicitement utilisés, conformément aux dispositions du code
services des douanes avoir :
de procédures pénales.
- obtenu des mesures conservatoires adéquates du
tribunal compétent, 3- la saisie des recettes provenant de toute reproduction
ou représentation ou interprétation ou diffusion de l’œuvre,
- engagé une action civile ou pénale,
par quelque moyen que ce soit, effectuées en violation des
- présenté un cautionnement suffisant pour couvrir la
droits d'auteur ou des droits voisins .
responsabilité envers les personnes concernées, dans le cas
où il serait établi par la suite, que les produits en cause ne Le président du tribunal compétent peut en vertu d'une
portent pas atteinte aux droits d’auteur ou droits voisins. ordonnance sur requête, dans les cas prévus aux
Le montant de ce cautionnement est fixé par le tribunal paragraphes un, deux, et quatre du présent article, ordonner
compétent . la constitution préalable par le demandeur, d'un
Le délai mentionné au paragraphe premier du présent cautionnement avant de procéder à la saisie.
article peut être prorogé de dix jours au maximum par les La description, la saisie, l’arrêt ou l’interdiction de la
services des douanes, dans des cas appropriés. représentation ou l’exécution est levée de plein droit à
La mesure de rétention des produits prise en vertu de défaut par le demandeur d'avoir dans un délai de quinze
l'article 50 -bis- est aussi levée de plein droit à défaut par jours engagé une action en justice et ce, indépendamment
l'auteur, les titulaires des droits voisins ou leur représentant des dommages - intérêts .
d'avoir déposé la demande indiquée dans le même article
dans un délai de sept jours de la date de la notification par Le délai de quinze jours court à partir du jour de la
les services des douanes. description, la saisie, l’arrêt ou l’interdiction.

Page 1730 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


Article 3 : - le droit de location commerciale au public de l’original
Est ajouté à la loi n° 94- 36 du 24 février 1994, et d’exemplaires de leurs interprétations ou exécutions
relative à la propriété littéraire et artistique le chapitre fixées sur des enregistrements audios ou audiovisuels,
VII -bis- intitulé « les droits voisins » . Ce chapitre même après la distribution de ceux-ci par les artistes
comprend les articles de 47-bis- à 47-decies- : interprètes eux mêmes ou avec leur autorisation.
Chapitre VII bis - le droit de mettre à la disposition du public par ou sans
fil, de leurs Interprétations ou exécutions fixées sur des
Les droits voisins enregistrements audios ou audiovisuels de manière à ce
Article 47 -bis- : que des individus puissent y avoir accès de l’endroit et au
On entend par droits voisins au sens de la présente loi, , moment qu’ils choisissent.
les droits dont jouissent les artistes interprètes ou Ces droits patrimoniaux constituent des droits exclusifs
exécutants, les producteurs de supports audios ou reconnus aux artistes interprètes ou exécutants d’autoriser
audiovisuels et les organismes de radio et de télévision. l’exploitation intégrale ou partielle de leurs interprétations
La protection des droits voisins prévue par la présente ou exécutions .
loi laisse intacte et n’affecte en aucune façon la protection La durée de la protection des droits patrimoniaux des
des droits d’auteur. En conséquence, aucune disposition artistes interprètes ou exécutants est de cinquante ans à
relative aux droits voisins ne pourra être interprétée de compter du premier janvier de l’année suivant celle où
manière à limiter l’exercice des droits d’auteur. l’interprétation ou l’exécution a été fixée sur enregistrement
Article 47 - ter - : audio ou audiovisuel .
On entend par artistes interprètes ou exécutants, au Au cas où l’interprétation ou l’exécution ne sont pas fixées
sens de la présente loi : les acteurs, chanteurs, musiciens, sur phonogramme ou vidéogramme la durée de la protection
danseurs et autres personnes qui représentent, chantent, est de cinquante ans à compter du premier janvier de l’année
récitent, déclament, jouent ou exécutent de toute autre suivant celle où l’interprétation ou l’exécution sont
manière des œuvres littéraires ou artistiques protégées, des communiquées au public pour la première fois.
œuvres du folklore au sens de l’article 7 de la présente loi Les droits patrimoniaux peuvent être transférés par voie
ou des œuvres qui sont tombées dans le domaine public. de succession ou par cession, intégralement ou
Article 47 - quater - : partiellement.
Les artistes interprètes ou exécutants jouissent des Article 47 - quinquies - :
droits moraux et patrimoniaux suivants : On entend par producteur d’enregistrement audio ou
1- Les droits moraux qui sont : audiovisuel, au sens de la présente loi : la personne
- le droit, en ce qui concerne leurs interprétations ou physique ou morale qui prend l’initiative en son nom et
sous sa responsabilité de la première fixation des sons ou
exécutions audios ou audiovisuelles vivantes ou fixées sur
un enregistrement audio ou audiovisuel, d’être mentionnés d’images accompagnées ou non de sons provenant d’une
comme artistes interprètes ou exécutants, sauf lorsque le interprétation ou exécution ou d’autres sons ou des sons et
images, ou de fixation des représentations des sons ou des
mode d’utilisation de l’interprétation ou de l’exécution
impose l’absence de cette mention. sons et images .
- le droit de s’opposer à toute déformation, mutilation, On entend par fixation, au sens de la présente loi,
autre modification ou atteinte à leurs interprétations ou l’incorporation des sons ou des sons et images, ou des
exécutions, préjudiciables à leurs réputations. représentations de ceux-ci dans un support matériel qui
permette de les percevoir, de les reproduire ou de les
Les droits moraux sont imprescriptibles, ne peuvent communiquer à l’aide d’un dispositif adéquat.
faire l’objet de renonciation, et sont inaliénables. Toutefois, Article 47 - sexies - :
ils peuvent être transférés par voie de succession ou
testament. Les producteurs des enregistrements audios ou
2- Les droits patrimoniaux qui sont : audiovisuels jouissent des droits suivants :
- le droit de radiodiffusion et de communication au - le droit de reproduction directe ou indirecte de leurs
public de leurs interprétations ou exécutions non fixées, enregistrements audios ou audiovisuels de quelque manière
sauf lorsque l’interprétation ou exécution est déjà une et sous quelque forme que ce soit.
interprétation ou exécution radiodiffusée. - le droit de distribution au public des originaux ou d’autres
- le droit de fixation de leur interprétation ou exécution exemplaires de leurs enregistrements audios ou audiovisuels
non fixées. par la vente ou tout autre transfert de propriété.
- le droit de reproduction directe ou indirecte de leurs - le droit de location commerciale au public des
interprétations ou exécutions fixées sur des enregistrements originaux ou d’autres exemplaires de leurs enregistrements
audios ou audiovisuels, de quelque manière et sous quelque audios ou audiovisuels, même après la distribution de ceux-
forme que ce soit. ci par le producteur lui même ou avec son autorisation.
- le droit de distribution au public de l’original et - le droit de mettre à la disposition du public, par fil ou
d’exemplaires de leurs interprétations ou exécutions fixées sans fil, leurs enregistrements audios ou audiovisuels de
sur des enregistrements audios ou audiovisuels, par la vente manière que des individus puissent y avoir accès dans
ou tout autre transfert de propriété. l’endroit et au moment qu’ils choisissent.

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1731


Ces droits reconnus aux producteurs des Article 5 :
enregistrements audios ou audiovisuels constituent des l’expression " ŞŘŧ ", dans le texte arabe des articles 15
droits exclusifs d’autoriser l’exploitation intégrale ou et 16 de la loi n°94-36 du 24 février 1994, relative à la
partielle de leurs enregistrements audios ou audiovisuels. propriété littéraire et artistique, est remplacée par
La durée de la protection des droits des producteurs des l’expression " ÁďĴŨęij¸ ".
enregistrements audios ou audiovisuels est de cinquante ans l’expression " ŪŠŘŧ " dans le texte arabe de l’article 23,
à compter du premier janvier de l’année suivant celle où de la loi n°94-36 du 24 février 1994, relative à la propriété
l’enregistrement audio ou audiovisuel a été publié ou, à littéraire et artistique, est remplacée par l’expression
défaut d’une telle publication dans un délai de cinquante " ŪħďĴŨęij¸".
ans à compter du premier janvier de l’année suivant celle de
la fixation des enregistrements audios ou audiovisuels. l’expression " Ŧŋ żŘŧ " dans le texte arabe de l’article
35 de la loi n°94-36 du 24 février 1994, relative à la
Article 47 -septies- :
propriété littéraire et artistique, est remplacée par l’
On entend par organismes de radio et télévision, expression " Îş ďħďĴŨęij¸".
au sens de la présente loi : les organismes qui produisent
Article 6 :
ou distribuent les sons, les images ou les sons et images par
fil ou sans fil ou par tout autre moyen, aux fins de l’expression " ½ďŔŨļŤşº ÉĮŋ "dans le texte arabe de
communication au public. l’article 17 de la loi n°94-36 du 24 février 1994, relative à
Article 47 -octies- : la propriété littéraire et artistique, est remplacée par l’
expression " ½ďŔŨļŤşº ŞŘŧ ".
Les Organismes de radio et télévision ont sur leurs
émissions les droits suivants : l’expression "de présenter les oeuvres" dans le texte
- Le droit de fixation, d’enregistrement sur support français de l’article 17, de la loi n°94-36 du 24 février 1994,
matériel de leurs émissions ou la reproduction de ces relative à la propriété littéraire et artistique, est remplacée
enregistrements. par l’expression "de communiquer les oeuvres".
- Le droit de réémission de leurs émissions . l’expression " ÓŮŤŌşº ŰŠŋ ŒŨļţ ÉĮŋ " dans le texte
- Le droit de communication au public de leurs arabe de l’article 23 de la loi n°94-36 du 24 février 1994,
émissions télévisées lorsqu’elle est faite dans des lieux relative à la propriété littéraire et artistique, est remplacée
par l’expression " ÓŮŤŌşº Űş¸ ŒŨļŤşº ŞŘŧ ".
accessibles au public moyennant paiement d’un droit
d’entrée. l’expression " ÓŮŤŌşº ŰŠŋ ŪĿĮŋ " dans le texte arabe de
Ces droits constituent des droits exclusifs reconnus aux l’article 23 de la loi n°94-36 du 24 février 1994, relative à
organismes de radio et télévision d’autoriser l’exploitation la propriété littéraire et artistique, est remplacée par l’
intégrale ou partielle de leurs émissions. expression " ÓŮŤŌşº Űş¸ ".
Article 47 -nonies- : l’ expression " ÓŮŤŌşº ŰŠŋ ĕŴŤĤŤşº ½ďŔŨļŤşº ÉĮŋ " dans le
La protection des droits des organismes de radio et texte arabe de l’article 53 de la loi n°94-36 du 24 février 1994,
télévision dure cinquante ans à compter du premier janvier relative à la propriété littéraire et artistique, est remplacée par l’
de l’année qui suit celle de : expression " ÓŮŤŌşº Űş¸ ĕŴŤĤŤşº ½ďŔŨļŤşº ŞŘŧ ".
- La fixation, pour les enregistrements audios ou l’expression "par l’exposition au public" dans le texte
audiovisuels et les exécutions fixées sur ceux-ci. français de l’article 53 de la loi n°94-36 du 24 février 1994,
- L’exécution, pour les exécutions non fixées sur les relative à la propriété littéraire et artistique, est remplacée
enregistrements audios ou audiovisuels. par l’expression "par communication au public" .
- L’émission, pour les émissions de radio et télévision. Article 7 :
Ne peuvent être exploités les enregistrements et les L’expression « l’organisme chargé des droits d’auteurs »
programmes cités au paragraphe précédent, sans mentionnée aux articles 7, 24 (alinéa2) et 35 de la loi n°
l’autorisation de l’organisme de radio et télévision protégé. 94-36 du 24 février 1994, relative à la propriété littéraire et
Article 47 -decies- : artistique, est remplacée par l’expression « l’organisme
Les limites et les exceptions prévues aux articles de 10 à chargé de la gestion collective des droits d’auteur et des
17 de la présente loi sont applicables aux artistes droits voisins »
interprètes, aux producteurs des enregistrements audios ou L’expression « l’organisme chargé de la protection des
audiovisuels et aux organismes de radio et télévision. droits d’auteur » mentionnée aux articles 7 et 35 de la loi
Article 4 : susvisée n° 94-36 du 24 février 1994, relative à la propriété
l’expression " ŒŴşĉęşº Ŗģ", dans le texte arabe des littéraire et artistique est remplacée par l’expression
articles premier, 4, 5, 23, 24 et 38, et dans l’intitulé du « l’organisme chargé de la gestion collective des droits
chapitre III de la loi n°94-36 du 24 février 1994, relative à d’auteurs et des droits voisins ».
la propriété littéraire et artistique, , est remplacée par L’expression « l’organisme tunisien chargé des droits
l’expression" ŒşĊŤşº Ŗģ" . d’auteurs », mentionnée à l’article 17 de la loi n° 94-36 du
l’expression "ŒŴşĉęşº ÐŮŘģ " dans le texte arabe des 24 février 1994, relative à la propriété littéraire et
articles 7 et 42 de la loi n°94-36 du 24 février 1994, relative artistique, est remplacée par l’expression « l’organisme
à la propriété littéraire et artistique est remplacée par chargé de la gestion collective des droits d’auteurs et des
l’expression "ŒşĊŤşº ÐŮŘģ". droits voisins ».

Page 1732 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


L’expression « exercice du droit d’auteur » mentionnée 2- Elaborer des programmes d’aménagement des zones
dans l’intitulé du chapitre VIII de la loi n°94-36 du 24 février industrielles en coordination avec les collectivités locales,
1994, relative à la propriété littéraire et artistique est remplacée compte tenu des objectifs de chaque région, de ses
par l’expression « de la gestion collective des droits » . potentialités et de ses particularités économiques permettant
Article 8 : l’équilibre et la complémentarité entre les régions et ce,
L'expression « l'article 2 » mentionnée au paragraphe dans le cadre des plans de développement.
(a) de l'article 33 de la loi n° 94-36 du 24 février 1994
3-Effectuer toutes les opérations immobilières dont
relative à la propriété littéraire et artistique est remplacée
par l'expression « l'article 9 -ter- » . notamment :
Article 9 : - La création de réserves foncières industrielles,
L’intitulé du chapitre IX « Procédures et sanctions » de - L'aménagement de lots destinés à la vente ou à la
la loi n°94-36 du 24 février 1994, relative à la propriété location pour les promoteurs de projets dans les secteurs
littéraire et artistique est remplacé par « les mesures aux des industries manufacturières, de l’artisanat, des petits
frontières, procédures et sanctions ». métiers et des services, ou l’édification de bâtiments
Ce chapitre est subdivisé en deux sections : destinés à la vente ou à la location à leur profit,
- Section première, intitulée « les mesures aux frontières » - La cession de terrains lui appartenant aux promoteurs
; elle comprend les articles de 50 (nouveau) à 50 -sexies-. immobiliers ou aux collectivités locales conformément à un
- Section deuxième, intitulée « procédures et sanctions » ; cahier des charges et ce, sous forme de :
elle comprend les articles de 51 (nouveau) à 55 (nouveau).
- lots aménagés, pour l’édification de bâtiments
Article 10 :
industriels, destinés à la vente ou à la location,
Les dispositions des articles 2, 3, 20, 21, 22 et 58 de la
loi n° 94-36 du 24 février 1994, relative à la propriété - terrains non aménagés qui leur sont cédés en vue de
littéraire et artistique sont abrogées . les aménager et de les vendre ou les louer sous forme de
La présente loi sera publiée au Journal Officiel de la lots ou d’y construire des bâtiments industriels destinés à la
République Tunisienne et exécutée comme loi de l'Etat. vente ou à la location.
Tunis, le 23 juin 2009. Les collectivités locales et les promoteurs immobiliers
Zine El Abidine Ben Ali bénéficient des mêmes avantages accordés par le code
d’incitation aux investissements aux promoteurs industriels
Loi n° 2009-34 du 23 juin 2009, modifiant et dans le domaine des travaux d’infrastructure dans les zones
complétant la loi n° 91-37 du 8 juin 1991 relative à de développement régional.
la création de l’agence foncière industrielle (1). Article 2 : quatrièmement (nouveau)
Au nom du peuple, Le conseil d’administration de l’agence foncière
La chambre des députés et la chambres des conseillers industrielle fixe le prix de vente ou de location des terrains,
ayant adopté, des lots aménagés et des bâtiments édifiés. Il fixe
Le Président de la République promulgue la loi dont la également les conditions de vente ou de location tenant
teneur suit : compte de la situation du marché.
Article premier - Sont abrogées les dispositions de
l’article 2 et des articles 2 quatrièmement, 2 Le prix de vente des terrains et des bâtiments doit
cinquièmement, 2 sixièmement, 2 neuvièmement et 2 comprendre au moins :
dixièmement de la loi n° 91-37 du 8 juin 1991, relative à la - le prix d'acquisition du terrain,
création de l’agence foncière industrielle telle que modifiée
et complétée par la loi n° 97-31 du 20 mai 1997et - les dépenses découlant de l’assainissement foncier et
remplacées par ce qui suit : le cas échéant, de l'expropriation,
Article 2 : (nouveau) L’agence foncière industrielle a - le coût de réalisation des études, des travaux
pour mission de : d'aménagement et d'édification des bâtiments,
1- Réaliser les études relatives à l’identification des sites - les charges financières découlant des travaux
des zones industrielles, les aménager et les équiper pour les d'aménagement et d'édification des bâtiments,
promoteurs de projets relevant des secteurs des industries
manufacturières, de l’artisanat, des petits métiers et des - les frais de gestion supportés par l'agence foncière
services et ce, conformément aux plans directeurs industrielle.
d’aménagement et aux plans d’aménagement urbains. Les terrains aménagés par les collectivités locales et les
____________ promoteurs immobiliers sont vendus à des prix auto
(1) Travaux préparatoires : homologués et préalablement approuvés par le ministère
Discussion et adoption par la chambre des députés dans sa chargé de l’industrie et ce, dans le cas où ces terrains ont
séance du 26 mai 2009. été achetés auprès de l’Etat, des collectivités locales ou de
Discussion et adoption par la chambre des conseillers dans sa tout organisme public à des prix symboliques ou
séance du 6 juin 2009. préférentiels.

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1733


Article 2 : cinquièmement (nouveau) Article 2 : dixièmement (nouveau)
Les promoteurs de projets dans les secteurs des L’agence foncière industrielle reprend possession de
industries manufacturières, de l’artisanat, des petits métiers l’immeuble à partir de la date de notification de l'arrêté de
et des services sont déchus de leurs droits dans l’un des cas déchéance. Le remboursement de l’acquéreur déchu ne sera
suivants : effectué qu’après la vente de l’immeuble restitué et après
1. la cession, sous toutes ses formes, de l'immeuble sans déduction de 10% du prix d’achat du terrain. Toute plus-
respect des conditions prévues par la présente loi, value résultant de la vente bénéficie à l’agence foncière
industrielle et toute moins-value est supportée par
2. le défaut d'entrée en production effective dans un
l’acquéreur déchu.
délai maximum de trois ans à compter de la date de
signature du contrat de vente, La vente de l’immeuble restitué s’effectue selon les
3. le non respect des conditions prévues par le contrat de conditions et procédures suivantes :
vente. A - Pour les promoteurs de projets dans les secteurs des
Cependant, le promoteur de projet dans les secteurs des industries manufacturières, de l’artisanat, des petits métiers
industries manufacturières, de l’artisanat, des petits métiers et et des services :
des services qui a achevé la construction du bâtiment industriel
- si le lot est un terrain nu, il sera revendu
et qui a obtenu un certificat de fin de travaux délivré par les
conformément aux dispositions de l'article 2 quatrièmement
autorités compétentes, peut louer ces bâtiments ou en faire
apport en nature, dans des projets appartenant auxdits secteurs. de la présente loi. Cependant, si le lot restitué se trouve
Le promoteur peut également céder l'immeuble à un autre dans une zone industrielle où la demande est supérieure à
promoteur à condition qu'il ait respecté toutes les conditions l’offre, la vente aura lieu par voie d’enchères publiques
d'achat du terrain et que son projet soit entré effectivement en volontaires sur la base d’une mise à prix fixée par le conseil
production durant une année au moins. d’administration de l’agence foncière industrielle. Dans
Le promoteur de projet peut modifier l’activité prévue tous les cas, l’agence restitue au déchu le prix d’achat du
au contrat de vente tout en se limitant aux activités terrain qu’il a payé dans un délai ne dépassant pas les six
autorisées dans la zone industrielle et en respectant les mois à partir de la date de la notification de l’arrêté de
prescriptions relatives à la protection de l’environnement. déchéance.
L'agence foncière industrielle délivre une attestation de - si le lot comporte des constructions ou des édifices
mainlevée relative à l’immeuble dans un délai d’une année réalisés par le déchu avant la date de notification de l'arrêté
au moins après l’entrée effective du projet en production et de déchéance, sa vente se fera par voie d’enchères
après avoir rempli toutes les conditions d’achat du terrain et publiques volontaires dans un délai de six mois à partir de
la réalisation des bâtiments selon le cahier des charges la date de notification de l'arrêté de déchéance. La mise à
annexé au contrat de vente. prix est fixée par l’agence foncière industrielle et
Article 2 : sixièmement (nouveau) comprend :
Les collectivités locales et les promoteurs immobiliers * La valeur du terrain sur la base des prix de vente
sont déchus de leur droit dans l’un des cas suivants : qu’elle applique,
1. la non réalisation de l'aménagement des terrains dans un * La valeur des constructions ou édifices sur la base
délai maximum de trois ans à compter de la date de signature d’une expertise judiciaire.
du contrat de vente avec l'agence foncière industrielle,
Si la vente aux enchères est infructueuse, le lot sera
2. le non achèvement des constructions, sur les lots remis en vente dans un second délai qui ne doit pas être
acquis auprès de l'agence foncière industrielle, dans un inférieur à trente jours et qui ne dépasse pas soixante jours
délai maximum de deux ans à compter de la date de avec réduction de la mise à prix de vingt pour cent. Si la
signature du contrat de vente, vente aux enchères est infructueuse, l’agence foncière
3. la cession des terrains non aménagés, industrielle peut dans ce cas vendre le lot conformément
4. le non respect des conditions prévues au contrat de aux conditions prévues à l'article 2 quatrièmement de la
vente et au cahier des charges relatif à l’aménagement des présente loi.
zones et des locaux industriels.
Dans tous les cas, la part revenant à l’agence foncière
Article 2 : neuvièmement (nouveau) industrielle de l’opération de vente ne peut pas être
La déchéance est prononcée par arrêté du ministre inférieure à la valeur du terrain sur la base des prix de vente
chargé de l’industrie sur proposition de l’agence foncière qu’elle applique.
industrielle et ce, après avoir entendu le contrevenant et
après sa mise en demeure par voie d’huissier notaire dans L’agence foncière industrielle conclue avec le nouvel
un délai de six mois au moins avant l'engagement de la acquéreur du lot un contrat de vente conformément aux
procédure de déchéance. dispositions de la présente loi.

Page 1734 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


B- Pour les collectivités locales et les promoteurs Article premier (nouveau) - L’Etat prend en charge 50%
immobiliers : de la contribution patronale au régime légal national de
- la vente des lots restitués s’effectue selon les sécurité sociale au titre des salaires payés aux travailleurs
conditions prévues au point A du présent article, concernés par la mesure de réduction des heures de travail
- la vente des terrains s’effectue selon les conditions de huit heures par semaine au minimum en raison du
prévues au point A du présent article. L’évaluation du coût ralentissement de l’activité, et ce, pour :
des travaux d’aménagement éventuellement réalisés est
- les entreprises totalement exportatrices telles que
déterminée par expertise judiciaire.
définies à l’article 10 du code d’incitation aux
Art. 2 - Le terme" industriels, d’artisanat, de petits
investissements,
métiers ou de services " prévu à l’article 2 douzièmement
de la présente loi est supprimé et est remplacé par le terme" - les entreprises implantées dans les parcs d'activités
dans les secteurs des industries manufacturières, de économiques tels que définis par la loi n° 1992-81 du 3 août
l’artisanat, des petits métiers et des services ". 1992, telle que complétée et modifiée par les textes
Art. 3 - Tout promoteur de projet dans les secteurs des subséquents, et opérant dans les secteurs couverts par le
industries manufacturières, de l’artisanat, des petits métiers code d'incitation aux investissements,
et des services, qui a acquis un ou plusieurs lots auprès de - les entreprises ayant réalisé une moyenne des 50% au
l'agence foncière industrielle sur lesquels il a construit,
moins de leur chiffre d'affaires à l'export au titre des années
avant la promulgation de la présente loi, un ou plusieurs
bâtiments industriels, et sans que son projet soit entrée 2007 et 2008, et ce, pour les entreprises opérant dans les
effectivement en production dans les délais impartis, peut secteurs couverts par le code d'incitation aux
vendre, louer ou faire apport en nature de ces bâtiments investissements.
dans un projet relevant de ces secteurs et ce, dans un délai Article 2 (nouveau) - L’Etat prend en charge la
ne dépassant pas deux années à partir de la promulgation de contribution patronale au régime légal national de sécurité
la présente loi. Le promoteur de projet doit en informer au sociale au titre des salaires versés aux travailleurs mis en
préalable l'agence foncière industrielle. chômage technique pour des raisons résultant du
L'apport en nature de ces bâtiments ou leur location ralentissement de leurs activités en rapport avec les
s'effectue conformément aux dispositions du deuxième
paragraphe de l'article 2 (cinquièmement) de la présente loi. marchés extérieurs par :
L'agence foncière industrielle délivre l’attestation de - les entreprises totalement exportatrices telles que
mainlevée au nouvel acquéreur, une année au moins après définies à l’article 10 du code d’incitation aux
que le projet soit entré effectivement en production. investissements,
La présente loi sera publiée au Journal Officiel de la - les entreprises implantées dans les parcs d'activités
République Tunisienne et exécutée comme loi de l'Etat. économiques tels que définis par la loi n° 1992-81 du 3 août
Tunis, le 23 juin 2009. 1992, telle que complétée et modifiée par les textes
Zine El Abidine Ben Ali subséquents, et opérant dans les secteurs couverts par le
code d'incitation aux investissements,
Loi n° 2009-35 du 30 juin 2009, modifiant et - les entreprises ayant réalisé une moyenne des 50 % au
complétant la loi n° 2008-79 du 30 décembre 2008, moins de leur chiffre d'affaires à l'export au titre des années
portant mesures conjoncturelles de soutien aux 2007 et 2008, et ce, pour les entreprises opérant dans les
entreprises économiques pour poursuivre leurs secteurs couverts par le code d'incitation aux
activités (1). investissements.
Au nom du peuple,
Article 6 (nouveau) - L’Etat prend en charge le différentiel
La chambre des députés et la chambre des conseillers
entre le taux d’intérêt du prêt du rééchelonnement et le taux
ayant adopté,
moyen du marché monétaire dans la limite de deux points pour
Le Président de la République promulgue la loi dont la
les opérations de rééchelonnement des prêts octroyés par les
teneur suit :
établissements de crédit, tels que définis par la loi n° 2001-65
Article premier - Sont abrogées à partir du 1er juillet
du 10 juillet 2001, relative aux établissements de crédit, au
2009 les dispositions des articles 1, 2, 6 et du paragraphe 2
de l'article 8 de la loi n° 2008-79 du 30 décembre 2008, profit des entreprises exportatrices ayant subi un retard dans le
portant mesures conjoncturelles de soutien aux entreprises remboursement de leurs créances provenant de l’exportation
économiques pour poursuivre leurs activités, et remplacées ou en raison de la perte de leurs marchés extérieurs, à
par les dispositions suivantes : condition que la période du rééchelonnement ne dépasse pas
____________ cinq ans.
(1) Travaux préparatoires : Cette mesure concerne les tranches des prêts échues ou
qui seront échues au cours de la période allant du 1er
Discussion et adoption par la chambre des députés dans sa
octobre 2008 au 31 décembre 2009.
séance du 23 juin 2009.
Discussion et adoption par la chambre des conseillers dans sa Les modalités et procédures d’application du présent
séance du 26 juin 2009. article sont fixées par décret.

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1735


Article 8 Paragraphe 2 (nouveau) : 9 de la loi n° 2008-79 du 30 décembre 2008 portant
mesures conjoncturelles de soutien aux entreprises
2. ne doit pas avoir de dettes non payées auprès des économiques pour poursuivre leurs activités.
établissements de crédit depuis une période qui dépasse
La présente loi sera publiée au Journal Officiel de la
neuf (9) mois au 1er octobre 2008.
République Tunisienne et exécutée comme loi de l'Etat.
Article 2 - Est ajouté à la loi n° 2008-79 du 30 Tunis, le 30 juin 2009.
décembre 2008 portant mesures conjoncturelles de soutien Zine El Abidine Ben Ali
aux entreprises économiques pour poursuivre leurs activités
un article 9 bis ainsi libellé :
Loi n° 2009-36 du 30 juin 2009, portant
Article 9 bis - Les entreprises totalement
approbation d’un accord de coopération
exportatrices telles que définies par l'article 10 du code
technique entre le gouvernement de la République
d'incitation aux investissements promulgué par la loi n°
Tunisienne et le gouvernement de la République
93-120 du 27 décembre 1993, tel que modifié et
Fédérale d’Allemagne (1).
complété par les textes subséquents sont autorisées à
effectuer des ventes ou des prestations de services sur le Au nom du peuple,
marché local portant sur une partie de leur propre La chambre des députés ayant adopté,
production dans une limite ne dépassant pas 50% de leur Le Président de la République promulgue la loi dont la
chiffre d'affaires à l'export au lieu des 30% mentionnés à
teneur suit :
l'article 16 du même code et ce dans les mêmes
conditions et procédures en vigueur. Article unique – Est approuvé, l’accord de coopération
technique, annexé à la présente loi et conclu à Tunis, le 31
Les entreprises implantées dans les parcs d'activités
économiques et opérant dans les secteurs couverts par le juillet 2008, entre le gouvernement de la République
code d'incitation aux investissements sont autorisées à Tunisienne et le gouvernement de la République Fédérale
effectuer des ventes ou des prestations de services sur le d’Allemagne.
marché local portant sur une partie de leur propre La présente loi sera publiée au Journal Officiel de la
production dans une limite ne dépassant pas 50% de leur République Tunisienne et exécutée comme loi de l'Etat.
chiffre d'affaires à l'export au lieu des 20% mentionnés à
l'article 21 de la loi n° 1992-81 du 3 août 1992 relative aux Tunis, le 30 juin 2009.
parcs d'activité économique telle que complétée et modifiée Zine El Abidine Ben Ali
par les textes subséquents.
____________
Article 3 - La présente loi s’applique pour une période
de six mois à compter du 1er juillet 2009 et restent en (1) Travaux préparatoires :
vigueur jusqu'au 31 décembre 2009 les dispositions des Discussion et adoption par la chambre des députés dans sa
articles 3, 4, 5, 7, du paragraphe 1 de l'article 8, de l'article séance du 23 juin 2009.

Page 1736 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


CONSEIL CONSTITUTIONNEL

Avis n° 24-2008 du conseil constitutionnel sur un projet de loi modifiant et complétant la loi n° 94-36 du 24
février 1994, relative à la propriété littéraire et artistique

Le conseil constitutionnel, Sur le fond :


Vu la lettre du Président de la République en date du 24 5- Considérant que le projet soumis abroge certaines
mars 2008, parvenue au conseil constitutionnel le 25 mars dispositions de la loi n° 94-36, relative à la propriété littéraire
2008 et lui soumettant un projet de loi modifiant et et artistique et les remplace par de nouvelles dispositions
complétant la loi n° 94-36 du 24 février 1994, relative à la concernant notamment la reprise de la nomenclature des
oeuvres protégées par le droit d’auteur et les droits voisins,
propriété littéraire et artistique,
l’unification de la durée de protection desdits droits sur les
Vu la constitution et notamment son préambule et ses oeuvres littéraires et artistiques, l’adoption de la terminologie
articles 12, 14, 16, 28, 34, 36, 72 et 75, usitée dans les conventions internationales ratifiées, en vue de
Vu la loi n° 67-53 du 8 décembre 1967 portant loi distinguer entre les droits patrimoniaux de l’auteur et ses droits
organique du budget telle que modifiée et complétée par les moraux et l’adoption de règles spécifiques pour chaque
catégorie d’œuvre en ce qui concerne l’exploitation, la cession
textes subséquents,
et la transmission; qu’elles prévoient la possibilité de charger
Vu la loi organique n° 2004-52 du 12 juillet 2004 un organisme de la gestion collective des droits d’auteur et des
relative au conseil constitutionnel, droits voisins ;
Vu le projet de loi modifiant et complétant la loi n°94- 6- Considérant que le projet soumis prévoit les
36 du 24 février 1994, relative à la propriété littéraire et procédures de constatation des infractions, les personnes
artistique, habilitées à cet effet et détermine les délits et les sanctions y
afférentes;
Vu sa décision de proroger le délai de consultation, en
application de l’article 21 de la loi organique n° 2004-52 En ce qui concerne l’organisme chargé de la gestion
collective des droits d’auteur et des droits voisins ainsi
précitée,
que les modalités de son financement :
Ouï le rapport relatif au projet examiné,
7- Considérant que le projet soumis prévoit la création
Après délibération, d’un organisme chargé de la gestion collective des droits
Sur la saisine du conseil : d’auteur et des droits voisins qui sera habilité à cet effet par
décret ;
1- Considérant que le projet de loi soumis vise à
modifier et compléter la loi n° 94-36 du 24 février 1994, 8- Considérant que l’article 49 (nouveau) contenu dans
relative à la propriété littéraire et artistique ; l’article premier du projet détermine les missions dont est
chargé ledit organisme et qui consistent notamment à
2- Considérant qu’il ressort de l’article 72 de la sauvegarder les droits d’auteur et les droits voisins, à défendre
constitution que le conseil constitutionnel examine les les intérêts matériels et moraux des titulaires de ces droits, à
projets de loi qui lui sont soumis par le Président de la recevoir les oeuvres à titre de déclaration et de dépôt, ledit
République quant à leur conformité ou leur compatibilité organisme, peut être le mandataire ou le représentant des
avec la constitution et que la saisine est obligatoire pour organismes étrangers similaires ; que l’article 49 (nouveau)
les projets de loi relatifs à la détermination des crimes et dispose également que le règlement intérieur de l’organisme
délits et aux peines qui leur sont applicables, à la fixe notamment les conditions d’adhésion, les modalités de
procédure devant les différents ordres de juridictions et déclaration ou de dépôt des œuvres ainsi que les règles de
aux principes fondamentaux du régime de la propriété; perception des droits et leur répartition, et que l’adoption du
3- Considérant que les dispositions modifiant et règlement intérieur de l’organisme est approuvée par arrêté du
complétant la loi n° 94-36 du 24 février 1994, relative à ministre chargé de la culture;
la propriété littéraire et artistique, comprennent des 9- Considérant que combien même cet organisme est
règles relatives à la détermination des principes habilité par décret, que son règlement intérieur est adopté par
fondamentaux du régime de la propriété et d’autres ayant arrêté ministériel et que son financement provient de
trait à la détermination des crimes et délits, aux peines ressources fiscales, il ne constitue pas pour autant un
qui leur sont applicables et à la procédure devant les établissement public ou une catégorie d’établissements et
juridictions ; d’entreprises publics au sens de l’article 34 de la constitution,
4- Considérant que le projet de loi soumis s’insère, eu et ce en l’absence d’éléments propres à la création de ces
égard à son contenu, dans le cadre de la saisine obligatoire ; catégories d’établissements et d’entreprises publics;

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1737


10- Considérant que l’article 37 (nouveau) contenu dans 21- Considérant qu’il ressort des dispositions prévues dans
l’article premier du projet institue une taxe, dûe à la loi organique du budget que les ressources légalement
l’importation et localement, sur les supports audios et établies provenant de l’impôt au sens de l’article 34 de la
audiovisuels non enregistrés, ainsi que sur les appareils et constitution, et dont le recouvrement est autorisé par le
les équipements d’enregistrement et de reproduction ; que législateur, ont pour objet le financement de l’ensemble des
ledit article détermine également, le taux de la taxe et les dépenses publiques et ne peuvent être affectées pour la
modalités de sa perception ; couverture des dépenses particulières que conformément aux
11- Considérant que l’article 34 de la constitution modalités prévues par la loi organique du budget ;
dispose notamment que sont pris sous forme de lois, les 22- Considérant qu’eu égard à la nature de l’organisme
textes relatifs à l’assiette, aux taux et aux procédures de chargé de la gestion collective des droits d’auteur et des
recouvrement des impôts ; droits voisins, à ses missions, à la modalité de sa création, à
12- Considérant que la taxe instituée en vertu de son organisation et à son mode de gestion, l’affectation de
l’article 37 (nouveau) constitue, eu égard à sa nature, un ressources fiscales à son profit sans respect des règles
impôt au sens de l’article 34 de la constitution ; prévues dans la loi organique du budget et, en l’absence
d’autres modalités prévues à cet effet dans la loi organique
13- Considérant que les paragraphes 6 et 7 de l’article du budget, est incompatible avec la loi organique précitée et
37 (nouveau) prévoient que les ressources provenant de la par conséquent elle est non-conforme aux dispositions des
taxe sont affectées pour couvrir les dépenses de l’organisme
articles 28 et 36 de la constitution ;
chargé de la gestion collective des droits d’auteur et des
droits voisins, pour contribuer à sa caisse sociale et En ce qui concerne la légalité des infractions et des
culturelle et pour financer la prime accordée aux auteurs, peines qui leur sont applicables :
artistes interprètes, producteurs des enregistrements audios 23- Considérant que l’article 52 (nouveau) contenu dans
et audiovisuels et les organismes de radio et télévision en l’article premier du projet soumis prévoit des sanctions
vue de les encourager à la création et de les indemniser pénales et fait renvoi quant aux faits incriminés à certains
pour la reproduction de leurs oeuvres et interprétations ; articles déterminés de la loi relative à la propriété littéraire
que le montant de la taxe revenant à chaque partie est fixé et artistique ;
par décret ;
24- Considérant que la règle de la précision dans la
14- Considérant que l’article 37 (nouveau) affecte ainsi détermination des délits et des peines, découle du principe
une ressource fiscale en vue de couvrir les charges de de la légalité des délits et des peines, tel que prévu par
l’organisme précité et de financer les primes qu’il accorde à l’article 34 de la constitution ;
leurs ayants droit ; 25- Considérant que d’une part, et combien même
15- Considérant que l’article 16 de la constitution l’article 52 (nouveau) a déterminé dans son premier
consacre le devoir de paiement de l’impôt et de contribution paragraphe le fait incriminé qui consiste à exploiter une
aux charges publiques sur la base de l’équité ; oeuvre protégée sans avoir obtenu d’autorisation, il a
16- Considérant que l’article 36 de la constitution néanmoins prévu que cela doit se faire conformément aux
dispose notamment que la loi autorise les ressources et les dispositions des articles auxquels il fait renvoi ;
charges de l’Etat dans les conditions prévues par la loi 26- Considérant qu’eu égard à l’article 47 (noniès) contenu
organique du budget ; dans l’article 3 du projet, auquel fait renvoi ledit paragraphe
17- Considérant que l’article 28 de la constitution premier de l’article 52 (nouveau) contenu dans l’article
dispose notamment que les projets de loi de finances sont premier du projet, il apparaît qu’il n’a pas prévu explicitement
d’autorisation pour l’exploitation des droits protégés ; que le
adoptés conformément aux conditions prévues par la loi
renvoi à l’article 47 (noniès) constitue ainsi une violation de la
organique du budget ; règle de la précision dans la détermination des délits et des
18- Considérant que l’article 16 de la loi organique du peines; que les dispositions du paragraphe 1er de l’article 52
budget dispose que l’ensemble des recettes est utilisé pour (nouveau) s’en trouvent par conséquent incompatibles avec
faire face à l’ensemble des dépenses ; qu’il a toutefois l’article 34 de la Constitution ;
autorisé l’affectation de certaines recettes à certaines 27- Considérant que d’autre part, le paragraphe 3 de
dépenses sous forme de fonds de concours et de fonds l’article 52 (nouveau) prévoit qu’est passible des mêmes
spéciaux du trésor ; sanctions prévues aux deux paragraphes précédents, toute
19- Considérant que la fiscalité constitue une ressource infraction aux dispositions des articles 25, 29, 34, 37
de l’Etat qui doit être affectée tel que le prévoit la loi (nouveau), 39 et 46 (nouveau);
organique du budget ; 28- Considérant qu’eu égard aux articles 25, 29, 34 et
20- Considérant que la règle d’autorisation des 37 (nouveau), il apparaît qu’ils ne comprennent pas des
ressources et des charges de l’Etat par le pouvoir législatif faits précis dont la violation entraîne les sanctions pénales
et par la même le contrôle des ressources publiques et leur prévues à l’article 52 (nouveau) ; que même si les articles
utilisation qu’elle implique, commandent conformément 39 et 46 (nouveau) comprennent des dispositions ayant trait
aux dispositions précitées de la constitution et notamment à des faits matériels de nature à être incriminés, ils
son article 36, le bon emploi des ressources financières et comprennent également des dispositions qui ne concernent
l’efficacité de leur affectation, et ce dans le cadre des par des faits dont la violation entraîne des infractions
conditions prévues dans la loi organique du budget ; passibles des sanctions prévues audit article 52 (nouveau) ;

Page 1738 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


29- Considérant qu’ainsi le renvoi dans les deux cas notamment de s’assurer, le cas échéant, de l’habilitation des
précités, viole la règle de précision dans la détermination agents ayant établi ces procès verbaux, et offre la possibilité
des délits et des peines et que les dispositions du de vérifier que les constats ont été fait personnellement par
paragraphe 3 de l’article 52 (nouveau) sont par conséquent lesdits agents ;
incompatibles avec l’article 34 de la constitution ; 35- Considérant que même si ledit article 54 (nouveau)
En ce qui concerne la force probante des procès prévoit les éléments et les mentions que doit contenir le
verbaux : procès verbal, l’absence néanmoins de la mention de
30- Considérant que l’article 54 (nouveau) contenu dans l’obligation d’y insérer le nom de l’agent qui l’a établi, sa
l’article premier du projet soumis dispose notamment que le qualité et de sa signature, rend ce procès verbal dépourvu
constat des infractions à la présente loi ainsi que de formalités, ce qui est de nature à priver le contrevenant
l’établissement des procès verbaux y afférents sont assurés de l’une des garanties essentielles à sa défense, le cas
par les personnes énumérées aux numéros 1, 2, 3 et 4 dudit échéant, ce qui emporte l’incompatibilité dudit article 54
article ; (nouveau) avec l’article 12 de la constitution ;
31- Considérant que les procès verbaux rédigés par les Emet l’avis suivant :
officiers de la police judiciaire, les fonctionnaires ou les Le projet de loi modifiant et complétant la loi n°94-36
agents auxquels la loi a attribué compétence pour constater du 24 février relative à la propriété littéraire et artistique ne
les infractions, ont force probante, conformément à la soulève aucune inconstitutionnalité, à l’exception de
législation en vigueur, jusqu’à preuve du contraire ; l’article 37 (nouveau) qui n’est pas conforme aux articles
32- Considérant qu’aux termes du second paragraphe de 28 et 36 de la constitution, les paragraphes 1 et 3 de l’article
l’article 12 de la constitution «tout prévenu est présumé 52 (nouveau) qui sont incompatibles avec l’article 34 de la
innocent jusqu’à l’établissement de sa culpabilité à la suite constitution et l’article 54 (nouveau) qui est incompatible
d’une procédure lui offrant les garanties indispensables à sa avec l’article 12 de la constitution.
défense » ;
Délibéré par le conseil constitutionnel dans la séance
33- Considérant que la force probante des procès tenue à son siège au Bardo le mercredi 7 mai 2008 sous la
verbaux, et par conséquent son impact sur le déroulement présidence de Monsieur Fathi Abdennadher et en présence
du procès et sur d’éventuelles condamnations, requiert que des membres Madame Faïza Kefi, Messieurs Mohamed
ces procès verbaux soient soumis à des formalités de nature Lejmi, Ghazi Jeribi, Mohamed Ridha Ben Hammed,
à garantir le droit de défense ; Mohamed Kamel Charfeddine, Néjib Belaid, Madame
34- Considérant que la mention aux procès verbaux de Radhia Ben Salah et Monsieur Brahim Bertegi.
l’identité des officiers de la police judiciaire ou des
personnes habilitées à cet effet, de leur qualité et de leur Pour le conseil constitutionnel
signature constitue une procédure substantielle pour la Le président
garantie des droits de la défense autant que cela permet Fathi Abdennadher

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1739


Avis n° 52-2008 du conseil constitutionnel sur un projet de loi modifiant et complétant la loi n° 94-36 du 24
février 1994, relative à la propriété littéraire et artistique

Le conseil constitutionnel, ressources provenant de la taxe instituée en vertu dudit


article au profit de l’organisme chargé de la gestion
Vu la lettre du Président de la République en date du 9 collective des droits d’auteur et des droits voisins, ce qui
septembre 2008, parvenue au conseil constitutionnel le 10 emporte la compatibilité de l’article 37 (nouveau) avec la
septembre 2008 et lui soumettant un projet de loi modifiant Constitution et notamment ses articles 16, 28 et 36;
et complétant la loi n°94-36 du 24 février 1994 relative à la 5- Considérant que l’inconstitutionnalité soulevée au
propriété littéraire et artistique, en déclarant l’urgence, sujet des paragraphes 1 et 3 de l’article 52 (nouveau) est
Vu la constitution et notamment son préambule et ses relative au non respect de la règle de la précision dans la
articles 12, 14, 16, 28, 34, 36, 72, 73 et 75 ; détermination des délits et des peines telle qu’elle découle
de l’article 34 de la constitution, comme il est ainsi
Vu la loi organique n° 2004-52 du 12 juillet 2004 explicitée par le conseil dans son avis n° 24-2008;
relative au conseil constitutionnel, et notamment son article
6- Considérant qu’il apparaît de la version modifiée de
23,
l’article 52 (nouveau) du projet qu’ont été révisés les
Vu le projet de loi modifiant et complétant la loi n°94- articles auxquels il fait renvoi, en déterminant les faits
36 du 24 février 1994 relative à la propriété littéraire et passibles des sanctions avec la précision requise, ce qui
artistique, emporte la compatibilité dudit article avec la constitution et
Vu son avis n° 24-2008 émis en date du 7 mai 2008 et notamment avec son article 34 ;
par lequel il a soulevé des inconstitutionnalités, 7- Considérant que l’inconstitutionnalité soulevée au
sujet de l’article 54 (nouveau) est relative au non respect du
Ouï le rapport relatif au projet soumis dans sa version principe du droit de la défense, tel que consacré dans
modifiée, l’article 12 de la constitution, eu égard à l’absence de
Après délibération, certaines mentions qu’il convient d’insérer dans les procès
Sur la saisine du conseil : verbaux établis par les officiers de la police judiciaire ou
les personnes habilitées à cet effet, tel qu’explicité par le
1- Considérant que le conseil a déjà été saisi du projet conseil dans son avis n° 24-2008 ;
en question par lettre du Président de la République et a 8- Considérant que la version modifiée de l’article 54
émis, à son sujet un avis le 7 mai 2008, par lequel il a (nouveau) du projet, a ajouté les mentions requises devant
soulevé des inconstitutionnalités concernant l’article 37 figurer dans le procès verbal et qui sont relatives au
(nouveau), les paragraphes 1 et 3 de l’article 52 (nouveau) prénom, nom, qualité et signature de l’agent l’ayant établi,
et l’article 54 (nouveau) ; ce qui emporte la compatibilité dudit article avec la
2- Considérant que la soumission de la version modifiée Constitution et notamment avec son article 12 ;
du projet examiné s’insère dans le cadre des articles 72 et Emet l’avis suivant :
73 de la constitution et conformément à l’article 23 de la Le projet de loi modifiant et complétant la loi n° 94-36
loi organique relative au conseil constitutionnel ; du 24 février 1994 relative à la propriété littéraire et
Sur le fond : artistique, ne soulève aucune inconstitutionnalité,
Délibéré par le conseil constitutionnel dans la séance
3- Considérant que l’inconstitutionnalité soulevée au
tenue à son siège au Bardo le mercredi 17 septembre 2008
sujet de l’article 37 (nouveau) porte sur le non respect des sous la présidence de Monsieur Fathi Abdennadher et en
articles 16, 28 et 36 de la constitution en ce qui concerne présence des membres Madame Faïza Kefi, Messieurs
l’affectation de ressources fiscales au profit de l’organisme Mohamed Lejmi, Ghazi Jribi, Mohamed Ridha Ben
chargé de la gestion collective des droits d’auteur et des Hammed, Mohamed Kamel Charfeddine, Néjib Belaid,
droits voisins, tel qu’explicité par le conseil dans son avis Madame Radhia Ben Salah et Monsieur Brahim Bertegi.
n° 24-2008 ;
Pour le conseil constitutionnel
4- Considérant qu’il apparaît de la version modifiée de
l’article 37 (nouveau) qu’ont été supprimés ses deux Le président
derniers paragraphes qui prévoient l’affectation des Fathi Abdennadher

Page 1740 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


Avis n° 12-2009 du conseil constitutionnel sur un projet de loi modifiant et complétant la loi n° 91-37 du 8
juin 1991 relative à la création de l’agence foncière industrielle

Le conseil constitutionnel, 6-Considérant que le projet soumis prévoit également


Vu la lettre du Président de la République en date du 13 les procédures et les conditions de vente des immeubles
janvier 2009, parvenue au conseil constitutionnel le 14 repris par l’Agence et des constructions ou des édifices
janvier 2009 et lui soumettant un projet de loi modifiant et réalisés sur les lots restitués ;
complétant la loi n°91-37 du 8 juin 1991 relative à la En ce qui concerne la déchéance des droits des
création de l’Agence Foncière Industrielle, bénéficiaires :
Vu la constitution et notamment ses articles 7, 12, 14, 7-Considérant que dans le cadre de ses missions,
34, 72 et 75, l’Agence procède à l’aménagement de lots dans les zones
Vu la loi organique n°2004-52 du 12 juillet 2004 industrielles et à leur cession aux promoteurs de projets
relative au conseil constitutionnel, dans les secteurs des industries manufacturières, de
l’artisanat, des petits métiers et des services ; qu’elle cède
Vu le projet de loi modifiant et complétant la loi n°91- également au profit des collectivités publiques et des
37 du 8 juin 1991 relative à la création de l’agence foncière promoteurs immobiliers les terrains dont elle est
industrielle, propriétaire qu’ils soient des lots aménagés pour y édifier
Vu sa décision de proroger le délai de consultation, des bâtiments industriels ou des terrains non aménagés en
conformément à l’article 21 de la loi organique n°2004-52 vue de leur aménagement aux mêmes besoins ;
précitée, 8-Considérant que la cession des lots aménagés dont la
propriété revient à une personne de droit public est soumise
Ouï le rapport relatif au projet soumis, à des conditions spéciales pour l’utilisation, l’exploitation
Après délibération, ou la cession de ces lots, eu égard aux prix pratiqués, aux
Sur la saisine du conseil : avantages accordés dans ce cadre et à leur location et ce, en
vue du développement de l’économie ;
1-Considérant que le projet de loi soumis a pour objet
9-Considérant qu’aux termes de l’article 14 de la
de modifier et compléter la loi n°91-37 du 8 juin 1991
Constitution, le droit de propriété est garanti et est exercé
relative à la création de l’agence foncière industrielle; dans les limites prévues par la loi ;
2-Considérant qu’il ressort de l’article 72 de la 10-Considérant que d’autre part, l’article 7 de la
constitution que le conseil constitutionnel examine les Constitution a prévu la possibilité de limiter les droits par
projets de loi qui lui sont soumis par le Président de la une loi prise pour le développement de l’économie ;
République quant à leur conformité ou leur compatibilité
11-Considérant que la limitation du droit de propriété
avec la constitution et que la saisine est obligatoire pour les ne peut aboutir à la perte du bien sans prévoir en
projets de loi relatifs aux obligations et aux principes contrepartie au profit du propriétaire des garanties
fondamentaux du régime de la propriété et des droits réels; suffisantes;
3-Considérant que le projet de loi soumis comprend des 12-Considérant que le projet soumis prévoit la
dispositions ayant trait aux obligations et aux principes possibilité de déchoir les doits des promoteurs de projets
fondamentaux du régime de la propriété et des droits réels; concernés, dans les cas prévus par l’article 2
4-Considérant que le projet de loi soumis s’insère, eu cinquièmement, contenu dans l’article premier dudit projet
ainsi que les cas de déchéance des droits des collectivités
égard à son contenu, dans le cadre de la saisine obligatoire;
locales et des promoteurs immobiliers, dans les hypothèses
Sur le fond : prévues par l’article 2 sixièmement, contenu dans l’article
5-Considérant que le projet soumis prévoit notamment premier du même projet ;
l’abrogation de certaines dispositions de la loi relative à la 13-Considérant que le projet entoure la procédure de
création de l’Agence Foncière Industrielle et leur déchéance d’un ensemble de garanties en faveur des
remplacement par de nouvelles dispositions ayant trait personnes concernées, en ce qu’elle ne peut être entamée
notamment aux missions de l’agence, aux critères de qu’après avoir entendu le contrevenant et sa mise en
fixation des prix de vente ou de location des terrains et des demeure; qu’il détermine d’une part les cas de déchéance,
lots qu’elle aménage dans les zones industrielles ainsi que qui ont trait dans leur ensemble à la non réalisation ou le
les bâtiments édifiés sur ces lots ; que les dispositions non respect des conditions d’utilisation et d’autre part, des
nouvelles déterminent par ailleurs, les cas de déchéance des règles qui sont de nature à faire respecter la valeur vénale
droits des personnes concernées, les promoteurs de projets, des constructions ou des édifices réalisés sur les lots
les collectivités locales ou les promoteurs immobiliers, restitués, lors d’une éventuelle vente; ce qui constitue une
ainsi que les règles applicables à cet effet; garantie du droit de propriété;

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1741


14-considérant que les dispositions relatives à la 18-Considérant que nonobstant les voies de recours
déchéance, eu égard aux garanties entourant cette procédure juridictionnelles permises par la loi, les dispositions du
et aux considérations qui justifient la limitation des droits projet qui font obligation à entendre le contrevenant et sa
des promoteurs concernés et des collectivités locales, sont mise en demeure avant même d’enclencher la procédure de
de la sorte conformes aux articles 7 et 14 de la déchéance, sont à même de garantir les droits de la défense,
autant que cette déchéance revêt un caractère punitif ; que
Constitution ;
ces dispositions sont dès lors compatibles avec la
En ce qui concerne la procédure de déchéance des Constitution et notamment ses articles 7 et 12;
droits des promoteurs de projets, des collectivités locales et 19-Considérant qu’il apparaît de l’examen du reste des
des promoteurs immobiliers : dispositions prévues dans le projet qu’elles ne sont pas
15-Considérant que l’article 2 neuvièmement contenu contraires à la constitution et qu’elles sont compatibles avec
dans l’article premier du projet soumis, dispose que la celle-ci;
déchéance est prononcée par arrêté du ministre chargé de Emet l’avis suivant :
l’industrie sur proposition de l’agence foncière industrielle Le projet de loi modifiant et complétant la loi n°91-37
et ce, après avoir entendu le contrevenant et sa mise en du 8 juin 1991 relative à la création de l’agence foncière
demeure par voie d’huissier notaire dans un délai de six industrielle, ne soulève aucune inconstitutionnalité.
mois au moins avant l’engagement de la procédure de Délibéré par le Conseil constitutionnel dans la séance tenue
déchéance; à son siège au Bardo le mercredi 25 février 2009, sous la
16-Considérant que la déchéance revêt un caractère présidence de Monsieur Fathi Abdennadher et en présence des
punitif; membres Madame Faïza Kefi, Messieurs Mohamed Lejmi,
Ghazi Jribi, Mohamed Ridha Ben Hammed, Mohamed Kamel
17-Considérant qu’alors même cette sanction ne relève Charfeddine, Néjib Belaid et Brahim Bertegi.
pas de la matière pénale, dont l’article 12 de la constitution
a entouré de garanties tels que les droits de la défense, il Pour le conseil constitutionnel
ressort des articles 7 et 12 ,pris ensemble, que les droits de Le président
la défense s’étendent aux autres sanctions; Fathi Abdennadher

Page 1742 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


Avis n° 20-2009 du conseil constitutionnel sur un projet de loi portant approbation d’un accord de
coopération technique entre le gouvernement de République Tunisienne et le gouvernement de la
République fédérale d’Allemagne

Le conseil constitutionnel, 7-Considérant que ledit accord comprend l’engagement


Vu la lettre du Président de la République en date du 13 du gouvernement de la République fédérale d’Allemagne à
avril 2009, parvenue au conseil constitutionnel le 14 avril encourager, à ses frais, des projets de développement ayant
2009 et lui soumettant un projet de loi portant approbation trait à la promotion des énergies renouvelables, le
d’un accord de coopération technique entre le programme de protection de l’environnement, le
gouvernement de la République Tunisienne et le programme de mise à niveau, la pérennisation de la
gouvernement de la République fédérale d’Allemagne, formation en alternance ainsi que l’appui à la mise en
Vu la constitution et notamment ses articles 32, 34, œuvre de la convention cadre des Nations Unies sur les
72 et 75, changements climatiques et ce en exécution de l’Accord de
coopération technique conclu, le 23 avril 1970, entre les
Vu la loi organique n° 2004-52 du 12 juillet 2004
deux parties ; que le gouvernement de la République
relative au conseil constitutionnel, Tunisienne garantit de son côté, l’établissement d’un budget
Vu le projet de loi portant approbation d’un accord de séparé et ventilé afin d’assurer la continuité de la réalisation
coopération technique entre le gouvernement de la desdits projets et veille à ce que les institutions qu’il doit
République Tunisienne et le gouvernement de la mandater pour la réalisation, fournissent les prestations
République fédérale d’Allemagne, nécessaires pour lesdits projets ;
Vu l’accord objet de l’approbation, 8-Considérant que l’Accord soumis prévoit que la partie
Ouï le rapport relatif au projet de loi soumis et à étrangère contractante mandate la Deutsche Gesellschaft für
l’Accord objet de l’approbation, Technische Zusammen arbeit (GTZ) GmbH, Eschborn,
Après délibération, pour la réalisation des projets qu’il a été convenu
Sur la saisine du conseil : d’encourager et que le Gouvernement de la République
Tunisienne veille à ce que les institutions qu’il doit
1-Considérant que le projet de loi soumis vise
l’approbation par la chambre des députés, d’un accord de mandater pour la réalisation, fournissent les prestations
coopération technique, conclu à Tunis le 31 juillet 2008, nécessaires pour lesdits projets ; l’accord prévoit également
que les détails des projets qu’il a été convenu d’encourager
entre le gouvernement de la République Tunisienne et le
gouvernement de la République fédérale d’Allemagne; ainsi que les prestations à fournir et les engagements à
remplir, sont fixés dans des contrats d’exécution et le cas
2-Considérant qu’il ressort du paragraphe 2 de l’article échéant, dans les contrats de financement à conclure entre
32 de la constitution que les traités contenant des les institutions mandatées ou à mandater ;
dispositions à caractère législatif et ceux portant
engagement financier de l’Etat, ne peuvent être ratifiés 9-Considérant qu’il apparaît de l’examen du projet de loi
qu’après leur approbation par la chambre des députés; soumis que les dispositions de l’accord objet de l’approbation
ne sont pas contraires à la constitution et qu’elles sont
3-Considérant que l’accord soumis à l’examen du
compatibles avec celle-ci ; que le projet de loi portant son
conseil constitutionnel comprend des dispositions à approbation est, par conséquent, conforme à la constitution;
caractère législatif ainsi que des engagements financiers de
l’Etat ; qu’il nécessite à cet effet, son approbation par la Emet l'avis suivant :
chambre des députés, par une loi; Le projet de loi portant approbation d’un accord de
4-Considérant qu’il ressort de l'article 72 de la coopération technique entre le gouvernement de la
constitution que le conseil constitutionnel examine les République Tunisienne et le gouvernement de la
projets de loi qui lui sont soumis par le Président de la République fédérale d’Allemagne ainsi que l’Accord objet
République quant à leur conformité ou leur compatibilité de l’approbation, ne soulèvent aucune inconstitutionnalité;
avec la constitution; Délibéré par le conseil constitutionnel dans la séance
5-Considérant que le projet de loi soumis s'insère, eu tenue à son siège au Bardo le mercredi 13 mai 2009 sous la
égard à son contenu, dans le cadre des dispositions présidence de Monsieur Fathi Abdennadher et en présence
précitées de l’article 72 de la constitution; des membres Madame Faïza Kefi, Messieurs Mohamed
Sur le fond : Lejmi, Ghazi Jribi, Mohamed Ridha Ben Hammed,
6-Considérant que le projet de loi soumis au conseil a Mohamed Kamel Charfeddine, Néjib Belaid, madame
Radhia Ben Salah et Monsieur Brahim Bertegi.
pour objet l’approbation par la chambre des députés, d’un
accord de coopération technique, conclu à Tunis le 31 Pour le conseil constitutionnel
juillet 2008, entre le gouvernement de la République
Tunisienne et le gouvernement de la République fédérale Le président
d’Allemagne; Fathi Abdennadher

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1743


Avis n° 26-2009 du conseil constitutionnel sur un projet de loi modifiant et complétant la loi n°2008-79 du
30 décembre 2008, portant mesures conjoncturelles de soutien aux entreprises économiques pour
poursuivre leurs activités

Le conseil constitutionnel, par la réduction des heures de travail, ou de l’intégralité de


ladite contribution au titre des salaires versés aux travailleurs
Vu la lettre du Président de la République en date du 10
mis en chômage technique ; que cette mesure concerne aussi
juin 2009, parvenue au conseil constitutionnel à la même
bien les entreprises totalement exportatrices, que les
date et lui soumettant un projet de loi modifiant et
entreprises implantées dans les parcs d’activités économiques
complétant la loi n° 2008-79 du 30 décembre 2008, portant
ainsi que les entreprises ayant réalisé un taux minimum
mesures conjoncturelles de soutien aux entreprises
moyen de leur chiffre d’affaires à l’export au titre des années
économiques pour poursuivre leurs activités,
2007 et 2008 ;
Vu la constitution et notamment son préambule et ses
7-Considérant que le projet prévoit également que les
articles 6, 7, 34, 72 et 75,
engagements financiers de l’Etat définis dans la loi n°
Vu la loi organique n° 2004-52 du 12 juillet 2004 2008-79, concernent les entreprises exportatrices pour les
relative au conseil constitutionnel, opérations de rééchelonnement des prêts, en prenant en
Vu le projet de loi modifiant et complétant la loi n° charge un taux déterminé de l’intérêt du prêt de
2008-79 du 30 décembre 2008, portant mesures rééchelonnement pour certaines tranches des prêts
conjoncturelles de soutien aux entreprises économiques concernées par cette mesure, avec l’octroi de nouveaux
pour poursuivre leurs activités, délais ;
Ouï le rapport relatif au projet examiné, 8-Considérant que le projet soumis ajoute à la loi
n°2008-79 des dispositions qui prévoient à titre temporaire
Après délibération,
et ce jusqu’à la fin de l’année 2009, la révision de la part de
Sur la saisine du conseil : la production prévue par le code d’incitation aux
1-Considérant que le projet de loi soumis vise à investissements et par la loi relative aux parcs d’activité
modifier et compléter la loi n° 2008-79 du 30 décembre économique, dont certaines entreprises sont autorisées à
2008, portant mesures conjoncturelles de soutien aux écouler ou à fournir sur le marché local soit sous forme de
entreprises économiques pour poursuivre leurs activités; vente ou de prestations, et ce selon des conditions
déterminées ;
2-Considérant qu’il ressort de l’article 72 de la
constitution que le conseil constitutionnel examine les 9-Considérant que le projet proroge la période pendant
projets de loi qui lui sont soumis par le Président de la laquelle les autres dispositions prévues dans la loi n°2008-
République quant à leur conformité ou leur compatibilité 79 s’appliquent ;
avec la constitution et que la saisine est obligatoire pour les En ce qui concerne les avantages octroyés:
projets de loi relatifs aux principes fondamentaux du droit
du travail et de la sécurité sociale ; 10-Considérant que le projet prévoit des avantages
spécifiques au profit de certaines entreprises ;
3-Considérant que le projet soumis comprend des
dispositions ayant trait aux principes fondamentaux du droit 11-Considérant que la Constitution a consacré dans son
du travail et de la sécurité sociale ; article 6 le droit d’égalité;
4-Considérant que le projet soumis s’insère, eu égard à 12-Considérant qu’il ressort du préambule de la
son contenu, dans le cadre de la saisine obligatoire ; constitution et de son article 7 que le développement de
Sur le fond : l’économie est un objectif constitutionnel tendant à la
réalisation de la prospérité;
5-Considérant que le projet soumis comprend des
dispositions modifiant et complétant la loi n°2008-79, 13-Considérant que le principe d’égalité ne fait pas
portant mesures conjoncturelles de soutien aux entreprises obstacle à ce que le législateur prenne des dispositions en
économiques ; fonction des situations, ni n’interdit d’apporter des
exceptions à ce principe, en vue de réaliser un objectif
6-Considérant que les amendements apportés à ladite loi constitutionnel ;
portent notamment sur l’élargissement du champ du bénéfice
de la mesure relative à la prise en charge par l’Etat, 14-Considérant que les dispositions contenues dans le
conformément à des conditions déterminées, d’une partie de projet de loi soumis prévoient des mesures conjoncturelles
la contribution patronale au régime légal national de sécurité de nature à aider les entreprises économiques concernées à
sociale au titre des salaires payés aux travailleurs concernés poursuivre leurs activités;

Page 1744 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


15-Considérant que l’ensemble de ces dispositions vise de soutien aux entreprises économiques pour poursuivre
à réaliser un objectif assigné par la constitution ; leurs activités, ne soulève aucune inconstitutionnalité.
16-Considérant qu’il est loisible au législateur, eu égard Délibéré par le conseil constitutionnel dans la séance
à cet objectif, d’adopter ce qu’il estime être en mesure de le tenue à son siège au Bardo le vendredi 12 juin 2009 sous la
réaliser en respectant la proportionnalité et sur la base de présidence de Monsieur Fathi Abdennadher et en présence
critères objectifs ; qu’au surplus les dispositions du projet
des membres Madame Faïza Kefi, Messieurs Mohamed
soumis revêtent un caractère temporaire ;
Lejmi, Ghazi Jeribi, Mohamed Ridha Ben Hammed,
17-Considérant qu’il apparaît dès lors que les mesures
Mohamed Kamel Charfeddine, Néjib Belaid, Madame
prévues dans le projet sont compatibles avec la Constitution
et notamment son préambule et ses articles 6 et 7; Radhia Ben Salah et Monsieur Brahim Bertegi.
Emet l’avis suivant : Pour le conseil constitutionnel
Le projet de loi modifiant et complétant la loi n°2008- Le président
79 du 30 décembre 2008, portant mesures conjoncturelles Fathi Abdennadher

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1745


Avis n° 28-2009 du conseil constitutionnel sur un projet de loi modifiant et complétant la loi n° 94-36 du 24
février 1994 relative à la propriété littéraire et artistique

Le conseil constitutionnel, Sur la procédure :


Vu la lettre du Président de la République en date du 9 7-Considérant que la Chambre des députés a adopté le
juin 2009, parvenue au conseil constitutionnel le 10 juin projet de loi modifiant et complétant la loi n°94-36 du 24
2009 et lui soumettant un projet de loi adopté par la février 1994 relative à la propriété littéraire et artistique,
chambre des députés et la chambre des conseillers dans sa séance plénière du 26 mai 2009 ;
modifiant et complétant la loi n° 94-36 du 24 février 1994 8-Considérant que le troisième paragraphe de l’article
relative à la propriété littéraire et artistique, en vue 33 de la constitution, dispose que la chambre des
d’examiner les amendements qui lui ont été apportés, conseillers achève l’examen du projet adopté par la
chambre des députés dans un délai maximum de quinze
Vu la constitution et notamment ses articles 28, 33, 52, jours;
73 et 75, 9-Considérant que le quatrième paragraphe de l’article
Vu la loi organique n° 2004-52 du 12 juillet 2004 33 de la constitution, prévoit que lorsque la chambre des
relative au conseil constitutionnel, conseillers adopte le projet de loi sans y introduire
Vu les modifications apportées au projet de loi adopté d’amendement, le président de cette chambre le soumet au
par la chambre des députés et la chambre des conseillers, Président de la République pour promulgation;
modifiant et complétant la loi n° 94-36 du 24 février 1994 10-Considérant que la chambre des conseillers a adopté
relative à la propriété littéraire et artistique, sans amendement le projet de loi précité, dans sa séance
Ouï le rapport relatif aux modifications examinées, plénière tenue le 6 juin 2009;
Après délibération, 11-Considérant qu’il ressort des documents joints au
Sur la saisine du conseil : projet que l’adoption du projet de loi modifiant et
complétant la loi n° 94-36 du 24 février 1994 relative à la
1-Considérant que la chambre des députés a adopté le propriété littéraire et artistique, s’est faite dans le respect
projet de loi modifiant et complétant la loi n°94-36 du 24 des procédures et délais prévus par les articles 28 et 33 de
février 1994 relative à la propriété littéraire et artistique; la constitution;
2-Considérant que la chambre des conseillers a adopté 12-Considérant qu’il apparaît ainsi que la procédure
ledit projet; d’adoption répond aux prescriptions constitutionnelles;
3-Considérant qu’aux termes du deuxième paragraphe Sur le fond :
de l’article 73 de la constitution, le Président de la
13-Considérant que les modifications apportées au
République soumet au conseil constitutionnel durant le
projet soumis concernent les articles 18 (nouveau), 36
délai de promulgation et de publication prévu à l’article 52
(nouveau), 50 (nouveau), 52 (nouveau), 55 (nouveau), 56
de la constitution, les modifications concernant le fond
(nouveau) et 57 (nouveau) contenus dans son article
apportées aux projets de lois adoptés et qui ont été
premier, les articles 39 (dernier paragraphe) et 54 bis
précédemment soumis au conseil constitutionnel
contenus dans son article 2 ainsi que les articles 47 bis, 47
conformément aux dispositions de l’article 73 précité;
sexies, 47-octis- et 47 –nonies-contenus dans l’article 3 du
4-Considérant que le projet de loi modifiant et même projet;
complétant la loi n° 94-36 du 24 février 1994 relative à la
14-Considérant que la saisine du conseil constitutionnel
propriété littéraire et artistique, a été précédemment soumis
se limite aux amendements concernant le fond et qui ont été
à l’examen du conseil constitutionnel;
apportés au projet soumis précédemment;
5-Considérant que ledit projet adopté par les deux
15-Considérant que les modifications relatives au fond
chambres est parvenu au conseil durant le délai de
portent sur les articles 18 (nouveau), 50 (nouveau) et 52
promulgation et de publication prévu par l’article 52 de la
(nouveau) du projet adopté;
constitution, à l’effet d’examiner les amendements qui lui
ont été apportés; 16-Considérant qu’en vertu de la modification apportée
à l’article 18 (nouveau), la liste des personnes habilitées à
6-Considérant que l’examen par le conseil exercer le droit d’auteur en ce qui concerne les oeuvres
constitutionnel des amendements touchant le fond, apportés publiées après la mort de leur auteur et pendant la période
par la chambre des députés aux dispositions soumises dudit de protection, a été remplacée par l’expression « les
projet, s’insère dans ce cas, dans le cadre des prescriptions héritiers et les légataires, dans les limites indiquées dans la
de l’article 73 de la constitution ; loi en vigueur »;

Page 1746 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


17-Considérant qu’en vertu de la modification apportée 20-Considérant qu’il apparaît, au vu de l’examen de ces
à l’article 50 (nouveau), a été supprimée l’infraction modifications, qu’elles ne sont pas contraires à la
relative à l’interdiction de la publicité qui constitue une constitution et qu’elles sont compatibles avec celle-ci;
violation des droits d’auteur ou des droits voisins, quel que Emet l’avis suivant :
soit le moyen utilisé ;
Les modifications concernant le fond apportées au
18-Considérant qu’en vertu de la modification apportée
projet de loi, adopté par la chambre des députés et la
à l’article 52 (nouveau), a été supprimée l’incrimination de
l’acte relatif au non paiement de la taxe prévue dans chambre des conseillers, modifiant et complétant la loi n°
l’article 37 (nouveau), et qu’elle renvoie aux règles 94-36 du 24 février 1994 relative à la propriété littéraire et
applicables en matière des droits de douane lors de artistique, ne soulève aucune inconstitutionnalité.
l’importation ou à celles prévues dans le code des droits et Délibéré par le conseil constitutionnel dans la séance
des procédures fiscaux, en ce qui concerne le recouvrement, tenue à son siège au Bardo le mercredi 17 juin 2009, sous la
le contrôle et le constat des infractions et des peines, présidence de Monsieur Fathi Abdennadher et en présence
applicables à la taxe prévue audit article 37 ; des membres Madame Faïza Kefi, Messieurs Mohamed
19-Considérant qu’en vertu de la modification de Lejmi, Ghazi Jribi, Mohamed Ridha Ben Hammed,
l’article 52 (nouveau) a été également supprimée la Mohamed Kamel Charfeddine, Néjib Belaid, Madame
référence aux produits non conformes aux règles en vigueur Radhia Ben Salah et Monsieur Brahim Bertegi.
en matière du droit d’auteur et des droits voisins comme
Pour le conseil constitutionnel
étant soumis au contrôle, ce qui a pour effet de restreindre
les opérations de vérification aux produits contrefaits ou Le président
suspectés de contrefaçon ; Fathi Abdennadher

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1747


Avis n° 29-2009 du conseil constitutionnel sur un projet de loi modifiant et complétant la loi n° 91-37 du 8
juin 1991 relative à la création de l’agence foncière industrielle

Le conseil constitutionnel, projet, s’insère dans ce cas, dans le cadre des prescriptions
de l’article 73 de la constitution ;
Vu la lettre du Président de la République en date du 9
juin 2009, parvenue au conseil constitutionnel le 10 juin Sur la procédure :
2009 et lui soumettant un projet de loi adopté par la 7-Considérant que la chambre des députés a adopté le
chambre des députés et la chambre des conseillers projet de loi modifiant et complétant la loi n° 91-37 du 8
modifiant et complétant la loi n° 91-37 du 8 juin 1991 juin 1991 relative à la création de l’agence foncière
relative à la création de l’agence foncière industrielle, en industrielle, dans sa séance plénière du 26 mai 2009 ;
vue d’examiner les amendements qui lui ont été apportés,
8-Considérant que le troisième paragraphe de l’article
Vu la constitution et notamment ses articles 28, 33, 52, 33 de la Constitution, dispose que la chambre des
73 et 75, conseillers achève l’examen du projet adopté par la
Vu la loi organique n° 2004-52 du 12 juillet 2004 chambre des députés dans un délai maximum de quinze
relative au conseil constitutionnel, jours;
Vu les modifications apportées au projet de loi adopté 9-Considérant que le quatrième paragraphe de l’article
par la chambre des députés et la chambre des conseillers, 33 de la constitution, prévoit que lorsque la chambre des
modifiant et complétant la loi n° 91-37 du 8 juin 1991 conseillers adopte le projet de loi sans y introduire
relative à la création de l’agence foncière industrielle, d’amendement, le président de cette chambre le soumet au
Ouï le rapport relatif aux modifications examinées, président de la république pour promulgation;
Après délibération, 10-Considérant que la chambre des conseillers a adopté
sans amendement le projet de loi précité, dans sa séance
Sur la saisine du conseil :
plénière tenue le 6 juin 2009;
1-Considérant que la chambre des députés a adopté le 11-Considérant qu’il ressort des documents joints au
projet de loi modifiant et complétant la loi n°91-37 du 8
projet que l’adoption du projet de loi modifiant et
juin 1991 relative à la création de l’agence foncière
complétant la loi n° 91-37 du 8 juin 1991 relative à la
industrielle;
création de l’agence foncière industrielle, s’est faite dans le
2-Considérant que la chambre des conseillers a adopté respect des procédures et délais prévus par les articles 28 et
ledit projet; 33 de la constitution;
3-Considérant qu’aux termes du deuxième paragraphe 12-Considérant qu’il apparaît ainsi que la procédure
de l’article 73 de la constitution, le président de la d’adoption répond aux prescriptions constitutionnelles;
république soumet au conseil constitutionnel durant le délai
Sur le fond :
de promulgation et de publication prévu à l’article 52 de la
constitution, les modifications concernant le fond apportées 13-Considérant que les modifications apportées au
aux projets de loi adoptés et qui ont été précédemment projet soumis concernent les articles 2 cinquièmement
soumis au conseil constitutionnel conformément aux (nouveau), 2 sixièmement (nouveau), 2 neuvièmement
dispositions de l’article 73 précité; (nouveau) et 2 dixièmement (nouveau) contenus dans son
4-Considérant que le projet de loi modifiant et article premier ainsi que les articles 2 et 3 du même projet ;
complétant la loi n° 91-37 du 8 juin 1991 relative à la 14- Considérant que la saisine du conseil constitutionnel
création de l’agence foncière industrielle, a été se limite aux amendements concernant le fond et qui ont été
précédemment soumis à l’examen du conseil apportés au projet soumis précédemment;
constitutionnel; 15-Considérant que les modifications relatives au fond
5-Considérant que ledit projet adopté par les deux portent sur l’article 2 cinquièmement (nouveau) du projet
chambres est parvenu au conseil durant le délai de adopté;
promulgation et de publication prévu par l’article 52 de la 16 -Considérant qu’en vertu de cette modification, il a
constitution, à l’effet d’examiner les amendements qui lui été prévu qu’en plus des conditions requises, l’attestation
ont été apportés; de mainlevée n’est délivrée par l’agence foncière
6-Considérant que l’examen par le conseil industrielle qu’« après avoir rempli toutes les conditions
constitutionnel des amendements touchant le fond, apportés d’achat du terrain et la réalisation des bâtiments selon le
par la chambre des députés aux dispositions soumises dudit cahier des charges annexé au contrat de vente » ;

Page 1748 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


17-Considérant qu’il apparaît, au vu de l’examen de Délibéré par le conseil constitutionnel dans la séance
cette modification, qu’elle n’est pas contraire à la tenue à son siège au Bardo le mercredi 17 juin 2009, sous la
constitution et qu’elle est compatible avec celle-ci; présidence de Monsieur Fathi Abdennadher et en présence
des membres Madame Faïza Kefi, Messieurs Mohamed
Emet l’avis suivant : Lejmi, Ghazi Jribi, Mohamed Ridha Ben Hammed,
La modification concernant le fond apportée au projet Mohamed Kamel Charfeddine, Néjib Belaid, Madame
de loi, adopté par la chambre des députés et la chambre des Radhia Ben Salah et Monsieur Brahim Bertegi.
conseillers, modifiant et complétant la loi n°91-37 du 8 juin Pour le conseil constitutionnel
1991 relative à la création de l’agence foncière industrielle, Le président
ne soulève aucune inconstitutionnalité. Fathi Abdennadher

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1749


décrets et arrêtés

MINISTERE DU TRANSPORT Vu l’arrêté du 4 juillet 2001, portant organisation du


concours pour le recrutement de médecins principaux des
hôpitaux.
NOMINATION
Arrête :
Par décret n° 2009-1989 du 24 juin 2009.
Article premier - Un concours est ouvert à Tunis, le 22
Madame Samia Ben Jebiri née Mattoussi, technicien décembre 2009 et jours suivants, pour le recrutement de 6
principal, est chargée des fonctions de chef de service de la
médecins principaux des hôpitaux, dans les hôpitaux
gestion portuaire à la direction générale de la marine
marchande au ministère du transport. principaux et régionaux, instituts et centres spécialisés dans
les conditions fixées par l’arrêté susvisé du 4 juillet 2001.
Art. 2 - Le registre d’inscription des candidatures est
ouvert au siège du ministère de la santé publique, à compter
MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE de la date de publication du présent arrêté au Journal
Officiel de la République Tunisienne. La date de clôture de
NOMINATIONS ce registre est fixée au 21 novembre 2009.
Par décret n° 2009-1990 du 24 juin 2009. Tunis, le 24 juin 2009.
Le ministre de la santé publique
Monsieur Amara Soltani, inspecteur divisionnaire de la
santé publique, est chargé des fonctions d’inspecteur Mondher Zenaidi
général des services médicaux et juxtamédicaux à Vu
l’inspection médicale au ministère de la santé publique. Le Premier ministre
En application des dispositions de l’article (13) du Mohamed Ghannouchi
décret n° 81-793 du 9 juin 1981, l’intéressé bénéficie des
indemnités et des avantages attribués à l’emploi de
Arrêté de ministre de l’enseignement supérieur, de
directeur d’administration centrale.
la recherche scientifique et de la technologie et du
ministre de la santé publique du 24 juin 2009,
Par décret n° 2009-1991 du 24 juin 2009. portant ouverture d’un concours de résidanat en
Monsieur Mohamed Anouar Hedhili, inspecteur médecine pour l’année universitaire 2009/2010.
divisionnaire de la santé publique, est chargé des fonctions Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche
d’inspecteur général des services médicaux et juxtamédicaux à scientifique et de la technologie et le ministre de la santé
l’inspection médicale au ministère de la santé publique. publique,
En application des dispositions de l’article (13) du Vu la loi n° 88-72 du 27 juin 1988, relative aux études
décret n° 81-793 du 9 juin 1981, l’intéressé bénéficie des médicales,
indemnités et des avantages attribués à l’emploi de Vu la loi n° 2008-19 du 25 février 2008, relative à
directeur d’administration centrale. l’enseignement supérieur,
Vu le décret n° 2008-2716 du 4 août 2008, portant
Arrêté du ministre de la santé publique du 24 juin organisation des universités et des établissements
2009, portant ouverture d’un concours pour le d’enseignement supérieur et de recherche et les règles de
recrutement de médecins principaux des hôpitaux leur fonctionnement,
dans les hôpitaux principaux et régionaux, instituts Vu le décret n° 93-1440 du 23 juin 1993, relatif à la
et centres spécialisés au titre de l’année 2009. spécialisation en médecine et au statut juridique des
Le ministre de la santé publique, résidents, ensemble les textes qui l’ont modifié ou complété
et notamment le décret n° 2006-2381 du 28 août 2006,
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et Vu l’arrêté du 23 septembre 1993, portant organisation
des établissements publics à caractère administratif, du concours pour le recrutement de résidents en médecine,
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et tel que modifié par les arrêtés des 19 avril 1994, 16
notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007, septembre 1995 et 26 juin 2000.
Vu le décret n° 89-296 du 15 février 1989, fixant le Arrêtent :
statut du corps médical des hôpitaux, ensemble les textes Article premier - Un concours de résidanat en médecine
qui l’ont modifié ou complété et notamment le décret n° est ouvert à Tunis, Sousse et Sfax le 30 septembre 2009 et
2001-316 du 23 janvier 2001, jours suivants pour le recrutement de 500 résidents en

Page 1750 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


médecine pour les services hospitaliers, les départements - Chirurgie orthopédique et traumatologique 24 postes
des facultés de médecine de Tunisie et les services de
médecine préventive et communautaire, dans les conditions - Chirurgie pédiatrique 8 postes
prévues par l’arrêté du 23 septembre 1993 susvisé, tel que - Chirurgie cardio-vasculaire 7 postes
modifié par les arrêtés des 19 avril 1994, 16 septembre - Ophtalmologie 15 postes
1995 et 26 juin 2000.
- Oto-rhino-laryngologie 12 postes
Art. 2 - Pour les candidats stagiaires internés en médecine
ayant accompli au moins une période globale d’une année de - Stomatologie et chirurgie maxillo-faciale 4 postes
stage interné obligatoire, dûment validée ou toute autre période - Gynécologie-obstétrique 33 postes
de stage interné jugée équivalente par la commission 3- Biologie et disciplines fondamentales
d’agrément des candidatures ainsi que pour les candidats,
- Biologie médicale (option : biochimie) 4 postes
docteurs en médecine, ce concours est ouvert dans les
spécialités et pour le nombre de postes ci-dessous indiqués : - Biologie médicale (option : microbiologie) 4 postes
- Biologie médicale (option : parasitologie) 4 postes
1- Médecine et spécialités médicales - Biologie médicale (option : immunologie) 3 postes
- Médecine interne 8 postes - Biologie médicale (option : hématologie) 4 postes
- Maladies infectieuses 4 postes - Histo-embryologie 2 postes
- Réanimation médicale 10 postes - Physiologie et exploration fonctionnelle 2 postes
- Carcinologie médicale 10 postes - Biophysique et médecine nucléaire 2 postes
- Nutrition et maladies nutritionnelles 3 postes - Pharmacologie 2 postes
- Hématologie clinique 5 postes - Génétique 2 postes
- Endocrinologie 6 postes - Anatomie 2 postes
- Cardiologie 16 postes
- Néphrologie 8 postes Art. 3 - Pour les candidats, médecins de la santé
-Neurologie 12 postes publique ayant une ancienneté de cinq (5) ans au moins et
- Pneumologie 8 postes
dans le cadre de la formation continue, ce concours est
ouvert dans les spécialités et pour le nombre de postes ci-
- Rhumatologie 5 postes dessous indiqués :
- Gastro-entérologie 11 postes
-Médecine physique, rééducation et réadaptation 4 postes - Cardiologie 5 postes
fonctionnelle
- Pneumologie 4 postes
- Dermatologie 4 postes
- Psychiatrie 4 postes
- Pédiatrie 24 postes
- Imagerie médicale 5 postes
- Psychiatrie 23 postes
- Anesthésie-réanimation 4 postes
- Pédo-psychiatrie 5 postes
- Chirurgie générale 6 postes
- Imagerie médicale 25 postes
- Chirurgie orthopédique et traumatologique 4 postes
- Radiothérapie carcinologique 6 postes
- Ophtalmologie 3 postes
- Médecine légale 2 postes
- Oto-rhino-laryngologie 3 postes
- Médecine du travail 2 postes
- Gynécologie-obstétrique 8 postes
- Médecine préventive et communautaire 2 postes
- Médecine d'urgence 4 postes
- Anesthésie-réanimation 42 postes
- Anatomie et cytologie pathologique 8 postes
Art. 4 - La clôture du registre d’inscription est fixée au
- Médecine d’urgence 12 postes 29 août 2009.
2- Chirurgie et spécialités chirurgicales Tunis, le 24 juin 2009.
- Chirurgie générale 22 postes Le ministre de la santé publique
- Chirurgie carcinologique 5 postes Mondher Zenaidi
- Chirurgie thoracique 2 postes Le ministre de l'enseignement supérieur, de la
recherche scientifique et de la technologie
- Chirurgie vasculaire périphérique 2 postes
Lazhar Bououny
- Chirurgie neurologique 10 postes Vu
- Chirurgie urologique 6 postes Le Premier ministre
- Chirurgie plastique, réparatrice et esthétique 4 postes Mohamed Ghannouchi

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1751


MINISTERE DES AFFAIRES RELIGIEUSES - une copie de l’attestation de l’inscription au tableau de
l’ordre des architectes,
Il n’est pas nécessaire que la signature soit légalisée et
Arrêté du ministre des affaires religieuses du 24 que les photocopies de ces pièces soient certifiées
juin 2009, fixant les modalités d’organisation du conformes aux originaux.
concours externe sur épreuves pour le Le candidat qui a dépassé l’âge légal doit joindre aux
recrutement d’architectes principaux. pièces sus-énumérées une attestation justifiant
Le ministre des affaires religieuses, l’accomplissement par l’intéressé de services civils effectifs
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut ou l’inscription au bureau de l’emploi et du travail
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et des indépendant.
établissements publics à caractère administratif, ensemble les B. Après la réussite au concours :
textes qui l’ont modifiée ou complétée et notamment la loi n° Tout candidat doit compléter son dossier par les pièces
97-83 du 20 décembre 1997 et la loi n° 2003-20 du 17 mars suivantes :
2003, et la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007,
1. un extrait du casier judiciaire délivré depuis un (01)
Vu le décret n° 99-1569 du 15 juillet 1999, fixant le an au maximum,
statut particulier au corps des architectes de
l’administration, 2. un extrait de l’acte de naissance délivré depuis un
(01) an au maximum,
Vu le décret n° 2006-1031 du 13 avril 2006, fixant des
dispositions particulières pour déterminer l’âge maximum 3. un certificat médical délivré depuis trois (03) mois au
et les modalités de son calcul pour permettre aux titulaires maximum, attestant que le candidat remplit les conditions
d’aptitude physique et mentale nécessaires pour l’exercice
de diplômes de l’enseignement supérieur de participer aux
concours externes ou aux concours d’entrée aux cycles de de ses fonctions sur tout le territoire de la République,
formation pour le recrutement dans le secteur public. 4. une photocopie certifiée conforme à l’original du
diplôme,
Arrête :
5. une attestation d’inscription au tableau de l’ordre des
Article premier - Le concours externe sur épreuves pour
architectes.
le recrutement dans le grade d’architecte principal est
organisé conformément aux dispositions du présent arrêté. Art. 5 - Toute candidature parvenue après la clôture de
la liste d’inscription est obligatoirement rejetée, le cachet de
Art. 2 - Le concours externe pour le recrutement des la poste ou la date d’enregistrement au bureau d’ordre
architectes principaux, est ouvert aux candidats inscrits au central faisant foi.
tableau de l’ordre des architectes, titulaires du diplôme
national d’architecte ou d’un diplôme équivalent et âgés de Art. 6 - La liste des candidats admis définitivement à
quarante 40 ans au plus au 1er janvier de l’année concourir est arrêtée par le ministre des affaires religieuses
après examen des dossiers de candidature par les membres
d’ouverture du concours.
de jury.
Au cas où le candidat dépasse l’âge maximum requis, il
est octroyé une dérogation à la participation au concours Art. 7 - Le concours susvisé est supervisé par un jury
dont la composition est fixée par arrêté du Premier ministre.
conformément aux dispositions du décret n° 2006-1031 du
13 avril 2006 susvisé. Le président du jury peut constituer des sous-
Art. 3 - Le concours externe sur épreuves pour le commissions pour faire passer aux candidats l’épreuve
orale.
recrutement d'architectes principaux est ouvert par arrêté du
ministre des affaires religieuses, cet arrêté fixe : Art. 8 - Le concours externe susvisé comporte une
- le nombre d’emplois mis en concours et leur épreuve orale portant sur un sujet tiré du programme fixé en
annexe ci-jointe suivi d’une conversation avec les membres
répartition éventuelle selon les différents postes
d’affectation, du jury.
- la date de la liste d’inscription, Le choix du sujet doit se faire par tirage au sort, au cas
où le candidat désire changer de sujet, la note qui lui sera
- la date de clôture de la liste d’inscription, attribuée doit être divisée par deux.
- le lieu et l’adresse où les dossiers de candidatures Le programme de l’épreuve orale est fixé en annexe ci-
doivent être déposés ou adressés par lettre recommandée. jointe.
Art. 4 - Les candidats au concours susvisé doivent La durée et les coefficients appliqués à l’épreuve orale
déposer ou adresser par lettre recommandée un dossier de sont définis ainsi qu’il suit :
candidature comprenant les pièces suivantes :
A. Lors du dépôt des candidatures :
Nature de l’épreuve Durée Coefficient
- une demande de candidature,
Epreuve orale : (01)
- une photocopie de la carte d’identité nationale,
* préparation 30 minutes
- une photocopie du diplôme, accompagnée en ce qui
* exposé 15 minutes
concerne les diplôme étrangers, d’une attestation
d’équivalence, * discussion 15 minutes

Page 1752 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


Art. 9 - L’épreuve orale se déroulera indifféremment en Le recours à la liste complémentaire prend fin dans un
langue arabe ou en langue française, selon le choix du délai maximum de six (6) mois après la proclamation de la
candidat. liste principale.
Art. 10 - Il est attribué à l’épreuve orale une note Art. 18 - Le présent arrêté sera publié au Journal
exprimée en chiffres variant de zéro (0) à vingt (20). Officiel de la République Tunisienne.
Art. 11 - Les candidats ne peuvent disposer pendant la Tunis, le 24 juin 2009.
durée de l’épreuve orale, ni de livres, ni de brochures, ni de Le ministre des affaires religieuses
notes, ni de tout autre document de quelque nature que ce
Boubaker El Akhzouri
soit.
Vu
Art. 12 - Nonobstant les poursuites pénales de droit
commun, toute fraude ou tentative de fraude, dûment Le Premier ministre
constatée, entraîne l’exclusion immédiate du candidat de la Mohamed Ghannouchi
salle d’examen, l’annulation de l’épreuve qu’il a subie et
l’interdiction de participer pendant cinq (5) ans à tout
concours ou examen administratifs ultérieurs. ANNEXE
Cette interdiction sera prononcée par arrêté du ministre à l’arrêté fixant le règlement et le programme du
des affaires religieuses sur proposition du jury du concours. concours externe sur épreuves pour le
recrutement des architectes principaux
Toute fraude ou tentative de fraude doit faire l’objet
d’un rapport circonstancié du surveillant ou de 1) Sciences et technologie :
l’examinateur qui l’a constatée. - physique du bâtiment,
Art. 13 - Nul ne peut être déclaré admis s’il n’a pas - résistance des matériaux,
obtenu un total de dix (10) points au moins. Si plusieurs - histoire et typologie des structures,
candidats ont obtenu le même nombre de points, la priorité
est accordée au plus âgé. - technologies des constructions : maçonnerie, béton,
acier, bois,
Art. 14 - Les candidats admis seront informés par lettre
individuelle ou par affichage dans les locaux de - sol et fondations,
l’administration. - détails d’architecture,
Art. 15 - Le jury du concours procède au classement des - infrastructures urbaines, voiries et réseaux divers
candidats par ordre de mérite et propose deux listes des (VRD).
candidats pouvant être admis définitivement : - équipements de la construction : plomberie, sanitaire,
A - La liste principale. chauffage, climatisation, électricité.
B - La liste complémentaire : Cette liste est établie dans - acoustique des bâtiments,
la limite de 50% au maximum du nombre des candidats - traitement de l’enveloppe de menuiserie,
inscrits sur la liste principale, elle permet, le cas échéant, à
l’administration de remplacer les candidats inscrits sur la - organisation du chantier,
liste principale et qui n’ont pas rejoint leurs postes - pathologie de la construction,
d’affectation. 2) Environnement, sciences humaines et sociales :
Art. 16 - La liste principale et la liste complémentaire - histoire de l’art et de l’architecture,
des candidats admis au concours externe sur épreuves pour
le recrutement des architectes principaux sont arrêtées - théorie de l’architecture,
définitivement par le ministre des affaires religieuses. - sociologie de l’habité et psychologie du
Art. 17 - L’administration proclame la liste principale et comportement,
invite les candidats admis à rejoindre leurs postes - sytologie et paysages,
d’affectation. - histoire et théories de l’urbanisme,
Au terme du délai maximum d’un mois après la date de - urbanisme et développement économique,
proclamation de la liste principale, l’administration doit
mettre en demeure par lettre recommandée avec accusé de - protection du patrimoine,
réception les candidats défaillants en les invitant à rejoindre 3) Droit et gestion :
leurs postes dans un délai maximum de quinze (15) jours, - législation des marchés publics,
faute de quoi, ils sont radiés de la liste principale des
candidats admis au concours et remplacés par ceux inscrits - gestion, organisation et éthiques professionnelles,
par ordre de mérite sur la liste complémentaire. - responsabilité juridique.

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1753


Arrêté du ministre des affaires religieuses du 24 MINISTERE DES DOMAINES DE L'ETAT
juin 2009, portant ouverture d’un concours ET DES AFFAIRES FONCIERES
externe sur épreuves pour le recrutement
d’architectes principaux.
Le ministre des affaires religieuses, NOMINATIONS
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut Par décret n° 2009-1993 du 24 juin 2009.
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et Madame Narjès Marsaoui, rédacteur adjoint d’actes de
des établissements publics à caractère administratif, la conservation de la propriété foncière, est chargée des
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et fonctions de sous-directeur de 1'accueil et des prestations
notamment la loi n° 97-83 du 20 décembre 1997, la loi n° de publicité foncière à la direction régionale de la
2003-20 du 17 mars 2003, et la loi n° 2007-69 du 27 conservation de la propriété foncière de Nabeul.
décembre 2007,
Vu le décret n° 99-1569 du 15 juillet 1999, fixant le
statut particulier au corps des architectes principaux, Par décret n° 2009-1994 du 24 juin 2009.
Vu le décret n° 2006-1031 du 13 avril 2006, fixant Madame Amani Ben Hamada, inspecteur de la propriété
des dispositions particulières pour déterminer l’âge foncière, est chargée des fonctions de sous-directeur de
maximum et les modalités de son calcul pour permettre l’enregistrement des résultats des demandes d’inscription et
aux titulaires de diplômes de l’enseignement supérieur leur collationnement à la direction régionale de la
de participer aux concours externes ou aux concours conservation de la propriété foncière de Nabeul.
d’entrée aux cycles de formation pour le recrutement
dans le secteur public, Par décret n° 2009-1995 du 24 juin 2009.
Vu l’arrêté du ministre des affaires religieuses du 24
Madame Insaf Ghodhbene, inspecteur de la propriété
juin 2009, fixant les modalités d’organisation du concours
foncière, est chargée des fonctions de chef de service des
externe sur épreuves pour le recrutement d’architectes
demandes d’inscription acceptées à la direction régionale de
principaux.
la conservation de la propriété foncière de Nabeul.
Arrête :
Article premier - Est ouvert au ministère des affaires
Par décret n° 2009-1996 du 24 juin 2009.
religieuses, le 1er octobre 2009 et jours suivants, un
concours externe sur épreuves pour le recrutement Monsieur Néji Graba, inspecteur de la propriété
d’architectes principaux. foncière, est chargé des fonctions de chef de service de
Art. 2 - Le nombre de postes à pourvoir est fixé à un (1) l'accueil, de l’orientation et des requêtes à la direction
seul poste. régionale de la conservation de la propriété foncière de
Nabeul.
Art. 3 - La clôture de la liste des candidatures est fixée
au 29 août 2009.
Tunis, le 24 juin 2009. Par décret n° 2009-1997 du 24 juin 2009.
Le ministre des affaires religieuses Monsieur Ridha Ben Houidi, inspecteur de la propriété
Boubaker El Akhzouri foncière, est chargé des fonctions de chef de service de
Vu l’inscription des charges à la direction régionale de la
Le Premier ministre conservation de la propriété foncière de Nabeul.
Mohamed Ghannouchi
Par décret n° 2009-1998 du 24 juin 2009.
Monsieur Faouzi Jelassi, inspecteur de la propriété
foncière, est chargé des fonctions de chef de service des
MINISTERE DE LA JUSTICE
demandes d’inscription rejetées à la direction régionale de
ET DES DROITS DE L'HOMME
la conservation de la propriété foncière de Nabeul.

NOMINATION Par décret n° 2009-1999 du 24 juin 2009.


Par décret n° 2009-1992 du 24 juin 2009. Monsieur Abdelkarim Bejaoui, inspecteur de la
Monsieur Walid Ben Ali, ingénieur principal, est chargé propriété foncière, est chargé des fonctions de chef de
des fonctions de sous-directeur de l’élaboration des service de l’exécution des jugements d’immatriculation et
statistiques à l’inspection générale au ministère de la justice de la refonte à la direction régionale de la conservation de
et des droits de l’Homme. la propriété foncière de Nabeul.

Page 1754 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


Par décret n° 2009-2000 du 24 juin 2009. Vu l’avis du ministre du commerce et de l’artisanat,
Monsieur Amor Laaraiedh, inspecteur de la propriété Vu l’avis du tribunal administratif.
foncière, est chargé des fonctions de chef de service de Décrète :
l’inscription des opérations de partage et de distraction à la
direction régionale de la conservation de la propriété Article premier – Sont suspendus, les droits de douanes
et est réduit à 12% le taux de la taxe sur la valeur ajoutée du
foncière de Nabeul.
à l’importation des billettes de fer ou billettes d’acier
relevant des numéros 720719800 et 720720150 du tarif des
Par décret n° 2009-2001 du 24 juin 2009. droits de douane par les personnes autorisées par les
services concernés du ministère de l’industrie, de l’énergie
Madame Jamila Tebib, rédacteur d’actes de la et des petites et moyennes entreprises.
conservation de la propriété foncière, est chargée des Art. 2 – Les dispositions du présent décret s’appliquent
fonctions de chef de service des prestations de services à la jusqu’au 31 décembre 2009.
direction régionale de la conservation de la propriété
foncière de Nabeul. Art 3 – Le ministre des finances, le ministre de
l’industrie, de l’énergie et des petites et moyennes
entreprises et le ministre du commerce et de l’artisanat sont
Par décret n° 2009-2002 du 24 juin 2009. chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du
présent décret qui sera publié au Journal Officiel de la
Monsieur Sami El Fehri, rédacteur adjoint d’actes de la République Tunisienne.
conservation de la propriété foncière, est chargé des
Tunis, le 30 juin 2009.
fonctions de chef de service de l’inscription des opérations
de mutation de la propriété à la direction régionale de la Zine El Abidine Ben Ali
conservation de la propriété foncière de Nabeul.
Décret n° 2009-2004 du 30 juin 2009, portant
réduction du montant du prélèvement sur les
billettes en fer ou en acier.
MINISTERE DES FINANCES
Le Président de la République,
Sur proposition du ministre des finances,
Décret n° 2009-2003 du 30 juin 2009, portant Vu le code des douanes,
suspension des droits de douane et réduction de
Vu la loi n° 70-66 du 31 décembre 1970, portant loi de
la taxe sur la valeur ajoutée dus à l’importation finances pour l’année 1971 et notamment son article 48,
des billettes de fer et billettes d’acier.
Vu la loi n° 89-113 du 30 décembre 1989, relative à
Le Président de la République, l’application d’un nouveau tarif des droits de douane à
Sur proposition du ministre des finances, l’importation, telle que modifiée et complétée par les textes
subséquents et notamment par la loi n° 2008-77 du 22
Vu le code de la taxe sur la valeur ajoutée promulguée décembre 2008 portant loi de finances pour l’année 2009,
par la loi n° 88-61 du 2 juin 1988, tel que modifié et
complété par les textes subséquents et notamment la loi n° Vu le décret n° 2004-1090 du 17 mai 2004, fixant les
2008-77 du 22 décembre 2008, portant loi de finances pour conditions et modalités d’application des dispositions du
l’année 2009 et notamment son article 8, paragraphe 7.26 du titre II des dispositions préliminaires du
Vu le nouveau tarif des droits de douane à l’importation tarif des droits de douane à l’importation relatif au soutien
promulgué par la loi n° 89-113 du 30 décembre 1989, tel de la compétitivité de l’industrie locale, tel que modifié et
que modifié et complété par les textes subséquents et complété par les textes subséquents,
notamment la loi n° 2008-77 du 22 décembre 2008 portant Vu le décret n° 2009-399 du 16 février 2009, portant
loi de finances pour l’année 2009, institution d’un prélèvement sur les billettes en fer ou en
Vu la loi n° 91-64 du 29 juillet 1991, relative à la acier,
concurrence et aux prix, telle que modifiée et complétée par Vu l’avis du ministre du commerce et de l’artisanat,
les textes subséquents et notamment la loi n° 2005-60 du 18
juillet 2005 et notamment son article 24 bis, Vu l’avis du ministre de l’industrie, de l’énergie et des
petites et moyennes entreprises,
Vu le code des douanes promulgué par la loi n° 2008-34
Vu l’avis du tribunal administratif.
du 2 juin 2008 et notamment son article 6,
Décrète :
Vu le décret n° 75-316 du 30 mai 1975, fixant les
attributions du ministère des finances, Article premier – Le montant du prélèvement sur les
billettes en fer ou en acier promulgué par le décret n° 2009-
Vu l’avis du ministre de l’industrie, de l’énergie et des 399 du 16 février 2009 susvisé est réduit à 90 dinars par
petites et moyennes entreprises, tonne.

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1755


Art 2 – Le ministre des finances, le ministre du Par décret n° 2009-2010 du 24 juin 2009.
commerce et de l’artisanat et le ministre de l’industrie, de Monsieur Aref Elmeddeb, maître assistant de
l’énergie et des petites et moyennes entreprises sont l’enseignement supérieur, est chargé des fonctions de
chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du directeur des études et des stages, directeur adjoint à
présent décret qui sera publié au Journal Officiel de la l’institut supérieur d’informatique et des techniques de
République Tunisienne. communication de Hammam Sousse.
Tunis, le 30 juin 2009.
Zine El Abidine Ben Ali
Par décret n° 2009-2011 du 24 juin 2009.
Madame Salwa Chtourou épouse Helali, administrateur,
est chargée des fonctions de directeur de l’enseignement
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT supérieur privé et des équivalences à la direction générale
SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE de l’enseignement supérieur au ministère de l’enseignement
supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie.
SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE
En application des dispositions du décret n° 2004-1675 du
20 juillet 2004, l’intéressée garde la classe exceptionnelle à
NOMINATIONS l’emploi de directeur d’administration centrale.
Par décret n° 2009-2005 du 24 juin 2009.
Monsieur Ahmed Hannachi, maître assistant de Par décret n° 2009-2012 du 24 juin 2009.
l’enseignement supérieur, est chargé des fonctions de Monsieur Ounais Dhouibi, professeur principal hors
directeur des études et des stages, directeur adjoint à l’école classe de l’enseignement, est chargé des fonctions de
nationale d’ingénieurs de Gabès pour une nouvelle période, secrétaire général d’établissement d’enseignement supérieur
à compter de 8 juin 2009. et de recherche à l’institut supérieur des arts et métiers de
Kairouan.
Par décret n° 2009-2006 du 24 juin 2009.
Monsieur Mohamed Moncef, maître assistant de Par décret n° 2009-2013 du 24 juin 2009.
l’enseignement supérieur, est chargé des fonctions de Monsieur Khemaies Rezig, administrateur conseiller, est
directeur des études et des stages, directeur adjoint à chargé des fonctions de secrétaire général d’établissement
l’institut supérieur de gestion de Gabès. d’enseignement supérieur et de recherche à l’institut
préparatoire aux études d’ingénieur d’El Manar.
Par décret n° 2009-2007 du 24 juin 2009.
Monsieur Mohamed El Habib Guediri, maître assistant Par décret n° 2009-2014 du 24 juin 2009.
de l’enseignement supérieur, est chargé des fonctions de Monsieur Samir El Euch, professeur de l’enseignement
directeur des études et des stages, directeur adjoint à secondaire, est chargé des fonctions de secrétaire principal
l’institut supérieur des études appliquées en humanités de
d’établissement d’enseignement supérieur et de recherche à
Médenine.
l’institut supérieur des métiers du patrimoine de Tunis.

Par décret n° 2009-2008 du 24 juin 2009.


Par décret n° 2009-2015 du 24 juin 2009.
Monsieur Dhiab Cherif Ghidhaoui, maître assistant de
l’enseignement supérieur, est chargé des fonctions de Monsieur Lassaad Klai, administrateur conseiller, est
directeur des études et des stages, directeur adjoint à chargé des fonctions de secrétaire principal d’établissement
l’institut supérieur des études juridiques de Gabès. d’enseignement supérieur et de recherche à l’école
supérieure de commerce électronique de Manouba.

Par décret n° 2009-2009 du 24 juin 2009.


Monsieur Dhaou Sderi, maître assistant de Par décret n° 2009-2016 du 24 juin 2009.
l’enseignement supérieur, est chargé des fonctions de Monsieur Mongi Brichni, ingénieur principal, est chargé
directeur des études et des stages, directeur adjoint à des fonctions de secrétaire principal d’établissement
l’institut supérieur des sciences appliquées et de la d’enseignement supérieur et de recherche à la faculté des
technologie de Gabès. sciences mathématiques, physiques et naturelles de Tunis.

Page 1756 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


Par décret n° 2009-2017 du 24 juin 2009. épreuves pour le recrutement d’ingénieurs principaux du
corps commun des ingénieurs des administrations
Monsieur Haithem Aliani, administrateur conseiller, est
publiques.
chargé des fonctions de directeur de bibliothèque
d’établissement d’enseignement supérieur et de recherche à Art. 2 - Le nombre de postes mis en concours est fixé à
l’institut supérieur des sciences humaines de Tunis. trois (3) postes répartis selon les spécialités comme suit :
En application des dispositions de l’article 2 du décret - un (1) poste : spécialité génie chimique,
n° 92-1353 du 20 juillet 1992, l’intéressé bénéficie des - deux (2) postes : spécialité géologie.
indemnités et avantages accordes à un chef de service Art. 3 - Les demandes de candidature doivent être
d’administration centrale déposées au bureau d’ordre central du ministère de
l’industrie, de l’énergie et des petites et moyennes
entreprises (40, Rue 8011 Montplaisir - Tunis 1073) ou
Par décret n° 2009-2018 du 24 juin 2009.
envoyées par voie postale à la même adresse.
Madame Najet M’Sahed épouse Khalfi, administrateur, Art. 4 - La date de clôture de la liste d’inscription des
est chargée des fonctions de secrétaire d’université pour candidatures est fixée au 16 octobre 2009.
exercer les fonctions de chef de service de la recherche
scientifique et de l’évaluation universitaire à la sous- Tunis, le 24 juin 2009.
direction de la recherche scientifique, de la coopération Le ministre de l’industrie, de l'énergie et des
internationale et de l’évaluation universitaire à la direction petites et moyennes entreprises
des affaires académiques et du partenariat scientifique à Afif Chelbi
l’université de Manouba. Vu
Le Premier ministre
Mohamed Ghannouchi
MINISTERE DE L'INDUSTRIE,
DE L'ENERGIE ET DES PETITES
ET MOYENNES ENTREPRISES
MINISTERE DES TECHNOLOGIES
DE LA COMMUNICATION
Arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et
des petites et moyennes entreprises du 24 juin
2009, portant ouverture d’un concours externe sur Décret n° 2009-2019 du 23 juin 2009, modifiant le
épreuves pour le recrutement d’ingénieurs décret n° 2007-1290 du 28 mai 2007, fixant les
principaux du corps commun des ingénieurs des règles et procédures de conclusion des
administrations publiques. conventions de partenariat dans le domaine de
Le ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et l’économie numérique.
moyennes entreprises, Le Président de la République,
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut Sur proposition du ministre des technologies de la
général des personnels de 1’Etat, des collectivités locales et communication,
des établissements publics à caractère administratif,
Vu la loi d’orientation n° 2007-13 du 19 février 2007,
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et
relative à l’établissement de l’économie numérique et
notamment la loi n° 97-83 du 20 décembre 1997 et la loi n°
notamment son article 4,
2003-20 du 17 mars 2003,
Vu le décret n° 2007-1290 du 28 mai 2007, fixant les
Vu le décret n° 99-819 du 12 avril 1999, fixant le statut
particulier au corps commun des ingénieurs des règles et procédures de conclusion des conventions de
administrations publiques, tel que modifié et complété par partenariat dans le domaine de l’économie numérique,
le décret n° 2001-1748 du 1er août 2001, Vu l’avis du tribunal administratif.
Vu l’arrêté du 24 août 1999, fixant les modalités Décrète :
d’organisation du concours externe sur épreuves pour le Article premier - Les dispositions des articles 3, 4, 5, 6,
recrutement d’ingénieurs principaux du corps commun des
21 et le deuxième paragraphe de l’article 24 du décret
ingénieurs des administrations publiques, tel que modifié et
susvisé n° 2007-1290 du 28 mai 2007 sont abrogées et
complété par l’arrêté du 31 mai 2005.
remplacées par ce qui suit :
Arrête :
Article premier - Est ouvert au ministère de l’industrie, Article 3 (nouveau) : La personne publique concernée
de l’énergie et des petites et moyennes entreprises, le 16 par le projet de partenariat dans le domaine de l’économie
novembre 2009 et jours suivants, un concours externe sur numérique est chargée d’effectuer l’opération d’évaluation

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1757


prévue à l’article 9 de la loi d’orientation relative à Article 21 (nouveau) : Les grands projets nationaux
l’établissement de l’économie numérique, assistée par un prévus à l’article 5 de la loi d’orientation susvisée n° 2007-
13 du 19 février 2007 sont fixés par arrêté du Premier
bureau d’expertise choisi conformément à la réglementation
ministre sur proposition des ministères concernés.
en vigueur. Elle peut, le cas échéant, se faire aider par le
Article 24 (paragraphe deux nouveau) : Le comité de
comité d’experts prévu à l’article 4 du présent décret. pilotage est assisté dans la réalisation de sa mission par le
Article 4 (nouveau) : Il est créé auprès du ministre comité d’experts prévu à l’article 4 du présent décret ou par
chargé des technologies de la communication un comité un bureau d’expertise choisi conformément à la
d’experts chargé notamment du suivi de l’exécution des réglementation en vigueur.
programmes visant la promotion de l’économie numérique Art. 2 - L’intitulé du chapitre (2) deux du décret susvisé
à travers les projets de partenariat entre le secteur public et n° 2007-1290 du 28 mai 2007 dénommé "de l’évaluation
le secteur privé. des projets" est modifié comme suit : "du suivi et de
Article 5 (nouveau) : Le comité d’experts est chargé l’évaluation des projets".
notamment des missions suivantes : Art. 3 - Le ministre des technologies de la communication
- assister, suite demande, les personnes publiques dans est chargé de l’exécution du présent décret qui sera publié au
l’opération d’évaluation prévue à l’article 3 du présent Journal Officiel de la République Tunisienne.
décret,
Tunis, le 23 juin 2009.
- assister, suite demande, les personnes publiques dans
l’élaboration des conventions de partenariat, la négociation Zine El Abidine Ben Ali
de leurs clauses et le suivi de leurs réalisations et
notamment :
* garantir la disponibilité de l’infrastructure de MINISTERE DE L'EDUCATION ET DE
communication nécessaire pour les projets de partenariat LA FORMATION
avec le secteur privé,
* l’élaboration des projets et la détermination de leurs
différents éléments. Arrêté du ministre de l’éducation et de la
- participer à la veille technologique afin de promouvoir formation du 24 juin 2009, portant ouverture d’un
les investissements et les projets relatifs au domaine de concours sur dossiers pour le recrutement de
l’économie numérique. conseillers éducatifs adjoints.
Article 6 (nouveau) : Le comité d’experts est présidé par Le ministre de l’éducation et de la formation,
le ministre chargé des technologies de la communication ou Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
par son représentant et composé, outre les (3) trois général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
personnalités reconnues pour leurs compétences dans les des établissements publics à caractère administratif,
domaines afférents à l’économie numérique, des membres ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et
experts parmi les organismes suivants, selon la nature et les notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007,
caractéristiques des projets : Vu le décret n° 2001-1762 du 1er août 2001, portant
- les opérateurs des réseaux publics de statut particulier du corps des conseillers éducatifs relevant
télécommunications, du ministère de l’éducation, tel qu’il a été modifié par le
- le centre d’études et de recherches des décret n° 2005-2658 du 3 octobre 2005.
télécommunications, Vu l’arrêté du 19 janvier 2002, fixant les modalités
- trois centres informatiques dans le secteur public, d’organisation du concours externe sur dossiers pour le
- trois entreprises exerçants dans le secteur privé recrutement de conseillers éducatifs adjoints, tel qu’il a été
afférent au domaine des technologies de l’information et de modifié par l’arrêté du 28 novembre 2005.
la communication. Arrête :
Les membres du comité d’experts sont désignés par Article premier – Est ouvert au ministère de l’éducation
décision du ministre chargé des technologies de la et de la formation, le 25 août 2009 et jours suivants, un
communication sur proposition des organismes concernés. concours sur dossiers pour le recrutement de conseillers
Un représentant de l’organisme public concerné par le éducatifs adjoints, et ce, dans la limite de cent soixante
dossier présenté à l’ordre du jour du comité d’experts douze (172) postes.
assistera à la réunion du comité. Art. 2 - La liste des candidatures sera close le 20 juillet
Le président du comité d’experts peut inviter, à titre 2009.
consultatif, toute personne dont la présence est jugée utile Tunis, le 24 juin 2009.
pour assister aux travaux du comité. Le ministre de l'éducation
et de la formation
Le comité se réunit sur convocation de son président, Hatem Ben Salem
chaque fois que la nécessité l’exige. Vu
Les services du ministère des technologies de la Le Premier ministre
communication assurent le secrétariat de la commission. Mohamed Ghannouchi

Page 1758 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


Arrêté du ministre de l’éducation et de la Vu la loi organique n° 89-11 du 4 février 1989, relative
formation du 24 juin 2009, portant ouverture d’un aux conseils régionaux, telle que modifiée et complétée par
concours externe sur épreuves pour le les textes subséquents et notamment la loi organique n°
recrutement de techniciens à l’institut national de 2006-2 du 9 janvier 2006,
bureautique et de micro-informatique. Vu le code du travail promulgué par la loi n° 66-27 du
Le ministre de l’éducation et de la formation, 30 avril 1966, tel que modifié et complété par les textes
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut subséquents et notamment la loi n° 2007- 19 du 2 avril
2007 et notamment son article 294,
général des personnels de 1’Etat, des collectivités locales et
des établissements publics à caractère administratif, Vu le code des eaux promulgué par la loi n° 75-16 du 31
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et mars 1975, tel que modifié et complété par les textes
subséquents et notamment la loi n° 2001-116 du 26
notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007,
novembre 2001,
Vu le décret n° 99-821 du 12 avril 1999, fixant le statut Vu la loi n° 83-87 du 11 novembre 1983, relative à la
particulier au corps technique commun des administrations protection des terres agricoles, telle que modifiée et
publiques, ensemble les textes qui l’ont modifié ou complétée par les textes subséquents et notamment la loi n°
complété et notamment le décret n°2009-114 du 21 janvier 2007-69 du 27 décembre 2007,
2009, Vu la loi n° 86-17 du 7 mars 1986, portant refonte de la
Vu l’arrêté du ministre de l’éducation du 15 avril 2000, législation relative au domaine public routier de l’Etat,
fixant les modalités d’organisation du concours externe sur Vu le code forestier tel qu’il a été refondu par la loi n°
épreuves pour le recrutement de techniciens, ensemble les 88-20 du 13 avril 1988, et les textes subséquents qui l’ont
textes qui l’ont modifié ou complété et notamment l’arrêté modifié et complété et notamment la loi n° 2005-13 du 26
du premier décembre 2005. janvier 2005,
Arrête : Vu le code du patrimoine archéologique, historique et
Article premier - Est ouvert à l’institut national de des arts traditionnels promulgué par la loi n° 94-35 du 24
février 1994, tel que modifié et complété par la loi n° 2001-
bureautique et de micro-informatique, le dimanche 27
118 du 6 décembre 2001,
septembre 2009 et jours suivants, un concours externe sur
épreuves pour le recrutement de techniciens, dans la Vu le code de l’aménagement du territoire et de
spécialité informatique, dans la limite de neuf (9) postes. l’urbanisme promulgué par la loi n° 94-122 du 28
novembre 1994, tel que modifié et complété par les textes
Art. 2 - La liste des candidatures sera close le jeudi 27
subséquents et notamment la loi n° 2009-9 du 16 février
août 2009.
2009 et notamment son article 19,
Tunis, le 24 juin 2009.
Vu la loi n° 98-74 du 19 août 1998, relative aux chemins
Le ministre de l'éducation
et de la formation de fer,
Hatem Ben Salem Vu la loi n° 2005-90 du 3 octobre 2005, relative aux
Vu parcs urbains,
Le Premier ministre Vu le décret n° 74-93 du 15 février 1974, fixant les
Mohamed Ghannouchi attributions du ministère de l’équipement, tel que complété
par le décret n° 92-248 du 3 février 1992,
Vu le décret n° 88-1413 du 22 juillet 1988, portant
organisation du ministère de l’équipement et de l’habitat,
MINISTERE DE L'EQUIPEMENT, tel que modifié et complété par le décret n° 92-249 du 3
DE L'HABITAT ET DE L'AMENAGEMENT février 1992 et par le décret n° 2008-121 du 16 janvier
DU TERRITOIRE 2008,
Vu le décret n° 2001-2754 du 26 novembre 2001, relatif
à la création d’une commune au Ghraiba du gouvernorat de
Décret n° 2009-2020 du 23 juin 2009, portant Sfax,
approbation du plan d’aménagement urbain de la
Vu le décret n° 2007-2740 du 31 octobre 2007, fixant les
ville de Ghraiba, gouvernorat de Sfax.
zones de sauvegarde des terres agricoles du gouvernorat de
Le Président de la République, Sfax,
Sur proposition du ministre de l’équipement, de Vu l’arrêté du ministre de l’équipement et de l’habitat
l’habitat et de l’aménagement du territoire, du 3 octobre 1995, portant définition des pièces
Vu la loi n° 75-33 du 14 mai 1975, portant promulgation constitutives du plan d’aménagement urbain,
de la loi organique des communes, telle que modifiée et Vu l’arrêté du gouverneur de Sfax du 12 janvier 2004,
complétée par les textes subséquents et notamment la loi portant approbation du plan d’aménagement urbain de la
organique n° 2008-57 du 4 août 2008, localité de Zaouem de la commune de Ghraiba,

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1759


Vu l’arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et des Vu la loi n° 83-87 du 11 novembre 1983, relative à la
petites et moyennes entreprises du 15 novembre 2005, protection des terres agricoles, telle que modifiée et
fixant la nomenclature des établissements dangereux, complétée par les textes subséquents et notamment la loi n°
insalubres ou incommodes, 2007-69 du 27 décembre 2007,
Vu l’arrêté de la ministre de l’équipement, de l’habitat Vu la loi n° 86-17 du 7 mars 1986, portant refonte de la
et de l’aménagement du territoire du 14 novembre 2007, législation relative au domaine public routier de l’Etat,
portant délimitation des zones requérant l’élaboration du
Vu le code forestier, tel qu’il a été refondu par la loi n°
plan d’aménagement urbain de la ville de Ghraiba,
gouvernorat de Sfax, 88-20 du 13 avril 1988, et les textes subséquents qui l’ont
modifié et complété et notamment la loi n° 2005-13 du 26
Vu la délibération du conseil municipal de Ghraiba
janvier 2005,
réuni le 9 juin 2008,
Vu le code du patrimoine archéologique, historique et
Vu la délibération du conseil régional du gouvernorat de
Sfax réuni le 17 juillet 2008, des arts traditionnels promulgué par la loi n° 94-35 du 24
février 1994, tel que modifié et complété par la loi n° 2001-
Vu l’avis du ministre de l’intérieur et du développement 118 du 6 décembre 2001,
local, du ministre de l’agriculture et des ressources
hydrauliques, du ministre de la culture et de la sauvegarde Vu le code de l’aménagement du territoire et de
du patrimoine et du ministre de l’environnement et du l’urbanisme promulgué par la loi n° 94-122 du 28 novembre
1994, tel que modifié et complété par les textes subséquents
développement durable,
et notamment la loi n° 2009-9 du 16 février 2009 et
Vu l’avis du tribunal administratif. notamment son article 19,
Décrète : Vu la loi n° 2005-90 du 3 octobre 2005, relative aux
Article premier - Est approuvé, le plan d’aménagement parcs urbains,
urbain de la ville de Ghraiba annexé au présent décret. Vu le décret du 12 janvier 1957, relatif à la création de
Art. 2 - Sont abrogées, les dispositions de l’arrêté du la commune de Ouardanine du gouvernorat de Monastir,
gouverneur de Sfax susvisé, du 12 janvier 2004. Vu le décret n° 74-93 du 15 février 1974, fixant les
Art. 3 - Le ministre de l’intérieur et du développement attributions du ministère de l’équipement, tel que complété
local, le ministre de l’agriculture et des ressources par le décret n° 92-248 du 3 février 1992,
hydrauliques, le ministre de l’équipement, de l’habitat et de Vu le décret n° 76-205 du 10 mars 1976, portant
l’aménagement du territoire, le ministre de la culture et de approbation du plan d’aménagement de la commune de
la sauvegarde du patrimoine et le ministre de Ouardanine,
l’environnement et du développement durable sont chargés, Vu le décret n° 88-1413 du 22 juillet 1988, portant
chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent organisation du ministère de l'équipement et de l’habitat, tel
décret qui sera publié au Journal Officiel de la République que modifié et complété par le décret n° 92-249 du 3 février
Tunisienne. 1992 et par le décret n° 2008-l21 du 16 janvier 2008,
Tunis, le 23 juin 2009. Vu le décret n° 1650-88 du 14 septembre 1988, fixant
Zine El Abidine Ben Ali les zones de sauvegarde des terres agricoles du gouvernorat
de Monastir,
Décret n° 2009-2021 du 23 juin 2009, portant Vu l’arrêté du gouverneur de Monastir du 29 juin 2000,
approbation de la révision du plan portant modification du plan d’aménagement de la
d’aménagement urbain de la commune de commune de Ouardanine,
Ouardanine, gouvernorat de Monastir. Vu l’arrêté du ministre de l’équipement et de l’habitat
Le Président de la République, du 3 octobre 1995, portant définition des pièces
Sur proposition du ministre de l’équipement, de constitutives du plan d’aménagement urbain,
l’habitat et de l’aménagement du territoire, Vu l’arrêté de la ministre de l’équipement, de l’habitat
Vu la loi n° 75-33 du 14 mai 1975, portant promulgation et de l’aménagement du territoire du 10 février 2007,
de la loi organique des communes, telle que modifiée et portant délimitation des zones requérant la révision du plan
complétée par les textes subséquents et notamment la loi d’aménagement urbain de la commune de Ouardanine,
organique n° 2008-57 du 4 août 2008, gouvernorat de Monastir,
Vu le code du travail promulgué par la loi n° 66-27 du Vu la délibération du conseil municipal de Ouardanine
30 avril 1966, tel que modifié et complété par les textes réuni le 23 octobre 2008,
subséquents et notamment la loi n° 2007-19 du 2 avril 2007
Vu l’avis du ministre de l’intérieur et du développement
et notamment son article 294, local, du ministre de l’agriculture et des ressources
Vu le code des eaux promulgué par la loi n° 75-16 du 31 hydrauliques, du ministre de la culture et de la sauvegarde
mars 1975, tel que modifié et complété par les textes du patrimoine et du ministre de l’environnement et du
subséquents et notamment la loi n° 2001-116 du 26 développement durable,
novembre 2001, Vu l’avis du tribunal administratif.

Page 1760 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


Décrète : Vu le décret n° 98-2509 du 18 décembre 1998, fixant le
Article premier - Est approuvée, la révision du plan statut particulier au corps des ouvriers de l’Etat, des
d’aménagement urbain de la commune de Ouardanine collectivités locales et des établissement publics à caractère
annexé au présent décret. administratif,
Art. 2 - Sont abrogées, les dispositions du décret susvisé Vu le décret n° 98-2510 du 18 décembre 1998, fixant la
n° 76-205 du 10 mars 1976 portant approbation du plan concordance entre l’échelonnement des catégories du corps
d’aménagement de la commune de Ouardanine, tel que des ouvriers de l’Etat, des collectivités locales et des
modifié par l’arrêté du gouverneur de Monastir du 29 juin établissements publics à caractère administratifs et les
2000. niveaux de rémunération,
Art. 3 - Le ministre de l’intérieur et du développement Vu le décret n° 99-821 du 12 avril 1999, fixant le
local, le ministre de l’agriculture et des ressources statut particulier du corps technique commun des
hydrauliques, le ministre de l’équipement, de l’habitat et de administrations publiques, tel que complété par le n°
l’aménagement du territoire, le ministre de la culture et de 2003-2633 du 23 décembre 2003 et le décret n° 2009-114
la sauvegarde du patrimoine et le ministre de du 21 janvier 2009,
l’environnement et du développement durable sont chargés,
chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent Vu le décret n° 2006-900 du 27 mars 2006, portant
décret qui sera publié au Journal Officiel de la République institution d’une indemnité de sujétion spéciale au profit de
Tunisienne. certains ouvriers du ministère de l’équipement, de l’habitat
Tunis, le 23 juin 2009. et de l’aménagement du territoire,
Zine El Abidine Ben Ali Vu l’avis du ministre des finances,
Vu l’avis du tribunal administratif.
Décret n° 2009-2022 du 23 juin 2009, modifiant et Décrète :
complétant le décret n° 2006-900 du 27 mars 2006, Article premier - Les dispositions de l’article premier et
portant institution d’une indemnité de sujétions de l’article 2 du décret susvisé n° 2006-900 du 27 mars
spéciales au profit de certains ouvriers du 2006 sont abrogées et remplacées par les dispositions ci-
ministère de l’équipement, de l’habitat et de après :
l’aménagement du territoire. Article premier(nouveau) : Est instituée, une indemnité
Le Président de la République, de sujétions spéciales au profit des ouvriers du ministère de
l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du
Sur proposition du ministre de l’équipement, de territoire, affectés en application de la nomenclature des
l’habitat et de l’aménagement du territoire, ouvriers de ce département aux chantiers des travaux . La
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant liste des emplois et des spécialités bénéficiaires de cette
statut général des personnels de l’Etat, des collectivités indemnité est fixée par arrêté du ministre de l’équipement,
locales et des établissements publics à caractère de l’habitat et de l’aménagement du territoire et sera soumis
administratif, ensemble les textes qui l’ont modifiée ou au visa du Premier ministre.
complétée et notamment la loi n° 2007-69 du 27 Article 2 (nouveau) : Le montant mensuel de
décembre 2007, l’indemnité de sujétions spéciales instituée en vertu de
Vu la loi n° 85-12 du 5 mars 1985, fixant le régime des l’article premier ci-dessus est fixé à seize dinars trois cents
pensions civiles et militaires de retraite et des survivants millimes (16d.300).
dans le secteur public, tel que complétée et modifiée par la Art. 2 - Sont ajoutés au décret susvisé n° 2006-900 du
loi n° 88-71 du 27 juin 1988 et la loi n° 96-67 du 22 juillet 27 mars 2006, les articles 3 (bis) et 3 (ter) et 3 (quater)
1996, comme suit :
Vu le décret n° 85-980 du 11 août 1985, fixant la liste Article 3 (bis) : Le bénéfice de l’indemnité de sujétions
des éléments permanents de la rémunération des agents de spéciales instituée en vertu de l’article premier (nouveau)
l’Etat, des collectivités publiques locales et des du présent décret est étendu aux ouvriers non affectés aux
établissements publics à caractère administratif, soumis à chantiers des travaux prévus à l’article premier (nouveau)
retenue pour la retraite, ensemble les textes qui l’ont ci-dessus et aux agents appartenant au corps technique
complété, commun des administrations publiques classés dans les
Vu le décret n° 97-1832 du 16 septembre 1997, fixant le catégories A3, B, et C et exerçant au ministère de
traitement de base des personnels de l’Etat, des collectivités l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du
locales et des établissements publics à caractère territoire.
administratif, tel qu’il à été modifié par le décret n° 2007- Article 3 (ter) : Le montant mensuel de l’indemnité de
268 du 12 février 2007 et le décret n° 2008-102 du 4 mars sujétions spéciales prévue par l’article 3 (bis) ci-dessus est
2008, fixé à onze dinars (11 dinars).

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1761


Article 3 (quater) : L’indemnité de sujétions spéciales Par décret n° 2009-2024 du 24 juin 2009.
prévue par les articles premier (nouveau) et 3 (bis) ci- Madame Naima Kechim, ingénieur principal, est
dessus est soumise aux retenues au titre des cotisations aux chargée des fonctions de sous-directeur des études routières
régimes de retraite, de prévoyance sociale et de capital à la direction des études relevant de la direction générale
décès. des ponts et chaussées au ministère de l’équipement, de
Art. 3 - Le ministre de l’équipement, de l’habitat et de l’habitat et de l’aménagement du territoire.
l’aménagement du territoire et le ministre des finances sont
chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du Par décret n° 2009-2025 du 24 juin 2009.
présent décret qui entre en vigueur à compter du 1er janvier
2009 et sera publié au Journal Officiel de la République Monsieur Ahmed Bakalti, analyste, est chargé des
fonctions de chef de service du développement des
Tunisienne.
applications informatiques à la direction de la gestion des
Tunis, le 23 juin 2009. informations urbaines à l’agence d’urbanisme du grand
Zine El Abidine Ben Ali Tunis relevant du ministère de l’équipement, de l’habitat et
de l’aménagement du territoire.
NOMINATIONS
Par décret n° 2009-2023 du 24 juin 2009. Par décret n° 2009-2026 du 24 juin 2009.
Madame Yousr Chtourou Koubaa, ingénieur principal, est Monsieur Mohamed Ali Loulizi, architecte en chef, est
chargée des fonctions de sous-directeur de la recherche chargé des fonctions de chef de service du contrôle à la
appliquée à la direction des études et des recherches à l’agence direction de la construction de l’habitat relevant de la
d’urbanisme du grand Tunis relevant du ministère de direction générale de l’habitat au ministère de l’équipement,
l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire. de l’habitat et de l’aménagement du territoire.

Page 1762 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


circulaires

BANQUE CENTRALE DE TUNISIE

CIRCULAIRE AUX BANQUES ET AUX


INTERMEDIAIRES AGREES N° 2009-12

OBJET : Mise en circulation d’un nouveau billet de banque de 5 dinars type 2008.

Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie,

Vu la loi n° 58-90 du 19 septembre 1958, portant création et organisation de la Banque Centrale de


Tunisie, telle que modifiée et complétée par les textes subséquents.

Vu le décret n° 2008-3885 du 22 décembre 2008, portant approbation de la délibération du Conseil


d’Administration de la Banque Centrale de Tunisie en date du 25 Novembre 2008 décidant la création et
l’émission d’un nouveau billet de banque de 5 Dinars.

Décide :

Article 1er : Il est mis en circulation, à compter du 22 Juin 2009, un nouveau billet de banque de
cinq dinars type 2008 ayant cours légal et pouvoir libératoire, et présentant les mêmes caractéristiques
que celles du billet de cinq dinars type 1993, actuellement en circulation, avec quelques améliorations
relatives au renforcement du papier d’une part et des signes de sécurité d’autre part.

Article 2 : Le billet de banque prévu à l'article 1er de la présente circulaire contient les
caractéristiques principales suivantes :

Dimensions : 137 mm x 70 mm.

Papier : Résistant avec renforcement des bords et des quatre coins.

Principales couleurs : Le vert avec un bord et une frange de couleur blanche tirant légèrement vers
le vert.

N° 52 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 Page 1763


RECTO :

Profil d’HANNIBAL (183 -247 av.J-C) avec impression taille douce.

A droite

- En haut, dans une cartouche, le texte « BANQUE CENTRALE DE TUNISIE » en arabe, à sa


droite, la valeur nominale du billet "5" avec impression taille douce, et en bas, verticalement, le numéro
de série du billet et le numéro d’ordre composé de sept chiffres.
- Au milieu, le port militaire de l’amirauté punique, avec en bas la valeur du billet en toutes lettres
arabes.

- A droite, le fil de sécurité à fenêtres holographiques, qui apparaît discontinu avec une couleur
argentée réfléchissant la lumière selon l’inclinaison du billet. Exposé à la lumière, le fil de sécurité est
perceptible en continu et comporte le texte en français « 5 DINARS » .

- En bas, à droite du billet et à l’intérieur de la forme géométrique de couleur verte, une image
latente contenant le chiffre "5" qui apparaît horizontalement selon l’angle de vision.

- En bas, de droite à gauche, les signatures du Gouverneur de la Banque, du Vice-Gouverneur et la


date d’émission "Novembre 2008" en arabe .

- L’impression en micro-lettres : une succession du texte " BCT " sur le bord supérieur de l’estrade
centrale.

A gauche

- En haut, la valeur nominale "5" avec impression taille douce et à sa gauche le numéro de série et
le numéro d’ordre du billet.

- Le filigrane : il reproduit le profil d’Hannibal dans la zone blanche du billet et sous ce profil, le
chiffre « 5 » qui apparaissent nettement lorsque le billet est exposé à la lumière.

- Le signe pour mal-voyants : un petit cercle vert foncé placé verticalement en bas de la partie
blanche du billet est aisément palpable au toucher.

Page 1764 Journal Officiel de la République Tunisienne — 30 juin 2009 N° 52


VERSO :

En haut, le texte « Banque Centrale de Tunisie » en français avec impression taille douce.
A droite, une bande iridescente contenant dans le sens vertical, une suite d’inscriptions du chiffre "5".
Le contenu de cette bande est particulièrement visible selon l’angle de vision.

Au milieu, la carte de la Tunisie en poupe de voilier portant en avant le drapeau tunisien. Le chiffre
7 écrit en grand où on peut lire les expressions suivantes, de haut en bas : réconciliation nationale, 7
novembre 1987. A l’arrière-plan, des mosaïques et des figures circulaires symbolisant la mer, la nature
etc.…

Le chiffre "5" avec impression taille douce apparaît aux quatre coins du billet . L’inscription de la
valeur nominale du billet en toutes lettres en français apparaît en bas du billet.

RECTO ET VERSO

- De petits cercles dispersés sur les deux faces du billet pour le protéger de l’usage des
photocopieurs en couleurs.

- Un élément de transvision, en forme d’un motif en arabesque, situé derrière le portrait d’Hannibal
au recto et à droite du billet au verso. Exposé à la lumière, les couleurs de ce motif se complètent.

Réaction du billet lorsqu’il est exposé aux rayons ultraviolets :

* Apparition sur les deux faces du billet, des fibres fluorescentes de couleurs verte, rouge et bleue.
* Apparition d’un rectangle vertical phosphorescent de couleur verte au recto du billet contenant
le chiffre "5". Le même chiffre apparaît en bas, à l’extérieur du rectangle.
* Au recto, le numéro de série et le numéro d’ordre situés à droite et à gauche du billet,
apparaissent en vert fluorescent.

Article 3 : Le billet de cinq dinars type 2008, circulera concurremment avec les autres billets et
pièces actuellement en circulation.

LE GOUVERNEUR
TAOUFIK BACCAR

Pour la légalisation de la signature : le président de la municipalité ISSN.0330.7921 Certifié conforme : le président directeur général de l'I.O.R.T

"Ce numéro du Journal Officiel de la République Tunisienne a été déposé au siège du gouvernorat de Tunis le 2 juillet 2009"
Edition : 2009

ISBN 978-9973-39-039-4
Nombre de pages : 662 (A-F)
Format : 13 X 20 cm
Prix : 7D,000

Edition : 2009

ISBN 978-9973-39-099-8
Nombre de pages : 230 (A-F)
Format : 13 X 20 cm
Prix : 5D,000

* Ces publications ne sont pas assujetties à la T.V.A. .&'(")*+ &),-*+ ./0 1+23* 4+5678)*+ 9:; !"#$ % *
* Plus 300 millimes (Timbre fiscal) pour chaque facture émise. .JK$6' HI ./0 (BC(DE !F(G) @,/A 300 >)?/* <("= *
Année 2009

A BONNEMENT au Journal Officiel


TARIFS
de la République Tunisienne
en dinars tunisiens Lois, Décrets et Arrêtés

TUNISIE Pour l'acquisition de votre abonnement


au Journal Officiel :
Edition originale (arabe) : 24,000
Traduction française : 33,000
Edition originale A + F : 45,000 Contacter le siège de l'Imprimerie Officielle, avenue Farhat
Traduction anglaise : 33,000 Hached, 2098 Radès - Tél. : 71.434.211 ou l'un des bureaux
de vente ci-après :
PAYS DU MAGHREB * 1000 - Tunis : 1 rue Hannon - Tél. : 71.329.637
* 4000 - Sousse : Cité C.N.R.P.S rue Rabat –
Edition originale (arabe) : 56,000
Traduction française : 65,000 Tél. : (73) 225.495
Edition originale A + F : 77,000 * 3051 - Sfax : Centre El Alia, route El Aïn, Km 2.2
Traduction anglaise : 65,000 Sfax - Tél. : (74) 460.422

AFRIQUE ET EUROPE
Le paiement se fera en espèces ou par chèques ou par
Edition originale (arabe) : 66,000 virement postal ou bancaire au nom de l'Imprimerie Officielle
Traduction française : 81,000 de la République Tunisienne à l'un des comptes ci-après :
Edition originale A + F : 95,000
Traduction anglaise : 81,000 Tunis :
C.C.P. N° 17. 001 00000000 61015 - 85
AMERIQUE ET ASIE S.T.B. : Thameur 10.000.0000576088.788.79
B.N.A. : Tunis 03. 000 0100115006046 - 07
Edition originale (arabe) : 86,000 U.I.B. : Agence Afrique 12 001 000 35 00 701 004/30
Traduction française : 106,000 A.T.B. : Agence Mégrine 01.100.028 1104 2433 87 90
Edition originale A + F : 174,000 Attijari bank (Liberté) : 04 1020 024047001997 - 74
Traduction anglaise : 106,000
B.I.A..T. (Mégrine) : 08 2030 005230 000028 - 29
Attijari bank (Radès) : 04. 1000 094047001039 - 69
F.O.D.E.C. 1% Sousse :
et frais d'envoi par avion en sus S.T.B. : 10 609 089 1004125 788 66
Sfax :
B.I.A.T. : 08 70300044 30 000018 - 67

Prix du numéro du J.O.R.T de l'année en cours


Edition originale : 0,500 dinars + 1% F.O.D.E.C. Traduction : 0,700 dinars + 1% F.O.D.E.C.
TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION

Mardi 13 chaâbane 1430 – 4 août 2009 152ème année N° 62

Sommaire

Lois
Loi n° 2009-60 du 31 juillet 2009, portant approbation de l’avenant à l’accord cadre des
produits dérivés conclu le 11 mai 2009, entre la République Tunisienne et la banque
internationale pour la reconstruction et le développement.................................................. 2133
Loi n° 2009-61 du 31 juillet 2009, portant approbation du protocole financier conclu à Tunis
le 23 avril 2009 entre le gouvernement de la République Tunisienne et le gouvernement
de la République Française relatif à l’octroi d’un prêt dans le cadre du programme de
mise à niveau des PME-PMI en Tunisie ............................................................................. 2133
Loi n° 2009-62 du 31 juillet 2009, modifiant la loi n° 90-17 du 26 février 1990 portant
refonte de la législation relative à la promotion immobilière................................................ 2133

Conseil Constitutionnel
Avis n° 34-2009 du conseil constitutionnel sur un projet de loi modifiant la loi n° 90-17 du
26 février 1990 portant refonte de la législation relative à la promotion immobilière........... 2134

Décrets et Arrêtés
Premier Ministère
Décret n° 2009-2251 du 31 juillet 2009, modifiant le décret n° 76-843 du 23
septembre 1976, fixant le régime applicable aux membres des cabinets ministériels
et les indemnités y afférentes........................................................................................ 2135
Décret n° 2009-2252 du 31 juillet 2009, fixant les montants de l'indemnité de fonction
allouée aux agents chargés d'emplois fonctionnels d'administration centrale...................... 2135
Nomination d’un chargé de mission .............................................................................. 2136
Arrêté du Premier ministre du 23 juillet 2009, portant ouverture du concours interne
sur épreuves pour la promotion au grade d’administrateur conseiller du corps
administratif commun des administrations publiques .................................................... 2136
Arrêté du Premier ministre du 23 juillet 2009, portant ouverture du concours interne
sur épreuves pour la promotion au grade d’administrateur du corps administratif
commun des administrations publiques ........................................................................ 2136

Ministère de l'Intérieur et du Développement Local


Décret n° 2009-2254 du 31 juillet 2009, modifiant le règlement intérieur type des
conseils régionaux, approuvé par le décret n° 92-1404 du 27 juillet 1992 .................... 2137
Décret n° 2009-2255 du 31 juillet 2009, modifiant le décret n° 89-726 du 10 juin
1989 relatif aux conseils ruraux..................................................................................... 2138
Décret n° 2009-2256 du 31 juillet 2009, portant règlement intérieur des conseils
locaux de développement ............................................................................................. 2138

Ministère des Affaires Sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l’Etranger


Décret n° 2009-2257 du 14 juillet 2009, fixant le salaire minimum interprofessionnel
garanti dans les secteurs non agricoles régis par le code du travail.................................. 2139
Décret n° 2009-2258 du 14 juillet 2009, fixant le salaire minimum agricole
garanti................................................................................................................... 2140

Ministère de la Santé Publique


Arrêté du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la
technologie et du ministre de la santé publique du 4 août 2009, portant organisation
du concours sur dossiers pour la nomination au grade de professeur hospitalo-
universitaire en médecine ............................................................................................. 2141
Arrêté du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la
technologie et du ministre de la santé publique du 4 août 2009, portant ouverture
d’un concours sur dossiers pour la nomination au grade de professeur hospitalo-
universitaire en médecine au titre de l’année 2009 ....................................................... 2143
Arrêté du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la
technologie et du ministre de la santé publique du 4 août 2009, fixant la grille
d’évaluation des candidats aux différents concours de recrutement des médecins
hospitalo-universitaires ................................................................................................. 2144
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet 2009, portant ouverture d’un
concours sur épreuves pour le recrutement de médecins dentistes majors de la santé
publique ........................................................................................................................ 2147
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet 2009, portant ouverture d’un
concours sur épreuves pour le recrutement de médecins dentistes principaux de la
santé publique............................................................................................................... 2147
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet 2009, portant ouverture d’un
concours externe sur titres et travaux pour le recrutement de médecins dentistes
spécialistes de la santé publique................................................................................... 2148
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet 2009, portant ouverture d’un
concours externe sur titres et travaux pour le recrutement de médecins dentistes de
la santé publique ........................................................................................................... 2148
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet 2009, fixant les conditions de
participation et d’admission au concours sur titres et travaux pour le recrutement de
médecins spécialistes de la santé publique .................................................................. 2148
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet 2009, portant ouverture d’un
concours sur titres et travaux pour le recrutement de médecins spécialistes de la
santé publique............................................................................................................... 2149
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet 2009, fixant les conditions de
participation et d’admission au concours sur titres et travaux pour le recrutement de
médecins de la santé publique...................................................................................... 2149
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet 2009, portant ouverture d’un concours
sur titres et travaux pour le recrutement de médecins de la santé publique ........................ 2150
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet 2009, portant ouverture d’un
concours sur épreuves pour le recrutement de pharmaciens spécialistes majors de la
santé publique............................................................................................................... 2151

Page 2130 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


Arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet 2009, portant ouverture d’un concours
sur épreuves pour le recrutement de pharmaciens majors de la santé publique................. 2151
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet 2009, portant ouverture d’un
concours sur épreuves pour le recrutement de pharmaciens spécialistes principaux
de la santé publique ...................................................................................................... 2152
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet 2009, portant ouverture d’un
concours sur épreuves pour le recrutement de pharmaciens principaux de la santé
publique ........................................................................................................................ 2152
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet 2009, portant ouverture d’un
concours externe sur titres et travaux pour le recrutement de pharmaciens
spécialistes de la santé publique................................................................................... 2152
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet 2009, portant ouverture d’un
concours externe sur titres et travaux pour le recrutement de pharmaciens de la
santé publique............................................................................................................... 2153
Arrêté du ministre de la santé publique du 30 juillet 2009, fixant les modalités
d’organisation du concours d’admission dans les écoles des sciences infirmières
pour la formation des assistants de l’éducation de la prime enfance ............................ 2153

Ministère de la Justice et des Droits de l'Homme


Décret n° 2009-2259 du 31 juillet 2009, fixant le régime des études et de la
formation à l’institut supérieur de la profession d’avocat ............................................... 2154
Nomination des membres de la commission nationale de droit international
humanitaire ................................................................................................................... 2157

Ministère du Développement et de la Coopération Internationale


Nomination d'un membre au conseil d’entreprise de l’office de développement du
Sud................................................................................................................................ 2157

Ministère de la Communication et des Relations avec la Chambre des


Députés et la Chambre des Conseillers
Nomination d'un administrateur au conseil d’administration de la société nouvelle
d’impression, de presse et d’édition .............................................................................. 2157

Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la


Technologie
Décret n° 2009-2260 du 31 juillet 2009, complétant le décret n°2004-2589 du 2
novembre 2004, organisant les concours nationaux d’entrée aux cycles de formation
d’ingénieurs................................................................................................................... 2157
Nomination d'un secrétaire principal d’université .......................................................... 2158
Nomination de maîtres de conférences......................................................................... 2158

Ministère de l'Industrie, de l'Energie et des Petites et Moyennes Entreprises


Décret n° 2009-2269 du 31 juillet 2009, portant modification du décret n° 2004-2144
du 2 septembre 2004, fixant les conditions d’assujettissement des établissements
consommateurs d’énergie à l’audit énergétique obligatoire et périodique, le contenu
et la périodicité de l’audit et les catégories de projets consommateurs d’énergie
assujettis à la consultation obligatoire préalable, les modalités de sa réalisation ainsi
que les conditions d’exercice de l’activité des experts-auditeurs................................... 2160
Arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et moyennes entreprises
du 28 juillet 2009, portant institution d’un permis de prospection d’hydrocarbures dit
permis « Telemzane »................................................................................................... 2161
Arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et moyennes entreprises
du 28 juillet 2009, portant institution d’un permis de prospection d’hydrocarbures dit
permis « Kasserine ». ................................................................................................... 2162
Arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et moyennes entreprises du 28
ème
juillet 2009, portant institution d’un permis de recherche de substances minérales du 4
groupe au lieu dit « Bir Elafou » dans le gouvernorat de Zaghouan..................................... 2162
Arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et moyennes entreprises
du 28 juillet 2009, portant institution d’un permis de recherche de substances
ème
minérales du 3 groupe au lieu dit « Jebel Rémila » dans le gouvernorat de
Kasserine. ..................................................................................................................... 2163

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2131


Arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et moyennes entreprises
du 28 juillet 2009, portant institution d’un permis de recherche de substances
ème
minérales du 3 groupe au lieu dit « Henchir Bir Guerissa » dans le gouvernorat de
Kasserine. ..................................................................................................................... 2164
Arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et moyennes entreprises du
28 juillet 2009, portant annulation du permis de recherche de substances minérales du
ème
4 groupe au lieu dit « Jebel El Groun » dans le gouvernorat de Nabeul. ........................ 2164
Nomination d'un administrateur au conseil d’administration du groupe chimique
tunisien.......................................................................................................................... 2165
Nomination administrateur au conseil d’administration de la compagnie des
phosphates de Gafsa .................................................................................................... 2165

Ministère des Technologies de la Communication


Décret n° 2009-2270 du 31 juillet 2009, portant approbation de la convention
d’attribution d’une Licence pour l’installation et l’exploitation d’un réseau public de
télécommunications pour la fourniture des services de télécommunications fixes et
des services de télécommunications mobiles de deuxième et troisième génération..... 2165

Ministère de l'Education et de la Formation


Cessation de fonctions d’un directeur régional.............................................................. 2166
Listes de promotion au grade de secrétaire d’administration et de secrétaire
dactylographe du corps administratif commun des administrations publiques au titre
de l’année 2008............................................................................................................. 2166
Listes de titularisation au choix au grade de dactylographe et de commis
d’administration au titre de l’année 2008....................................................................... 2166
Liste de promotion au grade de commis d’administration du corps administratif
commun des administrations publiques au titre de l’année 2008 .................................. 2166

Page 2132 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


lois

Loi n° 2009-60 du 31 juillet 2009, portant La présente loi sera publiée au Journal Officiel de la
approbation de l’avenant à l’accord cadre des République Tunisienne et exécutée comme loi de l'Etat.
produits dérivés conclu le 11 mai 2009, entre la Tunis, le 31 juillet 2009.
République Tunisienne et la banque internationale
Zine El Abidine Ben Ali
pour la reconstruction et le développement (1).
Au nom du peuple,
La chambre des députés ayant adopté, Loi n° 2009-62 du 31 juillet 2009, modifiant la loi n°
Le Président de la République promulgue la loi dont la 90-17 du 26 février 1990 portant refonte de la
teneur suit : législation relative à la promotion immobilière (1).
Article unique - Est approuvé, l’avenant à l’accord cadre
des produits dérivés annexé à la présente loi, conclu le 11 Au nom du peuple,
mai 2009 entre la République Tunisienne et la banque La chambre des députés et la chambre des conseillers
internationale pour la reconstruction et le développement. ayant adopté,
La présente loi sera publiée au Journal Officiel de la Le Président de la République promulgue la loi dont la
République Tunisienne et exécutée comme loi de l'Etat.
teneur suit :
Tunis, le 31 juillet 2009.
Zine El Abidine Ben Ali Article unique - L’article 12 de la loi n° 90-17 du 26
____________ février 1990 portant refonte de la législation relative à la
(1) Travaux préparatoires : promotion immobilière est abrogé et remplacé par les
Discussion et adoption par la chambre des députés dans sa dispositions suivantes :
séance du 21 juillet 2009. Article 12 (nouveau) - Le promoteur immobilier ne peut
recevoir ni versement, ni effet, ni dépôt, ni souscription
Loi n° 2009-61 du 31 juillet 2009, portant d’une part du prix de vente avant la signature de la
approbation du protocole financier conclu à Tunis promesse de vente rédigée conformément aux conditions
le 23 avril 2009, entre le gouvernement de la prévues aux articles 10 et 11 de la présente loi.
République Tunisienne et le gouvernement de la
Après signature de la promesse de vente par les deux
République Française relatif à l’octroi d’un prêt
dans le cadre du programme de mise à niveau des parties, l’acquéreur peut accorder des avances au promoteur
PME-PMI en Tunisie (1). immobilier contre une caution bancaire ou une caution
Au nom du peuple, délivrée par une société d’assurance en faveur de
La chambre des députés ayant adopté, l’acquéreur dans les conditions prévues par le cahier des
charges générales de la promotion immobilière.
Le Président de la République promulgue la loi dont la
teneur suit : La présente loi sera publiée au Journal Officiel de la
Article unique - Est approuvé, le protocole financier, République Tunisienne et exécutée comme loi de l'Etat.
annexé à la pressente loi conclu à Tunis le 23 avril 2009, Tunis, le 31 juillet 2009.
entre le gouvernement de la République Tunisienne et le
Zine El Abidine Ben Ali
gouvernement de la République Française relatif à l’octroi
d’un prêt d’un montant de quarante millions (40.000.000)
euros dans le cadre du programme de mise à niveau des ____________
PME-PMI en Tunisie. (1) Travaux préparatoires :
____________ Discussion et adoption par la chambre des députés dans sa
(1) Travaux préparatoires : séance du 14 juillet 2009.
Discussion et adoption par la chambre des députés dans sa Discussion et adoption par la chambre des conseillers dans sa
séance du 21 juillet 2009. séance du 23 juillet 2009.

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2133


CONSEIL CONSTITUTIONNEL

Avis n° 34-2009 du conseil constitutionnel sur un projet de loi modifiant la loi n° 90-17 du 26 février 1990
portant refonte de la législation relative à la promotion immobilière

Le conseil constitutionnel, Sur le fond :


Vu la lettre du Président de la République en date du 15 5-Considérant que le projet de loi soumis vise à abroger
juin 2009, parvenue au conseil constitutionnel le 17 juin l’article 12 de la loi n° 90-17 précitée et à le remplacer par
2009 et lui soumettant un projet de loi modifiant la loi n° de nouvelles dispositions qui obligent notamment le
90-17 du 26 février 1990 portant refonte de la législation promoteur immobilier après signature de la promesse de
vente, en cas de réception d’avances du prix de vente,
relative à la promotion immobilière,
d’accorder à son co-contractant une caution bancaire ou une
Vu la constitution et notamment ses articles 34, 72 et 75, caution délivrée par une société d’assurance ;
Vu la loi organique n° 2004-52 du 12 juillet 2004 6-Considérant que l’article 34 de la constitution dispose
relative au Conseil constitutionnel, notamment que sont pris sous forme de lois, les textes
relatifs aux obligations;
Vu le projet de loi modifiant la loi n° 90-17 du 26
7-Considérant que les dispositions soumises rentrent
février 1990 portant refonte de la législation relative à la
dans la compétence du législateur pour déterminer les
promotion immobilière, obligations incombant aux parties de la promesse de vente,
Ouï le rapport relatif au projet examiné, en matière de promotion immobilière ;
Après délibération, 8-Considérant qu’il apparaît de l’examen de ces
dispositions qu’elles ne sont pas contraires à la Constitution
Sur la saisine du Conseil : et qu’elles sont compatibles avec celle-ci et notamment son
1-Considérant que le projet de loi soumis vise à article 34;
modifier la loi n° 90-17 du 26 février 1990 portant Emet l’avis suivant :
refonte de la législation relative à la promotion Le projet de loi modifiant la loi n° 90-17 du 26 février
immobilière ; 1990 portant refonte de la législation relative à la promotion
2-Considérant qu’il ressort de l’article 72 de la immobilière, ne soulève aucune inconstitutionnalité.
constitution que le conseil constitutionnel examine les Délibéré par le Conseil constitutionnel dans la séance
projets de loi qui lui sont soumis par le Président de la tenue à son siège au Bardo le mercredi 24 juin 2009 sous la
République quant à leur conformité ou leur compatibilité présidence de Monsieur Fathi Abdennadher et en présence
avec la constitution et que la saisine est obligatoire pour les des membres Madame Faïza Kefi, Messieurs Mohamed
Lejmi, Ghazi Jeribi, Mohamed Ridha Ben Hammed,
projets de loi relatifs aux obligations ;
Mohamed Kamel Charfeddine, Madame Radhia Ben Salah
3-Considérant que le projet de loi soumis comprend des et Monsieur Brahim Bertegi.
dispositions ayant trait aux obligations ; Pour le conseil constitutionnel
4-Considérant que le projet de loi soumis s’insère, eu Le président
égard à son contenu, dans le cadre de la saisine obligatoire ; Fathi Abdennadher

Page 2134 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


décrets et arrêtés

PREMIER MINISTERE Décret n° 2009-2252 du 31 juillet 2009, fixant les


montants de l'indemnité de fonction allouée aux
agents chargés d'emplois fonctionnels
Décret n° 2009-2251 du 31 juillet 2009, modifiant d'administration centrale.
le décret n° 76-843 du 23 septembre 1976, fixant le Le Président de la République,
régime applicable aux membres des cabinets Sur proposition du Premier ministre,
ministériels et les indemnités y afférentes. Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
Le Président de la République, général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
Sur proposition du Premier ministre, des établissements publics à caractère administratif,
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007,
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
Vu le décret n° 69-400 du 7 novembre 1969, portant
des établissements publics à caractère administratif, création d’un Premier ministère et fixant les attributions du
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et Premier ministre,
notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007, Vu le décret n° 83-576 du 17 juin 1983, fixant le taux de
Vu le décret n° 69-400 du 7 novembre 1969, portant l'indemnité de fonction attribuée aux agents chargés d'un
création d’un Premier ministère et fixant les attributions du emploi fonctionnel, ensemble les textes qui l'ont modifié ou
Premier ministre, complété et notamment le décret n° 91-801 du 25 ami 1991
et le décret n° 98-1873 du 28 septembre 1998 et le décret n°
Vu le décret n° 76-843 du 23 septembre 1976, fixant le
2003-2387 du 17 novembre 2003 et le décret n° 2006-1719
régime applicables aux membres des cabinets ministériels, du 19 juin 2006,
et les indemnités y afférentes, ensemble des textes qui l'ont
Vu le décret n° 2006-1245 du 24 avril 2006, fixant le
modifié ou complété et notamment le décret n° 91-800 du régime d'attribution et de retrait des emplois fonctionnels
25 mai 1991 et le décret n° 2006-1718 du 19 juin 2006, d'administration centrale,
Vu l’avis du ministre des finances, Vu l’avis du ministre des finances,
Vu l’avis du tribunal administratif. Vu l’avis du tribunal administratif.
Décrète : Décrète :
Article premier - Les dispositions de l'article 6 du décret Article premier - Les montants mensuels de l'indemnité de
susvisé n° 76-843 du 23 septembre 1976, tel que modifié et fonction allouée aux agents chargés de l'un des emplois
complété par le décret susvisé n° 91-800 du 25 mai 1991 et fonctionnels d'administration centrale ou auxquels a été
le décret n° 2006-1718 du 19 juin 2006, en ce qui concerne attribuée la classe exceptionnelle de l'un de ces emplois sont
l'indemnité de cabinet, sont modifiées comme suit : fixés conformément aux indications du tableau ci- après :
Le montant mensuel de l'indemnité de cabinet allouée En dinars
au directeur du cabinet du Premier ministre et aux chefs de Montant mensuel
cabinets ministériels ayant la qualité de fonctionnaire est Libellé de l'emploi fonctionnel ou de
de l'indemnité de
fixé à 500 dinars. la classe exceptionnelle
fonctions
Art. 2 - Le montant mensuel de l'indemnité de cabinet Chef de service 200
allouée aux attachés des cabinets ministériels ayant la
Classe exceptionnelle à l'emploi de chef
qualité de fonctionnaire telle que déterminée par l'article 7 225
de service
(nouveau) du décret susvisé n° 76-843 du 23 septembre
Sous- directeur 250
1976 est fixée à 260 dinars.
Classe exceptionnelle à l'emploi de
Art. 3 - Sont abrogées toutes dispositions antérieures 275
sous-directeur
contraires au présent décret.
Directeur 300
Art. 4 - Le Premier ministre, les ministres et les
secrétaires d’Etat sont chargés, chacun en ce qui le Classe exceptionnelle à l'emploi de
350
directeur
concerne, de l’exécution du présent décret qui sera publié
au Journal Officiel de la République Tunisienne et prendra Directeur général 400
effet à compter du 1er août 2009. Classe exceptionnelle à l'emploi de
450
Tunis, le 31 juillet 2009. directeur général
Zine El Abidine Ben Ali Secrétaire général de ministère 500

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2135


Art. 2 - L'indemnité de fonction est payable Les épreuves écrites se dérouleront dans les centres
mensuellement et à terme échu. Elle est soumise aux régionaux suivants :
retenues au titre du régime de retraite et de prévoyance
sociale et du capital décès et à l'impôt sur le revenu
Le centre des Les gouvernorats concernés par chaque
conformément à la législation en vigueur. épreuves écrites centre
Art. 3 - Le présent décret prend effet à compter du 1er
août 2009. Tunis Tunis, Ariana, Ben Arous, Manouba,
Bizerte, Nabeul et Zaghouan
Art. 4 - Sont abrogées toutes dispositions antérieures
contraires au présent décret et notamment le décret susvisé Sousse Sousse, Monastir, Kairouan et Mahdia
n° 83-576 du 17 juin 1983 ensemble les textes qui l'ont Jendouba Jendouba, Le Kef, Siliana et Béja
modifié ou complété.
Gabès Gabès, Sfax, Médenine et Tataouine
Art. 5 - Le Premier ministre, les ministres et les
secrétaires d’Etat sont chargés, chacun en ce qui le Gafsa Gafsa, Kasserine, Tozeur, Kébili et Sidi
concerne, de l’exécution du présent décret qui sera publié Bouzid
au Journal Officiel de la République Tunisienne.
Tunis, le 31 juillet 2009. Art. 2 – Le nombre de postes à pourvoir est fixé à cent
Zine El Abidine Ben Ali dix (110).
Art. 3 – La date de clôture du registre d’inscription est
NOMINATION fixée au 31 octobre 2009.
Par décret n° 2009-2253 du 31 juillet 2009. Tunis, le 23 juillet 2009.
Le Premier ministre
Monsieur Habib Toumi, conseiller des services publics,
est nommé chargé de mission auprès du Premier ministre. Mohamed Ghannouchi

Arrêté du Premier ministre du 23 juillet 2009, Arrêté du Premier ministre du 23 juillet 2009,
portant ouverture du concours interne sur portant ouverture du concours interne sur
épreuves pour la promotion au grade épreuves pour la promotion au grade
d’administrateur conseiller du corps administratif
d’administrateur du corps administratif commun
commun des administrations publiques.
des administrations publiques.
Le Premier ministre,
Le Premier ministre,
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
des établissements publics à caractère administratif, général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et des établissements publics à caractère administratif,
notamment la loi n° 2003-20 du 17 mars 2003 et la loi n° ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et
2007-69 du 27 décembre 2007, notamment la loi n° 2003-20 du 17 mars 2003 et la loi n°
2007-69 du 27 décembre 2007,
Vu le décret n° 69-400 du 7 novembre 1969, portant
création du Premier ministère et fixant les attributions du Vu le décret n° 69-400 du 7 novembre 1969, portant
Premier ministère, création du Premier ministère et fixant les attributions du
Premier ministère,
Vu le décret n° 98-834 du 13 avril 1998, fixant le statut
particulier au corps administratif commun des Vu le décret n° 98-834 du 13 avril 1998, fixant le statut
administrations publiques, ensemble les textes qui l’ont particulier au corps administratif commun des
modifié ou complété et notamment le décret n° 2008-559 administrations publiques, ensemble les textes qui l’ont
du 4 mars 2008, modifié ou complété et notamment le décret n° 2008-559
Vu l’arrêté du Premier ministre du 30 janvier 1999, du 4 mars 2008,
fixant les modalités d’organisation du concours interne sur Vu l’arrêté du Premier ministre du 17 novembre 1998,
épreuves pour la promotion au grade d’administrateur fixant les modalités d’organisation du concours interne sur
conseiller du corps administratif commun des épreuves pour la promotion au grade d’administrateur du
administrations publiques.
corps administratif commun des administrations publiques.
Arrête :
Arrête :
Article premier – Est ouvert au Premier ministère, le 4
décembre 2009 et jours suivants, un concours interne sur Article premier – Est ouvert au Premier ministère, le 4
épreuves pour la promotion au grade d’administrateur décembre 2009 et jours suivants, un concours interne sur
conseiller du corps administratif commun des épreuves pour la promotion au grade d’administrateur du
administrations publiques. corps administratif commun des administrations publiques.

Page 2136 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


Les épreuves écrites se dérouleront dans les centres - La commission du plan et des finances, chargée
régionaux suivants : notamment :
x du plan régional de développement intégré dans le
plan national de développement économique et social,
Le centre des Les gouvernorats concernés par chaque
épreuves écrites centre x de l’évaluation périodique de l’exécution des
programmes et projets inclus dans le plan de
Tunis Tunis, Ariana, Ben Arous, Manouba,
développement et la proposition, le cas échéant, des
Bizerte, Nabeul et Zaghouan
amendements nécessaires,
Sousse Sousse, Monastir, Kairouan et Mahdia
x des projets de partenariat et de coopération dans le
Jendouba Jendouba, Le Kef, Siliana et Béja domaine de la planification régionale avec les
Gabès Gabès, Sfax, Médenine et Tataouine établissements universitaires et les établissements de la
recherche scientifique pour réaliser des études économiques
Gafsa Gafsa, Kasserine, Tozeur, Kébili et Sidi
et sociales en vue d’aider l’administration régionale à la
Bouzid
planification et à la programmation et à la création d’une
base régionale de données,
Art. 2 – Le nombre de postes à pourvoir est fixé à cent x du projet du budget du gouvernorat et du suivi de son
trente (130). exécution,
Art. 3 – La date de clôture du registre d’inscription est x des contrats programmes avec l’Etat en vue de les
fixée au 31 octobre 2009. conclure dans le cadre de la réalisation des différents
Tunis, le 23 juillet 2009. programmes sectoriels.
Le Premier ministre - La commission des affaires économiques, chargée
Mohamed Ghannouchi notamment :
x de la réalisation des objectifs du plan de
développement économique et social,
x de l’exécution des projets à vocation régionale, en
MINISTERE DE L'INTERIEUR coordination avec les services régionaux concernés,
ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL x de la coordination entre les programmes régionaux, les
programmes communaux et les programmes nationaux dans
la région, en vue d’assurer leur complémentarité,
Décret n° 2009-2254 du 31 juillet 2009, modifiant le
x d’étudier et de proposer les mesures relatives à
règlement intérieur type des conseils régionaux,
l’organisation des secteurs du transport, du tourisme et de
approuvé par le décret n° 92-1404 du 27 juillet
l’industrie dans la région et du suivi de leur exécution.
1992.
- La commission de l’agriculture et de la pêche,
Le Président de la République,
chargée notamment :
Sur proposition du ministre de l’intérieur et du
x de la situation du secteur de l’agriculture dans la
développement local,
région et les mesures appropriées pour son développement,
Vu la loi organique n° 89-11 du 4 février 1989, relative
x des préparatifs concernant les saisons agricoles et du
aux conseils régionaux, complétée par la loi organique n°
suivi de leur déroulement,
93-119 du 27 décembre 1993 et notamment son article 58,
x du secteur de la pêche,
Vu le règlement intérieur type des conseils régionaux,
approuvé par le décret n° 92-1404 du 27 juillet 1992, x des secteurs de l’élevage du cheptel et de la
modifié et complété par le décret n° 2005-1736 du 13 juin production laitière.
2005, - La commission de l’équipement, de l’habitat et de
Vu l’avis du tribunal administratif. l’aménagement du territoire, chargée notamment :
Décrète : x du plan directeur d’urbanisme relatif à la
circonscription du gouvernorat,
Article premier - Sont abrogées, les dispositions de
l’article 5 du règlement intérieur type des conseils x des plans d’aménagement urbains dans les périmètres
régionaux, approuvé par le décret n° 92-1404 du 27 juillet non érigés en communes,
1992 et remplacées par les dispositions suivantes : x de l’étude des dossiers à vocation foncière et des
Article 5 (nouveau) - Le conseil régional constitue, mesures relatives à la promotion du secteur de l’habitat.
chaque année au cours de sa première session, dix - La commission des affaires sociales et de la santé,
commissions sectorielles permanentes ayant pour mission chargée notamment :
l’étude des dossiers dont elles sont saisies et émettre des
avis à leurs propos. Elles élaborent, en outre, des études x de la situation de la santé dans la région et des
prospectives sur les perspectives du développement dans la différents programmes y afférents,
région, ainsi que le progrès des différents secteurs, et ce, x des programmes sociaux et notamment ceux relatifs
comme suit : aux handicapés et aux personnes aux besoins spécifiques,

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2137


x de l’activité des organisations et des associations, Art. 3 - Le ministre de l’intérieur et du développement
x des programmes relatifs à la femme et à la famille. local est chargé de l’exécution du présent décret qui sera
publié au Journal Officiel de la République Tunisienne.
- La commission de l’éducation, de la culture, de
l’enfance et de la jeunesse, chargée notamment : Tunis, le 31 juillet 2009.
x des mesures relatives aux préparatifs concernant la Zine El Abidine Ben Ali
rentrée scolaire et universitaire,
x du secteur de la formation professionnelle,
Décret n° 2009-2255 du 31 juillet 2009, modifiant le
x du secteur du sport et de la jeunesse, décret n° 89-726 du 10 juin 1989 relatif aux
x de la mise en oeuvre des programmes et des activités conseils ruraux.
culturelles, Le Président de la République,
x des activités profitant à l’enfance. Sur proposition du ministre de l’intérieur et du
- La commission de la coopération et des relations développement local,
extérieures, chargée notamment : Vu la loi organique n° 89-11 du 4 février 1989, relative
x des relations de coopération et de partenariat avec les aux conseils régionaux, complétée par la loi organique n°
collectivités locales étrangères similaires et les associations 93-119 du 27 décembre 1993 et notamment son article 50,
et organisations non gouvernementales concernées, Vu le décret n° 89-726 du 10 juin 1989, relatif aux
x des projets de développement régionaux qui sont conseils ruraux,
réalisés dans le cadre de la coopération internationale Vu l’avis du tribunal administratif.
décentralisée.
Décrète :
- La commission de lutte contre la désertification,
chargée notamment : Article premier - Sont abrogées, les dispositions de
l’article 3 du décret n° 89-726 du 10 juin 1989 relatif aux
x du suivi et de l’évaluation des programmes d’action conseils ruraux et remplacées par les dispositions
régionaux et locaux de lutte contre la désertification, suivantes :
x du suivi de la concrétisation des approches
Article 3 (nouveau): Le conseil rural est composé de
participatives, intégratives et territoriales, lors de membres dont le nombre est déterminé comme suit :
l’élaboration et de la mise en oeuvre des programmes
d’action et des projets régionaux de lutte contre la - un représentant pour chaque mille habitants, sans que
désertification. leur nombre ne soit inférieur à cinq ni supérieur à dix
quelque soit le nombre des habitants,
- La commission du développement durable, chargée
notamment : - un représentant pour chaque association de
développement exerçant dans la circonscription territoriale
x des plans régionaux et locaux de développement du conseil rural.
durable,
Art. 2 - Le ministre de l’intérieur et du développement
x de la situation environnementale dans la région et de
la mise en oeuvre des différents programmes y afférents, local est chargé de l’exécution du présent décret qui sera
publié au Journal Officiel de la République Tunisienne.
x des projets communaux relatifs à l’hygiène et à la
protection de l’environnement, Tunis, le 31 juillet 2009.
x des mesures relatives à la maîtrise de la consommation Zine El Abidine Ben Ali
de l’énergie,
x de promouvoir la coopération entre les communes du
gouvernorat et de faciliter la réalisation des projets qui leurs Décret n° 2009-2256 du 31 juillet 2009, portant
sont communs. règlement intérieur des conseils locaux de
développement.
- La commission de l’emploi et de l’investissement,
chargée notamment : Le président de la République,
x de définir et faire connaître les opportunités Sur proposition du ministre de l’intérieur et du
d’investissement et d’emploi dans la région, développement local,
x de promouvoir la création des établissements Vu le décret du 21 juin 1956, relatif à l’organisation
d’investissement privé dans la région, administrative du territoire de la République, ensemble les
x de suivre la réalisation des investissements dans la textes qui l’ont modifié ou complété et notamment la loi n°
région et proposer, le cas échéant, les solutions appropriées 2000-78 du 31 juillet 2000,
pour l’aplanissement des difficultés. Vu la loi n° 94-87 du 26 juillet 1994, portant création de
Le conseil régional peut constituer des commissions non conseils locaux de développement,
permanentes chargées d’étudier des questions déterminées. Vu le décret n° 75-342 du 30 mai 1975, portant
Art. 2 - Sont abrogées les dispositions de l’article 5 (bis) définition des attributions du ministère de l’intérieur,
du règlement intérieur type des conseils régionaux, modifié par le décret n° 2001-1454 du 15juin 2001,
approuvé par le décret n° 92-1404 du 27 juillet 1992. Vu l’avis du tribunal administratif.

Page 2138 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


Décrète : Art. 11 - La convocation doit être accompagnée de
Article premier - Le présent décret détermine le l’ordre du jour de la réunion de la commission, ainsi que
règlement intérieur des conseils locaux de développement. des documents afférents aux questions qui y sont inscrites.
Art. 2 - Le conseil local de développement constitue, à Art. 12 - Le rapporteur de chaque commission consigne
sa première réunion et au début de chaque année, quatre les procès verbaux de ses réunions dans un livre destiné à
commissions permanentes dans les domaines suivants : cet effet, ces procès-verbaux sont cosignés par le président
de la commission et par son rapporteur, des extraits en sont
- équipement et aménagement territorial, transmis au président du conseil local de développement
- santé, propreté et préservation de l’environnement, dans un délai n’excédant pas dix jours de leur date.
- emploi et affaires sociales, Art. 13 - Le président du conseil local de
- plan et investissement. développement convoque par écrit les membres aux
Le conseil local de développement peut constituer des réunions du conseil dix jours au moins avant la date de leur
tenue, la convocation est accompagnée de l’ordre du jour de
commissions non permanentes chargées d’étudier des
questions déterminées. la réunion et des documents afférents aux questions qui y
sont inscrites.
Art. 3 - Le président du conseil local de développement Art. 14 - A défaut de présence de la majorité des
installe les commissions, veille à leur bon fonctionnement membres requise pour la tenue de la réunion du conseil
et assure le suivi du déroulement de leur travaux. local de développement, il est procédé à une nouvelle
Art. 4 - Le président du conseil local de développement convocation à la réunion dans un délai n’excédant pas cinq
désigne, parmi les membres du conseil, un président pour jours.
chaque commission, et lui désigne également un vice- Art. 15 - Les procès-verbaux des réunions du conseil
président et un rapporteur. local de développement sont consignés dans un livre destiné
à cet effet, ces procès verbaux sont cosignés par le président
Art. 5 - Aucun des membres du conseil local de
du conseil et par son rapporteur.
développement ne peut être membre de plus de deux
commissions permanentes. Art. 16 - Le président du conseil local de développement
détient seul la police des réunions du conseil, lorsque l’un des
Art. 6 - Le président du conseil local de développement membres trouble l’ordre de la réunion, le président peut le
peut, inviter d’office ou à la demande du président de la rappeler à l’ordre et l’avertir s’il y persiste, il peut lui retirer la
commission concernée, aux réunions de la commission, parole, et s’il n’y obtempère pas il peut lui enjoindre de quitter
certains agents de l’Etat et des établissements publics la salle de réunion.
exerçant leurs fonctions dans la circonscription territoriale
de la délégation et le représentant de’ chaque association de Art. 17 - En cas d’absences injustifiées et répétées des
développement agissant dans cette circonscription réunions du conseil ou de l’une de ses commissions de l’un
territoriale ainsi que tout autre personne dont il estime, de leurs membres, le président du conseil en dresse un
utile, la participation à ses travaux. rapport et le transmet au gouverneur de la région.
Art. 7 - Chaque commission établit, à sa première Art. 18 - Le ministre de l’intérieur et du développement
réunion et au début de chaque année, le programme de ses local est chargé de l’exécution du présent décret qui sera
réunions et le soumet au conseil local de développement à publié au Journal Officiel de la République Tunisienne.
sa première réunion. Tunis, le 31 juillet 2009.
Les réunions de chaque commission ne peuvent être Zine El Abidine Ben Ali
inférieures à une seule réunion par mois.
Art. 8 - Chaque commission étudie, dans le cadre du
domaine de sa compétence, les questions qui lui sont
soumises par le conseil local de développement ou par son MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES,
président. DE LA SOLIDARITE
La commission transmet, à cet effet, un rapport au ET DES TUNISIENS A L'ETRANGER
président du conseil local de développement qui le soumet à
l’examen du conseil.
Décret n° 2009-2257 du 14 juillet 2009, fixant le
Art. 9 - Le président de la commission convoque les salaire minimum interprofessionnel garanti dans
membres aux réunions de la commission par une les secteurs non agricoles régis par le code du
convocation écrite qui leur est adressée sept jours au moins travail.
avant la date de la réunion, en cas d’urgence ce délai peut
être réduit. Le Président de la République,
Art. 10 - Aucune commission ne peut tenir ses réunions Sur proposition du ministre des affaires sociales, de la
solidarité et des Tunisiens à l’étranger,
qu’en présence au moins de la moitié de ses membres, à
défaut de quorum, il sera précédé à une nouvelle Vu la loi n° 66-27 du 30 avril 1966, portant
convocation dans un délai n’excédant pas cinq jours, dans promulgation du code du travail et notamment son article 3,
ce cas la réunion est tenue quelque soit le nombre des Vu le code du travail et notamment ses articles 134 et
membres présents. 234,

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2139


Vu la loi n° 85-78 du 5 août 1985, portant statut général Art. 3 - Les travailleurs rémunérés à la tâche, à la pièce
des agents des offices et des entreprises publiques à ou au rendement et qui, en contrepartie du rendement
caractère industriel et commercial et des sociétés dont le normal, perçoivent un salaire égal au salaire minimum
capital appartient directement et entièrement à l’Etat ou aux interprofessionnel garanti, bénéficient d’une majoration de
collectivités publiques locales, telle que modifiée et salaire selon un montant leur permettant, en contrepartie du
complétée par la loi n° 99-28 du 3 avril 1999,
rendement normal, de percevoir le salaire minimum
Vu le décret n° 73-247 du 26 mai 1973, relatif à la interprofessionnel garanti, tel que fixé à l’article premier du
procédure de fixation des salaires et notamment son présent décret.
article 2,
Art. 4 - Les jeunes travailleurs âgés de moins de 18 ans
Vu le décret n° 81-437 du 7 avril 1981, instituant une
ne peuvent en aucun cas percevoir un salaire inférieur à
indemnité complémentaire provisoire dans les secteurs non
agricoles régis par le code du travail, 85% de celui de l’adulte.
Vu le décret n° 82-501 du 16 mars 1982, portant Art. 5 - Ne peuvent bénéficier de l’augmentation de
majoration du salaire minimum interprofessionnel garanti salaire découlant de l’application du présent décret, les
dans les secteurs non agricole régis par le code du travail, travailleurs dont le salaire global - salaire de base, primes et
Vu le décret n° 2008-2072 du 2 juin 2008, fixant le indemnités habituellement servis - est égal ou supérieur au
salaire minimum interprofessionnel garanti dans les salaire global auquel a droit le travailleur payé au salaire
secteurs non agricoles, régis par le code du travail, minimum interprofessionnel garanti.
Vu l’avis du tribunal administratif. Art. 6 - Les employeurs qui contreviennent aux
Décrète : dispositions du présent décret sont passibles des peines
prévues à l’article 3 de la loi sus-visée n° 66-27 du 30 avril
Article premier - Le salaire minimum interprofessionnel
1966.
garanti dans les secteurs non agricoles est fixé, pour les
travailleurs des deux sexes âgés de 18 ans au moins, à Art. 7 - Toutes dispositions contraires au présent décret
260,624 dinars et à 225,160 dinars par mois et 1253 sont abrogées et notamment le décret sus-visé n° 2008-2072
millimes et 1299 millimes l’heure, respectivement pour les du 2 juin 2008.
régimes de travail de 48 heures et de 40 heures par semaine. Art. 8 - Les ministres et les secrétaires d’Etat sont
Art. 2 - Le salaire minimum interprofessionnel garanti, chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du
tel que défini à l’article précédent, se compose des éléments présent décret qui prend effet à compter du 1er août 2009 et
suivants : qui sera publié au Journal Officiel de la République
Tunisienne.
1- Pour les salariés payés au mois :
Tunis, le 14 juillet 2009.
a) Régime de 48 heures par semaine :
Zine El Abidine Ben Ali
- 230,256 dinars en tant que salaires de base,
- 30,368 dinars représentant le montant de l’indemnité
complémentaire provisoire instituée par le décret n° 81-437 Décret n° 2009-2258 du 14 juillet 2009, fixant le
du 7 avril 1981 et majorée par le décret n° 82-501 du 16 salaire minimum agricole garanti.
mars 1982 susvisés. Le Président de la République,
b) Régime de 40 heures par semaine : Sur proposition du ministre des affaires sociales, de la
- 195,160 dinars en tant que salaire de base, solidarité et des Tunisiens à l’étranger,
Vu la loi n° 66-27 du 30 avril 1966, portant
- 30,000 dinars représentant le montant de l’indemnité
complémentaire provisoire instituée par le décret n° 81-437 promulgation du code du travail et notamment son article 3,
du 7 avril 1981 et majorée par le décret n° 82-501 du 16 Vu le code du travail et notamment ses articles 134 et
mars 1982 susvisés. 234,
2- Pour les salariés payés à l’heure : Vu le décret n° 73-247 du 26 mai 1973, relatif à la
a) Régime de 48 heures par semaine : procédure de fixation des salaires et notamment son
article 3,
- 1107 millimes en tant que salaire de base,
Vu le décret n° 2000-1988 du 12 septembre 2000, fixant
- 146 millimes représentant le montant de l’indemnité la composition, le fonctionnement et la compétence des
complémentaire provisoire instituée par le décret n° 81-437
commissions régionales du travail agricole,
du 7 avril 1981 et majorée par le décret n° 82-501 du 16
mars 1982 susvisés. Vu le décret n° 2008-2073 du 2 juin 2008, fixant le
b) Régime de 40 heures par semaine: salaire minimum agricole garanti,
- 1126 millimes en tant que salaire de base, Vu l’avis du tribunal administratif.
- 173 millimes représentant le montant de l’indemnité Décrète :
complémentaire provisoire instituée par le décret n° 81-437 Article premier - Le salaire minimum agricole garanti
du 7 avril 1981 et majorée par le décret n° 82-501 du 16 est fixé à 8,019 dinars par journée de travail effectif pour
mars 1982susvisés. les travailleurs des deux sexes âgés de 18 ans au moins.

Page 2140 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


Art. 2 - Il est octroyé aux travailleurs agricoles Arrêtent :
spécialisés et qualifiés une prime dénommée « prime de Article premier - Le concours sur dossier pour la
technicité » dont le montant est uniformément fixé, quelle nomination, au grade de professeur hospitalo-universitaire
que soit l’ancienneté de l’ouvrier, comme suit :
en médecine prévu par l’article 12 du décret n° 2009-772
- pour les ouvriers spécialisés : 520 millimes par du 28 mars 2009 sus-visé, est organisé conformément aux
journée,
dispositions du présent arrêté.
- pour les ouvriers qualifiés : 980 millimes par journée.
Art. 2 - Le concours visé à l’article premier ci-dessus est
Cette prime s’ajoute au montant du salaire minimum
ouvert dans la limite des postes à pourvoir pour l’ensemble
agricole garanti, et ce, pour chaque journée au cours de
laquelle l’ouvrier accomplit un travail nécessitant une des facultés de médecine aux maîtres de conférences agrégés
spécialisation ou une qualification. hospitalo-universitaires en médecine ayant au moins quatre
Art. 3 - Les travailleurs rémunérés à la tâche, à la pièce ou ans d’ancienneté dans leur grade à la date de clôture des
au rendement et qui, en contrepartie du rendement normal, candidatures et justifiant de travaux de recherches, d’activités
perçoivent un salaire égal au salaire minimum agricole garanti, pédagogiques et hospitalières et de travaux scientifiques,
bénéficient d’une majoration de salaire selon un montant leur depuis leur nomination au grade de maître de conférences
permettant, en contrepartie du rendement normal, de percevoir agrégé hospitalo-universitaire en médecine .
le salaire minimum agricole garanti, tel que fixé aux articles Art. 3 - Le nombre de postes à pourvoir pour chaque
premier et deux du présent décret. groupe de spécialités, la date d’ouverture du concours ainsi
Art. 4 - Les employeurs qui contreviennent aux que la date d’ouverture et de clôture du registre des
dispositions du présent décret sont passibles des peines prévues candidatures sont fixés par arrêté conjoint du ministre de
à l’article 3 de la loi susvisée n° 66-27 du 30 avril 1966. l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de
Art. 5 - Toutes dispositions contraires au présent décret la technologie et du ministre de la santé publique, publié
sont abrogées et notamment le décret susvisé n° 2008-2073 au Journal Officiel de la République Tunisienne.
du 2 juin 2008.
Art. 4 - Le délai séparant la date de clôture du registre
Art. 6 - Les ministres et les secrétaires d’Etat sont
chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du des candidatures et la date d’ouverture du concours est d’un
présent décret qui prend effet à compter du 1er août 2009 et mois au moins.
qui sera publié au Journal Officiel de la République Art. 5 - Les formalités d’inscription sont accomplies
Tunisienne. auprès du ministère de la santé publique par le candidat en
Tunis, le 14 juillet 2009. personne ou par un mandataire dûment habilité à cet effet.
Zine El Abidine Ben Ali Le candidat ou son mandataire émarge le registre des
candidatures et dépose avant la clôture du registre :
- une demande de participation au concours,
- un curriculum vitae,
MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE - un dossier comprenant les pièces justificatives des
services accomplis au sein des structures hospitalières.
Arrêté du ministre de l’enseignement supérieur, L’ensemble des documents permettant d’apprécier les
de la recherche scientifique et de la technologie titres, diplômes, travaux de recherche, publications,
et du ministre de la santé publique du 4 août 2009, activités scientifiques, pédagogiques et hospitalières du
portant organisation du concours sur dossiers candidat réalisés depuis sa nomination en qualité de maître
pour la nomination au grade de professeur de conférences agrégé hospitalo-universitaire en médecine.
hospitalo-universitaire en médecine. Pour ces documents, le candidat est tenu de fournir au
Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche moment de son inscription, dix (10) copies et de présenter
scientifique et de la technologie et le ministre de la santé une déclaration sur l’honneur avec signature légalisée pour
publique, préciser que ces copies sont conformes à l’original.
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut Art. 6 - Lors de son inscription, chaque candidat doit
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et nécessairement spécifier le groupe de spécialités pour
des établissements publics à caractère administratif, lequel il entend concourir.
ensemble les textes qui l'ont modifiée ou complétée et
notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007, Art. 7 - Le concours est supervisé par un jury dont la
composition est fixée par arrêté du Premier ministre sur
Vu le décret n° 2009-772 du 28 mars 2009, portant
statut particulier du corps des médecins hospitalo- proposition du ministre de l’enseignement supérieur, de la
universitaires, recherche scientifique et de la technologie et du ministre de la
santé publique; ce jury est subdivisé en trois commissions
Vu l’arrêté des ministres de l’éducation et des sciences
et de la santé publique du 26 mai 1992, fixant les modalités selon les groupes de spécialités sous indiqués :
et les critères pour la nomination au grade de professeur - groupe des spécialités des sciences fondamentales et
hospitalo-universitaire en médecine. mixtes,

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2141


- groupe des spécialités médicales, Activités à caractère pédagogique à compter de la date
- groupe des spécialités chirurgicales. de nomination au grade de maître de conférences agrégé
La liste des spécialités constituant chaque groupe de hospitalo-universitaire en médecine (coef.1)
spécialités figure en annexe du présent arrêté. Responsabilités à caractère exclusivement universitaire
Chaque commission de groupe de spécialités est et hospitalière, assurées par le candidat à compter de la date
composée de neuf (9) membres représentant l’ensemble des de sa nomination en qualité de maître de conférences
facultés de médecine tunisiennes dans la mesure où les agrégé hospitalo-universitaire en médecine (coef.1)
effectifs des professeurs hospitalo-universitaires en
Art. 11 - Sont abrogées toutes dispositions antérieures
médecine le permettent (3 professeurs issus de la faculté de
médecine de Tunis et 2 professeurs issus de chacune des contraires au présent arrêté et notamment l’arrêté susvisé,
facultés de médecine de Sfax, Sousse et Monastir). du 26 mai 1992.
Les membres de chaque commission de groupe de Tunis, le 4 août 2009.
spécialités sont choisis par tirage au sort parmi les Le ministre de la santé publique
professeurs hospitalo-universitaires en médecine.
Mondher Zenaidi
Le président de chaque commission de groupe de
spécialités est choisi parmi les professeurs hospitalo- Le ministre de l'enseignement supérieur, de la
universitaires en médecine qu’ils soient tirés au sort ou recherche scientifique et de la technologie
non. Lazhar Bououny
Le tirage au sort est organisé par le ministère de la Vu
santé publique en présence d’un représentant du premier
ministère et d’un représentant du ministère de Le Premier ministre
l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et Mohamed Ghannouchi
de la technologie et des doyens des facultés de médecine
de Tunisie ou leurs représentants. Peuvent également y
assister les représentants des médecins hospitalo-
universitaires qui en auront formulé la demande .Les ANNEXE
résultats sont consignés dans un procès verbal.
Concours pour le recrutement de professeurs
Art. 8 - Chaque commission de groupe de spécialités hospitalo-universitaires en médecine
est tenue dans un délai de deux (2) mois de la date de sa
convocation, de soumettre aux ministres de tutelle un Les groupes de spécialités
procès-verbal signé par le président et la majorité des 1-Médecine et spécialités médicales
membres de la commission et annexé par un rapport du
président de la commission, relatif au déroulement de ses - Médecine interne
travaux. - Maladies infectieuses
Le procès verbal doit comporter : - Réanimation médicale
- la liste de tous les candidats et les notes obtenues ainsi - Carcinologie Médicale
que la moyenne générale de chaque candidat, - Nutrition et Maladies nutritionnelles
- la liste des candidats admis et devant être proposés
- Hématologie Clinique
pour la nomination au grade de professeur hospitalo-
universitaire en médecine dans la limite des postes à - Endocrinologie
pourvoir, classés par ordre de mérite. - Cardiologie
Tous les documents ayant servi aux délibérations
- Néphrologie
doivent être joints au procès verbal.
Art. 9 - L’évaluation des candidats au concours se fait - Neurologie
selon une grille d’évaluation dont le contenu est fixé par - Pneumologie
arrêté conjoint du ministre de la santé et du ministre de
- Rhumatologie
l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de
la technologie. - Gastro-Entérologie
Art. 10 - Les critères d’appréciation des dossiers des - Médecine physique, rééducation et réadaptation
candidats sont fixés ainsi qu’il suit : fonctionnelle
Ancienneté dans le grade de maître de conférences - Dermatologie
agrégé hospitalo-universitaire en médecine (coef.1)
- Pédiatrie
Titres, diplômes, travaux, et publications scientifiques à
compter de la date de nomination en qualité de maître de - Pédiatrie option : Néonatologie
conférences agrégé hospitalo-universitaire en médecine - Psychiatrie
(coef.1) - Pédo-Psychiatrie

Page 2142 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


- Radiothérapie Carcinologique Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
- Médecine d’urgence général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
des établissements publics à caractère administratif,
2- Chirurgie et spécialités chirurgicales ensemble les textes qui l’ont modifié ou complété et
- Chirurgie Générale notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007,
- Chirurgie Carcinologique Vu la loi n° 2008-19 du 25 février 2008, relative à
- Chirurgie Thoracique l’enseignement supérieur,
- Chirurgie Vasculaire Périphérique Vu le décret n° 2009-772 du 28 mars 2009, fixant le
statut particulier du corps des médecins hospitalo-
- Chirurgie urologique universitaires,
- Chirurgie Orthopédique et Traumatologique Vu l’arrêté du ministre de l’enseignement supérieur,
- Chirurgie Pédiatrique de la recherche scientifique et de la technologie et du
- Chirurgie Cardio-Vasculaire ministre de la santé publique, du 4 août 2009, portant
organisation du concours sur dossiers pour la nomination
- Chirurgie Plastique, Réparatrice et Esthétique au grade de professeur hospitalo-universitaire en
- Chirurgie Neurologique médecine,
- Ophtalmologie Sur proposition du ministre de la défense nationale.
- O.R.L. Arrêtent :
- Stomatologie et Chirurgie Maxillo-Faciale Article premier - Un concours sur dossiers pour la
nomination au grade de professeur hospitalo-universitaire
- Gynécologie-Obstétrique en médecine est ouvert, le 5 octobre 2009 et jours suivants,
- Anesthésie –Réanimation dans les conditions prévues par l’arrêté susvisé du 4 août
3- Spécialités des sciences fondamentales et mixtes 2009.
Art. 2 - Ce concours est ouvert dans les groupes de
- Biologie Médicale (Option : Biochimie) spécialités suivants et pour le nombre de postes indiqués ci-
- Biologie Médicale (Option : Microbiologie) après :
- Biologie Médicale (Option : Parasitologie) - spécialités médicales : 11 postes,
- Biologie Médicale (Option : Immunologie) - spécialités chirurgicales : 12 postes,
- spécialités des sciences fondamentales et mixtes : 7
- Biologie Médicale (Option : Hématologie)
postes.
- Histo-Embryologie Art. 3 - Pour les besoins des centres hospitalo-
- Physiologie et exploration Fonctionnelle universitaires relevant du ministère de la défense nationale,
- Biophysique et Médecine Nucléaire ce concours est ouvert dans les groupes de spécialités
suivants et pour le nombre de postes indiqués ci-après :
- Pharmacologie - spécialités médicales : 3 postes,
- Génétique - spécialités chirurgicales : 1 poste.
- Anatomie Art. 4 - Ne peuvent concourir pour les postes ouverts au
- Anatomie et Cytologie Pathologiques titre du ministère de la défense nationale, que les candidats
- Imagerie Médicale appartenant aux carrières militaires.
Art. 5 - Le registre d’inscription est ouvert au siège du
- Médecine Légale
ministère de la santé publique, à compter de la date de la
- Médecine du Travail publication du présent arrêté au Journal Officiel de la
- Médecine Préventive et communautaire République Tunisienne, la clôture de ce registre est fixée au
4 septembre 2009.
Arrêté du ministre de l’enseignement supérieur, Tunis, le 4 août 2009.
de la recherche scientifique et de la technologie et Le ministre de la santé publique
du ministre de la santé publique du 4 août 2009, Mondher Zenaidi
portant ouverture d’un concours sur dossiers Le ministre de l'enseignement supérieur, de la
pour la nomination au grade de professeur recherche scientifique et de la technologie
hospitalo-universitaire en médecine. Lazhar Bououny
Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche Vu
scientifique et de la technologie et le ministre de la santé Le Premier ministre
publique, Mohamed Ghannouchi

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2143


Arrêté du ministre de l’enseignement supérieur, Grille de notation des travaux
de la recherche scientifique et de la technologie et
Les titres et publications sont notés sur 14 points
du ministre de la santé publique du 4 août 2009,
fixant la grille d’évaluation des candidats aux Les communications sont notées sur 6 points
différents concours de recrutement des médecins 1. Pour les publications, la notation doit tenir
hospitalo-universitaires. compte :
Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche - du type de l’étude (revue de la littérature, méta
scientifique et de la technologie et le ministre de la santé analyse, étude prospective, étude rétrospective, série de cas,
publique, cas clinique)
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut - du type de publication (revue indexée ou non
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et indexée, encyclopédie, livre, monographie)
des établissements publics à caractère administratif, - de l’impact factor
ensemble les textes qui l'ont modifiée ou complétée et
notamment la loi n ° 2007-69 du 27 décembre 2007, - du nombre de citations sur le site Scopus

Vu le décret n° 2009-772 du 28 mars 2009, portant - et du rang du candidat dans la publication


statut particulier du corps des médecins hospitalo- 2. Pour les communications, la note comporte 2
universitaires et notamment son article 25. composantes :
Arrêtent : - une composante quantitative (sur 3 points)
Article unique - L’évaluation des candidats aux différents
Elle évalue l’ensemble des communications dont le
concours de recrutement de médecins hospitalo-universitaires résumé et l’attestation de présentation figurent dans le
se fait, conformément aux dispositions de l’article 25 du dossier du candidat, ceci avec un maximum de 15
décret n° 2009-772 du 28 mars 2009 susvisé, selon la grille communications par an. La notation doit :
d’évaluation annexée au présent arrêté.
x Utiliser un coefficient de pondération tenant compte
Tunis, le 4 août 2009. du type de communication (communication orale,
Le ministre de la santé publique communication avec abstract publié, poster, vidéo forum) et
Mondher Zenaidi du niveau de la manifestation (internationale, nationale ou
locale)
Le ministre de l'enseignement supérieur, de la
recherche scientifique et de la technologie x Tenir compte du rang du candidat dans la
Lazhar Bououny communication (cf. publications)
Vu
- une composante qualitative (sur 3 points)
Le Premier ministre
Mohamed Ghannouchi Elle est appréciée sur l’évaluation de10 communications
sélectionnées par le candidat et qui seront accompagnées
d’une fiche d’auto-analyse sur formulaire ad hoc pour
chaque travail.
Evaluation des épreuves du concours du
professorat hospitalo-universitaire en médecine III - Activités à caractère pédagogique (coefficient 1) :
I - Ancienneté dans le grade (coefficient 1) La notation doit tenir compte des éléments
Huit points pour quatre années révolues et des points suivants :
sont rajoutés pour les années supplémentaires. - Productions de documents pédagogiques validés
II - Titres, travaux et publications scientifiques par la faculté (écrit, audiovisuel)
(coefficient 1) : - Encadrement de thèse et de mémoire (directeur de
On entend par travaux et publications : thèse ou co-directeur de thèse si spécialité différente)
- les communications affichées (posters) ou orales et - Séminaires pédagogiques :
les conférences réalisées dans le cadre d’une manifestation . participation (formation),
scientifique : congrès, symposium, colloque, journées
. production dans des séminaires pédagogiques
scientifiques…
- les publications dans les revues scientifiques ou . animation de séminaires pédagogiques.
dans des ouvrages, - Enseignement universitaire : respect des
Le dossier du candidat doit comporter le texte intégral obligations d’enseignement attesté par la faculté
des articles et les abstracts de tous les travaux - Enseignement post-universitaire et conférences

Page 2144 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


IV - Responsabilités à caractère exclusivement TRAVAUX
universitaire et hospitalier (coefficient 1) : 1. Coefficient : 1 soit 20 points.
2. Contenu :
Responsabilités Cotation . Les travaux désignent exclusivement des publications
et des communications postérieures à l’obtention du grade
Responsabilités universitaires* Sur 10 d’assistant (ou du titre de médecin spécialiste).
Doyen 10 . Les publications doivent avoir eu lieu ou être en
Directeur des études, Directeur des stages 08
instance d’impression après acceptation dûment attestée
figurant dans le dossier. Les communications doivent avoir
Directeur de département, Coordinateur de 2à6 été programmées et effectuées dans les congrès nationaux,
section, Président de jury d’examen, Président maghrébins ou autres congrès internationaux.
de Collège Lorsqu’un travail a fait l’objet d’une communication et
Président de comités techniques, Membre de 1à4 d’une publication, il ne sera tenu compte que de cette
comité technique de la Faculté, Membre de dernière.
bureau de collège, Président de Société 3. Critères et cotation :
Savante, ou responsabilité équivalente
Les publications sont notées sur 14 points
Responsabilités de Recherche Sur 6
Les communications sont notées sur 6 points
Directeur d’un laboratoire de Recherche 6 a. Pour les publications, la notation doit tenir
Directeur d’une unité de Recherche 3 compte
Responsabilités Administratives Sur 4 - du type de l’étude (revue de la littérature, méta
analyse, étude prospective, étude rétrospective, série de cas,
Directeur d’institution 1à4
cas clinique)
Chef de Service, Création de service 1à3 - du type de publication (revue indexée ou non
Membre élu du comité médical ou du conseil 1 indexée, encyclopédie, livre, monographie)
d’administration - de l’impact factor
- du nombre de citations sur le site Scopus
NB : Pour chaque rubrique de responsabilité, le total des
- et du rang du candidat dans la publication
pourcentages s’il dépasse 100%, a simplement la note
maximale de cette rubrique. b. Pour les communications, la note comporte 2
composantes :
Ces responsabilités doivent avoir été exercées durant au moins
une année et être attestées par l’autorité scientifique ou - une composante quantitative (sur 3 points)
administrative compétente.
Elle évalue l’ensemble des communications dont le
résumé et l’attestation de présentation figurent dans le
Grille d’évaluation des épreuves du concours de dossier du candidat.
Maître de Conférences Agrégé La notation doit tenir compte
EPREUVE DES TITRES ET TRAVAUX . du type de communication (communication orale,
TITRES communication avec abstract publié, poster, conférence,
1. Coefficient : 0,5 soit 10 points vidéoforum) et du niveau de la manifestation
2. Contenu : (internationale, nationale ou locale)
Titres : sont pris en considération les diplômes . du rang du candidat dans la communication
hospitalo-universitiaires et/ou scientifiques. - une composante qualitative (sur 3 points)
" Sont exclus les autres titres tels que membre de
Il est apprécié sur l’évaluation de 5 à 10
sociétés savantes, diplômes de cours de
perfectionnement." communications sélectionnées par le candidat et qui seront
accompagnées d’une fiche d’auto-analyse sur formulaire ad
Les mémoires de fin de stage sont compatibilisés dans
hoc pour chaque travail.
les travaux scientifiques.
3. Critères de cotation : EXPOSE SUIVI DE DISCUSSION
La notation des titres utilise les critères suivants : 1. Coefficient : 0,5 soit 10 points.
Assistanat hospitalo-universitaire (60%), 2. Contenu :
Diplômes : Doctorat des sciences, mastère, mastère Exposé : Au cours de l’exposé de 15 minutes, suivi
spécialisé, certificat d’études complémentaires, ou d’une discussion durant 45 minutes au maximum, les
équivalent reconnu (40%) membres du jury auront à apprécier :

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2145


. Le degré de participation aux 3 travaux choisis et Grille d’évaluation des épreuves du concours
présentés lors de cette épreuve par le candidat. d’assistanat hospitalo-universitaire
. Le degré d’implication pédagogique du candidat à 1. Epreuves écrites : (coefficient 3 soit 60 points) :
partir de la présentation de ses réalisations dans le domaine Epreuve de pathologie générale ( coefficient 1 soit 20
de l’enseignement et de l’encadrement. points)
3. Critères et cotation : Epreuve de pathologie spéciale (coefficient 2 soit 40
- Degré de participation (3 points) : points)
Le degré de participation aux travaux classés par ordre Aussi bien pour l’épreuve de pathologie générale que
de priorité par le candidat, est apprécié pour chaque travail, celle de pathologie spéciale,
sur la maîtrise de la méthodologie, de la discussion et des - les 2/3 de la note évaluent le contenu de la
conclusions. question (données exactes, actualisées et exhaustives)
- Activités pédagogiques (3 points) : - les 1/3 de la note évalue la structuration de la
Cette évaluation doit tenir compte des éléments question (présentation de la problématique, plan, qualité de
suivants : la rédaction)
- l’encadrement des stages 2. Epreuve pratique (coefficient 1 soit 20 points)
- la production de mini modules (format papier ou CD) Elle comporte la présentation d’un patient et la
- la production d’épreuve ECOSM 3 ou épreuve présentation d’un dossier.
pratique équivalente pour les sciences fondamentales et Dans les 2 cas,
mixtes - 1/3 de la note évalue la démarche diagnostique
- les activités de recyclage pédagogique (l’examen clinique du patient compris)
- Directions de thèses et mémoires (4 points) - le 1/3 de la note évalue la conduite à tenir
EPREUVE DE LA LEÇON - le 1/3 de la note évalue la discussion du pronostic
et les commentaires
1. Coefficient : 1 soit 20 points
Pour les spécialités autres que cliniques, le jury
2. Contenu : proposera une épreuve pratique adaptée à la discipline.
Les sujets proposés aux différents candidats doivent les 2/3 de la note évaluent l’analyse du ou des
être du même ordre de difficulté et de même exigence documents soumis aux candidats (radiographie, coupe
temporelle. histologique, chromatogramme, autre problème ou
3. Critères et cotation : exercice) et l’interprétation des données.
La notation est répartie comme suit : Le 1/3 de la note évalue les commentaires des aspects
biocliniques, scientifiques et éthiques)
- les 2/3 de la note évalueront le contenu de la leçon,
le plan et l’utilisation des supports pédagogiques 3. Epreuve des titres et travaux (coefficient 1 soit
20 points) :
- le 1/3 de la note évaluera le respect du temps
imparti et la qualité de l’exposé. Les titres (coefficient 0,5 soit 10 points) :
EPREUVE PRATIQUE Entrent en ligne de compte :
1. Coefficient : 1 soit 20 points Le résidanat : 6 points
2. Contenu : Le diplôme de spécialité : 2 points
C’est une épreuve de dossier et non de malade, le Les autres diplômes universitaires de la discipline ou
candidat, à ce niveau, étant supposé maîtriser l’examen d’une discipline apparentée : 2 points
clinique Les Travaux (coefficient 0,5 soit 10 points) :
Pour les spécialités autres que cliniques, le jury On entend par travaux :
proposera une épreuve pratique adaptée à la discipline - les communications affichées (posters) ou orales et
3. critères et cotation : les conférences réalisées dans le cadre d’une manifestation
scientifique : congrès, symposium, colloque, journées
- les 2/3 de la note évalueront la démarche scientifiques…
diagnostique et la discussion de la prise en charge
- les publications dans les revues scientifiques ou
- le 1/3 de la note évaluera la discussion du dans des ouvrages
pronostic et de l’intérêt du cas pour l’enseignement ainsi Le dossier du candidat doit comporter le texte intégral
que le respect du temps imparti. des articles et les abstracts de tous les travaux

Page 2146 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


Les publications sont notées sur 5 points Arrête :
Les communications sont notées sur 5 points Article premier - Un concours sur épreuves est ouvert
au ministère de la santé publique, le 7 décembre 2009 et
1. Pour les publications, la notation doit tenir
jours suivants, pour le recrutement de 10 médecins dentistes
compte
majors de la santé publique conformément aux dispositions
- du type de l’étude (revue de la littérature, méta du décret n° 91-234 du 4 février 1991 et celles de l’arrêté
analyse, étude prospective, étude rétrospective, série de cas, du 26 novembre 1991susvisés.
cas clinique) Art. 2 - La clôture du registre d’inscription des
- du type de publication (revue indexée ou non candidatures est fixée au 6 novembre 2009.
indexée, encyclopédie, livre, monographie) Art. 3 - Le présent arrêté sera publié au Journal Officiel
- de l’impact factor de la revue de la République Tunisienne.
- du nombre de citations sur le site Scopus Tunis, le 29 juillet 2009.
Le ministre de la santé publique
- et du rang du candidat dans la publication
Mondher Zenaidi
2. Pour les communications, la note comporte 2
Vu
composantes :
Le Premier ministre
- une composante quantitative (sur 2,5 points)
Mohamed Ghannouchi
Elle évalue l’ensemble des communications dont le
résumé et l’attestation de présentation figurent dans le
Arrêté du ministre de la santé publique du 29
dossier du candidat.
juillet 2009, portant ouverture d’un concours sur
La notation doit tenir compte : épreuves pour le recrutement de médecins
dentistes principaux de la santé publique.
* du type de communication (communication orale,
Le ministre de la santé publique,
communication avec abstract publié, poster, conférence,
vidéo forum) et du niveau de la manifestation Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
(internationale, nationale ou locale)
des établissements publics à caractère administratif,
* du rang du candidat dans la communication ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et
- une composante qualitative (sur 2,5 points) notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007,
Vu le décret n° 91-234 du 4 février 1991, portant statut
Elle est appréciée sur l’évaluation de 5 à 10
du corps des médecins dentistes de la santé publique,
communications sélectionnées par le candidat et qui seront ensemble les textes qui l’ont modifié ou complété et
accompagnées d’une fiche d’auto-analyse sur formulaire ad notamment le décret n° 2001-315 du 23 janvier 2001,
hoc pour chaque travail. Vu l’arrêté du ministre de la santé publique du 26
novembre 1991, fixant le règlement et le programme du
concours sur épreuves pour le recrutement de médecins
Arrêté du ministre de la santé publique du 29
dentistes principaux de la santé publique.
juillet 2009, portant ouverture d’un concours sur
épreuves pour le recrutement de médecins Arrête :
dentistes majors de la santé publique. Article premier - Un concours sur épreuves est ouvert
au ministère de la santé publique, le 1er décembre 2009 et
Le ministre de la santé publique,
jours suivants, pour le recrutement de 15 médecins dentistes
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut principaux de la santé publique conformément aux
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et dispositions du décret n° 91-234 du 4 février 1991 et celles
des établissements publics à caractère administratif, de l’arrêté du 26 novembre 1991 susvisés.
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et Art. 2 - La clôture du registre d’inscription des
notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007, candidatures est fixée au 31 octobre 2009.
Vu le décret n° 91-234 du 4 février 1991, portant statut Art. 3 - Le présent arrêté sera publié au Journal Officiel
du corps des médecins dentistes de la santé publique, de la République Tunisienne.
ensemble les textes qui l’ont modifié ou complété et Tunis, le 29 juillet 2009.
notamment le décret n° 2001-315 du 23 janvier 2001, Le ministre de la santé publique
Vu l’arrêté du ministre de la santé publique du 26 Mondher Zenaidi
novembre 1991, fixant le règlement et le programme du Vu
concours sur épreuves pour le recrutement de médecins Le Premier ministre
dentistes majors de la santé publique. Mohamed Ghannouchi

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2147


Arrêté du ministre de la santé publique du 29 Arrête :
juillet 2009, portant ouverture d’un concours Article premier - Un concours externe sur titres et
externe sur titres et travaux pour le recrutement travaux est ouvert au ministère de la santé publique, le 16
de médecins dentistes spécialistes de la santé novembre 2009 et jours suivants, pour le recrutement de 15
publique. médecins dentistes de la santé publique conformément aux
Le ministre de la santé publique, dispositions du décret n° 91-234 du 4 février 1991 et celles
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut de l’arrêté du 8 juin 1991 susvisés.
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et Art. 2 - La clôture du registre d’inscription des
des établissements publics à caractère administratif, candidatures est fixée au 16 octobre 2009.
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et Art. 3 - Le présent arrêté sera publié au Journal Officiel
notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007, de la République Tunisienne.
Vu le décret n° 91-234 du 4 février 1991, portant statut Tunis, le 29 juillet 2009.
du corps de médecins dentistes de la santé publique, Le ministre de la santé publique
ensemble les textes qui l’ont modifié ou complété et Mondher Zenaidi
notamment le décret n° 2001-315 du 23janvier 2001,
Vu
Vu l’arrêté du ministre de la santé publique du 8 juin Le Premier ministre
1991, fixant les conditions de participation et d’admission Mohamed Ghannouchi
au concours sur titres et travaux pour le recrutement de
médecins dentistes spécialistes de la santé publique.
Arrête : Arrêté du ministre de la santé publique du 29
Article premier - Un concours externe sur titres et juillet 2009, fixant les conditions de participation
travaux est ouvert au ministère de la santé publique, le 23 et d’admission au concours sur titres et travaux
novembre 2009 et jours suivants, pour le recrutement de 6 pour le recrutement de médecins spécialistes de
médecins dentistes spécialistes de la santé publique la santé publique.
conformément aux dispositions du décret n° 91-234 du 4 Le ministre de la santé publique,
février 1991 et celles de l’arrêté du 8 juin 1991 susvisés. Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
Art. 2 - La clôture du registre d’inscription est fixée au général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
23 octobre 2009. des établissements publics à caractère administratif,
Art. 3 - Le présent arrêté sera publié au Journal Officiel ensemble les textes qui l’ont modifiée et complétée et
notamment la loi n° 2007-67 du 27 décembre 2007,
de la République.
Vu le décret n° 2008-3449 du 10 novembre 2008,
Tunis, le 29 juillet 2009.
portant statut particulier du corps médical hospitalo-
Le ministre de la santé publique sanitaire et notamment ses articles 11 et 14,
Mondher Zenaidi Vu l’arrêté du ministre de la santé publique du 8 juin
Vu 1991, fixant les conditions de participation et d’admission
Le Premier ministre au concours sur titres et travaux pour le recrutement de
Mohamed Ghannouchi médecins spécialistes de la santé publique à plein temps,
Arrête :
Article premier - Le concours sur titres et travaux pour
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 le recrutement de médecins spécialistes de la santé
juillet 2009, portant ouverture d’un concours publique, prévu par les articles 11 et 14 du décret susvisé n°
externe sur titres et travaux pour le recrutement 2008-3449 du 10 novembre 2008, portant statut particulier
de médecins dentistes de la santé publique. du corps médical hospitalo-sanitaire est organisé selon les
Le ministre de la santé publique, dispositions fixées par le présent arrêté.
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut Art. 2 - La date d’ouverture du concours susvisé, le
nombre de postes à pourvoir ainsi que la date de clôture du
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
des établissements publics à caractère administratif, registre d’inscription sont fixés par arrêté du ministre de la
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et santé publique.
notamment la loi n°2007-69 du 27 décembre 2007, Art. 3 - Les candidats au concours prévu à l’article
Vu le décret n° 91-234 du 4 février 1991, portant statut premier ci-dessus, doivent joindre à leur demande de
du corps de médecins dentistes de la santé publique, candidature les pièces suivantes :
ensemble les textes qui l’ont modifié ou complété et 1) Lors du dépôt de la candidature :
notamment le décret n° 2001-315 du 23 janvier 2001, - une demande de candidature,
Vu l’arrêté du ministre de la santé publique du 8 juin - une photocopie de la carte d’identité nationale,
1991, fixant les conditions de participation et d’admission - une photocopie des diplômes accompagnée, le cas
au concours sur titres et travaux pour le recrutement de échéant, d’une attestation d’équivalence pour les diplômes
médecins dentistes de la santé publique. étrangers.

Page 2148 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


- le curriculum vitae du candidat et un état des travaux Arrêté du ministre de la santé publique du 29
qu’il a accompli, juillet 2009, portant ouverture d’un concours sur
titres et travaux pour le recrutement de médecins
- une copie des travaux et publications scientifiques du
spécialistes de la santé publique.
candidat,
Le ministre de la santé publique,
- une copie de l’attestation d’inscription au conseil de
l’ordre des médecins. Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
2) Après l’admission au concours et avant l’affectation des établissements publics à caractère administratif,
au poste d’emploi : ensemble les textes qui l’ont modifiée et complétée et
- un extrait du casier judiciaire (l’original) datant d’un notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007,
an au plus, Vu le décret n° 2008-3449 du 10 novembre 2008,
- deux extraits de l’acte de naissance (l’original) datant portant statut particulier du corps médical hospitalo-
d’un an au plus, sanitaire et notamment ses articles 11 et 14,
- un certificat médical (l’original) datant de trois mois Vu l’arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet
au plus attestant que le candidat remplit les conditions 2009, fixant les conditions de participation et d’admission
d’aptitude physique et mentale nécessaires pour l’exercice au concours sur titres et travaux pour le recrutement de
de ses fonctions sur tout le territoire de la République, médecins spécialistes de la santé publique.
- une copie certifiée conforme à l’original des diplômes, Arrête :
- une copie certifiée conforme à l’original de Article premier - Un concours sur titres et travaux est
l’attestation d’inscription au conseil de l’ordre des ouvert au ministère de la santé publique, le 13 octobre 2009
médecins. et jours suivants, pour le recrutement de 105 médecins
Art. 4 - Le concours comporte : spécialistes de la santé publique conformément aux
- l’appréciation des titres : (coefficient 1), il est attribué dispositions du décret n°2008-3449 du 10 novembre 2008,
une note de zéro à vingt, portant statut particulier du corps médical hospitalo-
sanitaire et celles de l’arrêté susvisé du 29 juillet 2009.
- l’appréciation des travaux : (coefficient 1), il est
attribué une note de zéro à vingt. Art. 2 - La clôture du registre d’inscription des
candidatures est fixée au 12 septembre 2009.
La moyenne minimum requise pour l’admission, dans la
Tunis, le 29 juillet 2009.
limite du nombre des postes ouverts au concours, est de
Le ministre de la santé publique
10/20.
Mondher Zenaidi
Art. 5 - Le jury du concours est désigné par arrêté du
Vu
Premier ministre sur proposition du ministre de la santé
Le Premier ministre
publique. Il est composé de 5 membres au moins
Mohamed Ghannouchi
appartenant au corps médical hospitalo-sanitaire et au corps
médical des hôpitaux.
Le jury du concours procède au classement des Arrêté du ministre de la santé publique
candidats par ordre de mérite et propose la liste des du 29 juillet 2009, fixant les conditions de
candidats pouvant être admis définitivement. participation et d’admission au concours sur titres
Art. 6 - Le jury établit un procès-verbal de ses et travaux pour le recrutement de médecins de la
délibérations qui devra être signé par le président et la santé publique.
majorité des membres du jury ayant participé aux Le ministre de la santé publique,
délibérations. Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
La liste des candidats admis au concours de recrutement général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
de médecins spécialistes de la santé publique est arrêtée des établissements publics à caractère administratif,
définitivement par le ministre de la santé publique. ensemble les textes qui l’ont modifiée et complétée et
Art. 7 - Sont abrogées toutes les dispositions antérieures notamment la loi n°2007-69 du 27 décembre 2007,
contraires au présent arrêté et notamment celles de l’arrêté Vu le décret n°2008-3449 du 10 novembre 2008, portant
du 8 juin 1991 susvisé. statut particulier du corps médical hospitalo-sanitaire,
Tunis, le 29 juillet 2009. notamment ses articles 8 et 14,
Le ministre de la santé publique Vu l’arrêté du ministre de la santé publique du 8 juin
Mondher Zenaidi 1991, fixant les conditions de participation et d’admission
Vu au concours sur titres et travaux pour le recrutement de
Le Premier ministre médecins de la santé publique à plein temps, tel que
Mohamed Ghannouchi modifié et complété par l’arrêté du 3 juin 2003.

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2149


Arrête : a) La liste principale.
Article premier - Le concours sur titres et travaux pour b) La liste complémentaire : cette liste est établie dans
le recrutement de médecins de la santé publique prévu par la limite de 50% au maximum du nombre de candidats
les articles 8 et 14 du décret susvisé, n° 2008-3449 du 10 inscrits sur la liste principale. Elle permet, le cas échéant, à
novembre 2008, portant statut particulier du corps médical l’administration de remplacer les candidats inscrits sur la
hospitalo-sanitaire est organisé selon les dispositions fixées liste principale et qui n’ont pas rejoint leur poste
par le présent arrêté. d’affectation.
Art. 2 - La date d’ouverture du concours susvisé, le Art. 6 - Le jury établit un procès-verbal de ses
nombre de postes à pourvoir ainsi que la date de clôture du délibérations qui sera signé par le président et la majorité
registre d’inscription sont fixés par arrêté du ministre de la des membres du jury ayant participé aux délibérations.
santé publique. La liste principale et la liste complémentaire des
Art. 3 - Les candidats au concours prévu à l’article candidats admis au concours de recrutement de médecins de
premier ci-dessus, doivent joindre à leur demande de la santé publique sont arrêtées définitivement par le
candidature les pièces suivantes : ministre de la santé publique.
1-Lors du dépôt de la candidature : Art. 7 - L’administration proclame la liste principale et
- une demande de candidature, invite les candidats admis à rejoindre leur poste
- une photocopie de la carte d’identité nationale, d’affectation.
- une photocopie du diplôme accompagnée, le cas Au terme du délai maximum d’un mois après la date de
échéant, d’une attestation d’équivalence pour les diplômes proclamation de la liste principale, l’administration doit
étrangers, mettre en demeure par lettre recommandée avec accusé de
- le curriculum vitae du candidat et un état des travaux réception, les candidats défaillants en les invitant à
qu’il a accompli, rejoindre leur poste dans un délai maximum de 15 jours,
faute de quoi, ils sont radiés de la liste principale des
- une copie des travaux et publications scientifiques du candidats admis au concours et remplacés par ceux inscrits
candidat, par ordre de mérite sur la liste complémentaire.
- une copie de l’attestation d’inscription au conseil de Le recours à la liste complémentaire prend fin dans un
l’ordre des médecins. délai maximum d’une année après la proclamation de la
2) Après l’admission au concours et avant l’affectation liste principale.
au poste d’emploi : Art. 8 - Sont abrogées toutes les dispositions antérieures
- un extrait du casier judiciaire (l’original) datant d’un contraires au présent arrêté et notamment celles de l’arrêté
an au plus, du 8 juin 1991 susvisé, modifié et complété par l’arrêté du 3
- deux extraits de l’acte de naissance (l’original) datant juin 2003.
d’un an au plus, Tunis, le 29 juillet 2009.
- un certificat médical (l’original) datant de trois mois Le ministre de la santé publique
au plus attestant que le candidat remplit les conditions Mondher Zenaidi
d’aptitude physique et mentale nécessaires pour l’exercice Vu
de ses fonctions sur tout le territoire de la République.
Le Premier ministre
- une copie certifiée conforme à l’original du diplôme,
Mohamed Ghannouchi
- une copie certifiée conforme à l’original de
l’attestation d’inscription au conseil de l’ordre des
médecins. Arrêté du ministre de la santé publique
Art. 4 - Le concours comporte : du 29 juillet 2009, portant ouverture d’un
- l’appréciation des titres : (coefficient 1), il est attribué concours sur titres et travaux pour le recrutement
une note de zéro à vingt. de médecins de la santé publique.
- l’appréciation des travaux : (coefficient 1), il est Le ministre de la santé publique,
attribué une note de zéro à vingt. Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
La moyenne minimum requise pour l’admission, dans la général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
limite du nombre des postes ouverts au concours, est de des établissements publics à caractère administratif,
10/20. ensemble les textes qui l’ont modifiée et complétée et
notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007,
Art. 5 - Le jury du concours est désigné par arrêté du
Premier ministre sur proposition du ministre de la santé Vu le décret n° 2008-3449 du 10 novembre 2008,
publique. Il est composé de 5 membres au moins portant statut particulier du corps médical hospitalo-
appartenant au corps médical hospitalo-sanitaire et au corps sanitaire, notamment ses articles 8 et 14,
médical des hôpitaux. Vu l’arrêté du ministre de la santé publique du 29 juillet
Le jury du concours procède au classement des 2009, fixant les conditions de participation et d’admission
candidats par ordre de mérite et propose deux listes des au concours sur titres et travaux pour le recrutement de
candidats pouvant être admis définitivement. médecins de la santé publique.

Page 2150 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


Arrête : Arrêté du ministre de la santé publique du 29
Article premier - Un concours sur titres et travaux est juillet 2009, portant ouverture d’un concours sur
ouvert au ministère de la santé publique, le 30 septembre épreuves pour le recrutement de pharmaciens
2009 et jours suivants, pour le recrutement de 85 médecins spécialistes majors de la santé publique.
de la santé publique conformément aux dispositions du Le ministre de la santé publique,
décret n° 2008-3449 du 10 novembre 2008, portant statut
particulier du corps médical hospitalo-sanitaire et celles de Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
l’arrêté susvisé du 29 juillet 2009. général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
Art. 2 - Ce concours est ouvert pour les régions des établissements publics à caractère administratif,
suivantes et pour le nombre de postes indiqués ci-dessous : ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et
notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007,
Région sanitaire Nombre de postes Vu le décret n° 2005-3296 du 19 décembre 2005,
Nabeul 2 portant statut particulier du corps des pharmaciens
Bizerte 3 (Sejnane - Joumine) hospitalo-sanitaires, tel que modifié et complété par le
Zaghouan 4 décret n° 2007-2976 du 19 novembre 2007,
Kébili 4 Vu l’arrêté du ministre de la santé publique du 28
Tozeur 3 janvier 2008, fixant le règlement et le programme du
concours sur épreuves pour le recrutement de pharmaciens
Tataouine 5
spécialistes majors de la santé publique.
Sidi Bouzid 6
Arrête :
Médenine 8
Gafsa 4 Article premier - Un concours sur épreuves est ouvert
au ministère de la santé publique, le 29 septembre 2009 et
Kasserine 6
jours suivants, pour le recrutement de 2 pharmaciens
Gabès 7
spécialistes majors de la santé publique conformément aux
Siliana 5 dispositions du décret n° 2005-3296 du 19 décembre 2005
Le Kef 7 et celles de l’arrêté du 28 janvier 2008 susvisés.
Béja 4 Art. 2 - La clôture du registre d’inscription des
Jendouba 7 candidatures est fixée au 29 août 2009.
Kairouan 4 Art. 3 - Le présent arrêté sera publié au Journal Officiel
Mahdia 2 de la République Tunisienne.
Centre national pour la 4 Tunis, le 29 juillet 2009.
promotion de la Le ministre de la santé publique
transplantation d’organes Mondher Zenaidi
Vu
Art. 3 - Pour les besoins des services du ministère de
l’intérieur et du développement local, ce concours est ouvert Le Premier ministre
pour le recrutement de (2) médecins de la santé publique. Mohamed Ghannouchi
Art. 4 - Pour les besoins des services du ministère de la
justice et des droits de l’Homme, ce concours est ouvert Arrêté du ministre de la santé publique du 29
pour le recrutement de (2) médecins de la santé publique. juillet 2009, portant ouverture d’un concours sur
Art. 5 - Pour les besoins des services de l’agence épreuves pour le recrutement de pharmaciens
nationale de contrôle sanitaire et environnemental des majors de la santé publique.
produits, ce concours est ouvert pour le recrutement d’un
Le ministre de la santé publique,
(1) médecin de la santé publique.
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
Art. 6 - Pour les besoins des services du ministère des général des personnels de l’état, des collectivités locales et
affaires sociales, de la solidarité et des Tunisiens à
des établissements publics à caractère administratif,
l’étranger, ce concours est ouvert pour le recrutement de (2) ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et
médecins de la santé publique. notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007,
Art. 7 - La clôture du registre d’inscription est fixée au
Vu le décret n° 2005-3296 du 19 décembre 2005,
29 août 2009. portant statut particulier du corps des pharmaciens
Tunis, le 29 juillet 2009. hospitalo-sanitaires, tel que modifié et complété par le
Le ministre de la santé publique décret n° 2007-2976 du 19 novembre 2007,
Mondher Zenaidi Vu l’arrêté du ministre de la santé publique du 28
Vu janvier 2008, fixant le règlement et le programme du
Le Premier ministre concours sur épreuves pour le recrutement de pharmaciens
Mohamed Ghannouchi majors de la santé publique.

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2151


Arrête : Arrêté du ministre de la santé publique du 29
Article premier - Un concours sur épreuves est ouvert juillet 2009, portant ouverture d’un concours sur
épreuves pour le recrutement de pharmaciens
au ministère de la santé publique, le 24 novembre 2009 et
principaux de la santé publique.
jours suivants, pour le recrutement de 10 pharmaciens
majors de la santé publique conformément aux dispositions Le ministre de la santé publique,
du décret n° 2005-3296 du 19 décembre 2005 et celles de Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
l’arrêté du 28 janvier 2008 susvisés. général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
des établissements publics à caractère administratif,
Art. 2 - La clôture du registre d’inscription des ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et
candidatures est fixée au 24 octobre 2009. notamment la loi n° 2007-69du 27 décembre 2007,
Art. 3 - Le présent arrêté sera publié au Journal Officiel Vu le décret n° 2005-3296 du 19 décembre 2005,
de la République Tunisienne. portant statut particulier du corps des pharmaciens
Tunis, le 29 juillet 2009. hospitalo-sanitaires, tel que modifié et complété par le
décret n° 2007-2976 du 19 novembre 2007,
Le ministre de la santé publique
Vu l’arrêté du ministre de la santé publique du 28
Mondher Zenaidi
janvier 2008, fixant le règlement et le programme du
Vu concours sur épreuves pour le recrutement de pharmaciens
Le Premier ministre principaux de la santé publique.
Mohamed Ghannouchi Arrête :
Article premier - Un concours sur épreuves est ouvert
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 au ministère de la santé publique, le 10 novembre 2009 et
juillet 2009, portant ouverture d’un concours sur jours suivants, pour le recrutement de 15 pharmaciens
épreuves pour le recrutement de pharmaciens principaux de la santé publique conformément aux
spécialistes principaux de la santé publique. dispositions du décret n° 2005-3296 du 19 décembre 2005
Le ministre de la santé publique, et celles de l’arrêté du 28 janvier 2008 susvisés.
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut Art. 2 - La clôture du registre d’inscription des
candidatures est fixée au 10 octobre 2009.
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et
des établissements publics à caractère administratif, Art. 3 - Le présent arrêté sera publié au Journal Officiel
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et de la République Tunisienne.
notamment la loi n° 2007-69du 27 décembre 2007, Tunis, le 29 juillet 2009.
Vu le décret n° 2005-3296 du 19 décembre 2005, Le ministre de la santé publique
portant statut particulier du corps des pharmaciens Mondher Zenaidi
hospitalo-sanitaires, tel que modifié et complété par le Vu
décret n° 2007-2976 du 19 novembre 2007, Le Premier ministre
Vu l’arrêté du ministre de la santé publique du 28 Mohamed Ghannouchi
janvier 2008, fixant le règlement et le programme du
concours sur épreuves pour le recrutement de pharmaciens
spécialistes principaux de la santé publique. Arrêté du ministre de la santé publique du 29
Arrête : juillet 2009, portant ouverture d’un concours
externe sur titres et travaux pour le recrutement
Article premier - Un concours sur épreuves est ouvert de pharmaciens spécialistes de la santé publique.
au ministère de la santé publique, le 5 novembre 2009 et
Le ministre de la santé publique,
jours suivants, pour le recrutement de 3 pharmaciens
spécialistes principaux de la santé publique conformément Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut
aux dispositions du décret n° 2005-3296 du 19 décembre général des personnels de l’état, des collectivités locales et
2005 et celles de l’arrêté du 28 janvier 2008 susvisés. des établissements publics à caractère administratif,
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et
Art. 2 - La clôture du registre d’inscription des
notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007,
candidatures est fixée au 5 octobre 2009.
Art. 3 - Le présent arrêté sera publié au Journal Officiel Vu le décret n° 2005-3296 du 19 décembre 2005,
de la République Tunisienne. portant statut particulier du corps des pharmaciens
hospitalo-sanitaires, tel que modifié et complété par le
Tunis, le 29 juillet 2009.
décret n° 2007-2976 du 19 novembre 2007,
Le ministre de la santé publique
Vu l’arrêté du ministre de la santé publique du 27
Mondher Zenaidi
décembre 2006, fixant les conditions de participation et
Vu d’admission au concours sur titres et travaux pour le
Le Premier ministre recrutement de pharmaciens spécialistes de la santé
Mohamed Ghannouchi publique.

Page 2152 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


Arrête : Arrêté du ministre de la santé publique du 30
Article premier - Un concours externe sur titres et juillet 2009, fixant les modalités d’organisation du
travaux est ouvert au ministère de la santé publique, le 3 concours d’admission dans les écoles des
novembre 2009 et jours suivants, pour le recrutement de 6 sciences infirmières pour la formation des
pharmaciens spécialistes de la santé publique assistants de l’éducation de la prime enfance.
conformément aux dispositions du décret n° 2005-3296 du Le ministre de la santé publique,
19 décembre 2005 et celles de l’arrêté du 27 décembre 2006 Vu la loi n° 61-4 du 2 janvier 1961, fixant le statut des
susvisés. écoles professionnelles de la santé publique, ensemble les
Art. 2 - La clôture du registre d’inscription des textes qui l’ont modifiée ou complétée et notamment la loi
candidatures est fixée au 3 octobre 2009. n° 66-56 du 4 juillet1966,
Vu le décret n° 2002 -2230 du 7 octobre 2002, relatif au
Art. 3 - Le présent arrêté sera publié au Journal Officiel
changement de l’appellation des écoles professionnelles de
de la République Tunisienne. la santé publique,
Tunis, le 29 juillet 2009. Vu le décret n° 2007-428 du 6 mars 2007, fixant le
Le ministre de la santé publique cadre général des concours externes sur épreuves pour le
Mondher Zenaidi recrutement et des concours d’entrée aux cycles de
Vu formation organisés par les administrations publiques,
Le Premier ministre Vu le décret n° 2007-652 du 22 mars 2007, relatif aux
écoles des sciences infirmières.
Mohamed Ghannouchi
Arrête :
Article premier - Est organisé conformément aux
Arrêté du ministre de la santé publique du 29 dispositions du présent arrêté, le concours d’admission dans
juillet 2009, portant ouverture d’un concours les écoles des sciences infirmières pour la formation des
externe sur titres et travaux pour le recrutement assistants de l’éducation de la prime enfance.
de pharmaciens de la santé publique. Art. 2 - Le concours visé à l’article premier du présent
Le ministre de la santé publique, arrêté est ouvert par arrêté du ministre de la santé publique.
Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut Cet arrêté fixe :
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et - la date et le lieu du déroulement de l’épreuve écrite et
des établissements publics à caractère administratif, de la visite médicale,
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et - le nombre de postes mis en concours,
notamment la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007, - la date de clôture de la liste de candidatures,
Vu le décret n° 2005-3296 du 19 décembre 2005, - le lieu du dépôt des dossiers.
portant statut particulier du corps des pharmaciens Art. 3 - Pour participer au concours susvisé, le candidat
hospitalo-sanitaires, tel que modifié et complété par le doit répondre aux conditions suivantes :
décret n° 2007-2976 du 19 novembre 2007, - avoir au moins le niveau de la 9ème année de
Vu l’arrêté du ministre de la santé publique du 28 l’enseignement de base ou de la 3ème année de
janvier 2008, fixant les conditions de participation et l’enseignement secondaire (ancien régime) accomplie,
d’admission au concours sur titres et travaux pour le - être âgé de 18 ans au moins et de 30 ans au plus à la
recrutement de pharmaciens de la santé publique. date du déroulement du concours.
Arrête : Art. 4 - Les dossiers de candidature au concours doivent
Article premier - Un concours externe sur titres et comporter les pièces suivantes :
travaux est ouvert au ministère de la santé publique, le 28 - une demande de participation au concours dûment
octobre 2009 et jours suivants, pour le recrutement de 16 signée par le candidat,
pharmaciens de la santé publique conformément aux - une copie certifiée conforme du certificat de présence
dispositions du décret n° 2005-3296 du 19 décembre 2005 ou de scolarité,
et celles de l’arrêté du 28 janvier 2008 susvisés. - une copie certifiée conforme du relevé des notes
Art. 2 - La clôture du registre d’inscription des obtenues au cours de la dernière année de scolarité, portant
candidatures est fixée au 28 septembre 2009. mention de la moyenne annuelle générale du candidat et de
sa conduite,
Art. 3 - Le présent arrêté sera publié au Journal Officiel
de la République Tunisienne. - une copie de la carte d’identité nationale,
Tunis, le 29 juillet 2009. - un extrait de naissance datant de moins d’un an à la
date du déroulement du concours,
Le ministre de la santé publique
- un certificat médical délivré par un médecin de la
Mondher Zenaidi
santé publique attestant que le candidat remplit les
Vu conditions d’aptitude physique et mentale nécessaires pour
Le Premier ministre exercer la profession d’assistant de l’éducation de la prime
Mohamed Ghannouchi enfance,

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2153


- un extrait du casier judiciaire datant de moins d’un an Art. 11 - Nul ne peut être déclaré admis, s’il n’a pas
à la date de déroulement du concours. obtenu, aux deux épreuves une moyenne égale ou
Art. 5 - Une commission, dont les membres sont supérieure à dix sur vingt (10/20).
désignés par arrêté du ministre de la santé publique, statue Si plusieurs candidats ont obtenu la même moyenne, la
sur la recevabilité des candidatures et arrête la liste des priorité est accordée au plus âgé.
candidats admis à concourir. Art. 12 - Le jury du concours procède au classement des
Toute candidature ne comportant pas toutes les pièces candidats par ordre de mérite et propose deux listes des
mentionnées à l’article 4 du présent arrêté ou parvenant candidats pouvant être admis définitivement :
après la clôture de la liste de candidatures est rejetée. A) Une liste principale.
Art. 6 - Le concours susvisé comporte deux étapes : B)Une liste complémentaire : Cette liste est établie
1) l’étape d’admissibilité comporte une épreuve écrite dans la limite de 50% au maximum du nombre des
portant sur un sujet de culture générale rédigée, au choix du candidats inscrits sur la liste principale. Elle permet, le cas
candidat, soit en arabe soit en français. échéant, à l’administration de remplacer les candidats
Durée : 2 heures. inscrits sur la liste principale et qui n’ont pas rejoint leurs
postes de formation.
Coefficient : 2.
Art. 13 - La liste principale et la liste complémentaire
2) l’étape d’admission comporte une épreuve orale des candidats admis au concours sont arrêtées
consistant en un entretien avec le jury. définitivement par le ministre de la santé publique.
Durée : 15 minutes, L’administration invite personnellement, par écrit, les
Coefficient : 1. candidats inscrits sur la liste principale à joindre leurs
Art. 7 - Les épreuves du concours sont proposées par un postes de formation.
jury dont la composition est fixée par décision du ministre Au terme d’un délai maximum de sept (7) jours après la
de la santé publique. date de convocation des candidats définitivement admis,
Art. 8 - Lors de leur correction, les copies de l’épreuve l’administration doit mettre en demeure par lettre
recommandée avec accusé de réception, les candidats
écrite doivent être anonymes, elles sont soumises à une
double correction. Il est attribué à chaque copie une note défaillants en les invitant à rejoindre leurs postes de
exprimée en chiffres variant de zéro (0) à vingt (20). formation dans un délai maximum de quinze (15) jours,
faute de quoi, ils sont radiés de la liste des candidats admis
Au cas où l’écart entre les deux notes est supérieur à au concours et remplacés par ceux inscrits par ordre de
quatre (4) points, l’épreuve est soumise à une nouvelle mérite sur la liste complémentaire.
correction par deux autres correcteurs. Le recours à la liste complémentaire prend fin dans un
La note définitive est égale à la moyenne arithmétique délai maximum de deux mois de la date de convocation des
des deux dernières notes. candidats inscrits sur la liste principale.
Art. 9 - Toute note inférieure à six (6) sur vingt (20) est Tunis, le 30 juillet 2009.
éliminatoire. Le ministre de la santé publique
Sauf décision contraire du jury, les candidats ne peuvent Mondher Zenaidi
disposer pendant la durée des deux épreuves écrite et orale Vu
de livres, de brochures, de notes, ainsi que tout autre
Le Premier ministre
document de quelque nature que ce soit.
Mohamed Ghannouchi
Pendant le déroulement de l’épreuve écrite, il est
interdit aux candidats de :
- communiquer entre eux ou de recevoir des
renseignements externes, MINISTERE DE LA JUSTICE
- sortir de la salle de l’examen sans autorisation de l’un ET DES DROITS DE L'HOMME
des agents chargés de surveiller le déroulement de
l’épreuve,
- quitter définitivement le lieu du déroulement de Décret n° 2009-2259 du 31 juillet 2009, fixant le
l’épreuve écrite sans remettre les copies de l’examen. régime des études et de la formation à l’institut
Toute fraude ou tentative de fraude, dûment constatée, supérieur de la profession d’avocat.
entraîne l’exclusion immédiate du candidat de la salle Le Président de la République,
d’examen, l’annulation de l’épreuve qu’il a subie et son Sur proposition du ministre de la justice et des droits de
interdiction de participer pendant cinq (5) ans à tout l’homme et du ministre de l’enseignement supérieur, de la
concours ultérieur. Cette interdiction est prononcée par recherche scientifique et de la technologie,
arrêté du ministre de la santé publique, sur la base d’un Vu la loi n° 67-29 du 14 juillet 1967, relative à
rapport circonstancié du surveillant ou de l’examinateur qui l’organisation judiciaire, au conseil supérieur de la
l’a constatée. magistrature et au statut de la magistrature, ensemble les
Art. 10 - Nul ne peut être déclaré admissible, s’il n’a pas textes qui l’ont modifiée ou complétée et notamment la loi
obtenu une note égale ou supérieure à dix sur vingt (10/20). organique n° 2005-81 du 4 août 2005,

Page 2154 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


Vu la loi n° 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut Le règlement intérieur est fixé par arrêté conjoint du
général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et ministre de la justice et des droits de l’Homme et du
des établissements publics à caractère administratif, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche
ensemble les textes qui l’ont modifiée ou complétée et scientifique et de la technologie, sur proposition du
notamment la loi n°2007-69 du 27 décembre 2007, directeur de l’institut après avis du conseil scientifique.
Vu la loi n° 87-8 du 6 mars 1987, instituant des Art. 2 - Les étudiants à l’institut supérieur de la
dispositions relatives au travail des retraités, profession d’avocat sont soumis aux dispositions du décret
Vu la loi n° 89-87 du 7 septembre 1989, portant n° 95-1419 du 31 juillet 1995 susvisé, pour la fixation de la
organisation de la profession d’avocat, telle que modifiée et contribution financière des étudiants à la vie universitaire,
complétée par la loi n° 2006-30 du 15 mai 2006, et appliquée aux étudiants en mastère de droit ou de sciences
notamment son article 2 bis, juridiques.
Vu le décret n° 73-114 du 17 mars 1973, portant statut Ils bénéficient des bourses nationales et des prêts
particulier des personnels enseignants des établissements universitaires ainsi que de tous les services et avantages qui
d’enseignement secondaire général du ministère de leurs sont accordés par les règlements en vigueur.
l’éducation nationale, ensemble les textes qui l’ont modifié Art. 3 - Les étudiants en première année sont soumis au
ou complété et notamment le décret n° 2004-1480 du 29 calendrier des vacances appliqué dans les établissements
juin 2004, d’enseignement supérieur conformément aux dispositions
Vu le décret n° 74- 1062 du 28 novembre 1974, fixant du décret n° 2007-2006 du 30 juillet 2007 susvisé. Les
les attributions du ministère de la justice, vacances décidées pour les tribunaux sont applicables aux
étudiants en deuxième année.
Vu le décret n° 86-688 du 10 juillet 1986, relatif aux
bourses nationales et aux prêts universitaires au profit des CHAPITRE II
étudiants et élèves de l’enseignement supérieur, ensemble Le régime des études
les textes qui l’ont modifié ou complété et notamment le Art. 4 - Les études à l’institut supérieur de la profession
décret n° 2001-2438 du 22 octobre 2001, d’avocat, en vue d’obtenir le certificat d’aptitude à la
profession d’avocat, durent conformément à ce qui suit :
Vu le décret n° 93-1825 du 6 septembre 1993, fixant le
statut particulier au corps des enseignants chercheurs des - deux années pour les candidats admis définitivement
au concours d’admission à l’institut, titulaires d’une
universités, ensemble les textes qui l’ont modifié ou
maîtrise en droit ou en sciences juridiques ou de tout
complété et notamment le décret n° 2008-2877 du 11 août diplôme étranger équivalent en droit ou en sciences
2008, juridiques.
Vu le décret n° 95-83 du 16 janvier 1995, relatif à - une seule année correspondant à la deuxième année
l’exercice à titre professionnel d’une activité privée des études, pour les candidats admis définitivement au
lucrative par les personnels de l’Etat, des collectivités concours d’admission à l’institut, titulaires d’un mastère en
publiques locales, des établissements publics à caractère droit ou en sciences juridiques, en sus d’une maîtrise en
administratif et des entreprises publiques, tel que modifié droit ou en sciences juridiques ou d’un diplôme étranger
par le décret n° 97-775 du 5 mai 1997, équivalent en droit ou en sciences juridiques.
Vu le décret n° 95-1419 du 31 juillet 1995, fixant la Art. 5 - Le programme des études à l’institut comprend
contribution financière des étudiants à la vie universitaire, des matières annuelles fondamentales, des matières
tel que modifié et complété par le décret n° 97-1359 du 14 semestrielles pratiques, des visites sur les lieux, des
juillet 1997, conférences spécialisées, l’élaboration d’un mémoire de
recherche, un stage préparatoire et un stage pratique.
Vu le décret n° 2007-2006 du 30 juillet 2007, fixant le
calendrier de l’année universitaire, Art. 6 - Les composantes du programme des études et le
régime des examens, sont fixés par arrêté conjoint du
Vu le décret n° 2007-2699 du 31 octobre 2007, fixant ministre de la justice et des droits de l’Homme et du
l’organisation administrative et financière de l’institut
ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche
supérieur de la profession d’avocat, scientifique et de la technologie.
Vu le décret n° 2008-2876 du 11 août 2008, portant
Art. 7 - Les matières fondamentales et pratiques sont
organisation du ministère de l’enseignement supérieur, de la
recherche scientifique et de la technologie, enseignées en langue arabe. Toutefois, le conseil
scientifique peut décider qu’une ou plusieurs matières
Vu l’avis du ministre des finances,
seront enseignées dans une langue étrangère.
Vu l’avis du tribunal administratif.
Art. 8 - La présence est obligatoire dans les différentes
Décrète : séances de cours, dans les visites sur les lieux, aux
CHAPITRE PREMIER conférences spécialisées, au stage préparatoire et au stage
Dispositions générales pratique. La présence est prise en considération dans la note
Article premier - Les étudiants à l’institut supérieur de accordée par le directeur de l’institut au titre de l’assiduité
la profession d’avocat sont soumis aux dispositions du et du comportement, selon les critères fixés par le règlement
présent décret et au règlement intérieur de l’institut. intérieur de l’institut.

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2155


Si l’étudiant s’absente dans plus de vingt pour cent Art. 11 - Est décerné à l’étudiant déclaré admis aux
(20%) des séances de cours prévues pour une seule matière, examens de la deuxième année conformément aux
il est éliminé des examens de l’année concernée. Toutefois, dispositions de l’article 10 du présent décret, le certificat
le directeur de l’institut peut, à titre exceptionnel, l’autoriser d’aptitude à la profession d’avocat, avec l’une des mentions
à passer l’examen au cas où son absence est justifiée par suivantes :
des raisons de santé ou de force majeure. - « Passable » si la moyenne générale est au moins égale
Si le nombre d’absences dépasse cinquante pour cent à 10/20 et inférieure à 12/20.
(50%) des séances de cours prévues pour une seule matière, - « Assez bien » si la moyenne générale est au moins
l’étudiant est définitivement exclu de l’institut. Toutefois, le égale à 12/20 et inférieure à 14/20.
directeur de l’institut peut l’autoriser à redoubler l’année
concernée, au cas où ses absences sont justifiées par des - « Bien » si la moyenne générale est au moins égale à
14/20 et inférieure à 16/20.
raisons de santé ou de force majeure.
- « Très bien » lorsque la moyenne générale est égale ou
Dans tous les cas, l’étudiant n’est autorisé à redoubler supérieure à 16/20.
qu’une seule fois pendant la durée des études à l’institut.
Art. 12 - Les étudiants ayant obtenu le certificat
Art. 9 - La moyenne générale de l’étudiant en première d’aptitude à la profession d’avocat sont soumis, en ce qui
année est obtenue en additionnant : concerne leur inscription au tableau des avocats stagiaires et
- la moyenne des notes des épreuves de fin du premier le déroulement du stage, aux dispositions de la loi n°89-87
semestre : coefficient un (1), du 7 septembre 1989 susvisée, portant organisation de la
- la moyenne des notes des épreuves de fin du deuxième profession d’avocat.
semestre : coefficient un (1), CHAPITRE III
- la moyenne des notes de contrôle continu attribuée Du perfectionnement de l’expérience des avocats en
dans les matières semestrielles qui n’ont pas fait l’objet exercice
d’épreuves écrites ou orales : coefficient un (1), Art. 13 - L’institut peut organiser des sessions de
- la note attribuée au titre de l’assiduité et du formation spécialisée dans les domaines fixés par le
comportement : coefficient deux (2), directeur de l’institut sur proposition du conseil
- la note du mémoire de recherche : coefficient deux (2). scientifique. Ces sessions sont sanctionnées par un diplôme
appelé « diplôme de formation spécialisée » délivré aux
Chaque étudiant ayant obtenu une moyenne annuelle avocats concernés sur leur demande.
générale égale ou supérieure à dix (10) sur vingt (20), passe
Les modalités d’organisation des sessions de formation
de la première année à la deuxième année, l’étudiant qui n’a spécialisée sont fixées par arrêté conjoint du ministre de la
pas obtenu la moyenne requise est définitivement exclu de justice et des droits de l’Homme et du ministre de
l’institut. Le jury des examens peut décider de lui accorder l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de
le rachat pour le redoublement en première année, si sa la technologie
moyenne annuelle est inférieure à dix (10) sur vingt (20) et Art. 14 - L’institut supérieur de la profession d’avocat
n’est pas inférieure à huit (8) sur vingt (20). organise des actions de formation sous forme de séminaires,
Art. 10 - La moyenne générale de l’étudiant en colloques, de journées d’études, d’ateliers de travaux, ou
deuxième année est obtenue en additionnant : autres et ce afin d’enrichir l’expérience des avocats en
- la moyenne des notes des épreuves de fin du premier exercice.
semestre : coefficient un (1). Art. 15 - La participation à ces actions de formation est
facultative et payante. La durée d’organisation de ces
- la moyenne des notes des épreuves de fin du deuxième actions, leur programme détaillé et les conditions de
semestre : coefficient un (1).
participation, sont fixés par décision du directeur de
- la moyenne des notes de contrôle continu au titre des l’institut, après avis du conseil scientifique de l’institut et
matières semestrielles qui n’ont pas fait l’objet d’épreuves de l’ordre national des avocats.
écrites ou orales : coefficient un(1). CHAPITRE IV
- la note de l’assiduité et du comportement : coefficient Dispositions relatives au cadre enseignant
deux (2). Art. 16 - La mission d’enseignement et de formation à
- la note attribuée au titre du stage préparatoire : l’institut supérieur de la profession d’avocat est confiée à
coefficient deux (2). des magistrats, à des avocats, à des professeurs
Est déclaré admis, tout étudiant inscrit en deuxième d’enseignement supérieur, à des professeurs
année ayant obtenu une moyenne générale annuelle égale d’enseignement secondaire, à des cadres administratifs et à
ou supérieure à dix (10) sur vingt (20). Est exclu des experts dans des domaines déterminés, qu’ils soient en
définitivement de l’institut, tout étudiant n’ayant pas obtenu position d’activité ou mis à la retraite.
la moyenne requise. Toutefois le jury des examens peut Art. 17 - Les magistrats, les professeurs d’enseignement
décider d’accorder le rachat pour le redoublement de supérieur, les professeurs d’enseignement secondaire et les
l’étudiant en deuxième année, si sa moyenne annuelle est cadres administratifs chargés de l’enseignement et de la
inférieure à dix (10) sur vingt (20) et n’est pas inférieure à formation, peuvent être mis en détachement auprès de
huit (8) sur vingt (20). l’institut supérieur de la profession d’avocat.

Page 2156 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


Art. 18 - Le ministre de la justice et des droits de Sont également désignés en tant que personnalités
l’Homme et le ministre de l’enseignement supérieur, de la nationales connues pour leur compétence dans le domaine
recherche scientifique et de la technologie sont chargés, du droit international humanitaire Madame et Messieurs :
chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent - Emna Aouij,
décret qui sera publié au Journal Officiel de la République
- Abdallah El Ahmadi,
Tunisienne.
Tunis, le 31 juillet 2009. - Taoufik Bou Achba.
Zine El Abidine Ben Ali

MINISTERE DU DEVELOPPEMENT
NOMINATIONS ET DE LA COOPERATION
Par arrêté du ministre de la justice et des droits de INTERNATIONALE
l’Homme du 30 juillet 2009.
Sont désignés, pour une période de trois ans à compter
de 4 août 2009, en qualité de membres de la commission NOMINATION
nationale de droit international humanitaire Messieurs et Par arrêté du ministre du développement et de la
Mesdames : coopération internationale du 28 juillet 2009.
- Le ministre de la justice et des droits de l’Homme ou Monsieur Tarek Slama est nommé membre représentant
son représentant : président, le ministère de l’industrie, de l’énergie et des petites et
- Le coordinateur général des droits de l’Homme, moyennes entreprises au conseil d’entreprise de l’office de
développement du Sud, en remplacement de Monsieur
- Kheireddine Ben Soltane représentant du Premier
Kamel Oueslati.
ministère,
- Abdelkrim Elhermi représentant du ministère des
affaires étrangères,
- Marouen Bouguerra représentant du ministère de la MINISTERE DE LA COMMUNICATION
défense nationale, ET DES RELATIONS AVEC LA
-, Nizar Najar représentant du ministère de la justice et CHAMBRE DES DEPUTES ET LA
des droits de l’Homme,
CHAMBRE DES CONSEILLERS
- Mustapha Aloui représentant du ministère de
l’intérieur et du développement local,
- Samia Zammouri représentante du ministère des NOMINATION
affaires de la femme, de la famille, de l’enfance et des Par arrêté du ministre chargé de la
personnes âgées, communication et des relations avec la chambre
- Amel Boukhari représentante du ministère de des députés et la chambre des conseillers du 28
l’éducation et de la formation, juillet 2009.
- Hédi Amamou représentant du ministère de Monsieur Mansour Mhenni est nommé administrateur
l’environnement et du développement durable, représentant l’Etat au conseil d’administration de la société
nouvelle d’impression, de presse et d’édition, en
- Latifa Mkadem représentante du ministère de la
remplacement de Monsieur Mohamed Gontara, et ce, à
culture et de la sauvegarde du patrimoine, compter du 27 juin 2009.
- Nabil Ajroud représentant du ministère de la santé
publique,
- Kamel Ben Messaoud représentant du ministère de
l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT
la technologie, SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE
- Samia Chouba représentante du ministère des affaires SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE
sociales, de la solidarité et des Tunisiens à l’étranger,
- Adel Chaouch Hélal représentant du ministère de la Décret n° 2009-2260 du 31 juillet 2009, complétant
communication et des relations avec la chambre des députés le décret n°2004-2589 du 2 novembre 2004,
et la chambre des conseillers, organisant les concours nationaux d’entrée aux
- Habib Slim représentant du comité supérieur des droits cycles de formation d’ingénieurs.
de l’Homme et des libertés fondamentales, Le Président de la République,
- Meriam Houij représentante de l’union tunisienne de Sur proposition du ministre de l’enseignement
solidarité, supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie,
- Taoufik Ouannes représentant de l’association du Vu la loi n° 2008-19 du 25 février 2008, relative à
croissant rouge tunisien. l’enseignement supérieur,

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2157


Vu le décret n° 93-2333 du 22 novembre 1993, fixant le Décrète :
cadre général du régime des études et les conditions Article premier - Est ajouté un troisième tiret à l’article
d’obtention des diplômes nationaux de premier cycle et de 2 du décret n° 2004-2589 du 2 novembre 2004
maîtrise dans les disciplines littéraires et artistiques ainsi susmentionné, comme suit :
que dans celles des sciences humaines, sociales,
- les étudiants méritants ayant suivi les études de la
fondamentales et techniques, ensemble les textes qui l’ont
modifié ou complété et notamment le décret n° 2001-1220 deuxième année du diplôme national de licence du système
du 28 mai 2001, LMD dans les mentions des sciences ou techniques et
répondant aux conditions fixées par l’arrêté prévu au
Vu le décret n° 95-2602 du 25 décembre 1995, fixant le premier tiret du présent article.
cadre général du régime des études et les conditions
d’obtention du diplôme national d’ingénieur, tel que Art. 2 - Le ministre de l’enseignement supérieur, de la
modifié et complété par le décret n° 2009-643 du 2 mars recherche scientifique et de la technologie, le ministre des
2009, technologies de la communication et le ministre de
l’agriculture et des ressources hydrauliques sont chargés,
Vu le décret n° 2002- 1838 du 12 août 2002, fixant le chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent
cadre général du régime des études et des examens dans les
décret qui sera publié au Journal Officiel de la République
cycles préparatoires aux études d’ingénieur, Tunisienne.
Vu le décret n° 2004-2589 du 2 novembre 2004,
Tunis, le 31 juillet 2009.
organisant les concours nationaux d’entrée aux cycles de
formation d’ingénieurs, Zine El Abidine Ben Ali
Vu le décret n° 2008-27 16 du 4 août 2008, portant
organisation des universités et des établissements NOMINATIONS
d’enseignement supérieur et de recherche et les règles de
leur fonctionnement, Par décret n° 2009-2261 du 30 juillet 2009.
Vu le décret n° 2008-3123 du 22 septembre 2008, fixant Monsieur Hatem Msakni, ingénieur principal, est chargé
le cadre général du régime des études et les conditions des fonctions de secrétaire principal d’université pour
d’obtention du diplôme national de licence dans les exercer les fonctions de sous-directeur des bâtiments et
différents domaines de formation, mentions, parcours et d’équipement à la direction des services communs à
spécialités du système « LMD », l’université de Monastir.
Vu l’avis du ministre des technologies de la
communication, Par décret n° 2009-2262 du 29 juillet 2009.
Vu l’avis du ministre de l’agriculture et des ressources Les maîtres assistants de l’enseignement supérieur, dont
hydrauliques, les noms suivent, sont nommés maîtres de conférences
Vu l’avis du tribunal administratif. conformément aux indications du tableau suivant :

Date d’effet de
Noms et prénoms Etablissements Discipline
la nomination
Hatem Abid Faculté des lettres et des sciences humaines de Langue, lettres et civilisation 26/11/2008
Kairouan arabes
M’Hamed Ghozzi Faculté des lettres et des sciences humaines de Langue, lettres et civilisation 26/11/2008
Kairouan arabes
Mustapha Kamel Farhat Faculté des lettres et des sciences humaines de Philosophie 30/10/2008
Kairouan

Par décret n° 2009-2263 du 29 juillet 2009.


Les maîtres assistants de l’enseignement supérieur, dont les noms suivent, sont nommés maîtres de conférences
conformément aux indications du tableau suivant :

Date de
Prénom et nom Affectation Discipline
nomination
Lotfi Farhane Institut supérieur des sciences appliquées et de Mathématiques 23/11/2008
technologie de Mahdia
Nafaa Chbili Faculté des sciences de Monastir Mathématiques 23/11/2008
Nejla Mahjoub épouse Institut supérieur des sciences appliquées et de Physique 06/12/2008
Said technologie de Mahdia
Moez Bejar Faculté des sciences de Monastir Physique 06/12/2008

Page 2158 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


Par décret n° 2009-2264 du 29 juillet 2009.
Les maîtres assistants de l’enseignement supérieur, dont les noms suivent, sont nommés maîtres de conférences
conformément au tableau suivant :

Date de
Prénom et nom Affectation Discipline
nomination
Besma Bel Hadj Jrad Institut supérieur de biotechnologie de Monastir Sciences biologiques 27/12/2008
épouse Tensaoui
Fathia Ben Alaya épouse Faculté de médecine dentaire de Monastir Sciences biologiques 27/12/2008
Khemiss
Mohamed Nazih Omri Faculté des sciences de Monastir Informatique 20/02/2009

Par décret n° 2009-2265 du 30 juillet 2009.


Les maîtres assistants de l’enseignement supérieur, dont les noms suivent, sont nommés maîtres de conférences
conformément aux indications du tableau suivant :

Date de
Prénom et nom Affectation Discipline
nomination
Sami Ben Naceur Ecole supérieure des sciences économiques Méthodes financières 25/12/2008
et commerciales de Tunis et comptables
Mongi Zidi Institut supérieur de l’animation pour la jeunesse et la Sciences culturelles 25/12/2008
culture
Anis Sellami Ecole supérieure des sciences et techniques de Tunis Génie électrique 26/12/2008
Abdelkader Chaari Ecole supérieure des sciences et techniques de Tunis Génie électrique 26/12/2008

Par décret n° 2009-2266 du 30 juillet 2009.


Les deux maîtres assistants, dont les noms suivent, sont nommés maîtres de conférences conformément aux indications du
tableau suivant :

Date de
Prenom et nom Affectation Discipline
nomination
Moez Bouraoui Institut supérieur des technologies de Urbanisme 10/02/2009
l’environnement, de l’urbanisme et du bâtiment
Narjes Ben Rajeb Institut national des sciences appliquées et de Informatique 20/02/2009
épouse Robbana technologie

Par décret n° 2009-2267 du 29 juillet 2009.


Madame Sonia El Euch épouse Mallek, maître assistant de l’enseignement supérieur, est nommée maître de conférences en
droit privé et sciences criminelles à la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis, à compter du 15 mars
2009.

Par décret n° 2009-2268 du 29 juillet 2009.


Monsieur Faouzi Bedoui, maître assistant de l’enseignement supérieur, est nommé en qualité de maître de conférences en
langue, lettres et civilisation arabes à la faculté des lettres et des sciences humaines de Kairouan, à compter du 26 novembre
2008.

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2159


MINISTERE DE L'INDUSTRIE, Article 2 (paragraphe premier nouveau) - Sont assujettis
à l’audit énergétique obligatoire et périodique les
DE L'ENERGIE ET DES PETITES
établissements suivants désignés ci-après par les termes
ET MOYENNES ENTREPRISES « établissements assujettis » :
- les établissements appartenant au secteur industriel
Décret n° 2009-2269 du 31 juillet 2009, portant dont la consommation totale d’énergie est supérieure ou
modification du décret n° 2004-2144 du 2 égale à huit cents tonnes équivalent pétrole,
septembre 2004, fixant les conditions - les établissements appartenant aux secteurs du
d’assujettissement des établissements transport, du tertiaire et du résidentiel dont la
consommateurs d’énergie à l’audit énergétique consommation totale d’énergie est supérieure ou égale à
obligatoire et périodique, le contenu et la cinq cents tonnes équivalent pétrole.
périodicité de l’audit et les catégories de projets Article 4 (nouveau) - Tout établissement assujetti à
consommateurs d’énergie assujettis à la l’audit énergétique est tenu de remettre à l’agence nationale
consultation obligatoire préalable, les modalités pour la maîtrise de l’énergie les données annuelles de sa
de sa réalisation ainsi que les conditions consommation énergétique. Il est également tenu de charger
d’exercice de l’activité des experts-auditeurs. tous les cinq ans un expert-auditeur répondant aux
Le Président de la République, conditions prévues à l’article 19 du présent décret pour
Sur proposition du ministre de l’industrie, de l’énergie réaliser l’audit énergétique prévu à l’article 2 du présent
et des petites et moyennes entreprises, décret sous peine d’être considéré comme contrevenant et
d’encourir les sanctions prévues par la loi susvisée n°2004-
Vu la loi n° 2004-72 du 2 août 2004, relative à la 72 du 2 août 2004.
maîtrise de l’énergie telle que modifiée par la loi n° 2009-7
Article 13 (nouveau) - Les nouveaux projets
du 9 février 2009,
consommateurs d’énergie et les projets d’extension des
Vu la loi n° 2005-82 du 15 août 2005, portant création établissements consommateurs d’énergie dans les secteurs
du régime pour la maîtrise de l’énergie telle que complétée de l’industrie, du tertiaire et du résidentiel qui répondent
par la loi n° 2006-85 du 25 décembre 2006, aux critères suivants sont assujettis à l’obligation de la
Vu la loi 2005-106 du 19 décembre 2005, portant loi de consultation préalable de l’agence nationale pour la maîtrise
finances pour l’année 2006, telle que modifiée par la loi n° de l’énergie avant le début de leur réalisation, et ce, en vue
2007-70 du 27 décembre 2007 et notamment ses articles 12 de s’assurer de leur efficacité énergétique :
et 13, - la consommation totale prévisionnelle d’énergie pour
Vu le décret n° 95-916 du 22 mai 1995, fixant les les établissements industriels est supérieure ou égale à huit
cents tonnes équivalent pétrole,
attributions du ministère de l’industrie,
- la consommation totale prévisionnelle d’énergie pour
Vu le décret n° 2000-1124 du 22 mai 2000, fixant les bâtiments appartenant aux secteurs du tertiaire et du
l’organisation administrative et financière et les modalités résidentiel est supérieure ou égale à deux cents tonnes
de fonctionnement de l’agence nationale des énergies équivalent pétrole.
renouvelables tel que modifié par le décret n° 2004-795 du Les nouveaux projets et les projets d’extension des
22 mars 2004, établissements grands consommateurs d’énergie,
Vu le décret n° 2004-2144 du 2 septembre 2004, fixant appartenant au secteur de l’industrie et dont la
les conditions d’assujettissement des établissements consommation totale prévisionnelle d’énergie est supérieure
consommateurs d’énergie à l’audit énergétique obligatoire ou égale à sept mille tonnes équivalent pétrole sont soumis
et périodique, le contenu et la périodicité de l’audit et les à l’autorisation préalable prévue à l’article 5 (bis) de la loi
catégories de projets consommateurs d’énergie assujettis à susvisée n° 2004-72 du 2 août 2004.
la consultation obligatoire préalable, les modalités de sa Article 14 (paragraphe premier nouveau). La
réalisation ainsi que les conditions d’exercice de l’activité consultation obligatoire préalable consiste en la réalisation
des experts-auditeurs, par l’établissement concerné d’un audit énergétique avant
Vu le décret n° 2005-2234 du 22 août 2005, fixant les l’exécution des projets consommateurs d’énergie prévus à
taux et les montants des primes relatives aux actions l’article 13 du présent décret et la soumission de ses
concernées par le régime pour la maîtrise de l’énergie ainsi résultats à l’agence nationale pour la maîtrise de l’énergie
que les conditions et les modalités de leur octroi, tel que qui donnera son avis à son sujet dans les délais suivants :
modifié par le décret n° 2009-362 du 9 février 2009, - trente jours de la date du dépôt du dossier pour les
Vu l’avis du tribunal administratif. établissements dont la consommation totale annuelle
d’énergie ne dépasse pas quatre mille tonnes équivalent
Décrète : pétrole,
Article premier - Sont abrogés, le paragraphe premier de - soixante jours de la date du dépôt du dossier pour les
l’article 2, l’article 4, l’article 13, le paragraphe premier de établissements dont la consommation totale annuelle
l’article 14, l’article 18 et l’article 19 du décret susvisé n° d’énergie supérieure à quatre mille tonnes équivalent
2004-2144 du 2 septembre 2004 et remplacés par ce qui suit : pétrole et inférieure à sept mille tonnes équivalent pétrole,

Page 2160 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


Article 18 (nouveau) - Tout établissement assujettit est Vu la demande déposée le 31 décembre 2008, à la
tenu d’effectuer l’audit énergétique obligatoire et direction générale de l’énergie par laquelle la société
périodique par l’intermédiaire d’un expert auditeur qui « POROS » et l’entreprise tunisienne d’activités pétrolières,
remplit les conditions prévues à l’article 19 du présent ont sollicité conformément à l’article 10 du code des
décret. L’établissement est tenu également de conclure à cet hydrocarbures, l’attribution d’un permis de prospection
effet avec l’expert auditeur une convention rédigée d’hydrocarbures dit permis « Telemzane »,
conformément à un modèle préparé par l’agence. La Vu l’avis favorable émis par le comité consultatif des
convention sera soumise avant sa signature par les deux hydrocarbures lors de sa réunion du 15 janvier 2009,
parties à l’agence pour approbation. Vu le rapport du directeur général de l’énergie.
Article 19 (nouveau) - Ne peuvent exercer la profession Arrête :
d’expert-auditeur en énergie dans les secteurs de l’industrie, Article premier – Est institué pour une période de deux
du transport, du tertiaire et du résidentiel que les ingénieurs ans à compter de la date de publication du présent arrêté au
appartenant à des bureaux d’études, les centres techniques Journal Officiel de la République Tunisienne un permis de
ou les ingénieurs-conseils. Ils doivent être de nationalité
prospection d’hydrocarbures dit permis « Telemzane » au
tunisienne et avoir une expérience de cinq ans au moins profit de la société « POROS » et de l’entreprise tunisienne
dans leur spécialité. d’activité pétrolières.
Ne peuvent exercer la profession d’expert-auditeur en Ce permis situé dans le gouvernorat de Kébili, comporte
énergie sur plan dans les secteurs du tertiaire et du 1345 périmètres élémentaires, soit 5380 kilomètres carrés et
résidentiel que les ingénieurs appartenant à un bureau est délimité conformément au décret susvisé n° 2000-946
d’études ou les ingénieur-conseils spécialisés dans le du 2 mai 2000 par les sommets et les numéros de repères
domaine de la thermique des bâtiments et les architectes. Ils figurant dans le tableau ci-après :
doivent être de nationalité tunisienne et avoir une
expérience de cinq ans au moins dans leur spécialité.
Sommets N° des repères
Art. 2 – Est supprimé l’article 20 du décret susvisé n°
2004-2144 du 2 septembre 2004. 1 Intersection du parallèle 376 avec la frontière
Art. 3 - Le ministre de l’industrie, de l’énergie et des Tuniso-Algérienne
petites et moyennes entreprises est chargé de l’exécution du 2 174 376
présent décret qui sera publié au Journal Officiel de la
République Tunisienne. 3 174 366

Tunis, le 31 juillet 2009. 4 230 366


Zine El Abidine Ben Ali 5 230 354
6 240 354

Arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et 7 240 350


des petites et moyennes entreprises du 28 juillet 8 304 350
2009, portant institution d’un permis de
9 304 316
prospection d’hydrocarbures dit permis
« Telemzane ». 10 188 316
Le ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et 11 188 338
moyennes entreprises,
12 Intersection du parallèle 338 avec la frontière
Vu le code des hydrocarbures promulgué par la loi n° Tuniso-Algérienne
99-93 du 17 août 1999, tel que modifié et complété par la
loi n° 2002-23 du 14 février 2002, la loi n° 2004-61 du 27 13/1 Intersection du parallèle 376 avec la frontière
juillet 2004 et la loi n° 2008-15 du 18 février 2008, Tuniso-Algérienne
Vu le décret n° 2000-713 du 5 avril 2000, portant
composition et fonctionnement du comité consultatif des Art. 2 – Les droits et obligations relatifs au présent
hydrocarbures, permis seront régis par la loi n° 99-93 du 17 août 1999, telle
Vu le décret n° 2000-946 du 2 mai 2000, fixant les que complétée par la loi n° 2002-23 du 14 février 2002, la
coordonnées géographiques et les numéros des repères des loi n° 2004-61 du 27 juillet 2004 et la loi n° 2008-15 du 18
sommets des périmètres élémentaires constituant les titres février 2008 ainsi que par le protocole d’accord susvisé du
des hydrocarbures, 12 mai 2009.
Tunis, le 28 juillet 2009
Vu le protocole d’accord signé à Tunis le 12 mai 2009,
Le ministre de l’industrie, de l'énergie et des
entre l’Etat Tunisien d’une part, la société « POROS » et petites et moyennes entreprises
l’entreprises tunisienne d’activités pétrolières d’autre part, Afif Chelbi
Vu l’arrêté du ministre de l’industrie du 15 février 2001, Vu
fixant les modalités de dépôt et d’instruction des demandes Le Premier ministre
de titres d’hydrocarbures, Mohamed Ghannouchi

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2161


Arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et des Art. 2 – Les droits et obligations relatifs au présent
petites et moyennes entreprises du 28 juillet 2009, permis seront régis par la loi n° 99-93 du 17 août 1999, telle
portant institution d’un permis de prospection que complétée par la loi n° 2002-23 du 14 février 2002, la
d’hydrocarbures dit permis « Kasserine ». loi n° 2004-61 du 27 juillet 2004 et la loi n° 2008-15 du 18
Le ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et février 2008 ainsi que par le protocole d’accord susvisé du
moyennes entreprises, 12 mai 2009.
Vu le code des hydrocarbures promulgué par la loi n° Tunis, le 28 juillet 2009
99-93 du 17 août 1999, tel que modifié et complété par la Le ministre de l’industrie, de l'énergie et des
loi n° 2002-23 du 14 février 2002, la loi n° 2004-61 du 27 petites et moyennes entreprises
juillet 2004 et la loi n° 2008-15 du 18 février 2008, Afif Chelbi
Vu le décret n° 2000-713 du 5 avril 2000, portant Vu
composition et fonctionnement du comité consultatif des Le Premier ministre
hydrocarbures, Mohamed Ghannouchi
Vu le décret n° 2000-946 du 2 mai 2000, fixant le
coordonnées géographiques et les numéros des repères des
sommets des périmètres élémentaires constituant les titres Arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et des
des hydrocarbures, petites et moyennes entreprises du 28 juillet 2009,
Vu le protocole d’accord signé à Tunis le 12 mai 2009, portant institution d’un permis de recherche de
entre l’Etat Tunisien d’une part, la société « POROS » et substances minérales du 4ème groupe au lieu dit
l’entreprises tunisienne d’activités pétrolières d’autre part, « Bir Elafou » dans le gouvernorat de Zaghouan.
Le ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et
Vu l’arrêté du ministre de l’industrie du 15 février 2001,
fixant les modalités de dépôt et d’instruction des demandes moyennes entreprises,
de titres d’hydrocarbures, Vu le code minier promulgué par la loi n° 2003-30 du
Vu la demande déposée le 31 décembre 2008, à la 28 avril 2003,
direction générale de l’énergie, par laquelle la société Vu le décret n° 2003-1725 du 11 août 2003, fixant les
« POROS » et l’entreprise tunisienne d’activités pétrolières, coordonnées géographiques et les numéros des repères des
ont sollicité conformément à l’article 10 du code des sommets des périmètres élémentaires constituant les titres
hydrocarbures, l’attribution d’un permis de prospection miniers,
d’hydrocarbures dit permis « Kasserine », Vu le décret n° 2003-1726 du 11 août 2003, fixant la
Vu l’avis favorable émis par le comité consultatif des composition et les modalités de fonctionnement du comité
hydrocarbures lors de sa réunion du 15 janvier 2009, consultatif des mines,
Vu le rapport du directeur général de l’énergie. Vu l’arrêté des ministres des finances et de l’industrie et
Arrête : de l’énergie du 16 décembre 2003, fixant le droit fixe dû au
titre des demandes d’institution et de renouvellement des
Article premier – Est institué pour une période de deux titres miniers,
ans à compter de la date de publication du présent arrêté au
Vu l’arrêté du ministre de l’industrie et de l’énergie du
Journal Officiel de la République Tunisienne un permis de
prospection d’hydrocarbures dit permis « Kasserine » au 1er mars 2004, fixant les modalités de dépôt des demandes
profit de la société « POROS » et de l’entreprise tunisienne des titres miniers,
d’activité pétrolières. Vu la demande, déposée le 11 mai 2009 à la direction
Ce permis situé dans le gouvernorat de Kasserine, générale des mines, par laquelle la société Ben Ameur de
transport a sollicité l’attribution d’un permis de recherche
comporte 1277 périmètres élémentaires, soit 5108
kilomètres carrés et est délimité conformément au décret de substances minérales du 4ème groupe, situé dans le
susvisé n° 2000-946 du 2 mai 2000 par les sommets et les gouvernorat de Zaghouan, au lieu dit « Bir Elafou », carte
de Bir M’Chergua à l’échelle 1/50000,
numéros de repères figurant dans le tableau ci-après :
Vu l’avis favorable émis par le comité consultatif des
Sommets N° des repères mines lors de sa réunion du 20 juin 2009,
1 194 594 Vu le rapport du directeur général des mines.
2 194 600
Arrête :
Article premier. – La société Ben Ameur de transport,
3 198 600
faisant élection de son domicile à Bembla, avenue Habib
4 198 602 Bourguiba, 5021 Bembla, est autorisée à réaliser les travaux
5 206 602 de recherche des substances minérales du 4ème groupe au
6 206 604 lieu dit « Bir Elafou » du gouvernorat de Zaghouan.
7 276 604 Le permis de recherche prévu au premier paragraphe du
8 276 534
présent article est accordé pour une période de trois années
à compter de la date de publication du présent arrêté au
9 204 534 Journal Officiel de la République Tunisienne.
10 204 594 Ce permis est régi par le code minier sous réserve des
11/1 194 594 droits des tiers régulièrement acquis.

Page 2162 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


Ce permis comporte un seul périmètre élémentaire, soit Vu la demande, déposée le 17 février 2009 à la direction
4 kilomètres carrés et est délimité par les sommets et les générale des mines, par laquelle la société tunisian mining
numéros de repères figurant dans le tableau ci-après, et ce services a sollicité l’attribution d’un permis de recherche de
conformément au décret susvisé n° 2003-1725 du 11 août substances minérales du 3ème groupe, situé dans le
2003 : gouvernorat de Kasserine, au lieu dit « Jebel Rémila », carte
de Jebel Biréno à l’échelle 1/50000,
Sommets N° des repères
Vu l’avis favorable émis par le comité consultatif des
mines lors de sa réunion du 20 juin 2009,
1 314 768 Vu le rapport du directeur général des mines.
2 316 768 Arrête :
Article premier – La société Tunisian mining services,
3 316 766
faisant élection de son domicile à Tunis, 53 rue Echam,
4 314 766 1002 Tunis, est autorisée à réaliser les travaux de recherche
des substances minérales du 3ème groupe au lieu dit « Jebel
1 314 768
Rémila » du gouvernorat de Kasserine.
Le permis de recherche prévu au premier paragraphe du
Art. 2 – Au cours de la période de validité du permis de présent article est accordé pour une période de trois années
recherche prévue à l’article premier du présent arrêté, la à compter de la date de publication du présent arrêté au
société Ben Ameur de transport doit réaliser le programme Journal Officiel de la République Tunisienne.
minimum des travaux de recherche pour lequel elle s’est
engagée et dont le coût total est estimé à quarante huit mille Ce permis est régi par le code minier sous réserve des
cinq cent dinars. droits des tiers régulièrement acquis.
Art. 3 – Le présent arrêté sera publié au Journal Officiel Ce permis comporte trois périmètres élémentaires, soit
de la République Tunisienne. 12 kilomètres carrés et est délimité par les sommets et les
numéros de repères figurant dans le tableau ci-après, et ce,
Tunis, le 28 juillet 2009 conformément au décret susvisé n° 2003-1725 du 11 août
Le ministre de l’industrie, de l'énergie et des 2003 :
petites et moyennes entreprises
Afif Chelbi
Vu Sommets N° des repères
Le Premier ministre 1 186 640
Mohamed Ghannouchi
2 190 640

Arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et 3 190 636


des petites et moyennes entreprises du 28 juillet 4 188 636
2009, portant institution d’un permis de recherche
de substances minérales du 3ème groupe au lieu 5 188 638
dit « Jebel Rémila » dans le gouvernorat de
Kasserine. 6 186 638
Le ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et 1 186 640
moyennes entreprises,
Vu le code minier promulgué par la loi n° 2003-30 du
28 avril 2003, Art. 2 – Au cours de la période de validité du permis de
recherche prévue à l’article premier du présent arrêté, la
Vu le décret n° 2003-1725 du 11 août 2003, fixant les société tunisian mining services doit réaliser le programme
coordonnées géographiques et les numéros des repères des minimum des travaux de recherche pour lequel elle s’est
sommets des périmètres élémentaires constituant les titres engagée et dont le coût total est estimé à quatre vingt douze
miniers, mille neuf cent dinars.
Vu le décret n° 2003-1726 du 11 août 2003, fixant la Art. 3. – Le présent arrêté sera publié au Journal Officiel
composition et les modalités de fonctionnement du comité de la République Tunisienne.
consultatif des mines,
Tunis, le 28 juillet 2009
Vu l’arrêté des ministres des finances et de l’industrie et
Le ministre de l’industrie, de l'énergie et des
de l’énergie du 16 décembre 2003, fixant le droit fixe dû au
petites et moyennes entreprises
titre des demandes d’institution et de renouvellement des
titres miniers, Afif Chelbi
Vu
Vu l’arrêté du ministre de l’industrie et de l’énergie du
1er mars 2004, fixant les modalités de dépôt des demandes Le Premier ministre
des titres miniers, Mohamed Ghannouchi

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2163


Arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et Art. 2 – Au cours de la période de validité du permis de
des petites et moyennes entreprises du 28 juillet recherche prévue à l’article premier du présent arrêté, la
2009, portant institution d’un permis de recherche société tunisian mining services doit réaliser le programme
de substances minérales du 3ème groupe au lieu minimum des travaux de recherche pour lequel elle s’est
dit « Henchir Bir Guerissa » dans le gouvernorat engagée et dont le coût total est estimé à quarante neuf
de Kasserine. mille neuf cent dinars.
Le ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et Art. 3 – Le présent arrêté sera publié au Journal Officiel
moyennes entreprises, de la République Tunisienne.
Vu le code minier promulgué par la loi n° 2003-30 du Tunis, le 28 juillet 2009
28 avril 2003, Le ministre de l’industrie, de l'énergie et des
Vu le décret n° 2003-1725 du 11 août 2003, fixant les petites et moyennes entreprises
coordonnées géographiques et les numéros des repères des Afif Chelbi
sommets des périmètres élémentaires constituant les titres Vu
miniers, Le Premier ministre
Vu le décret n° 2003-1726 du 11 août 2003, fixant la Mohamed Ghannouchi
composition et les modalités de fonctionnement du comité
consultatif des mines, Arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et des
Vu l’arrêté des ministres des finances et de l’industrie et petites et moyennes entreprises du 28 juillet 2009,
de l’énergie du 16 décembre 2003, fixant le droit fixe dû au portant annulation du permis de recherche de
titre des demandes d’institution et de renouvellement des substances minérales du 4ème groupe au lieu dit
titres miniers, « Jebel El Groun » dans le gouvernorat de Nabeul.
Vu l’arrêté du ministre de l’industrie et de l’énergie du Le ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et
1er mars 2004, fixant les modalités de dépôt des demandes moyennes entreprises,
des titres miniers, Vu le code minier promulgué par la loi n° 2003-30 du
Vu la demande, déposée le 18 février 2009 à la direction 28 avril 2003,
générale des mines, par laquelle la société tunisian mining Vu le décret n° 2003-1725 du 11 août 2003, fixant les
services a sollicité l’attribution d’un permis de recherche de coordonnées géographiques et les numéros des repères des
substances minérales du 3ème groupe, situé dans le sommets des périmètres élémentaires constituant les titres
gouvernorat de Kasserine, au lieu dit « Henchir Bir miniers,
Guerissa », carte de Jebel Biréno à l’échelle 1/50000, Vu le décret n° 2003-1726 du 11 août 2003, fixant la
Vu l’avis favorable émis par le comité consultatif des composition et les modalités de fonctionnement du comité
mines lors de sa réunion du 20 juin 2009, consultatif des mines,
Vu le rapport du directeur général des mines. Vu l’arrêté des ministres des finances et de l’industrie et
Arrête : de l’énergie du 16 décembre 2003, fixant le droit fixe dû au
titre des demandes d’institution et de renouvellement des
Article premier – La société Tunisian mining services,
titres miniers,
faisant élection de son domicile à Tunis, 53 rue Echam,
1002 Tunis, est autorisée à réaliser les travaux de recherche Vu l’arrêté du ministre de l’industrie et de l’énergie du
des substances minérales du 3ème groupe au lieu dit 1er mars 2004, fixant les modalités de dépôt des demandes
« Henchir Bir Guerissa » du gouvernorat de Kasserine. des titres miniers,
Le permis de recherche prévu au premier paragraphe du Vu l’arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie et des
présent article est accordé pour une période de trois années petites et moyennes entreprises du 18 février 2009, portant
à compter de la date de publication du présent arrêté au institution du permis de recherche de substances minérales
Journal Officiel de la République Tunisienne. du 4ème groupe au lieu dit « Jebel El Groune » du
gouvernorat de Nabeul, en faveur de la société Ben Ameur
Ce permis est régi par le code minier sous réserve des de transport de marchandises,
droits des tiers régulièrement acquis.
Vu la demande déposée le 1er juin 2009 à la direction
Ce permis comporte un seul périmètre élémentaire, générale des mines, par laquelle la société Ben Ameur de
soit 4 kilomètres carrés et est délimité par les sommets et
transport de marchandises renonce au permis de recherche
les numéros de repères figurant dans le tableau ci-après, susvisé,
et ce conformément au décret susvisé n° 2003-1725 du
11 août 2003 : Vu l’avis favorable émis par le comité consultatif des
mines lors de sa réunion du 20 juin 2009,
Vu le rapport du directeur général des mines.
Sommets N° des repères
Arrête :
1 194 638 Article premier – Est annulé, le permis de recherche des
2 196 638 substances minérales du 4ème groupe au lieu dit « Jebel El
Groun », du gouvernorat de Nabeul institué par l’arrêté du
3 196 636 ministre de l’industrie, de l’énergie et des petites et
4 194 636 moyennes entreprises susvisé du 18 février 2009, et ce, à la
demande de la société Ben Ameur de transport de
1 194 638 marchandises.

Page 2164 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 N° 62


Art. 2 – De nouveaux droits pourront être acquis sur les Vu le décret n° 2001-830 du 14 avril 2001, relatif à
gîtes auxquels il a été renoncé à partir de la date de l’homologation des équipements terminaux de
télécommunications et des équipements terminaux
publication du présent arrêté au Journal Officiel de la
radioélectriques, tel que modifié et complété par le décret
République Tunisienne. n° 2003-1666 du 4 août 2003,
Tunis, le 28 juillet 2009 Vu le décret n° 2001-831 du 14 avril 2001, relatif aux
Le ministre de l’industrie, de l'énergie et des conditions générales d’interconnexion et la méthode de
petites et moyennes entreprises détermination des tarifs, tel que complété par le décret n°
2008-3025 du 15 septembre 2008,
Afif Chelbi
Vu le décret n° 2001 -832 du 14 avril 2001, fixant les
Vu conditions et les procédures d’attribution des droits de
Le Premier ministre servitude nécessaires à l’installation et l’exploitation des
réseaux publics des télécommunications,
Mohamed Ghannouchi
Vu le décret n° 2005-1991 du 11 juillet 2005, relatif à
l’étude d’impact sur l’environnement et fixant les
catégories d’unités soumises à l’étude d’impact sur
NOMINATIONS l’environnement et les catégories d’unités soumises aux
Par arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie cahiers des charges,
et des petites et moyennes entreprises du 28 Vu le décret n° 2008-2638 du 21 juillet 2008, fixant les
juillet 2009. conditions de fourniture du service téléphonie sur protocole
Monsieur Mohamed Fadhel Zrelli est nommé Internet,
administrateur représentant l’Etat au conseil Vu le décret n° 2008-2639 du 21 juillet 2008, fixant les
d’administration du groupe chimique tunisien, et ce, en conditions et les procédures d’importation et de
remplacement de Monsieur Mohamed Ridha Ben commercialisation des moyens ou des services de cryptage
à travers les réseaux de télécommunications,
Mosbeh.
Vu le décret n° 2008-3026 du 15 septembre 2008, fixant
les conditions générales d’exploitation des réseaux publics
Par arrêté du ministre de l’industrie, de l’énergie des télécommunications et des réseaux d’accès,
et des petites et moyennes entreprises du 28 Vu le décret n° 2009-283 du 2 février 2009, fixant les
juillet 2009. conditions et les procédures d’attribution d’une licence pour
Monsieur Mohamed Fadhel Zrelli est nommé l’installation et l’exploitation d’un réseau public de
télécommunications pour la fourniture des services de
administrateur représentant l’Etat au conseil
télécommunications fixes et des services de
d’administration de la compagnie des phosphates de Gafsa, télécommunications mobiles de deuxième et troisième
et ce, en remplacement de Monsieur Mohamed Ridha Ben génération,
Mosbeh. Vu l’avis du ministre du développement et de la
coopération internationale et du ministre des finances,
Vu l’avis du tribunal administratif.
Décrète :
MINISTERE DES TECHNOLOGIES
Article premier - Est approuvée, la convention
DE LA COMMUNICATION d’attribution de la licence relative à l’installation et
l’exploitation d’un réseau public de télécommunications
pour la fourniture des services de télécommunications fixes
Décret n° 2009-2270 du 31 juillet 2009, portant et des services de télécommunications mobiles de deuxième
approbation de la convention d’attribution d’une et troisième génération sur l’ensemble du territoire de la
licence pour l’installation et l’exploitation d’un République Tunisienne, annexée au présent décret et signée,
réseau public de télécommunications pour la à Tunis le 13 juillet 2009, entre l’Etat Tunisien et la société
fourniture des services de télécommunications DIVONA TELECOM.
fixes et des services de télécommunications
Art. 2 - La présente convention entre en vigueur à
mobiles de deuxième et troisième génération.
compter de la date de publication du présent décret au
Le Président de la République, Journal Officiel de la République Tunisienne.
Sur proposition du ministre des technologies de la Art. 3 - Le ministre des technologies de la
communication, communication, le ministre du développement et de la
Vu la loi n° 93-42 du 26 avril 1993, portant coopération internationale et le ministre des finances sont
promulgation du code de l’arbitrage, chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du
Vu le code des télécommunications promulgué par la loi présent décret qui sera publié au Journal Officiel de la
n° 2001-1 du 15 janvier 2001, tel que modifié et complété République Tunisienne.
par la loi n° 2002-46 du 7 mai 2002 et la loi n°2008-1 du 8 Tunis, le 31 juillet 2009.
janvier 2008, Zine El Abidine Ben Ali

N° 62 Journal Officiel de la République Tunisienne — 4 août 2009 Page 2165


MINISTERE DE L'EDUCATION ET DE - Najet Abdelmajid épouse Mechmech,
LA FORMATION - Janet Harzallah épouse Ben Slamia.

CESSATION DE FONCTIONS Liste d’aptitude spéciale pour la titularisation au


Par décret n° 2009-2271 du 31 juillet 2009. choix des agents temporaires de la catégorie
Monsieur Béchir Kraiem, professeur principal hors classe « C » dans le grade de dactylographe au titre de
de l’enseignement, est déchargé des fonctions de directeur l’année 2008
régional de l’éducation et de la formation de Ben Arous. - Habiba Kout,
- Fathia Ksir,
Liste des agents à promouvoir au grade de
- Chadia Laifi épouse Azri.
secrétaire d’administration du corps administratif
commun des administrations publiques au titre de
l’année 2008 Liste d’aptitude spéciale pour la titularisation au
- Badiaa Haouel, choix des agents temporaires de la catégorie « C »
- Habiba Hmimida, dans le grade de commis d’administration au titre
- Najet Hassen Abdelghaffar, de l’année 2008
- Habiba Bourogaa, - Mongia Trabelsi,
- Sihem Dghaies, - Karima Attia,
- Zohra Ghannem, - Hajer Ghaddoum,
- Mohamed Sghaier Dali, - Ahmed Sfaxi,
- Rafika Ben Khlifa épouse Mabrouk,
- Samir Majouli.
- Amna Ben Amor épouse Ammar.

Liste des agents à promouvoir au grade de Liste des agents à promouvoir au grade de
secrétaire dactylographe du corps administratif commis d’administration du corps administratif
commun des administrations publiques au titre de commun des administrations publiques au titre de
l’année 2008 l’année 2008
- Radhia Hamada épouse Ben Ahmed, - Tayaa Ben Gaddour.

Pour la légalisation de la signature : le président de la municipalité ISSN.0330.7921 Certifié conforme : le président directeur général de l'I.O.R.T

"Ce numéro du Journal Officiel de la République Tunisienne a été déposé au siège du gouvernorat de Tunis le 5 août 2009"
Année 2009

A BONNEMENT au Journal Officiel


TARIFS
de la République Tunisienne
en dinars tunisiens Lois, Décrets et Arrêtés

TUNISIE Pour l'acquisition de votre abonnement


au Journal Officiel :
Edition originale (arabe) : 24,000
Traduction française : 33,000
Edition originale A + F : 45,000 Contacter le siège de l'Imprimerie Officielle, avenue Farhat
Traduction anglaise : 33,000 Hached, 2098 Radès - Tél. : 71.434.211 ou l'un des bureaux
de vente ci-après :
PAYS DU MAGHREB * 1000 - Tunis : 1 rue Hannon - Tél. : 71.329.637
* 4000 - Sousse : Cité C.N.R.P.S rue Rabat –
Edition originale (arabe) : 56,000
Traduction française : 65,000 Tél. : (73) 225.495
Edition originale A + F : 77,000 * 3051 - Sfax : Centre El Alia, route El Aïn, Km 2.2
Traduction anglaise : 65,000 Sfax - Tél. : (74) 460.422

AFRIQUE ET EUROPE
Le paiement se fera en espèces ou par chèques ou par
Edition originale (arabe) : 66,000 virement postal ou bancaire au nom de l'Imprimerie Officielle
Traduction française : 81,000 de la République Tunisienne à l'un des comptes ci-après :
Edition originale A + F : 95,000
Traduction anglaise : 81,000 Tunis :
C.C.P. N° 17. 001 00000000 61015 - 85
AMERIQUE ET ASIE S.T.B. : Thameur 10.000.0000576088.788.79
B.N.A. : Tunis 03. 000 0100115006046 - 07
Edition originale (arabe) : 86,000 U.I.B. : Agence Afrique 12 001 000 35 00 701 004/30
Traduction française : 106,000 A.T.B. : Agence Mégrine 01.100.028 1104 2433 87 90
Edition originale A + F : 174,000 Attijari bank (Liberté) : 04 1020 024047001997 - 74
Traduction anglaise : 106,000
B.I.A..T. (Mégrine) : 08 2030 005230 000028 - 29
Attijari bank (Radès) : 04. 1000 094047001039 - 69
F.O.D.E.C. 1% Sousse :
et frais d'envoi par avion en sus S.T.B. : 10 609 089 1004125 788 66
Sfax :
B.I.A.T. : 08 70300044 30 000018 - 67

Prix du numéro du J.O.R.T de l'année en cours


Edition originale : 0,500 dinars + 1% F.O.D.E.C. Traduction : 0,700 dinars + 1% F.O.D.E.C.