Vous êtes sur la page 1sur 8

GUIDE PRATIQUE

Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation


Ouvrages en plaques de plâtre
avec ou sans isolation
Plafonds, habillages, cloisons, doublages,
parois de gaines techniques
Avec la collection Guide Pratique, le CSTB offre aux professionnels du bâtiment une lecture plus facile
des règles techniques de construction. Recueils de détails d’exécution présentant un large éventail
de situations possibles de mise en œuvre, ces guides ne remplacent pas les textes de référence,
qu’ils soient réglementaires (lois, décrets, arrêtés…), normatifs (normes, DTU ou règles de calcul) ou
codificatifs (Avis Techniques, CPT…) mais en constituent un complément indispensable.

Le Guide Pratique « Ouvrages en plaques de plâtre » a été entièrement remis à jour afin d’intégrer
la révision de la norme NF DTU 25.41 qui introduit la prise en compte des normes européennes et de
nouvelles dispositions pour le dimensionnement des ouvrages verticaux, horizontaux et inclinés. Il
prend également en compte la révision de la norme NF DTU 25.42.
Ce guide expose les précautions à prendre lors de la conception et de la réalisation d’ouvrages en
plaques de plâtre en détaillant les dispositions des normes NF DTU 25.41 et 25.42.
Il commente les conditions de mise en œuvre des principaux ouvrages et systèmes en plaques
de plâtre vissées sur ossatures métalliques destinées à la réalisation de plafonds (horizontaux ou
inclinés), de cloisons (de distribution ou séparatives), de doublages de murs extérieurs et de gaines
techniques mais aussi des ouvrages collés (doublages, habillages) et des cloisons en panneaux

Ouvrages
alvéolaires.
Pour chaque système, différents points sont abordés : implantation et traçage, mise en œuvre, points
singuliers, outillage, traitement des joints, sans oublier la réception des ouvrages, les fixations et
accrochages ainsi que l’application des finitions.
Cette synthèse très illustrée et très pratique sera utile à tous les professionnels qui doivent prescrire,
mettre en œuvre ou vérifier des éléments en plaques de plâtre : entreprises, plaquistes, artisans,
maîtres d’ouvrage, architectes, BET, bureaux de contrôle, etc.
en plaques de plâtre
Ce guide a été actualisé par Francis Benichou, Consultant Industrie du Bâtiment, ancien Directeur
Développement et Assistance Technique de Lafarge Plâtres.
avec ou sans isolation
> Plafonds, habillages, cloisons, doublages,
parois de gaines techniques
ISBN 978-2-86891-572-6

En application des normes NF DTU 25.41 et 25.42


SIÈGE SOCIAL
8 4 , AV E N U E J E A N J A U R È S | C H A M P S - S U R - M A R N E | 7 74 4 7 M A R N E - L A -VA L L É E C E D E X 2
G02-21

T É L . ( 3 3 ) 0 1 6 4 6 8 8 2 8 2 | F A X ( 3 3 ) 0 1 6 0 0 5 7 0 3 7 | w w w. c s t b . f r

2e ÉDITION

G02-21 - Couv GP Plaques de platre 2e ED.indd 1 04/06/13 14:34


S OM M AI R E
9 Domaine d’application
9 1. Les ouvrages traités
9 2. Quels produits utiliser ?
11 3. La durabilité des ouvrages
13 Généralités
13 1. Matériaux et produits constitutifs
27 2. Manutention et stockage des matériaux et produits
28 3. Outillage spécialisé
29 4. Traitement des joints
34 5. Ouvrages de protection en cas d'incendie
36 6. Dispositions spécifiques aux locaux humides
41 Plafonds en plaques vissées sur ossatures
41 1. Travaux préparatoires et dispositions générales
44 2. Mise en œuvre des ossatures 5
48 3. Isolation thermique
49 4. Mise en œuvre des plaques
50 5. Points singuliers
51 6. Montages et plafonds particuliers
55 Habillage des combles aménagés en plaques vissées sur ossatures
55 1. Dispositions générales
57 2. Mise en œuvre des ossatures
59 3. Mise en œuvre des plaques
60 4. Réalisation des pieds droits
61 Cloisons de distribution en plaques vissées sur ossatures
61 1. Dispositions générales
62 2. Critères de prescription
65 3. Implantation et traçage
66 4. Mise en œuvre de l’ossature
68 5. Intégration des isolants et des équipements
69 6. Mise en œuvre des plaques
69 7. Points singuliers
77 8. Ouvrages particuliers

G02-21 — GP Plaques de platre 2ED.indd 5 23/07/13 14:43


81 Doublages en plaques vissées sur ossatures
81 1. Dispositions générales
81 2. Critères de prescription
85 3. Implantation et traçage
86 4. Mise en œuvre des ossatures
89 5. Intégration des équipements
89 6. Mise en œuvre des plaques
90 7. Points singuliers
93 Gaines techniques en plaques vissées sur ossatures
93 1. Dispositions générales
93 2. Critères de prescription
96 3. Implantation et traçage
96 4. Mise en œuvre des ossatures
98 5. Mise en place des isolants et dispositifs complémentaires
98 6. Mise en œuvre des plaques
99 7. Points singuliers
101 Doublages par complexes d’isolation collés sur mur support
101 1. Dispositions générales et critères de prescription
6 104 2. Implantation et traçage
105 3. Mise en œuvre des complexes
109 4. Autres points singuliers
111 Habillages en plaques collées directement sur mur support
111 1. Dispositions générales
111 2. Mise en œuvre des plaques
113 3. Points singuliers
115 Cloisons de distribution en panneaux sur réseaux alvéolaires
115 1. Dispositions générales
116 2. Critères de prescription
117 3. Implantation et traçage
118 4. Mise en œuvre des accessoires
121 5. Mise en œuvre des panneaux
123 6. Points singuliers
127 Dispositions communes à tous les ouvrages
127 1. Réception des ouvrages
128 2. Fixations et accrochages
132 3. Application des finitions

G02-21 — GP Plaques de platre 2ED.indd 6 23/07/13 14:43


135 Annexe 1 : Informations utiles au choix des doublages
135 1. Protection en cas d’incendie
136 2. Isolation thermique
145 3. Risques de condensation
148 4. Isolation acoustique
151 Annexe 2 : Inondation et dégâts des eaux
151 1. Santé - sécurité - prévention
152 2. Remise en état des ouvrages
155 Glossaire
157 Réglementation, normes et autres documents de référence
157 1. Textes législatifs et réglementaires
157 2. DTU-règles de calcul – DTU et normes-DTU
158 3. Normes de produits
159 4. Autres documents techniques de référence
161 Index

G02-21 — GP Plaques de platre 2ED.indd 7 23/07/13 14:43


Figure 6 : Disposition d’une ossature en montants simples ou doublés

Le type de suspente à utiliser dépend de la nature des supports et de la distance à


respecter entre l’ossature métallique et le talon des solives, ou des entraits de ferme,
dans le cas des structures bois ou métalliques, ou la sous-face des planchers dans le
cas de structures en béton ou maçonnées.

45

Figure 7 : Exemples de suspentes adaptées aux divers types de supports


pour une ossature constituée de fourrures

Paragraphe 6.2.2.4

2.2 Positionnement des lignes d’ossatures


Pour mettre en œuvre les suspentes, il convient de déterminer au préalable la
position des lignes d’ossatures et de matérialiser le niveau du plafond fini sur les
murs périphériques.
En rive, une cornière, un rail ou un montant disposé sur chant doit être fixé à la
périphérie du plafond en vue de réaliser l’étanchéité à l’air de la jonction entre le
plafond et le mur.

Observation
Les portées maximales entre suspentes des plafonds avec fourrures
supposent la présence de profilés périphériques et d’au moins une suspente
intermédiaire.

G02-21 — GP Plaques de platre 2ED.indd 45 23/07/13 14:43


7.5 Raccordement avec les plafonds
et les doublages
Les plafonds et les doublages filants peuvent dégrader l’isolation acoustique entre
locaux adjacents. Lorsque l’isolement recherché est inférieur à 39 dB, les cloisons
de distribution courante sont mises en œuvre après la pose des plafonds et des
doublages thermiques collés courants.
Lorsque l’isolement recherché est supérieur à 39 dB et inférieur à 47 dB, les cloisons
de distribution sont mises en œuvre après la pose des plafonds et des doublages
thermiques thermo acoustiques (doublages sur ossatures métalliques) ; les doublages
thermiques courants et les parements des plafonds doivent être interrompus au
droit des cloisons.

Parement recoupé
dans l’axe du rail

74 Figure 18 : Recoupe du plafond - Figure 19 : Cloison réalisée avant le plafond -


Isolement entre 39 et 47 dB Isolement supérieur à 47 dB

Lorsque l’isolement recherché est supérieur à 47 dB, les cloisons sont mises en œuvre
avant la pose des plafonds et des doublages.

Doublage recoupé
dans l’axe du rail

Figure 20 : Cloison réalisée après pose du Figure 21 : Cloison réalisée avant le doublage -
doublage - Isolement entre 39 et 47 dB Isolement supérieur à 47 dB

attentiOn
Lorsqu’un degré de résistance au feu entre locaux adjacents est exigé, les
doublages collés doivent systématiquement être mis en œuvre après les
cloisons.

G02-21 — GP Plaques de platre 2ED.indd 74 23/07/13 14:44


■■ La mise en place d’isolants en laine minérale
La mise en place d’isolants en laine minérale (rouleaux ou panneaux semi-rigides)
à l’intérieur des gaines techniques améliore les caractéristiques acoustiques des
ouvrages.

2.2 Hauteurs limites des gaines techniques


Tableau 1 : Hauteur maximale des gaines techniques entraxe entre montants 0,60 m

Ossature 48/35 48/50 48/50 70/35 70/35 90/35 90/35 100/50 100/50
verticale Double Simple Double Simple Double Simple Double Simple Double
Inertie des
montants 5,00 3,31 6,62 6,39 12,78 11,34 22,68 17,82 35,64
(en cm4)
Hauteurs (2,15) 2,55
2,40 2,50 3,00 3,10 3,70 3,30 3,90
limites (2,30) 2,75
Nota : En bleu, hauteurs d’étage courante.

ATTENTION
À l’inverse des cloisons, les hauteurs limites des contre cloisons sont
indépendantes de la constitution des parements. La méthode de calcul des
hauteurs de contre cloison est donnée dans l’annexe D au DTU 25.41 P1-1
(CCT).

Tableau 2 : Hauteur maximale des gaines techniques entraxe entre montants 0,40 m
95
Ossature 48/35 48/50 48/50 70/35 70/35 90/35 90/35 100/50 100/50
verticale Double Simple Double Simple Double Simple Double Simple Double
Inertie des
montants 5,00 3,31 6,62 6,39 12,78 11,34 22,68 17,82 35,64
(en cm4)
Hauteurs
2,65 2,35 2,85 2,80 3,35 3,25 3,85 3,65 4,30
limites
Nota : En bleu, hauteurs d’étage courantes.

ATTENTION
La résistance au feu de gaines techniques (coupe-feu de traversée) et
l’isolement acoustique (interphonie) dépendent de nombreux paramètres :
constitution et dimension des gaines, calfeutrement des trémies, nature
du gros œuvre… Ces ouvrages font l’objet de procès-verbaux d’essais
spécifiques et de recommandations propres aux différents industriels
auxquels il convient de se référer.

G02-21 — GP Plaques de platre 2ED.indd 95 23/07/13 14:44


5.5 Renforts pour charges lourdes
Les charges supérieures à 30 kg doivent être fixées :
■■ 
d ans des renforts bois,
d’épaisseur 29, 39 ou 45 mm,
disposés verticalement ou
horizontalement dans l’épaisseur
de la cloison avant mise en place
des panneaux ;
■■ dans des taquets bois d’au moins
180 x 80 mm lardés de clous et
scellés dans l’épaisseur de l’âme.
L’emplacement des renforts doit
être repéré pour les fixations
ultérieures à travers le parement.
Figure 17 : Renforts pour charge lourde

6. Points singuliers
6.1 Mise en œuvre des blocs-portes
Les huisseries et les impostes sont posées à l’avancement.
123
■■ Huisseries bois ou métalliques
Visser les montants d’huisserie sur un potelet (longueur 2,00 m) ou sur trois clavettes
disposées et fixées dans chaque panneau.
Fixer un potelet sur la traverse haute de l’huisserie.
Emboîter l’imposte sur le rail haut et glisser l’imposte sur la traverse haute.
Disposer une clavette de chaque côté de l’imposte et à mi-hauteur pour assurer la
liaison avec les panneaux adjacents.
Pour les huisseries de largeur de passage supérieure à 0,90 m, la longueur du potelet
d’imposte doit être supérieure à la largeur de l’huisserie pour permettre l’encastrement
d’au moins 20 cm dans chacun des panneaux adjacents et la fixation par deux vis ou
clous sur ces panneaux.

Figure 18 : Mise en œuvre des huisseries

G02-21 — GP Plaques de platre 2ED.indd 123 23/07/13 14:46