Vous êtes sur la page 1sur 10

Antoine brugiere 15/10

-Chromatographie sur couche mince:

phase statio pour ccm plaque de silice non greffé phase normale , polaire ou alors greffés a laquelle on a
rattaché de grande chaine carbonné du coup donne coté très apolaire phase inverse.

On place echantillon sur ligne de dépots, généralement si but = identification on place un t, une
reference. On peut faire un codepot ou on place à la fois temoins et echantillon à analysé ensemble.
attention a bien deposer le produit sur ligne de deoits et pas sur le truc en solvant. Phase mobile =
solvant liquide dans une cuve. Trèes rarement systeme à monosolvant, generalement on est en systèeme
binaire = 2 solvants ou alors système complexe avec 3, 4 solvants. Phase mobile à polarité inverse par
rapports à phase binaire. Le liquqide monte par capiarité dans nos plaques et les taches vont être
entrainé plus ou moins loin vis à vis des polarités. Au moment ou les molécules sortent de la colonnes.
Fond de solvant= distance max parcourue par molecules dans l'echantillon. Si truc à pointillée ça veut
dire on voit pas dnas spectre lumière visible. Pour détecter pointilés on peut prendre detetion UV par
exemple et à l'inverse ce qu'on a en visible peut disparaitre en UV, Et donc peux utilisé pour détcecter de
la vanilline aussi. Ca peux avoir des intensité différentes entre UV et vanilline. Tjrs etre consicent de la
limite des methodes utilisés. IL FAUT QUE LE SYSTEME SOIT OPTIMISés donc les taches qui seront au
même niveaux et à la même réactiosn au differentes detections c'est la même chose. Pour comparer le
rapports de ces taches, ils faut tracer ligne visuellement. Sinon, si deux plaques faites de manières
différentes, ils nous faut une valeurs chiffrés, un ratio, appelés rapports frontales. Donc distance qu'une
taches à parcourus par rapport au fond . Si pas du tout migrés RF de 0, si migrés de ouf RF de 1 etc....

Donc celle qu'on connait c'est CCM analytique ou on jette à la poubelle les composés.

Autrement on a CCm à fin préparatives ou on recupères nos trucs à la fin. Donc on fait tous bcp plus gros,
plus grosse plaque, plus gros depots et on fait migrer. Ensuite, on gratte la silice attention on peux pas
utiliser vanilline car ça va niquer nos trucs.

A quoi sert le codepot ?

Si 3 taches au même niveaux mais qu'une réagit à l'UV et l'autre pas alors, c'est pas la même. Si CCM non
optimisé, on a tache différentes très proche. Generalement on fait ça à l'oeil nu. Si on enlève le codepot,
il peut y avoir une double taches derrière une tache. Donc le codépot, c'est pour ête sure si jamais on a
deux composé qui se retrouve plus au moins à la même hauteurs. C'est juste quand on a des doutes sur
la natures de la taches. On est pas obligés de déposer un témoin non plus juste pour avoir une idées de
ce qu'il y a. Ou juste pour faire une simple comparaison de 2 echantillons sur les molecules contenu
dedans mais ça reste de la chromato analytique et pas d'id.

Ca sert pas de ouf la chromato generalement ce sera de l'HPLC

Onchocercose= cécité des rivières, du au parasite transporté par la mouche hematophage ( la mouche
n'est pas l'agent reponsable, c'est pas la mouche qui le donne) attention au parasite et à l'hote du
parasite. La quinine n'est pas egale a antimooustique mais anti agent de la malaria. Nématode c'est pas
un vers plat, c'est un vers rond, attention à pas mette trop de details dont on est pas sure. Il peut vivre
jusque une quinzaine d'année dans l'organisme. depigmentation de la peau, peau de lézard/ depart. Ca
rend aveugle mais larve microfilaire dans chambre antérieur de l'oeil ( et pas dans la slcère).

 Lecture de from tonic cup to bitter cups pdt 30 minutes

En gros, ya une coupe qui est utilisé en médecine trad mais on sait pas vraiment de quel bois elle est
faite. Donc on cherche à identifier le bois. Il faut tjrs confirmer l'identité de la source de départ chaque
fois. La caractéristique de cette coupe c'est : le bois donne un gout amer au liquide qu'on met dedans.
On a une classe de composé qui on un gout amer, les métabolitee secondaire connu pour leurs
amertume c'est tadam tadam allez les pharma. L'équipe japonnaise qui a permis l'isolement de
l'iveretine a permis l'id de ces composé. C'est les alcaloîde. On associe à ça une acitivité thérapeutique
marqué à cela. Enfaite on transfère l'amertume au contenu de la coupe. Ce qui est interessant c'est qu'on
a d'autre compositions amer repertorié dans les pharmacopé et maintenant, on n'a plus de trace de ces
prépaation dans les pharmacopé. Le remede a été "perdu" et ya que dans ce pays qu'on les retrouve et
qu'elles sont très utilisé, beaucoup de personnes les prennent très régulièrement. Leurs but premier est
d'identifié à partir de quel bois c'est fait. Pour identifié de quel arbre ça vient, ils ont fait une enquête. On
a la coupe qi est taillé et decoré et on a aussi le morceau de bois non tailllé et non décoré qu'on laisse
trempé dans le liquide et ensuite on boit le liquide. Les matières premières vont être trouvé vers cacia
anara. Il a suffit de vérifier, à la fois niveau histologique de cacia et de l'arbre de la coupe, on arrive à la
conclusion que les profils sont à peu près similaire. On a fait une 2eme comparaison clinique. POur
analyser le liquide la matin, ils ont donc observer leurs profils HPLC. On a 2 pics qu'on retrouve partout,
les proportions ont l'air d'être la même chose et on a des pics plus ou moins intense. On est pas obliger
d'identifier la molecule, c'est juste une comparaison de produit pour par exemple connaitre les
propriétés. Ce qu'il nous restera à faire c'est d'identifié tel ou tel pique. Attention aux echelles qui
peuvent ne pa être les memes c'est negligeable dans certains cas mais pas dans tous. Il y a de grandes
chances que puisqu'on a une grande similarités en histo et en chimique que ce soit le même bois.

Les utilisations les plus fréquentes sont : la prévention du paludisme mais quand on été sur le terrains
presque personne l'utilisait pour ça eux c'était pour un tonique, bien être intestinal le transit etc. C'est un
composé amer qui vient d'une plante contre le paludisme, ca fait pense à la quinine, donc les chercheurs
se disent on a trouvé qql chose comme la quinine et ça soigne ça aussi donc on est peutêtre bien.

On a deux façons de faire cette préparations soit celle de l'eau, soit celle de l'alcool. Pour des
exctractions différentes. Elles vont migrer de la plante vers le solvants de l'exctration as forcément de la
même facon donc soit différences qualitative ou quantitative sur l'exctraction. Attention à ça. Les
hommes font genre on a une queue on kiffe les trucs amer wsh, histoire de virilité, plus amer est le
remede, plus puissant est l'homme. Pharmacoethnie savoir et pratique de culture dite traditionelle qui
cherche a faire de la therapie que ce soit preventif ou curatif donc etudes grosso modo des remedes
traditionnel. Ca reste qql chose d'unique qui n'est pas connu dans es pays avoisiants donc plus c'est
meconnu, plus c'est facile de tomber sur des choses uniques. Taillés indirectement dans le bois de
couleurs claires. Remplis de liquide alcool ou eau. On laisse ça tremper et le lendemain matin on boit.
L'alternative = morceau de bois pleins qu'on laisse tremper et on boit ensuite. Donc les autres noms de
ces preparations c'est koissipita beker. Créoles issue de la colonisations hollondaise ou esclavagimse la
c'était esclaves africains recupérer par hollandais et amener en amerique du sud pour exploitations. A
force de aisser le bois tremper dans le liquide h24 on peux avoir des moisissures qui se dévelope.
Propriété tonique + bien être digestif. Les hollandais ont affranchis un esclave car il était intelligent lol, il
collaborait avec les chasseurs d'esclave pour pouvoir capturer les marrons, les esclaves qui s'enfuyait
dans la nature. Le gars ancien esclave qui aide à traquer des esclaves n'a pas eu excellente reputations, ils
l'ont tous traiter de traitre, Kwasi medecin et botaniste. Au niveaud de son visage, il s'est fait coupé une
oreilles pendant les combats. Les chasseurs de prime, mort ou vifs you know. Les trophés c'était
généralement des oreilles, donc les anciens esclave ont croisé quassi et lui ont coupé une oreilles comme
les chasseurs d'esclave fesait de base. Ou n'avait un groupe de marrons qui s'est enfuit et qui essayait de
se refugié, et tous les esclave ont preferer sauter de la falaise plutot que d'être livrés à des chasseurs
d'esclaves. C'était alors des gens qui arrivait pour leurs dire que l'esclavagisme était abolie et qu'ils
étaient libre. ( pas de question sur quassi et sur les esclaves à l'exam.

On a eu une petite incompréhesion dans la traduction, c'est la coupe amer de quassi et la coupe amer de
quacia ( l'arbre).

Identification du végétal, tjrs savoir de quoi on parle, toujours. Il questionne les vendeurs puis font coupe
histologique du bois qu'ils pense être le bon et de celui vendu sur le market. plus, on fait une HPLC pour
comparer.

L'amertume de cette plante et donc de la boisson est du à une molécule, la quassine. Et SURPRISE, ce
n'est pas une alcaloide. C'est encore une fois, une molecule avec une fonction lactone avce ester
cyclique. Ce gout amer est l'intensité la plus forte qu'on connaisse d'un gout amer. 50 fois plus fort que la
quinine et 1670 fois plus amere que la caféine. Quinine utilisé dans boisson autonique mais, egalement
utilisé dans des sodas juste pour donner un gout amer, par exmeple shweps a la quinine. C'était des
additifs alimentaire. Maintenant on utilise de l'arome car la quinine a des effets cardiaques nocifs. Ce qui
est drole c'est que du coup avec l'histoire de la chloroquine, c'est possible que ça marche, et ils se sont
dit tiens la quinine yen a dans le schwepes et ya une rumeurs comme quoi un medecin prescrivait du
schewps pour les patients. Donc les gens allait dans le supermarché pour acheter des reserves de ouf de
schweps.

 Lecture de Simalikalactone 15/10:

En guyane fr on appelle le kasiamara, le quinquina de Cayenne. Donc, ils utilisent des feuilles fraiches
qu'il mettent dans de l'eau froide et bout pendant 10 minutes. Ce type d'extraction = decoction. La
différence entre infusion et decoction c'est que si on chauffe à la fois la plante et à la fois solvant, on a
risque de degradation alors que si on boue l'eau et la plante tous va bien se passer, ça va refroidir
ensemble. On a un exemple juste après. Donc eux ils ont montrer que les preparations trad on des
activités in vivo et in vitro contre la malaria. Ce qui marche pas contre plasmodium falciparm est la
quassin. Malaria et paludisme c'est la même chose. Moustique tourne autour des marais, à l'époque il
poussair que d=c'étais les miasme qui transmettais le paludisme, genre le mauvaise airs. PALUDISME =
MALARIA. En gros, les feuilles= infusé dans l'eau chaude toutes les 15 minutes, on peut pas vraiment
savoir si ils ont fait decoction ou infusion. Quel types d'extraction c'est on a une phase polaire extraite
par phse apolaire. On appelle ça une extraction liquide/ liquide. Qui se fait avec ampoule à decanter. On a
ici un fractionnement bioguider ( on en reparlera). La SKD = similactomachin, on identifie cette molecule
comme etant le principe actif et apres on fait le RMN pour faire identification des strcutres.

Ils font ça sur souche de plasmodium resistante à la qlorochine. Ils ont suivis methode deja faites. Il
donne les dose de SKD qui donne activité sur souche de plasmodium. ED dose effiace 50. IC c'est dose
inhibitrice 50. Ici tout a été comparé à la chloroquine alors qu'elle marche pas, ils aurait du comparer à
une molécule qui marche. Sur les conclusion c'est chelou quoi car on trouve qu'a la limite la chloroquine
ça marche mieux.

L'extraction c'est on part d'une source végétale. Les petits points c'est les différentes molécules. Par
exemple partie aérienne seulement molécules bleues etc. On prend une partie qu'on va etraire et
généralement ce qu'on appelle extraire c'est la 1ere éttape. On recupere donc qu'une partie infime des
molecules présente dans la plante. Une fois que c'est finis, c'est des melange bcp trop complexe pour
être trvaiallé. Si on fit test bio sur des melanges on peut pas imputer activité d'une moecule su tous le
melange tas capté. Et ensuie on va faire fractionnement c'est a dire refaire des mini extractions qui vont
donner fractions. C'est ce qu'on appelle des fractionnement.( si on dit on va faire de l'exctration c'est la
1ere étape, si on dit on fait du fractioennement c'est de l'exctraction secondaire).

Tous ça dire que ça permet de simplifier le mélange. On continue ces étapes de fractionemment jusque
obtenir composé solo et pur. Donc molécules purifiés. On a pas mal de perte. Une fois que c'est purs,
c'est à ce moment la qu'on fait de l'analyse structurale pour séparer puis analysé. Attention c'est
impossible de savoir quelle molecule va ou. Nous ce qui nous intéresse le + c'est pharmaceutique mais on
peut aussi avoir de la comsetique ou de l'agronomique. Donc extraction peut se faire par molecule sur
differents état de la matière. Solide, liquide ( souvent pour exctraction secondaire ou étape secondaire de
purification), gaz ou fluide supercritique. On peut avoir la polarité comme élément disriminatoire mais
egalement la temperature, la pression , le PH . On a plein de paramètre donc on a des différences
quantitative ou qualitative.

Extraction liquide-liquide:

AMPOULE A DECANTER, dans l'une des 2 phase c'est celle qu'on extrait et 'autre qu'on jette all is good.

Extraction solide-liquide:

-Decoction on porte le tous a ebullition et on doit generalement enlever partie solide pour prendre le
liquide. Par exemple le café à la turc

-Infusion c'est on fait bouillir puis on met le solide


-Macération: mettre le tous a temperature ambiante et on est generalement sur temps beaucoup plus
long. extrait liquide= Macérat. ( par exmple bitter cup c'est de la macération)

spectroscopie et rmn = structurale

 Methode d'analyse structurale:

-Spectrométrie de masse, les moelcule sont ionisé, avant d'arrivé au détecteurs ya pas mal de trucs, de
méthode d'ionisation et de detection un peu differentes. Elles sont ionisé puis séparé selon leurs
rapports masse charge. On peut pas recuperer les moleucles ionisé car elles sont ionisé, ça fait des
molecules degueulasse. Elles sont donc séparés et plus ou moins fragmentés selon l'ionisation qu'on
choisit. Ca nous donne des pieces de puzzle enfaite. A partir de la molecue non altérés, ce sera plus ou
moins cassé. Ca fait des fragments de puzzle de la molecule initiale. On arrive donc a reconstituer la
molecule a partir des differents fragments. Carbone, Hudrogène qui est plus haut, plus leger etc. Ca put
être utilisé sur des melange mais on peut pas faire sur melange, faut d'abord séparer avec une autre
méthode. La MS peut etre combiné à de la LC préalable pour séparer differentre moelcule qu'on a en
melange. Ca ionise puis ion sont separé et ensute on arrive à fusionner la molecule. Ceux qui sont le plus
utilisé cest le proton ou le carbone 13 you know.

-Le RMN, c'est pour méthode d'analyse structurales. On s'aide de table pour lire ça.

Pour purifier un principe actif donc le fractionnement bioguié. Pour faire une extaction , ca met
enormement de fractionnement. Donc on fait fractio bioguidé. On prend une extrait, a partir de cet
extrait on fait un premier fractionnement. On choisit le nombre de fractions qu'on veut, il faut que les
fractions soit interessente. On va directement testé les fractions sur un test paludique et par exemple si la
fraction 2 est active on va refractionner cette fraction et on va retester biologiquement ces fractions tous
ca tous ca tous ca. C'est un cercle jusqu'a avoir une molecule seule. C'est comme ca qu'ils ont fait pour
avoir une fraction de SKD. Ca peut être à double tranchant car quand on teste des melanges omplexe on
peut avoir des effets synergique genre une molecule fait rien mais 2 oui. Ou alors on a l'effet inverse on a
un meolecule active mais une autre bloque le recepteur ou entraine une precipitations. Donc bien retenir
ça car c'est tombé à l'exam l'année dernière. Donc c'est une méthode de chromatographie préparative.

attention HPLC analytique c'est pour id et pas pour comparer, on utilise une hplc smi preparative. On
utilise ici un gradiant linéaire. HPLC SEMI PREPARATIVE ?? Le but de la purification c'est avoir la molecule
pure apres bien evidemment on peut arriver a 2% non pure et 98% pure. On essaie juste de simplifier le
melange.

Pour finir, identification de la molecule donc SKD par methode d'analyse structurale.

La SKD ça fait partie des quassinoide donc deruvé de la quassine et ce sera evidemment des lactone et
d'après cette molecule c'est bien cette molecule responsalbe anti malarique ou anti paludique.
22/10/2020 :

On continue sur quassia amara.

A partir de ces remedes traditionnel, ils ont chercher à faire un fractionnement bioguidé pour extraire le
principes actifs. On part d’un extrait pour arriver à la molécule active. On met pas en evidence un bois
c’est pas possible. Leurs objectifs avec cette histoire de chromatographie c’était d’identifier les composé à
l’interieur. Est c que c’était bien quassia amara ou pas. En chromatogrphie et en coupe histologique aussi.
Pour trouver strcuture on prend rmn ou spectrometrie de masse et on appelle ca des méthode d’analyse
structurale. Si ademttons on a la malaria, on fait une decoction à partir des feuilles de quassia amara et
on est soigné, qu’est ce qui nous manque pour être soigné dans les meilleurs conditions ?

Le dosage, la poso, bien selectionné les feuilles, pas de feuilles trop agés car elle perdrait ses molecules,
la structures changerait. Attention si la strcutures actives était la strcutures la + agés, la on aurrait pris la +
agés. Le tableau nous présente l’activité des differents thés avec le type de feuille utilisé. Le volume de
thé necessaire pour arriver a l’ic50, concentration in vtro quand ic50 arrivé et pourcentage quand ic50
blablaballa. C’est le SKD qui est supposé nous interesser car ???

Car, ils ont identifé le skd comme étant le principe actif du remede. Donc logiquement plus il y a de skd
plus l’activité pharmaco sera marqué. C’est la 2eme et 3eme préparation qui sont les plus intéressantes.
On A DIT PLUS ON A DE SKD PLUS CEST EFFIACE. On s’attend donc a voir que si c’est effcicace ya du skd.
Hors, c’est quand l’ic50 est atteinte que t’es bien efficace. Donc ca contredit le fait qu’on dise que la SKD
est totalement responsablle et en + la skd est plsu presnete dans vieille feuille. Donc on a tous les indices
qui nous prouve que la SKD n’est pas la seule molécule responsable de l’activité de ce mélange. Donc
qu’est ce qu’on pourrait avoir comme type de synergie ou l’action de 2 molecule ensemble est supérieurs
à l’action de 2 molecules pas ensembe.

Quel est la suite logique ?

Refaire un fractionement bioguidé pour extraire entre guillemet la SKD. Et ils ont essayé d’isoler un max
de composé à partir du thé.

Ils ont fait un hplc aussi. Analytique du coup tous va a la poubelle a la fin. Quest ce qu’on verra dans un
hplc 2d ?

Le 1er parametre c’est le temps et à certain moment de l’analyse en sortie de colonne on verra qql chose a
travers le detecteurs et le detecteurs le + souvnet utilisé cest en UV. Quand on dit je detecte en UV, on
choisit un parametre particulier qui est la longueur d’onde. Donc enfaite le spectre

3d= 2d sauf que qaudn on voit le 2d c’est une seule longureu d’onde alors qu’en 3d c’est une fenetre de
longueur d’onde. Onc la on isole un certains nbre de composé. Ils ont fais les test et raté yen a aucun qui
est plus efficace que la SKD. Ils ont fait d’autre test sur la SKD ( etude clinique de phase 1) et enfaite, la
dose thérapeutique du thé = 78 mg par kg cependant administré ca de skd, ca declenche bcp d’effet
secondaire chez le pateint, toxicité hemato, nausé vomissmeent etc Donc, il conclut, ils ont trouvé 2 nvlle
molecule mais pas + actif que la skd et en + la dose necessaire pour obtenir ‘effet antimalarique = dose
qui induit effet toxique donc skd pour faire un bon medoc c’est pas du tout cool.

Ils ont donc tjrs pas trouvé le principe actif qui donnait cette effet donc ils ont refait une autre analyse. Et
ils ont finit par trouvé une autre molecule appelé SKE. Mais ils ont pas pu travaillé dessus car ils avait un
rendement assez nul tu vois. Donc il l’avaut laissé de coté d’où le fait qu’on l’es pas trouvé avant. Donc ils
ont du ameliorer leurs protocole d’extraction pour ameliorer le rendement.

Pour pas faucé l’étude de souris, il a fallu faire extrapolation mathématique. Pour donné la durée de
sruvie qui aurait été atteintte si ils avait continué l’étude plus lgtps ( probabment a 43 jours).

Donc pour savoir si c’es estatisituqmene tisgnificatif comparé au groupe contrôle et au reste et blablabla.

Le but du tableau c’est de montré : c’st de regardé si la ske a une bonne activité comparé a la
chloroquine. On voit donc que quand c’est pls faible, cest plus significtif. On a plus de chance de voir que
+ c’est faible + les resultat sont fiable. A la dose la plus importante de ske, On a les souris qui creve plus
vite alors qu’a la meme dose en chloroquine ca va un peu mieux on a moins de souris qui meurt.

A haute dose, la SKE est toxique donc elle meurt pas de malaria, mais meurt de surdosage de la SKE.

Ce qui est emebttant c’st qu’on nous dit pas comment les souris on survécu, on compare des doses qui
sont pas les mêmes en +, la durée est un peu chelou aussi, ça apparait pas. Les intervalle de confiance
aussi sont pas ouf. Pour la chloro ça va, mais pour la SKE c’est franchement pas ouf. On a trouvé une
grosse varablité au niveau des sujets. Ce qui a été conclu cest que la SKE a activité plus faible que skd
mais toxicité plus faible . Donc une fois qu’on a une molecule qui a une activité interessantes, ce qui est
bon de faire est de déposer un brevet. Ils l’ont fait, la ske est extraite de quassa=ia amara et peut etre
utilisé en preventif et curatif contre malaria. Mais ils oublie pas la fameuse SKD. Elle est active, mais pas
mal toxique. Si on cherche a revaloriser la ske ans une autre indication, ce qu’on pourrait faire, cest troué
une autre effet de la ske. Elle a un effet sytotocique sur les ligné cancéreuse. Donc les chercheurs vont
revirer de sujets et passé complétement a autre chose.

Retenir que ske est très efficéace pour inhiber celullle de leucémie chronique et cette inhibition a l’air
aussi efficace que medoc sur le marché qui est l’imatinibe. Donc second brevet encore une fois

Recap : pour chacune des preparations on regarde les feuilles, on regarde les ocncnetraitions. Es
preparationns a parti feuille friahfc et juen c’es tmeilleurs mais concentration de skd trop faible dans ce
mela,ge pour imputer a a ala skd seule. Donc on cherche a isoer les autres composé encore des
quassionoides. A dose thé = toxique donc marge thérapeurique très etroites. Ils arrivent à la SKE, il
l’atteste in vitro. Activtié + faible que la skd mais c’est mieuc depot du 1 er brevet. Le brevet protège
uniquement lindication qu’on met attention.

29/10 :
Ethopharmacologie c’est l’étude de remede traditionelle.

Donc ils font une etude sur les bittercups, la 1ere chose qu’il faut faire c’est : identification du végétale
donc quel bois pour fabriquer les cups. Donc ils ont les bittercups utilisé comme tonique pour fav transit,
bien être dig, malaria etc. Mais pour être sure de savoir quel bois ca vient faut faire coupe histo des bois+
profil hplc pour voir la chimie.

Ensuite, trouvé activité thérapeutique, la decoction à partir de feuille pour prevenir ou guérrir la malaria
et pas taillé dans le bois du quassia amara. Ils testent different parametre, est ce qu’il faut secher les
feuilles, est ce qu’ils faut des feuilles vieilles etc. Et, il teste ça sur plasmodium pour savoir si on a activité
antimalarique. Pour arriver à trouver la molecule active, ils prennent un extrait et ils font le
fractionnement bioguidé. Ils arrivent à molecule, responsable de l’activité. C’est une moelcuel
quassinoide appelé skd. Ensuite, ils essaient d’optimiser les doses de SKD et ils se rende compte qui dose
toxique= dose thérapeutique. Ensuite ils refont un test et ils se rendent compte que actvité et
concentration en skd non corrélé. Donc qu’il y a une autre molecule qui a une activité. Ils ont trouvé ske
avec actvitié plus faible mais toxicité plus faible que la skd. Donc ils font un brevet sur la SKE et l’activité
antimalarique. Ils se rendent compte que l’effet antimalarique est pas super. Donc ils s’orientent sur une
aute activité, l’activité cytotxique contre les leucemmies donc depot d’un second brevet pour
ske/leucemie.

Lecture de opposition au brevet 11 : il tombe souvent à l’exam.

Qu’est ce qui est reproché au scientifique. Les normes ne sont pas respecté. On a des consequences
tragiques. Ils ont pris les savoir qu’on avait la bas et on a pas eu de retour financier sur ces savoirs. On a
aussi des consquences environnemental avec exploitation non controlé de quassia amara et consequence
au niveau sociétal. T’as des gens qui se pointent qui prenne les remedes et qui se font des sous sur leurs
dos. Donc les gens sont un peu mefiant vis-à-vis des chercheurs du coup. L’autre consequence cest :Ce
qui a été breveté cest ske et remede fait avec ske dont remede traditionnel donc forcement c’est
embetant. La facon dont est fromulé le brevet c’est que les gens n’auront plus acces a leurs remede
personelle, ce serait tragique car leurs remede contient de la ske. Donc il se verrait payé leurs remede à
des etrangers qui sont venu comme des fleurs. TRISTE. Le coté technique est reproché car pas assez
detaillé pour que qql puisse le refaire. Les scientifiques ont aussi pas été assez claire sur ce qu’ils allaiaent
faire de la plante. Et puis on va abattre des forets donc consequences ecologique. L’aurtre facon de les
aider c’est créer des jobs, on les embauche dans la culture du quassia amara. C’est de la biopiratrie. Ya pa
d’innovations et les indications ne sont pas assez claire. On a des cosnequence de la biopiratire eco et
sanitaire. Voila tout pour quassia amara.

Qestion 1: des chercheurs ont decidé d’etudier un remede trad guyanais, préparé a partir de feuilles de
quassia amara , utilisé a visée antipaludique. Comment appelle-t-on cette étude de l’utilisation des
matieres vegetales par des populations traditionnelles à des fins therapeutiques ? Quel est l’intere
dans un contexte de conception du medicament ?
C’est l’ethiopharmacologie, donc trouvé molecule avec interet therapzurtique pour gagné du temps et de
largent puisqu’on arrive sur moelule déjà bioactive. Elles vont pouvoir etre valorisé bcp plus rapidement.

Question 2 :A partir de feuilles de q amara , les chercheurs procèdent a un fractionnement bioguidé.
Quel est le principe et quel méthodes permettent le fractionnement ?

On fait un fractionnement d’un mélange et à chaque ois on garde fraction active jusqu’à e qu’on arrive au
principe actifs. Easy. Le fractionnement sera grace a des methode de chormatogrpagie preparative
( separation pour purification atttention)

Question 3 : Ils analysent le composé actif isolée à l’aide de spectrometrie de masse et de spectro par
réso magnetique. Quel est l’interet, l’objectif de ces demarches et quelle étape est importante ?

Obj commun est analyse structurale des molecules. ( atention on ne determine pas la structure des
atomes). L’analyse de la strcture va nous servir à identifier la molecule, on sait avec quoi on travaille. On
pourra aussi faire des analyse structurale pour voir comment l’activité evolue. Analyse structure- atvité.

Question 4 : Le composé le plus actfi est la simalikalactone E ou skE. Les scientifiques deposent 2
brevets. Un pour l’utilisation de ske comme antimalarique et l’autre pour l’utilisation du ske comme
anticancereux. Comment expliquer le choix du brevet antimalarique ? Pourquoi un revirement vers une
utilisation en cancero ?

Ils se sont de base orienter vers de l’antipaludique, car utilisé par population local. Puis revirmeent en
anticanceruex car on a un potentiel plus interessant que l’activité antimalarique.Meilleurs activité en
cancero.

Question 5 : Les chercheurs finissent par deposer un brevet «  ske et son utilisation comme médoc »
Des personne decident de faire oppositions au breet, pour quelle raisons ?

On reproche au chercheurs la biopiraterie et ses conseques eco et technologique. Perte de confiance en


les scientifiques. Population qui ne peux plus utiliser ses propres remedes, absence de retrebution et
surexploitation des ressources.

-On parle vite fait de l’artemisinine qui est le seconde partie deu prix nobel de 2015 ( la premiere ) sur
ivermectine. Donc le contexte, on a vietname du sud et nord qui sont en conflit et donc le probleme
qu’ils ont cest la malaria. La chloroquine ne marche plus donc il contracte tjrs la maladie. Il perde donc +
de soldat a cause de la malaria qu’a cause de la guerre. On a deux etzpes de la malaria. C’est un double
cycle, le premier hepatique et le deuxieme au nvx sanguins. Le projet 523 cherche nouvexu medocs
contre malaria. Ils ont 2 strategies. La 1ERE + SYNTHESE DE NOVO ET LA DUXIEME=UTILIS2 REMEDE
TRAD. L’artemise anua decrite pour traiter fievre intermittente et donc c’est interessant car fievre = un
des symptomes de la malaria. On ne change pas ls paramete car on risque d’obtenir molecule differente.
Ce qui est interessaant aussi c’est que, ya que les plantes fraiches qui marche et que celle colllecté dans
une province particuliere donc importance de la maturité de la plante et de sa loca geo. Il travaille sur des
extraits, au debut il les transforme en comprimé. C’st un pb car on avait un pb de solubilité du principe
atif qui fesait disparaitre l’activité. Du coup, bah on a fait gellule Donc à l’intérieur, le principe actif est
isolé. Donc a partir de l’armoise anuelle( artemisia = plante) on obtient artemisinine. Attention on va
trouver lactone ( tres important) ester cyclique double liaisons O c’st ce qu’on appelle un sesquiterpene
lactone. Mais enfaite, il leur fallait + de molecule donc ils ont essayé de synthetisé l’artemisinine mais ils
ont fait de la dihydroarté ( qui est un derivé aussi actif contre l’artemisinine). On aura aussi d’autre derivé,
c’est oklm. Une fois que la guerre a été finit ils étaient plus trop chaud pour faire des recherches
scientifiques. Donc ca a fait 5 ans pour publier tous sur la malaria. L’artemisinine a fait parler d’elle lrors
du covid car le maire de madagscar a fait genre qu’il avait un traitement a la fois preventif et curatif et
c’est une tisane fait a partir d’armoise anuelle. Le probleme c’est que cette tisane coute chere. Donc
madagascar en demord pas, le gouvernement a voulu vendre ce covid organix aux autres departement et
donc les autres leurs ont dit go envoie moi echntillons je fais teste. Et ca a pas été tres concluant voila. En
plus si c’est mal pris on a effet neuro et cardio pas ouf.

MALARIA BUSSINESS REPORTAGE SUR YOUTBE 40 MINUTES A REGARDER

C’est un chercheurs qui a montré qu’un extrit d’artemisinine peux soigner la malaria. Mais ca on le sait
déjà tu vois, il a rien montrer de nvx. Il dit qu’ils veut populairser ces remedes locales en afrique pour que
ce soit moins chere pour les africains. Remede cheep. Et il dit que les mechant labo lui on interdit de
publier ses recherches. Et enfaite on se redn compte que c’st pas big pharma qui lui fait de l’ombre, l’oms
pense juste qu’il faut faire gaffe avec les remedes d’armoise anuelle car ça pourrait declencher des
resistances chez plasmodium car on a que des derivés. Enfait ce qui l’empeche de vendre ces trucs c’est
les pharmacien africains hehe.