Vous êtes sur la page 1sur 6

Université Claude Bernard-Lyon 1/Licence sciences et technologie

MAT1009L/Unité d’enseignement « Intégration et approximation »


Contrôle continu final/Mardi 31 mai 2016/Durée 2 heures

Les exercices ci-dessous sont indépendants et peuvent être traités dans l’ordre de votre choix. L’utilisation de
documents de toute nature et de calculettes n’est pas autorisée, et l’utilisation de téléphone sera considérée
comme tentative de fraude (y compris pour regarder l’heure).

Exercice 1.
On considère la fonction 𝑓 (𝑥 ) = arcsin(2𝑥 2 − 1)
(a) Déterminer l’ensemble de définition de 𝑓
(b) Déterminer la dérivée 𝑓 ′(𝑥 ) de 𝑓 aux points 𝑥 > 0 où c’est possible.
(c) Evaluer
√3
2
𝐽 = ∫ 𝑓(𝑥 )𝑑𝑥
0
En explicitant la réponse autant que possible.
Correction exercice 1.
(a) On pose 𝑢(𝑥 ) = 2𝑥 2 − 1
2
1 − (𝑢(𝑥)) = 1 − (2𝑥 2 − 1)2 = 1 − (4𝑥 4 − 4𝑥 2 + 1) = 4𝑥 2 − 4𝑥 4 = 4𝑥 2 (1 − 𝑥 2 )
2
−1 ≤ 𝑢(𝑥 ) ≤ 1 ⇔ 1 − (𝑢(𝑥)) ≥ 0 ⇔ 1 − 𝑥 2 ≥ 0 ⇔ −1 ≤ 𝑥 ≤ 1
Donc 𝐷𝑓 = [−1,1]
(b) Pour 𝑥 > 0
′( )
𝑢 ′ (𝑥 ) 4𝑥 4𝑥 2𝑥 2
𝑓 𝑥 = = = = =
2 2
√4𝑥 2 (1 − 𝑥 2 ) 2√𝑥 √1 − 𝑥 2 |𝑥 |√1 − 𝑥 2 √1 − 𝑥 2
√1 − (𝑢(𝑥))
Car pour 𝑥 ∈ ]0,1[, |𝑥 | = 𝑥
(c) A l’aide d’une intégration par partie
2
𝑓 ′ (𝑥 ) =
√1 − 𝑥 2
√3
2
𝐽 = ∫ 1 × 𝑓(𝑥)𝑑𝑥
0
√3
𝐽 = ∫0 1 × 𝑓(𝑥)𝑑𝑥
2

′(
𝑢 𝑥) = 1 𝑢 (𝑥 ) = 𝑥
2
𝑣(𝑥 ) = arcsin(2𝑥 2 − 1) 𝑣 ′(𝑥 ) = √1−𝑥2
√3 √3
2𝑥
𝐽 = [𝑥 arcsin(2𝑥 2 − 1)]02 − ∫02 𝑑𝑥
√1−𝑥2
1 1
2𝑥
Soit on voit directement qu’une primitive de 𝑥 → √1−𝑥2 = 2𝑥 (1 − 𝑥 2 )−2 est 𝑥 → −2(1 − 𝑥 2 )2
Et alors
√3
√3 1 2 √3 3 3
𝐽 = [𝑥 arcsin(2𝑥 2 − 1)]02 + 2 [(1 − 𝑥 2 )2 ] = arcsin (2 × − 1) − 0 + 2 (√1 − − 1)
0 2 4 4

√3 1 1 √3 𝜋 √3𝜋
= arcsin ( ) + 2 ( − 1) = × −1= −1
2 2 2 2 6 12
Soit on fait le changement de variable 𝑡 = 𝑥 2 , alors 𝑑𝑡 = 2𝑥𝑑𝑥
𝑥=0⇒𝑡=0
√3 3
𝑥= ⇒𝑡=
2 4
3 3
√3 𝑑𝑡
4 √3 3 4 −
1
𝐽 = [𝑥 arcsin(2𝑥 2 − 1)]02 −∫ = arcsin (2 × − 1) − 0 − ∫ (1 − 𝑡) 2 𝑑𝑡
0 √1 − 𝑡 2 4 0
3
√3 1 1 4 √3 𝜋 3 √3𝜋 1
= arcsin ( ) − [−2(1 − 𝑡 )2 ] = × + 2 (√ 1 − − 1) = + 2 (√ − 1)
2 2 0 2 6 4 12 4

√3𝜋
= −1
12
Exercice 2.
(a) Quel est l’ensemble de définition de la fonction 𝑓 exprimée par la formule
𝑡−2
𝑓 (𝑡 ) = 2
𝑡 − 2𝑡 + 2
(b) Trouver les primitives de 𝑓 .
(c) Etudier la convergence de l’intégrale généralisée (ou impropre)
+∞
𝐾=∫ 𝑓 (𝑡)𝑑𝑡
0
Correction exercice 2.
(a)
𝑡−2 𝑡−2
𝑓 (𝑡 ) = =
− 2𝑡 + 2 (𝑡 − 1)2 + 1
𝑡2
Comme (𝑡 − 1)2 + 1 ≥ 1 > 0 la fonction est définie sur ℝ.
(b)
𝑡−2
∫ 𝑓 (𝑡)𝑑𝑡 = ∫ 𝑑𝑡
(𝑡 − 1)2 + 1
On fait le changement de variable 𝑥 = 𝑡 − 1 ⇔ 𝑡 = 𝑥 + 1
𝑑𝑡 = 𝑑𝑥
𝑥+1−2 𝑥−1 𝑥 1
∫ 𝑓 (𝑡)𝑑𝑡 = ∫ 2 𝑑𝑥 = ∫ 2 𝑑𝑥 = ∫ 2 𝑑𝑥 − ∫ 2 𝑑𝑥
𝑥 +1 𝑥 +1 𝑥 +1 𝑥 +1
1
= ln(𝑥 2 + 1) − arctan(𝑥 ) + 𝐾, 𝐾 ∈ ℝ
2
1
= ln((𝑡 − 1)2 + 1) − arctan(𝑡 − 1) + 𝐾, 𝐾 ∈ ℝ
2
1
= ln(𝑡 2 − 2𝑡 + 2) − arctan(𝑡 − 1) + 𝐾, 𝐾 ∈ ℝ
2
(c) Première méthode
𝑡−2 1
2

𝑡 − 2𝑡 + 2 +∞ 𝑡
1
Or 𝑡 → 𝑡 est une fonction de Riemann non intégrable en +∞
Donc 𝐾 diverge
Deuxième méthode
𝑋 𝑋
1 2
𝐾 (𝑋) = ∫ 𝑓 (𝑡)𝑑𝑡 = [ ln(𝑡 − 2𝑡 + 2) − arctan(𝑡 − 1)]
0 2 0
1 1
= ln(𝑋 2 − 2𝑋 + 2) − arctan(𝑋 − 1) − ( ln(2) − arctan(1)) → +∞
2 2 𝑋→+∞
Donc 𝐾 diverge

Exercice 3.
1. Soit 𝑝 > 0 un paramètre fixé. Montrer (sans la calculer) que l’intégrale
+∞
𝑑𝑥
𝐼=∫
ln(2) (𝑒 − 1)
𝑥 𝑝

Est convergente
2. A l’aide du changement de variable 𝑡 = √𝑒 𝑥 − 1, calculer une primitive de la fonction 𝑓 définie par
1
𝑓 (𝑥 ) =
√𝑒 𝑥 − 1
3. En déduire la valeur de 𝐼1
2

Correction exercice 3.
1.
1
𝑥2 × ∼ 𝑥 2 𝑒 −𝑝𝑥
(𝑒 𝑥
− 1)𝑝 +∞
1
lim 𝑥 2 × 𝑥 =0
𝑥→+∞ (𝑒 − 1)𝑝
Par croissance comparée
2 > 1, d’après les règles de Riemann l’intégrale est convergente en +∞
2.
2𝑡𝑑𝑡
𝑡 = √𝑒 𝑥 − 1 ⇔ 𝑡 2 = 𝑒 𝑥 − 1 ⇔ 𝑒 𝑥 = 𝑡 2 + 1 ⇔ 𝑥 = ln(𝑡 2 + 1) ⇒ 𝑑𝑥 =
𝑡2 + 1
1 2𝑡𝑑𝑡 𝑑𝑡
∫ × 2 = 2∫ 2 = 2 arctan(𝑡) + 𝐾 = 2 arctan(√𝑒 𝑥 − 1) + 𝐾, 𝐾 ∈ ℝ
𝑡 𝑡 +1 𝑡 +1
3. Pour 𝑋 > ln(2). On pose
𝑋
𝑑𝑥
𝐼(𝑋) = ∫
𝑥
ln(2) √𝑒 − 1
𝑋
𝑑𝑥 𝑋
𝐼 (𝑋 ) = ∫ = [2 arctan(√𝑒 𝑥 − 1)]ln(2) = 2 arctan (√𝑒 𝑋 − 1) − 2 arctan (√𝑒 ln(2) − 1) =
𝑥
ln(2) √𝑒 − 1
𝜋
= 2 arctan (√𝑒 𝑋 − 1) − 2 arctan(1) = 2 arctan (√𝑒 𝑋 − 1) −
2
𝜋 𝜋 𝜋
𝐼 = lim 𝐼 (𝑋) = 2 × − =
𝑋→+∞ 2 2 2
Car
lim √𝑒 𝑋 − 1 = +∞
𝑋→+∞

Exercice 4.
Déterminer un polynôme 𝑃 (𝑡) de degré 2 tel que
1 6
0 ≤ (1 + 𝑡 )5 − 𝑃 (𝑡 ) ≤ ∀𝑡 ∈ [0,1]
125
En prouvant que le polynôme proposé satisfait cette inégalité.
Correction exercice 4.
1
La fonction 𝑓 (𝑡) = (1 + 𝑥 )5 est 𝐶 +∞ sur [0,1] donc on peut appliquer la formule de Taylor-Lagrange avec
un reste à l’ordre 3 entre 0 et 𝑡.
𝑓 (0) = 1
1 4 1
𝑓 ′(𝑥 ) = (1 + 𝑥 )−5 ⇒ 𝑓 ′(0) =
5 5
4 9 4
𝑓 ′′(𝑥 ) = − (1 + 𝑥 )−5 ⇒ 𝑓 ′′(0) = −
25 25
36 14
𝑓 ′′′ (𝑥 ) = (1 + 𝑥 )− 5
125
Il existe 𝑐 ∈ ]0, 𝑡[ tel que

′(
𝑡 2 ′′ 𝑡 3 ′′′
𝑓 (𝑡) = 𝑓 (0) + 𝑡𝑓 0) + 𝑓 (0) + 𝑓 (𝑐 )
2 6
1 𝑡 4 𝑡 2 𝑡 3 36 14
(1 + 𝑡 )5 = 1 + − × + × (1 + 𝑐 )− 5
5 25 2 6 125
2
1 𝑡 2𝑡 6𝑡 3 14
(1 + 𝑡 )5 − 1 − + = (1 + 𝑐 ) − 5
5 25 125
14 14 14 14
0 < 𝑐 < 𝑡 ⇒ 1 < 1 + 𝑐 < 1 + 𝑡 ⇒ 1 < (1 + 𝑐 ) 5 < (1 + 𝑡 ) 5 ⇒ (1 + 𝑡 )− 5 < (1 + 𝑐 )− 5 < 1
6𝑡 3 −
14 6𝑡 3 −
14 6𝑡 3 6𝑡 3 14 6
⇒ ( 1+𝑡 ) 5 < ( 1+𝑐 ) 5 < ⇒0< (1 + 𝑐 ) − 5 < ⇒0
125 125 125 125 125
1 𝑡 2𝑡 2 6 1 𝑡 2𝑡 2 6
< (1 + 𝑡 )5 − 1 − + < ⇒ 0 < (1 + 𝑡)5 − (1 + − )<
5 25 125 5 25 125
𝑡 2𝑡 2
Donc 𝑃(𝑡) = 1 + 5 − 25
Exercice 5.
(a) Calculer le développement limité d’ordre deux en 0 de la fonction
2(2 + 3𝑥 )
𝑥→
(2 + 2𝑥 )(2 + 𝑥 )
(b) En déduire que quand 𝑡 → +∞ on a
(2𝑡 + 3)𝑡 1 1
= 1 − 2 + 𝑜 ( 2)
(𝑡 + 1)(2𝑡 + 1) 2𝑡 𝑡
(c) Utiliser (𝑏) pour calculer la valeur de
4𝑡 2
(2𝑡 + 3)𝑡
lim ( )
𝑡→+-∞ (𝑡 + 1)(2𝑡 + 1)

Indication : un passage au logarithme serait judicieux.


(d) Montrer que
8𝑡+4
1
lim (1 + ) = 𝑒4
𝑡→+-∞ 2𝑡 + 2
On considère maintenant la suite
2
1 4𝑛
𝑢𝑛 = (1 + ) , 𝑛 ∈ ℕ∗
2𝑛
On s’intéresse ci-dessous au calcul de la limite
𝑢𝑛+1
lim
𝑛→+∞ 𝑢𝑛
(e) Montrez que
4𝑡 2 8𝑛+4
𝑢𝑛+1 (2𝑛 + 3)𝑛 1
=( ) (1 + )
𝑢𝑛 (𝑛 + 1)(2𝑛 + 1) 2𝑛 + 2
(f) A l’aide des questions précédentes, déterminer
𝑢𝑛+1
lim
𝑛→+∞ 𝑢𝑛
Correction exercice 5.
(a)
2 + 3𝑥 2 + 3𝑥
=
(1 + 2𝑥 )(1 + 𝑥 ) 2 + 3𝑥 + 𝑥 2
Première méthode
La division suivante les puissances croissantes
2 + 3𝑥 2 + 3𝑥 + 𝑥 2
1
2 + 3𝑥 + 𝑥 2 1 − 2 𝑥2
−𝑥 2
−𝑥 2 + 𝑜(𝑥 2 )
𝑜 (𝑥 2 )
Donc
2 + 3𝑥 1
= 1 − 𝑥 2 + 𝑜 (𝑥 2 )
(1 + 𝑥 )(2 + 𝑥 ) 2
Seconde méthode
2 + 3𝑥 2 + 3𝑥 1 1 3 1
= = ( 2 + 3𝑥 ) × = (1 + 𝑥) ×
(1 + 𝑥 )(2 + 𝑥 ) 2 + 3𝑥 + 𝑥 2 2 3 1 2 1+𝑋
1 + 2 𝑥 + 2 𝑥2
3
= (1 + 𝑥) × (1 − 𝑋 + 𝑋 2 + 𝑜(𝑋 2 ))
2
Avec
3 1
𝑋 = 𝑥 + 𝑥2
2 2
9
𝑋 2 = 𝑥 2 + 𝑜 (𝑥 2 )
4
𝑜 (𝑋 ) = 𝑜 (𝑥 2 )
2

2 + 3𝑥 3 3 1 9
= (1 + 𝑥) × (1 − ( 𝑥 + 𝑥 2 ) + 𝑥 2 + 𝑜 (𝑥 2 ) + 𝑜(𝑥 2 ))
(1 + 𝑥 )(2 + 𝑥 ) 2 2 2 4
3 3 7
= (1 + 𝑥) × (1 − 𝑥 + 𝑥 2 + 𝑜(𝑥 2 ) + 𝑜(𝑥 2 ))
2 2 4
3 7 3 9 1
= 1 − 𝑥 + 𝑥 2 + 𝑥 − 𝑥 2 + 𝑜 ( 𝑥 2 ) = 1 − 𝑥 2 + 𝑜 (𝑥 2 )
2 4 2 4 2
1 1
(b) On pose 𝑡 = 𝑥 donc 𝑥 = 𝑡 → 0 lorsque 𝑡 → +∞
2 2
(2𝑡 + 3)𝑡 (𝑥 + 3) 𝑥 (2 + 3𝑥 ) × 2 1 1 1
= = = 1 − 𝑥 2 + 𝑜 (𝑥 2 ) = 1 − 2 + 𝑜 ( 2 )
(𝑡 + 1)(2𝑡 + 1) 2 2 (2 + 2𝑥 )(2 + 𝑥 ) 2 2𝑡 𝑡
(𝑥 + 2) (𝑥 + 1)
(c)
4𝑡 2 (2𝑡+3)𝑡 1 1 1 1
(2𝑡 + 3)𝑡 4𝑡 2 ln( ) 4𝑡 2 ln(1− 2 +𝑜( 2 ))
2𝑡 𝑡
4𝑡 2 (−
2𝑡 2
+𝑜( 2 ))
𝑡
( ) = 𝑒 (𝑡+1)(2𝑡+1) =𝑒 =𝑒
(𝑡 + 1)(2𝑡 + 1)
1
= 𝑒 −2+𝑜(1) →
𝑡→+∞ 𝑒 2
(d)
8𝑡+4
1 (8𝑡+4)ln(1+
1
)
(1 + ) =𝑒 2𝑡+2
2𝑡 + 2
1 1 8
(8𝑡 + 4)ln (1 + ) ∼ (8𝑡 + 4) × ∼ =4
2𝑡 + 2 +∞ 2𝑡 + 2 +∞ 2
Donc
8𝑡+4
1
lim (1 + ) = 𝑒4
𝑡→+-∞ 2𝑡 + 2
(e)
4(𝑛+1) 2 2
4𝑛 +8𝑛+4 4𝑛2
1 1 1
𝑢𝑛+1 (1 + ) (1 + ) 1 8𝑛+4 1 +
2𝑛 + 2 2𝑛 + 2 2𝑛 + 2)
= = = (1 + ) (
𝑢𝑛 1 4𝑛2
1 4𝑛2 2𝑛 + 2 1
(1 + 2𝑛) (1 + 2𝑛) 1 + 2𝑛
2
8𝑛+4
2 + 3𝑛 4𝑛 8𝑛+4 2
1 2𝑛 + 2 1 2𝑛 2 + 3𝑛 4𝑛
= (1 + ) ( ) = (1 + ) ( × )
2𝑛 + 2 2𝑛 + 1 2𝑛 + 2 2𝑛 + 1 2𝑛 + 2
2𝑛
8𝑛+4 2
1 𝑛 2 + 3𝑛 4𝑛
= (1 + ) ( × )
2𝑛 + 2 2𝑛 + 1 𝑛 + 1
(f)
𝑢𝑛+1
lim = 𝑒 4 × 𝑒 −2 = 𝑒 2
𝑛→+∞ 𝑢𝑛
Car
8𝑛+4
1 1
lim (1 + ) = 2
𝑛→+∞ 2𝑛 + 2 𝑒
Et
2
𝑛 2 + 3𝑛 4𝑛
lim ( × ) = 𝑒4
𝑛→+∞ 2𝑛 + 1 𝑛+1

Vous aimerez peut-être aussi