Vous êtes sur la page 1sur 39

TAB]

2
Feuille de calcul de la Performance Energétique
des Bâtiments résidentiels
- PEB -

Développée pour la Région wallonne par les équipes du


LAP&T de l'ULg et du Pôle Energie de la FPMs

VERSION 2
-
29 août 2008

Page PAGE]
Mode d_emploi Outil de calcul PEB - CALE 2

Mode d'emploi de la feuille de calcul du Niveau Ew

Signification du format des cellules

ou Cellule à compléter par l'utilisateur

Commentaire : remarques ou indications pour compléter les cellules


Pour afficher le commentaire, mettre le curseur dans la cellule

Menu déroulant : pour afficher les choix, appuyer avec la "main" sur la flèche et
sélectionner la proposition qui vous convient

choix 1
Case d'option : seule une des solutions doit être choisie
choix 2

option 1

option 2 Case à cocher : les cases cochées valident l'option correspondante

option 3

valeur : 1 Valeur utilisée pour le calcul du Niveau Ew résultante des choix opérés

111 Cellule à ne pas modifier

111 Valeur non utilisée dans le calcul du niveau Ew

33 Valeur interdite

TEXTE ! Avertissement d'incompatibilité de données introduites

résultat Résultat intermédiaire ou indicatif

résultat Résultat final respectant les critères

résultat Résultat final ne respectant pas les critères

Remarque : Eviter le copier/coller par défaut de valeur d'une cellule à l'autre afin d'éviter de modifier
le format des cellules. Utiliser la fonction copier/ "collage special" → "valeur" qui permet de copier
uniquement la valeur sans modifier le format de la cellule.

Structure du fichier
Permis
Titre de l'onglet Descriptif CALE Autres
de bâtir

Mode d'emploi Inventaire des fonctionnalités du fichier V

Lexique Définitions utiles dans l'ordre alphabétique V

Formulaire attestant de la conformité du bâtiment projeté,


Formulaire 1 à joindre à la demande de permis de bâtir V V
A COMPLETER
###
Inventaire des propriétés géométriques (Aj, V et Ach) et
Données pour le
thermiques (Uj, Yj )du bâtiment concerné V
Niveau K
A COMPLETER

2 / 39 12/01/2008
Mode d_emploi Outil de calcul PEB - CALE 2

Comparaison des Uj et des Umax, à compléter en cas de


Valeurs Umax V V
bâtiment mitoyen
###

Calcul du niveau d'isolation thermique globale K sur base


Niveau K des données introduites dans l'onglet "Données pour le V V
Niveau K"
###

Données relatives à la ventilation afin de vérifier les


Ventilation exigences de la NBN D 50-001 V V
A COMPLETER
###

Préchauffage air Onglet à compléter dans le cas d'un système de ventilation


V
ventilation avec récupération de chaleur
###
Données relatives au bâtiment et aux systèmes (chauffage,
eau chaude sanitaire, ventilation…), nécessaires au calcul
Niveau Ew V
du Niveau Ew
A COMPLETER ###

Onglet à compléter dans le cas de l'installation d'une


Pompe à chaleur V
pompe à chaleur comme système de production de chaleur
###

Synthèse des
Récapitulatif des résultats intermédiaires et finaux V
résultats
###

Formulaire de déclaration de participation à l'action


An. 5_particip Construire avec l'énergie V
A COMPLETER
###

Formulaire de demande de délivrance de l'attestation


An.6_attest "Construire avec l'énergie" V
A COMPLETER
###

Caractéristiques des installations de ventilation, de


Caract. installations chauffage et d'eau chaude sanitaire V
A COMPLETER
###

Guide d'utilisation

Il est nécessaire de compléter les feuilles dans l'ordre cité ci-dessus.

Les mots en italique et violet sont définis dans l'onglet "Lexique".

3 / 39 12/01/2008
Mode d_emploi Outil de calcul PEB - CALE 2

En-tête des onglets "Données pour le Niveau K", "Niveau Ew" et "Synthèse des résultats", se trouvent les valeurs
des 3 critères à respecter ainsi que 3 indicateurs :
- le Niveau K ;
- le Niveau Ew ;
- le risque de surchauffe ;
- l'émission de CO2 (en énergie primaire) ;
- le coût annuel des consommations (en énergie finale) ;
- la consommation énergétique en kWh/m2 (en énergie primaire).

Le Niveau K ne s'affichera que lorsque vous aurez complété l'onglet "Données pour le Niveau K".

Le Niveau Ew ne s'affichera que lorsqu

Remarque : toutes les valeurs autres que les valeurs par défaut sont à justifier lors de la demande
d'attestation CALE.

Formulaire 1

Données administratives à compléter (cases bleues), les noms de l'architecte et du maître de l'ouvrage sont
automatiquement reportés en tête des autres feuilles.

Données pour le Niveau K

Choisir le nombre de secteurs énergétiques.


Le présent fichier ne permet que deux secteurs énergétiques.

Si vous subdivisez le bâtiment en 2 secteurs énergétiques, le formulaire est dupliqué (à droite) pour permettre
l'introduction de données pour le 2ème secteur énergétique. S'il n'y a qu'un secteur, ne rien introduire dans le
tableau de droite qui est alors grisé !

Compléter, par secteur, les surfaces de déperdition (Aj), les coefficients de transmission thermique (Uj) (cf. fiches
U), les longueurs de pont thermique (lj) et les coefficients de transmission linéique (Yl) le volume protégé (V) et la
surface de plancher chauffée (Ach). Toutes ces valeurs doivent avoir été mesurées ou calculées par ailleurs.

Lorsqu'il y a subdivision en 2 secteurs énergétiques, les surfaces de déperditions (Aj), les volumes
(V sec i) et les surfaces de plancher chauffées doivent être comptabilisées séparément pour chaque secteur. Les
parois "mitoyennes" (limites) entre les deux secteurs ne doivent pas être prises en compte, elles ne font pas partie
des surfaces de déperdition.

Cette subdivision en deux secteurs énergétiques n'a aucune influence sur le calcul du Niveau d'isolation thermique
globale K du volume chauffé (volume PER = bâtiment).

Remarque : La surface de plancher chauffée n'est pas nécessaire au calcul du niveau K, mais elle indispensable au
calcul du niveau E de référence.

Valeurs Umax

Indiquer les valeurs U des différentes parois de la surface de déperdition du bâtiment et vérifier qu'elles ne
dépssent pas les valeurs maximales autorisées.

4 / 39 12/01/2008
Mode d_emploi Outil de calcul PEB - CALE 2

Niveau K

Le Niveau d'isolation thermique globale K est calculé pour l'ensemble du volume PER (somme des 2 secteurs
éventuels).
Il n'y a rien à introduire dans cet onglet.
Si vous désirez modifier des surfaces ou des U de parois, il faut le faire dans l'onglet "Données pour le Niveau K".

Ventilation

Ce formulaire permet de vérifier que le bâtiment répond aux exigences de la norme NBN D 50-001 :

1. Choisir le type de système de ventilation (A, B, C ou D et éventuellement autre) et, selon les
systèmes, la position des ouvertures d'amenée d'air réglables (OAR) (systèmes A & B), des
ouvertures d'évacuation d'air réglables (OER) (systèmes A & C) et des ouvertures de transfert (OT).

2. Dans la colonne "Local", désigner en abrégé le local concerné.


3. Dans la colonne "Surface plancher intérieur", indiquer la surface de plancher intérieur du local
(cellules bleues).

4. La valeur à introduire dans la colonne "Débit réel" est soit la surface du local multipliée par le
débit nominal, elle doit être au moins égale au débit minimum requis, et peut-être limitée au débit
maximum indiqué dans la colonne "Débit min. requis" (hors zone d'impression), soit, pour des cas
plus particuliers (cuisine ouverte ...), la valeur recommandée par la NBN D50-001.

Eventuellement, compléter la colonne "Hauteur moyenne intérieure" afin d'obtenir le taux de ventilation du
bâtiment (b).
Le débit de ventilation hygiénique à réaliser pour répondre à l'exigence de la norme NBN D 50-001 apparaît dans
la cellule orange.

Préchauffage air ventilation

S'il y a préchauffage de l'air de ventilation :


- introduire la valeur du rendement thermique de l'échangeur ;
- indiquer s'il y a une mesure continue des débits ;
- indiquer s'il y a un by-pass sur l'échangeur ;
- compléter les débits entrant et sortant de l'échangeur.

Niveau Ew

Gains solaires au travers des fenêtres :


- Pour chaque fenêtre :
- introduire la surface de fenêtre ;
- choisir la pente et l'orientation dans les menus déroulants ;
- introduire la valeur du facteur solaire selon la EN 410 ;
- choisir le type de protection solaire éventuelle;
- s'il s'agit d'une protection solaire mobile, indiquer si la commande est manuelle ou
automatique, sinon il s'agit d'une protection solaire fixe.

Remarques :
- Toutes les fenêtres qui présentent les mêmes caractéristiques peuvent être regroupées en une seule.
- Automatiquement, la somme des surfaces de fenêtre introduite sera comparée à celle introduite dans l'onglet
"Données pour le Niveau K".
- On considère que le vitrage occupe 70% de la surface de fenêtre.
- L'ombrage des fenêtres dû à l'environnement ou au bâtime

5 / 39 12/01/2008
Mode d_emploi Outil de calcul PEB - CALE 2

Déperditions par in/exfiltration et par ventilation


- Choisir un débit de fuite à 50 Pa : soit la valeur par défaut, soit une valeur "objectif" (valeur
correspondant à l'étanchéité à l'air du bâtiment que l'on souhaite réaliser), soit une valeur
effectivement mesurée lors d'un test d'étanchéité à l'air conforme (dans ce cas, fournir une copie
des résultats du test).
- Choisir un multiplicateur fonction du système de ventilation (A, B, C ou D) et de la qualité
d'exécution de ce dernier (réglage des bouches, étanchéité à l'air des gaines,... ) : soit la valeur par
défaut, soit une valeur objectif à atteindre à la réalisation, soit une valeur résultant des mesures
nécessaires.
- Indiquer s'il y a un système de récupération de chaleur (échangeur). Si oui, compléter l'onglet
"Préchauffage air ventilation".

Type de construction (inertie)


- Choisir le type de construction dans le menu déroulant selon les définitions du lexique à capacité
thermique effective - lourd - mi-lourd - peu-lourd - léger.

Besoins en énergie pour le chauffage


- Choisir s'il s'agit d'un système de chauffage central OU local.

S'il s'agit d'un système local :


- choisir le type de combustible ;
- s'il s'agit d'un système électrique :
- choisir le type d'émetteur :
- s'il s'agit de radiateur/convecteur, dire s'il y a une régulation électronique
;

- s'il s'agit d'émetteur à accumulation, dire s'il y a un capteur externe.

Au terme de ces sélections, vous obtiendrez les différents rendements de l'installation de chauffage local.

S'il s'agit d'un système central :


- indiquer si la température de départ de la chaudière est variable ;
- indiquer si la régulation de la température intérieure se fait avec une commande par local (par ex.
vannes thermostatiques...) ;
- indiquer s'il y a un plusieurs éléments d'émission devant un vitrage ;

- indiquer si une partie des conduites sont à l'extérieur de la couche d'isolant du volume protégé ;

- indiquer s'il y a un réservoir de stockage de chaleur pour le chauffage central.

Au terme de ces sélections, vous obtiendrez les rendements d'émission, de distribution et de stockage de
l'installation de chauffage central.

Système de production de chaleur pour le chauffage central :


- choisir le type de combustible ;
- choisir le type d'appareil producteur de chaleur et indiquer le rendement à charge partielle pour
une charge de 30% sauf s'il s'agit d'un "chauffage électrique à résistance" ou d'une "pompe à
chaleur" (des valeurs par défaut sont proposées en commentaire);

- s'il s'agit d'une chaudière à eau chaude à condensation, choisir le type d'émetteur, choisir
la température de retour de conception du système d'émission de chaleur (température par
défaut ou introduire la température connue), et indiquer la température d'entrée de la
chaudière à laquelle le rendement à charge partielle a été déterminé ;

- s'il s'agit d'une chaudière à eau chaude à condensation ou non à condensation, indiquer si
la chaudière est équipée d'une régulation qui la maintient chaude en permanence et donc
aussi pendant les périodes sans demande de chaleur ;

- s'il s'agit d'un pompe à chaleur, indiquer le COP saisonnierdéterminé par ailleurs.

- Quel que soit l'appareil de production de chaleur, indiquer s'il est installé en dehors du volume
protégé.

Au terme de ces sélections, vous obtiendrez le rendement de production de l'installation de chauffage central.

6 / 39 12/01/2008
Mode d_emploi Outil de calcul PEB - CALE 2

Remarque : En cas d'introduction de données incompatibles, un message d'avertissement s'affichera


automatiquement (ex. INCOMPATIBILITE DU TYPE DE COMBUSTIBLE (électricité) ET DU SYSTEME DE
PRODUCTION (chaudière à condensation) !

Besoins en énergie pour les auxiliaires


Remarques :
- Pour le chauffage local, la consommation éventuelle d'énergie des auxiliaires a déjà été prise en compte dans le
rendement de production.
- Pour le chauffage central :
- une consommation pour un circulateur est automatiquement prise en compte ;
- en cas de stockage de chaleur, une consommation supplémentaire pour un circulateur
est automatiquement prise en compte.

Consommation d'électricité des fonctions auxiliaires pour le chauffage central :


- indiquer si le circulateur est muni d'une régulation ;
- indiquer s'il y a d'autres circulateurs ;

- dans le cas d'une chaudière, choisir s'il y a un ventilateur intégré et une commande électronique ;

Consommation d'énergie des veilleuses :

- indiquer le nombre d'appareils producteurs de chaleur équipés d'une veilleuse pour le chauffage
des locaux et/ou la production d'eau chaude sanitaire, et pour chacune, le type de combustible
correspondant (exception : les appareils de chauffage locaux pour lesquels la consommation de la
veilleuse à déjà été prise en compte dans le rendement de production).

Consommation d'électricité des ventilateurs pour la ventilation volontaire et/ou chauffage


par air chaud :
- indiquer si la ventilation est exclusivement naturelle ou pas ;
- si non (système de ventilation de type B, C ou D), choisir le type de ventilateur et le type
d'installation ;
Remarque : le choix du système de ventilation est comparé avec celui fait dans l'onglet
"Ventilation".
- indiquer si les ventilateurs pour la ventilation volontaire (système B ou D) servent également au
chauffage par air chaud ;
- si oui, choisir le type de régulation pour le ventilateur qui sert à la fois au chauffage par air
chaud et à la ventilation volontaire;

- si non, et que l'appareil de production de chaleur est un générateur d'air chaud, indiquer le
type de régulation pour le ventilateur qui sert uniquement au chauffage par air chaud.

-si l'appareil de production de chaleur pour le chauffage est un générateur d'air chaud, indiquer la
puissance nominale de l'unité de production d'air chaud.

Besoins en énergie pour le refroidissement


Indiquer s'il y a un système de refroidissement actif.

Besoins en énergie pour l'eau chaude sanitaire (ECS)


- Indiquer le nombre de douches ou de baignoires dans le volume PER ;

- choisir la contribution des conduites au rendement du système, soit par défaut, soit une
valeur calculée à partir de la longueur des conduites vers chaque point de puisage.

- Indiquer le nombre d'éviers de cuisine dans le volume PER ;


- choisir la contribution des conduites au rendement du système, soit par défaut, soit une
valeur calculée par ailleurs pour chaque point de puisage.
- Choisir le type de combustible.
- Choisir le type d'installation et le type d'appareil de production d'ECS.

Au terme de ces sélections, vous obtiendrez le rendement de production de l'installation d'eau chaude sanitaire.

Remarque : les besoins en énergie pour l'eau chaude sanitaire sont calculés pour l'ensemble du volume PER et
non pas par secteur.

7 / 39 12/01/2008
Mode d_emploi Outil de calcul PEB - CALE 2

Contribution énergétique d'un système solaire thermique


- Indiquer s'il y a un système de préchauffage solaire ;
- si oui, indiquer si le système de préchauffage solaire contribue uniquement au
préchauffage de l'eau chaude sanitaire ou au préchauffage de l'eau chaude sanitaire et au
chauffage d'un seul ou des deux secteurs énergétiques;
- indiquer la surface du capteur solaire, sa pente et son orientation.

Contribution énergétique d'un système solaire photovoltaïque


- Indiquer s'il y a un système solaire photovoltaïque ;
- si oui, indiquer la pente, l'orientation, et la puissance de crête du capteur;
- choisir le type de transformateur et l'emplacement du capteur (intégré en toiture si il n'y a
aucune circulation d'air entre le panneau et le toit, indépendant si une circulation d'air est
possible entre le panneau et le toit.

Coûts indicatifs des combustibles

Compléter les prix d'achat unitaires des combustibles utilisés (cellules bleues).
Remarque_:
- Pour le gaz et l'électricité, indiquer la redevance annuelle qui sera ajoutée aux coûts des consommations.

Pompe à chaleur

- Indiquer le coefficient de performance de la pompe à chaleur selon la EN 14511 (COPtest) ;

- choisir le type de source froide ;


- choisir le type fluide caloporteur.

Facteur de correction sur la température de départ vers le système d'émission de chaleur fθ


Si le fluide caloporteur est de l'eau :
- choisir le type d'émetteur ;
- choisir la température de départ vers le système d'émission de chaleur (température par défaut ou
introduire la température connue).

Au terme de ces sélections, vous obtiendrez le facteur de correction sur la température de départ vers le système
d'émission de chaleur.

Facteur de correction sur l'augmentation de température à travers le condenseur fΔθ


Si le fluide caloporteur est de l'eau :
- choisir soit la valeur par défaut du facteur de correction, soit la valeur calculée ;

- si vous avez choisi la valeur calculée, indiquez l'écart de température entre le départ et le
retour du système d'émission dans les conditions de conception ainsi que l'augmentation de
température de l'eau à travers le condenseur lors des essais selon la EN 14511.

Au terme de ces sélections, vous obtiendrez le facteur de correction sur l'augmentation de la température à
travers le condenseur.

Facteur de correction pour la consommation d'électricité d'une pompe sur le circuit vers
l'évaporateur fpumps
Si la source froide est le sol :
- indiquer s'il y a une pompe pour l'apport de chaleur vers l'évaporateur ;

Si la source froide est le sol et qu'il y a une pompe ou que la source froide est de l'eau :
- indiquer si la puissance électrique de la pompe est connue ;
- si la puissance électrique de la pompe est connue, indiquer sa valeur [kW].

Au terme de ces sélections, vous obtiendrez le facteur de correction pour la consommation d'électricité d'une
pompe sur le circuit vers l'évaportateur.

Facteur de correction pour les débits d'air pour les PAC couplées à l'air de ventilation fAHU
fAHU intervient uniquement pour les pompes à chaleur couplées à l'air de ventilation.

8 / 39 12/01/2008
Mode d_emploi Outil de calcul PEB - CALE 2

- choisir soit la valeur par défaut du facteur de correction, soit la valeur calculée ;
- si vous avez choisi la valeur calculée, indiquez les débits demandés.

Au terme de ces sélections, vous obtiendrez le facteur de correction pour les débits d'air pour les PAC couplées à
l'air de ventilation.

Le facteur de performance saisonnière moyen est fonction des quatre facteur de correction obtenus
précédemment.

Synthèse des résultats

La synthèse des résultats est scindée en 4 parties :


- le respect des critères pour le volume PER ;
- la synthèse des consommations en énergie primaire par poste pour le volume PER (chauffage, ECS,
auxiliaires et refroidissement) ;

- la synthèse des résultats en énergie finale par type d'énergie et les coûts correspondants ;

- la synthèse des résultats par secteur.

Remarques :
- le coût annuel [€/an] est calculé sur base de la consommation en énergie finale;
- la consommation [kWh/m² an] est exprimée en énergie primaire.

Déclaration de participation (An. 5_particip)

Données adminsitratives à compléter.

Demande de délivrance de l'attestation "Construire avec l'énergie" (An. 6_attest)

Données adminsitratives à compléter.

Caractéristiques des installations

A remplir lors de la réception provisoire du bâtiment.

Contacts - guidance générale "Construire avec l'énergie" :


Tél. 0478 555 582
Fax. 02 653 07 29 (indiquer la référence "Construire avec l'énergie" sur tout fax envoyé)
e-mail construire.energie@bbri.be

9 / 39 12/01/2008
Lexique Outil de calcul PEB - CALE 2

Lexique

Auxiliaires :
Les auxiliaires sont les appareils électriques nécessaires au fonctionnement des installations de chauffage et de
ventilation (circulateur, ventilateur, veilleuse, …).

By-pass de l'échangeur de l'installation de ventilation double-flux :


Le by-pass veille à ce que le passage à travers l’échangeur de chaleur puisse être interrompu totalement ou
partiellement de telle sorte que l’échangeur de chaleur soit désactivé entièrement ou partiellement (pour éviter de
préchauffer l'air en été).

Capacité thermique effective (inertie) :


Lourd : Le terme "lourd" s'applique aux secteurs énergétiques dont au moins 90% de la surface des éléments de
construction horizontaux, inclinés et verticaux sont massifs*.

Mi-lourd : Le terme "mi-lourd" s'applique aux secteurs énergétiques dont au moins 90% des éléments de
construction horizontaux sont massifs sans être protégés par une isolation intérieure, ou aux secteurs
énergétiques dont au moins 90% des éléments de construction verticaux et inclinés sont massifs.

Peu-lourd : Le terme "peu-lourd" s'applique


% deséléments de construction verticaux

100% lourd
mi-lourd
90%

peu
és massifs

lourd
mi-lourd

50%
et inclin

léger

0%
0% 50% 90% 100%
% des éléments de construction horizontaux massifs

Commande électronique de la chaudière :


La commande électronique contrôle le processus de combustion de la chaudière.

Condenseur :
Le condenseur est un des échangeurs de la pompe à chaleur dans lequel le fluide frigorigène se refroidit et cède
son énergie au fluide caloporteur (système d'émission de chaleur).

Consommation caractéristique annuelle d'énergie primaire :


La consommation caractéristique annuelle d'énergie primaire est la consommation annuelle d'énergie primaire
pour le chauffage des locaux, la production d'eau chaude sanitaire, le refroidissement et les auxiliaires pour une
utilisation standardisée du bâtiment.

COPtest :
Le COP est le coefficient de performance de la pompe à chaleur selon la EN 14511 dans les conditions d'essais
décrite comme standards dans la partie 2 de la norme.

10 / 39 12/01/2008
Lexique Outil de calcul PEB - CALE 2

Débit de fuite à 50 Pa (m3/hm2) :


Le débit de fuite à 50 Pa est le débit d'air correspondant au taux de renouvellement d'air lorsque la différence de
pression est de 50 Pa entre l'intérieur et l'extérieur du bâtiment. Cette valeur permet d'évaluer le taux d'infiltration
moyen. Ce débit résulte uniquemen

Débit d'infiltration/exfiltration (m3/h) :


Le débit d'inf/exfiltration est la quantité d'air extérieur qui pénètre par infiltration dans le volume protégé par unité
de temps. Ce débit est calculé en fonction d'une valeur de débit de fuite à 50 Pa par défaut ou mesurée.

Débit de ventilation volontaire (m3/h) :


Le débit de ventilation volontaire est le débit de l'installation de ventilation calculé selon une relation statistique
(cf. charte CALE 2).

Energie finale :
L'énergie finale tient compte des installations de production de chaleur. C'est l'énergie réellement consommée par
les installations de production

Energie primaire :
L'énergie primaire est l'énergie directement prélevée à la planète. Elle comprend l'énergie consommée par le
ménage pour le chauffage, l'eau chaude sanitaire, les auxiliai

Evaporateur :
L'évaporateur est un des échangeurs de la pompe à chaleur dans lequel le fluide frigorigène prélève l'énergie à la
source froide.

Facteur de correction fAHU :


Facteur de correction pour la différence entre le débit d'air de conception et le débit d'ai

Facteur de correction fθ :
Facteur de correction pour l'écart entre la température de départ de conception vers le système d'émission de
chaleur (ou l

Facteur de correction fΔθ :


Facteur de correction pour l'écart dans la variation de température, d'une part, du sytème d'émission de chaleur
dans des conditions de conception (ou

Facteur de correction fpumps :


Facteur de correction pour la consommation d'énergie d'une pompe sur le circuit vers l'évaporateur.

Facteur de performance saisonnière moyen FPS:


Le coefficient de performance saisonnière est le rapport entre les valeurs calculées sur un an de l'énergie
calorifique délivrée utilement dans le bâtiment et de l'énergie (souvent électrique) apportée à l'installation de
production, y compris les auxiliaires, calcu

Facteur de réduction pour préchauffage rpreh,heat et rpreh,cool :


Le facteur de réduction pour préchauffage est le facteur de réduction pour l'effet du préchauffage de l'air de la
ventilation volontaire sur les besoins nets en énergie pour le chauffage ou le refroidissement.

11 / 39 12/01/2008
Lexique Outil de calcul PEB - CALE 2

Facteur solaire gg, :


Le facteur solaire d'une fenêtre est la proportion de l'énergie solaire qui entre à l'intérieur d'un bâtiment comparée
avec l'énergie incidente

Fenêtre :
Les superficies de déperdition pour les fenêtres sont calculées sur base des dimensions des baies vues de
l'extérieur (jour vu).

Fluide caloporteur :
La fluide caloporteur est la fluide du système d'émission de chaleur auquel la pompe à chaleur cède de l'énergie.

Longueur des conduites vers une douche, une baignoire ou un évier de cuisine :
La longueur des conduites est égale à la somme des plus courtes distances à l'horizontale et à la verticale entre le
point

Niveau Ew :
Le niveau de consommation d'énergie primaire (Niveau Ew) est le rapport entre la consommation caractéristique
annuelle d'éne

Ouverture d'alimentation (OAR) et ouverture d'évacuation (OER) :


L'ouverture d'alimentation est l'ouverture destinée à l'entrée de l'air de

Ouverture de transfert (OT) :


Une ouverture de transfert est un ouverture ou une fente permanente permetta

Puissance de crête d'un système photovoltaïque :


La puissance crête d'un système photovoltaïque correspond à la puissance électrique délivrée par ce même
système

Refroidissement actif :
On entend par "refroidissement actif" une installation de refroidissement effectivement installée, consommant de
l'énergie électrique.

Rendement à charge partielle :


Le rendement à charge partielle de 30% est une des mesures de rendement effectuée selon la DIN 4702/8
(procédure d'essai normalisée) qui permettent d'évaluer le rendement global annuel d'une chaudière. Le facteur
de charge (30%) est le temps de fonctionnement du brûleur divisé par la durée de la saison de chauffe. Un facteur
de charge de 100% signifie q

Rendement de distribution :
Le rendement de distribution représente le rapport entre la chaleur que les corps de chauffe émettent au profit du
secteur énergétique et la chaleur que l'installation de production de chaleur et/ou les ballons de stockage
transmettent au système de distribution.

Rendement d'émission :
Le rendement d'émission représente le rapport entre la chaleur utile que les corps de chauffe émettent au profit
du secteur énergétique et la chaleur totale qu'ils émettent. Il comprend aussi bien les déperditions de chaleur
inutiles de ces éléments que les déperditions dues à une régulation imparfaite.

Rendement de production :
Le rendement de production est le rapport entre la fourniture de chaleur par l'installation de production de chaleur
au système de distribution de chaleur et de l'énergie nécessaire pour générer cette chaleur.

12 / 39 12/01/2008
Lexique Outil de calcul PEB - CALE 2

Rendement de stockage :
Le rendement de stockage représente le rapport entre la chaleur fournie au système de distribution et la chaleur
que l'installation de production de chaleur transmet au ballon de stockage pour le chauffage.

Rendement thermique de l'échangeur :


Le rendement thermique de l'échangeur représente la proportion de l'énergie de ventilation que le système
permet de récupérer. C'est le rapport du transfert réel de chaleur sur le transfert maximum possible.

Risque de surchauffe :
Le risque de surchauffe est évalué grâce aux degrés heures de surchauffe qui sont égaux aux gains de chaleur
annuels normalisés excédentaires (Kh) par rapport à la température de consigne du chauffage (18°C).
Si ces gains de chaleur excédentaires sont inacceptablement élevés (Kh > 17 500 : Risque de surchauffe : "Trop
élevé, REFUSE"), il faudra obligatoirement prendre des mesures pour les ramener au-dessous de la valeur
maximale admise, que l’on place ou non un système de refroidissement actif.
La méthode se base sur le principe su

Secteur énergétique :
Différents espaces forment un secteur énergétique si :
- ils appartiennent à la même zone de ventilation (un seul système de ventilation) ;
- ils sont dotés du même type de système d'émission de chaleur (à moins que, dans le cas de chauffage central, on
calcule avec le rendement d'émission le plus mauvais);
- ils sont chauffés par le même appareil de production de

S'il y a différentes installations de ventilation indépendantes dans des parties fermées du volume PER, chacune
de ces parties constitue une zone de ventilation, donc un secteur énergétique.

S'il y a un chauffage local (par ex. à résistance électrique) et des éléments d'émission d'un système de chauffage
central dans un même espace, on ne tient pas compte du système de chauffage central, on s'intéresse
uniquement aux caractéristiques du système local, SAUF pour les systèmes locaux du type feux ouverts et
poêles à bois.

S'il y a différents systèmes d'émission dans différents espaces, il faut subdiviser

Source froide :
La source froide d'une pompe à chaleur est le milieu naturel (air ambaint extérieur, sol du jardin, eau de la nappe
phréatique…) dans lequel on puise de l'énergie gratuite.

13 / 39 12/01/2008
Lexique Outil de calcul PEB - CALE 2

Surface de déperdition (AT = Sj) :


La surface de déperdition thermique AT (m2) d'un bâtiment est la somme des superficies de toutes les parois ou
parties de parois (verticales, horizontales ou inclinées) qui séparent le volume protégé du bâtiment :
- de l'ambiance extérieure ;
- du sol ;
- des espaces voisins qui n'apppartiennent pas à un volume protégé .
Les superficies de parois ou éléments de parois cités ci-dessus sont toujours calculées conformément au poi

Surface de plancher intérieur :


La superficie du plancher intérieur d'un local ou d'un espace est l'aire que l'on obtient en multipliant la longueur et
la largeur du local ou de l'espace au niveau du plancher de ce local ou de cet espace.

Surface de plancher chauffée (Ach) :


La surface de plancher chauffée Ach (m2) est l'ensemble des surfaces des locaux qui peuvent être chauffés, soit en
continu, soit temporairement, et qui se trouvent à l'intérieur de l'enveloppe du volume protégé du bâtiment.
Cette surface est mesurée entre les faces externes des murs extérieurs du volume protégé (V ou VPER).

Transformateur d'un système photovoltaïque :


Un panneau photovoltaïque produit du courant continu. Il est converti en courant alternatif par le biais d'un
transformateur. Le transformateur peut être placé soit comme un appareil distinct, il s'agit dans ce cas d'un
convertisseur central; ou faire partie du panneau lui-même auquel cas il s'agit de modules à tension alternative.

Veilleuse :
Une veilleuse est un dispositif installé dans un appareil avec brûleur à gaz et qui veille à ce que le gaz s’enflamme
quasiment directement lorsque le robinet de gaz d’un brûleur est ouvert. Une veilleuse est une petite flamme qui
brûle

Ventilateur intégré à la chaudière :


Une chaudière ouverte puise son air de combustion dans l’environnement. Une chaudière fermée doit, moyennant
le ventilateur intégré, puiser son air de combustion à l’extérieur.

Volume protégé (V ou VPER):


Le volume protégé V (m3) d'un bâtiment est le volume de l'ensemble des locaux du bâtiment y compris les
dégagements que l'on souhaite protéger des déperditions thermiques.
Le volume protégé d'un bâtiment est toujours calculé sur base des dimensions extérieures. Le volume protégé ne
comprend donc pas seulement le volume d'air enfermé mais également le volume de toutes les parois intérieures
et extérieures.
Remarques :
Le volume protégé comprend tous les locaux chauffés en continu ou par intermittence, tous les locaux chauffés ind

14 / 39 12/01/2008
TAB]

Formulaire 1

EXIGENCES D’ISOLATION THERMIQUE ET DE VENTILATION POUR LES BATIMENTS


A CONSTRUIRE EN REGION WALLONNE (art. 534, 535,537 et 538)
A TRANSFORMER AVEC CHANGEMENT D’AFFECTATION (visé à l'art 549).

Formulaire à remplir et à joindre au dossier de demande de permis d’urbanisme.

1. RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS :

Nature de l’ouvrage :

Adresse :

Code postal : Localité :

Section cadastrale du terrain : N° de parcelle :

Date de début des travaux :

2. DECLARATION DE L’ ARCHITECTE :

Je soussigné, , architecte,

domicilié à

certifie que le bâtiment projeté est conforme aux exigences d’isolation thermique et de ventilation fixées par l’arrêté du
Gouvernement wallon du 17 avril 2008 déterminant la méthode de calcul et les exigences, les agréments et les sanctions
applicables en matière de performance énergétique et de climat intérieur des bâtiments.

Les données et les résultats de calcul, mentionnés dans le présent formulaire, sont conformes aux plans ainsi qu’au cahier
des charges à établir.

Date : Signature :

3. DECLARATION DU MAITRE DE L’ OUVRAGE :

Je soussigné, , maître de l’ouvrage,

domicilié à

déclare avoir pris connaissance des exigences d’isolation thermique et de ventilation fixées par l’arrêté du Gouvernement
wallon du 17 avril 2008 déterminant la méthode de calcul et les exigences, les agréments et les sanctions applicables en
matière de performance énergétique et de climat intérieur des bâtiments.

Je m’engage à veiller à ce que l’exécution des travaux soit conforme aux valeurs indiquées dans le présent formulaire.

Date : Signature :

Page PAGE]
Données pour le Niveau K Outil de calcul PEB - CALE 2

Architecte : N° de dossier : Architecte : N° de dossier :


Maître de l'ouvrage : Date : Maître de l'ouvrage : Date :
Risque de Emission de CO2 Coût annuel Consommation Risque de Emission de CO2 Coût annuel
Niveau K Niveau Ew [€/an] kWh/m² an
Niveau K Niveau Ew [€/an]
surchauffe [tonnes/an] surchauffe [tonnes/an]

VOUS AVEZ INDIQUE QU'IL Y A UN SEUL SECTEUR ENERGETIQUE :


Nombre de secteurs énergétiques : ### NE RIEN INTRODUIRE DANS CETTE PARTIE DU TABLEAU

SECTEUR 1 SECTEUR 2
Description du secteur énergétique 1 (liste des locaux du secteur 1) : Description du secteur énergétique 2 (liste des locaux du secteur 2) :

Uj (kj) Aj Uj (kj)
A Parois de déperdition A Parois de déperdition
[W/m2K] [m2] [W/m2K]
###
1 Fenêtres, tabatières, coupoles, et autres parois translucides 1 Fenêtres, tabatières, coupoles, et autres parois translucides

2 Portes extérieures 2 Portes extérieures

3 Murs extérieurs, façades 3 Murs extérieurs, façades

Toitures (plates ou inclinées) ou plafonds supérieurs en dessous des Toitures (plates ou inclinées) ou plafonds supérieurs en dessous des
4 4
espaces non protégés espaces non protégés

5 Planchers au-dessus de l'ambiance extérieure 5 Planchers au-dessus de l'ambiance extérieure

Planchers au-dessus d'espaces voisins non à l'abri du gel (vide Planchers au-dessus d'espaces voisins non à l'abri du gel (vide
6 6
sanitaire) sanitaire)

7 Planchers au-dessus d'espaces voisins à l'abri du gel (caves) 7 Planchers au-dessus d'espaces voisins à l'abri du gel (caves)

8 Planchers sur sol 8 Planchers sur sol

9 Murs extérieurs en contact avec le sol (murs enterrés) 9 Murs extérieurs en contact avec le sol (murs enterrés)

Parois intérieures en contact avec des espaces voisins non à l'abri du Parois intérieures en contact avec des espaces voisins non à l'abri du
10.1
gel 10 gel
10.2 Portes intérieures en contact avec des espaces voisins non à l'abri du gel Portes intérieures en contact avec des espaces voisins non à l'abri du gel 1.00

11.1 Parois intérieures en contact avec des espaces voisins à l'abri du gel 11.1 Parois intérieures en contact avec des espaces voisins à l'abri du gel

11.2 Portes intérieures en contact avec des espaces voisins à l'abri du gel 11.2 Portes intérieures en contact avec des espaces voisins à l'abri du gel

12 Totaux (Superficie de déperdition) : AT = Sj = [m2] 0.00 12 Totaux (Superficie de déperdition) : AT = Sj = [m2]

 lj lj Ylj
B Ponts thermiques B Ponts thermiques
[W/mK] [m] [W/mK]

13 suivant les définitions de la NBN B62-002 13 suivant les définitions de la NBN B62-002

14 Volume protégé du bâtiment ou du secteur 1 [m3] 14 Volume protégé du secteur 2 [m3]

15 Surface de plancher chauffée Ach [m2] 15 Surface de plancher chauffée Ach du secteur 2 [m2]

16 / 39 12/01/2008
Données pour le Niveau K Outil de calcul PEB - CALE 2

Consommation
kWh/m² an

SECTEUR ENERGETIQUE :
PARTIE DU TABLEAU

Aj
[m2]

2.00

2.00

lj
[m]

17 / 39 12/01/2008
Valeurs Umax

5. VALEURS U MAXIMALES
(annexe IIIbis de l’AGW du 17 avril 2008, valeurs applicables du 1/09/2008 au 1/09/2009)

Umax U
ELEMENT DE CONSTRUCTION
(W/m2K) (W/m2K)
1. PAROIS DELIMITANT LE VOLUME PROTÉGÉ
à l'exception des parois formant la séparation avec un volume protégé adjacent.
UW,max = 2.5 (1)

1.1. PAROIS TRANSPARENTES / TRANSLUCIDES


à l'exception des portes et portes de garage (voir 1.3), des façades légères ET
(voir 1.4) et des parois en briques de verre (voir 1.5) Ug,max = 1.6 (2)

1.2. PAROIS OPAQUES


à l'exception des portes et portes de garage (voir 1.3) et des façades légères (voir 1.4)

1.2.1. Toitures et plafonds 0.3

1.2.2. Murs non en contact avec le sol, à l'exception des murs visés en 1.2.4 et 1.2.5 0.5

1.2.3. Murs en contact avec le sol 0.9

1.2.4. Parois verticales et en pente en contact avec un vide sanitaire 0.6

1.2.5. Parois verticales et en pente en contact avec une cave en dehors du volume protégé 0.9

1.2.6. Planchers en contact avec l'environnement extérieur ou au-dessus d’un vide sanitaire 0.6

Autres planchers (planchers sur terre-plein ou au-dessus d’un espace à l’abri du gel, d'une cave
1.2.7.
en dehors du volume protégé, planchers de cave enterrés) 0.9

1.3. PORTES ET PORTES DE GARAGE (cadre inclus) 2.9

UCW,max = 2.9
1.4. FACADE LEGERES ET
Ug,max = 1.6 (2)

1.5. PAROIS EN BRIQUES DE VERRE 3.5

2. PAROIS ENTRE 2 VOLUMES PROTÉGÉS (3) SITUÉS SUR DES PARCELLES ADJACENTES (4) 1.0

3. LES PAROIS OPAQUES SUIVANTES À L'INTÉRIEUR DU VOLUME PROTÉGÉ OU ADJACENT À


UN VOLUME PROTÉGÉ SUR LA MÊME PARCELLE (5)
à l'exception des portes et portes de garage :

3.1. ENTRE UNITÉS D'HABITATION DISTINCTES 1.0

ENTRE UNITÉS D'HABITATION ET ESPACES COMMUNS


3.2.
(cage d'escalier, hall d'entrée, couloirs, …) 1.0

3.3. ENTRE UNITÉS D'HABITATION ET ESPACES À AFFECTATION NON RÉSIDENTIELLE 1.0

18 / 39 12/01/2008
Valeurs Umax

3.3. ENTRE UNITÉS D'HABITATION ET ESPACES À AFFECTATION NON RÉSIDENTIELLE 1.0

ENTRE ESPACES À AFFECTATION INDUSTRIELLE ET ESPACES À AFFECTATION NON


3.4.
INDUSTRIELLE 1.0

Les valeurs U sont calculées selon la norme NBN B 62 002 et ses addenda.

(1) Pour l'évaluation de Umax, il faut tenir compte de la valeur moyenne pondérée par les surfaces de toutes les parois transparentes / translucides auxquelles
s'applique l'exigence.
(2) Ug est la valeur U centrale du vitrage en position verticale. Chaque vitrage en soi doit satisfaire à la valeur centrale Ug,max.
(3) Tous les locaux des bâtiments situés sur une parcelle adjacente sont par définition chauffés.
A l'exception de la partie d'une paroi commune déjà existante contre laquelle est construit un nouveau bâtiment, si la plus petite distance jusqu'à la limite
(4)
opposée de la parcelle est inférieure à 6 mètres au droit de la paroi considérée.
(5) Dans le calcul de la valeur U des planchers intermédiaires, le flux de chaleur est supposé aller du bas vers le haut.

Il faut tenir compte de la surface totale de toutes les parois auxquelles des exigences sont imposées dans la case 1. Il n'est pas obligatoire de satisfaire aux
exigences imposées dans la case 1 pour un maximum de 2 % de cette surface.

Le volume protégé est défini selon la norme NBN B 62-301.

19 / 39 12/01/2008
Niveau K

CALCUL DU NIVEAU D'ISOLATION THERMIQUE GLOBALE DU BATIMENT suivant la norme NBN B 62-301
ARCHITECTE :
A DATE :
MAITRE DE L'OUVRAGE :
PAROIS DE LA SUPERFICIE DE Uj Aj UjAj UjAj ajUjAj
B aj
DEPERDITION [W/m2K] [m2] [W/K] [W/K] [W/K]
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
Fenêtres, tabatières, coupoles, et 0.00 0.00 0.00
1. 0.00 1 0.00
autres parois translucides 0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
2. Portes extérieures 0.00 1 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
3. Murs extérieurs, façades 0.00 1 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
Toitures (plates ou inclinées...) ou 0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
4. plafonds supérieurs en dessous des 0.00 1 0.00
0.00 0.00 0.00
espaces non protégés 0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
Planchers au-dessus de l'ambiance 0.00 0.00 0.00
5. 0.00 1 0.00
extérieure 0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
Planchers au-dessus d'espaces voisins 0.00 0.00 0.00
6. 0.00 1 0.00
non à l'abri du gel 0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
Planchers au-dessus d'espaces voisins 0.00 0.00 0.00
7. 0.00 2/3 0.00
à l'abri du gel (caves) 0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
8. Planchers sur sol 0.00 1/3 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
Murs extérieurs en contact avec le sol 0.00 0.00 0.00
9. 0.00 2/3 0.00
(murs enterrés) 0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
Parois et portes intérieures en contact 0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
10. avec des espaces voisins non à l'abri 0.00 1 0.00
0.00 0.00 0.00
du gel 0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
Parois et portes intérieures en contact 0.00 0.00 0.00
11. 0.00 2/3 0.00
avec des espaces voisins à l'abri du gel 0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
TOTAUX
12. AT = Aj = 0.00 [m2] ajUjAj = 0.00 [W/K]
(superficie de déperdition)

C PONTS THERMIQUES  lj [W/mK] lj [m]  lj lj [W/K]  lj lj [W/K]


0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
Suivant les définitions de la 0.00 0.00 0.00
13. 0.00
NBN B62-002 0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00
0.00 0.00 0.00

DEPERDITION THERMIQUE DE LA SUPERFICIE DE


D 14. ajUjAj + lj lj = 0.00 [W/K]
DEPERDITION
COEFFICIENT MOYEN DE TRANSMISSION Um =
15. #DIV/0! [W/m2K]
THERMIQUE
16. VOLUME PROTEGE DU BATIMENT V= 0 [m3]
17. COMPACITE VOLUMIQUE DU BATIMENT V/AT = #DIV/0! [m]

Si V/AT ≤ 1 : K = ks x 100
E
18.
NIVEAU D'ISOLATION THERMIQUE
GLOBALE DU BATIMENT
Si 1 < V/AT < 4 : K = ks x 300 / (V/AT + 2)
Si V/AT ≥ 4 : K = ks x 50
K

20 / 39 12/01/2008
TAB]

6. VENTILATION (bâtiment résidentiel)

Conformément à l'arrêté du gouvernement Wallon du 17 avril 2008 concernant les exigences relatives à l'isolation thermique et à la ventilation des
bâtiments, les bâtiments résidentiels doivent satisfaire, lors de leur construction, aux exigences de ventilation telles que déterminées à l'annexe V.

1 SYSTEME DE VENTILATION A B C D
1.1. Système choisi (cocher)

Murs Portes Réglage OAR


Fenêtres Toitures
1.2. Système A et C : extérieurs extérieures Manuel Automatique
Emplacement et réglage des
OAR (cocher)

Réglage OER

1.3. Système A et B : Manuel Automatique


Réglage des OER (cocher)

Dans murs intérieurs Dans portes intérieures fentes sous portes


1.4. Tous les systèmes :
Emplacement des OT (cocher)

Débits de ventilation Surface Débit réel


LOCAUX ou ESPACES Min. Limite Local de plancher qvj (m3/h)
Nominaux intérieur (m2)
(m3/h) (m3/h)
2 Alimentation en air

2.1. Séjour et équivalents 3.6 m3/hm2 75 150

2.2. Chambres, bureaux et


équivalents 3.6 m3/hm2 25 72

TOTAUX ALIMENTATION
Evacuation d'air qva = (qvj)a = 0 (m3/h)
3

3.1 Cuisine, salle de bains, 3.6 m3/hm2 50 75


buanderie et équivalents

25
3.2 WC 25
m3/h

TOTAUX EVACUATION qve = (qvj)e = 0 (m3/h)

Page PAGE]
Préchauffage air ventilation Outil de calcul PEB - CALE 2

Ventilation mécanique double flux : préchauffage de l'air de ventilation


Quelle est la valeur du rendement thermique de l'appareil récupérateur (mesuré selon la EN 308) ? ###
%

Remarque : Pour bénéficier de la prime pour l'installation d'une ventilation mécanique double flux à
récupération de chaleur, l’échangeur thermique doit avoir un rendement minimum de 85% suivant la
norme NBN EN 308. Pour plus d'info consultez :
http://energie.wallonie.be/xml/doc.html?IDD=9492

Y-a-t-il une mesure continue des débits entrant et sortant permettant une adaptation continue
et automatique des débits par rapport aux valeurs de consigne ?

###

Y-a-t-il un bypass ? ###

débit d'air entrant dans l'échangeur [m3/h]


débit d'air sortant de l'échangeur [m3/h]

Résultats :
facteur de réduction pour le préchauffage de l'air de ventilation :

pour le chauffage : rpreh,heat

pour le calcul du risque de surchauffe et du refroidissement : rpreh,cool

22 / 39 12/01/2008
Niveau Ew Outil de calcul PEB - CALE 2

Architecte : N° de dossier : Architecte : N° de dossier :


Maître de l'ouvrage : Date : Maître de l'ouvrage : Date :
Emission de CO2 Coût annuel Consommation Emission de CO2 Coût annuel Consommation
Niveau K Niveau Ew Risque de surchauffe [€/an] kWh/m² an
Niveau K Niveau Ew Risque de surchauffe [€/an] kWh/m² an
[tonnes/an] [tonnes/an]

DONNEES GEOMETRIQUES DONNEES GEOMETRIQUES

Volume protégé total : VPER = V [m3] 0

SECTEUR 1 SECTEUR 2
Volume protégé du secteur 1: Vsec 1 [m3] 0 Volume protégé du secteur 2: Vsec 2 [m3] 0
Surface de déperdition totale du secteur 1 : AT,E,sec 1 [m2] 0.00 Surface de déperdition totale du secteur 2 : AT,E,sec 2 [m2] 2.00
Surface de plancher chauffée du secteur 1 : Ach sec 1 [m2] 0.00 Surface de plancher chauffée du secteur 2 : Ach sec 2 [m2] 0.00

GAINS SOLAIRES AU TRAVERS DES FENETRES GAINS SOLAIRES AU TRAVERS DES FENETRES

Facteur Facteur
Surface Facteur d'utilisation Surface Facteur d'utilisation
Facteur de réduction pour protection Facteur de réduction pour protection
de solaire moyen de la de solaire moyen de la
Fenêtre Pente Orientation solaire : Fc Fenêtre Pente Orientation solaire : Fc
fenêtre protection fenêtre protection
gg, Protection solaire : gg, Protection solaire :
[m2] solaire : ac [m2] solaire : ac

1 1
2 2
3 3
4 4
5 5
6 6
7 7
8 8
9 9
10 10
11 11
12 12
13 13
14 14
15 15

Surface totale de fenêtre [m2] : Surface totale de fenêtre [m2] :


LA SOMME DES SURFACES DES FENETRES CORRESPOND BIEN A CELLE INTRODUITE LA SOMME DES SURFACES DES FENETRES CORRESPOND BIEN A CELLE INTRODUITE POUR LE
0.00 0.00
POUR LE CALCUL DU NIVEAU K ! CALCUL DU NIVEAU K !

DEPERDITIONS PAR IN/EXFILTRATION ET PAR VENTILATION

Débit de fuite à 50 Pa : v50 [m3/hm2] :

Valeur par défaut : 12


Valeur "objectif" ou mesurée v50 :

Débit de ventilation volontaire : Vdedic,sec 1 [m3/h]

Prise en compte de la qualité de l’exécution du système de ventilation (multiplicateur "m") :

Valeur par défaut : 1.5


Valeur "objectif" ou calculée sur base de mesures "m" :

Y-a-t-il un système de récupération de chaleur (échangeur) ?

Valeur calculée pour rpreh,heat :


Valeur calculée pour rpreh,cool :

TYPE DE CONSTRUCTION (INERTIE) TYPE DE CONSTRUCTION (INERTIE)

Choisir le type de construction (classe d'inertie) : Choisir le type de construction (classe d'inertie) :

BESOINS EN ENERGIE POUR LE CHAUFFAGE BESOINS EN ENERGIE POUR LE CHAUFFAGE

Système de chauffage local : Système de chauffage local :

Type de combustible si chauffage local : Type de combustible si chauffage local :

Si électricité : type d'émetteur électrique : Si électricité : type d'émetteur électrique :

Si radiateur/convecteur : y-a-t-il une régulation électronique? Si radiateur/convecteur : y-a-t-il une régulation électronique?

Si à accumulation : y-a-t-il un capteur externe ? Si à accumulation : y-a-t-il un capteur externe ?

Rendement d'émission "h m,heat,sec 1" : Rendement d'émission "h m,heat,sec 1" :

Rendement de distribution " distr,heat,sec 1" : Rendement de distribution " distr,heat,sec 1" :

Rendement de stockage " stor,heat,sec 1" : Rendement de stockage " stor,heat,sec 1" :

Rendement de production de chaleur pour le chauffage local : Rendement de production de chaleur pour le chauffage local :

Rendement de production " gen,heat,sec 1" : Rendement de production " gen,heat,sec 1" :
Système de chauffage central : Système de chauffage central :
La température de départ de l'appareil de production de La température de départ de l'appareil de production de
chaleur est-elle variable ? : chaleur est-elle variable ? :

La régulation de la température intérieure se fait-elle avec une La régulation de la température intérieure se fait-elle avec
commande par local (par ex. vannes thermostatiques )? : une commande par local (par ex. vannes thermostatiques )? :

Y-a-t-il un ou plusieurs éléments d'émission devant un vitrage ? : Y-a-t-il un ou plusieurs éléments d'émission devant un vitrage ? :

Rendement d'émission "h m,heat,sec 1" : 81% Rendement d'émission "h m,heat,sec 1" :

Une partie des conduites ou des gaines sont-elles à l'extérieur de la couche Une partie des conduites ou des gaines sont-elles à l'extérieur de la couche
d'isolation du volume protégé ? d'isolation du volume protégé ?

Rendement de distribution " distr,heat,sec 1" : 95% Rendement de distribution " distr,heat,sec 1" :

Y-a-t-il un stockage de chaleur pour le chauffage dans un réservoir tampon ? Y-a-t-il un stockage de chaleur pour le chauffage dans un réservoir tampon ?

Rendement de stockage " stor,heat,sec 1" : 100% Rendement de stockage " stor,heat,sec 1" :

Système de production de chaleur pour le chauffage central : Système de production de chaleur pour le chauffage central :

Type de combustible si chauffage central : Type de combustible si chauffage central :

Type d'appareil de production de chaleur : Type d'appareil de production de chaleur :

Rendement à charge partielle pour une charge de 30% (si générateur d'air Rendement à charge partielle pour une charge de 30% (si générateur d'air
chaud et que le rendement à 30% de charge ne peut être mesuré, alors valeur chaud et que le rendement à 30% de charge ne peut être mesuré, alors valeur
à 100% de charge) "η30%" : % à 100% de charge) "η30%" : %
Si chaudière à eau chaude à condensation : Si chaudière à eau chaude à condensation :
Type d'émetteur : Type d'émetteur :

Température de retour de conception du système Température de retour de conception du système


d'émission de chaleur "θreturn,design" : d'émission de chaleur "θreturn,design" :
θreturn,design : °C θreturn,design : °C
Température d'entrée de la chaudière à laquelle le rendement Température d'entrée de la chaudière à laquelle le rendement
à charge partielle a été déterminé: à charge partielle a été déterminé:
θ30% : °C θ30% : °C
Si chaudière à eau chaude à condensation et non à condensation : Si chaudière à eau chaude à condensation et non à condensation :
La chaudière est-elle équipée d'une régulation qui la maintient La chaudière est-elle équipée d'une régulation qui la maintient
chaude en permanence et donc aussi pendant les périodes sans chaude en permanence et donc aussi pendant les période sans
demande de chaleur ? demande de chaleur ?

23 / 39 12/01/2008
Niveau Ew Outil de calcul PEB - CALE 2

Architecte : N° de dossier : Architecte : N° de dossier :


Maître de l'ouvrage : Date : Maître de l'ouvrage : Date :
Emission de CO2 Coût annuel Consommation Emission de CO2 Coût annuel Consommation
Niveau K Niveau Ew Risque de surchauffe [€/an] kWh/m² an
Niveau K Niveau Ew Risque de surchauffe [€/an] kWh/m² an
[tonnes/an] [tonnes/an]

Si pompe à chaleur, facteur de performance saisonnière moyen (FPS) : Si pompe à chaleur, facteur de performance saisonnière moyen (FPS) :

Valeur calculée du FPS : Valeur calculée du FPS :

L'appareil de production est-t-il installé en dehors du volume protégé ? L'appareil de production est-t-il installé en dehors du volume protégé ?

Rendement de production " gen,heat,sec 1" : Rendement de production " gen,heat,sec 1" :

BESOINS EN ENERGIE POUR LES AUXILIAIRES BESOINS EN ENERGIE POUR LES AUXILIAIRES

Consommation d'électricité pour les fonctions auxiliaires de chauffage central Consommation d'électricité pour les fonctions auxiliaires de chauffage central

Appareil/composant : Appareil/composant :

▪ Circulateur : ▪ Circulateur :
▪ Le circulateur est équipé d'une régulation ▪ Le circulateur est équipé d'une régulation

▪ Autres circulateurs : ▪ Autres circulateurs :


▪ Circulateur supplémentaire entre la chaudière et les ▪ Circulateur supplémentaire entre la chaudière et les
collecteurs/conduites de distribution collecteurs/conduites de distribution
▪ Circulateur supplémentaire pour un échangeur de chaleur ▪ Circulateur supplémentaire pour un échangeur de chaleur
dans un caisson de traitement d'air dans un caisson de traitement d'air

▪ Chaudière/générateur : ▪ Chaudière/générateur :
▪ La chaudière est équipée d'un ventilateur intégré ▪ La chaudière est équipée d'un ventilateur intégré
▪ La chaudière est équipée d'une commande électronique ▪ La chaudière est équipée d'une commande électronique

Consommation d'énergie pour les fonctions auxiliaires de chauffage central et/ou la Consommation d'énergie pour les fonctions auxiliaires de chauffage central et/ou la
préparation d'eau chaude sanitaire préparation d'eau chaude sanitaire
Consommation d'énergie des veilleuses "Qpilot" Consommation d'énergie des veilleuses "Qpilot"

Nombre d'appareils producteurs de chaleur équipés d'une veilleuse pour le chauffage


Nombre d'appareils producteurs de chaleur équipés d'une veilleuse pour le chauffage
central et/ou la préparation d'eau chaude sanitaire (exception : les appareils de
central (exception : les appareils de chauffage locaux, pour lesquels la consommation de
chauffage locaux, pour lesquels la consommation de la veilleuse a déjà prise en compte
la veilleuse a déjà prise en compte dans le rendement de production) :
dans le rendement de production) :

Type de combustible de la veilleuse 1 Type de combustible de la veilleuse 1

Type de combustible de la veilleuse 2 Type de combustible de la veilleuse 2

Type de combustible de la veilleuse 3 Type de combustible de la veilleuse 3

Type de combustible de la veilleuse 4 Type de combustible de la veilleuse 4

Type de combustible de la veilleuse 5 Type de combustible de la veilleuse 5

Consommation d'électricité des ventilateurs pour la ventilation volontaire et/ou le


chauffage par air chaud

La ventilation est-elle exclusivement naturelle ?

Si non : Type de ventilateur :

Type d'installation :

Les ventilateurs pour la ventilation volontaire servent-ils également au chauffage par air
chaud (appareil de production de chaleur = générateur air chaud) ?

Si oui : Type de ventilateur qui sert à la fois au chauffage par air chaud et
à la ventilation volontaire :

Consommation d'électricité des ventilateurs pour le chauffage par air chaud

Si non, ET que l'appareil de production de chaleur pour le chauffage est un Si l'appareil de production de chaleur du secteur 2 pour le chauffage est un
générateur d'air chaud : générateur d'air chaud :
Type de ventilateur qui sert uniquement au chauffage par air chaud : Type de ventilateur qui sert au chauffage par air chaud :

Puissance nominale de l'unité de production d'air chaud : kW Puissance nominale de l'unité de production d'air chaud : kW

BESOINS EN ENERGIE POUR LE REFROIDISSEMENT BESOINS EN ENERGIE POUR LE REFROIDISSEMENT

Y-a-t-il une installation de refroidissement actif ? Y-a-t-il une installation de refroidissement actif ?

BESOINS EN ENERGIE POUR L'EAU CHAUDE SANITAIRE

Nombre total de douches et de baignoires dans le volume VPER :

Contribution des conduites vers une douche ou une baignoire au rendement du système

"tubing,bath " : Valeur par défaut : 72%


Valeur calculée en fonction de la longueur des conduites [m] :
vers douche ou bain 1 :
vers douche ou bain 2 :
vers douche ou bain 3 :
vers douche ou bain 4 :
vers douche ou bain 5 :

Nombre total d'éviers de cuisine dans le volume VPER :

Contribution des conduites vers un évier de cuisine au rendement du système

"tubing,sin" : Valeur par défaut : 24%


Valeur calculée en fonction de la longueur des conduites [m] :
vers évier 1 :
vers évier 2 :
vers évier 3 :
vers évier 4 :
vers évier 5 :

Type de combustible pour la production d'eau chaude sanitaire :

Rendement de production pour la préparation de l'eau chaude sanitaire ηgen,water :

Type d'installation :

Type d'appareil :

Rendement de production " gen,water" : 50%

CONTRIBUTION ENERGETIQUE D'UN SYSTEME SOLAIRE THERMIQUE

Y-a-t-il un système de préchauffage solaire ?

Si oui : A quoi contribue-t-il ?

Introduire les caractéristiques de l'installation :

Surface du capteur solaire [m2] :

Pente du capteur :

Orientation du capteur :

24 / 39 12/01/2008
Niveau Ew Outil de calcul PEB - CALE 2

Architecte : N° de dossier : Architecte : N° de dossier :


Maître de l'ouvrage : Date : Maître de l'ouvrage : Date :
Emission de CO2 Coût annuel Consommation Emission de CO2 Coût annuel Consommation
Niveau K Niveau Ew Risque de surchauffe [€/an] kWh/m² an
Niveau K Niveau Ew Risque de surchauffe [€/an] kWh/m² an
[tonnes/an] [tonnes/an]

CONTRIBUTION ENERGETIQUE D'UN SYSTEME SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

Y-a-t-il un système solaire photovoltaïque?

Si oui : Introduire les caractéristiques de l'installation :

Pente du capteur :

Orientation du capteur :

Puissance de crête du système [W ou Wc] :

Type de transformateur :

Emplacement du capteur :

COUTS INDICATIFS DES COMBUSTIBLES

Prix d'achat Exemple


Combustibles Unités
unitaires (février 2007)
ELECTRICITE
tarif moyen €/kWh 0.12
redevance €/an 58.00
COMBUSTIBLES FOSSILES
gaz naturel €/kWh 0.05
redevance €/an 126.24
mazout €/litre 0.52
propane €/litre 0.47
charbon €/tonne 321.00
butane €/kg 1.36
LPG €/litre 0.40
BOIS
bûches €/stère 50.00
pellets €/tonne 215.00

25 / 39 12/01/2008
TAB]

Architecte : N° de dossier :
Maître de l'ouvrage : Date :
Emission de CO 2 Coût annuel Consommation
Niveau K Niveau Ew Risque de surchauffe
[tonnes/an] [€/an] kWh/m² an

SECTEUR 1
Pompe à chaleur : facteur de performance saisonnière moyen (FPS)
Coefficient de performance de la pompe à chaleur selon la EN 14511, COPtest

COP t est :

Source froide : 1

Fluide caloporteur : 1

Facteur de correction fθ

Facteur de correction sur la température de départ vers le système d'émission de chaleur.

Si le fluide caloporteur est de l'eau :

Type d'émetteur : 2

Température de départ vers le sytème d'émission de chaleur


dans les conditions de conception d'émission de chaleur :
1

θsupply,design : °C

Facteur de correction fθ : 0.53

Facteur de correction fΔθ

Facteur de correction sur l'augmentation de température à travers le condenseur.

Si le fluide caloporteur est de l'eau :


Le facteur de correction fΔθ e st fonction de :
- Δθdesign : l'écart de température entre le départ et le retour du système
d'émission dans des conditions de conception.
- Δθtest : l'augmentation de température de l'eau à travers le condenseur
lors des essais selon la EN 14511.

Valeur par défaut du fΔθ : 0.93 ###


Valeur calculée : Δθdesign : °C
Δθte st : °C

Facteur de correction fΔθ : 0.93

Page PAGE]
TAB]

Architecte : N° de dossier :
Maître de l'ouvrage : Date :
Emission de CO 2 Coût annuel Consommation
Niveau K Niveau Ew Risque de surchauffe
[tonnes/an] [€/an] kWh/m² an

Facteur de correction fp umps

Facteur de correction pour la consommation d'électricité d'une pompe sur le circuit vers
l'évaporateur.

Si la source froide est le sol :

Y-a-t-il une pompe pour l'apport de chaleur vers l'évaporateur ? 2

Si oui, ou si la source froide est de l'eau :

La puissance électrique de la pompe est-elle connue ? 2

P,pumps : kW

Que vaut la puissance électrique de la pompe à chaleur selon la EN 14511


dans les mêmes conditions d'essais que pour la détermination du COPtest ?
P,HP : kW

Facteur de correction fpumps : 1.00

Facteur de correction fAHU

Facteur de correction pour les débits d'air pour les PAC couplées à l'air de ventilation.

Valeur par défaut du fAHU : 1 ###


Valeur calculée

Le débit d'air maximal dans l'installation tel qu'indiqué par le fabricant : V,max

V,max : [m³/h]

Le débit d'air dans l'installation lors de l'essai selon la EN 14511 : V,test

V,test : [m³/h]

Le débit d'alimentation de conception dans l'installation : V,supply

V,supply : [m³/h]

Le débit d'évacuation de conception dans l'installation : V,extr

V,extr : [m³/h]

Facteur de correction fAHU : 1.00

Facteur de performance saisonnière moyen FPS

Facteur de performance saisonnière moyen FPS :

Page PAGE]
TAB]

Page PAGE]
TAB]

Page PAGE]
TAB]

Architecte : N° de dossier :
Maître de l'ouvrage : Date :
Emission de CO 2 Coût annuel Consommation
Niveau K Niveau Ew Risque de surchauffe
[tonnes/an] [€/an] kWh/m² an

SECTEUR 2
Pompe à chaleur : facteur de performance saisonnière moyen (FPS)
Coefficient de performance de la pompe à chaleur selon la EN 14511, COPtest

COP t est :

Source froide :

Fluide caloporteur :

Facteur de correction fθ

Facteur de correction sur la température de départ vers le système d'émission de chaleur.

Si le fluide caloporteur est de l'eau :

Type d'émetteur :

Température de départ vers le sytème d'émission de chaleur


dans les conditions de conception d'émission de chaleur :

θsupply,design : °C

Facteur de correction fθ : 0.53

Facteur de correction fΔθ

Facteur de correction sur l'augmentation de température à travers le condenseur.

Si le fluide caloporteur est de l'eau :


Le facteur de correction fΔθ e st fonction de :
- Δθdesign : l'écart de température entre le départ et le retour du système
d'émission dans des conditions de conception.
- Δθtest : l'augmentation de température de l'eau à travers le condenseur
lors des essais selon la EN 14511.

Valeur par défaut du fΔθ : 0.93


Valeur calculée : Δθdesign : °C
Δθte st : °C

Facteur de correction fΔθ : 0.93

Page PAGE]
TAB]

Architecte : N° de dossier :
Maître de l'ouvrage : Date :
Emission de CO 2 Coût annuel Consommation
Niveau K Niveau Ew Risque de surchauffe
[tonnes/an] [€/an] kWh/m² an

Facteur de correction fp umps

Facteur de correction pour la consommation d'électricité d'une pompe sur le circuit vers
l'évaporateur.

Si la source froide est le sol :

Y-a-t-il une pompe pour l'apport de chaleur vers l'évaporateur ?

Si oui, ou si la source froide est de l'eau :

La puissance électrique de la pompe est-elle connue ?

P,pumps : kW

Que vaut la puissance électrique de la pompe à chaleur selon la EN 14511


dans les mêmes conditions d'essais que pour la détermination du COPtest ?
P,HP : kW

Facteur de correction fpumps : 1.00

Facteur de correction fAHU

Facteur de correction pour les débits d'air pour les PAC couplées à l'air de ventilation.

Valeur par défaut du fAHU : 1


Valeur calculée

Le débit d'air maximal dans l'installation tel qu'indiqué par le fabricant : V,max

V,max : [m³/h]

Le débit d'air dans l'installation lors de l'essai selon la EN 14511 : V,test

V,test : [m³/h]

Le débit d'alimentation de conception dans l'installation : V,supply

V,supply : [m³/h]

Le débit d'évacuation de conception dans l'installation : V,extr

V,extr : [m³/h]

Facteur de correction fAHU : 1.00

Facteur de performance saisonnière moyen FPS

Facteur de performance saisonnière moyen FPS :

Page PAGE]
Synthèse des résultats Outil de calcul PEB - CALE 2

Architecte : N° de dossier :
Maître de l'ouvrage : Date :
Emission de Coût annuel Consommation
Niveau K Niveau Ew Risque de surchauffe CO2 [t/an] [€/an] kWh/m² an
1

2 Pas de 2° secteur

SYNTHESE DES CRITERES :

Niveau d'isolation thermique globale selon la NBN B 62-301 : K

Niveau de consommation d'énergie primaire (cf. Charte "CALE 2", onglet "An.2_crit", critère 4) :

Ew

Consommation d'énergie primaire annuelle : MJ


Consommation d'énergie primaire annuelle de référence : MJ

Indicateur de surchauffe (cf. Charte "CALE 2", onglet "An.2_crit", critère 5) :

SYNTHESE DES RESULTATS EN ENERGIE PRIMAIRE PAR POSTE :

Chauffage
Consommation : MJ
Référence : MJ
Part de la consommation totale :

Eau chaude sanitaire


Consommation : MJ
Référence : MJ
Part de la consommation totale :

Auxiliaires
Consommation : MJ
Référence : MJ
Part de la consommation totale : Row 1

Refroidissement
Consommation : MJ
Référence : MJ
Part de la consommation totale :

Photovoltaïque
Economie d'énergie : MJ

SYNTHESE DES RESULTATS EN ENERGIE FINALE PAR TYPE D'ENERGIE :

Consommations Coûts annuels *


Combustibles
(énergie finale) (redevances comprises)
électricité kWh €
gaz naturel m3 €
mazout litres €
propane litres €
charbon tonnes €
butane kg €
LPG litres €
bois stères €
pellets tonnes €

* les coûts unitaires sont à introduire à la ligne 276 de l'onglet "Niveau Ew"

SYNTHESE DES RESULTATS PAR SECTEUR

Surface de déperdition totale AT [m2] :

Surface de fenêtres [m2] :

Surface de plancher chauffée Ach [m2] :

Volume protégé [m3] :

Type de construction (classe d'inertie) :

32 / 39 12/01/2008
Synthèse des résultats Outil de calcul PEB - CALE 2

Architecte : N° de dossier :
Maître de l'ouvrage : Date :
Emission de Coût annuel Consommation
Niveau K Niveau Ew Risque de surchauffe CO2 [t/an] [€/an] kWh/m² an
1

2 Pas de 2° secteur

Chauffage

Coefficient de déperdition par transmission HT [W/K] :

Coefficient de déperdition par ventilation HV [W/K] :

Besoins nets en énergie [MJ/m²] :

Rendement du système [%] :

Rendement de production [%] :

Consommation en énergie primaire [MJ] :

Economie d'énergie primaire grâce au système solaire thermique [MJ] :

Part de la consommation due aux pertes par transmission [%] :

Part de la consommation due aux pertes par ventilation [%] :

Eau chaude sanitaire

Consommation en énergie primaire [MJ] :

Economie d'énergie primaire grâce au système solaire thermique [MJ] :

Auxiliaires

Consommation en énergie primaire [MJ] :

Photovoltaïque

Production en énergie finale [kWh] :

Risque de surchauffe Sect. 1

Degrés-heures de surchauffe par rapport à 18°C [Kh] :

Probabilité conventionnelle d'installation de refroidissement actif [%] :

Refroidissement

Consommation "fictive" en énergie primaire [MJ] :

Consommation en cas d'installation de refroidissement actif [MJ] :

Secteur 1 : Vous avez choisi d'installer un système de refroidissement alors que le risque de surchauffe est :

La consommation en énergie de refroidissement est fictive, elle est due à une probabilité de risque de surchauffe de 0% .
Cette consommation fictive vaut donc 0% de la consommation nette estimée en cas d'installation d'un système de
refroidissement actif.
Secteur 2 : Vous avez choisi d'installer un système de refroidissement alors que le risque de surchauffe est :

Secteur 2 : La consommation en énergie de refroidissement est fictive, elle est due à une probabilité de risque de surchauffe de 0% .
Cette consommation fictive vaut donc 0% de la consommation nette estimée en cas d'installation d'un système de
refroidissement actif.

33 / 39 12/01/2008
An_5_particip Outil de calcul PEB - CALE 2

Annexe 5 à la charte :
Déclaration de participation

Logement social ? - Maison individuelle

Logement concerné : oui - Immeuble d'appartement

non - Logements groupés

Adresse : 0
Localisation de l’ouvrage :
Code postal : 0 Localité : 0

Date de dépôt de la demande de permis d’urbanisme :


Date estimée du début des travaux :
Maître de l’ouvrage : Nom et prénom : 0

Adresse :
Code postal : Localité :

Tél : Fax :

GSM : E-mail :

L'architecte Nom et prénom :

ou la société/le bureau d'architecture Nom :


Adresse :
Code postal : Localité :

Tél : Fax :

GSM : E-mail :
Déclaration d’intention du maître de l’ouvrage :
Je soussigné(e), 0 maître de l’ouvrage précité,
certifie avoir demandé à mon architecte et aux entreprises concernées de mener à bien mon projet de logement dans le cadre de l'action
"Construire avec l'énergie". A cette fin j’ai fait appel à un architecte (ou à un bureau d’architecture) reconnu partenaire "Construire avec
l'énergie".

Fait à ………………………………… Signature du maître de l’ouvrage :


le …………………………………

Conformité des plans et accès au chantier :


Je soussigné, 0 architecte auteur de projet,
certifie que les plans et autres documents joints à cette déclaration sont conformes au projet introduit auprès de l’administration
communale pour la demande de permis d’urbanisme.
Je certifie également le fait que le cahier des charges relatif au projet concerné indiquera de manière explicite :

1. que tout sera mis en œuvre lors de l’exécution pour respecter les critères techniques de la Charte "Construire avec l'énergie" ;

2. que l’entrepreneur devra veiller à permettre l’accès au chantier aux experts désignés par la Région wallonne pour vérifier le respect de
ces critères techniques.

Fait à ………………………………… Signature de l'architecte :


le …………………………………

Réservé à l’administration du projet Référence Dossier :

Entreprises intervenant dans le processus de réalisation (si déjà connues à ce stade) :


Entreprise n° 1 :
Entreprise partenaire?
Oui
Non

Nom de l’entreprise :
Représentant (nom/prénom) :
Titre/fonction :
Domaine d'activité/poste de construction concerné:
Adresse siège social :

34 / 39 12/01/2008
An_5_particip Outil de calcul PEB - CALE 2

Code postal : Localité : ###


Tél : Fax :

GSM : E-mail :

Entreprise n° 2 :
Entreprise partenaire?
Oui
Non

Nom de l’entreprise :
Représentant (nom/prénom) :
Titre/fonction :
Domaine d'activité/poste de construction concerné:
Adresse siège social :
Code postal : Localité : ###
Tél : Fax :

GSM : E-mail :

Entreprise n° 3 :
Entreprise partenaire?
Oui
Non

Nom de l’entreprise :
Représentant (nom/prénom) :
Titre/fonction :
Domaine d'activité/poste de construction concerné:
Adresse siège social :
Code postal : Localité : ###
Tél : Fax :

GSM : E-mail :

Bureau d'études intervenant dans le processus de conception :


Bureau d'études partenaire ?
Oui
Non

Nom du bureau d'études :


Représentant (nom/prénom) :
Titre/fonction :
Domaine d'activité/poste de construction concerné:
Adresse siège social :
Code postal : Localité :

Tél : Fax :
GSM : E-mail :

35 / 39 12/01/2008
An_6_attest Outil de calcul PEB - CALE 2

Annexe 6 à la charte :
Demande de délivrance de l’attestation "Construire avec l'énergie"

Logement social ? - Maison individuelle

Logement concerné : oui - Immeuble d'appartement

non - Logements groupés

Adresse : 0
Localisation de l’ouvrage :
Code postal : 0 Localité : 0

Date de dépôt de la demande de permis d’urbanisme :


Date du début des travaux :
Nom et prénom : 0

Adresse :
Maître de l’ouvrage : Code postal : Localité :

Tél : Fax :

GSM : E-mail :

L'architecte Nom et prénom :


ou la société/le bureau d'architecture Nom :
Adresse : 0
Code postal : 0 Localité : 0

Tél : 0 Fax : 0

GSM : 0 E-mail : 0
Déclaration d’intention du maître de l’ouvrage :
Je soussigné(e), architecte / bureau d'étude
partenaire "Construire avec l'énergie!", certifie que les travaux de gros œuvre et de second œuvre relatifs à l’enveloppe et aux
installations sont terminés dans le logement ci-mentionné.

Je sollicite dès lors auprès du Ministre en charge de l’Energie la délivrance de l’attestation "Construire avec l'énergie" pour ce logement.

Je joins en annexe les caractéristiques "Construire avec l'énergie" de réalisation, dûment complétée des données relatives à l’exécution du
chantier.

Je certifie que les données fournies sont sincères et complètes.

Fait à ………………………………… Signature de l'architecte :


le …………………………………

Réservé à l’administration du projet Référence Dossier :

Entreprises étant intervenues dans le processus de réalisation :


Entreprise n° 1 :
Entreprise partenaire?
Oui
Non

Nom de l’entreprise :
Représentant (nom/prénom) :
Titre/fonction :
Domaine d'activité/poste de construction concerné:
Adresse siège social :
Code postal : Localité :

Tél : Fax :

GSM : E-mail :

Entreprise n° 2 :
Entreprise partenaire?
Oui
Non

36 / 39 12/01/2008
An_6_attest Outil de calcul PEB - CALE 2

Nom de l’entreprise :
Représentant (nom/prénom) :
Titre/fonction :
Domaine d'activité/poste de construction concerné:
Adresse siège social :
Code postal : Localité :

Tél : Fax :

GSM : E-mail :

Entreprise n° 3 :
Entreprise partenaire?
Oui
Non

Nom de l’entreprise :
Représentant (nom/prénom) :
Titre/fonction :
Domaine d'activité/poste de construction concerné:
Adresse siège social :
Code postal : Localité :

Tél : Fax :

GSM : E-mail :

Bureau d'études intervenant dans le processus de conception :


Bureau d'études partenaire ?
Oui
Non

Nom du bureau d'études :


Représentant (nom/prénom) :
Titre/fonction :
Domaine d'activité/poste de construction concerné:
Adresse siège social :
Code postal : Localité :

Tél : Fax :
GSM : E-mail :

37 / 39 12/01/2008
Caract_ installations Outil de calcul PEB - CALE 2

Caractéristiques des installations

INSTALLATION DE VENTILATION

Type de système de ventilation : A ###

Pour les systèmes A et C (alimentation naturelle)


Ouvertures d'alimentation
Local Marque et type Débit nominal à 2 Pa

Pour les systèmes A et B (évacuation naturelle)


Ouvertures d'évacuation
Local Marque et type Débit nominal à 2 Pa

Pour les systèmes B, C et D

Conduits principalement flexibles ###


Conduits principalement rigides

Pour les systèmes B et C (ventilation mécanique simple flux)


Ventilateurs
Marque et type Débit maximum

Pour le système D (ventilation mécanique double flux)


Groupe de ventilation et/ou ventilateurs
Marque et type Débit maximum

38 / 39 12/01/2008
Caract_ installations Outil de calcul PEB - CALE 2

INSTALLATION DE CHAUFFAGE

Marques et labels des appareils de production (chaudière, brûleur,


poêle, radiateurs électriques …) de l'installation de chauffage
Eléments Marques, labels …

INSTALLATION D'EAU CHAUDE SANITAIRE

Marques et labels de l'appareil de production (chauffe-eau,


chauffe-bain, boiler électrique …) et de l'appareil de stockage (boiler)
de l'installation d'eau chaude sanitaire :
Eléments Marques, labels …

39 / 39 12/01/2008