Vous êtes sur la page 1sur 14

LES ARTHROPODES

1. L’embranchement des Euarthropodes


2. Les Araignées
3. Les scorpions
4. Les Myriapodes

Zoologie Appliquée E. Fromont & M.P. Callait-Cardinal Février 2009


1. L’embranchement des Euarthropodes

- métazoaires triblastiques coelomates, corps métamérisé, appendices articulés.


- cuticule externe composée de chitine et minéralisée : croissance par mues.

Cl/ Mérostomes
Ss-Cl/ Ordre des Araignées
Ss-Emb/
Chélicérates Hologastres Ordre des Acariens
Cl/ Arachnides Ordre des Chernètes
Ss-Cl/
Arthrogastres Ordre des Scorpionides

Cl/ Myriapodes
Ss-Emb/
Antennates
Malacostracés
Pancrustacés
Cl/ Hexapodes (Insectes)
Zoologie Appliquée E. Fromont & M.P. Callait-Cardinal Février 2009
2. Les Araignées

Ordre des Aranéides : terrestres


cosmopolites.
-vivent en général 10 à 20 ans.
- carnivores, digestion externe des Mésosome +
proies.
- venimeuses.

Zoologie Appliquée E. Fromont & M.P. Callait-Cardinal Février 2009


2.1. Classification des Araignées

D’après l’appareil venimeux :


- chélicères : tige + crochet
- glandes venimeuses situées dans les
chélicères et/ou le céphalothorax et
entourées par une tunique musculaire

- ss O/ Mygalomorphes : chélicères dans l’axe du


corps, crochets à articulation frontale.

-ss O/ Aranéomorphes : chélicères perpendiculaires à


l’axe du corps, crochets à articulation latérale.

Zoologie Appliquée E. Fromont & M.P. Callait-Cardinal Février 2009


Les Mygalomorphes
Mygales au sens large. fortes
chélicères + soies urticantes
sur le dos, surtout chez les
espèces sud-américaines.

Lasiodora parahybana

-espèces européennes inoffensives.

- La plus dangereuse : Atrax


robustus (australienne). accidents
observés en été avec les mâles.
Atrax robustus
Zoologie Appliquée E. Fromont & M.P. Callait-Cardinal Février 2009
Les Aranéomorphes
Lycosa tarentula : (Lycose) morsure
douloureuse et parfois nécrose.
Les Loxosceles américaines (L. reclusa, L.
laeta) sont venimeuses, L. rufescens, Loxosceles reclusa
européenne, ne l’est pas.
Latrodectus : les « Veuves noires » :
- L. mactans, américaine, parfois mortelle.
-Latrodectus mactans tredecimguttatus
(Malmignathe); pourtour méditerranéen,
Corse.

Zoologie Appliquée E. Fromont & M.P. Callait-Cardinal Février 2009


2.2. L’aranéisme

aranéisme = envenimation par une araignée, atraxisme = genre Atrax


Latrodectisme = genre Latrodectus, Loxoscelisme = genre Loxosceles
Le venin des araignées contient :
- des toxines neurotropes (atraxine et robustoxine chez Atrax,
famille des latrotoxines chez Latrodectus) : action présynaptique de
libération des neuromédiateurs, suivie par un blocage de la
transmission neuromosculaire lorsque l’acétylcholine n’est pas
recapturée. (effet curarisant).
- des enzymes (hyaluronidases, hydrolases, estérases) :
responsables d’inflammation et parfois de nécrose.

Zoologie Appliquée E. Fromont & M.P. Callait-Cardinal Février 2009


Aranéisme bénin ou local

- les chélicères perforent incomplètement la peau


(Aranéomorphes).
- réaction inflammatoire locale douloureuse et œdémateuse,
certaines espèces provoquent une nécrose.
- risque de surinfection.
traitement : local et symptomatique : anti-inflammatoires, anti-
histaminiques, prévention de la surinfection (antiseptiques,
antibiotiques).

Zoologie Appliquée E. Fromont & M.P. Callait-Cardinal Février 2009


Aranéisme grave

- aranéisme neurotoxique (Atrax, Latrodectus)


- aranéisme nécrosant (Loxosceles).
- Latrodectisme : douleur sourde progressive et extensive,
contractures musculaires, paralysie, hypertension.
- traitement : sérothérapie possible, traitement des troubles
musculaires (calcithérapie, myo-relaxants) et analeptiques
cardio-respiratoires.

Zoologie Appliquée E. Fromont & M.P. Callait-Cardinal Février 2009


Face dorsale ©BIODIDAC
3. Les Scorpions
Ordre des Scorpionides.
- pédipalpes faisant office de pinces
- prosome (céphalothorax) et
- mésosome (7 segments larges) et
l’opisthosome (5 segments étroits)

appareil venimeux sur le telson : 1 aiguillon et


2 glandes.

- dans les régions chaudes : nocturnes, carnivores, se nourrissent


surtout d’autres Arthropodes. digestion externe.
- résistance extrême à l ’eau, au jeûne, aux radiations ionisantes.

Zoologie Appliquée E. Fromont & M.P. Callait-Cardinal Février 2009


Les Scorpions en France

Espèces dangereuses : famille des


Buthidés : sternum triangulaire.
France : scorpion languedocien Buthus
occitanus: sud de la France
©Reptil’Var

B. occitanus

Chactidés à sternum trapézoïdal, non


dangereux :
le scorpion commun Euscorpius
©Reptil’Var
flavicaudis.
E. flavicaudis

Zoologie Appliquée E. Fromont & M.P. Callait-Cardinal Février 2009


Le venin des Scorpions
- neurotoxines: scorpamine : action
sur les canaux sodium des cellules
nerveuses et musculaires. ©BIODIDAC

dépolarisation massive => libération de


neuromédiateurs => blocage de la
transmission => paralysie,
hypotension. Telson de scorpion

D’autres neurotoxines agissent sur les canaux potassium =>


spécifiquement toxiques pour les insectes.
Chez certaines espèces : toxine à effet hémolytique
(phosphatase).

Zoologie Appliquée E. Fromont & M.P. Callait-Cardinal Février 2009


Le scorpionisme
Problème de santé publique en Afrique du nord et au Proche-Orient.

L’injection de venin est volontaire. En l’absence d’injection : douleur


locale.
Lorsque le venin est injecté : douleur forte et croissante, œdème,
parfois nécrose.
signes généraux : malaise général, coliques et nausées.

Traitement : anti-inflammatoires, antalgiques, sérothérapie et atropine


pour les espèces les plus dangereuses

Zoologie Appliquée E. Fromont & M.P. Callait-Cardinal Février 2009


4. Classe des Myriapodes
Arthropodes Antennates, segments métamériques similaires. ©BIODIDAC

Ordre des Chilopodes (Scolopendres)

Ordre des Symphiles

Ordre des Pauropodes


forcipules
Ordres des Diplopodes (Iules, mille-pattes)

Chilopodes : chaque métamère a 1 paire de pattes. 1ère patte


modifiée en forcipule (dent forcipulaire + glande venimeuse).
Diplopodes : 2 paires de pattes par segment, plus de 300 paires.

Zoologie Appliquée E. Fromont & M.P. Callait-Cardinal Février 2009