Vous êtes sur la page 1sur 158

SINUS

ET

LARYNX
ROLE DE LA ZONE DE
CONDUCTION
-Acheminer l’air à la zone respiratoire

-purifier l’air inspiré

-humidifier l’air inspiré

-réchauffer l’air inspiré


RAPPEL ANATOMIQUE ET
PHYSIOLOGIQUE

NEZ
structures externes et cavités nasales

II- PHARYNX
1-Nasopharynx
2- Oropharynx
3- Laryngopharynx

III - LARYNX
OS DU CRANE
OS DU CRANE
CAVITE NASALE :
CARTILAGES
CAVITE NASALE
CAVITE NASALE
ANATOMIE DES VOIES
RESPIRATOIRES SUPERIEURES
CAVITE NASALE : SINUS
CAVITE NASALE : SINUS
SINUS
CAVITE NASALE
PHARYNX
Nasopharynx

À l’arrière des cavités nasales


Sous l’os sphénoïde
Au-dessus du palais mou
Amygdales pharyngiennes =végétations
adénoïdes
Amygdales tubaires
Oropharynx

À l’arrière de la cavité orale

Amygdales palatines

Amygdales linguales
Laryngopharynx

Derrière l’épiglotte

S’étend jusqu’au larynx

S’unit à l’oesophage
Importance stratégique du pharynx reliant:

Le système crânien:


occiput,temporaux,sphénoïde

Le système digestif

Le système respiratoire et phonatoire

La colonne cervicale


ANATOMIE DES VOIES
RESPIRATOIRES SUPERIEURES
LARYNX
LARYNX : CARTILAGES
LARYNX
Fonction du larynx

Fournir un passage à l’air

Aiguiller l’air et les aliments dans les


bons conduits

phonation
Les cordes vocales sont à l’origine des sons

La voix doit son timbre :


Au pharynx
À la cavité buccale, aux cavités nasales et
aux sinus
Aux muscles du pharynx, de la langue, du
palais mou et des lèvres
EPISTAXIS
I – RAPPEL ANATOMIQUE
II – DIAGNOSTIC POSITIF
1-Epistaxis bénigne
2-Epistaxis grave
III – CONDUITE A TENIR
IV- DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE
1 – Origine traumatique
2 - Origine endocrinienne
3 – Origine infectieuse
4 – Origine hémorragique
5 – Origine tumorale
6 – Epistaxis idiopathique
VASCULARISATION DES
FOSSES NASALES
VASCULARISATION DES
FOSSES NASALES
EPISTAXIS
CAT devant un épistaxis

Estimer l’importance de l’hémorragie

Prévenir une éventuelle décompensation

Rechercher une étiologie

Traiter
Traitement de l’épistaxis

Compression bidigitale

Compression par tamponnement


antérieur

Compression par tamponnement


antérieur et postérieur

Embolisation et ligatures artérielles


ETIOLOGIES DES EPISTAXIS
Traumatique

Endocrinienne

Infectieuse

Hémorragique

Tumorale

Idiopathique
FIBROME
NASO-PHARYNGIEN
OBSTRUCTION NASALE
I – Diagnostic positif

II – Diagnostic étiologique
1 – En période néonatale
2 – Chez le jeune enfant
3 – Chez l’adulte
4 – Causes organiques au niveau de l’orifice
narinaire
OBSTRUCTION NASALE
DIAGNOSTIC POSITIF

-Troubles respiratoire
-troubles du goût , de l’odorat
-Troubles de la voix
-troubles squelettiques
-troubles infectieux
-troubles réflexes
-troubles psychiques
OBSTRUCTION NASALE
Période néonatale:
Risque de détresse respiratoire avec
bradypnée inspiratoire

Causes:
-Imperforation des choanes

-Rhinite inflammatoire
OBSTRUCTION NASALE

Jeune enfant:

-Hypertrophie des végétations

-Corps étranger

-Hématome de la cloison

-Déviation de la cloison

-Rhinite, sinusite
OBSTRUCTION NASALE:
CORPS ETRANGER
CORPS ETRANGER NASAL
CORPS ETRANGER NASAL
OBSTRUCTION NASALE
Chez l’adulte:

-Malformation et traumatisme
• Déviation septale
• Hématome de la cloison
-Tumeurs
• Des fosses nasales
• Des sinus: adénocarcinome ethmoïdal
-Inflammation:
• Rhinite chronique allergique
• Rhinite vasomotrice
• Polypose naso-sinusienne
DEVIATION DE LA CLOISON
NASALE
TUMEUR DES FOSSES
NASALES
POLYPE NASO-SINUSIEN
POLYPE DANS LES
CHOANES
RHINORRHEE
DEFINITION

I- RHINORRHEE AQUEUSE
1- Coryza
2- Rhinite allergique
3- Rhinite non allergique
4- Rhinorrhée post-traumatique

II- RHINORRHEE MUQUEUSE ET MUCO-PURULENTE


1- Sinusite d’origine dentaire
2- Mycose sinusienne
3- Corps étranger nasal
4- Sinusite aiguë
5- Sinusite chronique
6- Polypose naso-sinusienne
7- Cancer naso-sinusien
CORYZA

-Éternuement

-Larmoiement

-Obstruction nasale

-Rhinorrhée

-céphalées
RHINITE ALLERGIQUE

 éternuement

 rhinorrhée aqueuse

 prurit nasal et/ou oculaire

 larmoiement
RHINITE ALLERGIQUE
RHINITE ALLERGIQUE
CHRONIQUE
RHINITE NON ALLERGIQUE

- NARES

- Rhinite vasomotrice

- Rhinite sénile

- Rhinite hormonale
Rhinorrhées muqueuses et
mucopurulentes
Sinusite d’origine dentaire
Mycose sinusienne
Corps étranger nasal
Sinusite aiguë
Sinusite chronique
Polypose naso-sinusienne
Cancer naso-sinusien
SINUSITE
D’ORIGINE DENTAIRE

1 – kyste dentaire
2 – dent incluse
MYCOSE SINUSIENNE
POLYPE NASAL
CANCER NASO-SINUSIEN
RHINOPHARYNGITE
DE L’ENFANT
Introduction
1.1 Définition
1.2 Etiopathogénie
2. Rappel anatomique
3. Tableaux cliniques
3.1. Rhinopharyngites aiguës
3.2. Rhinopharyngites chroniques
3.3 Complications
RHINOPHARYNGITE

ATTEINTE INFLAMMATOIRE

DE L’ETAGE SUPERIEUR DU

PHARYNX AVEC

PARTICIPATION NASALE
AMYGDALES
RHINOPHARYNGITE AIGUE

FIEVRE

OBSTRUCTION NASALE AVEC


RHINORRHEE

RESPIRATION BUCCALE

IRRITABILITE
RHINOPHARYNGITE
Complications des RP de l’enfant

 Hyperthermie

 Otologique
 Laryngée

 Sinusienne
 Bronchique
 Ganglionnaire
 torticolis
SINUSITE DE L’ENFANT
I - Développement des sinus

II -Ethmoïdite aiguë de l’enfant


1 – Clinique
2 – Examens complémentaires
 NFS
 Prélèvement
 Radiographie
3 – Complications
 Ophtalmologique
 Neurologiques
 Infectieuses générales
4 - Traitement
DEVELOPPEMENT DES
SINUS
SINUSITE
CAVITE NASALE : SINUS
OS ETHMOÏDE
OS ETHMOÏDE
Ethmoïdite aiguë

Clinique
Examens complémentaires
Complications:
• Ophtalmologique
• Neurologique
• infectieuse
traitement
ETHMOIDITE
PHLEGMON DE L’ORBITE
EXOPHTALMIE
RHINOPHARYNGITE DE
L’ADULTE
I – RHINITE AIGUË
1-Introduction
2-clinique
3-complications
4-traitement
II – SINUSITE AIGUË
1-sinusite maxillaire aiguë
2-sinusite frontale
III – RHINITE CHRONIQUE
IV - SINUSITE CHRONIQUE
1-sinusite unilatérale
2-sinusite bilatérale
RHINITE AIGUE
-cause : virale++

-rhinorrhée sans douleur

-obstruction nasale

-éternuements

-anosmie

-toux irritative
SINUSITE MAXILLAIRE
AIGUE
-douleur faciale sous-orbitaire

-rhinorrhée purulente

-obstruction nasale

-état fébrile
IRM NORMAL DES SINUS :
méat moyen
SINUSITE MAXILLAIRE
AIGUE
SINUSITE MAXILLAIRE
SINUSITE MAXILLAIRE
SINUSITE
IRM NORMAL:
sinus frontal
SINUSITE FRONTALE
SINUSITES MAXILLAIRE ET
ETHMOIDALE
SINUSITE CHRONIQUE
UNILATERALE
ETIOLOGIES :

- Infection dentaire

- malformation des fosses nasales

- tumeur sinusienne
SINUSITE CHRONIQUE

Hyperplasie muqueuse
SINUSITE CHRONIQUE
BILATERALE
ETIOLOGIES:

- Allergie

- Polypose naso-sinusienne
- Infection dentaire

- Mucoviscidose
TROUBLES DE L’ODORAT

I – PHYSIOLOGIE DE L’OLFACTION

1 – Les neurorécepteurs

2 – Le bulbe olfactif

3 – Les projections olfactives centrales


MUQUEUSE OLFACTIVE
MOYENS D’EXPLORATION DE
L’ODORAT
1 – test UPSIT

2 – Test de l’hôpital Lariboisière

3 – Examen clinique

4 – Examen rhinomanométrique

5 – Scanner des sinus et du crâne


TROUBLES DE L’ODORAT

 anosmie

 hyposmie

 parosmie , cacosmie

 hallucination olfactive
CAUSES LES PLUS
FREQUENTES
TROUBLES DE LOLFACTION
DANS UNE PATHOLOGIE
GENERALE
ANGINES
A- INFECTIONS AIGUES
1- Angines érythémateuses
2- Angines érythémato-pultacées
3- Angines pseudo-membraneuses
4- Angines ulcéreuses et ulcéro-nécrotiques
5- Angines vésiculeuses
B- COMPLICATIONS
1- Locale
2- Générale
C- TRAITEMENT
1- Angine virale
2- Angine bactérienne
3- Phlegmon
4- Indications de l’amygdalectomie
ANGINE

INFECTIONS AIGUES

1- Angines érythémateuses

1-1 Etiologie

1-2 Clinique

1-3 Formes cliniques


ANGINES ERYTHEMATEUSES

CLINIQUE:

-fièvre
-Frissons
-Sensation de sécheresse pharyngée
-Asthénie
-odynophagie
ANGINE ERYTHEMATEUSE

SIGNE DE
Kôplick:
Taches blanc-
bleu sur fond
érythémateux
en regard des
prémolaires
ANGINE ERYTHEMATEUSE

Inflammation
diffuse
ANGINE ERYTHEMATEUSE

Inflammation

limitée au

canal de

Sténon
ANGINE ERYTHEMATEUSE

Petits
points
rouges
sur le
palais
ANGINE
ERYTHEMATO-PULTACEE
-Streptocoque+++
-fièvre 38-40°
-céphalée
-douleurs pharyngées
-signes gastro-intestinaux
-muqueuse rouge sur les amygdales et la luette
-exsudats blanchâtres sur les amygdales
-adénopathies cervicales
ANGINE
ERYTHEMATO-PULTACEE
ANGINE
PSEUDO-MEMBRANEUSE

DIPHTERIE++
-altération de l’état général
-fausses membranes
-y penser si absence de vaccination ou
retour d’une région d’endémie
-isolement 30 jours
-diagnostic différentiel: MNI
ANGINE
PSEUDO-MEMBRANEUSE
ANGINE
PSEUDO-MEMBRANEUSE

Pseudo-

membrane

respectant

la luette
ANGINE
ULCERO-NECROTIQUE
-angine de Vincent (fusobacterium
nécrophorum+ tréponème vincentii)

-syphilis

-aphtose

-Hémopathies: demander une NFS


ANGINE DE VINCENT
ANGINE
ULCERO-NECROTIQUE

Inflammation
unilatérale de
l’amygdale
associée à
une
infiltration et
une
induration
ANGINE VESICULEUSE

- Herpès

- Herpangine: virus coxsackie A

- Zona du IX
ANGINE VESICULEUSE

En général,

primo-

infection

herpétique
ANGINE VESICULEUSE
PHLEGMON
PERI-AMYGDALIEN

angine + trismus

Avec

-Voix oro-pharyngée et dysphagie


-Œdème de la luette
-Bombement du pilier antérieur
Traitement des angines

Angine virale

Angine bactérienne

Phlegmon

Amygdalectomie:indications
DYSPNEE LARYNGEE
I - RAPPEL ANATOMIQUE
II -DIAGNOSTIC
2-1 Positif
2-2 Différentiel
2-3 De gravité
III -CAT
3-1 Urgence thérapeutique
3-2 Diagnostic étiologique
IV -CONCLUSION
LARYNX:
RAPPEL ANATOMIQUE
LARYNX NORMAL
DYSPNEE LARYNGEE

Diagnostic positif:

-bradypnée inspiratoire

-tirage

-bruit laryngé:
Stridor
cornage
DYSPNEE LARYNGEE

Diagnostic différentiel:

-bronchiolite

-obstruction trachéale
DYSPNEE LARYNGEE

Diagnostic de gravité:

-Hypercapnie

-hypoxie

-signes d’épuisement
DYSPNEE LARYNGEE
Diagnostic étiologique
-chez le nourrisson de moins de 6 mois:
Angiome sous-glottique
Laryngomalacie
-chez l’enfant de plus de 6 mois:
Laryngite aigue sous-glottique
Laryngite aigue sus-glottique ou épiglottite
Laryngo-trachéo-bronchite bactérienne
Laryngite striduleuse
 laryngite spécifique
Œdème laryngé anaphylactique
Corps étranger laryngé
ANGIOME LARYNGE
EPIGLOTTITE
-cause:
- Haemophilus influenzae B

-clinique:
- dyspnée laryngée nocturne , impressionnante
-recherche d’une position assise , bouche
ouverte, tête en hyperextension :
-dysphagie avec hypersialorrhée
-voix couverte, étouffée
-toux claire
-fièvre>39° à conserver++
CORPS ETRANGER LARYNGE
-Dyspnée laryngée non fébrile associée à
une modification de la voix

-survenue brutale au cours d’un repas ,d’un


jeu avec syndrome de pénétration

-CAT: manœuvre de Heimlich ou de


Mofenson
DYSPHONIE
I - Appareil vocal
1-1 Emission vocale
1-2 Caractéristiques de la voix
II- Bilan d’une dysphonie
2-1 Interrogatoire
2-2 Examen clinique
2-3 Exploration fonctionnelle de la voix
III- Diagnostic différentiel
3-1 Rhinolalie
3-2 Voix pharyngée
IV- Etiologies des dysphonies
4-1 Laryngite aigue
4-2 Laryngite chronique
4-3 Lésions bénignes des cordes vocales
4-4 Lésions congénitales
4-5 Tumeur maligne du larynx
4-6 traumatismes du larynx
4-7 Paralysie laryngée
4-8 Dysphonie fonctionnelle
DYSPHONIE

Emission vocale

-appareil respiratoire: soufflerie


pulmonaire

-larynx: vibrateur laryngé

-cavités de résonance supra-laryngées:


modulateur du son
DYSPHONIE

Caractéristiques de la voix

-intensité (rapport avec la soufflerie pulmonaire)

-fréquence (rapport avec le vibrateur laryngé)

-timbre ( rapport avec les cavités de résonance)


EXAMEN DU LARYNX
CORDES VOCALES
DYSPHONIE:
LARYNX NORMAL
DYSPHONIE

Diagnostic différentiel:

-rhinolalie

-voix pharyngée
DYSPHONIE: ETIOLOGIES
Laryngite aigue
DYSPHONIE: ETIOLOGIES
Laryngite chronique: laryngite blanche
Attention état précancéreux
NODULE
DES CORDES VOCALES
NODULES
DES CORDES VOCALES

Nodule à gauche avant et après traitement au laser


POLYPE
DES CORDES VOCALES
ANGIOME
DE LA CORDE VOCALE
PAPILLOMATOSE LARYNGEE
SULCUS GLOTTIDIS
PALMURES LARYNGEES
KYSTE LARYNGE
CARCINOME
HEMATOME
DE LA CORDE VOCALE
PARALYSIE RECURENTIELLE

Paralysie

unilatérale

Avec

corde

vocale

atrophiée
RONCHOPATHIE

Le ronflement est un bruit inspiratoire

survenant durant le sommeil en décubitus

latéral ou dorsal.
RONCHOPATHIE
RONCHOPATHIE

Respiration nocturne:
Voile court normal voile long risque de SAS
FIN

ET

MERCI