Vous êtes sur la page 1sur 11

NOTIONS RELATIVES A LA

CONSOLIDATION DES COMPTES

bcg 1
Notion de GROUPE

Le GROUPE n’a pas la personnalité juridique.


On distingue :
- Le groupe économique
Il est basé sur le pouvoir économique
- Le groupe comptable
Il comprend les entités comprises dans le périmètre de
consolidation
- Le groupe fiscal
Il résulte d’une option effectuée sous certaines conditions
afin de bénéficier d’un régime particulier
- Régime de l’intégration fiscale
- Régime du bénéfice consolidé

bcg 2
NOTION DE CONTROLE
Société mère A la tête du groupe, elle exerce les pouvoirs
de direction et de contrôle

Sociétés Contrôle exclusif de la société mère


dépendantes (directement ou indirectement)
(filiales) - majorité des droits de vote
- désignation de la majorité des organes
de direction (présumée avec 40% des
droits de vote)
- influence dominante (exercée en vertu
d’un contrat)

Sociétés contrôlées Contrôle conjoint : partage du capital et


Conjointement des décisions entre un nombre limité
d’actionnaires

Sociétés rattachées Influence notable (présumée avec au moins 20%


au groupe (associées) des droits de vote)
bcg 3
INTERETS/CONTRÔLE DANS LES GROUPES
Société Mère
90% 70%
80%
A B 30% C

40% 24%
60% 10% 30%
50%
D E F G
10%
5%
% Intérêts % Contrôle
H A 90 90
B 80 80
C 70 70
D 36 40
E 90x60+ 80x10 = 62 60 + 10 = 70
F 30 + 30x70 = 51 30 + 30 = 60
G 70x24 + 30x10 = 19,8 0
H 90x50 + 90x40x5 = 18 50
bcg 4
PERIMETRE ET METHODES DE CONSOLIDATION
Type de contrôleDéfinition Méthode appropriée

Contrôle exclusif Contrôle de droit (=détention Intégration globale


de la majorité) ou de fait

Contrôle conjoint Partage du contrôle d’une Intégration


entreprise exploitée en proportionnelle
commun par un nombre limité
d’associés ou d’actionnaires

Influence notable Pouvoir de participer aux Mise en équivalence


politiques financières et
opérationnelles d’une
entreprise sans en détenir
le contrôle
Exceptions : Restrictions au contrôle, détention en vue d’une cession ultérieure, intérêts
négligeables, informations difficiles à obtenir
bcg 5
LES DIFFERENTES METHODES : PRINCIPES
Méthode Principes

INTEGRATION GLOBALE - Dans le bilan de la Maison-Mère,


remplacer la valeur des participations
par le passif et l’actif des filiales
- Mettre en évidence les intérêts
minoritaires (= Hors groupe)

INTEGRATION Dans le bilan de la Maison-Mère


PROPORTIONNELLE remplacer la valeur des participations
par la quote-part d’actif et de passif
des filiales

MISE EN EQUIVALENCE Dans le bilan de la Maison-Mère


remplacer la valeur des participations
(coût d’acquisition) par la quote-part
de la situation nette (valeur comptable
réévaluée à la date de la consolidation)

bcg 6
DEFINITION DU PERIMETRE DE CONSOLIDATION

Contrôle de droit Oui


Intégration globale
ou de fait

Autre preuve de Oui


Intégration globale
dépendance

Oui
Société commu- Exceptions Intégration proportion-
nautaire d’intérêt nelle possible

% de capital ou Oui
de voix > ou = 20% Mise en équivalence

Oui
L’influence notable Mise en équivalence
peut être justifiée

La société n’est pas La société doit ou peut être exclue


comprise dans le péri- du périmèmètre de consolidation
mètre de consolidation bcg 7
PROCESSUS DE CONSOLIDATION

• Détermination du périmètre de consolidation


• Choix de la méthode
• Opérations de pré-consolidation
•Homogénéisation des comptes
•Retraitement  méthodes identiques
•Conversions  monnaie unique
• Opérations de consolidation
•Cumul des comptes (totalité ou quote-part)
•Elimination des comptes et résultats inter-sociétés
•Substitution du Compte Titres par la valeur correspondante
•Répartition des réserves et résultats entre GR et minoritaires
• Etablissement des documents de synthèse
•Bilan, Compte de résultat et Annexe
bcg 8
Intégration globale – exemple : MM détient 90% de F
Société Mère Comptes consolidés

Cap. Propres
Capitaux (M) 5 300
Actifs = (*) 540
Propres = Actifs (M)
9 100 Tot Gr= 5 840
5 300 = 9 100
(sauf titres) Int Minor. 160

Dettes =
4 700 Dettes M
= 4 700
Titres = 900
Actifs F
10 000 10 000 = 2 500
Dettes F
Filiale = 900
Cap. Propres 11 600 11 600
Actifs =
= 1 600 (*) Part du Gr dans F : 1 600 x 90% = 1 440
2 500 Titres = 940
Différence de consolidation = 540
Dettes = 900 Part des minoritaires : 1 600x10% = 160
bcg 9
Intégration proportionnelle – exemple : MM détient 90% de F
Société Mère Comptes consolidés

Cap. Propres
Capitaux (M) 5 300
Actifs = (*) 540
Propres = Actifs (M)
9 100 Tot Gr= 5 840
5 300 = 9 100
(sauf titres)

Dettes =
4 700 Dettes M
= 4 700
Titres = 900
Actifs
10 000 10 000 90% de F
= 2 250 Dettes 90%
Filiale de F = 810
Cap. Propres 11 350 11 350
Actifs =
= 1 600 (*) Les titres de 900 sont remplacés par :
2 500 2 250 (90% des actifs de F) – 810 (90% des
Dettes de F) = 1 440
Dettes = 900 Différence de consolidation = = 540
bcg 10
Mise en équivalence – exemple : MM détient 90% de F
Société Mère Comptes consolidés

Cap. Propres
Capitaux (M) 5 300
Actifs = Actifs (M)
Propres = (*) 540
9 100 = 9 100
5 300 Tot Gr= 5 840
(sauf titres)

Dettes =
4 700 Dettes M
90% des = 4 700
Titres = 900 Cap. Prop.
de F= 1 440
10 000 10 000
10 540 10 540
Filiale
Cap. Propres (*) Titres dans actif société M = 900
Actifs =
= 1 600 Valeur des titres 90%x1 600 = 1 440
2 500
Différence de consolidation = 540
Dettes = 900
bcg 11