Vous êtes sur la page 1sur 66

CH 5

ETUDE DES
BARRAGES POIDS EN BETON
ETUDE DES BARRAGES POIDS EN BÉTON

I. INTRODUCTION

II. CONCEPTION ET PREDIMENSIONNEMENT

III. ETUDE DE STABILITE

IV. DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES


INTRODUCTION
Principe de fonctionnement 

Barrage-poids Seul le poids s’oppose aux


en béton actions déstabilisatrices
Actions déstabilisatrices 

• Poussée hydrostatique

• Poussée des sédiments

• Sous-pressions

• Actions dynamiques
Actions de résistance

• Poids du barrage

• Frottement béton-sol

• Butée du sol
Types des barrages poids en béton

• Barrages en Béton Conventionnel Vibré (BCV)

• Barrages en Béton Compacté au Rouleau (BCR)


Caractéristiques des BPB

• Barrages massifs (comparé aux BT)

• Barrages rigides

Ils nécessitent des fondations


rocheuses de bonnes qualités.
Avantages des BPB

• Faibles contraintes dans le béton.


• Faibles contraintes transmises au rocher (coté
amonts).
• Faible variation Δth

• Meilleure combinaison Barrage-évacuateur des crues.

• Faible variation des sous-pressions dans les fondations.


Inconvénients des BPB

• Sous-pressions importantes.

• Moyen risque de tassement.

• Volume du béton important.

• Fouilles de grandes dimensions.

• Fragiles aux séismes.


CONCEPTION ET
PREDIMENSIONNEMENT
Hauteur du barrage 

La hauteur est fonction du volume de retenue.

même calcul que pour un BT


Forme générale d’un BP
Forme générale d’un BP
Forme générale d’un BP
Forme générale d’un BP
ETUDE DE STABILITÉ  
L'étude de stabilité participe au dimensionnement
du barrage-poids :

Dimensionnement
Garantir la stabilité
du barrage-poids
Cette étude revient à garantir :

• La stabilité au renversement .

• La stabilité au glissement .

• La stabilité au poinçonnement .

• La stabilité interne du barrage.


Pour les petits barrages :

Un fruit global ≈ 0,8

Ouvrage stable

Cette condition est à vérifier notamment pour:

• Les plots déversant.


• Les ouvrages en zones sismiques.
Actions à considérer

Les actions sont classées en :

• Actions permanentes.

• Actions variables.

• Actions accidentelles.
Action permanente

Poids propre
Actions variables

Poussée de l’eau
Actions variables

Poussée de l’eau
Actions variables

Poussée de l’eau
Actions variables

Poussée des sédiments


Actions variables

Poussée des sédiments


Actions variables

Sous-pressions (sans drainage)


Actions variables

Sous-pressions (sans drainage)


Actions variables

Sous-pressions (sans drainage)


Actions variables

Sous-pressions (avec drainage)


Actions variables

Sous-pressions (avec drainage)


Actions variables
Séisme
Cas d’actions
sismiques

Non Moyens & petit barrages Non


H2√V < 1500

Analyse pseudo- Analyse dynamique


statique
Analyse pseudo-statique

Composante horizontale : .g

g g
Composante verticale

Pour les zones à sismicité moyenne:  = 0,1


Analyse pseudo-statique

Poussée de l’eau P P + P

P estimée par WESTERGARD par:


Combinaisons d’actions

Combinaison fréquente Combinaison rare


•Poids propre •Poids propre
•Eau de retenue normale •Eau PHE (chargée)
•Poussée des sédiments •Poussée des sédiments
•Sous-pression •Sous-pression

Combinaison accidentelle Remarque


•Poids propre (corrigé) Pour toutes les combinaisons ,
•Eau de RN (corrigé)
•Poussée des sédiments (corrigée) considérer différents
•Sous-pression (corrigée) diagrammes de sous-pression.
Calcul de stabilité

Le calcul de stabilité se fait en deux dimensions, sauf


pour les barrages courbes en plan.

Stabilité

interne du
au glissement au renversement au poinçonnement
barrage
Stabilité au glissement

La force qui s’oppose


au glissement s’écrit:
Stabilité au glissement

Pas de glissement

Soit :

En pratique, on écrit:
Stabilité au glissement

Le coefficient de sécurité vis-à-vis le glissement sera adopté


comme suit:

Combinaisons
Coefficient
de sécurité Fréquentes Rares Accidentelle

F 1,5 1,5 1,3


Stabilité au renversement

Pour toutes les combinaisons, vérifier:

Pas de renversement

En pratique, on écrit:
Stabilité au renversement

Le coefficient de sécurité vis-à-vis le renversement sera


adopté comme suit:

Combinaisons
Coefficient
de sécurité Fréquentes Rares Accidentelle

F 1,5 1,25 1,1


Stabilité interne du barrage
Pour un élément de longueur unité, on calcule les
contraintes  A et 
B (sous-pressions non considérées)
Stabilité interne du barrage

Cas du barrage vide

Vérifier la non traction en B.


c-à-d :  B 0

Ceci revient à imposer :


Stabilité interne du barrage

Cas du barrage sur-rempli

Vérifier la non traction en amont


c-à-d :

En pratique, on écrit:
Stabilité interne du barrage

Condition de non écrasement:

Vérifier:  B  0,28 fck


Stabilité au poinçonnement
Etude des fondations
Calcul des tassements

1. Déterminer de la répartition des contraintes,


2. Décomposer le sol en tranches,

3. Calculer le tassement de chaque couche:

4. Calculer le tassement total :


Conclusion

1. Les BPB peuvent être construits sur fondation


en terre pour H < 20m.

2. Les BPB résistent bien à la submersion des


crêtes sans grand dommage.

3. À même hauteur est longueur en crête, les


BPB sont plus coûteux que des BT
Dispositions constructives

Limiter les retraits


hydrauliques
Les joints
Limiter les déformations
thermiques.

15 à 20 m pour les BCV

tout les : 20 à 50 m pour les BCR

discontinuité du profil
Dispositions constructives
Les bétons

Dosé à 250 kg de C / m3

Pour les petits barrages, retenir la même


formulation.

Pas de coulage à T< 0 °C

En temps sec et chaud → cure à l’eau


Dispositions constructives

Traitement des fondations

Construction sur rocher sain, pour éviter :

Les tassements différentiels.

Les fuites et l’altération interne.

Construction sur sol meuble: possible pour H<5m


Dispositions constructives

Traitement des fondations

Fondation rocheuse → injection à pression < 0,5


MPa pour les premiers mètres.

Rideaux construits en zone toujours comprimée.


Dispositions constructives
Drainage du barrage

Pour les barrages à

hauteur H > 15m :

Galeries et conduites

placées en aval du

parement amont.
Dispositions constructives
Drainage de la fondation

Drains de fondation assurés par des forages .


Évacuateur de crue 

Pour les BPB, on utilise généralement:

Évacuateur de surface centré (vanné ou non).

Coursier en marches d’escaliers coulés in situ ou


préfabriquées (BCR).

Marches bien ancrées en cas de fort débit.


Fin