Vous êtes sur la page 1sur 171

Carnet de Chants

Le Jackardier

Saviez vous que 40% des accidents sont provoqués par l’alcool
donc 60 % des accidents sont provoqués par des buveurs d'eau ?
Non ?? Alors, “Conduire ou choisir, il faut boire.” Coluche

Olijack® Copyrights
Table Of Contents
Les Grands ClassiquesL'avion
Dans mon pays d'Espagne
35
36
Le plaisir des dieux
Les bêtises
69
70
Enfants de tous pays
Fais comme l'oiseau
102
103
Belle Rose
La pêche aux moules
137
138
2
Allons à Messine 1 Et on lui pèlera le jonc 36 Les Burnes 71 Il est libre Max 104 Lundi matin 139
51 je t'aime 4 Debout les gars 37 La boîte à caca 72 Il faudra leur dire 105 La Mère Michel 140
Les Tuyaux 5 Chevaliers de la table ronde 38 Il était une bergère 73 Je n'sius pas un héros 106 Meunier tu dors 140
Le troubadour 6 Frère Domino 39 Les filles de Camaret 74 Davy Crocket 107 Monsieur Dumollet 141
Toc, toc, toc, 7 Elle descend de la montagne 40 Au clair de la lune 75 C'est bon pour le moral 108 Il était une bergère 142
Le grand vicaire 8 La Paimpolaise 41 Les pipes dans les champs 76 Aline 109 Il pleut bergère 143
Une jeune fille au métro 9 Auprès de ma blonde 42 Les Saints et les Anges 77 Ca fait rire les oiseaux 110 J'ai du bon tabac 144
A la claire fontaine 10 C'est à boire 43 La truite de Schubert 78 La fille du coupeur de joints 111 En passant par la Lorraine 145
Le bon roi Dagobert 11 Ne pleure pas, Jeannette 44 Oh, ton clito ! 79 La mauvaise réputation 112 Aux marches du palais 146
Je cherche fortune 13 La Pastourelle 45 Les Prémisses d'Amour 80 Laisse Béton 113 Cadet Rousselle 147
Su'l pont du Nord 14 Michaël est de retour 46 L'Artilleur de Metz 81 Le petit Cheval 114 Nous n'irons plus au bois 148
Les Bretons 15 L'île aux enfants 47 Les trois orfèvres 82 La fleur aux dents 115 Colchiques dans les prés 149
Le sirop Typhon 17 Nini peau d'chien 48 La pine en rose 83 Place des grands hommes 116 Gentil Coq'licot 150
Etoile des neiges 18 La digue du cul 49 La Pitchouli 83 Le chanteur 117 Promenons-nous dans les bois 151
Fanchon 19 Ah vous dirai-je maman 50 Jean - Gilles 84 Dès que le vent soufflera 118 Dans la forêt lointaine 152
Marie Madelaine 20 Le berger fidèle 85 Santiano 119 Dansons la capucine 152
Janneton 21 Les Paillardes 51 Pernod 86 Chanson pour l'Auvergnat 120 Planter les choux ? 153
J'ai deux amours 22 Bali Balo 52 Sodome et Gomorrhe 87 Rock Collection 121 Le furet. 153
Un vaisseau de guerre 23 La mère Michel 53 Le tampax 88 Le déserteur 122 Ah ! Vous dirai-je 154
Plein ce soir 24 A la claire fontaine 54 La femme du vidangeur 89 L'Amérique 123 Ainsi font, font, font 154
Loup, renard, belette 24 En Revenant de Paris 55 Le musée d'Athènes 90 Alors regarde 124 Maman, les petits bateaux 155
Boire un petit coup 25 A la fête foraine 56 Suzon 91 L'eau vive 125 Une poule sur un mur 155
Le travail c'est la santé 26 La cage aux poivrots 57 Le moine capucin 92 Le temps des cerises 126 Une souris verte 155
Le divin enfant 27 La pêche aux founes 57 Le cordonnier Pamphile 93 Siffler sur la colline 127 Colas, mon p'tit Frère 156
Alcoolo (Air Santiano) 28 La petite Huguette 58 Godemichet 94 Vive la rose 128 Frère Jacques 156
Les Avants de Bayonne 29 Comme un ouragan 59 La Marche Américaine 95 Il est né le divin enfant 129 Un éléphant 157
Phénoménal 30 La Belle et le Cantonnier 60 Charlotte 96 Gloria 130 Sur les bords de la Tamise 157
Ah, c'qu'on est bien 31 Le roi Dagobert 61 Chantons 131 Alouette 158
Ami lève ton verre 32 C't envie de baiser 62 Les Vieilles Chansons Le Pont d'Avignon 158
Tu nous délaisse
Là-haut sur la colline
32
33
Ma mère m’a donné cent sous
Le Lundi en levrette
63
64
françaises 97 Contines
Malbrough
132
133
La Marseillaise 159
Les champs Elysées 98 Ce n'est qu'un au revoir 160
La danse des queutards 34 L'Père Dupanloup 65 Pirouette Cacahuète 134
Globule 35 Aline 67 Ah! le petit vin blanc 99 Compère Guilleri 135
l'arène 35 Dans le lit de Candy 68 Ecoute dans le vent 100 Il était un petit navire 136
Belle île en mer 101

Olijack® Copyrights 1
Les Grands Classiques

Olijack® Copyrights 2
Allons à Messine

Ils étaient deux amants qui s'aimaient tendrement,


Mon rouston de gauche sera commandant.
qui voulaient voyager mais ne savaient comment...
Mon rouston de droite sera lieutenant.
Refrain: Les poils de mon cul seront les aubans.
Ah Ah Ah Ah
Allons à Messine pêcher la sardine, Et les morpions monterons dedans.
Allons à Lorient pêcher la hareng La peau de mes couilles fera voile au vent.
Le vit dit au con tu sera bâtiment. Le trou de mon cul soufflera dedans.
Je serai le grand mât que l'on plante dedans. Sacré nom de nom ça puera bougrement

Olijack® Copyrights 3
51 je t'aime

Quelle est la racine cubique de 132 651 ?


Réponse: 51 Il baise les grenouilles, j'encule les crapeaux
Je m'fais sucer les couilles, le soir au bord de
51 je t'aime j'en boirai des tonneaux l'eau.
à me rouler par terre sous les noix de coco La fille du doyen, elle a un gros vagin
Aldo va au Brésil, pour danser la samba, Et si tu n'as pas peur on y va à plusieurs
il court de ville en ville pour apprendre le pas. La fille du pisteur, elle a la bouche en coeur
Basile est au comptoir, Il sert l'apéro Si tu lui tends la perche aussitôt elle la lèche.
Il va de verre en verre, les remplir de Pernod. Et si tu m'abandonnes, jamais je ne te
Emile est sous sa douche, il compte les morpions ; pardonne
Il va de bites en bites, sans se poser de questions. je boirais une bombonne, de ce liquide jaune.

Olijack® Copyrights 4
Les Tuyaux
En pleine nuit une sirène Il n'y a plus de temps à perdre mais on cherche la manivelle!
Appelle au feu les pompiers Sinon tout l'immeuble va brûler" Ohé, Ohé, Ohé.
Et tout Rio qui se réveille Oui mais voilà, pendant c'temps là
Voit brûler l'usine à café A la caserne on entend les pompiers crier Pendant ce temps là, la Bernadette
Il n'y a plus de temps à perdre Ohé, ohé, ohé Qui doucement me fait un pompier
Sinon tout l'quartier va brûler Je lui éjacule dans la tête
Oui mais voilà, pendant c'temps là Refrain Elle en a les dents toutes collées
A la caserne on entend les pompiers Comme il m'en reste dans les roupettes
Le lendemain on le devine Je lui dit de recommencer
crier, Ohé, ohé, ohé Tout le quartier avait brûlé
Refrain: Il ne reste plus que des ruines Oui mais voila, la Bernadette c'est pas
Mais où sont passés les tuyaux (ter) Sur des centaines de mètres carrés tout ça
Mais où est passée la grande échelle, Quand tout à coup dans le jour blême Il va bien falloir continuer :
Mais où sont passés les tuyaux, On vit accourir un pompier qui s'écria Ohé, ohé, ohé !!!
Dépechez-vous il nous les faut. "Je viens de la part du capitaine
Il ne faut pas vous affoler" Elle m'a pompé le tuyau (ter)
Ohé, Ohé, Ohé Elle m'a pompé les roupettes (ter)
Ohé, ohé, ohé
Oui, mais l'incendie fait rage Elle m'a pompé le tuyau (ter)
Et le ciel est noir de fumée On a r'trouvé les tuyaux (ter) J'ai gueulé comme un taureau
Et tout le monde dans les étages On a r'trouvé la grande échelle (ter) Ohé, ohé, ohé !!!
S'écrie "Mais que font les pompiers On a r'trouvé les tuyaux (ter)

Olijack® Copyrights 5
Le troubadour
ur
C'est la reine d'Angleterre C'est la reine d'Autriche J'encule les crapauds
Qui traversa les mers Qui sur son canapé Je baise les grenouilles
Pour voir si les Français Se fait tater les miches Qui me sucent les couilles
Baisaient mieux que les Anglais Par un petit français Le soir au bord de l'eau
Ah sacré non de non Mais au mois de septembre
Quelle pute de couillon O chose inattendue Refrain
C'est encore la levrette Elle s'aperçut que son ventre C'est la reine de France
Qui remporte le pompon Etait plus gros que son cul Qui dit à son mari
Refrain : Refrain Vas-y mon petit Louis
Enfonce le donc ton vit
C'est le troubaba, c'est le troubadour C'est la reine d'Italie Mais le 14 juillet
Qui baise la nuit et qui baise le jour Qui a l'jet si puissant O chose inattendue
C'est le troubaba, c'est le troubadour Qu'elle pisse à la volée Ce sont les républicains
Qui baise la nuit le jour, la nuit, le jour Par-dessus les Balkans Qui le lui ont mis dans le cul
C'est l'empereur du Siam
C'est la reine d'Espagne Qui n'ayant pas d'enfants Refrain
Qui dit à son mari Fit enculer sa femme
J'aime bien le champagne J'ai beaucoup voyagé
Par un gros éléphant blanc Et j'ai beaucoup baisé
Mais je préfère ton lit
Ce soir au clair de lune Refrain Les blondes et les brunes
Mon petit Alphonso Le cul dans le fossé
Je te taillerai une plume Quand nous irons en Chine Et quand on a appris
Pour mettre à ton chapeau Les femmes des Mandarins Qu'on était infecté
Nous suceront la bite au son des Alors on s'est dit qu'il aurait fallut s'protéger.
Refrain tambourins

Olijack® Copyrights 6
Toc, toc, toc
- Toc, toc, toc * Alen Bochsig; Bochsigue dans les prés
- Qui est là ? * Chemeleu; Chemeleu jambon et la saucisse
- C'est XXX * Georges Whéah Wéah, wéah, wéah, wéah, (Pow
- XXX quel drôle de nom, pourquoi pas Wow)
libellule où papillon ? Dans la jungle terrible jungle le lion est mort ce soir
- Parce que : * Jean; Jean tends le loup, le renard
* Iréné; Iréné le divin enfant
* C'est Didier Déchamps * Mambo; Mambo sapin
Didier Déchamps de la montagne à cheval (Ohé) * Le Téton; Le Téton petit navire
Elle descend de la montagne à cheval (Ohé) * Sheila; Sheila lutte finale
Elle descend de la montagne, * Mozart; Mozart meuh citoyens
Elle descend de la montagne, * Ali; Ali petit vin blanc
Elle descend de la montagne à cheval (Ohé) * Jah; Jah noeuds thon prends sa faucille
Sidi ay ay youpi youpi ay / Sidi ay ay youpi * Eh toi; Eh toi leu dé naijeu
youpi ay * Jésus Jesus plein ce soir, Jesus plien hier soir
Sidi ay ay youpi ay ay youpi / ay ay youpi ay. * Eric Cantonna; Cantonna une gueule comme ça

Olijack® Copyrights 7
Le grand vicaire
Chez nous l'apéro (bis) Moi, je dételle les mulets (bis) ; Est fort en usage. (bis)
C'est une coutume (bis) Ma femme défait les paquets (bis) ; J'tonds la laine des mérinos, (bis)
Mon papa boit le pastis (bis) Et l'curé décharge. (bis) Et ma femme fait des écheveaux, (bis)
Ma maman boit le Ricard (bis) Et l'curé la pelote. (bis)
Et le Curé la Suze. (bis) Et le grand vicaire ......décharger
Et le grand vicaire ..... p'loter(bis)
Et le grand vicaire Chez nous le vélo, c'est une coutume,
Mon papa, il fait le cadre(bis) Chez nous la coiffure
Toujours par derrière Ma maman, elle fait la selle,(bis) Fait bonne figure.
N'a jamais pu la sucer (bis) Et le curé la pompe (bis) Moi, j'porte des chapeaux m'lons, (bis)
C'est ce qui l'emmerde (bis) Ma femme des chapeaux ronds, (bis)
Et le grand vicaire ......pomper L'curé des calottes. (bis)
Chez nous la musique (bis)
C'est un coutume, (bis) Chez nous les voitures (bis) Et le grand vicaire ...... décaloter (bis)
Moi, je joue de l'accordéon (bis) C'est une coutume (bis)
Et ma femme du violon (bis) Mon papa roule en Peugeot (bis) Chez nous le ménage (bis)
Et l'curé la viole. (bis) Ma maman roule en Renault (bis) C'est une coutume (bis)
Et le Curé l'Alpine. (bis) Mon papa fait les carreaux (bis)
Et le grand vicaire ......violer Ma maman fait les rideaux (bis)
Et le grand vicaire ......piner Et le Curé la tringle. (bis)
Chez nous la pendule (bis)
Avance et recule (bis) Chez nous les voyages (bis) Et le grand vicaire ......tringler (bis)
Moi, j'm'occupe du balancier (bis) C'est une coutume (bis)
Et ma femme du boîtier (bis) Mon papa part en Turquie (bis) Chez nous la culture (bis)
Et l'curé la monte (bis) Ma maman part en Russie (bis) C'est une coutume (bis)
Et le Curé la Perse. (bis) Mon papa passe la charrue (bis)
Et le grand vicaire ......monter Ma maman passe le vibro (bis)
Et le grand vicaire ......percer (bis) Et le Curé labourre. (bis)
Chez nous la charrette
D'vant chez nous s'arrête. Chez nous le tricotage (bis) Et le grand vicaire ......bourrer (bis)

Olijack® Copyrights 8
Une jeune fille au métro
le jeune homme lui sortit sa ... carte
C'était une jeune fille simple et bonne
et lui dit j'm'appelle Jules et j'habite rue
Qui n'demandait rien à personne
Descartes.
Un jour dans l'métro y avait presse
Un jeune homme osa, j'te confesse L'métro continuait son voyage
Lui passer la main sur les.... ch’veux elle dit ce jeune homme n'est pas sage
Comme elle avait bon coeur, elle s'approchât je sens quelque chose de pointu
un peu qui d'un air ferme et convaincu
cherche à pénétrer dans mon ..... coeur
L'jeune homme vit l'mouvment d'la demoiselle
Ah qu'il est doux d’être d'aimer quels frissons
Il s'approchât plus près d'elle
de bonheur.
Voulant savoir c’qui la chatouille
Derrière son dos elle tatouillle Ainsi à Paris quand on s'aime
elle tommbe sur une grosse paire de .... gants On peut se l'dire en public même,
que l'jeune hommme, dans sa main tenait Et les amoureux sans scrupules
négligemment. Dans tous les coins se bousculent
et j'crois bien même qu'ils s'en.... fichent
Et comme elle craignait pour sa robe
car l'amour ouvre les yeux même aux gens très
à cette attaque elle se dérobe
godiches.
et comme en chaque homme tout de suite
s'éveille le démon qui l'habite
Olijack® Copyrights 9
A la claire fontaine

A la claire fontaine, m'en allant promener,


j'ai trouvé l'eau si claire que je m'y suis baignée Chante, rossignol chante, toi qui a le cœur gai,
Si tu as le cœur à rire moi je l'ai à pleurer
Refrain:
Il y a longtemps que je t'aime, jamais je ne J'ai perdu mon ami-e sans l'avoir mérité,
t'oublierai. pour un bouquet de roses que je lui ai refusé

Sous les feuilles d'un chêne, je me suis fait Je voudrais que la rose fut encore au rosier,
sécher. Et que ma douc'ami-e fût encore à m'aimer.
Sur la plus haute branche, un rossignol chantait.

Olijack® Copyrights 10
Le bon roi Dagobert
Le bon roi Dagobert Les bas étaient rongés des vers ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi !
Avait mis sa culotte à l'envers ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Votre Majesté
Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Votre Majesté Est bien essouflée.
Lui dit : Ô mon roi ! Vos deux bas cadets Est bien écourtée. C'est vrai, lui dit le roi,
Votre Majesté Font voir vos mollets. C'est vrai, lui dit le roi, Un lapin courrait après moi.
Est mal culottée. C'est vrai, lui dit le roi, Fais-le rallonger de deux doigts.
C'est vrai, lui dit le roi, Les tiens sont neufs, donne-les-moi. Le bon roi Dagobert
Je vais la remettre à l'endroit. Du bon roi Dagobert Allait à la chasse au pivert ;
Le bon roi Dagobert Du chapeau coiffait comme un cerf ; Le grand saint Eloi
Comme il la remettait Faisait peu sa barbe en hiver ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi !
Un peu il se découvrait ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! La chasse aux coucous
Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! La corne au milieu Vaudrait mieux pour vous.
Lui dit : Ô mon roi ! Il faut du savon Vous siérait bien mieux. Eh bien, lui dit le roi,
Vous avez la peau Pour votre menton. C'est vrai, lui dit le roi, Je vais tirer, prends garde à
Plus noir' qu'un corbeau. C'est vrai, lui dit le roi, J'avais pris modèle sur toi. toi.
Bah, bah, lui dit le roi, As-tu deux sous ? Prête-les-moi.
La rein' l'a plus noire que moi. Le roi faisait des vers Le bon roi Dagobert
Du bon roi Dagobert Mais il les faisait de travers ; Avait un grand sabre de fer ;
Le bon roi Dagobert La perruque était de travers ; Le grand saint Eloi Le grand saint Eloi
Fit mettre son bel habit vert ; Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Lui dit : Ô mon roi !
Le grand saint Eloi Lui dit : Ô mon roi ! Laissez aux oisons Votre Majesté
Lui dit : Ô mon roi ! Que le perruquier Faire des chansons. Pourrait se blesser.
Votre habit paré Vous a mal coiffé ! Eh bien, lui dit le roi, C'est vrai, lui dit le roi,
Au coude est percé. C'est vrai, lui dit le roi, C'est toi qui les feras pour moi. Qu'on me donne un sabre de
C'est vrai, lui dit le roi, Je prends ta tignasse pour moi. bois.
Le tien est bon prête-le-moi. Le bon roi Dagobert
Le bon roi Dagobert Chassait dans la plaine d'Anvers ; Les chiens de Dagobert
Du bon roi Dagobert Portait manteau court en hiver ; Le grand saint Eloi Etaient de gale tout couverts ;

Olijack® Copyrights 11
Le grand saint Eloi C'est vrai, lui dit le roi, Avait un vieux fauteuil de fer ; Ne mangez pas tant.
Lui dit : Ô mon roi ! Il vaudrait mieux rester chez soi. Le grand saint Eloi Bah, bah, lui dit le roi,
Pour les nettoyer Lui dit : Ô mon roi ! Je ne le suis pas tant que toi.
Faudrait les noyer. Le roi faisait la guerre Votre vieux fauteuil
Eh bien, lui dit le roi, Mais il la faisait en hiver ; M'a donné dans l'oeil. Le bon roi Dagobert
Va-t'en les noyer avec toi. Le grand saint Eloi Eh bien, lui dit le roi, Ayant bu, allait de travers ;
Lui dit : Ô mon roi ! Fais-le vite enporter chez toi. Le grand saint Eloi
Le bon roi Dagobert Votre Majesté Lui dit : Ô mon roi !
Se battait à tort, à travers ; Se fera geler. La reine Dagobert Votre Majesté
Le grand saint Eloi C'est vrai, lui dit le roi, Choyait un galant assez vert ; Va tout de côté.
Lui dit : Ô mon roi ! Je m'en vais retourner chez moi. Le grand saint Eloi Eh bien, lui dit le roi,
Votre Majesté Lui dit : Ô mon roi ! Quand tu es gris, marches-tu
Se fera tuer. Le bon roi Dagobert Vous êtes cornu, bien droit ?
C'est vrai, lui dit le roi, Voulait s'embarquer pour la mer ; J'en suis convaincu.
C'est bon, lui dit le roi, Quand Dagobert mourut,
Mets-toi bien vite devant moi. Le grand saint Eloi Le diable aussitôt accourut ;
Lui dit : Ô mon roi ! Mon père l'était avant moi.
Le bon roi Dagobert Le grand saint Eloi
Votre Majesté Lui dit : Ô mon roi !
Voulait conquérir l'univers ; Se fera noyer. Le bon roi Dagobert
Le grand saint Eloi Mangeait en glouton du dessert ; Satan va passer,
C'est vrai, lui dit le roi, Faut vous confesser.
Lui dit : Ô mon roi ! On pourra crier : "Le Roi boit !". Le grand saint Eloi
Voyager si loin Lui dit : Ô mon roi ! Hélas, lui dit le roi,
Donne du tintoin. Le bon roi Dagobert Vous êtes gourmand, Ne pourrais-tu mourir pour
moi.

Olijack® Copyrights 12
Je cherche fortune
Je cherche fortune, tout au long du chemin et Si tu n'veux pas (bis), m'donner à boire
du chemin (bis)
Et au clair de la lune, à Montmartre le soir. J'te met la tête (bis), dans ton comptoir (bis)
Refrain
M'sieur l'boulanger (bis), fais moi crédit (bis)
J'ai pas d'argent (bis), j'paierai Samedi (bis) M'sieur l'boucher ...... m'donner d'gigot ......
Si tu n'veux pas (bis), m'donner du pain (bis) dans ton frigo.
J'te met la tête (bis), dans le pétrain (bis)
Refrain
Refrain:
M'sieur l'cordonnier ...... m'donner d'sabots
C'est pas moi, c'est ma soeur, qui a cassé la
..... sous ton marteau.
machine à vapeur, pom pom pom pom,
Je cherche fortune, tout au long du chemin M'sieur l'pharmacien ...... m'donner d'Aspro
et du chemin ..... dans tes bocaux.
Et au clair de la lune, à Montmartre le soir.
M'sieur l'curé...... me mari/er..... dans
M'sieur l'bistrolier (bis), fais moi crédit (bis) l'bénitier.
J'ai pas d'argent (bis), j'paierai Samedi (bis)

Olijack® Copyrights 13
Su'l pont du Nord
Su'l pont du Nord, un bal y est donné. (bis)
- Adèl' demande à sa mère d'y aller. (bis)
-" Non, non, ma fill', tu n'iras pas danser ! " (bis)
-Mont' dans sa chambre et se met à pleurer. (bis)
-Son frère arriv' dans un bateau doré. (bis)
-" Ma soeur, ma soeur, qu'as-tu donc à pleurer ? " (bis)
-" Maman n'veut pas que j'aille au bal danser. " (bis)
-" Mets ta rob' blanche et ta ceinture dorée. " (bis)
-Les v'là partis dans le bateau doré. (bis)
-La premièr' danse, Adèle a bien dansé. (bis)
-La deuxièm' dans', le pied lui a glissé. (bis)
-La troisièm' dans', le pont s'est écroulé. (bis)
-Toutes les cloch' se mirent à sonner. (bis)
-La mèr' demand' : " Pourquoi donc tant sonner ? " (bis)
-" C'est pour Adèle et votre fils aîné. " (bis)
-Voilà le sort des enfants obstinés ! (bis)

Olijack® Copyrights 14
Les Bretons
Refrain : Ce sont les aéroplanes S'amusent en remuant la queueLe meilleur médicament
Ils ont des chapeaux ronds, Qui nous font lever les yeux Essayez donc avec nos pines S'rait d'lui foutre entre les
Vive la Bretagne! Mais se sont les jolies femmes Mesd'moiselles de faire cuisses
Ils ont des chapeaux ronds, Qui nous font lever la queue... comme eux Un biscuit rafraîchissant
Vive les Bretons!
Refrain Refrain Refrain
Dans tous les coins de
Bretagne, En r'venant de la foire à Tarbes M'sieur l'curé de Saint-Viaux Le curé de Saint-Martin
Dans les fêtes et les J'rencontrai deux amoureux Qu'a une vache et point Qui sait tout et qui n'sait
pardons, Qui faisaient en d’sous d'un d'taureau rien
Tous les gars de la arbre Il fait le taureau lui même A coupé la queue d'son âne
campagne C'que les autres font chez eux Ca fait des p'tits viaux quand Pour la mettre à son p'tit
Fredonnent cette chanson: même chien
Refrain
Refrain Refrain Refrain
A Dijon c'est comme ailleurs
C'est la coutume en Quand les femmes sont en Sur l' clocher l' coq du village Brigitt’pour sa toilette intime
Bretagne, chaleur A toujours la queue au vent, A trouvé un truc charmant
A la fête du Grand Pardon, Elles attendent au coin des rues J'en connais qui dans la ville Elle emploie l'sel de cuisine
Les filles montent au mât Qu'on leur foute la pine au cul Voudraient bien en faire Ca fait boire les clients
d'cocagne autant...
Refrain
Décrocher les saucissons... Refrain Refrain
Les p'tits poissons dans la
Refrain piscine Ma cousine a la jaunisse

Olijack® Copyrights 15
Belle minette a deux beaux Ceux qui font pipi au lit, J'étais tout seul à
chats Claire a rapporté d'la mer On leur coupe le zizi l'enterrement...
L'premier des deux fait Un p'tit crabe qu'el's'fout au Pour en faire des spaghetti...
miaou derrière Refrain
Il sert à bouffer les rats C'est bien pratique dans l'métro Refrain
Ca pince les couilles aux vieux En passant par le cimetière
L'second lui avale tout En Afrique les dromadaires J'ai entendu un mort péter,
salauds
Refrain Ont la peau qu'est si tendue, Ce qui prouve que sous terre
Refrain Que pour fermer les paupières Ils n'ont pas le cul bouché...
Avec les gars, Antoinette Ils doivent ouvrir l’trou du
A fait les cent dix-neuf J'aime bien grand-père et grand- cul... Refrain
coups, mère
Si mon père☺ baise ma mère
Ça ne paye pas ses dettes, J'aime aussi mon bourricot Refrain
Ce n'est point par agrément
Mais ça bouche toujours son Mon bourricot j'peux monter A Paris les vieilles bigotes C'est pour me faire un p'tit
trou... dessus
Sur ma grand-mère c'est défendu Marchent toujours les yeux frère
Refrain baissés, Qui mèn'ra les vaches aux
Refrain C'est pour voir dans nos champs
Mon grand-père et ma culottes
grand-mère Il paraît qu'en Angleterre Si l'chinois n'est pas levé... Refrain
Ont l'habitude de coucher Ceux qui font caca par terre Mon grand-père est
nus On leur coupe le derrière Refrain
Pour en faire des pommes de poitrinaire,
L'aut'jour grand-père en A l'enterrement de ma grand- Il dégage chaque matin
colère terre...
mère Un grand bol de glaire verte
A mordu grand-mère au cul Refrain J'étais derrière, j'étais devant, Qu'il étale sur son pain !
Refrain J'étais devant, j'étais derrière,
Il paraît qu'en Italie

Olijack® Copyrights 16
Le sirop Typhon
Refrain: Un petit verre, lui fut salutaire:
Buvons, buvons, buvons, il bégaye plus car il est muet!
le sirop Typhon, Typhon, Typhon
Monsieur Léon pom pom pom pom,
L'Universel/le panacé/ée!
si gentil si rond patapon patapon
A la cuillère, ou bien dans un verre,
Ne gagnait jamais au tiercé/é/é
rien ne pourra, nous résister.
Un'cure sévère, lui fut salutaire:
Monsieur Carouge, avait le nez rouge, il est gagnant, mais comm'jockey !
et cela le déso/olait/é/é
Refrain
Une cuillère, lui fut salutaire:
il a maint'nant le nez violet. Le petit Pierre, était célibatiare
et voulait le rester longtemps/emps/emps.
Madam' Le prince, se trouvait trop mince : Il but un verre, puis un autre verre
elle ressemblait à un bâton/on/on il a dix femmes et trente enfants.
Elle fit une cure, sans demi mesure :
elle est plus ronde qu'un ballon! lent:
Dans le village, tous les enfants sages,
Refrain écoutant les cloches sonner/er/er
Monsieur le Maire, avait des misères, Rêvent qu'un mage, venu des nuages,
dans ses discours il begayait/ait/ait. du bon sirop va leur donner.

Olijack® Copyrights 17
Etoile des neiges
Dans un coin perdu de montagne, Alors il partit pour la ville
Un tout petit Savoyard Et ramoneur il se fit
Chantait son amour dans le calme du soir Sur les cheminées, dans le vent et la pluie
Près de sa bergère au doux regard. Comme un petit diable noir de suie.

Etoile des neiges, mon coeur amoureux, Etoile des neiges, sèche tes beaux yeux,
S'est pris au piège de tes grands yeux, Le ciel protège ton amoureux
Je te donne en gage, cette croix d'argent Ne perds pas courage, il t'en reviendra
Et de t'aimer toute ma vie je fais serment. Et tu seras bientôt encore entre ses bras.

Hélas soupirait la bergère Et quand les beaux jours refleurirent


Que répondront nos parents ? Il s'en revint au hameau
Comment ferons-nous, nous n'avons pas d'argent Et sa fiancée l'attendait tout là-haut,
pour nous marier dès le printemps. Parmis les clochettes des troupeaux.

Etoile des neiges, sèche tes beaux yeux, Etoile des neiges, Des garçons d'honneur
Le ciel protège les amoureux montent en cortège, portant des fleurs
Je pars en voyage, pour qu'à mon retour Par un mariage, finit mon histoire,
A tout jamais plus rien n'arrête notre amour. de la bergère et de son petit Savoyard...
son petit Savoyard.

Olijack® Copyrights 18
Fanchon
Amis, il faut faire une pause, A tous les mets plus délicats
j'aperçois l'ombre d'un bouchon, Son teint prend un nouvel éclat
buvons à l'aimable Fanchon lorsqu'on lui en verse un rasade
Chantons pour elle quelque chose
Refrain
Refrain:
Un jour le copain la Grenade
Et Ah ce que son entretien est bon !
Lui mit sa main dans son corset.
Elle a de mérite et de gloire
Ell' répondit par un soufflet
Elle aime à rire, elle aime à boire
Sur le museau du camarade.
Elle aime à chanter comme nous (((ter)))
Refrain
Fanchon quoi que bonne chrétienne
fut bâtisée avec du vin Si quelque fois elle est cruelle
Un bourguignon fut son parrain c'est quand on lui parle d'amour
une bretonne sa marraine Mais moi je ne lui fais la cours
Que pour m'ennivrer auprès d'elle
Refrain
Refrain
Fanchon préfère la vinasse

Olijack® Copyrights 19
Marie Madelaine
Marie-Madeleine a des pieds de cochon (bis) Marie-Madeleine a les cuisses graisseuses
Des pieds d'cochon (bis) Marie-Madeleine a le cul terreux.
Marie-Madeleine a la touffe qui pue
Refrain Marie-Madeleine a l'ventre en ballon
Pieds d'cochon, Marie Madeleine Marie-Madeleine a les seins qui pendent
Pieds d'cochon, Marie Madelon. ((bis)) Marie-Madeleine a la bouche tordue
Marie-Madeleine a le nez crochu
Marie-Madeleine a un oeil de verre.
Marie-Madeleine a les ch'villes tordues (bis)
Les ch'villes tordues (bis)
Et Des pieds d'cochon (bis) Marie-Madeleine et je m'en excuse
Marie-Madeleine s'est .... (le nom d'une fille
(sur le même modèle) qu'on aime pas )

Marie-Madeleine a les mollets ronds (Ou plus soft et pas d'embrouilles avec les amies)
Marie-Madeleine a le g'noux cagneux Marie Madeleine c'est celle que j'aime, (Bis)

Olijack® Copyrights 20
Janneton
Janneton prend sa faucille Le troisième encore moins sage
La rirette (bis) L'allongea sur le gazon. (bis)
Janneton prend sa faucille
Ce que fit le quatrième
Et s'en va couper les joncs. (bis)
La rirette (bis)
En chemin elle rencontre Ce que fit le quatrième
La rirrette (bis) N'est pas dit dans la chanson
En chemin elle rencontre
La morale de cette histoire
Quatre jeunes et beaux garçons. (bis)
La rirette (bis)
Le premier un peu timide La morale de cette histoire
La rirette (bis) C'est que les hommes sont des cochons. (bis)
Le premier un peu timide
La morale de cette morale
Lui chatouilla le menton (bis)
La rirette (bis)
Le second un peu moins sage La morale de cette morale
La rirette (bis) C'est que les femmes aiment les cochons. (bis)
Le second un peu moins sage
Lui souleva son jupon. (bis) La morale de ces morales
La rirette ☺ (bis)
Le troisième encore moins sage La morale de ces morales
La rirette (bis) C'est qu'sur quatre y'a trois couillons. (bis)

Olijack® Copyrights 21
J'ai deux amours
J'ai deux amours, Les deux erreurs,
La Kanterbraü, la Kronembourg, Sont la tourtel et la buckler,
La Kanterbraü pour faire dodo, La tourtel pour les demoiselles,
la Kronembourg pour faire l'amour. La buckler pour les branleurs,
J'ai deux ennemis J'ai deux alliés,
L'eau de Badoit, l'eau de Vichy L'Aligoté, le Beaujolais,
L'eau de badoit pour faire caca L'Aligoté à déguster,
L'eau de Vichy pour faire pipi Le Beaujolais pour m'ennivrer,
J'ai deux amis, J'ai deux passions;
La téquila et le whisky, Ce sont la colle et le chichon,
La téquila quand t'es pas là, Avec la colle je décolle,
Le whisky quand t'es parti, Et le chichon c'est tellement bon.
J'ai deux passions La Conclusion,
La branlette et la fellation C'est que je n'ai qu'une concubine,
la branlette parce que c'est chouette Ma concubine c'est la bibine,
la fellation parce que c'est bon Et glou, et glou, et glou
Là, là, là, là, là, là,
Olijack® Copyrights 22
Il était un vaisseau de guerre (Air : Il était un petit navire)
Il était un vaisseau de guerre (bis) Ohé ! Ohé ! Refrain
Venant de Ca-ca-ca-Calédonie (bis)
Ohé ! Ohé On le vendit à l'arrivée (bis)
Pour en con-confectionner des bougies (bis)
Ohé ! Ohé, matelots, Ohé ! Ohé ! Refrain
Matelots se branlent sous les flots
Ohé ! Ohé, matelots, Dans un couvent de jeunes filles (bis)
Matelots se tapent un cachalot. Ces bougies ser-ser-servirent aux soeurs (bis)
Ohé ! Ohé ! Refrain
Comme on manquait de petites femmes (bis)
Pour occu-cu-cuper les matelots (bis) Je ne sais pas par quel miracle (bis)
Ohé ! Ohé ! Refrain Mais au bout d'neu-neu, de neuf longs mois (bis)
Ohé ! Ohé ! Refrain
On mit exprès pour leur usage (bis)
Une barrique-que-que percée d'un trou (bis) Chacune d'elle devint mère (bis)
Ohé ! Ohé ! Refrain Devint mèr'd'mèr'd'mèr d'un petit mat’lot (bis)
Ohé ! Ohé ! Refrain
Tout le temps de la traversée (bis)
Les marins vi-vi-visitèrent le tonneau (bis) Depuis dans les couvents de filles (bis)
Ohé ! Ohé ! Refrain On met des ca-ca-capotes aux bougies (bis)
Ohé ! Ohé ! Refrain
On pris sans doute pour de la graisse (bis)
Ce qu'y mi-mi-mirent les matelots (bis)

Olijack® Copyrights 23
Plein ce soir Le loup, le renard et la
belette
2 petits oiseaux,
perchés tout là-haut J'entends le loup, le renard et la belette
Chantaient tous en coeur J'entends le loup et le renard chanter ((bis))
Ce refrain d'bonheur: C'est dans 10 ans je m'en irai,
J'entends le loup et le renard chanter ((bis))
J'étais plein hier soir, J'entends le loup, le renard et la belette
Je suis plein ce soir, J'entends le loup et le renard chanter ((bis))
Et si tout va bien
je serai plein demain matin.... lalalala... C'est dans 9 ans je m'en irai,
la jument de Michaud a passé dans le pré
La jument de Michaud et son petit poulain,
a passé dans le pré et mangé tout le foin ((bis))
L'hiver viendra, les gars l'hiver viendra
La jument de Michaud elle s'en repentira ((bis))
Et dans 4 ans je m'en irai......

Olijack® Copyrights 24
Boire un petit coup c'est agréable
Boire un petit coup c'est agréable, Refrain
Boire un petit coup c'est doux
Mais il ne faut pas rouler dessous la table Quand je bois trop je vais à la confesse,
Boire un petit coup c'est agréable, Quand je bois trop tout est beau !
Boire un petit coup c'est doux J'y suis pardonné avec du vin de messe....
Quand je bois trop je vais à la confesse,
Refrain : Quand je bois trop tout est beau !
Un petit coup, tra la la la
Refrain
Un petit coup, tra la la la
Un petit coup c'est doux J'aime le jambon et la saucisse,
J'aime le jambon c'est bon
Allons dans les bois ma mignonnette, Mais j'aim’encor' mieux le lait de ma nourrice...
Allons dans les bois du roi! J'aime le jambon et la saucisse etc.
Nous y cueillerons la fraîche violette.
Allons dans les bois ma mignonnette etc. Refrain
Refrain Tirer un p’tit coup c’est agréable,
Tirer un p’tit coup c’est doux !
Non Lucien tu n'auras pas ma rose, Mais il ne faut pas se branler sous la table
Non Lucien tu n'auras rien Tirer un p’tit coup c’est agréable,
Monsieur le Curé a défendu la chose... Tirer un p’tit coup c’est doux !
Non Lucien tu n'auras pas ma rose etc.

Olijack® Copyrights 25
Le travail c'est la santé
Le travail c'est la santé ! Rien fair' c'est la conserver !
Les prisonniers du bouleau, font pas de vieux os !

Ces gens qui cour'nt au grand galop, en auto, métro, vélo


vont-ils voir un film rigolo ? Mais non, ils vont à leur boulot!

Ils boss'nt onz'mois pour les vacances et sont crevés quand elles commencent!
Un mois après ils sont costauds, mais faut reprendre le boulot!

Dir'qu'y a des gens en pagaille qui cour'nt sans cesse après l'travail!
Moi le travail me court après, Il n'est pas prèt d'me rattraper!

Maint'nant dans le plus p'tit villag' les gens travaillent comm'des sauvages
Pour se payer tout le confort, quand ils en ont, Ben, ils sont morts !

Olijack® Copyrights 26
Le divin enfant
Un mois, deux mois, trois mois,
quatre mois,cinq mois, six mois,
sept mois, huit mois,neuf mois:
Refrain:
Il est né le divin enfant,
Jouez hautbois résonnez musettes.
Il est né le divin enfant,
Chantons tous son avènement.
Un mois, deux mois, trois mois,
quatre mois,cinq mois, six mois:
Il est né prématurément...
Un mois, deux mois, trois mois:
Il est né d'un avortement...
Une heure, deux heures, trois heures:
Il est né d'un bon lavement...
Une seconde, deux secondes, trois secondes:
Il éjacule précocement...

Olijack® Copyrights 27
Alcoolo (Air Santiano)
C'est un fameux pistard Il parait que là-bas
Plein comme un tonneau, L'alcool coule à flots
Alcoolo, Kanteeeerbrau ! Alcoolo, Kanteeerbrau!
Dix huit Kro et une syphilo, On en trouve même dans les ruisseaux,
Je suis fier d'être un pilier d'bistrot. Ils sont fort dans ce pays d'poivrots.

Tiens bon ta 33 et tiens bon ta Kro, On dit que là-bas


Alcoolo, Kanteeeerbrau ! On n'paye pas qu'un pot,
Si jamais tu as une petite soif, Alcoolo, Kanteeerbrau !
On ira tous au bistrot d'en face. Car le pinard est obligatoire,
Et la bière encore plus nécessaire.
Je pars pour de longs mois
Faire une cure d'Pernod, Un jour je reviendrai
Alcoolo, Kanteeerbrau ! Plein comme un tonneau,
De penser à toutes ces bourrées, Alcoolo, Kanteeerbrau !
Je suis sûr d'en prendre plein le nez. Si y'en a un qui m'dit que ça craint,
Je lui racont'rai comme c'était bien!

Olijack® Copyrights 28
Les Avants de Bayonne
Mesdemoiselles, faites-vous belles
Votre galant viendra ce soir
S'il vous embrasse, faites-lui grâce
S'il vous mord, criez bien fort

Allez-y, pousssez, poussez, les avants de Bayonne


Allez-y, pousssez, poussez, les avants bayonnais
Bayonne, Bayonne, sur la Nive et sur l'Adour
Bayonne, pays de mes amours

Olijack® Copyrights 29
Phénoménal
Il est vraiment, il est vraiment phénoménal
La, la , la, la, la, la, la, la, la

Il est monté, il est monté comme un cheval


La, la , la, la, la, la, la, la, la

Il mérit'rait, il mérit'rait d'être dans l'journal


La, la , la, la, la, la, la, la, la

Dans le journal, dans le journal de Claire Chazal


La, la , la, la, la, la, la, la, la

Et même plus, et même plus sur Canal Plus


La, la , la, la, la, la, la, la, la

Et puis encore, et puis encore sur Eurosport


La, la , la, la, la, la, la, la, la

Olijack® Copyrights 30
Ah, c'qu'on est bien ( Air : Animaux du monde)
Ah, c'qu'on est bien Avec le gourdin,
Quand on est complèt'ment plein ! Mon Dieu que c'est bien !
Complèt'ment bourré ! Poum ! Poum ! Poum !
Prêt à dégueuler !
Pompom pompom
Ah ! C'qu'on est bien
La tête au fond de l'évier,
Le long du cou En train d'dégueuler,
Doucement la bière glisse, Son p'tit déjeuner !
Arrivée en bas, Poum ! Poum ! Poum !
Il faut que je la pisse !
Poum ! Poum ! Poum !
Devant les vieux
Qui sont pas toujours contents,
Ah ! C'qu'on est bien Moi j'prends ma cuite, ma cuite en chantant !
Quand on s'réveille le matin, Poum ! Poum ! Poum !

Olijack® Copyrights 31
Ami lève ton verre
Ami " Untel " (bis)
Lève donc ton verre
Et surtout ne le renverse pas
Et porte le :
Du frontibus au nasibus,
Du nasibus au mentibus,
Du mentibus, au ventribus,
Du ventibus au sexibus, Tu nous délaisse
Du sexibus au pedibus, (Air: la ballade des gens heureux)
Et glou, et glou, et glou, et glou ...
Ami " Machin " tu nous délaisse,
Il est des nô-ôtres ça fait longtemps qu'on les a pas vues
Il a bu son verre comme les au-autres Ami " Machin ", montre nous tes fesses,
C'est un ivro-ogne Ami " Machin ", montre nous ton cul,
Ca se voit rien qu'à sa tro-ogne

Olijack® Copyrights 32
Là-haut sur la colline
(Air: "Malbrough s'en va-t-en guerre")
Là-haut sur la colline, Bite au cul, mais putain laisse-toi faire!
Bite au cul, mais putain laisse-toi faire! Un condamné à mort,
Là-haut sur la colline, Qui avait trop baisé... (bis)
Il y avait un gros cu... (bis)
Baisé les pieds d'la vierge,
Un gros curé de campagne, Bite au cul, mais putain laisse-toi faire!
Bite au cul, mais putain laisse-toi faire! Baisé les pieds d'la vierge,
Un gros curé de campagne, La bonne vierge qui pu... (bis)
Qui astiquait son bou... (bis)
Qui purifie les âmes,
Son bouquin de prières, Bite au cul, mais putain laisse-toi faire!
Bite au cul, mais putain laisse-toi faire! Qui purifie les âmes,
Son bouquin de prières, Les âmes de là-haut... (bis)
Et qui tirait son coup (bis)
Là-haut sur la colline,
Son couplet d'évangile Bite au cul, mais putain laisse-toi faire!
Les 2 pieds, les 2 mains dans la merde Là-haut sur la colline,
Son couplet d'évangile Il y avait un gros cu... (bis)
Pour aller voir un con... (bis)
Etc...
Un condamné à mort,

Olijack® Copyrights 33
La danse des queutards
(Air : La danse des canards)
C'est la danse des queutards Et pour commencer la fête Maintenant qu'on est en
Qui en sortant du plumard Et sans perdre un seul instant place
Se secouent le popotain Un petit coup de levrette En form'et bien échauffé
Coin, coin, coin, coin Coin, coin, coin, coin Je pénètre ta p'tite connasse
A présent ma p'tite poulette Surtout n'y mets pas les Qui fait coin, coin
Montre moi ta p'tite craquette mains Et pour finir sans tristesse
Pour que j'y mette mon machin Et si rien ne vient de suite Pour une autre petite giclette
Coin, coin, coin, coin Je limerai jusqu'à demain Faudra écarter tes fesses
Coin, coin, coin, coin Coin, coin, coin, coin
Baiser les minettes
Par-dessus, dessous Une petite branlette Remuer sans cesse
Une petite pipette Entre tes deux seins D'avant en arrière
C'est super chouette Comme l'espagnole Entre tes fesses
Ca te rend folle C'est super chouette
Ca me rend fou ! ! ! Ca m'fait du bien
Mais je n'ai plus rien
Coin, coin, coin, coin

Olijack® Copyrights 34
Globule Olé
C'est pas la peur qui me gagne
Olé
J'ai un gros nez rouge,
Mais c'est l'envie d'aller au pot
Des poches sous les yeux,
Pot polom, po, pelo, pelo, ...
Un cerveau qui bouge,
Un air de Tarbeux
L'avion
On va tout casser
Foutre des marrons L'avion, l'avion, l'avion
Et vous les fifilles, Ca fait les yeux
nous vous baiserons La femme, la femme, la femme
Ca fait lever la queue
l'arène "Bite au cul" cria la baronne
En voyant les couilles du baron
Quand je rentre dans l'arène
Je préfère les avoir dans l'cul
Olé
Que d'les voir traîner dans la rue.
Et que je vois le taureau

Olijack® Copyrights 35
Dans mon pays
d'Espagne
Refrain : ... des torreros comme ça (bis)
Dans mon pays d'Espagne … Olé ! !
... de la paella comme ça (bis)
Y'a un soleil comme ça (bis)
... la libertad comme ça (bis)
Refrain
Et y'a des femmes comme ça (bis)
... et des montagnes comme ça (bis) Et on lui pèlera le jonc
... et y a la mer comme ça (bis) Et on lui pèlera le jonc comme au Pays de
... et des danseurs comme ça (bis) Limousin
Qu'on a pendu un beau matin
... et des chanteurs comme ça (bis)
Qu'on a pendu
... et des toros comme ça (bis) Avec ses tripes....

Olijack® Copyrights 36
Debout les gars
Debout les gars réveillez-vous, il va falloir en mettre un coup !
Debout les gars réveillez-vous, on va au bout du monde.
Cette montagne que tu vois, on en viendra à bout mon gars,
Un bulldozer et 200 bras, on passera la route.
Il ne faut pas se dégonfler, devant des tonnes de rochers
On va fair'un 14 Juillet à coup de dynamites.
Encore un mètre et deux et trois... en 1983
Tes enfants seront fiers de toi, la route sera belle!
Les gens nous prenaient pour des fous, mais nous on passera partout
Et nous serons au rendez-vous de ceux qui nous attendent.
Il nous arriv'parfois le soir, comme un petit coup de cafard
Mais ce n'est qu'un peu de brouillard que le soleil déchire.
Et quand tout sera terminé, il faudra bien se séparer
Mais nous on n'oubliera jamais ce qu'on a fait ensemble.

Olijack® Copyrights 37
Chevaliers de la table ronde
Refrain Dans une cave, où y’a du bon vin.
Chevaliers de la table ronde,
Goûtons voir si le vin est bon. ((bis)) Les deux pieds contre la muraille,
Goûtons voir, oui, oui, oui, Et la tête sous le robinet.
Goûtons voir, non, non, non,
Goûtons voir, si le vin est bon. Et les quatre plus grands ivrognes,
Porterons les quatr’coins du drap.
S’il est bon, s’il est agréable,
J’en boirai jusqu'à mon plaisir. Pour donner le discours d'usage
On prendra le bistrot du coin.
J'en boirais cinq à six bouteilles,
Une femme sur mes genoux.(bis) Et si le tonneau se débouche
J'en boirai jusqu'à mon loisir.
Pan, pan, pan, qui frappe à la porte?
Je crois bien que c'est mon amie. ☺ (bis) Et s'il en reste quelques gouttes
Ce sera pour nous raffraîchir.
Si c'est ell', que l'Diable l'emporte,
de venir troubler mon plaisir.(bis) Sur ma tombe, je veux qu’on inscrive,
"Ici gît le roi des buveurs".
Si je meurs, je veux qu’on m’enterre,
Olijack® Copyrights 38
Frère Domino
Refrain : Quand tu lui enlèves sa p'tite slipette
Frère Domino Quand tu t'fais une p'tite branlette
Quand tu rencontres une minette Quand tu la bourre jusqu'aux côtelettes
Que fais-tu? Aaaamen! Quand tu lui envoies trois p'tite giclette
Je la monte dans ma chambrette Quand tu reprend en levrette
Domino-mino domino minette Quand tu retire ta p'tite quéquette
Je la monte dans ma chambrette Quand tu lui fais boire l'eau de la cuvette
Domino. Quand tu la met par la fenêtre
Quand tu repars en mobilette
(ajouter une ligne au couplet après chaque
(Dernier couplet)
refrain)
Frère Domino....
Quand tu la montes dans ta chambrette
Que fais tu ? Aaaamen!
Quand tu l'allonges sur la carpette
J'vais draguer une autre minette
Quand tu lui enlève sa chemisette
Domino-mino domino minette
Quand tu lui soulèves sa p'tite jupette
J'vais draguer une autre minette
Quand tu déboutonne ta braguette
Domino
Quand tu sors ta grosse bistouquette

Olijack® Copyrights 39
Elle descend de la montagne
Ell' descend de la montagne à cheval,
Ell' descend de la montagne à cheval,
Ell' descend de la montagne, Ell' descend de la montagne,
Ell' descend de la montagne à cheval.
Sidi ay ay youpi youpi ay / Sidi ay ay youpi youpi ay
Sidi ay ay youpi ay ay youpi / ay ay youpi ay.

Ell' embrasse son grand père en descendant...

J'voudrait bien être son grand père quand ell' descend...

Mais j'préfère avoir 20 ans et toutes mes dents...

Olijack® Copyrights 40
La Paimpolaise
Quittant ses genets et ses landes
Quand le breton se fait marin Le ciel est moins bleu, n'en déplaise
Pour aller aux pêches d'Islande A Saint-Yves , notre patron
Voici quel est le doux refrain Que les yeux de ma paimpolaise
Que le pauvre gars fredonne tout bas : Qui m'attend au pays breton

Refrain: Guidé par la petite étoile


J'aime Paimpol et sa falaise Le vieux patron d'un côtre fin
son église et son grand pardon Dit souvent que sa blanche voile
J'aime surtout ma paimpolaise Semble l'aile du Séraphin
qui m'attend au pays breton Et le pauvre gars fredonne souvent

Quand les marins quittent nos rives Ta voilure, mon vieux Jean Blaise
Le vieux curé leur dit : bon vent Est moins blanche au mat d'artimon
Priez souvent Monsieur Saint-Yves Que la coiffe de ma paimpolaise
Qui nous voit des cieux toujours bleus Qui m'attend au pays breton
Et le pauvre gars fredonne tout bas

Olijack® Copyrights 41
Auprès de ma blonde
Dans les jardins d'mon père Il est dans la Hollande,
Et ma jolie colombe
Les lilas sont fleuris ((bis)) les hollandais l'ont pris.
Qui chante jour et nuit. ((bis))
Tous les oiseaux du monde
Qui chante pour les filles Refrain
viennent y faire leur nid.
qui n'ont pas de maris.
Refrain: Il est dans la Hollande,
Auprès de ma blonde Refrain les hollandais l'ont pris. ((bis))
Qu'il fait bon fait bon fait bon Que donn’riez-vous la belle
Qui chante pour les filles
Auprès de ma blonde Pour avoir votr'ami?
qui n'ont pas de maris. ((bis))
Qu'il fait bon dormir. Pour moi ne chante guère Refrain
Tous les oiseaux du monde car j'en ai un joli.
Que donn’riez-vous la belle
viennent y faire leur nid. ((bis)) Refrain Pour avoir votre ami? ((bis))
La caill', la tourterelle Je donnerais Versailles,
Et la jolie perdrix. Pour moi ne chante guère
Paris et Saint Denis.
car j'en ai un joli. ((bis))
Refrain
Dites nous donc la belle Refrain
La caill', la tourterelle Où est votre mari?
Je donnerais Versailles,
Et la jolie perdrix. ((bis))
Refrain Paris et Saint Denis. ((bis))
Et ma jolie colombe
Les tours de Notre-Dame
Qui chante jour et nuit. Dites nous donc la belle Et l'clocher d'mon pays.
Refrain Où est votre mari? ((bis))

Olijack® Copyrights 42
C'est à boire qu'il nous faut !
Nous étions cinq, six bons bougres Le plus riche fouille dans la sienne Qu'ils sont noirs, mais qu'ils sont
Qui rev'naient de Longjumeau. Et n'y trouve qu'un écu faux, beaux"
On entra dans une auberge "Sacrebleu! dit la patronne "Jarnidieu, dit la p'tite bonne,
Pour y boire du vin nouveau, oh! Qu'on leur prenne leurs shakos, oh!"J'en voudrait ben un morceau, oh!"
Refrain: "Sacrebleu! dit la patronne "Jarnidieu, dit la p'tite bonne,
C'est à boire, à boire, à boire, Qu'on leur prenne leurs shakos" J'en voudrait ben un morceau,"
C'est à boire qu'il nous faut, "Nom de Dieu, dit la patronne "Ventrebleu, dit la patronne,
Oh! Oh! Oh! Oh! Leurs capot's, leurs godillots, oh!" Tous les six il me les faut, oh!"
C'est à boire, à boire, à boire,
C'est à boire qu'il nous faut! "Nom de Dieu, dit la patronne "Ventrebleu, dit la patronne,
On entra dans une auberge Leurs capot's, leurs godillots", Tous les six il me les faut,"
Pour y boire du vin nouveau, Quand ils furent en liquette Et depuis sur cette auberge
Chacun fouilla dans sa poche Ils montèrent sur les tonneaux, oh! Il y a un écriteau, oh!
Quand il fallu payer l'pot, oh! Quand ils furent en liquette Et depuis sur cette auberge
Chacun fouilla dans sa poche Ils montèrent sur les tonneaux, Il y a un écriteau, oh!
Quand il fallu payer l'pot, Leurs liquettes étaient si courtes "C'est ici qu'on boit, qu'on verge
Le plus riche fouille dans la sienne Qu'on leur voyait leurs marteaux, oh!Et qu'on paie à coups d'marteaux, oh!"
Et n'y trouve qu'un écu faux, oh! "Sacrebleu, dit la patronne

Olijack® Copyrights 43
Ne pleure pas, Jeannette
Je veux mon ami Pierre, …
Celui qu’est en prison. …
Ne pleure pas, Jeannette,
Tra, la la la la la la la la la la la la
Ne pleure pas Jeannette, Tu n’auras pas ton Pierre, …
Nous te marierons, nous te marierons . Nous le pendouillerons …

Si vous pendouillez Pierre, …


Avec le fils d’un prince, … pendouillez moi avec. …
ou celui d’un baron. …

Et l’on pendouilla Pierre, …


Je ne veux pas d’un prince, … Et sa Jeannette avec …
Encore moins d’un baron. …
En route, amis, en route, …
Nous les dépendouill'rons. …

Olijack® Copyrights 44
La Pastourelle
Chante, chante ma vielle,
Ton refrain le plus joli
Chante, chante ma vielle,
Un air de ton pays.

Ma pastourelle, c'est la plus belle,


des filles de chez nous.
Sa taille fine, sa bonne mine,
Et son regard si doux
Rendent jalouses les fleurs mêmes
je vous le dit sans détours
Et c'est pour ça que mon coeur l'aime
Et l'aimera toujours.

Olijack® Copyrights 45
Michaël est de retour
Michaël est de retour, Hallelu - yah !
Michaël est de retour, et je l'aime toujours.
Son navire est attendu, Hallelu - yah !
Son navire est attendu, qu'on croyait perdu.
Quand ma mère me disait : "Tu ne le reverra jamais;
Il est temps de te marier", jai toujours espéré.
J'ai bien fait de dire Non, Hallelu - yah !
dire non à ces garçons qui m'offraient leur nom.
J'aurais mieux aimé mourir, Hallelu - yah !
Que souffrir qu'il me revoie, une bague au doigt.
Quand ma mère me disait : "Tu ne le reverra jamais;
Il est temps de te marier", je m'en allait pleurer.
Le ciel n'est pas resté sourd, Hallelu - yah !
Michaël est de retour, et je l'aime toujours.

Olijack® Copyrights 46
L'île aux enfants
Voici venu le temps Il a voulu tourner
De Pauline Lafont Il y'est pas arrivé,
Au fond d'un vallon On l'a ramasser
Elle s'est pété le menton. Mais il y est resté
On a fouillé trois mois
Les forêts et les bois, Voici venu le temps
Quand on l'a retrouvé Du p'tit Grégory
Elle était toute desséchée ! Qui fait du rafting
Dans son sac poubelle gris.
Voici venu le temps Il descend la Vologne,
D'Ayrton Séna D'écluse en écluse,
Qu'aime la tarte au mur Quand on la r'trouvé
Bien plus que le chocolat. Il s'était suicidé.

Olijack® Copyrights 47
Nini peau d'chien
Quand elle était p'tite Nini-peau-d'chien! L' génie d' la Bastille
Le soir elle allait A la Bastille! Lui fait les yeux doux
A Saint'-Marguerite Et quand el’s' promène
Où qu'el’s' dessalait; Au bout d' l'Arsenal
Maint'nant qu'elle est Elle a la peau douce Tout l' quartier s'amène
grande Aux taches de son Au coin du canal.
Ell' marche le soir Une l'odeur de rousse
Refrain
Avec ceux d'la bande Qui donne le frisson
Du Richard-Lenoir Et de sa prunelle Mais celui qu'elle aime
Aux tons vert-de-gris Qu'elle a dans la peau
A la Bastille L'amour étincelle C'est Bibi-la-Crème
On aime bien Dans ses yeux d' souris Parc' qu'il est costaud
Nini-peau-d'chien Parc' que c'est un homme
Refrain
Est si bonne et si Qui n'a pas l' foie blanc
gentille! Quand le soleil brille Aussi faut voir comme
On aime bien Dans ses cheveux roux Il est grand.

Olijack® Copyrights 48
La digue du cul
Refrain :
Qui band'et qui décharge, la digue du cul, (Bis)
En revenant de Nantes, (Bis)
Et qui t'en fout plein l'cul, la digue, la digue,
De Nantes à Montaigu, la digue, la digue,
Et qui t'en fout plein l'cul, la digue du cul.
De Nantes à Montaigu, la digue du cul.
Si ce n'est pas le diable, la digue du cul, (Bis)
Je rencontr'une blonde, la digue du cul, (Bis)
Refous-moi le dans l'cul, la digue, la digue,
Qui dormait le cul nu, la digue, la digue,
Refous-moi le dans l'cul, la digue du cul.
Qui dormait le cul nu, la digue du cul.
Puiqu'il y est qu'il y reste, la digue du cul, (Bis)
Je tend mon arbalète, la digue du cul, (Bis)
Et qu'il n'en sorte plus, la digue, la digue,
Et la lui fous dans l'cul, la digue, la digue,
Et qu'il n'en sorte plus, la digue du cul.
Et la lui fous dans l'cul, la digue du cul.
Il fallut bien qu'il sorte, la digue du cul, (Bis)
La belle se réveille, la digue du cul, (Bis)
Il est rentré bien raide, la digue, la digue,
Croyant le diable au cul, la digue, la digue,
Il est sorti menu, la digue du cul.
Croyant le diable au cul, la digue du cul.
Mais non c’est pas le diable, (Bis)
C'est mon quiqui poilu, la digue, la digue,
C'est mon quiqui poilu, la digue du cul.
Olijack® Copyrights 49
Ah vous dirai-je maman(Lettre d'une jeune fille en vacances à sa mère)
Ah vous dirai-je maman, Une espèce de rat sans pattes Si vous étiez là, maman,
A quoi nous passons le temps Qu'il me donne et que je flatte Vous ririez pareillement
Avec mon cousin Eugène Oh le joli petit rat
Sachez que ce phénomène D'ailleurs il vous l’montrera Au bout de quelques instants
Nous a inventé un jeu Le petit rat sort en pleurant
Auquel nous jouons tous deux Et c'est juste à ce moment Alors Eugène qui tremblote
Que le jeu commence vraiment Le remet dans sa redingote
Il m'emmène dans le bois Eugène prend sa petite bête puis tous deux nous rerentrons
Et me dit déshabille-toi Et la fourre dans une cachette Sagement à la maison
Quand je suis nue toute entière Qu'il a trouvé le farceur
Il me fait coucher par terre Où vous situez mon honneur Mon cousin est merveilleux
Et de peur que je n'aie froid Il connaît des tas de jeux
Il vient se coucher sur moi Mais ce petit rat curieux Demain soir sur la carpette
Très souvent devient furieux Il doit m'apprendre la levrette
Puis il me dit d'un ton doux Voilà qu'il sort et qu'il rentre Si vraiment c'est amusant
Ecarte bien tes genoux Et qu'il me court dans le ventre Je vous l'apprendrai Maman.
Et -- la chose va vous faire rire -- Mon cousin a bien du mal
Il embrasse ma tirelire A calmer son animal Voici ma chère maman
Oh, vous conviendrez maman Comment je passe mon temps
Qu'il a des idées vraiment Complètement essoufflé Vous voyez je suis très sage
Il essaie de le rattraper Je fuis tous les bavardages
Puis il sort je ne sais d'où Moi je ris à perdre haleine Et j'écoute vos leçons
Un p'tit animal très doux Devant les efforts d'Eugène Je ne parle pas aux garçons

Olijack® Copyrights 50
Les Paillardes

Olijack® Copyrights 51
Bali Balo
Bali Balo dans son berceau qu'y s'l'ai prises dans Refrain
Bandait déjà comme un taureau l'embrayage
Bali Balo au cinéma
Fils de putain lui dit sa mère
Refrain Peta si fort qu'il s'envola
Tu l'as plus grosse que ton
Il atterrit dans les coulisses
père. Bali Balo chez les bonnes
Et encula l'pompier de
soeurs
Ah-ah Bali Balo service.
Se tapa la mère supérieure
Bali Balo est un salaud
La vieille lui dit jamais le Refrain
seigneur
Bali Balo dans le désert Bali Balo dans son cercueil
Ne m'a donné autant d'bonheur.
Se trimbalait les couilles à l'air Bandait encore comme un
Une raffale de grenouilles Refrain chevreuil
Lui arracha les poils des Avec sa bite en arc de cercle
Bali Balo dans son avion
couilles. Il parvint à soulever
Avec sa femme et son cochon
l'couvercle.
Refrain Pendant que sa femme tournait
la tête Refrain
Bali Balo sur sa moto
Il enculait la pauvre bête.
faisait du cent et du zéro
et c'est dans c'putain virage
Olijack® Copyrights 52
La mère Michel
C'est la mère Michel Sortez, père Lustucru, mon chat n'aime pas le
Qui a montré son chat mou
Criant par la fenêtre
Refrain (ou)
A qui me le prendra
Sur l'air du trou lou lou lou
C'est le père Lustucru Sur l'air du trou lou lou lou
Qui lui a répondu Sur l'air du trou déri dérou
J'arrive la mère Michel Trou lou lou
J'aim'les chat’s bien poilus
Le père Lustucru se retira furieux
Refrain (u): En disant j'ai une verge pour les chats coléreux
Sur l'air du tru lu lu lu La mère Michel lui dit avec ta verge papa
Sur l'air du tru lu lu lu Il n'y a vraiment pas de quoi fouetter mon chat
Sur l'air du tru déri déru
Refrain (a)
Tru lu lu
Sur l'air du tra la la la
Alors la mère Michel lui a donné son chat Sur l'air du tra la la la
En disant ce minet a mangé beaucoup de rats Sur l'air du tra déri déra
Mais la chaude luronne s'écria tout à coup Tra la la

Olijack® Copyrights 53
A la claire fontaine
A la claire fontaine, hier après le dîner Tous deux versaient leur larme sur mon petit gazon
Y avait trois capitaines qui m'ont deshabillée
Refrain
Refrain :
Là, je vis sous la lune arriver le bedaud
Il y a longtemps que je baise, Qui me dit : "Viens ma brune faire la bête à deux dos"
Jamais je ne m'arrêterai.
Refrain
Et là sous la verdure, tous les trois à la fois
M'ont glissée leur nature dans tous les bons Puis le maître d'école à son tour est venu
endroits M'a glissé son obole dans mon abri défendu
Refrain Refrain
Après les capitaines vint le gentil meunier Enfin tout le village par l'amour alléché
M'a pris la turlutène et s'en est régalé. Me fit un ramonage dont je me souviendrai
Refrain Refrain
Puis ce fut le notaire, passant sur le chemin Quel'belle nuit pour une femme, quel voluptueux gala
Qui me mit son affaire gentiment dans la main Car comme vous mesdames, je ne pense qu'à ça.
Refrain Refrain
Après quoi les gendarmes vinrent les polissons

Olijack® Copyrights 54
En Revenant de Paris chez ma Tante
En revenant, de Paris chez ma tante, Oh, la la, Oh la la la la la la la la la la la la la la
Oh, la la, Oh la la la la la la la la la la la la la la J’lui ai filé, cinq à six coups de lances,
En revenant de Paris chez ma tante, Refrain
Refrain :
Quand j’eu fini, elle m’a dit « recommence ! ! ! »,
Tiens voilà mon zob, zob, zob,
Oh, la la, Oh la la la la la la la la la la la la la la
Tiens voilà mon zob,zo-bi
Quand j’eut fini, elle m’a dit « recommence ! ! ! »,
J’ai rencontré, trois jeunes filles charmantes, Refrain
Oh, la la, Oh la la la la la la la la la la la la la la
J’ai rencontré, trois jeunes filles charmantes, J’ai répondu, y’a plus d’jus dans la lampe,
Refrain Oh, la la, Oh la la la la la la la la la la la la la la
J’ai répondu, y’a plus d’jus dans la lampe,
J’ai pas choisi, mais j’ai pris la plus grande, Refrain
Oh, la la, Oh la la la la la la la la la la la la la la
Alors elle dit, finit avec ta langue,
J’ai pas choisi, mais j’ai pris la plus grande,
Oh, la la, Oh la la la la la la la la la la la
Refrain
Alors elle dit, finit avec ta langue,
Je l’ai monté, dans ma plus haute chambre, Refrain
Oh, la la, Oh la la la la la la la la la la la la la la Si tu en r’veux, t’as qu’à revenir Dimanche,
Je l’ai monté, dans ma plus haute chambre,
Oh, la la, Oh la la la la la la la la la la la
Refrain Si tu en r’veux, t’as qu’à rev’nir Dimanche,
J’lui ai filé, cinq à six coups de lances, Refrain
Olijack® Copyrights 55
A la fête foraine (Air de A la claire fontaine)
A la fête foraine,
En allant m'amuser Refrain
J'ai rencontré Lucienne,
Complètement bourrée Au moment de partir,
Lucienne toujours bourrée
Refrain :
Dans la mare est tombée,
Il y a longtemps que t'es pleine
Jamais n'est remontée
Jamais tu ne cuveras
Sous son tonneau de rouge, Refrain
Lucienne était couchée
Elle a vidé la cuve, en 5 ou 6 gorgées Et tous les samedis soir,
Depuis cette triste' histoire
Refrain
Tous les soûlauds du village,
Aux autos tamponneuses, Viennent en pèlerinage
Lucienne était montée
Dans une belle voiture rouge, Refrain
Aussi rouge que son nez

Olijack® Copyrights 56
Ouvrez la cage aux
poivrots
La pêche aux founes
Ouvrez, ouvrez la cage aux poivrots
Laissez les picoler, c'est beau!
Les parents si vous voyez, A la pèche aux founes founes founes
Vos enfants rentrer bourrés Je n'veux plus fourrer mamman
Ouvrez leur la porte des cabinets! Les filles de ma pine pine pine
M'ont mordu le gland maman
(bis en inversant parents et enfants)

Olijack® Copyrights 57
La petite Huguette
Un jour, la p'tite Huguette,
Baise, baise ma fille
Tripot'-moi la bite avec les doigts,
de ça on ne meurt pas.
Un jour la p'tite Huguette,
S'en revenait des bois. (bis) Car si l'on en mourrait
Je ne serais pas là
En chemin elle rencontre,...
le fils d'un avocat. Et si tu en mourrais
Sur ta tombe on mettrait
Il la couche il la baise
sur le foin qui était là. Ci git la petite Huguette
qui est morte en faisant ça.
Le foin était si sec,
qu'il en faisait crac crac. En faisant sa prière
Au grand Saint-Nicolas.
La mère de la petite Huguette
S'en vint à passer là. Ce grand saint que les hommes
Portent la tête en bas.
Que fais tu ma fille
dans cette pose là? Quand ils la portent en l'air
Ils innondent les draps.
Vois-tu maman je baise
le fils d'un avocat.
Olijack® Copyrights 58
Comme un ouragan
Refrain
Comme un ouragan, qui va et qui vient
Ma pine à tout emporté
Comme la tempêté entre dans ton sexe Refrain
Rien ne peut plus l’arrêter
Par derrière et par devant
Et sur mon vit pantelant Je la reprends
Elle plante ses dents Je m’enfonce dedans
Elle relève le gland Je la bourre furieusement
Elle suce mon instrument
Puis, je sens que je vais jouir
Ma queue s’élève lentement J’peux pas m’ret’nir
Elle lèche doucement Non, car ça va jaillir
Ca durcit méchamment La purée est partie encore plus fort !
Oui car je vais bander encore plus fort

Olijack® Copyrights 59
La Belle et le Cantonnier (Air : Sur la route de Louviers)
Sur la route de Louviers (bis) Pour me baiser comme un voyou
Il y avait un cantonnier (bis) Le préfet est mon époux"
Et qui baisait (bis)
A ces mots, le cantonnier (bis)
Et qui baisait comme un voyou
Laiss' la rousse dans le fossé (bis)
Au lieu d' casser des cailloux
Et va baiser (bis)
Un' bell' dam' vient à passer (bis) Et va baiser comme un voyou
Dans un beau caross' doré (bis) La bell' dam' plein' de bijoux
Elle y baisait (bis)!
Le lend'main par arrêté (bis)
Elle y baisait comne un voyou
Fut nommé chef cantonnier (bis)
A en fair' craquer les roues
Parc' qu'y baisait (bis)
Elle aperçut l' cantonnier (bis) Parc' qu'y baisait comme un voyou
Dans le fond d'un grand fossé (bis) Au lieu d' casser des cailloux
Et qui baisait (bis)
Voici la moralité (bis)
Et qui baisait comme un voyou
Dans la vie pour arriver (bis)
Un' fillette aux cheveux roux
Il faut baiser (bis)
Ell' lui dit: "Brav' cantonnier (bis) Il faut baiser comm' des voyous
Avec moi veux-tu monter? (bis) Les bell's dam's qui ont des sous!
Pour me baiser (bis)

Olijack® Copyrights 60
Le roi Dagobert
Le bon roi Dagobert Avait toujours sa queue à l'air. Se faisait sucer au dessert. Lui dit: "Oh! mon roi,
Enfilait sa femme à l'envers. Le grand saint Eloi La reine choquée Vous êtes cocu,
Le grand saint Eloi Lui dit: "Oh! mon roi, Lui dit: "C'est assez, J'en suis convaincu".
Lui dit: "Oh! mon roi, Au mois de décembre Devant tout l'palais "C'est vrai lui, dit le roi,
Vous êtes rentré Faut rentrer son membre". C'est vraiment très laid." Mon pèr' l'était bien avant
Du mauvais côté"; Le roi lui dit très fier: Le roi lui dit: "Souv'raine, moi
"C'est vrai, lui dit le roi, "Rien ne vaut le vit au grand On n'doit pas parler la bouch'
Tu sais bien qu'l'envers vaut air". pleine." Le bon roi Dagobert
l'endroit". En mourant fit cette prière
Le bon roi Dagobert Le bon roi Dagobert Mon cher Saint-Eloi
Le bon roi Dagobert Bandait toujours comme un Etait demeuré très primaire Je voudrais ma foi
Baisait à tort et à travers grand cerf. Au grand Saint-Eloi Que l'on mît à part
Le grand Saint-Eloi Le grand saint Eloi Qui lui demanda Mon grand braquemart
Lui dit oh mon roi Lui dit: "Oh! mon roi, Dites-moi au ☺ moins Il servira d'ailleurs
Votre Majesté On voit votre gland, Combien font un et un De sceptre à tous mes
Va se fatiguer C'est pas élégant". Il gueula comme un boeuf successeurs
Cochon lui dit le roi Le roi dit aussitôt: Un et un, ça fait soixante-neuf
Tu voudrais bien foutre pour"J'y vais accrocher mon
moi chapeau". La reine Dagobert
Choyait un galant toujours vert..
Le bon roi Dagobert Le bon roi Dagobert Le grand saint Eloi

Olijack® Copyrights 61
C't envie de baiser (Air des "Champs-Elysées")
Je me baladais sur l'avenue Qui passent tout’la nuit à baiser
Braguette ouverte à l'inconnu Sans débander
J'avais envie d'montrer mon vit Alors je t'ai accompagnée
A n'importe qui Et nous avons tellement baisé
N'importe qui et ce fut toi Qu'on ne s'est même pas servi du godemichet
J’t'ai brandi n'importe quoi
Refrain
Et quand t'as vu qu'elles étaient deux
T'as dit je les veux Il est cinq heures du matin
Et toutes les filles ont mal aux seins
Refrain :
D'avoir baisé toute la nuit
Oh,c't envie de baiser(bis)
Des étudiants
En TP, en amphi,
Alors étendues dans la cour
En balade ou dans un lit
Tout'ces pucelles de jadis
On risque pas de s'ennuyer
Rigolent d'offrir avec amour
En faculté
Des chaudes pisses
Tu m'as dit j'ai rendez vous
Dans un sous sol avec des fous Refrain

Olijack® Copyrights 62
Ma mère m’a donné cent sous
Ma mère m’a donné cent sous
Pour m’acheter des bretelles
J’ai gardé mes cent sous
Pour aller au bordel
Chemin faisant
J’ai rencontré Grand-mère
Où vas-tu mon enfant
Je m’en vais au bordel
Garde tes cent sous
Je ferai très bien l’affaire
J’ai gardé mes cent sous
Et j’ai baisé Grand-mère
Chemin rentrant
J’ai rencontré mon père
D’où viens-tu mon enfant
Je viens de baiser Grand-mère
Fils de Salaud
Tu viens de baiser ma mère
Salaud toi même
Tu baises bien la mienne

Olijack® Copyrights 63
Le Lundi en levrette (Air : le lundi au soleil)

Il est 5 heures du mat', je viens de me lever, j'ai envie de sodomiser ;


Je réveille ma compagne, je pue l'paté de campagne, j'ai vraiment une haleine à chier ;
C'est une journée idéale, pour la prendre par voie anale ;
Je lui fourre le canal ma gueule matinale et je sens qu'elle a mal...
Wizzz !

Refrain :
Le lundi en levrette,
Le mardi elle suce mes deux roupettes,
Mercredi sodomie,
Et le jeudi c'est encore sodomie,
Et le vendredi toujours sodomie,
Et le samedi, quel hasard, c'est encore sodomie...

Olijack® Copyrights 64
L'Père Dupanloup (Air: Cadet Roussel, Bali-Balo)
L'Père Dupanloup dans l'utérus, (bis) Fous-le moi donc dans le derrière. Refrain
Etait déjà si plein d'astuces (bis) L'Père Dupanloup, à l'Odéon,
Que dans le ventre de sa mère Refrain L'Père Dupanloup, en chemin (bis)
Il suçait la pine de son père d'fer, (bis) Se conduisit comme un cochon.
L'Père Dupanloup monte en Désira mettre ses couilles à l'air. (bis)
Refrain bateau, (bis) (bis)
Ah! Ah! Ah! oui vraiment, La pine en l'air, les couilles sous Passant sa pine par la portière Au troisième acte, dans la
coulisse,
L'Père Dupanloup est dégoutant. l'eau, (bis) Il creva l'oeil du garde-barrière. Il enculait l'pompier d'service.
Les p'tits poissons, les grosses
L'Père Dupanloup dans son berceau grenouilles Refrain Refrain
Bandait déjà comme un taureau Lui tripotaient la peau des couilles.
Pour satisfaire ses caprices L'Père Dupanloup, l'quatorze L'Père Dupanloup à Saint Malo,
Il enculait sa vieille nourrice. Refrain juillet, (bis) (bis)
Alla s'prom'ner à dos d'mulet. Confesse les femmes dans un
Refrain L'Père Dupanloup monte à vélo, (bis)
(bis) tonneau. (bis)
Pour que la fête soit complête Il passa sa pine par la bonde
L'Père Dupanloup monte en ballon, Mais il avait l'système si gros (bis) Il encula la pauvre bête.
(bis) Qu'en pédalant à perdre haleine Et dit : - Voilà l'sauveur du
Mais il avait l'système si long (bis) La peau d'ses couilles s'prit dans sa Refrain monde.
Qu'à trois cents mètres dans chaîne. Refrain
l'atmosphère L'Père Dupanloup, à l'Opéra
Ses couilles trainaient encore par Refrain (bis) L'Père Dupanloup, au Vatican,
terre. Se conduisit comme un goujat. (bis)
L'Père Dupanloup à bicyclette (bis)
Faisait beaucoup de kilomètres S'conduisit comme un
Refrain Avec la peau de ses roupettes,
Car sa longue pine qui traîne par Il boucha l'trou des clarinettes. dégoutant. (bis)
L'Père Dupanloup à la cuisine terre Derrière la statue d'Esculape,
Battait les oeufs avec sa pine. Se prenait toujours dans la chaîne. Refrain Il essaya d'enculer l'Pape.
Nom de dieul dit la cuisinière
Olijack® Copyrights 65
Refrain L'Père Dupanloup, se trouvait là. Refrain
(bis) Refrain
L'Père Dupanloup, en Amérique, Il mit sa pine sur la rivière, L'Père Dupanloup, au Paradis,
(bis) L'Père Dupanloup, au (bis)
Pour faire passer l'armée entière. Parlement, (bis)
S'en va explorer le Mexique. (bis) Voulait enculer Jésus-Christ.
Lançant sa pine comme un lasso, Refrain S'conduisit comme un (bis)
Il attrape les ch'vaux au lasso. garnement. (bis) - Nom de Dieu ! dit l'Père
A la prise de la smalah, (bis) Monta jusque sur la tribune Eternel,
Refrain L'Père Dupanloup, il était là. (bis) Pour exhiber la peau d'ses Tu prends le ciel pour un bordel
On l'chercha d'vant et puis burnes.
L'Père Dupanloup, à Zanzibar, (bis) derrière, Refrain
Voulait montrer tout son bazar. (bis) Il enculait les dromadaires. Refrain
Mais empêché par une patrouille L'Père Dupanloup fut tout
Ne put montrer qu'une de ses Refrain L'Père Dupanloup, devenu confus (bis)
couilles. vieux, (bis) De ne pouvoir lui foutre au cul.
L'Père Dupanloup, à l'institut, (bis) Ne bandait plus qu'un jour sur (bis)
Refrain Ne voulait voir que des culs nus. deux. (bis) Branlant sa pine de part et
(bis) S'arrachant la pine avec rage, d'autre,
Au passage d'la Bérézina, (bis) Ne respectant aucune barrière, Il s'en fit une canne de voyage. Il aspergea les douze apôtres.
Il enculait tous ses confrères

Olijack® Copyrights 66
Aline

J'avais dessiné sur cette plage Comme ça lui a plu


Sa chatte en nage entrebâillée, Et qu'elle était sage,
J'ai mis ma queue dans cette chatte Son pucelage a disparu.
Pour qu'elle éclate, c'était merveilleux. Elle a poussé un cri d'extase,
Son petit trou noir sentait la morue.

Elle m'a sucé, sucé, la pine Sa charnière pétait, quand je la bourrais.


Pour que ça vienne Entre ses cuisse les morpions gerbaient,
J'éjaculais d'un trait Et j'ai gardé sur mon visage
Oh, j'avais tant de sperme Tous les ravages d'un amour d'été.

Olijack® Copyrights 67
Dans le lit de Candy

Dans le lit de Candy, Mais elle se branle elle s'imagine,


c'est comme dans tous les lits, Tous les soirs en s'endormant,
On s'tripatouille, on bande, on jouit, Que le beau Jeanjean et sa grosse pine
On en met partout et même sur le tapis. Viendra la secouer sauvagement.
Et dans les moments difficiles, Pour changer de son doigt
Un p'tit coup d'langue c'est très utile, Elle cherche son vibro,
Un peu d'vaseline, c'est repartit, Par-devant, par-derrière,
C'est l'orgie chez Candy. Toujours trempée
C'est Candy Candy...

Olijack® Copyrights 68
Le plaisir des dieux
Du Dieu Vulcain quand l'épouse Du dieu Baccus tant accablé d'ivresse Quand à Pluton le dieu à large panse
friponne Le vit molit et sur le con s'endort Le moindre effort lui semble fatiguant
Va boxonner loin de son vieux sournois 69 et le vit se redresse Aussi veut-il, sans craindre la dépense
Le noir époux que l'amour aiguillonne 69 ferait bander un mort. Faire sucer son pénis arrogant
Tranquillement se polit le chinois Oh clitoris ton parfum de ☺ fromage Et nous rêvons aux extases passées
Va-t-en dit-il à sa foutue femelle Fait regimber nos engins victorieux Tous languissants réjouissons nos yeux
Je me fous bien de ton con chassieux A ta vertue, nous rendons tous Et laissons faire une amante empressée
De mes cinq doigts je fais une pucelle hommage Laissons sucer, c'est le palisir des
Masturbons nous c'est le palisir des Gamahuchons c'est le palisir des dieux. dieux. ((bis))
dieux. ((bis)) ((bis))
Au reste, amis, qu'on en fasse à sa tête
Bah laissons lui ce plaisir ridicule De Jupiter, façon vraiment divine Main, con, cul, bouche, au plaisir tout
Chacun d'ailleurs s'amuse à sa façon Le con lui pue il aime le goudron est bon
Moi je préfère la manière d'Hercule D'un nid à merde, il fait un moule à Sur quelque autel qu'on célèbre la fête
Jamais sa main ne lui servit de con pine Toujours là-haut, on est sûr du pardon
Le plus sale trou, la plus vieille Et bats le beurre au milieu d'un étron Foutre et jouir, voilà l'unique affaire
connasse Cette façon est divinement bonne Foutre et jouir, voilà quels sont nos
Rien n'échappait à son vis glorieux Pour terminer un gueuleton joyeux voeux
Nous serons fiers de marcher sur ses Après le dessert on s'encule en Foutons amis, qu'importe la manière
traces courronne Foutons Foutons, c'est le palisir des
Baisons, baisons, c'est le palisir des Enculons nous, c'est le palisir des dieux.((bis))
dieux. ((bis)) dieux. ((bis))

Olijack® Copyrights 69
Les bêtises (Air : Sabine Paturel)
J'ai fait pipi sur le tapis, Fallait pas m'sucer comme ça,
J'ai fait caca sur le sofa ; Il est beau le résultat,
Et comme t'étais toujours pas là Je fais rien que des turluttes, des turluttes,
Je me suis tapé le gros chachat. Quand j'suis en rut !

Fallait pas m'sucer comme ça, Alors j'ai pris l'vibromasseur


Il est beau l'éjaculât, Qui m'fait 25 orgasmes à l'heure ;
Je fais rien que des bêtises, des bêtises Et comme t'étais toujours pas là
Quand t'es pas là ! J'me suis r'tapé le gros chachat.

Alors j'ai pris l'aspirateur Fallait pas t'bourrer, tu vois,


Qui connaît mon vagin par coeur ; Il est beau le résultat,
Et comme t'étais toujours pas là Tu fais rien de tes deux boules, tes deux boules
J'ai aspiré mes ranianias. Quand t'es trop saoûl.

Olijack® Copyrights 70
Les Burnes comptent pas pour des prunes
Tout l’monde répète encore
Qu’les femmes préfèrent la queue
Qu’elles mouillent pour un énorme vit,
en moins d’deux
Mais faudrait pas qu’elles confondent
Ma couille de droite, à moins qu’on la coupe
C’est quand même bien une burne
Refrain :
Les Burnes comptent pas pour des prunes
Elles ont du caractère
Et dans nos uretères
C’est du sperme chaud qui coule
Au fond de la moule
Tout l’monde répète encore
Qu’beaucoup d’hommes n’en ont pas
Qui s’branlent pendant des heures,
mais qu’ils n’assurent pas
Mais on n’est pas des eunuques
Ma couille de gauche, à moins qu’on la coupe,
C’est quand même bien une burne

Olijack® Copyrights 71
La boîte à caca
Un jour je plongerai dans l'océan pas boite à caca, pas boite à caca. (bis)
Pour te ramener, des poissons d'argent
Je m'balladais sur l'avenue
De jolis coquillages merveilleux
Le coeur ouvert a l'inconnu
Mais moi en échange, tu sais ce que je veux
J'avais envie de dire bonjour à n'importe qui
1,2,3
N'importe qui et ce fut toi et je t'ai dit
C'était une belle salope
n'importe quoi :
Elle avait le cul malpropre.
Lèche-moi, lèche-moi
Quand je la sodomisais,
la boite à caca, la boite à caca
Elle criait : "Allez, allez."
Lèche moi, lèche moi, Une souris verte
la boîte à caca, la boîte à caca. (bis) Qui courait dans l'herbe
Je l'attrape par la queue
Remplis-moi, remplis-moi,
Je la montre à ces messieurs
la boîte à caca, la boîte à caca (bis)
Ces messieurs me disent :
C'etait un enfant de dix ans Lèche-moi, lèche-moi
Qui avait le cul tout blanc la boite à caca, la boite à caca.
Quand je le sodomisais,
Il s'écriait : "Allez, allez."
Non papa, non papa,
Olijack® Copyrights 72
Il était une bergère
Il était une bergère Pour tâter son chaton ton ton J'aime la bagatelle
Et ri et ron petit patapon Caresse-le sinon sinon
D'humeur assez légère La bergère peu sage Tu auras du bâton ton ton
Qui aimait les garçons çon çon Et ri et ron petit patapon
Bien plus que ses moutons ton Entr'ouvrit son corsage Il n'y mit pas la patte
ton En disant au garçon çon çon Et ri et ron petit patapon
Embrasse mes tétons ton ton Il n'y mit pas la patte
Un jour près d'une rivière Il y mit le menton cochon
Et ri et ron petit patapon Puis elle ouvrit les cuisses Il y mit le menton ton ton
Voyant son ami Pierre Et ri et ron petit patapon
Elle quitta son jupon pon pon Afin que le gars puisse Et le long de la rivière
Et puis son pantalon lon lon Caresser sans façons ron ron Et ri et ron petit patapon
Le duvet de son chaton ton Retentit cette prière
Le garçon plein de fièvre ton N'arrête pas c'est bon très
Et ri et ron petit patapon bon
Se pourléchant les lèvres Donne ta main dit-elle Une minette au chaton c'est
S'approcha l'air fripon pon pon Et ri et ron petit patapon bon

Olijack® Copyrights 73
Les filles de Camaret
Les filles de Camaret se disent toutes vierges (bis) Le curé de Camaret a les couilles qui pendent (bis)
Mais quand elles sont dans mon lit Et quand il s'asseoit dessus
Elles préfèrent tenir mon vit ; Qu'un cierge (ter) Ça lui rentre dans le cul ; Il bande (ter)
Ô fille de Camaret, où est ton pucelage? (bis) Mais la fille du cocher, qui paraît-il est russe (bis)
Il s'en est allé sur l'eau Quand elle est indisposée
Sur la queue d'un matelot ; Il nage (ter) Et qu'elle ne peut plus baiser ; Elle suce (ter)
Le maire de Camaret a acheté un âne (bis) Une simple supposition que tu serais ma tante, (bis)
Un âne républicain Je te ferais le présent
Pour enculer les putains ; D'Bretagne (ter) De l'andouille qui me pend ; Z'au ventre. (ter)
Mon mari, que fais-tu là, tu me perces la cuisse (bis) Si les filles de Camaret s'en vont à la prière, (bis)
Faut-il donc que tu sois saoûl C'n'est pas pour prier l' Seigneur,
Pour ne pas trouver le trou ; Qui pisse (ter) Mais pour branler le prieur ; Qui bande. (ter)
Mon mari s'en allé à la pêche en Espagne (bis) La servante du curé a l’ventre qui gargouille. (bis)
Il m'a laissée sans le sou C'est qu'elle a trop mangé
Mais avec mon petit trou ; J'en gagne (ter) De l'andouille à m'sieur l' curé ; D' l'andouille. (ter)
Les rideaux de notre lit sont faits de serge rouge (bis) Célina, si tu m'aimais, tu me ferais des nouilles (bis)
Et quand nous sommes dedans Et, tandis que j' les mangerais,
Qu'la rage du cul nous prend ; Tout bouge (ter) Ton p'tit doigt me chatouill'rait ; Les couilles. (ter)

Olijack® Copyrights 74
Au clair de la lune
Au clair de la lune Elle est un peu gouine C'était merveilleux
Mon ami Pierrot Elle a du doigté
Prête-moi ta plume J'en pris une belle
Mon mari est sot Mais chez la voisine Sur un rayon d'or
Y avait un monde fou Ah quelle chandelle
Sa chandelle est morte Des chambres aux Je la sens encore
Et manque de feu cuisines
Ouvre-moi ta porte On baisait partout Au clair de la lune
Pour baiser un peu Je fus au déduit
Et sur la pelouse Je pris toutes les plumes
Au clair de la lune Des gens distingués Oh là là quelle nuit
Pierrot répondit Faisaient une partouze
Je garde ma plume C'était follement gai Soufflées de la sorte
Pour baiser Nini Par le vent d'amour
Au clair de la lune Les chandelles sont
Va chez la voisine J'entrais dans le jeu mortes
Elle aime s'amuser Entouré de plumes Au lever du jour

Olijack® Copyrights 75
Les pipes dans les champs
Voici venu le temps oui c'est le paradis
Des pines et des glands,
Mais Philippe n'est pas loin
Dans l'île aux enfants
Car il est pret à toutes leur bourrer le fion
C'est la jouissance à plein temps.
Pour qu'au bout, il tire un coup
C'est le pays joyeux
Liment dans le beurre, ces pines et ces cons
Des glands et des noeuds,
Des monstres lubriques Voici venu le temps
Qui ont toujours la trique ! Des pines et des glands,
Dans l'île des cons
Son orgasme n'est pas loin,
Où on se branl' les roustons.
Car il suffit de bien lui enfoncer l'groin,
C'est le pays joyeux
Pour que coule après la bourre,
Des morpions heureux,
Coule alors le bon jus de l'amour !
Des chattes dilatées,
Voici venu le temps Oui c'est vraiment le pied !
Des pipes dans les champs
Si seulement vos parents
Des sucettes à gland
Voulaient qu'leurs filles prennent un bon vieux
qui font couler le jus blanc
coup de pine
C'est le liquide joyeux
On aurait p'us à s'branler
qui colle dans les dents
Et les femelles pululeraient chez nous
qui donne des carries

Olijack® Copyrights 76
Les Saints et les Anges (Air de Ave maria)
Les saints et les anges Se grattent le trou du cul
Et le petit Jésus
Quand ça les démange Ave, Ave, Ave, le petit doigt
Se gratt'nt le trou du cul Ave, Ave, Ave, le petit doigt
Ave ave ave le p'tit doigt
Et même les Archanges
Ave ave ave le p'tit doigt
Ces enfants de putain
Quand ça les démange
Les Saints et les Anges
Se grattent le boudin
Et puis tous les élus
Quand ça les démange

Olijack® Copyrights 77
La truite de Schubert
Au bord d'une rivière, J'lui défonce le derrière,
Elle trouve ma queue fort belle,
Une fillette se doigtait, J'la fait bien mouiller,
Et me fait la proposition,
Dans son con, l'annulaire, Soudain j'vois dans la rivière,
De venir auprès d'elle,
Allait et revenait. Ma ligne s'enfoncer.
Pour lui branler le con. ((bis))
Et moi, je péchais la truite, En voulant la r'tirer de l'onde,
Et comme un taureau je Dans sa bouche gloutonne, J'décharge et j'envois la
bandais, Elle enfonce mon goupillon, purée,
En regardant la petite, Au plaisir j'm'abandonne, Soudain la joie m'inonde,
Se titiller le minet. ((bis)) Tout en guidant mon bouchon. C'était une belle journée. ((bis))
Je défais ma braquette, Puis tendant vers moi sa pastille,
Parlé : Car j'avais, à la même
En tenant ma ligne dans Elle m'invite à la déguster,
seconde,
l'autre main, Et moi sans lâcher ma ligne,
Pris une truite et mon pied..
J'mets à l'air mes roupettes, j'commence à la baiser. ((bis))
Et je branle mon engin.

Olijack® Copyrights 78
Oh, ton clito !
Vers Hyacinthe, l’alcool nous mène Gratouillant comme une bête
Vers ton sexe et ton hymen Ma quequette en perd la tête
Je jouit... Il jouit... Je bande... Il bande...
Toi la chaude lilloise affable Et quand elle devient bien ferme
Aux grandes lèvres de velours Ma bite soulève les draps
Je te saute de table en table J’éjacule tout mon sperme
Et je t’astique au fond du four ... Et ton clito en reste coi... Zob, là
J’te bourre
Refrain

Oh, ton clito, oh, oh, oh... Et dans le lit tout inondé
tu as le plus beau des clitos Tu trémousses de bonheur
Et quand j’te lèche de bas en haut, oh, oh... Je rebande avec ardeur
Ça te fait grimper aux rideaux, oh, oh... Mon gros sexe, ton gros sexe
tu as le plus beau des clitos Te fait mouiller... Lèche-les...

Olijack® Copyrights 79
Les Prémisses d'Amour (Air: Milord d'Edith Piaf)
Allez venez messieurs Une fois déshabillée
Nous allons vous chanter Faut pas tout d'suite charger
Les gestes merveilleux Faut encore s'appliquer
Qui nous font toutes crier Il faut tout explorer
Il suffit pas d'bander Tout doucement lécher
Il suffit pas d'planter Lubriquement mordiller
Faut pouvoir nous amener Vicieusement caresser
Là où on veut aller Intimement frotter
Pour nous déshabiller Après tu peux y aller
Faut pas tout arracher Tous les prémisses passés
Faut pas s'précipiter J'suis complétement mouillée
Il faut beaucoup d'doigté Dépêche toi d't'enfoncer
Attend pour le coït Oh ! oui je sens qu'ça vient
Faut d'abord qu'tu m'excites Encore un coup de reins
Avant d'viser l'vagin Ca y est j'suis arrivée
Arrête toi sur les seins Là où j'voulais aller

Olijack® Copyrights 80
L'Artilleur de Metz
Refrain: Sa pin' dans le vagin Pour saluer l' départ
Artilleurs, mes chers frères, De l'artilleur chicard
A ta santé buvons un verre Refrain
Qui leur a tant foutu
Et répétons ce gai refrain: Quand l'artilleur de Metz La pine au fond du cul !
Vive les artilleurs, les femmes et le
Demande une faveur,
bon vin. Refrain
Et répétons (Et répétons) Toutes les femm's de Metz
Ce gai refrain:(ce gai refrain ☺ ) L'accord'nt avec ardeur Quand l'artilleur de Metz
Vive les artilleurs les femmes et le Et le mari cornard revient dans la région
bon vin. Voit sur un même soir Toutes les femmes de Metz
Baiser également se refouttent le doigt dans le
Quand l'artilleur de Metz
La fille et sa maman ! con
Arriv' en garnison,
Et les maris couillons
Toutes les femm's de Metz Refrain
n'ont pas d'autres ressources
Se fout'nt le doigt dans l' con
Quand l'artilleur de Metz Que d's'enculer en rang pour se
Pour préparer l' chemin
Quitte sa garnison, vider les bourses
A l'artilleur rupin
Toutes les femm's de Metz
Qui leur foutra demain
Se fout'nt à leur balcon

Olijack® Copyrights 81
Les trois orfèvres
La chaise a cassé ils sont tombé sans
Trois orfèvres à la saint Eloi Les orfèvres dans un bobinard
débander
sont allé diner chez un autre orfèvre s'envoyèrent des d'mis à travers la
Trois orfèvres à la saint Eloi Refrain gueule
sont allé diner chez un bon bourgeois. Les orfèvres dans un bobinard
Les orfèvres non contents de ça
Afin de baiser enlv'rent leur falsar
Ils ont baisé toute le famille montèrent sur le tapis pour baiser minette
la mère aux nichons, le père au cul la Les orfèvres non contents de ça La maquérelle voyant leur pine
fille au con. montèrent sur le toit enculer le chat. immonde
dit je vais en faire une salade de
Refrain: Chat maudit chat, chat tu m'égratignes
cervelat.
Relevez la belle, votre blanc jupon fais donc attention tu m'égratignes les
qu'on vous voit le cul qu'on vous voit roustons. Refrain
les fesses Refrain Les orfèvres, au son du canon,
Relevez la belle, votre blanc jupon Se retrouveront tous à la frontière.
qu'on vous voit le cul qu'on vous voit Les orfèvres chez un pâtissier
Les orfèvres, au son du canon,
le con. s'en allèrent manger quelques friandises
Chasseront l'ennemi à grands
Les orfèvres chez un pâtissier
La servante qui avait tout vu coups d'étrons.
enculèrent l'mitron qu'était en train
leur dit foutez moi votre au pine aux d'chier. Et bandant comme des cannes à
fesses pêche,
La servante qui avait tout vu Puis en voyant, leur pine pleine de merde
A grands coups de vit,
leur dit foutez moi votre au pine au cul. se les sont sucé comme des éclairs au
repousseront les ennemis.
chocolat.
Ils l'ont baisé, là sur une chaise Refrain
Refrain

Olijack® Copyrights 82
La pine en rose
(air : La vie en rose – Edit Piaf)
Quand il me prend en levrette,
qu'je lui fais une sucette La Pitchouli
je vois sa pine en rose,
Il me défracte l'anus Ma mère m’a donné la permission de minuit,
m'fais un cunni-lingus, Pour aller me saoûler la gueule à la Pitchouli.
et ça m'fait quelque chose! Ma mère m’a donné la permission de minuit,
Il est entré dans mon cul Pour aller me saoûler la gueule à la Pitchouli.
avec son dard poilu
qui ne sent pas la rose La Pitchouli, la Pitchouli
c'est son gros vit, son gros dard,son gros Le rendez-vous de tous les basques du pays,
barbeque La Pitchouli, la Pitchouli
Il me l'a mis bien profond dans la chatte Le rendez-vous de tout l’dimanche après-midi,
et lorsqu'il me sodome La, la, la, la, la, la, la, la, la, la..
Alors je sens en moi
Ce qu'est un homme...

Olijack® Copyrights 83
Jean - Gilles
(Jean-Gilles)- Beau-père, ô mon beau-père,
Je viens me plaindre à vous ! (bis) (BP)- Que ne la branlez-vous...
(JG) - Oui mais, si je la branle,
(Beau-père)- De quoi vous plaignez-vous, On se foutra de nous ! (bis)
Jean-Gilles, mon gendre ?
De quoi vous plaignez-vous, (BP)- Que n'la gougnotez-vous...
Ma fille est toute à vous ! (JG)- Oui mais, si j'la gougnote
Ca me laisse comme un goût ! (bis)
(JG)- Oui, mais, que faut-il faire
Quand nous somm's entre nous ? (bis) (BP)- Que ne l'enculez-vous...
(JG)- Oui mais, si je l'encule
(BP)- Que ne la baisez-vous... Elle me chiera partout ! (bis)
(JG) - Oui mais, si je la baise,
Des gosses elle me fout ! (bis) (BP)- C'est vous qui me faites chier, Jean-
Gilles, mon gendre,
(BP)- Que ne la p'lotez-vous... C'est vous qui me faites chier !
(JG) - Oui mais, si je la p'lote, Au chiottes, et branlez-vous !
Ses nichons d'viendront mous ! (bis)
Olijack® Copyrights 84
Le berger fidèle
Ô, mon berger fidèle Je sens tes testicules
Viens-t'en reposer sur mon coeur Battre sur mon pétard
A ma voix qui t'appelle Je crois que tu m'encules
Viens-t'en me donner du bonheur Oh ! Le vaillant braquemart

Ah! Fous-moi donc ta pine dans l'cul Mais ta queue devient molle
Et qu'on en finisse Tu ne peux plus bander
Ah! Fous-moi donc ta pine dans l'cul Ô, désir qui m'affole !
Et qu'on n'en parle plus Passe-moi le godemichet !

Ta langue me chatouille Ah ! Fous-moi l'godemichet dans l'cul


Jusqu'au fond de mon gosier Et puis qu'on en finisse
Et tes doigts me trifouillent Ah ! fous-moi l'godemichet dans l'cul
Beaucoup plus bas que le gésier Et qu'on n'en parle plus

Olijack® Copyrights 85
Pernod (air de Zorro)

Un picolo qui surgit sur le plumard


Court vers la biture au galop
Son nom il le signe à la pointe de son dard
D'un « P » qui veut dire : Pernod
Pernod, Pernod l'apéro le plus rigolo
Pernod, Pernod la biture au galop
Pernod, Pernood, Pernoooood ...

Olijack® Copyrights 86
Sodome et Gomorrhe (Air de Sacré Charlemagne)

Où a eu lieu cette idée folle un jour d'enculer un homme (bis)


C'est à Sodome et Gomorrhe, Sodome et Gomorrhe

Ca fait grand mal au début mais après on s'habitue (bis)


Mieux vaut mettre de la vaseline pour faire que ca glisse

Quand on se fait enfiler il ne faut pas avancer (bis)


Mieux vaut mettre une capote pour jouer à pousse crottes

Ton anus s'est dilaté par un joli godemiché (bis)


Si tu veux tu peux pisser mais tu n'pourras point péter

Au bout de trente ans d'pratique t'as l'trou du cul élastique (bis)


Tu t'chieras dans les chaussettes par le p'tit trou qui pète

Quand tu s'ras dans le caisson les croque morts s'ront comme des cons (bis)
Mieux vaut qu'ils trouvent un moellon pour t'boucher l'trou du fion.

Olijack® Copyrights 87
Le tampax (Air: il est libre Max)
C'est des tiges en coton Avec l'index tu pousses
Avec une ficelle au bout Tu y mets tout ton coeur.
On s'la carre dans l'oignon
Et il absorbe tout Pour le sortir tu n'as qu'à tirer dessus
Des sortes de tampax il en existe des tas Mais la première fois
Des qui s'ouvrent en corolles Tu vas jouir comme une morue
Ou en forme de caca. Et par la suite
Il viendra comme une loque
Il est libre le tampax (bis) Tu risques même de l'retrouver
Y'en a même qui disent qui l'ont vu couler. Au fond d'ta culotte.

Pour se l'carrer il ne faut pas se crisper Pour commencer on prend le super mini
Un pied sur le bidet Car pour les jeunes filles
Les muscles bien relâchés Il est vraiment un ami
Tu l'prends entre tes doigts Et pour finir on prend le super maxi
Entre le pouce et l'majeur On le met à midi et on l'enlève à minuit.

Olijack® Copyrights 88
La femme du vidangeur
Un beau jour, l'idée m'est venue Mais ils était dans la rivière
Crénom de Dieu d'enculer un pendu. Avec de l'eau jusqu'au derrière.
Y'avait du vent sur la potence J'ai jamais pu l'enculer qu'en nageant
V'là mon pendu qui se balance. Crénom de Dieu on n'est jamais content.
J'ai jamais pu l'enculer qu'en sautant
Un beau jour l'idée m'est venue
Crénom de Dieu on n'est jamais content.
Crénom de Dieu d'enculer un poilu.
La femme du vidangeur Mais il était dans sa tranchée
Préfère à toute odeur En position tireur couché.
L'odeur de son amant J'en jamais pu l'enculer qu'en rampant
Qu'elle aimait tendrement. Crénom de Dieu on n'est jamais content.
Ils étaient deux amants qui s'aimaient tendrement
Quand on bais'un con trop petit
Qui s'aimaient par devant par derrière
Crénom de Dieu on s'écorche le vit.
Ils étaient deux amants qui s'aimaient tendrement
Mais quand on baise un con trop large
Qui faisaient par derrière ce qu'on fait par devant.
On ne sait pas où l'on décharge.
Un beau jour, l'idée m'est venue Se branler n'est pas très élégant
Crénom de Dieu d'enculer une statue. Crénom de Dieu on ne jouit jamais tant.
Mais la statue était de marbre
Voilà son cul qui se lézarde. En arrivant au Paradis
J'ai jamais pu l'enculer qu'en morceau J'ai senti se redresser mon gros vit.
Crénom de Dieu on est tous des salauds. J'ai baisé Saint Michel l'Archange
La Sainte Vierge et tous les Anges.
Un beau jour, l'idée m'est venue Et si l'Bon Dieu n's'était pas cavalé
Crénom de Dieu d'enculer un zébu. Crénom de Lui je l'aurais enculé.

Olijack® Copyrights 89
Le musée d'Athènes (Air de : Il était un petit navire)
Visitez le musée d'Athènes (bis) En position pour qu'on l'encule... Dévérolé à l'hydrogène...
Vous y verrez, rez, rez bien
Vous y verrez les filles d'Ulysse Et l'idyllique Théocrite
conservés (bis)
Photographiées pendant qu'elles Dans l'cul d'un bouc pousser sa
Ohé! Ohé!
pissent... bite...
Et les roustons, d’pèr' Platon
Vous y verrez le vieil Homère Vous y verrez Aristophane
Dans du coton hydrophiiiile(bis)
En train d'enculer sa belle mère... Quand il se polit la banane...
Vous verrez au musée d'Athènes
Vous y verrez le père Ulysse Vous y verrez l'grand Périclès
(bis)
S'faire soigner sa chaude pisse... Les roupettes noyées dans la graisse...
Trois poils de cul de
Démosthène (bis) Vous y verrez le Discobole
Vous y verrez ç'cochon d'Socrate
Le cul rongé par la vérole...
Vous y verrez la chaste Diane Main dans la poche, qui se la gratte...
Le con bouché par une banane.... Vous y verrez la Mère Egée
Carambolée par le Pirée... Vous y trouv'rez dans une amphore
Vous y verrez la femme
d'Hercule Un peu de foutre du vieux Nestor...
Vous y verrez le cul d'Diogène

Olijack® Copyrights 90
Suzon
C'était une fillette qui s'appelait Suzon (bis) Il m'a mis sous ma robe un gros machin tout rond.
Et qui aimait à rire avec tous les garçons.
Refrain
Refrain: Il m'a mis sous ma robe un gros machin tout rond (bis)
Ah la salope Au bout y avait d'la crème mon dieu que c'était bon.
va laver ton cul malpropre
Car il n'est pas propre tirelire Refrain
Car il n'est pas propre tirela
Au bout y avait d'la crème mon dieu que c'était bon (bis)
Et qui aimait à rire avec tous les garçons (bis) Si c'était à r'faire, nous recommencerions.
Mais à force de rire son ventre devint rond.
Refrain
Refrain
Si c'était à r'faire, nous recommencerions(bis)
Mais à force de rire son ventre devint rond (bis) Mais au bout de 9 mois il vient un beau garçon.
Sa mère lui demande qui t'a fais ça Suzon.
Refrain
Refrain
Mais au bout de 9 mois il vient un beau garçon (bis)
Sa mère lui demande qui t'a fais ça Suzon (bis) Mais il avait la gueule, la gueule comme un oignon.
C'est le garde-barrière derrière la maison.
Refrain
Refrain
Mais il avait la gueule, la gueule comme un oignon (bis)
C'est le garde-barrière derrière la maison (bis) La seule différence c'est qu'il était moins con.

Olijack® Copyrights 91
Le moine capucin
Entrant dans une église, Qui fait grossir le ventre
Je ne vis d'abord rien, Et arrondir les seins.
Qu'un vieux cochon de moine
Qui s'branlait dans un coin. Et nous ferons ensemble
Un petit capucin,
Si j't'encule cule cule cule, Aux couilles tricolores,
Si j't'encule jusqu'à demain, Aux poils du cul châtains.
Si j't'encule cule cule cule,
Si j't'encule c'est pour ton bien. Et le petit bonhomme
Bandera comme un saint.
Qui confessait les filles, Il ira au bordel,
Du soir jusqu'au matin; Son père y allait bien.
Il dit à la plus jeune :
Tu reviendras demain. Enfiler les maqu'relles,
Son père le faisait bien.
Je te ferais voir l'herbe Il aura la vérole,
Qui pousse dans la main, Son père l'avait bien.

Olijack® Copyrights 92
Le cordonnier Pamphile
Le cordonnier Pamphile Elle s'astique la pétasse, Par un hasard comique,
A élu domicile Se branle la conasse, la carotte impudique,
près d'un couvent de filles Mais quelque effort qu'elle fasse, tomba dans la boutique
et bien il s'en trouva. le foutre ne vient pas du cordonnier d'en bas
Ah Ah, Ah Ah et bien il s'en Ah Ah, Ah Ah le foutre ne Ah Ah, Ah Ah du cordonnier
trouva. (bis) vient pas. (bis) d'en bas. (bis)
Car la gente monastique Comme tout a un terme Il dit : « Dieu quelle chance,
jetait dans sa boutique enfin jaillit le sperme C'est aujourd'hui dimanche.
les trognons et les chiques le con s'ouvre et se ferme Elle est à la sauce blanche »
restes de ses repas et elle déchargeat et Op il l'avala
Ah Ah, Ah Ah restes de ses Ah Ah, Ah Ah et elle Ah Ah, Ah Ah et Op il l'avala.
repas (bis) déchargeat. (bis) (bis)
Un jour la soeur Charlotte Alors toute contente, Crénom de Dieu Fifine,
s'asticotait la motte elle retire écumante Cette carotte sent l'urine,
avec une carotte la carotte fumante Elle a servi de pine,
grosse comme le bras qu'au loin elle jeta Et il la dégueula,
Ah Ah, Ah Ah grosse comme le Ah Ah, Ah Ah qu'au loin elle Ah Ah, Ah Ah et il la dégueula.
bras (bis) jeta. (bis) (bis)

Olijack® Copyrights 93
Godemichet (Air: Rossignol de mes amours)
Il était une fois une bite d'un roi
qui s'appelait quiquette
quiquette nuit et jour
Qui s'ennuyait d'amour
Dans son caleçon trop court
Un soir de désarroi
quiquette des bois a rencontré princesse
Et depuis ce temps là
Tout’ les filles du midi se masturbent la nuit.

Godemichet, Godemichet de mes amours,


Quand la verge pleurera
Quand le sperme jaillira
Viens danser sous ma fenêtre

Olijack® Copyrights 94
La Marche Américaine

Une fois!
Deux fois!
Trois fois!
Quatre fois!
Cinq fois!
Six fois!

Cette fois, je sens bien qu'tu m'l'as mis!


Ce n'est plus ton p'tit doigt qui m'chatouille.
Je sens ton nombril contre le mien
Et la chaleur de tes deux couilles.
Ton doigt n'était pas si mouillé
Il allait et venait sans cadence
Maintenant c'est bien plus régulier
Ah youpi youp Ah youpi youp
quelle jouissance !

Olijack® Copyrights 95
Charlotte
Dans son boudoir, la petite Charlotte Mais ô malheur, ô fatale disgrâce
Chaude du con, faute d'avoir un vit Dans son bonheur, elle fait un brusque saut
Se masturbait avec une carotte Du contrecoup, la carotte se casse
Et jouissait, étendue sur son lit. Et dans son con, il en reste un morceau.
Refrain Refrain
Branle, branle, branle Charlotte
Branle, branle, ça fait du bien Un médecin praticien fort habile
Branle, branle, branle ma chère Fut appelé qui lui fit bien du mal
Branle, branle, jusqu'à demain Mais par malheur, la carotte indocile
Ne put sortir du conduit vaginal.
Ah, disait-elle en ce siècle où nous sommes
Il faut savoir se passer de garçons Refrain
Moi, pour ma part, je me fous bien des hommes Mesdemoisell’, que le sort de Charlotte
Avec ardeur, je me branle le con. Puisse longtemps vous servir de leçon
Ah, croyez-moi laissez là la carotte
Refrain
Ou prenez celle d'un vigoureux garçon
Alors sa main n'étant plus paresseuse Baise baise baise Charlotte
Allait venait comme un petit ressort Baise baise, ça fait du bien
Et faisait jouir la petite farceuse Baise baise baise ma chère
Aussi ce jeu lui plaisait assez fort. Baise baise jusqu'à demain
Refrain
Olijack® Copyrights 96
Les Vieilles Chansons françaises

Olijack® Copyrights 97
Les champs Elysées (Joe Dassin)
Je me baladais sur l'avenue, le coeur ouvert à Aux Champs Elysées, aux Champs Elysées,
l'inconnu, Au soleil, sous la pluie, à midi, ou à minuit,
J'avais envie de dire bonjour à n'importe qui, Il y a tout c'que vous voulez aux Champs
N'importe qui et ce fut toi, je t'ai dit n'importe Elysées.
quoi
Hier soir deux inconnus, et ce matin sur
Il suffisait de te parler pour t'apprivoiser.
l'avenue
Aux Champs Elysées, aux Champs Elysées, deux amoureux tout étourdis par la longue nuit
Au soleil, sous la pluie, à midi, ou à minuit, Et de l'étoile à la Concorde, un orchestre à
Il y a tout c'que vous voulez aux Champs mille cordes
Elysées. Tous les oiseaux du point du jour chantent
l'amour.
Tu m'as dit j'ai rendez-vous dans un sous-sol
avec des fous, Aux Champs Elysées, aux Champs Elysées,
qui vivent la guitare à la main du soir au matin Au soleil, sous la pluie, à midi, ou à minuit,
Alors je t'ai accompagné, on a chanté, on a Il y a tout c'que vous voulez aux Champs
dansé Elysées.
et l'on a même pas pensé à s'embrasser.

Olijack® Copyrights 98
Ah! le petit vin blanc
Voici le printemps, la douceur du temps Connaît son affaire. Cueillons en chemin
Nous fait des avances, partez mes enfants Ce minois mutin, cette robe claire
Vous avez vingt ans, partez en vacances, Venez belle fille, soyez bien gentille
Vous verrez agiles, sur l'onde tranquille Là sous la charmille, l'amour nous attend.
Les barques dociles, au bras des amants, Les tables sont prêtes, l'aubergiste honnête,
De fraîches guinguettes, des filles bien faites Y'a des chansonnettes, et y'a du vin blanc!
Les frites sont prêtes, et y'a du vin blanc!
Refrain
Refrain :
A ces jeux charmants, la taille souvent
Ah! Le petit vin blanc
Prend de l'avantage. Ça n'est pas méchant
Qu'on boit sous les tonnelles
Ça finit tout l'temps, par un mariage.
Quand les filles sont belles
Le gros de l'affaire, c'est lorsque la mère
Du côté de Nogent
Demande sévère, à la jeune enfant:
Et puis de temps en temps
Ma fille raconte, comment, triste honte,
Un air de vielle romance
As-tu fait ton compte? Répond je t'attends...
Semble donner la cadance
Pour sauter, pour sauter, Refrain, puis:
Dans les bois, dans les prés
Du côté, du côté de Nogent Car c'est toujours pareil, tant qu'y aura du soleil
On verra les amants au printemps, s'en aller pour fauter
Dans les bois, dans les prés, du côté, du côté de Nogent!
Suivons le conseil, monsieur le soleil

Olijack® Copyrights 99
Ecoute dans le vent
Combien de routes un enfant peut-il faire, avant qu'un homme il ne soit ?
Combien l'oiseau doit-il franchir de mers avant de s'éloigner du froid ?
Combien de morts un canon peut-il faire avant que l'on oublie sa voix ?
Ecoute mon ami, écoute dans le vent; écoute la réponse est dans le vent.
Combien de fois doit-on lever les yeux avant de voir le soleil ?
Combien d'oreilles faut-il aux malheureux avant d'écouter leurs pareils ?
Combien de larmes faut-il à l'homme heureux avant que son coeur ne s'éveille ?
Ecoute mon ami, écoute dans le vent; écoute la réponse est dans le vent.
Combien d'années faudra-t-il à l'esclave avant d'avoir sa liberté ?
Combien de temps un soldat est-il brave avant de mourir oublié ?
Combien de mers franchira la colombe avant que nous vivions en paix ?
Et bien mon ami, écoute la colombe, écoute la réponse est dans le vent.

Olijack® Copyrights 100


Belle île en mer (Laurent Voulzy)
Belle île en mer, Mari-Galante, Saint Vincent, loin Saingapour, Seymour Ceylan,
Vous c'est l'eau, c'est l'eau qui vous sépare, et vous laisse à part.
Moi des souvenirs d'enfance En France, violence,
Marqu'indulgence par les différences que j'ai
Café, léger Au lait mélangé Séparé petit enfant
Tout comme vous, je connais ce sentiment
De solitude, et d'isolement.
Refrain
Comme laissé tout seul en mer Corsaire sur terre
Un peu solitaire l'amour je l'voyais passer
Ohé ohé, Je l'voyais passer, Séparé petit enfant
Tout comme vous, je connais ce sentiment
De solitude, et d'isolement.
Refrain
Karukéra Calédonie Ouessant, vierge des mers, Tout's seules tout l'temps
Vous c'est l'eau, c'est l'eau qui vous sépare, et vous laisse à part.
Olijack® Copyrights 101
Enfants de tous pays (Enrico Maccias)
Refrain:
Enfants de tous pays, tendez vos mains meurtries, semez l'amour et puis donnez la vie
Enfants de tous pays et de toutes couleurs, vous avez dans le coeur votre bonheur.
C'est dans vos mains que demain notre terre sera comblée pour sortir de la nuit
Et notre espoir de revoir la lumière est dans nos yeux qui s'éveille à la vie
Séchez vos larmes, jetez vos armes
Faites du monde, un paradis
Refrain
Il faut penser au passé de nos pères et aux promesses qu'ils n'ont jamais tenues
La vérité, c'est d'aimer sans frontière et de donner chaque jour un peu plus
Car la sagesse, et la richesse
N'ont qu'une adresse, le paradis
Refrain
Et puis un jour, où l'amour sur la terre deviendra roi vous pourrez vous reposer
Lorsque la joie couvrira vos prières, vous aurez droit à votre éternité
Et tous les rires, de votre empire
Feront du monde, un paradis.
Refrain

Olijack® Copyrights 102


Fais comme l'oiseau (M.Fuguin)
Refrain:
Fais comme l'oiseau, ça vit d'air pur et d'eau fraîche, un oiseau
D'un peu de chasse et de pêche, un oiseau
Mais jamais rien ne l'empêche, l'oiseau, d'aller plus haut.
Mais je suis seul dans l'univers, j'ai peur du ciel et de l'hiver
J'ai peur des fous et de la guerre, j'ai peur du temps qui passe, dit
comment peut-on vivre aujourd'hui dans la fureur et dans le bruit,
Je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdu,
Refrain
Et l'amour dont on m'a parlé, cet amour que l'on m'a chanté,
Ce sauveur de l'humanité, je n'en vois pas la trace, dis,
Comment peut-on vivre sans lui, sous quelle étoile, dans quel pays,
Je n'y crois pas, je n'y crois plus, je suis perdu.
Refrain
Mais j'en ai marre d'être roulé par des marchands de liberté
Et d'écouter se lamenter ma gueul'dans l'glac', dis,
Est-ce que je dois montrer les dents, est-ce que je dois baisser les bras ?
Je ne sais plus, je ne sais pas, je suis perdu.

Refrain

Olijack® Copyrights 103


Il est libre Max

Il fait de la magie, mine de rien, dans ce qu'il fait Il regarde autour de lui avec les yeux de l'amour
Il a le sourire facile, même pour les imbéciles Avant qu't'ai pu dire,il t'aime déjà au départ
Il s'amuse bien, il tombe jamais dans les pièges Il ne fais pas de bruit il n'jour pas du tambour
Il n's'laisse pas étourdir par les néons des manèges Mais la statue de marbre lui sourit dans la cour.
Il vit sa vie sans s'occuper des grimaces
Que font autour de lui les poissons dans la nasse. Refrain

Refrain: Et bien sûr toutes les filles lui font des yeux de velours
Il est libre MAX ! Il est libre MAX ! Lui pour leur faire plaisir, il leur raconte des histoires
Y'en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler. Il les emmène par delà les labours,
Chevaucher des licornes à la tombée du soir.
Il travaille un p'tit peu quand son corps est d'accord
Pour lui, faut pas s'en faire, il sait doser son effort Refrain
Dans l'panier de crabes, il n'fais pas les homards Comme il n'a pas d'argent pour faire le voyageur,
Il n'cherche pas à tout prix à faire des bulles dans la Il va parler souvent aux habitants de son coeur.
mare. Qu'est-ce qu'ils racontent c'est ça il faudrait savoir
Refrain Pour avoir comme lui autant d'amour dans le regard.

Olijack® Copyrights 104


Il faudra leur dire (Cabrel)
Si c'est vrai qu'y a des gens qui s'aiment,
Si les enfants sont tous les mêmes, Alors... il faudra leur dire:
les mots qu'on reçoit, c'est comme des parfums qu'on respire, il faudra leur dire:
juste un regard, facile à faire, un peu plus d'amour que d'ordinaire.
Puisqu'on vit dans la même lumière,
même s'y a des couleurs qu'ils préfèrent, nous on voudrait leur dire:
les mots qu'on reçoit, c'est comme des parfums qu'on respire, il faudra leur dire:
juste un regard, facile à faire, un peu plus d'amour que d'ordinaire.
Juste un peu plus d'amour encore, que d'ordinaire, que d'ordinaire.
Pour moins de larmes, pour moins de vides, pour moins d'hiver.
Puisqu'on vit dans les creux d'un rêve,
Avant qu'l'amour ne touch'nos lèvre
Nous, on voudrait leur dire:
les mots qu'on reçoit, c'est comme des parfums qu'on respire, il faudra leur dire:
juste un regard, facile à faire, un peu plus d'amour que d'ordinaire.
Si c'est vrai qu'y a des gens qui s'aiment,
Si les enfants sont tous les mêmes, Alors... il faudra leur dire:
les mots qu'on reçoit, c'est comme des parfums qu'on respire, il faudra leur dire:
juste un regard, facile à faire, un peu plus d'amour que d'ordinaire.

Olijack® Copyrights 105


Je n'sius pas un héros (Balavoine)
Les coups de poing dans l'âme, le froid de la lame qui court,
Chaque jour me pousse un peu plus vers la fin,
Quand je monte sur scène comme on prend le dernier train.
Même les soirs de drame, il faut trouver la flamme qu'il faut,
pour toucher les femmes qui me tendent les mains,
Qui me crient qu'elle m'aiment et dont je ne sais rien.
C'est pour ça qu'aujourd'hui, je suis fatigué,
C'est pour ça qu'aujourd'hui, je voudrais crier:
Je n'sius pas un héros, mes faux pas me collent à la peau,
Je n'sius pas un héros, faut pas croire ce que disent les journaux,
Je n'sius pas un héros, un héros. (bis)
Quand les cris de femmes, s'accrochent à mes larmes, je sais,
Que c'est pour m'aider à porter mes chagrins
et je me dis qu'elles rêvent, mais ça leur fait du bien.
A coups de poings dans l'âme, j'ai trouvé la lame qu'il faut,
Pour mourir célèbre il ne faut rien remporter
Que ce que les autres ont voulu garder.

Olijack® Copyrights 106


Davy Crocket
Y'avait un homme qui s'appelait Davy, il était né dans le Tennesse
Si courageux, que quand il était p'tit, il tua un ours, du premier coup d'fusil
Davy, Davy Crocket, l'homme qui n'a jamais peur. (bis)
A quatorze ans, il s'était perdu, dans une contrée vaste et inconnue
Pendant 10 jours, il marcha vers le Sud, sans rien manger qu'un p'tit peu d'herbe crue.
Davy, Davy Crocket, l'homme qui n'a jamais faim. (bis)
Pendant la guerre contre les indiens, il se battit tout seul contre vingt.
Ayant une flèche plantée dans la main, il l'arracha avec son autre main.
Davy, Davy Crocket, l'homme qui n'a jamais mal. (bis)
Dans la forêt, au cours de l'hiver, quand il chassait les loups et les cerfs,
Le torse nu et les bras découverts, il s'en allait, craignant les courants d'air.
Davy, Davy Crocket, l'homme qui n'a jamais froid. (bis)
Quand les peaux rouges demandèrent la paix, Davy serra la main qu'ils tendaient
Avec les chefs, il fuma le calumet, mais sans rien boir', pas même un verre de lait.
Davy, Davy Crocket, l'homme qui n'a jamais soif. (bis)
On l'présentat pour les élections, et ses discours remuaient l'opinion
Il était là, dans toutes les réunions, la tête froide, malgré son émotion.
Davy, Davy Crocket, l'homme qui n'a jamais chaud. (bis)
C'était un homme qu'on appelait Davy, toutl'monde ici se souvient de lui,
Face au danger, à la peur à la nuit, face au devoir, à la mort, à la vie.
Davy, Davy Crocket, l'homme qui n'a jamais fui. (bis)

Olijack® Copyrights 107


C'est bon pour le moral (La Companie Créole)
Un p'tit feu pour démarrer, une caresse pour décoller,
Si tu veux te réchauffer, faut savoir bien béguiner.
C'est bon pour le moral, c'est bon pour le moral (bis)
Si t'es Doudou bien balancée, ou play-boy super sapé
et que tu cherche à t'amuser, la compagnie va te chanter
Si tu veux te faire plaisir, faut surtout pas hésiter
Pour combler tous mes désirs, y'a rien de tel qu'un p'tit baiser.
C'est bon pour le moral, c'est bon pour le moral (bis)
C'est bon, bon (bis)
Un p'tit feu pour démarrer, une caresse pour décoller,
Si tu veux te réchauffer, faut savoir bien béguiner.
C'est bon, bon, Roulez, roulez, Dansez, dansez, Roulez, roulez, Dansez, dansez.

Olijack® Copyrights 108


Aline (Christophe)
J'avais dessiné, sur le sable, son doux visage, qui me souriait
Puis il a plu, sur cette plage, dans cet orage, elle a disparu.

Et j'ai crié, crié, Aline, pour qu'elle revienne


Et j'ai pleuré, pleuré, Oh, j'avais trop de peine.

Je me suis assis, auprès de son âme, mais la belle dame, s'était enfuie
Je l'ai cherchée, sans plus y croire, et sans un espoir, pour me guider

Je n'ai gardé, que ce doux visage


Comme un épave sur le sable mouillé.

Olijack® Copyrights 109


Ca fait rire les oiseaux (la compagnie Créole)
Refrain: Allez tape dans tes mains, ça porte bonheur,
Ca fait rire les oiseaux, ça fait chanter les abeilles C'est magique un refrain qu'on reprend tous en
Ca chasse les nuages et fait briller le soleil choeur.
Ca fait rire les oiseaux et danser les écureuils
Refrain
Ca rajoute des couleurs aux couleurs de l'arc en
ciel T'es revenu chez toi la tête pleine de souvenirs
Ca fait rire les oiseaux, oh, oh, oh, rire les oiseaux Des soirs au clair de lune, des moments de plaisirs.
(bis) T'es revenu chez toi et tu veux déjà repartir
Pour trouver l'aventure, qui n'arrête pas de finir
Une chanson d'amour c'est comme un looping en
Si y'a du gris dans ta nuit, des larmes dans ton coeur
avion,
La musique est là pour ça, y'a toujours une mélodie
Ca fait battre le coeur des filles et des garçons
Pour les jours meilleurs,
Une chanson d'amour c'est d'l'oxygène dans la
Allez tape dans tes mains, ça porte bonheur,
maison
C'est magique un refrain qu'on reprend tous en
Tes pieds n'touch'plus par terre, t'es en lévitation.
choeur.
Si y'a d'la pluie dans ta vie, si le soir te fais peur
La musique est là pour ça, y'a toujours une mélodie Refrain
Pour les jours meilleurs,

Olijack® Copyrights 110


La fille du coupeur de joints
Elle descendait de la montagne La fille du coupeur de joints,
Sur un chariot chargé de paille, La fille du coupeur de joints.
Sur un chariot chargé de foin,
La fille du coupeur de joints, Ben, v'la qu'elle nous prend par la taille
La fille du coupeur de joints. Pis qu'elle nous emmène sur sa paille
Elle nous fait l'coup du zeppelin,
Elle descendait de la montagne La fille du coupeur de joints,
En chantant une chanson paillarde, La fille du coupeur de joints.
Une chanson de collégien,
La fille du coupeur de joints, Ben nous, on était 5 chômeurs
La fille du coupeur de joints. À s'payer une tranche de bonheur,
Un' tranche de tagada tsoin-tsoin,
Mais nous, on était 5 chômeurs La fille du coupeur de joints,
À s'lamenter sur not' malheur La fille du coupeur de joints.
En se disant qu'on s'taperait bien
La fille du coupeur de joints, Quand on eut assé la ferraille
La fille du coupeur de joints. Elle nous fit fumer de sa paille.
Sacré bon dieu, que c'était bien,
Elle descendait de la montagne. La fille du coupeur de joints,
Vl'a qu'elle nous voit vers les murailles La fille du coupeur de joints.
Et qu'elle nous fait : "Coucou les gens !",

Olijack® Copyrights 111


La mauvaise réputation (Brassens)
Au village, sans prétention, j'ai mauvaise réputation, Tout le monde me montre au doigt, sauf les manchots, ça va de soi.
Je m'démène ou je reste coi, je passe pour un je ne sais quoi.
Je ne fais pourtant de tort à personne, en suivant mon ch'min de Quand j'croise un voleur malchanceux, poursuivi par un cul-terreux
petit bonhomme J'lanc'la patte, et pourquoi le taire, le cul-terreus se r'trouv'par terre
Je ne fais pourtant de tort à personne, en laissant courir, les voleurs
Refrain: de pomme
Mais les brav'gens n'aiment pas que, l'on suive une autre
route qu'eux, Refrain
Non, les brav'gens n'aiment pas que, l'on suive une autre Tout le monde se rue sur moi, sauf les culs d'jatt', ça va de soi.
route qu'eux, Pas besoin d'être Jérémie, pour d'viner l'sort qui m'est promis,
Tout le monde médit de moi, sauf les muets, ça va de soi. S'ils trouv'nt une corde à leur goût, ils me la passeront au cou.
Je ne fais pourtant de tort à personne, en suivant les ch'mins qui
Le jour du 14 juillet, je reste dans mon lit douillet, n'mènent pas à Rome
la musique qui marche au pas, cela ne me regarde pas.
Je ne fais pourtant de tort à personne, en n'écoutant pas le clairon Refrain
qui sonne
Tout l'monde viendra me voir pendu, sauf les aveugles, bien
Refrain entendu!

Olijack® Copyrights 112


Laisse Béton (Renaud)
J'étais tranquille, j'étais peinard, accoudé au flipper M'a filé une chataîgne, j'y ai filé mon blouson.
Le type est entré dans le bar, a commandé un jambon-beurre
Puis il s'est approché de moi, pi y m'a regardé comme ça: J'étais tranquille, j'étais peinard, je réparais ma mobilette
T'as des bottes, mon pote, elles me botent, Le type a surgit sur l'boul'vard
J'parie qu'c'est des Santiag sur sa grosse moto super-chouette
Viens faire un tour dans l'terrain vague, S'est arrêté l'long du trottoir et m'a regardé d'un air bête:
J'vais t'apprendre un jeu rigolo T'as l'même blue-jean que James Dean, t'arrête ta frime !
A grand coup de chaines de vélo, J'parie qu'c'est un vrai Lévis-Strauss,
j'te fais tes bottes à la baston, Il est carrément pas craignoss,
Moi, j'y ai dit: laisse béton Viens faire un tour derrière l'église,
Y m'a filé une beigne, j'y ai filé une torgnole Histoire que je te dévalise,
M'a filé une chataîgne, j'y ai filé mes groles à grands coups de ceinturons; moi j'y ai dit : Laisse béton !
Y m'a filé une beigne, j'y ai filé une mandale
J'étais tranquille, j'étais peinard, accoudé au comptoir M'a filé une chataîgne, j'y ai filé mon futal.
Le type est entré dans le bar, a commandé un café noir,
Puis il m'a tapé sur l'épaule, et m'a regardé d'un air drôle: La morale de c'te pauvr'histoire,
T'as un blouson, mecton, l'est pas bidon, C'est qu'quand t'es tranquille et peinard,
Moi j'me les gèle sur mon scooter, Faut pas trop trainer dans les bars,
Avec ça j'f'rais un vrai rocker A moins d'êt’fringué en costard,
Viens faire un tour dans la ruelle, j'te montrerai mon opinel Quand à la fin d'une chanson,
et j'te chourav'rai ton blouson! Tu t'retrouv'à poil sans tes bottes,
Moi j'y ai dit : Laisse béton ! Faut avoir d'l'imagination pour trouver une chutte rigolotte.
Y m'a filé une beigne, j'y ai filé un marron

Olijack® Copyrights 113


Le petit Cheval (Brassens)
Le p'tit ch'val dans le mauvais temps, qu'il avait donc du courage!
C'était un petit cheval blanc, tous derrière, tous derrière
C'était un petit cheval blanc, tous derrière et lui devant.

Il n'y avais jamais de beau temps dans ce pauvre paysage


Il n'y avais jamais de printemps, ni derrière, ni derrière
Il n'y avais jamais de printemps, ni derrière, ni devant.

Mais toujours il était content, menant les gars du village


A travers la pluie noir'des champs, tous derrière, tous derrière
A travers la pluie noir'des champs, tous derrière, et lui devant.

Sa voiture allait poursuivant sa belle p'tit' queue sauvage


C'est alors qu'il était content, tous derrière, tous derrière
C'est alors qu'il était content, tous derrière, et lui devant.

Mais un jour dans le mauvais temps, un jour qu'il était si sage


Il est mort par un éclair blanc, tous derrière, tous derrière
Il est mort par un éclair blanc, tous derrière, et lui devant.

Il est mort sans voir le beau temps, qu'il avait donc du courage!
Il est mort sans voir le printemps, tous derrière, tous derrière
Il est mort sans voir le printemps, tous derrière, et lui devant.

Olijack® Copyrights 114


La fleur aux dents Et celles avec qui l'on dort
Il y a des filles qu'on regrette
(J. Dassin) Et celles qui laissent des remords
Il y a des filles que l'on aime
J'ai dépensé ma jeunesse comme une poignée de monnaie Et celles qu'on aurait pu aimer
J'ai fait un peu de tout, un peu partout, sans savoir rien faire Puis un jour il y a la femme
La fleur aux dents, c'était tout ce que j'avais Qu'on attendait
Mais je savais bien que toutes les femmes du monde
m'attendaient Un jour ici, l'autre là, un jour riche et l'autre pas
J'avais faim de tout voir, de tout savoir, j'avais tellement à
Il y a des filles dont on rêve faire
Et celles avec qui l'on dort A me tromper de chemin tant de fois
Il y a des filles qu'on regrette J'ai quand même fini par trouver celui qui mène à toi
Et celles qui laissent des remords
Il y a des filles que l'on aime Il y a des filles dont on rêve
Et celles qu'on aurait pu aimer Et celles avec qui l'on dort
Puis un jour il y a la femme Il y a des filles qu'on regrette
Qu'on attendait Et celles qui laissent des remords
Il y a des filles que l'on aime
J'ai connu des lits de camp bien plus doux qu'un oreiller Et celles qu'on aurait pu aimer
Et des festins de roi sur le zinc d'un buffet de gare Puis un jour il y a la femme
J'ai connu bien des gens, je les ai tous bien aimés Qu'on attendait
Mais dans leur visages au fond je n'ai rien fait que te
chercher
Il y a des filles dont on rêve
Olijack® Copyrights 115
Place des grands hommes (P. Bruel)
Refrain : La belle Séverine me regardera-t-elle ? Et toi Marco qui ambitionnait simplement
On s'était dit rendez-vous dans 10 ans Eric voulait explorer le subconscient. d'être heureux dans la vie,
Même jour, même heure, même Remonte-t-il à la surface de temps en temps As-tu réussi ton pari ?
pommes ? Et toi Francis, et toi Laurence, et toi Marion,
J'ai un peu peur de traverser l' miroir. Et toi Bruno...et toi Gégé, et toi Evelyne ?
On verra quand on aura 30 ans Si j'y allais pas... J' me serais trompé d'un
Sur les marches de la place des grands soir. Refrain
hommes Devant une vitrine d'antiquités,
J'imagine les retrouvailles de l'amitié. Et bien c'est formidable les copains!
Le jour est venu et moi aussi "T'as pas changé, qu'est-ce que tu deviens ? On s'est tout dit, on s' sert la main !
Mais j' veux pas être le premier. Tu t'es mariée, t'as trois gamins. On ne peut pas mettre 10 ans sur table
Si on avait plus rien à se dire et si et si... T'as réussi, tu fais médecin ? Comme on étale ses lettres au Scrabble.
Je fais des détours dans le quartier. Et toi Pascale, tu t' marres toujours pour rien Dans la vitrine je vois le reflet
C'est fou qu'un crépuscule de printemps. ?" D'une lycéenne derrière moi.
Rappelle le même crépuscule qu'il y a 10 Si elle part à gauche, je la suivrai.
ans,
Refrain Si c'est à droite... Attendez-moi !
Trottoirs usés par les regards baissés. J'ai connu des marrées hautes et des marrées Attendez-moi ! Attendez-moi ! Attendez-moi !
Qu'est-ce que j'ai fais de ces années ? basses,
Comme vous, comme vous, comme vous. On s'était dit rendez-vous dans 10 ans,
J'ai pas flotté tranquille sur l'eau, Même jour, même heure, même pommes.
Je n'ai pas nagé le vent dans le dos. J'ai rencontré des tempêtes et des
bourrasques, On verra quand on aura 30 ans
Dernière ligne droite, la rue Souflot, Si on est d'venus des grands hommes...
Combien seront là 4, 3, 2, 1... 0 ? Comme vous, comme vous, comme vous.
Chaque amour morte à une nouvelle a fait Des grands hommes... des grands hommes...
Refrain place,
Et vous, et vous...et vous ? Tiens si on s' donnait rendez-vous dans 10 ans...
J'avais si souvent eu envie d'elle.

Olijack® Copyrights 116


Le chanteur (Balavoine)
Je m'présent, je m'appelle Henri, j'voudrais bien Des concerts de 100 mille personnes, ou même le tout Paris
Réussir ma vie s'étonne et se lè-ève, pour prolonger le prolonger le combat
Etre aimé, être beau, gagner de l'argent,
Et surtout être intelligent, Et partout dans la rue, j'veux qu'on parle de moi,
Mais pour tout ça, il faudrait que je bosse à plein temps. Que les filles soient nues, qu'elles se jettent sur moi,
J'suis chanteur, je chante pour les copains Qu'elles m'admirent qu'elles me tuent,
J'veux fair' des tubes, et que ça tourne bien, tourne bien, qu'elles s'arrachent ma vertu
J'veux écrire une chanson dans l'vent, Puis quand j'en aurai assez, de rester leur idole,
Un air gai, chic et entrainant Je remont'rait sur scène, comme dans les années folles
Pour faire danser, dans les soirées, de Monsieur Durand. Je ferai pleurer mes yeux, je ferais mes adieux
Et partout dans la rue, j'veux qu'on parle de moi, Et puis l'année d'après, je recommencerai
Que les filles soient nues, qu'elles se jettent sur moi, Je me prostituerai, pour la postérité
Qu'elles m'admirent qu'elles m'adultent Les nouvelles de l'école diront que j'suis pédé,
qu'elles s'arrachent ma vertu Que mes yeux puent l'alcool, que j'f'rais bien d'arrêter
Pour les anciennes de l'école devenir une idole. brûleront mes oréoles, saliront mon passé,
J'veux que toutes les nuits essoufflées dans leur lits Alors je serai vieux, et je pourrai crever.
Elles trompent leur maris dans leur rêves maudits
Je me chercherai un dieu pour tout me pardonner
Puis après, je ferais des galas, J'veux mourir malheureux pour ne rien regretter, J'veux
Mon public, se prostèrnera, devant moi mourir malheureux ...

Olijack® Copyrights 117


Dès que le vent soufflera (Renaud )
C'est pas l'homme qui prend la mer J' me suis cogné partout Si tous les gars du monde Je m' souviens un Vendredi
C'est la mer qui prend l'homme, J'ai dormi dans des draps Veulent bien m' lâcher la grappe Ne pleure plus ma mère
Moi la mer elle m'a pris mouillés J'irais aux quatre vents Ton fils est matelot
Je m' souviens un Mardi Ca m'a coûté ses sous Foutre un peu le boxon Ne pleure plus mon père
J'ai troqué mes santiags C'est d' la plaisance, c'est le pied Jamais les océans Je vis au fil de l'eau
Et mon cuir un peu zone N'oublieront mon prénom Regardez votre enfant
Contre une paire de docksides Refrain Il est parti marin
Et un vieux ciré jaune Refrain Je sais c'est pas marrant
C'est pas l'homme qui prend la mer
J'ai déserté les crasses C'est la mer qui prend l'homme C'est pas l'homme qui prend la mer Mais c'était mon destin
Qui m' disaient "Sois prudent" Mais elle prend pas la femme C'est la mer qui prends l'homme
La mer c'est dégueulasse Refrain (3x)
Qui préfère la campagne Moi la mer elle m'a pris
Les poissons baisent dedans La mienne m'attend au port Et mon bateau aussi Dès que le vent soufflera
Refrain: Au bout de la jetée Il est fier mon navire Nous repartira
L'horizon est bien mort Il est est beau mon bateau Dès que les vents tourneront
Dès que le vent soufflera
Dans ses yeux délavés C'est un fameux trois mats Je me n'en allerons
Je repartira
Assise sur une bitte Fin comme un oiseau (Hissez
Dès que les vents tourneront
D'amarrage, elle pleure haut)
Nous nous en allerons
Son homme qui la quitte Tabarly, Pageot
C'est pas l'homme qui prend la mer La mer c'est son malheur Kersauson ou Riguidel
C'est la mer qui prend l'homme Naviguent pas sur des cageots
Refrain Ni sur des poubelles
Moi la mer elle m'a pris
Au dépourvu tans pis C'est pas l'homme qui prend la mer
Refrain
J'ai eu si mal au coeur C'est la mer qui prends l'homme
Sur la mer en furie Moi la mer elle m'a pris C'est pas l'homme qui prend la
Qu' j'ai vomi mon quatre heures Comme on prend un taxi mer
Et mon minuit aussi Je ferai le tour du monde C'est la mer qui prends l'homme
Pour voir à chaque étape Moi la mer elle m'a pris
Olijack® Copyrights 118
Santiano (Hugues Aufrais)
C'est un fameux trois-mâts, fin comme un oiseau, Hisse et ho ! Santiano!
18 noeuds, 400 tonneaux, je suis fier d'y être mâtelot.
Refrain:
Tiens bon la vague et tiens bon le vent, Hisse et ho ! Santiano!
Si Dieu veut, toujours droit devant, nous irons jusqu'à San Francisco.
Je pars pour de longs mois en laissant Margot, Hisse et ho ! Santiano!
D'y penser, j'en ai le cœur gros, en doublant les feux de Saint Malo.
Refrain
On prétend que là-bas, l'argent coule à flots, Hisse et ho ! Santiano!
On trouv'l'or au fond des ruisseaux: j'en ramènerai plusieurs lingots.
Refrain
Un jour, je reviendrai chargé de cadeaux, Hisse et ho ! Santiano!
Au pays, j'irai voir Margot, à son doigt je passerai l'anneau.
Refrain
Tiens bon le cap et tiens bon le flot, Hisse et ho ! Santiano!
Sur la mer qui fait le gros dos, nous irons jusqu'à San Francisco.

Olijack® Copyrights 119


Chanson pour l'Auvergnat (Brassens)
Elle est à toi, cette chanson, Elle est à toi, cette chanson, Elle est à toi, cette chanson,
Toi, l'Auvergnat, qui sans façon, Toi, l'Hôtesse qui, sans façon, Toi, l'Étranger, qui sans façon
M'as donné quatre bouts de bois M'as donné quatre bouts de pain D'un air malheureux m'as souri
Quand, dans ma vie, il faisait froid, Quand, dans ma vie il faisait faim, Lorsque les gendarmes m'ont pris,
Toi qui m'as donné du feu quand Toi qui m'ouvris ta huche quand Toi qui n'as pas applaudi quand
Les croquantes et les croquants, Les croquantes et les croquants, Les croquantes et les croquants,
Tous les gens bien intentionnés, Tous les gens bien intentionnés, Tous les gens bien intentionnés,
M'avaient fermé la porte au nez... S'amusaient a me voir jeûner... Riaient de me voir emmener...
Ce n'était rien qu'un feu de bois, Ce n'était rien qu'un peu de pain, Ce n'était rien qu'un peu de miel,
Mais il m'avait chauffé le corps, Mais il m'avait chauffé le corps, Mais il m'avait chauffé le corps,
Et dans mon âme il brûle encor' Et dans mon âme il brûle encor' Et dans mon âme il brûle encor'
A la manièr' d'un feu de joi'. A la manièr' d'un grand festin. A la manièr' d'un grand soleil.

Toi l'Auvergnat, quand tu mourras, Toi l'Hôtesse quand tu mourras, Toi l'Etranger quand tu mourras,
Quand le croqu'-mort t'emportera, Quand le croqu'-mort t'emportera, Quand le croqu'-mort t'emportera,
Qu'il te conduise, à travers ciel, Qu'il te conduise, à travers ciel, Qu'il te conduise, à travers ciel,
Au Père éternel. Au Père éternel. Au Père éternel.

Olijack® Copyrights 120


Rock Collection (Laurent Voulzy)
UN truc qui m'colle encore au coeur et au corps: Au camping des flots bleus j'me traine des tonnes
On a tous dans l'coeur une petite fille oubliée It's been a hard day's night, I have been working de cafards,
Et jupe plissée queue d'cheval, à la sortie du like a dog Si j'avais bossé un peu, j'me s'rais payé une
lycée It's been a hard day's night, Yeah, Yeah, Yeah! guitare
On a tous dans l'coeur un morceau d'fer à user,
Un vieux scooter de rêve, A quoi ça va m'servir d'aller m'faire couper les Et St Malo dormait, (bis)
pour fair'le cirque dans l'quartier. tiffs, et les radios chantaient (bis)
Est-ce que ma vie s'ra mieux, une fois qu'jaurai UN truc qui m'colle encore au coeur et au corps:
Et la p'tite fille chantait, et la p'tite fille chantait, mon certif ? Oh Oh, the night ....
UN truc qui m'colle encore au coeur et au corps: Betty a rigolé devant ma boule à zéro, j'lui ai dit si Oh Oh, the night ....
ça t'plait pas,
Evry body's doing a brand new dance, t'as qu'à te plaindre au Dirlot ! Au café d'ma banleiu t'as vu la bande à Jimmy,
now come on baby, do the locomotion Ca frime pas mal, ça roule, autour du baby.
I know you're going to like it, if you give it Et j'me suis fait virer, (bis) Le pauvre Jimmy s'est piqué chez le disquaire :
A chance come on baby, do the locomotion et les beach Boys chantaient (bis) c'est ding !
UN truc qui m'colle encore au coeur et au corps: Avec un single des Stones, caché sous ses
On a tous dans l'coeur le ticquet pour Liverpool fringues.
Sortie d'scène hélicoptère, pour échapper à la Round, round, get around. I get around.
foule, Get around, round, round, I get around Et les loulous roulaient, (bis)
Excuse me Sir! Mais j'entend plus Big Ben qui get around, I get around, get around. Et les cailloux chantaient (bis)
sonne UN truc qui m'colle encore au coeur et au corps:
Les scarabées bourdonnent, c'est la follie à On a tous dans l'coeur des vacances à St Malo
London et les parents en maillot, qui dansent sur Louis I can't get no...
Mariano. I can't get no: Satisfaction.
Et les Beattles chantaient (bis) Oh Oh Oh Oh

Olijack® Copyrights 121


Le déserteur (B. Vian)

Monsieur le président, je vous fais une lettre Quand j'étais prisonnier, on m'a volé ma femme,
que vous lirez peut-être, si vous avez le temps. On m'a volé mon âme, et tout mon cher passé.
Je viens de recevoir, mes papiers militaires Demain, de bon matin, je fermerai ma porte
Pour partir à la guerre, avant Mercredi soir. Au nez des années mortes, j'irai par les chemins.
Monsieur le président, je ne veux pas la faire,
Je ne suis pas sur terre, pour tuer les pauvres gens. Je mendierai ma vie, sur les routes de France,
C'est pas pour vous fâcher, il faut que je vous dise, De Bretagne en Provence, et je crierai aux gens:
Ma décision est prise, je m'en vais déserter. Refusez d'obéir, refusez de la faire
N'allez pas à la guerre, refusez de partir.
Depuis que je suis né, j'ai vu mourir mon père, S'il faut donner son sang, allez donner le votre,
J'ai vu partir mes frères et pleurer mes enfants. Vous êtes bon apôtre, Monsieur le président.
Ma mère a tant souffert, qu'elle est dedans sa tombe, Si vous me poursuivez, prévenez vos gendarmes,
Et se moque des bombes, et se moque des vers. que je n'aurai pas d'armes, et qu'ils pourront tirer.

Olijack® Copyrights 122


L'Amérique (Joe Dassin)
Mes amis, je dois m'en aller, je n'ai plus qu'à jeter les clés,
Car elle m'attend depuis que je suis né, l'Amérique
J'abandonne sur mon chemin, tant de choses que j'aimais bien
Cela commence par un peu de chagrin, l'Amérique.

L'Amérique, l'Amérique, je veux l'avoir, et je l'aurai


L'Amérique, l'Amérique, Si c'est un rêve, je le saurai
Tous les sifflets de train, toutes les sirènes des bateaux
M'ont chanté cent fois la chanson de l'Eldorado, de l'Amérique.

Mes amis, je vous dis adieu, je devrais vous pleurer un peu


Pardonnez-moi, si je n'ai dans les yeux, que l'Amérique,
Je reviendrais, je ne sais pas quand, cousu d'or, et bordé d'agent
Ou sans un sou, mais plus riche qu'avant, de l'Amérique.
Refrain

Olijack® Copyrights 123


Alors regarde (P Bruel)
Le sommeil veut pas d'moi tu rêves depuis longtemps
sur la télé la neige a envahi l'écran
J'ai vu des hommes qui courent, une mer qui recule
Des appels au secours, des enfants qu'on bouscule.
Tu dis qu'c'est pas mon rôle de parler de tout ça,
Qu'avant d'prendre la parole, faudrait aller là-bas,
Tu dis qu'c'est trop facile, tu dis qu'ça sert à rein,
mais c't'encore plus facile que de parler de rien.
Alors regarde, regarde un peu
Je vais pas me taire parc'que t'as mal aux yeux
Alors regarde, regarde un peu,
tu verras tout c'qu'on peut faire si on est deux.
Perdu dans tes nuances, la conscience au repos
pendant qu'le monde avance tu trouves pas bien tes mots
T'hésite entre tout dire, et un drôle de silence,
T'as du mal à partir, alors tu joue l'innocence.
Refrain
Dans ma tête une musique vient plaquer ses images
sur des rythmes d'Afrique mais j'vois pas l'paysage
encore des hommes qui courent, une terre qui recule
Des appels au secours, des enfants qu'on bouscule.

Olijack® Copyrights 124


L'eau vive
Ma petite est comme l'eau, elle est comme Fermez, fermez, votre cage à double clé:
l'eau vive. Entre vos doigts, l'eau vive s'envolera!
Elle court comme un ruisseau, que les
Comme les petits bâteaux, emportés par
enfants poursuivent.
l'eau vive,
Courez, courez, vite si vous le pouvez, dans ses yeux les jouvenceaux, voguent à la
Jamais, jamais, vous ne la rattraperez! dérive.
Voguez, voguez, demain vous accosterez.
Lorsque chantent les pipeaux, lorsque danse
l'eau vive n'est pas encor'à marier.
l'eau vive,
Elle mène ses troupeaux au pays des olives. Pourtant un matin nouveau,
Venez, venez, mes chevreaux mes agnelets, à l'aube mon eau vive,
Dans le laurier, le thym et le serpolet. Viendra battre son trousseau
aux cailloux de la rive.
Un jour que sous les roseaux, sommeillait
Pleurez, pleurez, si je demeure esseulé,
mon eau vive,
Le ruisselet, au large s'en est allé.
vinrent les gars du hameau pour l'emmener
captive.

Olijack® Copyrights 125


Le temps des cerises
Quand nous chanterons le temps des cerises, Quand vous en serez au temps des cerises,
Et gai rossignol, et merle moqueur Si vous avez peur des chagrins d'amour,
Seront tous en fête ! Evitez les belles !
Les belles auront la folie en tête Moi qui ne crains pas les peines cruelles,
Et les amoureux, du soleil au coeur ! Je ne vivrai point sans souffrir un jour...
Quand nous chanterons le temps des cerises, Quand vous en serez au temps des cerises,
Sifflera bien mieux le merle moqueur ! Vous aurez aussi des peines d'amour !
Mais il est bien court, le temps des cerises J'aimerai toujours le temps des cerises :
Où l'on s'en va deux, cueillir en rêvant C'est de ce temps-là que je garde au coeur
Des pendants d'oreilles... Une plaie ouverte !
Cerises d'amour aux robes pareilles, Et dame Fortune en m'étant offerte
Tombant sous la feuille en gouttes de sang... Ne pourra jamais fermer ma douleur...
Mais il est bien court le temps des cerises, J'aimerai toujours le temps des cerises
Pendants de corail qu'on cueille en rêvant ! Et le souvenir que je garde au cœur !

Olijack® Copyrights 126


Siffler sur la colline (Joe Dassin)
Oh oh, oh oh, (bis)
Je l'ai vue près d'un laurier, elle gardait ses blanches brebis,
Quand j'ai demandé d'où venait sa peau frîche elle m'a dit :
C'est d'rouler dans la rosée qui rend les bergères jolies
Mais quand j'ai dit qu'avec elle, je voudrais y rouler aussi,
elle m'a dit...
Refrain:
Elle m'a dit d'aller siffler là-haut sur la colline
De l'attendre avec un petit bouquet d'églantines
J'ai cueilli des fleurs et j'ai sifflé tant que j'ai pu
J'ai attendu, attendu, elle n'est jamais venue
zai, zai zai zai, zai zai zai zai (bis)
Oh oh, oh oh, (bis)
A la foire du village un jour je lui ai soupiré
que je voudrais être une pomme suspendue à un pommier
et qu'à chaque fois qu'elle passe, elle vienne me mordre dedans
Mais elle est passée et tout en me montrant ses jolies dents,
elle m'a dit...
Refrain (bis)

Olijack® Copyrights 127


Vive la rose
Mon ami me délaisse, On dit qu'elle est plus belle, Oh gai ! Vive la rose !
Oh gai ! Vive la rose ! Oh gai ! Vive la rose ! Lundi, on l'enterr'ra,
Je ne sais pas pourquoi, Je n'en disconviens pas, Vive la rose et le lilas,
Vive la rose et le lilas, Vive la rose et le lilas, Lundi, on l'enterr'ra,
Je ne sais pas pourquoi, Je n'en disconviens pas, Vive la rose et le lilas !
Vive la rose et le lilas ! Vive la rose et le lilas !
Mardi reviendra m'voire,
Il va-t-en voir une autre, On dit qu'elle est malade, Oh gai ! Vive la rose !
Oh gai ! Vive la rose ! Oh gai ! Vive la rose ! Mais je n'en voudrai pas...
Qu'est plus riche que moi, Peut-être qu'elle en mourra... Vive la rose et le lilas,
Vive la rose et le lilas, Vive la rose et le lilas, Mais je n'en voudrai pas...
Qu'est plus riche que moi, Peut-être qu'elle en mourra... Vive la rose et le lilas !
Vive la rose et le lilas ! Vive la rose et le lilas !
Mais si ell' meurt dimanche

Olijack® Copyrights 128


Il est né le divin enfant
Il est né le divin enfant, Ah ! Que ses grâces sont parfaites !
Ah ! Qu'il est beau ! Qu'il est Refrain
Jouez, hautbois, résonnez
musettes, charmant ! Il veut nos coeurs, il les attend,
Il est né le divin enfant Qu'il est doux, ce divin enfant ! Il naît pour faire leur conquête,
Chantons tous son avènement. Il veut nos coeurs, il les attend,
Refrain Donnons-les lui donc
Depuis plus de quatre mille ans,
promptement.
Nous le promettaient les Une étable est son logement,
prophètes, Un peu de paille est sa couchette,
Depuis plus de quatre mille ans, Une étable est son logement, Refrain
Nous attendions cet heureux Pour un Dieu, quel abaissement ! O Jésus, ô roi tout puissant,
temps. Tout petit enfant que vous êtes,
Refrain
Refrain O Jésus, ô roi tout puissant,
Partez, ô rois de l'Orient ! Régnez sur nous entièrement !
Ah ! Qu'il est beau ! Qu'il est Venez vous unir à nos fêtes !
charmant ! Partez, ô rois de l'Orient ! Refrain
Venez adorer cet enfant !

Olijack® Copyrights 129


Gloria
Les anges dans nos campagnes Chantent en ce jours solennel. Les hommes savent la louange
Ont entonné l'hymne des cieux Qui se chante au parvis divin.
Gloria in excelsis Deo ! (bis)
Et l'écho de nos montagnes
Gloria in excelsis Deo ! (bis)
Redit ce chant mélodieux. Chantons tous l'heureux village
Qui l'a vu naître sous ses toits. Bergers, quittez vos retraites
Gloria in excelsis Deo ! (bis)
Offrons-lui le tendre hommage Unissez-vous à leurs concerts
Berger pour qui cette fête ? Et de nos coeurs et de nos voix. Et que vos tendres musettes
Quel est l'objet de tous ces Fassent retentir les airs !
Gloria in excelsis Deo ! (bis)
chants ?
Gloria in excelsis Deo ! (bis)
Quels vainqueurs ? Dans l'humilité profonde
Quelle conquête ? Où vous paraissez à nos yeux, Dociles à leurs exemples
Mérite ces cris triomphants ? Pour vous louer, Dieu du monde, Seigneur, nous viendrons
Nous redirons ce chant joyeux. désormais
Gloria in excelsis Deo ! (bis)
Au milieu de votre temple
Gloria in excelsis Deo ! (bis)
Ils annoncent la naissance Chanter avec eux vos bienfaits.
Du libérateur d'Israël Déjà par la bouche de l'ange,
Gloria in excelsis Deo ! (bis)
Et pleins de reconnaissance Par les hymnes des chrétiens

Olijack® Copyrights 130


Chantons, pour passer le temps
Vous me badinez, vous me faites rire ;
Chantons, pour passer le temps, (choeur)Mon capitaine, assurément,
Les amours jolies d'une belle fille ; Vous faites erreur ", dit le bel enfant.
(choeur)Chantons pour passer le temps, " Je suis né à la Martinique,
Les amours jolies d'une fille de quinze ans. (choeur)Et même, je suis fils unique ;
Aussitôt qu'elle fut promise, Et c'est un vaisseau hollandais
(choeur)Aussitôt elle changea de mise Qui m'a débarqué au port de Dunkerque,
Et pris l'habit de matelot (choeur)Et c'est un vaisseau hollandais
Et va s'embarquer à bord d'un navire, Qui m'a débarqué au port de Calais. "
(choeur)Et pris l'habit de matelot
Et va s'embarquer à bord d'un vaisseau. A bord du même bâtiment,
Ils vécurent sept ans sans se reconnaître ;
Le capitaine du bâtiment (choeur)A bord du même bâtiment,
Etait enchanté d'un si beau jeune homme ; Se sont reconnus au débarquement.
(choeur)Le capitaine du bâtiment Aujourd'hui l'amour nous rassemble,
Le fit appeler sur le gaillard d'avant : (choeur)Nous allons nous marier ensemble ;
" Beau jeune homme, ton joli visage, L'argent que nous avons gagné,
(choeur)Tes beaux yeux, ton air un peu trop sage Il nous servira à nous mettre en ménage,
Me font penser bien souvent (choeur)L'argent que nous avons gagné,
A celle qui m'attend au port, dans la peine, Il nous servira à nous marier !
(choeur)Me font penser bien souvent
A celle qui m'attend au port de Lorient.
- Mon capitaine, assurément,

Olijack® Copyrights 131


Contines

Olijack® Copyrights 132


Malbrough s'en va-t-en guerre
Malbrough s'en va-t-en guerre, Beau page ! Ah ! Mon beau page, L'un portait son grand sabre, Pour chanter les victoires,
Mironton, tonton, mirontaine ; Quelle nouvelle apportez ? (ter) Mironton, tonton, mirontaine ; Que Malbrough remporta. (ter)
Malbrough s'en va-t-en guerre, L'un portait son grand sabre,
Ne sait quand reviendra... (ter) Aux nouvell's que j'apporte, L'autre ne portait rien. (ter) La cérémonie faite,
Mironton, tonton, mirontaine ; Mironton, tonton, mirontaine ;
Il reviendra z'à Pâques, Aux nouvell's que j'apporte, A l'entour de sa tombe, La cérémonie faite,
Mironton, tonton, mirontaine ; Vos beaux yeux vont pleurer. (ter) Mironton, tonton, mirontaine ; Chacun s'en fut coucher. (ter)
Il reviendra z'à Pâques, A l'entour de sa tombe
Ou à la Trinité. (ter) Quittez vos habits roses, Romarin l'on planta. (ter) Les uns avec leurs femmes,
Mironton, tonton, mirontaine ; Mironton, tonton, mirontaine ;
La Trinité se passe, Quittez vos habits roses, Sur la plus haute branche, Les uns avec leurs femmes,
Mironton, tonton, mirontaine ; Et vos satins brochés. (ter) Mironton, tonton, mirontaine ; Et les autres tout seuls. (ter)
La Trinité se passe, Sur la plus haute branche,
Malbrough ne revient pas. (ter) Monsieur d'Malbrough est mort, Le rossignol chanta. (ter) Ce n'est pas qu'il en manque,
Mironton, tonton, mirontaine ; Mironton, tonton, mirontaine ;
Madame à sa tour monte, Monsieur d'Malbrough est mort, On vit voler son âme, Ce n'est pas qu'il en manque,
Mironton, tonton, mirontaine ; Est mort et enterré. (ter) Mironton, tonton, mirontaine ; Car j'en connais beaucoup. (ter)
Madame à sa tour monte, On vit voler son âme,
Si haut qu'ell' peut monter. (ter) J'l'ai vu porté en terre, A travers les lauriers. (ter) Des blondes et des brunes,
Mironton, tonton, mirontaine ; Mironton, tonton, mirontaine ;
Elle aperçoit son page, J'l'ai vu porté en terre, Chacun mit ventre à terre, Des blondes et des brunes,
Mironton, tonton, mirontaine ; Par quatre z'officiers. (ter) Mironton, tonton, mirontaine ; Et des châtains aussi. (ter)
Elle aperçoit son page, Chacun mit ventre à terre,
Tout de noir habillé. (ter) L'un portait sa cuirasse, Et puis se releva. (ter) J'n'en dis pas davantage,
Mironton, tonton, mirontaine ; Mironton, tonton, mirontaine ;
Beau page ! Ah ! Mon beau page, L'un portait sa cuirasse, Pour chanter les victoires, J'n'en dis pas davantage,
Mironton, tonton, mirontaine ; L'autre son bouclier. (ter) Mironton, tonton, mirontaine ; Car en voilà assez.

Olijack® Copyrights 133


Pirouette Cacahuète
Il était un petit homme, Pirouette Cacahuète On le lui a racommodé, Pirouette Cacahuète
Il était un petit homme, On le lui a racommodé,
Qui avait une drôle de maison. (bis) Avec du joli fil doré.

Sa maison est en carton, Mais le beau fil s'est cassé,


Pirouette Cacahuète, Pirouette Cacahuète
Sa maison est en carton, Mais le beau fil s'est cassé,
Les escaliers sont en papier. (bis) Le bout du nez s'est envolé. (bis)

Si vous voulez y monter, Un avion à réaction, Pirouette Cacahuète


Pirouette Cacahuète, Un avion à réaction,
Si vous voulez y monter, A rattrapé le bout du nez. (bis)
Vous vous casserez, le bout du nez. (bis)
Mon histoire est terminée,
Le facteur y est monté, Pirouette Cacahuète Pirouette Cacahuète
Le facteur y est monté, Mon histoire est terminée,
Il s'est cassé, le bout du nez. (bis) Messieurs, Mesdames, applaudissez. (bis)

Olijack® Copyrights 134


Compère Guilleri
Il était un petit homme Refrain L'une apporte un emplâtre,
Qui s'appelait Guilleri, L'autre de la charpie,
La branche vint à rompre,
Carabi ; Carabi ;
Et Guilleri tombi,
Il s'en fut à la chasse, On lui banda la jambe,
Carabi ;
A la chasse aux perdrix, Et le bras lui remit,
Il se cassa la jambe,
Carabi,
Et le bras se démit, Refrain
Titi Carabi,
Toto Carabo, Refrain
Compère Guilleri, On lui banda la jambe,
Il se cassa la jambe, Et le bras lui remit,
Te lairas-tu (ter) mouri' ?
Et le bras se démit, Carabi ;
Il s'en fut à la chasse, Carabi ; Pour remercier ces dames,
A la chasse aux perdrix, Les dam's de l'Hôpitale Guilleri les embrassit,
Carabi ; Sont arrivées au bruit,
Il monta sur un arbre Refrain
Refrain
Pour voir ses chiens courir, Pour remercier ces dames,
Les dam's de l'Hôpitale Guilleri les embrassit,
Refrain
Sont arrivées au bruit, Carabi ;
Il monta sur un arbre Carabi ; Ça prouv' que par les femmes
Pour voir ses chiens courir, L'une apporte un emplâtre, L'homme est toujours guéri,
Carabi ; L'autre de la charpie,
La branche vint à rompre, Refrain
Refrain
Et Guilleri tombi,

Olijack® Copyrights 135


Il était un petit navire
Il était un petit navire, (bis) On cherche alors à quelle sauce, (bis) Ohé ! Ohé ! Ohé !
Qui n'avait ja-ja-jamais navigué. (bis) Le pauvre enfant-fant-fant sera mangé. (bis)
Ohé ! Ohé ! Ohé ! Ohé ! Ohé ! Ohé ! " Si j'ai péché, vite pardonne, (bis)
Empêche-les de-de-de me manger. " (bis)
Ohé ! Ohé ! matelots L'un voulait qu'on le mit à frire, (bis) Ohé ! Ohé ! Ohé !
Matelots naviguent sur les flots ((bis) L'autre voulait-lait-lait le fricasser. (bis)
Ohé ! Ohé ! Ohé ! Au même instant un grand miracle, (bis)
Il partit pour un long voyage, (bis) Pour l'enfant fut-fut-fut réalisé. (bis)
Sur la mer Mé-Mé-Méditerranée. (bis) Pendant qu'ainsi l'on délibère, (bis) Ohé ! Ohé ! Ohé !
Ohé ! Ohé ! Ohé ! Il monte en haut-haut-haut du grand hunier.
(bis) Des p'tits poissons dans le navire, (bis)
Au bout de cinq à six semaines, (bis) Sautèrent par-par-par et par milliers. (bis)
Ohé ! Ohé ! Ohé !
Les vivres vin-vin-vinrent à manquer. Ohé ! Ohé ! Ohé !
(bis) Il faut au ciel une prière, (bis)
Ohé ! Ohé ! Ohé ! Interrogeant-geant-geant l'immensité. (bis) On les prit, on les mit à frire, (bis)
Ohé ! Ohé ! Ohé ! Le jeune mou-mou-mousse fut sauvé. (bis)
On tira z'à la courte paille, (bis) Ohé ! Ohé ! Ohé !
Pour savoir qui-qui-qui serait mangé. Mais regardant la mer entière, (bis)
Ohé ! Ohé ! Ohé ! Il y a des flots-flots-flots de tous côtés. (bis)Si cette histoire vous amuse, (bis)
Ohé ! Ohé ! Nous allons la-la-la recommencer. (bis)
Le sort tomba sur le plus jeune, (bis) Ohé ! Ohé ! Ohé !
C'est donc lui qui-qui-qui sera mangé. " Oh ! Sainte Vierge ma patronne ", (bis)
Ohé ! Ohé ! Ohé ! Cria le pau-pau-pauvre infortuné. (bis)

Olijack® Copyrights 136


Belle Rose
Je ne vais pas à la gran-ville
Là bas, Là bas dans la prairie
Je ne vais pas à la gran-ville
Là bas, Là bas dans la prairie
Car ma mère me le défend
En regardant mes blancs moutons
Belle Rose
Belle Rose
Car ma mère me le défend
En regardant mes blancs moutons
Belle Rose du printemps.
Belle Rose du printemps.
Là bas, Là bas je suis aimée
J'ai rencontré un gendeville
Là bas, Là bas je suis aimée
J'ai rencontré un gendeville
D'un garçon que j'aime tant
Combien gagnez-vous par an
Belle Rose
Belle Rose
D'un garçon que j'aime tant
Combien gagnez-vous par an
Belle Rose du printemps.
Belle Rose du printemps.
Et notre amour est pour la vie
Si tu voulais v’nir à la ville
Et notre amour est pour la vie
Si tu voulais v’nir à la ville
Bien plus cher que votre argent
Je t'en donnerais autant
Belle Rose
Belle Rose
Bien plus cher que votre argent
Je t'en donnerais autant
Belle Rose du printemps.
Belle Rose du printemps.

Olijack® Copyrights 137


La pêche aux moules
A la pêche aux moules(ter), Les garçons de Marennes (ter)
Je ne veux plus aller, maman ; Ils m'ont fait me baigner, maman.((bis))
Les gens de la ville(ter)
A la pêche aux moules(ter),
M'ont pris mon pannier maman.((bis))
Je ne veux plus aller, maman ;
A la pêche aux moules(ter), Quand un'fois ils vous tiennent(ter),
Je ne veux plus aller, maman ; Sont-ils de bons enfants, maman ? ((bis))
Les garçons de Marennes (ter)
A la pêche aux moules(ter),
Ils m'ont emmenée, maman ((bis))
Je ne veux plus aller, maman ;
A la pêche aux moules(ter), Ils vous font des caresses (ter)
Je ne veux plus aller, maman ; Et des p'tits compliments, maman.((bis))
Les garçons de Marennes (ter)
A la pêche aux moules(ter),
Ils m'ont embrassée, maman. ((bis))
Je ne veux plus aller, maman ;
A la pêche aux moules(ter), J'aurais pas dû ben croire (ter)
Je ne veux plus aller, maman ; A tous leurs serments, maman. ((bis))

Olijack® Copyrights 138


Lundi matin
Lundi matin, l'emp'reur, sa femme et le p'tit prince Le p'tit prince a dit :
Sont venus chez moi pour me serrer la pince "Puisque c'est ainsi nous reviendrons Vendredi !"
Mais comme j'étais parti
Vendredi matin, l'emp'reur, sa femme et le p'tit
Le p'tit prince a dit :
prince
"Puisque c'est ainsi nous reviendrons Mardi !"
Sont venus chez moi pour me serrer la pince
Mardi matin, l'emp'reur, sa femme et le p'tit prince Mais comme j'étais parti
Sont venus chez moi pour me serrer la pince Le p'tit prince a dit :
Mais comme j'étais parti "Puisque c'est ainsi nous reviendrons Samedi !"
Le p'tit prince a dit :
"Puisque c'est ainsi nous reviendrons Mercredi !" Samedi matin, l'emp'reur, sa femme et le p'tit prince
Sont venus chez moi pour me serrer la pince
Mercredi matin, l'emp’reur, sa femme et le p'tit prince Mais comme j'étais parti
Sont venus chez moi pour me serrer la pince Le p'tit prince a dit :
Mais comme j'étais parti "Puisque c'est ainsi nous reviendrons Dimanche !"
Le p'tit prince a dit :
"Puisque c'est ainsi nous reviendrons Jeudi !" Dimanche matin, l'emp'reur, sa femme et le p'tit prince
Sont venus chez moi pour me serrer la pince
Jeudi matin, l'emp'reur, sa femme et le p'tit prince Mais comme j'n'étais pas là
Sont venus chez moi pour me serrer la pince Le p'tit prince se vexa :
Mais comme j'étais parti "Puisque c'est comme ça nous ne reviendrons pas !"

Olijack® Copyrights 139


La Mère Michel
C'est la mèr' Michel qui a perdu son chat
Qui cri' par la f'nêtre à qui le lui rendra.
Et l'compère Lustucru qui lui a répondu :
Allez, la mèr' Michel, vot' chat n'est pas perdu.
Sur l’air du tralalala (bis)
Sur l’air du tra déri déra et tralalala
C'est la mèr' Michel qui lui a demandé : Meunier tu dors
" Mon chat n'est pas perdu ! Vous l'avez donc
trouvé ? " Tu fais le mort et ton moulin va trop vite.
Et l'compère Lustucru qui lui a répondu : Meunier, tu dors, coquin de sort, éveile toi tout
" Donnez un' récompense, il vous sera rendu. " de suite!

Refrain Meunier, tu dors, ton moulin, ton moulin, va


Et la mèr' Michel lui dit : " C'est décidé, trop vite,
Si vous rendez mon chat, vous aurez un baiser. " Meunier, tu dors, ton moulin, ton moulin, bât
Le compère Lustucru, qui n'en a pas voulu, trop fort.
Lui dit : " Pour un lapin, votre chat est vendu. "

Olijack® Copyrights 140


Monsieur Dumollet
Bon voyage, Mr Dumollet, Des pistolets et des torticolis. Pour vos bas bleus les flots sont
A Saint Malo débarquez sans un écueil ;
Refrain
naufrage ; Si ce séjour, enfin, sait vous
Bon voyage, cher Dumollet, Là vous verrez les deux mains dans les déplaire,
Et revenez si le pays vous plaît. poches, Revenez-nous avec bon pied,
Aller, venir des sages et des fous, bon oeil !
Peut-être un jour une femme
Des gens bien faits, des tordus, des
charmante Refrain
bancroches,
Vous rendra père aussi vite
Nul ne sera jambé si bien que vous. Dumollet :
qu'époux ;
Allez au diable et vous et votre ville,
Tâchez, c'te fois, qu'personne ne Refrain
Où j'ai souffert mille et mille
vous démente
Des polissons vous feront bien des tourments,
Quand vous direz que l'enfant est à
niches ; Il vous serait cependant facile
vous...
A votre nez riront bien des valets ; De m'y fixer, Messieurs, encor
Refrain Craignez surtout les barbets, les longtemps.
caniches,
Si vous revenez voir la capitale,
Car ils voudront caresser vos mollets. Pour vous plaire, je suis tout prêt
Méfiez-vous des voleurs et des A rétablir ici mon domicile.
amis, Refrain Faites connaître à Dumollet,
Des billets doux, des coups, de la S'il doit rester ou faire son paquet.
L'air de la mer peut vous être contraire
cabale,

Olijack® Copyrights 141


Il était une bergère
Il était un' bergère, Si tu y mets la patte, Pour demander pardon.
Et ri et ron, petit patapon. Tu auras du bâton, ton, ton,
Il était un' bergère, Tu auras du bâton. - Mon Père, je m'accuse,
Qui gardait ses moutons,ton, ton, Et ri et ron, petit patapon.
Qui gardait ses moutons. Il n'y mis pas la patte, Mon Père, je m'accuse,
Et ri et ron, petit patapon. D'avoir tué mon chaton, ton, ton,
Elle fit un fromage, Il n'y mis pas la patte, D'avoir tué mon chaton.
Et ri et ron, petit patapon. Il y mis le menton, ton, ton,
Elle fit un fromage, Il y mis le menton. - Ma fill', pour pénitence,
Du lait de ses moutons,ton, ton, Et ri et ron, petit patapon.
Du lait de ses moutons. La bergère en colère, Ma fill', pour pénitence,
Et ri et ron, petit patapon. Nous nous embrasserons, ron, ron,
Le chat qui la regarde, La bergère en colère, Nous nous embrasserons.
Et ri et ron, petit patapon. A tué son chaton, ton, ton,
Le chat qui la regarde, Tua son p’tit chaton. - La pénitence est douce,
D'un petit air fripon, pon, pon, Et ri et ron, petit patapon.
D'un petit air fripon. Elle fut à confesse, La pénitence est douce,
Et ri et ron, petit patapon. Nous recommencerons, ron, ron,
Si tu y mets la patte, Elle fut à confesse, Nous recommencerons
Et ri et ron, petit patapon. Pour demander pardon, don, don,

Olijack® Copyrights 142


Il pleut bergère
Il pleut, il pleut, bergère, Ma mère et ma soeur Anne, C'est fait. Allons près
Presse tes blancs moutons, Qui vont l'étable ouvrir. d'elle.
Allons sous ma chaumière, Eh bien ! Donc te voilà !
Bonsoir, bonsoir, ma mère ;
Bergère, vite, allons ; En corset qu'elle est belle !
Ma soeur Anne, bonsoir ;
J'entends sur le feuillage, Ma mère voyez-la !
J'amène ma bergère
L'eau qui tombe à grand
Près de vous pour ce soir. Soupons, prends cette
bruit :
Va te sécher, ma mie, chaise
Voici, voici l'orage ;
Auprès de nos tisons. Tu seras près de moi ;
Voilà l'éclair qui luit.
Soeur, fais-lui compagnie. Ce flambeau de mélèze
Entends-tu le tonnerre ? Entrez, petits moutons. Brûlera devant toi ;
Il roule en approchant ; Goûte de ce laitage ;
Soignons bien, ô ma mère,
Prends un abri, bergère, Mais tu ne mange pas ?
Son tant joli troupeau ;
A ma droite, en marchant. Tu te sens de l'orage.
Donnez plus de litière
Je vois notre cabane... Il a lassé tes pas.
A son petit agneau.
Et, tiens, voici venir

Olijack® Copyrights 143


J'ai du bon tabac dans ma tabatière
J'ai du bon tabac dans ma tabatière, Juges et avocats, entrouvrant leur serre,
J'ai du bon tabac, tu n'en auras pas. Au pauvre plaideur, par eux rançonné,
J'en ai du fin et du bien râpé, Après avoir bien pateliné,
Qui ne s'ra pas pour ton fichu nez ! Disent encor’, l’procès terminé :
J'ai du bon tabac dans ma tabatière, Refrain
J'ai du bon tabac, tu n'en auras pas.
D'un gros financier la coquette flaire
Ce refrain connu que chantait mon père, Le beau bijou d'or de diamants orné.
A ce seul couplet il était borné. Mais ce grigou, d'un air renfrogné,
Mais moi, je me suis déterminé Lui dit ma chère, malgré ton beau nez :
A le grossir comme pour mon nez. Refrain
Refrain
Tel qui veut nier l'esprit de Voltaire,
Un noble héritier de gentilhommière Est, pour le sentir, trop enchifrené.
Recueille tout seul un fief blasonné. Mais cet esprit est trop raffiné
Il dit à son frère puîné : Et puis lui passe devant le nez.
Sois abbé, je suis ton aîné. Refrain
Refrain
Voilà huit couplets, cela ne fait guère
Un vieil usurier expert en affaires, Pour un tel sujet bien assaisonné.
Auquel par besoin on est amené, Mais j'ai bien peur qu'un priseur mal né
A l'emprunteur à l’infortuné Ne me le chante en me riant au nez :
Il lui dit, après l'avoir ruiné : Refrain
Refrain

Olijack® Copyrights 144


En passant par la Lorraine
En passant par la Lorraine, Refrain
Avec mes sabots, Un bouquet de marjolaine,
En passant par la Lorraine, Je ne suis pas si vilaine, Avec mes sabots,
Avec mes sabots, Avec mes sabots, Un bouquet de marjolaine,
Rencontrai trois capitaines, Je ne suis pas si vilaine, Avec mes sabots,
Avec mes sabots, Je l'ai planté sur la plaine,
Avec mes sabots,
Puisque le fils du roi m'aime, Refrain
Dondaine, oh ! Oh ! Oh !
Refrain
Avec mes sabots. Je l'ai planté sur la plaine,
Puisque le fils du roi m'aime, Avec mes sabots,
Rencontrai trois capitaines, Je l'ai planté sur la plaine,
Avec mes sabots,
Avec mes sabots, Avec mes sabots,
Puisque le fils du roi m'aime,
Rencontrai trois capitaines, S'il fleurit, je serai reine,
Avec mes sabots,
Avec mes sabots,
Il m'a donné pour étrenne, Refrain
Ils m'ont appelée : Vilaine !
Refrain
Refrain S'il fleurit, je serai reine,
Il m'a donné pour étrenne, Avec mes sabots,
Ils m'ont appelée : Vilaine ! S'il fleurit, je serai reine,
Avec mes sabots,
Avec mes sabots, Avec mes sabots,
Il m'a donné pour étrenne,
Ils m'ont appelée : Vilaine ! S'il y meurt, je perds ma peine,
Avec mes sabots,
Avec mes sabots,
Un bouquet de marjolaine, Refrain
Je ne suis pas si vilaine,
Refrain

Olijack® Copyrights 145


Aux marches du palais
Aux marches du palais Dans un grand lit carré (bis)
Aux marches du palais (bis) Garni de toile blanche, lon, la,
Y'a une tant belle fille, lon, la, Garni de toile blanche.
Y'a une tant belle fille.
Aux quatre coins du lit (bis)
Elle a tant d'amoureux (bis) Un bouquet de pervenches, lon, la,
Qu'ell' ne sait lequel prendre, lon, la, Un bouquet de pervenches.
Qu'ell' ne sait lequel prendre.
Dans le mitan du lit (bis)
C'est un p'tit cordonnier (bis) La rivière est profonde, lon, la,
Qu'a eu sa préférence, lon, la, La rivière est profonde.
Qu'a eu sa préférence.
Tous les chevaux du roi (bis)
Et c'est en la chaussant (bis) Pourraient y boire ensemble, lon, la,
Qu'il lui fit sa demande, lon, la, Pourraient y boire ensemble.
Qu'il lui fit sa demande.
Et là nous dormirions (bis)
La bell' si tu voulais (bis) Jusqu'à la fin du monde, lon, la,
Nous dormirions ensemble, lon, la, Jusqu'à la fin du monde.
Nous dormirions ensemble.

Olijack® Copyrights 146


Cadet Rousselle
Cadet Rousselle a trois maisons, Qu'aux moineaux et aux hirondelles. Au café quand il joue son rôle,
Qui n'ont ni poutres ni chevrons, Refrain Les aveugles le trouve drôle.
C'est pour loger les hirondelles ; Refrain
Que direz-vous d'Cadet Rousselle ? Cadet Rousselle a trois souliers,
Ah ! Ah ! Ah ! Mais vraiment, Il en met deux à ses deux pieds ; Cadet Rousselle ne mourra pas,
Cadet Rousselle est bon enfant. Le troisièm' n'a pas de semmelle ; Car avant de sauter le pas,
Il s'en sert pour chausser sa belle. On dit qu'il apprend l'orthographe
Cadet Rousselle a trois habits, Refrain Pour fair' lui-même son épitaphe.
Deux jaunes, l'autres en papier gris, Refrain
Il met celui-ci quand il gèle, Cadet Rousselle a trois gros chiens :
Ou quand il pleut, ou quand il grêle. L'un court au lièvr', l'autre au lapin. Cadet Rousselle est un guerrier
Refrain L'troisième s'enfuit quand on l'appelle, A la façon de Dumourier,
Comm' le chien de Jean de Nivelle. Et quand il marche à la victoire,
Cadet Rousselle a trois chapeaux ; Refrain Il tourne le dos à la gloire.
Les deux ronds ne sont pas très beaux, Refrain
Et le troisième est à deux cornes ; Cadet Rousselle a trois beaux chats,
De sa tête il a pris la forme. Qui n'attrapent jamais les rats ; Cadet Rousselle a des plats bleus
Refrain Le troisièm' n'a pas de prunelle ; Qui sont beaux, qui n'vont pas au feu :
Il monte au grenier sans chandelle. Si vous voulez en faire emplette,
Cadet Rousselle a trois beaux yeux, Refrain Adressez-vous à La Fayette.
L'un r'garde à Caen, l'autre à Bayeux ; Refrain
Comme il n'a pas la vue bien nette, Cadet Rousselle a marié
Le troisième, c'est sa lorgnette. Ses trois filles dans trois quartiers, Cadet Rousselle fait des discours
Refrain Les deux premières ne sont pas belles, Qui n'sont pas longs quand ils sont courts ;
La troisième n'a pas d'cervelle. L'abbé Maury se les applique
Cadet Rousselle a une épée, Refrain Pour endormir la république.
Très longue, mais toute rouillée ; Refrain
On dit qu'ell' ne cherche querelle Cadet Roussell' s'est fait acteur,
Comme Chénier s'est fait auteur ;

Olijack® Copyrights 147


Nous n'irons plus au bois
Nous n'irons plus au bois, les lauriers sont coupés.
Le chant du rossignol la viendra réveiller.
La belle que voilà, la lairons-nous danser ?
Et aussi la fauvette, avec son doux gosier.
Entrez dans la danse, voyez comm' on danse,
Refrain
Sautez, dansez, embrassez qui vous voudrez.
Et aussi la fauvette, avec son doux gosier.
La belle que voilà, la lairons-nous danser ?
Et Jeanne, la bergère, avec son blanc panier.
Mais les lauriers du bois, les lairons-nous fâner ?
Refrain
Refrain
Et Jeanne, la bergère, avec son blanc panier,
Mais les lauriers du bois, les lairons-nous fâner ?
Allant cueillir la fraise et la fleur d'églantier.
Non, chacune, à son tour, ira les ramasser.
Refrain
Refrain
Allant cueillir la fraise et la fleur d'églantier.
Non, chacune, à son tour, ira les ramasser.
Cigale, ma cigale, allons, il faut chanter !
Si la cigale y dort, ne faut pas la blesser.
Refrain
Refrain
Cigale, ma cigale, allons, il faut chanter,
Si la cigale y dort, ne faut pas la blesser.
Car les lauriers du bois sont déjà repoussés.
Le chant du rossignol la viendra réveiller.
Refrain
Refrain

Olijack® Copyrights 148


Colchiques dans les prés
Colchiques dans les prés fleurissent, fleurissent
Colchiques dans les prés, c'est la fin de l'été.
La feuille d'automne emportée par le vent
En ronde monotone tombe en tourbillonnant.
Chataignes dans les bois, se fendent, se fendent,
Chataignes dans les bois, se fendent sous nos pas.
La feuille d'automne emportée par le vent
En ronde monotone tombe en tourbillonnant
Nuages dans le ciel, s'étirent, s'étirent
Nuages dans le ciel s'étirent comme une aile
La feuille d'automne emportée par le vent
En ronde monotone, tombe en tourbillonnant
Et ce chant dans mon cœur, murmure, murmure
Et ce chant dans mon cœur appelle le bonheur.

Olijack® Copyrights 149


Gentil Coq'licot
J'ai descendu dans mon jardin, (bis) Il me dit trois mots en latin, (bis)
Pour y cueillir le romarin. Que les hommes ne valent rien ;
Gentil coq'licot, mesdames, Gentil coq'licot, mesdames,
Gentil coq'licot nouveau. Gentil coq'licot nouveau.
Pour y cueillir le romarin, (bis) Que les hommes ne valent rien, (bis)
J'n'en avais pas cueilli trois brins ; Et les garçons encor bien moins ;
Gentil coq'licot, mesdames, Gentil coq'licot, mesdames,
Gentil coq'licot nouveau. Gentil coq'licot nouveau.
J'n'en avais pas cueilli trois brins, (bis) Et les garçons encor bien moins, (bis)
Qu'un rossignol vint sur ma main ; Des dames il ne me dit rien ;
Gentil coq'licot, mesdames, Gentil coq'licot, mesdames,
Gentil coq'licot nouveau. Gentil coq'licot nouveau.
Qu'un rossignol vint sur ma main, (bis) Des dames il ne me dit rien, (bis)
Il me dit trois mots en latin ; Mais des d'moisell's beaucoup de bien ;
Gentil coq'licot, mesdames, Gentil coq'licot, mesdames,
Gentil coq'licot nouveau. Gentil coq'licot nouveau.

Olijack® Copyrights 150


Promenons-nous dans les bois
Prom'nons-nous dans les bois Refrain
Tant que le loup n'y est pas, .
Si le loup y était, iI nous mangerait. LE CHOEUR : Loup, y es-tu ?
LE LOUP : Non, je mets mon chapeau.
LE CHOEUR : Loup, y es-tu ?
LE LOUP : Non, je mets ma chemise. Refrain
Refrain LE CHOEUR : Loup, y es-tu ?
LE LOUP : Oui, je prends mon fusil.
LE CHOEUR : Loup, y es-tu ?
LE CHOEUR : Sauvons-nous !
LE LOUP : Non, je mets ma culotte.
LE LOUP :Je suis loup, je suis loup
Refrain
Qui te mangera.
LE CHOEUR : Loup, y es-tu ?
LA BICHE : Je suis biche, je suis biche.
LE LOUP : Non, je mets mes bottes.
Qui me défendra ?

Olijack® Copyrights 151


Dans la forêt lointaine

Dans la forêt lointaine


Dansons la capucine
On entend le coucou
Du haut de son grand chêne
Il répond au hibou Dansons la capucine
Y'a pas de pain chez nous
Coucou hibou
Coucou hibou
Y'en a chez la voisine
Coucou coucou Mais ce n'est pas pour nous !
Coucou coucou

Olijack® Copyrights 152


Savez-vous planter les
choux ?
Savez-vous planter les choux,
A la mode, à la mode,
Le furet
Savez-vous planter les choux, Il court, il court, le furet,
A la mode de chez nous. Le furet du bois, Mesdam's,
On les plante avec le pied, Il court, il court, le furet,
A la mode, à la mode, Le furet du bois joli.
On les plante avec le pied, Il est passé par ici
A la mode de chez nous. Le furet du bois, Mesdames,
On les plante avec la main, Il a passé par ici
Il repassera par là !
A la mode, à la mode,
On les plante avec la main, Il court, il court, le furet,
A la mode de chez nous. Le furet du bois, Mesdam's,
Il court, il court, le furet,
…. Le furet du bois joli.

Olijack® Copyrights 153


Ah ! Vous dirai-je, Maman Ainsi font, font, font
Ainsi font, font, font
Ah ! Vous dirai-je, Maman, Les petites marionnettes,
Ce qui cause mon tourment ? Ainsi font, font, font
Papa veut que je raisonne, Trois p'tits tours
Comme une grande personne ; Et puis s'en vont.
Moi, je dis que les bonbons
Valent mieux que la raison. Les poings au côté,
Marionnettes, marionnettes,
Les poings au côté,
Marionnett's
Sautez, sautez

Olijack® Copyrights 154


Maman, les petits bateaux Picoti picota
lève la queue et puis s'en va.
Maman les p'tits bateaux
qui vont sur l'eau ont-ils des jambes ? Une souris verte
Mais oui mon gros bêta
s'ils n'en avaient pas Une souris verte,
ils ne march'raient pas Qui courrait dans l'herbe,
Maman les p'tits bateaux Je l'attrape par la queue,
qui vont sur l'eau ont-ils des ailes ? Je la montre à ces messieurs,
Mais non mon gros bêta Ces messieurs me disent :
s'ils en avaient ils voleraient ….. Trempez la dans l'huile,
Va quand tu seras grand Trempez-la dans l'eau,
tu f'ras le tour du monde Vous aurez un escargot tout chaud.
tu reviendras sûrement
embrasser ta maman Je la mets dans mon chapeau,
Elle me dit qu'il fait trop chaud.
Une poule sur un mur Je la mets dans mon tiroir,
Elle me dit qu'il fait trop noir.
Une poule sur un mur Je la mets dans ma culotte,
qui picore du pain dur Elle y fait trois petites crottes.

Olijack® Copyrights 155


Colas, mon p'tit Frère Frère Jacques
Fais dodo, Colas, mon p'tit Frère, Frère Jacques, Frère Jacques,
Fais dodo, t'auras du lolo ; Dormez-vous, dormez-vous ,
Maman est en haut Sonnez les matines, sonnez les matines
Qui fais du gâteau, Ding din don, Ding din don.
Papa est en bas
Qui fais du chocolat ;
Fais dodo, Colas, mon p'tit Frère, Version agro de Véronique (ma cousine)
Fais dodo, t'auras du lolo.
Frère Jacques, la patate,
Dormez-vous, dans les choux,
Sonnez les matines, dans les aubergines
Ding din don, dans les melons.

Olijack® Copyrights 156


Un éléphant Sur les bords de la
Tamise
Un éléphant se balançait
Sur une toile, toile, toile, toile d'araignée Sur les bords de la Tamise,
Il trouvait ce jeu-là 1 Anglais se pro-o-menait.
Tellement amusant Il avait un air étrange
Que bientôt, bientôt... et sans cesse il ré-é-pétait
Deux éléphants se balançaient... J'ai un morpion qui me gratte les couilles
J'ai un morpion je peux pas l'attrapper
Trois ... J'ai un morpion qui me gratte les couilles
J'ai un morpion je peux pas l'attrapper.

Sur les bords de la Tamise,


2 Anglais se pro-o-menaient.
Ils avaient un air étrange
et sans cesse il ré-é-pétaient........

Olijack® Copyrights 157


Alouette Le Pont d'Avignon
Alouette, gentille Alouette, Sur le pont d'Avignon,
Alouette, je te plumerai. L'on y danse, l'on y danse ;
Sur le pont d'Avignon,
Je te plumerai le Bec (bis) L'on y danse tous en rond
et le bec (bis)
A aaaaa Alouette... Les beaux messieurs font comm'ça,
Et puis encor comm'ça.
Je te plumerai la tête,
les yeux, Sur le pont d'Avignon,
le cou, L'on y danse, l'on y danse ;
le dos, Sur le pont d'Avignon,
les ailes, L'on y danse tout en rond
la queue....
Les belles dames font comm'ça,
Et puis encor comm'ça.

Olijack® Copyrights 158


La Marseillaise (Hymne national français)
Allons enfants de la Patrie, Feraient la loi dans nos foyers ? Déchirent le sein de leur mère.
Le jour de gloire est arrivé ! Quoi ces phalanges mercenaires
Contre nous de la tyrannie Terrasseraient nos fiers guerriers ? (bis) Refrain
L'étendard sanglant est levé. (bis) Grands dieux, par des mains enchaînées
Entendez-vous dans nos campagnes Nos fronts sous le joug se ploieraient. Amour sacré de la Patrie
Mugir ces féroces soldats, Les vils despotes deviendraient Conduis, soutiens nos bras vengeurs.
Qui viennent jusque dans nos bras Les maîtres de nos destinées. Liberté, liberté chérie
Egorger nos fils et nos compagnes. Combats avec tes défenseurs. (bis)
Refrain Sous nos drapeaux que la victoire
Aux armes citoyens ! Accoure à tes mâles accents,
Formez vos bataillons ! Tremblez tyrans et vous perfides, Que nos ennemis expirants
L'opprobe de tous les partis. Voient ton triomphe et notre gloire.
Marchons, marchons Tremblez, vos projets parricides
Qu'un sang impur Vont enfin recevoir leur prix. (bis) Refrain
Abreuve nos sillons ! Tout est soldat pour vous combattre.
S'ils tombent nos jeunes héros, Nous entrerons dans la carrière
Que veut cette horde d'esclaves La France en produit de nouveaux Quand nos aînés n'y seront plus.
De traîtres, de rois conjurés. Contre vous tout prêts à se battre. Nous y trouverons leur poussière
Pour qui ces ignobles entraves Et la trace de leurs vertus. (bis)
Ces fers dès longtemps préparés ? (bis) Refrain Bien moins jaloux de leur survivre
Français pour nous ah ! Quel outrage Que de partager leur cercueil,
Quel transport il doit exciter, Français en guerriers magnanimes Nous aurons le sublime orgueil
C'est nous qu'on ose menacer Portez ou retenez vos coups ! De les venger ou de les suivre.
De réduire à l'antique esclavage ! Epargnez ces tristes victimes,
A regret s'armant contre nous. (bis) Refrain
Refrain Mais ces despotes sanguinaires,
Mais ces complices de Bouillé,
Quoi ces cohortes étrangères Tous ces tigres, qui, sans pitié,

Olijack® Copyrights 159


Ce n'est qu'un au revoir

Ce n'est qu'un au revoir, mes frères, Ce n'est Unis par cette douce chaîne autour d'un même
qu'un au revoir feu
Oui nous nous reverrons, mes frères, ce n'est Unis par cette douce chaîne, ne faisons point
qu'un au revoir. d'adieu

Faut-il nous quitter sans espoir, sans espoir de Car Dieu qui nous voit tous ensemble Et qui va
retour nous bénir
Faut-il nous quitter sans espoir, de nous revoir Car Dieu qui nous voit tous ensemble Saura
un jour ? nous réunir.

Formons de nos mains qui s'englacent au déclin


de ce jour
Formons de nos mains qui s'englacent une
chaîne d'amour.

Olijack® Copyrights 160


Nouvelles Chansons

Olijack® Copyrights 161


Olijack® Copyrights 162
Olijack® Copyrights 163
Olijack® Copyrights 164
Index

51 je t'aime 4 Dès que le vent soufflera 118

C I
A E
Ca fait rire les oiseaux 111 Il est libre Max 106
A la claire fontaine 10, 54 Cadet Rousselle 147 Ecoute dans le vent 100 Il est né le divin enfant 129
A la fête foraine 56 Ce n'est qu'un au revoir 160 Elle descend de la montagne 40 Il était un petit navire 136
A! vous dirai-je Maman 50,154 C'est à boire qu'il nous faut 43 En passant par la Lorraine 145 Il était un vaisseau de guerre 23
Ah! le petit vin blanc 99 C'est bon pour le moral 109 En Revenant de Paris 55 Il était une bergère 73, 142
Ah, c'qu'on est bien 31 Chanson pour l'Auvergnat 120 Enfants de tous pays 102 Il faudra leur dire 105
Ainsi font, font, font 154 Chantons 131 Et on lui pèlera le jonc 36 Il pleut bergère 143
Alcoolo 28 Charlotte 96 Etoile des neiges 18
Aline 67, 110 Chevaliers de la table ronde 38
Allons à Messine 3 Colas, mon p'tit Frère 157 J
Alors regarde 124 Colchiques dans les prés 149 F
Alouette 158 Comme un ouragan 59 J'ai deux amours 22
Ami lève ton verre 32 Compère Guilleri 135 Fais comme l'oiseau 104 J'ai du bon tabac dans ma tabatière144
Au clair de la lune 75 C't envie de baiser 62 Fanchon 19 Janneton 21
Auprès de ma blonde 42 Frère Domino 39 Je cherche fortune 13
Aux marches du palais 145 Frère Jacques 157 Je n'sius pas un héros 106
D Jean - Gilles 84

B Dans la forêt lointaine 152 G


Dans le lit de Candy 68 L
Bali Balo 52 Dans mon pays d'Espagne 36 Gentil Coq'licot 150
Belle île en mer 101 Dansons la capucine 152 Globule 35 La Belle et le Cantonnier 60
Belle Rose 137 Davy Crocket 108 Gloria 130 La boîte à caca 73
Boire un petit coup 25 Debout les gars 37 Godemichet 94 La danse des queutards 34
La digue du cul 49

Olijack® Copyrights 165


La femme du vidangeur
La fille du coupeur de joints
89
111
Le moine capucin
Le musée d'Athènes
92
90
Maman, les petits bateaux
Marie Madelaine
155
20
S
La fleur aux dents 115 Le petit Cheval 114 Meunier tu dors 140 Santiano 119
La Marche Américaine 95 Le plaisir des dieux 69 Michaël est de retour 46 Planter les choux 153
La Marseillaise 159 Le Pont d'Avignon 158 Monsieur Dumollet 141 Siffler sur la colline 127
La mauvaise réputation 112 Le roi Dagobert 61 Sodome et Gomorrhe 87
La mère Michel 53 Le sirop Typhon 17 Su'l pont du Nord 14
La Mère Michel 140 Le tampax 88 N Sur les bords de la Tamise 158
La Paimpolaise 41 Le temps des cerises 126 Suzon 91
La Pastourelle 45 Le travail c'est la santé 26 Ne pleure pas, Jeannette 44
La pêche aux founes 57 Le troubadour 6 Nini peau d'chien 48
La pêche aux moules 138 L'eau vive 125 Nous n'irons plus au bois 148 T
La petite Huguette 58 Les Avants de Bayonne 29
La pine en rose 83 Les bêtises 70 Toc, toc, toc 7
La Pitchouli 83 Les Bretons 15 O Tu nous délaisse 32
La truite de Schubert 78 Les Burnes 71
Là-haut sur la colline 33 Les champs Elysées 98 Oh, ton clito ! 79
Laisse Béton 113 Les filles de Camaret 74 Ouvrez la cage aux poivrots 57 U
L'Amérique 123 Les pipes dans les champs 76
l'arène 35 Les Prémisses d'Amour 80 Un éléphant 158
L'Artilleur de Metz 81 Les Saints et les Anges 77 P Une jeune fille au métro 9
L'avion 35 Les trois orfèvres 82 Une poule sur un mur 155
Le berger fidèle 85 Les Tuyaux 5 Pernod 86 Une souris verte 155
Le bon roi Dagobert 11 L'île aux enfants 47 Phénoménal 30
Le chanteur 117 L'Père Dupanloup 66 Pirouette Cacahuète 134
Le cordonnier Pamphile 93 Lundi matin 139 Place des grands hommes
Plein ce soir
116
24
V
Le déserteur 122
Le divin enfant 27 Promenons-nous 151 Vive la rose 129
Le furet 153 M
Le grand vicaire 8
Le loup, le renard et la belette 24 Ma mère m’a donné cent sous 63 R
Le Lundi en levrette 65 Malbrough 133
Rock Collection 121

Olijack® Copyrights 166


Acknowledgements
Je tiens à remercier tous ceux qui ont participé à la réalisation de ce recueil de conneries (certains
diront de Jackeries, OK…).
Merci en particulier à mes sources d’inspiration :
Steph, pour son carnet officiel de l’ENIT,
Sandrine pour son carnet de chants scouts,
Christophe qui m’en a appris des tas avec son PEPS légendaire
Pour les sites Internet ou j’ai été traîner et dont je serais bien incapable de retrouver toutes les URL,
Pour le comité des fêtes d’Ampiac, avec qui j’ai bien révisé,
Pour toutes les soirées chantantes autour d’un verre ou d’un feu de camp où on finissait toujours à moitié rond,
Enfin, un Merci particulier à mes parents qui m’ont donné le goût de la chanson et m’endormant
aux doux sons de ces mélodieuses chansons pour m’endormir les soirs de ma plus tendre enfance.
J’espère avoir l’occasion de répéter, festoyer, et chantonner encore avec tous ceux à qui ce carnet
aura été diffusé. Je suis aussi toujours ouvert à en apprendre de nouvelles…
Bonne soirée, et n’oubliez jamais votre Bonne Humeur.
Dank U

Olijack
Olijack® Copyrights 167
Quelques dictons d’alcoolos ivrognes
Quand un verre est plein on le vide.
Et quand il est vide on le plaint.
Si les femmes ne te tuent pas, l'alcool aura ta peau.
On boira du lait quand les vaches mangeront du
raisin. L'eau est un liquide si corrosif, qu'une seule goutte
suffit pour troubler le pastis.
Si l'alcool vous gène dans le travail arrêtez le
travail. Des savants ont découvert que l'alcool contient des
hormones femelles.
Boire au volant, c'est pas bien !
En effet, après 2 bières, l'homme ne peut plus
Faut boire à la bouteille.
conduire, après 10 bières il commence à dire des
L'alcool tue lentement. conneries, et après 15 bières il doit s’asseoir pour
M'en fous je suis pas pressé... pisser!
Qui boit sans soif vomira sans effort. Savez-vous pourquoi 90 % des accidents sont causés
par des hommes en état d'ébriété ?
Vaut mieux être bourré que con, ca dure moins Parce qu'ils laissent conduire leur femme !
longtemps.

Olijack® Copyrights 168


Les p'tits trucs qui prouvent que vous zêtes fin saoul !
Vous n'avez pas le dessus en vous disputant Vous vous concentrez mieux en fermant un
avec des objets inanimés. œil.
Vous vous accrochez à l'herbe pour ne pas Le parking n'est pas au même endroit que
tomber sur le sol. lorsque vous êtes arrivé
Une analyse sanguine a montré que votre Chaque femme que vous rencontrez se
alcool contient des traces de sang. promène avec sa sœur jumelle
La lunette des WC s'obstine a tomber sur Votre lit vous fait penser au wagon du
l’arrière de votre tête. Space Montain ou a un bateau sur une mer
démontée
Vous pensez sincèrement que l'alcool est un
type d'aliment comme les lipides, glucides Votre verre s'obstine à rater l’entrée de
et protides... votre bouche
Comme c'est bizarre : il y a 24h dans une Ils ne veulent plus de vous au "Don du
journée et il vous faut un pack de 24 Sang" J’ai caché des conneries dans le Jackardier :

canettes... -
-
-
Smiles : ☺ (pp. 16,21,39,83,63,69)
Clins d’oeil : (pp. 3,53,93,98)
Pleurs : (pp. 20,154)

Et d’autres à vous de trouver….

Olijack® Copyrights 169


Olijack® Copyrights 170