TargetCarrières Ingénieur 2014

carrières TARGET

2014

e 10 édition 9 édition
e

INGÉNIEURS

Licence 3, Master 1 & 2

LES

INGÉNIEURS PEUVENT

POURSUIVRE LEURS ÉTUDES EN DOCTORAT POUR FAIRE DE LA RECHERCHE, COMME CETTE JEUNE DIPLÔMÉE DE

CENTRALE PARIS.

Domaines d’activité
pour choisir en connaissance de cause
www.targetcarrieres.fr

Les conseils des recruteurs
les étapes d’une candidature réussie

Premier emploi
les entreprises se présentent, offres de stages et d’emploi

une publication réalisée par

A quand remonte votre dernier grand frisson ?

Vous ne marchez jamais s’il est possible de courir, vous faites aujourd’hui ce que les autres feront demain, vous vivez plus vite, plus fort, vous vivez plus. Valeo tire sa force de ceux et celles qui relèvent plus de défis, prennent plus d’initiatives et saisissent plus d’opportunités. Demandez plus, découvrez l’inimitable sensation de réussir dans un secteur exigeant. Ici vos perspectives d’évolution dépasseront souvent vos attentes. Vous cherchez des sensations fortes ? Bienvenue chez Valeo.

Valeo adds value. You make it happen. *
valeo.com

La technologie automobile, naturellement

*La valeur ajoutée de Valeo, c’est vous qui la créez.

édito
Vous êtes sur le point de triompher
d’études longues et exigeantes. Reste à gérer la
transition vers votre premier emploi. Comme chaque année, Target se propose de vous accompagner dans cette démarche. Quels sont les secteurs les plus porteurs ? Comment approcher et séduire les employeurs potentiels ? Quels sont les codes et valeurs dans les domaines d’activité qui vous intéressent ? Des professionnels livrent leurs conseils. Leurs propos se croisent avec des témoignages de jeunes diplômés, récemment entrés en activité. Ils étaient à votre place, il n’y a pas si longtemps, et sont les mieux placés pour vous renvoyer l’image du candidat idéal. Le résultat, vous le tenez entre vos mains, c’est un digest indispensable à tous les futurs diplômés, à la fois guide et miroir du marché du
ERIC GARAULT

travail, tel qu’il se comporte au moment où vous vous apprêtez à y entrer. Bonne lecture !
Emmanuel Davidenkoff Directeur de la rédaction

edavidenkoff@letudiant.fr twitter.com/davidenkoff
TARGET carrières

Ingénieur 2014

3

Ce guide, disponible gratuitement dans les écoles et universités suivantes, est diffusé gratuitement dans les forums de recrutement spécialisés. Écoles d’ingénieurs généralistes École centrale Paris, Lyon, Lille, Marseille, Nantes École d’ingénieurs du Pas-de-Calais (EIPC AIEIPC) École des mines Nancy, Saint-Étienne, Paris École nationale supérieure d’ingénieurs de Caen (ENSICAEN) École nationale supérieure des techniques avancées (ENSTA) École normale supérieure de Lyon (ENS) Institut catholique des arts et métiers (ICAM) de Lille, Nantes et Toulouse Institut des sciences et des techniques de l’ingénieur de Lyon (ISTIL) Institut national des sciences appliquées (INSA) Lyon, Rennes, Rouen et Toulouse Institut national polytechnique de Grenoble (INP) Institut supérieur d’ingénieurs de Franche-Comté (ISIFC) Écoles d’ingénieurs spécialisées AgroParisTech Chimie ParisTech (ENSCP) École d’ingénieurs des technologies de l’information et du management (EFREI) École européenne de chimie, polymères et matériaux de Strasbourg (ECPM) École nationale de l’aviation civile (ENAC) École nationale de la statistique et de l’administration économique (ENSAE) École nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg (ENGEES) École nationale supérieure d’agronomie et des industries alimentaires (ENSAIA) École nationale supérieure d’arts et métiers (ENSAM) École nationale supérieure d’électronique, informatique et radiotélécommunications de Bordeaux (ENSEIRB) École nationale supérieure d’électrotechnique, d’électronique, d’informatique, d’hydraulique et des télécommunications (ENSEEIHT) École nationale supérieure d’ingénieurs de Bourges (ENSI) École nationale supérieure d’ingénieurs de constructions aéronautiques (ENSICA) École nationale supérieure de chimie de Clermont-Ferrand (ENSCCF) École nationale supérieure de chimie de Lille (ENSCL) École nationale supérieure de chimie de Montpellier (ENSCM) École nationale supérieure de chimie de Mulhouse (ENSCMu) École nationale supérieure de chimie et de physique de Bordeaux (ENSCPB) École nationale supérieure de géologie de Nancy (ENSG) École nationale supérieure de l’aéronautique et de l’espace (SUPAERO) École nationale supérieure de l’électronique et de ses applications (ENSEA ParisTech) École nationale supérieure de mécanique et aérotechnique (ENSMA) École nationale supérieure de physique de Strasbourg (ENSPS) École nationale supérieure de techniques avancées (ENSTA) École nationale supérieure des industries agricoles et alimentaires (ENSIA) École nationale supérieure des industries chimiques de Nancy (ENSIC) École nationale supérieure des ingénieurs en arts chimiques et technologiques (ENSIACET) École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne (ENSMSE) École nationale supérieure des télécommunications de Bretagne (GET-ENST) École pour l’informatique et les techniques avancées (EPITA) École spéciale des travaux publics du bâtiment et de l’industrie (ESTP) École supérieure d’électricité (Supélec) École supérieure d’informatique et applications de Lorraine (ESIAL) École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile (ESTACA) EISTI Association ESPCI ParisTech Établissement national d’enseignement supérieur agronomique de Dijon (ENESAD) Georgia Tech Lorraine IAE d’Aix-en-Provence Institut français de mécanique avancée (IFMA) Institut national d’agronomie (INA Grignon) Institut d’optique ParisTech Institut supérieur de mécanique de Paris (SUPMECA) Institut supérieur des techniques avancées de Saint-Étienne (ISTASE) Institut textile et chimique de Lyon (ITECH) Polytechnique ParisTech Ponts ParisTech (ENPC) Supélec Gif, Metz et Rennes Télécom INT Télécom ParisTech (ENST) Universités École d’ingénieurs en modélisation mathématique et mécanique (MATMECA) – Université Bordeaux 1 Polytech Clermont-Ferrand Polytech Grenoble Polytech Lille Polytech Marseille Polytech Montpellier Polytech Nantes Polytech Orléans Polytech Paris UPMC Polytech Savoie Université Aix-Marseille 3-Paul-Cézanne Université de technologies de Compiègne (UTC) Grandes écoles de commerce Audencia Nantes ESCEM Tours ESCP Europe HEC

Index des contributeurs éditoriaux
Bouygues Construction Thibaut Vieillard . . . . . . . . . . . . . . . . . page 30 Florian Gamrat . . . . . . . . . . . . . . . . . . page 23 Margot Vandorpe . . . . . . . . . . . . . . . page 16 Orange Jean-Yves Foret . . . . . . . . . . . . . . . . page 22 Marie Doulliet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . page 12 Sylvain Quief . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . page 28 Valeo Samia Ahiad . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . page 13 Yohann Kowalski . . . . . . . . . . . . . . . . page 17 Guillaume Devauchelle . . . . . . . . page 29

carrières TARGET
2014

e 10 édition 9 édition
e

Le guide TARGET carrières – Ingénieur RCS 552 018 681 Paris

• Publié par l’Etudiant, 23, rue de Châteaudun, 75308 Paris cedex 09, tél. 01.75.55.40.40, www.

INGÉNIEURS

letudiant.fr • Société éditrice : Groupe Express-Roularta. SA de 47 150 040 €. Siège social : 29, rue de Châteaudun, 75009 Paris, tél. 01.75.55.10.00.

Licence 3, Master 1 & 2

• Conseil d’administration : Rik de Nolf (président), Francis Balle (vice-président), Jean-Antoine Bouchez, Xavier Bouckaert, • Présidentdirecteur général : Rik de Nolf • Directeurs généraux délégués : Corinne Pitavy, Christophe Barbier • Principal actionnaire : Roularta Media France • Directeur de la publication : Rik de Nolf • Directrice déléguée : Chrystèle Mercier • Directeur de la rédaction : Emmanuel Davidenkoff.
Monique Canto-Sperber, Brigitte Gauthier-Darcet, Maxime de Jenlis, Emmanuel Paquette, Jan Staelens, baron Hugo Vandamme Coordination éditoriale : Céline Authemayou, Céline Manceau, Olivier Van Caemerbèke. Ont collaboré à ce numéro : Sophie Blitman, Joseph

LES

INGÉNIEURS PEUVENT

POURSUIVRE LEURS ÉTUDES EN DOCTORAT POUR FAIRE DE LA RECHERCHE, COMME CETTE JEUNE DIPLÔMÉE DE

CENTRALE PARIS.

Domaines d’activité
pour choisir en connaissance de cause
www.targetcarrieres.fr

Les conseils des recruteurs
les étapes d’une candidature réussie

Premier emploi
les entreprises se présentent, offres de stages et d’emploi

une publication réalisée par

Photo couverture : © ZIR 4 TARGET carrières

• Rédacteur en chef technique : Jean-François Laroche. Secrétaire de rédaction : Claire Bayle • Directrice artistique : Évelyne Voillaume. Conception graphique : Isabelle Glomaud. Rédactrice graphiste : Isabelle Glomaud. Rédactrice iconographe : Gertrude O’Byrne • Directrice commerciale : Chrystèle Mercier. Directeurs commerciaux adjoints : Sébastien Mercier, Camille Rabehanta, Marie Valade. Responsable marché emploi : Béatrice Tissier. Responsable produit : Marie Touffait • Trafic technique : Nafhate Ibrahima • Exécution : Sylvie Joly, Régine Nguyen, Pascal Vinette • Fabrication : Dominique Savonneau • Impression, façonnage : imprimé en France par EMD • ISSN : 1744-4837 • © l’Etudiant, décembre 2013 • Remerciements : nous tenons à remercier toutes les personnes (étudiants,
Dauce, Marie-Anne Nourry, Florian Reynaud diplômés, employeurs) qui ont contribué aux articles, ainsi que les annonceurs qui soutiennent financièrement ce projet.

Ingénieur 2014

403 m RECORD BATTU

PONT DE BALUARTE, MEXIQUE - Plus haut pont haubané du monde

Acteur global de la construction et des services, Bouygues Construction conçoit, réalise et exploite des ouvrages qui améliorent au quotidien le cadre de vie et de travail : bâtiments publics et privés, infrastructures de transport, réseaux d’énergie et de communication. Leaders de la construction durable, le Groupe et ses 55 400 collaborateurs s’engagent ainsi sur le long terme auprès de leurs clients pour les aider à bâtir une vie meilleure. www.bouygues-construction.com

Photo : Bruno Delalande - Bouygues Construction 552 045 999 RCS Versailles

T I T R E PA RT I E

sommaire
Débuter et faire carrière

Les jeunes ingénieurs ne connaissent pas la crise ................................................page 8 Ils vous décrivent leurs premiers pas professionnels ......................................page 12

■ ■ ■ ■ ■ ■

Bâtir un CV convaincant ......................page 14 Ce que veulent les recruteurs ..................page 16 Réussir ses entretiens ............................page 18 Combien vaut votre diplôme ? ................page 20 Les seniors partagent leur expérience ......page 22 Les entreprises préférées des étudiants ingénieurs ........................page 24
Domaines d’activité

Le cloud computing : de nouveaux outils, de nouveaux usages au service des entreprises ....................................page 28 Équipementier automobile : la voiture de demain se construit aujourd’hui ..........page 29 BTP : faire renaître le zoo de Vincennes ............page 30 Bouygues Construction ........................page 32 Orange ..............................................page 33 Valeo ................................................page 34

Les entreprises se présentent
■ ■ ■

6

TARGET carrières

Ingénieur 2014

Débuter et faire carrière

Les jeunes ingénieurs ne connaissent pas la crise
page 8

Ils vous décrivent leurs premiers pas professionnels
page 12

Bâtir un CV convaincant
page 14

Ce que veulent les recruteurs
page 16

Réussir ses entretiens
page 18

Combien vaut votre diplôme ?
page 20

Les seniors partagent leur expérience
page 22

Les entreprises préférées des étudiants ingénieurs
page 24

TARGET carrières

Ingénieur 2014

7

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

Les jeunes ingénieurs ne connais
Pas de raison pour les jeunes ingénieurs de broyer du noir face à la crise. Non seulement certains secteurs, l’informatique et l’aéronautique en tête, continuent tout de même de recruter, mais partout les métiers évoluent et de nouveaux besoins émergent au fil des départs à la retraite et des progrès technologiques. Revue de détail des tendances 2013.

i le marché de l’emploi est généralement plus favorable aux diplômés qu’aux jeunes qui sortent sans diplôme, les ingénieurs font partie des mieux lotis en la matière. Au sein de la promotion 2011, 76 % étaient en CDI (contrat à durée indéterminée) huit mois après le diplôme, selon la dernière enquête de l’Apec, contre 57 % en moyenne pour les diplômés de niveau bac + 4. En outre, près de 9 jeunes ingénieurs sur 10 ont un statut cadre. Surtout, ils sont perçus par les recruteurs comme « un profil qui s’adapte et qui rassure, constate Pierre Lamblin, directeur du département Études et recherche de l’Apec. Alors que les recrutements de cadres tendent à diminuer en 2013, les jeunes ingénieurs seront vraisemblablement plus épargnés. » Néanmoins, les offres d’emploi sont plus nombreuses pour certaines spécialités que pour d’au8

S

tres. Ainsi, certains secteurs industriels souffriront davantage qu’en 2012, à commencer par l’automobile, la pharmacie et la chimie. À l’inverse, d’autres comme l’aéronautique, le ferroviaire, la mécanique ou encore les équipements électriques resteront porteurs en 2013. Côté services, l’informatique et l’ingénierie R&D continuent d’attirer et de recruter nombre de jeunes diplômés. Mais les recrutements dans les services techniques se développent aussi, qu’il s’agisse des achats, de la sécurité et de la maintenance, mais aussi de la logistique et de la qualité. Des fonctions qui « confortent leur dimension stratégique, dans la mesure où elles permettent d’optimiser les coûts, analyse Pierre Lamblin. Un coût de production, détaille-t-il, repose certes sur un coût de main-d’œuvre, mais aussi ce sont aussi des matières premières et des achats qu’il faut

Le nucléaire continue de recruter, même si les embauches connaissent une petite baisse de régime. De nombreux postes sont à pourvoir dans le domaine de la maintenance des centrales (notre photo : centrale nucléaire du Blayais).
© BENOÎT PREDINE MÉDIATHÈQUE EDF

TARGET carrières

Ingénieur 2014

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

sent pas la crise
gérer au plus juste tout en garantissant la qualité et en assurant la sécurité. Dans un contexte conjoncturel compliqué, voire incertain, ce sont là des fonctions vitales. »
Aéronautique

Secteur en plein développement, l’aéronautique poursuit la reprise entamée en 2010. Après avoir recruté 10 000 personnes sur les deux années 2011 et 2012, Airbus indique que 3 000 postes supplémentaires sont à pourvoir en 2013. 40 % d’entre eux sont destinés à de jeunes diplômés ayant moins de trois ans d’expérience, soit 1 600 postes, les ingénieurs formant le plus gros des troupes. De son côté, le groupe d’aéronautique, de défense et de sécurité Safran prévoit d’embaucher 7 000 personnes en 2013, dont 2 500 jeunes ingénieurs (et plus de 1 000 en France). Les recrutements sont liés à la croissance de l’activité, couplée à de nombreux départs à la retraite dans les entreprises du groupe. Côté métiers, si, comme le souligne Jean-Luc Bérard, DRH (directeur des ressources humaines) de Safran, « les recrutements couvrent la totalité du spectre d’ingénieur », Safran souhaite mettre l’accent sur l’innovation. La priorité est donc donnée à la R&D dans les recrutements. « Le transport aérien devrait encore croître, mais à condition de résoudre l’équation du pétrole cher », pronostique Pierre Fabre, directeur de Snecma, société de Safran spécialisée dans la fabrication de moteurs pour l’industrie aéronautique et spatiale. « Il faut que nous concevions des moteurs qui consomment en moyenne 1 % de moins par an, d’où un nécessaire investissement dans la technologie. » Au total, 12 % du chiffre d’affaires de l’entreprise sont consacrés à la R&D.
Assurance

ou une catastrophe naturelle. D’autre part, les assureurs qui se lancent sur de nouveaux marchés ont besoin de créer de nouveaux modèles pour définir de meilleurs produits. C’est le cas, par exemple, des risques informatiques, avec le développement de produits d’assurance antihackers. « Tout cela demande des capacités de rigueur, de conceptualisation, de modélisation ou encore d’analyse des process », énumère José Milano, qui estime que « les ingénieurs apportent tout ou partie de ces compétences ». Enfin, il ne faut pas oublier que les métiers de l’assurance sont aussi des métiers de service, dans lesquels le suivi de la relation client est de plus en plus important. « Nous attendons de nos ingénieurs de véritables qualités humaines », insiste José Milano. Pour être fondamentale, la technique ne fait pas tout !
Banque

<

La complexification des produits proposés, des services et des demandes des clients crée un besoin de jeunes ingénieurs dans l’assurance. « Par le passé, nous répondions à une demande plus simple, commente José Milano, directeur des affaires sociales à la FFSA (Fédération française des sociétés d’assurances). Aujourd’hui, nous devons nous adapter à un environnement de plus en plus concurrentiel. » D’où la volonté d’individualiser l’offre et de mieux maîtriser le risque. D’une part, les modèles de souscription doivent être révisés et raffinés, notamment après un sinistre important comme un accident industriel

En 2012, le niveau de recrutement a ralenti dans le secteur bancaire même s’il est resté élevé, se situant dans une fourchette de 23 000 à 25 000 personnes. Alors qu’il recherchait traditionnellement surtout des bac+2/+3, les bac+4/+5 sont également recherchés dans les nouvelles embauches. Parmi eux, plusieurs centaines de jeunes ingénieurs, appelés à travailler aussi bien sur les systèmes informatiques que dans les métiers spécifiquement bancaires : « La banque dans tous ses aspects devient de plus en plus technicienne, ce qui explique le recours croissant aux profils de très bons niveaux », explique Jean-Claude Guéry, directeur des affaires sociales de l’AFB (Association française des banques). Si, depuis la crise, les salles de marché des grandes banques de financement et d’investissement recrutent aujourd’hui peu de traders, et moins d’ingénieurs pour concevoir de nouveaux produits financiers, les aspects de contrôle et de sécurité se renforcent, d’où des besoins en informaticiens dans ce qu’on appelle les métiers du « middle et back office », liés à la gestion et au suivi des transactions. Mais attention, ces métiers sont en voie d’automatisation ou de sous-traitance, et les recrutements se raréfieront. Bien sûr, les banques font appel à des prestataires extérieurs qui fabriquent les nouveaux produits, mais elles ont besoin d’ingénieurs en interne pour définir les besoins, rédiger les appels d’offres et plus largement coordonner l’ensemble. Les ingénieurs sont également appréciés dans les activités
TARGET carrières

Ingénieur 2014

9

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

de crédit pour le développement de projets corporate. À condition, toutefois, de s’être dotés d’une culture financière, grâce à une option choisie dans leur cursus ou une formation complémentaire à leur diplôme. D’une manière générale, résume le directeur des affaires sociales de l’AFB, « la banque, c’est beaucoup de chiffres et d’informatique ! Les ingénieurs ont cette appétence, et les dispositions scientifiques et mathématiques requises pour travailler dans ce secteur. »
Bâtiments et travaux publics

Wermuth – ce que s’attachent à faire de plus en plus d’écoles. Les profils attendus, selon lui, sont ceux de « jeunes à la fois curieux et capables d’acquérir des connaissances et des compétences au fur et à mesure de leur immersion dans l’entreprise ». Autrement dit de se former tout au long de la vie.
Informatique et nouvelles technologies

en
<

S’il reste pourvoyeur d’emplois, le secteur de la construction poursuit un ralentissement de son recrutement dû à une activité en perte de vitesse. Entre 7 000 et 8 000 embauches de cadres sont néanmoins prévues en 2013. Les entreprises sont confrontées à une difficulté structurelle, liée notamment « au déficit d’image du secteur auprès des jeunes et à la faible mobilité dans ces postes », explique Pierre Lamblin, directeur du département Études et recherche de l’Apec. Le BTP continue ainsi à offrir de nombreuses opportunités pour les jeunes ingénieurs, dans les grands groupes « mais aussi au sein des PME qui ont pris conscience de la nécessité pour elles de renforcer l’encadrement », souligne Jacques Wermuth, président de la commission Encadrement et enseignement supérieur de la FFB (Fédération française du bâtiment). Si les jeunes ingénieurs restent largement attendus sur les postes de conducteurs de travaux, les chefs de projets sont aussi très demandés : « Les entreprises recherchent des ingénieurs capables de prendre en main l’ensemble des opérations, depuis le début des études jusqu’à la livraison au client », détaille Jacques Wermuth. Aujourd’hui, des besoins se font aussi davantage sentir autour des études réalisées en amont des chantiers. « On observe un changement d’habitude des entreprises autour de l’idée qu’un chantier bien préparé est à moitié gagné ! poursuit le responsable de la FFB. Qu’il s’agisse d’études techniques ou d’études de prix, les entreprises ont aujourd’hui conscience que le temps passé à organiser un chantier, c’est du bénéfice engrangé. » D’où un intérêt croissant pour les ingénieurs méthodes, qui travaillent en amont d’un chantier dans une perspective d’optimisation, car il faut réaliser des économies tout en recherchant les meilleurs matériaux et les meilleurs process et en tenant compte des problèmes de sécurité. Quant au développement durable, « ce n’est pas forcément une spécialité en soi qui intéresse les entreprises, mais le fait d’avoir été sensibilisé à ces problématiques est apprécié », affirme Jacques
10

bref
<

MISEZ SUR L’ALTERNANCE Véritable marche vers l’emploi, l’alternance apparaît de plus en plus comme une manière de faciliter, voire d’améliorer son insertion, notamment au niveau de la rémunération. D’après une enquête 2011 de l’Apec, le salaire médian annuel des jeunes diplômés ingénieurs atteignait en effet 34 800 € brut pour ceux qui avaient suivi une formation en alternance, contre 31 900 € pour les autres. Une formule payante sur laquelle vous pouvez miser.

Bien que la crise économique affecte tous les secteurs, pas d’inquiétude à avoir si vous souhaitez vous diriger vers l’informatique et les nouvelles technologies : le marché reste porteur. « Même si 2013 ne sera vraisemblablement pas aussi dynamique que 2012, près de 30 000 postes vont être à pourvoir cette année », annonce Pascal Brier, président de la commission communication du Syntec numérique, l’organisation professionnelle du secteur, et vice-président d’Altran. En outre, la légère baisse des recrutements concerne peu les débutants. Quelque 10 000 jeunes diplômés, essentiellement d’écoles d’ingénieurs, sont attendus par les entreprises. « Plusieurs métiers de l’informatique sont en forte tension, observe Pascal Brier, qu’il s’agisse du développement Web 2.0, de l’administration de bases de données, de la gestion de projet ou encore des métiers nouveaux autour des applications mobiles, du cloud computing ou du big data ». De plus, « on oublie parfois qu’au-delà de l’informatique de gestion, de nombreux projets appliqués dans l’industrie demandent des compétences en informatique », ajoute Pascal Brier. Et de citer en exemple la fabrication d’un radar complexe, pour la défense ou le spatial, qui nécessite de calculer la forme de la lentille. S’il s’agit là d’un travail d’informaticien, des connaissances en optique sont les bienvenues ! D’une manière générale, sortir d’une école spécialisée peut ainsi être un atout dans la mesure où cela permet de bien comprendre le produit en lui-même. Si l’industrie fait appel à des informaticiens, les sociétés de services et de conseil en informatique (aujourd’hui rebaptisées « entreprises de services du numérique ») restent les plus grands recruteurs, elles qui représentent 80 % des volumes d’emploi. À titre d’exemple, sur les 2 200 postes qui vont être ouverts en 2013 par Altran, 1 000 sont destinés aux jeunes diplômés – et 1 200 aux « jeunes expérimentés », qui travaillent depuis deux à cinq ans. Au sein des SSII, les nouvelles recrues peuvent devenir consultants juniors, mais aussi ingénieurs en développement ou encore chefs de projet juniors, à ceci près que ce dernier métier « demande des compétences spécifiques et donc

TARGET carrières

Ingénieur 2014

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

une certaine expérience », tempère Pascal Brier. C’est pourquoi les jeunes qui ont effectué des stages longs, notamment pendant une année de césure, ou qui ont suivi leur formation en apprentissage sont particulièrement appréciés comme chefs de projet. Au total, environ 4 000 alternants travaillent aujourd’hui dans des entreprises du secteur des nouvelles technologies.
Énergie nucléaire

Quels que soient les débats sur la politique de la France – et d’autres pays – en matière de nucléaire, la filière continue de recruter. Après un ralentissement annoncé en 2012, « Areva a repris un rythme de 1 000 recrutements par an, dont 300 à 400 cadres, 20 % des emplois exigeant des connaissances spécifiquement nucléaires », observe Xavier Vitart, directeur de l’INSTN (Institut national des sciences et techniques nucléaires). De son côté, EDF poursuit ses recrutements. En effet, l’entreprise publique prévoit de recruter de 500 à 600 ingénieurs par an au moins jusqu’en 2016, spécifiquement dans le nucléaire. Il faut dire que 40 % des départs à la retraite d’EDF concernent ce secteur, ce qui explique les importants besoins d’ingénieurs pour l’exploitation des centrales. « Un autre secteur monte en puissance, analyse Xavier Vitart : celui de la maintenance nucléaire. Outre les besoins liés à sa pyramide des âges, EDF se prépare, via l’opération Grand Carénage, à augmenter la durée de vie de ses centrales et à se conformer aux recommandations des évaluations complémentaires de sûreté réalisées suite à l’accident de Fukushima. » Plus largement, l’entreprise connaît une hausse des recrutements depuis 2007 et prévoit 6 000 embauches pour 2013. Parmi eux, environ 1 800 ingénieurs devraient rejoindre EDF, dont 75 % de jeunes diplômés. « Nous recherchons des profils très variés pour couvrir nos quelque 240 métiers, qu’il s’agisse d’ingénieurs généralistes, mais aussi d’automaticiens, de chimistes ou de spécialistes des matériaux, précise Marianne Laigneau, DRH du groupe EDF . Tous sont ensuite formés aux spécificités de nos métiers. »
Énergies renouvelables

En outre, le secteur est soumis à d’importants changements de réglementation qui rendent le marché très fluctuant d’une année, et même d’un semestre à l’autre. Néanmoins, les objectifs du Grenelle de l’environnement permettent, à moyen terme, d’offrir des perspectives relativement optimistes. En effet, les prévisions à l’horizon 2020 font apparaître une croissance des emplois : de 10 000 aujourd’hui à 57 000 pour l’éolien et de 18 000 à 56 000 pour le photovoltaïque – des recrutements qui devraient concerner un tiers d’ingénieurs. « Il y a de la place pour les ingénieurs dans les énergies renouvelables, conclut Cyril Carabot, mais le secteur est de plus en plus concurrentiel. »
Transports automobile et ferroviaire

Tous les métiers de l’informatique sont en tension. Pas d’inquiétude donc dans ce secteur où quelque 10 000 jeunes diplômés sont attendus dans les entreprises chaque année.

L’avenir est incertain pour les énergies renouvelables. Si le marché s’est fortement développé ces dernières années, « les options et spécialités concernant les énergies renouvelables se sont aussi multipliées dans les écoles, y compris les plus prestigieuses, note Cyril Carabot, secrétaire général du Syndicat des énergies renouvelables. À tel point qu’aujourd’hui la concurrence est extrêmement forte entre les diplômés. » Autrement dit, les places sont chères.

Chômage partiel, licenciements et mesures d’économies : la conjoncture est mauvaise dans le secteur automobile, largement touché par la crise économique, même si les ingénieurs ont pu être un peu plus épargnés que d’autres fonctions. L’année 2014 devrait être une année aussi difficile que 2013. Apparaissant de plus en plus comme une alternative à la route, le ferroviaire devrait en revanche continuer à progresser. Le secteur bénéficie d’un fort soutien politique, en France comme en Europe, en raison notamment des engagements pris par les États en matière de réduction des gaz à effet de serre. De grands projets sont programmés pour les vingt à vingt-cinq ans à venir : nouvelles lignes de TGV , projet de liaison ferroviaire transalpine entre Lyon et Turin, modernisation des transports en commun…
©
AVEC

SOPHIE BLITMAN, FLORIAN REYNAUD
TARGET carrières Ingénieur 2014 11

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

Ils vous décrivent leurs premiers pas professionnels
Récemment insérés dans la vie active, de jeunes professionnels vous racontent leur intégration. Comment se passe leur travail au quotidien ? Qu’est-ce qui les passionne ? Quelles sont les clés de leur réussite ? Sans édulcorer la réalité, ils confient ce qui constitue les avantages et les contraintes de leur profession.

Il faut savoir se réorienter

J

MARIE DOULLIET, ingénieur réseau de production chez NEOCLES CORPORATE, filiale du GROUPE ORANGE. Elle a obtenu son master 2 à Supinfo Paris (2012).

e suis ingénieur réseau de production chez Neocles Corporate, filiale du Groupe Orange spécialisée dans la virtualisation et le cloud computing privé. Concrètement, cela consiste à faire fonctionner simultanément plusieurs machines virtuelles sur une seule machine physique. Je suis le premier contact avec le client, je gère leurs demandes et les incidents (coupures réseau, de gestion de flux, de câblage…), j’assure le maintien des plates-formes. C’est un métier très intéressant, formateur et dynamique car les technologies évoluent sans cesse.

m’ont alors conseillé de suivre le même cursus. Supinfo m’a permis de passer ma dernière année de master 2 à Londres pour perfectionner mon anglais. À l’issue de mon stage de fin d’études chez Neocles, j’ai signé mon CDI.
Diplomatie et pédagogie

La raison du réseau

Initialement, je souhaitais devenir ingénieur du son. Mais des professionnels du métier m’ont alertée sur les faibles débouchés et sur les difficultés liées au statut d’intermittent du spectacle. Or, je cherchais un métier stable. J’étais alors en DUT génie électrique informatique industrielle à Villed’Avray. Comme je pouvais encore m’orienter vers l’informatique, j’ai choisi de faire mon stage de fin de DUT dans une société de services spécialisée dans les réseaux informatiques. Deux de mes collègues, diplômés d’un master 2 à Supinfo,

Les qualités à avoir pour réussir dans ce poste sont : une bonne résistance au stress, une capacité à rester calme et diplomate en toutes circonstances, et enfin il faut être pédagogue afin de pouvoir expliquer une situation avec des termes non techniques. Je conseille à tous les étudiants de ne pas négliger les stages. Ils permettent de bien comprendre un métier et, en effectuant des tâches qui ne nous plaisent pas, cela peut également nous aider à déterminer le domaine d’activité qui nous correspond le mieux. Enfin, n’oubliez pas que les sites de recrutement comme LinkedIn, Monster ou Viadeo sont aujourd’hui très importants. Il est donc essentiel de rendre visible son CV et de soigner son image sur les réseaux sociaux. Elle est souvent le premier « contact » qu’aura, avec vous, un recruteur.

12

TARGET carrières

Ingénieur 2014

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

Un parcours au cœur de l’innovation
e fais partie d’une équipe de R&D qui a pour mission de concevoir de nouveaux systèmes J d’aide à la conduite. Ce travail d’équipe consiste à spécifier et à suivre des développements de prototypes de nouveaux produits ou nouvelles fonctions, jusqu’à la fin de l’étude de faisabilité. Il y a quelques années, les systèmes que nous développions étaient vendus sur des véhicules haut de gamme. Aujourd’hui, la tendance évolue et la sécurité apportée par nos systèmes les rend incontournables sur tous les segments. Depuis mon arrivée chez Valeo, j’ai travaillé sur plusieurs sujets de recherche avec différents niveaux de contribution. J’ai débuté en tant qu’ingénieur R&D avec pour mission le développement d’un système d’automatisation des antibrouillards : une caméra embarquée avec un algorithme de traitement d’image détecte la présence de brouillard, estime la visibilité et commande les modules d’éclairage afin d’obtenir une visibilité optimale.
Guidés et responsabilisés

SAMIA AHIAD, Chef de Projet Junior chez VALEO. Diplômée ingénieur d’État en informatique industrielle (2007, ENSA Agadir) et d’un master en robotique et en traitement d’image (INSA Rouen, 2008).

Être motivé par les sujets innovants et avoir une rigueur naturelle sont des qualités indispensables

pour réussir dans ce métier. Les compétences techniques (optique, logiciel, électronique…) sont essentielles dans une équipe pluridisciplinaire couvrant de nombreux projets. Un ou une jeune diplômé(e) est facilement intégré(e) car nous sommes pris en charge sur le plan technique et personnel, notamment grâce aux formations. Nous sommes donc responsabilisés progressivement jusqu’à devenir autonomes. Une nouvelle recrue peut commencer par le développement de composants qui seront intégrés ensuite dans des véhicules prototypes. Elle peut aussi se voir confier des présentations de résultats ou des démonstrations pour un constructeur. Plusieurs évolutions sont possibles en fonction du profil et du souhait de chacun. Un ingénieur peut par exemple devenir Expert dans un domaine technique, comme il peut choisir de faire de la gestion des projets transverses. Quelle que soit l’orientation professionnelle souhaitée, nous sommes guidés pour atteindre notre objectif. En ce qui me concerne, mes missions ont évolué cette année, car j’ai été nommée Chef de Projet Junior. J’ai donc de nouvelles responsabilités sur des sujets innovants et passionnants.

Suivez la s voie de vo ambitions

Acteur majeur du transport public de voyageurs en Europe et dans le monde, Keolis développe des solutions de mobilité sur mesure, adaptées aux attentes des voyageurs et des collectivités.

EN FRANCE & À L’INTERNATIONAL

Rejoignez Keolis en intégrant notre graduate programme

IN N O VA TI O N

-

Pépinière manager d’exploitation Pépinière méthodes d’exploitation Pépinière marketing Pépinière maintenance Pépinière métro-tramway (programme France et International)

www.keolis.com - Rubrique Talents Jeunes diplômés > La pépinière Keolis

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

Bâtir un CV convaincant
Au-delà de la formation et des expériences professionnelles, comment remplir les autres rubriques du CV : langues pratiquées, compétences informatiques, hobbies… ?
Réactualisez vos connaissances : quel est l’intérêt, en 2013, de maîtriser Word 97 ou Windows 2000 ?
Évaluez votre niveau en langues

Ce n’est pas à vous que votre CV doit plaire... mais aux recruteurs. Ne racontez pas votre vie. Sélectionnez les informations les plus pertinentes pour l’entreprise et le poste.

Ne négligez jamais les langues, ce type d’information ne peut que vous rapporter des points ! Listezles et indiquez votre niveau, même si vous n’avez que des notions. L’essentiel est d’être honnête avec vous-même pour chacune des langues présentées. Si votre niveau est plutôt correct, il est dans votre intérêt de décrocher un diplôme de chambre de commerce ou un certificat connu des recruteurs, comme le TOEIC (Test of English for International Communication) et de préciser la date d’obtention si elle est récente (moins d’un an). résenter chronologiquement sur un CV vos années d’études, les diplômes obtenus et le détail de vos stages, vous savez faire… Mais que préciser ensuite ? Mentionner tous ses loisirs, est-ce vraiment indispensable ? Faut-il, par exemple, mettre en valeur ses connaissances en informatique ? Quant aux langues, doivent-elles faire l’objet d’une rubrique à part ? « Il est toujours pertinent de faire ressortir sur un curriculum vitae ses compétences linguistiques et informatiques, à condition d’être précis sur son degré de maîtrise de la langue ou des logiciels », indique Guillaume Verney-Carron, dirigeant du cabinet Personalis. Après, ces informations peuvent faire l’objet d’une rubrique à part, intitulée simplement « Compétences linguistiques et informatiques » ou être insérées dans la rubrique « Formation ». Elles peuvent également, selon le poste visé, figurer en tête du CV.
Informatique : soyez à jour !

P

Misez sur vos séjours à l’étranger

Tout séjour (académique ou pour un stage) à l’étranger supérieur à trois semaines doit être mis en valeur. Celui-ci fournit au recruteur de précieuses indications sur votre niveau linguistique. Car se former à une langue étrangère, c’est bien ; connaître un pays et sa culture, c’est encore mieux... Il est parfois préférable de placer les séjours, ou toute formation complémentaire en langue, à l’endroit du CV qui traite des compétences linguistiques. Certains candidats se dévalorisent en plaçant leurs séjours dans les loisirs, leurs études à l’étranger dans la rubrique « Formation » et leur niveau en langues dans une rubrique à part.
Centres d’intérêt : défendez vos passions

Il est pertinent de citer les logiciels que vous maîtrisez en précisant de quelle manière vous savez les utiliser (« maîtrise de… », « notions de… »). C’est une information qui rassure le recruteur. Dans certains cas, elle est même une condition sine qua non. Quelques candidats ajoutent même « Internet » pour montrer qu’ils maîtrisent la communication 2.0 en donnant l’adresse de leur blog et/ou de leur compte Twitter. Pourquoi pas ? Ces informations ne peuvent pas vous desservir. En revanche, l’obsolescence du matériel ou des logiciels cités pourrait faire mauvais effet.
14 TARGET carrières Ingénieur 2014

« Pratique régulière du badminton », « Intérêt pour la photographie » : ce type de mentions est-il vraiment nécessaire ? Si beaucoup de recruteurs jettent un œil à la rubrique « Hobbies », ils n’en font pas forcément tous la même lecture. Mais, très souvent, la partie dédiée aux loisirs peut vous permettre de vous distinguer des autres candidats, à compétences égales. Si un élément interpelle le recruteur, attendez-vous donc à ce qu’il l’aborde durant l’entretien. Et préparez-vous à répondre à ses questions. Ainsi, si vous indiquez « lecture », il se peut qu’on vous demande quels sont les trois derniers livres que vous avez lus. Sécher n’est alors même pas envisageable !
© CÉLINE MANCEAU
ET

MARIE-ANNE NOURRY

En partenariat avec

Diplômés de filière scientifique de bac + 3 à bac + 8, venez rencontrer les entreprises qui recrutent : alternance, CDD, CDI.

5 édition

e

FORUM
de

Conférences et ateliers CV

RECRUTEMENT des SCIENTIFIQUES
3 juin 2014 9 h 30 à 18 h 00 UPMC IS V
Au sein de l’Atrium - 4, place Jussieu - PAR

d'Île-de-France

e

Tout le programme sur

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

Ce que veulent les recruteurs
Des professionnels du recrutement vous font part des qualités et de l’attitude que doit posséder la « perle rare ». Avec des conseils s’inspirant de la réalité professionnelle, ils se sont donné pour mission de vous aider à démarrer votre recherche d’emploi sur de bonnes bases. Des critères distinctifs pourraient vous permettre de vous différencier de la masse des candidats ? Sans détour, les recruteurs vous confient ce qu’ils attendent vraiment de vous.

Compétence, curiosité et dynamisme

D

MARGOT VANDORPE, chargée de relations écoles & marque employeur chez BOUYGUES CONSTRUCTION SA.

ans la masse des candidatures que nous recevons, ce qui fait la vraie différence, c’est la motivation pour nos métiers, ce qu’on identifie parfois très tôt dans le parcours. Peu importe l’école qui a formé le postulant pourvu qu’il possède la compétence technique. Avant tout, nous voulons percevoir une vraie capacité d’investissement et une réelle motivation. En plus de cette appétence pour le BTP, nous apprécions de ressentir une ouverture culturelle. Car, à moyen terme, ce sera le levier d’une mobilité fonctionnelle et/ou géographique, mais aussi d’un véritable investissement sur des missions transverses. Cette « curiosité » est la garantie d’une évolution riche et pleine de succès.

Vite responsabilisé

Les missions confiées au nouveau recruté dépendent essentiellement de la filière choisie. Après un parcours d’intégration qui lui permettra de faire connaissance avec les responsables des différentes filières de l’entreprise, mais aussi avec des
16 TARGET carrières Ingénieur 2014

membres du CODIR, le nouveau collaborateur sera très rapidement responsabilisé. « Quand on nous confie un chantier, on devient en quelque sorte un chef d’entreprise, me racontait récemment Cindy, jeune ingénieur Travaux chez Bouygues Bâtiment Île-de-France. Il faut être réactif et capable d’anticiper les imprévus. À chaque nouveau chantier, nous participons à l’amélioration de notre cadre de vie. » Notre dispositif de formation, nos événements internes, les entretiens annuels d’évaluation sont autant d’outils qui permettent au jeune collaborateur d’acquérir de nouvelles compétences, d’évoluer dans sa filière, mais également de faire connaître ses souhaits pour l’avenir, voire de changer de métier. En bref, différents scénarios de carrière s’offrent à un jeune embauché motivé. Pour nous, l’implication est le maître mot d’un bon démarrage. Montrer son énergie, son enthousiasme est la clé de la réussite. Alors faites comme Cindy, venez (vous) bâtir une vie meilleure avec nous !

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

Soyez les acteurs de votre carrière

N

YOHANN KOWALSKI, Coordinateur Développement RH chez VALEO SYSTÈMES THERMIQUES. Diplômé de l’IGS (Institut de gestion sociale, Lyon, 2010).

ous recherchons de jeunes talents passionnés, curieux, mobiles et qui ont l’esprit d’équipe. Nous attendons également des jeunes diplômés qui nous rejoignent qu’ils aient un intérêt fort pour l’industrie, l’innovation et qu’ils souhaitent relever de nouveaux challenges. Parmi les candidatures que nous recevons, de nombreux critères peuvent faire la différence. Par exemple, un parcours international, une première expérience en stage, apprentissage ou VIE dans l’automobile, des compétences techniques spécifiques et rares (mécatronique, PLM, systèmes embarqués…) ou encore une double compétence ingénierie et business. Un(e) candidat(e) dont la personnalité démontre une adéquation avec les valeurs du Groupe et nos objectifs d’excellence opérationnelle pourra aussi se distinguer.

pour des missions en qualité ou méthodes/processus industriels sur un site de production. Les opportunités d’évolution sont réelles. Un ingénieur dans le réseau R&D peut ainsi rapidement prendre la responsabilité d’une équipe dans un laboratoire ou un bureau d’études. S’orienter vers la filière interne d’expertise technique de Valeo est également une option. Il est en outre possible de rejoindre des équipes projets (innovation, développement, vie-série) ou encore les départements commercial, marketing ou achats. Le Groupe offre de nombreuses possibilités d’évolution au sein d’une même fonction ou transversalement vers une autre fonction ou au sein de différents Pôles d’activité, en France comme à l’international.
Apprendre en permanence

De grandes possibilités d’évolution

Un jeune ingénieur qui rejoint notre Groupe peut, par exemple, intégrer un Centre de Recherche et Développement pour faire de la conception (mécanique, électronique…), de la simulation, voire des essais (laboratoires acoustique, matériaux, etc.). Il peut aussi être recruté

Je conseille aux futurs diplômés de choisir un univers professionnel exigeant pour continuer à apprendre en permanence et développer de nouvelles compétences. Il est également très important qu’ils soient force de proposition et prennent des initiatives. Enfin, qu’ils n’hésitent pas à s’exposer à l’international grâce à des missions ou projets spéciaux. En quelques mots : soyez acteurs de votre carrière.

Votre carrière commence ici…
TARGET
IN G É NI EU RS
2014
e édition 10 9 édition
e

carrières
Licence 3, 2 Master 1 &

Demandez votre guide gratuit auprès des services Carrières de votre école ou de votre université.
ivité Domaines d’act
pour choisir en connaissance de cause
arrieres.fr www.targetc

TARGET carrières
2014
e 10 édition 12 édition
e

carrières TARGET
RI DI QU E SE CT EU R JU
LA
D’AVOCAT PROFESSION . DE FEMMES COMPTE 53% DES AVOCATS LES DEUX TIERS ÉS SONT SPÉCIALIS DANS LE CONSEIL . AUX ENTREPRISES

2014

e édition 10 10 édition
e

BAN QUE , FIN ANC E, AUD IT

Licence 3, 2 Master 1 &

Les conseils des

recruteurs

Premier emploise

les étapes d’une candidature réussie

les entreprises de présentent, offres i plo stages et d’em

Licence 3, Master 1 & 2

ivité Domaines d’act
pour choisir en connaissance de cause
arrieres.fr www.targetc

Les conseils des

recruteurs

Premier emploi

les étapes d’une candidature réussie

les cabinets se de présentent, offres i plo stages et d’em
ion réalisée par

une publicat

par ion réalisée une publicat

pour choisir en connaissance de cause
www.targetcarrieres .fr

Domaines d’activité

les étapes d’une candidature réussie

Les conseils des recruteurs

les entreprises se présentent, offres de stages et d’emploi
une publication réali sée par

Premier emploi

Plongez au cœur des métiers : tendances, conseils, offres de stages et d’emploi…

TARGET carrières

Ingénieur 2014

17

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

Réussir ses entretiens
Un seul impair et… l’entretien d’embauche peut vous être fatal. Pour éviter de répéter certaines erreurs types, voici 10 recommandations pour le jour dit.
’entretien d’embauche sert avant tout à valider votre savoir-être (le CV montrant, lui, votre savoir-faire). L’étape déterminante de votre recrutement se jouera donc lors de ce face-à-face. Et tout peut aller très vite. En quelques minutes, votre attitude, qui passe autant par le verbal que le non-verbal, peut séduire un recruteur… ou le rebuter. Pour mettre toutes les chances de votre côté, suivez les dix commandements suivants.
Être à l’heure

L

La ponctualité est la première règle à respecter lors d’un entretien. Estelle Raoul, directrice senior chez Page Personnel, préconise de se présenter avec « cinq à dix minutes d’avance ». Une fois sur place, « sortez un magazine, ajoute-t-elle, n’hésitez pas à parler avec les personnes présentes, cela permet d’évacuer le stress et de faire preuve de sociabilité. Avant ce rendez-vous, vous aurez bien sûr vérifié votre itinéraire en anticipant les éventuels problèmes de circulation. Si, malgré tout, vous veniez à être en retard, passez un coup de téléphone pour prévenir. Et présentez vos excuses en arrivant.
Choisir un look adapté

Rien ne vaut les valeurs sûres : costume, tailleur… le tout dans des couleurs neutres. Misez sur l’élégance et la discrétion – attention au maquillage qui doit rester léger et à la hauteur des talons quand vous n’avez pas l’habitude d’en porter. « Ne confondez pas décrocher un job dans une boîte et s’habiller pour sortir en boîte », souligne avec ironie Nicolas Pradon, DG du cabinet Pradon, une société d’administration de biens. « Il faut se sentir bien », résume Gwenaëlle Quénaon-Hervé, directrice générale adjointe et cofondatrice de RégionsJob. Et s’adapter à l’image de l’entreprise.
Éviter d’être arrogant

l’écoute, c’est là que ça se joue », prévient Gwenaëlle Quénaon-Hervé. Donner des signes d’impatience ou d’arrogance démontre tout simplement votre absence d’égards pour votre interlocuteur. « Ne croisez pas les bras, soyez ouvert et avenant », insiste Gwenaëlle Quénaon-Hervé. Prendre des notes est un bon moyen de ne pas avoir l’air trop sûr de vous. Relancez également votre interlocuteur avec des questions précises sur le poste à pourvoir.
Montrer sa motivation

Détendez-vous et souriez... vous êtes en entretien. Cet exercice est avant tout un échange qui doit permettre aux recruteurs de valider la bonne impression donnée par votre CV.

Les règles de savoir-vivre et de courtoisie doivent être respectées. Consulter son portable pendant que le recruteur cherche un papier, par exemple, ou oublier de mettre son téléphone sur silencieux peut s’avérer rédhibitoire. « Le respect de la parole et de tout ce qui gravite autour de
18 TARGET carrières Ingénieur 2014

« À niveau de qualification égale, c’est la motivation qui fait la différence », soutient Catherine de Verdière, directrice de Bonnel Conseils Associés et membre de Syntec, conseil en recrutement.

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

Pourtant, nombreux sont les recruteurs à se plaindre du peu d’entrain de certains postulants. « Un jour, une jeune fille m’a dit qu’elle n’avait aucune motivation pour travailler dans l’entreprise ! » se souvient Gwenaëlle Quénaon-Hervé. À l’inverse, la motivation ne se manifeste pas en usant de superlatifs. Le moyen le plus sûr de rassurer le recruteur sur votre engagement, c’est de venir informé sur l’entreprise et ses besoins en termes de recrutement. « On ne peut pas être motivé par un poste dont on ne connaît rien », plaide Estelle Raoul.
Pr ô ner son authenticité

lité : obtenir des précisions, après l’entretien, par un appel téléphonique auprès du service des ressources humaines, non pas sur votre cas personnel, mais sur la politique salariale de l’entreprise.
Oublier la rancune

Lors d’un entretien d’embauche, il s’agit d’être soi-même en mieux. « C’est comme au début d’une relation amoureuse : il faut se montrer sous son meilleur jour, toujours à son avantage », rappelle Gwenaëlle Quénaon-Hervé. Pour autant, « ne mentez pas, vous serez démasqué », relève Estelle Raoul. Ne niez pas les questions du recruteur qui vous embarrassent. Soyez authentique. Catherine de Verdière préconise de toujours parler en termes positifs : « Cela démontre la capacité du candidat à rebondir, à aborder les choses sous un angle constructif. » Sur les sujets qui vous paraissent sensibles, préparez votre discours avant l’entretien afin de ne pas vous empêtrer dans vos explications ; positiver, ce n’est pas mentir.
Atténuer son stress

Que l’organigramme pyramidal de la plupart des entreprises vous pose problème ou que votre ancien patron ait eu des méthodes contestables, « ce n’est pas du tout indispensable d’en parler », recommande Gwenaëlle Quénaon-Hervé. « Comment pouvons-nous faire confiance à quelqu’un qui dénigre son ex-patron ? Nous savons que nous serons les prochains sur cette liste de reproches », surenchérit Catherine de Verdière. Évitez donc le sujet. Et si le recruteur l’aborde, faites preuve d’esprit critique et de recul, en affirmant qu’on ne peut pas toujours s’entendre avec tout le monde et que cette expérience malheureuse vous a beaucoup appris. Surtout sur vous-même.
Laisser de c ô té sa vie personnelle

Les questions « Comment vous percevez-vous ? » et « Comment les autres vous perçoivent-ils ? » sont déterminantes lors d’un l’entretien d’embauche. Pour autant, le recruteur n’est pas là pour que vous vous épanchiez sur son épaule. Vous n’êtes pas obligé de répondre aux questions trop précises sur votre vie, ni d’aborder de vous-même vos difficultés de recherche d’emploi ou de vie de couple.
Préparer la rencontre

Éprouver du stress n’est pas une erreur en soi. Ce sont plutôt les incidences – bafouillements, tics nerveux, réponses inadaptées – qui posent problème. Même si Catherine de Verdière, à l’instar d’autres recruteurs, confie qu’elle est plutôt compréhensive, surtout envers les jeunes diplômés. Avant le rendez-vous, vous imaginer en situation d’entretien peut vous aider – la mise en situation permet de se familiariser avec l’épreuve, donc de l’atténuer. Cette méthode est couramment utilisée par les sportifs de haut niveau.
Parler de salaire une fois l’heure venue

Une erreur courante consiste à demander très rapidement des informations sur la rémunération ou les avantages liés au poste… Gwenaëlle Quénaon-Hervé conseille d’attendre plutôt le deuxième entretien pour aborder le sujet ou de laisser le recruteur s’en emparer. Autre possibi-

Ne préparez pas un entretien d’embauche une bonne fois pour toutes, vous n’êtes pas là pour réciter une leçon. Votre discours doit être adapté à l’entreprise et au poste. « Je reçois nombre de jeunes complètement bloqués à force de suivre à la lettre toutes les recommandations », souligne Catherine de Verdière. Une fois convoqué, renseignez-vous sur l’entreprise et sa culture. Adaptez-vous aussi à votre interlocuteur : est-ce un DRH qui vous recevra (très attaché à votre potentiel) ou un opérationnel (sensible à votre personnalité et à vos compétences techniques) ? Ensuite, prévoyez de vous présenter en quelques minutes et de répondre aux questions les plus courantes (défauts, qualités…), toujours en liaison avec le poste.
© JOSEPH
DAUCE

info +
Retrouvez, sur letudiant.fr, des conseils pour réussir vos entretiens d’embauche par téléphone.

TARGET carrières

Ingénieur 2014

19

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

Combien vaut votre diplôme ?
L’enquête 2012 du cabinet de conseil Aon Hewitt sur les rémunérations des jeunes diplômés montre une tendance à la stabilité des salaires.
epuis plus de vingt ans, le cabinet Aon Hewitt interroge tous les ans un panel d’une soixantaine d’entreprises, tous secteurs confondus. Pour la troisième année consécutive, l’enquête montre une certaine frilosité dans les prévisions de recrutement et une tendance à la stabilisation des salaires à l’embauche. Difficile, en effet, avec la crise, d’établir des prévisions réalistes. « Les entreprises sont frileuses car elles ne disposent pas du budget suffisant pour pouvoir prendre des risques », analyse Joyce Nehaïssi, consultante chez Aon Hewitt. Malgré tout, les ingénieurs semblent plus épargnés que les commerciaux. « Les jeunes ingénieurs constituent des profils polyvalents dont les entreprises ont besoin. C’est pourquoi les embauches progressent, contrairement à d’autres diplômés de masters ou d’écoles de commerce », confirme Joyce Nehaïssi. En termes de rémunération, les ingénieurs sont également moins touchés par la stabilisation des salaires observée depuis 2010. « Alors que seules 16 % des entreprises prévoyaient d’offrir en 2012 des salaires à l’embauche supérieurs à l’année

D

passée, ce taux est de 25 % pour les diplômés d’écoles d’ingénieurs », indique Joyce Nehaïssi.
L’école reste un argument

Les principaux critères d’ajustement des rémunérations pour les recruteurs restent la réputation de l’école, la localisation de l’emploi et le secteur d’activité. « Les recruteurs sont sensibles aux étiquettes, rappelle Joyce Nehaïssi. Pour établir leurs grilles, ils s’appuient sur des groupes d’écoles. S’ils veulent embaucher un diplômé à haut potentiel, par exemple, ils vont chercher dans le premier groupe. La rémunération proposée aux diplômés de ce groupe est alors supérieure à celle qui est prévue pour les diplômés des autres groupes. En contrepartie, les entreprises sont exigeantes, elles ont des attentes fortes vis-à-vis de ces profils. » Très souvent, la négociation repose, au final, sur la part variable du salaire. Ce que les jeunes diplômés apprécient : « Ils sont sensibles à la reconnaissance de la performance, et les variables sur objectifs s’appliquent à toutes les fonctions, pas uniquement aux fonctions commerciales », souligne Joyce Nehaïssi. Selon la consultante de Aon Hewitt, aujourd’hui, 90 % des entreprises disposent d’un plan de rémunération variable pour tous leurs salariés, en plus de l’intéressement et de la participation. « Mais les différences sectorielles sont extrêmement importantes, précise-t-elle. Le montant variable explose dans la banque, atteignant 4 000 € par an, alors qu’il est en moyenne deux fois moins élevé dans l’industrie. » À vous de mesurer les risques !
© CÉLINE MANCEAU

MÉTHODOLOGIE DE L’ENQUÊTE AON HEWITT
Chaque année, le cabinet Aon Hewitt interroge un échantillon d’entreprises de divers secteurs d’activité sur la rémunération de leurs jeunes diplômés. L’enquête a été réalisée de janvier à mars 2012 dans plus de 60 entreprises, ce qui représente près de 16 000 personnes issues de plus de 300 formations. Les salaires bruts annuels moyens indiqués sont fixes, c’est-à-dire hors primes variables (primes sur objectif, commissions…). L’intéressement et la participation ne sont pas inclus non plus. Ils intègrent, en revanche, les 13e et 14e mois, les congés payés, les primes d’ancienneté. Ils ont été calculés sur la base de la rémunération brute de janvier 2012 multipliée par le nombre de mensualités par an. Les classements, par groupes d’écoles, sont établis chaque année en fonction des niveaux de rémunération constatés sur le marché. Concrètement, les écoles du groupe 1 restent identiques d’une année sur l’autre, celles du groupe 2 changent très peu et celles des groupes 3 et 4 varient un peu plus.
© McPHOTO/Vario Creative / Photononstop

20

TARGET carrières

Ingénieur 2014

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

SALAIRES BRUTS ANNUELS MOYENS EN EUROS, PAR ÉCOLE

ÉCOLES D’INGÉNIEURS
À BAC + 2

EXPÉRIENCE
INFÉRIEURE À 12 MOIS

EXPÉRIENCE ENTRE 25 ET 36 MOIS

ÉCOLES D’INGÉNIEURS
À BAC

EXPÉRIENCE
INFÉRIEURE À 12 MOIS

EXPÉRIENCE ENTRE 25 ET 36 MOIS

AgroParisTech (ex-ENGREF) CESI École Centrale de Lille École Centrale de Lyon École Centrale de Nantes École Centrale de Marseille École Centrale de Marseille (ex-ESIM) École Centrale de Paris École des Mines d’Albi Carmeaux École des Mines d’Alès École des Mines de Douai-ENSTIMD École des Mines de Nancy-Ingénieur civil École des Mines de Nantes École des Mines de Paris-ENSM Paris École des Mines de Saint-Étienne École polytechnique (Palaiseau) EiCnam EISTI ENAC ENPC ENSAE ENSAI ENSAM - Arts et Métiers ParisTech ENSE3 INPG (ex-ENSIEG) ENSEA ENSEEIHT/INPT ENSEIRB-MATMECA ENSEM ENSI Caen ENSIC/INPL ENSIEE ENSIMAG/INPG ENSMA ENSTA ESPCI ESTP ISAE-Sup’Aéro ISIMA ITECH Phelma INPG (ex-ENSERG) Télécom Bretagne (ex-ENST Bretagne) Télécom EM (ex-INT) Télécom Paris Tech (ex-ENST Paris) Télécom Physique Strasbourg (ex-ENSPS) Supélec SupMéca Autres écoles d’ingénieurs

40 010 35 222 37 164 37 927 36 877 34 936 NS 40 978 33 507 NS 35 243 35 791 36 908 40 414 37 002 43 181 33 797 36 088 36 238 43 232 42 819 39 056 38 227 36 401 NS 36 494 35 916 34 998 NS NS 38 425 38 329 NS 38 961 NS 37 742 38 107 NS 34 789 NS 37 837 39 700 38 817 33 180 40 721 33 302 36 047

NS NS 42 040 41 146 40 157 NS 38 482 44 753 NS 43 043 42 676 42 455 39 871 45 672 42 747 45 633 NS 38 635 NS 47 022 46 669 NS 42 759 37 808 38 162 39 321 39 220 NS 41 222 41 646 NS 41 513 39 829 43 279 39 806 42 423 43 051 34 881 NS 37 603 43 152 42 667 44 202 NS 38 813 NS 38 827

CPE Lyon ECAM ECE Paris EFREI ENI Metz ENSGSI Nancy EPF EPITA ESIEA ESIEE ESIGELEC ESILV Paris-La Défense ESTACA HEI ICAM INSA Lyon INSA Rennes INSA Rouen INSA Toulouse ISEN (Lille, Brest, Toulon) ISEP Polytech’ Grenoble Polytech’ Lille Polytech’ Nantes Télécom Lille 1 (ex-ENIC) UTBM UTC UTT

36 097 34 216 36 694 35 864 36 047 NS 34 745 35 561 38 031 36 851 35 736 35 197 35 054 NS 33 627 36 141 34 197 33 896 36 390 35 554 35 338 33 823 32 783 NS 36 415 33 908 36 591 NS
EXPÉRIENCE
INFÉRIEURE À 12 MOIS

44 620 NS 40 102 40 849 NS 36 043 37 322 38 529 38 076 NS NS NS 40 629 38 033 NS 40 819 36 701 40 256 40 575 40 312 36 486 38 641 NS 35 934 NS 36 425 39 588 36 362
EXPÉRIENCE ENTRE 25 ET 36 MOIS

FORMATIONS

UNIVERSITAIRES SCIENTIFIQUES

Magistère-master 2 assurances actuariat Magistère-master 2 finance de marché Magistère-master 2 informatique Magistère-master 2 ingénierie financière Magistère-master 2 mécanique - productique Magistère-master 2 statistiques, économétrie, mathématiques Master 2 d’actuariat (université ParisDauphine) Master 2 finance d’entreprise et ingénierie financière (université Paris-Dauphine) Master 2 MIAGE Autres magistère-masters 2 scientifiques Magistère-masters 2 scientifiques (ensemble) Doctorats scientifiques

36 500 36 083 35 284 37 045 34 940 40 392 39 830 38 708 NS 36 080 36 543 39 139

NS 37 784 35 489 40 575 NS 38 551 39 830 42 646 38 270 39 520 38 755 41 558

TARGET carrières

Ingénieur 2014

21

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

Ils partagent leur expérience
Quel éclairage les expérimentés peuvent-ils vous apporter sur leur parcours professionnel ? En quoi peuvent-ils vous inspirer et vous aider à faire la part du rêve et de la réalité ? Savez-vous vraiment ce qu’implique le fait de diriger, d’entraîner des équipes ? Quelles qualités humaines doit-on manifester en tant que manager ? Nous avons interrogé quelques professionnels qui vous font part avec enthousiasme de leur expérience.

Il faut travailler avec plaisir
suis responsable de production globale JeFrance de la filiale IT&L@bs depuis deux ans. Auparavant, j’avais notamment travaillé pendant quinze ans pour Dassault Aviation, d’abord comme ingénieur d’études, puis en tant que chef de projet et responsable du simulateur de pilotage du Mirage 2000. En 2007, le Groupe Orange a racheté le groupe Silicomp qui m’employait alors et je suis devenu responsable de production de la région Ouest. À l’origine, je me destinais à être professeur dans l’enseignement supérieur. Et, dans ce but, j’ai fait un doctorat. Mais, pendant ma thèse, je me suis aperçu que la pratique m’intéressait plus que la recherche. Je ne suis pas « geek » dans l’âme, mais la technique m’intéresse quand elle permet de concrétiser un projet, de réaliser une belle idée.
Bien manager

Une bonne gestion d’équipe passe par la connaissance de l’activité des personnes que l’on manage. Cela permet de les comprendre, de les motiver et de leur permettre de s’épanouir dans leur travail tout en étant à 100 % opérationnels. L’intuition est également primordiale pour prendre les bonnes décisions. Enfin, un bon dirigeant est aussi celui qui est capable de reconnaître ses erreurs.
Bien débuter

JEAN-YVES FORET, directeur des opérations chez IT&LABS, filiale du Groupe ORANGE. Ingénieur diplômé de l’INSA de Rennes, docteur en informatique (1983).

Selon moi, les dirigeants de demain doivent avoir l’esprit d’équipe, la maturité et la capacité à prendre des décisions rapidement. J’estime qu’il faut avoir été dirigé pour être un bon dirigeant.
22 TARGET carrières Ingénieur 2014

Je conseille aux jeunes diplômés de bien choisir leurs stages. Choisissez un environnement qui vous plaise, qui vous motive et où vous pourrez vous épanouir. Le plus « offrant », le plus « facile », est rarement le meilleur. Quand on est intéressé par ce qu’on fait, on évolue sans y penser. Il faut aussi apprendre à bien communiquer sur son travail. Le savoir-faire ne suffit pas, le savoir-être compte aujourd’hui beaucoup. Sans aller à l’encontre de sa personnalité, il faut veiller à minorer ses défauts et exploiter ses qualités. On est bon que si l’on travaille avec plaisir, dans un environnement qui nous plaît et que l’on a choisi.

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

Prendre des initiatives et être force de proposition
étudiant en deuxième année des Arts-etJ’étais Métiers lorsque j’ai eu l’opportunité de réaliser un stage au sein de la cellule Innovation de Bouygues Bâtiment International à Paris. J’y ai découvert le secteur du bâtiment et ses métiers, un secteur qui m’a beaucoup intéressé. J’ai suivi ma troisième année à l’École polytechnique de Montréal dans le cadre d’un programme d’échanges. À l’issue de mon parcours universitaire, j’ai choisi de travailler dans le BTP, cette fois sur chantier et à l’international. Dans la continuité du premier stage que j’avais effectué, Bouygues m’a proposé de partir en VIE [volontariat international en entreprise] à Dubai. J’y ai passé un an et demi. Cette année m’a non seulement permis d’apprendre le métier d’ingénieur travaux, mais aussi de découvrir une culture différente et une autre façon de travailler. À mon retour en France, fort de cette expérience et à la faveur des mobilités internes, j’ai trouvé un poste au sein du pôle Génie civil industriel de Brézillon, l’une des filiales du groupe Bouygues. J’y réalise des chantiers passionnants : centres commerciaux, prolongement du métro parisien… L’ingénieur travaux est le chef d’orchestre d’un chantier : il est responsable de la technique de réalisation de son ouvrage, mais aussi de la gestion des équipes, des sous-traitants, du suivi financier, du planning et de la relation avec le client.
Le cœur du métier s’apprend sur le terrain

FLORIAN GAMRAT est ingénieur travaux chez BRÉZILLONBOUYGUES BÂTIMENT ÎLE-DEFRANCE. Diplômé ingénieur Arts-etMétiers et titulaire d’un master recherche conceptionindustrialisation (ParisTech, septembre 2009).

Le début de carrière d’un jeune diplômé s’inscrit dans la continuité de ses études. Durant cette période, il doit assimiler énormément de données et de méthodes de travail dans un temps réduit. Car, si les acquis issus des formations en école servent de base, le cœur du métier, les modes constructifs, les stratégies, la gestion de maind’œuvre s’apprennent, eux, en entreprise. À ce titre, mon meilleur conseil pour un jeune qui décroche son premier poste est de rester humble et à l’écoute, tout en sachant prendre des initiatives et être force de proposition. Enfin, dans un monde où les nouveaux modes de communication réduisent les distances, les dirigeants de demain se doivent d’être ouverts sur l’international. Même sur chantier en France, nous faisons de plus en plus appel à des fournisseurs ou sous-traitants étrangers. Cela impose donc une maîtrise de l’anglais – voire d’autres langues – et une connaissance des méthodes de travail pratiquées l’étranger. Une expérience internationale acquise durant les études est donc un atout important.

Votre carrière commence ici…
e édition 10 9 édition
e

carrières TARGET
ING É NIE UR S
Licence 3, 2 Master 1 &

2014

e édition 10 10 édition
e

Demandez votre guide gratuit auprès des services Carrières de votre école ou de votre université.
ivité Domaines d’act
pour choisir en connaissance de cause
arrieres www.targetc .fr

TARGET carrières
2014
e 10 édition 12 édition
e

carrières TARGET
RID IQU E SE CT EU R JU
LA
COMPTE D’AVOCAT PROFESSION . 53% DE FEMMES DES AVOCATS LES DEUX TIERS ÉS SONT SPÉCIALIS DANS LE CONSEIL . AUX ENTREPRISES

2014

BAN QUE , FINA NCE , AUD IT

Licence 3, 2 Master 1 &
Les conseils des recruteurs Premier emploise
les entreprises de présentent, offres i plo stages et d’em
par ion réalisée

les étapes d’une candidature réussie

une publicat

Licence 3, Master 1 & 2

ivité Domaines d’act
pour choisir en connaissance de cause
arrieres www.targetc .fr

Les conseils des

recruteurs

Premier emploi

les étapes d’une candidature réussie

les cabinets se de présentent, offres i plo stages et d’em
par ion réalisée

une publicat

pour choisir en connaissance de cause
www.targetcarrieres .fr

Domaines d’activité

les étapes d’une candidature réussie

Les conseils des recruteurs

les entreprises se présentent, offres de stages et d’emploi
une publication réali sée par

Premier emploi

Plongez au cœur des métiers : tendances, conseils, offres de stages et d’emploi…

TARGET carrières

Ingénieur 2014

23

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE

Classement Trendence 2013

Les entreprises préférées des étudiants ingénieurs
EADS, Thales, Safran... Ces sociétés occupent cette année la tête du palmarès Trendence des employeurs idéaux des futurs ingénieurs.

Les deux entreprises préférées des jeunes ingénieurs restent en 2012 et 2013 : EADS (photo : construction de l’Airbus A380), devant Thalès.

en

bref
<

Retrouvez également, sur letudiant.fr, le classement européen cette fois des entreprises préférées des étudiants. L’institut Trendence a interrogé plus de 300 000 jeunes futurs diplômés d’écoles de commerce ou ingénieurs. Google arrive en tête, suivi d’Apple, puis d’Ernst and Young… Découvrez la suite sur letudiant.fr.

ls sont encore étudiants, mais pensent déjà à leur entrée sur le marché du travail. Pour l’édition 2013 de son baromètre Top employeurs, l’institut Trendence a interrogé, entre octobre 2012 et février 2013, quelque 11 000 futurs ingénieurs avec une question principale : « Chez quel employeur allez-vous postuler dès la fin de vos études ? » Si les domaines visés sont très différents (aéronautique, environnement, nouvelles technologies), la tête du classement reste inchangée par rapport à 2012 : EADS et Thales recueillent encore le plus de suffrages, même si les intentions de candidatures restent fortement liées aux événements économiques. « Les annonces fracassantes de plans sociaux ont eu une incidence sur le choix des étudiants, remarque Maxence Faas, responsable France de l’institut Trendence. C’est ainsi que l’automobile ou la banque perdent des places dans le baromètre. »
L’aéronautique : la valeur sûre

I

citer les sociétés de services (SSII) et le secteur de l’aéronautique et de la défense. Il faut dire que les carnets de commandes bien remplis d’Airbus (groupe EADS, 1er au classement) jouent en sa faveur. Le groupe Safran progresse, quant à lui, de 7 places chez les ingénieurs et rejoint le top 3 des entreprises plébiscitées par les jeunes. « Cette bonne position est une conjonction de différents facteurs, se réjouit Stéphanie de La Tour du Pin, responsable du département relations campus et marque employeur de Safran. Nous avons déployé des opérations de communication externes et accru notre présence sur les réseaux sociaux. Mais nous continuons d’être très présents sur les campus, auprès des étudiants. C’est un travail de fond, qui paye aujourd’hui. »
Les transports publics : la valeur refuge

En revanche, les ingénieurs continuent de plébisIngénieur 2014

Si l’actualité conditionne le choix des étudiants, elle influence également leur comportement et leurs ambitions. Inquiets au sujet de leur future carrière, les jeunes ingénieurs interrogés se

24

TARGET carrières

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE
∆ RANG
h h h h h h h H H h H H H H H h H h h H h h H h h h h h H H H h h H h H h h h H H h h H h H H H H h H H H h h H h H H h h H H h H
Ingénieur 2014

RANG 2013 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 11 13 13 13 16 17 17 19 20 20 22 23 24 24 26 26 26 26 30 30 32 32 32 35 36 36 38 38 38 38 42 42 42 45 45 45 48 48 50 50 50 53 53 53 53 57 57 59 59 61 61 61 61 61

TOP EMPLOYEURS FRANCE (INGÉNIEURS) EADS (incl. Airbus, Astrium, Cassidian, Eurocopter...) Thales SAFRAN (incl. Snecma, Sagem…) EDF Groupe VINCI Google Dassault Aviation Bouygues Construction Veolia Environnement EIFFAGE GDF SUEZ (incl. Suez Environnement) Total Alstom Areva L'Oréal Dassault Systèmes Air France SNCF LVMH (incl. Louis Vuitton, Hennessy, Dior, Sephora...) Apple Orange (Groupe France Telecom) CNRS Ubisoft BNP Paribas Microsoft France Capgemini DCNS Nestlé PSA Peugeot Citroën CEA IBM BMW Group (BMW, Mini, Rolls-Royce) Bombardier Transport France Renault Porsche Michelin Société générale Accenture BCG The Boston Consulting Group Danone Sanofi Air Liquide HSBC Siemens Colas General Electric (GE) Schneider Electric Centre national d'études spatiales (CNES) DECATHLON Altran McKinsey & Company Saint-Gobain Ernst & Young European Space Agency Kraft Foods (incl. Cadbury) Sony Goldman Sachs STMicroelectronics Laboratoires Pierre Fabre Schlumberger Atos Bosch Groupe Volkswagen France SA Logica Procter & Gamble (P&G)

% 2013* 17,7% 9,5% 8,8% 8,3% 8,1% 7,8% 7,7% 6,0% 5,9% 5,1% 4,8% 4,8% 4,1% 4,1% 4,1% 3,7% 3,5% 3,5% 3,4% 3,3% 3,3% 3,1% 3,0% 2,9% 2,9% 2,8% 2,8% 2,8% 2,8% 2,7% 2,7% 2,6% 2,6% 2,6% 2,3% 2,2% 2,2% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 1,9% 1,9% 1,9% 1,8% 1,8% 1,8% 1,7% 1,7% 1,6% 1,6% 1,6% 1,5% 1,5% 1,5% 1,5% 1,4% 1,4% 1,3% 1,3% 1,2% 1,2% 1,2% 1,2% 1,2%

RANG 2012 1 2 10 4 5 6 6 8 3 15 9 13 18 13 10 19 16 25 24 17 21 28 25 32 29 37 59 29 10 20 25 38 41 21 39 29 49 49 41 32 21 55 52 39 75 35 41 47 32 52 35 44 47 55 55 44 87 44 52 67 75 59 64 71 59

% 2012* 14,9% 8,6% 5,4% 7,7% 7,6% 7,2% 7,2% 6,5% 8,2% 5,0% 6,0% 5,1% 4,3% 5,1% 5,4% 3,6% 4,5% 3,1% 3,2% 4,4% 3,3% 3,0% 3,1% 2,5% 2,6% 2,3% 1,4% 2,6% 5,4% 3,4% 3,1% 2,2% 2,0% 3,3% 2,1% 2,6% 1,7% 1,7% 2,0% 2,5% 3,3% 1,5% 1,6% 2,1% 1,0% 2,4% 2,0% 1,8% 2,5% 1,6% 2,4% 1,9% 1,8% 1,5% 1,5% 1,9% 0,8% 1,9% 1,6% 1,2% 1,0% 1,4% 1,3% 1,1% 1,4%

TARGET carrières

25

DÉBUTER ET FAIRE CARRIÈRE
∆ RANG
h H h H h h H H H h h h H h h h H H h H H h h h H H H H h H h H H H H h h H h h H H h H H h H H H H h

RANG 2013 61 61 68 68 68 68 72 72 72 72 72 72 72 72 80 80 80 80 80 80 86 86 86 86 86 86 86 93 93 93 93 93 93 93 100 100 100 100 100 100 100 107 107 107 107 107 112 112 112 112 116 116 116 119 119

TOP EMPLOYEURS FRANCE (INGÉNIEURS) Unilever Valeo Hewlett-Packard INRA JPMorgan Philips Aéroports de Paris BASF Chanel Cisco Deloitte Egis Spie Technip Alten AXA Bayer Bouygues Telecom Canal+ Texas Instruments Arkema Assystem Daimler / Mercedes-Benz KPMG Mazars RATP Sopra Group Bureau Veritas Coca-Cola Faurecia Groupe Crédit agricole (incl. LCL et CACIB) Hermès Lactalis Novartis Alcatel-Lucent Bain & Company GlaxoSmithKline ONERA PwC (PricewaterhouseCoopers) SFR Solucom ABB ExxonMobil (incl. Esso) Heineken International Lafarge Morgan Stanley ArcelorMittal Pfizer SII Solvay (incl. Rhodia) Cegelec Groupe Carrefour MAN Group ARTELIA PPR (Fnac, Puma, Gucci Group, Redcats…)

% 2013* 1,2% 1,2% 1,1% 1,1% 1,1% 1,1% 1,0% 1,0% 1,0% 1,0% 1,0% 1,0% 1,0% 1,0% 0,9% 0,9% 0,9% 0,9% 0,9% 0,9% 0,8% 0,8% 0,8% 0,8% 0,8% 0,8% 0,8% 0,7% 0,7% 0,7% 0,7% 0,7% 0,7% 0,7% 0,6% 0,6% 0,6% 0,6% 0,6% 0,6% 0,6% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,4% 0,4% 0,4% 0,4% 0,3% 0,3% 0,3% 0,2% 0,2%

RANG 2012 67 64 95 67 87 75 71 71 64 75 100 95 59 75 87 100
Nouveau en 2013

% 2012* 1,2% 1,3% 0,7% 1,2% 0,8% 1,0% 1,1% 1,1% 1,3% 1,0% 0,6% 0,7% 1,4% 1,0% 0,8% 0,6% 1,7% 1,2% 0,9% 0,9% 1,5% 0,5% 0,6% 0,8% 0,9% 0,8% 0,8% 0,9% 0,6% 0,8% 0,7% 1,4% 1,0% 1,1% 0,7% 0,6% 0,6% 0,9% 0,4% 0,3% 0,6% 0,6% 0,4% 0,8% 0,7% 0,4% 0,9% 0,5% 0,5% 0,5% 0,2%

49 67 81 81
Nouveau en 2013

55 108 100 87 81 87 87 81 100 87 95 59 75 71 95 100 100 81
Nouveau en 2013

112 116 100 100 112 87 95 112 81 108 108
Nouveau en 2013

108 118

* % de réponses à la question : « Chez quels employeurs allezvous vraisemblablement postuler après votre diplôme ? » (possibilité de choisir jusqu'à 3 entreprises). Source : © Trendence Institut [2013], édition française.

tournent plus volontiers vers des entreprises bénéficiant d’une image de stabilité et de sécurité de l’emploi. Ainsi, la SNCF gagne 8 places entre 2012 et 2013. Enfin, questionnés sur leurs critères de choix de carrière, les étudiants privilégient avant tout l’intérêt de la mission, la possibilité d’évolution et la bonne ambiance de

travail. « Depuis 2007, l’équilibre entre travail et vie privée reste très important, rappelle Maxence Faas. Il est révélateur des nouvelles appétences de cette génération, qui est à la recherche d’un véritable épanouissement tant professionnel que personnel. »
© CÉLINE AUTHEMAYOU

26

TARGET carrières

Ingénieur 2014

Domaines d’activité

Le cloud computing : de nouveaux outils, de nouveaux usages au service des entreprises
page 28

Équipementier automobile : la voiture de demain se construit aujourd’hui
page 29

BTP : faire renaître le zoo de Vincennes
page 30

TARGET carrières

Ingénieur 2014

27

DOMAINES D’ACTIVITÉ

Le cloud computing :
hez Orange, nous considérons le cloud computing comme un modèle économique qui peut s’appliquer à toute la direction informatique des entreprises : des mobiles à l’IT en passant par le réseau. Notre objectif est d’accompagner nos clients dans la transformation de tout leur système informatique. Pour ce faire, nous devons scruter en permanence ce marché très dynamique, anticiper les mouvements tectoniques de la société et de l’entreprise de demain. Le cloud computing se divise en trois couches qui fonctionnent en « poupées russes » : le « IaaS » avec, pour Orange, l’offre Flexible Computing ; le « SaaS » avec LeCloudPro.fr d’Orange par exemple, et enfin le « PaaS » qui fournit une plateforme cloud aux développeurs. Nos missions types consistent à étudier le marché, à défendre un projet, à surveiller la concurrence, comme sur le PaaS justement. En l’occurrence, nous analysons les usages, rencontrons nos clients pour comprendre leurs besoins, et déduisons en quoi cette technologie pourrait les aider. Cela représente beaucoup d’études et de marketing stratégiques. En somme, mon équipe fournit aux décideurs d’Orange les clés pour définir le positionnement futur de l’entreprise ainsi que son évolution.

de nouveaux outils, de nouveaux usages au service des entreprises
C
en nouvelles technologies que la DSI d’une entreprise. Heureusement, le BYOD (Bring Your Own Device) a permis à l’entreprise de s’adapter en laissant à ses employés la continuité matérielle, sans rupture de leur productivité. Le cloud computing d’Orange donne justement à ses clients les moyens de répondre à ces nouveaux usages de la génération «Y ».
Beaucoup d’opportunités pour les jeunes

en

LES AVANTAGES C’est gratifiant d’être au cœur de l’économie d’aujourd’hui et de demain. On participe à l’évolution du monde. On rencontre des personnes, on voyage, on échange… LES CONTRAINTES Aujourd’hui, on assiste à un décloisonnement entre la vie personnelle, la vie professionnelle et le temps de repos. Pour être bien avec le cloud computing, il faut penser « cloud », c’est une évolution de la société.

bref

Un domaine en évolution constante

La grande tendance, qui a débuté il y a quelque temps déjà, c’est la transversalité. Il ne s’agit plus d’avoir un système pyramidal et hermétique entre les services. Les collègues, les personnes avec qui nous interagissons au quotidien ne sont plus dans les mêmes départements ou services que nous. Je me souviens particulièrement d’un projet pour lequel 14 personnes de nationalités différentes travaillèrent ensemble et partagèrent une (grande) pizza ! À la fin du projet, tout le monde a pris un avion pour regagner son propre pays. La seconde grande tendance, c’est que l’usage particulier est désormais précurseur dans les usages informatiques. Auparavant, l’entreprise équipait ses salariés mieux qu’ils ne l’étaient dans leur vie privée (GSM, ordinateur portable…). Aujourd’hui, un étudiant est parfois mieux équipé
28

Les jeunes collaborateurs qui voudraient nous rejoindre doivent bien sûr aimer les technologies. Comprendre l’évolution de la société et lire la presse sur le sujet sont aussi des critères indispensables. Il faut être convaincu de ce que vous défendez pour le maîtriser et pouvoir en parler avec des mots simples. Il faut aussi penser « international » et être ouvert sur le monde. Les jeunes diplômés ont un regard externe qui est primordial lors des analyses. De ce fait, ils commencent le plus souvent sur des études concurrentielles. Les nouveaux employés apportent un regard neuf qui permet d’avoir un avis critique et rafraîchissant. C’est la première chose qu’on leur demande. Ils doivent rester eux-mêmes, naturels et garder leurs réflexes. Très rapidement, ils peuvent gagner en autonomie et être amenés à se déplacer en clientèle. Les évolutions tant en interne qu’à l’extérieur sont nombreuses. L’employabilité des personnes qui travaillent sur ce sujet est, en effet, très grande. Nous sommes donc très sollicités car c’est un secteur porteur qui évolue vite et recrute beaucoup. Il apporte donc rapidement un grand réseau professionnel.

SYLVAIN QUIEF, responsable marketing stratégique et gestion des partenariats Cloud Computing chez ORANGE BUSINESS SERVICES. Il est titulaire d’un diplôme d’ingénieur (ISEN 1999) et d’un master spécialisé en affaires internationales (ESSEC).

TARGET carrières

Ingénieur 2014

© DR

DOMAINES D’ACTIVITÉ

voiture de demain se construit aujourd’hui
systèmes Stop-Start qui coupent votre moteur à l’arrêt et réduisent de façon très significative les émissions de polluants en cycle urbain. Autre innovation créée par nos équipes, le Park4U, qui permet au conducteur de garer son véhicule sans difficulté, presque automatiquement ! Dans notre secteur d’activité, les missions confiées à un jeune collaborateur peuvent être très variées. Un jeune diplômé peut très rapidement travailler sur l’amélioration de solutions techniques existantes en relation avec les équipes de développement de nos clients. Il peut également optimiser des systèmes et des composants figurant déjà dans notre portefeuille d’activités. En début de carrière, il est également souhaitable de contribuer à l’amélioration de nos standards de qualité et de participer à certains projets industriels pour connaître au mieux toutes les facettes du métier.
Faire carrière comme expert technique ou manager

Équipementier automobile : la

Le groupe Valeo compte 20 centres de recherche et 35 centres de développement dans le monde.

en

© VALEO S.A.

LES AVANTAGES Des métiers passionnants, à fort contenu technologique, dans un milieu professionnel formateur, international, où le travail en équipe est valorisé au quotidien. LES CONTRAINTES Un fort niveau d’exigence et des objectifs de qualité et de réduction des coûts qui sont des défis permanents.

bref

n équipementier automobile fournit aux principaux constructeurs mondiaux les différents sous-ensembles, systèmes et composants nécessaires à l’élaboration d’un véhicule automobile, qui représentent près de 70 % de sa valeur. Au cours des dernières années, ce secteur a connu de nombreuses évolutions, la plus importante concernant la réduction des émissions de CO2 et de polluants, pour tenir compte des normes environnementales mises en application sur les différents continents. La réduction de la consommation de carburant, l’allégement des véhicules mais aussi la possibilité de recycler les matériaux employés dans leur fabrication sont également aujourd’hui des questions centrales. Enfin, avec une circulation urbaine toujours plus dense, le conducteur a besoin d’être informé en permanence grâce à des systèmes de détection qui permettent de réduire le risque d’accidents mais aussi d’améliorer le confort de conduite.

U

Imaginer et développer de nouvelles technologies

Au cours d’une carrière, les évolutions possibles sont nombreuses. Le collaborateur peut s’orienter vers les activités en support de la conception et de la production (qualité, achats, logistique, méthodes industrielles, etc.) ou vers des activités de production, de recherche et développement et de gestion de projets avec des responsabilités croissantes, soit en tant que manager ou en tant qu’expert technique. Quel que soit le parcours suivi, les qualités requises restent les mêmes. La créativité technique, la rigueur dans l’exécution des missions et la capacité à travailler en équipe interculturelle sont des compétences essentielles. Concilier les impératifs économiques avec un niveau de qualité irréprochable fait aussi partie des savoirs essentiels dans notre métier, en plus de solides bases techniques.

L’industrie automobile fonctionne en mode projet. Nos équipes sont donc constamment en contact avec les équipes de nos clients constructeurs automobiles à travers le monde. Ensemble, ces équipes échangent, conçoivent et développent des solutions technologiques, puis assurent leur mise en production aux standards de qualité de notre industrie. Parmi les technologies emblématiques conçues au cours des dernières années,Valeo a développé les

GUILLAUME DEVAUCHELLE, directeur Recherche et Développement du Groupe VALEO. Ingénieur de l’École centrale de Paris (1981).

TARGET carrières

Ingénieur 2014

29

DOMAINES D’ACTIVITÉ

BTP : faire renaître le zoo de Vincennes
L
e Parc zoologique de Paris, plus connu sous son nom de zoo de Vincennes, est une institution de la capitale. Mais ce parc inauguré en juin 1934 avait si mal vieilli qu’il fut un temps menacé d’être rasé. Finalement fermé en 2008 pour mieux être sauvé, il est en refonte complète depuis trois ans. Et Bouygues Bâtiment Île-de-France est l’un des acteurs majeurs de cette renaissance. La rénovation du zoo est un projet en partenariat public-privé (PPP) commandité par le Muséum national d’histoire naturelle. Opération d’envergure, elle représente un investissement de 167 millions d’euros. Formée par les groupes Caisse des dépôts, Icade, Caisses d’épargne (FIDEPPP) et Bouygues Construction, la société Chrysalis s’est engagée à concevoir ce nouveau parc, à le financer, à le construire et à en assurer pendant vingt-cinq ans l’entretien et la maintenance. Le planning des travaux, très serré, prévoit une livraison échelonnée depuis la fin 2012 jusqu’à la livraison finale prévue début 2014. Bouygues Bâtiment Île-de-France et sa filiale Brézillon ont engagé les travaux en entreprise générale en septembre 2011, après dix-huit mois d’études d’exécution et de lancement des appels d’offres auprès des sous-traitants et des fournisseurs. Le résultat sera à la hauteur des attentes du million de visiteurs attendus chaque année. Les animaux y seront présentés dans leurs milieux naturels respectifs, au sein de vastes enclos dont le relief, la végétation, l’hydrographie seront restitués le plus fidèlement possible. Plus d’un millier d’animaux représentant 170 espèces y seront élevés en quasiliberté dans des écosystèmes très contrastés. fondre dans le paysage grâce à des enveloppes architecturales légères assurant leur parfaite immersion. Ces artifices limitent l’impact visuel des nouvelles grandes structures du parc que constituent le bâtiment d’accueil du public, la grande volière recouverte d’un immense filet de 1 500 m² et de 11,50 m de haut, ainsi que la grande serre tropicale composée d’une verrière semi-cylindrique à double vitrage de 4 000 m² au sol et mesurant 16 mètres de haut. Les espaces verts représentent aussi un lot essentiel dans ce projet. Au total, 155 000 plants de 800 espèces végétales différentes ont été mis en terre sur le site et dans la Grande Serre. Les travaux comportent entre autres l’exécution de 74 000 m3 de déblais et remblais, de 15 km de tranchées techniques, de 51 km de fourreaux secs, de 3 000 m² de murs en gabions, de 25 000 m² de voiries en béton, de 4,3 km de clôtures animalières…
Le développement durable au cœur de la démarche

en

LES AVANTAGES Un projet « historique », d’une grande échelle et nécessitant des travaux de nature très variée. LES CONTRAINTES Des problématiques très spécifiques. Un calendrier serré et un planning complexe.

bref

Nouveaux reliefs, nouveaux bâtiments, nouveaux espaces verts

L’aménagement du parc implique l’exécution d’une multitude de travaux extrêmement variés et sophistiqués. Ainsi, une quarantaine de cadres sont mobilisés à l’agence travaux sur le site. Et jusqu’à 380 techniciens, artisans et compagnons de la cinquantaine d’entreprises partenaires participent également au chantier. Concrètement, les seize hectares du site doivent être entièrement réaménagés afin de mettre en scène les fragments de paysages correspondant aux écosystèmes des animaux résidents. Le relief a donc été entièrement remodelé dans ce but. Les 24 bâtiments très spécifiques du projet doivent se
30

Enfin, bien qu’il n’existe aucun référentiel de certification HQE pour des ouvrages zoologiques, nous nous sommes inspirés de cette démarche qualité afin de respecter des normes de performances élevées en matière de développement durable et de préservation de l’environnement, tant au stade de conception que de la réalisation. Pour mener à bien cette opération tout en respectant le cadre de notre contrat, nous avons adapté notre organisation pour répondre aux besoins des utilisateurs finals que seront les visiteurs, le personnel du muséum et les animaux. La mobilisation en amont de l’équipe travaux et notre organisation adaptée nous ont permis d’anticiper les problématiques spécifiques et de maîtriser le phasage et le planning complexe de cette opération. Véritable ambassadeur de ce qu’est le « zoo du XXIe siècle », le parc ouvrira ses portes au public au printemps 2014.

TARGET carrières

Ingénieur 2014

© DR

THIBAUT VIEILLARD, directeur du projet de rénovation du zoo de Vincennes pour BOUYGUES BÂTIMENT ÎLE-DEFRANCE OUVRAGES PUBLICS. Diplômé ingénieur ESTP promotion B96.

Les entreprises se présentent

Bouygues Construction
page 32

Orange
page 33

Valeo
page 34

TARGET carrières

Ingénieur 2014

31

P RO F I L S D E S S O C I É T É S

BOUYGUES CONSTRUCTION
Fiche signalétique
Secteur d’activité : bâtiment, travaux publics, électricité/maintenance. Implantations et filiales : nous sommes présents dans plus de 80 pays. Notre activité à l’international représente près de 47 % de notre chiffre d’affaires. Effectifs fin 2012 : Bouygues Construction compte 55 400 collaborateurs. Date de création : 1952. Chiffre d’affaires : 10,6 milliards d’euros. Recrutements prévus (postes et stages) : le Groupe proposera autour de 2 000 embauches et 2 500 stages en 2013.

>

À propos de l’entreprise

Bouygues Construction est l’un des leaders mondiaux dans les domaines du bâtiment, des travaux publics et de l’électricité/maintenance. Organisé en sept entités complémentaires, le Groupe est présent dans plus de 80 pays où ses savoir-faire en matière de financement, conception, construction, maintenance et exploitation lui permettent de proposer à ses clients des solutions globales et innovantes. En intégrant dans sa stratégie une démarche structurée et ambitieuse en matière de développement durable, Bouygues Construction s’engage à concilier les exigences de rentabilité économique et les impacts sociaux, sociétaux et environnementaux de ses activités. Fort de ses 55 400 collaborateurs, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 10,6 milliards d’euros en 2012. Notre stratégie s’appuie sur 4 axes principaux : l’électricité/maintenance, le développement immobilier, les partenariats public/privé et les concessions, et notre croissance en Europe.
>

<

Nos métiers

Jeunes diplômés ou expérimentés, nous vous proposons des stages, emplois et VIE, en France comme à l’international. Nous vous proposons des missions en études techniques, méthodes, études de prix, commercial, travaux, design management, QSE, matériel.
>

Profils recherchés Types de postes (stages), les différentes missions Gestion des carrières et évolution

Tous profils : écoles d’ingénieurs généralistes ou spécialisées, écoles de management, formations universitaires, etc.
>

Processus de recrutement : CV et lettre de motivation à déposer sur www. carrieres.bouygues-construction.com. Entretien RH et opérationnel.
>

Des clients et des projets internationaux, des défis techniques, des équipes pluridisciplinaires et des montages complexes vous permettront d’accroître vos compétences techniques, financières et managériales en développant une expertise dans un domaine ou en prenant la direction de grands projets.

Candidatures
Contacts : Bouygues Construction Challenger, service Relations écoles, 1, avenue Eugène-Freyssinet, 78061 Saint-Quentin-en-Yvelines. Site : www.carrieres.bouyguesconstruction.com.
32 TARGET carrières Ingénieur 2014

P RO F I L S D E S S O C I É T É S

ORANGE
Fiche signalétique
Secteur d’activité : télécommunications et entreprise des services numériques. Domaine : Orange est l’un des principaux opérateurs de télécommunications dans le monde. Zone géographique : présent dans 32 pays, le Groupe servait plus de 230 millions de clients au 31 décembre 2012. Orange Business Services, dédié aux services de communication pour les entreprises dans le monde, est présent dans 220 pays et territoires. Implantations et filiales • France : l’ensemble du territoire métropolitain et les DOM-TOM. • Monde : Arménie, Belgique, Botswana, Cameroun, Côte d’Ivoire, Égypte, Espagne, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Irak, Jordanie, Kenya, Luxembourg, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Moldavie, Niger, Ouganda, Pologne, République centrafricaine, République dominicaine, République démocratique du Congo, Royaume-Uni, Roumanie, Sénégal, Slovaquie, Tunisie, Vanuatu. Effectifs : 170 000 salariés, dont 104 000 en France. Date de création : 1988. Chiffre d’affaires: 43,5 milliards d’euros en 2012, dont plus de 50 % hors de France.

>

À propos de l’entreprise

Chez Orange, nous sommes 170 000 femmes et hommes à accompagner chaque jour nos clients pour faciliter leur vie numérique partout dans le monde. En nous rejoignant, vous découvrirez toute une diversité de métiers au cœur du monde numérique.
>

Nos métiers

La vente et la relation client, les services aux entreprises et le conseil, les réseaux et systèmes d’information, l’architecture, la gestion de projet, l’innovation, le marketing. Nous proposons des solutions sur mesure en France et à l’international dans le domaine du numérique. Nos clients reconnaissent aujourd’hui notre expertise dans la sécurité, le cloud computing ou encore le M2M.
>

<

Profils recherchés

• Nos recrutements niveau bac +4/5. Nous accueillons aussi bien des jeunes diplômés

que des experts et confirmés des grandes écoles d’ingénieurs, de commerce, ou d’un 3e cycle. Postes proposés (F/H) : ingénieurs commerciaux entreprises, en vente ou avant-vente, ingénieurs d’étude et de développement, ingénieurs IP , ingénieurs solution, développeurs agile, release managers, architectes fonctionnels, ingénieurs système, ingénieurs sauvegarde, stockage, sécurité, administrateurs systèmes, chefs de projet SI, acheteurs, juristes, fiscalistes, consolideurs, experts financement, analystes marketing, chefs de produit, etc.
>

Types de postes (stages)

5 000 jeunes en alternance, 2 500 stagiaires et 150 jeunes doctorants sont accueillis chaque année sur tous nos métiers, dans toutes les régions. Dans le cadre de l’« Orange Graduate Programme » – dispositif attractif de recrutement destiné aux jeunes diplômés à fort potentiel ayant les profils ingénieur et/ou management issus des meilleurs cursus internationaux –, nous recrutons chaque année environ 40 jeunes diplômés. Pour en savoir plus : www.orange.jobs/
graduateprogramme.

>

Processus de recrutement

Après analyse de votre candidature reçue sur www.orange.jobs, vous serez présélectionné(e) lors d’un entretien, de tests et/ou de mises en situation, avant d’être présenté(e) à votre futur(e) manager.Vous la/le rencontrerez lors d’un ou plusieurs entretiens avant de recevoir une proposition de recrutement.
>

Gestion des carrières et évolution

Candidatures
Toutes nos offres d’emploi, stages, VIE, thèses, etc. sont disponibles sur www.orange.jobs sur le Web et le mobile et sur notre application Orange Jobs pour iPhone et Android.

La richesse de nos métiers nous permet de proposer à nos collaboratrices et à nos collaborateurs une grande diversité de parcours professionnels. Pour cela, nous investissons dans des programmes de formation et de développement professionnels nombreux et innovants, à travers des partenariats reconnus, qui donnent à chacun de réelles perspectives d’évolution.
>

Nos besoins à l’international

Vous trouvez l’ensemble de nos offres dans le monde sur www.orange.jobs.

TARGET carrières

Ingénieur 2014

33

P RO F I L S D E S S O C I É T É S

VALEO
Fiche signalétique
Secteur d’activité : équipementier automobile. Implantations et filiales : présent dans 29 pays. Effectifs : 72 600. Date de création : 1923. Chiffre d’affaires 2012 : 11,76 milliards d’euros. Recrutements prévus : 500 recrutements par an (stages, apprentissage, VIE, CDI, CDD). Profils recherchés : ingénieurs généralistes et spécialisés (électronique, mécanique, mécatronique, plasturgie, optique, moteurs électriques et autres technologies du secteur automobile) ; ingénieurs en logistique, achats et qualité ; ingénieurs produits, méthodes et process industriel ; superviseurs de production ; ingénieurs recherche et développement ; chefs de projet ou ingénieurs membres d’équipes de projets.

>

À propos de l’entreprise

Valeo est un groupe industriel mondial indépendant, présent dans 29 pays et organisé en quatre pôles d’activité et une deuxième activité monte (Valeo Service). Notre mission est de fournir à nos clients, dans le monde entier, des solutions et services innovants à forte valeur ajoutée, de parfaite qualité et à un coût compétitif, dans les domaines d’innovation suivants : systèmes de confort et d’aide à la conduite, systèmes de propulsion, systèmes thermiques et systèmes de visibilité. Valeo conduit sa stratégie de croissance durable en s’appuyant sur le savoir-faire et le potentiel d’évolution de tous ses collaborateurs, leurs 106 nationalités représentant une véritable force de diversité. Grâce à une organisation décentralisée et internationale,Valeo peut réellement favoriser l’esprit d’initiative et d’innovation, encourager la prise de responsabilité dans ses équipes.

<

>

Profils recherchés

Dans le contexte d’exigence et de compétitivité qui prévaut dans le secteur automobile, partout dans le monde,Valeo recherche des personnalités à fort potentiel : des jeunes ingénieurs volontaires, ayant le goût du travail en équipe interculturelle, une volonté d’amélioration permanente et une forte capacité d’adaptation. Nous recrutons des hommes et des femmes qui prouveront leur capacité à évoluer rapidement vers d’importantes responsabilités, dans une perspective de carrière à long terme. Le Groupe valorise cet ensemble de compétences et facilite le développement de ses collaborateurs par la formation, la promotion, la mobilité interne et une gestion de carrière structurée à travers son organisation dans le monde.

>

Activités qui recrutent

Les opportunités de carrière proposées par Valeo sont associées aux développements stratégiques du Groupe en France et à l'international et concernent tous nos domaines d'activité et tous nos métiers : recherche et développement, projets, ventes et marketing, industriel et logistique et fonctions support à la production (achats, finance, qualité, RH).

Candidatures
VALEO Group HR Department 43, rue Bayen 75017 Paris Site : www.valeo.com
34

La valeur ajoutée deValeo, c’est vous qui la créez.
2013

TARGET carrières

Ingénieur 2014

Vous êtes étudiant, jeune diplômé de bac + 2 à bac + 5…

7 rendez-vous à ne pas manquer

SALON QUE FAIRE AVEC UN BAC + 2/+ 3
Paris - 8 février

SALON DES MASTERS, MASTÈRES & MBA
Paris - 18 & 19 janvier / Lyon - 29 mars

JOURNÉE NATIONALE DES MASTERS
Le 29 mars Bordeaux - Nantes - Rennes - Toulouse

Lieux, programmes et invitations

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful