avril 2011

Ce magazine vous est offert par

demain ingénieur / le mag

34 écoles, 90 spécialités d'ingénierie !

Agroalimentaire, Biotechnologie, Sécurité, Santé. Environnement, Aménagement, Génie civil. Génie électrique, Informatique industrielle, électronique. Informatique, Modélisation, Gestion. Mécanique, énergie, Matériaux.

suivez nos actualités sur

Pour vos élèves de CPge, TouTes les informaTions Pour devenir ingénieur sonT sur :

Tapez « Concours Commun archimède »

édito
Par Claude-gilles dussaP, Président du groupe archimède directeur de Polytech Clermont-ferrand
Cher(e)s collègues, dans une société qui doit de plus en plus compter sur l’innovation pour prospérer, la formation des jeunes est une priorité absolue. dans ce contexte, nous avons tous, je crois, les mêmes objectifs : transmettre notre savoir et assurer un avenir professionnel à nos élèves. Pour relever ce défi, le groupe archimède dispose de sérieux atouts ! réparties sur l’ensemble du territoire, nos 34 grandes écoles d’ingénieurs internes aux universités proposent en effet plus de 90 spécialités : de l’agroalimentaire au génie civil en passant par l’informatique ou la mécanique. Toutes les formations sont habilitées par la Commission des Titres d’ingénieur. de quoi satisfaire les aspirations de nos élèves, quel que soit leur profil ! Très inspirées du modèle anglo-saxon, nos écoles publiques sont fortement adossées à la recherche. À ce titre, elles prennent une part active à tous les projets lancés dans le cadre du grand emprunt : laboratoires, équipements et initiatives d’excellence notamment. rejoindre une école du groupe archimède, c’est donc l’assurance pour un futur ingénieur de participer à cette dynamique ô combien enthousiasmante. Toutes ces caractéristiques, auxquelles s’ajoutent une grande ouverture à l’international et une implication jamais démentie des entreprises, font que nos écoles abritent nombre d’entreprises en création et forment des ingénieurs immédiatement opérationnels. C’est d’ailleurs ce que confirment nos taux d’insertion professionnelle, proches des 100 % et ce dans les quelques mois à peine qui suivent l’obtention du diplôme ! J’ajoute enfin que nous avons à cœur de défendre la plus grande ouverture sociale, convaincus que la société de demain doit se construire sans que soient exclus les plus modestes. avec 35 % de boursiers et des formations dont les droits d’inscription ne dépassent jamais le montant de 600 euros pour les non boursiers, nous appliquons nos principes à la lettre... Pour plus d’informations sur le Concours Commun archimède et nos écoles, n’hésitez pas à consulter notre site internet : www.demain-ingenieur.fr Bonne lecture !

sommaire
page 2 page 4 page 5 page 6
34 écoles, 90 spécialités d’ingénierie ! archimède : la diversité dans l’excellence

34 écoles adossées au monde de la recherche

des écoles du groupe archimède à l’emploi : il n’y a qu’un pas

page 7
le concours

page 8

informations pratiques

demain ingenieur - le mag est édité par le groupe archimède BP 175 – 59653 villeneuve d’asCQ Cedex www.demain-ingenieur.fr directeur de la publication : Claude-gilles dussaP, Président du groupe archimède rédaction : Caroline franC maëlle BroCHard (Campus Communication) design : Julien ZWalHen (Campus Communication) Crédits photos : groupe archimède – Camille BouliCaulT pour Campus Communication (couverture : ensim) impression : 5 000 exemplaires (papier recyclé) remerciements : - union des Professeurs de sciences et Techniques industrielles (uPsTi) - union des Professeurs des classes préparatoires aux grandes écoles agronomiques, Biologiques, géologiques et vétérinaires (uPa)

demain ingénieur / le mag

archimède : la diversité dans l'excellence
rédaCTion : Caroline franC / PHoTos : Camille BouliCaulT

variété des formations, qualité des cursus et partenariats internationaux : en choisissant les écoles d’ingénieurs du groupe archimède, les étudiants assurent leur avenir.
34 établissements répartis dans l’hexagone, plus de 90 spécialités couvrant l’ensemble des domaines de l’ingénierie. C’est ainsi que peut être résumée l’offre du groupe archimède. les étudiants ayant réussi le Concours Commun ont en effet la possibilité de choisir parmi une palette incroyablement variée de spécialités : génie biomédical, automobile, mécanique, informatique, génie civil, etc. Tout cela avec la garantie d’une formation de qualité, l’intégralité des diplômes étant habilitée par la CTi1.

des Formations poUr toUs les proFils
un étudiant incertain quant au domaine d’ingénierie dans lequel il veut travailler, se dirigera plutôt vers l’une des 12 écoles Polytech. Ces dernières proposant une large palette de spécialités, elles offrent la possibilité aux élèves-ingénieurs de mener des projets pluridisciplinaires. À l’inverse, un jeune passionné d’automobile trouvera sa voie à l’isaT2 qui recouvre l’ensemble des métiers du secteur : conception en bureau d’études, industrialisation, fabrication, etc. Plutôt tenté par les bio-sciences ? l’isBs3 propose trois spécialités en la matière, en bio-informatique, bio-mécanique et bio-imagerie. autre exemple de formation unique en son genre, celle dispensée par l’isel4. À l’heure actuelle, il s’agit de la seule école du groupe proposant un diplôme d’ingénieur en logistique. « d’ordinaire, cette spécialité représente une ou deux unités d’enseignement sur l’intégralité du cursus. À l’isel, nous déclinons tous les aspects du secteur, en réponse à un gros besoin des entreprises. notre taux d’insertion professionnelle le prouve : plus de 90 %, moins de six mois après l’obtention du diplôme », témoigne Jérôme Brossard, professeur d’université en mécanique.
institut supérieur d’études logistiques (isel)

des écoles pUBliQUes
si les écoles du groupe se différencient entre elles par la nature des spécialités enseignées, elles ont toutefois un point commun : elles sont toutes rattachées à des universités. À la clef, de nombreux cours assurés par des enseignants-chercheurs, l’accès à des laboratoires de pointe, la proximité des unités mixtes de recherche ou encore des partenariats avec plus d’une centaine d’universités à l’international. « J’ai pour ambition de partir à l’étranger l’année prochaine, explique ainsi olivier, en 3e année à l’isTY5. Je suis très bien accompagné dans mes démarches, la porte de mes enseignants est toujours ouverte. » Certains établissements ont aussi des partenariats avec d’autres écoles. l’esil6, par exemple, offre la possibilité aux élèvesingénieurs qui le souhaitent de suivre une formation double compétence ingénieur esil / master esC7. Ce cursus leur permet d’accomplir en 7 semestres un cycle complet d’études qui aboutit à la délivrance de deux diplômes : ingénieur esil et master of science in management de l’esC délivré par euromed management8. À l’esirem9, depuis la rentrée 2008-2009, il est également possible, en parallèle de la 3e année du cycle ingénieur, de suivre et valider un master administration des entreprises. les élèves ayant fait ce choix sortent donc avec deux diplômes : ingénieur esirem et mae délivré par l’iae de dijon10. étudier dans une école publique, c’est enfin la garantie de frais d’inscription peu élevés : aucune formation ne dépasse les 600 euros. le groupe archimède milite en effet activement pour la diversité sociale en accueillant plus de 35 % d’élèves boursiers.

vincent,
4e année à Polytech annecy-chambéry « Je souhaitais me spécialiser dans les matériaux composites et Polytech annecy-Chambéry était la seule école proposant une formation entièrement axée sur ce domaine précis. Je n’ai pas regretté mon choix : les cours que je suis sont extrêmement pointus. de plus, le fait que beaucoup de mes enseignants soient issus du monde de l’entreprise constitue pour moi une réelle valeur ajoutée, ils connaissent le métier et savent réellement de quoi ils nous parlent. »

4

organisme indépendant composé de représentants du monde de l’entreprise et de l’enseignement supérieur chargé d’examiner à la loupe les écoles d’ingénieurs et les formations qu’elles proposent. en france, seule la CTi habilite les diplômes d’ingénieur. 2 institut supérieur de l’automobile et des Transports (nevers) 3 institut supérieur des Biosciences (Créteil) 4 institut supérieur d’études logistiques (le Havre)
1

institut des sciences et Techniques des Yvelines école supérieure d’ingénieurs de luminy (marseille) école supérieure de Commerce 8 école supérieure de Commerce de marseille 9 école supérieure d’ingénieurs de recherche en matériaux (dijon) 10 institut d’administration des entreprises
5 7 6

34 écoles adossées aU monde de la recherche
rédaCTion : Caroline franC / PHoTos : Camille BouliCaulT

Plus de mille laboratoires associés, des enseignants-chercheurs de renom, des collaborations avec les 71 pôles de compétitivité français et, depuis peu, avec les porteurs de projets du grand emprunt : la recherche est au cœur des écoles du groupe archimède.
recherche et formation sont intrinsèquement liées dans les 34 établissements du groupe archimède. une raison à cela : leur rattachement aux universités rend naturels et évidents les partenariats avec les laboratoires qu’abritent ces dernières. À titre d’exemple, l’isTia1 accueille en son sein 3 laboratoires, soit un potentiel d’environ 80 chercheurs et doctorants. le luBem2 est quant à lui hébergé dans les locaux de l’esmisaB3. dirigée par le Professeur georges Barbier, cette équipe d’accueil axe sa recherche sur l’écologie des micro-organismes associés aux produits alimentaires. d’interaction entre recherche et industrie, l’installation depuis le 1er septembre 2010, à l’ensTBB10 de la chaire industrielle de sanofi-aventis. une chaire qui s’inscrit dans un projet plus vaste de formation CamPus BioTeCH qui a pour objectif d’accompagner sanofi aventis dans sa mutation vers les biotechnologies. l’essTin11 enfin, est impliquée depuis 10 ans dans le « shell eco marathon » : les élèves-ingénieurs, encadrés par leurs enseignants, réfléchissent à l’élaboration de prototypes écologiques capables de parcourir un maximum de kilomètres avec un minimum d’énergie. À ce jour, plus d’une centaine d’élèves ont déjà participé à ce programme dans le cadre des « études et réalisations » de 3e et 4e année. Cet investissement du groupe archimède dans la recherche devrait se poursuivre d’autant plus intensément avec la mise en œuvre des projets labellisés « grand emprunt ». Portés notamment par les universités, ces derniers visent à créer des laboratoires ou des équipements d’excellence et plusieurs écoles du groupe y sont associées. l’enjeu pour les enseignants et élèves-ingénieurs est de taille : participer à cet élan national sans précédent en faveur de l’innovation.

complémentarité entre recherche et Formation
Toutes ces connexions permettent aux élèves-ingénieurs qui montrent une appétence pour la recherche de s’y acculturer pour éventuellement poursuivre en thèse et en faire leur métier. fabien, diplômé en 2010 de l’ensC4 n’avait ainsi « pas prévu de faire de la recherche ». mais les encouragements de ses enseignants l’ont convaincu d’effectuer son stage de fin d’études dans un laboratoire de l’inria5 à Talence, spécialisé en robotique. « Je poursuis désormais au sein d’un autre laboratoire de l’inria à l’université de rennes-1, en Cifre6. Je travaille sur le développement d’interfaces hommes - machines et ça me passionne », confie-t-il. Charles Pezerat, professeur des universités en acoustique et enseignant à l’ensim7, estime pour sa part que la dimension recherche est primordiale pour son école. « l’ensim est partie prenante du laum8 et une partie des doctorants vient directement de l’école », rapportet-il. « il y a une véritable synergie entre le laboratoire et l’ensim. les élèves-ingénieurs sont impliqués dans les travaux de recherche dès la 1ère année et travaillent sur des projets qui nous sont directement commandés par des entreprises telles que Peugeot, renault ou Thalès. Qu’ils se dirigent ou non vers une carrière de chercheur, cet adossement à la recherche leur donne un niveau d’expertise très apprécié par leurs futurs employeurs ».

sup galilée Paris 13

Une implication dans la recherche privée
Cet adossement à la recherche est un atout, même pour ceux ne souhaitant pas choisir cette voie. en témoigne Julien, en 2e année à l’esir9. s’il prévoit de travailler plus tard en entreprise, sur un poste opérationnel, il se réjouit que son école soit « axée fortement sur l’innovation et les progrès technologiques ». autre exemple

Une recherche primée

Plusieurs élèves-ingénieurs ou enseignants-chercheurs des établissements du groupe se sont vus récompensés pour leur recherche. ainsi, sébastien Jacques, ancien élève de Polytech Tours a reçu le Premier Prix des jeunes chercheurs en génie électrique. Clarisse dhaenens, enseignant-chercheur à Polytech lille a, quant à elle, été lauréate de la catégorie recherche du Prix excellencia en 2008, qui distingue les parcours remarquables de jeunes femmes dans les métiers liés à la conception ou la mise en œuvre des nouvelles technologies.

institut des sciences et Techniques de l’ingénieur d’angers laboratoire universitaire de Biologie et d’écologie microbienne école supérieure de microbiologie et sécurité alimentaire de Brest 4 école nationale supérieure de Cognitique (Bordeaux) 5 institut national de recherche en informatique et en automatique 6 Conventions industrielles de formation par la recherche
1 2 3

école nationale supérieur d’ingénieurs du mans laboratoire en acoustique de l’université du maine école supérieure d’ingénieurs de rennes 10 école nationale supérieure de Technologie des Biomolécules de Bordeaux 11 école supérieure des sciences et Technologies de l’ingénieur de nancy
7 8 9

5

demain ingénieur / le mag

des écoles dU groUpe archimède à l'emploi : il n'y a QU'Un pas
rédaCTion : Caroline franC / PHoTos : Camille BouliCaulT

des enseignements en synergie avec les besoins du marché, des enseignants en prise directe avec le monde de l’industrie et des partenariats étroits avec les entreprises : les écoles du groupe archimède préparent leurs élèves-ingénieurs à s’insérer dans la vie active dès le premier jour de leur cursus.
Près de 50 % des diplômés du groupe archimède trouvent un emploi avant d’être sortis de l’école. dans les six mois qui suivent l’obtention du diplôme, ils sont plus de 90 % à avoir un emploi, dont les ¾ en Cdi. des chiffres qui semblent presque irréels dans la conjecture économique actuelle. la raison de ce taux d’insertion particulièrement élevé ? la proximité des écoles du groupe avec le tissu industriel, local, national et mondial.

le stage, première étape vers Un emploi
les élèves-ingénieurs doivent effectuer en moyenne un stage par an durant leur parcours1. des stages que les étudiants n’ont aucun mal à trouver. la spécificité des enseignements et des formations qu’ils suivent est tellement réputée qu’il n’est d’ailleurs pas rare que les entreprises viennent elles-mêmes les chercher. C’est le cas à l’esir2 : « 80 % des élèves-ingénieurs sont recrutés à l’issue même du stage de fin 4e année. les 20 % restant, trouvent en moyenne un emploi dans les deux mois qui suivent », affirme aomar maddi, en charge du recrutement de l’école. À l’isiTv3, 72 % des diplômés 2009 avaient trouvé un emploi en moins de 2 mois. Bon nombre d’entre eux s’étaient par ailleurs vus proposer un poste par l’entreprise dans laquelle ils avaient effectué leur stage.

école nationale supérieur de Technologie des Biomolécules de Bordeaux (ensTBB)

des Formations QUi répondent aUx Besoins des entreprises
mais les relations écoles/entreprises vont au delà des stages. selon nadia Butterlin, directrice de l’isifC4, son école a été « entièrement créée à partir d’une demande de l’industrie du dispositif médical. Ce secteur étant très spécifique et nécessitant des profils très polyvalents, nous avons pris soin de recruter nos élèves-ingénieurs à la fois en sciences de la vie et en sciences et techniques. les stages obligatoires qu’ils suivent durant leur cursus leur permettent en outre de découvrir en premier lieu le milieu hospitalier, puis la recherche et enfin celui des industriels. résultat : depuis 2005, nous avons un taux d’insertion de 100 % dans les six mois après obtention du diplôme », ajoute nadia Butterlin. C’est également grâce à cette forte présence du secteur de l’industrie au sein même des écoles que les formations proposées dans les écoles du groupe archimède sont en accord avec les besoins du marché du travail. fabrice Barbin, ancien élève de Polytech nantes (promotion 99) a fondé sa propre ssii5, « Homme & Process » : « globalement, les profils formés par l’école sont en accord avec les métiers recherchés par les entreprises. d’ailleurs, nous avons nous-mêmes recruté deux ingénieurs issus de Polytech nantes. l’approche conceptuelle liée aux mathématiques et à l’algorithmique constitue une base métier solide. l’enseignement du savoir-être, d’une forme de culture ingénieur, sont en adéquation avec les requis de l’activité. »

Stéphanie Ferat,
diPlômée de l’eSireimS et reSPonSable de déveloPPement du Service « emballage » chez dba

Je choisis traditionnellement de prendre des stagiaires de l’esireims. Bien sûr, le fait que ce soit mon école joue dans ce choix, mais pas seulement. de par leur profil très spécifique, ces jeunes représentent un soutien pour mon service et apportent aussi une vue nouvelle, ils permettent de soutenir l’avancée de nos projets. la durée des stages proposés par cette école (deux mois ou plus) convient parfaitement à notre organisation et il n’est pas rare que les stages débouchent sur des emplois.

À la fin de leurs études, les élèves-ingénieurs du groupe archimède ont cumulé entre 7 et 10 mois de stage en entreprise. école supérieure d’ingénieurs de rennes 3 institut des sciences de l’ingénieur de Toulon et du var
1 2

4

5

institut supérieur d’ingénieurs de franche-Comté (Besançon) société de services en ingénierie informatique

6

le concoUrs
épreUves écrites 2011
Filière bcpSt bio

le Concours Commun archimède recrute les élèves de 2e année de classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles des filières mP, PC, Psi, PT et BCPsT Biologie. Pour la rentrée 2011-2012, il offre 1 472 places*.
les inscriptions au Concours Commun archimède ont eu lieu entre le 5 décembre et le 15 janvier, sur www.scei-concours.fr.

MARDI 26 AVRIL MERCREDI 27 AVRIL JEUDI 28 AVRIL VENDREDI 29 AVRIL

concoUrs agro-veto www.concours-agro-veto.net

BIOLOGIE B
(8h30/12h) COEF. 3

CHIMIE
(8h30/12h) COEF. 3

MATHÉMATIQUES B
(8h30/12h) COEF. 3

PHYSIQUE
(8h30/12h) COEF. 3

LANGUE VIVANTE
(13h30/15h30) COEF. 2

JEUDI 26 MAI : PUBLICATION DE LA LISTE DES ADMISSIBLES

Filière pt

BanQUe pt www.banquept.fr

MERCREDI 4 MAI JEUDI 5 MAI

PHYSIQUE A
(8h/12h) COEF. 3

SCIENCES INDUSTRIELLES C
(8h/14h) COEF. 3

LUNDI 9 MAI

MATHÉMATIQUES B
(8h/12h) COEF. 4

LANGUE VIVANTE B
(14h/17h) COEF. 2

MARDI 10 MAI

FRANÇAIS B
(8h/12h) COEF. 2
SAMEDI 11 JUIN : PUBLICATION DE LA LISTE DES ADMISSIBLES

FilièreS mp, pc et pSi

concoUrs e3a www.e3a.fr

LUNDI 16 MAI MARDI 17 MAI

MP

PC

PSI
SCIENCES INDUSTRIELLES
(8h/13h) COEF. 3

FRANÇAIS
(14h/17h) COEF. 2

CHIMIE
(9h/12h) COEF. 3

PHYSIQUE
(9h/12h) COEF. 3

FRANÇAIS
(14h/17h) COEF. 2

FRANÇAIS
(14h/17h) COEF. 2

MERCREDI 18 MAI

PHYSIQUE-CHIMIE
(14h/18h) COEF. 5

PHYSIQUE
(14h/18h) COEF. 3

MATHÉMATIQUES A
(9h/12h) COEF. 4

JEUDI 19 MAI

MATHÉMATIQUES A
(8h/12h) COEF. 5

MATHÉMATIQUES A
(8h/12h) COEF. 4

LANGUE VIVANTE
(14h/18h) COEF. 2

LANGUE VIVANTE
(14h/17h) COEF. 2

LANGUE VIVANTE
(14h/17h) COEF. 2

SAMEDI 18 JUIN : PUBLICATION DE LA LISTE DES ADMISSIBLES

épreUves d'admission
l’épreuve orale consiste en une évaluation des TiPe. elle est affectée d’un coefficient 4. Pour la filière BCPsT Bio, l’épreuve se base sur un dialogue après la présentation du travail préparé pendant l’année. l’oral se déroule sur 30 minutes, sans temps de préparation. Pour les filières mP, PC, Psi et PT, l’épreuve est organisée par les concours Centrale – supélec, Polytechniques, mines-Ponts et la banque PT. elle dure entre 30 et 40 minutes et se déroule en deux temps : 1/ analyse, synthèse et critique d’un dossier scientifique en langue française 2/ Présentation du TiPe réalisé au cours de l’année scolaire écoulée les épreuves orales 2011 auront lieu entre le 17 juin et le 16 juillet 2011. Pour l’oral, pensez à dire à vos élèves de se munir de la fiche synoptique de leur projet !
* la répartition des places par école et par filière, ainsi que le détail de la procédure d’inscription sont disponibles sur : www.demain-ingenieur.fr
7

encoUragez vos élèves à choisir les écoles dU groUpe archimède !
la procédure d’admission dans nos écoles se déroule en deux temps : liste de voeUx :
les candidats sont invités à classer, par ordre de préférence, les écoles qu’ils souhaitent intégrer. À compter du 20 juillet, cette sélection devient définitive.

procédUre d'intégration :
Cette étape permet au service concours (sCei) de faire des propositions d’écoles aux candidats, à travers quatre appels successifs. Ces derniers se dérouleront aux dates suivantes : 28 juillet, 24 et 31 août et 7 septembre.

poUr en savoir plUs, rendez-voUs sUr

calendrier dU concoUrs commUn archimède 2011
(Concours Agro-Véto)

Filière BCPST Biologie

(Banque PT)

Filière PT

Filière MP, PC, PSI
(Concours e3a)

Inscription Retour des dossiers Épreuves écrites Publication de la liste des admissibles Liste de voeux Publication des résultats Première proposition d’intégration Deuxième proposition d’intégration Troisième proposition d’intégration Dernière proposition d’intégration du 26 au 29 avril jeudi 26 mai (18h)

du 5 décembre au 15 janvier avant le 31 janvier du 2 au 11 mai samedi 11 juin (18h) du 1er au 20 juillet (minuit) jeudi 21 juillet (18h) jeudi 28 juillet (14h) (réponse avant samedi 30 juillet, minuit) mercredi 24 août (14h) (réponse avant vendredi 26 août, 14h) mercredi 31 août (14h) (réponse avant vendredi 1er septembre, 14h) mercredi 7 septembre (14h) (réponse avant vendredi 9 septembre, 14h)
www.campuscommunication.fr

du 16 au 19 mai samedi 18 juin (18h)