Vous êtes sur la page 1sur 10

By : Aziz Mohamed Morocco

Universitaires sans frontières

Le projet est en accord avec les décisions et les recommandations de la Conférence


mondiale sur l’enseignement supérieur (CMES), réunie par l’UNESCO en 1998.

Universitaires pour l’enseignement supérieur et le


développement

La Division de l’enseignement supérieur de l’UNESCO a établi un partenariat avec


UPESED (Universitaires pour l’enseignement supérieur et le développement)- l’ONG
canadienne récemment créée, vouée à faire progresser les compétences et les capacités dans
le domaine de l’enseignement supérieur des pays en voie de développement.

C’est par le biais d’une coopération dynamique entre des volontaires et des institutions
nationales ou régionales qu’UPESED pourrait contribuer à réduire le fossé existant entre
les pays développés et ceux en voie de développement en matière d’enseignement
supérieur- une condition essentielle au développement humain durable dans les pays en
voie de développement.

L’ONG, en étroite collaboration avec le Programme UNITWIN/Chaires UNESCO


contribuera au développement humain et institutionnel dans les pays en voie de
développement en
• y envoyant des professeurs, administrateurs, personnel universitaire hautement
compétent, ainsi que des professionnels œuvrant dans des domaines liés aux projets
de cette ONG.
Pour plus d'informations, nous vous invitons de consulter AHED – UPESED Site web
Contact
AHED - UPESED
Prof. Prof. Steven Davis C. P. 23033 Vendôme
5038, rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec) H4A 3V4
Canada
Courriel : renseignements@ahed-upesed.org
Tél. : (1) 514-842-3034

MAROC

Le Maroc a rejoint l’UNESCO le 7 novembre 1956. Ouvert en 1991, le bureau de


l’UNESCO de Rabat représente l’Algérie, la Jamahiriya arabe libyenne, la
Mauritanie, le Maroc et la Tunisie.
L’éducation est le principal domaine de coopération entre l’UNESCO et le Maroc.
Le pays participe également aux activités liées à la parité des sexes. Il y a 13 chaires
UNESCO au Maroc, dont quatre sont axés sur les droits de l’homme.
Le Réseau arabe UNESCO/ISESCO de recherche-action sur les droits économiques,
sociaux et culturels (ARADESC) a été créé à Rabat en 2006.

Le Maroc possède huit sites inscrits au patrimoine mondial et deux chefs-d’œuvre du


patrimoine immatériel de l’humanité. En 2006, le Maroc a accueilli à Rabat, la
Conférence de l’UNESCO sur la protection du patrimoine culturel subaquatique.
Réseau arabe de recherche-action sur les droits économiques, sociaux et culturels (ARADESC)
Chefs-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel
Patrimoine subaquatique
Patrimoine mondial
BUREAU DU MAROC

Le pays accueille le bureau multipays de l’UNESCO de Rabat, qui couvre l’Algérie, la


Jamahiriya arabe libyenne, la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie.
La réserve de biosphère intercontinentale de la Méditerranée, partagée par l’Espagne et
le Maroc, a été établie et désignée officiellement en 2006.
Les tremblements de terres sont fréquents dans les montagnes du nord du Maroc, ainsi
que les sécheresses. Le pays participe à plusieurs projets qui visent à renforcer les
capacités dans le domaine de l’atténuation des catastrophes, le développement durable
et la gestion des ressources en eau, ainsi qu’à renforcer les capacités des femmes.

Ci-dessous, vous pouvez consulter les activités mises en œuvre actuellement dans le
pays dans le cadre du Secteur des Sciences naturelles de l’UNESCO.

CENTRES D’INTERET

Eau douce
- Projet de l’Hydrologie au service de l’environnement, de la vie et de la formulation
des politiques (HELP) dans le bassin Drâa Continuer
- Chaire UNESCO interdisciplinaire pour une gestion durable de l'eau, établie en 1998
à l'Ecole Hassania des Travaux Publics Continuer
- Chaire UNESCO « Eau, Femmes et pouvoir de décisions », établie en 2006 à
l'Université Al Akhawayn d'Ifrane Continuer

Gens, biodiversité et écologie


- Projet Changement global et régions de montagne (GLOCHAMORE)
- Réserves de Biosphères (WNBRs)

Océans
- Échange international des données et de l'information océanographiques (IODE)
- Réseau de données et d’information océanographiques pour l’Afrique
(ODINAFRICA)
- Chaire UNESCO pour la formation et la recherche en sciences de la mer, établie en
1994 à l'Université Ibn Tofaïl Continuer

Sciences de la terre
- Réseau panafricain pour un système d’information géologique (PANGIS)
- Les limites du craton Ouest africain (PICG, projet 485)
- Jurassique marin et non marin : corrélations globales et événement géologiques
majeurs (PICG, projet 506)
- Vulnérabilité côtière liée aux variations du niveau de la mer (PICG, projet 515)

Politique scientifique et développement durable


- Chaire UNESCO en gestion de l'environnement et développement durable, établie en
1997 à l'Université Mohamed V Continuer
- Campus virtuel Avicenne Continuer
- Établissement de parcs des sciences et technologies Continuer

Côtes et petites îles


- Vivre durablement dans les petites villes côtières historiques Continuer

Prévention de catastrophes naturelles


- Programme de réduction des pertes causées par les tremblements de terre en
Méditerranée orientale (RELEMR)
- Programme d’évaluation et de mitigation des risques sismiques dans la région arabe
(PAMERAR)

L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

La recherche dans les différents contextes sociaux : tensions, dynamiques et défis


(Salle VIII, UNESCO, Paris 19-21 Mars 2009)

Cet atelier propose d’analyser les différents contextes de recherche à travers le monde
ainsi que leurs implications dans la production d’une base de connaissance durable
pouvant à la fois soutenir les politiques nationales de développement et se greffer aux
réseaux internationaux de la recherche pour suivre les nouvelles découvertes. La
thématique s’inspire de l’indicateur final du Modèle résultant de l’Initiative spéciale
pour cartographier et analyser les systèmes de recherche. Intitulé, Tensions,
Dynamiques et Défis, cet indicateur identifie et examine les contextes sociaux
spécifiques où la recherche est facilitée par les investissements (i.e. en Malaisie, à
Singapour, au Chili, au Qatar) ou bien fait face à des défis et à des obstacles
spécifiques (i.e. dans les PMA). Ainsi, les environnements favorables, les facteurs
contraignants, et la diversité des défis posés par les transformations sociales majeures
(i.e. la globalisation et l’actuelle crise économique mondiale) seront examinés pour le
cas du Maroc et au regard de l’Initiative nationale de développement humain.

Les données du Projet d’Initiative spéciale (notamment les synthèses régionales pour
l’Afrique, les Etats arabes, l’Asie, l’Amérique latine et les Caraïbes, et une méta-
analyse globale des tendances actuelles) constitueront les documents d’arrière-plan à la
disposition des participants de l’atelier.

I- Education

Plus de 100 Chaires UNESCO et Réseaux UNITWIN établis à ce jour contribuent


directement au renouvellement de l'enseignement supérieur à travers les différentes
disciplines: éducation civique, éducation à distance, TIC, enseignement supérieur,
langues étrangères, formation des enseignants, développement durable, éducation
préventive et sciences de l’éducation.

Ces Chaires UNESCO et réseaux UNITWIN participent ainsi à l'objectif fixé par la
Conférence mondiale sur l'enseignement supérieur qui s'est tenue à Paris en octobre
1998 : développer un nouveau schéma mondial de coopération entre universités du
monde entier.

Themes Educatifs

Education civique
Education à distance
Petite enfance
Enseignement supérieur
Langues étrangères
Education permanente
Education préventive
Formation des enseignants
Science et technologie
Education en vue du développement durable

Depuis son lancement en 1992, le programme des Chaires UNESCO/Réseaux


UNITWIN en sciences naturelles, près de 200 chaires et réseaux universitaires ont été
créés afin d’améliorer l’excellence et la solidarité parmi les universitaires dans leurs
échanges à la fois nord-sud et sud-sud.

Ces chaires et réseaux sont des partenaires importants du Secteur des sciences exactes
et naturelles de l’UNESCO dans sa quête de la promotion de la Science, de
l’environnement et du développement durable pour une meilleure sécurité humaine par
une meilleure gestion de l’environnement. Elles cherchent également à promouvoir le
Renforcement des capacités, tant humaines qu’institutionnelles, dans les sciences et la
technologie au service du développement, pour permettre la plus large participation
possible à la société du savoir, et l’adaptation des politiques scientifiques aux besoins
de la société.

Dans les années à venir, les chaires et réseaux seront mobilisés pour la promotion des
objectifs clé suivants :
Promotion et mise en commun du savoir scientifique
Application des connaissances scientifiques au développement durable et à la
technologie
Participation de la science et de la technologie à l’édification de la paix
Compréhension du rôle de l’éthique dans les domaines scientifiques et technologiques
Renforcement des liens fructueux entre scientifiques et décideurs

II- Les sciences sociales et humaines

Depuis son lancement en 1992, le programme UNITWIN/Chaires UNESCO dans les


Sciences sociales et humaines a établi plus de 160 Chaires et réseaux universitaires
afin de renforcer la solidarité et l’excellence académiques autant dans les relations
Nord-Sud que Sud-Sud.
Cette masse critique de partenariats académiques internationaux a permis la création
d’un large éventail de nouveaux programmes interdisciplinaires se concentrant sur des
problèmes sociaux complexes, dans des champs d’intervention tels que les droits
humains, la paix et la démocratie, le développement durable, les transformations
sociales et les études prospectives, la bioéthique, la philosophie.
Le programme vise à agir sur la formation des futurs professionnels dans les métiers
relatifs au développement humain.
L’objectif du programme est de promouvoir une synthèse personnalisée de
connaissances acquises dans les différentes disciplines, doublée d’un engagement
éthique qui met la connaissance au service d’un mieux-être social.

Thémes Educatifs

Bioéthique
Economie & entreprise
Prospective
Habitat et urbanisme
Santé et développement
Paix & Droits de l'homme
Relations internationales
Migration & multiculturalisme
Philosophie & éthique
Sciences politiques
Problématiques sociétales
Développement durable
Tourisme durable
Femmes

III- La culture

Les Chaires UNESCO de la culture ainsi que les réseaux de Chaires (UNITWIN) qui
se sont constitués, couvrent tous les domaines de la culture et sont des partenaires
privilégiés qui apportent leur expertise dans la mise en œuvre des programmes.
Elles s’attachent notamment à accomplir l’un des objectifs de l’Organisation qui est le
transfert de savoir, grâce notamment à la mobilité des professeurs, des chercheurs et
des étudiants, promouvant ainsi la solidarité internationale, spécialement Nord-Sud.

Que ce soit dans le domaine du droit d’auteur et des droits voisins de la créativité, des
politiques culturelles, du patrimoine, tant matériel qu’immatériel, du tourisme culturel
et du dialogue interculturel. Les Chaires contribuent d’une manière efficace et
multidisciplinaire à faire vivre la diversité culturelle et répondre aux enjeux sociaux et
culturels de notre époque. Les Chaires de la culture montrent que les systèmes
d’éducation des différents pays se complètent et sont appelés à fonctionner en parfaite
synergie, mais aussi avec les Chaires des autres Secteurs de programmes de
l’UNESCO.

Thémes Educatifs

Archéologie
Culture & Arts
Education civique
Droits d'auteur
Développement culturel
Diversité culturelle
Héritage culturel
Politiques culturelles
Tourisme culturel
Culture de la Paix
Patrimoine culturel immatériel
Dialogue Interculturel & Interreligieux
Compréhension internationale
Muséologie
Résolution des conflits

IV- Communication et Information


Le Programme UNITWIN/Chaires UNESCO a été crée en 1992 avec le but de
contribuer au renforcement de la coopération interuniversitaire en mettant l'accent sur
le transfert des connaissances entre les Universités et la promotion d'une solidarité
académique à l'échelle du monde entier.

Les objectifs clé des Chaires UNESCO et Réseaux UNITWIN dans le domaine de la
communication et de l’information sont suivants: Encourager la libre circulation de
l’information au niveau national et international, favoriser une diffusion plus large et
plus équilibrée de l'information sans contrainte sur la liberté d'expression, développer
des méthodes pour renforcer les capacités de communication des pays en voie de
développement afin d'augmenter leur participation au processus de communication,
promouvoir la recherche, la formation et l'expertise centrées sur les technologies de
l’Internet, les technologies intelligentes et les outils de conception moderne.